Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

"Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt]

Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Jeu 10 Sep - 16:36

« Allez rentre... »

La route 214… Est-ce que vous vous en souvenez ? Sans doute pas… Ce n'est pas la plus mémorable des routes de Sinnoh, loin de là. Descendant de Voilaroc, charmante grande ville, et ancien repaire des membres de la Team Galaxie, QG désert depuis la disparition du chef, et des principaux membres, cette route ne présente rien de spécial. Ni pokémon surpuissant, ni Pokémon légendaire. Juste une route entre foret et montagne. Certes, les gens avec la meilleur mémoire se souviendront très certainement que c'était par ici qu'on allait capturer Giratina, dans les version Diamant et Perle, et par ici qu'on sortait, après avoir capturé ou défoncé sa gueule à Giratina, dans la version complémentaire qu'était Platine… Mais concrétement, en retirant cela, nous avions affaire à une route des plus normales, des plus classiques. Une route avec des dresseurs, des Pokémons, des collectionneurs… Des collectionneurs ? Oh oh… Regardez à droite de vous… N'est-ce pas… ? Le Profit de LA collectionneuse… ? Cette chipie, qui est malheureusement bien trop souvent présente… ?

BRAVO ! Vous avez gagnez… Rien du tout. C'est cool hein ? Plus sérieusement, ainsi, on reconnaissait le fauteuil roulant caractéristique de la jeune collectionneuse, installé devant un filet. Le filet contenait un Pokémon… Encore une réussite de la part de la collectionneuse, et plusieurs dresseurs regardaient médusé le fait que cette jeune fille avait réussi en moins de deux à capturer un Pokémon… Un Pokémon… Quel Pokémon ? Et bien, c'était simple. C'était un Malosse. Malosse, le petit Pokémon chien, était emprisonné dans le filet… Et impossible de tenter de sortir. La collectionneuse ne lésignait pas dans ce qu'elle achetait… D'ailleurs, c'était dans tout les trucs qu'elle achetait. Ça sert d'être riche enfaîte ! Mais bref… Le Malosse semblait très mécontent, et cela se comprend, d'être emprisonné dans se filet. Malheureusmeent, impossible de sortir… Mais s'il pouvait faire quelque chose, c'était de se venger de cette fameuse collectionneuse qui l'avait enfermé dans ce filet. Ainsi, il sortir les crocs, et mordant le filet en même temps, il attrapa de ses crocs la pauvre jambe droite de Sylvia. Celle-ci déclara, agacée par ce comportement, mais sans la moindre douleur :


« Tss… Cela ne sert à rien, je ressens plus rien dans ses jambes depuis bien longtemps. »

Et oui ! Totalement insensible, on pourrait enfoncer un couteau dans la jambe de Sylvia, qu'elle ne ressenterait rien. Cela n'empêche cependant les blessures de s'infecter ! Mais bref… Cela allait avec le fait que ses deux jambes étaient aussi utile que des énormes sacs de patates. Ouais, si Sylvia entendait cela, elle me roulerait dessus, sans aucune hésitation, et voudrait la mort de celui qui a osé dire cela, même si c'est son narrateur… Et ouais. Dur dur d'être le narrateur d'une jeune demoiselle comme Mademoiselle Von Wittelsbach. Attends-toi à aucun respect de sa part ! Quel méchante demoiselle ! Mais bref… Que faisait-elle ? Et bien, c'est simple : L'une des techniques de collectionneuse de Sylvia, c'était de capturer les pokémons, en les forçant à accepter la Pokéball. Et le filet cela marchait très bien. Je vous explique : Ainsi, dans le filet, même si le Maloss arrivait à sortir de la Pokéball… Et bien, il se trouvait de nouveau dans le filet. Alors, il était coincé : Soit il restait dans le filet, soit il acceptait la Pokéball. C'était un faux choix, vous comprendrez, un choix de Sarah, un choix entre la Pest et la Cholera… Donc, bref, le Malosse était obligée de rentrer dans la Pokéball, ou abandonner.

Ainsi, elle le fit entrer encore une fois dans une Pokéball. Alors que les crocs alors se retirèrent de la peau fragile de la collectionneuse, on put voit que son pantalon blanc prit alors une teinte rouge… Evidemment. Ne sachant pas, quand elle avait un dommage aux jambes, elle n'avait aucune idée du fait que les crocs étaient allé si profonds… Tss… C'était embêtant. Surtout car cela abîmait son beau pantalon. Elle tenait à ses vêtements ! Cela ne se faisait pas ! Mais bref… Le problème avec sa techniques, elle trouvait, c'était que les Pokémons étaient complètement débile : Il ne comprenait pas quand il vallait mieux tout abandonner, et accepter son destin… Mais là, pas possible, ce Maloss étaient entrain de continuer de lutter… Tss… Il ne comprenait pas que c'était fini ? Quand même, les Pokémons étaient si têtu… Si seulement ils avaient un poil d'intelligence : Il comprendrait que la situation était complètement desespéré, et finirait par accepter d'entrer, bien sagement dans la Pokéball… Mais malheureusement, il ne comprenait toujours pas : En effet, il ressortit une nouvelle fois de la prison ronde. Sylvia ne se fit pas attendre, en lançant une énième Hyperball tout en gueulant :


« J'AI DIS RENTRE ! »

Il entra alors, encore une fois, dans une Hyper Ball, sous le regard énervé de la jeune demoiselle aux cheveux roses… Allez… Allez… Allez… !!! Oui ! Après un basculement, un second, et enfin, un dernier, finalement, la Pokéball se locka ! Cela ne voulait dire qu'une seule et unique chose : Le fameux Pokémon était capturée. Soupirant, elle récupéra alors son filet, et commença à le ranger tranquillement dans son sac. Voilà ! Une bonne chose de faite. Après tout, ce fameux Maloss n'avait été capturé que pour s'amuser… Quoi ?! Me demanderiez-vous fortement étonné ! Et bien, enfaîte, elle avait capturé ce pauvre Pokémon… Juste car il avait été au mauvais endroit, au mauvais moment. Non, ce qu'elle voulait, c'était la rumeur d'un Airmure très dangereux, très puissant, qui trainait dans le coin… Cela serait si génial si elle pouvait le capturer !!! Mon dieu ! Elle le voulait. Elle le voulait pour sa collection. Un Pokémon si rare, qui en plus, n'était pas dans sa région de d'habitude… C'était tellement génial !!! Elle en sautillerai presque dans son fauteuil, tellement elle était contente. Elle déclara d'ailleurs :

« Ah bah voilà… Bon, je suis pas venu là pour ça ! Hihi… Une Belle Airmure… Je le veux !! Je le veux !!! »

Voilà ! Qu'est-ce que je vous disais ? J'l'avais bien dis ! Elle n'est pas là pour des vulgaires Pokémons faciles à capturer ! Non, pas du tout ! Elle est là pour capturer des Pokémons rares ! Des vraies pokémons cools qui sont rares, et qui feront chouette dans sa collection… Maintenant, un problème d'envergure se posait… Comment capturer le fameux Airmure ? Elle devait préparer un piège qui convenait à la fois pour les Pokémons Aciers, et pour les Pokémons Vols… Mmh… Cela n'était pas facile, mais elle pouvait trouver. Elle avait juste à chercher. Après tout, elle était quand même la fameuse Red de la Capture ! Elle savait capturer les Pokémons mieux qui quiconque… Et personne ne se dresserait sur sa route ! Foi de Sylvia Von Wittelsbach, celle qui se convaincait qu'elle était la plus grande et la meilleur des collectionneuse du monde ! De plus, elle était une Von Wittelsbach ! Donc, on devait la respecter. Les Von Wittelsbach étaient quand même la plus puissante famille de Hoenn, et du monde entier ! Donc bam ! Mais bref… Elle devait se concentrer sur cette Airmure.

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Geralt de Charbourg


avatar
Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 16
Localisation : Sur toi '^'.

Informations du personnage
Âge: 45
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Jeu 10 Sep - 19:24

Un beau jour, temps anormalement resplendissant de Voilaroc et de ses environs,  les pokémons habitant la route 214, reliant la 3eme plus grande ville de cette région, au lac courage, lieu de repos d'un légendaire, selon les mythes des indigènes, eurent le droit d'être les spectateurs directs des événements, pour le moins, peu communs, en effet, le son de la nature s'était tu, pour laisser place à une voix humaine, qui, appartient invraisemblablement à une femelle de leur espèce, chose banale me direz vous et bien, oui, en effet. Néanmoins, c'est la suite des événements qui nous intéresseront.

"Allez rentre..."

Entendirent-t-ils, ceux-ci, craintifs, ne se firent pas remarquer par la représentante de l'espèce humaine, mais, ils virent une méthode peu conventionnelle afin de les attraper...peu de dresseurs se servant de filets afin de priver de liberté leurs congénères. Mais, ils aperçurent qu'elle ne laissait pas de traces de pas sur le sol , à la place deux lignes droites parfaitement parallèles. La femme se déplaçait à l'aide d'une chaise roulante.

Un Keunotor, moins peureux que les autres, se risqua à voir ce qui se passait, au risque de se faire découvrir. Il vit un groupe de dresseurs divers et variés, aux origines diverses, autour d'une femme assise effectivement sur une sorte étrange de chaise ayant deux cercles respectivement sur la droite et la gauche. Ils semblaient...frappés de stupeur en voyant le malosse se débattant avec l'énergie du désespoir, s'accrochant désespérément à sa liberté, mordre la jambe droite de l'humaine.

« Tss… Cela ne sert à rien, je ressens plus rien dans ses jambes depuis bien longtemps. »

Keunotor comprit pourquoi les dresseurs avaient l'air aussi médusés, elle ne cillait même pas, alors que tout humain et pokémon normalement constitué, hurlerait de douleur dans la même situation.

Elle semblait particulièrement exacerbée, en particulier lorsque elle lança un objet qu'ils appellent " hyperball", objet servant à retenir contre leur volonté les créatures appelées, "pokémons". En effet, le Malosse se débattait comme un beau diable au beau milieu de la foule, cherchant à sortir de ce piège vicieux qu'est un filet.


Et le spectacle durait et durait, pour la plus grande horripilation des pokémons y assistant, ils voulaient l'aider, ils voulaient essayer de le libèrer de son tourment, mais...ils finiraient eux aussi ficelés comme lui. Ils ne pouvaient prendre ce risque.


Le Malosse, à bout de force, a cédé. Bien qu'ayant vaillamment combattu pour sa liberté, il ne sut résister à une énième hyperball.
La foule se dispersant, elle rangeait le tout dans son sac, avant de sautiller littéralement sur son siège:


« Ah bah voilà… Bon, je suis pas venu là pour ça ! Hihi… Une Belle Airmure… Je le veux !! Je le veux !!! »


Keunotor comprit qu'elle fessait référence à l'unique oiseau d'acier de l'endroit, il se devait de l'avertir. Il le fallait.

"Pff...amateur." marmonna un nouveau personnage à l'intention de la femme, se dirigeant vers la forêt, il ne se retourna ne serait-ce qu'une seconde pour regarder les autres humains, celui-ci, avait les cheveux blancs et les vêtements sales, en plus de cicatrices facilement visibles, c'était tout ce que Keunotor put remarquer de cet inconnu, avant qu'il ne disparaisse.


Échangeons un peu d'endroit, voulez-vous? Regardons plutôt nos deux protagonistes préférées, Geralt et Magmar.



Ceux-ci, après un boulot épuisant du mois passé, causant une énième cicatrice au Chasseur de nuisibles, étaient en quête de travail. Il fallait bien vivre pardi! Comment voulez-vous de quoi subsister avec la minable quantité d'argent de poche des gamins se prétendant dresseurs se fessant poutrer en moins de deux? L'argent commençait à se faire rare, leur espoir était de trouver une prime à Voilaroc. Même mince, ça suffirait. Du moins, pour quelques temps.

Ils arrivèrent de nuit en ville, épuisés et se pressèrent de trouver une auberge, la faim tiraillant leur système digestif, et l'épuisement, leurs capacités combatives.

Ils puisèrent dans leurs dernières ressources de leur bourse, et prirent un bon dîner, ainsi qu'un lit digne de ce nom. Enfin...ça change de l'herbe tout du moins.

Geralt mit Magmar dans sa pokéball, et s'effondra littéralement sur le lit et commença à ronfler.


Le lendemain, il se leva, et bien qu'il ne sente la rose, il se rua directement vers le panneau d'informations de la ville, laissant au préalable, de quoi payer pour les services rendu du gérant de l'auberge.

Eurêka, ils trouvèrent leur bonheur.  Un fermier local, recherchait activement de l'aide pour se débarrasser d'un nuisible. Geralt arracha la feuille du panneau, et prit la direction de la ferme de l'auteur de cette missive.

À son arrivée, il franchit l'entrée, et s'adressa au premier type qu'il vit.


"Bonjour...je suis ici au sujet de l'annonce, je souhaiterais m'adresser au propriétaire."  

"Vous l'avez d'vant les yeux gamin! V'voyez vous, on a un petit soucis par chez nous, un airmure fout en l'air une partie de nos récoltes, tout ce qu'on a essayé pour l'éloigner, n'a fait que rendre les visites de ce foutu piaf encore plus régulières. V'êtes un professionnel?  Car si le boulot est pas bien fait, vous verrez pas la couleur de mon argent."

L'homme en question, était tout particulièrement ridé, d'apparence sexagénaire, mais, d'une étonnante vigueur et vitalité dans sa voix.

"J'ai plus d'une cinquantaine de contrats de ce genre là à mon actif...la qualité de mes services dépend de combien vous me céderez. J'exige 1000 pokédollars, c'est dérisoire pour vous, et ça me permettra de continuer à vivre de mon activité."

"Et bien, v'savez parler affaire! Marché conclu, la bête a sa tanière près dla route 214, pourquoi? J'en sais rien et j'veux pas savoir de ce que vous ferez avec ce piaf, mais, j'exige une preuve de votre travail."  

"Comme vous voudrez...j'ai besoin de renseignements, quelqu'un a t il vu l'airmure filer en direction de sa tanière?"

"Moi même fiston! Il se dirigeait vers la forêt dla route 214, avant qu'un nuage n'obstrue ma vision, jlui aurais bien réglé son compte moi même, mais, mes enfants sont contre que je lui fasse du mal v'voyez, j'exige une discrétion totale."

"C'est tout ce que j'ai besoin de savoir. Au revoir."


Geralt et son compagnon se dirigèrent vers la route 214, en chemin, il vit une capture lâche d'un Malosse, par une gamine, comme tous les autres qu'il aperçut au cours de sa carrière solitaire, fait étonnant, c'est la 1ère fois qu'il aperçut une gamine en chaise roulante sur les routes, qui utilise de surcroît, une méthode peu orthodoxe de capture.

"Pff...amateur." dit-il en continuant son chemin vers la tanière de l'airmure.  

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Ven 11 Sep - 11:17

TADAM ! Bon ! Un malosse dans la poche… Fallait pas qu'elle l'oublie, avec l'excitation quand même de l'Airmure. Comme toujours, elle le confierait à son parc de collection, puis elle l'oublierait, comme la collectionneuse avait l'habitude de fonctionner avec les Pokémons… Ouais, je sais, ce n'est guère sympathique, mais bon, la collectionneuse n'était que guère sympathique avec les Pokémons. Pour elle, ce n'était que des biblots à collectionner. Visiblement, elle avait prit un peu trop au pieds de la lettres, toutes ses publicités qui traînaient dans les années 90, à la sortie des Pokémons, qui disaient « Capturer les tous !!! » Et ouais. Elle faisait littéralement ça. Vous vous souvenez de ses publicités… Mais si ! Il y avait aussi celle avec le vieux chauffeur de bus, qui ressemblait à un prédateur sexuel ! Mmh… Je doute fort que j'ai le droit vraiment de dire cela. Donc, on va dire que j'ai rien dis d'accord ? Alors, tout d'un coup, elle se tourna, son corps seulement, étant donné que ses jambes ne suivaient pas… Et remarqua alors les dresseurs qui regardaient médusée. Elle déclara alors :

« Oh c'est bon ! Pas besoin d'être jaloux. »

Ouais. Notre collectionneuse savait traiter avec les jaloux… Elle en faisais beaucoup… Et elle avouait que parfois, cela lui faisait quelque peu peur. Elle était quand même une riche héritière… Coincée dans un fauteuil roulant. On avait déjà tenté de la kidnappée ou de l'assassinée… Cette peur… Heureusement, elle était forte, et cela ne l'empêchait pas de vivre, mais il fallait quand même avouer que c'était dur parfois pour elle… Mais bon ! Elle était une von Wittelsbach ! Donc, elle devait être forte, et cela, en toute circonstances ! Elle n'avait pas le droit d'être faible ! Elle devait être une fière et forte jeune héritière des Von Wittelsbach ! Et elle devait s'en ficher du dédain et des moqueries des autres personnages, qui n'étaient forcément que des preuves de jalouseries devant son talent en temps que « Red de la capture ». D'ailleurs, quand on parle de Dédain, de moqueries… On en voit le bout de la queue :

"Pff...amateur." 

YOU STARTED THE WITCH !!! Ca y est ! Notre collectionneuse nationale va s'énerver, elle va lui rouler dessus, elle va… Elle va… Elle va rien faire ! Comment cela ? C'est impossible ! Tout le monde la connaît trop bien, et… OBJECTION ! Je vous explique. Bien sur, si Sylvia avait été traité d'incapable, elle réagissait… sauf que Sylvia… Est une fille ! Et oui ! Cela change tout ! Cela, visiblement, Geralt ne l'avait pas remarqué… Car il avait déclaré : « Amateur » ! Or, notre demoiselle aux cheveux roses, s'il voulait vraiment la critiquer aurait du dire… AMATRICE ! Tadam ! Et ouais, erreur qui était donc, absolument essentiel à comprendre. Ainsi, la fameuse Sylvia Von Wittelsbach, n'avait absoluement pas compris que le fameux Geralt lui parlait. Elle pensait qui parlait à quelqu'un d'autres… Ce qui était le plus logique ! Là, en théorie, tu dois faire un « Mind Break », comme dans Ace Attorney, mais si tu veux en savoir plus, je te conseille d'aller sur Youtube, t'as des compilations de tout les « Mind Break », et là, c'est véritablement excellent. Tu vas bien te marrer…. Mais bref, peut-être que je devrais arrêter les hors sujets, et me concentrer un peu sur le RP :

Cependant, cela ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas remarqué Geralt. En le voyant, elle frissonna légèrement… Car fallait quand même avouer : D'apparence, Geralt faisait peur. Surtout pour une demoiselle habitué à la noblesse et tout… Donc, voir quelqu'un de la carrure de Geralt, c'était souvent la carrure de personnes qui avaient énormément travaillé, pas queqlu'un de raffiné comme elle ! Après, il était vrai que dans le monde moderne, cela ne jouait que peu ! En effet, maintenant, le physique jouait beaucoup moins… Mais quand même ! Pour la collectionneuse, c'était quelque chose de plutôt effrayant ! Mais bref… Elle devait se concentrer sur ce fameux Airmure… Mmh… Elle pourrait discuter avec les gens pour en savoir plus… Mais elle était Sylvia Von Wittelsbach ! Donc, elle n'avait pas besoin de se fatiguer avec tout cela ! Donc, autant, profiter de ses talents de collectionneuse ! Elle pouvait très bien localiser un Pokémon comme cela ! Mais bref, en tout cas, elle commença alors à se diriger, malheureusement dans la même direction que Geralt, quand soudainement…


« Ouaaaaaaaaaaaaaaaah ! »

Geralt put voir alors quelque chose de peu commun. Une riche héritière. Sur un fauteuil roulant. Qui dérape une pente. Si c'est pas la classe ! Bref, la pente avait été un peu trop cru, pour la jeune demoiselle, et celle-ci ne s'y était pas attendu ! Pauvre Sylvia… Et encore là, cela allait, mais quand elle allait devoir remonter, elle allait galéré, mais alors, véritablement galéré ! Mais bon, passons sur ce point. En tout cas, elle arriva à arrêter son fauteuil avant qu'il se retourne. Elle eut vraiment peur, car le fauteuil bascula méchamment d'un côté… Avant de se calmer, et de tomber gentiment sur ses deux roues, permettant à la jeune demoiselle de reprendre son souffle, et laisser son pauvre petit coeur se calmer légèrement. Attendez… Déjà qu'on avait affaire à une pauvre petite handicapée… Alors si son coeur lachait, ça allait pas du tout bien tourner pour elle. Mais passons sur ce point. Une fois son calme retrouvée, elle commença à chercher les indices qui lui permettrait de trouver le pokémon qu'elle recherchait. C'était partit pour les investigations ! Comme dans Phoenix Wright, ou Scoubidou, vous prenez ce que vous preferez, vous êtes libres les cocos. Ainsi, parlant autant à elle-même qu'à quiconque présent dans le coin, elle déclara :

« Sacré pente… ! Bon. Analysons ses coupures sur cette arbre... »

Bam ! Là, on pouvait voir le côté collectionneuse agguerie de Sylvia. Elle regardait avec un œil analytique l'arbre… Mmh… Les coupures étaient celle d'un Airmure. Cela voulait dire que ses ailes étaient… mmh… Cela prouvait qu'il était passé dans le coin. En théorie, les Airmure aiguisent leur ailes ainsi. Donc, la jeune demoiselle supposait qu'il était plus que probable que sa tanière soit dans le coin. Le problème, c'est qu'elle n'avait que peu de chance de réussir à… oh ! Elle remarqua un nid de Keunotor dans les racines. Eheh… Ils manquaient des petits. Trop de petits. Cela voulait dire que visiblement, la fameuse Airmure avait piocher ainsi quelques Pokémons pour nourrir ses petits… Comment savait-elle cela ? Et bien, il n'y avait pas de traces que les petits bébés Keunotor aient été consommé sur place. Donc, cela voulait dire que c'était pour quelqu'un d'autres que l'Airmure les avait piocher. Soit un compagnon blessé… Soit des petits ! Et c'était ça le plus probable ! Toute contente de ses déductions, la jeune demoiselle aux cheveux roses bonbons commença à rouler vers la direction la plus probable… Elle allait avoir du mal cependant avec le fait que le nid devait être en hauteur. Mais elle réfléchira à cela là bas.

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Geralt de Charbourg


avatar
Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 16
Localisation : Sur toi '^'.

Informations du personnage
Âge: 45
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Ven 25 Sep - 14:33

Geralt, s'avançait péniblement en direction de la tanière du taquin terrorisant la région, Enfin. C'est relatif. Mais, tout de même, bref, il put voir, à peine quelques minutes écroulées une spectacle pour le moins singulier, en effet, l'amateur qu'il peut apercevoir un peu plus tôt, était en train de dévaler la pente, amateur qui de surcroît est sur une chaise roulante, c'est dire combien c'est rare de voir ça!


"Ouaaaaaaaaaaaaaaaah" Entendit-t-il, son intérêt croissant, pour cette chasse au pokemon, il détourna brièvement les yeux, avant de remarquer que celui qu'il avait appelé d'amateur, était, en vérité, une amatrice. Il marmonna dans sa barbe, avant de crier: Rien de cassé jeunot?", pourquoi l'avoir fait? Il se trouve que Geralt, bien que endurci par son activité professionnelle, gardait tout de même un coeur, un coeur froid certes, mais un coeur fonctionnant aussi bien spirituellement qu'au niveau de l'organisme. Quoique, défaillant quelques fois. Bref, notre anti-hèros ne prit pas la peine de lui en venir en aide, de toute façon, c'est un gêneur, les gêneurs n'ont pas leur place dans la chaîne alimentaire.

Il s'éloigna quelques peu de sa position de départ, frustré de trouver un gêneur peu importe ou qu'il aille, et commença ses investigations, il trouve rapidement une empreinte fraîche d'un volatile, à 3 doigts, bingo, il vient de trouver un indice! La boue était encore molle, signe qu'il avait plu récentement, et que de surcroît un airmure est passé par là. Cruel dilemme, présent avec toutes ses proies capables de voler, les traces terrestres ne continuent pas, après quelques pas. Il décida d'aller dans cette direction, laissant supposer, que la demeure de l'airmure se trouvait là, d'autant que. C'était la même direction que son commanditaire lui a indiqué.


"Soupir. Je me demande ce qui est arrivé au gosse de tout à l'heure Magma. Et surtout, pourquoi il est venu par ici, mais bon, ça ne nous concerne pas, on est ici que pour l'airmure, pas les problèmes des autres."

Le temps, devenait nuageux progressivement, et de plus en plus froid, signe des rayons de soleil cachés par ces nuages, et le vent se levait, heureusement que Geralt prenait toujours avec lui sa veste en cuir, la première chose qu'il put s'acheter, en exceptant la nourriture, avec les revenus de son métier, métier qu'il trouvait plutôt plaisant, c'était loin d'être ennuyeux, et on en voyait du paysage, bon après, le problème, c'est que tu es en danger de mort 90% du temps, mais, ça s'accompagne d'un salaire bien au dessus de la moyenne, et la retraite de notre Geralt national, ne saurait qu'être somptueuse.  Enfin. Retraite qui ne sera mise en oeuvre, que si il n'est plus en état de poursuivre son oeuvre de purger le monde de ces choses, hors de question de quitter le monde de chasseurs de prime, pas maintenant. Mais, d'une certaine façon, peu de monde ayant cette vocation sont morts de leur lit, plutôt affreusement déchiquetés par la chose qui doit être purgée. Mais bon. Tout travail a ses soucis. Le sien, néanmoins, possédait l'avantage de donner un flux constant d'adrénaline.



HS: J'ai peu de temps pour moi, du coup, je n'ai pu approfondir d'avantage^^.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Sam 26 Sep - 18:48


L'analyse était poussé, et la fameuse collectionneuse ne semblait pas prête à lacher ses efforts… Cela était presque incroyable de voir une enfant -même si Sylvia avait quinze ans, ce qui la rejetait un peu du monde de l'enfance-, aussi concentré sur une tâche qui était parfois fastidieuse, la collecte d'information, avant la capture. Fallait quand même l'avouer : C'était pas le plus passionnant dans la capture : Et cela, la collectionneuse en était parfaitement d'information. Cependant, la collecte d'information était essentielle ! Il fallait la faire, on avait pas d'autres choix ! Et qui disait qu'on avait pas d'autres choix… Disait qu'on était forcé de le faire ! Et bien, donc, cela voulait bien dire que notre jeune collectionneuse n'appréciait pas cela, mais comme cela faisait partit du jeu… C'était un peu comme quand on fait de la cuisine. Si vous aimez faire de la cuisine. Tout le monde aime faire un beau gateau au chocolat. On aime encore plus le manger. Par contre, faire les courses pour avoir les ingrédients, ou pire, devoir faire la vaisselle… Ah, là, il y a plus personne. Mais bon. Faut bien le faire.

Rien de cassé jeunot?"

« Non, rien ! Merci ! »


La collectionneuse déclara cela au mec qui faisait frissonner… Bon, si « jeunot », n'était pas vraiment un terme qu'elle approuvait, elle n'avait pas spécialement envie de se faire engueuler. Puis, bon… Qui sait ce qui pourrait lui arriver si elle l'énervait ! Elle était persuadée que c'était quelqu'un du genre capable de l'enlever, là, maintenant, de la saucissonné et de la prendre en otage pour tenter de gagner le plus d'argent possible à partir de sa vente… Quel horreur ! Et puis, elle ne délirait même pas : il faut bien comprendre que cela était déjà arrivé à la jeune collectionneuse ! Donc, son délire n'était pas non plus totalement fantaisiste… Mais bon quand même ! C'était quand même plus en apparence un délire paranoïaque que quelque chose de sérieux. Mais bon… Et pour les petits pervers qui lisent ce RP et qui imaginent des choses pas nettes… HONTE A VOUS ! Je dis bien honte à vous ! Vous devriez avoir honte d'avoir l'esprit détourné à ce point… Car je l'ai personnellement ! Bref.

Bon, elle devait se reconcentrer sur sa chasse. Maintenant que le fameux Airmure était confirmé dans la zone, elle réfléchissait où il était. Au contraire de Geralt, les techniques de la collectionneuse était à la fois plus poussé et moins efficace. Elle regardait alors les cimes des arbres. Plusieurs étaient brisés, et celle encore accroché pendant vers l'est. Comme l'Airmure prenait de la vitesse en partant de sa tanière, cela voulait dire que sa tanière était donc… A l'ouest ! Cela semblait le plus logique. Geralt avait des bonnes techniques, mais celle de Sylvia était légèrement différentes, vu qu'elle adaptait toujours ses techniques à la proie qu'elle prenait. Les Airmures étaient plus simple a analysé dans leur élément : l'Air. Bien sur, pas d'empruntes en l'air ! Plus, il fallait bien comprendre que de toute façon… La fameuse collectionneuse avait bien du mal à regarder sur le sol aisément, étant donné qu'elle était quand même en fauteuil roulant… C'était quand même pas très terrible pour remarquer ce qui était à même le sol… Non ? M'enfin bref, en tout cas, notre chère collectionneuse donc, continuait à suivre ses indices, pour trouver la tanière du fameux pokémon acier et vol.

Finalement, elle arriva à enfin la trouver. Enfin… Pas l'Airmure directement. Mais sa tanière. En effet, dans une falaise, la jeune Sylvia trouva de suite une niche qui était typique, je dis bien, typique, tout à fait, typique des Airmures. Celle-ci, assez étroite, était en effet parfaite pour le Pokémon, pour se protéger, et abriter ses petits. Elle était donc là… Maintenant, cependant, pour la jeune demoiselle aux cheveux roses, ce n'était que le début de son plan. En effet… Aucune chance pour elle de monter la haut ! Non, elle devait faire un autre plan, une autre manière de s'en sortir… Et pas d'inquiétude, notre fameuse collectionneuse avait de quoi réussir cela. Mais pour cela, elle devait retourner en arrière… Elle retourna alors au nid des Keunotor, et au grand déplaisir de la pauvre mère qui était absente, de toute façon, elle récupéra l'un des petits Keunotor. Elle prit le plus gras possible. Revenant en parfaite position pour qu'elle soit vu du Nid de l'Airmure, elle attacha le fameux Keunotor à une branche d'un arbre. Elle déclara alors :


« Ne t'inquiète pas petit Keunotor... Tout devrait bien se passer... »

Ainsi, son piège était vicieux, et à la fois, horriblement efficace. Airmure avait une très bonne efficacité, et ses ailes pouvaient être très dangereuse pour elle. Surtout qu'elle n'avait aucune chance, littéralement, si le fameux Pokémon vol et acier décidait d'attaquer son fauteuil roulant. Une fois à terre, elle sera fichu. Mais grâce à son plan, il allait foncer manger ce pauvre bébé Keunotor attaché, et là… C'était là que l'autre partie du plan de la collectionneuse se mettait en route. Celle-ci avaient installé deux puissants aimant, contre un arbre, ou plus précisemment, derrière un arbre.  Les aimants étaient puissants, mais que sur une courte distance, ce qui faisait que le fameux Pokémon vol, une fois qu'il s'approcherait pour tenter de capturer le Keunotor, risqueraient de bien se trouver piéger. Et une fois piéger par l'électro-aimant, il n'aura aucune chance de s'en sortir ! Il serait coincé ! Bel et bien coincé ! Bon. Elle-même devait faire attention… Après tout, on approcherait trop son fauteuil, et c'est elle qui se retrouverait piéger… Mais bref.

Cruauté… C'était peut-être ce qui était sensible dans la fameuse collectionneuse. Après tout, elle menaçait la vie d'un pauvre Keunotor… Juste pour sa collection ! Et elle n'avait aucun remord. Cependant, il fallait bien comprendre, et c'est très important : Elle n'en tirait aucun plaisir. Non, c'était juste que c'était comme ça. Les faibles étaient mangé par les forts… Et les rusées pouvaient en profiter pour vaincre les Forts. Elle faisait partit de la catégorie des faibles, en matière physique. Cela elle ne povuait que l'accepter, l'approuver… Cependant, elle était beaucoup plus rusé que ce Pokémon… Une fois que celui-ci sera alors dans son piège, aucune manière d'échapper… Elle sortit alors son lance-pierre, et mit une balle de métal à l'intérieur. Cette balle de métal n'était pas n'importe quel balle de métal. C'était tout simplement une boule fumée. Elle tira alors, et… Rata la niche de l'Airmure. Damn. Elle recommença, alors, tentant d'être plus précise… Elle tira une nouvelle fois, et arriva à tirer juste dans le nid. Elle enfuma alors le nid… L'Airmure devrait bientôt sortir… LA VOILA !

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Geralt de Charbourg


avatar
Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 16
Localisation : Sur toi '^'.

Informations du personnage
Âge: 45
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Dim 8 Nov - 19:50

Geralt poussa un léger cri d'exaspération. En effet, celui-ci se cogna le pied contre une racine.

<> (Passage censurée pour les oreilles sensibles de nos auditeurs.)

Bon passons. Ayant marché un petit moment, en prenant soin de ne marcher que sur la terre ferme, et non la boue ou pire encore, une branche sèche, toutes deux promptes à dévoiler sa présence, l'une, en fessant une copie de son empreinte de pas, l'autre, en fessant du bruit. C'est pas top de dévoiler sa présence, surtout quand on est en pleine traque. Et un chasseur expérimenté par le poids de l'âge tel que Geralt ne devait commettre des erreurs pareilles, ce serait rabaissant et honteux. Passons, celui-ci, se retrouva bien vite en face d'un mur naturel de pierres, il enleva son gant de sa main gauche et caressa le mur d'une main experte.

Son toucher lui révéla que il y avait des minuscules imperfections dans la roche, elles n'étaient pas naturelles. En effet, ces imperfections étaient des rayures, 3 parfaitement régulières qui sont perpendiculaires l'une à l'autre. Détail étonnant, le trait du milieu était plus marqué que les autres.

C'était bon signe. Ces marques sont caractéristiques du fait qu'elles sont présentes lorsque une airmure y établit son nid.

De ce fait, l'animal de toutes les convoitises, habite, ou a occupé, l'espace se présentant au dessus du mur rocheux. Geralt, n'eut d'autre choix que d'escalader cet obstacle. Aucun passage naturel n'était présent, et les arbres proches ne supporteraient pas le poids du chasseur.

Notre Geralt National parcourt une petite distance avant d'entendre une détonation. Instinctivement, il se planqua à terre, mais, une analyse plus poussée s'impose. Il mit en oeuvre sa vue et revoya pour la 3eme fois de la journée, la même jeune fille. Geralt se rendit compte qu'elle était la responsable des détonations, Forcèment, en n'ayant que 2 humains dans cet endroit précis et le fait qu'elle possède un lance pierre, la culpabilise d'office. Il vit aussi le Kennotor, se débattant comment un cochon qu'on tenterait d'égorger, attaché à une branche.

Notre protagoniste se demanda qui était cette fille, ce n'est assurément  pas n'importe qui, il y a peu de monde qui s'enfonceraient volontairement dans une forêt avec un tel handicap que de ne pouvoir se servir de ses jambes.

C'est alors qu'il entendit un cri au 2eme lancer de la jeune fille.

Et il vit, la plus imposante airmure de toute sa carrière.

La chasse touche à sa fin. Et il dégaina son sabre.

La suite dans votre feuilleton non-télévisé préféré.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Lun 9 Nov - 12:07

Sylvia espérait en bas... Les chasses, c'étaient un peu comme des parties de Poker. Les participants restaient toujours d'un grand calme, et paraissait maîtriser pleinement la situation, mais en vrai, à l'intérieur de leur tête, c'était une véritable ébulition, une explosion de stress, et d'imagination, qui faisait que tout le temps, sans arrêt, sans arrêt j'ai bien dis, la concentration était à son maximum. Sylvia devait réfléchir à tout les possibilités. Si ça se trouve, tout cela allait mal se passer... Vous allez me dire que cela ressemblait à de la paranoïa, mais bon, faut bien comprendre... la fameuse collectionneuse de Pokémon avait quand même perdu l'usage de ses deux jambes à cause d'un imprévu au cours d'une chasse de Pokémon, sur l'île Pokérassique. Depuis, bien entendu que la fameuse collectionneuse était beaucoup plus prudente, et faisait bien attention à elle. D'ailleurs, elle tenait avec précaution son fameux Taser, qui pourrait la protéger si le Pokémon venait l'attaquer elle... M'enfin, la protéger... Avec beaucoup de chance, la protéger, si vous voulez mon avis... Mais passons.

Evidemment, quand arriva le second fumigène à entrer dans la grotte, la fameuse collectionneuse fut bien contente ! Le premier, lui, pendant ce temps là, était entrain de se vider au pieds de la falaise, ce qui avait autant d'utilité qu'un pansement sur une jambe de bois, étant donné que nous étions en pleine air : Toute la fumée était entrain de se dissiper bêtement et stupidement, ce qui sont deux synonymes, donc, la répititon ne sert à rien, mais strictement à rien, ce qui est à son tour une répittion, ce qui fait que je répète les répétitions. Ouah. Je viens de perdre des lignes pour rien du tout... Bref, quand elle arriva à jeter la seconde Bombe Fumée à l'intérieur de la grotte, bien entendue, elle commença à diffuser sa fumée, comme toute bombe fumée. Pour l'information, la plupart des bombes fumées marchent comme cela : Au moins choc violent, la membrane est perçé, ce qui fait qu'elle va justement diffuser sa fumée, provoquant... Bah... Euh... La fumée. Tout simplement. Ouais, c'est difficile à croire, mais parfois, j'arrive à me noyer dans des phrases aussi simple. Hashtag la tristesse. Snif.

L'Airmure, qui était entrain de nourrir ses petits, fut surprise par le fumigène. Que faisait-elle avant ? Et bien, la pauvre Pokémon, qui était perçue comme un monstre, à cause de sa taille... N'était enfaîte pas si dangereuse. Elle était une oiseau de proie, bien sur, il ne fallait pas l'oublier, mais tout ce qu'elle voulait, c'était s'occuper de ses petits Pokémons... En effet, quand on pouvait regarder le nid... On se rendait compte qu'il y avait trois petits Airmure, encore trop jeunes pour voler, mais bel et bien présent, juste ici, qui piaillaient, demandant désespérément plus de nourriture, car bon sang de bonsoirs, ils avaient faim ! Très faim ! Comme toujours, avec ce genre de bestiolles, mais passons sur ce point. Ainsi, la fameuse Airmure faisait que les nourrir, quand cette maudite invasion de fumée arriva. Son instinct la fit penser tout de suite à du feu, et ainsi, elle tenta immédiatement de fuir, s'envolant ainsi, dans sa grotte qui était haut de plafond, et se dirigeant vers la sortie.

Bien sur, elle croisa le fameux Geralt, dès qu'elle se dirigea pour tenter de sortir de sa grotte. Mais cependant, elle n'allait pas le combattre. Tout ce qu'elle tentait, c'était désespérement de sortir de cette maudite grotte qui commençait à littéralement complètement s'enfumer ! Donc, qu'un pequenot, aussi menaçant soit-il, tentait de l'affronter... Elle n'allait pas hésiter. Vollant, elle fonça littéralement au dessus de son adversaire à très grandes vitesses. Ne soyez pas étonné que cela soit possible. Airmure pouvait voler à plus de 200 km ! Devant cela, le fameux Geralt n'avait aucune chance de l'arrêter, elle était beaucoup trop rapide ! Donc, elle sortit à toute vitesse de la grotte, encore un peu confuse à cause de la fumée. Elle se demandait bien ce qui était entrain de se passer. Elle avait croisé un mec, certes, mais elle s'en fichait -elle s'en ficherait moins si elle se rappelait qu'il y avait le fait que ses petits, eux, étaient encore à l'intérieur de la fameuse grotte, mais passons sur ce point. Cherchant le coupable de toute cette agitation, elle battait furieusement des ailes, et regardait partout, jusqu'à ce que :

« Ahah ! Viens là !! » 

L'airmure s'envolait, et Sylvia faisait des grands gestes, tout en jettant des pierres grâce à son lance-pierre, plus pour indiquer sa position que pour véritablement énerver le fameux Airmure... et cela marcha. Jusqu'à ce qu'elle voit le fameux Quenotor qui était encore entrain de se débattre comme pas possible. De suite, la proie attira le fameux oiseau de proie. C'est assez logique ! Les animaux de proies n'allaient pas cracher sur une proie, surtout aussi visible. De plus, comme la fameuse collectionneuse, qui continuait d'harceler de petites pierres le fameux Pokémon Acier et Vol, était pas loin, elle en profiterait pour l'attaquer après avoir récupéré sa proie... Mais alors qu'elle s'approchait du fameux Keunotor, le terrible piège de la collectionneuse s'activa, et de suite, la pauvre Airmure s'écrasa violemment contre l'arbre, et commença à s'agiter en poussant de multiples cris stridents... Mais impossible de se libéré, étant donné qu'elle était complètement et définitivement coincé, à cause de ce maudit électro-aimant. Pendant ce temps là, Sylvia, elle, jubilait, comme à son habitude, et déclara d'une voix fort heureuse :

« Parfait ! Encore une capture de grandiose pour la Red de la Capture ! Bon… Il me reste à la capturer dans une HyperBall maintenant... »

Elle était vraiment énorme !!! Cela allait être parfait dans sa collection de pokémon ! Hihi ! Plus le temps passait, plus ses talents se confirmaient avec brio Elles entait qu'elle allait être encore une fois dans le Top 3 des meilleurs collectionneurs de la région de Hoenn, voir du monde ! Elle n'avait jamais réussi à être la Numéro 1, mais cela ne saurait tarder. Elle allait sans doute appeler les journalistes, pour montrer, cette nouvelle capture. Mais bon, d'abord, il faudrait la capturer. Pas de problème ! Elle allait l'harceler d'Hyperball, et au bout d'un moment, commencer les Chrono-Ball. Elle en avait des paquets dans son sac, sur le dos du fauteuil roulant... De toute façon, à cause de l'électro-aimant, si l'Airmure sortait, elle était immédiatement coincé de nouveau à cause de son magnétisme ! Bref, ainsi, aucun moyen de s'échapper pour la fameuse Airmure,.. Sauf une aide extérieur. Mais cela... Comment cela pourrait-il arriver, pensait la fameuse collectionneuse ? Bref, aller, plus qu'à commencer la capture.

[PV : Comme tu as achevé ta réponse très précocement, je ne voyais d'autres moyens de continuer que de faire cela ^^ Et attention, tu as oublié que c'était une bombe fumée ! Je l'ai bien dis dans ma réponse ! Bref, si t'as un problème, hésite pas à m'envoyer un MP ! Et je suppose que tu le devines, hésite pas à faire valoir tes droits devant cette collectionneuse trop sûre d'elle !]

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Geralt de Charbourg


avatar
Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 16
Localisation : Sur toi '^'.

Informations du personnage
Âge: 45
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Mer 30 Déc - 11:34

Bien que son boulot comporte des risques, comme le démontre si bien son corps couvert de cicatrices, il n'avait jamais, mais au grand JAMAIS rencontré une gêneuse pareille. Qui plus est, est paralégique. Bon, soyons honnêtes, il n'avait pas un plan précis et net pour gèrer l'airmure, mais on peut dire qu'elle lui a bousillé ses plans. Il était passablement étonné du professionalisme donc fesait preuve la gamine, quand soudain, l'airmure sortit de sa tanière, fonçant sur elle avant de reprendre de l'altitude. Il soupira en regardant l'être frêle en essayant d'attirer l'attention de l'airmure. Surprennament, elle réussit. Le vent tournant, il ferma sa veste et apperçut le kennetor; Tout s'explique. Elle avait cherché à l'attirer avec une proie. Un kennetor. Il s'énerva, il avait une horreur certaine de ceux qui se servaient de plus faibles que soi pour leur propre intêret.
Il prit appui sur la roche et glissant en dévalant de la pente reliant la grotte à la forêt. Notre Geralt national commençait à regretter de l'avoir grimpé ce mont, d'autant que ça va lui coûter facilement un pantalon avec la friction de ce qu'il vient d'entreprendre.

Il entendit soudain un sound strident, et se dirigea vers lui en marchant. Le Vent devenant de plus en plus violent, de sorte que les arbres étaient dépouillés d'une grande partie de leurs feuilles à mesure qu'il avançait.

Avant de recroiser la gêneuse. Il donna un rapide coup d'oeil au dessus d'elle, il s'aperçut qu'il y avait un aimant géant empêchant l'airmure de bouger. Et un kennetor en guise de proie. Un kennetor bébé qui plus est.

Puis, il entendit « Parfait ! Encore une capture de grandiose pour la Red de la Capture ! Bon… Il me reste à la capturer dans une HyperBall maintenant... »

Sa patience étant au seuil de l'explosion pour laisser place à sa fureur, Geralt ne prit pas la peine de se présenter quand il vint devant elle, il se maîtrisa néanmoins pour articuler sèchement:

Libères-les. Sinon tu vas le regretter.


étonnament, un évènement des plus rares se fesait voir, certaines feuilles, volant à cause du taquin qu'est le vent, se mirent à tourbilloner autour des membres inférieurs de Geralt, avant qu'il ne soupire à nouveau en murmurant Saloperies de gosses... avant de reprendre de façon à ce qu'elle l'entende: Tu as le choix. Soit, tu laisses cet airmure et ce kennetor, soit, je vais me faire un bonheur à te rayer de la carte. Et crois-moi, on ne risquerait pas de te reconnaître. Et il caressa la pokéball de Magmar de la paume avant d'en prendre une vierge de tout pokémon et de l'utiliser sur keunotor. Ce Kennotor étant passablement externué par ce que la gamine lui ayant fait subir, il opposa relativement peu de résistance et finit par se laisser capturer. Keunetor fesait désormais partie du groupe. En fesant un léger sourire vers Sylvia, il marcha vers la pokéball, et la prit de sa main droite et la mit dans sa poche, avant de s'avancer vers elle, mais en restant à une distance suffisante pour qu'il ne la touche pas. Il inclina sa tête de sorte à être à pouvoir la voir distinctement dans les yeux, avant de prononcer d'une voix rauque: Oseras-tu me défier?.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Dim 3 Jan - 22:04

Une vraie collectionneuse était toujours prête à capturer des Pokémons Rares ! C'était un défi constant, et les rivaux étaient bien souvent présent. Sylvia, au cours de ses captures, avait eu globalement de la chance. Ses rivaux n'avaient jamais été déloyaux, méchants, voir violent envers la pauvre paraplégique. C'était pour beaucoup lié à deux choses. D'abord, qu'elle était quand même qu'une jeune demoiselle... C'était plus difficile de faire des coups de salauds à une demoiselle qui était en pleine puberté, qui n'était même pas adulte ! La deuxième raison, était la peur tout simplement. Quoi ? Peur d'une jeune demoiselle ? Ils n'étaient pas très courageux. Voilà ce que vous me diriez, si Sylvia était seulement Sylvia. Sauf que Sylvia n'était pas que Sylvia. Elle était « Sylvia Von Wittelsbach ». Et cela changeait tout. On allait pas agresser une demoiselle qui venait de la très puissante famille Von Wittelsbach. Quand on s'attaquait aux Von Wittelsbach, on ne revenait pas entier... Et il était bien plus risqué de s'attaquer à un Von Wittelsbach, qu'a une personne directement dangereuse... Car les conséquences pouvaient être bien pire... Si vous voulez mon avis. Mais quelqu'un allait tenter.

Libères-les. Sinon tu vas le regretter.

« Que...? »

Alors qu'elle allait commencer à utiliser les Hyper Ball, queqlu'un l'interpella. Elle se glaça en le voyant.. C'était l'homme très effrayant de tout à l'heure ! La jeune demoiselle, il faut le dire, avait été élevé dans les clichés et les stéréotypes. Et il faut dire, pour elle... Ce fameux chasseur de Pokémon, Geralt de Cherbourg... Il avait tout du méchant. Du personnage qu'on pouvait croiser le soir, à 2h34 du matin, et qui était prêt à t'égorger dans les ruelles proches de la gare. La jeune demoiselle avait été éduqué par sa mère sur ce point, et celle-ci lui avait toujours appris de se méfier des gens qui étaient effrayant en apparence... Cette peur était cependant contrer en partie par le caractère de la jeune demoiselle aux cheveux rose : Elle ne rigolait pas avec ses captures de Pokémon. Bombe d'orgeuil, elle n'allait pas se laisser faire. Au contraire, même... Cependant, le fameux Geralt avait des... Arguments, pour être gentil, qui était relativement efficace, surtout sur une pauvre demoiselle désarmée et jeunotte.

Tu as le choix. Soit, tu laisses cet airmure et ce kennetor, soit, je vais me faire un bonheur à te rayer de la carte. Et crois-moi, on ne risquerait pas de te reconnaître.

« Je... C'est une menace...? Enfin...? »

QUOI ?! ON LA MENACAIT ?! Elle ?! La « Red de la Capture » ?! Cela... Cela était inacceptable ! La jeune demoiselle refusait d'abandonner... Après tout ! Elle était quand même la Red de la capture, et avait eu le Pokémon de manière légitime, et dans les règles de l'Art. Si cette homme voulait le même Pokémon, il avait qu'à apprendre à capturer ! Namého ! Airmure; elle, venait de se calmer, et regardait la situation. Elle avait très envie de se venger de cette maudite gamine qui avait été plus maligne que lui... Pour faire un parralèle avec mes cours d'Histoire de l'Art Antique, on pouvait comparer Sylvia et Geralt de deux façon. L'un était dans la « métis », ce qui pourrait être traduit en français par la ruse, et l'autre, dans la force. Vous devinez aisément qui était dans quels catégorie. Bien entendu, Sylvia marchait pas la ruse, la métis, les pièges, et l'intelligence... Faut dire que de force, elle en avait aucune. L'Aimure avait été piégée par la « métis » de Sylvia, et en était assez énervé... Mais avec de la chance, la force allait lui sauver la peau...

.Oseras-tu me défier?.

« Hiiik... »

Là, de suite, la jeune collectionneuse ne fit plus DU TOUT la maligne. Faut dire... Elle devait faire quoi... La moitié de son poids ? Le tiers peut-être ! Bref, la jeune fille était extrêmement frêle et fragile en comparaison. Elle n'avait aucune chance. Mais alors aucune chance. Il caressa une pokéball de sa main, ce qui fit comprendre à la demoiselle qu'il ne rigolait pas du tout, et captura juste après le Bébé Keunotor qu'elle avait utilisé... Pauvre Bébé, pensa Sylvia, dire qu'elle comptait le libéré une fois la capture terminée... Finalement, il aura été capturé alors qu'il n'était qu'un bébé. Ses chances de survies sont amoindries. Ouais, Sylvia s'y connaissait beaucoup en Pokémon, elle savait que les Bébés, une fois sortit de l'Oeuf, restaient bien souvent dans les terriers, pour ainsi, éviter de se faire bouffer, ou de se faire capturer, et bien souvent abandonné alors qu'ils avaient a peine grandit. Ouais, la vie des pokémons n'était pas toujours très simple... Mais bref, revenons à Sylvia. Ainsi, notre collectionneuse, prit son courage à deux mains, et déclara, non sans balbutier et avoir un peu de mal...

« J'ai... je... Qu'est-ce que j'ai fais ?! Il est pas à vous ! C'est juste un Airmure sauvage, j'ai le droit de la capturer ! Ne me tuez-pas ! Je... Mes parents vous mettraient en prison pour des années ! »

Tout de suite, la tentative des parents pour se protégé... Dans un sens, elle avait raison. Ce que faisait Geralt était totalement interdit. Vous ne me croyez pas ? Et bien... « Article 222-17 : La menace de commettre un crime ou un délit contre les personnes dont la tentative est punissable est punie de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende lorsqu'elle est, soit réitérée, soit matérialisée par un écrit, une image ou tout autre objet. La peine est portée à trois ans d'emprisonnement et à 45 000 euros d'amende s'il s'agit d'une menace de mort. » Je n'invente rien. Cependant, la jeune demoiselle avait quand même très peur, elle ne voulait pas mourir, et surtout, elle ne voulait pas qu'on lui fasse mal, dans le sens de la douleur, craignant énormément la souffrance... Mais de l'autre côté... Pourquoi ? Elle était une collectionneuse de Pokémon, elle avait le droit de tenter de capturer des Pokémons ! Elle avait toujours dans son sac, la télécommande permettant de desactivé l'électro-aimant, pour cela, il faudrait qu'elle la sorte... Mais elle ne voulait pas, d'un côté... Airmure, elle, restait patiente... Visiblement, ce gros pigeon allait permettre qu'elle puisse se venger...

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Geralt de Charbourg


avatar
Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 16
Localisation : Sur toi '^'.

Informations du personnage
Âge: 45
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Mar 5 Jan - 10:04


Bien que ce soit relativement peu commun pour lui de sortir de pareils arguments, il faudrait que vous sachiez que Vous, ne voulez à aucun prix le sortir de ses gonds. Chose que cette fille maintenant presque apeurée par l'apparence et les déclarations du Geralt a faites, en traitant des êtres vivants,
Il jetta un coup d'oeil à la pokéball de son compagnon de toujours et un autre à celui qui allait les rejoindre, avant d'esquisser un lèger sourire qui disparut aussi vite qu'il était arrivé.

Bref, continuons. En traitant des êtres vivant de la sorte, elle s'est attirée les foudres du Geralt, non pas parce il considère ses techniques de capture particulières comme infâmes et dégradantes mais plutôt parce il ne supporte qu'on se serve d'autrui pour des intêrets personnels, un peu comme l'a été Kennetor et sûrement d'autres par la fille.

Il y eut un silence après que Sylvia eut l'audace de lui répondre:

« Je... C'est une menace...? Enfin...? »

Il reprit contrôle de lui même en réprimant sa colère intérieure et s'agenouilla de sorte à se retrouver à la même taille que Sylvia Von QuelqueChose.
Et reprit.

Tu m'excuseras. J'ai tendance à m'emporter. Spécialement quand on m'enquiquine dans mon boulot.
Mon nom est Geralt. Et je suis en quelques sortes une espèce de chasseur de prime. Le piaf là haut (Dit-t-il en pointant du doigt l'oiseau d'acier) est un nuisible et a été mis à prix. Je suis venu ici pour en débarasser les villageois. Kennetor est sain et sauf. Je sais m'en occuper.


Contrairement à ses habitudes de grand bloc de glace froid à la place du coeur celui-ci esquiva un lèger sourire en sa direction, en endoucissant ses traits de façon durable pour essayer d'arrêter de lui faire peur et continua:

Néanmoins, si tu avais persisté à me taper sur le système, tu m'aurais forcé à mettre le feu à la forêt. Tu es prévenue. Tiens, j'aime bien savoir le nom de mes interlocuteurs, quel est ton nom?

Il se leva en s'appuyant de sa jambe gauche et mit dans sa poche la pokéball contenant Kennetor, non sans la caresser de la paume, un signe d'affection chez Geralt.


.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Dim 31 Jan - 14:19

Etait-ce la fin...? La jeune demoiselle avait déjà été menacée... Après tout, toute jeune, elle avait été kidnappée... Bon, en même temps, ses kidnappeurs avaient été extrêmement gentils... Et en quelques sortes, si elle était une demoiselle aussi parfaite, c'était grâce à ses ravisseurs, qui lui avaient donné le conseil d'être elle-même! Mais bref, là, ce n'était pas tout à fait la même situation. Elle était à côté d'un psychopathe, qui visiblement, serait tout à fait capable de la tuer, au moindre pet de travers… Damn ! Elle comprenait maintenant pourquoi son père, au début, voulait qu'elle ait des gardes du corps, chose qu'elle refusait, car ses gros lourdauds étaient incapables de se cacher, et de ne pas effrayer les Pokémons qu'elle tentait de capturer… Mais bon, elle devait quand même avouer, que dans ce genre de cas… Et bien, enfaîte, elle aimerait bien les avoir. Mais alors qu'elle pensait que tout était perdue, et qu'elle tremblait comme une feuille, enfaîte, même un peu comme le pauvre Keunotor de tout à l'heure, elle ne fut pas tuer. Cool ! Enfaîte, pour tout dire, le fameux Geralt ne l'agressa même pas, et se contenta de déclarer :

Tu m'excuseras. J'ai tendance à m'emporter. Spécialement quand on m'enquiquine dans mon boulot. 
Mon nom est Geralt. Et je suis en quelques sortes une espèce de chasseur de prime. Le piaf là haut est un nuisible et a été mis à prix. Je suis venu ici pour en débarasser les villageois. Kennetor est sain et sauf. Je sais m'en occuper. 

« ... »


La jeune demoiselle resta un moment muette. Elle ne déclara rien de rien... En même temps… Que dire de plus ? Elle venait de littéralement voir un changement de facette, complet du personnage. Elle continuait de le regarder, un peu craintive, comme si tout d'un coup, il pourrait redevenir violent, et l'égorger, comme ça, sans aucune pitié… Airmure, elle, pensait ce temps là, était particulièrement agaçé par la tournure des événements. Je vous explique. Elle ne s'intéressait qu'à une seule et unique chose : sa libération. Malheureusement, ce chasseur n'avait pas encore eu le temps de la libéré. Non, visiblement, il était trop occupé à discuter avec celle qui avait réussi, chose qui l'énervait au plus haut point, à la capturer. Mmh… Peut-être qu'elle avait été trop naïve… En tout cas, elle devait réfléchir au plus vite à un plan pour se libéré. Non dupe, elle avait compris qu'on ne la capturait pas pour le plaisir, mais sans doute pour la tuer… Et ouais ! Elle n'avait pas compris, et c'est logique, les motivations de la fameuse collectionneuse aux cheveux roses bonbons ! Elle ne savait pas que si Sylvia voulait tant la capturer… C'était dans un but de collectionneuse !

Néanmoins, si tu avais persisté à me taper sur le système, tu m'aurais forcé à mettre le feu à la forêt. Tu es prévenue. Tiens, j'aime bien savoir le nom de mes interlocuteurs, quel est ton nom?

« Syl... Sylvia Von Wittelsbach... »


Elle eut un peu de mal à parler pendant un premier temps. En même temps... Non, je ne vais pas repêter ce que j'ai dis juste au dessus, même si cela aurait été assez logique. En tout cas, la jeune demoiselle déclara de suite son nom, et surtout, son nom de famille. Tout le monde connaissait les Von Wittelsbach. Enfin, tout le monde... Beaucoup de gens connaissait les Von Wittelsbach. C'étaient une famille extrêmement importante et riche... Elle contrôlait beaucoup de chose, et tout ses membres, même les plus jeunes avaient une grande importance dans la famille. La preuve, en effet, vu que la demoiselle était quand même l'une des collectionneuses les plus côtés du monde, connu pour sa très nombreuse collection de Pokémon… Bref, pas mal ! Donc, Sylvia espérait quand même qu'avec son nom qui était maintenant connu… le fameux Geralt allait quand même se comporter un peu mieux avec elle… Genre, un peu beaucoup énormément mieux ! Non ? Bref, en tout cas, elle devait continuer de parler, car elle voulait que tout cela soit réglé vite… En plus, elle voulait capturer ce fameux Airmure. Donc, elle devait expliquer pourquoi elle pouvait en théorie… !

« Je... Où est le problème ? Je capture ce pokémon, et vous avez fait votre travail... »

Voilà ! Justement ! La mission du fameux Geralt était de se débarasser de ce fameux Airmure... Donc, en théorie, ce que faisait Sylvia, c'était plutôt tout benef', pour lui. Sylvia voulait le capturer, donc, en quelques sortes... Elle faisait son boulot à sa place. Et comme elle n'était pas au courant qu'il y avait une récompense là dessus -et qu'elle s'en fichait-, le fameux Geralt pourrait quand même récupéré tout l'argent… Tant qu'il ne s'intéressait pas trop à la gloire, parce que par contre, la fameuse collectionneuse n'allait pas vraiment accepter l'idée qu'on lui vole la réussite d'une capture aussi ardue. Mais bref, quoiqu'on dise, elle ne voulait, elle, que capturer les Pokémons. Elle considérait que tuer les Pokémon, c'était quand même un immense gachi. Ce fameux Aimure serait quand même bien, bien bien mieux chez elle ! Non ? Et bien, si ! Car elle a toujours raison ! Donc, problème réglé, échec et mat… On pouvait arrêter la discussion maintenant, vu qu'elle avait dit la vérité vraie et absolue… Sauf que non. Elle n'allait pas arrêter la discussion maintenant… Car elle avait encore des choses à dire à ce fameux Geralt.

« Où avez-vous appris ses manières ?! Menacez une demoiselle innocente, de mort même ! C'est inacceptable ! Je suis quand même quatrième héritière de l'une des plus grandes familles, et l'une des collectionneuses les plus connus. »

OUILLE ! D'un seul coup, Sylvia était redevenue... Sylvia. La collectionneuse un peu pimbèche et surtout, extrêmement caractériel que nous connaissons tous. Ce caractère que le fameux Geralt n'allait très certainement pas apprécié genre énormément. Mais bon… Notre collectionneuse de Pokémon était comme ça, surtout qu'elle estimait être entièrement dans ses droits, que le fameux Geralt de Charbourg, lui, au contraire, avait outrepassé ses droits ! Genre, pour faire un parralèle fumeux avec mes cours d'Histoire de l'Art Antique, on peux dire que dans le domaine des « eschatiai », c'est à dire des frontières, en grec ancien, il avait passé une frontière. Et là, la frontière… Et bien… C'est le calme de Sylvia. Quoi ? Mon exemple, genre, il est tout pourri ? Et bien, tant pis pour vous ! Vous devez accepter mon exemple, car d'abord, c'est le meilleur mon exemple ! Nananère… Bon, je pense qu'il est temps de mettre fin à ce post… Donc, tout ce que je peux dire maintenant… C'est à vous les studios !

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Geralt de Charbourg


avatar
Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 16
Localisation : Sur toi '^'.

Informations du personnage
Âge: 45
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Dim 13 Mar - 15:56

Geralt commençait à avoir froid. Et faim accesoirement, mais, il ne compte pas manger son nouveau compagnon de voyage. Dommage pour son estomac, quoique, quelqu'un a déjà goûté à du Kennetor? Si oui, c'est bon? Enfin, je m'égare, donc, revenons-en aux faits. Geralt, disais-je, commençait à avoir froid, il pensa que la nuit était en train de jetter son voile sur le monde et que le soleil se retirait. Il jeta un rapide coup d'oeil vers la position du soleil, bingo, il se fesait effectivement tard. Après qu'il eut revelé son identité au môme, il se massa les poignets avant de cracher sur les hautes herbes. Il jetta un rapide coup d'oeil à l'Airmure, elle se débattait, Cherchait à tout prix à garder sa liberté, comme si elle craignait les deux individus auprès d'elle, ou peut être, est-ce simplement un instinct maternel de devoir veiller sur sa progéniture même en y laissant bec et ongles? Enfin bref, passons, un temps s'écroula avant qu'il ne reparle, légèrement agâcé par la muet-attitude de son interlocuteur avant que celui-ci ne le lui réponde à l'instant.

« Syl... Sylvia Von Wittelsbach... »

Von Wittel Quoi? Etrangement, ça lui fesait penser à une sorte de titre de noblesse le "Von" m'enfin, bon, qu'elle ait un nom ou un autre, ça ne change rien pour cet homme. Pire encore, il déteste ceux qui se prétendent nobles par naissance et non par leurs actes, croyant que ceux-ci affichent ouvertement du mépris envers la plèbe et autre peuble défavorisé en comparaison.

Après, ça lui posait quand même un problème de laisser cet airmure à la gamine, oui, c'est vrai, ce serait du boulot facile ni vu ni connu, mais, le Geralt avait un sens de l'honneur particulier et surtout, il déteste mal faire son boulot. Même si la plupart des chasseurs de primes n'avaient pas cette éthique professionnelle, il lui fallait tout de même une preuve que l'airmure était morte. Evidemment, sa tête serait idéale pour convaincre son employeur de  le payer, mais c'est une douce utopie, malheureusement la gamine ne le laisserait pas faire.


« Je... Où est le problème ? Je capture ce pokémon, et vous avez fait votre travail... »

« Ce serait pas très professionnel de ma part si je ne donnais aucune preuve de ce que j'avance à mon employeur et généralement, je ramène de quoi les dissuader de croire que je mens. »

Il ferma momentannement les yeux, comme pour sentir la nature aux alentours et réouvre les yeux en entendant la fille aux cheveux roses.


« Où avez-vous appris ses manières ?! Menacez une demoiselle innocente, de mort même ! C'est inacceptable ! Je suis quand même quatrième héritière de l'une des plus grandes familles, et l'une des collectionneuses les plus connus. »


Il sortit de sa poche sa pokéball contenant Magmar et il le fit sortir de là.  Ensuite, il prit un air menaçant avant de dire:

«Parle-moi encore une fois sur ce ton et je vais pas me gêner à mettre mes menaces en exécution. J'en ai rien à faire de ton nom de famille.  Ce n'est qu'un nom.»

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt] Sam 26 Mar - 21:02

Airmure attendait. Mécontente, elle remarquait bien que les deux personnes ne semblaient pas pour le moment s'intéresser à elle… Ses humains… Ils étaient si stupide. Elle, elle voulait juste, son instinct la poussait pas mal, s'enfuir… Mais le problème, c'est que Sylvia et le fameux Geralt était encore, et depuis un moment entrain de parler… Sylvia, évidemment, continuait d'avoir un peur du fameux Geralt… Il faut le dire, si l'habit de fait pas le moine, il joue quand même sur beaucoup à ce sujet. Et… Geralt faisait peur ! Vous imaginez, un mec comme ça, se promener dans le monde de Pokémon ? Je sais qu'on se moque souvent des personnages, mais là, quand même, c'était ridicule, dans les rues de Safrania, il traumatiserait tout le monde ! Moi, au moins, quand j'ai fais Andea, j'ai bien expliqué que celle-ci portait une armure, mais que ce n'était pas normal du tout … Quoi ? On me demande de me taire ? D'accord, d'accord… J'ai compris, j'arrête !

« Ce serait pas très professionnel de ma part si je ne donnais aucune preuve de ce que j'avance à mon employeur et généralement, je ramène de quoi les dissuader de croire que je mens. »

« C'est pas faux. »


Sylvia s'y connaissait en économie, en contrat, etc. Si elle avait du mal à penser que des mercenaires comme ça existait toujours -il va falloir t'habituer, petite héritière, les mercenaires existent depuis la nuit des temps, et ils continueront d'exister bien après ta mort-, et bien, elle avait conscience, que s'il voulait passer pour sérieux, il devrait ramener une preuve… Bien ! Elle allait être magnanime, et accepter de l'accompagner chez son employeur, pour prouver qu'elle avait bien aidé à se débarrasser du fameux Airmure… Après tout, cela ne lui coûterait pas grand-chose ! Et au final, tout le monde serait content : elle aurait son pokémon, il aurait sa paye… Et voilà ! Cependant, aussi bon était-il, son plan n'allait sans doute pas marcher… Car la fameuse collectionneuse avait dit des choses, que visiblement, la brute de chasseur ne semblait guère apprécié, et allait faire payer à la jeune demoiselle. Tout en sortant une « arme » pour la menacer, je ne peux pas dire cela autrement, vu que le fameux Magmar était réduit seulement à cela, il déclara, d'un ton menaçant :

«Parle-moi encore une fois sur ce ton et je vais pas me gêner à mettre mes menaces en exécution. J'en ai rien à faire de ton nom de famille.  Ce n'est qu'un nom.»

« … ! »


Elle fut surprise ! Elle ne s'attendait pas à une telle réaction… Surtout, à ce qu'il sorte un Magma, et il faut bien le dire, devant le pokémon de type feu… Elle ne ferait pas long… FEU ! Lol ! RIGOLEZ ! C'est drôle ! Blague de l'année ! Bref, visiblement, le fameux Geralt n'avait pas apprécié le caractère de la collectionneuse. Et il n'avait pas peur de son nom… Tu me diras, Sylvia avait un peu l'impression que TOUT LE MONDE n'avait rien à foutre de son nom… En même temps, c'était logique, c'était l'un des plus gros clichés du monde, le mec badass, qui s'en fiche des conventions sociales, et qui n'hésite pas à se moquer des plus riches et des plus puissants. Le pire, c'est que pour plaire aux masses populaires, on montrait, en général, ses personnages sous des abords positifs, et gagnant sur les plus riches. Mais Sylvia n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds… Et quand je dis que c'est pas son genre, c'est que c'est pas son genre… Du tout ! Mais pas du tout ! Ainsi, après une période de blanc, assez longue il faut bien l'admettre, car elle avait quand même un peu peur.

« … Vous n'êtes pas un homme. Vous êtes un sauvage. »

Effectivement. Menacer, utiliser des Pokémons sur un être humain, sans aucune défense… C'était des techniques de barbares, dans le mauvais sens du terme… Elle regarda le Magmar, supposant que son accès de bravoure, serait peut-être le dernier… L'une des preuves que ce n'était qu'un sauvage, c'est l'utilisation de son Pokémon. Il l'utilisait comme une arme, comme un bourreau pour exécuter ses sombres plans, et ses envies personnels. Elle n'y connaissait rien en dressage, mais elle supposait que se comporter comme cela, c'était être un despote, avec ses Pokémons. Elle avait très envie de le dire, mais la peur était quand même trop présente pour qu'elle fanfaronne ainsi de la sorte… Avalant difficilement sa salive, elle soutena alors le regard du fameux Geralt, et bien qu'elle était beaucoup, beaucoup plus petite, vu qu'elle était en fauteuil roulant, elle le regarda directement dans les yeux… Elle se devait de rajouter quelque chose, mais elle avait du mal à le faire sortir… Faut dire que la situation était difficile pour elle. Consciente d'être une funambule paraplégique, elle déclara :

« Que vous ne respectiez pas mon nom est une chose. Que vous menaciez de mort une fille paraplégique en est une autre. Je parle comme je veux, vous n'êtes en rien au dessus de moi. »

B. A. M. Sylvia n'avait pas peur. Ou tout du moins, elle tentait de ne pas avoir peur, ou que cette peur ne transparaisse pas. Elle se devait ne pas avoir peur… Elle pensait à son peur. Si celui-ci avait prit peur, à chaque fois qu'une brute avait tenté de l'intimider, il ne serait jamais arrivé là où il était… On crachait souvent sur les riches comme Sylvia, mais on doutait peu du poids, de la charpente qui était sur la frèle jeune fille paraplégique. Elle ne rigolait pas, et elle comptait être digne de sa famille. Elle n'avait de toute façon rien à perdre, et l'honneur de sa famille était bien au dessus de quoique ce soit d'autres… Maintenant, comment aller réagir se sauvage ? Elle espérait de tout son coeur, qu'elle allait montrer qu'elle n'avait pas peur, et qu'ainsi, il allait se rétracter… Pendant ce temps là, l'Airmure réfléchissait toujours… Qui serait dans son camp, au final… Peut-être que la situation pouvait changer, et que l'oiseau d'acier y gagne à affronter le chasseur, plutôt que la collectionneuse…

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt]

Revenir en haut Aller en bas
 

"Le Malheur des uns fait le bonheur des autres..." [PV : Geralt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Sinnoh :: Voilaroc-