Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Hier à 12:32 par Invité

» Here We Go
Jeu 16 Mar - 9:36 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mar 14 Mar - 16:58 par Invité

» Pokemon Community
Sam 4 Mar - 10:25 par Invité

» Master Poké
Mar 28 Fév - 23:35 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 25 Fév - 8:04 par Invité

» Rencontre improbable entre deux étoiles (PV Eric)
Dim 19 Fév - 21:10 par Eric Lencher

» Absences de l'illusionniste
Dim 12 Fév - 10:57 par Zoroark

» Réinvente la Destinée
Mar 7 Fév - 14:10 par Invité


Partagez | .

Après la bataille...

Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Après la bataille... Dim 17 Avr - 18:38

Trois fractures simples au niveau des côtes. Une fracture comminutive, ou multiple, au niveau du bras gauche. Un pneumothorax. Quinze pourcent des Soldats Plasmas dépêchés sur place morts. Cinquante pourcent gravement blessés. Cinq pourcent de la population civile de Volucité morte. Vingt pourcent gravement blessés. Trente pourcent des invités de la cérémonie morts. Quarante pourcent gravement blessés. Des milliards de dégâts en infrastructures publiques et privées. Le QG de l'Ordre Plasma et des Forces de Police Internationales a miraculeusement résisté à l'attaque.

Ainsi était le bilan de l'attaque de la Team Rocket sur Volucité, une semaine plus tôt, aux yeux de Mickaël Machina. Giovanni était mort, et la Team Rocket démantelée, ses membres ayant soit fuit la région, soit finis en prison. Aux yeux du peuple, l'Ordre Plasma avait sauvé Volucité en protégeant ses habitants, et ses membres étaient loués au statut de héros nationaux. Emportés par un élan de solidarité, chacun essayait de reconstruire la ville. Une victoire, diraient certains.

Mais du point de vue du Roi Plasma, il venait d'essuyer une cuisante défaite. Les Plasmas avaient beau avoir sauvé nombre de vies, Machina avait été incapable de toutes les préserver, laissant Volucité dans un état misérable. L'explosion de la Météonite, l'arme qu'avait utilisé Giovanni, cette étrange pierre capable de perturber la météo, avait été mise sur le compte d'un accident. Le chef Rocket aurait trop tirer sur le pouvoir de la pierre, qui aurait explosé. Les éclats de la pierre avaient été récupérés par les Alchimistes Plasmas, qui avaient débuté une étude dessus, afin de comprendre d'où lui venaient ses capacités.

Un autre point sur lequel Machina se sentait battu n'était nul autre que Arachnée Gorgon. Une enquête avait été lancée pour comprendre comment Genesect avait pût s'échapper. La cellule dans laquelle était gardé le Pokémon était bien évidemment filmée en permanence, pour surveiller ce qu'il faisait. Gorgon était visible sur les enregistrements, sortant Genesect de sa cellule. Elle n'avait visiblement pas eût le temps de supprimer le film. De plus, toute une salle contenant son équipement scientifique, dont un tube ressemblant à celui avec lequel elle avait ressuscité le Pokémon, avait été dévasté. Des Alchimistes avaient raconté avoir entendu un vacarme incroyable alors qu'ils sécurisaient les laboratoires pour empêcher les Sbires Rockets entrer. Sur d'autres enregistrements, Arachnée Gorgon était visiblement en train de s'enfuir, pourchassée par un Genesect fou de colère. Il semblait donc que le Pokémon était la dernière personne a avoir vu la scientifique. Lorsque Machina lui avait demandé où il l'avait vu la dernière fois, le Pokémon Préhistorique lui avait indiqué un point dans l'océan bordant la ville. Des plongeurs y avaient été envoyés, et la carcasse d'un hélicoptère avait été retrouvée sous l'océan, contenant le cadavre de Gorgon et d'un vieil homme dont Machina attendait encore de connaître l'identité.

Cette affaire apportait un autre point crucial. Genesect avait tué quelqu'un. Lorsqu'il s'était expliqué, Machina ne pût que comprendre que Gorgon avait voulu lui faire du mal. Mais cette histoire montrait que Genesect était capable de tuer un autre être vivant, et donc qu'il pouvait recommencer. Cette pensée inquiétait les Alchimistes et le Roi. Sans la présence du chef Plasma pour le contrôler, ce Pokémon pouvait se montrer extrêmement dangereux. Cette information avait été gardée secrète, seuls les Alchimistes et les Soldats de confiance chargés de s'occuper de Genesect étaient au courant. Certains de ceux qui étaient du côté de Richter Abend, l'ancien Commandant Plasma ayant régenté l'Ordre en attendant un nouveau Roi, et qui avait ordonné la recherche pour ramener Genesect en vie, regrettèrent leurs anciennes convictions, maintenant que leur vie était en danger. D'autres, qui étaient contre cette idée, se sentaient confortés dans leur opinion. Mais le mal était fait. De plus, aucun n'aurait pût tuer Genesect ou lui faire du mal pour empêcher qu'un incident se reproduise. La pauvre créature n'avait fait que se défendre. De plus, ils s'étaient tous occupés de lui depuis sa « naissance », le regardant grandir et évoluer. Genesect était un peu comme leur fils à tous. Un fils turbulent, dangereux, mais un fils quand même.

Toujours est-il qu'une semaine après la bataille de Volucité, Mickaël Machina se trouvait dans un lit d'hôpital. Le teint plus pâle que d'habitude, il sortait d'une opération visant à remettre en place ses os brisés. Son bras avait été boulonné pour garder les multiples fragments d'os en place, puis platré. Pour ce qui était du pneumothorax, les médecins certifièrent qu'il se soignerait tout seul. Si cela avait prit autant de temps pour qu'il soit soigné, c'était parce que les médecins étaient débordés avec tous les autres blessés dans un état bien plus grave que lui.

Mickaël ouvrit difficilement les yeux. La lumière des néons lui brûlait la rétine. Ses muscles et son esprit étaient encore engourdis par l'anesthésie générale qu'il venait de subir. Il parvint néanmoins à concentrer son regard sur une silhouette penchée sur lui...

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Après la bataille... Ven 6 Mai - 19:02


Dès qu’elle eut appris la nouvelle, Lucy décida de prendre le premier vol vers Volucité sans l’ombre d’une hésitation, empêchant les 5 challengers qui souhaitaient affronter le conseil aujourd’hui de tenter leur chance, en effet, la jeune conseillère posa en urgence sa journée pour se diriger à Unys. Son corps entier tremblait de peur. Bien qu’il était l’homme le plus fort qu’elle connaissait, il ne restait pas moins qu’elle s’inquiétait énormément pour lui ! C’était son père après tout ! Une mise en place de l’intrigue de RP de faite, une. Remettons nous donc dans le bain. La jeune Heartfilia-Machina avait en effet appris les dégâts causés par la Team Rocket à Volucité, heureusement, l’Ordre Plasma était intervenu en temps afin de limiter ce chaos.  Elle aurait dû être présente elle aussi en tant que chef de la Résistance...Elle n’avait certes, aucun moyen de prédiction du futur, mais sa présence ainsi que celle d’autres résistants aurait pu, peut être, changer les choses, limiter les dégâts. Elle devait agir de manière beaucoup plus radicale si elle voulait empêcher les Teams de détruire le monde à travers leurs idéaux abracadabrants.

Dans tous les cas, les dégâts étaient déjà fait. De nombreuses personnes étaient mortes ce jour-là. Rien ne pouvait changer cette sombre fatalité. Arrivant en ville, la coordinatrice observa alors l’état dans lequel était la capitale : Il y avait tant d’immeubles, de maisons, de bâtiments détruits...La ville était complètement meurtrie par la guerre. Les habitants, qui d’habitude abondaient en permanence les rues de Volucité se faisaient bien plus rare en ce moment, avaient-ils déménagés? Avaient ils peur de sortir? Ou tout simplement...Il y avait-il autant de morts que ça? Lucy ne savait pas quoi penser...Finalement, les Teams étaient-elles trop fortes? Sa place dans le conseil était-elle nécessaire? Elle n’en savait plus rien à vrai dire. Elle gardait ce statut pour utiliser l’image d’Helena Greysham afin d’augmenter l’influence de la Résistance le plus possible...Mais elle comptait partir tôt ou tard, et le plus tôt serait le mieux, elle prenait d’énormes risques et elle le savait…Elle vit alors un taxi, elle le prit sans hésitation pour se diriger à Meanville, la ville où se trouvait le Roi Plasma. C’était sa destination principale.

Vêtue simplement d’un pantalon noir avec une chemise blanche, ce qui lui donnait tout de même un côté chic, Lucy continuait donc de regarder avec effroi les rues de la villes. Elle n’avait jamais eut un excellent sens de l’orientation; mais arrivait paradoxalement à connaître par coeur les rues de la capitales. Cependant, elle était désormais complètement perdue depuis ce désastre, elle ne reconnaissait plus l’une des villes dans laquelle elle avait grandie. Le chauffeur était silencieux durant tout le trajet, la blonde, alors qu’elle allait prendre la parole remarqua qu’il avait des blessures au visage, rien de bien important, mais cela montrait que lui aussi avait été un dommage collatéral de la bataille. Elle baissa la tête et n’osa finalement rien dire. Elle était gênée. Elle se sentait mal...Elle paya alors le chauffeur une fois arrivée, le saluant poliment, s’excusant également maladroitement de la froideur dont elle avait pu faire preuve avant d’entrer dans le bâtiment.
Elle fit alors la queue de l’hopital rétrécit progressivement, Lucy commença alors à stresser de plus belle en pensant à son père. Il avait réussit à s’en sortir, et puis, il était fort, il ne pouvait pas avoir de blessures vitales? Hein? N’est ce pas?...Elle espérait paniquer pour rien.....Elle se demanda alors si, puisque même son père avait fini à l’hopital, rien ne pouvait donc arrêter la Team Rocket? Bien sûr que si. Il suffisait que les dresseurs s’unissent, les ligues combinant leurs forces, les FPIs ainsi que l’Ordre Plasma pourraient, ensemble, annihilier Rocket et Venom sans aucun problème, mais malheureusement, c’était plus facile à dire qu’à faire. Bien que la Team Rocket soit, d’après les dires, dissoute depuis la mort de Giovanni, la blonde n’y croyait pas...Il s’était passé la même chose après la chute de l’Empire Rocket après tout.

Lucy arriva devant l’hopîtal. Il était temps...Non pas qu’elle était fatiguée, non, depuis que Corabelle l’avait prise sous son aîle, elle avait le droit à de durs entrainement, son corps était désormais très endurant, ses reflexes étaient bien plus développés. Ses connaissances sur son corps également. Lucy Heartfilia était désormais doté d’une force non pas surhumaine, mais loin, très loin d’être inexistante. Revenons cependant à nos Wattouats, puisque la jeune coordinatrice arriva alors à l’accueil et demanda le numéro de chambre du Roi Plasma. Une fois qu’elle eut la réponse, elle prit l’ascenseur. Le stresse commençait alors à monter. La conseillère n’avait pas vu son père depuis tellement de temps désormais. Elle ne savait pas ce qu’ils allaient se dire, ce qui se passerait. Elle avait peur que son père soit déjà au courant de tout...Non, ce n’était pas possible, elle avait fait drôlement bien attention à brouiller les pistes. Elle cherchait alors la chambre correspondante au numéro que le personnel d’accueil lui avait donné, puis arrivant devant la porte….
Son état était alors désormais indescriptible. Elle était dans une appréhension totale, mais également euphorique...Elle ne se comprenait pas elle même! Le bonheur de revoir son père allait certainement être intense, mais cette joie allait être vite estompée puisqu’elle ne savait définitivement pas comment elle allait se comporter puisqu’elle allait devoir lui cacher des choses, et même, est ce que son père serait en état de recevoir une visite assez longue pour qu’elle puisse en profiter? Tout était indécis en cet instant...Elle en tremblait presque. La coordinatrice soupira un bon coup puis entra...Elle vit alors son père encore à priori dans les vappes, dans un état qu’elle n’avait jamais vu...Elle cru se décomposer durant quelques instants. Après tout, il s’était toujours montré -sauf le jour de la fête de la fondation de Méanville- classe, avec sa prestance naturelle, auprès de sa fille. Ici, il était en blouse d’hopîtal, plâtré du bras gauche...C’était assez surprenant. Elle remarqua alors facilement que son père commença à bouger doucement, il était certainement entrain de s’éveiller. Elle décida alors de s’avancer vers lui, plaçant sa tête au dessus de celle du visage du roi plasma qui ouvrit alors difficilement les yeux...Lucy se pencha lentement vers lui et le regarda droit dans les yeux

“Ecoute-moi bien maintenant...”


Lucy s’était relâchée, d’un coup, tout son corps assimila l’information de la sureté de son père. Elle le voyait de ses propres yeux, certes, il n’était pas non plus dans sa forme la plus grande. mais était conscient...Ce soulagement se matérialisa par des larmes qui coulèrent des yeux de Lucy et qui atterrirent sur les joues du Roi Plasma. Elle ne pleurait pas comme l’enfant qu’elle avait été, la gamine superficielle et peut être parfois un peu capricieuse sur les bords. Non, ces larmes n’étaient pas non plus abondantes, mais bien plus émouvantes. Elles étaient les larmes d’une femme qui  avait connu l’angoisse de perdre celui qui était son modèle, celui qui était aussi son héros....Ces larmes étaient celles d’une fille qui avait connu la peur de perdre son père.

“Roi de la Team Plasma ou non...Combattant agguéri ou non….Je t’interdis de me refaire une frayeur pareil papa!”

Elle resta un certain temps comme ça avant de se reprendre et de s’asseoir sur une chaise qu’elle ammena près du lit, elle attrapa instincitvement et fermement la main gauche de son père, comme si elle voulait être sûr que tous cela soit réel...Elle attendit alors que son père soit relativement bien éveillé pour reprendre doucement, montrant l’inquiétude qui était, bien que moindre que précédemment, toujours présente envers son père…

“Qu’est ce que ton diagnostiqué les médecins du coup...Puisque tu étais au centre de la bataille j’imagine que ton bras droit est loin d’être la seule chose que tu ais de cassé…”

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !



Dernière édition par Lucy Heartfilia Machina le Mar 5 Juil - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Après la bataille... Lun 4 Juil - 23:15

La lumière commençait à s'atténuer à force que ses yeux s'y habituent, et la silhouette devenait plus précise. Penchée sur lui, elle avait de longs cheveux blonds. Son visage n'était pas encore assez net pour que le vieux vétéran puisse la reconnaître. Un haut blanc. Mickaël sentit des cheveux lui chatouiller le front, puis une voix lui parler :

- Ecoutes-moi bien maintenant…

Des larmes tombèrent sur le visage de l'homme hospitalisé. L'ombre de la silhouette aida ses yeux à s'habituer à la lumière, et il la reconnu. Lucy Heartfilia Machina, sa fille, était la première personne à être venue lui rendre visite depuis son hospitalisation. Si les émotions du vieil homme n'avaient pas été érodées par des années de combat, aussi bien physique que mental, il aurait été ému.

- Roi de la Team Plasma ou non… Combattant aguerri ou non… Je t'interdis de me refaire une frayeur pareil papa !

Ils restèrent ainsi quelques instants, le regard bleu et froid de Mickaël planté dans ceux marrons et remplis de larmes de Lucy. Le père sentit que quelque chose avait changé chez sa fille. Quelques mois plus tôt, elle aurait pleuré jusqu'à se liquéfier dans un étalage émotif et pathétique. Bien sûr, Lucy était fidèle à elle-même, et elle pleurait. Mais pas de la façon à laquelle Machina s'attendait. Malgré ses émotions, elle gardait une certaine contenance, telle une lady. Elle s'était affirmée face à son père, allant jusqu'à lui donner un ordre, ce qui aurait été impensable. Le vieux père repensa un instant à la petite fille aux cheveux blonds à peine plus haute d'un Grahyena, qui s'était égratignée et pleurait à chaudes larmes jusqu'à ce qu'on lui mette un pansement. Mickaël fût le premier à rompre le contact visuel en fermant les yeux. Sa petite fille avait bien grandit…

Lucy finit par se redresser, attraper une chaise et s'asseoir à côté du lit, avant de prendre la main de son père dans les siennes, ce qui le fit rouvrir les yeux et tourner le regard vers elle. Machina restait silencieux, se contentant de la regarder. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle soit la première à venir le voir. Il pensait qu'un agent des Plasmas viendrait, lui expliquerait la situation, ou qu'Oliver demanderait des instructions sur la marche à suivre pour régler les problèmes de Volucité. Il aurait pût leur répondre dans la minute. Mais non, il se retrouvait face à sa fille, celle qui avait fugué, mais qui revenait pour s'inquiéter de sa santé. Cela arrivait rarement, mais là, il ne savait pas quoi dire.

Heureusement, Lucy brisa le silence en première :


- Qu'est-ce que t'ont diagnostiqué les médecins du coup… ? Puisque tu étais au centre de la bataille, j'imagine que ton bras droit est loin d'être la seule chose que tu ais de cassé…

- Si je m'en souviens correctement… J'ai une fracture grave au bras, dont les médecins viennent de s'occuper, ainsi que quelques côtes brisées. Le reste se soignera de lui-même.


Un silence gênant s'installa à nouveau. De quoi pourraient-ils bien parler… Le Roi Plasma, et une jeune femme cherchant à devenir la plus grande Coordinatrice au monde… La dernière fois qu'ils s'étaient vus, Mickaël pouvait au moins trouver une excuse en l’entraînant au combat. Mais là… Que dire à sa fille fugueuse avec qui vous n'avez aucun point commun ?

- Cela fait longtemps que je ne t'ai point vu à la télévision, finit par dire Machina. Dois-je comprendre que tu ne participes plus aux Concours Pokémons ?

Houlà… Voilà un sujet glissant. Bien sûr, Mickaël ne savait pas que sa fille avait pactisé avec l'ennemi pour devenir Conseillère. Mais secrètement, il espérait qu'elle ait abandonné les Concours, bien que l'Ordre tolérait cette pratique.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Après la bataille... Mar 5 Juil - 14:21

Les émotions qui envahissaient Lucy l’auraient auparavant submergé, elle n’aurait pas contrôler sa joie de voir que son père était vivant. Mais la guerre faisait cet effet là. Elle ne pouvait pas se le cacher, les différentes batailles menées jusqu’à présent avaient réduit en miette son innocence, elle n’était plus une ingénue. C’était quelqu’un qui savait comment fonctionnait ce monde, elle savait qu’il n’était pas aussi beau, aussi parfait, aussi “bisounours”, qu’elle le pensait lors de sa fugue. Elle pensait voir un monde où tous étaient heureux de vivre, réalisaient leurs buts comme devenir maître ou top coordinateur...Mais ce n’était pas tout à fait le cas. Les gens se battaient parfois pour survivre. Un nombre incalculable de personnes combattait contre les groupes de personnes malveillante comme les Teams. Ce monde était en constante évolution. Cependant, la fille du Roi de la Team Plasma restait optimiste. Elle restait persuadée qu’un jour, les gens arrêteraient leurs querelles, que le monde serait en paix...Mais tant que ce n’était pas le cas, il fallait se battre pour sa liberté.

C’était ce type de bataille qui faisait qu’aujourd’hui la fille et le père se retrouvaient face à face, après des mois sans s’être vus. Lucy, après avoir donner l’ordre à son père de ne plus recommencer à lui donner une telle frayeur, finit par s’asseoir et lui demanda exactement qu’elles étaient ses blessures. En effet, bien qu’en apparence, il avait l’air de s’en être pas si mal sorti -Par rapports aux nombreux morts, évidemment-, il devait avoir de nombreuses séquelles. Peut être même des infections internes qui ne se voyaient donc pas comme ça...La blonde était en effet très inquiète, son père était très fort, le combattant le plus fort du monde en fait pour elle...Mais il avait dû affronter de nombreux ennemis dans cette bataille.

- Si je m'en souviens correctement… J'ai une fracture grave au bras, dont les médecins viennent de s'occuper, ainsi que quelques côtes brisées. Le reste se soignera de lui-même.
“D’accord...Au moins tu as été pris en charge rapidement…Et les médecins savent combien de temps il te faudra pour récupérer complètement?.”

Lucy était presque mal à l’aise. Elle se souciait de l’état de son père, elle était heureuse de le revoir, même si elle aurait préféré que ce soit sous d’autres conditions. Mais il y avait un malaise. Elle ne savait pas réellement pourquoi. Etait-ce le fait d’être conseillère et de devoir cacher à son père ce secret qui fait qu’il serait capable de la renié? Très probablement à vrai dire. Elle comptait réellement bientôt arrêter son poste au Conseil. Elle ne pouvait pas continuer à faire honte à son père malgré lui, malgré le fait que personne ne savait -A part Sheena et Elizabeth- que Helena n’existait pas. Elle ne savait réellement pas comment arrêter ce cycle infernal de mensonge. Elle avait besoin d’Helena pour la Résistance, elle avait ouvertement engagé un combat contre les Teams...Et ce n’était certainement pas pour abandonner maintenant...Elle devait réussir…


- Cela fait longtemps que je ne t'ai point vu à la télévision, finit par dire Machina. Dois-je comprendre que tu ne participes plus aux Concours Pokémons ?


“Tu me regardes à la Télévision?”


Lucy était surprise. Elle ne s’y attendait pas, elle savait que son père n’aimait pas qu’elle s’exerce en tant que coordinatrice, mais tolérait cette pratique quand même. Mais la surprise fut totale, son père l’observait donc lors de ses matchs qui avaient pour but de l’amener au sommet de la gloire des coordinateurs. Au trone pour devenir la Reine des Concours. Elle ne montrait ni sa surprise dans son intégralité, et réussit à totalement caché sa joie. Comment pouvait elle ne pas être heureuse suite à cette découverte? C’était peut être un premier pas vers une réconciliation entre Mickael et les combats pokémons…? Peu probable en réalité, vu la suite de la réplique du Roi Plasma, qui montrait bien qu’au fond, il espérait que sa fille ne concourre plus. Elle secoua la tête pour dire non. Elle décida alors ensuite de répondre à son père de manière bien sérieuse.


“Non, je m’entraîne juste du mieux possible pour être sûre de réussir. Je n’ai pas abandonné, au contraire, c’est bien la seule chose qui nous permet, à moi et mes pokémons, d’oublier les choses horribles que nous avons vu lors de la bataille au Q.G. de la Team Aqua.”


Elle n’avait jamais eut l’occasin d’en discuter avec son père. De ses expériences par rapport à la guerre. Car il fallait le dire, malgré son jeune âge, Lucy avait déjà disputé pas mal de batailles importantes...Safrania, Ondes Sur Mer, et la prise du QG Aqua...Ces différentes batailles avaient changé le comportement de Lucy, l’avaient forgé telles qu’elle l’était aujourd’hui...La jeune femme désirant rendre le monde meilleur, faire tout pour stopper la guerre. -Et devenir Reine des Concours…- Mais puisque nous étions dans le moment des sujets facheux...Lucy avait à son tour une question à poser à son père...Elle était curieuse. Elle ne posa pas cette question par méchanceté. Et elle le précisa d’ailleurs parfaitement bien…


“Papa...Ne le prends pas mal. Ce n’est pas une attaque personnelle que je te lance, mais j’ai besoin de savoir...Pourquoi as-tu une haine envers les combats pokémons? J’entends par là...Quel évènement est à l’origine de ce sentiment?”


Elle serra alors un peu plus la main de son père, presque stressée, redoutant, craignant même, que son géniteur s’emporte un peu à l’idée de discuter de ce sujet….Elle ne voulait pas perdre son père. N’était-il pas, même si pas très doué, la seule personne qui se démène toujours pour s’occuper de sa fille? Même plus que Leila, la mère de la coordinatrice, qui ne s’était pas montrée depuis des années…

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Après la bataille... Mer 6 Juil - 11:02

- D’accord... Au moins tu as été pris en charge rapidement…Et les médecins savent combien de temps il te faudra pour récupérer complètement ?

Face à cette question, Mickaël se contenta de secouer la tête, faisant glisser ses cheveux non-peignés qui lui encadraient maintenant le visage. Les médecins estimaient sa convalescence à quelques jours, mais ne savaient pas quand son bras serait guéri complétement. Heureusement, pour se défendre, il était adepte de l'épée bâtarde, et pouvait donc la manier avec sa dernière main valide.

- Cela fait longtemps que je ne t'ai point vu à la télévision. Dois-je comprendre que tu ne participes plus aux Concours Pokémons ?

- Tu me regardes à la Télévision ?

Elle tentait de cacher ce qu'elle pensait, mais Mickaël remarqua une once de surprise dans sa voix et son temps de réponse. Il ne lui répondit pas. Oui, il la regardait à la télévision, pour s'assurer de sa santé et de ce qu'elle faisait. Au début, des agents de confiance la surveillaient à son insu. Mais compte-tenu de sa nouvelle indépendance, la jeune femme n'était plus suivie depuis plusieurs mois. Le seul moyen qu'il restait au vieux Roi de vérifier la condition de sa fille sans attirer les soupçons de ses ennemis sur sa véritable identité était de la voir à la télévision. Mickaël était devenu inquiet lorsqu'elle avait subitement arrêté d'apparaître parmi les participants.

- Non, je m’entraîne juste du mieux possible pour être sûre de réussir
, expliqua Lucy. Je n’ai pas abandonné, au contraire, c’est bien la seule chose qui nous permet, à moi et mes Pokémons, d’oublier les choses horribles que nous avons vu lors de la bataille au Q.G. de la Team Aqua.

Son père hocha la tête, fermant les yeux, pensif. Ainsi, sa fille avait décidé de continuer dans cette voie qu'il lui avait autrefois interdite... Il devait bien l'avouer, elle savait tenir ses convictions, comme son père. Etait-ce une bonne, ou une mauvaise chose ?

C'est alors que Mickaël sentit les mains tenant la sienne se resserrer, comme sous l'effet de l'inquiétude. Il comprit très vite pourquoi lorsque Lucy reprit la parole :


- Papa... Ne le prends pas mal. Ce n’est pas une attaque personnelle que je te lance, mais j’ai besoin de savoir... Pourquoi as-tu une haine envers les combats Pokémons ? J’entends par là... Quel évènement est à l’origine de ce sentiment ?

Il rouvrit les yeux et les planta dans ceux de la jeune fille. Son expression n'avait pas beaucoup changé, mais donnait l'impression d'être devenue froidement sévère. Il transperça du regard ses yeux quelques secondes, réfléchissant. Devait-il lui en parler ? Ou devait-il garder cette honte pour lui, comme depuis plusieurs décennies ? Etait-il ne serait-ce que capable d'en parler à quelqu'un ? Seules deux personnes étaient au courant de ce qu'il considérait comme la plus grande tâche noire de son passé.

- Lucifer. Va surveiller que personne ne nous espionne.

Un ricanement sinistre résonna dans la pièce. Les Pokémons de Mickaël patrouillaient autour de l'hôpital pour éviter que des intrus n'entrent, mais, vu son état, le Plasma avait préféré garder un Pokémon près de lui. Enfin, ce n'était pas vraiment comme s'il avait le choix. Partout où l'homme allait, Lucifer le suivait, comme un fantôme le hantant et lui rappelant cruellement ses erreurs passées.

Mickaël libéra sa main de celles de sa fille afin de se redresser en position assise. Parler en étant allongé n'était pas poli, même avec quelqu'un de sa propre famille. De plus, il s'apprêtait à avoir une discussion sérieuse avec Lucy. Il chercha un instant ses mots, puis expliqua :


- Ce que je vais te dire doit rester entre nous. Tu ne dois en aucun cas en parler à autrui...

"J'ai vu de mes propres yeux tout le mal dont les dresseurs sont capables. Autrefois, lorsque je n'avais point encore découvert l'existence de l'Ordre Plasma, et que seuls Tsaphkiel et Lucifer me suivaient dans mon périple, j'entrepris ce que toutes les jeunes personnes de mon âge tentaient d'accomplir : j'ai tenté le Challenge de la Ligue.


Machina ferma les yeux un instant, aussi bien pour trouver ses prochains mots que pour laisser à Lucy le temps de comprendre l'importance de cette information. Lui, Mickaël "l'Exalté" Machina, fervent défenseur des Pokémons et Roi de l'Ordre Plasma, avait participé à la Ligue Pokémon.

- Bien sûr, mes Pokémons n'ont jamais eût à se plaindre de la façon dont je les traitais. Je faisais attention à leur bien être, comme toute personne qui se respecte, et le lien qui nous unis nous aurait permit d'atteindre les sommets. Les Champions d'Arène que j'ai vaincu me promettaient à un grand avenir.

"Mais je ne pût me voiler la face bien longtemps. Partout, je ne pouvais voir que la tyrannie des dresseurs. Lorsqu'ils perdaient, ils rejetaient la faute sur leurs Pokémons, alors qu'il montraient un manque cruel de stratégie. J'en ai surpris frappant et battant leurs compagnons pour les punir d'avoir échoué. Sur ceux-ci planait également la menace d'être abandonnés hors de leur environnement naturel s'ils n'étaient pas assez performants, voués à mourir seuls en ces lieux inhospitaliers et inconnus. Les Pokémons étaient soumis à un grand stress en permanence, tels des esclaves, subissant des entrainements que le pire des humains n'oserait infliger à un autre de son espèce. Les dresseurs allaient parfois jusqu'à les forcer à prendre des médicaments sensés augmenter leur puissance, mais leur causant de graves problèmes de santé. Même certaines pensions, ces endroits sensés veiller au bien-être de leurs occupants, n'étaient en fait que des camps barbares où des Pokémons trimaient sans repos dans des conditions inhumaines, tout cela pour que leur pathétique dresseur puisse remporter un combat ou deux.


Alors qu'il parlait, Mickaël regardait droit devant lui, comme s'il fixait quelque chose qui était là autrefois mais avait à présent disparu. Son poing s'était serré sur le drap de son lit. Sa mâchoire, crispée. Ses yeux brûlaient d'un feu froid, plus terrible que les flammes de l'Enfer. Ce regard n'était réservé qu'à ses pires ennemis. Ceux qui avaient peu de chance de vivre assez longtemps pour le décrire.

- Les dresseurs sont des monstres ne pensant qu'à leur propre intérêt.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Après la bataille... Sam 9 Juil - 16:49

Lucy aurait dû s’en douter. Poser cette question n’était pas la meilleure idée qu’elle eut dans sa vie. Mais elle méritait cependant de savoir pourquoi son père haissait tant les dresseurs. Les combats, ainsi que la ligue. Elle comprit, rien qu’en voyant le regard presque sombre du Roi Plasma la transcender, que la conversation allait devenir sérieuse. Elle n’était cependant pas apeurée, au contraire, elle était même contente, fière que son père la considère enfin comme une personne mature et plus comme une enfant, fière qu’il se confie à elle sur quelque chose que probablement peu de personne savent. Elle était heureuse de voir une forme de complicité naître entre eux. Mais elle ne le montrait pas à vrai dire. Car la tournure de la conversation allait prendre un ton grâve, donc, cette forme de joie était comme coupée dans son élan. Mais heureusement d’un côté, cela montrait que Lucy savait conserver et profiter de ces émotions, tout en se tenant prête par rapport à la situation qui allait être sérieuse. Elle le voyait...Mais, il y avait quelque chose qu’elle ne voyait, qu’elle n’arrivait même pas à sentir...Le plus puissant de tous les pokémons se trouvait dans la même pièce qu’elle...

- Lucifer. Va surveiller que personne ne nous espionne.

Lucy senti alors un frisson parcourir tout son corps lorsqu’elle entendu un ricanement des plus sinistres. Lucifer était donc dans la pièce depuis le tout début de la rencontre...Et bien la blonde devait fortement avouée qu’elle aurait préférée ne pas savoir que le démon absolu se trouvait là. Elle avait toujours une peur absolue de Lucifer qui l’avait traumatisé durant toute son enfance. Elle ne supportait pas ne serait-ce que l’idée de savoir qu’elle était toute proche..Brrr. Elle qui voulait montrer à son père qu’elle n’était plus la petite fille craintive d’il y a quelques années, c’était potentiellement raté. Mais peut être que le Roi Plasma comprendrait que le Lugulabre restait la plus grande phobie de sa fille. Elle l’espérait fortement en fait. Mais ce n’était pas le plus important à vrai dire.

Malgré l’ambiance calme, puisqu’aucun des deux ne s’était énervé, pas d’élévation de voix, rien, la tension montait à travers quelques gestes venant principalement de Mickael. Il commença par lacher la main de sa famille avant de se redresser malgré la douleur. Auparavant, Lucy aurait d’ailleurs fait la morale à son père pour qu’il reste allongé, maintenant, elle savait que cela ne servait rien, que son paternel avait des principes, et qu’il souhaitait rester poli, et cela montrait bien à quel point la conversation allait devenir sérieuse. Lucy ne s’attendait en réalité absolument pas à ce que son père allait lui faire comme révélation….Celui-ci la mit d’ailleurs en garde.

- Ce que je vais te dire doit rester entre nous. Tu ne dois en aucun cas en parler à autrui…

Elle se retint de déglutir pour ne pas montrer qu’elle ressentait parfaitement la montée de tension. Elle ne voyait absolument pas ce que son père pouvait cacher comme secret si sombre. Son imagination lui faisait imaginer le pire, mais c’était des idées complètement hors contexte de la question qu’elle lui avait posée. Mais qu’est ce que son père pouvait lui cacher...Elle ne voyait pas, avait-il vu un meurtre de Pokémon par un dresseur qui avait perdu un combat d’arène, et avait donc fait une généralité des dresseurs en les pensant tous horribles. Elle ne savait pas...Mais la vérité était tout autre...Et là, Lucy n’essaya même pas de cacher sa surprise, elle n’y serait pas arrivée de toute façon.

"J'ai vu de mes propres yeux tout le mal dont les dresseurs sont capables. Autrefois, lorsque je n'avais point encore découvert l'existence de l'Ordre Plasma, et que seuls Tsaphkiel et Lucifer me suivaient dans mon périple, j'entrepris ce que toutes les jeunes personnes de mon âge tentaient d'accomplir : j'ai tenté le Challenge de la Ligue.

Le visage de Lucy se décomposa presque, pas de manière grotesque et enfantine, non, mais les traits de son visages montraient bien qu’elle était vraiment abbasourdie par la nouvelle, était-ce un rêve? Elle n’arrivait pas à croire ce qu’elle venait d’entendre...Son père, celui qui détestait plus que tout les dresseurs, celui qui ne vivait que dans le principal but de démonter le challenge de la Ligue...Y avait autrefois participé. Le cerveau de la blonde fulminait...Elle ne savait quoi penser en réalité, si elle devait être en colère ou si elle devait avant tout chercher une forme de logique à toute cette histoire. C’était si...Il n’y avait pas de mots en réalité. Elle réflechissait alors...Après tout, son père aussi fut jeune, n’est-il pas normal que comme toute personne d’une dizaine d’année, il ait tenté la ligue, lorsqu’il était encore une forme de Candide? C’était logique...Mais elle stoppa sa réflexion pour continuer d’écouter Mickael.

- Bien sûr, mes Pokémons n'ont jamais eût à se plaindre de la façon dont je les traitais. Je faisais attention à leur bien être, comme toute personne qui se respecte, et le lien qui nous unis nous aurait permit d'atteindre les sommets. Les Champions d'Arène que j'ai vaincu me promettaient à un grand avenir.

Ceci n’était pas étonnant. Lucy savait que son père était quelqu’un qui prenait tout le temps soin de ses monstres de poches. Elle n’aurait jamais vu son père maltraité un pokémon, donc cela ne l’étonnait pas. Elle comprenait désormais d’où venait la puissance du roi plasma en question de combats entre pokémons. Son père avait toujours été un excellent dresseur, probablement le meilleur à ses yeux -Même si elle savait ne pas être objective sur cette question là.-. Tout commençait à devenir clair pour Lucy. Elle commençait à comprendre ce qui allait suivre dans la suite du récit de son père. Il n’y avait de toute manières pas beaucoup de possibilités pour que Mickael voue une haine sans merci aux dresseurs. Ca Lucy le savait...Elle se remit donc à écouter les paroles de son père.

"Mais je ne pût me voiler la face bien longtemps. Partout, je ne pouvais voir que la tyrannie des dresseurs. Lorsqu'ils perdaient, ils rejetaient la faute sur leurs Pokémons, alors qu'il montraient un manque cruel de stratégie. J'en ai surpris frappant et battant leurs compagnons pour les punir d'avoir échoué. Sur ceux-ci planait également la menace d'être abandonnés hors de leur environnement naturel s'ils n'étaient pas assez performants, voués à mourir seuls en ces lieux inhospitaliers et inconnus. Les Pokémons étaient soumis à un grand stress en permanence, tels des esclaves, subissant des entrainements que le pire des humains n'oserait infliger à un autre de son espèce. Les dresseurs allaient parfois jusqu'à les forcer à prendre des médicaments sensés augmenter leur puissance, mais leur causant de graves problèmes de santé. Même certaines pensions, ces endroits sensés veiller au bien-être de leurs occupants, n'étaient en fait que des camps barbares où des Pokémons trimaient sans repos dans des conditions inhumaines, tout cela pour que leur pathétique dresseur puisse remporter un combat ou deux.

Lucy avait presque peur de son propre père en cet instant. Et il y avait de quoi à vrai dire. Le Roi plasma était dans un état de colère. Il ne regardait même pas directement sa propre fille mais en face de lui. Il avait le poing serré. Ce visage...Lucy ne l’avait jamais vu comme ça, ce n’étaient pas les occasions qui auraient manquée. Mais non. La blonde ressentait physiquement la colère du Roi Plasma. Les dresseurs qui maltraitaient leurs pokémons, qui les droguaient...C’était quelque chose d’horrible. Elle baissa la tête. Elle avait déjà vu des scènes similaires, que ce soit au conseil ou dans les concours. Cela la mettait également en rogne. Elle se retenait d’ailleurs souvent d’aller frapper ces dresseurs, voyant les pauvres pokémons dans un sale état...Les coordinateurs qui donnaient des cosmétique d’origines étranges à leur pokémons pour les rendres bien plus beaux, c’était du n’importe quoi...Elle comprenait la mise en beauté bien évidemment, mais il fallait se donner des limites, la santé et le bien-être du pokémon passaient avant tout.

- Les dresseurs sont des monstres ne pensant qu'à leur propre intérêt.

Lucy garda d’autant plus sa tête baissée. Son père avait raison. Il y avait des monstres parmis les dresseurs, certains ne cherchaient que la gloire à travers le chellenge de la Ligue Pokémon, mais il n’y avait pas seulement ça. Et ça, Lucy se devait de le démontrer à son père. Elle répliqua donc, d’une voix étonnément calme et toute aussi solennelle que celle que son père avait prise.


“J-Je te promets de ne jamais rien dire à qui que ce soit papa. Tu as ma parole.”
Comment-ça t’elle afin de gagner quelques secondes pour choisir au mieux ses mots. “En tant que coordinatrice, j’ai également vu des personnes donner pleins de choses mauvaises pour la santé de leurs pokémons. Les pauvres allaient bien plus mal après avoir prit ces cosmétiques, ou médicaments.” Elle finit une légère pause avant de relever la tête “Et là tu me demanderas surement pourquoi je n’ai pas arrêté en voyant ça, que ça aurait dû m’ouvrir les yeux sur le monde des dresseurs et coordinateurs. Mais je te réponds d’avances Papa...Je comprends parfaitement ton point de vue. Ces monstres comme tu le dis si bien méritent d’être punis. Ils devraient être interdit de toucher des pokémons. Ces gens là, et je ne dis pas ça pour Mais tous les coordinateurs ou dresseurs ne sont pas comme ça ! Tu n’as pas l’impression de généralisé la mentalité de tous ? Car lors des concours que j’ai vu et fait, j’ai tout de même plus vu des coordinateurs et leurs pokémons combattre en harmonie pour s’amuser avant tout, il y a une forme de compétition, mais jamais rien de méchant, au contraire, les pokémons apprécient donner le meilleur d’eux même, je sais que les miens, si je leur laisse trop de repos, se mettent à vouloir s’entraîner d’eux même. Ces compétitions permettent également de faire des rencontre, créer des liens entre les participants. Sans ces monstres, c’est quelque chose de très convivial, j’ai vu des personnes perdre, mais le prendre bien, même parfois s’excuser milles fois au près de leur propre pokémon…S'il y a des monstres parmi eux, il y a aussi des gens bien...”

Lucy pensait à ses différentes rencontre, toutes les personnes qu’elle avait pu rencontrer durant son voyage initiatique. Anariève qui était sa première grande adversaire, qui était une herboriste accomplie. Puis aussi à Sheena, lors du concours de Nénucrique. Puis tous les PNJs qu’on ne reverrait jamais dont j’ai déjà oublié le nom. Ils étaient tous de bonnes personnes. Elle ne pouvait défnitivement pas être entièrement d’accord avec son père. Elle n’y arrivait pas. Même si cette conversation ne lui faisait qu’accroitre la honte qu’elle ressentait de ne rien dire à son père sur son poste de conseillère...Cependant, elle réussissait à le cacher. Elle était complètement fixé vers son père. Pas méchamment ni énervée d’ailleurs. Elle voulait continuer d’avoir cette conversation avec son père. Elle avait les mains qui se resserraient sur son pantalon. Elle prit l’initiative d’ajouter :


“Pourquoi être aussi radical alors que tous ne sont pas monstrueux…?”

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Après la bataille... Mer 5 Oct - 9:55

Lucy écoutait silencieusement son père s'expliquer sur sa haine de la Ligue, la tête basse. Certains disent que parler de ce qu'on a sur le coeur à quelqu'un en qui on a confiance permettait de se sentir mieux. Quelle idiotie hypocrite… Mickaël ne se sentait pas mieux d'avoir révélé l'un de ses plus lourds secrets à sa fille. Raconter un secret ne soulage pas. Cela ne fait que rependre ce secret, comme une peste insidieuse, infectant ceux qui osent trop s'approcher de sa source et nécrosant leur âme avec le poids de la confiance. Mais Lucy avait le droit de savoir.

Ou bien était-ce autre chose ? Peut-être… voulait-il se justifier ? Peut-être voulait-il lui révéler pourquoi il avait commis des actes inhumains, pourquoi sa mère était partie, pourquoi il n'avait jamais été capable d'être un bon père, pour obtenir son pardon ?


- Je te promets de ne jamais rien dire à qui que ce soit, papa. Tu as ma parole.

Le regard de Mickaël reprit son aspect glacial et neutre en se posant sur Lucy. Elle lui avait parlé d'un ton calme et mesuré, semblable à celui qu'il utilisait lui-même. Elle avait compris la gravité de leur conversation. Sa fille avait bien grandit…

- En tant que coordinatrice, continua-t-elle, j’ai également vu des personnes donner pleins de choses mauvaises pour la santé de leurs Pokémons. Les pauvres allaient bien plus mal après avoir prit ces cosmétiques, ou médicaments. Et là tu me demanderas sûrement pourquoi je n’ai pas arrêté en voyant ça, que ça aurait dû m’ouvrir les yeux sur le monde des dresseurs et coordinateurs. Mais je te réponds d’avance Papa… Je comprends parfaitement ton point de vue. Ces monstres comme tu le dis si bien méritent d’être punis. Ils devraient être interdits de toucher des Pokémons.

Lucy allait dans son sens. Mais Mickaël avait beaucoup plus d’expérience en débats qu'elle. Il connaissait par coeur cette technique : acquiescer avec son adversaire, pour mieux le contredire par la suite. Et l'attaque de la jeune femme ne tarda pas à arriver :

- Mais tous les coordinateurs ou dresseurs ne sont pas comme ça ! Tu n’as pas l’impression de généraliser la mentalité de tous ? Car lors des concours que j’ai vu et fait, j’ai tout de même plus vu des coordinateurs et leurs Pokémons combattre en harmonie pour s’amuser avant tout, il y a une forme de compétition, mais jamais rien de méchant, au contraire, les Pokémons apprécient donner le meilleur d’eux même, je sais que les miens, si je leur laisse trop de repos, se mettent à vouloir s’entraîner d’eux même. Ces compétitions permettent également de faire des rencontres, créer des liens entre les participants. Sans ces monstres, c’est quelque chose de très convivial, j’ai vu des personnes perdre, mais le prendre bien, même parfois s’excuser milles fois au près de leur propre Pokémon… S'il y a des monstres parmi eux, il y a aussi des gens bien…


Evidemment, quel que soit le panier que l'on observe, toutes les pommes ne sont pas pourries à la base…

- Pourquoi être aussi radical alors que tous ne sont pas monstrueux…?

… mais si on laisse les pommes pourries trop longtemps à proximité de celles en bonne santé, la moisissure s'étend et infecte les autres fruits, qui pourrissent à leur tour.

- A une époque, tu aurais pût me convaincre, répondit Mickaël. Mais aujourd'hui, il est trop tard. Les humains ont perdu le droit au pardon.

« Cela fait des années que je suis témoin de la cruauté des Dresseurs. Certes, il existe des Dresseurs bons envers leurs Pokémons. Mais l'exception ne fait pas la règle. J'ai rencontré bien plus de Dresseurs que toi… Pas seulement des Dresseurs, d'ailleurs… Giovanni, l'homme qui nous a attaqué et qui dirigeait la Team Rocket, était un Dresseur et Champion d'Arène autrefois. Tu connais également la famille von Wittelsbach. Ils sont à la tête d'une grande entreprise pharmaceutique. Je n'ai pas encore réussit à rassembler des preuves suffisamment concluantes, mais de part mes conversations avec leur chef de famille, il y a de fortes chances qu'ils utilisent des Pokémons comme cobayes… Quant à Haniel, avec qui tu joues depuis que tu es toute petite, je l'ai sauvé alors qu'il était pourchassé par un scientifique ayant massacré son troupeau pour des expériences. Et ce ne sont que quelques exemples parmi des milliards. L'Ordre reçoit en permanence des rapports de maltraitance ou de trafic, à tel point que je n'ai pas suffisamment de Soldats pour prendre en charge tous les cas.

« Même les Titans nous ont abandonnés. Je suppose que tu as entendu parlé de l'incident à Rosalia ? Lugia et Ho-oh ont séparé la ville de la terre, dans l'espoir d'offrir un havre de paix aux Pokémons s'étant rebellés contre les humains. Le Seigneur lui-même a détourné le regard. Les Pokémons souffrent au point de vouloir détruire la race humaine. Nous ne pouvons nous permettre de laisser les mauvais Dresseurs continuer leurs actes maléfiques sous prétexte que quelques uns d'entre eux sont bienveillants. S'il faut pour cela annihiler la Ligue et retirer au monde entier l'occasion de maltraiter des Pokémons, ainsi soit-il.


La radicalité de Mickaël était le fruit de dizaines d'années sur le terrain, à observer de ses propres yeux les horreurs dont l'Homme était capable dans sa folie des grandeurs. Tous ces gens qu'il a froidement assassiné… Il n'a jamais éprouvé de remords. Ces gens n'étaient pas des humains, mais des monstres. Plus sa lame s'enfonçait dans la chair de ses ennemis, plus sa naïveté s'émoussait. A force, il en était venu à l'idée que la fin justifiait les moyens. S'il pouvait entièrement éliminer la moisissure de son espèce, le Seigneur Arcéus pardonnerait peut-être aux humains toutes les horreurs qu'ils ont commises…

Mais est alors arrivé Ghetsis. Une période sombre pour la Team Plasma, mais ayant ouvert les yeux du chef des assassins. Tuer les monstres un à un ne servait à rien. Au mieux, il tuerait toute sa vie sans résultats. Au pire, il serait considéré comme « le méchant de l'histoire », et serait lui-même tué. Voilà pourquoi il avait changé de méthode. Mais au fond de lui grondait toujours la bête assoiffée de sang lui hurlant d’annihiler tous les pêcheurs.


- De plus, ajouta-t-il, tu n'as connu que l'univers des Concours. Les coordinateurs ne cherchent pas à se battre, mais à offrir le plus beau spectacle. Ils ont besoin de Pokémons en bonne santé. La probabilité de maltraitances est plus faible que pour le Challenge de la Ligue, car cela se verrait immédiatement.

Mickaël avait toujours été plus tolérant avec les coordinateurs. En effet, comme il l'avait dit, les Pokémons devaient être en bonne santé, aussi bien physique que mentale, et ne recevait pas d’entraînement martial s'ils n'en voulaient pas. Ils avaient beaucoup moins de chances d'être blessés inutilement et, du moins pour le moment, il n'existait que peu de produits dangereux pouvant améliorer les capacités d'un Pokémon sans altérer sa santé de manière visible.

Mais, penser que Lucy ne connaissait que les Concours… Si seulement il savait à quel point il avait tord...

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après la bataille...

Revenir en haut Aller en bas
 

Après la bataille...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Méanville-