Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Deux retraités dans un bal [Camilla]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité



MessageSujet: Deux retraités dans un bal [Camilla] Ven 15 Juil - 13:56

Un bal. Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas participé à une mascarade de ce type. Décidément, père était ennuyeux, parfois. Me faire revenir d'Écorcia alors que j'allais affronter Hector, vraiment. Mais bon, je n'étais qu'une marionnette, entre ses mains et je ne pouvais pas y faire grand-chose. Au moins, ce petit break me permettrait de me remettre de la fatigue du voyage et de faire de meilleurs préparatifs, en vue de mon affrontement avec l'entomologiste. J'étais assez confiant, mais on n'était jamais assez préparé. Enfin, ça viendra plus tard. Pour l'heure, il fallait que je sois présentable et était donc en train de mettre mon costume. Faite en tissu de Lainergie, la tenue avait été faite par une dame portant sobrement le titre de Grande Couturière. Un chef-d'oeuvre qui avait coûté à lui seul plus de 100.000 Pokédollards, mais assez classique. Chemise blanche avec pantalon et veste noire ainsi qu'une cravate grise. Nous avions vraiment de l'argent à perdre, pour se permettre de telles frasques. Mais je n'allais pas m'en plaindre, il fallait que je profite tant que ça continue. Après tout, qui me dit que demain, un petit imbécile, très doué en informatique ne vide pas notre compte en banque ? Oui, il fallait être préparé à toutes les éventualités.

Les invités étaient déjà et je devais faire mon entrée. Je n'étais pas accompagné d'Hasting car il s'affairait en cuisine pour satisfaire nos invités. Je ne doutais pas qu'il y arrive, étant de loin l'un des cuisiniers les plus doués de la région, mais je savais qu'il pouvait être assez stressé, en présence d'autant de monde. J'irais sans doute le voir plus tard, histoire de lui lancer une ou deux piques qui le remettront d'aplomb. Mais pour le moment, je souhaitais aller parler à une certaine personne, que je n'avais pas vue depuis deux ans, la seule « roturière » de ces lieux.

La salle était extrêmement luxueuse, dans un style se rapprochant du XVe siècle. Il y avait beaucoup de peintures représentant divers paysages, dont une qui faisait honneur au Mont Argenté, qui était la parfaite frontière entre Kanto et Johto. Il faudrait que j'y aille un jour, les rumeurs disaient que les Pokémons là-bas étaient forts. Alors que je me promenais, cherchant la demoiselle du regard, il fallait que je fasse bien attention à mon attitude : saluer les personnes importantes, refuser poliment les demandes de demoiselles voulant danser avec moi, rire à la plaisanterie acerbe d'un noble local. Vraiment, c'était... étouffant.

Néanmoins, je finis par trouver celle que je cherchais. Âgée de vingt-quatre ans désormais, Camilla Spencer était devenue une femme ravissante, je ne pouvais le nier : elle était magnifique. Je l'avais enfin trouvé, bien qu'elle ne m'ait pas encore vue. Tant mieux, je pourrais lui faire la surprise. Il faut dire qu'en excluant Hasting, c'était ma seule amie et c'est sous ma demande qu'elle était là. J'avais même rédigé personnellement l'invitation et avais suivi de très près la livraison, afin d'être sûr qu'il n'y avait pas de problème. Du coin de l’œil, j'observais les alentours et étais satisfait qu'Odin, mon père n'était pas là. Il devait discuter dans son salon privé avec des clients importants. Tant mieux.

Je finis par arriver devant la demoiselle et réussi à réagir avant qu'elle ne me prenne de court en lui faisant un délicat baiser-main. J'agissais en tant que parfait gentleman, comme on me l'avait enseigné, bien qu'il s'agissait plus d'une blague entre nous. C'est donc avec un sourire charmeur que je pris la parole.

- Vous êtes ravissante, Lady Spencer. M'accorderez-vous une dance ?
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Sam 16 Juil - 1:43


Un peu de bonnes nouvelles de temps en temps, cela ne faisait de mal à personne. Surtout après avoir vécu la guerre de Volucité. Ce n'était pas Camilla qui allait oser me contredire. La jeune femme, lors d'un beau matin, se réveilla tranquillement… Enfin, plutôt en traînant des pieds. Le train train quotidien actuel des Plasmas était guère amusant et ne laissait pas place à la tranquillité. Les blessures laissées par la Team Rocket lors de la tristement célèbre Bataille de Volucité étaient encore présente et Camilla ne faisait que voir la tristesse et la terreur sur le visage des gens depuis cette affreuse nuit. Cela l'épuisait presque, elle qui fut pourtant si joyeuse et festive et qui entraînait ses collègues FPI et Plasma dans sa bonne humeur. Elle n'était plus que l'ombre d'elle-même, surtout après avoir laissé un Rocket fuir de prison, son moral en avait prit un sacré coup et elle ne souriait presque plus.

Pourtant, comme je vous le disais, lors d'un beau matin, elle traîna des pieds jusqu'à sa boîte aux lettres, ouvrant la boîte de métal en baillant et sans réelle conviction. Certaines enveloppes contenaient des factures ou des pubs, rien de bien intéressant. Ce fut une autre enveloppe qui attira son attention. Elle cru reconnaître l'écriture.

Elle s'affala sur son canapé, sur lequel était déjà affalé Massko et observa plus en détail l'enveloppe qui l'intéressait. Lorsqu'elle la retourna pour voir le nom et l'adresse de l'expéditeur, elle sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine.

Quand elle l'ouvrit pour en connaître le contenu, elle fut ravie de lire une invitation écrite à la main par son vieil ami Sigfried. Ce fut donc avec le sourire aux lèvres qu'elle demanda des jours de congés à son supérieur, congés qui lui fut accordé à sa grande joie. C'est ainsi qu'elle se mit en route vers Doublonville.



Camilla aimait faire la fête, oui, mais elle avait plus l'habitude des soirées alcoolisées en boîte, pas des soirées mondains où plusieurs nobles se vantaient de leurs fortunes. Habillée d'une robe courte s'arrêtant au dessus des genoux et légèrement fendue du côté droit, la demoiselle se sentait un peu perdue dans cette grande salle dorée inspirée du XVe siècle. Heureusement, Massko, qui portait lui aussi un nœud papillon pour l'occasion, bien que cela lui fasse très peu plaisir, tenait compagnie à sa dresseuse.

Camilla cherchait le garçon qui l'avait invitée du regard, ce qui avait attiré certains hommes aux désirs plus lubriques. Qu'on soit riche ou non, cela ne changeait pas. Bien qu'habituellement Camilla aurait accepté de ce faire aborder par de tels animaux, après tout elle en était un aussi d'animal, elle ignora complètement tous les hommes qui s'approchaient d'elle, Massko se chargeant de les dissuader en les menaçants du regard.

Un autre garçon, plus jeune, s'approcha d'elle. Il prit la main de Camilla et fit un délicat baise-main, tel un gentleman, ce qui arracha à la jeune femme un sourire amusé. Bien évidemment elle l'avait reconnu, elle le reconnaîtrait entre mille. Il possédait un visage légèrement rond, comme les femmes, ce qui faisait que l'on se trompait très souvent sur le genre du garçon. Il avait juste un peu grandit et était habillé de manière classe, mais sinon il n'avait que très peu changé depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu.

- Vous êtes ravissante, Lady Spencer. M'accorderez-vous une dance ?

Camilla ne put s'empêcher de ricaner, elle était enchantée par cette galanterie dont faisait preuve le garçon, les sourires charmeurs ne laissait jamais la soldate Plasma indifférente, mais c'était également un jeu entre eux. Ce fut avec un taquin qu'elle répondit :

- Désolée, je ne danse pas avec les filles, ça ferait bizarre…

Camilla ne disait pas cela sous un ton sérieux, de toute façon elle avait déjà tenue compagnie à des femmes, cela ne la dérangeait pas, mais elle aimait bien se moquer gentiment de l'apparence androgyne de son ami. Il était si mignon dans son genre. Cependant, comme dit plus haut, les bals n'étaient pas vraiment son genre de tripe et dans les bals on devait danser des trucs genre… La valse, non ? Et Camilla était peu à l'aise dans ces danses trop sophistiqués pour elle. Ainsi elle préféra discuter avec l'Héritier des Valdamar.

- Je plaisante ! Comment vas-tu Sigfried ? Ça fait un bail !

Camilla regarda autour d'eux pour voir où se trouvait le père de son ami. À ses souvenirs, le Sir Odin n'appréciait pas vraiment Camilla, il faut dire qu'elle n'avait jamais été une enfant très sage et cela s'était empiré lorsqu'elle entra dans un groupe de voyou, sa réputation de voleuse et de femme de joie avait dû faire le tour de Doublonville. Surtout qu'elle était la sœur de l'ancien Champion de l'arène locale.

- Ton père n'est pas ici ?

Pas qu'elle avait vraiment envie de revoir Sir Odin, ce n'était qu'optionnelle, mais elle aurait bien voulu montrer que la petite ratée qu'elle avait été lors de son adolescence était désormais devenue une fière soldate Plasma. Cela aurait été amusant de voir la réaction de ce blanc-bec !

Massko regardait l'humain avec un air mauvais. Le Pokémon avait toujours été d'un naturel méfiant vis à vis des humains, Camilla ayant été une exception...

HRP:
 

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Sam 16 Juil - 12:36

Une fille hein ? Tiens, ça m'avait manqué, ce genre de blague. Vraiment, il n'y avait que Camilla pour se permettre de les faire dans ce genre de situation. Mais c'est pour ça que je l'aimais bien ; contrairement aux autres personnes que je côtoyais, elle n'hésitait pas à dire ce qu'elle pensait, bien que c'était plus un jeu pour nous. Je fis d'ailleurs mine de bouder, tandis que je me relevais pour la regarder dans les yeux. Tiens ? ne semblait-elle pas plus petite qu'auparavant ? À moins que... oui, ça pouvait être ça. Il fallait que je prenne la peine de vérifier après les salutations d'usage.

- Oui en effet. Il faut dire que nous avons été pas mal occupés chacun de notre côté. Je suis vraiment heureux de te revoir, Camilla !

Je savais très bien qu'elle était extrêmement fatiguée à cause de son travail pour l'Ordre Plasma et que ça jouait sur ses nerfs. C'est d'ailleurs pour ça que je l'avais invitée : afin qu'elle puisse décompresser. Après, ni elle ni moi n'étions sots et elle savait parfaitement que c'était pour ça, qu'elle était là. Je voulais lui changer les idées.

- Dis-moi, je ne savais pas que tu étais aussi sûre de toi, concernant mon genre. Tu me trouves tellement mignon que tu ne peux pas t'empêcher de m'espionner lorsque je prends mon bain ou que je me mets en pyjama ?

Et bim ! Prend ça dans la face, la vieille. Ce soir, je ne comptais pas rester sur la défensive, contrairement à mon habitude. D'ailleurs, pour ne pas la laisser répliquer, j'enchaînais, tout en prenant deux verres de vin à un serveur qui passait par-là. Je lui en tendis un avant de reprendre la parole.

- Pour répondre à ta question, Père est actuellement en train de discuter avec des clients, dans le cercle VIP. Il ne nous dérangera pas, nous avons toute la soirée pour nous et plus si tu le souhaites.

Vraiment, c'était la première fois que j'agissais de cette manière avec elle. Tout ça pour lui faire retrouver le sourire, décidément, moi et mes habitudes de gentleman... C'est en voyant son Massko, qui ne semblait pas beaucoup m'aimer mais qui avait un nœud papillon qu'une idée me vint à l'esprit.

- Que dirais-tu d'un affrontement avec un gage pour le perdant ? J'ai récemment obtenu mon premier badge et j'aimerais me confronter à toi, ça devrait être amusant.


Dernière édition par Sigfried Valdemar le Sam 16 Juil - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Sam 16 Juil - 21:56


Camilla était ravie de revoir Sigfried, depuis le temps qu'ils ne se sont pas vu, elle considérait le garçon comme un véritable ami, voir peut-être même un petit frère a qui elle portait une affection toute particulière. Il se taquinaient gentiment. Camilla appréciait cette relation sans prise de tête qu'elle entretenait avec l'héritier des Valdamer.

Ces derniers jours pour Camilla n'avaient pas été de tout repos, avec l'attentat qu'il y a eu à Volucité, elle avait l'impression de ne pas s'être amusée depuis longtemps. Pour ça elle fut réellement heureuse quand elle reçu l'invitation de son ami qui était plutôt bien tombée. À croire que d'une manière ou d'une autre ils étaient synchronisés et il avait su qu'elle avait besoin de se détendre et de se tenir loin de ces visions d'horreur qu'elle voyait chaque jours.

- Le plaisir est pour moi, Sig', j'te remercierais jamais assez pour cette invitation.

Elle joins ses mots avec un sourire amical sincère. Peu importe ce qu'on dit sur Sigfried, même s'il est vrai qu'il pouvait parfois être dur, il restait un garçon plutôt sympa si on apprenait à bien le connaître. Bien sur, lui et la soldate de l'Ordre ne possédaient pas toujours les mêmes visions du monde, cela ne les empêchaient pas d'entretenir une amitié sincère qui dure depuis longtemps maintenant. Dommage que ce jeune oisillon soit coincé dans sa cage dorée, ils auraient pu faire pleins de bêtises ensembles.


- Dis-moi, je ne savais pas que tu étais aussi sûre de toi, concernant mon genre. Tu me trouves tellement mignon que tu ne peux pas t'empêcher de m'espionner lorsque je prends mon bain ou que je me mets en pyjama ?

Camilla haussa un sourcil et regardait son ami avec un air de dire « Tu veux vraiment le savoir ? » Un sourire en coin, elle se mit à rire malicieusement et savait déjà quoi répondre à son adversaire. Mais elle n'eut pas l'occasion car il lui tendit un verre tout en ajoutant que son père, Odin, était déjà occupé avec ses clients dans une autre salle et donc affirmant que l'homme d'affaire ne viendra pas pour déranger Camilla. Même si cela lui aurait plu de rabattre son claquet à cet arriéré, Camilla fut bien contente de la nouvelle et prit le verre que le brun lui tendait et bu quelques gorgés de vin. Camilla aimait le goût de l'alcool, cette chaleur la détendait. Et on pouvait dire qu'elle en avait bien besoin.

- Pour te répondre, ouais, j'te trouve plutôt mignon, si j'pouvais ça ferait longtemps que je t'aurais croqué ! ♥

Camilla, depuis son adolescence, avait toujours été une croqueuse d'hommes et avait également eut des aventures avec des femmes. Elle n'avait jamais aimé être seule et faisait tout pour trouver de la compagnie pour la nuit. C'était une façon comme une autre d'esquiver la solitude qui la terrorisait tant.

Sigfried proposa alors à Camilla de faire un petit match Pokémon, proposition qui surpris la demoiselle qui répondit :

- Un combat hein… En tant que soldat je ne suis pas censée faire des combats par loisir. Mais c'est si gentiment demandé, et mes supérieurs n'en sauront rien donc…

Elle se tourna vers son compagnon, Massko, et lui demanda :

- Tu es d'accord ? Ça sera différent de la dernière fois.

La dernière fois faisait référence à la fuite d'Alexander de la prison. Une défaite qu'avaient vécu Massko et Camilla qui leur est resté en travers de la gorge. Massko hocha donc la tête. Camilla s'exclama, ravie :

- C'est d'accord, donc ! Où peut-on se battre ?

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Sam 16 Juil - 22:56

Que faire face a tant de provocation ? Je savais qu'elle était du genre agressive, sur ce genre de sujet, mais pas à ce point.. C'était la première fois qu'elle me titillait de la sorte. Sans doute à cause de ce qu'il s'était passé récemment. Et puis, j'étais moi-même un homme, l'idée de lui accorder la victoire lors de cette passe d'armes était fort déplaisante, je devais l'avouer. Néanmoins, je devais faire attention à ce que je disais, mon regard se promenant à travers la salle entière : des rats, des tas de rats. J'avais manqué un peu e vigilance depuis le début de cette conversation, mais je me devais de faire attention. Dans ce cas, il fallait que je fasse passer le message de manière subtile, sans avoir à parler. Hum... oui, cette façon de faire devrait aller. C'est avec un léger rire que je lui fis un non de la tête, comme pour signaler que cette idée ne me tentait pas plus que ça. Cependant, je bougeais très légèrement ma main droite, qui tenais le verre. Juste assez pour que mes doigts fassent comme un... signe de défi. Je la connaissais bien et je savais qu'elle allait comprendre le signal. C'est comme si je lui disais de manière claire et précise : essaye mon amie, je ne me défilerais pas, voyons si tu iras au bout de tes idées...

- Excellent ! Suis-moi, nous avons un terrain d'entraînement spécial à quelques salles d'ici. Personne ne nous dérangera.

Et je commençais à marcher, tout en la laissant prendre mon bras, tel le gentleman que j'étais. Je marchais d'un pas noble et raffiné, mais également décidé, pour bien faire comprendre qu'il était hors de question que l'on vienne me déranger pendant que je quittais la salle. De toute façon, je n'avais rien à y faire, je souhaitais m'amuser avec Camilla ce soir, rien de plus. Néanmoins, je tiquais légèrement et ferma le poing pendant quelques instants, trop courts pour que quelqu'un d'autre que ma « compagne » ne le remarque. Hercule, d'Apollo Enterprise. C'est vrai qu'il avait été invité. Ce type était le fils héritier de la famille Apollo, la rivale des Industries Valdemar, mais orienté dans le domaine de l'exploitation des Pokémons dans un but militaire. Autrement dit, nous étions chacun aux antipodes de l'autre. Je le voyais bien là, s'amuser avec les filles qui lui tournaient autour, un verre de vin à la main. Enfoiré...

La traversée avait été assez rapide et nous arrivions assez rapidement au terrain d'entraînement. Il s'agissait d'une salle blindée avec pour sécurité un digicode et une reconnaissance optique. Autrement dit, elle était pratiquement inviolable. Puisque je me doutais qu'elle allait avoir recours à Massko, j'avais déjà fait mon choix pour cet affrontement. Le terrain était une vaste étendue sèche, avec quelques rochers ici et là. Il faisait relativement chaud, ce qui avantagerait Surt. En fait, la salle disposait d'un système qui permettait de choisir l'environnement de bataille. Oui, j'avais délibérément choisi un terrain qui me donnerait l'avantage.

- Un terrain comme ça ne devrait pas déranger une dresseuse aussi forte que toi, n'est-ce pas ?

Une petite provocation avant que le match ne commence. La guerre psychologique était déjà en place. D'un seul geste assez précis et vif, je fis valdinguer ma Pokéball dans les airs, convoquant ainsi Surt, mon Feurisson. Ce dernier avait une mine féroce et crachait quelques flammes par sa bouche.

- Honneur au cadet ! Surt, utilise Brouillard puis Flammèche !

C'était notre stratégie habituelle. Tout d'abord aveugler l'adversaire avec Brouillard puis utiliser Flammèche comme attaque de zone. En effet, les boules de feu avaient été envoyées de telle sorte à couvrir toute la zone. La seule possibilité d'esquive résidait dans un saut en hauteur, mais nous le savions très bien et ça faisait partie du plan. Si ce Massko se décidait à sauter pour esquiver, Feurisson le prendrait de court avec un Double-Pied, boosté par la vitesse d'une Vive-Attaque. Comment allait réagir notre adversaire ?...
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Sam 16 Juil - 23:57


Sigfried secoua la tête, montrant un refus. Camilla eut une petite moue déçue sur le coup mais n'était pas spécialement étonnée. La famille de son ami était très strict et le garçon n'était encore qu'un oisillon enfermé dans une cage dorée l'empêchant de faire les folies qu'il souhaitait faire avec son corps. C'était plutôt triste… Mais il semblerait qu'elle se soit trompée et que le jeune héritier soit bien plus téméraire qu'on ne le pensait. Il bougea ses doigts sur son verre, un signe de défi que la jeune femme connaissait bien. Elle jeta un regard plus qu'intéressé au jeune brun, son sourire malicieux ne se décrochait pas de son visage. Hah, Sigfried voulait jouer dans le territoire de Camilla ? Espérons qu'il ne s'attendait pas à ce qu'elle se défile, ce serait mal connaître cette femme fatale. La différence d'âge ne dérangeait en rien la jeune femme, tant que sa proie était consentante… Et puis, le garçon était plus proche de la majorité qu'on ne le croirait en apparence, pas vrai ?

Sigfried invita Camilla à le suivre jusqu'à un terrain de combat. Ne lâchant point son verre de vin à peine entamé, elle s'accrocha au bras de son ami, le sourire toujours aux lèvres. Elle se permit même de le coller au maximum, sa poitrine s'appuyant sur le bras du brun avec insistance. « Pour cette nuit, tu es à moi » pensait-elle. Massko suivait docilement sa dresseuse loin derrière.

Camilla remarqua évidemment le regard de Sigfried se poser sur un autre homme que la jeune femme ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. C'était un autre charmant jeune homme possédant une chevelure aussi sombre que ceux d'autres bellâtres qu'elle avait croisé récemment mais qu'elle n'avait pas pu mettre dans son lit (parce qu'ils étaient des prisonniers entre autre…) donc autant dire qu'elle était intéressée par cet homme aussi. Mais c'était son ami Sigfried qui l'avait invitée et donc ce serait lui qui aurait le droit de passer du temps avec la demoiselle. Elle n'allait pas le trahir en se jetant dans les bras de son ennemi, ce ne serait pas cool, même venant d'elle.

Nos protagonistes arrivèrent finalement dans le terrain de combat du manoir des Valdemar. C'était une arène plutôt grande, elle ressemblait à un désert avec son sol sec et ses rochers… Même l'atmosphère était chaude -dans tout les sens du termes, je suppose- autant dire que ce n'était pas à l'avantage de Camilla qui n'avait jamais combattue en plein désert, encore moins avec Massko qui avait rejoins la demoiselle il y a encore peu de temps. Sigfried se permit de provoquer Camilla, tout en la flattant quand même, ce qui amusait la jeune femme, elle aimait les hommes audacieux.

- Effectivement ! Prépare toi à mordre la poussière, mon beau ! Ami ou non, j'te f'rais pas de cadeaux ! Massko, je compte sur toi !

Massko s'avança dans l'arène, le Pokémon plante se tenait debout, les bras croisés. Contrairement à sa dresseuse, le gecko était bien plus calme. En apparence du moins, car Massko, au fond de lui, bouillonnait de détermination. Perdre ? Ce n'était plus une option possible.

D'un seul geste, Sigfried envoya sa Poké Ball dans les airs en envoya donc son Pokémon. Un Feurisson surnommé Surt. Ce dernier à peine était-il apparu dans l'arène, se mettait déjà à cracher des flammes. Camilla connaissait bien Feurisson, elle avait vu quelques dresseurs en possédant se battre contre l'ancien Champion qu'était son frère. Elle dû lutter pour ne pas se jeter dans les bras du Pokémon feu pour le câliner comme elle en avait l'habitude.

Ainsi les hostilités commencèrent :

- Honneur au cadet ! Surt, utilise Brouillard puis Flammèche ! 

Surt produit une énorme quantité de fumée qui entoura Massko qui, du coup, ne voyait plus la position de son adversaire. Il ne voyait pas non plus où le Pokémon feu attaquait, ce qui rendait l'esquive difficile, mais pas infaisable :

- Massko, prend de la hauteur en sautant et utilise Vampigraine !

À l'aide de ses jambes musclées par sa vie dans le monde sauvage, Massko bondit le plus haut qu'il pu pour sortir de la zone du brouillard et ainsi localiser Feurisson et l'attaquer avec Vampigraine. Mais Sigfried était un malin et avait déjà prévu le coup...

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Dim 17 Juil - 10:25

Excellent. Mon adversaire était tombée en plein dans le panneau, ce qui me réconfortait quant à l'issue de cet affrontement. Je n'avais même pas besoin de dire à Surt ce qu'il fallait qu'il fasse, il le savait déjà. Ce n'est pas comme si nous avions déjà travaillé cette combinaison plusieurs dizaines de fois depuis notre départ de Bourg-Géon, n'est-ce pas ? Comme prévu donc, tandis que le Pokémon Plante s'élançait dans les airs, prêt à attaquer, Surt fut un peu plus rapide grâce à sa Vive-Attaque et s'approcha à l'extrême, ce qui cassa le rythme du Massko. Mais ce n'était pas tout, car le Feurisson utilisa Double-Pied afin de frapper le Massko, tandis que le Brouillard se dissipait, ce qui permit aux deux protagonistes de voir l'attaque toucher, propulsant encore plus le starter d'Hoenn dans les airs. Excellent, mais je ne comptais pas m'arrêter là, il fallait que j'impose mon rythme.

- En avant, Surt, utilise Flammèche... sur le sol !

Cette stratégie était très étrange, je devais l'avouer. Après tout, il n'aurait pas été difficile pour Surt de toucher le Massko, mais je ne le voulais pas. Je souhaitais faire durer ce combat, pour montrer à Camilla que je n'étais plus un gamin et que j'avais grandi, depuis la dernière fois que nous nous étions vus. Et puis, si je gagnais aussi rapidement, ça ne serait pas amusant, c'est pour ça que j'avais visé le sol. Ainsi, ce dernier serait très brûlant et il serait compliqué pour Massko de se mouvoir efficacement, étant donné que ça brûlera ses pieds. Le but de la manœuvre était donc de limiter les capacités motrices du Pokémon Plante, ce que j'espérais avoir réussi jusque-là. Tout en attendant, tel un gentleman que l'adversaire se remette en position, je ne parvins pas à réprimer l'envie de me payer la tête de cette chère Camilla.

- J'espère que ton Massko est plus doué à la danse que toi, mon amie ! Vas-y, Feurisson, tourne lui autour et utilise encore une fois Double-Pied !

Cette fois-ci, le but était de perturber les sens de Massko à l'aide d'une grande vitesse afin de le harceler, pour ne pas qu'il puisse pas penser efficacement et ainsi lui faire perdre ses moyens. C'est après trois tours que Surt se décida alors à frapper, utilisant sa taille pour tenter de se dérober dans le dos du Pokémon adverse afin de le taper violemment à cet endroit. J'espérais sincèrement que ça allait marcher, sinon, ce match risquait de devenir un peu plus compliqué. Mais étrangement, l'idée que ce combat fasse palpiter mon cœur ne me dérangeait pas plus que ça, je ne savais pas trop pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Dim 17 Juil - 15:27


Sigfried, malgré son manque d'expérience, était une personne intelligente. Il avait vu venir le plan de Camilla et Massko a des kilomètres. De ce fait, Surt avait bondit rapidement vers le gecko et lui avait donné deux bons gros coups de pieds, suffisamment violent pour le faire valdinguer encore un peu en hauteur. Camilla était très inquiète pour son Pokémon. Malgré qu'il ait rejoins l'équipe encore récemment, Massko faisait maintenant intégralement partie de la famille de la jeune femme. Elle ne pouvait pas ne pas s'inquiéter pour son compagnon.

Feurisson utilisa ensuite de nouveau Flammèche sur le sol, une tactique plutôt étrange quand on lisait comme ça, mais finalement c'était loin d'être aussi idiot. Le sol sec de l'arène était maintenant parsemée de flammes qui gênaient Massko qui, après avoir attérrit sur ses pattes arrières, devait sautiller sur place pour ne pas totalement brûler. Le pire c'était quand Sigfried disait espérer que le gecko sache mieux danser que sa dresseuse. Une petite provocation qui ne laissa pas Camilla indifférente, du coup elle tenta de cacher son inquiétude en souriant d'un air mesquin :

- Hah ! Si tu crois que t'es attaques de femmelettes nous impressionnent, Massko et moi, tu te fourre le doigt là où j'pense !

Encore une fois, Camilla faisait allusion au physique androgyne de son ami. Cela l'amusait, même si c'était assez bas comme pique. Camilla n'était pas la fille avec le plus de répartie de toute manière.

Sigfried ordonna à Surt d'attaquer de nouveau avec Double-Pied. Le Feurisson bougeait rapidement, mais Massko était lui-même un Pokémon plutôt rapide.

- Massko, esquive ! Bondit en arrière sur ce rocher !

Massko sauta effectivement dans la direction que lui indiquait son amie humaine. Les Rochers avaient encore été épargnés par l'attaque ardente du Pokémon feu.

- Maintenant, Dracosouffle !

Massko inspira longuement avant de cracher un souffle draconique en direction du Feurisson. Dracosouffle n'était pas spécialement puissante mais elle présentait certains avantage, notamment le fait que Massko pouvait attaquer à distance sans craindre les coups de pieds de son adversaire.

- T'apprendras, Sig', que même si j'aime avoir d'la compagnie, c'n'est pas pour ça que j'suis une fille facile !

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Dim 17 Juil - 17:18

Amusant. Même si j'avais pour le moment l'ascendant sur mon adversaire, je m'amusais. D'ailleurs, c'était la première fois qu'un affrontement entre dresseurs me procurait ce sentiment. C'était vraiment étrange, mais je ne m'en plaignais pas. Les Pokémons restaient des outils, pour moi, ils avaient des sentiments oui, mais il s'agissait d'outils. C'était d'aillurs un sujet tabou, entre Camilla et moi étant donné que nos points de vu sur la chose étaient radicalement différents, mais ce n'était pas pour me déplaire, au contraire, même. Enfin, pour l'heure, il fallait que je me concentre sur l'affrontement. Loin de rester inactive, Camilla me lança à son tour une pique verbale, ayant un double-sens, étant donné notre discussion de tout à l'heure. Décidément, elle ne manquait pas d'audace et ça me plaisait ! C'était typiquement le genre de choses qui manquait à ma vie monotone, bien qu'elle était légèrement plus palpitante depuis que j'étais sur les routes.

Le combat repris alors avec plus d'acharnement du côté adverse, car Masskon suivait à la lettre les ordres de sa dresseuse. Profitant de la présence d'un rocher qui n'avait pas été affecté par Flammèche, le Pokémon Plante en profita pour décharger un puissant Dracochoc qui se dirigeait à grande vitesse directement sur Surt. Bon sang ! L'attaque était vraiment et il y avait peu de chances que le Feurisson l'esquive. Enfin, si, c'était possible, mais il se retrouverait alors de dos, totalement à la merci de son adversaire et sauter dans les airs ne serait pas judicieux. Dans ce cas...

- Ne bouge pas et encaisse l'attaque !

Surt savait pourquoi et se campa sur ses quatre pattes pour se préparer au choc. C'est de cette façon qu'ils avaient vaincus Albert, lors de leur match. Ainsi, Surt encaissa de plein fouet la puissante attaque, qui fit de lourds dégâts aux Pokémon Feu. Vraiment très lourds... suffisamment pour enclencher Brasier. Les flamme sur le dos de Feurisson explosaient, redoublant d'intensité. Quand il n'était pas possible d'éviter une attaque, serrer les dents et préparer la suite était un principe de base, dans les arts-martiaux, un principe qui s'appliquait parfaitement à la situation.

C'était quitte ou double. Soit cet enchaînement fonctionnerait, soit je perdrais le combat. C'est donc sans perdre une seule seconde que j'ordonnais la suite des actions, tel un chef d’orchestre en plein concert.

- Utilise Vive-Attaque pour aller au corps-à-corps et enchaîne avec Flammèche !

Poussé dans ces derniers retranchements, le Pokémon Feu, très diminué y allait à fond, utilisant toutes ses réserves d'un seul coup pour arriver au corps-à-corps, les flammes déjà dans la bouche. Ainsi, peu importait où irait le Massko, il ne pourrait pas éviter l'offensive. Désormais très près du Pokémon Plante, Surt relâcha alors toutes ses flammes d'un coup, créant une petite explosion qui envoya voler le Pokémon Feu, à terre. Il n'arrivait même plus à tenir debout, bien qu'il n'était pas encore K.O. Restait à savoir dans quel état était le Massko, mais j'avais confiance dans les capacité de Surt...

- Alors la vieille, t'en dis quoi ?!

J'arborais un sourire amical et enjoué. C'était assez rare et je savais qu'elle allait le noter. Je bouillais néanmoins d'impatience de savoir quel allait être le résultat du combat. Après tout, le perdant allait avoir un gage et je ne voulais pas renoncer à la faire danser, ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Dim 17 Juil - 22:14


Camilla s'amusait, ce n'était pas arrivé depuis un bail, même ses dernières aventures avaient été plutôt fades depuis qu'elle avait rencontré son ami atypique Zoroark. Elle et Massko réussissaient à très bien se débrouiller malgré le désavantage du type et du terrain. Cela ne la rendait pas peu fière. Elle se tenait droite devant son adversaire, le regard hautain. Camilla aimait jouer.

Massko utilisa un dracosouffle a pleine puissance sur Feurisson. Ha ! Cette saleté de Pokémon feu ne lui avait laissé aucun répis ! Il allait pouvoir se venger de cet affront !
Comme le lui avait demandé son dresseur, Surt resta sur place et encaissa le Dracosouffle de Massko. Feurisson n'était pas le plus résistants des Pokémons, mais malgré ses faibles défenses, il restait toujours debout. Pire, il fut suffisamment amoché pour que son talent, Brasier, s'active. Son   De son dos se dégageaient de grosses flammes qui semblaient encore plus brûlantes que les précédentes.

Sigfried demanda ensuite à son compagnon de voyage d'utiliser Vive-Attaque pour enchaîner avec une Flammèche. Camilla demanda alors à son ami :

- Riposte avec Lame-Feuille !

Ses blessures n'ayant en rien ébranlée la combativité du Pokémon feu, Slurt fonça aussi vite qu'il pu vers Massko. Une fois à portée, un cracha de nouvelles flammes à bout portant. Même si le gecko vert pu repousser Slurt à l'aide de Lame-Feuille, et ainsi rester sur son rocher, l'attaque feu du Pokémon de Sigfried avait quand même touché Massko. À force de subir les attaques, le Pokémon plante de la soldate était épuisé et haletait déjà, mais cela eut également pour effet d'activer son propre talent : Engras, qui fonctionnait de la même manière que Brasier.

- La vieille en dit que pour un gamin, t'es plutôt prometteur.

Camilla continuait de sourire, ce fut un très beau combat, elle avait su l'apprécié. Chose qui était plutôt rare depuis le massacre de Volucité. Malheureusement, toute chose avait une fin, ce que tenais à souligner la jeune femme :

- Le combat se terminera au prochain coup, Sig' ! Donne tout c'que t'as dans les tripes ! Massko, Lame-Feuille !

Massko s'appuya sur le rocher et bondit avec force pour prendre de l'élan et ainsi atteindre rapidement vers son adversaire. Les feuilles sur ses avant bras brillèrent d'une intensité incroyable -ou pas si incroyable- et l'on pouvait à vu d'oeil voir qu'elles étaient plus coupantes qu'une simple paire de ciseaux.

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Dim 17 Juil - 22:38

Surt venait encore de subir des dégâts. Bon sang ! Je n'arrivais même pas à comprendre comment il pouvait encore tenir debout. Certes, c'était déjà très difficile de base, mais il venait de subir encore des dégâts avec Lame-Feuille. Vraiment, je ne comprenais pas d'où lui venait cette combativité, vraiment ça me dépassait. Il ne devait être qu'un simple outil, avec une utilité limitée et voilà qu'il passait outre. Enfin, ça ne devait être qu'une erreur de calcul de ma part quant aux capacités de Surt, oui, ça devait être ça. Qu'est-ce que ça pouvait être d'autre, de toute façon ? Dans tous les cas, ça m'arrangeait bien et je comptais en profiter un maximum pour arracher la victoire. S'il y avait bien un combat que je ne souhaitais pas perdre, c'était celui-là.

- T'en fais pas, Camilla. On en a encore sous le pied, Surt et moi ! Utilise Flammèche !

Nous savions tous les deux que c'était le dernier round et que nous devions utiliser toutes nos forces dans la bataille, si nous souhaitions l'emporter ! Massko n'y allait pas dans la demi-mesure, utilisant une fois de plus Lame-Feuille. Cependant, cette fois-ci, l'attaque était boosté par Engrais, son Talent qui était l'équivalent de Brasier. Autrement dit, l'issue de ce match se baserait sur la capacité du Pokémon Plante à esquiver la boule de feu qui fonçait vers lui. S'il y arrivait, la victoire serait à lui, sinon... ce serait ma victoire. S'il te plaît, laisses-toi toucher !

Il esquiva d'un cheveu l'attaque. Tch, bon sang ! Et moi qui voulais gagner, voilà que j'allais perdre l'affrontement. J'enrageais intérieurement, pourquoi ?! J'avais l'avantage du Type ainsi que du terrain. L'expérience était vraiment aussi importante, dans un combat ? Enfin, tant pis... au moins, je m'étais bien battu, même si j'appréhendais un peu le gage qu'elle allait me donner, la connaissant. Sauf que... la boule de feu rebondit alors sur le mur. Comment était-ce possible ? Certes, la forme avait été un peu différente d'une Flammèche classique, mais je mettais ça sur le compte de Brasier. Et si... Et si l'attaque avait évolué en quelque chose d'autre, lors de l'affrontement ? Dans tous les cas, le Massko ne s'attendait pas à ça et se prit l'attaque de plein fouet, mordant alors la poussière d'un seul coup.

- Pfiou... J'ai gagné.

C'était la première fois qu'un match avait été aussi serré et pendant quelques instants, j'avais du mal à tenir sur mes jambes. Mais je me repris rapidement, satisfait du résultat. Tandis que je renvoyais Surt dans sa Pokéball, je claquais simplement des doigts, faisant apparaître sur le côté droit de la salle une machine régénératrice de Pokémons. Cet engin avait coûté une vraie fortune mais était fort pratique. Alors que je mettais la Pokéball de Surt, je fis signe à mon amie de faire de même.

- Tu devrais faire pareil. Cette machine va soigner Massko en seulement quelques heures, il sera de nouveau en pleine forme, demain matin.

J'avais un léger sourire sur le visage, tandis qu'elle mettait la Pokéball de son compagnon sur la machine. Elle ne pouvait pas avoir oublié notre petit pari, pas vrai ? Ne t'en fais pas, Camilla, je serais doux avec toi... Après quelques instants, je repris alors la parole, afin de lui dire ce que j'avais en tête pour la suite de la soirée. Tout en parlant, je tendais mon bras, afin qu'elle l'attrape. Heureusement, ma tenue était toujours impeccable, bien que je transpirais un peu à cause de la chaleur des lieux.

- Puisque j'ai gagné notre affrontement, tu vas devoir danser avec moi ce soir ! J'espère que tu n'y verras aucun inconvénient. Tu es une femme de parole après tout, je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Dim 17 Juil - 23:51


Ça y est, le coup final arrivait ! On allait enfin connaître l'issu du combat. Massko s'approcha dangereusement de son adversaire, armé de ses feuilles tranchantes. Mais Sigfried ne comptait pas regarder, impuissant, son Pokémon perdre lamentablement vers un Pokémon qui avait pourtant un désavantage net par rapport à eux. Ce fut donc avec conviction qu'il ordonna à Surt d'utiliser une dernière fois Flammèche. Cependant, Massko n'était pas dupe. Il rebondit une deuxième fois sur le côté pour esquiver la gerbe, qui avait tout de même une petite différence que les autres, Massko s’apprêta à assener le coup de grâce, souriant malicieusement, cependant…

- Massko, attention !

La flamme rebondit sur un mur pour finalement s'écraser sur le dos de Massko qui s'effondra sur le sol devant les yeux surpris de tous… Massko fut hors de combat…

Après une seconde pour prendre le temps de bien réaliser ce qu'il venait de se passer, Camilla se précipita vers Massko et s'accroupit à côté de son Pokémon K.O. Il restait suffisamment de force à ce dernier pour entrouvrir un œil. Il était déçu d'avoir perdu, mais entendre la voix de sa dresseuse le réconfortait… Étrange venant d'un Pokémon qui aspirait autrefois à la liberté sauvage…

- Merci, Massko, ce fut un beau combat. Repose toi.

Camilla était sincèrement fière de son ami le gecko qu'elle enlaçait affectueusement. Elle était heureuse que son Pokémon lui fasse un minimum confiance et suive ses ordres alors qu'elle savait qu'il y avait peu de temps, Massko ne recevait d'ordre de personne et vivait comme il le souhaitait.

Sigfried claqua des doigts, ce qui fit descendre une machine que Camilla n'avait jamais vu. Au début sceptique, elle vit le jeune homme posé sa Poké Ball qui contenait Feurisson à l'intérieur de la machine et invita à la demoiselle de faire de même, expliquant par la même occasion que cette machine servait à soigner les Pokémons et que Massko serait sur pied d'ici le lendemain matin. Camilla choisit bien évidemment de faire confiance à Sigfried, c'était son ami après tout, et puis Massko avait mérité un bon repos. Pour la première fois depuis longtemps, elle rappella le gecko dans sa Ball et posa celle-ci dans la machine qui remonta peu après. Camilla se sentait un peu seule sans son grognon de Massko à ses côtés, elle n'avait plus trop l'habitude.

Sigfried invita son amie à s'accrocher de nouveau à son bras en disant :

- Puisque j'ai gagné notre affrontement, tu vas devoir danser avec moi ce soir ! J'espère que tu n'y verras aucun inconvénient. Tu es une femme de parole après tout, je me trompe ?

Camilla arqua un sourcil. Elle était assez mécontente, en effet, elle avait perdu sur un coup de chance qui ne lui fut pas favorable. Elle aurait aimé répliqué en disant que son ami n'avait eu que de la chance et que du coup le pari ne tenait plus, mais ça n'aurait pas été très fair-play venant de la soldate. Après un soupire résigné, elle s'accrocha aux bras de l'héritier et dit :

- Bien sur que je suis une femme de parole. Soit, allons danser ! Mais te plains pas si tu te fais écraser les pieds, gamin !

Elle se mit à sourire malicieusement avant de reprendre :

- Moi… C'est un autre genre de danse que je maîtrise…

Encore une fois, Camilla se colla au maximum contre son ami. Ils sortirent donc de la scène de combat pour retourner dans la salle de danse où la fête continuait de battre son plein.

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Lun 18 Juil - 0:25

Gamin, gamin. Je voyais bien qu'elle était mécontente de sa défaite, et que c'est avec une légère résignation qu'elle prenait mon bras, mais j'étais tout de même content. Après tout, le but était qu'elle s'amuse et puisse se changer les idées. J'espérais tout de même qu'elle prenne goût à la danse que nous allions pratiquer. Et puis, mine de rien, j'étais très heureux, pour une unique raison qui était...

- Ahah ! Madame sort les griffes, à ce que je vois. Je devrais me méfier à ne pas me faire dévorer, cette nuit. Ce serait une expérience fort déplaisante.

Aucun de nous n'était dupe, bien que la chose n'avait jamais été clairement énoncé. A ce rythme, je savais très bien comment tout ça allait se finir et étrangement, ça ne me dérangeait pas plus que ça. J'étais même assez impatient de voir comment toute cette affaire allait se dérouler. Enfin, pour le moment, il nous fallait aller sur la piste de danse. La distance qui nous séparait de la salle de banquet n'était pas très longue, mais notre entrée avait été très remarquée, notamment par Hercule, qui fit un sourire ironique envers ma direction, tandis que quelques murmures se faisaient entendre dans la salle. Décidément, il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Cependant, ce n'était pas ça qui allait me déranger, je m'en fichais au plus haut point. Mais comme je ne savais pas trop ce qu'en pensait mon amie, je balayais la salle d'un regard dur et fier, celui de l'hôte qui voulait que ses invités cessent ce cirque. Au moins, ça avait eu l'effet voulu et au bout d'une dizaine de secondes, nous étions enfin libre de danser comme nous le voulions.

Tandis qu'une nouvelle musique commençait, je pris la peine de prendre par la taille Camilla, afin que nous puissions commencer à danser la valse. Je savais que beaucoup de personnes de la noblesse nous regardait, attendant un faux pas de ma partenaire pour se moquer. Je n'allais pas leur laisser cette occasion. Cette danse était bien trop précieuse car après tout, c'était la première que je partageais avec Camilla. Quiconque nous la gâchera subira mon courroux. Ainsi, je m'adaptais sans peine aux mouvements inexpérimentés de Camilla pour la guider, l'accompagner dans ses premiers pas, afin qu'elle chope le rythme. Évidemment, je la gardais serrer contre moi, pouvant sentir le souffle qui s'échappait de ses lèvres et son cœur battre. Il en était de même pour elle, je suppose.

Au bout de quelques minutes, elle finit par prendre le coup, ce qui permis de faire quelques mouvements plus audacieux. J'étais vraiment heureux de ce moment intime que nous partagions tous les deux et j'aurais souhaité qu'il dure bien plus longtemps. Au bout d'un moment, ma vision se brouilla et je ne vis que Camilla dans mon champ de vision, obstruant tout le reste. Il n'y avait que nous deux sur cette terre, dans mon esprit. C'était tout. Je lui souriais, un sourire sincère, sans aucune arrière pensée. Lors de cette danse, j'avais oublié tous les soucis que je gardais en moi, pour le moment. Je me sentais vraiment bien.

Finalement, c'est après un moment qui paru une éternité que la musique s'arrêta, alors que nous finissions de danser. Je me sentais vraiment bien et espérait qu'il en était de même pour la Spencer. Après tout, je l'avais invité pour qu'elle se change les idées, pas pour lui rajouter des tracas supplémentaires. Claquant dans mes mains, j'attirais alors l'attention de toute la salle, juste avant de prendre la parole, de toute la noblesse que je pouvais irradier en cet instant présent.

- Merci à vous pour cette soirée. Notre famille espère que vous vous êtes bien amusés, mais il est déjà l'heure de nous quitter. Nos domestiques vont vous conduire jusqu'à la sortie, n'hésitez pas à leur faire parvenir les points dont vous souhaiteriez une amélioration pour la prochaine fois !

La salle se vidait peu à peu, dans le bruit et la cohue la plus générale. C'est après plusieurs minutes que Camilla et moi nous retrouvions juste tous les deux. Lui prenant alors la main, je lui adressais un sourire plein de vie et de joie, tandis que je prenais la parole.

- J'espère que cette soirée te plais ! Mais elle n'est pas encore terminée, pas vrai ?!

Après tout, même sans parler de « ça », nous avions beaucoup de choses à nous raconter et à faire ensemble. Il n'était que vingt-trois et il serait bien trop tôt pour aller se coucher. Cette soirée ne venait que de commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Lun 18 Juil - 11:44


La réponse de Sigfried avait su arraché un rictus amusé sur le visage de Camilla. Au moins, elle était assurée de gagner le défi que le jeune homme lui avait lancé plus tôt dans la soirée. C'était une compensation sur laquelle Camilla ne crachera pas… Surtout que… Puisque son ami avait l'habitude de suivre à la lettre ce que lui disait son père, le pauvre garçon devait être encore pur et innocent à cet endroit… La jeune femme se fera un plaisir de lui faire croquer la pomme du serpent.

Le retour de l'héritier des Valdemar dans la salle où se déroulait la fête fut très vite remarquée. Tous les yeux étaient braqués sur le noble et la femme qui l'accompagnait. Camilla sentait ces yeux la dévisager comme si elle n'était qu'un vulgaire bétail, et pour cause, la jeune femme n'était qu'une vulgaire fille du peuple. Pire, elle était une femme de joie ! La réputation de Camilla lors de son adolescence avait vite fait le tour, surtout qu'elle était la sœur de Carl, l'ancien Champion de Doublonville, cela n'aidait pas… Et cette catin était accroché au bras du fils unique des Valdemar. Quelle honte ! C'était un peu douloureux, quand notre passé qu'on regrettait était pointé du doigt alors qu'on faisait tout notre possible pour se racheter. Son sauvetage du Lac Colère et ses actions à Volucité étaient méconnu des médias et de la Noblesse de Doublonville… Elle baissa la tête et se serra d'avantage contre l'homme qui l'accompagnait. Ce dernier n'avait pas volé sa réputation autoritaire car un seul coup d'oeil fier à l'ensemble de la salle il réussit à ce que tous ne cessent de regarder Camilla de travers.

Enfin presque, car beaucoup de bourgeois regardaient ce couple étrange du coin de l'oeil, encore plus quand ils se mirent à danser. Sigfried prit Camilla par la taille, elle se laissa faire docilement. Elle l'avait promis de toute manière. Ainsi, l'héritier entraîna la Soldate Plasma dans une valse. Il fit de son mieux pour guider au maximum Camilla. Cette dernière, au début, regardait ses pieds pour être sûre de ne pas écraser les pieds de son ami et ainsi donner une raison à ces idiots de bourges de se moquer d'elle. Cependant, elle comprit vite que regarder ses pieds gênait plus leurs danses que ne les aidait. Après une petite hésitation, elle fini par lever les yeux et les poser dans le regard chocolat de Sigfried dont le visage souriait de bonheur. Une expression que la demoiselle ne lui connaissait pas, elle qui avait été habituée à le voir sourire de manière mesquine.

Au fur et à mesure qu'ils dansèrent, Camilla fini par comprendre les subtilités de la Valse et se sentait bien plus à l'aise. Un-Deux-Trois. Un-Deux-Trois. Finalement, ce n'était pas si compliqué que ça une fois qu'on avait le rythme ! Un-Deux-Trois. Un-Deux-Trois. Les filles qui convoitaient la fortune des Valdemar regardaient Camilla avec envie qui elle s'amusait. La soldate se permit même de lancer un regard mesquin vers les copines de son ami, un air de dire « Moi d'abord ♥ ». Haah… Inutile de dire que la belle Camilla s'était faites plus d'un ennemi en cette belle soirée.

Après plusieurs minutes de pas de danses, la musique s'arrêta. Les danseurs se stoppèrent. Camilla avait le sourire aux lèvres. Finalement, avoir perdu n'était pas si grave… Enfin danser était forcément plus amusant que de voir des policiers prendre la fuite. Sur les coups de vingt-trois heures, Sigfried annonça la fin de la soirée et remercia ses invités à repartir chez eux. Camilla était à côté de Sigfried. On voyait la salle se vider peu à peu, laissant donc la demoiselle et le jeune héritier seuls dans cette grande salle dorée. Elle sentit qu'il lui prit la main et se laissa faire. Elle continuait de sourire joyeusement tendit qu'il lui dit :

- J'espère que cette soirée te plais ! Mais elle n'est pas encore terminée, pas vrai ?!

Toujours souriant, elle dit amusé :

- Oh, donc je crèche ici ce soir ?

Bien sur, après tout ce qui s'était dit depuis le début de la soirée, il était évident que Camilla resterait avec Sigfried pour la nuit. Mais elle voulait l'entendre de sa bouche, cela serait une petite victoire pour la demoiselle. Elle reprit :

- Mais j'espère bien que la soirée n'est pas terminée ! Depuis que j'ai déménagé à Volucité on a très peu eu l'occasion de se voir. Il faut rattraper ça !

D'autant plus que Camilla n'avait pas encore mangé depuis le début de la soirée. Elle n'avait mangé que quelques petits fours et bu un verre de vin… Elle se demanda s'il y avait des restes à manger. Surtout que, d'après ce qu'elle savait, le cuisinier des Valdemar était plus que très doué…

Camilla avait même totalement oublié l'éventuelle présence de Sir Odin, le père de Sigfried, l'un des Hommes aux principes les plus arriérés qu'elle connaissait.

HRP:
 

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Lun 18 Juil - 12:59

Pfiou, la soirée était enfin terminée. C'était éreintant, mine de rien, ces soirées mondaines. Au moins, ce n'était pas tous les jours qu'un événement de la sorte se produisait et j'en étais bien content. Enfin, cette fois, la soirée avait été particulièrement délicieuse et j'étais rassuré quant au fait qu'aucun accident n'avait été déclaré. Vraiment, c'était très réussi, bien que je savais qu'elle n'était pas terminée. D'ailleurs, la remarque de Camilla me tira un sourire, je savais très bien qu'il s'agissait d'une petite provocation qu'autre chose, nous n'étions pas idiots. Bah, je pouvais bien lui accorder ce petit plaisir, ça ne me dérangeait pas le moins du monde.

- Malheureusement, toutes les chambres d'amis sont prises, pour ce soir. Évidemment, tu peux bien venir dans la mienne, mais à moins de vouloir dormir sur le sol, il faudra se serrer un peu. À toi de voir, comme tu le sens !

Plus le temps passait, moins nous prenions de gants pour en parler. Décidément, c'était bien une des seules personne avec qui je pouvais parler ainsi en toute franchise. C'était rafraîchissant et c'était bien pour ça que j'appréciais autant la compagnie de la Plasma. Il fallait vraiment que je l'invite plus souvent à la maison ! Toujours souriant, je me dirigeais avec elle, jusqu'à la cuisine où nous attendait normalement Hasting, afin de casser la croûte avec lui avant de se diriger dans ma chambre où nous allions passer la nuit. Oui, c'était ce qui était prévu, à la base...

Un serviteur quelconque était venu, disant que Père avait terminé ses entretiens et souhaitais que je dîne avec lui. Bien sûr, Camilla était également invitée, puisqu'il avait eu vent de sa présence. Putains de fouines. Jusqu'ici, cette soirée était parfaite et voilà que nous devions aller prendre le dîner avec Père, sans même voir Hasting. Salopard. Je lui fis signe que j'avais bien compris et lui dit, de manière peut-être un peu virulente, qu'il pouvait se retirer, maintenant. Tch.

- Désolé, ce n'était pas prévu. J'espère que ça ne te dérange pas.

Je savais que ça la dérangeait et qu'elle entretenait des rapports assez froids avec Père. Mais il n'y avait pas le choix, je ne pouvais pas décliner son « invitation », après tout. La seule chose que je pouvais faire était de serrer les dents et ça se voyait au visage enragé que j'avais, durant quelques instants, avant de reprendre mon calme. Il nous attendait dans notre salle à manger privé, où Camilla était déjà venue une ou deux fois, il y avait maintenant quelques années. Elle n'avait pas vraiment changé, mais bon. Comme je ne pouvais pas lui prendre la main de façon aussi familière devant mon père, nous nous remettions dans une position plus neutre et distinguée. Et, tandis qu'elle prenait mon bras autour des siens, c'est avec une démarche déterminée que je pénétrais dans la salle, dont les portes étaient désormais grandes ouvertes.

La salle était vraiment très luxueuse et lumineuse, principalement du blanc et du doré. Il n'y avait que peu de décorations, à part des pots de fleurs disposés stratégiquement autour de la pièce. Il y avait une table très longue avec à son bout, mon père dans son costume, qui nous regardait d'un air grave, tout en nous saluant, en nous invitant à prendre place autour de la table. Il n'y avait que deux autres couverts, disposés de l'autre côté : un pour et un pour moi. Saluant de manière polie ma « compagne », il attendait que je sois confortablement installé sur ma chaise afin de demander comment la soirée s'était passée.

- Plutôt bien, il y avait beaucoup d'invités. Cependant, Hercule, l'héritier du groupe Apllo était présent. Il faut faire preuve de prudence.

Le regard de Père était encore plus dur qu'à l'accoutumé et la tension dans la pièce était presque palpable. Dans notre assiette, une blanquette de Tauross sur un lit de Parasect.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Lun 18 Juil - 16:17


Le sourire de Camilla se fit plus large quand Sigfried lui dit que les chambres d'amis étaient tous occupés et que donc elle allait devoir dormir avec lui. Cela ne pouvait que plaire à la jeune femme qui pouvait enfin se dire qu'elle avait gagné à ce petit jeu avec son ami. Autre chose qui faisait plaisir à la jeune femme, c'était que le garçon était bien plus à l'aise sur le sujet qu'elle ne le pensait. Peut-être avait-il hâte de passer ce capte ?

Ils se dirigèrent donc vers la cuisine, pour le plus grand plaisir de Camilla qui commençait à entendre son ventre faire des réclamations. Cependant ils furent interceptés par un des domestiques des Valdemar. Ce dernier dit à l'héritier que lui et sa compagne étaient invité à prendre le repas avec Sir Odin. Camilla serra le poing… Cet idiot de noble allait tout gâcher, comme d'habitude ! La jeune femme n'était vraiment pas ravie de ce retournement de situation et cela se voyait avec son visage crispé. Camilla n'était pas du genre à cacher ses émotions. Cette nouvelle ne semblait pas non plus réjouir Sigfried. Il demanda tout de même à son amie si cela ne la dérangeait pas. Elle répondit sèchement :

- Tu t'le demandes sincèrement ?

Cela la dérangeait, bien évidemment, elle et Odin ne s'appréciaient pas. Odin semblait s'être figé dans le temps et incapable de s'ouvrir aux autres. Camilla était une jeune femme des quartiers populaires et était très -trop- ouverte. Quand deux mondes avec des différences aussi prononcés se rencontraient, cela faisait toujours des étincelles. Mais Camilla se dit qu'il valait mieux faire des efforts, au moins pour Sigfried…

Les deux protagonistes durent faire preuve de beaucoup de volonté pour se calmer et ainsi cacher leurs agacements. Une fois ceci fait, avec une démarche assurée, Camilla accrochée au bras de son ami, ils s'avancèrent jusqu'à la grande salle à manger des Valdemar.

La pièce n'était pas différente que celle de ses souvenirs. Malgré les murs blancs et dorés, elle était très peu décorée, ce qui était triste aux yeux de Camilla qui adorait la couleur et la décoration. D'ailleurs, avant qu'il ne se fasse détruire par les assauts de la Team Rocket, l'ancien appartement de la jeune femme était lui même décoré à l'aide de plantes et de bibelots qu'elle s'était offerte lors de séances de shoppings avec quelques amies FPI et Plasma -Bah oui, c'est pas parce qu'on est de la justice qu'on s'fait pas plaisir quand même !-

Le vieux Odin était était assis au bout de la longue table. Camilla dû lutter pour garder un sourire -un peu crispé certes- sur son visage. L'homme salua la jeune femme, celle-ci en fit de même en s'inclinant légèrement avant de s’asseoir à son tour. Odin demanda à son fils si la soirée s'était bien passée, Sigfried répondit immédiatement mais mentionna également la présence d'un certain Hercule, l'héritier d'une autre famille apparemment. Curieuse, Camilla demanda :

- Hercule ? Qui est-ce ?

Quand le plat fut servit, Camilla eut un léger mouvement de recul en voyant ce qu'il y avait dans son assiette. Il s'agissait d'une blanquette de Tauros sur un lit de Parasect. Elle cligna plusieurs fois des yeux avant de vraiment réaliser de quoi il s'agissait… Depuis que la jeune femme était entrée dans l'Ordre Plasma et qu'elle avait adoptée les principes de l'organisation, elle ne mangeait plus de viandes. Par principe, à quoi rimait de lutter pour l'égalité entre Humains et Pokémons si on mangeait ces derniers. Elle hésita un long moment puis se dit que par politesse elle allait quand même manger ce qu'on lui offrait. De toute manière, Camilla ne s'entendait déjà pas très bien avec Odin, elle n'allait pas s'amuser à en rajouter une couche. Elle attendit de voir les deux hommes attaqués leurs assiettes avant de faire de même, non sans grimacer. Nerveuse, elle dit :

- C-C'est délicieux ! Mes compliments aux chefs !

Menteuse petite Camilla… Certes, le goût de la viande n'était pas dégueulasse en bouche, mais savoir qu'elle était en train de piétiner les principes pour lesquels elle et l'Ordre Plasma se battaient la dégoûtait d'elle même… Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour rester auprès d'un ami...

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Lun 18 Juil - 18:22

La tension était clairement palpable dans la pièce, tandis que nous commencions à manger le souper. Comme d'habitude, c'était excellent, même si je me demandais si Camilla allait réellement apprécier ce qui était dans son assiette. Enfin, je ne me faisais pas trop d'illusion de ce côté-là, comme je connaissais les principes de la Team Plasma. J'espérais qu'elle arriverait à se contenir et passerait outre, ce qu'elle réussit à faire, disant même que c'était excellent. Je n'étais pas dupe et Père non plus, d'ailleurs. D'ailleurs, elle avait même renchérit en demandant qui était ce fameux Hercule. Décidément, il faudrait peut-être que je lui enseigne la notion de tact, oui, ça serait bien...

- C'est le garçon qui brun qui avait des filles à ses côtés. Il s'agit de l'héritier direct d'Apollo Enterprise, les principaux rivaux des Industries Valdemar. Sa famille est spécialisée dans l'étude des Pokémons dans un but militaire, contrairement à nous qui voulons utiliser leur puissance pour la médecine.

Oui, nous étions les deux faces d'une même pièce, dans un sens et ça ne me plaisait pas. Un jour, je m'occuperais personnellement de son cas, mais pour l'heure, il fallait rediriger la discussion vers autre chose de plus festif. Certes, il y avait toujours quelques tensions, mais je faisais des pieds et des mains pour que l’atmosphère s’apaise, ne serait-ce qu'un peu. D'ailleurs, je m'arrangeais pour signaler dans la conversation les actes héroïques de la Team Plasma, dont Camilla faisait partie. Je fais d'ailleurs assez souvent référence à son courage lors de l'opération au Lac Colère. Un moyen comme un autre d'essayer de gagner l'estime de son Père pour sa compagne d'un soir.

Au final, un simple hochement de tête se fit de la part de Père, suite à la description d'une opération. Il gardait toujours une mine aussi sévère, mais rien que cet acte montrait qu'il y avait de l'évolution. Peut-être avait-il enfin compris que Camilla était une bonne personne, forte et courageuse. Et belle aussi, je devais l'avouer. Camilla était une très belle femme. Bon sang ! Voilà que je commençais à divaguer. Toute cette histoire me travaillait vraiment, même si je savais que nous allions vraiment le faire. Au final, c'est après une longue heure et un repas terminé que nous purent prendre enfin congé. Tant mieux, cette fois, personne ne nous interromprait.

Néanmoins, je voyais quand même Père assez soucieux, tandis que je sortais de la salle en compagnie de Camilla. C'était sans doute à cause de l'apparition d'Hercule. J'espérais juste que ça n'augurait rien de mauvais pour nous, par la suite. Si j'avais su...

Le chemin vers ma chambre avait été assez rapide, étant donné que nous étions en train de discuter de tout et de rien, profitant enfin d'un petit moment d'intimité. Après avoir congédié la plupart de mes vassaux, je pris la peine de la laisser entrer dans ma chambre, qui n'avait pas tellement changé depuis la dernière fois : d'immenses étagères remplies à craquer de livres, un bureau sophistiqué avec ordinateur portable, un violon dans un coin et un piano dans un autre... il y avait aussi quelques peintures, mais également un lit magnifique, dont les draps étaient d'or et de rouge, en plus milieu de la pièce. Il était largement assez grand grand pour accueillir deux personnes, ça oui. Tandis que je m'asseyais au bord de ce dernier, je soupirai de lassitude, en desserrant un peu ma cravate, pour mieux respirer.

- Dieu merci, on est enfin tranquilles. C'est pas trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Lun 18 Juil - 20:09


Le dénommé Hercule, donc, était le fameux beau brun que Camilla avait aperçut un peu plus tôt. Apparemment il était l'héritier des concurrents direct des Valdemar… Mais en fait… La jeune femme n'avait pas tout très bien compris… Il faut dire que ces histoires de concurrences, de sous, et tout ces trucs du même genre, c'était pas dans le tripe de la demoiselle. Mais elle comprit quand même que Sigfried et Hercule n'étaient pas trop copain-copain et cela conforta Camilla dans l'idée qu'elle ne devait pas approcher ce brun, aussi mignon qu'il puisse être, elle ne voulait pas trahir l'amitié qu'elle portait pour Sigfried. Même si elle trouvait cela étrange que son rival ait été invité dans la fête des Valdemar… Les bourgeois étaient vraiment étrange…

Pendant le reste du repas, Sigfried avait vanté les exploits de l'Ordre Plasma et donc accessoirement de Camilla, même si elle n'avait pas encore fait grand-chose au nom de l'ordre. Son plus grand exploit, si on pouvait appeler ça tel quel, c'était d'avoir organisé le nettoyage du Lac Colère, pollué par des déchets Humains. Elle avait également été présente lors de la bataille à Volucité et avait aidé à l'évacuation des civils. Mais pour contrebalancer le tout, elle avait aussi laisser s'échapper un prisonnier Rocket mais ça, heureusement, c'était une information que la sécurité tenait à garder secrète pour ne pas provoquer un vent de panique parmi les citoyens du monde.

Mais grâce à cela, Camilla remonta dans l'estime de Sir Odin, du moins pour la nuit, et le reste du repas se passa sans que la demoiselle n'ait eu besoin d'insulter le chef de la famille Valdemar. C'était déjà une bonne chose.

Le repas terminé, avant de prendre congé, Camilla salua une dernière fois Sir Odin en s'inclinant. C'est accrochée au bras de son ami Siegfried qu'elle se laissa guider jusqu'à la chambre du garçon.

Avant de rentrer dans la pièce, la jeune femme retira ses escarpins. Camilla pénétra ensuite dans la chambre de son ami. C'était une pièce plutôt grande, elle faisait la même taille que le salon de l'ancien appartement de la soldate, on pouvait y voir de très grandes étagères avec de nombreux livres. Y avait aussi un bureau en bois très classe, le dernier ordinateur sortie, à la pointe de la technologie. Il y avait également un piano et un violon. Et bien sur, un grand lit double dont les draps arboraient une magnifique couleur rouge et doré. Décidément, le doré ça devait être la couleur préféré des Valdemar.

Pendant que Sigfried s'asseyait sur son lit en exprimant sa joie d'être enfin seul avec son amie et en desserrant sa cravate, Camilla explorait la chambre de l'héritier. Elle regarda les nombreux ouvrages qui remplissaient les étagères et s'amusa à tapoter sur une touche du piano.

- Tu joues de la musique ?

Inutile de précipiter les choses. Surtout s'il s'agissait de la première fois de Sigfried. Et puis, comme Camilla l'avait dit plus tôt, depuis qu'elle était partie pour Volucité, elle et le jeune brun ne s'étaient pas revu. Camilla revenait rarement à Johto par loisir, la seule fois où elle l'avait fait c'était pour rendre visite à son frère et ses parents.

- Au fait, merci… Grâce à toi, ton père ne m'regardes plus de travers…

Camilla s'arrêta ensuite devant un tableau représentant un paysage. Elle appréciait, la peinture avait été très bien réalisée.

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Lun 18 Juil - 21:36

Oui, je jouais de la musique. Il faut dire que ça faisait partie de mon éducation et j'avais appris à en faire dès mon plus jeune âge. Résultat, j'avais un niveau des plus correct et je m'amusais de toute façon assez bien lorsque j'en jouais. J'avais tout de même une légère préférence pour le violon. J'étais un peu plus à l'aise quand j'en jouais et puis, je préférais rester debout, que statique. Une idée germât alors dans mon esprit et je réfléchissais déjà quel morceau j'allais lui interpréter. J'en avais quelques uns en tête, mais pour faire un choix définitif, c'était un peu plus compliqué que ça. J'avais encore un petit peu de temps pour me décider de toute façon.

- C'est normal ! Après tout, il vaut mieux ne pas avoir Père comme ennemi, je peux te le garantir. D'ailleurs, dans sa jeunesse, c'était un grand combattant de karaté surnommé « Poing d'Acier », il en a brisé, des mâchoires. Et tu es tellement mignonne que ça serait bien dommage que ça t'arrive.

Et dire que même à son âge, il était encore largement capable de m'en coller une sans que je ne puisse bouger. Vraiment, il était très fort et je ne voulais pour rien au monde prendre encore une correction de sa part. Une fois avait été suffisante à choisir entre les deux, je me jetterais sans peine à l'assaut d'un Léviator, plutôt que de croiser le fer avec lui. Dans tous les cas, j'en avais également profité pour lui lancer une petite crotte de nez amicale, afin de voir sa réaction. J'étais curieux de savoir dans quel état d'esprit elle était, moi ça allait. Certes, j'étais un peu stressé, mais il n'y avait aucune raison pour que ça tourne mal, n'est-ce pas ?

Finalement, je pris en silence mon violon et le cala de manière à pouvoir jouer tranquillement. J'avais vu que ma partenaire était légèrement surprise, mais dans le bon sens du terme. C'est vrai que jusqu'à présent, elle ne m'avait pas entendu jouer et ne savait même pas que je pouvais manier le violon. Dans ce cas, il fallait lui en donner pour son argent, avec l'air le plus calme et mélancolique que j'avais dans mon répertoire. Il ressemblait un petit peu à une complainte, comme si quelqu'un se lamentait et s'excusait envers une autre personne, demandant le pardon pour un péché qu'il avait commis. Oui, l'histoire de deux frères ayant bravé les interdits, ça serait cool.

Je m'y mettais à fond pour une fois. Je voulais vraiment qu'elle en profite et puis, mine de rien, ça me permettais de me détendre, moi aussi. Les yeux fermés, je me concentrais pour ne pas rater une seule partie de la « représentation » que je donnais actuellement. Inspirer, expirer, inspirer, expirer... voilà.

C'est après un peu plus de trois minutes que je finis par arrêter, ayant terminé le morceau. J'étais assez gêné, avec les joues légèrement rosies, ce qui devait me donner un air encore plus féminin qu'auparavant. Je me doutais bien qu'elle allait en profiter pour se moquer un peu, mais ça ne me dérangeait pas : ça faisait partie de sa nature, après tout.

- Voilà... J'espère que ça t'as plut.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Mar 19 Juil - 11:37

Camilla aimait découvrir les chambres des autres, en plus du fait que ce soit confortable pour une séance de galipettes, le moindre petit objet présent dans une chambre pouvait en dire long sur les passes-temps et le caractère de la personne. Déjà, soulignons que la chambre de Sigfried était bien rangée ! Le garçon devait être un minimum propre et organisé contrairement à Camilla chez qui on observera plusieurs vêtements, et autres, disséminés dans les quatre coins de sa chambre.

Sigfried expliqua ensuite qu'il ne valait mieux pas être ennemi avec son père, en soulignant le fait qu'il était un grand combattant dans sa jeunesse. Le jeune garçon en profita également pour complimenter sa compagne. Camilla battait des cils et souriait pour montrer qu'elle n'était vraiment pas indifférente avant de répondre :

- Oh, tu sais, j'ai fais partie d'un groupe de voyou donc j'ai déjà été rouée de coups… Et pas que des coups de poings.

Sigfried se leva de son lit, sous le regard interrogateur de Camilla. Le garçon s'approcha de son instrument fétiche, le violon, le prit dans ses bras et commença à jouer une petite mélodie. La jeune femme fut évidemment surprise, elle ne s'attendait pas à ce que son ami joue pour elle sans qu'elle le lui demande. À moins que ce soit une manière pour lui de se la péter, ce ne serait pas étonnant venant de celui qu'on appelle « Lion de l'Orgueil ». Mais pour ça, Camilla s'en foutait. Le sourire aux lèvres, elle s'installa sur le lit du garçon et ferma les yeux pour mieux profiter de ce concert improvisé.

La musique dégageait une ambiance mélancolique qui rappelait un peu à la jeune femme certaines images joyeuses qu'elle avait vécu pendant sa courte vie. Elle se voyait courir dans le jardin de ses parents en compagnie de son grand frère adoré, Carl. Elle dû lutter avec elle-même pour empêcher les larmes de lui venir aux yeux. Cette belle époque était révolue depuis longtemps, maintenant, elle ne devait pas regretter ces jours où elle était encore une gamine insouciante.

Après trois agréables minutes, la musique s'arrêta, Camilla revint à la réalité et elle rouvrit les yeux. Elle vit un Sigfried gêné, ses joues ayant légèrement rosies, amplifiant son allure de gamine. Camilla ne put s'empêcher d'afficher un sourire moqueur sur son visage. Le lionceau de l'orgueil demanda à son amie si le morceau qu'il a joué lui avait plu, elle répondit :

- Beaucoup ! Tu es doué.

Elle se releva pour s'avancer vers son ami, le sourire toujours aux lèvres, elle lui adressa un regard charmeur tendit qu'elle se mit derrière lui. Elle commença à le masser au niveau des épaules pour l'aider à se détendre. Pour passer du bon moment, il ne fallait pas être stressé après tout. Elle dit à son ami après avoir déposé un baiser sur la base de son cou :

- Tu es un peu tendu, non ? Détends toi, c'est juste un petit jeu.

Elle rit malicieusement. Ses mains descendirent un peu pour lui masser le dos. Elle dessina des petits cercles le long de la colonne vertébrale de son ami et continua :

- Te sens surtout pas obligé de le faire surtout… Je sais que certains préfèrent se réserver à la personne qu'ils aiment. Tu devrais peut-être réfléchir avant de te décider, surtout si c'est la première fois.

Loin de Camilla l'idée de se défiler, ce serait mal la connaître la jeune femme. Mais avant d'être une « femme fatale » ou une « croqueuse d'hommes », c'était une romantique. Si Sigfried préférait se préserver pour celle qui l'accompagnera toute sa vie, elle respecterait ce choix. Elle même avait pour la première fois croqué dans la pomme avec son copain de l'époque.

Elle arrêta de masser le brun pour recommencer à fouiner dans la chambre du garçon. Elle appréciait cette pièce, bien plus que la salle à manger en tout cas.

- Et donc… Tu m'as dis que tu as commencé la quête des badges, hein ? Tu as obtenu quel badge ?

Camilla, en tant que Plasma, ne voyait pas forcément la conquête des badges du bon œil. Bon, elle n'était pas aussi extrémiste que ne pouvaient l'être ses collègues, après tout son frère avait été champion, disons qu'elle était un peu partagée sur la question.

Peut-être que ce n'était pas le meilleur sujet de conversation, étant donné qu'ils n'avaient pas forcément la même opinion, mais Camilla voulait continuer de discuter avec Sigfried. Ils ne s'étaient pas vu depuis tellement longtemps !

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Mar 19 Juil - 12:47

Au moins, elle avait été contente de ma prestation. C'était déjà ça. Tout fier que j'étais, il était très rare que je me donne à des représentations privées de la sorte. En fait, en exceptant Hasting, c'était la première personne à qui j'accordais ce privilège. C'est pour ça que j'avais été assez gêné, en attendant son jugement. Relâchant la pression quelques instants, c'est avec surprise que je la vis se positionner derrière moi, pour me masser les épaules. Il était vrai que j'étais assez tendu, à cause de cette soirée et ça me faisait donc du bien. En plus, elle était très douée, ses doigts touchant tous mes points sensibles, afin de les titiller pour relâcher mes muscles. Elle avait sans doute appris tout ça durant son adolescence. C'est alors qu'elle fit quelque chose d'inattendu, en m'embrassant dans le cou... Mes poils se hérissèrent alors, tandis que j'étais très surpris par cette audace. Elle passait déjà à l'attaque ? Ou bien était-ce juste pour se moquer de moi ? Dans un sens, les deux hypothèses étaient possibles et je ne savais pas trop laquelle j'aurais préféré.

Ainsi donc, elle s'inquiétait pour ça ? Si elle savait... Il faut dire qu'entre elle et de vulgaires poupées de la noblesse, des coquilles vides, le choix était rapide. Après tout, je n'étais pas dupe quant à mon avenir ; si je ne trouvais pas de femme avant ma majorité, Père organiserait alors un mariage arrangé. Une idée me vint alors à l'esprit, tandis que j'écoutais sa question suivante, traitant de mon voyage à Johto, pour devenir Maître Pokémon. C'est vrai qu'elle n'était pas au courant de pourquoi j'agissais ainsi, étant donné que nous ne nous étions pas vus depuis des mois et des mois.

- J'ai le Badge Plume, d'Albert et je pars bientôt aller affronter Hector, d'Écorcia. En fait, c'est la volonté de Père : ça me permettra de me forger le caractère tout en augmentant le prestige de la famille. Tu vois le genre ?

Je n'étais qu'une marionnette dans les doigts de Père, qui faisait ce qu'il voulait avec moi. Néanmoins, ce voyage me permettait au moins d'explorer le monde et d'échapper un peu à cette cage dorée. Voulant la taquiner et comme elle était de dos, j'en profitais pour m'approcher doucement, avant de partir du bas de son dos jusqu'à sa nuque, en stimulant les points les plus sensibles car j'enfonçais très légèrement les doigts. Je savais que ça ne la rendait pas si indifférente et le sourire moqueur que j'avais sur le visage le montrait bien. C'est d'un ton faussement orgueilleux, car je savais très bien qu'elle comprendrait que ce n'était que de la fausse frime, que je distillais lentement mes paroles.

- Tu ne te sens pas assez confiante ? La croqueuse d'homme serait-elle si peu courageuse ?

Elle s'inquiétait pour moi et je lui rendais en me moquant gentiment. C'était un peu un rituel, avec nous, d'agir de la sorte. Ceci dit, elle tapait évidemment dans un point qui méritait réflexion. Sans compter mon statut, il était vrai que j'étais encore pur et que je n'avais pas envie de le regretter. Mais bon, je n'étais pas le Lion de l'Orgueil pour rien, et puis, il n'y avait pas à tenir la comparaison. C'est de manière assez sérieuse que je lui répondis, cette fois.

- Vaut mieux que de le faire avec une marionnette politique qui n'en veut que pour mon argent. Et puis... qui a dit que l'idée ne me plaisait pas ? Cependant...

Je la faisais un peu tourner en bourrique, sur le coup. Il fallait que je prépare le terrain pour le grand final, qui allait la surprendre, ça, j'en étais persuadé. Après avoir soufflé pendant quelques instants, je repris la parole, avec une voix et un visage mi-sérieux, mi-plaisantin, afin qu'elle ne détecte pas le vrai du faux de ce discours.

- Une tradition chez les Valdemar est de se marier avec la personne qui a partagé notre première fois. Du moins, c'est comme ça que ça marche, entre nobles. Pour ce qui est de l'héritier et d'une « roturière », je n'en sais rien...

La « roturière » n'était là que pour l'aspect comique et ça se sentait de ma voix. Et puis, elle me connaissait assez pour savoir que je l'utiliserais jamais de manière péjorative avec elle. Restait à voir quelle serait sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Mar 19 Juil - 18:42


Camilla ? Inquiète ? Bien sur qu'elle l'était, elle ne voulait pas que Sigfried se force pour elle, cela restait une étape importante de sa vie. C'était donc à lui de choisir ou, quand et surtout avec qui il sautera le pas. Surtout que la jeune femme ne faisait ça que pour s'amuser un peu avec lui, parce qu'il l'avait provoquée, donc au final pour elle… Ça ne changerait rien s'il refusait.

Sigfried répondit qu'il venait d'obtenir le badge de l'arène de Mauville après avoir combattu Albert. Il expliqua également que ce n'était pas l'héritier qui voulait faire la quête des badges mais que c'était son père qui l'exigeait, soit disant parce que cela lui permettait de s'endurcir. Camilla soupira, elle trouva pour le coup la vie de son ami tellement triste et était bien heureuse d'être « libre » d'une certaine manière.

- Tu ne fais pas c'que tu souhaites alors… Je trouve ça dommage de vivre ainsi comme un automate.

Est-ce que c'était le prix à payer quand on était l'héritier d'une grande fortune ? Camilla appréciait sa liberté et n'échangerait de vit pour rien au monde. Est-ce que Sigfried était heureux malgré tout ? Elle se permit d'en douter. Comment pouvait on être heureux quand ce sont les autres qui choisissent à notre place la façon dont on doit vivre ?

Plongée dans ses pensées, elle ne s'était même pas aperçut que le brun s'était faufilé dans son dos, l'air de rien. Du bout des doigts, Sigfried caressa le long du bras nu de Camilla jusqu'à arriver à sa nuque, en passant par le dos. Camilla frémit à ce contacte. Elle était surprise mais ne cachait pas sa joie non plus, la jeune femme était très tactile, elle appréciait ce genre de caresse. Elle en ferma les yeux. Elle répondit également à la pique du brun :

- Bien sur que si j'ai confiance, c'est juste que tu n'es pas le premier et sûrement pas le dernier.

Au moins il était prévenu, Camilla prenait tout cela pour un jeu. Un jeu agréable… Elle ne se sentait, de toute manière, pas prête à s'engager dans une relation sérieuse. Comme dit plus haut, la soldate appréciait sa liberté et ne souhaitait rien d'autre que de continuer à vivre comme elle l'avait toujours fait, en respectant les principes qui lui tenait à cœur. Celui qui lui mettra la bague au doigt n'était pas encore né et ne naîtra jamais.

D'un ton plus sérieux, Sigfried reprit la parole en annonçant qu'il préférait le faire avec Camilla plutôt qu'avec « une marionnette politique n'en voulant qu'à son argent ». La jeune femme ne savait pas trop si elle devait se sentir flattée ou non étant donné la situation. Après une courte pause, Sigfried annonça que traditionnellement les Valdemar se mariaient avec la première personne avec qui ils avaient croqué la pomme pour la première fois. Bien qu'il ne savait s'il en était de même pour les « routurières » c'était toujours bon à savoir pour Camilla qui savait maintenant dans quoi elle s'engageait. Pourtant elle prit cette annonce pour une grosse blague et se mit à rire bruyamment :

- Hahahaha !

Elle ria ainsi pendant quelques minutes. Surtout que pour elle, les bourges, c'étaient en général des coincés qui ne se lançaient que dans le but de procréer. Oui, c'était assez réducteur comme cliché mais c'est ainsi qu'elle voyait ces Humains riches. La plupart des Hommes et Femmes bourgeois avec qui elle avait passé du temps lors de son adolescence étaient mariés et insatisfaits de leurs statuts. Après s'être calmé elle reprit :

- Jamais tu te marieras avec moi, faut pas déconner. Ton père n'accepteras jamais. On est pas du même monde, on sera jamais compatible ! Au mieux, je peux être ta maîtresse si tu le souhaites. Et puis tu exagères, je suis sûre que toutes les filles qui t'entourent ne sont pas aussi vénales… Tu leurs à parler au moins ?

Camilla était quelqu'un de franc et ne mâchait pas les mots. Si des choses doivent être dit elle le dira. Et elle espérait qu'on fasse de même avec elle.

- C'est toi qui décide de ce qu'on fait ce soir.

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Mar 19 Juil - 23:06

Un automate ? Dans un sens, oui, c'était ce que je suis actuellement. Une simple coquille vide que Père utilisait à sa guise. Enfin, c'est ce que j'espérais lui faire croire, car je trouvais tout de même des moyens de m'amuser, parfois. Il n'y avait qu'à voir cette soirée pour s'en rendre compte, après tout, j'avais décidé de moi-même d'inviter Camilla sans en référer à mon paternel et au final, il n'avait rien dit à ce sujet. C'était bien la preuve que j'avais un minimum de liberté. Et puis, le seul impératif que j'avais lors de mon voyage était de remporter les badges, pour le reste... c'était carte blanche. Tant mieux, car je pouvais ainsi m'amuser et profiter un minimum du voyage, bien que j'avais constamment des chaperons à mes côtés. En même temps, je comprenais cette mesure de sécurité et je n'allais pas non plus faire le difficile : c'était soit ça, soit rien.

Je finis d'ailleurs par la rejoindre dans son rire, si communicatif qui dura plusieurs minutes. Elle n'était pas dupe par rapport à ma petite blague sur le mariage, je m'en doutais. Enfin, c'était à moitié vrai car je n'avais plus que quelques mois pour trouver quelqu'un. Mais bon, j'avais encore du temps, donc. Je n'étais pas le moins du monde déranger par ses paroles et je comprenais tout à fait son point de vue ; après tout, Camilla était de nature libre et s'engager sur le long terme comme ça, ça n'était clairement pas son genre. Néanmoins, il fallait quand même que je précise une petit chose :

- Roh, arrête d'être aussi sérieuse, tu sais bien que je plaisante, après tout ! Ceci dit, je peux t'assurer qu'après des années d'expérimentations, les femmes de la Haute-Société sont incroyablement vénales. Bien plus que tu ne peux l'imaginer et elles ont l’orgueil qui va avec... bien que venant de moi, c'était assez ironique, pas vrai ?

C'est alors qu'elle me dit que les cartes étaient désormais entre mes mains. Autrement dit, elle me laissait le choix quant à ce qu'il allait se passer cette nuit. Avant le début de mon voyage, je me serais sans doute débiné au dernier moment. Mais plus maintenant, je comptais bien profiter de cette soirée à fond et puis, le faire avec Camilla était une perspective fort attrayante. J'avais confiance, car je m'étais préparé depuis maintenant plusieurs heures déjà et il était hors de question pour moi de reculer comme ça. C'est pour cette raison que c'est avec un sourire charmeur que je finis par prendre délicatement son visage entre les mains, sans un mot, avant de l'embrasser. Bien sûr, mon cœur battait la chamade et je pouvais dire sans me tromper que pour un premier baiser, ma partenaire mettait du cœur à l'ouvrage !

ELLIPSE

C'était le matin et je venais de me réveiller, en baillant un peu. Je me entais étrangement serein et la vision nue de ma partenaire d'un soir, dans mon lit me tira un sourire. D'ailleurs, je l'étais aussi, mais à l'inverse d'elle, j'étais bel et bien éveillé. Me levant rapidement, je pris une douche rapide avant de mettre des vêtements un peu plus classiques : jean, basket et tee-shirt blanc. Une tenue que je mettais de temps en temps, lorsque j'étais en voyage. Rapidement, je fis un tour à la cuisine afin de préparer le petit-djeuner, composé de pain de première qualité avec du fromage, du beurre ainsi que du lait et divers jus de fruit. De quoi se requinquer pour la matinée.

Une fois de retour dans la chambre, je déposais le plateau du petit-déjeuner au bord du lit, tout n caressant doucement les cheveux de Camilla. Qu'elle était belle...

- Debout princesse, le petit-déjeuner est là !
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Mer 20 Juil - 0:51

Camilla avait-elle été trop sérieuse ? Oui, probablement, une fois n'est pas coutume. Mais, contrairement à ses autres proies, Sigfried était avant tout un ami qu'elle appréciait énormément, malgré leurs différences bien distinct. Elle ne voulait pas le blesser d'une quelconque manière et donc tenait réellement à mettre les points sur les I et être sûre qu'ils étaient tous les deux d'accord : ce n'était qu'un jeu, un simple petit jeu agréable mais innocent quand même et n'engageait donc à rien. Peut-être que cela avait un peu énervé Sigfried que la jeune femme ait été un peu trop insistante sur ce point mais au moins c'était dit. Camilla marmonna tout de même un « Je suis désolée... »

Un sourire doux se dessina sur les lèvres de l'héritier, encore une expression que Camilla ne lui connaissait pas… Mais ce n'était point une vision désagréable, bien au contraire. Doucement, le garçon prit délicatement le visage de Camilla entre ses mains. La jeune femme se laissa docilement faire. Leurs lèvres vinrent se sceller pour la toute première fois, scellant ainsi leur accord et marquant le début de ce jeu charnel. La jeune femme sourit sous le baiser et y répondit avec ardeur. C'est ainsi que Camilla fit goûter à Sigfried le fruit de la tentation.


Camilla fit de doux rêves cette nuit là, bien loin de ces cauchemars de terreurs qu'elle faisait chaque soir depuis l'attentat. Elle ne se souvenait plus trop qu'est-ce qu'il se passait dans ce rêve mais elle se souvint du sentiment paisible qui l'envahissait… Ce fut la voix d'un garçon qu'elle connaissait bien qui la sortit de ce sommeille profond.

Du genre pas très matinale, Camilla répondit à cette douce voix par un grognement et se retourna dans le lit. Pff… Elle dormait si bien pourquoi ne la laissons pas dormir ? C'est après une lutte acharnée contre elle-même et sa fainéantise qu'elle ouvrit un œil.

Sigfried était auprès d'elle et souriait paisiblement. Elle ne pu s'empêcher de sourire doucement en le voyant. Elle chuchota :

- Bonjour…

Elle frotta ses yeux endormit avec sa main et se redressa doucement à l'aide de son avant bras. Elle vit un plateau garnit de bonnes choses à manger, ce qui l'avait un peu surprit, habituellement une fois réveillée après une nuit de folie elle s'habillait et partait. Cela ne se passa pas ainsi avec l'héritier des Valdemar.

- Hihi, c'est gentil !

Puisque c'était si gentiment proposé, elle ne cracha pas sur ce copieux petit déjeuner AU LIT S'IL VOUS PLAIT ! Elle avait l'impression d'être une véritable princesse, comme l'avait dit son ami, et au fond d'elle, ce n'était pas quelque chose qu'elle trouvait désagréable, au contraire. Elle embrassa tendrement la joue de Sigfried pour le remercier de cette si agréable attention avant d'attaquer son petit déjeuner, heureuse.

Une fois le repas avalé, elle se rhabilla. Comme elle n'avait pas prévue de rester chez Sigfried à la base, elle dû mettre les mêmes vêtements que la veille. Mais ceci ne la dérangeait pas, ce n'était pas la première fois et puis ses bagages l'attendaient chez ses parents. Et oui, cela ne la dérangeait pas le moins du monde de s'habiller devant Sigfried. Après tout ils venaient d'être très intime, elle n'allait pas jouer la pudique maintenant, ce n'était pas son genre voyons ! Elle jeta un coup d’œil amusé à son ami avant de lui dire :

- J'espère que ça t'a plu, monsieur l'adulte !

De son côté, elle avait plutôt passé une bonne soirée et une très bonne nuit. Riche en émotion, certes, mais très bonne quand même et ce malgré l’inexpérience de Sigfried. Elle restait tout de même inquiète, elle ne savait pas trop si Odin avait comprit les attentions de son héritier et de la jeune femme depuis le début et ne savait encore moins qu'est-ce qu'il en pensait. Certes, elle avait remonté un minimum dans l'estime du vieux noble, mais était-ce une bonne raison pour l'autoriser à passer du temps avec son fils ? Elle espéra que Sigfried n'ait aucun problème à cause d'elle.

Elle ne voulait pas montré ses doutes à son ami et fit de son mieux pour le cacher en continuant de le taquiner comme elle l'avait toujours fais. Elle pouvait même se permettre de faire plus maintenant qu'ils étaient plus intimes. Elle enlaça son amant et lova sa tête contre le cou du garçon.

- Tu vas faire quoi, maintenant ? Tu vas retourner à Écorcia ?

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla] Mer 20 Juil - 11:55

Visiblement, elle semblait touchée par mon attention. Tant mieux, je ne m'étais pas levé en avance pour rien. J'appréciais le contact de ses lèvres sur ma joue, tandis qu'elle me remerciait, en mangeant. J'étais complètement vidé, dans tous les sens du terme, mais il fallait bien que je me bouge. Après tout, j'avais un Champion d'Arène à vaincre. Quelle stratégie je pourrais adopter pour le vaincre ? Hum, ça méritait d'y réfléchir.

Perdu dans mes pensées, je regardais du coin de l’œil Camilla se lever avant de s'habiller, sans la moindre gêne. Il faut dire que vu ce qu'il s'était passé cette nuit, ça ne dérangeait ni elle, ni moi. Nous étions après tout deux personnes consentantes et ce qui avait été fait l'avait été dans le plus grand respect et en toute connaissance de cause : j'avais bien le droit de me rincer l’œil, un peu, pas vrai ? Non, vraiment ? Bah tant pis, je le faisais quand même. Le fait qu'elle se cramponnait à moi, tout en calant sa tête dans mon cou me fit sourire, car la distance entre nous deux s'était raccourcis. Ce que je comptais faire ? Je voulais d'abord aller à Écorcia, mais... une autre idée me vint en tête à cet instant. J'avais d'ailleurs un petit sourire amusé et je pris la parole, tout en caressant doucement ses cheveux.

- C'est ce qui était prévu, oui... mais j'aimerais bien prendre une petite semaine de vacances, finalement. Un break devrait me faire du bien. Hum...

Faisant mine de réfléchir, je me demandais si elle voyait où je voulais en venir. J'adorais la taquiner comme ça, en lui laissant le doute sur mes intentions et paroles. Certes, parfois il y avait du mal, car elle me connaissait vraiment bien, mais ça restait amusant. C'est un léger rire qui s'échappa de mes lèvres pendant quelques instants, avant que je ne décerne à mon amie un regard plein de malice.

- Qu'en dîtes-vous, Lady Spencer ? Accepteriez-vous d'héberger dans votre maison votre Chevalier Servant le temps d'une petite semaine ? Bien évidemment, il y aura rémunération...

Unys était effectivement une très belle destination. Je n'y étais jamais allé jusqu'ici et cette région m'attirait. Alors autant faire d'une pierre deux coups, en plus, j'étais curieux d'en savoir un peu plus sur le travail qu'elle accomplissait pour la Team Plasma. La main caressant doucement le dos de son je me permis de renchérir alors d'une voix mielleuse et féminine, éxagérée à l'extrême afin de renforcer mon androgynité.

- Vous n'allez tout de même pas laisser une jeune fille fragile et sans le sou comme moi dormir toute seule, n'est-ce pas ? Qui sait ce qui pourrait m'arriver ?

Décidément, j'en faisais un peu trop pour être crédible, pour le coup. J'attendais avec hâte la réaction de ma camarade ainsi que sa réponse. Enfin, je me doutais bien qu'après un tel spectacle, elle n'allait pas refuser, j'en serais très déçu. Il se pourrait même que je boude, du moins, faire semblant...
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux retraités dans un bal [Camilla]

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux retraités dans un bal [Camilla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Johto :: Doublonville-