Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

Rien n'a changé.. [Giovanni]

Green


avatar
Messages : 467
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Rien n'a changé.. [Giovanni] Jeu 16 Juil - 10:23

Jadielle. Encore une belle jour... Ah non. Green était réveillé par les bruits assourdissants des gouttes qui tombaient sur ses velux. On peut vraiment pas dormir tranquille, ici ? Incroyable quand même. Il se leva donc avec le sourire aux lèvres, comme vous pouvez vous en douter. Enfin si on retournait sa tête. Green avait horreur de ce temps où il ne pouvait pas aller plus loin que son arène puisque ce temps gâché totalement sa journée. Boaf, après, c'est pas si grave, il a tout ce qui faut dans son arène, mais être en contact avec le Soleil, pour lui, c'est important ! Pourquoi ? Si vous lui posez la question, il vous répondra « Qui se ressemble s'assemble.. », modestie, quand tu nous tiens ! Mais ne parlons pas. Une fois qu'il fut réveillé, bien plus tôt que d'habitude, il se dit que comme ça il pourrait être plus que parfait lorsqu'il sortira enfin son nez de son appart'. Il ouvrit une fenêtre afin d'aérer, car bon, il n'avait que 17 ans, et .. Voilà. Roooh vous êtes de plus en plus longs à la détente, ma parole ! Bref. Il se prépara pour une journée normale. Petit déj', douche, Pokémon nourris. Il avait tout fait. Mais il était encore trop tôt pour aller à l'arène. Ca le rendait malade.. Oh, et puis tant pis, c'est son arène, chaque minute arrivée en retard sera comptabilisé comme un 1 Poké dollar de moins sur leur fiche de paye. Déjà une attitude de tyran, à son âge, c'est désastreux.. Soit ! Il finit par sortir de chez lui, ayant réussi à prendre le parapluie d'un de ses voisins par son éloquen.. Parce qu'il est connu, il se dirigea vers son arène en s'assurant qu'aucune goutte n'atteigne son être si parfaitement préparé ! Il arriva une demi-heure avant dans son lieu de « travail ». Les Pom Pom Girls (oui il en a..) arrivèrent 5 minutes après, et puisqu'il est fort gentleman, il ne leur enleva rien de leur salaire. Ta bonté te perdra, mon cher Green.. Peu lui chaut de toute façon. Elles lui firent la chorégraphie habituelle pour lui donner la pêche toute la journée, c'était bien mieux comme ça, après tout ! Y'en a qui mangent des Céréales Lion, lui il avait ses Pom Pom Girls. Voilà, c'est tout. Et si ça vous plaît pas et bah.. Tant pis. Green n'allait pas changer sa manière d'être pour vous, pfouah. Mais une visite inattendue rompit bien vite la routine. Enfin, une visite.. téléphonique ! En effet, il reçut un appel de.. la Secrétaire de Gio' ? Et bah dis donc.. Mais, ça faisait longtemps qu'il n'en avait pas entendu parler, de ces deux-là. Mais que lui voulait-elle ? Sûrement pas lui vendre des glaces..

- Bonjour Green. Vous avez reçu une convocation de Monsieur Sakaki. Veuillez vous rendre au plus vite au QG d'Illumis. Je vous envoie le code incessamment sous peu. Merci.

Et elle raccrocha. C'était du rapide dis donc.. C'est pas comme si elle avait d'autres choses à faire ! Le pire, ce n'était pas qu'elle l'appelle.. C'est qu'il avait l'impression que c'était un réflexe, que c'était mécanique, et son ton était monotone. Mais ça, c'était pas l'plus important ! Il avait reçu une convocation de Giovanni ? Ca faisait longtemps que leurs chemins ne s'étaient pas croisés. Ils étaient toujours en contact, depuis des lustres, mais avoir vu Giovanni en personne, ça, ça remontait. Tant mieux, le Boss Rocket n'en sera que plus ébloui par l'évolution physique du jeune homme. Mentalement ? Oh ça, vous savez, il ne va pas être si dépaysé du gosse qu'était Green à l'époque. On ne change pas une équipe qui gagne, après tout. Soit. C'est parti pour .. Ah non, pas encore. Ah bah si ! S'il partait tout de suite, il arriverait sûrement dans l'après-midi ou ce soir là-bas. Il avait une certaine pression, dans un sens, car ça faisait vraiment, comme je l'ai dit, un très long moment qu'ils ne s'étaient pas vu. Il ne se rappelait pas trop quand, mais il lui semblait que c'était à l'arène de Jadielle, avant qu'il aille se frotter au Conseil des 4 et que.. Pourquoi je parle de ça, moi ? Je cherche vraiment les embrouilles. Mais, avant de partir, il changea d'équipe. Il mit son équipe de Champion au Pc et prit sa vraie équipe, avec son Tortank. Ne sait-on jamais, après tout, il ne devait pas avoir l'air ridicule, là-bas. Mais il savait déjà qu'il se ferait rappeler à l'ordre sur quelques points par Gio'. Notamment par la sur-utilisation de la Carte Rocket pour des dépenses personnelles. C'était pas d'sa faute, de lui mettre en main quelque chose capable de tout acheté ! Mais ça va, il restait « raisonnable » quand même, mais n'en fait qu'à sa tête, ça, je n'ai plus besoin de le préciser, je pense..

Bon, en route, cette fois ! Ah mais, y'avait encore un détail. Cette pluiiiie ! Pas question de sortir dans ces conditions. Encore une fois, il pensa à lui et attendit une demi-heure que le temps se calme enfin avant de se mettre en route sur le dos de son fidèle faucon Normal et Vol. Le Roucarnage s'envola alors vers Kalos. Cela n'empêchait pas à Green de grommelait puisqu'il pleuvait encore un peu, mais bon, s'accrocher à Roucarnage et tenir le parapluie n'était pas des plus simples. Cette situation là, où il était insatisfait, arrivait très fréquemment. Et ça lui porterait préjudice, à un moment ou un autre, c'était sûr. Mais il fut vite dans ses pensées en se demandant pourquoi Giovanni pouvait bien l'avoir convoqué. Sur un coup de tête, peut-être ? Ca l'étonnerait. Il n'était pas aussi immature que lui pour oser faire ça. C'était limite un défaut en fait, pour Green, de ne pas faire des choses comme ça, à l'instant, en freestyle ! Genre tu te lèves, t'as envie de faire un truc, tu le fais, tu vois ? Ou l'inverse, genre si un jour Green a pas envie d'aller à l'Arène, il y va pas. Il est très fort pour être souvent malade et arranger des ordonnances ou des magouilles du genre. Par exemple, là, lui, il avait faim. En arrivant à Illumis, qui est quand même une riche ville, il s'arrêterait certainement dans un Café pour manger un truc vite fait avant d'aller voir Giovanni. Ah la la, c'est beau, la jeunesse.. En parlant de ça, le garçon arriva enfin à Illumis, en milieu d'après-midi ! Pas trop tard, du coup. Il n'était pas très connu à Kalos, et ça n'était pas plus mal. Il n'allait pas se faire harceler non Stop. Bon.. Maintenant, fallait s'y retrouver, ici ! Pour trouver de quoi manger. Aaah, parfait ! Au détour d'une rue, il finit par tomber sur un Café. Le Café Soleil ? C'est pourri comme nom. Mais ça suffira, de toute façon il ne comptait pas y rester extrêmement longtemps. Il ne fallait pas faire attendre Giovanni quand même. Surtout qu'il se doutait certainement qu'il devait déjà être là. Après, un Green à l'heure n'est pas un vrai Green, retenez bien ça ! Il prit un Café et des gâteaux de Kalos.. Pfouaaaaah ! Ca avait un goût, particulier.. Vous voyez comment je fais traîner le post, c'est pour bien vous faire comprendre le personnage. Une fois cette pause « goûter » finie, il partit vite fait. Fallait pas trop traîner non plus.. Il savait où se trouver la base, maintenant, fallait l'atteindre. Et nous retrouvons le meilleur en Orientation en Action. Il cherchait une usine désinfectée. Bon ça, à la limite, ça allait. Ca se voit, comme c'est hauuut. Elle était un peu à l'écart forcément.

Alors. Euuuuh.. Il écoutait pas tout. Mais il avait retenu qu'il avait une Pièce secrète dans l'Usine. D'ailleurs, c'était quoi cette usine dégoûtante ? Ca va pas du tout Giovanni.. Il allait s'en souvenir, de cette aventure dans c'te base toute caca. Enfin, il finit par trouver la pièce, qui est, comme on le dit, secrète. Tiens, fallait entrer un Code. Ah oui, c'est vrai, Matori a dit qu'elle lui enverrait ! Il entra le code et TADAM, un escalier apparut comme de par hasard. Il le descendit et.. Encore quelque chose qu'il aimait et qui le faisait jurer intérieurement. Comme dans leurs précédentes bases, c'était tellement plus amusant de faire de la base un Labyrinthe. Ne cherchant même pas s'il y avait des indications, ce qui serait relativement logique, il alla un peu à l'instinct, et finit par tomber sur un très très très très long couloir. Ca, Gio' il aimait bien, mettre des longs couloirs en mode « je suis inatteignable ». Pas inatteignable longtemps, parole de Green ! Il avança alors vers la salle du Boss. Il en était convaincu, à présent, que c'était la sienne. Il ricana un peu tout seul, peut-être qu'il avait les cheveux blancs maintenant, ou bien qu'il avait une canne. Ca le fit rire. Roooh c'est pas bien quand même. Mais le Boss Rocket allait l'entendre, il a dû se balader sous la pluie pendant je ne sais combien de temps ! Heureusement qu'à Kalos, il ne pleuvait pas ! Il finit par atteindre la porte du bureau de Gio'. Il toqua, et n'attendit pas de réponse avant dé pénétrer dans le bureau du grand, du seul, de l'unique, Giovanni Sakaki, implacable Boss de la Team Rocket:


- Ca faisait longtemps, Gio'..

Il n'avait pas changé tant que ça. Il dégageait toujours cette même force et cette classe que Green lui gratifiait volontiers. Il avait débarqué comme ça, comme si Giovanni était un bon ami, un bon, m'voyez ? Mais ouais, ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus. Le gamin avait grandi, c'était devenu un jeune homme. Du coup, il était à la taille de Gio', voir même peut-être un peu plus grand. Au moins, il n'y aura plus de « gamin » qui traînera, mais ça, il n'en était pas si convaincu que ça, au fond. Mais bon, Green s'approcha en se jetant plus ou moins fort dans le siège des interrogés, et non du Boss, faisant reculer légèrement le siège dans lequel il avait posé son séant. Comment supporter un avorton tel que Green.. Ca, on le comprendra jamais, et sûrement Giovanni le premier.. Posant son coude sur le bras gauche du fauteuil, en appuyant sa tête sur trois de ses doigts, il fixa, sans gêne, Giovanni, avant de continuer:

- J'espère que tu as une bonne raison de m'avoir fait venir ici.. Et tu demanderas à quelqu'un de s'déplacer la prochaine fois, pour pas que j'sois convoqué comme un Sbire quand même. Faut chouchouter les bons éléments..

Toujours aussi culotté, il essayait surtout de tourner un peu la situation à son avantage pour ne pas se prendre toutes ses dépenses inopinées et qui seraient très certainement sévèrement punies si ça avait été quelqu'un d'autre.. Mais c'est vrai, aussi ! Il aurait pas pu faire se déplacer quelqu'un, comme ça, en plus, si c'était une fille, il l'aurait fait devenir Pom Pom Girl avec ses autres filles ! C'est pas très respectueux Gio'. Mais le pire, c'est qu'il pensait ce qu'il venait de lui dire ! En plus de sa manière de se jeter dans les luxueux fauteuils de son Boss en les faisant légèrement reculer à cause de leurs roulettes, il se permettait de lui donner plus ou moins des ordres. Mais bon, après tout, ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu, fallait se remettre dans le bain, un peu quand même. Mais au fond, c'était sérieux, il le savait bien, mais Green ne pouvait pas s'empêcher d'être comme il était, c'était tellement tentant. Surtout qu'il savait que Gio' allait pas le dégager tout de suite, malgré son attitude. Après tout, il restait, au fond, un allié non négligeable, enfin, quand il mettait du cœur à l'ouvrage et qu'il cessait de faire son adolescent frustré. Mais, au fond, il avait été fidèle à Giovanni même lorsque celui-ci disparut et qu'il ne reçut qu'un appel de lui durant tout ce temps, mais, à présent, il y avait certainement une forme de respect entre les deux. Mais celle-ci, va falloir la faire sortir, et ça, c'est une autre paires de manches.
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Ven 17 Juil - 13:43


La Bataille de Volucité avait finalement eut lieu. Giovanni avait perdu face à Mickael Machina. L’identité du chef de la Team Rocket était désormais connue de tous. Oui, et non et réalité! Alors que Mickael allait donner le coup de grâce, Giovanni utilisa son arme secrète. Son plan B! Le fameux plan du Grand Manitou capable de rendre Alice blond! En effet, il était entouré de trois sbires possédant des pokémons explosifs. Ainsi, il utilisa également son Grolem pour créer une explosion qui avait parue pour un suicide! Et oui! Giovanni était considérer comme mort aux yeux de la population, sauf qu’il réussit à s’échapper, accompagné d’Aaron Belth, un de ses commandants, Matori s’était occupée une seconde fois de contacter toute l’organisation pour prévenir de ce stratagème. Et oui, c’était une superbe secrétaire celle-là ! Mais cette fois-ci, le Boss se remettait en question. En effet, il s’était surestimé au final. Bien qu’il avait pourtant tous les moyens pour vaincre, la situation lui avait effectivement échappée! Mais il avait décidé de prendre les devants. La Mega-Evolution, telle était la clef de la victoire de Mickael Machina sur lui, il avait utilisé cette technique sur Absol. Le logiciel obscur était très rentable pour décupler les revenus de la Team Rocket, oui, mais la Mega-Evolution était bien plus puissante au finale Tout était rentable, il vendrait des pokémons obscurs, donnant une puissance certaines aux dresseurs qui iraient au marché noir, ainsi qu’à ses propres sbires, mais pour lui, il fallait le maximum de la puissance. N’était ce pas la moindre des choses pour le Boss de la Team Rocket?

Plusieurs nouveautés auraient lieu très prochainement dans la Team Rocket, Giovanni s’était précipité sous la lumière, chose qu’il n’aurait vraiment jamais dut faire. Il allait préparer la Team Rocket en améliorant les choses. Pour commencer, il allait s’occuper de choses qui lui seraient probablement plutôt nostalgiques. Pour commencer, il allait reprendre son équipe personnelle. Il n’utilisait qu’une équipe quasiment monotype sol, mis à part Persian et Dardargnan. Puis, il serait temps de prévoir diverses plans, mais nous en parlerons plus en détail durant le cours de cette rencontre. Une rencontre? Evidemment! Je ne suis pas parti pour faire encore un One Shot ce coup-ci ! Même si ça aura peut être lieu bientôt. Je ne suis pas prêt pour ça. Ainsi, Giovanni attendait la visite de quelqu’un, “Le Gamin”. Comme il l’appelait lui même. Même s’il avait effectivement grandit durant 7 ans. Il restait un gamin.

Le mafioso écrivait calmement sur son ordinateur. En effet, il mettait en place les différents projets de l’organisation. Attendant l’arrivée du gamin qui avait déjà deux heures de retard. Etonnant? Pas du tout. C’est pour cette raison que le quarantenaire lui avait ordonné via Matori de venir assez tôt. Comme ça, il serait présent à l’heure que voudrait le Boss. Qui n’avait jamais fait ça en invitant des convives toujours retardataire pour passer à table honnêtement? Et bien Giovanni faisait pareil, mais pour parler affaire avec une certaine personne. C’était une méthode comme une autre après tout. Ainsi, il entendit toquer la porte. Ne disant rien, il entendit alors cette voix, qui avait bien muée, heureusement d’ailleurs.

- Ca faisait longtemps, Gio'..
-Elle est bien loin l’époque où tu m’appelais Boss, gamin.

Quoi? Giovanni le grand en lâcha pas un truc du genre “C’est Monsieur Sakaki pour toi.” Et bien non. Il savait que ce gamin était définitivement arrogant et aggaçant que le faire obéir ne serait qu’une perte de temps. Et en plus. Green s’assit assez violement sur le fauteuil qui recula. Ne pouvait-il pas faire attention? Non. Mais Giovanni était calme. Puis il finit par regarder le gamin en face. Toujours d’un air neutre. Il avait bien grandit. C’était presque un adulte maintenant, il avait gagné plusieurs centimètres, ses cheveux étaient toujours en bataille mais mieux arrangés qu’avant, peut être qu’au fond, il avait prit un peu de maturité également?

- J'espère que tu as une bonne raison de m'avoir fait venir ici.. Et tu demanderas à quelqu'un de s'déplacer la prochaine fois, pour pas que j'sois convoqué comme un Sbire quand même. Faut chouchouter les bons éléments..
-Effectivement, fais donc plus attention à ce fauteuil la prochaine fois, je t’en serait plutôt reconnaissant.

...Trashtalk. Et oui, Giovanni n’hésita pas à lancer une petite pique au maître de la ligue durant 4 minutes! Ce qui restait une sorte de record en soit. Ca ne faisait pas de mal de le remettre à sa place dès le début de la rencontre il fallait lui montrer qui était le patron ! Non mais oh ! Ainsi, de son tirroir, Giovanni sorti une pokéball contenant un magnifique spécimen de Drattak. Il regarda alors Green, qui, bien qu'agaçant, restait tout de même un membre qui lui avait toujours été fidèle au final. Le maffieux le savait, et il avait évidemment de grands projets pour le jeune homme maintenant qu’il était de retour, pour vous jouer de mauvais tour, et ça, oui, c’était certain. Ainsi, il reprit.

-Bref. Comme tu as du le voir la Team Rocket à perdu la bataille de Volucité. Mais je suis passé pour mort aux yeux de la population générale sauf envers les membre de l’organisation. Mais avant que je te parle de ta mission. Il fit une pause puis décida de changer brusquement de sujet, ce qui allait peut être donner lieu à une réaction supplémentaire de Green -Dit moi, comme ça se passe à Jadielle? Entretiens tu la réputation de l’arène la plus puissante de la Région?

Giovanni ne pouvait s’empêcher d’être un peu nostalgique, son bras droit secret avait après tout repris son arène. Et Giovanni l’avait toujours dit, avant tout, il était un dresseur, les combats pokémons, il adorait ça, il pouvait aimé mettre au tapis ses adversaires, mais s’il y avait un peu de challenge, il ne s’en plaignait pas. Même si au fond, le Boss de la Team Rocket aimait principalement gagné, car il était reconnu comme étant l’un des meilleurs dresseurs existants. Enfin bon, ce n’était pas le principal sujet, ici, il voulait juste savoir si le gamin ne perdait pas trop de combat, car l’arène de Jadielle était souvent le dernier rempart pour qu’un challenger accède à la ligue. On considérait même le huitième champion d’une région comme possédant un niveau conseillé, mais là, on parlait de Green, qui avait un niveau au dessus de celui de maître de la ligue : Il avait un niveau de maître de la ligue plus quatre minutes, ce n’était pas rien tout de même! Et sur ce, c’est à Green de répondre.

HRP:
 

.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 467
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Ven 17 Juil - 16:26

- Elle est bien loin l'époque où tu m'appelais Boss, gamin.

Quoi.. ? Révélation ! Green l'avait déjà appelé Boss ? Ca ne lui revenait pas à l'esprit. Quoi que.. Non non. Ah si ! Lorsqu'il était encore tout petit, tout mignon (et qu'il avait déjà ses sublimes idées de pouvoir et de domination huhu), et tout arrogant, mais.. Le Champion ne le connaissait pas, à l'époque ! Les temps ont changé, des deux côtés. Giovanni avait sûrement été endurci par le premier démantèlement des Rocket par ce môme que Green ne peut pas piffer non plus, et encore plus lorsqu'il reprit celle-ci en main, suite à l'Empire d'Adonis qui restait plus qu'anecdotique aux yeux de la Légende qu'autre chose, mais à présent, il était revenu. Gio' était très certainement submergé d'idées aussi fourbes que réfléchies pour la Team Rocket.. Quant à Green, il avait fini par oublier la défaite qu'il subit face à Red, même si au fond, une simple remarque à ce dernier le rendrait totalement dément (dans le sens incontrôlable), et qu'il ne reprendrait ses esprits que par la force, et en plus de ça, Green était aussi devenu Champion de Jadielle, puisque le Boss lui avait sous-entendu il y a quelques années. Et le dernier rempart avant la Ligue Pokémon faisait aussi beaucoup de magouilles en douce, et était peut-être plus « je m'en foutiste » dans le sens qu'il obéissait si son altesse (lui) le désirait. Ce qui avait le don, évidemment, encore une fois, d'énormément énervé quiconque voulant le convaincre de faire quelque chose ou même de l'écouter, fallait que ce capricieux de 17 ans l'ait décidé. Mais pas avec Giovanni. C'était pas pareil. Mais, peu importe la mission qui lui donnait, sauf si elle était exceptionnelle et à faire dans l'immédiat, il attendrait sûrement qu'il ait son entière attention fixée sur celle-ci, et c'est sans doute pour cela qu'il fallait attirer Green sur une récompense, ou quelque chose du genre. Il était beaucoup plus attentif à une proposition si on lui mettait sous le nez ce qu'il pouvait y gagner, ou même un petit avant goût de ce qui l'attendrait en suite. Il fonctionnait comme ça.. On peut vraiment se demander comment Giovanni peut avoir autant d'estime pour un garnement de son gabarie. Ca, ça resterait un mystère pour tout le monde, pour le Champion, pour le Mafioso, pour tous ceux qui le sauront dans le futur. Mais c'était comme ça, le destin peut-être ? Mais revenons à nos moutons.. Ou plutôt au grand mouton noir qui s'adressait à Green. Il lui dit alors, suite à son plaquage dans son fauteuil, lui (le fauteuil) qui devait être chouchouté par chaque personne s'asseyant dedans, afin de le remettre à sa place:

- Effectivement, fais donc plus attention à ce fauteuil la prochaine fois, je t'en serais reconnaissant.

Une pique qui n'avait pas trop plu à Green. Lui, qui, contre vents et marées (surtout vents), était venu de Kanto dans la journée, tout ça pour ça ? Bon, fallait avouer qu'il l'avait bien cherché, dans un sens. Mais par contre, le, « je t'en serais reconnaissant », Green ne l'a pas vraiment entendu de la même oreille que son Boss. Ah oui ? Evidemment.. Toujours lui, lui, lui. Qu'importe l'opinion des autres, n'est-ce pas ? Quand on peut jouer avec les nerfs comme l'on bat quiconque venant croiser notre route, sauf si le dresseur est... Si vous ne voyez pas, je vous conseille de relire la fiche de Green environ 3 fois, pour que ça s'intègre bien dans votre tête. Il était très fort pour faire facilement exploser la patience de quelqu'un, mais avec Giovanni, c'était évidemment bien plus dur, d'autant plus que les deux hommes se connaissaient plus ou moins bien, meme si le Mafieux ne se doutait pas que son « fidèle » faisait aussi beaucoup de choses en douce qui, même sans être contre les Rocket, pourraient être réprimandés si on venait à le savoir. Un tel profiteur de la vie, fêtard, qui s'en fout un peu de tout, avec une si grande place ? Vous imaginez l'image qu'on aurait des Rocket ? Mais on ne le savait pas, et ça, c'était le principal.. Green voulut finalement répondre, au tac au tac, à sa pique, mais..

- Bien sûr qu'il faut m'être reconnaissant, j'suis pas venu de Kanto pou... ?!

Mais qu'est-ce qui a pu couper ainsi l'élan de Green ? Et bien, la Poké Ball que Giovanni sortait. Il n'avait absolument aucune idée du Pokémon qu'elle contenait, mais il était par contre convaincu qu'elle n'était destinée qu'à une seule personne dans cette pièce. LUI, pardi ! Green était quasiment certain qu'il allait lui donner. Mais, malheureusement, ce n'était sûrement pas ce qui allait se passer.. Ou du moins si, elle lui appartiendrait, mais contre un service qui ne serait sûrement pas des moindres. Mais il chassa rapidement tout ceci de ses pensées, il n'avait vraiment pas la conviction, là, tout de suite, de faire quoi se soit. Demain, peut-être. Mais là, non. Et puis, des Pokémon, il en avait déjà tellement qu'il pouvait facilement se faire 5-6 équipes équilibrées en les variant, alors, bon, à un un près.. Peut-être était-ce un Pokémon d'un Type qu'il ne possédait pas encore ? Il était peut-être Fée, ou encore mieux, Dragon ! Bien assez pour réduire en poussière le Pauvre Dracaufeu de Red ! Oui, il était très prévoyant quand au futur, ou bien juste rêveur, car : Uno, elle n'était peut être pas pour lui et secundo, il ne l'aurait peut être pas aussi facilement qu'il puisse l'espérer ! Mais Gio' savait attirer l'attention de Green, malgré le nombre de fois fort misérable durant lequel les deux hommes étaient réunis. Enfin, hommes.. Green était toujours mineur, quand on y réfléchissait bien, même s'il n'avait rien à voir avec eux. Fin bref, comme tous les Dirigeants, le Patriarche des Rockets continua alors son monologue interminable:

- Bref. Comme tu as du le voir la Team Rocket à perdu la bataille de Volucité. Mais je suis passé pour mort aux yeux de la population générale sauf envers les membre de l’organisation. Mais avant que je te parle de ta mission..

Sa phrase ne semblait pas terminée. Etrange.. Devait-il ajouter quelque chose ? Sûrement, mais Green était focalisé sur ce que le Mafioso venait de lui dire. En fait, il n'était pas au courant, il venait de l'apprendre.. Oh si, les infos lui avaient vaguement mis la puce à l'oreille, mais bon, vous savez, les journalistes, l'intox, tout ça. C'est comme dans le business, rien n'est sûr tant qu'on a pas de source sûre. Mais il lui confirma. Green se retenait intérieurement d'esquisser un sourire, en même temps, si pour les moments importants l'on ne prend que les Commandants, qui sont aussi inoffensifs qu'utiles, il ne fallait pas s'étonner de se faire rétamer par le premier venu. Green était sûr, au fond de lui-même, que si il était présent, il aurait mis une tannée monumentale aux pauvres avortons sur sa route. Après, en ce qu'il pense et ce qui aurait pu se passer, il y avait certainement une marge mais.. Lui faire remarquer lui brûler tellement les lèvres qu'il considérait son abstinence comme un geste qui méritait d'être félicité. Bon, c'était surtout un prétexte pour mettre la main sur cette Poké Ball qui la narguait depuis tout à l'heure. Green repensa ensuite à la suite de la phrase du Boss. Il passait comme mort. Mouais.. Les gens parlent, parlent, parlent, mais au fond, est-ce que ça changerait quelque chose ? Oui, ils vont croire que Gio' est mort, et vont s'en doute tenter de s'en prendre aux Rockets. Au moins, pour la mise en scène, en arrivant ici, ça sera pas mal. La mise en scène c'est important, et Giovanni était très fort pour celle-ci. Mais Green aussi hein ( Je dis ça pour lui remonter un peu le moral sinon après il va me bouder..) ! À présent, suite à toutes les pensées qui venaient de traverser le Champion en une fraction de secondes, le Mafioso continua, enfin..:

- Dis-moi, comme ça se passe à Jadielle? Entretiens-tu la réputation de l’arène la plus puissante de la Région?

Green ne sut pas trop comment prendre la question. Si ce n'était qu'au niveau de la puissance de l'Arène, oui, la réputation restait intacte. Green était presque imbattable, le seul à l'avoir battu à l'arène, à ce jour, était « Johto-Boy », ou bien plus communément Gold, mais Johto-Boy c'est mieux ! Ensuite, certains arrivaient à décrocher le badge Terre s'il décide d'être un peu indulgent (il se dit ça pour se rassurer..) ou que les adversaires ont de la chance, ou bien, parfois, comme, il fallait le dire, l'Arène n'était clairement pas l'endroit où il passait le plus de temps, il y avait toujours quelqu'un qui expliquait devant le bâtiment qu'il n'était pas là. Mais les challengers se font très rares ces temps-ci, et ses journées à l'arène sont aussi mouvementées que le cerveau d'un Ronflex qui dort, pour vous dire.. Après, il y avait aussi une autre interprétation à cette phrase. La réputation pouvait aussi passer par le caractère de Green, plutôt volcanique et mauvais, et donc ce que les gens disaient de l'arène. Et là, par contre, même s'il était plutôt apprécié, ça n'était pas la grande fête, malheureusement.. Mais bon, c'était comme ça ! Il vivait comme il le voulait, ça lui plaisait bien, personne ne lui disait rien, puisque personne ne voulait subir les foudres du Ciel du Dresseur dans un Combat Pokémon où il jouerait (c'est le verbe, oui..Jouer) avec sa véritable équipe et ne ferait qu'une bouchée du misérable. Je pense qu'il serait grand temps que quelqu'un vienne à l'arène pour lui apprendre les bonnes manières, d'ailleurs ! En plus, si vous avez quelque chose à lui confier, il vous écoutera sans doute.. Je rigoooole, ça dépend de son humeur, bien sûr ! Votre naïveté est trop chou, je l'avoue.. Mais il était temps de sortir du silence, et Green répondit alors à Giovanni:

- À l'arène, tout va bien, t'as pas à t'en faire.. Y'a pas beaucoup de dresseurs qui viennent, et le peu qui viennent repartent en se demandant la raison de leur existence. Donc niveau « réputation » au niveau de la difficulté de l'arène, no prob', je gère. Bon après, moi, tu m'connais, j'suis pas irréprochable..

Il ne semblait pas avoir fini ce qui avait à dire. Mais Green était perturbé par cette Pokéball, là ! Elle lui faisait des clins d’œil vicieux, je vous jure ! Comment ça, vous ne me croyez pas ? Bah demandez à la Poké Ball.. Le Champion, après avoir répondu d'une manière aussi familière que narcissique, voulait tout de même se lancer (encore) des fleurs, par rapport à la défaite qu'ils ont subi à Volucité, comme quoi Giovanni s'était suicidé, tout ça.. Franchement, c'était la honte, pour quelqu'un comme lui. Se faire passer pour mort. Mais la remarque de Green n'aura rien à voir avec l'attitude de Gio' suite à sa défaite, mais surtout sur le fait que, de un, il n'était pas prévenu, et deux, il fallait qu'il comprenne que le seul un peu compétent, ici, c'était lui. C'était, bien évidemment, largement exagéré, mais, voilà quoi, pourquoi se satisfaire de pâtes premier prix quand on peut bouffer des Panzani ? Bah ouais Gio', faut pas être radin. Je dévie un peu-beaucoup-trop quand même, et j'aime pas-trop-beaucoup ça (Molière, ne me lis pas!).. Ainsi, Green ajouta, avec un petit sourire en coin et un air qui trahissait un peu le fait que la situation était un peu risible, pour lui :

- Pour en revenir à Volucité.. Si tu avais pris les bonnes personnes, p'têt' qu'aujourd'hui on entendrait même plus parler d'ces minables, non ? Mais on fait tous des erreurs..

Des baignes, je lui foutrais si c'était mon fils ou s'il était en fasse de moins ! C'était même plus de l'arrogance là. Il attendait avec impatience une réponse du style « Mon erreur est de t'avoir embauché.. » vu son caractère et ce qu'il coûte au Boss de la Team Rocket, ou bien encore une remarque sur Red, sur sa défaite.. Mais là, il pouvait rétorquer, Giovanni, il s'était préparé psychologiquement à parler de ce sujet lorsqu'il lui fit sa remarque. Mais, après ces retrouvailles aussi agréables que révélatrices quant à leurs deux caractères, bien distincts, qui n'ont pas changé, le Parrain Jr. (lui), finit par s'asseoir correctement dans le fauteuil dans lequel il était encore affalé jusqu'à maintenant. Maintenant, on arrête de rigoler, c'était sérieux.. Il y avait quand même une Poké Ball avec un Pokémon, encore inconnu à Green, qui l'attendait, et il voulait mettre la main dessus. Le méritait-il ? Non, j'suis d'accord. Sauf qu'il se décida enfin d'arrêter les enfantillages qu'il menait actuellement avec son Boss. Il se rapprocha du bord du fauteuil pour ne plus faire «La Prince il parle pas à toi » (oui, La Prince..) mais pour vraiment montrer qu'il avait cessé d'être gamin, mais c'est surtout la Poké Ball qui pouvait expliquer ce changement d'attitude. Green, alors, même si son air n'avait pas trop changé, demanda à Gio:, avec enfin un peu de perspicacité.. :

- J'suppose que tu m'as pas fait venir juste pour me demander commet ça se passait dans ton ancienne Arène, n'est-ce pas ? Alors vas-y, je t'écoute..
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Sam 18 Juil - 18:27


Giovanni se demandait vraiment pourquoi il avait engagé ce gosse? Et pire encore, pourquoi il l’avait fait monté jusqu’au grade de bras droit top secret hyper badass de la mort qui tue? Non franchement, comme le dirait plus tard Green, il était vrai qu’on faisait tous des erreurs, et engagé le maître de la ligue ayant eu ce poste durant 4 minutes uniquement, et, est ce que je vais rappeler ce détail qui faisait bobo à la fierté du nouveau champion de Jadielle? Et bien oui ! Je comptes bien embêter mon ami le narrateur de Green avec ça ! Oh oh, qu’est ce que je peux être diabolique quand même ! Enfin bon, du coup, je brise le quatrième mur avec Giovanni alors que j’avais décrété que je ne le ferais pas, rahlalala, incorrigible ! Mais au moins, je gratte un maximum de lignes et j’en suis fier figurez vous! Enfin bon. Reprenons le RP, avec notre Boss international, doté d’une prestance vraiment inégalable que même Green ne pourrait jamais atteindre.

- Bien sûr qu'il faut m’être reconnaissant, j'suis pas venu de Kanto pou... ?!
-Qu’il y a-t-il? Surpris par cette pokéball? Si tu savais ce qu’elle contenait gamin…

Giovanni, narguant son interlocuteur, ne put s’empêcher de lâcher un sourire que l'on pourrait qualifier de mesquin. Il jouait à celui qui aurait le dernier mot avec le maître de la ligue durant…D’accord, j’ai compris, j’arrête. Enfin, bon, quand même, Giovanni n’était jamais aussi, proche de ses membre, enfin, il ne le montrait pas, mais au fond, le Parrain considérait tous ses membres comme ses fils spirituels, mais certains bien plus que d’autre. Et Green, il avait au fond du respect pour lui. Mais il ne le montrerait pas. Les deux se lançaient des piques quasiment en permanence, c’était pour eux, sans qu’ils ne s’en rendent compte, une façon de montrer qu’ils avaient chacun une forme d’affection envers l’autre. On pourrait comparer ça à de l’amour vache. Ouai, une comparaison assez étrange, mais qui était pourtant assez réaliste quand on y pense. Ainsi, Giovanni continua de parler, de Volucité, mais également de l’arène. Il remarqua aussi que Vert était complètement envouté par cette pokéball. On aurait dit...Un gamin. Ouai, il n’avait vraiment pas changé mentalement au final. Toujours aussi imbu de sa personne, arrogan, et peu SUB-TIL. Il était toujours identique.

- À l'arène, tout va bien, t'as pas à t'en faire.. Y'a pas beaucoup de dresseurs qui viennent, et le peu qui viennent repartent en se demandant la raison de leur existence. Donc niveau « réputation » au niveau de la difficulté de l'arène, no prob', je gère. Bon après, moi, tu m'connais, j'suis pas irréprochable.
-Ca, c’est le moins que l’on puisse dire...

Mon dieu. Giovanni était vraiment méchant! Bon, en même temps, on parle du Parrain de la Team Rocket. Vous vous attendiez à quoi franchement? Enfin bon, on voyait, puisqu’un rictus s’était esquissé sur son visage, que c’était plus du sarcasme qu’autre chose. Car le Boss le savait, s’il y avait un domaine où Green était surpuissant, c’était le Poké-Poké, comme le disait lui même le petit fils du plus grand chercheur pokémon...Enfin, plus grand, c’est celui qui vous dit qu’il y a 150 pokémons, alors qu’il y en avait dans sa version d’apparition 151 puis maintenant il y en a 721...! Donc hein, plus grand chercheur, mon oeil ouai, c’est complètement le contraire, c’est comme dire que Giovanni était le plus nul des chefs de Team, c’était complètement l’inverse, c’est comme dire que Green avait été le maître de la ligue qui avait le record de la plus courte possession du poste c’était le cont...Ah non, ça c’était vrai! Enfin bon, tous ça pour dire que voilà, Green était très doué au combat pokémon, mais on sait tous qui était au dessus de lui, n’est ce pas…? Bon, d’accord, je me tairais, car sinon on va encore obtenir une crise d’hystérie du jeune homme, vous comprenez, et de toutes façon, vous n’avez pas vraiment le choix j’ai envie de vous dire!

-Pour en revenir à Volucité.. Si tu avais pris les bonnes personnes, p'têt' qu'aujourd'hui on entendrait même plus parler d'ces minables, non ? Mais on fait tous des erreurs..
-C’est sur, comme perd...Engager un certain gamin insolent...Heureusement, je dois l’avouer, que tu fais presque toujours un assez bon travail. Cependant, je l’admet, être sorti de l’ombre était pour une erreur, et je l’admets, mais n’est ce pas de ses erreurs que l’on apprends le plus?

Non mais! Pour qui se prenait-il celui là? Oser douter des choix de Giovanni? Ses commandants, sauf une, étaient très compétents! Si les plasmas avaient gagnés, c’était à cause du Boss qui s’était précipité dans ses buts de dominations. Finalement, l’ombre était bel et bien sa place attitrée au final. Il n’aurait jamais dut faire ça. Aussi, pourquoi s’était-il reprit dans sa phrase? Avait-il peur d’une réaction de Green? Et bien, oui et non, il n’avait pas peur de se faire massacrer par le nouveau champion de Jadielle, loin de là, il savait simplement que rappeler à Green sa défaite contre Red au plateau Indigo “C’est sur que se faire vaincre alors que l’on avait un avantage de type certain, il doit y avoir une erreur quelque part.” Voilà ce qu’il aurait dit à Green, mais il devait se retenir, car sinon, le champion pêterais un cable. Mais vraiment, sa défaite contre Red était largement un point sensible ! Il fallait donc l’éviter pour sortir une pique un peu moins forte, malheureusement pour le Boss, mais il ne devait pas énerver son bras droit qui partirait probablement sur le coup...Cependant, Green était bien la seule personne qui pouvait accomplir ce pourquoi il l’avait fait venir jusqu’à Kalos. Et le chamion Multitype avait l’air d’être redevenu sérieux, il se plaça ENFIN correctement dans le magnifique fauteuil de Giovanni pour demander, toujours en jetant un coup d’oeil sur la pokéball.

-J'suppose que tu m'as pas fait venir juste pour me demander commet ça se passait dans ton ancienne Arène, n'est-ce pas ? Alors vas-y, je t'écoute..
-Tant de perspicacité, tu t’améliores dit donc.

Une pique supplémentaire, aller, on devrait vraiment faire un comptage de point à partir de ce RP, c’est moi qui vous le dit ! Enfin bon. Giovanni reprit alors son air sérieux et impassible que tous connaissaient. Après tout, c’était seulement avec Green qu’il était aussi...Disons le, proche. Oui,non seulement, Giovanni respectait Green -Et Arceus sait s’il se demande si le gamin le respecte-, mais il l’appréciait, au fond, il avait déjà l’ambition, la force, un certain charisme et une forme d’intelligence au fond [Mais ça il fallait les trouver, et c’était pas gagner.], il ne manquait principalement que la maturité, mais à quoi bon, après tout, Green n’était qu’un gosse au fond, il n’était même pas majeur ! On ne pouvait pas tout lui demander non plus, et au moins, il faisait toujours plutôt bien son boulot, il avait juste faillit une fois...Face à Red à la Slyph S.A.R.L. Mais bon, à ce moment, Giovanni massacra l’ultime Dresseur et son Dracaufeu avec une attaque Surf de Nidoqueen. Et au final, Red avait-il vraiment gagné face à Giovanni à Jadielle? Etait-il plus fort que le boss? Et bien on pouvait se le demander, à Jadielle, Giovanni n’utilisa que deux pokémons, surentraînés, oui, mais c’était un combat à deux contre six, s’il avait voulu, Giovanni aurait put mettre les vrais règles de combat et utiliser six pokémons, et Dracaufeu, bien que requinqué par le pouvoir de l’amitié, ne l’aurait probablement pas supporté.

Ainsi, Giovanni restait au final bien plus puissant que ce que l’on pouvait le croire, l’étiquette d’un chef de Team de niveau conseillé ne marchait probablement pas pour lui, bien qu’au final, il avait été vaincu par Mickael Machina. Il n’avait pas utilisé sa véritable équipe, mais en même temps, il avouait la puissance incontestée de son adversaire. Bref, j’ai rétablit la vérité sur la puissance du Boss, je peux donc revenir sur le sujet principal.

-Tu vois, le Drattak de cette pokéball, il est à toi. Alors que Green allait probablement se jeté sur la capsule, Giovanni reprit, pour stopper le champion dans son élan. -Une fois que tu aura réussit ta première mission. Tu vas devoir infiltrer la Résistance. Tu dois en avoir entendu parler, avec cette conseillère, Helena Greysham. Ainsi; tu vas devoir trouver le moyen de réussir à la rencontrer, mais tu es un champion, je ne me fais pas d’inquiétude, et essaie de savoir si elle possède beaucoup de membres…Donc sois un peu subtil ce coup ci, ça te changeras.

Et oui, La Résistance n’était pourtant pas le plus gros des soucis de la Team Rocket, mais les plus grands dangers sont souvent les plus innatendus, ainsi, telle était la mission de Green..Assez simple en soit. Mais le boss avait d’autres choses à rajouter. En effet, si Green réussissait, il aurait le Drattak...Mais il aurait alors une seconde mission moins SUB-TIL. Pourquoi Giovanni avait-il largement insisté sur la subtilité? Car Green n’était pas subtil, mais alors pas du tout à vrai dire. Mais heureusement, si l’infiltration de la Résistance demanderait un peu de SUB-TILité à Green...La suite serait bien mieux pour le Gamin. Giovanni regarda alors Green droit dans les yeux, la tension monta légèrement, même si je m’attends à ce que le narrateur partenaire de ce RP la fasse retomber en quelques instants

-Et ensuite, une fois que tu auras réussit, tu auras Drattak, qui te servira pour...Reprendre ton trône de Maître de la Ligue Indigo.


.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 467
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Dim 19 Juil - 9:09

- Qu’il y a-t-il? Surpris par cette pokéball? Si tu savais ce qu’elle contenait gamin…


On rentre directement sur un sujet très très très sensible. Jouer avec le désir de Green était très dangereux, pour le principal intéressé, et également pour celui qui jouait avec ses nerfs. Mais Giovanni n'avait absolument rien à craindre de Green, car peu importe la raison il ne s'en prendrait jamais à lui. Du moins directement. Mais cette situation n'arrivera pas.  Donc n'en parlons pas.. Et je n'imagine même pas l'intensité d'un affrontement entre les deux antagonistes et des dégâts collatéraux.. Mais le Champion avait toujours des yeux plus gros que son ventre à la vue du magnifique Pokémon qui se terrait dans cette fameuse Poké Ball, et que peu importe sa valeur il le voulait. Le Dragon (qu'il ignorait encore) était sûrement la chose qu'il désirait le plus, tout de suite. Avec le fait que Gio' le respecte, évidemment. Mais pour que ça arrive, faudrait que Green également face des efforts. Mais on ne parlait pas de ça. Et il ne répondit pas, sinon les provocations entre les deux n'allaient pas s'arrêter de si tôt. Donc du coup, même si ça le démangeait de ne pas sauter sur la Poké Ball et de l'arracher limite de la main de son Boss, Green ne le fit pas non plus. Un peu de tenue, non ! Mais, Giovanni continuait, continuait... Ca montait, ça montait. Mais, il fallait se contenir.. SE CONTENIR. Hein, Green ? Il avait l'air un peu tendu, et profondément énervé. Mais..:

Alors, alors.. Il lui avait donné ensuite, bien rapidement, des nouvelles de l'arène (Green). En disant que tout se passait on ne peut mieux, mais en rajoutant plus ou moins de manière SUB-TILE ('^') que lui, bah, comme il le disait, n'était pas irréprochable. Qu'est-ce qu'il entendait par là ? Retard à l'ouverture de l'arène, nombreuses absences pas forcément justifiées, huhu.. Pas le Champion le plus respectueux de la Ligue, de ses adversaires, et même de l'ancienne arène de Gio'.. Mais bon, la Ligue ne lui a jamais envoyé de blâme, ou d'avertissement. Ah si, une fois ! Mais il répondit immédiatement à celui-ci qu'en cas de sanction il n'hésiterait pas à devenir Maître, ça a dû les calmer. Ah la la, qu'est-ce que c'est bon, de pouvoir jouer de sa notoriété et de sa puissance parce que.. Vraiment, dans le fond, il ne faisait vraiment rien de sa vie. Très peu de missions à mettre à son actif chez les Rockets, même si Giovanni sait qu'il peut l'appeler à tout moment (mais il arrivera en retard, bien entendu..) il pouvait compter sur lui. En fait, il était très volontaire, mais que si c'est nécessaire. S'il y a pas de raison de faire quelque chose, il ne prendra pas seul l'initiative de démarrer un projet, et c'est peut-être ça qui lui manque, au fond et il en est conscient. Mais lui en parler pas, il le sait, qu'il est comme ça. Et il vit très bien comme un Panda, ou tout animal mignon qui ne fait rien de sa vie, donc voilà, alors.. Allons bons, concentrons-nous enfin sur ce qui nous intéressait vraiment au fond, enfin, surtout ce par quoi Green était intéressé. C'était pour lui, et pour lui seul, cette toute petite et mignonne Poké Ball (:3).. Qu'à lui, c'est sûr!

- Ca, c’est le moins que l’on puisse dire...


Une petite pique ne faisait pas de mal. Mais il le savait. Il savait  aussi pertinemment que Giovanni allait répondre à la dernière pique qui lui avait fait avant, d'enfin, rentrer dans le vif du sujet. Mais bon, il avait tendu le bâton pour se faire taper. Huhu.. Ca ne lui empêcherait pas de vivre, et encore moins la Terre de tourner. Et puis, Green vivait comme ça, vous savez.. Il est pas lui-même s'il n'est pas arrogant avec tout le monde, mais quand même, dans un sens, cette défaite s'expliquait de manière INELUCTABLE : Green était absent. Point. Ca s'arrêtait là. Peu importe le reproche qu'il aurait pu lui faire, peut-être même l'avait-il contacté mais il ne l'avait pas vu ? Après tout, quand il décide d'en faire qu'à sa tête.. Mais, pour en revenir au sujet de base, il était vraiment persuadé que cette défaite, et donc ce fin stratagème que le Boss avait mis en place s'il perdait,  n'aurait pas eu lieu s'il avait été présent. C'était sûr. Après tout, pourquoi prendre trois chatons quand on peut prendre un Lion ? Peut-être que les chatons écoutent plus ? Ca doit être ça. Sûrement même. C'était logique. Et puis, il était bien plus simple de faire obéir ses trois Commandants que Green. Mais après, le Champion aurait obéi, c'est juste que la sûreté qu'il fasse l'acte demander pouvait laisser planer un peu de doute, et c'est sûrement ça qui fait peur, parfois, avec lui. Green fait vraiment parti de ceux qui peuvent changer d'avis du jour au lendemain, sans trop se soucier de ce qui pourrait lui arriver en retour. Ca se retournera contre lui un jour, ça c'est certain. Mais tant que ça lui arrive pas, pourquoi se préoccuper de ce qui n'arrivera peut-être jamais ? C'était stupide. Et regrettable. En fait, le simple fait de penser, ou du moins avoir l'idée d'évoquer les conséquences de quelque chose était totalement stupide pour Green. Car après, ça pouvait influer sur notre comportement, sur notre façon de voir ce qu'on a à faire. Et de toute façon, tout ce que lui entreprenait serait réussi, nan, car c'est « Le Meilleur Dresseur du monde », comme il le dit si bien lui-même. Après, comme j'ai déjà dit. Entre ce que Green pense (et dit), et ce qui est vrai, il y a sûrement quelques nuances à faire, évidemment.. Bah oui, moi je l'aime beaucoup, mais c'est pas non plus THE dresseur, hein. Faut pas parler de ça, ça va me miner autant que lui ! Et donc, Giovanni finit par lui répondre:

- C’est sur, comme perd...Engager un certain gamin insolent...Heureusement, je dois l’avouer, que tu fais presque toujours un assez bon travail. Cependant, je l’admets, être sorti de l’ombre était pour une erreur, et je l’admets, mais n’est ce pas de ses erreurs que l’on apprend le plus?


- Tu m'demandes ça comme si j'étais mieux renseigné que toi. Enfin, ouais j'crois que.. Ça fait bien longtemps que j'en ai plus fait d'erreur, t'sais. Et j'ai appris d'la seule erreur que j'ai faite. Tu vois d'quoi j'parle, nan ? Pas besoin de lancer ce sujet.

Il lui avait répondu pour absolument éviter de parler de Red, sujet sur lequel je pense, même en présence de Giovanni, il craquerait totalement et l'insulterait même, peut-être. Mais c'est pour ça qu'il posa les choses au clair. Green était aussi, dans un sens surpris que le Boss lui parla du coup qu'il avait subi. Au fond, il devait être touché par la défaite, mais ça, le Mafioso le cachait. Et il s'en doutait un peu, mais il ne voulait pas lui faire remarquer. Il avait évité de parler du Voldemort de Green, il ne parlerait pas du Rattatac de Giovanni (faut être perché pour comprendre mon délire là..). Point. Il n'y avait pas à tortiller, mais le Champion, comme je l'ai déjà dit, se devait de poser l'ambiance très tendue qui avait entre les deux (narrateurs ? Ahah..), et esquissa un sourire qui lui échappa, comme ça. Mais, lui, qui voulait s'apaiser, prit une petite pique supplémentaire, encore une..:

- Tant de perspicacité, tu t’améliores dis donc.

Ne répond pas.. Ne répond pas...L'adolescent capricieux s'était enfin décidé à écouter ce que Giovanni avait vraiment à lui dire. Alors, surtout, ne répond pas.. Green lui avait juste fait comprendre qu'il n'avait changé, peut-être encore pire qu'avant, et qu'il était du coup, « fidèle à lui-même », dans un sens, sauf qu'il était quand même un TOUT petit peu plus mature.. Lui, il aimait bien, être comme il était. Bon, forcément, ça ne plaît pas à tout le monde.. Je vais même dire que ça ne plaît pas à beaucoup de monde.. Mais que voulez-vous ? Qu'il change sa façon d'être juste pour vous ? Encore une fois, votre naïveté me laisse sans voix. Green, après avoir fini ses remarques aussi déplacées qu'égocentriques, se décida enfin à rentrer dans le vif du sujet. Il était grand temps, dans un sens. Mais ça faisait longtemps que leurs routes ne s'étaient pas croisées, mais ça suffit de piailler, maintenant ! Enfin, Green l'avait décidé. Comme d'habitude.. Un gamin insupportable, né avec une cuillère en argent dans la bouche, avec une bonne étoile, et qui a presque tout réussi de sa vie. Normal qu'il a pris la grosse tête, et qu'il ne se prenne pas pour n'importe qui. Mais là, vous voyez, ça va encore.. Imaginez s'il était devenu Maître de Kanto, à l'époque. Enfin, techniquement, il l'était, mais il ne l'est pas resté longtemps, c'est plutôt ça. Mais ne parlooooons pas de ce qu'il n'est pas, ou du moins ce qu'il n'est pas encore.. Je laisse cette phrase sur « ... » pour que vous réflechissiez, mais ce qu'il faut comprendre de cette phrase est de la même difficulté que finir le 1-1 de Mario Bros. quand on connaît les touches. Mais bon, je parle, je parle, mais je ne fais avancer leur discussion, alors, reprenons, quel était.. La tâche que Green allait devoir accomplir, pour pouvoir mettre la main sur ce qui lui revient évidemment, de droit, cette Poké Ball. Huhu.. Alors, Gio', qu'est-ce que ça sera, cette fois-ci?

- Tu vois, le Drattak de cette pokéball, il est à toi.

- .. Un drattak ?! Mer...

Ni une, ni deux. Le Dresseur s'était levé. Des étoiles plein les yeux. Oui. Les Pokémons Dragons, il n'en avait jamais eu. Mais ils étaient si forts. Si beaux. En plus, celui-ci était déjà .. Evolué. Il ne fallait que le dompter. Mais, à la place de qui le mettre dans son équipe ? Il avait déjà tellement de projets avec ce Drattak. Il s'était approché du bureau du Boss Rocket avant d'immédiatement se stopper lorsqu'il réentendit sa voix roque rompre la joie qui avait submergé Green.

- Une fois que tu auras réussi ta première mission. Tu vas devoir infiltrer la Résistance. Tu dois en avoir entendu parler, avec cette conseillère, Helena Greysham. Ainsi; tu vas devoir trouver le moyen de réussir à la rencontrer, mais tu es un champion, je ne me fais pas d’inquiétude, et essaie de savoir si elle possède beaucoup de membres…Donc sois un peu subtil ce coup ci, ça te changera.


Alors là.. QUEL AFFRONT ! Oser le couper, lui, dans son élan, pour lui retirer la joie qui venait de l'animer et qui lui faisait même regretter le fait d'avoir été insolent avec lui. Mais là, honnêtement, il se rejeta, comme un vrai gamin qui boudait à son père parce qui ne voulait pas lui acheter un jouet, dans le fauteuil. Il avait la haine, mais il ne pouvait pas s'énerver contre Giovanni. Même en étant le plus je-m'en-foutiste du monde, Green n'oserait jamais faire ça. Il était de nouveau dans le fauteuil, en s'étant de nouveau vautré au fond, pour montrer sa frustration sans non plus s'emballer verbalement face au Mafieux qu'était son patron, car il sait que ça pourrait rapidement se retourner contre lui, avec les Sbires, tout ça, ça pourrait partir en steak très rapidement et ça pourrait nuire au Rival de Red. Mais, il finit par se reconcentrer rapidement sur la mission donnée par Giovanni. Les Résistants.. Oui, il en avait entendu parler. C'était cette femme qui avait fait une apparition à la télé. Un truc très sérieux. D'ailleurs, Green semblait déjà en avoir entendu parlé avant cette Helena. Mais sans plus, lui, comme je l'ai déjà dit, il ne s'inclut pas trop dans les problèmes du PokéMonde, à part ceux concernant les Rockets. C'était une mission qui était de taille. Mais pas noooon plus.. Il avait le temps. C'était un objectif qui n'était pas forcément atteignable tout de suite. C'était un travail de durée, ou de chance. Green avait une bonne étoile qui faisait qu'il avait toujours de la chance. Le Champion, alors, d'une voix moins hautaine, et plus calme, voire même douce,sans trop faire attention à la dernière pique de Gio', lui répondit :

- Alors, Gio'.. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu une mission de ce calibre. Tu te doutes bien que j'vais faire de mon mieux pour infiltrer la Résistance et te ramener les informations nécessaires pour un éventuel plan que tu as sûrement déjà dû prévoir. Ensuite..

Il marqua un petit temps d'arrêt. Il parlait enfin sérieusement. Peut-être que le gamin était resté au placard. Pour cette fois, l'être enfantin boudeur avait, étrangement, laissé place à quelqu'un de beaucoup plus sérieux. Rare. Tellement rare que l'on se demande combien de temps Green pouvait rester comme ça. Moins de quatre minutes, je pense. Mieux vaut en rire, hein. S'il était toujours comme ça il aurait la côte auprès des femmes, huhu. Mais là, c'était un cas exceptionnel. Green finit par continuer sa phrase:

- Tu m'connais, les gens m'connaissent, normalement, ça ne devrait pas être trop dur de rentrer dans la Résistance. Après, une fois là-bas, en plus de ce que tu me demandes, si je pouvais me rendre compte de l'ampleur qu'ils prennent, je te contacterai immédiatement. Je fais ça, évidemment, parce que tu me l'as demandé mais.. Lui, là, il m'intéresse également.

Un ton sobre, sérieux. Dommage qu'il y ait ce bémol à la fin de sa phrase, en pointant du doigt la Poké Ball du Pokémon qu'il pensait avoir auparavant. Mais, Giovanni semblait encore avoir une chose à communiquer à Green. Lui, avait enfin laissé son allure d'homme arrogant, inatteignable, fêtard, je-m'en-foutiste, pour un costume d'homme d'affaire beaucoup plus sérieux, qui lui faisait bien gagné 10 ans de plus. Mais ça, c'était, comme je l'ai dit, exceptionnel. Et le Boss devait sûrement le trouver changer. Il avait parlé comme un pro, pour une fois. Mais, là, il était fort probable qu'il retombe dans ses travers, Green. Mais ce qu'il allait entendre, le Champion n'allait pas en revenir. Non. Car ça, la Légende n'y pensait pas. N'y pensait plus. Il l'avait brossé avec le pinceau du mépris. Le Champion était-il prêt, même avant que la question soit posée, à vouloir exécuter une telle tâche ? Et s'il perdait, encore ? Vous imaginez ? Non. Vous ne pouvez pas. La question était surtout s'il aurait le courage nécessaire pour reprendre le risque de rentrer une nouvelle fois chez lui, avec la seule idée qui l'anime étant celle qu'il a loupé sa vie ? Bonne question.. Mais après tout, ne se considérait-il pas comme le Meilleur Dresseur du Monde ? Une simple formalité, du coup, non ? Et bien, et bien, vous n'avez qu'à admirer. Attendez, il ne lui a pas encore posé la question (ou plutôt l'affirmation)..

- Et ensuite, une fois que tu auras réussi, tu auras Drattak, qui te servira pour...Reprendre ton trône de Maître de la Ligue Indigo.


Il y eut un blanc. Green était devenu un pâle. Il était sérieux, là, Giovanni ? Surtout que ce n'était pas une question, ou même quelque chose de plus ou moins insinuer, du style « Peut-être qu'avec tu pourrais redevenir Maître », non, ça ressemblait plus à une autre tâche, bien plus compliquée cette fois. Mais, ce n'est pas la difficulté qui effrayait Green. C'était sa hantise de cette défaite, car sachez-le, certaines plaies sont invisibles et ne se refermeront jamais. Peu importe ce qui peut arriver. L'ex-Maître en avait une, très profonde, qui ne ressortait que dans certains moments. Et c'était très rare, car il essayait tant bien que mal de se contenir. Ceci étant dit, le point positif était que Giovanni était convaincu qu'il réussit, car il a parlé au futur et non au conditionnel. Mais, il restait focalisé sur la fin de sa phrase. Il sentait, au fond de lui, que quelque chose se passait en évoquant ce sujet. Il tourna la tête vers le mur, toujours silencieux. Green réfléchissait. De toute façon, si c'était une mission, il ne pourrait pas la refuser. Mais était-ce la meilleure idée ? Et est-ce que ce fameux Drattak pourrait plus l'aider que son équipe actuelle ? Tant de questions qui demeurent encore sans réponse. Et s'il devait se refaire le Conseil de La Ligue Indigo, ne serait-il pas préférable de remanier son équipe, juste pour l’événement ? Sa jambe droite ne tenait plus en place, il était vraiment instable. .. … ….. Il finit par se calmer. C'était lui le meilleur. Et cette idée reprit bien vite le pas sur toutes les autres qui lui venaient à l'esprit, après tout, ce n'est pas lui qui s'en foutait des conséquences ? C'était peut-être l'exception qui confirme la règle. Green, toujours tourné vers le mur, finit par répondre à Giovanni, de sa voix, toujours aussi arrogante, mais à laquelle s'était ajoutée un son un peu tremblant:

- .. Pourquoi tu veux que je prenne, une bonne fois pour toutes, cette place ? Tu ne le fais pas dans mon seul et unique intérêt, pas vrai..?
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Mer 22 Juil - 12:09

Le Boss et son bras droit secret s’étaient finalement retrouvés une nouvelle fois au Quartier Général souterrain de la Team Rocket. Ca faisait tellement longtemps, et les retrouvailles auraient pu être très touchante, et bien non. Piques sur piques, réflexions sur réflexions, c’était comme ça que se respectaient les deux interlocuteurs. Une façon étrange de le montrer, mais on ne changeait pas bonnes habitudes, surtout que Green était désormais un homme maintenant, même si au fond, il restait un Gamin. Un gamin mal éduqué qui mériterait plus d’une baffe, croyez moi. Cependant, le Boss devait tout de même le garder dans sa poche, il était fidèle, et tellement utile pour les projets de Giovanni. Un champion, le plus puissant, qui avait donc une certaine influence sur Kanto, n’était ce pas excellent? Très bien, oui, mais excellent, n’exagérons rien, Giovanni pouvait gagner plus, beaucoup plus, si Green arrivait à...Ce dont nous parlerons plus tard! Pas besoin de précipiter les choses, en plus nous y reviendrons bien plus tard dans ma réponse! Donc bon.

- Tu m'demandes ça comme si j'étais mieux renseigné que toi. Enfin, ouais j'crois que.. Ça fait bien longtemps que j'en ai plus fait d'erreur, t'sais. Et j'ai appris d'la seule erreur que j'ai faite. Tu vois d'quoi j'parle, nan ? Pas besoin de lancer ce sujet.
-Effectivement, si tu as appris de tes erreurs, ne ressasse pas le passé.

L’erreur de Green était évidemment sa défaite contre Red, qui prit son titre de maître de la ligue au bout de...4 minutes! Oui c’est bon hein ! J’ai tenu tous le long de mon premier paragraphe, et j’ai prévenu que je trollerais là-dessus jusqu’à ce que mort s’en suive ! Mais j’ai prévu le bunker, ne vous en faites pas pour moi, mais merci de toutes l’attention que vous me portez, ça me touche tellement. Enfin bon, il fallait effectivement que Giovanni évite de parler de l’ultime dresseur, qui était le Nemesis de Green. Ce dernier avait été presque traumatisé par sa défaite alors qu’il était au sommet du monde ! Il était devenu le numéro un ! Et il est redescendu numéro deux ! Ca doit faire mal quand même, c’est comme quand tu rate ton code à six fautes, ça doit juste être horriblement rageant ! Mais bon, ce n’était pas trop important. Le plus important étant la mission, ou plutôt les missions que le Boss allait donné à son bras droit.

Celui-ci d’ailleurs, comme s’en était douté le mafioso, avait des étoiles dans les yeux en entendant le nom de Drattak, mais quoi de plus normal, c’était un pokémon évolué, de type dragon, très puissant ! Cependant, le pauvre champion fut stoppé dans son élan par Giovanni qui expliqua la tâche qu’il devait exécuter pour réussir à obtenir ce magnifique spécimen qui était déjà très puissant qui ne demandait simplement qu’à être dompté pour servir pleinement un dresseur qu’il jugerait digne de lui, car oui, bien que le maffieux ne mentionna pas ce détail, le Drattak serait vraiment difficile à dompter, mais ce n’était pas impossible! Un nouveau sourire s’esquissa sur le visage du Boss quand il imaginait Green ne jamais réussir à rendre obéissant le pokémon dragon. Que c’était drôle, mais bon, il y arriverait probablement, plus que pour le combat, Green était connu pour réussir à dresser parfaitement ses pokémons, et pas que. Ainsi, Giovanni parla de sa tâche qui était d’infiltrer la résistance. Cette organisation naissante qui pourrait finir par être un danger. Et Green était champion d’arène, il pourrait donc facilement rencontrer cette conseillère, Helena Greysham, pour proposer son aide, aide qui était évidemment complètement fausse puisque le bras droit de Giovanni allait être infiltré. Ca allait être intéressant à partir de cet instant. Mais laissons Green faire un peu son petit craneur, ça lui faisait plaisir après tout, c’était l’une des choses qui lui faisait se croire être invincible...Ah ah ah ! Invincible, un maître de ligue durant 4 minutes? Laissez moi rire!

- Alors, Gio'.. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu une mission de ce calibre. Tu te doutes bien que j'vais faire de mon mieux pour infiltrer la Résistance et te ramener les informations nécessaires pour un éventuel plan que tu as sûrement déjà dû prévoir.

Gio’? Il ne ferait donc même pas l’effort de l’appeler Giovanni à priori...Le boss devait définitivement faire avec. Il allait devoir être à la recherche du Respect, pour l’anecdote, un titre humoristique de ce RP aurait dut être “Giovanni à la Recherche du Respect.” Oui, c’était une longue quête pour trouver ce Respect de la part de Green. Mais pour rester sérieux, au fond, il y avait du respect, mais il fallait le chercher, au fond de Green, mais il existait ! Cette quête n’était donc pas vaine ! Ainsi, le bras droit reprit alors, toujours avec son naturel arrogant, tellement agaçant...

Ensuite..Tu m'connais, les gens m'connaissent, normalement, ça ne devrait pas être trop dur de rentrer dans la Résistance. Après, une fois là-bas, en plus de ce que tu me demandes, si je pouvais me rendre compte de l'ampleur qu'ils prennent, je te contacterai immédiatement. Je fais ça, évidemment, parce que tu me l'as demandé mais.. Lui, là, il m'intéresse également.

Mais il avait raison. Il était connu, il était donc très simple pour lui d’intégrer la Résistance et voilà. Concernant la remarque de Green sur le Drattak, aucune réaction de la part de Giovanni, il s’en fichait, après tout, ce pokémon n’était rien de plus qu’une forme de monnaie plus pratique pour payer le champion qui avait déjà une paye assez grande, en plus des revenues que la team Rocket lui donnait. Ce Drattak était bien un récompense supérieure. Mais la mission que Gio demandait était on ne peut plus importante, quoique, pas autant que la suivante. Oui, la prochaine mission…

Celle-ci laissa un énorme blanc...La Ligue Indigo, le titre de maître de cette ligue permettait une forme d’emprise certaine sur Kanto et Jotho ! Le moyen d’avoir une influence indirect sur ces deux régions d’un coup. C’était tellement parfait. Et Green était bien le seul qui pouvait réussir cette tâche ultime. Mais, il n’avait pas l’air dans son état habituel, il était surpris, tapait du pied, détournait le regard, c’était simple, le champion doutait, encore traumatisé par sa défaite qui termina son règle sur la ligue en 4 minutes -Cette fois-ci ce n’est même pas un troll.- Il était hésitant, et c’était compréhensible, Giovanni lui même ne savait pas s’il aurait , mais il finit par se rassurer à priori, puisqu’il reprit, avec une voix toujours aussi hautaine.

- .. Pourquoi tu veux que je prenne, une bonne fois pour toutes, cette place ? Tu ne le fais pas dans mon seul et unique intérêt, pas vrai..?
-Un peu des deux. Te connaissant, au fond, tu dois attendre ce moment depuis longtemps. Et puis, en effet, la Team Rocket pourra avoir une influence grandissante sur les deux régions. Mais en toute sincérité. Tu es bien la seule personne que je connaisse capable de réussir cette tâche.


Giovanni montrait le respect qu’il avait pour Green et la considération qu’il avait pour lui. Bien qu’il se doutait qu’il allait entendre quelque chose du genre “Bah évidemment que je suis le seul. Je suis le plus fort après tout.” Mais peut être se trompait il? C’était cependant très peu probable, mais l’espoir fait vivre. Giovanni avait le regard on ne peut plus sérieux. Et quand il était comme ça, Green devait savoir que le Boss était on ne peut plus sérieux. Qu’il avait un plan derrière la tête. Il fallait garder le contrôle sur toutes les régions après tout. Et là, c’était une possibilité en or. Il ne fallait vraiment pas la rater. Ainsi le mafioso reprit alors, d’une voix toujours aussi neutre.

-J’ai en plus entendu dire que le poste de maître était vacant. Ainsi, tu n’auras que le Conseil 4 à affronter.

Une simple remarque ajouté qui pourrait à la fois plaire, car elle pourrait rassurer le jeune homme sur la simplicité de la tâche, mais également déplaire car justement, la victoire serait trop simple. Mais c’était une mission directement donnée par le Boss de la Team Rocket, il ne pouvait pas refuser au final. Surtout qu’il corrigerait ainsi son erreur passée, son unique erreur, celle d’avoir perdu en tant que maître de la ligue en 4 minutes...Giovanni savait à quel point ça pouvait être frustrant, à vrai dire, il connaissait ça, puisque de son côté, il avait toujours comme but de faire de Mewtwo son arme secrète, une sorte d’Atout utilisable en dernier recours, il voulait donc en parti corriger son erreur qui avait été de le laisser filer entre les doigts...Mais ça, c’était une autre histoire...

.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 467
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Mer 22 Juil - 19:55

- Effectivement, si tu as appris de tes erreurs, ne ressasse pas le passé.

Green ne sut pas trop comment prendre cette remarque, avec sarcasme ou non. De toute façon, il s'en fichait. Car peu importe le fond de la remarque, il ne pouvait pas s'empêcher de ressasser le passé. L'on a tous eu des faits marquants, et quoi que l'on puisse dire, qu'importe les Conseils que l'on nous donne. Le soir, lorsque vous voulez dormir, dans le noir, et que vous ne trouvez pas le sommeil, n'y-a-t-il pas la réflexion qui vient s'inclure dans votre duel avec le marchand de rêves ? Et bien moi, je pense que oui. Et le temps n'est que le prédécesseur de la nostalgie. Mais bon, on va pas faire un débat sur les rêves brisés, le moment, pour Green, ou il s'était lui-même surnommé « le Déchu ». Mais il y avait un temps pour tout. Et pour ne pas vivre dans le désespoir et les remords, il n'y avait qu'un seul remède à ses maux : Combattre le mal par le mal. Une rencontre avec Red serait sûrement la meilleure des nouvelles et la pire des choses en même temps. Mais qui aurait l'audace et l'insouciance de faire se rencontrer les deux, quelques années plus tard ? Y'avait-il toujours un écart entre les deux qui enterreraient encore plus l'Ex-Maître ? Ou bien le retard avait-il été rattrapé ? Et ce Pokémon.. lui serait-il d'une quelconque utilité pour.. ? Mais Red n'était pas devenu Maître de Kanto, puisqu'il préférait « compléter » son Pokédex, apparemment. Ce n'est pas le sujet. Ni les sarcasmes sur Green, d'ailleurs. Après tout, c'était sa seule erreur.. Doit-on parler, tout de même, du démantelement d'une Team entièrement par.. Le Pouvoir de l'Amitié et l'Amour pour ses Pokémon ? Apparemment, il n'avait pas été que dévastateur pour le Champion. Huehue..

Mais, dans un sens, c'est vrai que le Mafieux avait raison, quand on fait qu'il ne fallait pas ressasser le passé. Mais, c'était dur. Très dur. Trop dur ? Ca, non ! Car évidemment, que s'il le voulait il n'y pensait pas. Pourtant, Green n'y pensait vraiment que rarement, surtout quand on l'évoque, et c'est sûrement dans ces moments-là qu'il est le plus hostile et le plus dangereux pour autrui. Etait-ce une arme, dans un sens ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Être en situation serait la meilleure façon de le voir. Mais c'est quitte ou double. Bon. Tout ça était là, dans un sens, uniquement pour meubler, on peut passer aux choses sérieuses ? Bien. Le grand dresseur, malgré tout le mal qu'on pense de lui, était enfin décidé à se concentrer sur les missions confiées par le grand, l'unique, le seul.. Giovanni Sakaki ! « Gio' quoi. », oui, enfin, comme tu veux, sale arrogant. Ceci étant dit, Green ne semblait pas le plus concerné non plus par les tâches qui lui étaient attribuées. Sauf le Drattak l'intéressait, au fond, et il le fit, bien évidemment savoir auparavant. .. Mais Giovanni était Giovanni, et il ne pouvait pas lui ramener de mauvaises nouvelles, ou comme quoi il avait échoué et qu'on le soupçonnait d'être.. engagé pour un autre, si vous voyez ce que je veux dire. Si vous ne voyez pas, vous êtes pires aussi réactifs que des Ramoloss fiévreux, à dire vrai. Comme d'hab' quoi.. Du coup, est-ce qu'on peut dire que « Rien n'a changé.. » ? Excellent, Jean-Louis ! Bon. Reprenons, encore une fois, je m'égare. Green semblait un peu éparpillé et évasif quant aux sujets que les deux « compères » -si je puis dire ainsi- abordés. Mais il était évident que Giovanni l'avait remarqué, mine de rien, puisqu'il y avait une certaine.. Comment je peux dire ça ? Ah, je sais ! Ils remarquaient plus ou moins l'état de l'autre, sans forcément que celui-ci ne l'ait évoqué. Amusant, non ? Surtout quand on voit tout ce qu'ils se balancent à longueur de temps..:


- Un peu des deux. Te connaissant, au fond, tu dois attendre ce moment depuis longtemps. Et puis, en effet, la Team Rocket pourra avoir une influence grandissante sur les deux régions. Mais en toute sincérité. Tu es bien la seule personne que je connaisse capable de réussir cette tâche.

Il serait temps ! Enfin quelque chose qui n'est ni un reproche, ni une vanne, ni quoi que se soit. Un vrai dialogue entre personnes bien disposées venait enfin de débuter. Mais pourquoi combien de temps ? Tout restait encore à voir. Ca dépendait d'un seul facteur plutôt.. Imposant. Green. Vous vous attendiez à quelqu'un d'autre, peut-être ? Mais, ne parlons pas de ça. Evidemment qu'il fut flatté par ce que venait de lui dire « Monsieur Sakaki », mais le Champion savait que, même s'il était sincère, il savait aussi très bien brosser Green dans le sens du poil. N'y pensons pas, de toute façon, Green se devrait de faire ce que le Boss lui demande. Après, c'était aussi évident, que l'Ex-maître soit la personne la plus réputée pour cette tâche, car il n'y en a pas UN qui puisse y parvenir. Green était sûrement le seul Rocket, à présent, avec peut-être Giovanni, mais lui, le problème, c'est qu'il était présumé mort, donc bon. Reste à voir si le Champion considérait plus le fait que Gio' veut une plus grande influence sur les régions, ou le fait que c'est lui qui attendait ça depuis longtemps. Il était un peu hésitant. Pour une fois, il se prenait vraiment la tête pour rien. Il réfléchissait. Mais il ne répondit pas ce qu'il attendait très certainement de lui. C'est vrai, qu'il en rêvait, bien sûr, mais ça ne changerait rien pour lui. Si, il n'aurait plus la vie d'adolescent plein aux as qu'il est, il sera plus débordé, devra gérer plus de trucs. Mais.. Rester Champion, s'il parvenait à son SEUL objectif à ce jour, c'est-à-dire qui serait de battre ce pecnot de Red, lui irait très bien. Après, il restait tout de même sous les ordres du Boss, et, évidemment, c'est lui qui décidait. Mais ça n'empêche pas son « fidèle » de lui dire ouvertement ce qu'il pensait. Avant de révéler ses propos, petit poney ('^'), ne crains rien, il reste serein. Mais à quoi il pensait ? Et bien..:

- Sûrement ouais mais.. Si j'fais ça, sache que j'vais aussi devoir faire des compromis, au niveau de ma vie, mes habitudes.. Tu y penses, à ça ? Tu penses vraiment que j'suis prêt à assumer une telle vie ? J'suis pas si sûr que toi..

Il avait une voix qui semblait légèrement énervé, même s'il restait serein. On avait vraiment l'impression que, malgré peut-être le doute qui semblait le submerger, il était convaincu qu'il pouvait se faire la Ligue. Après tout.. Il restait l'un des meilleurs. Si ce n'est le meilleur ! Il était invicible, et le demeurera coûte que coûte tant qu'personne viendra lui soutirer cette idée de sa tête. Mais il disait vraiment ce qu'il pensait, et marqua une pause. Il souffla un grand coup. Tout va bien. Après avoir dit ce qu'il pensait, tout d'abord d'un point de vue on ne peut plus objectif, le Champion finit par continuer ce qu'il pensait. C'est étrange, il parlait beaucoup, pour une fois:

- Après, évidemment, je te rejoins sur l'point de vue politique. Pouvoir avoir une influence sur Kanto et Johto, et de pouvoir surveiller tout c'qui s'y trame, ça nous serait très bénéfique..

Enfin un peu d'sérieux et de perspicacité. Mettre de côté son intérêt personnel pour l'intérêt commun, on pouvait presque croire que Green adulait cet idéal. Mais non. Intérêt personnel > Intérêt commun sauf si on lui ordonne le contraire. Même s'il irait à l'inverse de ce qu'on lui demande, évidemment, pour tester à quel point cet intérêt commun est important pour lui. Le point positif de ce qu'il venait de dire(Paye ta super transition inexistante..) ? Green parlait « bien ». Pas sur la forme, mais dans le fond. Comme toujours. Il avait un peu laisser ce qu'il avait dit dans un premier temps, qui était beaucoup plus son ressenti à lui, à éventuellement, ce que l'on pourrait considérer l'intérêt de son Boss. Il y avait donc un contraste entre les deux fois qu'il parla : La fois où il parlait pour lui, et la fois où il ne parlait pas pour lui. Pour une fois qu'il pouvait enfin se distinguer par le fait qu'il était réfléchi. Enfin, si je puis dire. Mais. Le temps est compté, lorsqu'il se décide d'être de bonne constitution et réfléchi. Il l'était, au fond, c'est juste qu'il avait pas plus besoin que ça de le montrer. On le ressent surtout dans les combats Pokémons. Et c'est tout. Sauf là, c'était limite s'il ne fallait pas ajouter un jour férie au calendrier. Maiiis, cessons de rêvasser. Le grand Giovanni sentait que son « petit protégé » (je rigole c : ) était loin d'être totalement sûr de lui, alors il ajouta :

- J’ai en plus entendu dire que le poste de maître était vacant. Ainsi, tu n’auras que le Conseil 4 à affronter. 

- .. À un minable près, t'façon.

Voilà quelque chose qui était bien du made in Green. Calculateur, prétentieux, arrogant, voilà bien celui que l'on connaît et celui que l'on haït pour son caractère de m.. Au moins, ça faisait plaisir, d'avoir de nouveau ce Green-là que le Green un peu méfiant de tout à l'heure. Tant mieux, tant mieux. Il lui avait répondu presque immédiatement, et voulait bien faire comprendre à Giovanni que ce n'est pas le challenge qui lui faisait peur. Après, évidemment, être Maître .. Bien sûr qu'il le voulait, même plus que tout, car ça lui revient de droit, mais il aurait dû être Maître il y a quelques années. Et que ce qu'il ressentirait n'aurait sûrement plus jamais la même saveur aux yeux (plutôt au palet..) du Champion. Mais après, pour la Team Rocket, c'était parfait. Le Mafieux, d'ailleurs, ne pouvait pas rêver mieux pour pouvoir un œil partout, sauf à Hoenn, Sinnoh et Unys, puisqu'il serait sur tout le reste. C'est-à-dire la moitié des régions. Mais.. Après, ce n'est pas ça qui fera qu'ils triompheront et qu'ils parviendront à leurs fins. D'ailleurs, Green ne savait pas ce que Giovanni ferait, s'il devenait Maître, comment comptait-il utiliser le Poste du jeune adulte (enfin techniquement non, mais bon..) ? Il n'avait aucun doute sur le fait qu'il ne l'exploiterait absolument pas, et ne voudrait sûrement pas se servir de lui pour ses objectifs personnelles, surtout que sacrifier tout de même sa manière de vivre pour le bien de la Team Rocket.. Il les aurait là. Mais rien de tout cela n'est fait. Déjà, il n'est même pas dans la Résistance (enfin, chronologiquement parlant..) ! Alors ne mettons pas la charrue devant les Tauros ! Mais il y a une chose qu'il ne comprenait toujours pas.. Il avait besoin de ce Drattak pour redevenir Maître ? Genre son équipe actuelle n'était pas suffisante ? C'est vrai qu'un Dragon, c'était d'un autre calibre mais, il l'avait bien battu une fois avec son équipe d'arène, alors ce n'est pas sa vraie équipe qui échouera. Après, il ne crachait pas sur ce Drattak, qui serait un très bon adversaire à un certain Dracaufeu que je ne citerai pas. Après, son Tortank pouvait aussi s'en occuper, mais Green ne savait pas si dans ce cas il supporterait lui aussi une défaite. Après tout, lui aussi a été traumatisé. Puisqu'il est à l'image de son dresseur, après tout.. Encore une fois, il trouvait qu'il pensait trop, et cessa de réfléchir à ce point-là. C'était pas lui. Green demanda alors à Giovanni :

- T'façon, nous en reparlerons lorsque je serai revenu chercher ce qui me revient, n'est-ce pas ? En parlant de ça.. Pour en revenir à cette fameuse « Résistance », y'a-t-il vraiment un risque qu'elle prenne beaucoup plus d'ampleur qu'on puisse ne le penser?

Oui. Il y avait songé. C'est vrai. Après tout, il y est envoyé pour s'assurer de la grandeur du « truc », mais il préférait toujours avoir l'indice de popularité de celle-ci. Honnêtement, il ne s'inquiétait pas. Mais il fallait toujours se méfier de l'eau qui dort. Même si, Green était convaincu, que malgré les échecs passés, maintenant, le pouvoir de l'amour n'est rien face à l'amour du pouvoir. Mais.. Un nom, un titre, c'est bien beau, vouloir repousser les teams, tout ça.. C'est « joli », c'est « gentil ». Au fond, cette fameuse Conseillère était peut-être tout simplement attiré par le pouvoir, tout comme Giovanni, tout comme Green, tout comme pas mal de grands de ce monde. Et tous les moyens sont bons pour obtenir ce que l'on veut, et ça, notre fameux « maître durant 4 minutes », pour te faire plaisir, le savait bien mieux que personne. C'était en autre pour cela qu'il était devenu un Rocket, et qu'il était arrivé aussi haut dans la Pyramide. Mais là n'était pas le sujet, il attendait juste une réponse à sa question. C'était essentiel. Car sinon, il pouvait facilement vouloir passer comme celui qui se prédestine à propager la Résistance, si les gens ne sont pas vraiment emballés. Le Boss était sûrement bien plus au courant que lui, et les deux le savaient bien, l'un autant que l'autre..
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Jeu 23 Juil - 17:20


Giovanni était assez surpris du doute qui prenait son bras droit, il n’avait pas l’air sur de vouloir reprendre le trône de Maître de la ligue, mais la question évidente était : Pourquoi? Le Boss savait pertinemment que c’était le plus grand but de Green de redevenir maître. Alors pourquoi était-il hésitant? Perdre son train de vie n’était qu’un faible sacrifice sachant qu’il serait alors au sommet, il aurait alors atteint ses désirs de pouvoir et richesse, car oui, il ne fallait pas se mentir, un maître de la Ligue était la personne la mieux payée de sa région, donc, Green n’avait aucun soucis à se faire. De plus, tous le monde sait que bien qu’un Maître ait des obligations importantes, il ne travaille presque jamais! Et oui, déjà que le nombre de dresseur réunissant les huit badges était faible, alors ceux qui réussissaient à vaincre les 4 piliers qu’étaient les conseillés était pratiquement nul. Il pouvait ainsi facilement s’absenter s’il le voulait pour faire...Ce qu’il avait à faire, et ça, Giovanni ne voulait pas savoir ce que le Champion de Jadielle faisait de son temps libre, tant que ce n’était pas à travailler pour d’autres que lui…

Car effectivement, je peux profiter de ça pour faire une magnifique transition sur ce que Giovanni pensait de Green, appart que ce n’est qu’un gamin qui à réussit à devenir maître de la ligue en 4 minutes qui était arrogant et ne possédait aucun respect. Giovanni trouvait qu’au fond Green était quelqu’un d’intelligent. Si si, je déconne pas! A vrai dire, aux débuts du jeune dresseur, Giovanni se demandait souvent si celui-ci (Green pour ceux qui ne me suivent pas ‘^’) était un membre fidèle de l’organisation ou bien s’il se fichait complètement de celle-ci. Mais au fil des ans, le mafioso comprit que celui qui était aujourd’hui son bras droit était un membre digne de confiance, peut être même le plus digne. En effet, le champion avait su prouver un nombre de fois assez grand à son Boss qu’il était digne de confiance, réussissant toutes ses missions sans aucun problème...Sauf celle de la Sylph S.A.R.L. Mais ce n’est qu’un détail, à ce moment là, Giovanni avait renvoyé Red pleurer chez sa maman vu la raclée que le Boss lui mit. De plus; à Jadielle -Oui, je tiens à redorer l’image du Boss-, c’était un 2 VS 6, et Dracaufeu, son dernier pokémon, était quasiment épuisé, un simple Surf de Nidoqueen et on le retrouvait noyé ce Dinofeu (Référence à Pokétruth évidemment), et ce serait encore le cas maintenant, puisque Giovanni allait bientôt se retrouver avec une équipe plus puissante que jamais. Une seconde équipe bien plus puissante que jamais. Mais ça c’était un autre sujet, vous voyez, donc revenons un peu au principal.

- Sûrement ouais mais.. Si j'fais ça, sache que j'vais aussi devoir faire des compromis, au niveau de ma vie, mes habitudes.. Tu y penses, à ça ? Tu penses vraiment que j'suis prêt à assumer une telle vie ? J'suis pas si sûr que toi..
-Bon nombre de maître de ligue sont souvent absent, surtout que bon, vu toutes les personnes qu’ils auront à affronter, les challengers seront peu nombreux face à toi. C’est un énorme bénéfice pour toi également Green. Mais après, il faudra trouver un nouveau champion pour Jadielle…

On ressentait bien dans ces mots que Giovanni avait encore un attachement certain à cette arène. Il était un dresseur avant tout, il le savait et le revendiquait. Il aimait combattre des adversaires digne de ce nom, afin de les mettre au tapis, certes, mais le challenge était un des moteurs principal pour Giovanni. Une vie facile n’aurait pas été faite pour lui au fond, le défi était ce qui le motivait. Même si trop de complications, d’accord, c’est très contraignant, il fallait simplement trouver le juste milieu. Mais bon, il était temps de passer aux choses concrètes, car après tout, Jadielle était certes, la ville où se trouvait son arène, car oui, bien que ce soit Green le champion, il considérait encore ce bâtiment comme étant le sien, mais il ne pouvait pas se permettre de laisser la chance de contrôler Kanto et Jotho depuis l’ombre, depuis Green pour être précis, juste parce qu’il aimerait garder une influence précise sur Jadielle. C’était un sacrifice à faire. Tant pis, peut être qu’il trouverait une bonne personne pour succéder à Green.

- Après, évidemment, je te rejoins sur l'point de vue politique. Pouvoir avoir une influence sur Kanto et Johto, et de pouvoir surveiller tout c'qui s'y trame, ça nous serait très bénéfique..

Rien à ajouter sur cette remarque, mais on ressentait tout de même une hésitation, mais c’était un ordre du Boss de la Team Rocket, le futur nouveau maître de la ligue n’avait pas le choix, c’était une mission des plus importantes, qui me rappelle une certaine anecdote dont je vais vous faire part. Au début, avant que X/Y sortent, avec Adonis de Locksley -Du moins son narrateur- une idée était que Giovanni corrompt le Gouverneur de Kalos, ainsi, gagnerait encore plus d’influence sur la région tout en restant dans l’ombre, c’était parfait, mais là, avec la Région qui se trouvait être une monarchie, et bien cette idée fut avortée, mais là, on retrouve un peu les mêmes idées, sauf que plus qu’une corruption, c’est une association entre le Parrain et son Bras droit pour un plan qui permettrait de garder une énorme influence dans non pas une mais deux région ! En plus de Kalos qui restait au final entre les mains de la Maffia qui dominait la région mieux qu’elle l’avait fait avec Kanto il y a sept ans. Mais passons, voulez vous, car Green reprit alors ce sourire arrogant sur ce visage lorsque M.Sakaki lui expliqua que le poste de maître était vacant, qu’allait-il sortir comme remarque désobligeante encore celui-là…?

- .. À un minable près, t'façon.
-Le conseil n’est plus le même que celui que tu as affronté. Tiens, regarde les fiches.

A la suite de ces mots, Giovanni, toujours très à fond sur les détails et la préparations des missions des membres de son organisation, surtout quand ces missions étaient on ne peut plus importante pour la Team, sorti 4 fiches de son bureau dévoilant ainsi les fiches sur les conseillères, Helena Greysham, multi-type utilisant les différentes évolutions du pokémon Evoli. Elizabeth de Beaumarchais, princesse d’Harrenhal et conseillère de type Glace, d’ailleurs, Giovanni l’avait vu à Volucité. Il y avait ainsi Ainsel, conseillère de type Spectre, assez peu connue. Et en 4ème, la célèbre Marion utilisant les types ténèbres. Mais elle était apparue au conseil après la victoire de Green, donc, il ne l’avait pas affronté non plus. Probablement que le gamin allait sortir une remarque du genre “Pas besoin de ça pour me faire l’équipe parfaite, je l’ai déjà”. Il était tellement sur de lui. Mais un détail restait présent, le conseil était exclusivement féminin, chose qui intéresserait grandement Green, les femmes...Et c’était ce qui désespérait particulièrement le Boss, bien que certes, le châtain était jeune et qui semblait vouloir un peu profiter de la vie pleinement, il faudrait bien qu’il se fixe un jour, surtout s’il reprendrait la Team Rocket, car un véritable maffieux est fidèle à son compagnon. Heureusement que la Maffia avait encore Giovanni pour longtemps à sa tête. Car il fallait absolument que Green devienne mature, d’ailleurs, chose qui surpris le Boss, il lança une remarque simple, mais logique! C’était presque subtil !

- T'façon, nous en reparlerons lorsque je serai revenu chercher ce qui me revient, n'est-ce pas ? En parlant de ça.. Pour en revenir à cette fameuse « Résistance », y'a-t-il vraiment un risque qu'elle prenne beaucoup plus d'ampleur qu'on puisse ne le penser?
-Un risque existe forcément. Cependant, nous ne sommes sur de rien, mais une nouvelle fois, tu as le profil parfait pour cette tâche, un champion d’arène, connu pour sa puissance, tu serais un atout non négligeable pour eux, les détruire de l’intérieur serait donc plutôt simple.

Et oui, Green pouvait être intelligent! Surprise générale attention ! Bon, troll à part, il était vrai qu’il soulevait un point important, pourquoi se méfier d’une Résistance qui n’était probablement pas très bien organisée et qui n’avait surement pas la puissance pour détruire la Team Rocket? Mieux vaut prévenir que guérir, tous simplement. La Team Rocket était tout de même la seule organisation qui s’est fait dissoute plusieurs fois mais qui renaissait encore plus puissante, tel le phoenix qui renaissait de ses cendres, mais il fallait éviter de la voir se faire détruire encore et encore. Et il fallait donc prendre les devants ce coup-ci, anticiper les coups de l’adversaire, et infiltrer les camps adverses était bel et bien le meilleur moyen de réussir. Ainsi, Giovanni reprit alors.

“Sinon, simple curiosité de ma part...Mais, je me demandais ce que tu as pensé de la Team Rocket d’Adonis de Locksley lorsque je suis parti?”

Pourquoi posait-il cette question avec un sourire au lèvres? Car il se doutait que la réponse de Green serait probablement péjorative pour l’Ancien Empereur de Kanto. Green n’aimait pas tous ce qui était Moyennageux. Mais il voulait savoir ce qu’il pensait précisément d’Adonis, qui avait été durant très longtemps son second, il était simplement curieux, et pour ce genre de chose, la curiosité ne pouvait pas vraiment être un défaut, vous voyez. Et peut être que les deux interlocuteurs seraient au moins d’accord sur un sujet! Et oui, ce genre de chose était rare mais pouvait arriver...Mais là, rien était moins sur !


.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 467
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Ven 24 Juil - 9:25

- Bon nombre de maître de ligue sont souvent absents, surtout que bon, vu toutes les personnes qu’ils auront à affronter, les challengers seront peu nombreux face à toi. C’est un énorme bénéfice pour toi également Green. Mais après, il faudra trouver un nouveau champion pour Jadielle.

Evidemment, qu'ils sont absents, eux, à se trémousser de leur titre dans des inaugurations ou d'autres cérémonies ou événements durant lesquels le Champion, les peu de fois où il y avait été allé, s'était endormi ou bien était parti. Comme d'habitude. Il se souviendra toujours, du dernier rassemblement des Champions et du Conseil 4 de Kanto/Johto où il était allé, ce moment où il avait l'impression que le temps défilé au ralenti, et que, encore une fois, il n'en fit qu'à sa tête et s'était levé en plein milieu de l'Assemblée qu'ils tenaient en s'étant réveillé d'un mauvais rêve. Tout le monde avait une mauvaise opinion de lui quand à sa réaction lors de ce jour, mais il avait fait ce que personne n'avait fait. Ca le faisait ch*er, il était parti. Il ne s'éternisait pas. Bien sûr, il joue du fait que c'est lui, « Green », et aussi, le regard des autres n'était pas le plus important. Il était on ne peut plus exécrable, mais était tout de même populaire. Parce qu'il avait, un « truc ». Pas forcément physique, mais c'était.. comme Giovanni. Sa présence fait quelque chose. Son caractère aussi, mais pas dans le même sens. Un Green calme est sans doute l'une des choses les plus apaisantes qu'il puisse arriver, et surtout s'il est bien disposé, il se comporte vraiment en tant qu'homme « normal ». Mais je suis parti bien trop loin du sujet initial. Ce qui pouvait apeurer l'enfant qu'il était (et oui..), c'était les responsabilités. Dans sa tête, il n'était ni prêt à se caser (mais ça nous en reparlerons plus tard), ni avoir une vie stable, où tout est prédéfini à l'avance, genre avoir un carnet avec des rendez-vous, ça, il n'en voulait pas ! C'était vraiment ça, qu'il ne voulait pas. Et qu'il ne respecterait pas, de toute façon. Quitte à se faire renvoyer de la Li.. Ah bah non, il ne pourrait pas ! C'est lui qui déciderait. Même si Kanto/Johto était du coup très mal vu avec un Maître comme lui, du coup il devrait très certainement faire des efforts pour être bien vu. Green restait populaire, malgré tout. Par son nom. Par son nom..

Mais Green lâcha aussi un petit ricanement entre ses dents. Pour deux raisons : D'abord, le fait qu'il disait que c'était bénéfique pour lui. Sûrement oui, mais pas plus que ça. C'est sûr, il passait de Champion à Maître, mais il savait que ça, il était capable de le faire là tout de suite s'il le voulait, et repenser au Drattak qui devait l'aider appuyait cette idée, comme quoi sans lui il ne gagnerait pas. Il était, encore une fois, bien trop sûr de lui. Mais il se trouvait être comme ça, et il n'y pouvait rien. Et, deuxièmement, il trouvait un peu ridicule l'attachement de Giovanni à son arène. C'est vrai, c'était là où il avait exercé, et à présent c'est Green qui s'en occupait. Mais valait-il vraiment le coup de transmettre l'arène, comme si ça faisait parti d'une famille, et qu'on la transmettait de génération en génération ? Il est pas d'accord avec cette histoire. Il trouvait que Giovanni s'accroche trop à des bâtiments qui ne sont pas « Rockets », enfin si, mais techniquement, c'est Green qui en fait ce qu'il veut. Mais sérieux, fallait qu'ça s'arrête ! Car le jour où la boucle sera bouclée, et que Gio' sera au bout, ça ne sera sûrement plus un Rocket qui aurait les rênes de l'arène, donc à quoi bon. Mais transmettre ce que lui pensait à son Boss, en sachant que celui-ci était forcément à prendre avec des pincettes, vu la situation et le fait qu'il était, dans un sens, attaché à cette arène, à son arène, comme il la considérait plus que sûrement. À présent, Ex-Maître, c'est à ton tour, sois SUB-TIL en disant clairement ce que tu penses. Allez, je te regarde. Allez, plus vite que ça. Allez..Et n'oublie pas d'aussi aborder la Ligue, surtout.


- J'pense que tu dois arrêter, avec cette arène.. C'toi le Boss, c'toi qui décide mais, à un moment, faut tourner la page.

Bon, la subtilité, c'est pour les tapettes. Quel tact incroyable de la part de notre héros à tous ! Si, il aurait pu être un héros. Green aurait pu devenir l'idole de tous, se sont juste que les destins n'étaient pas les mêmes. Il aurait pu, il aurait pu.. Mais qu'est-ce qu'il est ? Ca sera le débat lors d'un autre rp. Il avait dit cash ce qu'il pensait à son Supérieur, mais pas hiérarchique, car Green ne se considère pas comme totalement Rocket et n'estime pas avoir de rôle prédéfini dans l'organisation, même s'il fait tout ce qu'on lui demande et qu'il est très fidèle, du coup il juge que seul Giovanni est au dessus de lui. Mais ça, c'était surtout sur la forme. Dans le fond, il savait qu'il ne trahirait jamais l'Organisation (c'est bon, tu peux respirer '^'), malgré la distance qu'il a tout de même de celle-ci. Mais il continua. Encore une fois, le Champion parlait beaucoup, aujourd'hui.

- Et t'inquiètes pour la Ligue, je gère. Je m'occuperai même peut-être d'elle avant de remettre mes pieds ici.

Confiant. Trop ? Comme toujours. Égocentrique. Vous pensez ? Évidemment. Arrogant. Serait-ce possible ? Bien sûr. Mais il voulait quand même faire comprendre à Giovanni qu'il n'était plus celui qu'il a été il y a quelques années, et que même s'il prendrait volontiers le Drattak que son Boss lui tendait il n'était pas nécessaire à sa réussite. Après tout, il avait bien tout fait sans. Mais ça serait bien plus qu'un allié de poids dans son équipe, mais il devrait ENCORE refaire une équipe pour que la concordance des types soit on ne peut plus parfaite. Ou bien il décide de vouloir percer certains mystères pour offrir à son (futur) Dragon bien plus de pouvoir qu'il n'en a jamais eu. Peut-être aussi. Mais encore, avec cet air arrogant et ce ton aussi nonchalant que narcissique de la part du Champion, la sûreté et le sang-froid qu'il dégageait à force de se considérer comme le meilleur, même si on avait envie de le remettre en place, trahissait sa force évidente et le rendait peut-être même terrifiant de sûreté. Enfin, passons. Face aux remarques dégradantes vis-à-vis du Conseil 4 de la Ligue Indigo, Giovanni lui répondit:

- Le conseil n’est plus le même que celui que tu as affronté. Tiens, regarde les fiches.

- Tu m'as préparé des fiches.. ? T'façon, qu'importe, que ça soit le même ou non, j'le calcule pas.

Un véritable adolescent. Il parlait à Giovanni comme s'il parlait à l'un de ses potes avec qu'il buvait un verre et avec lequel il parlait d'un type qui essayait de se rendre intéressant à ses yeux. Et c'est exactement ça. Le Boss, c'était son ami (dans le cas ci-contre '^'), les types qui essayaient d'être intéressants le Conseil 4, et le verre qu'il buvait c'était cette réunion. Mais, vu comme il était Green, il ne trouvait pas déplacé son attitude envers son Boss. Après tout, mieux vaut qu'il soit « nature » plutôt qu'il soit là à se sentir mal à l'aise, à toujours dire « oui monsieur, tout de suite ». Il y avait au moins un peu d'opposition. Et un peu de dialogue, de discussion, et pas une simple relation employé-employeur. C'était tellement chiant ces situations-là. Et Green lui, même s'il en rajoutait, parlait vraiment comme ça venait, il n'essayait pas trop de faire des manières ou autre chose. Il prit quand même les Fiches que lui tendit Giovanni. Il les regarda très rapidement, et remarqua surtout, qu'évidemment, ce n'était que le Conseil n'était composé que de (jeunes) femmes. Cette fameuse Conseillère, Héléna Greysham, qu'il devait rencontrer. Du coup, pourquoi pas faire une pierre deux coups ? À méditer. Ensuite, sûrement une « Princesse » vu son nom de famille, Elizabeth de Beaumarchais, que Green allait sans doute diminuer en « Liz' » très vite, Ainsel, dont il n'avait pas trop d'avis, et Marion, qui était très connue pour.. Euh, non rien. Il regarda rapidement leurs têtes, et leur type, et leur âge, ne sait-on jamais. Quitte à être sérieux durant l'épreuve qu'il allait devoir passer, il fallait peut-être prendre du bon temps entre chaque affrontement, bah quoi, on a pas le droit de faire ça ? Dommage.

Et, d'ailleurs, on va faire un paragraphe – qui n'a pas vraiment de rapport avec le rp  – qui va parler de la relation du Champion avec les femmes, puisque le Conseil en est rempli, il était donc un peu fait pour lui, le Conseil, non ? Bref. Green est, comme vous le savez, un adolescent arrogant, prétentieux, calculateur, tout ce que vous voulez. Mais il n'est pas encore totalement un adulte (et surtout mentalement), et il pense surtout à s'amuser et à profiter de la vie comme elle venait. Il avait donc, évidemment, des progrès à faire pour devenir sûrement le « people que tout le monde aimerait être». Mais, en attendant cette notoriété si improbable, le Champion restait tout de même un peu plus à l'écoute de l'être féminin qu'au masculin, puisqu'en tant que « jeune homme » malgré tout ce qu'il peut faire et qui n'est pas recommandé si on le prenait, je suis presque certain que l'Ex Maître est différent lorsqu'il n'est pas avec quelqu'un de son sexe. Cela dit, l'on pouvait enfin comprendre pourquoi il y avait tant de fangirls. Et ça, seul Green pouvait jouer sur sa manière d'être. Mais, à la fois, il est imprenable, car il ne peut pas se caser. C'est une chose qui paraît pour lui IMPOSSIBLE. Cela installe une routine, et ça, il n'aime pas. Non pas de rester fidèle, car bon, après, on peut toujours improviser et se surprendre, mais.. Au niveau de la Vie, ça obligeait à l'ado' de ne pas trop sortir, et profiter, et surtout, ses justifications aussi douteuses que vraies ne passeraient pas plus d'une semaine (c'est déjà mieux que 4 minutes..) ! Maiiis passons, le Champion finit par répondre, après avoir délicatement reposé les fiches sur le bureau de Gio. Non, j'rigole, il avait dans l'intention de les poser, mais il finit par légèrement les lancer sur son bureau. Le principal c'était qu'elles aient atterri dessus, non ?


- Bon.. Ça n'a pas l'air bien intimidant, mais j'vais faire en sorte qu'il n'y ait pas de mauvaise surprise!

Oui. Il préférait tout de même préciser à Giovanni qu'il resterait concentré, après tout, il préfère ne pas trop faire le caïd le moment voulu pour ne pas revenir bredouille, pâle, et en larmes. Même s'il proclamerait son retour devant tout Kanto et Johto. Green avait déjà tout prévu dans sa tête. Le Boss était un peu considéré comme un Roi qui était vénéré par tous les Rockets. Pas dans la forme, les cérémonies, tout ça, mais dans la manière dont on parle de lui. Du coup, puisqu'il lui était le Boss, Green savait déjà ce qu'il était. Mais ça, vous le saurez le jour J. Sinon, ce n'est pas drôle. Il fallait quand même reconnaître à Green, que malgré sa facilité à faire passer les Conseillers pour des Scouts, il tenait tout de même des propos rassurants quand à sa manière de faire. Il n'irait pas sans trop faire gaffe. La victoire n'était jamais acquise, et il l'avait bien retenu. C'était sans doute la seule leçon qui le hantait encore. En parlant de hantise, celle qui animait Green ne cessait de lui demander si celui si l'aimait. Et oui, est-ce que tu m'aimes ? Et Green lui répond, je sais pas si je t'aime. Désolé, mais j'ai pu le caser, alors on va dire que ce n'est que le retour de toutes ses piques totalement INFONDEES (ou pas)sur mon petit protégé ! Passons. Giovanni voulait continuer à faire son grand frère qui avait tout vu, tout connu, et qui voulait, bien évidemment, que son protégé à lui cette-fois – car oui, on peut le considérer comme tel, enfin.. J'crois – n'ait de mauvaises surprises ou bien soit envoyé au casse-pipe. Nous t'écoutons, grand gourou des Rockets!

- Un risque existe forcément. Cependant, nous ne sommes sur de rien, mais une nouvelle fois, tu as le profil parfait pour cette tâche, un champion d’arène, connu pour sa puissance, tu serais un atout non négligeable pour eux, les détruire de l’intérieur serait donc plutôt simple.

Après on s'étonne qu'il est le melon, la grosse tête, les chevilles qui enflent, le boulard, enfin tout ce que vous voulez, et vous l'appelez comme vous voulez, d'ailleurs. Mais, quand vous recevez des compliments de la part du plus grand mafieux du Monde, dixit le Parrain, alias Gio' (tout de suite c'est moins classe), vous ne pouvez que être flatté et votre égo' ne peut que en prendre un coup, c'est  sûr. Et ne faites pas vos petits timides qui eux ne sont pas flattés ou jecépatrokoi, on est tous comme lui. Après, il prit connaissance de ce qu'il lui disait, bien sûr. On ne va pas philosopher sur son égo' durant tout le post, sinon, on a pas fini. Déjà que le post m'a bien l'air d'être très long, donc on ne va pas en rajouter. Abrégeons ce maigre paragraphe, et écoutons plutôt la réponse du Champion, qui, et comme je l'ai déjà dit, était bien entendu très flatté par ce qu'il venait d'entendre:

- C'est sûr qu'au niveau compétence, personne ne m'arrive à la Cheville.. 'Fin bon, je tâcherai d'faire gaffe et de n'pas être le dernier au courant.

Vous savez pourquoi j'ai écrit Cheville avec un C majuscule ? Car tellement elles ont enflé ses chevilles qu'elles sont devenues des noms propres carrément! Après, fallait pas tendre la perche à Green, qui, évidemment s'était jeté dessus. C'était trop tentant.. Et surtout fort désagréable pour tous les autres Rockets qui passaient pour des avortons, et dont on avait vraiment l'impression que Green était le pilier majeur de l'Organisation, mais ça n'était pas du tout. Ce n'était pas lui qui faisait que ça tourne bien, et oui.  Je préfère le préciser au cas-où, hein.. Et également, il avait dit à son Boss qu'il ferait attention à ne pas être le dernier averti de tout ce qui se trame. Pourquoi ? Car c'était toujours le cas. Soit parce qu'il oubliait parce que ça lui passait totalement au dessus de la tête – ça lui arrive – soit on le prévenait vraiment au dernier moment. Mais il était presque certain qu'il aurait un rôle majeur une fois là-bas, mais, entre les paroles et la réalité.. Y'a souvent une marge, n'est-ce pas Green ? Arrête de me contredire. Non, tu ne me contredis pas. Ecoute c'est pas la journée donc il y a une marge. Point. Mais, reprenons, le Grand Maffioso posa une question au Champion qui le laissait un peu perplexe, circonspect:

- Sinon, simple curiosité de ma part...Mais, je me demandais ce que tu as pensé de la Team Rocket d’Adonis de Locksley lorsque je suis parti?

Il haussa un sourcil. C'était une question qui était bizarre. Certes ils ne s'étaient pas vu depuis et il pouvait, bien sûr, lui demander son avis, mais il se doutait bien de la réponse qu'allait lui balancer Green. Surtout qu'il n'a pas du tout été en contact avec eux puisque, comme je le répète, – et comme vous le savez – seuls Matori et le Boss étaient au courant de son affiliation. Il surveillait donc d'un œil se qui se tramait chez les Rocket, mais comme il ne sentait absolument pas concerné par cette Organisation aussi vintage qu'ambitieuse, il ne se mêla absolument pas de leurs affaires. Il était trop jeune pour prendre la tête des Rockets, en plus, à l'époque, mais tout cela est fini, à présent. Plus d'Empire où de je ne sais quoi qui avait vraiment fait passer la Team Rocket pour une Organisation qui faisaient un Jeu de Rôle mais dans le monde réel, et pas de manière fictive. Mais, ça, ça n'était pas le pire. Ce qui était le pire.. C'était pourquoi Giovanni était parti. Elle ne serait pas partie en steak comme ça s'il avait décidé de rester. Et l'Ex Maître était certain qu'il (Gio') reprendrait son bien à un moment, et Green ne comprenait pas pourquoi il les laissa passer par l'Episode avec la Tour Radio et ce fameux Empire, même si cette période risible était passé et que Giovanni avait repris du service. Green lui répondit alors:

- Tu connais déjà sûrement ma réponse.. Pour rester poli envers ce que De Locksley a voulu mettre en place, j'vais dire que c'était une mauvaise passe de la Team Rocket. Mais encore ça, ça va contrairement à..

Il marqua une pause. L'on pouvait un peu se douter de ce qui allait sortir après, si on suit la logique du paragraphe d'avant. D'ailleurs, c'était étonnant, en parlant de ce qui lui paraissait risible quand à la période Empire, il n'avait pas détruit totalement ce qui s'était passé, car bon, ce n'était pas non plus la dèche totale.. C'est pour ça qu'il ne les cassa pas ouvertement devant le Boss pour montrer à quel point il pouvait aussi être SUB-TIL. Fallait bien s'entraîner, car ça n'allait pas s'apprendre comme ça. Quoi que ce n'est pas de l'apprentissage qu'il devait faire.. Mais de la mise en pratique, il pouvait l'être, c'est juste que son côté sans tact et bien arrogant était bien plus amusant pour enrager ses interlocuteurs, mais il n'avait pas trop envie d'énerver son Boss car ça risquait de très mal se finir cette histoire, alors il préférait tout de même rester respectueux – pour une fois – quant à cette « mauvaise » période de la Team Rocket, selon Green. Enfin, Green finit par conclure sa phrase:

- .. une certaine personne que je ne citerai pas qui a laissé sombrer la Team Rocket avant de revenir à sa tête. Mais, à ton avis, pourquoi quelqu'un pourrait avoir fait ça ? Peut-être qu'elle a voulu accomplir quelque chose en secret..

Pas la peine de préciser que cette fameuse personne qu'il évoquait était Giovanni lui-même même s'il ne lui dit pas ouvertement mais qu'il l'avait compris dès qu'il avait dit « sombrer », et était dans un sens en quête de réponse, car oui, il n'avait quasiment rien su de lui durant toute cette période. Il avait même cru qu'il était mort, à un moment. Mais enfin Green, Gio' ne peut pas mourir, c'est un officiel ! Oui mais ça il ne le sait pas. M'enfin, le Champion voulait quand même connaître la raison de ce départ avant ce somptueux retour de l'ombre à la lumière de l'ombre, et lui demanda sûrement d'une des meilleures manières qui soient, pas en lui rentrant dans le lard ou d'une autre façon car il savait qu'en agissant comme ça il n'aurait pas gain de cause. La SUB-TILité et Green se rapprochent, petit à petit. Pour une durée indéterminée très courte, certes, mais bon, une chose à la fois. Et le Champion savait pertinemment qu'il allait se prendre un vent de la part de Gio' où qu'il allait lui répondre brièvement avant de changer de sujet. Quoi que..
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Dim 2 Aoû - 12:44

La première partie de la conversation semblait donc terminée. La, ou plutôt les missions avaient été données, et Green semblait toujours hésitant pour la partie qui concernait de reprendre la Ligue Indigo. Il aimait trop sa liberté, il n’avait toujours pas le sens des responsabilités à ce que l’on pouvait voir. C’était tellement énervant pour le Boss, car appart ça, c’était vraiment l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur membre de l’organisation. Mais voilà, aucune organisation, aucun moyen de lui faire comprendre les choses sérieusement. Non, il restait un gamin. Un gamin arrogant et qui voulait toujours avoir ce qu’il voulait dans la seconde qui suivait. Dire que son Grand Père, Samuel Ookido, ou Chen, bien que je préfère la première version qui reste tout de même un minimum plus classe, mais ça, c’est parce que je suis Français et que le Japon c’est trop badass, vous voyez? Sincèrement, les noms japonais ne sont-il pas plus classe que nos noms français? Claude, Robert, Jean-Jacques, non non et non ! Une touche de Japonais ça ne fait pas de mal ! C’est d’ailleurs parce que je ne savais pas quoi choisir entre Giovanni et Sakaki que j’ai décidé de faire quelque chose qui au final fonctionne complètement, mettre Giovanni comme prénom et Sakaki comme nom, si c’est pas intelligent ça? En même temps, on parle du Narrateur du Boss, avec un grand B, d’ailleurs, celui-ci n’était probablement pas au bout de projets pour l’Organisation qui allait à nouveau prendre de l’ampleur, ça allait être magistral. Mais ça, nous y reviendrons plus tard.

Ainsi donc, maintenant que Green savait ce qu’il devait faire, la réunion était donc finie et le Dresseur allait sortir dans quelques secondes...Non, mais vous croyez quoi? Ca fait 7 ans que les deux compères ne s’étaient pas vu, donc, il fallait bien discuter un peu de manière plus amicale, pourrais-je presque dire. Car ami était tout de même un terme largement abusé, pourquoi? Car ils n’étaient pas vraiment amis, plutôt des personnes qui se respectaient et qui rendaient service l’un à l’autre de manière différente et qui au fond, aimaient discuter ensemble, ou pas d’ailleurs. Enfin bon, vous avez comprit qu’au final, la relation entre les deux hommes, était vraiment, unique en son genre! On pouvait presque y voir une relation père-fils, même si cela semblait exagéré, c’était la meilleure comparaison possible, bien que l’on pouvait également comparer la relation entre le champion et le mafioso à une relation entre Filleul et Parrain! Surtout que oui, Giovanni était le Parrain, après tout ! Enfin bon, ainsi, lorsque le Boss reprit la parole pour parler de l’arène, d’un ton presque nostalgique, toujours aussi énervant et peu SUB-TIL, il rétorqua.

- J'pense que tu dois arrêter, avec cette arène.. C'toi le Boss, c'toi qui décide mais, à un moment, faut tourner la page.

Qu’est ce que Green pouvait être peu malin. Si Giovanni voulait d’un côté garder l’arène sous son contrôle c’était évidemment par envie personnelle, car il y restait attaché, cette arène restant son ultime repaire en cas de besoin, elle était très utile pour l’organisation, et de l’autre, quand même, avoir la plus puissante arène de Kanto et le maître de la Ligue de non pas une mais deux région sous son emprise, c’était quand même quelque chose! Et Giovanni réflechissait déjà à qui pourrait faire l’affaire en tant que futur champion de Jadielle...Il avait déjà deux ou trois idées, mais il fallait qu’il vérifie quelque chose avant. Peut être qu’un voyage à l’arène serait bientôt organisé pour le Boss...Mais ça, c’était une autre histoire. Ainsi, il bougea négativement la tête doucement, pour faire comprendre à Green, et bah, qu’il ne comprenait définitivement rien à rien. C’est bien beau d’être doué au Poké-Poké, mais avoir un minimum d’intelligence serait pas mal aussi Greeny. Giovanni va devoir apprendre à son bras droit qu’est ce que c’est que la SUB-TILITE ! Non mais je vous promet hein, Green n’était vraiment, mais vraiment pas malin, enfin  bon, je vais me calmer car le Petit Faucon voudrait rompre un contrat...Quoique non, il a promis. ( ‘^’ ) Enfin bon, reprenons ce RP s’il vous plait, car je divague, mais complètement! Et en plus vous allez voir que la suite sera des plus...Intéressantes!

- Et t'inquiètes pour la Ligue, je gère. Je m'occuperai même peut-être d'elle avant de remettre mes pieds ici.


Giovanni sourit, un sourire qui allait probablement agacer Green, et ça, ça allait être intéressant. Car le champion de la ligue durant 4 minutes trois paragraphes sans en parler, j’suis quand même un dieu.- avait donc reprit son arrogance naturelle, osant même sous entendre l’idée qu’il pourrait s’occuper du Conseil 4 avant de récupérer son Drattak...Et bien soit. Il semblait sur de lui, mais à un point inimaginable pour le commun des mortels, c’est à dire tous sauf Giovanni et Green pour le moment, pour la raison ultime : Ils sont officiels, et donc immortels. Enfin bon. Giovanni posa ses coudes sur la tables, ses mains placés à la façon de Monsieur Burns, il ne manquait plus qu’il dise “Excellent”, et ce serait une parfaite imitation, des mimiques évidemment, le Maffieux restait tout de même bien plus charismatique que ce bonhomme jaune. les deux mains serrées, il tapotait ses index, montrant qu’il réfléchissait, puis finit par prendre la parole, d’une voix calme, mais si Green était SUB-TIL, il verrait l’amusement caché dans cette voix.

-Et bien soit. Puisque tu insistes, fait d’une pierre de coup, rencontre Greysham pour infiltrer la Résistance et deviens maître avant de récupérer Drattak. De plus peut être que tu auras une récompense supplémentaire si tu réussis, mais rien est moins sur Gamin.

Si le surnom que Green donnait à Giovanni était le diminutif Gio’, et bien Gamin était le surnom que Giovanni donnait à Green, ni plus ni moins. Evidemment, vous deviez vous y attendre; le champion de Jadielle, enfin, l’actuel, avait largement tendu la perche pour que le Maffieux lui lance ce défi. Et oui, Giovanni avait un côté joueur, qu’il pouvait montrer suite à la remarque de Green. Maintenant, ça allait être amusant de voir la réaction du maître de la ligue durant 4 minutes, soit il serait énervé et se jetterais la pierre pour avoir lancé cette remarque dévoilant complètement son arrogance légendaire -encore plus que son statut de Maître de la ligue durant 4 minutes-, soit il retiendrais surtout la fin de la réponse du Boss qui mentionnait l’hypothèse d’une seconde récompense si Green réussissait, cependant, il disait surtout ça pour motiver le jeune homme, car il ne fallait tout de même pas pousser le mafioso dans les ortides, il devait s’occuper des comptes de la Team Rocket, il n,’allait pas tout donner à son bras droit qui demandait souvent des augmentations, alors il fallait être judicieux en baissant son salaire discrètement et ajouter en gros sur le papier une magnifique augmentation, qui n’était pas si grande que ça, enfin ça, ça marchait encore mais peut être que bientôt il faire ses comptes et que ça ne marcherait plus...Il devenait grand, il allait avoir le sens des responsabili...Ah non, c’est vrai que l’on parle de Green.

- Tu m'as préparé des fiches.. ? T'façon, qu'importe, que ça soit le même ou non, j'le calcule pas.

Toujours autant d’arrogance, il était persuadé de vaincre le conseil, il était tellement sûr de lui, peut être trop, après tout Elizabeth s’était montrée assez forte lors de la bataille de Volucité, Helena Greysham était tout de même chef de la Résistance, ce qui pouvait tout de même cacher une force certaine, cette Ainsel était assez mystérieuse cependant, contrairement à Marion qui, quant à elle, avait déjà montrer sa grande puissance plus d’une fois. Ainsi, les quatre combats seraient on ne peut plus intéressant. Alors que Giovanni allait sortir une remarque pour que le Gamin soit tout de même réfléchi lors du challenge ultime, celui-ci rétorqua implicitement qu’il ferait tout de même attention en étant concentré dans ces combats, en même temps maintenant, il y avait un Drattak à la clef puisque le gamin devait vaincre la ligue pour l’obtenir, la technique de la carotte était définitivement la meilleure pour tout, la fin justifie les moyens, n’est ce pas? Maintenant, revenons sur le problème Résistance, qui pouvait vraiment devenir dangereux au fil du temps, mais si rien était moins sur au final. Ainsi, Green rétorqua, toujours aussi vantard.

- C'est sûr qu'au niveau compétence, personne ne m'arrive à la Cheville.. 'Fin bon, je tâcherai d'faire gaffe et de n'pas être le dernier au courant.
-Commence par être sympathique et humble, ce sera un grand pas, ensuite, tu essayeras d’être Subtil...Mais ça, ça semble être plus compliqué.

Ca faisait tellement longtemps qu’il avait lancé une pique ! Attendez ! Ca faisait vraiment du bien! Mais ce coup-ci, ce n’était pas complètement de l’ironie, car Green était vraiment quelqu’un d’agaçant, et qui ne savait en aucun cas être humble, et il fallait qu’il ait un peu de tenue, sans oublier qu’il devait mettre son côté Narcissique, avec un grand N, de côté! La partie sur la SUB-TILITÉ était vraiment la pique de la phrase, mais au moins ça le calmerait peut être. Il se sentait tellement puissant depuis qu’il n’avait pas eut de véritable défaites. Mais au fond, il allait devoir vaincre 4 Dresseuse surpuissante à la suite, sans répit, ça allait être vraiment très dur, surtout que le nouveau conseil était probablement plus fort qu’avant, plus fort que celui que Giovanni avait déjà affronté par le passé quand il était enfant et avait fait la quète des badges, bien qu’il est vrai qu’à cet instant, le Boss perdit face au maître de l’époque, mais c’était une vieille histoire, il était devenu bien plus puissant désormais, et sa future équipe ne ferait qu’accroître encore plus ça, il avait déjà une idée des membres qui composeraient sa Team. Une équipe on ne peut plus puissante, qui montrerait sa véritable force. Encore plus que son équipe d’arène, c’était sa véritable équipe de ce qu’il était avant tout : Un Dresseur. Maintenant, la conversation dévia sur une question de Giovanni, sur l’ère de l’Empire Rocket, une simple curiosité, mais la conversation allait probablement déviée en devenant moins sympathique.

-Tu connais déjà sûrement ma réponse.. Pour rester poli envers ce que De Locksley a voulu mettre en place, j'vais dire que c'était une mauvaise passe de la Team Rocket. Mais encore ça, ça va contrairement à...Le Boss nota bien la pause prise par le gamin, qui allait probablement sortir une remarque déplacée, pour changer. -.. une certaine personne que je ne citerai pas qui a laissé sombrer la Team Rocket avant de revenir à sa tête. Mais, à ton avis, pourquoi quelqu'un pourrait avoir fait ça ? Peut-être qu'elle a voulu accomplir quelque chose en secret..

Le regard de Giovanni changea. Il perdit son sourire amusé pour reprendre une expression neutre et impassible. Ainsi, comme il s’en doutait, Green trouvait complètement idiot l’idée d’un Empire. Qui en soit était tout de même une bonne idée pour l’intrigue du forum, mais niveau crédibilité, il est vrai que c’était complètement idiot ! Mais Adonis avait fait joujou, il était tout content, donc c’était réglé, et puis maintenant il était devenu un associé à Giovanni, pas un bras droit ou un second, non, un associé, très important, même si ça faisait longtemps qu’il n’avait pas donné de nouvelles. Enfin bon, la seconde partie de la remarque de Green était on ne peut plus clair. Il avait demandé au Parrain pourquoi il était parti sans prévenir...Mais la manière dont il avait posé cette question était on ne peut plus déplacée. Il insultait implicitement le Boss. Il commençait à dépasser les bornes. Mais d’un côté, il ne savait pas qu’elle était la raison qui avait poussée Giovanni à partir...Et la voici donc. Il prit la parole, d’une voix calme.

-J’avais un problème des plus urgent à résoudre. C’est tout ce que tu as à savoir, compris?

Et là on ressentait son aura, qui faisait monter d’un cran la tension d’un cran. Une aura grise qui oppressait facilement n’importe qui. En réalité, Giovanni était atteint d’une maladie cardiaque qui aurait pu en finir avec lui, jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il existe un remède à Kalos. Où il alla donc se faire soigner, après tout, il restait recherché -Enfin plus maintenant car il était considéré comme mort pour les civils sauf Tous les membres de la Team Rocket-, ainsi, il fallait qu’il aille quelque part où il n’était pas connu et en sécurité, ce n’était pas chose facile du coup. Mais il réussit. Et voyant qu’Adonis avait prit le contrôle de l’Organisation, et se doutant que l’Empire ne durerait pas éternellement, il avait préparé son retour à Kalos. Changeant complètement de région puisque sa recherche principale se trouvait probablement ici. Cependant, il aurait bientôt une Emprise sur deux autres régions, ça allait être intéressant...Mais voyons voir comment Green allait réagir au ton cru de son Supérieur.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 467
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Dim 2 Aoû - 17:28

L'assurance faisait parti des traits de caractère que l'on ne pouvait pas caser comme un défaut ou comme une qualité. Certes, du coup, on tombe de bien haut lorsque ce que l'on a assuré de nous arrive pas.. Mais l'assurance de Green, elle, était aussi intimidante. L'entendre parler, avec son insolence et son arrogance, du fait qu'il peut tout gagner, et va tout gagner ! Comme on le connaissait par sa force – et auxiliairement par son record de temps de Maître Pokémon – l'on ne pouvait qu'approuver ses propos, même si on ne lui disait. Pourquoi ? Parce qu'il était LU-CIDE. Et oui. Je sais, on ne dirait pas.  Mais c'était sûrement ça qui l'avait fait monté si haut dans tout ce qu'il a entreprit. Mais personne ne l'a encore remarqué, car ce n'était qu'un enfant « prodige ». Mais pouvait-on être un prodige comme ça, par magie ? Non. Certes, il avait grandi dans un milieu qui l'avait forcément aidé, avec un Grand-Père chercheur, et, évidemment, de durs et longues heures de Lecture théorique lorsqu'il fut jeune, et qu'il mit en pratique une fois qu'il eut son cher Carapuce. Vous arrivez là, et vous vous demandez, mais quel est le rapport avec le rp ? Il est parti dans son délire.. Peut-être oui, mais le Champion n'était pas dans ce bureau, aujourd'hui, à tutoyer un Monstre redouté par tous – sauf qu'il s'était fait passé pour mort, le petit coquinou – pour rien ! Et oui. Donc, un peu de respect, au lieu de toujours vous moquer de lui ! De toute façon, d'ici peu, vous ne pourrez plus vous moquer, non ! Vous allez vous ennuyer, sans votre petit bouc émissaire de Jadielle. Il avait bien changé, depuis le début.. Et se retrouvait dans ce lieu, aujourd'hui, grâce à tous ses efforts passés (oui il n'en fait plus trop). Abrégeons, et passons directement aux dires de l'implacable et vieux Boss de la Team Rocket, après qu'il ait fait son petit sourire de Mafieux que Green détestait. Ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu, et il s'est vite souvenu pourquoi il ne l'aimait pas (le sourire).

- Et bien soit. Puisque tu insistes, fait d’une pierre de coup, rencontre Greysham pour infiltrer la Résistance et deviens maître avant de récupérer Drattak. De plus peut être que tu auras une récompense supplémentaire si tu réussis, mais rien est moins sur Gamin.

- C'est sûr. Prépare déjà la deuxième récompense, carrément..

Réponse Greenesque, comme d'habitude. Maaais. Gamin. Gamin. Gamin. Gamin. Gamiiiin.. C'était plus que risible. Un si grand nom, ridiculisé de la sorte. Pfouah, encore un jaloux. Nan mais je rigole pas, c'est vraiment ça qu'il s'est dit sur le coup. Évidemment, sous le coup de l'impulsivité, il aurait très bien pu s'emporter – et il le fera, mais pas pour la même raison – et le provoquer en Duel Pokémon, mais il se devait de rester calme. Surtout que bon, lui l'appelait bien « Gio' ». Mais Gio' c'était « gentil », c'était pas péjoratif. Il aurait pu l'appeler Greeny ou Greenou, ça c'était mignon ! Mais non, Gamin. Ça commençait par la même lettre mais.. Raaaaah ! Keep calm and fight the Elite Four, Green. Il finit par se reconcentrer sur le reste de ses propos, même s'il ne comprenait toujours pas ce « Gamin ».  Il lui disait qu'il aurait quelque chose en plus, s'il réussissait à faire les deux choses d'un seul coup. Mais qu'est-ce que ça pouvait être, en plus du Dragon qui lui était déjà destiné puisque c'était sûr qu'il réussirait sa mission. Il avait de l'influence sur les gens, et la Résistance aurait bien plus besoin d'une propagande par l'un des dresseurs les plus forts du PokéWorld plutôt que d'une Conseillère qui sort de nulle part, ça ne faisait aucun doute. Peut-être devrait-il aussi faire une annonce télévisée ? Ca serait marrant ! Green s'imaginait déjà se faire pomponner par les maquilleuses avant de faire son annonce, et que tout le monde le recevrait comme un Prince. Cela lui donnait envie d'y être, et il avait déjà oublier qu'il n'était pas là-bas pour ça, mais bien pour recueillir des infos. Mais bon, quitte à ce que ça soit une mission, mieux vaut qu'elle se passe dans la bonne humeur et dans l'ambiance conviée par Green.

Mais il fallait aussi qu'il reprenne ce qu'il devait avoir depuis si longtemps déjà. Ce que, si on ne lui avait pas volé juste après qu'il l'eut obtenu, l'aurait propulsé devant Red. Le Mont Argenté aurait peut-être été sa « tanière », tout le monde le considérerait comme un héros. Mais ils n'avaient pas le même parcours. L'un avait choisi – attention cliché '^' – la Lumière, l'autre l'Ombre. Ils s'opposaient aussi dans leurs caractères et leur manière d'être, entre un des deux qui se trouve être un gentil, simple et agréable garçon, ne vivant que pour faire régner la Justice, et l'autre qui était arrogant, séducteur et qui travaillait pour la plus grande Mafia Mondiale. Tous les opposés, et leur rivalité n'était que plus belle. Pour Green, elle aurait vraiment été belle s'il avait gagné et qu'il aurait déjà le contrôle sur Kanto et Johto depuis longtemps. Couplé à son échec cuisant, la disparition de Giovanni et le démantèlement de la Team Rocket. Le meilleur moment de sa vie, assurément. Donc, maintenant que Red n'était plus de sortie et qu'il avait préféré rester « discret », contrairement à Green, il pouvait reprendre son Trône sans que personne ne lui empêche de devenir celui qu'il aurait dû être depuis bien longtemps. Même si le Conseil était compliqué, il n'était pas insurmontable. Il l'avait passé une fois. Il le passerait une deuxième fois. Même s'il a changé. Même s'il était plus fort. Il était au-dessus des gens. Il était au dessus du Monde. IL LE SAVAIT. C'était le Meilleur, qu'importe l'adversaire. Et c'est sans doute ça qui l'avait amené à sa perte, et qui l'amènera peut-être de nouveau à sa perte. Soit, passons. Le supérieur hiérarchique de Green (ça ne fait pas du tout Boss, dis comme ça..) le piqua, encore.


- Commence par être sympathique et humble, ce sera un grand pas, ensuite, tu essayeras d’être Subtil...Mais ça, ça semble être plus compliqué.

- Tout dépend avec qui je suis..

Il lui avait répondu en regardant le plafond, d'un ton qualifiable d'arrogant, évidemment, mais aussi un peu « mystérieux », juste dans la forme, car dans le fond, il n'avait rien à cacher à Giovanni. Car quand il évoque les gens avec qui il est, il pouvait être très arrogant et désagréable et aussi on ne peut plus sérieux, calme, SUB-TIL ('^') voire doux avec la même personne. Gio' en est un bon exemple de relation tendue sans l'être. Et évidemment, sur le fond de la réponse de Green qui coupa presque la fin de sa phrase, il voulait bien sûr lui faire comprendre que ce n'était pas avec les hommes qu'il était sympathique et humble. Je dis ça, il ne l'est pas toujours en compagnie féminine. Mais il n'aimait pas être ridiculisé, humilié – coucou Red ! – tout en pouvant le faire. Malheureusement, ça ne marchait pas comme ça. Tu piques, tu es piqué. C'est logique ! Mais, face à une Légende telle que lui, comment oser lui manquer de respect ? En étant une autre Légende. Tout simplement ! Mais, Green n'avait pas trop compris pourquoi, dans un sens, il lui demandait d'être SUB-TIL. Après tout, pour entrer dans la Résistance, c'était un Jeu d'enfant, et pour reprendre ce que lui appartient, méthode O.F.D.L.T : On Fonce Dans Le Tas. Il n'y avait pas quinze milles façons de gagner un match Pokémon. Même si Green restait relativement sur la défensive lors de match, préférant parer puis répliquer, car il préférait analyser le Pokémon adverse avant que ça ne soit l'inverse, et aussi que, comme vous le verrez à la Ligue, Green a tout de même un style bien particulier lorsqu'il se bat ! Mais cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu de vrai affrontement, peut-être devrait-il s'y remettre avant d'y aller, pour ne pas être dépasser.. Je plaisante, il n'a pas besoin de se préparer ! Au lieu de parler, il pourrait déjà y être ! Mais oui, c'est évident, mes chères chenilles hongroises (what ? '^' ) ! Mais, trève de plaisanterie. Terrain glissant ! Green avait abordé un sujet bien plus sérieux, sur la raison de sa mystérieuse disparition, avec un ton très irrespectueux. Son « interlocuteur » avait d'ailleurs perdu son petit sourire que Green n'aimait pas. Il lui avait si mal parlé que ça ? Il était ( de nouveau) affalé dans le fond du fauteuil, un coude sur le bras du fauteuil, en ayant sa tête appuyé sur sa main. Alors, Monsieur le Boss?

- J’avais un problème des plus urgent à résoudre. C’est tout ce que tu as à savoir, compris?

C'est tout ce que tu as à savoir, compris ? Il n'avait qu'une envie, c'était de se lever et de retourner son bureau. C'est à lui qu'il parlait, là ? Il était vraiment sérieux ? Ça parle d'estime, qu'il réussit tout, qu'il a le talent pour être Maître, mais c'est pas foutu de lui dire ce qu'il a fabriqué ! Bah bravo, c'est bien la Team Rocket. Il avait envie d'applaudir. Il ignorait totalement qu'il avait un problème de santé, bien sûr.. Mais il lui cachait quelque chose. Et ça, il ne le tolérait pas. Green était prêt à tout dire. Il se sentait « trahi » dans le respect mutuel qu'ils avaient. Ce n'est pas pour ça que celui partirait, loin de là, mais n'oublions pas que Green agissait toujours avec impulsivité, et n'en faisait qu'à la tête. Et là, ça « l'avait saoulé », il en avait marre. Il ne pouvait pas le tolérer ! Non. Un problème urgent ? Et alors, tout le monde en avait ? Il les avait abandonnés, et il ne pouvait même pas lui dire, à lui. Trop, c'est trop. Si ça avait été n'importe qui d'autre, Commandant Rocket, Conseiller, Maître, Red, il lui en aurait foutu une. Directement. Sans passer par la Case Départ (pardon..). Il se mit à rire, tête baissée, en hochant la tête de la droite vers la gauche. C'était un rire extrêmement nerveux, et on pouvait le ressentir. Il pensait vraiment qu'il ne lui faisait pas confiance, et c'est ça, qui lui a fait mal. Sûrement qu'en persévérant, il aurait fini par le savoir. Mais, comme je l'ai dit et je le répète, il est très impulsif, et agit sur le coup. Il finit par se lever, lentement, toujours avec ce ricanement de nervosité:

- J'en reviens pas..

Il y avait vraiment de l'agacement et du dégoût dans ses paroles. Ce n'était que passager, bien sûr. Green avait beaucoup de légères colères qui prenaient des proportions énormes pour un rien, et là, c'était le cas. Cela ne changerait pas la relation qu'il avait avec lui. Non, non ! Mais le Champion était comme ça. Et c'était un gros défaut. Encore, il était resté poli, il aurait très bien pu lâcher un « Punaise » bien plus grossier ou autre chose, mais ça restait son Boss, avant tout. Et il savait aussi très bien qu'il pouvait se permettre de s'emballer comme ça. Même si là, ça allait encore. Il se parlait à lui-même. Peut-être avait-il déjà compris, Giovanni ? Mais il était trop tard, car Green était borné, et il n'écouterait plus un mot de son Boss malgré le fait que ça soit lui qui décide plus ou moins de ce qu'il devait faire et que, surtout, il lui devait du respect. Le respect et Green.. Pas besoin de vous faire un schéma ni un dessin – surtout que je suis pas doué donc ça va pas vous aider.. - ! Il soupira. Mais resta silencieux. Son Boss avait très certainement compris la gaminerie de son Fidèle, et il n'essayerait sûrement pas d'aller à son encontre, non pas parce qu'il a peur, mais parce que c'était peine perdue. Et Giovanni le savait très bien. Fallait le laisser se calmer tout seul.

- Bon.

Sec, ferme. S'il avait cette attitude sérieuse au quotidien il serait vraiment bien plus agréable avec tout le monde, dans un sens. Suite à ce mot, très bref, il tourna les talons, et se retrouva avec Giovanni dans le dos. Sans doute qu'il ne comprenait pas ce comportement déplacé. Tout comme l'affront de son Boss, qui avait osé ne pas lui dire une simple information. Enfin, « simple information ».. C'est à prendre avec des pincettes. Greenou s'était approché de la porte du bureau. Il n'avait toujours pas digéré le fait que Giovanni ne lui fasse pas entièrement confiance – je le répète, ce n'est que passager.. – et entrouvrit la porte. Etrangement, son air arrogant fini par revenir, mais l'on pouvait toujours senti qu'il y avait du dégoût dans ses propos:

- Je reviendrai quand le boulot sera fait. Salut... Gio'.

D'un léger geste de la main droite qui signifiait aussi « salut », le Champion resta « respectueux », il le devait quand même. Il claqua violemment la porte en sortant de la Pièce. Une fois face au long couloir, Green soupira de nouveau, et regarda de nouveau le plafond. Il regrettait son attitude. Mais il n'allait sans doute pas re-rentrer pour s'excuser. Sûrement pas, il est bien trop orgueilleux comme ça. Il grommelait tout de même entre ses dents, entre le fait qu'il ait toujours en travers de la gorge le fait qu'il ne lui a pas dit la raison de son absence et il jurait aussi lui-même en se demandant pourquoi il avait agi de la sorte. Il s'avançait dans le long couloir. Il lui semblait interminable. Ou c'est lui qui marchait vraiment au ralenti. Ou c'était ses pensées qui firent que le couloir était interminable. Qu'importe. Il secoua la tête. Stop. N'y pensons plus. Le retour du Champion serait dans une ambiance plus qu'électrique, mais à qui la faute aussi ?! Ce n'est pas pour ça que s'il recevait un appel urgent de Matori, il rappliquerait sur le champ. Mais dans aucun autre cas. Il répondrait, évidemment, mais trouverait une excuse pour ne pas se déplacer. Vraiment incorrigible. Après être ressorti du foutoir qu'était la Base Rocket, enfouie dans l'usine désinfectée, et qu'il avança un peu, il reçut une goutte. Il releva la tête, et, pour une raison inconnue, sourit, sincèrement, c'était incompréhensible..:

- Oh, il pleut..!

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni] Dim 2 Aoû - 20:12

Ainsi, la réunion qui aurait pu durée encore plus de temps allait finalement se cloturée plus rapidement que prévue, et de manière brutale. Ainsi en introduction je reparlerais de la relation de Green et Giovanni. Comme dit précédemment, ils étaient au final très proches, ils se ressemblaient sur plusieurs points. -Même si Giovanni lui, était plus beau, plus grand, plus charismatique (‘^’) -. Mais ils avaient un côté complémentaire assez étrange, puisque Giovanni avait la maturité, due à son éducation mais aussi à son âge, il fallait l’avouer. Et Green lui apportait...Sa puissance oui, mais il était tout de même la personne à qui Giovanni pourrait presque se confier, et inversement, c’était assez étrange car les deux se lançaient des piques mais pour quelque chose de sérieux, l’un pourrait écouter l’autre attentivement, vraiment contradictoire, mais c’était la vérité. Enfin bon, nous reviendrons là dessus tout à l’heure, car ce point n’était pas toujours respecté.

- C'est sûr. Prépare déjà la deuxième récompense, carrément..


Toujours trop sûr de lui, mais vraiment sûr, comme Voldemort qui était persuadé d’être maître de la baguette de Sureau après avoir tué Severus Rogue, ou plutôt Snape en Version Original, si si, vous ne connaissez pas la célèbre phrase “Snape kills Dumbledore” ? Et bien maintenant si ! Snape Snape, Severus Snape ! Bon, vous avez compris, il était persuadé de gagner alors qu’au fond, ça allait être très dur à faire. Quatre contre Un. Green vs le Conseil 4. Ca allait cependant être intéressant de le voir agir comme ça. Vraiment intéressant, pensait Giovanni. Effectivement, il aurait adoré voir ça, mais quand on était recherché, ou prit pour mort, bah, on va éviter de se montrer au grand publique, vous voyez? Donc il devrait se contenter d’imaginer le déroulement du combat. Même si l’issue était bien évidemment connue du Boss, puisque Green avait environ 98,7 pourcent de chance de vaincre le conseil, il aurait bien aimé voir le déroulement, et surtout, voir Green galérer à gagner, le voir se contenir pour ne pas hurler s’il était sur le point de perdre...Tant pis. Il devrait se contenter d’un “Attends Gio’, tu m’prends pour qui, elles doivent encore pleurer vu la raclée qu’elles ont reçu...D’ailleurs j’vais les consoler, tu m’connais, en tant que maître j’dois bien faire ça…” Alors qu’au fond, il aura probablement quelques difficultés.

- Tout dépend avec qui je suis..

Donc, c’est peine perdu...Pensait Giovanni. Car oui, le maître de la Ligue durant 4 Minutes était hautain avec tous le monde, enfin, sauf le Boss. Bien qu’il pouvait tout de même être sympathique avec d’autres personne, principalement de la gente féminine, mais voilà, Green était, est, et resterait à tout jamais, Green Ookido, ou Chen, mais comme je vous l’ai déjà dit, Ookido c’est plus classe. D’ailleurs, alors que le Boss prit un ton cru...Green ricana en bougeant négativement la tête comme l’avait fait le mafioso précédemment, il était nerveux, il faisait tout pour se contenir. Définitivement, le diagnostic est clair (Quand je vous vois je manque d’air ‘^’), il avait été vexé par cette remarque. Giovanni ne voulait rien dire sur cette tumeur qu’il eut au coeur...Pourquoi, vous demandez vous? C’est simple, au fond, au plus profond de lui, il s’était senti, pour la première fois de sa vie, faible. Incapable de ne rien pouvoir faire face à la fatalité. Il était obligé de tout quitter en urgence pour se soigner. Oui, il avait de l'orgueil, mais au fond, c’était un soucis de se sentir faible alors qu’il était le guide de la Team Rocket, sans aucune vantardise, il se devait de diriger ses troupes, et là, il ne pouvait rien faire...Il savait donc à partir de maintenant qu’il avait commit une erreur en ne disant pas ce qu’il s’était donc passé à Green...Mais ce coup-ci, c’était trop tard, le Gamin s’était relevé. Il était dos à Giovanni, il était prêt à partir.

-Je ne te souhaites pas bon courage pour la Ligue, Gamin. Tu y arriveras sans soucis. On se revoit après ta victoire.
- Je reviendrai quand le boulot sera fait. Salut... Gio'.

Giovanni se plaignait du comportement vantard de Green. Mais ce coup-ci, il le motivait en plaçant cette phrase avant de voir le Champion claqué la porte. Il était parti. Mais il était simplement vexé. Mais il fallait avouer qu’il était impulsif. A chaque fois c’était comme ça. Maintenant il fallait désormais attendre une nouvelle fois. Giovanni ne perdit pas de temps pour se remettre au travail. Souriant légèrement, au fond, revoir ce Gamin lui faisait plaisir. Il se reconnaissait presque en lui, sauf qu’à l’époque il était déjà plus mature et responsable évidemment...Leur prochaine rencontre serait pour bientôt, et peut être que Green serait calmé...Enfin ça, c’était une autre histoire!
[HRP : Fin Du RP et réposnse caca, désolé ! ]

.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien n'a changé.. [Giovanni]

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien n'a changé.. [Giovanni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis :: Quartier Général de la Team Rocket-