Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End]

Invité
Invité



MessageSujet: Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End] Dim 11 Jan - 15:20



«Now, I'm free..»

Nom: Ibn'Lahad

Prénom:
Adewalé

Age:
32 ans

Sexe:
Homme

Ville d'origine:
Cramois'Île

Nombre de badges:


Arène:
Ile Tartofou

Premier POKEMON acquis:
Pyronille


Equipe POKEMON:
Vaututrice

Attaques : Cyclone/Toxik/Rapace/Punition ; @Envelocape

Dimoret

Attaques : Saisie/Poinglace/Tranche Nuit/Aiguisage ; @Pickpocket

Colhomard

Attaques : Sabotage/Pince-Masse/Vengeance/Plaie-Croix ; @Coque Armure

Equipe hors de l'arène:
Pyronille

Attaques : Flammèche/Sécrétion ; @Corps Ardent

POKEMON préféré:

Autres Pokémons dans la Boîte:

Description physique et mentale:
Un tas. Une masse. Tout les bras, rien dans la tête ? Non. Adewalé, est, pour caricaturé, une bête, physiquement parlant. Du haut de son mètre quatre-vingt dix, et de ces 110 kilos qui proviennent presque entièrement des muscles qui ont pris place sur chaque partie de son corps, l'on peut dire qu'il en impose. Il en jette. Ou bien, il fait peur. Aussi. C'est vrai qu'il n'a pas l'air amical, ni particulièrement agréable. Il est noir, et possède un visage avec des traits fermes. Niveau capillaire, l'on ne peut pas dire que la nature lui a véritablement fait de don. Il est chauve.. Attention, je n'ai rien contre les chauves hein ! Un air sérieux, sévère et rigide, qui ne laisse rien paraître, un air grave, déterminé. On a l'impression qu'il veut en découdre, partout, tout le temps. Il a une peau un peu rêche à force de se balader en plein mer, l'air de la mer et du sable en étant les principaux responsables. Très musclé, comme cela a été précisé précédemment, il a une force, j'ai presque envie de dire, herculéenne. Il a façonné son corps au fil des années suite à de rigoureux entraînements qu'ils lui ont amené, comme récompense, d'avoir ce corps d'Apollon et ce physique d'Apollon. J'oublie quelque chose.. Oh oui, tout ceci est bien beau.. Mais il n'est pas adepte du nudisme(malheureusement).. On dira que son look global correspond parfaitement à ce qu'il est. Un pirate. Des vêtements légers, débraillés rappelant avec nostalgie l'époque où la piraterie était à son apogée. Un simple T-shirt blanc, mais l'usure reste tout de même apparente par le blanc qui teint de plus en plus vers un blanc cassé, beurre, voir jaune très pâle. Cet unique tissu est recouvert d'un vêtement un peu plus lourd, et brodé. C'est ce dernier qui rappelle ce qu'il est, et quel hérétique il fait ! Une légère capuche tombe dans son dos, et il s'en sert lors des missions les plus sérieuses, pour éviter que l'on ne le reconnaisse. Un pantalon usé, souillé, déchiré, qui est relié à son haut par une, par contre, paradoxalement, sublime ceinture faite du cuir et d'or, sculpté sur mesure grâce aux valeureux hommes qui travaillent, et qu'il a pillé. Pieds nus, ou aillant des bottes, qui, comme quasiment tout le reste, montre que le temps passe vite, et par moment il attache un bandeau à son front, un bout de tissu symbolique, mais je reviendrai dessus plus tard. Ade' a toujours au moins une arme. En plus des deux lames qui se dissimulent dans leurs fourreaux, qui sont dans la prolongation de ses poignets, il a toute une panoplie d'armes qui se trouvent chez lui, qui sont « décoratives » et qui sont plutôt considérés comme une « collection ». Les griffes peintes, de couleur plus foncée que sa peau, sous ces yeux et sur son menton sont utilisés pour appuyer sur ses traits de visage déjà très fermes et durs. Il a une dégaine .. virile ? À chaque pas la puissance qui se dégage du monstre qu'il est se dégage, et, avec un peu d'attention, l'on peut même voir les contractions de ces muscles à chaque fois que ces articulations sont en mouvement.

Venons en à la partie amusante.. Son caractère. Ade' est cruel, très cruel. Il traite la plupart du temps le monde comme ce dernier lui a rendu l'appareil. Cela est dû à l'enfance qu'il a vécu, prisonnier de son propre destin. Il n'hésitera pas à être dur en paroles, et en actes. Mais pas avec tout le monde. Il est très loyal et généreux envers son équipage, qui est, comme lui, digne d'histoires à dormir debout. Ils ont tous un parcours atypique, et envers eux, il est.. Sympa. Enfin sympathique, à sa manière hein. Ne croyez pas que le seul, le musclé, le baraqué, Adewalé va être totalement décontracté et se lâcher..Ensuite, il ne ressent ni la pitié, ni le regret. Tout ce qu'il fait est toujours réfléchi, et même s'il échoue, ou si il a, malgré tout, agit impulsivement, le passé est passé, et il ne faut pas y ressasser sans cesse. Adewalé est loin d'être très bavard, préférant laisser ces actes parler à sa place. Il est très entreprenant, et sait, mener des hommes dans son sens, même si le but est totalement inatteignable ou impossible, juste en l'imposant par la parole. Il est très fier, très orgueilleux. Il ne reconnaîtra sûrement jamais ces torts. Et s'il est en désaccord, c'est soit il l'impose à l'autre, soit l'affrontement n'est pas loin. Ensuite, Ade' se trouve rester posé et calme dans tout type de situation, sauf si c'est vraiment une situation extrême. Ensuite, en société, il peut très facilement se faire oublier, malgré son gabarit peu commun. Il est très discret et sait retenir sa respiration pour totalement être oublié. Il est très adroit, et très patient, surtout lorsqu'il s'infiltre quelque part, ou qu'il doit attendre quelque chose. Pour un pirate c'est mieux, les voyages en mer, ça dure pas deux jours.. Pour terminer, Ade' est très solitaire. Je veux dire, il a ses braves et fidèles matelots, mais il n'est pas dans l'optique de faire des alliances. Ou s'il en fait, cela ne serait que pour lui. Et tout acte suspect serait immédiatement suivi d'une discussion ou d'un retrait de l'alliance de la part d'Ade'.  Pour le pirate, réprimander est la base du tout. Il n'y a pas de deuxième chance, avec lui. C'est soit on réussit, sot on échoue. Soit l'on atteint ce que l'on veut faire, soit non. Il ne faut pas être indulgent avec soi-même, et encore moins avec les autres. Il ne faut compter que sur soi. Les autres, après, en supplément. Il vit d'abord pour lui. Et pour l'argent. Il aime posséder. Dominer. C'est dans sa nature. Chaque butin qu'il trouve, chaque bateau qu'il pille, chaque lieu qu'il fouille dans le moindre recoin dans le but d'amasser du gain, de l'argent, d'améliorer son navire, d'augmenter ces propres revenus, ces conditions de vie. Et il n'hésiterait pas à tuer ou mettre tous les moyens possibles en œuvre dans ce but. Envers ces challengers, il est comme dans la vraie vie. Il est impassible et cruel, il ne se laisse pas impressionner et remet souvent les idées des autres en place. Malgré son envie de posséder et d'accumuler de l'argent, il garde tout de même les pieds sur terre, et retient les pieds des autres de s'y détacher.


Histoire:

Cramois'Île. Belle île, n'est-ce pas ? L'îlot de Kanto se situe au Sud de là où le célèbre Professeur Chen se trouve. Un nom qui est bien loin de la tête de ce bon gros bébé, mesurant 55cm à la naissance. Colosse un jour, colosse toujours.. Il a vécu sa plus tendre enfance avec une famille de paysans, qui travaillaient la terre fertile avec leurs pokémons. Le commerce des baies qu'ils récoltaient étaient leur principale source de revenus. Fils unique, Ade' s'est mis à travailler très tôt avec ses parents. Ce qu'il faisait lui plaisait, même si l'épuisement se sentait rapidement sentir, surtout en plein été, sous un soleil de plomb. Mais, à trois, ces parents et lui, ils arrivaient à cultiver assez pour que la soudure ne soit pas trop éloignée de la récolte suivante. Ils vivaient, simplement, dans une modeste chaumière. Ils mangeaient bien. Un petit-déjeuner, et un dîner. Le minimum. Mais, Ade' comprit vite que c'est lui qui devait reprendre les reines de l'exploitation familiale et qui devait continuer lui-même pour survivre et, comme ces parents, vivre dans l'incertitude qu'il est assez à manger pour l'année entière et qu'il n'est pas à faire de compromis. Lorsque ces parents ne furent plus en âge de travailler, c'est-à-dire lorsque Adewalé eut un peu plus d'une dizaine d'année. C'est donc lui qui dût continuer de travailler la terre, pendant que ses parents touchaient leur modeste retraite, mais plus les revenus que leur rapporter leur fils, ils purent continuer leur vie comme si de rien était. Mais, le garçon, malgré ces automatismes et ces habitudes, vit une existence bien banale et monotone, où seule l'effort, la douleur sont récompensées. C'est dans cette optique de vie qu'il existait. Mais vient ce jour, tant redouté, où, évidemment, ces parents partirent. Le jour où ils se sont sentis partir, ils laissèrent à Ade' une lettre et un gros objet ovale blanc cassé. Dans cette première où l'amour et les sentiments se manifestaient, le garçon, plutôt jeune homme à présent, lut que ces parents lui disaient qu'il devait prendre sa vie comme elle venait, que c'était lui qui avait son destin entre ses mains. Le deuxième était un œuf de Pokémon, mais il prit un certain temps à le comprendre. En effet, effondré par le décès des personnes qui avaient partagés sa vie durant ces seize premières années, qui n'étaient d'autres que ces parents, il les enterra dans le fond du jardin, dans la fosse familiale. Il regarda tous les noms de sa famille qui étaient gravés dans la pierre tombale, et y rajouta ceux de ces parents. Mais.. En relisant la lettre, chaque jour, pendant une semaine, sans travailler, en pleurant à chaudes larmes, Adewalé eut comme la sensation qu'on le réchauffait. Il tourna la tête, et aperçut cette adorable chenille blanche qui venait de naître et qui, de son petit corps tout chaud, s'était réfugié contre le grand gaillard qu'il était pour lui apporter du réconfort. Serrant le Pyronille contre lui, il se remémora de tous les moments qu'il a vécu avec ces parents, et, un soir.. Il rassembla ces affaires, s'approcha du tombeau familial, et y mit le feu. Il leva les yeux vers le ciel :

- C'est dans mon cœur que vous vivez à présent... Papa, Maman. Grand-Père, Grand-Mère. Vous ne méritiez pas cette vie là, vous étiez de très chaleureuses personnes. J'espère que vous comprenez ce geste, et que maintenant, vous ayez trouvé la paix dans un autre lui que ce jardin.. Je vous aime.

Il sentit l'émotion monter en lui, mais il resta fort. Il sentit que sa famille, décédée, était proche, et le regardait. Il sentait leur présence, mais il ne savait pas comment. C'est donc le cœur léger, et avec une larme à l'oeil, qu'il se tourna, son ancienne vie dans le dos, derrière lui. Et il partit. Loin de l'îlot paradisiaque auquel il avait été habitué. Il prit le premier ferry qui pouvait le ramener vers la Terre ferme. C'est ainsi qu'il finit au Bourg-Palette, en tant que passager clandestin, avec son Pyronille. Mais il n'avait aucun moyen de revenu, financièrement, il ne possédait rien. Il était sans rien. Il se mit donc à voler pour se nourrir, accompagné de sa fidèle chenille. Il faisait du sport, il entretenait son corps. Lorsqu'il fit le tour de la région, vagabondant un peu partout, il en fit vite lasser et eut envie d'aller voir ailleurs. En se rendant à Carmin-Sur-Mer, il aperçut l'océan, mais ce n'était pas celui qu'il voyait chaque jour, lorsqu'il lorgnait sur son râteau, à ratisser la terre. C'était l'océan, le bleu azur, cette étendue d'eau sans égale. Il fut prit d'émerveillement pour ce dernier et alla voir les destinations disponibles. Il regarda le nom des régions.. Mais rien ne lui parlait. Il choisit Hoenn par dépit, et c'est sûrement par la fatalité du destin qu'il alla là-bas. Il avait mûri. 24 ans. Il avait toujours son Pyronille. C'était trop peau, pour devenir le vrai bandit qu'il était en secret, il trouva refuge auprès d'un forgeron. Qu'il l'accueillit et lui apprit son métier durant un mois. C'est au cours de ce mois-ci qu'il se façonna vraiment, intérieurement. Au bout de ce mois d'apprentissage intensif, où la durée de sommeil était quasiment nulle, il se façonna, au bout du compte, deux lames. Qui se situaient dans la prolongation de ses poignets, et qui étaient dissimulées, et seulement visibles si l'on faisait vraiment attention à ce qu'il avait à ses poignets. Remerciant chaleureusement le forgeron, aussi altruiste qu'amical, il se dit que seul son Pyronille ne suffirait pas. De plus, il ne se battait pas. Cette bestiole était pacifique, il devait alors compter sur d'autres Pokémons.

01H00. L'alarme de la boutique Pokémon résonne. Trop tard. La boutique avait déjà été pillée. La description de l'individu fautif ? Noir, masqué par une capuche, musclé. Oui, c'était Adewalé. Il avait pillé le stock de Poké Balls et de plein d'objets en tout genre dont il ignorait l'utilité. Lorsqu'il fit assez loin de là où il avait commis son crime, il regarda tout ce qu'il avait, à présent, dans son inventaire. Pas grand chose d'utile.. Il se dirigea vers l'étendue d'eau la plus proche. Qu'elle était belle. Mais.. Quelque chose en surgit. Il n'avait jamais vu de créature pareille. Il lança au hasard une Poké Ball dessus, mais il la repoussa simplement avec sa pince. C'est donc, après une liquidation presque totale de son stock qu'il finit par capturer l'écrevisse d'Hoenn. Le ressortant de sa boule rouge et blanche, il sympathisa assez rapidement avec mais.. Ce moment euphorique dura peu. Le lendemain, alors qu'il se dirigeait vers Nénucrique, un FPI l'interpella. Il demanda ces papiers au jeune homme, et lorsqu'il répondit qu'il n'en avait pas, et que « le justicier des temps modernes » aperçut sa capuche et d'anormales et multiples formes rondes dans son sac, Ade' réagit en conséquence, rien qu'à l'expression de son visage, en l'assassinant avec ces lames créées quelques semaines plus tôt. Il n'eut pas de regret. Son geste ne fut pas contrôlé. C'était.. logique. Pour lui. Il se doutait qu'il avait sûrement une famille, une femme, des enfants, mais ça ne l'atteint pas. Lui d'abord. Et les autres, ensuite. Il prit le corps du malheureux et le jeta dans l'océan, regardant celui-ci s'éloignait du rivage et couler peu à peu. Il comprit que maintenant, c'était cette vie à laquelle il inspirait. Vivre dans l'insécurité, le danger permanent, le contraste de ce qu'il avait mené dans son enfance. Se fut peu de temps après qu'Adewalé rejoint le camp de la team Aqua, qui s'était « offert » le monstre qu'il était. Il ne comprenait pas trop à quoi ils inspiraient, mais l'idée de contrôler un Pokémon contrôlant l'Océan lui paraissait formidable. Il se façonna une bonne équipe, composée de pokémon ténèbres plutôt qu'eau, les préférant à ces derniers. C'est donc en les suivant qu'il apprit les limites de l'homme, et jusqu'où son fanatisme pouvait aller. Un échec total. Tout était dévasté. Une leader, morte. Enfin, présumé. Une Team décimée. Tout ça, pour rien. C'est triste. Il avait été entraîné là-dedans. Et il ne l'avait pas compris. Echec complet. Il n'y avait rien à retenir de toute cette histoire.

Blessé, ces idéaux tombés à l'eau ( En plus je fais de l'humour), dépité, il tomba par hasard sur un prospectus.. Il regarda. L'Archipel Orange. Un retour aux origines. Des îles.. Il s'y rendit. Le voyage prit plusieurs semaines. 27 ans. Dans le bateau, Ade' jeta l'une des barques à l'eau lorsqu'il s'aperçut qu'ils vérifiaient les papiers et qu'ils contrôlaient s'ils n'étaient pas là clandestinement, il se rendit sur une île peu amicale, voire repoussante, entourée d'une rangée de rochers sur lesquels l'on pourrait s'empaler sans problème. C'est sûr cette île qu'il s'exila. Il avait disparu. Au plus profond de la forêt. Il s'était entraîné. Il avait façonné son corps, développé sa musculature, devenu agile, adroit, précis. Il fit une croix sur la Team Aqua. Mais son envie de pouvoir refit surface. De Dominer, de Conquérir. Il s'aventura alors, sur l'île, vers un village. Il était délabré, en ruines. Il n'y avait presque plus rien. Seule la douce odeur de la bière et des maladies y régnaient. Il regarda, tout. Il n'en revenait pas. Cet endroit faisait vraiment pitié. Tout était dans un état de décomposition. Il s'avança près d'un écriteau et il distingua, tant bien que mal, le mot « Arène » et s'y approcha. Comme tout le reste, il n'y restait que de vulgaires ruines. Mais pourtant, la ville n'était pas abandonnée. Il s'en rendit vite compte lorsqu'il suivit l'odeur ambiante qui lui infestait les narines, qui le dirigea vers un bar. On ne dira pas qu'il était comme le reste, je pense qu'on a compris l'état primaire dans laquelle la ville était. Pourtant, elle donnait sur la Baie. Une vue magnifique. En bon vivant, il demanda quand même une bière,encapuchonné, et se mit à réfléchir. Mais sa réflexion fut vite stopper par les rires à pleines dents (jaunes) des pauvres hommes démunis qui l'entouraient, qui avaient sombré dans l'ivresse. L'arrivée d'hommes, qui appartenait sûrement à un milieu bien plus aisé, et qui calma directement l'ambiance qu'il y avait, vinrent réclamer les dettes qu'ils devaient :


- Vous voulez une correction ? C'est sûrement cela que vous cherchez.. 5 ans, que l'on vous surendette, et vous ne nous rendez rien ! Pas une miette ! Maintenant, c'est soit vous payez, soit vous venez avec nous..

C'était étrange. Ils semblaient avoir peur d'eux. Ade' restait attablé, tranquillement. Il en commanda une seconde, et pendant que le bar devint un véritable bordel, où il n'y avait que de l'anarchie et du désarroi, l'homme, en pleine forme suite à l'immersion qu'il a connu, se leva, et, tandis que personne ne faisait attention à lui, s'apprêtait à sortir du bar, mais chopa une des bouteilles qui traînaient et la lança en pleine tête de l'un des contrôleurs fiscaux. L'autre maîtrisé par les ivrognes, Adewalé prit conscience du potentiel qu'avait cette île et qu'elle pouvait redevenir fructueuse. C'est donc, après deux longs jours de bras de fer avec les hommes qui ne croyaient plus en rien, qu'ils parvinrent à un accord. C'est donc, pendant une très longue période, traversant les différentes saisons, le Soleil de plomb ou bien le Froid Hivernal, qu'ils retapèrent, tous ensemble, l'île Tartofou. Les habitations n'étaient pas très grande, c'était juste des maisons sur pilotis ou bien des chalets de bois, très accueillants et chaleureux. L'arène fut retapé, et Ade' en devint logiquement le Champion, le représentant. Il n'y avait personne qui prétendait à ce poste, il le prit donc. Et lorsque toute la ville fut reconstruite, cela ne lui suffisait pas. Ses pulsions refirent surface, celles d'avoir, de posséder, de dominer, de conquérir. Il réfléchit. Il se replia une semaine au fin fond de la forêt, encore une fois, et revint avec une idée. Il l'exprima aux autres. Tous furent d'abord .. assez surpris, puis ravis à la suite. C'était un projet pharaonique. Gigantesque ! Mais, lorsqu'il fut finalisé, enfin, quand la merveille fut créée, tous furent admiratifs. Ils la regardèrent. Ade' avait transmis son désir de pouvoir à tout le monde. Et ce navire en est la preuve. Cette belle bête. Elle avait été réalisée avec l'aide de tous, et ce bateau avait un peu de chacun. Ils prirent donc la mer, un Mercredi. Se fut une belle journée. Ils apprirent à bien manier ce monstre marin, et lorsqu'ils commencèrent à piller les petits navires commerçants, ou même les boutiques sur la Terre Ferme, où seuls les plus habilles allaient, pour ce genre de mission, ils prirent facilement tous la grosse tête mais la montagne de muscles les rappela bien vite à la raison. Il ne fallait pas qu'ils s'emportent, et que la même erreur soit reproduite. Il fallait garder la tête sur les épaules, et se concentrer sur ce qu'il faisait. Ils accumulaient des richesses pour l'île Tartofou. Et ils les gardaient jalousement dans un endroit secret, et le seul détenteur de la clé menant à cet endroit est Ade. Le Jour de la Lune, à 20h, alors que la brise était légère, et que tout le monde était réuni autour d'un banquet, Ade' se leva et monta sur sa chaise, une jambe posée sur la table.

- Il ne nous manque qu'une seule chose à présent. Mes frères, aujourd'hui, notre navire n'est plus quelconque ! C'est.. Le Stardust.

Devise:
«Je fais ce qui me plaît, c'est ma définition de la liberté.»

Personnage de dessin animé/manga utilisé pour l'avatar:
Adewalé, Assassin's Creed IV

Autre:






Dernière édition par Adewalé Ibn'Lahad le Mer 14 Jan - 17:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Soul Kanuda
Admine Diabolique
Admine Diabolique


Messages : 461
Réputation : 11
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 20
Localisation : Loin du reste.
Autres Comptes : Chad Sadler, Sifu Vaalah, Hisia, Luberias, Pearl

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End] Dim 11 Jan - 15:50

Re bienvenue à toi! ADE! Il ne nous abandonnera plus jamais <3
Bon courage pour la suite de ta fiche !

.:-------------------------:.




Battle theme :

" />
Revenir en haut Aller en bas
http://pokemon-legends.pokemonrpg.org
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma


Messages : 687
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 21
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End] Dim 11 Jan - 16:17

Re-Bienvenue !
Hate de lire la fiche !

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Chikara Fujisaki



Messages : 859
Réputation : 6
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 22
Localisation : Dans une forêt de bambous
Autres Comptes : Kiryû Arikawa-Camilla Spencer-Clyde Fitzgerald-Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 18 ans
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End] Lun 12 Jan - 13:10

Re bienvenue et re bon courage pour ta fiche ! :D ton vava l'est badass

.:-------------------------:.



Couleur parole SeaGreen
Autres comptes : Kiryû Arikawa/Camilla Spencer/Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End] Mar 13 Jan - 17:38

Voilà ! Elle est terminée ! Je crois que tout est ok. J'attends le rp test \o\

Et merci à tous ! \o\
Soul -> Ade' forever ♥
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 762
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End] Mar 13 Jan - 21:21

Bonne fiche, rien à redire, je t'envoie le rp test Wink

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Soul Kanuda
Admine Diabolique
Admine Diabolique


Messages : 461
Réputation : 11
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 20
Localisation : Loin du reste.
Autres Comptes : Chad Sadler, Sifu Vaalah, Hisia, Luberias, Pearl

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End] Mer 14 Jan - 17:38

Validé, je déplace =3

.:-------------------------:.




Battle theme :

" />
Revenir en haut Aller en bas
http://pokemon-legends.pokemonrpg.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End] Aujourd'hui à 3:54

Revenir en haut Aller en bas
 

Ade', ou la Face Cachée de la Liberté.. [End]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Archives :: Corbeille :: Fiches de présentatdions abandonnées-