Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Sam 16 Juil - 19:40

Ëtre dans la Team Rocket, ce n'était pas une bonne chose, il faut bien l'avouer. Cela n'aillait pas t'attirer les bonnes graces… Mais il fallait bien comprendre que pour Andea, cela avait toujours été tout… Difficile pour elle d'allers ailleurs. Déjà, pour Andea spécialement, elle ne savait pas faire grand-chose, on avait même découvert récemment qu'elle ne savait même pas lire ni écrire, ce qui était quand même marquant, et très handicapant dans la vie… Enfin, il fallait bien comprendre… Dans notre vie, ne pas savoir écrire ni lire, c'était un handicap qui ne passait pas dans nos sociétés moderne ! Et cela n'était qu'un des nombreux handicaps qu'avaient la future héroïne… Heureusement, elle avait un point. Un gros point, qui était pour elle, et qui pouvait l'aider… LE fait qu'elle était toujours super motivée ! Et cela, peut-être que c'était cela qui allait l'aider, par la suite… Ce n'était que des suppositions bien sur… Alors, retournons au RP.

"Heu, oui, certes…"

- Haha, oui, Andea !


Et voilà ! Andea était contente, elle avait réussie ! Elle avait réussie à faire « oublier », ce qui s'était passé ! Enfin, ils allaient pouvoir penser à autres choses… Andea ainsi, maintenant, décidait de continuer à manger, tranquillement… Puis, franchement, ce qu'elle mangeait, et bien, c'était trop bon ! Un jour, elle arriverait à cuisiner comme cela ! Tu peux rêver Andea… Enfin, pour le moment, peut-être qu'un jour… Mais bref, il fallait bien comprendre que les 3/4 des aromates qui étaient dans ce fameux plats, la fameuse Andea n'avait aucune idée de où ils venaient, et de ce que c'était… Ni même parfois, si c'était vraiment comestible ! Et ouais, la grande cuisine, il faut bien le dire, la fameuse Andea n'avait aucune idée de comment cela marchait, mais il fallait bien le dire… C'était atrocement complexe. J'en sais quelques choses… Rien que quand ma mère cuisine, et bien, elle n'avait aucune idée de ce que cela faisait !

"Mais tout de même, Chikara a déjà dû te le dire, et tu as dû le constater par toi-même, la Team Rocket est un groupe criminel... Je sais bien que tes parents en faisaient partie, mais quand même... tu as vu ce qu'ils ont fait à Volucité ?" 

Volucité… Mmmh… Elle était entrain de réfléchir… Comment oublier pourtant cette terrible mission… Oui, vous avez deviné… C'est l'heure du paragraphe du mec relou qui va se plaindre o/ Et oui, je sais que vous l'attendiez avec impatience… Faut dire ce sont quand même les meilleurs paragraphes que je fais ! Donc, ils sont trop géniaux ! Ahlalala ! Bref, ainsi, oui, Volucité… Cette terrible guerre, qui avait eu un impact sur Andea, mais cela, je vais l'aborder un peu plus tard, vous allez comprendre… Cette terrible guerre qui n'avait servit à rien, sauf à se débarasser d'un maudit caillou, qui nous avait suer pendant tellement d'années, ce qui commençaient à nous faire suer totalement ! Bref, aussi, pour rattraper des épisodes qui n'étaient jamais sortis. Ouais, c'est vrai… D'ailleurs, c'est sympa. Les Japonais le montrent pas, car ils pensent que ça pourrait choquer, après le Terrible Tsunami de 2011, mais nous, on le fait. Ranafout ! On est trop des rebelles ! Il faut le dire…

- Hm… On peut éviter de parler du boulot et des choses qui fâchent ? On devrait oublier ce qui nous tracasse le temps de cette journée. Non ?

« Non ! Je dois... Je dois affronter cela Chika'. Je ne sais pas ce qui s'est passé… Il paraît que ça a été terrible, et que Giovanni a dut se faire passer pour mort, donc, on doit pas le dire ! Mais vous, vous êtes des amis, donc, j'peux me permettre de vous le dire ! »


En effet, Andea n'avait pas participé à la terrible bataille de Volucité… Mais elle avait entendu les échos. Maintenant, elle savait qu'elle voulait partir. Elle avait entendu les volontés de Matteo, qui voulaient changer la Team Rocket, mais elle savait pas si l'époque de ses parents étaient encore faisable… Franchement, elle en doutait. Ses parents avaient été les membres d'une mafia. Ils l'avaient souvent dit, et ils avaient tout raconter… D'ailleurs, Andea faisait l'un des plus grands crimes : elle brisait l'omertà, le fait de parler de quelques choses de privés, d'interdits… Une seule punition, pour ce genre de crime ? La mort ! Bref, elle n'avait pas participer, mais elle avait suffisament entendu parler… Déjà, quand elle avait apprit la mission, elle n'avait pas compris. Ses parents avaient toujours voler de l'argent, pour le distribuer au pauvres… Ils avaient aussi participé à des activités dans un casino, pour récupéré l'argent de ses gaspilleurs, et le redistribuer… Bref, que des bonnes actions, à ses yeux d'enfants…

« Mais faut pas que vous le rapportiez, sinon, j'vais avoir des ennuis… Ou alors, vous dîtes que c'est pas moi hihi ! Mais en tout cas, c'est là que j'ai compris que l'organisation de l'époque de mes parents étaient morte... »

Andea, la meilleur agent double de l'histoire des agents doubles. Bref, allez, je vais pas me moquer d'Andea… J'ai fais largement assez de moquerie, avec le paragraphe sur Volucité… Donc, on va continuer sur mes plaintes sur la Team Rocket ! Ainsi, oui, la Team Rocket… Andea n'avait pas totalement tord, sur le fait que l'organisation de ses parents étaient morte. Disons que cela avait commencé avec la volonté d'Adonis de Locksley… Quand Adonis de Locksley avait voulu faire de la Team Rocket un « EMpire », la Mafia qui residaient au fond de la Team Roket était morte. Morte et enterrée… La mafia, c'est une organisation de l'ombre. Elle n'était pas fait pour aller à la lumière. Comme un Mogwaï, elle brulerait une fois au soleil… Et là, c'était littéralement ce qui s'était passé pour la Team Rocket… Et mystérieusement, le retour de Giovanni n'avait pas changé ce courant… Au contraire, même… Et l'attaque de Volucité n'en n'était que la preuve ultime. Ah ! Cela fait du bien, un bon coup de gueule, de temps en temps !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais



Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Dim 17 Juil - 9:07

- Hm… On peut éviter de parler du boulot et des choses qui fâchent ? On devrait oublier ce qui nous tracasse le temps de cette journée. Non ?

Elizabeth lui adressa un regard noir, la Princesse n'aimait pas du tout être contredite. Et puis, quand même, le sujet qu'elle avait abordé était des plus importants ! N'était-ce d'ailleurs pas le but de Chikara, que de convaincre Andea de quitter cette maléfique Team Rocket ? Alors il ferait mieux de remercier la Conseillère plutôt que de vouloir changer le sujet. Plus tôt Andea aurait quitté cette organisation criminelle, plus tôt elle serait en sécurité, et de même pour le jeune garçon d'ailleurs, que Liz n'oubliait pas. A vouloir jouer les James Bond, il risquait gros, ces immondes Rockets ne plaisantaient guère, on l'avait vu à Volucité ! Donc voilà, Elizabeth se préoccupait de l'intérêt de son ami comme de celui de la petite amie de cette dernière, mais il était trop bête pour s'en rendre compte ! Ah, les hommes ! Toujours trop imprudents et inconscients ! Heureusement qu'elle était là, elle. D'ailleurs, la jeune Andea dut se rendre à l'évidence et donc répondre aux interrogations de la Princesse :

« Non ! Je dois... Je dois affronter cela Chika'. Je ne sais pas ce qui s'est passé… Il paraît que ça a été terrible, et que Giovanni a dut se faire passer pour mort, donc, on doit pas le dire ! Mais vous, vous êtes des amis, donc, j'peux me permettre de vous le dire ! »

"Passé pour mort ?! Oh, ce monstre, ce rustre, ce lâche, cette infâme vermine..."

Fichtre ! On allait de révélation en révélation au cours de ce repas entre amis ! Et Elizabeth aurait pu continuer à insulter ce diable de Giovanni, tel le Capitaine Haddock, tellement il le méritait ! Ce terroriste avait provoqué tout cela, cette affreuse bataille, et ses multiples sbires en tout genre semaient le chaos là où ils passaient. Pas étonnant que ce lâche ait osé se faire passer pour mort, voilà il était la traitrise des Rockets incarné ! Elle espérait bien que les forces de l'ordre allaient le retrouver et le juger pour ses crimes, et elle voulait un jugement très sévère. Ca ne l'empêcherait pas de dormir si ce vieux crouton était condamné à la chaise électrique, par exemple. Ce ne serait qu'une maigre punition à côté de tout le mal qu'il avait engendré. En tout cas, Andea était assez courageuse pour révéler cela, et elle risquait gros, ce qui était un bon début pour sortir de ce groupe de malfrats. Elle n'avait d'ailleurs pas fini, au plus grand plaisir d'Elizabeth, qui voulait réellement aider la fille à couettes :

« Mais faut pas que vous le rapportiez, sinon, j'vais avoir des ennuis… Ou alors, vous dîtes que c'est pas moi hihi ! Mais en tout cas, c'est là que j'ai compris que l'organisation de l'époque de mes parents étaient morte... »

Heu, certes. Bon, Elizabeth ne pensait pas vraiment que cette organisation ait jamais été bienfaitrice, même avant Volucité, ils avaient quand même tentés de la kidnapper à Myokara, tout de même ! Ces vils idiots avaient échoué, d'accord, mais ils avaient eu l'audace et la prétention de tenter une pareille opération. Mais bon, Elizabeth n'allait quand même pas contredire Andea, ne voulant pas ternir la mémoire de ses parents décédés, qu'elle semblait tenir en très haute estime. Et ça, c'était normal pour chaque enfant ! Bref, la fameuse Andea ne voulait pas qu'on répète cette information cruciale, rendant hésitante la Conseillère. Il faudrait quand même qu'elle en dise deux mots à Lucy, non ? Au pire, elle dira qu'il ne s'agit pas d'Andea, comme ça, pas de risques ! Dans tous les cas, la blondinette était plutôt ravie de voir que la fille en armure semblait bien comprendre le mal que représentait la Team Rocket. Maintenant, il fallait en tirer toutes les conséquences, et la Princesse s'empressa d'exprimer le fond de sa pensée à ce sujet :

"C'est très bien, ça ! Il n'y a plus qu'à la quitter pour de bon, et ainsi, toi et Chikara serez tirés d'affaire, et vous pourrez vivre pleinement votre amour !"

Voilà ! Rien ne saurait entraver la marche de l'amour, et surtout pas ces infames Rockets ! D'autant qu'Andea savait sans doute où se trouvait l'autre couard, le Giovanni, là. Si elle révélait cette information aux forces de l'ordre, cette immondice serait sans aucun doute arrêté, et ensuite plus de satanée Team Rocket ! Et tout ira alors bien dans le meilleur des mondes, peuplé de couples trop mignons et d'arc-en-ciel. C'était un très bon plan, jugeait la naïve Elizabeth, qui ne savait pas que la Team Rocket, comme l'Hydre, avait toujours des têtes qui repoussaient si la principale était coupée. En même temps, elle ne pouvait pas le savoir, hein ! Elle s'en fichait bien à la base de ces histoires de Teams maléfiques, mais lorsque celles-ci venaient causer des catastrophes et l'embêter partout où elle passe au passage, et bien elle n'avait pas d'autre choix que de se sentir concernée. Mais mieux valait laisser les forces de l'ordre s'en charger, de toutes façons, Chikara et Andea auraient bien mieux à faire... et elle aussi, enfin une fois qu'elle aura trouvé ce fameux Prince Charmant. Il était d'ailleurs bien possible qu'elle l'ait déjà rencontré...
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 860
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Dim 17 Juil - 9:59

Chikara sentit le regard presque assassin d'Elizabeth se poser sur lui quand il tenta, de manière la moins subtile, de changer le sujet de conversation. Il déglutit en voyant les yeux autoritaires de son amie le regarder avec insistance. Il prit une nouvelle cuillerée de soupe et tenta de se cacher en déviant le regard opressant d'Elizabeth tendit qu'Andea reprit la parole :

« Non ! Je dois... Je dois affronter cela Chika'. Je ne sais pas ce qui s'est passé… Il paraît que ça a été terrible, et que Giovanni a dut se faire passer pour mort, donc, on doit pas le dire ! Mais vous, vous êtes des amis, donc, j'peux me permettre de vous le dire ! »

"Passé pour mort ?! Oh, ce monstre, ce rustre, ce lâche, cette infâme vermine..."

Chikara regardait Andea et faisait mine d'être intéressé par ce qu'elle disait. Mais il n'était pas surpris, bien entendu, étant infiltré dans la Team Rocket, il savait que Giovanni était encore vivant. Ce vil personnage était encore plus coriace qu'un cafard, même des milliers d'insecticides ne pourront en venir à bout.

« Mais faut pas que vous le rapportiez, sinon, j'vais avoir des ennuis… Ou alors, vous dîtes que c'est pas moi hihi ! Mais en tout cas, c'est là que j'ai compris que l'organisation de l'époque de mes parents étaient morte... » 

Chikara sentit un regain d'espoir l'animé. Andea se rendait enfin compte de la vérité, ce n'était donc plus qu'une question de temps avant de pouvoir attaquer la Team Rocket de l'intérieur. Après tout, Chikara avait des engagements auprès de la résistance. Même si Andea partait, lui resterait afin de pouvoir continuer son infiltration et donner les renseignements qu'elle voulait à Héléna. Il comptait bien donner tout son possible pour pouvoir gravir les échelons et obtenir la confiance des Commandants Rocket pour ainsi mieux les poignarder dans le dos.

Chikara pensait sincèrement que tout se passerait à merveilles, c'est fou ce qu'il avait de la chance. De plus, Andea quittera la Team Rocket sans avoir prit connaissance que son ami l'avait rejoint récemment… C'était cool ! Cela évitait à la fille à couettes de s'inquiéter inutilement. Enfin… C'était sans compter cette blonde d'Elizabeth qui lâcha :

"C'est très bien, ça ! Il n'y a plus qu'à la quitter pour de bon, et ainsi, toi et Chikara serez tirés d'affaire, et vous pourrez vivre pleinement votre amour !"

Chikara passa littéralement de toute les couleurs. Tout d'abord son visage blêmit quand Elizabeth déclara qu'ainsi Andea et Chikara seraient enfin saufs, ce qui suggérait bien évidemment le fait que Chikara était enrôlé dans la Team Rocket. Il espéra qu'Andea ne soit pas assez réfléchie pour être capable de lire entre les lignes. Puis Elizabeth se réjouissait à l'avance de voir les tourtereaux vivre sereinement leur amour, à ce moment là le visage de Chikara était encore plus rouge qu'une pivoine car cette phrase faisait plus que suggérer les sentiments du jeune homme… Qu'Andea ne connaissait pas ! Et comment dire… On appréciait tous être sincère avec la personne qu'on aimait et déclarer nos sentiments nous même, il en était de même pour Chikara… Hé bien à cause d'Elizabeth qui n'était pas capable de tenir sa langue, le pauvre n'en aura pas eu l'occasion !

Il se releva brusquement de sa chaise, renversant son bol de soupe au passage et dit :

- Je… Je vais aux toilettes, haha !

Après avoir trébuché et être tombé sur le sol, sous le regard curieux des clients qui étaient toujours présent, Chikara s'enfuit jusque dans les toilettes des garçons. Il se mit devant un lavabo et se passa de l'eau sur le visage. Il s'entait son cœur battre la chamade et il vit dans le miroir à quel point son visage était devenu rouge.

Le garçon aux cheveux blancs avait l'impression que par cette seule phrase, Liz venait de tout gâcher. Il s'était enfuit avant de voir la réaction d'Andea…
Il sentait qu'Andea pourrait revenir sur sa décision de fuir la Team Rocket si elle apprenait que Chikara en faisait partit, ce qui handicaperait plus qu'autre chose le garçon qui ne savait pas trop comment faire pour la convaincre de lui faire confiance, surtout qu'il était persuadé d'être moins bon dresseur que la jeune femme aux cheveux bleus.

Puis la déclaration… C'était un peu honteux de voir, sans vraiment y faire grand-chose, de voir quelqu'un la faire à notre place, ou du moins Chikara le ressentait ainsi. Bien sur, ce n'était pas la faute d'Elizabeth, elle n'était pas censée savoir que le garçon n'avait pas encore fait part de ses sentiments à Andea… Mais quand même ! Chikara n'avait jamais voulu que ça se passe ainsi…

Il tenta de se calmer, tout seul, en faisant les 100 pas dans la pièce. Il réfléchit à une roue de secours mais ne trouva rien. C'est après plusieurs minutes, sans avoir trouvé de plan B, qu'il se résolu à sortir de sa cachette et rejoindre ses amies à table.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Dim 17 Juil - 12:09

Andea continuait de manger… Bah oui ! C'est logique… Cela donnait faim, de parler de tout ça ! Et puis, ce n'était pas le moment de forcément parler de choses sombres, c'était le moment de manger… Donc, elle mangeait… Sauf que malheureusement, elle arrivait déjà à la fin du repas… Mais euh ! Pourquoi c'était déjà fini ? Franchement, ils auraient du en mettre plus, elle avait encore faim, elle ! Elle avait l'impression qu'elle était de retour dans la foret, niveau quantité… Mais bon, niveau qualité du repas, là, par contre, cela n'avait rien à voir, il y avait quand même bien meilleurs dans cette assiette, que dans tout ce qu'elle avait put manger ailleurs. Bref, en tout cas, elle avait fini de manger… Aussi, elle ne déclara rien quand la fameuse Elizabeth fit des remarques sur Giovanni… Il y a encore quelques mois, elle aurait défendu l'ancien Capo de ses deux parents… Mais plus le temps passait, plus exactement comme avec la Team Rocket, elle faisait moins confiance en le chef impuissant de la Team Rocket… Impuissant, bien sur, car aux yeux d'Andea, il avait été incapable de faire dresser la Team Rocket, et d'être dur envers ceux qui l'avait transformé en Empire…

"C'est très bien, ça ! Il n'y a plus qu'à la quitter pour de bon, et ainsi, toi et Chikara serez tirés d'affaire, et vous pourrez vivre pleinement votre amour !" 

- Je… Je vais aux toilettes, haha !

« Bah il a quoi ? »


Ouah !!! Chikara venait de fuir à une vitesse grand V… A cause de cela, Andea n'avait pas eu le temps de bien comprendre ce qu'avait dit Elizabeth, et la notion qu'elle avant mentionné… L'amour. Bien sur, oui, Andea était amoureuse de Chikara. Elle en avait conscience. C'était l'homme qui, à ses yeux, étaient capable de la protéger, c'était l'homme qui était le plus important à ses yeux, celui avec lequel elle avait envie de rester. Bref ; elle était amoureuse… Sans doute aurait-elle rougis, ou bafouillé quelques choses… Si Chikara n'était pas partie comme une flèche accroché à une fusée, accrochée à la queue de mon âne quand celui-ci voir une carotte (ouais, je vous assure, il est super rapide, quand il voit des carottes… C'est hallucinant. Bref, en tout cas, refusant que la pauvre Elizabeth se fasse snober (ce qui ne serait pas, de loin, la première fois de ce RP), elle lui déclara, toute contente… Du moins au début…

« Mais oui, hihi ! On pourra être ensemb... »

Elle s'arrêta. Brusquement. Comme si tout d'un coup, elle se rendait compte de quelques choses… Oui, tout semblait trop beau. Maintenant, qu'elle avait compris que la Team Rocket n'était pas une team… Bénéfique, disons… Enfin, n'était plus une team bénéfique aux yeux de la fameuse Andea Capaldi, qu'elle était redevenue une team comme à l'époque de Giovanni (Attendez, c'est pas Giovanni le leader ?) … Bref, une mafia… Elle n'avait plus aucune raison d'y rester… Sauf que bien sur, ce n'était pas aussi simple. Loin de là même ! Si cela était aussi simple, on aurait pas tant de jeunes membres de la Team Rocket, là, malgré eux… Et qui ne pouvaient plus s'en sortir. C'était comme la bouche d'une plante carnivore… Après avoir été attiré par l'odeur sucré, si l'insecte pouvait s'en sortir, dès qu'il se rendait compte que la plante était un horrible piège pour la dévoré… Cela serait trop simple, et le piège ne servirait à rien… De nombreuses raisons cela difficile… Mais celle d'Andea était peut-être la plus complexe.

« Non… On ne pourra pas… Je peux pas partir de la Team Rocket Madamoiselle Elizabeth… Je… Je veux pas le dire devant Chika'… Mais je sais rien mademoiselle… Je suis stupide, tout le monde me le dit... »

Andea, la radieuse. Andea le joyeuse… Mais Andea la consciente. Un peu comme François Pignon, elle savait qu'elle n'était qu'une conne. Qu'elle ne savait rien, même pas lire, ni écrire… Et ainsi, presque comme si elle avait décidé qu'Elizabeth serait sa confidante… Pauvre Elizabeth ! Elle avait sans doute rien demander ! Mais bref, en tout cas, en effet, la situation était difficile… Il était bien beau qu'elle rêve de sortir de la Team Rocket… Mais pour faire quoi ? Si c'était pour ramper dans une misérable existence de mendicité… Non merci ! Elle savait qu'elle ne savait rien. Socrate, le philosophe grec, celui dont Platon a fait des fanfictions dans ses propres travaux, disait que la plus grande intelligence, le plus grand savoir, c'était de savoir qu'on ne savait rien ? Ce n'est pas beau comme phrase ? C'est peut-être beau, mais quoiqu'il arrive, c'est creux, et sans remplir ce savoir, et bien… Cela ne servait à rien pour Andea d'avoir des rêves. Bienvenue dans le monde de la réalité frustrante.

« Je serais une héroïne. Je le serais. Mais faut que je trouve quoi faire… Seule la Team Rocket m'avait acceptée. »

Et oui… Sortez les violons… Ah, c'est déjà fais, c'est vrai, merci Youtube ! Bref, en tout cas, il était vrai que la Team Rocket avait accepté Andea… Et qu'elle n'accepterait pas qu'elle parte. Oui, car la Team Rocket actuel, décidemment très méchante, avait bien décidé de prendre ce qui lui plaisait dans la mafia, et de retirer ce qui lui déplaisait. Donc, la subtilité, et l'accès à l'argent par la discrétion, on jette à la poubelle… Par contre, les trahisons, les fuites, etc. Et bien, évidemment, elles ne restaient pas impunis… Et la punition, dans ce genre de cas… Il n'y avait qu'une seule punition : la mort. Et ouais… Ce n'était guère joyeux ! Mais le pire… C'est que tout cela, Andea ne le connaissait pas… Damn ! Dire qu'Andea avait eu envie qu'on arrête de penser à des choses négatives… Visiblement, être membre de la Team Rocket t'interdisait de souffler un peu… Non, il fallait toujours retourner à tes démons ! C'est comme ça, et c'est tout. Ferme ta gueule, et souffre, tu veux bien ?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais



Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Lun 18 Juil - 7:55

- Je… Je vais aux toilettes, haha !

« Bah il a quoi ? »

"Je ne sais pas..."

Elizabeth était toute aussi confuse qu'Andea devant l'étrangeté de la situation. Chikara, rouge pivoine, s'était précipité aux toilettes, avec un rire gêné. Avait-il la diarrhée, tel que Red l'avait eu, causant sa disparition, selon les rumeurs ? La Princesse espérait que son ami allait bien, il avait toujours été un peu bizarre, mais là, c'était quand même quelque chose. Pas un instant elle n'aurait cru qu'elle était la cause de cette situation. Puis quoi encore ?! Elle avait juste dit que les deux tourtereaux allaient vivre leur amour, qu'y avait-il de mal à cela ? Dans l'esprit de la blondinette, il semblait évident que Chikara s'était déjà déclaré à sa chère et tendre, sinon, il avait bien dit que c'était son "amie", amie dans le sens petite amie, bien évidemment, selon Elizabeth. En attendant le retour du garçon aux cheveux blancs, les deux jeunes filles se retrouvaient donc en tête-à-tête, et ce fut Andea qui poursuivit la conversation :

« Mais oui, hihi ! On pourra être ensemb... »

Ensemb ? Elle avait aussi des problèmes de langage, cette petite ? Ce serait bien triste. Mais à voir son visage, il ne s'agissait clairement pas de cela, non, elle avait... la même tête qu'Elizabeth en pleine réflexion intense ! La Conseillère se demandait bien qu'est-ce qui pouvait se dire dans cette petite tête à cheveux bleus, en tout cas, Andea semblait du même avis qu'elle, à savoir qu'elle pourrait, à terme, finir avec avec son cher et tendre, ce qui ne pouvait faire que plaisir à la blonde. Mais alors que cette dernière reprit une bouchée de salade, Andea se reprit, au plus grand malheur de son interlocutrice, qui pensait avoir réglé le problème :

« Non… On ne pourra pas… Je peux pas partir de la Team Rocket Madamoiselle Elizabeth… Je… Je veux pas le dire devant Chika'… Mais je sais rien mademoiselle… Je suis stupide, tout le monde me le dit... »

"Mais non voyons... Si tu as peur des représailles de ces mufles, j'ai des amis qui peuvent te protéger !"

Elle disait ne pas pouvoir... quand on veut, on peut ! C'était pourtant simple comme proverbe ! Elizabeth l'avait appliqué à de nombreuses reprises. A chaque fois qu'elle voulait quelque chose, elle n'avait eu qu'à charmer son cher petit papa qui cédait bien souvent à ses caprices, huhu. Elle était même parvenu à la laisser parcourir la région Kanto lors de son voyage initiatique ! Bref, pour Elizabeth, qui n'avait jamais eu de soucis d'argent ou d'avoir un toit sur la tête, le problème ne pouvait être financier, alors que c'était bien celui d'Andea, que de finir à la rue. Mais ça ne venait même pas à l'esprit de la blondinette qui avait toujours vécu dans l'opulence. Non, le seul souci éventuel qu'elle voyait pour expliquer ce refus de la part de la fille en armure, c'était les conséquences d'un tel départ. Ces affreux Rockets oseraient-ils s'en prendre à une jeune fille à peine adulte comme Andea ? Evidemment ! Ces monstres ne reculaient devant rien, combien de jeunes victimes y avait-il eu à Volucité ? Donc, la Princesse voulait avant tout rassurer son interlocutrice, elle connaissait quelques gens qui pourraient l'aider. Il y avait Chikara évidemment, mais même Lucy, si Liz le lui demandait, elle serait sans doute d'accord. Et puis tout simplement aller voir la police, sinon, même s'il faudrait arranger l'histoire d'Andea pour qu'ils ne l'emprisonnent pas... La Sbire Rocket continua alors pour s'expliquer :

« Je serais une héroïne. Je le serais. Mais faut que je trouve quoi faire… Seule la Team Rocket m'avait acceptée. »

"Oh... mais sache qu'ils ne sont plus les seuls. Chikara t'accepte... et moi aussi."

Elle finit cette phrase en lui faisant un joli sourire maternel. Là non plus, elle ne pouvait pas vraiment comprendre Andea, enfin si, elle pouvait, mais elle ne pouvait pas vraiment se mettre à sa place, elle était acceptée partout grâce à son rang, elle. Evidemment, pour une fille élevée par des Rockets qui s'étaient en plus assurer qu'elle n'existait pas officiellement, c'était bien plus difficile. Elizabeth voulait donc rassurer la fille aux cheveux bleus, qui avait désormais d'autres gens sur qui compter que ces ignobles Rockets. Allait-elle le comprendre ? La Conseillère espérait bien que oui, car elle risquait gros quand même en continuant à aider Giovanni l'impuissant et ses sbires... Ce fut alors que Chikara revint à table, qui semblait un peu moins rouge que tout à l'heure, heureusement car sinon, il faudrait appeler un bon médecin ! Elizabeth lui demanda donc, voulant s'assurer que son ami allait bien :

"Et bien, qu'est-ce qui t'a pris ? Tu avais l'air bizarre..."
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 860
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Lun 18 Juil - 13:43


Et donc… Après avoir fait les cent pas à se ronger les ongles dans les toilettes, Chikara se résolu à sortir de sa cachette. Il ne savait pas du tout où se repas et cette journée avec Andea et Elizabeth allait le mener. C'était donc avec énormément d’appréhension qu'il rejoint ses amies.

À peine sortie des toilettes des hommes, Chikara vit qu'Andea et Elizabeth continuaient de parler. Cela semblait important à en croire le visage des demoiselles mais bien sûr, avec le brouhaha qu'il y avait dans l'établissement, Chikara ne pouvait pas entendre le sujet de conversation de ses amies mais il devina bien évidemment que cela ne devait pas être joyeux. Andea ne souriait pas… Cependant il vit Elizabeth sourire à la demoiselle, comme si elle cherchait à la réconforter. Certes, la princesse pouvait avoir son petit caractère mais elle savait également faire preuve d'une profonde gentillesse et pour ça Chikara lui en était reconnaissant.

Chikara retourna s'installer à sa table sous le regard inquiet de la conseillère qui lui demanda :


"Et bien, qu'est-ce qui t'a pris ? Tu avais l'air bizarre..."


Chikara adressa un sourire nerveux à son amie et lui répondit :

- Oh… J'ai reçu un appel du boulot. Rien de bien grave, pas de soucis, hahaha !

Il se gratta nerveusement la joue avec son  index en regardant Andea. Il se dit que, puisque le mal avait déjà été fait, autant aller jusqu'aux bouts des choses. Après tout, sa belle préférait sans doute entendre les choses de la bouche du garçon. Après quelques secondes de mûres réflexions, il posa sa main sur celle d'Andea, la caressant avec tendresse. Il la regardait amoureusement et lui dit :

- Ne t'inquiète pas Andea, je t'aime de tout mon coeur. Et c'est en jurant de tout faire pour te sortir de là que j'ai infiltré la Team Rocket. Nous allons détruire cette mafia de malheur de l'intérieur et tu seras enfin libre de vivre comme tu le souhaite, je te le promet.

Esper, qui était toujours caché sous la table, poussa des petits couinements enjoués, accompagnant à merveille le ton déterminé qu'avait employé Chikara. Lui aussi appréciait Andea et lui aussi ne voulait que le meilleur pour elle ! Et le Pokémon psy ne voulait pas qu'elle se fasse trancher la gorge par ce Blue Shadow de malheur !

Chikara avait dit tout ça en croyant pertinemment qu'Andea avait compris les allusions qu'avait fait Elizabeth...

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Lun 18 Juil - 21:50

La jeune demoiselle aux cheveux bleus était d'ordinaire joyeuse, contente, et n'avait pas du tout l'habitude d'être… Comment dire… Sombre et malheureuse. Au contraire, même, elle était d'habitude un rayon de soleil. Mais comme tout le monde, c'était presque obligatoire, elle avait ses moments de détresse, de peur, ses moments où on se disait qu'on était un moins que rien, et que jamais on n'arriverait quoique ce soit dans sa vie, et donc, qu'il était presque inutile de tenter, étant donné que de toute façon, on était un échec sur patte… Mmh… Peut-être que c'est un peu trop violent, là, ma déclaration… Mais c'était pas loin de ce que pensait la fameuse Andea Capaldi… Cependant, elle était bien entourée, et cela… C’était le principale quand ce genre de crise nous arrivait… Il fallait de toute façon, toujours être bien entourée. Bref, la fameuse Elizabeth déclara, par rapport aux choses qu'Andea avait dit :

"Oh... mais sache qu'ils ne sont plus les seuls. Chikara t'accepte... et moi aussi."

Pourquoi ? Voilà ce qu'on pourrait se poser comme question, quand on voyait le comportement de la fameuse Elizabeth… Après tout, celle-ci ne connaissait absolument pas Andea, et Andea faisait partit d'une équipe qui avait provoqué mort, et désolation… Et bien, visiblement, la membre du conseil 4 n'étaient pas une mauvaise personne… Loin de là. Après tout, c'était vrai qu'elle ne connaissait pas Andea… Mais elle avait décidée d'aider cette personne. Et c'était là qu'on pouvait voir la différence entre une personne un peu prétentieuse, pompeuse, avec un mauvais caractère, etc. Etc… Oui, car on pouvait trouver plein d'autres défauts à la membre du conseil 4… Mais ce n'était pas une mauvaise personne. Loin de là. Elizabeth de Beaumarchais était une bonne personne, et son coeur était noble. Mais assez parler d'Elizabeth. Déjà, car je ne suis pas le narrateur d'Elizabeth… Et surtout, car quelqu'un était revenu…

"Et bien, qu'est-ce qui t'a pris ? Tu avais l'air bizarre..." 

- Oh… J'ai reçu un appel du boulot. Rien de bien grave, pas de soucis, hahaha !


Aaaaaaah ! Donc c'était pour ça ! Cela expliquait tout ! Oui, Andea connaissait les téléphones. Ses amis lui avaient montré, au sein de la Team Rocket… Matteo en premier, étant donné que c'était un pro avec tout ce genre d'appareil… Quel dommage qu'on le verra jamais… Mais bon, donc, Andea comprenait pourquoi… Sauf que cela n'allait très certainement pas être le cas pour Elizabeth… Je m'explique, il fait bien comprendre que le comportement du fameux Chikara n'était pas du tout réaliste… On ne se comportaient pas comme ça, quand on avait un coup de fil… Et personne n'avait entendu, quoique ce soit, ne serait-ce un vibrement… Bref, voilà, il fallait bien comprendre, mais bon… Après tout, parfois, comme on dit, parfois, plus c'est gros, plus ça passe ! Mais bon… De toute façon, ce n'était pas le truc important… En effet, le fameux Chikara posa sa main sur celle d'Andea… Et déclara :

- Ne t'inquiète pas Andea, je t'aime de tout mon coeur. Et c'est en jurant de tout faire pour te sortir de là que j'ai infiltré la Team Rocket. Nous allons détruire cette mafia de malheur de l'intérieur et tu seras enfin libre de vivre comme tu le souhaite, je te le promet.

« … »


Un blanc… Aie… Ce n'était jamais bon signe quand il y avait un blanc, alors qu'on discutait de quelques choses, ou de trucs du genre… Mais bon, il fallait le dire ouvertement, c'était jamais un bon signe quand t'avais un blanc après avoir déclaré quelques choses… Genre : « Demain, c'est toujours ok ? »… Si c'était suivi par « ... » tu pouvais commencer à annuler ce que t'avais prévu de faire. Bref, les deux yeux de la future héroïne étaient plongées dans ceux, magnifique, de Chikara…A ses fameux yeux bleus, elle avait en face d'elle les plus beaux yeux qu'elle n'avait jamais vu… Bref, peu à peu, sa peau de porcelaine, blanche comme un cul -comment ça, les deux comparaisons tranchent littéralement entre elles ? - prit une belle teinte rosée, montrant son embaras, le fait qu'elle était visiblement très gênée par la situation… Le blanc durait… Evidemment, cela pouvait faire très peur… Mais il fallait bien comprendre que tout allait à 100 à l'heure, dans l'esprit de la pauvre petite Andea, qui, finalement, déclara, après une longue pause :

« MERCI ! Je t'aiiiiiiiiiiiiiiiime ! »

Beaucoup de gens dans le restaurant se tournèrent alors vers notre trio, ayant entendu la déclaration… Disons enflammée de la jeune sbire de la Team Rocket… Après, cela arrivait souvent, les déclarations d'amours dans le restaurant, c'est pour cela que cela ne provoquait que des petits regards étonnés… Ou des regards amusés. Pour beaucoup, cela expliquait beaucoup de chose… Visiblement, Chikara et Andea, à leur yeux, étaient des gens de la classe populaire, et ce premier avait invitée cette dernière dans un endroit un peu classe pour lui en mettre plein la vue, au moment il allait donner l'anneau, ou je ne sais quel connerie du genre… Bref, les choses habituels… La seule chose étrange, était bien entendu la présence de la fameuse Elizabeth, qui… Bah… Euh… Comment dire ? Et bien, la fameuse Elizabeth, disons, personne ne savait ce qu'elle foutait là… Seule Elizabeth et Chikara savaient pourquoi la membre du conseil 4 était présente, et puis voilà, c'était tout… Mais assez parler de ses voyeurs, qui n'hésitaient pas à regarder une scène qui ne les regardaient pas, et concentrons-nous un peu sur la fameuse Andea, qui ainsi, déclara… Aux deux, aussi bien à Chikara et Elizabeth -même si on sentait que Chikara était surtout le concerné...

« Vous… Vous êtes tout les deux TROP TROP gentils ! J'arrive pas à le croire que vous êtes là pour moi… Et que vous faîtes autant... »

Andea était vraiment surprise. Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi ils étaient si gentil… Mais, si ! C'était… C'était logique ! C'étaient des vraies héros, eux aussi ! Elle était tellement contente… Visiblement, plus le temps passait, plus elle rencontrait des héros… Des personnes sombres, des méchants aussi… Mais Andea était contente… Tatant sa terrible brulure, elle se disait que le monde n'était pas si sombre… Et qu'il y avait de plus en plus de héros pour sauver le monde ! C'était bien ! Génial ! Maintenant… Il restait quelques choses, que vous pouvez remarquer, qu'Andea n'allait pas dire, n'allait rien dire sur une chose… Quoi donc, me demanderiez-vous ? Et bien, sur le fait que Chikara avait infiltré la Team Rocket ! Et ouais, elle avait été tellement concentré sur la partie, « Je t'aime de tout mon coeur », qu'elle en avait oublié le reste… Et ouais, c'était compréhensible… Bref, la fameuse Andea était heureuse, heureuse… Allez, que quelqu'un le répète, histoire de ENCORE briser un moment où la fameuse Andea était contente… Cela ne serait pas drôle qu'elle reste heureuse trop longtemps !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais



Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mar 19 Juil - 22:11

- Oh… J'ai reçu un appel du boulot. Rien de bien grave, pas de soucis, hahaha !

Elizabeth fronça les sourcils, pas vraiment crédule. Déjà, ils n'avaient pas entendu de sonnerie de téléphone tout à l'heure ! Mais peut-être que celui de Chikara était en mode vibreur, allez savoir... mais même si c'était le cas, qui rougirait à ce point à cause d'un coup de fil ?! Ca ne tenait pas debout ! Il y avait bien des gens qui n'aimaient pas être au téléphone, mais tout de même, pas à ce point. Or donc, Elizabeth, même si très naïve en temps normal, ne croyait pas vraiment à ce mensonge gros comme une maison. Et donc elle se demandait bien quelle était la véritable explication, et tâcherait bien de le découvrir, Chikara n'avait pas le droit de lui faire de secret à elle, non mais. Andea, quant à elle, semblait encore plus naïve que la Princesse, ce qui n'était pas peu dire, puisqu'elle semblait totalement croire à l'histoire de son ami. Ne dit-on pas que l'amour est aveugle, après tout ? Il devait être sourd également, sans aucun doute... Quoi qu'il en soit, Chikara prit soudainement les mains de sa douce et semblait vraiment réfléchir avant de parler pour prononcer ces mots là :

- Ne t'inquiète pas Andea, je t'aime de tout mon coeur. Et c'est en jurant de tout faire pour te sortir de là que j'ai infiltré la Team Rocket. Nous allons détruire cette mafia de malheur de l'intérieur et tu seras enfin libre de vivre comme tu le souhaite, je te le promet.

« … MERCI ! Je t'aiiiiiiiiiiiiiiiime ! »

Daaaaaw ! Après le silence gênant de la fille en armure, elle avait finalement répondu par l'affirmative à la déclaration romantique de Chikara. Heureusement d'ailleurs car il en fallait du courage à un jeune homme pour faire cela, il avait bien de la chance que cet amour soit réciproque. Tout cela était si romantique ! Elizabeth - qui était un peu en trop dans cette scène, il fallait le reconnaître - demeurait là, comme une spectatrice émue, se mouchant bruyamment d'ailleurs ce qui cassait un peu la scène mais pas trop. Oh, elle avait le droit tout de même ! Il lui avait dit l'aimer et tout faire pour la protéger, on aurait dit une scène de l'un de ces films à l'eau de rose dont la Conseillère raffolait tant ! Elle se pensait presque au cinéma, il ne manquait que le pop-corn ! En petite quantité, bien sûr, toujours faire gaffe à sa ligne ! Elle ne se sentait pas vraiment "en trop" mais était un peu jalouse, il fallait le reconnaître. Ces deux-là étaient plus jeunes qu'elle et avaient déjà trouvé le grand amour, alors qu'elle le cherchait elle depuis bien longtemps ! Bon, elle l'avait peut-être déjà croisé, certes, mais elle voulait plus que tout une scène similaire à celle-ci, avec son beau prince lui déclarant sa flamme de la même façon que Chikara. Il avait intérêt s'il voulait qu'elle reste avec lui, huhu ! Et maintenant que ce joli moment était passé, Andea lança à ses deux interlocuteurs :

« Vous… Vous êtes tout les deux TROP TROP gentils ! J'arrive pas à le croire que vous êtes là pour moi… Et que vous faîtes autant... »

"Mais non, ce n'est rien, voyons..."

Bon, en y réfléchissant un peu, Elizabeth se rendit bien compte que ces douces paroles étaient davantage tournées vers Chikara, qu'Andea connaissait depuis longtemps maintenant sans doute et qui avait dû beaucoup l'aider. Car la Princesse elle-même, elle n'avait pas fait grand chose pour Andea jusqu'à maintenant, et pour cause, elle venait de la rencontrer ! Bon, elle l'avait au moins assuré de son soutien malgré l'appartenance de la fille à couettes à la Team Rocket, ce n'était quand même pas rien, étant donné l'aversion d'Elizabeth pour cette organisation de malfrats. Mais bon, elle n'était pas jalouse de Chikara, l'être aimé était toujours le plus important, c'était bien normal. Jasmine aimait mieux Aladdin que son tigre, par exemple, même si elle l'aimait beaucoup aussi, mais l'amour était au dessus de tout. Cela signifiait qu'Elizabeth préférerait aussi son Prince à ses propres pokemons, et bien il allait avoir du boulot pour y parvenir, huhu ! Pour relancer la conversation, sur un terrain plus léger, Elizabeth lança au couple :

"Alors, qu'allez-vous faire cet après-midi ? Moi, comme je n'ai jamais visité cette belle ville, je vais sans doute visiter et faire du shopping, naturellement !"

Après la discussion sur la terrible Team Rocket et les dilemmes d'Andea à la quitter, puis la déclaration d'amour forte en émotions, il n'était pas plus mal de finir le repas sur des sujets de conversation plus banals, moins importants. Quoi que, le shopping, c'était très important ! Surtout dans la région du chic et de la mode, songeait Elizabeth qui avait hâte de faire ces fameux magasins, elle allait sans doute pas mal dépenser d'ailleurs, huhu. Et eux, qu'allaient-ils faire ? L'accompagneraient-ils ou devaient-ils vaquer à d'autres occupations ? Honnêtement, ce ne serait pas du luxe de les relooker, surtout Andea. Chikara avait fait des efforts, il était en progrès, mais la pauvre Sbire Rocket... Une armure, quoi ! Enfin bon, ce n'était pas sa faute non plus, les Rockets n'avaient jamais été particulièrement classes, mais c'était quand même dommage de gâcher un physique pas vilain avec cette armure, et cette coupe de cheveux au passage. Mais enfin, peut-être que les amoureux avaient d'autres occupations, sans oublier leur poste au sein de cette maudite Team Rocket... dire que ce Giovanni était encore en vie, fichtre ! Mais détends-toi, Elizabeth, on a dit qu'on parlait de sujets moins sérieux, plus légers !
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 860
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mer 20 Juil - 15:38


Le silence… Un silence qui en disait beaucoup… Oui, là, il en était sûr, il venait de dire la chose en trop et il venait de perdre à jamais sa si belle Andea… Chikara en était persuadé. Il avait eut donc beaucoup de mal à ne pas dévier son regard de celui envoûtant d'Andea. Il sentait son cœur frapper violemment contre sa poitrine et stressait de plus en plus. Il avait presque envie de ne jamais connaître la réponse d'Andea et repartir se cacher à Rosalia pour disparaître de la surface de la Terre aux yeux des autres. Les râteaux c'est jamais très chouette.

Le visage pâle d'Andea prit progressivement une couleur cramoisie et la demoiselle brisa enfin ce silence gênant en disant :

« MERCI ! Je t'aiiiiiiiiiiiiiiiime ! » 

Au début très surpris, Chikara gardait les yeux grand ouvert et resta bouche bée. Lorsqu'il sentit les larmes lui monter aux yeux, il cligna plusieurs fois les yeux pour les empêcher de couler. D'une voix tremblante, il demanda :

- T-Tu n'es pas fâchée?

Chikara sentait un sentiment de plénitude l'envahir à ce moment là… Il se sentait tellement plus léger à ce moment là, comme si on venait de lui retirer un poids. Des papillons volaient à l'intérieur de son estomac et les sombres nuages qui envahissaient son esprit laissèrent place à un ciel éclatant. Il était heureux… Heureux et amoureux.

« Vous… Vous êtes tout les deux TROP TROP gentils ! J'arrive pas à le croire que vous êtes là pour moi… Et que vous faîtes autant... »


"Mais non, ce n'est rien, voyons..."  

Chikara ne savait pas encore trop quoi dire, il faut dire qu'il était encore euphorique. Son amie venait de répondre favorablement à ses sentiments, même s'il les connaissait déjà ça restait toujours plaisant à entendre, et elle n'était pas fâchée contre lui malgré qu'il ait infiltré la Team Rocket à son insu. Que ce beau jour dur à jamais, souhaita le jeune homme…

"Alors, qu'allez-vous faire cet après-midi ? Moi, comme je n'ai jamais visité cette belle ville, je vais sans doute visiter et faire du shopping, naturellement !"

Toujours aussi souriant, Chikara réfléchit un instant à la question… Il faut dire que cette journée fut totalement improvisée puisque le garçon avait fait une erreur dans ses invitations. Il se dit quand même qu'il aurait besoin de conseils en matière de femmes et il n'y avait qu'Elizabeth qui pouvait les lui apporter, le résistant ne savait pas du tout s'il aura une autre occasion de revoir son amie alors il dit :

- On peut toujours passer un peu de temps avec toi, Elizabeth ! Je tiens bien a réparer l'affront que j'ai pu te faire en te mettant en colère pour pas grand-chose.

Il se tourna ensuite vers Andea. En voyant sa belle, on pouvait voir que son sourire s'amplifiait. Rien que de voir son amoureuse le rendait joyeux.

- Qu'en dis-tu, Andea ? Ça te dis de te balader avec Elizabeth et moi ?

Les deux jeunes femmes semblaient bien s'entendre au final et donc ce serait bien de leur permettre de devenir d'avantage amies. De plus, Illumis était réputée pour être la ville la plus romantique du monde, autrement dit c'était le lieu parfait pour commencer à sortir avec Andea, pas vrai ? Bon, certes, ils ne s'étaient pas encore embrasser mais ils venaient de dire qu'ils s'aimaient… Donc on pouvait déjà les considérer en couple, hein ?

Une fois qu'Andea et Elizabeth aient terminé leurs plats respectif, le serveur revint pour débarrasser la table et en profita pour demander si ses clients voulaient un dessert. De son côté, Chikara aimerait bien sortir du restaurant au plus vite, il ne savait pas encore combien les plats allaient lui coûtés et donc si on ajoutait les desserts, la note allait sûrement être salée… Mais la décision revenait à ses invitées. Après tout, tant qu'il a assez d'argents pour offrir un cadeau à Andea -et pour s'offrir des bonbons plus tard accessoirement- cela ne le dérangeait pas… Au pire, il aura probablement une prochaine mission assez tôt.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mer 20 Juil - 20:35

Chikara et Andea… Ils étaient tellement mignon… Andea était bien rouge, en tout cas, elle n'avait pas du tout l'habitude, de tout ce genre de discours, de ce genre de scène… Il fallait bien le dire : Andea n'avait pas l'habitude de l'amour, et de tout ses trucs du genre. Elle savait jusque c'était merveilleux, et que c'était pour la vie ! D'ailleurs, c'était logique qu'elle pensa ça, vu que son exemple en la matière était le couple qu'avait formé ses parents, couple, qui, il faut bien l'avouer, avait été un couple extrêmement fusionnel. Les deux parents d'Andea avaient toujours été très proche, l'un de l'autre. Inspérable, et surtout… Même après la mort de son époux, jamais l'épouse d'Alessandro Capaldi, n'avait songé à se remarier. Elle était restée une veuve épleurée, jusqu'à ce qu'elle retrouve enfin son époux dans l'au-delà. Et bien, pour la fameuse Andea… C'était un peu, beaucoup même, la même chose. Elle voyait l'amour comme une chose merveilleuse, qui unissait deux personnes.


"Alors, qu'allez-vous faire cet après-midi ? Moi, comme je n'ai jamais visité cette belle ville, je vais sans doute visiter et faire du shopping, naturellement !" 

- On peut toujours passer un peu de temps avec toi, Elizabeth ! Je tiens bien a réparer l'affront que j'ai pu te faire en te mettant en colère pour pas grand-chose.


On aurait put croire en effet, que maintenant, les deux tourtereaux auraient décidé de se faire une journée entre amoureux… Sauf qu'ils avaient, tout les deux, exactement, je dis bien, exactement le même problème que j'avais quand j'avais une copine… Celui de ne nullement savoir quoi faire ! En tout cas, c'était le cas d'Andea… Mais bon, pour Chikara, je rappelle que leur promesse la plus romantique, pour le moment, qu'ils avaient fait… C'était de se promettre de manger du pain grillé ensemble, avec le terrible Grille-Pain de Chikara, même s'il était aujourd'hui porté disparu… Il faudrait, il faut le dire ouvertement, lancé des avis de recherches d'ailleurs sur ce fameux Grille-Pain qui était quand même l'une des raisons les plus importante, pourquoi le ChikAndea, ce merveilleux couple, c'était formé ! Enfaîte, Cupidon, dans cette histoire, était quand même un grille pain… Si c'est pas fabuleux ! Enfin, c'est toujours mieux qu'un bébé tout nu, si vous voulez mon avis…

- Qu'en dis-tu, Andea ? Ça te dis de te balader avec Elizabeth et moi ?

« Oui ! J'adorais ! On va bien s'amuser... »


Enfin ! Enfin on allait penser à autre chose que des trucs sombres, des trucs malheureux, etc. Et en plus, elle était totalement pour être avec la fameuse Elizabeth ! Elle était super gentille, et donc, elle voulait rester plus de temps avec elle ! Au début, elle avait eu un peur qu'Elizabeth la deteste, mais heureusement, ce n'était pas le cas. Enfaîte, même, Elizabeth était une très gentille dame, et qu'elle était très contente de la connaître ! Bref, Andea était bien contente… Maintenant, qu'ils étaient tout les trois, Andea voulait l'accompagner… Surtout, qu'il faut bien le dire… Andea ne connaissait rien du tout à la ville d'Illumis ! Elle ne connaissait rien aux boutiques de vêtements, aux restaurants, aux marchands de glâces, etc. Et ouais ! Notre fameuse jeune demoiselle aux cheveux couleur océan n'avait jamais voyagé vraiment dans la ville, elle préférait les campagnes environnantes, pour pouvoir s'entrainer, ou tout simplement se reposer… Andea était plutôt une campagnarde, plutôt qu'une citadine, il fallait bien le dire… Bref, alors qu'elle pensait à cela, tout d'un coup, quelqu'un déclara :

« Vous prendrez des desserts, messieurs-dame ?
-Oui ! »


Andea déclara cela ravie ! Elle avait super bien mangé ! Pourquoi la Team Rocket, et bien, c'était pas aussi bon chez eux ? Cela n'était pas juste, quand même ! Elle est sûre, maintenant, elle voudra toujours manger ici… Mais faudra qu'elle demande deux fois le même plat, car là, franchement, elle en avait pas eu assez, et c'était super dommage. Outch outch outch ! Espérons que la jeune héroïne ne mette pas son plan en application, sinon ses maigres salaires allaient vite y passer ! Surtout que vu l'efficacité de l'héroïne en mission Rocket, ses primes et ses bonus, c'était pas grand-chose… Et ouais, faut bien l'avouer, notre fameuse Andea était pauvre de chez pauvre… Pas de bol ! Elle allait devoir abandonner l'idée de manger au restaurant tout les jours, chose que certaines personnes faisaient ! Regardez à la SPREV, j'ai des collègues qui mangent tout les jours au Resto -et qui se plaignent qui n'ont pas assez d'argent avec leur pourboire… Mais bon, passions sur ce point, et concentrons-nous… En effet, Andea avait repris la parole, et avec un grand sourire, elle déclara au serveur :

« Euh… qu'est-ce que c'est ?
-… Je suis pas payé pour jouer à ce genre de jeu… »


Le serveur, en avait marre. On sentait qu'il commençait à être à bout… En même temps, ce n'était qu'un étudiant qui faisait sans doute ça pour payer son loyer et ses études… Et Andea était sans doute la goutte d'eau qui mettait le feu au poudre en lui cassant des couilles ! Ouais, cette expression n'existe absolument pas, mais je l'aime bien, elle est rigolote, même si elle est quand même une énorme répétition… Bref, le serveur avait dit cela presque désespéré, et Andea était toute confuse ! On lui avait proposé quelque chose… Alors, il faut le dire, Andea devrait savoir ce qu'est un dessert. Elle en avait eu petite, avant ses 8 ans. Bref, cela faisait… Putain. Seulement neuf ans qu'elle en avait pas mangée… Bah ouais, c'était sa la nourriture, quand on avait pas l'habitude. Alors, elle connaissait sucrerie, gateaux, etc. Sauf que ça, elle mangeait plutôt ça… Un peu tout le temps. Un peu comme une friandise… C'était totalement du grignotage. Heureusement, je dis bien heureusement qu'elle avait tendance à aller faire du sport très très très régulièrement hein !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais



Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Jeu 21 Juil - 20:41

- On peut toujours passer un peu de temps avec toi, Elizabeth ! Je tiens bien a réparer l'affront que j'ai pu te faire en te mettant en colère pour pas grand-chose.

"Ah, c'est bien vrai ça, contente de te l'entendre dire !"

Bon, la coutume aurait plutôt pousser Elizabeth à dire "mais non, ce n'est pas grave voyons", cela aurait sans doute été bien plus poli d'ailleurs, mais Elizabeth ne pouvait résister à la tentation d'enfoncer Chikara dans la terrible faute qu'il avait comis un moment auparavant. En même temps, elle avait été effrontée sur le coup, donc, elle était encore gentille, là, de ne pas s'énerver de nouveau. Et puis son assurance nouvelle - sans aucun doute dû à l'amour qu'il avait trouvé - ne devait pas se transformer en arrogance ou en impolitesse. Attention au côté obscur, dans lequel le Prince Charmant pouvait toujours se perdre... comme un Prince d'un Disney très connu qui est en réalité un méchant. Donc, en fait, Elizabeth faisait cela pour le bien de Chikara, en réalité ! Ah, il pouvait la remercier, maintenant, elle le méritait bien. Mais en tout cas, le garçon aux cheveux blancs avait proposé de passer un peu de temps encore avec Liz, ce qui n'était pas pour déranger cette dernière bien au contraire, et il s'empressa de dire à Andea :

- Qu'en dis-tu, Andea ? Ça te dis de te balader avec Elizabeth et moi ?

« Oui ! J'adorerais ! On va bien s'amuser... »

"C'est parfait ! Et tu pourras essayer de belles robes ! Une robe bleue nuit irait bien avec tes yeux..."

Andea était une personne très gentille, avec un coeur gros comme ça, mignonne comme une peluche qu'on veut caliner, et courageuse, déterminée, semble-t-il. Elle avait donc un mental de Princesse, ce qui était très bien. Mais par contre, pour le physique, c'était pas encore ça. C'était même pas du tout ça. Il fallait impérativement enlever cette armure - où l'avait-elle trouvé d'ailleurs cette fichue armure ?! - car d'une on ne vivait pas au Moyen-Age, et de deux, c'était un habit de garçon, ça. C'est pourquoi, dans son infinie générosité, Elizabeth lui proposa plutôt d'aller s'acheter une jolie robe. Elle serait encore plus trognonne ainsi ! Après, il faudrait s'occuper aussi de ses cheveux, car là, c'était pas au Moyen-Age qu'on était, mais dans la petite enfance. Quelle grande fille avait encore des couettes ? Non, il fallait absolument passer chez le coiffeur, déjà pour les laver et les démêler, ces cheveux qui n'avaient pas l'air bien entretenus, et ensuite pour les arranger. Une coupe mi-long serait sans doute pas mal. Bref, transformer la chevalière en Princesse !

« Vous prendrez des desserts, messieurs-dame ?
-Oui ! ... Euh… qu'est-ce que c'est ?
-… Je suis pas payé pour jouer à ce genre de jeu… »
"Veuillez la pardonner, monsieur, elle... elle n'est pas habituée à aller dans des restaurants..."

Visiblement, le serveur était un peu à bout des facéties de la jeune Andea, même si maintenant, Elizabeth savait bien que ce n'était pas sa faute. Elle ne révéla néanmoins pas son secret d'analphabétisme, car elle imaginait que ça devait quand même être un peu honteux, surtout dans ce lieu un peu distingué. Si ça trouve il s'énerverait encore davantage en pensant que c'est une plaisanterie ! Pour le calmer, Elizabeth lui fit son plus beau sourire en commandant à son tour un dessert, mais le serveur avait l'air d'en à voir rien à cirer, et nota les commandes avant de tourner les talons, murmurant une grossièreté qu'on ne pouvait entendre. Cela vexa un peu Elizabeth qui avait fait son sourire le plus charmant, quand même ! Mais peut-être que le serveur était trop énervé ou fatigué pour se laisser séduire. Ca ou alors il était gay. Ou bien il aimait pas les blondes. Mais ça ne pouvait remettre en cause la beauté naturelle de la blondinette quoi qu'il en soit. Elle se tourna ensuite vers Andea pour lui dire, d'un air penseur :

"Hmm, il faudrait quand même régler ce problème... Je pourrais demander à un de mes servants de t'apprendre à lire !"

Elle avait pensé au départ à lui apprendre elle-même, mais elle n'avait clairement pas la patience pour l'enseignement, loin de là ! Donc, un servant était peut-être la solution ! Quand elle était petite, elle révisait également ses leçons avec eux, ses parents souhaitant à tout prix qu'elle soit bien instruite, c'était nécessaire pour être Reine, après tout. Alors, ça semblait être une bonne solution pour Andea, et ça ne lui coûterait pas un sou. Mais qu'en pensait l'intéressée ? Peut-être avait-elle déjà commencé à apprendre avec quelqu'un, qui sait ? Même si elle avait du mal à imaginer ces bandits Rockets donner des cours le soir pour leurs collègues, ce serait bizarre... Ou alors Chikara, avec un amoureux, on apprenait plus facilement, mais il y avait le risque de se laisser distraire. En tout cas, il fallait qu'elle apprenne, une fois ceci fait, elle aurait un boulet en moins à son pied, pour avoir une vie, même un travail, normale, débarrassée de la Team Rocket.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 860
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Lun 25 Juil - 20:46


"Ah, c'est bien vrai ça, contente de te l'entendre dire !"

Un rire gêné s'échappa des lèvres de Chikara. Mais en même temps il l'avait bien cherché, Elizabeth faisait partie des personnes les plus gentilles qu'il connaissait. Elle était digne de confiance et était son amie. Quelle idée idiote avait-il eut en essayant de cacher ses intentions à la Princesse ? Mais malgré tout, l'ambiance entre nos protagonistes redevint bon enfant et Chikara comptait bien rester dans ce chemin là. Surtout que l'idée de passer l'après-midi avec la conseillère de la ligue Indigo faisait bien plaisir à Andea !

Ce fut à ce moment là que le serveur revint proposer un dessert à ses bruyants clients :

« Vous prendrez des desserts, messieurs-dame ?
-Oui ! ... Euh… qu'est-ce que c'est ?
-… Je suis pas payé pour jouer à ce genre de jeu… »
"Veuillez la pardonner, monsieur, elle... elle n'est pas habituée à aller dans des restaurants..."

Chikara se permit alors de commander pour Andea.

- Nous prendrons tous les deux de la salade de fruits avec de la chantilly s'il vous plait !

Le serveur arqua un sourcil et nota les différentes commandes dans son carnet avant de s'éloigner. Elizabeth regardait l'homme avec un œil mauvais, comme déçue qu'il n'ait pas cillé en voyant le sourire séduisant de la blonde. La princesse dit :

"Hmm, il faudrait quand même régler ce problème... Je pourrais demander à un de mes servants de t'apprendre à lire !"

Chikara se gratta l'arrière du crâne. Bien sûr, quand Andea quittera la Team Rocket, il restera encore une chose à faire : l'aider à s'adapter à la vraie société entre autre. Et pour faciliter sa réinsertion dans ce vrai monde, lui apprendre à lire, entre autre, était une première étape. Andea semblait si loin de toutes ces choses que l'on apprenait habituellement avec ses parents et l'école et donc il y avait beaucoup de choses à montrer à la demoiselle… Autant donc ne pas perdre de temps et commencer son apprentissage dès maintenant.

- Mais je crois qu'Andea apprend déjà à lire avec un membre Rocket… C'est déjà un bon début.

Même si ça lui faisait mal de l'admettre, Chikara devait être reconnaissant envers le dénommé Matteo qui aidait Andea… Même s'il avait peur que l'inconnu s'empare de sa belle sans qu'il ne s'en apperçoive… Chikara ? Jaloux et paranoïaque ? Non, bien sur que non, il était bien trop gentil et mignon pour ça, pas vrai ?

Le serveur revint avec les desserts commandés et servit donc ses clients. Chikara murmura un merci quand son assiette fut posée sur la table. Il n'avait pas plus faim qu'au début du repas, mais l'appel du sucre était bien trop tentant. Il se saisit de sa cuillère et la plongea dans la salade de fruits qu'il dégusta avec beaucoup de plaisirs.

- Hmm… ♥ Tu aimes bien Andea ?

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mar 26 Juil - 8:52

Ouille ouille ouille ! Elle aviat fait une grosse grosse grosse boulette ! Elle savait pas trop quoi… Mais elle était persuadée qu'elle avait fait une grosse boulette… De toute façon, elle avait pas besoin de se persuader de cela… Les réactions d'à peu près tout le monde était… Comment dire, plutôt unanime… Mais bon… Andea avait l'habitude de causer des troubles dans les lieux où elle allait ! Même qu'une fois, elle avait provoqué un éclair d'Electhor, et fait bruler un manoir ! Hihi, c'était cool quand on y repensait… Super Héroïque ! Bon, d'accord, le soucis, c'est que cela avait été avec ce maudit Dracaufeu maléfique, qui lui avait brulé presque toute la moitié haute et droite de son corps… Mais quand même ! Cela s'était bien passé à l'époque ! Elle avait même été super héroïque, elle s'en souvient… Ah… Que de bons souvenirs… Oups ! Elle s'était laissé pensé à autre chose, et elle en avait oublié ce qui se passait…

- Nous prendrons tous les deux de la salade de fruits avec de la chantilly s'il vous plait !

Une salade… Avec des fruits… ? Ouah… Et bien, dis donc… Elle savait pas du tout, mais alors pas du tout comment cela était possible ! Sans doute que c'étiat une salade, mais avec des baies dessus… Alors des baies enroulés dans une salade ? Les deux étaient sans doute possible… Mais cela lui semblait étrange de manger cela comme ça, maintenant. D'habitude, elle mangeait les fruits quand elle avait un petit creux, pas quand elle faisait un repas… Mmh… Sans doute que c'était donc ça le dessert. Bref, en tout cas, Ande devait bien remercier le fameux Chikara, qui l'avait… Comment dire, sauver la peau encore une fois ? Enfin, sauver la peau… Peut-être que j'exagère sur mes choix de vocabulaire, mais quoiqu'il en soit, c'était pas loin d'être quand même un sauvetage in-extremis de la part du fameux Chikara ! En attendant les desserts, Andea écouta alors attentivement ce que déclara Elizabeth, puis Chikara :

"Hmm, il faudrait quand même régler ce problème... Je pourrais demander à un de mes servants de t'apprendre à lire !" 

- Mais je crois qu'Andea apprend déjà à lire avec un membre Rocket… C'est déjà un bon début.

« Je vais doubler mes efforts ! Vous allez voir ! Je saurai parfaitement lire ! »


Ouais ! Une héroïne qui savait pas lire, de toute façon, ça craignait ! Et cela prouvait que notre jeune héroïne avait encore beaucoup à faire, si elle voulait devenir une vraie héroïne héroïque de l'héroïsme ! Ouais, c'est un peu redondant ! Mais bref, Andea était motivée… Et quand elle était motivée… Elle n'arrivait pas toujours. Mais cela augmentait beaucoup ses chances d'arriver à faire quelques choses, étant donné qu'il était difficile de trouver une demoiselle moins dynamique qu'Andea… C'était du genre à foncer à 200 % dans ce qu'elle entreprenait… Alors, évidemment, cela ne retirait pas le point qu'Andea n'était pas une fille très intelligente, et encore moins une fille très scolaire… Mais quand elle voulait y arriver… Elle n'arrivait pas toujours. Damn ! Bon sang, parfois, j'ai tendance à casser mes propres espoirs ! Bref, en tout cas, après, les trois retournèrent au sujet principal : le repas...

- Hmm… ♥ Tu aimes bien Andea ?

« Je m'y attendais pas ! J'm'attendais à une salade ! Et non, c'est pas ça ! Hihi ! »


Et ouais ! Andea ne connaissait pas les salades de fruit, ce qui pour une fois n'était guère étonnant, étant donné qu'elle venait quand même d'une famille pauvre, et que la salade de fruit n'était pas un plat extrêmement courant. Alors, je vous rassure, si vous avez manger des salades de fruit, et que vous venez pas de famille non plus très aisé, je suis pas entrain de dire que c'est pas normal. J'ai pas dis non plus que c'est un plat réservé à l'élite. Je dis juste que c'est moins étonnant que la fameuse Andea ne connaisse pas cela, plutôt qu'elle ne connaisse pas le concept de dessert -chose qu'elle avait très certainement plutôt « oublié » qu'elle ne l'avait jamais connu… Car il était probable qu'elle avait eu des desserts… Mais bon, des années dans la foret, ça vous change votre caractère, et vos connaissances, cela, je vous l'assure. Bref, en tout cas, tout en mangeant beaucoup trop vite, elle déclara à la fameuse Elizabeth, d'un air curieux et tout à fait intéressée, voulant véritablement en savoir plus :

« Dites… Vous êtes vraiment une princesse ? Ca doit être trop cool ! Vous êtes vraiment une héroïne dans votre pays j'imagine ! »

Tiens… Après autant de temps, finalement, la fameuse Elizabeth avait le droit à la demande… Est-ce qu'elle était vraiment une princesse ! Encore heureux, Andea n'avait pas fait la précision, qu'elle demandait car son père lui av ait plus d'une fois la blague, et qu'elle pensait sérieusement… Comment dire… Qu'Elizabeth faisait une blague au fameux Chikara. Heureusement, elle avait réussi à bien tourner la phrase, étant donné qu'elle avait laissé supposé qu'elle voulait en savoir plus… Alors de ce qui est le rapport entre « héroïsme » et « royauté »… Et bien, Andea croyait dur comme fer que dans un bon pays, le leader devait être un vrai héros, pour qu'il puisse aider, et qu'il puisse permettre le pays d'être trop cool ! Donc, elle estimait qu'il était probable qu'Elizabeth soit vu comme telle dans son pays… D'ailleurs, c'était quoi son pays ? Mais bref, elle posa, ensuite, à Chikara :

« On a fini ! On y va Chika' ! Je sais pas où aller ! Hihi ! »

Une fois qu'elle eut entièrement fini sa salade de fruit, qu'elle avait englouti beaucoup trop vite, d'ailleurs, vous devinez sans problème, elle avait déjà envie de faire autre chose, et surtout, de découvrir ce qu'ils pourraient faire tout les trois ! Et ouais… Andea ne se promenait jamais dans Illumis, donc, elle avait aucune idée de comment s'amuser… D'habitude, quand elle voulait s'amuser, et bien, elle allait dans la foret et elle grimpait aux arbres ! D'ailleurs, elle avait découvert à Port Tempère, qu'ils avaient de l'Accrobranche, à l'arène plante… Et franchement, c'était trop cool ! Et puis, elle était trop forte, elle avait vaincu tout le monde, sauf un vieux, qui était encore plus fort qu'elle, et pourtant, il en avait pas l'air ! Bon après, elle avait découvert que ce petit vieux était le champion d'arène, mais bon, c'était quand même trop cool ! Eheh ! Bref, Chikara avait intérêt de trouver des idées… Ou peut-être qu'Elizabeth avait quelques idées, elle, déjà !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais



Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mar 26 Juil - 9:35

- Mais je crois qu'Andea apprend déjà à lire avec un membre Rocket… C'est déjà un bon début.

« Je vais doubler mes efforts ! Vous allez voir ! Je saurai parfaitement lire ! »

Ah, bon, visiblement, Andea disposait déjà d'un professeur attitré... Elizabeth grinça des dents en entendant qu'il s'agissait d'un Rocket, en espérant que ce soit également un bon Rocket juste dupé comme Andea, même si elle en doutait. Bon, si au moins il lui apprenait à lire, il fallait voir le bon côté des choses. Et puis la Princesse ne voulait pas relancer le débat sur cette affreuse Team Rocket, il valait mieux penser à quelque chose de bien, de bon... comme le dessert ! Il était très bon ce dessert, succulent. Décidément, la région Kalos n'avait pas volé sa réputation en matière de gastronomie, même la Princesse, habituée aux bons petits plats, n'était pas déçue. Et c'était seulement un restaurant à une étoile ! Qu'est-ce que ce serait avec cinq étoiles ? Qui pouvait le savoir... elle-même, bien sûr, mais sans doute pas avec les mêmes personnes, d'abord car ils n'auraient clairement pas les moyens, et ensuite car le comportement un peu rustique d'Andea passerait encore plus mal... elle y retournerait avec son frère, tout simplement ! A moins qu'elle trouve un Prince Charmant d'ici là...

« Dites… Vous êtes vraiment une princesse ? Ca doit être trop cool ! Vous êtes vraiment une héroïne dans votre pays j'imagine ! »

"Heum... Oui, je suppose ! Père a dit que mon devoir, quand je prendrai sa place, serait de protéger notre peuple ! Donc, ça doit être héroïque, comme mission, huhu !"

Elizabeth était ravie de l'engouement de la jeune Andea, qui appartenait pourtant aux classes populaires qui n'avaient pas toujours un bon ressenti sur les gens de la haute, comme on disait ! Enfin, ça dépendait, mais certains se plaignaient ouvertement des dépenses de luxe de ces monarques d'un autre âge alors qu'eux n'avaient pas un train de vie resplendissant, loin de là ! Mais d'autres adoraient la famille royale, c'était un symbole de leur pays, et même la raison de la venue de touristes, qui participaient à l'économie de leur patrie. Elizabeth se fichait un peu de ces affaires, elle, elle pensait que c'était tout à fait normal d'être traité comme une princesse, vu ce que c'est ce qu'elle était, littéralement. Ayant baigné dans cette idée depuis son enfance, il faudrait un exploit pour qu'elle se rende compte de l'injustice de la chose. Et puis bon, son papa le Roi était quand même un bon dirigeant, tel Mufasa ou Eddard Stark, qui se souciait de la vie, et de l'avis de ses sujets. Une monarchie moderne, en bref ! Ce qui était moins le cas de sa maman par ailleurs mais nous y reviendrons si besoin était. On s'était quand même égaré, revenons à l'interrogation de la fameuse Andea, sur cet héroïsme qui lui tenait tant à coeur. Pour Liz, oui, il s'agissait bien d'une fonction héroïque ! En même temps elle avait toujours vu son papa comme un héros, à l'instar de la plupart des petites filles, donc elle pouvait bien dire cela. Une fois le dessert fini, Andea s'écria :

« On a fini ! On y va Chika' ! Je sais pas où aller ! Hihi ! »

"Oui, allons-y... mais il faut payer d'abord !", dit Elizabeth en faisant signe au serveur - et en lui faisant une petite moue au passage, même si ce dernier s'en fichait royalement - pour lui demander l'addition. La Princesse se rendant compte que c'était sans doute un peu cher pour Chikara - notamment à cause du gros plat d'Andea - déclara : "Hmmm... allez, je nous invite ! Chikara aura besoin de son argent pour autre chose, huhu !"

Et la Princesse lui fit un petit clin d'oeil discret. Non, vous connaissez bien Elizabeth, la discrétion n'était pas vraiment son fort, elle lui fit donc un gros clin d'oeil et même le serveur leva les yeux au ciel devant cela. Mais Chikara allait en effet avoir besoin de son argent bientôt. Pour acheter des cadeaux à Andea, d'abord, surtout des vêtements dont elle avait désespérément besoin. Et ensuite... une magnifique bague de fiançailles ! Ils avaient l'âge requis, ils s'aimaient, alors... marions-les ! Elizabeth adorait les mariages ! La marié habillé classe, la magnifique robe de la mariée, cette ambiance de musique et de fête, la belle cérémonie... ah, que de romantisme, pas étonnant que ça lui plaisait énormément ! Elle avait d'ailleurs hâte à celui entre son frère et son amie Lucy, et comptait bien tout organiser pour ce jour inoubliable. Sans oublier son propre mariage à elle, une fois trouvé le Prince, un mariage qui marquerait l'Histoire ! Enfin, l'histoire de son petit pays, ne nous emballons pas non plus. Quoi qu'il en soit, après ce clin d'oeil aussi discret qu'un éléphant, ils se levèrent de table et quittèrent le restaurant. Il ne leur fallut que quelques pas pour tomber devant une boutique de fringues, et comme prévu, Elizabeth s'exclama avec enthousiasme :

"Oh, un magasin de vêtements ! C'est parfait ! Chikara, tu vas pouvoir faire un petit cadeau à quelqu'un !"

Et un deuxième énorme clin d'oeil - même les passants se demandaient à quoi jouait cette étrange blondinette - heureusement elle ne les avait pas vu. Mais il y avait de quoi, Chikara allait utiliser son argent non dépensé au restaurant pour offrir une magnifique robe à Andea ! Ou au moins quelque chose pour remplacer son armure médiévale... Sans demander leur avis, Elizabeth entraîna les deux tourtereaux à l'intérieur, à la recherche de belles robes...
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 860
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mar 26 Juil - 13:23


« Je m'y attendais pas ! J'm'attendais à une salade ! Et non, c'est pas ça ! Hihi ! »

Chikara se contenta tout simplement de sourire en guise de réponse. Il n'avait pas besoin d'en dire d'avantage. Il était heureux que cela plaise à Andea, malgré qu'il ait un peu choisi pour elle sans son consentement, c'était le plus important à ce moment là pour le jeune homme.

Chikara écouta les jeunes femmes discuter à propos du statut de princesse d'Elizabeth sans y prendre part, de toute manière, il avait constamment la bouche pleine de fruits tant il aimait la douceur du sucre que contenait la salade. Il arqua tout de même les sourcils quand Andea demanda à la blonde si elle était vraiment une princesse. Mais finalement la princesse l'avait plutôt bien prit et répondit à la question de la sbire Rocket le plus naturellement possible. Chikara fut ravi de constater que les demoiselles s'entendaient bien malgré les différences sociales.

Le repas se termina ainsi, dans une ambiance détendue et amicale, tout ce que souhaitait le garçon au fond de lui.

« On a fini ! On y va Chika' ! Je sais pas où aller ! Hihi ! »

"Oui, allons-y... mais il faut payer d'abord !"

Alors qu'Elizabeth interpella le serveur pour qu'il puisse leurs donner l'addition, Chikara commençait déjà à fouiller dans ses poches pour sortir son porte-feuille. Il était celui qui avait invité ces demoiselles et donc pour lui il était encore normal de payer ce repas, peu importe les frais que cela allait lui coûter. Mais contre toute attente, Elizabeth déclara :

"Hmmm... allez, je nous invite ! Chikara aura besoin de son argent pour autre chose, huhu !"

Chikara s'apprêtait à refuser, c'était lui qui avait fait venir Elizabeth dans ce restaurant ! Mais le clin d’œil de la blonde l'en dissuada. La princesse avait bien sûr une idée derrière la tête. Chikara était à la fois gêné qu'une Princesse lui paye son repas et reconnaissant envers Elizabeth qui semblait décider à aider son ami à offrir un cadeau pour celle qu'il pouvait désormais considérer comme sa petite amie. De ce fait, Chikara resta sans voix mais son sourire traduisait toute la reconnaissance qu'il éprouvait pour la blonde. On peut dire ce qu'on voulait, Elizabeth était vraiment la meilleure amie parfaite pour le garçon aux cheveux blancs.

Le repas payer, ils sortirent de l'Étoilé et retrouvaient donc Tropius qui continuait de somnoler au côté des vélos. Chikara caressa gentiment le dessus du crâne du Pokémon plante de son amie. Esper, quant à lui, avait retrouvé sa place sur l'épaule de son dresseur et en semblait plus que ravi.

Les joues rosies, Chikara tendit sa main vers Andea pour qu'elle la saisisse. Accompagné de la princesse de Beaumarchais, ils arpentèrent les rues d'Illumis…
Enfin… Pas pendant très longtemps… À peine avaient-ils marchés quelques mètres que la conseillère de Glace s'était arrêtée devant une vitrine d'une boutique de vêtements en déclarant :

"Oh, un magasin de vêtements ! C'est parfait ! Chikara, tu vas pouvoir faire un petit cadeau à quelqu'un !"

Elle accompagna ses mots avec un clin d’œil pas du tout discret. À croire que la déclaration enflammée du garçon avait fait bien plus plaisir à Elizabeth qu'à Andea ! Sans vraiment attendre l'avis des deux amoureux, la blonde les entraîna à l'intérieur du magasin. Chikara de toute manière faisait amplement confiance à son amie. Étant elle-même une femme, elle devait savoir ce qui ferait plaisir à une autre femme plus que quiconque. Pas vrai ?

Le choix était gigantesque et Chikara ne savait pas où donner de la tête. Il regardait les différents vêtements exposer sur les portants sans vraiment oser y toucher. Il allait rarement dans des magasins de vêtements. Quand il vivait encore chez ses parents, à Rosalia, il avait prit l'habitude de commander ses vêtements sur internet…

Ce fut à ce moment là que les Tarsals du jeune dresseur décidèrent de faire leurs intéressants. Les deux Pokémons fées de Chikara sortirent de leurs pleins grés de leurs balls respective. Le garçon aux cheveux blancs poussa une exclamation de surprise, c'était la première fois qu'ils sortaient eux-mêmes de leurs balls…

Hikaru et Kaoru regardaient tout autour d'eux. Mais où est-ce qu'ils se trouvaient ? C'était bizarre ! Y avait pleins de tissus bizarres ! Les deux Tarsals s'empressèrent d'aller jouer dans ce nouveau terrain de jeu.

- Hikaru ! Kaoru ! Ne faites pas de bêtises !

Chikara détacha ses Balls de sa ceinture et les activa pour faire rentrer ses Pokémons surexcités… En vain. Les Tarsals sautaient et bougeaient dans tout les sens, ce qui compliquait un peu la tâche du garçon. Chikara se sentait un peu dépassé par le comportement survolté de ses Pokémons fées. Malicieuses petites fées… Esper descendit de l'épaule de son dresseur et engueula Hikaru et Kaoru sous le regard surpris du garçon. Les deux Tarsals, en entendant la voix autoritaire du Psystigri, arrêtèrent leurs bêtises et allèrent s'excuser auprès du dresseur en s'inclinant devant lui. Chikara ne s'attendait pas vraiment à ce changement de comportement, Hikaru et Kaoru avaient plutôt été du genre désobéissants… Mais ils semblaient tellement plus dociles maintenant. Chikara les rappela dans leurs balls en leur promettant de leurs offrir une friandise pour les remercier.

Mais ce remue ménage avait dû attirer bons nombres de regards et Elizabeth devait avoir honte… Chikara s'empressa de présenter ses excuses à la princesse :

- Je suis désolé ! J'ai encore beaucoup à apprendre dans le dressage Pokémon...

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mar 26 Juil - 14:06

Et voilà ! Non seulement ils avaient bien mangé, mais en plus, Andea en savait plus sur le royaume d'Elizabeth… C'étaient effectivement des vraies leaders, comme Giovanni avant… Outch ! Heureusmeent qu'elle ne l'avait pas dit, sinon, la fameuse Elizabeth allait pas apprécié du tout… Mais bref, elle voyait le père d'Elizabeth exactement comme elle avait voulu voir Giovanni : comme un héros, qui dirigeait son association, et qui pensait avant tout à ses hommes, et non aux autres choses… Quoi ? On pouvait dire qu'en découvrant la vérité, elle avait été plus que déçu… Et le pire, c'est qu'il fallait bien comprendre que même si elle avait été à la Team Rocket à l'époque où cela avait été une mafia… Et bien, cela n'était pas forcément mieux sur ce point… Mais bref, en tout cas, cela montrait bien que ce que pensait Andea était totalement faussé par une vision presque romantique des Mafias, chose que beaucoup de personnes ont… Rien qu'à voir les films avec les mafieux…

Après, il eut toute une discussion, enfin… Discussion… bref, il eut la question de payer pour le repas… Heureusement, ou malheureusement, Andea ne put savoir le prix. En effet, elle ne savait pas lire ! Donc, cela faisait qu'elle ne pouvait pas se rendre compte que son rêve de manger tout le temps au restaurant, n'était pas trop possible… Quel déception aurait Andea ! Bref, en tout cas, après qu'Elizabeth ait payé, tout en laissant supposer que Chikara doit garder son argent pour offrir quelques chose à une certaine personne (Andea n'était quand même pas entièrement stupide, et assumait que c'était très certainement elle), les trois personnes sortirent du restaurant… Bref, même si la discussion avait été parfois difficile, Andea allait en garder un excellent souvenir. Surtout que maintenant, elle avait fini par accepter ce qu'elle devait accepter : le fait que la Team Rocket n'était pas le paradis qu'elle imaginait… Ni même le quart de l'acceptabilité de ce qu'elle pensait… Ouais, ce n'est pas français…



« Désolé Tropius de pas avoir put te faire entrer... Mais j'tai gardé des fruits ! Rien que pour toi… ! Et j'ai piqué du pain ! Tient ! »

Et ouais… On ne perdait pas ses mauvaises habitudes… En effet, discrètement, avec des véritables doigts de fées, sans que personne ne remarque, la fameuse Andea avait quand même réussi à piquer du pain, qu'elle donna à Tropius, qu'elle venait de retrouver… Pendant qu'il mangeait tranquillement, elle le détacha, et elle monta sur son dos, trouvant beaucoup plus rigolo de chevaucher ses pokémons, plutôt que de marcher à côté… Ne croyez pas que cela montrait une manière de domination, où de force… Elle savait très bien que si le fameux Tropius ne voulait pas, il ferait une ruade… Elle s'en souvenait, quand elle avait tenté de le capturer… Bref, après une petite marche, finalement, la fameuse Elizabeth arrêta le groupe, et Andea sauta à terre, avec un geste presque félin, montrant qu'elle était toujours très doué pour tout ce qui était physique. Elle écouta alors Elizabeth :

"Oh, un magasin de vêtements ! C'est parfait ! Chikara, tu vas pouvoir faire un petit cadeau à quelqu'un !" 

« Oh ? »


Ainsi, les trois personnes entrèrent dans le magasin de vêtement… Andea ne s'en rappelait plus, mais toute petite, elle était déjà allé dans ce genre de magasin, étant donné que ses parents avaient estimés que l'habiller, dès son plus jeune âge, en vêtement de la Team Rocket, ce n'était guère glop… Après la mort de son père, cependant, cela avait été le cas. Laissant Tropius, encore une fois, au garage à Vélo, Andea regardait tout partout, impressionné par toutes les couleurs, tous les tissus, etc. .. Mais tout d'un coup, il se passa quelques chose qui détourna de son intention : le fait que deux petits Pokémons venaient de réussir à sortir de leurs Pokéballs… Deux Tarsals, qui commencèrent à faire des bétises… Ceci furent difficilement maitrisé par le fameux Chikara, et ce n'est que grâce à une intervention du fameux Esperr, que finalement, Chikara put les maitriser, et il déclara, alors, avec grandes confusion…

- Hikaru ! Kaoru ! Ne faites pas de bêtises ! Je suis désolé ! J'ai encore beaucoup à apprendre dans le dressage Pokémon...

« Hihi ! Moi je sais pourquoi ! C'est que tu considères ça comme du « dressage » ! Sauf que ce sont tes amis ! Faut pas les dresser ! Faut s'allier ! C'est pour ça qu'on est si amis, nous 5 ! »


Tient tient… On va avoir un peu, de la bouche d'Andea, d'opinion sérieuse, et non de délire sur l'héroïsme, etc. Enfin, si un peu, car bien évidemment, nous avons affaire à Andea, et bien, Andea… C'était Andea quoi. Mais bref… Andea n'avait pas des Pokémons… Elle avait des compagnons. Et pour Andea, ils formaient une véritable équipe, dont elle était au mieux la leadeuse. Non pas la chanteuse d'opéra en allemand, cela se prononce pareil, mais cela ne s'écrit pas pareil, mais elle était avec ses pokémons. C'est pour cela qu'elle considérait qu'il ne fallait pas dire « dressage » de Pokémon… Fallait réussir à collaborer avec eux ! C'était ça le plus important… Et c'était ça qui plaisait chez la fameuse Andea Capaldi ! Pour elle, ses Pokémons, c'étaient des amis, et des alliées. Et elle espérait que cela était le cas aussi de Chikara et d'Elizabeth… D'ailleurs, enfin, pas du tout d'ailleurs, vu que comme à son habitude, elle changeait de sujet à la vitesse grand V :

« Elizabeth… Qu'est-ce qu'on fait là enfaîte ? Tu veux te prendre une autre robe ? »

Mais mais mais… Rappelez-vous de tout à l'heure… Andea avait compris que la notion de « cadeau », avait bien été pour elle. Cela elle l'avait compris… Mais alors… Pourquoi elle disait ça ? Et bien, tout simplement car elle n'imaginait pas qu'on lui offre une tenue, du style de ce qu'elle voyait ici. Et ouais ! Andea ne s'imaginait pas du tout avec ce genre de tenue… Ou alors, elle l'imaginait … Mais de manière fantasiste… Elle s'imaginait dans une magnifique robe, avec Chikara, dans uen magnifique tenue lui aussi, qui venait la sauver… Quoi ? Notre héroïne nationale, dans le rôle de demoiselle en détresse… ? Visiblement, cela plaisait à la future héroïne, le fantasme d'être une demoiselle en détresse… Après tout, il y avait quand même une certaine logique… Etant donné qu'elle avait toujours considéré Chikara comme un futur héros ! Donc, elle regardait Chikara, et ne remarquait pas qu'elle avait l'air dans la lune, presque rêveuse, devant Chikara, son beau héros… Si c'est pas mignon…

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais



Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mer 27 Juil - 16:37

Ah, les magasins de vêtements, temple du bonheur pour Elizabeth qui ne se lassait d'essayer et d'acheter de nouveaux habits. Elle ne se rendait pas compte de la chance qu'elle avait d'être riche et de pouvoir s'offrir ce luxe ! A peine rentrée, elle se jeta donc sur le rayon femmes et regarda absolument tous les vêtements proposés, il y en avait de vraiment classes ! On notait ici le bon goût des couturiers de Kalos, ils n'avaient pas volé leur réputation, huhu. Mais alors qu'Elizabeth était dans son petit monde, les deux Tarsals de Chikara sortirent à l'improviste de leurs pokeballs et se mirent à attirer l'attention sur le petit groupe... Fichtre ! Ils ne pouvaient pas aller dans un endroit sans se faire remarquer ! Heureusement, Esper agit à ce moment, parvenant apparemment à convaincre ses deux alliés de se calmer. Ouf, on l'avait échappé belle, ils auraient pu être virés de la boutique, ce qui aurait extrêmement déplu à la Conseillère, elle n'avait pas eu le temps de regarder le quart de ce que proposait cette enseigne ! Ce serait un sacrilège de partir aussi vite. Chikara, un peu gêné, lança alors aux deux filles :

- Hikaru ! Kaoru ! Ne faites pas de bêtises ! Je suis désolé ! J'ai encore beaucoup à apprendre dans le dressage Pokémon...

« Hihi ! Moi je sais pourquoi ! C'est que tu considères ça comme du « dressage » ! Sauf que ce sont tes amis ! Faut pas les dresser ! Faut s'allier ! C'est pour ça qu'on est si amis, nous 5 ! »

"Il faut traiter les pokemons comme des enfants ! Il faut les récompenser s'ils sont sages et les punir s'ils ne le sont pas ! C'est tout simple ! Et il vaut mieux le faire quand ils sont petits..."

Elizabeth aurait pu parler encore et encore (et encore) sur les enfants et le rôle des parents et de l'éducation, tout simplement car elle avait lu des tas de choses dessus, dont la plupart provenaient de ses magazines féminins préférés ! S'il y avait eu une matière à l'école nommée "Comment être des bons parents ?" elle aurait été première de la classe (pour une fois) ! Ca aurait été bien plus intéressant et utile que la physique-chimie, tiens ! Et pourquoi donc la jeune femme était-elle tant passionnée par ce sujet ? Quelle question, pardi ! Elle était une Princesse, elle se devait donc d'engendrer une descendance forte et robuste pour prendre sa suite ! C'était le discours qu'elle entendait depuis petite, et donc, elle s'était mise sérieusement à cette tâche, elle était fin prête à être mère, manquait plus qu'à trouver le concepteur ! Et en attendant de le trouver, et bien elle avait ses pokemons, qu'elle avait dû également éduquer. Bon, elle ne les considérait pas vraiment comme des enfants, hein, quand elle aurait ses propres enfants, elle les aimerait davantage bien évidemment. Mais élever ces pokemons était un bon entraînement en tout cas, et notamment pour qu'ils se comportent bien et ne foutent pas le bazar comme ceux de Chikara venaient de faire. Utiliser la méthode de la carotte et du bâton, c'était une bonne solution ! Elle l'utilisait sur ses pokemons, enfin ceux qui se comportaient encore mal parfois, notamment sa turbulente Vanille la Sorboul, et parfois son tout petit Stalgamin, Freezy, qui pouvait être un peu jaloux si quelqu'un approchait trop la jeune femme. Visiblement, Elizabeth et Andea différaient bien sur leurs méthodes de dressage, Liz ne considérant pas ses pokemons comme des amis. Tout simplement car des amis... bah ça parle, déjà ! Ce sont des gens, et on va faire les boutiques ou au cinéma avec ! Bref, Chikara pouvait maintenant choisir la méthode qu'il jugeait la mieux adaptée, Elizabeth étant sûre que ce serait la sienne.

« Elizabeth… Qu'est-ce qu'on fait là enfaîte ? Tu veux te prendre une autre robe ? »

"Huhu, tu es drôle ! Comme si j'en avais besoin... dit-elle en levant les yeux au ciel, se remémorant ses garde-robe pleine à craquer. On est là pour toi bien sûr ! Oh, fit-elle en apercevant une magnifique robe bleue et en la montrant aux deux autres : Elle est magnifique ! Et elle t'irait parfaitement, Andea ! N'est-ce pas, Chikara ?"

Une magnifique robe ! Elizabeth avait comme un radar dans sa tête pour les repérer ! Ou du moins c'était ce qu'elle croyait. En tout cas, la robe qu'elle avait trouvé était juste parfaite pour Andea, surtout pour sa couleur bleue nuit, en accord avec les cheveux et les jolis yeux de la fille en armure. Il faudrait également des chaussures assorties, mais on avait le temps pour ça... Quoi qu'il en soit, Elizabeth était particulièrement fière de sa trouvaille, et attendait les compliments des deux autres. Elle aidait beaucoup Chikara dans sa quête de séduction mais en même temps, celui-ci, malgré son look nettement meilleur que le jour où elle l'avait rencontré, semblait encore un peu paumé - c'est ce qui faisait son charme, après tout. Donc, il avait besoin d'aide et la blondinette était plus que ravie de la lui apporter. Il n'avait même pas eu à chercher la robe lui-même, il pouvait s'estimer heureux qu'elle soit venu avec eux. Maintenant, sa princesse allait enfin ressembler à une vraie princesse et pas à une paysanne sortie du Moyen-Age. Il n'avait plus qu'à payer ! On dit merci qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 860
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Jeu 28 Juil - 20:40


Chikara était embarrassé… Il avait sûrement foutu la honte à Andea et encore plus Elizabeth à cause de ses Tarsals qui étaient incapables de rester en place, un peu à la manière d'un certain blond lanceur de tomates, il présenta ses sincères excuses aux demoiselles. Il fut d'ailleurs ravi d'écouter les conseils de ses amies, bien qu'encore une fois elles diffèrent complètement.

« Hihi ! Moi je sais pourquoi ! C'est que tu considères ça comme du « dressage » ! Sauf que ce sont tes amis ! Faut pas les dresser ! Faut s'allier ! C'est pour ça qu'on est si amis, nous 5 ! »


"Il faut traiter les pokemons comme des enfants ! Il faut les récompenser s'ils sont sages et les punir s'ils ne le sont pas ! C'est tout simple ! Et il vaut mieux le faire quand ils sont petits..."

Chikara réfléchit en regardant son Pokémon psy qui se trouvait à ses pieds. Il était d'un côté plutôt en accord avec Andea, il considérait ses Pokémons comme des compagnons de voyage et Esper était sans contestation possible l'un de ses meilleurs amis. Cependant il était aussi plutôt d'accord avec Elizabeth sur le fait que les Pokémons, comme tout être vivant en réalité, devait être éduqué pour qu'il puisse vivre en toute sérénité dans la société.

- Je suis d'accord, les Pokémons sont de bons compagnons… Mais ils ont besoin de comprendre ce qui se fait et ce qui ne se fait pas et je n'suis pas assez sévère pour ça…

Chikara avait conscience qu'il avait encore beaucoup de choses à apprendre. Il n'était encore qu'un débutant contrairement à Elizabeth et même Andea. Heureusement il avait le chic de pouvoir rencontrer les bonnes personne aux bons moment et donc il pouvait compter sur le soutiens de ces quelques personnes qui l'aidaient. Et bien sur, Elizabeth et Andea en faisaient parties.

L'accident avec les Tarsals maintenant passé, Andea demanda :

« Elizabeth… Qu'est-ce qu'on fait là enfaîte ? Tu veux te prendre une autre robe ? »
 

La princesse répondit alors en levant les yeux au ciel :

"Huhu, tu es drôle ! Comme si j'en avais besoin... On est là pour toi bien sûr ! Oh"

Elizabeth prit du rayon une magnifique robe qu'elle présenta aux amoureux :

"Elle est magnifique ! Et elle t'irait parfaitement, Andea ! N'est-ce pas, Chikara ?"

- Oh… Oui elle l'est !

Oui, la robe était magnifique. Elle arborait une magnifique couleur bleue nuit, rappelant ces douces nuits à la belle étoile. Elle semblait d'une longueur tout à fait moyenne, probablement qu'elle arrivait au niveau des genoux. Ses bretelles étaient décorés de fleurs en tissu, du même bleu que la robe et celle-ci était coupé asymétriquement en bas… Une bien belle robe, même Chikara qui n'était pas un spécialiste de la mode et de la beauté l'admettait. Il se tourna vers sa petite amie et lui adressa un sourire :

- Tu devrais l'essayer, Andea !

Est-ce qu'Andea acceptera de porter une robe dévoilant sa brûlure ? À vrai dire, Chikara ne s'était même pas posé la question...

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Jeu 28 Juil - 22:20

Andea en tout cas, était contente ! La fameuse Elizabeth, et le fameux Chikara étaient d'accord avec ses fameuses théories sur les fameux pokémons, qui devaient être considérés comme des fameux amis, des fameux compagnons, plutôt que des fameux pokémons pour un fameux dressage. Ouah, cela fait beaucoup de fameux ! Ouais, j'abuse un peu des fameux, ce qui fait qu'il faut bien savoir se moquer un peu de soi-même… Parfois. Et puis, merde, regardez mes RP, et vous verrez que j'utilise tout le temps le mot « fameux ». Bref, en tout cas, notre Héroïne nationale espérait sincèrement que le fameux Chikara allait bien écouter ce qu'elle disait sur les pokémons… Elle avait une vision des Pokémons, qui la rapprochaient beaucoup des plasmas, plasmas qu'elle avait beaucoup aimé, lors de leur dernière rencontre, au Bois au Chênes… Bref, tout cela pour dire qu'elle estimait qu'il fallait prendre soin des Pokémons...

Mais assez de blabla théorique… Retournons un peu sur notre RP… Et quand je parle de RP, je parle bien évidemment de la boutique de vêtement, là où nos trois protagonistes étaient situés, et là où tout l'action se déroulait… L'action, c'était déjà beaucoup diminué, étant donné que les deux fauteurs de troubles avaient été finalement rappelé à l'ordre, sans qu'il fasse trop trop trop de dégats ! Tant mieux dans un sens… Andea avait attiré les regards, au restaurant, ce n'était pas pour que le fameux Chikara décide de faire la même chose dans les magasins de vêtements… Tu me diras, ainsi, ils feraient la paire, ce fameux couple… L'une se fait remarquer dans les restos, l'autres dans les magasins de vêtements… Pauvre Elizabeth… On pouvait dire qu'elle était mal tombé, comme couple à accompagner…


"Huhu, tu es drôle ! Comme si j'en avais besoin... On est là pour toi bien sûr ! Oh"

« Moi ? ! »


Attendez quoi ? La robe était pour elle !!! Mais mais mais ! Elle n'en n'avait jamais mis… Encore une fois, faux, mais visiblement, les souvenirs de l'enfance d'Andea était flous… En même temps, pour sa défense, il est rare qu'on se souvienne des tenues qu'on portait enfant… Bref, ainsi, sila fameuse Andea avait porté des robes pendant toute son enfance. Et ouais ! Cela vous en bouchait un coin… Ce n'était que plus tard qu'elle s'était mis au pantalon, après la mort de son père, plus précisément. Plus facile et rapide à faire enfiler pour la fameuse mère d'Andea, qui je rappelle avait été littéralement brisé à la mort de son mari, et qui n'avait plus jamais vécu après la mort de ce dernier… Elle n'avait pas vécu, elle avait survécu pendant quelques années, avant de mourir à son tour… Quelque chose qui n'était pas du tout une vie, si vous voulez mon avis… Bref, en tout cas, la fameuse Elizabeth déclara alors :

"Elle est magnifique ! Et elle t'irait parfaitement, Andea ! N'est-ce pas, Chikara ?" 

- Oh… Oui elle l'est !

« Je... »


Elle n'était pas très à l'aise… Andea connaissait un peu les questions de beautés, de mode,e tc… Alors, il fallait bien comprendre qu'elle n'y comprenait STRICTEMENT rien. Mais alors strictement rien, étant donné que bah… C'était Andea. Déjà qu'elle ne savait pas lire et écrire, mais alors comprendre quelque chose d'aussi complexe que la mode… Surtout qu'il fallait bien comprendre que la mode, c'était quelque chose de complexe, non seulement car c'était quelques choses où fallait avoir un certain goût… Mais aussi, et surtout, car c'était extrêmement culturel et intellectuel, comme concept… Donc, il fallait bien comprendre que poru comprendre la mode, il fallait avoir de très nombreuses connaissances en histoire de l'habillement, des modes antérieurs, et même une bonne capacité d'anticipation pour le futur… Tout plein de trucs très complee, que déjà qaund t'es étudiant en Licence d'histoire de l'art, t'as du mal… Mais alors quand t'es quelqu'un comme Andea… Elle n'y connaissait rien en tout ça.

- Tu devrais l'essayer, Andea !

« Je ne sais pas, j'ai pas l'habitude… »


Il y avait maintenant une différence avec le paragraphe précédent… Andea était toujours aussi mal à l'aise, et avait toujours du mal avec l'idée de tenter cette robe… Mais maintenant, il y avait une grande différence : c'était Chikara qui le proposait… Et là, de suite, cela changeait beaucoup de chose… Car Chikara… Andea était amoureuse de lui ! Donc, elle était bien plus à même de tenter… Donc ainsi, elle attrapa la robe… Et… Ce qui devait arriver arriva, ce que vous voulez tous voir, ce qui va sans doute changer votre vie… Ce qui va provoquer une fissure dans le continium espace temps, permettant très certainement à des NAZIS ROBOTS GEANT NINJA FANTOME DE L'ESPACE D'ARRIVER SUR LA TERRE ? Euh… Je m'emporte. Bref, ce qui devait arriver arriva, quand la fameuse Andea tenta d'enfiler la robe… De manière non conventionnel, dirons-nous pour rester poli.

« Cela se met comme ça ? »

C'est alors qu'elle prit la robe… Et tentit de l'enfiler comme un T-Shirt… Et bien, on était mal partie. D'ailleurs, elle n'avait rien retirer de sa tenue. Encore heureux, d'ailleurs, il ne fallait pas que la fameuse Andea se fasse embarquer pour nudité sur la voix publique… Disons que cela serait difficile pour Chikara d'expliquer la situation à un policier qui arrivent. Encore plus si nous avons affaire au Comissaire Garcia qui passaient dans le coin… Comment cela ? Vous me dîtes que ce n'est pas possible, étant donné que le fameux Commissaire Garcia travaille à Kanto ? Et bien, vous avez tout à fait raison… Mais… Mais… Mais cela serait rigolo ! Vous ne pouvez pas me retirer cela… Donc, bref, en tout cas, la fameuse Andea n'avait pas l'air fine, étant donné que les robes, et bien… Cela ne se mettait pas comme ça… Ce qui amene, inéluctable à la conclusion auxquel tout le monde s'était attendu…

« AAAAAAAAH AIDEZ MOI !!! »

LE RETOUR DU GRILLE-PAIN ! Quoi ? Et bien, je vous explique. Lors de la première rencontre entre Chikara et Andea, Andea avait aussi été coincée à cause d'un objet du quotidien, un objet pourtant extrêmement simple à utiliser, mais dont, par sa méconnaissance de l'objet, la jeune demoiselle avait réussi à se coincer la main… Et bien, cette fois, ce n'était pas un grille pain qui avait réussi à coincer la jeune demoiselle, mais une robe… Andea, c'était le respect des traditions, mais qui sait quand même evoluer… Et cela, si vous voulez mon avis… C'est beau. Cela montre que Andea savait ce que sont les bonnes choses, mais elle n'y reste pas coincé… Non, je déconne, c'est juste qu'Andea n'était pas doué… Mais bon, c'est aussi ça qui nous plait, chez la fameuse future héroïne, et peut-être future ex-sbire des Rockets ! Bref, beaucoup de blabla, tout cela pour vous dire… A vous les studios !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais



Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Ven 29 Juil - 10:27

- Oh… Oui elle l'est !
« Je... »
- Tu devrais l'essayer, Andea !
« Je ne sais pas, j'ai pas l'habitude… »
"Huhu!"

Elizabeth pouffa de rire, non pas par méchanceté, je vous arrête tout de suite ! Non, elle riait car elle croyait qu'Andea racontait encore une farce. Car mettre une robe... quelle fille n'en n'avait jamais mis, au moins petite ? Extrêmement peu sans doute, on n'avait pas le choix à cet âge-là et les parents aimaient bien voir leur fille chérie en petite robe. Bref, la Conseillère ne croyait pas Andea... et puis, même si c'était le cas, ce n'était pas bien compliqué de mettre une robe, celle-ci avait même une fermeture éclair dans le dos. Donc, franchement, il n'y avait aucun souci ! Et puis la blondinette avait hâte de la voir porter cela plutôt que sa vieille armure, ce serait bien sûr plus joli, mais également bien plus confortable ! Avec la chaleur qu'il faisait, elle devait suer comme une vache là-dedans ! D'ailleurs, Chikara était d'accord pour qu'elle l'essaie ! Fort bien ! Normal, en même temps, quel garçon aimerait voir sa princesse en... chevalier ? Le garçon était le chevalier et la fille la princesse. Sinon ça faisait deux chevaliers, ça ne pouvait pas marcher ! N'est-ce pas ? Ou alors si la fille était le chevalier, le garçon était la princesse. Ce serait très bizarre, non ? Chikara n'était pas très viril, certes, même pas du tout, mais quand même... Ca ne pouvait pas fonctionner non plus ! Et n'allez pas parler de la théorie du genre à Elizabeth, qui n'était comme ça qu'à cause d'une éducation conservatrice et stéréotypée.

« Cela se met comme ça ? »

Elizabeth cligna des yeux, réalisant qu'il ne s'agissait pas d'une blague... Cette chère Andea tentait de mettre la magnifique robe comme un vulgaire T-shirt, et par dessus l'armure en plus ! Et comme ça, en plein dans le magasin, sans même aller dans une cabine d'essayage... Ou alors c'était une blague sur la durée ? Peu probable, en voyant l'hésitation de la Sbire Rocket.

« AAAAAAAAH AIDEZ MOI !!! »
"Attention, tu vas l'abîmer ! Attends..."

La robe ! La magnifique robe ! Il ne fallait pas l'abîmer, d'abord parce qu'elle était trop belle, et ensuite car Chikara banquerait pour payer une robe déchirée ! Ce serait bête pour lui, non ? En tout cas, Andea semblait vraiment prisonnière de sa fameuse robe, il fallait donc leur porter secours, à toutes les deux, la robe et la Sbire ! Elizabeth se contenta de tirer le dessus pour extirper la jeune fille, mais pas trop fort pour ne pas déchirer le tissu fragile. Déjà, les clients du magasin les regardaient d'un air réprobateur. Ce n'était pas des petits gamins mais des jeunes adultes ! Et ça s'amusait encore à faire ça ! A leur âge ! Eux, ils n'avaient pas dûs avoir une bonne éducation, des claques avaient dû se perdre ! Tout fout le camp, décidément ! Cela ne fit que faire rougir de honte la fameuse Elizabeth qui parvint néanmoins finalement à enlever la robe, non sans mal. Heureusement qu'il n'y avait pas de gens du magasins qui avaient vus ce triste spectacle ! En tout cas, la robe était intacte, un peu froissée mais en bon état, ouf ! Elizabeth soupira un peu avant de déclarer à Andea :

"Il faut aller dans une cabine d'essayage pour... ben, essayer un vêtement."

Ca semblait limpide, puisque même la blonde, qui n'était pas une lumière, le savait. Bon, qu'Andea et sa famille ne soient jamais allés au restaurant en raison de leurs maigres finances, elle pouvait le comprendre, mais là... ils devaient bien se vêtir, quand même ? Même dans des magasins bas de gammes... Ca allait être dur pour Andea de s'intégrer à la société une fois sortie de la Team Rocket, même si elle aurait bien sûr Chikara pour l'aider. Or donc, Elizabth ne se découragea pas, ce ne serait pas son genre, et conduisit la jeune fille jusqu'à une fameuse cabine d'essayage. Elle l'invita à entrer, lui donnant la robe, avant de fermer le rideau pour qu'Andea se retrouve seule dans la cabine. Il ne fallait pas que Chikara la voie nue ou dénudée surtout ! Pas avant le mariage, non mais ! Elizabeth était donc tout près du rideau, avec Chikara, et expliqua à Andea :

"Voilà, maintenant, tu n'as plus qu'à enlever cette armure et à mettre la robe ! Dis-moi si il y a un souci."

Bon, voilà, il ne pouvait normalement plus rien se passer de gênant, Andea allait pouvoir prendre son temps d'enlever sa lourde armure pour enfiler cette somptueuse robe. Et si jamais il y avait un problème, Liz la rejoindrait dans la cabine pour l'aider, enfin, si elle n'était pas trop pudique. La Princesse elle, l'était assez, mais entre filles, il fallait bien s'entraider ! Girl Power ! Le temps que la Sbire se change, Elizabeth et Chikara se retrouvaient seuls à attendre. Allait-il lui demander des conseils de séduction ? Et bien peut-être, mais elle le devança et déclara, en chuchotant pour qu'Andea n'entende pas :

"Chikara, où diable êtes-vous allés lors de vos rendez-vous romantiques ?"

Une question importante, qui trottait dans l'esprit de la Princesse. Car quand même, Andea ne connaissait ni les restaurants, ni les magasins... alors où diable avaient-ils pu aller ? Le restaurant, c'était quand même un classique, même des restos pas chers s'ils n'avaient pas les moyens. Et les magasins, bon, ça, c'était uniquement une préférence d'Elizabeth. Son Prince devrait être classe, et donc bien s'habiller ! Sinon, ce n'était pas un Prince digne de ce nom ! Il devrait donc aimer faire les boutiques, avec elle, pour s'acheter plein de jolies choses ! Et se faire des cadeaux, bien sûr. Mais il ne venait évidemment pas à l'esprit quelque peu égocentrique de la demoiselle que sa passion pour le shopping puisse ne pas être partagé par les autres. Elle était donc curieuse de savoir où Chikara et Andea avaient pu faire naître et perdurer leur amour, si ce n'était pas dans un endroit très romantique tels que l'étaient les magasins, ces temples du consumérisme. Chikara allait avoir le temps de répondre sans aucun doute, le temps que sa chérie n'enlève sa grosse armure, ça devait mettre du temps, ça... enfin, Elizabeth n'en savait rien honnêtement vu qu'elle n'en avait jamais porté elle-même, et ça ne la tentait pas trop, pour être honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 860
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mer 3 Aoû - 15:08


Andea semblait beaucoup hésité, disant qu'elle n'avait pas l'habitude de porter des robes… Pourtant elle portait une tunique par dessus son pantalon, ce qui était loin d'être très différent en réalité. D'autant plus que la robe que proposait Elizabeth n'était pas une de ces robes compliquées, elle restait relativement simple et pouvait s'enfiler comme un t-shirt, il y avait juste la fermeture éclair à fermer au dos mais pour ça Andea pouvait demander de l'aide à la princesse. Chikara pencha la tête sur le côté et dit en souriant, un air légèrement moqueur :

- Aller, Andea, ça me fera plaisir !

Mais il se révéla très vite qu'effectivement… Andea n'y connaissait rien en robe… Sans même avoir retiré son armure, elle tenta d'enfiler ce bout de tissu délicat… Mais bien évidemment, l'armure étant trop large, ce fut difficile pour elle… On pouvait même entendre des bruits de craquements, ce qui inquiéta le résistant et la conseillère…

« AAAAAAAAH AIDEZ MOI !!! »
"Attention, tu vas l'abîmer ! Attends..."

Chikara aurait bien voulu aider mais il avait peur de ne faire que plus de dégâts qu'il n'était prévu et puis Elizabeth s'en sortait très bien toute seule. Une fois la robe sauvée de la maladresse d'Andea, et Andea sauvée de la honte aussi probablement, Elizabeth accompagna la demoiselle aux cheveux bleus jusqu'aux cabines d'essayages et lui expliqua rapidement à quoi cela servait et surtout comment elle devait porter la robe.

En attendant qu'Andea ait terminé, la princesse se tourna vers le jeune homme et lui demanda :

"Chikara, où diable êtes-vous allés lors de vos rendez-vous romantiques ?"

Chikara se gratta la joue avec son index en répondant :

- Ben… Euh… Nul part, je me suis jamais déclaré jusqu'à tout à l'heure…

En effet, jusqu'alors, Chikara connaissait les sentiments de son amie vis-à-vis de lui mais jusqu'à présent il n'avait jamais eu l'occasion de répondre favorablement à sa déclaration. Il ne savait même pas s'il devait y répondre avant qu'elle se soit libérée de l'emprise des Rocket. Mais il avait finalement décidé de le faire quand même en lui offrant un cadeau… Malheureusement, après son erreur dans ses invitations, et la situation dans le restaurant aidant, il se sentit obliger de se déclarer immédiatement… M'enfin, depuis il se sentait plus léger maintenant qu'il avait dit tout ce qu'il ressentait pour sa belle. Maintenant il s'agissait de tout faire pour rester à la hauteur de l'amour de son amie.

- À vrai dire, je me suis longtemps demandé si c'était une bonne idée étant donné notre situation délicate… Mais tu m'as un peu poussée à le faire, héhé… Mais grâce à toi je me sens mieux !

Il se gratta l'arrière du crâne et une expression gênée s'afficha sur son visage.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Mer 3 Aoû - 20:20

Alors qu'elle avait pas l'air fine, Andea comprenait, elle n'était pas si stupide, les erreurs qu'elle avait fait, et ce qui posait problème. Elle se disait qu'elle aurait mieux fait de réfléchir, plutôt que laisser son enthousiasme, son envie de bien faire, passer le devant. Mais bon, c'était un peu trop tard maintenant... Vous connaissez l'expression ! « Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. » Et bien là, il aurait fallu qu'Andea tourne sept fois sur elle-même avant d'enfiler la robe... mmh... Je pense que ce n'est pas une bonne comparaison enfaîte. Car dans ce cas, la fameuse Andea va juste avoir un grand mal de tête, et en plus, avoir le tourni... Ce qui aurait été encore pire pour enfiler la robe. Donc, morale de l'histoire : il ne faut pas tourner sur soi-même avant d'enfiler une robe... Mmh... C'est drôle, j'ai l'impression que ça rend pas super bien, enfaîte, ce truc dans le paragraphe. Boah, tant pis. Avec un peu de chance les gens l'auront pas lu, et ainsi, j'esquiverai la remarque : « Non mais ton paragraphe, il a pas genre, aucun sens ? »

"Attention, tu vas l'abîmer ! Attends..."

Ouf ! Queqlu'un venait de l'aider. Et c'était bien évidemment Elizabeth, spécialiste en la matière... Ehehe... Elle avait l'air stupide non ? Moi, perso, je trouve ça mignon. En effet, Andea, on voyait, était plein de bonne motivation, et voulait bien faire; Cela ne voulait pas dire qu'elle y arrivait... Mais Andea se donnait toujours à 200%. Aussi bien pour s'entrainer avec ses pokémons, que pour faire plaisir au fameux Chikara... Alors, vous allez me dire que faire de son mieux, parfois, ce n'était pas suffisant... Et c'était vrai. Andea ne faisait pas de son mieux. Elle était très enthousiaste, mais elle manquait de rigueur, et ne faisait pas assez attention. C'était bien beau l'enthousiasme, mais quand on n'y mettait pas totalement du sien, et bien, cela tombait à l'eau... Comme l'enfilage de cette robe ! Heureusement, la fameuse Elizabeth n'était pas du genre à baisser les bras, et au contraire, était là pour l'aider :

"Il faut aller dans une cabine d'essayage pour... ben, essayer un vêtement."

« Ah bah oui ! Logique ! »

Une cabine d'essayage, c'était pour essayer ! Bon sang de bonsoir... Je ne pensais pas que j'aurais eu besoin un jour de dire cette phrase à haute voix... Bref, en tout cas, la fameuse Andea se trouva alors seule dans la cabine d'essayage. Elle ne tenta pas d'écouter à la porte, enfin, au volet, ce que disait Chikara et Elizabeth. Elle avait mieux à faire : Elle avait a réussir à mettre cette robe ! Elle ne refusait jamais un défi, donc, elle y arriverait ! Ainsi, la fameuse Andea retira son armure, devenant sans aucun doute, la première personne du magasin, à retirer un plastron d'armure, dans un magasin de vêtement... Mais bon, on ne cherchait pas avec Andea; Et puis, qui sait ! On était quand même à Illumis ! Tout le monde savait que dans la grande ville d'Illumis, tout était possible ! Et se côtoyait les plus grandes excentricités... Bref, en tout cas, s'en suivit, après l'armure, elle retira alors le reste de ses vêtements principaux.

Une fois qu'elle avait retiré ses vêtements -sauf les vêtements les plus proches de son corps, elle regtarda avec attention la fameuse robe. Ses épaules allaient être découvertes... Alors, je vous explique, ce n'était pas un problème de pudeur, pour la fameuse Andea... Andea n'était pas du genre à être prude -sans être totalement dévergondé, non plus, il ne faut pas croire-, mais elle n'avait pas spéicalement envie qu'on voit ses brulures... Pas tant qu'elle se trouvait laide à cause de ça... Mais surtout car c'était un symbole de son échec en temps qu'héroïne. Une héroïne aurait du réussir à éviter cela... Mais bon. Le passé était le passé. Après quelques complications, la jeune demoiselle arriva à enfiler la robe, sans trop de problème, ce n'était pas si compliquée. Maintenant, il restait le moment le plus important... Celui où il fallait se montrer. Elle devait prendre son courage à deux mains, et ainsi...


« Voilà...? »

C'est alors, ayant prit son courage à deux mains, qu'elle décida d'ouvrir le rideau, pour se dévoiler devant le fameux Chikara et la fameuse Elizabeth, qui étaient tout les deux très certainement entrain d'attendre que la fameuse Andea se révèlent... Dévoilant ainsi comment elle était dans cette tenue, elle déclara, un peu timidement, ce qui était assez surprenant quand on connaissait la fameuse Andea, et son côté extravageant... C'était quand même un comble d'être timide dans une robe, alors qu'on a aucun problème, quand on porte une armure ! M4enfi, la fameuse Andea était comme elle était, et bien souvent, elle restait un grand mystère pour l'ensemble de l'humanité; Je vous rappelle même que le Docteur Willy avait tenté de l'analysé, dans le fameux RP d'obscurisation de Charizard... Donc, voilà quoi !

« C'est charmant, pas très pratique, mais j'trouve ça jolie ! Tient... »

Pas très pratique, en effet, quand on se rappelait le genre d'activité qu'avait Andea. C'est sur que ce n'était pas en robe qu'on pouvait s'entrainer, grimper aux arbres, et se prendre un bon coup dans la poitrine, avant de voler sur plusieurs mètres hihi ! Ouais, c'était bien Andea, elle n'avait pas changée pendant ce temps où elle avait été dans la fameuse cabine d'essayage. Cependant, il était vrai, elle trouvait cette tenue charmante et plutôt jolie... Après tout, cela faisait du bien de se sentir jolie, de temps en temps ! Donc, elle était assez contente d'elle... Dommage qu'elle avait son affreuse brulure, celle qui couvrait son épaule et son sein, qui gâchait un peu le spectacle... Quand soudainement, elle eu une idée, et franchement, loin d'être une idée stupide. Elle attrapa d'un côté et de l'autre, les deux élastiques qui maintenaient ses célèbres couëttes d'un bleu océan, qu'elle libéra sur ses épaules...

« C'est plus jolie comme ça ? »

La jeune femme rayonnait... Maintenant libre, ses cheveux bleus tombaient maintenant sans aucun problème sur ses deux épaules, couvrant légèrement, mais pas de manière miraculeuse, bien entendue, la brulure qui faisait vraiment disgracieux. La jeune demoiselle ainsi, avec maintenant, je dis beaucoup trop maintenant, une robe bleu océan, qui allait de pair avec ses cheveux qui étaient libre, et qui étaient des deux côtés des épaules... Bien sur, il n'y avait pas de miracle. Nous ne sommes pas comme dans le film « Harry Potter et la Coupe de Feu », où Hermionne arrive super belle, comme ça, sans aucune explications... Non, les cheveux d'Andea étaient encore trop emmellé, le tout était encore trop maladroit pour être vraiment... Beau. C'était encore trop brouillon. Mais on sentait qu'il y avait quelque choses. Qu'on allait sans doute pouvoir réussir à faire un truc de la jeune demoiselle aux cheveux bleus...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais



Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Sam 6 Aoû - 12:31

- Ben… Euh… Nul part, je me suis jamais déclaré jusqu'à tout à l'heure…

"Oh..."

Elizabeth mit sa main devant sa bouche, pensant avoir fait une petite bêtise. Fichtre ! Mais en même temps, ce n'était pas de sa faute du tout ! Enfin, juste un touuuut petit peu, à la rigueur. Mais Chikara avait parlé d'Andea comme son amie, donc la Princesse songeait qu'il lui avait déjà déclaré sa flamme. Elle était allée un peu trop vite en besogne, comme d'habitude, elle avait tellement envie de voir Chikara transpercé par la flèche de l'amour... qui était une flèche métaphorique, bien sûr, elle n'avait pas tellement envie qu'il se prenne une vraie flèche, ce serait dommage. Sauf peut-être en protégeant sa dulcinée tel un héros ! Là, ce serait terriblement romantique, à condition qu'il survive, bien sûr. Mais bref, la jeune femme était un peu gênée d'avoir un peu gâché la déclaration de Chikara, qui, si ça se trouve, avait prévu quelque chose d'important pour cette occasion ! Bah il pourra toujours le faire pour faire plaisir à Andea, après tout... mais le jeune garçon s'expliqua alors en détails :

- À vrai dire, je me suis longtemps demandé si c'était une bonne idée étant donné notre situation délicate… Mais tu m'as un peu poussée à le faire, héhé… Mais grâce à toi je me sens mieux !

"Oui, c'est l'important ! Il valait mieux le faire maintenant, avant qu'un autre Prince vienne approcher Andea..."

Elle pouffa légèrement, voyant avec bonheur qu'il n'était pas fâché mais plutôt soulagé, ouf ! Elle l'avait échappé belle... en même temps, elle ne voyait pas vraiment Chikara en colère, avec sa petite bouille adorable, ce serait davantage risible qu'effrayant, non ? A moins qu'il se mette en colère contre des ennemis, ou pour protéger sa belle, là, ce serait héroïque, comme le dirait la fille en armure. Quoi qu'il en soit, Elizabeth n'avait pas à être peu fière finalement d'avoir provoqué cette déclaration, car elle doutait franchement que le garçon ait le courage de le faire ! Ca se voyait bien qu'il était timide, même s'il avait remplacé ses guenilles par des vêtements classes, mais l'habit ne fait pas le moinde ! Donc, elle avait plutôt réalisé une bonne action, tout compte fait. Huhu ! Non, non, pas de remerciements ! Enfin, si, elle aimerait bien des remerciements, voire même des applaudissements, elle le méritait bien pour avoir mis ces deux jeunes gens ensemble. Peut-être qu'ils nommeraient leur première fille Elizabeth pour la remercier ? Ce serait classe. Liz avait l'impression d'être leur ange gardien, et ça ne lui déplaisait pas, même si elle aurait bien besoin elle-même d'un ange gardien pour trouver son propre prince... Or donc, grâce à l'intelligence et la spontanéité de la Conseillère, Chikara s'était déclaré, empêchant ainsi des princes rivaux d'avoir des vues sur Andea ! Bon, en même temps, avec ses cheveux emmêlés et sa tenue de chevalier, pas sûr qu'elle attirait beaucoup de prétendants... mais ça, c'était l'ancienne Andea, voyons voir à quoi ressemble la nouvelle !

« Voilà...? C'est charmant, pas très pratique, mais j'trouve ça jolie ! Tient... »

"Ne t'inquiète pas, tu t'y habitueras ! Ca te va parfaitement bien !"

La jeune fille aux cheveux bleus venait de sortir de la cabine, et, par chance, elle n'avait pas eu de problème à enfiler sa fameuse robe de couleur bleue nuit. Et le résultat était... parfait ! Comme l'avait aisément deviné Liz, qui s'y connaissait bien en fringues toute modestie mise à part, la robe s'accordait parfaitement à la chevelure et aux yeux de la jeune fille. Voilà, encore une bonne action de la part de Tata Liz ! Elle était bien contente d'avoir su révéler la beauté cachée de l'amie de Chikara, qui avait l'air en plus d'apprécier elle-même le vêtement. Evidemment, c'était plus élégant qu'une armure... tout était plus élégant qu'une armure, en même temps. Même si Andea semblait encore un peu hésitante dans une telle tenue, mais la blondinette tint à la rassurer autant que possible, c'était bien normal qu'elle soit dans cet état si elle n'avait jamais porté de robe... mais elle s'y habituera ! Il y avait tellement de belles robes qu'elle allait pouvoir essayer, désormais ! Et comme la cerise sur le gâteau, la Sbire Rocket enleva ses élastiques, libérant ainsi sa chevelure tombant sur ses épaules.

« C'est plus jolie comme ça ? »

"Splendide !, puis elle donna un petit coup de coude à Chikara, tu sais ce qu'il te reste à faire, huhu !"

Payer ! Et oui, les jolies choses, ça coûtait quand même un peu d'argent, mais comme Elizabeth avait payé le repas à la place du garçon, il allait pouvoir dépenser son argent durement gagné pour faire ce cadeau à sa future épouse. Hmm, c'était encore aller un peu vite en besogne de parler d'épouse ? Même très vite ? Balivernes, vous répondrait Elizabeth, qui avait bien mémorisé la taille de la robe d'Andea, pour aller peut-être voir plus tard les robes de mariées. Une fois sortis de cette abominable Team Rocket, il fallait bien que ces deux tourtereaux emménagent ensemble, et fassent des enfants... mais pas d'enfants avant le mariage ! Enfin, plus précisément, pas de relations intimes avant le mariage ! Mais donc, pas d'enfants... sauf avec l'adoption. Ah, elle avait oublié cette option ! Mais ce serait mieux d'avoir un enfant biologique, non ? Avec la bouille de Chikara, les yeux d'Andea... bon, pour les cheveux par contre, il faudrait repasser, car entre la tignasse indomptable du garçon et la chevelure pleine de noeuds de la jeune fille, et beeeen... le résultat serait sans doute bizarre. Mais bon, personne n'est parfait, après tout ! Sauf Elizabeth, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 860
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Dim 7 Aoû - 1:00


Elizabeth eut l'air sincèrement confuse et désolée d'avoir forcé à Chikara se de déclarer auprès de sa bien aimée. Mais le jeune homme aux cheveux blancs lui fit rapidement comprendre qu'il n'était pas du tout fâché contre elle, au contraire. Après tout grâce à cela, on lui avait enlevé un poids qu'il avait sur le cœur et le fait qu'il sortait dorénavant avec sa douce Andea le rassurait un peu… Peut-être parce qu'il craignait le Matteo ?

"Oui, c'est l'important ! Il valait mieux le faire maintenant, avant qu'un autre Prince vienne approcher Andea..."

Chikara se contenta de sourire amicalement à son amie Princesse. Il était plutôt heureux que leur relation soit redevenue amicale malgré le début assez catastrophique de ce RP… Mais il savait également la blonde très susceptible et ne savait pas trop s'il devait rire ou non.

De toute manière, le rideau qui séparait Andea de nos compères s'ouvrit et la demoiselle aux cheveux bleus sorti de la cabine d'essayage :

« Voilà...? C'est charmant, pas très pratique, mais j'trouve ça jolie ! Tient... »

"Ne t'inquiète pas, tu t'y habitueras ! Ca te va parfaitement bien !"


- …

Chikara était littéralement sans voix. Comment dire… Andea était tout simplement magnifique dans cette robe. Elle épousait parfaitement la silhouette de la demoiselle, la rendant ainsi plus féminine et plus belle que n'importe qui aux yeux de Chikara… Ouais… Il se mit à rougir. Oui, encore une fois… Haha…
Mais pour couronner le tout, Andea eut la brillante idée de détacher ses cheveux. Elle enleva donc ces élastiques qui emprisonnaient ses cheveux. Ces derniers tombèrent le long de son visage et encadrèrent joliment les petites joues de la douce sbire Rocket. C'était à se demander si elle ne voulait pas tuer Chikara d'une hémorragie nasale. -Pour dire à quel point il la trouvait attirante !-

« C'est plus jolie comme ça ? »

Enthousiaste, Elizabeth répondit en donnant de léger coup de coude au garçon :

"Splendide !  tu sais ce qu'il te reste à faire, huhu !"

Chikara sursauta et dit en bafouillant :

- Euh… O-Oui…

Il s'approcha timidement de sa magnifique petite amie, le visage rouge. Il voulu la toucher, lui caresser la joue ou lui prendre tendrement les mains mais… Voyez-vous, Chikara était extrêmement timide et maladroit -si si, j'vous assure !- et étant débutant dans ce domaine complexe qu'est l'amour, il ne savait pas du tout comment se comporter et se contenta de dire en se grattant nerveusement l'arrière du crâne :

- Tu… Tu devrais t'habiller plus souvent comme ça, Andea… Ça te va tellement mieux que ce plastron… Enfin… Tu es très belle.

Rougissant de plus belle, il accompagna ses mots avec un sourire amoureux. Il reprit :

- Elle te plait, cette robe ? Je te l'offre ! Oh, mais il faudrait peut-être une paire de chaussure pour aller avec ! Et pourquoi pas un collier ?

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi



Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Dim 7 Aoû - 8:29

Andea était-elle belle ? Avions-nous affaire à une Hermionne Granger, cette demoiselle quelconque dans les premiers tomes de la série, et qui va apprendre à devenir belle, à partir du quatrième opus, et de sa relation amoureuse avec Victor Krum, le champion de quidditch bulgare, aimant beaucoup les jeunes filles de quatorze ans. C'est pas moi qui le dit, c'est le roman. Bref, non. Andea n'était toujours pas belle. C'était plutôt l'amour qui la rendait belle aux yeux de Chikara. Car Andea n'était pas belle. Elle avait toujours des traits trop masculin, un ventre trop maigre, la brulure, la fameuse brulure qu'il ne faut pas oublier, qui enlaidissait pas mal, bien que grandement cachée par le chevelure d'Andea... Bref, non, Andea n'était pas objectivement belle. Après ce n'était pas non plus un Thon. C'était une fille, assez charmante, cela allait quoi. Nous avions affaire à un fille sympathique d'un point de vue visuel.

"Ne t'inquiète pas, tu t'y habitueras ! Ca te va parfaitement bien !" 

- …

« Oki ! »

Paaaaaaarfait ! Elle n'avait pas mit de robe depuis si longtemps... Qu'elle s'en souvenait même plus. Bref, il était vrai que notre fameuse Elizabeth avait du goût. La teinte bleu nuit de la robe, allait parfaitement avec les cheveux bleus océans de la fameuse demoiselle... Bref, à défaut d'être belle, je persiste, Andea n'était toujours pas belle, au moins, il est vraie que la tenue lui allait parfaitement bien... Elizabeth avait beaucoup de goûts. Maintenant, il fallait sans aucun doute que notre fameuse jeune demoiselle aux cheveux bleus prennent plus soin de ses cheveux, de son corps en général... Et là, nous aurions peut-être affaire à une jolie fille. De toute façon, toute les filles, sauf grave problème physique, et encore, étaient jolies, si vous voulez mon avis. Mais ça, c'est peut-être parce que le narrateur est un garçon, hétérosexuel, qui fait que je dis ça. Mais il était beaucoup plus difficile pour une fille d'être moche, que pour un garçon.

- Tu… Tu devrais t'habiller plus souvent comme ça, Andea… Ça te va tellement mieux que ce plastron… Enfin… Tu es très belle.

« Si ça te plait... Mais après mes entrainements ! J'ose pas imaginer dans quel état serait cette robe, après un entrainement héroïque avec les autres ! »

Elle avait bien raison, et la robe lui en remerciait. En effet, un entrainement héroïque pour Andea, considérait bien souvent à voler parfois sur plusieurs maître, et avoir plusieurs disons... Plusieurs décollage, et coups parfois assez violent, bien que jamais les pokémons d'Andea ne frappait la jeune héroïne à leur plein potentiel. Alors, attention, il le faisait bien croire... Mais jamais il n'oserait vraiment faire mal à Andea. Car tous, même Rattatac, derrière son côté extrêmement mesquin, et parfois trollesque, adorait sa maîtressse. Et ouais, c'était pas beau. L'amour entre des Pokémons et leur dresseurs... Cela me fait couler des larmes viriles sur mon torse tout autant virile !!! C'est tellement beau !!! Je chiale putain !!! Bref, calmons-nous un petit peu, si vous le voulez bien. Ainsi, en tout cas, Andea écouta alors la suite des déclarations du fameux Chikara :

- Elle te plait, cette robe ? Je te l'offre ! Oh, mais il faudrait peut-être une paire de chaussure pour aller avec ! Et pourquoi pas un collier ?

« Hihi ! J'aime ! Et... Mmh... Pourquoi pas ! »

Quitte à servir de poupée à habiller, notre chère Andea se disait qu'autant continuer ! Andea ne mentait pas quand elle disait qu'elle aimait. C'était vraiment quelque chose de chouette. Elle n'avait jamais eu de robe auparavant, depuis bien longtemps.... Et puis, elle voulait continuer de faire des trucs avec Chikara... Et si ses trucs, c'étaient mettre des jolies vêtements, et bien ! Soit ! Qu'on mette plein de jolies vêtements ! Elle alors, sans retirer la robe, heureusement, elle faisait attention, regarda un peu partout, et comme toujours à son habitude, quand elle était un peu excitée, partit à toute vitesse vers les autres rayons. Finalement, après avoir chercher un petit moment, évidemment, sans lire les panneaux -comment pourrait-elle ?-, elle arriva dans un endroit où se trouvait des chausssures... En trouvant ses fameuses chaussures, elle fit des grands, grands signes pour se faire localiser par Chikara et Elizabeth, et déclara, à voix très forte :

« C'est là les chaussures ! Oh, il y a des sympas là ! »

Non, Andea. Pas par là. Par là, ce sont les chaussures pour hommes. Mais il faut bien dire, c'était surtout les chaussures pour hommes qui intéressaient Andea... Et cela n'était pas étonnant. Il fallait le dire clairement. Andea n'avait pas encore vu les chaussures « traditionnellement » féminine. Mais jamais elle n'allait les apprécier. C'était logique, étant donné qu'elle étaient bien souvent très inconfortable, dans un premier temps. Attention, je parle des chaussures « traditionnellement » féminine. Il y avait des chaussures « féminines » mais enfaite, mixte, qui serait très bien pour Andea... Là, elle regardait les chaussures traditionnellement masculine, et bien... Et bien elle les trouvait cool ! Elle regardait une paire de rangers, et c'était vachement sympa. Elle ne se rendait pas compte que cela jurait... Genre énormément avec sa tenue actuelle. Le vendeur, lui, souriait. Il trouvait ce spectacle adorable.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais] Aujourd'hui à 22:29

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Quiproquo trois étoiles. [Pv : Andea Capaldi et Elizabeth de Beaumarchais]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis-