Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Hier à 12:32 par Invité

» Here We Go
Jeu 16 Mar - 9:36 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mar 14 Mar - 16:58 par Invité

» Pokemon Community
Sam 4 Mar - 10:25 par Invité

» Master Poké
Mar 28 Fév - 23:35 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 25 Fév - 8:04 par Invité

» Rencontre improbable entre deux étoiles (PV Eric)
Dim 19 Fév - 21:10 par Eric Lencher

» Absences de l'illusionniste
Dim 12 Fév - 10:57 par Zoroark

» Réinvente la Destinée
Mar 7 Fév - 14:10 par Invité


Partagez | .

Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara]

Kiryû Arikawa


avatar
Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Ven 15 Avr - 17:14


Il faisait beau à Nénucrique, malgré le vent froid qui soufflait tout le monde était sortit pour pouvoir profiter du soleil… Et du marcher hebdomadaire, bien évidement ! Les marchands ventait leurs marchandises de plus en plus fort dans le but d'attirer les clients et les passants discutaient entre eux sans se soucier des problèmes des régions voisines. En effet, depuis que la Team Venom avait élue domicile dans la ville, Nénucrique se portait de mieux en mieux, même si elle était loin d'égalé son éclat d'antan, les habitants dormaient maintenant à poing fermé depuis l'attaque des Rockets à Volucité -bataille qui avait longtemps fait la une des journaux tant elles fut meurtrièrent- on ne s'intéressait plus à la région de Hoenn meurtrie et cela ne faisait que rendre d'avantage d'espoirs à ses habitants, appuyé par le soutiens de la ligue et de la Team Venom, cela faisait un bien fou à la région et cela se ressentait.

Malgré tout un marchand de fruits et de légumes troubla l'ambiance bon enfant du marché en hurlant :

- AU VOLEUR !!! AU VOLEUR !!!

Les habitants et les autres marchands inquiets regardaient l'homme avec un air interrogateur. Il continua :

- Un gamin encapuchonné vient de me voler des fruits ! Mais faites quelque chose !! Où est la police !!

Un voleur se cacherait-il donc parmi la foule ? Cette nouvelle rendit les marchands d'avantages méfiants, ils regardaient chaque passants encapuchonné avec des yeux suspicieux… Autant dire que l'ambiance n'était plus au rendez-vous…


Pas très loin du marché, dans une ruelle sombre entre deux grands bâtiments, un garçon de petite taille admirait la scène de loin. Les personnes qui avaient été alerté par les cris du marchands étaient certes inquiets mais aucun ne semblait avoir eu l'idée de fouiller dans les recoins du quartier pour retrouver le voleur. Le garçon poussa un soupire de soulagement avant de s'avancer plus profondément dans la ruelle, se cachant dans l'ombre glaciale des bâtiments, il sortit de son sac en toile quelques agrumes et autres fruits rouges. Les larcins de Kiryû était une habitude qu'il avait prit très tôt, cependant quelque chose avait changé. Avant il ne volait que pour s'amuser, maintenant sans toit et sans argent, il fut contraint de voler pour sa survie. Cela faisait maintenant quelques jours que Luberias avait disparue sans laisser de traces et donc que Kiryû fut renvoyé de la Team Venom pour laquelle il œuvrait. L'adolescent était sale et puait la transpiration. Il dormait peu et était épuisé, des cernes soulignaient son regard fatigué et désespéré. Et il avait beau être agile, ses petites mains ne lui permettait pas de voler énormément de choses, en conséquence lui et son équipe devaient se partager quelques fruits et quelques autres aliments qui n'étaient pas toujours suffisant pour combler un estomac.

Mysterion, Stalwart, Lullaby et même le Nosferapti qu'il avait capturé récemment étaient sortis de leurs ball et à l'image de leur dresseur ils étaient affamés et fatigués. Ils étaient également inquiet pour leur ami humain. Il ne cherchait même plus à faire des blagues au passant comme il avait prit l'habitude de faire. Tout ce qui l'importait était de survivre malgré le manque d'argent.

Il donna a chacun de ses Pokémons quelques fruits et tous mangèrent en silence. Le goût des fruits firent chanter leurs papilles, ils avaient si faim, ils pourraient fouiller les poubelles et manger les déchets des autres, ils étaient si affamés qu'il n'en remarquerait même pas la différence, probablement…

Il était déjà arrivé à Kiryû de se demander s'il ne devait pas plutôt abandonner et arrêter tout simplement d'espérer et de vivre, après tout depuis le début la vie ne lui avait pas fait de cadeau. Mais quelque chose l'empêchait tout simplement de se laisser bercer par la mort. Après tout il n'était pas tout seul, il s'en voudrait s'il les laissait tous seuls dans la rue -et encore plus si c'était un dresseur pas très cool qui les capturaient juste après- Il devait juste réfléchir et trouver un moyen de se sortir de cette situation invivable.

La seule manière pour lui de s'en sortir était, à l'heure actuelle, de retourner dans sa patrie d'origine à Kalos. Les anciens amis de son père l'avaient reconnus la dernière fois qu'il était allé à Cromlac'h et ils étaient heureux d'avoir revu le fils de leur défunt meilleur ami… Ce ne sera sûrement pas différent la prochaine fois non plus. Kiryû n'avait pas un sous et il n'avait pas envie de gâché le peu de fierté qui lui restait en faisant la manche. Il devait embarquer clandestinement dans un bateau.

Il rappela ses Pokémons dans leurs balls respectivement et remit les fruits restant dans son sac. Il vérifia également si son carnet et son crayon se trouvait encore à l'intérieur du dit sac. Une fois ceci fait, il sortit de sa cachette, après avoir bien vérifié que personne ne regardait en sa direction, et partait en direction d'un port, ou autre chose, il ne savait pas vraiment…

Malheureusement il marcha sur une balle -sûrement un jouet qu'un enfant avait perdu- ce qui le fit trébuché et il tomba sur le béton dur -et s'écorcha au passage le genou- Le bruit de la chute fit se retourner les marchands et les clients qui se trouvaient là dont l'homme que Kiryû avait volé plus tôt :

- HA ! C'est lui ! Je le reconnais !! Attrapez-le !!

Kiryû n'était pas très fier pour le coup mais il ne voulait pas se faire attraper ! C'était trop la honte de se faire choper par un adulte ! Il se releva et couru le plus vite qu'il pu. Il était endurant mais ses assaillant l'étaient tout autant…

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Sam 16 Avr - 11:08

Daisuke était enfin de retour dans la Région d’Hoenn...Après tout ce temps, depuis la bataille d’Algatia à vrai dire, il n’avait pas remit les pieds dans la région si ces souvenirs étaient bons. Cela faisait deux ou trois semaines qu’il avait fait face à l’assassin de la Team Rocket avec l’aide de Sheena, les deux étaient devenus amis dans cette situation des plus horrible puisqu’au final, Daisuke avait vu la mort lui prendre une proche...Par deux fois la mort avait raté son coup de justesse en quelque minutes...Le brun en était donc sorti avec une nouvelle idée en tête qui était celle d’essayer de ne plus céder à la rage et la colère qui le poussait à se venger de ceux qui prennent la vie de ses proches...C’était dur, lui même pensait qu’il n’allait pas tenir longtemps à résister. La vengeance était après tout le carburant du brun, ce qui lui permettait de vivre, la vengeance était la seule motivation q’il possédait. Cette motivation malsaine certes, mais malheureusement restait présente…

Mais aujourd’hui, il allait essayer de suivre cette morale. C’est pour cette raison qu’il décida de retourner à Hoenn, il cherchait toujours le jeune homme qu’il avait rencontré il y a déjà un petit moment : Kiryû. Le commandant de la Team Venom était une personne très intrigante Daisuke, il le perturbait vraiment étrangement, mais ils ne s’étaient vu qu’une fois...Enfin, deux pour être exact, mais leur première rencontre était surtout un sauvetage de Silent face à un Blizarroi enragé...Alors qu’ils avaient appris à se connaître lors de leurs retrouvailles à Vermilava, le brun n’avait désormais plus eut de moyen pour contacter le blondinet alors qu’il en mourrait d’envie. Il avait la possibilité de le revoir facilement puisque, connaissant la filiation du jeune garçon qui se trouve être la Team Venom, il n’y avait qu’à aller à Nénucrique où se trouvait le QG de l’organisation du Serpent Menteur, qui d’ailleurs n’était plus celle du Serpent Menteur, mais dirigée désormais par deux jeunes hommes, les frères Avery qui avaient réussit à attirer l’attention avec une facilité déconcertante suite à leur message restransmit à la télévision.

Si Luberias pouvait avoir eut quelques ennuis, le brun en serait vraiment heureux. Mais bon, il n’irait pas les chercher. Alors qu’une sombre pensée vint à lui, il secoua la tête...Non non non, cette fois, il devait se contenir, arrêter de songer à agir comme ça, ça allait être vraiment difficile…Il s’en mordait les lèvres, il cherchait désespérément à changer depuis qu’il avait compris que la haine avait faillit le tuer, mais bon, ça n’allait probablement pas se réaliser aussi simplement. Le brun se trouvait alors au marché de la ville, il semblait être quasiment aussi attractif qu’il avait pu l’être quand la région était dans sa grandeur passée. Il savait que des sbires Venoms pouvaient parfois veillé à la tranquillité de ce regroupement de commerçant hebdomadaire..Il regardait alors les alentours et cherchait le jeune homme...Il n’avait aucune autre piste malheureusement, qu’est ce que c’était énervant…

- AU VOLEUR !!! AU VOLEUR !!! Un gamin encapuchonné vient de me voler des fruits ! Mais faites quelque chose !! Où est la police !!

Daisuke fut alors complètement sorti de ses pensées! Un voleur, gamin encapuchonné...Daisuke ne connaissait qu’une seule personne qui correspondait à cette description : C’était évidemment Silent! Bien qu’un autre gosse lambda pouvait correspondre à cette description, Daisuke n’y réfléchit même pas. Il devait absolument réussir à le trouver...Il se mit à accélérer le pas...S’il était trouvé, il risquait probablement gros. Et même, il ne pouvait pas rater cette chance qu’il avait..Il suivit alors un des groupes de client et de marchands dont faisait parti celui qui s’était fait volé. Ils étaient rapides, on se serait cru dans une chasse à l’homme, alors que ce n’était que de simples fruits...Franchement. N’importe qui avait déjà volé dans sa jeunesse, il ne fallait pas se mentir, ce n’était pas comme si “gamin encapuchonné” avait causé un meurtre. Il fallait relativiser, et évidemment, on se doutait tous que le brun ne pensait pas ça car le voleur était probablement Silent, ce n’était vraiment pas son genre enfin...Bon, peut être, mais alors juste un peu. Daisuke réussit à se frayer petit à petit un chemin dans la foule afin d’arriver près du marchand, alors que le groupe s’était retourné en entendant un bruit de chute. Daisuke en profita pour s’avancer encore plus tout en écoutant la nouvelle déclaration du fruitier.

- HA ! C'est lui ! Je le reconnais !! Attrapez-le !!

Le brun eut à peine le temps de voir la silouhette du voleur qui se releva à toute vitesse pour s’enfuir. Il était assez petit, cela reforçait la volonté de Daisuke de croire que le voleur était Silent...Il couru alors également à toute vitesse, dépassant relativement facilement le reste de la foule -Il avait enfin trouvé une utilité aux entraînements tenaces auxquels il avait eut le droit lorsqu’il se trouvait chez les rockets, tiens!-, et il attrapa le bras du voleur pour le stopper. ..Faisant en sorte qu’il lui fasse face...Le coeur du brun manqua un battement. C’était effectivement Kiryû...Mais ce qui étonnait, non, ce qui choquait le brun était l’état dans lequel se trouvait le jeune garçon...Il était sale, il dégageait une certaine odeur qui montrait qu’il ne s’était pas lavé depuis plusieurs jours, de plus, son corps montrait des marques de fatigue, d’épuisement, il s’était d’autant plus amincit si bien qu’on pourrait le penser anorexique...Il s’était passé quelque chose entre temps pour qu’il soit dans un tel état, l’ancien Rocket profita des quelques secondes qu’il avait prit afin de murmurer au jeune garçon quelques mots.

“Je te promet que je vais te sortir cette situation…”

C’est alors que le groupe de marchand et de clients arriva. Le volé avait l’air ravi de voir que Daisuke avait réussit à attraper le garçon..Cependant, il ne devait pas s’attendre à la suite...Le brun n’avait en réalité pas réfléchit à ce qu’il allait faire une fois que le marchand allait prendre la parole, c’était en réalité instinctif…

“Merci mon bon jeune homme, passe moi ce brigand que je le rammène au flic! Les gens de son espèce ne méritent que ça…”

Le brun grimaça...Avant d’aller à l’orphelinat puis d’être adopté par Giovanni, lui aussi avait connu une courte période où, gosse, il se trouvait avec d’autre enfants pour voler afin de subsister, il était largement sorti de tout ça -Surtout depuis la chute de l’Empire où il s’est servit dans les comptes de l’organisation-, ainsi, la remarque du marchand l’énerva considérablement….

“Vous ne voyez donc pas son état bordel de merde?! Vous ne voyez pas que s’il a volé vous fruits ce n’était pas pour s’amuser mais pour enfin avoir quelque chose à manger?!”

La violence de Daisuke dans le ton de sa voix commença à effrayer un peu les plus chétifs de ce groupe de moutons..Le brun soupira alors un bon coup avant de se reprendre doucement, il n’allait pas non plus tuer pour ça -fort heureusement- mais cette stupidité chez le marchand le dérangeait tout de même énormément. Tout en tenant doucement d’une main le poignet de Silent, il sorti de sa poche une vingtaine de pokédollars qu’il tendit au marchand. Celui-ci les prit alors sans hésiter une seule seconde, attiré par l'argent avant tout...

“Voilà, gardez la monnaie et maintenant déguerpissez...Vous êtes même pas capable d’aider une personne qui cherche juste à pouvoir manger pour survivre.”

Le groupe s’en alla alors après que le marchant ait bien dit à Silent que s’il recommençait il ne serait pas aussi gentil...Menace en l’air, le marchand se fichait bien de ça, il avait eut son argent avec surement bien plus de bénéfices que prévu...Daisuke attendait encore un peu, puis il se retourna, se trouvant seul avec Kiryû...Il avait besoin d’explications, de beaucoup d’explications, il n’arrivait pas à comprendre comment le blondinet avait pu en arrivé là...Il était commandant de la Team Venom après tout, il devait avoir assez d’argent pour se nourrir, de laver, enfin, vivre. Là, il était plutôt entrain de survivre difficilement...Sans se rendre compte qu’il tenait désormais la main de Silent, le brun prit ainsi la parole. Ce n'était pas étonnant vu la situation, mais il ne lançait pas de vanne, de plaisanterie à Silent comme il pouvait avoir l'habitude de le faire, il trouvait probablement le contexte bien trop grâve pour se le permettre en fait...

“Explique moi ce qui t’es arrivé Kiryû...Tu avais une place importante chez les Venoms pourtant…”

Daisuke se rendit ensuite compte du contact qu’il avait avec le blond, il retira doucement sa main...Gêné de ne pas s’être apperçu de ça. Evidemment, il n’allait pas laisser son ami dans cette situation après, il attendait juste que le blond lui explique justement comment il en était arrivé à cette situation...Mais pourquoi se sentait-il obligé de l’aider? Pourquoi il était gêné comme ça pour un simple contact de la main dont lui même ne s’était pas rendu compte? Il ne savait pas vraiment...Lui qui était heureux de revoir le commandant Venom, voyait ce sentiment perturbé par l’état dans lequel se dernier se trouvait...La seule chose qui était sûre, c’est que le brun ne comprenait définitivement pas ce qui arrivait...

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa


avatar
Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Lun 18 Avr - 8:51


Kiryû courrait aussi vite qu'il le pouvait. Il ne voulait pas se faire arrêter par la police, il voulait juste rentrer chez lui ! Malheureusement, il avait beau être relativement endurant, ses petites jambes ne faisaient pas de grands pas et les marchands le rattrapaient petit à petit. Déterminé, l'adolescent ne se retournait pas, il continuait de courir mais commençait à se demander si cela valait vraiment la peine de résister, ce fut à ce moment là qu'on lui attrapa le bras et qu'on le força à arrêter de courir. Il cru au début qu'il s'agissait d'un des marchands et que la récréation était finalement terminée pour le jeune blond. C'est quand il fut contraint de se retourner pour faire face à l'homme qui l'avait rattrapé qu'il comprit que son destin prenait un tout autre chemin.

“Je te promet que je vais te sortir cette situation…”

C'était un homme grand -bon c'est vrai que ce n'est pas difficile d'être grand à côté de Kiryû- arborant une chevelure sombre et possédant un visage sévère. L'adolescent avait déjà vu ce visage et il devait bien avouer qu'il ne s'attendait pas à voir cet homme débarquer de nouveau sur son chemin. Dans d'autres circonstances, Kiryû aurait été ravi de le voir, après tout Daisuke était l'un des rares -avec Luberias- pour qui l'adolescent daignait à respecter un minimum -un minimum vraiment minime hein !- cependant ce ne fut pas la joie qu'il ressentait en cet instant, c'était plutôt la honte. Il avait honte qu'une personne qu'il connaissait le voit dans cette situation lamentable, sa fierté en prenait un coup.

Daisuke se retourna vers les marchands qui arrivèrent, sans non plus lâché la main de Kiryû qu'il tenait fermement dans la sienne :

“Merci mon bon jeune homme, passe moi ce brigand que je le rammène au flic! Les gens de son espèce ne méritent que ça…”

Le jeune homme ne devait pas être très très content. Son visage était crispé par la colère et sa voix s'éleva un peu comme celle de Juan quand celui-ci disputait Silent quand il faisait un peu trop de bêtises. Bon peut-être pas à ce point là mais c'est pour dire à quel point Daisuke semblait fâché.

“Vous ne voyez donc pas son état bordel de merde?! Vous ne voyez pas que s’il a volé vous fruits ce n’était pas pour s’amuser mais pour enfin avoir quelque chose à manger?!”

Ils ne s’attendirent tellement pas à ce genre de réponse vis-à-vis de la personne qui avait attrapé le voleur que certains d'entre eux eurent un mouvement de recule. Certains avaient sincèrement peur, d'autres étaient plus surpris par cet attitude qu'ils jugeaient d'irresponsables. Peu importe la situation dans laquelle se trouvait le gamin, un vol était un délit et un irrespect envers leur travail. Après tout eux suaient sang et eau dans le but de récolter des marchandises consommables pour les clients parfois dans des conditions déplorables ! Une compensation sous forme d'argent n'était que la moindre des choses que pouvaient leurs offrir les clients pour les remercier de ce dur travail. Ils ne cachèrent tout de même pas leur joie quand le jeune homme leur donna quelques billets :

“Voilà, gardez la monnaie et maintenant déguerpissez...Vous êtes même pas capable d’aider une personne qui cherche juste à pouvoir manger pour survivre.”

Le groupe de marchands rebroussa le chemin, maintenant qu'ils avaient reçu leur dû ils n'avaient plus grand-chose à faire -et puis de toute façon ils ne servaient qu'à l'introduction de ce RP- ce qui permit au calme de revenir quelques instants. Enfin calme… Disons qu'il s'agissait plutôt d'un silence oppressant pour Kiryû qui se sentait toujours aussi mort de honte. Il était sale et sentait le morbier, il n'était plus commandant et se sentait abandonner par la seule personne qui avait cru en lui jusqu'à présent et en plus Daisuke était venu, encore une fois, à son secours… Sa fierté avait été anéantie et on piétinait sur ce qui restait. Kiryû aurait bien voulu s'enterrer vivant si cela avait été possible.

“Explique moi ce qui t’es arrivé Kiryû...Tu avais une place importante chez les Venoms pourtant…”

Il détourna le regard, n'osant plus regarder Daisuke dans les yeux. Il se sentait si faible, si misérable. Il se sentait honteux, pathétique… Mais il ne voulait pas cacher plus longtemps à l'une des rares personnes qu'il considérait comme « ami » sa situation. Il ouvrit son sac et plongea sa main dedans pour pouvoir récupérer son carnet et son crayon. En les sortant du sac, il fit tomber quelques framboises et quelques clémentines qu'il s'empressa d'aller ramasser, tant pis s'il y avait un peu de poussières et de microbes dessus. Il inscrit sur une page ces quelques mots :

« Je ne suis plus chez les Venom. »

Il ne voulait pas rentrer dans les détails, de toute façon il n'y en avait pas besoin, ces simples mots résumaient parfaitement la situation dans laquelle le garçon se trouvait. Ses bras étaient croisés, sa tête était baissée, il refusait de parler d'avantage. Il était déjà suffisamment honteux, il manquerait plus qu'on ait pitié de lui. Et dire que tout ce qu'il voulait c'est qu'on le reconnaisse à sa juste valeur. Certes il était un sale gosse handicapé… Mais ne pouvait-il pas être plus que cela ?

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Ven 10 Juin - 10:44

Daisuke avait ainsi retrouvé le blondinet après plusieurs semaines. Mais la situation ne lui permettait pas de sourire, ou même d’être satisfait de ces retrouvailles. En effet, l’adolescent d’un naturel mince avait son visage encore plus aminci, presque qualifiable de creux. Ses cernes étaient relativement développées, montrant que Kiryu ne dormait probablement plus beaucoup. Mais ses vêtements et lui même étaient salis. Le brun ne pouvait pas se le cacher, le jeune homme dégageait une odeur que Daisuke, lui, arrivait à supporter certes, mais il se doutait que ça ne devait pas être le cas pour le blond qui ne devait probablement plus réussir à avoir une estime de lui-même...L’ancien commandant Rocket ne s’était absolument pas attendu à de telles circonstances, il ne les appréciait évidemment pas. Le brun n’eut pas le temps d’attraper le bras de Silent lorsque celui-ci fit tomber quelques framboises parterre puis avait directement accouru pour les récupérer. Cette scène donna un pincement au coeur de Daisuke qui avait du mal à savoir comment réagir…Si Silent avait agit sans hésitation pour récupérer ces quelques fruits, c’est que ça ne faisait pas qu’un ou deux jours qu’il était dans cette situation, et par incidence, qu’il n’avait aucun échappatoire. C’était tellement improbable, il avait une place de commandant chez les Venoms, or, les commandants doivent être payés plus ou moins de la même façons dans toutes les Teams...Peut être que la minorité de Silent jouait sur l’accès à son argent, Daisuke ne savait pas, il se posait trop d’interrogations d’un coup pour pouvoir y répondre.

C’est n’est que lorsque qu’il lu les mots que Silent inscrit sur son carnet qu’il que tout devint clair, il posa une main sur son front, assez surpris de cette révélation...Il n’arrivait pas à y croire. Les leaders de la Team Venom ne devaient pas apprécier Silent, où alors être moins laxiste que Luberias, puisque le blond avait tout de même l’air de chercher des ennuis. Ou alors il avait un don pour les attirer, mais ce n’était pas le sujet. Silent s’était donc fait congédier et était désormais à la rue. Le brun était à la fois énervé et peiné. Il ne savait pas ce qu’était arrivé à Silent pour que les deux autres le renvoient, mais il ne savait pas non plus comment l’aider, le soutenir. Il était comme stupéfié à l’idée de faire quelque chose de mal...Le blondinet possédait des réactions assez imprévisibles quand il s’y mettait, et le brun n’avait pas envie de le brusquer, il était déjà assez mal comme ça. Le problème restait qu’il n’avait jamais été doué pour consoler les gens, réussir à leur faire relativiser leur soucis…Mais là, son cerveau réfléchissait activement, mais pas logiquement, il voyait Silent se recroqueviller littéralement sur lui même, probablement envahi par la honte. Daisuke s’approcha en face de lui et releva délicatement son visage afin de le regarder droit dans les yeux. Ce n’était pas un regard spécialement tendre, mais absolument pas mauvais. Plutôt un regard de compréhension.


“Je ne te demanderais des détails seulement si tu as besoin d’en parl...De te livrer un peu, seulement si ça peut te faire du bien.”
Commença-t-il, tout en s’étant reprit, il voulait prendre des gants, pensant que utiliser un mot concernant la parole pourrait faire plus de mal que de bien au blondinet atteint de mutisme. Mais d’un autre côté, en s’étant reprit, l’ancien Venom pouvait avoir mal prit cette correction puisqu’il aurait été traité comme quelqu’un de différent -Mais ne sommes nous pas tous différents?- “J’ai déjà été dans ta situation Kiryu...Devoir volé pour réussir à survivre, ce n’est jamais simple. On ne peut compter sur l’aide de quiconque mis à part soi-même, et il faut toujours trouver de plus en plus de ressources alors que notre force diminue progressivement…” Il fit une première pause afin de reprendre son souffle. Sa voix s'adoucissait petit à petit. Il reprit alors. “Mais ce n’est pas en ayant honte, en te repliant sur toi même que tu pourras t’en sortir. Même si ce n’est pas facile de l’accepter, il te faut de l’aide. Quelqu’un en qui tu peux avoir confiance…” Il attrapa délicatement une des mains de Silent avant de la serrer un peu plus fermement, mais il n’avait pas l’idée de lui faire mal, juste d’éviter qu’il s’échappe de cette prise. Daisuke respira alors un bon coup. “Laisse-moi t’aider, viens vivre avec moi, au moins temporairement” Déclara-t-il honnêtement, il ne se voyait pas laisser le blond dans une situation aussi désastreuse que celle-ci…”Ne considère pas ça comme de la pitié mais comme de la compassion, tu es important pour moi, et il est hors de question que je t’abandonnes…”

Daisuke ne savait absolument pas ce qui le prenait, son pouls battait avec une rapidité déconcertante. Certes, il ressentait quelque chose envers Silent, mais de là à ne pas avoir réfléchit plus d’une dizaine de secondes avant de lui proposer de venir habiter chez lui? Il n’en savait rien. Il n’arrivait plus à se contrôler -déjà qu’il n’était pas un expert dans la gestion de ses émotions…-, il posa alors doucement son front contre celui de son interlocuteur. Et murmura, d’une voix presque silencieuse :


“Tu n’es plus seul maintenant....”

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa


avatar
Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Sam 11 Juin - 20:56


Dans tous les cas, même si on avait l'impression que tout irait bien, que la vit nous souriait, il ne fallait jamais se reposer sur ses acquis. Kiryû l’apprenait à ses dépends. Des hauteurs que lui fournissait sa place dans la Team Venom, il retomba au plus bas de l'échelle sociale. Il n'était plus qu'un enfant SDF sur lequel plus personne n'osait poser le regard. Ce n'était que lorsque l'on vivait une situation semblable que l'on pouvait se rendre compte à quel point la société était mal foutue, bien sur, les riches et les forts étaient bien trop orgueilleux pour s’apercevoir de la misère du monde. Bon, au moins Kiryû pouvait s'estimer heureux d'être encore vivant. D'autres n'ont pas eu cette chance…

Le blond était très gêné quand il tendit le papier à Daisuke. Il se gratta l'arrière du crâne, mêlant ses doigts avec ses cheveux gras, et son regard restait désespérément scotcher au sol, comme s'il n'avait rien trouver de plus intéressant à regarder que le béton. Bien sur, il était sincèrement très heureux de voir cet homme qui fut le seul adulte, avec Luberias et son défunt père, avec qui il s'était amusé jusqu'alors. Mais il aurait préféré que cette nouvelle rencontre se fasse sous d'autres circonstances. Et puis surtout il puait… Pas très agréable de sentir mauvais quand on voyait une personne que l'on appréciait beaucoup, sa fierté ne se faisait que piétiner d'avantage. Tendit que le brun lisait le papier, un silence gênant plomba l'atmosphère, ne rendant Kiryû que d'avantage embarrassé. Daisuke se saisit du menton de Kiryû et lui fit redresser sa tête tendit que sa voix brisa ce silence oppressant :

“Je ne te demanderais des détails seulement si tu as besoin d’en parl...De te livrer un peu, seulement si ça peut te faire du bien.”

La déclaration de l'homme ne fit que gêner encore plus l'adolescent. Il n'aimait pas quand on ne lui parlait pas de manière « naturelle ». Il avait l'impression que seul son mutisme le définissait en tant que personne. N'était-il donc pas plus qu'un muet ?

Daisuke expliqua à Kiryû qu'il avait lui-même vécu une situation semblable. Lui même avait vécu dans la rue et ne survivait que grâce à des larcins qui ne lui bouffaient plus d'énergie qu'il en gagnait. Le blond l'écoutait mais son regard restait fuyant. La honte le dévorait, il avait envie de s'enfuir.

“Mais ce n’est pas en ayant honte, en te repliant sur toi même que tu pourras t’en sortir. Même si ce n’est pas facile de l’accepter, il te faut de l’aide. Quelqu’un en qui tu peux avoir confiance…” 

« Mais qui ? » avait-il envie de demandé. Les seules personnes en qui il avait vraiment confiance ont toutes disparues de sa vie. Son père fut tué, sa mère s'était laissée aller dans la dépression… Et Luberias, cette femme envers qui l'anciennement dénommé Silent vouait corps et âme, avait abandonné son post sans même dire un mot. Ce fut comme si elle n'avait jamais existé… Si tous ceux en qui le garçon avait confiance disparaissait, pourquoi continuer à faire confiance alors ?

Plongé dans ses sombres pensées, il ne sentait même pas que des larmes lui montèrent aux yeux. Tendit que Daisuke prit une de ses mains dans la sienne, la serrant fermement, comme s'il avait peur que l'adolescent ne disparaisse de nouveau. Kiryû fronça les sourcils, il n'appréciait pas ce contact, il ne voulait pas de cette pitié… Non…

“Laisse-moi t’aider, viens vivre avec moi, au moins temporairement. Ne considère pas ça comme de la pitié mais comme de la compassion, tu es important pour moi, et il est hors de question que je t’abandonnes…“


Kiryû voulu oublier tout ce qu'il venait d'entendre… Ouais, c'était ce que sa mère lui disait aussi quand il était petit… Elle aussi disait que son fils était important pour elle… Cela ne l'a pas empêchée de l'oublier quand elle trouva refuge dans la dépression après la mort de son mari. Il ne fallait pas l'oublier non plus : Daisuke était un adulte, les adultes n'agissaient que pour leur propre profit. Daisuke allait l'abandonner, comme tout les autres avant lui. C'était une certitude… Pourtant…

“Tu n’es plus seul maintenant....”


- Sniiiirfffll…

Kiryû reniflait bruyamment et on pouvait également voir de grosses larmes couler le long de ses joues. Il ne pouvait pas croire ce que lui disait Daisuke, il ne fallait croire en personne. Mais pourtant, au fond de lui, il avait envie de croire en ce Daisuke, il avait envie de croire qu'il ne l'abandonnerait pas comme l'ont fait jadis les adultes qui l'avaient prit en charge. Il n'avait plus envie d'être seul avec ses Pokémons.
Le nez de l'adolescent coullait, une belle morve verdâtre s'échappait de ses narrines et formèrent des bulles. Le blond qui sanglotait se colla contre le corps de Daisuke, sa tête enfouie contre son tourse, ses petites mains s'attachèrent aux vêtements de l'adulte.

Pendant un moment, il resta là, planter contre Daisuke. Seuls ses sanglots le firent hoqueter. Mais il bougeait à peine. Il sentait le parfum enivrant de l'homme. Il dégageait une chaleur qui apaisait Kiryû, ce qui lui faisait un peu penser à son géniteur. Il sentait également de drôle de sensations naître dans son estomac. Il n'arrivait pas tellement à décrire ces sensations nouvelles.

Après quelques secondes, il se détacha de Daisuke. Avec ses mains il essuya ses yeux et il essuya également son nez avec l'aide de sa manche -bawi, il n'avait pas de mouchoir !- il reprit également son carnet et… Il aurait aimer écrire quelque chose, dire quelque chose, mais toutes ses pensées contradictoires se mêlaient les unes aux autres. Cela ne le rendait que plus confus. Que devait-il faire ? Accepter l'offre ou la refuser et s'enfuir lâchement ? De toute façon, après avoir chialé dans les bras de Daisuke, il n'avait plus vraiment le choix. Il écrit :

« Je partirais dès que j'aurais suffisamment d'argent pour rentrer chez moi. Je ne serais pas longtemps un poids pour toi. »

Parce que Kiryû ne voulait plus dépendre d'un autre, il comptait bien ne pas rester éternellement chez Daisuke…

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Dim 10 Juil - 19:38

Daisuke voyait la gène que Silent avait était grande. En même temps, il fallait être idiot pour ne pas le remarquer en faite. Il avait peur de mal agir. Il ne voulait que le mieux pour le garçon. Daisuke ne savait pas comment il faisait, mais inconsiemment, il y avait toujours un contact physique entre lui et Silent. Une main posée sur le menton du blond pour le plus récent. L’ancien Rocket ne voulait pas lâcher un seul instant son homologue Venom. C’était comme si ce contact symbolisait...Concrétisait même, le fait que Silent n’était désormais plus seul, que quelqu’un était là pour l’aider. Il ne comptait pas l’abandonner. C’était même hors de question pour lui. Il allait aider Kiryu à se relever. Même si ça prendrait peut être du temps, il appréciait fortement le jeune homme. Il ne savait même pas pourquoi il s’était mit en tête d’aider le blond, même simplement mit en tête de le revoir après leur rencontre à Vermilava. Il ne savait pas, cela le perturbait d’autant plus vu la situation dans laquelle le blond s’était retrouvé, il lui avait proposé sans hésitation de l’aider. Ce n’était pas qu’il regrettait après coup, non, il était déterminé à soutenir Silent, mais il se demandait qu’est ce qu’il l’avait poussé à prendre cette décision d’un seul coup. Pourquoi avait-il fait ça ? Lui même ne le savait, il sondait ses émotions, son être tout entier. Mais il n’arrivait pas à trouver quelque chose de rationnel.


- Sniiiirffflll


Daisuke fut extripé de ses pensées par les reniflements de Kiryu...Il pleurait à chaude larme. Le brun ne savait encore moins comment réagir à la situation. Il n’avait pas voulu faire pleurer son ami, bien au contraire...C’était assez gênant comme situation, il ne savait pas s’il devait attendre, où le consoler, et s’il devait tout faire pour que le blond sèche ses larmes, comment devait-il s’y prendre? Il ne savait pas comment faire ça, il n’avait jamais eut de situation similaire dans sa vie. Consoler un ami? Un ami? Il avait seulement eut Sheena comme amie et ce, depuis quelques jours seulement. Il était prit de court...Comment faire pour consoler quelqu’un. Il voyait alors de la morve verdâtre sortir du nez du blond, il se précipita alors pour donner un mouchoir à ce dernier...

Quand d’’un seul coup...Il senti le blond se coller contre lui, il s’aggripait même aux vêtements de Daisuke. Le brun ne résista guère plus longtemps. Il enroula ses bras, mais pas autour de l’ancien commandant de la Team Venom, pas autour du petit blondinet doté d’un mutisme, pas autour de celui qui était encore à la rue il y a même pas cinq minutes, pas autour de Silent. Mais de Kiryu. Juste Kiryu Arikawa. Il n’était pas nécessaire de le définir autrement pour Daisuke. Il appreciait le blond pour qui il était, c’est tout. Il n’avait rien à ajouter à ça...Sa propre tête se posa au dessus de celle du Kalosîte dont le visage était enfoui contre lui…Les mains de l’ancien Rocket caressaient le dos du blond doucement…Ils restèrent comme ça pendant quelques minutes, comme coupés du monde, le seul bruit présent étant les sanglots étouffés du blondinet…

Celui-ci finit par rompre cette étreinte, gêné, il s’essuya alors alors le nez avec sa manche…[Il avait d’ailleurs laisser un trace sur le manteau de Daisuke...Qui le remarqua mais s’en occupera plus tard, ce n’était pas important...Enfin, pas pour le moment en tous cas.]. Il vit alors le blond se mettre à écrire quelque chose...Enfin, essayer, ce n’était pas compliqué à voir que Silent cherchait ses mots, il était complètement déboussolé...Et même si lui ne le montrait pas, Daisuke était dans le même état, il ne savait réellement pas comment réagir...Il était stupéfiait...Il secoua alors la tête comme pour s’éveiller quand Silent tendit son carnet, il avait finalement écrit quelque chose...Le brun ne l’avait même pas vu écrire, étant en pleine introspection...C’était si troublant...Il attrapa alors le carnet, puis donna un mouchoir à Kiryu.


« Je partirais dès que j'aurais suffisamment d'argent pour rentrer chez moi. Je ne serais pas longtemps un poids pour toi. »


“On a le temps pour ça...Il faut que tu te reposes déjà Kiryu…Et met toi bien en tête que tu n’es pas un poids pour moi. Ca me fait plaisir d’être là pour toi.”
Il se reprit ensuite, en s’excusant de manière assez maladroite. “Excuse-moi, je me comportes comme ton petit ami…”

La voix de Daisuke était étonnement douce, il faisait tout pour ne pas brusquer l’ex Venom. Son regard montra sa surprise, lorsqu’il se rendit compte qu’il parla de “Petit Ami”. Il ne pouvait pas se comparer à ça? Il ne connaissait pas Kiryu depuis si longtemps en somme, c’était impensable de s’imaginer en couple avec quelqu’un pour lui au naturel, alors là...C’était assez incohérent quand même. Pourquoi avait-il dit ça? C’était...Irrationnel. Il ne savait pas comment se contrôler, il avait peur de ses propres ressentis. Il ne savait pas ce qu’était ces sentiments, ces sensations qu’il ressentait. Ou plutôt ne voulait-il peut être pas se l’admettre? Il ne savait définitivement pas. Il attrapa alors la main du blondinet puis l’invita à se relever avec lui.


“J’ai ma chambre d’Hotel à deux rues d’ici...Je ne vais pas te laisser comme ça plus longtemps ! Y’a une machine à laver à l’hotel, tu n’auras qu’à me passer tes vêtements pendant que tu prendras ta douche par exemple….Je sais pas…”
Il se gratta la tête avec son autre main…”Désolé, je dois d’autant plus te gêner à te proposer tous ça en plus d’être envahissant…

Le brun le remarquait bien, il était gêné. Et ça le dérangeait, ce qu’il disait montrait qu’il n’était nécessairement pas sûr de lui, qu’il perdait un peu ses moyens. Tout en se grattant l’arrière du crâne, il avait ce sourire qu’avaient les gens quand ils étaient intimidés...Mais ce qui montrait que c’était de la gène qu’envahissait Daisuke était les rougeurs qui prenaient d’assaut les joues de l’ancien Rocket...Une nouvelle vie commençait pour lui, pour eux...Et il ne savait pas où cela les mènerait.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa


avatar
Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Mar 12 Juil - 10:53


Kiryû n'aspirait qu'à une chose à ce jour. Il voulait de nouveau retrouver une famille aimante qui pourra le choyer sans tenir compte de son handicape. Il avait déjà plus ou moins retrouvé cette notion de famille grâce à Luberias qui l'avait recueillit, elle fut une véritable grande sœur aimante et qui riait de ses blagues avec lui… Mais depuis la disparition de l'ancien chef Venom, il s'était demandé si ce sourire chaleureux n'était qu'une façade pour mieux le berner ? Après tout, une réputation de manipulatrice la précédait, selon les dires, il ne serait pas étonnant qu'elle ne voyait en Silent qu'un outil grâce à son mutisme qui lui donnait des avantages. Encore une fois, ce n'était que son mutisme qu'on mettait en avant… À croire que ce fléau qui lui collait à la peau prenait encore plus de place qu'il ne le pensait.

Le corps de Daisuke lui donnait l'impression d'être en sécurité. Il était bien plus grand que lui, ce qui était guère difficile je vous l'accorde. Le brun dégageait une chaleur et un parfum qui envoûtait l'esprit du petit blond. Il resta un moment lové dans les bras de son ami, profitant de cette chaleur qui le rassurait. Des papillusions lui chatouillait l'estomac, mais il ne percevait cela que comme une sensation de bien être, rien de plus. Même si ce fut extrêmement bizarre et gênant.

Après avoir rompu cet étreinte, il dit à Daisuke qu'il ne comptait pas être une gêne bien longtemps. Dépendre d'un autre ? C'est le meilleur moyen de se retrouver livrer à soit-même quand l'autre nous aura abandonné, et Kiryû ne voulait pas que cela lui arrive une troisième fois. Surtout qu'il connaissait les projets du brun, ce dernier les lui avait confiés lors de leur précédente rencontre. Du coup, Kiryû craignait de s'attacher encore d'avantage à Daisuke et de se faire de nouveau leurrer.

“On a le temps pour ça...Il faut que tu te reposes déjà Kiryu…Et met toi bien en tête que tu n’es pas un poids pour moi. Ca me fait plaisir d’être là pour toi. moi, je me comportes comme ton petit ami…”


Les yeux de Kiryû s'écarquillèrent et il regardait le brun avec énormément de surprise tendit que ses joues arborèrent une magnifique couleur rouge. Il n'aimait pas le mot « petit ami ». De toute manière, il était encore à dire que l'amour ça craignait, que c'était dégueulasse, ect. Puis l'amour c'est un truc d'adulte pour s'enchaîner avec une personne avec qui tu n'es même pas sûr de toujours t'entendre, ça sert à rien, bleeeeh !

Mais en plus Daisuke se permettait de se comparer avec le petit ami de Kiryû ! Petit ami que l'adolescent ne possédait pas, bien évidemment ça coule de source… Mais quand même, n'était-ce pas un peu prétentieux ? Puis bordel, Kiryû n'est pas une fille, il ne va pas tomber amoureux d'un garçon quand même, c'est trop bizarre ! « Daisuke n'est qu'un idiot d'abord ! » pensait l'ancien commandant Venom.

Mais alors pourquoi cette phrase le mettait dans un état pareille alors qu'il aurait pu le regarder avec un air blasé ou bien tout simplement se moquer de lui, comme il avait l'habitude de le faire quand on lui disait quelque chose de stupide ? Il se surprit même de trouver, au fond de lui, l'idée pas si désagréable quand on y réfléchissait bien… Mais non ! Cela entrait en conflit avec ses principes ! Il ne se reconnaissait plus ! C'est n'importe quoi ! N'importe quoi !

Comme pour se décharger de cette colère, du fait qu'il n'arrivait plus à se comprendre lui-même, il ferma son poing et frappa le bras de Daisuke avec celui-ci tendit que son visage devenait toujours de plus en plus rouge. Il cacha sa gêne en tirant sa capuche pour cacher au maximum possible son visage honteux.

“J’ai ma chambre d’Hotel à deux rues d’ici...Je ne vais pas te laisser comme ça plus longtemps ! Y’a une machine à laver à l’hotel, tu n’auras qu’à me passer tes vêtements pendant que tu prendras ta douche par exemple….Je sais pas… Désolé, je dois d’autant plus te gêner à te proposer tous ça en plus d’être envahissant…”

Kiryû eut un sursaut. Bien évidemment, il était content qu'on lui propose de se laver et de laver ses vêtements… Cependant il n'avait plus de quoi se changer, il avait abandonné un maximum de bagage qui ne faisait que l'encombrer, il ne possédait plus rien hormis un sac en toile, un carnet, un crayon, ses Poké Balls et les vêtements qu'il portait sur lui. Encore une fois c'était gênant… Il ne voulait pas se balader à poil dans la chambre d'un mec de 4 ans son aîné le temps que le linge soit lavé, c'était dégueulasse, ça se faisait pas ! Puis personne ne l'avait vu à poil hormis ses parents et encore c'était quand il était enfant donc ça comptait pas ! Il empressa d'écrire sur son carnet :

« Oh non ! C'est gentil de proposer, sentir la transpiration c'est pas agréable. Mais je n'ai pas de rechange. »

C'est avec le regard fuyant qu'il tendit son carnet à Daisuke. Punaise, mais il espérait vraiment que ce serait la dernière fois qu'il vit une situation aussi gênante ! Pourquoi aucun de ses Pokémons ne connaissait l'attaque Tunnel ? Cela lui aurait été bien utile.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Lun 25 Juil - 21:10

Daisuke ne voulait pas quitter Silent, si on oubliait la situation, ainsi que le fait qu’il était littéralement entrain de se faire morver dessus [Le narrateur de Silent à toujours d’étranges idées à vrai dire pour retirer le moment complètement solennel de la scène.], il se sentait bien avec le blond dans ses bras, cette chaleur humaine était apaisante. Lui qui était en permanence tourmenté par ses idéaux de vengeance, ces derniers avaient totalement disparus. Il ne s’en était même pas rendu compte. Mais Kiryu était peut être cette personne qui tenait à lui dont parlait Sheena, était-ce la volonté d’un être au dessus de tout, ou bien une énorme coincidence? A vrai dire, aucune de ces pensées traversaient l’esprit du brun. Ces quelques minutes étant un moment de repos complet pour son esprit. Il ne pensait plus à rien, il n’y avait plus d’Andreas, plus d’Hide-City détruite, plus de vengeance, plus de mal...Non, en cet instant, il n’y avait que Silent et lui. Et c’était juste impressionnant le soulagement que son corps ressentait en ce moment. C’était comme rentrer à la maison après un long voyage.

Daisuke eut alors la malencontreuse idée de se comparer à un hypothétique petit ami que Kiryu avait eut ou aurait pu avoir ou aura peut être un jour. Ce dernier vit alors le teint de ses joues rougir furieusement. Le brun le remarqua mais ne fit aucune remarque, seul un sourire dessiné sur son visage pouvait trahir le fait qu’il avait remarqué le changement de couleur des joues de son ami. C’était quelque chose d’assez comique. Cette phrase gênait et déboussolait l’ancien commandant Venom. Mais il ne fallait pas oublier que lorsqu’il l’avait dit, les joues de Daisuke avaient également rosie légèrement. La situation était vraiment peu conventionnelle à vrai dire. Le brun cherchait toujours à comprendre comment il pouvait être si heureux de revoir Kiryu alors que le pauvre -bien que l’ancien Rocket allait le sortir de là- n’était pas sous son meilleur jour...Non pas que ça le dérangeait de voir le blondinet sale et fatigué, mais il se sentait presque coupable de se réjouir de ces retrouvailles même dans ce contexte...Ses pensées étaient si troublées, il n’arrivait définitivement pas à comprendre pourquoi…

« Oh non ! C'est gentil de proposer, sentir la transpiration c'est pas agréable. Mais je n'ai pas de rechange. »

Daisuke se grattait l’arrière du crâne, pensif. C’est vrai qu’il n’allait pas attendre que ses vêtements sèchent dans la chambre, restant donc complètement nu avec simplement la serviette de bain avec Daisuke dans la pièce...Le visage du brun devint encore bien plus rouge que précédemment à cette pensée. C’était une situation d’autant plus gênante...Pourquoi pensait-il a ça? Ca ne devait être uniquement que pour la gène qu’aurait Silent. Le brun réfléchissait à une solution. Il pouvait toujours lui passer des vêtements de rechange qu’il avait...Bon ils seraient bien trop grand, mais Daisuke n’allait pas laisser le blondinet avec uniquement ces vêtements sales et déchirés. Il avait bien prévu l’emmener faire quelques achats.

Le brun avait quelques idées. Mais dans chacune il avait peur que le jeune blondinet ait l’obligation d’affronter le regard des autres vu l’état dans lequel il était...Il ne voulait pas le forcer...Mais il avait également vu sa réaction lorsqu’il se reprit maladroitement pour choisir ses mots, afin de ne pas complexer Silent par son mutisme : Ça avait eut l’effet inverse, il devait donc agir d’une autre manière. C’était fou comment il remaniait sa façon de penser uniquement pour le petit homme. Pourquoi faisait-il ça? Certes, il le prenait avec lui pour l’aider, mais le tact n’était pas un de ses points forts, et pourtant, là, il voulait choisir ses mots, avec soin et précision pour ne pas vexer le jeune garçon. Il le regarda toujours droit dans les yeux et pronoça à nouveau quelques mots d’une voix toujours aussi douce, et presque...intimidée?

“Je te préviens juste, ne t’emportes ou ne te vexes pas, je te dis ce qui suit uniquement pour savoir ce que tu préfères, d’accord? ...Je peux toujours t’emmener t’acheter quelques vêtements avant d’aller prendre ta douche, mais bon....” Il tenta de tourner autour du pot avant de se décider d’être relativement direct. “Je n’aurais pas honte de toi, de dire que je te connais, mais si l’on fait ça tu risques d’affronter le regard des autres, tu t’en doutes...Les gens ne chercheront pas à comprendre le pourquoi du comment un jeune homme vient pour s’acheter de nouveaux vêtements dans cet état, ils jugeront directement.” Le brun ajouta alors, pour contrebalancer la fin de sa phrase précédente dont sa voix montrait une forme de dégout envers ce types de personnes. “Sinon je peux te passer des vêtements à moi, au risque de te retrouver pendant deux ou trois heures avec des vêtements trop grands...A toi de voir Kiryu !”

Le brun termina ses mots sous un sourire sincère, en effet, son imagination poussait son esprit à entrevoir le blondinet dans ses propres vêtements. C’était assez drôle dans sa tête, ce qui expliquait facilement son sourire. Mais il s’était presque énervé tout seul précédemment en proposant à son ami d’aller faire du shopping directement. Il ne savait pas pourquoi...Les gens jugeaient sans savoir, c’était un fait et il ne le changerait pas, mais jamais cela ne l’avait mit dans un état pareil. C’était loin d’être une haine totale attention, mais il se surprit de s’être dressé de manière si protectrice envers le jeune homme...Pourquoi agissait-il de manière si excessive? Bon Daisuke est quelqu’un d’assez excessif de nature, c’était un fait, surtout lorsque l’on parlait de vengeance, mais là ce n’était absolument pas le cas...Daisuke ne trouvant ainsi pas de réponse à cette question, il se contenta d’essayer d’oublier son comportement en attendant la réponse du blond qui lui faisait découvrir de nouvelles facette de lui même !

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa


avatar
Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Mer 27 Juil - 18:43


Kiryû se sentait tellement ridicule de se comporter aussi bizarrement à cause d'une remarque totalement nulle de Daisuke. Lui ? Sortir avec quelqu'un ? Mais n'importe quoi ! Le blond n'avait pas besoin de ça ! Ce serait l'enchaîné contre son gré et ça, l'adolescent ne le voulait pas. Il savait très bien où ça menait ce genre de truc. Les adultes étaient égoïstes, Daisuke abandonnera forcément Kiryû un jour pour aller se faire tuer par un scientifique fou de toute manière, s'attacher au brun était à proscrire !

De toute façon, pour l'heure, Kiryû devait accepter la générosité de Daisuke, du moins le temps qu'il se remette sur pied et qu'il trouve un nouvel emploi pour se payer un voyage jusqu'à Cromlac'h. La première étape étant de se faire tout beau tout propre, sentir la transpiration et le pipi de Skitty n'était pas spécialement agréable. Cependant il n'avait plus de vêtements de rechange et donc il allait inévitablement se balader à poil dans la chambre d'hôtel… Ce qui était gênant !

Cela, Daisuke l'avait bien comprit et se mit à réfléchir pour trouver une éventuelle solution à ce problème de nudité. Enfin le blond espérait qu'il ne mettrait pas trop de temps à trouver une idée car il avait vraiment hâte de prendre une douche ! Finalement, le brun dit :

“Je te préviens juste, ne t’emportes ou ne te vexes pas, je te dis ce qui suit uniquement pour savoir ce que tu préfères, d’accord? ...Je peux toujours t’emmener t’acheter quelques vêtements avant d’aller prendre ta douche, mais bon....”
 

Les yeux de Kiryû s'assombrissaient et il arqua un sourcil en écoutant attentivement les paroles de son ami.

“Je n’aurais pas honte de toi, de dire que je te connais, mais si l’on fait ça tu risques d’affronter le regard des autres, tu t’en doutes...Les gens ne chercheront pas à comprendre le pourquoi du comment un jeune homme vient pour s’acheter de nouveaux vêtements dans cet état, ils jugeront directement.” 

Kiryû fit une petite moue. À vrai dire, depuis qu'il était dans la rue, il avait déjà eut affaire aux regards impitoyables des autres. Il avait vu ces Hommes et ces Femmes passer devant lui, le regardant avec pitié mais aussi avec du mépris.

“Sinon je peux te passer des vêtements à moi, au risque de te retrouver pendant deux ou trois heures avec des vêtements trop grands...A toi de voir Kiryu !”


Un sourire sincère accompagnait les mots de Daisuke. Là, le regard de Kiryû s'illumina ! Voilà enfin une proposition intéressante ! Il s'en fichait d'être obligé de porté quelques temps les vêtements de son ami, du moment qu'il pouvait prendre une douche le plus tôt possible ! Il écrit sur son carnet :

« Tout ce que je veux c'est ne plus sentir la transpiration le plus tôt possible ! Dépêchons-nous ! »

Kiryû prit dans sa petite main celle chaleureuse de Daisuke, sans arrière pensée. Et ils allèrent dans l'hôtel où logeait temporairement le brun.

***

Kiryû avait dû resté au moins une demi-heure sous la douche pour vraiment se sentir propre. Cela lui faisait tellement du bien de sentir l'eau couler le long de son dos et surtout ne plus sentir le Grotadmorv. Il sortit de la salle de bain, les vêtements de Daisuke sur le dos. Le t-shirt blanc était si ample qu'il dévoilait l'une des frêles épaules du blond. Sa peau habituellement blanche avait rougit par endroit à cause de la chaleur de l'eau et du temps passé sous la douche. Les vêtements sales de Kiryû avaient été mit dans un sac plastique, en attendant de pouvoir les laver une fois rentrer dans l'appartement de Daisuke à Kanto. Quant à ses Pokémons, leurs Balls étaient poser sur une tablette à côté du lit double de la chambre.

Ce matelas de ce lit, d'ailleurs, semblait bien épais et bien moelleux… Le genre d'endroit parfait pour faire pleiiiiiiin de bêtises ! Kiryû fit sortir Mysterion, Stalwart, Lullaby et Uinku de leurs balls. Puis l'adolescent monta sur le lit et commença à sauter dessus comme sur un trampoline ! -Bah oui, les lits ne servent pas qu'à faire des galipettes voyons !- Il fut très vite imité par Mysterion et Stalwart. Lullaby regardait ces gamins faire en rigolant et Uinku… Se cogna sur le mur et tomba lamentablement sur le sol.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Mer 27 Juil - 23:25

Daisuke avait définitivement une incompréhension totale de ses sentiments, enfin, pas tant que ça à vrai dire, puisqu’il venait à l’instant de comprendre lui-même que ces sensations provenaient de ses émotions. C’était un premier pas, bien que vague, il était vraiment intrigué par les ressentis que lui procurait Silent. C’était si nouveau pour lui. La haine, la raucune, c’était bien beau -En fait pas du tout- , mais cela le travaillait de plus en plus que de ressentir de nouvelles choses complètement différentes. il voulait en savoir plus sur ça...Comprendre ce qu’il se passait dans sa tête, mais allait-il seulement y arriver? Cela prendrait peut être plus de temps que prévu. Une chose était par contre certaine : Silent le changeait, involontairement, et peut être que le terme était d’ailleurs exagéré, c’est plutôt la façon de voir les choses qui changeaient chez Daisuke, mais cela restait en très grande partie grâce ou à cause du blondinet.

Le brun était donc finalement entrain de réfléchir à une solution que Silent apprécierait pour ensuite aller acheter de nouveaux vêtements...La première d’aller faire du shopping dans cet état ne lui avait à priori pas plu. C’était compréhensible après tout, qui aimait sortir en publique dans cet état assez...peu convenable à aller faire du shopping dirons nous. Cependant, le brun eut ensuite une idée bien plus logique qui était de prêter ses vêtements à Kiryu de manière très temporaire. En effet, le visage du petit homme s’illumina, tout souriant il se dépêcha d’écrire sur son carnet. Daisuke avait probablement trouvé la solution qui lui convenait ! Il n’allait en réalité pas s’en plaindre, car il commençait à être à court d’idées...Silent était quand même vraiment mignon quand il avait ce sourire non?

« Tout ce que je veux c'est ne plus sentir la transpiration le plus tôt possible ! Dépêchons-nous ! »

Silent lui attrapa alors la main...Ce simple contact, le corps de Daisuke eut un frisson, très rapide, mais il en eut un. Il serra alors la main du blond, non pas pour lui faire du mal, juste pour être sûr de ne pas perdre ce contact...Et le pire c’est qu’il ne l’avait pas réellement fait de manière intentionnelle ! C’était comme une évidence...Mais pourquoi réagissait il comme ça bordel? Il ne s’était cependant pas posé de question l’instant présent, il voulait juste permettre à Silent de se sentir propre...Il se mit donc à accélérer sa marche qui devint une petite course afin d’arriver rapidement à l’hôtel dans lequel il logeait. Il sorti rapidement un caleçon noir avec des chaussettes (arrivant à la chevilles, les chaussettes longues c’était juste trop moche et pas confortable.) blanches. Un tee shirt blanc uni qui risquait d’être vraiment très grand pour l’ancien Venom alors qu’il moulait légèrement Daisuke, Kiryu allait nager dedans. Le brun sorti aussi un pantalon bordeaux skinny, car le bordeaux était juste la plus merveilleuse des couleurs, et la coupe skinny merveilleuse pour son mettre en valeur son postérieur ! [Bon il n’avait aussi que des skinnys, car il trouvait les autres types de pantalons un peu trop amples, sauf les slims à la rigueur.]. Le brun laissa alors le jeune garçon aller prendre sa douche avant de se poser sur une chaise de sa chambre en lisant un livre..Heureusement qu’il n’avait pas besoin de cet objet très utile. (Personne ne comprends? C’est le but.)

Au bout d’une bonne quarantaine de minutes, le blondinet sorti enfin de la salle de bain. L’ancien commandant d’Adonis se demandait si c’était comme ça tout le jour où si c’était exceptionnel, après tout, il n’avait pas pu se laver durant une bonne semaine…C’était compréhensible qu’il prenne son temps pour se sentir enfin propre. Le brun reposa finalement son livre lorsque l’adolescent Il portait donc les vêtements de Daisuke décrits précédemment..Il avait des rougeurs sur le corps, celles-ci étaient dûes à la longue douche qu’il venait de prendre, même l’épaule que dévoilait le tee shirt avait une rougeur...Ses cheveux étaient encore humides et légères en pagailles, certaines de ses mèches lui retombait sur le visage..Cela le rendait d’autant plus adorable...Daisuke ne s’en rendait pas compte, mais alors qu’il ne sortait pas de la douche, il allait finir par devenir aussi rouge que son ami. Mais en même temps, là, c’était pas possible, était-ce...De l’attirance? Ces ressentis se précisaient d’avantage, mais cela le gênait vraiment de ressentir ça, et puis bon, il ne verrait pas le blond dans cet accoutrement tout les jours, non, ça devait probablement être la fatigue qui le faisait réagir comme ça.

“Bon, c’est trop grand, mais ça fera l’affaire! La douche t’as fait du bie…KIRYU..!”

Et merde, il avait oublié le principal trait de caractère de Silent : Il vivait pour faire des bêtises. C’était sa principale occupation ! Et cette fois il s’était mit à sauter sur le lit ! Mais le pire c’est qu’il sorti ses 4 pokémons pour encore plus mettre le désastre dans la pièce. Non mais qu’est ce qu’il lui avait prit de se montrer gentil avec lui? Cette colocation n’allait pas être de tout repos...Mais il avait de se prendre au jeu ! C’est alors que le petit nouveau de Silent, un Nosferalti, tomba au sol après s’être cogné contre le mur...Il ne savait pas voler? Ou peut être s’orienter, dans tous les cas Daisuke demanda alors à Silent de se calmer tout en récupérant dans ses mains le pokémon poison qui ne s’était pas relevé directement, il espérait qu’il n’avait rien de grave...

“Nosferalti...Rien de cassé? Kiryu, ton pokémon a-t-il des problèmes pour voler ou juste un esprit aussi vif que le tiens?

Il l’amena lors près de son dresseur pour qu’il vérifie lui-même s’il n’avait rien de casser, il devait avoir logiquement de bons rapports avec son pokémon...Il espérait qu’il n’avait rien de grave, car le fait de voir Silent sauter sur le lit avait donné une idée, mais bon, la santé du petit pokémon passait en priorité, et il fallait attendre que le blondinet baisse suffisamment sa garde afin d’attraper l’arme du crime. Mais je ne vais pas vous en dévoiler d’avantage. Et j’ai remarqué le double sens de ma phrase ne vous en fait pas, mais il n’y a absolument rien de sexuel dedans, Daisuke ne pourrait pas tenter de toucher le blondinet contre son gré, ou même avec c’était...Non il ne pouvait et surtout ne voulait voir Kiryu de cette manière, c’était terriblement gênant. Si bien qu’il me force à arrêter maintenant la réponse ! La suite dans un moment...OMG. Je suis à jour !

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa


avatar
Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Ven 29 Juil - 1:42


“Bon, c’est trop grand, mais ça fera l’affaire! La douche t’as fait du bie…KIRYU..!”

Cette impression d'être en sécurité eut un effet étrange sur Kiryû qui eut l'impression de s'être fait pousser les ailes. La vie de ce lit confortable lui avait donné envie de jouer encore et encore ! Mais pas au scrabble, le scrabble c'est un truc de vieux ! Non, le blond préférait sauter sur le lit, avec Brutalibré et Pandespiègle, il avait l'impression de sauter haut ! Peut-être même qu'il était sur le point de s'envoler ! Il s'amusait tellement qu'il ignora totalement Daisuke et il en oublia même l'handicape de Nosferapti qui se cogna lamentablement contre un mur.

Bien heureusement, l'adulte semblait plus responsable que l'adolescent, quoi de plus normal me direz-vous… Il remarqua le vol étrange du nouveau compagnon de l'ancien commandant et avait été témoin de l’atterrissage forcée de Uinku. Il prit la chauve-souris dans ses bras et l'apporta à Kiryû :

“Nosferalti...Rien de cassé? Kiryu, ton pokémon a-t-il des problèmes pour voler ou juste un esprit aussi vif que le tiens?


Kiryû s'arrêta de sauter et s'empressa de prendre Uinku dans ses bras. Un regard compatissant se posa sur le Pokémon légèrement sonné. Il n'avait visiblement rien de cassé, il se remettra très vite du choc. L'adolescent poussa un soupire rassuré et posa Nosferapti sur le matelas avant d'aller prendre son vieux sac pour en sortir son carnet -le carnet que le brun lui avait offert bien sur- ainsi que son crayon. Il s'assied sur le lit et commença à écrire :

« Uinku ne peut pas créer d'Ultrasons pour se déplacer. »

Il tendit le carnet à Daisuke pour qu'il lise le message. Une fois que celui-ci fut assimilé, le blond reprit son carnet et écrit autre chose :

« Tu connaîtrais pas un truc pour l'aider à se déplacer ou pour le faire évoluer plus vite ? Dans cet état et moi ne pouvant pas parler c'est un peu compliqué pour se comprendre et combattre »

Le mutisme de Kiryû handicapait son équipe, c'était un fait indéniable. Cependant, avec Mysterion, Stalwart et Lullaby, il avait pu trouvé une alternative en utilisant des bruits et des sons pour leurs donnés les indications en combats, le seul point noir de cette technique était qu'ils étaient entravés dès qu'il y avait trop de bruits autour d'eux mais ce n'était qu'un détail. De plus, à force de voyager avec leur dresseur, Brutalibré, Pandespiègle et Polichombr avaient apprit à lire ainsi qu'à le langage des signes, ce qui pouvait aider lors des apprentissages des stratégies à appliquer en combat… Chose impossible à faire avec Uinku, étant aveugle il ne pouvait pas voir ou lire ce que disait son dresseur. Malgré cet handicape, Kiryû ne voulait pas abandonner Uinku… Il ne savait que trop bien la douleur de ne pas être capable de faire tout comme leurs semblables. Et surtout il ne savait pas si Uinku serait capable de survivre longtemps dans la nature sauvage.

Le blond était désespéré, il aimerait vraiment rendre la vie de Uinku la plus simple possible mais ne pouvait rien faire, il ne savait pas quoi faire ! Au début il espérait pouvoir demander à un des scientifiques des Venoms pour l'aider, mais cette idiote d'Arachnée était morte à Volucité et il ne voulait pas approcher Juan au risque de se faire empoisonner par ce fou… Il ne lui restait donc plus que Daisuke, le seul adulte, avec Aria, envers qui Kiryû pouvait faire confiance actuellement. Sa petite main se posa sur celle de Daisuke et regarda l'homme avec des yeux suppliants.

Mysterion, Stalwart et Lullaby surveillaient Uinku. Il ne fallait pas qu'il se mette à s'envoler n'importe où quand il se réveillera, il risquerait de se cogner de nouveau contre un mur sinon.

Un bruit de gargouillement retentit. Quand il l'entendit, Kiryû se mit à rougir et se retourna pour éviter le regard de Daisuke… Il s'agissait de l'estomac du blond qui venait de crier famine...

HRP:
 

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Ven 29 Juil - 13:30

On aurait dit une nourrice sur le coup, le brun aurait apprécié que Kiryu ne défasse pas le lit qu’il avait fait ce matin avec tout ces rebonds...Il détestait faire son lit et avait l’habitude de ne le refaire que le soir, juste avant d’aller se coucher, mais à l’Hôtel, sachant que la femme de ménage passait, cela rendait mieux, il voulait éviter de se donner une image d’être complètement bordélique de lui-même. Mais alors que le blond venait à peine de sortir de la douche, il commençait déjà à libérer son esprit joueur…Bon il fallait bien qu’il se change les idées après cette dure semaine passée à la rue après tout...Mais lorsqu’ils seraient de retour à Céladopole, le brun risquait de ne pas être aussi laxiste. Il n’aimait pas que l’on touche à son propre désordre ! Qui n’était pas si grand que ça, mais il s’y retrouvait très bien comme ça ! Donc bon, finale, profite bien de l’hôtel Silent ! Car après ce ne sera absolument pas la même chose, oh ça non ! Il ne fallait tout de même pas pousser mémé Jeannine dans les orties ! Le brun n’était pas la femme de ménage de son propre appartement...Enfin si, mais Silent n’avait qu’à bien se tenir, car mettre du désordre chez lui, ce n’était pas permis.

L’élément qui calma le blondinet fut donc la chute de son pokémon, un Nosferalti qui tenta de voler avant de s’écraser de manière plutôt pitoyable sur le mur. Heureusement, le brun eut la rapidité de le prendre dans ses mains et de vérifier s’il n’avait pas de blessures grave. Ce n’était pas le cas. L’ancien commandant Rocket laissa donc le pokémon maladroit dans les mains de son dresseur qui posa un (adorable) regard sur Uinku...Comme s’il se sentait désolé...Inutile d’expliquer que le brun trouva Kiryu mignon sur cette scène. Comment pourrait-on penser que c’était un sale gamin qui ne faisait que bêtises sur bêtises? Enfin, mis à part en regardant l’état du lit qui était complètement à refaire, et où se trouvait le pokémon poison, déposé par son dresseur qui récupéra son matériel de communication et se mit à expliquer la situation concernant le Nosferalti à Daisuke.

« Uinku ne peut pas créer d'Ultrasons pour se déplacer. »

Daisuke comprenait mieux le problème. Les Nosferaltis se servaient d’Ultrason pour compenser leur cécité et voler correctement, mais sans ça, Uinku n’avait aucun moyen de s’orienter convenablement. C’était un problème assez rare pensait le brun. Le meilleur moyen de trouver une sorte de remède à ce manque serait de provoquer son évolution le plus rapidement possible..C’était difficile de trouver une solution à un manque. Cela pourrait potentiellement se régler avec une opération si le problème était naturel...Mais il voudrait voir ça avec un spécialiste, de plus, cela devrait coûter pas mal de pokédollars..

« Tu connaîtrais pas un truc pour l'aider à se déplacer ou pour le faire évoluer plus vite ? Dans cet état et moi ne pouvant pas parler c'est un peu compliqué pour se comprendre et combattre »

Entre Uinku qui était aveugle, et Silent qui était muet, il était vrai que le contact entre les deux était presque impossible...Réflechissant à une solution, le brun avait son menton prit entre son pouce et son index...Quelque chose qui pourrait compenser ce problème, ou au moins permettre à  Kiryu de communiquer avec son ami...Le brun cherchait et ne trouvait pas. Ce n’était pas quelque chose de simple à trouver..Le brun n’avait pas envie de décevoir Silent, il fallait absolument trouver un moyen. Des super bonbons qui augmentaient la croissance des pokémons, et les rapprochaient de leurs Evolutions? C’était une solution assez directe, mais Daisuke n’avait pas mieux…
C’est alors que Kiryu posa sa main sur celle de Daisuke et le regarda avec un air désespéré, il n’avait absolument aucune idées de comment régler ce soucis non plus et ne voulait pas abandonner le blondinet dans cette quête...Mais ce nouveau contact presque sursauter le brun, qui détourna le regard l’espace d’un instant, comme gêné par cette pression et ces sensations...Le petit homme l’intimidait plus qu’Alice Taylor, ou encore Adonis ! C’était n’importe quoi...Une solution s’il vous plait? C’était réellement trop demandé? Il n’en savait rien...Ses joues reprenaient, pour la énième fois une teinte un peu plus rose. Il pourrait toujours mettre ça sur le compte de la chaleur qu’il faisait suite à la douche que Silent avait prit? Quoi, c’était lui qui avait un peu chaud? Non. Daisuke, qui avait posé sa deuxième main sur celle de Silent -à croire que ça devenait un jeu où le gagnant devait être celui qui avait sa main en haut, ou une bêtise du genre.-, de manière complètement instinctive...Ou presque, ce coup-ci, il y avait un peu d’intention de la part du brun...C’était plus un désir, un caprice qu’il n’arriva pas à retenir qu’autre chose. Il ne voulait pas laisser le pauvre Nosferalti dans cet état jusqu’à son évolution. Il expliqua alors.

“La meilleure chose que nous pourrions faire est d’aller voir un Docteur Pokémon pour lui en parler, et voir les différentes solutions…” Commença l’adulte avant de reprendre. “Sinon, nous pouvons également tous les deux entrainer au mieux Uinku, de manière assez intensive pour provoquer son évolution le plus rapidement possible…”

C’est alors qu’un bruit se fit entendre, un gargouillement provenant du petit ventre de Kiryu.  Celui-ci détourna rapidement le regard mais cela n’empêcha le brun de remarquer les rougeurs qui envahirent son visage...Il était tellement mignon comme ça...Le brun devait éviter de penser de cette manière, certes, mais il n’y arrivait pas. Il repensait donc au fait que le ventre de Kiryu ne devait pas avoir été rempli correctement depuis quelques temps. Daisuke lâcha un léger rire en entendant l’estomac de Silent réclamer de la nourriture... En pleine après midi...Quoi de mieux qu’un panini? Ouep, ça rimait ! Daisuke aussi commençait à avoir un petit creux, n’ayant rien mangé ce midi, un bon panini garni au nutella et à la banane, ça ne pouvait pas lui faire de mal, il en bavait presque...Et puis, c’est bon la banane.

“Rappelle tes Pokémons, reprend ton carnet, garde bien ton pantalon trois fois trop grand dans une main et en route ! On mangera sainement ce soir, faut savoir manger gras aussi parfois! Panini, ça te dit?”

Daisuke et ses interrogations qui n’en sont pas...J’adore ta mentalité. Bon, le brun avait ce métabolisme qui lui permettait de manger ce qu’il voulait sans prendre le moindre gramme [Je le hais. J’aimerais bien moi aussi D= ]. Mais il savait aussi manger sainement...Parfois, et il allait devoir cuisiner bien plus maintenant qu’il avait Silent chez lui, non pas qu’il n’aimait pas ça, il cuisinait souvent...Des gâteaux ou pâtisseries...Mais il avait la flemme. Kiryu allait involontairement détruire cette féniantise légendaire de la cuisine qu’avait Daisuke? C’est dur d’y croire. Mais passons, Daisuke attrape ainsi la main de l’adolescent lorsqu’il eut ramené ses pokémons dans leur pokéball, il ferma la porte de sa chambre d’Hotel. C'est tout souriant qu'il entama une route vers le panini-shop le plus proche d’ici, tout souriant, mais sans nécessairement se presser non plus ! Il se rendit alors compte que sa main était encore mêlée à celle du petit homme...Gardant ses joues légèrement rosies, il la lâcha en expliquant, tout confus...

"Oh désolé...Je ne voulais pas...Enfin...Bref...Allons-y !"

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa


avatar
Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Jeu 4 Aoû - 13:29


Cette simple douche avait donné l'impression de revivre à Kiryû. Cette sensation d'être propre et que la vie lui tendait de nouveau les bras lui faisait pousser des ailes et ainsi les mauvaises habitudes revinrent au galop. Non, Kiryû n'avait jamais été un ange et il ne le sera jamais… Ou alors ça sera un ange comme Panty et Stocking, de l'anime du même nom, un ange qui n'avait que faire des lois et des exigences des autres. De toute manière, les règles étaient faites pour être brisées.

Bien évidemment, il n'était pas un monstre non plus, et il arrêta ses bêtises pour s'occuper de son Nosferapti qui venait de se cogner maladroitement la tête contre le mur. Il expliqua au passage la raison de la maladresse du nouveau membre de son équipe à son ami Daisuke et supplia ce dernier à l'aider à trouver un moyen pour aider Uinku d'une quelconque manière. Kiryû était désespéré, il voulait vraiment que son nouvel ami puisse lui aussi profiter d'une vie « normale » le plus vite possible… Il suffirait juste d'évoluer une fois…

“La meilleure chose que nous pourrions faire est d’aller voir un Docteur Pokémon pour lui en parler, et voir les différentes solutions…” 

Les docteurs Pokémons pouvaient vraiment faire quelque chose pour Uinku ? Ils n'étaient déjà pas capable de soigner le mutisme ou la surdité d'un humain… Pouvaient-ils vraiment soigner un Pokémon de son handicape ?

“Sinon, nous pouvons également tous les deux entrainer au mieux Uinku, de manière assez intensive pour provoquer son évolution le plus rapidement possible…”

Le blondinet hocha la tête pour montrer son approbation. L'entraînement intensif lui paraissait être une meilleure solution et surtout moins coûteuse pour l'adolescent que de voir un arnaqu… Oh pardon… Un docteur.

Malheureusement pour Kiryû, le bruit de son estomac était suffisamment bruyant pour parvenir aux oreilles du brun. Honteux, le blond détourna le regard en rougissant. Non mais sérieusement, les estomacs ne pouvaient-ils pas être discret un peu ? Surtout pendant ce genre de scène ! Ralalah ! Mais il était vrai que Kiryû avait très faim, après tout il mangeait uniquement ce qu'il volait depuis qu'il avait été renvoyé c'est à dire… Pas grand-chose au final, juste quelques fruits et quelques bonbons… Pas de quoi remplir l'estomac d'un adolescent en pleine croissance donc…

“Rappelle tes Pokémons, reprend ton carnet, garde bien ton pantalon trois fois trop grand dans une main et en route ! On mangera sainement ce soir, faut savoir manger gras aussi parfois! Panini, ça te dit?”


Kiryû hocha de nouveau la tête encoure une fois pour montrer son approbation à son ami. Il avait faim, il pourrait manger n'importe quoi ! Sauf de la viande de Pokémon, ça se mange pas les Pokémons… Mais il avait faim ! Donc un Panini bien gras et dégoulinant serait amplement suffisant pour requinquer un peu ce jeune garçon ! Pas vrai ? Bon, après Kiryû n'avait jamais mangé de Panini, il se demandait vraiment si c'était bon… Le blondinet avait tendance à être un peu figus après tout…

Il rappela donc ses Pokémons dans leurs balls respectives et alla rejoindre Daisuke en tenant d'une main le pantalon que l'homme lui avait prêté. Une fois à la hauteur du brun, ce dernier attrapa la main du blond, l'adolescent se laissa faire…

Ils étaient maintenant sortit de la chambre d'hôtel et avaient entamé la route en direction du panini shop le plus proche, toujours main dans la main… Mais c'est alors que le brun se mit soudainement à lâcher prise et rougit en bafouillant :

"Oh désolé...Je ne voulais pas...Enfin...Bref...Allons-y !"

Mais… Mais… Kiryû aimait bien ce contacte affectueux ? Pourquoi avait-il lâché sa main ? Le blond gonfla les joues et fronça les sourcils, montrant bien qu'il n'était pas du tout d'accord avec Daisuke. Il se saisit de la main chaude et rassurante de Daisuke et laissa ses doigts se croiser avec ceux de son ami. Il se colla doucement contre le bras musclé du brun. C'était instinctif, Kiryû ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais la présence de Daisuke le rassurait, sans vraiment comprendre d'où venait cette sensation de chaleur qui naissait au fond de lui qui était bizarre mais aussi fichtrement agréable. Il ne voulait pas que Daisuke le lâche. Les joues rouges mais un sourire paisible esquisser sur ses lèvres, Kiryû leva la tête et adressa un regard trahissant ses sentiments les plus profonds… De la reconnaissance et une amitié sincère qui se développait en quelque chose de plus puissant encore sans même que le blondinet ne s'en rende compte.

Ils pénétrèrent ensuite dans la boutique de panini. Ce n'était pas très différent d'une boulangerie au final ! Et puis ça sentait bigrement bon ! À peine nos compères avaient-ils pénétrer le shop que la bonne odeur parvint aux narines du blond dont l'estomac se mit à gronder un peu plus fort. Il regardait les paninis entreposer, un filet de bave coula au coin des lèvres du garçons. L'un des paninis proposer lui faisait énormément envie : il était fait avec de la pomme et de la mascarpone ainsi qu'une crème glacée à la vanille… Et Kiryû adorait la pomme. Il tira sur le bras de son ami et lui montra du doigt ce qui lui faisait vraiment envie, les paillettes dans les yeux.

HRP:
 

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 171
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Dim 7 Aoû - 17:48

A priori Kiryu ne semblait donc pas si enjoué que ça à l’idée d’aller voir un docteur Pokémon. Le brun se demandait pourquoi, de nos jours la science faisait rarement des erreurs...Il était vrai que pour le blondinet, la médecine ne devait pas avoir beaucoup d’estime pour lui, puisqu’elle ne lui avait pas permis d’avoir accès à la parole. Enfin tout ça, c’était surtout de la redite du post de mon partenaire. Daisuke n’avait pas un caractère aussi obvious que ça. Il ne l’avait pas compris, le rapprochement pourrait peut être être évident pour quelqu’un, mais pas le brun...L’ancien Venom préférait donc l’entraînement intensif pour faire évoluer Uinku, qui obtiendra au moins la vue, et donc pourra se déplacer sans aucun problème. Soit, leur donnerait une occupation pour un bon moment. Le brun songeait déjà à plusieurs méthodes pour entraîner le pokémon volant...Cette partie étant close, nous pouvons revenir à un important sujet : La nourriture. Car Silent n’avait presque rien mangé depuis une bonne semaine après tout, et bon, le brun ne dirait pas non à une petite douceur...Ou devrais-je dire une petite gâterie? Blague à part, le duo se mit donc à aller vers le panini-shop le plus proche, quand l’ancien commandant de la Team Rocket se rendit compte du fait qu’il avait attrapé la main de Kiryu sans s’en rendre compte, alors que, gêné, il s’excusa de son geste étonnement si instinctif...Le petit homme eut une réaction des plus surprenantes...Mais loin d’être désagréable pour le brun.

Daisuke fut...il n’y avait même pas de mot, surpris était bien trop faible pour décrire son ressentiment...Son visage rougissait à vu d’oeil. C’était contraire à ce qu’il s’attendait...Kiryu montrait physiquement son mécontentement, et ne laissa même pas le temps à Daisuke de répliquer, puisque le blondinet rattrapa la main de l’adulte pour l’entremêler à la sienne avant de se coller contre son bras...Daisuke regarda son ami d’un air très surpris, avant de sourire. Le regard adorable que Silent lui jetait était tellement mignon, bon, le brun trouvait l’adolescent adorable depuis leur rencontre donc ce n’était pas une nouveauté, certes, mais bon, là c’était encore différent, il se sentait légèrement moins dérangé par cette sensation...Il ouvrit alors la bouche l’espace d’un instant, comme s’il s'apprêtait à prendre la parole, mais il se ravisa pratiquement instantanément, il ne voulait pas briser ce moment d’intimité. Il se contenta de passer doucement sa main dans les cheveux de Kiryu, caressant lentement...Voir même tendrement son crâne...Il ne savait pas combien de temps ils restèrent comme ça, peut être une dizaine de minutes comme une seule...

C’est donc tout en gardant la main de Kiryu dans la sienne qu’ils se dirigèrent acheter à manger...Du manger! La nourriture c’était tellement...Parfait ! Qu’est ce qu’il y avait de mieux que la nourriture dans ce monde? Et bien pas grand chose. Etonnément, le regard des autres se posa principalement sur Kiryu qui portait des vêtements bien trop grand pour lui, et pas sur le fait que deux hommes se tenaient la main...Tant mieux, le brun n’avait pas envie d’ammener des soucis dans la vie de Silent, il voulait simplement l’aider à aller mieux après tout, à l’aider dans cette situation...Sur la route, Daisuke resserra un peu plus la main de l’adolescent, comme pour être certain d’avoir encore ce contact physique. Ils semblaient si naturels tout les deux, le brun ne pensait à rien. Les maux qui le hantaient étaient partis, envolés loin, pas éternellement, mais en tout cas, il était comme libéré et se sentait plus vivant qu’il ne l’avait jamais été. Le couple d’amis arriva finalement au shop tant désiré. Il n’y avait pas grand monde qui venait en ce début d’après midi, les horaires de pointes étant pour le déjeuner et le goûter. Le brun ne pu s’empêcher de lâcher un rire lorsqu’il entendit l’estomac de Silent réclamer encore plus fort de la nourriture, son rire se stoppa lorsque son propre ventre gargouilla à son tour, instinctivement il posa sa main libre -L’une d’entre elle étant toujours entremêlée à celle du blond- sur son ventre…

Il était vrai que cette odeur était très appétissante...Daisuke sorti alors une pression sur bras. C’était l’adolescent qui désignait le Panini appelé “Spécial Kanto.” fait de compote de pomme et de vanille glacée...Pourquoi pas après tout. Daisuke s’approcha donc de la caisse afin de commander tout ça, lui était resté dans le classique avec un panini nutella-banane, appelé le “Doudou”. Le vendeur prépara alors tout ça, en mettant à chauffer les deux paninis, il ajouta ensuite la vanille dans celui du blondinet. Le tout fut donné dans un sac en papier avec un soda que le brun commanda en plus pour Kiryu et une bouteille d’eau pour lui. Le brun paya avant de lâcher -A contre coeur- la main de son ami afin d’attraper le sac et d’en extirper le panini spécial Kanto qu’il donna à Silent...Il salua alors le vendeur avant de sortir.

“C’est beau de voir deux jeunes qui n’ont pas peur du regard des autres! Ne changez rien vous deux!”

Daisuke rougit une nouvelle fois [Et vu comment ce RP est parti, c’est loin d’être la dernière.] et fut surpris, si bien que sa seule réaction fut de secouer la tête doucement comme pour montrer au vendeur qu’il se trompait, mais malgré tout, un sourire gêné, intimidé presque s’était dressé sur son visage, il sorti donc avec Kiryu de la boutique en se retenant de courir. Il ne savait pas pourquoi mais il était complètement dérangé par cette phrase...Etre avec Kiryu? Amoureux de Kiryu. C’était une idée très...Non ! Il ne pouvait pas y penser, et pourtant, c’était une perspective attrayante...Il secoua alors à nouveau sa tête comme pour faire partir ses pensées avant d’amirer son repas, et de s’exclamer, tout souriant.

“Bon appétit !”

Le brun croqua alors sans gêne dans son panini...Mon dieu que c’était bon de manger gras de temps en temps ! Il fallait bien savoir se faire plaisir dans cette vie après tout, le panini lui avait presque fait oublier au brun ce manque qu’il avait de ne pas tenir la main du blond. Elle était bien trop courte. de plus, le panini Doudou n’était pas mauvais pour la santé, il y avait de la banane, donc du fruit ! Et il fallait cinq fruits et légumes par jour, il veillait à son métabolisme après tout. Effectivement, nous avions le droit à un Daisuke qui cherchait à ne pas avoir ça sur la conscience -ironique quand on savait qu’il avait fait des choses bien plus graves qui devraient lui peser.-...Le duo continua donc sa marche malgré la remarque du vendeur qui offrait tout de même toujours quelques pensées à l’orphelin [Oh ! Un nouveau substitut du nom...Mais quelque peu trop tragique pour s’en servir souvent] avant de trouver un banc...Daisuke proposa donc, d’une voix plus posée, montrant qu’il continuait de réfléchir, heureusement, Kiryu ne pouvait pas deviner à quoi.

“Bon...Je t’invite à t’asseoir, histoire de manger sans que...Ton pantalon ne tombe!”

Le brun s’asseya donc, et je me permet de dire que Kiryu fait de même car bon...Il n’avait probablement aucune envie de se retrouver en caleçon -lui aussi probablement relativement grand- même si le brun avait l’habitude de mettre des boxers relativement moulant. Enfin, évitons d’entrer dans ce genre de sujet qui pourrait faire en sorte que le brun vienne m’empêcher de voir l’aube demain matin. Il ne fallait pas dévoiler ce genre de détails sur ses personnages enfin. Ce n’était pas une bonne idée de faire ça. Le brun continuait de manger et bu dans la bouteille d’eau. Il mangeait avec une rapidité déconcertante...Alors qu’il avala sa bouchée, il reprit la parole.

“Tu penses que ça t’ira pour jusqu’à ce soir comme repas ?” Commença-t-il, avant d’attendre une réponse, puis il continua. “Après tout ça, on ira faire un peu de shopping, que tu ais quelques tenues à mettre, et à ta taille,ça te dis?”

Il avait finit ses paroles tout en étant souriant...En effet, il fallait bien que Kiryu s’achète des vêtements, enfin, que Daisuke lui payait des vêtements, bon, il lui proposait et ça lui faisait plaisir...Il avait cependant aucune de ce qu’il allait trouver comme vêtements, et de ce qui allait se passer après la fin de ce déjeuner assez improvisé. Daisuke venait d’ailleurs de finir son panini pourtant encore très chaud...Quel morfale. Il s’essuya la bouche tout en attendant une réponse du jeune homme!

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa


avatar
Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara] Mar 23 Aoû - 0:15


Affamé comme il était, Kiryû n'avait qu'une hâte. Qu'on lui donne son dû. Bien heureusement, le « Panini Shop » n'était pas bondé de monde, il devait y avoir trois autres clients en plus du blond et de Daisuke, donc autrement dire que leur tour arriva très vite. Daisuke passa commande et un peu plus tard on les servi. Kiryû afficha un grand sourire. Alors que nos protagonistes s'approchaient de la sortie, un vendeur déclara :

“C’est beau de voir deux jeunes qui n’ont pas peur du regard des autres! Ne changez rien vous deux!”

Kiryû se retourna et regarda quelques secondes le vendeur en arquant un sourcil. L'adolescent n'avait pas trop bien comprit ce que sous-entendait cet homme. -Ou alors peut-être qu'il avait comprit mais qu'il ne voulait pas l'admettre, qui sait ? - Mais voyant que Daisuke s'éloignait, le garçon se dépêcha d'aller le rejoindre. Il tendit le panini à la pomme à Kiryû tout en lui disant :

“Bon appétit !”


Kiryû se saisit de son repas et mordit dedans. La compote et la crème glacée coulèrent sur les côtés et salissaient au passage les doigts frêles du blondinet mais la douceur de la vanille accompagné de l'acidité de la pomme faisait chanter ses papilles tant le mélange était délicieux. Cela lui changeait des fruits et du pain sec qu'il réussissait à voler d'habitude, c'était plutôt cool… Et cela faisait vraiment du bien au garçon qui du coup se sentait littéralement revivre… En voyant un banc, Daisuke proposa :

“Bon...Je t’invite à t’asseoir, histoire de manger sans que...Ton pantalon ne tombe!”

Kiryû hocha la tête et s'empressa d'aller s'installer sur le banc. Effectivement, comme le blond tenait son panini à deux mains, il n'en n'avait plus de libre pour retenir le pantalon que Daisuke lui avait prêté, ce dernier avait même commencé à descendre et à révéler donc le boxer noir que portait l'adolescent. Il continuait de manger goulûment son repas tout en écoutant Daisuke :

“Tu penses que ça t’ira pour jusqu’à ce soir comme repas ?” 

Kiryû hocha de nouveau la tête en mâchant. Bien sur que ça allait être suffisant, le blond n'était pas spécialement quelqu'un de gourmand après tout, il mangeait rarement de très grandes quantités. Cela ne s'était pas amélioré avec son séjour dans la rue. Mais du coup, l'adolescent pensait même qu'il n'aurait probablement pas très faim le soir donc ce n'était pas trop un soucis. Le soir il pouvait se contenter d'une salade ou d'un yaourt. De toute manière il était déconseillé de trop mangé le soir avant de se coucher. Voilà Voilà. Le brun continua :

“Après tout ça, on ira faire un peu de shopping, que tu ais quelques tenues à mettre, et à ta taille,ça te dis?” 

Kiryû termina au même moment son panini. Il avait tellement mangé vite qu'il ne pu retenir un rot. Ses mains étaient couvertes de compote et de crème à la vanille. Il regarda ses mains sales sans bougé, se demandant bien quoi faire. Puis il se tourna vers Daisuke et plaqua ses mains sur les joues  de l'adulte. Un sourire espiègle s'esquissa sur son visage tendit qu'il continuait à s'amuser à salir celui de Daisuke. -Le visage hein-

Il lécha ensuite le reste de compote et de crème qu'il avait sur les doigts avant de sortir du sac plastique une serviette en papier qu'il utilisa pour retirer la compote que Daisuke avait sur le visage.  Voilà, comme ça, tout gentiment. ♥

D'un bond, le blondinet se mit debout sur ses jambes et tira Daisuke par le bras tout en tenant le pantalon à l'aide de son autre main. Le garçon avait hâte d'enfin porter quelque chose à sa taille ! Porter un truc trop grand et marcher comme un canard avec pour ne pas qu'il tombe… Ça en devenait presque ridicule et Kiryû n'aimait pas être ridicule. Une fois que Daisuke fut enfin debout, probablement entraîné par l'enthousiasme de l'ancien commandant Venom, ils allèrent en direction du centre-ville, lieu possédant le plus de boutiques, bien évidemment. Après quelques minutes de marches, Kiryû vit quelque chose de follement intéressant. L'adolescent se colla carrément contre la vitrine, les yeux écarquillés devant la beauté du vêtement. -enfin, tout est relatif, disons plutôt qu'il trouvait le vêtement en question très beau-. Il s'agissait d'une veste, à l’effigie de Branette. Tiens… Cela n'allait pas rappeler à Daisuke un certain cahier ?

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara]

Revenir en haut Aller en bas
 

Doucement, à notre rythme, on sourira de nouveau et ensemble. [Pv: Daisuke Fujiwara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Nénucrique-