Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 25 Juin - 11:43


La réunion commençait enfin à aboutir à quelque chose d’après la conseillère. En effet, elle allait pouvoir commencer quelques contre attaques dans l’ombre. Cependant, elle se sentait faire un mauvais choix avec son idée pour le “Dracaufeu Maléfique”, elle aurait vraiment besoin des conseils de son père...Rahlalala, il fallait qu’elle fasse les bons choix, qu’elle soit intelligente sur le coup. Mais ça, c’était compliqué, non non, qu’est ce qu’elle pensait, elle pouvait le faire, elle se devait de réfléchir au meilleur plan possible. Elle devait penser à ce qu’elle était : Une Machina. Mener un groupe, elle avait ça dans le sang! Elle avait les moyens d’assurer la sûreté du plus grand humain comme pokémons ! Elle était jeune, mais ne laisserait pas les Teams prendre la vie d’encore plus de personnes!

"Oh, bonne idée ! il faudrait prendre le thé avec elle, je suis sûre qu'elle est charmante !" Lança Liz' sur un ton tellement...ignorant, que Helena l'aurait presque disputé, mais elle l'aime pour ça, au final
« Je ne surveille pas mon père, Héléna. A mon souvenir, la famille a discuté avec la Team Venom, mais jamais directement avec leur chef... Vous voulez que je vous arrange ça ? »
-Effectivement Hiverne, ce serait une parfait, si vous voulez également, lorsque vous aurez la date du rendez-vous, dites le moi, je vous enverrait une assistante, qui est une personne en qui j'ai la confiance la plus totale.

Il était évident que Lucy voulait elle-même rencontrer Luberias! Ainsi, plus que son projet d’aller à la chasse du Dracaufeu Maléfique avec Sylvia, sa double identité lui permettrait finalement plein de chose, diriger la résistance, et faire quelques missions importantes. Ainsi; rencontrer Luberias était chose simpliste. Cependant, Hiverne était probablement très intelligente, ainsi, il allait falloir redoubler de prudence lorsqu’elle rencontrera Lucy Heartfilia, oui, c’était préférable. Mais bon, nous verrons bien ce qui se passera à cet instant. Il était vrai que la Rose était plutôt confiante pour le moment, si tous se passait comme prévue, elle serait fixée sur Luberias, elle pourrait l’analyser un maximum, mais elle n’était pas encore très douée pour ça, avec Hiverne à ses côtés, ça allait être beaucoup plus facile, et oui, la conseillère misait beaucoup sur l’héritière des Von Wittelsbach ! Peut être trop d’ailleurs, elle ne se doutait pas qu’au final, les Von Wittelsbach étaient plus opportunistes qu’autre chose…Evidemment, Helena se retint d’hurler sur Liz à cause de cette remarque complètement...inutile et sotte.

"Même si j'en ai déjà un, j'avoue que je serait curieux de voir ce dracaufeu mais est-ce que tu sais pourquoi ton amie a dit qu'il est maléfique? J'avoue que je n'ai jamais entendu parler d'un pokémon maléfique avant aujourd'hui. Ton amie t'a t'elle dit pourquoi Chikara?"
- Hé bien… Non, elle ne m’a rien dit. Je ne connais pas du tout les circonstances de sa colère.
« Qu'est-ce qu'on s'en fiche ! Ce Dracaufeu est à moi ! Je le veux pour ma collection ! Un pokémon que je veux pour ma collection ne m'échappe jamais, Foi De Sylvia Von Wittelsbach ! »

Trop de dialogue pour le moment ! Déjà Liz’ qui était encore à fond sur sa haine envers les pokémons de type feu, en même temps, elle vient d’un royaume gelé, et elle possède une équipe de type glace, sans vraiment moyen de riposter face à un pokémon feu, Lockhlass mis à part. Sylvia avait l’air réellement déterminée à capturer ce Dracaufeu qui avait cependant l’air dangeureux à la description pourtant vague de Chikara. Mais ça avait tout l’air d’être un de ces pokémons étrange dont les rumeurs parlaient : Un nouveau type de monstre de poche étaient apparu il n'y a pas si longtemps, mystérieux, on ne savait pas vraiment d'où ils venaient, juste la rumeur qui parle d'une férocité inégalable...Mais si la Team Rocket à créer ce Dracaufeu...Alors. l'organisation aurait-elle la source de ce pouvoir ? Ce n'était pas possible, non, Lucy devait se tromper, la Team Rocket venait de renaître, elle ne pouvait pas avoir une force aussi grande tout de même? Mais tout à coup, la Rose se souvint de quelque chose..

« Calme-toi petite soeur, les risques sont quand même grand, je ne veux pas qu'on te retrouve à l'état de charbon. »
-Je suis entièrement d’accord avec vous Hiverne, bien que votre petite soeur soit probablement l’une des meilleures dans son domaine, ce Dracaufeu fait probablement parti du type de Pokémons féroce dont parle certains magazines en tous genre.

Lucy se lança. Il ne fallait pas qu’elle perde de temps inutilement, il fallait qu’elle fasse part de sa théorie à la résistance. Evidemment, ce Dracaufeu était donc un pokémon parmis tant d’autre au final. Puisque la Rose avait déjà affronté des pokémons "maléfiques" de ce type au conseil. D’ailleurs, elle s’était faite massacrée, c’était aux débuts de sa carrière. Et donc, Eliz’ avait également affronté ce dresseur, ainsi...Si ce Dracaufeu était aussi puissant que ça...Ca laissait du mauvais présage. Il fallait être prudent...Très prudent. Si c'était la Team Rocket qui avait lancé la mode? Non, des dresseurs possédaient ces Pokémons, ainsi, ce n'était pas possible que ce soit l'organisation qui les crée, puisque tous les dresseurs n'étaient pas des membres de la Team Rocket, et heureusement...Cependant, toutes éventualités, même les plus...Lucyiesques, devaient être envisageable! La chef du groupe regarda alors sa future belle-soeur -Même si elle ne savait pas que c’était le cas- puis lança, bien qu'elle semblait hésitante et peu convaincue par sa propre théorie :

-Elizabeth, tu te souviens de ce garçon aux cheveux noirs que nous avions affronter au conseil au début de mon entrée en fonction? Il possédait aussi un pokémon étrangement féroce, entouré d’une fumée noir et au regard rouge, mais il restait obéissant, heureusement, toi, tu l'avais vaincu de justesse à l'époque si j'ai bonne mémoire, Elle regarda ensuite “l’assemblée” -Si ma théorie est juste, ce Dracaufeu serait probablement un pokémon de ce type maléfique qui seraient de plus en plus nombreux, ce serait plutôt logique d'après les rumeurs...Et croyez moi, ce genre de Pokémon n’a aucune pitié. N’est ce pas, Liz’? Elle regarda alors Chikara : -Dis mois, sais tu si ce Dracaufeu était entouré d'une fumée noire ?

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais


avatar
Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 25 Juin - 13:12

« Je ne surveille pas mon père, Héléna. A mon souvenir, la famille a discuté avec la Team Venom, mais jamais directement avec leur chef... Vous voulez que je vous arrange ça ? »

-Effectivement Hiverne, ce serait une parfait, si vous voulez également, lorsque vous aurez la date du rendez-vous, dites le moi, je vous enverrait une assistante, qui est une personne en qui j'ai la confiance la plus totale.

"Beuh, depuis quand t'as une assistante, toi ?"

Oui, Elizabeth passait encore pour une nunuche, mais elle n'avait malheureusement pas le don d'omniscience très répandu dans ce forum. Et comme Lucy lui avait pas dit grand chose, et bien elle se demandait sincèrement qui pouvait être cette assistante inconnue. Si la Ligue donnait une assistante à chaque conseiller, la Princesse en voulait une aussi ! Ce serait terriblement injuste sinon ! En tout cas, tout se mettait en place pour prendre le thé et quelques cookies avec Mademoiselle Luberias pour avoir une petite conversation entre filles. Malheureusement, la Conseillère de type glace n'était pas sûre de pouvoir y assister, car elle devait s'envoler prochainement pour Volucité, où elle avait été invitée à une soirée entre nobles. Elle avait grande hâte d'y être, ça allait sans doute être plus intéressant que cette Résistance dont elle ne savait pas encore le but exact, entre concurrence humanitaire à la Team Venom, discussion sur les pokemons légendaires et maintenant débat sur les Dracaufeus et leur mal intérieur, c'était pas très structuré, tout ça ! Enfin, la Princesse rencontrerait un jour ou l'autre la chef de la Team Venom, peut-être même lui ferait-elle un don caritatif pour aider cette pauvre population de Hoenn avec cette affreuse canicule.

"Dans ce cas mademoiselle Beaumarchais,heureusement que le mien n'entend pas ce que vous dites sur ses semblables,vous seriez étonnée sur leur loyauté"

"Peuh, la loyauté à de fourbes dresseurs, ça je n'en doute pas !"

Le dénommé Riku, qui ne semblait pas être un méchant garçon au premier abord, avait dévoilé son mal secret, il possédait l'un de ces dragons de feu ! Le scélérat, il aurait pu le dire avant ! Et non content de révéler au monde sa sombre nature, il avait utilisé un ton plutôt condescendant à l'égard de Liz. Certes, il l'avait appelé Mademoiselle - encore heureux ! - mais il l'avait aussi prise de haut en lui disant tout le bien qu'il pensait des Dracaufeus, comme si elle était totalement ignare en la matière ! Des Dracaufeus, elle en avait combattu alors qu'il était encore en couche culottes ! Bon, peut-être pas, vu qu'elle ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam et donc ne savait pas son âge, et avec cette mode d'avoir les cheveux tout blancs étant jeune, ça devenait coton de savoir qui était jeune là-dedans. Quoi qu'il en soit, la réplique au tac-au-tac un brin méprisante de la Conseillère n'avait pas tardé, et bim ! Prends-toi ça dans les dents, sale dresseur de Dracaufeus ! Si Liz était une jeune femme gentille et charmante, elle n'appréciait pas du tout qu'on la contredise sur ses certitudes. Bref, dorénavant, elle se méfiait un peu de Riku dans ce groupe de la Résistance.

"Même si j'en ai déjà un, j'avoue que je serait curieux de voir ce dracaufeu mais est-ce que tu sais pourquoi ton amie a dit qu'il est maléfique? J'avoue que je n'ai jamais entendu parler d'un pokémon maléfique avant aujourd'hui. Ton amie t'a t'elle dit pourquoi Chikara?"
- Hé bien… Non, elle ne m’a rien dit. Je ne connais pas du tout les circonstances de sa colère.
« Qu'est-ce qu'on s'en fiche ! Ce Dracaufeu est à moi ! Je le veux pour ma collection ! Un pokémon que je veux pour ma collection ne m'échappe jamais, Foi De Sylvia Von Wittelsbach ! »
« Calme-toi petite soeur, les risques sont quand même grand, je ne veux pas qu'on te retrouve à l'état de charbon. »
"Il faudrait trouver un bon dresseur de pokemons eau pour stopper un monstre comme ça..."

Eh bien eh bien, que de conversations passionnées à propos de ce Dracaufeu encore plus maléfique que les autres, à en croire Chikara. Liz regarda Riku avec un air méfiant, les yeux plissés. Il doutait, mais son jugement était faussé par son attachement corrompu aux Dracaufeus, il était même sans doute un agent de leur camp venu espionner la Résistance. Fais gaffe, coco, Liz t'a à l'oeil, et elle n'hésitera pas à te faire payer cette éventuelle traitrise. Chikara, lui, ne savait rien de plus, ce qui était un peu embêtant, il aurait pu le demander à sa fiancée, tout de même. Sylvia souhaitait désespérément capturer cette affreuse créature mais Hiverne n'était pas d'accord, elle tenait à sa sécurité, voilà un comportement de grande soeur, bravo Hiverne ! Et Liz ? Et bien, elle avait apporté sa contribution, en songeant à un bon dresseur de pokemon eau qui pourrait terrasser ce Dracaufeu. Elle avait bien Belle sa Lokhlass mais pas sûr que ça fasse le poids. Bon, le petit souci, c'est que les Conseillers de Kanto et Johto, ben y avait pas de type eau. Lucy avait ses fameuses évolitions, elle était conseillèreg glace, y avait cette Ainsel absentéiste aux créatures spectres, et Cecaniah s'était tiré, mais ça, Liz n'allait quand même pas le regretter.

-Je suis entièrement d’accord avec vous Hiverne, bien que votre petite soeur soit probablement l’une des meilleures dans son domaine, ce Dracaufeu fait probablement parti du type de Pokémons féroce dont parle certains magazines en tous genre.
Elizabeth, tu te souviens de ce garçon aux cheveux noirs que nous avions affronter au conseil au début de mon entrée en fonction? Il possédait aussi un pokémon étrangement féroce, entouré d’une fumée noir et au regard rouge, mais il restait obéissant, heureusement, toi, tu l'avais vaincu de justesse à l'époque si j'ai bonne mémoire.
Si ma théorie est juste, ce Dracaufeu serait probablement un pokémon de ce type maléfique qui seraient de plus en plus nombreux, ce serait plutôt logique d'après les rumeurs...Et croyez moi, ce genre de Pokémon n’a aucune pitié. N’est ce pas, Liz’?
-Dis mois, sais tu si ce Dracaufeu était entouré d'une fumée noire ?


"Oh oui, je m'en souviens, il m'avait bien donné du fil à retordre, celui-là ! Mais un monstre ne bat jamais une Princesse, huhu... en tout cas, il était vraiment bizarre, je confirme !"

-Dis mois, sais tu si ce Dracaufeu était entouré d'une fumée noire ?

Elle n'était pas prête d'oublier ce match très très serré qu'elle avait disputé avec un jeune garçon à l'air sombre. Elle avait vaincu sans trop de difficultés presque toute son équipe, mais quand arriva le ténébreux Absol, ça avait été un calvaire de le mettre au tapis ! Les Absols, c'était très beau d'habitude, mais celui-là avait quelque chose de réellement maléfique en lui, d'ailleurs, il était resté muet comme une machine pendant tout l'affrontement. Néanmoins, en fin de compte, comme l'avait rappelé Elizabeth avec sa légendaire modestie, elle l'avait quand même battu grâce à Patapouf, son puissant Blizzaroi. Quoi qu'il en soit, la théorie un peu farfelue de Lucy pouvait effectivement être véridique si Chikara confirmait ses dires. Et alors là, déjà qu'un Dracaufeu, c'était pas de la tarte, mais en plus s'il était aussi bizarre que cet Absol, ce serait très compliqué de l'empêcher de nuire. Mais pas question qu'Elizabeth de Beaumarchais prenne la fuite comme une lâche face à un monstre ! Le monstre, on le terrassait ! Bon, d'habitude, le Prince le terrassait, mais comme il avait du retard à arriver, la Princesse allait s'en charger ! Avec l'aide de ses fidèles alliés, le Chikara badass et la Lucy déguisée ! Et les Von Wittelsbach, peut-être... Quant à Riku, ce traître en puissance allait sans doute rejoindre les rangs de ce Dracaufeu maléfique, il fallait donc faire attention ! Mais pas d'inquiétudes, à la fin, tout est bien qui finit bien, comme on dit, et les gentils gagneront toujours grâce au pouvoir de l'amitié et de l'amour !
Revenir en haut Aller en bas
Riku


avatar
Messages : 165
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/10/2013
Autres Comptes : Charizard , Luga Stark , Eric lencher

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 25 Juin - 13:56

Si Riku n'était pas du genre a intéresser des parties de thé a l'anglaise en compagnie visiblement avec la chef de la team venom pour ce que le dresseur pouvait en comprendre un peu,il était facile de comprendre qu'il était plus du genre a être sur le terrain avec les pokémons et c'était d'ailleurs la raison pour laquelle il était très intéresser par ce dracaufeu soit disant maléfique même si de toute évidence c'était loin d'être le cas de cette Elizabeth de Beaumarchais qui avait l'air de penser que tout les dracaufeus sont limite des envoyés du diable,une vision que Riku ne comprenait d'ailleurs pas tellement.
"Pourquoi leur en vouloir a ce point?Ce n'est pas des monstres non plus mademoiselle de Beaumarchais"
Bref concernant le dragon de feu,Chikara ne semblait pas en savoir d'avantage sur la raison de la colère du dracaufeu maléfique et a priori pas non plus sur l'endroit d'ou il pouvait se trouver a présent mais a l'entendre,la team rocket ne semblait pas avoir était a la hauteur pour le contrôler donc avec un peu de chance,il n'était peut être de leur coté mais il restait encore a savoir si il n'était en colère que envers eux ou si il l'était aussi envers le reste des humains.En revanche pour une fois il fut d'accord avec Hiverne qui expliqua a Sylvia que c'était une mauvaise idée a cause des risques plus que conséquent et encore plus pour la red de la capture qui il fallait bien être réaliste...était tout de même cloué a un fauteuil roulant.Si Elizabeth proposa même l'idée d'envoyer des pokémons de type eau pour s'en occuper,a vrai dire Riku n'était pas persuadé qu'allait le voir en force en l'attaquant directement était une meilleure solution.
"Je ne sais rien de cette histoire de pokémon féroce entouré de fumée noir donc vous parlez mais même si celui la en fait partie mais si jamais l'un de nous arrive a le trouvez,es que c'est vraiment prudent de l'attaquer avant d'essayer de lui parlé?Le pokémon du même genre que vous avez affronté était peut être obéissant a son propriétaire mais celui la en revanche n'a pas eu l'air de l'être même si on ne sais pas ce qu'ils on put lui faire pour qu'il ce soit mis en colère.Si on l'attaque ou qu'on essaye de le capturer,il risque de le prendre mal"
Aprés tout lui même avait l'habitude de travailler avec les pokémons sauvages et parfois pas les plus aimables comme par exemple ceux que Riku et Chikara avaient vu lors de leur rencontre lors de la capture des tarsals,en d'autres termes Riku savait très bien qu'un pokémon peut se montrer particulièrement agressif si il se sent menacé ou si il a l'impression qu'on menace son territoire ou un entourage particulier.
"Avec les pokémons légendaires Sylvia a fait la remarque qu'ils on tous quelque chose a protéger ou dut moins chacun un rôle alors même si celui la n'est pas un légendaire,cela peut valoir le coup de savoir ce qu'il protège ou le rôle qu'il pense avoir.Hormis le fait qu'il faudrait en savoir un maximum a son sujet,ca peut être un bon début avant d'entrer en contact avec lui"
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Ven 26 Juin - 0:53


Peu importe ce que disait Chikara, Sylvia était très enthousiaste à l’idée de capturer le Dracaufeu Maléfique. Il la trouva très inconsciente, elle semblait si fragile, comment pouvait-elle oser prétendre être capable de capturer un monstre aussi féroce ? Bien heureusement sa sœur, Hiverne, la remit à sa place en lui rappelant les risques qu’elle pouvait rencontrer. Sylvia ne devait pas être très contente d’avoir été une nouvelle fois refroidit par sa sœur mais c’était sûrement pour son bien. Après quoi, la conseillère Héléna prit la parole :

-Je suis entièrement d’accord avec vous Hiverne, bien que votre petite soeur soit probablement l’une des meilleures dans son domaine, ce Dracaufeu fait probablement parti du type de Pokémons féroce dont parle certains magazines en tous genre.

Chikara ouvrit de grands yeux étonnés. Alors comme ça il existait d’autres Pokémons féroces comme le Dracaufeu Maléfique qui avait attaqué Andea ? Après tout, il avait parlé d’une création de la Team Rocket mais c’était parce qu’il avait interprété les paroles de son amie ainsi, jamais la sbire n’avait parlé d’une « création » de la Team Rocket. Peut-être qu’il s’était trompé et qu’il s’agissait juste d’une nouvelle évolution plus dangereuses des Pokémons… C’était plausible mais Chikara se réconfortait en se disant que tout était de la faute de la mafia. On lui avait toujours dit qu’un Pokémon était une créature profondément bonne à moins d’être entre les mains d’un dresseur aux mauvaises intentions. Et qu’un phénomène naturel, bien qu’étrange, lui prouve le contraire embêtait sérieusement le garçon.

-Elizabeth, tu te souviens de ce garçon aux cheveux noirs que nous avions affronter au conseil au début de mon entrée en fonction? Il possédait aussi un pokémon étrangement féroce, entouré d’une fumée noir et au regard rouge, mais il restait obéissant, heureusement, toi, tu l'avais vaincu de justesse à l'époque si j'ai bonne mémoire. Si ma théorie est juste, ce Dracaufeu serait probablement un pokémon de ce type maléfique qui seraient de plus en plus nombreux, ce serait plutôt logique d'après les rumeurs...Et croyez moi, ce genre de Pokémon n’a aucune pitié. N’est ce pas, Liz’?

"Oh oui, je m'en souviens, il m'avait bien donné du fil à retordre, celui-là ! Mais un monstre ne bat jamais une Princesse, huhu... en tout cas, il était vraiment bizarre, je confirme !"

-Dis moi, sais tu si ce Dracaufeu était entouré d'une fumée noire ?

Chikara posa sa main sous son menton, semblant être en pleine réflexion. Il repensa à la conversation qu’il avait eu avec Andea. Malheureusement, tout ce qu’il savait de ce Dracaufeu est qu’il était Maléfique et qu’il avait sévèrement brûlé la sbire. Elle ne lui avait pas parlé d’une quelconque fumé noire.

- Hm… Non… Enfin, elle ne me l’a pas précisée… Tout ce que je sais c’est qu’il était maléfique…

Chikara s’en voulait énormément d’avoir entamé une discussion sans finalement avoir suffisamment d’informations sur le sujet pour aider les autres membres de la résistance. Peut-être aurait-il dû tout garder pour lui le temps de mieux se renseigner sur le sujet ?

Riku avait finalement prit la parole et dit quelque chose d’assez intéressant au final. Il suggéra en effet que, au lieu d’attaquer ce Pokémon enragé, il valait peut-être mieux essayer de le calmer et de lui parler. Oui, effectivement, cela aurait pu être une bonne idée si il s’agissait d’un Pokémon blessé et surtout « normal ». Mais ce Dracaufeu était loin d’être « normal » et surtout Chikara se souvint d’un détail que lui avait dit Andea. Il prit la parole :

- Malheureusement, bien que ton idée aurait pu être très bonne Riku, je ne pense pas que ce soit suffisant. Mon amie m’a affirmée avoir essayé de le remettre dans le droit chemin et en guise de réponse, le Dracaufeu l’a très sévèrement brûlée. Je pense qu’il est inutile d’essayer de discuter avec lui, c’est bien trop dangereux.

Qui sait ce dont était capable ce monstre féroce en liberté ? Il pouvait sûrement faire bien plus que de brûler l’épaule d’une jeune fille. Peut-être était-il capable de tuer quiconque osera s’approcher de lui ? Tant qu’on ne savait pas quel était l’origine de ce comportement étrange, pour Chikara, il fallait agir prudemment.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Ven 26 Juin - 20:06

Bon, et bien, le rendez-vous pour Luberias sembler fixer. Avec une personne qu'elle ne connaissait pas. Cela, par contre, Hiverne appréciait moins, elle devait l'avouer. Elle aurait préféré avec des gens qu'elle avait rencontré justement à cette réunion. C'était plus sur… Mais bref, la fameuse héritière des Von Wittelsbach savait qu'elle devait faire des concession… Et puis, de toute façon, cela voulait dire, au moins, qu'il allait y avoir Elizabeth De Beaumarchais. Mais si vous savez ! L'auteur français de théâtre… Oui, cela faisiat longtemps. Je ne pouvais pas m'en empêcher. Mais maintenant, vous savez tous de l'auteur de français de théâtre, car vous avez tous lu le RP entre Aria et Elizabeth de Beaumarchais n'est-ce pas ? Non ? Non ? Et bien, c'est pas bien ! Allez le lire, bande de méchants garçons et filles… Quoiqu'il en soit, la fameuse héritière écouta alors la suite des déclarations, dont maintenant, tout était concentré sur le fameux pokémon, le fameux Dracaufeu, dont Hiverne était visiblement la seule plutôt contre que sa petite sœur aille l'affronter, comme ça… Mais bon.

-Je suis entièrement d’accord avec vous Hiverne, bien que votre petite soeur soit probablement l’une des meilleures dans son domaine, ce Dracaufeu fait probablement parti du type de Pokémons féroce dont parle certains magazines en tous genre.

Ah ? Les magasines parlaient de cela ? Pensa notre collectionneuse de Pokémon préféré. Elle devait pas lire les mêmes pages… Et oui, Sylvia ne lisaient sans doute pas les mêmes pages, et sans doute pas les mêmes magasines. De toutes façons, les seuls trucs qu'il y avait, c'était des magasines économiques dans les toilettes, qu'Alexandre Von Wittelsbach feuilletait souvent, tout comme Hiverne. Et Sylvia n'y comprenait rien de toute façon. Mais bref, ainsi, Hiverne était bien contente qu'on ne mette pas Sylvia devant le feu de l'action. Il fallait quand même dire qu'Hiverne était quand même une grande sœur… Elle pouvait paraître froide, méchante, et sévère envers la jeune Sylvia Von Wittelsbach… Elle y tenait, et de tout son coeur. Elle avait pleuré, quand elle avait appris le naufrage du yacht où elle était, persuadée que sa petite sœur était morte. La famille Von Wittelsbach était une famille extrêmement unie. Le malheur tombant sur l'un, affecterait tout les autres. Même son stupide frère d'Helmud, était précieux à ses yeux… Sylvia ne devait pas prendre trop de risques.

"Je ne sais rien de cette histoire de pokémon féroce entouré de fumée noir donc vous parlez mais même si celui la en fait partie mais si jamais l'un de nous arrive a le trouvez,es que c'est vraiment prudent de l'attaquer avant d'essayer de lui parlé?Le pokémon du même genre que vous avez affronté était peut être obéissant a son propriétaire mais celui la en revanche n'a pas eu l'air de l'être même si on ne sais pas ce qu'ils on put lui faire pour qu'il ce soit mis en colère.Si on l'attaque ou qu'on essaye de le capturer,il risque de le prendre mal"

« Foutaise ! »


C'était sortit du fond du coeur de la part de la fameuse Sylvia Von Wittelsbach ! Comment cela ?! Parler avec le Dracaufeu ? Alors déjà, les chances qu'ils parlent était approximativement de « zéro », hein, faut pas déconné. Bon, d'accord, les pokémons parlant sur ce forum sont plus courants que des fumeurs d'herbes en histoire de l'art -et je n'exagère même pas-… Mais Sylvia, visiblement, il lui manque une case, considérait toujours cela comme rare. Non, ce n'est pas du tout un troll ! Mais bref, Sylvia ne pensait pas du tout qu'il était nécessaire de lui parler… Puis, elle s'en fichait, tout ce qu'elle voulait, elle, c'était de le capturer pour avoir, ainsi, un nouveau Pokémon dans sa collection ! Et surtout un pokémon rare ! Un pokémon qui ferait jalouser les autres collectionneurs ! Hihihi ! C'était le désir de notre collectionneuse de Pokémon ! Ce qui était relativement logique, car bon… Elle pensait d'abord, et avant tout à sa collection. C'était le principal. Quoiqu'il en soit, le fameux Riku continua, de suite rétorqué par le garçon classe aux lunettes de soleil :

"Avec les pokémons légendaires Sylvia a fait la remarque qu'ils on tous quelque chose a protéger ou dut moins chacun un rôle alors même si celui la n'est pas un légendaire,cela peut valoir le coup de savoir ce qu'il protège ou le rôle qu'il pense avoir.Hormis le fait qu'il faudrait en savoir un maximum a son sujet,ca peut être un bon début avant d'entrer en contact avec lui"

- Malheureusement, bien que ton idée aurait pu être très bonne Riku, je ne pense pas que ce soit suffisant. Mon amie m’a affirmée avoir essayé de le remettre dans le droit chemin et en guise de réponse, le Dracaufeu l’a très sévèrement brûlée. Je pense qu’il est inutile d’essayer de discuter avec lui, c’est bien trop dangereux.

« C'est idiot. »


Sylvia n'allait pas par quatre chemins. Mais néanmoins, elle n'était pas dupe : Ce n'était pas avec ce genre de déclaration, comme ça, qu'elle allait se faire comprendre : Elle devait expliquer. Encore heureux, expliquer ses pensées étaient une habitude, quand tu avais dut faire de la rhétorique… Pauvre enfant, faire de la rhétorique… Si vous avez vu la série Rome, l'une des très rares séries que j'ai regardé en entier (car j'aime bien l'Histoire, et les séries historiques, enfin, quand elles sont bien faîtes, n'est-ce pas BORGIA ?!), la plupart des enfants commençant leur Cursus Honorum, avaient très jeunes de la rhétoriques, avec des exercices vachements funs ! Comme par exemple : « Un homme, pour sauver la république, à dut enfraindre des règles, qui sont en théorie punit de deux mains coupés. Doit-on le faire ? » Si c'est pas trop fifou comme sujets d'écriture d'invention ?! Quoi ? Quoi ? Je suis le seul à trouver ce sujet vachement fun ? Bon… Bon. Bah je me sens seul sur le coup. En tout cas, la fameuse collectionneuse déclara, calmement.

« Comme dit précédemment, le Dracaufeu est qualifié comme violent et dangereux. Et il a agressé une fille… Vous pensez sérieusement qu'il aurait sentit qu'elle était Rocket ? Ridicule ! »

Sylvia déclara cela légèrement agaçé… Pourquoi un telle agaçement ? C'était une bonne question. Pourquoi tout d'un coup elle prenait cela à coeur ? Et bien, car Riku avait utilisé ce qu'elle avait dit… Et ce qu'elle avait dit, reposait sur ses théories. Alors, entendre ses déclarations être utilisé dans un sens qu'elle ne voulait pas… Elle ne supportait pas ! C'était comme si on utilisait, hors contextes, certaines de vos citations, pour parler de choses totalements différentes ! Comme… Ce que bon sang, des dizaines de milliers d'internautes faisaient constamment sur internet, en citant des grands noms comme Abraham Lincoln (R.I.P.), Mahtmatah Gandhi, ou Albert Einstein (a ne pas confondre avec Franck… LOL)… Bref, quoiqu'il en soit, Sylvia explicitait alors ce qu'elle avait voulu dire, pour être mieux comprise : Ses déclarations n'étaient pas à prendre à la lagère, quand même, elle était Sylvia Von Wittelsbach ! La grande Red de la Capture ! Celle-ci déclara alors, sérieusement :

« Un Pokémon a de l'instinct, voilà ce que j'ai dis. Au contraire, si son instinct l'amène à détruire, il ne reste plus qu'une chose à faire... »

La théorie de Sylvia était pas totalement fausse, ni totalement vraies. Beaucoup de Pokémons enfaites avaient le libre arbitre… Ce qui rendait les combats Pokémons totalement attroce : Oui, là, cela devenait des combats totalement malsains. Les Pokémons, dans la nature, se battaient pour devenir plus fort, et évoluer : C'était donc une application de la loi de Darwin sur la sélection naturel, comme on dit, les dresseurs permettant aux Pokémons alors de devenir fort plus vite. Mais s'ils sont dôtés de conscience, cela veux dire qu'ils pourraient évoluer différents : L'être humains n'a que rarement évolué par la Guerre, cela, je peux vous l'assurer, c'est plutôt une constances de ses dernières années. Enfin, derniers siècles… Mais quoiqu'il en soit, toujours habitués aux techniques oratoires qu'elle connaissait depuis son plus jeune âge, Sylvia laissa peser un lourd Silence, sérieuse et totalement concentrée, avant de déclarer, d'une voix grave, froide, qui voulait tout dire, directement et sérieusement :

« L'abattre.
-Oui, heum… Sylvia, je pense que tu devrais voir dans ton matériel si tu as de quoi faire pour un dracaufeu. Jeunes hommes, Elizabeth, Héléna… Je pense que nous devrions… Allez plus loin, discuter et conclure cette séance.
-Hein, heu, oui d'accord grande sœur. »


CE FROID GLACIAL LANCE PAR LA SYLVIA… Elizabeth devait être contente ! Mais les autres… C'est pour cela, que de suite, sans laisser le temps à qui que ce soit de répondre, Hiverne invita alors Sylvia de s'éloigner du groupe, en toute évidence, et de changer de sujet. La franchise de la jeune collectionneuse faisait froid dans le dos, mais elle n'avait pas tord : Si ce qu'elle disait est vrai, c'était la seule chose à faire. Mais à son âge, l'entendre dire cela… C'était presque choquant ! Quoiqu'il en soit, de toute façon, Hiverne avait coupé court à la discussion, pour éviter que cela devienne un véritable lynchage pour sa petite sœur. Puisqu'elle n'avait pas ses pensées, qu'elle n'approuvait pas ce que l'opinion commune appréciait des Pokémons… Elle risquait gros. Hiverne ne voulait pas voir cela. Sa petite sœur était bien plus importante que la Résistance. Elle n'avait pas envie de couper les ponts, directement, juste à cause qu'il n'acceptait pas la vision de la jeune demoiselle en fauteuil roulant…

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Ven 26 Juin - 21:56

La réunion de la Résistance touchait bientôt à sa fin à priori, les derniers points étaient en train d’être abordé, la contre attaque allait commencé de manière différente pour chaque menace. Puisque la Venom décidait d’agir de manière diplomatique, et bien soit, la Résistance l’aura de cette manière. La Team Rocket est toute aussi fourbe en agissant dans l’ombre? Et bien on va les forcer à se montrer! C’était assez simple finalement, mais encore fallait-il que ça fonctionne, après tout, les teams n’étaient pas idiotes non plus! Mais c’est pour ça que la victoire du bien sera encore plus triomphante, plus l’ennemi est fort, plus le régal d’être vainqueur est savoureux!

"Beuh, depuis quand t'as une assistante, toi ?"
La petite jeune, Lucy Heartfilia! Je l’ai prit sous mon aile il y a peu, tu ne te souviens pas?

Lucy regarda attentivement Elizabeth à ce moment là, lâchant même un clin d’oeil furtif, mais son regard restait sérieux, il signifiait bien “Ne dit rien, fais moi confiance, je gère!”. Ainsi, la chef du groupe officieux avait officiellement donné le nom de la personne qui rejoindrait Hiverne à la confrontation verbale face à Luberias. Bon, Elizabeth connaissait normalement ce regard que Lucy lui adressait, car, j’en profite évidemment pour placer une petite anecdote; ce regard était le même que la blonde lançait souvent à la princesse lors des réunions avec Cecaniah quand celle-ci était encore présente, ainsi, ce regard devenait presque un code, signifiant que la fille du Roi Plasma avait un plan pour éviter une torture intensive qu’était l’entraînement de l’ancienne Maîtresse de la ligue. Bon, ça n’avait jamais réellement fonctionné, mais; les entraînements étaient moins dur quand Lucy prenait les choses en mains. Oui, il fallait lutter à l’époque face à Cecaniah, vous n’imaginez pas toutes les théories que les deux femmes ont faite sur la Blanche, l’une des plus probable, par rapport aux autres, je suis très sérieux : Cecaniah était une vampire qui dissimulait ses origines en s’habillant comme un sac poubelle! Car oui, les vampires, c’était vachement bien habillé quand même, et elle, bah voilà, on parle de Cecaniah Corabelle j’ai envie de vous dire...Enfin bon, reprenons, je vous prie !

"Oh oui, je m'en souviens, il m'avait bien donné du fil à retordre, celui-là ! Mais un monstre ne bat jamais une Princesse, huhu... en tout cas, il était vraiment bizarre, je confirme !"
- Hm… Non… Enfin, elle ne me l’a pas précisée… Tout ce que je sais c’est qu’il était maléfique…
-Je vois, ça reste tout de même vague. Dès que tu la revois, demande lui. Puis fais le moi savoir par mail.

Heureusement, Elizabeth se souvenait de ce rude combat contre l’Absol fumant du noir, ce pokémon, mon dieu, l’un des premiers combats à la ligue de Lucy, donc la défaite n’était pas si grâve, elle s’était largement améliorée depuis et méritait son titre désormais, bien qu’il fallait absolument qu’elle capture ses deux prochains pokémons rapidement. Mais donc, ce Dracaufeu n’était peut être pas de la même espèce, tout était possible, un virus synthétisé par la Rocket qui avait finalement énervé le Dracaufeu, ou une bêtise (grosse bêtise d’ailleurs), qui aurait au final profité à la Team Rocket. Ou alors, l’amie de Chikara avait mal interprêtée la chose, voir même, encore, c’était Chikara lui même qui avait mal comprit les dires de son amie, on ne pouvait être sur de rien sans ce détail. Evidemment, Chikara aurait donc bientôt l'adresse E-mail d'Helena, fraichement créer, Lucy n'était pas idiote à ce point, elle n'allait pas oublier de lui donner

"Je ne sais rien de cette histoire de pokémon féroce entouré de fumée noir donc vous parlez mais même si celui la en fait partie mais si jamais l'un de nous arrive a le trouvez,es que c'est vraiment prudent de l'attaquer avant d'essayer de lui parlé? Le pokémon du même genre que vous avez affronté était peut être obéissant a son propriétaire mais celui la en revanche n'a pas eu l'air de l'être même si on ne sais pas ce qu'ils on put lui faire pour qu'il ce soit mis en colère. Si on l'attaque ou qu'on essaye de le capturer,il risque de le prendre mal"
« Foutaise ! »

Tant de violence. Sylvia avait l’air énervée. Mais pourquoi? Etait-ce parce que Riku décidait de prendre des initiatives et peut être, au fond, avoir ce pokémon à la place de la collectionneuse, c’était peut être possible? Mais ce n’était à priori pas ce que voulait le blanc, non, lui, il voulait principalement aider à faire pour le mieux, cependant, voilà, ce Dracaufeu restait incontrôlable. Mais Lucy, bien qu’elle ne le savait pas vraiment, arriver à comprendre le langage des pokémons. Petit à petit. Même si ce n’était pas arriver depuis la bataille du QG Aqua, elle à des passages où elle comprend, étrangement, ce que disent les pokémons. C’était assez étonnant. Peut être qu’elle arriverait à raisonner ce Dracaufeu? Non. C’était impossible. Elle le savait malheureusement que le raisonner par la parole, c’était mettre la vie d’innocent en danger, il fallait le mettre K.O. avant toute chose, puis le capturer, déjà, peut être que l’on gagnerait son obéissance. Ainsi, ce serait plus simple de comprendre ce qui est étrange chez lui. C’était la meilleure solution.

"Avec les pokémons légendaires Sylvia a fait la remarque qu'ils on tous quelque chose a protéger ou dut moins chacun un rôle alors même si celui la n'est pas un légendaire,cela peut valoir le coup de savoir ce qu'il protège ou le rôle qu'il pense avoir. Hormis le fait qu'il faudrait en savoir un maximum a son sujet,ca peut être un bon début avant d'entrer en contact avec lui"
- Malheureusement, bien que ton idée aurait pu être très bonne Riku, je ne pense pas que ce soit suffisant. Mon amie m’a affirmée avoir essayé de le remettre dans le droit chemin et en guise de réponse, le Dracaufeu l’a très sévèrement brûlée. Je pense qu’il est inutile d’essayer de discuter avec lui, c’est bien trop dangereux.
« C'est idiot. »

Comment couper court à un raisonnement, par Sylvia Von Wittelsbach, pensait Helena. Mais elle était intelligente, cette gamine, ça allait probablement suivre d’explication. Ainsi donc, Riku avait un raisonnement plutôt intéressant, tout de même, il fallait l’avouer, trouver le rôle que pensait avoir ce Dracaufeu pouvait être très utile pour le trouver. Mais seulement le trouver, en effet, Chikara avait déjà fait la remarque, il était inutile de discuter avec Dracaufeu pour le moment, car comme je vous l’ait dit, Lucy avait un plan simple. Capturer le Dracaufeu, gagner son respect et son obéissance pour cette fois-ci essayé d’avoir des réponses. Ce pokémon féroce restait un pokémon, il pouvait se montrer tête en l’air, une fois capturé, et donc, lié à un dresseur, il finirait peut être par capituler et donc s'adoucir. Il prendra conscience de l’attention que son dresseur lui porte, oui, c’était le plan. Assez bisounours, il fallait l’avouer, mais ça pouvait marcher. Voltali par exemple, à ses débuts, était complètement désobeissant, bon, d’accord, il l’est encore de temps à autre, mais à force de voir Lucy s’efforcer de tous faire pour qu’il soit bien, et bien, il s’était calmé. Mais, Sylvia coupa court aux pensé de Lucy, en lâchant quelque chose de, dur.

« Comme dit précédemment, le Dracaufeu est qualifié comme violent et dangereux. Et il a agressé une fille… Vous pensez sérieusement qu'il aurait sentit qu'elle était Rocket ? Ridicule ! »
-Si c’est la Team Rocket qui à crée ce pokémon, imaginons qu’il venait de naître, ou de s’éveiller d’un sommeil, par exemple, peut être s’est-il senti perdu, ou menacé, ils nous faut plus de détail sur sa création avant de juger.

Lucy était calme, à priori, mais au fond, elle devait agir du mieux possible. Cependant, elle pensait savoir où Sylvia voulait en venir, peut être avait-elle tort, et elle l’espérait du plus profond de son coeur, car c’était un point assez...Important. Lucy avait été guidée toute sa vie par l’amour que Mickael porte aux pokémons. La priorité du Roi Plasma étant de les protéger, de les rendre égaux aux humains. Et bien qu’elle divergeait sur certain point avec son père, ce coup-ci, ils étaient identique, faire de mal à un pokémon, ce n’était pas possible, mais vraiment pas…

« Un Pokémon a de l'instinct, voilà ce que j'ai dis. Au contraire, si son instinct l'amène à détruire, il ne reste plus qu'une chose à faire...L’abattre
-Oui, heum… Sylvia, je pense que tu devrais voir dans ton matériel si tu as de quoi faire pour un dracaufeu. Jeunes hommes, Elizabeth, Héléna… Je pense que nous devrions… Allez plus loin, discuter et conclure cette séance.
-Hein, heu, oui d'accord grande sœur. »
-Attendez, Hiverne.

Lucy devenait bien plus sérieuse qu’elle ne l’avait été tout le long de la réunion. Non, là, elle prenait ça très à coeur. D’ailleurs, ce dernier se serra en entendant la suggestion de Sylvia d’abattre Dracaufeu. Non, il en était hors de question, du moins, pas directement, la rose n’accepterais jamais ça. Elle avait des valeurs, des convictions, déjà qu’elle devait porter ce costume alors qu’elle n’aimait pas spécialement cette idée de cacher la vérité à tous. Elle devait absolument froide lorsqu’elle lança ces deux mots. Mais c’était quelque chose qui lui tenait à coeur, ainsi, elle ne pouvait absolument pas laisser les choses se faire ainsi.

-J’ai été élevée dans l’intime conviction que les pokémons ont certes, un instinct, mais que leur caractère dépend de leur dresseur, ainsi, évidemment, cela peut paraître d’un niais absolu, j’en ai conscience, Mais, je suis convaincue qu’en capturant ce Dracaufeu, nous pourrions au moins gagner son respect. Ou avoir un minimum d’emprise sur lui. Tous, humains et pokémons, peuvent changer, d’une manière ou d’une autre. Tel est mon point de vue, et il n'est pas prêt de changer. Lucy fit alors une pause, puis finit par dire : -Cependant, effectivement, si au final, nous n’avons pas le choix, qu’il finit par rester incontrôlable, mais dans l’UNIQUE CAS, où une personne peut voir sa vie en danger, alors en finir sera la seule solution. Et si quelqu’un devrait être blesser, j’en assume l’entière responsabilité.

Lucy avait été solennel sur le coup. La jeune cruche avait définitivement bien changé, elle était devenue sérieuse, mature, capable de prendre d’importantes décisions assez rapidement, elle était même décidée à prendre la responsabilité si quelqu’un devait être blessé. Non, rien à redire, elle avait encore du chemin à faire, mais elle était sur la bonne voie pour devenir une meneuse digne de ce titre. Bien qu’il fallait remarquer qu’elle était plus sombre au final. Même si c’était dans un cas unique et dont elle ferait tout pour que ça n’arrive jamais, elle déciderait d’en finir avec Dracaufeu, mais c’était hors de question que ça arrive, elle devait tout faire pour, elle allait tout faire pour. Même si elle devrait y laisser sa vie, hors de question qu’un pokémon y passe, sans avoir eut une seconde chance. Lucy regarda alors Hiverne, puis reprit la parole, d’un ton légèrement plus relâché.

-Voulez-vous donc que l’on s’isole pour parler d’un point sur lequel vous voudriez revenir, Madame Von Wittelsbach?

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais


avatar
Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Sam 27 Juin - 12:03

La petite jeune, Lucy Heartfilia! Je l’ai prit sous mon aile il y a peu, tu ne te souviens pas?

"... Aaaah, oui ! Oui, tu as raison, Helena, elle sera parfaite pour cette tâche !"

Elizabeth fronça les sourcils au départ par l'incompréhension, mais comprit immédiatement dès que sa collègue du Conseil lui fit le regard. Un regard bien particulier codé entre les deux jeunes femmes, mis au point pour lutter contre Cecaniah la tyran au temps où cette dernière était encore la Maîtresse au Plateau Indigo. En gros, ça voulait dire 'tinquiète, j'ai un plan !', plan qui ne marchait d'ailleurs presque jamais tant l'intelligence machavélique de la Maîtresse était grande. Heureusement qu'elle était partie, d'ailleurs, même si Liz continuait à trouver louche qu'elle l'ait fait à l'improviste sans prévenir quiconque, peut-être préparait-elle un sombre retour annonciateur de catastrophes ? Ce serait diabolique et donc bien possible venant d'elle. Mais bon, la Princesse n'allait pas passer son temps à stresser pour quelque chose qui n'arrivera sans doute jamais. Le plan de Lucy était assez ingénieux, que de s'envoyer elle-même pour rencontrer la charmante Luberias autour d'une tasse de thé. Elizabeth était certaine qu'une fois rencontrés, elles deviendraient très amies et toutes les trois, elles pourraient aider les gens de Hoenn vis-à-vis de la canicule ! Hourra ! Bon, Liz ferait sans doute juste un don, elle ne pourrait pas se rendre à Hoenn par cette chaleur qui ne lui faisait pas du bien au teint, sans oublier ses pokemons qui n'apprécieraient pas non plus, Vanille fondrait comme neige au Soleil. Littéralement.

"Pourquoi leur en vouloir a ce point?Ce n'est pas des monstres non plus mademoiselle de Beaumarchais"

"Allez donc dire ça à la fiancée de Chikara agressée, jeune homme."

Encore une fois, la Conseillère s'était montrée très sèche dans sa réponse, contrairement au ton chaleureux et bienveillant qu'elle avait d'habitude quant elle rencontrait des gens, mais c'était comme ça qu'elle fonctionnait. Elle n'avait pas d'a priori négatif sur ce Riku mais il avait défendu les maléfiques Dracaufeus et lui avait en outre manqué de respect, c'était donc un méchant, point barre. La Princesse était en tout cas très fière de sa petite pique, qui était très sincère par ailleurs. Les Dracaufeus 'pas des monstres' ? Alors qu'ils étaient en train de parler d'une vile bête qui s'en était pris à une humaine innocente ? Qu'est-ce qu'il lui fallait de plus ! Chikara avait failli être veuf alors qu'il n'avait même pas atteint sa majorité... enfin non, pour être veuf, faut être marié, mais l'amour n'a pas d'âge, de toutes façons. Bref, La jeune femme blonde était catégorique, ce pokemon était maléfique, un point, c'est tout.

- Hm… Non… Enfin, elle ne me l’a pas précisée… Tout ce que je sais c’est qu’il était maléfique…
-Je vois, ça reste tout de même vague. Dès que tu la revois, demande lui. Puis fais le moi savoir par mail.
"Je ne sais rien de cette histoire de pokémon féroce entouré de fumée noir donc vous parlez mais même si celui la en fait partie mais si jamais l'un de nous arrive a le trouvez,es que c'est vraiment prudent de l'attaquer avant d'essayer de lui parlé? Le pokémon du même genre que vous avez affronté était peut être obéissant a son propriétaire mais celui la en revanche n'a pas eu l'air de l'être même si on ne sais pas ce qu'ils on put lui faire pour qu'il ce soit mis en colère. Si on l'attaque ou qu'on essaye de le capturer,il risque de le prendre mal"
« Foutaise ! »
"Lui parler ? Mais les pokemons ne parlent pas, voyons..."

Aller lui parler ? Mais il est fou ! Et puis quoi encore ? prendre le thé et les cookies avec lui, peut-être ? Est-ce que le Prince parlmentait avec le dragon avant de sauver la Princesse ! Non, il le terrassait dans un combat épique, voilà tout, et c'était exactement ce qu'il fallait faire avec le dragon de feu maléfique dont ils parlaient. Et puis franchement, les pokemons ne parlaient pas, à part peut-être les pokemons Psy ou les fameux légendaires, mais 99,9% ben ils savaient dire que leur prénom. Ca arrivait bien à Elizabeth de parler à ses amours de pokemons, mais elle était jamais sûre qu'elle leur était compréhensible, et vice-versa d'ailleurs. Sylvia semblait être de son avis et elle le dit encore plus clairement que la Conseillère, visiblement. Quant à Chikara, et bien il aurait peut-être pu demander plus de précisions à sa fiancée, tout de même, mais ça signifiait bien qu'il était encore quelque part le petit garçon paumé et pas très débrouillard qu'elle avait rencontré, ce qui était mignon. Heureusement qu'il avait changé de fringues, cela dit. En tout cas, comme pour les conversations précédentes, les gens n'étaient pas d'accord, ce qui était sans doute normal. Quoi que, si les autres réfléchissaient un tant soit peu, ils verraient que Liz avait évidemment raison. Mais ils avaient encore le temps pour faire du progrès.

"Avec les pokémons légendaires Sylvia a fait la remarque qu'ils on tous quelque chose a protéger ou dut moins chacun un rôle alors même si celui la n'est pas un légendaire,cela peut valoir le coup de savoir ce qu'il protège ou le rôle qu'il pense avoir. Hormis le fait qu'il faudrait en savoir un maximum a son sujet,ca peut être un bon début avant d'entrer en contact avec lui"
- Malheureusement, bien que ton idée aurait pu être très bonne Riku, je ne pense pas que ce soit suffisant. Mon amie m’a affirmée avoir essayé de le remettre dans le droit chemin et en guise de réponse, le Dracaufeu l’a très sévèrement brûlée. Je pense qu’il est inutile d’essayer de discuter avec lui, c’est bien trop dangereux.
« C'est idiot. Comme dit précédemment, le Dracaufeu est qualifié comme violent et dangereux. Et il a agressé une fille… Vous pensez sérieusement qu'il aurait sentit qu'elle était Rocket ? Ridicule ! »
-Si c’est la Team Rocket qui à crée ce pokémon, imaginons qu’il venait de naître, ou de s’éveiller d’un sommeil, par exemple, peut être s’est-il senti perdu, ou menacé, ils nous faut plus de détail sur sa création avant de juger.
"Un Dracaufeu... bébé ? C'est absurde ! Cela aurait dû être un Salamèche, dans ce cas... Je suis d'accord avec Sylvia, si cette bête a attaqué une jeune fille directement, combien d'autres gens vont se faire agressé par ce monstre pendant qu'on chercherait à 'en savoir plus à son sujet'. Il doit être stoppé par tous les moyens nécessaires, au plus vite."

Deux camps se dessinaient en gros dans ce débat sur le Dracaufeu maléfique. D'un côté, Riku, dit 'le traître en puissance', qui tentait de joindre à sa cause Lucy qui risquait de basculer du côté obscur ! Mais pas d'inquiétudes, Elizabeth serait là pour empêcher ce forfait ignoble ! Et justement, le deuxième camp, celui des héros et des gentils, composés d'Elizabeth, évidemment, de Chikara, qui devait défendre sa fiancée grâce au pouvoir de l'amour, et de Sylvia Von Wittelsbach qui semblait encore plus féroce que Liz au sujet de ce Dracaufeu. Et Hiverne, elle, était comme d'habitude en arrière, sans doute en train de réfléchir de façon calculatrice à ce qui se disait. Sur quoi cette discussion musclée allait-elle découler ? Comme pour conclure son propos et mettre un terme à cette dernière, la jeune Von Wittelsbach déclara finalement :

« Un Pokémon a de l'instinct, voilà ce que j'ai dis. Au contraire, si son instinct l'amène à détruire, il ne reste plus qu'une chose à faire...L’abattre.
"S'il attaque réellement les gens sans raison, ça semble être la seule solution en effet."
-Oui, heum… Sylvia, je pense que tu devrais voir dans ton matériel si tu as de quoi faire pour un dracaufeu. Jeunes hommes, Elizabeth, Héléna… Je pense que nous devrions… Allez plus loin, discuter et conclure cette séance.
-Hein, heu, oui d'accord grande sœur. »
-Attendez, Hiverne.

Elizabeth devait avouer être assez étonnée de la radicalité de Sylvia, qui n'était encore qu'une adolescente, il fallait le rappeler, mais qui semblait assez mature pour participer à la discussion. Elizabeth, légèrement hésitante, se rangea finalement au point de vue de la fille en fauteuil roulant, même si ça semblait extrême comme solution. Mais en même temps, que fait-on d'un chien qui a la rage ? On le pique. Donc, un Dracaufeu fumant du noir à moitié timbré qui agresse des jeunes filles pures et innocentes, ben, il n'y avait pas trente-six solutions, d'autant que s'il était en liberté, cela risquait de se reproduire, et les prochaines victimes n'auraient peut-être pas autant de chances que l'amie de Chikara. Aux grands maux les grands remèdes ! Mais Hiverne semblait être plus mesurée et surtout s'inquiéter de la sécurité de sa soeur, c'est vrai qu'Elizabeth elle-même ne laisserais jamais un monstre pareil s'approcher de sa petite soeur Amanda, donc elle pouvait bien comprendre.

-J’ai été élevée dans l’intime conviction que les pokémons ont certes, un instinct, mais que leur caractère dépend de leur dresseur, ainsi, évidemment, cela peut paraître d’un niais absolu, j’en ai conscience, Mais, je suis convaincue qu’en capturant ce Dracaufeu, nous pourrions au moins gagner son respect. Ou avoir un minimum d’emprise sur lui. Tous, humains et pokémons, peuvent changer, d’une manière ou d’une autre. Tel est mon point de vue, et il n'est pas prêt de changer. Cependant, effectivement, si au final, nous n’avons pas le choix, qu’il finit par rester incontrôlable, mais dans l’UNIQUE CAS, où une personne peut voir sa vie en danger, alors en finir sera la seule solution. Et si quelqu’un devrait être blesser, j’en assume l’entière responsabilité.

"Tu crois que ça fera du bien à la victime cramée par le Dracaufeu de savoir que tu étais responsable ? Et pas question que tu mettes ta propre vie en danger, je ne me le pardonnerais pas ! et n'oublie pas que tu es pro... heuuuu, promue au Conseil, tu as beaucoup d'obligations !"

Mazette, elle avait encore failli faire une grosse boulette ! Qu'avait voulu dire la Princesse ? Oh, juste que Lucy était promise à Nicolas de Beaumarchais, et que comme cette rumeur est apparue dans toutes sortes de magazines people, et bien ça aurait un peu mis à mal l'identité secrète de Lucy. Heureusement que la Princesse avait réussi à se rattraper au bon moment, mais elle était sincère dans toutes ses paroles. Elle ne laisserait pas une amie et encore moins une future membre de sa famille se faire assassiner par une sale bête ! Non, il fallait envoyer quelqu'un d'autre, de moins important. Roh, pourquoi Cecaniah n'était plus là, ils auraient pu envoyer cette paysanne en mission suicide pour tester la force de ce Dracaufeu, au moins, ils auraient été fixés après ! Bon, la Princesse n'allait pas regretter cette tortionnaire aux cheveux ternes, mais elle aurait été très utile pour cette situation délicate. Mais il ne fallait pas désespérer, ce petit groupe réuni finirait par trouver la solution pour renvoyer ce Dracaufeu dans les ténêbres, de là ou il n'aurait jamais dû sortir... La fin de la réunion approchait apparemment, comme l'avait annoncé Hiverne, et Lucy lança à cette dernière :

Voulez-vous donc que l’on s’isole pour parler d’un point sur lequel vous voudriez revenir, Madame Von Wittelsbach?
Revenir en haut Aller en bas
Riku


avatar
Messages : 165
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/10/2013
Autres Comptes : Charizard , Luga Stark , Eric lencher

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Sam 27 Juin - 18:54

De toute évidence si Riku était persuadé que tenter de parlé avec le dracaufeu obscur était une bonne idée,il avait l'air d'être le seul a le penser.Autant il pouvait comprendre le point de vue de Chikara et bien sur celui de Helena mais en revanche si il avait était prêt a prendre la défense de Sylvia,ce n'était plus le cas maintenant qu'elle avait émis la possibilité d’abattre le pokémon en question et concernant Elizabeth,cela ne valait même pas le coup d'essayer de la comprendre mais il se permis de lui répondre.
"C'est justement parceque ce dracaufeu a refusé d'obéir a la team rocket que j'aurait tendance a plus faire confiance a ce pokémon qu'en cette fille de la team rocket,peut être a t'elle méritée ce qui lui ai arrivé,après tout qui dit qu'elle a dit a Chikara toute la vérité?"
Cette fois il y avait peut être un peu fort en parlant ainsi d'Andea mais même si il pouvait donner l'impression de ne pas avoir de compassion pour elle,le jeune dresseur n'oubliait pas qu'aussi importante qu'elle puisse être pour Chikara,il ne fallait pas oublier qu'elle restait quand même une ennemie pour la résistance dut moins tant que Chikara ne serait pas parvenu a la faire sortir de cette team de criminel.Ayant écouter l'avis de chacun,le jeune dresseur commençait a se dire qu'il n'avait vraiment pas sa place dans cette parodie de résistance pour un monde disons meilleurs mais en fin de compte certaines personnes dans la salle ne valait a ses yeux pas mieux que les membres de la team rocket.
"Vous voulez que ce dracaufeu vous respecte mais vous prouvez en ce moment tous autant que les autres que vous êtes tous prêt a l’abattre si il refuse de se soumettre comme la team rocket le fairait surement alors dites moi,pourquoi aurait il confiance en vous?Helena je comprend que vous vous sentez responsable pour les agissements futurs des membres de la résistance mais en ce qui me concerne plus on discute et plus je me demande pourquoi je suis venu quand je voit certaines personnes ici comme la fausse blonde qui limite plus a vouloir protéger une éventuel ennemie plutôt qu'un pokémon donc on ne sais pas grand chose et Sylvia qui veut abattre si jamais elle ne peut pas l'avoir pour elle toute seul.Il est clair que la construction de la résistance servira surtout a certaines personnes d'avoir ce qu'ils ne peuvent pas avoir tout seul"
En tout cas si il était a la place du dracaufeu obscur,il était clair qu'il n'aurait confiance a aucune personne dans la pièce,Riku était disons tolérant envers eux simplement parcequ'il pouvait essayer de comprendre leurs craintes mais il y avait quand même une limite a ce qu'il pouvait entendre car si il voulait au début être utile pour la résistance,il refusait tout net de devenir un exterminateur de menace surtout quand il voyait que certaines personnes dans la pièce étaient limite déjà a vouloir mettre une sentence sur le dracaufeu sans même vouloir d'abord entendre sa version des faits.Fixant Helena ou disons plutôt Lucy,il était prêt a partir sur le champ mais tenait a ce que ses paroles soient entendus.
"Si je peux essayer de le trouvé,je tenterait de lui parler et éventuellement d'organiser une rencontre avec vous Helena si il est d'accord,j'ai la capacité de comprendre le langage des pokémons donc au moins je pourrait entendre ce qu'il dira mais si il ne veut rien savoir de nous tous,dans ce cas je ne vous dirait rien sur la façon de le trouver et je le préviendrait également de vos intentions"

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Sam 27 Juin - 23:54


Sylvia était remontée contre Riku... Ou en tout cas elle n’était pas d’accord avec lui et elle n’hésitait pas à le faire savoir en commentant les dires du jeune homme par des mots comme « Foutaises » ou « C’est idiot ». Puis, après que Riku ait finalement terminé de donner son avis et que Chikara ait répondu, l’adolescente prit la parole, elle prit un ton sérieux :

« Comme dit précédemment, le Dracaufeu est qualifié comme violent et dangereux. Et il a agressé une fille… Vous pensez sérieusement qu'il aurait sentit qu'elle était Rocket ? Ridicule ! »

-Si c’est la Team Rocket qui à crée ce pokémon, imaginons qu’il venait de naître, ou de s’éveiller d’un sommeil, par exemple, peut être s’est-il senti perdu, ou menacé, il nous faut plus de détail sur sa création avant de juger.

"Un Dracaufeu... bébé ? C'est absurde ! Cela aurait dû être un Salamèche, dans ce cas... Je suis d'accord avec Sylvia, si cette bête a attaqué une jeune fille directement, combien d'autres gens vont se faire agressé par ce monstre pendant qu'on chercherait à 'en savoir plus à son sujet'. Il doit être stoppé par tous les moyens nécessaires, au plus vite."

Chikara continuait d’écouter ce qui se racontait. Il avait plutôt tendance à se ranger du côté d’Elizabeth sur le coup. Un Pokémon de cette espèce ne pouvait pas naître en tant que Dracaufeu. Il ne pouvait-être qu’un simple Salamèche en sortant de son œuf. La théorie d’Helena qui disait qu’il avait pu être paniqué en naissant ne tenait pas la route puisque, en plus d’être un Dracaufeu, il était dit que la première personne que le bébé Pokémon voyait en premier il le considèrerait comme sa propre mère. Si Dracaufeu était né chez la Team Rocket, à moins d’avoir subit de très mauvais traitement, il n’avait aucune raison de s’attaquer à eux. Mais Helena avait cependant raison sur un autre point : on ne connaissait pas l’origine de la colère du Pokémon feu.

Sylvia reprit alors la parole, prenant un ton grave, allant en accord avec ses dires :

« Un Pokémon a de l'instinct, voilà ce que j'ai dis. Au contraire, si son instinct l'amène à détruire, il ne reste plus qu'une chose à faire...L’abattre

"S'il attaque réellement les gens sans raison, ça semble être la seule solution en effet."

-Oui, heum… Sylvia, je pense que tu devrais voir dans ton matériel si tu as de quoi faire pour un dracaufeu. Jeunes hommes, Elizabeth, Héléna… Je pense que nous devrions… Allez plus loin, discuter et conclure cette séance.

-Hein, heu, oui d'accord grande sœur. »

Chikara se figea, Sylvia l’impressionnait en tout point, elle n’avait rien a voir avec l’adolescent qu’il avait été à son âge, craintif et peu sûr de lui –et d’ailleurs, il l’était toujours il ne le niait pas- il devait admettre que, la jeune Von Witteslbach, malgré son âge, savait être mature et parler de sujets graves, chose que lui-même n’aurait jamais été capable avant et il doutait en être capable à ce jour. Après, pouvait-il être d’accord ? Il ne savait pas trop… Il trouvait que c’était une solution beaucoup trop extrême. Mais évidemment, Dracaufeu avait brûlé Andea, elle en souffrait toujours d’ailleurs, la dernière fois que les deux amoureux s’étaient vu, il l’avait remarqué, c’était un miracle qu’elle soit encore en vie et est-ce que la personne qui irait parler avec le Dracaufeu aurait autant de chance que la sbire Rocket ? Rien n’était moins sûr et donc sûrement que l’abatage du Pokémon était une solution plus sûre, on risquerait sûrement moins de dégats, que ce soit humains, Pokémons ou matériel, en tuant le Pokémon maléfique. Mais c’était un débat qui pouvait fortement diviser la résistance, Hiverne voulait peut-être éviter ce genre de débat et tenta d’éloigner sa petite sœur, peut-être. Mais Helena n’était pas d’accord, elle voulait aborder sur un point qui semblait lui être important, elle arrêta les Von Wittelsbach et dit :

-J’ai été élevée dans l’intime conviction que les pokémons ont certes, un instinct, mais que leur caractère dépend de leur dresseur, ainsi, évidemment, cela peut paraître d’un niais absolu, j’en ai conscience, Mais, je suis convaincue qu’en capturant ce Dracaufeu, nous pourrions au moins gagner son respect. Ou avoir un minimum d’emprise sur lui. Tous, humains et pokémons, peuvent changer, d’une manière ou d’une autre. Tel est mon point de vue, et il n'est pas prêt de changer. Cependant, effectivement, si au final, nous n’avons pas le choix, qu’il finit par rester incontrôlable, mais dans l’UNIQUE CAS, où une personne peut voir sa vie en danger, alors en finir sera la seule solution. Et si quelqu’un devrait être blessé, j’en assume l’entière responsabilité.

"Tu crois que ça fera du bien à la victime cramée par le Dracaufeu de savoir que tu étais responsable ? Et pas question que tu mettes ta propre vie en danger, je ne me le pardonnerais pas ! et n'oublie pas que tu es pro... heuuuu, promue au Conseil, tu as beaucoup d'obligations !"

Chikara ne voyait pas trop ce qu’il pouvait ajouter. Encore une fois, il se rangeait plutôt du côté d’Elizabeth. Ce Dracaufeu valait-il la peine qu’on risque la vie de quelqu’un ? Surtout d’une personne d’une telle prestance comme Helena Greysham, conseillère de la ligue Indigo. Oui, certes, un Pokémon n’était mauvais que s’il était élevé par un mauvais dresseur, c’était quelque chose que les enfants dans ce monde apprenaient très tôt… Mais et si ce n’était pas le cas ? Et si tout était faux ? On avait beau vivre aux côtés de ces créatures, au final, on ne connaissait quasiment rien d’eux, la preuve, on en apprenait toujours plus chaque jour en les étudiants… On avait découvert la Méga-Évolution il y a encore très peu de temps par exemple.

C’était évidemment à ce moment là que Riku décida de reprendre la parole, chose qui allait probablement changer l’opinion que Chikara avait vis-à-vis de lui :

"C'est justement parce que ce dracaufeu a refusé d'obéir a la team rocket que j'aurais tendance a plus faire confiance a ce pokémon qu'en cette fille de la team rocket, peut être a t'elle méritée ce qui lui est arrivé, après tout qui dit qu'elle a dit a Chikara toute la vérité?"

- Attends… Tu rigoles, hein ? Comment peux-tu affirmer une telle chose ? Tu ne la connais pas, tu ne sais pas ce qu’elle a vécu, tu ne sais pas ce qu’elle a fait, tu ne sais rien de sa vie et tu te permets de dire qu’elle avait mérité de se faire brûler ? C’est grave, c’est tout aussi grave que de dire qu’il faut abattre un Pokémon trop dangereux ! Elle aurait pu mourir sous ce feu ! Personne ne mérite de mourir ou de se faire blesser aussi gravement !

En voyant cette scène en tant que spectateur, Chikara ne se serait pas reconnu. La voix ferme, montant presque dans les aigus à cause de la colère, c’était loin d’être dans ses habitudes, lui qui avait toujours eu un côté timide, presque enfantin, il ne pouvait pas permettre qu’on dise du mal d’une personne sans la connaître et surtout pas une personne telle qu’Andea. On dit souvent que l’amour est aveugle, oui, certes, mais… Non ! Andea était guidée par ses défunts parents qu’elle voyait comme des héros ! N’importe qui à sa place aurait des doutes quant à la position de la Team Rocket. Surtout si les supérieurs de la Team Rocket jouaient avec la naïveté et l’amour que la jeune demoiselle éprouvait pour ses parents. Chikara comprenait tout à fait pourquoi Andea était toujours membre de la mafia et peut-être qu’elle n’était pas la seule dans ce cas. En tout cas, Esper, qui se trouvait toujours dans les bras d’Elizabeth, poussait des cris de soutiens pour son dresseur. Esper connaissait très bien Andea, après tout, c’était elle qui l’avait sauvé des griffes de l’affreux Bill.

"Vous voulez que ce dracaufeu vous respecte mais vous prouvez en ce moment tous autant que les autres que vous êtes tous prêt a l’abattre si il refuse de se soumettre comme la team rocket le fairait surement alors dites moi,pourquoi aurait il confiance en vous?Helena je comprend que vous vous sentez responsable pour les agissements futurs des membres de la résistance mais en ce qui me concerne plus on discute et plus je me demande pourquoi je suis venu quand je voit certaines personnes ici comme la fausse blonde qui limite plus a vouloir protéger une éventuel ennemie plutôt qu'un pokémon donc on ne sais pas grand chose et Sylvia qui veut abattre si jamais elle ne peut pas l'avoir pour elle toute seule. Il est clair que la construction de la résistance servira surtout a certaines personnes d'avoir ce qu'ils ne peuvent pas avoir tout seul"

C’en était trop…

- On ne dit pas qu’il faut abattre un Pokémon qui refuse de se soumettre ! On dit qu’il faut abattre un Pokémon TROP dangereux qui pourrait risquer de tuer des innocents, là est toute la nuance ! Tu préfères qu’on le laisse en liberté et qu’on coure le risque qu’il aille s’attaquer à des innocents sous une pulsion colérique ? Je ne saisis pas très bien tes priorités sur le coup, Riku ! Et concernant la Team Venom il n’y a RIEN qui peut affirmer que Luberias et la Team Venom sont dangereuses. Les preuves contre eux sont beaucoup trop faibles donc la position de Mademoiselle de Beaumarchais concernant l’organisation de Hoenn est amplement légitime et je partage son avis. Ils ont dit vouloir aider et ils le font, ça tu ne peux pas le nier. Et concernant le reste de la résistance, je pense pouvoir affirmer sans crainte que nous avons tous au fond des objectifs différents qui sont peut-être un peu égoïstes et c’est dans notre nature, nous sommes humains. Je pense qu’il serait idiot de nous reprocher de profiter de la résistance pour mener nos propres objectifs à bien, il n’y a pas de honte à demander de l’aide après tout, si ?

Chikara n’avait jamais autant parlé en aussi peu de temps mais il devait bien avoué qu’il était très remonté contre Riku. Ce dernier affirmait des choses sans vraiment connaître la situation. Le Dracaufeu était-il toujours capable d’entendre raison ? Impossible de le savoir. La Team Venom était-elle mauvaise ? À priori, non. La résistance était-elle une bande d’égoïstes ? Et alors ? Chikara lui-même pourrait avouer avoir rejoint la résistance dans un premier temps pour avoir de l’aide si son infiltration dans la Team Rocket se déroulait mal mais en échange il pourrait donner les informations que la résistance attendait. C’était donnant-donnant et la société actuelle ne pouvait pas fonctionner sans cet esprit d’échange aux yeux de Chikara. Si la résistance espérait de l’aide elle devait en donner avant tout.

"Si je peux essayer de le trouvé,je tenterait de lui parler et éventuellement d'organiser une rencontre avec vous Helena si il est d'accord,j'ai la capacité de comprendre le langage des pokémons donc au moins je pourrait entendre ce qu'il dira mais si il ne veut rien savoir de nous tous,dans ce cas je ne vous dirait rien sur la façon de le trouver et je le préviendrait également de vos intentions"

- Tu ne sais même pas si ce Dracaufeu pourra t’écouter ! Tu risques de te faire brûler vif ! Tu crois vraiment que ça vaille le coup que tu risques ta vie ? Révise d’abord tes priorités Riku, ta vie est tout aussi importante que celle d’un quelconque Dracaufeu.

Chikara fit sa dernière déclaration avec un ton un peu plus doux mais qui restait ferme. Pour le membre infiltré, Riku restait tout de même l’homme qui l’avait aidé à capturer ses Tarsals et il lui en était toujours reconnaissant… Mais Riku était bien trop fermé, il ne pouvait pas admettre que les autres pouvaient avoir potentiellement raison et cela énervait beaucoup Chikara. La Team Rocket était mauvaise ? Alors tout ses membres le sont. Ainsi était le monde sous les yeux de Riku, un monde qui ne possédait aucune nuance de couleur.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Dim 28 Juin - 8:10

Aie ! La discussion était loin de bien tourner ! Pauvre Héléna, pensa Hiverne, elle devait être entrain de remarquer que ça y est, les relations entre les différents membres de la résistances présent étaient entrain de s'envenimer. Entre Elizabeth et Riku, qui ça y est, avaient décidé de déterrer la hache de guerre, et qu'il ne la renterrait sans doute plus jamais, et Riku qui avait un avis très dissonant par rapport aux restes des personnes… Non, ce n'était pas bon, mais pas bon du tout. Evidemment, l'héritière principales des Von Wittelsbach grinçait des dents : Tout cela était la faute de la déclaration de sa jeune sœur en fauteuil roulant, dès qu'elle avait dit cela, Hiverne avait deviné que cela allait mal finir. C'est pour cela qu'elle avait tenté de mettre sa jeune sœur de côté, et de changer la discussion… Malheureusement, Héléna avait voulu débattre sur cela… Et voilà. Hiverne était, elle l'avouait, de mauvaise foi, et largement capable de cacher des problèmes, pour que les apparences soient sauves. Elle savait très bien qu'Héléna avait bien fait de dire cela… Mais en temps que personne elle avait bien fait. Nullement en temps que chef ! Un chef devait abuser de ses troupes parfois. Car c'était comme ça qu'on amenait vers la victoire !

D'abord, Sylvia fut peu concentrée, ni même ne serait-ce qu'intéressé sur le débat, tandis qu'au contraire, Hiverne sentait que ce point de discorde allait être important, et allait poser beaucoup de problème. De quoi je parle, me diriez-vous béans d'admiration devant cette réponse qui allait beaucoup, je dis bien, beaucoup trop longue ? Ouais, c'est le dernier paragraphe que j'écris, ça fait 40 minutes que j'y suis, et j'arrive pas à croire que j'ai pus écrire autant en si peu de temps. Surtout que vous verrez, à part ce paragraphe, il n'y a presque AUCUN hors sujets. Comme quoi, on peux être sérieux ! Mais bref, d'abord, le sujet tourna autour d'Andea Capaldi, enfin, la Copine de Chikara… Visiblement, le point de discorde était bien présent entre Riku et Chikara. L'un ne croyait absolument pas cette jeune fille, étant donné qu'elle était Rocket, et le deuxième la croyait aveuglement, étant donné qu'il était amoureux d'elle… mmh… Cela ne simplifiait pas du tout la situation, pensait notre fameux Hiverne Von Wittelsbach… Heureusement, le débat était qu'entre deux personnes… Cela ne pouvait pas empirer… Non… ? Vraiment ? Aie.


"Vous voulez que ce dracaufeu vous respecte mais vous prouvez en ce moment tous autant que les autres que vous êtes tous prêt a l’abattre si il refuse de se soumettre comme la team rocket le fairait surement alors dites moi,pourquoi aurait il confiance en vous?Helena je comprend que vous vous sentez responsable pour les agissements futurs des membres de la résistance mais en ce qui me concerne plus on discute et plus je me demande pourquoi je suis venu quand je voit certaines personnes ici comme la fausse blonde qui limite plus a vouloir protéger une éventuel ennemie plutôt qu'un pokémon donc on ne sais pas grand chose et Sylvia qui veut abattre si jamais elle ne peut pas l'avoir pour elle toute seule. Il est clair que la construction de la résistance servira surtout a certaines personnes d'avoir ce qu'ils ne peuvent pas avoir tout seul"

- On ne dit pas qu’il faut abattre un Pokémon qui refuse de se soumettre ! On dit qu’il faut abattre un Pokémon TROP dangereux qui pourrait risquer de tuer des innocents, là est toute la nuance ! Tu préfères qu’on le laisse en liberté et qu’on coure le risque qu’il aille s’attaquer à des innocents sous une pulsion colérique ? Je ne saisis pas très bien tes priorités sur le coup, Riku ! Et concernant la Team Venom il n’y a RIEN qui peut affirmer que Luberias et la Team Venom sont dangereuses. Les preuves contre eux sont beaucoup trop faibles donc la position de Mademoiselle de Beaumarchais concernant l’organisation de Hoenn est amplement légitime et je partage son avis. Ils ont dit vouloir aider et ils le font, ça tu ne peux pas le nier. Et concernant le reste de la résistance, je pense pouvoir affirmer sans crainte que nous avons tous au fond des objectifs différents qui sont peut-être un peu égoïstes et c’est dans notre nature, nous sommes humains. Je pense qu’il serait idiot de nous reprocher de profiter de la résistance pour mener nos propres objectifs à bien, il n’y a pas de honte à demander de l’aide après tout, si ?

« Je… Je n'ai jamais dis cela ! »


Devant de telles discours, notre Sylvia Von Wittelsbach préféré du, de suite, se défendre… En effet, elle n'avait jamais dis ça ! Elle n'avait jamais dis qu'elle voulait tuer le fameux Dracaufeu ! Même quand un Dracaufeu avait tenté de bruler son Parc, elle avait jamais voulu le tuer, elle avait voulu le capturer ! Pour sa collection certes. Bien entendu ! Vous ne pensez pas que notre jeune Sylvia était aussi une jeune demoiselle pure et parfaite, qui ne veux pas tuer pour le bien des Pokémons… Non, ça vous avez bien compris que notre Sylvia n'était pas du genre… Riku n'avait pas entièrement tord… Il avait même plutôt raison : La collectionneuse était égoïste, égocentrique, narcissique, et si elle refusait qu'on parlemente avec le Dracaufeu, c'était en grande partie car cela sous-entendait qu'elle ne pourrait pas le capturer… Et elle le voulait absolument pour son ranch ! Donc, en effet, il fallait quand même avouer qu'il y avait un fond de vérité dans ce qu'il déclarait…. Dans le reste, en effet, Chikara, dans sa réponse, était loin d'être stupide à son tour… Il disait des choses juste, et Hiverne, le regardant, pensait véritablement que ce garçon allait aller loin. Si l'amour ne faisait pas qu'il se brule les ailes avant…

"Si je peux essayer de le trouvé,je tenterait de lui parler et éventuellement d'organiser une rencontre avec vous Helena si il est d'accord,j'ai la capacité de comprendre le langage des pokémons donc au moins je pourrait entendre ce qu'il dira mais si il ne veut rien savoir de nous tous,dans ce cas je ne vous dirait rien sur la façon de le trouver et je le préviendrait également de vos intentions"

- Tu ne sais même pas si ce Dracaufeu pourra t’écouter ! Tu risques de te faire brûler vif ! Tu crois vraiment que ça vaille le coup que tu risques ta vie ? Révise d’abord tes priorités Riku, ta vie est tout aussi importante que celle d’un quelconque Dracaufeu.

« C'est inacceptable ! Et après c'est vous qui insultiez ma grande sœur en disant qu'elle n'avait rien apporté de constructif ! Vous n'apportez que le chaos et la zizanie ! »


Aie ! Notre collectionneuse était vraiment remonté. Là, elle était entrain de gueuler. Et évidemment, elle remettait sur la table, des choses qui étaient maintenant bien dans le passé… C'était comme ça que Sylvia fonctionnait, ne cherchait pas. Mais en tout cas, elle exagérait. Riku n'était pas non plus entrain d'apporter le Chaos et la Zizanie… Mais bon, vous avez bien compris que la jeune fille ne pensait pas ce qu'elle disait : Elle disait cela juste sur le coup de l'énervement, car on déformait ses propos, et on la traitait d'égoïste. Ah oui ! Car Sylvia en avait rien à faire des déclarations, pourtant très intelligentes, de Chikara ! Elle, tout ce qu'elle avait entendu dans les déclarations de Riku, c'était véritablement que ce dernier avait osé, je dis bien, osé cracher sur SON honneur. Et cela, c'était inacceptable ! Elle était Sylvia Marie-Claude Angélique Von Wittelsbach de la Limouzinière ! Elle méritait plus de respect ! Donc, il était temps d'éclaircir ce qu'elle avait voulu dire, comme visiblement, personne n'avait compris…

« Que je m'explique ! J'ai juste dis qu'un Pokémon dont l'instinct pousserait à tuer devait être abbatu… Pour tout le monde comme pour lui ! L'instinct est quelque chose de gravé dans les gènes, le pauvre pokémon, même s'il voulait empêcher cela ne pourrait rien faire ! Et pour le Dracaufeu, j'ai proposé de le capturer ! J'suis la Red de la capture, pas une vulgaire chasseuse qui tue ! C'est… Comment osez-vous sous entendre que je tue des pokémons ! C'est de la diffimation Monsieur… monsieur… Je sais même pas ! Qui dis que c'est pas vous le traitre, un Rocket infiltré, qui, qui, qui… !
-IL SUFFIT SYLVIA ! »


Ouh ! La déclaration d'Hiverne fut froide et sec, ce fut littéralement une douche glacé que la jeune héritière, la quatrième du nom, se prit en pleine tête. En même temps, elle en avait bien besoin. Dans sa paranoïa habituel, dès qu'elle ne controlait plus une situation, l'imagination de la jeune demoiselle était grimpé en flèche, et elle avait commencé à imaginer tout pleins de situations catastrophiques, dont celle qu'elle venait de déclarer, c'est à dire, la théorie du Riku qui était un memebre de la Team Rocket infiltré. C'était bien visible, mais pour quelqu'un qui n'écouterait pas la discussion, car à l'image de Chikara, la voix de Sylvia devenait de plus en plus criarde, aigue, au fur et à mesure qu'elle criait. A l'inverse de Chikara, dont le ton s'était accalmé au fur et à mesure qu'il parlait, Sylvia, au contraire, devenait de plus en plus énervé… Comme si en parler, faisait qu’accroître sa fameuse colère… Aie aie aie ! Notre Sylvia préférée n'allait quand même pas nous faire une crise d'apoplexie, rassurez-moi ! Et bien, non, car heureusement, elle fut calmé par la déclaration de sa sœur. La regardant, ébahie, elle entendit alors cette dernière continuer ses déclarations envers sa sœur.

« Sylvia, tu sors. Oust. Va prendre l'air, et te calmer.
-Mais…
-Pas de discussion ! »


Ouille. La sentence était direct, et pour Sylvia, injuste. Furieuse et au bord des larmes, elle attrapa les roues de son fauteuil, avant de sortir de la salle. Hiverne fit alors signe à tout le monde de rester. Sylvia avait besoin d'être un moment seule. C'était indispensable aux yeux de la fameux héritière des Von Wittelsbach. Elle était quand même un peu triste pour sa sœur… Elle savait que la jeune fille était innocente, et que sa punition était abusive… Mais malheureusement, il fallait absolument étouffer l'incendie, pensait Hiverne. C'était indispensable, elle n'avait pas d'autres choix. Donc, elle avait décidé de calmer Sylvia par la seule manière qu'elle connaissait : Le laisser réfléchir seule. De plus, elle devait absolument calmer le jeu, en parlant à quelqu'un en particulier. Ne pouvant mettre Chikara ou Riku à la porte, elle avait fait la seule chose qui était en son pouvoir : Sa petite sœur… Tant pis. Au moins, Elizabeth et Héléna étaient encore calme, bien que la situation était cacophonique. Allez, Hiverne Von Wittelsbach, pensa-t-elle. Retrousse toi les manches, tu as beaucoup à faire, si tu veux empêcher que cette discussion finisse en pugilat à cause d'un pauvre Dracaufeu. Donc, elle se tourna vers Riku, un peu confuse, et remettant bien ses lunettes, elle lui déclara :

« Je suis sincérement désolé Monsieur. »

Riku put alors voir quelque chose de rares. Très rares. Hiverne Von Wittelsbach, première héritière du plus grand parc financier de Hoenn, s'inclina véritablement devant lui. Mais quand je dis s'incliner, ce n'était pas juste baissé la tête. Notre fameux Hiverne était véritablement sincèrement désolé de ce que Sylvia avait dit, chose qui avaient largement dépassé ce qu'elle voulait dire. Elle n'avait pas sut se contrôler avant. Cependant, s'excuser, et même s'incliner, pour la fameuse Von Wittelsbach, ne voulait absolument pas dire qu'elle se pliait à ce qu'avait dit Riku. Au contraire, même, car de suite après, elle déclara :

« Mais je vais devoir vous parler Monsieur. Arrêtez de voir le monde en Noir et Blanc. Il n'y a pas les « gentils Pokémons maltraité » et les « méchants Rockets maltraiteurs ». Vous ne savez rien, comme l'a dit le jeune homme au lunette de soleil, sur cette jeune demoiselle. Bien entendu que nous sommes tous ici poussé par nos envies personnelles. Moi-même, j'agis avant tout pour le bien des miens. Sylvia, j'en suis désolé, est égocentrique, narcissique, et a très mauvais caractère, mais elle n'a pas mauvais fond. Elle voulait vraiment vous aider… D'ailleurs, Héléna, je m'en excuse, mais j'ai peur que Sylvia ne voudra plus vous aider maintenant… Je vais faire de mon mieux pour qu'elle ne fasse pas de bétises et qu'elle ne va pas voir vos ennemis juste pour se venger... »

Oui, Sylvia était vraiment caractériel. Mais pire encore : Elle ne supportait pas qu'on ne reconnaissait pas ce qu'elle faisait. Et là, c'était exactement ce qui s'était passé. Avec tout ce qu'elle avait fait… Mais me diriez-vous, Riku était le seul qui avait dit cela à Sylvia… Et bien… Notre jeune demoiselle visiblement s'en fichait. Pour elle, s'était littéralement toute la résistance qui l'avait insulté. Et Hiverne connaissait sa petite sœur : Elle pouvait très bien tenter se faire rapprocher par des gens n'aimant pas la résistance, et la manipuler. Sa naïveté était trop importante… Beaucoup trop. Hiverne allait devoir la ramener dans le droit chemin… Comment ? Dictatorial Hiverne von Wittelsbach ? Totalement. Elle avait un caractère dictatorial. Elle estimait qu'elle était dans le juste, et qu'elle avait la bonne vision du monde. Sauf qu'au lieu de l'imposer par la force, elle tentait de l'imposer par la raison. Si Hiverne, ici, avait le beau rôle, tentant de réconcillier tout le monde, loin de croire qu'elle était gentille, et bisounours ! Absolument pas, elle voulait juste une résistance uni, pour pouvoir profiter de tout les avantages…

« Néanmoins, vous semblez sur de vous, et fort… Donc… Pourquoi pas, Monsieur. Tenter avec ce Dracaufeu. Si vous y arrivez, vous aurez réussi à faire ce qu'on pensait impossible, et nous aurions qu'à nous incliner devant vous. Mais soyez prudent. Votre franchise, et votre avis différents des notres est indispensable. »

Hiverne pensait vraiment tout ce qu'elle disait ? Il était pas impossible qu'elle mentait un peu sur ses opinions du jeune homme, juste pour le calmer lui, et le mettre dans son camps… Quoi ? Vous êtes entrain de huer Hiverne ? Peuh ! Je vous l'auriez pas dit, vous ne le sauriez même pas d'abord. Plus sérieusement, en effet, il était possible qu'Hiverne exagère un peu… Mais elle pensait vraiment que Riku était quelqu'un d'important. Elle respectait les gens qui défendait leur conviction. Et là, il l'avait fait. Même seul contre tous, il était prêt à agir. C'était remarquable. Un peu idiot, mais remarquable. C'est pour cela que peu avant, elle lui avait fait la remarque d'arrêter de voir le monde en noir et blanc. Hiverne, avait à la fois une vision plus complexe et plus simpliste du monde : Pour elle, il n'y avait nullement de « bien » et de « mal ». Juste des intérêts personelles dans le monde devant apprendre à cohabiter. Leur but, étaient d'empêcher les intérêts personnelles de la Team Rocket d'écraser ceux des autres. Il fallait respecter les lois. Et le but particulier d'Hiverne, c'était d'avantager sa famille, tout en restant toujours dans le droit chemin. Lawful Evil, comme disent les Joueurs de JdR ! Enfin, Pathfinder et Donjon&Dragons dans ce cas.

« Elizabeth ? Ou l'un des deux garçons… L'un d'entre vous peux aller consoller Sylvia ? La connaissant, la pauvre, elle doit pleurnicher dehors. J'ai été obligé de la punir pour rien, pour calmer le jeu... »

Hiverne avait raison. En même temps, elle connaissait sa petite sœur maintenant. Sylvia en effet, était entrain de sangloter dehors, devant l'injustice de la situation… Et en effet, la situation était totalement injuste pour elle. Elle avait fait pleins de choses bien, et voilà qu'elle se retrouvait dehors, injustement… Et en plus, par sa propre grande sœur, alors qu'elle était entrain de la défendre… C'était vraiment trop injuste ! Hiverne avait quand même un pincement au coeur, en pensant cela… Et ouais, loin d'être invincible, la fameuse Hiverne Von Wittelsbach était, trop bien souvent à son goût, attaché à ses petits frères et petites sœurs… Et cela lui faisait vraiment mal de penser qu'elle avait du faire ça pour la résistance… Elle pensait bien qu'il y a encore quelques mois, avant qu'elle s'entraine intensivement pour devenir chef des Von Wittelsbach, elle aurait défendu bec et ongle sa jeune sœur, et se serait mit dans son camp… Néanmoins, pour gagner le plus, elle savait qu'il fallait faire des sacrifices… Elle espérait que Sylvia comprendrait. Et elle espérait que soi Riku, pour s'excuser, soit Elizabeth, car elle était la plus douce, allait s'occuper de Sylvia… Mais ce n'était pas garenti, peut-être qu'ils refuseraient tout les trois, et que Sylvia était officiellement exclue.

« Pas vous, Greysham. J'pense que comme vous avez compris, parler est indispensable. »

Oui… Car quand même… Hiverne avait totalement volé la place d'Héléna ! Totalement ! Elle s'était un peu, pendant un cours instant, instauré comme « chef », et avait donné des ordres… Elle n'y pouvait rien, elle devait avouer. Elle avait toujours eu l'habitude de commander, comme elle était la future héritière de tout l'empire économique de son père… Mais justement, elle devait quand même, elle le savait, laisser la place à Héléna. Là, elle avait pris les rennes, car d'un point de vue assez… Egoïste, elle avait estimé qu'Héléna n'aurait pas été capable de calmer le jeu. Héléna Greysham était franche, honnête… C'était bien. Des très bonnes qualités… Et des affreuses qualités pour un chef. Un chef se devait d'être hypocrite, de faire tout pour plaire à ses collaborateurs. Quitte à mentir, transformer la réalité, voir même, prendre les gens pour des idiots. Je ne dis pas qu'Hiverne avait fait cela, mais son comportement envers Sylvia était la preuve : Pour arranger la situation, Hiverne avait sacrifié sa propre sœur, montrant que rien ne l'arrêtait. Et Hiverne ne savait pas si Lucy… Enfin, Héléna, en serait capable…

[HRP : Répondu du démon... 3000 mots, 17700 caractères x_x]

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Lun 29 Juin - 16:21


La Résistance allait vraiment, mais vraiment, être très dur à gérer, Lucy ne savait pas que le pire était encore à venir, certes, mais là, elle allait devoir saisir que son rôle était vraiment important. Le but d’un meneur est de garder ses troupes soudées; car elles peuvent certes, avoir des désaccords, mais pas d’haute-tensions non plus ! Mais là, c’était vraiment mal barré. en effet, la suite de la discussion allait vraiment devenir aussi désastreuse que des réunions de familles dans Once Upon A Time, non mais je vous promet, regardez cette série ! Elle vaut le coup, la saison 5 commence le 27 Septembre! A ne rater pour RIEN au monde, je vous confirme ! Enfin bon, pour en revenir au sujet principal qui est la mise en place de projet de contre de Dracaufeu.

"Tu crois que ça fera du bien à la victime cramée par le Dracaufeu de savoir que tu étais responsable ? Et pas question que tu mettes ta propre vie en danger, je ne me le pardonnerais pas ! et n'oublie pas que tu es pro... heuuuu, promue au Conseil, tu as beaucoup d'obligations !"
-Tu as raison sur ce point Liz’, mais bon, mettre la vie d’un autre en danger alors que je peux m’occuper de Dracaufeu, si ça se finissait mal, je préfère que ce soit moi la victime

Lucy ne savait pas comment riposter. Elle recyclait un peu son idée avec d’autres mots, mais bon, il fallait la comprendre, un bon chef n’envoie pas de Soldat face à une cible qui pourrait les tuer. Ce n’était pas la façon de penser d’un Machina. Un véritable chef, pour Lucy, devait s’occuper des tâches les plus importantes, les plus dangereuses, en autre. Elle devait vraiment paraître on ne peut plus pathétique et bisounours la pauvre. Mais elle était sincère au moins, c’était déjà ça, et de plus, on ne pouvait pas le nier, elle se souciait des membres de la Résistance, elle essayait de gérer du mieux possible...Mais ça allait vite tourner au drame…

"C'est justement parce que ce dracaufeu a refusé d'obéir a la team rocket que j'aurais tendance a plus faire confiance a ce pokémon qu'en cette fille de la team rocket, peut être a t'elle méritée ce qui lui est arrivé, après tout qui dit qu'elle a dit a Chikara toute la vérité?"
- Attends… Tu rigoles, hein ? Comment peux-tu affirmer une telle chose ? Tu ne la connais pas, tu ne sais pas ce qu’elle a vécu, tu ne sais pas ce qu’elle a fait, tu ne sais rien de sa vie et tu te permets de dire qu’elle avait mérité de se faire brûler ? C’est grave, c’est tout aussi grave que de dire qu’il faut abattre un Pokémon trop dangereux ! Elle aurait pu mourir sous ce feu ! Personne ne mérite de mourir ou de se faire blesser aussi gravement !

Règle numéro une. Ne jamais, mais JAMAIS. Parler aussi franchement, et tout de même péjorativement, de la copine d’un garçon qui est vraiment amoureux. On dit que les femmes amoureuses sont sensibles? Mais honnêtement, un garçon vraiment fall in love, qui à trouvé le véritable amour, c’est bien pire. On n’imagine pas ce que peuvent faire les hommes par amour. La preuve, Riku avait touché le point extrêmement sensible. Et Chikara avait aussitôt riposté. Helena savait que à partir de là, ça allait tourner au drame le plus total. En effet; Chikara avait commencé à lever la voix. Il allait défendre son épouse...Lucy n’osa même pas intervenir sur le coup, préférant attendre la prochaine joute qui serait peut être moins violente pour intervenir, oui oui, c’était plus prudent.

"Vous voulez que ce dracaufeu vous respecte mais vous prouvez en ce moment tous autant que les autres que vous êtes tous prêt a l’abattre si il refuse de se soumettre comme la team rocket le fairait surement alors dites moi,pourquoi aurait il confiance en vous?Helena je comprend que vous vous sentez responsable pour les agissements futurs des membres de la résistance mais en ce qui me concerne plus on discute et plus je me demande pourquoi je suis venu quand je voit certaines personnes ici comme la fausse blonde qui limite plus a vouloir protéger une éventuel ennemie plutôt qu'un pokémon donc on ne sais pas grand chose et Sylvia qui veut abattre si jamais elle ne peut pas l'avoir pour elle toute seule. Il est clair que la construction de la résistance servira surtout a certaines personnes d'avoir ce qu'ils ne peuvent pas avoir tout seul"

Bon. Faisons une petite pose narrative pour analyser ce début. Riku était vraiment sur les nerfs. Il voulait ABSOLUMENT que l’on défende ce Dracaufeu quitte à mourir. Et attendez mais, Sylvia n’avait jamais parlée d’abattre ce pokémon au final, bien qu’elle pensait effectivement que si son instinct le faisait tout détruire, il fallait l'abattre, il était évident qu’elle voulait le capturer également, mais jamais elle n’avait fait mention de le tuer s’il lui échappait. Non mais, Sylvia était une femme qui capturait ses proies, jamais il n’était question d’assassinat bête et méchant du Dracaufeu. Quant à l’insulte d’Elizabeth. Là, Lucy commençait à fulminer intérieurement, il était vrai que ce qu’avait dit la conseillère était assez nunuche, on ne va pas se mentir, mais franchement. Les preuves étaient faibles pour la Team Venom, même si Lucy avait une confiance aveugle en Sheena, quelqu’un qui se trouvait dans l’ignorance comme Liz’, et qui en plus était têtue comme pas deux, penserait que la Team Venom faisait le bien dans la région d’Hoenn. Mais il était vrai que l’idée de la princesse d’abattre Dracaufeu juste car c’était un Dracaufeu, c’était idiot, bête, nul, puéril, inutile.

- On ne dit pas qu’il faut abattre un Pokémon qui refuse de se soumettre ! On dit qu’il faut abattre un Pokémon TROP dangereux qui pourrait risquer de tuer des innocents, là est toute la nuance ! Tu préfères qu’on le laisse en liberté et qu’on coure le risque qu’il aille s’attaquer à des innocents sous une pulsion colérique ? Je ne saisis pas très bien tes priorités sur le coup, Riku ! Et concernant la Team Venom il n’y a RIEN qui peut affirmer que Luberias et la Team Venom sont dangereuses. Les preuves contre eux sont beaucoup trop faibles donc la position de Mademoiselle de Beaumarchais concernant l’organisation de Hoenn est amplement légitime et je partage son avis. Ils ont dit vouloir aider et ils le font, ça tu ne peux pas le nier. Et concernant le reste de la résistance, je pense pouvoir affirmer sans crainte que nous avons tous au fond des objectifs différents qui sont peut-être un peu égoïstes et c’est dans notre nature, nous sommes humains. Je pense qu’il serait idiot de nous reprocher de profiter de la résistance pour mener nos propres objectifs à bien, il n’y a pas de honte à demander de l’aide après tout, si ?
« Je… Je n'ai jamais dis cela ! »

J’adore ce RP, franchement, tous le monde se lâche, tous le monde raconte un peu sa vie, et là, Chikara déballe honnêtement ce qu’il pensait. Bah pourquoi pas, et ça faisait longuement réfléchir Lucy, pendant que moi, je vais encore galérer à placer tous les codes couleurs pour les dialogues. En effet. Bon, il fallait absolument un maximum de preuve pour convaincre la Résistance du côté sombre de la for...Team Venom. Lucy le savait, mais elle allait tout faire pour réussir cette partie du plan de destruction des Teams. Aussi; concernant le fait que les membres de la résistances sont tous égoïstes. Lucy ne l’avait pas réellement remarquer. Cependant, cette information entrait désormais bien dans sa tête, et ne bougerais plus. Elle commençait à s’énerver. Elle faisait les choses de manière désintéressée au final, ne voyant que pour unique but une paix durable, plus de Teams pour un monde meilleur. La guerre, la haine, elle en avait assez et elle voulait y mettre un terme. A partir de là, si chacun avait des buts égoïstes et voulaient les mener à bien? Soit. Lucy décidait donc de tous faire pour cela. Enfin, elle allait tenter d’améliorer ce que l’on appelle la technique de la carotte. Oui, elle allait devoir la jouer fourbe. Ils utilisaient la résistance pour leurs objectifs, et bien Lucy allait utiliser leurs objectifs pour la résistance. Comment? Elle ne le savait pas encore, mais si c’était le seul moyen de vaincre les Teams, elle le ferait coûte que coûte.

"Si je peux essayer de le trouvé,je tenterait de lui parler et éventuellement d'organiser une rencontre avec vous Helena si il est d'accord,j'ai la capacité de comprendre le langage des pokémons donc au moins je pourrait entendre ce qu'il dira mais si il ne veut rien savoir de nous tous,dans ce cas je ne vous dirait rien sur la façon de le trouver et je le préviendrait également de vos intentions"
- Tu ne sais même pas si ce Dracaufeu pourra t’écouter ! Tu risques de te faire brûler vif ! Tu crois vraiment que ça vaille le coup que tu risques ta vie ? Révise d’abord tes priorités Riku, ta vie est tout aussi importante que celle d’un quelconque Dracaufeu.
« C'est inacceptable ! Et après c'est vous qui insultiez ma grande sœur en disant qu'elle n'avait rien apporté de constructif ! Vous n'apportez que le chaos et la zizanie ! »
-Déjà, il faut que nous pensons à un simple détail. On parle tous de combattre, discuter, voir abâttre s’il nous en laisse pas le choix, ce pauvre Dracaufeu, mais où le trouver? A Kalos, probablement, mais un Dracaufeu peut voler sur de longues distances, ainsi, il peut se trouver n’importe où à l’heure qu’il est.

Lucy tenta de rationner un maximum de monde par cette simple idée. Elle commençait à ne plus trop se contenir. Riku était vraiment agaçant, mais genre, encore pire que Liz’, c’est pour dire!  Non mais pour qui se prenait-il? Et on viens déjà de dire que ce Dracaufeu était complètement instable ! Puis organiser une rencontre entre ce pokémon et la Rose, comment vous dire que c’était un peu compliqué, à moins que ce Dracaufeu dont la rage à tout de même l’air vraiment importante vienne jusqu’à Lucy, où qu’il ne bouge pas de là où il se trouve pendant quelques temps, ça allait être tout de même un peu beaucoup compliqué ! Donc bon voilà. Riku ne donnait pas de solution vraiment efficace. L’énervement de Chikara, tout comme celui de Sylvia, était malheureusement compréhensible. Alors que Lucy allait ouvrir la bouche, énervée. Elle fut à nouveau prit de court.

« Que je m'explique ! J'ai juste dis qu'un Pokémon dont l'instinct pousserait à tuer devait être abbatu… Pour tout le monde comme pour lui ! L'instinct est quelque chose de gravé dans les gènes, le pauvre pokémon, même s'il voulait empêcher cela ne pourrait rien faire ! Et pour le Dracaufeu, j'ai proposé de le capturer ! J'suis la Red de la capture, pas une vulgaire chasseuse qui tue ! C'est… Comment osez-vous sous entendre que je tue des pokémons ! C'est de la diffimation Monsieur… monsieur… Je sais même pas ! Qui dis que c'est pas vous le traitre, un Rocket infiltré, qui, qui, qui… !
-IL SUFFIT SYLVIA ! »

Lucy ne put s’empêcher de sursauter sur le coup. Pourtant, Sylvia était probablement celle qu’il fallait le plus écouter comparé à Riku, sérieusement; il était vraiment bête. Alors que Sylvia argumentait ses propositions, elle. Bon, elle était peut être égocentrique, mais qui sait, en lançant des accusations sur le blanc de manière complètement abusive à cause de son énervement, peut être qu’elle disait vrai, que Riku était simplement un infiltré qui voulait semé la zizanie dans la résistance? Non, la rose ne le pensait pas. Riku voulait aidé au fond, il était certes, idiots, agaçant avec sa vision du monde tellement simpliste. Non, franchement, Lucy trouvait qu’Hiverne aurait put défendre sa soeur sur le coup, vraiment.

« Sylvia, tu sors. Oust. Va prendre l'air, et te calmer.
-Mais…
-Pas de discussion ! »

Lucy afficha une mine assez attristé. Sylvia commençait à pleurer en sortant de la salle. Mais il fallait avouer qu’Hiverne était vraiment sévère envers sa soeur. Elle mettait la résistance au dessus de l’amour fraternel. Chose que la blonde, fille unique, ne pouvait pas vraiment comprendre, même si elle aurait vraiment aimé avoir un petit frère, d’ailleurs, peut être que sa mère s’était remariée et avait eut d’autres enfant, on ne sait jamais. Ca faisait environ dix ans qu’elle avait quittée le manoir Heartfilia-Machina. Même si au fond, on sait tous que Leila doit probablement avoir encore des sentiments pour Mickael, non, bon, d’accord, c’est ce qu’espérait Lucy, mais elle n’était sur de rien...Sa mère lui manquait terriblement ces derniers temps d’ailleurs…

« Je suis sincérement désolé Monsieur. Mais je vais devoir vous parler Monsieur. Arrêtez de voir le monde en Noir et Blanc. Il n'y a pas les « gentils Pokémons maltraité » et les « méchants Rockets maltraiteurs ». Vous ne savez rien, comme l'a dit le jeune homme au lunette de soleil, sur cette jeune demoiselle. Bien entendu que nous sommes tous ici poussé par nos envies personnelles. Moi-même, j'agis avant tout pour le bien des miens. Sylvia, j'en suis désolé, est égocentrique, narcissique, et a très mauvais caractère, mais elle n'a pas mauvais fond. Elle voulait vraiment vous aider… D'ailleurs, Héléna, je m'en excuse, mais j'ai peur que Sylvia ne voudra plus vous aider maintenant… Je vais faire de mon mieux pour qu'elle ne fasse pas de bétises et qu'elle ne va pas voir vos ennemis juste pour se venger... »

Et là...Juste là. Lucy remarqua qu’Hiverne s’inclina. Elle s’était véritablement excusée au près de Riku. Elle faisait tout pour que la résistance soit un maximum soudé...Après tout, suite à cette énorme dispute, beaucoup de membres étaient partis, hormis nos six protagonistes, il restait et bien, vraiment plus personne, absolument plus personne, ils n’étaient officiellement plus que six...Mais au moins, Hiverne avait calmé le jeu. Et avait présenté les faits à Riku, le monde n’était pas noir et blanc, il possédait plusieurs nuances de gris, probablement 50, non bon pardon, je me sentais obligé de sortir cette phrase, aller, je me tais, pour la peine, y’aura un buffet à mon prochain RP avec Lucy, et elle en mangera pas, ouai c’est bien ça. Bref. Le gros problème reste que Sylvia pouvait sincèrement être très utile pour vaincre les Teams. Vraiment, il fallait corriger le tir et la faire réintégrer la Résistance, si je peux dire ça de cette manière.

« Néanmoins, vous semblez sur de vous, et fort… Donc… Pourquoi pas, Monsieur. Tenter avec ce Dracaufeu. Si vous y arrivez, vous aurez réussi à faire ce qu'on pensait impossible, et nous aurions qu'à nous incliner devant vous. Mais soyez prudent. Votre franchise, et votre avis différents des notres est indispensable. »
-Attendez, commença Lucy en fermant les yeux, la main placée sur le menton, puis reprit, d’une voix complètement ironique. -Après tout, pourquoi pas effectivement. Puisque vous pensez que votre solution est la meilleure, que le monde est noir et blanc, allez-y. Même si c’est un risque inutile. Puis redevenant sérieuse. -Plus sérieusement, c’est bien trop dangereux pour vous!  Seul, vous risquez de subir la même chose que la copine de votre ami. Ou encore, vous n’aurez probablement  pas la chance de celle-ci.


Lucy était vraiment à bout, pour preuve, elle employait l’ironie, chose qu’elle ne faisait jamais, donc, Riku l’avait vraiment énervé. Ainsi, lorsqu’elle finit de parler, elle utilisa un euphémisme sur la fin, pour mentionner le risque que Riku pouvait mourir. Autant éviter de dire les choses cash, quand on pouvait les mentionner d’une manière plus censée, surtout que la signification était tellement simple à comprendre. La chef restait tout de même assez énervée à cause de ce mec aux cheveux blancs qui allaient probablement encore ne pas y mettre du sien, alors que toute les personnes dans cette pièce, bien qu’ayant des buts personnels, faisaient des compromis pour aider plus ou moins la résistance, et au fond, qui sait, même Lucy voulait probablement rendre fier son père un jour, lorsqu’il sera au courant de cette double identité, son but personnel qu’elle avait, inconsciemment, c’était ça. Hiverne reprit alors la parole, un peu moins froide, plutôt souciante.

« Elizabeth ? Ou l'un des deux garçons… L'un d'entre vous peux aller consoller Sylvia ? La connaissant, la pauvre, elle doit pleurnicher dehors. J'ai été obligé de la punir pour rien, pour calmer le jeu... »
-Liz’, va la consoler, s’il te plait, sans forcément lui demander de nous aider, mais ne la laisse pas comme ça...Et emmène au moins Riku avec toi. Commença la rose assez doucement, Elle regarda ensuite Riku, changeant radicalement, d’un air froid et autoritaire, en contenant comme possible sa colère -Et Riku, n’en rajoutez pas, je pense que vous avez déjà assez fait. J’espère que vous m’avez compris.

Mon dieu. Une aura se dégageait de Lucy, on ressentait sa colère, son côté bisounours commençait vraiment à partir sur le coup. Elle qui était si douce, c’est la première fois qu’elle parlait comme ça. Elle ordonnait, grosso modo, de manière implicite, à Riku de faire des excuses à Sylvia. Oui, il avait intérêt à le faire. Car l’idée de Lucy pouvait fonctionner, si Riku s’excusait, alors Sylvia reviendrait dans la pièce, et la conseillère pourrait peut être voir avec elle pour une proposition, il fallait absolument se servir des objectifs de chacun du mieux possible, si c’était l’unique moyen à disposition après tout.  Ainsi, Hiverne reprit une nouvelle fois.

« Pas vous, Greysham. J'pense que comme vous avez compris, parler est indispensable. »
-J’allais vous dire la même chose Madame. Suivez moi. Chikara, vous pouvez allez voir Sylvia évidemment, mais surtout, ne partez pas brusquement, j’aurais à vous parler.

Un peu plus chaleureuse que tout à l’heure, mais assez brute, elle avait comprit que la situation était on ne peut plus désastreuse, la Résistance était dans de beaux draps...Pourtant il fallait absolument qu’elle fonctionne, Mickael était peut être sur le coup lui aussi, mais les FPi, eux, par exemples, peut être à cause d’un règlement, n’avaient pas l’air d’agir. Ne parlons même pas des Rangers...Donc bon, Lucy emmena Hiverne dans une salle annexe du bâtiment. Prenant soin d’avertir Chikara qu’elle voulait lui parler, que c’est mystérieux. Ainsi, elle allait agir pour le mieux. Même si c’était être opportuniste fourbe, elle le serait, sans pour autant aller dans des cas extrêmes comme sacrifier des membres, ou des innocents, non évidemment, mais elle comprit qu’elle allait probablement avoir besoin d’un peu de Noirceur pour réussir, elle frisonna de peur à cette idée, puis prit la parole.

-Déjà, je suis désolé, je dois vous avoir fait perdre votre temps, Hiverne. Je n’ai pas tellement l’étoffe d’une meneuse. J’ai encore beaucoup à apprendre. Cependant, s’il y a quelque chose qui est sur. C’est que contrairement à mes prédécesseurs, je n’abandonnerais ce poste. La guerre, je ferais tout pour éviter ça une nouvelle fois, le monde ne s'est même pas pleinement remit de la précédente guerre...

Lucy pensait par exemple à Makovitch, tué à Ondes Sur Mer par William Andrew, la première mort à laquelle elle assista. Ce moment restera à jamais gravé dans sa mémoire, encore aujourd’hui, cet instant restait un traumatisme plus ou moins important pour la jeune femme qui avait pourtant fait beaucoup de chemin, son évolution en était la preuve. Ainsi, elle s’excusa tout de même auprès d’Hiverne, car elle savait qu’elle n’était pas encore la meneuse ultime, la plus douée de tous les temps, mais n’oubliez tout de même pas qu’elle n’avait que dix huit ans ! Elle était toute jeune, Sheena, Hiverne, par exemple, étaient plus âgées qu’elle. Cependant, Lucy restait celle qui avait prit les premières initiatives, sans quoi, la Résistance serait complètement détruite, mais non, la Rose l’avait réanimée. Et il fallait désormais tout donner pour que les membres, avec leurs caractères, ne la détruisent pas…

-Aussi, je voulais vous dire que vous m’impressionnez, vous avez fait passer la Résistance par rapport à votre sœur, alors que pourtant, ses idées étaient on ne peut plus intéressantes, plus que celle de Riku à mon humble avis. Et je ne dis pas ça pour m'attirez vos faveurs, sachez-le! Aussi; bien que je sois fille unique, je trouve votre sacrifice admirable, et je crois que c’est ça mon problème, j’essaie de tout faire pour le mieux, alors qu’il faudrait probablement faire des sacrifices...Vous pensez la même chose, honnêtement, n'est ce pas?

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais


avatar
Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Lun 29 Juin - 20:45

-Tu as raison sur ce point Liz’, mais bon, mettre la vie d’un autre en danger alors que je peux m’occuper de Dracaufeu, si ça se finissait mal, je préfère que ce soit moi la victime.

"Mais...! tu n'y penses pas! Tu..., déclara-t-elle en ne sachant pas trouver les mots, avant de déclarer à voix plus basse, la mine attristée, tu ne peux pas décider seule de jouer avec ta vie comme il te plaît, sans même penser aux conséquences pour les autres."

Une fois n'est pas coutume, Elizabeth affichait une facette qu'elle ne montrait pas souvent d'elle-même. D'habitude, elle était souriante, enthousiaste et passionnée, sans doute un peu trop parfois, ce qui la poussait parfois à se mettre en colère facilement. Mais à cet instant, elle était réellement tristounette, elle ne comprenait pas comment Lucy pouvait dire des choses pareilles. Elle était donc prête à se sacrifier telle une héroïne bornée pour une cause qui lui tenait à coeur, mais et après ? La Résistance partirait en lambeaux et elle serait morte pour rien ! Sans compter tous ceux pour qui elle comptait, comme son papa, et bien sûr Elizabeth elle-même. Bien sûr, cette dernière voyait bien la noblesse de l'action de Lucy, mais elle trouvait ça particulièrement égoiste dans un sens, que d'être prêt à laisser derrière soi tous ceux à qui elle tenait. Liz connaissait bien ce genre de choses, elle était amenée à devenir Reine un jour, et donc ne devait pas mourir, car son Royaume avait besoin d'elle ! C'était son devoir ! Bon, et accessoirement, elle n'avait pas une folle envie de mourir, mais quand même, dans l'idée, elle ne pouvait pas abandonner ceux qui croyaient en elle, et c'était la même chose pour Lucy. Elles étaient toutes deux des femmes de responsabilités, et sans doute loin d'être prêtes à les endosser, mais elles n'avaient pas le droit de les fuir, même en se sacrifiant ! Au delà de l'intérêt de son frère et de sa famille, Liz ne pouvait s'imaginer perdre Lucy en tant qu'amie, cette simple idée la rendait exceptionnellement triste, mais elle se reprit aussitôt. Elle ne devait pas montrer de larmes, tout de même, ce n'est pas digne d'une Reine.

"C'est justement parce que ce dracaufeu a refusé d'obéir a la team rocket que j'aurais tendance a plus faire confiance a ce pokémon qu'en cette fille de la team rocket, peut être a t'elle méritée ce qui lui est arrivé, après tout qui dit qu'elle a dit a Chikara toute la vérité?"
- Attends… Tu rigoles, hein ? Comment peux-tu affirmer une telle chose ? Tu ne la connais pas, tu ne sais pas ce qu’elle a vécu, tu ne sais pas ce qu’elle a fait, tu ne sais rien de sa vie et tu te permets de dire qu’elle avait mérité de se faire brûler ? C’est grave, c’est tout aussi grave que de dire qu’il faut abattre un Pokémon trop dangereux ! Elle aurait pu mourir sous ce feu ! Personne ne mérite de mourir ou de se faire blesser aussi gravement !
"Chikara ne choisirait pas une méchante comme fiancée, c'est absurde, voyons !"

Voilà, Elizabeth était repartie de plus belle, faisant disparaître son air triste pour repartir à l'assaut face au méchant Riku ! Il le fallait, l'honneur de Chikara et surtout de l'amour était en jeu ! Pour la jeune femme, les accusations de Riku étaient absolument grotesques, ça ne tenait pas debout. Bien sûr, on dit que l'amour est aveugle, mais la Princesse n'avait jamais cru à cet adage ridicule, l'amour ne rendait pas stupide ou naïf mais au contraire plus épanoui et donc plus intelligent, logique. Non ? En tout cas, la fougue de Chikara pour défendre sa future compagne était vraiment trop meugnonne, cela prouvait bien que l'amour transformait les personnes, comme il l'avait fait avec le jeune garçon. En revanche, il n'aurait pas grand chose à changer pour Elizabeth qui était déjà parfaite, il ne lui manquait vraiment qu'un homme à son bras. Bon, par contre, elle n'était pas d'accord avec le jeune garçon quand il disait qu'humain et pokemon se valaient. Bah oui, c'était peut-être impensable pour beaucoup de gens, mais Elizabeth faisait partie de ces personnes qui ne mettaient pas les pokemons et les humains à égalité. Et pourtant, elle adorait chacune de ses créatures de type glace, les considérant presque comme des enfants, mais elle était quand même réaliste... et donc, comparer l'abattage d'un Dracaufeu à la mort d'une jeune fille, elle n'était pas trop d'accord. Les gens dangereux ou incontrolables, il y avait des hopitaux et des prisons pour eux, mais pour les pokemons, ça n'existait pas vraiment et donc il fallait parfois mettre fin à leur vie pour la sécurité de tous, même si Liz préférerait évidemment que les pokemons soient tous de gentilles créatures.

"Vous voulez que ce dracaufeu vous respecte mais vous prouvez en ce moment tous autant que les autres que vous êtes tous prêt a l’abattre si il refuse de se soumettre comme la team rocket le fairait surement alors dites moi,pourquoi aurait il confiance en vous?Helena je comprend que vous vous sentez responsable pour les agissements futurs des membres de la résistance mais en ce qui me concerne plus on discute et plus je me demande pourquoi je suis venu quand je voit certaines personnes ici comme la fausse blonde qui limite plus a vouloir protéger une éventuel ennemie plutôt qu'un pokémon donc on ne sais pas grand chose et Sylvia qui veut abattre si jamais elle ne peut pas l'avoir pour elle toute seule. Il est clair que la construction de la résistance servira surtout a certaines personnes d'avoir ce qu'ils ne peuvent pas avoir tout seul"
"Fausse blonde ?! Comment osez-vous me manquer de respect de la sorte ! Sachez que je tiens ma magnifique couleur de cheveux de mon père le Roi Antoine de Beaumarchais, deuxième du nom, je vous montre mon acte de naissance quand vous voulez ! Et d'ailleurs, je..."
- On ne dit pas qu’il faut abattre un Pokémon qui refuse de se soumettre ! On dit qu’il faut abattre un Pokémon TROP dangereux qui pourrait risquer de tuer des innocents, là est toute la nuance ! Tu préfères qu’on le laisse en liberté et qu’on coure le risque qu’il aille s’attaquer à des innocents sous une pulsion colérique ? Je ne saisis pas très bien tes priorités sur le coup, Riku ! Et concernant la Team Venom il n’y a RIEN qui peut affirmer que Luberias et la Team Venom sont dangereuses. Les preuves contre eux sont beaucoup trop faibles donc la position de Mademoiselle de Beaumarchais concernant l’organisation de Hoenn est amplement légitime et je partage son avis. Ils ont dit vouloir aider et ils le font, ça tu ne peux pas le nier. Et concernant le reste de la résistance, je pense pouvoir affirmer sans crainte que nous avons tous au fond des objectifs différents qui sont peut-être un peu égoïstes et c’est dans notre nature, nous sommes humains. Je pense qu’il serait idiot de nous reprocher de profiter de la résistance pour mener nos propres objectifs à bien, il n’y a pas de honte à demander de l’aide après tout, si ?
"Exactement, chacun à ses objectifs en venant ici ! Moi, par exemple, heu... ben... c'était juste pour aider Helena à créer sa petite association parce qu'elle m'avait prêté sa brosse à cheveux l'autre jour. Heu... enfin bref, Chikara a mille fois raison."

Mince, ça manquait vraiment de classe, tout cela. Les Von Wittelsbach étaient venues pour défendre l'intérêt et la protection de leur famille, ce qui était bien compréhensible. Chikara, lui, était venu par amour, ce qui était courageux et vraiment trop chou. Et Lucy était venue... bah, elle avait organisé tout ça pour quelque chose de très important, la Résistance, qui, de ce qu'avait compris la Conseillère de type glace, veillait à combattre le mal, quel qu'il soit. Donc, c'était comme pour sauver le monde, c'était très honorable ! Et même Riku, qui combattait pour de sombres desseins, avait quand même de bonnes raisons d'être venu ici, pour répandre le trouble et le chaos parmi le camp des gentils. Et elle, dans tout ça, Elizabeth de Beaumarchais, était juste venue à la demande de son amie Lucy, et surtout car cette dernière lui avait prêté sa brosse à cheveux lorsque Liz avait perdu la sienne. Bon, c'était vraiment pas génial comparé aux autres, mais au moins, elle était honnête. Et puis, elle était venue pour l'amitié, c'était presque aussi important que pour l'amour ! En tout cas, Chikara avait été impressionnant en défendant sa dulcinée, ce qui était tout bonnement adorable, et il avait bien remis ce maudit Riku à sa place ! Paf, dans les dents, l'amoureux des dragons ! D'autant que ce dernier avait traité Elizabeth de... de Fausse Blonde ! C'était insultant et surtout complètement faux ! Les Beaumarchais dans l'histoire avaient souvent été blonds et même s'il n'avait pas pu aller au bout de son argument, elle n'oublierait pas cette félonie de la part de Riku, il le paierait tôt ou tard. Personne n'avait le droit d'insulter sa famille.

« Je… Je n'ai jamais dis cela ! Si je peux essayer de le trouvé,je tenterait de lui parler et éventuellement d'organiser une rencontre avec vous Helena si il est d'accord,j'ai la capacité de comprendre le langage des pokémons donc au moins je pourrait entendre ce qu'il dira mais si il ne veut rien savoir de nous tous,dans ce cas je ne vous dirait rien sur la façon de le trouver et je le préviendrait également de vos intentions"
- Tu ne sais même pas si ce Dracaufeu pourra t’écouter ! Tu risques de te faire brûler vif ! Tu crois vraiment que ça vaille le coup que tu risques ta vie ? Révise d’abord tes priorités Riku, ta vie est tout aussi importante que celle d’un quelconque Dracaufeu.
« C'est inacceptable ! Et après c'est vous qui insultiez ma grande sœur en disant qu'elle n'avait rien apporté de constructif ! Vous n'apportez que le chaos et la zizanie ! »
-Déjà, il faut que nous pensons à un simple détail. On parle tous de combattre, discuter, voir abâttre s’il nous en laisse pas le choix, ce pauvre Dracaufeu, mais où le trouver? A Kalos, probablement, mais un Dracaufeu peut voler sur de longues distances, ainsi, il peut se trouver n’importe où à l’heure qu’il est.
"Oui, c'est vrai, mais s'il vient à attaquer d'autres gens, on pourra facilement le localiser."

Que de paroles et de conflits ! C'était vraiment un joli bordel que cette situation, mais Liz n'avait pas grand chose à faire, puisque Chikara se débrouillait très bien face à Riku. Il avait gagné en assurance, ce petit, c'était vraiment très bien, il faudrait continuer ces progrès ! Alors comme ça, ce Riku avait le don très rare de pouvoir parler aux pokemons, c'était extraordinaire ! Et donc très suspect. La théorie d'Elizabeth selon laquelle c'était un espion de Dracaufeus colérique et maléfiques gagnait en crédibilité. Gagné intérieurement par les forces du mal, ce Riku avait dû passé un pacte diabolique avec ces créatures infernales. C'était sûr qu'il allait prévenir ses alliés, donc, autant s'y préparer ! Sylvia résumait assez bien l'état d'esprit de la Princesse, ce jeune homme aux cheveux blancs apportait le chaos dans cette réunion qui rassemblait les gentils face aux démons, dont il était le complice. C'était limpide, désormais ! Mais ce qui était encore plus limpide, c'était qu'Elizabeth n'avait plus grand chose à ajouter, elle avait vraiment de bons alliés dans cette bataille d'arguments, même si elle n'appréciait être éloigné du devant de la scène trop longtemps. Alors, en attendant, elle calinait un peu Esper, le pauvre bichon ne devait rien comprendre à tous ces cris et ces disputes, il fallait donc un peu le rassurer, comme savait bien le faire la jeune femme. Lorsque Lucy expliqua avec raison que la localisation de ce Dracaufeu serait difficile à établir, la Princesse revint dans la conversation en assurant que les malheureuses et probables futures victimes de ce monstre ne passeraient pas inaperçues... Sylvia lança ensuite visiblement outrée de ce que lui avait dit Riku :

« Que je m'explique ! J'ai juste dis qu'un Pokémon dont l'instinct pousserait à tuer devait être abbatu… Pour tout le monde comme pour lui ! L'instinct est quelque chose de gravé dans les gènes, le pauvre pokémon, même s'il voulait empêcher cela ne pourrait rien faire ! Et pour le Dracaufeu, j'ai proposé de le capturer ! J'suis la Red de la capture, pas une vulgaire chasseuse qui tue ! C'est… Comment osez-vous sous entendre que je tue des pokémons ! C'est de la diffimation Monsieur… monsieur… Je sais même pas ! Qui dis que c'est pas vous le traitre, un Rocket infiltré, qui, qui, qui… !
-IL SUFFIT SYLVIA ! Sylvia, tu sors. Oust. Va prendre l'air, et te calmer.
-Mais…
-Pas de discussion ! »

Et bien, on venait d'assister à une véritable scène de ménage fraternelle, là, Hiverne n'y était pas allé de main morte, et en partant à contre-coeur, Sylvia eut un semblant de larme dans les yeux, de ce que put voir Liz. L'aînée des Von Witteslbach y était allé un peu trop fort, selon la Princesse, qui, de plus, partageait bien des points avec les arguments dits de façon emportée de Sylvia. Bah oui, c'était triste bien sûr, mais un pokemon extrêmement agressif, qui ne faisait qu'attaquer les gens et qui ne pouvait pas être soigné, il fallait le stopper par tous les moyens, et le seul moyen était parfois la mort. C'était affreux, bien sûr, même pour un sale Dracaufeu, mais voilà, il n'y avait rien à dire de plus. Bon après, Sylvia qui annonçait que Riku était possiblement un infiltré des Rockets, Elizabeth n'était qu'à moitié d'accord, puisqu'elle songeait qu'il était plutôt un envoyé d'une bande de Dracaufeus dégénérés dont le but serait le chaos et la destruction du monde. Les deux hypothèses étaient bien possibles. Liz regarda donc avec un petit pincement au coeur la jeune Von Wittelsbach quitter la salle en pleurs silencieux, mais fut ensuite prise de cours car... elle était pas la seule à partir ! En effet, d'autres dresseurs qui n'avaient rien dit jusque là, semblaient vraiment lassés des disputes incessantes et de l'inaptitude d'Helena à encadrer tout ça, et prenaient la porte à leur tour ! Quelle lâcheté ! Quelle impolitesse ! Si ça se trouve... ils n'étaient venue que pour le buffet ! Quelle gloutonnerie ! Ah, les scélérats, ils ne perdaient rien pour attendre, tôt ou tard, ils seraient punis pour leur trahison précoce. Bon, donc, il n'y avait plus grand monde dans la salle avec tout ça. Cette Résistance allait plus être en moyen de résister à quoi que ce soit...

« Je suis sincérement désolé Monsieur. Mais je vais devoir vous parler Monsieur. Arrêtez de voir le monde en Noir et Blanc. Il n'y a pas les « gentils Pokémons maltraité » et les « méchants Rockets maltraiteurs ». Vous ne savez rien, comme l'a dit le jeune homme au lunette de soleil, sur cette jeune demoiselle. Bien entendu que nous sommes tous ici poussé par nos envies personnelles. Moi-même, j'agis avant tout pour le bien des miens. Sylvia, j'en suis désolé, est égocentrique, narcissique, et a très mauvais caractère, mais elle n'a pas mauvais fond. Elle voulait vraiment vous aider… D'ailleurs, Héléna, je m'en excuse, mais j'ai peur que Sylvia ne voudra plus vous aider maintenant… Je vais faire de mon mieux pour qu'elle ne fasse pas de bétises et qu'elle ne va pas voir vos ennemis juste pour se venger... Néanmoins, vous semblez sur de vous, et fort… Donc… Pourquoi pas, Monsieur. Tenter avec ce Dracaufeu. Si vous y arrivez, vous aurez réussi à faire ce qu'on pensait impossible, et nous aurions qu'à nous incliner devant vous. Mais soyez prudent. Votre franchise, et votre avis différents des notres est indispensable. »
-Attendez, Après tout, pourquoi pas effectivement. Puisque vous pensez que votre solution est la meilleure, que le monde est noir et blanc, allez-y. Même si c’est un risque inutile. Plus sérieusement, c’est bien trop dangereux pour vous! Seul, vous risquez de subir la même chose que la copine de votre ami. Ou encore, vous n’aurez probablement pas la chance de celle-ci.
"Parfait ! Allez-y, jeune homme, si vous voulez tenter de raisonner cette bête furieuse au péril de votre vie, grand bien vous en fasse !"

Enfin une bonne chose de réglée, si c'était le cas ! Il était tellement amoureux de ces Dracaufeus de malheur, y avait plus qu'à l'envoyer au casse-pipes ! Oui, Elizabeth était assez méchante et méprisante en ce moment même, mais il fallait bien la comprendre, ce Riku sorti d'on ne sait d'ou l'avait contredite, puis lui avait manqué de respect, et enfin, l'avait insulté ! Ca faisait beaucoup de choses en une rencontre, quand même. Peut-être que la Princesse n'avait pas été très courtoise avec lui ? Balivernes ! Elle n'avait fait que lui dire la stricte et pure vérité, ça n'allait quand même pas être de sa faute à elle s'il était sourd comme un pot à cette vérité. Et puis bon, y avait plus de Cecaniah sous la main à envoyer en pature au Dracaufeu, donc, au niveau des personnes qu'elle n'appréciait pas, ce Riku venait sans doute de gagner la deuxième place par son comportement à son égard. Donc, il avait toute sa bénédiction pour partir à la poursuite du dragon maléfique, peut-être qu'une fois à moitié brûlé, il entendrait raison... Elizabeth ne souhaitait quand même pas qu'il meurt, mais s'il pouvait se prendre une bonne leçon, se faire botter le postérieur bien comme il faut, elle serait tout sauf mécontente. Il fallait bien leur apprendre la vie, à ces têtes de mules ! C'était très paradoxal de la part d'Elizabeth de penser cela puisqu'elle était l'une des personnes les plus bornées que le monde ait connu, mais voilà, c'était Liz. Hiverne lança ensuite, ayant dans la voix ce qui s'apparentait à des remords :

« Elizabeth ? Ou l'un des deux garçons… L'un d'entre vous peux aller consoller Sylvia ? La connaissant, la pauvre, elle doit pleurnicher dehors. J'ai été obligé de la punir pour rien, pour calmer le jeu... »
-Liz’, va la consoler, s’il te plait, sans forcément lui demander de nous aider, mais ne la laisse pas comme ça... Et Riku, n’en rajoutez pas, je pense que vous avez déjà assez fait. J’espère que vous m’avez compris.
"Très bien, je m'en occupe. Avec lui..."

Elizabeth fronça les soucils en regardant Riku. Elle acceptait avec plaisir d'aller consoler la pauvre Sylvia, mais devoir coopérer avec ce gamin irrespectueux pour le faire, ça, la Princesse n'appréciait pas. Mais l'ordre de Lucy était très clair, elle apparaissait d'ailleurs plus ferme que d'habitude, ce qui était assez impressionnant. Quant à Hiverne, elle semblait réellement peinée d'avoir dû gronder sa petite soeur, ce qui réchauffa la coeur de la Conseillère. Bon, maintenant, ça ne changeait rien au fait qu'elle n'appréciait pas Riku, cet effronté qui l'avait injustement traité de fausse blonde et qui faisait ami-ami avec des Dracaufeus. Mais si c'était Lucy et Hiverne qui le demandaient, la Conseillère ne pouvait pas dire non. De toutes façons, toute cette histoire de Résistance, ce n'était même pas son affaire au départ, alors effectivement, elle serait bien plus utile pour consoler la jeune Von Wittelsbach. Liz sortit donc de la salle commune de Doublonville et trouva Sylvia un peu plus loin en train de pleurnicher, sans doute avec de façon aussi silencieuse qu'elle le pouvait, pour ne pas avoir honte. Ooooh... Liz ne pouvait que craquer devant un tel spectacle, voir un enfant pleurer, il n'y avait rien de plus déchirant pour elle, et Sylvia, malgré son assurance habituelle et sa maturité, demeurait une enfant malgré tout. Sans réfléchir davantage, la Princesse se précipita vers elle, sans toutefois la serrer dans les bras, ce ne serait pas noble, mais elle déclara sincèrement :

"Sylvia, ma chérie, il ne faut pas pleurer, je suis sûre qu'Hiverne ne voulait pas te blesser. Mais, elle a dû être un peu stricte après qu'une certaine personne ait fait dégénéré la situation."

Je ne vise personne, suivez mon regard. Bon, là, c'était clair et net qu'elle parlait de ce maudit Riku, qui, en défendant le Dracaufeu maléfique, avait créé un gros fiasco. D'abord avec le départ de plein de gens de la réunion, à moins qu'ils n'étaient vraiment venus que pour le buffet, et la tristesse de Sylvia et la colère d'Elizabeth, qui étaient toutes deux parfaitement légitimes. La jeune femme espérait bien que Sylvia allait sécher ces grosses larmes qui ne lui allaient pas du tout au teint et Liz lui donna l'un de ses mouchoirs en soie brodée, elle en avait toujours avec elle pour les fois où elle allait au cinéma voir des films à l'eau de rose très émouvants, ce qui arrivait très souvent, comme on pouvait l'imaginer. La jeune femme avait néanmoins une idée pour atténuer la tristesse de Sylvia, et la colère d'Elizabeth comme de Chikara, et mettre toute cette dispute derrière eux. Cela ne dépendait plus que d'une personne, car évidemment, la Princesse pensait sans doute à tort qu'elle n'avait rien à se reprocher personnellement, c'était dans sa nature. Elle se tourna donc vers Riku et lança de façon assez autoritaire :

"Je pense que cette personne doit faire des excuses à tous ceux à qui elle a manqué de respect."
Revenir en haut Aller en bas
Riku


avatar
Messages : 165
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/10/2013
Autres Comptes : Charizard , Luga Stark , Eric lencher

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Lun 29 Juin - 22:19

Il n'y avait pas d'excuses,Riku c'était très vite rendu compte qu'il y avait était fort dans ses propos surtout envers Sylvia bien que concernant Elizabeth il trouvait ses paroles plus que mérité,bah oui elle pourrait être la reine de toutes les régions que cela ne changerait pas le respect que Riku pourrait avoir pour elle.Pour le reste il s'attendait dés le début a ce que tout le monde le regarde comme un criminel qui aurait commis la plus grave des fautes.Pourtant concernant Andea,il n'estimait pas avoir tellement eu tord même si il y avait était fort en la traitant de menteuse envers Chikara.
"Plein de gens sont morts il y a quelques mois même si aucun ne l'a mérité et pour donner un exemple,celui d'Hoenn me semble bien frais dans les esprits.Oui les titans on fait des dégâts mais les teams donc la team rocket en eux même y a était pour beaucoup et parmi eux peut être y avait il des personnes comme ta copine Chikara,des personnes bonnes mais qui on contribuer a faire des choses horribles en se retrouvant avec du sang sur les mains.Je l'ai jugé peut être en effet un peu vite mais aussi gentille qu'elle puisse être et qu'elle puisse croire qu'elle fait des choses bonnes parceque ses supérieurs lui auront dit,tout actes que ta copine a put faire en bien ou en mal a toujours une répercussion même si cette fois cela aura failli lui coûter la vie.Ce n'est pas le mal qu'elle a put faire ou qu'elle faira consciemment qui m’inquiète,c'est le mal qu'elle pourrait faire sans s'en rendre compte en croyant bien faire.....et j'ai pas envie que tu en sois une des victimes Chikara mais aussi étrange que ca puisse te paraître je pense que tu est capable de lui ouvrir les yeux...j’espère pour vous deux en tout cas"
Dans un sens,c'était une façon maladroite de s'excuser mais aussi de montrer a Chikara qu'aussi dur qu'il avait put l'être dans ses paroles,le jeune dresseur tenait quand même beaucoup a son ami même si il doit s'en faire détester pendant un temps.Gardant en tête les paroles de Sylvia donc celle qui consistait a ce que le jeune dresseur soit en vérité un rocket infiltré,Riku ne trouvait pas cette théorie si illogique que cela même si il ne faisait pas partie de la team en question mais il était vrai que si il avait eu volontairement l'intention de détruire la résistance avant qu'elle ne soit active,c'est sans doute ainsi qu'il aurait procédé.Cependant a défaut de faire limite exprès de ne pas prendre en compte les paroles d'Elizabeth,celle d'Hyverne furent celle qu'il ne put que garder en tête et même si il n'était pas certains qu'elle pensait vraiment ce qu'elle venait de lui dire,ses paroles allaient quand même faire en sorte que Riku y réfléchisse pendant longtemps.
"La vérité Hyverne c'est que si je voit ou croit voir vos motivations personnels a tous,moi je suis venu ici sans me demander ce que les autres pourraient m'apporter mais plutôt l'aide que je pourrait donner même malgré mes nombreux défauts,peut être qu'un jour j'aurait comme vous tous des ambitions personnels ou j'aurait besoin de l'aide des autres mais a l'heure actuel....je ne sais pas ce que je cherche"
On pouvait le dire ainsi,Riku était tout simplement quelqu'un de perdu au milieux des objectifs et ambitions des autres tout en refusant de devenir comme son père qui lui en revanche en tant que collectionneur comme Sylvia avait lui en revanche tué beaucoup de pokémons et surtout ceux qu'il ne pouvait pas avoir a la loyal.Il savait juste qu'il avait envie d'aider mais n'avait a l'heure actuel pas vraiment un but précis en dehors,c'était d'ailleurs la principal raison qui faisait qu'il n'avait pas peur de se confronter au danger et cela qu'importe qui pourrait en être l'origine. Écoutant les paroles de Lucy qui étaient sans doute presque aussi blessante que ce que lui même avait put dire,il ne tarda pas a avouer qu'il n'était pas certains d'avoir raison sur la situation.
"Je ne sais pas si ma solution est meilleur que les vôtres et je ne tient pas a prouver que c'est le cas ou pas mademoiselle Helena mais je fairait ce que je pense devoir faire.Comme Chikara a sans doute voulu me le dire,toute vie est importante,elle vaut donc aussi la peine qu'on prenne des risques pour défendre celle des autres et c'est ce que je vais faire mais je ne demanderait a personne de risquer sa vie en plus de la mienne au cas ou j'aurait eu tord dans mes décisions mais si jamais il devait s’avérer dans le futur que j'aurait eu peut être raison....eh bien on pourra tous se féliciter d'avoir éviter des pertes inutiles"
A vrai dire il se doutait très bien qu'il n'y aurait personne dans la salle pour prendre un tel risque a ses cotés a moins bien sur que le prix n'en vaille vraiment la peine et a vrai dire il n'attendait aucune aide extérieur mais bon il était tout a fait possible qu'il y ai encore quelqu'un pour essayer de lui faire la moral ou de le dissuader de continué.
"Et pour ce dracaufeu je ne m'en fait pas trop au niveau de sa localisation,j'ai appris assez vite que lorsqu'un pokémon veut vous trouvez,il vous trouve au bout d'un moment donc si il tient a parler a l'un ou plusieurs d'entre nous,c'est lui qui nous trouvera et si ca devait tomber sur moi.....bah je fairait tout pour ne pas le mettre en colère et si il est vraiment agressif ou incontrôlable,il n'y aura qu'a enquêter dans les endroits ou un dracaufeu aura était présent pendant une attaque sur des humains,qu'il y soit pour quelque chose ou non,si il est si spécial par rapport aux autres il sera facilement reconnaissable"
Accompagnant Elizabeth a la demande d'Helena même si il n'en avait a vrai dire aucune envie,il s'adressa quand même a miss de Beaumarchais quand il fut sur que les autres ne pouvaient pas l'entendre même si il ne regrettait pas un instant ce qu'il avait put lui dire avant.
"Je sais que vous ne m'aimez pas,c'est réciproque.Je me fiche que vous soyez la fille d'un roi ou la reine de toute une région,dites vous juste que malgré tout je ne suis pas un ennemi et si vous pensez quand même le contraire...eh bien vous pouvez bien pensé ce que vous voulez"
Cependant une fois qu'ils eurent rejoint Sylvia,Elizabeth avait au moins raison sur un point en disant que Riku avait des excuses a faire mais ca ne serait pas envers Elizabeth qu'il en fairait,la dessus il avait tenu a être clair avec elle,disons juste que si il pouvait mettre de coté son amour propre,il ne fallait pas non plus en abusé non plus.
"Sylvia,Elizabeth vient sans doute de dire a l'instant la première chose intelligente a mon propos depuis le début de cette réunion.Je n'aurait pas dut parler de toi de cette façon et surtout j'ai eu tord de te classé comme une collectionneuse du même genre que j'ai eu la malchance de connaitre qui comparer a toi avaient plus de sang sur les mains que tu n'en aura jamais dans ta vie,tes paroles disons expéditives m'on fait penser a une personne en particulier qui est comme l'image que je m'était fait de toi mais je n'aurait jamais dut te juger ainsi juste a cause de ce que tu a put dire et que j'aurait mal compris.Je ne te demande pas de pardonner mais malgré les défauts que tu pourraient voir chez les autres....ne les juge pas aussi sévèrement que je l'ai fait"

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Mar 30 Juin - 0:31


Qui aurait pu penser qu’une simple déclaration allant à l’encontre des avis des autres personnes de la pièce allait provoquer un tel chao, une telle division, au sain de la résistance ? Pas Chikara en tout cas, lui-même, même s’il s’attendait à ce qu’on doute de la fiabilité des paroles d’Andea, ne s’attendait pas forcément à ce que quelqu’un, qui plus est un ami qui l’avait beaucoup aider il y a quelques temps plus tôt, se permette de dire qu’Andea faisait partie de la Team Rocket et était donc une méchante a qui il ne fallait pas faire confiance et qu’il fallait plutôt faire confiance au Dracaufeu enragé. Pourtant, le Dracaufeu aussi avait fait techniquement partit de la mafia, à en croire les paroles d’Andea, alors pourquoi faire plus confiance en un Pokémon plutôt qu’à une humaine ? Surtout quand on ne connaissait ni l’un ni l’autre ? L’attitude de Riku avait énormément énervé Chikara et lui fit totalement oublier sa timidité maladive et son manque de confiance. Il n’allait plus passer par quatre chemins et dirait dorénavant ce qu’il pense, sans ménagement. Ou bien juste un peu.

"Plein de gens sont morts il y a quelques mois même si aucun ne l'a mérité et pour donner un exemple,celui d'Hoenn me semble bien frais dans les esprits.Oui les titans on fait des dégâts mais les teams donc la team rocket en eux même y a était pour beaucoup et parmi eux peut être y avait il des personnes comme ta copine Chikara,des personnes bonnes mais qui on contribuer a faire des choses horribles en se retrouvant avec du sang sur les mains.Je l'ai jugé peut être en effet un peu vite mais aussi gentille qu'elle puisse être et qu'elle puisse croire qu'elle fait des choses bonnes parceque ses supérieurs lui auront dit,tout actes que ta copine a put faire en bien ou en mal a toujours une répercussion même si cette fois cela aura failli lui coûter la vie.Ce n'est pas le mal qu'elle a put faire ou qu'elle faira consciemment qui m’inquiète,c'est le mal qu'elle pourrait faire sans s'en rendre compte en croyant bien faire.....et j'ai pas envie que tu en sois une des victimes Chikara mais aussi étrange que ca puisse te paraître je pense que tu est capable de lui ouvrir les yeux...j’espère pour vous deux en tout cas"

Chikara soupira, à croire que Riku n’avait rien comprit.

- Tout comme pour mon amie, tu ne sais pas ce qui a poussé certains sbires à rejoindre la Team Rocket et à, comme tu dis, se salir les mains au nom de cette organisation. Je ne dis pas qu’il faut pardonner leurs actions mais je pense qu’il faudrait arrêter de juger trop vite les personnes et les considérer comme le mal absolu juste parce qu’ils ont porté le blason de la Team Rocket. Actuellement, je le porte sur moi, le blason de la Team Rocket, et en tant qu’infiltré je serais sûrement amené à faire les pires choses pour garder ma couverture. Est-ce que cela fait de moi un « méchant » ? Je pense que je suis assez grand pour savoir qui me veut du bien ou non et mon amie est la personne qui m’a le plus aidée dans ce monde, je lui fais amplement confiance.

Alors que la conversation entre Chikara et Riku faisait rage, la petite Sylvia qui avait été elle-même outrée par les paroles de Riku –et peut-être Chikara ?- éleva également la voix, partant dans les aigus, elle dit :

« C'est inacceptable ! Et après c'est vous qui insultiez ma grande sœur en disant qu'elle n'avait rien apporté de constructif ! Vous n'apportez que le chaos et la zizanie ! »

Helena, qui semblait dépassée par les évènements tenta tant bien que de mal à calmer les hostilités mais cela ne fut pas suffisant, la fillette en fauteuil roulant continuait :

« Que je m'explique ! J'ai juste dis qu'un Pokémon dont l'instinct pousserait à tuer devait être abbatu… Pour tout le monde comme pour lui ! L'instinct est quelque chose de gravé dans les gènes, le pauvre pokémon, même s'il voulait empêcher cela ne pourrait rien faire ! Et pour le Dracaufeu, j'ai proposé de le capturer ! J'suis la Red de la capture, pas une vulgaire chasseuse qui tue ! C'est… Comment osez-vous sous entendre que je tue des pokémons ! C'est de la diffimation Monsieur… monsieur… Je sais même pas ! Qui dis que c'est pas vous le traitre, un Rocket infiltré, qui, qui, qui… !

-IL SUFFIT SYLVIA ! Sylvia, tu sors. Oust. Va prendre l'air, et te calmer.

-Mais…

-Pas de discussion ! »

La Red de la capture s’énervait et commençait à en perdre ses moyens. Alors qu’elle semblait mûre, posée, sa voix montait dans les aigus, signe d’une grosse colère, et elle bégayait. Elle allait aussi très loin dans les accusations, elle allait jusqu’à dire que Riku était un traitre envoyé par la Team Rocket. Cependant elle fut très vite interrompue par sa grande sœur, Hiverne, qui lui ordonna de sortir de la salle, ce que la petite fit sans bronché d’avantage même s’il était facile de remarquer que les larmes lui montait aux yeux. Chikara se sentit un peu nerveux, lui aussi s’était emporté et il s’en était voulu que ce soit uniquement Sylvia qui trinque. Il aurait voulu la suivre pour pouvoir la consoler mais ne savait pas si c’était vraiment une bonne idée. Il ne bougea donc pas.

« Je suis sincérement désolé Monsieur. Mais je vais devoir vous parler Monsieur. Arrêtez de voir le monde en Noir et Blanc. Il n'y a pas les « gentils Pokémons maltraité » et les « méchants Rockets maltraiteurs ». Vous ne savez rien, comme l'a dit le jeune homme au lunette de soleil, sur cette jeune demoiselle. Bien entendu que nous sommes tous ici poussé par nos envies personnelles. Moi-même, j'agis avant tout pour le bien des miens. Sylvia, j'en suis désolé, est égocentrique, narcissique, et a très mauvais caractère, mais elle n'a pas mauvais fond. Elle voulait vraiment vous aider… D'ailleurs, Héléna, je m'en excuse, mais j'ai peur que Sylvia ne voudra plus vous aider maintenant… Je vais faire de mon mieux pour qu'elle ne fasse pas de bétises et qu'elle ne va pas voir vos ennemis juste pour se venger... »

-Attendez, Après tout, pourquoi pas effectivement. Puisque vous pensez que votre solution est la meilleure, que le monde est noir et blanc, allez-y. Même si c’est un risque inutile. Plus sérieusement, c’est bien trop dangereux pour vous! Seul, vous risquez de subir la même chose que la copine de votre ami. Ou encore, vous n’aurez probablement pas la chance de celle-ci.

"Parfait ! Allez-y, jeune homme, si vous voulez tenter de raisonner cette bête furieuse au péril de votre vie, grand bien vous en fasse !"

Chikara ne savait pas trop quoi ajouter face à tout ça. Les excuses d’Hiverne étaient sincères, mais, appuyé par les déclarations de Helena et Elizabeth, elle ne manqua pas à ajouter que Riku devait arrêter de se limiter à sa vision très simpliste du monde. Cependant elle ajouta, encouragée par la conseillère de glace de la ligue indigo, que s’il voulait tout de même partir à la recherche du Dracaufeu pour le raisonner il pouvait y aller. Cependant, Helena s’opposa très vite à Hiverne et dit au contraire que Riku ne devait pas y aller ou en tout cas pas tout seul. Ce à quoi Riku acquiesça finalement. Tout était bien qui finissait bien donc ?

"Je ne sais pas si ma solution est meilleur que les vôtres et je ne tient pas a prouver que c'est le cas ou pas mademoiselle Helena mais je fairait ce que je pense devoir faire.Comme Chikara a sans doute voulu me le dire,toute vie est importante,elle vaut donc aussi la peine qu'on prenne des risques pour défendre celle des autres et c'est ce que je vais faire mais je ne demanderait a personne de risquer sa vie en plus de la mienne au cas ou j'aurait eu tord dans mes décisions mais si jamais il devait s’avérer dans le futur que j'aurait eu peut être raison....eh bien on pourra tous se féliciter d'avoir éviter des pertes inutiles"

- Il serait beaucoup plus sûr de rechercher ce Dracaufeu à plusieurs, il est impossible de prévoir ce qui pourrait se passer. Si tu veux éviter des pertes inutiles alors il faut que tu acceptes que quelqu’un t’accompagne.

Pour Chikara, Riku s’était contredit tout seul en une seule déclaration. Le dresseur disait vouloir éviter les pertes inutiles en prenant le risque de défendre la vie des autres. Mais à quoi bon défendre la vie des autres si personne n’était là pour défendre la tienne tout en affirmant que toutes vies est importantes ? Le raisonnement était, selon Chikara, complètement idiot et il soutenait ce qu’il avait dit plus tôt : Riku devait revoir ses priorités.

"Et pour ce dracaufeu je ne m'en fait pas trop au niveau de sa localisation,j'ai appris assez vite que lorsqu'un pokémon veut vous trouvez,il vous trouve au bout d'un moment donc si il tient a parler a l'un ou plusieurs d'entre nous,c'est lui qui nous trouvera et si ca devait tomber sur moi.....bah je fairait tout pour ne pas le mettre en colère et si il est vraiment agressif ou incontrôlable,il n'y aura qu'a enquêter dans les endroits ou un dracaufeu aura était présent pendant une attaque sur des humains,qu'il y soit pour quelque chose ou non,si il est si spécial par rapport aux autres il sera facilement reconnaissable"

Chikara ne pu s’empêcher de regarder Riku avec un air sceptique. Il pensait que le Dracaufeu, qui était tout de même censé être maléfique, allait descendre du ciel pour aller papoter tranquillement avec une personne complètement lambda ? Cela lui paraissait totalement absurde, même pour quelqu’un de relativement religieux et qui croyait dur comme fer aux prédictions de Ho-oh. Non, il n’y avait pas le choix, pour pouvoir prendre contact avec le Dracaufeu il fallait le chercher, Chikara ne voyait pas d’autres solutions. Mais il ne dit rien. Le garçon avait l’impression d’avoir déjà mit beaucoup d’huile sur le feu et ne voulait pas l’attiser d’avantage, surtout qu’après la pique de colère de Sylvia, Elizabeth –dans une moindre mesure- et lui-même, beaucoup de membres potentiels, pour ne pas dire tous, avaient totalement déserté la salle. Ce serait dommage de perdre d’autres membres, ou pire tirer une croix sur sa propre alliance avec la résistance.

Hiverne dit alors, avec une voix pleine de remords :

« Elizabeth ? Ou l'un des deux garçons… L'un d'entre vous peux aller consoller Sylvia ? La connaissant, la pauvre, elle doit pleurnicher dehors. J'ai été obligé de la punir pour rien, pour calmer le jeu... »

-Liz’, va la consoler, s’il te plait, sans forcément lui demander de nous aider, mais ne la laisse pas comme ça... Et Riku, n’en rajoutez pas, je pense que vous avez déjà assez fait. J’espère que vous m’avez compris.

"Très bien, je m'en occupe. Avec lui..."

Chikara, qui se pensait en partie responsable de ce chao, hésita un instant à rejoindre Riku et Elizabeth. Il les regardait s’éloigner jusqu’à ce qu’ils passent la porte. Chikara se sentit bien seul dans la pièce avec deux femmes qu’il pensait vraiment fortes et impressionnantes de part leurs statuts respectifs. Heureusement, Esper avait quitté les bras, pourtant bien confortable, d’Elizabeth pour rejoindre l’épaule de son dresseur, qui était bien moins confortable mais qui avait son côté rassurant quand même.

« Pas vous, Greysham. J'pense que comme vous avez compris, parler est indispensable. »

-J’allais vous dire la même chose Madame. Suivez moi. Chikara, vous pouvez allez voir Sylvia évidemment, mais surtout, ne partez pas brusquement, j’aurais à vous parler.

Chikara se retourna vers les deux femmes, un peu surpris qu’on lui adresse la parole à ce moment là :

- Ha… Euh… Oui !

Hiverne et Helene allèrent alors dans une autre pièce, en tête-à-tête, laissant donc Chikara et Esper tout seuls dans dans la grande salle. Le garçon réfléchit de nouveau à sortir pour rejoindre Elizabeth et Riku pour consoler Sylvia mais sûrement qu’ils se débrouillaient très bien sans lui… Et puis il était probable qu’Elizabeth en profite pour lui poser pleins de questions sur Andea… Ouais, non, finalement il était très bien tout seul dans cette salle avec Esper… ET LE BUFFET !

Étant arrivé en retard, le pauvre jeune homme n’avait pas pu profiter du buffet qui avait été installé. Et heureusement pour lui, même s’il ne restait plus grand-chose réellement, il restait tout de même un peu de chips et quelques petits fours qui paraissaient tout de même bien succulent. Il s’approcha du buffet et commença à le jauger, regardant les différents mets qui le mettaient en appétit. Il en avait l’eau à la bouche tendit que son estomac commençait à crier famine. Encore un peu hésitant, il regarda autour de lui pour s’assurer que lui et son Psystigri étaient bien seuls dans la pièce… Et il dit :

- Hmm… Bon appétit, Esper !

Le petit Pokémon psy ne se fit pas prier ! Il poussa des petits cris de joie avant d’aller sur la table du buffet et commença à se servir de quelques chips et autre joyeusetés gustatives qu’il engloutit, très vite imité par son dresseur qui restait tout de même une personne affreusement gourmande. Il y avait également une quiche qui, bien qu’un peu froide, faisait chanté les papilles du garçon. C’était la joie. Les disputes, ça creuse !

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 2 Juil - 16:45

Hiverne n'était pas allé de main mortes, et ses déclarations avaient particulièrement était écouté par les différentes personnes encore présentes, qui avaient chacun tenté d'expliquer leur point de vue. Comme toujours, il fallait bien comprendre que personne n'avait raison, et personne n'avait tord dans les différentes déclarations… En tout cas, visiblement, le calme était revenu, et les gens s'énervaient moins… Hiverne en était contente : Des avis différents, même quand ils en prennaient plein la figure, étaient quand même des moyens d'avancer dans la bonne direction. On ne pouvait pas, je dis bien, on ne pouvais pas avancer, si tout le monde pensait la même chose… Enfin, si, on avancait, mais dans la mauvaise direction. C'est toujours ce qu'avait pensé notre Hiverne Von Wittelsbach ! Maintenant que tout s'était calmé entre les principaux membres de la résistances, Hiverne pouvait voir quels étaient les vraies forces… Elles étaient maigres. Très maigres, et définitivement… Maigre.

Alors que la réunion avait été déserté de beaucoup des membres, et bien… Lucy et Helena désertèrent elle aussi la salle principale pour discuter… Riku et la fameuse Elizabeth étaient partis consolés Sylvia… Hiverne savait que sa petite sœur devait sans aucun doute être entrain de se plaindre, et dire qu'elle était une pauvre petite sœur, martyrisé par une grande sœur cruelle et méchante, presque dictatoriales, mais malheureusement, Hiverne n'avait pas eu le choix : On avait eu besoin de calmer le jeu, et Hiverne n'auraient pas eu le pouvoir de mettre Chikara ou Elizabeth à la porte, sans provoquer des ennuis. Comme elle avait seulement le pouvoir sur sa petite sœur… Quoiqu'il en soit, elle était persuadait que cette fameuse petite sœur devait déjà ruminait des futures plaintes à leur pères, dès qu'elles seraient toutes deux rentrer au Manoir, à Atalanopolis… Mais bon, on n'y pouvait rien.


-Déjà, je suis désolé, je dois vous avoir fait perdre votre temps, Hiverne. Je n’ai pas tellement l’étoffe d’une meneuse. J’ai encore beaucoup à apprendre. Cependant, s’il y a quelque chose qui est sur. C’est que contrairement à mes prédécesseurs, je n’abandonnerais ce poste. La guerre, je ferais tout pour éviter ça une nouvelle fois, le monde ne s'est même pas pleinement remit de la précédente guerre...

« Héléna... »


Les déclarations d'Héléna était touchante, mais Hiverne devait l'arrêter. De suite. Malheureusement, celle-ci n'avait pas fini, loin de là… Car en effet, ma fameuse Lucy n'avait pas fini, loin de l_, ses compliments sur la fameuse Hiverne Von Wittelsbach. Celle-ci la regardait, avec un léger sourire, et un air triste dans les yeux, comme dans la voix, comme quand elle avait dit « Héléna »… Pourquoi cela ? Et bien, Hiverne était triste de ce que pourrait arriver à cette pauvre fille. Elle avait choisi un chemin difficile, et elle voyait en Héléna une jeune demoiselle qui était dans un monde de rêve. Et un jour, cette « bulle » allait éclater, et là… Elle allait souffrir comme jamais elle n'aurait souffert… Je vous l'assure. La trahison, la mort, la souffrance allait l'impacter comme jamais. Elle avait choisi un rôle, où son assurence et son optimisme était les bienvenues, autant qu'ils étaient une faiblesse… Maintenant, il fallait espérer. Il fallait même beaucoup d'espérence. Notre fameuse Hiverne pourrait dire la même chose que beaucoup : « Vous irez loin… Mais dans quel état… ? »

-Aussi, je voulais vous dire que vous m’impressionnez, vous avez fait passer la Résistance par rapport à votre sœur, alors que pourtant, ses idées étaient on ne peut plus intéressantes, plus que celle de Riku à mon humble avis. Et je ne dis pas ça pour m'attirez vos faveurs, sachez-le! Aussi; bien que je sois fille unique, je trouve votre sacrifice admirable, et je crois que c’est ça mon problème, j’essaie de tout faire pour le mieux, alors qu’il faudrait probablement faire des sacrifices...Vous pensez la même chose, honnêtement, n'est ce pas?

« Héléna, écoutez moi... »


Elle coupa tout de suite. Elle devait absolument corriger une autre chose qu'avait Héléna… Lucy pouvaient être contente n'empêche. Elle avait eu des grands mentors, des personnes qui l'avaient fait avancer dans le bon sens. Son père, qui lui avait apprit que la vie était dur… Cecaniah, qui l'avaient entrainé pour ses Pokémons… Malkovitch qui lui avait montré que la vie était fragile… Il était au tour d'Hiverne Von Wittelsbach d'apprendre à la fameuse Lucy/Héléna quelque chose sur le monde… Sacré Discours n'empêche ! Quand on pense qu'à côté, sans aucun doute, son père serait furax d'apprendre que des Von Wittelsbach sont entrain de donner des leçons à la fameuse Lucy Heartfillia, qui était quand même sa fille… Et bien ! Quoiqu'il en soit, ce mentor tout à fait particulier, la fameuse Hiverne Von Wittelsbach avait beaucoup à apprendre à Lucy, mais surtout, sur un point. Un point qui la titillait depuis longtemps, surtout quand on parlait du Dracaufeu, et de tout cela. Elle déclara, tranquillement :

« Ne me faîtes pas confiance comme cela. Vous vous mordrez les doigts le jour où on en abusera, et on profitera de vous. La gentillesse est un défaut majeur quand on est un leader. Il faut que vous soyez dur, égoïste, et prête à tous les sacrifier. »

Hiverne était dure, mais comme toujours, elle était dure avec tout le monde. Que cela soit sa « chef », ou n'importe qui, elle n'allait pas macher ses mots… Après, elle ne disait pas l'entière vérité, en tout cas, de ce qu'elle pensait. Elle ne pensait pas que la gentillesse était entièrement un défaut, non. Elle voyait même les bons côtés de la gentillesse comme une force… Mais là, non. Lucy/Héléna devait absolument apprendre à se méfier. Elle aurait très bien put endormir sa confiance ainsi… Après tout… Que faisait-elle pour la Résistance ? Rien. Elle n'avait dit que des belles paroles. Pour une future héritière d'un empire économique, elle savait très bien que les paroles s'envolent, mais que les actes restaient. Donc, Lucy devait absolument apprendre à faire attention… Heureusement, bien qu'elle étaient à un rôle important, elle avait de la chance pour le moment. Elle était avec des gens de confiances… Elle devait chérir cette chance : Elle ne l'aurait pas toujours… En tout cas, la future chef des Von Wittelsbach déclara alors à Héléna Greysham, tranquillement, comme pour sceller l'alliance :

« Héléna, sachez que Les Von Wittelsbach accepte de travailler pour vous… A 80 %. Nous gardons une marge en cas de défaite de votre part. Nous avons confiance en vous. Georges, Helmud, Sylvia, Pearl et Ludwig répondent de moi. »

80% Pas plus pour Hiverne Von Wittelsbach. Mais en temps que « chef » de la fratrie, elle se tenait alors garent des actions de ses jeunes frères et sœurs… Sympa ! Sans les prévenir ! Et oui… C'était néanmoins un peu la fonction d'Hiverne qui la poussait à faire cela. Pour les plus sages, comme Pearl, Georges, ou Ludwig, ça allait, mais pour les plus difficiles comme Sylvia et Helmud… Surtout Helmud. Comment réussir à le faire obéir, lui… ? Mais bref, en tout cas, la fameuse Hiverne Von Wittelsbach en tout cas, ainsi, venait de dire les « conditions » que la famille instaurait pour rejoindre la « résistance ». Condition plutôt légère. Mais les Von Wittelsbach travaillaient avant tout pour eux… Malgré cela, n'était-ce pas possible de voir que notre chère héritière numéro 1 de la famille voyait que visiblement, Lucy avait besoin d'aide ? Difficile de dire qu'elle faisait tout ça pour sa famille : Elle ne mettait pas assez de conditions les arrangeant… Tout cela était bien complexe, si vous voulez mon avis.

Pendant ce temps là, Sylvia tentait tant bien que mal de refouler ses pleurs… Exagérait-elle ? Totalement ! Elle avait toujours été ultra-sensible. Et là, notre Sylvia Von Wittelsbach préféré avait vraiment l'impression que tout le monde avait été ultra méchant avec elle… En même temps, c'est vrai qu'elle avait dégusté. Chikara et elle, étaient les deux qui avaient mangé le plus cher pendant cette discussion. Chikara pour les critiques de sa copine, et Sylvia… Pour tout. Aspergé de Champagne, Ostracisé, mal comprise, critiqués, et enfin, mise à la porte, elle avait vraiment l'impression que tout le monde avait été méchant avec elle… Alors qu'elle n'avait rien fait ! Enfin, si mais que des choses bien ! Elle avait été une fille gentille, et avait fait pleins de choses sympathiques qui mériteraient totalement l'approbation de tous… Mais à la place, la voilà, seule, dehors, oubliée de tous… Elle était sûre qu'ils disaient que des trucs intéressants et bien à l'intérieur… C'était… C'était trop injuste ! Totalement ! Quand soudainement…


"Sylvia, ma chérie, il ne faut pas pleurer, je suis sûre qu'Hiverne ne voulait pas te blesser. Mais, elle a dû être un peu stricte après qu'une certaine personne ait fait dégénéré la situation."

Que… Quelqu'un ?! Ce… Ce n'était pas prévu ! Elle pensait qu'elle allait être seule, abandonnée… Elle reconnue de suite la voix d'Elizabeth de Beaumarchais. La gentille dame qui connaissait sa grande sœur ! Elle eu envie de la serrer dans ses bras, et pouvoir se plaindre des mauvais traitements qu'elle subissait, mais malheureusement… Il y avait quelqu'un d'autres ! Donc, elle ne pouvait rien faire ! Mais elle était quand même contente qu'Elizabeth était là… Elle au moins, même si Sylvia ne la connaissait que peu, était gentille, et de son rang sociale… Donc, elle comprenait la souffrance qu'elle avait eu devant cette injustice flagrante… C'éait qui l'autre enfaîte… ? Sylvia regarda… Et reconnu Riku ! DAMN ! Elle eu le reflexe de faire reculer son fauteuil, des deux personnes, tout en regardant Riku. Elle ne voulait pas ENCORE se faire insulter, et recevoir des mauvais traitements, à cause d'une mécompréhension de ses déclarations pourtant on ne peux plus intelligente ! Qu'il parte ! Qu'il parte ! QU'IL PARTE !!!

"Je pense que cette personne doit faire des excuses à tous ceux à qui elle a manqué de respect."

"Sylvia,Elizabeth vient sans doute de dire a l'instant la première chose intelligente a mon propos depuis le début de cette réunion.Je n'aurait pas dut parler de toi de cette façon et surtout j'ai eu tord de te classé comme une collectionneuse du même genre que j'ai eu la malchance de connaitre qui comparer a toi avaient plus de sang sur les mains que tu n'en aura jamais dans ta vie,tes paroles disons expéditives m'on fait penser a une personne en particulier qui est comme l'image que je m'était fait de toi mais je n'aurait jamais dut te juger ainsi juste a cause de ce que tu a put dire et que j'aurait mal compris.Je ne te demande pas de pardonner mais malgré les défauts que tu pourraient voir chez les autres....ne les juge pas aussi sévèrement que je l'ai fait"


« Je… Je juge qui j'veux ! Je… j'suis Sylvia Von Wittelsbach ! »

Se défendre contre les attaques, et user de son nom. Les… Deux seules techniques de défenses psychologiques qu'avaient notre chère Sylvia Von Wittelsbach… Oui, c'était assez, voir très très maigre. C'était fou… Notre Sylvia Von Wittelsbach semblait presque avoir peur de Riku… Peur de ce qu'il amenait… C'était rare de voir Sylvia pousser comme ça dans ses derniers retranchements… Mais pourtant, Riku était gentil là ! Il était même extrêmement gentil… Mais faut comprendre Sylvia : Pour la fameuse Sylvia, là, notre cher Riku… Etait celui qui l'avait fait, à ses yeux, tombé dans la disgrace pour sa sœur… A cause de lui, sa sœur l'avait mit à la porte. Elle avait… Elle avait préféré parler à Riku, plutôt qu'à elle ! Pour une jeune fille aussi paranoïaque, c'était presque le symbole qui s'était quelque chose de grave pour elle… Et qu'elle risquait gros à cause de ce fameux Riku. Elle ne voulait pas qu'il lui fasse du mal… Elle ne voulait vraiment pas ! Elle devait être forte et respectée ! Elle était la « Red de la capture », quand même !

« Et puis, j'ai pas pleuré ! J'avais juste quelque chose dans l'oeil. Je fais ce que j'veux, et si vous n'êtes pas d'accord, et bien tant pis. »

La jeune demoiselle avait vraiment envie d'être seulement avec Elizabeth. Elle avait envie qu'on s'occupe d'elle, qu'on la prenne dans ses bras… Mais avec Riku, c'était pas possible. Devant quelqu'un qui l'avait critiqué, elle devait paraître tout aussi forte que d'habitude ! Mais bon… Au moins, il s'était excusé et avait dit que visiblement, ce n'était pas sa faute… Mais la jeune fille, orgueilleuse et ouvertement pimbèche, n'appréciait pas qu'il se justifie. Non : Tout était sa faute aux yeux de la collectionneuse ! C'était lui qui avait mal compris ce qu'elle avait dit ! Et comment ça, ses paroles expéditives ?! Hein ? Pendant qu'il y était : C'était elle la coupable hein ? Elle eu envie de lui gueuler dessus, mais elle eut peur de se faire encore mal comprendre, et encore engueuler… Sérieusement, c'était trop injuste. Elle… Elle risquait gros à cause de lui ! Elle ne pouvait pas se permettre qu'il agisse, et qu'il la tue socialement… Elle… Elle !

« Sont où les autres… ? »

Ce fut alors une tentative de la part de Sylvia de détourner la conversation. Ayant essuyé ses yeux, qui avait bien effectivement pleuré à cause de l'injustice de ce qui lui était arrivé… Elle tentait de se calmer. La paranoïa de Sylvia était quasi… Maladive. Il faut le dire clairement. Mais en tout cas, elle regarda rapidement. Elle vit rapidement la coiffure de Chikara, enfin, ce qu'elle identifia comme telle, comme elle ne connaissait pas, enfin, presque pas. Tout ce qu'elle avait retenu de lui, c'était qu'il était amoureux d'une fille de la Team Rocket, et qu'il était plutôt gentil. Et qu'il avait un Psytigri qu'elle aurait bien voulu capturer. Il semblait être au buffet… Heureusement, pensa-t-elle, que ce n'étaient pas eux, qui devaient payer… Mais bref, Sylvia se reconcentra sur Elizabeth et Riku… Allaient-ils dire quelque chose ? Est-ce que Riku préparait quelque chose contre elle ? Voir est-ce qu'il allait la faire taire… ? Non, non ! Elle ne devait pas penser à cela. Elle souffla, tranquillement… Tout allait bien se passer.

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Mar 7 Juil - 18:41



Lucy était véritablement dans le doute, ses idéaux ne changeaient pas, mais sa façon d’agir, était-ce réellement une bonne idée d’être aussi laxiste? Probablement pas. Lucy devait se durcir, agir pour le bien du plus grand nombre. Elle devait sauver la population. Vaincre les Teams c’était son but. Rocket, Venom? Ils devaient tous y rester. Qu’importe le prix à payer. Même si elle y perdait la vie. Lucy n’avait qu’une idée en tête : anéantir le mal...Elle avait vu tellement de gens mourrir. Elle en tremblait encore...Malkovitch était vraiment le parfait exemple, il était mort, elle l’avait vu périr dans ses bras. C’était atroce. La vie était fragile. Il fallait se battre pour survivre, c’était ce que Cecaniah lui avait appris en l’entraînant sans relâche pendant plusieurs mois. Et son père lui avait appris que pour ses convictions, il fallait être juste, mais ne pas abandonner dès le premier échec. Elle avait eut des mentors nombreux, tous différents, mais c’était grâce à ça qu’elle avait aujourd’hui les capacités de devenir un jour l’une des plus puissante personne de son temps. Oui, on ne dirait pas comme ça. Mais entre Cecaniah, Mickael, et même Malkovitch, Lucy avait tout pour devenir très puissante. Vraiment, et aujourd’hui, elle allait recevoir une nouvelle leçon. Qui allait parfaire ses capacités, Hiverne Von Wittelsbach allait être la 4ème Mentor de Lucy Machina...Enfin, Heartfilia aux yeux du mondes, et même Helena Greysham si on voulait être plus exacte encore, mais passons, s’il vous plait!

« Héléna, écoutez moi... »
-Oui?

Lucy lança ce simple mot d’un ton un peu égaré, elle se reprenait totalement. Elle ne devait pas perdre espoir. Il fallait simplement qu’elle soit réfléchie. C’était pas si compliqué au final. Mais elle allait écouter Hiverne attentivement. Car celle-ci allait évidemment parler, oui, elle demandait à Lucy de l’écouter, donc, c’est qu’elle allait parler, ou peut être chanter...Non? Non, d’accord, je me tais! Lucy regarda Hiverne. Elle avait trouvé le second souffle, elle était prête à tout entendre, à tout faire pour que la Résistance fonctionne et serve cette fois-ci à quelque chose, en effet. Elle avait songé aux Teams qui auraient pu rire de son message international puisque la Résistance existait déjà à l’époque de la Guerre des Teams, mais au fond elle n’eut pas d’utilité si importante, sans se mentir, Lucy avait été la seule membre active. Vraiment. Je déconne pas quand je dis ça.

« Ne me faîtes pas confiance comme cela. Vous vous mordrez les doigts le jour où on en abusera, et on profitera de vous. La gentillesse est un défaut majeur quand on est un leader. Il faut que vous soyez dur, égoïste, et prête à tous les sacrifier. »

Lucy ne détourna pas le regard. Pas d’un centimètre. Elle gardait son calme. Elle analysait les paroles d’Hiverne. Elle avait complètement raison au final. Chikara lui, voulait avant tout sauver sa copine. Hiverne elle même avait comme but de protéger sa famille avant tout, Elizabeth, voulait être loin de tous pokémons feux, et Riku lui...Bah, on ne savait pas à vrai dire. Mais Lucy ne pourrait pas aller jusqu’à les sacrifier, elle pouvait se servir de ces motivations un minimum, oui, mais aller jusqu’à mettre la vie de résistants en danger, c’était...Bah, dangereux, ouai. Ca vous étonnes je suppose! Vous ne vous y attendiez pas à celle là! Ahahah, j’suis trop imprévisible pour vous les gars ! Plus sérieusement, Lucy ne répondit pas de suite, elle réfléchissait, dur, c’était faisable, égoïste, plutôt simple aussi, mais les sacrifier, c’était mauvais...Pourrait-elle avoir le courage, ne pas se sentir coupable si l’un d’entre eux mourrait? Evidemment qu’elle se sentirait coupable, elle penserait même être celle qui aurait tué ces résistants. Mais, une question subsistait….

….Est ce que les Résistants, eux, feraient tous pour me sauver? Ou me sacrifierait-il à la première occasion si besoin…?

Oui, Lucy doutait. Doutait énormément à vrai dire sur le coup. Les paroles d’Hiverne la faisaient réfléchir. L’héritière des Von Wittelsbach était réaliste. Lucy ne devait pas être la bonne à tout faire. Elle ne devait pas être gentille comme tout. Il fallait se durcir. Être maligne, sans pour autant les manipuler à l’extrême, car elle restait tout de même sur l’idée que les sacrifier ne serait pas une bonne idée. Même si, elle imaginait bien Chikara, par exemple, finir par devenir un Rocket car sa petite amie l’aurait, peut être manipuler, et donc changer de camp et poignarder Lucy, aussi bien au sens propre que figuré. Mais bon, c’était un mauvais exemple, il n’avait pas l’air d’être de ce type là, d’après Elizabeth, notamment.

« Héléna, sachez que Les Von Wittelsbach accepte de travailler pour vous… A 80 %. Nous gardons une marge en cas de défaite de votre part. Nous avons confiance en vous. Georges, Helmud, Sylvia, Pearl et Ludwig répondent de moi. »
-Je vois. Je vais me reprendre, et agir d’une autre manière. Mais j'emploierais tous les moyens nécessaires s’il le faut pour vaincre les Teams. En tous cas, Hiverne, votre confiance en moi me ravi. Vous et votre famille êtes un poids non négligeable, vraiment. Elle fit une pause : -Retournons voir les autres, je pense qu’il est temps de lancer la contre attaque.

Lucy sorti du petit local suivie d’Hiverne. Elle avait reprit son calme, sa détermination était à nouveau présente. Chikara et son Psytigri avaient l’air de bien avoir attaqué le buffet, pour cette raison, Helena leur adressa un sourire amusé, un peu d’humour ça ne faisait pas de mal non plus. Mais son sourire ne dura qu’un instant, puisque revoilà Sylvia, Liz’ et Riku. Helena souffla un grand coup, les choses s’étaient à priori calmé, nos 6 protagonistes allaient passer aux choses sérieuses. En espérant que Sylvia accepterais bien d’aider la Résistance quand même, ce serait parfaitement parfait. Bon, lançons les directives, je vous prie !

-Alors. Je pense que nous avons assez parlé. Chikara, tu commenceras déjà par essayer de trouver des informations sur la localisation du fameux Dracaufeu via la Team Rocket, ça n’a pas l’air d’être difficile à savoir, puisque même toi, un nouveau membre, est au courant de cette histoire de Dracaufeu Maléfique. C’est pour l’instant la chose que tu dois savoir le plus rapidement possible.

Lucy était on ne peut plus sérieuse. Son raisonnement n’était pas idiot. Certes, c’était son amie qui lui avait raconté toute cette histoire, mais si elle était membre de la Team Rocket, une information confidentielle, elle serait censée la garder. Donc, ça ne devait pas être super important non plus pour la Team Rocket. Je vous rappelle que Lucy ne connait pas le caractère d’Andea qui raconte tout à tous le monde sur la Team Rocket, ducoup, ce raisonnement n’est pas complètement idiot. Au contraire même. Mais continuons, car Lucy n’avait pas fini.

-Sylvia, si vous êtes toujours d’accord pour nous aider, une fois que nous saurons où se trouve ce Dracaufeu, alors, il faudra user de vos talents pour le capturer. Cependant, je ne vous laisserais pas seule. Effectivement, hormis Chikara, choisissez la personne que vous voulez pour vous accompagner, moi compris. Il vaut mieux être prudent, je ne vous laisserais pas y aller seule.

Lucy tapait sur un point important. Sylvia, se sentirait probablement insultée au début d’être considérée comme inapte à accomplir seule cette tâche, mais, aimerait probablement avoir le choix de la personne qui l’accompagnerait. C’était sur. Et même si Elizabeth ne faisait pas partie de la résistance officiellement, la chef pensait que son amie conseillère ne pourrait pas dire non à Sylvia, pour une raison simple et évidente, mais idiote également : Liz’ trouvait Sylvia bien trop choupie ! Et oui, il fallait se servir de ces simples détails. Ca pouvait amplement fonctionner. Et ça, Lucy en était per-sua-dée. Et oui, c’était la fille de Mickael Machina, ne la sous-estimez pas, franchement. D’ailleurs, Lucy sorti un carnet et un stylo. Elle écrivit alors sur la première page qu’elle arracha, puis sur la seconde, mais elle ne l’arracha pas de suite.

-Tenez Hiverne. C’est le numéro de Lucy, la demoiselle qui vous accompagnera. Appelez là dans une heure environ. Pour le moment...Elle s'entraîne encore! De cette manière, vous allez pouvoir vous mettre d’accord, ainsi qu’avec Luberias, sur la date du rendez vous. Est ce que cela vous va?

Lucy avait été assez débrouillarde sur le coup, bien qu’il était simple de remarquer qu’elle mit du temps à sortir l’excuse de l’entraînement, elle avait vraiment réussie ! Tout était bien pour le moment. Mais il restait Riku. Il fallait lui trouver une tâche à faire. Et ce n’était pas chose aisée à vrai dire. Une idée dans la salle? Non vraiment? Je désespère là sur le coup? Bon et bien, on va sortir le Joker ! La carte bonus, hein, pas le méchant pas beau de Batman qui je pensais qu’il voulait se faire Robin à une époque...Ouai, j’le pensais vraiment tordu...Non j’avoue, c’est pas vrai, j’viens d’inventer ça pour faire des lignes supplémentaires, mais bon dieu, ça marche le HS comme ça ! Mouahahahahah!

-Riku, quant à toi, sauf si Mademoiselle Von Wittelsbach souhaite que vous l’accompagnez, commença-t-elle sur un ton presque sarcastique, se retenant tout de même, puisque l’on savait tous qu’il n’y avait que très peu de chance que Sylvia choisisse Riku. En effet, avoir un Shiny c’était plus simple. -Surveilles donc les menaces potentiels, autre que la Rocket et Venom également, on ne sait jamais, la Team Venom à surgit de nulle part, il faut penser à toutes éventualités. Préviens moi si tu as un doute quelconque. Et pour vous tous, si vous voyez un pokémon fumant du noir. Faites tout pour en savoir plus.

Simple, mais efficace, après tout, Lucy avait raison. Le Serpent Menteur avait sorti sa troupe comme ça du jour au lendemain. On pouvait facilement voir une organisation religieuse fanatique prendre de l’ampleur du jour au lendemain pour vouloir ramener le monde à son état le plus pur par exemple. Au moins, elle réussit à lui trouver une tâche qui était vraiment importante au fond, prendre de l’avance était aussi important, si des méchants sortaient de nulle part, on les metterais hors de combat super rapidement et puis voilà.  Et évidemment, Lucy n'excluait pas les deux Teams majeures, Venom et Rocket, Riku devait se renseigner un peu sur eux, d'une manière autre que l'infiltration. Maintenant que chacun avait sa tâche. Attendons les réactions de chacun. Helena adressa cependant un regard à Chikara, elle lui avait dit qu’elle devait lui parler, et c’était toujours le cas, il ne devait donc pas partir comme ça. Ce regard était on ne peut plus neutre et sérieux...Qu’allait-elle dire au blanc? Bonne question....

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais


avatar
Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 9 Juil - 12:37

"Je sais que vous ne m'aimez pas,c'est réciproque.Je me fiche que vous soyez la fille d'un roi ou la reine de toute une région,dites vous juste que malgré tout je ne suis pas un ennemi et si vous pensez quand même le contraire...eh bien vous pouvez bien pensé ce que vous voulez"

"Et qu'est-ce qui me dit que vous n'êtes pas un allié de ce Dracaufeu que vous tenez tant à défendre, hein ? Si vous voulez qu'on soit ennemis, comme vous voulez, mais vous serez interdit d'accès à mon Royaume quand je serais Reine, voilà !"

Non mais, pour qui il se prenait celui-là ? Dire à quelqu'un qu'on ne l'aimait pas, c'était très malpoli, même pas besoin d'être noble pour savoir ça, et pourtant le fameux Riku l'ignorait. Bon, il n'avait pas totalement tort en même temps, leur absence de considération l'un pour l'autre était réciproque. Elizabeth ne pouvait aimer une personne qui la contredisait avec autant d'applomb et qui traitait ses amis de menteurs, Chikara en l'occurence. Mais ce n'était pas parce que leur inimitié était véridique qu'il fallait le dire ainsi, ça ne se faisait pas, même si c'était hypocrite. Mais au moins les choses étaient claires maintenant, ce Riku était un individu borné, malpoli et ami avec des Dracaufeus maléfique, la Princesse ne pouvait devenir amie avec quelqu'un comme ça, à moins qu'il ne change du tout au tout. Et donc les voilà ennemis ! Si elle avait su qu'elle se ferait un ennemi en venant ici juste pour aider Lucy... Mais une Reine n'avait pas à craindre quiconque, elle était sûr de battre ce blanc-bec dans un combat pokemon ! Et elle avait un Royaume qui lui était destiné, qu'avait-il donc pour lui, ce freluquet ? Elle n'en savait rien à vrai dire, puisqu'elle ne connaissait même pas son nom de famille, mais rien qu'en regardant ses vêtements, il ne semblait pas riche. S'il avait été un grand dresseur, il s'en serait vanté, dans sa malveillance caractéristique. Donc, Liz n'avait absolument rien à craindre ! Et elle avait déjà commencé les hostilités, privant Riku de vacances à Harrenhal ! Nyark ! C'était le plus bel endroit pour skier et pour attraper des pokemons glaces ! Et les loyers venaient de baisser ! Bon, si Riku n'aimait ni skier ni les pokemons glace, et bien... que le diable l'emporte ! Lui et ses maudits Dracaufeus !

"Sylvia,Elizabeth vient sans doute de dire a l'instant la première chose intelligente a mon propos depuis le début de cette réunion.Je n'aurait pas dut parler de toi de cette façon et surtout j'ai eu tord de te classé comme une collectionneuse du même genre que j'ai eu la malchance de connaitre qui comparer a toi avaient plus de sang sur les mains que tu n'en aura jamais dans ta vie,tes paroles disons expéditives m'on fait penser a une personne en particulier qui est comme l'image que je m'était fait de toi mais je n'aurait jamais dut te juger ainsi juste a cause de ce que tu a put dire et que j'aurait mal compris.Je ne te demande pas de pardonner mais malgré les défauts que tu pourraient voir chez les autres....ne les juge pas aussi sévèrement que je l'ai fait"

« Je… Je juge qui j'veux ! Je… j'suis Sylvia Von Wittelsbach ! Et puis, j'ai pas pleuré ! J'avais juste quelque chose dans l'oeil. Je fais ce que j'veux, et si vous n'êtes pas d'accord, et bien tant pis. »

"Comment ça, 'première chose intelligente' ? Bah c'est toujours une de plus que vous !"

Et bim ! Si ce Riku voulait la guerre, il allait l'avoir ! Une guerre totale et sanguinaire jusqu'à ce qu'un seul des deux ne survive ! Bon, ça allait un peu loin, mais comme il s'était déclaré lui-même son ennemi, bah, il fallait en subir les conséquences. Y a pas de fumée sans feu comme on dit, il devait bien aimer ce proverbe, cet amoureux des Dracaufeus ! Bon, elle ne voulait quand même pas le voir mort, mais au moins le voir reconnaître ses très nombreuses erreurs, ce serait un bon début. Sylvia était sans doute d'accord avec cela, vu comment elle lui avait répondu sèchement. C'était une brave jeune fille, qui avait du répondant, à ce que voyait Elizabeth, et face à des goujats comme Riku, il fallait bien en avoir pour se défendre. Liz aurait bien aimé parler avec Sylvia seule-à-seule pour la consoler, mais avec Riku, ça allait être compliqué. Car oui, la Princesse avait bien compris que Sylvia mentait en affirmant n'avoir pas versé une larme, le coup de la poussière dans l'oeil, c'était quand même assez banal. Mais elle mentait par honneur, pour ne pas paraître faible, et en cela, Elizabeth se retrouvait assez. Combien de fois son propre père lui avait dit qu'une Reine ne pouvait pas pleurer, qu'elle devait garder la face quoi qu'il arrive... Bref, elle comprenait bien Sylvia Von Wittelsbach, étant du même monde. La collectionneuse demanda alors :

« Sont où les autres… ? »

"Hmm on ferait peut-être mieux de rentrer..."

Liz venait de voir Lucy par la fenêtre, qui avait visiblement fini sa discussion seule-à-seule avec Hiverne, donc, comme l'avait annoncé la Princesse, ils allaient devoir rentrer pour écouter ce qu'elles avaient à dire. Elizabeth prit donc le fauteuil de Sylvia pour l'amener à l'intérieur. Bon, c'était sensé être le travail d'un servant normalement, mais pas de chance, y en avait aucun à l'horizon ! Encore en congés payés, sans doute ! Et puis surtout, la blondinette se méfiait d'un coup tordu éventuel de la part du machiavélique Riku à l'égard de l'héritière handicapée. Oui, il s'était excusé, certes, mais ça pouvait être un gros mensonge, on n'était jamais sûr de rien avec un méchant ! Une fois retournés dans la salle, Liz revint dans son fauteuil, où elle était assise avant que Chikara ne fasse son apparition, et reprit en main le magazine people qu'elle avait posé dessus. Il s'en était passé des choses, entre le Chikara badass, la rencontre avec les Von Wittelsbach et la dispute provoquée par le méchant Riku, qui était maintenant son ennemi. Sans oublier la quinzaine de profiteurs de buffet qui s'étaient tirés soudainement. Mais avec toutes ces péripéties, la Conseillère de Kanto et Johto n'avait même pas eu le temps de finir de lire son magazine, et c'était une activité qui la passionnait. Mais d'une oreille, elle continuait d'écouter la conversation de ses compères :

-Alors. Je pense que nous avons assez parlé. Chikara, tu commenceras déjà par essayer de trouver des informations sur la localisation du fameux Dracaufeu via la Team Rocket, ça n’a pas l’air d’être difficile à savoir, puisque même toi, un nouveau membre, est au courant de cette histoire de Dracaufeu Maléfique. C’est pour l’instant la chose que tu dois savoir le plus rapidement possible.
Sylvia, si vous êtes toujours d’accord pour nous aider, une fois que nous saurons où se trouve ce Dracaufeu, alors, il faudra user de vos talents pour le capturer. Cependant, je ne vous laisserais pas seule. Effectivement, hormis Chikara, choisissez la personne que vous voulez pour vous accompagner, moi compris. Il vaut mieux être prudent, je ne vous laisserais pas y aller seule.


"Huhu, j'aimerais pas être l'accompagnateur !"

Elizabeth semblait être une fois de plus peu maligne - et sans doute était-ce un peu vrai - mais elle ne pensait pas un seul instant être nommée accompagnatrice, tout simplement car elle ne faisait pas partie de la Résistance. Et oui, fallait pas l'oublier ! Elle n'était venue ici que par amitié pour Lucy, après tout. Bon, elle ne regrettait pas d'être venue, loin de là, cela lui avait permis de revoir Chikara et Hiverne, et de rencontrer Sylvia, mais elle ne souhaitait pas pour autant devenir membre de cette association. Association, d'ailleurs, dont elle ne comprenait pas encore tout à fait les tenants et les aboutissants, puisqu'ils avaient parlés ensemble de bien des sujets au cours de cette réunion, de la bienfaitrice Team Venom à la mafia Rocket, en passant par un Dracaufeu maléfique. Cela aurait dû être plus structuré ! Mais bon, c'était qu'un petit groupe pour l'instant, fallait pas trop leur en demander. En tout cas, Liz trouvait déjà ça dangereux que d'envoyer Sylvia capturer ce pokemon apparemment terrifiant, et n'était même pas sûre qu'Hiverne accepte cela aussi facilement, même avec un protecteur... et puis quel protecteur ? Aucun Prince Charmant à l'horizon, visiblement, pas dans les personnes présentes, en tout cas. A part Chikara, mais il devait se concentrer sur sa princesse, ce qui était tout à fait compréhensible, encore plus si elle avait été blessée récemment. Or donc, Lucy poursuivit donc son petit discours de clôture :

-Tenez Hiverne. C’est le numéro de Lucy, la demoiselle qui vous accompagnera. Appelez là dans une heure environ. Pour le moment...Elle s'entraîne encore! De cette manière, vous allez pouvoir vous mettre d’accord, ainsi qu’avec Luberias, sur la date du rendez vous. Est ce que cela vous va?
Riku, quant à toi, sauf si Mademoiselle Von Wittelsbach souhaite que vous l’accompagnez, Surveilles donc les menaces potentiels, autre que la Rocket et Venom également, on ne sait jamais, la Team Venom à surgit de nulle part, il faut penser à toutes éventualités. Préviens moi si tu as un doute quelconque. Et pour vous tous, si vous voyez un pokémon fumant du noir. Faites tout pour en savoir plus.


"J'espère ne pas en revoir, personnellement, je risquerais bien de perdre le match cette fois ci si un challenger en ramène... oh, mais ! Je pourrais l'arrêter pour que vous l'interrogiez, n'est-ce pas ?"

Ah ! cette fois, ces espèces de mécréants qui utilisent ces pokemons cheatés qui fument du noir devront en répondre devant la Justice ! Enfin, devant la Résistance, plus exactement, mais avec Lucy à sa tête, ça devait être une organisation de justice, très certainement. Elle espérait bien que l'un de ces tricheurs ramène son postérieur à la Ligue, juste pour le mettre au pied du mur. Et oui, une chose avec laquelle Elizabeth ne plaisantait pas, c'était bien les combats pokemons ! Elle en raffolait ! Ils étaient beaux, impressionnants, remplis de suspense, ça ne faisait sans doute pas très Princesse d'apprécier à ce point cette coutume si populaire, mais qu'importe, elle avait bien le droit de faire une exception. Et donc, vu qu'elle appréciait les matchs, elle ne pouvait pas supporter les tricheurs lors de ces matchs. Des gens sans honneur, selon elle, un match se devait d'être à la loyale, et il fallait accepter de perdre au lieu de tricher lâchement, même si elle était aussi plutôt mauvaise joueuse. Mais elle n'irait pas changer ses précieux bébés juste pour gagner, il y avait des limites, tout de même. Elizabeth espérait donc bien pouvoir être autorisée à emmener ces scélérats à la Résistance pour qu'elle s'occupe bien d'eux. Et enfin se lèverait le voile du mystère recouvert sur ces pokemons maléfiques...
Revenir en haut Aller en bas
Riku


avatar
Messages : 165
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/10/2013
Autres Comptes : Charizard , Luga Stark , Eric lencher

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 9 Juil - 13:35

Si Riku voyait vraiment les choses de façon étroite ou disons juste en voyant le monde en blanc et en noir sans nuance de gris.Le fait que pour Andea et tout ceux de la team rocket qui comme elle,n'étaient pas forcement mauvais,ce n'était pas leur passé ou la raison qui les avaient poussé a rejoindre les mafieux que le jeune dresseur jugeait mais tout simplement leurs actes actuels.Après il y avait en effet la possibilité que Chikara fasse lui aussi des actes criminels pour renforcer sa couverture mais la différence c'est qu'au moins la raison de Chikara a travailler dans la team rocket était connu et visiblement accepté par la quasi totalité des personnes présentes a cette réunion,cette Andea en revanche n'avait comme défense que celle que Chikara avais soumis a tout le monde.Néanmoins que ce soit Helena ou Chikara,ils avaient tous raison sur le fait qu'il ne devait pas y aller seul mais d'un autre coté il n'était jamais vraiment seul vu qu'il avait sa propre équipe de pokémons même si elle était loin d'être parfaite.
"La vie des autres est précieuse,il n'y a que la mienne que ca ne me dérange pas de risquer et encore plus si ca en vaut le coup"
Vu comme ca,on pouvait vraiment penser que Riku n'en avait strictement rien a faire de sa vie mais disons que si il n'avait pas non plus envie de mourir,cela ne le dérangeait pas de prendre des risques envers lui même et puis si jamais il devait y laisser sa peau,ca donnerait toujours une bonne excuse a Elizabeth pour proclamer sa haine envers les pokémons de type feu.Pour le reste il avait au moins fait l'effort de s'excuser devant Sylvia,après tout il avait fait ce qu'on lui avait demandé et il ne fallait pas s'attendre a ce qu'il lui fasse des éloges juste pour lui faire plaisir car si Sylvia avait un amour propre a protéger,c'était aussi le cas du jeune dresseur.

Si Sylvia avait émis l’hypothèse que Riku soit un agent infiltré de la team rocket,Elizabeth en revanche semblait croire qu'il était de mèche avec le dracaufeu obscure juste parcequ'il avait tenu a le défendre alors qu'en réalité il ne le connaissait même pas.Aux yeux de l'assemblée,il devait sans doute donner l'impression d'être l'avocat du diable mais après tout si une sbire de la team rocket avait était défendu par ceux qui sont censé lutter contre les teams,es que c'était si mal de la part de Riku d'avoir voulu prendre la défense de quelqu'un d'autres?Il ne put s’empêcher pourtant de faire exprès de sourire avant de répondre.
"Je ne connait pas ce dracaufeu personnellement mais tout ceux qui causent des soucis a une team comme la team rocket aura dans ce cas toujours ma sympathie.Vous m'avez fait vite comprendre qu'une amitié entre nous serait sans doute impossible alors pourquoi es que je tenterait d'être ami avec vous?En ce qui concerne un accès interdit envers moi a votre royaume....j'en ai absolument rien a faire,le monde est assez vaste pour moi donc votre royaume,vous pouvez vous le gardé"
C'était la vérité,il n'en avait strictement rien a faire du royaume que cette Elizabeth s'imaginait déjà être un jour a la tête de ce royaume en tant que reine.Cependant elle avait tord en croyant sans doute qu'il appartenait a une famille de pauvre,les Sakuraba étant a la tête d'une grande entreprise commercial sans compter son père qui se faisait beaucoup d'argents avec son casino itinérant a bord d'un bateau.La seul différence c'est qu'il n'affichait pas de symbole de la richesse donc il avait le droit de disposé en cas de besoin,ainsi il n'était pas ennuyé par tout ceux qui voudraient en profiter pour s'enrichir.En revanche il ne réagit même pas a la pique qu'Elizabeth lui lança bien qu'il était très tenter de lui lancer une réplique tout aussi cinglante mais il avait promis a Helena de ne pas aggraver les choses devant Sylvia mais si Elizabeth voulait continuer a jouer a ce jeu la,un petit combat de pokémon plus tard étant envisageable,le feu contre la glace et si jamais il parvenait a la vaincre en utilisant un seul pokémon chacun,ca serait extrêmement jouissif si il parvenait au passage a faire disparaître l'air snobinard que Riku avait l'impression de voir chez la futur reine.Pour le reste Sylvia ne semblait pas d'humeur a accepté les excuse de Riku mais au moins il avait fait ce qu'il avait promis de faire et il ne fairait rien de plus pour l'instant,ne répondant même pas car il ne voyait pas vraiment ce qu'il pourrait dire sans la refermer un peu plus a toute autres excuses. 
Pour répondre a la question de Sylvia,il semblait a entendre les paroles d'Helena que la réponse était toute trouvée.
"Eh bien ils on l'air d’écouter les directives des missions de la part d'Helena,j'imagine que ca va être pareil pour nous dans peu de temps"
En revanche les directives d'Helena le concernant lui donnèrent l'impression d'avoir avalé un citron entier surtout vu le ton sarcastique qu'elle avait utilisé.A vrai dire il était persuadé a 90% que Sylvia ne porterait sans doute jamais son choix sur lui si elle décidait toutefois de choisir quelqu'un en particulier pour l'accompagner et d'un autre coté il n'était pas certains non plus de vouloir aider la collectionneuse si c'était pour l'aider a faire quelque chose qu'il désapprouvait totalement.D'un autre coté la mission d'Helena consistant a surveiller les menaces potentiels n'était pas mieux car mis a part que cette mission était plus que flou en l’absence d'au moins une piste sur laquelle enquêter,Riku avait surtout l'impression que Helena avait surtout envie de l’écarter purement et simplement des sujets qui avaient était mis en lumière pendant la réunion sans doute par crainte qu'il puisse poser des problèmes dans les missions des autres.
"En clair vous me donnez une mission avec aucune piste ou indice qui pourrait m'aider a savoir par ou commencer,c'est plus que flou comme mission"
Bah il allait quand même se montrer vigilant même si de la part d'Helena,donner une tel mission pour les menaces éventuels alors que pratiquement tout le monde avait l'air d'accord sur le fait qu'il avait une vision du bien et du mal aussi simpliste,Riku serait étonné que personne ne voit cela comme une blague.Cependant il allait quand même faire ce qu'on lui avait demander officiellement mais officieusement il fairait quand même ce qu'il avait décidé de faire même si il devait s'attirer le mécontentement d'Helena.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 9 Juil - 19:25


Combien de temps Esper et Chikara étaient-ils restés seul dans cette grande salle ? Ils ne pourraient même pas vous répondre… Ils diraient sûrement « pas suffisamment longtemps pour goûter à tout ces plats qu’on nous proposait ». Car alors que Chikara dégustait un autre toast mis à disposition dans le buffet, il entendit une porte grincer ce qui le fit sursauter. Il manqua de s’étouffer et quand il se retourna il vit Helena et Hiverne qui semblaient avoir terminé leur petite discussion en tête-à-tête. Chikara abandonna à contre cœur le buffet et s’en éloigna. Au même moment, Elizabeth entra en poussant la chaise de Sylvia, suivi de près par Riku. Il était impossible de savoir ce qui s’était passé entre ces trois-là mais nous pouvons constater que Sylvia, malgré ses yeux rouges, semblait s’être calmé. Le garçon ne pu s’empêcher de sourire d’un air rassuré. Sylvia semblait être un peu imbue de sa personne mais ne devait pas être très méchante non plus et elle était intelligente. Ses connaissances et ses idées seront sûrement d’une grande utilité. Le fait que la petite Von Wittelsbach ait acceptée de revenir dans la salle de la réunion devait sûrement signifier qu’elle restait alliée aux résistants malgré cette dispute, c’était plutôt bon signe non ? Elizabeth laissa Sylvia et retourna s’installer sur son fauteuil et prit un magazine entre les mains qu’elle commença à feuilleté tendit qu’Helena profita que tout ses nouveaux membres soient devant elle pour donner les prochaines instructions :

-Alors. Je pense que nous avons assez parlé. Chikara, tu commenceras déjà par essayer de trouver des informations sur la localisation du fameux Dracaufeu via la Team Rocket, ça n’a pas l’air d’être difficile à savoir, puisque même toi, un nouveau membre, est au courant de cette histoire de Dracaufeu Maléfique. C’est pour l’instant la chose que tu dois savoir le plus rapidement possible.

Les premières instructions étaient pour Chikara. Le garçon écouta très attentivement Helena et hocha la tête, quand elle eut finie, pour montrer qu’il avait bien comprit et qu’il acceptait sa première mission en tant que résistant. Il se sentait un peu nerveux et déglutit. Il ne savait pas trop comment s’y prendre et ni à qui s’adresser… Et si on découvrait qu’il était au courant de cette histoire de Dracaufeu alors qu’il venait juste d’être recruté peut-être alors qu’on comprendrait qu’un autre membre de la Team Rocket avait brisé l’omertà et on chercherait alors à savoir qui c’est. Chikara devait-être prudent s’il ne voulait pas mettre Andea plus en danger et devra faire preuve d’intelligence.

-Sylvia, si vous êtes toujours d’accord pour nous aider, une fois que nous saurons où se trouve ce Dracaufeu, alors, il faudra user de vos talents pour le capturer. Cependant, je ne vous laisserais pas seule. Effectivement, hormis Chikara, choisissez la personne que vous voulez pour vous accompagner, moi compris. Il vaut mieux être prudent, je ne vous laisserais pas y aller seule.

Chikara ne pu s’empêcher de grimacer. Envoyer Sylvia essayer de capturer ce Pokémon, même accompagné, ce n’était pas l’envoyé au suicide ? Elle semblait si fragile… Même si elle avait l’air d’avoir une bonne réputation dans le domaine de la capture, elle restait avant tout Sylvia Von Wittelsbach, une jeune adolescente et fragile… Aux yeux de Chikara, Sylvia devait faire partie des personnes donnant des directives et non des personnes devant agir. Après, peut-être pensait-il cela parce qu’il ne l’avait jamais vu elle-même en action… Il se trompait peut-être en la jugeant trop fragile…

-Tenez Hiverne. C’est le numéro de Lucy, la demoiselle qui vous accompagnera. Appelez là dans une heure environ. Pour le moment...Elle s'entraîne encore! De cette manière, vous allez pouvoir vous mettre d’accord, ainsi qu’avec Luberias, sur la date du rendez vous. Est ce que cela vous va? Riku, quant à toi, sauf si Mademoiselle Von Wittelsbach souhaite que vous l’accompagnez, Surveilles donc les menaces potentiels, autre que la Rocket et Venom également, on ne sait jamais, la Team Venom à surgit de nulle part, il faut penser à toutes éventualités. Préviens moi si tu as un doute quelconque. Et pour vous tous, si vous voyez un pokémon fumant du noir. Faites tout pour en savoir plus.

"J'espère ne pas en revoir, personnellement, je risquerais bien de perdre le match cette fois ci si un challenger en ramène... oh, mais ! Je pourrais l'arrêter pour que vous l'interrogiez, n'est-ce pas ?"

Chikara hocha une nouvelle fois la tête pour montrer qu’il avait tout compris. Même s’il doutait qu’il rencontrerait un tel Pokémon dans le futur, Elizabeth et Helena, en tant que membre du conseil des 4, avaient sûrement bien plus de chances que de croiser un dresseur avide de pouvoir qui possèderait l’un de ces Pokémons mystérieux et fumant en noir. Chikara ne pu s’empêcher de lâcher :

- Dans tout les cas, j’espère que tu feras attention, Elizabeth, il ne sera peut-être pas aisé à arrêter.

Le garçon était sincèrement inquiet pour Elizabeth, elle restait une bonne amie à lui et puis surtout elle était l’héritière d’un royaume lointain, si elle perdait la vie à cause d’un dresseur possédant un Pokémon maléfique qui sait ce qui pourrait se passer ? Peut-être que Chikara était un peu trop paranoïaque, Elizabeth était une dresseuse avec un très bon potentiel sinon elle ne ferait pas partie du conseil de la ligue Indigo. Il s’inquiète probablement pour rien.

"En clair vous me donnez une mission avec aucune piste ou indice qui pourrait m'aider a savoir par ou commencer, c'est plus que flou comme mission"

- Si elle te demande de chercher d’éventuelles autres organisations mauvaises c’est justement parce qu’elle ne sait pas s’il en existe d’autre ou pas, je pense…

Chikara avait pratiquement murmurer ses paroles, n’étant pas trop sûr de lui, et ce serait sûrement mal vu s’il se permettait encore une fois de parler de manière aussi sec à Riku et surtout au nom de la chef. Si les autres avaient entendu ? Il n’en savait rien. Les bras croisés il attendait patiemment qu’Helena lui dise ce qu’elle avait à lui dire. Car effectivement, il avait bien sûr remarqué le regard que la chef des résistants lui avait adressé. Un regard neutre et sérieux mais qui lui donnait quand même la chair de poule. Pourquoi voulait-elle lui parler ? Il n’en savait rien et pour tout avouer cela le faisait flipper un peu.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Jeu 9 Juil - 21:21

Héléna doutait… Et Hiverne comprenait. Mais désolé, avait-elle envie de dire, mais Héléna n'avait plus le droit au doute, maintenant qu'elle était la chef. Hiverne devait bien lui faire comprendre cela. Le monde n'accepterait pas une chef qui avait des doutes. Ses alliés ne pouvaient pas accepter une chef qui avait des doutes… Et ses ennemis profiteraient d'une chef qui avait des doutes… Tout cela faisait qu'Héléna, pensait fortement la fameuse Hiverne Von Wittelsbach, devait murir, encore… Elle avait l'impression de voir un Papillion qui avait trop de mal à sortir de sa crysalide… Elle voulait bien aider, mais elle ne pouvait pas trop faire pour elle. Les Von Wittelsbach n'acceptaient, ainsi, de ne s'investir qu'à 80 % dans les affaires de la résistances. Vous avez très bien compris, ce que vallait dire les 20 % restants. C'étaient des « alliances », ou plutôt, des accords, avec des ennemis possibles des fameux résistants. Entendre les mots de Lucy la mettait mal à l'aise… Non. Elle n'avait pas tant confiance que ça en Héléna. Elle savait qu'elle pouvait allé loin, mais si elle avait vriament confiance, pensa Hiverne, elle aurait accepté de mettre à 100 % sa famille dedans… Mais là…

Pendant ce temps là, que se passait-il pour l'autre Von Wittelsbach ? La plus importante quand même, étant donné que c'était elle, quand même, qui avait le titre « Von Wittelsbach », et qui était sur votre gauche, celle qui avait le nom à l'honneur ! Bon, dans la famille, elle n'était que cinquième en importance, ou quatrième, si on était du camp du père ou de la mère… Mais bref… Visiblement, au final, plus personne n'en n'avait rien à faire de la collectionneuse, dans les mots. Car en effet, l'engueulade avait repris entre les deux personnages… Sylvia fut un court moment vexé, qu'ils viennent comme ça pour elle, mais qu'au final, ils préfèrent continuer à se prendre le bec… Après tout… EH ! Elle était là ! Mais bref, elle ne déclara rien : Elle allait devoir revenir dans la discussion, avec tout les résistants… Les principaux étaient toujours là, se disait la jeune fille, et elle voyait sa grande sœur… Cela voulait dire beaucoup, cela voulait dire qu'elle devait donc continuer à faire attention à ce qu'elle disait, si elle ne voulait pas se refaire mettre, injustement à ses yeux, à la porte.


-Sylvia, si vous êtes toujours d’accord pour nous aider, une fois que nous saurons où se trouve ce Dracaufeu, alors, il faudra user de vos talents pour le capturer. Cependant, je ne vous laisserais pas seule. Effectivement, hormis Chikara, choisissez la personne que vous voulez pour vous accompagner, moi compris. Il vaut mieux être prudent, je ne vous laisserais pas y aller seule. 

« Je suppose que je peux vous aider… Je vais voir, mon choix ne vous regarde pas.
-Sylvia... »


Hivenre allait pousser un grand soupir… Elle savait le caractère de sa petite sœur. Autant, elle, Hiverne Von Wittelsbach avait surtout hérité de son père, sa petite sœur, malheureusement, avait surtout hérité de sa mère… Et avait donc un orgeuil véritablement démesuré, et ne supportait pas comme ça, l'humiliation, car c'était pour elle une humiliation, qu'elle avait subit avec toute cette histoire… Donc, elle avait visiblement décidé de ne pas rester avec les membres de la résistances. Maintenant, Hiverne savait très bien ce que cela voulait dire : L'empêcher de rejoindre un mouvement ennemi à la résistance, de manière totalement stupide, par pur esprit de revanche… Malheureusement, elle connaissait très bien sa petite sœur : Elle était une boulle d'orgueuil, et elle en était parfaitement capable ! Bref, visiblement, le fameux Draucaufeu… Il allait falloir envoyer quelqu'un d'autres… Ce n'était pas plus mal, aux yeux d'Hiverne. Visiblement, la collectionneuse n'était plus intéressé… Et bien, sans doute, pensait la fameuse Hiverne Von Wittelsbach, cela allait être à Riku à s'en occuper…

-Tenez Hiverne. C’est le numéro de Lucy, la demoiselle qui vous accompagnera. Appelez là dans une heure environ. Pour le moment...Elle s'entraîne encore! De cette manière, vous allez pouvoir vous mettre d’accord, ainsi qu’avec Luberias, sur la date du rendez vous. Est ce que cela vous va?

« Vous connaissez bien cette Lucy ? Elle est de votre confiance ? Bien. Je suppose que ça ira de toute façon... »


Hiverne avouait qu'elle était un peu mécontente de se retrouver avec cette « Lucy » qu'elle ne connaissait absolument pas, et dont… Elle n'avait presque jamais entendu parler… Elle aurait préféré Elizabeth… Mais d'un autre côté, elle remarqua que le nom de cette dernière n'arriva pas… Finalement, était-elle une résistante ? Enfaîte, peut-être pas… Ou elle avait déjà une mission. Oui, c'était sans doute le plus probable, étant donné que les deux femmes se connaissaient depuis un long moment, sans doute… Après tout, elle était collègues. Donc, elles travaillaient ensemble en théorie… Donc, enfaîte, le plus probable était que la fameuse Elizabeth de Beaumarchais avait déjà une mission. Ainsi, donc, la première théorie d'Hiverne était stupide… Après, peut-être que la fameuse Lucy était une fille extrêmement intelligente, et qui méritait autant d'intérêt que n'importe quel autre personnes… Mais bref. Elle avait le fameux numéro de cette Lucy, elle allait pouvoir contacter la fameuse Lucy, et donc ainsi, voir quand même, comment elles allaient organiser l'entrevue avec la fameuse Luberias.

"En clair vous me donnez une mission avec aucune piste ou indice qui pourrait m'aider a savoir par ou commencer, c'est plus que flou comme mission"

- Si elle te demande de chercher d’éventuelles autres organisations mauvaises c’est justement parce qu’elle ne sait pas s’il en existe d’autre ou pas, je pense…


« Peut-être sommes-nous trop ambitieux ? Papa dit toujours qu'il faut se concentrer sur un point avant de se disperser ? »

La jeune demoiselle déclara cela… Trop timidement pour que se dise que c'était bien Sylvia. Sérieusement… Vous êtes sur que c'était notre Sylvia ? De suite, quand les regards se tournèrent vers elle, ses pomettes prirent une teinte cramoisie, et elle détourna le regard. Visiblement, Sylvia avait encore peur de se faire littéralement jarté dehors, car elle n'aurait pas parlé comme tout le monde le voulait… Ouais, notre collectionneuse n'avait toujours pas compris pourquoi la fameuse Hiverne Von Wittelsbach, sa grande sœur, l'avait mit à la porte. Vous pouvez, d'ailleurs, le voir sur le visage de la fameuse Hiverne, car elle retroussa sa lèvres inférieur, et la mordit légèrement, dérangé par toutes cette histoire… Elle s'en voulait vraiment d'avoir fait subir cela à sa petite sœur, mais au moins, pour le plus grand nombres, cela avait aider : En effet, en jettant Sylvia dehors, la situation avait put être calmé, et la plupart des principaux membres de la réunions, avaient put finalement se mettre d'accord, sans en venir aux mains, ou aux caffouillages personnels, qui auraient arrangé finalement aucunement le groupe… Sacrifice dur, quand même, pour une grande sœur qui passait donc pour la méchante.

« Je… J'aiderai aussi. J'vais capturer ce Dracaufeu et vous le rapportez. Mais ce n'est pas du tout parce que c'est pour vous, hein. C'est car je suis une collectionneuse, et que vous avez douter de mes talents. »

Cette Tsundere… Cependant, Sylvia avait buté sur quelque chose, qu'Hiverne receuilla toujours. Elle n'avait pas demandé d'allié… Sa sœur avait visiblement peur… Elle allait devoir discuter avec elle… Hors de question qu'elle tente quoique ce soit avec ce Dracaufeu seule ! Quoiqu'il arrive, elle aurait des protections… Elle ne pouvait pas s'occuper d'un Dracaufeu qui avait brulé grievemment une fille, comme ça, toute seule, sur son fauteuil roulant… Après tout, Hiverne avait quand même la mauvaise impression qu'elle était la seule à prendre cela en compte… Mais bon, qu'importe. De toute façon, sa sœur, devait faire attention, maintenant… Mais bon. Au moins, même si elle faisait sa Tsundere à l'état pure, et bien, la jeune demoiselle aux cheveux roses, toujours sur son fauteuil roulant, était visiblement maintenant, de nouveau dans la résistance… Mais attention, pensa sa grande sœur avec amusement. Ce n'était ABSOLUMENT PAS pour les aider voyons ! Baka ! Elle était totalement égoïste blablabla… Hiverne trouvait limite cela adorable… Mais chut. Elle n'allait pas dire ça devant sa sœur…

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Sam 11 Juil - 15:02

On ressentait la détermination de Lucy dans sa voix, son attitude, son regard...Dans tout en fait. Elle était désormais prête à être une chef digne de ce titre. Ce coup-ci, Hiverne l’avait mit sur la voix. Il fallait désormais être intelligent, se servir des buts de chacun pour réussir à vaincre les Teams. Une seconde fois. C’était tellement énervant. Ca devait faire trois mois que la guerre était finie, et on reprenait une nouvelle fois les hostilités, que c’était redondants, les Teams ne pouvaient elles pas se stopper entre deux? Non? Bon bah, tant pis. Mais ce coup-ci, il ne fallait pas attendre une grosse bataille de deux titans, où tu feras tout pour sauver le Titan qui calme les deux autres qui détruira le bâtiment où il était emprisonné et te fera faire un vol sur son dos et aura ainsi une dette envers toi ! Quoi? Lucy venait de résumé son point de vue de la dernière bataille finale. Enfin bref, revenons au premier sujet, Helena Greysham avait parlé! Elle avait donné les premières directives !

Chikara, à l’écoute de sa mission, hocha la tête, il ne fallait pas s’appeler Samuel Chen pour comprendre que le blanc était très nerveux. Normal, il était infiltré dans la Team Rocket. C’était une tâche dangereuse, et qui savait ce qu’il se passerait si le chef, encore inconnu de la rose à l’heure qu’il est, était au courant du double jeu de Chikara? Sois il le tuerait...Sois il trouverait un moyen de le faire changer de camp...Et là, c’est la Résistance qui aurait un infiltré, ça ferait très mal. Mais il ne fallait pas perdre espoir, ce n’était pas prévu, hein? Enfin bon, en tant que joueur du chef de la Team Rocket, qui sait ce que je peux préparer? Bref, j’en ai trop dit!

"Huhu, j'aimerais pas être l'accompagnateur !"
« Je suppose que je peux vous aider… Je vais voir, mon choix ne vous regarde pas.
-Sylvia... »
-Mademoiselle Von Wittelsbach...Votre sécurité me regarde tout de même, pour cette raison, je préfère être au courant de votre choix, comprenez, je ne veux pas qu’il vous arrive quelque chose. Après, si vous insistez, je souhaite juste avoir la confirmation. que vous possédez une protection suffisante.

Lucy avait été assez clair, mais on ressentait tout de même que ce n’était pas bête et méchant. Elle faisait ça pour assurer la sécurité de Sylvia, face à ce Dracaufeu Maléfique, il fallait être prudent, surtout si l’hypothèse du fait que c’était un pokémon fumant du noir était vérifiée,, et on sentait bien que Sylvia se forçait un peu à aider la Résistance, mais ça montrait une forme de maturité de sa part au final, pensait Lucy, elle avait été plutôt dénigrée par Riku, et elle était tout de même prête. Franchement, Lucy était impressionnée. Les Von Wittelsbach étaient bien élevés, et même si la Red de la Capture avait son caractère, elle était arrivée à le mettre de côté! Bravo ! Du côté de Liz’, bien que celle-ci n’était pas vraiment résistante, Lucy pourrait la convaincre de faire n’importe quoi, ou presque, il suffisait qu’elle lui achète la nouvelle paire de chaussures à la mode de luxe et puis voilà ! Ou d’avoir les meilleures places au futur grand festival où la fille de Mickael Machina sortirait victorieuse évidemment! Donc bon, si c’était Elizabeth qui était choisie par Sylvia, pas de problème!

« Vous connaissez bien cette Lucy ? Elle est de votre confiance ? Bien. Je suppose que ça ira de toute façon... »
-Je la connais probablement mieux que quiconque, si je vous l’envoie, c’est qu’elle a toute ma confiance, ne vous en faites pas.

Lucy était on ne peut plus sincère, et ça se voyait, en même temps, quoi de plus normal, j’ai envie de vous dire! Heureusement qu’elle avait sa propre conscience! Sinon, on serait pas dans le caca. Hiverne avait l’air d’accord au final, c’était parfait. Il ne manquait plus qu’à rencontrer Luberias en direct. Ca allait être une rencontre intéressante, il allait falloir analyser chaque mouvements, chaque paramètres du Serpent Menteur, elle finirait bien par se trahir en forçant. C’était obligé. Personne ne pouvait tromper la population éternellement. Il allait falloir être le plus malin possible, moi, je vous le dit. J’irais même jusqu’à dire Subtil...Oui, vous avez bien lu, Lucy se devait d’être SUB-TIL, une certaine personne comprendra la référence, oui oui, c'est effectivement une private joke, et alors? Problème? C’est pour mon Petit Faucon, en parlant d’oiseaux, c’est à Riku le Coucou de prendre la parole suite à son ordre donné par Helena Greysham ! -Oh, mon dieu, ma prof d'Histoire serait fière, j'ai réussit à faire la transition ! J'y arrives en RP, mais pas en contrôle d'Histoire durant une composition ou une analyse de documents...Pourquoi, Ô monde cruel?-

"En clair vous me donnez une mission avec aucune piste ou indice qui pourrait m'aider a savoir par ou commencer, c'est plus que flou comme mission"
- Si elle te demande de chercher d’éventuelles autres organisations mauvaises c’est justement parce qu’elle ne sait pas s’il en existe d’autre ou pas, je pense…
« Peut-être sommes-nous trop ambitieux ? Papa dit toujours qu'il faut se concentrer sur un point avant de se disperser ? »
-Mmmh, indubitablement. Je ne peux que vous accorder le point Mademoiselle.

En effet, c’était on ne peut plus flou. Mais Lucy voulait trouver un moyen de donner une mission vague à Riku pour qu’il réfléchisse sur la vision du monde qu’il doit adopter. Je ne vais pas vous refaire un cours là dessus, Chikara et Hiverne s’en sont suffisamment occupés, n’est-ce pas? La remarque de Sylvia fit une nouvelle fois réfléchir la rose, le groupe était déjà dispersé en deux points, Rocket, et Venom, mettre un membre sur une piste Elle réfléchit, puis décida d’une chose plutôt fondamentale. En effet, la résistance était donc formée de Lucy, Liz -A mi-temps, quoi-, Sheena, Riku, Chikara, ainsi que de la famille Von Wittelsbach, sachant que celle-ci gardait une marge de sureté, il fallait réussir à avoir le soutien à 100% de la puissante famille! Mais il fallait aussi réussir à avoir des membres supplémentaires, c’était important aussi. Lucy reprit alors la parole.

-Riku, puisque tu es un dresseur, essaie, en voyageant, de recruter des membres pour la Résistance. Nous avons besoin de personnes. Cependant, tu devras me donner les noms de chaque membre que je les contacte, puis les rencontre personnellement. Ca peut paraître simpliste, mais c’est tout aussi important. Que l’infiltration des Teams.

Lucy était plutôt froide. Son ordre était simple. TOUTES les possibles recrues de la Résistance devaient la rencontrer avant tout. C’était clair et net. Sans possible révocation. Elle devait garder l’oeil sur son groupe. Riku pouvait bien réussir ça, quand même. Ce n’était pas trop compliqué à priori. Donc de cette manière. Il avait une tâche importante, et pas très vagues, mais sa première mission n’était pas non plus à oublier. En espérant que le blanc s’en rappel.

« Je… J'aiderai aussi. J'vais capturer ce Dracaufeu et vous le rapportez. Mais ce n'est pas du tout parce que c'est pour vous, hein. C'est car je suis une collectionneuse, et que vous avez douter de mes talents. »
-Evidemment. Comment ça-t-elle, souriante, puis reprit un air sérieux. -Mais, je reste sérieuse, vous n’irez pas seule. Je ne doutes pas de vos talents, je redoutes de la puissance de cette maudite créature. Prudence est mère de sureté, n’est ce pas?
Lucy était donc prête, la réunion touchait à présent à sa fin, en effet, il devait rester ce tour-ci normalement, puis, ensuite, la chef pourrait enfin parler à Chikara sur ce qu’elle avait à lui dire, le RP prenait bientôt fin. Et Lucy irait prendre un bon bain ! Lalalalalala ♫♪...Bref, désormais, c’était à vous de jouer, Elizabeth, Riku, Chikara, Sylvia, réagissez! Même si l’avant dernier devait surtout se demander ce que lui voulait la conseillère...
-Avant de conclure, avez vous des questions?

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth de Beaumarchais


avatar
Messages : 146
Réputation : 13
Date d'inscription : 02/06/2014
Autres Comptes : Alice Taylor - Sheena Fujibayashi - Arthur et Vipélia - Alexander Strauss

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Sam 11 Juil - 18:35

- Dans tout les cas, j’espère que tu feras attention, Elizabeth, il ne sera peut-être pas aisé à arrêter.
"Oui, tu as raison, ces fourbes sont de dangereux personnages ! Mais je ne les laisserais pas transformer l'art des matchs pokemon en vulgaire combat de brutes fumant du noir ! Parole d'Elizabeth de Beaumarchais, Première du Nom !"

Et oui, Chikara Fujisaki était dans le vrai en précisant le danger représenté par ces individus aussi sombres que leurs pokemons, mais ça n'effrayait pas Elizabeth. Enfin si, ça lui faisait un peu peur d'avoir à réaffronté ces bêtes à fumée noire, car elles n'étaient pas commodes du tout et la dernière fois qu'elle en avait affronté une, la Princesse n'avait gagné que d'un cheveu, elle était bien forcée de le reconnaître. Mais même si cette peur était présente, ça ne devait pas la décourager, pas question ! Si elle montrait une seule once d'effroi, ce serait déjà une victoire pour ces êtres maléfiques qui continueraient à répandre le mal sur le monde. Et surtout à gâcher les matchs pokemons, car c'était bien de cela qu'il s'agissait. Livrer un match était une chose qu'adorait particulièrement la Conseillère, et elle ne laisserait rien ni personne lui enlever ce plaisir en amenant sur le terrain ces pokemons de tricheurs. Bref, si elle croisait la route d'un de ces dresseurs malveillants, il fallait qu'elle soit prête à le capturer. Et ensuite, au cachot ! Au pain sec et à l'eau ! Ca devrait faire réfléchir les autres tricheurs, c'était une bonne idée. Mais la Ligue de Kanto et Johto avait-elle un cachot ? Là était toute la question. Sans doute que non, vu que c'était un lieu pour disputer des matchs, pas une prison. Dommage. Bah, elle laisserait cette Résistance s'occuper d'eux, regorgeant d'idées pour leur infliger la punition qu'ils méritent.

« Vous connaissez bien cette Lucy ? Elle est de votre confiance ? Bien. Je suppose que ça ira de toute façon... »
-Je la connais probablement mieux que quiconque, si je vous l’envoie, c’est qu’elle a toute ma confiance, ne vous en faites pas.
"Vous pouvez la croire, Hiverne, Lucy est une de mes amies, elle est irréprochable !"

Hiverne semblait un peu méfiante, ce qui était bien normal, mais Elizabeth, cette fois, pouvait se rendre bien utile pour aider à la convaincre de faire confiance à Lucy, qui n'était autre qu'Helena en réalité. C'était donc très bizarre de parler comme d'une autre personne, mais assez drôle en même temps. Quoi qu'il en soit, Liz avait assuré à l'aînée des Von Wittelsbach que Lucy était digne de confiance, et était totalement sincère dans ses paroles. Elle connaissait après tout bien Lucy, elle avait bien enquêté sur la jeune fille promise à son frère avant même de la connaître, pour être sûre que c'était un bon parti. Et la réponse avait été claire, et encore plus en la rencontrant personnellement au Plateau Indigo. Lucy était une personne charmante, drôle, gentille, forte, juste... Et en plus, elle était jolie, savait bien s'habiller et venait d'une famille noble. Nicolas de Beaumarchais avait tiré le gros lot ! Quel éloge... Elizabeth ne voyait vraiment personne de plus cool que sa future belle-soeur, exceptée elle-même, évidemment. Et oui, il ne fallait pas exagérer non plus, tout de même. Enfin bref, la Princesse espérait vraiment qu'Hiverne soit moins sur la défensive après ces paroles et qu'elle accepte l'offre d'Helena/Lucy.

"En clair vous me donnez une mission avec aucune piste ou indice qui pourrait m'aider a savoir par ou commencer, c'est plus que flou comme mission"
- Si elle te demande de chercher d’éventuelles autres organisations mauvaises c’est justement parce qu’elle ne sait pas s’il en existe d’autre ou pas, je pense…
« Peut-être sommes-nous trop ambitieux ? Papa dit toujours qu'il faut se concentrer sur un point avant de se disperser ? »
-Mmmh, indubitablement. Je ne peux que vous accorder le point Mademoiselle.
"Arrêtez donc de toujours tout critiquer, Riku, vous avez déjà de la chance de faire partie de cette Résistance, vous allez pas tout avoir non plus !"

Non mais ! il avait toutes les caractéristiques d'un traître en puissance, d'un méchant fourbe, d'un allié du Dracaufeu maléfique, et la Résistance acceptait de le garder en son sein, c'était déjà bien. Si Elizabeth avait dirigé tout ça, il serait parti avec un coup de pieds aux fesses, point barre. Lucy était trop naïve malheureusement, mais dès qu'elle aurait le dos tourné, ce serpent la mordrait mortellement ! Mais pas d'inquiétude, Liz serait là pour veiller sur son amie, tout comme elle protégerait Chikara, Sylvia... et Hiverne ? Pas sûr qu'elle en ait besoin, elle, en revanche. Mais pour les autres, si jamais Riku révélait un jour sa véritable nature et qu'il tentait de leur faire du mal, ça irait bien mal pour lui et Elizabeth le pourchasserait jusqu'aux portes de l'enfer ! Ben oui, c'est un méchant, donc, il devait habiter là-bas, en toute logique. Donc, ce monsieur n'était apparemment pas content de ne pas avoir une mission qui lui convenait, le pauvre chaton, il devrait déjà être bien content d'en avoir une de mission ! Elizabeth était impitoyable avec le pauvre Riku, mais ce n'était pas de sa faute. C'est lui qu'a commencé ! Comme disent les enfants. Il avait dit ne pas apprécier la Princesse et s'autoproclamer son ennemi. Donc, les ennemis, on ne faisait pas dans la demi-mesure avec eux, c'était ce que pensait dur comme fer Elizabeth.

-Riku, puisque tu es un dresseur, essaie, en voyageant, de recruter des membres pour la Résistance. Nous avons besoin de personnes. Cependant, tu devras me donner les noms de chaque membre que je les contacte, puis les rencontre personnellement. Ca peut paraître simpliste, mais c’est tout aussi important. Que l’infiltration des Teams.
« Je… J'aiderai aussi. J'vais capturer ce Dracaufeu et vous le rapportez. Mais ce n'est pas du tout parce que c'est pour vous, hein. C'est car je suis une collectionneuse, et que vous avez douter de mes talents. »
-Evidemment. Mais, je reste sérieuse, vous n’irez pas seule. Je ne doutes pas de vos talents, je redoutes de la puissance de cette maudite créature. Prudence est mère de sureté, n’est ce pas?
-Avant de conclure, avez vous des questions?
"Moi, j'en ai plein ! Puis la Princesse se tourna vers celui à qui elle voulait les poser : Chikara, comment s'appelle ta Dulcinée ? Elle est comment physiquement ? Et mentalement ? Et au niveau vestimentaire ? Et..."

Enfin ! C'était enfin la fin de réunion, et cela signifiait une chose pour Elizabeth : parler enfin des choses importantes ! Et là, tout de suite, la chose la plus importante était à n'en pas douter la fiancée de Chikara. La Princesse pouvait bien être un peu nunuche sur les bords, voire complètement, mais elle avait relativement bonne mémoire, du moins pour les sujets qui l'intéressaient, et la vie amoureuse de Chikara en faisait partie bien évidemment. Désormais, elle avait tout le loisir de harceler le jeune homme bien habillé au sujet de cette pauvre petite Rocket manipulée. Des questions, elle en avait à la pelle, et ne laisserait pas le garçon tranquille tant qu'il n'y aurait pas répondu. En bref, il ferait mieux de prendre ses jambes à son cou si jamais il ne voulait pas passer la nuit ici ! Car pour ce qui était de papoter sur ce genre d'histoires de coeur, Elizabeth ne voyait littéralement pas le temps passé. En dehors de l'amoureuse de Chikara, la blondinette aurait bien aimé faire davantage connaissance avec Sylvia et Hiverne, bien sûr, et aussi parler à Lucy de sa rencontre prochaine avec Luberias - pour lui demander un autographe de la chef Venom - ça en faisait des choses à faire ! En aurait-elle le temps ? Une seule solution ! Prendre tous ensemble le thé avec des petits gateaux ! Rien de mieux pour discuter et faire connaissance. Bon, par contre, pas avec Riku, lui, il avait qu'à aller le prendre avec ses Dracaufeus chéri. Quoi qu'un Dracaufeu qui prend un thé, ce serait assez étrange. Mais au moins, il l'aurait tout de suite chaud, ce serait pratique. Mais n'allons pas faire des hypothèses douteuses, Liz attendait juste les précieuses réponses de Chikara pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Riku


avatar
Messages : 165
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/10/2013
Autres Comptes : Charizard , Luga Stark , Eric lencher

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Sam 11 Juil - 22:58

A entendre Chikara,Riku semblait avoir dit encore quelque chose qu'il ne fallait pas mais après tout si Lucy ne savait pas par ou commencer dans les recherches,comment lui pourrait le savoir?Tout le monde avait eu une mission clair ou dut moins une piste pour commencer sauf lui et même Sylvia avait l'air d'accord ou dut moins c'est ce que Riku avait l'air de comprendre.Elizabeth en revanche semblait avoir envie de lui faire des reproches jusqu'au bout mais bon il allait bien s'y habituer mais bon il se faisait la promesse de lui faire un jour regretter tout les reproches qu'elle lui aura fait si un jour l'occasion se présenterait.
"Si vous voulez faire une mission comme celle ci,vous n'avez qu'a le dire Elizabeth"
Après tout il n'avait pas vraiment demander a faire partie de la résistance,Helena pouvait très bien lui dire de s'en aller mais non,au lieu de cela elle lui donna une mission déjà un peu plus clair et surtout plus utile que parcourir les régions a l'aveuglette a la recherche d'une menace qu'il n'y avait pas a moins de se créer des menaces bêtement comme il craignait un peu que la résistance s'en fasse une avec ce dracaufeu étrange.Au moins si sa mission était de ramener du monde dans la résistance,il allait peut être rencontrer des personnes avec qui il pourrait mieux s'entendre comparer aux personnes présent dans la pièce.
"Eh bien donnez moi un numéro de téléphone avec lequel je puisse vous contacter et je vous tiendrait au courant si je rencontre des personnes intéressées.J'irait faire un tour a Kanto dans les prochains jours au cas ou il y aurait besoin de moi"
Il en profiterait d'ailleurs au passage pour agrandir son équipe avec des pokémons de la région mais bon il n'y était pas encore mais qu'importe,il avait fait ce qu'il avait a faire et il n'avait plus qu'a ce concentrer sur sa mission actuel.
"Si il c'est tout,je vais prendre congé.Allez Grahyenna,on s'en va"
Pendant tout ce temps la chienne des ombres c'était plus que fait oublier bien qu'en vérité elle c'était endormie sous une table.Bref après avoir fait rentrer le pokémon canidé dans sa pokeball,le jeune dresseur pris la direction de la sortie avant de s'envoler sur le dos de son propre dracaufeu en imaginant la tête d'Elizabeth si le duo pouvait lui passer tout prés de la tête.

(fin pour moi)

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Dim 12 Juil - 0:56


Helena assigna donc à chacun des résistants une première mission. Chikara avait accepté sans bronché sa mission, de toute façon en tant qu’infiltré, il était évident que sa mission principale serait de soutirer les informations sur la mafia et sur le Dracaufeu maléfique qui s’était enfuit de leur base. Il avait l’impression que tout reposait sur ses épaules, que s’il n’arrivait pas à se renseigner la résistance ne pourrait pas avancer et cela le rendait encore plus nerveux qui ne l’était.

On demanda également à Sylvia de capturer le Dracaufeu Maléfique lorsque celui-ci serait localisé. Mais la demoiselle ne semblait pas très coopérative… Helena tenta d’insister un minimum. Entre temps Elizabeth s’était proposé de capturer un des dresseurs possédant un Pokémon noir si jamais l’un des challengeurs de la ligue en possédait un. Chikara ne cacha pas son inquiétude vis-à-vis de la princesse, ce à quoi elle répondit :

"Oui, tu as raison, ces fourbes sont de dangereux personnages ! Mais je ne les laisserais pas transformer l'art des matchs pokemon en vulgaire combat de brutes fumant du noir ! Parole d'Elizabeth de Beaumarchais, Première du Nom !"

Chikara acquiesça en hochant la tête. Elizabeth était une princesse, oui, mais elle n’avait rien à voir avec les clichés des dessins animés et des jeux vidéos. Elizabeth était une battante, elle était courageuse et fière. Elle ne montrait pas une once de peur. Chikara ne pouvait que saluer ce courage.

Hiverne devait, quand à elle, organiser un rendez-vous avec Luberias. Helena demanda à la grande Von Wittelsbach de contacter Lucy. La jeune femme à lunettes semblait très sceptique à l’idée d’être accompagnée d’une femme qu’elle ne connaissait ni d’Eve et d’Adam mais les deux conseillères, Helena et Elizabeth, lui assurèrent que c’était une personne digne de confiance. Il fallait avouer que Chikara était très curieux à ce sujet et se demandait bien à quoi ressemblait cette fameuse Lucy. Pourquoi n’était-elle pas ici aussi ? Cela ne devait-il pas être une réunion importante pour la résistance ?

Riku, lui, ne semblait pas trop emballé par la mission qui lui avait été confié au départ et qui était beaucoup trop vague. Mais Helena ne pouvait pas être plus précise puisque justement elle parlait de danger potentiel encore cacher et c’était ce que Chikara avait tenté d’expliquer à Riku. Mais à en voir le visage un peu crispé de ce dernier, cela ne devait pas avoir eu l’effet escompté. Dans tout les cas Sylvia émettait le fait que ce n’était probablement pas une bonne idée de se disperser d’avantage et qu’il fallait peut-être se concentrer sur les deux dangers connu : la Team Rocket et la Team Venom, même si les avis étaient encore très partagés au sujet de cette dernière. Ce à quoi Helena acquiesça et elle s’empressa de confier à Riku une nouvelle mission. L’homme était dorénavant responsable du recrutement. Cette nouvelle mission semblait plutôt mieux convenir à Riku.

"Eh bien donnez moi un numéro de téléphone avec lequel je puisse vous contacter et je vous tiendrait au courant si je rencontre des personnes intéressées.J'irait faire un tour a Kanto dans les prochains jours au cas ou il y aurait besoin de moi"

Tout est bien qui finissait… Relativement bien concernant le cas Riku on dirait. Et les choses semblaient s’arranger pour Sylvia aussi car la jeune demoiselle dit :

« Je… J'aiderai aussi. J'vais capturer ce Dracaufeu et vous le rapportez. Mais ce n'est pas du tout parce que c'est pour vous, hein. C'est car je suis une collectionneuse, et que vous avez douté de mes talents. »

Chikara ne pu s’empêcher de grimacer une nouvelle fois en entendant cela. Il n’arrivait toujours pas à concevoir l’idée d’envoyer une fille aussi fragile que Sylvia à la mort. Il imaginait déjà la pauvre fille en fauteuil roulant se faire brûlé vif par le monstre diabolique, surtout qu’elle n’avait pas demandé d’alliés.

-Evidemment. Mais, je reste sérieuse, vous n’irez pas seule. Je ne doute pas de vos talents, je redoutes de la puissance de cette maudite créature. Prudence est mère de sureté, n’est ce pas?

Chikara était très nerveux concernant cette histoire qui sentait le roussit, c’était le cas de le dire. Il se demandait bien pourquoi est-ce que personne ne voulait contester le choix d’Helena qui était d’envoyer cette pauvre enfant au suicide. Pas qu’il doutait des capacités de l’adolescente, mais c’était bien quelque chose de beaucoup trop dangereux ! Il lui faudrait carrément une escouade pour qu’elle puisse mener à bien cette mission saine et sauve ! Il se permit alors d’aller voir directement Hiverne et lui demanda, à voix basse :

- Excusez-moi, mais vous allez les laisser faire ? Ce n’est pas un peu trop dangereux même pour votre petite sœur ?

Chikara n’avait pas vraiment l’habitude de parler à des personnages d’une telle importance. Il avait beau avoir rencontré trois conseillers et un maître de ligue, s’adresser à des personnes aussi grands que ne pouvait l’être Hiverne le déstabilisait un peu surtout que sa remarque pouvait être considéré comme très déplacée. Joignant ses doigts, faisant s’entrechoquer ses ongles, il n’arrivait pas à cacher à quel point il était impressionné et intimidé par la Von Wittelsbach.

- Avant de conclure, avez-vous des questions ?

"Moi, j'en ai plein ! "

Elizabeth se tourna alors vers Chikara, un grand sourire intéressé sur les lèvres :

"Chikara, comment s'appelle ta Dulcinée ? Elle est comment physiquement ? Et mentalement ? Et au niveau vestimentaire ? Et..."

- Euh… Et ça ne peut pas attendre ?

Il fallait avouer qu’Elizabeth avait un sens des priorités qui était bien à elle. Se rendait-elle compte du lieu et avec qui ils se trouvaient actuellement ? Déjà que parler devant autant de monde de choses importantes était un véritable exploit pour le garçon… Il ne se sentait pas tellement d’attaque à parler de choses aussi personnelle comme sa relation avec Andea. Mais en regardant Elizabeth qui se montrait très insistante, il comprit qu’il ne pourrait pas éviter plus longtemps la question… Cela le mettait dans un état de stresse incroyable. Il bégaya nerveusement :

- Euh… Ben… Ben… Elle… Enfin E… Elle… S… S… S… S’appelle… Uuuh… A… A… An…

Il n’arrivait plus à parler correctement, il sentait ses jambes trembler et ses joues devinrent rouges écarlates. Il se sentait incroyablement honteux, pourquoi était-il aussi nerveux ? Il chercha pendant un instant du regard une petite porte de secours, malheureusement Riku était partie, n’ayant plus grand-chose à dire apparemment. Et Chikara ne pouvait pas s’en aller, il devait rester car Helena avait besoin de lui parler… Mais il ne pouvait pas non plus se cacher, c’était un peu inutile, Elizabeth le retrouverait bien trop aisément. Chikara se cacha alors le visage à l’aide de ses mains.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ] Dim 12 Juil - 15:59

Il fallait bien dire ce qu'il était, Sylvia fut vexé du fait que personne ne remarqua son dévouement extrême. Alors qu'elle avait été humilié, blamé, aspergé de champagne -bon d'accord, elle reconnaissait que sur ce dernier point, elle était entièrement coupable. Enfin non, à cinquante/cinquante avec la bouteille de champagne.- mais bref, véritablement humilié… Personne ne récompensait ce qu'elle avait fait ! Elle acceptait d'aider, alors qu'elle n'avait aucune raison ! Ses yeux rouges de rage et quelque peu de honte se tournaient vers alors sa grande sœur, qui ne le remarqua point. Tout cela c'était sa faute. Tout le monde avait remarqué la parfaite Hiverne, et elle, elle était même pas intéressante hein ? Puis, c'était pareil pour les autres membres de la résistance. Elle durant, toute la réunion, elle n'avait jamais été vraiment complimenté… Après tout, elle était quand même la « Red de la Capture », elle était plus connu que tout le monde ici ! Bon, d'accord, moins que sa sœur… Et sans doute moins que Mademoiselle de Beaumarchais… Mais quand même !

-Je la connais probablement mieux que quiconque, si je vous l’envoie, c’est qu’elle a toute ma confiance, ne vous en faites pas.

"Vous pouvez la croire, Hiverne, Lucy est une de mes amies, elle est irréprochable !"

« Bien. Je fais confiance à vos avis. »


De toute façon, avait-elle le choix ? Elle allait donc être avec une jeunotte… Et bien… Si aussi bien Elizabeth de Beaumarchais qu'Héléna Greysham avait confiance en elle, cela voulait dire… Absolument rien.. Elle s'excusait, mais elle n'avait confiance en les avis critiques de ses deux femmes… Elles étaient gentilles, motivés, et avaient sans doute de bonnes idées, mais elles étaient beaucoup trop gentilles… Cela était une qualités, sans aucun doute… Mais de l'autres côtés, elle restait persuadé d'une chose : Elle allait s'en mordre les doigts… Cela était sûre et certains… Elles étaient beaucoup trop sûre des personnes qui les entouraient, que cela soit de leur qualités, que de leur loyautés… Mais bon. Peut-être qu'elle en faisait trop, et elle se disait que sans doute qu'il n'y avait pas de mal à faire confiance un peu en les plus jeunes… Puis, peut-être que Lucy était assez âgé enfaîte… ? Après tout un élève ne voulait pas dire plus jeune. Quoiqu'il en soit, elle écouta attentivement la suite des déclarations, même si elle savait bien que le reste ne serait plus pour elle maintenant.

-Evidemment. Mais, je reste sérieuse, vous n’irez pas seule. Je ne doutes pas de vos talents, je redoutes de la puissance de cette maudite créature. Prudence est mère de sureté, n’est ce pas?

« Pff. J'vous dirais si j'ai besoin d'un porteur d'outils alors… Mais je vous assure que c'est point nécessaire. »


Sylvia était de nouveau prétentieuse et orgeuilleuse… Cela faisait presque extrêmement plaisir à la fameuse Hiverne Von Wittelsbach, qui revoyait sa sœur, dans son comportement habituel. Sylvia disait cela, elle, juste car elle avait peur que tout le monde était entrain de pas la prendre au sérieux… Certes, ils disaient tout cela… Mais Chikara, c'était beaucoup plus dangereux ce qu'il faisait ! Et il était seul ! Pareil pour tout les autres… ? Elles ne comprenaient pas, et finalement, n'en revenait qu'à une seule et unique conclusion… On la considérait comme trop jeune… Elle allait montrer ses talents, vous allez voir… Elle était une Von Wittelsbach, et elle avait autant de pouvoir et de puissance que tout le monde… Pourquoi on la voyait toujours faible ?! Rah ! Et en plus, comme ça, tout le monde considérait son travail comme normal… Qu'avait dit sa grande sœur à Héléna, hein ? Qu'elle était son esclave ? Elle voudrait plus de considération… Mais bon, en tout cas, bientôt, tous se désintéressèrent de la collectionneuse, lui donnant une bouffée d'angoisse, quand Héléna déclara naturellement :

- Avant de conclure, avez-vous des questions ?

« Nn… Non ! C'est bon.
-Nous devons faire notre rapport au reste de la famille. »

"Chikara, comment s'appelle ta Dulcinée ? Elle est comment physiquement ? Et mentalement ? Et au niveau vestimentaire ? Et..."

- Euh… Et ça ne peut pas attendre ?


Les deux jeunes femmes alors s’appétèrent à partir… Hiverne eut un léger sourire en voyant les déclarations de Chikara et Elizabeth… Sylvia, elle, non. Elle se prit presque au jeu en déclarant que Mademoiselle de Beaumarchais n'était pas très responsable, et que tout cela relevait du privé, mais elle en fut empêcher par une petite tape sur la tête de la part de sa sœur… Maiiiiiiiiis ! Sylvia avait envie de dire son avis ! Après tout, elle avait raison ! Tout cela était des questions intimes qui ne devaient pas être révélés ! Après tout, les questions de couples étaient des questions de privés, et pour une jeune demoiselle aussi prude que Sylvia… Elle ne connaissait du mariage que le fait qu'elle allait être promise à un homme… Et c'est tout ! Tout et tout ! Après tout, si, elle savait que sa sœur était mariée (vu qu'elle avait même deux enfants), mais quand même ! De toute façon, elle parlait jamais de son époux, et ce fameux Excellius Smith, l'époux d'Hiverne, était d'un ennui totale, donc… Elle n'allait jamais le voir… Mais bon ! En tout cas, la fameuse Hiverne déclara alors aux personnes restantes.

« Je contacterai cette « Lucy » donc. Au revoir Greysham, et au revoir à tous. Et bonne chance. »

C'est ainsi qu'Hiverne prit alors les poignées à l'arrière du fauteuil roulant, et commença à le pousser vers l'extérieur de la salle… On put entendre encore un petit moment une plainte légère de la collectionneuse de Pokémon, qui disait qu'elle pouvait se déplacer toute seule, mais visiblement, de l'avis de la grande sœur, cela n'avait aucune importance. C'est ainsi qu'Hiverne prit alors lentement le même chemin que Riku… Direction l'aéroport, pour ramener les deux au Manoir des Von Wittelsbach, à Hoenn, dans la belle ville d'Atalanopolis… la fameuse Hiverne avait hâte de rentrer, comme Sylvia. Sylvia pour se reposer, mais Hiverne, pour continuer tout cela… n'en déplaise à Sylvia, les deux sœurs étaient encore loin de se reposer, car maintenant, elles allaient devoir convaincre du bien fondé de leur décision (de sa décision, déclarerai la fameuse Sylvia Von Wittelsbach, si celle-ci tournaient mal, et elle n'aurait pas tord, étant donné que Sylvia n'eut, nullement, le droit de déclarer ce qu'elle voulait), au reste de la famille… Et cela, cela allait être du pain sur la planche. Bref, pas de la tarte. Boulangerie, Pâtisserie !

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ]

Revenir en haut Aller en bas
 

Seuls les faits signifient quelque chose [ Liz - Riku - Chikara - Sylvia ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Johto :: Doublonville-