Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Tsuki's World
Ven 16 Juin - 15:38 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Rising World
Lun 5 Juin - 16:12 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité

» Pokémon d'Antan
Lun 1 Mai - 11:25 par Invité

» Questionnaire
Sam 22 Avr - 22:09 par Sol

» Pour ou Contre le Reboot
Ven 14 Avr - 14:09 par Salem Grant


Partagez | .

L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde]

Invité
Invité



MessageSujet: L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde] Jeu 26 Mai - 14:02

Prenant une grande respiration, je me vidais de toute mauvaise pensée afin de ne me concentrer que sur une seule et unique chose. Les mouvements de mon corps, la façon dont je devais bouger, la grasse qui animait mes mouvements... Toutes ces petites choses qui me permettaient de mettre au point des enchaînements plus ou moins compliqué et qui ravissait les yeux de mes si dévouée et tendres spectateurs. Mes cheveux blancs héritage de mon père voletait légèrement en raison de mes mouvements et de la légère brise qui nous atteignait. Ce lieu était décidément parfait pour s'entraîner à danser à l'abri des curieux...Et pourtant, je ne pouvais pas m'empêcher de trouver cela étrange... Un lieu si paisible, si calme et enchanteur dans le phare et qui n'était connue de pratiquement personne...Et bien en un sens, s'il était connu, alors dans ce cas-là, il n'aurait sans doute plus rien à voir avec ce qu'il était actuellement...

Je posais alors mon regard sur la petite salle. En soit, elle n'attirait pas vraiment le coup d'œil...Elle était tout comme le reste du phare un mélange entre ornement ancien et récent...Les murs étaient faits de pierre, de ce fait, la couleur était depuis le temps devenue un peu terne, un peu sale alors qu'un peu plus haut, c'était d' un tout autre effet...C'était moderne. Il y avait des portes qui s'ouvraient automatiquement grâce à un passe et l'ascenseur du phare ne menait qu'à cette salle. Alors oui, force était de constater que le lieu où je "résidais" actuellement n'avait rien de bien différent du reste...

Un sourire timide vint alors orner mon visage tendit que je reposait mon dos contre un des murs de pierre, froissant ainsi ma chemise et m'irritant légèrement le dos. Qu'importe, il faisait bon d'être ici. Peut-être que oui, la construction en elle-même ne différait en rien, et alors ? Ce n'était pas pour ça que je m'étais installé ici pour m'entraîner à danser, loin de là. Non, si j'avais choisi cet endroit, c'était pour le trou creusé dans le mur qui était trop haut pour moi, mais qui laissait suffisamment percer les rayons du soleil sur nous. C'était pour le début de végétation qui poussait de-ci de-là sans aucune raison apparente. C'était pour la légère brise qui caressait presque tendrement mon corps...C'était pour toutes ces petites choses que j'avais choisi cet endroit-là. De tout le phare, de tous les lieux présent dans johto, c'était celui que j'avais choisi... Étrangement, je savais parfaitement pourquoi je me sentais bien ici...C'était parce que ce lieu et moi, nous nous ressemblions.

    - Feu ! Fuuuu~~ Gazouilla alors Abyss, me tirant ainsi de mes pensées.

Clignant des yeux, je fis un petit sourire à mes amis afin de m'excuser. Trop plonger dans mes pensées, je n'avais pas remarqué que j'avais arrêté de danser. En fait, je ne m'étais même pas rendu compte que je m'étais adossé contre le mur et je n'en ressentais les effets secondaires que maintenant... Mais trêves de penser, si Abyss m'avait rappelé à l'ordre, c'était qu'elle commençait à s'ennuyer et c'était une honte pour tout bon danseur de se rendre compte qu'il ennuyait son public ! Pour un peu, je me serais presque mis à genoux en m'excusant platement d'avoir osé leur présente quelque chose d'ennuyeux. Cependant, ce n'était pas ce que j'avais fait qui les avaient ennuyer, mais bien ce que je n'avais pas fait et en un sens, c'était vraiment réconfortant.

Reprenant mes enchaînements, je fermais doucement les yeux, ne me concentrant plus sur rien d'autre que sur la légère brise qui me soufflait dessus. Je laissais alors mon corps bouger librement, exécutant des mouvements à la fois rapides et gracieux beignés d'une certaine mélancolie. J'avais toujours trouvé cela étrange... Lorsque je dansais, j'avais l'impression d'oublier tous mes problèmes, que ma vie était un long fleuve tranquille... Bien sûr, ça n'avait jamais été le cas et cette mélancolie dans mes mouvements était là pour m le rappeler... Mais c'était aussi ce qui donnait cette beauté à ma danse et ainsi, toutes les épreuves que j'avais traversé tout au long de ma vie resteraient à jamais encrées en moi.

Plongé dans cette atmosphère sereine, je sursautait alors en entendant un bruis. Arrêtant alors tout mouvement, je réouvrais mes yeux pour regarder mes Pokemon qui eux, ne semblaient pas comprendre pourquoi j'avais cessé de danser. Ah...J'avais rêver ? Mais pourtant, j'aurais juré avoir entendu un bruit...Comme lorsque l'on posait son pied sur le sol ou quelque chose comme ça... Ah, je sentais déjà mon visage se réchauffer à l'idée que quelqu'un m'ait aperçue en plein entraînement ! Oh, j'espérais sincèrement que c'était mon imagination ! Il ne manquerait plus que ce soit réellement le cas... Et si quelqu'un m'avait bel et bien surpris ici, il y avait aussi un risque pour que je sois alors incapable de mettre ne serait-ce qu' un seul pied ici...

    - Il y a quelqu'un ...?

D'accord, ma voix était bien moins assurée que ce que j'aurais voulu qu'elle soit ! Mais force était de constater que j'avais bien du mal à contrôler le timbre de ma voix lorsque j'étais gêné...Si je n'avais pas l'air ridicule à la base, c'était désormais le cas et le regard purement moqueur que me lançait Statik me confortait bien dans cette idée... Heureusement que Heather était trop occupée à s'admirer avec le miroir qu'il tenait avec sa queue, que Moony n'avait toujours pas saisi le problème et qu'Abyss qui venait de pencher la tête sur le côté regardant joyeusement un mur, autrement, j'aurais été mort de honte !... Si ça n'avait pas déjà été le cas en fait...
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Fitzgerald


avatar
Messages : 92
Réputation : 0
Date d'inscription : 13/09/2015
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Kiryû Arikawa - Camilla Spencer - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 21 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde] Ven 27 Mai - 13:47


Ces derniers jours, Clyde n'avait… Pas eu vraiment le temps de se reposer. Même pendant ses « vacances » à Sinnoh, il ne s'était pas réellement reposé en réalité. Et la matinée passé avec Lily n'avait pas été de tout repos non plus, même si avoir vu sa petite sœur avait fait énormément plaisir au champion actuel d'Oliville. Les derniers évènements qui ont eu lieu avaient fatigués, au niveau émotionnel, l'homme aux cheveux roses. Si bien qu'il avait envie de se prendre une journée pour se reposé. En cette journée, l'arène était fermée et il n'irait pas s'entraîner avec ses Pokémons.

Malheureusement les habitants d'Oliville avaient prit pour habitude d'aller demander de l'aide à Clyde, quand celui-ci n'était pas occupé, pour retrouver un objet perdu ou pour réparer quelque chose. Et les femmes aimaient beaucoup passer du temps avec ce bel homme galant. Mais le champion n'avait pas envie d'être dérangé, il voulait passé du temps seul pour se remettre en question et se reposer un minimum, quand même.

Quoi de mieux que le Phare pour s'isoler ? Le bâtiment n'était pas spécialement un lieu où s'attardait les touristes, il n'y avait pas grand-chose à voir à l'intérieur du monument, seuls quelques marins ainsi que le gardien du phare se prenaient la peine de rentrer dans le monument, et encore cela n'arrivait que lorsque le Pokémon qui produisait l'éclairage tombait malade. Ce qui n'était pas le cas ce jour-ci.

Clyde monta un à un les étages du phare avant d'arriver dans une pièce isolée de toute. Il entendit des bruits, des pas et des glapissements de Pokémons. Quelqu'un… Quelqu'un était déjà en ce lieu ? Collé contre le mur, voulant se faire discret, Clyde jeta un coup d'oeil pour voir de qui il s'agissait.

Un jeune garçon aux cheveux blancs dansait au milieu de la salle, observé par des Pokémons. Les pas de l'inconnu étaient fluides, élégantes, gracieux. Le champion avait l'impression de voir une représentation des célèbres danseuses en kimono de Rosalia. Il était comme subjugué par les mouvements remplit de grâce du danseur. C'était aussi beau que la représentation du coordinateur au Givrali qu'il avait vu quelques jours plus tôt. Sauf qu'il n'y avait pas d'effets spéciaux avec de la glace, juste un danseur coupé du monde tant il était concentré sur ses pas. Loin du remue-ménage du marché, loin de la guerre et de ses violences, il n'y avait plus que la danse, la grâce, la beauté dans cette petite salle du phare.

Malheureusement, en cherchant à avancer pour pouvoir observer l'inconnu d'un peu plus près, Clyde dû faire beaucoup de bruits car le danseur s'arrêta. Son visage gêné faisait écho avec sa voix hésitante :

- Il y a quelqu'un ...?


Clyde sortit de sa cachette et applaudissait doucement. Un doux sourire était affiché sur son visage :

- Bravo ! Je suis admiratif, je ne pensais pas qu'en venant ici je verrais un danseur aussi talentueux tel que vous.

Arrivé à sa hauteur, Clyde lui tendit la main pour pouvoir le saluer, le champion n'avait pas perdu de ses habitudes, il restait fidèle à lui même : poli et chaleureux :

- Je me présente, je suis Clyde Fitzgerald, le champion d'Oliville, à qui ai-je l'honneur ?

Clyde regardait le danseur avec des yeux remplit d'admiration. Il faut dire que même s'il aimait beaucoup cet art qu'était la danse, il n'avait encore que très peu pratiqué cette dernière, contrairement au théâtre, et donc il se trouvait toujours au rang de débutant.

- Cela fait longtemps que vous pratiquez ? Êtes-vous membre d'une troupe de danse ou autre chose ?

Clyde était enthousiaste, il n'avait pas toujours l'occasion de rencontrer des danseurs, il faut dire qu'en ce monde les combats Pokémons primaient sur tout. Seuls quelques coordinateurs faisaient exceptions. Mais depuis la guerre, on pouvait dire qu'ils se faisaient de plus en plus rare, les personnes préférant être capable de se défendre au cas-où le monde sombrerait une nouvelle fois.
HRP:
 

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Calix & Clarys

Couleur paroles Clyde :
HotPink
Spoiler:
 

Birdé (par intermitence) par Lily
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde] Ven 27 Mai - 18:15

Je n'étais donc pas atteint par une forme de folie précaire, il y avait bien quelqu'un qui m'avait surpris en pleine danse et cette réalisation me fit rougir de gène. C'était tellement gênant de se rendre compte qu'on avait été aperçut dans ce genre de moment... Enfin, quand il vit l'homme s'approcher, la première chose qu'il remarqua, c'était sa couleur de cheveux. La seule autre personne qu'il connaissait et qui avait une telle couleur étaient sa mère...C'était si semblable et si troublant que je me perdis vite dans mes réflexion non sans cesser de le fixer au passage. Mais je me repris bien vite. J'étais déjà celui qui avait été surprit en pleine danse, je n'allais quand même pas non plus être celui qui entamait un malentendu à cause d'un regard peut être trop insistant !
    - Bravo ! Je suis admiratif, je ne pensais pas qu'en venant ici je verrais un danseur aussi talentueux tel que vous.

Clignant des yeux un instant, le temps que l'information parvienne jusqu'à mon cerveau, j'ouvrai grand les yeux lorsque l'information fut assimilée. De toutes les réactions possibles qu'il aurait pu avoir, c'était celle que je n'avais pas du tout prévue ! Les répliques singlantes au sujet de mes danses étaient devenue au fil du temps monnaie courantes et je pouvais sans trop de problème les ignorer...Mais là, c'était sans aucun doute un compliment qu'on me faisait et je n'étais tout simplement pas capable de trouver une réaction adaptée à ça... Je ne savais pas du tout comment réagit lorsque l'on recevait des compliments et mon manque de réaction devait sans doute bien représenté mon état en cet instant.
Cependant, alors qu'il tendait sa main pour me saluer, il me fallut encore quelques seconde avant de comprendre ça. Pourtant, c'était normal non de tendre la main pour dire bonjour...Et là, je le faisais clairement attendre...Pris d'une profonde gène à cette réalisation, je m'empressais vivement de lui rendre son salut ! J'étais vraiment irrécupérable !
    - Je me présente, je suis Clyde Fitzgerald, le champion d'Oliville, à qui ai-je l'honneur ?

Ah ? Alors c'était donc lui le fameux champion d'Ollivile ? À vrai dire...Je ne m'étais pas attendue à ce qu'il soit un homme si enjoué... Mais alors, à quoi m'étais-je attendue ? ... Je n'y avais pas vraiment réfléchi au final non ? Je veux dire, bien sûr qu'il était le prochain champion que je devais vaincre afin d'obtenir mon sixième badge, mais...Mais en arrivant à Ollivile, la première chose que j'avais entrepris de faire fut de trouver un endroit paisible pour m'entrainer à danser sans risque d'être surprit par qui que ce soit... Le voyage avait été tellement long pour arriver jusque ici que j'avais eut besoin d'un moment de répit et quoi de mieux que ce lieu-là ? Mais maintenant que j'y pensais, ça n'avait pas été très malin de ma part de me cacher au phare...Le champion devait sans doute le connaitre comme sa poche.
    - Je m'appele Haruya. Stardancer Haruya de Rosalia. C'est un plaisir de vous rencontrer Clyde.

La raison pour laquel il se trouvait actuellement à vouvoyer le champion lui était totalement inconnue... Il n'avait pas vouvoyé les autres champions qu'il avait rencontrés alors pourquoi ? Et bien...C'était peut-être parce qu'il tenait déjà l'homme aux cheveux rose en haute estime. C'était le premier inconnu à le complimenter de la sorte alors ça jouait sans doute beaucoup.
    - Cela fait longtemps que vous pratiquez ? Êtes-vous membre d'une troupe de danse ou autre chose ?

Je tournais la tête rapidement vers le côté en espérant ainsi caché mes rougeurs. C'était la question que je redoutais ça ! C'était vraiment gentil de sa part de me demander si je faisais partie d'une troupe de danse ou autre chose, ça mettait même du baume au cœur, mais... Mais c'était juste me surestimer ça. Je ne dansais pas si bien que ça.
    - Depuis mon enfance je dirais, mais...j'ai surtout eut de bons professeurs. Ma mère était une très bonne danseuse et surtout, une amie proche des sœurs Kimono alors... Alors j'ai reçu une sorte d'éducation avec les soeurs Kimono et elles étaient d'excellente professeurs. Cela dit, je ne danse pas si bien que ça, j'ai la grâce d'un rattata qui essayerait de courir debout sur ses pattes arrières

Bien sûr, cette dernière phrase était purement destinée à Heather qui continuait à fixer son reflet dans le miroir comme s'il était l'un des plus beaux trésors du monde. Ce Rattata était vraiment beaucoup trop imbu de sa propre personne pour son propre bien. Et le Lainergie à côté de lui était vraiment trop à cheval sur ce que je pensais de ma danse. Mon équipe et moi avions des points de vue différents sur mon talant et ils détestaient lorsque je le remettait en cause mais... Mais voilà.
    - Et vous ? Vous pratiquez une forme d'art ?

Combien de temps cela faisait-il que je n'avais pas eut ce genre de conversation avec quelqu'un ? Ça datait du temps où j'habitais encore à Rosalia et ou je parlais joyeusement de ma passion avec ma mère...Je n'avais jamais pu partager ça avec quelqu'un d'autre...Mais c'était peut-être sur le point de changer.
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Fitzgerald


avatar
Messages : 92
Réputation : 0
Date d'inscription : 13/09/2015
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Kiryû Arikawa - Camilla Spencer - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 21 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde] Sam 28 Mai - 10:45


L'air surpris, le garçon aux cheveux blancs se tourna vers le champion. Aucun son ne semblait pouvoir sortir du fond de sa gorge, il restait planté là à regarder le champion comme si ce dernier venait de commettre un horrible crime sous ses yeux. Cela gênait Clyde qui se demandait bien ce qu'il avait pu faire pour obtenir une telle réaction de la part de son vis-à-vis. Il gardait tout de même son grand sourire des beaux jours, que tout le monde devait connaître à force tant il était souriant le bonhomme, et n'abandonna pas son idée de faire connaissance avec ce danseur.

Lorsqu'il lui tendit la main pour le saluer, encore une fois, le garçon ne bougea pas. Peut-être était-ce un solitaire qui n'avait pas vraiment l'habitude de parler avec des humains et donc ne savait pas comment se comporter avec eux… Ou alors peut-être que c'était un grand timide… Dans tout les cas, Clyde avait comprit qu'il devait être patient avec lui s'il voulait que le dialogue se passe au mieux pour tout les deux. Finalement, le garçon accepta de répondre à son salut et ils se serrèrent la main, le sourire de Clyde s'élargit, dévoilant ses dents blanches. Le champion se présenta, quoi de plus normal pour démarrer une conversation, le danseur en fit de même :

- Je m'appele Haruya. Stardancer Haruya de Rosalia. C'est un plaisir de vous rencontrer Clyde.
Un petit rire s'échappa des lèvres de Clyde. Ce n'était pas un rire moqueur, évidemment, Clyde n'était pas ce genre de personne, mais c'était un rire enchanté, joyeux. Il faut dire que l'homme était une personne extravertie et rien que le fait de discuter avec une personne le mettait en joie.


Clyde se permit de demander si le garçon faisait partie d'une troupe de danseur. Mais cela n'était pas sans objectif, évidemment, si une troupe était dans les environs d'Oliville, il aimerait bien les inviter pour qu'ils puissent se produire en spectacle pour les habitants de la ville portuaire, un peu d'animation leur plairait sûrement, se dit le champion. Le visage d'Haruya s'empourprèrent et le garçon tourna la tête, comme gêné par la situation. Y a pas à dire, il devait être sacrément timide. Il fallait absolument que Clyde trouve une solution pour le mettre à l'aise… Mais quoi ? Tendit que le champion réfléchissait, le danseur répondit :

- Depuis mon enfance je dirais, mais...j'ai surtout eut de bons professeurs. Ma mère était une très bonne danseuse et surtout, une amie proche des sœurs Kimono alors... Alors j'ai reçu une sorte d'éducation avec les soeurs Kimono et elles étaient d'excellente professeurs. Cela dit, je ne danse pas si bien que ça, j'ai la grâce d'un rattata qui essayerait de courir debout sur ses pattes arrières

Non seulement il était timide mais en plus ce Haruya n'avait pas confiance en lui ? Hé beh… Clyde se permit de lui tapoter l'épaule, le visage toujours souriant, il lui dit en cherchant d'être rassurant :

- Vous êtes un bon danseur. Vous êtes aussi gracieux qu'un Feunard et vos mouvements sont aussi fluides et beaux que la nage d'un Millobellus. Vos professeurs seraient fiers de vous.

Clyde n'était pas un spécialiste de la danse. Il en avait fait pendant quelques temps mais à l'heure actuelle il n'avait pas vraiment le temps de danser. Son rôle de champion, même si on en avait pas toujours l'impression, lui prenait pas mal de temps et il en avait à peine pour assouvir sa passion pour le théâtre. Cela lui arrivait de danser dans son arène quand il était seul et d'ailleurs cela lui avait servit pour le concours auquel il avait participé, mais ce n'était pas aussi… « pro » que la danse effectuée par Haruya, la différence de niveau était notable. Se fut au tour d'Haruya de demander :

- Et vous ? Vous pratiquez une forme d'art ?


On pu voir les yeux de Clyde s'illuminer, son sourire s'élargit d'autant plus et ses deux mains se posèrent sur ses joues. Oui, le champion était raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaavi qu'on lui pose cette question. Parler du théâtre ? Il adorait ça ! Il répondit avec enthousiasme :

- Bien sur ! J'ai commencé le théâtre depuis ma plus tendre enfance. J'ai également fait du solfège et un peu de danse mais le théâtre était devenu une véritable passion. J'ai continué à en faire malgré mon voyage initiatique et ma conquête des badges.

Clyde prit une pose dramatique, les genoux fléchies et les bras lever vers le ciel, sa voix s'éleva :

- Faire vivre un personnage ! Donner du plaisir aux personnes qui me regardent, leurs donner envie de rire, de pleurer, d'hurler… Je n'arrive pas à trouver mes mots pour démontrer à quel point je trouve cela « vivifiant »…

Clyde venait alors de soulever lui même un de ses plus gros problèmes. Il adorait le théâtre, oui, mais il était incapable de dire concrètement « pourquoi ». C'était ainsi. Le théâtre lui collait à la peau, les visages emplits d'émotions des spectateurs était une drogue qui le remplissait de joie. Mais peut-être qu'Haruya le comprendrait ?

Le champion avait bien évidemment remarquer les Pokémons du garçon aux cheveux blancs, en particulier le Feunard Chromatique. Le pelage de ce renard était argenté, Clyde le trouva particulièrement magnifique. Il demanda au garçon :

- Ce sont vos Pokémons ?

L'homme aux cheveux roses se pencha vers le Pokémon qui avait attiré son attention et lui caressa le dessus du crâne, le sourire aux lèvres. Clyde adorait les Pokémons… Mais il adorait encore plus les Pokémons feux qui possédaient « ce petit truc » qui faisait vibrer Clyde. Les Pokémons feux étaient fiers, majestueux et puissants. Le feu avait toujours été un élément qui fascinait les hommes tout en inspirant la crainte. Mais le champion ne craignait pas le feu, il avait toujours eu l'impression que ce dernier était le plus doué de tout les danseurs. Clyde aimait regarder la flamme sur une bougie danser avec l'air. Et puis de toute façon, il s'était fait cramer quelques jours plus tôt sans s'en être aperçu en se jetant dans des anneaux de flammes…

- Il faudrait que mes Pokémons fassent connaissance avec les votre !

Clyde détacha ses Pokéballs de sa ceinture et les jeta. Les sphères libérèrent les Pokémons du champion. Feurisson alla directement se réfugier entre les jambes de son dresseur, sa timidité prenait toujours le dessus. Feunard s'allongea à côté de son dresseur, calme. Cupcanaille vit un humain et des Pokémons qu'elle ne connaissait pas et se mettait déjà à sautiller dans tout les sens et Hélionceaux se pavanait devant tout le monde en levant la tête.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Calix & Clarys

Couleur paroles Clyde :
HotPink
Spoiler:
 

Birdé (par intermitence) par Lily
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde] Sam 28 Mai - 11:59

Alors que je m'étais naturellement mon talent de danseur en cause, ce qui était un trait de personnalité que je partageait avec ma chère mère, Clyde posa sa main sur mon épaule d'un geste qu'il voulait peut-être réconfortant.
    - Vous êtes un bon danseur. Vous êtes aussi gracieux qu'un Feunard et vos mouvements sont aussi fluides et beaux que la nage d'un Millobellus. Vos professeurs seraient fiers de vous.

En temps normal, mon visage ne se teintait pas autant de rougeur, mais...J'avais toujours été sensible aux remarques sur ma danse et les compliments que je recevaient avaient toujours plus ou moins le même effet sur ma personne. Ça avait le don de me gêner à un point inimaginable, gène qui n'était pourtant pas présent le reste du temps...La encore, il s'agissait d'une situation délicate et puis, ce n'était pas tous les jours que ce genre de chose arrivait. Enfin, les sœurs Kimono elles même m'avaient demandé d'avoir un peu plus confiance en mes capacités durant mon voyage...Et le problème était là. Ce n'était pas que je n'avais pas confiance en mon talent, après tout, si j'avais été une calamité, les sœurs Kimono ne se seraient pas donnée tant de mal pour m'apprendre leurs manières de danser. Non, le vrai problème, c'était surtout que lorsque l'on me complimentait, je perdais tous mes moyens... Je ne savais pas comment réagit face à ça, voilà tout.

    - Bien sur ! J'ai commencé le théâtre depuis ma plus tendre enfance. J'ai également fait du solfège et un peu de danse mais le théâtre était devenu une véritable passion. J'ai continué à en faire malgré mon voyage initiatique et ma conquête des badges.

Suite à la petite tirade de Clyde, je pus presque sentir mes yeux s'illuminer et mon sourire s'agrandir ! De toutes les personnes que j'avais rencontrées, jamais aucune de n'était intéressé à la fois à la danse et au théâtre ! Mais surtout... Le théâtre m'avait toujours fasciné. Je me souvenais encore très bien de ces moments durant mon enfance ou ma mère me parlait de ses rêves... Rêves qui n'avait jamais pu se concrétiser d'ailleurs. Lorsque j'étais petit, elle me racontait comment elle avait rencontré mon père et ce qui les avait unis. Elle souhaitait presque plus que tout être un jour capable d'ouvrir un théâtre où elle pourrait ainsi monter sur scène et époustoufler les gens de par son talant. Lorsqu'elle avait rencontré mon père, au fil du temps, leur amitié est devenue de plus en plus grande et c'est le rêve de ma mère qui les a forcé à persévérer pour essayer de construire le fameux théâtre. Ce projet ne vit malheureusement jamais le jour... Mais ma mère me racontait toujours cette histoire avec un air tellement heureux que ça ne pouvait pas avoir été que négatif. C'est ce rêve qui les a rapprochés !

Clyde fléchit alors ses genoux et leva les bras au ciel dans une position dramatique m'arrachant alors un sourire. Cet homme était tout simplement fascinant !

    - Faire vivre un personnage ! Donner du plaisir aux personnes qui me regardent, leurs donner envie de rire, de pleurer, d'hurler… Je n'arrive pas à trouver mes mots pour démontrer à quel point je trouve cela « vivifiant »…

C'était tout de même fou de voir à quel point il était capable de me détendre juste en étant lui-même. C'était la première fois que ça arrivait.

    - Parfois, les mots ne suffisent pas. C'est d'autant plus vrai pour l'art.

Et voilà que je me retrouvais à parler doucement, presque tendrement. En tout cas, j'étais, on ne peut plus heureux d'avoir cette conversation avec Clyde. Lorsque j'étais monté jusqu'ici pour me cacher du reste du monde pour au moins quelques heures, jamais il ne me serrait venue à l'esprit que j'y rencontrerais le champion de cette ville et que nous parlerions de nos passions communes.

Tendit que je cherchais quelque chose à dire, n'importe quoi pour continuer cette conversation, Abyss à mes côtés sembla se réveiller de sa "léthargie". Depuis le tout début, elle n'avait rien fait d'étrange et il était vrai que ça ne lui ressemblait pas du tout. La chromatique était du genre à sauter partout, et même à sauter sur les gens lorsque l'envie lui en prenait...Alors si Heather ne lâchait pas son miroir, que Moony ne comprenait rien et que Statik regardait avec dédain Clyde ça, c'était normal, c'était dans leur caractère...Mais qu'Abyss elle, n'ait rien tenté depuis le début, ça...C'était autre chose.

    - Ce sont vos Pokémons ?

J'avais bien failli lui répondre "Oui, malheureusement.", mais je m'étais retenue attend, ne répondant que pas un simple "oui". Et alors que Clyde se penchait pour caresser la tête de la Feunard argentée, je regardais curieusement Abyss...C'était de mieux en mieux. D'habitude, lorsqu'une main se rapprochait d'elle, elle s'amusait tous d'abords à taper dedans comme pour dire bonjour. Mais cette fois-ci non. Elle s'était laissé faire docilement... Abyss était un Pokemon complexe à percer à jour, il fallait bien l'avouer.

    - Il faudrait que mes Pokémons fassent connaissance avec les votre !

Non. Ça, ce n'était pas, mais alors PAS du tout une bonne idée ! Mais le problème, c'est que Clyde fit sortir ses Pokemon de leur Poké ball avant que je n'aie eut le temps d'exprimer mon désaccord. Ce n'était pas que je ne voulais pas les rencontrer, loin de la même... Mais... Bah, de toute façon, c'était trop tard...Alors... Alors autant faire connaissance.

Le Feurisson de Clyde alla se réfugier entre les jambes de son dresseur. Peut-être qu'il se méfiait de nous ? Ah, il avait tout à fait raison, je pensais moi-même que c'était une question de survie lorsque je regardais attentivement mon équipe. Il y avait aussi un Feunard qui semblait bien plus calme et posé que son homologue chromatique ainsi qu'un Cupcanaille qui sautillait. Enfin, il y avait un petit Hélionceaux qui levait la tête avec fierté.

Tout semblait aller pour le mieux non ? Après tout, Statik pour l'instant se contentait de regarder les quatre Pokemon avec une colères infondés, Mon Otaria leur souriait gentiment la tête penché sur le côté et les yeux globuleux tendit que le Rattata lui... Était, encore et toujours, trop occupé à s'admirer dans son miroir pour penser à autre chose que sa petite personne. Donc, tout allait pour le mieux... Jusqu'à ce que Abyss redevienne Abyss. La Feunard sautilla joyeusement vers les Pokemon de Clyde et attrapa les deux Pokemon les plus proches d'elle avec ses pattes avant pour faire ce qu'elle voyait comme un calin collectif. Elle avait donc tout naturellement saisi l'autre Feunard et l'Hélionceaux... Et puis elle les lâcha d'un coup et se décida à sortir de son pelage des châtaignes. Oui, Abyss et les Châtaignes, c'était une graaaande histoire d'amour. Vraiment.
    - Je vous pris de bien vouloir excuser Abyss et ses manières de rustres. N'hésitez pas à la pousser pour qu'elle vous lâche, elle est très collante lorsqu'elle s'y met.

Avec le temps, j'avais fini par m'excuser au nom d'Abyss. Elle n'était pas méchante, juste un peu étrange...Mais ça ne plaisait pas à tout le monde et l'expression "mieux vaut prévenir que guérir" était devenue comme ma phrase fétiche avec le temps. Mais mise à part ça, ce n'était pas comme si elle allait s'offusquer devant mon conseil, la preuve ici même. Elle venait de lever une de ses pattes avant en l'air en s'exclamant joyeusement, lâchant l'autre Feunard au passage.

    - Donc, vous aimez le théâtre ? Ça ne vous embêterait pas de me parler de votre passion ou...Ou de m'apprendre ? J'ai fait de la danse toute ma vie et ma mère m'a appris les bases du théâtre, mais ce n'est vraiment pas là où j'excelle. Alors euh...S'il vous plaît ?

J'espérais sincèrement qu'il allait accepter. Et puis... Peut-être qu'on pourrait s'apprendre quelques petites choses mutuellement non ?
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Fitzgerald


avatar
Messages : 92
Réputation : 0
Date d'inscription : 13/09/2015
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Kiryû Arikawa - Camilla Spencer - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 21 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde] Sam 28 Mai - 17:24


Ce qui importait le plus pour Clyde était que les personnes qu'il rencontrait passaient du bon temps en sa compagnie. Se faire bien voir était donc la priorité numéro une du champion. C'était peut-être aussi pour cela qu'il aimait autant l'art, en particulier le théâtre et la danse. Quand on fait de l'art, on suscite de l'intérêt et des émotions. Et pour les plus passionnés et les plus ouverts, l'art les ouvrait au dialogue. L'art permettait aux gens de se rencontrer en plus de les émerveiller. N'était-ce donc pas beau ? Pourquoi n'abandonnerions donc pas toutes ces guerres absurdes pour nous asseoir autour d'une table à prendre le thé et à discuter d'arts et à partager nos cultures ? C'était bien ce qui manquait à ce bas monde, des gens civilisés, curieux et accordant un point d'honneur à l'art et la culture en général.

Clyde avait remarqué le sourire discret de Haruya lorsqu'il prit sa pose théâtrale. Voir cette réaction fit également sourire Clyde, ravi. Il sentait que le garçon commençait peu à peu à prendre confiance et à s'ouvrir au champion. Il était un peu plus à l'aise. La conversation allait sûrement être plus facile maintenant. L'homme aux cheveux roses ne cachait pas son enthousiasme.

- Parfois, les mots ne suffisent pas. C'est d'autant plus vrai pour l'art.

Clyde hocha vivement la tête pour acquiescer et dit :

- Je suis d'accord avec vous. L'art est quelque chose qui doit se vivre, les émotions qu'elle suscite sont tellement variés.

Par la suite, Clyde était allé faire connaissance avec les Pokémons d'Haruya, et plus particulièrement le Feunard Chromatique que le champion trouvait particulièrement beau. Il demanda au danseur si ces Pokémons lui appartenait, son ami ne lui répondit que par un simple « Oui » timide. C'était assez étrange, se dit le champion. Ce dernier décida ensuite que ses Pokémons DEVAIENT rencontrer les monstres d'Haruya. Cela lui semblait une très bonne idée, les Pokémons aussi avaient besoin de se sociabiliser un minimum selon lui. Il ne prit donc pas la peine de demander l'avis de l'intéressé et libéra ses Pokémons de leurs Balls respectives.

La rencontre se passait pour le mieux, Lainergie observait tranquillement les nouveaux arrivés, Otaria semblait ravi, à en croire le sourire qui se dessinait sur son museau et le Rattata semblait trop obnubiler par lui-même pour remarquer quoique ce soit, ce qui faisait d'ailleurs rire Clyde. Il n'avait jamais vu de Pokémon se regarder dans le miroir tel Schtroumpf Coquet auparavant. L'ambiance pourtant calme se changea brusquement lorsque le Feunard argenté décida d'être plus familier avec les autres Pokémons en enlaçant le Feunard et l'Hélionceau de Clyde. La renarde fut plutôt surprise mais ne semblait pas non plus dérangé par cette marque d'affection venant de sa « cousine ». Cependant Hélionceau n'avait pas du tout apprécié cela et le fit savoir en grognant :

- Hélioooon !!!

Après avoir lâché l'autre Feunard et l'Hélionceau, la renarde argentée fit sortir de son pelage des châtaigne sous les regards médusés des Pokémons de Clyde. Haruya lâcha alors, gêné :

- Je vous pris de bien vouloir excuser Abyss et ses manières de rustres. N'hésitez pas à la pousser pour qu'elle vous lâche, elle est très collante lorsqu'elle s'y met.

Clyde se mit à rire et répondit :

- Je la trouve très amicale cette jolie Abyss ! Je suis sûr qu'elle s'entendra bien avec mes chenapans !

Abyss semblait être un Pokémon avec un caractère vraiment attachant, du peu que le champion avait vu pour le moment. Il la trouvait sympathique, elle se rapprochait d'avantage mentalement de Cupcanaille que de sa propre renarde à première vu. D'ailleurs, en parlant du gâteau, celle-ci s'était approchée d'Otaria et dansait en sautillant joyeusement autour du phoque. C'était plutôt mignon. Alors que Hélionceau, lui, se tenait le plus éloigné possible d'Abyss, il n'avait pas envie de se faire attraper sournoisement par la renarde argentée de nouveau. Il n'était pas une tendre peluche malgré sa petite taille, non mais oh !

- Donc, vous aimez le théâtre ? Ça ne vous embêterait pas de me parler de votre passion ou...Ou de m'apprendre ? J'ai fait de la danse toute ma vie et ma mère m'a appris les bases du théâtre, mais ce n'est vraiment pas là où j'excelle. Alors euh...S'il vous plaît ?


De nouveau, les yeux de Clyde s'illuminèrent de bonheur. Vous ne pouvez pas savoir à quel point parler de sa passion pouvait le rendre heureux. Un peu comme un enfant qui parlerait de son cartoon favori (Steven Universe please!). Ce fut difficile pour lui de reprendre un semblant de sérieux. Il toussota et dit :

- Avec plaisir Haruya ! Si le domaine du théâtre vous intéresse, je me ferais une joie d'en parler plus en détail avec vous. Et si apprendre vous intéresse aussi, j'ai ouvert un club de théâtre gratuit à Oliville, mon arène servant de scène également, vous pourrez vous y inscrire si le cœur vous en dit !

Clyde était debout, fier. Il fit signe à ses Pokémons de venir auprès de lui, ce qu'ils firent sans broncher, ils étaient très obéissants. Clyde reprit une pose théâtrale, une main posé sur son front tendit qu'il était légèrement pencher vers le sol, son deuxième bras lever vers le ciel. Il dit :

- Le théâtre c'est l'art de faire vivre un personnage à travers des mots et des émotions. Tout se joue à travers le timbre de sa voix et le langage du corps. Il faut faire qu'un avec ton personnage, agir et penser comme lui le ferait.

Clyde se remit droit sur ses jambes, dans une position normale, et sourit malicieusement avant d'ajouter :

- Grâce au théâtre j'ai aussi appris à mentir… C'est pratique aussi.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Calix & Clarys

Couleur paroles Clyde :
HotPink
Spoiler:
 

Birdé (par intermitence) par Lily
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde]

Revenir en haut Aller en bas
 

L'art, ça ne se discute pas, ça se vit ! [PV Clyde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Archives :: Corbeille :: RPs abandonnés-