Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark)

Luga Stark



Messages : 140
Réputation : 1
Date d'inscription : 25/10/2013
Age : 28
Autres Comptes : Riku (resistant/dresseur) , Charizard (pokémon obscur) , Eric Lencher (Rocket)

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark) Lun 1 Fév - 20:25

Cela faisait quelques jours que Luga avait quitter Rivamar mais si elle avait remis Absol dans sa pokeball, elle n'était pas parti seul pour une fois. En effet après son passage a l'école des éleveurs, elle avait repris la route avec Lucas qui était lui même un apprenti éleveur a la seul différence qu'il avait déjà si on peut dire ses propres locaux mais surtout un toit pour vivre que la jeune fille n'avait plus depuis longtemps. Bref le duo avait atteint la route 204 si elle pouvait se fier a la carte qu'elle avait put se procurer, ainsi la destination final n'était plus très loin ce qui faisait plaisir a Luga qui n'avait qu'une hâte de commencer a apprendre mais surtout a découvrir les lieux.
"On y est presque Lucas? J'avoue que j'ai hâte d'y être"
Elle qui était d'habitude patiente quel qu'en soit les circonstances, ce coup ci elle avait dut mal a se retenir même si il le faudrait sans doute un peu. En regardant un peu le coin, il était facile de voir une importante population d'etourmi, de keunotor et de Lixy bien qu'elle en vie un a un moment qui semblait différent des autres car au lieu d'être bleu et noir, il était jaune au lieu du bleu.....et incroyablement adorable. En fait c'était dans ces moments la qu'elle était très envieuse de son protecteur qui lui en revanche arrivait a parler le pokémon sans avoir besoin de passer par l’intermédiaire de qui que ce soit.
"Au fait vu que je vais sans doute rester longtemps avec vous, je croit qu'il faut que je vous donne quelque chose"
Sortant un papier de son sac, il s'agissait du fameux document qui expliquait entre autre les ordonnances de médicaments donc la fillette avait besoin mais aussi par protocole des informations concernant l'adoption et le fait que le tuteur aurait accès au compte en banque particulièrement élevé de Luga jusqu'a ce qu'elle ai atteinte sa majorité.
Revenir en haut Aller en bas
Zoroark
Imposteur & Caméléon
Imposteur & Caméléon


Messages : 82
Réputation : 1
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 25
Localisation : Back in France !
Autres Comptes : Aucun

Informations du personnage
Âge: 24
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark) Sam 5 Mar - 16:11

Lucas, Métamorph et leur nouvelle associée marchaient depuis maintenant quelques jours en direction de Floraville. En chemin, ils avaient pu faire connaissance un peu plus en détail : Lucas avait parlé brièvement de la pension et de sa vie avec Métamorph, Luga avait raconté son rêve de devenir éleveuse. L'Absol qui l'accompagnait à Rivamar était retourné  dans sa Pokéball, ils n'étaient donc plus que tous les trois à faire le chemin ensemble. La ville de Sinnoh n'était plus très loin à présent, ils se trouvaient sur la route 204 qui les y conduirait en peu de temps. La seule chose qui les en séparait était un petit tunnel rocailleux permettant d'accéder à la partie supérieure de la petite falaise devant laquelle ils se trouvaient.

"On y est presque Lucas? J'avoue que j'ai hâte d'y être"



Il sourit. Il appréciait réellement cette enfant, et partageait son impatience de commencer leur grande aventure d'élevage. Ce ne serait sans doute pas évident non plus, mais les choses s'annonçaient bien pour la pension. A eux trois, ils pourraient sans doute bientôt en faire un véritable paradis pour tous pokémons. Chacun pourrait aider dans son domaine, sans compter les prospectus qui ne devraient pas tarder à arriver par voie aérienne où ils trouveraient sans doute de précieux conseils. Montrant l'entrée du petit chemin que l'on pouvait apercevoir non loin de là, Lucas répondit :

" On doit encore emprunter de petit passage là bas pour y monter et on sera arrivés. J'espère que le chemin sera dégagé, il y a parfois des éboulements à cause des Racaillou qui y vivent. "

Il ne savaient pas ce qu'ils feraient dans ce cas, généralement les seuls qui pouvaient passer avant que le chemin ne soit dégagé étaient généralement les dresseurs possédant des pokémons capables de fendre la pierre. Or ni lui, ni Métamorph, ni probablement Absol n'en étaient capable, sans compter qu'au contraire des capacités déjà connues des pokémons, la technique permettant de briser les rochers devait être apprise à un pokémon au moyen d'un objet spécifique lui semblait-il. En tout cas il ne connaissait pas de pokémon qui en soit naturellement capable de façon efficace, et cela leur compliquerait les choses. Peut être un des dresseurs qu'ils apercevaient possédait un pokémon capable de dégager le chemin, mais cela ne voulait pas dire qu'il les aiderait gratuitement : généralement les dresseurs étaient plus occupés à entraîner leurs pokémons et défier des concurrents. A ce propos, le Zoroark n'attirait généralement pas leur attention n'ayant pas de Pokéballs à sa ceinture et un Métamorph d'allure inoffensive comme seul compagnon, mais Luga pourrait attirer certains de leurs regards en raison d'Absol et de l'autre Pokéball qu'elle transportait. Heureusement pour le moment les dresseurs laissaient le groupe de voyageur tranquilles, ils préféraient sans doute s'attaquer à de jeunes dresseurs ayant de meilleurs pokémons et voyageant seuls, il était vrai que Luga ne donnait pas non plus l'impression d'être une dresseuse portée sur la compétition non plus.

En attendant, les deux compagnons admiraient la nature environnante de Floraville où l'on pouvait voir ou deviner de nombreux pokémons dans les hautes herbes ou les plans d'eau. Le Zoroark commençait à se familiariser avec la région, et il pouvait désormais nommer sans se tromper chacun des pokémons qu'ils apercevaient dans les hautes herbes, sans compter que ses escapades sous formes de Zoroark lui avaient appris à mieux les connaître dans l'ensemble les pokémons qui vivaient ici : dans l'ensemble ils étaient tous très amicaux et ils avaient passé de bons moments ensemble, même s'il avait parfois du calmer les ardeurs protectrices de Nosféraptis. Les environs de Floraville étaient très paisibles et les pokémons qui y vivaient étaient à leur image, Lucas savait qu'il n'aurait ps à s'en inquiéter de sitôt. Alors qu'ils arrivaient devant l'entrée du chemin rocailleux conduisant à la ville, Luga s'arrêta et lui déclara :


"Au fait vu que je vais sans doute rester longtemps avec vous, je croit qu'il faut que je vous donne quelque chose"


Sortant un papier de son sac, elle le tendit à son nouveau partenaire qui le regarda avec curiosité. Malgré les efforts qu'il mettait chaque jour pour apprendre à lire, il n'était pas encore un expert et espérait que ce papier n'aurait pas de choses trop compliquées de marquées, et qu'il n'aurait pas besoin de tout comprendre à l'instant. Malgré ces angoisses, il parcourut la feuille des yeux pour essayer d'en saisir le sens. Il semblait s'agir d'un document officiel, et les mots compliquaient qui y figuraient commencèrent à faire paniquer le Zoroark intérieurement : tout ce qu'il avait compris du début du document était qu'il concernait Luga, dont le nom de famille était apparemment Stark. A son grand soulagement, il reconnut le mot "médicament" avant une suite de noms particulièrement compliqués et fit le lien avec les problèmes de santé qu lui avait évoqués Luga. Ainsi elle lui communiquait les médicaments dont elle avait besoin, c'était une bonne chose dans le cas où elle ne pourrait tous aller les chercher elle-même. Et même s'il ne comprenait qu'à peine la moitié de ce qui était marqué sur cette feuille, le Zoroark n'aurait qu'à la montrer à la pharmacie pour que le vendeur lui donne ce dont Luga avait besoin, c'était une façon courante de faire à ce qu'il avait compris. Il n'arrivait en revanche pas à comprendre le sens de la dernière partie de ce document. Il croyait comprendre qu'elle parlait d'adoption, mais ne voyait pas le rapport avec les médicaments listés plus haut. Et de quelle adoption s'agissait-il ? tait-ce l'un des pokémons de Luga qu'elle avait adopté dans une pension ? Cela pourrait s'expliquer vu son grand amour pour les pokémons, mais le Zoroark ne parvenait pas à relier ce dernier paragraphe au reste du document. Il allait devoir prétendre qu'il avait compris sans faire de gaffe et essayer de comprendre les zones d'ombre qui restaient le plus tôt possible, il était inutile de préciser qu'il ne pourrai compter sur l'aide de Métamorph qui, en plus de ne pas savoir lire du tout s'en ficherait royalement.


" Ah merci de me montrer ce papier, je pense qu'il sera utile. Veux tu que l'on en fasse une copie en ville pour en avoir un chacun ? Si tu as besoin nous pouvons aussi passer à la pharmacie avant d'arriver à la pension. "

Espérant qu'il avait bien compris la partie concernant les médicaments et que la dernière ne comportait pas d'informations d'importance, il essayait de montrer qu'il avait compris ce que lui avait montré la jeune fille pour ne pas qu'elle continue sur le sujet, si elle évoquait la dernière partie son incapacité à la comprendre ne pourrait pas être cachée longtemps...

Ils arrivèrent dans le chemin rocailleux où heureusement pour eux aucun éboulement ne s'était produit, et purent grimper en un rien de temps jusqu'au niveau conduisant tout droit au petit village de Floraville. Alors qu'ils montaient une dernière série de marches, Lucas annonça fièrement :


" Nous voici bientôt arrivés à Floraville ! On peut déjà apercevoir ses champs fleuris ici. C'est une ville très jolie et très calme, j'espère qu'elle te plaira. La pension n'est pas ici cependant, il nous faudra encore marcher un petit peu en prenant le chemin sur la droite. "

Lucas sourit à sa jeune protégée : il était fier de l'accueillir à la pension, et ils avaient tous deux beaucoup à apprendre de l'autre. Concernant son identité secrète,il ne savait pas encore quoi faire : il ne voulait pas lui révéler maintenant de peur qu'elle change d'avis, mais pourraient ils vivre ensemble longtemps sans qu'elle le remarque ? Le moment viendrait sans doute où il devrait tout lui avouer. En parlant de cela il devrait penser à appeler son amie et confidente Camilla une fois arrivé, il n'avait pas encore pris de ses nouvelles depuis qu'il avait rencontré Luga, mais il savait qu'elle serait heureuse de recevoir son appel, et qu'ils auraient beaucoup de choses à se dire.

.:-------------------------:.
Zoroark : darkred
Métamorph : fuchsia
Fiche


Merci à dracaufeu pour la signature
Revenir en haut Aller en bas
Luga Stark



Messages : 140
Réputation : 1
Date d'inscription : 25/10/2013
Age : 28
Autres Comptes : Riku (resistant/dresseur) , Charizard (pokémon obscur) , Eric Lencher (Rocket)

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark) Dim 6 Mar - 14:08

Ainsi il n'y avait qu'a emprunté simplement encore qu'un petit passage pour arriver a destination, il était temps d'ailleurs car même si elle avait l'habitude de marcher régulièrement, c'était la première fois qu'elle le faisait autant avec un objectif a l'arrivée alors que toutes les autres fois elle ne savait jamais sur quoi elle allait tomber ou sur ce qui allait lui arriver.
"J'ai jamais vu de racaillou mais bon j’espère qu'ils ne poseront pas de soucis"
Bah oui car comparer aux dresseurs qui sont toujours a la recherche de pokémons différents pour leurs équipes, Luga en revanche n'avait parfois jamais vu certains pokémons pourtant communs que les gens on l'habitude de voir régulièrement mais bon elle aurait sans doute l'occasion d'améliorer ses lacunes sur ce sujet une fois que la pension sera connu. Ayant donc donner le papier en question a Lucas, il ne serait en effet pas inutile de faire le plein de médicaments car même si elle en avait pris a Volucité, il ne lui en restait plus suffisamment pour la fin de la semaine mais bon le traitement était efficace car cela faisait un moment qu'elle n'avait pas eu de crise et elle savait qu'Absol se mettrait en colère si jamais elle venait a oublier de les prendre chaque jour.
"Je ne pense pas qu'il y a besoin d'une copie mais oui il faudra prendre des médicaments, j'en ai pris a Volucité avant de venir mais je n'en ai plus beaucoup. Absol va me harceler si j'oublie de les prendre"
Il n'y avait cependant pas que ces histoires de médicaments qui lui occuper vivement l'esprit car le fait d'avoir parler de Volucité lui avait rappeler des nouvelles plutôt grave venant de cette ville quand elle avait regarder les informations ou la team rocket aurait visiblement attaquer cette ville. Elle ne pouvait donc que se demander si Camilla allait bien mais surtout Arthur et Vipélia qu'elle avait connu juste avant de partir pour Rivamar. Bref il fallait croire qu'elle avait quitter Volucité juste au bon moment avant que la ville soit attaqué donc elle se disait que son Lokhlass lui avait permis d’échapper a la catastrophe. Il fut bientôt évident au bout d'un moment que les racaillous n'avaient pas posés de soucis car le chemin rocailleux ne semblait pas difficile d’accès et elle put bientôt apercevoir Floraville et comme Lucas venait de le dire, elle voyait déjà les champs au loin.
"La pension est donc en dehors de la ville? J'ai hâte de voir comment c'est chez toi en tout cas...et je croit qu'on est suivis depuis tout a l'heure"
Un dresseur un peu collant? Non en vérité il s'agissait seulement du petit Lixy a la couleur inhabituel que Luga avait brièvement aperçu dans les hautes herbes mais dans ce terrain rocheux...eh bien il était encore moins discret qu'au départ même si la jeune fille voyait bien qu'il avait l'air d'avoir tenter de les suivre sans se faire voir. D'ailleurs la jeune fille avait une question qui venait de lui venir a l'esprit et qu'elle n'arrivait pas a chasser tant qu'elle n'aurait pas une réponse.
"Lucas, tu arrive a parler aux pokémons alors je voulait savoir....tu croit que tu pourrait m'apprendre?"
Revenir en haut Aller en bas
Zoroark
Imposteur & Caméléon
Imposteur & Caméléon


Messages : 82
Réputation : 1
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 25
Localisation : Back in France !
Autres Comptes : Aucun

Informations du personnage
Âge: 24
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark) Sam 4 Juin - 15:30

La jeune Luga avouait n'avoir encore jamais vu de Racaillou. C'était étrange, ces pokémons étaient pourtant parmi les plus communs que l'on pouvait rencontrer dans les régions montagneuses, peut être Luga n'avait elle tout simplement jamais été à la montagne... La jeune fille approuvait l'idée de prendre des médicaments en réserve, idée qui devait être partagée par son Absol qui avait l'air de veiller au grain sur sa petite maîtresse. c'était une bonne chose d'avoir des pokémons sur lesquels on pouvait compter pensait le Zoroark, bien qu'il soit résolument indépendant des humains il appréciait de voir des humain partageant ce genre de lien réciproque avec leurs pokémons.

"La pension est donc en dehors de la ville? J'ai hâte de voir comment c'est chez toi en tout cas...et je croit qu'on est suivis depuis tout a l'heure"

Zoroark sourit à la remarque de la jeune femme. Effectivement ce qui semblait être un petit Lixy les suivait à distance depuis quelque temps out en restant caché dans les hautes herbes...cependant une fois sur le sentier plus rocailleux qui les amenait à Floraville, son petit manège était devenu difficile à dissimuler, si bien que même en sauvant les apparences...il était difficile de ne pas le voir. Lucas se dit que sa couleur inhabituelle orangée l'avait pourtant bien aidé, comparé à la fourrure bleu vif qu'arborait généralement son espèce.

" La pension n'est pas loin la sortie de la ville, juste ce qu'il faut pour voir un terrain tranquille pour les pokémons. J'espère qu'elle sera à ton goût même si je n'ai pas encore fini d'aménager le terrain."
confia Lucas.
" Si tu parles de ce petit Lixy qui nous suit, il a l'air encore jeune et curieux. Peut être s'intéresse-t-il simplement aux voyageurs ou alors se dit-il que nous avons peut être quelque chose à manger...en tout cas de ce côté c'est dommage je n'ai plus la moindre baie sur moi. Il devrait rebrousser chemin à Floraville pour s'intéresser à autre chose.


"Lucas, tu arrive a parler aux pokémons alors je voulait savoir....tu crois que tu pourrait m'apprendre?"


La question de la jeune apprentie éleveuse prit Lucas de court. Pour lui, communiquer avec ses semblables était dans sa nature même, mais il ne pouvait avouer cela à son élève, de même que son apprentissage de la langue des humains. De toutes façons, les deux façons de communiquer étaient plutôt différentes selon lui, mais il ne s'était jamais vraiment posé la question d'apprendre à parler aux pokémons. Il réfléchit un peu avant de formuler sa réponse :

" A vrai dire...parler aux pokémons est plutôt simple. La plupart de ceux qui fréquentent des humains apprennent rapidement à les comprendre donc il n'y a pas besoin de leur parler différemment. Les comprendre en revanche...c'est assez différent. Comme tu dois le savoir les pokémons n'ont pas de vrai langage comme les humains, comprendre ce qu'ils disent est plus une sorte d'instinct mêlé à de l'empathie. Moi-même j'arrive à les comprendre depuis mon plus jeune âge mais je ne saurais vraiment t'expliquer comment, c'est une sorte de don si tu préfères...  En revanche pendant les mois à venir je ferai de mon mieux pour t'aider à comprendre ce qu'ils veulent, cela fait partie du métier d'éleveur après tout non ? "


Un sourire s'affichait sur le visage de Lucas à ces mots. Une petite appréhension de savoir si la pension plairait à Luga subsistait, mais il était heureux de commencer cette aventure. Alors qu'ils arpentaient les ruelles de Floraville en direction de la pharmacie, le Lixy avait disparu comme prédit, peut être était il retourné à sa tanière après tout, il devait avoir l'âge où les petits commençaient à explorer curieusement les environs sans toutefois s'absenter trop longtemps. Grâce à la liste fournie par Luga, leurs courses à la pharmacie furent rapides malgré le grand nombre de médicaments. Lucas en profita pour présenter brièvement la jeune fille aux villageois curieux, ainsi ils sauraient qu'elle résidait à présent chez lui. Repartant de Floraville par un petit chemin boisé, ils ne tardèrent pas à voir une petite pancarte sur le côté, à l'endroit où l'on apercevait une éclaircie dans le petit bois qui bordait le chemin.

Le Havre des Pokémons

Derrière cette pancarte toute simple s'étalait un petit chemin encadré par des petits arbustes conduisant à une petite maisonnette. Construite principalement en bois et en brique, cette dernière avait tout du charme typique des petites maisons des environs, du toit de tuiles orangées aux petits balcons fleuris. Le terrain n'était quant à lui pas en reste : tout autour de la maison s'étalait un petit pré fleuri, et on pouvait deviner derrière celle-ci ce qui semblait être un verger avant que la forêt ne reprenne ses droits. La seule ombre au tableau était une aspérité de forme ovale que l'on pouvait apercevoir sur le côté gauche : d'une surface plutôt importante, on pouvait remarquer que la terre meuble qui la constituait semblait humide en son centre, comme s'il s'agissait d'un plan d'eau qui n'avait pas encore été aménagé.


Bienvenue au Havre des Pokémons ! annonça solennellement Lucas.
Comme tu peux le voir, je n'ai pas encore fini tous els aménagements mais j'espère néanmoins que tu t'y plairas.

Avançant devant l'entrée aux côtés de Luga, il ne fouilla pas sous le paillasson pour prendre une clé comme on aurait pu s'y attendre, mais ouvrit directement la porte d'entrée qui n'était pas verrouillée. Celle-ci donnait sur un petit vestibule prolongé sur la droite par la droite par une pièce à vivre avec une grande table, au fond de laquelle on pouvait remarquer la cuisine. Une porte au fond et une sur la gauche donnaient accès aux autres parties de la maison. Après avoir rangé ses chaussures dans une petite boite dans le vestibule, Lucas s'avança sur le parquet du séjour pour aller ouvrir les fenêtres, laissant à Luga le loisir d'observer la maison et ses alentours : après leur absence un peu d'air ne ferait pas de mal à cette maison.

.:-------------------------:.
Zoroark : darkred
Métamorph : fuchsia
Fiche


Merci à dracaufeu pour la signature
Revenir en haut Aller en bas
Luga Stark



Messages : 140
Réputation : 1
Date d'inscription : 25/10/2013
Age : 28
Autres Comptes : Riku (resistant/dresseur) , Charizard (pokémon obscur) , Eric Lencher (Rocket)

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark) Dim 5 Juin - 13:30

Hey non, Luga n'avait jamais été a la montagne par le passé, ses parents disaient souvent qu'ils n'avaient pas le temps a cause du métier qu'ils avaient mais maintenant, il était clair que ca ne serait jamais eux qui emmènerait la jeune fille a la montagne et il ne fallait pas compter sur ceux de l'orphelinat non plus pour faire des sorties "éducatives".
"Franchement ce n'est pas grave si il y a encore des choses a faire chez toi et puis peut être que je pourrait t'aider"
Si elle savait, la fortune qu'elle avait dans son compte en banque pourrait permettre a Lucas de s'acheter peut être le quart de la ville, l'ironie étant que Luga ne pouvait pas s'en servir elle même au quotidien comme elle pourrait le vouloir tant qu'elle n'aura pas atteint sa majorité, seul un tuteur aurait le droit de pouvoir gérer ce genre de choses a sa place en attendant qu'elle soit en âge. Lucas lui expliqua toutefois que si le luxio était entrain de les suivre, c'était sans doute dans l'espoir de voir si le duo n'avait rien a manger, même ne serait qu'une petite baie qu'il pourrait recevoir. Malheureusement Lucas disait ne plus en avoir et Luga n'en avait plus non plus après avoir utilisé ces dernières baies pour une tentative assez désastreuse pour faire des poffins.
"J'ai plus non plus de baies, j'ai voulu faire des poffins....mais j'ai vraiment pas l'habitude d'en faire"
D'un autre coté personne ne lui avait jamais appris a en faire donc c'était normal qu'elle ai des progrès a faire. Jetant un dernier coup d’œil au petit pokémon, ce dernier semblait déçus de n'avoir rien eu de la part du duo mais elle le vit disparaître dés qu'ils entrèrent en ville. Concernant la question sur le fait de savoir si elle pourrait apprendre a comprendre les pokémons, la réponse de Lucas n'était pas vraiment celle que Luga aurait aimer entendre car même si les pokémons pouvaient comprendre leurs dresseurs, l'inverse avait l'air bien plus compliquer si on n'en a pas le don dés le départ.
"Ah je comprend...bon bah il faut croire que j'ai pas le don mais c'est pas grave, au moins Absol et toi seraient la pour m'aider. Par contre je sais que je suis mal placer pour le savoir mais je ne suis pas d'accord sur le fait qu'ils n'aient pas un vrai langage comme nous, dans le cas contraire ils n'arriveraient sans doute pas a se comprendre entre eux et cela malgré tout les genre de pokémons qui existent"


Elle comptait en tout cas beaucoup sur Lucas pour l'aider a les comprendre, non pas qu'elle ne comptait pas sur Absol pour le faire mais elle se doutait que ce pourrait être pénible pour lui de jouer les interprètes en permanence sans compter qu'il devait tout lui traduire mentalement quand le chien cornu devait lui retranscrire que les autres pokémons peuvent lui dire. Bref ils firent un rapide passage a la pharmacie, le pharmacien ayant d'ailleurs fait une drôle de tête vu le prix des médicaments en question mais il ne fit pas de commentaires pour autant. Le duo pris donc par la suite la direction de la fameuse pension et en arrivant a destination, Luga ne pouvait que remarquer que Lucas avait bien choisi le lieu pour créer sa pension. Elle put bien sûr vite remarquer qu'il y avait au moins un endroit qui était en travaux au niveau de l'endroit ou il y avait de la terre meuble bien qu'elle n'aurait pas sut dire ce qu'il y était censé y avoir dans le futur, cela serait une question qu'elle poserait plus tard si toutefois Lucas ne lui en parlait pas avant. En tout cas si il espérait qu'elle allait s'y plaire, il était bien en dessous de la vérité car aprés avoir séjourné dans un orphelinat aux normes douteuses et dans un appartement disons restreint niveau taille, la propriété de Lucas ne serait pas un havre uniquement pour les pokémons mais aussi pour la fillette.
"Je n'ai pas encore vu l'intérieur mais croyez moi, c'est mieux que je le croyait. Vous...euh qu'es que tu va rajouter d'autres comme aménagements?"
Finalement elle n'avait pas put attendre pour poser cette question. Suivant son protecteur, elle fut un peu surprise de voir qu'il n'avait même pas fermer sa porte a clé avant de partir de chez lui la dernière fois, un détail que n'importe qui aurait trouver particulièrement imprudent mais après tout il n'y avait sans doute rien a voler a l'heure actuel mais bon Luga espérait que Lucas prendrait un peu plus de précautions a l'avenir. retirant a son tour ses chaussures ainsi que son sac en les laissant dans le vestibule avant de jeter un coup d’œil rapide aux différentes pièces de la maison, elle se mis a aider Lucas a ouvrir les fenêtres en attendant que son hôte lui fasse visiter le reste.
"J'ai hâte de voir la suite Lucas mai ou veux tu que je range mes affaires?"
Non pas qu'elle avait beaucoup d'affaires a l'heure actuel mais bon ce n'était pas vraiment ordonner de laisser son sac traîner dans la maison, la jeune fille ayant était habitué a ne rien laisser traîner quand elle était a l'orphelinat ou pendant son bref séjour chez Camilla.
Revenir en haut Aller en bas
Zoroark
Imposteur & Caméléon
Imposteur & Caméléon


Messages : 82
Réputation : 1
Date d'inscription : 23/09/2014
Age : 25
Localisation : Back in France !
Autres Comptes : Aucun

Informations du personnage
Âge: 24
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark) Jeu 1 Sep - 6:50

Luga était volontaire pour l'aider, même si apparemment elle n'était pas encore au point pour préparer les "poffins" sa bonne volonté ne serait pas de trop pour finir les derniers préparatifs de la pension dans la meilleure ambiance possible. Se retournant vers Luga, il lui annonça :

" Suis moi, je vais te faire visiter.Je te montrerai les différentes pièces, là où tu pourras rester ainsi que les aménagements en cours à l'extérieur, ça devrait être rapide. "


Passant devant son invitée, il commença par ouvrir la porte au fond de la salle qui donnait sur une sorte de deuxième vestibule dans lequel on pouvait notamment remarquer une porte vitrée donnant sur un petit verger, une autre sur la gauche et un escalier sur la droite qui montait à l'étage. Commençant par ouvrir la porte à leur gauche, Lucas présenta brièvement la buanderie dans laquelle on pouvait remarquer entre autres une machine à laver, des draps étendus ainsi que divers outils et réserves de nourriture stockés sur des étagères. Attrapant les draps qui étaient secs, Lucas les plia sous son bras avant de continuer par la porte donnant sur l'arrière du terrain.


" Voici mon petit verger qui donne directement sur la forêt derrière, alors ne sois pas surprise si tu y vois des pokémons sauvages : ils viennent régulièrement manger les baies qui tombe des arbres et je leur laisse volontiers celles dont je n'ai pas besoin : j'aime bien les regarder venir. Tu peux remarquer une petite cabane là-bas, je m'en sers pour ranger du matériel pour le moment, mais je pourrai peut être l'aménager pour abriter des pokémons des orages un jour..."

Continuant la visite en montant à l'étage, Lucas ouvrit directement la porte en face d'eux pour révéler une chambre plutôt classique. Dépliant les draps qu'il tenait en main, il commença à faire le lit avec l'aide de Luga tout en lui présentant l'étage :

" Cette chambre était là où je dormais jusqu'à il y a peu, mais je pense qu'elle te conviendra mieux : tu auras un peu de place, une vue sur le verger, et la petite porte que tu as vu juste avant d'entrer est une salle de bains dont tu pourras profiter. Dispose tes affaires comme tu l'entends, tu es ici chez toi désormais. "


Adressant un grand sourire à sa nouvelle protégée, Lucas finit de faire le lit tandis que Luga se familiarisait avec la chambre. Il lui montra ensuite rapidement la salle de bains attenante avant de redescendre dans le salon et de passer à la dernière pièce. Celle-ci était un peu moins spacieuse que la chambre, mais on pouvait y voir un espace aménagé pour dormir, bien que le reste des meubles fasse plutôt penser à  un bureau. LE propriétaire des lieux annonça qu'il vivrait dans cette pièce désormais : il avait fini de l'aménager il y a peu et aimait son confort rustique. Si Luga avait besoin de lui, elle pourrait toujours venir frapper à sa porte s'il n'était pas dans le salon ou dehors.

En parlant de dehors, il lui parla brièvement des idées d'aménagement qu'il avait eues pour le futur, à commencer par la création d'une petite mare où il pourrait accueillir des pokémons aquatiques, et d'autres aménagements pour s'occuper des pokémons comme enclos, abreuvoir, et caetera.


" Et si on commençait à préparer à manger ? Tu dois avoir faim après notre voyage depuis Rivamar non ?"

Les deux nouveaux partenaires continuèrent de discuter dans une ambiance détendue alors que le repas cuisait lentement, mais intérieurement le Zoroark était partagé : il n'avait toujours pas avoué son identité à Luga, et il ne se sentait pas prêt, mais il n'avait encore jamais habité avec une humaine. Il serait sans doute forcé de lui dire un jour, mai il repoussait mentalement ce moment au plus tard possible. Il voulait que Luga continue de les considérer comme deux associés comme les autres : que dirait elle si elle apprenait qu'elle habitait en réalité chez un pokémon ? Lucas pensait pouvoir lui faire confiance pour ne pas qu'elle le révèle à d'autres, mais malgré tout son amour pour les pokémons elle n'était sans doute pas prête à vivre avec un vu son jeune âge, elle avait avant tout besoin d'une présence humain et c'était ce qui'il allait lui apporter...

.:-------------------------:.
Zoroark : darkred
Métamorph : fuchsia
Fiche


Merci à dracaufeu pour la signature
Revenir en haut Aller en bas
Luga Stark



Messages : 140
Réputation : 1
Date d'inscription : 25/10/2013
Age : 28
Autres Comptes : Riku (resistant/dresseur) , Charizard (pokémon obscur) , Eric Lencher (Rocket)

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark) Mar 29 Nov - 0:33

Si elle n'avait pas eu besoin d'une claque pour comprendre qu'elle n'était pas en plein rêve, Luga avait tout de même encore du mal a croire qu'elle n'aurait plus a devoir réfléchir tout les jours pour savoir a quel endroit elle allait vivre pendant au moins la durée de ses études d'éleveuse. Si elle avait bien sûr perdu depuis longtemps l'habitude de vivre dans le luxe, l'idée de se retrouver un jour a nouveau dans une maison même standard l'avait un peu quitté pendant un temps a force de vivre dans cette prison que l'on appelle un orphelinat. Bref elle suivi Lucas en silence en inspectant chaque pièce de la maison malgré qu'elle aurait tout son temps pour explorer les lieux en détail plus tard. En tout cas pour quelqu'un qui disait avoir encore des aménagements a faire pour rendre l'endroit digne d'un havre, Lucas n'avait pourtant pas chômé du point de vue de Luga qui elle en revanche se disait qu'il avait déjà fait beaucoup.

Concernant le verger, elle ne trouvait pas vraiment surprenant que des pokémons sauvages puissent y traîner, surtout si il y a de la nourriture a profusion mais bon on pouvait vraiment voir que Lucas avait beaucoup de projets pour sa pension a venir. Bref ils revinrent dans la maison ou Luga put découvrir sa futur chambre même si le rangement de ses affaires risqué d'être plus que rapide vu le peu de choses qu'elle avait sur elle.
"Être chez moi....je pensais plus que ca arriverait a nouveau. Je pourrait jamais vous remercier assez Lucas, toi aussi metamorph. Mais si il s'agissait de ta chambre, ou es que tu va dormir maintenant?"
Rangeant ses affaires en vitesse dans une des armoires après avoir aider Lucas a faire le lit, elle ne voulait pourtant pas que Lucas soit obligé de changer ses habitudes dans sa propre maison et puis ce n'est pas comme si la jeune fille n'avait pas dormi sur un canapé tout ce qu'il y a de plus classique en guise de lit. Elle eu pourtant rapidement la réponse sur la nouvelle "chambre" de Lucas qui ressemblait plus a un bureau que a une vrai chambre, comme quoi une chambre digne de ce nom serait sans doute un aménagement non négligeable parmi tout les autres car si Lucas semblait du genre a privilégier le bien être des pokémons ou de Luga dans le cas présent, il ne semblait pas beaucoup penser a son propre confort.
"Les projets pour la pension ne sont pas les seuls aménagements qu'il faudra faire dans peu de temps j'ai l'impression en voyant ta "chambre" tu sais. C'est très gentil de ta part de m’accueillir chez toi mais tu devrait aussi penser a toi."

Suivant Lucas jusqu'a la cuisine, il était vrai qu'elle n'avait rien manger depuis son arrivée a Rivamar mais elle n'avait surtout pas eu le temps de manger avant que Lokhlass ne lui fasse traverser l'océan sans lui laisser vraiment le choix. Heureusement pour Lucas, Luga savait mieux se débrouiller en cuisine que a faire des poffins ce qui aurait au moins l'avantage pour son "tuteur" actuel de ne pas souffrir de maux d'estomac en guise de remerciement pour sa générosité envers une gamine qu'il connait a peine.
"Je n'ai pas manger depuis que Lokhlass m'a emmener jusqu'a Rivamar, le voyage n'était pas vraiment prévu pour tout te dire."
Ayant tout de même insister pour l'aider en cuisine tandis qu'Absol était entrain de dormir sur le lit ce qui était d'ailleurs quelque chose de nouveau pour lui, Luga était bien loin de s'imaginer que son hôte n'était pas aussi humain qu'il en donnait l'impression même si elle ne pensait pas connaitre un humain aussi généreux que Lucas jusqu'a présent. Pourtant si la discussion était plutôt agréable, Luga avait l'impression que Lucas était particulièrement pensif même elle ne savait pas vraiment la raison. En fait contrairement a ce qu'il pouvait croire, Luga n'attendait pas une présence humaine mais tout simplement une présence quel qu'elle soit y compris même si il s'agit d'un pokémon.
"Tu semble pensif. Tout va bien?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark)

Revenir en haut Aller en bas
 

hey oh, hey oh, on s'en va a la pension (PV Zoroark)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Sinnoh :: Floraville-