Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

« Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre]

Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Ven 18 Sep - 13:24

Peu à peu l'hiver s'intallait sur la région de Johto... Mais cela étant dit, cela n'empêchait pas, en effet, les beaux jours de venir, encore, et de faire profiter de ses doux rayons de chaleur, les gens qui se promenaient... D'ailleurs, il fallait le dire clairement : Nous étions dans les jours les plus agréables de l'année... « C'est surtout à partir d'octobre, que c'est la saison la plus austère. Moi bizarrement je la trouve noble, c'est celle qui a le plus de caractère. », disait le grand poète... Mais la saison de l'Automne, ce n'était pas donc, seulement de la pluie, du sombre... Il y avait aussi ses journées plus tranquille, ou la lumière arrivait jusqu'à nous, nous réchauffant, nous rappelant presque que l'été était au final partit que depuis très peu de temps... « La saison qui a le plus de caractère »... Oui. La saison la plus agréable. La saison que j'aime le plus.

Doublonville était une ville agréable... Ce n'était pas la plus grande des villes, non. Enfin, si, c'était la plus grande ville de Johto... Mais cela n'avait pas beaucoup de valeur. L'Ancienne plus grande ville importante, Rosalia, était plus petite que Doublonville, mais il faut l'avouer, par rapport à la majorité des plus grandes cités des régions de ce monde... C'était une toute petite ville. Illumis, Volucité, Félicité, Rivamar, Lavandia, Safrania... toutes ses villes faisaient de l'ombre à Doublonville... C'était un peu comme comparé Londres, Tokyo, New-York, Paris... A la simple petite ville de Bruxelles... Mais pour Doublonville, ce n'était pas du tout quelque chose qui les gênaient, aux Doubloniens... Au moins, ils vivaient dans une ville tranquille, une ville qui savait être intéressante, sans jamais devenir étouffante. C'était une ville qui restait agréable, et le fait qu'elle était quand même plus petite, faisait qu'elle ne souffrait pas de bien des problèmes de nombreuses villes.

Ainsi tout était calme... Les gens profitaient de ses derniers beaux jours, en regardant un peu les autres gens qui passaient...  En effet, devant ces nouvelles journées belles, bien entendu, les personnes ne restaient pas alors à l'intérieur, et sortaient pour profiter de ses bonnes journées... N'étaient-elles pas si rares ? De nombreuses personnes se promenaient alors dans la belle ville de Doublonville. Aussi bien des citadins, que des dresseurs de passages, ou bien des jeunes personnes sans Pokémon, ou des touristes, qui profitaient encore. De l'autre côté, ce n'était pas seulement des humains qui profitaient de la ville. Les Pokémons étaient encore très nombreux, une fois rentrée au sein des enceintes urbaines. Des Pokémons qui vivaient en parmenance dans la ville, des plus grossiers comme les Tadmorvs qui tranaient près des poubelles, aux petits pokémons familiers des ruelles, comme Miaouss... Mais d'autres pokémons, qui accompagnaient les gens, tranquillement, comme des fouinettes, jouant avec les enfants, ou encore, d'autres profitant du soleil, sur les terasses de bois...

Concentrons-nous alors sur une de ses terrasses. Un petit café... Il y en avait des tonnes, des tonnes dans la grande cité de Doublonville. Les gens profitaient alors pour s'assoir, prendre une petite boisson comme un Soda Cool, un café, ou des boissons alcoolisé... Tout type de boisson. Alors, ce petit café, qui s'appelait : « Au Magicarpe Volant », plusieurs personnes profitaient alors des prix qui n'étaient pas trop cher, des boissons qui n'étaient pas trop immondes, et du service qui n'était pas trop mauvais. Bref, un café normal, classique... Plusieurs personnes étaient présente. Des personnes de tout âge. Une petite fille qui accompagnait sa mère, s'enivrant en longueur de journée, au grand malheur de la première, plusieurs autres pilliers de comptoirs, comme on les appelle, mais aussi deux trois jeunes parlant de leur études, accompagné d'un Queulorior et d'un Natu, picorant des cacahuètes, et enfin, presque seule en terrasse, une dame grassouillette, disons pour ne pas être vulgaire, et faire dans l'euphémisme. Celle-ci était accompagné d'un Couafarel, trahissant le fait qu'elle était une touriste, discutait tranquillement avec son mari, concentré sur son sudoku... Et une dernière personne...

« AU VOLEUR ! AU VOOOOOOOLEUR ! »

OUAH MES OREILLES ! Que se passait-il ? Bordel de bon dieu ! Ouais, je suis vulgaire à la médiéval, donc ça fait pas trop sérieux... Et bien, enfaîte, ce cri, qui était facilement explicable, venait d'une vielle femme, toute petite et toute aigrie, venait de remarquer quelque chose... Son sac à main, son précieux sac à main, venait de se faire littéralement piquer ! Et oui, dans les villes touristiques, les vols par les personnes étaient très classiques. Je dis les « perosnnes », car dans les grandes villes, c'étaient les gouvernements qui volaient... Oups ? J'ai fais visiblement un troll. Pas bien Marcel ! Pas bien du tout. Tu auras trois coups de fouët, pour la peine. Oh oui, maître, fouëttez-moi ! J'aime ça ! Euh... Bref. Reprenons notre RP. Donc, ainsi, la fameuse victime de vol voulait visiblement le faire comprendre à tout le monde. Le Couaffarel sursauta, et fit tomber le café de sa grosse maîtresse sur le sol, la faisant jurer dans un dialecte trahissant ses origines de La-Roche-Sur-Griffe. Mais bref, ainsi...

« C'EST LUI ! C'EST VOTRE SALE...
-Madame, calmez-vous...! »

Elle venait d'entrer dans le bar, en lui-même. Les étudiants tiraient des drôles de tête, tandis que par reflexe, la jeune filette poussa sa mère un peu plus loin, qu'elle n'ait pas envie de se battre, à cause de l'alcool qui s'accumulait dans le sang. Les piliers de comptoirs, eux, étaient bien content de voir un peu d'activité dans leur bas préféré, et les deux kaloséens, eux, pensaient que c'était quelque chose de foxlorique... Bref, ainsi, le barman, qui, comme nous étions dans un petit bar, pas très important et suffisamment peu cher pour que des étudiants puissent aller dedans pour discuter exposé, tout en se saoulant suffisamment pour avoir les bonnes idées nécessaire pour leur futur diaporama, le barman ainsi se demandait bien ce qui se passait, mais surtout, voulait que la situation se calme, car il n'avait pas spécialement envie que les clients partent à toute vitesse... Et ouais, quand même c'était son métier ! Il devait garder du monde ! En tout cas, poussant un poivrot-pillier, il s'approcha de celle qui se plaignait, qui n'eut le temps de s'expliquer, vu qu'elle, littéralement, pêta un cable en voyant...

« JE LE SAIS !!! JE LE SAIS CAR C'EST UN ETRANGER !!! SI JE LE DIS C'EST QUE ?! ELOIGNEZ VOUS ! POLICE ! POLICE ! »

Archibald venait d'arriver. Tenant sa Nidoran, comme toujours -je rappelle qu'il ne l'avait toujours pas véritablement capturé-, il avait toujours sa tenue habituel, mais par dessus, on reconnaît le tablier blanc des plongueurs... Et oui, le fameux amnésique n'avait pas vraiment trouvé mieux comme métier. Mais le patron, extrêmement gentil, lui avait laissé sa chambre d'ami, étant donné que le frère de son petit ami avait trouvé un nouveau métier à Mauville, et ainsi, l'avait libéré. Depuis, Archibald y vivait, et travaillait pour pas grand chose pour le Patron. Bien sur, vous aurez deviné que c'était plus ou moins du travail au black, mais quand même... Cela permettait au fameux Archibald de vivre. Car, l'amnésique avait eu énormément de mal à trouver un métier. Personne n'avait voulu, au début, d'un amnésique. Mais notre patron, lui avait besoin d'un plongeur. Cependant... Maintenant, la stabilité semblait compromise, même s'il trouvait l'argument de celle qui venait de se faire voler... Plutôt faible, vu qu'elle n'accusait que le fait qu'il était un étranger. D'ailleurs, l'un des étudiant dut être calmé par son pote, car il eut très envie d'insulter la vieille... Ce qui n'aurait pas aidé.

« Bon sang... Désolé Park, mais ça risque d'être compliqué...
-Ce n'est pas votre faute, monsieur Maxime. Ne vous inquiétez pas.
-Archi, la police elle va te faire du mal...? »

C'était la jeune demoiselle qui déclara cela inquiet au jeune homme au manteau violet. Celui-ci, lui fit un sourire pour la rassurer. La police n'était pas encore arrivé, mais c'était déjà le souc, littéralement, dans le fameux bar... Entre la mégère qui hurlait le fait que notre fameux Archibald était un voleur, comme tout les gens de sa « race », (ce qui était extrêmement ironique, étant donné qu'Archibald n'avait aucune idée d'où il venait donc... Bon.), les étudiants qui commençaient à hésiter entre partir, et venir montrer leur soutiens, la filette s'inquiétant pour sa mère, Archibald, et elle-même, les poivrots qui voulaient de la baston... Et tient, les deux touristes kaloséens venaient de sortir leur appareil photo, et prenait des photos. Damn ! Les habitudes des locaux étaient étranges dans ce pays, mais visiblement, mieux valait ne pas en rater une pièce. Les deux touristes n'attendaient que la suite des évènements, avec une naïveté qui étaient à mi-chemin entre le très touchant, et le complètement débile. Mais bref... Cela était... Vraiment... Déroutant comme situation.

Le voleur, le vrai, bien entendu, cela faisait bien longtemps qu'il venait de partir dans les ruelles, et cachant dans son sac à dos le sac à main, le fruit de ses rapines, partait tranquillement, à l'aide de son Etouraptor, se cacher dans la ville... Eheh. Encore quelques vols, et il allait pouvoir partir de cette ville. Quel bande d'incapable, la police de ce pays...! Chaque ville, et il s'enrichissait un peu plus. Il caressa le plumage de son splendide Etouraptor...Et constata qu'il avait perdu des plumes ! Damn ! Il s'en rappelait : Il s'était battu contre des miaouss, dans la ruelle juste à côté du bar... Donc, il avait perdu des plumes ! Quel énorme erreur de sa part ! Il avait donc laissé, non loin du fameux Bar, des preuves de son méfaits ! Enfin, disons, tout du moins, des preuves qu'il était lié dans cette situation. Remettant ses lunettes d'aviateurs, et son écharpe blanche; le jeune homme enfourcha de nouveau son fidèle compagnon volant : Il était temps de faire disparaître cela... Il le voulait. Hors de question de se faire choper à cause de quelques miaouss rebelle... Enfin, logique pour des Miaouss, mais quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Jr. Anderson


avatar
Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/06/2015
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Mer 17 Fév - 12:44

En plus des personnes présentées dans le post précédent, un homme était assis dans un coin sombre du bar. Il était très discret et à l'écart, si bien que personne ne faisait vraiment attention à lui. Par chance, sa notoriété n'était pas encore arrivée jusqu'à Johto, sinon, beaucoup plus de personnes l'auraient reconnues et il ne pourrait pas être aussi tranquille.

Recroquevillé sur lui-même, ce qui le faisait paraître plus petit que ce qu'il était vraiment, l'homme tenait dans sa main un téléphone portable sur lequel il jouait à Tetris, grattant de temps en temps sa barbe de trois jours, sirotant son verre d'eau, et jetant par moments des regards intimidés vers les autres personnes présentes dans le bar à travers ses lunettes rectangulaires. Par moments, il arrangeait les manches de sa blouse de laboratoire pour cacher ses bras, faisant bien attention à ce que seuls les gants qu'il portait étaient visibles. Ce n'était pas qu'il avait honte de ses bras mécaniques. Il ne voulait juste pas attirer l'attention sur lui.

Mais que faisait le Dr. Andreas Jr. Anderson dans un petit bar de Doublonville, maintenant qu'il était officiellement devenu Maître de la Ligue de Kalos ? Eh bien, c'était justement pour cela qu'il était là. Maintenant que la « grande famille » du Challenge de la Ligue avait un nouveau membre, Andreas avait été envoyé se présenter aux Maîtres des autres Ligues. On lui avait proposé d'être accompagné, mais il avait refusé. Il n'aimait vraiment pas se retrouver entouré de personnes, et il savait que si des gardes du corps s'occupaient de lui, il n'avait aucune chance de traverser les régions incognito et serait assaillit par des foules voulant voir le nouveau Maître de Kalos.

Il attendait donc dans un petit bar de Doublonville, enchaînant les parties de Tetris sur son téléphone pour patienter le temps que son train vers Kanto arrive. Il aurait très bien pût aller directement à la ligue en volant sur le dos d'Izanagi, mais il avait préféré faire le détour jusqu'à Johto. Il n'était vraiment pas pressé de rencontrer les autres Maîtres. Déjà, il était intimidé par eux. C'étaient des gens courageux, de vraies stars, tout ce qu'il n'était pas. Ensuite, moins vite il accomplissait cette tâche, moins vite il devrait retourner à Kalos pour prendre ses responsabilités de Maître. Au début, être le meilleur Dresseur de la région semblait être une excellente idée pour rendre son père fier de lui. Mais maintenant, surtout depuis la mort de ce dernier, Andreas avait peur de ne pas être à la hauteur, et surtout de rencontrer tout un tas de personnes. Après tout, il n'était qu'un geek ayant la trentaine.


- AU VOLEUR ! AU VOOOOOOOOOLEUR ! C'EST LUI !

Andreas sursauta sur sa chaise, faisant par inadvertance tomber la Pokéball d'Izanagi qui s'activa et laissa sortir le Dragon, qui réussit par chance à se stabiliser dans une position inhabituelle pour éviter de renverser la table voisine. Ce qui avait provoqué ce bruit strident comparable au crissement d'une craie sur un tableau noir était une petite vieille au visage si parcheminé qu'il fit penser à un Tadmorv au scientifique. Visiblement, quelque chose lui avait été volé, et elle commençait à accuser un homme à la peau basanée portant un tablier en caoutchouc et tenant une Nidoran dans ses bras qui venait de sortir de l'arrière du bar.

- JE LE SAIS !!! avait continué à hurler la vieille dame. JE LE SAIS CAR C'EST UN ETRANGER !!!

Alors qu'elle continuait à lancer des flots d'inepties, Izanagi se tourna vers elle et montra légèrement les dents. Cette petite mégère lui cassait les oreilles. En plus, c'étaient quoi ces arguments à la noix ? Le Bruyverne était d'un naturel tolérant, mais la tolérance avait des limites. Les membranes de ses oreilles vibrèrent violemment, provoquant un « bang » grave et bref pour surpasser le niveau de décibels de l'humaine aigrie et faire taire tout le monde, surtout elle.

Andreas se redressa d'un bond de sa chaise, se mettant entre Izanagi et le reste de la salle en faisant signe à l'imposant Pokémon de se calmer. Mais il était trop tard, le mal avait été fait. L'attention était déjà sur les deux compagnons dans le silence pesant. Un frisson parcouru le dos du Maître Pokémon qui se retourna lentement, voyant avec horreur que plusieurs regards étaient tournés vers lui. Oh bon sang… Ils s'attendaient sûrement à ce qu'il dise quelque chose… Il se gratta l'arrière du crâne en laissant échapper un rire gêné, visiblement mal à l'aise.

En l'absence de la police, les Maître Pokémons ont le droit de régler les conflits. Comprenez par « droit » qu'ils avaient officieusement le devoir de le faire. Bien sûr, il y avait peu de chance que quiconque sache qui il était vraiment – sauf peut-être les deux Kalossiens. Dans tous les cas, il était maintenant au pied du mur. Il devait intervenir.

Il prit une grande inspiration :


- Euhm… S-si il vous a vraiment volée, madame… p-peut-être que… vous… v-vous trouverez vos affaires en le fouillant… ? bafouilla-t-il. J-j-j-j'ai du mal à croire qu'il vous a v-volé alors qu'il t-travaillait à l'arrière, m-mais… C-c-c'est encore le m-meilleur moyen d'être sur…

Way to go, Junior. Dans son dos, Izanagi hocha la tête d'un coup sec. Il était en effet impensable qu'il ait pût voler quoi que ce soit alors qu'il faisait la vaisselle pendant les faits, surtout qu'un homme portant un tablier trempé était tout sauf discret sur une terrasse, mais ça ne suffirait pas à faire lâcher prise à la  harpie. Elle serait bien obligée de se rendre à l'évidence quand elle verrait qu'il n'avait pas ses affaires. Et si il avait vraiment ses affaires, eh bien… Il ne leur resterait plus qu'à appeler la police. Et s'il s'enfuyait, les Pokémons du meilleur Dresseur de Kalos seraient bien suffisants pour l'arrêter. N'est-ce pas ?

- M-monsieur le barman, continua Andreas, p-puisque vous êtes le proprio… v-vous voulez bien… l-le f-f-fouiller… ?

Andreas n'osa pas se proposer pour le fouiller, tout simplement parce que la vieille dame se mettrait à hurler qu'il est un complice et qu'il ferait semblant de ne rien trouver pour couvrir le plongeur. Le propriétaire, quant à lui, s'il voulait préserver l'intégrité de son commerce, se devait d'être honnête. En plus, Andreas s'était déjà trop donné en spectacle à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Sam 20 Fév - 22:31

Contrairement aux autres, ici l'action ne commence pas dans un bar, mais a la gare de Doublonville. Où plutôt en dehors. D'ailleurs le dit bar ne se situe pas si loin de la dite gare, ce qui va amener la suite. Le temps a ce moment là était encore assez doux pour permettre aux habitants de sortir et en profiter avant que le vent froid de la fin de l'automne et de l'hiver ne les rattrape. Même si celui ci allait prendre son temps pour arriver par la suite. On voyait de nombreuses personnes sortir de la gare après l'arrivée d'un train. Il y avait des touristes ou des citadins rentrant simplement chez eux, chacun ayant plus ou moins de bagages, en fonction du nombres de jours qu'ils avaient décidé de passer dans la petite ville, ou la durée durant laquelle ils étaient partis. En quelques secondes ils avaient finit par s'éparpiller en allant dans les différentes rue de la ville, laissant place a d'autres personnes arrivant dans la gare et redonnant a nouveau le calme a la place. Toutes n'étant pas parties, il y avait encore quelques personnes qui étaient restées sur place. Parmi elles il y avait un jeune homme qui consultait une carte, en compagnie d'un pokemon oiseau qui s'était perché sur son épaule. Elwin revenait de la région où il avait du travailler quelques temps et avait dû faire escale a la petite ville de Jotho. En raison de quelques problèmes de transports, le train suivant allait être plus tard, alors il avait laissé son bagage dans une consigne et avait décidé de visiter la ville. Cela pouvait se révéler intéressant et il n'y avait pas encore mit les pieds. Ce qui expliquait la carte.

Il regardait les alentours tout en étudiant son plan, cherchant a décider de ce qu'il allait faire en premier. Braisillon était tout aussi intéressée dans la visite touristique, mais ayant certainement décidé que voler était trop fatigant, elle s'était posée sur l'épaule de son dresseur que ça n'avait pas l'air de déranger. Au final il se décida et s'engagea dans la rue principale face a la gare, repliant la carte pour la ranger dans une poche. Le temps lui plaisait plutôt bien, il n'y avait pas beaucoup de vent et la température n'était pas trop froide, comme dit plus haut. Tout en marchant il regardait autour de lui d'un œil discret, observant les détails et les gens brièvement. Il était toujours avantageux de connaître l'endroit, même un simple de détail peut être décisif. Il y avait plusieurs pokémon trainant dans les ruelles, des pokémon citadins tout a faits normaux et quelques personnes qu'il identifia facilement comme des touristes, cherchant même a deviner de quelle région chacun venait. Elwin n'attirait pas vraiment les regards, il avait l'air d'être un adolescent normal, et on pouvait a peine se rendre compte qu'il était entrain d'observer, plutôt le contraire. Il avait l'air de ne pas faire attention, toujours fatigué comme d'habitude.

Alors qu'il arrivait au niveau de l'entrée du dit bar, un bruit attira  son attention, au niveau de l'entrée d'une ruelle. Un instant il se tourna vers cet endroit pour voir deux miaouss semblant se battre. Sans doute un conflit de territoire. Seulement cette simple diversion empêcha le jeune homme de remarquer le drame qui se déroula par la suite et entraina sans doute la surdité soudaine de plusieurs personnes :

- AU VOLEUR ! AU VOOOOOOOOOLEUR !

Le policier se retourna vivement en direction du bruit. Il aperçut une dame d'un certain âge qui criait, dans une position laissant penser qu'elle s'était fait prendre son sac a la volée. Elwin ne l’avouerait surement pas, mais cela l'avait fait sursauter, ce qui avait légèrement déséquilibré la braisillon, ce qui agaça cette dernière. En fait elle avait elle aussi sursauté, mais passons. Il se mit a regarder, mais il ne vit pas de trace du voleur. Il avait dut fuir vite, ou bien faire cela en toute furtivité ce qui avait fait qu'il pouvait toujours se faire passer pour un citoyen lambda. Le policier l'aurait certainement aperçu si son attention n'avait pas été concentrée sur autre chose a ce moment là. Donc maintenant il était introuvable. N’espérant pas en rester là, la dame entra dans le bar rapidement, continuant de crier. Elwin fut peu désireux de la suivre, tout d'abord pour éviter de se faire encore vriller les oreilles mais aussi pour éviter de se faire suspecter ou autre. Mais bon, si elle appelait la police il devait bien entrer et lui de mander de faire une déposition. D'ailleurs il l'entendait toujours crier, même une fois dans le bar :

« C'EST LUI ! C'EST VOTRE SALE...

Pensait elle vraiment que le suspect pouvait être dans le bar maintenant ? Mais oui, pourquoi ne pas prendre un café après avoir volé quelques chose a une victime visiblement très bruyante ? Elwin entra dans le café pour assister a la scène, préférant déjà attendre un peu la fin de la crise d’hystérie avant d'intervenir. I y avait déjà de nombreuses personnes a l’intérieur de l’établissement et tout les regards étaient tournés vers la vieille dame qui, elle, regardait quelqu'un d'autre : un homme, qui semblait-il, travaillait dans le bar, portant un tablier et un nidoran. Il semblait qu'il venait lui aussi d'arriver en fait, ce qui rendait déroutant la réaction de la vieille dame. Et pourtant elle le désignait comme suspect numéro un d'après ce qu'elle disait... pardon criait :

- JE LE SAIS !!! JE LE SAIS CAR C'EST UN ETRANGER !!!

Ok d'accord, maintenant il fallait qu'il intervienne. Ce genre d'argument n'était pas valable, et cette crise dérangeait vraiment les autres clients. La braisillon elle aussi semblait scandalisée par ce que disait la victime. Mais alors qu'il allait s'avancer pour montrer qui il était et pour calmer la vieille dame, quelqu'un d'autre réagit. Ou plutôt quelque chose d'autre. C'était un pokémon, un bruyverne s'il avait bonne mémoire, qui montra les dents puis fit taire tout le monde avec un son bref dépassant le bruit que faisait l'agitée, qui fut suffisant pour faire taire tout le monde. Elwin se retint de soupirer, mais il remerciait intérieurement le pokemon pour cette intervention. Lui, n'aurait pas pu la faire taire si efficacement. L'homme qui était assit a côté du bruyverne et qu'Elwin avait a peine remarqué jusque là, se leva pour se mettre devant le dragon et lui faire signe de se calmer. Il ne fallait pas être intelligent pour comprendre que le pokemon appartenait a cet homme. D'ailleurs celui ci sembla soudainement plutôt mal a l'aise. On le voyait bien a sa posture soudaine et au rire gêné qu'il finit par émettre. Il n'avait sans doute pas prévu d'intervenir.

- Euhm… S-si il vous a vraiment volée, madame… p-peut-être que… vous… v-vous trouverez vos affaires en le fouillant… ?  J-j-j-j'ai du mal à croire qu'il vous a v-volé alors qu'il t-travaillait à l'arrière, m-mais… C-c-c'est encore le m-meilleur moyen d'être sur…

Il avait finalement eut le courage de parler, bien qu'il parla en bafouillant. Il est vrai que le fait de fouiller l'homme règlerait facilement le problème. Après tout, peu de temps s'était déroulé entre le moment où la femme avait commencé a crier et son entrée dans le bar où son potentiel voleur devait être entré juste avant. Donc il n'aurait pas eut le temps de cacher quoique se soit. Bien que l'argument était stupide, il se devait de faire ce qu'il fallait si la victime le voyait vraiment comme un suspect. Si le policier refusait a cause d'une excuse comme "argument on convaincant", vu le caractère de la victime, elle allait peut-être se plaindre encore plus. Elwin allait s'avancer pour se présenter, donner une preuve de ce qu'il était et proposer de le faire, mais l'autre homme continua :

- M-monsieur le barman, continua Andreas, p-puisque vous êtes le proprio… v-vous voulez bien… l-le f-f-fouiller… ?

C'était une bonne idée. Après tout, Elwin n'excluait pas la possibilité, on aurait put le prendre pour un adolescent qui aurait pu falsifier un badge. Et puis ça n'avait pas l'air d'être une grosse affaire, il pouvait en profiter pour continuer de faire profil bas. Après tout le jeune homme préférait se fondre dans la masse, préférant la discrétion plutôt que de montrer directement son identité. Il se dit qu'il allait rester observer et surveiller au cas où quelque chose dérape. Et puis il avait bien envie de voir la tête de la femme qui apprendrait qu'elle s'était trompée après son argument. D'accord ce n'était pas vraiment professionnel, mais il ne l'était pas vraiment lui même.

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Dim 28 Fév - 20:38

Archibald se grattait l'arrière de la tête… Si cela continuait, il allait vraiment finir au commisariat de Police, et comme lui avait dit Monsieur Maxime, il avait intérêt que ça n'arrive pas, sinon, il allait avoir des ennuis, comme personne savait d'où il venait… En effet, aller au commisariat, et dire qu'on avait pas d'identité… C'était déjà louche… Mais en plus, s'y retrouver, car on avait commit un crime, un vol… Pauvre, pauvre Archibald ! Tout ce qu'il voulait, c'était gagner un peu de quoi vivre… Pas de se retrouver en criminel ! Oui, car Archibald n'était pas non plus totalement stupide, il n'avait pas perdu son intelligence avec la mémoire. Il savait qu'il risquait plus gros à voler, qu'il pouvait y gagner ! Donc bon… En tout cas, heureusement, il avait presque tout le bar, avec lui, ce qui était plutôt positif. En même temps, il connaissait assez bien toute les personnes qui étaient présente dans le bar… Et quand on commence à se connaître, on se soutient ! Plus, le discours aussi nauséabond de la fameuse vieille, faisait que les gens avaient plutôt tendance à ce mettre avec lui !

- Euhm… S-si il vous a vraiment volée, madame… p-peut-être que… vous… v-vous trouverez vos affaires en le fouillant… ?  J-j-j-j'ai du mal à croire qu'il vous a v-volé alors qu'il t-travaillait à l'arrière, m-mais… C-c-c'est encore le m-meilleur moyen d'être sur…

Alors que la scène avait déjà beaucoup trop de personnage, un nouveau décida de parler à son tour, augmentant encore plus le nombre de personnages qui étaient présent dans cette fameuse scène… Cela en faisait… Beaucoup, j'ai la flemme de compter. Oui, je devrais avoir honte, je sais, mais bon… Bref, retournons à ce que nous sommes entrain de faire : C'est à dire, répondre à un RP, et arrêter de gagner des lignes honteusement. Bref, un nouveau personnage venait d'entrer dans la scène. Une personne, qui pour une fois, à la manière des deux touristes Kaloséens, n'étaient pas du tout dans le monde « habituel » du fameux Magicarpe Volant. Qui était-il ? Personne ne le connaissait, mais c'était bel et bien le fameux… Maître de la ligue de Kalos ! Et bien… Rien que ça ! Cependant, il était vrai qu'il fallait bien le dire : Il n'avait pas du tout, et je dis bien PAS DU TOUT, la prestence d'un maître. Il semblait plutôt être un étudiant d'Histoire de l'Art, qui venait tout juste de gagner son master, et qui n'osait pas présenter ses recherches à l'ensemble des membres de sa faculté…

- M-monsieur le barman, continua Andreas, p-puisque vous êtes le proprio… v-vous voulez bien… l-le f-f-fouiller… ?

« Eh, nous claque pas dans les mains.
-Le monsieur, il a raison ! Vient Archi !!! On va jouer les détectives privés !! »


Ce fut un des étudiants, et la jeune demoiselle qui répondit à cette déclaration du fameux Maître de la ligue (mais ça, personne ne le savait dans ce bar. Sauf peut-être la touriste Kaloséenne, qui le pointait du doigt à son mari.). Archibald, lui, se contenta d'un sourire, et d'un hochement de tête pour dire merci. Et bien… Il ne connaissait pas cette homme… Mais il avait décidé de visiblement, l'aider, et ça… Il ne pouvait que remercier. Bref, ainsi, la plus jeune de l'équipe qui était entrain de se former, était bien contente qu'on puisse enfin commencer à s'amuser, et qu'elle n'ait pas besoin de babysitter sa mère pour une fois… là, il y avait une affaire très importante, et puis… C'était pour Archibald ! Le gentil garçon, qui avait un Nidoran, et qui s'occupait très bien des différentes personnes dans le bar. Et puis, c'était pour Monsieur Maxime, qui lui donnait toujours des bonbons, et des boissons gratuites ! Tandis que les étudiants, eux, avaient particulièrement envie de faire rabattre le claquet … D'ailleurs, claquet qu'elle décida de rouvrir, de manière tout aussi violente que d'habitude :

« MOI JE DIS QUE C'EST INUTILE ET QUE DE TOUTE FACON JE
-Oh, vous vous calmez… On se met ensemble, et cherchons… Enfin, vous cherchez. Je bosse moi. »


Alors que madame la vielle conne (oui, excusez moi l'expression, mais je ne voyais pas comment mieux le dire), allait recommencer à hurler, le fameux barman empêcha toute reprise, et obligea alors la fameuse pauvre victime insupportable à collaborer avec l'équipe. Le patron voulait vraiment que son plongeur s'en sorte, surtout qu'il ne voyait pas comment il pourrait être le coupable du crime… Enfin, c'était évidant, comme l'avait fait remarqué l'autre espèce de bégayeurs, qu'il n'aurait pas put voler le fameux sac : En effet, il avait travaillé pendant toute la durée, à l'arrière de la salle, dans la cuisine, entrain de faire la plonge. Donc… C'était très peu probable qu'il soit le voleur. Alors, où était le fameux sac ? Cette vieille dame, aussi désagréable pouvait-elle être, était quand même une victime, dans cette histoire, et il était certain qu'elle ne mentait pas… Ce fameux sac avait bien disparu quelque part. Et il avait même, pensait l'un des étudiants, très certainement étaient volé… Mais par quelqu'un d'autres qu'Archibald… Mais qui alors ? C'était quand même une bonne question…

C'est alors que le fameux voleur, avec son Etourapteur, venait d'arriver juste après la déclaration du patron du Bar… Damn. Il menait l'enquête, et s'il voulait se débarrasser des preuves, il fallait qu'il collabore avec eux. Il entra alors tranquillement dans le bar, et mit ses lunettes d'aviateur pour bien se mettre dans le bain. Mainteannt qu'il était là, tout était prêt pour accuser ce fameux Archibald. Non pas qu'il voulait particulièrement l'accuser, mais surtout, il voulait effacer les preuves… Mais pour passer derrière la ruelle, là où son Etouraptor avaient perdu ses plumes, il devait passer par la porte de service… Donc… Il était obligés de traverser tout le bar ! Le pauvre n'avait pas remarqué que les Deux Miaouss étaient allés se battre ailleurs, dans une autre ruelle… Donc, il était très certain que les plumes étaient dispercés maintenant. Quoiqu'il en soit, il se devait d'intervenir… Et d'empêcher toute suspicion sur lui… Pour cela… Quoi de mieux de rejoindre le camp de ceux qui étaient entrain de chercher les incides… Il déclara alors, son écharpe au vent :


« -Vous ne trouverez jamais si… Je ne vous aide pas ! Je me présente : Axel, même si on devrait plutôt dire… Excel ! Comme Excellence ! Nous allons discerner si ce fameux inconnu
-Je m'appelle Archi…
-Est vraiment le coupable ! En temps qu'allié de la justice, je ne pourrais laisser un si mauvais crime irrésolu !
-Si un tel allié de la justice vient nous aider… Je pense que ce mystère se résolu en moins de deux… !
-EN AVANT !!! »

Ce fut la plus jeune qui déclara cela, juste après la déclaration d'Archibald… Finalement, tout une file, toute une équipe semblait se lancer… Une filette, trois étudiants, un chef de ligue (mais dont la profession était inconnue), une vielle raciste, un voleur, et un accusé amnésique… Quel équipe ! Surtout qu'un nouveau personnage, un homme aux cheveux rouge et aux yeux verts, fut amené par les étudiants, qui avaient envie qu'il viennent faire des recherches avec eux. La jeune demoiselle, dont la mère continuait de se saouler avec ses amis piliers de comptoirs, était déjà entrain de chercher sous les tables, tandis que le voleur, interrogeait la vielle conne, pour tenter de lui « soutirer des informations », alors qu'enfaîte, il était tranquillement entrain de la conforter sur le fait que le coupable était très certainement Archibald… Etranger, anonyme… Il cherchait visiblement à gagner de l'argent par tout les moyens possibles… Bref, il tentait de le dire de manière insidueuse, discrètement… Le but n'était évidemment de ne pas se faire remarquer ! Mais bon… Si ça marchait, nous apprendrons ça au prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Jr. Anderson


avatar
Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/06/2015
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Dim 17 Avr - 12:13

- Le monsieur, il a raison ! s'exclama une jeune fille, visiblement toute excitée par ce qui était en train de se passer. Viens Archi !!! On va jouer les détectives privés !!

Andreas fit semblant d'arranger ses lunettes, tentant tant bien que mal de cacher son visage. Il n'avait pas pût s'empêcher de rougir au moment où la petite lui avait dit qu'il avait eût une bonne idée, le côté adorable de l'enfant n'arrangeant rien et faisant légèrement craquer le Maître Pokémon. Si il avait un jour la chance d'avoir des enfants, il voudrait qu'ils soient aussi adorables et motivés que celle-ci. Il rougit encore plus lorsqu'il croisa le regard de quelques uns des étudiants qui semblaient se moquer de lui, et commença à développer une soudaine fascination pour ses lunettes et leur position sur son nez pour cacher son embarra.

La vieille pie s'était rapidement remise à hurler de toutes ses forces. Izanagi fronça son nez dans une grimace. Pire qu'un Brouhabam, cette humaine. Elle faisait mal aux oreilles sensibles de la chauve-souris géante. Par chance, elle fût cette fois-ci arrêtée par le tenancier du bar, Monsieur Maxime :


-Oh, vous vous calmez… On se met ensemble, et cherchons… Enfin, vous cherchez. Je bosse moi. 

… Comment s'était-il retrouvé dans cette galère ?

En quelques secondes, il s'était retrouvé poussé au milieu d'un petit groupe par la jeune demoiselle enthousiaste sans s'en rendre compte. Maintenant qu'il était plus proche du centre de la pièce, Andreas remarqua les deux touristes, un homme et une femme, accompagnés d'un Couafarel. Oh oh. La femme était en train de le pointer du doigt et de chuchoter quelque chose à son compagnon. Le Maître détourna le regard l'air de rien en arrangeant ses lunettes, faisant comme si de rien n'était, même si sa mâchoire inférieure serrée trahissait sa nervosité. Il avait beau faire semblant de ne pas reconnaître le Pokémon chien, le couple l'avait sûrement reconnu, lui. Ou bien ils se moquaient de ses vêtements. Oui, mieux valait que ce soit la seconde solution. Dans tous les cas, maintenant qu'il avait 50 % de chances d'avoir été reconnu, il ne pouvait plus reculer et devait aider les occupants du bar à résoudre ce problème jusqu'à ce que les autorités compétentes arrivent. Pitié, faites qu'elles arrivent vite…

Alors qu'Andreas stressait tout seul, Izanagi s'était quant à lui plus intéressé à la petite Nidoran emmitouflée dans les bras de son dresseur. Avec un sourire amical, il se présenta à elle comme Izanagi, un Bruyverne de Kalos, et lui expliqua la situation dans laquelle le plongeur était. Si son dresseur était innocent, et qu'elle voulait bien coopérer, alors Andreas, l'humain aux lunettes et à la fourrure en pagaille, dirait aux autres humains que le plongeur n'est pas le vrai coupable.


- Vous ne trouverez jamais si… Je ne vous aide pas ! 

Surpris par la voix, l'homme et son Bruyverne se tournèrent vers son origine. Deux nouvelles personnes étaient entrées en scène. Le premier était un jeune homme, probablement un adolescent, qui était entré sans attirer l'attention, un Braisillon sur l'épaule. Super, un autre dresseur de Kalos… Quelles étaient les chances que trois Kaloséens se trouvent au même moment que le nouveau Maître de cette région dans le même bar à Johto ? L'homme roux se contentait d'observer les gens de ses yeux verts et endormis. Mais la voix venait d'un autre, un deuxième nouveau protagoniste dans cette « enquête ». Ses lunettes d'aviateur et son écharpe au vent lui donnaient un côté « epic », comme un personnage d'un manga que l'auteur avait tenté de rendre badass.

- Je me présente : Axel, même si on devrait plutôt dire… Excel ! Comme Excellence !


Yup, c'était bien l'archétype qu'Andreas lui donnerait. Le perso de manga que l'auteur avait voulu rendre ridiculement badass, surtout là pour le côté comique, mais ayant parfois ses moment épiques. Un peu comme Yamcha de Rayquaza Ball. Un fanfaron avec du style. Surtout qu'il était accompagné d'un oiseau bien plus gros que le personnage précédent : un Etouraptor.

- Nous allons discerner si ce fameux inconnu…

- Je m'appelle Archi...

- Est vraiment le coupable ! En temps qu'allié de la justice, je ne pourrais laisser un si mauvais crime irrésolu !

- Si un tel allié de la justice vient nous aider… Je pense que ce mystère se résolu en moins de deux… ! 


- EN AVANT !!!


Et c'est ainsi que débuta l'enquête. Andreas se gratta le menton en réfléchissant à ce qu'il fallait faire. Voyons voir. Comment aurait fait Conan ? Nan, mauvais exemple, Conan pouvait fureter partout sans qu'on le remarque. Mais l'idée de fureter n'était pas si mauvaise. Le Maître Pokémon voulut demander à la vieille dame à quoi ressemblait son sac, mais Axel était déjà en train de lui parler. Il lui posait certainement déjà des questions. Ne voulant pas les interrompre, Andreas se ravisa d'aller les voir. Il pourrait bien poser sa question plus tard.

Bon, réfléchissons. Que font les flics dans les séries après un crime ? Après avoir interrogé les témoins, ils allaient sur la scène du crime. Faisons ça ! Andreas fit revenir Izanagi dans sa Pokéball, le pauvre Dragon commençant à avoir des crampes à force de se contorsionner pour ne pas envoyer valser toutes les tables, avant de se diriger vers la sortie. Si la vieille dame avait dût entrer pour se plaindre, cela voulait logiquement dire qu'elle était à l'extérieur avant, non ? En sortant, il eût la désagréable surprise de voir plusieurs têtes se tourner vers lui. Visiblement, la vieille pie avait attiré l'attention, et les curieux épiaient l'intérieur du bar pour ne pas perdre une miette de ce fait divers. Brrr… Non, décidément, Andreas détestait se retrouver au milieu de l'attention.

Essayant de ne pas se liquéfier face aux regards qui le fixaient d'un air curieux, Andreas chercha du regard où avait bien pût être la petite vieille avant de débouler en hurlant. Hmmm… Ah ! Une table isolée sur laquelle tronait un café à moitié bût et quelques biscuits attira l'attention du détective en herbe. Il se dirigea alors vers elle, et s'assit à la place supposée de la dame. Voyons voir… Vu comment étaient positionnées les chaises… Ah, cette personne assise à la table à côté avait peut-être vu quelque chose ?

Andreas se releva et s'approcha de ladite personne. Une jeune femme à la beauté fulgurante, comme on n'en croise que dans les grandes villes. Holala… L'homme timide sentit ses pomettes commencer à le brûler. En tant normal, il n'aurait même pas osé s'approcher à moins de cent mètre d'une telle personne. Mais… il fallait qu'il fasse un effort !


- Euhm…

Il s'éclaircit la gorge pour attirer son attention.

- E-excusez-moi, mademoiselle… Est-ce que… e-est-ce que v-vous auriez vu u-u-un homme avec d-d-des ch-cheveux b-blancs s-s'approcher de cette t-t-table ? bégaya-t-il en montrant la table où se trouvait la volée plus tôt.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Sam 4 Juin - 18:34

C'était une affaire plutôt banal en vérité. Un vol a la tire et une fausse accusation. Sauf que la plupart du temps le véritable voleur ne revenait pas sur ses pas comme c'était le cas ici. Mais ça bien sur, les protagonistes ne le savaient pas. Aucunes des personnes du bar ne le savaient. De plus au moment où je parle, le voleur n'était même pas encore rentré, je vais un peu vite en besogne mais autant vite venir a ce qui importe. Cela étant, après la déclaration de l'homme qui ne semblait pas du tout a l'aise, les plus jeunes personnes présentes, j’entends par la les étudiants, semblèrent enthousiastes a l'idée de rechercher des preuve de l'innocence de leur plongeur

- Le monsieur, il a raison !Viens Archi !!! On va jouer les détectives privés !!

Elwin comprenait certainement leur excitation car cela devait changer de leur quotidien et leur donner un moyen d'aider quelqu'un, mais lui ne partageait pas réellement l'enthousiasme. Ce n'était pas totalement son quotidien mais presque et ne trouvait pas l'idée de mener l'enquête extrêmement palpitante. C'était parfois même le contraire lorsque l'enquête durait et qu'aucun indices ne venait aider a son avancement. D'autant plus que, pour lui, le voleur avait déjà du s'envoler - il ne croyait pas si bien dire - et être a des lieux d'ici. Là ce qu'il fallait faire n'était pas de débusquer le criminel mais bien d'innocenter quelqu'un. En fait il y avait sans doute une autre raison qui poussait les client a vouloir régler cette affaire...

« MOI JE DIS QUE C'EST INUTILE ET QUE DE TOUTE FACON JE

Justement la "raison" avait essayé de l'ouvrir de nouveau, mais fut vite coupé par le barman, au soulagement d'Elwin a qui les cri de la femme commençait a donner mal au crâne :

-Oh, vous vous calmez… On se met ensemble, et cherchons… Enfin, vous cherchez. Je bosse moi.

En voila un autre qui ne semblait pas partager l'enthousiasme ambiant. Il est vrai que c'était encore les heures d'ouvertures et que donc il pouvait tout de même y avoir des client a tout instant. Et quel serait un bon bar sans un accueil sympathique ? Je n'en sais rien, je n'ai pas souvenir d'être jamais rentrée dans un bar pour ma part, mais je suppose que ça peut compter. Maintenant que tout était dit, il fallait rechercher ce sac. Le jeune homme s'était rapproché légèrement des autres pour proposer son aide dans la recherche. Après tout, tout serait finit lorsqu'il découvriraient qu'il n'y avait pas l'ombre d'un sac dans le bar. Tout le monde s'était accordé pour chercher, allant même mettre la victime en collaboration. Et puis, quelqu'un arriva, peu après la déclaration du barman, mais peut-être un peu tard pour avoir connaissances de tout les faits, ce qu'Elwin avait trouvé surprenant

- Vous ne trouverez jamais si… Je ne vous aide pas ! Je me présente : Axel, même si on devrait plutôt dire… Excel ! Comme Excellence !

- Nous allons discerner si ce fameux inconnu…


- Je m'appelle Archi...

- Est vraiment le coupable ! En temps qu'allié de la justice, je ne pourrais laisser un si mauvais crime irrésolu !

- Si un tel allié de la justice vient nous aider… Je pense que ce mystère se résolu en moins de deux… !


- EN AVANT !!!


Oui j'ai laissé passé tout le dialogue pour éviter de provoquer des interruption avec des paragraphes. Bien que ceux ci sont mois fournis que d'habitude, ils constituaient tout de même une interruption. Mais je digresse. Donc était entré un étrange personnage, qui pouvait se montrer presque aussi bruyant que la victime, mais dans un autre sens. Il avait l'air extrêmement sur de lui, et étonnement comme dit précédemment, avait l'air d’avoir déjà connaissance de ce qui se passait dans le bar avant d'y entrer. Mais il ne fallait pas se précipiter, il pouvait très bien y avoir eut de rapide rumeur jusque sur la terrasse ou bien la dame était tellement bruyante qu'elle attirait tout les gens du coin. Et se serait dommage d'ajouter plus de protagoniste qu'il n'y en a déjà dans ce bar déjà bondé. Les étudiants, au début de leur recherche, eurent l'air de remarquer Elwin pour la première fois et le persuadèrent de rechercher avec eux. C'est ce qu'il fit bien que sachant qu'il ne trouverait peut-être pas grand chose.Le mieux a faire était de rechercher les cachettes éventuelles.

Dans la possibilité extrêmement faible que le fameux Archibald soit le coupable, comment pouvait-il avoir fait, et par ou pouvait il être passé pour voler un sac et se retrouver directement après dans la salle de plonge ? Elwin examina la salle dans la recherche d'éventuelles autres entrées par lequel il aurait pu passer. Peut-être par derrière, ou bien s'il y avait une fenêtre accessible dans la cuisine il aurait pu passer par là. Mais il ne pouvait pas faire grand chose s'il ne pouvait pas vérifier la présence ou non d'une telle fenêtre. Et il doutait que le barman accepte que qui que se soit, non professionnel, n'entre dans sa cuisine. Bien sur Elwin pouvait se présenter, mais si coupable il y avait il pouvait risquer de le faire fuir ou pire, les gens pourraient croire a une fausse identité et il se retrouverait classé comme suspect, ce qui ne lui plairait pas, d'autant qu'il n'avait pas réellement d'alibi et d'envie de se justifier. La braisillon, elle, observait aussi les alentours et écoutait ce qui se disait, en particulier la déposition de la dame, prise par l'homme qui lui posait des questions pour le moins étrange, mais elle remarqua aussi que le policier ne faisait pas attention a cette conversation, alors elle essaya d'attirer son attention dessus.

De ce fait il écouta lui aussi. La déposition était basique, et, heureusement, elle l'avait dit en ayant cessé de crier. Il y avait juste une chose que les personnes semblaient oublier, c'était interroger le principal suspect, et cela le jeune homme l'avait oublié lui même avant de se rappeler que se serait une bonne chose a faire dans toute cette agitation. Après tout il ne connaissait rien ce cet homme aux cheveux blanc a part son nom, sa profession et le fait qu'il soit... pour paraphraser la dame, un étranger. Tandis qu'il laissait a la braisillon le soin de continuer d'observer et d'écouter il se dirigea vers l’intéressé, qui était toujours là avec sa nidoran dans les bras et lui posa une question :


-Excusez moi.. est-ce que je pourrais savoir ou vous étiez et ce que vous faisiez depuis le cri de la victime, jusqu'à maintenant..?


C'était un bon moyen d'entrer en matière, avec des questions basiques que l'on pose au suspect, même si en général elle ne mène pas bien loin sans plus de précision a moins de savoir très bien lire les mensonges sur les visage des gens, ce que ne faisait pas parfaitement Elwin la plupart du temps, la fatigue y étant pour beaucoup.

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Dim 5 Juin - 15:51

L'enquête avait maintenant commencé. L'avantage, un avantage même non négligeable qu'avait le fameux Archibald, c'est qu'en théorie, et bien… Si on fouillait les affaires d'Archibald, il n'avait aucun risque d'être pris la main dans le sac. Et ouais ! Car il n'était pas le voleur, il n'était que suspecté de vol. Alors, bien évidemment, cela ne prouvait pas de l'innocence, loin de là, même… Mais bon, quand même. Et puis, elle est où la présomption d'innocence ? Sérieusement. J'ai l'impression d'être de retour dans Phoenix Wright là… Mais bon, il fallait continuer à chercher, car sinon, et bien, jamais la vérité n'éclaterait. Et vu qu'Archibald n'avait rien du tout, aucun papier d'identité, aucune personne pour témoigner de son existence… Rien que son existence était étrange, étant donné que personne ne savait d'où il venait, qu'il était, et qu'est-ce qu'il venait à faire à Doublonville. C'était pour cela d'ailleurs qu'il avait eu du mal à trouver un emploi, et qu'il n'avait été qu'accepter qu'au black.

Donc, il fallait que l'enquête arrive à innocenter le fameux Archibald, sinon, les ennuis allaient tomber sur lui en cascade, de la même manière qu'une mouche fonce sur un morceau de cheddar oublié dans un coin d'une maison abandonnée depuis des millénaires à cause d'une antique malédiction hindou et inca. Ouais, je sais, c'est super précis. Mais que voulez-vous ! Faut bien… Alors que les étudiants avaient décidés de fouiller dans le coin où le fameux sac avaient été volés, tous persuadés que cette abrutie de vielle mégère avait du tout simplement l'oublier dans un coin, le tout, bien entendue, copieusement innondé de gueulement et d'insultes qui venaient bien entendu de la fameuse vielle mégère. Andreas et la petite étaient allés voir dans un coin… Et Archibald, le principal suspect, était justement en train de se faire interroger par la police. Comme quoi, les choses étaient bien faîtes.


-Excusez moi.. est-ce que je pourrais savoir ou vous étiez et ce que vous faisiez depuis le cri de la victime, jusqu'à maintenant..?

« Oh ! C'est tout simple, je fais la plonge pour Monsieur Maxime, rien de plus. J'ai bien peur de ne pas pouvoir vous aider plus ! »

Le boulot classique et traditionnel du fameux Archibald… Pas très classe hein… ? Bah, ouais, quand t'as pas d'identité, et bien, c'était comme ça que cela se passait, pour trouver un emploi. Mais bon, au moins, ce petit boulot lui permettait de manger, et de se loger. Tout petit espace, pour lui et sa Nidoran (qu'il n'avait toujours pas capturée d'ailleurs)… Mais bon… Eternel optimiste, le fameux Archibald ne s'en plaignait pas, et vivait bien sa vie dans son petit espace. Puis, il se disait que c'était que temporaire. Bientôt, il serait dans un espace plus confortable… Il en étiat sur ! Après tout, quand on travaillait dur… On finissait toujours par mieux se débrouiller financièrement… Non ? Et bien, pas du tout Archibald ! Le fameux jeune homme à la capuche était bien optimiste, pour une fois… Mais comment lui en vouloir ? Véritablement, son caractère faisait de lui quelqu'un de très optimiste. Et qui était visiblement très ouvert sur les différences, et sur son avenir, qu'il songeait déjà radieux…

« Je n'ai pas d'alibi, c'est vrai, mais vous comprenez, je suis seul à la plonge, car personne n'a voulu m'employer autre part ! »

C'était pas faux. Après tout… La plonge, il la faisait tout seul… Donc, impossible d'espérer trouver quelqu'un qui confirme son alibi. Car il n'y en n'avait aucun ! Mais alors strictement aucun ! Par contre, il ferait mieux de faire attention… Car il déclarait des choses qui pourrait bien lui causer des ennuis… Après tout, c'était assez louche qu'il déclare comme ça, que personne d'autres n'avaient voulu l'engager… En théorie, cela allait amener de nombreuses autres questions, et renforcer la suspiscion qui était sur lui… En tout cas, le jeune homme tenait son fameux gros livre, qui était toujours aussi bien fermé, et sanglé de ses deux ceintures de cuirs. Il ne le lachait pas, et même quand il faisait la plonge, il prenait grand soin de bien faire attention qu'il reste pas loin, et qu'il ne s'abime pas. Il y tenait à ce fameux livre. Quoiqu'il arrive, en tout cas, il avait dit ce qu'il avait à dire à Elwin, mais restait proche de lui, s'il avait des questions. Après tout, il était tout à fait prêt à y répondre !

- E-excusez-moi, mademoiselle… Est-ce que… e-est-ce que v-vous auriez vu u-u-un homme avec d-d-des ch-cheveux b-blancs s-s'approcher de cette t-t-table ?

« Non, Monsieur ! Faut pas parler comme ça ! »

C'était la petite de tout à l'heure… Là voilà de retour, même si cette fois, on s'intéresse à un autre groupe de personnage… Celui que composait le Maître de la Ligue de Kalos, et… Une petite fille d'une mère purement alcoolique. Groupe assez atypique, si vous voulez mon avis. Pour le moment, la couverture du fameux Andreas était intact, car personne ne s'y était intéressé. On était véritablement dans un bar prolétaire, avec peu de moyen, mais qui avait quand même son charme. Donc l'idée qu'une star international, enfin, disons une personne importante comme un maître de ligue s'y pointe… Etait proche de zéro. D'ailleurs, il était probable que plusierus personnes aient cru reconnaître le fameux maître de la ligue de Kalos… Mais qu'ils n'avaient rien dis, car il s e seraient dit… Non ! C'était totalement impossible ! Pourquoi le maître, qui gagnait sans doute des milions de pokédollars, iraient prendre un café dans un bar de pouilleux ? Mais bref, en tout cas, la jeune demoiselle déclara, alors, d'abord en direction d'Andreas, puis en direction de son interlocutrice…

« J'ai vu ça dans le film de Maman, pendant qu'elle vomissait. Humhum… Je vais te coffrer si tu me dis pas tout, poulette. Pan. Pan.
-Ahahah. Vous êtes trop mignon, tout les deux. »


Heu, les détails peu ragoutant… Merci de nous les épargner. En tout cas, notre charmante dame semblait enchanté d'avoir un peu de discussion… Elle regardait les deux, et ainsi, avaient ouvertement dit que les deux étaient adorable. Autant, la gamine était aux anges, étant très contente qu'on dise qu'elle était adorable… Autant, il était a peu près sur que le fameux Andreas, lui, devait avoir un peu plus de mal. Après tout, il était un homme adulte, et nullement un enfant, hors les termes « mignons » étaient bien utilisés pour les enfants. Bref, pour revenir à ce qui s'était dit, notre jeune enquêtrice, elle, n'avait pas hésité à dire ses connaissances, comme ça, en prenant une voix « caricatural » de vieux policier. Bien entendu, cela ne marchait pas trop, étant donné que… Bah, c'était une petite fille qui le disait. Donc, elle avait pas du tout, mais alors pas du tout, le timbre de voix nécessairement pour ce genre de déclaration. Mais bref, en tout cas, la fameuse dame, tranquillement, déclara, en réponse aux questions :

« Vu personne. Mais j'ai vu un splendide Etouraptor ! Mais j'dis ça, j'dis rien... »

Le fameux Axel, où plutôt Excel, comme il l'avait dit, entendit cela de loin… Damn. Donc, il avait été vu. Mais il ne comprenait pas… Comment cela se pouvait-il ? Comment la dame aurait pu voir son Etouraptor, sans le voir lui… C'était pas logique. En tout cas, il commença à se déplacer vers le fond de la salle, pour tenter de sortir dans la fameuse ruelle, où il y avait les preuves incriminantes contre lui… Il devait se débarasser aux plus vites des plumes. Une fois cela fait, et bien, il serait innocenté. Plus, il pouvait toujours expliqué que ce n'était pas sa faute si son Etouraptor avait perdu des plumes pas loin… Pendant ce temps là, les deux touristes kaloséens regardaient leur photographies. Ils en étaient assez content. Après tout, ils avaient plein de souvenir, maintenant, et des souvenirs de ce merveilleux petit bar. Toutes les photos avaient bien un sens, au fond… Après peut-être serait-il intéressant de faire véritablement une soirée diapo chez Mamie, si on voulait avoir d'autres preuves… Mais cela, c'est une autre histoire. Donc, nous pouvons nous arrêter là, et reprendre plus tard… A vous les studios !
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Jr. Anderson


avatar
Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/06/2015
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Jeu 9 Juin - 11:47

Alors que l'enquête commençait, Andreas se retrouvait là, dehors, bégayant devant une beauté johtoïte alors que la petite fille adorable le regardait faire. Du moins, pas pour bien longtemps, puisqu'elle lui coupa la parole sans plus de cérémonie :

- Non, Monsieur ! Faut pas parler comme ça ! J'ai vu ça dans le film de Maman, pendant qu'elle vomissait.

Oh ? Encore une autre personne ayant fait toute son éducation grâce à la télévision et à la fiction ? La petite gagnait des points de kawaiitude auprès du jeune Maître. Elle était tellement choupie qu'il ne fit pas attention à la partie vomitive, contrairement à un certain camarade narrateur trollesque à qui je dois rendre au centuple un troll d'un autre RP. La petite fille ressemblait à une petite soeur moe toute mignonne et adorable qu'on voudrait câliner toute la journée tellement elle est craquante... Non ! Résiste, Andreas, résiste ! Tu ne peux pas câliner une gamine dans la rue comme ça ! Déjà tu passerais pour un pédophile, mais en plus ça serait extrêmement gênant ! Sans compter qu'elle n'avait pas fini de parler !


- Humhum… Je vais te coffrer si tu me dis pas tout, poulette. Pan. Pan.


A cet instant, le coeur d'Andreas ratta un bâtement. Il cru qu'il allait mourir, foudroyé par une crise cardiaque devant la demoiselle à qui on venait de manquer de respect. Ca aurait été une mort nulle. "Ci-git Andreas Jr. Anderson. Terrasé par le mot "poulette"."  Heureusement pour lui - et pour votre serviteur, ça m'aurait fait chier de me retrouver au chômage parce que le perso dont je dois narrer l'histoire est mort en deux posts et demi - son coeur ne lui fit pas défaut, car la belle étrangère l'avait plutôt bien pris et se mit à rire.


- Vous êtes trop mignons, tous les deux. Vu personne. Mais j'ai vu un splendide Etouraptor ! Mais j'dis ça, j'dis rien...

"mignon". "Mignon". "MIGNON". Andreas se remit à arranger ses lunettes d'un geste nerveux, ne pouvant s'empêcher d'alterner son poids d'une jambe à l'autre d'un air gêné. Il essayait visiblement de cacher le sourire timide et mal à l'aise qui bataillait pour étirer ses lèvres alors que son visage devenait plus rouge que jamais. L'"homme adulte" flottait sur un petit nuage et galérait à garder les pieds sur terre. C'était la première fois depuis de nombreuses années qu'on lui disait qu'il était "mignon". La dernière fois, c'était une vieille dame toute ridée, alors qu'il était déguisé en scientifique fou pour Halloween quand il avait environ 10 ans, ayant emprunté une des blouses de son père beaucoup, BEAUCOUP trop grande pour lui, surtout quand on connait la carrure de son père, si bien qu'il devait constamment remonter les manches au maximum et que le manteau traînait derrière lui. Mais là, c'était pas un mamie qui lui disait qu'il était "mignon", c'était une jeune femme !

Bon sang, concentre-toi, Andreas ! Ca suffit maintenant, les digressions émotionnelles, on a une enquête à mener, nom d'Arceus ! C'est toi l'adulte ici, et le Maître de Ligue qui plus est ! Tu es responsable et ne dois pas te laisser distraire pour la seconde fois en un seul post ! Surtout que la demoiselle venait de délivrer une information des plus importantes. Voir deux en fait. Déjà, elle n'avait pas vu le plongeur ni qui que ce soit d'autre s'approcher de la vieille dame. Par contre, elle avait vu un Etouraptor ! Voilà qui allait aider le pauvre Archi.


- B-bien..., bredouilla Andreas, son sourire timide profitant de sa bouche ouverte pour s'affirmer encore plus. M-m-merci pour votre aide. Euhm...

Il s'éclaircit la gorge, tentant de prendre une pose assurée et un visage sérieux. Ce qui le rendait encore plus cartoonesque.

- S-surtout, r-restez dans les parages, s-s'il vous p-p-plaît. Qu-quand la police v-viendra, v-v-vous devrez leur répéter ce que v-vous venez de nous d-dire ! E-en attendant, p-passez une bonne j-journée.


La pauvre dame risquait d'attendre longtemps... En effet, personne n'avait encore pensé à téléphoner à la police pour leur dire qu'un vol venait d'être commis dans le bar. Mais comme beaucoup de considérations du monde réel, comme la nécessité de se raser régulièrement ou de se peigner les cheveux, ce détail passa par-dessus la tête de l'otaku à lunettes.

Andreas et la fillette s'éloignèrent alors de la jeune femme, l'adulte tentant de mettre de la distance entre lui et l'intimidante beauté pour refaire marcher sa matière grise bien fournie. Il s'accroupit devant l'enfant qui le suivait pour se mettre à sa hauteur. C'était le moment de l'impressionner et de gagner des points. Remettant ses lunettes sur son nez dans un geste qu'il voulut assuré, celles-ci reflétèrent le soleil un instant, cachant ses yeux alors qu'il souriait en coin, le rendant badass pendant quelques secondes. Il parla alors d'une voix calme et posée, imitant les héros détectives qu'il suivait en mangas et BDs :


- Revoyons nos preuves... Nous savons que seul un Etouraptor s'est approché de la vieille dame. Ce qui signifie...

Il laissa un instant de suspens dramatique.


- ... que le sac a été volé par un Etouraptor ! Donc, si Archi n'a pas d'Etouraptor, il ne peut pas être le voleur !

Andreas Jr. Anderson : Ace Detective. Fier de sa découverte, et persuadé d'avoir impressionné l'enfant avec son intelligence hors norme - bien qu'il ratait la véritable signification de sa découverte -, le détective en herbe se releva et voulu demander à Archi s'il possédait par hasard un Etouraptor, mais le plongeur était déjà occupé à discuter avec le jeune homme roux. Tant pis, il devrait à nouveau attendre son tour.

Néanmoins, il remarqua que le surnommé Excel comme Excellence avait arrêté de discuter avec la vieille dame. Ce serait intéressant de savoir ce qu'elle lui a dit, pour combiner leurs trouvailles. Seulement, ça ne semblait pas être dans l'idée de l'aviateur. Il avait l'air bizarre, d'ailleurs... Il se dirigeait vers l'arrière du bar, vers une porte, mais ne semblait pas à l'aise. Comme s'il redoutait quelque chose... Maintenant qu'Andreas y réfléchissait, il possédait un Etouraptor, lui...

Le Maître de Kalos mit son index devant ses lèvres, indiquant à la fillette qui le suivait de ne pas faire de bruit et faisant semblant de ne rien avoir vu. Attendant quelques secondes qu'Excel emprunte discrètement la porte, Andreas le suivit dans la ruelle. Allez, c'était le moment de prendre ton courage à deux mains...


- E... euhm... E-excusez-moi, monsieur Axel ? V-vous avez t-t-trouvé qu-qu-qu-qu-quelqu-que ch-chose ?

Il bégayait encore plus que d'habitude. Jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche, il ne s'était pas rendu compte qu'il avait affaire à un voleur potentiel. Après coup, il déglutit difficilement. Comment l'homme allait-il réagir ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Ven 10 Juin - 23:35

Même si la question était en générale posée a quelqu'un que l'on pouvait trouver suspect, Elwin ne voyait toujours pas en quoi Archibald pouvait être un suspect potentiel, étant donné qu'il n'avait certainement pas pu se rapprocher de la dame. Et même s'il avait pu par exemple utiliser son pokemon, il se disait que la nidoran n'avait pas vraiment la carrure pour transporter un sac a main, et qu'elle n'avait même pas l'air vraiment dressée en fait.  Dans le bar tout le monde mettait du cœur a l'ouvrage, cherchant dans tout les recoins, allant dehors demander a des témoins ou interrogeant la principale intéressée. On voyait ainsi l'attachement que ces personnages pouvaient avoir pour le plongeur, out out simplement l'envie d'action. Après avoir posé sa question, le jeune homme avait remarqué et apprécié le fait que le soit disant suspect avait répondu de façon volontaire et spontanée, sans essayer de se justifier d'aucune manière que se soit.

« Oh ! C'est tout simple, je fais la plonge pour Monsieur Maxime, rien de plus. J'ai bien peur de ne pas pouvoir vous aider plus ! »


- Mmmh..d'accord


Il est vrai que dans la mesure où il était a l'arrière entrain de travailler il ne pouvait pas vraiment avoir vu ce qui s'était passé et donc pas l'aider d'avantage. Et il n'avait vraiment pas l'air d'un voleur a la tire. En effet, le ton qu'il mettait ainsi que sa façon d'être indiquait plutôt clairement qu'il n'avait vraiment rien a voir la dedans et ça, même Elwin pouvait le voir. Il s'était seulement retrouver dans l'embarras a cause d'une citoyenne qui ne savait pas faire la différence entre deux types de personnes. Le fameux Archibald continua alors pour compléter sa réponse :

« Je n'ai pas d'alibi, c'est vrai, mais vous comprenez, je suis seul à la plonge, car personne n'a voulu m'employer autre part ! »


Là par contre Elwin tiqua. Pourquoi personne ne voulait l'engager nulle part ? Il avait l'air d'être quelqu'un de plutôt sympathique et semblait travailleurs pourtant. Peut-être était-ce le même argument que celui qu'employait la victime du vol ou bien il cachait vraiment bien son jeu. Le jeune homme se rendait compte qu'il ne connaissait vraiment rien de cet homme a l'allure innocente. Certes il n'était pas coupable dans l'affaire du sac a main, mais il devait y avoir autre chose. On ne refuse pas un poste recherché a n'importe qui et cela plusieurs fois d'affilé. Et puis s'il était seul a la plonge, cela voulait peut-être dire que le directeur du bar n'avait pas eut d'autres options que de l'engager. Mais le policier se dit qu'il n'était pas temps de se poser ces questions, qu'il allait essayer de le réinterroger plus tard, après que l'affaire du vol soit résolue et que le suspect soit innocenté. Il aurait bien aimé être sur place pour voir quelque chose, ou au moins ne pas avoir été distrait par les miaouss qui se battaient dans la rue.

Dans le bar, comme je l'ai dit plus haut, la plupart des personnes se focalisaient sur leurs recherches exceptée certaines, tel que le propriétaire du bar qui continuait son service, bien qu'aucun nouveau vrai client n'était entré depuis le début de l'incident, et deux touristes qui restaient a leur place, décidant de regarder des photos.. de photos hein ? Les touristes avaient tendance a prendre tout et n'importe quoi et le bar avait l'air plutôt rustique. Elwin se dit qu'il allait leur demander s'il pouvait en regarder certaines s'ils avaient prit des photos du bar ou des alentours avant l'incident. Reportant son attention sur Archibald il lui dit :

- Je ne pense pas que vous soyez coupable et je vais encore chercher de le prouver mais est-ce que nous pourrons parler une fois cette affaire terminée ?

Il attendit sa réponse puis se dirigea vers le couple de touriste d'une façon tranquille. Arrivée a leur hauteur il les salua poliment puis leur demanda :

- Auriez vous par hasard prit des photo de ce bar avant toute cette agitation ?


Il se disait qu'il pourrait prouver l'innocence du suspect s'il ne le voyait pas sur certaines photos entrer ou sortir, ou même si par hasard il y avait une photo permettant d'identifier un autre coupable, permettant ainsi de montrer que quelqu'un d'autre était dans le coup a la place du plongeur

De son côté, la braisillon surveillait toujours de façon discrète le fameux Axel demander la déposition de la dame quand elle entendit de loin que quelqu'un suggérait qu'un étouraptor avait pu aider au vol. Enfin, seulement un témoin disant avoir vu un de ces gros oiseaux que la braisillon ne trouvait pas franchement si beau. Mais c'était peut-être de la jalousie étant donnée sa taille a elle. Enfin passons. Pour le coup, Axel-Excel avait du l'entendre aussi car cela le fit tressaillir. Et pour cause, il possédait un Etouraptor et avait eut un comportement a peu prés suspect. Mais ça ne pouvait pas suffire. Pourquoi serait-il revenu sur la scène de crime au lieux de s'envoler ? Il voulait que quelqu'un paye a sa place par méchanceté ? Se serait idiot. Pour la braisillon, Excel n'était pas forcément le voleur, car c'était plutôt incohérent. Puis il commença a se déplacer vers le fond, vers une porte a l'arrière. Au même moment, l'homme qui possédait un bruyverne avait décidé de le suivre. Est-ce qu'il avait lui aussi entendu a propos de l'etouraptor et remarqué l'apparente gène de l'homme qui écrit en rouge ? (oui je n'avait pas d'autres qualificatifs)

Elle voulait prévenir Elwin, mais celui-ci semblait occuper a regarder des photos, et ne l'aurait sans doute pas écoutée. De toute façon elle ne savait pas parler l'humain, seulement le comprendre a force d'en côtoyer. Alors elle suivit le maitre de la ligue – sans savoir que c'était lui – qui avait rejoint l'homme a l'etouraptor dans la ruelle.

-E... euhm... E-excusez-moi, monsieur Axel ? V-vous avez t-t-trouvé qu-qu-qu-qu-quelqu-que ch-chose ?


Bonne entrée en matière. Elle avait hâte d'écouter la réponse du fameux Excel, excellence-mais peut-être-pas-tant-que-ça-finalement.

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Sam 11 Juin - 19:52

L'enquête avait court, et tout le monde s'était plus au moins divisés. La plupart des étudiants, d'ailleurs, en avaient eu marre, et finalement, étaient partit, tout simplement, étant donné qu'ils estimaient qu'on avait plus besoin d'eux… Et qu'ils avaient la flemme de continuer, surtout, si vous voulez mon avis. Et ouais ! Comme quoi, on pouvait être très impliqué au début… Et puis, peu à peu, commencer à se désintéressé, car il se passait rien, et car on avait mieux à faire que continuer à faire ça ! Dans un sens, c'était quand même compréhensible… Après tout, visiblement, ils poursuivaient une chimère. Aussi bien le sac que le coupable s'était volatisé. Donc, autant que le fameux Archibald se débrouille. Et puis, comme bien souvent, une fois l'indignation de départ qui s'était envolé… Et bien, on s'en fichait. Bref, en tout cas, certains s'accrochaient. Plus précisémment, ceux qui croyaient vraiment en l'innocence d'Archibald, et surtout ceux qui étaient sur une piste solide.

- Je ne pense pas que vous soyez coupable et je vais encore chercher de le prouver mais est-ce que nous pourrons parler une fois cette affaire terminée ?

« Bien sur ! »


Il souriait. Après tout, il était innocent… Mais il avouait qu'il commençait a avoir peur. Je vous explique. Depuis un moment, il croyait qu'on allait retrouver le sac… Car il n'aurait jamais été volé ! Qu'il avait juste été oublié, quelque chose du genre… Mais visiblement, plus le temps passait, plus il devait se rendre compte de l'évidence même : il avait été volé. On pouvait se voiler la face aussi longtemps qu'on le voulait, le futur était aussi sombre que le passé, et le vol se pratiquait toujours… Comme quoi. Mais bref, en tout cas, son fameux sourire restait réel, mais devenait peu à peu aigre. Il commençait à vouloir vraiment retrouver le voleur. Après tout, il ne savait pas qu'il était. D'où il venait. Et pourquoi avait-il ce livre si précieux… Et voilà qu'on tentait sérieusement de pourir sa vie qui commençait qu'à peine… ? Franchement… Cela allait mal se passer. Très mal se passer… Pendant ce temps là, dans un autre coin du bar, il se passait quelques chose…

- Auriez vous par hasard prit des photo de ce bar avant toute cette agitation ?

« Oooh ! Des tas, venez, assiez-vous, on va regarder tout ça ! Oh, vous savez, ça fait plaisir de voir des petits jeunes comme vous, qui sont motivés. Nous, à Kalos, on a pas ça, les jeunes sont mous, ils sont toujours avec leur téléphones portables… Vous savez qu'on est l'une des régions avec le moins de jeune dresseur ? Car ce sont tous des paresseux. Je pense ouvertement qu'il faudrait qu'on les active un peu… Mais c'est pas votre cas. Vous, vous êtes charmant... »


Ouah ouah ouah ! Et bien, le pauvre Elwin s'était enfoncé dans une drôle d'affaire… En effet, la dame du couple, avec son appareil photo, avaient prit des tas et des tas de photographies. Et elle les montrait une par une… Et elle semblait très contente de pouvoir discuter avec Elwin, qu'elle semblait bien aimer. Les photos défilaient, sous le flot incessant de parole… Oui, car ne croyez pas que j'ai fini le dialogue avec les « ... ». Non ! C'était justement là pour vous montrer que ça continuait… Et continuait… et continuait encore… Tandis que les photos défilaient, défilaient, et défilaient toujours… Et bien, sur deux photographies, on pouvait voir un Etouraptor avec un sac, tranquillement dans la ruelle. Puis sur la photographie suivante, il se battait contre des Miaouss qui venaient d'avoir prit le sac comme un jouet… Et oui. L'une des preuves étaient là. Preuve qu'Andreas n'avaient point besoin, car justement, il avait tout à fait compris, et il était justement entrain de déclarer :

- Revoyons nos preuves... Nous savons que seul un Etouraptor s'est approché de la vieille dame. Ce qui signifie...

Suspense.

- ... que le sac a été volé par un Etouraptor ! Donc, si Archi n'a pas d'Etouraptor, il ne peut pas être le voleur !

TINTINTIN ! Bon. Si vous lisez mes paragraphes, vous le savez depuis longtemps, mais pour Archibald… Et bien, donc, cela voulait dire que non seulement, il avait raison, cela était vraiment un vol… Mais en plus, que le coupable était l'un de ceux qui avait voulu l'aider ! Là, c'était incroyable, pour l'homme aux cheveux blanc, qui avait écouté la scène. Il fut d'abord intéressé par l'idée de suivre tranquillement les deux… Puis, il changea d'avis, et repartit vers la cuisine. Que voulait-il faire ? Avait-il abandonné l'idée de se venger ? Avait-il eu la soudaine envie de se faire un canard à l'orange, avec des rondelles de citron, et un peu de paprika ? Avait-il envie de prendre un couteau de boucher, et lui transpercer la tête avec ? Mmmh… Tout cela étaient des possibilités très intéressantes en RP… Mais concentrons-nous un peu sur ce qui se passait dans cette fameuse ruelle, et abandonnons, pour le moment, notre amnésique…

- E... euhm... E-excusez-moi, monsieur Axel ? V-vous avez t-t-trouvé qu-qu-qu-qu-quelqu-que ch-chose ?

« Euh, non rien et... »


Pris la main dans la sac alors qu'il se débarassait, en les faisant tomber dans un égout bien placé, les preuves qu'il était coupable, Axel fut assez gêné par la tournure de la situation… Bon, éventuellement, il pouvait toujours fuir grâce à son Etouraptor… Mais bon, ça serait avouer sa culpabilité. Surtout qu'il avait toujours sur lui l'objet du vol… Donc bon, la moindre fouille, et il était cuit. Dans un sens, cela l'arrangeait, enfaîte, en y pensant… Si ça se trouve, elle avait rien, cette vieille… Peut-être qu'il ferait mieux de jetter le butin, tout de suite, et de fuir le plus vite possible… Mmh… Il hésitait. D'un côté, il n'avait pas envie de perdre son butin, de l'autre, il n'avait pas envie de se faire pincer… Bon. Mieux vallait se la jouer sureté, pensa-t-il. Regardant aussi bien le maître de la ligue de Kalos (bien qu'il n'avait aucune idée qu'il possédait ce titre) et la jeune demoiselle qui l'accompagnait… Il passa sa main dans son sac, en reculant, quand soudainement, tout d'un coup, et de manière surprenante :

« Je vous déconseille de faire le moindre pas. Il paraît que les Nidorans sont empoisonnés. »

Alors que son choix avait été fait, il fut surpris. Le pic du Nidoran Femelle d'Archibald n'était qu'à quelques centimètre de son cou… Et le pokémon était tenu d'une main par Archibald, qui semblait mécontent. L'homme aux cheveux blanc et à la capuche regardait, assez en colère, le fameux Axel, qui faisaient moins le malin tout d'un coup. Mais le pire… C'est qu'il ne semblait pas en colère. On devinait sa colère, mais extérieurement, rien ne semblait spécialement en colère… Non… C'était une colère froide, qui était visible surtout dans ses yeux… C'était impressionnant. Ses yeux pouvaient glacer entièrement une personne, de la tête aux orteils. Que se passait-il ? Il était… étrange… Comme de l'eau… L'eau qui était si paisible, mais qui pouvaient se déchainer dans des terribles tempêtes. Comme les vagues de la marée… En général calme et tranquille, là, on sentait que la marée était violente… Que l'eau qu'il était… N'était pas une eau calme… Et cela se sentit encore plus dans ses déclarations qui suivirent.

« Alors, comme ça, on est voleur à la tire, et on tente d'accuser un pauvre innocent ? Franchement, ça me dégoute. J'aurais bien envie de vous fracasser le crane avec mon précieux livre, s'il n'était pas aussi précieux…
-Euh… Help… ? »


La jeune demoiselle qui accompagnait Andreas se serra à lui… Qu'est-ce qu'avait Archibald ? Ce garçon si gentil, tout d'un coup, était presque froid et cruel… Archibald, lui, restait parfaitement calme, et tenait précieusement son livre, de l'autre main. Il avait parlé de son livre car… Et bien, c'étiat la seule chose qui était vraiment « à lui », dans ses affaires. Qui étaient visiblement rattachés à son passé, passé qu'il ignorait complètement. Là, le livre était avec lui, et il lui donnait… Une impression… De puissance. Ainsi, il restait comme ça, tandis que notre Axel, celui qui ressemblait à un héros de Shonen, était acculé, et réduit à un pitoyable « help », qui semblaient venir du fond de sa peur, comme s'il n'avait aucune idée de ce que pourrait faire cette homme… Cet homme dont on ne savait rien, et donc, qui pouvait être n'importe quoi… Et si c'était un assassin ? Un meurtrier… ? N'importe quoi… Le mystère était entier, et tenant son livre, le fameux Archibald restait parfaitement calme et en colère à la fois… Personnage difficile à cerner pour le moment, si vous voulez mon avis…
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Jr. Anderson


avatar
Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/06/2015
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Lun 13 Juin - 13:44

L'homme dont le nom me fait constamment penser à un personnage de Kingdom Hearts 2 faisait face aux deux enquêteurs en herbe et à une petite Braisillon, alors qu'il tentait de jeter des plumes de la couleur de son Etouraptor dans les égoûts. Un adulte au caractère d'enfant, et une enfant voulant jouer les adultes. La tension était palpable. Dans un film, c'est le moment où le malfrat, s'il s'agit bien du malfrat, sortait une arme et tentait de descendre l'investigateur, qui évitait la mort d'un cheveux en plongeant derrière un abris d'un bond héroïque. Là, le méchant de l'histoire déchainerait sa colère sur le héros, frustré d'avoir été pris la main dans le sac alors que, si ce satané inspecteur était arrivé quelques minutes plus tard, il aurait pût s'en sortir sans problèmes.

Après avoir marmonné quelque chose, Excel fixait les deux autres, comme s'il analysait la situation. Andreas tremblait visiblement. Il était en train de se repasser dans sa tête plein de scénarios tirés de ses bandes dessinées et séries policières préférées, essayant de trouver un plan d'action si Axel était bien le coupable et s'il les attaquait. Seulement, maintenant qu'il avait les deux pieds dans la bouse, il se rendait compte d'une chose : quand le gentil gagnait d'un affrontement direct, c'était en général grâce à une expérience et des capacités physiques qu'un Nerd tel que lui n'avait pas. C'était pas un super héros, lui ! Juste un gamin trentenaire passionné par la mécanique et les Pokémons !

Le voleur au surnom étrangement similaire à celui d'un célèbre tableur développé par Microsoft commença à reculer, glissant doucement sa main dans son sac. Andreas tilta. Pas le temps de réfléchir ! D'un geste, le Maître Pokémon fit voler les pans de sa veste de laboratoire, révélant une ceinture ornée de six Pokéballs, attrapa deux d'entre elle, une dans chaque main, et -

- Je vous déconseille de faire le moindre pas. Il paraît que les Nidorans sont empoissonnés.

- Eh ?


Un sourire perdu et idiot apparu sur le visage d'Andreas, comme celui d'un personnage comique dans un manga qu'on vient de couper en plein moment dramatique pour sortir un évènement incongru. Son sourire et ses mains se crispèrent lorsqu'il comprit ce qui était en train d'arriver, cette fois-ci sous le coup de la peur. Archi, le plongeur du bar, était sorti de nulle part. D'une main, il tenait un livre le long de son côté. De l'autre, il brandissait son Nidoran, la corne de celui-ci pointant vers la nuque d'Excel. E-est-ce qu'il était en train de le menacer de mort, là !?

Ce qu'Andreas trouvait encore plus creepy, c'était qu'il l'avait dit avec une tête absolument neutre. Et son regard... Hiiiiiiiii ! De tous les plongeurs de tous les bars de Doublonville, il a fallut qu'il tombe sur l'archétype du justicier psychopathe !!!


- Alors, comme ça, on est voleur à la tire, et on tente d'accuser un pauvre innocent ? continua Archi. Franchement, ça me dégoute. J'aurais bien envie de vous fracasser le crane avec mon précieux livre, s'il n'était pas aussi précieux…

-Euh… Help… ?


Méga, méga creepy. Et Andreas n'était décidément pas le seul à le trouver flippant, puisque la fillette qui le suivait s'était accrochée à lui... Aaaaaaaaah !!! Le cerveau d'Andreas était visiblement en train de surchauffer face à tout ce stress. Pourquoi les flics se ramenaient pas !? Pourquoi est-ce qu'il fallait que ça tombe sur lui !? Il voulait juste boire un coup incognito avant d'aller à la Ligue de Johto, bon dieu de zut !!!

Tremblant comme une feuille, plus à cause du stress que de la peur - après tout, ce n'était plus lui qui était menacé -, le Maître de la Ligue déglutit difficilement pour tenter de retrouver un semblant de calme. Au moins, ça permit à sa bouche de se refermer et à ses cordes vocales de marcher un minimum. B-bien, maintenant... Désamorçons la bombe... Douuuuuuuucement...


- V-v-v-voy-yons, t-t-t-t-t-tout l-le m-m-m-m-monde, o-on se c-c-calme, o-ok ? O-o-on p-peut t-t-trouver un t-terrain d'ent-tente, n-n-non ?

Ses bégaiements avaient empirés. Il avait beau faire de son mieux pour avoir l'air le plus sûr de lui possible, il était incapable de cacher ses sentiments. On pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert en ce qui s'agissait d’interactions humaines. A se demander comment il avait pût atteindre un rang aussi prestigieux...

- E-E-E-E-Exc-cel, v-vous a-allez g-g-gentillem-ment r-rendre le sac, s-si vous l'av-vez. A-A-Archi, l-l-lâchez c-ce Nid-d-d-d-d-doran. S-s-s-s'il v-vous p-p-p-plaît...

Andreas fit un pas en oblique, se mettant entre l'enfant qui s'était serrée contre lui et les deux belligérants. Il tenait ses Pokéballs devant lui, les pouces tremblants sur le bouton d'activation, ses avant-bras formant une croix pour que les balles soient bien visibles de tous, tentant d'intimider les deux hommes face à lui. Il avait beau être le dernier des ratés, il devait se rappeler qu'il était aussi le Maître de la Ligue de Kalos ! Certes, ce titre ne lui donnait aucun droit à Johto, mais tout de même ! En tant que meilleur dresseur de sa région, il ne pouvait pas laisser ces deux personnes faire sans rien dire ! Surtout devant une petite fille !

Be a hero...!


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Mar 21 Juin - 23:17

« Oooh ! Des tas, venez, assiez-vous, on va regarder tout ça ! Oh, vous savez, ça fait plaisir de voir des petits jeunes comme vous, qui sont motivés. Nous, à Kalos, on a pas ça, les jeunes sont mous, ils sont toujours avec leur téléphones portables… Vous savez qu'on est l'une des régions avec le moins de jeune dresseur ? Car ce sont tous des paresseux. Je pense ouvertement qu'il faudrait qu'on les active un peu… Mais c'est pas votre cas. Vous, vous êtes charmant... »

Soit la touriste n'avait pas comprit son attention, soit elle n'avait pas remarqué l'agitation dans le bar. Bon après, discret comme il pouvait se montrer elle avait pu ne pas le remarquer avant et avoir pensé que c'était un client qui venait d'entrer. Quoique moi ça me ferais bizarre que quelqu'un se pointe pour voir mes photos. Enfin bref, il n'était sûrement pas crédible en enquêteur. Néanmoins il décida de prendre son mal en patience et de ne pas la couper. Même s'il ne s'assit pas comme elle demandait, il regardais avec attention les photos du bar que lui montrait la touriste tout en ne calculant pas son long discours sur la jeunesse. Il n'était jamais allé a Kalos encore, donc il ne savait pas vraiment comment c'était bien qu'il ai déjà lu quelques articles – certains traitant de la mode – qui lui donnait un bon avant goût. Au bout d'un moment deux photos attirèrent son attention et il se permit de couper la parole a la femme pour lui demander de les remontrer.

On y voyait un etouraptor qui avait un sac a main entre les serres. Un sac a main qui paraissait bien assortit a l'accoutrement que portait la victime d'ailleurs. Il reconnaissait dans l'arrière plan une rue de doublonville près d'ici, devant laquelle il était passé en venant. Puis la seconde photo montrait le même pokémon oiseau se battant avec deux miaouss das une ruelle. Même si c'était un pokémon puissant il avait du être attaqué par surprise par les deux félins et le sac devait agir comme un boulet l'empêchant de s'enfuir aussi vite qu'il aurait put. Elwin comprit plutôt vite en reliant des éléments. L'homme qui était entré, se présentant comme allié de la justice mais ayant plutôt l'air de vouloir incriminé Archibald possédait un Etouraptor. De plus il était entré et avait directement parlé du vol et du fait qu'Archibald était suspect, alors qu'il aurait du ne pas avoir tous les détails suite a son entrée tardive. Andreas en était venu a la même conclusion mais selon les dires d'un témoin oculaire. Or il n'y avait pas de réel moyen de savoir si c'était juste. La photo était une preuve bien plus concrète et étant sur un appareil photo, n'avait pas pu être truquée. Aussitôt il demanda a la touriste de rester où elle était , tout en affirmant que ses photos étaient charmantes et d'une grande aide pour éviter qu'elle ne se vexe. En effet, il ne connaissait pas son caractère et elle aurait pu s'énerver et ne pas obéir et partir si elle l'avait trouvé impoli, on ne savait jamais. Et là, adieu la preuve.

Il se retourna et chercha Axel du regard mais il ne le trouva pas directement car il était déjà passé par la porte de derrière. Archi avait aussi disparut. Alors qu'il avançait vers la sortie, il vit la braisillon passer la porte et se diriger vers lui, l'air de dire « qu'est-ce que tu faisais ?! C'est là-bas que ça se passe, vient ! » Non il ne savais pas comprendre le langage des pokémon certes, mais le ton employé et la gestuelle...

La braisillon avait suivit Andreas au début quand celui-ci avait suivit « Excel » et avait assisté a une scène plutôt intéressante. Certainement prit au dépourvu par le maître de la ligue qui ne s'affirmait pas vraiment, il avait bafouillé une excuse.... Enfin par excuse je veux dire plutôt un simple « non rien » avant de commencer a paniquer. Certes il avait l'air encore normal, ça se remarquait assez bien . A peine a-t'il essayé de glisser la main dans son sac qu'Andreas se préparait a réagir mais...

« Je vous déconseille de faire le moindre pas. Il paraît que les Nidorans sont empoisonnés. »

Archi était comme apparu soudainement derrière l'homme a l'étouraptor, sa nidoran dans la main, la pointe de cette dernière visant le cou de l'homme l'empêchant ainsi de bouger, car pour paraphraser Archi, les Nidorans sont empoisonnés. Et en effet, ils sont de type poison donc on pouvait vraisemblablement affirmer qu'ils pourraient empoisonner. Archi avait presque l'air en colère.. presque car on ne voyait ce sentiment que dans ses yeux. Le reste de son expression ne traduisait pas ce sentiment directement, ce qui le rendait plus effrayant. Si encore il pouvait tout simplement se mettre en clère comme tout le monde, ça ne ferait moins peur. La braisillon ne pouvait que s'interroger plus quant a l'identité du plongeur. Il avait presque l'air plus dangereux qu'il n'en avait l'air. D'ailleurs ses paroles suivantes montraient un peu plus son état

« Alors, comme ça, on est voleur à la tire, et on tente d'accuser un pauvre innocent ? Franchement, ça me dégoute. J'aurais bien envie de vous fracasser le crane avec mon précieux livre, s'il n'était pas aussi précieux…
-Euh… Help… ? »

Et c'est avant cet appel au secours plutôt pitoyable que la Braisillon était retournée  chercher son dresseur, qu'il intervienne et montre un peu plus d'autorité tout de même. Elle s'était dit que vu comment était l'homme qui bafouillait - elle ne connaissait bien sur pas son titre – il ne serait peut-être pas d'une grande aide. Ainsi Elwin se pressa de rejoindre les autres, dans la direction qu'indiquait l'oiseau et arriva au moment ou Andreas disait sa seconde réplique essayant de calmer le jeu du mieux qu'il pouvait, mais avec peu de crédibilité.

E-E-E-E-Exc-cel, v-vous a-allez g-g-gentillem-ment r-rendre le sac, s-si vous l'av-vez. A-A-Archi, l-l-lâchez c-ce Nid-d-d-d-d-doran. S-s-s-s'il v-vous p-p-p-plaît...

Ainsi il avait lui aussi deviné que Axel était le véritable coupable dans cet affaire. Mais là où le policier était le plus surprit c'était dans la présence a cet endroit et l'expression qu'affichait Archi alors qu'il menaçait le coupable. Oui, on pouvait dire « coupable » car il y avat une preuve concrète, sinon ç'aurait été « suspect », mais passons. Elwin n'avait de prime abord pas remarqué la disparition d'Archibald dans le bar, ce qui avait cause sa surprise. Il fut plutôt agacé par ce qui se passait. Le plongeur allait-il essayer de se faire justice lui même ? C'était exactement ce qu'Elwin aurait fait il y a longtemps, mais on lui avait apprit que ça apportait souvent des ennuis. Et dans ce cas là, si il plantait son épine dans le cou de sa victime, Archi s'attirerait des ennuis alors que les clients du bar et lui même faisait tout pour lui en éviter. Le jeune homme se rapprocha un peu pour être assez bien remarqué et il s'adressa d'abord au voleur 

- Nous avons une preuve concrète de votre méfait, alors faites comme cet homme a dit et rendez ce sac. Si vous n'opposez pas de résistance peut-être qu'on pourrait alléger votre peine...

Il pouvait en discuter avec la police locale. A l'entendre on pouvait se rendre compte qu'il n'était pas juste un civil. En général Elwin parlait peu, sauf quand il essayait de faire preuve d'un tant soit peu de professionnalisme ou quand c'était necessaire. Surtout quand il était pressé  ou agacé. Ou les deux en même temps. Il était plutôt confiant étant donné que les etouraptor n'étaient pas vraiment répandus dans le coin et qu'Axel en possédait un. Au cas où celui ci continuai de nier, il suffirait d'inspecter l'etouraptor en question, voir s'il n'avait pas de reste relatifs a son accrochage avec des miaouss. Du même coup il s'adressa à Archibald, pas afin qu'il arrête sa menace sur l'homme - ça pouvait arranger que ce dernier soit immobilisé - mais afin qu'il ne mette pas cette menace a exécution même si l'autre essayait de se débattre. Le poison de nidoran n'était pas létal, mais pouvait s’avérer tout de même dangereux malgré la taille du pokemon et donc mener a des complication.

- Ce serait dommage d'avoir des ennuis a cause d'un empoisonnement volontaire alors que tout le monde ici essaye justement de vous en éviter. Ça ne pourra être compté comme une forme de légitime défense si vous mettez votre menace a exécution.

Et oui, Archi n'allait au final n'avoir aucun ennuis car comme l'avait remarqué très justement Andreas, Archi n'avait pas d'etouraptor et ne pouvait donc pas être le coupable. Enfin, il n'aurait aucun ennuie s'il ne commettait pas de méfait.

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Jeu 23 Juin - 20:44

Archibald n'était pas content, mais alors pas content du tout… Cela semblait même assez évident, si vous voulez mon avis. Cela méritait-il un chapitre de développement en entier ? Enfin, chapitre… Un paragraphe ? Et bien, tout à fait Thierry ! Bref, ainsi… Cette colère était compréhensible. Pourquoi cela ? Et bien… Il ne faut pas croire que cela était seulement car il considérait que le fameux Axel l'avait baffoué, et l'avait mené à des risques de se retrouver en prison pour un crime qu'il n'avait pas commis… Surtout qu'il aurait été facile de lui mettre sur le dos, de nombreux autres actes de pickpocket qu'avait fait le fameux dresseur à l'Etouraptor… Non. Ce fameux Axel était dangereux, car il n'hésitait pas à détourner ses crimes sur des innocent. Et cela, cela n'était pas possible… Mais… Disons… Que là, le fameux Archibald se trompait ! Et oui… Axel n'avait jamais voulu accuser Archibald ! Comment cela, me diriez-vous ? Et bien, il fallait bien comprendre… Que c'était la vieille qui avait décidé d'accuser le fameux Archibald. Axel lui, n'avait fait que voler, et puis, s'était cassé, en volant. Attention de ne pas confondre les deux verbes voler… Bien sur… Merci.

E-E-E-E-Exc-cel, v-vous a-allez g-g-gentillem-ment r-rendre le sac, s-si vous l'av-vez. A-A-Archi, l-l-lâchez c-ce Nid-d-d-d-d-doran. S-s-s-s'il v-vous p-p-p-plaît...

Ok. Axel se disait qu'il était mort. Un peu comme la vieille dans Atlantide, l'Empire Perdu, l'un des meilleur film d'animation de Disney (avec Le Bossu de Notre-Dame, Kuzko…), vous savez, celle qui dit « On va tous crever », quand elle apprend qu'ils allaient devoir compter sur le fameux Milo… Si vous comprenez cette référence… Et bien, vous êtes trop cool ! Compris ? Trop trop cool ! Et ouais, c'est classe, non ? Si vous ne comprenez pas… Et bien, allez voir le film ! En plus, maintenant, on ne le trouve plus pour trop cher… Donc, ça va ! Et puis, sinon, vous pouvez toujours le voir sur internet de manière TOUT A FAIT légal ! Donc, vous n'avez pas d'excuses… Bref, pourquoi Axel disait cela ? Et bien, tout simplement car… Disons… Que… Bah… Comment dire… LE fameux Andreas avait le charisme d'une huitre avarié, et sans aucun doute, disons que ses tentatives pour controler la situation était tout aussi voué à la réussite, qu'un poisson était voué à devenir champion de parapente… J'espère que l'image est suffisament… Disons… Illustrée, pour que vous compreniez sans problème. Heureusement pour Axel, et la légitimité d'Andreas, un troisième personnage entra dans la danse, le policier en civil de tout à l'heure, qui déclara, de manière très professionnel :

- Nous avons une preuve concrète de votre méfait, alors faites comme cet homme a dit et rendez ce sac. Si vous n'opposez pas de résistance peut-être qu'on pourrait alléger votre peine… Ce serait dommage d'avoir des ennuis a cause d'un empoisonnement volontaire alors que tout le monde ici essaye justement de vous en éviter. Ça ne pourra être compté comme une forme de légitime défense si vous mettez votre menace a exécution.

« Donc, c'est ça la justice dans ce pays ? Un homme est accusé à tord, son honneur est baffoué, et il n'a donc que ses yeux pour pleurer ?
- ... »


Tient tient… Une phrase qui était bien étrange, si vous voulez mon avis… Comment cela ? Et bien, le fameux Archibald n'avait aucun souvenir d'où il venait. Vous êtes d'accord ? Nous savons bien cela ! En effet, Archibald est amnésique. Donc, il n'avait aucune idée d'où il venait… Non ? Et bien, il fallait comprendre que ce genre de réaction, presque inconsciente, en disaient beaucoup… Visiblement, l'endroit d'où venait Archibald avait une notion toute particulière de la « justice »… Qu'est-ce que cela voulait dire ? Et bien, visiblement, l'honneur de la victime, et les notions de réparations étaient très importante d'où il venait… Maintenant… Qu'est-ce que cela nous permettait d'apprendre ? Et bien, pas grand-chose, si vous voulez mon avis. Et ouais, c'était le problème. On pouvait faire des tonnes et des tonnes de théories… Mais tant que le fameux Archibald ne retrouvait pas sa mémoire… Et bien, cela ne servait à rien. En tout cas, le fameux Axel, lui restait muet, pendant un petit moment, avant de se rendre compte qu'il devait bien abandonner à un moment… Et c'était arrivé…

« Voilà votre putain de sac, j'avoue. Je suis le pickpocket... »

Ce que pensait Axel ? Tout simplement… Tout ça… Pour ça ? Franchement… Il n'était qu'un petit pickpocket, qui faisait ça pour arrondir ses fins de mois. C'est tout. Bon, d'accord, aussi pour s'amuser. Mais oui, mon coco ! Cela reste interdit par la loi ! Il lança le sac alors en direction du fameux Elwin… Le choix d'Elwin était facilement compréhensible. C'était le seul qui le faisait pas trop flipper ou apitoyer dans le lot… Oui, vous devinez sans aucun soucis, je suppose, quel verbe va avec quelques personnages. Mais bref, en tout cas, de toute façon, là, il ne pouvait plus échapper. Il allait devoir payer pour ses crimes… Nan, franchement, vous y croyez ? Il savait très bien qu'il allait s'en sortir. La vieille peau allait sans doute le laisser tranquille, ne voulant même pas croire qu'elle s'était trompée… Et on ne pouvait provuer ses autres vols. Donc, il allait au pire se faire taper sur les doigts, et c'est tout. Même s'il restait quand même… Une personne. Une personne qui pourrait se plaindre, et lui amener des soucis… Heureusement, il allait trouver tout de suite une solution qui permettrait de s'en sortir sans aucun problème ? Comment ? Et bien, écoutez-moi, tout simplement...

« Ecoutez… Voilà un cadeau… Prend le, et oublie-moi. Et porte pas plainte… !
-Mmh… Oh, ça sera avec plaisir ! Surtout la partie où je vous oublie. »


Et ouais, Axel utilisait une technique assez discutable. Il tendit un paquet, contenant une perle, chose qui pouvait se vendre assez cher, et la tendit à Archibald. Celui-ci la récupéra, et ainsi, se dit qu'il allait pouvoir avoir enfin, gagner un peu grâce à ça… Et peut-être pouvoir voyager un peu… Car après tout, pour le moment, il était toujours coincer pour le moment à Doublonville. Il rangea dans son sac la perle, et prit bien son livre avec ses deux bras. Après tout, il voulait être sur de toujours bien garder son bien le plus précieux… Ce livre, avec son « A » magnifiquement gravé dessus, était bien précieux à ses yeux… Et grâce à cette perle, il serait plus tranquille. Tant mieux ! Et enfin… Disons que pour la dernière partie… Et bien, ouais. En effet, il serait bien plus tranquille. Pendant ce temps là, Axel regardait en coin le fameux Elwin, et réfléchissait… Qui sait ? Peut-être avait-il encore une chance de fuir… ? Il regardait son Etouraptor… Eheh… Qui sait… Qui sait… Mais bon.

« -Et bien, merci énormément pour votre aide. Franchement, j'avoue que je n'aurais guère aimé finir en prison, aussi stupidement, surtout que j'aurais du mal à me défendre… Eheh…
-T'as été super Archi ! Super flippant aussi héhé ! »


Archibald se devait, à son sens, remercier maintenant ceux qui l'avait aider… Et il fallait le dire… Heureusement qu'ils l'avaient aidé. Car sinon, il aurait été dans une situation vachement complexe. Comme dit précédemment… Se retrouver accusé d'un vol, alors qu'il n'avait aucun moyen de dire ne serait-ce qu'il était… Enfin, bon, en théorie, une rapide recherche dans les bases de données permettraient de retrouver ce jeune homme… Mais bon, quand même ! Il n'avait guère envie d'avoir des complications dans sa vie, qui pour lui, commençait tout juste. Donc, voilà… Mais ainsi, le jeune homme avait quand même remarqué la fin de la déclaration de la jeune demoiselle. Il en fut surpris… En quoi il avait été flippant ? Son comportement avait été totalement logique… Et cohérent, vu la situation… ? Bref, ainsi, nous arrivons à la fin de ce RP, et là, ainsi, le fameux jeune homme aux cheveux blanc, se dressa, tranquillement, tenant toujours son précieux ouvrage, fortement ceinturé de cuir, et rigola, en déclara, tranquillement et en destination de sa jeune admiratrice :

« Moi, flippant ? Mais non ma puce ! »
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Jr. Anderson


avatar
Messages : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/06/2015
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Dim 3 Juil - 21:44

La tension était palpable. Personne ne bougeait. Archi tenait Excel en joue, lui-même étant prêt à sortir quelque chose pour attaquer Andreas, lui-même s’apprêtant à activer ses Pokéballs au moindre geste brusque d'un des deux hommes. On aurait dit une impasse mexicaine, mais en remplaçant les Colt par des Pokémons. Et les cowboys par un plongeur, un geek et un voleur à la tire. Ouais, bon, d'accord, cette impasse était un peu minable.

C'est alors que le jeune homme roux fit son entrée en scène, mené par la Braisillon qui suivait Andreas quelques minutes plus tôt. Son air nonchalant semblait irrité alors qu'il dépassait Andreas, qui était à la fois surpris et soulagé de recevoir du soutien. Le Maître n'y connaissait rien en poisons, et il aurait été incapable de savoir quoi faire si Excel se faisait piquer par la Nidoran. Et en plus, il avait très peu envie de sortir ses Pokémons et d'être démasqué.


- Nous avons une preuve concrète de votre méfait, indiqua le garçon au voleur, alors faites comme cet homme a dit et rendez ce sac. Si vous n'opposez pas de résistance peut-être qu'on pourrait alléger votre peine…

Le jeune homme tourna alors son attention vers Archi :

- Ce serait dommage d'avoir des ennuis a cause d'un empoisonnement volontaire alors que tout le monde ici essaye justement de vous en éviter. Ça ne pourra être compté comme une forme de légitime défense si vous mettez votre menace a exécution.

- Donc, c'est ça la justice dans ce pays ? répondit le plongeur, visiblement outré par la proposition du rouquin endormi. Un homme est accusé à tord, son honneur est bafoué, et il n'a donc que ses yeux pour pleurer ?

Andreas leva un sourcil derrière ses lunettes, intrigué par cette déclaration. C'était une façon bien chevaleresque de parler, un peu comme s'il sortait d'une histoire d'heroic fantasy. L'expression du Maître Pokémon se renfrogna lorsqu'il se dit qu'Archi en faisait peut-être un peu trop. D'accord, c'était une façon classe de parler, mais il pourrait être content plutôt que se plaindre. Une enquête avait été faite, et deux personnes, dont le Maître de Kalos, étaient persuadés de son innocence et prêts à plaider en sa faveur auprès de la police, allant jusqu'à attraper le voleur. Si Andreas avait été à la place d'Archi, il était persuadé qu'il aurait dût se débrouiller tout seul, comme il a toujours dût faire…

- Voilà votre putain de sac, j'avoue, finit par déclarer Axel. Je suis le pickpocket…

L'Excellence montra alors le sac de la vieille dame, puis le lança en direction du jeune homme. Ce geste de la part du voleur désamorça la situation, puisqu'Archi arrêta de le tenir en joue avec son Pokémon. Andreas soupira longuement de soulagement, pouvant enfin rebaisser ses bras et ranger les deux Hyperballs qu'il tenait sous son manteau de laboratoire. Il remit correctement ses manches pour s'assurer que personne ne voit ses bras cybernétiques et arrangea ses lunettes sur son nez.

Il regarda Archi un instant alors qu'il acceptait un paquet tendu par Axel, tout en grattant sa barbe mal rasée, pensif. Voilà un bien curieux personnage, tout droit sorti d'une fiction… Il parlait et agissait bizarrement, comme s'il appartenait à une culture complètement différente, n'hésitant pas à pointer un pic empoisonné contre la gorge d'un simple voleur en le menaçant de le tuer. Et voilà qu'il souriait à pleines dents maintenant, comme si rien ne s'était passé. C'est à se demander comment il aurait réagit si le voleur avait blessé la vieille dame… Le Maître était soulagé que le plongeur soit de son côté plutôt que son adversaire.

Heureusement que le jeune homme au Braisillon avait fait son entrée, sinon, qui sait comment toute cette histoire se serait finie. Andreas se devait de le remercier pour son aide. C'est pourquoi il s'éclaircit légèrement la gorge, essayant de rassembler le peu de sociabilité qu'il avait, et s'avança vers le garçon avec un sourire gêné, lui tendant la main pour l'inviter à la serrer dans la sienne, tout en se frottant l'arrière du crâne.


- M-merci d'être intervenu. J-j-j'ai eût peur que ça d-dégénère, dit-il avec un léger rire mal à l'aise. Euhm…  Heureusement que vous êtes intervenu, m-mes Pokémons auraient peut-être fait u-un peu trop de d-dégâts c-collatéraux…

-Et bien, merci énormément pour votre aide
, dit alors Archi. Franchement, j'avoue que je n'aurais guère aimé finir en prison, aussi stupidement, surtout que j'aurais du mal à me défendre… Eheh…

Maintenant que c'était au tour d'Andreas d'être remercié, il se sentait encore plus gêné et ne pût empêcher un nouveau rire gêné, tout en se grattant encore plus le crâne. Il n'avait pas vraiment l'impression de mériter ces excuses. Tout ce qu'il avait fait, c'était mettre Axel dos au mur. Ce pourquoi il n'était visiblement pas nécessaire qu'il soit là, puisqu'Archi et le jeune homme étaient visiblement arrivés aux mêmes conclusions que lui.

- C-ce n'est rien.

-T'as été super Archi ! Super flippant aussi héhé !


Archi regarda la petite fille d'un air étonné.


- Moi, flippant ? Mais non ma puce !

Andreas se contenta de faire un visage décontenancé signifiant visiblement « oh si, t'as été flippant... »
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Ven 8 Juil - 0:02

On pouvait dire qu'Elwin était arrivé a temps pour le coup. Et c'était grâce a la braisillon qui avait prit l’initiative de les suivre dans la ruelle et d’interpeller son dresseur juste a temps. Et oui, ça avait beau être  un oiseau plutôt petit, elle avait son importance. Sans elle Elwin ne serait pas venu, le voleur aurait peut-être été empoisonné en restant trop têtu et Andreas se serait peut-être évanoui. Ou bien la ruelle ou Archibal – au choix – aurait été dévasté par les pokémon peut-être un peu trop puissant du maître de la ligue. Ou bien cela aurait entraîné une scène dans laquelle on aurait eut encore plus de révélations sur le personnage mystérieux et j'ai empêché cela en faisant en sorte que la braisillon prévienne Elwin. On me dit que je risque d'aller un peu loin si je continuait sur mes hypothèses, alors je vais m'arrêter. Après tout ce n'était plus que des futurs hypothétique maintenant et je laisse le soin a mes autres moi possibles de s'en occuper. Les deux personnages, le menaçant et le menacés, réagirent plutôt vite aux déclaration du policier, alors qu'aucuns n'avaient vraiment réagit a la prestation et a la pose d'Andreas. Archibald n'avait pas l'air content, et le fit bien savoir

« Donc, c'est ça la justice dans ce pays ? Un homme est accusé à tord, son honneur est baffoué, et il n'a donc que ses yeux pour pleurer ?
- ... »


Ce que le plongeur dit était plutôt étrange. Ne connaissait-il pas la justice ne vigueur dans la région ? Et même dans la plupart des autres régions ? Quelqu'un ne pouvait pas se faire justice soit même sans avoir de problème avec la police, et même un étranger ne dérogeait pas a la règle. Elwin le savait très bien pour avoir essayer un peu moins de deux années plutôt. Période qu'il essayait d'oublier d'ailleurs. Il voulait s’occuper lui même de ceux qui s'en étaient prit a lui en premier et ça n'avait pas bien finit. Pour eux comme pour lui. En l’occurrence, ils 'était fait arrêté par la police, cette même police qu'il avait rejoint ensuite. Donc en un sens le jeune homme comprenait Archibald, mais il ne pouvait tout de même pas le laisser faire, au risque d'avoir un malus pire que quand il dormait au travail, si ça venait a se savoir. Vous imaginez ? « un policier laisse un homme en empoisonner un autre car au final il comprenait ce qu'il pouvait ressentir ».

Donc c'était étrange qu'il ai l'air de prôner une justice qui de toute évidence n'était pas de mise, ou était peut-être répandue dans le passé, lorsque la loi laissé passer les combats pour l'honneur. Mais le fameux plongeur ne pouvait pas être un voyageur temporel, il existait peut-être un endroit, ou un organisme qui suivait bien plus le code 'honneur que la loi elle même. Archibald resta néanmoins en place, sans essayer de blesser Axel . Ce dernier par ailleurs resta silencieux un moment. Il devait soit se demander ce qui était le mieux entre empoisonnement et emprisonnement, ou bien il réfléchissait a ce qu'il aurait put faire, mais là il était forcément dans une impasse. Au final, il abandonna et s'adressa a ceux qui étaient autour de lui, dévoilant son délit et par la même occasion l'innocence du plongeur dans cette affaire :

« Voilà votre putain de sac, j'avoue. Je suis le pickpocket... »

Axel envoya le sac a main volé a Elwin, qui le rattrapa au vol, s'attendant bien a le recevoir. Au final, cette histoire allait bien finir.. et pour le voleur aussi. Même si Elwin avait dit que sa peine allait peut-être être allégée s'il se rendait ça ne serait sûrement pas nécessaire pour certaines raisons évidentes. Tout d'abord, un seul vol – s'il en avait commit d'autre il n'y avait pas d'indice – d'un simple sac n'allait pas mener a grand chose. Et même s'il avait essayé d'incriminer quelqu'un d'autre ça n'allait pas pencher bien lourd dans la balance. Ensuite il y avait le problème de la victime, si elle arrivait a bien dire les fait en la défaveur d'Axel comme elle l'avait fait pour Archibald ça pouvait le faire, mais elle pourrait tout aussi bien essayer encore d'incriminer l'étranger car il en était un. Disant que c'était peut-être un complice ou un truc du genre. Elle avait l'air tellement têtue...

Cela étant, si la peine n'était pas bien lourde, il y avait moins de risque que le dénommé Axel essaye de s'échapper ou d'opposer une résistance maintenant qu'il était prit. Mais il y avait un risque quand même. Mais pour l'instant il n'avait pas l'air de vouloir faire quoi que se soit. Il régla d'ailleurs un des problème qu'il pourrait avoir, c'est a dire l'incrimination par Archibald pour avoir essayé de le condamner a sa place. Pour ce faire il parla a l’intéressé et lui tendit quelque chose. Ça avait tout l'air d'être de la corruption et l'objet était peut-être volé, mais Elwin trouva légitime qu'Archibald ai le droit a un dédommagement que la police ne lui aurait sans doute pas donné.

« Ecoutez… Voilà un cadeau… Prend le, et oublie-moi. Et porte pas plainte… !
-Mmh… Oh, ça sera avec plaisir ! Surtout la partie où je vous oublie. »


Il ferma donc les yeux. Ça devait aussi venir du fait qu'il comprenait un peu sa situation. La braisillon elle jeta un œil désapprobateur a la transaction, mais le fait qu'elle ne pouvait parler le langage humain arrangeait le jeune homme. Elle ne pourrait pas le dénoncer, mais pourrait certainement l'agacer pendant les jours qui suivraient.  Mais au final ça se finissait bien comme je l'ai dit. Archibald accepta sans doute avec plaisir ce « cadeau » et le rangea vite. Elwin songea que c'était peut-être au cas où quelqu'un essayerait de lui prendre, après tout un policier n'aurait pas du accepter ce qu'il venait de voir. Il gardait toujours son livre mystérieux avec lui et le prit entre ses bras. C'était un geste assez étonnant et soudain pour que le jeune homme se questionne un peu plus en profondeur sur l'origine de cet ouvrage. Mais en même temps, il ne voulait pas éloigner son attention du voleur qui pourrait très bien essayer quelque chose même si dans la tête du garçon c'était peu probable. Pourtant il regardait son oiseau, mais il vérifiait peut-être juste comment il se sentait. Quelqu'un s’éclaircir la gorge derrière lui et Elwin se tourna vers lui. C'était l'homme qui avait coincé le voleur le premier a priori et qui lui tendit la main :

J :- M-merci d'être intervenu. J-j-j'ai eût peur que ça d-dégénère. Euhm… Heureusement que vous êtes intervenu, m-mes Pokémons auraient peut-être fait u-un peu trop de d-dégâts c-collatéraux…

Même s'il aidait assez souvent les gens de cette façon, il n'avait pas toujours l'habitude des remerciement. Et la façon de dire d'Andreas rendit presque Elwin mal a l'aise aussi. Et puis, si ses pokémon risquaient de faire de nombreux dégâts, il devait être un bon dresseur, u juste possèder des pokemon imposants. Il prit la main tendue du champion de la ligue un instant et hocha la tête, mais comme il allait répondre, quelqu'un d'autre participa au remerciement, et c'était Archibald, la principale victime dans cette affaire en quelques sortes qui avait décidé de remercier 'autre homme pour sa perspicacité. Après tout il était tout autant utile dans cet affaire que dans

« -Et bien, merci énormément pour votre aide. Franchement, j'avoue que je n'aurais guère aimé finir en prison, aussi stupidement, surtout que j'aurais du mal à me défendre… Eheh…

- C-ce n'est rien.

- C'est normal

Avait dit Elwin, ce qui était sa phrase habituelle lorsqu'il recevait des remerciement alors qu'il ne faisait certainement que son travail. Bien que si ça ne tenait qu' a lui il l'aurait sûrement aider... et aurait peut-être abandonné en cours de route en s'endormant ans un coin du bar.

-T'as été super Archi ! Super flippant aussi héhé ! »

La petite fille participa aussi a la discutions, avec beaucoup plus de vigueur que les deux autres. Il était vrai qu'Archibald avait semblé complètement différent l'espace d'un instant et qu'il était revenu a la normale juste a ce moment là. D'ailleurs, étonné, il préféra nier un peu son léger écart.

« Moi, flippant ? Mais non ma puce ! »


Si si tu l'étais bel et bien Archi, tu vois tout le monde le dit dans le rp. Et puis c'était une enfant et la vérité sort de la bouche des enfants voyons.. Enfin je m’égare. Tout comme les personnages commençaient a s'égarer et semblaient ne plus faire grandement attention au principal intéressé qui quelques secondes plus tôt regardait son oiseau d'une drôle de façon. Heureusement, peu sensible aux effusions de sentiments en remerciement, la braisillon qui le gardait a l’œil rappela a Elwin qu'il avait un coupable a appréhender en se posant sur son épaule et en lui donnant un léger coup de bec. C'eut l'effet escompté car il se retourna vers Axel, vint vers lui et lui dit :

- Bon d'abord rangez votre étouraptor, puis nous irons rendre son sac a la victime. Il vaut mieux qu'elle sache que c'est vous ainsi vous subirez aussi ses remontrances pour le moins sonores.. puis on devra vous emmener au commissariat de Doublonville.

En général il parlait peu, mais il pouvait se mettre a faire tout le contraire lorsqu'il devait se montrer professionnel. Ce qu'il avait énoncé étai évident, mais au moins chaque personnes ici sauraient la procédure si qui que se soit avait quelque chose a redire. Et si c'était le voleur qui avait quelque chose a dire et bien... là il ne serait pas écouté. De toute façon il avait bien le droit de garder le silence, a présent c'était un des seuls droit qu'il pourrait vraisemblablement avoir jusqu'à l'arrivée au commissariat. Une fois là-bas il serait prit en charge par la police de la ville et Elwin en serait débarrassé. Comme il était toujours plus ou moins fatigué, il ne savait pas a chaque fois s'il aurait les réflexes nécessaire a éviter une tentative de fuite alors il préférait que ça se finisse vite fait.

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre] Ven 8 Juil - 16:58

Il avait vraiment eu l'air flippant ? Franchement, il ne s'en rendait absolument pas compte… C'était assez impressionnant. Mais vous inquiétez pas. Même moi, je suis totalement d'accord… Il avait été flippant le fameux Archibald. Objectivement, il fallait le reconnaître… Et même si on décidait de ne pas prendre une vision objective, où on pourrait me dire qu'elle n'existe pas, qu'il n'y a aucune vision objective dans notre monde… Et bien, visiblement, tout les interlocuteurs d'Archibald étaient d'accord pour dire qu'il avait été flippant. Bon, d'accord, la plus jeune des trois semblaient avoir été la moins touchée par cette frayeur, et avait plutôt trouvée Archibald cool… Mais bon, quand on connaissait ce que vivait la petite, d'habitude, et les colères de sa mère alcoolique… Et bien, cela n'était pas si étonnant qu'elle ne soit pas plus choquée que ça par le comportement du jeune homme à capuche violette, et aux cheveux couleur neige.

Mais bon… On pouvait débattre des heures, et des heures sur le fait qu'il soit flippant ou pas… Le débat était clot ! En effet, nous savions aujourd’hui que pour Elwin et pour Andreas, il était flippant, tandis qu'Archibald ne se trouvait pas flippant du tout… Et bien, cela permettait au moins d'apprendre des trucs, tout cela ? Comment cela ? Et bien, si Archibald ne se trovuait pas flippant, il était probable qu'il ne trouve pas flippant quelqu'un qui agis ainsi, devant lui. Donc, en toute logique… Et bien, cela voulait sans aucun doute dire qu'il ne trouvait pas cela flippant tout court, et que d'où il venait, ce n'était pas flippant de se comporter ainsi… Ainsi, cela voulait dire… Je ne sais pas. Et ouais ! Je ne sais pas ce que cela voulait dire… Peut-être venait-il d'un milieu particulièrement violent… Qui sait, une team ? C'était tout à fait possible, un membre de Team, qui aurait perdu la mémoire… Sans doute qu'il y avait des réponses dans son fameux livre… Mais le problème, c'est qu'il le refusait de le lire !


- Bon d'abord rangez votre étouraptor, puis nous irons rendre son sac a la victime. Il vaut mieux qu'elle sache que c'est vous ainsi vous subirez aussi ses remontrances pour le moins sonores.. puis on devra vous emmener au commissariat de Doublonville.

Le voleur n'avait plus rien à faire comme dit précédemment, et préférait garder le silence… Chose assez logique. Il décida alors de se plier aux règles, et fit rentrer son fameux Etouraptor… Ne vous inquiétez pas pour lui. Sans l'accusation d'Archibald -qui faisait passer son petit pick-pocket, à fausse-accusation, ce qui est là très grave, c'est un crime-, il devrait s'en sortir sans gros problèmes niveau problèmes. Bref, donc, cela allait… Bon, il était par contre possible qu'il ait des problèmes, si la justice décidait de le faire payer comme un exemple, pour tenter d'empêcher que les pickpocket continuent dans la grande ville de Johto. Espérons pour lui que cela n'arrive pas ! N'est-ce pas ? Bref, cela restait de toute façon que des théories, donc, il était inutile de trop en parler, je pense. Bref, tout cela pour dire, que je dis beaucoup trop « bref », et qu'il fit rentrer son Etouraptor, avant de venir voir Elwin, et d'accepter la décison de la justice…

Mais arrêtons de nous concentrer sur ce mec, qui était enfaîte un raté, un petit voleur qui n'avait sans doute jamais brillé dans sa vie, et qui ne brillerait sans doute jamais… Concentrons-nous plutôt surtout sur le fameux Archibald, qui était quand même le héros et la victime de ce fameux RP. Maintenant, il avait une belle perle qu'il allait pouvoir vendre… Il allait enfin pouvoir faire autre chose que de la plonge… Bon, bien sur, cela n'allait pas lui permettre de vivre richement… Et d'ici quelques temps, ils auraient besoin de quelques choses d'autres pour qu'il puisse continuer… Mais voilà, quand même ! Non pas que Monsieur Maxime, ou que les habitués du fameux bar ne lui plaisaient pas… Mais il avait envie de faire autre chose, de ne pas rester coincer seulement à ce fameux bar, à un métier tout à fait… Bah, il faut le dire, un bas métier, un métier quelques peu dégradant, même parfois.


« Bon, c'est pas tout ça, mais avec ça… J'vais pouvoir enfin partir un peu voyager… Et surtout, découvrir un peu plus sur moi-même qui sait ! »

Oui, voilà à quoi cela allait servir… Le fameux Archibald ne cherchait pas à être riche, il faut bien l'avouer… De toute façon, pour devenir riche dans le monde des Pokémons, il fallait tout simplement écrire une fiche RP, et se décrire comme un super dresseur, qui ainsi à plein de sponsor… Bah quoi ? Cela marche dans notre monde pour le football… Et l'engouement pour être dresseur est bien au-delà qu'à les personnes de notre monde sur le football ! Donc, il faut imaginer les membres du Conseil 4, les maîtres, et les grands dresseurs comme des gens très riches, avec des salaires exorbitant ! Enfin, sans doute pas, étant donné que nous sommes des méchants anti-conformistes, et que montrer un système comme le foot dans Pokémon… C'est horrible ! Vu qu'on déteste tous le foot, et que ce ne sont que les débi… Ah. J'ai des snipers qui me visent de personnes qui comprennent pas mon sarcasme, et qu'ils veulent me tuer… Et des snipers qui comprennent mon sarcamse, et qu'ils veulent me tuer pour la peine… Euh… Bon, bah, on va continuer le RP, et ne pas finir le troll ? D'accord ?

« Si vous avez besoin de moi, n'hésitez pas ! »

Archibald souriait ainsi, tranquillement, et voulait rester à disposition d'Andreas et d'Elwin, s'ils avaient besoin de lui… Mmh… Enfin, si ça se trouve, il ne savait même pas leur nom ! Ah zut… Il n'avait aucune idée si ses deux personnages l'avaient dit ou non pendant toute cette aventure… Sans doute, le plus civilisé, c'était quand même de le dire… Damn… Bon, tant pis. Il n'allait pas être ne mode : « Euh, enfaîte, c'est quoi vos prénoms ? » Cela serait extrêmement impolie, cela ne se fait pas, il faut être poli et courtoi… C'était une obligation morale ! Bref, le fameux jeune homme aux cheveux blanc, en tout cas, était finalement assez content de sa journée… Et bien ! S'il fallait se faire accuser, pour réussir à sortir de la mouise… Et bien, il allait avoir des problèmes pour la suite de sa vie ! Car il voulait bien l'avouer, il avait quand même assez peu envie d'être accusée tout le temps, juste pour se sortir de situation compliqué… Bon, après, il y avait toujours visiblement des gens gentils pour aider, dans ce genre de situation … Donc, tout espoir n'était pas perdu ! N'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre]

Revenir en haut Aller en bas
 

« Rien ici ne va, si l'on a pas le sang... » [PV : Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Johto :: Doublonville-