Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko]

Arthur & Vipélia


avatar
Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Jeu 9 Juil - 14:18

"Et voilà, on est arrivés à la forêt d'Empoigne !"

Une fois n'est pas coutume depuis qu'elle avait perdu sa mère, Vipélia sourit presque jusqu'aux oreilles, elle avait enfin trouvé un endroit naturel ! Elle courut aussitôt accompagnée de son petit frère Vip à travers les bois et grimpa à un arbre sans trop de difficultés, on aurait presque pu la prendre pour une gymnaste tellement elle était agile dans son élément. Depuis le haut du grand arbre, elle pouvait voir presque tout l'ensemble de la forêt, et la vision l'enchantait réellement. Enfin l'air pur de la nature au lieu de atmosphère salie de la ville, enfin de la belle végétation plutôt que ces espèces de lieux remplis de grosses tours de fer qui servaient d'habitats aux humains, de ce qu'elle avait compris. Arthur lui avait dit que ça s'appelait 'ville' et que Volucité, celle où elle avait été accueillie par ces gentils nommés Plasmas, était l'une des plus massives d'entre elles. Mais même si elle était énorme, ça ne la rendait pas du tout agréable, et la jeune fille préférait de loin cet environnement forestier bien plus modeste mais qui lui rappelait sa maison. La forêt ici était un peu plus sombre sans doute que celle dont elle venait, mais ça ne changeait pas grand chose, elle serait aussi rassurée ici que là-bas, et se sentirait surtout bien plus en sécurité que dans l'une ou l'autre de ces villes, avec tous ces humains bizarres.

Arthur, quant à lui, avait été bien surpris des talents d'acrobates de sa co-équipière, mais l'avait laissé faire, comprenant bien que ce genre de lieu était important pour elle. Il ne put malheureusement rejoindre la fille aux cheveux violets, mais la petite Emolga, posée sur l'épaule de son dresseur, ne s'en soucia pas trop et s'envola pour rejoindre la fille sauvage et son Vipélierre. Arthur aurait bien pu tenté de la rappeler, ça n'aurait servi à rien tant l'écureuil-volant n'en faisait qu'à sa tête. Emolga se posa ensuite sur l'épaule de Vipélia, avant de s'envoler de nouveau, ayant vu... un fruit ! Ca ne faisait pas une heure qu'elle avait eu sa nourriture pour pokemon qu'elle avait déjà de nouveau faim ! La petite goinfre attérit sur la branche, arracha la baie et la mangea en savourant chaque bouchée, elle n'allait sans doute pas bouger de là de sitôt, désormais. Vipélia était assez amusée par cette pokemon plutôt sans-gène mais se concentrait davantage sur la vue qu'elle avait de là-haut. Elle crut apercevoir la mer au loin, et avait rudement envie d'aller la voie de plus près ! Elle demanderait sans doute cela en guise de prochaine destination à Arthur, en espérant qu'il accepte.

Arthur, justement, s'était appuyé sur l'arbre en attendant que son alliée et Emolga ne redescendent, mais il se doutait bien que ça prendrait un certain temps. Regardant le Soleil commencer à se coucher, il ferma les yeux pour réfléchir à la situation. Il avait été nommé gardien et guide de Vipélia par l'Ordre Plasma, il ne devait donc pas échouer ! Il ne pouvait se permettre de décevoir le Roi Machina, sans compter sa famille ! Ses parents et son frère étaient tous si utiles et dévoués à l'Ordre qu'il fallait absolument leur prouver qu'il était aussi digne qu'eux d'y appartenir, songea le jeune garçon. Guider Vipélia et lui faire découvrir le monde en même temps que le monde ne la découvre, voilà donc sa mission aujourd'hui. Une tâche qu'il appréciait car ça lui permettait de voyager, mais qui lui mettait une lourde charge sur les épaules. Mais soudain... un bruit ! Cela fit sortir de ses pensées le sbire Plasma en un instant, on aurait dit qu'un buisson tout proche venait de bouger... un pokemon sauvage ? Sans doute, mais ce n'était pas très rassurant. D'autant qu'il était maintenant tout seul, sa co-équipière Vipélia comme son unique pokemon Emolga se trouvant bien plus haut sur l'arbre. Mais il ne fallait pas avoir peur ! Plus facile à dire qu'à faire, cela dit ! Mais pas de panique, sa pokemon avait beau avoir pris la poudre d'escampette, il n'était pas pour autant impuissant...


"N-N'approchez pas ! J'hésiterais pas à m'en servir..."

Arthur venait de sortir une épée de son fourreau et la maintenait droit devant lui face à cette menace hypothétique. Une épée jolie et bien aiguisée, cadeau de l'Ordre Plasma, mais encore fallait-il savoir s'en servir ! Et oui, car le jeune homme assez dissipé n'avait jamais été particulièrement attentif au cours d'escrime de l'Ordre Plasma. Il le regrettait bien à ce moment-là ! Mais peut-être qu'il ne se faisait qu'une illusion avec ce danger éventuel... Vipélia, elle, s'était allongée en équilibre sur une branche, et mangeait une baie que Vip avait détaché avec l'aide de Fouet Lianes. Emolga n'était pas loin, et les trois compères n'avaient pas idée de ce qui se passait en bas. Vipélia n'était pas trop inquiète pour son allié, il était plutôt brave et intelligent, et savait se débrouiller dans ce monde totalement inconnu pour elle. Mais elle n'hésiterait pas à l'aider si nécessaire, et ça allait sans doute l'être plus tôt qu'elle ne le pensait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Jeu 9 Juil - 17:28

Les événements du Bois des Illusions terminés, Massko s'était remis en route. Pour Volucité, évidemment ! C'était son but, depuis le début. Il comptait se faire un petit festin de Vol avant de disparaître comme par magie. Son but était peut-être d'être affiché partout dans la Mégapole. Ca serait jouissif pour lui, ahah ! Avec les brigands humains. C'est beau de rêver, hein, Massko ? 'Fin bon, étant repassé par Méanville, le Gecko se dirigeait vers le Sud de la Ville, et dès qu'il passa le Portique. Ouuuh... Le Désert s'ouvrait devant lui. Il n'aimait vraiment pas ce temps. Mais au moins, il ne risquait pas de croiser beaucoup de personnes ici. Ca allait être plutôt tranquille.. Alors Massko, tu préfères un temps désagréable mais désertique niveau vie, ou bien un superbe temps avec des hommes qui grouillent de partout ? C'était une très bonne question à laquelle.. Je ne répondrai pas. Car j'ai pas envie de me triturer l'esprit pour rien. Bref, Massko traversa l'immensité désertique sur le chemin plus ou moins défini par une route (totalement naturelle, du béton ça pousse tout seul), afin d'atteindre la grande cité. Enfin, il y était ! Volucité, nous voilà. Et là, en effet, le temps était nickel. Il y avait un tel contraste entre le Désert et la Ville qu'on avait l'impression d'avoir franchi un portail qui nous emmenait totalement autre part. Mais.. Ce n'était pas la bonne heure, dans la plus grande ville d'Unys. Ca grouillait, comme des Fermite ! Et de partout, en plus ! Ce n'était vraiment pas le moment ! Il ne savait pas trop quelle heure il était, mais il n'appréciait pas trop. En prenant un peu de hauteur, il put apercevoir les plus grands édifices de Volucité. Le Gecko savait donc où frapper lors de la Nuit qui allait venir.

Mais là, il n'y avait rien à faire dans cette immense ville. Trop de monde, trop facilement repérable, et un Pokémon seul est, de plus, souvent mal vu. Il décida donc, comme il venait de le faire, de juste venir en repérage. Et, oooh ! Une forêt, au loin ! Parfait. Avec un peu de chance, elle serait exactement comme le Désert passait à l'instant. Vide, et Calme. Pourquoi ne pas aller dans le désert, me direz-vous ? Déjà, parce que de un, sinon, il n'y aurait pas ce rp, et de deux, il y avait vraiment un temps pourri dans le Désert Délassant. Le Gecko se faufila donc dans les ruelles les plus sombres de Volucité, à ses risques et périls, et parvint enfin à sortir de la Ville. Il atteint... Hmm, l'une de ses grandes et longues infrastructures que l'on surnomme « Pont ». La vue était magnifique, l'on voyait l'Océan à perte de vue, et le Port par lequel il aurait dû arriver s'il ne s'était pas trompé la dernière fois ! Ceci le fit rire.. Non je rigole, Massko ne plaisante pas. Il traversa le pont. Une fois sa difficile traversée de ce pont (sarcasme), il arriva à un nouveau portique, qui menait, cette fois, à la Forêt d'Empoigne. Dès qu'il passa le portique, il eut de nouveau cette sensation d'air frais, pur, de nature. C'était vraiment ces endroits-là, ses préférés. De un, pour l'environnement. Pour un pokémon plante comme lui, c'est vraiment le pied ! Et de deux, pour un guet-apens, c'était l'endroit idéal. Des arbres partout, serrés, une Forêt où l'on peut facilement se perdre. Parfait ! Mais comme il comptait être en balade le soir, le Gecko ne comptait pas trop faire mumuse avec les passants aujourd'hui. Sauf si, comme d'habitude, ces derniers venaient, une nouvelle fois, perturber le sommeil ou le repos de Massko. Se faufilant sur les branches de quelques arbres, il finit par se poser sur une, qui semblait bien plus massive et résistante que les autres, pour qu'il puisse s'y installer plus confortablement pour une très courte durée..


- Et voilà, on est arrivés à la forêt d'Empoigne !

Tournant à peine afin de voir qui était en train de parler, le Pokémon vit une adolescente courir à travers les bois et tandis qu'elle grimpa à un arbre, le Gecko se réfugia à la cime de celui où lui se situait, à quelques mètres de celui où elle s'était assise, avec son petit Vipélierre. Un Pokémon Plante, donc ! Hmm. Il avait trouvé son comportement très bizarre lorsqu'elle s'est mise à courir, mais apparemment, ce n'était pas contre le Voleur. Mais, travailler ses réflexes, ça ne peut pas lui faire de mal ! Massko était alors quasiment au sommet de l'arbre, entre les feuilles, en voyant un autre Pokémon dans son champ de vision, un Emolga, un peu gourmand. Hmm.. Ils ne semblaient vraiment pas sur leurs gardes. Peut-être fallait-il répéter la chorégraphie avant la représentation, ce soir ? Sûrement. Ils étaient vraiment insousciants. Le Gecko descendit à l'arrière de l'arbre avant de se jeter dans un buisson en faisant sûrement un peu trop de bruit, puisqu'un quatrième protagoniste, qu'il n'avait pas vu, était en bas de l'arbre, appuyé sur celui-ci, et Arthur allait immédiatement être sur la défensive en entendant le bruit qui venait perturber la tranquillité de la pause qu'ils venaient de faire. Etant camouflé parmi les nombreux buissons qui étaient face à eux, à une petite dizaine de mètres, il regardait alors l'homme, c'est-à-dire la force, la virilité, le courage.. Ah non, autant pour moi:

- N-N'approchez pas ! J'hésiterais pas à m'en servir...

Une épée ? Ooooh.. Voulait-il tenter d'attaquer le Pokémon, qui n'était même pas dans son Champ de vision, avec cette vulgaire masse. C'était une fort belle lame, en effet. Ne bougeant pas, en relevant simplement les yeux afin de regarder les trois autres, qui étaient toujours perchés, sans trop s'inquiéter, du moins en apparence. Et bien, il avait compris quelque chose, chez l'homme. Il ne semblait vraiment pas à l'aise, et vu de son jeune âge, n'a sûrement jamais dû se retrouver dans une situation similaire, où l'on ne voyait pas ce qui vous traque, ou même si quelque chose vous espionne, c'est vraiment perturbant, inquiétant, et stressant ! Il eut une idée. Le Gecko remua le buisson dans lequel il était, avant de se faufiler dans un autre, deux-trois mètres plus à gauche, avant de lancer un Dracossoufle non pas sur l'adolescente, qui était perché, mais sur son frère ou bien son compagnon (peu importe pour Massko) qui tendait, avec autant de courage que de confiance, son épée. Vu les réflexes qu'il avait pu observer chez lui tout à l'heure, nul doute qu'il puisse réagir assez rapidement pour ne pas se vautrer lamentablement contre l'arbre sous le coup de l'attaque. Mais il ne fit que manifester sa présence, sans pour autant se montrer. En plus, Dracossoufle étant une attaque assez étrange pour un Massko, il pensait fortement qu'ils allaient croire que c'était un Pokémon dragon qui se trouvait ici. Alors, encore une fois, il remua fortement le buisson, sans regarder le résultat de son offensive, et de se remettre dans le buisson dans lequel il était, à la base, en observant le résultat de son attaque et leurs réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia


avatar
Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Ven 10 Juil - 12:26

"Wouah!"

Arthur avait reculé en poussant un cri de peur, se retrouvant dos à l'arbre. Un intense rayon rose venait d'arriver à ses pieds, un peu plus et il aurait été touché ! Mince, ça venait d'ou ce rayon ? Il regarda plus haut mais ne voyait aucun pokemons dans les airs ou dans les branches, soit le fautif s'était enfui, soit il se cachait bien. Mais pourquoi l'avoir attaqué lui ? Il était l'ami des pokemons, membre du glorieux Ordre Plasma, se battant pour la liberté de ces créatures et leur égalité avec les humains. Et voilà que l'une d'elles venait de l'agresser, drôle de récompense. Mais en y repensant, sortir son épée n'avait pas été un geste très fin, une arme, bah c'était rarement un signe pacifique, et oui, captain obvious ! Bref, il se sentait un petit peu bête sur le coup, mais craignait surtout qu'un autre de ces dangereux rayons ne sorte encore de nulle part. Il pouvait donc... prendre ses jambes à son cou et fuir ! Ca aurait été le plus sage, mais il ne pouvait pas abandonner Vipélia, il était quand même sensé la protéger, en théorie. D'ailleurs, en parlant de cette dernière, elle avait entendu le cri de son allié malgré la hauteur qui les séparait, et redescendit avec la même facilité que pour l'ascension. Elle demanda ensuite :

"Qu'est qui passé ?"

Bon, l'apprentissage du langage, c'était pas encore au top, visiblement. Pourtant, la jeune fille essayait vraiment de s'y mettre mais c'était extrêmement ennuyeux que de rester à une table pour étudier, elle préférait voyager, se reposer, jouer, tout sauf étudier, en résumé. En même temps, pourquoi les humains avaient un langage qui leur était propre, ils pouvaient pas faire comme tous les pokemons ? Bien qu'elle avait été élevée par une Majaspic, elle pouvait aisément comprendre n'importe quel pokemon, même si elle n'avait jamais vu son espèce auparavant. Pourquoi les humains rendaient ça plus difficile avec leur langage plein de complications ? Peut-être se pensaient-ils au dessus des autres ? C'était en tout cas un mystère de leur civilisation que la jeune fille finirait bien par résoudre un jour. Et pour ce qui était du langage, elle y arriverait bien, tôt ou tard, en rencontrant d'autres humains, c'était ce qui était prévu. En attendant, elle connaissait les expressions simples, notamment grâce à Arthur, et arrivait plus ou moins à se faire comprendre, généralement. Elle attendit donc la réponse du garçon qui ne tarda pas à venir :

"Heu, un pokemon a lancé une attaque... une attaque de type... heuuu..."

C'était une bonne question, ça. Il avait bien vu l'attaque, mais il ne savait pas du tout ce que c'était exactement. C'était rose. Et chaud. Et sans doute puissant. Bah on allait pas aller loin avec juste ça comme informations ! Si c'était rose, y avait de bonnes chances qu'il s'agisse d'un pokemon de type fée, si c'était chaud, ça pouvait venir d'une créature de feu. Fée et Feu, donc. Mais attendez, aucun pokemon n'a ce double-type ! Pas à sa connaissance en tout cas. Et puis un pokemon pouvait très bien utiliser des attaques autres que son type, mais en l'occurence, le Sbire doutait sérieusement que le fautif soit un pokemon de type plante. Ou peut-être bien que si, finalement. Raaah, mais il était pas expert en attaques pokemons, lui ! Il adorait les pokemons, comme tout bon membre de l'Ordre Plasma, mais il n'était pas un professeur qui étudiait les créatures et leurs capacités. Enfin bref, malgré ses réflexions poussées, il ne pouvait pas donner beaucoup d'aide à sa compère pour expliquer la situation. Avait-elle au moins compris ce qu'il venait de dire ou fallait-il qu'il le répète plus lentement ? La jeune fille regarda vers le haut et lança d'une voix assez forte :

"Vipélierre Vipé" ~Sors de là, on ne te fera pas de mal.~

La jeune fille avait à peu près compris ce qui s'était passé, même si elle n'était pas totalement sûre non plus. C'était une histoire de pokemon et d'attaque. Bravo ! Elle avait déjà entendu le mot 'type' mais ne se souvenait plus de sa signification, par contre. Enfin, quoi qu'il en soit, le jeune garçon lui demandait probablement de parler au pokemon qui avait lancé une attaque pour une raison obscure. Elle poussait donc ce même pokemon à les rejoindre pour qu'Arthur puisse converser avec lui. Comment allaient-ils converser, d'ailleurs ? Oh, elle devrait encore faire l'interprête, à tous les coups ! Mais bon, le Sbire était bien gentil de la guider à travers le monde, elle pouvait bien lui rendre la pareille de cette façon. Sur l'épaule de la fille aux cheveux violets, Vip regardait un peu partout, méfiant, tous les pokemons n'étaient après tout pas des gentils... Maintenant, est-ce que le mystérieux pokemon allait se révéler au grand jour, devant les deux jeunes Plasmas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Ven 10 Juil - 14:56

- Wouah !

Et le cri le plus viril et courageux de l'univers est interprété par Arthur, et sponsorisé par Findus ! En tout cas, ce qu'on pouvait dire, c'est qu'il avait le derrière bordé de nouilles, pour ne pas s'être pris, le Dracossoufle du Gecko. Toujours dans son buisson, à se terrer comme un chasseur qui observait que sa proie perde toute espoir de s'en sortir et panique, il observa l'homme qui resplendissait de courage face à l'adversité et avait vraiment l'air déboussolé par cette attaque. C'est vraiment que l'attaque Dragon avait du cachet. Et il avait pris du temps à la maîtriser, et n'était pas encore des plus parfaites et précises ! Tant pis, au moins sa présence était manifestée, et il n'avait nullement l'objectif de blesser sérieusement le garçon, qui n'était de toute façon qu'une proie trop facile pour s'en satisfaire. Mais, évidemment, la fille, perchée dans les arbres, et à laquelle il lui avait trouvé un comportement étrange tout à l'heure, remarqua évidemment la mauvaise surprise qu'eut son coéquipier, et alors, voyant celui qui complétait son duo, agressait par un Pokémon, sauvage ou non, réagit, avec un très bon français:

- Qu'est qui passé ?

Wut ? C'était du langage humain, ça ? Ou bien c'était un langage codé ? Ou bien, ne savait-elle pas parler ? Vraiment étrange, cette fille. Mais elle, au moins, n'avait pas pris la subtile initiative de brandir une arme vers quelque chose qui était peut-être inexistant à la base.. 'Fin bon, l'origine de son langage, quelle qu'elle soit, berbère, Zarbi, humaine, ou pokémon (?), importait peu la bestiole. Elle se mêlait au conflit, et tant mieux. Se satisfaire de l'homme n'était pas du goût du Pokémon, et il préférait avoir un défi plus imposant ! Sauf s'ils étaient pacifiques. Des hommes, pacifiques ? C'est compatible, ou un oxymore, ça ? Qu'importe, une nouvelle fois. Massko n'oubliait pas qui était en situation de force, et c'était lui. Il ne pouvait pas ignorer la présence de 4 ennemis, et donc de se découvrir ! En plus, c'était des Plasmas. Ca, il ne le savait pas encore.. Mais, pouvait-il l'attaquer, en tant que Pokémon ? Ou bien les paroles de cet Ordre n'était que des balivernes ? Nous le saurons bientôt. Le Roi Arthur (oui j'ai eu envie), toujours avec sa masse de fer entre ses mains, répondit alors à sa coéquipière, d'une voix posée, rassurante, calme.. Nan, d'une voix stressée, apeurée, horrifiée, bon j'abuse un peu pour le dernier, je l'avoue. Bref, il lui répondit donc, avec une précision légendaire de ce qui venait de lui arriver:

- Heu, un pokemon a lancé une attaque... une attaque de type... heuuu..

Au moins, sa description (si ça en est une) est bien plus précise et réaliste que les prévisions météorologiques, et oui ! Il fallait lui accorder ce point. Mais apparemment, il n'était pas très connaisseur des attaques, et des Pokémons en général. C'était vraiment du gâteau, alors ? Pas sûr. L'on peut ne pas être un expert et être très doué. Mais il avait vraiment l'air perdu, et ça, ça ravissait amplement le Pokémon Plante ! Ahah ! Parfait. Tout était parfait, sa partenaire n'était pas plus aidée quant à la nature de la bestiole qui venait de tenter de blesser Arthur. Il observait toujours la scène. Massko se doutait que sa coéquipière allait réagir. Peut-être en s'adressant au Gecko ? C'était ce qui allait se passer. Mais lui, était resté planté là, dans les buissons. Il ne songeait plus qu'à son offensive, et attendait une dernière réaction, pour voir comment tourner la chose.. Un Emolga et un Vipélierre les accompagnaient. C'était bien évidemment assez abordable pour lui. Mais bon, y'a des Pokémons non évolués très forts. Mais sachant que la petite souris électrique volante venait de manger, elle serait bien moins vive et aura beaucoup plus de mal à se battre que son compère le Vipélierre, qui, quand à lui, semblait plus lucide et déterminé à un éventuel affrontement, et plus concerné que l'Emolga. Toujours tapi à l'abri, Massko observa alors la réaction de la jeune femme, qui déclara:

- Vipélierre Vipé !
~Sors de là, on ne te fera pas de mal.~


Elle parlait bien mieux le langage Pokémon que le langage humain ? Les humains l'aurait-elle capturé, à la manière de N, afin de l'élever dans le but de pouvoir aborder les Pokémons et mieux leur tendre des pièges. C'était sûrement ça ! La vérité était à des années lumières, évidemment. Mais bon.. Les théories boulshit du Pokémon lui plaisaient plus. Mais Massko ne tomba pas dans le panneau, qui était inexistant en plus. Un long sifflement, en signe de refus de « sortie » de sa cachette. Mais Massko avait un sifflement spécial. Puisqu'il était légèrement strident, il était difficile de repérer d'où l'onde sonore venait réellement. Il n'avait vraiment pas confiance, et sûrement à cause du geste d'Arthur avec son épée, de tout à l'heure. Même s'il avait de gros doutes sur le fait qu'elle parle Pokémon, il semblait plus amical à discuter avec elle qu'avec lui. Mais pas de dialogue, du moins par pour le moment. Il était prêt à attaquer. Si, elle lui demandait encore de dialoguer, ils avaient peut-être une chance qu'il se montre. Mais là, non. Sa cible était le moins mobile, et le plus accessible, l'homme avec l'épée. Ayant encore la demande qui raisonnait dans sa tête, le Gecko relança l'un de ses fameux souffles roses/violets, mais au sol cette fois-ci, afin de créer, durant une durée très limitée, un petit nuage de poussière.

Une fois celui-ci créé pour masquer la vue de tous ceux étant au sol ( et donc non Vip' qui pouvait apercevoir la silhouette de la bête), Massko se rua dans la fumée créée afin de tenter, toujours en se focalisant sur Arthur, de le tailler d'un Lame-Feuille, accompagné d'un "Skooo" qu'il ne put retenir!. Mais il (Arthur) était si proche de l'arbre qu'il ne sut pas sur le moment, s'il l'avait touché lui ou bien l'arbre. Il était donc visible de là où était la jeune fille, qui elle, avait tenté d'ouvrir le dialogue d'une manière plus conviviale que « Vazy si tu te montres pas je vais utiliser mon épée ». Donc maintenant, ils étaient quittes. Reste à voir s'ils répondront à l'offensive ou s'ils continueront de vouloir nouer le contact avec la bête, qui était passé du côté où ils étaient, en se tenant presque à 1 mètre, un peu plus visible qu'avant, d'Arthur, et d'attendre que la fumée se dissipe afin de voir si la taillade avait bien atteint celle qui était destinée à se la prendre. Mais, comme je l'ai déjà dit, il était bien plus visible, et à portée des deux compères ! Toujours sur la défensive, il tentait de se camoufler comme il pouvait, tout en étant tout proche d'Arthur. Alors.. Comment la situation allait-elle évoluer, à présent?
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia


avatar
Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Sam 11 Juil - 11:31

"On ferait peut-être mieux de partir..."

Prudence est mère de sûreté, comme on dit, et Arthur appliquait généralement ce proverbe à la lettre. La question posée par Vipélia restait sans réponse, si ce n'était un sifflement assez bizarre venant d'on ne sait d'ou. Bref, ils étaient pas bien avancés sur le mystérieux agresseur, et s'il ne se montrait pas, cela ne servait à rien de rester ici, selon le jeune Sbire. Etait-ce de la prudence ou de la peur ? Un peu des deux, sans doute, faut dire que quand une attaque apparemment puissante comme celle-là vous frôle, vous réfléchissez à deux fois avant de faire comme si de rien n'était. Peut-être s'agissait-il d'un pokemon naturellement agressif, ou même d'une mère qui protégeait son territoire pour surveiller ses petits, auquel cas ce serait presque une bonne raison que d'avoir attaqué. Mais faire des hypothèses ainsi était inutile tant que la créature responsable ne se révélait pas, et Arthur n'avait pas l'intention de rester ici à attendre qu'un autre de ces maudits rayons ne surgisse à nouveau, et qu'il ait moins de chances qu'avec le précédent. Le plus sage était donc de prendre la poudre d'escampette, mais ce n'était sans doute pas l'avis de Vipélia. Depuis qu'elle était arrivée dans ce lieu paisible, elle avait souri comme rarement depuis son retour à la civilisation. Elle aurait adoré passer un bout de temps ici, à jouer ou à se reposer, mais il fallait qu'un pokemon ne soit pas d'accord. Et bien... qu'il aille au diable ! Les pokemons ronchons, elle ne les aimait pas beaucoup et elle ne voulait pas se laisser impressionner par l'un d'eux. Aurait-il au moins le courage de se montrer ou resterait-il terré comme un lâche ? Elle continuait d'attendre en ignorant la suggestion de son allié, attendant une éventuelle réponse qui ne tarda pas à venir...

Tout se passa très vite. Un rayon rose apparut avec une vitesse impressionnante mais frappa le sol, créant un peu de fumée aux alentours. Vipélia comme Arthur se cachèrent le visage pour ne pas prendre celle-ci dans les yeux, et l'agresseur en profita pour approcher dangereusement du Sbire Plasma, qui ne sut pas trop quoi faire, à part se faire le plus petit possible. Il vit une ombre menaçante au dessus de lui qui frappa soudainement mais trop haut ! Son coup tranchant ne coupa qu'une poignée de cheveux du garçon, mais cela suffit largement à l'effrayer. Non, mais c'est vrai, quoi, depuis quand y avait des pokemons assassins dans cette forêt !? Vipélia, en tout cas, n'hésita pas un instant et ordonna d'un signe de tête à Vip d'agir, lequel, blasé de devoir aider Arthur qu'il n'appréciait guère, lança quand même un Fouet Lianes, juste pour attirer l'attention de l'adversaire. La jeune fille, quant à elle, en profita pour se placer entre le prédateur et sa cible, dans une position qui se voulait être de combat. C'était sans doute pas très menaçant, mais l'adolescente n'allait pas laisser cet agresseur faire de mal à son allié, alors que rien ne le justifiait. Vip était à côté d'elle, également prêt à agir si jamais sa soeur le faisait, il la suivrait sans discuter. Mais avant de déclarer les hostilités, Vipélia déclara à son interlocuteur, la mine sérieuse :

"Vipélia Vipé ? Vipé !" ~ Pourquoi nous attaques-tu ainsi ?! Nous ne t'avons rien fait ! ~

Vipélia était là, l'air dur, prête à se battre si c'était nécessaire. Vip avait déjà ses lianes de sorties, et même la goinfre Emolga laissait apparaître des petites étincelles pour montrer qu'elle ne laisserait pas son maître se faire abattre sans le protéger. Les trois ensemble n'étaient sans doute pas de niveau face à ce puissant pokemon, mais ils pouvaient quand même lui donner un peu de fil à retordre en attaquant simultanément. Néanmoins, la jeune fille ne souhaitait pas combattre si elle pouvait l'éviter, ce pourquoi elle avait d'abord posé une question à l'attaquant. Elle n'était pas orgueilleuse sur sa propre force, sachant bien que la race de pokemon humaine ne détenait pas de pouvoirs très offensifs, donc, elle préférerait largement que le pokemon s'explique avant d'en venir à l'affrontement, ou qu'au moins il les laisse partir sans faire plus d'histoires. La fumée commençait à se dissipper totalement, laissant apparaître l'identité de l'agresseur, il s'agissait d'un Massko. Ben ça alors, songea Arthur, qui n'aurait jamais pu le deviner. Il avait failli se prendre une attaque Lame-Feuille mais ça aurait très bien pu être une simple attaque Tranche. Ce genre de pokemon était plus répandu à Hoenn et le Plasma aurait bien aimé savoir ce qu'il faisait à Unys, mais encore fallait-il que le gecko accepte de ne pas se battre. Rien de moins sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Sam 11 Juil - 16:31

Alors.. Qui la Justice du Lame-Feuille de Massko avait puni ? Pfeuh.. Une vulgaire partie de cheveux ! Il en avait d'ailleurs encore sur lui. Il les retira rapidement d'un geste brusque de sa patte gauche. Mais en plus, le Gecko avait heurté quelque chose. Le rythme cardiaque du jeune homme. Et oui, même s'il ne l'avait pas blessé, la peur avait sûrement dû envahir sa « pauvre petite âme frêle », comme dirait Massko. À peine eut-il finit d'observer les moindres dégâts infligés à l'homme, il releva rapidement la tête afin de dévier de peu le Fouet Liane avec un nouveau Lame-Feuille. Pfiouuuh.. Il avait eu chaud, cette fois-ci. Ca n'était vraiment pas passé loin. Même s'il s'était pris l'attaque, il ressentit, lors du contact entre lui et la liane, que ce n'était pas une attaque d'une puissance incroyable, loin de là. Peut-être un Pokémon venant d'éclore de son œuf et découvrant les dangers du monde ? Il n'en savait rien. Mais il fallait toujours se méfier des autres Pokémons, ça, il le savait on ne peut mieux. Le mystérieux agresseur restait, comme toujours sur la défensive. À présent, alors qu'il venait de manifester sa présence, ce n'était pas à lui de passer encore à l'offensive, du moins, si c'était ce que eux voulaient, se battre. Ce que Massko trouvait relativement stupide, puisqu'il avait l'avantage du terrain, et qu'il pouvait toujours battre en retraite assez rapidement, en cas de scénario catastrophe. Profitant de l'attaque de son Pokémon, l'adolescente se plaça entre Massko, à moitié dans un buisson, et son coéquipier. Elle avait sûrement vu que celui-ci avait été légèrement heurté, et qu'il avait peut-être encore son esprit un peu confus de ce qui venait se passer. Etrangement, celle-ci ne l'attaqua pas. Si ce n'était que pour faire obstacle, ça ne servait à rien de se mettre là. Massko fut surpris, dans un sens, de cet acte, sûrement aussi inconscient que réfléchi à la fois, ce qui était du coup, relativement étonnant. Elle semblait vraiment sérieuse, « fini  de jouer », à présent. Elle déclara alors à Massko:

- Vipélia Vipé ? Vipé !"
~ Pourquoi nous attaques-tu ainsi ?! Nous ne t'avons rien fait ! ~


Malheureusement, perturber le repos du Gecko est un bien pire affront que l'on pourrait penser. Sauf la situation pourrait le faire changer d'avis.. 3,5 contre 1 (oui Arthur est à moitié dans les vappes pour Massko), ça ne le tentait pas trop. L'Emolga, malgré la gourmandise dont elle fait preuve, avait l'air déterminé, tout comme le Vipélierre qui avait attiré l'attention de Massko un peu plus tôt. Quand à elle, il avait remarqué tout à l'heure, lorsqu'elle était montée sur l'arbre, la redoutable acrobate qu'elle faisait. Hmmm.. Il resta silencieux, et recula légèrement dans un premier temps. Même s'il avait été repéré, Massko préférait rester plus ou moins à l'écart d'eux, ne sait-on jamais. Il regardait avec attention celle qui s'était postée entre lui et la cible du Pokémon, qui semblait toujours aussi terrorisé et paumé. Il avait réussi à en mettre un plus ou moins dans les vappes, au cas-où il fallait se battre. Le Pokémon semblait tendu, et repéra rapidement un moyen de fuite. Ce qui était bien, c'est que lui comprenait le langage humain, même si elle, s'adressait en langage « Pokémon » à la bestiole. Pourquoi c'était bien ? Car Arthur allait sûrement croire qu'il ne le comprend pas, et donc sûrement parler normalement à sa coéquipière, ou en essayant de faire des signes à Massko, ce qui serait très très drôle. Alors le Pokémon se détendit, avec une posture beaucoup moins agressive qu'avant. Il avait toujours l'air sur la défensive, mais moins. Après avoir analysé la situation, il se dit qu'il fallait mieux tenter un rapprochement pour mieux frapper dans le dos, à choisir. Alors, le Gecko répondit alors à la demoiselle:

- Massko.. Skoo !
*~ Les gestes parlent, et ils m'ont indiqué, tout à l'heure, qu'vous êtes venus troublés le repos d'un Pokémon qui en avait besoin..~*


C'était vraiment plus un prétexte qu'autre chose, oui. Certes, il était tranquillement en train de se reposer, mais il avait surtout besoin d'exercice, s'il pouvait dire. Mais si la confiance s'installait dans les deux camps, il pourrait sûrement se faire nourrir gratuitement et récupérer une ou deux babioles avant de décamper en vitesse. C'était sûrement l'option la moins dangereuse, et la moins coûteuse en énergie dépensée. Et puis elle semblait vraiment ouverte au dialogue. C'est l'attitude que prenne les personnes qui savent qu'elles ne font pas le poids, en général, et donc son attitude était un signe de faiblesse dans un sens, mais il avait une autre manière de faire, aujourd'hui. Le Gecko se rapprocha légèrement de celle qui s'était intercalée entre lui et le mécréant qui pensait impressionner le Pokémon avec son épée, peut-être allait-elle se méfier. Sûrement. Mais, comme je l'ai dit, Massko semblait beaucoup plus à l'écoute de la fille qu'à l'homme, sûrement par sa manière de faire. Il n'était plus qu'à un petit mètre d'elle avant de se stopper, ne sait-on jamais. Il continua alors, toujours en regardant Vip':

- Sko, skooo ! Massko, koo!
*~J'ai pas trop apprécié son attitude, à l'autre.. Mais j'ai peut-être exagéré..Désolé!~*


Sincère ou non ? Je ne le dirai pas, sinon ce n'est pas amusant ! Mais c'était pour entamer le contact et le dialogue avec eux. Enfin, surtout avec elle. Lui, il ne le sentait pas. Mais il affichait maintenant une « petite bouille » de pokémon amicale, rien à voir avec la terrible cruauté de tout à l'heure ! Mais s'il simulait, serait-ce de la cruauté de faire semblant ? Rien n'est moins sûr ! Massko est vraiment imprévisible, encore une fois de plus. Maitenant, il allait y avoir une réponse, évidemment. Sûrement sur la défensive, le quatuor allait sûrement être ultra attentif à chaque mouvement du Pokémon, et du coup, le voleur allait tenté de créer une certaine confiance dans l'échange qui allait suivre. Sauf si « l'autre », comme Massko appelait Arthur, et qui n'est pas très respectueux, je l'accorde, avait soif de se venger de l'acte de Massko. Ou non.. Affaire à suivre, très bientôt. Qu'allait-elle penser de la déclaration de Massko, est-ce que ce "petit" incident allait vite se dissiper pour laisser place à une ambiance plus sereine, calme et festive. Bon j'abuse pour festive, Massko a vraiment horreur de ça..
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia


avatar
Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Dim 12 Juil - 15:06

La tension était à son comble dans la paisible forêt d'Empoigne, entre d'un côté le pokemon sauvage de type plante et de l'autre les deux affiliés de l'Ordre Plasma accompagnés de leur pokemon respectif. Un geste et ça pourrait se transformer en bagarre, une seule étincelle et le feu prendrait sans difficultés. Mais était-ce le souhait des deux adolescents ? Que nenni ! Arthur, lui, aurait préféré se tirer d'ici vite fait pour rentrer à Volucité et oublier ce maudit Massko agressif ! Ce dernier avait failli le tuer, quand même ! Il lui avait pris une mèche de cheveux à la place, ce qui restait supportable, étant donné la masse de cheveux qui restait encore sur la tête du garçon. Mais quand même ! Ce n'était pas un signe de gentillesse ou de politesse que d'attaquer soudainement quelqu'un comme ça. Donc, si le pokemon voulait en rester là, le jeune garçon n'en serait que plus ravi. Il y avait bien d'autres forêts, et plus généralement de lieux, à visiter pour sa co-équipière sauvage. Seulement voilà, cette dernière ne bougeait pas d'un pouce, restant en position défensive au cas ou l'apparent adversaire tentait quoi que ce soit. Vip, sur ses épaules, était de son côté même s'il n'aimait guère combattre des pokemons de son type. Et enfin, Emolga planait devant son dresseur et n'hésiterait pas à faire un puissant Flash si jamais Massko s'approchait de trop, on verrait bien s'il continuerait à jouer les fier-à-bras en étant à moitié aveugle, héhé ! Mais malheureusement pour elle, et à la surprise des protagonistes humains, le pokemon sembla se calmer et déclara simplement :

- Massko.. Skoo !
*~ Les gestes parlent, et ils m'ont indiqué, tout à l'heure, qu'vous êtes venus troublés le repos d'un Pokémon qui en avait besoin..~*


"Vipélierre, Vi."
~ Nous sommes désolés, nous ne cherchions pas à mal en venant nous balader dans cette forêt. ~


A l'instar de Massko, Vipélia se détendit, tout comme Vip sur son épaule qui semblait rassuré de ne pas avoir à affronter le pokemon plante. La jeune fille préférait également la tournure des choses, car combattre ce pokemon aurait pu être très dangereux, et elle n'aimait pas particulièrement les combats, n'étant d'ailleurs pas très douée dans cette activité. Elle croyait sincèrement que Massko disait la vérité, et afficha un petit sourire en signe de paix, il n'y avait désormais plus de raison d'être craintif selon elle. D'autant qu'elle s'entendait toujours bien avec les pokemons plante, d'habitude, il n'y avait pas de raison pour que cela ne soit pas le cas aujourd'hui. Arthur, lui, sans comprendre les paroles des deux autres, se rendit néanmoins compte de leur posture plus détendue, et émit un petit soupir de soulagement. Frôler le danger, c'était pas trop son truc, alors c'était tant mieux que le pokemon oublie son agressivité. Seule Emolga, en fait, n'était pas ravie de la situation, elle aurait bien aimé un petit combat en guise d'exercice après son petit repas quelques minutes auparavant, étant totalement inconsciente que sa puissance ne devait pas atteindre la cheville de son adversaire potentiel. Bah tant pis, ce serait pour une autre fois, en attendant, elle revint sur l'épaule de son maître, lequel se releva finalement, étant maintenant assuré que le pokemon ne tenterait plus de le tailler en pièces. Ce dernier, néanmoins, ne semblait pas aimer particulièrement Arthur, comme il l'expliqua à Vipélia :

- Sko, skooo ! Massko, koo!
*~J'ai pas trop apprécié son attitude, à l'autre.. Mais j'ai peut-être exagéré..Désolé!~*


"Il désolé.", déclara-t-elle en direction d'Arthur pour lui traduire les paroles de Massko.

"Ah, heu... dis-lui que ce n'est pas grave."

Vipélia traduisit ensuite les paroles d'Arthur à Massko, ignorant que le pokemon sauvage était tout à fait apte à comprendre les paroles de l'humain. En tout cas, ça ne lui plaisait guère de jouer les traductrices, c'était assez redondant, et elle espérait bien que ces deux-là n'auraient pas trop de choses à se dire, maintenant que l'incident était clos. Elle se demandait quand même ce quelle bourde avait pu faire son co-équipier pour gêner le pokemon ici présent et le rendre aussi agressif, mais en parlerait peut-être plus tard avec lui seule à seul. Elle n'était pas venue ici pour faire la pacificatrice, après tout ! Elle, elle voulait se balader, grimper aux arbres, manger des baies, comme elle le faisait là où elle avait habitée, dans sa forêt à elle. Oh, bien sûr, son but était de retrouver sa mère apparemment capturée, et de découvrir la civilisation humaine, mais une petite escapade forestière de temps en temps, ça lui faisait beaucoup de bien. Arthur, lui, n'était heureusement pas rancunier à l'égard du pokemon qui avait pourtant failli le trancher d'un coup de Lames-Feuille, mais ce n'était pas dans sa nature. Et puis il adorait les pokemons ! Donc, même si celui-ci semblait avoir mauvais caractère, il ne lui en voudrait pas trop non plus, il appréciait toujours le contact avec ces créatures cohabitant avec les humains. Sauf les spectres ! Ca fait trop peur, les spectres ! Ils s'amusent souvent à faire des farces effrayantes et sont assez sinistres généralement, même s'il ne fallait pas en faire une généralité. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas d'inimité particulière à l'égard de ce Massko et était plutôt intéressé, même...

"C'est pas courant de voir des Masskos sauvages à Unys, je me demande ce qu'il fait là..."

Il avait dit ça davantage pour lui-même que pour un éventuel interlocuteur, disant ce qu'il pensait à voix haute. Effectivement, les Masskos n'étaient pas des pokemons très courants dans la région, d'habitude, on les voyait plus à Hoenn, une région assez éloignée d'Unys, et donc le garçon était assez curieux de la raison de sa présence ici. Sans doute n'aurait-il pas la réponse, puisqu'il ne pouvait communiquer directement avec l'intéressé et que Vipélia le regardait en fronçant les soucils, ce qui signifiait... qu'elle avait compris que dalle à ce que venait de dire son allié. Roh ! Il avait parlé trop vite ! et pas assez fort, en plus de ça ! Elle n'avait pu capté que les mots 'Massko' et 'Unys', mais ça n'avançait pas vraiment la jeune fille. De toutes façons, comme dit précédemment, elle n'avait pas envie de traduire toute une conversation, Arthur n'avait qu'à apprendre à parler pokemon ! Ou Massko à parler l'humain ! Pourquoi était-elle la seule à faire des efforts ici ? C'était trop injuste !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Lun 13 Juil - 10:09

-  Vipélierre, Vi.  
~Nous sommes désolés, nous ne cherchions pas à mal en venant nous balader dans cette forêt.~


Alors comme tout allait bien. Il n'avait rien à craindre d'eux, et eux n'avaient rien à craindre de lui. Ca.. J'en suis pas encore totalement convaincu.. Elle avait la chance de pouvoir dialoguer avec Massko, contrairement à.. Celui que Massko ne qualifiera pas. Elle semblait totalement se détendre. Si vite ? Il lui en faut peu, quand même. Du point de vue de l'ex-agresseur, évidemment. Chose qui étonna totalement Massko (sarcasme à venir..), Arthur ne comprenait pas le langage du Pokémon. Ca sentait la boulette. Une longue histoire d'amour, entre ces deux-là, semblaient évidentes. Surtout du côté du Pokémon, pour lui, il avait tout de l'être humain parfait.. Pourquoi je m'acharne sur ce pauvre Arthur ? Il est super chou en plus. Mais c'est pas moi, c'est Massko hein ! Moi je l'aime bien.. C'est une qualité, d'être un peu maladroit. Bon c'est bon, j'arrête avec lui ! Massko était toujours face à eux. Et, évidemment, comme je l'ai dit précédemment, Arthur ne le comprenait pas, même si lui (Massko) le comprenait.. Alors, forcément, lorsqu'il entendit ce qu'il va suivre, il ne put retenir un petit sourire mesquin de venir se loger sur ses lèvres devant cette scène:

- Il désolé.

- Ah, heu... dis-lui que ce n'est pas grave.

Evidemment, elle le traduit pour le Pokémon, qui, doit avouer s'amuser un peu de la situation qui se passait sous ses yeux. Il les laissa faire, et hocha la tête vers le bas pour lui signifier qu'il avait compris, et également permettre à Arthur de comprendre, par la même occasion. L'incident était terminé, à présent. Mais pouvait-il enfin se décontracter ? Non, toujours pas. Du moins, il le semblait de l'extérieur.. Au fond, c'était une autre affaire. M'enfin, soit, passons. Etrange, vraiment, qu'elle n'arrive pas à bien parler à Arthur mais qu'à lui, elle arrive à parfaitement lui parler. Serait-ce possible.. ? Il lui avait fait un lavage de cerveau ? Nan, pas cette idée là.. Aurait-elle pu avoir été élevée par un Pokémon ? C'était vraiment perturbant pour Massko. Cela dit, cela expliquerait son agilité et son comportement bizarre qu'elle a pu avoir lorsqu'elle arriva dans la forêt. C'était logique.. Mais, comment savoir si c'était exactement ça ? Il fallait lui demander. Après tout, même si l'autre n'était pas au courant, elle pourrait lui dire sans qu'il ne comprenne. Mais, il continuait de les regarder, toujours plongé dans un silence qui caractérise bien le Gecko. Elle, semblai déjà en avoir marre de jouer les traductrices entre les deux..Lui (Arthur), semblait un peu pensif. Sûrement sur le Pokémon. Il trouvait certainement son comportement déplacé, mais Massko trouva sa réaction très logique, de tenter de s'en prendre à lui de cette façon. Et oui, drôle de façon de penser. Finalement, Arthur finit par ajouter:      

- C'est pas courant de voir des Massko sauvages à Unys, je me demande ce qu'il fait là..    

Ah, c'était l'occasion rêvée pour lui répondre directement. Elle laissait transparaître un air de plus en plus blasé et effronté à encore devoir jouer les traductrices. Mais même si Massko lui répondait, elle serait obligée de le traduire pour Arthur, qui de toutes façons ne le comprendrait pas. Il attendait tout de même de voir si elle allait lui traduire. .. .. .. Apparemment, non. Elle n'avait pas compris ce qu'il avait dit. Il l'avait sûrement dit trop vite, ou bien sans AR-TI-CU-LER. Et ça, pour un homme, c'était très courant. Mais, pour elle, ça ne devait vraiment pas être cool de se retrouver dans un embarras dont Massko lui débarrassera assez vite lorsqu'il se décidera enfin à lui répondre. Le petit air de Rondoudou fâché allait très bien à Vipélia.  Il attendit encore un peu de voir si elle finissait par traduire, et finit alors, directement par répondre, à lui, évidemment, mais qui devra sans doute être traduit par sa coéquipière:

- Massko.
*~Ca ne te regarde pas.~*


Ca avait le mérite d'être clair, au moins. Elle, allait sûrement être surprise qu'il puisse le comprendre, et sans doute aussi un peu énervée qu'il ne l'ait pas évoqué plus tôt dans la conversation, mais ça ne change rien, elle était obligée de le traduire à son partenaire.. Et lui aussi, enfin, un peu plus tard, apprendra qu'il le comprend. Le Gecko les fixait toujours, ainsi qu'en gardant un œil sur leurs deux Pokémons, l'on ne sait jamais. Il avait répondu d'un ton sec à Arthur, enfin si il venait à comprendre que c'était à lui qu'il parlait, sur l'instant. Mais bon, il avait bien envie de jouer avec l'intéressé qui avait pensé un peu trop fort pour que ses pensées se transforment en paroles. Enfin, il avait l'idée ce qu'il pourrait lui dire. Premièrement, ni l'un ni l'autre n'avait plus ou moins compris l'attaque que le Pokémon avait utilisé tout à l'heure, tellement celle-ci était rare pour un Pokémon de son calibre. De deux, pour un pokémon sauvage, il paraissait quand même vachement agressif et ne semblait pas avoir plus peur que ça d'eux. De trois, oui, il venait d'Hoenn, et il avait certainement compris que, dans un sens, il n'avait rien à faire là, dans un sens. Et de quatre, Massko l'avait compris. Tout d'un Pokémon bien intéressant n'est-ce pas, alors, après avoir pensé tout seul, déclara :

- Mass.. Masskoo.
*~ Ah si, je peux te dire quelque chose.. Je suis un Massko particulier.


Ah oui ? Particulier, tu dis ? Mais dans quel sens était-il particulier ? Pour tous les points que j'ai énuméré ou pour sa volonté de vouloir amasser des gains et du pouvoir en tant que voleur, tout en sachant que c'est un Pokémon ? Ca portait à confusion, pour sûr ! Enfin, s'il venait à comprendre la future traduction de sa partenaire, dont la traduction en langage humain était quelque fois plutôt douteuse. Dans un sens, il les tentait, en leur disant ça. Pourquoi ? Voyons, un Massko à Unys avec Dracossoufle.. Mais tellement agressif. Y'avait du potentiel, non ? Mais pourquoi, alors, faisait-il cela ? Il était farouchement opposé à une capture et s'enfuirait après avoir éventuellement attaqué ceux qui avaient dans leur tête l'idée d'entraver sa liberté. Hmm, passons.. À présent, il était là, de son allure fière, orgueilleuse. La tête redressé, l'air serein. Ca allait vraiment mieux, entre les deux camps. Mais, maintenant, qu'est-ce qu'elle allait lui dire.. ? Allait-elle faire une traduction assez compréhensible pour lui, ou bien refusera-t-elle tout simplement de le traduire, les laissant se débrouiller puisqu'elle a mauvais caractère.. Ca, ce n'est pas au voleur de le décider..
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia


avatar
Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Mar 14 Juil - 9:46

- Massko.
*~Ca ne te regarde pas.~*


"Vipé Vipélierre !" ~ Tu comprends le langage humain ?! Tu aurais pu me le dire avant ! ~

Vipélia avait ouvert des yeux gros comme des soucoupes lorsque Massko avait répondu tranquillement aux paroles d'Arthur, montrant bien qu'il n'avait pas la moindre difficulté à comprendre le langage humain. Bah il aurait pu prévenir, quand même ! La sauvage s'embêtait à traduire du mieux qu'elle le pouvait les paroles de ces deux interlocuteurs, et voilà que ce pokemon plante s'était bien moqué d'elle. Ca devait être un blagueur, et la jeune fille n'aimait pas. Etait-elle un peu ronchon ? Non, elle aimait beaucoup rire, mais comme beaucoup de monde, quand ça n'était pas à ses dépends. Là, ce n'était plus drôle. La fille aux cheveux violets croisa ses bras et ne posa plus le regard sur le pokemon, pour montrer qu'elle boudait. Si les circonstances avaient été différentes, elle aurait adoré que Massko l'aide à comprendre ce langage si difficile, et demeurait intéressée, mais pas question de lui demander pour l'instant. Vip, lui, regardait Massko avec toujours autant d'intérêt, et pour cause, le pokemon plante l'impressionnait assez. Une fois évolué, le petit frère de Vipélia serait très content de lui ressembler ! Il était cool, semblait ne rien craindre du tout, et à la vue de ses attaques, avait une certaine puissance. Et il n'était pas à fond sur les humains non plus, comme le petit starter d'Unys. Ils étaient donc faits pour s'entendre ! Enfin, une fois que sa grande soeur et le pokemon auraient fait la paix, car il choisirait toujours cette dernière contre tous les autres, même si Massko si cool. Leur lien fraternel était trop fort pour être brisé, même par un pokemon qu'il admirait sincèrement.

- Mass.. Masskoo.
*~ Ah si, je peux te dire quelque chose.. Je suis un Massko particulier.


"Heu, Vipélia, tu peux..."

"Pfff... il dit Massko bizarre."

Et il fallait qu'elle continue son job de traductrice improvisée malgré sa rancoeur, c'était vraiment injuste. La jeune fille traduisit néanmoins les paroles de Massko pour Arthur, qui, après tout, n'était nullement fautif dans cette histoire. Enfin quand même, s'il voulait avoir des conversations avec des pokemons, ben il pouvait apprendre leur langage, au moins. C'était l'opinion tranchée de Vipélia, qui espérait bien que leur discussion prenne fin bientôt, demeurant un peu rancunière envers le Massko menteur. Mais en attendant, elle redit les paroles du pokemon en langage humain du mieux qu'elle put, c'est-à-dire pas franchement bien. Elle ne connaissait pas le mot particulier... donc, elle avait opté pour bizarre. C'était presque pareil, non ? A quelque nuance près. Les deux s'en contenteraient, de toutes façons, ils n'avaient pas le choix. Arthur craignait un peu que la jeune fille ne se mette en colère, mais il n'avait pas trop le choix s'il voulait comprendre la réponse de Massko. C'était quand même une expérience assez inédite pour lui, il avait bien sûr vu N parler à des pokemons, mais ne l'avait jamais fait lui-même personnellement. Et pour un Plasma, c'était un grand honneur, en plus d'être terriblement passionnant ! La paix entre les pokemons et les humains devait obligatoirement passer par le dialogue et donc la parole, c'était donc primordial de pouvoir converser d'égal à égal avec un pokemon, comme il le faisait en ce moment. Et c'était à lui de répondre, d'ailleurs.

"Bizarre, hein..."

Reprenant le mot de Vipélia, la main sur le menton telle la statue du Penseur, il réfléchit au sujet de ce Massko, bizarre, à ce qu'il disait. Il le regarda de haut en bas et ne vit rien de particulier. Il n'avait jamais vu de Massko en vrai avant, et n'était pas chercheur pokemon, donc son jugement pouvait être faussé. mais il avait quand même vu des images du starter évolué de Hoenn dans des livres et là, il ne voyait aucune différence notable. Donc, ce n'était sans doute pas physique. Mentalement... et bien il avait très mauvais caractère ! Sournois, agressif, menteur, ça faisait beaucoup, tout ça. C'était bizarre, donc. Heureusement qu'il n'avait pas pensé à voix haute, cette fois, car il n'aurait pas perdu qu'une mèche de cheveux... Enfin bon, c'était pas non plus très bizarre, il y avait bien des humains à mauvais caractère, donc des pokemons aussi, sans doute. Restait... les attaques du Massko agressif, et notamment ce rayon rose très puissant. Mais là-dessus, le garçon n'en avait fichtrement rien, il n'avait jamais vu une telle attaque, qu'il aurait, de par sa couleur, attribué au type fée. Bref, il n'était pas bien avancé sur ce Massko bizarre. Mais il pouvait toujours l'aider ! Même s'il avait failli être tranché par ce pokemon deux minutes auparavant, le Sbire était toujours prêt à l'aider, et savait comment :

"Mais en tout cas, si tu as un problème, Massko, l'Ordre Plasma peut t'aider ! L'Ordre Plasma, dirigé par notre super Roi, Mickaël Machina ! Une organisation qui se bat pour la défense des pokemons et l'égalité entre humains et pokemons !"

On aurait vraiment dit une campagne de pub, ou plutôt de propagande, au profit du noble Ordre Plasma. Et pourtant, le garçon était on ne peut plus sincère à ce sujet, il croyait à chaque mot qu'il disait. Et pour cause, Arthur avait été élevé avec l'Ordre, ses parents et son frère étant des Plasmas plus fidèles que quiconque à l'égard du Roi, pour lequel ils seraient même peut-être prêts à mourir. Arthur ne leur avait jamais demandé, et espérait ne jamais avoir la réponse, mais vu comment ils en parlaient, c'était sans doute vrai. Et lui, dans tout ça, avait baigné là-dedans depuis qu'il était tout petit, ce qui expliquait son enthousiasme et sa croyance démesurée envers ce groupe et son Roi. Mickaël Machina était le messie de sa famille, assurément, un homme droit et juste, pas comme cet immonde traître Ghetsis ! Or donc, s'il y avait bien des gens pour aider ce Massko - et tous les autres pokemons d'ailleurs - c'était bien dans l'Ordre Plasma qu'ils se trouvaient. Massko avait peut-être déjà entendu parler d'eux, d'ailleurs, qui sait ? Ils étaient bien connus à Unys, après tout, autant pour les manipulations machiavéliques de Ghetsis que pour la noblesse et le courage de Machina. Mais Massko ferait-il confiance à l'enthousiaste Arthur ? Rien de moins sûr. Vipélia, elle, n'avait encore une fois pas compris grand chose aux paroles prononcées rapidement de son allié, hormis Plasma et Machina qu'elle connaissait bien maintenant. Elle se demandait bien pourquoi Arthur avait l'air si passionné dans sa réponse mais elle le saurait sans doute en entendant la réponse du Massko si particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Mer 15 Juil - 13:41

HRP:
 

- Pfff... il dit Massko bizarre.

Eux aussi, semblaient très bien s'entendre ahah ! Ils étaient tellement en communion entre eux que même Lévy & Tatia les enviaient ! Oui, je me moque, je les taquine, mais je peux ! C'est l'ultime post de Massko, l'Omega Arma de Massko, le Sin de ton destin.. Tout ceci ne veut rien dire. Mais c'est cewl. Je profite pour parler un peu de tout.. Dommage de ne pas faire une fin émouvante avec eux aussi, ça aurait pu être cool, évidemment ! Maintenant, Massko n'attendait que la réponse du petit Arthur, adolescent fragile. Il vit son regard d'intéressé se poser sur lui avant de se perdre dans ses songes. Il ne donnait pas envie.. On avait l'impression qu'il était intéressé par la rareté du Pokémon, enfin celle qu'il avait notifié et qu'Arthur ne voyait sûrement pas. Du moins, il ne se doutait pas que derrière cette agressivité le Pokémon était très discret, fourbe et malicieux. Le regard posé sur eux deux, le Gecko n'attendait plus qu'une occasion pour fuir : Il ne sentait vraiment pas Arthur qui n'était vraiment pas méchant mais.. Son geste de tout à l'heure lui reste encore dans la tête.

- Bizarre, hein...

Malheureusement, vu sa posture, il est né à la mauvaise époque ! Il aurait pu être un Grec. Aristophane, c'est toi ? Non. Pas avec ce « hein » qui en disait long sur ses intentions. De plus en plus méfiant, il avait même l'impression que l'adolescente qui parlait son langage était sûrement aussi corrompue par Arthur. La vérité était bien loin, hélas.. Là, il prendrait volontiers la jeune femme et les deux Pokémon et partirait s'il avait la force et la carrure d'un gros Pokémon genre un Tropius. Ca ça gère, un Tropius ! L'incarnation des bananes. Sisi c'est possible mais là.. Son regard qui se posait sur lui et le scrutait à la recherche de la « bizarrerie » que le Gecko avait évoqué.. Soit il n'était pas fini, soit il .. n'était pas fini. C'était pas possible de ne pas se douter que ce Dracossoufle n'était pas naturel, en plus du fait que ça soit un sournois fini qui s'était spécialisé dans le vol et la torture des humains, quand il le pouvait. Et torture mentale, c'était tellement plus amusant. Mais, d'ici peu, il sera avec une humaine, et sa vie changera ! Mais là, il était bien loin d'imaginer une telle chose pour lui. Il commençait à se reculer un peu de Vipélia, et donc, d'Arthur, de plus en plus méfiant.

- Mais en tout cas, si tu as un problème, Massko, l'Ordre Plasma peut t'aider ! L'Ordre Plasma, dirigé par notre super Roi, Mickaël Machina ! Une organisation qui se bat pour la défense des pokemons et l'égalité entre humains et pokemons !

Stop. C'était trop. Ce n'était même pas commercial. Ca le dégoûtait même.. Dire que d'ici quelques temps il serait capturé par une même Plasma avec un discours complètement différent.. La manière de le dire ne faisait pas vendeur du tout auprès du Pokémon qui n'attendait plus qu'une faille pour fuir. Et il la trouva plutôt rapidement. Il les regarda tous les deux et leur dit:

- Massko.. SKOOO !
~ Et bien en fait ça m'intére... Attention derrière vous!~


Diversion sans doute très douteuse, mais après la confiance qui s'était plus ou moins installée, les fit tout de même se retourner, même si se fut très bref, ça il ne le vit pas, il s'enfuit et détala d'arbres en arbres afin de fuir cet homme tout droit descendu de Satan. Mais ce qui était le plus drôle dans l'histoire, c'est qu'ils allaient sûrement se recroiser.. Et oui, sachant qu'il allait bientôt se retrouver avec une Plasma, les retrouvailles risquent d'être prometteuses. Et, Massko.. C'est ici que nos chemins se séparent ! Merci de m'avoir fait vibré quand même, même si ça ne fut pas là. Et à la croisée des chemins, à la croisée des idées entre Arthur/Vip et Massko, ça lui faisait une rencontre de plus. Une rencontre intéressante, puisqu'il y aurait sûrement une suite à celle-ci. Le Gecko gardait un plutôt « bon souvenir » de Vip', mais s'il recroise Arthur, il ne lui fera pas de mal mais il ne se privera pas de fortement l'embêter et de lui faire peur huehue..
Revenir en haut Aller en bas
Arthur & Vipélia


avatar
Messages : 89
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/06/2015
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Alexander

MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko] Lun 20 Juil - 13:08

- Massko.. SKOOO !
~ Et bien en fait ça m'intére... Attention derrière vous!~


"Quoi ?!"

Arthur venait de lui faire le super speech de publicité pour le glorieux Ordre Plasma, auquel Massko semblait particulièrement attentif d'ailleurs, mais ce dernier pointa brusquement ce qui se trouvait au dos des deux humains, poussant ces derniers à se retourner soudainement. Et ils virent ... rien ! Ah, si, quelques Poichigeons qui volaient en piaillant gaiement dans le ciel. Peut-être Massko en avait-il peur, puisqu'ils avaient un avantage de type ? Sauf qu'Emolga était également de type vol, à moitié du moins, et qu'il n'avait pas semblé la craindre le moins du monde. Puis il n'avait pas l'air d'être du genre à se laisser facilement impressionner. Or donc, Arthur cherchait donc avec précision ce qui avait pu attirer l'attention du Massko et scrutant avec parcimonie l'horizon, mais sans rien trouver. Damn, peut-être un pokemon spectre invisible, qui sait ? Et dans ce cas... sauve qui peut ! Il détestait ce genre de pokemons effrayants, et préférait une fuite stratégique plutôt qu'avoir à les affronter. Néanmoins, toutes ces théories fumeuses furent dissippées en un instant lorsque Vipélia, qui s'était retournée, comprenant le tour de Massko, déclara simplement :

"Il parti..."

Point de Poichigeons terrifiants ou de spectres sournois, le pokemon plante originaire de Hoenn avait simplement voulu prendre la poudre d'escampette. Arthur était déçu, il avait vraiment cru que malgré le mauvais caractère du pokemon, celui-ci aurait quand même accepté l'offre du Sbire. Ce dernier avait quand même fait son parfait publicitaire ! Massko était un client difficile, apparemment. Mais bon, ce n'était pas si grave, et il fallait voir le bon côté des choses dans cette fuite inattendue. Au moins, ce fourbe Massko ne s'amuserait plus à lui faire peur ! Parce qu'avec un co-équipier comme ça au sein de l'Ordre Plasma, ben il serait assez douteux. Donc, dans un sens, c'était pas plus mal ! Il ne risquait pas de revoir le fameux Massko, et bien ça n'allait pas l'empêcher de dormir, au contraire. Mais Arthur ne devrait pas être si affirmatif quand il pensait cela, car qui sait ce que l'avenir nous réserve ?

"Bon, bah au moins, il va nous laisser tranquille, maintenant."

Vipélia émit un large sourire à ces paroles dont elle avait compris le sens général. Ce Massko un peu agressif les avait gêné, mais il était parti, et donc, elle pouvait continuer à gambader dans cette jolie forêt. C'était ce qu'elle avait prévu au départ, avant que ce pokemon ne vienne les embêter elle et son allié. Donc, elle comptait bien s'amuser ici un maximum de temps, et se mit à courir dans un champs, avant d'aller parler aux pokemons des environs, accompagnée de Vip. Si elle était assez indifférente à l'égard de Massko, ce n'était pas le cas du Vipélierre, qui l'avait un peu pris en modèle. Pourquoi diable était-il parti ?! C'était pas juste. Encore un coup d'Arthur, cet humain qui avait dû le vexer... il ne perdait rien pour attendre, celui-là. Arthur, justement, s'assit face à l'arbre et se reposa en prenant un livre de son sac pour bouquiner, Emolga piquant une sieste juste à côté de son maître. Enfin la journée allait pouvoir être paisible.
HRP - Pas génial mais rp fini o/ - HRP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko]

Revenir en haut Aller en bas
 

Plus on est de fous plus on rit !... ou pas ! [Massko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Maillard :: Forêt d'Empoigne-