Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Masque brisé, émotions libérées [Solo]

Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Masque brisé, émotions libérées [Solo] Dim 28 Fév - 10:51


Cela faisait plusieurs jours que la bataille de Volucité avait eu lieue. J'avais parfaitement bien joué le rôle qui m'avait été attribué : le Tranchodon avait été lâché en ville, faisant des dégâts considérables tout en rajoutant du chaos supplémentaire. J'avais profité de la panique générale pour me glisser dans les rangs ennemis afin de faire un carnage et réduire leurs effectifs. C'était dans ces moments-là que mon nom de code, Blue Shadow, prenait tout son sens ; sur le champ de bataille, une ombre passait d'une personne à une autre en laissant une traînée bleue derrière elle ainsi que des morts. La liste de mes victimes ne cessait de croître, mais cela ne me faisait rien, je ne faisais qu'obéir aux ordres qui m'étaient donnés tout en réfléchissant à comment rendre mes actions encore meilleures. Malgré toute la préparation, la Team Rocket n'avait pas réussi à prendre le dessus sur sa rivale d'Unys. Alors que je repensais à tout ceci, j'étais en train de tuer mon temps en jouant du piano, comme il m'arrivait souvent de le faire. C'était un moyen pour moi de me détendre et de me changer les idées, pour la plupart des gens, c'était pour vider leur trop d'émotions mais comme je m'en possédais pas... Au rythme des notes qui défilaient, je revoyais les scènes de Volucité. Les cris des civils effrayés et les pleurs des enfants perdus dont certains venaient sûrement de devenir orphelins donnaient le rythme de la mélodie se jouant dans mon esprit. Les différents combats qui se lançaient autour de moi et le visage des gens que je frappais dans le dos pour assurer une absence de contre-attaque marquaient les temps lourds. Et enfin, la météo déformée par la Météonite et les explosions sonnaient le glas... Ce fut ainsi que tout se termina, par plusieurs explosions. L'arme tant redoutée avait fini par exploser lors d'une surcharge provoquée par Elain si bien qu'elle avait fini par disparaître. Le Boss avait simulé sa mort face à son rival de toujours. J'entendis alors deux sbires passer devant la salle et parler de moi en pensant que je ne les entendais pas à cause des notes de piano qui résonnaient dans la salle.

Regarde, c'est le jumeau de la traîtresse.
À sa place, Commandant ou pas, j'aurais fui pour éviter les retombées.

Ils n'eurent même pas le temps de remarquer que je n'étais plus assis devant le piano que j'étais déjà sur eux, frappant le premier dans l'estomac et faisant une clef de bras à l'autre. D'autres commençaient à arriver, intrigués par les cris et certains se précipitèrent sur moi en tentant de me contrôler. Mais une ombre ne pouvait pas être attrapée. J'étais dans une sorte de mode berserk, attaquant tous ceux qui osaient s'approcher de moi. À cet instant, je n'étais plus réellement un assassin, j'étais un fauve en cage cherchant à tout prix à se libérer de tous ses geôliers qui bondissaient sur sa personne. Mes coups étaient précis, visant principalement la nuque pour assommer, l'estomac pour bloquer et le plexus pour couper la respiration, je neutralisais seulement alors que j'aurais pu les tuer, même si certains allaient gagner un séjour gratuit à l'infirmerie, c'était certain. Une énième personne s'était avancée et je lui fonçais dessus sans hésiter une seule seconde, sans même la reconnaître. Deux Pokémon sortirent de leurs Pokéballs, le premier en position de combat face à moi et le deuxième dans mon dos, ce dernier leva les bras et je fus stoppé dans mes mouvements par sa force psychique. Les Pokémon n'étaient autre que Gallame et Gardevoir. Voulant retrouver ma mobilité, je m'adressais à eux d'un ton sec et froid.

Recule. Et toi, n'interviens pas. Dis-lui de me relâcher El...

Le dernier mot ne voulait pas franchir mes lèvres. Je retrouvais peu à peu mes esprits. Si j'avais réagi aussi brutalement, c'était parce que ma jumelle était responsable de la destruction de la Météonite, ce faisant, elle avait détruit une bonne partie du plan de Giovanni. Le fait que Gardevoir était sortie de la Pokéball située à ma ceinture me rappelait qu'il s'agissait du dernier présent de ma sœur, me prouvant bel et bien sa disparition. Elain n'était toujours pas revenue depuis cette bataille, elle n'avait pas réclamé sa starter alors qu'elle se séparait rarement d'elle et personne ne m'avait donné de ses nouvelles. J'avais refusé cette probabilité, la trouvant tout à fait irraisonnable, mais c'était la seule qui pouvait expliquer la situation. Et en plus, la personne qui se trouvait derrière mon starter était le Boss, ce qui voulait dire que j'avais failli l'attaquer dans ma folie passagère. C'était bien la première fois que je perdais mon sang-froid, ce n'était pas dans mes habitudes et je ne pouvais pas l'expliquer. Non... j'avais beau réfléchir, je ne voyais pas pourquoi je venais de montrer à tous qu'il m'arrivait de ne pas être le mur de glace impassible qu'ils avaient l'habitude de côtoyer. En fait, j'avais perdu tout repère... je m'en rendais compte à présent, je m'étais menti à moi-même... Elain... elle était partie... j'étais... seul. Pour la première fois depuis fort longtemps, mes lèvres s'étirèrent en un rictus de douleur, des larmes commencèrent à couler le long de mes joues et la force psychique me relâcha enfin, mais je n'avais plus la force de tenir sur mes jambes et je tombais à genoux. On pouvait remarquer que les couvre-chefs du duo psychique s'illuminaient doucement, signe que je laissais enfin la barrière se briser et que mes émotions en profitaient pour me submerger. Je n'osais plus regarder personne, j'avais la tête basse, les yeux fixés au sol et on pouvait voir des larmes tomber par moments. Je sentais encore l'attroupement tout autour de moi, mais je m'en fichais... ce que je voulais, c'était juste être seul pour me laisser aller une bonne fois pour toutes pour encaisser la mort de ma jumelle avant de remettre mon masque.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Masque brisé, émotions libérées [Solo] Dim 28 Fév - 10:54

J'avais juste besoin d'être seul... de m'habituer à ce sentiment de solitude qui serait le mien pendant les années qui me resteraient à vivre... de me faire à l'idée qu'il n'y avait plus personne capable de me comprendre d'un seul regard... d'accepter le fait que la paire n'était plus et que le lien qui me réunissait à Elain naviguait dans le vide. C'est seulement lorsque les personnes auxquelles on tient le plus disparaissent que l'on se rend compte à quel point elles étaient importantes pour soi. Foutaises ! Elain était et avait toujours été la seule personne qui comptait à mes yeux. Déjà lorsque nous étions enfants, elle était celle qui me voyait, qui ne me perdait jamais de vue, qui avait donné un sens à mes dons, qui m'avait donné un but dans la vie et une façon de vivre qui me convenait très bien. Elle avait toujours la lumière qui guidait mon chemin alors que je ne vivais que des ténèbres. Les ombres étaient mon refuge, toutefois, sa lumière était mon souffle. Comment vivre si la seule lumière qui m'avait toujours guidé venait de s'éteindre ? Comment faire pour poursuivre le but de ma vie alors que je ne voyais plus rien autour de moi ? Alors que je luttais pour ne pas sombrer totalement, j'avais l'impression d'être noyé dans un univers que je ne connaissais pas le moins du monde. Colère, chagrin, désespoir, abandon... Toutes ces émotions étaient en train de m'envelopper pour me rappeler à quel point je les avais repoussées et que j'avais toujours refusé leur existence.

Sortez tous.

Quelqu'un venait enfin de briser le silence qui pesait dans la salle, malgré tout, l'ambiance restait lourde. Les Rockets quittèrent le lieu les uns après les autres, certains aidèrent ceux qui avaient du mal à se déplacer à cause des coups que je leur avais portés. Je parvenais à entendre les murmures qui fusèrent pendant que tout le monde s'éloignait. Deux places de Commandant sont libres. Il va virer de la Team Rocket. L'assassin est fini. Avaient-ils raison ou tort ? Je n'en savais trop rien, je ne savais plus rien. La seule chose qui m'occupait l'esprit, c'était de reprendre une attitude habituelle pour ne pas montrer que le masque s'était fissuré et que je ne serais plus aussi impitoyable qu'auparavant. Elain et moi étions parvenus à devenir des Commandants à l'aide de nos propres capacités, ma réputation n'était donc pas usurpée. Néanmoins, lorsqu'une lame s'émousse, il devenait urgent de la remplacer pour une autre qui ne ferait pas défaut à son utilisateur. Autrement dit, c'était au possesseur de l'arme en question de trancher afin de tomber sur une décision qui s'imposait, donc le Boss. Je sentis une main se poser sur mon épaule et je réagis instinctivement en la repoussant avant de redresser la tête pour atteindre la gorge de mon soi-disant assaillant. Néanmoins, je me stoppai net en remarquant qu'il s'agissait de Giovanni. Une lame n'avait pas le droit de se retourner contre son utilisateur, je devais suivre ses directives et accepter ses décisions tout simplement.

Tu as enfin compris...

Sans même que je puisse les retenir, deux larmes parcoururent le long de mes joues avant de s'écraser plus bas. Le Boss avait raison... J'avais compris ce qui s'était réellement passé, j'étais parvenu à voir au-delà du brouillard que j'avais installé pour me cacher la vérité. Les jumeaux étaient toujours reliés entre eux par un lien que personne d'autre ne pouvait comprendre. Chacun d'eux devinait l'état de l'autre et agissait en fonction. Comme les deux faces d'une même pièce, il était inconcevable de voir l'un sans l'autre. Pourtant, ma nature avait fait en sorte de dissimuler ce lien afin que je ne sois pas perturbé par l'absence de mon autre face à l'autre bout. Cela faisait plusieurs jours que je vivais sans me rendre compte que la personne qui comptait le plus à mes yeux n'était plus, qu'elle avait péri lors de cette explosion qu'elle avait provoqué et qu'elle avait chargé Gardevoir de prendre soin de moi. D'ailleurs, cette dernière semblait se laisser enfin aller à sa tristesse et mon Gallame restait près d'elle pour la réconforter puisqu'ils étaient proches depuis l'enfance. Ces deux-là étaient exactement comme Elain et moi l'étions, inséparables malgré la distance, capables d'agir en solitaire, mais sublimant ses capacités lorsqu'ils étaient en présence de l'autre. Les paires étaient faites pour être ensemble, une fois un élément perdu, celui qui restait n'avait que peu d'importance et c'était exactement mon cas de figure. Néanmoins, je me devais d'accepter mon sort ! Reprenant contenance, j'essuyai d'un revers de main les traces de larmes sur mes joues et je me relevai pour faire face à Giovanni.

Faites ce que vous voulez de moi, Boss.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Masque brisé, émotions libérées [Solo] Dim 28 Fév - 10:59

Mes yeux étaient encore rouges, ce qui contrastait énormément avec leur couleur d'origine, toutefois, mon regard montrait que j'étais décidé et que j'accepterais la décision qu'il allait prendre. Après tout, j'étais le frère jumeau de celle qui avait ruiné ses plans à Volucité ; il pourrait craindre que mes capacités se retournent contre lui un jour. J'étais celui aussi qui venait de blesser plus ou moins grièvement certains membres de la Team alors qu'ils ne voulaient que me stopper dans ma folie passagère. J'étais l'un de ses membres les plus proches de lui, mais également l'un des plus dangereux vu ma discrétion et mon talent pour l'assassinat.

Tu n'as décidément rien compris.

Que voulait-il dire ? Qu'avait-il en tête ? Le Boss était l'une des rares personnes sur lesquelles j'étais incapable de lire en elles grâce à lecture du corps, il restait fixe, sans bouger plus qu'il n'en avait besoin. C'était très perturbant pour moi de ne pas pouvoir prévoir ses réactions et ses pensées, mais d'un autre côté, c'était pour cela qu'il méritait d'être mon Boss. Néanmoins, cela m'empêchait encore plus de comprendre le sens de ses mots. Tout était flou pour moi, je n'arrivais plus à suivre, trop perturbé par ce flot d'émotions qui coulait encore en moi malgré mes tentatives de bloquer son arrivée.

Tu penses vraiment que je vais laisser partir un élément comme toi ?

J'avais donc bien raison depuis le début. Maintenant que j'avais montré une faille, l'intérêt pour moi ne faisait que chuter. Comme je n'étais bon qu'à être un assassin et que je venais de montrer une faiblesse qui montrait que je ne pouvais plus être aussi efficace, il avait le choix entre me renvoyer et me faire disparaître. Le problème c'était que j'en savais trop sur l'organisation, il était donc normal à mes yeux que ma vie prenne fin afin que le Boss soit entouré que d'éléments opérationnels et excellents dans leur domaine. C'était d'une logique absolue. De toute façon, à présent que j'avais perdu ma seule raison de vivre, il était normal que je mette fin à mes jours et que je rejoigne Elain dans l'au-delà. Sans doute serait-elle furieuse de me voir venir aussi rapidement, mais d'un autre côté, une paire se doit d'être complète, je ne pouvais pas l'être à moi seul. Gallame avait l'air de suivre le fil de mes pensées puisqu'il se trémoussait sur place en attendant de voir ce qui allait se passer, mais il savait qu'il ne devait pas intervenir, que j'allais l'en empêcher de force de toute façon.

Non. J'accepterai toute décision de votre part, même s'il s'agit de...
Continuer ton travail comme tu l'as toujours fait.

Non. Il devait y avoir une erreur. Mes yeux s'étaient légèrement écarquillés, peut-être pas suffisamment pour être perçus par un œil non averti, mais la surprise me gagnait tout de même. Ce n'était pas possible. J'étais pourtant certain que je n'avais plus aucune valeur à ses yeux. Ma sœur jumelle l'avait trahi sous son nez, j'étais même au courant de la chose pendant la mission mais je n'avais rien révélé parce qu'Elain passait toujours avant à mes yeux. Je venais de lui prouver que je n'étais pas l'assassin sans émotion sur lequel il pouvait toujours compter en me déchaînant littéralement contre tous ceux qui m'avaient approché. Pourtant... pourtant, il était là, face à moi, toujours à me faire confiance. Après tout ce qui s'était passé, cela sonnait presque comme une faveur à mes yeux. Néanmoins, comment ferait-il pour me faire oublier l'absence de ma jumelle ? Pour me faire oublier la lumière qui guidait mes pas et qui avait toujours un regard sur moi ? Comme s'il avait deviné mes pensées, il reprit la parole en gardant toujours le même ton platonique qu'il avait.

Ne va pas croire que je ne sais pas ce que vous avez traversé Elain et toi, j'ai des rapports sur le passé de chacun d'entre vous. Elain était ton repère, cela se voyait même encore au sein de la Team Rocket. Voilà ce que je te propose, laisses-moi devenir les seuls yeux qui peuvent te voir et restes celui que tu es, avec ou sans tes émotions.

Je ne savais plus quoi dire. J'avais beau ne rien montrer extérieurement, à l'intérieur de mon esprit tout était chamboulé. C'était sans doute la première fois que quelqu'un voulait garder un œil sur moi. Elain l'avait toujours fait instinctivement parce que nous étions liés, mais personne d'autre n'avait pris le temps d'éviter de me perdre de vue. Que ce soit mes parents, mes professeurs, mes camarades de classe, les quelques proches que je pouvais définir ainsi, jamais quelqu'un n'avait prononcé ces mots avec autant de sincérité. Ma raison ne savait plus quoi décider, si bien que j'étais totalement perdu et ce fut à ce moment que je me rendis compte d'une chose. Si mon esprit ne pouvait plus choisir, j'avais autre chose qui se mettait en avant, qui remuait étrangement à cause de ce que j'avais entendu de Giovanni. Alors que tout s'était éteint en moi, mon cœur avait décidé de prendre le relais et de me rappeler qu'il existait au fond de moi. Ces paroles m'avaient touché et c'était sans doute ce qui allait me permettre de me relever de cette épreuve. Sans oublier ma sœur qui restera à jamais dans ma mémoire, les forces me revinrent pour reformer le masque que j'avais toujours gardé. Toutefois, il y avait une différence, j'avais pris la décision d'apprendre à trier mes émotions pour les laisser s'exprimer tant que je n'étais pas en mission, cela pourrait sans doute me permettre d'être un peu plus... humain.

Je ne vous décevrai pas, Boss.

Il était évident que j'allais respecter cette parole. Il venait de m'offrir un second souffle et même si les choses allaient être différentes à partir de maintenant et que j'allais devoir apprendre à vivre sans la présence de ma sœur, je pouvais toujours compter sur la nouvelle lumière qui allait guider mes pas. Tandis que mon visage restait inexpressif, au fond de moi, vraiment très profondément, j'étais en train de découvrir un nouveau sentiment : j'étais heureux.


HRP:
 

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Masque brisé, émotions libérées [Solo]

Revenir en haut Aller en bas
 

Masque brisé, émotions libérées [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis :: Quartier Général de la Team Rocket-