Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara]

Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Lun 29 Fév - 19:56

Je m'étais entièrement remis de mon choc émotionnel suite à la bataille de Volucité, mes habitudes étaient revenues sans que j'y fasse réellement attention et le masque que j'avais sur mon visage semblait intact bien que les expressions de mon visage étaient capables de varier à présent. En clair, j'avais vécu une sorte de mise à jour qui me permettait d'être légèrement plus humain aux yeux de mon entourage, mais qui faisait en sorte que j'étais toujours aussi intraitable lorsqu'il s'agissait de mon poste au sein de l'organisation. D'ailleurs, j'avais une nouvelle mission à exécuter pour la Team Rocket. En réalité, ce n'était pas tout à fait une mission officielle, mais plus un entraînement que je devais faire faire à notre nouvelle recrue : le dénommé Chikara. L'entretien que je lui avais fait passer s'était révélé très intéressant puisque j'avais appris certaines choses et des accusations s'étaient formées d'elles-mêmes suite à ses paroles. Farfuret avait beau le pister, il n'était jamais revenu en me faisant comprendre qu'il se passait quelque chose avec ce dernier. M'étais-je trompé ? J'en doutais sincèrement, je n'étais pas du genre à émettre des hypothèses erronées. Ce bleu devait juste avoir beaucoup de chance pour le moment, mais cela ne faisait pas tout, il finirait par commettre une erreur un jour et je me débarrasserai de lui ainsi que de son complice. Quoi qu'il en soit, comme chaque recrue, Chikara devait passer une série de tests pour vérifier quelles étaient ses réelles aptitudes afin de voir vers où il serait orienté au sein de la Team Rocket. Il était temps pour lui de passer mon épreuve et je n'allais pas me montrer tendre avec lui... encore une fois d'ailleurs. Comme j'avais voulu connaître les compétences de la jeune Laure, je lui avais envoyé une invitation afin qu'elle participe également à ce test, bien que ce soit qu'une formalité pour elle. J'avais précisé qu'elle n'était pas obligée de venir, ni d'y répondre, après tout, elle était libre de faire ce qu'elle désirait tant que je ne lui donnais pas d'ordre réel. En échange, elle avait gagné la protection des Rockets qui s'étendait à ses proches, chose qu'elle semblait avoir apprécié.

Le rendez-vous avait été donné dans un entrepôt désaffecté, éloigné de toute ville et de tout spectateur. Le terrain appartenait à la Team Rocket et il permettait ce genre d'exercices sans que quiconque s'approche et découvre nos identités. Seule Laure n'était pas en tenue exigée, juste pour montrer qu'elle n'appartenait pas à l'organisation et qu'elle avait un traitement spécial, ainsi, aucun Rocket n'osa formuler sa réplique. L'ambiance était glaciale, il fallait avouer qu'avec le comportement qu'avions Laure et moi-même, la température n'allait pas monter de sitôt, de plus, tous les autres Rockets, à part Chikara, étaient des assassins en formation sous mon commandement. Une fois que tout le monde semblait prêt, je me plaçai face à Laure et Chikara pour leur expliquer la chose.

Nous allons commencer l'exercice. Vous deux, vous allez être mis en condition d'assassinat et votre cible... c'est moi. Vous allez tous mettre l'équipement qui se trouve derrière vous, moi y compris, il s'agit de tenues composée de capteurs. Les armes sont fausses, elles tirent des lasers qui activent les capteurs et signalent ainsi la mort si jamais vous êtes touchés. Si les armes vous dérangent, assommez votre opposant est également une possibilité, surtout que nous serons connectés par micro pour que je puisse connaître votre avancée. Vous avez le droit d'utiliser un seul de vos Pokémon si jamais vous en ressentez le besoin. Préparez-vous !

Je ne demandais même pas s'il y avait des questions puisque mes instructions étaient très claires et qu'il suffisait de les suivre. Une fois les tenues mises, la demi-douzaine d'assassins me suivirent pour entrer dans le bâtiment et chacun prit place à l'endroit qu'il désirait tandis que je me plaçais dans la grande salle du deuxième étage. Il y avait trois entrées : la porte avant, la porte arrière et le toit. En prenant la porte avant, trois couloirs laissaient le choix pour avancer pour se rejoindre à l'arrière du bâtiment où se trouvaient les escaliers, le même schéma se répétait pour l'étage suivant. Il y avait une dizaine de pièces à chaque étage, ce qui obligeait à faire attention à la moindre avancée, à part au dernier étage où je me trouvais où les pièces étaient moins nombreuses et l'affrontement serait sans doute plus délicat à engager. Les assassins s'étaient répartis de manière à couvrir la zone la plus large possible, l'un d'entre eux était même sur le toit pour les empêcher de prendre un raccourci, bien qu'ils pouvaient toujours tenter de le faire. De plus, je n'étais pas seul dans la pièce, en effet, Farfuret s'était glissé dans un coin pour être mon dernier atout comme toute cible devait posséder lorsqu'elle se savait en danger. À présent, l'exercice pouvait commencer. Je n'avais pas été précis sur le fait qu'ils pouvaient faire équipe puisque je n'étais pas contre eux, au contraire, ce serait même très intéressant de les voir évoluer ensemble, mais c'étaient à eux de choisir. Je ne doutais pas un seul instant que Laure allait réussir à m'atteindre, j'étais plus curieux de voir comment allait se débrouiller Chikara. D'après mes souvenirs, ses Pokémon étaient tous psychiques, or, il s'agissait d'alliées de premier choix pour ce genre de missions, puisqu'ils pouvaient faire de la reconnaissance à distance à l'aide de leurs pouvoirs psychiques. Comment allaient-ils se débrouiller ? J'avais hâte de voir le déroulement de cet exercice.


HRP:
 

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 867
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Ven 4 Mar - 16:59


Plusieurs jours s'étaient déjà écoulé depuis que Chikara avait infiltré les Rockets et était rentré dans la résistance. Plusieurs jours étaient déjà passés mais rien n'avançait… Il avait l'impression que quelque chose l'empêchait de faire ce qu'il devait faire. Il n'était pas assez haut-gradé dans la Team Rocket pour pouvoir explorer tout les recoins de son Quartier Général et donc il ne pouvait pas trouver les informations dont-il avait besoin pour aider la résistance… Mais en même temps à quoi pensait-il ? Que tout allait lui être tendu comme sur un plateau d'argent ? Non bien sur que non… Il allait devoir se salir les mains pour pouvoir obtenir ce qu'il souhaitait… L'idée ne lui plaisait guère mais il n'avait plus vraiment le choix.

De plus, il allait devoir se dépêcher… Même si pour l'instant les autres sbires lui faisaient plutôt confiance, même si le Johtoïste se tenait un peu à distance vis-à-vis d'eux, ce n'était pas le cas du commandant qu'on surnommait Blue Shadow. La nuit Chikara sentait encore la lame froide de l'assassin sur son cou, prête à le trancher à tout instant, sans crier gare. Le résistant était nerveux. Mais son Pokémon, Esper, l'était d'autant plus. Le Pokémon restait toujours à l'affût et regardait toujours autour de lui en gardant tout ses sens en éveil. Si quelqu'un de menaçant s'approchait, Esper était prêt pour riposter avec une attaque psychique.


Justement, Blue Shadow avait convoqué Chikara. Sûrement pour le mettre à l'épreuve ou pour l'entrainer. Chikara n'avait pas trop envie d'avoir de nouveau affaire avec le commandant Rocket. Mais il n'avait plus vraiment le choix actuellement. S'il voulait se faire bien voir par la mafia il devait faire ce qu'on lui avait demandé de faire. Le rendez-vous avait été donné dans un entrepôt abandonné éloignée du tumulte de la ville. Le port de l'uniforme était, bien évidemment, exigé. Habillé donc d'un pull noir orné du R rouge de la tristement célèbre organisation, Chikara se rendit au lieu du rendez-vous.

Arrivé devant l'entrepôt, Chikara pu constater qu'il n'était pas tout seul. Il y avait une dizaine de sbires Rockets qui étaient déjà arrivés. Mais c'était en réalité la présence d'une frêle petite fille qui attira tout particulièrement l'attention de Chikara. Elle n'était pas bien grande et avait un teint assez pâle. Elle ne portait pas l'uniforme et donc tout portait à penser qu'elle n'appartenait pas à la mafia. Pourtant elle était là, dans ce lieu éloigné de toute civilisation… Le pire était qu'elle gardait un visage fermé de tout émotion malgré qu'elle soit entourée d'Hommes potentiellement dangereux alors qu'elle n'était qu'une fillette. Ce visage froid et impassible rappelait le visage de Blue Shadow… Ce qui donnait des frissons à Chikara… Cette fillette n'était décidément pas là pour rigoler ! Le Johtoïste s'approcha d'elle et lui accorda un sourire chaleureux et la salua en chuchotant :

- Bonjour, je ne t'ai jamais vu dans le QG… Tu es un membre de la Team Rocket aussi ? Tu es très jeune pourtant...

Enfin, le commandant Rocket était également présent. Son visage était toujours aussi froid que la première fois que Chikara l'avait rencontré… Mais on pouvait cependant déceler une petite lueur dans ses yeux ce qui le rendait un peu moins flippant qu'avant… Mais il donnait toujours autant froid dans le dos au résistant… peut-être était-ce encore dû au souvenir de la lame contre son cou qu'il avait du mal à chasser de son esprit ? Quant à Esper, la simple vision de cet humain le rendait presque fou de rage. Ses poils s'hérissèrent et il avait bien du mal à retenir ses cris de protestations. L'homme aux cheveux bleus se positionna devant Chikara et la fillette et dit :

Nous allons commencer l'exercice. Vous deux, vous allez être mis en condition d'assassinat et votre cible... c'est moi. Vous allez tous mettre l'équipement qui se trouve derrière vous, moi y compris, il s'agit de tenues composée de capteurs. Les armes sont fausses, elles tirent des lasers qui activent les capteurs et signalent ainsi la mort si jamais vous êtes touchés. Si les armes vous dérangent, assommez votre opposant est également une possibilité, surtout que nous serons connectés par micro pour que je puisse connaître votre avancée. Vous avez le droit d'utiliser un seul de vos Pokémon si jamais vous en ressentez le besoin. Préparez-vous !

Il ne demanda pas si on avait des questions. Il tourna les talons et entra dans l'entrepôt, accompagné des autres Rockets qui faisaient donc office de Gardes du corps pour Blue Shadow, dorénavant la cible de Chikara et de la fillette. Le garçon se retourna et vit la table avec tout l'équipement nécessaire pour le bon déroulement de la mission. Il déglutit… Les armes étaient certes fausses mais elles avaient l'air tellement réelle… Depuis quelque temps, la vision de ces armes étaient devenues le quotidien de Chikara et pourtant il avait l'impression qu'il ne s'y habituerait jamais… Il enfila la tenue à capteurs et prit un pistolet qu'il accrocha à sa ceinture. Quant au Pokémon qui allait l'accompagné lors de sa mission, le choix était évident, ce Pokémon sera Esper car il savait que que ce dernier sera obéissant. Il se retourna vers la fillette et lui dit en lui tendant la main, presque hésitant quand même :

- Hé bien… Bonne chance, je suppose ? Menons cet assassinat à bien…

Ces mots n'étaient pas sortis naturellement de la gorge de Chikara. Il hésitait, il n'était pas sûr de lui.  Blue Shadow était entraîné, Chikara, qui n'avait jamais tué, sera incapable de toucher le commandant Rocket...

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 692
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Sam 5 Mar - 9:29

[HRP : Attention, Laure a les cheveux bleus depuis ce RP : http://pokemon-legends.pokemonrpg.org/t586-event-le-reveil-d-une-legende]

Elle mentait à son père. Elle en avait honteusement honte. Cela fait deux fois honte. Officiellement, pour toute un Week-End chez une amie, elle était partie à Kalos, loin. Elle reviendrait le plus vite possible, mais là, elle était malheureusement obligée d'obéir aux ordres d'un de ses maîtres. Damn… Elle avait honte. Elle avait peur. Elle avait tout ses sentiments qui se basculaient dans sa tête… Mais surtout, le pire, et le plus important d'entre eux… Elle avait le sentiment de tout trahir… Mais comment ne pas faire autrement ? Dans tout truc logique, les Rockets devraient tenter de la récupéré, ou de l'éliminer… Voir, éliminer sa nouvelle famille. Et cela… Elle ne pouvait pas l'accepter. Bref… Tss… Elle savait que cela allait mal se passer pour elle. Et qu'elle allait devoir tout lui expliquer un jour. Mais ça, malheureusement, elle ne pouvait pas faire autrement. Elle devait se débrouiller, toute seule. Ce n'était pas à eux de s'occuper de tout cela. Heureusement, Calder et Rhys étaient compréhensifs… De l'autre côté, Terrence… Elle préférait ne pas penser à cela.

La nuit était complète. Elle aurait fini au matin, et pourrait rentrer chez elle. Parfait. Elle préférait la nuit au jour, comme elle préférait l'obscurité à la lumière. C'était bien mieux. Aussi clichée que cela puissait paraître, et j'en ai bien conscience, Laure préférait l'obscurité, car elle s'y sentait bien. Elle se sentait tranquille, et loin du monde. Ainsi, elle pouvait enfin être libre dans le noir le plus complet. Ainsi, la jeune fille n'avait pas peur des ténèbres. C'est là où on ne voit rien, et on ne peux rien voir… Pourquoi avoir peur dans ses conditions ? Au contraire… Mais passons sur toutes ces pensées… Peu à peu, en arrivant là où elle devait arriver, la gamine aux cheveux bleus (et oui, à cause de son vœu, la jeune demoiselle avait les cheveux couleur océan maintenant!) arriva dans le fameux lieux de réunion.

Il y avait du monde. Elle fit un hochement de tête, rapide, en direction d'Aaron, pour montrer qu'elle venait d'arriver, puis reste discrète… Enfin, aussi discrète qu'elle pouvait, quand on savait que tout le monde était plus ou moins entrain de le regarder. C'était extrêmement embarassant, mais bon, elle savait que c'était complètement logique… On s'attendait rarement à une jeune demoiselle, surtout aussi jeune, dans de telles conditions. Ce n'était pas… Normal. D'habitude, les enfants, ils restaient à l'école. C'était comme ça ! C'était la règle ! Et bien… Notre demoiselle… Elle faisait les deux. C'était une genre de Batman, sauf que ça n'avait rien à voir avec Batman… Et qu'elle, en toute logique, en contradiction avec Batman, j'ai beaucoup trop écrit Batman dans cette phrase, elle allait être crevée au possible le lendemain en cours… Elle sentait qu'elle allait avoir beaucoup de mal… Mais bon… Ce n'était pas comme si elle avait le choix… Quoiqu'il en soit, tout d'un coup, elle entendit quelqu'un lui parler. Elle sursauta, ne s'y attendant pas :

- Bonjour, je ne t'ai jamais vu dans le QG… Tu es un membre de la Team Rocket aussi ? Tu es très jeune pourtant...

« Non. »

Outch, la froideur… Mais fallait la comprendre. Elle n'était pas rocket. Et elle ne voulait plus en être une. Mais emprisonnée dans ses propres chaînes, s'embrouillant elle-même dans des tissus de mensonges, elle se retrouvait prisonnière de sa propre vie, de son propre passé… Si Terrence la voyait… Elle serait morte, pensa-t-elle. Morte et enterrée. Mais bref, elle ne voulait nullement s'attacher à ses fameux Rocket. Pour être plus sûre, et avoir moins « peur », ce qu'elle tentait de ne pas montrer, avec une assez grande efficacité, elle sortit son lion électrique, Luxray, qui était quand même le plus efficace de tout ses Pokémons. Elle ne savait pas encore qu'elle venait de choisir le partenaire qui allait l'aider pendant toute la pratique… Mais bon, ça, c'était de l'ordre du détail. Maintenant, elle devait se concentrer sur le fameux Aaron, qui allait bientôt commencer son discours, qui allait un peu éclaircir et préciser ce qui se passait dans cette situation. Chose que la jeune fille avait hâte de savoir.

Nous allons commencer l'exercice. Vous deux, vous allez être mis en condition d'assassinat et votre cible... c'est moi. Vous allez tous mettre l'équipement qui se trouve derrière vous, moi y compris, il s'agit de tenues composée de capteurs. Les armes sont fausses, elles tirent des lasers qui activent les capteurs et signalent ainsi la mort si jamais vous êtes touchés. Si les armes vous dérangent, assommez votre opposant est également une possibilité, surtout que nous serons connectés par micro pour que je puisse connaître votre avancée. Vous avez le droit d'utiliser un seul de vos Pokémon si jamais vous en ressentez le besoin. Préparez-vous !

Elle écouta, et fut assez insatisfaite de ce choix… Laure était une combattant au corps à corps. Nullement une tireuse ! Même, pour tout dire… Elle n'avait jamais, au grand jamais, pris une arme dans ses mains… Bref, elle prit l'une des tenues, un équipement dôté de capteur… Et remarqua qu'il était beaucoup trop grand pour elle. Elle tenta de le mettre, jusqu'à repéré un, qui avait été fait à sa taille, visiblement à la va-vite, quand on voyait la capacité des racommandants. Mais bref. Elle laissa absolument ses armes à feux sur place… Vu que de toute façon, elle ne saurait pas quoi en faire… Elle allait se contenter de sa maigre force, pour tenter d'assomer ses assomants… Aaron ne savait-il pas qu'elle maniait les couteaux… ? Les magmas et les Rockets avaient-ils VRAIMENT des dossiers sur elle ? Plus le temps passait, puis elle sentait du gaz dans l'eau, elle se demandait si elle n'avait pas fait de la paranoïa… M'enfin, cela n'était pas logique… A moins qu'Aaron avait fait exprès. Lui mettre un handicap certain… Pendant qu'elle réfléchissait, l'autre « candidat », lui déclara, amicalement :

- Hé bien… Bonne chance, je suppose ? Menons cet assassinat à bien…

« Un conseil. Ne soyez pas trop vite ami avec vos potentiels ennemis. »

Elle en profita alors pour faire sortir une de ses lames, et partit à l'intérieur de la salle, vu qu'elle était prête. Elle ne connaissait pas le plan, mais elle devait être discrète, et surtout… Efficace. Laure était assez impressionnante comme enfant, mais elle avait un défaut immense : Elle n'avait aucune endurence. Elle devait être le plusr rapide possible. Luxray, lui, qui était à ses côtés, utilisa sa vision rayon X… Quoi ? Les Luxray n'ont pas de rayons X ? Et si ! Enfin, ils peuvent voir à travers les murs… Comment cela me diriez vous ? Et bien écoutons le Pokédex… « Il est capable de voir à travers les murs pour chasser des proies ou retrouver ses petits égarés. » Impressionnant n'est-ce pas ? Bien sur, si le mur était trop épaix, comme les murs extérieur d'une maison… Impossible pour lui de voir. Ainsi, Laure repéra un assassin cachée dans une salle, avec une porte qui avait l'avantage d'être une porte batante, pouvant s'ouvrir des deux côtés… Sans doute voulait-il assassiner toute personne trop peu prudente… Bien. Le lion frappa alors la porte, surprenant l'assassin qui va alors littéralement le genoux de la jeune fille rencontrer son nez. Il frappa l'arrière de sa tête contre le mur du fond de la salle, et tomba dans les pommes...

Le premier garde est neutralisé. La jeune demoiselle n'était pas du tout allé dans la dentelle, si vous voulez mon avis... Mmh… Elle n'était pas sûre qu'elle avait prit le meilleur choix. Elle aurait peut-être du passé par l'extérieur. Dans la salle où elle était, ça pouvait très vite devenir un traquemar pour elle… Surtout qu'elle entendait quelqu'un bouger. Combien de personne à l'étage ? Elle n'en n'avait aucune idée, mais vu le peu de monde, il était très peu probable qu'il y ait plus de trois personnes. Sinon, cela voudrait dire que personne, sans aucun doute, n'est à l'extérieur, ce qui serait une erreur de choix. Si on pouvait réfléchir… Laure estimait que le plus logique serait d'avoir deux personnes par étages, et une à l'extérieur, sans doute justement Aaron. Analyse presque parfaite de la jeune fille. Mais bref, quelqu'un approchait, pour la sniper… De suite, quand elle vit l'ombre apparaître, elle jetta son couteau vers le néon qui était dans le couloir. Le détruisant sur le coup, et provoquant des dommages direct au système, tout le premier étage sombra dans le noir le plus complet et le plus total...

Telle une partie de Laser Game, un laser aurait put toucher la jeune fille, si elle n'avait pas su briser la lumière à l'aide de son couteau. Disparaissant dans les ténèbres, la jeune demoiselle se cachait. Elle espérait que l'autre assassin allait « l'aider », malgré ce qu'elle avait dit. Damn… Elle avait perdu des reflexes. Faut dire, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas utilisé ses couteaux. Et voilà qu'elle en avait déjà plus qu'un… La situation était difficile, même s'il ne fallait pas être trop sévère avec la jeune demoiselle. En trouvant le premier cacher, et en neutralisant la source de lumière, elle venait de montrer des aptitudes assez impressionante… Après, une bonne assassine ? Laure n'était pas vraiment une assassine… C'était plutôt une servante qui avait apprit à tuer. Bref, elle retenait sa respiration, tandis que Luxray chargeait de l'électricité… Conscient qu'il devait protéger sa maîtresse à tout prix, il était prêt à foudroyer le tireur s'il entrait dans la salle, où la demoiselle s'était enfermée malgré elle… Quelle erreur de débutante, pensa-t-elle. La prochaine fois, elle ne se fera pas avoir ainsi… Sauf que dans la vraie vie, elle n'aurait pas eu de prochaine fois...

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Sam 19 Mar - 14:14

Avant même que l'exercice commence, j'avais pu me rendre compte que les deux participants n'avaient pas changé d'un pouce. Laure était toujours aussi froide que je l'étais, même envers celui qui serait son partenaire de mission. Il était intéressant de noter qu'elle avait changé la couleur de ses cheveux, ces derniers étaient devenus aussi bleus que les miens. Je ne savais pas pourquoi elle avait fait cela, mais je me surpris à penser que je la préférais ainsi. Stupides émotions qui intervenaient quand j'en avais pas besoin ! Quant à Chikara, il semblait encore prendre tout cela à un degré bien inférieur à la réalité. Ne se rendait-il pas compte qu'il jouait son avenir au sein de la Team Rocket ? Voulait-il réellement l'intégrer ? À moins qu'il ait obtenu des résultats très convaincants ailleurs, ce qui expliquerait le fait qu'il prenne le mien aussi légèrement puisqu'il ne voudrait pas poursuivre en tant qu'assassin. La première impression que je m'étais fait de lui tournait dans ce sens, mais je pouvais toujours me tromper en le voyant sur le terrain. En partant après leur avoir donné les règles de l'exercice, je pus remarquer que la jeune assassine ne s'embêta pas à prendre la moindre arme sur elle, certifiant ainsi l'hypothèse que je m'étais fait à son sujet lors de notre rencontre : elle combattait uniquement avec ses lames. Alors que chaque membre de mon équipe se mettait en place, je repensais aux partenaires Pokémon de mes adversaires du moment. Chikara ne semblait pas se défaire de son Psytigri, montrant ainsi qu'ils formaient la meilleure paire possible et qu'il allait être aisé pour eux de localiser toute personne dans son entourage, si seulement ils y pensaient. Pour Laure, le choix m'avait un peu plus étonné puisqu'il s'agissait d'un magnifique Luxray qui était apparu à ses côtés avant même que je donne les règles. Pourquoi ne pas choisir un Pokémon plus agile et plus discret ? Elle était certaine de se faire repérer avec ce partenaire à ses côtés, à moins qu'il allait jouer le rôle du leurre... Je n'en savais rien, mais il me suffisait d'attendre les rapports qui n'allaient pas tarder et je ne trompais pas.

Le premier est tombé, la gamine l'a trouvé du premier coup et elle vient de neutraliser le système électrique de l'étage sans que je puisse l'atteindre.

Intéressant... Laure allait au-delà de mes espérances, elle était un modèle pour tous ceux qui se trouvaient dans ce bâtiment. Prenant le temps de vérifier le Pokédex que j'avais obtenu pour accumuler toujours plus de connaissances, je finis par tomber sur la fiche de Luxray et apprit par la même occasion qu'il était capable de voir à travers les obstacles non épais. Le choix de la jeune fille était maintenant très clair et judicieux, elle utilisait les rayons X de son Pokémon pour localiser ses cibles avant de les abattre sans leur laisser le temps de riposter. De plus, en supprimant l'éclairage, elle venait d'assurer ses déplacements puisqu'elle n'aurait sans doute aucun mal dans l'obscurité, ce qui n'était pas le cas de tous.

Vise le deuxième. Elle est plus compétente que toi.

Le sbire serra les dents en entendant mon ordre, mais il acquiesça sans répliquer. D'un côté, il voulait montrer de quoi il était capable, de l'autre, il connaissait ses forces et ses faiblesses et même s'il savait être discret sans bouger, il était incapable de se déplacer sans faire le moindre bruit. En clair, il était plus un espion qu'un assassin et cela l'ennuyait, mais il ne pouvait rien y faire. Comme il l'avait appris, quand un sens était neutralisé, il fallait se servir des autres sans attendre, si bien qu'il se concentra sur tous les sons qui allaient lui parvenir. Il supposait qu'elle n'avait pas dû bouger de son emplacement, le temps d'étudier la situation tandis que l'autre devait être resté près de l'entrée. Il prit alors le couloir central pour se rapprocher lentement, mais sûrement de l'entrée, vérifiant à l'aide de son ouïe s'il ne pouvait pas recevoir un indice sur leurs positions. Quoi qu'il en soit, il s'approchait de l'entrée sans se faire remarquer pour le moment et il allait probablement tomber sur Chikara d'un moment à l'autre... à moins que l'un des deux lui tombent dessus avant.

HRP:
 

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 867
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Jeu 14 Avr - 17:26


« Non. »

Sa réponse était d'une froideur implacable, elle ne voulait pas se rapprocher de ses potentiels collègues. Cette distance et cet air froid et désagréable n'était pas une habitude que devrait avoir un enfant « normal » aux yeux de Chikara. Même lui qui avait toujours été très timide n'avait jamais été aussi froid avec ses camarades. Cette réflexion lui avait amené à se dire que la fillette était bel et bien un membre de la Team Rocket, chose qui donna des frissons à Chikara… Une gamine membre d'un groupe aussi malfamé que les Rocket… Cela paraissait presque surréaliste…

Pourtant au plus profond de lui, Chikara ne pouvait pas croire que la fillette était complètement dénuée de sentiments, c'était tout bonnement impossible, et une fillette ne pouvait pas être complètement « méchante », un enfant ne devenait réellement « méchant » qu'en grandissant. Il continuait donc d'esssayer d'être « gentil » « agréable »… Mais cela n'eut pas l'effet escompté car la fillette lui dit :

« Un conseil. Ne soyez pas trop vite ami avec vos potentiels ennemis. »

Chikara déglutit tout en regardant la demoiselle entrer dans le bâtiment à dos de son Luxray. Pendant un instant, il avait cru qu'elle avait comprit qu'il était un infiltré (sinon, pourquoi aurait-elle dit cela?) c'était assez flippant en y repensant. Sur ces mots elle dégaina une lame et chevaucha sur son Pokémon électrique et le duo entra dans le bâtiment lugubre sous le regard à la fois impressionné et inquiet du jeune homme. Le monde sale des Rockets lui réservait bien des surprises… Jamais il n'aurait cru que des fillettes chétives étaient capables de devenir des assassins… Mais où est-ce que nous avons échoué pour laisser des gamins devenir de véritables machines à tuer ?

Chikara resta un moment dehors avec pour seul compagnie Esper. Il hésita longuement à pénétrer à son tour dans l’entrepôt abandonné, se demandant s'il était temps pour lui de faire machine arrière malgré les promesses qu'il avait fait à Elizabeth, à Hélena mais aussi à Andea -il lui avait promit de devenir plus fort et de se surpasser non ?- et à lui même. Redevenir le lâche qu'il avait toujours été et se réfugier auprès de ses parents à Rosalia ? Après tout ce qu'il avait vécu jusqu'ici ? Non il était en si bon chemin, ce n'était pas un faux assassinat, une gamine tueuse et un monde encore plus terrifiant qu'il ne l'imaginait qui allait lui faire rebrousser chemin ! Il caressa son Pokémon :

- Bon… Je compte sur toi mon ami.

Esper hocha la tête et semblait déterminé. Même s'il ne s'agissait là que d'une épreuve et que son dresseur ne risquait pas d'y laisser la vie, le petit Pokémon prenait également cette épreuve comme un entrainement pour lui-même. Il n'était pas le plus puissant des Pokémons psy, il commençait à peine à maîtriser ses pouvoirs psychiques, n'ayant pas toujours eu besoin de les utiliser quand nos deux compères vivaient encore paisiblement à Rosalia, mais il comptait faire tout son possible pour protéger son meilleur ami, même s'il s'agissait juste d'un test sans conséquence.

Sur un pas décidé, malgré le trac, Chikara avança à son tour, il poussa doucement la porte évitant celle-ci de grincer trop bruyamment. Quelque chose d'étrange lui sauta aux yeux (ou presque) il constata que le rez-de-chaussé était plongé dans l'obscurité. Venant de l'extérieur, éclairé à l'aide de lampadaire, il n'était pas habitué à ce manque de lumière et donc ne voyait pratiquement rien une fois que la porte se soit refermée derrière lui. Il entendait également des pas s'approcher peu à peu de la position où il se trouvait. C'était forcément un garde, les fillettes ont une démarche bien plus légère. Chikara marcha à pas de loup dans une direction opposée aux bruits de pas qu'il pensait entendre. Il posa également une main sur ce qui semblait être un mur. Il n'avait plus qu'à se fier à son instinct pour pouvoir poursuivre sa progression dans cet entrepôt. Esper était sur son épaule et respirait vite, sûrement que le petit Pokémon était tout aussi stressé par la situation que son dresseur. Il ne poussait aucun cri et semblait tout faire pour se concentrer au maximum.

Á force de longer le mur, Chikara toucha ce qui semblait-être une poignée de porte. Il s'apprêtait à ouvrir cette porte mais fut arrêter par Esper qui poussa un léger bruit :

- Psy !

La puissance du son était comparable à un chuchotement tant il était faible mais Chikara perçu tout de même une once d'autorité dans la voix de son Pokémon. Il ne voulait pas que son dresseur entre dans cette pièce, sûrement qu'il n'y avait rien d'intéressant à l'intérieur. Le jeune homme poursuit donc sa route, toujours le long du mur tout en réfléchissant à la réaction soudaine de son ami. Il était vrai que ce dernier était un Pokémon Psy et ces derniers étaient bien réputés pour avoir un sens aiguisé, tout du moins les pressentiments des Pokémons Psys se révélaient être incroyablement juste, sauf rare exception. Il devait faire confiance à son allié, celui-ci était un véritable atout pour cette mission.

La main toujours sur le mur, veillant au moindre bruit, Chikara continuait d'avancer, faisant ainsi pleinement confiance à Esper qui le guidait tant bien que mal malgré l'obscurité. Heureusement Esper était un Pokémon s'approchant du félin et était capable de voir un minimum dans l'obscurité en plus d'avoir des pouvoirs psychiques qui, même s'ils étaient encore très faibles, étaient capables de repérer les êtres vivants s'approchant d'eux. Il n'aurait cas envoyer un Choc Mental quand il sentira qu'une personne hostile s'approcherait trop d'eux.

Chikara s'était mit en tête de retrouver ce qui avait provoqué la panne de courant et pourquoi pas de rétablir ce dernier. Même si Chikara était beaucoup aidé par Esper, il n'aimait pas trop dépendre des aptitudes de ce dernier qui n'étaient pas totalement infinie non plus et l'absence de lumière l'handicapait énormément… Si les autres étages du bâtiment manquaient de lumière comme le rez-de-chaussée, « abattre » la cible pourrait-être un peu plus délicat que prévu.

Mais alors que le résistant avançait, il cru voir une lueur clignoté un peu plus loin dans le couloir. Le dresseur et son Pokémon étaient tout deux intrigués par cette lumière et décidèrent donc de se laisser guider par elle. Une porte les séparait de la pièce d'où provenait cette lumière. Impossible de savoir ce qui se trouvait derrière celle-ci, cela pouvait-être un piège… Il appuya légèrement sur la clanche avant de prendre à deux mains le pistolet à laser et poussa doucement la porte, se préparant éventuellement à tirer.

- Oh mais…

Ce qui se trouvait derrière la porte était tout simplement la fillette a qui on avait imposé l’entraînement également, ainsi que son Luxray qui chargeait de l'électricité, prêt à bondir sur un ennemi. Chikara ne savait pas trop pourquoi ils s'étaient caché à cet endroit alors qu'ils auraient pu profiter de l'obscurité pour avancer. Il ne semblait pas qu'il y ait beaucoup de gardes au rez-de-chaussée, Chikara n'en avait pour le moment rencontré aucun… Il entra dans la pièce en veillant bien à refermer derrière lui la porte. Il s'approcha de la demoiselle aux cheveux bleus (bleu qui ne cessait de lui faire penser à Andea, c'était assez troublant) Il n'avait pas trouvé la source de l'absence de lumière et vu la situation, il devait aider la fillette, s'ils collaboraient, ils pourraient continuer à avancer sans trop de problèmes. Il se mit à la hauteur de la jeune fille et lui chuchota :

- Je sais ce que tu m'as dis, que je ne dois pas faire ami-ami avec mes potentiels ennemis… Mais nous sommes actuellement allié donc…

Chikara n'avait pas implicitement dit qu'il voulait collaborer avec la demoiselle mais il espérait qu'elle le comprenne. Et de toute façon une décision allait devoir être prit rapidement… Chikara entendait de nouveau des bruits de pas...

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 692
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Sam 23 Avr - 12:42

Damn, damn, damn… Elle était dans sa salle, et quelqu'un approchait… Elle allait devoir attaquer… Mais comment… ? Elle n'en n'avait aucune idée… Elle n'avait pas spécialement envie d'être mal vue par Aaron… A moins que… ? Peut-être que si elle se débrouillait mal, elle serait abandonnée, et elle pourrait être tranquille… ? Non. Elle savait très bien que cela ne marchait pas comme ça, chez les Rockets. On jettait les outils inutiles, on ne les abandonnait pas sur le coin de la route. Comme elle savait bien, elle conaissait des renseignements sur l'ancienne Team Magma, et surtout sur l'actuelle Team Rocket,… Des renseignements qui étaient sans doute rechercher par certaines personnes, et ça.. Bah… Elle ne pouvait rien faire. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela, pensait-elle. Elle devait se concentrer sur la situation. C'était cela le plus important pour le moment… Et alors qu'elle s'apprêtait à attaquer quiconque qui oserait s'approcher, elle entendit… Tout d'un coup… Soudainement…

-Oh mais…

Damn... Il pouvait pas se taire...?  Je vous arrête de suite… Laure n'avait rien du tout contre Chikara… Mais rien du tout de rien du tout… Vu qu'elle se fichait de cette homme ! Mais bon. QUOI ?! C'était Chikara ! Ouah… Heureusement qu'elle avait reconnu sa voix, sinon, elle aurait put l'attaquer… Et franchement, cela n'aurait pas été terrible comme comportement ! Elle se demandait bien comment aurait réagit le fameux Aaron… Sans doute qu'il n'aurait pas aimé, mais bon… Bon, en tout cas, donc, le jeune homme aux cheveux extrêmement décoiffés -c'est l'hôpital qui se fout de la charité là, Laure !- entra alors dans la salle où elle était. Elle aurait put l'attaquer, mais franchement.. Quel intérêt ? La jeune demoiselle était une servante, elle n'avait aucune raison d'attaquer ce fameux Chikara… Même s'il était encore loin, aux yeux de Laure, d'être un maître. Elle écouta alors ce qu'il déclara :

- Je sais ce que tu m'as dis, que je ne dois pas faire ami-ami avec mes potentiels ennemis… Mais nous sommes actuellement allié donc…

« Chut ! Venez ! »

Laure agrippa la manche de Chikara et le tira vers le fond de la salle, près du mec qui était assomé, et le nez en sang. Elle entendait quelqu'un s'approcher. Ce n'était pas bon. Pas bon pour eux deux. Laure en général, ne travaillait pas avec les gens… Mais il faut bien comprendre que ce n'était pas car Laure serait solitaire, n'aimerait pas le travail en équipe etc. Enfin, cela l'était un peu, mais ce n'était pas que ça. Enfaite, la raison numéro 1 pourquoi elle ne travaillait pas avec les autres, c'était pour une raison très simple : Elle ne savait pas travailler avec autrui ! Elle n'avait jamais eu l'habitue de travailler avec les autres, et d'habitude, les autres lui donnaient des ordres… Et cela, même au collège. Et ouais, les gens profitaient de son caractère… Donc, quoi qu'il arrive, c'était rare qu'elle puisse vraiment « aider » quelqu'un ; Elle faisait plutôt… Disons tout le travail. Quoiqu'il arrive, donc, la jeune demoiselle regarda alors Chikara, et déclara, à voix toute basse :

« Désolé... C'est étroit... »

En effet. Un Luxray, un Psytigri, un adolescent/début adulte, et une jeune fille dans un « placard », ou quoiqu'il en soit, une petite salle. Sans compter le mec assomer à cause du genoux de Laure... Putain, au dirait le début d'une blague nulle. Mais bref, Laure se concentrait. Qu'allait-elle faire ? Mmh… Elle devait réfléchir vite, vu qu'elle n'avait aucune idée de qui, ni quand il arriverait au niveau de la porte… Et surtout, s'il serait capable de remarquer que les deux étaient… Disons serré dedans. Elle écouta, calmement, tentant de retenir sa respiration. Luxray, lui, était prêt à attaquer, si quiconque osait ouvrir la porte, à nouveau… Alors, la jeune demoiselle, quand elle entendait suffisament proche d'eux, les bruits de pas, donna un grand coup dans la porte. La porte, rappelez-vous, était comme les portes de bars. Elle pouvait être ouverte aussi bien d'un côté ou de l'autre… Ainsi, le mec se prit la porte en pleine poire, et tomba à la renverse. De suite le Luxray se mit sur lui, et la jeune fille déclara en direction de Chikara :

« Voilà. Il s'en remettra. N'ayez crainte. »

Et ça en faisait deux pour Laure ! La jeune demoiselle utilisait le peu de force qu'elle avait, dans surtout des élans… Ce qui la fatiguait. C'était visiblement, vu qu'elle était légèrement essouflée. Evidemment ! Quand on a le physique d'une enfant de 13 ans, et bien… On a l'endurence d'un enfant de 13 ans. Au moins, elle est toujours meilleure que celle de Link, dans Skyward Sword… Mais bon, c'est pas grand-chose. En tout cas, quelque chose était clair, aussi bien pour nous spectateur, que pour Chikara, que pour Laure ; Enfin, pour Chikara, je n'en sais pas trop, mais je pense quand même… Bref, Laure commençait à fatiguer, et si elle savait encore bien compter -et elle était très bonne en math-, et bien… Il devait rester en théorie quatre personnes. Laure n'était pas dupe. Elle n'allait pas y arriver. Elle se tourna alors vers le fameux Chikara, et déclara, calmement, baissant la tête, et fermant les yeux, tranquillement, se concentrant sur sa respiration, pour une raison que sans doute Chikara ignorait :

« Jeune-Homme-au-Psytigri-Que-Laure-Ne-Connaît-Pas, je pense que nous avons neutraliser le premier étage. Il faut monter au second... Laure aurait bien besoin de quelqu'un a l'aider, pour attaquer à distance. Elle n'a plus qu'un seul couteau, le second est trop haut, et elle ne peux tuer ses ennemis. »

Le début de la phrase pouvait sembler « étrange », mais encore une fois, laissez-moi vous expliquer un petit peu pourquoi elle avait déclaré cela. La jeune demoiselle ne connaissait pas le nom de Chikara, comme les deux n'avaient pas eu le temps d'être présenté vraiment. Et que Laure n'avait pas spécialement demandé. Donc, Laure, pour être la plus polie possible, utilisait une périphrase sur tout ce qu'elle connaissait sur Chikara… C'est à dire pas grand-chose. Bref, en tout cas, ce qui faisait chaud à voir, c'est que la jeune demoiselle était ainsi capable de faire confiance à Chikara. Elle luI disait ouvertement qu'elle aurait besoin d'aide. C'est comme ça qu'on pouvait voir que la jeune demoiselle, ça y est, commençaient à s'améliorer… Cela se faisait lentement, pas très rapidement… Mais cela se faisait. Enfin ! Bref… Maintenant, les deux pouvaient avancer, c'était une bonne chose…

Sauf que Laure avait fait une erreur. En effet, elle était persuadé qu'il était assomé, et ce dernier commençait cependant légèrement à reprendre conscience… Logique. La jeuen demoiselle avait toujours eu l'habitude d'attaquer avec ses lames… Assomer… Ce n'était pas du tout son habitude. Donc, elle n'avait pas pensé à bien vérifié le fait qu'il était inconscient… Pour tout dire, c'était surtout qu'elle était incapable d'établir si quelqu'un était inconscient ou pas… Elle ne savait pas faire ! Et oui, la jeune demoiselle n'était qu'une petite collégienne. Elle n'avait pas les connaissance suffisante pour savoir si quelqu'un faisait un fake, surtout un professionnel, ou quelqu'un était vraiment assomé… Ainsi, elle partait tranquillement, se concentrant surtout sur l'escalier, pour ne pas se faire surprendre… Attention, jeune demoiselle, tu pourrais te faire tirer dans le dos… Mais ça, nous verrons ça au prochain épisode !

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Sam 21 Mai - 20:36

Alors que j'étais en plein milieu de la simulation dans laquelle je jouais le rôle de la cible, je laissais mon esprit vagabonder sur des sujets qui demandaient pas mal de réflexions. Je commençais à ressentir des émotions. Bien évidemment, en réalité, j'en avais toujours ressenti, c'était juste que j'avais toujours fait en sorte de les rendre muettes afin d'être tranquille, ce qui m'avait offert un poste d'assassin qui me convenait parfaitement bien. Néanmoins, serais-je capable de poursuivre avec autant de réussite en éprouvant ce qui me semblait inutile avant ? Giovanni était persuadé que j'étais capable de rester insensible pendant mes missions et que je pouvais me relâcher à côté, même si ce n'était pas dans mes habitudes. J'avais noté divers moments où mes réactions étaient inhabituelles et trahissaient le fait que mes émotions ressortaient comme bon leur semblait, ce qui me dérangeait horriblement. Je serrai les poings par frustration et je finis par remarquer le regard étonné de Farfuret qui patientait tout comme moi, ce qui me fit soupirer.

Je suis en train de changer... J'ai l'impression qu'Elain a toujours fait en sorte que je reste comme avant, maintenant qu'elle n'est plus...

Farfuret ne savait pas comment réagir, ni comment me faire comprendre ce qu'il avait en tête. Il finit par montrer ses griffes acérées en plantant son regard dans le mien et je compris qu'il désirait rester avec moi pour s'améliorer et devenir toujours plus performant dans le milieu qui était le nôtre. Pendant ce temps, au rez-de-chaussée, le seul Rocket encore debout était en train d'approcher silencieusement de l'entrée, persuadé de croiser la route de Chikara et de l'éliminer facilement pour en finir avec lui afin que les autres s'occupent de la gamine. Seule, elle ne pourrait sans doute rien faire. Après tout, même son chef, autrement dit moi, avait du mal en combat singulier et se servait des feintes ou d'attaques surprises pour être certain de l'emporter avant de poursuivre son chemin. Si elle avait un potentiel approchant le sien, il était évident que leurs façons de faire et leurs faiblesses devaient être les mêmes. Et il n'avait pas tort, d'ailleurs, il allait l'apprendre à ses dépens. D'un seul coup, une porte s'ouvrit brutalement avant qu'il ne sente un choc violent et qu'il tombe au sol avant d'être écrasé par le Luxray de la jeune assassine. C'était fini pour lui, l'un des deux allait tirer sur ses capteurs et il serait donc considéré comme mort et incapable de poursuivre la mission. Alors qu'il reprenait connaissance et qu'il cherchait à retrouver ses repères, il se rendit compte que les deux jeunes gens étaient proches de lui et qu'il pouvait les atteindre dans le dos sans le moindre problème, du moins, quand il cesserait de voir des étoiles danser un peu partout dans son champ de vision. Il les laissa partir pour retrouver ses esprits et eut du mal à se relever sans tomber. Vu la mal de tête qu'il avait, il était bon pour une migraine atroce pour le reste de la journée... Mais ce n'était pas son souci actuel, il contacta d'abord son chef avant de décider quoi faire par la suite.

Ici numéro 2. Elle m'a assommé d'un coup de porte et ils ont continué leur chemin, je vais les poursuivre pour les prendre de dos.
Non. En mission réelle, tu serais mort, tu dois donc te considérer comme tel. Récupère numéro 1 et attendez à l'extérieur.

Le sbire me signala qu'il avait bien compris avant d'exécuter mes ordres sans prendre en chasse les deux attaquants. J'avais donc raison à propos de Laure, elle n'était pas à l'aise avec les armes à feu et préférait nettement utiliser ses lames, si bien qu'elle ne pouvait qu'assommer ses adversaires dans une situation comme celle que j'avais créée. Néanmoins, si elle continuait ainsi, elle n'allait jamais pouvoir m'atteindre. D'après ce que j'avais compris, Chikara n'était pas encore entré en action, ce qui signifiait qu'elle faisait tout toute seule et qu'elle allait s'épuiser bien trop rapidement pour pouvoir m'atteindre. Je me demandais si elle allait arriver à compter sur Chikara et si ce dernier allait servir à Laure d'une manière ou d'une autre. Quoi qu'il en soit, ils avaient atteints le premier étage, ce qui ne m'étonnait pas plus que cela, mais la suite allait plus complexe pour les deux jeunes gens si jamais ils ne collaboraient pas.

Numéro 3, ils arrivent par l'escalier, essaies de les viser sans qu'il remarque ton laser. Numéro 4, attends qu'ils s'avancent avant de les prendre en traître. À vous de tester leur travail d'équipe.

En effet, même si je n'avais pas encore un aperçu des capacités du nouveau, je voulais voir comment les deux allaient réagir en se faisant prendre entre deux feux. Comment allaient-ils gérer la situation en tant qu'assassins ? Ils avaient leurs Pokémon pour leur venir en aide, après tout, Luxray avait pu voir à travers les murs, mais il sera incapable de voir les tireurs d'aussi loin. Par contre, il y avait le risque que le Psytigri de Chikara soit capable de les pressentir. Tout pouvait arriver. Leur victoire comme leur défaite était entre leurs mains à eux deux.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 867
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Lun 23 Mai - 20:33


Chikara était surpris de voir la fillette cachée dans cette pièce. Peut-être avait-elle peur, se demanda-t-il. Il faut dire qu'il ne concevait toujours pas le fait que les Rockets puissent aller jusqu'à recruter des enfants… Cet entrepôt abandonné était typique le genre d'endroit où ne devait pas traîner un gosse, en particulier la nuit tombée. Les chefs de la Team Rocket étaient donc à ce point inconscients ? D'autant plus qu'ils retiraient à cette pauvre fille toute l'innocence qu'elle possédait, c'était malheureux, peu importe les talents qu'elle pouvait posséder. Mais donc combien « d'innocents » étaient encore prit au piège par les chaînes de la Mafia ? Chikara était-il capable de retenir la résistance encore longtemps pour tous les sauver ? On ne parvint pas à trouver la réponse. Pour l'heure, la priorité de Chikara était toujours de s'assurer que sa couverture était parfaite afin de pouvoir se mouvoir en toute liberté, sans aucun soupçon, dans le Quartier Général de l'organisation la plus dangereuse connue à ce jour. Il voulait donc faire comprendre à la demoiselle qu'il n'était pas un ennemi mais au contraire un allié. La demoiselle dû comprendre car elle lui dit en tirant sur la manche de la veste de Chikara :

« Chut ! Venez ! »

Chikara n'avait pas d'autres choix que de se laisser entraîner par la fillette qui le guida vers le fond de la salle, à côté du corps d'un homme assommé dont le nez pissait littéralement le sang. Malgré son apparence chétive, la gamine savait viser. Impressionnant. Des pas approchant se firent entendre, c'était sûrement un autre garde ! Chikara se retrouva alors enfermé dans un placard, serrer contre le corps de sa complice, celui du garde qui avait perdu connaissance et le Luxray, Esper sur sa tête. Ce n'était guère confortable, déjà le fait d'être collé contre le corps d'une gamine qu'il ne connaissait pas du tout et d'un garde évanoui gênait très fortement l'adolescent qui n'osait vraiment plus bouger, c'était à peine s'il osait se permettre de respirer, mais en plus la position était terriblement désagréable et lui donnait presque des fourmis dans les membres. Mais au moins ils étaient cachés… Pas vrai ?

« Désolé... C'est étroit... »

- HmmHmm…

Les deux « assassins » coincés (oui Chikara est considéré comme un « assassin » pour cette mission pas vrai?) étaient silencieux, le souffle coupé, ils entendaient les pas se rapprocher de plus en plus. Des frissons parcoururent le long du dos de Chikara qui n'arrivait plus vraiment à penser correctement, heureusement que ce n'était qu'un test et que sa vie n'était donc pas en jeu dirions nous.

On pouvait entendre la respiration forte du garde qui était de l'autre côté de la porte. Il était très proche. Alors, dans un grand coup de pied, Laure ouvrit brusquement la porte qui se cogna donc sur le visage du garde qui perdit à son tour connaissance et tomba lamentablement sur le sol. Bawi ça fait mal une porte quand même. Nos compères sortirent du placard, toujours accompagnés de leur Pokémon respectif, Esper se trouvant toujours sur le crâne de son dresseur et Luxray allant poser son petit fessier sur le garde pour que celui-ci ne bouge pas pendant le court temps de répis, Chikara voyait que son alliée semblait quelque peu préoccupée. Il faut dire qu'elle en avait fait bien plus qu'un autre enfant de son âge aurait fait, la fatigue commençait donc tout naturellement à se faire sentir. Elle se tourna vers lui et lui dit :

« Jeune-Homme-au-Psytigri-Que-Laure-Ne-Connaît-Pas, je pense que nous avons neutraliser le premier étage. Il faut monter au second... Laure aurait bien besoin de quelqu'un a l'aider, pour attaquer à distance. Elle n'a plus qu'un seul couteau, le second est trop haut, et elle ne peux tuer ses ennemis. »

La fillette se nommait donc Laure… Intéressant à savoir, mais il n'était pas l'heure pour Chikara de s'amuser à faire connaissance, même s'il aurait préféré, il aurait très certainement l'occasion de lui parler plus tard si elle était affiliée à la Team Rocket de toute manière. Non, le plus important dans tout ça, c'est que Laure commençait effectivement à fatiguer et n'avait pas suffisamment de couteaux pour se débarrasser de ses adversaires. Chikara acquiesça :

- Bien sur… Tu peux compter sur moi.

Bien qu'on puisse sentir un peu d'hésitation dans sa voix, après tout Chikara se trouvait dans un environnement qui ne lui était pas du tout familier, la mafia, les assassins, tout ça… Il y a encore quelques temps cela n'étaient que des sujets de films d'actions aux yeux du garçon… Chikara restait tout de même motivé à l'idée d'aider Laure dans cette « mission test ». Hors de question de laisser une gamine faire le sale boulot toute seule, ça ne se faisait pas ! Et sa fierté d'homme serviable en prendrait un sacré coup ! Oui Chikara avait de la fierté… Pas beaucoup, certes, mais un minimum quand même ! Je vous assure ! Oui oui !

Sur ces mots, le petit groupe se rendirent vers les escaliers, ignorant complètement le garde qui venait de reprendre connaissance et qui voulait de nouveau les intercepter avant de se faire arrêter par Aaron… Ils avaient eu de la chance pour le coup.

Chikara, Laure et Luxray -et non, pas Esper puisque lui restait sur la tête de Chikara- montèrent les escaliers à pas de loup. Laure était, pour le moment, comme ce qu'on dirait la meneuse du groupe puisqu'elle ouvrait la marche, Chikara et Esper la fermait. Le Pokémon psy gardait toujours tout ses sens en éveil, maintenant que Chikara « l'écoutait » aider son dresseur sera quelque chose d'un peu plus aisé pour le chaton. Il était concentrait et ne faisait aucun bruit, il ne bougeait à peine. Chikara regardait partout autour de lui pour être sur que personne ne les prendrait par surprise. Ils montèrent donc les escaliers sans trop de soucis, sans un bruit, mais avec beaucoup de tensions quand même. -C'est stressant quand on a pas l'habitude de ce genre d'ambiance, sérieux !-

Á peine avaient-ils mit les pieds sur le sol du premier étage et qu'ils avaient commencé à explorer ce dernier, Esper était soudainement plus nerveux, son corps était dressé, sa tête tournait dans tout les sens et ses yeux étaient encore plus ronds qu'ils ne l'étaient habituellement. Chikara le sentait bien, il le sentait gigoter alors qu'il y avait à peine quelques minutes plus tôt. Il arrêta Laure en posant sa main sur son épaule et chuchota :

- Je crois qu'il y a quelqu'un…

Attentif à la moindre réaction de son Pokémon, Chikara se sentait de plus en plus tendu. Il prit à de main le pistolet qu'il avait emprunté pour l'exercice. Il ne s'était jamais servi d'une arme jusqu'à cette nuit-là, mais étant donné qu'il s'agissait d'un exercice il tira sans aucun remord. De toute façon, personne ne mourra réellement… M'enfin… Même en pensant ainsi, Chikara trouvait quand même que le fait de tenir une arme était très impressionnant et tremblait un peu. En plus de connaître ses capacités d'assassins (qu'il n'avait pas à sa connaissance) cet exercice voulait évaluer son sang-froid ?

- Psyyy !

Esper semblait avoir repéré une personne dans le fond du couloir. Chikara regardait dans la direction montrée par son Pokémon qui avait changé de place et s'était de nouveau installé sur son épaule. Le garçon avait cru voir effectivement quelque chose bouger dans le fond mais fut obligé de plisser des yeux pour être sur de lui. Effectivement, une tête dépassait du mur et semblait être en train de viser l'un des « assassins ». Celui-ci visait la fillette, qui était vraisemblablement la plus dangereuse du duo, l'autre ne semblant pas très débrouillard, la première éliminée ce ne sera que tâche facile que de se débarrasser du bleu. Une lumière rouge apparu sur l'un des capteurs de la combinaison de Laure. Le Psystigri s'en était aperçu et concentra toute la puissance psychique qu'il possédait pour déplacer par la force la fillette tendit que l'homme tirait à peine une demi-seconde plus tard. De plus, comme Chikara avait réussi à apercevoir le tireur, il avait eu le temps de viser ce dernier.

Il tremblait énormément mais était totalement concentrer sur sa cible. Il respirait lentement mais sentait également son coeur battre à vive allure. Il appuya sur la gâchette de son pistolet et le laser activa le capteur de la combinaison du tireur d'Aaron. Ce dernier se mit à injurier avant de contacter son patron pour signaler la défaite de sa mission. Le goût de la défaite lui était amer, surtout qu'il s'était fait battre par un bleu.

Chikara alla voir Laure et se mit à sa hauteur. Esper venait d'utiliser ses pouvoirs sur elle et il était un peu inquiet pour son alliée. Il demanda :

- Tu n'as rien ?

Le deuxième garde de l'étage, lui, sortait doucement de sa cachette.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 692
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Mar 24 Mai - 10:43

Voilà ! L'équipe était maintenant formé ! Un débutant, et une jeune fille. Franchement… Vous pensez qu'ils ont une chance ? Surtout que Laure ne savait pas tirer, et elle n'avait plus qu'une de ses deux précieuses lames… Bref… Il était possible, et même plus ou moins certains que la situation pour les deux personnes qui subissaient le test, était… Tout du mieux, problématique. Maintenant, il fallait rester positif. Laure restait une experte, et si elle pouvait se reposer, elle retrouverait vite la forme, et la possibilité d'attaquer, et de faire tout ses trucs cool d'assassine. Enfin, cool, quand on regardait ça, sans réfléchir. Car franchement, comme Chikara l'avait très très bien compris. Ce n'était pas normal qu'une demoiselle comme Laure sache faire tout cela. Pour tout dire… Elle devrait normalement faire des trucs de demoiselle normal… Comme, je sais pas moi… Fantasmer sur des jolies chanteurs, faire des soirées pyjamas, et inviter ses copines pour se moquer des garçons de son collège ! Mais bref, concentrons-nous sur ce qui était entrain de se passer, dans ce fameux bâtiment.

- Je crois qu'il y a quelqu'un…

« Chut. »

Bon. Elle avait besoin de Chikara, c'était sur… Mais bordel, elle allait avoir du mal avec le fait qu'il ne savait pas s'arrêter de parler. Il fallait être plus discret bon sang de bonsoir ! S'il y avait quelqu'un, il ne les avait peut-être pas encore repéré, mais là, c'était fini… Ils étaient repéré… Bon, il fallait bien comprendre que Laure, visiblement, ne faisait pas plus confiance en Chikara, que cela. Il faut dire qu'elle avait toujours eu l'habitude de travailler seul… Et que pour le moment, disons que le dresseur au psytigri n'était pas encore véritablement dans le métier. Laure ne savait d'ailleurs toujours rien de lui, mais bon, vu la situation, elle n'avait pas besoin de savoir plus sur lui. Tout ce qu'elle devait garder en tête, c'est qu'elle devait avoir confiance en lui, et en les maigres capacités que la jeune fille lui donnait. Outch. C'est dur quand même pour le pauvre Chikara… Il fait de son mieux ! Tu n'es guère très gentille, Laurinette !

- Psyyy !

« Que.. ? »

La jeune demoiselle fut poussé… Par rien. De suite, Luxray se tourna vers le Psytigri en gorngant, prêt à l'attaquer, mais le laser passa littéralement entre lui, et la fameuse jeune demoiselle qui venait d'être poussée ! Le lion électrique aurait bien voulu attaquer, mais il se passa quelque chose que Laure non plus n'avait pas prévu : le fameux Chilkara toucha sa cible, et cela du premier coup. De suite, la jeune demoiselle resta sans voix. Celui-ci avait tiré, peut-être pour la première fois de sa vie, cela, Laure ne pouvait pas le savoir, et il touchait. C'était génial, pensait la jeune fille ! Au moins, ils n'allaient pas « perdre », au troisième personnage de l'endroit… Mais bon, en tout cas, encore un peu sonné, elle savait pas encore trop ce qui s'était passé, et surtout, qui l'avait poussé. Sans doute une attaque psy du Psitigry, mais elle ne savait pas trop, étant donné qu'elle n'avait rien vu, et entendu aucun ordre… En tout cas, le fameux Chikara, qui était aux yeux de Laure définitivement trop gentil, mais qui venait de montrer sa valeur, déclara à la demoiselle :

- Tu n'as rien ?

« No… Non. Laure va bien. Elle n'a pas l'habitude de ce genre d'endroits. Ce n'est pas la spécialité de Laure... »

Laure avait beau être une assassine, c'est vrai, elle n'avait pas l'habitude de ce genre de mission. D'habitude, Laure avait été envoyé, et profitait de son profil quasi indetectable, celui de petite fille innocente, pour faire ses missions. Elle n'était ni une tueuse, ni une enfant soldat, comme il existait encore trop malheureusement de nos jours… Elle avait l'habitude de se déguiser, et tuer la personne au moment où elle s'attendait le moins. Là, la mission était aux antipodes de ses capacités. Mais qu'importe. Elle était une servante, elle devait servir, et elle le savait… Non. Elle n'était plus une servante… Elle devait arrêter de le croire… Elle était une jeune demoiselle normale, qui savait vivre autrement qu'en tuant ! Si ! A moins que… La jeune fille réfléchissait trop, et soudainement, elle entendit un bruit de pas. Quelqu'un approchait ! Oui, pensa-la jeune demoiselle aux cheveux bleus (bien que je ne peux pas mettre l'avatar tant que cela soit à 100 % officielle, et que ça m'énerve.) Ils avaient trop de bruits… La jeune demoiselle, sachant qu'il était inutile de baisser la voix, déclara.

« Nous avons fait du boucan. Beaucoup trop. Retournons au rez-de-chaussé, vite. »

Elle attrapa la manche de Chikara, et sans lui demander son avis, le fit descendre au rez-de-chaussé. Génial, pensait la jeune demoiselle. Il regressait. Mais s'ils ne voulaient pas mourir, il devait faire ainsi. La jeune fille alors se plaqua au sol, et demanda à faire de même à Chikara. Alors, elle savait ce qu'elle devait faire. Ne pouvant utiliser sa lame, elle allait devoir l'apprendre à viser. Cela, elle savait très bien faire. Au moins, à terre, ils étaient beaucoup plus difficile à toucher, et trichant allègrement, la jeune demoiselle, Laure comptait sur Luxray, qui s'en fichait, lui, des tirs, étant donné qu'il n'avait pas de capteur. C'était de la triche, oui, mais Laure n'avait jamais considéré les règles autres que celle de son maître comme effective. Le maître avait tout les droits. Après, heureusement qu'elle n'était pas en position où elle pouvait réfléchir, car sinon, elle tomberait dans un paradoxe, vu qu'elle se rendrait compte qu'elle doit attaquer son maître, ce qui est à son sens, quelque chose d'impensable. Rappelez-vous bien de cela, cela aura peut-être de l'importance pour la suite… Mais concentrons-nous sur le présent.

« Laure doit vous apprendre à viser. Ne respirez plus. Concentrez-vous sur ce qui va arriver. Visez la gorge. »

Après une peut-être phase de stress (que les assassins connaissaient souvent quand ils n'étaient pas dans des situations auxquels ils avaient l'habitude…), Laure avait retrouvé son calme olympien, et reposait entièrement sur Chikara… Cela pouvait semblait étrange d'une fillette servante comme Laure… Mais quand on retournait la situation, cela devenait logique. Laure avait toujours eu l'habitude de compter sur les ordres des maîtres, sur leur déclarations, leur actions, etc. Donc, elle avait, paradoxalement, totalement l'habitude de rester calme, et de compter sur les actions des autres, pour qu'elle puisse faire ses ordres. Maintenant, ce qu'elle espérait, c'est que le fameux Chikara arrive à garder son calme. Il n'avait pas encore fait son premier meurtre. Laure le devinait. Après la première mort qu'on faisait… on était changé à jamais. Elle savait bien cela. La première mort qu'elle avait fait… Elle s'en souviendrait toute sa vie. Et pourtant, ce n'était que la première d'une série. Une longue série, qui était maintenant gravé dans la tête de la servante. Mais ceci est une autre histoire.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Ven 27 Mai - 17:45

J'attendais toujours patiemment d'avoir des nouvelles du duo qui devait m'atteindre, même si je doutais qu'ils puissent y parvenir. Même si je n'y avais pas pensé plus tôt, mettre Laure qui semblait avoir l'habitude de travailler seule tout comme moi avec Chikara qui n'avait vraisemblablement aucune compétence dans ce domaine rendait l'exercice plus qu'intéressant. Pour la jeune assassine que j'avais sous mes ailes, cela allait lui apprendre à traîner un poids mort si jamais un cas de figure comme celui-ci se répétait. Quant au nouveau, il devrait se rendre compte des capacités naturelles de la jeune fille et apprendre que je n'étais pas le seul à pouvoir lui donner naturellement des sueurs froides. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'entendis que le Numéro 3 venait de se faire abattre par un tir excellemment bien exécuté ! Changeons de point de vue pour bien comprendre la situation. Comme je lui avais ordonné, Numéro 3 attendait patiemment de capter la présence du duo afin de les surprendre et d'éliminer facilement au moins une de deux cibles. Rien ne pouvait trahir sa position, il restait calme et se fondait presque dans le décor en modérant sa respiration pour se forcer au silence le plus complet. Il remarqua alors qu'ils arrivaient et se prépara lentement à les mettre dans sa ligne de mire avant de tirer et d'assurer son coup. Après tout, c'était sa spécialité, il mettait plus de temps à tirer que ses compagnons, mais il ratait jamais son coup et il en était fier. Voyant que sa cible ne semblait pas l'avoir remarqué, il expira longuement avant de presser la détente... et l'impossible se produit. Il avait raté son coup ! La jeune fille s'était brusquement écartée, comme si elle venait d'être poussée par quelqu'un ou qu'elle venait de trébucher. L'instant d'après, un de ses capteurs réagit, montrant qu'il venait d'être touché.

P***** ! J'en reviens pas ! Ici Numéro 3, j'ai été touché par le jeune homme, mission terminée pour moi.

Impossible ! C'était tout ce que j'avais pensé au moment où j'avais entendu cela. De ce que je savais, Chikara n'avait jamais eu les aptitudes pour réussir cette mission, mais c'était une étape obligatoire pour la formation et je l'avais donc convié à la faire. Que Laure parvienne à esquiver un tir, c'était plus probable, mais il semblerait que ce soit le jeune Johtoïste qui soit responsable de toute l'action. Pourtant, dans les rapports que j'avais lus à son sujet, il n'était pas mentionné qu'il avait brillamment réussi l'exercice de tir, soit il ne l'avait pas encore fait, soit il venait de réussir instinctivement son coup. Comme c'était intéressant... Finalement, Chikara n'allait pas être aussi inutile que je le pensais, toutefois, les soupçons que j'avais sur lui ajoutés à cette aptitude que je venais de découvrir à son sujet le rendait plus dangereux que jamais. Si j'avais raison et qu'il n'était pas entré dans la Team Rocket pour les raisons qu'il m'avait données, il pourrait très bien être une menace pour l'organisation, voire même pour le Boss lui-même. Non, je devais me calmer. Je voyais trop loin, le portrait psychologique que j'en avais fait ne correspondait pas du tout à ce cas de figure, il semblait incapable de faire mal à une mouche. Pourtant, je ne pouvais pas m'empêcher d'être mal à l'aise de ne pas savoir ce qu'il manigançait. Je fus rapidement interrompu par le rapport de Numéro 4 qui m'avertit qu'ils étaient redescendus sans poursuivre. Tiens ? Pourquoi donc ? Qui était le responsable de cette régression ? Laure ou Chikara ? La première pourrait sans doute mettre à profit ce qu'elle venait de voir de la part de son compagnon de mission et le second pourrait l'avoir décidé suite au choc d'avoir utilisé une arme, même non mortelle. L'exercice prenait une tournure qui m'échappait quelque peu et je me demandais comment tout ceci allait se finir. Si j'avais affronté Laure en combat singulier, elle aurait eu ses chances de m'avoir, mais les obstacles sur sa route la freinait intensément. En contrepartie, le fait que Chikara puisse tirer avec autant de précision pouvait signifier qu'il serait capable de m'avoir à longue distance, pendant que j'étais distrait, même si cela ne me ressemblait pas le moins du monde.

Gardez vos positions ! Vérifiez qu'ils ne vont pas tenter un passage par les toits et... méfiez-vous des deux.

Oui. Il valait mieux prévenir que guérir. Maintenant que ce que je pensais être le poids mort se révélait adroit avec une arme, il ne fallait pas le sous-estimer. Je ne prenais jamais aucun risque, jamais. Et ce n'était pas maintenant que j'allais commencer.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 867
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Ven 27 Mai - 21:24


On peut dire que cet exploit était dû à la chance. Chikara avait encore un peu de mal à réaliser ce qu'il venait de faire. Il n'avait jamais eu d'armes entre ses mains de toute sa vie mais cela ne l'avait pas empêcher de faire mouche. Cependant ce n'était ni le lieu et encore moins le moment de se réjouir de cette toute petite victoire pour le garçon. Ils étaient toujours en simulation et donc il devait garder un minimum de sérieux. Il alla voir si son alliée allait bien malgré qu'Esper l'ait un peu malmenée. Celle-ci lui répondit :

« No… Non. Laure va bien. Elle n'a pas l'habitude de ce genre d'endroits. Ce n'est pas la spécialité de Laure... »

Un sourire rassuré se dessina sur le visage de Chikara. Il s'en serait voulu si l'attaque d'Esper, même si elle n'était pas si puissante que cela, avait endommagé le cerveau de Laure. Faire du mal aux enfants, cela n'avait jamais été quelque chose de concevable aux yeux de Chikara. Franchement, quel genre de brute irait frapper un gosse ? Même les règles de la Team Rocket stipulaient clairement qu'il ne fallait pas faire de mal aux enfants. Heureusement que Chikara ne savait rien de ce qu'il s'était passé à Volucité…

« Nous avons fait du boucan. Beaucoup trop. Retournons au rez-de-chaussé, vite. »


Laure attrapa la manche de Chikara et l'entraîna au rez-de-chaussé. Le jeune homme fut quelque peu surpris et se laissa entraîner par son alliée. Mais évidemment, en entendant les bruits de pas derrière eux il avait bien comprit que quelqu'un les poursuivait. Il se demandait bien quand est-ce que cette épreuve se terminera… Combien de temps s'était écoulé depuis le début ? Il n'en avait aucune idée, il sentait qu'il perdait un peu la notion du temps tant il ne pensait qu'à réussir cette mission.

Arrivé au rez-de-chaussé, Laure s’aplatit sur le sol et fit signe à Chikara de faire de même, le garçon obéit docilement à sa partenaire. Esper était toujours sur sa tête, s'il fallait il était près à défendre son dresseur également. Malheureusement le petit Pokémon psy venait d'utiliser beaucoup de son énergie lors de sa dernière action, il n'avait pas encore l'habitude de dépenser autant pour une attaque psychique.

Le Johtoïste avait fini par comprendre que Laure ne pouvait rien faire pour le moment. Tenter une attaque au corps à corps dans leur situation était beaucoup trop risqué. Elle pourrait se faire touché à bout portant par le tireur qui arrivait. Il se mit en position, près à tirer, mais il se sentait beaucoup trop nerveux. L'idée que tout reposait actuellement sur son tir le stressait, son coeur battait la chamade et il tremblait comme une feuille.

« Laure doit vous apprendre à viser. Ne respirez plus. Concentrez-vous sur ce qui va arriver. Visez la gorge. »


Chikara déglutit. Il essaya de se concentrer en ne pensant qu'à son prochain tir. Il ferma un œil, l'autre restait grand ouvert. Pour calmer son stress encore bien trop présent, il inspira et expira doucement, tendit que l'homme commençait à s'approcher dangereusement du duo et se mit en position de tirer aussi. Chikara prit finalement une plus grande inspiration et la bloqua au fond de ses poumons. Il ne pensait à rien, imperturbable, il oublia un instant ce qu'il passait autour de lui. Il n'y avait plus que lui et sa proie. Sans attendre plus longtemps, il appuya sur la détente, libérant une nouvelle fois le laser qui alla touché sa victime et fit réagir l'un des capteurs qu'il portait.

Après quelques secondes sans bouger, le tireur se leva et approcha son micro pour dire qu'il avait également. Il soupira et se gratta la tête avant de faire signe aux « p'tits nouveaux » de bouger. Chikara, lui, reprenait doucement son souffle. Chose incroyable, il venait de reproduire l'exploit. Lui qui n'avait jamais tenu d'arme… Il venait de « tuer » -de façon imager hein- deux hommes pourtant tireurs professionnels. Chikara se dit que c'était probablement dû à la chance, il n'avait jamais été quelqu'un de talentueux, au contraire, alors ce n'était pas parce qu'il était un peu plus audacieux qu'auparavant que ça allait changer. Il se tourna vers son allié et lui demanda, en chuchotant :

- Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Ils vont savoir qu'on va arriver, le temps qu'on monte ils nous attendront sûrement devant les escaliers et ils vont tirer dès qu'ils verront nos têtes.

Le naturel revint au galop, Chikara n'était que très peu habitué à ce genre de missions et ce genre d'ambiance… Si bien qu'il était encore incapable de prendre de grosses initiatives. Ils avaient fait beaucoup de bruits en éliminant les différents tireurs cachés au rez-de-chaussé et au premier étage, on pouvait déjà dire que l'infiltration n'était pas le fort de Chikara. Il continua, toujours à voix basse :

- Peut-être qu'en laissant nos Pokémons démarrer l'offensive on aurait une chance de réussir ?

Ils étaient arrivés tellement loin dans leur missions… Ils ne pouvaient plus se permettre d'échouer. Il fallait réfléchir à un plan.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 692
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Sam 28 Mai - 12:41

Tuer… Cela semblait si facile, quand on lisait les RP. En effet, nos personnages n'avaient pas spécialement peur du sang et des meurtres, et nos histoires l'étaient tout particulièrement. Je parle sanglante et meurtrière. Je critique, d'ailleurs, mais je suis peut-être l'un des plus sanglants du forum ! Ce qui était intéressant, c'était surtout de savoir pourquoi, et de tenter de comprendre pourquoi, et comment cela agissait sur nos personnages. Et pour Laure… Il fallait le dire, cela l'avait marqué à vie. Mais j'en parle suffisament souvent pour que vous commenciez à en avoir une véritable indigestion. Ce qu'il fallait comprendre, c'est que notre demoiselle aux cheveux bleus -bien que cela ne soit toujours pas officiel-… Et bien, elle n'aimait pas tuer, et même si maintenant, elle en avait l'habitude, prendre une vie restait toujours complexe.

Mais retournons à notre RP, au lieu de digresser comme un vieux sac. Même si vous connaissez bien ma tendance à méchamment digresser… D'ailleurs, vous sentez que là, je vais commencer à digresser méchamment. Bref, ainsi, la jeune demoiselle sentait que cela allait sans doute être la fin… Il était peu probable que Chikara arriva par deux fois à réussir un aussi joli coup… Elle hésita, longtemps… Alors qu'elle ne devait pas hésiter. En effet,e lle eut la preuve, la preuve en pur forme, qu'il était extrêmement doué. Alors que le quatrième garde approchait… Il se fit littéralement descendre par Chikara. D'un seul et unique coups, encore une fois, magnifiquement visé… Comemnt faisait-il cela ? En tout cas, cela les sortait d'une -encore une fois-, situation particulièrement problématique… Mais pour en revenir à cette situation là, la jeune fille se contenta d'un :


« … Formidable. »

Elle le pensait véritablement. Dire qu'elle avait douté de lui au début… Même pas douté ! Au début, elle l'avait officiellement considéré comme un incapable… Sauf que cela n'était nullement le cas. Il était doué, et ce n'était pas ses conseils, qui auraient changé véritablement quelque chose. Non, il était vraiment doué, et même bien plus douée qu'elle. Elle n'était pas spécialement douée, en comparaison à lui. Peut-être était-ce pour cela qu'il était là ? C'est ce que pensait la jeune demoiselle. Sans doute qu'il avait été repéré par Aaron, comme un potentiel génie, mais qui avait pas encore le bon caractère pour bien s'adapter aux conditions de vie d'un assassin ? Franchement… Elle n'avait aucune idée si c'était le cas ou pas… Mais de toute façon, ce n'était pas son rôle de douter des ordres et des choix de son maître. Il faisait ce qu'il voulait, et elle devait l'accepter. Mais bref, elle écouta alors avec attention, beaucoup plus qu'avant même, les déclarations du fameux Chikara :

- Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Ils vont savoir qu'on va arriver, le temps qu'on monte ils nous attendront sûrement devant les escaliers et ils vont tirer dès qu'ils verront nos têtes.

« Mmh... »

Elle réfléchissait. Même s'il avait éliminé plus de la moitié des gardes… Ils étaient franchement dans une position plus que désavantageuses. Leur ennemis savaient parfaitement où ils étaient, et comment pourraient-ils tout deux arriver jusqu'à eux. Ils connaissaient le bâtiment, et ils savaient comment le protéger… Bref, ils avaient tout les avantages, et eux, tout les inconvénients. Sauf qu'eux, ils avaient un avantage, là où il était. Ils avaient l'obscurité. La jeune demoiselle avait l'habitude de l'obscurité, qu'elle avait provoqué, en brisant les lumières du premier étage. Donc… Cela serait suicidaire d'aller voir dans cette situation. Donc, il fallait prendre une autre… Laure réfléchissait à deux cent kilomètreur, et visiblement, le fameux Chikara cogitait sec, lui aussi… EN effet, il proposa, de son côté :

- Peut-être qu'en laissant nos Pokémons démarrer l'offensive on aurait une chance de réussir ?

« Non. Luxray… Hurlement. »

Le lion électrique fut surpris, mais n'hésita pas à grogner le plus fort qu'il pouvait. Mais que faisait-elle ? Et bien, elle faisait ce qui semblait le choix le plus logique. La cible ne voulait pas venir ? Et bien qu'elle vienne. Pour fuir le bâtiment, il aurait besoin de passer à l'intérieur du bâtiment. Sauter de là où il était serait du suicide pur et simple. Vous allez me dire : « Oui ! Mais si la personne a un pokémon vol… ? » Et bien, je vous répondrai… Que Laure n'y avait pas pensé tout simplement. Et ouais ! Pas de perfectitude aïgue, la jeune demoiselle n'avait pas put faire un plan véritablement parfait… Logique, il fallait se rappeler que le mental de la jeune fille avait quand même prit un sacré coup au cour de son existence, donc c'était relativement logique Quoiqu'il arrive, en forçant la sourie à sortir de sa cachette, la jeune fille pensait ouvertement que cela serait la meilleur solution pour enfin réussir à l'avoir. Après, cela pouvait entièrement capoté… Mais la jeune fille n'était pas du genre à réfléchir vraiment avant d'agir. Elle devait réussir ou échouer. Point à la ligne. Elle n'avait pas le droit d'hésiter.

« Bien. Nous sommes repérés. Cela ne change rien. La cible va venir, ou dans le meilleurs des cas, seulement les gardes. Luxray va faire flash dès qu'il sera à sa vue. Là, Laure sautera et l'achèvera au corps à corps. Et éventuellement, se fera tuer par l'autre. »

Elle déclara cela froidement. Mais elle avait l'habitude. Elle avait toujours été de la chair à cannon, aux yeux de la Team Magma, donc, cela ne l'étonne pas. L'idée de Chikara, a son sens, n'aurait été pas la bonne : les Pokémons se seraient fait descendre. Ouais, visiblement, Laure oubliait toujours que ce n'était pas la réalité, juste une expérience, une mise à niveau. Donc, Autant attirer une bonne fois pour toute les personnes, dans un lieu où ils pourraient être prit au piège… Après, son choix n'était peut-être pas le bon, et peut-être que personne n'allait bouger… Cela était aussi une possibilité. Mais la jeune demoiselle pensait… Pourquoi cracher sur un espace aussi pratique, que l'endroit où ils s'étaient mis ? Et bien, cela, la jeune demoiselle avait décidé de l'utiliser autant que possible. Après, peut-être que cela ne serait pas la bonne solution… Mais cela, elle ne pouvait pas savoir. Tout ce qu'elle pouvait, maintenant, c'était d'attendre, et de voir comment cela allait se passer. Et d'espérer. Vraiment espérer. D'ailleurs, elle déclara.

« C'est votre seul chance de survie. »

La jeune fille semblait presque avoir oublié que ce n'était qu'un test. Espérons qu'elle n'oublie pas quand elle allait attaquer… Je doute fort qu'Aaron apprécie que l'un de ses hommes se fassent littéralement poignarder. Mais bon… En tout cas, Luxray lui, avait bien compris la démarche à suivre. Prêt à utiliser Flash de toute ses forces, dès que quelqu'uns arriveraient, Laure, elle, s'apprêtait à fermer les yeux, quand l'attaque serait utiliser. En théorie… Ils n'étaient pas sur que cela marche. En tout cas, Laure avait considéré maintenant Chikara comme un allié, voir un maître totalement doué. Il serait bête qu'il échoue à cause d'elle. Donc, elle disait ouvertement cela. De plus, le mettre comme ça dans cette situation, le ferait compendre que maintenant qu'il était vu comme un assassin… Et bien, sa nouvelle réalité serait celle-là. Qu'il le veuille ou non… La jeune fille allait bien voir. S'il décidait ou non de se débarasser d'elle, cela montrerait beaucoup sur lui. Mais ça, ça sera au prochain épisode.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Dim 29 Mai - 23:02

Quelles étaient les différences entre les gardes du corps et les assassins dans un tel cas de figure ? Il était essentiel de connaître la réponse à cette question lorsque l'on prenait d'assaut un bâtiment, surtout si l'on n'avait aucune information à son sujet comme c'était le cas pour Laure et Chikara. Les premiers cités avaient une connaissance presque parfaite des lieux, ils pouvaient communiquer entre eux sans restriction et se coordonner afin de cerner les assaillants ou renforcer leur défense. Les autres étaient les plus désavantagés. S'ils n'avaient pas eu l'occasion d'étudier les lieux, ils avançaient dans le noir le plus absolu, ce qui était très mauvais pour eux, en plus, une fois à l'intérieur, il fallait être rapide pour ne pas attirer trop l'attention sur le chemin emprunté. Et pour finir, si les assassins étaient à plusieurs, aucune communication n'était autorisée sans prendre le risque de se dévoiler. Voilà pourquoi Laure et Chikara devaient agir ensemble en parlant le moins possible, c'était également pour cette raison que je donnais des ordres par des signes ou des sifflements à mes Pokémon. Malgré tous les obstacles que j'avais pu mettre intentionnellement et inconsciemment sur leur chemin, ces deux-là avançaient bien et se débrouillaient admirablement bien malgré les erreurs que je notais pour mon compte-rendu à la fin. Laure parvenait à travailler en équipe en mettant son côté solitaire de côté, mais la plus grande surprise venait de Chikara qui se révélait être un tireur hors-pair. Je devais avouer que je n'aurais jamais imaginé cela possible en voyant sa dégaine et sa manière d'agir, néanmoins, ce test venait de lui montrer un de ses talents cachés et il allait devoir d'endurcir s'il voulait poursuivre sur cette voie. Cette révélation faisait monter en moi un sentiment que je n'avais jamais encore ressenti, bien que toutes les émotions étaient plus ou moins nouvelles à mes yeux. Je ressentais le besoin de descendre et de me mesurer à Chikara pour vérifier moi-même son talent et savoir si mes compétences le surpassait ou non. Quel mot mettre là-dessus ? Ah oui, l'excitation !

Ce sentiment fut renforcé lorsque j'entendis Numéro 4 me signaler qu'il avait voulu les suivre pour les avoir dans le dos et qu'il s'était fait avoir par Chikara sans même s'en rendre compte. Comment était-ce possible ? Sans le vouloir, Matori avait trouvé une perle naissante pour la Team Rocket, à présent, il était de notre devoir de la polir pour la rendre parfaite, tout simplement. Mes lèvres s'étirèrent légèrement en un sourire carnassier et Farfuret me dévisagea avant de comprendre que l'action allait bientôt débuter pour nous deux. En effet, même si je devais faire la cible, il n'était pas exclu que j'intervienne dans l'exercice et je commençais à avoir envie de me mesurer aux deux assassins qui voulaient ma peau... enfin pas réellement, mais c'était tout de même le but final. Alors que j'allais donner de nouveaux ordres, nous pûmes tous entendirent un hurlement, très certainement poussé par le fauve électrique de Laure. Intéressant... La tactique était risquée, mais elle avait le mérite d'être expéditive, à l'image des assassins qui perdaient en efficacité sur la durée. En effet, j'avais lu à travers le plan de Laure, comme ils étaient techniquement repérés, ils ne pouvaient plus compter sur l'effet de surprise et les gardes restants allaient les attendre de pied ferme, tous les sens en éveil. En révélant leur position de cette manière, ils s'assuraient de les attirer à eux avant de fondre sur eux, de la même manière qu'une araignée patientait dans un coin de sa toile avant de bondir sur la proie fatiguée de lutter contre le piège gluant.

Vous avez entendu l'invitation messieurs ? Je vous demande donc d'y répondre et de faire comme bon vous semble selon la situation.

Mes deux gardes du corps pour cette mission répondirent affirmativement à mes paroles avant de se rejoindre et de descendre au rez-de-chaussée, où les attendaient Laure et Chikara. Grâce à leurs compagnons déjà hors-combat, ils étaient prévenus des forces de chacun des deux assaillants. Laure était une adepte du corps à corps, préférant la vitesse d'exécution pour en finir au plus vite afin de garder ses forces au maximum, Chikara à l'inverse, était un tireur d'exception qui ne semblait pas rater sa cible s'il disposait de quelques secondes pour se préparer. Ils se mirent d'accord sur la marche à suivre et se lancèrent dans leur opération. Le premier lança une grenade aveuglante afin de les éblouir et descendit rapidement afin de les viser tout en étant protégé par le deuxième qui était en retrait. Ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'était que leurs adversaires avaient préparé la même chose de leur côté et le premier se retrouva donc aveuglé par un puissant flash qui le surprit au plus haut point. Comme il n'arrivait pas à se repérer et viser, il devenait inutile et le deuxième se servit de lui comme bouclier humain afin de pouvoir avoir dans sa ligne de mire les deux jeunes gens qui devaient être tout aussi aveuglés que son collègue. Il ne restait plus qu'à voir comment allait se finir ce dernier affrontement. Avais-je dit dernier ? Il ne l'était pas réellement, après tout, j'étais toujours présent et à l'abri, en compagnie de mon dernier allié, mais cela, ce sera vu dans le prochain post !

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 867
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Mer 1 Juin - 19:49


Chikara venait de nouveau de reproduire l'exploit. Lui-même en était étonné, même s'il n'avais pas forcément le temps de s'en réjouir. Mais le garçon avait bien du mal à croire qu'il soit potentiellement « talentueux » surtout dans un domaine qui nécessite beaucoup de sang-froid ainsi que de la dextérité à manier les armes, chose que Chikara ne possédait pas, à sa connaissance. Il préférait se dire que ses réussites n'étaient dû qu'à la chance… Même si tout de même cela lui faisait plaisir d'être complimenté par sa partenaire… Bien sur, on ne crache jamais sur les compliments voyons.

Le danger momentanément écarté, ils se concentrèrent de nouveau sur l'assassinat qu'ils devaient effectuer. Malheureusement, après tout ce bordel, l'effet de surprise n'était plus possible, ils n'avaient guère le choix que de se battre directement au front. Chikara n'était pas un assassin professionnel, et pour tout avouer il ne se pensait pas capable de tuer quelqu'un -après tout, s'il avait appuyé sur la détente, c'était bien parce qu'il savait que l'arme qu'il possédait n'avait pas de vraies balles-, il avait beau réfléchir, il n'arrivait pas à trouver d'excellentes idées… Il essayait tout de même de faire des propositions à Laure, pour prouver qu'il essayait quand même de lui être utile. La fillette devait avoir une idée car elle dit :

« Non. Luxray… Hurlement. »

Bien que le Pokémon ne semblait pas vraiment d'accord avec l'idée de sa dresseuse, il se mit quand même à pousser un hurlement. Chikara ne savait pas encore où voulait en venir Laure… Il avait presque envie de la traiter de folle… Maintenant ils allaient être foutus c'est sur ! Mais à bien y réfléchir, il se rendit compte qu'ils avaient plus de chance de s'en sortir au rez-de-chaussée s'ils profitaient de l'avantage de l'obscurité. Laure expliqua alors son plan au garçon aux cheveux blancs :

« Bien. Nous sommes repérés. Cela ne change rien. La cible va venir, ou dans le meilleurs des cas, seulement les gardes. Luxray va faire flash dès qu'il sera à sa vue. Là, Laure sautera et l'achèvera au corps à corps. Et éventuellement, se fera tuer par l'autre. »

Chikara déglutit. Elle disait ça froidement, comme si cela ne lui faisait ni chaud ni froid de se faire tuer ainsi. Aussi jeune, la mort ne lui faisait pas peur. Mais Chikara n'était pas d'accord du tout avec ce plan… Laissez une alliée mourir sans rien faire ? Il n'en était pas question ! Surtout s'il s'agissait d'une fillette ! Une assassine, certes, mais une gamine quand même ! On ne tuait pas les enfants quand on était une personne censée bordel de merde ! Ok, c'était une simulation et elle ne mourra pas réellement, mais cela restait tout de même inconcevable pour le Johtoïste. D'autant plus que Chikara était toujours persuader d'être incapable de mener à bien la mission tout seul -Ben oui, Chikara réfléchissait aussi pour son propre intérêt faut pas croire-. Aaron était un professionnel après tout et surtout un fourbe ! Qui sait ce qu'il cachait comme autre surprise pour ses assassins.

« C'est votre seul chance de survie. »

Malgré ce que lui disait Laure, Chikara ne changeait pas d'avis et voulait le lui faire savoir :

- Même si ce n'est qu'une simulation, je ne peux pas te laisser mourir ! Tes parents ne voudraient jamais que quelque chose t'arrive ! Trouvons une autre solution, je suis sûr que tu peux « survivre » jusqu'à la fin de l'épreuve si on réfléchissait mieux.

Cependant ils n'auront pas eu le temps de réfléchir à une éventuelle meilleure solution, comme le suggérait Chikara, car les gardes du corps d'Aaron arrivèrent bien trop vite pour cela. Voyant du mouvement en haut des escaliers, Luxray utilisa la capacité Flash, comme le lui avait demandé sa dresseuse illuminant la pièce d'une lumière quasi aveuglante. Mais les choses ne se passèrent pas comme prévu, bien évidemment ça ne se passe jamais comme on le prévoit, leurs ennemis avaient eux-mêmes envoyé une grenade aveuglante. Chikara fut tellement éblouit qu'il fut contraint de plisser des yeux, sans succès, il ne voyait guère plus. Même Esper pestait de colère, malgré qu'il puisse ressentir la présence de deux inconnus hostiles, sans contact visuel il ne pouvait pas essayer de les repousser avec ses attaques Psychiques. Le plan de Laure ne pouvait pas fonctionner dans ces conditions il fallait se donner un maximum de temps pour trouver un plan de secours.

Chikara, malgré l'éblouissement général, tendit son bras pour attraper le bras de Laure et la tira vers le fond du couloir en courant. Il espérait que Luxray les suivrait. Esper était descendu de l'épaule de Chikara et poussait des petits couinements pour diriger son dresseur dans l'obscurité une fois que le petit groupe fut sortit du rayon effectif de la grenade aveuglante. Guidé par son Pokémon, Chikara entraîna Laure jusqu'à une des pièces du rez-de-chaussée. Une fois qu'ils furent enfermé dans celles-ci, il souffla à son alliée, n'ayant aucune idée de comment se sortir de ce pétrin :

- Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

Il leur était impossible de savoir si leurs adversaires possédaient d'autres Grenades aveuglantes et il était hors de question pour Chikara que la même situation se reproduise. Il avait un peu honte de se reposer autant sur les capacités de Laure mais elle était actuellement la plus adroite dans ce genre d'environnement, le garçon sentant qu'il avait besoin de beaucoup d'entrainement avant de pouvoir être envoyé dans des missions d'une telle envergure.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 692
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Jeu 2 Juin - 18:30

Plus qu'à attendre… Le pire, sans aucun doute, dans ce genre de mission, c'était l'attente. Quand l'assassin était dans le feu de l'action, il savait qu'il allait réussir. Il le devait. Mais c'était quand il attendait qu'il souffrait. Qu'il hésitait. Qu'il imaginait… Et tout cela, c'était sans aucun doute les pires ennemis de l'assassins ! C'est pour cela que les snipers vous le disent toujours, quand ils ressortaient vivant des guerres. Le pire, c'était l'attente. Une fois que la balle avait été tirés, une fois que la personne en face était morte… Ou même s'il n'était pas morte… Le soulagement arrivait. Car si on avait toucher, on avait gagné. Si on n'avait pas touché… On avait perdu. Et là, on était mort… Donc libre de cette enfer. Le pire était donc le premier de ses moments, celui où on attendait, parfois dans des positions inconfortables, parfois dans un stress immense, quand on savait qu'on ne pouvait plus reculer, mais que notre esprit, carthésien et rationnel, ne priait qu'une chose : qu'on recule, et qu'on parte.

- Même si ce n'est qu'une simulation, je ne peux pas te laisser mourir ! Tes parents ne voudraient jamais que quelque chose t'arrive ! Trouvons une autre solution, je suis sûr que tu peux « survivre » jusqu'à la fin de l'épreuve si on réfléchissait mieux.

Aie ! Les deux commençaient à ne plus s'entendre. Sauf que, en comparaison avec le début de la simulation, cette fois, c'était la jeune fille qui se faisait engueuler par le jeune homme, et non l'inverse. Mais ce qui la frappa le plus, sans aucune hésitation… C'est la mention de ses parents. Ses vraies parents étaient morts, maintenant, mais elle avait encore un père… Et Chikara touchait en effet un point sensible...

En tout cas, de toute façon, qu'elle soit d'accord ou pas, la jeune demoiselle n'eut aucun choix. Déjà, car cela ne se passa pas exactement comme prévu. Encore une différence avec la méthode opératoire de Laure : Elle ne partait jamais sans information sur un assassinat. Cela évitait les mauvaises surprises, comme les grenades aveuglantes… A côté, le Flash de Luxray, pourtant puissant, ressemblait à du pipi de Chaglam, ou à la lampe torche que votre grand-père a dans sa cave. Et ne mentez pas. Tout les grands-pères en ont une. Bref, en tout cas, la jeune demoiselle aux cheveux bleus -même si sur l'avatar, c'est encore blanc, car j'dois attendre que ça soit officiel…- fut alors attrapé par Chikara, et trainé. Evidemment, la demoiselle n'opposa aucune résistance. Non qu'elle ne voulait pas, mais surtout car elle n'aurait jamais réussi. N'ayant que très peu de force, ce n'était pas elle qui aurait réussi à vaincre le fameux Chikara. Finalement, les deux furent ainsi réfugiés dans l'une des salles du Rez-de-Chaussée, confirmant que les deux n'avançaient pas, mais ne faisait que reculer.

- Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

« ... »

Elle ne répondit pas un moment. Elle semblait réfléchir. A quoi réfléchissait-elle ? Et bien, à beaucoup de chose… Vous savez, réfléchir… C'est ce qui est le propre de l'homme. Et du bonobo. Et du Dauphin. Mais le dauphin, il compte pas, car il est un odieux connard. Oui ! Les dauphins sont des salauds ! Ils m'ont trahis… Je pensais qu'ils étaient purs et innocents… Mais c'est faux ! Archi-faux ! Enfaîte, ils sont des gros salauds… Ils violent leur femmes ! Oui Monsieur ! Ce sont des méchants ! Et en plus, s'ils ont le choix entre polluer ou ne pas polluer.. Et bien ils poluent ! Et ouais… Enfaîte, ils sont assez proche de nous, quand on y réfléchit une seconde… Mon dieu ! Ce plot-twist de fous ! Et ouais, les Dauphins… Quoi ? Je suis entrain de très méchamment faire du hors-sujet ? Possible, mais c'est du hors sujet utile. Ne croyez pas que les dauphins peuvent le faire… ILS VONT LE FAIRE ! Bon, retour au Rp. Finalement, la jeune fille s'arrêta de réfléchir, et déclara à voix basse :

« Si vous aviez permit à Laure de faire ce qu'elle devait faire, vous auriez peut-être gagner. Vous êtes stupide, idiot, et irréfléchi. »

Outch. La jeune fille machait pas ses mots… Il faut dire que c'est vrai qu'à cause de Chikara, les deux étaient dans une position très inconfortable. Et je ne parle pas du fait qu'ils étaient tout deux bien serrée dans une cabine, avec leur deux pokémons. Evidemment, oui, Luxray avait suivi. Il n'avait pas le droit d'attaquer Chikara, mais plus le temps passait, plus il avait envie de le faire… Après tout, le lion électrique était extrêmement protecteur envers sa jeune maîtresse. Donc, bien entendu qu'il n'aurait pas laissé la fameuse jeune demoiselle seul avec ce membre de la Team Rocket ! Que croyez-vous. Même s'il semblait relativement inoffensif… Il avait quand même plusieurs fois, plus ou moins directement, porté la main sur sa maîtresse… Et cela, il ne pouvait pas l'accepter aussi aisément.

« Mais vous avez raison sur toute la ligne. Et j'ai tort. Il fallait être idiot et stupide. Laure ne doit pas mourir. »

Voilà. Comme quoi, le fameux Chikara avait beau être « stupide », etc. Et bien, il avait bien eu raison de l'être. Il y a encore quelques temps, elle aurait vraiment voulu à Chikara. Pour pas dire qu'elle aurait immédiatement occis. Mais là, elle comprenait. Elle devait arrêter de réfléchir ainsi, et ainsi, elle devait survivre, à ses missions, et pas seulement chercher à les réussir coûte que coûte, même si cela devait lui coûter sa propre vie. Elle était Laure Dexila, elle n'était pas un outil. Elle avait une famille, et elle devait, quand elle tuait, préserver la sienne. Quoiqu'il arrive. Cela n'était que comme ça, que peu à peu, elle arriverait à se libérer. Avec ses pokémons, elle arriveraient à s'en sortir. Non. Pas qu'avec ses Pokémons. Elle avait aussi un allié. Elle devait trouver une solution, et vite… Quitte à être peu orthodoxe. Après tout… La fin justifiait les moyens, comme on dit. Donc, elle devait trouver une solution… Une solution… Vite… Une solution…

« Le faux-plafond. »

Oui ! LE FAUX-PLAFOND ! C'était la seule manière que voyait Laure pour s'en sortir… Et c'était une bonne idée ! Les faux plafonds étaient souvent un espace assez grand pour contenir une personne, car il y avait dedans tout les branchements électriques, qui permettaient ainsi de faire fonctionner les néons. Véritablement fourmilière de cables, il fallait aussi se dire que cette endroit était un vrai nid à poussière… Mais cela ne dérangeait pas tant que cela Laure… Après tout, elle s'en fichait, l'important était surtout de réussir à faire sa mission. Et là, c'était le seul moyen de réussir : Les gardes du corps du fameux Aaron devaient être neutralisé, et ils s'approchaient de plus en plus. Vite ! Elle n'avait pas le temps de réfléchir et plus, et là, cela devait marcher ! Car si le plan ne marchait pas… Et bien là, ils étaient foutus. Heureusement, elle savait qu'ils étaient des gardes avec des armes à distances… Pas du corps à corps…

« Faites grimper Laure au plafond. Le faux plafond court tout le long du toit plancher ! Si Laure s'y retrouve, elle poura tomber sur les gardes, et les avoir par surpris. Si Luxray et vous servez de nouveau d'appats… Cela peux le faire. »

Après que Chikara ait aidé La jeune demoiselle aux cheveux blancs à grimper, la jeune fille passa alors dans le faux plafond… Bon sang. Elle allait revenir couverte de poussière et de toile de Mimigal… Mais passons sur ce point. Elle s'installa alors au dessus de la porte. Maintenant, il n'y avait plus qu'à attendre. Les deux gardes arrivaient ainsi, et était prêt à ouvrir la porte. Une fois que ceux-ci furent assez proche… La jeune fille se laissa tomber sur le garde, qui ouvrit la porte à Chikara, et commença à se battre avec le second garde, qui était désavantagé, pour le moment, étant donné que la jeune fille n'hésitait pas à utiliser son couteau… Pas d'inquiétude, la jeune fille ne cherchait pas à les tuer, seulement à tenter de les rendre hors combat, en brisant leur capteur. Cependant, le temps passait, et la jeune fille commençait à fatiguer… Entre le nombre d'action qu'elle avait fait, et le fait qu'elle n'avait pas dormi depuis maintenant presque une vingtaine d'heure… Elle commençait à se sentir lourde, et ses talents de combattante en patissaient… Cela allait sans doute être la fin pour la jeune demoiselle aux cheveux couleur bleu...

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Mer 8 Juin - 22:10

Normalement, j'aurais dû rester dans la même salle du début à la fin de l'entraînement, jusqu'à attendre que l'un des deux assaillants vienne pour tenter de mettre fin à mes jours avant qu'il ne se fasse surprendre par Farfuret qui serait intervenu. Néanmoins, à cause de l'excitation grimpante que je ressentais depuis un moment, je m'étais senti obliger de descendre après avoir donné mes dernières directives. Je ne pouvais pas tous les laisser s'amuser et rester seul dans mon coin. S'amuser ? Oui, vous avez bien lu, après tout, pour Aaron, l'assassinat était quelque chose de naturel chez lui et cela lui plaisait. Pourtant, alors que j'aurais pu descendre les escaliers de manière tout à fait normale, le naturel prit le dessus et je choisis de passer par le toit avant de prendre l'issue de secours pour rejoindre l'entrée principale. Pendant ce temps, mes deux derniers gardes du corps pour l'exercice étaient en train d'avancer prudemment pour en terminer avec Laure et Chikara. Le premier avait plus ou moins retrouvé la vue et le deuxième couvrait ses arrières plus que nécessaire vu l'état de son partenaire. Ce dernier avait d'ailleurs réussi à voir où leurs cibles s'étaient réfugiées, mais il n'avait pas eu le temps de tirer sur leurs capteurs pour les avoir. Alors qu'ils arrivaient près de la porte, quelque chose tomba sur le premier avant de fondre sur le deuxième avec une vivacité égale à celle de leur chef. Les premiers coups étaient en train de s'échanger parmi tout ce petit monde que la porte s'ouvrit brutalement, faisant entrer la lumière et dessinant une silhouette que certains purent reconnaître facilement. Il s'agissait de moi tout simplement. J'avais entendu des bruits de lutte qui prouvaient que l'affrontement était bel et bien dans sa dernière phase, si bien que j'avais décidé de les arrêter net.

Il suffit ! J'ai eu ce que je voulais avoir, rejoignez les autres dehors.

Les quatre autres attendaient déjà à l'extérieur, ils avaient retiré leur équipement, ce qui ne les empêchait pas de se tenir droit lorsque j'arrivais vers eux, certainement suivi par le reste. J'attendais que tout le monde se mette à son aise, c'est-à-dire, que tous retirent les capteurs comme je l'avais fait avant de leur faire face et de laisser un silence s'installer.

Le but de cet exercice était l'assassinat d'une cible dans un lieu inconnu pour un groupe et la défense pour l'autre. Pour vous six, vous aurez mon rapport à votre sujet plus tard. Rompez !

Mes paroles étaient dénuées d'émotions, si bien qu'un frisson avait parcouru les six Rockets sous mes ordres en sentant qu'ils allaient passer un sale quart d'heure. J'étais habitué à ce genre de réactions de la part de mes subordonnés, même si certains parvenaient à rester de marbre puisqu'ils avaient l'habitude de mon ton et mon attitude froids. J'avais de nombreuses choses à leur dire et certaines bases à leur rappeler d'ailleurs, je n'étais pas satisfait de tous et ils allaient le savoir en lisant mon rapport et en voyant les exercices que j'allais leur concocter pour pallier aux erreurs que j'avais pu repérer. J'attendis qu'ils s'éloignent en emportant une bonne partie des équipements que j'avais apportés, puis je me tournai ensuite vers Laure et Chikara sans savoir par où je devais commencer. Je mis un moment avant de me décider et je me lançais dans mes explications.

Tout d'abord, je tiens à vous féliciter. Vous étiez dans une situation défavorable et vous vous en êtes bien sortis.

J'étais sincère. Je les avais mis intentionnellement au pied du mur pour voir quelles étaient leurs réelles aptitudes et je devais avouer que je n'avais pas été déçu durant tout l'exercice. Chacun des deux s'était retrouvé dans une situation qu'il ne maîtrisait absolument pas et il avait dû se débrouiller avec les moyens du bord pour avancer en terrain inconnu. Cela pouvait être considéré comme un acte sadique de ma part, mais tout avait un sens et, comme le diction le disait si bien surtout dans notre milieu, la fin justifiait les moyens.

Chikara. Je ne vais pas te mentir, je m'attendais à un échec. Tes capacités de tireur sont impressionnantes et je pense que tu vas être orienté pour améliorer ta visée. Tu pourras devenir utile dans le futur.

Ou trop dangereux. Était-ce une bonne idée de lui permettre d'exploiter ce talent alors que je n'étais pas encore sûr de ses motivations réelles ? Je n'en savais trop rien, mais il valait mieux que j'agisse comme n'importe quel Commandant l'aurait fait pour ne pas éveiller les soupçons chez Chikara. Techniquement, ce dernier ne devrait même pas se rendre compte qu'il était encore suivi par Farfuret, même si mon Pokémon n'avait encore rien trouvé de suspect à me signaler. Je voyais en Chikara une perle qui devait être polie, de plus, si son partenaire Pokémon développait davantage ses pouvoirs psychiques, il n'aurait même pas besoin de se soucier de ses arrières, ni de débusquer ses cibles. Leur duo serait sans doute l'un des meilleurs que je n'aurais jamais vus. Mais ce n'était pas pour demain en tout cas.

Laure. Tu as dépassé mes attentes bien que j'avais ciblé tes faiblesses, mais plus encore, tu as dû apprendre quelque d'essentiel aux côtés de Chikara : même si nous devons atteindre notre cible, la chose la plus importante est notre survie. Je refuse d'apprendre un jour que tu as perdu la vie, est-ce clair ?

Il était vrai que je l'avais empêché d'user de ses facilités pendant toute l'opération. Non seulement, l'utilisation de ses lames avait été restreinte, mais les combats rapprochés qu'elle avait enchaînés l'avait vite épuisée. De plus, elle avait l'habitude de travailler en solo et de ne compter sur elle-même, un peu comme moi, je devais l'avouer. Pourtant, elle était parvenue à faire confiance à Chikara pour avancer et à tenir en endurance jusqu'à la fin, même si elle semblait fatiguée.

Si vous n'avez pas de questions, vous pouvez dispos...

Je fus interrompu par un petit aboiement à mes pieds et, en baissant les yeux, je me rendis compte qu'il s'agissait d'un Medhyena qui semblait différer des autres de son espèce. Le plus surprenant était que Farfuret ne l'avait pas empêché d'avancer, à moins qu'il n'ait même pas senti sa présence, ce qui était plus surprenant. Le chiot ténébreux ne semblait pas gêner de mon regard glacial puisqu'il lança un nouvel aboiement joyeux tout en remuant la queue.

Est-ce l'un de vos Pokémon ?

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 867
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Jeu 9 Juin - 21:42


Chikara n'avait pas la moindre idée de ce qu'avait pu avoir vécu la jeune Laure. Il ne savait pas qu'elle n'avait plus de parents « biologiques ». Il ne savait pas qu'elle avait toujours été traîtée, jusqu'à récemment, comme un vulgaire objet. Il ne savait pas non plus la raison pour laquelle elle avait accepté de servir Blue Shadow. Laure était un véritable mystère pour le garçon. Mais de toute manière, il avait des principes, on ne laissait pas une petite fille se faire zigouiller par des gens, même si elle nous le demandait. C'était… Tout simplement inhumain aux yeux de Chikara que de tuer une fillette. Certes, ce ne serait pas lui qui lui aurait « prit la vie ». Mais la laisser faire sans bouger le petit doigt, ce n'était guère différent. C'était donc en pensant bien faire, mais aussi parce qu'il savait qu'il aurait encore besoin d'elle pour la suite de la mission, qu'il lui attrapa le poignet et la força à l'accompagner jusqu'à un placard.

Alors que Chikara paniquait légèrement, ne sachant pas du tout comment se sortir du pétrin, et qu'il demandait à Laure si elle avait une solution, la gamine ne répondait pas tout de suite alors. Laissant un moment de blanc qui ne faisait qu'accroître le malaise de Chikara. Enfin, elle dit :

« Si vous aviez permit à Laure de faire ce qu'elle devait faire, vous auriez peut-être gagner. Vous êtes stupide, idiot, et irréfléchi. »

Chikara eut un mouvement de recule. Il voulu rétorquer mais rien ne sortit de sa gorge. C'était… Trop surprenant, surtout qu'il ne voyait pas en quoi il avait été stupide, idiot ou irréfléchi. Le Luxray aussi n'avait pas l'air très très content. Mais Esper grognait contre le Pokémon électrique. Non mais oh ! Laure reprit :

« Mais vous avez raison sur toute la ligne. Et j'ai tort. Il fallait être idiot et stupide. Laure ne doit pas mourir. »

Chikara avait un peu de mal avec les propos de la jeune fille. Devait-il prendre tout cela comme une  insulte ou plutôt comme un compliment ? Un peu des deux, peut-être ? Le jeune homme n'était pas encore très doué pour lire entre les lignes… Mais cela le rassurait tout de même qu'elle lui dise qu'elle ne « devait pas mourir ». Son comportement allait donc changer du coup, pas vrai ? Et ils sortiraient tout deux « vivants » de cette simulation, hein ?
Elle réfléchissait un instant puis en levant la tête elle s'exclama :

« Le faux-plafond. »

Chikara suivait le regard de Laure tendit qu'elle continuait :

« Faites grimper Laure au plafond. Le faux plafond court tout le long du toit plancher ! Si Laure s'y retrouve, elle poura tomber sur les gardes, et les avoir par surpris. Si Luxray et vous servez de nouveau d'appats… Cela peux le faire. »

Le jeune homme acquiesça en hochant la tête et s'accroupit pour que Laure puisse monter sur ses épaules. Chikara était d'une taille moyenne, avoisinant donc les 1mètre 75 environ, Laure pu donc atteindre sans problème le faux-plafond et s'y faufila. On pouvait entendre les pas des gardes s'approcher. Chikara déglutit au moment où la porte fut ouverte par un garde sur lequel était littéralement tombée Laure -heureusement qu'elle porte un pantalon heiiiiiiiin ?- Le Johtoïte recula d'un bon pour tenter éviter les attaques aléatoire du garde et prit son arme entre ses mains pour pouvoir tirer sur l'homme tendit que Laure se battait avec le second. Alors que la bataille faisait rage, la porte d'entrée s'ouvrit dans un son fracassant, les lumières s'allumèrent et Blue Shadow dit :

Il suffit ! J'ai eu ce que je voulais avoir, rejoignez les autres dehors.

Tous sortirent du bâtiment et rejoignèrent les autres gardes précédemment éliminer. Ils se mirent en ligne et se tinrent droit, même Chikara bien sur. Le commandant était face à eux, le visage sévère, et il dit :

Le but de cet exercice était l'assassinat d'une cible dans un lieu inconnu pour un groupe et la défense pour l'autre. Pour vous six, vous aurez mon rapport à votre sujet plus tard. Rompez !

Les Rockets qui jouaient le rôle des gardes du corps lors de cette simulation s'éloignèrent du groupe l'air embêté. Ils savaient déjà qu'ils allaient passer un sale quart d'heure. Chikara l'avait bien entendu comprit, il faut dire qu'il ne lui avait fallut qu'une soirée pour comprendre que le commandant était loin d'être un tendre nougat -dommage, il aurait été délicieux.- Le garçon aux cheveux blancs compatissait pour ceux qui étaient ses adversaires lors de cette épreuve.

Une fois que les autres furent suffisamment éloigner, Aaron s'adressa aux « assassins » :

Tout d'abord, je tiens à vous féliciter. Vous étiez dans une situation défavorable et vous vous en êtes bien sortis.

Bien que cela était encore difficile, on pouvait déceler une once de sincérité dans le timbre de voix du commandant. Et il y avait de quoi. La situation avait souvent été chaotique et le duo improvisé avait su surmonter ces difficultés. Enfin… Surtout Laure, Chikara n'avait fait que suivre cette dernière après tout.

Chikara. Je ne vais pas te mentir, je m'attendais à un échec. Tes capacités de tireur sont impressionnantes et je pense que tu vas être orienté pour améliorer ta visée. Tu pourras devenir utile dans le futur.

Chikara sentit son coeur s'alléger suite aux déclarations de Blue Shadow. Il faut dire qu'il ne pensait sincèrement pas l'avoir impressionné à ce point. Même s'il était vrai que Chikara avait réussi avec brio ses tirs, lui pensait encore que ce n'était que dû à la chance -après tout, il avait été béni par Ho-oh- était-ce suffisant pour faire de lui un véritable tireur ? De toute manière, cela ne changeait pas grand-chose. Chikara venait d'être félicité, Blue Shadow souhaitait exploiter le potentiel qu'il gardait en lui… Cela ne pouvait que sentir bon pour le Johtoïte dans le futur. Si il réussissait ses futures missions, il pourra monter en grade et avoir accès plus facilement aux dossiers qu'il recherchait… Esper était ravi aussi, son visage était souriant à l'entente de cette nouvelle, mais il regardait tout de même Blue Shadow avec un air méfiant, qui sait quel genre de coup fourrer il préparait… Chikara remercia timidement son supérieur :

- Oh… Merci.

L'homme aux cheveux bleus s'adressa ensuite à la petite fille :

Laure. Tu as dépassé mes attentes bien que j'avais ciblé tes faiblesses, mais plus encore, tu as dû apprendre quelque d'essentiel aux côtés de Chikara : même si nous devons atteindre notre cible, la chose la plus importante est notre survie. Je refuse d'apprendre un jour que tu as perdu la vie, est-ce clair ?

Chikara fut assez surpris des paroles du commandant qui avait plus l'habitude de se montrer froid. Là, il avait l'impression que Laure avait le droit à un certain traitement de faveur vis-à-vis de Blue Shadow qui n'était pas réputé pour montrer de l'inquiétude ou pour faire preuve de compassion envers ses subordonnés. Qui était-elle pour lui ? Cela ne rendait Chikara qu'encore plus curieux.

Si vous n'avez pas de questions, vous pouvez dispos...

Blue Shadow fut interrompu par les japements d'un petit Medhyena qui se trouvait aux pieds de l'homme. Le Pokémon semblait encore très jeune. Le commandant demanda :

Est-ce l'un de vos Pokémon ?

- Non, monsieur.

Peut-être que ce jeune Pokémon appartenait à Laure, qui sait ? Ou bien peut-être qu'il s'agissait d'un Pokémon sauvage à moins qu'il s'agissait d'un Pokémon abandonné… Il faut dire que ce Medhyena semblait différent de ses semblables, peut-être que cela ne plaisait pas à la personne qui le possédait ?

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 692
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Ven 10 Juin - 21:16

Laure et le sbire continuait de se battre… Et ouais ! On pouvait dire que Laure allait loin pour cette mission. En même temps, quand elle avait été formé pour devenir une assassine, ses missions de formation avait été presque similaire, étant donné qu'on ne l'avait pas ménagé. A ce moment là, d'ailleurs, au début, personne n'avait cru qu'elle deviendrait une bonne agente. Seulement son chef de l'époque avait cru qu'il pourrait la modeler en ce qu'il voulait. Et il avait réussi. Et la jeune fille était devenue l'un des atoux de choc, de la fameuse Team Magma. L'un des seuls, d'ailleurs, étant donné que cette team s'était fait méchamment phagocyter. Vous savez ce que veux dire phagocyter j'espère ? C'est dans votre corps, c'est quand… Bon, je vais pas tout expliquer, puis, je suppose que vous me connaissez assez pour savoir que je fais ça juste pour gagner des lignes. Damn, vous me connaissez tellement bien… Bref, en tout cas, les deux étaient entrain de se battre, et la jeune demoiselle avait mangé un très méchant coup dans l'oeil… Un gros point vient faire bien mal à la jeune fille… Le garde avait de quoi gagner maintenant.

Aaron, cependant, fit stopper le combat. Le garde, frustrée d'avoir été tenue en échec par une petite fille, se leva, et rejoignit son groupe, tont en envoyant un regard noir à la jeune fille. Sa joue était méchamment griffé, et il avait sans doute des bleues… De l'autre côté, comme dit précédemment, la jeune fille aux cheveux bleus, elle, avait un œil au beurre noir assez bien marqué. Pauvre Laure… En même temps, on pouvait pas non plus dire qu'elle était entièrement innocente dans cette histoire… Elle l'avait quand même bien cherché ! Et quand je dis bien cherché, c'était bien cherché… Après, vu comment le fameux garde semblait furax… Sans aucun doute qu'elle aurait mangé plus chère, si le combat s'était prolongée. Et ouais, quand elle tuait pas d'un coup… Sa force était grandement diminué. Pour le garde, en tout cas, il partit avec les autres, sous le regard méfiant de Luxray, qui se retenait bien de l'attaquer violemment, mais qu'il ne le faisait pas, car il savait que c'était sa maîtresse qui aurait des problèmes.

Dans un premier temps, la jeune fille resta muette, discrète, presque invisible. Elle se demandait comment Aaron faisait pour parler autant, tout en restant divinement discret, et un assassin tout à fait capable. Ne croyez pas que la jeune fille se moquait du fameux Aaron ! Absolument pas, elle était au contraire très admirative de ce jeune homme, qu'elle considérait comme un maître tout à fait capable. C'est juste que cela la surprenait. Les deux, Aaron et Laure, étaient similaire mais différents. Ils venaient de monde différents, avaient des parcours, des techniques, et des idéaux différents. Et surtout, l'une préféraient rester dans les profondeurs des ombres, car elle avait trop peur d'aller là où la lumière était présente. Quoiqu'il en soit, elle était contente pour Chikara. Il avait réussi à gagner la confiance du fameux Aaron, et franchement, de ce qu'elle avait vu, il l'avait bien mérité… Après tout, il avait assuré, et il s'était prouvé en temps que formidable tireur de précision… C'était assez impressionnant.

Laure. Tu as dépassé mes attentes bien que j'avais ciblé tes faiblesses, mais plus encore, tu as dû apprendre quelque d'essentiel aux côtés de Chikara : même si nous devons atteindre notre cible, la chose la plus importante est notre survie. Je refuse d'apprendre un jour que tu as perdu la vie, est-ce clair ? 

« … Merci »

La jeune demoiselle déclarait rien, si ce n'est un petit merci, étant donné qu'elle n'avait rien à déclarer sur la première partie de la déclaration. Dépasser les attentes ? Fort bien. Elle était une servante, le minimum était quand même de les remplir. Les dépasser rendait cela encore mieux. Mais il fallait bien rester modeste, face aux compliments. De plus, il fallait bien le dire… Notre jeune demoiselle aux cheveux bleus, de toute façon, ne savait pas comment réagir. Elle n'avait pas l'habitude des compliments, et préféraient rester stoïque, et se contenter de remercier son chef. De plus, si tout cela n'avait été qu'une simulation, et bien.. Il n'y avait rien du tout à mettre en avant. Elle avait juste bien simulé le fait qu'elle pouvait réussir. Bien sur, notre demoiselle savait qu'elle était bien capable de mener un vrai assassinat… Mais bon. En tout cas, beaucoup de lignes pour juste montrer qu'elle ne disait rien, et se contentait de rester tout à fait stoïque. Elle avait juste légèrement sourit, en entendant les compliments.

« Si cela est votre ordre, soit. »

C'était… Etrange. Elle n'avait jamais eu ça encore. La mission avait toujours été le point d'orgue. Bien sur, même quand elle n'avait été qu'une servante de la Team Magma, beaucoup avaient été attachés à son bien-être, et ne voulait pas qu'elle meurt… Mais jamais un maître ne lui avait donné comme ordre premier, et avant tout, de survivre. Comment alors réussir à être sur de gagner ? Comme être sur de réussir les missions ? Si la personne pensait avant tout à sa propre sécurité ? Cela ne lui semblait pas un plan très stratégique pour réussir à avancer. Mais de l'autre côté… Maintenant, elle préférait cela. Encore une fois, la jeune demoiselle, maintenant, n'était plus celle qu'elle était, avant d'être libérée. Elle avait conscience de l'importance de vivre, et elle ne voulait plus, mais alors plus du tout être aussi malheureuse. Et surtout, risquer de mourir. Elle savait qu'elle devait vivre. Et même si elle n'était qu'une servante… Elle n'en n'était pas moins humaine. Mais bref… Alors que tout semblait fini… Que les deux allaient pouvoir partir… Un nouvel arrivant provoqua une question par Aaron :

Est-ce l'un de vos Pokémon ?

- Non, monsieur.

« Nullement. »

Un Medhyena… Laure connaissait bien son équipe, et elle savait bien qu'elle n'avait pas ce fameux Pokémon… D'ailleurs, elle se demandait d'où il venait, et surtout, en quoi était-il important pour que le fameux Aaron en prennent attention. Après tout, ce n'était qu'un Pokémon sauvage qui se promenait dans le coin… Sans doute pour chercher de la nourriture. Maintenant, Laure connaissait bien cela, étant donné qu'elle vivait quand même dans une pension. Donc des Pokémons sauvages en quête de nourriture… Elle en croisait régulièrement. Et là, cela ne sortait pas de la règle… Bref, en un mot, comme en cent, elle déclara, calmement :

« Vous voulez que Laure l'achève ? Elle ne verrait pas l'intérêt mais bon... »

Ouah ouah ouah ! Qu'est ce qu'elle avait Laure ? Un souvenir. Quoi ? Et bien, je vous explique : en effet, quand elle avait été dans la Team Rocket, pour la première fois, elle avait eu l'ordre d'achever un salamèche, qui s'était inflitré dans la base Rocket… Bien sur, le mot « infiltré » est un bien grand mot, étant donné qu'il était surtout entrer pour chercher de la nourriture… Mais quand même ! Donc, elle posait la question, plus en souvenir ce qu'elle avait déjà fait, plutôt que ce qu'elle avait envie. Elle n'avait pas spécialement envie de le tuer, et préférait le laisser partir, tout simplement… Mais bon… Elle posa un peu sa main sur l'oeil, en attendait. Cela faisait mal quand même… Et elle ne voyait pas encore comment elle allait expliquer cela à son père adoptif… Mais bon. Chaque chose en son temps. Pour le moment, elle devait déjà rester concentré sur ce qui se passait autour d'elle… Après, elle pourrait penser à son retour, et aux complications qui pourraient avoir. Donc, comme je dis souvent à la fin des rp… A vous les studios !

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Lun 27 Juin - 10:03

Les réactions de mon interlocuteur furent à peu près celles que j'avais prévues pour chacun d'entre eux. Après, Chikara manquait de confiance en soi, se voir félicité pour la découverte de son talent ne pouvait que le rendre plus docile, mais également lui faire baisser sa garde. Si jamais il pensait que j'allais le considérer comme un allié de choix, il serait moins sur ses réserves et Farfuret, qui était chargé de l'espionner, finirait par trouver un indice l'inculpant. Bref, ce n'était pas le moment de penser à cela, j'avais parlé avec sincérité, comme tout Commandant devant ses subordonnés. Le cas de Laure était un peu plus complexe, je savais qu'il fallait que je joue sur les mots pour ne pas montrer l'attachement que j'avais pour elle, tout en essayant de changer sa façon de penser. En effet, je ne voulais pas qu'elle meure à son tour, elle qui pouvait totalement comprendre le monde dans lequel j'avais toujours vécu, celui des ombres et de l'obscurité. Elain avait été la première personne à garder les yeux sur moi, elle avait quitté ce monde et Giovanni avait décidé de la remplacer pour me permettre de poursuivre sur ma voie tout en évoluant, autrement dit, en devenant plus humain. Laure était un de mes reflets, sauf qu'elle n'avait jamais eu la chance de pouvoir entrer dans la lumière, se devant de rester ombre. À présent, elle avait une famille d'après ce que je savais d'elle, c'était pour cela que je ne voulais pas qu'elle soit blessée au cours d'une mission. Favoritisme ? Peut-être bien... Laure était spéciale à mes yeux, elle ressemblait à celui que j'étais enfant et je voulais qu'elle puisse obtenir une vie stable le plus rapidement possible pour lui faire oublier son passé et lui permettre de penser à un avenir. Ce terme était méconnu des assassins. Et pour cause, lors d'un assassinat, l'avenir s'arrêtait au moment de notre tentative, si elle réussissait, nous gagnions un léger sursis, si elle échouait, il était à peu près certain que notre vie s'arrêtait à ce moment-là.

Ces mots me rappelèrent ma tentative d'assassinat sur le traître Daisuke. J'avais échoué dans ma tentative, j'avais tenté le tout pour le tout pour parvenir à mes fins, mais au final, je m'étais enfui. Pourquoi ? Parce que, même si je ne voulais pas l'admettre, j'étais trop attaché à mes Pokémon et comme ces derniers ne devaient pas me suivre dans ma défaite, je me devais de les sauver quitte à en perdre la vie. Pour Laure, ce qui devait réanimer son instinct de survie, c'était sa nouvelle famille et j'espérais que le message avait bien été compris. J'avais bien remarqué l'air surpris de Chikara et je me doutais de ses pensées, mais je fis comme si de rien n'était pour clore cette conversation. Enfin, c'était ce que j'avais voulu faire avant de me rendre compte qu'un spectateur non voulu était présent. Il s'agissait d'un Medhyena qui paraissait bien différent de son espèce et je les connaissais bien puisque je venais de la région Hoenn où il était commun de les croiser. Pourquoi étais-je si surpris par l'apparition de ce Pokémon ? En réalité, je ne le savais pas moi-même. Mais cela ne servait à rien de m'attarder sur lui et j'avais demandé s'il appartenait à l'un de mes interlocuteurs qui répondirent tous deux négativement. Laure alla jusqu'à me proposer de l'achever puisqu'il semblait abandonné, même si elle n'en verrait pas l'intérêt d'après ses dires. Je fus tellement étonné de sa demande que j'arquais légèrement un sourcil avant de reprendre mon visage inexpressif. Pourquoi avait-elle eu une telle idée ? La réponse était pourtant évidente, une personne isolée et abandonnée de tous était une proie facile pour n'importe qui, en finir avec lui reviendrait à lui épargner la souffrance d'être chassé et tué par des prédateurs. Néanmoins, j'étais contre la violence gratuite. Étrange venant d'un assassin, n'est-ce pas ? Mais c'était pourtant vrai, je ne tuais que sous ordre et si j'avais des preuves de la culpabilité de la cible.

Ce ne sera pas nécessaire. À lui de choisir sa vie. Ce sera tout, vous aurez également un double du rapport que je vais faire, vous pouvez disposer.

Mon ton avait été neutre, comme à son habitude, néanmoins, une oreille attentive pourrait déceler une once de compassion dans ma voix. J'étais un peu triste de voir que ce spécimen était rejeté des siens parce qu'il était différent... Dans un sens, il me ressemblait en fin de compte, nous étions tous les deux des parias à cause de nos différences avec nos sociétés. Le fait que peu de personnes puissent repérer ma présence m'avait perturbé lorsque j'étais enfant, sentiment balayé par le fait que ma jumelle n'était pas affectée par ce phénomène et qu'elle restait mon point de repère dans ce monde. Finalement, j'étais parvenu à en faire une force monstrueuse et de nombreuses finissaient par me voir... un peu tard pour elles dans la majorité des cas puisque je leur arrachais leur dernier souffle de vie, telle une faucheuse bleutée. Ce jeune canin ne devait pas pouvoir retourner parmi les siens, pourtant, il fallait qu'il trouve sa place dans ce monde. Alors que je fis demi-tour pour rejoindre la base de mes propres moyens, le Pokémon me suivit gaiement sans que j'en comprenne la raison. Je finis par m'arrêter pour l'observer droit dans les yeux et je compris alors pourquoi il m'intriguait tant. Ses yeux... on aurait dit les miens... sauf qu'ils étaient plus expressifs, mais la ressemblance était frappante. Et si... et s'il avait décidé de me suivre parce que nous étions semblables ? Je me baissais pour le prendre à bout de bras tout en continuant de garder le contact visuel avec lui, ce qui ne semblait pas le déranger le moins du monde. Durant une fraction de seconde, si quelqu'un avait décidé d'observer mon faciès jusqu'au bout, il aurait pu remarquer que mes lèvres s'étaient étirées en un faible sourire. J'étais heureux de constater que ce petit Pokémon voulait me suivre parce qu'il se retrouvait en moi et je le gardais dans mes bras pour rentrer au Quartier Général, sous le regard étonné de Farfuret qui se garda de faire le moindre commentaire. Après tout, tant qu'il pouvait devenir plus puissant à mes côtés, il se fichait royalement de constater que mes émotions ressortaient au grand jour, au contraire, il pouvait plus facilement me comprendre ainsi et cela devait être le même ressenti pour tous mes Pokémon, mais cela, je n'étais pas prêt de m'en rendre compte.

HRP:
 

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 867
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Mer 29 Juin - 12:02


Le quadrupède n'appartenait à personne, ni à Laure, ni à Aaron, ni même à Chikara. Il fut clair alors aux yeux de tous que ce dernier avait été abandonné par un dresseur ou par une meute de Medhyena et Grahyena à cause de sa différence avec les membres de son espèce. C'était assez triste.

Laure proposa alors d'abréger les souffrances du Pokémon, bien qu'elle ne soit pas vraiment emballée par l'idée. Les deux hommes étaient surpris par la proposition de la demoiselle. Mais alors qu'Aaron ne montra sa surprise qu'en arquant légèrement ses sourcils, Chikara fut un peu plus bruyant :

- Heeeeh ?!

Esper frappa Chikara sur le dessus du crâne. Non mais oh, il venait de réussir de justesse une épreuve d'une personne particulièrement sévère ! C'était pas le moment de tout gâcher en adoptant une attitude bruyante et gamine ! Non mais oh ! Chikara comprit évidemment pourquoi son Pokémon n'était pas content et se plaqua les mains contre ses lèvres. Tendit qu'Esper se frappa sur son front avec sa patte avant. La Team Rocket n'avait jamais été des tendres, que ce soit avec des Humains ou des Pokémons. Qu'ils tuent un pauvre Medhyena sans défense ne devait pas être quelque chose de surprenant donc agir comme l'avait fait Chikara était complètement excessif… Non ?

Chikara poussa tout de même un soupire de soulagement lorsque Blue Shadow affirma qu'il était inutile de tuer le pauvre Pokémon. Mais même si le ton avait été neutre, la voix avait un timbre légèrement différente. Mais Chikara n'était pas suffisamment doué pour comprendre la signification de cette différence.

Obéissant, Chikara tourna les talons et commença à s'éloigner du lieu de l'entrainement, comme l'avait demandé Blue Shadow, après avoir salué le commandant et son alliée en s'inclinant poliment devant eux -imité par Esper.- Cependant, lorsqu'il se retourna pour voir une dernière fois l'entrepôt délabré où il apprit à tenir une arme, il vit que Blue Shadow était retourné voir le Medhyena et l'avait prit dans ses bras. Les lampadaires produisaient une faible lumière, Chikara ne pu donc déceler ce léger sourire qui se dessinait sur les lèvres de l'homme aux cheveux bleus. Cependant il fut surpris par le fait que ce dernier ait accepté de recueillir le quadrupède, le garçon aux cheveux blancs ne s'attendait pas à une telle action de la part d'un commandant Rocket, encore moins venant de ce commandant froid et sévère que ne l'était celui qui se faisait appeler Blue Shadow.

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 692
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara] Mer 29 Juin - 13:53

Laure avait surpris ses deux camarades, cela se voyait… Enfin, non. Cela ne se voyait pas sur le fameux Aaron, c'était relativement logique, étant donné que le fameux Aaron n'avait pas du tout tendance à montrer ses émotions… Mais dans le cas de Chikara, visiblement, cela se voyait beaucoup plus… Et même cela, s'entendait, étant donné qu'il déclara tout à fait surpris, et presque choquée, une exclamation bien marquée… Laure n'avait proposé que cela comme ça, et elle n'avait pas spécialement envie de le faire, mais bon… On sait jamais. Des ordres bizarres, ou qu'elle n'avait pas compris, au cours de son temps en temps que servante… Et bien, on pouvait en compter beaucoup, et même énormément. En tout cas, ainsi, fut déclarée :

- Heeeeh ?!

Ce ne sera pas nécessaire. À lui de choisir sa vie. Ce sera tout, vous aurez également un double du rapport que je vais faire, vous pouvez disposer.

« Bien. »

Et ainsi, les trois principaux protagonistes se séparèrent. Chikara et Aaron ayant tout deux sans doute leur obligations dans la team Rocket que la jeune fille ne savait pas… Après tout, elle ne savait même pas quelle était le rôle de Chikara, dans tout ça. Qui était-il ? Elle venait de collaborer avec lui, mais au final… Elle ne savait rien de lui. En même temps, était-ce forcément si illogique ? Elle n'avait pas forcément à savoir ni apprendre ce que faisait le fameux Chikara. Le fameux Chikara était un Rocket, cela, elle le savait… Aaron, lui, pendant son temps, était aussi partie. La jeune demoiselle ne remarqua pas qu'il captura le fameux Medhyenna, étant donné qu'elle était restée au même endroit… Pas de bol ! Cela aurait été sympa de voir comment la jeune demoiselle aurait découvert comment marche le fameux Aaron… Mais bon, alors qu'elle était toute seule… Elle se laissa tomber sur le sol, tranquillement.

« Pouah… C'est fini. Laure est crevée... »

En effet ! Elle s'était épuisée avec tout cela… Encore plus même que quand elle doit faire un vrai assassinat ! C'était un comble, quand même, elle ne s'y attendait pas… M'enfin, au moins, elle avait montré ses compétences au fameux Aaron, et elle espérait qu'il était content d'elle… Et à la fois, elle le craignait un peu, car elle avouait qu'elle n'avait pas totalement envie de recommencer cela… La page qu'elle avait voulu tourner, qu'elle avait réussi à tourner, venait de tout d'un coup, revenir comme si d'un coup de vent, la page serait venu sans aucun problème. Mais bon, en tout cas, elle était vraiment crevée, mais elle avait bien travaillée… Et elle avait bien compris. Maintenant, elle s'était amélioré, et surtout, elle allait pouvoir plus facilement travailler avec les gens. Enfin, elle pensait… Parlant toujours à elle-même, elle décida de déclarer, tranquillement, comme si elle cherchait à se trouver une solution…

« Plus qu'à rentrer… Comment expliquer l'oeil au beurre noir cependant... »

C'est vrai que ça, ça allait être compliquée à expliquer… Mais bon… Après tout, elle pouvait toujours inventer un mensonge… Bon, elle pensait que cela allait sans doute bien passer, avec son père, Calder, car il croyait en général ce qu'elle racontait. Mais cependant, elle avait plus peur pour le fameux Terrence, le Brasegali de son père, qui était quelqu'un de beaucoup plus sévère, et qui ne semblait ne toujours pas l'aimer. Mais bref… Ainsi, elle se leva, tranquillement, et commença a se diriger vers la ville… L'aube commençait à venir, et elle allait pouvoir rentrer à Johto… Elle sentait qu'elle allait dormir comme une souche dans le fameux avion qui allait la ramener… Aie… Son œil, quand même, cela lui faisait mal… Luxray, lui, était bien tranquillement avec sa maîtresse, et continuait de la protéger. On sait jamais avec la fameuse Laure… Dans quel situation difficile elle pouvait toujours se faire…

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara]

Revenir en haut Aller en bas
 

Seras-tu le chasseur ou le chassé ? [Aaron/Laure/Chikara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis-