Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Lun 29 Fév - 19:56

ENFIN ! Non, il n'était pas maître, ce n'est pas pour ça que je m'exalte ! Non, mais ENFIN, il était sorti du froid. De cette salle où il avait eu l'impression de perdre ses doigts tellement il était frigorifé. Green se retrouvait de nouveau dans un couloir qui séparait les deux Salles. Il y fit une halte. Oui, il se posa ! Tout d'abord, il s'occupa de soigner ses Pokémons, K.O ou non. Oui, c'était important ! Le Champion ressentait comme un pincement dans sa poitrine à ce moment, lui qui savait qu'il y était presque. Mais.. Est-ce que c'était du stress, ou de la peur ? La peur de se retourner, et de voir un gars avec une casquette derrière lui venir encore une fois tout ruiné alors qu'il atteindrait de nouveau son but ? Je ne peux pas vous le dire. Dans tous les cas, il semblait on ne peut plus concentré. Il avait rapidement regardé si ses Pokémons n'avaient pas de grosses blessures qui les dispenseraient de prendre part au prochain combat, et non, ça allait. Tout était nickel, tout son petit monde semblait en forme. Ils semblaient tout de même légèrement fatigués, c'est normal.. Enchaîner les combats de la sorte, c'était très compliqué ! C'est sans doute pour cela que le Rival de Red n'avait pas foncé directement vers le prochain adversaire mais s'était permis de les laisser se dégourdir les pattes et récupérer avant le dernier combat. Green avait légèrement grandi de ce côté là. Le Champion s'était assis, lui aussi, aurprès de son Arcanin afin de se réchauffer. Rien de tel qu'un bon Pokémon Feu afin de remonter rapidement sa température corporelle ! Green les observait tous.. Ils semblaient aussi motivés que lui. Et n'avaient pas l'air de tomber dans la suffisance et donc de se laisser aller, non, ça n'était pas vraiment le moment. Après 5 petites minutes, le jeune homme se releva, et, en tapotant sur le pelage de son Arcanin pour le remercier, déclara, en se tournant vers tous:

- Eh, les gars ! Là... C'est le Monde ou Rien.

Très énigmatique, nan ? Oh non, pas du tout ! Il ne prenait que très rarement la parole avant les combats, alors quand Green la prenait, on l'écoutait. Il leur avait clairement dit que soit ils avaient tout, soit ils n'avaient rien. C'était plutôt clair, comme message. Il ne redoutait pas la défaite, mais s'assurait la victoire. Oui, c'est ça ! C'est comme ça qu'il considérait sa prise de parole, à n'en point douter. Allons allons, cessons de parler dans le vent. L'on a un combat qui nous attend. Gio' avait dit au ''mauvais'' garçon que la 4ème Conseillère était Marion. Cela faisait un moment qu'elle était là, elle, non ? Il en avait souvent entendu parler. Green l'avait toujours soupçonné – en lisant des journaux très intelligents (c'est de l'humour c: ) – d'être en réalité avec Peter pour devenir la deuxième dresseuse la plus puissante de Kanto et Johto un peu comme ça, en sortant de nulle part. Mais bon après Peter est parti, tout ça. Il n'avait pas trop suivi le sommet du Plateau Indigo, car qu'importe qui était à sa tête, si Green y allait ça aurait été lui qui aurait pris sa place, peu importe son identité. Tu es d'une modestie Green, ah la la.. Heureusement que tu ne vas pas faire de remarque comme tu es concentré ! Comment ça, si ? Tu te tiens tranquille ! Bref. Un lâchant un grand soupir, comme pour sortir toute la Pression qu'il avait inconsciemment en lui, il rappela tous ses Pokémons dans leur Poké Ball respectives. En s'avançant vers la dernière marche qu'il devait franchir, il se stoppa. Et tourna la tête derrière lui, vers la salle d'Elizabeth, en écoutant la platitude de l'ambiance sonore..:

- Apparemment, cette fois, t'as eu peur de prendre ta raclée, minable.

Green parle tout seul ? Comme quoi ça arrive à tout le monde. Car oui, dans le passé, à ce moment même, il avait le vague souvenir d'avoir entendu des bruits derrière lui, mais ne s'en était pas inquiété. Cette fois, il avait vérifié, que Red ne le suive pas. Mais même si celui-ci était venu, il serait reparti avec sa valise, cette fois-ci. Il en était convaincu. Dans les faits, est-ce que ça aurait été le cas. Et bien, on ne pourra malheureusement pas le savoir. C'est dommage, éwè. Mais la vie est ainsi faite ! Bon, arrête de regarder derrière toi, ça ne te ressemble mais pas du tout, vraiment ! Vraiment MAIS vraiment pas. Green, en remontant ses manches et en dépoussiérant sa veste (de costume), s'avança alors vers la Dernière chambre de Conseillère dans laquelle il devait prouver qu'il était le meilleur, en gros ! Enroulant une mèche qui se rebiquait dans sa chevelure plaquée par le gel afin de la remettre, il finit enfin par se dire qu'il était impeccable – bah oui tout de même, il allait avoir une femme en face de lui, n'oublions pas – ! C'est ainsi qu'il continua de s'avancer vers la Salle, l'on pouvait entendre se mêlait au silence le bruit des talonnettes qu'avait Green. Le Champion (plus pour longtemps, vous allez voir!) pénétra donc l'Anti-Chambre de la Maîtresse Ténèbres, avant de poser ses deux yeux émeraudes sur la dernière personne qui se trouvait encore devant lui et qui pouvait faire trépasser la Tornade Green. Un léger sourire au coin des lèvres, une sereineté retrouvée, le Champion prit alors la parole, l'air égayé et – toujours – légèrement hautain:

- Hola, señorita ! Et bien.. Il semblerait que tout s'achève ici..

Green tremblait légèrement. C'était l'excitation .. Oui, celle de savoir qu'il touchait du doigt cette place qu'il convoitait tant et qu'il a renié par le passé, alors que là, c'était à lui de jouer. Les 4 Minutes, Red.. Il n'y allait plus rien y avoir pour le railler. Tout le monde devra s'écraser sous sa domination. Oui, le Pouvoir l'attirait.. et l'aveuglait. Il n'était qu'à la recherche de ça, et ça en serait la plus belle des preuves. Mais l'avoir c'est bien, l'utiliser c'est mieux. Et c'est là que ça bloquait encore. Pourtant, il était persuadé qu'Alice (enfin lui ne la connait que sur le nom de Sirène) pouvait l'aider, car il avait été intrigué par la jeune femme.. Et ils avaient déjà abordé ce sujet. Ceci étant dit, la parenthèse est fermée. Place au combat, à présent ! Tremblez, jeunes gens, une bataille de haut niveau va se dérouler sous vos yeux!

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Mar 1 Mar - 14:54


Fièrement debout au fond de la sombre salle qui était la sienne, elle attendait l'arrivé du challenger, impatiente de rencontrer le rival de la légende vivante et de l'affronter. Green était réputé pour être un excellent dresseur et c'était bien loin d'être une rumeur puisque l'adolescent avait été capable de se hisser au rang de Maître de la ligue indigo avant de se faire voler la place par le grand Red. Étant donné que la place de maître était actuellement vacant, la dernière conseillère de la ligue, Marion, estimait que Green aurait pu amplement éviter ces combats étant donné que sa puissance n'était plus à prouver. Ces combats n'étaient qu'une formalité après tout, une tradition que tout le monde voulait respecter, qu'il en soit ainsi. Cela ne dérangeait pas la femme aux cheveux argentés qui frissonnait d'impatience. Rien n'était plus excitant pour la dresseuse qu'un combat avec un autre puissant dresseur, peu lui importait les circonstances.

Elle vit enfin les portes s'ouvrir et aperçu le célèbre champion entré dans sa chambre ténébreuse. Elle cru également voir une étincelle déterminée dans son regard. Green voulait retrouver sa place de Maître, on ne pouvait plus en douter maintenant en voyant ce regard et cette démarche assurée. Il se savait capable de se hisser tout en haut du podium étant donné qu'il l'avait déjà fait. Mais il devait faire attention car à être trop sûr de soi, on avait plus de mal à contourner les imprévus. Et même si Marion savait que la victoire allait être difficilement acquise pour elle, elle comptait bien donner tout ce qu'elle avait…

Il prit soin tout de même de la saluer d'un ton enjoué mais cependant légèrement hautain :

 Hola, señorita ! Et bien.. Il semblerait que tout s'achève ici..

Elle lui adressa un sourire froid, elle n'appréciait pas ce ton que lui accordait le Maître déchu. Elle avait l'impression qu'il la sous-estimait. Elle poussa un rire amer, presque étouffé avant de lui répondre d'un ton sec :

- Hé bien… Tu considères ta victoire déjà acquise ? Hmhmhm…

Elle haussa les épaules et ferma les yeux en poussant un soupire et continua :

- Tes précédentes défaites ne t'ont rien appris ? Il va falloir qu'un autre dresseur tel que Red ou Gold t'apprenne les bonnes manières ? Que rien n'est acquis d'avance ?

Elle ouvrit les yeux, lui adressant à son tour un regard froid mais aussi déterminée. Honnêtement, elle s'en fichait du passé de Green ainsi que du résultat du combat, de toute façon la ligue ne se devait pas rester sans Maître, elle perdrait en intérêt ainsi qu'en prestance vis-à-vis du peuple, mais elle n'appréciait pas qu'on la sous-estime et elle comptait bien faire passer à Green un sale quart-d'heure.

- Et bien soit, je serais ton adversaire… Je n'ai pas envie de perdre mon temps avec des règles inutiles. Ce sera un combat amplement classique. Mais c'est ton élément, ce sera un jeu d'enfant pour toi, n'est-ce pas ?

Elle décrocha une de ses balls de sa ceinture et la jeta dans les airs en appelant son Pokémon de vive voix :

- Noctali, en avant !

La sphère s'ouvrit et libéra le charmant Pokémon noir. Ce dernier poussa un cri, près à en découdre. C'était maintenant devenu le quotidien de Noctali et il aimait ça. Sa dresseuse avait une confiance totale en lui, depuis le temps qu'ils se battent ensembles.

Marion sentait son coeur battre à vive allure, le combat allait commencer et elle frissonnait déjà d'impatience. Il n'y avait rien de tel qu'un combat difficile pour se sentir vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Mar 1 Mar - 21:26

- Hé bien… Tu considères ta victoire déjà acquise ? Hmhmhm…

Green répondit à son soupir – sûrement était-elle dépitée par son attitude – par un rire grossier accompagné d'un sourire en coin qu'il n'essaya même pas d'atténuer ou de masquer, il n'avait que daigner baisser la tête. Car oui, ça le faisait rire ! Tous ses gens qui pensaient pouvoir l'arrêter et se mettre en travers de sa route. Alors que même seul contre tous c'était le meilleur, ça ne faisait aucun doute. Il ne la sous-estimait pas, il se surestimait LUI. Et oui ! Il y a une légère nuance, tout de même. Bon que sur le fond, parce que sur la forme (l'inversion est volontaire c: ).. Le Champion n'avait, de toute façon, que faire des reproches qu'elle pouvait lui adresser. Il n'y avait que sur le Terrain de l'arène que cela se jouait, il n'avait pas besoin de dîner avec et qu'ils fassent amis-amis. Ce qui compte, c'est les matches, et leurs résultats. Le reste, qu'importe. Et Green comptait une nouvelle fois le démontrer, que tout ce qui comptait dans un combat Pokémon, et aucun autre critère ne rentrait en compte. Le respect de l'adversaire, toutes ses valeurs et codes des combats Pokémons.. Il n'en avait rien à cirer, tout simplement ! C'est ainsi que, après avoir légèrement secoué la tête, il la releva finalement, lorsqu'il avait cessé de s'amuser de la situation, car il savait aussi que sa déconctraction énervée également..Mais il n'était pas au bout de ses surprises:

- Tes précédentes défaites ne t'ont rien appris ? Il va falloir qu'un autre dresseur tel que Red ou Gold t'apprenne les bonnes manières ? Que rien n'est acquis d'avance ?

Hmmm.. Cela le frustra. Pas par rapport à Gold, car il savait très bien que son équipe d'arène ne comprenait pas Tortank, et donc que – même s'il était fort, il le reconnaissait – Johto-Boy, comme il l'appelait (car il l'aimait quand même bien), aurait bien été obligé de rebrousser chemin. Il perdit son air amusé et fronça les sourcils. L'homme était vraiment mauvais et jaloux.. Il ne reconnaissait pas les exploits, et préférait appuyer sur le peu d'échecs que l'on pouvait avoir dans sa vie. Il fulminait, intérieurement. Après tout, il s'était fait tout seul. Certes, son grand-père lui avait tout enseigné par rapport aux Pokémons. Car la théorie c'est bien, la pratique c'est mieux. Mais il ne s'emporta pas. Non, car la vérité c'est que même si ces deux-là l'avaient battus, ils n'avaient rien fait de leur vie. Ils n'avaient tous les deux que la pseudo-excuse d'avoir ''exterminer la Team Rocket'', elle qui est pourtant toujours là, et qui a toujours tenu – du moins sous Giovanni – Green dans ses rangs. Alors que lui, il agissait.. Bon, c'est sûr que c'était des magouilles pas très saines, mais au moins, il faisait quelque chose de sa vie ! Je m'éloigne un peu trop ! Il poussa un long soupir, il était.. Usé. Vraiment. Mais il était resté calme, ce n'était pas le moment de perdre son sang-froid. Il l'avait déjà perdu face à Liz, mais là, c'était encore plus important, donc non. Greeny lui répondit alors, l'air grave et sérieux, en la fixant de ses deux prunelles émeraudes :

- Je suis désolé mais..

Le Champion marqua une pause dans sa phrase, et il tourna les talons, en regardant à travers la grande porte qu'il venait de franchir peu de temps auparavant. Et c'est ainsi que, tout sourire, en ayant retrouvé son air mesquin et hautain, il se tourna à nouveau, pour faire face à la Conseillère une nouvelle fois:

- .. Les bonnes manières, personne ne va me les apprendre cette fois..

Green, cette fois, l'avait clairement provoqué. Oui ! Par le passé, c'était Red qui l'avait suivi. Mais personne ne se trouvait derrière lui, cette fois. Car il était lâche, et qu'il était persuadé qu'à présent, il lui était inférieur, et qu'il lui avait toujours été. Le temps passe.. Mais le passé reste. Et Green désirait changer ça, c'est en partie pour ça qu'il se trouvait dans cette salle, à présent ! Et ne parlons pas plus de ce qui est de superflu, intéressons-nous à ce qui était vraiment important, le combat pardi ! C'est ainsi que la Conseillère Ténèbres reprit la parole:

- Et bien soit, je serais ton adversaire… Je n'ai pas envie de perdre mon temps avec des règles inutiles. Ce sera un combat amplement classique. Mais c'est ton élément, ce sera un jeu d'enfant pour toi, n'est-ce pas ?

- Je n'en demandais pas tant..

Green lui avait fait un clin d'oeil, vous savez, comme si ça faisait parti du plan et que c'était nickel.. De quoi je parle ? Du un contre un. Cela allait à ravir à Green. Après tout, c'était le mode de combat classique. Et c'était sans doute celui aussi où il était le plus redoutable et dangereux. Il avait déjà une fesse assise dans son trône de Maître, elle-même lui avait fait la remarque. Bon, bah si elle lui facilitait la tâche, il prenait hein ! Plus vite il était Maître, plus vite il pourrait continuer ses petits projets de côté. Même s'il ne gagne que quelques minutes, c'est important ! Green ne songeait pas trop à qui il allait envoyer. Non, il ne fit que regarder le Pokémon qui allait être le premier à tomber sous les assauts du sien, peu importe lequel il enverrait. D'ailleurs, sans prendre la peine de réfléchir, lui aussi, détacha l'une de ses Poké Balls et la lança juste après qu'elle l'eut fait :

- Noctali, en avant !

- J'compte sur toi, Magnézone!

Green avait envoyé son gros Pokémon Acier, qui était surtout là pour jauger son adversaire dans un premier temps. Le Champion savait très bien que ça faisait parti des normes d'envoyer son meilleur Pokémon en dernier, et c'est pour ça que, lui aussi, n'envoyait pas son (ou ses dans son cas) Pokémon fétiche. Cela faisait tout de même un moment qu'il n'avait pas eu un tel enchaînement de combats de ce niveau, et cela ne le fit que sourire. Oui, l'excitation des combats, il n'y avait que ça de bon.. Et qui l'animait encore, par moments ! C'était plaisant. Et il le sentait chez son adversaire aussi. C'était le seul point commun qu'il pouvait avoir avec bien du monde.. Malheureusement, c'était l'un des seuls. Mais pas l'temps de niaiser, ni d'être galant, cette fois ! C'est Green qui engageait, et c'était un combat ô combien important.

- Bon, je m'permets..Magnézone, Chargeur puis Tonnerre!

Du classique pour commencer. Oui, il ne prenait pas encore de risque. Les risques, c'est pour le show, à la fin ! Le Magnézone s'entoura d'une légère brume électrifiée avant de lancer en rapprochant ses aimants qui s'électrifiaient un puissant rayon électrique qui se dirigeait tout droit sur la bête nocturne de Marion. Green lançait simplement les hostilités, le match allait gagner en intensité au fur et à mesure.. Ou bien peut-être qu'il allait être à fond dès le début, après tout, c'était quand même la Dernière Conseillère, et Green le savait bien.. Mais cela, nous le verrons au prochain épisode. Moi j'vous dis tcha-tchao.. ~

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Ven 4 Mar - 23:45


Il riait, ce qui frustrait d'avantage la conseillère. Mais il perdit très vite son sourire lorsqu'elle mentionna les noms de Red et Gold. Bien qu'il ait moins tiqué sur le prénom de ce dernier, elle avait bien comprit que parler de son éternel rival le rendait presque fou. C'était amusant pour Marion, cette défaite continuait à tourmenter le pauvre Green. Beaucoup de gens pensaient immédiatement à Red lorsqu'on leur parlait de l'actuel champion de Jadielle… Sa colère était, du coup, plutôt logique, probablement ? Green était un enfant plutôt susceptible… On ne pouvait pas permettre un gamin tel que lui devenir Maître…


- Je suis désolé mais... Les bonnes manières, personne ne va me les apprendre cette fois..

Elle lui adressa un sourire intéressé. Green était confiant, peut-être trop confiant ? Mais une certaine détermination illuminait le regard du champion. Même si c'était un gamin orgueilleux, il n'en restait pas moins un excellent dresseur. Il se plaçait sans trop de difficulté parmi les meilleurs dresseurs de Kanto et Johto et peut-être même du monde ! Marion lui donna ensuite ses règles ce que Green accepta non sans mal, évidemment, Marion avait opté pour un combat classique… La simplicité avant tout, elle n'avait pas envie de s'embêter avec des règles et des variantes qui ne changeront de toute façon pas l'issu du combat. Elle voulait juste s'amuser avec cet enfant déterminé.

- Cela tombe bien, ce n'était pas mon but… Tout ce que je veux, c'est qu'on s'amuse tout les deux joyeusement… Cela faisait bien longtemps que j'attendais un adversaire comme toi ! Depuis Cecaniah, nous n'avons pas eu tant de challengers aussi talentueux.

Marion envoya son premier Pokémon, son Noctali, il n'était pas spécialement très puissant comparé au reste de son équipe mais il avait suffisament de cartes en main pour pouvoir enquiquiner son adversaire si ce dernier fonçait dans le tas la tête baissée. Malheureusement Green envoya son Magnézone, un Pokémon acier et donc résistant aux attaques ténèbres du Pokémon de la conseillère. Celle-ci haussa les épaules. Ce n'était pas très grave.

- Bon, je m'permets..Magnézone, Chargeur puis Tonnerre!

Green commençait doucement et Magnézone renforça son attaque grâce à Chargeur et enchaîna sans plus attendre avec une attaque Tonnerre qui toucha de plein fouet Noctali. Le Pokémon ténèbres poussa un cri de douleur lorsqu'il reçu le choc électrique, mais ce ne fut pas suffisant pour le terrasser. Marion continuait de sourire et demanda à son Pokémon avec une voix ferme :

- C'est bien, Noctali, attaque Représailles ! Puis Onde folie !


Noctali couru vers son adversaire pour pouvoir lui porter un coup. Représailles, malgré son type Ténèbres auquel Magnézone était résistant, avait la faculté d'être plus puissante lorsque le Pokémon avait reçu un coup auparavant. Cela amochera légèrement l'acier résistant du Pokémon du champion. Noctali enchaîna avec une Onde Folie, voulant rendre confus son adversaire et ainsi rendre ses prochaines attaques plus hasardeuse. Attaquer de front ? Non, ce n'était pas le style du Pokémon de Marion… Il était plutôt là pour embêter ses adversaires et les amochés avant de laisser sa place aux forces de frappe de l'équipe !
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Dim 6 Mar - 14:33

Green, confiant ? C'était aussi pertinent que dire que l'eau ça mouille. De la confiance en lui, il en avait du bout de la pompe jusqu'à la mèche la plus haute de ses cheveux. Après tout, que peut-on faire, sans confiance en soi ? Pas grand-chose. L'on a peur de tout, l'on n'ose pas se prendre en main, ça peut aussi être un facteur de timidité, si on en manque de trop. L'on se rabaisse, on se sous-estime, alors que cela ne servait à rien. Green, lui, préférait se sur-estimait ! À toujours proclamer haut et fort qu'il est le meilleur, alors que, théoriquement, c'est bien Red qui l'est. Enfin Cecaniah comme elle l'avait battu – si j'ai bien compris – mais ça le sale gosse qu'était Green ne le savait pas. De toute façon, il n'accepterait pas qu'à présent, quelque d'autre que lui puisse battre Red. C'était ''le sien'', personne ne pouvait lui faire face à part lui, c'était certain. Ces deux-là étaient liés, par un lien qui fait que leurs chemins se croiseront encore et toujours, et que l'avantage changera un jour très certainement de camp, avant de rebasculer dans l'autre. Goddam,  je m'égare du sujet de base.. Car je pense qu'on aura bientôt l'occasion de reparler d'un combat de ses deux-là ! Donc, je disais quoi déjà.. ? Ah, c'est bon. Le Champion avait les yeux rivés sur la dernière personne qui pouvait encore l'empêcher de devenir le plus grand dresseur de Kanto et Johto, et qui ne serait sans doute pas le bienvenu auprès des personnes gradées qui percevrons cette nouvelle avec un sourire très forcé, sans aucun doute ! Celui-ci lui avait souri, le même sourire que Green pouvait avoir lorsqu'on proposait au jeune homme une forte somme d'argent contre quelconque service ou bien simplement que quelque chose illumine son visage et qu'il désire l'avoir par dessus tout. À ce sourire greenesque, Marion ajouta:

- Cela tombe bien, ce n'était pas mon but… Tout ce que je veux, c'est qu'on s'amuse tout les deux joyeusement… Cela faisait bien longtemps que j'attendais un adversaire comme toi ! Depuis Cecaniah, nous n'avons pas eu tant de challengers aussi talentueux.

- Oh..

Green fut surpris par ce qu'elle lui avait dit et ne put le contenir, c'est pour ça qu'il avait laissé échapper un très faible ''Oh''.. , du fait que souvent les gens, ne faisaient que faire face au Champion en disant qu'ils allaient lui mettre la pâté – dont les seules tartinés sont les beaux parleurs – alors que là, elle semblait juste vouloir faire un beau combat. Bon, au moins, Green lui avouera volontiers qu'elle a les pieds sur terre. Bien sûr ! Elle au moins, même en tant que dernière Conseillère, savait sans doute qu'elle n'allait pas faire le poids contre l'homme que l'on qualifiait d' ''enfant prodige'' lorsqu'il était encore jeune. Mais ce qu'il aimait dans ce qu'elle a dit, c'est qu'elle combattait pour le plaisir de se battre. Même si Green ne partageait pas tellement son avis puisque lui ne combat que pour gagner, c'était agréable à entendre. Une certaine nostalgie s'empara du Champion.. Cela lui rappelait sa sœur et son grand-père, qui ne cessait de lui dire que les combats étaient un moment de partage entre les dresseurs et leurs Pokémons, et aussi entre les dresseurs qui se font face. Malencontreusement, il n'avait jamais trop suivi tout ce qu'on avait pu lui dire, contrairement à Red. Il aimait, aime, et aimera humilier ses adversaires, ça fait parti du personnage qu'il est et dont il joue, bien évidemment ! Le Champion lui répondit alors, l'air encore plus déterminé, mais cette fois, de ne pas la décevoir, car apparemment, elle s'était ennuyée, ces derniers temps, avec les autres..:

- C'est ça, amusons-nous.. Et je m'amuse encore plus quand je gagne.

Le caractère mégalomane de Green refit surface, malheureusement. Il était totalement d'accord avec les dires précédents de la Conseillère du Plateau Indigo, mais il ne put s'empêcher de faire une petite remarque supplémentaire qui signifiait indirectement que celui-ci ne prenait de plaisir que lorsque c'est lui qui parvenait à vaincre son adversaire, et que, du coup, aujourd'hui, ça allait être la même chose, et qu'elle ne dérogerait pas à la règle. Il y avait un trône qui l'attendait depuis tant d'années.. Et qu'il n'était pas retourné le voir, le pauvre, il avait du s'ennuyer ! Cecaniah ? Ah oui, elle avait été Maître, à une époque. Mais les Maîtres vont & viennent, ces derniers temps. Ce n'était pas pour instaurer une stabilité aux deux régions qu'il aura sous son contrôle qu'il voulait devenir Maître, ça n'était que purement personnel, en plus d'être un ordre donné par Giovanni. Et puis il comptait bien le rester, cette fois ! Pas question de se le faire encore piquer sous le nez par Red ! De toute façon, cela faisait longtemps que celui-ci avait disparu de la circulation, enfin il en avait l'impression.. Mais c'est toujours lorsqu'on entend plus parler de certaines personnes que celles-ci réapparaissent dans votre vie. Est-ce que ça allait être vérifiable avec Red, cette fois ? L'on verra bien. Mais ce qui est sûr, c'est que la moindre indication sur la localisation de son Rival – même si elle n'est pas fondée – ferait en sorte que Green se rendrait à l'endroit donné presque dans la journée. Mais ça, ça sera quand il sera Maître, alors revenons au combat! L'air sérieux et grave, la Dernière Conseillère ordonna à son Noctali:

- C'est bien, Noctali, attaque Représailles ! Puis Onde folie !

- Esquive l'Onde Folie, Magnézone!

Le Magnézone avait décidé de jouer la défensive, et Green a préféré que son Pokémon prenne les dégâts de front lors du choc avec l'attaque rancunière du Noctali, qui blessa tout de même bien le gros pokémon Acier qui se plaint par un hurlement rouillé, mais Green n'y faisait point attention. Il préférait qu'il soit blessé directement que par la confusion qui est juste.. Horrible, parce que ça n'est que basé sur la chance, et la chance, Green la qualifie d'une certaine manière :''Chance, chose qui n'est pas avec toi lorsque tu affrontes un minable alors que tu viens de devenir Maître alors que tu es jeune''... C'est clair, non ? C'est pour ça que, ayant reculé dans les airs, l'Aimant volant de Green se traînait.. Ayant un doute sur le fait qu'il arrive à éviter l'attaque du Noctali, le Champion s'adapta et donne de nouvelles consignes à son Pokémon Acier:

- Magnézone, Triplattaque!

Trois points culminants, pour réunir trois éléments. D'un de ses aimants, il créa un brasier. De l'autre, quelques stalagtites. Et sur l'antenne au-dessus de son Oeil cyclopéen, il créa une forte décharge électrique. Le triangle (Illuminati confirmed) fut ensuite envoyé face à l'attaque de statut du Noctali qu'il annihila avant de se diriger – avec une puissance moindre du coup – vers le Pokémon Ténèbres. Green ne rigolait plus, à présent. C'était sérieux. C'était le dernier combat qu'il devait gagner, et il voulait non seulement gagner tous les uns contre uns de ses Pokémons pour redevenir Maître avec la manière. Pourtant, il devait être concentré à tous les instants, car le match semblait déjà intense alors qu'il venait de commencer. Le Champion n'avait plus vraiment l'habitude des gros affrontements, même s'il en avait déjà eu trois auparavant.. Green semblait focalisé sur le match, et quand il était vraiment dans sa bulle, il était innarêtable. Amuses-toi, ne l'oublie pas!

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Lun 14 Mar - 15:10


- C'est ça, amusons-nous.. Et je m'amuse encore plus quand je gagne.

Á cette phrase, Marion y répondit avec un sourire satisfait. On pouvait dire ce qu'on voulait, Green était un gamin, loin d'être sérieux et se surestimant à un point qui n'était pas permis. Il était l'incarnation de l'égoïsme et était pourri jusqu'à la moelle. Mais il était avant toute chose un dresseur talentueux qui avait réussi à se projeter au rang de Maître par le passé, même si cela fut éphémère c'est suffisamment important pour être souligné et non négligé, erreur qu'avait fait les collègues de Marion plus tôt. Mais Marion était plus expérimentée que ses collègues en tant que conseillers, là était toute la différence. Marion était capable de juger très rapidement si son adversaire était plus fort ou non qu'elle et elle ne se trompait que très rarement. Son sixième sens, l'intuition féminine, était très aiguisé. Elle savait qu'elle perdrait mais elle gardait quand même cette passion enflammée qu'elle ressentait à chaque fois que son regard croisait celui d'un autre dresseur. Elle voulait juste faire un beau combat et Green le lui avait promit de lui offrire ce beau combat qu'elle souhaitait rien qu'avec cette simple phrase : « C'est ça, amusons-nous.. » c'était là le plus beau cadeau que le Maître déchu pouvait faire à la conseillère qui murmura :

- Merci.

Le combat venait de commencer, alors que Green commençait tranquillement, Marion ne comptait pas se laisser faire et n'hésitait pas à tout faire pour enquiquiner au maximum son adversaire. L'attaque Représailles de son Noctali avait brillamment réussi, il frappa non sans difficulté l'acier de Magnézone. Il enchaîna sans plus attendre son attaque « onde folie » :

- Esquive l'Onde Folie, Magnézone!

Marion n'était pas satisfaite de cette esquive, mais cela ne ruinait pour autant pas ses plans. La conseillère possédait bien plus d'un tour dans son sac et ce n'était pas parce que son adversaire n'était pas confus qu'elle allait s'avouer vaincu.

- Magnézone, Triplattaque!

- Vite, Noctali ! Reflet !

Le Pokémon Ténèbres de Marion se mit à courir à une vitesse folle et plus il courait, plus il se multipliait, créant ainsi une multitude de doubles de lui-même. Qu'est-ce qu'il voulait faire ainsi ? Juste diminuer la puissance de Triplattaque et laissant ses doubles recevoir l'attaque à sa place. De plus, cette attaque pouvait déstabiliser d'avantage son adversaire qui n'avait pas la possibilité de savoir quel double était le « bon » Noctali. Marion était satisfaite. C'était sournois mais cela lui convenait :

- Maintenant attaque Feinte !


Contrairement à Représailles, Feinte n'était pas une attaque très puissante mais elle avait la capacité de ne jamais échouer. Petit à petit, l'acier de Magnézone sera rongé par les attaques fourbes de l'Evoli noir de Marion.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Lun 14 Mar - 21:49

Il n'était pas là pour jouer. Il n'était pas là pour s'amuser, normalement. Il était juste là pour mettre une raclée aux quatre plots et devenir Maître. C'était ce qu'il lui avait été ordonné. Mais il suivait les ordres autant qu'il pouvait être agréable avec quelqu'un qu'il n'aimait pas. Un combat de passionés, y'a que ça de vrai ! À condition que ça soit lui qui gagne, bien évidemment. Sinon, ça n'était pas amusant et passionnant. Bien sûr que non, c'était évident. ''L'important c'est de participer'', ouais, c'est vrai qu'on dit ça.. Mais quand on participe et qu'on gagne, c'est toujours mieux ? Y'a vraiment des gens qui ont le même état d'esprit dans la victoire que dans la défaite ? Green ne partageait pas cet avis. C'était impossible que quelqu'un puisse réfléchir de la sorte.. Il n'y a qu'en démontrant notre supériorité que l'on se faisait un nom. Être bon perdant, tisser des liens, quelle importance ? C'était pour Red ça.. Ce qui compte pour lui, c'est gagner. En s'amusant, certes ! Mais c'est avant tout ''gagner''. Ce mot résonnait dans l'esprit de Green à l'heure actuelle, comme une radio en panne qui restait bloquée sur un mot. C'est redontant pour la radio et pour celui qui l'écoute..On est d'accord. Passons, tout cela ne sont que des détails ! On était tout de même au quatrième combat du Conseil 4 du Plateau Indigo, ça n'était pas rien ! C'était l'ultime étape, l'ultime dresseuse à vaincre avant sa consécration ! Alors il sera sans pitié. Homme, Femme, Pokémon, Magicarpe, ça aurait été pareil. Il n'y a pas de raison de se retenir.. Pourtant, Marion, elle, même si elle semblait implacable et décidée à se battre, semblait ''heureuse'' d'affronter Green. C'était si rare.. :

- Merci.

Si elle voulait. Malgré tout, même s'il lui avait promis de s'amuser et un beau combat, ses remerciements, ses compliments tout.. N'existaient pas, dans l'esprit du Champion. Il n'était pas là pour faire ami-ami, pour faire connaissance. Non, du tout ! Ca lui faisait plaisir, pour sûr ! Mais dans un tel moment, ça ne lui allait pas droit au cœur. C'était resté devant celui-ci, ça l'atteindra sûrement à la fin. Enfin, s'il pense à la féliciter et à ne pas courir comme un gamin vers la Salle de Maître. Mais nous sommes encore très loin de là ! Là, nous sommes dans un combat tout ce qu'il y a de plus classique – enfin si on considère qu'un des meilleurs dresseurs du Monde affronte la meilleure dresseuse de Kanto est un combat classique –, où Green voulait que son adversaire n'existe pas du tout dans l'affrontement. Il voulait finir en beauté, et comptait bien faire, et rapidement ! Mais cela ne se présentait pas aussi facilement qu'il aurait pu l'espérer ! Et oui, il ne devait pas sous-estimer une Conseillère 4 comme il le faisait. Du spectacle, il était sûr d'en avoir là.

- Vite, Noctali ! Reflet !

Reflet hein.. ? Sans parler de l'horreur qu'est cette attaque dans le jeu, c'était vraiment une attaque chiante au possible ! Green avait horreur des gens qui esquivaient tout le temps et qui attaquer par petits acoups.. Foncez dans le tas est tellement plus expéditif ! Mais là, il eut face à lui une armada de Noctali qui firent face à la puissance attaque normale de Magnézone afin d'éviter au vrai de subir les dommages. C'était astucieux, mais.. Esquiver c'est bien, mais défendre ne sert à rien si l'on n'attaque pas ! Le Champion espérait juste que ce combat n'allait pas s'éterniser.. Car l'on ne s'amuse pas si l'on ne fait qu'énerver l'adversaire. Ca serait le comble, ça ! Green n'avait rien ordonné d'autre à son Magnézone, après tout.. C'est alors que Marion reprit les hostilités, presque logiquement.. Qu'importe ce qu'elle allait ordonner, Green avait bien sa petite idée de sa réponse. La riposte risquait d'être terrible, mais ça n'était toujours pas à lui d'attaquer!

- Maintenant attaque Feinte !

Green observa la scène. Evidemment.. Tous se ruèrent vers le Pokémon Acier/Electrique qui était dans les airs. Seul le vrai l'atteindrait.. Mais la question était là : Lequel est le vrai ? Ca n'était pas véritablement le moment de faire une fine analyse et d'essayer de lire entre les lignes. Oh non, ça n'était vraiment pas le style du Rival de Red. Lui était plutôt direct ! Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Et bien attendez, il va vous montrer ! Un air assuré, il n'avait pas l'air de broncher. L'adversité ne lui faisait pas peur, et il assumait totalement son statut de ''favori'', même s'il n'est que Champion. Il déclara alors, sereinement:

- Magné', Tonnerre, en tourbillonnant sur toi-même!

Bon j'avoue, c'est un peu la technique facile.. Mais bon, y'avait j'sais pas combien de Noctali, et puis, après tout, cette façon de faire marchait assez bien ! Le Magnézone de Green se mit à tourner sur lui-même dans des grincements mécaniques et en déchargeant la foudre tout autour de son corps d'acier. Il savait pertinemment que le vrai ne subirait presque rien, mais que la foudre exerçait était assez puissante pour éliminer tous les leurres ! Une fois le terrain déblayait de tous les clones, et sans savoir s'il l'avait toucher, il voyait toujours le Noctali s'avançait vers lui. Son attaque allait l'atteindre, c'est sûr ! Green ne le savait que trop bien. Il soupira.. Magnézone risquait encore d'être endommagé, mais cette fois, il n'y aurait pas de clones qui allait se mettre en travers de son chemin ! C'était sûr ! Légèrement blasé, il ordonna à son Titan:

- Maintenant, Luminocanon!

Oui, c'était parfait. Noctali allait le toucher. Mais la boule métallique qu'avait créer le Pokémon électrique allait être lancer pile à cet instant, au moment du contact. Il n'y aurait pas d'échapattoir. Sûrement plus d'espoir pour l'Evoli Noir vu la violence du Choc. Une explosion retentit. La première d'une longue série.. Green était resté impassible. L'explosion avait-elle touchée sa cible ? Le Champion esquissa un sourire. Il voyait l'ombre du sien debout.. Mais ne distinguait pas celle du Noctali. Magnézone semblait amoché mais ça n'est pas ça qui intéressait le regard douteux du sale gosse qu'il était..

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Mer 16 Mar - 12:18


Elle sentait des frissons d'excitations parcourir tout le long de son corps et un large sourire se dessinait progressivement sur son visage. Tout comme elle l'avait pressentie, le combat gagnait en intensité, on sentait que les deux dresseurs qui s'opposaient donnaient leurs maximums. En tout cas c'était le cas pour Marion qui s'amusait encore et encore toujours plus. Rien ne valait ce plaisir que l'on ressentait lors d'un combat contre un dresseur plus fort et rien que pour cela elle avait beaucoup de plaisir à être membre du conseil des quatre.

Noctali pu éviter non sans mal l'attaque de Magnézone grâce à Reflet, une technique enquiquinante, peut-être même lâche pour les plus bourrins d'entre nous, mais elle avait le mérite de fonctionner à chaque fois et elle correspondait au style de combat de Marion et son Noctali. Elle lui ordonna ensuite d'enchaîner avec une attaque Feinte. Les reflets imitaient les mouvements de l'Evoli noir et s'approchaient du Pokémon acier. Ce dernier ne pouvait donc pas savoir qui était le vrai, la situation était parfaite pour la jeune femme. Mais c'était sans compter Green qui avait un temps de réaction plus qu'honorable :

- Magné', Tonnerre, en tourbillonnant sur toi-même!

- Tant pis, Noctali, ne t'arrête pas !


Magnézone se mit à tourner sur lui-même, comme s'il était lui même un manège, des décharges électriques provenant de part et d'autres du corps métallique du Pokémon allèrent frapper les reflets de Noctali jusqu'à ce qu'il n'y en est plus qu'un : l'original. Mais cela ne changeait rien à l'issu de ce tour, Feinte avait le mérite de toucher ses adversaires à coup sur même si sa puissance n'était que moindre.

- Maintenant, Luminocanon!

Magnézone concentra ses forces pour créer un rayon tendit que Noctali continuait toujours de courir vers son adversaire comme le lui avait demandé sa dresseuse. Celle-ci se rendit compte de son erreur :

- Atte…

Trop tard, le Pokémon ténèbres réussi à atteindre sa cible et au même moment Magnézone utilisa son Luminocanon qui toucha de plein fouet Noctali, provoquant une explosion qui fit voler la poussière dans tout les sens. Il y eut un moment de silence pesant où il était impossible pour le champion et la conseillère de savoir qui était debout ou non. Puis progressivement, la poussière retomba. Magnézone flottait toujours fièrement dans les airs malgré le fait que son acier était déjà amoché… Quand à Noctali, il était à terre et ne semblait plus pouvoir se lever, il respirait doucement. Marion fut contrainte de rappeler son Pokémon :

- Reviens, mon beau. Félicitation, tu as fais de ton mieux.

Même si son plan de départ avait échoué, Marion restait honnêtement très fière de son Pokémon qui n'avait vraiment montré aucune once d'hésitation et qui avait continué de faire confiance à sa dresseuse jusqu'au bout. C'était aussi pour ça que Marion adorait les matchs entre puissants dresseurs, c'était dans ce genre de moment que l'on pouvait voir jusqu'où l'amitié entre dresseurs et Pokémons pouvait les mener. Et ils arrivaient toujours à faire de grandes choses.

- Á ton tour, Rafflésia !

Ce n'était pas le choix le plus judicieux. Mais elle ne pouvait pas envoyer ses meilleurs atouts immédiatement. Et puis, Magnézone était très amochés et donc malgré la faible puissance de Rafflésia le Pokémon acier ne résistera pas facilement aux assauts gracieux du Pokémon plante.

- Attaque Danse-Fleur !

Rafflésia tourna donc sur lui même et bougeait, comme s'il dansait véritablement, et des pétales de fleurs virevoltaient autour du Pokémon plante avant d'aller sauvagement attaquer le Magnézone. Derrière cette danse et le sourire innocent du Rafflésia se cachait un sadisme sans nom et une danse violente qui continue, continue, inlassablement jusqu'à ce que le Pokémon plante sombre dans la confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Mer 16 Mar - 14:56

- Tant pis, Noctali, ne t'arrête pas !

Green esquissa un sourire.. Magnézone était loin d'être le Pokémon le plus fort des Pokémons du Champion, mais en terme de puissance de frappe, il était très dangereux ! Il ne le savait que trop bien, et c'est d'ailleurs pour ça qu'il l'avait envoyé en premier. Green se sentait très concerné par l'affrontement, car il était convaincu que s'il était un poil sérieux il serait Maître en moins de deux.. Il semblait vraiment être pressé de l'être, d'ailleurs. Et c'est plus le Titre de Maître que le rôle en lui-même qui l'intéressait. Il n'avait pas la même considération pour ce grand privilège que ses prédécesseurs.. Soit. Passons ! Le Noctali faisait (encore) face au Magnézone, dans un 1 VS 1 qui opposait la force brute du Pokémon cyclopéen de Green et la ruse du Noctali de Marion. Cela devenait très intéressant.. Mais cette technique de défense utilisée par l'évolution de Magnéton est vraiment l'une des meilleures car, même si les endroits touchés sont aléatoires, elles couvrent un large périmètre. Bref, ensuite, Green avait ordonné à son titan d'utiliser un Luminocanon à bout portant … C'était limite suicidaire pour le lanceur aussi, vu le contrecoup de l'explosion qu'il allait y avoir, mais il avait localisé le bon du fait qu'il soit tout seul..Et là, ça risquait de faire mal. Green ne le savait que trop bien, et apparemment, Marion aussi..:

- Atte...

Du dépit, sans doute ? Mais malgré sa nonchalance, il savait agir au bon moment.Encore une fois, il était resté on ne peut plus impassible devant toute la fumée et la poussière qui avait volé. Il avait connu beaucoup de grands affrontements – notamment contre Red – et était plus ou moins habitué à toutes ses explosions.. Green était légèrement stressé jusqu'au moment où il eut vu la silhouette de son Pokémon. Il poussa tout de même un petit soupir (aigu) de soulagement. C'était parfait. Il prenait l'avantage.. Bon, son Magnézone tanguait et ne semblait plus en état de continuer longtemps le combat, mais il avait encore la niaque nécessaire pour infliger encore de gros dommages au futur combattant qui allait suivre au Noctali, qui, lui, n'avait pas survécu au choc. Il était à terre.. Magnézone essaya de se stabiliser et de faire en sorte de montrer qu'il n'avait rien et qu'il pouvait continuer toute la nuit. C'était cet état d'esprit qui plaisait à Green.. Car tous ses Pokémons étaient à son image. Ils étaient fiers.. Comme pas possible ! Allons bon, nous avons là sous les yeux du Champion un remerciement à son Pokémon, tombé au combat. Il avait perdu, et on le félicitait ? Green ne comprendra jamais la logique des autres..:

- Reviens, mon beau. Félicitations, tu as fais de ton mieux.

- Pfff..

Green avait horreur de ses situations.. Il trouvait surtout ça humiliant, insultant pour le Pokémon battu. ''Bravo, t'as perdu mais j't'aime bien quand même''. L'on félicite dans la victoire, l'on ne les met pas dans une zone de confort alors que, ils n'ont, pas fait leurs boulots. Oui, il était dur avec les siens, Green. C'était sans doute pour ça qu'ils avaient réussi à atteindre ce niveau. C'était sa méthode à lui, et la situation face à laquelle il se trouvait le ''rassurer'' dans sa façon de faire, même s'il n'avait aucun doute sur celle-ci. Après ce début de combat à son avantage, le Bouffon se voyait déjà devenir Roi, le Déchu allait regagner les cieux, et le reste du Monde, humains ou Pokémons n'allaient pas avoir d'autre choix que de s'écraser devant lui. Pourtant.. Il était encore loin de la victoire. Après tout, Magnézone n'allait pas faire long feu. Mais tout, dans son regard illuminé par la soif de pouvoir, et entre autre de revanche sur les autres, dans son air sarcastique qui semblait distillait son amusement.. Sauf qu'à présent, il ne semblait pas vouloir jouer de manière enfantine. Vous allez voir, je vous laisse la surprise. Il avait les yeux rivés sur le prochain Pokémon qui allait faire face au sien. Encore une nouvelle victime à ajouter à la longue liste des monstres de l'enfant qu'il était.. Alors, à qui le tour?

- À ton tour, Rafflésia !

Un Rafflésia ? Hmmm.. Plante/Poison, face à un Acier ? Intéressant. Sans doute que Marion cachait quelque chose. Mais cela ne posait pas de problème à Green. S'il pouvait avoir une ou deux surprises pour pimenter le match, ça ne le dérangerait pas.. Tant qu'il gagne ! Mais ça, il ne s'interrogeait même pas dessus ! C'était indéniable, que c'était lui qui allait l'emporter. Même si le combat, là, ne l'emballait pas encore trop.. Ce qui était étrange, oui. Il ne saurait pas trop expliquer ce qui se passait en lui. C'est pour ça qu'il espérait que quelque chose le sorte de son état d'esprit actuel. Mais là, cela le dérangeait. C'était vraiment au pire moment. Cela ne changera rien, de toute façon ! Le combat reprit de plus belle!

- Attaque Danse-Fleur!

Pardon ? Danse-Fleur.. ? Chez une Conseillère ? Mais, savait-elle au moins ce que provoquait cette attaque chez son lanceur, peu de temps après son exécution ? Qu'importe, ça lui faciliterait la tâche. C'était une attaque plante très puissante, l'une des meilleures, mais sa puissance serait grandement diminué face à Magnézone ! Ce dernier était voué au K.O, de toute façon. Green semblait confiant, et c'est alors que, d'une voix assurée et convaincante, il donna de nouvelles instructions à l'Aimant:

- Brave-moi cette Tempête!

Pardon ? Oui encore une fois.. Mais il courait à sa perte à faire ça. Et oui ! Mais le Champion savait aussi que le lanceur de l'attaque n'allait plus pouvoir être en mesure d'exécuter une autre attaque, et qu'il serait contenter de continuer sa zouglou dance un petit moment tout de même. Il avait eu une idée, et espère qu'elle est bonne ! Après tout.. Il n'avait pas à faire à n'importe qui, mais cela ne changeait rien. Green observa son Pokémon faire face au déferlement de pétales qui s'abattait sur lui, sans pour autant lui dire ''Courage, vas-y tu peux le faire !'' ou bien encore un ''Je crois en toi !'', non, il n'y avait rien.. Il s'occupait d'eux, c'était normal que ceux-ci répondent en combat. Ca s'arrêtait là. En tanguant fortement et en grinçant de plus en plus, le Pokémon de Green avançait petit à petit vers le Rafflésia. Mais que cherchait-il à faire.. ? Et bien, regardez par vous même ! Il n'était plus qu'à quelques petits mètres, et allait lâcher, ça se lisait sur le corps du Pokémon dont l'acier était balafré et amoché de partout:

- Vas-y, occupe-toi de son cas : Triplattaque!

Il l'avait hurlé, cette fois ! Le fait que son coup pouvait foirer a remis du peps en Green et a refait surgir de l'adrénaline dans celui-ci ! Comme un peu plus tôt, le Magnézone créa un nouveau triangle tri-élementaire qui lança à travers la tornade de rose, mais impossible de dire si celle-ci avait touché le Pokémon de Marion. Ce qui était sûr, c'est qu'après ça, la deuxième explosion d'une longue série retentit.. Celle-ci masqua le Rafflésia, mais pas le Magnézone qui lâcha totalement et qui se fit envoyer valdinguer dans le mur de la salle du Conseil, derrière Green, happé par une tornade fleurie. Quel beau K.O, me diriez-vous ! Pas pour Green. Celui-ci était fou de rage, car il pense que ça a foiré.. Et ça l'énervait, mais à un point. Il avait froncé les sourcils, son air ne riait plus. L'atmosphère était lourde, la tension était forte.. Le brun ne voulait que voir si son choix tactique avait marché, où s'il allait devoir s'en mordre les doigts. Etait-ce son côté mauvais perdant qui ressortait ? Nooooon, du tout.. Hum hum..

Silencieusement, il rappela Magnézone. Sans un mot. Ca n'était pas contre son Pokémon qu'il était énervé, c'était contre lui-même. Il aurait dû se contenter de jouer la simplicité.. Qu'importe, ce qui est fait, est fait ! Les fleurs dansaient dans les airs, encore, elles retombaient petit à petit vers le sol avant de se poser délicatement sur le sol sans le moindre son. Une pétale fugueuse osa passer trop près de Green, avant que ce dernier ne l'attrape et ne la déchire délicatement, comme pour passer ses nerfs. Il ria de nervosité à ce geste totalement WTF.. Il avait horreur de louper ses coups. Le pire, c'est que là, il n'avait encore aucun indice sur ce qui s'était passé. Bref, concluons. Les prunelles émeraudes de Greeny scrutaient le moindre mouvement pouvant se dégager de la fumée. Celle-ci commença à se dissiper, mais, de toute façon, si ce Rafflésia était encore en vie, il ne semblait plus rigoler, puisqu'il lança le remplaçant de Magnézone au combat..:


- Arcanin, occupe toi de tout ça..

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Dim 17 Juil - 1:18


Utiliser un Pokémon tel que Rafflésia contre un Pokémon acier comme Magnézone était forcément une attaque suicide venant de Marion. Mais cette femme était le genre à vivre dangereusement. La victoire n'avait aucune saveur quand on ne prenait pas de risques, n'est-ce pas ? Elle demanda à son Pokémon d'utiliser l'attaque Danse-Fleur. Rafflésia tournait joyeusement dans un tourbillon de pétales. Une attaque au visuel magnifique qui devait certainement plaire aux coordinateurs, mais qui restait dangereuse, autant pour la victime que pour le lanceur de l'attaque. Mais qu'importe, un combat devait se vivre dangereusement.

- Brave-moi cette Tempête!

Marion arqua un sourcil, se demandant bien ce que comptait bien faire Green avec son Magnézone qui était déjà bien amoché après les attaques de Noctali. Magnézone s'approcha de Rafflésia en grinçant, se faisant toucher par de nombreux pétales qui tournoyaient au milieu du terrain, l'attaque n'était pas très efficace dû à son type plante, le Pokémon acier du Maître déchu avançait sans broncher de sa prochaine victime. Green lui donna alors un dernier ordre :

- Vas-y, occupe-toi de son cas : Triplattaque!

L'ordre fut dit non sans détermination, on pouvait sentir au ton de sa voix que Green voulait absolument gagner.
Magnézone envoya un espèce de rayon triangulaire en direction de Rafflésia qui dansait toujours au milieu des pétales roses. Plusieurs explosions suivirent l'impacte. Elles furent suffisamment puissante pour envoyer valdinguer plus loin dans la salle le Magnézone qui tomba K.O sur ce choc qui fut l'attaque de trop.
Quand à Rafflésia, les pétales avaient cessés de tournoyer autour d'elle, elles retombèrent doucement sur le sol. Le Pokémon plante de la conseillère continuait de danser malgré tout mais semblait avoir tout de même des difficultés à tenir debout à cause de la confusion et du Triplattaque qui fut douloureux et qui, en plus, l'avait paralysée.

Tendit que Green rappelait son Magnézone, Marion applaudit pour le féliciter… Sincèrement :

- Bravo, Green, je reconnais bien là la puissance d'un Maître. Tu es audacieux, c'est bien.


Le fils du Professeur Chen envoya alors son nouveau Pokémon. C'était un magnifique Arcanin à l'allure d'un roi. Un Pokémon que Marion connaissait et appréciait, même si elle préférait nettement le look sombre des Pokémons Ténèbres.

Marion voulu tenter le tout pour le tout, malgré que Rafflésia soit confuse, elle lui demanda :

- Soigne toi avec Rayon Lune !


Cependant, avec la confusion et la paralysie, le Pokémon plante avait beau se concentrer du mieux qu'il pouvait, il ne parvint pas à utiliser son attaque.

- Courage, Rafflésia, je sais que tu peux le faire, concentre toi !
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Lun 18 Juil - 14:10

Le Champion avait rappelé son Magnézone, qui s'était bien battu. Il ne l'avait pas félicité, non. Magnézone n'avait pas envoyé son deuxième opposant au tapis, et ça contrariait Green, fortement. Il était presque sûr que ça allait marcher. Comme quoi les coups de poker ne marchent pas à chaque fois. Ca l'énervait, au fond. Pour lui ça lui avait semblé parfait, mais ça ne l'était pas. C'était vraiment énervant. La Ligue Pokémon avait donc encore de bons conseillers, en tout cas au moins un ? Apparemment. Ou c'était un coup de malchance. Oui, ça devait sûrement être ça, personne ne lui résistait, à Green ! Et en plus, elle le narguait ! C'est comme ça qu'il le prit (et décidément, tout le monde applaudit au conseil ces derniers temps.. C'est trop mainstream de claquer des doigts?)

- Bravo, Green, je reconnais bien là la puissance d'un Maître. Tu es audacieux, c'est bien.

Audacieux ? Oui très certainement, ça il ne le remettait pas en cause. Mais il s'en fichait d'être audacieux. Tout ce qui comptait, c'était de gagner. La beauté du combat, ça, ça n'était pas nécessaire. Gagner, gagner, gagner. Surtout celui-là. L'ultime marche à franchir, l'ultime adversaire à vaincre, qui plus est quelqu'un qui connait quand même du fait que Marion est depuis longtemps au Conseil, qu'il l'avait sûrement croisé à l'une des nombreuses réunions de la Ligue, et que du coup elle est sans doute ''la Chef'' de celui-ci de par son expérience et de sa place, dernière conseillère, c'est-à-dire la plus coriace. Hmm.. Il avait douté, un instant, de sa puissance. C'est très très rare. Voir que son plan a échoué, c'était si rare.. Mais les paroles de Marion, finalement, n'étaient-elles pour le féliciter, et non le narguer ? Il ne savait pas trop, même si Green savait qu'elle n'était point du genre à provoquer ses adversaires. Le jeune brun ne répondit que ces quelques mots:

- Hmfff.. Probablement. L'audace c'est bien, mais gagner c'est mieux!

Et oui, voilà qui traduisait la très belle mentalité de Green. Il ne l'avait pas envoyé bouler, mais en même temps, il n'avait pas vraiment été amical, remettant surtout en cause sa prise de risque et qu'il est le seul prédécesseur à la perte de son Magnézone lors de l'affrontement. Mais à présent, une nouvelle bête avait fait son apparition sur le terrain. C'était l'Arcanin de Green, l'un de ses Pokémons emblématiques, l'un des plus téméraire et surtout l'un des plus loyal. Bon après ça suivait avec le Pokémon de base, qui est un véritable amour. Celui de Green était un véritable amour de sauvagerie, et le premier à le tester aujourd'hui ça allait être le Rafflésia de Marion. D'ailleurs, la capacité de celui-ci, Intimidation, baissa légèrement la force de frappe de son adversaire par sa prestance lors de son entrée en jeu. Marion demanda alors à son ''protégé'' de se soigner, mais la folie semblait bien plus forte qu'elle ne pouvait le penser.

- Soigne-toi avec Rayon Lune ! Courage, Rafflésia, je sais que tu peux le faire, concentre-toi!

Green ne se fit pas prier, dans un tel match, il n'y avait pas de pitié à avoir pour son adversaire. Et déjà qu'il n'en avait pas du tout en temps normal, ça n'allait pas être lors du dernier combat du Plateau Indigo qu'il allait laisser la fleur sur pattes se régénérer sa vie tranquillement en attendant pour avoir un combat équitable. Oh non. Et quand je vous dis pas de pitié, c'est vraiment pas de pitié. La pitié est décédée là, on ne rigole pas avec ça. Green ordonna donc à son Arcanin, un sourire malicieux sur les lèvres:

- Vitesse Extrême, destabilise-le !

L'Arcanin se rua sur le Rafflésia, mais pas pour la réponse que vous pourriez penser. Le Pokémon adverse est confus, et il n'allait pas prendre le risque d'un Surchauffe ou d'un Boutefeu qui affaiblirait lui-même le fauve. C'est pourquoi il s'était faufilé, à toute allure, derrière le pokémon plante/poison pendant qu'il tentait de se soigner, et il ne fit que le pousser d'une patte, histoire que le Rafflésia ne soit pas sur ses appuis, et en mêlant ça à la confusion, c'était parfait. Green enchaîna:

- Dracochoc!

Green claqua des doigts. Il trouvait ça marrant, Héléna l'avait fait. Donc il le faisait. Pour voir si ça se raccordait bien. Et au moment où il le fit, l'Arcanin ouvrit en grand la gueule et balança à bout portant un gros rayon azurée et qui tournoyait sur lui-même vers le Rafflésia. Si ça le touchait, ça allait faire mal. Très mal. Bon ça aurait aussi été un beau troll de faire cette combinaison sur un Pokémon confus, mais ne sois pas trop confiant Green, on ne peut jamais savoir de quoi est capable une adversaire, surtout quand elle a de l'expérience et que elle, au moins, est conseillère depuis longtemps et a très certainement l'habitude des challengers un peu trop confiants comme Green. Lui qui reprenait ses mauvaises habitudes en prenant encore sa méthode comme la meilleure..  L'Arcanin revint se positionner devant Green, qui, lui, provoqua d'un ton léger et fier la Conseillère, sans connaître l'état de la Fleur:

- J'espère que t'en as encore en réserve, car ça n'est que le début..

HRP:
 

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Mer 20 Juil - 13:03


Loin de la demoiselle l'idée de rabaisser Green. Même si elle aimait ces fourbes qu'étaient les Pokémons Ténèbres, Marion restait une femme d'honneur et savait faire preuve de Fair Play. Ses dernières paroles et ses applaudissements étaient loin d'être sarcastique donc. Mais cela devait pas trop plaire à Green… Il devait pas avoir l'habitude qu'on soit gentil avec lui.

- Hmfff.. Probablement. L'audace c'est bien, mais gagner c'est mieux!

- Je n'en attendais pas moins venant de toi.
, répondit-elle calmement.

Marion était satisfaite d'avoir pu se débarasser de Magnézone sans avoir eu à sortir son Démolosse ou son Ectoplasma, même si pour cela elle dû faire des sacrifices. Maintenant, Rafflésia était confus et se retrouvait face à un magnifique Arcanin. Marion n'avait pas beaucoup de choix, si elle voulait le remporter elle allait devoir soigner son Pokémon. Cependant, comme ce dernier était paralysé en plus d'être confus, cela se révéla être bien plus compliqué que prévu car la plante ne parvint pas à utiliser Rayon Lune… Green en profita donc pour garder l'avantage en attaquant :


- Vitesse Extrême, destabilise-le !

Arcanin avança rapidement en direction de Rafflesia, tel un prédateur assoiffé de sang, pour finalement… Légèrement bousculé le Pokémon plante qui tomba sur le ventre. Marion ne pu s'empêcher de pouffer de rire devant l’hilarité de la scène, même si elle s'en voulait un peu de se moquer de son monstre de poche.

- Dracochoc!

- Rafflésia ! Para-Spore !


Green claqua des doigts et Arcanin ouvrit la gueule et envoya un rayon azuré en direction de Rafflésia… Il fit évidemment mouche étant donné l'était du Pokémon plante.

Rafflésia était sur le sol, dans l'incapacité de se battre de nouveau. Marion ne savait pas encore si son Pokémon avait eut le temps de lancer Para-Spore avant de succomber aux coups de l'Arcanin de Green. Mais elle restait fière de son Pokémon malgré tout… Elle le fit rentrer de nouveau dans sa ball tendit que Green dit :

- J'espère que t'en as encore en réserve, car ça n'est que le début..

Marion afficha un sourire en coin. Malgré son côté arrogant, elle appréciait beaucoup Green. Il faisait des erreurs, certes, mais c'était dû à son jeune âge… Malgré ça il restait un combattant fort, ça on ne pouvait le nier. Il avait su rivaliser avec Red après tout… Et le combat entre les deux rivaux auraient très bien pu avoir un dénouement différent si Green faisait moins le fier.

- Oh, j'espère bien que tu continueras à m'en mettre plein les yeux ! Cornèbre, à toi !

Le corbeau de Marion sortit de sa ball et vola, content d'avoir été choisi pour combattre. Voyant que son Pokémon était près à en découdre, elle ordonna :

- Cornèbre, utilise Feinte !

Cornèbre se dissimula dans la pénombre pour s'approcher furtivement d'Arcanin et l'attaquer par derrière, comme tout fourbe qui se respect.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Mer 20 Juil - 16:53

L'un des combats les plus compliqués qui se profilait devant lui. Le niveau avait subitement monté depuis qu'il avait franchi la deuxième salle. Green était persuadé que la 3ème et la 4ème Conseillères allaient être aussi faciles que les deux premières à combattre. Mais, vous savez, il suffit que le niveau augmente légèrement à chaque fois, et que vos Pokémons soient un peu plus fatigués à chaque combat, pour qu'il y ait un écart entre la première et la dernière salle. C'était ça, le piège du Conseil. Pourtant, lui, obsédé par la victoire, ne ressentait pas ça. Il ne s'en rendait pas compte, lui n'était que obnubilé par sa soif de victoire. D'ailleurs, à ce propos, Green avait tenu un discours qui lui convenait assez bien, le fait que la manière lui importait peu, la beauté du spectacle non plus, juste gagner. Encore et toujours ! Ce à quoi la charmante conseillère (oui parce que ça a beau être une PNJ ça n'empêche pas Green de s'rincer l'oeil) lui répondit :

- Je n'en attendais pas moins venant de toi.

Et pourquoi elle était calme, elle ?! Green s'était déjà débarassé de deux de ses Pokémons avec ''presque'' (et ce presque a de l'importance) seulement Magnézone. Elle était d'un zen qui stressait le Champion (et là, c'est vraiment pour plus longtemps qu'il l'est). L'expérience, sans doute. Ou bien le respect envers l'adversaire? Bon ça, Green avait du mal à l'envisager, mais juste parce que ça lui échappait totalement. Il n'arrivait pas à concevoir cela. C'était juste impossible. Les gens sont parfois vraiment plein de surprise. Mais parfois pas que des bonnes. Alors que le Rafflésia allait succomber devant la vague déferlante de l'Arcanin, Marion fit quelque chose qui surprit totalement Green. Et oui, ça, il ne s'y attendait vraiment pas..

- Rafflésia ! Para-Spore!

- Mais..

L'explosion retentit juste après. Et merde, merde, trois fois merde ! Comment il n'avait pas vu venir ça. C'était EVIDENT.  Raaah, pas possible ! Il pouvait prendre l'avantage d'un Pokémon, et c'était presque dans la poche ! Mais non, fallait que ça se complique. Quand le peu de fumée se dissipa, il y avait les deux Pokémons. Le Rafflésia, K.O, et l'Arcanin, qui avait un peu de mal à bouger. Green s'était fait avoir comme un bleu. Il fumait intérieurement, et se mordillait la lèvre pour ne pas péter un câble. L'air contrarié ( et ''contrarié'' est un mot très gentil), ça n'était pas la catastrophe non plus. Mais bon, à présent, le prochain 1v1 allait être plutôt compliqué. Qu'il n'aimait pas ces situations. Il n'était plus en position de force. Surtout juste après l'avoir nargué, bah bravo Green ! Il fulminait, totalement, en s'insultant lui-même, à voix basse.

- 'Tain.. J'suis vraiment con bordel!

Il s'en voulait énormément, de pas avoir été plus concentré. C'était rare de le voir énervé à ce point, car d'habitude, même s'il y avait des petits fails dans ces combats, il les maîtrisait majoritairement ! Là, c'était plus compliqué. Une prise de risque avait foiré, et là c'était un peu le trolleur trollé. Tout allait bien. Comme quoi ça arrive, quand on veut jouer avec des adversaires plus matures que soi. Mais cela ne changeait rien, il était plus fort. Même paralysé. Et ça n'est pas le pokémon suivant qui risquait de beaucoup intimider Green. Et oui, il jugeait aussi sur l'apparence..

- Oh, j'espère bien que tu continueras à m'en mettre plein les yeux ! Cornèbre, à toi !


Et il n'allait pas lui en mettre que plein la vue.. Oui bon c'est pas très SUB-TIL, mais bon. Vous savez très bien que Green n'est pas le plus subtil des hommes. Il ne pouvait pas tout être non plus ! Enfin bref, concentrons-nous sur le Pokémon. Il n'avait guère répondu à l'espérance de Marion, préférant les paroles aux actes. En tout cas, pour ce combat. Après ils pourront discuter, boire un café, et plus encore ( '^' ) mais là, il n'y avait pas le temps pour les plaisanteries ni pour le spectacle. Gagner, gagner, juste.. Gagner. Le reste, aucune importance pour l'intant, sauf s'il commençait à sentir que ça sentait bon pour la victoire, là, il se laisserait sûrement distraire. N'oublions pas qu'il retombe toujours dans ses travers, à un moment ou un autre.

- Cornèbre, utilise Feinte!

- Boutefeu, vite !

Nani ? Et bien, c'était encore une fois du ''Green''. Il savait très bien qu'il n'arriverait pas à éviter l'attaque, surtout qu'elle est considérée comme inévitable, alors imaginez un pokémon paralysé. Tout simplement inesquivable. Mais le brun n'avait pas décidé de l'attaquer directement, mais juste de s'entourer d'une aura enflammée et brûlante que le Cornèbre sera obligé de traverser pour le toucher. D'ailleurs, au moment du contact, où l'on pouvait entendre un cri de souffrance de la part du Arcanin, de part le choc et la paralysie, Green en demanda un peu trop à son Arcanin:

- Grouile, Vit. Extrême pendant qu'il est là!

L'Arcanin se retourna au moment où il se fit toucher, mais dès qu'il posa une patte afin de démarrer son sprint vers son adversaire, il fut stoppé par la paralysie. Il l'avait totalement zappé. Encore une fois.. La chance n'était pas avec lui. Green commençait sérieusement à être tourmenté. Le karma ne jouait pas en sa faveur, pour le moment. En espérant que le vent tourne, même si ça n'était que son deuxième Pokémon, à lui.. Le Champion n'avait plus son allure de champion comme à son habitude, il tremblait un peu. Etait-ce l'enjeu?

- Nan mais c'pas possible..

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Sam 23 Juil - 14:08


Green s'énerva… Comme le gros rageux qu'il avait toujours été. Énervé de s'être fait avoir par le Para-Spore tardif de Rafflésia, Green jura contre lui même. La scène amusa Marion, ce n'était qu'un gamin… Doué, certes, mais un gamin quand même qui ne réfléchissait pas assez avant d'agir… Mais en même temps, la jeune femme avait eu de la chance, ça elle ne le niait pas… Mais piéger un grand dresseur avec des stratagèmes aussi vicieux avait le don de procurer du plaisir à Marion.

Le combat continuait de faire rage, Marion envoya son troisième Pokémon, un Cornèbre. Elle lui ordonna de directement attaquer avec Feinte, ce que le Pokémon fit. Arcanin riposta avec l'attaque Boutefeu, une attaque feu particulièrement puissante qu'elle en faisait mal au lancer de l'attaque aussi. Cependant, il ne l'utilisa pas de manière offensive mais plutôt dans une optique défensive…

- Continue, Cornèbre ! Ce ne sont pas ces flammes qui vont te faire reculer hein ?


Cornèbre ne resta pas longtemps dans l'aura enflammée d'Arcanin. Juste suffisamment longtemps pour lui donner un coup de tête et il s'éloigna presque aussi tôt en un coup d'ailes.

- Grouile, Vit. Extrême pendant qu'il est là!

Arcanin fut malheureusement incapable de bouger à cause de la paralysie. Alors que Green jura de nouveau dans sa barbe, un sourire satisfait s'esquissa sur le visage de Marion… Haah, mon pauvre Green, voilà ce qui arrive quand tu t'amuses à sous-estimer les autres, c'est ainsi que l'on tombe sur des petites surprises. Marion voyait ce combat comme une occasion pour apprendre une leçon à son adversaire. Elle savait qu'elle allait perdre mais comptait bien faire comprendre à Green que les victoires n'étaient jamais acquis d'avance et qu'il fallait toujours mériter la place de Maître. Même si on l'avait déjà été 7 ans auparavant.

- On fatigue, Green ? Concentre toi, ce n'est pas ainsi que tu vas gagner !


Elle encourageait son adversaire. Elle savait qu'il était capable de faire bien mieux que ça. Le gamin était trop dissipé et trop confiant… Il suffisait juste un peu de concentration pour que le futur Maître puisse faire des merveilles.

- Cornèbre, utilise Picore !

Encore une fois, l'oiseau noir s'approcha d'Arcanin en bâtant des ailes aussi vite qu'il pouvait pour pouvoir lui picorer le dos à l'aide de son bec aiguisé.

- Green, je sais que 4 combats à la suite est fatigant. Mais ce n'est pas ça qui va arrêter un grand gaillard, n'est-ce pas ? Ne me déçois pas !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Dim 24 Juil - 13:54

Et pendant que l'autre piaf avait attaqué son Pokémon, lui était resté impuissant face à la scène (tant que c'est dans ce domaine-là, pas comme Gio certains), incrédule devant la malchance qui était en train de s'abattre sur lui. Pourquoi maintenant ? Pourquoi malgré tout ce qu'il entreprenait, les différentes combinaisons, tout ça, rien ne marchait ?  Enfin si, mais pourquoi il y avait toujours un petit truc.. Comme si le destin, finalement, ne voulait pas que Green devienne Maître, car personne ne lui piquerait immédiatement son titre. Le jeune homme aux cheveux châtains (oui je me suis enfin rendu compte que c'était pas brun noraj) était en pleine réflexion, mais il allait devoir se réfléchir, car rester trop longtemps dans cet état lunaire qui l'éloignait totalement du combat dans de précieuses secondes.. Heureusement, cette fois, ça n'était pas une adversaire aussi sauvage (grrr '^') et obnubilée par faire tomber Green qui se tenait face à lui, mais bien une ''vraie'' dresseuse, très expérimentée.. Mais il allait s'en sortir ! Vert n'était qu'obnuilbé que par la victoire, malgré le fait qu'il soit dans les vappes.

- On fatigue, Green ? Concentre toi, ce n'est pas ainsi que tu vas gagner !

Il ne tenait en plus en place. Combiné à cela, Marion lui disait qu'il n'allait pas gagner comme ça ! Mais pour qui elle se prend ? Bien sûr qu'il allait gagner ! Elle allait voir quand le karma allait changer de camp ! Bien sûr qu'il l'avait pris comme une source de motivation, mais que faire ? La paralysie ne dépendait pas de lui, mais de son Pokémon. Il jurait encore entre ses dents, ça n'était pas très poli de la part de Vert ! Il n'était pourtant pas là pour être poli, alors bon. Il se remuait les méninges. Il se devait de redevenir calme. CAL-ME. Sauf qu'il en avait tout sauf l'allure, d'être posé et calme ! Il finit par respirer un grand coup. Elle avait raison. Il redressa le regard vers son Arcanin. Mais il fallait vite reprendre le combat et mettre cette petite phase de pensées négatives de côté, ça arrivait!

- Cornèbre, utilise Picore!

- Surchauffe. T'as pas intérêt à te louper, cette fois.

Y'en a qui encouragaient leurs Pokémons, d'autres qui les cajolaient, d'autres qui leur donnaient une source de motivation. Green, lui, mit la pression sur son Arcanin. C'était une véritable menace sous-entendue. S'il se loupait, il allait connaître les bienfaits d'un séjour au Pc. Et pour tout Pokémon de Green, le supplice était interminable. Alors l'Arcanin, malgré la paralysie, créa une forte (mais genre four, donc c'était chauuuud the night) chaleur ambiante autour de lui, et lança sur le Cornèbre qui était en train de le piquer sur son dos un puissant rayon, qui ressemblait plus ou moins à un laser, brûlant et rouge comme la lave ! Mais avant que l'explosion ne retentisse, Marion adressa la parole à Green:

- Green, je sais que 4 combats à la suite est fatigant. Mais ce n'est pas ça qui va arrêter un grand gaillard, n'est-ce pas ? Ne me déçois pas !

- Le grand gaillard est obligé de laisser un peu de suspens..Alors non, tu ne seras pas déçue, Marion!

Comment dire avec orgueil et fierté qu'on venait de faire n'importe quoi et que c'était totalement prémédité. Et oui, c'était bel et bien Green. Il était moins pâle d'un coup. Fallait croire que s'auto-vouer un culte et se dire lui-même qu'il laissait du suspens.. Ah la la, quel sale gosse ! Mais en confiance, c'est vrai qu'il pouvait faire des miracles. Bref, ne parlons pas de ça. Une explosion, comme je l'ai spoilé plus haut, retentit dans la dernière salle ! Malheureusement, le fait d'être bien trop proche de l'attaque fit que le Pokémon de Vert se prit les dommages collatéraux, plus ce qu'il avait subi auparavant, cela suffisa à le mettre K.O, quand la fumée se dissipa. Green semblait tout de même plus serein, c'était grâce à Marion ! Mais bon, maitenant, fallait gagner ! Surtout quand on ne sait pas dans quel état est le troisième Pokémon adverse.. Peu importe le résultat, Green avait attrapé une troisième Poké Ball, qui révéla – sous vos yeux ébahis -, un Pokémon que vous connaissez bien, suivant à ravir avec le Champion. Je parle bien sûr du Tortank ENORME et SEC de Vert ! Et oui, le mastodonte était là, sur le champ de bataille ! Ca allait barder, à présent, c'était un message fort envers son adversaire du jour, que ce choix si prématuré dans le match!

HRP:
 

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Mer 27 Juil - 10:02


Après ses erreurs, Green semblait mou, bien trop mou, et cela ne plaisait guère à Marion qui estimait que la place de Maître devait revenir aux personnes qui assumaient leurs erreurs et continuaient à se battre malgré tout. Elle chercha donc à provoquer et à encourager son adversaire, peu importe les moyens, pourvu qu'il retrouve sa dynamique qu'il avait au début du combat ! Ce fut chose faites… :

- Surchauffe. T'as pas intérêt à te louper, cette fois.

Green était sévère envers ses Pokémons. Beaucoup pourraient penser qu'il en demandait beaucoup trop à ses compagnons de voyage, Marion la première, mais finalement, la conseillère se dit que le principal c'était les résultats. Green et ses Pokémons étaient forts et puis… l'Evoli de Green a évolué en Noctali, une évolution qui s'acquiert grâce au bonheur du Pokémon sous les rayons de la lune, malgré sa dureté apparente, Green devait quand même parfois démontrer un peu d'amour pour ses compagnons qui l'ont toujours soutenu.

Sous la pression de son dresseur, malgré la paralysie qui entravait ses mouvements, Arcanin créa une forte chaleur qui faisait presque transpirer Cornèbre qui s'approchait dangereusement. Arcanin envoya un rayon incandescent vers l'oiseau noir. Au même moment, Green déclara :

- Le grand gaillard est obligé de laisser un peu de suspens..Alors non, tu ne seras pas déçue, Marion!

Elle sourit :

- Voilà ! Ça c'est le genre de dresseur que j'aime combattre. Tu es moins mignon quand tu te met à douter.

Une explosion retentit, digne d'un film de Bay, soulevant une nouvelle fois une masse de poussière qui bloquait la vu des dresseurs. La tension fut palpable, le silence dominait l'arène… Jusqu'à ce que la fumée se dissipa et qu'on retrouve Arcanin et Cornèbre, tout deux allonger sur le sol, assommé, dans l'incapacité de se battre. Le sourire de Marion ne se décomposa pas, il restait large et dévoilait ses dents blanches. Silencieusement, Green rappela son Pokémon et envoya en combat Tortank. Marion fit de même, sans dire un mot elle rappela son oiseau, détacha une nouvelle ball de sa ceinture et envoya son Pokémon spectre : Ectoplasma. Le fantôme ricanait malicieusement, comme tout spectre qui se respectait.

- Ectoplasma ! Utilise Léchouille !

Le Pokémon poison bondissait et flottait jusqu'à arriver à la portée de Tortank, la langue pendue.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Mer 27 Juil - 17:03

- Voilà ! Ça c'est le genre de dresseur que j'aime combattre. Tu es moins mignon quand tu te met à douter.

- Je ne savais pas que l'esthétique du combattant était important dans ta façon de voir les matchs..

Huhu. Il étouffa un rire. Une petite pique. Gentiiille. Bien plus gentille que les habituelles. C'était ''amical'', après tout, elle n'avait pas été spécialement exigeante pour le moment avec lui, essayant même de le ramener dans le ''droit chemin'', alors il se permettait ce style de remarques, comme ça. Il était de nouveau bien disposé, soudainement. Les changements fréquents d'humeur et Green, ça ne faisait qu'un ! Et oui, c'était sans doute le plus imprévisible niveau caractère. Parfois, il ''acceptait'' ce qu'on lui disait, parfois non, et là, ça bardait pour vous ! Aujourd'hui, enfin plutôt ici, dans la même salle qu'à présent son Tortank, Ectoplasma, et, évidemment, Marion ! Et oui, vaut bien être bien accompagné. Sur ce point, il ne pouvait pas se plaindre de son Conseil. 4 femmes, juste pour lui ! Bon après, presque rien ne s'était bien déroulé avec elles, mais elles étaient à lui, dans un sens. C'était sa façon de voir les choses ! Et si elles n'étaient pas contentes, elles connaissaient le chemin pour partir de la Ligue, ça, c'est sûr, il ne les retiendrait pas. Puisqu'une seule personne allait être irremplaçable au Conseil, et ça allait être lui, d'ici quelques minutes, peut-être même secondes. Ou plus. Pourquoi ? Hmmm, réflechissez ! Bref, revenons au combat. Galant (ne rigolez pas:c ), il avait laissé la première attaque à la ''señorita'', comme il l'avait appelé lorsqu'il pénétra dans l'arène. Tortank était connu pour savoir bien se défendre. Espérons que les Divins soient avec lui, cette fois!

- Ectoplasma ! Utilise Léchouille !

- Coud'Krâne!

Les puristes, calmez-vous. Les attaques normales ne touchent pas les Pokémons spectres, nous sommes bien d'accord. Mais qui vous a dit que c'était à vocation offensive ? Attendez de voir ! Le gros Pokémon s'était recroquevillé dans sa grosse carapace (et oui ça prend un certain temps cette attaque). Pendant que l'autre spectre qui riait était venu léchouiller le pokémon de Green. Bouuuuh le bougre. Mais cela ne perturba pas le Tortank. Non. Cela n'était pas une attaque très puissante, juste avec un haut taux de paralysie. Par contre, là, il avait eu son quota de problèmes de statut pour la journée, alors au nom de la collaboration Tentavaleen, je refuse que cela se reproduise ! Surtout que du coup j'pourrais plus faire le ''combo'' de Green ! Bref. Une fois s'être pris l'attaque spectre, et avant que l'Ectoplasma ne retourne se positionner, le Tortank, après ête ressorti de son bouclier énorme et sec, s'était rué sur ''l'homme qui rit'' ! Evidemment, il passa à travers. Mais c'était fait exprès, et oui ! Regardez-juste, et arrêtons de nous extasier:

- Maintenant Tortank, Hydrocanon!

IT'S A TRAP. Et oui ! Le Tortank, qui avait foncé tête baissée, était passé au travers, maaaaais, maintenant positionné derrière lui puisqu'il venait de stopper sa course(désolé pour l'allusion là et celle qui va suivre), il braqua ses deux canons sur ce dernier. Si ça passait, ça allait faire mal ! Le Tank qu'il était mis donc en route les deux rampes de lancement et lança deux trombes d'eau surpuissantes en pleine direction de l'Ectoplasma. Green s'auto-félicitait de ce mouvement digne des plus grands (en même temps le plus grand c'était lui) avec un petit sourire fier au bord des lèvres. Ca n'était pas aussi simple que cela, il semblait déjà reparti sur de mauvaises bases. Le Vert de tout à l'heure, où il était même en train de se demander s'il ne pouvait pas perdre ce qu'il voulait, avait totalement disparu. On avait retrouvé le Green détesté et détestable, quoi que, pour une fois, il ne provoquait pas son adversaire. Ou du moins, pas pour le moment. Après tout, elle était charmante. Mais est-ce que gagner était plus important ? Hmmmmm... Oui.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Jeu 28 Juil - 17:17


- Je ne savais pas que l'esthétique du combattant était important dans ta façon de voir les matchs..

Marion ricana avant de répondre :

- Cela ne te fais pas plaisir qu'une femme plus âgée te trouve mignon ?


Quoiqu'il en soit, le duel Arcanin contre Cornèbre se termina par un match nul. Merci aux spores de  Rafflésia qui avait su entraver les mouvements du chien enragé aux bons moment. Marion n'était pas certaine de venir à bout du Pokémon feu s'il n'avait pas été Paralysé.

Les deux dresseurs envoyèrent leurs nouveaux alliés. Le combat reprend donc avec Tortank, le célébrissime starter énorme et sec de Green du côté du challenger ainsi qu'Ectoplasma du côté de la Ténébreuse conseillère. Marion voulu attaquer directement avec Léchouille, avec un peu de chance si l'attaque réussissait, Tortank serait à son tour Paralysé… Oui, Marion aimait abusé des attaques de statuts. À quoi bon foncer comme une brute quand on pouvait enquiquiner l'adversaire en l'entravant.

- Coud'Krâne!

Marion arqua un sourcil, l'ordre de Green était assez atypique, surtout contre un Pokémon spectre insensible aux attaques normales, elle se demanda même si Green n'avait pas un fusible pété à force de s'énerver comme un putois. M'enfin bon, elle n'allait pas se plaindre, cela lui allait facilité la tâche si le dresseur faisait des erreurs aussi nulles.

Arrivant à la porter du Pokémon eau, Ectoplasma lécha les joues du Pokémon énorme et sec en ricanant comme un psychopathe. Bien que Tortank grimaçait sous la langue humide du spectre, il ne semblait pas être plus perturbé que ça. Au contraire, comme le lui avait demandé Green, Tortank utilisa Coud'Krâne, ce qui le fit passer à travers Ectoplasma. Surpris, le Pokémon spectre avait gardé la langue pendue et cligna plusieurs fois des yeux et avant qu'il n'ait eu le temps de se retourner…

- Maintenant Tortank, Hydrocanon!

À l'aide de ses canons, Tortank visa Ectoplasma qui flottait dans les airs et tira deux jet d'eau surpuissant. Marion ordonna :

- Contre avec Exploforce !

Ectoplasma produit une boule d'énergie et l'envoya sur les jets. Cela produit une forte explosion mais ne fut pas suffisante pour stopper l'hydrocanon qui frappa violemment le spectre. Le Pokémon poison fut projeté contre un mur et tomba sur le sol… Il réussi à se relever après quelques secondes sans bouger. Il regardait Tortank d'un air méchant (ouuuh le vilain).

- Exploforce !


Ectoplasma réutilisa l'attaque combat, sous l'ordre de sa dresseuse. Il envoya la boule d'énergie sur Tortank et recommença à rire malicieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Jeu 28 Juil - 23:04

- Cela ne te fais pas plaisir qu'une femme plus âgée te trouve mignon ?

Vert esquissa un sourire de fierté, avant de lui répondre, presque avec.. Maturité? Je ne suis pas vraiment sûr que ça soit le bon adjectif, mais bon.

- Je n'ai pas dit ça.. Mais à la limite, on en parle après le combat ? ~

Quel coureur de jupons ce Greenou ! Il ne perdait pas le Nord ! Et oui, après tout, à cette heure, il est encore un beau célibataire. Enfin, après, il sera toujours beau, mais pas célibataire. Et pourquoi ne pas se faire plaisir, même avec une femme ''plus âgée'', comme elle le disait elle-même ! C'était peut-être un combat important, mais si l'on ne pouvait pas profiter de la vie, cela ne servait à rien. Alors oui, très subtilement, le châtain avait invité en quelque sorte Marion. Pas sortable ce gamin ! Dès qu'il voit une femme il couuuuurt ! Heureusement que quelqu'un allait bientôt débarquer pour remettre ça dans le droit chemin ! Par ''ça'', j'entends bien évidemment le châtain. Breeef, je m'égare déjà. Le plus important, c'était de devenir Maître. Oui, après, on verra. Non on verra pas, maintenant il avait une nouvelle idée en tête. Bah en même temps, dès que vous faites un compliment à un égocentrique comme Green, vous vous attendez à quoi en retour ? Et bien oui ! Voilà. Mais revenons au combat. Et oui, il avait rusé, pour une fois, comme il savait si bien le faire. Des stratégies imprévisibles dignes de celui qu'il se devait d'être. Alors, qu'allait répondre la señorita face à cela ? Et bien, regardons!

- Contre avec Exploforce !

- Aucun problème pour toi, Tortank.

Pour être sûr de lui, il l'était. Ca sautait aux yeux ! Vert avait confiance en son Tortank, qui était son pokémon le plus puissant, avec Roucarnage. Alors aucun problème à ce petit contre. Non. Il y eut une explosion. Mais devant Green suite à celle-là se tenait le gros mastodonte de Green, un rictus moqueur, le même que son dresseur. On pouvait limite le voir à travers la tortue. Qu'allait-elle dire de ça ? Il avait subi un peu de dommage, c'est vrai, mais il avait aussi la capacité à encaisser très bien. Alors, qu'allait-il se passer, à présent ! Il avait volé, ''l'homme-qui-rit'' fantomatique ! Etrange, il avait l'air de beaucoup moins rire. Est-ce qu'il venait de se faire doucher ? Et bien oui, au sens propre comme au figuré. Mais c'était un pokémon puissant, et il n'avait pas dit son dernier mot. Tortank non plus d'ailleurs, un Léchouille et une partie d'Exploforce, c'était largement à sa portée. Bon fallait pas que ça s'accumule quand même car il serait vite au bout, même si c'était un vrai sac de défense ENORME & SEC ! Il était toujours aussi imposant face à son adversaire qui semblait plutôt mal en point. Et comme d'habitude, Green n'attaquait pas, non non ! Pas avec Tortank. Il ripostait, et lui ne sortait pas l'attaque Riposte de on ne sait où ! La porte... ? Hmm, j'y vais.

- Exploforce !

- Et à chaque fois c'est pareil.. Il rit. Voile Miroir, Tortank!

Et oui. La botte secrète qui était de moins en moins secrète car il la sortait à chaque match. Mais personne ne s'y attendait à chaque fois ! Le terrible Voile Miroir. Mais cela impliquait que le lanceur encaisse l'attaque ! Aucun problème. Enfin.. Presque aucun. Le Tortank se prit donc l'attaque, qu'il renvoya au lanceur. Mais là vous allez me dire, ''une attaque combat ne touche pas un Pokémon Spectre Green'', ce à quoi je vous répondrai que Voile Miroir n'a pas de ''type'' ! Et oui. Tortank avait donc renvoyé l'attaque, avec une balle d'énergie deux fois plus importante sur l'Ectoplasma. Il n'y avait plus depitié à avoir ! Mais n'oublions pas l'essentiel ! C'était que cela avait créé une forte explosion puisque celle-ci avait touché le sol. Hmmm... Mais que se passait-il ? Tortank grossissait encore ! Une envie de se vider ? En quelque sorte ! C'était sa capacité spéciale. Ses canons étaient devenus gigantesques ! Et oui, il n'avait pas bien supporté cet Exploforce, fallait dire qu'il était puissant. Mais il se devait de tenir son rang, coûte que coûte!

- Bien, Tortank. Finis-le, Hydrocanon!

Il y avait encore de la fumée, si ça se trouve il était déjà à terre. Mais dans le doute.. Le Tortank braqua la zone masquée en l'aspergeant de toute sa puissance ! Des torrents d'eau se déversaient à toute blinde sur tout ce que le Tortank ne voyait pas. Espérons qu'il ne se soit pas caché dans un coin tel un fourbe, il aurait très bien pu ! Mais nous allons voir. Après tout, il pouvait encore tenir une petite attaque, mais pas une Exploforce, alors il la verrait venir ! Green regardait bien le terrain, si ça se trouve Marion allait tester son courage et le faire apparaître tel un screameur juste devant lui ! Ca serait malin ça, et mériterait un châtiment ! Dont Vert se chargera, évidemment, vous vous en doutez bien, ici, c'est lui qui punit à présent.. Enfin, quand il aura gagné. Le châtain semblait fier, ses prunelles avaient retrouvés leur éclat d'avant. La victoire était à sa portée.. Vert avait bientôt conclu. Le match, bien sur.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Dim 31 Juil - 1:08


- Je n'ai pas dit ça.. Mais à la limite, on en parle après le combat ? ~

La voix de Green se voulu enjôleuse ce qui fit doucement sourire Marion. Green avait reprit du poil de la bête et cela se sentait… Est-ce qu'elle allait pour autant accepter l'offre du futur Maître ? Rien n'était moins sûr…

Le combat montait en intensité, les attaques fusaient dans tout les sens. Ectoplasma fut éjecte par le puissant Hydrocanon du Tortank de Green. Une puissance tout bonnement incroyable… Mais pas suffisante pour que le Pokémon spectre s'avoue vaincu. Il se redressa et attendit l'ordre de sa dresseuse qui ne se fit pas attendre, vous vous doutez bien. Sachant que ça serait très probablement le dernier coup de son Pokémon spectre, Marion comptait bien affaiblir au maximum Tortank pour qu'il ne soit pas trop un soucis pour son prochain Pokémon. Elle demanda donc à Ectoplasma d'utiliser une nouvelle fois Exploforce. Continuant de ricaner, le Pokémon spectre s'exécuta. Cependant…

- Et à chaque fois c'est pareil.. Voile Miroir, Tortank!

À peine l'Exploforce toucha Tortank que ce dernier renvoya l'attaque, tel un boomerang, la boule d'énergie explosa au contact d'Ectoplasma, le faisant de nouveau tomber. Il peinait à se redresser sur ses pattes arrières… Green enchaîna :

- Bien, Tortank. Finis-le, Hydrocanon!

À son tour, Marion se mit à rire doucement :

- Je suis d'accord… À chaque fois c'est pareil… Ectoplasma ! Prélèvement Destin !


Alors que le dangereux jet s'approchait du fantôme, le spectre fut entouré d'une aura inquiétante… Il fut aussitôt touché par l'hydrocanon de Tortank, se faisant de nouveau projeté au loin tant la puissance du jet était grande. Il tomba sur le sol et ne se releva pas.

Très vite, Tortank s'effondra à son tour, son destin lié à celui d'Ectoplasma par le Prélèvement Destin, il tomba K.O également sous le regard satisfait de la ténébreuse conseillère.

Marion rappela son Ectoplasma. Bien évidemment, elle avait été déçue de perdre son deuxième plus puissant Pokémon aussi rapidement… Mais elle avait terrassé Tortank par la même occasion. Encore une fois, ce fut une manche nulle. Mais une manche qui avantageait la femme. Elle craignait le Tortank de Green, son prochain Pokémon étant du type feu… La menace écartée, elle pouvait envoyer en toute sérénité son Pokémon le plus fort :

- À ton tour, Démolosse !

Le pokémon ténèbres sortit de sa ball, il se mit à hurler à la lune. Près à se battre, il cracha du feu en signe de provocation. Les mains sur les hanches et le sourire en coin, Marion dit :

- Tu m'as surprise, je ne m'attendais pas à un Voile Miroir. Encore un peu plus et je perdais mon Ectoplasma bêtement… C'est la dernière manche, mon cher Green… Mais je suis triste… Je me suis bien amusée contre toi.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Dim 31 Juil - 23:20

Bien sûr que son Tortank était supérieur à ce pauvre Ectoplasma, et cette attaque en témoignait ! Et après son Ectoplasma, il s'occuperait de son der...nier Pokémon ! Et ouais, vous vous attendiez à quoi venant de Green ? Il était là pour gagner. Et il était plutôt bien parti. Voile Miroir surprenait tout le temps, alors que c'était d'un commun pour Vert ! Et ça avait plutôt bien marché ! Marion, ainsi que son Pokémon, ne s'y attendaient absolument pas. Mais il se revoyait plus beau qu'il n'était, encore une fois. C'était bien du Green ça par contre! Par contre, au moment où Vert se confortait dans sa position de ''hmm j'ai la meilleure stratégie'', et bien, regardez l'attaque de lâche ! La fourbe ! Ca devrait être interdit de faire ça ! Green souriait toujours après l'attaque Hydrocanon de sa fidèle tortue.

- Je suis d'accord… À chaque fois c'est pareil… Ectoplasma ! Prélèvement Destin !

Le sourire de Green disparut immédiatement. Il ne connaissait que trop bien cette attaque ! Raaah ! En plus, elle avait ricané ! Bon, il l'avait aussi fait genre 10 secondes avant mais tout de même ! Quelle technique de lâche. C'est le genre de coup que pourrait faire Red ! Ce fourbe d'Etcoplasma avait donc pris le puissant jet d'eau du starter de Green et s'envola littéralement derrière Marion en s'écroulant.. Sauf que Green allait insister, impuissant (pas dans le même sens qu'un certain Giovanni), au fait que son Tortank succombe, lui aussi ! Il était entouré d'une étrange aura dont l'Ectoplasma avait aussi été ''victime'' ! Et donc, logiquement, le pokémon de Green finit par s'effondrer sur le sol.

- Et merde..

Green avait perdu son petit air arrogant. Il ne s'attendait pas à ça. Du tout. Mais ça n'était pas grave. Elle avait perdu 4 de ses Pokémons. Lui seulement 3. Donc il lui en restait 3, elle 1. Ca commençait à sentir bon la victoire. Même si c'était un très bon coup – dont il ne vantera pas les mérites – cela ne semblait rien changer à l'ici du match. Elle pouvait sourire et se récompenser de ce qu'elle venait de faire, le résultat tout le monde le connaît ! C'était Vert qui allait gagner. C'était de plus en plus inévitable pour Marion. Sauf si son but était noble et ne résidait pas dans la victoire ? Bah le sien était pas noble et résidait dans la victoire en tout cas, alors tant mieux si elle le laissait gagner ! Enfin bref. Finissons cette petite affaire qui traîne depuis un an, mine de rien ! Green avait rappelé son Tortank, tout comme la Conseillère avait rappelé son Ectoplasma. Etait-ce enfin la dernière manche ? Oui. C'était sûr ! Cette pièce en quatre actes allait bientôt connaître sa fin. Alors ne faisons pas attendre davantage les spectateurs!


- À ton tour, Démolosse !

- Finissons-en, Roucarnage ! Il est temps de récupérer ce qui est à nous.

Le Démolosse avait craché un peu de feu pour provoquer le Pokémon adverse. Roucarnage, lui, n'avait pas bronché ! Il n'avait fait que se positionner à basse altitude, ailes déployées. C'était le plus élégant de son équipe. Et accesoirement le plus fort, à ex aequo avec son Tortank. Alors il ne craignait pas ce Démolosse, même si c'était peut-être son Pokémon le plus fort. Il n'allait en faire qu'une bouchée. Et espérons qu'il n'avait pas une attaque de fourbe lui ! Pas à la connaissance de Vert, mais bon, on ne sait jamais. Il pouvait presque toucher des doigts son titre de Maître ! Et avec Roucarnage, ça n'allait pas être un Démolosse qui allait l'arrêter. Alors, il était temps de mettre un terme à ce combat ! Sauf que, alors que Green s'apprêtait à lancer son rapace sur le molosse démoniaque de Marion (ça n'est pas une métaphore), celle-ci, les mains sur les hanches et le sourire en coin, déclara à Green:

- Tu m'as surprise, je ne m'attendais pas à un Voile Miroir. Encore un peu plus et je perdais mon Ectoplasma bêtement… C'est la dernière manche, mon cher Green… Mais je suis triste… Je me suis bien amusée contre toi.

- Triste.. ? Je ne vois pas ce qui est triste lorsque l'on perd contre le meilleur dresseur du monde. Et ça n'est pas fini, tu as encore une chance de ''t'amuser''.

Green esquissa un sourire. Il savait très bien que sa définition de l'amusement n'était pas vraiment la même que celle de Marion. Pour lui, s'amuser rimait avec gagner et humilier. Pour elle, c'était livrer un beau combat, ou un truc dans le genre. Sauf s'il y avait peut-être un sous-entendu que Vert n'avait pas compris ? Très peu probable. D'ailleurs, vous noterez la très légère touche de modestie du châtain qui ne s'auto-déclarait absolument pas meilleur dresseur du monde. Oui, c'était une gaminerie. Comme s'il n'y avait qu'un seul numéro 1 et que cela ne pouvait pas varier. Mais on ne lui en voudra pas pour ça, il est bon de parfois rappeler son véritable objectif. Cela dit, il ne savait pas vraiment si elle avait dit cela pour le perturber ou autre chose, mais en tout cas, il allait rester concentré jusqu'à la fin du combat, malgré l'échec de Tortank. Après tout, il restait largement avantagé. Il lui restait 3 Pokémons. Alors la fin était-elle proche ? Oui ! Le dénouement approchait ! Et c'est Green qui allait lancer le premier coup!

- Il est temps de finir ce combat, Marion. Il marqua une pause. Roucarnage, Cyclone ! Puis Retour!

Ca allait lui apprendre à cracher du feu comme s'il toussait à ce Démolosse ! Le rapace s'envola plus haut dans la salle et créa une grosse bourrasque qu'il balança sur le Pokémon. Sachant que cela ne pouvait plus le renvoyer car elle n'avait plus de Pokémon, la Tornade n'était donc que là pour ennuyer le chien feu/ténèbres. Et oui ! Car pendant que celui-ci allait se battre contre les courants d'air provoqués par le Roucarnage de Green pour ne pas se faire aspirer à travers ceux-ci, le même volatile en profita pour fondre sur le dernier Pokémon de Marion, dans une attaque qui ressemblait dans la forme à une attaque Piqué ! Mais c'était Retour. Car oui, Roucarnage appréciait énormément son dresseur, et c'était réciproque. Il n'y a pas besoin de mot pour que l'autre le comprenne ! Et oui. Son adversaire ne s'y attendait peut-être pas, d'ailleurs. Tout comme Vert ne s'attendait peut-être pas à une éventuelle riposte..

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Sam 6 Aoû - 12:57


Green ne s'était pas suffisamment méfier de l'Ectoplasma de Marion qui cachait bien plus de choses dans sa manche. À cause de cette nouvelle erreur, il perdit de manière complètement maladroite son Tortank. Cela rendait très fière la conseillère, il ne fallait pas le cacher. Réussir à éliminer trois Pokémons de Green, dont l'un de ses plus puissants, n'était pas chose si aisée que cela et elle avait réussie. La femme ne volait pas sa réputation après tout.

Le champion de Jadielle envoya son Roucarnage, ce Pokémon était majestueux et il était souvent dit dans les magasines qu'il était le plus puissant de l'équipe du Vert avec Tortank. Marion était vraiment honorée de constater que le challenger sortait ses pièces maîtresse pour pouvoir vaincre la conseillère, elle ne le cachait pas.

- Triste.. ? Je ne vois pas ce qui est triste lorsque l'on perd contre le meilleur dresseur du monde. Et ça n'est pas fini, tu as encore une chance de ''t'amuser''.

Elle ne répondit pas. Le sourire de Marion s'élargit. Elle était prête à riposter jusqu'au bout.

- Il est temps de finir ce combat, Marion. Roucarnage, Cyclone ! Puis Retour!

D'un battement d'aile, Roucarnage s'envola. Ses grands coups d'ailes provoquèrent un courant d'air gênant pour le chien de Marion. Il dû user de force et de persévérance pour ne pas se faire happer par la tornade de l'oiseau. Ainsi, Roucarnage chargea sur Démolosse et frappa violemment le Pokémon Ténèbres qui en grogna.

- Démolosse ! Machination puis Vibroscur !

Le Pokémon feu de Marion se concentra à l'aide de ses pensées les plus fourbes pour pouvoir renforcer ses attaques spéciales. Ceci fait, il créa une espèce d'énergie ténébreuse qu'il envoya sans trop tarder sur le Pokémon vol de Green.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Sam 6 Aoû - 23:02

Il était grand temps de mettre un terme à ce combat. Pour Green, pour Chika qui joue Marion avec Métamorph, pour aussi le fait que Green devienne officiellement Maître, même s'il a déjà bien vécu après avoir obtenu ce titre. Alors oui, voici venu le temps.. DES RIRES ET DES CHANTS. Je vous l'ai mise en tête ? Ne me remerciez pas ! Ne nous attardons pas sur cela, il y avait un Pokémon normal/vol qui n'était pas allé chez le coiffeur depuis un moment qui devait en découvre avec un Démolosse qui faisait un peu trop le malin au goût du rapace ! Et puis lui c'était un rebelle de la mèche, il allait le battre ''izi'' comme dirait Booba avec son accent anglais très travaillé ! Et voilà, je me perds déjà.. Raaaaah. Allons à l'essentiel. Le combat. L'on m'a demandé de faire une attaque de la mort qui tue (ou plutôt de la morkitu) pour qu'on en finisse. Le Roucarnage avait réussi à frapper violemment le pokémon feu/ténèbres avec Retour, après l'avoir perturbé avec Cyclone ! La dernière manche ne commençait qu'on ne peut mieux. Mais elle risquait de répliquer, sans aucun doute. Sauf que Green était sur ses gardes, cette fois, il n'allait pas se faire avoir une deuxième fois!

- Démolosse ! Machination puis Vibrobscur!

Green savait qu'il avait un tour pour frapper, mais c'était trop risqué de tenter une offensive en prenant le risque de se prendre la représaille de plein fouet. C'est lui qui dictait le tempo de la dernière manche du dernier match. Alors il allait se faire ce Démolosse (non il n'est pas poképhile comme certaine), et avait déjà une petite idée derrière la tête. C'était terminé, il le savait. Une nouvelle lueur avait traversé son esprit. Et celle-ci était parfaite, comme lui. Et comme la fin de ce match. Tout était parfait, et il n'y allait rien y avoir de foireux cette fois, il en était sûr. Pendant que le chien des enfers (parce que ténèbres = enfer donc c'est d4rk) se concentrait avant d'attaquer, le châtain ordonna à son fidèle volatile:

- Pose-toi, et Ailes d'Acier!

Une attaque acier sur un Pokémon feu. Green ne connaîtrait pas sa table des types ? Si, bien au contraire, il la connaissait sur le bout des doigts, et même à l'envers (what?) ! Mais c'était juste pour se protéger, car après l'offensive, le Démolosse sera bien plus vulnérable. Roucarnage se posa donc au sol, en se mettant bien sur ses appuis, et déploya ses ailes, recouvertes d'un fin métal, devant lui, comme un bouclier. Cela allait réduire les dégâts de l'attaque. Et c'était exactement ce qu'il recherchait. Lorsqu'il balança cette sorte d'énergie obscure sur le pokémon en position défensive, une explosion retentit au contact des ailes du volatile et de la violente attaque. Mais Vert savait ce qu'il faisait, il souriait même. Ce petit sourire orgueilleux qui l'avait quitté lorsqu'il venait de perdre Tortank, oui oui, celui-là.. Dans toute cette fumée noire et intense, l'on distinguait vaguement le volatile de Green, qui s'était de nouveau envolé dans l'arène. Il avait pris cher, mais était toujours là.. C'était la fin, Vert le savait ! Avant que celle-ci ne se dissipe totalement, il ordonna à son combattant:

- Chaque combat doit se terminer.. Le châtain rit légèrement. Sauf qu'à la fin, c'est Green qui gagne ! Vent Violent, Roucarnage!

Quelle démagogie, mon cher Greenou ! Ca n'était pas la confiance en toi qui te manquait. Mais tu étais si excité d'être Maître, même si tu t'en fichais aussi dans un sens ! Enfin on allait arrêter de te cracher dessus sur le fait que tu as été Maître durant quelques instants seulement. Alors yep, il s'était emballé ! Tout comme son Roucarnage, qui, de ses ailes, créa une tempête – mais vraiment le mot tempête n'est pas exagéré – dans toute l'arène, les deux dresseurs étant eux-aussi soumis aux rafales qui furent créées par le volatile. Un simple Pokémon vol, trouvé sur la Route 1, raillé par tous pour sa banalité... Etait devenu un véritable monstre, majestueux et royal. Et aujourd'hui, il allait ofrrir le Plateau Indigo à Green ! Quelle belle revanche, pour lui aussi ! Les vents continuaient de tournoyer et des bourrasques tranchantes s'abattèrent en masse sur le Démolosse. C'était ça, l'attaque de la morkitu demandée ! Roucarnage avait tout donné, et s'était déchaîné, c'était son heure de gloire ! Et aussi celle où il passait définitivement devant Tortank.. Cela dit, avec tout ce foutoir que même les anti-cyclones prévus par Evelyne Dhéliat ne pourraient pas stopper, et bien il eut une gigantesque explosion, créée par la friction des vents (osef si c'est possible c'est scientifique ok)... La fumée allait se dissiper, petit à petit. Mais une chose était sûre, à la fin, il n'en restera qu'UN. Enfin, si tout avait marché.. Le champ de bataille, totalement mis en ruine par le Roucarnage, commençait à être visible.. Vers le haut de l'arène, l'on entendit un cri d'un Pokémon, visible si on levait la tête.. Et qui lui se tenait encore dans les airs, les ailes déployées :

- Roooooooourh!

Green, tout sourire en ayant entendu le cri de triomphe de son Pokémon, baissa les yeux. Vert avait peut-être crié victoire trop vite, fallait s'assurer que le Démolosse soit en miettes.. Car là, il n'y avait pas d'autres mots. S'il en restait quelque chose, c'était des miettes. Ou du moins, quelque chose qui y ressemble.. Sauf s'il avait Abri ! En tout cas, la charmante Marion ne s'était sans doute pas attendu à un tel carnage.. Si ça se trouve, elle était aussi au tapis ! On verra bien, la partie d'amusement était peut-être conclue. Très certainement, même..Green Maître de Kanto et Johto ? Oui.. Bientôt !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Metamorph


avatar
Messages : 81
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Dim 7 Aoû - 15:51


- Pose-toi, et Ailes d'Acier!

Green s'était fait une spécialité en utilisant les attaques offensives comme des attaques défensives… Ce n'était pas la première fois que Green faisait cela contre Marion et donc elle n'était plus aussi surprise que la première fois, même si elle trouvait toujours le champion astucieux. Oui, c'était une qualité importante lorsque l'on se lançait dans les combats Pokémon à haut niveau. C'était toujours le plus astucieux qui gagnait quand deux titans se battaient l'un contre l'autre. Ainsi, donc, Roucarnage se posa au sol et se protégea avec ses ailes aussi durs que l'acier. Le Vibrobscur s'écrasa sur les ailes d'aciers du pigeon, provoquant une fumée sombre.

Roucarnage s'envola de nouveau dans les airs tendit que la fumée se dissipa. Malgré l'attaque puissante du Pokémon feu de Marion, Roucarnage semblait encore en pleine forme. Les Pokémons de Green s'étaient tellement entraîner depuis sept ans qu'ils possédaient une endurance quasi indestructible. Ce n'était plus à prouver depuis longtemps maintenant, Green et son équipe étaient très forts.

L'adolescent ricana doucement :

- Chaque combat doit se terminer.. Sauf qu'à la fin, c'est Green qui gagne ! Vent Violent, Roucarnage!

- Démolosse ! Lances-Flammes !


Le Pokémon cracha du feu pour riposter avec la tempête créé par les puissantes ailes de Roucarnage. Mais le vent violent eu raison des flammes qui s’éteignirent avant de pouvoir atteindre le Pokémon vol. S'en suivit une nouvelle explosion qui cacha la vue de Marion… Z'êtes sûr que ce RP n'avait pas été réalisé par Michaël Bay ?

Le brouillard dense se dissipa petit à petit. On pouvait voir la silhouette de Roucarnage déployer fièrement ses ailes. Une fois que la fumée eut totalement disparu, on pu voir l'état de Démolosse. Le Pokémon de Marion était à terre, totalement sonné à cause du Vent Violent. Ainsi le combat fut terminé et ainsi Green pu récupérer ce qui lui revenait de droit.

Marion soupira :

- Reviens, Démolosse, repose toi.


Elle rattacha sa ball à sa ceinture, un sourire légèrement mélancolique sur son visage. Elle était fière de son équipe, ils avaient donné tout ce qu'ils avaient dans les tripes… Mais ce ne fut pas suffisant pour anéantir en totalité l'équipe du nouveau Maître. Elle s'y attendait, mais cela restait un peu frustrant. Elle releva la tête et dit à Green en lui adressant un sourire :

- Félicitation, Green, tu as su redoré ton blason ! En revanche, si je peux me permettre, tu te laisses bien trop emporté par tes émotions. C'est sûrement cela qui t'as porté préjudice par le passé. Mais tu es un homme astucieux et bourré de talent, si tu arrives à te concentrer très peu de personnes pourront te vaincre.

Elle ouvrit les grandes portes qui séparait sa salle à celle, vide, du Maître et dit :

- Viens, je vais te conduire jusqu'à ton trône
.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)] Dim 7 Aoû - 18:02

Ca y est, c'était fait, c'était sûr qu'il avait gagné ! Démolosse, même s'il était le Pokémon le plus fort de Marion, ne pouvait rien rien face au au Roucarnage, Pokémon le plus redoutable de Green, même si ce titre était plus souvent associé à Tortank, qui n'a pas beaucoup brillé à la Ligue, à part contre Lucy et Liz. Deux matches sur quatre, mouais.. Contrairement à Roucarnage qui, lui, avait illuminé (et écrasé) de sa classe et sa puissance la plupart de ses adversaires au Conseil du Plateau Indigo. Et ça n'était pas qu'une coïncidence si c'était lui qui venait d'offrir la victoire à Green. Car ça n'était pas n'importe quelle victoire ! Non, c'était celle qui allait le rendre Maître de Kanto et de Johto pour la seconde fois ! Alors qu'il n'a que 17 ans, je le rappelle.. Le destin s'inversait, on dirait. Sauf si le Démolosse n'était pas à terre grâce à une attaque Abri ou quelque chose dans le genre ! Même le Lance-Flammes de celui-ci avait été annihilé par la puissance des vents provoqués ! Alors lui devait être comme son attaque.. H.S. Vert avait vu juste, les yeux posés sur le terrain, il constata, un sourire jusqu'aux oreilles, qu'il avait gagné. Tout le contraire de Marion, qui elle était dépitée d'avoir perdu, cela s'entendait à sa voix lorsqu'elle rappela son protégé:

- Reviens, Démolosse, repose-toi.

Le Roucarnage se posa auprès de son dresseur. Ce dernier ne l'avait pas rappelé. Non, c'était son heure de gloire à lui aussi. Cela allait également permettre d'avoir un moment clé entre l'homme et son Pokémon.. Et, sans le savoir, c'était indispensable pour la future évolution de Roucarnage, si vous voyez ce que je veux dire ! Bref ! Chose très très très très rare, alors qu'il jubilait de sa victoire – sans pour autant s'être foutu de son adversaire -, et en attendant les formalités qu'il connaissait, il avait caressé brièvement l'aile du piaf. Ca semblait anodin, mais ça voulait en dire beaucoup. Le châtain n'était pas calin. Ca se voyait, non ? Il le fit juste de manière naturelle, ça s'arrêtait là ! Comme quoi, derrière la sévérité et la dureté envers ses Pokémons se cachaient le fait qu'ils n'étaient pas considérés comme de simples jouets, même si dans l'attitude de Green on en a souvent l'impression ! Bref..

- Félicitation, Green, tu as su redoré ton blason ! En revanche, si je peux me permettre, tu te laisses bien trop emporté par tes émotions. C'est sûrement cela qui t'as porté préjudice par le passé. Mais tu es un homme astucieux et bourré de talent, si tu arrives à te concentrer très peu de personnes pourront te vaincre.

- Nope, c'était de la malchance. Et comme je te l'ai déjà dit.. C'était pour laisser du suspens, rien de plus!

J'espère que Marion ne s'attendait pas à ce que Green soit d'accord avec le fait que c'était à cause de ses émotions et tout ce tralala. Enfin, ça l'était, il le savait, mais il n'allait pas l'avouer. Sauf sur le ''très peu de personnes pourront te vaincre'', même s'il considérait que c'était en parti faux car il ne perdrait jamais. Non, plus jamais ! C'était lui, le meilleur. Et personne d'autre ! Pas même Red, qui se cachait toujours – à l'heure de ce rp – je ne sais où derrière un titre qu'il ne mérite même pas et des louanges pas plus méritées que son titre. Mais ne pensons pas à ça maintenant ! La moitié de ce qu'elle avait dit était rentré dans une oreille et ressortit par l'autre du Maître, car oui, à présent, il l'était ! Mettez le chronomètre pour le temps de règne ! Ce qui était à César était rendu à César, parfait ! Sauf qu'il n'avait pas vraiment envie de respecter scrupuleusement le processus lorsque l'on devient Maître et que l'on entre au Panthéon. Non, du tout.. Green monta sur le dos de son Roucarnage, et attendit que les portes s'ouvrent :

- Viens, je vais te conduire jusqu'à ton trône.

- T'inquiètes, j'connais le chemin!

Avant qu'elle eut le temps de répondre quelque chose, le Pokémon fusa à travers les portes qui venaient à peine de s'ouvrir ! Il était impatient, même s'il avait toujours affirmé le contraire, et que c'était juste une formalité. Aaaah, Green. Tu respirais la joie, tout d'un coup ! Après avoir passé le lumineux couloir – et sans avoir attendu Marion – le Roucarnage se posa en plein milieu de la salle de Maître, et Vert descendit du volatile. La pièce n'avait pas changé, c'était exactement la même. Ses yeux émeraudes regardaient l'immensité de la salle – qui n'avait absolument pas changé à croire qu'après les derniers Maîtres elle avait été refaite basique – avec des petites étoiles. C'était à lui ! Il pouvait s'asseoir sur le trône, et en même temps sur Kanto et Johto ! Tel un enfant, le châtain se mit à danser, en plein milieu de la salle. Fallait avouer qu'il ne se débrouillait pas trop mal, même si ça n'était pas une réaction digne de Maître.. Il devait évacuer toute cette joie accumulée ! Pas au point d'avoir des larmes aux yeux, mais ça lui permit de se soulager (arrêtez '^') et d'extérioriser. Sauf que pendant qu'il faisait son petit numéro, il n'avait pas remarqué que Marion l'avait suivi et avait atteint elle-aussi la salle. Ce n'est qu'après avoir tourné les talons – alors qu'il n'avait pas fini – qu'il croisa le regard de celle-ci. Il se râcla la gorge histoire de redevenir sérieux, et leva légèrement les bras comme pour signifier ''c'est pas moi'' pour vous donner une idée du geste..

- Quoi ? J'ai pas le droit d'être content?

Green rit. Il était vraiment heureux ! Et puis l'heure tournait, ça devait au moins faire 4 minutes ! RECORD BATTU ! Je le taquine, bien sûr. Il s'en contrefichait, à cet instant ! Enfin pas trop. Car une blessure qui n'a jamais été pansé peut toujours se rouvrir, à n'importe quel moment, même durant ton heure de gloire. Vert eut le regard qui se figea et devint tout pâle l'espace d'un instant, en voyant une étrange silhouette en casquette rouge apparaître derrière Marion, et lui parlait:

- Alors comme ça t'es de nouveau Maître Green ? Pas pour longtemps.. Tu vas encore être la risée du monde tellement tu vas être ridiculiser une deuxième fois ! Par moi, Red!

- Nan c'est pas possible, tu peux pas être là, tu peux pas.. 'Tain.. Dégage-de là minable ! Tu n'es rien, tu n'existes pas!

.. Sauf que Green était juste fou. Son échec du passé l'avait fait halluciné. Il n'y avait absolument personne derrière Marion. Non, il parlait tout seul.. Et à un fantôme, ou bien quelque chose que son esprit avait créé et qui ressemblait à Red. Roucarnage n'avait pas compris non plus. Surtout que c'était pas logique qu'il soit là, puisque Marion n'avait pas eu le temps de faire un second match.. Il trichait ! Non.. Vert s'était mis à respirer assez fort. C'était impossible ! Et effectivement.. Après quelques secondes sans réponse de la part du – présumé – Red, il vit peu à peu la silhouette disparaître de son champ de vision. Il avait transpiré durant ces quelques instants.. L'illusion de voir sa vie détruite à nouveau, sans doute. Et les premières nuits allaient être du même calibre, je peux vous le dire.. Bon courage, Greenou ! Tu l'auras, ta revanche ! Il se râcla une nouvelle fois la gorge, et se tourna, mine de rien. Elle avait très certainement compris, ou bien absolument pas.. Car elle ne pouvait pas entendre que quelqu'un parlait à Green, puisque tout se passait dans sa tête ! Seulement son visage qui s'était fermé et le fait qu'il parle à .. Un mur ? Ca commençait bien. Bref. Il se sentait vraiment bizarre, le cœur (et pas que le c.. Oh wait) lourd et qui allait à toute allure. Il avait besoin d'être seul. Non pas pour faire ça... Roh. Vert lança, rapidement et brièvement à sa conseillère:

- Hum hum... Désolé, mais j'ai besoin de rester seul un moment. Reviens dans un p'tit moment pour finaliser l'entrée au Panthéon, tout ça.

Il l'avait subtilement mise dehors, mais surtout pour conclure ce rp beaucoup trop long, et pour ne pas rajouter des posts inutiles. C'est ainsi qu'après une grosse frayeur, Green devint Maître de Kanto et Johto, et pour très longtemps ! Et cela allait beaucoup avantager la Team Rocket. En parlant de celle-ci, quand il aura les idées plus claires, il ira chercher son Drattak.. Sauf si par hasard, sur le chemin, il prenait un ferry avec Liz, Red, Eric et Clyde, qu'il provoquait la première, qu'il affrontait le deuxième, qu'il dénonçait le troisième et qu'avec le dernier ça allait plus ou moins bien, là ça irait un peu moins bien. Mais ça n'arrivera pas, non ? Bref ! Il était là, et se tenait fièrement de dos. Green, meilleur dresseur de Kanto et Johto, et son pokémon (fétiche?) : Roucarnage. Le début d'une nouvelle ère dans la vie du châtain aux yeux émeraudes, sans aucun doute..

HRP:
 

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)]

Revenir en haut Aller en bas
 

''Il faut rendre à César ce qui est à César'' [Episode 4: Marion (Métamorph)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Johto :: Plateau Indigo-