Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Rising World
Lun 5 Juin - 16:12 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité

» Pokémon d'Antan
Lun 1 Mai - 11:25 par Invité

» Questionnaire
Sam 22 Avr - 22:09 par Sol


Partagez | .

Tel est prit qui croyait prendre; partie 2: le travail d'équipe [pv: Elwin et Aria]

Invité
Invité



MessageSujet: Tel est prit qui croyait prendre; partie 2: le travail d'équipe [pv: Elwin et Aria] Sam 8 Nov - 20:58

Le sol tremblait sous mes pattes. Ce n'était pas la cause d'un tremblement de terre. Assit sur une plate-forme élevée eu confortable, je regardais au travers d'un mur transparent le paysage qui défilait à toute allure. C'était bien la première fois que je montais de force dans un monstre qui fait du bruit et qui pue. Et j'espérais que c'était la dernière car je ne me sentais pas bien du tout. L'engin basculait à droite et à gauche sans prévenir, à m'en mettre mal à l'aise au point de vomir Je me retenais le plus possible histoire de ne rien salir mais bon sang ce que c'était dur ! L'humain qui m'accompagnait semblait songeur, en même temps on ne savait pas ni où on allait se retrouver et ni ce qui nous attendait. En bref, on avançait directement sur la route de l'inconnu. J'avais remarqué qu'il manipulait un cercle troué avec ses mains. Je me demandais par ailleurs si ce n'était pas ce machin noir qui contrôlait le monstre de métal. À voir sa tête, cela devait demander une certaine pratique. En tout cas, loin de moi l'idée de toucher à un tel machin. Et oui... Je me suis engagé dans une histoire complètement loufoque. Vous me voyez sérieusement accompagner un humain de la sorte ? Franchement... Oh mais ne vous en faites pas, je vais tout vous raconter.

En fait, j'ai failli me faire capturer par deux énergumènes pitoyables dû à mon manque d'attention. Un humain aux cheveux rouges et aux yeux verts -dont je ne connaissais pas le nom- vint à mon secours. Toute cette petite affaire aurait vite été pliée si un troisième ennemi ne s'était pas pointé sur notre chemin. Malgré cela, on a tenu bon. Grâce à un fabuleux travail l'équipe avec les pokémons Libegon et Braisillon de mon nouvel allié humain, on a pu reprendre un peu le dessus. Cela ne suffisait pas... Pour en finir, malgré une situation critique, le bipède sans poils parvint à mettre au sol son adversaire, sous le regard subjugué de ses deux compagnons, et du miens, les étoiles plein les mirettes. L'histoire aurait pu s'arrêter là si mon instinct ne m'avait pas dit que c'était loin d'être terminé... Je me demandais si d'autres pokémons avaient subis un mauvais tournant, voir pire, et qu'ils se voyaient condamnés à vivre dans une cage. J'ai tenté de prévenir le héros de l'histoire. Hormis le fait que les bipèdes sans poils ne parlaient pas notre langue, j'ai tout de même su que l'intéressé m'avait très bien compris. Empêchant les trois bandits de nuire à notre plan, Torche -c'est comme ça que je l'appelais à cause de sa couleur de cheveux- s'est approprié le bien des pas-doués. Une fois bien installé, la Braisillon m'indiqua le chemin pour la suite des événements. Je n'étais pas trop pour au début... Mais c'était pour une cause honorable. Je n'ai donc pas si hésité que ça. Torche utilisa une boule blanche et rouge pour rappeler sa Libegon. Il sortit un drôle de dessin abstrait d'un tiroir et c'est alors que la voiture commença à trembler.

Maintenant que vous savez tout, et qu'encore une fois je n'ai pas eu d'autres choix que de me rallié auprès d'un humain pour accomplir un quelconque exploit, je peux vous parler maintenant du vif du sujet. Le paysage défilé à une vitesse plutôt surprenante. Je me demandais si ma mère courrait aussi vite, et j'en étais même plus que persuadé. La braisillon se tenait sagement à côté de moi. Elle semblait avoir l'habitude de ce genre de transport. Quand même... Quelle expérience ! Mes yeux suivaient les arbres les uns après les autres. Je m'amusais à dire dans ma tête sur un rythme quasiment régulier :


-Evo, li, evo, li, evo... ~arbre, trou, arbre, trou, arbre...~


Mais ce fut vite lassant. J'ai levé mes pattes pour voir de plus près le défilement de la nature devant mes yeux, essayant de ne pas abîmer le mur transparent avec mes petites griffes. On avait vraiment le temps de ne rien percevoir. J'ai soupiré, déçu, puis la machine me secoua de nouveau sans prévenir comme si je l'avais vexé et qu'elle voulait se venger. Tombant maladroitement sur le côté, j'ai abaissé un drôle de bâton en plastique qui laissa entrer l'air dans la voiture. Je venais de faire de la magie !! Je me suis relevé pour voir ça de plus près. Le vent caressait ma fourrure d'une façon vraiment agréable... le mur s'était abaissé ! J'ai hésité, puis j'ai finalement sorti ma tête par le trou que j'avais produit. C'était... Comment vous dire ? J'avais la sensation d'être libre ! Je m'éclatais comme un vrai gosse ! Le souffle sur mon visage me faisait tellement de bien que j'en ai fermé les yeux. Je me laissais emporter... Mais un énorme bruit cassa tout mon enthousiasme ! Un autre monstre de métal venait d'exercer une étrange trajectoire. L'humain au volant semblait énervé. C'était limite si je pouvais entendre ses jurons envers mon égard. Mais pourtant je n'avais rien fait de mal... Un peu honteux, je me suis remis à ma place sagement. Je voulais faire réapparaître le mur invisible, j'ai donc refais la même démarche, mais cela ne fonctionnait pas. Après plusieurs tentatives, j'ai décidé de laisser tomber.

Ce n'est qu'un peu plus tard que notre engin s'arrêta sans crier gare. J'ai analysé l'espace environnant. C'était en pleine nature, mais une masse d'ordure en verre, en plastique et tout un tas de choses non-identifiables trahissait la présence de bipèdes sans poils. Cet endroit me faisait froid dans le dos... Comment les humais pouvaient laisser traîner leurs déchets comme ça sans se rendre compte des risques que cela peut causer ? Que ce soit pour eux comme pour nous ! Mais bon... là n'était pas le principal, je sentais la présence d'un pokémon grâce à mon odorat, pas loin. Torche ouvrit la porte, je n'ai pas attendu trop longtemps avant de sortir du gros tas de ferrailles et de m'empresser d'aller vomir sur le premier buisson venu. Ouf... J'allais déjà beaucoup mieux ! Je me suis retourné devant ce que Torche contemplait... On se trouvait aux pieds d'une paroi rocailleuse, mais rien ne nous garantissait une éventuelle entrée. Et pourtant on était proche du but. Mais à cause de l'odeur de la pollution je n'arrivais pas à flairer une éventuelle entrée. Il fallait chercher, tout en étant attentif. Il ne fallait surtout pas se faire repérer... Et comme on ne savait pas sur quoi on allait tomber, il nous fallait sans nuls doutes des renforts et du soutien. Finalement, on était pas plus avancé que ça. Mon odorat me trompait rarement, mais je commençais à remettre en doute la logique de Torche sur la possible base existante des faiseurs de troubles de tout à l'heure... Je me suis adressé à la braisillon, elle seule pouvait me comprendre. Mon allié était bien trop occupé à penser à autre chose :


-Evoli li evo ? Evoli... ~On fait quoi maintenant ? Cet endroit me fait peur...~
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Tel est prit qui croyait prendre; partie 2: le travail d'équipe [pv: Elwin et Aria] Sam 22 Nov - 19:07

[Ce RP fait suite pour Aria à ce RP //pokemon-legends.pokemonrpg.org/t564-dans-la-lune-au-fond-de-l-eau-pv-silent]

Bon, il était bien mignon le Silent, mais Aria n'était pas allé à Hoenn pour uniquement s'amuser à se faire faire les poches par des marmots muets mal élevés. Non, Aria était une voyageuse, et dans le cadre de son métier de Chasseuse de Prime, il lui arrivait assez régulièrement au final de quitter Unys pendant plusieurs semaines, pour justement chercher une prime, la mettre hors d'état de nuire en la descendant dans le pire des cas, ou tout simplement en le ramenant pieds et poings liés. C'était le métier de chasseur de Prime. Et donc, Aria était maintenant à Hoenn. A contrario de ses camarades de RP, enfin, future camarade, elle y allait à pied elle. Elle aurait put emprûnter un scooter, mais elle ne le fit pas pour des raisons de timings et financière. Timing car elle était déjà un peu en retard, par rapport à son propre planning, et que toute façon, elle n'aurait put vu l'heure où elle était arrivé prendre quelque chose, et financière, tout simplement, car elle n'avait pas beaucoup d'argent sur elle, et qu'emprunter ce genre d'engin, coûtait vite relativement cher. Donc, elle marchait tranquillement, aidé par un baton de marche rétractable.

Le matin commençait, Aria avait bien fait de consommer assez de café pour dépasser la production colombienne de cette plante. Aria était une très grande consommatrice de café, même un peu trop si vous voulez mon avis. Consommer trop de café, c'était mauvais pour la santé ! Surtout quand on le faisait comme Aria, c'est à dire, on le prenait pour ne pas dormir. Heureusement, c'était une matinée calme qui s’annonçait, presque joyeuse. On sentait un petit courant d'air frais, mais la journée s’annonçait quand même relativement tranquille, avec globalement, un beau nuage bleu, qui ne ferait sans doute guère tomber d'eau sur la région tropical de Hoenn. On allait pouvoir profiter de la journée, une fois que les premiers vrais rayons du soleil fasse réchauffer amplement la région de Hoenn, montrant un temps que les touristes appréciaient plutôt. Mais les touristes n'étaient pas du tout ceux qui nous intéressaient aujourd'hui. C'était une autre catégorie de personne, qui n'était pas du même style…

Les braconniers… Il était difficile de comparer les braconniers, des dresseurs, ou des collectionneurs. Quand on regardait les techniques de certains collectionneurs, on se demandait pas pourquoi ceux-ci n'étaient pas catalogueur comme telle… Les Braconniers étaient surtout connu pour le fait que quand il capturait un Pokémon, c'était surtout pour après le revendre. Les revendre très cher, et bien souvent, dans la totale illégalité, esquivant toute taxe… Quoi ? Oui, je vais vous briser votre enfance, mais si on s'en tient à la théorie purement et simple du Code Civil, le vendeur de Magicarpe que l'on trouve dans le Centre Pokémon prêt du Mont Sélénite est purement et simplement… Un Braconnier. Car il ne respecte pas les conditions de vente. Et ouais ! Donc, attention avec les termes. Les Braconniers n'étaient pas forcément des gros bras avec des gros fusils, c'étaient plutôt des vendeurs d'être vivants ayant non conscience de leur existence, ou non reconnu comme telle, qui vendait sans passer par les taxes obligatoires et les contrôles des différents états. Evidemment, pour une histoire, c'est bien moins palpitant.

Alors, Aria était là. Pas pour le vendeur de Magicarpe, mais pour un groupe de malfrat d'une toute autre envergure, bien plus importante. En effet, un gros groupe de braconnier avait été repéré dans cette zone. Une belle organisation, visiblement, qui profitait bien des Pokémons pour gagner le Plus de Pokédollars possibles. Et le pire, c'est qu'ils gagnaient beaucoup. Énormément même ! On ne pouvait pas dire que leurs petites affaires étaient véritablement des affaires où il gagnait peu. Au contaire, ils gagnaient suffisament pour maintenir leur braconnage, et continuer de menacer les Pokémons, les enfermer, et les vendre après aux plus offrants. Les FPI estimaient que sans aucun doute, 1.7 % des dresseurs de la région de Hoenn avait un Pokémon qui auparavant, étaient passé par leur mains. Bien sur, ses gros poissons, aujourd'hui, n'étaient plus aussi haut qu'ils avaient été à une époque. Mais néanmoins, il fallait quand même les arrêter. Et Aria comptait bien se diriger pour gagner gros, avec leur chef ramené aux FPI pieds et poings liés !


« Tient, tient, Kerrien ! »

Aria sauta d'un rocher, et arriva, de manière relativement gracieuse sur le sol, posant une main contre le sol pour bien s'équilibrer. Elle venait de voir ainsi Elwin Kerrien. Aria ne le connaissait pas particulièrement, mais elle l'avait déjà vu plus d'une fois chez les FPI. La chasseuse de Prime y passait quand même assez régulièrement, pour des tuyaux, voir carrément, des primes ! Bon, la plupart du temps, c'était pour aider, et se renseigner sur la guerre contre les Teams, mais maintenant que cela était fini… Oui, car pour la plupart des FPI, maintenant, la guerre était terminé, les Team avaient été vaincu, et la paix était enfin de retour. Cela faisait même relativement plaisir, que cela soit enfin de retour. Les dresseurs pouvaient enfin faire ce qu'ils voulaient, continuer leur parcours initiatique, sans risquer gros, à chaque ville, à cause de ses maudites teams. Maintenant, la tranquillité était de mise ! Mais cela ne voulait pas dire que tout allait bien dans le meilleur des mondes, la preuve. Ainsi, Aria déclara à Elwin, s'approchant et lui souriant, avec néanmoins un petit air moqueur :

« Alors, tu viens aussi pour la prime, gamin ? »

Et oui, un bon groupe de braconnier, cela apportait beaucoup aux chasseurs de Prime ? Et elle devait avouer quelque chose : Elle n'avait jamais trop compris quelle était exactement la position d'Elwin chez les FPIs. Mais qu'importe. Elle, elle était une chasseuse de Prime, et ce qui l'intéressait, c'était l'argent ! Aria n'était pas vénale, mais quand même, elle appréciait bien l'argent, et ainsi, capturer des gros lapins, comme on dit, cela faisait plaisir au portefeuille. Puis c'était assez ironique pour les chasseurs de se faire capturer à leur tour. Aria ne disait pas non à un coup de main, mais elle voulait quand même savoir si le fameux Elwin était sur le même coup qu'elle. Elle avait ses Pokéballs, au cas où, donc tout allait bien. Elle ne passa pas beaucoup d'attention sur les fameux Pokémons ici présent. Elle remarqua juste à Brasillion, ou un truc du jour, elle ne connaissait pas trop les Pokémons de Kalos, comme ceux de Kanto et Johto, étant Sinnoïte et Unyséenne avant tout… Et un Evoli, un Pokémon bien connu de tous. Bizarre d'ailleurs l'Evoli ! Mais bon, ce n'était pas forcément l'intéressant ! Peut-être néanmoins qu'elle lui montrerait Givrali, peut-être… De toute façon, une fois entrée dans la grotte, tout ses Pokémons seraient de sortie ! On est jamais trop prudent !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 20
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Tel est prit qui croyait prendre; partie 2: le travail d'équipe [pv: Elwin et Aria] Lun 5 Jan - 13:16

Pour quelqu'un qui avait prévu de vite accomplir sa mission et rentrer, Elwin était plutôt en retard et avait fait un bon détour.Après être allé a Hoenn, avoir sauvé évoli d'un duo de braconniers, s'être fait assommé, avoir fait un combat, le voici dans une voiture volée en direction de la planque des criminels. Si tant est qu'elle y était bien. Les deux gars qui n'avaient pas l'air bien futés avaient noté sur une carte l'emplacement de la base, et cette carte se trouvait dans la boîte a gant de la voiture. Soit c'était un piège mais dans ce cas là, la carte aurait été placée en évidence pour que les quelques fouineurs la trouve vite. Mais là non. Et puis comme le jeune homme avait directement pensé au piège, se ne serait pas une surprise si c'en était un. L'option la plus évidente était qu'il venaient d'être recrutés. D'ailleurs l'un d'eux n'avaient-il pas dit "mon piège a ENFIN fonctionné..." ? Ça voudrait dire qu'il avait déjà échoué plusieurs tentatives. Heureusement pour lui, il y avait eut un pokémon assez gourmand pour se faire prendre.

Le policier jeta un regard du côté du évoli qui n'avait pas l'air bien a l'aise. En même temps s'il était un pokémon sauvage - en pensant qu'il ne se faisait pas si souvent capturer - il ne devait pas avoir eut l'occasion de profiter des "joies" de la technologie polluante humaine. Non pas que Elwin fut un écologiste convaincu ou quoi que se soit, il se disait que les pokémon devait être en bien grande incompréhension face a tout ça. Mais il avait du se sentir obligé pour aider les pokémon qui seraient piégés d'après lui. Elwin espera que les criminels n'étaient pas tous aussi peu futé, sinon il n'allait pas retrouver beaucoup de pokémon dans leur planque. Mais il devaient avoir de bon fonds. Je veux dire de l'argent quoi, pas de la sympathie. Le jeune homme n'éprouvait plus de sympathie envers les criminels depuis... en fait depuis qu'il savait ce que c'était et qu'il en avait fait les frais. Il était relativement agacé par le fait de s'être fait assommer par l'un d'eux et ça se ressentait presque sur sa façon de conduire - oui car comme déjà expliqué il avait une autorisation spéciale de conduite... en cas d'urgence ou de demande de mission.... demandez a Yris c'est elle qu'a tout planifié !. C'était peut-être pour cela que le évoli était mal a l'aise.

Braisillon quant a elle songeait a ce qui s'était passé plus tôt qui confirmait ce qu'elle pensait de son dresseur, et c'était pas forcément des compliments. D'abord il ne l'avait pas écoutée lorsqu'elle l'avait prévenu, et ensuite il s'était permis de faire comme s'il avait tout fait tout seul alors qu'il n'avait mis qu'un adversaire a terre. Les pokémon, eux, avait du mettre KO deux humains. Et lui s'est fait aidé de sa garde du corps personnelle en plus. Elle regarda le petit pokémon renard qui regardait pas la fenêtre. Il n'était pas habitué et ça se voyait. Sérieusement, qui s'amuse a compter le nombre d'arbre et de trou sur le chemin ? Il finit quand même pas se lasser et se rassit. Mais soudain il y eut une secousse. La braisillon se rattrapa en voletant un instant mais l'évoli tomba contre la porte et actionna... la poignée. L'oiseau fut surpris, mais le renard semblait émerveillé laissant entrer l'air dans la voiture par la portière légèrement ouverte. Et Elwin n'avait pas semblait remarquer ça. Il avait a nouveau l'air fatigué, comme si son énergie était arrivée l'espace d'un instant pour repartir illico. C'était pas bon ça. Et une voiture était arrivée en face.

Elwin était encore entrain de réfléchir quand il vit une voiture arriver en face et faire un appel de phare. Quoi ? Il entendit un sifflement strident a côté de lui et remarqua le sifflement du vent par la même occasion. D'un coup de volant il évita que la voiture en face n'arrache la portière et vite juste après il referma la porte. Il marmonna quelques mots su un "pokémon idiot", mais ne dit rien d'autre et continua. Il prit bien soin au préalable de verrouiller la portière... au cas ou. Finalement ils arrivèrent sans autres incidents - bien que la braisillon agacée ai faillit en refaire un en donnant un coup de bec sur la tête du conducteur - et les pokémon semblèrent soulagés. Le policier ne sortit pas directement du véhicule, au cas où quelques braconniers se trouveraient là. Lorsqu'il pensait qu'il ne risquaient rien il sortit, ayant prit soin au préalable de laisser la voiture un peu plus loin de la présumée entrée.... qui était une paroi rocheuse. Mais il y avait des signes qui trompaient pas. Dans cet endroit pommé où peu de gens devaient aller il y avait des déchets et autres. A moins que ça n'ai appartenu a des voyageurs égarés.. mais Elwin préféré s'en tenir a sa première option qui faisait office de preuve.

On était pas bien avancés en fait. Il faudrait observer de plus près la paroi et résoudre une énigme ou un truc du genre... nan ça c'est moi qui le dit, pas Elwin, je vous rassure. Lui au moins joue pas autant aux jeux vidéos que moi. La braisillon cherchait elle aussi comment on pourrait découvrir la base, quand le évoli lui posé une question.

-Evoli li evo ? Evoli... ~On fait quoi maintenant ? Cet endroit me fait peur...~

Elle lui sourit en quelques sortes. Il ne devrait vraiment pas être habitué aux humains.. surtout a des humains qu'elle estimait "méchants". Elle se posa a côté de lui et lui répondit :

- Ne t'inquiète pas je suis sure qu'on va trouver, Elwin est pas aussi peu dégourdi qu'on peut le penser... quand il veut..


Elle accentua ses dernier mots par un soupir. Quand il voulait son dresseur se débrouillait bien et souvent.. il l'énervait car on aurait dit qu'il faisait exprès de se comporter ainsi. Il disait que son apparence trompait la vigilance de l'ennemi et que c'était bien, mais si ça enlevait la confiance aux alliés c'était moins appréciable. Elwin s'approcha de la paroi quand il entendit une voix féminine, qu'il avait sans doute entendu quelque part... mais il ne se souvenait plus où. En tout cas cette personne le connaissait elle :

« Tient, tient, Kerrien ! »


Le policier se retourna pour faire face a une femme qui portait un kimono. Vu sa position elle avait du sauter du rocher situé derrière elle pour se réceptionner correctement, une main sur le sol. Maintenant qu'il la voyait Elwin se dit que décidément il avait du la voir quelque part, sa tête lui était familière. Mais bon il avait pas trop la mémoire des visages et des noms, sauf s'il y avait réelle nécessité bien entendu. Il se souvenait juste qu'il la voyait des fois au QG, mais c'était tout. Aucune discutions ou échange d'information. C'était peut-être pour ça qu'il ne se souvenait plus de son prénom ou de son nom. Et il n’avait jamais jugé nécessaire de demander des informations sur elle. Le fait qu'elle fut là ne lui sembla pourtant pas dénué de sens. Croiser quelqu'un qui aurait un rapport avec la police dans un trou perdu ou se terreraient soit disant une équipe de brigand retenant des pokémon n'était pas une coïncidence. Ou bien c'en était une grosse; Enfin ce n'était pas déplaisant finalement, si elle pouvait servir de renfort.

« Alors, tu viens aussi pour la prime, gamin ? »


Touché ! Ou plutôt "ah bon y a une prime ?". Alors ces braconniers étaient connus... c'était peut-être pour eux qu'il était venu au départ. Quelque chose qui dérangeait les habitants... quoi de plus dérangeant que de se faire prendre son pokémon ou que d'apprendre que son pokémon serait un pokémon volé ou capturé froidement, surtout si la société tournait autour de ces bestioles. Le jeune homme parut indigné par le "gamin". Même si elle était une adulte, elle n'était pas franchement agée non plus. La nouvelle arrivante ne garda pas son attention sur le jeune homme, et regarda les pokémon qui l'accompagnaient. Elwin prit alors la parole, après avoir secoué négativement la tête et en regardant dans la direction du évoli :

- Non, je suis là a cause d'un imprévu...

Il n'avait ni apprit l'existence de ces braconniers, ni apprit l'existence d'une prime sur leur tête, donc c'était bien un imprévu que de s'attaquer a des bandits. Mais bon c'était tout de même son devoir. Mais si elle lui parlait de la prime, cela voulait dire que ça l’intéressait elle. Quel policier travaillerait pour une prime ? Est-ce qu'elle travaillait juste en association avec la police alors ? Pas comme consultante bien sur, mais comme un allié dépendant ou non du centre..

- Quelque chose me dit que ça vous intéresse vous... mais au fait qui êtes vous ?


Tout en finesse, il aimerait bien en apprendre plus sur elle s'il devait s'allier avec cette femme pour arrêter les braconniers qui sévissaient a Hoenn. Une fois le mystère de son identité envolé, il faudra aussi se concentrer sur un certain point... Elle est où l'entrée ?

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Tel est prit qui croyait prendre; partie 2: le travail d'équipe [pv: Elwin et Aria] Sam 20 Juin - 17:50

Aria donc, était encore sur la voie d'une prime… Ce n'était pas très conventionnelle comme vie, n'empêche. En comparaison avec les policiers… Quoique. Après tout, les Policiers avaient des vies similaires. Sauf qu'ils ne choississaient pas quel mission ils feront le lendemain ! Pour Aria, si. C'était ce sentiment de Liberté, qui lui plaisait le plus. Bien sur, c'était bien souvent très risqué pour elle, et elle risquait gros, parfois, de véritables périodes de vaches maigres, la touchait. De plus, elle était quand même très contrôlés. Certes, elle servait, ouvertement, pour faire le ménage. C'était littéralement, bien souvent, son but. Comme dans cette mission. M'enfin… Elle n'avait pas prévu de collaborer avec des forces de police. Sans doute était-il de la région ? C'était probable. Cela lui arrivait de collaborer pour des missions, avec des forces de polices locales… Ce qui était plutôt pratiques ! Les Forces de Polices locales connaissait en général mieux la zone, et donc, était plus efficace que les étrangers. Faut quand même l'avouer ! Ils connaissaient mieux les cachettes potentielles, les zones… Même si elle avait un excellent dossier sur ce fameux braconnier… Mieux valait du concret ! Du sur !

- Non, je suis là a cause d'un imprévu...

« Un policier qui est sur la trace de criminel à cause d'un imprévu… ? »


Alors là… Elle ne connaissait pas Elwin, elle devait l'avouer. Elle avait retenu son nom par on-ne-sait quel miracle, mais elle n'avait jamais eu l’occasion de travailler avec lui, par exemple. Donc, au final, elle ne savait rien… Mais quand même ! Ce qu'elle venait d'entendre était… Spécial. Très spécial même ! Bon, en tout cas, cela voulait dire une chose : Ce n'était pas quelqu'un de la zone. Non, pire encore : Il n'avait aucune idée de ce qu'il allait faire ! Quand même ! Heureusement, elle, elle avait de nombreuses informations, qui avaient mit longtemps a être trouvé par différents de ses amis dans différents services. Donc, elle connaissait le dossier. Un gros dossier, un contrebandier, cependant, sur sa fin, que les FPI étaient prêt à coincer. Ils avaient subit plusieurs défaites ses derniers temps, et maintenant, ils se terraient dans cette grotte, prêt à défendre chèrement les derniers Pokémons qu'ils avaient encore dans leur différentes captures… Mais bref, revenons à la chasseuse de prime, qui déclara de but en blanc :

« Tu te fous de moi ? »

Aria déclara cela, comme ça, sans aucune prétention, ni aucune retenu… Il ne fallait pas tant s'étonner de cela, de sa part. Elle avait toujours eu se caractère un peu… Surtout avec les mecs ! Et ouais ! Sexisme powa ! Mais non, c'est vrai, il n'y a pas de problème, quand c'est d'une fille vers un mec… J'avais oublié ! Ouais, je continue de troller, et sur tout les sujets. Rien ne m'arrête, car je suis totalement fou ! AHAHAHAHAHAHA ! Vous ne pouvez pas m'arrêter ! Je suis telle l'Ombre Jaune de Bob Morane ! Le Docteur Gang de l'Inspecteur Gadget ! Le Zantafio de Spirou et Fantasion ! Le Rastapoupolos de Tintin ! Le Moustachio de Prince, vous savez, les biscuits… Ouais, j'ai parfois des références complêtement moisi. Mais quitte à faire de la pub, autant je vous conseille pas les biscuits, autant je vous conseille à 100 % La BD qui l'accompagne. Elle est vraiment trop génial. Je me suis jamais autant marré devant une BD que ce jour-si. Enfin, si, mais avec un roman, et c'était Final Fantasy X 2.5 ! Mais bon… En tout cas, le fameux Policier déclara finalement :

- Quelque chose me dit que ça vous intéresse vous... mais au fait qui êtes vous ?

« … Aria Cantore, ça te dit rien ? »


Aria fut troublée ! D'habitude, surtout dans les Forces de L'ordre, on la connaissait particulièrement. Elle était une Free-Lance qui avait maintenant participé à bien des batailles, et des combats différents… Donc, en général, les policiers la connaissaient… Cela ne voulait pas dire qu'il l'appréciait ! Au contraire ! Beaucoup n'appréciait pas le fait qu'elle était en Free-Lance, et donc, il faut quand même l'avouer, complêtement donc incontrôlable. Enfin, non, pas complètement, elle devait quand même obéir à des règles très strictes… Mais quand même ! Elle n'obéissait pas à des chefs. Pour certains, c'était un potentiel gaché. Elle aurait mieux fait de rejoindre l'armée. Mais elle ne se voyait pas devenir une femme de l'armée, devenir cynique et désabusé, même si son destin et son histoire aurait très bien put la faire devenir comme telle. Non. Elle avait gardé une liberté, qui la laissait encore assez heureuse de la vie… Cependant, elle pouvait être sombre, méchante, voir carrément tyrannique… Mais heureusement, là, ça allait, rien qu'à voir ce qu'elle déclara par la suite :

« Disons que je suis un peu une célébrité avec tout ce que j'ai fais contre les team… Eheh… Désolé, mon égo a été un peu trop gros sur le coup ! »

Ouais, pensait-elle, maintenant gênée… Elle devait passé pour une ventarde, ce qu'elle n'appréciait pas trop, elle devait l'avouer… Ouh là. Elle aurait mieux fait de se taire, encore une fois ! C'était récurant, cela… Bon… Elle avait été maladroite… C'était pas si grave ! Cela arrivait à tout le monde d'être maladroit, de temps en temps, c'était pas si gravez. Mais bon, quand même, elle n'avait pas envie d'avoir l'air d'une fille, aux chevilles tellement enflés qu'elle ne pouvait plus mettre de chaussures, sans passer d'abord faire des commandes à un Cordonniers spécialisé. Qui prendrait en compte les chevilles, permettant alors à la chaussure de s'adapter… Chaussure donc parfaitement adapté aux trois quarts des acteurs d'Hollywood, des personnages qui passent à la télévision, des gens qui écrivent des livres… Non pas à moi, on trouverait pas assez de cuir pour aller autour de mes chevilles. Elles sont trop enflés ! Mais bref, ce n'est guère le sujet, et je suppose que vous êtes plus intéressé par savoir du sérieux,

« Bon, on va les faire ses braconniers ? »

Bam ! Changer de sujet ! Car pour la pauvre Aria Cantore, la situation était véritablement beaucoup trop gênante ! Bon Dieu ! Elle s'était ridiculisé, et elle devait passé pour une affreuse vantarde, cela n'allait pas du tout, mais alors pas du tout ! Elle devait remonter dans l'estime de son éventuelle collègue de mission, car là… Bon. Un peu de Sérieux, Aria Cantore ! La mission, elle, n'attendait pas, et le fameux Braconnier était soit entrain de fortifier sa base, soit entrain de se préparer à prendre la poudre d'escampette. Donc, que le courant passe, ou passe entre Elwin et Aria, on s'en fichait : L'important, c'était que la mission soit remplis, et cela, le plus rapidement possible. Elle avait ses Pokémons de prêt, elle était donc prête à agir. Maintenant… Il fallait se tenir prêt. La mission allait commencer. Se préparant à agir au moindre mouvement louche de l'intérieur de la Caverne, sur le Mont Mémoria, la jeune demoiselle fit signe au fameux Elwin de la suivre… Comme on dit… En avant mauvaise troupe ! Les biques et les bœufs, et les petits veaux qui lèvent la queue !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tel est prit qui croyait prendre; partie 2: le travail d'équipe [pv: Elwin et Aria]

Revenir en haut Aller en bas
 

Tel est prit qui croyait prendre; partie 2: le travail d'équipe [pv: Elwin et Aria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Archives :: Corbeille :: RPs abandonnés-