Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne

Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Sam 6 Juin - 20:26

Acajou. Une ville sympathique dans le nord de la région Johto. Ce lieu était connu pour sa proximité avec le magnifique Lac Colère qu'il y avait un peu plus loin ainsi que pour son arène. Mais je n'étais pas présent pour des raisons aussi futiles, j'avais une mission à exécuter. Cette fois-ci, aucun assassinat, il s'agissait juste de surveiller une certaine personne suspectée d'avoir tourné le dos à la Team Rocket. Comme à mon habitude, j'avais passé mon temps à observer et surveiller l'emploi du temps, les manies, les faits et gestes de ma cible avant de me rendre compte qu'il n'y avait aucun souci à se faire. C'était une vie tout à fait banale. La cible ne représentait aucune danger pour l'organisation et je n'avais aucune raison de signaler dans mon rapport qu'il fallait s'en occuper au plus vite. D'ailleurs, maintenant que j'étais devenu Commandant, les choses n'étaient plus les mêmes, j'avais un peu plus de liberté dans mes actions, je n'étais plus obligé d'avertir mes supérieurs avant d'avoir l'autorisation de passer à l'acte. C'était assez étrange à mes yeux. J'avais passé mon temps à suivre les directives, d'abord celles d'Elain, puis celles de mes supérieurs et maintenant il n'y avait que le boss qui pouvait me forcer à aller contre ma volonté. Volonté... En avais-je seulement ? Certes, je n'étais pas un pantin dont quelqu'un tirait ses ficelles pour avancer, mais c'était tout comme, tant que je n'avais pas d'ordres, je ne savais pas vraiment quoi faire de mon temps à part l'entraînement. Il y avait bien ces moments où je jouais du piano tout en me laissant aller, mais je trouvais que la musique manquait de quelque chose, d'émotions sûrement. J'étais incapable d'en ressentir, ou de moins, je ne savais pas ce que c'était, si bien que je ne pouvais pas le reconnaître si cela m'arrivait. De toute façon, les émotions étaient les premiers ennemis des assassins. Si jamais je finissais par éprouver ce que les gens appelaient pitié ou remords, j'étais certain que je ne parviendrais plus à jouer mon rôle, la Team Rocket se débarrasserait de moi comme élément devenu inutile et je ne pourrais plus supporter ma sœur, ce qui était inacceptable.

Le dernier jour de ma surveillance, poursuivie pour m'assurer que je ne me trompais pas, je finis par atterrir devant un établissement scolaire. Doucement, les souvenirs me revenaient petit à petit. Le fait qu'Elain était une élève supérieure à la moyenne, le fait que personne ne faisait attention à moi, le fait d'avoir commencé à vivre dans l'ombre de ma jumelle malgré les résultats convenables que j'arrivais à obtenir. Si quelqu'un s'était aperçu que j'existais, serais-je celui que je suis en ce moment ? Peu importe, ce n'était pas arrivé, cela n'arrivait d'ailleurs jamais et je n'avais pas besoin d'y penser pour continuer mon rôle. Alors que j'allais partir, une des élèves sortant du collège attira mon attention. Des cheveux argentés, une peau aussi pâle que la mienne, une jeune fille qui devait attirer les regards normalement. Pourtant, le plus surprenant et le détail qui m'interpellait était sa gestuelle, elle ressemblait énormément à la mienne. Parmi la foule, je ne pouvais pas en être certain, mais comme je n'avais rien d'autre à faire, je décidais de la suivre pour en avoir le cœur net. Évidemment, personne ne faisait attention à moi, ma démarche silencieuse et mon manque de présence jouait toujours autant pour ma discrétion. Une fois qu'elle était séparée du groupe, je pus me rendre compte que mon intuition avait été la bonne. Même si elle semblait tout à fait normal, un œil habitué pourrait remarquer qu'elle avait une démarche bien particulière.

Dans mon esprit, deux options se formaient : soit elle avait été un assassin comme moi et elle en gardait certaines habitudes, soit elle avait des prédispositions naturelles qu'elle devrait mettre à profit. Si c'était le second cas, j'étais certain que le boss apprécierait que je lui ramène un aussi bon élément, surtout si je pouvais la former pour parfaire son éducation. C'était très étrange... C'était bien la première fois que j'avais autant d'intérêt pour une personne. Il serait faux de déclarer qu'elle ne m'intéressait pas, mais j'étais étonné de voir que je n'étais pas le seul pour posséder des prédispositions pour l'espionnage et l'assassinat. Il était évident à mes yeux que cette demoiselle en était capable. D'ailleurs, le fait qu'elle soit une fille ne me dérangeait absolument pas, dans le sens où je me fichais du sexe des bons éléments et que j'avais une sœur jumelle qui était tout aussi douée que moi pour tuer ses adversaires lorsqu'elle en ressentait le besoin lors d'une mission. Pourtant, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que j'étais en train de faire une fixation sur une jeune fille à la sortie de son établissement scolaire. Ce n'était pas dans mes habitudes. D'ailleurs, j'étais tellement perturbé que je finis par relâcher ma concentration sur la discrétion de ma filature. Allait-elle s'en rendre compte et me prouver par la même occasion que j'avais raison ?

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Dim 7 Juin - 7:39

Ca y est ! C'était la fin des cours ! Avec la chaleur écrasante qui touchait la région de Johto, les enfants étaient bien content de pouvoir sortir du four qu'était les salles de cours. Tu me diras… Quand il faisait froid, chaud, qu'il pleuvait ou que le soleil radiait partout… Les élèves de Collèges n'avaient toujours qu'une seule et unique envie, surtout quand l'heure fatidique de dix-septs heure approchait à grand pas : Sortir ! Et ouais ! Le Collège, on aime pas rester à l'intérieur… Et bien que j'ai dis que toutes les températures, et tout les temps qui existaient pousser les élèves à vouloir sortir… Deux spécialement… Quand il y avait de la neige. Ca je vous assure, c'est impossible, mais véritablement impossible de s'occuper de gamin quand t'as trois flacons qui tombent, ils deviennent totalement fous, et impossible à contrôler, et quand il faisait chaud, même si heureusement, les fortes chaleurs les rendaient souvent amorphe. C'était un peu le cas, ce jour-ci, où la chaleur était acablante pour la petite ville tranquille d'Acajou. Chaleur qui n'était que peu habituelle pour une ville comme telle. Après tout, Acajou n'était pas Hoenn, où tout le monde était habitué à de telles chaleurs. Là… C'était plus surprenant.

Tout cela pour dire, qu'en effet, c'était la fin des cours. Des marées de mômes, vivant à Acajou, où dans les alentours, étaient entrain de sortir, de rejoindre les voitures de leur parents, des Pokémons de gardes parfois, comme un majestueux Arcanin qui attendant un jeune sixième, ou tout simplement des cars scolaires. D'autres, au contraire, n'attendait spécialement personne : Au contraire, il allait tranquillement à pieds, chez eux, chez leurs parents ! Après tout, c'était même le cas de la majorité des élèves de ce petit collège, car la plupart des maisons n'étaient pas si loin, au final. Certes, certains parents étaient paranoïaque au point de penser que quoique leur enfants feraient, ils risqueraient de tout se prendre dans la figure dès qu'ils iraient dans la rue, la plupart des parents savaient que tant que leurs enfants étaient au courants du minimums des règles de sécurités, ça allait bien se passer. C'était le cas de Laure, qui rentrait tranquillement à pieds. Toujours dans l'enceinte du collège, une jeune demoiselle aux cheveux roues, tressé en deux tresses symétriques, interpella la jeune demoiselle aux cheveux blancs, courts et emmêlés :

« Laure ! Laure ! Tu viens ! On va au parc !
-Laure doit rentrer travailler l'exposé, Claudia…
-Rooooh… Bon, une autre fois. »

Elle soupira, puis partit seule dans son coin… Claudia faisait parties des quelques amies proches de la jeune demoiselle aux cheveux blanc, de cette ancienne Magma. Laure ne s'était pas fait beaucoup d'amie au collège… Elle restait assez indépendante, inquiétant parfois le corps enseignant. Ce n'était pas si étonnant après, quand on savait son passé… Mais bon, elle s'était attachée à quelques amies, surtout des filles… Après, c'étaient, il faut l'avouer, surtout des camarades, qui s'étaient à attacher à elle, et non l'inverse… Elle… Et bien, elle n'avait pas fait non plus énormément d'efforts pour s'attacher aux autres. Déjà, elle avait fait l'énorme effort de s'attacher avec son père, et vu la siuation dans la quel la jeune demoiselle était avant, c'était exceptionnel. Enfin, Laure passa le portail du collège, tranquillement, s'apprêtant à rentrer chez elle, sans aucun problème.

Maintenant toute seule, elle se remémorait les évènements de la veille… Tout ses messages à la télé… Laure n'en n'avait pas parlé avec son père, Calder… Mais inquiète, elle avait recommencé l'une de ses anciennes habitudes : Avoir des couteaux cachés dans ses manches. Cela la protégeait. En théorie, elle avait l'interdiction de les garder, étant donné qu'elle avait quitté son job de servante, et d'assassine de la Team Magma. Maintenant, elle était une jeune demoiselle normale : Et j'ai appris personnellement que c'était interdit aux enfants d'avoir des couteaux de combats, comme ça, prêt à trancher la chair de quelqu'un. Les cours, bien qu'elle avait gardé discrètement ses armes, s'étaient bien passé, et personne n'avait remarqué. Heureusement qu'il n'y avait pas de portique métallique, un peu comme dans les aéroports… Elle remarqua, d'un seul coup, qu'elle était immobile, et qu'elle ne se dirigeait pas vers chez elle… Etrange… Soudainement, elle eut un sentiment, une impression qui coula sur elle, telle une goutte de sueur descendant le long de l'eschine… Elle déclara :

« Quelqu'un… ? »

Laure sentait quelque chose. Un regard… Oui. Quelqu'un était entrain de le regarder. Ca nous est tous arriver, comme ça, de sentir que quelqu'un nous regarde. Dans le train, par exemple, on est tranquillement entrain d'écouter sa musique, quand tout d'un coup, bam ! Tu sens que quelqu'un te regarde ! Et bien entendu quand tu te retournes… Bon, d'accord, j'arrête. Concentrons nous sur la jeune demoiselle aux cheveux blancs sentait que quelqu'un la regardait… Etait-ce de la paranoïa ? Elle était incapable de savoir, comme ça, mais elle était persuadé qu'il y avait bien quelqu'un qui la regardait… Cela pouvait être quelque chose de totalement innocent, comme Terrence qui serait venu plutôt du travail, pour venir chercher la jeune demoiselle aux cheveux blancs… C'était très bien possible… Ou un professeur, un camarade, n'importe quoi… Sauf que non. Laure sentait que c'était autre chose. C'était quelque chose dont elle n'avait pas envie, mais quand je dis pas envie, c'est vraiment pas envie… Vous avez sans doute compris la situation de la jeune demoiselle aux cheveux blanc, qui devenait encore plus limpide, quand elle déclara, d'une voix froide, et classique quand on la connaissait :

« Montrez-vous. »

Laure parla froidement. On ressentait tout son éducation en temps qu'assassine, d'un seul coup, arriver. Elle n'était pas qu'une simple collégienne. Elle était une ancienne assassine et servante de la Team Magma et de la Team Rocket… Et une chose était sûre : Elle se souvenait encore de cela. Elle fit glisser discrètement ses deux couteaux de combats dans ses mains, tout en s'apprêtant, aussi, s'il fallait, faire sortir ses Pokémons. Elle avait six Pokéballs, une équipe honorable, et qui la permettrait sans doute de pouvoir engager un combats Pokémon, avec plutôt la chance de gagner dans son camp. Et ses couteaux étaient aussi prêt à trancher… Après, peut-être que cela allait bien se passer… Voir encore plus calme et encore plus tranquille… Si ça se trouvait, aucune menace ne menaçait (ce qui était en général ce que faisait une menace) la jeune demoiselle aux cheveux blancs, et que la situation de la veille faisait juste que notre demoiselle sombrait dans une paranoïa totalement compréhensible, mais une paranoïa quand même. Cependant, cela, seul l'avenir pourrait le dire…

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Dim 7 Juin - 20:23

Au moment où ma concentration se relâchait, la jeune fille s'était figée. Avait-elle ressenti ma présence en fin de compte ou s'était-elle simplement rappelée de quelque chose qu'elle devait faire ? Mes études comportementales m'avaient amené à travailler sur tous les gestes du corps humain et je savais donc que si une personne se figeait sans raison apparente, c'était qu'il y avait de fortes chances qu'elle avait en tête quelque chose de tellement important que les réflexes automatiques du corps, comme la marche, ne fonctionnaient plus. Néanmoins, ce n'était pas cela, j'avais déclenché son sixième sens, celui qu'elle avait naturellement en elle, celui qui la rapprochait tant de moi : la détection de l'assassin. Dans ce rôle, je devais constamment savoir où se situait les personnes qui m'entouraient afin de ne pas être pris en traître et, au final, je parvenais plus à les sentir que les voir quand ils étaient dans mon dos. Mon erreur devait avoir fait remarqué ma présence à la demoiselle et elle sentait... non, elle savait que j'étais là quelque part. Son langage corporel m'indiquait clairement que j'avais raison de penser ainsi, néanmoins, elle ne semblait pas savoir d'où je pouvais l'observer, ce qui me confortait dans mes capacités de dissimulation. Étrangement, mon cœur se mit à battre plus rapidement, moi qui était si calme d'habitude, voilà que le muscle qui me servait pour vivre s'affolait pour une raison que j'ignorais. Enfin... que je voulais refuser surtout. Plus je la voyais faire, plus je ressentais quelque chose envers elle : elle avait autant de potentiel que moi. Cette révélation me faisait légèrement peur en imaginant ce que donnerait un combat entre nous deux et, même si je ne le montrais pas, mon fort intérieur réagissait à ma place et l'augmentation de mon rythme cardiaque en était l'une des conséquences. Fascinant...

La demoiselle aux cheveux blancs comme neige m'ordonna soudainement de me montrer. Son ton était aussi gelé que la glace, elle devait donner l'impression de prendre une douche froide à n'importe qui en parlant ainsi, pourtant, je ne le ressentais pas. Je notais un geste qu'elle voulut sûrement discret vu avec quelle finesse elle l'avait exécuté. Je ne savais pas quel arme elle venait de faire tomber pour arriver à portée de mains, mais je pencherais pour des lames ou tout autre objet y ressemblant. Elle devenait sérieuse... Peut-être que je devrais l'être également... Néanmoins, quelque chose me retenait. Pourquoi une jeune fille qui avait l'air d'avoir suivi la voie de l'assassin se comportait-elle comme n'importe quelle adolescence ? Comment était-ce possible ? Elle n'était pas la Team Rocket, je l'aurais déjà auparavant sinon, ce qui signifiait qu'elle était d'une autre organisation et que je devais m'en débarrasser pour éviter des ennuis futurs qu'elle pourrait me causer. Oui mais voilà, je n'avais aucune preuve et tant que je n'avais pas d'ordres ou de preuves prouvant sa culpabilité, je ne pouvais rien faire de moi-même au risque de faire une grave erreur. Il fallait donc que j'engage la conversation... Autant dire que cela n'allait pas être évident. Peut-être jouer un rôle ? Avec l'impossibilité de montrer une émotion sur mon visage, elle allait faire sauter ma pitoyable couverture en un instant, je ne pouvais pas prendre ce risque. Par moments, il fallait savoir se jeter à l'eau.

Tu travailles pour qui ?

En même temps que ces mots, je m'étais dévoilé à elle lentement pour ne pas déclencher un réflexe chez elle et devoir éviter ses armes de lancer dont la forme était encore inconnue. En prononçant cette phrase, je m'assurais qu'elle comprenne que je savais ce qu'elle était, que j'étais comme elle d'ailleurs et je voulais des réponses claires et précises. Mon ton avait été, comme à mon habitude, plat mais je montrais clairement que je ne jouais pas un quelconque jeu. Tout en observant chaque parcelle de son corps dans le but de déceler les prémices d'une attaque, je repris la parole.

Tes compétences sont trop élevées pour être naturelles, tu es forcément comme moi.

Était-ce un compliment que je venais de formuler en sous-entendu ? Peut-être... Allez savoir ! Je ne comprenais pas moi-même pourquoi je m'étais embarqué dans une telle histoire, mais une chose était certaine, maintenant que j'étais dedans, je voulais à tout prix des réponses.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Ven 12 Juin - 20:13

Sixième sens, démarche d'assassin… Peut-être. C'était difficile à dire… En apparence, c'était sûre, néanmoins : Laure était une petite fille normale… De loin. Et ouais. Dès qu'on se rapprochait, un tant soit-peu, on se rendait compte que notre jeune demoiselle n'était pas normal. Elle se déplacait toujours à pas de chats, presque indétectable. Discrète, elle restait dans l'ombre, se faisant presque oublier. D'une grande discrétion, son plus grand talents était sans doute de pouvoir « disparaître », presque aisément, comme ça, du radar des personnes. Elle se fondait dans la masse, malgré son apparence quelque peu désué, très bleu et blanc. Surtout quand t'as des cheveux blancs à cette âge, synonyme soit d'albinos, pas possible pour notre jeune demoiselle, vu qu'elle avait des yeux bleus, soit de Syndrôme de Marie-Antoinette… Ou Thomas More, c'est comme vous préférez, le second est plus adapté si vous cherchez des articles anglo-saxon. Mais bref, un syndrome, qui quelque soit son nom, consiste en une partie de la couleur de ses cheveux à cause de stress intenses. Syndrome pas forcément reconnu médicalement, mais pour la cohérence de notre personnage, on va considéré que si… Ok ?

Quand soudainement… La personne qui l'espionnait fit alors surface. Laure ne le connaissait ni d'Adam, ni d'Eve, mais alors, vraiment pas ! Genre, l'inconnu au bataillon. Le parfait inconnu. Celui qu'on ne connaissait pas. Qu'on n'avait jamais vu. Qu'on… Oui, bon, d'accord, vous avez compris, j'ai pas besoin d'aller plus loin. Mais si Laure ne le connaissait pas, cela n'empêchait pas à la jeune demoiselle aux cheveux blanc de le regarder, attentivement… Il n'était pas bien vieux, (bon, d'accord, sur ce point, Laure n'avait rien à dire, vu qu'elle était elle-même plutôt jeune… Voir même très jeune. Mais passons), et en apparence, de loin, il semblait pas différent de beaucoup de garçon qu'elle connaissait, comme ça, au Collège… Comme elle, il avait les yeux bleu, et les cheveux blancs… Enfaîte, ils se ressemblaient énormément. Laure avait l'air d'être une version féminine d'Aaron, et inversement, bien que leur jeune âges respectifs faisaient qu'on avait du mal, à dire enfaîte qui était la jeune demoiselle, et qui était le jeune homme… Sans vouloir offenser le jeune homme ou la jeune demoiselle !

Tu travailles pour qui ?

Trahir son employeur ? Notre jeune demoiselle aux cheveux blancs comme neige n'avait jamais eu de remords à le faire… D'ailleurs, la plupart du temps, dans les faits : Elle l'avait fait sans faire exprès, ne sachant même pas qu'elle vendait la mèche. Mais bref… Était-ce un revirement de pensé, un retournement de veste, comme on dit dans les expressions classiques… ? Car en effet, elle ne répondit rien, se contentant de regarder le nouveau vu, d'un regard froid, sans émotion… Etait-ce vraiment cela ? C'était une bonne question… Mais non. Désolé. La jeune fille ne répondait tout simplement pas… Car elle n'avait rien à répondre ! Parfois, la non-réponse était une réponse. Le silence était même une réponse plus qu'importante, bien souvent… Regarder les récits de témoins : Choisir de ne pas répondre est un choix de la plus haute importance. Mais bref : Laure ne répondait pas… Car elle n'avait rien à répondre ! Elle travaillait pour personne, maintenant. Reposer, la question pourrait avoir du sens, au passé, où elle pourrait dire qu'elle travaillAIT pour la Team Magma, qu'elle avait été servante… Mais bref, de toute façon, Aaron reprit la parole, pour déclarer à la jeune demoiselle :

Tes compétences sont trop élevées pour être naturelles, tu es forcément comme moi.

« Vous êtes un serviteur comme Laure ? »

Le ton était donné : Surprise. Laure s'était toujours considérée comme un peu seule, sur le coup. Elle était une servante, mais peu de gens l'était comme elle. En même temps, c'était normal. Officiellement, l'esclavage était interdit depuis bien longtemps… Mais dans les faits… Regarder la plupart des sbires de teams, et osez dire que ce n'est pas, parfois, de l'esclavage. L'esclavage moderne touchait aussi le merveilleux monde des Pokémons… Ouais, c'était tragique ! Et on ne parle de l'esclavage des Pokémons, long débats que de nombreux Plasmas continuaient de dire, d'imposer, et de trouver intéressant à débattre sur cela… Et ils n'avaient pas totalement tord, mais passons sur ce point. Mais bref ! Notre jeune demoiselle aux cheveux blanc venait de déclarer cela, normalement, comme si l'esclavage était encore quelque chose de légal et d'accepter… La réaction du fameux Aaron ne pouvait alors qu'être très intéressante… Comment allait-il réagir ? Cela… On n'allait bientôt le savoir, mais d'abord, écoutant la suite des déclarations de Laure

« Laure peux alors vous parler. Laure est une ancienne esclave de la Team Magma. Elle est maintenant libre. »

Libre ? On est véritablement Libre, que quand on s'est débarrassé de nos propres chaînes. Laure était encore désespérément lié à son passé, elle ne pouvait donc pas, être libre. Elle pouvait faire semblant, c'était ce qu'elle faisait d'ailleurs, mais elle n'était pas libre. Laure était encore, dans sa tête, une servante. Et elle avait l'impression qu'elle parlait à quelqu'un qui pouvait lui parler, la comprendre, et discuter… Un peu comme son reflet dans le miroir. Un frère et une sœur jumeau, qui se retrouvait. Une personne et son reflet dans le miroir. Comme Alice, dans la suite d'Alice aux Pays des Merveille, Alice et de l'Autre côté du Miroir, suite bien moins connu que son illustre prédécesseur. La jeune demoiselle semblait se voir, dans Aaron… Est-ce que c'était la même chose ? Pour cela, Laure précisa, pour bien se faire comprendre :

« Esclave et assassine. »

Le ton était donné. On pouvait presque sentir un courant d'air glacial passer entre les deux assassins, tout deux prêt à sauter l'un sur l'autre. La jeune demoiselle, gardait toujours ses deux couteaux en main, prêt à attaquer. Courant d'air glacial entre les deux, chose d'autant plus absurde, quand on sentait la température qui régnait. Il avait beau faire chaud, les deux jeunes personnes, car on avait vraiment affaire à deux enfants, étaient dans un courant glacial. N'oubliez pas. Devant quelque chose qui vous ressemble trop, deux sentiments cohabitent, et partagent les gens à peu près à moitié… Quoi donc, me demanderiez vous ? Et bien… Soit un sentiment d'approche, « qui ressemble, s'assemble »… Soit un sentiment de repousse. Après tout, deux polarités d'un aimant pouvait très bien se repousser… Donc, cela pouvait très mal se passer entre les deux enfants, et voir deux enfants en venir aux armes seraient assez désespérent… Heureusement, Laure savait qu'elle avait aussi ses Pokémons… Et cela, cela pouvait l'aider en cas de conflits. Mais est-ce qu'il y allait en avoir… ? Bonne question, impossible à répondre pour le moment…

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Ven 12 Juin - 21:54

Le silence qui suivit ma question pouvait signifier deux choses. Soit elle n'avait pas la réponse puisque son employeur refusait de dévoiler son identité, soit elle n'avait personne en tant que supérieur et elle restait un électron libre. La deuxième option serait vraiment étonnant, jamais un aussi bon élément serait laissé dans la nature sans avoir été repéré plus tôt, sans compter que je sentais qu'elle avait déjà du vécu dans le milieu. Sa façon de faire montrait très clairement qu'elle avait déjà été assassine et qu'elle savait très bien comment s'y prendre. La discrétion de ses gestes lorsqu'elle avait pris ses armes, sa démarche silencieuse à pas de velours lorsqu'elle se déplaçait, son sixième sens d'assassin qui l'avait averti qu'une potentielle menace était sur elle... Il y avait trop de preuves à mes yeux pour valider la seconde hypothèse, ce qui signifiait qu'elle ne voulait ou ne pouvait pas répondre à ma question. Il fallait donc que je la pousse à me donner des indices et ma seconde phrase avait été choisie pour lui faire comprendre que je savais qu'elle avait été entraînée pour être ainsi, elle ne pouvait pas avoir des compétences aussi impressionnantes naturellement, ou alors, j'avais en face de moi le génie de l'assassinat sous mes yeux.

En guise de réponse, j'obtins une question qui en disait long sur le sujet. Serviteur ? Elle voulait donc dire qu'elle était une esclave qui avait été forcée d'agir ainsi... C'était horrible, même pour moi et même si je ne le montrais pas, je n'aimais pas du tout cela. J'avais choisi moi-même la voie de l'assassin puisqu'elle répondait au mieux à mes capacités, mais elle ne semblait pas avoir eu cette chance. De plus, le ton surpris qu'elle avait utilisé sans compter le temps d'attente après ma réplique quasiment nul tendaient à me faire comprendre qu'elle ignorait que d'autres pouvaient avoir les mêmes qualités qu'elle. Certes, j'avais moi-même été surpris en la voyant faire, mais je savais très bien que je n'étais pas seul dans ce monde à maîtriser les arts de l'assassinat. Elle, le pensait sûrement. Elle poursuivit sur sa lancée en m'apprenant qu'elle avait été l'esclave de la Team Magma et qu'elle était enfin libre. Impossible... Jamais une organisation aussi connue ne pouvait laisser partir un élément pareil, elle l'aurait jalousement gardée et l'aurait utilisée pour faire les tâches les plus sanglantes, tout comme je le faisais au sein des Rockets.

Plus je passais du temps avec elle, plus je remarquais que nous étions très semblables. Nous jouions avec les ombres, nous les côtoyions tous les jours, nous nous réfugions en leur sein. Le regard des autres ne nous atteignait pas constamment, nous pouvions nous permettre de devenir invisibles à leurs yeux. Et c'est ainsi que l'évidence me sauta aux yeux : elle pouvait me comprendre. Elle savait tout ce que j'avais enduré, la solitude, l'incapacité de se lier aux autres, le renfermement. Et encore, j'avais toujours eu ma jumelle Elain pour me diriger, elle avait du être seule toute sa vie, exécutant les ordres que l'on avait dû lui donner sans chercher à savoir si ce qu'elle faisait lui plaisait. Personnellement, j'aimais la vie que j'avais, mais je pouvais aussi comprendre que cela ne convienne pas à tout le monde. Malgré les rayons du soleil assez chaleureux, l'ambiance était glaciale entre nous. Je surveillais ses moindres gestes et je savais qu'elle en faisait autant à mon égard. Elle avait ses lames prêtes à être lancées, mais j'avais mon arme dissimulée sous mes vêtements et une balle était plus rapide qu'un lancer. Sans compter qu'il était fort probable qu'elle possède des Pokémon pour l'aider dans sa tâche, ce qui nous mettait sur un pied d'égalité en réalité. Je ne savais pas trop comment réagir face à elle, j'avais l'impression de me voir en version féminine ; l'attitude, le regard perçant, le caractère glacial, la façon de parler sans passer par quatre chemins. C'était troublant... Devais-je me rapprocher d'elle puisque nous étions semblables ou devais-je au contraire m'en méfier puisqu'elle était sans doute l'une des rares à pouvoir m'avoir en traître ?

Je ne suis pas un esclave. Je suis Commandant de la Team Rocket. J'ai toujours décidé d'être ce que je suis et personne me forcera à changer.

Pourquoi lui avais-je donné ce renseignement ? Parce qu'elle en avait fait autant pour elle. Elle m'avait dit qu'elle avait été liée à la Team Magma, elle méritait donc de savoir qui j'étais et ce que cela signifiait. Mais le plus surprenant, c'était que ce que je pouvais deviner de son niveau réel approchait, voire égalait le mien. Elle avait toutes les qualités pour prendre ma place au sein des Rockets, elle en avait les capacités... L'idée saugrenue d'en faire une alliée me traversait l'esprit, mais je ne pouvais pas me précipiter aussi rapidement, il fallait que je prenne toutes les précautions du monde pour pouvoir l'approcher sans risquer de finir embroché par ses lames, tout comme elle devait faire attention si elle ne voulait pas finir avec une balle dans le corps. La tension était donc à son paroxysme et aucun de nous ne semblait vouloir relâcher sa garde, ne serait-ce que d'un cran.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Sam 13 Juin - 18:35

Donc les deux étaient proche… Pas identiques néanmoins. Par rapport à l'énormité que j'ai répété, de long en large pendant le poste précédent, le fameux Aaron, dont Laure néanmoins ne connaissait pas encore le nom, n'avait pas les cheveux blanc, mais les cheveux bleus, d'un beau bleu. Néanmoins, à la lumière, des reflets blancs étaient visible, d'où l'avatar. Donc, j'avais pas totalement tord ! Je ne suis pas totalement daltonien ! Quoi ? Comment ça, ça ne marche pas comme ça ? Oh, et puis zut. Mais bref, les deux jeunes personnes étaient ainsi des personnes proches, de caractères comme d'apparence. Deux personnes, surtout, je ne l'avais pas abordé dans ma réponse précédente… Qui était absolument pas adapté aux yeux de tout le monde, au métier d'assassin. Ce qui faisait, d'ailleurs, qu'ils étaient adapté. Vous n'avez pas compris ? Je m'explique. Le fait qu'il ne ressemblait pas du tout à des assassins, des monstres… Faisait qu'ils étaient redoutable. Qui se mefierait de Laure ? D'Aaron ? Les deux étaient en apparence mignon, gentil… Et pourtant, l'un par balle, l'autre apr lame, ils pouvaient faire filer la vie d'un adversaire à une vitesse redoutable. Incroyable non… ? Redoutable surtout.

Ainsi, elle vit la réaction d'Aaron. Enfin… Reaction. Comme elle, il était blanc. Pas ses cheveux heins ! Vous aurez compris que pour les cheveux, j'ai fail. Mais il était blanc au niveau de montrer ses émotions… C'était aux yeux de Laure donc un gage de qualité sur le fait qu'il était un assassin. Lui aussi, il savait que les émotions, s'attacher aux gens, tout cela… C'était une faiblesse pour l'assassin. L'assassin devait être froid, presque aussi efficace qu'une machine. L'assassin devait ainsi être efficace, et ses émotions pouvaient tout gacher. Elle imaginait, aujourd'hui, si elle travaillait pour quelqu'un, et qu'elle devait tuer Calder… Elle ne le ferait jamais. Elle refuserait. Et donc, elle accepterait sa punition, étant donné qu'elle était une esclave, et qu'en théorie, les esclaves devaient obéir. Donc, elle serait prête à recevoir la punition… Heureusement, maintenant, elle n'était plus une esclave de la Team Magma, elle était une jeune demoiselle libre, qui allait au collège. Nullement une assassine de la Team Magma… Même si son passé venait la rattraper…

Je ne suis pas un esclave. Je suis Commandant de la Team Rocket. J'ai toujours décidé d'être ce que je suis et personne me forcera à changer.

« Commandant ? »

La jeune demoiselle s'arrêta… Un rang de commandant… ? C'était incroyable. Elle ne comprenait pas néanmoins. C'était risqué, non, de mettre un commandant assassin ? Cela voulait dire qu'à la moindre ambition, il pouvait assassiné son chef… Les assassins ne devaient jamais gagner trop d'importance dans une armée, car très vite, leur talents pouvaient les monter à leur tête. Laure l'avait bien compris cela, donc, elle se disait que même s'il était commandant, sans doute qu'il était muselé, et qu'il ne pouvait pas aller trop loin. Peut-être un autre commandant. Si elle restait extrêmement blanche, à son tour, juste une pointe de surprise avait été audible à la fin du mot « commandant », cela voulait quand même dire que mille questions étaient entrain de se chahuter dans la tête de la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige. Elle pensait à tellement de chose qu'elle resta un moment, sans rien dire, faisant lentement tourner l'une de ses lames, dans sa main gauche, chose qui voulait souvent dire qu'elle réfléchissait. Oui, c'était comme ça qu'on remarquait les émotions chez quelqu'un de blanc. Au mimiques. Au petits gestes… Laure, quand elle réfléchissait, usait de ses mains…

« Laure en a obéit à des commandants Rockets. »

En effet. Cependant, la jeune fille avait sans doute fait une erreur en déclarant cela à Aaron. Aucune preuve était présente pour le montrer qu'il était un allié. En théorie, c'était possiblement un ennemi de la jeune demoiselle. EN théorie, maintenant qu'elle était libre, pour les Rockets, elle était une traitresse. C'était pour cela qu'elle avait d'ailleurs de nouveaux ses petites armes de combats, prêt à se battre. Chose qui était mauvais pour elle, étant donné qu'elle était une mauvaise combattante, préférant se reposer sur ses Pokémons. Elle était une excellente assassine, mais elle n'était pas taillée pour le combat. Elle s'essouflait rapidement… Et n'avait aucune force. De toute façon, la plupart des bons assassins étaient des mauvais combattants : Leur efficacité était dans l'assassinat, mais s'il échouait… C'était la fin ! Donc, elle était rapide, mais peu endurante… En tout cas, la jeune fille continua alors :

« Beaucoup. Elle a fait beaucoup de mission. C'était il n'y a pas si longtemps. Mais c'était dans le passé quand même. »

Voilà. Là, elle montrait que le passé était révoqué. Elle montrait, ainsi, qu'elle connaissait la Team Rocket… Aaron ne savait peut-être pas qu'à une époque, la Team Rocket et la Team Magma avaient été alliée… S'il s'était renseigné un peu sur le passé de sa team, il pouvait ainsi découvrir qu'il pourrait être en théorie le commandant de Laure, le Maître de Laure. Les deux assassins en tout cas, étaient toujours face à face, comme deux chiens qui hésitaient à s'attaquer… Laure restait parfaitement calme, mais elle devait avouer qu'elle avait un peu peur. Son passé lui faisait peur. Elle était une mauvaise assassine, elle devait l'avouer. Même si elle avait été efficace, la surprise avait grandement aidé dans ses différents assassinats. Maintenant, il était difficile de savoir ce qui allait se passer par la suite. Laure et Aaron pouvaient bien discuter encore pendant longtemps, mais ils pouvaient très bien être surpris par un professeur, n'importe quel passant, qui pourraient se demander ce que font ses deux enfants, comme ça, au milieu de la route, à se regarder en chien de faillence… Mais bref… Voilà…

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Ven 26 Juin - 16:07

La jeune femme avait l'air d'être étonné d'apprendre que j'étais au rang de Commandant et, de part ce fait, j'étais l'un des bras droits du Boss de la Team Rocket. Moi-même je n'avais pas compris lorsque j'avais obtenu cette promotion, pourquoi laisser un exécutant être à la tête d'une partie des sbires de l'organisation ? Un assassin aussi proche du chef pouvait se rebeller quand il le voulait et prendre sa place à la moindre occasion. Pourtant, jamais je n'aurais ce genre de pensées, même si je dirigeais des gens à présent, j'aimais la place que j'occupais ; je suivais les ordres et j'avais tout de même une certaine liberté dans la manière de faire alors que ce n'était pas vraiment le cas au départ. Maintenant, mon style avait été reconnu, mes compétences naturellement étaient très appréciées et je pouvais pleinement exercer mon art sous les ordres de Giovanni, ou de ceux d'Elain officieusement. Alors que je l'observais attentivement, la dénommée Laure commençait à faire des gestes légers avec la lame dans sa main gauche. Je remarquais qu'elle ne semblait pas vouloir passer à l'offensive, c'était autre chose... elle réfléchissait ! Incapable de montrer ses émotions par son visage, tout comme moi, elle les faisait passer du mieux qu'elle le pouvait par sa gestuelle et le geste continu en boucle montrait qu'elle était en pleine réflexion. La jeune fille finit par déclarer qu'elle avait déjà obéi à plusieurs Commandants Rockets déjà. Et elle avait dit qu'elle avait été une esclave de la Team Magma. Mais bien sûr ! Les deux Teams s'étaient alliées et les sbires de l'un étaient devenus les sbires de l'autre, si bien que mes prédécesseurs avaient dû donner des ordres à la jeune femme qui me faisait face. Si bien même que j'étais en droit de lui en donner, même si je n'aimais pas cette idée, elle me permettait au moins d'avoir un assassin aussi talentueux que moi sous mes ordres directs. Elain en aurait profité à ma place, mais quelque chose me gênait encore, je ne mettais pas encore le doigt dessus.

Beaucoup. Elle a fait beaucoup de mission. C'était il n'y a pas si longtemps. Mais c'était dans le passé quand même.

Voilà pourquoi je n'arrivais pas à comprendre ce qu'elle faisait dans une école à se comporter comme n'importe quelle fille normale de son âge ! Elle était parvenue à tirer un trait sur son passé. Enfin... pas entièrement, sinon elle n'aurait pas encore ses lames dissimulées dans ses vêtements, même si je pouvais comprendre leur présence pour défendre sa vie contre les personnes comme moi, inconnues et sans doute malintentionnées. Est-ce sa vie lui plaisait ainsi ? Avait-elle réussi à tout laisser derrière elle ? Regrettait-elle ses actes passés ? J'avais une multitude de questions à lui poser en réalité, mais je ne voulais pas la blesser, ni me montrer insistant dans ma démarche. Remarquant que nous étions toujours sur nos gardes alors que nous pouvions discuter paisiblement – enfin, plus normalement que notre habitude due au fait que nous étions assassins – je décidais de faire le premier pas pour montrer que je ne lui voulais aucun mal. Lentement, j'écartais mes bras pour les éloigner de mon corps, signe que je mettrais plus de temps à me saisir de mon arme qu'elle et qu'elle venait d'être supérieure à moi dans notre échange.

Je ne savais pas pour toi. Je suis dans ta ville que par hasard. Mais j'aimerais comprendre ta situation... on peut en parler ? Ailleurs si tu préfères.

J'étais techniquement totalement à sa merci, bien évidemment, je pouvais toujours compter sur mes réflexes pour contrer une possible offensive et j'avais également Gallame dans sa Pokéball qui n'hésiterait pas à s'en mêler pour un duel de lames. Mon ton était toujours aussi froid, à aucun moment, je n'avais montré que je voulais faire ami avec elle, d'ailleurs, l'amitié était aussi une chose que je ne comprendrai sans doute jamais. J'avais fait exprès de glisser la possession de la ville comme étant la sienne pour lui montrer qu'elle avait probablement une meilleure connaissance que moi du territoire. J'étais en train de la mettre en confiance, mais cela ne m'empêchait pas de toujours surveiller ses réactions, elles seraient infimes, voire inexistantes, mais il fallait que je sache les repérer pour être en mesure de la comprendre un peu mieux.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Ven 26 Juin - 20:27

Laure se posait des tas et des tas de questions, mais ils étaient très difficile, tout comme pour Aaron, de s'en rendre compte. Elle réfléchissait énormément sur ce qu'elle devait dire, ou ne pas dire au fameux commandant de la Team Rocket… Mais aussi sur la nature de la personne devant elle. Elle se voyait, mais dans un costume impossible pour elle. Il était un commandant, un chef, un patron, tandis qu'elle était une sbire, une esclave, une servante… Deux personnes à la fois si proches, et si différents. Ils étaient comme deux reflets, dans un miroire, deux possibilités de réalités alternatives pour un même personnages, un garçon ayant monté pour être la carte du Roi, tandis que la jeune fille était resté à la carte du valet… Mais les deux étant des Jokers, aux lames affutés, ou au pistolet fumant, les deux étant des Azraél, anges de la morts… Des assassins. Des porteurs de morts… le fait que ses deux réalités, là, existent dans le même monde était un bug dans la matrice, mais à la fois, quelque chose de fascinant, et tout autant qu'Aaron, Laure avait des questions… Finalement, après un assez long silence, le fameux Aaron déclara, finalement, résolvant, et rassurant légèrement la jeune demoiselle :

Je ne savais pas pour toi. Je suis dans ta ville que par hasard. Mais j'aimerais comprendre ta situation... on peut en parler ? Ailleurs si tu préfères.

« … Bien. Venez. »

Elle s'inclina. Laure n'avait pas perdu ses habitudes de servante. Comme si elle avait approuvé qu'Aaron était son nouveau maître, elle marchait, silancieusement, à pas de chat, devant lui, tenant néanmoins toujours ses deux petites lames. Cependant, Aaron, en temps qu'assassin lui aussi, remarquait aisément que la jeune fille avait soit baissé sa garde, soit acceptait la possibilité qu'elle se fasse tuer par Aaron. Laure n'arrivait pas à rompre avec son passé, et acceptait toujours, quand elle avait un commandant, lui obéir aux doigts et à l'oeil, même si cela voulait dire qu'elle pouvait perdre la vie… Après, elle avait maintenant une famille, une vrai famille, auxquels elle tenait. C'était pour cela, d'ailleurs, qu'elle ne pouvait pas non plus refuser des ordres : Qu'est-ce qu'ils pourraient leur arriver, si elle contrariait à de ses maîtres ? Elle ne voulait absolument pas qu'ils leur arrivent quelque chose. Finalement, les deux jeunes gens arrivèrent devant un grand entrepots, s'approchant alors du Lac Colère, qui acceuillait les entrants par une grande pancarte avec un Ecremeuh très heureux déclarant : « Bienvenue aux éleveurs ! »

« Laure… A… Besoin… De… Sac ! De nourriture !
-Pas de problème, toi et ton camarade pouvez aller dans l'arrière boutique, je vous laisse tranquillement ! Saluez Calder de ma part ! »

Pourquoi un telle sacademment ? Et bien, comme je vas vous dire, la fameuse jeune fille était trop petite, pour réussir à être bien visible par l'imposant vendeur d'affaire pour le dressage.En effet, le fameux comptoirs était situé à une grande hauteur, plus d'un mètre cinquante, suivit d'une glace. Laure était alors complètement invisible pour quelqu'un situé de l'autre côté du guichet. Problématique pour se faire voir. Alors, pour se faire remarquer, elle sautilla, devant le comptoire, apparaissant par intermittence au vendeur. Ce dernier, affilant sa moustache prodigieuse, vit la jeune demoiselle, et bien content, déclara cela. Il ne connaissait pas le jeune homme qui l'accompagnait, mais supposait que c'était sans doute un client du « Joyeux Magicarpe. ». Ou alors un stagiaire, dans le même établissement. Ou encore plus simplement, un ami de la jeune Laure, ici présente, qu'il connaissait bien, étant donné qu'il avait été souvent amené à négocier avec le père adoptif de cette dernière. Finalement, Laure invita dans une autre salle Aaron, en arrière, avant de déclarer d'une voix froide :

« Laure est prête. Elle vous écoute. »

Elle jetta alors l'un de ses deux couteau dans la poutre, arrêtant un Rattata trop curieux devant un sac qu'il avait commencé a ronger. Si elle avait perdu beaucoup de crédibilité avec son comportement assez enfantin, précédemment, la jeune demoiselle devait sans doute avoir confirmé ses capacités, comme cela. Elle avait visé juste, et si elle avait visé la gorge de son interlocuteur, le pauvre jeune homme n'aurait rien compris, jusqu'à ce que sa gorge soit transpercé par la lame métallique. Cependant, ce n'était pas ce qu'elle avait fait, donc nulle besoin de théorisé sur ce domaine. Elle récupéra alors le couteau, tandis que le Rattata fuyait à tout vitesse, et sauta sur un grand sac de graine, avant de regarder de ses deux yeux bleus inexpressif le fameux jeune homme aux cheveux aussi bleus que l'azur qui était dans les yeux de l'ancienne servante de la Team magma. Comme dit en introduction, elle avait aussi beaucoups de questions à poser au fameux jeune homme, mais sa nature même de servante, qu'elle n'avait jamais reniée, faisait qu'elle préférait laisser Aaron commencer. Ici, ils étaient tranquilles.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Mer 1 Juil - 16:07

Laure avait décidé d'accepter ma proposition et d'aller discuter dans un endroit où nous serions plus tranquilles. Le vouvoiement et le fait de s'incliner devant moi étaient deux points qui montraient que son passé l'habitait encore. C'était un point qui soulevait plus de questions qu'il n'en résolvait, cela voudrait dire que, contrairement à ce qu'elle montrait, elle restait une esclave dans l'âme et qu'elle était prête à servir un nouveau maître. Alors que je la suivais vers l'endroit qu'elle avait choisi, quelque chose me sauta rapidement aux yeux : elle n'avait plus aucune garde ! La plupart des gens constaterait qu'elle possédait toujours ses lames et qu'elle avait donc une sécurité, néanmoins, pour nous assassins, laisser ses arrières sans surveillance tout en relâchant ses muscles étaient un signe qui pouvait se traduire de deux façons différentes. La première hypothèse était qu'elle avait baissé intentionnellement sa garde parce qu'elle avait confiance en moi, la seconde était sûrement la bonne puisqu'elle se considérait encore comme une esclave, elle restait sans aucun signe d'animosité envers celui qu'elle considérait comme un maître, autrement dit : moi.

Dans un sens, cela me rapprochait de mon objectif, mais je voulais comprendre avant de lui proposer ce que j'avais en tête. Je remarquais que nous nous dirigions vers le Lac Colère, plus précisément, vers un entrepôt qui semblait être un lieu d'approvisionnement pour les éleveurs du coin. Laure entra à l'intérieur avant de se diriger vers le comptoir et de sauter pour le dépasser et se faire remarquer afin de déclarer qu'elle avait besoin de sacs de nourriture. La situation était comique et j'aurais pu rire si j'en avais été capable, mais ce n'était pas le cas, mon visage était toujours aussi inexpressif et je faisais en sorte de dissimuler ma présence pour ne pas attirer l'attention sur moi. L'homme finit par répondre que nous pouvions aller dans l'arrière boutique... Nous ? Il m'avait remarqué ? Comment ?! Était-il si habitué à la présence de la jeune fille qu'il pouvait également détecter la mienne ? C'était la seule hypothèse valable à mes yeux, mais cela rendait cet homme dangereux. En réalité, tout l'entourage d'un assassin était une menace pour un autre assassin puisqu'il ne pouvait pas passer inaperçu à leurs yeux.

Laure est prête, elle vous écoute.

À ce moment-là, je vis son geste pour lancer son arme et je fléchis les genoux pour pouvoir me propulser sur le côté et éviter le coup... qui n'arriva pas. En effet, la jeune femme avait visé proche d'un Rattata qui commençait à ronger les sacs pour en découvrir l'intérieur. Je restais figé un moment avant de reprendre une posture plus normale pour moi, mais cela ne m'empêchait de ressentir le frisson qui remontait le long de mon dos. Si elle l'avait voulu, elle aurait pu me tuer ici-même avec l'effet de surprise. Ses capacités étaient vraiment à l'égal des miennes et son potentiel ne faisait que grandir de mon point de vue. Je ne voulais pas l'avoir comme ennemie. C'était une certitude. Alors que le calme et le silence étaient revenus entre nous, je me sentais obligé de poser les questions que j'avais en tête et d'amorcer mon approche.

Je vais aller droit au but. Es-tu heureuse dans ta vie actuelle ? Es-tu parvenue à oublier tes actes passés ? Et enfin... Que dirais-tu de former une alliance tous les deux ? Poses-moi les questions que tu veux ensuite.

Évidemment, je me doutais qu'elle devait avoir plusieurs questions en réserve à mon sujet et qu'elle m'avait laissé les poser le premier à cause de sa psychologie de servante et peut-être du fait que j'avais été le premier à proposer la discussion. J'avais d'autres questions, sans doute plus personnelles, mais la réponse à celles que je venais de formuler devraient me convenir. Dans le pire des cas, je poursuivrais l'interrogatoire après le sien. Chacun son tour après tout. Nous étions égaux dans cette situation, nos capacités le prouvaient bien.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Jeu 2 Juil - 17:59

La jeune demoiselle ainsi vérifiait avec attention sa lame, pour vérifier que celle-ci ne s'était pas abimé, pour voir surtout si elle ne s'était pas tordu… Cela serait bête qu'elle torde la lame de l'un de ses deux nouveaux couteaux de combats, ce qui pour les trajectoire, pourrait être embêtant. Et Laure ne voulait pas perdre les bonnes trajectoires qu'elle avait, quand elle jetait ses différentes lames. Ce genre de trajectoire pouvait être essentiel, dans tout mouvement de défense, donc, elle faisait attention à la qualité de ses lames. Autrefois, une grande partie de ses journées étaient justement consacré à aiguisé ses lames. Elle passait des heures à affuter ses lames. Elle en avait gardé l'habitude, et quand elle s'ennuyait, il n'était pas rare de voir la jeune demoiselle entrain de tailler ses lames. Elle remarqua alors, avec étonnement le comportement d'Aaron… Que s'était-il passé ? La jeune demoiselle aux cheveux couleur neige se demandait bien. Mais elle n'eut pas le temps de poser la moindre question sur cela, car en effet, l'autre assassin de cette remise, déclara tranquillement à la jeune fille :

Je vais aller droit au but. Es-tu heureuse dans ta vie actuelle ? Es-tu parvenue à oublier tes actes passés ? Et enfin... Que dirais-tu de former une alliance tous les deux ? Poses-moi les questions que tu veux ensuite.

« Oui. »

Laure déclara cela sans aucune hésitation, limite au tac au tac, sans réfléchir plus d'une seconde : Oui, elle était complètement heureuse… Bien plus que quand elle servait la Team magma. A cette époque, la jeune demoiselle n'était ni malheureuse, ni heureuse. Elle se contentait d'exister et d'obéir aux ordres… C'était, de toutes façon, sa seule utilité, il ne fallait pas chercher bien loin… Maintenant, la grande différence, c'est que la jeune fille avait véritablement une raison d'être, une existence propre. Elle pouvait être heureuse : Autrefois, cela lui était impossible. Car maintenant, elle avait d'autres fonctions que servir. Elle pouvait vivre. Elle n'était pas un robot, mais un être vivant, qui avait des responsabilités, plus des ordres. C'était la grande différences. Elle pouvait être fier de ce qu'elle faisait, heureuse de ce qu'elle faisait… Car elle en était nullement obligé : Elle était heureuse de réussir à une tache, car elle pouvait la rater. Avant, elle n'en n'était nullement heureuse, de la réussite d'une tache : Elle devait, quoiqu'il arrive, qu'elle réussise. Donc… Quoiqu'il en soit, elle déclara alors :

« Mais Laure se ment à elle-même. Elle est une servante, elle le sait. Elle sait que n'importe quand on peux revenir la chercher. Et elle n'aura pas d'autres choix. Laure ne sert à rien d'autres que cela. »

Et voilà… On a plusieurs types de personnages. On a des personnages qui voient toujours vers l'avenir, tandis que d'autres, eux, voyaient toujours vers le passé… On était dans le cas d'un personnage qui était enchaîné à son passé. Elle savait qu'elle n'aurait d'autres choix, si la Team Rocket, ou une nouvelle team Magma venait la chercher, que de les rejoindre et de les obéir. Pourquoi cela ? Et bien, Aaron devra poser la question à la jeune demoiselle aux cheveux blancs pour qu'elle explique, mais la prochaine déclaration devrait vous mettre légèrement sur la piste, si vous voulez mon avis. Laure restait toujours attaché à ce qu'elle avait été car… Car est-ce qu'on pouvait vraiment être libre de cela ? Laure ne pouvait vraiment pas se lever, un beau matin, et se dire : « Voilà ! J'ai oublié tout ce qui s'est passé, ça va bien mieux, c'est cool ! »… Bien sur que non. Cela ne se passait pas comme cela…

« Laure veux bien de votre aide, Assassin. Mais Laure ne veux pas que Calder soit impliqué. Calder est le nouveau père de Laure. Il l'a récupéré, quand elle n'était plus qu'un outil cassé et abandonné... »

Tient… ? Un changement. Une nouveauté. Quelque chose qu'auparavant elle n'aurait jamais éprouvé : la crainte de perdre un être cher. Si elle n'était plus un outil cassé, abandonné par ses maîtres, c'étaient bien grâce à Calder. Maintenant, elle pouvait toujours vivre et servir. Sans lui… Elle serait entrain de moisir, de dépérir, sans doute dans un hôpital psychatrique, ou dans un orphelinat, en attente désespéré de parents adoptifs qui n'arriveraient jamais, vu le passif d'assassine de la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige. Sa tenue blanc et bleu était toujours taché de sang, et maintenant que la Team Magma n'existait plus, seul la Team Rocket pourrait la récupéré. Mais visiblement, elle n'était plus utile pour la Team Rocket ; Elle était donc libre. Vraiment libre, cette fois. Elle était une jeune demoiselle qui vivait sa vie… Pour vivre heureux, vivons caché, chantait à une époque Renaud Séchan… Et bien, pour la jeune demoiselle, c'était similaire. Elle vivait heureuse, depuis qu'elle était caché, et savait que cela se finirait si on la retrouvait… Elle ne pourrait y échapper.

« Mais vous… Pourquoi êtes-vous assassin et commandant… ? Pourquoi êtes-vous dans la lumière ? »

C'était vraiment la question qui touchait le plus la jeune fille… Elle n'arrivait pas à comprendre. Elle avait toujours été dans l'ombre, comme une servante. Elle n'était presque jamais sortit de l'ombre, et ses lames avaient toujours tranchés discrètement et efficacement ses adversaires… Maintenant, elle rencontrait un assassin commandant… Comment faisait-il ? Commandait-il ses hommes comme si de rien n'était ? Ou peut-être que ses activités d'assassins et de commandants étaient totalement dissocié… ? Elle ne comprenait pas. Elle avait toujours été dans l'ombre, et en était contente… mais lui, visiblement, qui maitrisait aussi bien les ombres qu'elle, semblait connaître comment aller à la lumière… Comment ? Elle ne comprenait pas. C'est pour cela qu'elle avait besoin de réponses. Elle voulait savoir comment il faisait… Peut-être se trompait-elle… ? Peut-être avait-elle mal compris ? En tout cas, tout cela était bien mystérieux, aux yeux de la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige. Elle attendait donc, tranquillement, une réponse de la part du fameux commandant de la Team Rocket.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Mar 7 Juil - 15:31

Oui.

Un seul mot. Une seule réponse pour trois questions. Voulait-elle me faire comprendre qu'elle répondait directement à mes trois interrogations précédentes avec ce seul mot ? Qu'elle était heureuse, qu'elle avait tout oublié et qu'elle était d'accord pour se ranger à mes côtés ? J'avais un doute... À quelle question me répondait-elle au juste ? Laure finit par argumenter à déclarant qu'elle se mentait à elle-même, que quoi qu'elle fasse, elle resterait la servante qu'elle avait toujours été. Elle vivait dans l'appréhension que quelqu'un finisse par venir la chercher en l'arrachant à la vie qu'elle menait actuellement et qui lui plaisait tout de même. Je n'arrivais pas à ressentir de la pitié pour elle, après tout, nous étions semblables : deux assassins qui n'avaient pour fonction que d'exécuter les ordres de leurs maîtres. Malgré tout, j'avais plus de liberté qu'elle et je voulais qu'elle en bénéficie également. Les membres d'une Team avaient beau pouvoir partir comme bon leur semblait, les pensées de certains avaient tellement été contrôlées qu'ils ne pouvaient pas oublier leur passé. Et c'était le cas de la demoiselle aux cheveux de neige. Elle finit par accepter mon aide, en précisant qu'elle ne voulait qu'un certain Calder soit mêlé à tout ceci, d'après ce qu'elle racontait, il s'agissait de son nouveau père et il était normal qu'elle veuille sa sécurité. Après tout, si je m'étais retrouvé seul dans cette situation, je n'aurais pas voulu qu'Elain soit impliquée à son tour, pourtant, c'était elle qui nous avait embarqués dans cette histoire et je devais avouer que c'était une idée fabuleuse. Je me sentais bien plus vivant en tant que Rocket qu'en tant que simple citoyen invisible aux yeux des autres. Laure aussi était attachée à quelqu'un, à une personne qu'elle voulait garder près d'elle sans qu'il ne lui arrive jamais rien. Je pouvais comprendre ce sentiment, cela devait être le seul que je ressentais depuis le début de mon existence dans ce monde. La question qu'elle me posa ensuite me fit comprendre qu'elle l'avait dans son esprit depuis qu'elle avait appris que j'étais Commandant. Comment un assassin pouvait-il être à la fois ce qu'il était et dirigeant ?

Je vois... Un assassin vit toujours dans l'ombre, je ne t'apprends rien. Mais j'ai été élevé à ce rang pour former la prochaine génération, je tente de leur apprendre à user des mêmes facultés que moi... enfin que nous.

Pas besoin de lui dire que se fondre dans l'ombre n'était pas aussi évident qu'il n'y paraissait, que le déplacement silencieux n'était pas simplement marcher sur la pointe des pieds. Une erreur d'ailleurs, en faisant ainsi, les amateurs perdaient leur sens de l'équilibre et n'avait aucun point d'appui pour se jeter sur leur cible s'il parvenait par miracle à l'approcher. Le manque de présence que j'avais en commun avec la petite Laure était sans contexte l'atout principal que nous partagions pour ce rôle. Elle pouvait largement comprendre le reste implicite de ma réponse puisqu'elle avait les informations nécessaires pour ce faire. Laure allait comprendre que je restai un assassin tout comme elle, appréciateur de l'ombre, et que je me montrais au grand jour uniquement au sein de l'organisation pour enseigner l'art qu'était le nôtre. Mais il y avait un point que j'avais relevé, je ne lui avais toujours révélé mon nom alors qu'elle l'avait fait. Certes, elle pouvait s'imaginer qu'en étant son supérieur, elle n'avait pas besoin de connaître mon pseudonyme, mais c'était autre chose : je ne pouvais pas me permettre de dévoiler cette information tant que je ne savais pas qui j'avais réellement en face de moi. Je fermais les yeux un moment pour réfléchir à la suite. Je ne le faisais pas habituellement, j'attendais d'être seul pour me plonger dans ma réflexion, mais quelque chose me disait que je pouvais avoir confiance en Laure. Après tout, de son point de vue, elle avait plus à y gagner en m'éliminant maintenant, mais la proposition que j'allais lui faire allait tout renverser et elle finirait par se rendre compte que j'avais énormément à lui offrir.

Tout d'abord, je m'appelle Aaron. Tu peux m'appeler ainsi ou utiliser mon rang si tu le souhaites. Ensuite, je te propose un marché. Deviens mon bras droit. Ce faisant, tu recevras des ordres uniquement de ma part et tu devras me rejoindre si la mission nécessite ton aide. À côté de cela, tu es libre d'assurer ton temps libre comme tu le souhaites.

Si elle lisait bien entre les lignes, la jeune fille aux cheveux blancs allait comprendre qu'en acceptant mon offre, personne ne pouvait venir la "récupérer". Laure allait devenir mon associée, même si elle n'aura aucun rang au sein de la Team Rocket, elle devra répondre à chacun de mes appels et faire en sorte de me seconder au mieux, ce dont je ne doutais pas le moins du monde. Elle allait également assurer sa sécurité et celle du dénommé Calder puisqu'aucun mal ne pourrait leur être fait tant que je serai aux commandes. Certaines personnes penseront que j'avais fait cela pour la protéger, mais je ne lui offrais pas une liberté complète. Tant qu'elle ne recevait pas d'appel de ma part, elle resterait la jeune fille que tout son entourage connaissait, à côté de cela, elle redeviendrait la redoutée assassine d'antan. C'était le mieux que je pouvais faire pour quelqu'un qui avait vécu la même vie que moi. Mon regard était planté dans ses yeux, Laure pourrait y lire le sérieux qui l'habitait si elle le soutenait. Qu'allait-elle me répondre en fin de compte ?

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Mar 7 Juil - 18:44

La jeune fille était calme, et non calme à l'intérieur. C'est paradoxale. Son apparence était toujours aussi froide que la glace, et elle semblait asssurée, mais en vrai, elle avait vraiment peur. Non pas d'Aaron… Visiblement, ce commandant, semblait bel et bien quelqu'un avec qui elle pouvait avoir confiance… Peut-être était-ce car il comprenait qui était-elle ? Le fait qu'il était un assassin aussi ? Leur seule, mais très grande différence, c'était le fait que l'un était un commandant, un chef, un maître, et elle, était la servante, celle qui avait toujours eu l'habitude d'obéir à ses maîtres. Un objet, non pas qu'elle le voulait, mais car elle n'avait pas le choix. Ce commandant était visiblement quelqu'un qui était dans son camp, par rapport aux autres membres de la Team Rocket… Mais Laure avait encore du mal à voir ce qu'il voulait. Il ne voulait nullement la forcer à redevenir la servante de la Team Rocket qu'elle avait été, sous l'Empereur Adonis de Locksley, il a bien longtemps maintenant… Mais alors… Que voulait-il ? Heureusement, le fait qu'il reprit la parole allait bientôt éclaircir tout cela…

Je vois... Un assassin vit toujours dans l'ombre, je ne t'apprends rien. Mais j'ai été élevé à ce rang pour former la prochaine génération, je tente de leur apprendre à user des mêmes facultés que moi... enfin que nous.

Laure comprenait… C'était plus claire maintenant. Voilà pourquoi il était commandant… De nouveaux assassins… Laure espérait que cela n'allait pas être des générations comme elle. On lui racontait souvent, au collège, que l'éducation formait une personne. C'était comme ça qu'elle devenait une adulte, ou une personne responsable… Son éducation la condamnait-elle à être comme on avait voulu qu'elle soit ? Etait-elle condamné à être à jamais une assassine… ? N'avait-elle de choix pour son futurs… ? Tant de questions qui trottaient dans sa tête, et dont elle ne pouvait malheureusement s'échapper… Elle était condamnée. A réfléchir. Réfléchir encore et toujours sur qui elle était… Beaucoup de gens font des remarques sur le fait qu'elle parlait à la troisième personne, mais il était étrange que personne ne demandait « Pourquoi ? » C'était une déshumanisation. Elle n'était plus « Laure ». Elle était une sorte de blanc… Tout cela était psychologique, mentale… C'était très complexe, et à son âge, tout cela était bien dur, comment pouvait-elle grandir normalement ?

Tout d'abord, je m'appelle Aaron. Tu peux m'appeler ainsi ou utiliser mon rang si tu le souhaites. Ensuite, je te propose un marché. Deviens mon bras droit. Ce faisant, tu recevras des ordres uniquement de ma part et tu devras me rejoindre si la mission nécessite ton aide. À côté de cela, tu es libre d'assurer ton temps libre comme tu le souhaites.

*gloups*

La jeune demoiselle avala sa salive avec difficultés. Re… Redevenir assassine… ? Reprendre des vies… ? Elle avait toujours été un outil avant. Elle savait qu'auparavant, elle aurait accepter, sans hésiter, car de toute façon, elle n'aurait pas eu d'autres choix que d'accepter… Mais pourquoi, aujourd'hui, elle hésitait ? Elle était toujours un objet, non… ? Non… Elle n'avait plus cette impression. Mais elle avait l'impression d'être Eve devant la Pomme, ou plutôt, non, autre exemple, le Docteur Faust devant le Mephistophélès… Le Démon qui proposait, tranquillement, son marché… Marché, qui en vrai, ne pouvait être esquivé par le Docteur Faust… Lisez Goethe, si vous ne comprenez rien, où écoutez les Opéras de Wagner, inspiré de ce roman écrit par le plus grand romantique Allemand, et l'un des modèles de la Littérature Allemande -a telles point qu'on parle d'ailleurs pour l'Allemand, de langue de Goethe, mais bref-… Laure savait qu'elle devait accepter… Pourquoi cela ? Et bien, laissez moi vous expliquer tranquillement, mais d'abord, écoutons tranquillement ce qui disait Laure.

« Lau.. Laure ne sait pas… Elle a une famille… Il.. Il serait furieux… »

Laure imaginait la réaction de Terrence… Elle n'en survivrait pas. Elle le savait. Terrence, jamais il n'accepterait de la pardonner, si elle faisait ça… La façade d'assassine de Laure avait du mal à tenir. Elle tremblait légèrement, et son discours qui semblaient, d'habitude, si programmé,laissait place à une discours qui était beaucoup plus « passionnel », je le mets entre guillement, car il faut bien le comprendre au sens premier du terme : « Des passions », ses sentiments qui étaient exacerbé, mais qui n'était pas forcément de l'amour. Dans le cas de Laure, c'était des sentiments de Peur. Logique, que Laure réagisse aussi grandement : Quand on avait l'habitude de renfermer ses sentiments, quand ceux-ci se libéraient, ils y avaient d'autant plus de chances qu'ils soient important, extrême, dense… La jeune demoiselle n'était pas à l'aise, car elle avait un choix. Un choix qui avait autant de qualités que de défauts. Il n'y avait pas de bon, ou de mauvais choix : Mais seulement un choix. Un choix, que pour une fois, elle n'avait pas l'habitude, elle devait prendre. Seule. Et elle n'aurait pas droit, cette fois, pour l'aider.

« Laure doit les protéger. Tous. Elle… »

La peur… Elle était insidieuse, envahissait entièrement la jeune fille, la laissant paralysé. Laure était trouillarde… Elle se souvenait de la mort de Goupix. Elle se souvenait de la mort de tous… Elle savait que la Team Rocket était encore présente. Elle se disait qu'au moins, avec un membre de la Team Rocket, encore présent… Elle serait protégé… Sauf que cette fois, elle ne serait pas la servante de la Team Rocket. Elle serait celle d'Aaron. Elle lui obéirait. Elle serait même son bras droit. Indispensable, mais contrôler par le chef… Oui, Laure voyait le bras droit au sens propre, comme on dit ! Elle était donc, la future plus proche alliée d'Aaron, mais resteraient toujours sous sa direction, car un bras ne peux se mouvoir sans l'ordre du cerveau. Laure était de retour dans le cercle de la servitude, mais c'était bel et bien pour de nouvelles raisons… Cette fois, ce n'était pas car elle avait été vendu par son père biologique, mais pour protégé son père adoptif. Et pour se protégé elle… Elle n'avait pas d'autres choix, mais elle voulait absolument que ce soit le bon choix. Elle déclara alors :

« Accepte. Aaron. Laure vous fait confiance. Laure vous fera le seul ordre alors de son existence : Laure protégera ceux qu'elle aime. Et tuera s'il faut. »

Laure savait qu'elle allait avoir des problèmes avec son père adoptif, si cela se savait. Elle montra alors sa lame à Aaron… Le message était clair… Laure était plus qu'une simple jeune fille. Et même si elle faisait un accord avec le Mephistophélès, elle montrait que ses lames étaient tout asséré que ses idéaux… Après, elle savait qu'elle avait affaire à un autre assassin, peut-être encore plus doué qu'elle. Donc, elle devait faire attention. La jeune demoiselle, après un moment d'affolement, repris son sérieux, son calme, et sa façade d'assassine. Elle remit le masque, comme on pouvait dire… Mais rappelez-vous ce que j'ai souvent dit sur les masques : Quand ceux-ci tombent… Bien souvent, ils sont beaucoup plus faibles, et difficile à bien mettre. Qui sait… Peut-être que la jeune demoiselle aux cheveux blanc, cependant, serait un jour utile à Aaron… Et qui sait, peut-être qu'un jour, se serait lui, qui aurait besoin de protection, d'assurence… Voir d'un foyer. Mais tout cela était bien complexe, et peut-être était-ce trop tôt pour faire toutes ses théories… Alors, mieux vaut rendre le micro, vous ne croyez pas ? A vous les studios, mes très chers amis !

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Belth


avatar
Messages : 73
Réputation : 2
Date d'inscription : 03/06/2015
Age : 25
Autres Comptes : Nicolas De Beaumarchais
Toshi Sakae

Informations du personnage
Âge: 19
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Mer 8 Juil - 17:15

Ma proposition était parvenue à la faire réagir et elle n'était pas arrivée à se contenir suffisamment pour ne rien laisser paraître. Alors qu'elle avait toujours gardé son masque d'impassibilité, tout comme moi, à présent, elle laissait son corps parler par réflexes. Je la vis déglutir. Il s'agissait d'un signe flagrant de surprise. Elle n'en croyait pas ses oreilles. Après tout, c'était normal, elle qui retrouvait une vie normale petit à petit avait en face un possible Commandant qui lui demandait de reprendre les armes. Techniquement, elle était en droit de refuser, mais je sentais que son passé de servante allait être plus fort que sa volonté, sans compter que je présentais une issue de secours à sa situation. Laure tremblotait, son assurance aussi bien gestuelle qu'orale était en train de flancher. Les mots qu'elle prononçait étaient saccadés, animés par un sentiment nouveau en elle, ce qui montrait qu'elle ne savait quoi dire, ni penser. J'observais tout cela sans rien dire, sans faire un seul geste qui trahirait mes pensées réelles, elle était probablement loin de se douter de ce que j'avais à l'esprit. Famille. Elle s'était trouvée une famille. Des personnes qui s'étaient liées à elle malgré l'absence de liens du sang et son passé chaotique. Elle avait eu de la chance. Sans que cette "famille" l'avait rendue plus humaine qu'elle ne l'était par le passé. Pour ma part, seule Elain était ma famille, mon point d'ancrage chez les êtres humains. Sans elle, je ne serais qu'un robot, in capable de penser par soi-même, ne se souciant plus de sa propre vie. Depuis le début, ma jumelle était ma conscience, celle qui me disait quoi faire, ses paroles étaient lois et je me devais de les respecter. Il arrivait que le puisse argumenter mais uniquement pour améliorer ses plans avec mon point de vue à l'aide de l'expérience que je gagnais au fil du temps.

Laure doit les protéger. Tous.

Voilà les paroles qu'il me fallait pour certifier le fait que j'étais sur la bonne voie, que ce que je faisais était la meilleure option pour elle. En un instant, la jeune fille avait remis son masque d'assassine m'assurant qu'elle acceptait ma proposition, qu'elle était prête à m'obéir. Elle savait ce qu'elle allait redevenir, que les démons de son passé allaient refaire surface, qu'elle devrait encore de nombreuses fois affronter la mort en face. Pourtant, elle voulait le faire, elle se sentait prête à tout abandonner pour une seule chose : la sécurité promise de ses proches. Elle avait le sens du devoir, c'était certain. Elle plaça son arme face à moi. Tel un chevalier prêtant serment à devenir l'épée du roi, l'épée qui protégera le peuple, l'épée qui soutiendra les idéaux de son souverain. Oui, en lisant entre les lignes, Laure devenait mienne. Ses talents seraient d'une grande aide puisqu'ils égalaient les miens et autant avoir une telle personne comme alliée qu'ennemie, n'est-ce pas ? Néanmoins, il était temps de dévoiler quel était mon plan dès le départ. Maintenant qu'elle devait m'obéir et qu'elle m'était liée, je me devais de lui faire comprendre pourquoi j'avais fait cela. Je pris la direction de la porte et je me retournais vers elle pour prononcer quelques mots.

Toi et ton entourage serez protégés par la Team Rocket puisque tu es mon bras droit. Tu répondras à tous les appels que je t'enverrais, mais... qui sait quand je vais t'appeler. À toi de vivre la vie que tu désires réellement.

Suite à cela, je sortis avant de m'excuser froidement auprès du gérant que je devais m'éclipser pour une affaire urgente et que je le remerciais de son accueil. Tout en prenant la direction de ma planque, je me demandais comment allait réagir la jeune assassine. Elle devrait sûrement comprendre ce que j'avais sous-entendu, elle était assez futée pour cela après tout. Pour ceux qui n'auraient pas compris, c'est très simple. En m'associant à elle, je lui offrais la protection de la Team Rocket, ainsi, elle ne pourrait être récupérée par personne d'autre que moi, de plus, je n'avais pas l'intention de l'appeler à moins d'une urgence extrême. Au final, Laure pouvait vivre la vie qu'elle désirait au sein de sa famille et elle ne vivrait plus les cauchemars de son passé. Même avec tous les talents du monde, personne ne devait vivre une telle enfance, à moins de l'avoir décidé soi-même. C'était mon cas, je l'acceptais, mais la jeune fille aux cheveux de neige n'avait jamais voulu un tel destin et comme j'en avais l'occasion, j'avais fait en sorte de régler sa situation. Commençais-je à éprouver des sentiments ? J'en doutais. Je n'avais rien dans le cœur, c'était juste que je n'aimais pas la façon de faire qui avait forcé Laure à avoir l'histoire qu'elle avait vécue. Peut-être que c'était un premier pas vers la voie des émotions, seul l'avenir me le dira. Dans tous les cas, il fallait que je rentre au Quartier Général pour avertir Giovanni que le dossier de l'ancienne servante de la Team Magma était à présent mien et que je ne permettrais à personne d'autre de l'avoir. En tant que collègue assassin, je pouvais bien lui offrir ceci. Une vie nouvelle sans peur du passé.

.:-------------------------:.

Aaron parle en royalblue
Aaron Theme
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne Mer 8 Juil - 19:51

Le retour de l'Assassine fut brutale, efficace, comme Laure devait être… Mais maintenant, le masque était véritablement un masque, pour le fameux Aaron. Il avait vu la vraie Laure, et on verra maintenant ce qu'il en pensera… Peut-être serait-il déçu, finalement, par cette jeune fille qui était véritablement une jeune fille, et non pas une outil comme elle avait été… Maintenant, elle était redevenue « normale »… Du moins presque… En tout cas, elle regardait toujours Aaron… Elle avait accepté son contrat… Peut-être celui-ci prenait acte maintenant ? Elle avait le Mephistophélès, toujours devant elle… Ce contrat, était peut-être ainsi, un contrat avec le diable, mais avait-elle le choix ? Non, elle refusait de ce donner le choix. Elle était obligé, pour protégé les siens… Elle était prête, pour qu'eux ceux-ci soit à l'abri, à retrouver ses démons, et se retrouver de nouveau enlacer par ses diables… La vie était cruelle. Pour garder sa liberté, la jeune fille devait renouer avec la servitude… Ou peut-être pas… ? Peut-être que la vérité était plus complexe, dans toute cette histoire…

Toi et ton entourage serez protégés par la Team Rocket puisque tu es mon bras droit. Tu répondras à tous les appels que je t'enverrais, mais... qui sait quand je vais t'appeler. À toi de vivre la vie que tu désires réellement.

Voilà. Laure espérait sérieusement que le terme de « Rocket » était bien un terme qui était là pour montrer sa nouvelle liberté… Et non que la Team Rocket allait vraiment protégé la famille… Sinon, elle était prête pour prendre son baluchon, et fuir par la fenêtre, avant que Terence la réduise en bouilli, littéralement… La jeune fille, espérait qu'Aaron avait bien compris que ce n'était pas « Par la Team Rocket », qu'elle voulait être protégé, mais « De la Team Rocket »… Elle n'avait pas peur des résistants, qu'elle trouvait sans doute risible, car ils n'avaient pas d'organisation -et pour une servante-, cela n'avait donc aucun sens, mais des Rockets, si… Elle était quand même une ancienne membre, une traitresse, un peu comme Queudver, dans Harry Potter, ou Lucius Malefoy, si vous voyez la comparaison avec les Mangemorts… Mais bref, la jeune demoiselle avait maintenant « dans son camps », le fameux commandant de la Team Rocket, Aaron… Cela allait l'aider, en théorie, à s'en sortir… Mais ce n'était pas cela qui voulait dire qu'elle serait libre pour autant. Elle était un oiseau libre… Mais avec une puce.

Qu'importe. Finalement, la jeune demoiselle avait renoué avec ses péchés. Telle la chanson « Lucie » de Daniel Balavoine, tu sentais le désespoir dans celui qui replonge dans la drogue, ici, on sentait le désespoire dans celle qui allait revoir ses vieux démons, démons qu'elle avait appris, avec la liberté à craindre, alors qu'elle avait si familièrement vécu avec eux, pendant sa vie de servante… Peut-être, cela allait devenir plus dur, pour y retourner, après un temps de liberté… Mais la jeune fille sentait que très vite, elle allait redevenir celle qu'elle avait été autrefois… Après, peut-être que le fameux Aaron serait gentil. Peut-être que le commandant allait la laisser relativement tranquille… ? Non, cela n'était que très peu probable, aux yeux de la jeune fille aux cheveux couleur neige… Sinon, pourquoi il aurait voulu d'elle ? Allez… Elle devait arrêter de réfléchir à cela. Elle devait se concentrer… Elle allait devenir une sorte de Batman fille assassine… Bref, vivant la nuit, et le jour, mais ne pouvant vivre ses deux activités en même temps… Elle allait devoir s'habituer...

Finalement, elle sortit de la remise, tranquillement. Non idiote, elle avait un gros sac de nourriture pour Pokémon, sac qui était extrêmement gros, et qui semblait envelopper totalement la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige… Elle remercia alors le gérent de l'établissement, après l'avoir payé, autant pour l'avoir ainsi, permit de discuter tranquillement, que pour l'énorme sac de nourriture, dont elle avait, encore, refusé l'aide qu'il lui proposait, pour le porter jusqu'au Joyeux Magicarpe… Laure espérait que Calder avait du travailler jusqu'à tard, ce soir, car il était tard. Elle était en retard, et elle risquait peut-être une remarque… Dans le pire des cas, elle dirait à son père adoptif qu'elle était tranquillement chez une amie… Elle était persuadée que cela passerait… Elle s'en voulait véritablement de mentir à son père adoptif, mais elle n'avait pas d'autres choix… Mais bref, alors qu'elle était à l'orée de la ville d'Acajou, se dirigeant vers le Lac Colère, elle déclara, autant à elle-même qu'au monde…

« Bon… Il est tard, et Laure a des devoirs... »

Double sens… Laure avait bien des devoirs… Comme toujours. Après tout, elle était une collégienne, qui travaillait de manière modèle, et dont les compliments par les professeurs étaient souvent fréquent, même si on remarquait son problème de sociabilité, et d'obéissance, de manque d'initiative… Mais bref, la jeune fille avait sa vie maintenant, de collégienne, normale et modèle… Mais elle avait un devoir… En temps qu'ancienne servante de la Team Magma, elle devait obéir à son passé, et le réparer… Elle ne pouvait permettre de mettre ses amis, et sa famille, en danger… Elle avait un ordre, mais pour une fois, ce n'était pas quelqu'un d'extérieur, qui avait ordonné à Laure d'obéir à cette ordre. Elle. Et Elle seule s'était donné ce simple ordre : Protéger ceux qu'elle aimait. Et cette fois, il n'y aurait personne pour la punir, si elle échouait : Le simple fait, et les conséquences de cette échec serait une punition largement ample… Maintenant qu'elle avait retrouvé son Libre-Arbitre, elle l'utilisait… Peut-être l'utilisait-elle mal ? Peut-être en effet... Mais c'était la condamnation du Libre-Arbitre. Tu l'utilisais. A ton escient. Et sous ta responsa bilité.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne

Revenir en haut Aller en bas
 

Assassins : le nouveau rencontre l'ancienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Johto :: Acajou-