Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Here We Go
Jeu 16 Mar - 9:36 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mar 14 Mar - 16:58 par Invité

» Pokemon Community
Sam 4 Mar - 10:25 par Invité

» Master Poké
Mar 28 Fév - 23:35 par Invité

» Tsuki's World
Mar 28 Fév - 12:27 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 25 Fév - 8:04 par Invité

» Rencontre improbable entre deux étoiles (PV Eric)
Dim 19 Fév - 21:10 par Eric Lencher

» Absences de l'illusionniste
Dim 12 Fév - 10:57 par Zoroark

» Réinvente la Destinée
Mar 7 Fév - 14:10 par Invité


Partagez | .

Seraphina, petite geekette sinistro-adorable [FINIT]

Invité
Invité



MessageSujet: Seraphina, petite geekette sinistro-adorable [FINIT] Mer 16 Mar - 17:15

icon
Seraphina Ferall
16 ans - Féminin - Civile - Romant sous bois

Infos générales

Premier pokémon : Evoli
Equipe pokémon :
→ ♂ Noctali : Nature - Relax. Capacités - Bâillement, Repos, Ronflement, Implore.
Ce Noctali est un flemmard hors compétition. Rien ne lui plait plus que de dormir, de préférence sur le ventre de sa maîtresse. Il aime manger aussi, de préférence dans l'assiette de Seraphina, d'où son talent pour faire les yeux doux. Il a l'étrange manie d'utiliser les toilettes comme les humains. Il dors le jour et réclame de l'attention la nuit, ce qui n'est pas très saint pour le rythme de sommeil de sa maîtresse...
→ ♂ Absol : Nature - Bizarre. Capacités - Requiem, Tranche-nuit, Aiguisage, Prescience.
D'un naturel calme et discret, ce pokémon s'est toujours posé comme un soutien morale pour Seraphina, intervenant lorsqu'elle en avait le plus besoin. Il aime chanter, mais comme ses chants ont tendance à assommer son entourage, il évite la plupart du temps... Quand il rit, il ne peut pas s'empêcher d'aiguiser sa corne.
→ ♂ Spectrum : Nature - Malpoli. Capacités - Hypnose, Léchouille, Dévorêve, Cauchemar.
Farceur, ce Spectrum ne peut pas s'empêcher de faire peur aux gens ou de faire des gestes obscènes. Il mets sans cesse sa propriétaire dans des situations tordues, et il aime se moquer des gens en générale. Cela dit, il aime profondément sa maîtresse, et il n'hésite pas à l'aider... Quand il est certain de ne pas être vu par elle. Il a besoin de beaucoup d'attention, et il n’arrête pas d'agacer Seraphina si elle ne lui en montre pas assez.
Pokémon préféré : Aucun, elle aime tous ses pokémons pareille... Même si le moins casse-pied est sans doute Absol.
Devise : « Des jeux, un ordinateur... Je n'ai pas besoin des autres pour être heureuse... Non..? »
Personnage de l'avatar : Tomoko Kuroki, Watamote.

Descriptions

Physique : Seraphina est une jeune fille de 16 ans, encore au beau milieu de son adolescence. Petite pour son âge puisqu'elle ne dépasse pas le mètre quarante-cinq, elle ne dispose pas en outre pas de formes extrêmement féminines, ce qu'elle déplore. Une poitrine relativement plate, des hanches fines... Heureusement, ses heures passées à jouer seule chez elle ne l'ont pas menée à être obèse en prime, puisqu'elle est plutôt du genre maigrichonne. Une fille peu remarquable en somme... Cela dit, son visage est plus intéressant que le reste à examiner.
En effet trônent au milieu de son visage deux grands yeux verts olives, en permanence soulignés de cernes qui donnent à penser qu'elle n'a pas un sommeil très régulier. Elle ne sourit que très peu, et lorsqu'elle le fait ses sourires paraissent plutôt inquiétants. Son visage est couronné d'une masse de cheveux noirs hirsutes qui ont tendance à se rebiffer, en particulier lorsqu'il pleut. Elle ne les attaches pas souvent, uniquement lorsqu'elle doit faire du sport à vrai dire... Autrement, sa frange dont elle ne prend pas réellement soin retombe en permanence devant son visage, cachant ses yeux, et elle est en permanence obligée d'écarter ces mèches rebelles pour disposer d'au moins un œil utilisable...
Elle aime les vêtements décontractés, généralement les short et tee-shirt amples. Elle n'a pas de gout particulier pour les couleurs, si ce n'est qu'elle évite ce qui est trop "flash". En revanche, elle aime avoir des dessins rigolos sur ses hauts, si bien qu'on la voit souvent avec des Tee-shirt imprimés de pokémons caricaturés mignons. Adepte de la simplicité, elle parachève le tout avec de simples baskets et des chaussettes montantes, ce qui lui donne parfois un style étrange.

Mentale : Seraphina est quelqu'un de très renfermée, en particulier depuis le divorce de ses parents. D'une timidité grave, elle ne prend pas souvent la parole, et lorsqu'elle y arrive c'est d'une toute petite voix chevrotante. Elle préfère parler toute seule, ou avec ses pokémons. En revanche, elle ne parle que très eu avec sa mère, lui en voulant énormément pour son divorce... Elle s'en tient au strict minimum.
Seraphina ressent un profond sentiment d'abandon depuis toute jeune, et elle a du mal à croire qu'on puisse d'intéresser à elle, même si elle en aurait envie... Elle souhaiterait rencontrer des gens, être appréciée, mais elle ose trop peu aller vers les autres, d'autant plus qu'elle est très complexée par son apparence quelconque. En effet, dans la ville où elle a grandit, la mode tient une grande place, et si elle a déjà essayé de s'acheter des vêtements jolis et élégants, elle trouve qu'elle les portes mal car elle n'a pas une stature aussi sculpturale que d'autres femmes...
De fait, elle a tendance à se réfugier à outrance auprès de ses pokémons, aussi pénibles soient-ils. Sinon, elle est passionnée par tout ce qui est jeux vidéos, que ce soit en ligne ou pas, et on la voit rarement sans une console, au moins dans son sac, souvent dans sa poche. Son style de jeu préféré reste le RPG, qui lui permet de s'évader de sa vie qu'elle trouve triste et morose en jouant un personnage qui n'est pas elle.
Après, il ne faut pas croire... L'adolescente ne fait pas non plus dans le misérabilisme, elle fait réellement des efforts pour ne pas se laisser aller à déprimer, mais parfois elle n'y peut rien, la morosité s'empare d'elle et elle se plonge alors dans de longues périodes de contemplation... Enfin, autant que ses pokémons le lui permettent.
Malgré les airs qu'elle tente de se donner, l'adolescente est profondément gentille et plutôt empathique envers les autres, et elle comprend le malheur des gens, même si généralement elle n'y peut pas grand chose. Il faut souligner également que lorsqu'elle essaye d'aider, les gens la trouve souvent inquiétante à cause de ses cernes et de son air sinistre, aussi a-t-elle perdue l'habitude de la sollicitude et préfère-t-elle compatir en silence.

Mon histoire

Parfois, une histoire d'amour se déroule de la sorte : Un homme et une femme se rencontrent, se découvrent, s'aiment, et ils sont tellement attachés l'un à l'autre qu'ils décident de se marier et de fonder une famille. L'union se poursuit dans la joie, les enfants naissent, grandissent dans l'amour... Et puis parfois, quelque chose dérape. Dans le cas de la famille de Seraphina, quelque chose à sérieusement dérapé.
Souvent, on dit que la première épreuve d'un couple est la naissance du premier enfant, car chacun des deux parents doit comprendre qu'une troisième vie s'est incrustée dans leur quotidien, les obligeant à y accorder de l'attention au détriment parfois de leur relation. Dans le cas des parents de notre personnage, l'épreuve ne fut pas un succès. Bien sur, ils se sont aimés, beaucoup même... Ils pensaient que leur couple tiendrait, ils avaient attendus plusieurs années avant de se passer la bague au doigt. Et puis, lorsque l'enfant était née... Les choses avaient changées.

Seraphina vit le jour dans la ville la plus au nord de Kalos, Romant sous bois. Une ville charmante en elle-même, remplie de maisons de bois au charme ancien. Une ville dont l'arène était surplombée d'un arbre gigantesque sur lequel trônait une horloge très particulière, puisque dotée de treize heures et non de douze, ce qui donnait l'impression à ses habitants de vivre hors du temps... Une impression encore renforcée par la prolifération de spectres dans les marécages alentours, qui avaient tendance à mettre les étrangers mal à l'aise mais auxquels les locaux étaient habitués. Lorsqu'elle vint au monde, ses parents étaient ravis. Ils disaient qu'elle allait être leur petit ange, qu'elle serait une femme magnifque et forte, et ils lui donnèrent le prénom de Seraphina. Cependant, ils découvrirent vite qu'avoir un enfant changeait la vie de ses parents, et ce fut une découverte que le père de la jeune fille ne supporta pas.
Les premières années furent pourtant calmes. Seraphina grandissait, aimait profondément ses parents, et lorsqu'elle eut cinq ans, son père lui offrit son premier pokémon, un Evoli. Il lui expliqua ce choix en lui disant qu'Evoli était un pokémon qui dépendait énormément de son maître, et qu'ainsi elle apprendrait à être responsable. ce fut réellement peu de temps après que les choses dégénérèrent. De plus en plus, la fillette voyait ses parents se disputer pour des petits rien. L'un oubliait de fermer une fenêtre, ou l'autre mettait sans cesse ses pantoufles à un endroit qui dérangeait son conjoint. Seraphina essayait de se sortir ces disputes de la tête en passant du temps avec son pokémon, mais elle les entendaient, depuis les pièces voisines, se disputer de plus en plus fort. Lorsque ses parents se rendirent compte qu'ils ne voyaient presque plus leur fille, qui se réfugiait en permanence dans sa chambre, ils décidèrent de garder leurs disputes pour la nuit... Mais à se retenir, ils étaient plus énervés encore à la nuit tombée, et la gamine entendait leurs disputes qui continuaient souvent jusque tard dans la nuit... Ce qui l'empêchait de dormir. Ainsi, Seraphina eut tout le loisir d'observer, impuissante, la lente et douloureuse séparation de ses parents. Leurs différents devenaient de plus en plus sérieux, et un jour d'automne, ils finirent par décider de divorcer. Leur fille avait six ans et commençait à peine l'école.

Son père s'en alla vivre à Flusselle, et elle resta seule avec sa mère. Elle était déjà timide à l'époque, mais en voyant son père faire ses bagages, elle essaya de le supplier de continuer à lui donner des nouvelles... Elle ne voulait pas le voir partir... Mais sa décision était prise, et il promit de lui écrire régulièrement et de venir la voir. Une promesse qu'il ne tint jamais. Pendant le premier mois, elle guetta le facteur, mais elle ne recevait aucune lettre, qu'elle aurait pourtant pu lire avec ses compétences toutes approximatives en lecture. Il ne vint pas non plus la voir, et au bout du troisième mois, elle sombra dans une profonde dépression, au point que sa mère dut lui prendre un rendez-vous chez un psychologue. Mais il ne pouvait pas faire grand chose pour elle. Son père lui manquait tout simplement.
Elle se sentait profondément trahie. En plus, elle voyait sa mère commencer à fréquenter d'autres hommes, et cela la mettait dans une colère noire. Elle n'avait pas le droit. C'était avec son père qu'elle devait aller, pas avec un inconnu. Elle se réfugia dans l'amour qu'elle donnait à son unique pokémon, qu'elle voyait essentiellement la nuit, quand elle pouvait rester dans sa chambre sans avoir à faire face à sa mère ou à la bonne humeur des autres. Quelle ne fut pas sa surprise de voir son précieux ami changer de forme pour devenir un Noctali ! Il était une heure du matin lorsque cela arriva, et après une réaction de panique initiale, la fillette décida de ne pas aller voir sa mère. Elle le découvrirait bien assez tôt, et elle n'avait pas envie de se faire gronder car elle ne dormait pas encore... Elle n'en aima pas moins son ami, si flemmard, si particulier...

Quelques mois après, sa mère rencontra un homme avec lequel elle développa une relation plus intime que la simple amitié. Ce fut à cet instant précis, où il ramena cet homme chez elle, que sa fille cessa d'espérer un retour de son père. replongeant aussitôt dans sa dépression, elle détesta profondément, au premier regard, cet homme qui voulait prendre la place de son père. Il n'avait pas le droit. Elle ne lui parlait pas, et sa mère la grondait pour cela, comme si il était important que la fillette accepte cet homme qu'elle essayait d'intégrer dans sa vie. Seraphina n'en voulait absolument pas, et elle refusa catégoriquement de le voir, au point qu'elle s'enfermait à double tour dans sa chambre lorsque le nouvel amoureux de sa mère faisait mine de se montrer. Une attitude qui eut tôt fait d'agacer sa mère.
Après une copieuse remontrance et une punition de plusieurs jours, qui conduit la fillette aux larmes plus d'une fois, elle décida de ne carrément plus rester dans la maison lorsqu'elle en avait la possibilité. Elle détestait sa mère, qui ne pensait pas du tout à la pauvre fille qu'elle était. Elle lui en voulait de ne pas être restée avec son père, et elle lui en voulait encore plus de ne pas comprendre que la chose la plus importante aurait dû être sa fille unique plutôt qu'un inconnu qui n'avait pas sa place ici. Elle passa alors le plus clair de son temps à l'extérieur, trouvant un réconfort sinistre à traîner dans les marais qui cernaient la ville.

Elle passait de longues heures à patauger dans l'eau, ses bottes ne la protégeant pas autant qu'il l'aurait fallu, et elle rentrait toujours très sale, au grand damn de sa mère. Elle s'en fichait, puisque'elle considérait que c'était de sa faute si elle passait son temps dehors. Parfois, elle voyait deux lueurs rouges dans les fourrés, parfois un éclair blanc qui s'effaçait, diffus, dans les broussailles... Elle n'en comprit la signification que lorsque l'incident arriva.
Elle avait dix ans alors, et elle jouait, comme à son habitude, dans les marais... Sauf que cette fois, elle était allée beaucoup plus loin que d'habitude. Son Noctali était, comme toujours dans la journée, resté à la maison pour dormir, et elle était ainsi totalement seule dans la nature. Elle fut donc totalement prise par surprise lorsqu'une tempête d'une violence inouïe se déclencha, avec une tel brusquerie qu'elle n'eut même pas le temps d'appeler à l'aide. Elle s'accrocha comme elle put à un tronc, mais lorsqu'elle se rendit compte que le vent emmenait même les arbres, elle paniqua de plus belle. Alors que ses bras d'enfant allaient lâcher, une paire de pattes solides, couvertes d'un pelage d'un blanc soyeux, plaquèrent la fillette sur le sol, l'empêchant de se faire emporter. Elle se raccrocha à ce miracle avec l'énergie du désespoir, et lors qu'enfin, plusieurs heures plus tard, la tempête cessa, elle s'était évanouie, pâle comme de la craie. C'était un Absol qui l'avait empêchée de simplement mourir.
Les secours la retrouvèrent hissée sur le dos du pokémon, encore inconsciente. Chacun était persuadé que c'était l'Absol qui avait apporté la tempête, et ils crurent qu'il était venu pour emporter loin le corps de la fillette, causant un nouveau désastre, mais lorsque l'enfant reprit conscience, elle refusa qu'on la sépare du pokémon, s'accrochant à son cou avec toute sa force de petite fille. L'Absol venait de sauver sa vie, et elle ne permettrait pas qu'on le lui enlève s'il voulait rester. Autant dire que lorsque sa mère la vit arriver juchée sur la créature, elle manqua faire une attaque... Elle tenta bien d’interdire à sa fille de le garder, mais Seraphina fit une telle crise de nerfs qu'elle dut y renoncer. Ainsi, Absol rejoignit la petite vie de l'enfant... Qui sortait beaucoup moins souvent, traumatisée par la tempête.

Il lui fallut beaucoup de temps pour dépasser ce traumatisme, et elle ne put pas dire que sa mère l'y aida beaucoup... Elle voyait toujours le psychologue, et elle l'appréciait, mais ceux qui lui furent du plus grand secours, ce furent son Noctali et son Absol, qui la consolèrent lors de ses crises d'angoisse et de ses terreurs nocturnes. Elle ne dormait pas beaucoup, et elle avait l'impression que cela durait depuis le divorce de ses parents... Ce qui était peut-être bien le cas. Elle était souvent fatiguée, et les autres enfants de son école l'approchaient peu. Elle n'était pas très jolie, elle n'était pas à la mode, et en plus elle avait un Absol, un pokémon qui portait malheur. Elle était bizarre, parlait peu, ou toute seule, et lorsqu'elle était à l'école, durant ses pauses, elle s'enfermait dans ce nouveau hobby qu'elle se découvrait, les jeux vidéos.
En effet, elle n'était pas à l'aise avec les autres. ils n'étaient pas à l'aise avec elle non plus d'ailleurs... Elle s'ennuyait profondément lors des récréations, aussi demanda-t-elle à sa mère une console portable pour qu'elle puisse s'occuper. Les jeux qu'elle découvraient lui plaisaient énormément, car ils la changeaient de son quotidien morose et sans saveur. Il n'y avait que lorsqu'elle retrouvait ses amis Pokémons qu'elle acceptait de lâcher son écran. Cela dit, sa mère était bien trop occupée à organiser son prochain mariage pour se soucier de ce renfermement de sa fille... Elle ne pensait de toute manière pas que sa fille était aussi solitaire à l'école, puisque Seraphina ne lui en parlait pas.

Au bout de quelques années, la fillette finit par oser retourner dans les marais. Elle était craintive, mais peu à peu, à force de se raisonner, elle réussi à ne plus être aussi effrayée par l'extérieur. D'autant plus qu'elle ne sortait pas sans son Absol, qui la rassurait. Noctali, fidèle à lui-même, vivait la nuit, passant la journée à dormir comme un sac. Lors de ces sorties, elle découvrit beaucoup de choses sur son ami. Par exemple, il adorait chanter. Il chantait très bien d'ailleurs, il n'y avait qu'un seul problème... Lorsqu'il se laissait aller, ils finissaient toujours assommée. Du coup, il se retenait la plupart du temps... En outre, ils rencontrèrent pas mal de pokémons sauvages, mais ils fuyaient à leur approche, et ils durent rapidement se résoudre à rester seuls dans la nature. Ce qui leurs convenaient à tout deux.

Elle avait quatorze ans lorsqu'elle rencontra son dernier pokémon. Son Absol était alors malade, et elle l'avait confié aux bons soins du centre pokémon pour qu'il se rétablisse. c'est donc seule, pour la première fois depuis de longues années, qu'elle se rendit dans les marais, armée de sa console, pour fuir la ville et les gens qui la regardaient de travers et passer du bon temps.
Sa mère s'était remariée, et elle refusait toujours d'adresser la parole au nouvel homme de la maison. Elle avait également refusé de prendre son nom de famille, et elle portait toujours celui de son père, bien que sa mère avait adopté celui de son nouveau mari. Elle ne supportait sa maison que la nuit, lorsque tout était silencieux, car le reste du temps la maison accusait trop la présence de cet étranger. Même après plusieurs années, elle ne parvenait pas à le considérer comme autre chose. Elle avait essayé d'envoyer quelques lettres à son père biologique, mais les réponses qu'elle avait reçu étaient plates et impersonnelles, ce qui la fit beaucoup souffrir. Elle cessa donc de chercher à le contacter et se mit à le détester d'autant plus qu'elle savait qu'il l'avait réellement abandonnée. Elle l'insultait souvent, lorsqu'elle pensait que personne ne l'entendait...
Ce jour-là, elle s'était installée sur une douche d'arbre, et elle avait alumée sa console. S'immerger dans l'histoire que son écran lui racontait la soulageait, lui faisait un peu oublier ses problèmes, et elle se plongea si bien dans son jeu qu'elle en oublia tout ce qui l'entourait. Elle ne sentait même plus le froid qui la mordait à travers son blouson. En faite, la seule chose qui arriva à la faire sortir de son jeu, de fut deux mains se posant brutalement sur ses épaules et un grand "BEUAAA !" qui résonna beaucoup trop près de son oreille. Elle poussa un cri, surprise, ses anciennes terreurs l'assaillant à nouveau, et... Elle tomba tout simplement dans les pommes à nouveau. Ce fut donc un Spectrum très embêté qui se retrouva avec une fillette de quatorze ans évanouie sur une souche d'arbre par sa faute. Il voulait simplement lui faire peur, mais pas au point qu'elle ne s'évanouisse ! Penaud, il prit délicatement la pré-adolescente entre ses grandes mains pour la ramener à la ville, de manière à ce que les humains s'occupent d'elle. On était cependant en début de soirée, au beau milieu de l'automne, et les gens préféraient rester chez eux, là où ils n'étaient pas importunés par le froid. Si bien que le malheureux pokémon dut ramener sa victime jusqu'à chez elle directement pour la mettre en sécurité.
En réalité, il observait l'humaine depuis un moment déjà. Il la voyait jouer avec son Absol dans les marais, et il mourrait d'envie de jouer lui aussi. Mais il était un peu timide, et il avait du attendre qu'elle soit seule pour essayer. Malheureusement, tout ne s'était pas déroulé comme il l'avait prévu... A son réveil, sur son lit, Seraphina découvrit un Spectrum penché sur elle, la mine inquiète. Noctali, pas plus troublé que cela, avait retrouvé sa place attitrée sur le ventre de la jeune fille, et il y dormait comme une souche, lâchant de temps en temps un ronflement sonore. C'était d'ailleurs l'un d'eux qui l'avait réveillée.
Au final, il s'avéra qu'elle n'en voulut pas au Spectrum. Enfin, pas trop... Il n'avait pas essayé de lui faire peur dans les jours qui avaient suivit, et il l'avait même ramenée chez elle. Bon, elle avait retrouvée sa console à moitié noyée dans le marais, maiiis... Elle finit tout de même par accepter que le spectre se joigne à sa petite vie, ce qu'il fit avec un enthousiasme parfois effrayant. Ce nouveau venu ne fut pas du gout de tout le monde, notament de la mère de Seraphina et de son mari qui voyaient d'un mauvais oeil que l'enfant n'ait en permanence avec elle un Spectrum farceur, mais elle y trouva une raison de plus de le garder avec elle. Si cela pouvait embêter le mari de sa mère, et bien tant mieux !

Sa vie continua ainsi, encore deux années durant... Elle n'attendait plus de nouvelles de son père, elle ne parlait toujours pas au mari de sa mère, et avec cette dernière, elle n'entretenait que les rapports minimum. Elle ne lui pardonnait toujours pas sa séparation avec son père. Elle restait persuadée que s'il était resté, ils auraient formé une belle et heureuse famille. Lorsqu'elle y pensait, elle se jurait qu'elle ne ferait jamais subir cela à ses enfants lorsqu'elle en aurait. Et puis elle se disait que pour ça, il fallait d'abord qu'un homme s'intéresse à elle et ça... Ce n'était pas gagné.
Elle ne cherchait pas à s'intégrer. Elle voyait les jolies filles passer dans la rue, vêtue de leurs kimonos colorés et de leurs chemises élégantes, et parfois elle poussait un soupire de regret. Elle aurait aimé être plus belle, plus sociable... Peut-être que ses parents seraient restés ensembles ? Elle se demandait parfois si son père n'était pas parti parce-qu'elle n'était pas aussi épatante que ce qu'il aurait souhaité... Et puis elle se disait que si son père n'avait pas su voir en dessous de son apparence, alors il n'était pas digne d'être son père. Elle trouvait du réconfort dans sa relation avec ses pokémons, dont elle était très proche. Même les farces de son Spectrum l'amusaient, les frasques de son Noctali aussi lorsqu'il sortait de sa léthargie pour implorer qu'elle lui donne un morceau de son assiette... Son pokémon le plus calme était sans doute Absol, mais il avait aussi ses petites manies, et parfois, il se laissait aller à une petite folie, souvent sous la forme d'un chant qui assommait tout le monde pour quelques heures.

En bref, la vie suivait son cours...

Derrière l'ordinateur
Prénom ou Pseudo : yureliom
Age : 23 ans
Où avez-vous connu le forum ? Reroll de Zetsuko '-'
SCÉNARIO OU INVENTÉ ? inventé
Fréquence de connexion : Ca dépend des périodes...

Des jeux, un ordinateur... Je n'ai pas besoin des autres pour être heureuse... Non..?
Codage © by Oswinwho


Dernière édition par Seraphina le Jeu 17 Mar - 13:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seraphina, petite geekette sinistro-adorable [FINIT] Jeu 17 Mar - 5:14

Petit up, pour dire que ma fiche est terminée ^^
EDIT : Ouais, à 6h et quart. Ouais j'ai pas dormi. Et ouais, c'est n'importe quoi '-'
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 861
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seraphina, petite geekette sinistro-adorable [FINIT] Jeu 17 Mar - 9:13

Bon retour parmi nous ! En espérant que tu te plaira toujours ici et que ce personnage t'inspiré d'avantage que le précédent. :)

La fiche est très bien écrite, c'est fluide, bien raconté, cohérent et touchant...

Je ne vois aucune raison de refuser ta nouvelle fiche, j'ai le plaisir de confirmer ta validation et je te souhaite un très bon jeu ! ^^

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys



Dernière édition par Chikara Fujisaki le Jeu 17 Mar - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Riku


avatar
Messages : 165
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/10/2013
Autres Comptes : Charizard , Luga Stark , Eric lencher

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seraphina, petite geekette sinistro-adorable [FINIT] Jeu 17 Mar - 9:24

Eh bien, ca sent limite le vécu dans cette histoire ^^
J'adore déjà ce perso en tout cas même si j'y ai vu une petite erreur de mots a un moment (mais vraiment toute petite) "elle s'enfermait dans ce nouveau phobie qu'elle se découvrait, les jeux vidéos." je dirait plutôt que c'était un hobby et pas une phobie (une phobie étant quelque chose qui nous fait le plus peur, même a coté de toutes les autres comme par exemple ceux qui peuvent pas supporter d'avoir une araignée dans la même pièce même si elle est bien planquer ou qu'elle est fausse)

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seraphina, petite geekette sinistro-adorable [FINIT] Jeu 17 Mar - 13:56

Effectivement une coquille s'est glissée dans mon texte ^^
Je vais corriger cela de ce pas =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seraphina, petite geekette sinistro-adorable [FINIT]

Revenir en haut Aller en bas
 

Seraphina, petite geekette sinistro-adorable [FINIT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Archives :: Corbeille :: Fiches de présentatdions abandonnées-