Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron]

Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mer 20 Avr - 19:45

"Parfait."

La toile qu'il venait de peindre était absolument parfaite. Une touche de couleur et de beauté dans cet environnement si lugubre et froid. La prison de Céladopole, comme toutes les prisons d'ailleurs, n'était pas un bâtiment très chaleureux, il était même miteux, délabré en bien des points, mais après tout, qui se souciait de la condition des détenus ? Ceux-là même qui volaient et tuaient pour le plaisir ou leur intérêt personnel, il était plus que compréhensible que les honnêtes citoyens ne voulaient pas voir leurs impôts dépensés pour améliorer les conditions de vie des prisonniers. Il ne leur en voulait pas, lui, mais se plaignait intérieurement de cette vie si moche qu'il avait depuis maintenant un bon moment. Lui qui s'était habitué à tant de richesse et de beauté autour de lui s'était rendu à l'évidence, mais cela le chagrinait chaque jour de devoir vivre dans un lieu dénué de la moindre élégance. Même sa propre tenue était affreuse ! Sans parler de ses cheveux, qu'il tenait de coiffer du mieux qu'il le pouvait avec le peu d'accessoires qu'il avait. Une vie de chien. Mais il devait bien reconnaître l'avoir mérité. Lui, un agent Rocket ayant gravi les échelons, étant devenu influent, il avait commis bien des crimes pour parvenir à ses fins. Et s'il s'était fait attraper, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Mais quand même, tout ce temps perdu, c'était un réel gâchis...

Alexander Strauss continuait de regarder la peinture qu'il venait de faire, content de son travail. Etant un détenu modèle au sein de la prison, il avait eu le droit à quelques récompenses, et avait donc pu peindre avec les quelques moyens rudimentaires qui lui avaient été offerts. Il appréciait bien cette activité, ça le détendait, même s'il n'était pas non plus un excellent peintre, il regrettait beaucoup d'ailleurs de ne pas avoir pu emmener avec lui sa collection de tableaux faits par de grands artistes. Quel dommage... son co-détenu, un jeune brigand de bas étage, se reposait tranquillement sur le lit. Un jeune délinquant comme Alexander l'avait été il y a longtemps, et qui était assez sympathique, bien que plutôt banal. Il ne connaissait rien à l'art évidemment, et se préoccupait surtout d'argent et de petits deals au sein de la prison, comme la plupart d'entre eux ici. Mais au moins il était assez beau physiquement ! Le fidèle de Giovanni le regardait parfois dormir, observant avec délice les doux traits de son visage parfaitement symétriques. C'était toujours une bonne chose que d'avoir ce visage agréable quand on se réveillait de mauvaise humeur. Et comme il n'y avait pas beaucoup d'activités en prison, on s'occupait comme on pouvait, n'est-ce pas ?

Une longue journée s'annonçait encore aujourd'hui et beaucoup allaient encore suivre. Etant donné son haut rang chez les Rockets, il avait pris pour de nombreuses années, et même son comportement exemplaire n'écourterait pas ce temps en prison. Au départ, il avait bien pensé que ses chers alliés Rockets ne tarderaient pas à le libérer, mais après la chute de l'autre De Locksley, il n'y en avait sans doute plus beaucoup et il avait fini par perdre patience et par se résigner. Même les rumeurs d'un retour de la Team Rocket ne parvenaient pas à lui redonner espoir, puisque lui savait que seul un homme pourrait la remettre sur pied. Cet homme était bien sûr Giovanni Sakaki, lui n'oublierait pas à quel point Alexander lui était dévoué, c'était impossible. Mais le Boss Rocket avait disparu bien avant l'emprisonnement de notre protagoniste, alors ce dernier n'avait pas grand espoir. Quiconque avait pris la tête de la Team Rocket se vautrerait comme De Locksley, et n'aurait d'ailleurs pas une pensée pour le pauvre prisonnier. Strauss était si désespéré qu'il ne lisait même plus le journal, indifférent à ce qui se passait de par le monde, et ne savait donc même pas que quelques jours auparavant, son chef adoré avait réalisé son grand retour et avait apparemment perdu la vie. Mais il ne tarderait pas à le savoir...


"Strauss, Tu as de la visite..."

"Fort bien."

Le gardien ouvrit la porte de la prison pour laisser sortir un Alexander passablement surpris. De la visite ? Il espérait que ce n'était pas sa mère, il avait toujours refusé de la voir dans cet état lamentable de détenu, elle qui aimait tant son fils. Strauss traversa donc le couloir de prisonniers, sous certains quolibets qu'il ignora royalement. Evidemment, son bon comportement et ses allures de bourgeois efféminé n'étaient pas des plus populaires dans ce milieu violent et viril, mais il avait encore bien des amis Rockets ici et sous certaines apparences, il savait lui-même se défendre, il avait après tout été un gamin de banlieue, malgré son évolution surprenante. L'homme aux cheveux bleus arriva alors dans une salle d'interrogatoire et s'assit, avant que le gardien ne le menotte à la table. Pas vraiment nécessaire puisqu'il n'avait jamais montré ici le moindre signe de violence, mais il c'était la règle. En tout cas, ce n'était pas la salle de visites habituelles, mais d'interrogatoire, il se demandait bien qui venait à la rencontre d'un homme comme lui, qui n'avait plus de rôle actif dans le monde criminel depuis quelques temps. Il était assez curieux à vrai dire, et puis, ça allait passer le temps... Le gardien sortit alors, remplacé par deux jeunes gens, un garçon et une fille. Toujours menotté, le Rocket se leva quand même par politesse et déclara sur un ton amical :

"Bien le bonjour, Mademoiselle, Monsieur. Je vous aurais bien fait un baise-main comme tout bon gentleman, mais ils ont jugé que les menottes étaient nécessaires, veuillez m'excuser.
Alors, que me vaut le plaisir de votre visite ?"
, ajouta-t-il en s'asseyant de nouveau.

Il les observait tout en parlant. Ils étaient vraiment jeunes, surtout le garçon à la bouille presque enfantine, derrière son masque rouge bizarre, et au corps élancé et fin. La jeune fille en revanche avait des formes de femme, agréablement mises en valeur par une tenue élégante. Elle était très belle esthétiquement, songea l'homme aux cheveux bleus. Mais il ne devait pas se laisser distraire par son admiration, mais plutôt se demander qui étaient ces jeunes gens. Ils n'avaient pas de signes distinctifs sur eux, et au physique seulement, Alexander aurait parié qu'il était un lycéen déguisé en super héros et elle une danseuse exotique, mais c'était honnêtement peu probable que de telles personnes viennent le voir. Alors il attendait la réponse avec un sourire poli, ce n'était pas tous les jours qu'il avait la chance d'avoir une visite, voilà qui brisait la monotonie ennuyeuse qu'il vivait d'habitude. Il n'avait aucune idée à quel point ce jour allait être tout sauf monotone.
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Underwood


avatar
Messages : 38
Réputation : 1
Date d'inscription : 19/03/2016
Localisation : Là où le monde a besoin de moi !

Informations du personnage
Âge: 22 ans
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Dim 24 Avr - 21:01

Céladopole, la grande métropole de Kanto ! Une ville ayant un haut taux de criminalité, par déduction. C'était donc une cité parfaite pour que notre jeune héros viennent botter des derrières (de manière totalement pacifique, évidemment..) et accroîte la côte de popularité de sa merveilleuse organisation qu'est l'Ordre Plasma. Tout ce que je peux dire, c'est qu'aujourd'hui, le mot ''merveilleux'' allait très certainement être inexistant. Oui c'était un petit spoil, mais bon, après tout, ce ne sont pas des PNJs qui allaient le sauver ! Le ? Diantre, comme j'ose imaginer ne pas inclure, la belle, la ravissante, la sublime, la merveilleuse, la délicieuse, Camilla Spencer ? Et oui, aujourd'hui il était accompagné ! Pourquoi ? Boarh, j'vous expliquerai après, car je vous vois déjà venir, avec vos petits airs de vicieux, n'attend que ça, et bien.. je vous réponds ''non''. Mais de quoi ? Vous savez très bien !

Bref, les deux n'étaient pas là pour plaisanter. Enfin, à en voir la bouille radieuse d'Aiden, l'on pouvait croire que celui-ci allait à la plage ou bien je ne sais quoi, mais non, du tout ! Il était à Céladopole, mais pour une mission de la plus haute importance ! Il avait été envoyé, lui, Commandant – très reconnu hum hum.. – de l'Ordre Plasma, accompagné d'une des ''Sbires'', sans être péjoratif, voir un ancien (et actuel?) Rocket qui avait été arrêté. Effectivement, suite aux nombreux évènements et à la bataille qu'il y a eu à Volucité, certains Rockets réussirent à s'échapper, alors que Giovanni était mort (enfin, réfléchissez deux minutes, c'est un OFFICIEL!), il fallait réussir à tirer par les vers du nez quelconque information à ce sujet. Ce qui est, quand on y réfléchit, totalement grotesque parce qu'il n'a sûrement aucun contact avec l'extérieur, et ça ne serait donc qu'un gang bang guet-apëns prémédité par Alice pour que les Plasmas prennent chers. Bon, ça, c'est ma théorie, mais t'en fais pas, c'pas un Drattak qui fait peur à un Azurill. T'façon la force divine des PNJs est avec nous, alors aucun problème !

Je disais donc ! Après être parti du QG après avoir reçu leurs instructions, les deux compères étaient donc partis, par un ferry faisant Volucité – Carmin-Sur-Mer et qui prit environ 154684987 ans à arriver tant le trajet semblait long à bord d'une pâle copie du fameux Océane. Bon j'dis qu'il a duré longtemps mais ils ont du y passer deux petits jours (bah oui chez les Plasmas on a pas les moyens de s'acheter un jet privé pour y aller en deux heures, après tout les pacifistes c'toujours des pauvres). Ils avaient donc du prévoir une cabine (oui j'ai bien dit une 'o' ) afin de pouvoir dormir, parce que bon, dormir à la belle étoile c'est bien, dormir bien au chaud c'est mieux. Bref, je vous passe bien volontairement les détails, parce que vous vous en tamponnez très certainement.

Ils étaient donc arrivés de bonne heure (environ 19h, je vous ai dit que les Plasmas avaient pas de budget hein ! ) à Carmin-Sur-Mer, et le temps de faire la route à Céladopole, ils n'allaient pas débarquer interroger le fameux détenu au beau milieu de la nuit, alors que celui-ci dormait très certainement. Mais tous les héros méritaient tous de gros dodos, c'est pour cela qu'Aiden fit le forcing auprès de Cami' (qui ne dit pas non.. Bon en fait j'ai pas demandé l'avis de Chika' mais j'pense pas que Cami' soit une grande courageuse vu l'heure à laquelle ils sont arrivés à Céladopole) pour que ceux-ci aillent se désaltérer, MANGER et dormir, comme des pachas, avant d'aller rencontrer ce fameux personnage. D'ailleurs, Aiden n'avait pas trop écouté ce qu'on lui avait dit à son sujet, il était en train de jouer avec son Zorua plus qu'autre chose, et pensait encore au monde qu'il avait à sauver ! Bon, il avait vite fait écouter d'une oreille.. Il s'appelait Alexander, ça, il l'avait retenu. Et c'était un ''méchant-pas-bo-qui-veut-du-mal-aux-autres'' ! Il ne le porterait donc jamais dans son cœur ! Surtout vu ce qui va se passer ! Je ne vous spoile pas, mais regardez bien les équipes de tous les participants, vous aurez saisi l'idée ! Et non, non, je ne suis pas de mauvaise foie, car à la fin, c'est les gentils qui gagnent. Enfin, dans les Comics (souvent), c'est comme ça.. Et comme la vie était un Comics géant !

Bref, le lendemain matin, de bonne heure, le très énergique jeune homme qu'était Aiden s'était levé (mais genre très tôt), avec une sonnerie de réveil à en casser l'engin (je parle du réveil 'o' ) tant elle était forte – c'était une musique d'opening japonais – et surtout à 6h du matin. Il n'eut que des ronchonnements de la part de la jeune femme, qui ne semblait guère disposer à se lever. Boarf, peu importe, il en profita, après avoir lâché un doux ''Prépare-toi on part quand je reviens Cami!'' en deux heures de temps, de se lever, se laver, mettre son jogging, aller courir avec les siens, revenir, prendre un bain (on s'en fout des économies 'o'), mettre ses vêtements de héros et son éternel masque, avant de revenir voir si la jeune femme était fin prête.. Quelle fut sa surprise lorsqu'il retrouva la même forme dans le même lit, dans la même position, sous la même couette. Ca n'était pas très sérieux, tout cela !


- Bon, maitenant, faut se lever ! Sinon c'est moi qui te lève ! J'ai faim moi!

Oui oui, il était en train de l'engueuler juste parce qu'il avait faim et qu'il n'y aurait plus ce qu'il voulait au buffet à volonté en bas de l'hôtel. Je vous passerai des nombreuses injures qu'elle a dû marmonner en se levant, mais c'était pour son bien ! Le monde appartenait à ceux qui se lèvent tôt. Bref, Aiden avait disparu mentalement lorsque celle-ci alla se préparer et qu'il était plongé dans un énième de ses livres. Assis à la fenêtre, les jambes dans le vide (oui bon faut lui donner un côté stylé par moment), il vivait à moitié ce qu'il lisait en faisant de grands gestes avec ses mains et ses jambes durant sa lecture, son fidèle renard sur l'épaule, pas très rassuré devant l'assurance jeune homme. C'est donc UNE HEURE QUARANTE HUIT MINUTES ET VINGT SECONDES PLUS TARD qu'elle sortit de la salle de bain, où il y avait sans doute tellement de buée que même l'humidité ne voyait pas son reflet. Bon, au moins, elle devait être parfaite, ça c'est clair ! Les dents bien blanches, les cheveux bien lisses bien coiffés, rien qui dépasse, le maquillage nickel, ils pouvaient ENFIN aller déjeuner, après que l'estomac d'Aiden soit mort environ 4 fois pendant ce laps de temps. Ils étaient donc aller mang.. s'empiffrer, avant de se mettre en route ! Bon, au moins, ces deux-là, ils vivaient des aventures peu communes (tu sors si t'as pensé à ce que je pense)!Et ça n'était pas fini, loin de là.

Enfin, toute cette mascarade était terminée ! Son Zorua sur l'épaule, les deux étaient partis vers la prison. Aiden, très au courant de ce qu'ils devaient faire, interrogea sa camarade:


- Tu sais pourquoi on a été envoyé, au fait ? J'ai pas trop écouté..

Heure du décès, 23h.. R.I.P Micka. Là, ça a dû l'achever je pense. Son propre Commandant ayant oublié ce qu'ils étaient venus faire, mais quand même ! Voyons ! Il était gêné de demander ça alors que c'était lui qui était censé montrer l'exemple, mais bon. Ca le fit plus rire qu'autre chose, et puis, c'était quand même un héros, il pouvait se permettre ce genre d'erreurs. Surtout qu'ils allaient arriver dans un endroit qui respirait la mort, une prison. Lorsqu'ils arrivèrent dans celles-ci, Aiden prit  - enfin – les devants en expliquant à un gardien bien baraqué leurs présences aussi. Ils avaient déjà prévu leur arrivée, et avait vu avec les autorités Kantoniennes (ce post devient presque trop sérieux là..) pour rencontrer ce fameux Alexander Strauss. C'est alors que, d'un mouvement de main indiquant à Camilla de se ramener, les deux suivirent le sosie de Kaaris (comme ça, physiquement, vous voyez bien.. Enfin si vous connaissez, n'est-ce pas Red ? ) dans de longs couloirs lugubres où la mauvaise humeur sentait tellement fort que même Aiden aurait pu en perdre son sourire. Mais Zorua changea la vision des deux jeunes gens, en faisant de ces sinistroses en longueur de belles allées pleine de verdure, dont on pouvait psychologiquement renifler la nature et où de nombreux arcs-en-ciel venaient joncher les murs (oui bon le WTF prend le dessus..) ! Et oui, c'était une belle illusion, qui permettait d'éviter des insultes vis-à-vis de Camilla, et aussi vis-à-vis de lui, parce que sa bonne humeur inébranlable pouvait avoir des allures provocatrices dans de telles situations ! Bref, arrivés devant la cellule, le Pokémon dissipa son tour de magie, et ils firent face à la salle d'interrogatoire. Redevenons sérieux.. Ils y rentrèrent donc, non pas sans un certain panache, après tout, malgré le fait que tout ce que j'ai raconté avant les rendent totalement pas crédible, ils avaient une certaine classe.. Ils étaient NDA, même ! Ils étaient donc seuls, le gardien était sorti. Face à un homme qui n'avait pas ses habits honorifiques qu'un grand méchant pouvait avoir, l'on avait un garçon aux traits juvéniles qui ne réalisait pas trop bien à qui il avait à faire. C'était donc, souriant, avec de petites étoiles dans les yeux de pouvoir extirper des informations à un sombre personnage pour le bien de son organisation, et avec son Zorua qui se trouvait être au niveau de ses mollets, se reposant de son illusion, le jeune Commandant se saisit de son Pokémon en entendant, soudainement, cet homme parlait:

- Bien le bonjour, Mademoiselle, Monsieur.

- Yosh! Répondit-il plein d'entrain.

- Je vous aurais bien fait un baise-main comme tout bon gentleman, mais ils ont jugé que les menottes étaient nécessaires, veuillez m'excuser.
Alors, que me vaut le plaisir de votre visite ?


Connaissant les hormones de celle qui l'accompagnait, et au vu du physique de l'invidivu qui était face à eux, celui-ci masqua sa bouche par sa main, les yeux bleus tournés vers Camilla, en lui déclarant, à voix basse:

- On est pas à un speed-dating, je te préviens d'avance..

En lui faisant un clin d'oeil, en plus de certainement perturber par son air sérieux leur interlocuteur qui ne doit pas du tout penser à ce quoi eux pensent, Aiden s'avança alors, après avoir remarqué le niveau de langage d'Alexander qui faisait un peu bourge, sachant quand même qu'ils n'avaient guère le temps de niaiser, rétorqua alors à Alexander, une mine légèrement plus sérieuse:

- Je doute qu'un ''bon gentleman'', comme vous dites, soit en taule..

ARRRRRRR LOL l'humour à l'allemande, j'vous l'déconseille, ça fait vachement mal au ventre quand on rigole ! Bon, en fait, Aiden avait beau être le plus gentil du monde, avec les brigands et tous ceux dont ils n'avaient pas de bons échos, il aimait bien faire des petites piques amicales. Bon celle-ci était plus taquine qu'autre chose, mais il se devait d'en caser une ! Il en profitait aussi pour faire le malin, car moi j'sais que bientôt il allait moins le faire, et les arcs-en-ciel allaient se transformer en chose difforme qui se font vomir dessus.. Comme la réalité est triste ! Après un petit rire étouffé – oui il se faisait rire tout seul, c'est la base – Aiden reprit:

- Mais là n'est pas le sujet ! Nous sommes là pour vous poser quelques p'tites questions, ça ne durera pas longtemps, si vous êtes sage!

Oui, il lui parlait comme à un môme. Il avait aussi oublié de lui dire qu'ils étaient Plasmas, pourquoi ils étaient vraiment là, tout ça.. Bon si fallait être professionnel fallait pas envoyer ses deux-là aussi hein, faute professionnelle monsieur Machina ! Bref, les roses sont rouges, les violettes sont bleues, et Aiden et Cami se trouvaient en terrain boueux..
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mer 27 Avr - 14:15


Les journées de Camilla étaient difficiles. L'Ordre Plasma travaillait activement pour remettre Volucité sur pied. Mais avant de reconstruire les bâtiments, il fallait retrouver les corps des disparus sous les décombres. La vision de ces cadavres disloqués était insoutenable pour les soldats qui devaient prendre sur eux pour pouvoir se montrer fort et rassurer les habitants rescapés de l'attaque des Rockets. En plus de ce travail difficile, Camilla ne cessait de penser à Aria qui était encore dans le comas au moment de ce RP. La jeune femme s'inquiétait pour son amie et aurait bien voulu continuer à rester auprès d'elle mais elle ne pouvait pas à cause des responsabilités qu'elle avait en tant que soldat. Elle devait soutenir du mieux qu'elle pouvait ces enfants et ces veufs ayant perdu une partie de leur vie suite à cette bataille égoïste.

Un peu plus tard elle fut convoquer par l'espèce de secrétaire sexy du roi avec un autre jeune homme aux cheveux bleus et au masque rouge -qui semblait correspondre tout à fait au goût de Camilla également (l'homme, pas le masque hein)-. Camilla fut donc envoyée en mission à Céladopole en compagnie de Aiden Underwood, qui se trouvait également être un des généraux de l'Ordre Plasma. La mission semblait simple sur le papier, elle consistait tout simplement à interroger un ancien proche de Giovanni, actuellement en prison, afin de découvrir les possibles autres cachettes de la Team Rocket. Camilla se demandait si cela allait être une mission couronnée de succès ou bien s'ils allaient faire chou blanc… Après tout le prisonnier était à Céladopole depuis un bon bout de temps maintenant d'après les donnés qu'on leur a donné, donc il pouvait très bien être au courant de rien. M'enfin, qui ne tente rien à rien, c'est sûrement pour ça qu'on leur a donné cette mission. Tout les Rockets devaient payer pour leurs crimes de toute façon.

Aiden et Camilla prirent un ferry en direction de Carmin-sur-mer. Le voyage prit plusieurs jours mais cela ne dérangeait pas tellement la jeune femme qui avait prit goût au voyage. Elle aimait l'odeur de l'océan et sentir le vent souffler dans ses longs cheveux qu'elle avait attachée en queue de cheval. Le seul truc qui l'embêtait c'était qu'elle était du coup contrainte de partager la cabine où elle dormait avec Aiden… Ce n'était pas tant dormir avec un homme qui dérangeait la jeune femme, c'était plutôt le fait qu'une fois endormit, Aiden avait tendance à s'étaler comme une grosse larve sur le lit et donc à prendre toute la place… Même Massko n'avait plus la place pour profiter du lit alors qu'il avait prit l'habitude de dormir dans le même lit que sa dresseuse. Il n'avait plus l'habitude du sol dur et froid.

Une fois à Kanto, le temps de faire le trajet Carmin-sur-mer jusqu'à Céladopole à pied, ils étaient arrivés dans la grande ville assez tard dans la nuit et les prisonniers n'acceptaient plus les visites depuis un moment. Les deux membres de l'Ordre Plasma durent prendre une chambre à un hôtel. Malheureusement le budget des Plasma était très limité et ne permettait pas nos protagonistes de dormir dans des chambres séparés. Camilla donc dû une fois de plus partager son lit avec LA GROSSE LARVE tendit que Massko avait mal au dos à force de dormir sur le sol. En plus de ne pas avoir beaucoup de place pour dormir, Camilla avait le sommeille agité. Ses rêves étaient perturbés par ses souvenirs de la bataille de Volucité et les monstruosités qu'elle a vu. Il était probable qu'elle ait donné des coups à Aiden pendant qu'elle dormait. Heureusement pour elle, le général était profondément endormit aussi.

Le lendemain matin, malgré la sonnerie stridente d'Aiden, elle ne se réveilla pas et restait allongé en position fœtale sur le lit. Déjà qu'elle n'aimait pas se réveiller tôt, il ne fallait pas trop lui demander le lendemain d'une nuit difficile. Elle l'entendait parler mais elle avait tellement de mal à émerger de son sommeille qu'elle n'entendit que des marmonnements. Après qu'elle ait entendu la porte claquer doucement, elle replongea dans un sommeille profond. Elle rêva d'elle, de son enfance à Doublonville, une adolescence qui fut difficile, puisqu'elle n'arrivait pas à s'imposer de limites. Doublonville ressemblait étrangement à Volucité au niveau de l'architecture mais il s'agissait bien de Doublonville puisque sa famille étaient là. Mais il y avait également Massko, Zoroark et Aria qui étaient présent. C'était juste… Un monde parfait pour Camilla qui dormait donc paisiblement… Ou du moins jusqu'à ce que son général revient et qui lui dit, en élevant la voix :

- Bon, maitenant, faut se lever ! Sinon c'est moi qui te lève ! J'ai faim moi!

- Hm…

Camilla se redressa en se soutenant à l'aide de son avant bras. Ses longs cheveux étaient décoiffer et quelques mèches cachaient son visage. Une bretelle de son débardeur était lâche et n'était donc pas retenue par son épaule nue. Elle passa une main dans ses cheveux pour repousser les mèches et fusilla Aiden du regard malgré ses yeux encore à moitié fermer :

- Pff… Parce que t'peux pas bouffer tout seul ? Faut te tenir la main ? J'suis pas ta nounou moi, j'ai jamais signer pour m'occuper de gamins.

Elle s'étira avant de prendre son portable pour pouvoir regarder l'heure. Il était encore tôt mais les Plasmas n'étaient pas ici en vacances, malheureusement, et donc elle devait de toute façon se lever. Après avoir pousser un soupire, elle sortie du lit et alla caresser le dessus du crâne de Massko qui était encore assoupi au pied du lit pour le réveiller. Elle fouilla dans sa valise et en sortit quelques vêtements ainsi que son nécessaire à toilette puis elle entra dans la salle de bain.

Elle prit une douche tiède qui l'aida à se réveiller. Elle s'habilla ensuite à l'aide d'une chemise mauve et d'un short en jean violet qui révélait ses longues jambes dignes d'un top-modèle, allongé grâce à des bottes à talons. Elle passa également énormément de temps à démêler ses cheveux et elle se maquilla. Un maquillage léger aux joues et sur les lèvres passe partout ainsi qu'un peu de mascara allait suffire pour une visite en prison. Elle ne se rendit pas compte qu'elle prit exactement UNE HEURE QUARANTE HUIT MINUTES ET VINGT SECONDES  pour pouvoir se préparer, et lorsqu'elle sortie de la salle de bain, elle retrouva un Aiden exaspéré qui tapait du pied avec impatience. Massko avait l'air blasé, de toute façon il avait prit l'habitude à ce que Camilla soit assez longue pour s'habiller, c'était maintenant son quotidien. Dans tout les cas, Aiden fut rassurer car le petit groupe pu aller déjeuner tranquillement avant de prendre la route vers la prison.

Les deux marchaient d'un même pas, l'un à côté de l'autre. Massko marchait de l'autre côté de Camilla et un Zorua était installé sur l'épaule d'Aiden qui demanda à sa collègue :

- Tu sais pourquoi on a été envoyé, au fait ? J'ai pas trop écouté..

Camilla jeta un regard mêlant surprise et exaspération à Aiden avant de lui dire sur un ton colérique :

- Non mais t'es sérieux ? T'es pas censé être commandant ? 'Tain j'ai vraiment l'impression de faire ma mission avec un gamin…

Elle poussa un nouveau soupire exaspéré et passa sa main dans ses cheveux. Ses sourcils étaient froncés et une moue ennuyée s'était dessinée sur ses lèvres. Elle répondit :

- On va interroger un ancien pote de Giovanni… Avec un peu d'chance, il nous donnera des informations sur les cachettes secrètes des Rocket et donc des membres qui nous ont échappé l'autre jour à Volucité.

Ils arrivèrent très vite dans la prison où ils allèrent se présenter à un gardien. Ce dernier les accompagna jusqu'à une salle où ils pourraient interroger le prisonnier. Alors que Camilla s'attendait à voir des jeunes voyous les insulter et des gros beaufs lorgner sur son derrière, elle fut surprise de se retrouver dans un couloir lumineux avec un arc-en-ciel. Elle fut pendant un moment enchantée par cette vision avant de se rappeler la présence du petit Zorua sur l'épaule d'Aiden. Elle le remercia d'un mouvement de tête… Voir des arc-en-ciels était bien plus agréable que de voir des cellules crades.

Ils arrivèrent finalement dans la salle d'interrogatoire et l'illusion de Zorua se dissipa. Le gardien était partit et les membres de l'Ordre Plasma étaient seuls. Derrière la table qui servait de bureau, un homme bigrement sexy était assis. Malgré l'uniforme de prison qui ne l'avantageait pas, il possédait une certaine classe, un certain charisme à vous faire tomber par terre et un regard qui tue… Et sa voix était également très agréable à l'écoute :

- Bien le bonjour, Mademoiselle, Monsieur, dit le détenu

- Yosh! , répondit avec entrain le collègue de la jeune femme.

- Hm… Bonjour.

Camilla battait des cils, elle était totalement charmée par l'apparence de l'inconnu. Même s'il était un membre de la Team Rocket, elle ne pouvait pas s'empêcher de le trouver ravissant. De plus que celui-ci se montrait particulièrement gentil avec elle :

- Je vous aurais bien fait un baise-main comme tout bon gentleman, mais ils ont jugé que les menottes étaient nécessaires, veuillez m'excuser.
Alors, que me vaut le plaisir de votre visite ? 


- Enchantée, je suis Camilla Spencer, soldat de l'Ordre Plasma.

Camilla aurait pu se laisser totalement tomber dans les filets du Rocket, pourvu qu'elle pouvait le mettre dans son tableau de chasse aussi, mais la voix d'Aiden la fit revenir à la raison :


- On est pas à un speed-dating, je te préviens d'avance..

- Euh….

La jeune femme qui commençait à se reprendre en main -et à arrêter d'écouter ses pulsions primaires surtout- et Aiden se retourna vers le Rocket et rétorqua :

- Je doute qu'un ''bon gentleman'', comme vous dites, soit en taule..

Aiden étouffa un rire avant de reprendre :

- Mais là n'est pas le sujet ! Nous sommes là pour vous poser quelques p'tites questions, ça ne durera pas longtemps, si vous êtes sage!

Camilla acquiesça d'un mouvement de tête. La jeune femme avait reprit son sérieux et elle regardait le Rocket avec un air sévère. Oui, avant d'être un homme séduisant, il restait un membre de la mafia, devenue un groupe de terroriste très récemment encore, cet homme était à foutre dans le même sac que ces égoïstes qui avaient détruit la vie de milliers de personnes au nom du pouvoir et Camilla avait hâte que ses potes aillent pourrir avec lui en prison. Ils méritaient bien ça. Si cela avait été autorisé, elle se permettrait même de les exécuter elle-même. Mais ce serait se rabaisser au même niveau que ces Rockets de malheur et elle ne voulait pas devenir comme eux.

Pour pouvoir ferrer les autres Rocket, il fallait que Alexander coopère, ce qui n'était pas gagné d'avance, en tant que bon Rocket il devait rester fidèle à ses engagements. Il fallait donc lui donner envie de coopérer et pour cela quoi de mieux que des promesses ? Elle se basait sur le dossier qu'on lui avait confié :

- Bien sur, si vous acceptez de coopérer nous vous promettons de vous offrir une cellule un peu plus confortable que celle dans laquelle vous logez en ce moment ainsi qu'un meilleur matériel pour assouvir votre passion pour la peinture.

Elle restait debout, elle ne voulait pas se rabaisser au niveau de cette vermine, même si cette vermine était décidément bien plus classe que celle qu'elle avait rencontré à Volucité et qu'elle ne pouvait tout simplement pas voir en peinture. Les bras croiser et le visage sévère, elle reprit :

- Pouvez-vous, s'il vous plait, nous indiquer les positions des bâtiments contrôlés par la Team Rocket restante ?

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mer 27 Avr - 15:21

- Enchantée, je suis Camilla Spencer, soldat de l'Ordre Plasma.

Il lui répondit par un sourire amical, lui aussi enchanté de cette rencontre. Une voix agréable qui allait parfaitement avec ce corps de rêve, la beauté de cette perle exotique occulta même temporairement l'affiliation avouée de la jeune femme dans l'esprit d'Alexander. Elle était très esthétique, et l'homme aurait pu passé quelques heures à l'observer, il y aurait pris beaucoup de plaisir, voire peut-être plus que l'observer... mais il fallait revenir au sérieux de la situation actuelle. Et oui, il n'était pas dans un parc en train d'apercevoir au loin une demoiselle attirant son attention, ce demoiselle allait l'interroger dans cette prison miteuse, lieu en total décalage avec la présence de cette jeune Camilla. Donc, il fallait se concentrer sur les paroles de cette fille, maintenant. L'Ordre Plasma, donc, voilà son appartenance, et probablement celle de son collègue masqué. Alexander n'avait jamais croisé des agents de cette organisation si particulière, il fallait dire qu'il avait été emprisonné à la fin de la Guerre, et que les Plasmas étaient restés en retrait dans cette période, dans leur région bien protégée. Il ne pouvait juger ces gens qu'avec les rumeurs qu'il avait entendu à leur sujet. Des royalistes des plus loyaux à leur souverain d'une part, et des égalitaristes absolus d'autre part, qui souhaitaient l'égalité entre humains et pokemons. Quel dommage. Si cette jeune fille était belle, elle avait la tête pleine de sornettes idéalistes, c'était regrettable. Alexander ne pourrait jamais comprendre son but, lui qui considérait les pokemons comme une nuisance au pire, comme un outil ou une pièce artistique au mieux. Mais qui sait, peut-être parviendrait-il à convertir Camilla à ses idées ?

- Je doute qu'un ''bon gentleman'', comme vous dites, soit en taule..

"Respecter la Loi et avoir de bonnes manières sont deux choses distinctes, jeune homme. J'en suis un bon exemple, mais vous aussi visiblement."

Ahah ! Que c'était plaisant ! Le gamin masqué était une forte tête, ce qui n'était pas pour déplaire au prisonnier, qui répondit à la pique envoyée par une autre remarque du même acabit. Il fallait dire qu'Alexander avait eu le temps de se perfectionner dans cet art, lors des longues années qu'il avait passé à servir des nobles, lesquels étaient particulièrement acerbes lors de certaines conversations de soirées bourgeoises. Mais revenons à ce qui se passait actuellement, si la forme de la discussion devenait distrayante pour le Rocket, le fond était on ne peut plus honnête. La Loi et les bonnes manières n'allaient pas toujours de pair, même s'il s'agissait dans les deux cas de règles à respecter. Mais combien de gens grossiers n'avaient pourtant jamais enfreints la Loi ? Et combien de gens hauts placés, mouillés dans des affaires de corruption, étaient on ne peut plus polis sur la scène public ? Or donc, un Gentleman comme lui pouvait effectivement être en prison, comme s'était moqué le jeune homme, qui, lui, était le modèle inverse selon Alexander. Un garçon respectant la Loi mais dénué visiblement de politesse. L'avait-il au moins salué ? Hormis son "Yosh!", mot qui n'était même pas dans le dictionnaire, ce petit masqué avait tout de suite nargué le prisonnier. Tout cela manquait vraiment de subtilité. Mais bon, il devait sans doute être un apprenti Plasma, qui apprenait aux côtés de sa charmante collègue.

- Mais là n'est pas le sujet ! Nous sommes là pour vous poser quelques p'tites questions, ça ne durera pas longtemps, si vous êtes sage!

- Bien sur, si vous acceptez de coopérer nous vous promettons de vous offrir une cellule un peu plus confortable que celle dans laquelle vous logez en ce moment ainsi qu'un meilleur matériel pour assouvir votre passion pour la peinture.

"Ah, voilà des arguments efficaces pour me convaincre, vous êtes plus maligne que votre jeune assistant, apparemment."

L'attitude du masqué, qui semblait prendre Alexander pour un enfant, était assez vexante, mais aussi risible étant donné que le Rocket avait au moins dix ans de plus que lui. Mais sans doute cela l'amusait-il grandement, il était vrai que les Rockets ne devaient pas être en odeur de sainteté pour ces chers Plasmas, étant donné la façon dont ils traitaient les pokemons. Mais tout de même, il s'agissait d'un interrogatoire, et s'il voulait obtenir une révélation de la part de l'interrogé, il s'y prenait de la pire des manières. Ce fut l'inverse pour la jeune femme, qui, si elle avait un idéal totalement différent de celui d'Alexander, avait au moins le mérite d'être assez intelligente pour obtenir des réponses. En avançant des arguments, tout simplement, tout en restant cordiale, une façon plus subtile pour pousser le Rocket aux aveux. Maintenant, il devait quand même analyser ces arguments, qui étaient sympathiques mais peu précis. S'il pouvait obtenir une cellule moins miteuse, ce serait en effet une belle amélioration, et la jeune femme avait en plus eu vent du seul hobby qui lui restait dans cette maudite prison et proposait de l'améliorer, c'était également tentant. Elle était rusée, cette femme. Mais en même temps, si jamais il révélait trop et que ça mettait les Rockets en situation problématique, ceux qui étaient emprisonnés pourraient bien vouloir le lui faire payer. C'était un dilemme pour Alexander, mais il n'avait pas beaucoup de temps pour prendre une décision, visiblement.

- Pouvez-vous, s'il vous plait, nous indiquer les positions des bâtiments contrôlés par la Team Rocket restante ?

"Hmm... Je connais bien sûr quelques repaires que les Rockets peuvent utiliser. Cependant... pourquoi venir me voir moi ? Et pourquoi maintenant ? La Team Rocket est-elle encore une réelle menace depuis la mort de cet arrogant De Locksley ?"

Alexander était en effet curieux de savoir les raisons de cet interrogatoire soudain, chose qui n'avait pas eu lieu depuis belle lurette. Il avait été interrogé lors de sa capture, évidemment, et après avoir donné quelques os à ronger aux policiers, avait été simplement emprisonné. Et voilà que les Plasmas venaient le voir, ah oui, il se rappelait qu'ils avaient accueillis ces pauvres forces de polices dépassées lors de la Guerre. Néanmoins, les dernières rumeurs qu'il avait entendu affirmaient seulement que certains Rockets avaient été aperçus à Kalos, rien de plus... Le prisonnier n'avait pas encore eu vent de la terrible bataille de Volucité, qui resterait dans les annales, de même que la présence à cette dernière de Giovanni Sakaki et de la mort apparente de ce dernier. En attendant, il laissait lui-même entendre qu'il connaissait la localisation de quelques bases cachées pour maintenant l'attention de ses deux interlocuteurs, et les pousser à lui dire ce qu'il voulait savoir. Pas d'informations, pas de révélations.
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Jeu 7 Juil - 17:15


Les deux hommes qui se trouvaient dans la pièce, avec Camilla, s'opposaient en tout point et ne s'entendaient pas du tout. Qu'ils ne deviennent pas amis n'était pas un soucis en soit, après tout Camilla, Aiden et Alexander ne faisaient pas partie du même clan, si je puis m'exprimer ainsi, mais ne pas établir de bonnes relations entre les enquêteurs et le prisonnier n'allait pas spécialement jouer en la faveur de nos héros. Il avait beau être son supérieur, Camilla ne pu s'empêcher de soupirer devant le manque de réflexion de son allié, ça en devenait affligeant.

"Ah, voilà des arguments efficaces pour me convaincre, vous êtes plus maligne que votre jeune assistant, apparemment."

Camilla ne pu s'empêcher de pouffer de rire à l'entente de la remarque flatteuse de son ennemi. Cela lui faisait toujours plaisir d'être complimentée par quelqu'un et en plus elle allait pouvoir taquiner son supérieur, Aiden, à ce sujet. Elle était plus considérée que le commandant et cela allait l'aider dans sa pêche aux infos. Pourvu que l'homme aux cheveux bleus ne s'amuse pas à tout gâcher… Elle répondit donc à Alexander avec un ton amusé :

- Vous vous trompez, Aiden est mon supérieur, je ne suis qu'un soldat.

C'était comme si un petit jeu de séduction s'installait peu à peu entre Alexander et Camilla. Cependant il n'y avait rien de romantique, du moins du côté de la jeune femme, même si l'homme possédait un charme qui ne la laissait pas indifférente, il restait un Rocket et donc un ennemi. Camilla cherchait juste à jouer de ses charmes pour pouvoir lui soutirer les informations qu'elle souhaitait. Pour le reste… Cela dépendra si Alexander se libéra de la prison… Chose qui n'était pas près d'arrivé donc la demoiselle s'en fichait.

Elle demanda au prisonnier les emplacements des différents bâtiments que possède la Team Rocket. Ce à quoi il répondit :

"Hmm... Je connais bien sûr quelques repaires que les Rockets peuvent utiliser. Cependant... pourquoi venir me voir moi ? Et pourquoi maintenant ? La Team Rocket est-elle encore une réelle menace depuis la mort de cet arrogant De Locksley ?"

Camilla grimaça, elle n'aimait pas annoncer les morts, même s'il s'agissait d'un ennemi, c'était quelque chose de beaucoup trop dur… Elle commença :

- Hé bien…

Elle fut interrompue par la main d'Aiden qui s'était posée sur l'épaule de la jeune femme. La soldate se tourna vers son commandant qui lui fit signe de sortir de la pièce, d'après son visage, c'était important :

- Excusez-nous, on en a pas pour longtemps.

Après s'être éloigné d'Alexander, Aiden expliqua à Camilla qu'il venait de recevoir un message important du QG Plasma. On venait de lui attribuer une autre mission très importante. Avec la bataille, l'Ordre Plasma était débordée, de ce fait, on avait peu de soldats disponibles. Aiden s'était proposé pour prendre cette nouvelle mission et confiait donc à Camilla l'interrogatoire d'Alexander. Il avait pu voir que la demoiselle était capable de se débrouiller et lui faisait donc confiance. Ainsi, Aiden partit et laissa Camilla seule avec le Rocket.

Elle revint de nouveau vers Alexander et lui présenta ses excuses :

- Je vous prie de me pardonner pour cette interruption, mon chef vient de partir pour une mission urgente.

Camilla poussa un soupire et annonça :

- La Team Rocket a été reprise par Giovanni Sakaki en personne. Il a déclaré la guerre à l'Ordre Plasma et a attaqué Volucité. Cependant, Giovanni fut tué lors d'une explosion, nous recherchons actuellement son corps sous les décombres des bâtiments que vos sbires ont détruit sans ménagement.

Elle marqua une pause, par politesse pour Alexander, elle ne savait pas à quel point l'homme était fidèle à Giovanni mais elle était suffisamment grande et mature pour savoir qu'il fallait un temps pour encaisser l'annonce de la mort d'une personne qui fut importante pour nous. Elle reprit, la voix sérieuse :

- Il y a encore beaucoup de Rockets en liberté. Ces derniers ont d'ailleurs tué beaucoup d'innocents. J'ai vu d'innombrables cadavres disloqués d'enfants. C'était un spectacle effrayant. J'ai besoin de votre aide pour mettre ces Hommes sous les barreaux pour qu'ils payent de leurs crimes.

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Ven 8 Juil - 0:18

- Vous vous trompez, Aiden est mon supérieur, je ne suis qu'un soldat.

"Qui l'eut cru ? Ah, mais je comprends... une jolie femme comme vous destabiliserait trop les soldats si elle était dans la lumière, à un rang plus élevé."

Alexander rimait-il avec charmeur ? Techniquement oui, mais ce n'était pas vraiment le cas en réalité. Mais il trouvait Camilla très belle, ce n'était pas de la comédie, physiquement parlant du moins. Oui, parce qu'elle avait quand même la tête remplie d'inepties de la Team Plasma, il ne fallait pas l'oublier. Mais elle avait encore le temps de changer, après tout, il ne fallait jamais perdre espoir ! Et si l'on sortait du physique, elle semblait quand même beaucoup plus professionnelle et maligne que son collègue. Lui avançait avec la subtilité d'un gros boeuf alors qu'elle avait l'intelligence de le prendre avec douceur, de façon féminine, en fait. Il ne comprenait donc pas comment elle pouvait être la subordonné de l'autre énergumène malpoli, c'était assez illogique. Ah mais oui ! Bien sûr ! Il devait être doté de pokemons bien plus puissants, c'était sans doute cela. Les rangs dans les Teams, ça dépendait de l'ancienneté du membre, de ses capacités, mais aussi bien évidemment de sa puissance. Il serait très rare de trouver un haut gradé ayant pour seule équipe un Roucool, par exemple. L'homme aux cheveux bleus ne se débrouillait pas trop mal dans les matchs pokemons, il avait compris à quel point c'était indispensable de nos jours pour se faire un nom, même s'il préférait parlementer et découvrir ses interlocuteurs avant de les combattre de façon brutale. Mais ainsi allait la vie... Il se demanda néanmoins si les Plasmas avaient les mêmes règles, eux qui se battaient pour cette égalité qu'ils recherchaient à tous prix entre humains et pokemons. Cela voulait-il dire que les humains se battaient aux côtés de leurs créatures ? Il aurait bien aimé poser la question à la jeune femme à la peau métisse, mais ce n'était pas vraiment le moment. Elle reprit la parole, d'ailleurs :

- Hé bien…, mais le jeune homme la stoppa net, posant sa main sur son épaule, Excusez-nous, on en a pas pour longtemps.

Et bien ? Le duo Plasma se mit dans un coin de la pièce et commença à chuchoter pendant un moment. Alexander se demandait s'ils étaient en désaccord sur le moyen de l'interroger, ce qui serait assez cocasse, mais visiblement ce n'était pas le cas. Après quelques instants, le jeune homme agaçant sortit de la pièce, tandis que Camilla se rapprocha de nouveau du prisonnier, lequel émit un petit sourire, content de reprendre leur petite conversation.

- Je vous prie de me pardonner pour cette interruption, mon chef vient de partir pour une mission urgente.

"Il ne me manquera pas le moins du monde."

Oui, Alexander préférait de loin poursuivre l'interrogatoire avec seulement Camilla qui faisait plutôt bien son travail, contrairement au son supérieur qui se comportait comme un gamin. Si jamais il mettait la main sur ce dernier un jour... et bien il passerait un sale quart d'heure ! Le tuerait-il ? Bonne question, mais en tout cas il lui apprendrait le respect minimum. Et à présent il ne restait que la jeune femme Plasma et le Rocket, qui était tout ouïe :

- La Team Rocket a été reprise par Giovanni Sakaki en personne. Il a déclaré la guerre à l'Ordre Plasma et a attaqué Volucité. Cependant, Giovanni fut tué lors d'une explosion, nous recherchons actuellement son corps sous les décombres des bâtiments que vos sbires ont détruit sans ménagement.

"T-tué...?"

Il répéta ce mot, interloqué, son léger sourire disparaissant en un instant de son visage. Il restait bloqué, comme si son esprit mettait du temps à digérer cette information pourtant limpide. Rien d'autre n'importait, ni ce qui avait été dit avant au sujet de Volucité ou de l'Ordre Plasma, ni ce qui avait dit après au sujet des bâtiments détruits. Il n'y avait plus rien qu'un vide incompréhensible, tandis qu'Alexander acceptait finalement cette information. Il tira soudainement ses bras comme pour s'arracher à ses menottes, même si celles-ci ne cédaient pas, bien évidemment. Il voulait être libre de son corps, tout de suite. Son regard ne fut plus fixe mais au contraire agité, comme s'il réfléchissait très vite, alors qu'il se sentait lui-même trembler un peu. Il réfléchissait à toute vitesse, et de toutes ses forces, à une explication logique qui n'impliquerait pas l'inévitable, l'insupportable à ses yeux. Et puis il en trouva une, qui valait ce qu'elle valait. Alors, toute sympathie et charme ayant disparu de sa voix, ayant perdu sa légendaire politesse et sa courtoisie, il se leva brutalement de sa chaise, se rapprochant un maximum de la Plasma tout en lui criant dessus :

"Si c'est une plaisanterie ou une manipulation, elle n'est pas drôle !, mais il ne voyait aucune malice dans les yeux de la jeune femme, il n'avait senti aucun plaisir de sa part en annonçant la mort du Boss. Il ne peut pas... être mort... Non..."

Il se rassit alors, le regard perdu, une larme coulant même sur sa joue. Devait-il la croire ? C'était plus facile de ne pas le faire, mais en même temps, elle n'avait pas de raison de mentir. Il y avait deux êtres auxquels Alexander tenait réellement. Sa chère mère qui s'était occupé de lui et à qui il devait presque tout... et Giovanni, qui l'avait fait monter en grade et l'avait pris sous son aile, qu'il admirait tellement, tel un père de substitution. L'homme était un mafieux, sa mort était une possibilité depuis le jour où il l'avait rencontré. Mais il était le Boss, un excellent dresseur, un homme doté de telles capacités, qu'il ne pouvait craindre la faucheuse. Il se rappela alors les paroles de Camilla. Mort dans une explosion, et son corps introuvable. Se berçait-il d'illusions en pensant son chef vénéré encore en vie ? Alexander ne savait plus quoi penser, il était véritablement perdu. Mais cela n'empêcha guère la jeune femme de poursuivre :

- Il y a encore beaucoup de Rockets en liberté. Ces derniers ont d'ailleurs tué beaucoup d'innocents. J'ai vu d'innombrables cadavres disloqués d'enfants. C'était un spectacle effrayant. J'ai besoin de votre aide pour mettre ces Hommes sous les barreaux pour qu'ils payent de leurs crimes.

"..."

Il ne répondit pas. Il se fichait un peu de tout maintenant, à vrai dire, ce serait le cas de n'importe qui à qui vous annonciez la mort d'un proche, n'est-ce pas ? Il ne pouvait pas réfléchir clairement après une telle annonce. D'un côté, le prisonnier voulait croire à la survie du Boss, qui ne pouvait mourir ainsi, sortir de cette foutue prison et partir à sa recherche. De l'autre, il voulait quitter cet interrogatoire, revenir à sa cellule pour être seul avec,lui-même et son chagrin. Que faire, alors ? Il n'arrivait pas à se décider. Alexander ne savait pas que cette décision avait déjà été prise pour lui, et qu'elle allait prendre effet dans un instant.
Spoiler:
 

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mar 19 Juil - 20:59

La Team Rocket alignait les mauvaises nouvelles ces derniers temps et il semblerait que les postes de Commandant soient maudits d'après certains sbires qui ne voulaient pour rien au monde se voir octroyer un grade supérieur. En effet, après la trahison rendue publique et la mort d'Elain, il s'agissait maintenant d'Eric Lencher qui était prisonnier de l'Ordre Plasma. D'après les informations récupérées, le Commandant n'avait pas cherché à s'échapper ou à nier les faits, il avait même accompagné de son propre gré les Plasmas afin de subir leur jugement. La suite était évidente pour de nombreux Rockets : il allait être torturé pour qu'il révèle les secrets de l'organisation et il fallait donc s'occuper de ce problème au plus vite. Ce fut pour cela que je n'étais pas étonné de voir que j'étais convoqué par Giovanni en personne pour me voir attribuer une mission de la plus haute importance. Même si je me doutais de l'ordre, j'attendis respectueusement que le Boss me le donne et je fus surpris de savoir que cela ne concernait nullement le Commandant emprisonné. L'une des règles d'or était pourtant la préservation des secrets de la Team, autrement dit, il fallait à tout prix éliminer les prisonniers pour éviter qu'ils n'en révèlent trop. C'était la raison de ma tentative d'assassinat sur Daisuke d'ailleurs, bien qu'il ne soit pas prisonnier, mais qu'il ait décidé de quitter de lui-même l'organisation. Giovanni se sentait-il incapable de demander l'assassinat de son fils ? C'était une possibilité comme une autre, après tout, bien qu'il soit mon supérieur, il possédait des émotions qu'il ne laissait pas intervenir lors de ses prises de paroles, un frein pour la mission que j'avais imaginé d'ailleurs. Comme Eric n'était pas le sujet, j'écoutais attentivement les informations que le Boss était en train de me donner ; il semblerait qu'il veuille récupérer un de ses bras droits, un dénommé Alexander Strauss, retenu dans la prison de Céladopole à Kanto. Je devais donc tout faire pour le libérer et faire en sorte qu'il revienne parmi nous. Encore une mission suicide vraisemblablement, c'était bien ma veine, toutefois, je ne contredisais pas une seule fois les ordres du Boss. Ce dernier me laissa carte blanche sur la façon de procéder, comme d'habitude puisqu'il savait que je préférais travailler selon mes manières et qu'il n'avait jamais eu à se plaindre jusqu'à maintenant. Vu l'importance de la mission, appeler Laure aurait été un plus, pourtant, je n'en fis rien. Pour la simple et bonne raison que notre alliance avait été créée dans le but de la protéger avant tout et que je me refusais de lui demander de me rejoindre dans une expédition pareille. Je restais toujours surpris de voir à quel point je pensais à elle, mais comme je ne maîtrisais absolument pas mes émotions, je ne savais pas laquelle d'entre elles me poussait à intervenir autant pour la sauvegarder des horreurs qu'elle avait connues par le passé.

Il m'avait fallu un moment avant de pouvoir lancer mon plan à exécution. Ce dernier comportait des failles que je ne pouvais pas combler, ce qui m'ennuyait fortement, mais je comptais sur mes capacités pour rattraper la chose en cas de problème. Pour atteindre un prisonnier d'une telle importance, j'avais deux choix qui s'étaient offerts à moi : soit je trouvais le moyen de me faire arrêter dans la même prison, mais je devenais incapable d'en ressortir dès que je le désirais, soit j'intégrais les forces de l'ordre. Du moins, pas au sens propre du terme puisque je n'allais pas devenir policier après être assassin. Les informaticiens Rockets avaient fait parvenir la nouvelle qu'une recrue allait intégrer l'établissement de Céladopole pour remplir les effectifs diminués. À l'aide d'une perruque brune dont la frange dissimulait mon regard puisque j'étais plutôt petit par rapport à la moyenne, mes traits physiques particuliers n'étaient pas remarquables. Le problème avec cette couverture, c'était qu'un tuteur avait été chargé de me former jusqu'au bout, l'avantage était qu'il m'avait fait visiter tout l'établissement dont je connaissais à présent les moindres recoins. Cela faisait maintenant deux semaines que j'étais présent et, d'après leurs dires, j'étais un élément modèle : j'obéissais vivement aux ordres, je n'avais aucun mal à calmer les prisonniers récalcitrants quand ils cherchaient à voir si ma petite taille pouvait jouer en leur faveur, si bien que je fus libéré de mon tuteur qui restait tout de même mon supérieur... officiellement. La position de la cellule de ma cible avait été la première chose que j'avais retenue, ainsi que toutes les possibles issues que je pourrais utiliser lors de son évasion. Le moins que je pouvais dire, c'était que le challenge était réel puisque je n'avais trouvé qu'une seule voie dont les risques étaient peu élevés. Étrangement, les Pokémon accompagnant les policiers n'étaient pas tous des canins comme j'aurais pu le croire, certains avaient des combattants redoutables pour calmer les foules les plus violentes.
À présent que tout était en place, je devais me dépêcher de mettre en place mon plan d'action si je voulais éviter que des soupçons commencent à naître sur moi. Il fallait que je sois méthodique, surtout que j'avais plusieurs étapes à accomplir avant la libération du dénommé Alexander. Je devais tout d'abord récupérer ses Pokémon, ce qui n'était pas très difficile en soit puisqu'il suffisait que je sois de garde pour aller dans la salle contenant toutes les Pokéballs des prisonniers qui n'avaient pas encore été relâchés ou donnés à cause de leur attachement trop fort à leur dresseur. Le problème, c'était qu'il ne voulait pas placer un nouveau et encore moins un jeune à ce poste de peur qu'il ne tienne pas son tour de garde en entier. Dans un sens, je pouvais les comprendre, d'un autre côté, cela ne m'arrangeait pas le moins du monde et je m'arrangeais pour qu'ils me fassent confiance le plus tôt possible. Si bien que le matin de l'interrogatoire...

Steven ! Tu seras de garde dans le secteur Ouest avec William, je compte sur toi pour être irréprochable.
Entendu chef !

Steven Wise... C'était le nom donné à ma couverture, plutôt commun, si bien que certains pensaient me connaître alors qu'ils avaient tort sur toute la ligne. En plus, je connaissais bien le collègue qui allait être de garde avec moi, cela faisait depuis plusieurs années qu'il travaillait au sein de la prison et il commençait à avoir sa petite routine, si bien qu'il se contentait de regarder les regards et de laisser les recrues effectuer les tours de garde. Une aubaine pour ma part, j'allais pouvoir récupérer les partenaires d'Alexander sans éveiller le moindre soupçon. Toutefois, il fallait encore que je puisse approcher du personnage pour lui transmettre mon message et ce n'était pas gagné d'avance. J'avais appris qu'il allait avoir un interrogatoire avec des membres de la Team Plasma, ce qui me fit grincer des dents mentalement puisque, s'ils avaient été présents lors de la bataille, ils pourraient me reconnaître à travers mon déguisement. C'était peu probable, mais un risque supplémentaire tout de même... Comme mes supérieurs voulaient me montrer toutes les facettes de la prison, j'assistai donc silencieusement à l'interrogatoire, frustré de ne pas pouvoir approcher ma cible, mais satisfait de voir que tout le monde pensait que Giovanni était mort. Comme le Rocket n'était pas au courant de la vérité, sa réaction ne fut donc pas exagérée et cela permit de faire croire que l'information était tout à fait véridique. Un appel fut reçu par un de mes supérieurs comme quoi un accrochage avec le personnel avait été débuté et que les prisonniers tentaient d'en tirer profit comme ils le pouvaient.

On va aller s'en charger. Steven, ramène le prisonnier dans sa cellule et propose à notre invitée de revenir plus tard, ça t'évitera d'être pris dans la mêlée.
Tout de suite !

Certains trouvaient amusant de signaler que je ne pouvais pas me permettre d'agir dans une émeute puisque j'étais trop petit et trop frêle pour calmer la situation. Évidemment, ils ne savaient pas de quoi j'étais réellement capable et que mes capacités étaient bien plus développées que ce qu'ils pensaient. Suivant les ordres qui m'avaient été donnés, j'entrais dans la salle d'interrogatoire tout en me tournant vers la demoiselle Plasma, bien qu'elle ne puisse croiser mon regard à cause de ma frange.

Désolé de vous interrompre mademoiselle, mais je dois ramener le prisonnier dans sa cellule. Vous êtes également invitée à rester et à poursuivre cet interrogatoire une fois que l'émeute sera passée ou demain.

Même si je voulais agir de suite, je me rappelais mon rôle et j'attendis de voir quelle serait sa réaction avant de ramener Alexander dans sa cellule. Selon comment les choses allaient se dérouler, nous pourrions nous enfuir plus tôt que prévu, mais patience était mère de prudence, je ne devais pas me presser pour autant.
HRP:
 

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mar 19 Juil - 22:29


"Qui l'eut cru ? Ah, mais je comprends... une jolie femme comme vous destabiliserait trop les soldats si elle était dans la lumière, à un rang plus élevé."

Un sourire amusé en coin se dessina sur les lèvres de Camilla. En plus d'être beau, cet homme était romantique et savait parler aux femmes, ce qui était loin de déplaire à la demoiselle qui n'était pas du genre à cracher sur les mots doux, au contraire. Foutu karma ! Pourquoi est-ce que tous les beaux gosses étaient soit des Pokémons soit dans le camp ennemi ? Cela n'arrangeait vraiment pas du tout Camilla. M'enfin… Avec un peu de chance, Alexander allait payer sa peine et là elle pourra l'emmener dans un hôtel pour conclure ce petit jeu de séduction. Hein ? L'espoir fait vivre, n'est-ce pas ?

Massko était derrière sa dresseuse, adossé contre un mur, les bras croisés, il regardait son amie s'amuser en soupirant. Il s'était maintenant habitué à voir la jeune femme sauter dans les bras de personnes qu'elle trouve mignons mais il ne pouvait pas s'empêcher de trouver ce comportement futile et sans intérêt… Il s'inquiétait aussi pour elle, même s'il ne voulait pas l'avouer étant donné son aversion envers l'espèce humaine, Massko avait comprit que cet homme était mauvais, il pourrait faire du mal à Camilla s'il le voulait… Heureusement que les menottes et les quelques policiers aux alentours l'en empêchait.

Vint ensuite l'heure fatidique où Camilla annonça la mort de l'ancien patron d'Alexander. Étant donné que la jeune femme et son commandant étaient partis en route pour Céladopole bien avant l'arrestation d'Éric Lencher, les deux Plasma n'avaient pas été au courant de la révélation que l'ancien Rocket avait fait : Giovanni était toujours vivant, oh mon dieu ! Mais en même temps, comme le dirait un certain Maître-général Plasma, c'est un officiel donc c'pas très très étonnant. Cessons de divaguer comme le ferait un certain Dupoignard et reprenons là où on en était…

Donc Camilla annonça à ce pauvre Alexander que Giovanni avait été tué par une explosion lors de l'attaque à Volucité. Comme on s'en doutait, l'homme fut complètement choqué par cette révélation. Les yeux écarquillés, il resta un moment ainsi sans être capable de prononcé un mot. Ce fut après avoir bien digéré la nouvelle qu'il dit :

"Si c'est une plaisanterie ou une manipulation, elle n'est pas drôle ! Il ne peut pas... être mort... Non..."

Camilla sentait son cœur se serrer à la vu du comportement presque désespéré de l'homme. Non… Annoncer la mort de quelqu'un, même s'il s'agissait d'un ennemi, n'était vraiment jamais marrant. Au contraire, elle ne pouvait pas s'empêcher de ressentir de la compassion. Le visage dépité du Rocket rappelait à la jeune femme les visages fous de colères des Hommes qui avaient perdus leurs proches et leurs enfants. Elle dû lutter contre elle-même pour s'empêcher de prendre Alexander dans ses bras et de fondre en larme en lui disant « Je suis désolée ! Vraiment désolée ! » Mais cela n'aurait pas été très professionnelle… Elle était en interrogatoire, elle n'était pas en présence d'un pote.

La soldate Plasma vit que l'homme ne répondit pas à sa question… C'était logique, le pauvre homme devait être encore sous le choc, mais Camilla avait une mission importante à accomplir et puis elle avait hâte de sortir de cette prison lugubre… Brr… Elle lui dit alors avec une voix douce :

- Je suis sincèrement désolée d'être porteuse d'une si terrible nouvelle. J'aurais moi-même préférée un dénouement différent… Mais vous n'avez plus rien à perdre, plus personne à protéger, alors dites moi ce que vous savez à propos de ces bases cachées de la Team Rocket, s'il vous plait.

Alors qu'elle attendait calmement -ou presque- la réponse de son ennemi, un petit policier vint… Enfin, à dire vrai, ce gamin était tellement petit et discret que la soldate ne le remarqua que lorsqu'il lui dit :

Désolé de vous interrompre mademoiselle, mais je dois ramener le prisonnier dans sa cellule. Vous êtes également invitée à rester et à poursuivre cet interrogatoire une fois que l'émeute sera passée ou demain.

Camilla cligna plusieurs fois des yeux, surprise. Une émeute ? Mais elle pouvait aider ! Elle possédait cinq Pokémons en forme dont Massko qui se tenait toujours derrière sa dresseuse, adossée contre un mur ! Elle et ses compagnons étaient capables de se défendre quand même !

- Je n'vais pas partir sans vous aider ! C'est absurde ! Dis moi plutôt ce qu'il se passe, Massko et moi on sait se battre !

- Ko !

Camilla avait eut un passé de voyou et donc des émeutes, elle en avait connu ! Des ordures, elle en avait bastonné un tas à l'aide de ses Pokémons. Elle était prête à se battre ! Et elle continuera de se battre jusqu'à ce que la paix revienne. Utopique ? Probablement. L'Espoir fait vivre après tout.

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mer 20 Juil - 7:51

- Je suis sincèrement désolée d'être porteuse d'une si terrible nouvelle. J'aurais moi-même préférée un dénouement différent… Mais vous n'avez plus rien à perdre, plus personne à protéger, alors dites moi ce que vous savez à propos de ces bases cachées de la Team Rocket, s'il vous plait.

"Je vous remercie pour votre compassion..."

Alexander était sincère, il ne s'était pas attendu à cela de la part de la jeune Plasma. Non, il se serait plutôt attendu à un silence gêné, voire même à un plaisir non dissimulé de la souffrance d'un ennemi. Cette Camilla était décidément une petite fleur, dans un jardin de ronces qu'était son Ordre Plasma allié aux Forces de Polices Internationales. Il espérait bien qu'elle n'allait pas mourir dans une bataille insensée, ce serait dommage, elle alliait la beauté et une personnalité pas mauvaise. Mais elle restait une Plasma, et reposa donc la question au Rocket emprisonné, sur l'emplacement des bases Rockets. C'est vrai qu'il n'avait plus grand chose à protéger, comme elle l'avait, si ce n'était sa propre vie. Car s'il faisait des révélations sur l'organisation mafieuse et que celle-ci l'apprenait, il risquait tout de même gros. Et même si son chagrin était immense à l'idée de perdre le Boss, il n'était quand même pas suicidaire, il ne fallait pas exagérer. Mais après, sans le Boss, la Team parviendrait-elle à vivre longtemps ? Ou s'écroulerait-elle comme un château de cartes, comme lors de la fin de règne d'Adonis de Locksley ? Alors il ne ferait que précipiter cette chute en disant ce qu'il savait. Il hésitait, somme toute. Mais en tout cas, ne souhaitait rien dire sans avoir quelques garanties, mais alors qu'il allait répondre, un troisième larron arriva dans la salle d'interrogatoire - quatrième si on comptait Massko - lequel dit à la membre de l'Ordre Plasma :

Désolé de vous interrompre mademoiselle, mais je dois ramener le prisonnier dans sa cellule. Vous êtes également invitée à rester et à poursuivre cet interrogatoire une fois que l'émeute sera passée ou demain.

Une émeute ? Ah là là, ces prisonniers ne pouvaient donc pas se tenir tranquilles... et sans doute certains allaient profiter du chaos général pour tenter de s'échapper, c'était de bonne guerre. Le ferait-il ? Il évaluerait les possibilités, pour sa part, et là, elles étaient plutôt nulles, tous les gardiens devaient être sur le qui-vive. Il n'aimait pas la prison, mais grâce à son bon comportement, il avait quand même eu quelques avantages légers, alors il ne les sacrifierait pas pour une cause perdue. Alexander regardait l'homme qui venait d'entrer, un petit nouveau qu'il avait déjà entrevu auparavant. il était assez mignon, petit, frêle, au visage pubère, presque un adolescent, somme toute. C'était sans doute ce qui le rendait mignon... mais il n'allait pas commencer à charmer les gardiens, cela ne se faisait pas trop, il risquait là aussi de perdre ses précieux privilèges, aussi petits soient-ils. Or donc, Camilla n'était elle pas de l'avis de ce jeune homme, et elle ne manqua pas de le lui faire savoir :

- Je n'vais pas partir sans vous aider ! C'est absurde ! Dis moi plutôt ce qu'il se passe, Massko et moi on sait se battre !

"Je pourrais peut-être tenter de calmer les détenus..."

Alexander était vraiment idiot sur le coup, mais en même temps, il ne pouvait pas savoir que ce jeune homme était en réalité un agent infiltré de la Team Rocket, personne ne pourrait le deviner, étant donné son air juvénile. Et puis, si Giovanni était mort, qui pourrait vouloir le libérer, désormais ? Les autres lieutenants qu'il connaissait étaient soit emprisonnés eux aussi, soit morts, paix à leurs âmes, d'ailleurs. En tout cas, Alexander s'était proposé pour également apporter son aide concernant cette émeute, il fallait dire qu'il avait un certain talent de diplomate, il préférait souvent les mots aux affrontements pour régler les conflits, une chose qu'il avait appris chez les nobles qu'il avait servi. Mais bon, de toutes façons, sa proposition était sans doute vaine, on n'envoyait pas un détenu calmer d'autres détenus, ça se saurait. Il allait sans doute être ramené à sa cellule, et ensuite pleurer silencieusement sur la mort du grand Giovanni Sakaki. Il ne pouvait prévoir ce qui allait se produire dans quelques instants...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Sam 23 Juil - 18:41

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la Plasma et son Pokémon n'avaient pas capté ma présence lorsque j'étais entré dans la salle. Étaient-ils trop concentrés sur l'interrogatoire pour s'en rendre compte ou ma capacité à dissimuler ma présence était-elle aussi importante pour me permettre une telle chose ? Je n'en savais trop rien, mais le fait que je m'adresse à elle la fit réagir puisqu'elle se tourna automatiquement vers moi pour m'écouter avant d'analyser ce que je venais de dire. Du moins, c'est ce que je pensais qu'elle faisait vu l'expression sur son faciès et le fait qu'elle clignait des yeux plus que nécessaire.

Je n'vais pas partir sans vous aider ! C'est absurde ! Dis moi plutôt ce qu'il se passe, Massko et moi on sait se battre !
Ko !
Je pourrais peut-être tenter de calmer les détenus...

Je laissais passer le fait qu'elle venait de me tutoyer sans aucune réserve, de toute façon, je m'en fichais royalement, j'allais lui montrer qui j'étais réellement à faisant évader le prisonnier qu'elle interrogeait juste sous son nez. En plus, Steven n'aurait pas relevé la chose, prétextant qu'ils étaient tous du même camp et qu'ils pouvaient se tutoyer sans problème. Il fallait donc que je reste dans mon rôle, si jamais je faisais un seul pas de travers, c'était non seulement ma couverture qui sautait, mais également les chances de libérer Alexander alors que Giovanni le voulait à tout prix. Son Pokémon avait même approuvé ses paroles, montrant qu'il n'avait aucun problème à aller se battre. En même temps, les Massko savaient très bien se débrouiller pour régner sur les terrains forestiers, ils avaient donc le sens du combat naturellement. La question qui m'occupait l'esprit était : est-ce que mes supérieurs allaient apprécier le fait qu'elle les suive ? Dans un sens, c'était une Plasma, elle était donc habituée à combattre et calmer les foules, les gardiens seraient soulagés de voir qu'elle allait leur prêter main forte, de plus, cela me permettrait d'être seul avec Alexander, juste ce qu'il me fallait pour mettre au point mon plan. Ce dernier voulait tenter d'apaiser les tensions, ce qui était plutôt rare de la part d'un prisonnier d'avoir cette façon de penser, néanmoins, il était évident qu'aucun membre du personnel n'allait le laisser faire. Et ce fut dans cet optique que je pris la parole.

Si cela ne vous dérange pas. Il vous suffira de prendre à gauche en sortant, vous devriez pouvoir les rattraper rapidement, sinon, suivez le mouvement des gardes pour vous orienter. Quant à vous, il serait préférable pour vous d'éviter de vous mêler de ce genre de problèmes, l'intention est bonne et sera retenue mais elle vous est refusée.

J'avais beau tenté d'être le plus neutre possible, voire même essayer d'être un peu chaleureux, rien n'y faisait. Mon timbre de voix restait glacial, donnant l'impression qu'un blizzard envahissait les environs pour ceux qui n'y étaient pas habitués. Il fallait que je trouve le moyen de stopper ce phénomène lors de missions d'infiltration de ce genre, cela pourrait me porter préjudice. D'ailleurs, il était même probable que la Plasma se demande pourquoi je parlais ainsi. Vraisemblablement, elle n'en fit rien puisqu'elle prit la direction que je lui avais indiquée pour rejoindre le lieu où l'émeute semblait s'être déclenchée. Une fois seul avec Strauss, je me saisis des clefs que mon supérieur m'avait laissées pour le libérer des entraves qui le retenaient à la table avant de sortir tout en restant à côté de lui. Une fois que je fus assuré qu'il n'y avait personne pour écouter, je me rapprochais lentement de lui au fur et à mesure de notre marche et je lui soufflais les informations nécessaires.

Giovanni est toujours vivant. Provoquez une bagarre dans la cour demain et venez me voir ensuite pour votre évasion.

J'avais pris soin de bien choisir mes mots pour que le message soit le plus clair et court possible. Je priais pour qu'il n'affiche pas sa surprise d'entendre de tels mots de ma bouche, il fallait absolument qu'il reste naturel, voire même triste comme il l'était lors de l'annonce de la mort du chef de la Team Rocket. Alexander allait donc comprendre très rapidement que j'étais un allié des Rockets, voire même un membre de l'organisation, que la mission m'avait été donnée par le Boss lui-même et que j'étais sans doute sa seule porte de sortie dans cet enfer. Malheureusement, je ne pouvais pas lui demander plus de détails sur sa manière de procéder le lendemain puisque cela allait attirer l'attention sur nous. D'ailleurs, au moment où j'avais fini de parler, je m'étais reculé de lui tout aussi discrètement que mon approche, montrant que le moindre de mes gestes était calculé. Une fois arrivés devant sa cellule, je le laissais pénétrer à l'intérieur tout en lui retirant ses menottes et, sans un mot, je repartis pour prendre la direction de tout ce remue-ménage qui était arrivé à point nommé. Après tout, je devais rendre les clefs à mon supérieur et voir s'ils n'avaient pas besoin d'aide là-bas, mais j'allais sans doute arriver après la bataille, ce qui m'arrangerait puisque je n'avais pas dévoilé mes capacités aux yeux de tous. Ensuite, je devrais attendre la nuit, lors de mon tour de garde, pour récupérer les Pokéballs d'Alexander et lancer son évasion. Tout vient à point à qui sait attendre et la patience est une vertu qu'il faut savoir cultiver.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mar 26 Juil - 17:06


Je pourrais peut-être tenter de calmer les détenus... 

Camilla dû lutter avec elle même pour se retenir d'hurler sur Alexander. Elle n'approuvait évidemment pas l'idée qu'il vienne aidé les policiers, lui-même était un prisonnier, sa place était donc en prison ! Mais elle ne voulait pas non plus briser cette relation de confiance qu'elle avait réussi à établir entre elle et l'homme et qui lui permettrait de faire cracher le morceau sur les bases cachées de la Team Rocket. Heureusement, le petit homme intervint :


Si cela ne vous dérange pas. Il vous suffira de prendre à gauche en sortant, vous devriez pouvoir les rattraper rapidement, sinon, suivez le mouvement des gardes pour vous orienter. Quant à vous, il serait préférable pour vous d'éviter de vous mêler de ce genre de problèmes, l'intention est bonne et sera retenue mais elle vous est refusée.

La jeune femme se tourna vers l'inconnu aux cheveux bruns et lui adressa un sourire reconnaissant :

- Merci ! Tu guideras Alexander dans ses appartements ? Je reviendrais lui parler plus tard ce soir ou demain si je n'ai pas le temps.

Camilla repartie donc vers la direction que lui indiquait le garçon. Massko, lui, était resté quelques secondes de plus dans la salle d'interrogatoire pour jauger les deux Hommes. Le Pokémon plante n'aimait pas les humains, Camilla fut la seule à ce jour à être entrer en considération par le gecko. Et il ne le cachait pas. Il regardait Alexander et l'inconnu avec un regard sévère avant de repartir rattraper son amie.


Autant dire que l'aide apportée par Camilla fut très bien accueillie par les gardes en service. La jeune femme eut l'intelligence d’appeler son Rondoudou et de lui demander de chanter une Berceuse. Grognon, la petite boule rose ne fit rien. Camilla insista, lui promettant de lui offrir sa sucrerie préférée lorsqu'elles rentreront à Volucité, cela avait suffit pour que Rondoudou obéisse et chante avec sa voix la plus mélodieuse. La berceuse fit tomber quelques prisonniers comme des mouches, les remettre en prison n'était donc pas très difficile. Pour les plus résistants des détenus, il fallait être un peu plus dissuasif. Pour ça, Massko fut très utile. Il était suffisamment fort pour assommer ces ordurdures. Aidés par les gardiens et leurs Pokémons canins de toute sorte, dont certains que Camilla ne connaissait pas, l'émeute fut maîtrisée…

Mais l'émeute avait littéralement épuisée Camilla. Elle n'avait pas l'habitude encore de maîtriser autant d'Hommes en une fois. Elle demanda donc l'autorisation de se retirer pour se reposer, ce qui lui avait été accordé, évidemment. Elle reviendra interroger Alexander le lendemain.

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mar 26 Juil - 19:55

- Si cela ne vous dérange pas. Il vous suffira de prendre à gauche en sortant, vous devriez pouvoir les rattraper rapidement, sinon, suivez le mouvement des gardes pour vous orienter. Quant à vous, il serait préférable pour vous d'éviter de vous mêler de ce genre de problèmes, l'intention est bonne et sera retenue mais elle vous est refusée.

"Je comprends... et bien je vous souhaite bonne chance, Mademoiselle."

Alexander faisait décidément tout pour énerver la chère fleur qu'était Camilla. Mais ce n'était pas intentionnel, il n'était pas dans la provocation, là, il était on ne peut plus sincère. Il ne souhaitait absolument pas que Camilla soit blessée pendant les combats et que les détenus abîment ce si beau visage. Ce serait un immense gâchis... Mais le gardien était clair et net, il avait refusé que le Rocket donne un coup de main, dommage. Il aurait certainement pu raisonner les prisonniers, il n'était pas ignare en diplomatie, et préférait toujours parler que combattre. Mais il devait se soumettre aux ordres, et quitta donc la belle Camilla, qui partit régler cette émeute, pendant que le petit homme le détachait et l'emmenait avec lui. On pouvait entendre les gros bruits venant probablement des émeutiers, mais ça allait sans doute finir bientôt, ils n'avaient pas la moindre chance de s'échapper d'ici. Extrêmement rares étaient ceux qui y étaient parvenus, et encore, il ne s'agissait que de rumeurs, dont Alexander était méfiant. De toutes façons, s'échapper pour quoi faire, se demandait-il, alors que le gardien se collait de plus en plus à lui à mesure qu'ils marchaient. Hmm, il voulait prendre du bon temps, ce gamin ? Le Rocket ne dirait pas non à son visage angélique, mais la réalité était toute autre, comme le gardien l'expliqua en murmurant :

Giovanni est toujours vivant. Provoquez une bagarre dans la cour demain et venez me voir ensuite pour votre évasion.

"...
Très bien..."


Heureusement qu'il avait toujours su garder son sang-froid, un autre enseignement de la noblesse qu'il avait servi. Mais son esprit s'était quand même arrêté un instant, en entendant ces douces paroles, avant qu'il ne rentre dans sa cellule. Ses yeux trahissaient peut-être sa réflexion intense alors il décida de regarder par terre. Etait-ce un piège ? Il n'aimerait pas gâcher tout ce temps de bonne conduite pour avec une tentative d'évasion ratée. Mais en même temps, qui voudrait le piéger ? Il ne s'était pas fait beaucoup d'ennemis en prison, malgré ses habitudes maniérées, qui cachaient ce qu'il était réellement. Alors ? Son esprit voulait croire que c'était véridique, que Giovanni était toujours en vie, mais pourquoi le faire échapper maintenant ? Après cet échec à Volucité ? Peut-être n'avait-il pas pu avant, ou alors il avait justement besoin de nouveaux hommes après ce fiasco. Alexander hésitait, et s'allongea sur son lit. La nuit porte conseil, comme on dit.

Il se réveilla doucement le lendemain matin, ayant fait quelques beaux rêves, puis il se rappela brusquement de tout. Camilla la belle Plasma, l'annonce de la mort de Giovanni, puis cet étrange et mignon petit gardien qui assurait du contraire. Alexander n'avait aucune preuve qu'il disait la vérité, mais en même temps, n'avait pas envie de rôtir ici encore longtemps, car les associés de la Team Rocket avaient des peines particulièrement garnies. Il n'avait pas envie de vieillir ici, devenir vieux et laid était l'un de ses plus grandes peurs, lui qui était si attaché à la beauté plastique. Il avait donc pris sa décision, il comptait bien s'échapper.

Et ce fut après le petit déjeuner que les détenus furent autorisés à aller dans la cour. Alors les petites bandes se reformaient, comme à l'école, finalement, pensait Alexander d'un air nostalgique. Lui aussi avait sa bande, la plupart des Rockets restaient plutôt solidaires après l'emprisonnement. Alexander avait été accueilli par des Rockets, et il en avait accueilli à son tour, ce qui faisait une bonne petite bande. Heureusement d'ailleurs, car les solitaires finissaient souvent souffres-douleurs, et là, c'était encore plus violent qu'à l'école. Conformément à son petit stratagème, il allait devoir provoquer une émeute, et il savait déjà exactement comment faire cela. Par chance pour lui, les Rockets n'étaient pas tous des lumières, ni les prisonniers en général d'ailleurs. Il en connaissait deux qui étaient parfaits pour ce rôle, l'un dans son camp, et l'autre, membre d'une petite bande de loubards qui faisait auparavant régner leur terreur dans les rues de Céladopole. Deux têtes brûlées, pas très méchants mais du genre à s'emporter facilement, sur certains sujets notamment. Les femmes, bien évidemment. Alexander lança donc à son ami Rocket, en plein dans la conversation :


"Je te jure, Marco, je sais de source sûre que ta chère Nadia a été approchée par le frère de ce beau-parleur de Marciano..."

Là, il fallait quelques explications. Marco était un jeune Rocket, emprisonné pour petits délits, un garçon qui se la jouait petit dur, mais qui était follement amoureux de sa petite amie Nadia. Et Marciano, de son prénom Tony - mais on appelait souvent les gens d'autres groupes par leurs noms - était un loubard assez beau-parleur, qui avait un frère qui lui ressemblait beaucoup d'ailleurs. CQFD. Le dénommé Marco n'en revenait pas ! Pas un instant il ne mettrait en doute la parole d'Alexander, puisque celui-ci l'avait accueilli avec sympathie et toujours aidé depuis leur rencontre. Et ce n'était qu'à contre-coeur que l'efféminé Rocket faisait cela, il ne voulait pas que ce brave Marco passe encore plus de temps ici, loin de sa bien-aimée, sauf que là, il n'avait pas d'autre choix, malheureusement. Ca ne prit pas beaucoup de temps. Le jeune Marco, fou de rage, se dirigea, avec les autres Rockets, près du loubard en question pour l'interroger de façon assez virile, on pouvait le dire. Et il ne fallait pas beaucoup de temps pour que les mots se transforment en coups de poings, vraiment dommage pour la tête d'ange de Marco, songeait Alexander. Et évidemment, les Rockets d'un côté, et les loubards de l'autre, soutenaient leur ami respectif et ne tardèrent pas à le soutenir physiquement, tandis que les autres autres détenus venaient regarder ça de loin.

Les gardiens arrièvrent pour tenter de séparer les deux excités, mais ce n'était pas facile, notamment ce Marciano qui était une force de la nature. Pauvres gardiens, bagarres en deux jours, ils ne méritaient pas cela, vraiment. Enfin, pas tous, comme partout, il y avait des gardiens méprisants et humiliants, et d'autres qui faisaient simplement leur job. C'était ceux-là qui allaient relativement manquer à Alexander, du moins si ce dernier s'échappait bien de la prison. Il cherchait son fameux gardien mystérieux, en espérant qu'il ne lui ait pas fait une farce. Montre-toi, petit, je sais que tu es là...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Jeu 28 Juil - 19:21

Merci ! Tu guideras Alexander dans ses appartements ? Je reviendrais lui parler plus tard ce soir ou demain si je n'ai pas le temps.

Quelle idiote... En faisant ainsi, elle suivait parfaitement mon plan et me permettait tranquillement de faire comme je l'avais prévu sans prendre le moindre risque. Enfin si, le risque était tout de même présent, mais elle m'enlevait une sacrée épine du pied en suivant ses instincts chevaleresques. Alexander lui avait même souhaité bonne chance, comme si cela l'inquiétait réellement de savoir dans quel état elle allait revenir ; la prison l'avait-elle rendu plus docile ? En réalité, je mettais plus cette réaction sur le compte de son comportement qu'autre chose. Pendant un moment, je crus que son Pokémon n'allait pas la suivre et qu'il resterait dans la salle d'interrogatoire. De plus, son regard intense me donnait l'impression d'avoir lu à travers ma couverture et qu'il avait compris que je n'étais pas celui que je prétendais être. Finalement, il partit rejoindre sa dresseuse et je fus une nouvelle fois témoin du fait que les Pokémon étaient sans doute les pires ennemis des assassins avec leurs sens plus affûtés, sans compter leurs impressions qui étaient souvent les bonnes. Sur le chemin pour remettre le prisonnier dans sa cellule, je réussis à faire passer discrètement le message, ce à quoi il me répondit qu'il avait bien compris. À mon plus grand bonheur, il avait su retenir ses émotions pour garder son visage impassible et je me demandais à quoi il était en train de penser. Se doutait-il d'une quelconque farce ? Allait-il réellement lui faire confiance et mettre à exécution son plan ? Je n'en savais rien, mais j'espérais qu'il allait mettre tous ses espoirs en moi, la seule porte de sortie qui lui était présentée depuis un bon moment. Suivant les indications de mes supérieurs, je le laissais dans sa cellule avant de revenir sur les lieux de l'émeute tout en me rendant compte que les bruits avaient cessé, ce qui signifiait que tout était déjà terminé. En effet, alors que j'arrivais au petit pas de course, je reconnus sans mal mon chef de service s'approcher de moi.

Tu arrives après la guerre Steven ! Ce bout de femme a été sacrément efficace, qui aurait pensé qu'une simple berceuse aurait suffi à éliminer plus de la moitié de la résistance ?!
Je vous rends vos clefs, chef.
Merci petit, et ne boude pas, on t'en laissera quelques uns la prochaine fois.

Son rire se propagea aux autres agents et je baissais la tête pour faire croire que j'étais vexé alors que je m'en fichais totalement. Néanmoins, Steven était un agent qui devait faire ses preuves, avoir une telle réaction faisait partie du rôle que je jouais. L'émeute avait épuisé pas mal de monde, notamment la jeune Plasma qui avait demandé à se reposer dans des quartiers qui lui avaient été offerts pour la nuit. Tout cela m'arrangeait, non seulement j'étais certain de faire mon tour de garde cette nuit, mais en plus, j'aurais moins de difficulté à être discret puisqu'il y aurait moins de monde dans la nuit. D'ailleurs, le soleil se coucha enfin et je fus placé avec le dénommé William qui fit exactement comme je l'avais prévu : à savoir rester devant ses écrans qu'il regardait d'un œil vitreux tandis qu'il m'avait filé les clefs pour que je fasse mes tours de garde. Me balader dans la nuit me fit un bien fou, je devais l'avouer. Étant un assassin, j'opérais souvent dans l'obscurité et la lumière n'était pas une alliée, même si une couverture, je n'aimais pas spécialement être à la vue de tous. C'était quand même nécessaire pour la réussite de ce plan presque suicidaire et je devais garder confiance en mes capacités pour finir en beauté. Le problème étant que l'absence de la lumière de l'astre du jour me rendit mes bonnes vieilles habitudes : les pas légers et silencieux, la démarche presque féline, le manque de présence... J'étais parvenu dans la salle où les Pokéballs des prisonniers étaient entreposées et trouver celles d'Alexander ne fut pas compliqué, j'échangeai ces dernières contre des vierges avant de repartir comme j'étais venu. Au bout d'un moment, une intuition me força à observer autour de moi et je sentis un regard braqué sur moi, une sensation que je n'appréciais absolument pas. Je finis par repérer une ombre que je voulus suivre, mais je perdis de vue rapidement. Qu'était-ce ? Si c'était un autre gardien, il se serait présenté naturellement à moi, pourtant il ne l'avait pas fait, ce qui signifiait qu'il s'agissait de quelqu'un d'autre... ou de quelque chose d'autre. Un humain n'aurait pas pu se déplacer aussi rapidement sans que je l'entende et mes hypothèses tournèrent plus vers un Pokémon qui m'avait surpris en train de sortir de cette salle. J'allais devoir être sur mes gardes jusqu'au dernier moment...

Le lendemain, je me levais avec la ferme intention de m'échapper de cet endroit, accompagné de ma cible. Heureusement pour moi, une relève avait été effectuée dans la nuit, ce qui m'avait permis d'avoir quelques heures de repos pour être pleinement efficace pour ma mission du jour. Ne changeant pas les habitudes que Steven avait prises, je fis comme tous les autres jours tout en écoutant mes supérieurs me rappeler les tâches auxquelles ils m'avaient assigné. Évidemment, je ne les écoutais que d'une oreille distraite puisque je n'allais plus être là dans le courant de la journée. Dans la matinée, les prisonniers avaient le droit de prendre un peu l'air dans la cour, l'endroit était parfait pour une évasion de l'intérieur. Après tout, personne n'irait penser que les forces de l'ordre allaient venir en aide à des prisonniers, ni que ces derniers seraient capables de s'échapper sans l'aide de leurs Pokémon. Étrangement, des bandes se formaient selon le passé des individus, ce qui signifiait que même la Team Rocket était groupée dans ces cas-là. Si mes émotions n'étaient pas restreintes, peut-être aurais-je senti un réchauffement au cœur de voir les membres aussi solidaires même dans l'emprisonnement, mais ce n'était pas le cas, j'étais trop concentré pour y parvenir. Comme prévu, Alexander avait réussi à semer la pagaille et avait monté les Rockets contre un autre groupe avec comme dirigeants deux personnes qui étaient en train de rapidement monter de plusieurs tons pour en finir à des actes plus musclés. C'était le moment. Les gardes étaient en train de se regrouper pour tenter les séparer avant que tout n'éclate, ce qui allait vraisemblablement arriver d'ici peu. Pendant ce temps, je repérais ma cible et me dirigeais vers lui sans attirer l'attention. De moins, c'était ce que je pensais. Je sentis immédiatement un regard braqué sur moi, exactement comme pendant la nuit dernière... Quelqu'un observait mes faits et gestes... et ce quelqu'un semblait se douter que je n'étais pas un simple gardien. Je m'étais stoppé dans mon élan tout en regardant autour de moi pour comprendre d'où venait ce sentiment, chose que je n'aurais peut-être pas dû faire puisque j'allais paraître plutôt suspect vu ce qui se passait non loin.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Jeu 4 Aoû - 17:57


Loin de se douter qu'elle venait de faire une terrible erreur, Camilla avait suivi son instinct et avait choisi de faire confiance au petit homme. Loin de se douter que ce garçon cachait de vils desseins… Elle passa une nuit sereine.

Malgré qu'elle ne soit pas du genre matinal, Camilla s'était réveillée tôt dans l'espoir de pouvoir soutirer enfin les informations qu'elle souhaitait à Alexander. L'Ordre Plasma avait absolument besoin de savoir où se cachait les rebuts de la Team Rocket pour pouvoir éradiquer la mafia une bonne fois pour toute. Les têtes de l'hydre ne repoussent jamais à l'infini. Habillée d'un débardeur et d'un slim, tout à fait classique, elle entra de nouveau dans la prison de Céladopole, toujours accompagnée de son fidèle ami, Massko.

Elle fut surprise de voir, en rentrant, qu'une nouvelle émeute avait été provoquée. Visiblement les prisonniers Rocket se battaient contre d'autres types. Mais Camilla ne voyait pas Alexander dans le lot des fouteurs de trouble… Les gardes étaient bien trop occupés à tenter de séparer les deux groupes qui se chamaillaient et Camilla ne voulait pas les déranger.

Massko semblait à l’affût, tous ses sens étaient en éveil et il cherchait du regard quelque chose de suspect. Il l'avait déjà senti la veille mais quelque chose ne tournait pas rond… Il fut cependant incapable de dire quoi. Mais il fut très vite intrigué par le fameux petit homme de la veille qui semblait très peu intéressé par ce qui se trouvait en prison. Le Pokémon plante fit signe à sa dresseuse de le suivre discrètement.

Longeant les murs tels des agents secrets, ils suivirent le garde au comportement suspect qui s'approcha curieusement d'Alexander. Les deux hommes semblaient discuter mais Camilla et Massko étaient bien trop loin pour comprendre ce qu'ils se disaient. Comme Massko l'avait pressentit la veille, le garde était plus louche qu'il ne laissait penser. Mais c'était pas étonnant, les humains étaient tous des ordures.

HRP:
 

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Jeu 4 Aoû - 19:32

Le combat faisait décidément rage entre d'un côté, le clan des Rockets, et de l'autre, celui des loubards. Et évidemment, chaque clan avait des alliés, ce qui rendait l'affrontement que plus violent et massif. Et pour couronner le tout, les gardiens eux-même devaient tenter de séparer ces brutes pour faire revenir cette situation au calme. Dure vie de gardien de la prison de Céladopole ! Une émeute hier, une aujourd'hui... Mais en même temps, c'était compréhensible, c'était une histoire d'amour et de famille qui avait lancé cet affrontement, même les plus horribles prisonniers connaissaient bien ces problèmes. Ils avaient juste une façon plus virile de les régler que la plupart des gens, plus civilisés. Et c'était parti, coup de poing, coup de pied, coup de tête, tant de violence, ils ne manquaient pas d'idées pour vaincre l'adversaire. Alexander était quand même bien peiné de voir ses amis Rockets se prendre tous ces coups, surtout les plus mignons qui l'étaient désormais beaucoup moins. Il faudrait beaucoup de temps pour retrouver leurs gueules d'anges ! Quelle tristesse. Et à propos de gueule d'ange, Alexander vit le fameux gardien s'approcher de lui. Comme sur le ton de la conversation, le fidèle de Giovanni lança alors à son interlocuteur, à haute et intelligible voix :

"Vous avez vu ce spectacle, pas un jour sans bagarre, c'est malheureux !"

Et oui, c'est malheureux ! Alexander était honnête, lui n'était pas très friand de la baston, il préférait parlementer, il avait d'ailleurs fait éviter quelques bagarres en discutant avec les deux partis. Il fallait dire qu'il tenait plus que tout à son corps, à son visage, à son physique qu'il ne voulait surtout pas voir abîmé. Même s'il savait quand même se défendre, il était allé à bonne école avec les Rockets, après tout. Mais la discussion réglait parfois plus facilement les conflits que les armes, il fallait en être conscient. Donc, oui, c'était malheureux pour le futur Second, mais en l'occurence, c'était nécessaire. Le gardien lui avait dit de déclencher une émeute, il l'avait, son émeute ! Maintenant, il fallait juste que ce jeune homme remplisse à son tour sa part de l'accord. Alexander, après avoir parlé fort pour se rapprocher de son interlocuteur, déclara cette fois à voix basse :

"C'est pour aujourd'hui ou pour demain ?"

Et bien oui, le temps pressait, là ! Les gardiens, armés de tasers, et accompagnés de leurs fameux pokemons canins, ne tarderaient pas à mettre un terme à cette mascarade qu'était ce combat de détenus. Il fallait donc agir vite, et Alexander commençait à douter de la bonne volonté du garçon aux cheveux bleus à faire cela. Etait-ce donc une blague ? Il n'avait pas l'air de rire, gardant son air froid et inchangé. Ou alors il se dégonflait tout simplement, pourquoi risquer sa liberté pour celle d'un autre, après tout ? Et d'un futur rival au sein de la Team Rocket, qui plus est ! Alexander en perdait, une fois n'est pas coutume, sa politesse, car il n'aimait pas trop qu'on se moque de lui de la sorte. Y avait-il plus cruel que de donner de l'espoir pour le reprendre juste après ? Autant ne rien donner du tout ! Le dénommé Aaron allait-il se décider ? Le regard d'Alexander était partagé entre ce dernier et l'émeute, il n'avait même pas remarqué la belle Camilla qui se rapprochait avec son fidèle Massko.
Spoiler:
 

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mer 17 Aoû - 8:23

Alors que je cherchais à savoir d'où venait ce sentiment, je remarquais que le prisonnier que je devais faire évader s'était approché de moi sans que je puisse lui signaler qu'il devait rester éloigné. La bagarre provoquée prenait de plus en plus d'ampleur puisque les participants avaient décidé qu'ils devaient en venir aux poings, comme je l'avais espéré d'ailleurs. Même s'ils étaient en prison depuis un bon moment pour certains, je remarquais que les Rockets n'avaient en rien perdu de leur forme, ils savaient toujours se battre, bien qu'ils étaient plus directs dans leur façon de faire afin de montrer qu'ils n'étaient pas à prendre à la légère. De nombreux gardes étaient en train d'intervenir pour tenter de calmer les ardeurs des plus motivés, mais c'était peine perdue, ils n'étaient pas assez nombreux pour les arrêter pour le moment. Sans compter que certains étaient encore épuisés de leur lutte de la veille, ce qui arrangeait bien les affaires des prisonniers qui pouvaient se déchaîner un peu plus longtemps avant que l'on vienne les arrêter. Et moi dans tout ça ? Je ne savais pas encore quoi faire exactement. Le plan était toujours à suivre, je n'avais rien qui m'empêchait concrètement de le mettre à exécution, mais ce sentiment d'être épié était quelque chose qui me bloquait. Réaction naturelle d'assassin en réalité. Si jamais j'étais repéré, ne plus bouger et diminuer ma présence était la meilleure chose à faire pour que ma cible pense qu'elle était toujours en sécurité. Néanmoins, en plein milieu d'une cour de prison, cela ne servait strictement à rien puisque tout le monde pouvait me regarder faire, ou plutôt, constater que je ne faisais rien et c'était bien là le problème.

C'est pour aujourd'hui ou pour demain ?

Alexander avait raison, il fallait que j'agisse au plus vite. Le nombre de gardes allait augmenter d'un moment à l'autre et ces derniers seraient bien mieux équipés pour contrôler le mouvement de la foule. Nous étions plutôt à l'écart des autres et personne ne semblait avoir remarqué mon inactivité, même si j'étais persuadé du contraire.

Il faut savoir attendre le bon moment pour tirer sa révérence.

Le prisonnier allait sûrement apprécier la tournure de ma phrase, lui qui semblait avoir des attitudes nobles et méticuleuses. Le centre d'attention était sur la bagarre qui éclatait un peu plus loin, nous pouvions donc nous échapper dès maintenant sur le dos de Golemastoc tout en délivrant mon dernier message à cette prison. Alors que je fis le geste de prendre la Pokéball de mon golem à ma ceinture, mon regard fut attiré par une certaine demoiselle accompagné d'un Pokémon vert : la Plasma et son Massko ! Merde ! J'avais trop tardé. Toutefois, je comprenais à présent ce qui m'avait retenu jusqu'à présent, ils étaient en train de me surveiller et j'étais convaincu que ce Pokémon était celui qui m'avait surpris cette nuit et qu'il avait fait comprendre à sa dresseuse que je n'étais pas innocent dans cette histoire. Alors que je voulais faire apparaître notre moyen d'évasion, je vis le Pokémon plante foncer dans ma direction et je pris la Pokéball voisine pour appeler Farfuret à la rescousse qui se contenta de bloquer l'attaque de Massko. Devais-je feindre l'ignorance ou en terminer au plus vite pour partir ? Je n'en savais trop rien, mais une chose était certaine, le starter de Hoenn venait de me planter une sérieuse épine dans le pied et j'allais devoir noyer le poisson pour m'en sortir sans attirer l'attention des autres gardiens et sans devoir retirer la vie à qui que ce soit.

Puis-je savoir pourquoi votre Pokémon veut m'attaquer ?

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Jeu 18 Aoû - 0:54


Camilla suivait Massko qui observait attentivement le mystérieux garde. Rien que de l'avoir sous les yeux était suffisant pour lui pour sentir que cet inconnu cachait bien plus de chose qu'il ne le faisait croire. Ce mauvais pressentiment ne fit qu'accroître lorsqu'ils virent le garçon discuter de manière plus ou moins sereine avec Alexander Strauss. Camilla et Massko devaient agir maintenant. Elle ordonna à son Pokémon d'attaquer. Le gecko et la soldate sortirent de leurs cachettes, déterminés à arrêter cet inconnu. Le Pokémon plante courrait en direction du brun, les feuilles sur son avant-bras brillèrent signe qu'il s’apprêtait à utiliser l'attaque Lame-Feuille. Malheureusement, le garde possédait de très bons réflexes et il pu envoyer sans problème un Farfuret qui vint parer l'attaque du gecko qui ne cacha pas son mécontentement. Il fit un bon en arrière pour esquiver une éventuelle riposte, chose qui n'arriva pas. Mais on était jamais trop prudent. L'inconnu demanda alors :

Puis-je savoir pourquoi votre Pokémon veut m'attaquer ?

Camilla rétorqua immédiatement :

- Ici, c'est moi qui pose les questions. Capish ?

Les sourcils froncés, elle jeta un rapide coup d’œil sur Alexander avant que son regard ne se pose de nouveau sur ce garde qui s'était visiblement joué d'elle. Elle n'appréciait que très peu l'idée de s'être fait rouler dans la farine ainsi. En fait, c'était ce qui la mettait le plus en colère.

- Que fais-tu avec Alexander ? Ne devrais-tu pas aider les autres à calmer cette nouvelle émeute ? Tu as été payé par les Rockets ? Désolé, tu es mignon mais je ne peux pas te laisser faire. Ce beau gosse doit rester avec moi, on a quelque chose à terminer.

Elle serra les poings un instant. Elle ne pouvait pas laisser cet inconnu faire ce qu'il souhaitait en territoire ennemi. Sa voix était autoritaire et déterminée lorsqu'elle dit :

- T'inquiètes, si tu veux tu pourras rejoindre ton copain en prison. Massko, utilises Vampigraines !

Le Pokémon plante de la soldate inspira profondément et cracha de nombreuses graines parasites en direction de son adversaire. Les graines tombèrent par terre et commença à éclore. Les plantes provenant des Vampigraines se développèrent à une vitesse folle et n'allaient pas trop tarder à gêner le Farfuret.

HRP:
 

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Jeu 18 Aoû - 9:01

- Il faut savoir attendre le bon moment pour tirer sa révérence.

"Certes..."

Certes, oui, une fuite, il fallait la faire de façon classe et distinguée, mais pas trop non plus quand même. Il se souvenait du terrible jour de sa capture, il portait une tenue magnifique mais assez visible et s'était enfui sur le dos de son fidèle Corboss, parfaitement accordé avec sa tenue. Il avait vraiment sacrément la classe, et pourtant ce n'était pas son genre de se vanter. Sauf qu'il avait été rattrapé par des maudits Roucoups des Forces de Polices, qui l'avaient forcés à attérir... Rétrospectivement, Téléport aurait été un choix plus judicieux. Mais il ne disposait pas de pokemon de type psychique, et il avait sérieusement la flemme, même aujourd'hui d'en entraîner un. Ou alors il capturerait un Abra avec juste cette attaque. N'empêche, ce serait beaucoup moins classe que de s'envoler sur Corboss ! Cruel dilemme... mais ce dilemme n'avait pas lieu d'être tant que ce gardien ne le sortait pas d'ici. A moins qu'il ne veuille être capturé lui aussi, ça ruinerait vraiment la réputation des Rockets, qui n'était déjà pas fameuse après leurs échecs répétés partout où ils tentaient un truc. Bref, si ce gardien voulait prendre le thé, grand bien lui fasse, mais ils étaient un peu pressés par le temps, en l'occurence. Et ce fut alors que ce jeune homme recula soudainement ! Pour éviter un Massko, appartenant à... Camilla ! Elle était encore plus mignonne en plein jour que dans la salle d'interrogatoire lugubre. Ca risquait de précipiter les choses pour Aaron, qui déclara néanmoins :

- Puis-je savoir pourquoi votre Pokémon veut m'attaquer ?

- Ici, c'est moi qui pose les questions. Capish ?

"Camilla, ma chère, c'est un plaisir de vous revoir. déclara-t-il en inclinant légèrement la tête. Enfin..."

Oui, bon, c'était une façon de parler, il reconnaissait être un peu hypocrite sur le coup. Mais il fallait toujours être poli après tout, et puis il était ravi de voir ce doux visage et ce corps bien formé, il ne pouvait pas dire le contraire. Sauf qu'elle choisissait mal son moment ! Il serait ravi de prendre le thé avec elle un de ces quatre matins, mais après son évasion. Il y avait quand même un sens des priorités à respecter, un minois aussi joli soit-il ne pouvait passer avant son départ de cette maudite prison où il était si mal fringué. Mais ce joli minois était, semble-t-il, marqué par un rictus de colère, elle avait visiblement compris le petit manège d'Aaron et ne comptait pas laisser un aussi gros poisson s'échapper devant elle sans rien faire. D'ailleurs, elle répondit sans détour à Aaron :

- Que fais-tu avec Alexander ? Ne devrais-tu pas aider les autres à calmer cette nouvelle émeute ? Tu as été payé par les Rockets ? Désolé, tu es mignon mais je ne peux pas te laisser faire. Ce beau gosse doit rester avec moi, on a quelque chose à terminer.

"Ah, vous me flattez, ma chère..."

Elle l'avait appelé "Beau Gosse", tout de même, il en fut sincèrement touché. Il faisait tout pour soigner son apparence, alors quand on lui disait qu'il était beau, c'était un véritable compliment à ses yeux, l'un des plus beaux qu'on pouvait lui faire. Elle savait s'y prendre, cette petite, il serait vraiment ravi de faire plus amplement connaissance avec elle à l'avenir, surtout pour voir ce merveilleux corps, mais moins habillé. En plus il était totalement d'accord avec elle, oui, elle avait tout à fait raison sur un point. "Désolé, tu es mignon"... Aaron était véritablement mignon, Alexander était d'accord, d'ailleurs, dans d'autres circonstances, ces trois-là auraient pu bien s'amuser ensemble, restait juste à savoir les préférences d'Aaron sur le sujet, héhé. Bon, pour le reste des paroles de la belle exotique, par contre, c'était niet. Même si elle voulait qu'il reste avec elle, il ne pouvait accéder à sa demande, à son grand déplaisir. Comme dit précédemment, la plus charmante personne ne valait pas une évasion de ce trou à rats ! D'autant plus quand le grand Giovanni en avait donné l'ordre. Il en était navré pour Camilla, mais elle allait être déçue. Mais elle ne semblait pas sur le point d'abandonner, avec son fidèle Massko qui faisait face au Farfuret du gardien.

- T'inquiètes, si tu veux tu pourras rejoindre ton copain en prison. Massko, utilises Vampigraines !

Alors ça, Alexander ne dirait pas non à avoir un compagnon de cellule avec un minois si jeune, si mignon. Mais sinon, ils pouvaient aussi être libres ET ensemble, donc le choix était vite fait. Farfuret faisait donc face à Massko, et il avait l'avantage du type, mais ça ne voulait pas tout dire. Et Alexander dans l'histoire ? Et bien il ne pouvait strictement rien faire ! Il n'avait pas ses créatures pour se défendre, lui, même si Aaron devait les avoir sur lui, sans doute. Et sans ces maudits pokemons, on ne pouvait pas vraiment se battre de nos jours... oh, il aurait pu y aller au corps-à-corps, il n'était pas totalement nul, mais les lames feuilles de Massko pouvaient se révéler tranchantes, et ça, il n'en voulait pas. Il pourrait le lacérer son beau corps, ou pire, ses cheveux et notamment sa belle mèche tombante ! Il ne pouvait prendre un tel risque, surtout qu'il n'avait pas sa chère faux avec lui. Il devait donc se contenter de regarder le match qui se déroulait devant ses yeux, en espérant que le gardien était doué pour ce sport, plus doué que sa belle adversaire, espérons-le... Alexander ne voulait pas échouer si près du but, c'était hors de question ! Alors courage, Aaron ! Tu auras une belle récompense si tu réussis...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mar 23 Aoû - 7:50

Alors que je cherchais à jouer les naïfs tout en lui demandant pourquoi son Pokémon m'attaquait, elle rétorqua presque immédiatement que c'était elle qui posait les questions ici. Autrement dit, elle savait très bien que je n'étais pas un garde, sinon, elle n'aurait jamais parlé ainsi. Après tout, dans une prison, même pour les défenseurs de la justice, les gardiens étaient ceux qui dirigeaient tout ce qui s'y passait, même en tant que Plasma, elle n'aurait pas trop son mot à dire face à la direction de la prison. Néanmoins, si elle parvenait à éveiller les soupçons à mon égard, il était évident que tout allait se retourner contre moi, que mon identité allait être révélée une fois la perruque enlevée et que j'allais très certainement rejoindre Alexander... dans sa cellule. Plutôt mourir que de rester enfermé ! C'était la fierté d'un assassin qui était en jeu pour le coup. Alexander, fidèle à lui-même, salua l'arrivée de la soldate en s'inclinant légèrement comme le ferait n'importe noble devant une jeune femme. Cela pourrait peut-être aider à la calmer, ce qui ne serait pas une mauvaise chose à vrai dire.

Que fais-tu avec Alexander ? Ne devrais-tu pas aider les autres à calmer cette nouvelle émeute ? Tu as été payé par les Rockets ? Désolé, tu es mignon mais je ne peux pas te laisser faire. Ce beau gosse doit rester avec moi, on a quelque chose à terminer.

L'appellation avait fait grand plaisir à Alexander qui s'empressa de la remercier, même si elle semblait tellement occupée à m'observer qu'elle ne l'avait pas entendu. En tout cas, elle se trompait sur un point, je n'avais pas été payé par les Rockets, j'étais moi-même un Rocket, mais cela, elle ne pouvait pas le savoir et elle serait sans doute très surprise de l'apprendre lorsque je le lui révélerai en temps voulu. Pour le moment, je devais trouver un moyen d'en finir avec elle sans la tuer et sans attirer l'attention des autres gardiens. L'avantage de l'émeute, c'était que peu d'entre eux pourraient se rendre compte de l'affrontement qui se déroulait non loin, ils étaient trop occupés à éviter les coups et tenter de séparer les fortes têtes qui poursuivaient le combat malgré leur présence. Les règlements de compte étaient tellement faciles à déclencher et tellement utiles de bien des façons. Je ne répondais pas à Camilla, tout simplement parce que cela ne servait à rien, elle était suffisamment intelligente, elle avait plus ou moins compris toute l'histoire, elle n'avait pas besoin de plus de preuves et en avait suffisamment pour que je sois incapable de défendre plus longtemps ma couverture.

T'inquiètes, si tu veux tu pourras rejoindre ton copain en prison. Massko, utilises Vampigraines !

Farfuret était en alerte depuis qu'il était apparu et le temps que Massko inspire pour projeter les graines près de nos positions, mon partenaire avait déjà recouvert ses griffes d'une aura violette et je sus très bien ce qu'il avait en tête. Au moment où les lianes surgirent pour tenter de nous ligoter et d'aspirer notre énergie, Farfuret les tailla de ses griffes acérées et elles furent incapables de poursuivre leur œuvre. Ce n'était pas une simple attaque tranchante qu'il avait utilisé, c'était Direct Toxik, si bien que les lianes étaient en train d'absorber le poison sur leurs plaies tout en se mourant progressivement. Je ne lui avais pas lancé d'ordre, mais lorsque j'avais compris son stratagème, je l'avais laissé faire en pensant qu'il s'agissait de la meilleure riposte.

Laser Glace.

Cette fois-ci, je prenais les devants et Camilla pouvait remarquer une chose, le timbre de voix était bien plus glacial qu'à l'accoutumée. J'avais dû faire des efforts lors de mon séjour dans la prison sous la couverture de Steven, mais maintenant que mon rôle allait se terminer, il était temps de récupérer mes bonnes vieilles habitudes. Farfuret utilisa son rayon de glace pour les prendre tous les deux au piège jusqu'à la taille et les immobiliser suffisamment longtemps pour nous permettre une sortie digne des plus grands. Une fois assuré qu'il ne pouvait plus bouger, je sortis Golemastoc de sa Pokéball, provoquant alors un moment de surprise parmi tous les spectateurs, prisonniers comme gardiens. Évidemment, l'apparition d'un tel colosse ne laissait pas indifférent et j'en profitais pour faire signe à Alexander avant de me tourner vers la Plasma qui devait chercher un moyen de s'échapper de la glace.

Je suis Blue Shadow de la Team Rocket et je vous remercie de m'avoir permis de récupérer notre nouveau Boss.

Le message était donc passé. Non seulement je venais d'avouer mon appartenance à la Team Rocket tout en préservant mon véritable nom que seuls les plus hauts gradés connaissaient dans l'organisation, mais je venais également de préciser un point capital. Cette action avait pour but de faire croire que Giovanni était bel et bien mort et de certifier le fait qu'Alexander prenait sa place en tant que Boss, comme si l'ancien l'avait demandé dans son testament. Une fois cela fait, je pris à mon tour place sur Golemastoc avant de faire revenir Farfuret dans sa Pokéball. Le golem spectral rétracta ses membres avant de se propulser dans les airs puis au loin tout en évitant les attaques qui lui étaient envoyées. Nous finîmes par retrouver l'hélicoptère qui devait nous récupérer signifiant ainsi que ma mission était terminée : Alexander s'était évadé en tant que nouveau chef de la Team Rocket, chose que je devais expliquer à l'intéressé d'ailleurs.
HRP:
 

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Camilla Spencer


avatar
Messages : 171
Réputation : 3
Date d'inscription : 12/11/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 24 étoiles ♥
Alignement:
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mer 24 Aoû - 21:05


Camilla n'adressa qu'un regard envers Alexander lorsque ce dernier réagit à son compliment. Dans d'autres circonstances, sûrement que la jeune femme aurait continué à s'amuser à dragouiller le Rocket… Mais la situation actuelle ne s'y prêtait pas vraiment. Camilla devait empêcher le garde de s'enfuir avec le prisonnier, ça serait un coup dur pour le moral de la soldate… Le silence confirmait néanmoins les doutes de la jeune femme. Son attitude froid et distant et le fait qu'il ne cherchait pas à se justifiait ne faisaient qu'accroître sa culpabilité. Soit. Dans ce cas, comme l'avait annoncée Camilla, il n'allait pas tarder à rejoindre Alexander dans la cage.

Ainsi elle avait annoncé qu'elle emprisonnerait les deux Rockets et elle ordonna Massko à utiliser Vampigraine, ce que le gecko fit. Il n'avait pas l'avantage de type, certes, mais le Farfuret ne lui faisait pas peur, il en avait vu d'autres lors de sa vie sauvage. Les plantes parasites commencèrent à pousser et à gagner en volume… Mais les griffes acérés du Pokémon Ténèbres brillèrent d'un violet inquiétant. Massko se sentit étrangement affaiblit. Il fut très surpris, il n'avait pourtant pas été touché… Mais il comprit très vite d'où venait ce mal être : Farfuret utilisait Direct Toxik et les plantes qui n'avaient été que légèrement entaillés absorbèrent le poison, qui toucha donc le Pokémon plante de Camilla. Elle serra les poings… Voyant que son Pokémon souffrait, elle était tentée d'abandonner mais elle ne le pouvait tout simplement pas, elle ne devait pas laisser fuir l'ennemi. Elle s'approcha tout de même de son amie et posa une main inquiète sur l'épaule du gecko. Massko lui adressa un regard déterminé, il voulait continuer le combat avec elle.

La voix glaciale du guide raisonna :


Laser Glace.

Le Farfuret envoya donc le laser glacial sur le duo Plasma. Une couche de glace se forma autour des deux soldats qui se retrouvaient donc très vite emprisonner dans la glace qui remontait jusqu'à la taille de Camilla :

- Héé ! C'est pas juste ça !

Camilla et Massko tentèrent de se défaire de la glace qui entravait leurs mouvements sans rien pouvoir faire. Steven en profita pour sortir un Golemastoc vraiment mastoc qui fut remarqué par tous ceux qui étaient présents, et surtout encore conscient, dans la prison. Tous les regards se focalisaient sur les deux Rockets qui s'apprêtaient à s'enfuir.

Je suis Blue Shadow de la Team Rocket et je vous remercie de m'avoir permis de récupérer notre nouveau Boss.

Farfuret revenu dans sa ball, Steven et Alexander s'accrocha au Golemastoc qui se propulsa dans les airs. À cause de la glace, Camilla fut incapable de détacher de sa ceinture la ball que contenait Togetic, qui aurait pu, avec un peu de chance, arrêter ces deux salopards… Complètement bloquée, elle regarda, impuissante, ses ennemis s'envoler vers d'autres cieux et surtout sans aucune égratignure. La colère montait en elle. Elle allait être la risée des autres Plasma, c'est sur ! Elle injuria en frappant son poing contre la glace, en s’égratignant au passage la main à cause de la dureté de la glace.

- Bordel !

.:-------------------------:.




Autres comptes :
Chikara Fujisaki/Silent/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Couleur paroles Camilla :
Orchid
Couleur paroles Massko :
Limegreen

Birdée par Zoroark
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron] Mer 24 Aoû - 22:05

Laser Glace.

- Héé ! C'est pas juste ça !

Voilà une attaque qui correspondait parfaitement au froid entre Camilla et le gardien de la prison qu'elle avait démasqué. En tout cas, Farfuret ne semblait pas peu doué, piégeant à la fois Massko et Camilla dans la glace, ça devait être froid, d'autant plus pour une jeune femme exotique comme elle. Alexander en avait presque mal pour elle, mais en même temps, elle aurait simplement dû rester à l'écart, au lieu de venir tenter de saboter toute l'opération. Mais elle avait raison en revanche, ce n'était pas juste ! Dans un combat pokemon, on n'avait pas le droit d'attaquer le dresseur, voyons ! En même temps, elle combattait là des Rockets, c'est-à-dire des gens sans foi ni loi, alors pourquoi s'embêteraient-ils à respecter les règles d'un combat pokemon. Strauss n'aimait déjà pas trop les combats, alors ce n'est pas lui que ça allait gêner... Puis Aaron lança alors un Golemastoc, un pokemon massif et franchement impressionnant, il n'aurait pas cru qu'un jeune homme si discret possède un tel mastodonte. Evidemment, tous les regards se tournèrent vers le golem, même la bagarre s'arrêta, mais il était déjà trop tard... Aaron s'adressa alors à la foule :

Je suis Blue Shadow de la Team Rocket et je vous remercie de m'avoir permis de récupérer notre nouveau Boss.
"J'aurais aimé faire un discours d'introduction, ça aurait été plus poli... mais je suis pressé, toutes mes excuses. Sachez juste que la glorieuse Team Rocket renaîtra de ses cendres, plus puissante que jamais..."

Il s'était légèrement incliné pour s'excuser, avant de monter sur le fameux Golem. Il aurait franchement aimé faire une réelle déclaration, un vrai discours, qu'il aurait travaillé auparavant pendant des heures, ça aurait eu tellement plus de classe... mais il préférait de loin pouvoir s'échapper de cette maudite prison, au pire il ferait un discours par la suite, si Giovanni voulait réellement qu'il devienne le visage de la Team Rocket après son "décès". Il avait tant de choses à dire à son mentor, et une telle volonté pour le servir de nouveau, mais patience, il le reverrait très bientôt. Juste avant que Golemastoc ne décolle - au passage, il aurait préféré son Corboss plutôt que ce gros truc pour s'enfuir de façon classe, mais bon - il lança à Camilla avec un sourire honnête :

"Au revoir, Chère Camilla, j'espère sincèrement que nous nous reverrons bientôt."

Même piégée ainsi dans la glace, elle restait très belle esthétiquement, une véritable fleur exotique, gelé en l'occurrence. Il espérait bien qu'il la reverrait, et ça ne faisait aucun doute étant donné la rivalité, voire la haine, naissante entre les Plasmas et les Rockets. Mais ils allaient donc être ennemis...? Ce serait fort dommage, peut-être parviendrait-il à la désendoctriner de ces sornettes Plasmas... Sinon, et bien tant pis, mais ça n'empêcherait aucunement qu'ils passent une nuit ensemble, juste pour le plaisir. Il désirait ardemment voir ce corps si esthétique, et le caractère fougueux et charmeur de la jeune femme, malgré ses idées Plasmas, n'était vraiment pas pour lui déplaire. Patience, il était sûr revoir un jour cette beauté...

"Enfin sorti... tant de choses à rattraper."

Il parlait davantage à lui-même qu'à Aaron. Il était enfin sorti de cette damnée prison, ce qui lui rendait très joyeux. Tellement de choses à s'occuper... la plus importante était évidemment de revoir le Boss, pour qu'il lui donne de nouvelles missions, et qu'il lui prouve ainsi sa gratitude pour cette évasion, ainsi que sa valeur. Il y avait aussi sa collection de beaux pokemons dont il devait s'occuper... mais avant les Rockets et la collection, il avait surtout une envie : se débarrasser enfin de cet uniforme de prisonnier orange tout simplement immonde. Il allait pouvoir retrouver ses produits de luxe, son gel pour les cheveux, son léger maquillage, ses magnifiques vêtements... ah, ça lui avait énormément manquer, tout cela ! Et une fois prêt physiquement, il accomplirait la volonté du Boss, comme il s'était engagé à le faire il y a si longtemps... Il était enfin libre.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron]

Revenir en haut Aller en bas
 

Prison Break [Alexander, Camilla, Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kanto :: Céladopole-