Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Rising World
Lun 5 Juin - 16:12 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité

» Pokémon d'Antan
Lun 1 Mai - 11:25 par Invité

» Questionnaire
Sam 22 Avr - 22:09 par Sol


Partagez | .

"A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Dim 17 Mai - 15:54


Chikara avait envie de rire lorsqu’ils dirent « Merci » quasiment de manière simultanée. Il trouvait la situation amusante. Andea lui adressa par la suite un geste. Surement amicale, venant de la demoiselle, malgré sa petite taille, elle tendit sa main qu’elle posa ensuite sur le front du garçon. Un peu surpris, il se laissa tout de même faire, cherchant au fond de lui la signification de ce geste. Il ne comprenait pas toujours Andea, bien qu’elle se soit un peu plus dévoilée, parfois elle lui paraissait insaisissable et en même temps il se sentait très proche d’elle. Plus le temps avançait et plus il avait envie d’en apprendre sur elle et de mieux comprendre ce qu’il se passait dans sa tête. Mais s’ils se séparaient encore une fois cela prendra surement du temps pour lui avant de tout bien comprendre de cette femme.

« Ahah ! Très simple… Maintenant, nous allons devoir tout ensemble retourner à l'entrainement ! Il faut que rien nous arrête ! »

Fidèle à elle-même, elle déclara cette phrase avec autant d’entrain que d’habitude. Voir Andea aussi souriante et lumineuse ne laissait pas Chikara de marbre et le fit sourire comme s’il voyait la chose la plus magnifique qui existait. Le garçon voyait en elle une femme forte, bien qu’il lui arrivait parfois de ressentir des moments de faiblesses qui la rendait triste, Andea ne se laissa pas complètement abattre. Elle avait perdu ses parents et maintenant sa confiance envers la Team Rocket était remit en doute, mais tout cela ne l’empêchait pas de continuer d’avoir ce sourire rayonnant et d’avoir envie de se battre pour que d’autres personnes sourissent comme elle. Ses parents pouvaient être fier d’elle, c’est ce que pensait Chikara.

Avec un ton tout aussi enjoué, bien qu’un peu plus sérieux, la demoiselle dit :

« Beaucoup m'ont appris énormément, et toi encore plus ! Jamais je n'oublerai ce que tu as fais pour moi… C'est tant et j'ai rien fais moi ! »

Le visage de Chikara devint rouge écrevisse, il détourna le regard, d’un air gêné, passant sa main dans sa chevelure désordonnée blanche. Une légère moue se dessinant sur son visage.

- Hum… Tu en as fais bien plus pour moi… Tu as sauvé Esper après tout, ne te sens pas redevable…

Andea était bien plus héroïque que ne pouvait l’être Chikara aux yeux de ce dernier. Si elle n’avait pas été là il n’aurait jamais pu sauver son Psystigri des griffes de cet odieux Bill. Et il serait surement resté à Rosalia à attendre que le temps se passe jusqu’à ce qu’il devienne un vieux grand père sénile. Il se considérait comme chanceux depuis que son chemin avait croisé celui d’Andea, il pourrait presque en devenir superstitieux.

- Cependant, tu me promets de ne pas mettre ta vie en danger… Nous avons encore besoin d’une héroïne.

Tant qu’Andea sera trop proche de la Team Rocket, il considérera son amie comme en danger. Il ne connaissait malheureusement pas le but actuel de la mafia mais se doutait bien que, venant d’elle, cela ne présagerait rien de bon. Et si Andea se montrait imprudente, elle ne s’en sortirait peut-être pas la prochaine fois. L’idée de la perdre semblait bien douloureux pour Chikara.

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Mer 20 Mai - 14:08

Plus le temps passait, plus une vérité semblait de plus en plus proche : Celle de leur nouvelle séparation. Les deux prenant des chemins différents, ils ne pouvaient pas traverser la même droite toute le temps. Heureusement, leur chemins étaient courbes, et se recroisaient, régulièrement. On trouvait souvent que le destin de deux droites parralèle étaient très tristes, car c'était le destin de deux personnes qui ne se rencontreraient jamais. Le destin d'une droite qui en coupait une autre était encore plus triste, car elle coupait une fois, pour ne plus jamais repasser… Non, la droite de Chikara, la droite de son destin, et celle d'Andea, était des courbes qui se passaient, repassaient, s'entremelaient… Voir peut-être qui sait… Devenir qu'une ? Mais n'allons pas trop vite en besogne. Il était en effet très probable que notre chère Andea ainsi, décide de bientôt repartir à l'aventure, et comme Chikara l'avait dit : Il avait une mission, lui aussi, pour le bien d'Andea. Cela rappelle un peu ce qu'avait fait beaucoup de gens pour Laure, il y a longtemps… Mais passons sur ce sujet, visiblement, les attitudes pour sauver des gens étaient souvent les mêmes, je trouve ça beau, personnellement !

- Hum… Tu en as fais bien plus pour moi… Tu as sauvé Esper après tout, ne te sens pas redevable…

« C'est normal ! N'importe qui l'aurait fait ! »


Pour Andea, il y avait différence entre le grand héroïsme des Héros, et celui de tout le monde. Car dans un sens, pour la jeune sbire de la Team Rocket, tout le monde pouvait être un héros ! Et oui ! Comme dans Spiderman 2, où tout le monde dans le Tramway se lève pour tenir tête au Docteur Octopus, qui lui-même à la fin du film prouvera qu'on doit la juger sur sa mort, et non sur sa vie… Ouais, mes exemples sont pas toujours super classes. Je l'admets. En même temps, il faut alterner entre grande littératures et cultures populaire non ? Mais qu'importe. Andea considérait ainsi ce qu'elle avait fait pour Chikara, comme totalement normale. Pourtant, elle s'était prit quand même des méchants coups, et il était plus que probable qu'en vérité, tout le monde n'accepterait pas de faire la même chose qu'elle… Et même si cela ne serait pas forcément très sympathique, il faut le reconnaître et bien… Et bien… Et bien, ouais. Cela ne serait pas si illogique. Se faire tabasser dans une ruelle, c'est pas toujours le truc le plus sympa à faire dans son Week-End. Après je ne juge pas, des gens adorent peut-être se castagner dans les ruelles tout les dimanches après-midi, après un petit épisode de Derrick !

- Cependant, tu me promets de ne pas mettre ta vie en danger… Nous avons encore besoin d’une héroïne.

« Pas d'inquiétude, morte je ne servirai à rien ! Une vraie héroïne se doit de continuer son périple ! »


Pas faux, mais mensonge. Chikara pouvait le deviner vu les flammes qui avaient meurtris la jeune demoiselle : Cela ne pouvait pas être un léger accident. Elle avait forcément risqué sa vie pour tenter de sauver quelqu'un : Cela ne pouvait être que la seule explication plausible. Donc, Chikara pouvait deviner qu'Andea ne disait pas toute la vérité derrière cette phrase… Mais dans un autre sens, elle le pensait vraiment. Elle ne voulait pas sacrifier sa vie, comme ses parents avaient fait, très certainement héroïque, étant donné qu'elle n'avait jamais parlé de la mort de son père avec sa mère, et qu'elle n'avait jamais su dans quel circonstance sa mère était morte. Pauvre jeune fille… Elle serait sans doute choquée à vie, si elle apprenait comment ses deux parents étaient mort, totalement, et pas du tout héroïquement. Mais en tout cas, elle ne voulait pas, elle, mourir. Peu de gens voulait mourir. Mais pour être une vraie héroïne, et protégé les gens… Elle se devait alors de survivre, d'aider les gens. Se sacrifier pour sauver une vie… Non. Elle devait continuer. Le problème, c'est qu'il y avait différence entre ce qu'elle pensait, et ce qui pourrait se passer dans la vraie vie de la vérité véritable.

« Et puis... »

Andea fit une pause. Qu'allait-elle dire ? Vais-je faire un très long paragraphe avec beaucoup de digression pour vous amener un suspense totalement inutile, qui va vous faire rager, et shooter dans des pauvres petits bébés chatons adorablement mignon ? Vous savez très bien ma réponse, étant donné que je déteste les bébés chatons, ma famille ayant été dévoré par un bébé chaton, ce qui est à la fois extrêmement tragique, mais horriblement mignon. Vous imaginez… ? Vous vous levez tranquillement, et là, un Mignon petit chaton est entrain de manger vos parents ! Encore pire que Shigeki no Kyojorin ! Je pense que cela ne s'écrit sans doute pas comme cela, mais je n'ai aucune idée de comment ça s'écrit. Et puis, comme je n'ai vu que les premiers épisodes, et bien… C'est toujours difficile de dire si tu connais bien ou pas. Mais bon. C'est selon tout le monde un excellent manga, alors je ne vais pas dire le contraire. Bon. Qu'est-ce que je faisais déjà ? Ah oui ! Faut absolument que je vous occupe histoire de faire un suspense totalement inutile et baclée… Bon, on va dire que c'est bon hein. Allez, voilà la suite !

« Pour toi Chikara, je serais toujours là ! »

Elle l'attrapa et serra le jeune homme fort dans ses bras. Andea… ? La notion d'espace personnel ? Visiblement, notre héroïne en herbe semblait l'ignorer. Devant ce calin, Roserade fut toute contente, et visiblement, tout autant shippeuse que notre camarade en RP ici présente, elle fut presque dans l'envie de leur jeter des pétales pour leur montrer sa joie. Andea serait fort Chikara contre elle, toute contente de pouvoir dire cela, et puis, totalement contente d'être avec lui. Andea aimait beaucoup montrer son affection aux autres, mais c'était rare qu'elle aille aussi loin. En tout cas, comme ça, au bout d'un moment, elle arrêta son câlin, et s'éloigna quelque peu, toute contente. Quand elle fit une petite expression de surprise. C'est vrai qu'elle devait encore récupéré ses affaires ! Laissant un Chikara snas doute encore un peu gaga, après ce câlin presque étouffante (mais je vous rassure, elle ne l'a sans doute pas tué. Enfin, j'espère), elle récupéré ses affaires. Elle ne devait pas oublier qu'elle allait bientôt devoir retourner à l'aventure.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Mer 20 Mai - 16:09


Certes, dans une version un peu plus « utopique » de notre monde, n’importe qui aurait pu sauver Esper à ce moment là. Pourtant notre monde était loin d’être aussi rose et amusant. N’importe qui aurait eu l’idée de sauver le petit Pokémon mais seulement une poignée de ces personnes auraient franchis le cap et l’aurait effectivement sauvé, car même si on aimerait rendre ce monde meilleur, les humains préfèrent continuer de faire comme si rien ne s’était passé plutôt que de se mêler à une affaire qui ne les concernaient pas. Pour cela, aux yeux de Chikara, Andea était une véritable héroïne. Si elle jugeait une situation injuste, elle ferait tout pour qu’il en soit autrement. Elle était généreuse et gentille, elle avait même tendance à être altruiste.

« Pas d'inquiétude, morte je ne servirai à rien ! Une vraie héroïne se doit de continuer son périple ! »

Chikara eut un pincement au cœur. Son intuition lui disait que si Andea continuait d’agir comme elle l’a toujours fait alors elle risquerait forcément de s’éteindre si personne ne faisait plus attention à elle. De plus, il s’agissait d’un simple sbire, des personnes de son rang, il devait y en avoir des tas dans la Team Rocket, donc que l’un d’eux disparaissent était surement le cadet de leurs soucis du moment que le chef était en sûreté.

« Et puis... Pour toi Chikara, je serais toujours là ! »

- Uh… Uuuh ?

Sans vraiment qu’il s’y attende, Andea enlaça Chikara. Se blottissant contre son corps, le visage de Chikara n’en devint que plus rouge. Il répondit tout de même volontiers à cette étreinte, entourant la taille de la demoiselle avec ses bras et la serrant un peu plus contre lui. Il ferma les yeux, profitant au mieux de ce court instant. Il sentait son cœur battre la chamade, il avait l’impression que sa poitrine allait exploser, mais qu’importe ? Il ne savait quand il reverrait son amie et donc ne comptait pas la lâcher de sitôt, même si son cœur, qui battait nerveusement, lui faisait mal.

Chikara sentit qu’il commençait à avoir peur. Peur qu’Andea ne soit pas en sécurité, peur qu’elle ferme les yeux à tout jamais. En bref, il avait peur qu’elle disparaisse et qu’il ne puisse plus revoir son sourire alors qu’ils s’étaient promis de se revoir pour faire griller des tartines avec le grille-pain. Et le pire dans tout ça ? C’est qu’il ne pourra rien faire… Il ne pourra pas d’interposer pour pouvoir la protéger. Parce qu’il sera trop loin d’elle… Elle disparaitra sans qu’il ne le sache.

Le câlin prit fin, Andea se dégagea de l’emprise de Chikara et s’éloigna doucement, le regardant tout de même avec ses yeux innocents et son merveilleux sourire dessiner sur son visage. Son sourire laissa ensuite place à un visage surpris. Chikara ne savait pas trop pourquoi elle avait l’air aussi surprise. Il était encore déboussolé, un peu dans un était second. Il avait du mal à se remettre de ses émotions, son cœur continuait de battre, se cognant douloureusement contre la cage qui l’emprisonnait.

Elle s’éloigna et alla récupérer ses affaires. Surement songeait-elle déjà à ses futures aventures épiques ! Peut-être qu’elle irait se trouver un nouveau compagnon de route ? Peut-être qu’elle allait sauver la veuve et l’orphelin dans une région malfamée qu’il ne connaissait pas ? Tant de choses attendaient Andea et pourtant Chikara était un peu triste… A force de rencontrer des gens nouveaux, ne risquait-elle pas de l’oublier ? Le garçon était emplit de doute. Peut-être était-il un peu jaloux aussi. Il se secoua la tête, semblant vouloir revenir sur terre. Il ne voulait pas qu’Andea le voit triste ou même en colère, il ne voulait surtout pas laissé une mauvaise impression de lui.

- Tu as une idée de la destination que tu voudrais prendre ?

Secrètement, Chikara espérait qu’Andea prenne un peu de temps avant de rentrer à Illumis et donc dans le QG de la team Rocket… Car il comptait lui-même s’y rendre. Il avait un peu peur de la réaction d’Andea si elle découvrait qu’il était allé là-bas. Elle pouvait très bien le prendre tout comme elle pouvait mal le prendre. Il ne savait pas trop et ne voulait pas prendre le risque de la décevoir.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Mer 20 Mai - 20:06

Andea continuait de ramasser ses affaires, et fit alors rentrer tranquillement ses trois Pokémons, une fois qu'elle avait retrouvé les Pokéballs. Heureusement, visiblement, elle n'avait perdu aucune affaire… Pfiou ! Car avec toutes ses aventures, ses poursuites, et même un baptême de l'air qui n'avait pas été prévu pour la fameuse héroïne… Et bien… Il y avait eu des risques quand même qu'elle ne retrouve pas certaines affaires ! En tout cas, tout c'était bien passé finalement ! Elle en avait presque oublié son moitié-petage de cable sur la team Rocket… En même temps, il s'était passé tellement de chose… C'était sans aucun doute l'une des choses qu'elle appréciait le plus avec le fameux Chikare ! Ils n'avaient jamais tout les deux le temps de s'ennuyer ! Il se passait toujours tellement plein de choses quand ils étaient ensemble, que la fameuse future héroïne pouvait s'entrainer, combattre, et faire tout plein de truc héroïque ! Non ?

Plus le temps passait, plus elle savait que maintenant, le départ allait être inévitable. Elle ne savait pas ce que Chikara allait faire, mais elle savait qu'elle allait devoir le laisser vaquer à ses propres occupations héroïque. Car elle était bien persuadé que son fameux Chikara était toujours en train de faire des occupations héroïque ! Attendez, elle s'arrêta brusquement, se figeant presque, à telle point que le fameux Chikara pouvait même le remarquer. Avait-elle vraiment penser « son » Chikara ? Nonononononon ! Elle n'avait pas pensé ça ! Quoique… Si ! Elle avait complètement pensé cela ! Ohmondieu ! C'était… Oui, elle trouvait cela absolument gênant comme situation. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Cela voulait dire, elle l'avait très bien compris maintenant, qu'elle voulait vraiment Chikara rien que pour elle… Est-ce que par contre, cela voulait dire qu'elle était égoïste !? Vouloir un héros rien que pour elle… Dieu que la situation était gênante, et elle ne savait pas trop quoi penser ! Les joues rosie par ses pensées, elle entendit alors l'objet de son attention et de son affection déclaré :


- Tu as une idée de la destination que tu voudrais prendre ?

« Je-je ne sais pas encore… ! »


Elle disait la vérité : Elle n'avait pas vraiment d'idée. Elle voulait à la fois rentrer à la Team Rocket pour découvrir la vérité, mais en même temps, elle était d'accord avec Chikara sur ce point : Mieux vallait peut-être qu'elle tente d'aller voir ailleurs, pour s'aérer les idées. De plus, elle avait quand même la mission, qu'elle s'était donné, de récupéré le Pokémon maléfique qu'était Charizard ! Et cela, elle savait qu'elle devait donc aller ailleurs, pas dans la base de la Team Rocket… Mais bon, vous avez remarqué la façon dont elle venait de le dire ? Oui, vous avez bien compris ! Notre jeune future héroïne était toute gênée, encore par ce dont elle venait de penser ! D'ailleurs, pour tout dire, elle ne s'attendait pas à ce qu'il parle de suite, donc, elle avait un peu déclaré cela à toute vitesse. Cela ne retirait en rien la vérité de ce qu'elle venait de dire, mais quand même ! Après, justement, un petit temps de reflexion, les idées plus claires, maintenant qu'elle pensait à ature chose que sa confusion de toute à l'heure, elle déclara finalement à son interlocuteur aux cheveux tellement décoiffé que petit dop' se pendrait :

« Je pense peut-être partir vers Kanto ! C'est une région que je connais comme j'y ai vécu longtemps... »

Pas faux. Son dernier départ ne s'était pas très bien passé néanmoins. Elle sentait son coeur se contracté. Oui, certe, elle connaissait bien Kanto. Très bien. Mais est-ce que c'était des bons souvenirs… ? Pas vraiment, enfaîte, quand elle y réfléchissait un peu. C'était même plutôt au contraire des mauvais souvenirs. Mais tant pis. Elle était prête à y retourner. C'était la région de son enfance, c'était la région où elle avait grandit, perdu ce qui lui était cher… Dans un temps un peu plus récent, c'était aussi la région où elle avait découvert le fameux Charizard, un jeune dresseur, dont elle ne se souvenait plus du nom… C'était une région qui lui était cher à son coeur. D'ailleurs, elle ne comprenait pas trop pourquoi. Il ne s'était pas du tout passé des choses heureux pour elle. Peut-être que le poète Joachim du Bellay avait raison, avec sa chanson Ulysse, et la mélancolie du poète coincé à Rome, une ville qu'il ne comprennait pas et dont il veux partir au plus vite, était peut-être aussi attaché à Andea, qui ainsi, sentait la nostalgie de son enfance, aussi malheureuse avait-elle put être…

« Oui, Kanto. Et Safrania. Je devrais y retourner. »

Il y a bien des années, elle avait décidé d'esquiver cette ville. Maintenant, elle pensait qu'elle devait y retourner. Pour revoir ses moments heureux. Ou du moins tenter de les revivre. Mais malheureusement, et elle le savait très bien, tout cela appartenait au passé. Qu'importe ! Elle avancait vers son futur, toujours, et ainsi, se petit voyage jusqu'à Kanto allait pouvoir lui apporter beaucoup ! Beaucoup de chose qui plus tard, elle pourrait les offrir à Chikara ! Aussi bien du soutiens que des vraies choses… Oui. Elle était sûre maintenant : Chikara comptait pour elle. Comptait énormément. Elle le voulait, mais elle n'osait pas le dire… Puis, il était possible qu'il ne ressente pas du tout la même chose pour elle. Tant pis ! Si cela était le cas, elle le gagnerait loyalement, comme une vraie héroïne ! Et elle se montrerait digne ! Maintenant, elle devait continuer d'avancer. L'héroïsme ne viendrait pas à elle comme un cadeau. Elle devait s'en montrer digne. Pour elle. Pour ses parents. Pour ses Pokémons. Pour toutes les personnes qui étaient morte en son nom… Et maintenant, pour Chikara aussi.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Jeu 21 Mai - 6:58


Après avoir ramassé ses affaires, Andea se retourna vers Chikara. Son visage avait rosie par endroit, le garçon ne pu s’empêcher de le constater. De plus elle avait l’air d’être mal à l’aise.

« Je-je ne sais pas encore… ! »

Elle avait l’air d’être gêné, un peu confuse aussi, elle bégayait. Mais Chikara s’attarda bien plus sur les joues rosies de son amie. Il n’en tira qu’une seule conclusion qui, pour lui, était totalement plausible. A cause de la pluie, de son petit tour sur le dos de Tropius, et d’autres trucs, il était probable qu’elle soit en train de tomber malade !

« Je pense peut-être partir vers Kanto ! C'est une région que je connais comme j'y ai vécu longtemps... Oui, Kanto. Et Safrania. Je devrais y retourner. »

Chikara était, bien entendu, ravi en entendant que la prochaine destination de son amie allait être Safrania et non Illumis. Cela lui permettrait de poursuivre son plan sans encombre et sans grande crainte de se faire haïr par la demoiselle à cause de cela. Mais actuellement, c’était la santé de son amie qui le préoccupait beaucoup plus. Il demanda :

- Tu as attrapé froid ?

Puis il s’approcha d’elle et, voulant vérifier la température de son amie, il dégagea le front d’Andea des quelques mèches qui le recouvrait partiellement et posa sa main dessus. Il constata, avec soulagement, que le front de son amie était relativement frais. Peut-être avait-il un peu exagéré. Peut-être que son affection particulière pour Andea ne l’aidait pas à réfléchir correctement. Elle allait bien, elle ne semblait pas malade… Mais pourquoi avait-elle rougit alors ? Pourquoi avait-elle l’air gênée ?

- Andea… Tu sais… S’il y a autre chose qui t’inquiète… Si tu as besoin de parler… Je suis toujours là pour t’écouter.

Mais peut-être qu’il s’agissait de quelque chose dont elle n’avait pas envie d’en parler pour l’instant… Mais même plus tard ?

Il aurait aimé avoir un téléphone ou un PokéMatos, comme tout le monde. Comme ça, pensait-il, elle pourrait le contacter dès qu’elle aurait besoin de lui parler. Dès qu’elle se sentira seule, elle pourra lui parler. En fait, il ne voulait pas admettre qu’il n’avait pas envie qu’elle l’oublie en rencontrant des personnes plus fortes et plus héroïques qu’il ne l’était. Il ne voulait pas admettre qu’il aimerait qu’elle reste auprès de lui et ainsi paraitre égoïste. C’était assez compliqué. Andea était humaine, elle était libre de faire ce qu’elle souhaite, mais… Qu’est-ce qu’il fera si jamais elle décidait de continuer dans le mauvais chemin ? Il la perdrait à tout jamais ?

HRP:
 

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Jeu 21 Mai - 17:09

Zut ! Damn ! Maudit soit sa candeur pensait-elle, car elle avait été totalement grillée par Chikara… Pourquoi avait-elle pensé cela ?! Elle n'en n'avait aucune idée… Enfin si ! C'était évident ! Elle était amoureuse, c'était donc ça, elle en avait souvent parlé avec des amies au sein de la Team Rocket, elle savait ce que c'était… Mais elle ne pensait pas, pas du tout, que cela allait lui arriver… En même temps, elle voulait vraiment être avec Chikara… En tout cas, notre jeune héroïne nationale et préférée avait une question en tête : Certes, il l'avait remarqué, en effet, cela, elle ne pouvait pas le nier, elle l'avait remarqué… Mais la question, c'était bel et bien : Qu'est-ce qu'il en pensait ? La prenait-elle pour une folle ? Ou bien, au contraire, avait-il compris la gène de la jeune fille ? Allait-il se proposer… ? Nononononon ! Andea ! Reprend-toi, idiote gamine ! Elle ne devait pas entrer comme ça dans des rêves ! Elle était une héroïne sérieuse ! Elle n'était pas une protagoniste de Shojo ! Enfin, ça, elle pouvait pas le pensait, vu qu'elle ne savait sans doute pas ce que c'était : Comment aurait-elle put en lire ?

- Tu as attrapé froid ?

« No… Non ! »

Pas du tout, c'était même plutôt le contraire, si vous voulez mon avis, étant donné que bien souvent, quand on était amoureux, c'était un sentiment de chaleur qui nous enveloppait entièrement. Mais Chikara, visiblement soucieux pour la santé physique de son amie s'approcha d'elle, pour mettre sa main sur son front, après avoir dégagé quelques mèches. Sur le coup, Andea hésita à le reprendre dans ses bras, mais ayant cette fois-là une toute autre signification. Elle hésitait vraiment. Est-ce qu'elle oserait ? Est-ce qu'elle oserait pas ? Elle ne savait pas trop. Malheureusement, elle mit trop de temps à se décider, et Chikara, après avoir visiblement constaté, logiquement, que notre jeune demoiselle aux cheveux couleur océan n'avait pas la moindre trace de fièvre, s'éloigna, retirant toute chance à Andea de le serrer fort dans ses bras. Tant pis, elle aurait d'autres occasions… Mais damn-it, pensa-t-elle ! Elle devait se ressaisir ! Chikara allait définitivement la trouver bizarre, si elle restait comme ça… De plus, le fameux Chikara prit alors la parole :

- Andea… Tu sais… S’il y a autre chose qui t’inquiète… Si tu as besoin de parler… Je suis toujours là pour t’écouter.

« Rien… Rien du tout voyons ! Papalam ! Tout va bien ! Dans le meilleur des mondes… Je suis… Juste très contente que tu sois là ! »


Totalement confuse, elle ne savait pas quoi dire… Non seulement Chikara avait vu quelque chose allait… Mais en plus il se méprenait ! Ce n'était rien de grave, c'était quelque chose juste qui était ridiucle pour elle, mais à la fois très important ! Mais comment lui dire ! Au moins, l'avantage, c'est que cette situation totalement loufoque (et au passage extrêmement cliché, regardé n'importe quel shojo, et même des très bons Shonen comme Fullmetal Alchemist, et bam, ce genre de scène tombe presque tout le temps!) faisait qu'en théorie, il étiat peu probable que notre fameux Chikara pense toujours qu'il se passait quelque chose de grave, de terrible dans la vie d'Andea. Même si dans un sens, pour ses sentiments, c'était littéralement l'alerte rouge, et ceux-ci n'avaient aucune idée de comment se régler… Et bien… On pouvait dire que l'amour ne donnait pas des ailes, dans le cas de notre fameux héroïne, mais que l'amour était littéralement entrain de la mettre dans toute ses états… Quoiqu'il en soite, par rapport à ce qu'elle venait de dire à Chikara, elle continua, comme pour confirmer bien ce qu'elle pensait :

« Très très très contente ! Tu… tu vois ?! »

Andea pointait bien cela pour cacher sa gène… Et en espérant que Chikara allait comprendre. Oui, je sais, c'était désespéré à ce point : Chikara ne pouvait pas comprendre avec seulement cela, les sentiments de notre future héroïne, mais en même temps, elle n'osait pas le dire vraiment. Donc, elle passait par des moyens détournés, comme affirmer haut et fort que sa présence la rendait très heureuse… Damn, elle n'avait jamais demandé à ses parents comment ils s'étaient rencontrés, eux, donc, elle n'avait strictement aucune idée de comment pouvoir faire en sorte qu'un garçon s'intéresse véritablement à elle… Puis, elle étiat une héroïne, c'était pas le truc des héroïnes, l'amour ! D'habitude, l'amour arrivait directement à elles, comme ça, pendant qu'elles étaient entrain, de… je-ne-sais-pas-moi, faire des trucs héroïque ! Elle devait absolument trouver quelque chose, et rapidement, à dire, pour faire crédible. Sinon, elle allait passer pour une folle aux yeux de Chikara, cela ne ferait pas sérieux pour une future grande héroïne ! Finalement, après un moment assez niais, elle déclara, n'arrangeant en rien ce qui se passait :

« Oh ! Pleins de Pokémons dans les hautes herbes, tu dis bonjours Chika' aux pokémons ! Eh, euh, oh, il risque sans doute de re-pleuvoir, je pense qu'il va falloir s'abriter avant que ça recommence… Eheh ! »

Là, ça commençait à devenir drole. Andea cherchait tout les moyens possibles pour ne pas parler de cela pour le moment. Elle devait y réfléchir, avant de dire des stupidités. Elle réfléchissait toujours très longtemps, quand elle racontait ses phrases épiques, en temps qu'une vraie héroïne… Mais là… Elle devait avouer qu'elle n'avait aucune idée ! Donc, elle disait des généralités. Retenons quand même, je pense qu'il est à noté, le très très beau : « Disons bonjours aux Pokémons sauvages », qu'elle avait sortit, comme ça, naturellement. LA situation était très très cocasse, et je me délectait de l'écrire, plongeant de plus en plus notre pauvre héroïne préféré dans l’embarras. (Et non dans le débarras). Comme quoi, faire « souffrir » ses personnages, cela ne voulaient pas forcément dire les faire subir des horribles tortures psychologiques ou physiques… Parfois, une bonne situation embarrassante suffisait largement et totalement à plonger nos pauvres personnage dans des gènes extrêmement présente, et dont plus ils tentaient de s'en libéré, plus ils s'emmellaient les pinceaux… Je peux vous assurer, je le sens, que le final risque d'être hilarant.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Ven 22 Mai - 11:54


Chikara restait tout de même très inquiet malgré qu’il ait constaté par lui-même que son amie n’avait aucune once de température. Le visage d’Andea restait légèrement rosi et elle semblait terriblement gênée. Pourtant elle était juste allée récupérer ses affaires non ? Le Johtoïste en avait conclu que quelque chose l’embêtait. Peut-être qu’il avait fait un geste qui dérangeait énormément la demoiselle ! Il était peut-être la source de sa gêne !

« Rien… Rien du tout voyons ! Papalam ! Tout va bien ! Dans le meilleur des mondes… Je suis… Juste très contente que tu sois là ! Très très très contente ! Tu… tu vois ?! »

Elle semblait tenter elle-même de se persuader qu’elle n’avait rien, que tout aillait bien dans le meilleur des mondes. Elle refusait donc de parler de a source de sa gêne à Chikara, ce qui confirma, aux yeux du garçon, qu’il y avait bien quelque chose qui la dérangeait et que ce quelque chose avait été provoqué par Chikara lui-même ! Il ne savait pas ce qu’était ce quelque chose mais il s’en voulait déjà de l’avoir fait et il avait envie de présenter ses excuses auprès de son amie.

« Oh ! Pleins de Pokémons dans les hautes herbes, tu dis bonjours Chika' aux pokémons ! Eh, euh, oh, il risque sans doute de re-pleuvoir, je pense qu'il va falloir s'abriter avant que ça recommence… Eheh ! »

Chikara eut comme réflexe de regarder le ciel et constata que le ciel restait désespérément bleu. Seuls quelques nuages blancs le recouvraient. Andea ne faisait que chercher à détourner la conversation. Cela ne faisait que renforcer son inquiétude.

- Tu mens mal, Andea…

Enfin Chikara s’inclina devant son amie, la tête baissé à son maximum, montrant à quel point ses excuses étaient sincères :

- Je suis désolé, Andea ! Peut importe ce que je t’ai fais je suis réellement désolé !

En se redressant un peu trop rapidement il tituba. Ses pieds rencontrèrent alors une racine- à moins que ce soit un caillou ou bien un Pokémon sauvage qui passait par là et qu’il n’ait pas vu – qui provoqua la chute du garçon. Il tenta tant bien que mal de se rattraper mais il tomba maladroitement sur Andea qui donc l’accompagna dans sa chute. – Tu peux pas trouver mieux comme scène cliché, avoue Marcel !-

Chika se redressa à l’aide de ses bras, pour paraitre moins lourd pour son amie. Il ne se releva pas complètement, il voulait d’abord s’assurer de quelque chose :

- T-Tu vas bien ?

Le Johtoïste s’était bien entendu rendu compte qu’il était… Sur le corps de la fille qu’il aimait, et cela rendit son visage tout rouge de honte, ainsi que d’autres sentiments gênants. Son dos et ses joues le brulèrent tendit que son cœur reprit sa course effrénée.

- D-D-D-D-D-Désolé… Je d-devrais faire p-pl-plus atten-attention.

Chikara n’avait jamais autant haït sa maladresse que ce jour là. Car non seulement, sans le savoir, il avait fait quelque chose qui dérangeait beaucoup son amie mais en plus il lui tombait carrément dessus. Elle allait probablement le détester après ça et peut-être qu’elle disparaîtra totalement de sa vie. Chikara imaginait déjà le pire des scénarios se dérouler.

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Lun 25 Mai - 17:23

Oui ! Il allait pleuvoir ! Bien sur ! C'était évident quand on regardait le vol des hirondelles, les mousses de l'arbres... Quoi ? Toutes ses techniques de grands-mères ne fonctionnaient pas ? Soyez maudites grands-mères ! Comment osez-vous encore nous tromper depuis des milliers d'années ?! Soyez maudite sur toutes vos générations futures, c'est à dire nous ! Ouais, c'est pas très intelligent enfaîte quand on y pense plus d'une seconde. Mais bref, en effet, notre future heroïne n'avait visiblement pas prit le soin de lever le nez plus d'une seconde, car quand on regardait le ciel, on ne pouvait qu'être dans l'incompréhension par rapport à ce que déclarait notre sbire de la Team Rocket aux cheveux bleu océans. En effet, le ciel était de la même couleur que les beaux cheveux de notre héroïne, et donc, très peu propice à libéré des trompes d'eaux sur leur pauvres têtes, comme cela était arrivé quelques temps auparavants ! Cette révélation sur le temps ne faisait qu'effondrer encore un peu plus l'argumentaire d'Andea pour tenter de passer « normal », et ne la rendait que de plus en plus inconfortable... Mais dans un sens, elle n'avait aucune idée de quoi faire...! Heureusement, Chikara déclara :

- Tu mens mal, Andea… 

Euh... alors deux choses. D'abord, d'un point de vue purement objectif, il faut dire : Chikara venait de dire la phrase la plus vraie de l'histoire de la vérité. C'est pour dire ! Mais pour Andea, cela voulait dire quelque chose... Dont elle était cotnente. Si Chikara disait cela, c'est qu'il avait compris ce qu'elle ressentait vraiment. C'était de l'amour. Oui, elle en était persuadé... Et Chikara l'avait visiblement compris. Car il faut bien comprendre que malgré ses tentatives de faire changer de sujet, et toute sorte d'autres choses du genre... Et bien, intérieurement, inconscient, elle n'avait qu'une seule et unique envie : Se faire comprendre par Chikara, et ainsi, qu'il donne sa réponse par rapport à une déclaration implicite d'amour... Là, le fait qu'elle avait été grillé entrain de mentir, aidait déjà bien sur le fait que peut-être que Chikara avait compris la vraie raison des troubles de notre pauvre demoiselle aux cheveux bleus ! Mais ça, ça serait dans le meilleur de monde... Vous avez bien compris que dans un RP, il fallait pas que cela se règle aussi facilement, et que le quiproquo est bien plus rigolo...

- Je suis désolé, Andea ! Peut importe ce que je t’ai fais je suis réellement désolé !

« Nonnonnonnonnonooooooooooo ! »

Mon dieu ! Attention ! Une scène de cliché d'animé japonais qui s'approche noooooooooooooon ! Que faire ? A part faire encore plus de « o » pour que ce paragraphe soit encore plus long. Et ouais, toute les techniques sont bonnes pour faire des longs paragraphes. Mais bref... Que donc-s'était-il passé ? Pourquoi Andea disait cela ? Et bien, pour deux raisons. Premièrement, un « non », car tout simplement, Chikara n'avait absolument rien fait. Enfin, si dans un sens, il existait, et c'était en effet la cause de tout cela : S'il n'existait pas, elle ne serait jamais tombé amoureuse de lui. Mais c'était un peu extrême, et pas du tout dans la tête de notre fameuse Andea... La seconde raison était plus simple. En effet, Chikara, après s'être incliné pour déclaré cela... Trébucha à cause d'une maudite racine. AH ! Les racines, les meilleurs amies des shippings depuis 1972 ! Ne demandez-pas pourquoi cette date, j'en ai vraiment aucune idée. Mais bref, ainsi, Chikara trabucha donc contre une maudite racine, et tomba littéralement sur notre héroïne, qui n'eut aucune chance de résister devant un tel tombeur (lol), et qui alors, entrainé dans son élan, elle tomba avec lui contre le sol. C'est alors que le fautif déclara, extrêmement confus :

- T-Tu vas bien ? D-D-D-D-D-Désolé… Je d-devrais faire p-pl-plus atten-attention.

« Très... Très bien... »

La situation était extrêmement gênante. Avec ce qu'elle venait de penser juste avant, et le fait qu'elle se rendait, enfin, compte de ses sentiments pour le fameux Chikara... L'avoir littéralement sur elle... Comment dire qu'elle appréciait sans passer pour une folle dingue ? Ouais, comment dire qu'elle appréciait le fait que Chikara lui était littéralement tombé dessus, et était sur elle ! C'était extrêmement gênant ! La situation ne semblait pas s'améliorer... Finalement, notre future héroïne déclara, pas si héroïquement que ça :

« Bon... Je suppose que je dois aller m'entrainer héroïquement... Je... »

Se relevant bien, elle commença a se diriger, un peu maladroitement... Ouh là. Je sens le quiproquos, tellement évident, avec Chikara qui pense que a y est, juste pour cela, notre future héroïne le détesterait, et qu'elle était entrain de partir pour plus le voir. Cela était peu probable, quand on se rappelait que notre Andea nationale n'était pas non plus extrêmement brillante quand il s'agissait d'être adroite. Elle était même plutôt maladroite, tombant régulièrement elle aussi. Après, peut-être pas dans des moments aussi cruciaux, c'est vrai. Mais quand même ! Même si c'était évident qu'il était trop tard, et que Chikara allait penser que notre Andea nationale était entrain de le quitter, littéralement... Ce qui n'était pas faux. Mais elle partait pas pour le fuir ! C'est bien là, la grande différence ! Cependant... Non. Elle devait se rassaisir ! Elle ne pouvait pas partir comme ça, comme une voleuse ! Elle devait, en temps que vraie héroïne, laissait parler ses sentiments, dire sa déclaration... Damn ! Pourquoi confesser de ses sentiments étaient tellement plus dure que déclamer des phrases héroîques ?! Elle n'en n'avait aucune idée... Mais effectivement, c'était quand même important. Se retournant, elle déclara :

« Chi... Chikara... »

Elle hésitait. Elle s'était arrêté, et tourné vers le fameux Chikara. Elle voulait lui dire un truc, ça, tout le monde l'avait compris (encore heureux d'ailleurs), mais... Est-ce qu'elle allait oser ? Ou bien, au contraire, elle allait décider que mieux vallait qu'elle garde ce qu'elle pensait sur son coeur, et qu'elle ne dise rien du tout ? Et oui... On sentait toute l'hésitation dans les mots d'Andea, on la sentait tirailler entre deux propositions qui avaient chacune leur avantages et leur inconvéniants... Pour le moment, le suspense était grandissant. Tout le monde savait ce qu'elle allait dire, si elle s'autorisait à le dire, mais la question était : Est-ce qu'elle allait dire ? Est-ce qu'elle n'allait pas s'enfermer dans un profond mutisme pour finalement ne rien dire ? La question était sur toute les lèvres, et personne sans doute n'allait supporter l'attente que j'étais entrain de vous imposer en ralongeant de plus en plus se paragraphe, histoire qu'il soit de la taille réglementaire... A moins que vous ayez l'habitude de sauter mes paragraphes... Dans ce cas alors, je peux vous dire que telle Pierre si vous utilisez la CS Coupe avant son arène, je serais extrêmement déçu de vous... Mais bon, assez d'attente, finalement, Andea déclara :

« JET'AIMEFAITTRESATTENTIONATOIJEVEUXPASQU'ILT'ARRIVESQUELQUECHOSE!!! »

OHOHOHOH ! C'était... Ouah. Alors, même si notre jeune heroïne avait parlé de manière extrêmement rapide, il faut bien comprendre qu'elle avait quand même était clair. Rouge comme une tomate, elle fit des grands signes « d'au revoir » au fameux Chikara, avant de s'enfuir, sans oser attendre la réponse. Elle avait trop peur d'un refus. Elle se disait qu'au moins, en partant le plus vite possible, elle laisserait le temps à Chikara de réfléchir, et ainsi, celui-ci pourrait, la prochaine fois qu'ils se recroiseront, dire ce qu'il en pensait. S'il ne réaborderai pas la question, Andea supposerait qu'il préférait qu'ils restent amis... Et cela la rendrait très triste, mais au moins, elle aurait la réponse... Tout en partant à toute vitesse, de manière totalement gauche, il faut bien d'admettre, notre jeune héroïne se pensait que tout cela n'avait pas été très héroïque... Même pas du tout héroïque. Mais... Mais... Mais au moins c'était fait ! Maintenant, Chikara savait tout... Oh mon Arceus, elle avait encore honte de ce qu'elle venait de faire... Arceus, que ce n'était pas du tout, mais alors pas du tout héroïque...! Espérons qu'elle saurait, la prochaine fois qu'ils allaient se revoir, retrouver la face... Car là... Oh mon dieu !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki


avatar
Messages : 868
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara] Lun 25 Mai - 19:19


Chikara s’était tout de même pousser pour qu’Andea puisse se relever aussi. Mais dans le fond, il devait bien avouer que l’avoir collée contre lui comme cela… C’était loin d’être déplaisant. Il se gifla de nouveau mentalement, imaginant que si Andea découvrait toutes ses pensées, toutes plus « horribles » les unes que les autres, surement qu’elle le traiterait de pervers et le détesterait.

Maintenant tout les deux de nouveau debout, Chikara essuyait son pantalon en osant à peine regarder son amie dans les yeux. Quand à Andea, elle commençait à s’éloigner doucement de Chikara, chose que ce dernier à bien évidemment remarqué.

« Bon... Je suppose que je dois aller m'entrainer héroïquement... Je... »

Chikara la regardait s’éloigner, une expression triste se dessinait sur son visage. Ça y est, il en était sur, elle le détestait ! Elle comptait partir mais elle le détestait tellement qu’elle ne savait pas comment lui dire « Adieu ». Il sentit son cœur se déchirer, il aurait voulu lui demander de ne pas partir tout de suite mais il se retenu. Il ne voulait pas laisser une dernière mauvaise impression à son amie. Il tenta de sourire en hochant doucement la tête, un air de dire « Oui vas-y, tu as tant de choses à faire. » Au bout de quelques pas, Andea s’arrêta un instant. Elle se retourna, faisant de nouveau face au garçon qui peinait à se retenir de pleurer.

« Chi... Chikara... »

Toute l’attention de Chikara était concentrée sur Andea, terriblement curieux de savoir ce quel dernier message elle voulait lui adresser. Cependant le Johtoïste avait bien constaté qu’elle hésita toujours à faire sortir les mots de sa gorge. Si elle le détestait, pourquoi hésitait-elle tellement à lui dire « Adieu » définitivement ? Les idées sombres de Chikara commençaient à se dissiper pour laisser place à des doutes… Peut être plus positifs, mais rien n’était sur… Enfin elle lui dit :

« JET'AIMEFAITTRESATTENTIONATOIJEVEUXPASQU'ILT'ARRIVESQUELQUECHOSE!!! »

Ce fut dit tellement rapidement que Chikara cru au départ avoir mal comprit. En fait il n’avait compris que ces quelques mots « Je t’aime ». Il cru au début totalement halluciné, d’être en train de rêver debout. Mais non, c’était bien la vérité… Il s’était déjà rendu plus ou moins compte qu’il la considérait bien plus que comme une simple amie. Mais il apprit à ce moment précis que ses sentiments étaient… Réciproque. Il voulu le dire à son amie, l’enlacer de nouveau, il voulait lui prouver l’amour qu’il ressentait également pour elle. Malheureusement, après avoir fait sa déclaration, elle s’était enfuie. Le garçon se mit alors à courir aussi, suivit de très près par Esper qui ne comprenait pas trop ce qui se passait, espérant ainsi qu’il la rattraperait… Il la chercha quasiment partout dans les environs, en vain. Andea avait totalement disparu… Au début triste de ne pas avoir pu lui aussi déclarer ses sentiments, Chikara poussa un soupire et fut enveloppé par un sentiment pour le moins étrange. Comme s’il était invincible et que plus rien, pas même la Team Rocket, ne pouvait l’arrêter. Sa motivation fut remontée à bloque ! Andea ne le détestait pas, c’était même tout le contraire, elle l’aimait et il l’aimait également. Il allait maintenant devoir tout faire pour mériter le cœur de son amie.

- En route Esper ! Nous avons une Team Rocket à infiltrer !

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara]

Revenir en haut Aller en bas
 

"A l'aventure compagnon !" [PV : Chikara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Cimetronelle-