Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

"Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Mer 8 Juil - 19:27


Les Roucools chantaient, sur les arbres… Ils étaient nombreux, tranquillement, entrain de profiter du temps. Ses oiseaux étaient très actifs, et très présents dans toutes la régions, volant gracieusement dans les cieux, formant des combinaisons gracieuses, et appréciables… Les Roucools n'étaient pas d'ailleurs les seuls à chanter… Enfaite, toute la nature pouvait être audible, quand on se promenait dans les différentes régions de Johto… Enfaîte, bien souvent, on se concentrait trop sur nos yeux… Nos yeux nous trompent, mais il faut bien l'avouer… 90 % de nos activités reposaient presque exclusivement sur nos yeux… Non, là, il fallait se concentrer sur notre nez… Notre ouïe. Bien moins perfectionné que celui d'un Sonistrelles, ou de bien d'autres pokémons… Elle nous permettait quand même de fermer les yeux, et d'entendre la Nature vivre. La Nature respirer, continuer à errer, tranquillement, vivre sa vie… Des humains, des Pokémons… Mais aussi quelques indices de la vies des arbres, des murmures… Le vent traversant les feuilles de l'arbre, le bruit parfois des gouttes de rosées tombant des feuilles des arbustres… Notre oreille répérait la vie, elle aussi…

Il faisait beau, en effet… Une brise douce passait sur les personnes… Le toucher et la vue prennent maintenant leur place, à la place de l'ouïe. Le toucher, car c'était le sentiment du vent qui frolait notre peau… Qui nous faisait frisonner, mais qui nous rafraîchissait, aussi, avec la chaleur qui pouvait parfois gêner les personnes les plus sensibles ! Ce toucher est agréable… Hein ? Et bien, il se combinait, sur ce point à la vue… La vue, Reine des sens, comme dit précédemment, était ici aussi dans son importance. Car vos deux yeux pouvaient alors se concentrer sur le magnifique temps… S'il fallait du temps pour que la luminosité arrête d'agresser vos pauvres yeux, alors, ils pouvaient s'émerveiller sur la beauté du ciel… Qui offrait un azur profond et parfait… Aucune touche de blanc ne semblait être capable de troubler cette merveille visuel… Que dire… ? Que dire… ? Les yeux étaient émerveillé par la simplicité de cette nature, qui offraient alors des spectacles de couleurs, du verts des feuilles

Et quel donnait, comme résultat, ce merveilleux climat… ? Et bien, c'était une très bonne question que vous me posez là… Cela donnait des familles qui se promenaient… De nouveaux bruits pour vos oreilles, mais aussi des personnes qui travaillaient… On voyait deux hommes qui coupait l'herbe de certaines zones du parcs, alors que des hommes faisiaent fuir les Pokémons, devant, pour qu'aucun ne risque alors de subir les ravages des tondeuses. C'est là qu'intervient un nouveau sens, le quatrième… Le quatrième ? Il restait le goût et l'odorat… Les deux sens qu'on utilisaient le moins souvent… ici, c'était l'odorat à l'honneur… Cette odeur d'herbe coupé… Une véritable jouissance pour les narines, cette odeur si agréable… Cela faisait travailler, maintenant les narines… Enfaîte, il  ne restait que le goûts… Mais tous ne le laissaient pas inoccupé… Certains mangeaient, des chips, des glaces, des barbecues, même, parfois. Ainsi, tout les sens pouvaient être, en même temps, en activités… On pouvait alors profiter au plus possible de cette nature… Cette nature qui se semblait si acceuillante...

Mais où étions-nous… ? Où profitions-nous de cette été si agréable ? Loin des canicules, ou des pluies qui pouvaient parfois totalement gaché cette saison, qui restait, et qui était toujours la saison préférés des vacanciers… ? Vous avez déjà eu quelques indices avec les premiers paragraphes… Déjà, vous savez que cela se passe dans la belle région de Johto… Région de mythe et d'histoire, la région de Johto était sans doute l'une des plus belles du monde… Et ce n'était pas du tout car c'était ma région préféré ! D'ailleurs, ma région préféré, de toute façon, c'est Sinnoh. Mais on s'en fiche… Ainsi, nous étions à Johto… Mais où, plus précisément ? Où bon sang de bonsoir ! Et bien, tout simplement, je vais vous le dire… Le Parc Naturel… Grand étendue naturel, après la très grandes villes qu'était Doublonville, une sorte de dédommagement pour l'homme, de tout ce qu'il avait fait, de tout ce qu'il avait détruit… De l'herbe, des arbres, des plantes à perte de vue, littéralement… Que d'herbes ! Que d'herbes !

Si on regardait dans les herbes… On voyait… Tout pleins de pokémons… Les Pokémons étaient nombreux, très nombreux dans ce grand territoires, qui était en grande parties reservés aux pokémons… Bien sur, cela n'empêchaient pas les dresseurs de s'y aventurer. Au contraire, même, parfois de très bonnes surprises étaient là pour les dresseurs Pokémons en herbe, quelques soit leur Pokémons préférés… Après tout, ce n'était pas le Parc Naturel, qui était connu pour ses célèbres concours de capture de Pokémon insect, ses concours où tu captures un merveilleux Insécateur, tu es tellement fier de toi, tu te dis que tu vas tous les éclater, avec un pokémon aussi rare, aussi badass, aussi classe, aussi… aussi… Et bam. C'est Joe qui gagne, avec son maudit Chenipan… Évidemment, c'est complètement injuste, et tu ne comprends définitivement pas comment un vulgaire Chenipan a réussi à vaincre ton Insécateur… Mais bon, passons. Ainsi, les hautes herbes étaient remplis de Pokémons, qui vivaient, tranquillement, leur vie… Se battant, s'accouplant… Vivant. Tout simplement...

Parmi les Pokémons, il y avait quelque chose dont on ne pouvait très certainement pas qualifiés de pokémons… Car déjà, il n'était pas vivant. Enfin, cette chose, n'était pas vivante… Oh mon dieu… Il  y avait un cadavre sur le sol !!! Et oui… Mais ce n'était pas ce que vous croyez. Il y avait en effet, un livre… Un livre, fait de parchemin visiblement vu la couleur des pages, fermé et doublement ceinturé de cuir… or toutes ses matières sont des matières animales ! Mais bref, nous ne pouvons guère qualifier cela de cadavre. Ce n'était qu'un livre, fermé… Sur ce livre, il y avait un bras, solidement accroché, qui empêchait guère quelqu'un qui voudrait passer, et voler ce livre richement doté… Ce bras, bien entendu, était alors rataché à un corps… C'est relativement logique, ou alors, c'est extrêmement glauque. Mais bref, je vous rassure, pas de démembrement sur ce forum, il est tout public ! Tout les membres sont bien à leur place. Après, pas forcément actif… HEIN SYLVIA ?! Mais après ce petit apparté, concentrons-nous un peu à l'homme aux quel le bras était rattaché…

Ainsi, la capuche violette était sur sa tête, les bras étaient en croix, telle le Christ cruxifié… Ouais, la comparaison était un peu malheureuse, si vous voulez mon avis. Mais il était vrai que l'homme était allongé ainsi dans l'herbe… Après, beaucoup de personnes étaient comme ça, dans l'herbe coupés, allongés… Les gens préféraient, pour des raisons évidente, s'allonger uniquement dans l'herbe coupés… Pourquoi pas dans les hautes herbes ? Car il était toujours énervant de dormir, tranquillement, et de te faire réveillé, car un Chenipan est tranquillement entrain de te ramper dessus… Un Dardagnan bourdonne près de ton oreille… Un Insécateur vient de t'utiliser comme marche-pieds… Voir pire !  Mais bref, en tout cas, donc, beaucoup de gens décidaient de se prélasser, comme cela, tranquillement… D'ailleurs, la plupart des gens, qui se promenaient, tranquillement sur les chemins, qui longeait les longues parties d'herbes coupés, déclaraient tranquillement, voyant les prélasseurs…


« C'est un temps pour faire une sieste… Je comprends ce jeune homme... »

Sieste… Pas vraiment… Quand on regardait l'homme, il ne semblait pas profondemment endormie, profitant alors du doux repos qu'était une sieste… Non, il avait les traits fatigués, des cernes sous les yeux, comme si au contraire, il semblait plutôt habitué à ne pas beaucoup dormir. Ou alors, il se passait quelque chose… Mais en tout cas, il ne semblait pas du coin… Son teint était mate, et son grand manteau était visiblement assez ancien, il avait du beaucoup le porter… Ou alors, il avait été beaucoup porté par quelqu'un d'autres… Les toiles étaient de très bonnes qualités, mais le temps les avaient abimés… C'était assez triste… Mais les passants ne le remarquaient  pas : Il serait très impoli de s'arrêter, et comme ça, de contempler l'homme qui semblait alors continuer de se reposer tranquillement… Ou d'être inconscient… Enfaîte, on savait pas trop… Donc, dans le doute, les gens le laissaient tranquille. Mieux vallait être responsable passif d'une mort, que de déranger le loup qui dort, comme on dit… Même si rien ne prouvait que c'était un loup !

C'est alors qu'un Nidoran femelle s'approcha, intéressée… La fameuse Pokémon, je dois bien l'appeler au féminin, vu que c'est un pokémon entièrement femelle… Vu que c'était même dit dans son nom… Mais bref, la Nidoran s'approcha tranquillement de notre assoupi. Elle était intriguée par cette homme, et plus précisément, l'odeur d'épice que dégageait l'homme… Certes l'odeur était très tenu… Mais pour un Nidoran, qui avait le nez fin, qui avait l'habitude de sentir ses odeurs… Et bien… Voilà… L'homme alors, dormant tranquillement, ne put voir le Nidoran qui monta lentement sur lui… S'approchant de sa tête… Il regarda le nez… Avant de le mordre de ses petites dents pointus ! Bien sur, il ne resta pas longtemps quand le jeune homme se reveilla poussant un petit cri… ! Il regarda, alors, une fois réveillé, à droite, à gauche, et se leva, tranquille, tenant bien son livre… Où… Que… Ses yeux étaient ouvert en grands… Visiblement, il se passait quelque chose pour ce pauvre jeune homme… Mais quoi … ? Et bien… Tout cela était une très bonne question… N'est-ce pas … ?
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Mer 8 Juil - 23:34


L’été arriva à Johto, les températures étaient douces, très agréable, et aucun nuage ne masquait le ciel. On pouvait dire que c’était une très belle journée, en effet, les Roucools chantaient paisiblement sur les arbres et les familles avaient profité de ce beau soleil pour sortir se promener dans le Parc Naturel, Parc très populaire de la région, se trouvant tout juste entre Rosalia et Doublonville, lieu paisible et fleuris où les humains pouvaient se détendre et où les Pokémons pouvaient y vivre sans craindre qu’un humain vienne détruire leur territoire. Le Parc Naturel était également célèbre pour son concours de capture de Pokémons insectes, très appréciés par les amateurs de bestioles grouillantes et des collectionneurs. D’ailleurs je me demande bien pourquoi il n’y a pas plus de RP dans ce Parc… Il est plutôt cool ce lieu ! Il offre pleins de possibilités ! Mais bon, ce n’est pas grave, cela me permet d’inauguré un lieu pas vraiment populaire, youpi !! Bon, après, je vous l’accord, voir des gens roupiller sur l’herbe ou capturer des Pokémons insectes c’est pas franchement le truc le plus palpitant… Mais la vie est faite ainsi, il y a autant d’évènements épiques que de moment calmes et reposants… Et heureusement sinon on fatiguerait vite !

Lorsque Chikara arriva dans le Parc Naturel, on pouvait encore sentir l’odeur de l’herbe fraîchement tondue, une odeur que le garçon appréciait. Il avait, au départ, pour objectif de se rendre à Oliville pour pouvoir prendre un bateau en direction de Kalos pour retourner auprès de la Team Rocket, l’organisation mafieuse que le garçon avait infiltré de son propre grés. Mais l’atmosphère paisible de ce lieu lui fit changé ses plans, il décida qu’il avait amplement le droit de se détendre  dans le Parc Naturel. Il en profitera ainsi pour faire une mise au point sur sa situation tout en profitant du soleil pendant qu’Esper, son fidèle Psystigri, se reposait sur le banc sur lequel nos deux compères s’étaient installés.

Chikara n’était pas spécialement dans une très bonne situation. Ayant infiltré la Team Rocket, il prenait le risque de se faire tuer si jamais il faisait une erreur, et il n’avait pas arrangé son cas en rejoignant la résistance. Ce serait mentir si je disais que Chikara n’était pas mort de trouille… En effet, le garçon était terrorisé, il n’avait jamais risqué sa vie, il avait toujours été relativement prudent, voir même excessivement prudent, dans ses actions. Et le voilà infiltré dans l’organisation mafieuse la plus dangereuse que le monde Pokémon ait connue. Il sentait son estomac se noué. Mais il ne pouvait plus faire marche arrière, il devait continuer dans le chemin qu’il se frayait petit à petit, il devait comprendre ce qu’il se passait dans ce monde et surtout il devait protéger Andea…

Vous l’aurez compris, l’arrêt dans le Parc Naturel permit à Chikara de souffler, de penser à autre chose, de se détendre. Un peu sur les nerfs après tout ce qu’il s’était passé ces derniers jours et surtout la réunion des résistants, il en avait bien besoin, et Esper aussi. Chikara restait assit sur le banc et humait l’air et ses odeurs d’herbes fraîches et écoutait le paisible chant des Pokémons oiseaux qui se trouvaient dans les arbres aux alentours.

Alors qu’il rêvassait, pensant sûrement à Andea, qui occupait toujours autant ses pensées, Chikara descendit de son nuage lorsqu’il entendit un bruit, un genre de cri. Instinctivement, les yeux du garçon se dirigèrent vers la source de ce bruit qui brisait l’ambiance paisible du Parc Naturel. C’est alors qu’il vit un jeune homme se redresser et regarder autour de lui. Cet inconnu portait un manteau violet, un peu abîmé. La capuche du manteau cachait une chevelure blanche comme la neige et sa peau était légèrement bronzée. Il tenait contre sa poitrine un livre, probablement ancien, fermé à l’aide de deux sangles en cuir. On voyait dépasser de ce livre des pages faites en parchemin, peut-être qu’il s’agissait d’un ancien ouvrage ?

L’homme semblait complètement perdu, il regardait autour de lui avec de grands yeux ahuris, comme s’il débarquait d’une autre planète. Très intrigué par cet attitude un peu suspecte, Chikara se leva de son banc et s’approcha de l’inconnu, suivi de très près d’Esper qui ne voulait pas se séparer de son dresseur. Une fois proche du perdu, Chikara posa une main rassurante sur son épaule et demanda :

- Excusez-moi… Vous êtes perdu ?

Perdu ? Dans un Parc ? C’était tellement improbable, surtout que ce parc n’était pas non plus gigantesque, il était très facile de s’y repérer… Mais il n’y avait que ça qui pouvait expliquer l’attitude étrange de l’inconnu.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Jeu 9 Juil - 8:29

La Nidoran était encore troublée par toute cette histoire… La pauvre ! Elle avait juste été attiré par l'odeur d'épice, et là voilà, se cachant précieusement dans les racines d'un arbre… Damnit ! Ses humains étaient vraiment bizarre, voilà ce qu'elle pensait très certainement, par rapport à la réaction qu'il avait eu… En même temps, il était vrai que ce n'était pas très courant, tout cela… Je dois vous avouer qu'il ne m'était jamais arrivé de me faire mordre le nez, alors que je faisais un somme tranquillement dans les herbes… Tu me diras, comme les Nidorans n'existaient pas dans notre mondes, cela réduit grandement les risques que cela arrive… Mais tu me diras, autrement, un chat pouvait très bien le faire ! Mais les miens, quand ils voient quelqu'un roupiller… Disons qu'ils ont plutôt tendance à se mettre sur son bide, et profiter du sommeil eux aussi… Ouais, ils sont plutôt paresseux, mes minous, si vous voulez mon avis… Sauf quand il est deux heures du mat', et qu'il est extrêmement drôle de courir à travers toutes la maison, étant donné qu'ils sont persuadés qu'il était impossible que quelqu'un dorme à cette heure…

Mais bref, concentrons-nous un peu sur notre jeune homme. Ce dernier était alors un peu perdu. Il regardait à droite, à gauche, tout en tenant bien serré son grand livre… Le livre avait quand même une belle taille, la taille des « Beaux-Livres », comme on les appelle. Ceux-ci étaient en effet, bien souvent plus beaux que les livres de poches, mais ce n'est pas pour ça qu'on les appelait comme cela. Non, c'était des « Beaux-Livres », car c'étaient des livres qui avaient beaucoup d'illustrations, souvent, en pleine page… Là, nous avions donc affaire à l'un de ses livres… Donc, le tenant bien solidement contre son torse, il se demandait bien où était-il… Damn. Cela ne ressemblait à rien de ce qu'il connaissait… Damn it ! C'était… Où était-il ? C'était fortement embêtant, pensa-t-il, d'une pensée contrariée… Il devait vite retrouver où il était, car bon, il devait quand même rentrer chez lui… Alors qu'il était concentré, tenant bien son livre, il entendit soudainement, venant sur sa gauche, une voix qui lui était parfaitement inconnu :


- Excusez-moi… Vous êtes perdu ?

« Enchanté ! »


Ce fut la première réaction du jeune homme, qui offrit un sourire a son fameux interlocuteur. Gentil et courtois, il était très sympathique quand même, ce jeune homme, de venir l'aider, alors qu'il était comme ça un peu perdu ! Mmh… C'était visiblement un jeune homme, qui était accompagné d'un Pokémon qu'il ne connaissait nullement… Mais qu'importe ! C'était quand même un gentil jeune homme. Ainsi, visiblement, notre personnage avait tenu, avant de répondre à la question, de quand même dire enchanté. Il retroussa alors tranquillement sa capuche, révélant bien ses cheveux blancs comme la neige. Quand même, visiblement, notre garçon n'avait pas oublié sa politesse. On pourrait croire à un reproche envers Chikara, qui lui, avait parlé alors qu'il ne s'éta it pas présenté, mais nullement. Il n'y avait véritablement aucun ton de reproche, aucun dans sa voix, c'était exclusivement un sourire heureux de rencontrer quelqu'un. Cependant, c'était bien beau de dire « enchanté », mais il fallait bien aussi répondre à la question… Ce que notre personnage… Ne fit pas, au final, vu qu'il déclara alors :

« Je… C'est une très bonne question... »

Il était relativement gêné par toute cette situation… En effet, il était complètement perdu… Ou pas… Car dans les faits, peut-être qu'il devait être ici, en effet… En fait, il n'en n'avait aucune idée… Mais quand je vous dis aucune idée, c'est bien aucune idée… Il regarda alors à droite, puis à gauche, tentant vainement de chercher un indice, un détail, n'importe quoi qui lui permettrait de reconnaître où il était… Malheureusement pour lui, tout cela ne lui disait absolument rien. Il n'avait aucun souvenir de cette endroit… Alors, s'en suivit des reflexions, des tentatives d'utiliser non pas sa mémoire, mais son intelligence, pour deviner où il était… Même si cette intelligence était fortement lié à la mémoire… Alors… Visiblement, il était dans un lieu. BRAVO ! Mais quel lieu ? Il faisait beau… Les arbres étaient beaux… et très verts… Oui ! Oui ! Ca lui disait !!! Qu'il n'avait pas mangé ce matin, et qu'il commençait à avoir faim… Quoi ? Comment cela ce n'était pas ce que vous vous attendiez ? Ah bah, je suis désolé ! C'était bel et bien ça qu'il avait pensé… En tout cas, il déclara, fortement gêné, à son interlocuteur, d'une voix qui se voulait assuré, mais qui au final, n'était que mal assuré :

« Voyez-vous… Je n'ai absolument aucune idée de où nous sommes. C'est ma foi fort embêtant… ! »

Il parlait bizarrement quand même. Ce n'était pas un patoi de la région. Chikara pouvait bien le remarquer, d'ailleurs, car dans un sens, il était du coin… Le fameux personnage devant lui, lui, continuait de sourire franchement, heureux d'avoir rencontré quelqu'un. Il tenait tranquillement son livre, cherchant à bien le prendre… Chikara pouvait voir que visiblement, l'homme était étrange. Il n'avait ni sac, ses poches semblaient vide… Enfaîte, sa seule possession semblait être ce livre… Peut-être que milles questions devaient être entrain de se bousculer dans la tête de l'interlocuteur du jeune homme à la peau métisse, et aux yeux en amandes, qui regardait, content d'être avec quelqu'un ce dernier… Mais bref, tout cela était intéressant, mais posait beaucoup de questions… Mais cela allait être au fameux Chikara de répondre à tout cela, étant donné que le jeune homme, lui, se contentait d'un sourire un peu niais, et de regarder avec des grands yeux son interlocuteur, un peu comme un enfant à qui on aurait promis une sucette… Ainsi, je vous dis… A vous les studios, mes très chers amis !
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Jeu 9 Juil - 11:10


Quand Chikara l’interpella, l’homme perdu se retourna et il dit :

« Enchanté ! »

Un sourire amical se dessina alors sur les lèvres de l’inconnu, visiblement ravi qu’on vienne lui parler, probablement, il retira ensuite sa capuche qui dévoila un peu plus ses cheveux blancs. On pouvait également mieux voir ses yeux en amande couleur noisette -Il n’avait pas un regard vicieux, pas du tout !- Chikara lui rendit timidement son sourire. Mais le sourire du garçon était peut-être un peu moins amical que celui de l’inconnu, c’était un sourire en coin qui ne cachait nullement la timidité du résistant, ou peut-être était-ce de la méfiance ? Ou un peu des deux, il ne le savait pas lui-même. Quoiqu’il en soit, l’homme avait l’air d’être perdu et Chikara sentait qu’il devait l’aider.

« Je… C'est une très bonne question... »

Un peu hésitant, l’homme semblait très gêné par la situation dans laquelle il était. Et y avait de quoi ! C’était un peu une honte que de se perdre dans un Parc aussi simple que ne pouvait l’être le Parc Naturel de Johto. Donc il était sûrement mort de honte ! L’inconnu regardait tout autour de lui, cherchant une réponse. Mais rien à faire, au vu de son regard, il ne semblait pas du tout reconnaître le lieu dans lequel il se trouvait et il confirma :

« Voyez-vous… Je n'ai absolument aucune idée de où nous sommes. C'est, ma foi, fort embêtant… ! »

- Oh… En effet…

Chikara ne pu s’empêcher de constater que l’homme possédait un vocabulaire très soutenu, en plus du fait qu’il semblait être trèèèèèèèèèèèèèès poli.  Peut-être qu’il venait d’une famille très aisée, pour ne pas dire bourgeoise, avec une éducation très strict. Mais ce qui l’intriguait le plus c’est que l’inconnu ne semblait pas du tout savoir où il se trouvait, il ne connaissait pas le lieu dans lequel il se trouvait. De plus, hormis son livre qu’il gardait toujours contre sa poitrine, il ne possédait rien, aucun bagage, aucune affaire. Le Johtoïste trouvait cela bien étrange… Cet inconnu… Était-il fou ? D’où venait-il ?

- Hé bien… Nous sommes dans le Parc Naturel, au Nord de Doublonville à Johto.

Peut-être qu’il n’en avait pas besoin, mais Chikara essaya d’être le plus précis possible. Cela était très peu probable mais peut-être que cet inconnu ne savait pas non plus dans quelle région il était. À moins d’être idiot, il était impossible de se rendre dans une région sans savoir de quelle région il s’agissait. Ou alors il faudrait avoir été kidnappé… Et si c’était son cas ? Chikara devait vérifier les journaux pour voir si un alerte enlèvement y était inscrit et si les descriptions correspondaient à cet homme. Chikara demanda :

- Excusez-moi, c’est peut-être indiscret de ma part mais… D’où venez-vous ?

La méfiance du début avait laissé place à une totale incompréhension. Tellement de questions trottaient dans l’esprit de Chikara… Qui était cet homme ? D’où venait-il ? Pourquoi était-il ici ? Et surtout… Que contenait cet ouvrage qu’il tenait jalousement contre sa poitrine ?

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Jeu 9 Juil - 20:25

Heureusement, pensa le jeune homme, qu'il était tombé sur quelqu'un qui semblait extrêmement sympathique, lui et son petit Pokémon, qui ressemblait a… a… A rien du tout qu'il connaissait. C'était ma foi fort embêtant. Mais passons sur ce point. Visiblement, le jeune homme devant lui était donc un jeune homme qui ne semblait pas encore avoir la vingtaine, et qui devait sans doute ne pas combattre souvent… Peut-être un intellectuel ou quelqu'un du genre, pensa-t-il, un peu étonné par ses propres reflexions… En tout cas, le pokémon qui l'accompagnait, son compagnon, lui, semblait être un pokémon normal, sans qualificatif comme le feu, le vol, les pouvoirs mentaux, ou démoniaques… Bref, un pokémon normal… Sans doute un compagnon ! Mais bref, sans doute devait-il être qualifié, pensa-t-il, d'impoli, à regarder comme ça le jeune homme… Il devait se concentrer. Il attrapa bien son volumineux ouvrage, et le tenant bien, il écouta attentivement ce que lui déclara son interlocuteur, qui semblait un peu gêné :

- Hé bien… Nous sommes dans le Parc Naturel, au Nord de Doublonville à Johto.

« Ah. »


Le Parc Naturel… C'était un très beau parc que notre personnage… Ne connaissait absolument pas. Parc « Naturel » ? Il supposait pourtant que tout les parcs étaient naturels… Puis, au contraire, les zones d'herbes ne semblaient pas naturels… Un homme était d'ailleurs entrain de couper l'herbe avec une machine dont il ne se souvenait pas du nom… Donc, ce n'était pas très naturel tout ça, enfaîte… Ou peut-être, oui, c'était le plus probable… Qu'il se trompait depuis le début ! Enfaite, le parc n'était pas un « Parc Naturel », mais tout simplement, un Parc qui portait le nom d'un « Monsieur Naturel » ! Mais oui ! Il devait avoir donner une grande somme d'argent, cela devait être le Vizir du coin ! Et il avait donné beaucoup d'argent, donc en son honneur, on avait décidé de nommer le parc comme lui ! Mais oui, c'était clair, et plutôt logique comme situation… Mais tout cela, c'était bien beau… Mais cela n'expliquait pas pourquoi, ni comment était-il arrivé ici… Ni où c'était ici. Car il n'avait aucune idée de ce qu'était « Johto », « Doublonville », et enfin, le « Parc Naturel »…

- Excusez-moi, c’est peut-être indiscret de ma part mais… D’où venez-vous ?

« Ma foi… J'adorai vous répondre… »

Le jeune homme offrit un sourire triste, mélancolique, au jeune homme… Cela lui brisait le coeur… Mais voilà. Visiblement, Chikara pouvait se dire qu'il avait en face de lui une personne qui certes parlaient un peu bizarrement, mais qui était très loin d'être méchant. Visiblement, il semblait même plutôt gentil… Mais mystérieusement, notre personnage voyait que son interlocuteur semblait quelque peu… Comment dire… Comment qualifié son comportement… Notre fameux jeune homme, cherchait desespéremment ses mots… Ils étaient comme qui dirait… Gêné ! Ouais, c'est cela ! C'est bien cela qui visiblement posait problème : Notre jeune homme était visiblement gêné par quelque chose… Avait-il quelque chose d'étrange ? Peut-être était-ce sa tenue ? Il remarquait que visiblement, l'homme en face n'avait pas du tout la même tenue, une tenue qui ne lui disait rien… Mais d'un autre côté, sa tenue ne lui disait rien non plus, donc cela n'aidait pas… Mmh… En tout cas, il avait fait quelque chose : Cela il en était persuadé ! C'était donc à lui de réparer cette fois qui était sans aucun doute inacceptable.

« Mais je n'ai aucune idée de la réponse à cette questions, voyez-vous… C'est fortement embêtant. »

Amnésie… Il n'avait vraiment aucune idée d'où il venait. Mais alors aucune… Mmh… Peut-être devait-il passer pour un fou… Il attrapa son livre, et regarda la couverture, en espérant, qu'il trouve un indice avec ce livre… La couverture, orné de plusieurs pierres précieuses, ne disaient absolument rien, à part un « A », stylisé, très bien caligrafiés, mais aucune autres indications… Après l'avoir regardé un petit moment, il le remit bien dans ses bras, et offrit un sourire légèrement gêné par la situation à son interlocuteur. Et bien… Il espérait que son interlocuteur n'allait pas partir en croyant qu'il avait affaire à quelqu'un qui racontait n'importe quoi… Ou bien pire, quelqu'un qui était complêtement maboule, et donc, qu'il serait qualifier de fou… Il avait visiblement besoin d'aide, pour le moment, car il était complêtement perdu… Et bien… Il creusait dans sa mémoire, mais au final, le jeune homme n'arrivait absolument pas à comprendre où il était… Le mieux qu'il arrivait à se souvenir, c'était que… Que… Que… Enfaîte, il n'en n'avait aucune idée… Bref, cela n'était pas glorieux, si vous voulez mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Ven 10 Juil - 16:01


Chikara avait beau essayé d’être le plus précis possible quand à la localisation, cela ne semblait pas tout à fait aider l’homme qui continuait de regarder autour de lui avec ce même air perdu qu’au début. C’était étrange… Comment pouvait-on ne pas savoir où l’on se trouvait alors que l’on s’était nous même rendu à cet endroit ? Enfin, faut être logique un peu, l’homme en violet ne pouvait pas être tombé du ciel quand même, si ? Chikara ne pouvait pas s’empêcher de regarder l’inconnu avec des yeux remplis de question. Il était tellement étrange.

Suite à cela, Chikara demanda à l’homme d’où il venait. Malheureusement celui-ci répondit :

« Ma foi… J'adorai vous répondre… Mais je n'ai aucune idée de la réponse à cette questions, voyez-vous… C'est fortement embêtant. »

Chikara poussa une exclamation de surprise. Cet homme ne savait ni où il était ni même d’où il venait. Et comme il le disait, c’était fortement embêtant. Embarrassant aussi peut-être car il semblait gêné. Et plus il regardait autour de lui et plus il avait l’air totalement perdu. Le Johtoïste se demandait bien comment cela se faisait-il que l’inconnu sache si peu de choses sur lui-même… Il n’était pas médecin et pourtant cela lui paraissait tellement évident. Ce pauvre homme était amnésique, il ne se souvenait plus de rien. Ou alors il était très mauvais en géographie et avait une très mauvaise mémoire, mais cela semblait peu probable pour Chikara.

L’amnésique se détacha un peu de son livre et regarda sa couverture. Curieux, Chikara ne pu s’empêcher de regarder aussi le fameux ouvrage. Sur sa couverture il y avait un A stylisée. Que signifiait ce A ? Que contenait ce livre ? Le garçon aurait bien voulu que l’autre jeune homme l’ouvre pour ainsi dévoiler ce mystère. Mais il préféra plaquer de nouveau le livre contre sa poitrine. Malgré son amnésie, peut-être qu’il se souvenait que ce livre était quelque chose de précieux ? Ce n’était pas impossible mais ce serait vraiment bête que la seule chose dont-il réussi à ce souvenir soit la valeur de ce vieux bouquin.

- Pourquoi n’ouvrez-vous pas ce livre ? Peut-être qu’il y a des informations sur vous écrit dedans, non ?

Une tentative pour persuader l’amnésique d’ouvrir ce livre pour y jeter un coup d’œil ? Partiellement oui, Chikara mourrait de curiosité. Mais en même temps il pensait sincèrement qu’ouvrir ce bouquin pourrait aider l’inconnu à redécouvrir des choses sur lui qu’il avait oublié. Chikara n’omettait  pas l’idée que ce livre pouvait probablement être un simple journal intime. Un vieux journal intime. Quoi qu’il puisse contenir, cela serait sûrement très intéressant. Chikara décida alors que c’était un bon moment pour se présenter :

- Au fait moi c’est Chikara.

Le garçon alla ensuite ramasser Esper, qui était resté à côté de lui, à ses pieds, et reprit :

- Et lui c’est Esper. Vous ne vous souvenez pas de votre nom non plus, je suppose ?

Chikara connaissait évidemment la réponse, l’homme était amnésique, ce serait donc un miracle qu’il réussisse à se souvenir de son nom. De plus il ne possédait aucune pièce d’identité donc impossible de connaître son nom et son âge. Le seul indice sur les origines de cet homme pourrait être contenu dans ce livre… Et encore, même ça ce n’était pas sûr.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Ven 10 Juil - 19:16

Heureusement que cette homme était bien cordiale, et acceptait de l'aider ! Voilà ce que pensait notre jeune homme, toujours coincé… Nidoran, elle, continuait de regarder ce jeune homme aux odeurs d'épices, avec quand même un certain intérêt… Bordel, comme dit précédemment, il sentait les épices ! Et ça, cela, cela l'intéressait grandement quand même ! Visiblement, la jeune Pokémon de type poison préférait rester dans le coin, au cas où le jeune homme aurait quelque chose véritablement à manger sur lui… Au lieu de seulement l'attirer avec une odeur alléchante, pour finalement la faire jarter, sans sommation… Tout cela était vraiment trop injuste. Tout ce qu'elle voulait, c'était un peu à manger… Le monde est injuste Mulder, n'est-ce pas ? Vous ne savez sans doute pas d'où ça vient… Et bien, si vous savez d'où ça vient, vous serez bien gentil de me le dire, car je n'ai absolument aucun souvenir. Je dis cela sans doute trois fois par jours, mais je ne sais plus du tout d'où ça vient, et Google m'a pas aidé : Ce qui est en soit une preuve que cette phrase n'existe pas !

- Pourquoi n’ouvrez-vous pas ce livre ? Peut-être qu’il y a des informations sur vous écrit dedans, non ?

« Je ne préfères pas. Quelque chose me dit que mieux vaut qu'il reste fermé. C'est mieux comme cela. Regardez, il est doublement ceinturé de cuir ! »


Le ton était cordial, comme toujours, mais sec. Visiblement, il ne voulait pas qu'on ouvre ce livre, qu'il gardait précieusement entre ses deux bras, comme le Saint Graal… Visiblement, donc, ce livre avait de la valeur pour lui, mais pourquoi ne voulait-il pas qu'on l'ouvre ? Tout cela était bien mystérieux, surtout qu'il disait, quand même je vous le rappelle, qu'il était amnésique… Donc, voilà… Peut-être que le Livre, devrait en théorie lui donner des réponses ? Mais pour une raison X ou Y, comme les derniers jeux de la licence Pokémon, le jeune homme refusait véritablement, qu'on touche à son livre… Mais lui-même ne semblait pas avoir de raisons valables à ce refus ! En tout cas, le non était catégorique, même si en apparence, il pouvait avoir l'air qu'on puisse négocier, visiblement, le livre ne devait pas être ouvert… Maintenant, la vraie question : Est-ce qu'il mentait, sur son amnésie, à propos du livre ? Savait-il vraiment rien à propos du livre, ou bien, il déclarait cela que pour la forme, mais en vrai, le Livre contenait quelque chose d'interdit, des secrets… Impossible à savoir.

- Au fait moi c’est Chikara.

« Enchanté ! »


Le jeune homme redéclara enchanté, s'inclinant, faisant que sa capuche violette tomba alors sur sa tête. Sa politesse n'avait d'égal, que visiblement, son sentiment d'être… Complêtement, je dis bien, complètement, mais alors complètement paumé. Cela fait trois fois le mot complètement, et j'en suis nullement désolé. Ce fameux mot me tient à coeur… Littéralement. Il me tient le coeur, et je ne peux m'en débarassé, sans faire un rituel de magie noire extrêmement dangereux, avec beaucoup de paillette, des cornes de Licornes, et des koalas explosifs. Vous imaginez la dangerosité ! Non, je suppose, qu'enfaîte, vous êtes plutôt entrain d'imaginer : Qu'est-ce qu'un Koala explosif… Ou alors, vous vous demandez si un jour, je ne vais pas faire un RP complet, normalement, sans sortir des anneries ? Et bien… JAMAIS ! CHAMAI ! GIAMAI ! NEVER ! Etc… Bref, ainsi, le fameux interlocuteur de notre jeune homme s'appelait « Chikara »… Mmh… Même si cela ne voulait rien dire de sa part, il se promit mentalement de ne pas oubier ce prénom ! Cela ne voulant rien dire, car il ne pouvait rien assuré… Après tout, il avait quand même entièrement perdu la mémoire, et cela… Disons que ce n'était guère sérieux.

- Et lui c’est Esper. Vous ne vous souvenez pas de votre nom non plus, je suppose ?

« Donc, ce Pokémon s'appelle « Esper »… Très intéressant ! Je ne connaissais pas, ou ne me rappelle pas de cette espèce, elle semble petite et fragile... »


Le jeune homme déclara cela, alors qu'il remettait sa capuche violette sur ses épaules, tranquillement… Voilà ce qu'il pensait d'Esper ». Vous remarquerez, quand même, que le jeune homme n'avait pas imaginé que cela pouvait être son surnom… Il pensait que c'était la « race » officiel qui se nommait comme cela. On voyait donc un « Esper », normal… Et tout les Pokémons de cette esspèce, selon lui, maintenant, devait sans doute s'appeler comme ça… Il ne connaissait pas plus ce fameux Pokémon, qu'il connaissait la zone où il avait atterri ! Mais bref, le jeune homme, en tout cas, se rappela que la phrase du fameux Chikara n'était pas seulement pour présenter son fameux compagnon, mais bel et bien pour d'autres raisons… Visiblement, il avait donc à répondre à une question, quand même ! Mais… C'était quoi déjà la réponse… ? Serrant toujours précieusement son précieux, ça fait deux fois précieux, ouvrage contre sa poitrine, il placa un doigt sur son menton, entrain de réfléchir, tenter de se souvenir… Avant de finalement, déclarer, fortement gêné visiblement par la situation :

« Oh excusez-moi. Vous avez vu entièrement juste. Je n'ai aucune idée de mon propre nom… C'est gênant n'est-ce pas… ? »

Il laissa échapper un petit rire, sur le ridicule qu'il devait montrer à tout le monde, sans aucun doute ! Il fallait quand même l'avouer, que ce n'était pas très chouette pour lui ! Mais bon… Mieux vallait rire de ce ridicule, plutôt que se plaindre… Après tout… Il avait perdu la mémoire, voilà ! C'était bien comme cela, que cela arriverait… Mais bref, en tout cas, le fameux Chikara devait sans doute se poser encore dix-milles questions sur ce curieux personnage qui était en face de lui. Il continuait, en tout cas, de regarder curieux le petit pokémon… C'était mignon quand même ! Les Pokémons étaient des merveilleux compagnons, cela il le savait bien… Il s'en souvenait bien. Tenant toujours son livre, il se redressa alors pour bien regarder le fameux Chikara. Celui-ci allait sans doute avoir d'autres questions, peut-être sur ce mystérieux livre, ou sur ce mystérieux personange, mais cela… Et bien, il ne fallait pas aller trop vite en besogne, comme on dit dans notre monde. Alors, reposons nos stylos, même si nous écrivons tous avec nos clavier (a moins que certaines utilisent des tablettes graphiques… Qui sait…), et écoutons ce qu'il y a dire… C'est le mieux…
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Ven 10 Juil - 22:41


Bien malheureusement, rien ne se passa comme l’avait prévu Chikara. En effet, le mystérieux inconnu avait catégoriquement refusé d’ouvrir son livre… Quelque chose lui disait que ce livre devait rester fermer pour le moment. Il devait donc bien se souvenir quelque chose à propos de ce livre, ce livre, ou du moins son contenu, devait être incroyablement précieux pour qu’il refuse de l’ouvrir même s’il pourrait lui donner des indices sur ses origines. Chikara n’insista pas d’avantage et abandonna, à contre cœur, l’idée de pouvoir lire ce livre. Il ne voulait pas forcer la main d’un homme qu’il venait juste de rencontrer, ce serait très mal vu.

S’ensuit ensuite les présentations. Chikara se présenta et en profita pour présenter également Esper qui était toujours présent. :

« Donc, ce Pokémon s'appelle « Esper »… Très intéressant ! Je ne connaissais pas, ou ne me rappelle pas de cette espèce, elle semble petite et fragile... »

- Oh…Ha,  non ! C’est un Psystigri. Esper c’est comme ça que je l’appelle. Cela peut sembler idiot de donner des surnoms à ses Pokémons mais pourtant les noms fait partie de notre identité et c’est une manière de nous différencier entre plusieurs membres d’une même espèce…

Chikara se gratta la tête, donner des noms à ses Pokémons n’étaient pas une chose si courante que ça, ou en tout cas Chikara ne connaissait pas beaucoup de personnes qui offraient une « identité » à son Pokémon. Il y avait juste Elizabeth qui le faisait, à sa connaissance. L’identité est une chose importante pour un individu, qu’il soit Pokémon ou Humain. Le caractère jouait beaucoup sur notre personnalité mais sous les yeux de Chikara, le prénom faisait partie de sa personnalité. On pourrait rencontrer un autre garçon de son âge avec un caractère très similaire, il ne sera pas « Chikara » car il ne portera pas le même prénom. C’était un peu dans cette mentalité là que Chikara s’était décidé de surnommer ses Pokémons, c’était pour leur donner une identité qui leur était propre.

L’inconnu semblait très intéressé, dans tout les cas, par Esper, bien qu’il qualifie son espèce de « fragile ». Chikara sourit, il était plutôt fier de pouvoir ramener sa science pour une fois.

- Figurez-vous que, malgré leur petite taille, les Psystigris sont loin d’être faibles ! Vous saviez que sous leurs oreilles il y a une deuxième paire d’yeux qui contiennent une énorme puissance psychique ? C’est incroyable qu’une créature aussi petite puisse contenir autant de puissances, vous ne trouvez pas ?

Mais où avait-il eut connaissance de tels choses ? Il n’avait pourtant pas de Pokédex ! Le père de Chikara était un ancien scientifique et donc chez eux ils possédaient de bien nombreux ouvrages scientifiques sur les Pokémons. Le jeune garçon s’était surtout intéressé sur l’article parlant des Psystigris. Ces petites boules de poiles fascinait Chikara depuis le jour où son père lui avait offert le sien. Qu’une créature aussi petite puisse être capable de repousser des objets sur une distance d’environ 100 mètres impressionnait beaucoup le Johtoïste, même s’il n’avait jamais vu Esper effectué un tel exploit, ce dernier se contentant de provoquer de grosses migraines insupportables… Peut-être était-ce pour ça que Chikara se passionnait pour les Pokémons du type Psy. Ces derniers étaient capables de faire tellement de choses et ce uniquement avec leurs forces mentales ! Chikara était vraiment passionné et cela le rendait heureux de parler de son Psystigri, cela se voyait, il souriait ! Mais son sourire disparu bien assez vite lorsqu’il se rendit compte qu’il parlait d’un sujet qui n’intéressait peut-être pas l’inconnu.

- Excusez-moi, je m’emballe peut-être un peu trop…

Il se grattait derrière la tête, visiblement gêné. Tendit que l’inconnu semblait réfléchir à la dernière question de Chikara : Comment s’appellait-il ? L’homme habillé en violet posa un doigt sur son menton et semblait beaucoup réfléchir, fouillant au plus profond de sa mémoire en espérant trouver son prénom.

« Oh excusez-moi. Vous avez vu entièrement juste. Je n'ai aucune idée de mon propre nom… C'est gênant n'est-ce pas… ? »

Il riait nerveusement, Chikara le regardait d’un air triste. Encore une fois, le prénom faisait partie de notre identité, sans prénom on n’était juste un Humain errant… En pensant cela, Chikara se sentait sincèrement triste pour le pauvre homme amnésique. Une idée, un peu farfelue, lui vint alors à l’esprit et il proposa :

- Que dites-vous alors qu’on vous donne un nouveau prénom en attendant que vous retrouviez la mémoire ?

Le garçon souriait, bien que son idée puisse être idiote, mais pour lui c’était plutôt une bonne idée ! Avoir un prénom c’était important et s’il n’arrivait pas à retrouver la mémoire tout de suite au moins il aurait une nouvelle identité.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Sam 11 Juil - 10:12

Cette race des « Esper » était quand même intéressante… Est-ce qu'elle utilisait son côté mignon pour plus facilement s'adapter à la vie ? Est-ce que l'évolution des espèces, comme disait le célèbres savant anglais Charles Darwin, qu'on va renommer Carlos Windar, -ce qui ressemble étrangement à Winrar, mais passons- pour des soucis de Pokémonisation. Bref, ainsi, notre personnage emettait la possibilité que le Pokémon en face de lui… Faisait exprès, biologiquement, d'être trop mignon, pour ainsi, attirer la protections des espèces plus fortes que lui, et surtout, empêcher les espèces de l'agresser… Quoi ? Vous rigolez ? Et bien, vous ne devriez pas ! Cela est scientifiquement prouvé par la Science ! Et ouais ! Un chercheur Russe, enfin, Soviétique, Dmitri Beliaïev a montré que le Renard, une fois domestiqué, perd peu à peu ses caractéristiques offensives, pour au contraire, prendre des caractéristiques plus « mignonne », comme pour la queue ou pour le pelage : Il évolue pour être plus mignon… Incroyable hein ! Et me voilà à parler d'un savant Soviétique dans un RP pokémon. Je crois que j'ai atteint le point de non-retour, comme on dit.

- Oh…Ha,  non ! C’est un Psystigri. Esper c’est comme ça que je l’appelle. Cela peut sembler idiot de donner des surnoms à ses Pokémons mais pourtant les noms fait partie de notre identité et c’est une manière de nous différencier entre plusieurs membres d’une même espèce…

« Formidable ! Cela permet de renforcer vos « Lien Invisibles » que vous formez avec vos compagnons ! Après tout, aimerions-nous être appelé « Humain » par nos compagnons ? C'est une très bonne technique. »


« Lien invisible » ? « Compagnon » ? Les termes usés par le fameux personnages n'étaient pas communs, mais étaient assez clair quand même pour être compréhensible. Le fameux personnage approuvait totalement l'habitude d'appeler les Pokémons par des surnoms. Visiblement, il l'approuvait même, qu'il disait que c'était une bonne « technique », un peu telle un stratège militaire. Cela était étrange… D'où venait un telle comportement ? Si le jeune hommes semblait enchanté de rencontrer donc ce Psytigri, et nullement ce « Esper », enfin, si, ce « Esper le Psytigri », toute cette histoire était quand étrange… Après il avait raison sur le point de la priorité des surnoms. Nous, les humains, nous avons tous un nom, pourquoi pas les Pokémons… Enfin, nous avons tous un nom… Il pensa alors avec tristesse que lui n'en n'avait pas. Ou du moins, n'en n'avait plus… Il n'avait plus de nom… C'était terrible de ne plus avoir de nom. C'était comme ne plus avoir d'identité… Vous imaginez l'horreur… ? Mais bref, passons sur ce point, et reconcentrons-nous, car le jeune homme ne semblait pas si malheux que ça… Ou le cachait.

- Figurez-vous que, malgré leur petite taille, les Psystigris sont loin d’être faibles ! Vous saviez que sous leurs oreilles il y a une deuxième paire d’yeux qui contiennent une énorme puissance psychique ? C’est incroyable qu’une créature aussi petite puisse contenir autant de puissances, vous ne trouvez pas ?

« Des pouvoirs psychiques, voyez-vous ! Ce petit pokémon n'en donne pas l'air ! »


Notre personnage espéra quand même, après avoir dit ça, qu'il n'allait pas voler sur une cinquantaine de mètres, avant de s'écraser plus loin, dans les herbes, aux milieux du Pokémon. Nirdoran, qui était encore là, elle n'avait pas abandonné son espoir de pouvoir grignoter un peu… mais bref, le fameux garçon à la capuche se redressa, et offrant un sourire, mélé cependant à un regard plus sérieux, il déclara :

« Cela doit être une pièce maîtresse de vos stratégies. »

Stratégie ? Savait-il, enfin, avait-il deviné que le fameux Chikara postulait pour une place haute ? Peu probable… Après tout, presque personne ne le savait, hors quatrième mur… Et nous avions affaire à un amnésique retrouvé allongé sur de l'herbe coupé, avec un livre, nullement à Deadpool ou au Joker. Comme précédemment, ses termes relevaient beaucoup de la stratégie dans un combat, montrant qu'il s'y connaissait visiblement… Mais rien dans sa mémoire ne lui disait quand est-ce qu'il avait appris, ou connu tout cela… Etait-ce inné ? Sans doute pas. L'inné, chez l'être humain, est quelque chose d'hautement contestable, mais je n'ai malheureusement (ou heureusement, suivant votre avis) le temps de vous faire tout un paragraphe pour aborder ses questions, pourtant extrêmement intéressante et qui mériterait des débats phisophico-scientifique ! Ouais, je sais, ce mot vous fait peur. Qu'importe, en tout cas, le fameux Chikara, alors, changea de sujet, après avoir dit que le sujet précédent était guère intéressant, ce qui était bête aux yeux du fameux personnage, car lui, il adorait. Mais bref, en tout cas, il fit une proposition, intéressante pour le fameux jeune homme :

- Que dites-vous alors qu’on vous donne un nouveau prénom en attendant que vous retrouviez la mémoire ?

« Formidable. Je n'osais pas vous demander, de peur que cela fasse étrange... »


Car en effet, c'était étrange… Notre fameuse personnage avait l'idée depuis un moment, de lui demander, en effet, un nom. Comme j'ai dis précédemment, le nom était la base de l'identité. Même si j'alterne avec « jeune homme », qui le décrivait légèrement, vous remarquez que depuis le début, j'appelle notre protagoniste « Notre personnage ». Ce qui le déni toute identité. Il devait seulement qu'un « personnage », comme si son nom n'avait aucune valeur… Perdre son nom, c'était comme perdre son identité. Je vous donnerai l'exemple de Code Geass. Dans ce manga, l'Empire de Britannia, quand il envahit des régions, décide alors de renommer la région conquise en « Area », suivit du nombre. Le Japon, une fois conquis, devient alors « Area 11 »… le Japon a perdit son identité… Ouah… Je ne pensais, vraiment pas, un jour, faire un RP où je parlerai de Code Geass, et de Dmitri Beliaïev… Sérieux, c'était vraiment peu probable. Mais bref, là, les deux convenaient bien aux thèmes du RP. Ainsi, le jeune homme posa ses deux yeux doux, mélancolique, sur le fameux Chikara, et déclara d'une voix sérieuse :

« Pouvez-vous, Monsieur, m'offrir un nouveau prénom et un nouveau de nom de famille ? Qu'on puisse m'appeler plus aisément. »

Chikara pouvait être honoré ! Nommer quelqu'un, était la preuve qu'il vous faisait extrêmement confiance. Cette confiance, Chikara venait de l'obtenir, et notre personnage fit alors exprès de dire « Monsieur. »… Il voulait, il avait besoin d'un nom… Et celui qui pouvait lui en offrir un, était devant lui… Plus, de toute façon… C'était ce jeune homme qui l'avait aidé depuis le début, depuis qu'il s'était réveillé sur cette Terre Inconnu, ce Parc qui portait le nom de « Naturel »… Il allait devoir se renseigner sur ce fameux « Naturel ». C'était sans doute un grand homme ! Oh mon dieu… Peut-être qu'il s'était enfaîte endormie sur le Parc qui portait le nom du Plus Grand Homme que cette région avait connu ! Après tout, quand il regarda autour de lui, il voyait… Chikara, Esper, un Nidoran, mais surtout beaucoup, je dis bien, beaucoup de personne ! Visiblement, il n'avait pas pensé qu'il y avait beaucoup de personne car tout simplement… C'était un parc, et il faisait beau. Effrayé, il imaginait avoir manquer de respect pour ce pauvre Monsieur Naturel… Non ! Pas Pauvre ! Ce Glorieux et Grand Homme qu'était Monsieur Naturel ! Gloire à lui ! Gloire à Monsieur Naturel ! Le Grand Héros de Johto !
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Sam 11 Juil - 12:10


« Formidable ! Cela permet de renforcer vos « Lien Invisibles » que vous formez avec vos compagnons ! Après tout, aimerions-nous être appelé « Humain » par nos compagnons ? C'est une très bonne technique. »

Chikara acquiesça en hochant la tête bien qu’il regardait l’amnésique avec un air interrogateur. Pas parce qu’il avait tort, en parlant de « Lien Invisibles » il parlait sûrement d’amitié et les « compagnons » pouvaient très bien désignés les amis et les alliés, ce que sont bien évidemment les Pokémons de Chikara à ses yeux. Mais est-ce qu’on pouvait appeler ça une « technique » ? L’homme disait cela comme s’il s’agissait d’un plan et que le garçon était calculateur… Il fallait bien avoué que Chikara ne comprenait pas vraiment ce que l’inconnu voulait lui dire en parlant de « technique » mais pour le reste il était amplement d’accord !

Suite à cela, Chikara se mit à dire tout ce qu’il savait des Psystigris. Ce petit Pokémon mesurant à peine 30 centimètres cachait un véritable potentiel. Cela ne devait pas laisser les amateurs de Pokémons indifférent. C’était un sujet qui passionnait Chikara, il se demandait comment les Pokémons psy avaient-ils pu obtenir une telle puissance mentale. Il avait hâte à ce que ses Pokémons psys évoluent et qu’ils dévoilent encore plus de leurs puissances.

« Des pouvoirs psychiques, voyez-vous ! Ce petit pokémon n'en donne pas l'air ! »

- Héhé, n’est-ce pas ?

Chikara souriait, habituellement, les personnes qu’ils croisaient étaient bien plus attendries par la petite boule de poil plutôt qu’être impressionné par la grande puissance qu’il pouvait obtenir. Mais le garçon ne leur en voulait pas, il n’exploitait pas non plus pleinement l’immense potentiel d’Esper et de ses Tarsals, il combattait encore trop peu pour prouver à quel points ses amis étaient forts. Pourtant, il devrait, car le jeune garçon avait promis de se renforcer à son mentor qui n’était autre que Soul, le maître de la ligue de Hoenn. C’était comme ça qu’on se rendait compte qu’au final le Johtoïste était plutôt bien entouré, ayant comme allié plusieurs membres du conseil de la ligue indigo ainsi que le maître de la ligue de Hoenn… Maintenant il fallait veiller à ne pas être trop dépendant de ces grands dresseurs et il devait apprendre à se débrouiller seul avec ses Pokémons.

« Cela doit être une pièce maîtresse de vos stratégies. »

Une stratégie ? Non, pas vraiment, Chikara ne possédait pas réellement de stratégies, il était totalement débutant dans le monde du dressage Pokémon, il avait beaucoup de mal à se faire obéir par ses Tarsals, en particulier Hikaru qui avait un très mauvais caractère, et il n’avait gagné que très peu de combats. Les combats rendaient Chikara très nerveux et le privait de toute réflexion, il pouvait faire n’importe quoi sans vraiment s’en rendre compte… Mais il était vrai qu’Esper était actuellement son Pokémon le plus fiable et surement le plus costaud de son équipe. Peut-être que l’inconnu pensait à cela en parlant de « pièce maîtresse ». Chikara ne comprenait pas vraiment, à vrai dire.

Peu après, Chikara proposa à l’amnésique de trouver un nouveau prénom, ce à quoi ce dernier répondit avec un certain enthousiasme :

« Formidable. Je n'osais pas vous demander, de peur que cela fasse étrange... »

Oui, il est vrai que c’était une situation assez étrange. Mais Chikara ne pouvait pas se permettre de repartir comme un voleur en laissant ce pauvre homme planté en plein milieu de ce parc et surtout sans aucun prénom. Au risque de me répéter, l’identité était une chose propre à chacun et le prénom faisait partie de cette identité, ne pas en avoir c’était comme si on n’était rien, un être insignifiant dont tout le monde se fichait de l’existence. Ce qui était bien triste en y repensant. L’amnésique regardait Chikara droit dans les yeux, avec un regard mêlé de mélancolie et de sérieux. Il dit :

« Pouvez-vous, Monsieur, m'offrir un nouveau prénom et un nouveau de nom de famille ? Qu'on puisse m'appeler plus aisément. »

Chikara se gratta derrière la tête, un peu surpris, si on lui avait dit qu’il choisirait lui-même le nouveau nom d’une personne amnésique il n’y aurait tout simplement pas cru. Après, donner des noms était devenu une formalité pour Chikara, il avait lui-même nommé les 3 Pokémons qui constituaient actuellement son équipe. Donner un prénom à un humain cela devrait fonctionner un peu pareille, non ? De plus l’homme avait un avantage, il pourrait lui-même dire si le prénom était à son goût, ce qui n’était pas le cas d’un nouveau né à qui on imposait un nom.

Chikara réfléchissait, il avait posé sa main sur son menton et semblait être en pleine réflexion. Il se souvint alors de la couverture du livre qui était ornée d’un A stylisé. Cela n’avait peut-être rien à voir avec le véritable prénom de l’inconnu mais cela donnait quelques petites idées à Chikara :

- Hm… Que dites-vous d’Archibald Park ?

Le garçon n’était pas allé très loin dans ses réflexions. Le A sur la couverture du livre que l’homme tenait jalousement dans ses mains lui avait donné une piste pour le prénom. Pour le nom de famille, il avait choisit « Park » tout simplement car il l’avait trouvé dans le Parc Naturel.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Sam 11 Juil - 14:43

Les Psytigri avait donc un autre avantage, insoupçonné jusqu'à nos jorus, et découvert par notre duo, de manière sans doute inattendue… Comment cela me diriez-vous, avec des grands yeux… ? Et bien, véritablement… Ils étaient très bon pour passionnés deux personnages dont à prioris rien du tout, je dis bien rien du tout ne les invitaient à se recontrer et discuter de manière aussi passionnés… Visiblement, le fameux jeune homme à la peau mate s'était découvert une nouvelle passion pour ce fameux petit Pokémons de type psy, qui était capable d'avoir de grands pouvoir, alors qu'il était aussi petit… Mais rappelez-vous les enfants… Un Grand Pouvoir, amène de grandes responsabilités, comme dirait Oncle Ben, avant de mourir. Oui, car quand tu es l'Oncle Ben, tu es condamnée à mourir. Chaque Oncle Ben meurt, et c'est pour cela que s'amuse grandement de voir des Nouveaus Spiderman être annoncés, régulièrement… Car à chaque fois, cela veux dire qu'on va voir un nouveau Oncle Ben mourir ! Et personnellement… J'adore ça. J'adore voir l'Oncle Ben mourir, cela fait partit de mes grands plaisirs...

Mais si Psytigri -et potentiellement, Oncle Ben aussi- était un sujet passionnant de conversation, qui aurait sans doute put occuper nos deux interlocuteurs pendant des heures… Et bien, visiblement, un autre sujet, avait sans doute plus d'importance : La nomination de notre personnage… Il espérait qu'il n'avait pas trop demandé à Chikara. Après tout… La nomination était extrêmement importante, significative… Regardez les Hittites, par exemples. Leur nominations vient de l'ancien fond culturel qu'ils ont envahi, lors de l'invasion du Plateau Anatoliens, les Hattis. Cela veux dire que les Envahisseurs, les nouveaux maîtres du Territoires Anatoliens… Ceux qui vont créer un immense Empire, et contrôler de nombreuses terres… Ils reprennent le noms des anciens habitants, les Hattis… Encore aujourd'hui, cette questions intriguent énormément les spécialistes, les Hittitologues… Mais bref, vous vous demandez sans doute pourquoi j'aborde la question des hittites ici ? Et bien, j'ai dis que dans le prochains RP j'arriverai à parler des Hittites… pari accomplis. Ouais, c'était stupide, je sais.


- Hm… Que dites-vous d’Archibald Park ?

« Oh !!! Comme Monsieur Naturel ! Je porterai le nom d'un Parc ! C'est brillant, Monsieur Chikara ! »


Il applaudissa alors légèrement le fameux Chikara, tout en lui offrant un vrai sourire. Il avait de nouveau un nom… Cela lui faisait grand plaisir, quand même ! Archibald Park… C'était vraiment un honneur… Il ne savait pas d'où venait l'idée de Chikara, de l'appeller Archibald, mais visiblement, cela l'avait inspiré… Pour Park, cependant, il avait compris. On avait appelé le Parc grâce à l'action bienveillante de ce Monsieur Naturel… Alors, à l'inverse, on l'appelait grâce à l'action bienveillante du Parc sur lui ! Après tout, sans ce Parc, et bien… Il se serait réveillé ailleurs ! Et qui sait, peut-être à un endroit hostile à sa personne, extrêmement dangereux… Il n'aurait jamais rencontré Esper, Chikara, et la petite Nidoran qui était toujours là, bien cachée dans sa souche d'arbre, à regarder le fameux mec-qui-sentait-les-épices… Oui, la fameuse Nidoran n'avait pas adopté le nouveau nom de notre fameux Amnésique, Archibald… Ce qui était normal, étant donnée que c'était un Nidoran. Et que les Nidorans ne comprennent que difficilement qu'un mec qui sentait les épices s'appellent Archibald. Enfin, cela n'a rien à voir avec lef ait qu'il sentait les épices hein ! Il pourrait sentir le Gingembre… Qui est aussi une épice. Mais bref, retournons à notre jeune homme, qui déclara :

« Dîtes-moi… Qu'a fait de si exceptionnel de Monsieur Naturel… ? Cela doit être vraiment un grand homme... »

ARCHIBALD ! Il était toujours aussi sur ça… Mais en même temps… Maintenant qu'il savait que son nom était une référence à ce Grand Monsieur qu'était Monsieur Naturel… Il devait le respecter, et tout connaître sur sa vie ! Il aggripa solidement son livre entre les mains, pour pas qu'il glisse, et regarda Chikara avec des grands yeux… il allait quand même devoir grandement le remercier, car celui-ci lui avait d'un important secours… Sans lui, il serait sans doute amnésique, et sans nom… Mais grâce à lui… Il était toujours amnésique, cela, malheureusement, cela ne changeait pas… Mais il avait de nouveau un nom ! Et cela, s'était sans doute une chose qui lui permettait de pouvoir aller de l'avant. Tant qu'il n'avait pas de nom, notre jeune homme aurait été condamné à rester de manière indéterminé le « Notre personnage. »… Maintenant, s'il était toujours notre personnage, il était cependant avant toute chose Archibald Park. Et il comptait bien rendre fier tout le monde de ce fameux nom. Il serait un Grand Archibald Park. En l'honneur de Chikara. En l'honneur du Parc Naturel… Et en l'honneur… De Monsieur Naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Sam 11 Juil - 23:57


Esper écoutait attentivement ce que se disaient les deux hommes. Et inutile de dire qu’il était très heureux d’entendre son dresseur vanter les capacités psychiques du Pokémon. Chikara était loin d’être du genre à se vanter et à dire que ses Pokémons étaient géniaux. Mais ceci était sûrement dû à un manque d’assurance. Là, Chikara parlait ouvertement à l’amnésique, il lui dit sans aucune hésitation que les Psystigris étaient une espèce étonnante. En sachant cela, peut-être qu’Esper pourra espérer être envoyé plus souvent en combat ? La boule de poil commençait peu à peu à y prendre goût mais son dresseur avait tellement peu de confiance en lui qu’il se battait que très rarement. Trop rarement au goût d’Esper. Donc ils n’évoluaient que très peu. Mais c’était sur le point de changer.

Dans tout les cas, les deux jeunes hommes changèrent très vite de sujet pour en aborder un plus important : le prénom de l’amnésique. Ce dernier avait demandé à Chikara de lui donner un nouveau prénom ainsi qu’un nom de famille. Le Johtoïste avait bien évidemment accepté et avait beaucoup réfléchit et avait finalement choisi de lui donner le nom : « Archibald Park ». Parce que les deux hommes s’étaient rencontrés dans le Parc et… Parce que Archibald commençait par un A qui était la lettre qui était ornée sur la couverture du livre qu’Archibald tenait entre ses mains. Ce dernier applaudissait et dit :

« Oh !!! Comme Monsieur Naturel ! Je porterai le nom d'un Parc ! C'est brillant, Monsieur Chikara ! »

- Euh… Monsieur Naturel ?...

Bon… Le principal était qu’Archibald était heureux d’avoir un nouveau nom. Maintenant il allait pouvoir, malgré son amnésie, il allait pouvoir vivre en tant qu’Archibald Park. C’était un peu comme une renaissance pour lui. Une nouvelle identité, une nouvelle vie, de nouvelles découvertes… Et puis un jour viendra où il trouvera le courage d’ouvrir ce livre mystérieux. Chikara s’avoua à lui-même qu’il aimerait bien être présent le jour où il ouvrira le livre, le garçon était toujours aussi curieux à ce sujet. Chikara rendit son sourire à Archibald. Ce n’était peut-être pas grand-chose mais il était ravi d’avoir aidé, même si ce n’était qu’un tout petit peu, cet homme amnésique. Il frémit en pensant qu’il allait devoir faire de mauvaises actions pour rester crédible aux yeux de la Team Rocket mais il tenta de cacher sa nervosité en gardant ce grand sourire affiché sur son visage.

« Dîtes-moi… Qu'a fait de si exceptionnel de Monsieur Naturel… ? Cela doit être vraiment un grand homme... »

Chikara inclina sa tête sur le côté, très intrigué par ce que disait Archibald. Était-ce quelque chose qu’il avait réussi à se souvenir malgré son amnésie ? Malheureusement, le Johtoïste ne connaissait pas du tout de « Monsieur Naturel »…

- Euh… Je ne connais pas de Monsieur Natur…

Il se frappa le front avec sa main en se rendant compte qu’il allait dire quelque chose d’amplement stupide. Bien sûr que non, il n’y avait pas de Monsieur Naturel connu, ou du moins pas à Johto. Le « Naturel » faisait référence au Parc. Peut-être qu’Archibald pensait que le Parc Naturel avait été nommé ainsi en l’honneur d’un homme appelé « Naturel ».

- Non, il n’y a pas de Monsieur Naturel connu ici…

Déjà qu’un Monsieur Naturel puisse exister était très peu probable car porté comme nom de famille « Naturel » ne devait pas être chose courante, même dans le monde des Pokémons. Donc une personne connue appelé Naturel… Ce serait quand même quelque chose de spécial et Chikara en aurait sûrement entendu parler. Il espérait tout de même que cela n’allait pas décevoir Archibald qui semblait être ravie de connaître son « existence ».

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Dim 12 Juil - 15:37

J'en connais un qui doit être content, et même fou de joie… ! Sans doute, pensez-vous que c'est Archibald ! Et vous n'avez pas tord, car en effet, le jeune homme était bien content d'avoir de nouveau un nom… Mais ce n'était pas lui, sans doute, si vous voulez mon avis, le plus coutent dans toutes cette histoire ! Mais alors… Qui cela pourrait-il être ? La jeune Nidoran ? Non, sinon, j'aurais accordé notre première phrase au féminin… Donc ce n'était pas elle non plus… Et bien, je vais vous dire qui s'était, à mon sens, qui était particulièrement content… C'était Esper sans doute ! Quand on regardait le petit Pokémon, visiblement, il se sentait bien content d'être au centres des attentions, même si cela n'allait plus durer très longtemps… Les pokémons étaient souvent, il faut bien l'avouer, comme ça, concentrer sur le fait qu'on s'intéresse à eux… C'était relativement logique, étant donné que les dresseurs s'intéressaient fortement à eux, s'occupaient d'eux… Et là, les deux jeunes hommes, jusqu'à aborder les questions des noms, étaient concentré sur lui… Mais bref, retournons aux discussions.

- Euh… Je ne connais pas de Monsieur Natur…

« Oh. »


Donc… Dans un sens, c'était rassurant. Très rassurant. Après tout, cela voulait dire qu'il n'était pas le seul à la ramasse niveau des personnes connus, il y avait des gens qui eux non plus, ne connaissait pas ce fameux Monsieur Naturel. Dans un sens, c'était rassurant, même si je l'ai déjà dis il y a deux lignes sur Word… Car ainsi, cela le mettait plus en confiance. Personne n'irait mal le voir car il ne connaissait pas ce fameux Grand Monsieur. Mais bref… Peut-être que Chikara disait cela pour le mettre bien en confiance ? Non voyons ! Archibald se disait que cela était quand même très peu probable. Il regardait cependant le heune homme… Celui-ci, semblait être entrain de réfléchir… Peut-être qu'un souvenir lui remontait ? Il avait de la chance, si cela était le cas, car lui, il n'en n'avait plus aucun ! Ahaahahah ! Ce n'était pas drole. Mais bref, alors que le fameux Archibald pensait que l'affaire était terminé, et qu'il allait devoir faire ses recherches de son côté, pour bien savoir qui était ce fameux « Monsieur Naturel », finalement, le fameux Chikara mit à point final sur « Monsieur Naturel », en déclarant :

- Non, il n’y a pas de Monsieur Naturel connu ici…

« Ce n'est pas grave ! Je ferai ma recherche, hors de question qu'un Empereur connu comme... »

Il s'arrêta soudainement, comme s'il réfléchissait à ce qu'il venait de dire… Visiblement, sur de lui, il ne voulait pas abandonner l'espoir que Monsieur Naturel existe, et soit quelqu'un d'important. Ne brisez pas ses rêves ! Il ira au bout de ses rêves, et il allait découvrir qui était ce fameux Monsieur Naturel... Donc, le point final n'était qu'un point virgule dans les faits ! L'affaire n'était toujours pas fini, et motivé comme jamais, il allait découvrir le fin mot de cette histoire ! Il saurait pourquoi on avait appeler ce Parc « Naturel », et s'était son devoir, en temps que Park ! Non pas Rosa Park, hein, même si c'est une grande figure américaine, mais en temps que Park, car Park, est bien… Et bien… Et bien voilà ! Il se sentait proche de ce Park qui l'avait vu renaître, sous cette nouvelle identité… mmh, si vous voulez mon avis, il prenait cela beaucoup trop au sérieux… Mais quand je dis beaucoup trop, c'est limite un Euphémisme. Mais cependant… Il fallait quand même se rappeler que le jeune homme s'était arrêté en pleine phrase… Confus, il déclara :

« Empereur… ? Pourquoi j'ai dis ça… ? »

Il semblait reflechir. Un souvenir ? Non. Ce n'était nullement un souvenir. Il se rappelait aucunement d'un empereur, ou de quelque chose du genre… Non, cela avait été un reflexe, dès qu'il avait pensé à quelqu'un d'important, il s'était dit « Empereur »… C'était étrange… Pourquoi ce reflexe ? Il était persuadé de ne se rappeler aucunement d'un empereur pourtant ! Mais quand même ! Cela lui disait quelque chose… Mmh… Tripotant son livre volumineux, le tournant alors sur lui même, comme pour couvrir la couverture, il se posait de nombreuses questions, et si on était dans un Cartoon, on pourrait littéralement voir la fumée sortir de ses oreilles, dans un effet de cartoons extrêmement classique et habituel… Pour les effets de Cartoons, en tout cas. Finalement, rien ne lui vint, ce qui fut à son sens extrêmement frustrant… Pourquoi donc ce mot lui avait échappé ? Quel sens lui donner ? Bref, il n'en n'avait aucune idée, et finalement, déclara d'un ton résigné :

« Qu'importe. Je voulais vraiment vous remercier, Chikara… Maintenant, il va falloir voir ce que je vais faire… C'est embêtant cette histoire. »

En effet… Sans mémoire, sans argent, sans Pokémons… Il n'avait pas grand-chose. Mais quand je vous dis pas grand-chose, je suppose que vous comprenez largement ce que je veux enfaîte dire : Quand je dis pas grand-chose, enfaîte, cela voulait dire qu'il n'avait rien. Mais absolument rien. Vous remarquerez quand même des tics de langage. Le « c'est embêtant », cela devait sans doute faire la quatrième voir la cinquième fois qu'il le répétait, comme ça. M'enfin… Chacun à ses fameux tics de langage, non ? Et bien, ainsi, le jeune homme s'inclina de nouveau devant Chikara, et regarda… Il appercevait au loin les building qu'étaient présent dans la grande ville de Doublonville… Mmh… Il supposait qu'il devait se diriger par là. C'était là que la plupart des gens habitaient… Maintenant, il allait devoir se débrouiller… Peut-être qu'il arriverait à trouver un petit boulot, rapidement, et pas trop cher ? Malheureusement, il n'avait très certainement pas des talents très important… Avec un peu de chance, il se souvenait de la Mémoire Tactilles… Celle-ci ne s'oubliait pas, et ainsi, il allait vite retrouver certains anciens reflexes, qui l'aiderait à trouver son passé… ?
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Dim 12 Juil - 17:53


Archibald allait donc commencer une nouvelle vie et celle nouvelle vie commençait à ce moment là même, à l’instant où il fut nommé « Archibald Park » il avait pu assister à sa propre renaissance. Après ce n’était pas pour autant qu’il devait abandonner  l’idée même de retrouver sa mémoire et sa véritable identité. Ce n’était que provisoire. Il fallait simplement espérer que cela ne durera pas éternellement. Être amnésique ne devait pas être une partie de plaisir, pensait Chikara. En tout cas Archibald semblait bien crédule, sûrement était-ce à cause de son amnésie, mais il avait réussi à croire qu’un « Monsieur Naturel » existait et le pire c’est qu’il en était persuadé malgré que Chikara lui dise qu’il n’y avait aucun homme nommé ainsi à Johto.

« Ce n'est pas grave ! Je ferai ma recherche, hors de question qu'un Empereur connu comme... »

« Comme… » ? Chikara regardait Archibald, très intrigué. Ce n’était plus le fait qu’il croit qu’il existait un grand homme nommé « Naturel » qui intriguait Chikara mais plus le fait qu’il ait apparemment parlé d’un empereur. Le mot « Empereur » n’avait encore jamais été employé ni par l’un ni par l’autre auparavant. Chikara émit bien entendu des hypothèses, notamment le fait que cela pourrait correspondre aux souvenirs perdus d’Archibald. Peut-être qu’il venait d’une région lointaine dirigé par un empereur ? Mais dans ce cas pourquoi était-il à Johto aussi loin de son pays d’origine ?

« Empereur… ? Pourquoi j'ai dis ça… ? »

Archibald semblait lui-même étonné par ses paroles. Le jeune homme avait sûrement compris qu’il s’agissait peut-être d’un indice sur son passé, son ancien lui. Il réfléchit, regardant le livre qu’il tenait dans ses mains, le tournant et le retournant… Sans l’ouvrir une seule fois. Finalement il se résigna et dit :

« Qu'importe. Je voulais vraiment vous remercier, Chikara… Maintenant, il va falloir voir ce que je vais faire… C'est embêtant cette histoire. »

Chikara acquiesça d’un mouvement de tête, affichant une expression désolée sur son visage. Archibald n’avait rien, il n’avait que ce livre… Était-ce vraiment une bonne idée de le lâcher ainsi dans la nature ? Tout seul ? Non, Chikara ne devait pas le laissé ainsi dans son désarroi. Il devait lui offrir son aide, le guider jusqu’à ce qu’il puisse se débrouiller seul ou au mieux jusqu’à ce qu’il se souvienne de tout ce qu’il avait pu oublier. Il dit :

- Si vous voulez, nous pouvons faire un bout de chemin ensemble.

Chikara lui adressa un sourire sincère. Après, il ne fallait pas se cacher non plus, le garçon restait très curieux au sujet d’Archibald et de son livre. Rester avec lui pourrait lui permettre de connaître le contenu de ce mystérieux ouvrage, éventuellement.

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Dim 12 Juil - 19:11

Tourne, tourne, et tourne toujours grand livre… Mais personne en t'ouvre… Car tu es condamné à être fermé, visiblement… Tes ceintures de cuir sont tenaces… Mais la volonté qu'on te laisse fermer… Et encore plus forte… Vous aimez ? C'est une petite chanson que je viens d'inventer. Juste à l'instant… Bon, d'accord, elle n'est pas complête, il manque des paroles, un air, des couplets propres, des rimes… Pour l'instant, au dirait plus une chanson française qui serait au Top 50. C'est à dire une mauvaise chanson. Mais bref, après ce troll complètement assumé, il fallait bien reconnaître que pour le moment, ce fameux livre était bien condamné à rester fermé, et on ne pensait pas que cela serait de sitôt qu'on allait l'ouvrir… A moins qu'on le force… Après tout, vu que le jeune homme avait l'air gentil, peut-être que cela allait bien se passer ? Mais bon, tout cela n'était que des théories… Donc, pas besoin de digresser la dessus des milliers d'années… Donc, écoutons alors la dernière déclaration de Chikara, qu'il adressa à un voyageur amnésique, qui remettait bien sa cape alors qu'il allait partir :

- Si vous voulez, nous pouvons faire un bout de chemin ensemble.

« Oh non voyons ! Vous avez déjà trop fait ! »


C'est vrai ! Beaucoup n'aurait pas fait les efforts du fameux Chikara… Les meilleurs, auraient très simplement dit au fameux amnésique d'aller à la Police, pour ainsi, être indiqué, et qu'on s'occupe, tandis que les pires… En auraient profités. Les plus gentils des pires lui auraient donné un surnom débile, qu'il aurait accepté naïvement, et les plus méchants l'auraient carrément attiré dans des affaires louches, sans qu'il sache quoique ce soit, à cause de sa mémoire disparu… Vous imaginez, il serait tombé sur un membre de la Team Rocket, ou un de la Team Venom… ? Ou même juste un idéologiste, comme un résistant convaincu et à fond dans le truc, un membre de l'Organisation Plasma… Non. Il était tombé sur quelqu'un de gentil. C'est tout. Quelqu'un d'extrêmement gentil, dont il ne voulait pas abuser de la gentillesse… Mais me diriez-vous, il n'abuse en rien, vu que c'était Chikara lui-même qui se proposait… Et je vous répondrais : Mais vous avez entièrement raison ! Cependant, le fameux Archibald ne l'entendait pas visiblement de cette oreille… En effet, il déclara :

« Il faut que je me débrouille seul… Je vais pas vous déranger, vous avez sans doute mieux à faire qu'assister un amnésique... »

Malheureusement, mais cela, c'était au yeux du fameux amnésique, cela aussi, il avait raison. Archibald savait, il n'était pas dupe, que les gens étaient occupés, et qu'ils n'avaient pas le temps de s'occuper de lui… Sa mémoire lui manquait véritablement, et ce n'était pas une BD Disney, ou un Comic, ou n'importe quoi de fantaisiste, sa perte de mémoire… Peut-être d'ailleurs qu'il n'allait jamais la redécouvrir. Alors, que faire ? Il n'allait pas être un assisté . Il devait se débrouiller tout seul. C'était la moindre des choses, pour être humain, à ses yeux. Et il avait des stratégies pour y parvenir… Il n'était qu'Amnésique. Il n'était aucunement stupide, et il savait qu'il pourrait sans problème se débrouiller dans ce monde… Enfin, il croyait… Enfin il espérait… Mais bref. Cependant, malgré ses déclarations, devant toutes les gentillesses de Chikara, et son regard, le fameux jeune homme songeait que visiblement, ce qu'il n'avait dit n'était pas suffisant. Chikara méritait plus d'explication, sur ce choix, qui était de partir seul pour découvrir le monde, et retrouver son passé… Et vivre, surtout.

« C'est vraiment gentil à vous, mais il faut que vous réalisiez, je risque d'être plus dérangeant qu'autre chose. Si je pars à la recherche de mes souvenirs, il se peux que j'y sois pour des mois… Voir des années. Des décénnies »

Il déclara cela d'un ton, si vous voulez mon avis, beaucoup trop léger. Mais il n'avait pas tord… Après tout, s'il partait à la recherche de ses souvenirs, il partait pour une quête qui allait durer des mois et des années… Une véritable quête… Qui… Il refusait de le dire, il refusait d'y penser, mais une quête qui potentiellement n'aurait pas de fin. Après tout… Rien ne garentissait qu'il retrouverait sa mémoire un jour… Il ne savait même pas par où commencer. Il ne savait rien du monde où il était… Même, dans une demi-seconde de panique, il émit dans sa tête la posssibilité qu'il pourrait ne même pas venir de ce monde ! Demi-seconde seulement, car il se rendit vite compte à quel point cette théorie était stupide : Il connaissait les pokémons. Ils faisait parti de ce monde… Et puis, s'il ne faisait pas partit de ce monde… D'où viendrait-il ? Ehehe… Quand même, il devait se concentrer… Il regarda à droite, à gauche, et se concentra alors sur les Grattes-ciels qui dépassaient hautement de la cime des arbres, qu'il pouvait voir vers le sud… Il déclara, finalement, avec un grand sourire :

« C'est la ville par là-bas ? Je devrais sans doute trouver un métier… Mais vous pouvez m'accompagner jusque là bas. Ca serait déjà un bout de chemin ensemble ! Vous êtes quoi donc Chikara dans la vie ? »

Détourner la conversation de lui… Car après tout… Si la discussions tournait autour de lui, ils allaient vite tourner autour du pot… Son amnésie, songeait-il, ne le rendait pas très intéressant… Il n'était qu'un banal amnésique, sans doute que sa vie auparavant n'avait eu que peu de valeur… Donc, bon… Après tout, pourquoi pas parler, au contraire, de Chikara ? Peut-être qu'il était tombé nsur quelqu'un qui avait une vie passionnante ! Ou juste une vie complètement normal… Mais qui pour quelqu'un qui avait perdu la mémoire, serait formidable ! Après tout, il ne connaissait rien, par son manque de mémoire de la vie de ce fameux Chikara, des dresseurs de pokémons etc. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était utiliser ses connaissances théories, et sa logique… Or vous savez bien que la logique… Mais bref, le fameux jeune homme alors enjambea la barrière qui séparait le chemin des hautes herbes coupés, et commença à marcher, tranquillement, tenant toujours son précieux livre avec lui. Derrière lui, fidèlement, Nidoran Femelle n'abandonna pas, et le suivit tranquillement, sans chercher a avoir son avis… l'odeur d'épice était trop attirante… Mais bref, à vous les studios.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Lun 13 Juil - 13:40


Chikara pensait sincèrement que c’était une très mauvaise idée de lâcher un amnésique dans la nature, dans une région qu’il ne connaissait pas du tout. Archibald pourrait se perdre ! Et il pourrait faire de mauvaises rencontres également. Qui sait ce qui pourrait se passer s’il se retrouvait seul ? Non Chikara ne pouvait pas se résoudre à le laisser seul pour ces raisons. Après, il ne fallait pas croire que les intentions de Chikara étaient toutes louables. Il ne fallait pas oublier que la curiosité dévorait le garçon et que le mystère du livre ornée d’un A n’avait toujours pas été résolu. Au fond de lui, peut-être que c’était ce qui intéressait le plus le Johtoïste, le contenu de ce livre.

« Oh non voyons ! Vous avez déjà trop fait ! »

Chikara ne cacha pas son étonnement quand il entendit Archibald dire cela. Aux yeux du Johtoïste, même s’il est vrai qu’avoir un nom était quelque chose d’important, il n’avait pas fait grand-chose. En fait, le garçon était persuadé que ce qu’il avait fait, n’importe qui de censé l’aurait fait. Être amnésique n’était pas quelque chose de très marrant après tout. Il aurait aimé aider d’avantage Archibald.

« Il faut que je me débrouille seul… Je vais pas vous déranger, vous avez sans doute mieux à faire qu'assister un amnésique... »

Archibald marquait, malheureusement, un point. En effet, en tant que membre des résistants infiltrés dans la Team Rocket, le garçon avait des choses importantes à faire, notamment retrouver les traces du Pokémon ayant grièvement brûlé son amie. Mais il ne pouvait pas se résoudre à laisser Archibald non plus, il était amnésique, il était seul… Est-ce que ça allait aller pour lui ?

« C'est vraiment gentil à vous, mais il faut que vous réalisiez, je risque d'être plus dérangeant qu'autre chose. Si je pars à la recherche de mes souvenirs, il se peut que j'y sois pour des mois… Voir des années. Des décénnies »

Chikara acquiesça d’un mouvement de tête. Archibald souhaitait se débrouiller seul. Et bien soit, le garçon n’allait pas insister d’avantage, cela ne serait pas très bien vu et puis, en réfléchissant bien, à cause de ses obligations envers la résistance, il ne pouvait pas rester longtemps avec Archibald à moins de le persuader de s’enrôler dans la Team Rocket aussi, mais ceci n’était pas réellement une bonne idée, il valait mieux laisser Archibald loin de problèmes que pouvait causer la mafia et la résistance.

« C'est la ville par là-bas ? Je devrais sans doute trouver un métier… Mais vous pouvez m'accompagner jusque là bas. Ca serait déjà un bout de chemin ensemble ! Vous êtes quoi donc Chikara dans la vie ? »

- Ha ! Euh… Oui bien sûr, là-bas c’est Doublonville, vous n’aurez sûrement aucun mal à trouver un métier, il y a beaucoup d’activités là bas…

Chikara essayait-il d’être optimiste ? Même si Doublonville était une grande ville peut-être qu’on n’accepterait pas qu’un étranger amnésique puisse travailler dans une entreprise quelconque. Mais il espérait également que les gens ne soient pas aussi stupides. Archibald était sûrement capable d’exercer un métier, comme homme de ménage, malgré son amnésie. Certes, c’était un métier plutôt ingrat dit comme ça, mais il restait important. Le ménage faisait partit de l’hygiène de vie et tout le monde sait que l’hygiène c’est important.

Venait alors la question d’Archibald : que faisait Chikara dans la vie ? Le garçon n’allait sûrement pas dire la vérité à ce propos. Il ne voulait pas risquer de briser l’omertà de la Team Rocket. Ce serait signer son arrêt de mort.

- En ce qui me concerne, je ne suis qu’un simple voyageur.

Ce n’était pas un véritable mensonge, il est vrai que depuis qu’il avait quitté son village natal il voyageait énormément. Il avait découvert deux régions qu’il ne connaissait pas, Hoenn et Kalos. Peut-être même que ça lui avait permis de beaucoup grandir, il avait osé infiltrer la Team Rocket, chose qu’il n’aurait sûrement jamais fait auparavant. Tout ce qu’il avait à espérer maintenant c’était que cette réponse convienne à Archibald.

Archibald enjamba alors la barrière qui séparait la pelouse fraîchement tondue et le chemin. Esper remarqua alors qu’une petite créature suivait avec beaucoup d’attention les pas de l’amnésique. C’était une jeune Nidoran femelle qui semblait avoir flairé quelque chose de très intéressant. Peut-être qu’il s’agissait du Pokémon de cet homme mystérieux ? Le Psystigri observa en silence le Pokémon poison.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Lun 13 Juil - 14:11

Si la mémoire n'arrivait pas à revenir chez le jeune homme, et s'il était possible que cette quête dure des mois, des années, des décennies, voir… Jamais n'arrive à être complété… Le fameux jeune homme restait optimiste, et regarda le ciel… Celui-ci n'avait pas changé. Nullement. Pas du moindre. Au contraire, il restait parfaitement bleu, d'un bleu azur, et plein d'espoir… Dur pensa-t-il, avec le sourire, de perdre espoir, quand on voyait un temps aussi radieux… n'est-ce pas ? Au contraire, cela le motivait encore plus ! Car en effet, le temps restait lui toujours bleus… Et les rares nuages qui pourraient apparaître ne serait que passager… Après tout, c'était comme ça : Le Ciel sera toujours bleus… Les pluies, les averses, les orages, la neige comme la tempête n'est toujours que passager… Le ciel, lui, est toujours bleu. Cette vision du monde, qui confirmait en tout cas que notre cher jeune homme ne venait donc pas de Bretagne, cela est sûr et certain, l'emplissait à fond de courage et le rassurer… Même si pour le moment, il devait avouer qu'il n'avait pas de chance, et que tout semblait plutôt mauvais… Et bien, cela ne pouvait vouloir dire qu'une chose : Une seule et unique chose : Cela allait s'arranger.

- Ha ! Euh… Oui bien sûr, là-bas c’est Doublonville, vous n’aurez sûrement aucun mal à trouver un métier, il y a beaucoup d’activités là bas…

« Fantastique ! Moi qui avait peur de ne rien trouver ! »


Aie… Chikara avait quelque peu mentit, en disant qu'il n'aurait aucun mal à trouver un métier… C'était gentil de sa part, ainsi, Archibald ne désespérait pas… Mais au contraire, là, Archibald avait trop d'espoir… Il espérait même trouver, sans doute, un métier intéressant… Après le jeune homme, on pouvait le sentir était optimiste, et sans doute que cela allait l'aider… Il était prêt à commencer en bas de l'échelle, après tout, il avait l'habitude. Donc, quoiqu'il arrive, de toute façon, son premier objectif, était donc la ville de Doublonville… Doublonville… Alors, je vous rassure, il ne pensa pas que c'était la ville de Monsieur Doublon. Quand même. Il était un peu bêbête, mais quand même. Rassurez-vous. Le jeune homme donc, considérait que visiblement, Doublonville éait donc sa prochaine destination… Il devait déjà réfléchir à ses futurs stratégies dans cette fameuse ville, pour mieux réussir son intégration… Après, sans doute qu'il partirait ailleurs : Sa mémoire n'allait pas rester très longtemps bonne, s'il ne voyageait pas. En restant toujours au même endroit, quel chance aurait-il pour retrouver la mémoire ? Aucune. Véritablement aucune. Donc, après quelques temps à Doublonville… Il serait prêt pour le grand voyage !

- En ce qui me concerne, je ne suis qu’un simple voyageur.

« Oh ! Et vous venez d'où ? J'ai bien peur de ne sans doute pas connaître… Mais quand même qui sait ! »


C'est sur ! Il précisa bien, car bon… Il n'avait pas de souvenir, comme ça, de lieu qu'il connaissait dans le monde -sinon, il aurait logiquement assumé que cela devait être son lieu de résidence-, donc bon… Mais en même temps, il disait cela, car il avait remarqué que son interlocuteur devenait tout d'un coup… Comment dire… Fuyant dans ses réponses… un simple voyageur ? Mais c'était beaucoup trop court comme réponse ! Il voulait en savoir plus… ! Son interlocuteur avait la chance d'avoir encore sa mémoire… C'était une chance, une vraie chance, pensa Archibald… Donc, il fallait en profiter… Bien sur, cela ne voulait pas dire, le jeune homme était clair sur ce point, que tu devais le dire à tout le monde… Mais de l'autre côté, cela voulait quand même dire que quand quelqu'un était curieux, il fallait en parler ! Voyons ! Après, peut-être que le fameux Chikara avait des secrets qu'il ne pouvait révélé, comme son livre… Donc, évidemment, dans ce cas, le jeune homme se tairait… Oui, il avait une bonne idée ! Une très bonne, même, pensa-t-il, fier de lui… Si le jeune homme ne répondait rien à cette nouvelle solicitation, il détournerait la conversation. Donc, il se donnait encore une chance.

« Si vous êtes voyageurs, vous savez sans doute de nombreuses anecdotes à raconter… Histoire d'amour ? Trahison, joie ! Racontez ! Cela m'enchanterai ! »

Ouaaaaaaaaaaaah ! Révélation ! Enfaîte, notre cher Archibald était enfaîte un journaliste People !!! Qui travaillait pour Closer Pokémon Legend Rebirth ! OUAH ! C'te révélation ! Donc, voilà. Maintenant vous savez tout de l'intrigue… C'est Clo… Non. C'est complêtement faux. Mais ça aurait put être vrai. Si si. Je vous l'assure… Bon, reprenons notre sérieux. Prenant bien son livre, et le tenant alors sous son aisselle gauche, il commença à marcher tranquillement vers la ville, ayant de nouveau rabattu sa grande capuche violette sur ses épaules, libérant ses cheveux blancs anarchiques sur sa tête. Visiblement… Il avait décidé de mettre en application sa dernière parole, mais il allait loin dans l'indiscrétion… Même si vous voulez mon avis, le jeune homme ne semblait pas être très au fait de la politesse et de l'habituel retenu avec lequel on aborde ce genre de question… Bref en un mot comme en cent, il faisait du « gossip » comme disent nos amis anglo-saxons… On croirait presque voir Elizabeth de Beaumarchais… D'ailleurs, il était probable que cela rappelle Elizabeth de Beaumarchais au fameux jeune homme… Mais bref… Abrégeons et concentrons-nous sur autre chose.

Pendant ce temps là… Toujours suivant activement l'odeur d'épice -comme quoi, elle ne décourageait pas-, notre chère Nidoran Femelle continuait de suivre activement, maintenant, le duo… Cela était logique, étant donné que les deux avaient commencé à marcher, tandis que notre camarade au manteau violet continuait de tenter de tirer les vers du nez du fameux Chikara. La petite Nidoran, marchant tranquillement, quand soudainement, elle sentit quelque chose de très désagréable… Elle était observé… Elle leva la tête, tout en marchant, mais non. Ce n'était ni cheveux-ébourrifé-qui-parlait-timidement, ni capuche-violette-qui-sent-les-épices qui le regardaient avec intérêt… Non. C'était un Psytigri… Enfin, Nidoran ne connaissait pas ce Pokémon. Cependant, en temps que Pokémon de type Poison, qui craignait fortement les attaques de type Psy, elle remarqua de suite que celui qui l'observait était de type psy… Et telle moi devant un pokémon qui avait l'attaque Psyko, la fameuse Nidoran était mécontente, et regardait à son tour le Pokémon de type Psy… S'il cherchait la bagarre, il pouvait être sur qu'elle allait lui donner de la bagarre… Oh oui.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Mar 14 Juil - 15:35


Était-ce vraiment bien qu’Archibald soit enthousiaste à l’idée de trouver du travail à Doublonville ? Chikara s’en voulu un peu de lui avoir ne serait-ce qu’un tout petit peu menti. Peut-être qu’il lui donnait de faux espoirs. Mais s’il ne pouvait pas espérer, que lui restait-il ? L’espoir fait vivre, comme certains le disent. Qu’est-ce qu’il y avait de mal à nourrir les espoirs d’une personne totalement amnésique ? Chikara pensait avoir bien fait, il se persuada lui-même qu’il avait bien fait pour pouvoir se donner bonne conscience. Il n’était pas une mauvaise personne au fond, pas vrai ?

Suite à cela, Archibald demanda à Chikara que faisait-il dans la vie, ce à quoi le garçon lui répondit simplement qu’il voyageait. Il ne voulait pas en dire d’avantage concernant la résistance ou la Team Rocket, cela ne concernait pas l’amnésique qui avait quelque chose de bien plus importante à faire que de se mêler à cette guerre froide. Archibald devait avant tout retrouver ses souvenirs donc il était inutile de lui compliquer la vie en l’impliquant dans des histoires auxquelles il n’avait rien à voir. Ou en tout cas, c’était ainsi que Chikara voyait les choses. Malheureusement, cette simple réponse ne devait pas convenir à Archibald car il dit, d’un ton enjoué, alors que les deux compères commencèrent à marcher :

« Oh ! Et vous venez d'où ? J'ai bien peur de ne sans doute pas connaître… Mais quand même qui sait ! »

Accompagné d’un geste qui montrait le Nord-Est, environ, Chikara répondit :

- Je suis originaire de Rosalia, c’est un village qui se trouve un peu plus loin dans cette direction.

Chikara avait consenti de donner cette information à Archibald qu’il ne considérait pas comme capitale. Le garçon n’avait même pas songé à rendre visite à ses parents, ces derniers, s’ils le voyaient, croiraient peut-être qu’il avait fini par abandonner sa quête pour devenir plus fort… Chikara ne voulait pas perdre la face devant ses parents et ne pouvait pas se résoudre à retourner Rosalia avant qu’il ne se soit constitué une équipe digne de ce nom et qu’il se soit renforcé.

Peu après, Archibald se permit de reprendre la parole, regardant Chikara avec des yeux curieux, il dit :

« Si vous êtes voyageurs, vous savez sans doute de nombreuses anecdotes à raconter… Histoire d'amour ? Trahison, joie ! Racontez ! Cela m'enchanterai ! »

Chikara regarda d’abord Archibald avec de grands yeux. Puis ses joues s’empourprèrent doucement. Il ne voyageait pas depuis très longtemps au final mais cela était amplement suffisant pour vivre des choses exceptionnelles qu’il n’aurait sûrement jamais vécu auparavant. Il s’était lié d’amitié avec des personnes formidables, notamment Elizabeth et Soul qui étaient tout deux de formidables dresseurs, parmi les plus grands existant dans ce monde, il avait capturé deux Tarsals et avait ensuite risqué sa vie en échappant à un Gallame enragé en montant sur un Drattak alors qu’il avait le vertige. Enfin, il découvrit ce sentiment étrange qui était autant craint que vénéré. Il avait découvert l’amour et s’était entiché de la fille la plus formidable qu’il connaissait. Cet amour lui fit pousser des ailes et il fit alors des choses qu’il n’aurait probablement jamais fait sans. Il s’était enrôlé dans la Team Rocket et dans la résistance avec pour but de protéger son amour tout en découvrant les mystères que cachaient la Team Rocket… Chikara n’aurait jamais cru être capable de changer autant en aussi peu de temps juste en voyageant.

D’ailleurs, Chikara avait l’impression d’avoir déjà vécu une scène identique, il y a pas si longtemps que ça en plus. Archibald était particulièrement curieux un peu comme Elizabeth. Ils s’étaient d’ailleurs tout d’eux intéressés à un même sujet : « La fiancée de Chikara » comme dirait une certaine blonde. Le garçon pensa sincèrement que la princesse et l’amnésique pourraient très bien s’entendre si on excluait le fait que les vêtements de l’homme ne pourraient pas être du goût de la future reine.

Archibald eut un peu plus de chances qu’Elizabeth en tout cas car alors qu’elle avait posé des questions intimes devant… Un petit paquet de gens quand même, Chikara et l’amnésique, même s’ils se trouvaient dans un lieu public, discutaient uniquement tout les deux et parler d’Andea à l’homme fut un peu plus facilement :

- Hé bien… Oui, on peut dire que j’ai pu voir des choses formidables pendant mon voyage. J’ai rencontré pleins de dresseurs intéressants et surtout… Uh… C’est gênant… Mais on peut dire que j’ai trouvé l’amour aussi, héhé.

Chikara sentait ses joues et son dos rougir fortement, la température de son corps montant légèrement lorsqu’il pensait à cette jeune demoiselle souriante. Il sentait également ses jambes trembler ainsi que son cœur se cogner violemment contre sa poitrine. Il n’en revenait pas lui-même d’être capable de se mettre dans un état pas possible juste en pensant à elle. Les deux hommes continuèrent de marcher, s’approchant peu à peu de la sortie du parc.

Du haut des épaules de son dresseur, Esper continuait de regarder la Nidoran qui continuait de suivre les traces des deux humains. Le Pokémon poison dû sentir qu’il était observé car il redressa instinctivement la tête, son regard tombant dans celui du Pokémon psy. La Nidoran semblait très méfiante et n’hésitait pas à le montrer. Esper se moqua alors volontairement d’elle et tira la langue. Il ne savait pas trop pourquoi Nidoran les suivait, mais si c’était pour de la nourriture, Esper fera tout pour garder toute la bouffe pour lui rien que pour narguer le Pokémon poison.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Sam 18 Juil - 14:51

Rosalia hein ? Au nord d'ici… ? Et bien… Cela ne lui dsait évidemment… Rien du tout. Tant pis, il avait quand même eu pendant très peu de temps le maigre espoir que le nom de cette ville lui dise quelque chose… Mais malheureusement… Cela ne lui disait rien, mais alors rien du tout. Et quand je vous dis rien du tout… Et bien, malheureusement c'était bien rien du tout. Ouais, j'ai dis trois fois la même chose. Cela n'étonnait pas tant le fameux Archibald… Il s'attendait à que l'évocation du lieu où vivait ce fameux Chikara ne lui dise rien du tout… Mais qui sait. Il y avait toujours cette lueur d'espoir, un peu folle, mais après tout, n'était-il pas lui-même un peu fou, qui lui disait que certains mots raviveraient la flamme de ses souvenirs… Et il n'avait pas entièrement tord… Après tout, certains moments, avaient rappelé quelques peu ses souvenirs… Enfin, pas exactement. Le mot « Empereur », lui avait échappé, et il savait que ce livre voulait sans doute dire quelque chose… Ce A n'était pas innocent… Peut-être que son Ancien prénom commençait par « A », comme son actuel ? Ou alors, peut-être que… Il n'en savait rien… Dommage qu'il ne pouvait point l'ouvrir…

Mais qu'importe ! Assez de pensée négative, car là, sérieusement, il avait l'impression que la perte de ses souvenirs allaient le pousser à prendre une corde et un tabouret. Arrêter d'avoir ces idées dépréssive était bel et bien un ordre qu'il se donnait à lui-même ! Et on ne rigolait pas avec les ordres… Surtout quand tu étais la personne qui te les donnait. Car tu étais donc l'investigateur de cette ordre et… Comment je fais pour toujours réussir dans mes RP à me noyer dans des idées aussi simples ? Mais bref ! En tout cas, les deux hommes avaient commencé à marcher tranquillement vers la ville de Doublonville. Pour Archibald, c'était important. En entrant dans cette ville… il savait que cela allait être une nouvelle vie pour lui qui allait commencer. Il avait de nouveau un nom, et il allait devoir chercher un nouveau endroit où dormir, où vivre, etc... Mais bref, en tout cas, les deux jeunes hommes marchaient tranquillement, et le fameux Archibald fut bien content : Chikara accepta sa demande de continuer à parler, tranquillement.


- Hé bien… Oui, on peut dire que j’ai pu voir des choses formidables pendant mon voyage. J’ai rencontré pleins de dresseurs intéressants et surtout… Uh… C’est gênant… Mais on peut dire que j’ai trouvé l’amour aussi, héhé.

« Fort bien ! C'est avec des contacts que l'on devient plus fort ! »


Visiblement, Archibald prenait beaucoup de soin à parler de tout cela… Visiblement, pour lui, il y avait beaucoup d'importance aux liens qu'on arrivait à former avec les gens. Ils sentaient qu'entre lui et Chikara, un lien « invisible » de confiance était né. Ses liens étaient plus fort que tout. Comme ses souvenirs avaient disparus, ils avaient besoin de tisser de nouveaux liens entre les personnes, et ses nouveaux liens devraient, cette fois, être plus fort que la mémoire… Qui sait… Peut-être qu'il y avait des gens dans ce monde qui le connaissait, mais dont leur liens avaient été malheureusement trop faible ? Non, il ne voulait pas songer à cette possibilité. Les liens étaient plus fort que tout, et ce n'était pas une perte de mémoire qui lui ferait oublier de telles liens… sans doute, qu'auparavant… Il n'avait jamais eu ce genre de lien… Cela était enfaîte, pensa-t-il, encore plus déprimant… Mais tant pis. Au moins, il avait rencontré quelqu'un de très sympathique… Son but état donc de renforcer son amitié… De plus, il avait dit des choses importantes, intéressantes, que le jeune homme avait envie de creuser.

« Et donc, vous avez trouvé l'amour ! Formidable ! J'espère qu'il est parta…
-NIDOOOOO ! Ran ! Ran ! »


Alors que le fameux jeune homme était entrain de parler de cette fameuse réunion d'amour, craignant que malheureusement, il soit possible que notre Chikara souffre d'un amour à sens unique… Il n'espérait vraiment pas ! Il savait bien qu'il n'y avait rien de plus triste qu'un amour à sens unique, il l'en savait quelque chose. Mais malheureusement, il ne put terminer sa phrase… Pourquoi cela ? Et bien, quand on regardait juste en dessous, on comprenait. Ran de Détective Conan venait d'arriver ! Oui, je raconte n'importe quoi. Bref, ainsi, vous avez de suite reconnu le problème : la fameuse Nidoran avait remarqué le comportement d'Esper envers elle, et elle n'avait guère apprécié. Pour tout dire, même, elle avait pas du tout aimé, et était entrain de sautiller sur place, tentant d'attirer le fameux pokémon Psy à venir se battre, pour apprendre à payer pour l'affront qu'il avait osé commettre ! Maintenant, fallait voir ce qu'il allait se passer… Dans tout les cas, le fameux Archibald s'arrêta, regarda progressivement les deux Pokémons, et déclara d'un ton ravi :

« Mmh… Cette charmante créature est-elle à vous, Chikara ? »

Archibald pointa alors la Nidoran Femelle, tranquillement… Peut-être était-ce un Pokémon qu'il avait oublié… Mais non béta ! C'était la Nidoran qui t'avait réveillé ! Mais visiblement, le jeune homme l'avait déjà oublié… Et oui ! Alzheimer ! Ouais, c'est pas gentil de faire des blagues sur la mémoire, quand le pauvre jeune homme, le pauvre Archibald avait déjà perdu la mémoire… Sérieusement, cela ne se faisait pas. C'est pour ça que je vais en faire plein ! Et Ouais, je suis un véritable salaud. Mais bref, en tout cas, la Nidoran ne semblait guère contente… D'ailleurs, il était difficile de comprendre, sur ce coup, le fameux Archibald, il était très peu probable, dans les faits, que les deux pokémons soient amis, voir même compagnons… Au contraire, même, il était très probable que les deux soient des ennemis, visiblement. De plus, leur combinaisons de types n'allaient pas bien ensemble… Mais ça, on s'en fiche. Donc, bref, tout cela pour dire que le fameux Archibald pensait bien pourtant que c'était un Pokémon de Chikara. Mais maintenant, il allait falloir voir ce qu'allait faire et dire nos deux interlocuteurs, aussi bien Esper que Chikara… bref, à vous les studios !
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Sam 18 Juil - 23:17


Archibald ne semblait malheureusement pas très bien comprendre ce que lui disait Chikara. Où en tout cas, malgré le geste qui accompagnait ses paroles, Archibald ne devait pas réussir à très bien localiser Rosalia par rapport à Doublonville ou au Parc Naturel. Après ce n’était pas très grave, à part les tours il n’y avait pas grand-chose à voir là-bas et l’amnésique avait sûrement mieux à faire que de visiter des tours poussiéreuses et en ruine… Bien que Chikara ait déjà commencer à cerner un peu plus le personnage qu’était Archibald, il se doutait bien que l’amnésique s’intéresse aux tours mais à l’heure actuelle, il lui était plus urgent de trouver son identité, non ? Chikara ne chercha pas à insister d’avantage. De toute façon, si tel était son destin, Archibald ira de lui-même à Rosalia.

Chikara avoua ensuite à Archibald qu’au court de son voyage il était tombé amoureux. Pourquoi parler de ceci avec un véritable inconnu alors que, avouez-le, Chikara est l’allégorie même de la timidité. Au début le garçon pensait que c’était parce qu’ils étaient que tout les deux à être dans la discussion et donc cela l’aidait. Mais en même temps Archibald ne lui semblait pas méchant, il était même aussi doux qu’un Wattouat. De plus, c’est Chikara qui lui a donné son nouveau prénom. Cela aidait peut-être un peu, il avait l’impression d’être proche de lui alors qu’il ne savait rien de lui. C’était assez étrange en y repensant, peut-être même que Chikara était naïf, mais Archibald ne pouvait pas être méchant et ne méritait pas que l’on se méfie de lui. De plus il était amnésique et ça, ça ne se simule pas à moins d’être un excellent acteur.

« Fort bien ! C'est avec des contacts que l'on devient plus fort ! »

Chikara ne comprenait pas tellement où voulait en venir Archibald. Mais il semblait très sûr de lui. Il semblait être certain que le Johtoïste allait devenir plus fort grâce à ces « contacts ». Peut-être parlait-il des différentes rencontres qui pouvaient mouvementer la vie de Chikara. Il est vrai que, même si ce n’était pas le cas de tous, certains alliés du garçon le poussaient à dépasser ses limites. Soul l’avait défié et Andea l’avait encouragé à partir en voyage. Sans eux, il ne serait peut-être pas là où il en était à ce jour. Peut-être était-ce de ça dont parlait le mystérieux Archibald ?

« Et donc, vous avez trouvé l'amour ! Formidable ! J'espère qu'il est parta…
-NIDOOOOO ! Ran ! Ran ! »

Archibald allait revenir sur le sujet de l’amour de Chikara mais il fut coupé par les cris d’un Pokémon. Chikara avait bien entendu reconnu ces cris, il s’agissait d’un Nidoran, un Pokémon assez commun dans les environs du Parc Naturel. Imité par Archibald, Chikara se retourna quand même, intriguer par ce Pokémon qui ne semblait pas être très loin derrière eux. Et en effet elle était face à eux en train de sautiller sur place, comme si quelque chose l’avait irrité. Esper, qui s’était lui aussi retourner pour continuer à faire face au Nidoran, toujours perché sur l’épaule de son dresseur, voyait que le Pokémon poison le défiait. Il la regarda avec un air méprisant, presque hautain, d’un air de dire qu’elle ne réussira jamais à le battre.

« Mmh… Cette charmante créature est-elle à vous, Chikara ? »

- Non… C’est une Nidoran femelle… Je me demande pourquoi est-ce qu’elle nous suit…

Nidoran, malgré l’air hautain d’Esper, continuait à lui crier dessus, ce qui ne plaisait pas du tout à la petite boule de poil. Après tout, il n’avait pas été si méchant ! Certes, il l’avait un peu narguée mais c’était pour rire sinon à la base il ne faisait que l’observer avec curiosité. Le Psystigri ne supportait pas la susceptibilité de Nidoran et donc se jeta sur elle et commença à l’attaquer avec ses griffes.

- Esper, ça suffit !

Mais le Pokémon psy n’obéit pas à son dresseur et continuait de griffer le visage de Nidoran.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Lun 20 Juil - 10:03

Ainsi, nos deux jeunes hommes avaient été arrêté alors qu'ils étaient en pleine direction de la Grande ville de Doublonville, direction la plus probable, et direction importante pour le fameux Archibald Park… Cette grande ville allait être, comme dit précédemment, être la ville où le fameux jeune homme allait pouvoir recommencer la vie, ou commencer une nouvelle vie, suivant ce que vous préférez. Mais alros qu'ils étaient en bonne direction, cette petite Nidoran les avaient arrêté ! Visiblement, elle était bien agacé par quelque chose, mais les deux jeunes hommes, ne comprenant nullement le langage des Pokémons, ne pouvaient pas savoir ce qu'elle voulaient. Peut-être qu'elle avait faim ? Ou peut-être qu'elle tentait de communiquer sur quelque chose d'important… ? Les deux jeunes hommes n'en n'avaient sans doute aucune idée. Surtout que le fameux Archibald pensait que visiblement c'était un Pokémon qui appartenait à Chikara… Si cette théorie s'était vérifié, selon aurait permit d'en savoir plus, malheureusement, le fameux interlocuteur de notre jeune homme aux cheveux de neige déclara :

- Non… C’est une Nidoran femelle… Je me demande pourquoi est-ce qu’elle nous suit…

« Fantastique ! Je ne connaissais non plus cette espèce… Ou alors, je l'ai oublié. C'est une possibilité aussi. »


Encore un nouveau Pokémon… Qui ne lui disait rien ! Damn, pensa-t-il… Il devait sans doute passer pour un profond abruti devant tout le monde. Quoique… Non, pas devant Chikara. En effet, le fameux Chikara, lui était gentil. Il comprenait ses problèmes, dût à sa perte de mémoire… Donc, cela allait. Mais quand même. Il allait devoir réviser les Pokémons existants… Combien en existait ? Cela, il n'en n'avait aucune idée… Le pauvre ! S'il savait que les pokémons se contentaient en plusieurs centaines ! Qu'il en existait plus de 700 ! il était mal partit, s'il voulait tous les apprendre, en plus de retrouver sa mémoire… Mais qui sait, peut-être dans les nombreux Pokémons qui peuplaient cette planètes, il allait réussir à retrouver sa mémoire… Et pour les petits malins : Il existent très certainement plusieurs milliards d'espèces d'animaux, entre les insectes, mammifères, poissons, oiseaux, canard ninja, canard jesus, canard divin, canard dinosaure -ce qui est une répitition vu que les canard sont des oiseaux, et les oiseaux des dinosaures, etc. Donc, non, il n'y avait pas trop de Pokémons… Mais bref, n'entrons pas dans ce débat, qui faut l'avouer, dès qu'on le lance, cela entraine des guerres nucléaires, thermo-nucléaires, voir digne de la Guerre des Consoles/PC. C'est à dire le pire. Mais bref. Ainsi, tout d'un coup… Alors que tout semblait pour le moment calme…

- Esper, ça suffit !

« Mmh... »


Archibald regardait cela… Il regardait cela même avec un grand intérêt. Intéressé, son regard était analytique, profond, avec ses deux petits yeux qui regardait ce qui se passait, intéressé… J'ai dis deux fois intéressé. Mais je ne vous ai pas dis ce qui se passait ! Hors, c'est très probable que cela soit qui vous intéresse, avant toute chose ! Donc… Qu'est-ce qui se passait ? Et bien, tout simplement, le fameux Esper, visiblement, avait décidé de ne plus se contenter seulement de se moquer de la Nidoran, et était allé au combat. Dans un premier temps, il était largement dominant, car surprise par cette agression, qu'elle, il fallait avouer, n'avait absolument pas privé, elle ne put que reculer son l'effet des griffes relativements tranchantes du fameux Pokémon Psy, qui n'hésitait pas à défendre son droit incontestable et unique sur la nourriture… Voyant cela, toujours de ses fins yeux analytique, le fameux Archibald se déconcentra après un petit moment du combat, et se tournant vers le fameux Chikara, il déclara d'une voix impérieuse, se voulant importante, et surtout dominatrice :

« Reprenez-vous Chikara ! C'est un Pokémon Poison, il pourrait se passer quelque chose de grave ! »

Il déclara cela de suite, très motivé, peut-être trop… Après tout, ce n'était qu'un Pokémon sauvage, et les centres Pokémons n'étaient pas loin… Si le fameux Pokémon était empoisonné… Et bien, on irait au centre Pokémon le plus proche, et on le soignerai… Problème réglé non ? En tout cas, visiblement, il le prenait bien au sérieux… Tellement, qu'en déclarant cela, il fit sans faire exprès tombé son livre, qui tomba dans l'herbe. De suite, le jeune homme se déconcentra du combat, et récupéra l'important ouvrage inconnu, avant de bien le tenir dans ses bras. Cette fois, il ne fallait pas qu'il tombe ! Ce livre avait beaucoup trop d'importance pour qu'on permette de le laisser, comme ça, tomber, sans prendre en compte. Mais bref, pour reprendre le fameux Archibald, il était pas faux de se dire qu'il prenait très certainement ce combat trop au sérieux… Après tout, nous n'avions qu'affaire à deux petits Pokémons qui se battaient… Et pour tout dire, qui n'avait pas véritablement commencé véritablement à se battre.

Ainsi, les deux Pokémons étaient bien prêt à se battre, visiblement. D'ailleurs, comme dit précédemment, enfaîtes, ils n'étaient pas prêt à se battre… Ils étaient entrain de se battre ! Et pour le moment, les deux jeunes hommes n'arrivaient pas trop à faire arrêter la bataille… Ainsi, commençant à se lasser d'être dominé à telle point, et ainsi, se faire griffer violemment en continue par le Psytigri… Et elle ne lésigna pas sur les moyens. Reculant à l'aide d'un saut en arrière, elle revint à la charge, et assigna littéralement deux pieds dans la face du fameux Psytigri, l'envoyant plus loin… C'était une attaque Double-Pied ! Bien sur, sur un Pokémon Psy, cela ne faisait pas grande chose, mais visiblement, le but du Pokémon Poison n'avait pas été de faire du mal au fameux Pokémon, enfin, pas de suite, mais de l'éloigner, le temps de pouvoir préparer une vraie attaque, que cette fois-ci, le Pokémon adversaire n'allait pas apprécié… Néanmoins, conscient que ce combat était inutile -et peine perdu pour un Pokémon de type poison-, Archibald se dirigea, et s'agenouillant devant le Pokémon :

« Nidoran, voyons, il n'a sans doute pas voulu faire du... »

La Nidoran, ayant repoussé pour un petit moment Esper, il ne faisait néanmoins pas de doute que le fameux pokémon de type Psy allait revenir après à la charge, se montra bien devant Archibald, et fit une chose qui le surpris, qui l'arrêta même dans sa déclaration : Elle sautilla, motivée, devant lui, comme montrant qu'elle avait confiance en lui, pour la suite des évènements. Après tout, elle avait plus confiance en lui, le mec-qui-sentait-les-épices, qu'elle avait confiance en le mec-qui-avait-les-cheveux-coiffé-comme-un-dessous-de-bras, et son maudit truc de type psy, qu'elle ne semblait plus trop apprécié, s'il avait apprécié ce fameux Esper un jour. Serait-ce une nouvelle amitié qui était entrain de naître, grâce aux pouvoirs des épices… ? Quand on savait que les épices étaient quelque chose de très appréciés, très consommé… C'était possible. Mais alors, je vous dis pas comment c'est rare quand même ! Je ne connais que très peu d'amitié qui ont été formé à partir de la consommation des épices… mais après tout… Ne dit-on pas qu'il y a un début à tout… ? Je vous laisse méditer la dessus, mes amis !
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Lun 20 Juil - 14:32


« Fantastique ! Je ne connaissais non plus cette espèce… Ou alors, je l'ai oublié. C'est une possibilité aussi. »

Chikara adressa un sourire un peu triste à Archibald. L’avantage avec son amnésie est qu’il peut redécouvrir des choses sur le monde et les revoir avec un regard innocent qui lui permet de s’émerveiller. Mais en même temps c’était une situation un peu triste… L’idée que le Nidoran appartenait déjà à Archibald frôla l’esprit du Johtoïste et il l’aurait donc oublié. C’est triste non ? L’attention du garçon retourna très vite sur le Nidoran qui se faisait attaquer par Esper. Elle avait dû être prise par surprise car elle fut un peu trop déboussolée pour pouvoir riposter.

« Mmh... »

Archibald regardait la scène avec beaucoup d’attention et beaucoup de sérieux. Il était très attentif au moindre geste des Pokémons. Au début on pourrait penser qu’il s’agissait simplement de la curiosité de la part d’Archibald, après tout depuis son réveil il ne s’agissait que du premier « combat Pokémon » auquel il assistait, même si c’était un peu brouillon, il fallait l’avouer. Mais avec un ton particulièrement autoritaire et puissant il dit à Chikara :

« Reprenez-vous Chikara ! C'est un Pokémon Poison, il pourrait se passer quelque chose de grave ! »

- Qu… Quoi ? Poison ?

Archibald semblait tellement à fond sur le petit combat qu’il s’offrait à lui qu’il en lâcha le précieux livre -qu’il s’empressa de ramasser quand il s’aperçut qu’il avait laissé tomber son précieux- mais ce n’était pas cela qui interpella Chikara. En fait Archibald avait affirmé que le Nidoran était un Pokémon poison. Vous allez me demander pourquoi est-ce que cela dérangeait Chikara puisque Archibald n’avait pas tort… Et justement, c’est parce qu’Archibald n’avait pas tort que Chikara semblait très surpris ! Car l’autre jeune homme avait dit il y a à peine quelques minutes qu’il ne connaissait rien concernant les Nidorans. Ou du moins qu’il avait oublié. Et honnêtement, si vous aviez été à la place d’Archibald, seriez-vous réellement capable de me dire le type de Nidoran femelle ? (en sachant que vous n’aviez jamais vu le mâle) Surtout que Chikara n’avait rien précisé sur le type du Pokémon… Le résistant en arriva à cette question : Archibald devait se souvenir de quelque chose.

Nidoran repoussa le Psystigri avec deux gros coups de pied bien placé, ce qui projeta le petit Pokémon psy qui tomba un peu plus loin. Il se redressa cependant assez vite, Double Pied étant une attaque de type combat, c’était des coups semblables à des chatouilles. Mais cela restait une attaque et Esper grogna de colère. Alors que Nidoran allait effectuer une nouvelle attaque, Archibald s’agenouilla devant Nidoran, faisant ainsi dos à Esper qui n’avait plus la vision sur le Pokémon poison.

« Nidoran, voyons, il n'a sans doute pas voulu faire du... »

Nidoran sautilla de joie, elle semblait véritablement heureuse de se retrouver dorénavant face à Archibald. Chikara regardait cette scène avec un visage attendrit, peut-être qu’au final il n’avait pas tort en pensant que le Nidoran était un Pokémon d’Archibald. Mais cela était impossible non plus à confirmer puisque Chikara était incapable de comprendre les Pokémons et ses Monstres psychiques n’étaient pas assez puissants pour maîtriser la télépathie. Quand à Esper, ce n’était pas parce qu’Archibald s’était mit devant lui qu’il allait s’avouer vaincu. Nidoran voulait se battre, hé bah ils vont se battre, pensait le Pokémon psy qui grimpa sur le dos d’Archibald et s’installa sur le dessus du crâne de l’amnésique. Puis il posa son regard sur le Pokémon poison et lança un Choc Mental. Ses grands yeux violets se mirent à briller et à envoyer une légère vague psychique qui poussa Nidoran.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Lun 20 Juil - 19:44

Combat Pokémon ! Le premier, tout premier que voyait notre amnésique… Depuis, qu'il s'était réveillé dans le Parc de Monsieur Naturel. Enfin, le parc qui portait le nom de Monsieur Naturel. Oui, notre fameux Amnésique, Archibald Park, n'avait toujours pas abandonné sa longue quête de trouver les origines de ce fameux « Monsieur Naturel »… Oui, on avait affaire à quelqu'un de borné visiblement… Tout portait bien à croire que le Parc était nommé « Parc NAturel », car c'était un parc naturel, tout simplement, mais visiblement, notre fameux Archibald, lui, ne croyait pas cela… Et j'ai regardé sur Wikipedia, et j'ai trouvé aucun Monsieur Naturel… Archibald, alors, me rétorquerait avec raison que je devrais chercher sur le Wikipedia du monde des Pokémons, mais malheureusement, celui-ci n'existe pas, donc, je ne peux pas chercher. Damn ! Tu m'as bien eu Archibald, mais je me vengerai ! Mwahahahahah ! Reprenons-notre sérieux. Alors que notre jeune homme était bien concentré sur tout ce qui se passait, soudainement, le fameux Chikara répondit, de suite à la déclaration :

- Qu… Quoi ? Poison ?

« Oui, Poison ! »


Le fameux Archibald déclara cela de manière sérieuse, impétueuse, pour faire comprendre que le rsique était bien présent… Après tout, un pokémon poison, pouvait très bien empoisonné le Pokémon ! Et le fameux Archibald n'était absolument pas persuadé que lui, ou le fameux Chikara, aient des baies péchas sur lui pour soigner le fameux Esper si celui-ci se trouvait empoisonné par le petit Nidoran femelle… Donc, il fallait qu'il fasse attention. Il était possible que ce petit Pokémon possède la Capacité Spécial « Point Poison », qui rendrait dangereux le contact alors que… Attendez… Il s'arrêta dans ses reflexions, ouvrant de grand yeux en direction de ce fameux pokémon… Comment savait-il cela ? Il réfléchissait, mais visiblement, ses pensées allaient trop vite, c'était comme si… Comme si… Ils connaissaient les possibilités de ses Pokémons… Ce n'était pas normal. Pas normal du tout… Enfin, sur le coup, il devait bien avouer que cela était bien pratique… Mais quand même ! Est-ce que tout cela avait un rapport avec sa vie, avant la perte de mémoire… Trop de question, le détournant du fameux combat Pokémon, étaient entrain de se cumuler dans sa pauvre tête...

Mais malheureusement, mon cher Archibald, il ne faut pas se détourner d'un combat Pokémon. La fuite est impossible, dans les combats de dresseurs… Mais cela n'en n'est pas un, me diriez-vous… Et vous auriez entièrement raison. Mais cela n'empêchait pas les Pokémons de refuser que la fuite arrive… Surtout que notre cher Archibald était au beau milieu du terrain : Pas l'endroit idéal pour tenter de réfléchir sur des stratégies. Mais bref, alors qu'il était entrain de se tourmenter les pauvres ménages à cause de ce qu'il était entrain de songer… Tout d'un coup, un petit pokémon profita de sa présence ici, pour prendre de la hauteur, et ainsi dominer son adversaire. Qu'est-ce que tout cela veux dire, une fois remi cela dans son contexte… ? Et bien tout simplement, le fameux Esper, le petit Psytigri, monta littéralement sur l'amnésique à la capuche violette -ça, c'est de la paraphrase, si vous voulez mon avis de professionnel-. Celui-ci se leva, sans se faire attendre, surpris par ce qui se passait, mais cela n'empêcha nullement le Pokémon psy de faire ce qu'il voulait : C'est à dire, une bonne attaque Choc Mental !


« Ouh là… Je... »

Mais alors que l'amnésique tentait de faire descendre le fameux Esper, Nidoran, qui avait eu un sacré mal de tête, super efficace en plus, ne s'avouait pas vaincu… Loin de là ! Bon, bien entendu, cela ne voulait pas dire, loin de là, que Nidoran n'avait rien sentit de la fameuse Attaque Choc mEntal. Au contraire, elle n'avait pas du tout apprécié… C'est pour cela qu'elle devait la vaincre rapidement… Mais comment faire, vu que son adversaire, telle un adversaire d'une partie de Chat perché, était maintenant bien haut… ? Et bien… Disons que… Vous avez vu le King Kong vieux ? Enfin, celui des années 30 ? Ou bien, le jeu Donkey Kong, avec JumpMan, celui qui a donné plus tard Mario ? Et bien la théorie de Nidoran était très proche de celle qui fut avancé alors dans ses films : C'est très simple. Pour avoir l'ennemi qui était tout en haut… Autant faire tomber toute la tour ! Ouais, c'est aussi la Stratégie des méchants -enfin pas tout à fait, mais c'est compliqué- de la Planête des Singes, l'Affrontement. Mais bref, ainsi, le Nidoran renversa alors, culbuta littéralement Archibald, pour faire tomber le fameux Esper, toujours logé sur la tête de l'amnésique...

« JE SUIS PAS UN TERRAIN DE BATAILLE DE POKEMON ! »

En colère ? Indigné ? Non… C'était plutôt un cri pour se faire comprendre de ses deux Pokémons, qui prenaient leur aises, quand même. Il n'était pas un terrain de bataille pour les Pokémons… Même si les deux semblaient l'avoir prit comme telle. Ainsi, notre fameux Amnésique s'était prit un bon coup de Nidoran dans le ventre. Heureusement protégé par son livre qui avait fait office de bouclier (sans s’abîmer heureusement, sinon Archibald aurait pêté un cable.), il ne fut pas empoisonné par l'éventuel Point Poison, et n'eut pas de problèmes avec ses vêtements… Cependant, un peu secoué par le choc, il n'avait aucune idée si un Pokémon était encore sur sa tête, chevauchant ses cheveux blancs, telle le Fidèle Henri IV sur son cheval Blanc. D'ailleurs, pour finir ce post sur une anecdote cocasse : Savez-vous que la couleur du Cheval blanc d'Henri IV était une vraie question ? Enfaîte, quand on parle de « Blanc » pour la robe d'un cheval, cela veux dire qu'il possède une robe « uni », sans taches de couleurs, ou bichromique ! Ainsi, aussi paradoxal que ça peux paraître aux premiers abords, le Cheval Blanc d'Henri IV peux être… Noir. D'ailleurs, pour finir sur l'anecdote, Henri IV fut représenté plusieurs fois, avant tout avec un cheval Gris… Bref, fin de l'anecdote pour aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Mer 22 Juil - 14:26


« Oui, Poison ! »

Archibald avait répondu avec une certaines assurance, il semblait très sûr de lui comme s’il s’agissait de quelque chose de tellement évident. Cela confirmait les doutes de Chikara : Archibald s’était probablement souvenu de quelque chose, ce dernier ayant affirmé auparavant qu’il ne connaissait pas Nidoran, à moins qu’il ait mentit et qu’il n’ait rien oublié mais cela paraissait tellement invraisemblable aux yeux de Chikara. Archibald avait dû se rendre compte de quelque chose car il semblait lui-même étonné de savoir qu’il connaissait le type de Nidoran alors que le voyageur ne lui avait rien dit à ce propos.

Accroupit entre Esper et Nidoran et en pleine réflexion, Archibald semblait avoir oublié, pendant quelques secondes, qu’il était en plein milieu d’un combat que le Psystigri ne souhaitait pas abandonner. Le Pokémon psy avait grimpé le dos de l’homme et était donc monté jusqu’au dessus de son crâne, lui permettant d’avoir une vue directe sur le Pokémon poison qu’il agressa avec une attaque Choc Mental.

« Ouh là… Je... »

Archibald chercha un moyen de faire descendre Esper de sa tête, tendit que ce dernier semblait satisfait de son attaque puisqu’il nargua de nouveau la pauvre Nidoran qui avait subit l’attaque Psy qui avait dû lui faire assez mal. Mais le Pokémon poison, malgré l’attaque super efficace qui l’avait amochée, ne voulait pas concéder la victoire à Esper et frappa le pauvre homme dans le ventre.

« JE SUIS PAS UN TERRAIN DE BATAILLE DE POKEMON ! »

Archibald mit son livre devant son ventre, amortissant ainsi le coup de Nidoran qui avait tout de même mit un maximum de force dans cette attaque ce qui fit légèrement vacillé l’homme. Ce n’était pas suffisant pour faire tomber l’humain en revanche, parce qu’il ne s’attendait pas à cette attaque, Esper avait chuté mais par réflexe il planta ses griffes dans le dos d’Archibald pour se retenir et ne pas tomber par terre, évitant ainsi une chute qui aurait pu lui faire assez mal.

Chikara plissa des yeux en voyant la scène, les griffes d’Esper étaient assez aiguisées et donc pouvait faire assez mal. Peut-être que les griffes n’étaient plantées que dans les vêtements du pauvre Archibald mais peut-être que son dos trinquait aussi. Le garçon s’approcha et prit le Psystigri avec un bras tendit qu’il détacha les griffes du dos d’Archibald à l’aide de son autre main. Il ne cria pas mais regardait Esper d’un air mécontent. En voyant le visage contrarié de son dresseur, comprenant ainsi qu’il avait sans doute fait une bêtise, Esper baissa la tête. Chikara tapota ensuite l’épaule d’Archibald :

- Je suis désolé, je devrais avoir plus d’autorité sur mes Pokémons…

Chikara manquait beaucoup de fermeté ce qui faisait que ses Pokémons, sauf Esper -la plupart du temps hein ! Cette fois-là était une exception-, n’étaient pas très obéissants, en particulier Hikaru, l’un de ses Tarsals, qui avait très mauvais caractère et qui n’en faisait qu’à sa tête. Á cause de cela il était très handicapé lors des combats et il ne savait pas tellement comment faire pour arranger sa relation avec ses Pokémons et ainsi devenir complice comme semblaient l’être Soul avec son Sharpedo.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Archibald Park


avatar
Messages : 43
Réputation : 4
Date d'inscription : 07/07/2015
Autres Comptes : Laure Dexila - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte - Andea Capaldi

MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara] Mer 22 Juil - 15:26

C'est ainsi que le mur de Berlin chuta. Enfin, Archibald. Ce qui n'a rien à voir avec le mur de Berlin d'ailleurs… Qui est l'incapable qui m'a pondu ce texte ? Oui… Vous connaissez maintenant mon terrible secret… Pour répondre plus vite, j'ai capturé des pauvres enfants que j'ai enfermé dans des caves, et les nourissant seulement avec des rutabagas premiers prix, ils sont obligés pour moi d'écrire le plus de RP possible, et ainsi, me permettre une domination mondiale ? Alors à la question que vous vous posez très certainement : Est-ce que cette abruti va un de ses quatre nous pondre un RP qui n'a pas au moins un paragraphe avec une énorme connerie ? La réponse est très clair, et ne tient qu'en un seul mot : Jamais. Mwahahahahaha ! BOUYATCHAKA ! Vive les Tortues Ninja. Bref, retournons aux RP. Ainsi, Archibald chuta… Mais pas Psytigri… En effet, comme les chats, ce dernier, quand le fameux Amnésique avait chuté, comme le Mur, il s'était agrippé à la capuche du fameux jeune homme, pour ne pas se retrouver par terre, voir pire, écraser sous les fesses du jeune homme… Ce qu'il n'aurait guère aimé… Ainsi, il était tranquille lui… Il ne s'était pas fait mal, et cela aurait sans doute rassuré Archibald si...

Si… Si… Si quoi ? Si ça faisait pas super mal au dos !!! Et oui, la tenue d'Archibald, plutôt légère, plutôt faites donc, sans doute pour des climats chauds, n'était pas très épaisse. Ce qui est logique, quand on a une tenue décrite comme plutôt légère, mais bon. Aisni, ce fameux petit machin, en plus d'avoir de sacre pouvoir psychique pour sa taille… Avait aussi de sacrés griffes… Et cela était entrain de lui bousiller le dos. Bordel de Dieu, cela faisait super mal, et Archibald avait bien envie de gueuler un bon coup, mais heureusement, pour les tympans de tout le monde, le jeune homme n'eut pas besoin. Chikara, en effet, intervint relativement rapidement pour décrocher son fameux pokémon de l'endroit où il s'était installé, et dont la remarque furax du jeune homme, qu'il avait sortit quelque temps auparavant, n'avait nullement découragé à se décrocher. Chikara, une fois qu'il avait récupéré le Pokémon qui venait de prouver que bien qu'on s'en moque, la fameuse attaque griffe pouvait quand même être douloureuse, déclara alors au fameux Amnésique, d'un ton lourd par rapport à ce qu'il pensait de ce qui s'était passé.


- Je suis désolé, je devrais avoir plus d’autorité sur mes Pokémons…

« Non, voyons. »


Ce nétait pas la faute de Chikara. Pour Archibald, cela aurait été la faute du fameux Chikara, uniquement si, je ne sais pas moi, il aurait jetté le fameux Esper sur le dos… Hors cela n'était pas le cas… Tant mieux, car le dos d'Archibald n'aurait jamais pardonné alors à Chikara… Et c'est le genre de partie du corps à ne pas se mettre… à dos !!! LOL ! Bref, ainsi, Archibald n'en voulait aucunement au fameux Chikara… Par contre, il était un peu énervé contre les Deux Pokémons bagarreure… D'ailleurs, cela n'était toujours pas fini. Esper semblait toujours en colère contre la fameuse Nidoran, mais celle-ci était la pire. Elle regardait Esper, et sautillait, prêt à attaquer de nouveau, ne semblant pas pardonner ce qui se passait -et ce que nos deux protagonistes, d'ailleurs, n'avaient toujours aucune idée de ce qui se passait- et était prête à attaquer de nouveau, en fonçant dans le tas comme une bourrine, mais cette fois avec une nouvelle cible : Le fameux Chikara, étant donné que c'était depuis quelque temps lui, qui avait le fameux Pokémon psy… Mais avant qu'elle puisse mettre son plan à exécution, le fameux Archibald déclara d'une voix agacé, mais se voulant forte :

« Oh non ! C'est bon toi ! Vous faîtes la paix tout les deux. »

Le fameux Archibald était sérieux, et regardait avec des grands yeux la Nidoran pour la calmer… Il n'avait pas envie que le conflit continue comme ça ! Il en avait assez vu des conflits comme ça, et ça pouvait mal fini. La preuve, ça pouvait finir sur les fesses, avec un pokémon psy accroché dans ton dos, avec ses griffes qui te le labourent, telle les charrues Huards, premier producteur de Charrue de 1913 à 1987, date où ce géant industriel Castelbriantais sombrera. Quoi ? Mon stage et le rapport qui en découlent ont visiblement trop fortement influencé mon cerveau… Mais bref, assez de digression, car je suis entrain -encore- de partir en sucette. Ainsi, la fameuse petite Nidoran resta devant le fameux Archibald, énervée dans un premier temps, mais elle se calma finalement, au bout d'un moment, pour se contenter de regarder Archibald. Celui-ci, alors, attrapa la fameuse Pokémon de type poison, et la souleva d'un seul coup, la mit à la hauteur d'Esper, comme s'il tentait de présenter les deux. Une fois cela fait, les deux faces à faces, le fameux jeune homme aux cheveux couleur neige déclara :

« Bon… Elle est visiblement calmée. Vous voyez ! C'est la paix, c'est mieux ! Il ne faut pas se battre… N'est-ce pas ? »

PACIFISTE POWA ! Visiblement notre amnésique ne voulait pas que le combat continue entre les deux… Finalement, les deux Pokémons, tenu fermement par les deux protagonistes se regardaient… La fameuse Nidoran approcha son museau, tranquillement, et calmement du fameux Pokémon de type Psy… Avant de croquer le museau du fameux Esper ! OUAH ! C'était donc une attaque Ténèbres, apparu dans la deuxième génération pour son type ténèbres, elle était normal dans Rouge Et Bleu, qui avait une puissance de base de 60 et qui pouvait potentiellement appeuré l'ennemi. Bien entendu, elle n'était pas STAB mais… Quoi ? On me dit dans l'oreillette que la Nidoran était trop jeune pour savoir l'attaque Morsure… Et que là, elle avait juste légèrement mordu le Nez du fameux Esper… ? Ah. Bon, bah, j'ai rien dis. Mais en tout cas, ainsi, le pauvre Pokémon de type Psy ne s'était pas pris une attaque Morsure -Puissance 60 non STAB, mais super efficace-, mais c'était quand même fait mordiller le museau… Visiblement, la paix, on y était pas encore, si vous voulez mon avis…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara]

Revenir en haut Aller en bas
 

"Ils ont au fonds des yeux, des rêves que l'on ignore..." [PV : Chikara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Johto :: Doublonville :: Parc Naturel-