Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

"Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 9 Nov - 13:52

[HRP : Ce RP se passe juste avant le RP au Mont Mémoria, avec Kinaï et Elwin !]



Smiles. And Tears.

Voilà ce qu'était Aria. Des sourires et des larmes. Après tout, n'était-ce pas le moyen parfait pour l'introduire ? Elle était toujours souriante, et quand tout le monde était partie, elle pleurait. Car elle devait être forte, devant les gens qui avaient confiance en elle. Forte et froide, tel un bourreau, devant ceux qu'elle exécutait. Et forte et heureuse devant ses Pokémons, pour que jamais ils ne sentent abandonnés, pour qu'ils soient sur qu'elle était toujours là, toujours présente pour eux. Donc, elle souriait au milieu des larmes. C'était triste non ? Sans doute, mais elle espérait que cela ne se voyait pas trop. Rien de mieux qu'introduire comme ça le début d'un RP n'est-ce pas ? C'était au moins direct et touchant, tout en étant bien de l'ordre de l'introduction. Ainsi, pour tout dire, Aria souriait, comme à son habitude, en marchant dans la ville, sourire quelques peu mélancolique, dont la raison de cette mélancolie sera expliquée un peu plus loin. Un peu de patience, vous en aurez besoin, vous ne verrez, ça ne sera pas long.

Depuis quelques temps, c'était plutôt un temps de vache maigre, pour la chasseuse de Prime, qui avait un peu de mal à subsister. En effet, les teams, ses principaux ennemis avaient disparu, la rendant folle de joie, et triste, ne voyant ce qu'elle devait faire maintenant de sa vie. Ainsi, elle ne comprenait pas. Son objectif avait été atteint, et toutes ses organisations criminelles s'étaient effondrés. Peut-être, pensait-elle, que l'effondrement de ses teams n'avaient pas été juste à son sens. Elles s'étaient effondrés toutes seules, et n'avaient pas eu le châtiments qu'elles auraient mérités. Savoir qu'elles avaient été puni non par la mains de ceux qui en avaient souffert, de leur cruauté et de leur actions, mais par des intermédiaires divins... Cela était satisfaisant comme extrêmement frustrant. Mais qu'importe. Elle ne comprenait pas pourquoi elle sentait ce vide. Elle aurait espéré pouvoir redécollé, mais non, elle était toujours comme un avion sans gouvernail. Elle volait, mais ne pouvait nullement se diriger, ce qui rendait le vol chaotique. Comme sa vie.

Elle avait finalement eu un job d'importance. Un braconnier avait été repéré dans les environs, et Aria comptait bien gagner l'argent sur sa tête. Mais pour le moment, elle devait se préparer. Elle avait encore un peu de temps... La nuit était tombée, mais en temps que bonne noctambule, Aria ayant l'habitude de très peu dormir, et de carburer littéralement au café. Ce qu'elle faisait d'ailleurs, rebouchant un thermos qui contenaient beaucoup de ce liquide noir indispensable pour elle pour tenir des longues nuits sans dormir parfois. Elle allait vite se diriger vers là où avait été repéré la cible, mais pour le moment, il faisait trop sombre. Pourquoi une arrivée la nuit ? Moins cher. Elle avait accepté d'atterir la nuit, pour limiter les coups. Elle ne pouvait se permettre de trop dépenser avant d'avoir l'une des primes qu'elle collectionnait tant. Triste vie n'empêche pensait-elle. Pour ne pas trop s'ennuyer, elle fit sortir l'un de ses Pokémons, au hasard. Ce fut la gracieuse Givrali qui sortit alors, s'installant tranquillement au côté de sa maîtresse.

Les rues étaient désertes, ce qui était relativement logique. Seuls les chantiers industriels, le Port, ronflaient encore d'activités, dans cette ville de Nénucrique. Aria aimait bien les ports, et ses milieux industriel, où se construisaient bateaux, ou arrivaient les marchandises, etc... Ce sentiment était plus de la nostalgie que du bonheur. Pourquoi cela ? Et bien, elle se souvenait, petite, de ses longues journée avec son père, près des machines. Ses machines qui faisaient tant de bruit. Voir les muscles puissant de son père agir sur toute la machinerie des bateaux qu'il réparait, constamment, maudissant les nouvelles technologies qui rendait son travail beaucoup plus facile, et donc, à son regard rétrograde plus ennuyant. Mais ce n'est pas que des souvenirs visuels. C'était aussi l'odeur du pétrole, du mazout, les bruits des machineries qui ronflaient malgré les heures tardives... Elle comprenait bien une chose : Malgré l'heure, les chantiers navales, les ports de commerces, et tout cela... Cela ne dormait jamais.


« Parfois, je me demande si j'ai encore un avenir, Givrali. Tu ne penses pas la même chose... ? »

Le Pokémon de type glace avait toujours été la plus proche d'Aria sur ce point. Elle aussi, n'avait rejoint Aria que pour se venger de la mort de son ancien maître. Une mort qu'elle avait réussi à venger qu'un long moment après, en participant à l'exécution de la sœur du terrible chef de la Team Rocket. Double têtes coupés, les deux immortels, qui aux yeux d'Aria, avait réussi à faire chuter une bonne fois pour toute l'Empire des de Locksleys. Les Rockets ? Pas sur qu'ils étaient une bonne fois pour toutes détruit. Elles l'espéraient tout les deux... Mais aucunement sûr de cela. Elles ? Et oui, Givrali et Aria. Mais Givrali gardait son caractère, caractère qui était le sien, et que tout le monde connaissait bien. C'est ainsi, qu'elle détourna le regard, pour ne pas montrer qu'elle était d'accord, et qu'elle comprenait parfaitement ce que ressentait la chasseuse de Prime. Devant ce comportement, la fameuse chasseuse de Prime, justement, ne put s'empêchait de sourire, en voyant ce que faisait son Pokémon. Elle n'avait pas changé. Comme quoi, visiblement, il y avait bien des choses immuables dans ce monde. Et le comportement de son pokémon de type glace semblait bel et bien en faire partie.

« Eh. Reine des glaces, comme toujours. Profitons de la vue. »

La Lune se reflétaient sur l'eau, un peu comme un grain de sel dans une larme. Larme qui parfois remplissaient les yeux de la chasseuse de prime. Si tout cela ne s'était pas passé... Elle serait où aujourd'hui ? Sans doute bien plus heureuse, sur cela, elle n'avait que peu de doutes... Elle serait encore à Rivamar, et elle vivrait tranquillement. Bien sur, elle n'aurait pas fait toutes ses rencontres qui lui avait permit de sourire, mais elle aurait pas eu tout ses affrontements qui l'auraient fait pleurer... D'où le fait que par rapport à tout ses personnages clichés qui diraient sans aucune hésitation : « Non ! Je ne veux pas changer le passée, je ne veux pas revivre une vie heureuse, car la vie, c'est des hauts et des bas !!! » Et bien, Aria, elle, accepterait sans aucune hésitation, juste pour se laver du sang qu'elle avait devant les yeux et sur les mains. Oui, c'était encore un tacle, vous avez compris que c'est ma spécialité non ? Qu'importe tout cela. Aria était tranquille, et regardait la mer. Face à la mer, elle s'était toujours dis qu'on se sentait toute petite. Mais aussi sans protection, chasseuse de prime. C'est ainsi que ne surveillant pas, n'importe qui d'assez discret pouvait littéralement lui faire les poches. Mais bon... Voilà !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 9 Nov - 15:53


En rejoignant la Team Venom, Kiryû pensait qu’il allait enfin pouvoir servir à quelqu’un. Il pensait qu’il pourrait enfin prouver qu’il pouvait être utile malgré son handicape. Pourtant les jours passaient et se ressemblaient. Luberias n’avait pas encore confier de missions épique au garçon qui, du coup, passait son temps à embêter les adultes en allant voler des bonbons ou bien en faisant diverses blagues qui ne faisaient rire que lui. Enfin, rire… Disons plutôt que cela l’amusait énormément. Mais à force ses journées lui semblaient répétitive, et même certaines rencontres avait cassé cette monotonie, ce n’était pas suffisant et Silent commençait à s’ennuyer… Á beaucoup s’ennuyer…

Le garçon n’arrivait pas à dormir cette nuit là. Il n’avait pas passer une très bonne journée il faut dire. Mysterion, son fidèle Brutalibré, se remettait petit à petit du combat avec l’autre mec de la FPI. Mais Silent n’avait pas spécialement envie de revoir cet homme menaçant qui avait faillit prendre la vie de son Pokémon. Kiryû avait alors décidé de sortir moins souvent. Il embêtant alors les autres membres de la Team Venom, il volait quelques tomates pour les envoyer sur les visages qu’il croisait… Sauf celui de Luberias, évidemment, faut pas exagérer. Mais même à ce jeu, le garçon finit par s’en lasser. Voir les visages enduit de purée de tomates, c’était drôle mais maintenant c’était devenu comme une banalité du quotidien. L’adolescent passait donc ses nuits à trouver de nouvelles idées de jeux mais en vain.

Après s’être retourné une quarantième fois dans son lit, Silent décida de sortir du QG de la Team Venom. Prendre l’air lui ferait surement du bien à lui et ses Pokémons, pensait-il. Il ouvrit la fenêtre et sortit le plus discrètement du terrain qui appartenait à Luberias.

Il faisait nuit noire, seule quelques lanternes illuminaient les rues sombres de Nénucrique. En levant la tête on pouvait aussi observer une multitude d’étoiles dans le ciel noir, ainsi qu’une lune bien ronde, bien pleine. De temps à autre on entendant le grondement de diverses machines et les battements d’ailes d’oiseaux nocturnes et de Nosferaptis. On pouvait aussi sentir l’air marin, ce qui détendait un peu l’atmosphère. Dans la rue, Silent marchait, les mains dans les poches et la capuche sur la tête. Derrière lui, ses trois Pokémons le suivaient tranquillement. Kiryû voulait que ses Pokémons profitent également de cette nuit bien paisible, il les avait donc sortit de leurs Poké Balls respectivent. Cependant ses compagnons n’avaient pas forcément l’habitude de sortir pour profiter du « calme ». Habituellement le dresseur ne faisait appel à eux uniquement pour des combats ou bien pour participer aux bêtises de leur ami. Ayant hérité du côté particulièrement espiègle de l’humain, les Pokémons attendaient avec impatience les ordres de leur dresseur, excité d’avance de savoir qui allait être la prochaine victime de leurs blagues de mauvais goût.

Et c’est la qu’il la vit. C’était une femme, face à la mer. Elle était accompagnée d’un Givrali. Un Pokémon loin d’être faiblard alors Silent en conclu qu’il s’agissait d’une dresseuse avec un certain niveau. Mais pourquoi donc était-elle seule avec son Pokémon ici à Nénucrique qui est loin d’être la ville la plus calme. Même si cette nuit là était relativement paisible, les voleurs et autres criminels étaient toujours cachés sous les ombres des grands bâtiments de la ville. Les adultes étaient franchement bizarre… Ils nous disaient pleins de trucs sur les dangers de la rue et au final ils n’étaient mêmes pas capables d’appliqués leurs propres conseils. Ils n’hésitaient pas à parler avec des inconnus et surtout ils adoraient sortir seuls la nuit. Un adulte, c’est débile en vrai.

Sans vraiment s’en rendre compte, Silent marcha en direction de cette jeune femme qui regardait le ciel avec un air mélancolique. Silent n’aimait pas les gens mélancoliques, il n’aimait pas les gens qui passaient leurs temps à être triste. Mais Paradoxalement il les aimait car c’était les meilleurs à embêter. Par chance, la femme ne s’aperçut pas tout de suite qu’un sale garnement ne se trouvait pas loin d’elle. Kiryû passa une main dans les vêtements de l’inconnue. Il cherchait une poche pour lui dérober un objet quelconque, des friandises ou bien quelques billets. C’était sans compter le Givrali qui poussa des grognements lorsqu’il vit le gamin tenter de voler quelque chose à sa dresseuse. Pour le faire taire, le Brutalibré chromatique sauta sur le quadrupède. Les deux Pokémons se battaient sauvagement sous les acclamations de Stalwart, le Pandespiègle, et Lullaby, le Polichombr. Ce bouquant fit sursauté de surprise Silent.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 9 Nov - 18:12

La Mélancolie était un sentiment bien complexe, et pourtant, dont on parlait depuis bien des années, des décénies, des siècles voir même deux millénaires. Vous avez compris ce que ça veux dire ce genre d'introduction... Il est l'heure... De la parenthèse littérature ! Et oui, vous l'attendiez tous ! Et bien, en effet, la mélancolie était bel et bien l'un des sentiments préférés des poètes élégiaques ou pathétique depuis l'Antiquité Latine. Avec des auteurs comme Hésiode, qui était grec, mais aussi Lucrèce, Sénèque, ou surtout, Ovide, qui avait écrit de nombreuses poésies parlant de la Nostalgie. Et bien, le cadre où était Aria, était presque un cadre poétique, mélancolique. Sauf peut-être la présence métallurgique et industrielle qui n'aidait pas forcément a un cadre poétique. Oui, on imagine mal Lamartine déclamant ses vers sur un fond industrielle. Sur ce genre de fond, c'est plutôt l'analytique et brutale prose de Zola, et son naturalisme qui convient le mieux. Ou alors, de l'écriture encore plus moderne, pour la poésie, comme René Char. Oui, lui, il aurait put écrire sur Aria regardant la Lune au fond de l'eau, près d'un paysage industrio-portuaire.

Mais assez de digression, car après tout, il se passait des choses. On pouvait croire que tout était calme, et qu'ainsi, il ne se passait rien, que c'était justement un moment paisible... Et bien, non, le monde osait continuer de tourner alors qu'Aria était plongée dans son espace mélancolique... ! Quel honte de la part du monde, si vous voulez mon avis, mais passons, ce n'est guère la question. Ainsi, un futur acteur de cette scène tragi-comique commençait a approcher. Et il allait faire passer ce début de RP plutôt mélancolique, triste, a un RP beaucoup plus rigolo, mais chut, il ne faut pas permettre de vendre la mèche trop rapidement ! Ainsi, un nouveau personnage commençait à tenter de faire les poches de la fameuse chasseuse de Prime. Celle-ci, trop concentrée sur ses pensées, ne remarqua absolument rien. Mais ce ne fut pas le cas de tout le monde. En effet, pendant qu'Aria allait se faire faire les poches... Et bien, Givrali, elle, qui était moins concentrée sur ses pensées, remarqua le fameux voleur. Elle n'eut pas le temps néanmoins de faire grand chose. En effet, elle fut littéralement agressé par le Brutalibré, qui voulait visiblement sauver la couverture de son maître-voleur. Mais cela n'eut pas l'effet attendue. En effet...  


« Hep ! Il se passe quoi ? »

Bien sur, vous avez compris, tout ce tintamarre n'avait pas laissé de marbre, blanc, indifférente, ou tout les termes que vous voulez, et elle comprit vite. Une fois retournée, elle tomba nez à nez avec une jeune garçon, qui avait sa main a un endroit non convenable. Quoi ? Non c'est pas ce que vous pensez ! NON ! Lavez-vous l'esprit, bande de petit coquinou. Mais bref, il tentait en effet de lui faire les poches. Ni une, ni deux, Aria n'allait pas se laisser faire. On ne volait pas les économies d'une chasseuse de Prime comme ça ! Surtout qu'Aria, par la nature assez spécial de son emploi, avait souvent toutes ses économies sur elle... Donc, tout de suite, elle réagissa. Elle attrapa le jeune garçon, et lui fit littéralement une prise pour le faire tomber sur le dos. Ce ne fut pas dur à faire, étant donné que la main du jeune garçon était à sa portée, et donc, qu'elle n'avait aucun mal à l'attraper. Après son entraînement dût à ses années de chasseur de prime, ce ne fut pas difficile. Une fois qu'il fut à terre, elle ne lui laissa pas le temps de souffler, et le tourna pour qu'il se retrouve sur le ventre. Une fois cela fait...

« Tu veux quoi petit machin ? Me faire les poches... ? »

Aria s'installa littéralement sur lui, « l'écrasant » de son poids, pour pas qu'il fuit. Au moins, on pouvait dire que c'était efficace. Non pas qu'elle soit lourde ! Attention ! Hein, elle n'est pas lourde Aria. Enfin, ne lui dîtes surtout pas ça, sinon, ça risque de mal finir, très mal finir même, connaissant bien la chasseuse de prime. Elle prends très au sérieux ce genre de chose, dont on n'en parle pas. C'est comme le Fight Club. Ouah, les références s'élargissent ! Pendant ce temps là, c'était un combat de chat et chien que le Brutalibré et la Givrali faisaient. Comment ça vous me diriez ? Et bien tout simplement, pour la Givrali en tout cas, elle ne se battait pas avec des techniques de combat, mais seulement ses crocs et ses griffes, fortement agacé de cette agression qu'elle avait elle-même provoquée. Ou l'inverse. Je sais plus. Bon, ça n'a aucune importance. Mais en tout cas, ça castagnait sec chez les Pokémons, alors qu'à l'inverse, pour Aria, la victoire semblait être dans son camp, étant donné que maintenant, le jeune voleur allait avoir du mal à s'en sortir. Aria, toujours assez mécontente, et ayant bien compris ce qu'avait tenté de faire le fameux Silent, bien qu'Aria ne connaissait rien de ce nom, déclara mettant les poings sur les côtes, et penchant la tête, toujours bien installée sur Silent :

« Ca c'est la meilleurs. Vous êtes réduits à ça pour avoir de l'argents de poches les marmots ? Pff... Va falloir revoir l'éducations, tu mériterais une bonne fessée, la maintenant. »

Ouh là !!! Ca c'est de la menace ! Fait gaffe à toi Silent, tu risques fort d'avoir les fesses rougis si Aria te reprenait à faire ça. Oui, pour Aria, la personne qu'elle avait en face d'elle, enfin, en dessous d'elle, vu le cas présent, était rien d'autre qu'un marmot, un petit gamin qui venait de tenter de lui faire les poches de son grand kimono habituels. Quoi ? Un Marmot à son âge ? Il avait seize ans quand même ! Et bien, déjà, pour commencer, aux yeux de la fameuse chasseuse de Prime, quand on avait seulement seize ans, et bien... On était un marmot. Oui, elle n'avait que quatre ans de plus, mais qu'importe ! Et surtout... Et bien, Silent ne faisait pas vraiment qu'il avait seize ans... On avait l'impression qu'il avait bien facilement deux ans de moins. Mais qu'importe, de toute façon, elle ne disait pas la menace de la fessée à la légère. Reliquat de son comportement avec son frère, elle était tout à fait capable de donner une bonne fessée à un gamin qui tentait de la voler, pour lui montrer que cela ne se faisait pas. Pourquoi cela ? Et bien, car Aria avait un faible pour les mioches. Elle ne pouvait pas être vraiment méchante. En théorie, elle devrait, surtout en temps qu'affiliée aux FPI l'amener à la police... Mais non. C'était impossible pour elle !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 9 Nov - 21:01


Les bruits sortirent l’adulte de sa torpeur mélancolique. Elle devint alors une toute autre personne, beaucoup plus réactif et… Violent. La jeune femme attrapa la main, une poigne qui fut assez ferme, ce qui fit grimacer le garçon. La suite, Silent ne s’y attendait pas du tout… Ouais c’est ça, il ne s’attendait pas du tout à ce que cette femme soit aussi forte ! Elle le fit valser et le fit tomber par terre, sur le dos. Silent ne broncha pas, il avait ouvert de grands yeux ronds et son visage gardait un air bien hébété. Il fut surpris par une réaction aussi violente venant d’une femme qui avait pourtant l’air d’être plutôt délicate. Il ne réagit presque pas lorsqu’elle le retourna et mit ses mains derrière son dos avant de s’accroupir contre lui, empêchant ainsi l’adolescent de répliquer d’une quelconque façon.

« Tu veux quoi petit machin ? Me faire les poches... ? »

« Petit machin » ? Elle n’était franchement pas spécialement aimable la madame. Elle osait l’appeler « Petit machin ». Bon il est vrai que Silent n’était pas bien grand, mais tout de même ! Un minimum de respect était demandé ! Le garçon s’énerva, il aurait bien voulu répondre aux questions de l’inconnue mais celle-ci lui bloquant les mains, il était incapable de prendre son carnet et son crayon pour écrire un message. Il ne pouvait même pas utiliser le langage des signes au moins pour lui faire comprendre qu’il était incapable de parler « normalement ». En plus elle était loin d’être aussi légère que ne l’est Mysterion. Silent avait beau se débattre et essayer de se redresser pour la faire tomber, il n’avait pas suffisamment de forces pour réaliser un tel exploit. Il souffla d’agacement.

Pendant ce temps, Mysterion continuait de se battre contre le Givrali. De part sa nature un peu excessive, le Brutalibré chromatique n’avait pas hésité une seconde à se jeter sur l’animal qui grognait. Il répondait à chaque coups de dents et chaque coups de griffes par des coups de poings. Cela ne ressemblait pas du tout à un combat sérieux, on aurait dit deux enfants de primaires qui se disputaient violemment après que l’un ait insultée la maman de l’autre. Et les deux autres Pokémons de Kiryû qui encourageaient leur ami appuyaient beaucoup sur ce côté un peu ridicule de la scène.

La jeune femme s’était légèrement penchée vers le visage de Kiryû, rougit par la honte de s’être fait lamentablement terrassée par une pauvre femme. Quand elle lui dit qu’il méritait une fessée, il eut encore plus honte. Même si les rues étaient désertes, il ne voulait pas prendre le risque que quelqu’un arrive et voit l’adolescent les fesses à l’air en train de recevoir une bonne correction de la part de la jeune femme. Paniqué, il se débâtait plus violemment. Il demanda de l’aide à son Pandespiègle en tapant sa pointe de pied par terre à plusieurs reprises. Le Panda comprit très vite que son dresseur était en détresse. Il tira sur le kimono de l’inconnue, espérant la faire tomber ainsi. Silent réussi alors à dégager un bras de l’emprise d’Aria. Il fouilla dans sa poche et en sortit son fameux carnet. Il l’ouvrit à une page qu’il avait l’habitude de faire lire aux personnes qu’il rencontrait car sur cette page il était inscrit ces mots qui disaient tout :

« Je suis muet. »

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Lun 10 Nov - 20:18

Aria attendait des explications, mais elle comprit vite que visiblement, le gamin n'avait nullement envie d'en donner. Enfin, elle comprit cela... Disons qu'elle considéra cela comme la vérité, étant donné que c'était son idée, et qu'elle ne voyait pas d'autres explications à ce comportement, qui, il faut l'avouer, l'énervait relativement beaucoup très. Ce n'est pas français. Quoiqu'il arrive, ce n'était pas un raisonnement très scientifique si vous voulez mon avis, que de raisonner comme cela. La raison semblait ne guère avoir ses mots à dire... Mais bon, cela n'avait guère d'importance elle savait bien cela typique des gamins. Tout les gamins étaient comme ça. Dès qu'ils faisaient une bétise, il n'en menait pas large devant leur figure d'autorité. Celle-ci pouvait être multiple, aussi bien un parent quelque soit le sexe, ou bien un professeur, un policier, Arnold Schwarzenegger ou bien d'autres choses ! Bref, en gros, tout les gamins étaient muet, après avoir fait une bétises, ou avoir été témoin d'une bêtises, sauf ses salauds de balances. Mais ce n'est pas le sujet, et Aria était persuadé qu'il en était devenu muet... Tu crois pas si bien dire Aria.

« Je suis muet. »

« Oh ! »

L'onomatopée de surprise ne tarda pas. Dès qu'elle lut le fameux message écrit par Silent, elle réagissa au quart de tour, comme on dit. Tout de suite, confuse elle déclara :

« Je suis désolé ! Je ne savais pas ! »

Pendant ce temps là, Givrali commençait a en avoir ras le bol. Je m'explique. Elle était dans le deuxième stade de la couleur, vu son caractère. Dans un premier temps, elle avait réagit de suite, étant donné qu'elle avait été agressé, et en colère contre son adversaire, elle se battait comme un véritable chat sauvage... Mais maintenant, elle était plus en colère qu'elle l'était avant, et son côté duchesse réapparaissait si vous voulez mon avis. Et elle avait envie de terminer ce combat, et rapidement, car là, ça commençait à lui courir sur le haricot; Mais alros sérieusement. Alors elle sauta sur le côté... Et prépara une bonne attaque laser glace, pour lui apprendre le respect, à se maudit Pokémon de type vol et combat; Bam ! Si elle touchait, cela risquait de faire mal, surtout que Givrali était loin d'être une tendre, surtout quand elle était mécontente ! Et oui, il fallait bien connaître Givrali avant de l'embêter car sinon, on risquait sérieusement de s'en mordre les doigts... Et violemment !

Mais revenons à Aria, car c'était elle qui était surtout intéressante. Ainsi, vous auriez penser qu'elle se serait levé, pour permettre au fameux Silent, de se relever... Mais non. Elle resta, recula juste suffisament pour laisser le haut du corps se libéré. Néanmoins, elle bloquait toujours les jambes et le hanches, et le fessier, pour l'empêcher de se lever. Seul l'espoir de la faire basculer pouvait lui permettre d'espérer se libéré de lui-même, mais Aria en était aussi consciente que lui, et donc ce tenait bien. Hors de question qu'il puisse prendre la poudre d'escampette, comme ça, avant qu'elle ait finit son petit discours moralisateur, et s'il le fallait, une punition pôur lui apprendre. Et oui ! Comme ça, il fallait bien comprendre que notre Aria nationale ne plaisantait pas. Elle reprit alors sérieusement son discours moralisateur :

« Mais ne te crois pas tiré d'affaire pour autant, le môme, j'ai pas fini avec toi, muet ou pas, ce que t'as fais est mal. »

Et oui ! Car Aria restait une maman poule, et ce n'était pas car justement elle était une maman poule, qu'elle laissait les sales gamins faire des bétises. D'ailleurs, c'était plutôt illogique de penser que les personnes qui avaient tendance à couver ne punissez jamais. Au contraire, elle était éducative, et avait tendance à littéralement maternisé des personnes qui n'étaient pourtant aucunement lié par le sang avec elle. Des psychologues diraient sans doute, avec raison, qu'elle tentait de revivre la relation qu'elle avait eu avec son frère, avant qu'il ne succombe à Rivamar, avec le reste de sa famille. Et comme dit précédemment ils auraient raison. De l'autre côté, les freudiens diraient que c'est car elle veux tuer son père, et se faire sa mère. Ou l'inverse. Mais on s'en fiche. Ce sont que des psychanaliste de toute façon, et j'aime pas ça, à cause d'eux, j'ai eu un huit en philo une fois. Mais bref ! On s'en fiche aussi. Ainsi, toujours installée sur le fameux Silent, bien qu'elle ne connaissait pas son nom, et prête à agir, elle déclara :

« T'as intérêt d'avoir une bonne raison, ou je t'assure que ma punition va tomber. »

Se montra alors la main qui pouvait très bien lui donner une bonne correction, et pour montrer qu'elle ne rigolait pas, elle l'abattu une première fois sur le pauvre fessier du jeune garçon. Ensuite, elle croisa les bras au niveau de sa poitrine, et regarda le carnet qui allait sans doute donner l'explication de son méfait. Si c'était pour la raison qu'elle pensait, genre il mourrait de faim, ou quelque chose du genre, là, il allait ne rien avoir, elle allait même l'aider, et lui donner une correction plus gentille, seulement verbale. Et croyez-moi, elle n'élèverait même pas la voix ! Bien sur, il pouvait mentir, et cela, Aria en était bien consciente. Mais bon, au moins, dans le doute, quoiqu'il répondrait, il avait déjà eu cette humiliation d'être écrasé par une demoiselle, et recevoir une claque sur son pauvre postérieur, donc, quoiqu'il arrive, il réfléchirai à deux fois avant de refaire ce genre de comportement et d'action ! Mais chut, maintenant. Il fallait attendre de voir ce qu'allait faire justement le fameux Silent. Donc... Wait and see comme disent les British !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Lun 10 Nov - 23:18


Silent se demandait si la jeune femme s’est sentie bien c… bien sotte lorsqu’elle découvrit que le garçon qu’elle écrasait ne pouvait pas lui répondre sans ses bras. Il aurait bien voulu se moquer d’elle mais aussi voir son visage confus. Si ça se trouve, ça devait être bien comique à voir ! Dommage que sa poigne soit aussi solide et qu’elle ne l’empêche de se retourner.

Pendant ce temps le combat entre Mysterion et le Givrali prit fin. Le Pokémon glace devait être terriblement agacé par ces chamailleries de gamins. Il sauta en arrière pour s’éloigner de l’oiseau agressif et l’attaqua cette fois avec une vraie attaque. Le Laser Glace lancé par le quadrupède toucha de plein fouet le Brutalibré chromatique. Le froid ? Il n’en avait pas l’habitude, de plus, le Givrali n’y était pas allé de main morte. L’attaque glace gela l’oiseau catcheur qui se retrouva totalement figé sur place. En voyant cela, le Polichombr et le Pandespiègle s’approchèrent de leurs compagnons totalement pétrifié. Après s’être rendu comptes de la situation, les deux Pokémons se mirent à se moquer bruyamment du pauvre Mysterion qui ne pouvait pas répliquer.

« Les Pokémons ont l’air de bien s’amuser » pensait Silent. Mais ce n’était pas du tout son cas, il était bien loin de s’amuser. Bien qu’Aria ait eu l’amabilité de se redresser suffisamment pour laisser les bras du garçon libre, ce ne fut pas pour autant qu’elle le laissait totalement libre de ses mouvements. Elle restait toujours assise sur ses jambes et elle bloquait grâce à son poids tout mouvement qui aurait pu être possible. Silent ne pouvait donc uniquement se servir de ses bras pour écrire des messages sur son carnet pour ainsi répondre à toutes les interrogations de la femme. La demoiselle n’était vraiment pas très contente du tout et rien ne pouvait visiblement lui faire changer d’avis, elle était bien décidée à faire comprendre à l’adolescent qu’il avait fait une très grosse bêtise.

« T'as intérêt d'avoir une bonne raison, ou je t'assure que ma punition va tomber. »

On aurait dit une mère en colère contre son fils, une situation plutôt comique pour nous, les lecteurs, mais qui était très embarrassante pour le garçon qui ne voulait surtout pas recevoir une fessée de la part d’une inconnue, surtout à son âge… QUELLE HONTE ! Dans l’esprit de Silent, on pourrait lire plusieurs injures plus ou moins crues destinées à la jeune femme qui pourtant n’avait rien demandé. Kiryû était furieux… D’habitude il réussissait toujours à effectuer toutes ces bêtises sans trop en recevoir sur la tête… Pourquoi donc une femme telle que celle-ci avait pu réussir à le chopper ? Tout ça à cause de ce sale Givrali… Silent réfléchira à deux fois quand il décidera de s’attaquer à un dresseur accompagné d’un Pokémon. Il se redressa doucement pour pouvoir prendre plus facilement son crayon de sa poche. Il reprit son carnet et tourna de pages jusqu’à ce qu’il tombe sur une feuille blanche… Á force de discuter avec un tas de gens il commençait à ne plus avoir de place dans son carnet… Il va bientôt falloir songer à en acheter un autre, peut être que Luberias accepterait de lui en offrir un pour Noël ?

Sur cette nouvelle page, il y inscrit de nouveaux mots. Hors de question pour lui de mentir, ce n’était pas du tout son genre.

« Je m’ennuyais. »

Il tapa ensuite le sol trois fois à l’aide de sa main. En entendant cela, Stalwart, le Pandespiègle, s’approcha de son dresseur. Silent adressa à son Pokémon plusieurs mots en langage des signes. Le panda acquiesça avec un grand sourire et après que Silent eut terminé sa série de signe, le Pokémon combat monta sur le dos du garçon et s’approcha de la jeune femme qu’il chatouilla. Pourquoi demander à son Pokémon de chatouiller la dame, me demanderiez-vous ? Et bien Silent espérait que l’inconnue lâcherait prise ce qui permettrait à l’adolescent de se dégager et reprendre une position de force par rapport à elle.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Mar 11 Nov - 9:37

Bam ! On pouvait dire que Givrali n'avait pas ménagé son adversaire... Au contraire, même, elle n'avait eu aucune pitié, et avait frappé aussi fort qu'elle pouvait. C'est à dire, relativement très fort quand même. J'aime beaucoup utilisé le « relativement » dans tout les sens, c'est marrant. Mais ça n'a rien à voir avec notre discussion actuelle, donc, je vais rester sur le thème. Ainsi, le fameux Pokémon de type glace ne manqua pas son coup. L'attaque Laser glace toucha de plein fouet son adversaire, qui fut littéralement gelé. On put s'attendre alors que ses autres Pokémons interviennent pour aider leur pauvre collègue, dont l'attaque de Givrali avait jeté un froid, mais ce ne fut pas le cas, et au contraire, ils préférèrent se moquer du pauvre Pokémon qui avait été gelé par l'attaque de l'évolition. Bien sur, Givrali ne manqua pas d'en profiter, et de suite, elle commença à se pavannier, bien contente d'être au centre des attentions, et surtout, étant donné qu'elle avait réussi à gagner, elle pouvait se permettre un petit excès dans la modestie qu'elle montrait en général, en bonne reine des glaces !

Et pendant ce temps là, Aria attendait, elle de son côté ! Elle voulait les explications, avant de décider quoi faire. Lui donner une bonne fessée pour lui apprendre que cela ne se faisait pas, ou tout du moins, lui faire comprendre que s'il recommençait, ça allait barder, était à son sens une bonne idée. Ce genre d'éducation, qu'il faut avouer, ne se fait plus trop de nos jours, on préfère une éducation plutôt basé sur les récompenses et le dialogue, était tout droit hérité du comportement de son père vis à vis d'elle. Elle s'en rappelait bien, plusieurs fois, elle avait fait des mauvaises bêtises... Et elle l'avait sentit passé ! Oh que oui ! Ce n'était pas très bon souvenirs, mais une chose était sûre, pour elle. C'est qu'au moins, elle avait retenue. Et qu'elle ne le referait pas ! Mais bref, maintenant, il allait avoir intérêt, s'il tenait à ne pas se faire punir, d'avoir une argumentation en béton. Elle attendait, mais n'attenda pas si longtemps, heureusement, ça aurait put énerver cette maman qui faisait un peu d'excès de zèle. Ce n'est pas ton fils Aria. Je le rappelle au cas où hein. C'est pas ton fils.

« Je m’ennuyais. »

« Quoi ? C'est tout ? Tu vas pas y échapper là ! »

Alors là c'était le pompom ! Mais alors, littéralement ! Au moins, il avait un mérite, c'était sur : Il n'avait pas mentit. Il avait été parfaitement honnête, et n'avait pas tenté de faire croire quelque chose qui aurait put lui faire esquiver une bonne punition. Donc, bah... Il l'avait cherchait. Donc, il allait l'avoir cette punition. Une bonne fessée déculottée. C'est sur qu'à son âge, d'un point de vue honte, cela le faisait pas du tout. On se retrouvait traité comme un vulgaire enfant, et c'était franchement la honte. Vous imaginez, vous, si vous receviez une fessée à l'âge de seize ans pour une bétises que vous aviez fait ? Bien sur, il est vrai que de nos jours, on porterait plainte pour coup et blessure, même si c'était notre mère qui l'avait fait. Ne rigolez pas, ça c'est fait, je n'invente rien. Mais bref, qu'importe, vu que nous ne parlons pas de notre monde. Aria ne s'intéressa pas à ce que fit le fameux Silent, une erreur de sa part, et se prépara à lui donner sa correction, quand soudainement...

« Hein euh... Ahahahaha ! »

Mais alors que la chasseuse de Prime se préparait à punir le fameux Silent, surtout que maintenant qu'elle savait qu'il n'avait fait cela que pour s'amuser, tromper son ennui... Elle fut empêcher. Par quoi ? Une attaque ? Le fameux Silent qui arrive à se venger ? Et bien, oui et non. C'était en effet l'une des attaque les plus fourbes : La chatouille. Et oui, Aria aurait dut faire un peu plus attention à ce que le fameux Silent demandait à son Pokémon de type combat. Bon, dans un sens, elle aurait rien put faire, vu qu'elle ne parlait pas du tout le langage des signes. Donc, impossible pour elle de comprendre quoiqu'il arrive ce que disait le fameux Silent, et non Chikara, l'alcool, c'est mal les enfants, à son Pandespiègle. Et cela fut dramatique ! Car en effet, le Pokémon se rapprocha de la fameuse Chasseuse de Prime, loin d'être sur ses gardes... Et commença l'horrible, et fourbe, et vicieux, et horrible, ça fait deux fois horrible en une seule phrase, les chatouilles !!! TADADAM ! OH MY GOD ! IT'S... Je vais pas parler en anglais. Bref, Aria était entrain de se faire chatouiller, ce qui était à mon sens la pire des tortures qui existaient. Oui, vous avez deviné, je suis extrêmement chatouilleux, donc vous imaginez bien que cela marche très bien pour moi. Et Aria...?

« Non ahaha.... Je... je suis chatouilleuse, et... sensible ! Arrê... Arrête ! Ahahahaha ! »

Autant, dans un premier temps, la fameuse Aria arriva à bien tenir sur le fameux Silent, et ainsi, ne pas lui permettre le fameux Sésame de la liberté. Néanmoins, ce temps fut révolu quand le Pokémon de type combat commença à chatouiller au niveaux des côtes. Là, Aria n'avait plus aucune chance, et de suite, elle tomba à la renverse, rigolant trop pour réussir à tenir sur le corps du fameux Silent, et l'immobiliser. Tout de suite, elle déclara :

« C'est... C'est pas du jeu ! »

Ah, en effet, ce n'était pas du jeu, surtout que la pauvre Aria continuait d'être chatouillée, et se roulait presque par terre, tentant de défendre ses flancs de l'attaque sournoise du Pokémon qui méritait bien, si vous voulez mon avis, son titre de « Pandespiègle », et son futur type ténèbres vu la fourberie qu'il montrait. Ahlala; On pouvait dire GG au fameux Silent, il avait bien réussi à retourner la situation largement à son avantage, vu qu'Aria était à son tour à terre. Il pouvait maintenant faire ce qu'il voulait, comme écraser à son tour Aria, pour se venger, ou fuir tout simplement. Même s'il avait une complication : Son pokémon de type volant et combat était un petit peu hors combats, et gelé. Et Givrali, pendant ce temps là, regardait d'un air amusée Aria. Et oui, elle ne pouvait pas s'empêcher de se moquer un peu de sa maitresse, comme elle avait souvent l'habitude de faire. Mais tout cela, tout cela, ce n'était que des théories. Et on avait bien vu que ce qui pouvait sembler acquis, et évident, ce qu'on pensait qui allait se passer... Pouvait parfois ne pas se passer du tout ! Alors voyons voir ce qui allait se passer...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Mar 11 Nov - 11:36


Les chatouilles devaient faire effets, Silent entendait son bourreau rire bruyamment tandit que le Pandespiègle continuait de chatouiller la jeune femme. Même si au début cela n’eut pas l’effet escompté, l’inconnue restait désespérément accroché aux jambes du garçon, quand le panda s’attaqua aux côtes de l’humaine, elle riait tellement et elle bascula, se retrouvant ainsi sur le dos, par terre. Stalwart ne reçu pas l’ordre d’arrêter de la part de son dresseur, alors il grimpa sur le buste de la jeune femme et continuait de la chatouiller. C’était tellement amusant de voir cette adulte se tordre de rire, totalement à la merci d’un tout petit Pokémon de type trop mignon. Voilà ce que cela fait quand on sous estime ses ennemis ! Ceci est la moral de ce RP… Fin ! Non pas du tout…

Ses jambes enfin libre, Silent pu enfin se remettre debout. Comme il l’avait prévu, les rôles s’étaient inversés et c’était lui qui était en position de force. Par habitude, lorsqu’il fut libre de ses mouvement et debout sur ses deux jambes, le garçon chercha du regard ses Pokémons pour voir s’ils étaient toujours en pleine forme. Stalwart continuait de chatouiller sans aucune retenue la femme, Lullaby semblait s’amuser aussi… Mais Mysterion, lui, était totalement figé dans de la glace. Le muet courra vers son ami. Surement une œuvre de Givrali, mais Silent ne lui en voulait pas du tout, il s’en voulait à lui-même. Encore une fois, le Brutalibré a subit un gros coup dans l’espoir de protéger son dresseur mais le garçon ressentit une grosse culpabilité… Car encore une fois, à cause de sa malveillance, le Pokémon chromatique était en mauvaise posture et Silent n’avait pas de quoi le soigner.

Mais cependant, « Elle », elle devait surement avoir quelque chose d’utile dans sa poche ! C’était obligé ! En fait Silent n’en savait rien, mais il l’espérait. Il s’approcha de sa victime. Il adressa de nouveaux signes à son Pandespiègle disant de continuer de la chatouiller jusqu’à ce qu’elle n’ait plus de souffle et qu’elle ait mal au ventre. Il s’accroupit ensuite à côté d’elle. Elle criait que ce n’était pas du jeu, elle avait raison, ce n’était pas très amusant, mais n’empêche, voir qu’ils avaient échangés leurs rôles aussi facilement, cela amusait Kiryû qui adressa à Aria un sourire sadique. S’il avait pu, il aurait surement rit aux éclats. Il passa sa main une nouvelle fois dans la poche de la femme. Il en sortit un tas de trucs pas franchement utile. Il sortit également quelques billets, mais ça ne l’intéressait pas plus que ça alors il les jeta au large. Il trouva enfin ce qu’il cherchait, un médicament pour Pokémon soignant du gel. Il laissa tout de même un message écrit pour remercier Aria avant de retourner voir le Pokémon chromatique. Il appliqua sur lui le médicament avant de mettre sur les épaules du Brutalibré sa veste. Silent se rendit alors compte que la nuit était en fait très fraîche !

Le garçon s’asseye sur les jambes d’Aria à son tour. Maintenant qu’elle s’était bien bidonnée c’était à son tour de rire. Et pour cela il fallait lui rendre la pareille. Le Pandespiègle cessa de chatouiller la femme et grimpa sur les genoux de son dresseur, poussant des petits cris de joies semblant vouloir dire « Hey ! Tu as vu ? J’ai bien fait mon boulot hein ? Tu es fier de moi ? » Pendant ce temps, Silent écrivit un nouveau message pour Aria :

« Tu devrais arrêter de croire que les gamins sont sans ressources… On est même surement beaucoup plus intelligent que vous, pathétiques adultes ! »

Il inséra le message dans le décolleté de la femme, il gardait toujours son sourire sadique, il aimait ça se retrouver en position de force face à un adulte. Un adulte débile et pathétique. Comment donc la jeune femme allait se débrouiller pour s’en sortir ?

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Mar 11 Nov - 12:53

Aria tentait désespérément de reprendre son souffle. Bordel. Elle n'avait même pas remarqué que le fameux Silent avait réussi à faire ce dont pourquoi tout avait commencé, c'est à dire, faire les poches de la chasseuse de Prime. Elle avait presque mal au bide, à force de rire, ce genre de moment où le rire avait été tellement prenant, qu'il était carrément devenu inaudible par manque de souffle, ce genre de moment, où tu es obligés d'arrêter ce que tu étais entrain de voir, faire, ou entendre, car tu es obligés de reprendre ton souffle. Sauf que là... Bah... Elle pouvait pas demander gentiment au Pandespiègle, qui décidément portait extrêmement bien son nom d'arrêter, vu qu'il n'obéirait sans doute qu'à un ordre de son fameux dresseur, qui n'avait aucun intérêt de faire arrêter tout ça. Ainsi, Aria ne put voir les actions du fameux Silent, d'où le fait qu'on passe très rapidement sur celle-ci dans le cadre de ce paragraphe. Elle ne revint véritablement dans l'action que quand elle put lire :

« Tu devrais arrêter de croire que les gamins sont sans ressources… On est même surement beaucoup plus intelligent que vous, pathétiques adultes ! »

« Je... Ah ah... C'est pas ce que tu crois, je sous esti... »

Elle s'arrêta alors. Évidemment qu'elle ne considérait pas les gamins comme sans ressources ! Elle aimait beaucoup les gamins ! Et elle les trouvait souvent bien plus créatif, inventif, malicieux que les adultes, qui étaient bien souvent, avec des solutions qui certes étaient relativement efficace, cela, on ne peux pas le nier... Mais dont la fantaisie de certaines solutions manquaient bien souvent, elle trouvait ! Les gamins étaient bien plus intelligent, aux yeux de la chasseuse de prime, que les adultes. Rien que sa collègue Yris Chevalier faisait parties des gens, qui à ses yeux, prouvaient cette théorie. Sauf qu'on ne prouve pas des théories avec des exemples, mais passons sur ce point. Néanmoins, cela ne voulait pas dire pour autant qu'il avait le droit de dire que les adultes étaient pathétiques ! Ils avaient une nouvelle façon de penser, plus cartésiennes, plus pragmatiques. C'était bien souvent plus efficace que la fantaisie enfantine ! Mais beaucoup de blabla, beaucoup... Et on en oublie ce qui se passe, car en effet, le fameux Silent ne fit pas que montrer ce papier, et il mit le papier littéralement...

« Que...? QUOI ?! »

Temps de réalisation ! Et oui, elle eu un moment avant de capter ce qu'il venait de faire. C'est vrai que quoiqu'on dise, Aria avait été gâté par la Nature. Attention, d'un point de vue physique, car d'un point de vue Histoire, qui fait aussi parti de la Nature selon Sheponhauer, philosophe allemand, on ne pouvait pas dire la même chose. Mais ce n'est pas le sujet, et cette phrase commence à être littéralement invasive dans mes RP. Bref, Aria avait hérité de beaux arguments féminins, comme on disait, ou si vous préférez, une belle poitrine, pour être plus terre à terre. Et visiblement, bien conscient cela, le fameux Silent avait trouvé ça amplement plus drole d'enfouir le message qui était déjà assez insultant pour elle, dans un endroit plus que gênant. Et bien, on pouvait dire qu'il n'hésitait pas à aller très loin. Surtout que maintenant, il avait totalement renversé la situation. Sauf qu'Aria était sur le ventre, et avait le fameux Silent assit sur elle. C'était un tout petit peu différent que tout à l'heure, vu que tout à l'heure, Silent avait été sur le ventre, et non sur le dos comme l'était actuellement Aria. Aria, toujours très mécontente de ce qu'il s'était permit de faire, comment ça à déclarer :

« SALE MÔME ! TU TE CROIS OU ?! Descends de là de suite, où ça va vraiment barder ! »

Tout de suite, Aria avait quitté le côté « maternelle » pour le côté un peu « furax ». Ce qui était relativement logique. Elle tentait de faire tomber le fameux Silent, mais elle n'avait que très peu de force dans cette position, et en plus, bah... Il était bien installé le marmot ! Donc, le faire tomber, ce n'était pas aisé ! Donc, Aria était dans une position de faiblesse. C'était bien sur pour elle, beaucoup moins satisfaisant que tout à l'heure, où elle était entrain de gagner, un peu comme dans ses duels fraternelles classiques. Là... Bah... Difficile de dire qu'elle était entrain de gagner de nouveau, vu qu'elle était avec le fameux Silent sur le ventre, et qu'elle ne pensait pas, elle n'était pas non plus stupide, que ses menaces lui ferait aller bien loin. Mais on ne savait jamais ! Après tout, peut-être qu'il allait céder à ce qu'elle demandait ! Rien n'était jouer, tout pouvait encore se passer, et dans cette nuit très agité, il était difficile de dire quel énormité il y allait encore se passer. Car oui, Aria n'était plus dans la mélancolie du début du RP.. Ca c'est sûr !

« Je ne plaisante pas... Et toi Givrali, ça te dirait d'agir un peu ? »

Le Pokémon de type glace tout de suite daigna ne serait-ce qu'une toute petite seconde, regarder sa maîtresse... Puis retourna pavaner. RANAFOUT d'Aria. Et bien, cela n'était guère étonnant aux yeux de la chasseuse de Prime. Givrali... Etait comme ça, et on ne la changeait pas. Bon, elle devait se débrouiller toute seule, en gros, pour se débarasser et donner une bonne punition à ce maudit marmot. Et oui, car elle n'avait pas abandonner cette idée... Loin de là même ! Pourquoi cela ? Et bien, car maintenant, il y avait largement de quoi, vu son comportement, lui donner une bonne fessée, une bonne claque même ! Mais pour le moment, elle n'était pas trop en situation de pouvoir répliquer. Heureusement, elle avait encore ses mains de libres pour le moment, et elle comptait bien s'en servir, mais elle devait attendre qu'il mettre un peu moins de poids sur son corps, pour mieux utiliser ses mains, et le refaire tomber par terre. Fallait juste faire attention qu'il ne comprenne pas ce que voulait faire la chasseuse de prime avant qu'elle le fasse ! Mais tout cela... Est une autre histoire, à vous les studios !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Mar 11 Nov - 18:01


Écraser une adulte comme il se permettait de le faire actuellement… Je ne peux vous dire à quel point il appréciait cet instant. Elle avait osé le traiter comme un vulgaire gamin en l’écrasant et en le menaçant d’une bonne fessée ? Silent lui rendra cette humiliation au centuple, il se le promit. Il ne laissera pas partir cette femme sans avoir pourrie sa fierté d’adulte, ce n’était pas marrant sinon. Oui Silent était un garçon très joueur, incapable de tenir en place et toujours près à embêter les gens qui l’entouraient. Certains membres de la Team Venom en avait vraiment assez de ce gamin turbulent et certains bouillonnaient même de rage en se rappelant que ce garçon avait prit la place en tant que troisième commandant du groupe. Et inutile de vous cachez que Silent adorait cette situation. Tout les adultes de la team n’avaient pas d’autres choix que de lui obéir malgré qu’ils le trouvaient agaçant. Il n’y avait guère que Luberias qui ne pouvait lui imposer des limites puisqu’elle était la seule adulte du groupe que Silent respectait.

Ce fut un peu une manière pour lui de la provoquer, mais aussi de lui faire comprendre qu’il ne lui obéirait pas, qu’il avait inséré le morceau de papier dans le décolleter de la femme. Lorsqu’elle s’aperçut de l’endroit où le message avait été posé, la demoiselle enragea littéralement :

« SALE MÔME ! TU TE CROIS OU ?! Descends de là de suite, où ça va vraiment barder ! »

La situation amusait énormément Silent qui aurait rit aux éclats s’il en avait la possibilité. Il regardait le visage d’Aria rougit par la colère, toujours ce fier sourire sadique affiché sur son visage de gamin. Elle se débâtait vivement mais ce n’était pas suffisant pour le faire bouger de sa place. Ce jeu l’amusait tellement, finalement il avait bien fait de sortir. Pour l’énerver encore plus Silent s’allongea ,sur le ventre, sur elle, reposant tout son poids sur le corps de la femme. Les yeux pétillants de malices, il ne quitta pas Aria des yeux. La dresseuse appelait son Givrali à l’aide mais le Pokémon avait l’air d’être complètement désintéressée par la situation de sa maîtresse, le Pokémon glace préférait continuer de se pavaner, fière d’avoir mit hors combat le Brutalibré en un coup seulement.

D’ailleurs, la glace qui avait gelé l’oiseau commençait doucement à fondre ce qui permit à Mysterion de bouger légèrement, même s’il n’était encore pas totalement libre de ses mouvements, il pouvait au moins bouger ses bras. Il adressa alors au Givrali un geste grossier à l’aide de ses bras, que Silent avait souvent l’habitude de faire dans certains cas, pour montrer son mécontentement. Mysterion avait déjà bien sur prévu de se venger dès qu’il serait complètement dégelé.

Silent avait d’ailleurs donné à Aria un nouveau message qui se voulait être rassurant :

« Ne t’inquiète pas ! Dès que je me serais lasser de toi je m’en irais. »

Il pencha la tête sur le côté, les mains sur le menton. Son sourire dévoilait ses dents blanches. Il réfléchissait encore dans sa tête ce qu’il pourrait bien faire subir d’autres à cette adulte pour l’embêter… Et ainsi s’amuser encore plus avec son nouveau jouet.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Mer 12 Nov - 8:06

Aria commençait à se demander si elle n'aurait pas mieux fait de tout de suite aller vers sa mission. A la place de devoir lutter comme à son habitude contre des criminels, elle se trouvait contre un enfant relativement relou, qui l'énervait très très beaucoup. Encore une fois, c'est pas français. Mais bref, maintenant... Que dire ? Que faire ? Elle voulait pas non plus faire de la violence. Cela ne se ferait pas, et elle limitait le plus possible la violence contre les jeunes. C'est pour cela qu'elle attendait un bon moment pour le renverser, et lui donner une bonne correction, mais dans un but éducatif, et non dans un but de le punir pour de la violence ! Et oui, c'était la grande différence. Après cela ne plaisait pas à tout le monde, et je pouvais comprendre. Mais qu'importe, ce n'est guère le sujet de notre paragraphe, même si c'est très lié, vu que depuis un moment, maintenant, la fameuse Chasseuse de Prime avait une envie : lui apprendre la politesse à ce maudit gamin ! Mais alors qu'elle ruminait sa colère, elle eut alors un message...

Mais attendons un peu avant de voir ce que le message venait de dire indirectement à la fameuse Aria. Enfin, ce que Silent par son message, disait indirectement à la chasseuse de Prime. Pourquoi ce nouveau paragraphe ? Une nouvelle digression comme vous les aimez tant ? Non, malheureusement, mais une concentration sur l'autre protagoniste dans mon camp : Givrali. Ayant littéralement abandonné sa maitresse, préférant se pavanner, elle était entrain de continuer cette action, donc on pouvait comprendre le fait qu'elle était contente : Après tout, elle avait quand même réussi un superbe OS, et d'un point de vue attaque. Elle n'avait pas rédigé elle-même un OS sur le forum. En même temps, elle aurait eu du mal à faire un OS, étant donné qu'elle ne savait pas écrire. Donc, en général, ça empêche pas mal. Mais bref. Elle remarqua alors que le fameux pokémon vol et combat, commençait à dégeler, mais n'avait que les bras de libre pour le moment. Vicieuse, elle s'approcha, et chatouilla très rapidement le nez du Pokémon avec sa queue avant de reculer. Visiblement, le combat allait reprendre bientôt. Bien sur elle aurait put réattaquer, maintenant qu'il ne pouvait pas se défendre... mais non. Elle n'était pas vicieuse à ce point.


« Ne t’inquiète pas ! Dès que je me serais lasser de toi je m’en irais. »

« ... »

Il venait... De s'installer sur elle ? Ok, là ça commençait à bien faire. Il s'ennuyait véritablement, en effet, si cela l'amusait ! Et puis, à cette heure, il devrait pas dormir ? Les enfants de nos jours, ce n'était plus du tout ce que c'était à son époque ! A son époque, on ne faisait pas ça aux adultes, c'était un manque de respect totale. D'ailleurs, je pense que c'est toujours un manque de respect aujourd'hui de le faire, mais passons sur ce point ! En tout cas, elle reste un moment muette, presque sous le choc de ce qu'elle était entrain de lire. Venant d'une éducation stricte et sévère, vous aurez compris maintenant, elle ne pouvait pas vraiment comprendre comemnt il avait dût être éduqué pour se permettre de faire ça ! Sérieusement ? Ses parents lui avaient rien appris ?! Dans sa tête vint rapidement l'idée qu'il serait possible qu'à cause de son handicap, il aurait pût être abandonné. Cela se faisait malheureusement. Mais néanmoins, si elle pouvait comprendre et compatir pour une éventuelle situation difficile de l'enfant... Cela ne voulait pas dire qu'on devait accepter qu'il fasse tout et n'importe quoi ! Ainsi, elle déclara, toujours passablement énervée :

« Hors de question ! Tu vas descendre tout de suite ! Et le respect aux adutes ?! »

Bon, visiblement, il fallait le faire descendre ! Elle n'était pas un jouet, loin de là. Là, si vous voulez mon avis, il ressemblait vraiment à un sale marmot pas sage... Et qui s'amusait beaucoup ! En même temps, on ne pouvait pas lui jeter la pierre, c'est vrai que pour lui, la situation était cocasse, et pouvoir se venger des adultes, surtout quand elle avait menacé de l'humilier, c'était bien mieux ! Donc, inutile de lui jeter la pierre, beaucoup d'entre nous, à son âge mental, s'amuseraient beaucoup à ça ! Oui, âge mental. Je confirme. Mais bref, assez de blabla, un peu d'action ! Ainsi, la fameuse chasseuse de prime tenta quand même de le faire tomber : Il n'avait rien à faire sur elle, et elle commençait a en avoir ras le bol ! Néanmoins, pire que sansgues sur un corps, qu'un inspecteur d'impôt sur quelqu'un, qu'une rumeur sur un village ou que ma prof d'histoire de l'art antique sur mon exposé sur les Temple d'Hera et d'Apollon, il restait bien accrocher, et elle ne pouvait rien faire pour tenter de le retirer, sans être trop brutale. Si elle forçait, ça marcherait surement... Mais elle voulait pas lui faire mal non plus...

« Bon, tu veux quoi ? Des bonbons ? Laisse moi me lever au moins... »

Bon, la violence, cela ne marchait pas... Donc peut-être que la diplomatie aurait plus de rendement ! Sauf que si vous réfléchissez une seconde, c'était impossible pour une très bonne raison. Vu l'heure, elle ne pouvait absolument pas récupéré des bonbons. Elle n'en n'avait pas sur elle ! Donc, si Silent était un minimum intelligent, il allait bien évidemment pas tomber dans ce piège grossier ! Mais bon, on ne savait jamais. Et puis, au moins, cela avait un autre avantage. Par cela, Aria montrait qu'elle était finalement apte aux dialogues et à la négociation. Bref, qu'elle était peut-être capable d le pardonner pour ses bétises, mais que voilà, ça suffisait, fallait faire stop. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleurs... Pour ceux qui les subissent ! Car Silent avait sans doute encore de quoi bien s'amuser, étant largement en position de supériorité par rapport à la chasseuse de Prime. Qu'allait-il faire maintenant ? Allait-il accepter d'attraper la main que lui tendait Aria, de manière figurée, et la laisser se relever...? Sans doute pas. Mais c'est une autre histoire !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Mer 12 Nov - 14:40


Givrali était très fière d’elle et elle ne le cachait pas. Ayant réussi l’exploit de vaincre en un coup son adversaire, je pense qu’à sa place, on aurait été tout aussi fier et on se la péterait comme elle se permettait de le faire à ce moment là. Toujours congelé, l’attitude du Pokémon glace énervait sérieusement Mysterion qui n’était pas capable de faire quoique ce soit hormis insulter son ennemi à l’aide de quelques gestes bien vulgaires à l’aide de ses bras. Le quadrupède avait cependant l’air de s’en fichtre complètement de ce qui se passait dans la tête de l’oiseau, on peut même dire que toutes les insultes à son égard ne la touchait même pas, au contraire, elle fortifiait un peu plus son égo. Elle s’approcha du poulet surgelé et s’amusa à lui chatouiller le nez à l’aide de sa queue. Heureusement pour le Brutalibré chromatique, le froid anesthésiait sa sensibilité, il ne sentait que très peu les chatouilles… En revanche la glace n’anesthésiait en aucun cas la susceptibilité de l’oiseau et l’attitude que Givrali avait adopté vis-à-vis de lui l’exaspérait à un point inimaginable. Comme la glace avait un peu fondu et donc s’était fragilisée, Mysterion fit exploser la glace à l’aide de sa force en poussant un cri de rage. Il prit ensuite une impulsion sur ses jambes et sauta très haut. Il effectua son attaque favorite, l’attaque Flying Press, il plongea sur le Givrali et l’écrasa. Les deux Pokémons se retrouvèrent alors au même point que leurs dresseurs respectifs, l’un écrasait l’autre et l’empêchait de bouger.

Lorsqu’elle lu le dernier message de Silent, la jeune femme ne répondit pas. Elle ne faisait que de regarder son bourreau avec de grands yeux ronds, comme si elle avait été choquée par le comportement inadmissible du gamin qui ne faisait que ce que bon lui semblait. Le visage de sa victime amusait beaucoup Silent. Il ouvrit de nouveau son carnet et commença à gribouiller dessus. Pas qu’il dessinait bien, oh non, il n’aimait pas spécialement les activités artistiques, mais si ça pouvait faire rager encore plus l’adulte, il n’hésitait pas à faire n’importe quoi. Le carnet bien installé sur la poitrine, Silent dessinait des petits bonhommes, rien de bien spécial mais à la place de la jeune femme cela devait être une situation exaspérante je suppose.

« Hors de question ! Tu vas descendre tout de suite ! Et le respect aux adutes ?! »

Silent tira la langue, d’un air de dire « Cause toujours, tu m’intéresse ! ». Le respect aux adultes ? Et puis quoi encore ? Tous les adultes étaient des gens égocentriques, pourquoi faire ce qu’ils souhaitent que l’on fasse si eux n’étaient pas capables de respecter eux même les enfants qu’ils mettaient au monde ? Non, ne vous méprenez pas, Kiryû a eu de très bon parents, ou un très bon père du moins. Mais à la mort de celui-ci, sa mère fut tellement choquée par la disparition de sa moitié qu’elle se laissait dépérir, oubliant ainsi l’existence de son enfant qui dû vivre par lui-même. Mais Silent n’en voulait pas à sa mère, il en voulait surtout à ces gens qui voulaient lui empêcher de faire ce qu’il souhaite à cause de son incapacité à parler et à se faire comprendre facilement par ses Pokémons. Car même si ses compagnons avaient commencés à apprendre le langage des signes, comme lors des combats ils étaient dos à leur dresseur, les compères n’avaient que d’autres choix que de trouver un autre moyen de communication, ce qui n’était pas une chose aisée. Silent et ses amis faisaient chaque jours des efforts pour prouver qu’ils pouvaient devenir fort, mais jusqu’aujourd’hui aucun adulte ne l’a admit et c’est ce qui mettait le garçon en colère. Alors non, il ne bougerait pas, il continuerait à considérer la jeune femme comme un vulgaire jouet jusqu’à ce qu’il soit las.

« Bon, tu veux quoi ? Des bonbons ? Laisse-moi me lever au moins... »

Silent arqua un sourcil, sceptique par ce que venait de déclarer son jouet. « Des bonbons » hein ? Elle dit ça à une personne ayant déjà fouillé ses poches ? Il savait que l’adulte n’avait aucune friandise sur elle sinon il les aurait déjà mit dans sa poche. Cependant Silent tilta, il constata que la jeune femme ne s’était pas encore aperçue que le garçon avait jeté quelques un de ses billets dans le large. Une réaction à retardement pourrait être drôle et le garçon avait envie de voir ça. Il se remit en position assise et il attrapa son Pandespiègle par la peau du cou avant de l’installer sur ses genoux. Il écrit également un nouveau message qu’il tendit à la jeune femme.

« Si je me lève tu me promets que tu ne me re-plaqueras pas au sol ? Sinon j’utiliserais encore mon arme secrète. »

Et oui, maintenant qu’il connaissait l’un des plus gros points faibles de l’adulte, Silent n’hésiterait pas à en abuser pour reprendre l’avantage de la situation. Stalwart avait comprit, il se mit à sourire et il mimait les chatouilles à l’aide de ses doigts. Inutile de dire que le Panda avait déjà hâte d’embêter de nouveau la jeune femme…

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Ven 14 Nov - 20:28

Visiblement, Silent avait décidé de faire enrager la chasseuse de Prime, et là, avec le fait qu'il dessinait elle ne savait quoi, s'appuyant sans aucune gène sur elle, et sur une partie du corps que ma mère a défendu de parler ici, c'est dommage, ça nous aurait fait rire un coup. Bravo, si vous avez reconnu la référence, vous avez des goûts musicaux comme moi dépassé d'au moins maintenant quarante ans. Aria voulait qu'il descende vite, mais elle ne savait pas comment faire sans être méchante, et un peu violente... Exactement comme ce que venait de faire le Brutalibré sur Givrali. Outch, cela ne devait pas faire du bien. Des bouts de glace avait volé un peu partout, mais ce n'était guère ce qui intéressait la fameuse chasseuse de prime. De toute façon, Givrali n'était pas venue l'aider, donc, elle pouvait se gratter, comme on disait, pour qu'elle aille l'aider ! Eh, l'aide c'était réciproque. Donc, concentrons nous sur la chasseuse de prime, Givrali... On aura le temps de reprendre un peu après ce qui se passait avec elle. 

« Si je me lève tu me promets que tu ne me re-plaqueras pas au sol ? Sinon j’utiliserais encore mon arme secrète. »

Bon, en effet, la négociation marchait bien mieux que la force, en effet. Vous vous demandez sans doute pourquoi depuis le début, Aria n'avait tout simplement pas forcer ? En forçant, elle devrait se libérer ! Et bien, tout simplement, elle ne voulait pas forcer. Elle ne voulait pas lui faire mal ! Même si c'était un horrible garnement, cela, il n'y avait pas de doute, si vous voulez mon avis ! Mais bref, visiblement, maintenant, le problème était réglé, il acceptait si les conditions étaient respectés. Et visiblement, loin d'être stupide, le fameux Silent mettait ses précautions avant de libérer sa captive : Si elle tentait de refaire des problèmes... Elle aurait la punition qu'elle craignait visiblement le plus : Les chatouilles. Donc, Aria devait se tenir à carreaux, et surtout, promettre qu'elle ne ré-écraserai pas le fameux garnement, le menaçant ainsi de le punir pour son comportement non inacceptable, aux yeux de la fameuse chasseuse de prime, et de la plupart des personnes en général, car en effet, ce n'était pas très accepté de faire les poches des gens ! Enfin, j'dis ça, j'dis rien. Bref, en un mot, comme en cent, Aria déclara : 

« Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer. »

Et par rapport à Silent, mademoiselle Cantore, elle, ne croisait pas les doigts. Elle disait la vérité. Et oui, elle faisait un pacte avec le fameux Silent, et donc, bien entendu, elle ne comptait pas ainsi le punir une fois relevée. Peut-être lui faire la morale, même si elle devinait bien entendue qu'il s'en ficherait comme de l'an quarante. Mais bon ! Il fallait le faire, avec un peu de chance, cela pouvait bien marcher au final ! Mais bref... Pendant ce temps, là... Et bien, je n'en n'avais parlé beaucoup en introduction... Mais Givrali s'était bel et bien prit le Flying Press, l'une des rares attaques qui n'a pas été traduit en français, logique, étant une technique de Catch. Je connais pas beaucoup le catch, donc, je vais pas pouvoir digresser beaucoup à se sujet; Mais qu'importe, car Givrali avait été pendant un petit moment assez... Déboussolé, sonné, vous voyez ce que je veux dire. Ou pas. Je sais pas; Mais bref, au bout d'un moment, Givrali retrouva ses moyens... Et fut... Furieuse. De suite, elle morda violemment son adversaire, s'accrochant avec ses dents pointus sur le Pokémon vol et combat... Cela devait faire mal.

« EH OH VOUS DEUX ON SE CALME ! La violence ne résous rien ! »

Pour une chasseuse de Prime, qui en plus, venait pendant un long moment de croire qu'une bonne correction réussirai à calmer le fameux Silent... C'était assez ironique comme déclaration, si vous voulez mon avis... Bien sur, Givrali s'en ficha comme de l'an quarante. Elle continua de mordre violemment son adversaire. Après le choc qu'elle avait reçu, cette fois, le pardon n'était plus possible. C'était la guerre ! Givrali ne pardonnait pas, elle, en comparaison avec Aria, ce qui rendait la grande différence de situation... Et Givrali allait se battre jusqu'à ce que son adversaire dise grâce... Ou que la chasseuse de prime le fasse rentrer. Oui, sans doute qu'au yeux du fameux Pokémon vol et combat, l'évolition devait sembler littéralement enragé... Et Aria dirait que ce n'est pas totalement faux. Mais qu'importe, Aria savait que de toute façon, elle ne pourrait calmer Givrali qu'une fois qu'elle serait libre, et qu'elle ne pouvait la calmer que d'une seule manière : La faire rentrer dans sa fameuse Pokéball. Alors, s'il voulait que cela soit fait vite, il avait intérêt de vite la libéré !

« Alors, Deal ? Tu me laisses me lever, et je te replaque pas, on repart sur des saines bases ! Et tu arrêtes de t'appuyer la dessus ! »

La dessus, vous aurez compris, était bien entendu la fameuse poitrine de la chasseuse de Prime, dont le jeune chenapan, je pense que vous aurez compris maintenant pourquoi j'utilise ce terme, continuait de s'appuyer pour faire je ne sais quoi. Allez. Maintenant, elle espérait qu'il allait accepter sa propre proposition. Cela semblait logique, en première vue, mais... .Les sales gosses étaient pas toujours logique, ça, la chasseuse de Prime le savait bien. Il pouvait très bien décidé de finalement... Changer d'avis, et rester sur la chasseuse de prime pour lui faire un nouveau sale coup. Bien sur, là, Aria ne voyait pas comment il pouvait l'énerver encore plus. A part peut-être tenter de dessiner sur son visage, par exemple, mais là, elle risquerait bien de briser sa promesse de ne pas lui faire du mal... Mais bon. C'était quand même des théories, si vous voulez mon avis, très peu probable. En effet, comme dit précédemment, c'était le choix de Silent qui allait tout faire décider ! Et ce choix... Il était le seul et l'unique en mesure de pouvoir y répondre. Quel choix allait-il prendre ? Quel destinée allait-il suivre ? Damn, c'est bigrement trop épique pour ce que c'est !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 16 Nov - 15:16


« Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer. »

Un sourire satisfait s’esquissa sur le visage de Silent lorsqu’Aria déclara ces mots. Le garçon adorait ce sentiment de superiorité, il appréciait de voir la jeune femme sous sa domination. Il devrait essayer la technique des chatouilles sur les autres commandants de la Team Venom, cela pourrait surement lui être utile dans le futur. Ça changera du bombardement de tomates qui étaient jusqu’ici l’un des jeux favoris du garçon mais il craignait qu’à force il s’en lasse. Un nouveau jeu n’est jamais de refus, tout comme les nouveaux jouets ! Et Silent adorait son nouveau jeu autant que son nouveau jouet.

Du côté de Mysterion, ça ne se passait pas aussi bien pour lui. Évidemment il était fier d’avoir réussi son attaque fétiche sur le Pokémon glace, mais contrairement à sa dresseuse, le Givrali était bien plus farouche, elle ne comptait pas se laisser faire par ce vulgaire oiseau de pacotille et le mordit. Les canines de Givrali étaient suffisamment pointues pour que Mysterion gémisse lorsqu’il sentit les dents s’enfoncer dans sa chair, mais le Pokémon prit sur lui et tenait bon, restant ainsi sur le quadrupède glace, ne bougeant pas de sa place. Même le cri, pourtant surprenant, d’Aria ne changea pas la situation des Pokémons.

« Alors, Deal ? Tu me laisses me lever, et je te replaque pas, on repart sur des saines bases ! Et tu arrêtes de t'appuyer la dessus ! »

Silent se recula d’un bon, prenant un air faussement désolé, les mains plaquées contre sa bouche, les sourcils relevés au maximum. Il prit son carnet et y écrit un nouveau message qu’il tendit à la jeune femme.

« Oh désolé, je ne suis qu’un gamin, je ne savais pas qu’il était interdit de toucher le torse d’une femme… »

Après avoir tiré la langue il se remit debout sur ses jambes, libérant ainsi Aria. Il tendit sa main vers la jeune femme pour lui proposer de l’aider de se relever. Oh non, ne vous méprenez surtout pas ! Silent était et sera toujours un sale gamin ! S’il décida à ce moment là de faire preuve de galanterie pour proposer son aide à une femme (adulte) c’était surtout pour faire croire à cette femme qu’il n’était pas si méchant que ça, au cas où il viendrait, à Aria, l’idée de trahir sa promesse. Et oui, il ne faut pas croire, le garçon était quelqu’un de méfiant, et peut être un peu paranoïaque, il n’accordait pas à tout le monde sa confiance…

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 16 Nov - 20:23

On pouvait dire une chose... Silent était machiavélique, mais intelligent. Ce jeune garçon savait visiblement comment faire pour s'amuser. Et il avait bien raison ! Sérieusement, cela faisait plaisir de voir un jeune tourner en bourrique ses ainés ! Les Venoms devaient bien s'amuser avec lui dans leur team ! Le jeune muet était sans doute un monstre pour ses parents, pensait la chasseuse de prime. Maintenant qu'elle savait qu'il ne lui avait tenté de faire les poches, rappelez-vous, elle ne sait toujours pas qu'il a réussi, car il manquait de nourriture ou un truc du genre... Non, il ne l'avait fait que car il s'ennuyait. Donc, pour Aria, la théorie qu'il soit un orphelin était dépassé, et elle pesnait ouvertement que cela devait être pour ses parents une vraie peste ! Sans doute toujours entrain de faire des bétises à la maison, et ne laisser aucun répit à ses pauvres parents... Elle avait une rapide pensée pour eux... Ils étaient sans doute trop laxiste avec le jeune garçon, qui méritait bien quelques claques et fessés pour lui faire comprendre... En tout cas, elle reçu alors un dernier papier, avant se libération :

« Oh désolé, je ne suis qu’un gamin, je ne savais pas qu’il était interdit de toucher le torse d’une femme… »

« En effet, jeune homme, on ne fait jamais ça. »


Aria n'était pas une prude comme l'était Sylvia par exemple, mais en effet, elle était sûre d'une chose, c'est que cela ne se faisait pas de toucher la poitrine d'une demoiselle. C'était extrêmement impoli. Ai-je vraiment besoin de le préciser sérieusement d'ailleurs ? On sentait bien que, bien évidemment, le fameux Silent le savait parfaitement. Et que d'ailleurs, c’était pour cela qu'il l'avait fait ! Quel était le mérite de faire une bêtise quand on ne savait pas qu'elle était interdite ? Hein ? C'était ça qui nous plaisait, quand on faisait des bêtises volontairement. Bien sur, je ne parle pas de bêtises involontaire, je parle de vraies bêtises faîtes consciemment. Ou véritablement consciemment ? Le fameux Freud, j'en parle régulièrement dans mes RP, en avait parlé. Cela entrait dans la volonté de destruction, sortant de la volonté de Puissance de Nietzsche, le Philosophe allemand qui avait littéralement plus de consonne dans son prénom, que de pensée philosophique véritablement. Oui, c'est un troll, mais je vous assure que vous diriez la même chose, après une lecture de l'un de ses ouvrages. A part Kant, j'vois pas pire que lui. Et Leibniz.

« Merci, en tout cas. »

Elle attrapa alors la main que Silent lui tendait. Aux yeux de la chasseuse de prime, cela était bien qu'il fasse cela : Cela voulait dire une chose : Les rapports entre elle et lui s'étaient normalisés. Plus de coups fourrés, et de menace, maintenant donc. Ma brave Aria... Tu es bien trop, mais alors bien trop naîve avec les enfants. Tu n'as donc toujours pas compris ? Je ne pense pas que le fameux Silent va tout d'un coup devenir un petit ange, et allait s'excuser pour les bêtises qu'il avait provoqué pour le moment ! Bon, je vous rassure quand même. La fameuse chasseuse de Prime ne croyait pas non plus que cela allait se passer comme ça. En tout cas, elle était bien contente de pouvoir être à nouveau debout. Elle s’étira, et fit craquer ses côtes, qui avaient été un peu martyrisé par le passage du jeune garçon sur elle-même, ce qui n'avait pas été très agréable pour le dos. Elle pensait pas qu'elle serait si contente d'être de nouveau debout !

Pendant ce temps là... Givrali continuait de mordre violemment son adversaire, mais elle commençait à comprendre que visiblement, cela ne suffirait pas pour se débarasser une bonne fois pour toute de lui. Logique, le type ténèbres était très peu efficace sur le type combat, donc, globalement, cela allait être difficile de vaincre son adversaire comme ça... Mais Givrali savait qu'elle avait un avantage sur son adversaire, un avantage de poids, et qu'elle n'hésiterait pas à mettre en pratique. C'était quoi donc... ? Et bien son type. Ainsi, à bout portant, elle provoqua une bonne attaque Laser-Glace, qui frappa, de ce fait, directement son adversaire, qui n'avait aucune chance d'esquiver. Bien sur, en contrepartie, elle mangea violemment le retour de force, se frappant contre le sol. Le choc fut relativement violent, et autant, la première fois, Aria n'avait rien remarqué, autant, cette fois si. Et tout de suite, voulant quand même se montrer quelque peu digne de contrôle sur ses Pokémons, elle déclara relativement énervée sur la tendance au recours à la violence un peu trop présent chez l'évolition de glace :


« Oh Givrali ! Ca va pas ?! Bon dieu, qu'est-ce que je ferais de toi... »

La chasseuse de prime récupéra la Pokéball accrocher à la ceinture et fit rentrer le Pokémon glace, qui ne fut pas extrêmement contente, mais qui ne put se plaindre, avant de rentrer dans la fameuse petite boule rouge, qu'Andea raccrocha à sa ceinture. Elle avait déjà fait pas mal de dégats, et puis, elle s'était battu pour rien. Et oui, pour une fois que Givrali avait agie au début pour Aria, cette dernière n'en savait rien, et donc, considérait que c'était elle qui avait cherché les ennuis... Comme à son habitude. Pauvre Givrali ! Comme quoi, elle avait bien fait de ne pas aider tout à l'heure Aria ! Mais bref, Aria avait maintenant plus aucun de Pokémon de sortie, et espérais que le fameux Brutalibré ne s'était pas prit trop de dommage... Elle espérait de tout cœur. Oh ! Mais elle devait de toute façon avoir quelque chose pour lui, pour le soigner, au cas où il aurait prit trop de dégats ! Elle avait toujours, en bonne mère poule, un tas de médicaments pour ses Pokémons, prête à agir au moindre problème. Elle mit alors ses mains dans les poches, cherchant quelque chose qui pourrait être utile, tout en déclarant à Silent d'une voix se voulant rassurante :

« Je regarde si j'ai pas quelque chose... mes poches... ?! OH TOI TU VAS... Calme Aria. Tu t'es amusé à faire mes poches pendant que je regardais arrière petite peste... ? »

Aria lui fit alors un sourire. Le fameux sourire qui voulait dire que le gamin était fichu. Si vous le connaissez tous. Ce sourire qui est plus flippant que la moindre des menaces. On sentait qu'elle avait été dans un premier temps extrêmement énervée, mais comprenant qu'elle ne devait pas s'énerver, et ne pas rompre la promesse qu'elle avait fait sous peine de rejoindre le Mephistophélès, ce qui serait balo pour cela, sérieusement, et bien, elle se contenta de se sourire qui voulait ouvertement dire : « Tu as intérêts de t'expliquer très rapidement, si tu ne veux pas te prendre ma bottine au fesse ». Mais qu'importe en tout cas... Elle savait qu'il allait sans doute reconnaître son crime... Mais attendez, elle avait plus important à faire ! Tout de suite, elle sortit alors une super potion, qu'elle avait dans ses poches, pour ses Pokémons, qu'elle tendit au fameux Silent. Il avait donc sans doute son Pokémon à soigner, car ils s'étaient prit, à cause de Givrali, des mauvais coups. Elle aurait tout le temps après pour le punir, pour le moment, elle devait se concentrer sur ce qui était important.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Lun 17 Nov - 16:45


Malgré que le garçon ait fait des choses qu’elle n’aurait jamais dû tolérer, la jeune femme remercia son bourreau et accepta le coup de main qu’il lui tendait. Une fois debout, elle s’étira, faisant craquer ses os qui avaient surement souffert à cause de Silent. Le garçon ne bougea pas, il continuait d’observer les attitudes de l’adultes, un sourire malicieux au coin de la lèvre, il attendait patiemment que sa victime s’aperçoit enfin qu’elle a été dupée… Oui c’était ce que Silent préférait quand il faisait ses bêtises. Il adorait voir les réactions de ses victimes. Certains se mettaient à hurler de rage, d’autres pleuraient… Dans les deux cas, Silent riait dans son fort intérieur. Il se moquait de ces idiots qui ne se méfient que très peu d’un enfant incapable de prononcer un mot. Bien évidemment, les gens quand ils croisent un enfant silencieux, l’idée même que ce marmot soit probablement muet n’effleure même pas l’esprit de ces personnes là qui se contentent de croire que c’est un enfant calme et plutôt bien élevé. Pourtant, c’est souvent les enfants les plus silencieux qu’il fallait se méfier le plus.

Entre temps, Mysterion, le brutalibré chromatique, avait de nouveau reçu de plein fouet l’attaque Laser glace de son vis-à-vis. Cela lui faisait extrêmement mal mais ne le terrassa pas pour autant. Il n’allait pas se laisser gentiment geler comme précédemment il avait déjà donné ! Il s’apprêtait de frapper une nouvelle fois le Givrali, afin de lui faire comprendre qui était l’patron, mais il n’en eu pas le temps. Aria fit entrer son Pokémon glace dans sa Poké Ball ce qui fait que Mysterion frappa lamentablement le sol. Surpris, il afficha un visage abasourdit, les yeux ronds, il se demandait où était passé son ami. Devant cette tête ahurie de leur compagnon, Stalwart et Lullaby ne purent s’empêcher de se moquer bruyamment de lui. Le Pandespiègle se roulait même par terre, tant il se bidonnait. Silent regardait la scène plutôt calmement, ses Pokémons avaient prit l’habitude de se moquer de tout le monde, c’était une mauvaise habitude qu’ils avaient prit de leur dresseur, alors Kiryû était plutôt heureux quand ses amis produisaient ce son joyeux.

Cependant, en se relevant, Mysterion ne cacha pas le fait que les attaques du Givrali lui avaient été douloureuses. Il peinait à se mettre debout sur ses deux pattes, il tremblait de froid et son souffle était irrégulier tant il était fatigué. Le Pokémon oiseau reprit la veste que son dresseur lui avait donnée plutôt et il s’emmitoufla dedans. Silent regarda son Pokémon avec un air désolé, persuadé que c’était de sa faute si Brutalibré se retrouvait encore dans une situation assez critique. Bon, comparé à la dernière fois, personne ne lui menaçait de prendre sa vie, mais le voir aussi fatigué désolait Kiryû. Aria aussi semblait se sentir concernée par l’état du catcheur. Elle dit au garçon avec une voix douce, semblable à celle d’une mère qui voulait rassurer son enfant après que celui-ci avait fait un cauchemar :

« Je regarde si j'ai pas quelque chose... mes poches... ?! OH TOI TU VAS... Calme Aria. Tu t'es amusé à faire mes poches pendant que je regardais arrière petite peste... ? »

Comme dit plus haut, au début sa voix se voulait douce, mais lorsqu’elle s’aperçut qu’il manquait des choses dans sa poche sa voix s’éleva pour s’adoucir de nouveau même si on pouvait déceler un certain ton agacé. Son visage esquissait un sourire pourtant déformé par la colère que pouvait ressentir la jeune femme. Silent lui souriait d’un air victorieux. C’était une expression qu’il n’avait jamais vu de la part de ses précédentes victimes et cela amusait beaucoup le gamin. Ce nouveau jouet était décidément étonnant ! Très amusant même ! Silent s’attendait à ce qu’elle lui saute au coup alors il s’était préparé à prendre la fuite, non loin il y avait un arbre dans lequel il pouvait se réfugier. Mais ce qui arriva par la suite étonna encore plus le garçon. Aria sortit de sa poche un autre médicament, plus précisément une Super Potion, qu’elle tendit au gamin. Silent ne savait pas trop comment réagir, il observait son jouet avec des yeux ronds. Pourquoi veut-elle aidé un sale môme qui lui a pourrit sa nuit depuis qu’elle l’avait rencontré ? Á sa place, Silent aurait tiré les oreilles de ce sale garnement pour l’emmener jusqu’au post de police le plus proche.

Après un moment d’hésitation, il prit le médicament qu’elle lui tendait et il déposa à la place un message qu’il venait juste d’écrire.

« Pourquoi ? »

Il s’avança ensuite vers son Brutalibré chromatique et appliqua avec soin le produit sur le corps de son ami. Mysterion poussa un petit cri satisfait, heureux qu’on prenne soin de lui. Pas que Kiryû manque de respect envers ses Pokémons, oh non loin de là, mais pour n’importe quel être vivant, quand on s’occupe de lui, ça le rend d’une certaine manière heureux.

Silent continuait d’observer Aria au coin du regard, cherchant surement un autre moyen de plus énervée la jeune femme mais surement aussi parce qu’il ne savait plus trop quoi pensé d’elle. Oui, certes, elle avait plutôt réagit d’une manière rigolote au vol mais suite à ça elle ne brisa pas sa promesse, alors que n’importe qui d’autre l’aurait fait, et elle lui offrit un médicament pour soigner le Pokémon qui avait sauté sur Givrali. Vraiment étrange cette femme…  

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Ven 21 Nov - 12:17

Aria espérait que Brutalibré n'avait pas trop mangé grave. Ouais, d'habitude, je fais des débuts très littéraire, très philosophique, très classe. Là, on brise un peu le ton, ce n'est pas totalement faux. Mais qu'importe. Elle avait tendue la fameuse Super Potion aux fameux Silent... Et celui-ci semblait surpris. Qu'est-ce qu'il avait ? A moins qu'elle confondait les sentiments. Cela était possible, elle n'était pas la meilleure pour lire sur les visages, surtout que comme il était muet, elle ne pouvait pas être adaptée par de fameuses onomatopées dont on se servent beaucoup, si vous voulez mon avis, pour mieux comprendre les sentiments, regardaient comment les artistes l'utilisent dans la bande dessinée. Peut-être n'était-ce pas de la surprise, mais plutôt de la méfiance ? Elle ne pouvait guère le deviner, et espérait que cela ne l'était pas. Si c'était de la méfiance, ça voulait dire qu'il se méfiait du fait qu'elle tentait de l'aider, et ça, c'était particulièrement gênant. Ce n'était pas car ils avaient eu un différant que cela voulait dire qu'ils ne pouvaient pas s'entraider ! Heureusement, ce n'était guère cela, et elle en eut la preuve, quand il lui montra un papier, sur lequel était écrit :

« Pourquoi ? »

« A ton avis sombre idiot ? Allez, vas-y ! Et plus vite que ça ! »

Aria prit sur le coup un ton plus sec, mais pas méchant. Plutôt sévère, comme une maman qui voulait absolument que son fiston fasse ce qu'elle avait demandé le plus vite possible; Un peu comme quand on te demandait d'aller faire tes devoirs, de ranger ta chambre, de mettre la table, de tondre la pelouse... Je pourrais encore faire de longues listes, mais cela serait redondant, et pas forcément intéressant, je le reconnais amplement. Donc, qu'importe, la fameeuse Chasseuse de Prime fut satisfaite quand elle vit le fameux Silent se diriger vers le Pokémon de type vol et combat pour s'en occuper. Il n'avait pas d'inquiétude à avoir. Elle n'allait pas donner un poison, ou dans un registre quand même plus gentil, car là on va carrément dans les extrêmes les plus extrêmes, ce qui est vraiment extrêmement extrême, faire une farce sur se sujet. Non, c'était du sérieux. Il fallait s'occuper et prendre bien soin de ses Pokémons. Une fois cela fait, Aria put alors expliquer son comportement au jeune étonné :

« Bon, primo, ton Brutalibré n'est nullement responsable des bêtises que tu fais.. »

C'était la raison la plus importante. Et oui, rappelez-vous des RP précédents. Aria n'avait pas vu qu'en est ce que le combat entre les deux Pokémons, d'un côté, celui de type vol et de type combat, et de l'autre, l'évolition de type glace, avait exactement été. Elle n'avait pas vu que c'était le Pokémon Vol et Combat qui avait commencé le combat. Donc, elle pensait que c'était Givrali la coupable. Relativement logique, d'ailleurs, à ses yeux, après tout. C'était habituelle chez elle, de faire des combats, juste car, elle était mécontente d'un truc ou d'un autre. Donc, comme elle pensait que le responsable était Givrali... Et bien, le pauvre Brutalibré ne devenait qu'une victime. Et oui... Heureusement qu'elle avait rentrer Givrali, sinon, elle serait au bord de la crise d'anévrisme j'pense. Mais bon, elle n'était pas là, donc, ne tentons pas d'imaginer ce qu'elle ferait. Et puis, même si le Pokémon avait été le coupable... Il avait quand même été blessé, donc, elle se devait de l'aider à aller mieux ! C'était une obligation. La fameuse chasseuse de prime alors continua son discours, étant donné qu'elle avait dit un « primo » :

« Secondo, t'as beau être une petit peste, ça ne m'autorise pas de ne pas te venir en aide. Tu l'as dis toi-même, tu t'ennuis juste. T'es pas méchant... »

Et voilà ! Aria savait nuancer un jugement... Sauf quand c'était une team, mais chut, il fallait pas parler de ça, faire des personnages hypocrites, ce n'est pas toujours très bien vu. Mais bref, là, quand même, comme on n'était pas dans le cas d'une team, de toute façon, Aria ne connait pas la Team Venom, elle ne connait pas cette organisation, donc, elle ne lui ferait rien, dans un premier temps, si elle apprenait son appartenance. Mais bref, ce n'était pas le sujet. Le sujet, était que justmeent, elle distinguait un gamin qui faisait des bêtises, qu'un être mauvais. Lui, il n'était qu'une sale petite peste. Donc, elle n'avait pas spécialement à lui en vouloir. Eduquer avant de punir, une vielle maxime, que bien des parents prônent comme la vérité suprême avant que les enfants naissent. Après, cela restait souvent, mais c'était bien plus dure vu les petits monstres qu'ils héritaient parfois. Mais bref, encore une fois, ce n'est pas la fin de la tirade de la chasseuse de prime... En effet, celle-ci s'était rapprochée du fameux Silent, et...

« T'es juste une sale teigne fière d'elle. »

OH COMMENT ELLE AVAIT BRISEE SA PROMESSE ! Comment ça me diriez-vous ? Et bien, sur le coup, elle lui tira légèrement l'oreille, avant de reculer légèrement, et de surveiller le Pandespiègle, comme le fameux gamin. Maintenant, elle attendait la réponse à ce qu'elle avait demandé tout à l'heure... Car après tout, le fameux gamin... Il avait littéralement éluder la fameuse question qu'elle avait posé, sur le fait : Est-ce qu'il lui avait effectivement fait les poches ! Bon, d'accord, elle en était un peu responsable, et il en était un peu innocent, même si cela l'étonnait qu'il soit si étonné. Mais elle surveillait aussi pour faire attention qu'elle ne soit pas de nouveau la victime d'une bonne série de chatouille, qui l'a mettrait encore une fois totalement sans défense, ce qu'elle n'avait pas spécialement envie. Elle s'était déjà fait écrasée une fois par cette sale teigne, alors une seconde fois... Non merci ! Maintenant, comment allait réagir Silent par rapport à ce que al fameuse Aria avait déclaré, et ce qu'elle avait fait ? Et bien... Oui, vous savez maintenant, les conclusions, c'est toujours a peu près les mêmes ! Donc voilà !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Sam 22 Nov - 13:19


Silent avait toujours pensé que la majorité des adultes étaient des gens stupides et égoïstes, bons à rien… Mais pourtant, cette femme là… Elle lui avait volontairement donné une super potion alors qu’il lui en avait fait baver, il l’avait humiliée… Mais non, on pourrait presque croire qu’elle s’en fichait. Elle lui faisait penser un peu à ses propres parents avant l’accident ayant provoqué la mort de son père et cela attendrit presque Silent qui baissa sa garde et ne se méfiait plus vraiment d’Aria. De toute façon, il n’avait rien à craindre d’une femme comme elle en réalité. Car oui la demoiselle se montra être totalement naïve… Hm… Je ne sais pas si c’est vraiment le terme exacte mais je peux dire qu’elle était vraiment têtue.

Elle était toujours persuadée que la Givrali était celle qui avait commencé la bagarre entre le quadrupède et l’oiseau catcheur. Ce qui n’était pas le cas, évidemment, mais on peut noter une similitude dans le caractère des deux Pokémons. Ils étaient tout les deux un peu colérique, répondant très facilement aux provocations et aimant se bastonner. Si les circonstances avaient été différentes, peut être que Mysterion et Givrali auraient pu devenir de très bons amis, qui sait ? Après tout on a tendance à bien s’entendre avec les personnes nous ressemblant, surement que chez les Pokémons c’était pareille.

Silent avait complètement vidé la super potion sur son Brutalibré. Le catcheur avait mérité de se reposer alors le jeune dresseur fit rentrer le Pokémon vol dans sa Pokéball. Mysterion poussa un dernier cri de reconnaissance avant de se faire happer par la lumière rouge de l’objet sphérique.

Pendant ce temps, Aria continuait de parler, plus ou moins dans le vent, Kiryû ne l’écoutait qu’à moitié. Mais entre temps elle s’était rapprochée du garçon. Lorsqu’il se retourna, après avoir fini de s’occuper de son Pokémon, il sursauta, surprit de voir que la jeune femme était proche de lui. Mais il ne se douta pas une seule seconde que celle-ci s’apprêtait à briser la promesse qu’elle avait fait plus tôt.

« T'es juste une sale teigne fière d'elle. »

Elle prit l’oreille du garçon entre ses doigts et tira doucement dessus. Oui doucement, bien sur, la jeune femme était loin d’être violente. Alors pourquoi, me demanderiez-vous, pourquoi est-ce que l’on pouvait apercevoir des larmes au coin de ses yeux ? Parce que Silent n’aimait pas ça, il avait l’impression de se faire humilier ! Humilier par un adulte stupide ! D’habitude c’est lui qui les humilie ! Il n’aurait pas dû croire qu’Aria était différente des autres, qu’elle n’était pas aussi fourbe et égoïste que les autres. En fait, la super-potion c’était juste un moyen pour l’amadouer, comme un vulgaire lapin a qui on donnerait une carotte pour l’empêcher de s’enfuir. C’est une technique vicieuse… Fourbe… Et même si Silent adorait se montrer extrêmement sournois, il détestait se faire avoir par ce genre de coup bas. Dans son fort intérieur, il hurlait des tas de jurons du genre sale p… Mbref, vous m’avez compris. Silent se débattait mais à force il commençait à avoir mal à sa pauvre oreille prisonnière. Il se saisit de la main d’Aria et tira sur ses doigts pour pouvoir libérer.

Au même moment, alors même qu’il se faisait étroitement surveiller par le bourreau de son dresseur, Stalwart, le Pandespiègle, sauta sur Aria et la chatouilla, comme le lui avait dit Silent plus tôt. Entre temps, la Polichombr s’était « cachée » au dos d’Aria et elle se mit à pousser des hurlements, digne d’un fantôme, espérant ainsi faire peur à la jeune femme. On sait jamais, ça peut fonctionner.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Sam 22 Nov - 18:11

Se faire tirer les oreilles, ça fait mal. Je ne sais pas si ça vous est arrivé, mais perso, je sais que ça fait mal. Et si cela ne vous est jamais arrivé, pour vous donner un bonne exemple pour comprendre, je vais vous donner l'exemple de quand il fait froid. Avez-vous remarqué que quand il faisait froid, parmi ceux qui dégustent tout particulièrement, il y a vos oreilles ? Les oreilles, souvent, quand il fait froid, sont ceux qui mangent le plus cher par rapport aux froids. Alors, bien que cela ne vous soit jamais arrivé, vous pouvez alors très bien imaginer que se faire tirer les oreilles, en toute logique, cela faisait mal. Voilà ! Mais qu'importe, je fais de plus en plus de qu'importe, n'empêche, quand on regarde un peu mes derniers RP ! La fameuse chasseuse de Prime ne tira pas trop fort, mais cette triple andouille, sans doute masochiste, fit exprès de se faire encore plus mal. C'était si classique. Finalement, il arriva à s'en sortir, et de suite, le fameux Pokémon Combat, le Pandespiègle, tenta de venger ses maître à grand coup de chatouilles...

Néanmoins, cette fois, elle s'y attendait ! Elle n'eut pas peur du fantôme, et quand le fameux Pokémon combat s'approcha pour la chatouiller... Elle l'attrapa, et lui fit une prise, pour le faire tomber contre une caisse. Voilà. Problème réglé. Et oui ! Aria était quand même une chasseuse de Prime, et surtout, elle s'y attendait. Elle savait quand même esquiver un coup. En tout cas, c'était un joli lancer, car on rappele que ses petits machins, ça fait quand même environ huit kilos, donc, quand même, elle avait bien réussi son coup. Mais qu'importe, tout ça pour dire quand même que la chasseuse de Prime avait surveillé le fameux Pokémon de type combat, justement pour empêcher qu'il recommence à lui faire un sale coup. Cette fois, elle l'avait remarqué, et elle avait put se défendre, car elle avait été mieux adapté à la situation. Mais maintenant, elle savait ce qu'elle devait faire. Elle déclara alors, sur un ton un tout petit moqueur, presque enfantin, concluant d'ailleurs cette répliquer en tirant la langue :


« Ais-moi une fois, honte à toi, ais-moi deux fois, honte à moi comme on dit. »

Ce fut la conclusion, à son sens, de ce très léger combat. Elle sorta alors de sa poche une autre superpotion, l'une de ses dernière d'ailleurs, et l'appliqua aux Pokémon combat, qui devait avoir eu une jolie bosse par sa chute, avant de le pousser pour retourner vers son dresseur, le fameux Silent. Encore une fois, elle l'avait punie, sans doute fait mal, vu qu'elle ne l'avait pas envoyé avec délicatesse... Mais elle soignait. En tout cas, maintenant, les deux étaient mis en garde, il ne fallait pas non plus énerver la chasseuse de Prime. Il y a un moment, où les bêtises, ça allait plus, et quand on faisait des bêtises, il fallait s'attendre à une punition ! Voilà ! Maintenant, ils avaient eu leur punition, les pendules pouvaient enfin être vraiment remis à zéro. Ce n'était pas trop tôt ! Et maintenant, la fameuse Chasseuse de Prime devait reconnaître quelque chose, qu'elle avait quand même remarqué chez Silent, et chez ses Pokémons :

« Je dois néanmoins dire qu'il y a une bonne synergie entre toi et tes Pokémons ! Ca se voit que vous vous entendez bien ! »

Elle n'avait pas tord. Et elle le pensait vraiment. Elle, elle avait quand même plus de mal avec ses Pokémons, qui parfois en faisait un peu qu'à leur tête. Bon, surtout Zebibron et Givrali, qui étaient de loin, les deux les plus terribles de son équipe, ceux qui avaient tendance justement à ne pas obéir. Mais cela arrivait aussi que les autres, parfois, ait tendance à faire un peu faire ce qu'ils voulaient, quand justement, ils pensaient que leurs idées étaient les meilleurs ! Et vu le caractère de ses Pokémons... C'était bien souvent le cas. Aria n'était quand même pas très douée avec les Pokémons, elle devait l'avouer. Ses Pokémons, en même temps, en grande partie, avait tendance à faire ce qu'ils voulaient, comme des gros anarchistes. Cela était sans douté lié au fait qu'Aria n'était pas très sévère avec eux, et avait tendance à largement accepté ce qu'ils voulaient, et ce qu'ils faisaient. C'était surement pas une bonne manière d'éduquer des Pokémons, si vous voulez mon avis, car cela avait tendance à les faire prendre très vite pour des pachas. C'était comme ça que ça marchait les Pokémon, même si cela, c'est un peu une vision caricatural !

« Allez, assis-toi, et écris-moi un peu d'où tu viens, et pourquoi t'es dehors à une telle heure. Ca m'intéresse. Pas d'inquiétude, t'as eu une bonne punition, cette fois, t'as compris. »

Bravo à Aria ! AU début, elle avait manqué de dire « raconte-moi », ce qui n'aurait pas été très possible pour le fameux Silent, étant donné qu'il ne pouvait malheureusement pas parlé. Mais dans sa tête, elle n'avait pas fait de faute à l’oral, elle répara tout de suite sa phrase, pour la rendre plus adaptée. Maintenant, est-ce que le fameux membre de la Team Venom allait accepter, cela, elle ne pouvait pas le savoir... Et s'il ne voulait pas, elle n'irait pas lui courir après, loin de là ! Elle n'était pas du genre à apprécier ce genre de jeu, et puis, elle se rappelait qu'elle aurait aussi de toute façon )à partir pour son gagne pain ! C'était plus important que faire ami-ami avec une sale teigne muette ! Oui, car Silent n'était pas mignon, c'était une sale peste... Une vraie peste mignonne, mais une vraie peste ! Mais alors, ça voulait dire qu'il était mignon ? Oui, mais mignon comme une peste ! Vous n'avez pas compris ? C’est pas grave, personne n'a rien compris ! Et c'est ça qu'est bon ! Donc, en un mot, comme en cent, vous aurez compris le final de ce paragraphe, comme de cette réponse... A vous les studios !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Sam 22 Nov - 20:59


Rien ne s’était passé comme Silent et son équipe l’auraient voulu. Certes, il pu se libérer de la poigne de la jeune femme. Cependant elle ne frissonna pas de peur en entendant Lullaby. Pire, elle s’attendait à ce que Stalwart l’attaque une nouvelle fois ce qui fait qu’elle put l’arrêter sans difficulté avant de le faire valser et tomber sur une caisse en bois. Le Panda cria de surprise et un peu de douleur aussi. Tout cela s’était déroulé en quelques fractions de secondes, sous les yeux incrédules du jeune dresseur et du Polichombr.  Leurs regards se portèrent ensuite sur la jeune femme qui leur paraissait bien plus terrifiante qu’elle ne l’était au départ. Pas plus terrifiante qu’un Ecremeuh, évidemment… Mais terrifiante quand même. Elle dit avec une voix moqueuse :

« Ais-moi une fois, honte à toi, ais-moi deux fois, honte à moi comme on dit. »

Silent ne comprenait pas du tout la signification de cette phrase, peut être qu’elle était stupide et qu’elle n’avait pas remarqué que sa phrase n’avait aucun sens. Le garçon continuait de la regarder, mais son regard surpris avait été remplacé par un regard un peu plus méfiant, mais ses jambes tremblantes trahissaient le fond de sa pensés. Il allait recevoir une nouvelle correction et cette fois il ne pourra pas s’échapper, pensait-il. Lorsqu’il la vit fouiller de nouveau dans sa poche, le corps de Silent se raidit et l’imagination de l’adolescent lui joua un tour. Il pensait que de sa poche, la jeune femme allait sortir un couteau, ou un flingue, on une autre arme quelconque, pour l’achevé. Il tremblait encore plus fort et il sentait son cœur battre la chamade. Il fut un peu surpris mais surtout énormément soulagé quand elle sortit finalement une simple Super Potion… Á croire qu’elle était une infirmerie ambulante cette madame.

Aria s’approcha du Pandespiègle, qui se frottait la bosse qu’il avait sur la tête en gémissant. L’adulte soigna le petit Pokémon à l’aide de sa super potion, toujours observé par Silent qui ne savait plus trop quoi penser d’elle… Certes, il l’avait beaucoup cherché, et la colère était l’un des résultats que le garçon attendait de la jeune femme. Mais ce qui l’étonnait c’est que malgré tout, elle l’aidait et elle soignait ses Pokémons. En même temps, elle lui a dit plutôt, elle le trouvait énervant, certes, mais pas méchant. C’était… Un peu étrange… D’habitude on ne cessait de lui reprocher de faire des blagues qui ne faisaient rire que lui mais elle… Elle lui avait dit qu’il était « gentil ». Elle alla même jusqu’à le complimenter, lui et son équipe :

« Je dois néanmoins dire qu'il y a une bonne synergie entre toi et tes Pokémons ! Ca se voit que vous vous entendez bien ! »

Entendre un tel compliment après tout ce qu’il lui avait fait subir, cela attendrit l’adolescent et le fit même rougir. Gêné, il tenta de cacher son visage en mettant sa capuche sur la tête. Il espérait ainsi que l’ombre de la capuche masquerait les rougeurs qui se formaient sur ses joues. Pour un dresseur, la synergie entre lui et son équipe, c’était quelque chose d’importante… Sans synergie, il était impossible de mener un combat à bien, et souvent on le lui reprochait « On ne peut pas devenir plus fort si on n’est pas capable de communiquer correctement avec ses Pokémons. » Ce sont les mots qu’il avait l’habitude d’entendre de la part des personnes qu’il croisait. Mais Aria n’avait pas dit ça, non, elle lui dit carrément « Tu peux devenir plus fort ».

« Allez, assis-toi, et écris-moi un peu d'où tu viens, et pourquoi t'es dehors à une telle heure. Ca m'intéresse. Pas d'inquiétude, t'as eu une bonne punition, cette fois, t'as compris. »

Et quoi ? Elle s’attendait à ce que le garçon raconte toute sa vie a une inconnue ? Bah… Ouais Silent en aurait été capable, il ne pouvait s’empêcher de comparer Aria avec sa propre mère, alors oui, lui parler ne lui causerait aucun soucis. En revanche, le garçon possédait, comme beaucoup d’entre nous, une certaine fierté, et avouer que parler à cette femme ne lui poserait aucun souci, ce serait en foutre un coup dans sa fierté d’ado rebelle qui déteste les adultes, hein… Alors il lui écrit :

« Donnant, donnant ! Je te parle de moi, tu me parles de toi. »

Sur ces mots, il s’assied sur un petit muret, non loin d’eux. Il posa son carnet ouvert sur ses genoux, son crayon à la main. Il commença à écrire les informations que lui avait demandées la jeune femme. Il lui montra ensuite ce qu’il avait écrit :

« Je viens de Kalos et je suis ici parce que je m’ennuyais je te l’ai déjà dit. »

Maintenant c’était au tour de la femme de dire d’où elle venait et pourquoi elle était aussi. Il espérait aussi qu’elle lui donne son nom, parce qu’il ne savait pas encore comment se prénommait cette femme.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 23 Nov - 9:50

Le fameux Silent semblait effrayé. Aria était si effrayante que cela. Elle le remarqua, quand elle cherchait sa fameuse Super-Potion pour le pokémon qu'elle avait fait quelques peu mal. Ce gamin était étrange. C'était une sale peste, ça, elle n'avait pas de doute, mais elle se demandait s'il y avait pas plus qu'une sale peste, derrière tout cela. Bien sur, elle ne voulait pas aller trop vite en besogne, et juger sans comprendre ni savoir. Mais elle pensait qu'il y avait quelque chose de plus complexe. Elle ne pensait pas, véritablement, qu'il faisait tout ça uniquement pour se moquer, ou comme il l'avait déclaré, juste car il s'ennuyait. Non. Il avait sans doute quelque chose cachait, la dedans, dans son coeur, qu'il ne voulait pas dévoiler. Et cela, elle aimerait bien le savori. Quoi ? Oui, je sais. Cela sera paradoxal avec ce qui allait bientôt venir, mais attendez encore un peu. Tout cela n'est pas fini, et on a encore beaucoup de chose à dire. Donc, comme je dis toujours, soyez patient… Cela arrive bientôt.

« Donnant, donnant ! Je te parle de moi, tu me parles de toi. »

« Promis ! »


Et bien, il voulait savoir sa vie ? Elle raconterait pas tout, bien entendue. Elle n'allait pas raconter son passé assez triste, elle estimait que cette enfant n'avait pas à découvrir la souffrance qu'elle avait eu. Mieux valait se concentrer sur des choses joyeuses, non ? Elle n'aimait pas trop parler de tout ses malheurs, souvent, pour deux raisons. La première… Disons que c'était car, elle ne voulait pas plomber l'ambiance, en racontant des choses extrêmement dur, extrêmement triste. Bien sur, c'était du passé, mais quand même. Et de plus, en seconde raison, c'était qu'elle n'aimait aps trop en parler tout court. Donc, elle mentait un peu. Ou tout du moins, elle omettait de tout dire plutôt. C'était plutôt comme ça qu'il fallait le voir. Non pas qu'elle mentait, mais plutôt qu'elle ne disait pas tout, car elle ne voulait pas que tout le monde sache le tout. C'était une vision, si vous voulez mon avis, pas forcément la meilleur, mais c'était comme ça qu'Aria avait décidé de vivre. Plutôt cacher, que dévoiler. Certains étaient très loquaces sur leur malheurs, à tel point que parfois, cela devenait lourd… D'autres, au contraire, étaient affreusement discret sur ce genre de point, a tel point que cela devenait dur de comprendre leur malheurs…

« Je viens de Kalos et je suis ici parce que je m’ennuyais je te l’ai déjà dit. »

« Attend, j'ai une idée ! Voilà ! »


Elle chercha alors dans ses poches intérieurs. Ses poches, non violés par les mains impudi... Oh, bordel, je reformule cette phrase, ckar là, elle est vachement trop louche, si je la conclus, je vais me prendre un avertissement direct, vlan, dans la face. Bref, ses poches intérieurs n'avaient pas été fouillés par le fameux Silent. Tant mieux, étant donné que c'était là qu'elle gardait le principal de son argent, son arme de service… Bref, des choses qu'un gamin n'avait pas trop le droit de toucher. Pourquoi cherchait-elle là-dedans ? Pour sortir son arme et tuer tout le monde à la Call of Duty comme certains ont tendance à croire ? Oui, quand je troll, je troll tout le monde, personne n'échappe à mes taquineries. Mais le prenez pas personnellement, c'est de l'humour. Bref, bien entendue pas pour cela. Elle sortit alors à son tour un Crayon de bois. Que comptait-elle faire avec ? Crever les yeux de… Non ! On a dit on arrête de se moquer. Les gens qui aiment le gore ont le droit de l'aimer, j'dois arrêter de troller tout ce qui bouge. Sinon, je vais me finir par me faire tabasser à coup de parapluie. Bref, elle s'approcha du carnet, et juste sous la phrase du fameux Silent, elle marqua :

[Je m'appelle Aria, et je viens de Sinnoh, je voyage pour mon métier.]

Et voilà ! Elle avait écrit à son tour ! C'était quand même plus intéressant de faire cela comme ça, et ne pas faire ainsi une discussion illogique, où l'un écrirait, et l'autre parlerait ! Ainsi, les deux étaient sur un pied d'égalité, et personne n'était avantagé ! Et puis, cela lui permettait de mieux comprendre son, en quelque sorte, car il est difficile de l'affirmer, étant donné que cela n'était justement pas cela, son interlocuteur. Elle écriva alors à la suite :

[Pourquoi ne dors-tu pas à une telle heure ?]

Elle voulait sa réponse à sa maudite question ! Peut-être qu'il s'ennuyait, mais ce n'était pas logique qu'il ne dorme pas. Surtout qu'elle se rappelait bien que les enfants en pré-adolescence et en jeune adolescent, ce qui était a peu près, grosso-modo, ce qu'était Silent, avait souvent besoin de beaucoup dormir. Les Adolescents et les Pré-Adolescents étaient sans doute les plus gros dormeurs qui existaient. Bien sur, comme toujours, il ne fallait pas généraliser, et tu avais des gros dormeurs, qui eux, n'étaient pas dans cette classe d'âge, et inversement, des classes d'âge, qui justement ne dormait pas beaucoup. Donc, voilà, il fallait relativiser. Mais bon… Aria voulait quand bien même savoir si comme cela, il souffrait d'insomnie récurrente, ou bien tout simplement, là, cette nuit, il ne dormait pas. Les deux étaient parfaitement possible ! Aria avait un peu tendance, néanmoins, à toujours penser à des vielles théories bien compliqués. C'était un peu l'un de ses défauts, toujours vouloir tout voir des idées complexes.

« C'est plus drôle comme ça, non ? »

Elle lui fit alors un beau sourire, et joua un peu avec le crayon. En effet, elle trouvait cela bien marrant ! Autant être sympathique avec ce fameux Silent ! Surtout, elle voulait bien faire comprendre qu'elle n'était pas son ennemi. Bien sur, leur première relation avait été tendus, et, on ne pouvait pas le dire autrement, mais c'est vrai que leur première relation n'était pas partie sur de bonnes bases. En même temps, faire les poches d'une demoiselle, puis que celle-ci te menacent de te fesser, alors que tu avais seize ans… C'est sur que les histoires d'amitiés commencent rarement comme cela. Quoique cela serait drôle, dans un sens, quand on raconterait aux restes de ses amis, cela serait marrant de déclarer cela, comment l'amitié avait commencé ! C'est sûr qu'on nous remarquerait. Mais bref, ce n'était point le sujet. Maintenant, elle espérait que son idée avait plus au fameux Silent, et que justement, il comprendrait mieux qu'Aria ne voulait pas être méchante, et qu'elle avait qu'une envie, que ce fameux Silent se sentent à l'aise. Après tout, il n'était pas méchant. Justement. Si on était sympa avec lui… Il le serait sans doute. Non ?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 23 Nov - 14:42


Elle donna sa parole tout en s’asseyant juste à côté de lui. Silent fit une moue. Devait-il croire cette femme ? Devait-il croire que cette fois-ci elle tiendrait sa promesse ? Même si elle lui faisait pensé à sa propre mère, elle n’en restait pas moins une adulte sournoise, elle l’avait bien prouvée tout à l’heure en brisant la première promesse qu’elle avait fait à Silent. Une fois qu’elle eut lu le message de l’adolescent, elle s’exclama :

« Attend, j'ai une idée ! Voilà ! »

Sous les yeux intrigués du jeune garçon, elle passa sa main dans une poche dans laquelle Silent n’avait pas fouillé. De cette poche, elle y sortit un crayon gris. Kiryû ne pu s’empêcher de la regarder avec incompréhension, ne sachant pas vraiment où elle voulait en venir. Un crayon, ça servait à écrire ou à dessiner, rien de plus rien de moins… Alors à quoi allait-il lui servir alors qu’elle n’avait aucune raison d’écrire, elle ?

Au final, sans qu’il s’y attende, la main de la jeune femme s’approcha du carnet de Silent, toujours posé sur ses genoux. En dessous des mots que Silent avait écrit, elle inscrit à son tour ces quelques mots pour se présenter :

[Je m'appelle Aria, et je viens de Sinnoh, je voyage pour mon métier.]

Silent lisait avec de grands yeux ce que venait d’écrire Aria. Elle lui avait même donné son prénom alors que lui n’avait juste indiqué son lieu de vie. Il redressa son visage pour regarder de nouveau la jeune femme, toujours un peu surpris par le fait qu’elle lui réponde en écrivant car il ne comprenait toujours pas pourquoi elle faisait ça. Aria enchaina avec une autre question, toujours écrite :

[Pourquoi ne dors-tu pas à une telle heure ?]

Elle ne se contenterait donc pas d’un simple « Je m’ennuyais » alors… Ce n’était pas une réponse satisfaisante pour elle. Et zut, pensait Silent. Pourquoi les adultes posaient toujours un tas de questions qui ne sont pas censés les intéressés ? Ses yeux roulèrent, visiblement un peu agacé par la situation… Mais il allait devoir répondre à la question d’Aria sinon peut être qu’il allait recevoir une nouvelle correction ? On ne sait jamais, elle avait l’air d’être assez lunatique, pensait Silent. Son crayon toujours à la main, il commença à écrire ce qu’Aria voulait qu’il écrive :

« Je n’arrivais pas à m’endormir. »

En redressant de nouveau la tête il vit ce grand sourire affiché sur le visage d’Aria.

« C'est plus drôle comme ça, non ? »

Elle trouvait drôle de parler par écrire ? En fait elle faisait tout ça pour se moquer de lui ? Non ça n’avait aucun sens dans l’esprit de l’adolescent… Pourquoi être bienveillant avec quelqu’un si c’est au final tout simplement pour se moquer de cette personne ? Dans l’esprit de Silent, on devait soit se moquer des gens, soit on devait être sympa… Mais en aucun cas on ne pouvait être les deux au même moment. Se moquer tout en faisant semblant d’être gentil, c’est vraiment la pire chose que l’on puisse faire. Donc elle devait essayer d’être gentille avec lui alors, il ne voyait pas d’autres issus. Mais quand même, pourquoi écrire quand on avait l’avantage de la parole ? Peut être avait-elle peur de se sentir seule en étant la seule à parler de vive voix ?

« Oui c’est marrant… Si on veut… »

Il relut la présentation d’Aria, tout en réfléchissant a quelle question il pouvait lui poser impudemment. Une question gênante ? Non ce n’était pas si drôle et puis finalement, la réponse n’allait surement pas l’intéressé… Silent était bien plus curieux par rapport au métier qu’exerçait Aria. Il ne connaissait pas tellement de jobs permettant de voyager à part peut être dresseur, mais était-ce seulement véritablement un métier à par entière ? Il est vrai que les vaincus lors d’un match donnait de l’argent à leurs adversaires mais pouvait nous vraiment parler de métier dans ce cas ?

« Tu bosses dans quoi ? »

Entre temps, les Pokémons de Silent avait rejoins les deux humains. Stalwart s’asseye à côté de son dresseur, frottant sa tête contre le bras du garçon. Quand à Lullaby elle gardait un visage boudeur, déçue de ne pas avoir pu faire peur à Aria.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Dim 23 Nov - 18:06

Aria jouait tranquillement avec son crayon, s'amusant, par exemple, à l'envoyer en l'air, pour le rattraper en l'air. Cela ne servait strictement, mais alors strictement à rien, à part éventuellement à prouver une éventuelle dextérité, mais bon, l'utilité restait, quand même, je dois le dire clairement, plus que contestable. Enfaîte, ce qu'elle attendait, c'était surtout que le fameux Silent, à son tour écrivent ce qu'il voulait dire. C'est à dire, ici, deux réponses précises ; Pourquoi était-il debout, et que pensait-il de cette idée ! La première arriva vite : Par rapport à ce qu'elle avait pensé, il ne souffrait pas d'insomnie. Tant mieux ! Enfaîte, visiblement, c'était juste que ce soir là, il n'avait pas put dormir. Comme elle ! Bref, comme dirait Montaigne, tout était dût au hasard, et ici, tout ce RP n'était là que « Car c'était lui, car c'était elle », comme il en parle dans ses très longues pages de ses Essaies, rédigés durant toute sa vie, tournure qu'il utilise dans le cadre de sa relation avec son ami très très intime qu'était La Boétie, auteur de la Servitude Volontaire… Oui dit comme ça, cela faisait très louche, comme relation, mais l'histoire, la littérature et la philosophie n'ont pas dis plus sur leur relation… Quel dommage…

« Oui c’est marrant… Si on veut… »

Tient ? Ca semblait moins bien marché qu'elle pensait. Il ne semblait guère enchanté qu'Aria se mette à son niveau. IL pensait peut-être qu'elle se moquait de lui ?! Oh mon dieu ! Elle espérait que cela n'était pas ça, car c'était absolument pas ça ! Elle se moquait nullement de lui, au contraire, elle voulait vraiment faire comme lui, pour le mettre plutôt à l'aise ! Mais bon, s'il demandait, elle arrêterait ce petit jeu ! Elle ne voulait pas du tout que le fameux Silent se sente mal, même si elle devait avouer qu'elle ne voyait pas en quoi cela pouvait être dérangeant. Dans le pire des cas, à ses yeux, c'était juste stupide, donc, cela ne la gênait pas, étant donné qu'elle ne voyait pas où cela dérangeait d'être stupide ! Elle n'avait aucune honte d'être stupide, donc, cela ne posait aucun problème non ? Mais qu'importe. Elle s'inquiétait quand même un peu, mais heureusement, il ne fit pas d'autres remarques, et continua alors le « jeu », qui c'est vrai, c'était maladroit de la part de la chasseuse de prime de le considéré comme telle. Pour lui, ce n'était pas un jeu : C'éait sa vie.

« Tu bosses dans quoi ? »

[Je travaille pour les FPI, les Policiers, là, tu vois, quand le jour se levra, je partirai à la recherche d'un Braconnier.]


Dès que le vent soufflera, je repartira, dès que les vents tourneront, je me n'en allerons ! De Lapin TATINTIN ! Bordel, ça fait du bien de faire un peu de Renaud, dans un RP. Je peux vous dire que ça vous fout la patate ! La pèche. Et la pèche c'est important ! Enfin, la pêche plutôt. Quoique, la pèche aussi important. Beaucoup de population vivait de la pèche. Car cela rapportait du poisson. Avec deux S. Car avec un seul, cela donnait du Poison, qui était mauvais, comme les SS tout seuls, car cela rappelait une sombre période de l'Histoire. Bon, il est peut-être temps de retourner à notre RP, car là, on commence à déraper méchamment ! Ainsi, la fameuse Aria Cantore était donc, proche des Forces de Police International. Elle avait préféré, d'ailleurs, le préciser, car le Sigle ne disait pas forcément quelque chose aux fameuses personnes dont elle parlait, surtout les plus jeunes. Alors que le terme de « Policier », tout de suite, on comprenait. Ce n'était pas très dur, en même temps, vous me direz. Par contre, en contrepartie, elle savait que cela allait peut-être mettre un froid entre les deux interlocuteur. Surtout avec les jeunes, qui n'aimaient pas trop la police, ne comprenant bien souvent pas en quoi cela rimait, et qui ne les voyait que comme des oppresseurs…

[Ca m'amène a beaucoup voyager!]

En tout logique, oui, en effet, elle avait raison, c'est vrai que ce métier l'amenait à beaucoup bouger pour travailler. Les criminels qu'elle cherchaient n'étaient pas toujours tranquillement entrain de prendre le thé, quelques appartement non loin d'elle ! Sinon, ça serait trop simple. Et puis, cela serait très stupide de la part du fameux criminel de faire cela. Coucou les personnes qui me cherche ! Je suis juste à côté ! Peu crédible. Tu me diras, on a cherché Ben Laden pendant des années, et des années dans des grottes… Et finalement, on l'a trouvé peinard chez lui. Comme quoi, on s'est vraiment fatigué pour rien, fallait pas oublier de vérifier d'abord chez les gens, avant de chercher dans les planques. Mmh… L'exemple est maladroit, j'pense. Mais bref, en effet, cela amenait régulièrement la fameuse Chasseuse de Prime à voyager. Mais maintenant, c'était au tour du fameux Silent. Aria prit alors son crayon, et écrit :

[Je suppose que tu es dresseur toi ? Tu es déjà doué ! Givrali se souviendra longtemps de ne pas embêter ton Brutalibré!]

C'était sans doute la théorie la plus probable : Presque tout les jeunes à son âge voulaient devenir des grands dresseurs de Pokémon. Elle s'en souvient, quand elle avait quinze ans, ses longues engueulade avec son père pour qu'il accepte qu'elle devienne dresseuse, bien qu'elle était une fille, son père considérant que les garçons pouvaient faire du Poké-Poké dans la nature, ça allait, mais que pour les filles, c'était trop dangereux. Et elle se souvient bien de comment cela finissait à chaque fois : Une grande gifle dans la tronche, puis, elle s'enfermait dans sa chambre et boudait jusqu'au repas du Soir, où sa mère arrivait à les réconcilier tout les deux… Bref, presque tout le monde arrivait à cette âge à partir à l'aventure pour capturer des Pokémons, tenter la ligue, échouer misérablement, et finalement, retourner à ses études ennuyantes, les Pokémons ne devenant maintenant que des animaux de compagnies. En effet, par rapport à ce qu'on pouvait lire dans d'autres RP, sans doute que le Chomage n'était pas si généralisé dans le monde de Pokémon… Tous ne devenaient pas des champions, des maîtres… Et beaucoup avaient des Pokémons, tout en occupant des métiers traditionnel !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Kiryû Arikawa



Messages : 156
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/07/2014
Autres Comptes : Chikara Fujisaki - Camilla Spencer - Clyde Fitzgerald - Calix & Clarys

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Lun 24 Nov - 18:04


Aria était beaucoup plus calme, digne de ce que l’on attendait d’une grande personne. Elle jonglait tranquillement avec son crayon en attendant les réponses du garçon. Après avoir lu ce que Silent venait d’écrire, elle répondit donc à la question de l’adolescent concernant son métier :

[Je travaille pour les FPI, les Policiers, là, tu vois, quand le jour se levra, je partirai à la recherche d'un Braconnier. Ça m'amène a beaucoup voyager!]

En lisant ce qu’elle venait d’écrire sur le carnet, Silent sentit son cœur bondir, surpris par cette révélation…  L’adolescent se retourna, passant sa main sur son visage, il se sentait particulièrement tendu. Cela expliquait donc pourquoi Aria n’avait pas conduit Silent jusqu’au poste de Police le plus proche ! Comme elle travaillait elle-même pour la FPI elle pouvait très bien s’en occupé elle-même et surement qu’elle s’en occupera après la conversation ! Non… Non… Elle avait promit qu’elle ne le punirait plus d’avantage… Cesse de te faire des films Kiryû, calme…

Il se rendit compte que la femme avec qui il discutait tranquillement était en réalité son ennemie. Oui, car n’oublions pas que le garçon faisait partit de la Team Venom. Le groupe était bien entendu connu pour être un groupe de bienfaiteurs, n’œuvrant que pour la reconstruction des villes ayant été endommagée par la guerre qu’il y a eu lieu plus tôt. Mais Silent savait que tôt ou tard des gens découvriront la vérité… D’ailleurs certains avaient déjà des soupçons, sinon… Pourquoi est-ce que Isa l’aurait attaqué ?

Entre temps, Aria avait continué d’écrire sur le carnet, posant donc naturellement une autre question à Silent :

[Je suppose que tu es dresseur toi ? Tu es déjà doué ! Givrali se souviendra longtemps de ne pas embêter ton Brutalibré!]

Elle le dit une nouvelle fois « Tu es déjà doué ! » Les compliments cela ne faisait que rendre heureux l’adolescent. Il avait l’impression qu’on voyait en lui enfin autre chose qu’un garçon non doué de parole mais un gamin tout ce qu’il y a de plus normal.

« En fait j’ai arrêté la conquête des badges. J’ai entendu parler de la guerre et d’une association aidant à la reconstruction d’Hoenn alors je suis venu aider. Je reprendrais peut être plus tard quand tout sera rentré dans l’ordre ! »

Pas totalement vrai, pas totalement faux. Il a véritablement arrêter sa conquête des badges de Kalos, abandonnant tout espoir de devenir lui aussi Maître Pokémon. Par contre il n’avait jamais entendu parlé de la guerre des Teams avant d’avoir été recruté par la Team Venom et à vrai dire il s’en fichait, il ne connaissait pas les gens morts pendant ce conflits et il ne connaissait pas spécialement beaucoup de gens habitants à Hoenn à part quelques sbires Venom… Alors autant dire que la reconstruction de la région fait bien partit des cadets de ses soucis ! En fait, en devenant membre de la Team Venom, il ne voyait uniquement l’opportunité de devenir une personne importante malgré qu’il ne puisse pas parler de vive voix.

Silent repensa à Isa. Il avait rencontré cet homme quelques temps plus tôt et il fut vraiment surpris lorsqu’il apprit qu’un adulte tel que lui faisait partit des FPI, donc logiquement des « gentils », d’après ce qu’il entendait… Était-ce une attitude de « gentil » de menacer de mort des Pokémons ? Peut être qu’Aria le connaissait et donc qu’elle pourrait aider Silent à se venger ! Un homme tel qu’Isa ne pouvait pas s’occuper de l’ordre et la discipline, ça n’avait pas de logique.

« Par hasard, tu ne connaîtrais pas un certains Isa ? C’est un policier aussi et il m’a attaqué sans raison. Il a même faillit tuer mon ami… Tu pourrais faire en sorte qu’il ne puisse plus exercer ses fonctions voir même le mettre en prison ? »

Au moins, comme ça, Silent ne craindra plus de revoir cette tronche de cake d’Isa en sortant du Quartier Général Venom ! Et donc sa vie et surtout celle de ses Pokémons ne serait plus en danger. Cela paraissait être une bonne idée aux yeux du garçon. Il ajouta :

« Au fait, tu as une voix plutôt jolie, tu devrais plutôt en profiter, non ? »

Oui, le fait qu’Aria préférait écrire plutôt que de parler gênait encore l’adolescent. Silent pensait toujours qu’il était probable que la jeune femme ne faisait ça que pour se moquer de lui, mais en même temps cela le rendait triste. Kiryû aimait quand on lui parlait car le son des voix faisaient partie des choses qu’il adorait entendre. Même les voix nasales que parfois on a du mal à supporter, Silent les appréciait.

.:-------------------------:.


Autres comptes :
Chikara Fujisaki
/Camilla Spencer /Clyde Fitzgerald/Calix & Clarys
Couleur parole
FireBrick
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent] Ven 28 Nov - 10:07

Un jeune dresseur de Kalos, vu ses Pokémons, faisant son voyage à Hoenn... Cela pouvait sembler être étrange, inhabituel... Mais non enfaîte. C'était très classique que les parents des jeunes futures dresseurs, justement, leur demandait de visiter des régions étrangères, pour découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux lieux, de nouvelles personnes, différentes de celle de sa région d'origine. Cela était un peu un voyage culturel, si vous voyez ce que je veux dire ! Bien sur, cela ne voulait pas dire que tout le monde le faisait. Une écrasante majorité de parents continuait de préférait que leur enfants restent à porté de voiture, comme on dit, donc, dans la même région. Puis, il y avait les célèbres inquiétudes, lié à un brin de Xénophobie, au sens propre du terme, la peur de l'étranger, qui faisait qu'on craignait pour ses enfants, quand ceux-ci était loin de nous. Sentiment fort et bien humain, si vous voulez mon avis. Alors, maintenant... Est-ce que c'était le fameux cas de Silent... PAS DU TOUT ! Ce magnifique paragraphe est totalement hors sujets ! Que c'est beau ! Bon, c'est pas si étonnant. On a l'habitude, maintenant.

« En fait j’ai arrêté la conquête des badges. J’ai entendu parler de la guerre et d’une association aidant à la reconstruction d’Hoenn alors je suis venu aider. Je reprendrais peut être plus tard quand tout sera rentré dans l’ordre ! »

[C'est bien ! Tu sembles motiver !]

Et bien ! Elle devait relativiser la petite peste qu'était Silent ! Silent avait beau, quand il s'ennuyait, apprécier de faire... Comment le dire poliment, et éviter l'exclusion ? Euh, disons, quand il s'ennuyait il avait beau apprécier embêter les gens, son but était largement noble ! Il avait arrêté, carrément, ce rêve de presque tout les enfants, de devenir maître Pokémon, pour littéralement aider la communauté, qui en aviat encore bien besoin ! C'était très noble de sa part, trouvait la fameuse Chasseuse de Prime ! Comme quoi, on pouvait être une petite peste, mais savoir aider les gens... C'était très bien de sa part ! Le fameux jeune homme ainsi, comptait aider la société... Elle se demandait comment il faisait. Sans doute des soutiens moraux, peut-être s'amusait-il avec des orphelins et autres victimes de la guerre de son âge. Ne vous moquez pas ! C'était, aux yeux d'Aria, comme au mien d'ailleurs, sans doute le plus important, vu la situation ! Cela pouvait éviter la phase d'une avalanche de haine, mensonge, voir pire...

« Par hasard, tu ne connaîtrais pas un certains Isa ? C’est un policier aussi et il m’a attaqué sans raison. Il a même faillit tuer mon ami… Tu pourrais faire en sorte qu’il ne puisse plus exercer ses fonctions voir même le mettre en prison ? »

Quoi ?! Malheureusement, elle savait que ce genre d'évènement pouvait arriver... Cela ne serait pas la première fois. Elle était contente qu'il s'en soit sortit. Elle se demandait aussi si le « sans raison », était véritable. Après tout, elle avait bien vu que c'était un petit voleur, et une petite peste. Cela aurait put être l'un de ses sales coups qui aurait entraîné cela... Mais attention ! Si la fameuse Chasseuse de Prime prenait cela en considération, elle estimait que cela n'excusait en rien, mais alors, en rien du tout les actes du fameux Policiers ! Peut-être qu'elle était trop gentille avec lui, elle avait prit sa en considération, elle savait très bien que bon nombre d'autres l'auraient trainés jusqu'au poste, mais alors là, même si le « sans raison » était faux, même dans le cas où il serait non pas un mensonge, mais une omission de la vérité... Les actes barbares de ce fameux « Isa », nom qui ne lui disait malheureusement rien, était impardonnable ! Malheureusement, elle ne savait pas grand chose, et le fameux Silent n'avait pas encore beaucoup expliqué. Cela était arrivé avant son départ de Kalos ? Après son arrivé à Nénucrique ? Bonne question, elle allait devoir lui demander par écrit plus d'explications... A moins que...

« Au fait, tu as une voix plutôt jolie, tu devrais plutôt en profiter, non ? »

« Oh, d'accord, laisse moi ranger ça. »

Donc, le petit jeu d'écrire, et répondre par écrit, ne lui plaisait pas plus que ça... Tant pis ! Cela avait été une idée, elle avait tenté, elle pouvait être contente d'elle ! Elle se demanda néanmoins, s'il était sincère sur le fait qu'elle avait une « plutôt jolie » voix. Ou alors, si c'était justement une manière un peu subtile, un peu détourné, de mettre fin à ce jeu d'écriture. Elle pourrait alors se torturer très longtemps le cerveau pour tenter de deviner... Mais non. Parfois... Mieux valait rester dans l'ignorence, et ainsi, ne pas chercher à comprendre. Ce qu'elle devait comprendre, seulement, de cette fameuse phrase écrite, c'était une seule, et unique chose : Il voulait qu'elle recommence à parler, donc, elle le faisait ! Voilà ! De plus, sérieusement... Cela n'était pas dur pour elle. Donc, elle rangea son stylo, enfin, son crayon de bois, et déclara, par rapport au texte le plus important de Silent, celui précédent celui lui demandant de parler :

« Alors, pour ton cas... Mmh... Je connais peu la région de Hoenn et Kalos, je viens de Sinnoh à l'origine, et je vis à Unys... »

En effet, Aria n'avait pas tout à fait compris le cas de Silent, qui n'avait pas été trop expressif. Donc, elle ne savait pas trop ou et quand l'évènement était arrivé... Mais quoiqu'il arrive, elle n'allait pas rester sans rien faire loin de là ! Mais elle devait bien avouer, qu'elle ne connaissait rien, mais alors rien de ce fameux Isa. Et puis, elle connaissait pas forcément beaucoup ses collègues. Il y en avait qu'elle connaissait bien, d'autres, beaucoup moins. Surtout à Kalos, une région dont elle n'avait jamais mit les pieds, comme Johto, mais pour des raisons différentes... Quoique même pas. Les deux, c'étaient car elle n'avait jamais eu l'occasion. Mais cela ne la dérangerait pas de le faire ! Et puis, si elle devait pour les teams, elle le ferait sans aucun problème ! Mais ce n'était pas le sujet. Elle déclara alors au fameux Silent :

« Mais ce que tu me racontes est très grave ! »

Totalement ! Elle voulait bien montrer à Silent que malgré sa phrase précédente, où elle expliquerait son embarras, ne pouvait pas faire sur le coup grand chose... Surtout qu'elle n'était pas exactement une FPI, elle n'avait aucun droit et contrôle sur ses collègues en CDI, étant donné qu'elle n'était dans les faits même pas en CDD, uniquement sous contrat... Mais le cas était suffisament grave pour passer outre ses complications ! Elle déclara alors :

« Si c'est bien la vérité, j'en suis sur, je vais faire ce qui est en mon possible pour l'arrêter. Des abus de Policiers, ça existe, et je dois alors t'aider ! »

Aria avait poser l'unique condition pour l'aider : Le fait qu'elle voulait être sur que c'était la vérité. Elle le pensait ouvertement. Même si c'était une peste, et encore, rappelez vous que maintenant, elle relativisait son jugement peut-être un peu trop hatif, il ne plaisanterait pas sur un sujet aussi grave. Ou sinon, il aurait vraiment des ennuis. Mentir sur ce genre de sujet, était aussi grave que de faire un tel crime ! C'était menacer quelqu'un d'innocent, d'une dégradation pure et simple. Mais encore une fois, je vous rappelle ce que pensait la fameuse chasseuse de Prime. Elle ne doutait pas une seconde du fameux Silent. Et elle pensait bien, par contre, ç ce qu'elle disait. Les abus de policiers, cela existait, même si elle détestait les teams, et préférait l'ordre, elle ne pouvait être aveugle à ce qu'elle connaissait. Elle s'appelait pas Andea, quand même ! Oui, c'est un auto-clash de personnage dans le sein de doubles comptes. Vous n'avez compris ? Moi non plus, donc c'est pas grave ! Maintenant, il fallait attendre la réponse de Silent, donc, à vous les studios, cette phrase commence à littéralement envahir tout mes RP !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent]

Revenir en haut Aller en bas
 

"Dans la lune, au fond de l'eau" [PV : Silent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Nénucrique-