Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Mar 14 Juil - 12:34

Décidement, ce Riku n’était vraiment pas facile! Mais, il allait exécuter sa tâche. Helena écrit donc une seconde fois son propre numéro puis arracha la page de son carnet, pour la donner au blanc. Elle pensait que c’était très important de rencontrer les aspirants à la Résistance avant d’officialiser leur appartenance au groupe. Et oui, il fallait toujours voir les motivations de chacun et s’en servir pour vaincre les Teams. Lucy deviendrait presque intelligente. D’ailleurs, elle commençait vraiment à vouloir que cette réunion se termine. Elle avait peur de faire une gaffe, certes, mais il voulait se détendre après. C’était vraiment dur de diriger un groupe hétérogène comme celui-ci, vraiment.

"Vous pouvez la croire, Hiverne, Lucy est une de mes amies, elle est irréprochable !"
« Bien. Je fais confiance à vos avis. »

Merci Liz! C’était ce que pensait la Rose à cet instant! Elle n’avait pas fait de gaffe, d’une, et là elle avait réussit à convaincre Hiverne que Lucy était quelqu’un de confiance! BRAVOOOO ! Oui, vraiment, c’était trop bien ! Hiverne avait l’air plutôt convaincu, tout était pour le mieux. La remarque de Chikara pour le travail de Sylvia, Lucy n’y avait pas tellement fait attention pour être honnête, pensant que cette phrase était directement adressée à l’aîné des Von Wittelsbach. Mais elle savait que Sylvia ne serait pas seule, c’était obligé, de toute façon, ni Helena, ni Hiverne, ne la laisserait faire si vous voulez mon avis. Donc, ce problème était d’hors et déjà réglé.

« Pff. J'vous dirais si j'ai besoin d'un porteur d'outils alors… Mais je vous assure que c'est point nécessaire. »

Lucy ne répliqua pas, sachant qu’Hiverne réussirait probablement à convaincre Sylvia d’avoir un “Porteur d’Outils” comme elle le disait si bien. Mais au moins, l’aide la Red de la capture était acquise, pour le moment! Remarque; celle de Riku aussi, bien qu’il soit vraiment très aggaçant et qu’il soit doté d’une vision du monde assez...bicolore. Ouai, c’est ce que l’on pourrait dire. Ainsi, Lucy demanda une dernière fois si ses alliés avaient des questions. Riku rétorqua que non puis parti, calmement.

« Nn… Non ! C'est bon.
-Nous devons faire notre rapport au reste de la famille. »
"Chikara, comment s'appelle ta Dulcinée ? Elle est comment physiquement ? Et mentalement ? Et au niveau vestimentaire ? Et..."
- Euh… Et ça ne peut pas attendre ?
-Elizabeth, tu verras ça une autre fois, au tour d’une tasse de thé par exemple!

Ainsi, évidemment, il y avait Liz’ et sa légèreté légendaire. N’avait-elle pas compris que les questions c’était surtout pour le domaine de la Résistance. Pas du privé ! Même si il fallait l’avouer, Lucy adorerais savoir à quoi ressemble la copine du blanc. Une Rocket qui pensait aider le monde, elle avait du mal à mettre un visage sur cette description en effet. Même un simple nom. Mais ça attendrait. On avait malheureusement d’autres priorité.

« Je contacterai cette « Lucy » donc. Au revoir Greysham, et au revoir à tous. Et bonne chance. »
-Au revoir! En espérant que tous se passe bien de votre côté!

Lucy esquissa un sourire sur son visage, elle espérait masqué le fait qu’elle déglutit. Il allait falloir être vigilant. Ce double jeu était on ne peut plus dangereux. Mais il pouvait permettre de gagner beaucoup dans cette guerre qui était froide pour le moment. Si elle se faisait avoir, cependant, là, elle serait définitivement foutue. Tous ses alliés partiraient, son père la renierait...Elizabeth et Sheena resteraient surement à ses côtés, étant toutes deux au courant du secret, et il y avait évidemment le reste du Conseil 4, donc Ainsel, qu’il fallait d’ailleurs contacter, elle voudrait probablement accepter d’aider la Résistance. Soudainement, une idée vint dans l’esprit de Lucy, qu’elle était gogole! Il fallait qu’elle rencontre les champions d’arènes, et conseillés, de toutes les régions! C’était intelligent, bon, un peu tardif, mais intelligent comme idée! M’enfin bon, nous verrons ça plus tard. Avant, Lucy devait parlé à Chikara. En privé.

-Liz’, je dois parler à notre cher Chikara, tu peux retourner directement au plateau ou m’attendre si tu veux...Et aussi, toi qui à d’énormes connaissances avec ta réputation incontestable, essaie de contacter un maximum de champions et de conseillés, toutes régions confondues. S’iiiiil te plaiiiiit, tu peux faire ça pour moiiiiiiii?

Elle afficha une moue assez mignonne pour conclure sur cette demande, après tout, en donnant le paquet, Elizabeth comprendrait bien que c’était important, VRAIMENT IMPORTANT, et donc elle sortirait...Et ça fonctionna ! Il ne restait désormais plus que Chikara et Helena. La tension monta presque d’un cran. C’est pour dire. Il allait falloir aborder un sujet qui fâche : La copine de Chikara. C’était une Rocket. Et il fallait la sortir de son emprise. Sinon, la Résistance n’aurait pas assez d’avance. Lucy pensait-elle simplement au bien de cette fille? A vrai dire : Pas le moins du monde.

-Bon, Chikara. Tu te doutes que je vais parler de ton amie. Pour faire simple, comme je te l’ai dit, je t’accordes du temps pour sortir ton amie de cette spirale, tu auras la protection de la Résistance en cas de besoin. Mais, il faudra être rapide. Les Rockets sont de plus en plus puissant….

Où venait en venir Lucy? Et bien, à un point important, elle avait déjà commencé à le souligner. La Team Rocket était bien plus puissante, et à chaque instant, elle devait de plus en plus influente. Il ne fallait pas se mentir. Ainsi, le temps devenait un paramètre important pour vaincre les Teams, plus on allait vite, moins il y avait de probabilité qu’une grande bataille se déclenche. C’était la plus grande peur de Lucy. Voir une bataille de titan, encore une fois, et ne pas pouvoir la stopper, elle devait éviter ça. Pour cette raison, Chikara était très important, en infiltrant la Team Rocket, il pourrait se renseigner sur les projets de la Team Rocket. Mais voilà, d’après le peu que l’on savait sur ce genre d’organisation, l’aspirant devait suivre une formation, le tout était flou, sauf la fin.

-C'est pour cette raison que le Temps que je t'accordes sera limité. Tu as une assez grande marge, de 80 jours maximum. A partir de maintenant, pour sauver son amie, c'est déjà énorme, je ne pourrais attendre plus pour la Résistance.
Lucy baissa la tête, et s'inclina, elle s'excusait. Oui, elle s'en voulait un peu, car si ça se trouvait, cette copine était une femme très gentille. Mais elle ne pouvais pas se permettre d'attendre plus, sinon, les Teams auraient une trop grande avancée, et elle, pas de moyen de riposer. 80 jours. Ni plus ni moins, le pari des 80 jours était désormais lancé, ainsi, bientôt, nous serons ce qu'il adviendra de Chikara, son amie, mais également, qui de la Résistance ou de la Team Rocket aura au final un coup d'avance sur l'autre! Le suspense est désormais insoutenable! Surtout, en tant que narrateur, j'ai évidemment prévu quelque chose de mon côté, he he...J'en dis trop ! Au revoir!

[HRP : Réponse caca, désolé :/]

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais


avatar
Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Mar 14 Juil - 13:54

"Eh bien donnez moi un numéro de téléphone avec lequel je puisse vous contacter et je vous tiendrait au courant si je rencontre des personnes intéressées.J'irait faire un tour a Kanto dans les prochains jours au cas ou il y aurait besoin de moi. Si il c'est tout,je vais prendre congé.Allez Grahyenna,on s'en va"

Bon débarras. Même pas d''au revoir', même pas de 'à la prochaine' ou de 'bonne chance' à Chikara qui allait faire une mission dangereuse. C'était extrêmement malpoli et irrespectueux pour Elizabeth, mais que pouvait-elle attendre de plus de la part de garçon très probablement affilié aux côtés des forces du mal ? Rien du tout. Donc, elle était bien contente qu'il s'en aille, qu'il aille donc retrouver ses amours de Dracaufeus maléfiques et qu'il les laisse en paix. Liz allait quand même devoir être prudent à partir de maintenant, elle avait désormais un ennemi juré, après tout. Ca ne lui était jamais arrivé ! Cecaniah était une enquiquineuse mal habillée et tortionnaire à ses heures, mais elle n'était pas une ennemie jurée pour autant. Alors que là, Riku s'était déclaré comme son ennemi, il allait donc falloir faire preuve de prudence. Car un ennemi aussi sournois que lui, dénué de courage et d'honneur, il attaquerait par surprise, assurément. Mais elle serait prête ! Ce n'était pas un fourbe comme lui qui allait venir à bout d'une Beaumarchais, sinon, ce nom serait ridiculisé, et ça, elle ne pouvait pas le permettre. Plutôt mourir ! Euh, non, plutôt vivre, vu que c'était précisément si elle périssait face à ce Riku que son nom serait trainé dans la boue. CQFD.

- Euh… Et ça ne peut pas attendre ? Euh… Ben… Ben… Elle… Enfin E… Elle… S… S… S… S’appelle… Uuuh… A… A… An…
-Elizabeth, tu verras ça une autre fois, au tour d’une tasse de thé par exemple!
"Mais..."

Alors que Chikara bégayait comme un enfant apprenant à parler, faisant durer le suspense sur sa réponse devant une Elizabeth impatiente, Lucy mit fin à cette discussion primordiale de façon totalement prématurée. Fichtre ! La Princesse n'avait même pas eu droit au nom de la petite amie de Chikara, c'était injuste. Pour le reste des informations qu'elle voulait savoir, elle aurait facilement pu engager un détective privé grassement payé pour enquêter, mais pour ce faire, il lui fallait au moins un nom, et là, elle ne l'avait pas. C'était vraiment nul, comme situation. Bon, Lucy avait raison sur la forme, ce type de conversation devait se faire autour d'une tasse de thé, mais tout de même, là, c'était urgent, le jeune homme allait sans doute repartir pour Kalos juste après cette réunion. Et pourquoi Chikara, qui paraissait totalement normal, se mettait à bégayer précisément à ce moment-là ? Il ne voulait pas révéler le nom de l'heureuse élue ? Ou alors plus vraisemblablement, rien que dire son nom serrait tellement son petit coeur d'artichaut que son cerveau ne fonctionnait plus. C'était sans doute ça, et c'était trop meugnon. Mais en même temps, ça ennuyait bien la Princesse, mais le garçon ne perdait rien pour attendre. Elizabeth était une bornée et elle aurait ces précieuses réponses coûte que coûte, tenez-le vous pour dit !

« Je contacterai cette « Lucy » donc. Au revoir Greysham, et au revoir à tous. Et bonne chance. »
"Au revoir, Hiverne, et ravie d'avoir pu faire votre connaissance, Sylvia."

Décidément, cette réunion touchait bien à sa fin, puisqu'après le départ discret du maudit Riku, voilà que c'était au tour des soeurs Von Wittelsbach, ce qui attristait bien davantage la blondinette. Elle aurait bien aimé discuter avec elles autour du fameux thé, mais elle avait bien fini par comprendre que ce n'était pas vraiment le lieu idéal pour cela. Tant pis, une autre fois, pas de doutes qu'elle croiserait un jour ou l'autre l'une ou l'autre de ces jeunes femmes, elles étaient après tout du même monde. Bon, pas totalement, les Von Wittelsbach étant des entrepreneurs et les Beaumarchais une famille royale, mais tous faisaient au moins partie de la même classe supérieure très aisée. Elle pourrait donc les croiser à des galas ou autres fêtes dans le genre, peut-être même rencontrerait-elle d'autres membres de cette famille ? Ils étaient assez nombreux, d'après ce qu'elle avait lu dans un magazine. Mais quoi qu'il en soit, Liz avait été ravie de revoir la sérieuse Hiverne après toutes ces années, ainsi que la jeune Sylvia, très mature pour son âge. A présent, il ne restait plus que deux autres personnes dans la grande salle, en plus d'elle-même, les deux qu'elle connaissait et donc appréciait le plus, Chikara et Lucy. Mais cette dernière déclara presque aussitôt à sa collègue :

-Liz’, je dois parler à notre cher Chikara, tu peux retourner directement au plateau ou m’attendre si tu veux...Et aussi, toi qui à d’énormes connaissances avec ta réputation incontestable, essaie de contacter un maximum de champions et de conseillés, toutes régions confondues. S’iiiiil te plaiiiiit, tu peux faire ça pour moiiiiiiii?
"Désolée, ma pauvre chérie, mais mon planning est trop chargé en ce moment, d'ailleurs... Oh! J'allais oublier ! Ma soirée à Volucité ! Il faut que j'aille me faire faire une manicure en vitesse !"

Alerte générale ! Elle avait en effet complètement oublié cette soirée qui devait se dérouler dans la grande capitale de la région d'Unys, et qui approchait à grands pas. Mais à pas de loup, car c'était totalement sorti de son esprit. Elle devait faire vite, il fallait qu'elle aille faire du shopping, aller chez le coiffeur, chez la manicure, bref, faire plein de choses en un temps record pour elle ! Mais il ne fallait pas paniquer, si elle ne trainait pas trop dans les magasins, ça devrait le faire. Mission impossible, donc. Mais pas de défaitisme, elle y arriverait, et serait la plus belle possible pour cette soirée, au moins pour représenter la beauté naturelle des Beaumarchais aux nobles qui se trouveraient là-bas. Elle aurait bien sûr pu accepté la demande d'Helena qui faisait de jolis yeux de cockers, mais il fallait avoir un sens des priorités, dans la vie. Et entre une soirée de nobles et la Résistance, ben, elle choisissait facilement la soirée de nobles. C'était sans doute très égoiste, mais en même temps, elle ne faisait même pas partie de la Résistance, donc voilà. Après, si elle avait le temps, elle irait peut-être se balader dans Kanto prochainement et parlerait donc du groupe d'Helena à des Champions si elle en croisait. Sauf les Champions de type feu, bien entendu. Eux, ils devaient déjà être corrompus par la bande de Dracaufeus maléfiques !

"Bon, Helena, je te revois au Plateau ! Et toi, Chikara, ne fais rien d'imprudent avec ces goujats de Rockets, surtout ! Et lorsqu'on se reverra, tu me diras absolument tout de ta fiancée, huhu!"

Elle fit une bise rapide à Helena puis un baiser sur le front de Chikara qui devait s'y habituer, désormais, en lui rappelant au passage qu'elle ne le laisserait jamais tranquille tant qu'elle n'aurait pas ce qu'elle voudrait. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne revoit le garçon, et comme Helena allait restée en contact avec lui, il ne pourrait pas échapper au long interrogatoire de la Princesse au sujet d'Andea. Elizabeth fit un petit signe de la main aux deux en souriant, avant de sortir à son tour de la salle. Arrivant dehors, elle appela Papa Noël, le Cadoizo, et monta sur son dos. Pas très classe pour une Princesse, mais il n'y avait plus le temps, pour la soirée de Volucité, elle devait se faire parfaite. Ca n'allait sans doute pas être dur, donc. En s'envolant sur son pokemon, elle pensait à tous ces nobles qu'elle allait rencontrer à Volucité, et, car elle n'oubliait pas sa quête principale, elle se demandait bien si le Prince Charmant ne serait pas parmi eux. Peut-être serait-ce ce mystérieux mécène, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Mar 14 Juil - 17:01


Chikara était bien trop déstabilisé par l’agression d’Elizabeth, il en perdait presque tout ses moyens et tremblait de partout. Bien heureusement, Helena lui vint en aide :

-Elizabeth, tu verras ça une autre fois, au tour d’une tasse de thé par exemple!

"Mais..."

On entendit une petite pointe de déception dans la voix d’Elizabeth qui pourtant semblait se réjouir à l’idée d’avoir les informations qu’elle voulait sur Andea. Mais la jeune femme, peut-être pour ne pas frustrer d’avantage Helena qui semblait un peu plus sérieuse que la blonde, n’insista pas d’avantage et laissa donc Chikara tranquille. Le garçon remercia mentalement Helena pour cette intervention. Même si ce n’était que temporaire, Elizabeth allait dorénavant laisser le pauvre garçon tranquille ! C’était plutôt une bonne nouvelle ! On entendit alors Hiverne dire :

« Je contacterai cette « Lucy » donc. Au revoir Greysham, et au revoir à tous. Et bonne chance. »

Les deux conseillères dirent toutes les deux au revoir aux sœurs Von Wittelsbach de vive voie. Quant à Chikara, commençant à peine de se remettre de ses émotions, se contenta de saluer les deux nobles avec un petit mouvement de tête. Les Von Wittelsbach passèrent donc la porte, laissant Chikara seul avec deux conseillers. Il se sentait à la fois honoré mais aussi intimidé. Il s’agissait de deux personnes avec une grande influence dans le monde de part leur statut de conseiller, pour un garçon lambda comme Chikara, cela ne pouvait pas laisser indifférent, voyez-vous. Il déglutit péniblement tendit qu’Helena dit à Elizabteh :

-Liz’, je dois parler à notre cher Chikara, tu peux retourner directement au plateau ou m’attendre si tu veux...Et aussi, toi qui à d’énormes connaissances avec ta réputation incontestable, essaie de contacter un maximum de champions et de conseillés, toutes régions confondues. S’iiiiil te plaiiiiit, tu peux faire ça pour moiiiiiiii?

"Désolée, ma pauvre chérie, mais mon planning est trop chargé en ce moment, d'ailleurs... Oh! J'allais oublier ! Ma soirée à Volucité ! Il faut que j'aille me faire faire une manucure en vitesse !"

Oh, qu’une telle personne comme Elizabeth pouvait avoir un emploi du temps chargé comme celui d’un ministre n’était guère étonnant pour Chikara. Même s’il se demandait à quoi pouvait bien servir une séance de manucure alors que la princesse possédait déjà de très beaux ongles.

"Bon, Helena, je te revois au Plateau ! Et toi, Chikara, ne fais rien d'imprudent avec ces goujats de Rockets, surtout ! Et lorsqu'on se reverra, tu me diras absolument tout de ta fiancée, huhu!"

- Á très bientôt j’espère, Elizabeth.

La blonde alla faire la bise à son amie et collègue Helena puis elle déposa un baiser sur le front de Chikara. Ce n’était pas la première fois qu’elle adressait un tel geste au garçon. C’était un geste qui se voulait être protecteur et fraternel. Chikara avait hâte de revoir de nouveau la conseillère de type glace. Il comprenait peu à peu qu’en plus de la respecter pour son statut, il appréciait la compagnie de la jeune femme qui avait un côté protecteur et amical, bien qu’elle soit très critique sur la façon d’être de son entourage. La princesse passa à son tour la porte, après avoir adressé un dernier signe d’au revoir à Helena et Chikara.

Le garçon se retrouva finalement seul avec la Chef de la résistance. Il se sentait un peu nerveux mais tenta de le cacher en affichant un visage un peu renfrogné, un peu malgré lui, il essayait de se montrer sérieux. La jeune femme ne passa pas par quatre chemins et dit :

-Bon, Chikara. Tu te doutes que je vais parler de ton amie. Pour faire simple, comme je te l’ai dit, je t’accorde du temps pour sortir ton amie de cette spirale, tu auras la protection de la Résistance en cas de besoin. Mais, il faudra être rapide. Les Rockets sont de plus en plus puissant….

Chikara écoutait attentivement sa supérieure. Il soutenait le regard  sérieux de la conseillère. Au moins il avait l’assurance que la Résistance pourra le protéger si quelque chose tournait mal. Mais en l’entendant dire « Il faudra être rapide » il avait peur de comprendre où voulait-elle en venir. Il déglutit tendit qu’elle marquait une pause avant de reprendre :

-C'est pour cette raison que le Temps que je t'accordes sera limité. Tu as une assez grande marge, de 80 jours maximum. A partir de maintenant, pour sauver son amie, c'est déjà énorme, je ne pourrais attendre plus pour la Résistance.

Helena s’inclina légèrement devant Chikara qui se grattait la tête, réfléchissant lui-même à la situation où il était. On lui accordait 80 jours de répits, 80 jours donc pour pouvoir libérer Andea des griffes de la Team Rocket. Il se mordilla la lèvre inférieure. 80 jours… Est-ce vraiment suffisant ? Les paroles des parents de la sbire Rocket étaient ancrée dans sa tête et elle semblait beaucoup les vénérer. Ce ne sera pas tâche facile de lui prouver qu’elle était dans l’erreur.

- Je ferais de mon mieux…

Chikara ne chercha pas à contredire Helena, il ne chercha même pas à négocier pour gagner un peu de temps. Parce qu’il pensait qu’il était normal qu’elle ne lui accorde qu’un temps limité, après tout il n’allait pas être capable de lui donner toutes les informations qu’elle souhaitait à cause de la promesse qu’il avait fait à Andea et qu’il ne comptait pas trahir. Et pendant ce temps là la Team Rocket gagnera en puissance et peut-être qu’après il sera trop tard pour les arrêter sans faire trop de dommages. Mais… Et si Andea n’avait pas quitté la Team Rocket d’ici ces 80 jours, que ce passerait-il ? Non, il ne fallait pas qu’il y pense, il avait confiance en son amie, elle découvrira la vérité sur la Team Rocket très prochainement, il en était sûr et certain.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Mer 15 Juil - 22:15


La réunion touchait désormais réellement à sa fin, oui, je sais, j’ai dut dire ça trois ou quatre fois au cours de ce RP, mais cette fois je ne déconne pas, c’est vraiment la fin...De ce RP, pas du monde, enfin pas encore! Enfin bref, Arrêtons de gratter des lignes supplémentaires avec du hors sujet et revenons à du super sérieux! En effet, ainsi, Helena Greysham, alias Lucy Heartfilia alias Lucy Machina, avait donc besoin de parler en privé à Chikara d’un sujet vraiment sérieux. Mais en même temps, elle avait demandé un petit service à Liz’ en utilisant son ton de voix et sa bouille toute mignnone...Qui se changea en bouille de mécontentement à la réponse de la princesse d’Harrenhal.

"Désolée, ma pauvre chérie, mais mon planning est trop chargé en ce moment, d'ailleurs... Oh! J'allais oublier ! Ma soirée à Volucité ! Il faut que j'aille me faire faire une manucure en vitesse !"
-Mmh, bien, je comprends, ne t'en fais pas!

Lucy déclara cela gentillement, souriante, elle n’en voulait pas à la conseillère au final, celle-ci s’était déjà déplacée exprès pour son amie alors qu’elle ne faisait absolument pas partie de la Résistance. Donc elle avait la chance d’aller au fameux bal masqué de Volucité! Lucy aurait bien aimé y aller, mais elle n’aurait pas eut accès à l’étage des notables sans donné son véritable nom. De plus, elle savait qu’elle croiserait obligatoirement son père, qui était vraiment devenu une grande personnalité à Unys. Et elle n’était pas prête pour le moment, elle devait lui cacher trop de chose, et le moment de lui annoncer son statut de meneuse et de conseillère n’était pas encore venu…

"Bon, Helena, je te revois au Plateau ! Et toi, Chikara, ne fais rien d'imprudent avec ces goujats de Rockets, surtout ! Et lorsqu'on se reverra, tu me diras absolument tout de ta fiancée, huhu!"
- Á très bientôt j’espère, Elizabeth.
-Passe un bon sejour à Unys 'Lizounette! Lança-t-elle en souriant amicalement à la princesse

Les deux conseillère se firent la bise en se faisant un câlin rapide, preuve de leur forte amitié, puis Elizabeth déposa un baiser sur le front de Chikara, la chef de la résistance était à moitié surprise de ce geste, elle savait que sa future belle soeur montrait facilement son affection, ou au contraire sa haine, envers les gens, mais elle ne pensait pas le blanc si proche de la princesse. Et bien, on en apprends tous les jours, j’ai envie de dire. Une fois partie déterminée à avoir sa manucure pour la soirée, Elizabeth partie en trombe. En espérant qu’elle ne soit pas absente du conseil trop longtemps pour affronter de futurs challengers. Car bien qu’Helena soit très forte, elle se faisait vaincre parfois, et Liz’ se devait donc d’être rapidement de retour.

Maintenant, Chikara et Lucy étaient seuls à seuls. Face à face. Lucy expliqua donc la situation au blanc. Elle ne pouvait pas lui laisser beaucoup de temps pour sauver Andea, sans quoi, elle serait obligée de trouver un autre moyen d’en savoir plus sur la Team Rocket, et Chikara n’aurait plus le soutien de la Résistance, déjà que Lucy risquait gros, elle en était sure, mais si ça fonctionnait, tout irait pour le mieux, la résistance aurait assez d’avance pour gagner la bataille. C’était possible, mais il allait falloir être prudent et rapide, dur mélange, mais pas improbable.

- Je ferais de mon mieux…

Voyant la nervosité de Chikara, Lucy posa une main rassurante sur son épaule. Si Hiverne lui avait parlé d’égoïsme, d’être prête à les sacrifier, pour Lucy, un meneur se devait d’être tout de même proche des membre de son groupe. Elle était à l’écoute de Chikara si besoin. Ecrivant une nouvelle fois son numéro d’Holokit et son adresse @PokéMail.Mon, Lucy arracha le bout de papier pour le tendre à Chikara, puis, respirant un bon coup, elle prit alors la parole, d’un air sérieux.

-Je vais également t’avouer quelque chose. Si tu dis que ton amie est vraiment gentille. Je te crois. Cependant, la Team Rocket elle, est malveillante. Et ton amie pourrait au final être corrompue malgré elle par cette organisation. Je ne le souhaite guère, évidemment, mais on ne sait jamais. C’est pour cette raison, bien que tu t’en doutes, que tu devras être bien plus prudent encore que si c’était n’importe qui d’autre qui infiltrait la Team Rocket.

Lucy mentait. Elle ne croyais pas les dires Chikara sur parole. Elle était cependant convaincu que lui croyais ce qu’il disait, c’était différent. En effet, Chikara pouvait lui même être persuadé que son amie était doté d’un bon fond. Mais celle-ci pouvait réellement être sournoise. Ainsi, tant qu’elle n’aurait pas rencontrer celle qui faisait vibrer le coeur du blanc à 100 kilomètres heures, Lucy n’était sur de rien. Et elle pensait réellement que la Team Rocket pouvait influencer la pauvre fille, si elle était honnête...Et on aurait alors un ennemi en plus, deux, même. Et oui, Chikara avait fait une promesse à Andea et que celle-ci devenait plus sombre, et bien, elle entraînerait Chikara dans sa chute..Et boom, c’est la résistance qui, déjà faible, aurait désormais un infiltré. Et ça, Lucy ne pouvait pas le laisser passer. Elle mettait donc Chikara en confiance, pour essayer de faire en sorte qu’il soit vraiment fidèle à la résistance, tout en, essayant de le faire se détacher un minimum de sa promesse.

-Tu m’enverras un message tous les cinq jours. Simplement pour me dire si tu pense qu’il y a des soupçons sur toi, ou encore pour me parler de ton amie pour savoir si elle commence à voir la triste réalité. Ou, si possible, des informations sur l’organisation, notamment le Dracaufeu maléfique qui est une priorité. Elle fit une pause, puis conclu. -Et dans 40 jours, à la moitié du temps donc, nous nous retrouverons au plateau Indigo. Je te donnerais le moment venu les instructions pour entrer sans soucis. Puis, cette fois-ci, elle termina alors de manière la plus totale la 1ère Réunion de la Résistance : -Maintenant, tu peux y aller, si tu étais vu à la Réunion par des Rockets, ils te poseront des questions. Bon courage, Chikara.

Lucy avait prit un ton très solennel dans ces derniers mots. Attendant plusieurs minutes après que Chikara soit sorti, elle prit le temps de nettoyer le carnage qu’avait notamment fait Sylvia avec le champagne, ou encore les miettes qui pouvaient être par terre, après tout, la salle lui était prêtée gratuitement, c’était donc la moindre des choses que de la rendre dans un état neuf. Ceci-fait, elle retourna à l’appartement qu’elle louait, retira sa perruque, elle prit un temps de repos dans son bain, avant de se remettre à réfléchir...La réunion s’était moyennement bien passée au final. Elle avait obtenu l’aide sur d’une personne, à savoir Riku, bien qu’il était assez énervant, la possible aide de Chikara, qui deviendra réellement intéressante au bout des 80 jours. Et surtout, le soutien quasi-total des Von Wittelsbach. Avec Sheena en plus, ainsi que le conseil Indigo qui l’aiderait probablement si le besoin était imminent, il y avait de quoi faire, mais le problème restait que le groupe n'était pas très soudé, et qu'il fallait que la nouvelle chef se décide donc à devenir plus dur. Elle utiliserais les conseils d'Hiverne, sans aller à l'extrême limite qu'était de les sacrifier, si la technique de la carotte était l'unique moyen que ces personne l'aident à sauver les Teams, alors Lucy le ferait coute que coute. La blonde décida de mettre au point un emploi du temps pour ces prochains jours : Elle allait capturer deux nouvelles Evolitions, puis s’envolerais vers Kalos, où elle pourrait peut être trouver du soutien, et peut être qu'elle gagnerait même un nouveau...C’était à suivre, pour très bientôt! Lucy allait enfin pouvoir se détendre un peu !
[Fin pour moi !]

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 16 Juil - 11:37


Il y a un proverbe qui dit « Chassez le naturel il revient au galop ». Chikara était tout à fait un exemple concret. Il avait voyagé, rencontré des personnes formidables. Il avait même, dans un excès de courage probablement, lui-même intégré la Team Rocket dans le but d’en connaître tout les secrets ainsi que protéger celle qui comptait le plus pour lui. « Il a changé Chikara ! Il est devenu super badass ! » C’est ce que les habitants de Rosalia, qui le connaissaient depuis qu’il était tout petit, diraient en voyant le garçon actuellement. Pourtant non, il n’avait pas changé d’un pouce. Il était toujours aussi faible, toujours aussi froussard. La réunion des résistants touchait à sa fin, il était seul avec la chef de la Résistance, et son courage et son assurance s’étaient dissipés pour laisser place à des doutes et à la peur. Il s’était enrôlé dans quelque chose qui le dépassait et il ne pouvait plus faire marche en arrière s’il ne voulait pas se faire traiter de couard après tout ce qu’il s’était passé dans la réunion. Helena dû comprendre que le garçon commençait à être nerveux car elle lui adressa un geste censé le réconforté. Elle posa l’une de ses mains sur l’épaule du garçon qui cessa alors de trembler. Elle lui donna ensuite un morceau de papier où elle y inscrit son numéro et son adresse mail.

-Je vais également t’avouer quelque chose. Si tu dis que ton amie est vraiment gentille. Je te crois. Cependant, la Team Rocket elle, est malveillante. Et ton amie pourrait au final être corrompue malgré elle par cette organisation. Je ne le souhaite guère, évidemment, mais on ne sait jamais. C’est pour cette raison, bien que tu t’en doutes, que tu devras être bien plus prudent encore que si c’était n’importe qui d’autre qui infiltrait la Team Rocket.

Chikara grinça des dents en entendant cela. Andea ? Corrompue ? Cela ressemblait à une blague, comment une fille prônant pour la justice pouvait-elle se laisser corrompre par la Team Rocket ? Surtout après avoir entendu que la mafia pour laquelle elle œuvrait était loin d’être aussi héroïque qu’elle le pensait ? Helena avait-elle finalement décidé de succomber au désespoir en imaginant le pire ? Pourtant, ne dit-on pas que l’espoir fait vivre ? Ou bien est-ce son amour envers Andea qui rendait le garçon complètement aveugle ? Non, bien sur que non, il lui faisait confiance parce qu’elle était une héroïne et les héros ne restent jamais avec les méchants longtemps.

-Tu m’enverras un message tous les cinq jours. Simplement pour me dire si tu pense qu’il y a des soupçons sur toi, ou encore pour me parler de ton amie pour savoir si elle commence à voir la triste réalité. Ou, si possible, des informations sur l’organisation, notamment le Dracaufeu maléfique qui est une priorité. Et dans 40 jours, à la moitié du temps donc, nous nous retrouverons au plateau Indigo. Je te donnerais le moment venu les instructions pour entrer sans soucis. Maintenant, tu peux y aller, si tu étais vu à la Réunion par des Rockets, ils te poseront des questions. Bon courage,Chikara.

Il s’inclina légèrement et répondit :

- Au revoir.

Il n’avait rien à ajouter et donc sortit à son tour de la salle qui avait été réservée pour cette réunion. Beaucoup de choses s’étaient passés et laissaient Chikara perplexe. Au final, la seule personne qui lui faisait confiance et qui croyait les paroles de Chikara quand il disait qu’Andea n’était pas mauvaise c’était Elizabeth. M’enfin, ce n’était pas très grave, il avait réussi son objectif en venant ici : obtenir le soutiens de la résistance. Il n’avait plus grand-chose à faire si ce n’est de s’offrir un moyen de communication. Mais avant tout de chose, il ressentait le besoin d’aller se détendre. Et à Johto, le meilleur endroit pour se reposer était le Parc Naturel.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ]

Revenir en haut Aller en bas
 

Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Johto :: Doublonville-