Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

C'est le grand jour !

Invité
Invité



MessageSujet: C'est le grand jour ! Sam 7 Mar - 21:48

Pour le jour de ses 10 ans, Bernard avait réglé, la veille, le réveil à sonner de bonne heure. Mais la nuit fut assez agité, car il était si excité de commencer son périple, qu'il n'en dormit presque pas de la nuit, alors quand il pût s'endormir, il dormis si profondément, qu'il n'écouta pas son réveil sonner. Ce fût donc son père, à 10H, qu'il le réveilla, en voyant qu'il n'était pas debout.

" - Debout gros feignant ! C'est le grand jour !
- Hein, papa ! Laisses-moi dormir !
- Il est déjà 10H ! Si tu veux atteindre Jadielle avant la nuit, il faut partir ! "

Bernard sauta de son lit et regarda l'heure. Effectivement, il était bien 10H. Bernard, en panique, s'habilla en vitesse et ne vis pas qu'il avait mis son sweat à l'envers. Il partit à la course de la maison, en disant juste au passage.

" - Bonjour maman ! Je suis désolé de pas pouvoir déjeuner, mais je suis en retard et si je veux mon Pokémon, je dois y aller ! A plus tard, peut-être ! "

Bernard se mit à courir dans tout le Bourg-Palette, en direction du laboratoire du professeur Chen, afin de recevoir son premier Pokémon et ainsi commencer son long périple.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Sam 7 Mar - 22:42

[Attention sur la longueur de tes posts, Bernard ! Pense à bien décrire. Je vais faire un poste bien détaillé pour que tu puisses t'en aider!]

« La foule s'est dissipé ! Tant mieux ! »

10 heures. Déjà. Pour beaucoup de jeunes garçons et jeunes filles, ce jour de printemps sonnait comme… Mmh… Comment dire… Le plus jour de leur vie ? Bien souvent, beaucoup d'adulte racontait ça à leur petit enfant : « Le plus beau jour de ma vie ? Le jour où je me suis marié, et le jour où j'ai eu mon tout premier pokémon ». Si ce n'était pas beau ? Ainsi, vous comprenez bien qu'à 10 heures, les premiers pokémons étaient littéralement dévalisé, un peu comme les amiibos le jours de leur sorties, si vous voyez ce que veux vous dire. Oui, en temps que gros geek de Nintendo, il était inacceptable que je n'ai toujours pas fais de références aux figurines de hardboy fan de Nintendo, qu'était les amiibos ! Et bien, chose réparé. Ainsi, comme le disait cette mystérieuse personne, en effet, à 10 heures, presque tout le monde avait eu son premier pokémon. Alors qui était cette mystérieuse figure, coincée sur son fauteuil roulant, qui attendait avec tant d'impatience que la foule parte enfin ? Sylvia Von Wittelsbach. La célèbre collectionneuse de Pokémon. Qui voulait venir voir le professeur Chen, pour des questions de Pokémons rares, et de Pokédex, choses dont les collectionneurs étaient très proches des chercheurs.

Au moins, même si Sylvia Von Wittelsbach se plaignait beaucoup, elle était contente d'une chose : Le temps était super, parfait pour les jeunes dresseurs qui commençaient déjà à entrer dans les hautes herbes, pleins de rêves. Le ciel était d'un bleu parfait. Et il faisait juste un poil frais, pour cette matinée d'automne. Sylvia, dans son cosplay de mage bien chaud, n'en souffrait pas, et elle profitait que le sol était bien sec, pour n'avoir aucun problème à rouler avec son fauteuil. Comme toujours, dans le sac accrochés au dos de son fauteuil, tout son matériel de chasseuse, collectionneuses préférait-elle qu'on dise, était présent. Avec ses filets, ses tasers électriques pour calmer les Pokémons, ses bombes fumées… Tout un matériel qui valait très cher, mais qui permettait à la jeune demoiselle de faire son travail de collectionneuse, sans utiliser les Pokémons, qu'elle préférait voir comme de vulgaire biblot. Qu'importe en tout cas ! Ainsi, sous un beau ciel bleu, la jeune fille roula paisiblement, enfin, le fauteuil de la jeune fille, Sylvia ne roulait pas par terre bien sur, jusqu'à la porte du laboratoire du professeur.


« Ah ! Encore un ? Alors, es-tu un garçon ou une fille ? Quel pokémon t'intéresses ? Ne prend pas la pokéball là, elle est destinée à…
-Hum hum. Mademoiselle Von Wittelsbach. »


Sylvia était de suite mécontente : Elle n'était pas une jeune dresseuse qui venait chercher son premier Pokémon ! Elle était quand même une célèbre collectionneuse de Pokémon ! Bref, ainsi, pas n'importe qui. Loin de là même. Elle était la célèbre Sylvia Von Wittelsbach, l'une des plus grandes collectionneuse que la Terre avait connu ! Bon, bien sur, elle se vantait, mais ce n'était guère étonnant quand on connaissait un peu la collectionneuses. Après, ce n'était pas faux : Elle était une vraie collectionneuses, efficace, et utilisant des pièges redoutables, pour capturer ses Pokémons, et ensuite, les placer dans son Ranch à Nénucrique. Bref, en tout cas, elle n'était pas un dresseur, ennuyant, qui utilisait ses Pokémons, et qui se contentait des Pokémons les plus banales, ce qui n'avait, aux yeux de la collectionneuse, strictement aucun intérêt ! D'ailleurs, elle n'hésitait pas à le dire : Seul les collectionneurs savaient trouver la beauté dans la rareté des Pokémons ! Rien que ça ! Mais bon. En tout cas, le professeur reprit alors la parole :

« Ah. Sylvia. La jeune collectionneuse. Tu es là pour me présenter tes dernières captures, c'est ça… ?
-Exactement. Mais trop de jeunes dresseurs m'empêchaient de passer avant. Tss... »


Le professeur Chen soupira. Il connaissait le caractère de la collectionneuse, déjà, par la célébrité de l'insupportable héritière des Von Wittelsbach. Mais aujourd'hui, ce n'était pas le jour de tout cela ! Une journée par an, le professeur Pokémon, comme on aimait l'appeler, s'efforçait à voir le plus d'enfant possible pour leur donner leur premier pokémons, et tout les ans, les premier Pokémons n'étaient pas assez nombreux. Heureusement, pour les retardataires qu'il connaissait bien, un certain Ketchum doivent vous dire quelque chose, il avait toujours un pokémon sous la manche pour leur offrir. C'était encore une fois le cas, cette année. Ainsi, il n'avait pas le temps pour le moment de s'intéresser à la collectionneuse. Mais d'un côté, voyant le côté pimbêche et surtout, avare et assoiffée d'attention qu'était Sylvia, et aucunement partageuse sur ce domaine, le professeur Pokémon se demandait comment s'en sortir, dans cette situation qui était plus que délicate. Soudainement, il eut une idée, idée qui en plus, devrait arranger le retardataire en question…

« J'attend encore un jeune dresseur Sylvia. Peux-tu patienter ? Ou alors, allons l'attendre dehors ? Je prend la pokéball pour lui, et…
-BIEN BIEN ! Roh, que ça soit vite fini. On ne fait pas attendre Sylvia Von Wittelsbach ! »


Tout les ans, des retardataires étaient présent. Et cette année, visiblement, un jeune « Tails » allait être en retard, pensait le scientifique. Heureusement, il avait tout prévu. Ce n'était pas la première fois que le celèbre scientifique pokémon transgressait les règles, et offraient un certain rongeur électrique aux jeunes retardataires. Attrapant de manière nonchalante la Pokéball, il se dirigeait vers la sortie de son laboratoire alors que la jeune collectionneuse de Pokémon, elle, suivait en grommelant, faisant rouler son fauteuil roulant. Quand même ! Elle espérait pouvoir discuter de Pokémon rare avec Chen. Pas de devoir subir les premiers Pokémons, surtout à cause d'un petit retardataire. Puis, les Pokémons comme ça n'étaient absolument pas rares, ce qui, évidemment, pour la collectionneuse, était une honte, étant donné qu'elle ne s'intéressait qu'aux Pokémons rares. Mais bon. Elle n'avait pas d'autre choix. Puis, qui sait, peut-être qu'au moins, le jeune garçon ne sera pas insupportable ? Peuh. Peu probable, ce n'était sans doute qu'un énième garçon mal élevé, et mal éduqué de la plèbe, qui n'avait aucunement le droit de la côtoyé en théorie ! Mais bon. Elle devait savoir parfois géré avec les autres… Espérons qu'il ne soit pas TROP en retard...

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Sam 7 Mar - 23:10

HRP: T'inquiètes pas avec mon nombre d'années d'expériences, je sais faire des rps long, comme des courts.

Bernard était trop en retard pour lui, il espérait bien que le professeur lui avait gardé un Pokémon, vu qu'il savait que Bernard attendait ce jour avec impatience. Tout en courant dans la ville, et en bousculant, au passage, des passants en colère, Bernard pensait au Pokémon qu'il allait prendre.

" - Si je prend un Salamèche ! Le feu, c'est la puissance ! "

Bernard s'imagine déjà à faire un combat avec celui-ci. Mais là, il calcule une chose. Il y a un soucis, un Salamèche craint l'eau et peut même en mourir.

" - Alors, je choisirait un Carapuce ! Surtout que sous sa forme de Tortank, il a une plus grande puissance qu'un Dracaufeu ! "

Mais Bernard était pas très Pokémons aquatiques. Alors il allait faire comme avait fait son père, il y a maintenant 25 ans. Il allait choisir un Bulbizare.

" - Non, le mieux est de faire comme mon père ! Je vais prendre Bulbizare ! "

Bernard ne fit pas attention dans sa réflexion et glissa et tomba dans la rivière. Il était maintenant trempé, mais pour lui, ce n'était pas important. Il sortit de l'eau et se remit en route vers chez le professeur. Quand il arriva vers le labo, il vit à l'extérieur une troupe de trois jeunes dresseurs qui était déjà en train de se battre. Bernard voyait ses espoirs envolé, mais il se rappela que le professeur avait dis la veille qu'il y aurait un quatrième Pokémon. Bernard, en étant curieux, mais à la fois triste, avança lentement. La foule se dissipa et il vit le professeur accompagné d'une jeune femme. Bernard s'approcha d'eux et dit, d'un ton triste.

" - Bonjour professeur ! C'est votre nouvelle assistante que vous me parliez, hier ? Sinon, je suis là pour choisir mon premier Pokémon, mais je paris qu'ils ont tous été pris ! Je suis désolé, mais je n'en ai pas dormis de la nuit et donc, je me suis pas réveillé ! Mon père m'a levé qu'à 10H ! Et en plus, en venant ici, je tombe dans la rivière ! Une très mauvaise journée, au final ! "

Pour Bernard, ses espoirs s'étaient anéantis maintenant. On pu même observé une légère larme couler de sa joue. Il regarda le professeur et dit avant que celui-ci réponde.

" - Professeur, vous savait comment ça compte pour moi ! Dîtes-moi qu'il reste un Pokémon, par pitié ! Même si c'est un Pokémon ridicule, comme un Flagadoss ! Je veux partir en voyage aujourd'hui ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Dim 8 Mar - 11:05

Le professeur malgré son attente fut surpris lorsqu'il vit Bernard arrivé. Bien qu'il savait que celui-ci viendrait quoi qu'il arrive et que le professeur se soit préparé à l'éventualité d'un retardataire, il ne s'attendait cependant pas à le retrouver trempé jusqu'aux eaux, des traces de vases jusqu'aux chevilles.

"- Bonjour professeur !" Fit le jeune garçon. "C'est votre nouvelle assistante dont vous me parliez, hier ?"

Le Prof chen fit une légère mou à l'évocation d'une telle possibilité. Heureusement pour lui ce n'était pas le cas, mais ce n'était pas ce qui importait pour l'instant.

"- Sinon, je suis là pour choisir mon premier Pokémon, mais je paris qu'ils ont tous été pris ! Je suis désolé, mais je n'en ai pas dormis de la nuit et donc, je me suis pas réveillé ! Mon père m'a levé qu'à 10H ! Et en plus, en venant ici, je tombe dans la rivière ! Une très mauvaise journée, au final ! "

Cela expliquait son état. C'était amusant, de voir que malgré tout recevoir son premier pokémon importait le plus à Bernard malgré ces petits imprévus.

" - Professeur, vous savez combien ça compte pour moi ! Dîtes-moi qu'il reste un Pokémon, par pitié ! Même si c'est un Pokémon ridicule, comme un Flagadoss ! Je veux partir en voyage aujourd'hui ! "
"- Haha." Rit le vieil homme avec un clin d'oeil. "Ne t'en fais pas... Tails, c'est ça ? Je suis toujours plein de resources. Mais... Un flagadoss dit moi ? C'est un pokémon bien trop évolué et fort pour toi ! Non j'ai bien autre chose à te donner."

Avec un sourire satisfait et compatissant, il s'approcha du jeune homme. Il commença à fouiller dans sa poche. Il gardait ce pokémon de secours toujours sous le coude car on ne savait jamais quand les retardataires allaient se présenter au cours de la journée.

"-Voilà pour toi" Commença-t-il en tendant un objet de forme sphérique."C'est un pokemon de type électrique, il s'appelle Pik...

Mais avant que le Professeur ait eut le temps de finir sa phrase, une ombre siffla et s'interposa à toute vitesse entre les deux personnes. Le vieil homme et Bernard furent soufflés dans des directions opposés par le vent que venait de déplacer cette forme. M.Chen se tint la main, retenant une exclamation de surprise et de douleur : On venait de lui chipper la pokéball qu'il allait offrir.

______________________________________________________________________

Sen le dracolosse blanc avait eut du mal à se décider d'une direction à prendre à partir du mont argenté après sa rencontre avec Charizard. Il ignorait tout du monde et où trouver ce qu'il cherchait. Il devait retrouver son ami à une certaine date en un certain lieu. Il avait donc tout d'abord quitté sa montagne pour voler vers l'est. Il avait survolé le plateau indigo et remonté son origine jusqu'à Jadielle.

Il se fit très discret à l'approche des territoires humains. Il ne voulait pas de nouveau se retrouver poursuivi par on ne sait quel collectionneur ou scientifique fou. Quand il arriva à la petite ville il ne savait pas comment se repérer ni la traverser. Il chercha donc à la contourner par le sud.
Cependant, il fit une rencontre qui le fit décider de changer d'objectif. Un petit détour, pas grand chose. Le jour même il vit des enfants humains, avec leurs parents, parler du jour où ils allaient récupérer leur premier pokémon.

Intrigué et piqué dans le vif par ce sujet, il fit attention à toutes les informations qu'il pouvait glaner. Il apprit donc que des jeunes enfants allaient recevoir effectivement leur premier pokémon par un certain dénommer Chen. Pokémon capturé spécialement dans cette optique. Et que cela allait marquer le début d'un voyage initiatique où les fraichement dresseurs allait se lancer dans un parcours pour en capturer de nouveau et remplir un... Pokémachin... ?

Sen était fou de rage. Comment les humains osaient-ils les traiter comme des objets de la sorte. Ils n'étaient pas une grande attraction magnifique avec mille et une couleurs ! Ils étaient des êtres vivants qui devaient s'émanciper de leur soit disant "maître".

Le dragon prix alors la décision de s'interposer à cet évènement...

______________________________________________________________________

Le dragon après son vol se posa sur le toit du laboratoire, la pokémon à la main. Il observait ces minables créatures qu'il détestait tant. Il se rappela des paroles de Charizard cependant : Reste ouvert. Mais comment chercher à écouter des êtres si ridicules qui les tournaient en bête de cirque ? Il allait craquer. Et il allait faire passer un certain message à ces personnes.
Déjà que Sen était frustré de ne pas être arrivé plus tôt pour les autres pokémons... Il allait au moins pouvoir libérer celui-ci.

Mais il se retenait avec difficulté de détruire ce qu'il voyait à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Dim 8 Mar - 17:03

Ah. Enfin. C'est pas trop tôt. La jeune demoiselle au fauteuil roulant était relativement contente qu'ENFIN, le fameux retardataire avait décidé de se bouger un peu les fesses, et arriver. Elle tiqua évidemment quand elle entendu « assistante », et pire encore, elle dut supporter les jérémiades de ce maudit gamin… Elle se retenait sérieusement de dire qu'on n'en n'avait rien à faire de ce qui lui était arrivé : Le mal était fait, il était en retard ! Dommage pour lui, il n'aurait pas de premier pokémon, et c'était bien fait pour lui ! D'ailleurs, elle ne comprenait même pas, elle devait avouer, pourquoi on donnait des pokémons. Pourquoi on ne laissait pas les enfants allaient récupéré leur premier pokémon tout seul ? Hein? Elle était une grande collectionneuse de Pokémon, et elle avait capturé ses premiers Pokémons avec ses pièges ! Elle n'avait pas eu besoin d'une cérémonie débile pour recevoir un premier pokémon qui serait pareil que les autrees… Mais qu'importe, de toute façon, il était en retard, et donc, il n'aurait pas de premier pokémon. Parfait ! Maintenant, il pouvait disposer, comme un serviteur, la queue entre les jambes, et elle, elle allait enfin pouvoir parler sérieusement avec le professeur Pokémon… Mais malheureusement pour la pimbèche et insupportable héritière des Von Wittelsbach :


" - Professeur, vous savez combien ça compte pour moi ! Dîtes-moi qu'il reste un Pokémon, par pitié ! Même si c'est un Pokémon ridicule, comme un Flagadoss ! Je veux partir en voyage aujourd'hui ! "
"- Haha. Tails, c'est ça ? Je suis toujours plein de resources. Mais... Un flagadoss dit moi ? C'est un pokémon bien trop évolué et fort pour toi ! Non j'ai bien autre chose à te donner."

« … Grumphf »


Elle n'eut pas le droit de se plaindre, car le fameux Chen lui lança un regard noir désapprobateur. C'est vrai qu'elle avait tendance, et cela était bien connu de tous à se plaindre facilement. Donc, le professeur ne voulait pas qu'elle agresse le pauvre Bernard, le premier jour de son aventure. Et oui, en comparaison avec ce que Sylvia pensait, ce n'était pas car notre jeune demoiselle était héritière d'une grande famille, et qu'elle avait le droit d'être toujours aussi désagréable. Mais bon. Au grand malheur de la jeune demoiselle, visiblement, il allait quand même avoir son premier pokémon. Bon, semi malheur, car au moins, cela voulait dire qu'il allait avoir son premier Pokémon, et une fois que cela serait fait… Et bien… ENFIN ! Elle serait tranquille, il irait capturer cinq mille ratatas, se ferait bouffer par un plus gros ratata, et puis Basta ! Problème réglé ! Complication : Zéro ! La jeune collectionneuse de Pokémon était bien du genre à raler, mais là, on sentait qu'elle n'était pas spécialement contente qu'elle ne puisse pas faire ce qu'elle voulait. En tout cas, le fameux Professeur Pokémon se concentra bientôt sur le jeune garçon, toujours observé en silence par la collectionneuse dans son fauteuil roulant :

"-Voilà pour toi C'est un pokemon de type électrique, il s'appelle Pik..."

« Professeur ! »


Elle ne comprit pas, pendant un moment, ce qui venait de se passer. Et c'était compréhensible qu'elle ne comprenne pas. Ouais, dis comme ça, cette phrase n'a pas l'air d'avoir beaucoup de sens. Mais qu'importe : En effet, alors qu'il allait donner la Pokéball au fameux retardataire, dont la jeune demoiselle aux cheveux roses ne connaissait ni le nom, ni l'origine, quelque chose passa très vite, et quand je dis très vite, ce fut très vite, entre les deux, faisant tomber les deux d'ailleurs. Sylvia, heureusement, avait été un peu plus éloignée, et n'avait pas été prise dans le choc. Tant mieux, car avec ses jambes inactive, elle n'aurait pas put se relever si elle était tombé. En tout cas, elle dut néamoins se faire mal au main, pour arrêter les roues de son fauteuil, qui furent pris dans l'appel d'air, et quand manqua alors de rouler et de se renverser. Heureusement, l'équilibre fut récupéré par la jeune demoiselle aux cheveux rose, qui léva alors les yeux au ciel, pour comprendre qu'elle sorte de V2 venait littéralement de tenter de les faucher tout les trois. Ce fut alors, quand elle vit tout cela, qu'elle déclara :

« OUAHOUAHOUAH ! Un… Un Draco… Dracolosse blanc… Magnifiique ! Superbe ! Adorable ! Je le veux, je le veux ! »

Elle en avait totalement oublié les deux camarades, aussi bien le jeune Bernard, dont elle ne connaissait le nom, que le professeur pokémon : Uniquement maintenant l'intéressait le majestueux pokémon extrêmement rare qu'elle pouvait admirer : Un dracolosse entièrement blanc ! C'était… Extrêmement rare !!! Parfait pour une collectionneuse de son rang, rang mondiale ! Elle était obnubilié par ce pokémon, à tel point qu'elle pourrait presque tenter de se lever de son fauteuil pour s'approcher de lui, alors qu'il volait… Et ainsi, mysérablement se casser la figure. Heureusement, ce ne fut pas le cas, et elle gardait la tête froide. Le voir, c'était bien beau, mais le ca pturer était son objectif. Et pour remplir cette objectif, et bien… Elle devait rester extrêmement concentrée. Néanmoins, analysant, la jeune demoiselle arrivait à une conséquence : Elle était dans un niveau où elle était en difficultés. Comment placer un piège pour capturer le fameux Dracolosse ? Et bien… En effet, elle était plutôt une experte pour les pièges, et les camouflages, bien qu'elle avait un peu de difficultés, à cause de son fauteuil roulant. Elle devait alors trouver un plan relativement cohérent, pour mieux le capturer.

« Et toi, truc-machin, j'sais pas. Viens m'aider ! Prend mon sac dans le dos, et sort moi le filet, et le taser ! Tu veux ton poké-poké ? Faut qu'on capture ce Dracolosse ! Hihi, rien qu'à moi ! »

Bam ! Notre collectionneuse préférée était dans la place, avec une seule idée en tête : Capturer ce pokémon très rare, et l'avoir dans sa collectionneuse. Bien sur, enfermée dans sa Pokéball si celui-ci avait le malheur d'être un poil trop réticent à l'idée de devenir qu'un biblot dans le grands parc de pokémon de la fameuse collectionneuse aux cheveux roses. Elle commençait à avoir quelques bribes de plans, et pour cela, elle avait besoin de son filet en bribe d'acier, et surtout, de son taser. Sans cela, elle ne pouvait même pas élaborer le moindre petit plan, efficace contre un pokémon qui avait énormément d'avantage sur elle. C'étazit là qu'on voyait qu'elle n'était pas qu'une pimbèche ventarde. Elle restait une grande collectionneuse qui connaissait parfaitement ses faiblesses, ses capacités, et surtout, les capacités des Pokémons en face d'elle. Dans un esprit purement analytique, elle cherchait à comprendre les mouvements, et plus important : Les buts du Pokémon. Mais pour tout cela, elle avait besoin de l'aide de machin… Eheh. Il était obligé de l'aider. Il voulait son premier pokémon, non… ?

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Dim 8 Mar - 21:16

Bernard changea de visage, en passant de l'expression de la joie à l'expression de mal-être, lorsque le professeur lui sortit qu'un Flagadoss serait trop complexe pour lui. Mais il se corrigea vite, en s'approchant de Bernard et lui tendant une pokéball contenant un Pikachu. Mais avant que Bernard ne pu récupérer son Pokémon, un Dracolosse s'interposa et vola la pokéball. Bernard était stupéfait par ce Pokémon. Mais ceci n'intéressa pas que Bernard, car la personne que Bernard pensait être l'assistante du professeur s'était avéré être une collectionneuse. Cette dernière ordonna même à Bernard de l'aider. Bernard refusa et dit alors.

" - Vous n'êtes qu'un monstre ! On capture pas les Pokémons, par des pièges ou autres stratagèmes ! Les Pokémons sont dotés d'âmes comme nous et peuvent ressentir les choses ! "

Depuis le temps que Bernard s'était intéressait aux Pokémons, il avait comprit que les Pokémons étaient des êtres sensibles. Donc, pour lui Dracolosse n'était pas là pour rien et n'avait pas agit ainsi pour rien non plus. Bernard analysa alors la réaction de Dracolosse et compris une chose. Il s'adressa alors à lui, tout en montant les marches, qui menait au laboratoire, deux par deux.

" - Tu es un beau spécimen ! Mais je te veux pas de mal ! Je sais pourquoi tu es là, tu crois que je veux me servir de Pokémons comme des machines ! Mais non, je suis pas ainsi ! "

Bernard s'arrêta pour surveiller que le Dracolosse ne panique pas et aussi que Sylvia ne se jette pas sur le Pokémon. Puis se remit en route. Une fois, en bas du laboratoire, Bernard observa la structure et entra dans le laboratoire. Dans celui-ci, il grimpa encore des escaliers deux par deux, qui menèrent le jeune garçon au deuxième étage du laboratoire. Et oui, c'était un avantage d'avoir aidé le professeur de temps en temps. Quand il était à ce deuxième étage, Bernard passa par un vélux, afin de monter sur le toit. Une fois su le toit, il s'approcha de Dracolosse, en douceur, en lui parlant.

" - Tout doux ! Je veux rien te faire ! Je veux seulement libérer ce Pokémon, qui se trouve dans cette pokéball ! "

Bernard arriva à s'approcher de Dracolosse et récupérer son Pokémon. Il le libéra sur le coup et eût envie de sauter de joie, en voyant que c'était un Pikachu. Il dit à celui-ci.

" - Pikachu, je suis ton nouveau dresseur !
- Pika ?
- Pikachu, montres à Dracolosse, que je ne veux aucun mal au Poké ... "

Bernard n'eût pas le temps de finir sa phrase, qu'il reçut une attaque éclair de Pikachu. Ben oui, le professeur n'avait pas eût le temps de lui donner les recommandations pour ce Pokémon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Dim 8 Mar - 22:55

"OUAHOUAHOUAH ! Un… Un Draco… Dracolosse blanc… Magnifiique ! Superbe ! Adorable ! Je le veux, je le veux ! Et toi, truc-machin, j'sais pas. Viens m'aider ! Prend mon sac dans le dos, et sort moi le filet, et le taser ! Tu veux ton poké-poké ? Faut qu'on capture ce Dracolosse ! Hihi, rien qu'à moi !"

Sen gronda. Il avait presque ignoré la jeune fille dans son fauteuil. Elle sentait la faiblesse, bien qu'il ne connaissait pas de quel genre de faiblesse il s'agissait. Quoi que... Il se corrigea, cette fille sentait la pire pourriture humain qu'il eut pu sentir, à présent. Mais ça ne serait probablement pas la pire qu'il allait croiser dans le futur. Non, ça c'était juste un hors-d'oeuvre, un échauffement pour lui.

Il ne savait pas ce qu'était un taser. Mais il avait parfaitement compris pour le filet.

"Alors comme ça mon apparence te plait..." Fit-il sachant parfaitement que personne ici bas ne le comprenait. "Alors tu vas en déguster crois-moi."

Il ne la quittait pas des yeux et elle non plus visiblement. Il serra son poing libre, il avait assez peur de briser la pokéball, il ignorait comment ces machines fonctionnaient et avait peur de blesser le pokémon en l'abimant. Son sang bouillonnait, mais sa crainte pris le dessus lui permettant de réfléchir : il devait garder ce... "Scientifique" intact pour le forcer à libérer le pokémon. Les autres peu lui importait. Sa tension repris de nouveau le pas et il s'apprêtait à quitter le toit pour sauter sur l'immondice que représentait Sylvia à ses yeux.

" - Tu es un beau spécimen ! Mais je te veux pas de mal ! Je sais pourquoi tu es là, tu crois que je veux me servir de Pokémons comme des machines ! Mais non, je suis pas ainsi ! "

Mais alors qu'il allait s'élancer une fenêtre s'ouvrit prêt de lui. Il n'avait pas fait attention mais l'enfant avait monté pour le rejoindre.

Le dragon blanc eut une exclamation entre le rire et la surprise. Il voulait faire quoi ? Récupérer son pokémon ? Il avait de l'espoir ! Mais c'était un jeune, il ne pouvait pas se permettre de le blesser. Et la curiosité repris le pas. Il le laissa approcher.
Visiblement il restait de l'espoir pour ce jeune garçon se disait le dragon. Car au moins il avait encore la vision que les pokémons étaient des êtres vivant. Bien qu'il s'était encore fié à son apparence.
À son plus grand bonheur, celui-ci libéra le pokémon prisonnier. Au moins c'était ça de moins à penser et dorénavant Sen était libre de tout ses mouvements. Quel plaisir. Il allait probablement mettre la racler à cette femme. Mais il continua pour le moment d'observer avec intrigue l'enfant.

"- Pikachu, je suis ton nouveau dresseur !
- Hein ?
- Pikachu, montres à Dracolosse, que je ne veux aucun mal au Poké ... "

Electrochoc.

Sen ne put s'empêcher de rire aux éclats. Il s'attendait à quoi ? À ce que ce pikachu l'accueille à bras grands ouverts ? Et de plus qu'il lui obéisse ? Quelle erreur fatale. La petite souris jaune se libéra du jeune garçon et se plaça à côté époussetant sa fourrure.

"- Pika pika. Pikapi... Piiii... Pika pikachu.(N'importe quoi. Il s'estime être mon dresseur... Tss... Ce n'est pas comme ça qu'il va m'impressionner.)" Fit le pokémon fraichement libre.

Sen rattrapa Bernard avant qu'il ne tombe. Dieu qu'il n'aimait pas les humains mais dieu qu'il se refusait de blesser des enfants. Il le posa sur le bord du velux, le gamin était sonné. Le pikachu faisait comme si personne n'existait. Mais qu'importe. Il était libre et Sen vint le lui rappeler tandis que la souris le regardait avec un regard qui voulait surement dire "Mais qu'est-ce qu'il me raconte celui-là ?".

"- Tu es libre à présent..." Il se tourne vers Sylvia en position d'attaque."Maintenant... Je peux m'occuper de toi !"

Et il lui fonça dessus, avec une attaque casse-brique.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Dim 15 Mar - 9:31

Un dracolosse blanc ! Dracolosse blaaaaaaaaaanc ! DRACOLOSSE BLAAAAAAAAAAAAANC ! La jeune demoiselle pourrait en sauter sur place, si elle avait encore accès à ses jambes... Elle allait le capturer, sans aucun problème, bien sur, elle était quand même selon la presse, la très grande « Red de la Capture », l'une des meilleures collectionneuse du monde, et l'une des héritières les plus puissantes de l'Empire Financier qu'était les Von Wittelsbach. La jeune bourgeoise, alors, n'attendait qu'une chose : Trouver un bon moiment pour réussir à capturer ce magnifique pokémon, pour le rajouter une bonne fois pour toute dans sa collection... Elle était sûre d'elle. De plus, elle avait un coéquipier. Jamais Bernard n'allait refuser sa proposition : Après tout, il avait tout à gagner dans cette proposition, pourquoi refuserait-il ? Cela serait totalement illogique ! Elle lui tendait la main, un IMMENSE honneur à ses yeux très orgueilleux, et il en avait besoin pour s'en sortir en un seul morceau, et avec son faemux pokémon à la noix qu'on trouvait partout. Elle ne s'attendait à tout, sauf à :

" - Vous n'êtes qu'un monstre ! On capture pas les Pokémons, par des pièges ou autres stratagèmes ! Les Pokémons sont dotés d'âmes comme nous et peuvent ressentir les choses ! "

« Mais... Mais ! Ca n'a aucun sens ce que vous dîtes ! Il n'y a aucune différence entre un taser et une attaque électrique, un piège et... DAMN ! »

Sylvia n'eut pas le temps de terminer ses déclarations, qui était pourtant extrêmement logique. Comment cela me diriez-vous ? Et bien, tout simplement : La jeune demoiselle avait totalement raison. Quel était vraiment la différence entre les techniques de capture d'un dresseur et celui d'un collectionneur ? Dans les deux cas, le pokémon était mit dans une situation où on ne voulait pas qu'il s'enfuit, par la violence, et ainsi, était capturé ! On pouvait dire beaucoup de chose à Sylvia, mais non, son rapport avec la capture, je dis bien la capture, pas les Pokémon, avec la capture de Pokémon était la même que celle d'un dresseur : Les deux usaient de violence pour tenter d'amener sous leur giron les Pokémons. C'est après, que la relation entre Pokémon et Dresseur devenait plus seine. Mais au début... Bernard, après, connaissait peut-être la célèbre Von Wittelsbach de réputation, et il était vrai que tout le monde ou presque connaissait son caractère et son rapport avec les Pokémons... Mais en tout cas, ce n'était pas le moment. Sylvia fit rouler alors son fauteuil vers le professeur Pokémon, qui se relevait avec difficultés :

« Professeur !
-Sylvia, va t'abriter. Je vais aller chercher des renforts pour capturer ce Dracolosse. »

Sur ses mots, le professeur Pokémons sortit alors son Roucarnage, et partit avec. La ville de Bourg Palette n'avait pas les moyens de calmer un Dracolosse de cette envergure. Il partit discrètement, espérant ramener de Jadielle le plus vite possible les Agents Jenny pour qu'elle puisse calmer le Pokémon qui semblait enragé. Le professeur pokémon, sans doute dans la confusion, ne faisait pour une fois pas trop honneur à son titre, car il méprenait totalement les attentions de Sen, croyant visiblement qu'il était juste dans une folie destructrice. Après, certains pourraient l'accuser d'être irresponsable, mais non. Il avait bien précisé qu'il voulait que Sylvia aille se cacher. D'ailleurs, quand il avait vu le fameux jeune Bernard rentrer dans le labo, jamais ne lui était venu à l'esprit qu'il allait bientôt ressortir par les toits, pour aller se confronter avec le pouvoir de l'amitié, directement contre le Dracolosse, seulement armé d'un Souris dopé aux piles Duracelle. Mais n'allons pas trop vite : Regardons la réaction de la fameuse collectionneuse de Pokémon :

« Hors de question, il sera à moi. »

L'orgueil. L'hybris, la Superbia... C'était bien l'un des pires péchés mortels selon Saint-Augustin, mais dès les Grecs, cela était inscrit dans la liste des grands péchés, ceux qui provoquaient tout les tragédies. Et bien, Sylvia en était remplit. Donc, hors de question de seulement aller s'abriter, et qui sait, peut-être laissé à d'autres l'occassion de capture ce somptueux Pokémon de collection, qui serait une horreur en combat ! Voyons ! Un pokémon si rare ne devait pas combattre ! Il devait être exposé, dans un musée ! Pire même, cela pouvait être le jeune Bernard qui le capture, et là, elle serait furax. Un débutant qui capture un aussi beau Pokémon...?! Mais quand elle le revit enfin, elle se rassura : Il ne racontait que des inepties au Pokémon dont la jeune fille était trop loin pour bien entendre. Il sortit aors son premier Pokémon, dont Sylvia se demandait comment et quand il n'avait récupéré... Un pikachu. Pff... Et en plus...

C'est ainsi qu'elle vit le jeune Bernard, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, se faire électrocuté. Aussi énervante qu'elle était, elle eut peur pendant un moment : Si Bernard tombait du toit, comme ça, il pouvait en mourir, et l'idée qu'il meurt... Non, même un caractère comme Sylvia ne pouvait pas prendre plaisir en voyant cela. Heureusement, le Dracolosse sauva la vie du jeune garçon, et la souris électrique resta tranquillement non lui de lui. Bien ! Maintenant, elle pouvait se concentrer sur le Dracolosse, et chercher le piège parfait pour le capturer. Vu sa taille, elle tentait d'estimer son poids. Cela serait sans doute son pire ennemi : Il était lourd, il risquait donc gros, contre les pièges de Sylvia. Surtout que ses ailes n'avaient pas beaucoup d'amplitude, surtout comparé avec un Dracaufeu par exemple... Et oui ! Sylvia, c'était un esprit extrêmement analytique, qui cherchait donc la meilleure technique. Vous comprenez maintenant pourquoi je dis qu'elle était en désavantage : Le Dracolosse savait où elle était. C'est alors qu'elle vit, horreur, qu'il s'approchait d'elle, et qu'il ne semblait pas du tout, mais alors, je dis bien, PAS DU TOUT, content.

A votre avis, un Dracolosse contre une jeune fille, handicapé, sans arme... Qui gagne ?

Pas la jeune fille.

L'attaque Casse brique toucha alors le fauteuil, qui heureusement avait eu le temps d'être tourné par la jeune demoiselle aux cheveux roses. Cela la sauva sans doute. En tout cas, la roue vola littéralement, faisait effondrer le fauteuil comme un vulgaire château de carte. Et pour celle qui était dedans... Et bien, elle roula comme un pauvre sac de pomme de terre qui tombait d'un chariot de super marché/ Et tel le sac qui ne s'arrêtait que quand il rencontrait un pilier, ce fut le cas similaire pour Sylvia : Elle s'arrêta contre un arbre, frappant assez violemment quand même. Elle laissa échapper une légère plainte, mais elle resta très « digne », « noble », et refusa de montrer sa douleur. Elle regardait le Dracolosse avec des yeux de haine : Maintenant, c'était entre lui et elle. Elle n'avait besoin que de son propulseur de filet, et de son taser... Ta... MINCE ! Le sac, en effet, lui, était abandonné près du cadavre de fauteuil roulant, contenant toutes les affaires de la jeune demoiselle aux cheveux roses ! Sans, elle ne pouvait rien faire. Espérant pouvoir être entendu par Bernard, dont elle ne savait pas où et dans quel était il se trouvait, elle hurla :

« Tr... Truc ! Vient m'aider à me redresser... Je... je suis paralysée...! Mais j'ai le matos là pour le capturer ! »

Sylvia était toujours orgueilleuse. Mais néanmoins, par terre, son sac remplit de son matériel loin d'elle, elle était totalement inutile. Ses yeux étaient remplis à la fois d'orgueil, mais aussi d'une petite peur, de celle d'une petite fille qui était en face d'un monstre qui pouvait la briser... Mais elle refoulait cette peur. Elle allait capturer ce Dracolosse. C'était une question d'honneur. Mais elle avait absolument... Argh... Elle n'aimait pas du tout le reconnaître, mais si : Elle avait absolumeznt besoin de l'aide de Bernard. Maintenant, qu'allait faire le Dracolosse ? Il pouvait voir qu'en tout cas, Sylvia était loin d'abandonner. Elle était prête à le capturer, l'enfermer... Le pire, c'est que Dracolosse pouvait très bien faire la même chose à la jeune fille, s'il le voulait, il était suffisamment fort pour la capturer elle. Cela serait atrocement ironique non ? Mais en tout cas, Sylvia n'allait pas abandonner. Elle allait le capturer, l'enfermer, et il serait à elle. Rien qu'à elle. Hors de question d'abandonner : Cela était une question d'honneur.

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Lun 16 Mar - 14:23

Bernard était paralysé par l'attaque de Pikachu et faillit tomber. Mais Dracoloss le sauva de cette chute. Bernard se trouvait maintenant sur le bord du velux, à moitié inconscient. Mais malgré son état, Bernard voyait Pikachu se demandait ce que voulait son jeune dresseur et surtout, Sen attaquer Sylvia. Au bout de quelques secondes, Bernard reprit conscience. Il se releva et écouta hurler Sylvia qui était mal au point. Bernard se mit alors devant Sen, qui était remonté sur e toit, pour lui parler. Il hurla, pour que Sylvia écouta aussi.

" - Je veux te parler, car malgré que je suis contre la pratique de cette chasseuse, je refuse qu'un Pokémon attaque les êtres humains. Il est vrai qu'elle utilise des techniques qui ne laisse pas de chances aux Pokémons et surtout elle essaie d'empêcher sa fuite. Mais cher Dracoloss, en agissant comme tu agis, tu ne fais qu'empirer la situation et le seul truc que tu vas gagner, c'est de devoir combattre des fusils ! Je veux pas qu'une créature comme toi soit abattus devant moi et encore moins aujourd'hui ! "

Bernard s'écroula au sol et se mit à pleurer. On put voir une chose impensable, Pikachu se rapprocha de Bernard et se mit à lui tapoter l'épaule en s'adressant à Sen.

" - Pika pi pika pika pkachu ! pi pi pika ! Pika pika pikachu pikapi pika ! "(Ne pleure pas jeune garçon ! Sen, ce garçon a raison ! Elle est peut être horrible, mais elle ne mérite pas que tu te batte et surtout, tu te mettrait en danger !)

Le moment était beau, mais allait-être le début d'une amitié entre Pikachu et Bernard ? Seul la prochaine action saura répondre à la question. Mais là, Bernard et Pikachu semblait unis pour éviter un confit entre Dracoloss et Sylvia. Et ceci, pour le bien des deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Ven 27 Mar - 23:36

" À toi ? Jamais je ne serais à toi ! Et quand bien même j'admettrais la minuscule hyposthèse que tu réussisses je saurais me débarrasser de toi !" Hurla le dragon.

L'attaque eut l'effet escomptée. Sen eut un plaisir sadique à voir la jeune fille à un état de larve sur le sol. Pfeu ! Non, son premier jugement avait été le bon. Cette fille ne valait rien, pas la peine qu'on la prenne au sérieux. Néanmoins il se décida à réduire en miette le fauteuil pour qu'elle ne puisse plus bouger. Heureusement pour Sylvia, il ne toucha pas au sac, car il ne savait toujours pas ce qu'était un taser. Mais détruire cet objet n'était pas suffisant pour lui. La jeune fille avait l'air effrayé et bien elle allait l'être encore plus !

Il s'approcha d'elle, la surplombant, l'air menaçant et rugit violemment en sa direction. Puis il se mit à s'élever légèrement en effectuant une sorte de danse, une danse draco. Non seulement il allait l'impressionner de cette manière, mais de plus cela lui permettait de gagner en puissance et en vitesse. Sen n'était pas prudent, mais cet excès de zèle allait sans doute lui être utile.

Il fut très mécontent de se rendre compte que le scientifique, lui, avait filé entre ses griffes. Surtout vu ce qu'il avait entendu. C'était bien ce qu'il pensait... Puisque le loup avait quitté son nid, il allait en profité pour détruire le lieu que cela ne serve plus... Il allait commencé sa besogne quand il entendit Tails.

"Si jeunes et déjà si bête..." Soupira Sen qui s'envola en face du garçon, imposant toute sa stature. "Est-ce que tu te rends comptes des bêtises que tu racontes... ? Tu trouves que c'est grave qu'un pokémon agresse un homme mais tu ignores l'effet que peut provoquer l'attaque d'un homme sur un pokémon même si cela passe par un intermédiaire... ?"

Il secoua la tête/

"C'est encore plus grave surtout lorsqu'on sait que tu deviendras ce genre de personne ! Et je refuse que cela se produise ! Les pokémons doivent être libre !"

Il avisa la pokéball maintenant vide du pikachu non loin. Il la ramassa et la brisa en fermant son poing d'un coup sec. Le pokémon n'était plus à l'intérieur, il ne risquait donc rien. De plus, il savait que le jeune homme ne pouvait pas le comprendre par son langage. Mais peut-être que ce geste parlerait de lui-même.

"Pika pi pika pika pkachu ! pi pi pika ! Pika pika pikachu pikapi pika ! (Ne pleure pas jeune garçon ! Sen, ce garçon a raison ! Elle est peut être horrible, mais elle ne mérite pas que tu te batte et surtout, tu te mettrait en danger !)"

L'acte de sensibilité du pokémon envers l'humain le dégouta. D'un geste violent, il attrapa la petite souris jaune dans une main, le serrant assez fort piégé dans ses griffes.

"PIIIKA !" Protesta-t-il douloureusement.

"Moi ? En danger ? C'est eux qui le sont !!!" Ragea-t-il serrant sa prise. La phrase était à double sens. "Écoute moi bien, ils ne sont pas les maîtres du monde et crois moi ils ont besoin qu'on les rappelle à l'ordre !!!"

Le pikachu n'était bien évidemment pas de cet avis, mais il se trouvait en mauvaise posture et avait mal. C'était peut-être là l'occasion pour Bernard de prouver le lien qu'il pouvait tisser avec son pokémon...
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Sam 28 Mar - 10:47

Aie. Elle avait quand même eu un peu mal dans toutes ses stupidités. Aie, aie aie… Mais bon, elle devait rester digne, et elle n'avait pas le droit de montrer son échec. Elle devait capturer ce maudit Pokémon, et le plus rapidement possible ! Car elle était Sylvia Von Wittelsbach. Elle regarda alors le fameux Pokémons dragon, qui était entrain de décollé, et de faire une sorte de danse… Qu'est-ce que c'était que cette mouise ? Elle en avait aucune idée. Ouais, Sylvia était une grande connaisseuse de Pokémon, mais sur les techniques de combats, il y en avait beaucoup qui lui manquait. Comme je l'ai déjà dit précédemment, il était très rare que la collectionneuse doivent attraper ses adversaires aux termes d'un combats. Elle préférait les prendre par surprise, plutôt que de devoir longuement lutter contre eux. C'était d'ailleurs plus logique pour elle : Elle n'était pas très forte. Elle était surtout rusée et intelligente. Mais alors qu'elle était en pleine concentration de ce qu'elle devait faire… Tout d'un coup, quelqu'un qu'elle avait, faut l'avouer, totalement oublié, commencer à faire une longue déclaration :

" - Je veux te parler, car malgré que je suis contre la pratique de cette chasseuse, je refuse qu'un Pokémon attaque les êtres humains. Il est vrai qu'elle utilise des techniques qui ne laisse pas de chances aux Pokémons et surtout elle essaie d'empêcher sa fuite. Mais cher Dracoloss, en agissant comme tu agis, tu ne fais qu'empirer la situation et le seul truc que tu vas gagner, c'est de devoir combattre des fusils ! Je veux pas qu'une créature comme toi soit abattus devant moi et encore moins aujourd'hui ! "

« Quel andouille… ! »


Tient tient ? Pour une fois, et sans doute pour la seule fois du monde, Dracolosse et Sylvia était bien d'accord. Bernard était débile. Pourquoi cela ? Enfaîte, non, les deux avaient tord. Enfin, pas totalement. Disons que les deux exagéraient beaucoup… Mais n'avait pas tord. Bernard souffrait d'une très grande, trop grande naïveté. Sylvia en était sûre : Les Pokémons et les Humains ne devaient pas du tout cohabité. Et surtout… Ce n'était pas avec des stupides mots qu'ils allaient pouvoir réussir ! Il fallait agir, dans ce monde ! C'était comme ça qu'on marchait ! Le monde n'était pas celui des bisousnours, et quand on restait tout le temps entrain de parler, et bien on ne faisait rien. Le monde ne marchait pas avec des paroles. Cela serait trop beau. Non, le monde marchait avec des actions. Après, peut-être qu'elle même avait trop vieilli, et qu'elle avait totalement perdue cette naïveté… Mais bon, là, ce n'était pas, mais alors, pas du tout le moment ! Mais maintenant concentration !

Sylvia donc, ne devait pas du tout avoir confiance à Bernard. Quel mec inutile. Elle devait donc se débrouiller toute seule. Mmh… Donc, elle devait réfléchir le plus possible. Elle devait trouver une stratégie… Oh… Peut-être… Peut-être… ? Oui ! Elle pensait avoir trouver comment faire. C'était risqué… Mais elle était une Von Wittelsbach. Elle n'était pas n'importe qui. Elle devait prendre des risques, et pour une telle récompense… Et bien, c'était digne d'elle. Mais d'abord, elle devait rejoindre son sac. Pour cela… Elle décida de rouler. Oui. Vous avez bien entendu. Elle roula sur elle-même, tachant malheureusement sa belle tenue de Cosplay. Elle butta alors contre son sac… Beuah… Elle avait un peu le mal de mer, le tournis sur le coups… Mais au moins, elle était arrivé maintenant. Elle chercha dans son sac son matériel, et devait commencer à se préparer. Au moins, le pokémon dragon n'était pas concentré sur elle, donc, elle pouvait se concentrer. Aller. Maintenant, elle ne devait pas se rater. C'était quitte ou double… Ouh. C'est ça qu'elle aimait dans la capture de Pokémon. Ce sentiment d'adrénaline, ce moment, où tout pouvait basculer, mais où tout était dans son camp, car elle était la « red de la capture »… !


« Ahah ! Tu peux me remercier machin ! »

Touché ! Enfin, elle croyait ! Qu'est-ce qu'elle venait de faire ? Et bien, tout simplement, elle venait de tirer à l'aide d'une petite arbalète une fléchette. C'était une baliste. Ainsi, le Dracolosse était maintenant localisé. Il ne pouvait plus fuir. Enfin, si, mais pas sans se faire repéré par Sylvia. A moins qu'il détruise la flechette qui s'était planté dans sa queue. Bon, c'était toujours possible, mais Sylvia avait confiance, car elle avait élaboré une technique, malgré sa situation précaire, en grande partie, selon elle, responsable à cause de la stupidité de son camarade d'action, qui semblait être incapable de réfléchir plus d'une demi-seconde à la situation. Bordel ! Elle se répétait, mais c'était pas le temps de faire ami-ami avec lui. Mais elle n'avait pas fini. Ce n'était pas avec une idiote flechette qu'elle allait réussir à l'avoir dans sa collection. Non, pas du tout. Au contraire, tout cela n'était que pour l'attirer vers elle. Maintenant, il était tant de faire de lui une vulgaire proie. Donc, elle devait maintenant l'énerver. Et ça… Elle ne voulait pas l'avouer, mais s'il y avait une chose qu'elle savait faire : C'était bien de faire c*ier son monde ! Ainsi, l'héritière des Von Wittelsbach déclara :

« Allez, approche ! Montre à une Von Wittelsbach ce que vaux une créature faible et quelconque comme toi ! Je t'offre l'honneur de m'affronter ! »

Vous vous rappelez quand j'ai demandé qui allait gagner entre une jeune fille et un Dracolosse ? Oui, sans doute, et vous vous rappelez que ce n'est, selon moi, sans doute pas la jeune fille. Et bien, on allait voir un magnifique Remake de ce combat. Sauf que cette fois, Sylvia était prête. Elle s'était assise contre un arbre, ses deux jambes tendus, allongées sur le sol, et elle tenait un grand boitier noir, avec deux petites parties métallique qui s'en échappait. De sa main gauche, elle avait la main sur un grand filets noirs armés de poids. Mais retournons sur le boîtier. Sylvia avait bien compris maintenant que Bernard , bien qu'elle ne connaissait pas son nom, était un poids mort. Mais elle comptait bien le protégé, pour l'honneur de sa famille. Ainsi, elle avait planté deux piques métallique dans le sol. Si vous vous rappelez de vos cours de Physique de Première, ou de Terminal, suivant votre filière, vous comprendrez : Elle venait de créer un arc électrique, et était prêt à l'activer, pour faucher au vol, le pokémon dragon quand il sera proche d'elle. Joli technique hein ? Elle se servait elle-même comme appat, pour qu'il s'approche suffisamment, qu'elle le court-circuite. Petit problème lié à une méconnaissance de le jeune fille : Danse draco augmente non seulement l'attaque… Mais aussi la vitesse de son adversaire. Bonne chance pour arriver à le toucher malgré la vitesse. Le coup de Sylvia était à double tranchant, et elle risquait bien de le recevoir...

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Lun 30 Mar - 22:32

Djarkal voyageait en direction de Bourg Palette, il souhaitait se refaire des provisions de quelques éléments qu'il ne pouvait pas fabriquer de lui même. De plus, cela lui donnerait l'occasion d'avoir des échanges humains. Djarkal était certes d'une nature solitaire, même si on ne pouvait le considérer ainsi vu qu'il était toujours en compagnie d'un Gardevoir, mais il aimait revoir de temps à autres des figures humaines.

En vue de rejoindre le bourg il se changeait un peu, il n'avait pas vraiment un visage des plus avenants. Il s'était déjà fait reprocher par des mères de famille d'avoir fait peur aux enfants. Maintenant Djarkal avait prit l'habitude de laisser retomber ses cheveux pour dissimuler son oreille mutilée, puis il rajoutait un cache œil avec une bande suffisamment large pour cacher une partie de ses cicatrices en plus de son œil mort.

Mais en arrivant à la lisière de la forêt et aux abords du village, Djarkal entendait un échauffourée non loin de lui. Héléna faisait part de son inquiétude, son compagnon avait le même avis. En tant que ranger et partenaire pokémon, ils se devaient d'aller au devant de ce qui pourrait être de sacré ennuis.  

Les deux comparses se sont approché discrètement pour savoir ce qui se passait réellement. C'était une scène particulièrement confus, il y avait un dracolosse blanc ce qui est une couleur extrêmement rare pour un membre de cette espèce.

Encore plus rare que pouvait l'être Héléna puisqu'elle n'avait pas les couleurs d'un gardevoir classique. Elle était bleue et blanche avec l'épine du torse orange.

Mais il tenait dans ses pattes un pikachu, celui semblait en mauvaise posture car le dracolosse le serrait trop fort et le petit pokémon en souffrait. Au pied des deux se trouvaient les fragment d'une pokéball. Il y avait un garçon de dix ans juste à côté, sûrement le propriétaire de la dite pokéball. Comme il était très peu probable qu'un dracolosse soit son pokémon, il était plus logique que ce soit  le pikachu qui soit le premier pokémon du jeune dresseur.

Djarkal n'aimait pas cette tradition où on capture un pokémon pour le donner à un illustre inconnu encore dans les jupons de leurs mères. Les jeunes considéraient alors que ces pauvres pokémons étaient un dû, certes il arrivait qu'une belle histoire d'amitié pouvait s'ensuivre mais ce n'était pas rose pour les pokémon dans la plupart des cas.

C'était à ce moment là qu'il voyait une fléchette se plantait dans la queue du dracolosse. Il reconnaissait le style et compris que c'était une balise. Il tournait la tête en direction de l'origine du tir. Il voyait une femme dans un costume assez étrange, pas du tout pratique pour les milieux naturels. Elle était à terre et elle n'arrivait pas à bouger ses jambes, avait elle était blessé par ce pokémon blanc ? Ensuite il voyait une chaise roulante totalement détruite, ce qui voulait dire qu'elle était handicapé temporairement du moins. Est ce que le dracolosse avait agressé sciemment une handicapé? Il y avait certainement un bonne raison, les pokémons ne sont pas mauvais de base pour la plupart. Puis cette fille se mettait à haranguer le dracolosse, l'incongruité de cette action sauté au yeux de Djarkal et il cherchait la raison. C'était Héléna qui repérait le piège qui se trouvait un peu devant cette femme. Par télépathie elle avertissait son compagnon. Le ranger découvrait ensuite que la fille avait un filet dans une main et un boîtier dont elle tenait une commande dans l'autre main.

Il était plus que certain que les deux devaient réagir très rapidement avant que la situation ne se détériore, de plus cette femme semblait vouloir capturer le dracolosse et les deux avaient un mauvais pré-sentiment si le pokémon blanc se faisait attraper.

Le duo sortait alors des fourrées, Djarkal levait les mains légèrement en l'air pour montrer qu'il n'était pas agressif. De plus cela permettait de montrer qu'il n'avait absolument aucune pokéball à la ceinture. Avec en plus sa tenue de ranger ainsi qu'un pokémon qui le côtoyait sans entrave, il ne ressemblait aucunement à un de ses nombreux dresseurs qui sévissaient dans le monde. La voix de Djarkal s'élevait, calme et sans se diriger directement vers quelqu'un :

Calmez vous je vous prie ! Qu'est ce qui se passe ici pour qu'un tel combat se passe dans le village ?

Djarkal gardait un œil quand même vers la fille car il était certain qu'elle n'allait pas laisser le jeu se calmer. L'important était que le dracolosse se puisse se calmer très rapidement. Car même s'il était en position de force, la situation risquait de se retourner rapidement contre lui.

Héléna s'approchait doucement du dracolosse en restant à distance pour que celui ci ne se sentent pas agressé,  Héléna sentait que c'était un mâle.

Est ce que vous pourriez le lâcher s'il vous plaît ? Vous lui faites mal, je suis sûr qu'on peut au moins discuter pour dénouer la situation.

Héléna laissait quelques instants de réflexion, mais elle voyait bien que le dracolosse était furieux.

Comment vous vous appelez ? Je me nomme Hélèna.

Le ranger parlait à son tour :
Pour ma part je m'appelle Djarkal, enchanté de vous rencontrer...

Puis il se tournait vers la fille portant un déguisement :
J'aimerai que vous lâchez ce que vous tenez en main et que vous arrêtez de chercher cette personne. Vous n'arrangez absolument pas la situation.

Le ranger s'était placé entre les parties pour bien montrer qu'il souhaitait calmer le jeu et arrêter le conflit. Il se tournait légèrement vers le garçon, qui étaient semble-t-il le moins belliqueux de tous.

Petit, je ne connais pas ton nom mais pourrais tu me dire ton point de vue sur ce qui se passe ?

Puis il se retournait légèrement vers le dracolosse :
J'aimerai avoir aussi le votre ainsi que celui que vous tenez dans vos mains.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le grand jour ! Mar 21 Avr - 17:13

Sen ne semblait pas d'accord avec le discours de Bernard. Il le prouva, en détruisant la pokéball de Pikachu. Ce dernier, qui était de l'avis de son dresseur, fût attrapé par Sen, qui le serrait et lui faisait mal. Bernard ne supportait pas ça. C'est alors qu'arriva un duo, ranger accompagné d'un Gardevoir. Ce dernier s'adressa à Sen. Et ensuite, le ranger se mit à parler. Il demanda l'opinion de tous. Bernard répondit alors, en sanglot.

" - Je me nomme Bernard. Je suis un nouveau dresseur. Mais alors que je récupérais mon premier Pokémon, ce dracolosse nous attaqua et détruisit la Pokéball de celui-ci. Mais heureusement, il allait bien, jusqu'à qu'il le prenne dans sa main. Sinon, au sujet de la jeune femme, elle veut absolument le capturer de manière braconnière. "

Bernard se stoppa et profita que Sen semblait occupé, pour se jeter sur sa queue et essayer de grimper sur son dos, afin de se rapprocher de son Pokémon et l'aider. Il lui hurla alors.

" - Pikachu, tiens bon ! J'arrive !
- Pikaaaaaaa ! "

Le pauvre Pokémon semblait être mal au point. Bernard s'était ressaisit et quitte à se mettre en danger, autant le faire pour sauver une vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est le grand jour !

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est le grand jour !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Archives :: Corbeille :: RPs abandonnés-