Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Here We Go
Jeu 16 Mar - 9:36 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mar 14 Mar - 16:58 par Invité

» Pokemon Community
Sam 4 Mar - 10:25 par Invité

» Master Poké
Mar 28 Fév - 23:35 par Invité

» Tsuki's World
Mar 28 Fév - 12:27 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 25 Fév - 8:04 par Invité

» Rencontre improbable entre deux étoiles (PV Eric)
Dim 19 Fév - 21:10 par Eric Lencher

» Absences de l'illusionniste
Dim 12 Fév - 10:57 par Zoroark

» Réinvente la Destinée
Mar 7 Fév - 14:10 par Invité


Partagez | .

Professeur et élève

Invité
Invité



MessageSujet: Professeur et élève Mar 29 Déc - 20:13




Sen Carter Laure Dexila


J'étais actuellement en train de donner un cours, ou plutôt surveiller un contrôle. Surprise évidemment. En effet, je considérais que les élèves travaillaient régulièrement et qu'il n'y avait donc pas de raison de les informer lorsqu'une interrogation tombait. Et s'ils ne connaissaient pas leurs leçons, tant pis pour eux, ils devaient assumer. Un moyen comme un autre de leur faire prendre conscience des responsabilités qu'ils allaient devoir assumer une fois à l'âge adulte.

Or donc, le questionnaire était coefficient trois, car le trimestre allait bientôt se terminer et je n'avais pas vraiment eu l'occasion de leur donner des notes. Il fallait donc régler ce menu problème afin de ne pas avoir de parents sur le dos car je ne faisais pas mon travail. S'ils savaient... l'organisation pour le voyage scolaire surprise me prenait énormément de temps. Enfin, le monde était remplis de préjugés et malheureusement les professeurs étaient sujets à beaucoup d'entre eux, mais je devais faire avec. C'est la voie que j'avais choisie.

Pour le sujet du test, c'était une simple rédaction à faire, en une page minimum. L'intitulé était élégamment écrit à la craie blanche sur mon tableau noir, qui trônait en face des élèves. « Celebi et Dialga : Les risques et conséquences d'un voyage temporel grâce aux Pokémons Légendaires ». Après tout, en plus d'enseigner l'Histoire, je m'occupais aussi la Mythologie Pokémon, un sujet très passionnant dont j'étais une véritable mordue. Je surveillais donc mes élèves d'un regard de fer, déambulant d'un pas souple et assuré entre les rangées afin d'être sûre que personne ne triche. Et autant dire que les collégiens savaient ce qu'il en coûtait que de tricher pendant mon cours. Avoir des mauvaises notes car on ne travaille pas, d'accord ; tricher, jamais.

Mon regard s'attarda quelques instants dehors. Les nuages commençaient à s’amonceler en une masse informe et imposante. On pouvait entendre de légers grondements si on tendait l'oreille. Un orage s'annonçait donc, très bien. Il faudra que j'avertisse les élèves une fois le cours termi...

DING-DONG

Quel timing parfait. Alors que j'entendais des soupirs, tantôt de soulagement, tantôt de déception, bilan mitigé, donc. Je pris alors la parole, tandis que je m'étais de nouveau assise à mon bureau professoral, légèrement en hauteur comparé aux autres.

Mettez vos copies sur mon bureau et partez. Faites attention en sortant, un orage s'annonce.


Je regardais les personnes sortir une à une d'un œil distrait. Trente petites têtes blondes dont j'avais mémorisé visage et nom.Toutes porteuses d'espoirs et d'aspirations différentes qui n'attendaient qu'à accomplir de grandes choses. Et c'était mon rôle de les guider, pour un temps du moins. C'est alors que mon attention fut retenue par une gamine pas bien grande avec des cheveux blancs. Laure Dexila. Une gamine étrange et je devais l'avouer, un peu inquiétante par moments. Il faudrait que je lui parle.

Laure, reste ici s'il te plaît, nous devons parler.


Je vis alors la demoiselle revenir sur ses pas et attendre bien sagement que les autres sortent de la salle. Brave bête. Lui faisant un signe afin qu'elle prenne place en face de moi sur une chaise, j'observais une dernière fois la salle de cours avant de me concentrer sur elle. Le papier peint jaune avait bien besoin d'un nouveau coup de fouet et la salle n'était pas réellement impeccable. Il y avait même des petits papiers ici et là roulés en boule. Mais c'était sans importance. Tout en soupirant légèrement, je farfouillais dans les papiers de mon bureau avant d'en sortir une feuille de papier un peu froissée. Néanmoins, je la gardais pour moi, afin de lui en parler plus tard.

Tu vas bien ? J'espère que le test s'est bien passé. Si tu veux quelque chose, comme du chocolat, n'hésite pas.


Y aller en douceur. Je commençais à avoir l'habitude désormais et il ne fallait pas stresser les adolescents de son âge en prenant une mine sévère. C'était le meilleur moyen de gérer un conflit qui risquerait de perdurer. Il fallait donc d'abord vérifier que l'enfant aille bien avant de parler des choses importantes, c'était la base de mon enseignement.

© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 689
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 21
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Professeur et élève Sam 2 Jan - 19:45

Tic… Tac… Tic… Tac… Le temps passe. Ah… Les examens ! Ca me fait dire que je devrais être entrain de réviser mes dossiers d'Histoire de l'Art Antique, mes différents vases, Clitias, Exekias, le Peintre de Darius, etc. Au lieu de faire du RP, ou de me lamenter sur des drames personnels. Mais bon ! Donc, ainsi, le stress était presque sensible, dans cette fameuse classe. La trentaine d'élèves étaient tous concentrés sur leur devoir… Certains étaient entrain de tricher, même, tellement le stresse, était presque. Tous voulaient une excellente note, en dépit enfaîte du vraie but du contrôle, celui de voir si on maîtrisait ses connaissances. Ainsi, tous tentaient désespérément d'avoir une bonne note… Cela ne voulait pas dire que tous y arrivait ! Certains étaient dans un état pire que le Titanic, et étaient entrain de sombrer. D'autres, disons, avaient totalement l'habitude d'avoir de mauvaises notes, donc, s'en fichait comme de l'an quarante, ou comme du Peintre de vase Exekias. Car ils s'en fichent sans doute d'Exekias. Ainsi, certains étaient entrain de remplir désèsprément une fiche qui refusait de se noircir, tandis que d'autres, eux, préféraient ne rien faire, et rendre par pur provocation, ou abandon, une feuille complètement blanche.

Pourtant, la feuille qui nous intéresse ici, n'était pas blanche. Au contraire, même, vu que Laure approchait de sa troisième page de rédaction. Pas mal pour une collégienne ! Laure était pas trop mauvaise en histoire. Ce n’était cependant pas la matière où elle était le meilleur. Elle était plus douée pour tout ce qui était extrêmement rationnelle. La jeune demoiselle, dont l’état mental était encore très fortement abimée, après avoir été volontairement droguée pour être réduite en esclave pendant un long moment, avait encore des problèmes, par exemple, avec les images, métaphores et comparaisons -n’imaginez même pas les très mauvaises notes qu’elle peux avoir dans les matières littéraire !- Mais là, ce n’était pas le cas, et disons… Que si elle n’était pas la meilleure de sa classe, elle restait quand même relativement bonne.

Mais si Laure n'était pas une mauvaise élève, comme dit précédemment… Elle souffrait quand même en ce moment. Elle y pensait depuis longtemps, mais elle avait dut, par amour de ses proches, mais surtout, par peur, se rattacher à nouveau, avec ses anciens maîtres, les Membres de la Team Rockets, les anciens alliés, de ses maîtres à l'état pur : les Magmas. Notre enfant aux cheveux blanc ainsi, après avoir découvert que Rockets étaient encore en vie, avait du, malgré elle, renouer avec son terrible passée… Passée dont elle aurait voulu se détacher, le voir disparaître… Mais ce n'était pas possible, malheureusement. Depuis, elle vivait dans la peur. Bien sur, elle n'avait pas prévenue son père adoptif, le fameux Calder, Elle ne voulait pas l'inquiéter. Et elle avait peur de la réaction de son Braségali, qui après tout, ne l'avait jamais portée dans son coeur… Mais bon, elle devait justement rester concentrer sur ses cours. Une chute de moyenne -ce qui était d’ailleurs entrain d’arriver, ne ferait qu’inquiéter encore plus son père adoptif… Quand soudainement :


Mettez vos copies sur mon bureau et partez. Faites attention en sortant, un orage s'annonce.

LE DRING LIBERATEUR ! Aaaaaaaaaaaaaaaaaaah. C'est peut-être le truc qui me manque le plus, maintenant que je suis à la faculté. Et oui, car si en introduction, on avait bien vu que cette crainte du temps qui passe, était commun à toutes les étapes de notre scolarité… Et bien, la sonnerie, était quelque chose qui disparaissait entre le secondaire, et les études supérieurs… Mais bref, vous n'êtes pas là pour entendre ma nostalgie d'une époque révolue. Ce que vous voulez, c'est Laure ! Et bien, vous vous rappelez quand notre fameux interlocuteur avait dit qu’il y avait plusieurs types de soupirs, “tantôt de soulagement, tantôt de déception”...? Et bien, notre fameuse Laure n’avait fait ni l’un ni l’autre. Non, malgré la déclaration du fameux professeur, Laure continua frénétiquement à écrire pour sa conclusion… La jeune demoiselle aux cheveux blanc termina ainsi, un tout petit poil en retard, mais en général, cela se remarquait a peine. Bien sur, à la correction, cela allait se voir, étant donné que l’orthographe et la qualité calligraphique allait en pâtir… Mais ça, c’était tant pis !

C'est vrai que l'orage approchait, en tout cas. Pendant leur cours de sport -oui, celui qui avait fait les emplois du temps était un sadique qui avait mit un cours d’histoire après un cours de sport de deux heures-, il avait tellement plu qu’ils avaient du faire de la Gymnastique au lieu de l’endurance. Cependant, une accalmie avait touché la région peu avant la fin du cours de sport, mais ce n’était qu’une accalmie temporaire… Cela allait bientôt reprendre. Heureusement pour certains, ils allaient pouvoir rentrer bien au chaud, dans la voiture de leur parents, avant d’aller regarder des émissions bien culturel, comme le “Pokémurail d’acier”, ou “5 pokémon cherchent une maison”... Au lieu de faire le devoir. Laure, elle, malheureusement devait rentrer à pieds. Elle allait peut-être en profiter pour faire quelques courses rapides : Ils leur manquait à la Pension des champignons, et des oeufs… Cependant…


Laure, reste ici, nous devons parler.

« Oui Madame ? »

La jeune demoiselle ferma le parapluie qu'elle était justement en train de se préparer à utiliser, pour lutter contre l'eventuelle pluie, qui risquait de rendre ses cheveux blancs emmêlé dans un état encore pire que d'habitude. De toute façon, ses cheveux blancs étaient absolument indomptable, aux grands désespoirs des quelques amies de sexe féminins qu’avait la demoiselle aux cheveux couleur neige. Oui, car elle avait des amies ! Faut pas croire ! Elle s’entendait bien avec plusieurs demoiselles de sa classe. Ainsi, elle s’installa devant la professeur. Tranquillement, tout juste avec une légèreté, et une absence quasi fantomatique. Les yeux bleux ne brillaient pas vraiment, et tout semblait terne chez elle. Comme une fleur non pas fané, mais fléchissante, discrète, caché dans un pot de fleurs beaucoup plus belles. Sans doute que Sen avait de nombreux élèves… Il était alors assez remarquable qu’elle est vraiment remarquée l’ombre qu’était la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige.

Tu vas bien ? J'espère que le test s'est bien passé. Si tu veux quelque chose, comme du chocolat, n'hésite pas.

« Laure pense. Après tout, elle avait révisée, et elle connaît un peu les mythes, quand même… Surtout ceux de Groudon. »

Elle le révéla, comme ça. Quel meilleur moyen de soupsonné qu'elle avait été dans la team Magma ? Heureusement, « plus c'est gros, plus ça passe ». Seuls quelques personnes dans l'établissement étaient au courant de l'ancienne vie de la jeune demoiselle, et savait que celle-ci, sur ses habits bleus et blancs, avaient encore du rouge écarlate collée. Est-ce que cette professeur le savait ? Peut-être, si elle avait déjà voulue trouvée des renseignements sur la jeune demoiselle aux cheveux blanc. Pour cela, rien de plus simple, demander à la prof de Musique, Madame Newman, qui était aussi la professeur principale de la classe de Laure, qui avait apprit la condition de la jeune fille, de la part du proviseur. En tout cas, Laure était bien sagement sur sa chaise. Du chocolat ? Elle n’aurait pas dit non, mais la jeune fille n’avait pas pensé à répondre à la demande du professeur. Tant pis pour elle ! Elle n’aura donc pas de chocolat. J’en connais une qui va être déçue.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Professeur et élève Sam 2 Jan - 20:30




Sen Carter Laure Dexila


Laure avait les yeux ternes, tandis qu'elle s'asseyait sur sa chaise, en face de mon bureau. La jeune fille semblait terne et sans vie, comme une marionnette qui se contentait de bouger selon la volonté d'une Puissance Supérieure. Ce n'était pas la première fois que je constatais cet état de fait de fait chez elle et ça m'inquiétait un peu, je dois dire. Après tout, j'étais très concernée par l'étât de mes élèves et je ne voulais pas qu'il leur arrive malheur. Ça non.

La demoiselle répondit donc d'une voix monotone, parlant d'elle à la troisième personne. C'était étrange, comme si elle pensait être un objet et non une personne dotée d'une volonté propre. Décidément, cette gamine était très préoccupante, il fallait s'en occuper au plus vite et crever l'hypothétique abcès avant que ça ne prenne une tournure vraiment embêtante. Mais c'est surtout la suite de ses paroles qui retint mon attention et sa connaissance toute particulière de Groudon, un Pokémon Légendaire d'Hoenn. Certes, j'avais entendu des rumeurs quant à un éventuel lien entre la Team Magma et elle, mais tout de même.

Elle ne répondit pas à ma proposition, ce qui ne m'empêcha pas d'en mettre quelques-un sur le bureau, juste au cas où. IL s'agissait de Ferrero Rocher, les meilleurs du marché. En effet, je devais avouer que le chocolat était mon péché mignon, j'adorais ça. Néanmoins, je devais parler de choses sérieuses. Croisant donc les doigts avec mes coudes sur la table, je dévisageais Laure, essayant de lire en elle. Je n'y arrivais pas, décidément, cette gamine était très étrange. Finalement, je repris ma feuille en main avant de parler calmement.

Selon les papiers, tu es orpheline et habites à la Pension du Joyeux Magicarpe, c'est bien ça ? J'espère que Calder s'occupe bien de toi.


Calder Arawak était le gestionnaire de la Pension du Joyeux Magicarpe. Un nom pour le moins atypique et je ne le connaissais que peu, principalement par des rumeurs et autres petites choses de ce genre. Je n'avais pas de position particulière sur ce dernier mais je voulais être sûre qu'il soit apte à s'occuper de Laure. Le cas échéant... Je prendrais les choses en main. Pas question de laisser la jeune fille avec une personne incapable de l'élever.

Rapidement, je repris la parole, d'une voix un peu plus dure qu’auparavant et j'avais le regard perçant, comme si j'examinais la Dexila avec des lunettes rayon X. On pouvait voir que je ne plaisantais pas.

En effet, ça ne m'étonne pas trop que tu connaisses bien Groudon, Laure. Mais j'ai besoin de savoir quelque chose...


Clignant des yeux, je gardais un air impassible sur mon visage. Je ne savais pas trop comment aborder la chose alors autant y aller directement. Et puis, elle avait l'air solide, donc même si je tapais un peu fort, elle survivra. Ménageant donc le suspense pendant encore quelques secondes, le seul bruit qu'on pouvait entendre était celui de l'horloge, signalant que le monde était encore en train de tourner. Inlassablement.

Fais-tu partie de la Team Magma, Laure ? Ou d'une quelconque autre organisation criminelle ?


Comment ? J'avais dit qu'il fallait y aller en douceur ? Certes, mais parfois la situation exigeait d'y aller plus directement. Et puis, si ça la perturbait ne serait-ce qu'un peu, ça me donnerait une idée de sa personnalité. Un test, en quelque sorte. Néanmoins, je pris la peine de rajouter d'une voix neutre et plate une dernière phrase avant d'entendre ses explications, histoire de bien clarifier les choses.

Je suis ton professeur, Laure. Inutile de me mentir, je le saurais, c'est mon travail.



© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 689
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 21
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Professeur et élève Dim 10 Jan - 16:01

Voilà, elle allait avoir une réunion avec la professeur... La jeune demoiselle savait ce que cela voulait dire. Elle devait avoir fait des graves erreurs à son dernier test ! Et ouais, notre jeune demoiselle avait pas pensé que cela pourrait être pour d'autres raisons que cela... Et ouais ! Trop rationelle la gamine. En même temps, elle voyait sa relation avec ses professeurs comme purement professionnel. Je sais, ça vous paraît bizarre, comme phrase, mais je vous explique. La jeune demoiselle enfaîte, voyait presque ses professeurs comme des nouveaux maîtres. Pas maître d'école, bien sur, mais maître, des gens lui donnant des ordres. Bien sur, elle ne le disait pas... Ce n'était pas sur que cela soit conscient chez elle, mais il faut bien comprendre que quand on avait été des mois drogués à son insu, pour devenir peu à peu obéissante... Cela laissait des sequels mentales plus qu'importantes, et dont la jeune demoiselle ne se soignerait sans doute jamais. Mais bon... Bordel ! Je sens qu'il va être super joyeux ce RP ! Ainsi, la jeune demoiselle écouta attentivement ce que son professeur lui déclara :

Selon les papiers, tu es orpheline et habites à la Pension du Joyeux Magicarpe, c'est bien ça ? J'espère que Calder s'occupe bien de toi.

« Oui. Laure est heureuse avec Calder. Plus heureuse que ce qui lui est arrivée avant. »

Elle sourit. Elle fit un vrai sourire. Laure avait connu la joie familiale, avec que sa mère soit frappé par une terrible maladie. Elle s'en souvenait que trop bien. Après, mais ça, elle ne le savait pas, et elle ne le saura jamais étant donné que tout les gens connaissant ce secret ont disparu peu à peu, ou sont maintenant entrain de manger les pissenlits par la racine, mais son propre père l'avait utilisé pour gagner de l'argent, et soigner sa femme. Finalement, les deux étaient mort, l'une de sa maladie, et l'autre du chagrin d'avoir perdu sa femme et sa fille pour rien. Laure s'était retrouvée tout seule à ce moment. Un trop long moment. Puis finalement, elle avait tretrouvé la chaleur d'un foyer. Et cela, c'était nécessaire. Je le sais bien. Pour Laure, retrouver un père, cela l'avait énormément aidé, à se reconstruire petit à petit. Maintenant, peut-être allait-elle demandé à son père adoptif, quand est-ce qu'elle allait avoir une nouvelle Maman ? En effet... Espérons pour le fameux Calder que cette idée ne lui viennent jamais en tête.

Fais-tu partie de la Team Magma, Laure ? Ou d'une quelconque autre organisation criminelle ?

Elle n'avait pas le droit de mentir, de toute façon. Cela avait été une règle qu'on lui avait donné, une fois qu'on l'avait sortit du commissariat de Safrania. La jeune demoiselle, par son passif, avait été innocenté de ses crimes... Elle n'en n'était pas responsable. Cependant, les personnes ayant autorité sur elle, devait le savoir. Et ça... La jeune demoiselle n'avait pas le droit de le cacher... Cela allait poser des problèmes quand la demoiselle allait atteindre l'âge adulte, pour trouver du boulot... Enfin, en théorie, elle devait le dire... Après, elle pourrait mentir... Non. C'est vrai, sa professeur, qui était devant elle, était parfaitement capable d'aller se renseigner ailleurs. Et si elle voulait des réponses, elle les aurait... Donc, la jeune fille n'avait aucun intérêt à mentir, enfaite, quand on y réfléchissait un peu. Alors, autant dire la vérité ! Cependant, avant que la jeune demoiselle aux cheveux blancs ne disent quoique ce soit, sa professeur fut plus rapide, et rajouta quelque chose, qui ne fit que donner plus raison encore à ce que pensait la demoiselle aux cheveux couleur neige, en effet :

Je suis ton professeur, Laure. Inutile de me mentir, je le saurais, c'est mon travail.

« Non. »

Ce fut ferme, clair et précis. En même temps, Laure n'allait pas dans la dentelle. En effet, elle ne faisait plus partie de la Team Magma. Elle l'avait quitté. Elle l'avait quittée dans le sang, comme elle avait toujours vécue. Mais maintenant, ce passé avec la team Magma était révolue. Comme la team Magma... Mais la Team Rocket de l'autre côté.... En faisait-elle encore partie ? Elle ne saviat pas trop. Après tout, elle avait bien fait un accord avec un commandant de la Team Rocket, elle devait bien l'avouer. Mais de l'autre côté, Aaron avait bien précisé que la jeune demoiselle n'allait pas travailler pour la Team Rocket, mais bel et bien pour lui... Elle avait fait ça pour protéger sa famille. Ce n'était pas un retour dans les team, ce qu'elle avait fait... Non ? Elle tentait de se convaincre. Pauvre demoiselle... Quoiqu'il en soit, elle ne pouvait pas laisser son professeur avec seulement ses déclarations, et ainsi, elle déclara pour clarifier un peu plus ce qu'elle était, et ce qu'elle avait été auparavant :

« Laure était servante de la team Magma, et de la Team Rocket. Laure est libre maintenant. C'est fini pour elle. »

Elle hocha de la tête, comme pour se convaincre elle-même. On pourrait penser que Laure serait difficile à lire... Mais au contraire. Comme elle montrait si peu avec ses expressions faciale, elle se trahissait énormément par les gestes qu'elle faisait. Et ouais, bien souvent, notre corps tente quand même de montrer ce qu'il veux exprimer. Inutile de le cacher. Des tics, des mouvements trahissent nos émotions. Laure était très expressive dès qu'il s'agissait des mouvements. Elle bougeait beaucoup de la tête, utilisait beaucoup ses mains... Tout cela, c'est de la communication. Alors évidemment, il faut bien le montrer à l'écrit, car en théorie, cela ne se voit pas, dans les paragraphes. C'est pour cela qu'il faut bien d'écrire. Finalement, la jeune demoiselle remarqua les chocolats que la professeur venait de poser. Telle une petite chapardeuse, discrètement, et presque trop même, comme si elle volait, elle en récupéra un, et commença à le manger... Avant de finalement déclarer tranquillement :

« Je n'est plus qu'une de vos élèves, Madame Carter. »

Pour la deuxième fois de la discussion, elle offrit un sourire, avant de se refermer dans un position morne... Bon, de l'autre côté, vous pouvez voir que visiblement, en français, elle avait encore quelques sales notes... Non, je plaisante. Comment cela ? Et bien, quand elle écrivait, elle ne faisait jamais ce genre de faute. Qu'à l'oral, et encore, ce n'était que très rares, c'était des petits problèmes mentaux qui touchait la jeune fille. Ouais, le psychisme de la jeune fille provoquait parfois des problèmes bien gênant, et clairement handicapant. Heureusement que Laure était bosseuse, sinon, elle devrait avoir des cours du soir, et des rattrapages durs, pour être dans une classe, considéré comme « normal ». Et évidemment, les élèves, qui sont par nature des charognes au collège, n'hésitez pas à se moquer de la demoiselle aux cheveux blancs. Sur ses petits problèmes, sur le fait qu'elle rentrait bien souvent seule.... Et ouais. C'est ça le collège. Dès qu'on s'éloignait un tant soi peu de la normalité, on se faisait martyrisé. C'était la base de comment fonctionnait la société du collège... Et si on était pas content de cela... Et bien tant pis pour nous.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Professeur et élève

Revenir en haut Aller en bas
 

Professeur et élève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Archives :: Corbeille :: RPs abandonnés-