Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Rising World
Lun 5 Juin - 16:12 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité

» Pokémon d'Antan
Lun 1 Mai - 11:25 par Invité

» Questionnaire
Sam 22 Avr - 22:09 par Sol


Partagez | .

L'infiltré au coeur de l'organisation

Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: L'infiltré au coeur de l'organisation Mer 16 Sep - 21:18

J'esquivais les lames qui s'abattaient sur moi avec toujours plus de vivacité, j'étais en train de jouer avec la mort. Un seul faux pas et c'en était fini de moi, néanmoins, je parvenais à garder le rythme, sans pouvoir inverser la tendance et devenir l'attaquant. Je ne faisais que me défendre pour éviter une mort certaine, j'avais beau réussir à tourner autour de mon opposant, je restais incapable d'échapper suffisamment longtemps à ce ballet de lames pour m'en sortir. Les battements de mon cœur semblaient jouer mon requiem, allant de plus en plus vite exactement comme ma respiration qui se faisait par râles. Au bout d'un moment, je perdis en réactivité et je vis la lame verte s'arrêter à quelques centimètres devant moi. C'était fini ! En effet, l'entraînement était terminé et Gallame reculait pour me laisser respirer tandis que je tombais à genoux tout en respirant à grandes bouffées d'air. Ce n'était pas encore assez, j'avais beau tenter de donner le meilleur de moi-même, je restais incapable de tenir un combat rapproché intense plus de cinq minutes. Voilà pourquoi mon starter jouait le rôle de l'attaquant, je devais vérifier mes limites dans ce genre de situations et le résultat était bien triste à voir. J'étais un assassin, une ombre. Je me devais de profiter d'un effet de surprise quelconque pour avoir ma cible ou alors d'échanger quelques coups rapidement et profiter d'une ouverture dans sa garde pour le vaincre. Néanmoins, si le combat perdurait, je me retrouvais dans une sale posture. Je savais que je pouvais compter sur mes Pokémon à ces moments, mais je voulais aussi progresser et apprendre à me débrouiller seul tout en restant fidèle à moi-même. Or, il était extrêmement complexe pour un assassin d'acquérir suffisamment de force pour un combat rapproché tout en restant agile et silencieux dans les autres situations. Je me disais de plus en plus que je n'arriverais pas à obtenir les résultats voulus, mais j'essayais encore et encore avec le soutien de Gallame qui faisait de son mieux pour m'aider. Le fait de comprendre mes pensées lui permettait de corriger des détails qui m'échappaient et qu'il n'avait pas l'habitude de commettre.

Heureusement que tu peux assumer ce rôle. On forme une belle paire, j'en ai jamais douté.

Après avoir remercié mon starter, je pris une douche pour me débarrasser de toute cette sueur avant de me diriger vers le bureau du Boss puisque j'avais été appelé. Je remarquais que ce n'était pas Giovanni qui était le responsable de mon déplacement, mais Matori. La jeune femme était considérée comme la seconde de l'organisation et ses ordres étaient presque aussi absolus que ceux de Giovanni. J'appris donc qu'elle était allée à une séance de recrutement et qu'elle avait été interrompue par les forces de l'ordre, si bien qu'il n'y avait qu'une seule personne qui avait rejoint les rangs de la Team Rocket. Comme j'étais le seul disponible pour le moment, je devais me charger de lui trouver une place ainsi que savoir ses aptitudes pour orienter ses futures missions. Bien évidemment, je n'allais pas refuser un ordre direct, toutefois intérieurement, je soupirais à l'idée de devoir assumer ce rôle. Je n'aimais pas être en contact avec les autres, la plupart du temps, ils ne me remarquaient même pas. Je me rendis donc à l'endroit où il devait attendre, accompagné par Gallame. Je l'observais un peu avant de m'approcher de lui, comme à mon habitude, le plus silencieusement possible, et je décidais de lui révéler ma présence puisqu'il n'avait pas l'air de l'avoir ressentie.

Tu dois être le nouveau. Je suis l'un des trois Commandants de la Team Rocket. Nom, Pokémon et tes aptitudes si tu penses en posséder.

Mon ton était froid et mes paroles allaient droit au but, je ne perdais pas de temps en présentations inutiles. Je voulais son nom pour éviter de l'appeler gamin, ses Pokémon pour savoir quel était son niveau approximatif et ses aptitudes pour l'aiguiller sur ses entraînements afin de devenir meilleur. Gallame était resté derrière moi et se tenait droit comme un i, son regard tourné vers le nouveau, tout comme moi, bien que le sien semblait plus accueillant que le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Jeu 17 Sep - 12:28


Nous pouvons enfin le dire, oui enfin ! Les choses sérieuses allaient bientôt commencer. Fini de rire et de jouer avec sa chance, Chikara devait maintenant agir dans le but de découvrir tout les mystères entourant la Team Rocket. Jusqu'à très récemment, et comme beaucoup, Chikara avait toujours cru que la Team Rocket avait été dissoute. Ce n'est que par la bouche d'Andea que le garçon apprit avec beaucoup d'étonnement que la Team Rocket ne s'était jamais avouée vaincu et qu'elle aurait par ailleurs créé un Dracaufeu particulièrement puissant mais incontrôlable. Le « Dracaufeu maléfique » avait-il été ainsi nommé par la sbire Rocket. Ce fut dans le but d'en apprendre plus sur ce Pokémon féroce que Chikara était, dans un premier temps, infiltré dans la Team Rocket. Il comptait bien entendu également veiller sur sa chère et tendre, le temps qu'elle réalise qu'elle ne se bat pas du bon côté, mais il comptait aussi en apprendre plus sur les parents de cette dernière. Il avait par ailleurs conscience qu'il risquait sa vie en fouinant dans les affaires de la maffia. Le garçon s'était donc enrôler en tant que membre volontaire de la résistance, espérant donc ainsi qu'Helena et sa troupe lui donne le soutiens nécessaire en échange des renseignements qu'il obtiendra lors de son enquête.

Le Johtoïste avait ensuite rencontré Archibald, un jeune homme amnésique, qui semblait tout à fait normal au premier point de vue mais qui cachait autant de mystères que la Team Rocket. Il gardait contre lui un livre ancien avec des pages en parchemin. Archibald avait catégoriquement refusé d'ouvrir ce livre qui resta donc scellé. L'amnésique avait bien évidemment promis à Chikara de le laisser lire le livre s'il estimait que c'était le bon moment. Mais bien entendu, Chikara était très frustré et comptait bien satisfaire sa curiosité d'une manière ou d'une autre.

Il rencontra également le très célèbre champion de Jadielle, Green, avec qui il s'était très bien entendu. Le champion avait d'ailleurs eu l’amabilité d'offrir à Chikara un Pokématos en échange de quelques informations sur la résistance. Bien sur, le garçon aux cheveux blancs était bien loin de savoir que Green travaillait en réalité pour la Team Rocket et qu'il avait donc de révéler des informations importantes à l'ennemi.

La nouvelle vie du Johtoïste avait donc été très mouvementé ces derniers jours et cela n'allait sûrement pas s'arrêter là, car à peine était-il retourné à Illumis que Matori, la secrétaire de Giovanni, convoqua le résistant qui se rendit alors au QG de la Team Rocket et plus précisément dans le bureau de Giovanni où il fut accueilli par la femme à l'allure strict. Elle regardait la nouvelle recrue avec un air légèrement hautain, comme si elle avait en face d'elle un moins que rien… Et c'était presque vrai, après tout Chikara n'avait que le statut de sbire et donc il ne servait qu'à faire les travaux de basses besognes. M'enfin, cela ne dérangeait nullement le garçon tant qu'il réussissait à faire ce qu'il devait faire pour Andea, la résistance mais aussi pour lui-même… La secrétaire lui dit d'attendre car une personne allait venir pour le prendre en charge. Chikara répondit en acquiesçant d'un mouvement de tête. Il attendit, debout, jouant nerveusement avec ses doigts, comme le lui avait demandé Matori qui continuait à paraître toujours aussi intimidante à ses yeux.

Esper, qui restait perché sur l'épaule de son dresseur, n'appréciait pas le lieu où il se trouvait. Il ne cachait pas sa nervosité, l'ambiance générale du QG était très mauvaise, un pénible silence pesait sur la salle, on entendait juste Matori taper sur son clavier ainsi que la trotteuse de l'horloge faire son parcours. Tic-Tac. Tic-Tac.

Le grincement de la porte ce fit entendre. Par réflexe, Matori leva la tête de son écran et Chikara se tourna en direction de la porte. Un jeune homme d'une taille un peu en dessous de la moyenne (et donc plus petit que Chikara, héhéhé!) et aux cheveux bleus entra dans la pièce.

Tu dois être le nouveau. Je suis l'un des trois Commandants de la Team Rocket. Nom, Pokémon et tes aptitudes si tu penses en posséder.

- Ha ! Euh…

L'homme regardait Chikara avec un air froid et lui parlait avec cette même froideur qui pourrait même glacer le plus brûlant des Typhlosion. Mais en même temps, on en attendait pas moins venant d'un commandant. Il semblait être sérieux et efficace, c'est tout ce qu'on lui demandait après tout.

- Enchanté, je suis Chikara Fujisaki, je possède un Psystigri et deux Tarsals… Et je ne pense pas avoir de talent pariculier…

Enfin, si, Chikara possédait un talent, si on pouvait appeler ça ainsi, comme dans dangan ronpa, le garçon possédait une chance inégalée, toutes les personnes qu'il avait rencontré jusqu'à maintenant n'ont fait que faciliter sa vie. Même Matori avait été plutôt cool avec lui puisqu'elle l'avait recrutée dans la Team Rocket et Green lui avait offert un Pokématos en échange de presque rien. M'enfin, cela restait quand même quelque chose de très abstrait et hasardeux, la chance. Et c'était pas franchement exploitable sauf si on aimait les jeux de hasards comme la roulette russe !

Derrière le commandant Rocket il y avait un majestueux Gallame qui regardait Chikara avec un air un peu plus accueillant que son dresseur. Chikara sourit timidement et salua le Gallame avec un signe de la main et ajouta :

- Votre Gallame a l'air d'être très grand et très fort…

Esper, lui, regardait le commandant Rocket avec beaucoup de méfiance. Il n'avait pas réussi à déceler sa présence, mais c'était normal, le  chaton gris était encore assez faible, mais il n'aimait pas ça, quand même.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Jeu 17 Sep - 16:38

Alors que le nouveau hésitait pour me répondre, j'en profitais pour l'observer et tenter de le cerner pour savoir ce qu'il était réellement, après tout, l'observation faisait partie de mes principales activités et c'était sûrement pour cela que Matori m'avait fait venir. Comme je pouvais dresser le portrait psychologique d'une personne en jugeant sur ses faits et ses gestes, j'étais très apprécié pour être le dernier niveau de sécurité de la Team Rocket. Si jamais je décelais en l'inconnu des envies de traîtrise, il finirait comme tous les autres : mort d'une balle dans le cœur. Il était plus grand que moi, un point avantageux pour moi, je pourrais plus facilement me faufiler à travers sa garde pour l'atteindre. Ses cheveux lui arrivaient jusqu'aux épaules et ses yeux verts reflétaient admirablement le fait qu'il était mal à l'aise à l'instant même. Après tout, les nouveaux l'étaient presque tous, je ne pouvais pas lui en vouloir. Sa silhouette ne montrait rien de particulier, il n'était pas musclé, mais ce n'était pas le principal, après tout, je ne l'étais pas non plus et j'étais le meilleur assassin et espion de l'organisation. Matori était toujours sur son ordinateur, mais je voyais qu'elle jetait des coups d'œil dans notre direction pour voir comment allait réagir le nouveau. Ce dernier se présenta enfin comme étant Chikara Fujisaki, il avait donc un Psytigri, sûrement le Pokémon sur son épaule, ainsi qu'un duo de Tarsal. Intéressant... Se pourrait-il qu'il cherche à posséder le célèbre duo psychique Gardevoir et Gallame ? Je n'en savais rien, mais c'était peut-être le cas. Chikara avait d'ailleurs repéré le mien qui se trouvait derrière moi avant de déclarer qu'il était plutôt grand et fort. Compliment sympathique qui pouvait passer pour de la flatterie à mes yeux, néanmoins, quelque chose me disait qu'il était sincère, si bien qu'il marquait déjà des points.

Bien. Suis-moi. Comme d'habitude, rapport après évaluation.

Les derniers mots étaient adressés à la femme qui hochait juste la tête pour me faire comprendre qu'elle avait entendu. C'était ce qui me plaisait chez elle, nous allions toujours droit au but et nous nous comprenions assez bien. D'ailleurs, j'avais entendu des rumeurs comme quoi les Rockets avaient du mal à décerner à l'un de nous le prix de la personne la plus froide de l'organisation. Je pris le chemin de la salle d'entraînement pour voir toutes les capacités naturelles que Chikara possédait, si j'ouvrais la voie en laissant mes arrières à nu, Gallame était derrière lui et me servait de protection à la moindre tentative de sa part. Je n'étais pas fou, je n'allais pas laisser mes angles morts sans défense. Une fois arrivé, je chassais les quelques sbires qui étaient présents qui comprirent rapidement qu'une évaluation allait avoir lieue. Une fois seuls, je me tournais de nouveau vers lui pendant que Gallame revenait à mes côtés.

Matori a déjà dû te poser la question, mais pourquoi as-tu intégré la Team Rocket ? Ne t'avise pas de me mentir, si tu ne l'as pas encore compris, ceci est le dernier test que tu vas passer et tu risques de ne pas apprécier l'issue si je décide que c'est un échec.

Froideur. Peur. Intimidation. J'essayais de réunir tous ces éléments pour mettre Chikara à nu afin de voir ce qu'il était réellement au fond de lui. Si jamais il était un infiltré, il avait intérêt à bien cacher son jeu. Le corps se trahissait rapidement lorsque la personne se sentait prise au piège et je profitais de cet instant pour déceler tous les détails me permettant de définir l'observé. Quelqu'un qui fuyait mon regard avait de grandes chances de me mentir. Quelqu'un qui le baissait avait juste du mal à aller vers les autres ou alors il respectait son supérieur. Il y avait aussi le genre de personnes qui soutenaient le regard, mais qui ne pouvait pas s'empêcher de bouger une partie de leur corps pour évacuer leur gêne. Selon la réaction de Chikara, j'allais déjà obtenir pas mal d'informations qui me serviraient par la suite à savoir où le placer parmi les sbires. Si cela se trouvait, il était un assassin qui n'avait pas encore conscience de son potentiel, il pouvait tout aussi bien être un cérébral. Alors Chikara ? Qui es-tu réellement ?

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Jeu 17 Sep - 22:25


Le commandant avait beau être plus petit, il gardait tout de même une certaine classe et un sang-froid à tout épreuve qui suffisaient à donner l'impression à Chikara qu'il était tout petit. L'homme écoutait le bleu calmement, sans broncher, sans ciller une seule fois. Cela mettait un peu le garçon aux cheveux blancs un peu mal à l'aise, il avait l'impression que les yeux bleus perçants de son supérieur étaient en train de sonder son esprit et qu'il devinerait non sans mal les véritables intentions du résistant. Chikara préférait détourner le regard et regarder le Gallame qui semblait plus jovial et amical que ne l'était son dresseur. Ce dernier dit alors :

Bien. Suis-moi. Comme d'habitude, rapport après évaluation.

La dernière partie de la phrase était sûrement adressée à Matori qui acquiesça d'un mouvement de tête avant de replonger sur son clavier. La secrétaire et le commandant devaient très bien s'entendre, ils étaient assez similaires, pensait Chikara. Parler avec eux c'était comme si on se trouvait dans un glacier. Chikara suivi alors le commandant qui sortait donc du bureau tendit que le Gallame fermait la marche. Le Pokémon psy regardait Chikara avec beaucoup d'attention, il veillait au moindre geste du garçon aux cheveux blancs. Esper regardait également le Gallame dans les yeux, près à défendre son dresseur au moindre pépin, même s'il savait qu'il était loin d'être aussi fort que ne pouvait l'être ce Pokémon ayant déjà évolué deux fois.

Le groupe entra dans une nouvelle salle que Chikara ne connaissait pas. Curieux, le garçon regardait tout autour de lui. Il voyait d'autres sbires en uniforme qui semblaient être en train de s’entraîner au combat. Au combat de manière générale, certains s'entraînaient avec des couteaux en plastiques et d'autres entraînaient leurs Monstres de poche. Mais tous s'arrêtèrent lorsqu'ils virent leur chef entrer en compagnie d'un nouveau. Les sbires comprirent alors que le commandant avait besoin d'être seul avec le nouveau pour l'évaluer et donc tous quittèrent docilement la salle. De toute façons ils méritaient bien une pause… Ils avaient déjà prévu de s'offrir un coup à boire dans le café le plus proche. Une fois que la salle fut vide, le Rocket se tourna vers la résistance, le regardant toujours avec cet air froid, et lui dit :

Matori a déjà dû te poser la question, mais pourquoi as-tu intégré la Team Rocket ? Ne t'avise pas de me mentir, si tu ne l'as pas encore compris, ceci est le dernier test que tu vas passer et tu risques de ne pas apprécier l'issue si je décide que c'est un échec.

Chikara ne pu s'empêcher de déglutir. Il avait très bien compris où voulait en venir le commandant, il était près à tuer le Johtoïste s'il échouait cette évaluation. Cela avait l'air d'ailleurs d'être plus compliqué que l'entretient avec Matori qui s'était tout simplement occupé de la constitution du dossier. Le jeune homme continuait de regarder Chikara avec ses yeux azures. Yeux que Chikara souhaitait éviter, le regard perçant du commandant le mettait si mal à l'aise. Mais il devait faire un effort pour pouvoir rester crédible aux yeux du jeune homme. Il baissa la tête mais veillait à continuer de regarder l'homme droit dans les yeux. Il sentait des sueurs froides couler le long de son front et ses mains tremblantes s'entrelaçaient et se séparaient continuellement.

- Euh… Hé ben… Je voulais tout simplement…

Il bégayait un peu, ce qui ne fit qu'accroître son mal être. Il se fit deux grosses claques mentales. Et lui qui pensait avoir changer… Il avait pourtant montrer une attitude bien plus assurer lors de la réunion de la résistance, ayant lui-même oser contredire tout ceux qui voulaient dire qu'Andea était une personne mauvaise. Ce n'était d'ailleurs qu'une preuve de plus pour prouver qu'Andea avait besoin d'être protégée, qui sait ce que pourrait lui faire un passant si il découvrait qu'elle était de la Team Rocket. Cela confortait un peu Chikara dans sa décision, au moins il pourrait veiller sur elle. Mais il était hors de question qu'il dise cela au Commandant et il ne se contenterait surement pas d'un « je veux devenir plus fort » comme l'avait fait Matori. Chikara devait être plus convaincant. Il redressa sa tête, se tenant droit mais ne cachant tout de même pas son mal être, ses jambes et ses bras tremblèrent comme des feuilles. Mais il parvint à dire après avoir déglutit une seconde fois :

- Je veux devenir plus fort et prouver à mes idiots d'anciens camarades que je ne suis pas une petite frappe.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Ven 18 Sep - 9:07

Déglutition. Non seulement je l'avais vu faire, mais je l'avais bien entendu également après avoir terminé ma phrase. Tant mieux, cela voulait dire qu'il comprenait parfaitement ce que je voulais dire et qu'il savait qu'il ne pourrait pas m'empêcher de mettre mes menaces à exécution et donc qu'il se pensait inférieur à moi. Sans même qu'il s'en rende compte, son profil psychologique était déjà en train d'être fait au fur et à mesure de ses réactions. Je ne savais pas si j'étais réellement capable de le tuer en combat singulier sans effet de surprise, néanmoins, j'avais confiance en mes capacités si bien que je pouvais toujours rebondir, ce qui ne semblait pas être son cas. Il manquait qu'une cruelle confiance en soi, c'était un fait ! Suite à cela, il baissait les yeux, étant incapable d'affronter mes yeux bleu glacial qui devaient le pétrifier. Pourtant, il relevait souvent la tête pour que nos regards se croisent par moments. Intéressant... Le dénommé Chikara n'était pas un menteur, il se morfondait seulement sur ce qu'il pouvait faire, il se sous-estimait en fin de compte. L'hésitation qui suivit ainsi que sa gestuelle gênée finirent par me conforter dans cette hypothèse. Il avait assez de courage pour soutenir momentanément mon regard afin de se prouver qu'il était capable de le faire, toutefois, il avait énormément de mal à le faire et ses membres tremblaient à cause de la peur et du mal-être qu'il éprouvait. Après avoir réuni suffisamment d'audace, il planta son regard dans le mien et parvint à déclarer ce qu'il voulait dire :

Je veux devenir plus fort et prouver à mes idiots d'anciens camarades que je ne suis pas une petite frappe.

Voilà un fait intéressant. Chikara faisait partie d'un groupe avant d'entrer dans la Team Rocket et vu comment il en parlait, cela n'était pas un très bon souvenir pour lui. D'après ce que je lisais entre les lignes, il était considéré comme un moins que rien, soutenu par son image qui ne le montrait pas comme un gros dur. Pourtant, il y avait une multitude d'armes que le corps était capable de fournir. Je savais par expérience que même le plus costaud de l'organisation était incapable de m'affronter droit dans les yeux. Mon regard le pétrifiait et il se sentait incapable de donner le meilleur de lui-même, sa garde s'ouvrait et je pénétrais à l'intérieur pour l'atteindre en moins de temps qu'il fallait pour le dire. Les muscles ne faisaient pas tout, il fallait trouver son atout et en faire une force. Elain l'avait fait pour moi en me montrant que mon manque de présence était quelque chose que je devais accentuer pour trouver ma voie, à présent, j'étais reconnu pour être une ombre et non oublié. Et même si j'étais petit et que je laissais une image de proie facile à mes adversaires, la confiance que j'avais en mes capacités surpassait ces à priori et je leur étais supérieur au final.

Réponse acceptable. Tu parles d'anciens camarades... de qui s'agit-il ?

J'avais préféré le mettre en confiance en lui faisant croire que la réponse qu'il m'avait donnée me suffisait à prouver sa motivation, mais c'était juste pour qu'il me parle un peu plus de lui-même. En laissant penser qu'il était en train de marquer des points, je voulais en apprendre plus sur lui et son passé afin de me faire une idée de ce qu'il avait vécu et ce qui le motivait à vouloir intégrer la Team Rocket. Certes, il avait déjà l'uniforme et il était entré dans le quartier général, mais ce n'était pas encore suffisant pour pouvoir prétendre faire partie de l'organisation.

Ensuite... par pure curiosité. Pourquoi avoir deux Tarsal ? Tu souhaites avoir Gardevoir et Gallame dans ton équipe ?

J'étais sincère en disant qu'il s'agissait que d'une curiosité de ma part. En effet, quelque soit la réponse qu'il allait me donner, cela n'aurait aucune influence sur son évaluation. À moins que sa raison affecte sa motivation, alors j'en prendrais compte, mais ce n'était pas ce que je visais en premier lieu. S'il voulait avoir les deux évolutions finales de Tarsal, il allait posséder le même duo qu'Elain et moi, il était donc normal que je veuille en savoir plus vu que je connaissais la puissance de ces Pokémon.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Ven 18 Sep - 10:38


Chikara tremblait comme une feuille et il sentait son coeur battre la chamade. Il déglutissait et regardait le commandant avec beaucoup d'inquiétude. Malheureusement, le visage de son supérieur ne changeait pas, il gardait cet air froid et sévère, il ne laissait même pas un léger rictus se dessiner sur son visage, à croire qu'il avait devant lui un véritable robot qui n'était là que pour suivre les ordres et s'assurer que tout se passait pour le mieux pour l'organisation maffieuse et donc il lui était impossible de savoir si les dires du résistants lui semblaient convaincant ou non. Comment ne pas être déstabilisé devant un pareille personnage ?

Réponse acceptable. Tu parles d'anciens camarades... de qui s'agit-il ?

Le regard de Chikara et un sourire se dessina sur ses lèvres, plutôt heureux de constater qu'apparemment le commandant gobait ses semi-bobards. Oui « semi » parce qu'évidemment Chikara souhaitait se renforcer mais c'était surtout pour pouvoir protéger Andea et tenir une promesse qu'il avait fait à un maître Pokémon et non pour se venger de Bill et sa bande qui avaient souvent prit l'habitude de martyriser Chikara lorsqu'ils vivaient encore à Rosalia. Mais ce sourire disparu presque aussitôt lorsque le commandant lui demanda de lui parler de ses « anciens camarades ». Il ouvrit d'abord des yeux ronds, surpris, même s'il aurait dû s'attendre à ce qu'il se justifie d'avantage auprès de cet homme. Il poussa un très cours soupire et leva les yeux au ciel… Qu'allait-il devoir dire maintenant ? Autant continuer de tout mettre sur le dos de Bill, de toute façon il devait toujours être à Johto, il n'y avait aucun risque qu'il vienne dire à la Team Rocket que tout ce que racontait Chikara n'étaient que des bobards, n'est-ce pas ?

- Une bande de potes dans le village où je vivais avant…

Il passait sa main dans son épaisse chevelure et se gratta l'arrière du crâne, regardant toujours le commandant avec beaucoup d’appréhension. Á la moindre erreur, il pouvait dire adieu à tous… Sans même pouvoir tenir ses promesses.

Ensuite... par pure curiosité. Pourquoi avoir deux Tarsal ? Tu souhaites avoir Gardevoir et Gallame dans ton équipe ?

Une question tout à fait étonnante mais qui faisait bien plaisir à Chikara, curieusement. Il est vrai qu'il n'était guère courant de posséder dans son équipe deux Pokémons de la même espèce, mais certains, comme Evoli, Stalgamin et, dans notre cas, Tarsal, pouvaient posséder différentes formes d'évolutions. Mais ce n'était pas réellement dans le but d'avoir Gardevoir et Gallame dans son équipe qu'il avait capturé ces deux Tarsals, la vérité était tout autre.

- Oh non, pas du tout, ce n'était pas autant prémédité ! En réalité ils appartiennent à la même fratrie et ils ne voulaient pas être séparés l'un de l'autre…

Il se mit à rire nerveusement et se gratta la joue avec le bout de son doigt. Habituellement les dresseurs n'étaient pas toujours aussi tendres lors des captures. Ils n'hésitaient pas à arracher les Pokémon à leurs familles. Parfois c'était à se demander comment les Pokémons faisaient pour accepter aussi facilement leurs situations. Mais Chikara avait préféré être diplomate, il avait négocié la liberté des Tarsals avec l'aide de Riku et de quelques baies. Cela n'avait pas été sans mal mais le résultat était là, il possédait deux Tarsals… Mais ils n'étaient pas spécialement très obéissant, ce qui compromettait énormément la progression de l'équipe de Chikara. Seul Esper devenait chaque jour de plus en plus fort ce qui pourrait s'avérer problématique dans le futur.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Ven 18 Sep - 20:49

C'était assez remarquable à quel point ma façon d'être avait le don de perturber mes interlocuteurs. Le faciès inexpressif et le regard glacial étaient les deux points les plus inquiétants de mon visage, personne ne pouvait lire en moi alors que je n'avais aucun problème à le faire sur les autres. Cela déstabilisait tellement les gens qu'ils n'arrivaient plus à manier les mots si bien que leurs paroles révélaient bien plus qu'ils ne le voudraient. Le nouveau Rocket était totalement paniqué de se retrouver face à moi et tout son corps le criait à sa place. Lorsque j'avais signalé que la réponse me convenait pour voir la réaction de Chikara, je n'avais pas été déçu, il semblait soulagé d'avoir passé une sorte de cap. Néanmoins, il ne devait pas s'attendre à tomber dans le piège que je venais de lui tendre : établir une légère confiance entre nous pour qu'il parle en étant plus décontracté et qu'il laisse entendre des choses qu'il ne devrait pas avouer. Déjà, il avait replongé dans son mal-être lorsque je lui avais demandé de me parler un peu plus de son passé et de ses anciens camarades.

Une bande de potes dans le village où je vivais avant…

Ce n'était pas quelque chose de très précis, mais cela me suffisait amplement. Les mots qu'il avait prononcés ne m'avançait à rien, il ne précisait pas de quelle région il venait, de quel village il parlait, mais ce n'était pas ce langage que je lisais, je me concentrais sur le langage du corps. Il montrait très clairement qu'il n'avait pas envie d'en parler et que cela remontait des souvenirs qu'il préférait oublier. Autrement dit, il me disait la vérité pour le coup. Pourquoi pour le coup seulement ? Parce que sa précédente réponse ne m'avait pas convaincu et j'attendais de le percer à jour. Je n'avais pas encore décidé de son innocence et il devait se douter de rien puisque j'agissais le plus normalement possible et surtout, comme je n'avais aucune émotion, il ne pouvait pas savoir que j'étais encore suspicieux puisque je restais de marbre. La question sur les Tarsal suivit sans lui laisser le temps de réagir et il semblait surpris avant de répondre bien plus naturellement que depuis le début de son interrogatoire.

Oh non, pas du tout, ce n'était pas autant prémédité ! En réalité ils appartiennent à la même fratrie et ils ne voulaient pas être séparés l'un de l'autre…

La même fratrie... Je jetais un coup d'œil à Gallame qui fit de même comme s'il avait compris... non, je savais qu'il avait compris ce que j'avais en tête. Les Tarsal qu'Elain et moi avions reçus lors de notre anniversaire avaient été achetés ensemble et comme ils étaient liés, je me doutais qu'il s'agissait d'un frère et d'une sœur. Je trouvais donc la raison de Chikara tout à fait normale et j'aimais sa façon de faire. À part Gallame lié à la Gardevoir d'Elain, tous mes Pokémon étaient des solitaires, si bien que je n'avais eu aucun remord à les capturer... même si je n'en aurais de toute manière pas eu parce que les émotions m'étaient inconnues. Si rien ne l'avait aidé pour passer ce test, il gagnait des points dans mon estime personnelle, il se souciait davantage des autres que de ses propres ambitions. Cela pouvait nuire à son nouveau statut de sbire de la Team Rocket, mais il fallait encore savoir où il serait placé et c'était mon travail d'obtenir cette réponse.

Tu m'as dit que tu voulais devenir plus fort, qu'attends-tu exactement de la Team Rocket pour évoluer ?

En clair, qu'est-ce qui le poussait à vouloir intégrer l'organisation ? Avait-il eu vent du système des Pokémon obscurs et voulait-il en profiter ? Connaissait-il la Team Rocket de par ses diverses dans le monde ? Qu'est-ce qui pouvait bien attirer Chikara au sein des Rockets ? J'avais déjà obtenu cette réponse pour moi-même, mais je n'arrivais pas encore à la trouver pour ce jeune homme intriguant.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Sam 19 Sep - 13:08


Mentir… N'était pas dans les habitudes de Chikara… Il n'avait pas eu besoin de mentir face à Matori qui se contentait des brèves réponses du garçon. Mais le commandant devait-être plus méfiant et donc Chikara devait à chaque fois chercher à se justifier. La technique de tout mettre sur le dos de Bill, voyou tristement célèbre à Rosalia et qui avait maintes fois embêter Chikara pour diverses raisons, semblait fonctionner car pour le moment le commandant n'avait pas tué le résistant… Á moins qu'il ne gardait la surprise que pour la fin de l'entretient ? Le visage fermé, ne laissant transparaître aucune émotion, le jeune homme écoutait Chikara avec beaucoup d'attention. Il faisait son boulot, on ne pouvait pas lui en vouloir… Mais c'était angoissant !

Puis vint le moment où le commandant demanda à Chikara s'il avait capturé deux Tarsals dans le but d'obtenir les deux évolutions finales du Pokémon. Ce à quoi Chikara répondit avec bien moins de gêne et plus de naturel que la capture de ses deux Pokémons n'étaient pas autant prémédité, étant frères, les deux ne voulaient pas être séparé. Le commandant regarda alors son Gallame qui soutenait le regard de son dresseur. Chikara les regardait un peu nerveux. Peut-être étaient-ils en train de communiquer d'une manière ou d'une autre. Il pensait avoir dit quelque chose de mauvais. C'est vrai qu'en règle général les membres de la Team Rocket n'étaient pas spécialement des tendres vis-à-vis des Pokémons.

Le commandant se retourna vers Chikara et lui posa une nouvelle question :

Tu m'as dit que tu voulais devenir plus fort, qu'attends-tu exactement de la Team Rocket pour évoluer ?

Oh… Chikara ne s'attendait pas du tout à cette question. Il n'avait aucune idée de comment y répondre.

- Euh…

Il baissa la tête et se mordilla la lèvre inférieur. Qu'est-ce que la Team Rocket pouvait bien apporter à une personne qui souhaitait devenir plus forte ? Il n'en avait pas la moindre idée, en réalité il ne connaissait pas bien les activités actuelles de la maffia. Peut-être aurait-il dû mieux se préparer au lieu de se jeter tête baisser dans la gueule du Grahyena. Mais en fait, il avait peut-être un moyen de s'en sortir ? Après tout ce Dracaufeu venait bien du QG de la Team Rocket, non ? De plus il pourrait soutirer, peut-être, des informations sur ce Dracaufeu de la part de l'homme !

- J'ai… Entendu parler d'un Dracaufeu particulièrement puissant qui viendrait de votre base… Vous devez offrir à vos recrue un entraînement de qualité si vous vouliez qu'ils soient efficaces… Non ?

Chikara gardait la tête basse et un sourire gêné s'était affiché sur son visage. Regardant toujours le visage impassible de son supérieur, il se demandait bien si cela allait satisfaire l'homme qui lui donnait des frissons dans le dos.
HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Sam 19 Sep - 22:46

Je pouvais sentir la nervosité de Chikara comme si elle était palpable et si j'étais capable de ressentir des émotions, j'aurais sûrement été empli d'une satisfaction mauvaise. Le fait de savoir que j'étais responsable de son état ne me faisait rien, mais c'était cette raison qui m'obligeait à m'occuper des nouveaux venus en tant que Commandant et en tant que sécurité supplémentaire pour la lutte contre l'infiltration de notre organisation. Le jeune homme n'avait pas apprécié de remarquer que j'avais échangé un regard avec mon starter suite à se réponse. Il devait craindre d'avoir donné une mauvaise réponse et de voir son espérance de vie réduite à néant, néanmoins, la réalité était tout autre puisque cela me ramenait juste à ma propre situation ainsi que celle d'Elain, ma jumelle. Pourtant, ce n'était pas le point le plus important que je pouvais noter chez lui, c'était plutôt sa réaction après lui avoir posé la question sur son attente envers la Team Rocket pour son propre développement. Il avait de nouveau baissé la tête et se mordait la lèvre. Il réfléchissait à sa réponse alors qu'elle aurait dû être immédiate comme tous les autres Rockets que j'avais déjà interrogés. Si je ne l'avais pas tué sur-le-champ, c'était à cause des mots qu'il avait prononcés juste après, et aussi parce que je n'étais pas encore certain de sa culpabilité. Je n'agissais qu'au moment où j'avais toutes les cartes en mains puisque les règles interdisaient de s'en prendre à des innocents si bien qu'il me fallait être sur à cent pour cent pour me permettre d'agir.

J'ai… Entendu parler d'un Dracaufeu particulièrement puissant qui viendrait de votre base… Vous devez offrir à vos recrue un entraînement de qualité si vous vouliez qu'ils soient efficaces… Non ?

De quel Dracaufeu parlait-il ? Avais-je raté un dossier concernant les agissements de l'organisation ? J'en doutais fortement. Par contre, il arrivait que certaines affaires ne parviennent pas à mes oreilles, sous prétexte qu'il ne s'agissait pas de mon ressort. Je ne cherchais pas souvent à comprendre, mais maintenant que j'avais une occasion d'en apprendre plus, j'allais en profiter pour lui faire avouer tout ce qu'il savait sur cette affaire.

Tout d'abord, rassures-toi pour tes Tarsal. Tous mes compagnons sont des solitaires, je les ai acceptés pour cela. Et il est vrai que les entraînements sont durs mais à la hauteur des attentes de chaque membre de la Team.

En lui parlant de mes Pokémon, j'étais certain que Chikara allait comprendre ce que je voulais dire. Que j'appréciais à sa juste valeur le fait qu'il ait récupéré les deux frères au lieu d'en prendre qu'un seul et de l'arracher à sa famille. Je ne pouvais pas imaginer un seul instant me voir séparé d'Elain, certes, nous n'avions pas toutes nos missions ensemble, mais je savais où elle était, je sentais qu'elle allait bien et je ne me faisais pas de souci pour elle. Une réelle rupture entre nous... c'était quelque chose que je ne pouvais même pas imaginer. À présent qu'il devait être rassuré à se sujet – bien que je me fichais qu'il le soit ou non en réalité – je revenais sur le point qui m'intéressait particulièrement.

Par contre... de quel Dracaufeu veux-tu parler ? Dis-moi ce que tu sais.

Si Chikara était futé, il comprendrait qu'il n'avait pas intérêt à me mentir, même si je donnais l'impression de ne pas savoir de quoi il parlait. De plus, je pouvais très bien jouer la comédie pour voir si son histoire était vraie et qu'il ne s'agissait pas d'un prétexte dont il se servait pour assurer son intégration à l'organisation. Le nouveau pouvait très bien penser à ces deux hypothèses et les rôles pouvaient s'inverser entre nous... du moins, si j'étais quelqu'un de normal. En effet, ce n'était pas parce que je n'étais pas au courant de cette affaire que j'allais avoir des soupçons à propos du Boss et de ce qu'il fabriquait dans mon dos. Elain agissait toujours ainsi avec moi, ce n'était pas pour autant que je ne lui faisais pas confiance, c'était même le contraire, je lui faisais tellement confiance qu'il ne m'était pas nécessaire de tout savoir. Toutefois, j'avais déjà quelques idées qui pourraient correspondre à l'histoire que Chikara me racontait, c'était pour cela que je voulais qu'il soit plus bavard à ce sujet. Je devais vérifier quelle hypothèse était la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Dim 20 Sep - 14:19


Rien que l'idée de mourir terrorisait Chikara. Surtout qu'il n'avait rien accomplit de vraiment incroyable… Mourir sans avoir fait quelque chose pour le monde, c'était pas top comme truc. De plus, l'idée d'abandonner contre son gré Andea, juste après que celle-ci lui ai fait une déclaration enflammée (ou presque)… C'était jamais cool de mourir prématurément de toute façon… Il avait tellement de choses à faire, à dire. Il avait tenu tellement de promesse, il ne pouvait tout simplement pas se résoudre à se laisser docilement tuer… Mais il ne voyait vraiment aucune issue… Sa vie était entre les mains du commandant et ce dernier serait le seul à décider du sort du résistant. Y avait de quoi flipper un max dans cette situation !

Tout d'abord, rassures-toi pour tes Tarsal. Tous mes compagnons sont des solitaires, je les ai acceptés pour cela. Et il est vrai que les entraînements sont durs mais à la hauteur des attentes de chaque membre de la Team.

C'était une annonce qui étonnait un peu Chikara… Le commandant cherchait-il à réssurer le garçon ? Il n'en avait pas la moindre idée… En réalité il doutait un peu que ce soit le cas, le visage de l'homme restait toujours autant impassible. Mais il fut cependant ravi d'apprendre que l’entraînement des sbires Rocket, bien que dur, était efficace et serait sûrement à la hauteur des attentes du garçon. Finalement, Chikara gagnait sûrement plus de choses qu'il ne le croyait en infiltrant les Rockets. Cela valait le coup de risquer sa vie !

En revanche, l'homme aux cheveux bleus demanda ensuite à Chikara de lui parler d'avantage du Dracaufeu. Le garçon frissonna… Pourquoi est-ce qu'il lui demandait des détails ? Était-ce pour s'assurer que Chikara n'en savait pas de trop ou au contraire était-ce parce qu'il n'était au courant de rien ? Était-ce donc possible que le commandant soit dans le même cas qu'Andea et qu'il donc suivait la Team Rocket sans savoir que les actions de la mafia étaient loin d'être louable… Non, Chikara doutait vraiment de cette possibilité… La Team Rocket ne donnerait jamais une place aussi importante que celle de commandant à une personne aussi naïve. De toute façon, le résistant savait qu'il n'avait pas le choix et qu'il devait dire ce qu'il savait sur ce Dracaufeu, c'est à dire :

- Je suis désolé mais… Je ne sais pas grand-chose en réalité… Je sais juste qu'apparemment vos scientifiques ont créé un Dracaufeu particulièrement puissant ! J'ai entendu ces rumeurs dans la rue… Peut-être est-ce faux ?

Il déglutit après avoir terminé sa phrase. L'homme allait-il accepter ce nouveau mensonge ? Certes, Chikara avait dit une partie de la vérité, tout ce qu'il savait c'est que la Team Rocket avait pendant un moment en sa possession, un Dracaufeu très fort. Mais ce qu'il n'avait pas dit c'était qu'il savait que ce Dracaufeu était incontrôlable, qu'il avait blessé des sbires avant de s'enfuir on ne sait où. Il avait également prit soin de ne pas dire que c'était Andea, une sbire Rocket, qui lui avait donné cette information. Chikara avait prit connaissance du règlement de la mafia et donc il connaissait la loi du silence ainsi que le châtiment que l'on pouvait avoir si l'on brisait cette règle.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Dim 20 Sep - 21:45

Chikara avait frissonné quand je lui avais demandé de plus amples informations à propos de ce Dracaufeu. Que me cachait-il ? Il était évident qu'il dissimulait quelque chose et j'étais en train de me demander s'il avait vraiment entendu parler d'une telle rumeur. Après tout, il pourrait avoir tout inventé, sans compter que je n'étais au courant de rien de toute cette histoire. Il fallait que je vérifie toutes les informations qu'il pouvait posséder et mon rôle d'inquisiteur m'était à présent très utile pour le forcer à me révéler tout ce qu'il savait. Si jamais il ne le faisait pas ou qu'il essayait de me mentir, il savait très bien que je le découvrirais et que j'agirais en conséquence... sa mort tout simplement. En fin de compte, cet interrogatoire prenait une tournure intéressante à mes yeux. Au départ, ce n'était qu'une corvée que je devais effectuer malgré moi ce qui était plus qu'ennuyant en réalité, mais au final, le sujet de conversation amorcé par Chikara venait de déclencher ma curiosité et je voulais à tout prix savoir ce qu'il en était.

Je suis désolé mais… Je ne sais pas grand-chose en réalité… Je sais juste qu'apparemment vos scientifiques ont créé un Dracaufeu particulièrement puissant ! J'ai entendu ces rumeurs dans la rue… Peut-être est-ce faux ?

Dommage... C'était ce que la plupart des personnes auraient dû penser, mais je parvenais à lire pas mal de choses entre les lignes. Premièrement, le Dracaufeu dont il parlait avait sûrement dû connaître cette expérience nommée obscurisation dont s'occupait les scientifiques Rockets. En tant que Commandant, j'avais eu l'opportunité de faire de même, néanmoins, j'avais besoin que mes partenaires possèdent toute leur lucidité pour accomplir les missions que nous avions à effectuer. C'était pour cette raison que j'avais refusé à l'offre, raison qui avait été bien prise dans l'ensemble puisqu'elle restait logique d'un certain point de vue. En réalité, cela ne m'intéressait même pas, je ne cherchais pas la puissance, j'avais toujours cherché un but dans ma vie qui me permettrait de rendre ma malédiction utile. Posséder une faible présence rendait la sociabilité quelque peu complexe, mais en étant assassin, c'était juste parfait. J'étais parvenu à changer ma malédiction en don du ciel qui rendait mes missions bien plus efficaces que la plupart des assassins, d'où le fait que je sois à cette place à présent.

La deuxième chose que je pouvais extraire des paroles de Chikara, c'était qu'il ne me disait pas tout. Le projet des Pokémon obscurs demeurait secret au sein des Rockets et les fuites étaient rapidement réparées. Ce qui ne laissait place qu'à un seul scénario : un Rocket avait enfreint les règles et avait parlé de tout ceci à un civil. Le plus étonnant était que ce civil veuille entrer dans la Team Rocket et utilisait cette information pour forcer son intégration. Était-il inconscient ou pensait-il réellement que personne n'allait relever une telle information ? Je n'en savais trop rien, mais une chose était certaine, il fallait que je passe à la vitesse supérieure pour les aveux. Je tournai subitement la tête vers l'entrée. Pourquoi une telle action ? Tout simplement parce qu'il s'agissait d'une ruse d'assassin. La rapidité de l'action allait forcer la cible à tourner la tête dans la même direction à moins d'avoir subi un entraînement intensif pour bloquer ses réflexes. Pendant ce court moment où il n'avait plus les yeux posés sur moi, je le contournais pour être dans son dos avant de placer une lame près de sa gorge tout en lui tenant un bras pour le contrôler.

Ton Pokémon a intérêt à ne rien essayer de stupide s'il ne veut pas que Gallame s'occupe de lui. Maintenant que les choses sont claires, dis-moi une chose. Qui t'a renseigné sur ce Dracaufeu ? Et ne t'avise plus de me mentir !

Le tout avait été dit sur un ton glacial et tranchant. Chikara allait sûrement avoir l'impression de geler sur place. Son Pokémon devait se retenir d'utiliser ses pouvoirs psychiques sur moi tout bonnement parce que Gallame l'arrêterait avant même qu'il ne m'atteigne sérieusement pour me faire lâcher prise. Ce dernier avait d'ailleurs pris une posture de combat, il était prêt à réagir au moindre signal de ma part. De plus, au moindre mal de tête que j'allais sentir, la pression que j'exerçais sur sa gorge avec ma lame se ferait plus forte pour montrer que je n'hésiterais pas une seule seconde à la lui trancher. Maintenant, il avait toutes les cartes en main pour décider de l'issue de cet interrogatoire. Soit il continuait de dire avec conviction qu'il ne s'agissait que d'une rumeur et je ne pourrais rien lui faire de plus, soit il avouait qui était le traître et je pourrais me débarrasser des deux taupes infiltrées dans la Team Rocket. Dans le premier des cas, je m'excuserais tout en restant froid, sinon la vie de Chikara s'éteindrait très rapidement.


HRP:
 

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Lun 21 Sep - 15:56


Chikara était bien loin de se douter que le cas du Dracaufeu maléfique devait être une information qui devait rester au sein de la Team Rocket. Et si jamais on le lui avait dit hé bien… Une fois n'est pas coutume, les grosses émotions de ces derniers jours ont contraint le garçon à oublier ce petit détail. Ce n'était pas spécialement son genre m'enfin c'était tout à fait plausible.

Le commandant restait impassible, il restait aussi froid, il était impossible de lire en lui comme dans un livre. Il était impossible pour Chikara ce que son vis-à-vis avait dans la tête. Il était comme un rat prit au piège par un chat sadique qui jouait avec sa proie. Il avait beau se débattre, les griffes du félins s'enfoncèrent peu à peu dans sa peau.

Le Rocket tourna son visage vers la porte. Peut-être avait-il entendu celle-ci grincé, pensa naïvement Chikara qui suivit le regard de son supérieur. Il constata bien évidemment que la porte n'avait pas bougé. Mais il ne réalisa bien que trop tard ce qui était en train de se passer, l'agile assassin avait eu le temps et le réflexe de se positionné derrière le Johtoïste, pendant le court laps de temps où il ne le regardait pas. Chikara senti le couteau légèrement appuyé contre sa gorge. Il aurait bien voulu se défendre mais c'était impossible, le Rocket lui bloquait son bras et il sentait bien qu'au moindre mouvement le commandant n'hésiterait pas à lui trancher la gorge. Esper crachait et miaulait et avait ses poils hérissés. Quand à Gallame, il s'était lui aussi mit en position d'attaque.

Ton Pokémon a intérêt à ne rien essayer de stupide s'il ne veut pas que Gallame s'occupe de lui. Maintenant que les choses sont claires, dis-moi une chose. Qui t'a renseigné sur ce Dracaufeu ? Et ne t'avise plus de me mentir !

Chikara déglutit, encore une fois. Il était mort de trouille… Mais encore plus qu'auparavant ! Des sueurs froides coulèrent le long de son échine, ses yeux s'écarquillèrent, son cœur battait la chamade et il sentait son estomac se nouer. C'était la peur, la vraie, cette qui te pétrifiait de terreur. Esper aussi ressentait cette peur au plus profond de lui. Il aurait bien voulu défendre son dresseur mais il prenait cette menace très au sérieux. Il ne voulait pas risquer la vie de son compagnon de toujours et encore moins de la sienne, le Gallame pouvait à tout moment le découpé comme un vulgaire saucisson.

Malheureusement Chikara ne pouvait pas se résoudre à trahir Andea. Jamais il n'avouera que c'était la jeune fille qui avait gentiment donné toutes les informations sur la Team Rocket au Johtoïste quand il le lui avait demandé, surtout qu'elle était, à ce jour, toujours persuadée que la Team Rocket était le « bien ». Le garçon était donc obligé que de confirmer son mensonge malgré que le commandant ne semblait plus vraiment apte à croire le résistant. De toute façon, Chikara avait conscience des risques lorsqu'il avait décidé d'infiltrer la Team Rocket. Il aurait cependant préféré que cela arrive le plus tard possible. Mais il avait peut-être abusé de sa chance depuis…

- Je suis désolé, je vous assure que c'est une rumeur que j'ai entendu dans la rue ! Je ne pouvais pas savoir que c'était censé être confidentiel !

Chikara ferma les yeux. On dit que la douleur était amoindri lorsque l'on se privait de la vu. Mais cela serait sûrement inutile vu qu'il s'attendait à ce qu'on le tue. S'il vous plait, faites ça vite, que ça ne soit pas trop douloureux.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Mar 22 Sep - 19:53

Comme prévu, Chikara avait suivi mon regard vers la porte d'entrée et il était tombé dans mon piège par la même occasion. Il était pourtant bien connu de ne jamais quitter un assassin des yeux pour ne pas lui laisser l'effet de surprise. Certes, il ne savait pas quelles étaient mes réelles aptitudes, néanmoins, en voyant mon comportement et le ton que j'utilisais, il devait bien se douter que je n'étais pas aussi innocent et incapable. Ce n'était pas n'importe quelle personne qui pouvait atteindre le rang de Commandant en aussi peu de temps, après tout, notre montée en grade s'était faite remarquée par plus d'un et personne n'osait dire quoi que ce soit face aux décisions prises par le Boss. Pourtant, de nombreux Rockets étaient prêts à me tuer pour prendre ma place. Même en sachant cela, je me sentais à ma place et je n'attendais qu'une seule chose : qu'ils viennent me prouver que je leur étais inférieur. Si personne n'en était capable, je ne céderai ma place pour rien au monde. C'était donc ainsi que je me retrouvais quasiment collé à Chikara en le maintenant solidement tout en le menaçant très clairement. Le frisson qui parcourrait le corps de sa victime, le rythme effréné de son cœur affolé, le fait qu'il se retenait de faire le moindre mouvement pour éviter que la lame entre en contact avec sa gorge, tous ces détails m'étaient tellement familiers. Je connaissais la réaction de mes victimes par cœur à force de les observer, de les entendre et de les sentir à travers mes actes. Je n'en prenais pas plaisir, loin de là, c'était juste que cela m'était habituel, à croire que c'était mon quotidien d'avoir la vie des gens entre mes mains.

Je suis désolé, je vous assure que c'est une rumeur que j'ai entendu dans la rue ! Je ne pouvais pas savoir que c'était censé être confidentiel !

Une rumeur... vraiment ? Comme si j'allais croire un tel mensonge ! Au final, Chikara avait décidé de poursuivre son chemin dans le brouillard en s'enfonçant de plus en plus vers les ténèbres. Si bien qu'il allait finir par tomber sur la Faucheuse qui allait prendre possession de mon corps pour prendre sa vie. Je déposai la lame sur sa gorge, il dut sentir la froideur de l'acier s'ajouter à toutes ses autres sensations et... rien n'arriva. C'était pourtant si simple, il me suffisait de glisser en appuyant plus fortement et l'artère serait sectionnée ce qui entraînerait une mort rapide, mais quelque chose me retenait. Il y avait encore trop de flou dans cette histoire pour que je prenne ma décision. L'être humain face à la mort était prêt à tout pour la repousser le plus longtemps possible, c'était un fait ! Pourtant, Chikara tenait encore le même discours, ce qui signifiait que, soit il avait un sacré courage pour me faire face et protéger quelqu'un, soit il avait vraiment entendu ceci dans la rue venant d'une discussion entre deux Rockets qui n'avaient pas dû être discrets. Dans un cas comme dans l'autre, je ne pouvais pas le tuer. Je venais de lui attribuer un rôle qu'il allait devoir jouer selon mes règles. S'il protégeait quelqu'un de l'organisation, il allait forcément finir par croiser cette personne et me révéler l'identité du traître. Le mieux que j'avais à faire pour le moment était de le placer sous une surveillance très discrète, quitte à devoir le faire moi-même. Le problème était qu'il possédait que des Pokémon psychiques, soit des créatures capables de ressentir la présence de quelqu'un dans les environs. Même si son compagnon n'avait pas donné l'impression de m'avoir remarqué lors de mon arrivée, je devais tout de même me méfier et peut-être envoyer Farfuret les pister puisqu'il contrait la localisation psychique étant de type ténèbres. Finalement, je relâchais mes étreintes sur le pauvre jeune homme tout en réfléchissant à ce que j'allais faire ensuite. Je rejoignis Gallame qui reprit une posture normale, bien qu'il était toujours alerte au moindre mouvement suspect, et je repris la parole sur le même ton.

Je ne dirais pas que je suis désolé puisque ce serait faux, je n'ai fait que mon travail, même si tu trouves que je suis allé trop loin. Tu ne serais pas le premier à penser cela d'ailleurs, mais c'est ainsi. Tu es donc officiellement un Rocket à partir de maintenant, des missions vont t'être attribuées pour voir dans quelle branche tu seras, tu dois aussi apprendre les règles de l'organisation et ne les enfreindre sous aucun prétexte. Des questions ?

Oui. Je ne regrettais pas ce que je venais de faire, je l'avais fait pour protéger la Team Rocket dont je faisais partie. Il n'y avait donc aucune raison qui devrait me pousser à avoir le moindre remord, d'ailleurs, ce serait contraire à ma nature vu que je n'éprouvais aucune émotion. J'avais entendu de nombreux nouveaux protester sur ma méthode lors de l'interrogatoire, mais au final, c'était juste parce qu'ils venaient de recevoir la trouille de leur vie et qu'ils étaient plutôt soulagés d'être vivants pour en parler. Bien évidemment, la diversité des missions qui l'attendaient serait plutôt impressionnante, il fallait qu'il essaie un peu tout pour savoir quels étaient ses points forts puisqu'il ne les connaissait pas lui-même. Sans compter qu'il allait croiser un maximum de sbires et qu'il finirait probablement par tomber sur celui qui l'avait renseigné. Je devais passer pour un sadique au sang-froid remarquable à discuter normalement de son intégration après l'avoir menacé à mort, mais je m'en fichais complètement. Les gens pouvaient me mettre l'image qu'ils désiraient, au moins, ils retenaient mon existence et ils savaient ce qui les attendait si jamais ils passaient outre les règles. Je me demandais si Chikara avait des questions à me poser après cet épisode, mais ce qui me préoccupait le plus, c'était de faire mon rapport au plus vite pour débuter sa surveillance... et trouver celui qui avait trop parlé pour le faire taire à tout jamais.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Ven 25 Sep - 16:26


Chikara n'était pas un assassin surentraîné capable de lire les émotions et les mouvements des autres. Il restait donc très prévisible, surtout pour un homme tel qu'Aaron, le commandant de la Team Rocket. Ce dernier n'eut alors aucun mal à piéger le pauvre résistant qui fut alors contraint de choisir entre dire la vérité ou continuer de mentir. Cependant Chikara n'était pas idiot, il savait que s'il dénonçait Andea, ni elle, ni lui ne seront épargnés par l'homme froid. Il préférait donc continuer de mentir, abandonnant ainsi tout les espoirs qu'il avait obtenu jusqu'à maintenant.

La prise du commandant sur Chikara se faisait plus forte et la lame du couteau s'appuya dangereusement contre la gorge du garçon. La sensation de la lame froide contre sa peau lui était désagréable et lui donnait des frissons. Les yeux clos, il n'espérait qu'une chose, que tout se termine au plus vite. Le Rocket ne fit rien. Au début Chikara pensait qu'il hésitait, chose étonnante venant d'un assassin professionnel mais pas improbable non plus, peut-être avait-il d'autres questions à poser au résistant, ne sait-on jamais. La lame s'éloigna du cou de Chikara et le Rocket relâcha le garçon. Ce dernier ouvrit les yeux et adressa au commandant un regard étonné, bien qu'il restait tout de même soulagé, il avait été épargné finalement. L'assassin se remit à sa place initiale aux côtés de son Gallame qui semblait plus détendu… En apparence évidemment ! L'homme dit :

Je ne dirais pas que je suis désolé puisque ce serait faux, je n'ai fait que mon travail, même si tu trouves que je suis allé trop loin. Tu ne serais pas le premier à penser cela d'ailleurs, mais c'est ainsi. Tu es donc officiellement un Rocket à partir de maintenant, des missions vont t'être attribuées pour voir dans quelle branche tu seras, tu dois aussi apprendre les règles de l'organisation et ne les enfreindre sous aucun prétexte. Des questions ?

Malgré qu'il avait toujours l'impression que le couteau était toujours contre sa gorge, Chikara acquiesça en hochant la tête, il avait du mal à parler, sa gorge était encore nouée à cause de la peur. Mais il comprenait tout à fait ce que lui disait son supérieur. Le Johtoïste connaissait les risques en venant dans la base de la mafia, s'il avait été à la place du commandant -et s'il était moins neuneu aussi- il aurait sûrement agit de la même manière que le Rocket. Le monde de la Team Rocket était un univers froid et dangereux où l'on risquait sa vie chaque jour. Dans ce monde hostile il était difficile de faire confiance à ses semblables. Chikara avait conscience que ce ne sera pas la dernière fois qu'il se verra menacer de mort. Et peut-être que la prochaine fois on ne lui accordera pas un temps de sursis. Il s'inclina devant son supérieur et dit :

- Non, merci. Je ferais en sorte d'être à la hauteur des missions que vous me donnerez.

Il se redressa et attendait que le commandant lui demande de se retirer. À moins qu'il daigne enfin de se présenter lui-même, après tout Chikara ne connaissait pas son nom, tout ce qu'il savait c'était qu'il était commandant et qu'il avait des réflexes d'assassins. Et c'était toujours mieux de connaître le nom de son chef, n'est-ce pas ?

Esper était rassuré de voir que son dresseur allait bien mais il restait extrêmement tendu. Les poils hérissés, il continuait de cracher comme un chat qui verrai son pire ennemi pénétrer son territoire.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Sam 26 Sep - 10:33

La nouvelle recrue était toujours aussi choquée par mon comportement ou alors la menace qu'il venait de subir était tellement impressionnante pour lui qu'il avait du mal à retrouver l'usage de la parole. Quoi qu'il en soit, il hocha affirmativement la tête pour me faire comprendre qu'il avait bien compris ce que je venais de lui dire. Réaction normale, quasiment tous les nouveaux que j'avais interrogés avaient fait de même. Certains, la plupart du temps les gros durs d'apparence, s'étaient révoltés face à ma méthode pourtant très efficace et avaient dû faire face à mon regard glacial et mon mutisme avant d'abandonner et d'avouer que je n'avais pas eu tort. Je ne leur en avais jamais voulu, après tout, ils avaient leur vision des choses, elle n'était pas encore celle des Rockets, ils ne pouvaient donc pas comprendre la raison de mes actes. Au final, j'avais même travaillé avec certains d'entre eux qui s'étaient révélés être des assassins doués.

Non, merci. Je ferais en sorte d'être à la hauteur des missions que vous me donnerez.

Étonnant... Il s'était incliné devant moi comme on le ferait devant n'importe quel supérieur. Il montrait par ce geste qu'il avait compris sa position ainsi que la mienne, mais également qu'il savait que cette scène pouvait se réitérer selon ce qui pourrait se passer prochainement. Il savait parfaitement dans quoi il s'était engagé et avait même accepté la possibilité d'y laisser la vie. Malgré tout ce qu'il avait pu me raconter, il avait un certain talent : la témérité. Il allait jusqu'au bout des choses, qu'importe les conséquences du moment qu'il obtienne ce qu'il désirait. Ce genre de personnes étaient à la fois remarquables... et dangereuses. Mon instinct avait eu raison de me méfier de lui, il était comme moi. Il ne donnait pas l'air de posséder des armes redoutables, mais une fois un moment passé avec, n'importe qui pouvait comprendre qu'il fallait faire attention à certains points de sa personnalité. Chikara s'était voué à la réussite de son plan, même si je ne savais pas encore de quoi il s'agissait et c'était bien cela le problème. Peut-être était-ce en lien avec le Dracaufeu très certainement obscur dont il avait entendu parler ou qu'il avait vu de ses propres yeux ?

Très bien. Dans ce cas, tu peux retourner à tes occupations jusqu'à ce que quelqu'un t'appelle. Une dernière chose, si tu veux me joindre pour une quelconque raison, demande Blue Shadow.

Je ne lui donnais pas la raison de ce surnom, il devrait le comprendre de lui-même après ce qu'il venait de vivre. C'était le nom de code que les Rockets m'avaient donné, j'étais une ombre me glissant jusqu'à ma proie ne laissant qu'une traînée bleue sur mon passage à cause de mes cheveux. Comme c'était réaliste, je ne m'y étais pas opposé et j'avais gardé ce surnom pour cacher mon véritable nom que les Rockets n'avaient pas besoin de connaître. Seuls Giovanni, Matori et quelques autres étaient au courant, cela suffisait largement. Une fois Chikara parti, je pris la direction de mes appartements pour rédiger le rapport sur le nouvel admis. Je détaillais tout ce que j'avais pu tirer de cette entrevue : les informations sur le Dracaufeu, les hypothèses qu'il soit en relation avec un autre Rocket qui aurait brisé les règles et qu'il ait tout entendu d'une discussion de Rockets pas discrets, ses aptitudes quasiment inexistantes au premier regard alors qu'il possédait une arme bien plus dangereuse en lui. Tout y passait. Je retournais ensuite au bureau de Giovanni pour déposer le dossier où j'avais apposé la mention "À surveiller" dans un coin bien en vue. Matori croisa mon regard comme si elle cherchait à comprendre ce que je voulais dire, mais je ne répondis rien, elle allait lire le dossier de toute façon et j'avais l'habitude de ne pas me répéter avec elle. Elle prit le dossier pour y lire les grandes lignes et finit par tomber sur mes hypothèses à son sujet ainsi que la demande que je faisais. Elle semblait réfléchir un moment avant de déclarer qu'elle était d'accord et je sortais Farfuret pour lui faire comprendre quelle était sa nouvelle mission : surveiller de près Chikara et tenter de découvrir son contact au sein de l'organisation.

Tu penses sûrement être tiré d'affaires Chikara Fujisaki, mais tôt ou tard, tu tomberas dans ma toile et tu entraîneras quelqu'un avec toi. Ce jour-là... ma lame ne s'arrêtera pas !

HRP:
 

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation Sam 26 Sep - 14:20


Très bien. Dans ce cas, tu peux retourner à tes occupations jusqu'à ce que quelqu'un t'appelle. Une dernière chose, si tu veux me joindre pour une quelconque raison, demande Blue Shadow.

Chikara s'inclina une nouvelle fois pour saluer l'ombre de la Team Rocket. « Blue Shadow »… Il n'en fallait pas plus pour confirmer à Chikara quel était le rôle de cet homme au sain de la mafia. Il était un assassin, habile et sûrement très doué, il était donc normal que ce soit lui qui s'occupe de l'évaluation finale des bleus. En tant qu'assassin il avait dû apprendre à lire sur le visage des autres et à lire entre les les lignes. Et il pourrait se débarrasser aisément des personnes qui oseraient lui mentir et qui se révéleraient être des infiltrés. Blue Shadow devait sûrement avoir des doutes quant aux véritables intentions de Chikara. Le résistant comprit alors que ce sera le commandant qui sera responsable de l'assassinat du garçon s'il faisait une erreur. Il allait devoir être très vigilent.

Il quitta donc la salle d’entraînement et se rendit aux toilettes, pour s'isoler. Il s'y enferma et sortit son Pokématos. Tout les cinq jours, il avait l'obligation d'envoyer un message à Helena Greysham pour qu'elle puisse connaître l'avancé de la mission de Chikara. C'est ce qu'il fit. Il inscrit dans son Pokématos le numéro de la chef de la résistance et commença à taper un message. -Bah oui il n'allait pas se risquer à lui laisser un message vocal quand même !-

[Je suis officiellement membre de la Team Rocket, l'infiltration fut un succès mais je ne sais pas pour encore combien de temps. J'ai également rencontré le champion Green qui semblait très intéressé à l'idée de rejoindre la résistance. Rapport terminé.]

Chikara envoya ce message et se mit à soupirer. Il se sentait à plat, complètement fatigué, sûrement à cause du trop plein d'émotion. Il avait cru voir son dernier jour arrivé après tout. Esper était tout aussi nerveux. C'était la première fois qu'il voyait son dresseur dans cet état de détresse et que le petit félin soit incapable de protéger son ami, lui laissant ainsi un sentiment amère au fond de sa gorge. Il ne voulait plus vivre une telle scène et il était bien décidé de bien prendre au sérieux son entraînement désormais. Il songeait à en parler à Hikaru et Kaoru, les deux Tarsals, il finirait bien par réussir à les persuader d'obéir à Chikara, après tout il les nourrissait bien.

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'infiltré au coeur de l'organisation

Revenir en haut Aller en bas
 

L'infiltré au coeur de l'organisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis :: Quartier Général de la Team Rocket-