Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

Aria Cantore

Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Aria Cantore Mer 23 Oct - 16:24

PRESENTATION DE ARIA CANTORE

Prénom: Aria

Age: 20 ans.

Sexe: Féminin

Ville d'origine: Rivamar

Nombre de badges: Aucun pour l'instant. D'ailleurs, cela lui plairait bien de les prendre.

Premier POKEMON acquis: Pijako

Equipe POKEMON:
Pijako
Discret/Choeur de Coq/Masculin
Picpic/Mimique/Berceuse/Brouhaha

Pijako est le premier pokémon que notre charmante chasseuse de prime a eu dans sa quête. Très faible, comme son collègue, il n'est pas moins utile, car il sait presque parler la langue humaine, avec toutefois plusieurs difficultés. Après, il reste un Pijako, et ne possède pas intelligence qu'il lui faudrait pour pouvoir parfaitement parler notre langue.

Sinon, il est très ami avec sa maîtresse, et n'hésite pas à agir pour elle. Peureux, et discret, il reste néanmoins loin dans les conflits, et préfère parler et ainsi, tromper les curieux. Il ne peut faire l'attaque vol. Aria est trop lourde pour le petite volatile qu'il est. Il entretient des relations assez complexe avec Chaglam, de haine/amitié.

Chaglam
Modeste/Echauffement/Féminin.
Griffe/Tunnel/Hypnose/Balle Ombre

Second pokémon de la jeune dame, il est enfaîte presque inutile de le préciser, vu qu'elle a capturé peu après. Ancien chat errant, elle pesta, gueula, et raga contre ses parents trois jours et trois nuits pour que ceux-ci acceptent enfin de le prendre.  Très courageuse, elle n'hésite pas à montrer les crocs pour protéger Aria. Aucun « don » particulier, si ce n'est qu'elle est discret comme un chat.

Elle aime aussi beaucoup sa maîtresse, mais si elle n'aime pas quand cette dernière parle des teams, car elle trouve que sa maîtresse en devient presque inquiétante. C'est pour cela que, consciemment ?, elle tente que celle-ci évite de faire son but.

Givrali
(A faire)

Autres POKEMON dans la boîte: Aucun

Description physique et mentale: (10 lignes minimum)
Aria n'est ni spécialement grande, ni spécialement petite. Elle est dans la moyenne. Très légèrement boulimique, mais rien de très remarquable, elle en fait néanmoins un beau complexe (*le narrateur vient d'être tuer pour cliché.*). Plus sérieusement, elle fait bien en sorte que cela ne se voit pas, en portant toujours assez séré, son grand kimono. Oui, notre jeune dame est du genre assez original, et aime se promener en kimono dans la rue. Ses cheveux noir sous coupés assez courts, pas plus bas que son cou, et sont toujours bien coiffés, et fait en sorte qui ne tombe pas devant ses yeux bleu/vert.

Elle n'est pas spécialement belle, mais elle n'en n'est pas laide pour autant. Mise à part ses vêtements, on pourrait dire qu'elle est banale. Normal. Rien n'attire le regard sur elle et cela s'arrange vu son « travail ». Être trop belle, ou trop laide n'arrangerait pas tout le temps ses infiltrations. Non dans son physique spécialement, mais elle possède aussi un pistolet, caché, sur elle, pour toujours être prête à se défendre, vu qu'elle ne fait pas un travail facile... Assez agile, elle possède des compétence martial très faibles à cause d'une mauvais attention dans les cours qu'elle a elle même choisit. Logique. Cependant, elle court assez vite, et a quelque compétence en sport.



Comment la décrire mentalement...? Déjà, et c'est sans doute la première chose sur elle, Aria est indépendante. C'est la première chose à dire sur son caractère. Indépendante, c'est pour cela qu'elle refuse de travailler avec les Forces de Police International, et travaille en solitaire. Retour de la carte, elle doit souvent se débrouiller seul pour se trouver de l'argent, et se retrouve souvent à faire des petits boulots, refusant l'argent qu'elle pourrait gagner en faisant des match d'arène sérieusement. Elle prend cela plus pour du loisir.

Son goût pour l'indépendance fait-elle d'elle une personne qui n'aime pas le contact avec les autres ? Au contraire. Elle aime beaucoup rencontrer les gens, et se faire des amis. Très, voir trop, sociable, elle aime beaucoup taquiné ses amis, et est parfois quelque peu insupportable. Mais elle est au fond gentille. Loyal, elle peut néanmoins décidé, pour son propre bien, de trahir ses promesse. Elle le fait rarement, sur ce point là, elle n'est pas non plus à craindre, mais au contraire, elle considère que les autres n'ont pas le droit de lui faire cela. Système de demande asymétrique.

Point intéressant de son caractère : Sa relation avec les teams. Elle ne les supporte pas, depuis l'invasion de Rivamar. (Voir Histoire.) Elle est très colérique, et ne pardonne pas du tout à ses teams, y comprit aux sbires, voir même aux gens qui sont juste d'accord avec les idéaux de ses mêmes teams ! Elle est hautement injuste, d'ailleurs, sur se point-là, et veux tous les emprisonner. Voir les tuer, car elle avoue qu'elle ne sait pas si elle oserait se maîtriser devant l'un des tyrans qui dirigent les teams, voir les Empire, dans le cas de la team Rocket. Son but est bel et bien de tous les vaincres. C'est mal partir...

Histoire: (10 lignes minimum)

Pourquoi faire plusieurs paragraphe sur la jeunesse d'Aria ? Jusqu'à un certain jour, il n'y a rien à dire. Strictement rien. Sa vie fut d'une grande banalité. Je pourrais vous raconter comment elle avait eu ses premiers pokémons, comment ses cours furent pour elle ennuyant... Mais cela n'est aucunement intéressant. Elle aurait donc une vie totalement banale ? Une enfance et une adolescence normal dans la charmante ville de Rivamar ? Oui. C'est cela. Elle avait des amis à l'école, s'ennuyait fermement dans tout les cours... Mais un jour frappa sa vie, comme celle de milliers d'habitant d'une ville. Un seul jour, et tout sombra.

Remontons le temps, et voyons voir ce jour.

« Mademoiselle...
-OH ! Désolé eheh... »

Le professeur soupira. L'amphithéâtre de lettre moderne était presque vide, et pourtant, Aria venait quand même en cours... Pour dormir. Ils étaient une petite dizaine à analyser de la poésie moderne, et Aria, en théorie, comme elle était entré dans l'amphithéâtre, ne devait pas dormir, mais écouter en cours. Après, le professeur de lettre moderne n'était pas méchant avec elle. Elle était déjà assez courageuse de venir tout les jours en cours, et était pas si mauvaise. Juste désorganisé, et démotivé par de mauvais professeurs.

« Demoiselle. Vous avez vos pokémons...?
-Euh, ouaip... Qu'est ce que ça en rapport avec le cours...? »

Des rires fusent dans la classe. Le professeur, toujours souriant, lève la main, calmant le petit nombre d'élèves. Il regarda alors Aria, qui semblait blasé, ne comprenant pas où en voulait en venir le professeur :

« Pense, comme si tes pokémons étaient...
-Qu'est ce que c'est Monsieur !
-L'alarme ?
-Qu'est ce qui se passe ?!
-Tout le monde, gardez votre calme ! Ce n'est pas un exercice, mais nous sommes à l'abri dans cette amphi, ne bougez pas, n'hurlez pas ! »

Le professeur n'était pas rassuré, peut-être même moins que les élèves, qui s'agitaient un peu, malgré les ordres du même professeur. Comme prévu dans ce genre de cas, il sortit de la case d'urgence une petite radio à pile. Ainsi, les personnes réfugiés dans l'amphi pouvaient avoir les renseignements prioritaire de sécurité. C'était urgent. Il l'alluma. La dame, s'occupant de la radio, expliqua d'abord les gestes de premiers secours... Ils avaient sans doute raté l'explication de la situation. Mais une phrase glaça le sang de tout l'amphi. Une seule phrase.

« Plusieurs immeubles se sont effondrés dans le sud de la ville. La rue des Apitrini est particulièrement touché... 
-Aria... C'est là que t'habites ! »

Aria le savait bien, et elle en était devenu blême. Blanche comme la morte. Elle n'écoutait même plus les informations, terrorisé. C'était là qu'elle habitait, en effet, et la peur était très présente en elle... Les immeubles étaient nombreux dans cette rue... Très nombreux... C'était très peu probable que le sien se soit effondrés... Et en plus, l'alarme aurait fait sortir tout les habitant... Mais ses parents ne travaillaient pas ce jour-là... Oui, mais si l'alarme... Mais si les immeubles s'étaient effondré avant...? Non... Elle ne devait pas penser à cela. Mais impossible. Soudainement, elle entendit, elle ne savait plus combien de temps était passé, mais... :

« Va voir, Aria. C'est urgent, je pense. Soit prudente. »

Elle ne demanda pas de répéter. Les quinze secondes qui suivirent furent une course effréné... Elle courait à travers la ville. Et elle arriva.
Que des gravats. Et un homme qui les regardait. Elle voulut lui hurler dessus, lui demander pourquoi, lui demander ce qui était arrivé. L'homme regardait les gravats. Il était grand, et semblait mécontent. Il regardait tout ses gravats. Il ne surprit la jeune demoiselle que peu après, celle-ci portant son kimono. Il la trouva excentrique, mais à son regard, il comprit tout de suite ce qui se passait. Il se retourna, et quand il passa proche de la jeune demoiselle, il déclara, en souriant :

« C'est moi.... Moi, qui ait fait cela. »

Il lui donna alors son arme à feu. Elle le prit dans les bras, le regardant de deux grands yeux. Furieuse, elle avait envie de le tuer. De l'éliminer. Là, maintenant. En oubliant les conséquences d'un tel acte. Tout ce qu'elle voulait, c'était se venger. Une vengeance brute et direct, sans aucune reflexion. Une vengeance... Voilà ce qu'elle voulait. Elle visa alors la tête de l'homme, sous le regard horrifié et compréhensif des autres passants, et tira. Le contre coup fut fort, et elle en tomba à la renverse. Quand elle ouvrit les yeux, ce fut l'homme qu'elle entrevit directement.

« Vise le coeur. Si tu touches, tu tueras, et si tu rates à petit peu, tu toucheras quand même le corps. »

Ainsi, l'homme partit. Elle voulut lui tirer dessus, mais elle vit alors qu'il n'y avait qu'une seule balle. Elle avait raté l'unique chance de se venger contre l'assassin de sa famille. Unique chance... Quand soudainement, elle entendit :

« T'as pas réussit avec moi... Venge toi sur les team. »

Elle ne fit rien d'autre. Elle sentait ses forces l'abandonner. Pourquoi...? Pourquoi...? Pourquoi tout cela lui était-il arriver. Pourquoi elle ? Elle ferma alors les yeux. Et se laissa emporter par le sommeil, cela allait l'aider. Elle sentit juste que plusieurs personnes l'attrapèrent, et l'emmenèrent. Où ? Elle ne le savait pas, mais pour tout dire, elle s'en contrefichait. Elle venait, en une journée, de tout perdre. Tout. Mais, après tout, elle n'était pas la seule. De cette guerre absurde de teams, plein de gens perdirent tout. Certain plus que d'autres, néanmoins.

« Tu es sûre de toi.
-Absolument. »

Le psychanalyste ne déclara rien d'autre. Il était content. Elle s'était soignée presque toute seule. Mais après ce qui s'était passé, les policiers avaient été formels. Sur le point juridique, elle avait été en tord, elle n'aurait pas dût tirer et céder à la tentation. Mais heureusement, ou malheureusement, tout dépendait du point de vue, il n'y avait pas eu mort d'homme, donc, les policiers fermèrent les yeux d'un point de vue pénal. Cependant, elle eut de suite un rendez-vous urgent chez un psychanalyste. Trois semaines de psychanalyse, et ainsi, arriva la conclusion :

« Si tu entrais dans les forces de polices international, tu aurais plus de moyens...
-Et devenir un pion, comme un vulgaire sbire d'une team, non. Non, doc. Je suis libre, je préfère bosser en Free-Lance...
-Tu débrouilleras, j'en suis sûr. Les sbires sont recherchés, comme les commandants. Ils sont officielement des hors-là-loi, et tu peux recevoir bonbon avec cela. La team Rocket, c'est plus dur...
-C'est les plus déguelasse.
-Toute les teams se valent, tu sais. Les Galaxies, les Rockets, les Aquas ou Magmas...
-Tous les mêmes.
-Parfaitement. Ainsi, les Rockets, bah... rappelle toi qu'ils forment un empire, donc, tu n'as théoriquement pas le droit de...
-J'vais me gêner ! Bon, au revoir doc ! »

Elle sortit ainsi du cabinet du psychanalyste. Elle sortit ses deux petits pokémons. Son pijako et son chaglam. Les deux étaient largement partant pour l'aventure, et étaient bien content qu'Aria les emmène avec elle. En même temps, toute seule, qu'aurait-elle fait ? Rien. Elle n'aurait rien pût faire. Depuis quelques temps, le temps de sa psychanalyse, elle vivait à Verchamp. Elle escalada une colline, qui surplombait la ville voisine, sa ville de naissance, au mains des Rockets, et déclara, le plus fortement possible, pour faire en sorte que tout le monde puisse entendre, preuve de la naissance d'une nouvelle vie :

« Adieu, Rivamar, peste de de Sinnoh; adieu, mère infidèle, qui ne vit aujourd'hui que pour l'ennemi ! Sache, maintenant, que je serais ta pire ennemi, moi, ta fille ! Tel Mordred, je t'éliminerais ! »

Voilà. Ses derniers mots lancés, elle pouvait partir l'âme en paix. Maintenant, elle allait combattre. De passive, elle allait devenir active. Une combattante des teams... Des criminels. Une chasseuse de prime. Pijako... Chaglam... Ils sont tout les trois partis !

Objectif: Vaincre les teams. Emprisonnez les dirigeants des teams. Et se contrôler, ne pas les tuer.
Objectif secondaire : Acquérir tout les badges.

POKEMON préféré: Pijako et Chaglam. Elle aime aussi beaucoup les Démolosse.

Devise: « La vengeance est un plat qui se mange froid. » et « Jamais la Fortune n’élève un homme tellement haut qu’elle ne le menace d’autant de maux qu’elle l’a mis à portée d’en faire » (Sénèque : Lettre à Lucillius.)

Personnage de dessin animé/manga utilisé pour l'avatar: Saya de Black Cat.

Autre: Nada !
Revenir en haut Aller en bas
 

Aria Cantore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Général et démarrage :: Présentations et prés-crées :: Présentations validées-