Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Expérience révélatrice [Charizard, Andea]

Invité
Invité



MessageSujet: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Ven 24 Oct - 5:25

La cadence s'accélérait. Le docteur Willy, suivi de quatre sbires Rockets, traversait à vive allure le quartier général de l'organisation criminelle, située dans les souterrains de la capitale de Kalos, Illumis. S'il se dépêchait, c'était surtout par excitation, comme un enfant pressé d'aller acheter un jouet, à ce si près que le scientifique était, lui, enthousiaste à l'idée de travailler. Les couloirs de la base Rocket se ressemblaient mais le savant la connaissait bien, désormais, et savait exactement quel chemin prendre pour arriver au laboratoire. Sur sa route, les quelques sbires qu'il croisait lui faisaient un signe de salut, il était dorénavant bien connu au sein du groupe mafieux, même s'il n'était pas commandant, mais seulement scientifique en chef. Pas de mystère à cette situation, il était surtout respecté pour avoir amené le logiciel obscur avec lui au sein de la Team de malfrats, qui avait permis à bon nombre de ses membres de compter des pokemons obscurs dans leur équipe. Par ce simple apport, il avait gagné une bonne réputation, c'était toujours bon à prendre, et cela empêchait éventuellement Giovanni de le virer, d'autant que le génie avait encore des cartes dans sa manche.

Willy arriva dans le laboratoire, vaste pièce où nombre de scientifiques plus ou moins jeunes travaillaient continuellement, sur le logiciel obscur, bien sûr, mais pas seulement. Armes variées, expériences diverses, tout ce qui pouvait améliorer la puissance et la richesse de la Team Rocket. Ils saluèrent tous l'arrivée du savant, lequel fit signe aux sbires Rockets qui l'accompagnaient de partir, maintenant qu'il était arrivé à bon port. Ils étaient de toutes façons inutiles, comme le chercheur l'avait vu lors de leur mission, il était tout à fait capable de se débrouiller seul, avec ses "outils", qui étaient en réalité ses pokemons. Ectoplasma volait continuellement autour du savant, invisible, en guise de garde du corps et Tranchodon, dévoré par la rage obscure qui l'animait, était toujours prêt à offrir sa puissance de frappe à celui qui s'apparentait à son maître. Peut-être allait-il se révéler utile aujourd'hui, si la nouvelle et précieuse trouvaille du docteur se montrait désobéissante. Et justement, l'heure était venue de commencer le travail, comme il l'annonça à ses collègues :

"La mission fut un succès total, chers collègues, mais voyez plutôt ..."

Le savant se dirigea vers le centre de la pièce, où se trouvait une espèce de petit dôme de plexiglas surrélevé, et lança l'HyperBall. Après que le pokemon à l'intérieur en soit sorti, le dôme tomba au sol, bloquant la créature à l'intérieur. Le Dracaufeu cloné étonna les scientifiques, hormis les plus anciens de la Team Rocket qui n'étaient autre que ses créateurs. Willy, lui, observait avec satisfaction la dragon ailé tenter de se sortir de ce piège à rats, mais son obstination était inutile. Le sujet d'expérience était prêt, tout comme les chercheurs qui prenaient déjà des notes sur son apparence physique des plus singulières, puisqu'il était orné de marques rouges sang sur l'ensemble de son corps. Ce clone allait apporter les réponses nécessaires au génie, après une rapide étude de la part des scientifiques, il allait tester sur lui le logiciel obscur. S'il se soumettait à son pouvoir, alors il n'y avait aucune raison pour que Mewtwo, ne fasse pas de même. Et s'il arrivait à maîtriser le clone de Mew, ses objectifs avanceraient à grands pas ... allez, au travail !
Revenir en haut Aller en bas
Charizard


avatar
Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/12/2013
Autres Comptes : Riku, Luga Stark, Eric Lencher

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Ven 24 Oct - 8:24

Depuis sa capture,cela devait faire plusieurs semaines voir plusieurs mois que Charizard était enfermer dans cette maudite hyper ball sans même pouvoir voir la lumière du soleil de temps en temps au point qu'il avait peu perdu la notion du temps mais cette fois il fut enfin libéré de l'obscurité mais ce ne fut que pour ce faire enfermer sou un dôme et vu la bande de clowns en blouses blanches donc il avait droit en guise de spectateurs,l'obscurité de l'hyper ball n'était tout compte fait pas si désagréable que ca.
"Ah mais voila quelques incapables de service que je connait bien,vous avez pas encore pointé au chômage?Vous avez tous autant que vous êtes intérêt a ce que je ne sorte jamais de ce dôme sinon je vous donnerait une bonne raison de réfléchir un peu avant de venir me chercher"
Remarque si il venait a devenir comme ce Tranchodon donc il n'enviait vraiment pas son sort malgré sa force des plus impressionnante,il était bien possible qu'il puisse se montrer agressif même envers les scientifiques car comme on dit,quand on enferme une bête dans une cage,la bête peut vite s’énerver.Il ne devrait sans doute pas se moquer de ses geôliers mais au point ou il en était,autant qu'il puisse en profiter un maximum au cas ou il ne pourrait plus le faire a l'avenir.Faisant comme si il observait au début avec admiration sa nouvelle cage toute belle et toute clignotante,il se mit aussitôt a donner des grands coups de griffes sur les parois en lançant parfois quelques attaques lance flamme aux endroits ou il avait lancer des coups de griffes ou de queue avec un intime espoir de briser le dôme ou peut être même d’endommager un peu le dispositif juste pour faire enrager le docteur Willy même si il en faudrait sans doute plus que ca pour le mettre en colère mais bon a première vue ca ne servait pas a grand chose,il fallait bien admettre que pour une fois il n'avait aucun plan d'évasion,même pas une idée stupide a proposer a lui même.
*Il faut bien lui reconnaître ca,il est doué dans son domaine le vieux....au moins Hisia ne c'est pas fait capturer aussi...désolé ma grande*
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 25 Oct - 8:50

Rentrée de l'entraînement ! Pou ah ! Elle avait encore le goût de la poussière dans la bouche. Et bien... Elle s'était bien entraîné ! Ses cheveux avaient encore un peu de poussière depuis les steppes, et elle était encore toute contente des différentes rencontres qu'elle avait fait pendant ses pérégrinations pour réussir à devenir une vraie héroïne ! C'était normal, mais quand même ! Rencontrer des nouvelles personnes, c'était génial ! Et c'était même obligatoire pour le destin d'une future héroïne ! Ainsi, notre chère Andea était toute contente. Discrètement, et sans faire trop de bruit, ce qui était relativement un exploit, quand on connaissait les tendances extravagante de la jeune demoiselle aux cheveux de la couleur de l'océan, et bien… Comment dire… Et bien, c'était un exploit qu'elle n'avait pas sans faire exprès ramener tout un quartier dans la base de la Team Rocket, sans le faire exprès. Mais qu'importe ! Ce n'était pas du tout le sujet de la discussion. Elle rentra alors dans sa casemate, rengea ses affaires, prit une douche rapide, et se sécha, laissant ses cheveux encore humide quand elle les rattacha…

Plusieurs sbires de la Team Rocket dirent, au fur et à mesure qu'elle passait, après être sortit de sa chambre, bonjour à la jeune demoiselle aux cheveux bleus. Le nombre de personne de son âge était hallucinant. Logique, bon nombre de Rockets étaient des jeunes, désespérés, des hérités, ne sachant plus quoi faire de leur vie, ou en cherchant un sens, justement. Bref, beaucoup de personnes de son âge. Andea avait une bonne réputation parmi les autres sbires de la Team Rocket. Elle était radieuse, drôle, souriante, et même jolie, bien que tout le monde était d'accord qu'elle ne prenait pas assez soin d'elle. Bon, elle était aussi un peu lourde, et les gens aimaient bien quand elle la fermait enfin, ce qui était, malheureusement, assez rare... Mais voilà ! Comme souvent, elle était considéré comme sympathique, et les autres sbires l'aimaient bien. Radiante et radieuse comme un soleil. C'était littéralement ça. C'était pour cela qu'elle n'avait pas une mauvaise réputation chez ses semblable. Par contre, chez les commandants, les donneurs d'ordres, les maîtres de la Ruche qu'était littéralement la Team Rocket... C'était tout autre chose... D'ailleurs...

Oh Matori ! Elle connaissait bien Matori maintenant ! Elle était pas drôle d'ailleurs, et ne semblait guère partager les goûts héroïque qu'elle avait. Pas grave ! Même dans les meilleurs équipes d'héros et d'héroïne, il y avait toujours des gens de l'ombre, des gens qui n'était pas très héroïque... En apparence! Car dans l'apparence, il était primordiaux pour l'action des héros ! Et puis, pour elle... En effet, elle était très importante... Vous savez pourquoi ? Et bien, tout simplement, car c'était souvent elle qui venait lui parler, quand elle avait besoin de savoir quelle mission on lui donnait ! En effet, tout le monde avait bien compris que les missives écrites, les lettres, et tout ça... Non, cela ne marchait pas avec elle. Fallait sérieusement qu'elle apprenne à lire, car pour le moment, c'était extrêmement problématique dans de nombreux domaines… C'est alors que toutes ses missions restaient toujours donnés par des ordres oraux, comme ça, en théorie, il n'y avait pas de problèmes. Ce qui était quand même assez handicapant. Heureusement, ici, on avait à faire à une mission qui était relativement simple, et qui n'avait pas besoin de beaucoup de détail. Une mission que même Matori aurait put faire, si elle avait eu le temps.

Une mission ! Une mission pour l'héroïsme ! Andea sautillait presque de joie ! Et pour une fois, elle connaissait en plus qui elle devait aller voir. Comment cela, me diriez-vous ? Et bien, elle allait voir quelqu'un qu'elle avait déjà rencontré ! Malheureusement, elle n'avait pas vraiment eu de discuter avec lui, de se présenter, et de montrer que c'était une véritable héroïne ! Qui était donc cette personne ? Et bien, une personne qui était bien importante dans la Team Rocket : Le Docteur Willy ! Notre chère Andea ne savait d'ailleurs pas trop pourquoi on l'appelait docteur, mais c'était un Docteur ! Pas comme dans Doctor Who, bien sur, mais bon… Quoique, si. Comme Doctor Who. Et pas comme un médecin. Le docteur Willy portait ce titre, car c'est un titre, être docteur, car il avait un Doctorat. Comme la plupart des doctorats connus venaient du monde de la médecine, en effet, on avait l'habitude d'appeler un Docteur, un Docteur, un médecin, un docteur, ce qui était parfois faux. Et on pouvait être docteur en lettre moderne. Mais bon. Je suppose que vous vous en fichez complètement. Donc, ainsi, Andea s'apprêtait à entrer. Le Suspense était à son comble… Jusqu'à ce que… Tout d'un coup…


« DOCTEUR WILLY, N'AYEZ CRAINTE ! LA FLECHE DE LA JUSTICE VIENT D'ENTRER ! »

BAM ! Andea venait d'entrer dans le laboratoire sans prévenir, et sans crier garde ! Elle avait littéralement sauté dans la salle, tandis que des pétales de roses volèrent, envoyé grâce à des récupérations qu'elle avait fait sur Roserade, les Roserades perdant en effet régulièrement des pétales qui repoussaient au fur et à mesure qu'il continuait à vivre. Donc, Andea avait toujours beaucoup de pétales pour ses entrées héroïques ! Et bien… Pour une entrée dans l'antre de la Science, la plupart des scientifiques devaient bien avoir manqué l'arrêt cardiaque. Surtout, que bon… Après tout… Docteur Willy n'était plus tout jeune. Cela serait une honte, Andea, que tu tues sans faire exprès le docteur d'une crise cardiaque, alors qu'il était tout jeune encore, le pauvre ! Il avait tant de choses à faire… ! Et puis, quoique tu dises, tuer sans faire exprès des gens, car tu es trop enthousiaste, Andea, ce n'était pas héroïque. Pas du tout même ! Quoique tu tentes après. C'était pas héroïque. Voilà. Et non. Ne tentes pas d'argumenter, jeune demoiselle ! Ce n'est pas héroïque du tout ! Mais bref, en tout cas, la jeune demoiselle aux cheveux bleu déclara, avec un grand sourire :

« Eheh ! Classe mon entrée n'est-ce pas ?! Bref, je venais de la part du Patron, il voulait savoir l'état des avancés sur vos recherche ! »

Et bien ! L'enthousiasme était bel et bien présent, et elle se montrait toute contente aux fameux scientifique ! En effet, elle avait cette mission, servir d'intermédiaire entre le fameux Giovanni, enfin, sa secrétaire, et le Docteur Willy. Bien sur, il fallait espérer que le fameux scientifique, s'il faisait un contrendu à la jeune demoiselle aux couette bleus, il allait rester relativement simple, car la science et Andea, cela faisait deux si vous voulez mon avis. Mais bref, Andea était pour le moment dans le laboratoire, mais avec le monde, et par le fait qu'elle était toujours dans son délire, elle n'arrivait pas à voir le dôme de plexiglas. Logique, elle était quand même encore pour le moment, juste à l'entrée, marchant sur un parterre de pétales de fleurs qu'elle avait fait jeter dans la salle, avant d'entrer. Héroïquement, mais avant d'entrer quand même. Tant mieux, dans un sens, car quand même, c'était un de ses anciens compagnons qui étaient enfermé là dedans. Et qui lui avait sauvé le vie, même. Mais cela, Andea, et Charizard étaient les seuls à le savoir. Qu’allait-il se passer maintenant… ? On ne pouvait guère le savoir, il fallait attendre. Espérons que tout allait bien se passer.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 25 Oct - 14:24

Au travail, c'est le cas de le dire ! Ce Dracafeu cloné était rempli de mystères en tout genre, et notamment génétique, et le rôle du bon Docteur était les percer à jour. Rien de plus simple pour un esprit si génial, assurément ! A tel point qu'on pouvait légitimement se demander pourquoi une bande de scientifiques au rabais étaient également dans la salle, tant qu'ils se taisaient, ils n'étaient guère gênants, et le génie se devait d'accepter ses assistants. Ce n'était pas lui qui en avait décidé ainsi, loin de là, cette décision était bien entendue venue d'en haut, du patron, du Boss lui-même de la Team Rocket, Giovanni Sakaki. Un choix agaçant pour le travail serein du savant, même s'il reconnaissait l'intelligence derrière cette mesure. Evidemment, le cher maffieux ne voulait pas laisser son employé travailler seul, et c'était plutôt compréhensible, après la Bataille de Cramois'île, où le chercheur s'était enfui avec la précieuse propriété de l'organisation alors impériale, sa déloyauté avait été révélée au grand jour à ce moment et Giovanni avait donc grandement raison de se méfier. En même temps, Willy ne pouvait pas prévoir que la Team Rocket se reforme quasiment du jour au lendemain, c'était une possibilité, bien sûr, mais il ne pensait pas que cela serait aussi rapide, ni que le groupe en question n'ait un tel succès, après l'échec pathétique d'Adonis de Locksley et la chute de l'Empire de ce dernier, qui avait ridiculisé la marque Rocket. Et pourtant, à la surprise du docteur, les jeunes se poussaient presque les uns les autres pour entrer au sein de la mafia, souvent des pauvres d'Illumis qui n'avaient pas autre part ou aller. Triste situation, mais qui ne changera que le jour où le savant aura atteint son but ... Ces jeunes, en attendant, étaient bien utiles pour l'organisation, enfin, à une exception près :

« DOCTEUR WILLY, N'AYEZ CRAINTE ! LA FLECHE DE LA JUSTICE VIENT D'ENTRER ! »

Qu'est-ce que je disais ? A l'instar de tous les scientifiques présents qui s'apprêtaient à commencer leur travail qui s'annonçait fastidieux mais passionnant sur le fameux Dracaufeu, le Docteur Willy se retourna vers la cause de tout ce raffut. Un grand cri héroique, des cheveux bleus comme le ciel d'une nuit étoilée et des pétales de fleurs un peu partout dans la salle : Andea Capaldi venait d'entrer dans le grand laboratoire de la Team Rocket. D'abord surpris par le boucan infernal provoqué par la jeune fille, les chercheurs la regardèrent un instant, l'air blasés, avant de retourner au travail, sur leurs ordinateurs ou proche du dôme de plexiglas qui recouvrait leur sujet d'expérience. Et oui, il fallait dire qu'à peu près tout le monde à la Team Rocket s'était habitué à la fillette qui, si elle était bien appréciée de ses pairs, ne recevait pas de grande considération de la part de la plupart des scientifiques, ni des commandants d'ailleurs. Enfin, c'était pas bien grave, puisque très rares étaient les sbires à être vus comme des humains et pas comme des outils aux yeux de tous ces gens plus haut placés affichant ouvertement ce qui s'apparentait à un mépris de classe. Mais si beaucoup de sbires restaient invisibles aux yeux des gradés, pas elle. Andea Capaldi, ou la flèche de la justice, la flèche vengeresse, ou allez savoir quel autre surnom ridicule, était effectivement une sbire qu'on pouvait remarquer, et pas seulement à sa couleur de cheveux singulière. Non, le plus particulier chez elle était sans aucun doute son caractère si spécial, qui faisait que beaucoup la considéraient comme une folle, sans qu’elle ne s’en rende compte, d’ailleurs. Bref, la jeune fille, comme toujours enthousiaste, s’adressa au docteur pour lui dire :

« Eheh ! Classe mon entrée n'est-ce pas ?! Bref, je venais de la part du Patron, il voulait savoir l'état des avancés sur vos recherche ! »

Le savant leva les yeux au ciel discrètement en se tournant vers la jeune fille. Elle était toute fière de son entrée, visiblement, quelle imbécile, c’était à se demander pourquoi Giovanni la gardait au sein de la Team Rocket. Non mais franchement, ce n’était pas comme s’ils étaient en manque d’effectif, si ? Avec tous ces jeunes qui arrivaient et qui n’avaient franchement pas grand-chose à envier à la jeune Andea, le chercheur se demandait bien en quoi elle était indispensable. Ses pokemons n’étaient pas mauvais, mais elle ne pouvait s’empêcher de les rejoindre sur le champ de bataille de façon totalement inconsciente – c’était un miracle qu’elle soit encore en vie et en forme, soit dit en passant – sans compter son fameux héroïsme, avec ces habituelles entrées fracassantes et répliques tirées de films qui ridiculisaient plus qu’autre chose la Team Rocket. Le génie ne voyait aucun potentiel dans cette recrue qui ne se rendait même pas compte du camp dans lequel elle était, mais sans doute Giovanni avait-il ses raisons. Bref, Willy n’était guère sympathique à l’égard de la petite orpheline, mais il n’avait aucune haine contre elle, non, il se demandait juste ce qu’elle fichait là. Tous ses collègues sont des pions à ses yeux, Giovanni étant le Roi, Serafina la Reine et les autres de simples pions. Mais cette Andea est un pion particulièrement incontrôlable et imprévisible aux yeux du savant, et c’est pourquoi il préférerait qu’elle s’en aille faire le zouave ailleurs qu’autour de lui. Mais le comble dans cette affaire, c’était qu’il soit obligé de faire son rapport à cette gamine comme s’il avait des comptes à lui rendre ! Lui, le plus grand génie du monde, rendre des comptes à une fillette loufoque, c’est une honte ! Giovanni l’avait peut-être fait exprès, d’ailleurs, mais patience, cher Boss, rira bien rira le dernier …

"Dis-lui que j'ai réussi à retrouver le Dracaufeu cloné qui s'était échappé de la Team Rocket il y a longtemps. L'analyse de ce dernier sera utile pour accomplir l'un des objectifs du Boss, il saura de quoi tu parles ..."

Le docteur lui répondit sur un ton monocorde, montrant que l’enthousiasme de la jeune fille ne lui était visiblement pas contagieux, c’était vraiment le jour et la nuit. En même temps, il était une savant, lui, un esprit extrêmement brillant, il n’avait pas le temps de s’amuser à jouer au super-héros ni à conforter la gamine dans ces délires … Bref, il avait dit la pure vérité à cette messagère de façon assez courte, pour qu’elle puisse répéter le rapport comme il se devait à Matori. Il avait évidemment évité de parler de l’objectif du Boss, qui n’était autre que Mewtwo, cette petite bavarde serait capable de le répéter sur tous les toits, cette information ne devait pas sortir de cette base, pas tant que la créature n’était pas contrôlée et capturée. Et pour ce faire, il fallait d’abord parvenir à maîtriser ce clone, ce à quoi comptait s’occuper le brave docteur, si par chance Andea avait bien compris le message. Maintenant, c’était Andea, ce qui signifiait qu’on était sûr de rien. Elle allait sans doute partir en imitant superman et en lançant des paroles absurdes, accompagnée d’une autre explosion de pétales de fleurs. Enfin, ça, c’était dans le meilleur des cas, il y avait aussi l’hypothèse où elle veuille en savoir plus et où elle se mette à lui poser des questions sur tout et n’importe quoi, ou alors à faire son intéressante devant tout le monde. Heureusement, le docteur avait beaucoup de sang-froid et mais sa patience pouvait être à bout moins difficilement. Du calme, du calme, Andea va maintenant repartir d’où elle vient et il va pouvoir travailler tranquillement. C’était ce qu’il espérait, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Charizard


avatar
Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/12/2013
Autres Comptes : Riku, Luga Stark, Eric Lencher

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 25 Oct - 17:29

Pendant un instant le dragon des flammes avait crut que les scientifiques ou dut moins ce Willy allait enfin mettre en action ou même lancer un monologue ou un discours tout bien préparer a l'avance pour le sortir a ses collègues...mais non au lieu de ca,ce fut une nouvelle arrivante qui fit son entrée et a vrai dire une entrée bien remarquée mais ce fut la tête des chercheurs qui donna pendant un instant chez Charizard une immense envie d’éclater de rire mais bon dans sa situation actuel,il avait peut être intérêt de faire profil bas pendant un petit moment....et puis au diable le dragon éclata de rire dans sa langue en tapant du poing sur le dôme mais bon quand il vit qu'il s'agissait d'Andea a qui il avait épargner un sort funeste a cramois île et qu'il s'agissait aussi de la sbire qui n'avait pas était fichu de garder sa langue auprès de Giovanni,Charizard avait limite pitié pour elle quand il savait qu'elle se prenait pour une justicière qui ironiquement travaille au milieu de mafieux en tout genre aux objectifs tous aussi douteux les un que les autres mais bon si elle trouvait un moyen de le faire sortir,le dragon était prêt a lui pardonner toutes ses bourdes mais d'un autre coté a part peut être maladresse,il ne voyait vraiment pas ce qu'elle pourrait faire pour lui venir en aide.
"Pendant que vous papotez,ca vous fait rien que je puisse prendre l'air?On deviendrait vite claustrophobe"
Quoi?Il aura au moins eu le mérite d'avoir essayer même si il était bien sur peu probable que Willy se décide a le libérer après les efforts fournis pour l’amener et l'enfermer ici.Il avait chercher tout les endroits de sa cage ou il aurait put l’endommager un maximum pour que ce soit suffisant pour qu'il puisse en sortir mais en vain il n'avait même pas réussi a fendre même un peu le plexiglas,Charizard en était venu a l'idée que cette prison avait était fait exprès pour lui ou peut être même pour un pokémon plus fort que lui mais en ayant entendu un peu ce que racontait Willy a Andea,le dragon essayait de comprendre le rapport de l'objectif de Giovanni et le fait d’étudier un clone avant de comprendre que la vrai cible était surement mewtwo qui lui aussi était issus de la team rocket et comme Charizard lui même,Mewtwo avait décidé de désobéir a ses créateurs ce qui faisait suffisamment de points commun pour que Charizard se mette a avoir une sympathie plutôt importante si jamais il venait a rencontrer le clone ultime.Il était donc clair que Mewtwo serait sans doute la prochaine cible de la team rocket mais pour le dragon c’était tout bonnement du suicide car si il avait déjà chercher le combat avec l'oiseau de la foudre,même Charizard ne serait pas assez fou pour défier le clone de Mew.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 25 Oct - 19:52

Bon. Qu'on soit clair. L'avis du public était pourtant en défaveur de la fameuse jeune demoiselle qui venait pourtant de faire une jolie entrée héroïque. On rejoignait parfaitement ce que je disais au début de ce RP, Andea avait bien la faveur de beaucoup des jeunes de son âge dans la team, mais chez les anciens, les professionnels, et les commandants, elle était totalement incohérente, et même potentiellement dangereuse. C'était son libre arbitre, doté à la forte volonté d'héroïsme qui faisait peur. Tout comme son grand potentiel, car beaucoup de vieux de la vielle se souvenaient des parents de la jeune fille, et par pensée eugénistes, se disaient que son potentiel était immense. Ce qui était totalement stupide, si vous voulez mon avis, étant donné que si Andea avait du potentiel, il ne venait sans doute pas de ses parents. Enfin, si indirectement, vu que tout ce qu'elle faisait, c'était en l'honneur de ses parents qui étaient tombés au nom de la Team Rocket. Mais qu'importe, assez d'analyse, entrons dans le vif du sujet, surtout que ce dernier, l'action, allait bientôt commencer. En effet...

"Dis-lui que j'ai réussi à retrouver le Dracaufeu cloné qui s'était échappé de la Team Rocket il y a longtemps. L'analyse de ce dernier sera utile pour accomplir l'un des objectifs du Boss, il saura de quoi tu parles ..."

« Le Dracaufeu cloné... ? Serait-ce... »


Elle fut figé pendant un moment, et n'eut le temps de terminer sa phrase. Mais même si cette phrase n'est séparé que par une virgule, les deux moments de la phrase étaient pourtant tout deux pour des causes différentes. La première, la phrase nominale, n'avait pas été complété parce que Andea réfléchissait. Elle venait tout juste d'entendre Dracufeu cloné, et cela lui rappelait quelque chose, quelque chose qu'elle avait vécu il n'y a pas si longtemps, quand on y réfléchit plus d'une seconde. Donc, un peu troublée, elle n'avait pas transformée cette phrase nominale en future phrase verbale, plus complète et plus correct en français. Mais la seconde phrase ne fut pas coupé par une action consciente du cerveau de la fameuse jeune demoiselle aux couettes bleues. Non. Elle fut coupé par une action extérieur à tout cela, une personne qui décida de parler, alors qu'en théorie, il n'était sans doute pas invité dans la discussion. En effet, alors que la jeune demoiselle allait conclure sa phrase, Charizard, toujours dans sa cage de Plexiglas, déclara :

"Pendant que vous papotez,ca vous fait rien que je puisse prendre l'air?On deviendrait vite claustrophobe"

« Charizard ?! Qu'est-ce que tu fiches-là ?! »


Elle fut surprise, mais sans aucun doute que Willy le fut aussi. D'un point de vue scientifique, purement scientifique, quel était la probabilité, je dis bien la probabilité que le pokémon qu'on recherchait, échapper de la Team Rocket depuis bien longtemps, soit aussi un pokémon qu'une sbire qu'on savait potentiellement dangereuse le connaisse aussi ? Sans dotue très faible ! Et pourtant, la loi des grands nombres avaient encore frappé ! Mais si vous la connaissez. Cette loi qui dit tout simplement qu'il y a neuf chance sur dix qu'une chance sur un million arrive. Paradoxal n'est-ce pas ? Ce sont des théories mathématiques très intéressante, pourtant, et quand on y réfléchissait bien, elle était bien souvent d'une grande logique, comme les maths le demandait. Mais assez de mathématique, concentrons nous sur ce qui se passait ! Ainsi, la demoiselle, la future héroïne, s'avança alors pour voir, qu'en effet, il y avait non seulement un Pokémon dans cette cage de Plexiglas. Mais en plus... C'était un pokémon qu'elle connaissait. Dont elle avait une dette. Elle déclara, surprise :

« Vous l'avez capturer, Docteur ? Pourquoi vous l'enfermez dans une boite, s'il veux se battre pour nous, autant le laisser libre ! »

Elle se rappelait bien de Charizard, et elle se rappelait de son explication sur son passé. Il avait été le sujet d'expérience par la Team Rocket. Tout de suite, même si elle refusait de le croire, elle avait tout de suite fait le rapprochement. Ce Dracaufeu, qui avait été pourtant si héroïque, si fort, si puissant, si... Qui lui avait sauvé deux fois la vie, à deux reprises, dans ce maudit manoir, avait été de nouveau capturer par la team Rocket. Là, on pouvait bien comprendre ce qu'elle tentait... Elle tentait de se convaincre que Charizard était là de son plein gré ! Qu'il venait de rejoindre la Team Rocket, que ce puissant dinosaure, oui, ce n'est pas un dragon, regardez le nom anglais. Oui, il a des ailes de dragons. Non désolé. Faut voir la vérité. Mais bref, que le fameux Dracaufeu, si puissant, si héroïque, venait de rejoindre la Team Rocket, mais que cela soit sa déclaration, que cela soit sa situation, ou littéralement n'importe quoi d'autre... Tout montrait qu'il n'était pas là de son plein gré, et qu'il était captif. C'est alors que la jeune demoiselle déclara :

« Je peux avoir des explications ? »

Ce n'était pas un ordre, plus un état de confusion. Doté d'un léger tintement de menace. On sentait le côté sauvage d'Andea, cette légère fureur dans les yeux, quand elle sentait que ses proches risquaient. Il fallait rappeler, mais ça, personne ne le savait, qu'elle avait vécu longtemps dans la foret, dans la nature, et qu'elle pouvait être sauvage, dangereuse. Et cela... Cela se voyait. Dans un regard à la fois de mécompréhension, que de colère légèrement masqué. Andea était naïve, pas stupide. Et le Docteur Willy, en voyant se regard, même s'il était scientifique, pas littéraire, pouvait comprendre pourquoi on disait dans les arts que le « regard est le miroir de l'âme ». Voilà un potentiel d'Andea. Là, personne ne pouvait le nier, et certaines scientifiques se demandaient si elle allait pas sauter pour mordre leur patron. Mais le problème, c'est que voir le potentiel de quelqu'un, c'était bien beau... Mais c'était mieux quand elle était dans notre camp non ? Et là, difficile de penser qu'Andea serait avec eux. Mais tu voulais comprendre pourquoi Andea était utile ? De multiple raisons étaient envisageable... Mais là, tu avais la plus sauvage, en face de toi Willy. Et si tes Pokémons obscurs sont violent, c'est justement quand la conscience est encore présente, que le pire des cauchemars est possible. Les plus gentils étaient souvent les plus méchants, énervés...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 25 Oct - 21:53

"Pendant que vous papotez, ça vous fait rien que je puisse prendre l'air? On deviendrait vite claustrophobe"

« Charizard ?! Qu'est-ce que tu fiches-là ?! »

Le docteur fronça les sourcils un instant, l’esprit agité par ce qui venait de se passer. Si la plupart des scientifiques s’étaient étonnés de la capacité inattendue du Dracaufeu, à savoir d’utiliser le langage humain à la perfection, il n’en était rien pour la jeune sbire Rocket. Au contraire, cette dernière s’adressa même en personne à la créature emprisonnée, comme s’il s’agissait d’une vieille connaissance, tandis que Willy regardait ailleurs en serrant les dents. C’était impossible ! Ou en tout cas totalement improbable ! Comment diable cette fillette pouvait-elle connaître le dragon ailé ? Ce monstre était recherché depuis de longues années par la Team Rocket, bien avant qu’elle n’entre elle-même dans l’organisation. Les probabilités de rencontre étaient absolument minimes, et pourtant, c’était véridique. S’il avait été croyant ou superstitieux, le vieil homme aurait pu croire en un coup du sort ou une mauvaise étoile, mais il était avant tout un homme de science, et devait, par conséquent, se plier à la réalité, aussi improbable soit elle. Capaldi connaissait donc ce Dracaufeu qu’elle appelait « Charizard », soit, mais ça ne changeait rien à ce que le savant avait prévu. Il restait un sujet d’expérience de la Team Rocket, et après le mal que Willy s’était donné pour le capturer, il était hors de question que cette chipie se mette en travers de son chemin.

« Vous l'avez capturer, Docteur ? Pourquoi vous l'enfermez dans une boite, s'il veut se battre pour nous, autant le laisser libre ! »

Le scientifique soupira d’un air presque méprisant, ébahi par la naïveté stupide et enfantine de la gamine. Si ce pokemon était enfermé, c’était bien pour une raison, Andea. Bien sûr, le chercheur aurait été satisfait si le Dracaufeu s’était rendu sans opposer la moindre résistance, mais il était prévisible qu’il n’opte pas pour cette option, et puis, en résistant vainement, il avait pu démontrer ses impressionnantes capacités au savant, qui comptait peut-être même le faire remplacer son Tranchodon, une fois que Dracaufeu serait obscurisé. Mais avant cela, il fallait analyser la bête, ce à quoi s’affairaient les différents scientifiques de la pièce, hormis le fameux docteur, qui devait d’abord s’occuper de la chère Andea. Aussi naïve soit-elle, elle avait obligatoirement compris la situation, autrement le génie s’inquiéterait sérieusement pour sa santé mentale. Son ami ou quelle que soit leur relation, n’était pas là par choix, il ne voulait pas se battre de leur côté … pour l’instant du moins, car le logiciel obscur était là pour cette raison. Il offrirait une docilité totale à cette proie de choix, et cela au bénéfice du docteur. Mais ce dernier ne s’attendait pas à trouver une opposition si forte :

« Je peux avoir des explications ? »

Willy haussa les sourcils, légèrement bouche bée devant la jeune fille. Celle-ci semblait avoir abandonné son air enthousiaste et naïf qui déplaisait tant au docteur, remplacé par une expression faciale plus dure, aux yeux brûlants, au sourire disparu et surtout à une voix presque impérieuse. Etonnant. Etait-ce donc là le fameux potentiel de la jeune fille que voyait Giovanni, sans doute depuis qu’il l’avait rencontré ? Pour sa part, le chercheur n’avait jamais vu la fillette ainsi et en était donc d’autant plus surpris, même si il le cachait bien. Autour de lui, les autres scientifiques avaient stoppés leurs recherches momentanément, fixant la fillette d’un regard mêlant peur de la voir leur sauter à la gorge comme un monstre, et surprise du ton qu’elle avait employé pour parler à un supérieur hiérarchique, on aurait dit qu’elle s’était métamorphosée. L’ambiance froide et terne du laboratoire de la Team Rocket s’était considérablement réchauffée, et la tension était plus haute que jamais. Le docteur regardait la sbire dans les yeux, la dominant légèrement par la taille, analysant son visage avec son monocle robotique. Il pouvait voir les traits de son visage serrés par la fureur, et se demandait vraiment ce qu’elle avait en tête. Allait-elle tourner les talons pour aller rapporter ce qu’elle voyait comme une injustice au Boss ? Ou bien défierait-elle le savant en chef de la Team Rocket ? A moins qu’elle ne tente de l’agresser physiquement comme une sauvage ? Si certains chercheurs craignaient cela, ce n’était pas le cas de Willy, assuré de son éternelle sécurité. Son fidèle Ectoplasma volait autour de lui de façon continue et invisible, un spectre n’avait pas besoin de dormir et veillait donc jour et nuit sur son maître, un seul mouvement offensif de la part d’Andea et le fantôme ferait apparaître un solide Abri pour protéger son dresseur. Donc, en réalité, le savant ne craignait pas la jeune fille mais restait étonné par l’air sérieux et presque menaçant qu’elle avait pris, dont il n’avait jamais cru l’existence jusqu’à maintenant.

« Si cela te convainc de me laisser travailler ensuite, alors soit. »

Le docteur avait répondu de manière neutre et calme, pour faire baisser la tension qui régnait actuellement dans cette salle, et également pour montrer qu’il ne craignait pas le menace d’une sbire, aussi furieuse soit-elle, et que celle-ci devrait par la suite le laisser faire son travail, qu’elle n’avait ni droit ni autorité à l’en empêcher, malgré la relation quelconque qu’elle entretenait avec la créature emprisonnée. Willy fit quelque pas dans la direction de cette dernière, invitant Andea à approcher également, tandis que devant le tableau de contrôle du mini dôme se trouvait un jeune scientifique à qui faisait barrage de son corps au cas où elle voudrait délivrer son ami, mais le jeune homme semblait plus effrayé qu’autre chose, il n’avait pas signé pour affronter des gamines sauvages, tout de même ! Une fois devant le Dracaufeu, Willy le regarda attentivement, la créature pouvait lancer tous les sarcasmes qu’elle voulait, elle resterait enfermée ici, et n’en sortirait qu’une fois obscurisée, et donc sous contrôle. Ne voulant pas créer une scène de ménage au sein même de ce laboratoire, le génie tenta de faire comprendre l’inévitable à sa jeune interlocutrice :

« Ce Dracaufeu a été créé par la Team Rocket, il en est la propriété. En l’analysant, nous allons faire des avancées considérables, qui nous permettront d’accroître le pouvoir et l’influence de notre groupe et d’anéantir nos ennemis. N’est-ce pas ce que tu souhaites, petite ? »

Il serait intéressant de voir comment elle réagissait, à présent. Si cette gamine se prenait pour une véritable héroïne, elle n'en demeurait pas moins extrêmement attachée à la Team Rocket, et la défendait en toutes circonstances. Sans doute une histoire liée à ses parents, donc Willy avait vaguement entendu parler via des collègues, qui décrivaient les époux Capaldis comme des Rockets doués et dévoués, mais qui avaient visiblement bien trompés leur propre fille sur leur compte. Quoi qu’il en soit, si Andea souhaitait véritablement le bien de la Team Rocket et sa montée en puissance, elle n’avait plus qu’à s’en aller, si elle voulait vraiment honorer ses géniteurs. Par ailleurs, le chercheur rappelait par la même occasion la vérité, ce Dracaufeu avait été créé par l’organisation, et il était tout à fait naturel selon lui qu’ils en fassent ce que bon leur semblaient. Maintenant, de quel côté allait se ranger la gamine ? De son nouvel ami ou de la mémoire de ses parents ? Willy se tourna alors vers elle, attendant une éventuelle réponse, ou au mieux, un départ pur et simple. Qu’allait faire Andea Capaldi ?
Revenir en haut Aller en bas
Charizard


avatar
Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/12/2013
Autres Comptes : Riku, Luga Stark, Eric Lencher

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Dim 26 Oct - 18:29

Si il avait crut un seul moment qu'Andea allait comprendre que le dragon était dans une situation des plus inquiétantes,de toute évidence elle semblait croire que Charizard était ici de son plein gré mais si c'était vraiment le cas,es qu'il serait a l'heure actuel retenu dans cette cage de plexiglas?Une personne intelligente aurait compris que non mais visiblement Andea était toujours brillante de naïveté et peut être aussi d'idiotie mais bon ce n’était pas le moment de la provoquer même accidentellement si elle était peut être son unique chance de sortir de ce cauchemars bien que cette réalité n'était peut être pas la plus rassurante quand on y pense.
"Croit moi Andea,j'ai pas choisi d'être la.Je serait surement pas enfermé la dedans dans le cas contraire"
Avec un peu de chance,Andea pourrait être tellement imprévisible qu'elle pourrait bien le libérer en agissant bêtement face a ses supérieurs mais es qu'elle agirait ainsi ou es qu'elle se conterait de regarder sans essayer de réagir,même le dragon dans sa situation actuel n'essayerait pas de parier la dessus.En revanche il commençait a apprécier le fait qu'elle semble s’énerver contre Willy,il était temps que ca arrive mais il apprécia moins ce que lui répondit ce maudit sois disant docteur qui n'avait visiblement aucun respect pour la vie des autres.
"Je vais peut être répéter involontairement les paroles du dernier clone que la team rocket a fabriqué mais même si c'est des scientifiques qui m'on fait naître,jamais je ne serait a votre service et encore moins a ce vieux débris qui s'auto proclame déjà en tant que mon propriétaire.Il doit y avoir une raison si vos scientifiques n'on pas refait des clones depuis"
Si il y avait une raison a ca,Charizard n'en avait pas connaissance mais soit les clones n'avaient pas survécu,une raison aussi financière surement mais peut être aussi tout simplement que certains scientifiques avec un minimum d'intelligence avaient peut être compris que contrôler un clone n'est peut être pas aussi simple que ca en a l'air vu les deux résultats désastreux que ca avait eu a la différence que Charizard n'avait pas détruit la base rocket comparer a Mewtwo qui avait causé des dégâts irréparable.Regardant Andea tout en lançant une attaque lance flamme sur la paroi du dôme pour essayer de faire peur au scientifique qui faisait barage a Andea,ce fut cette fois a elle qu'il s'adressa tant qu'il en avait la possibilité.
"Si tu veux être une justicière,tu t'est trompé de métier avec la team rocket.Tu a vu toi même les enregistrements a Cramois île et tu vient d'entendre la point de vue de ce débris qui se croit plus important qu'il ne l'est vraiment.Les justiciers n’anéantissent pas leurs ennemis et ils ne cherchent pas non plus a avoir plus de pouvoirs qu'ils n'en on déjà alors ose me dire que ce que dit ce fou est bien ce que tu veux protéger"
Une personne intelligente aurait essayer de cacher un minimum de chose a Andea qui ne semblait pas vouloir être une criminelle mais sans doute que Willy ne voyait pas en elle une grande menace comme pour tout le reste,Charizard espérait en tout cas qu'il ai put se tromper lourdement a ce sujet et c’était un peu pour ca qu'il venait d'essayer de raisonné un peu la jeune sbire car si elle avait put ignorer ce qu'elle avait vu a Cramois île,il était difficile d'ignorer ce que Willy venait de déclarer quand on vient de l'entendre en direct et pas par le biais d'un enregistrement mais surtout qu'elle puisse se rendre compte que si la team rocket diriger par Adonis avait put être une mauvaise team,la nouvelle était peut être bien encore pire voir pareil que l'ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Dim 26 Oct - 21:51

Confuse, en colère, elle reprenait presque un côté sauvage. Et elle était prête, s'il le fallait, à le déchaîner, pour protégé ses alliés. Elle l'avait déjà fait, quand elle vivait dans la vie sauvage, mais aussi pour protégé Chikara, ou protéger ses idéaux contre la plèbe lever contre elle, quand elle était passé près de Jadielle. Mais là, elle avait un problème : Où étaient les bons, et où étaient les méchants ? Elle ne savait pas. Elle pensait aussi bien que le Docteur Willy était quelqu'un de bon, qu'était Charizard ! C'est pour cela que quoiqu'il arrivait, elle restait confuse, elle n'arrivait pas à comprendre le pourquoi du comment. Donc, elle restait agressive, potentiellement dangereuse, presque sur le point d'attaquer. Heureusement, à côté, Willy restait parfaitement calme. On sentait la connaissance scientifique, mais aussi psychologique. Ne jamais montrer des signes de frayeurs face à une bête qui montraient les dents, cela ne rendait que les choses plus dangereuses pour soi. Non, Willy était stoïque, scientifique, dans la froide raison, tandis qu'Andea baignait dans la chaude chaleur des passions, comme l'affirmerait Rousseau.

« Ce Dracaufeu a été créé par la Team Rocket, il en est la propriété. En l’analysant, nous allons faire des avancées considérables, qui nous permettront d’accroître le pouvoir et l’influence de notre groupe et d’anéantir nos ennemis. N’est-ce pas ce que tu souhaites, petite ? »

« ... »


Des sacrifices pour la justice. Oui. Elle connaissait ça. Ses parents avaient aussi été des sacrifices pour la justice. Elle se souvenait d'une discussion, toute petite encore, avec sa mère. Sa mère lui avait expliqué qu'une héroïne, ne pouvait pas « sauver tout le monde », quand elle avait demandé pourquoi elle se battait avec tant d'acharnement contre les policiers, et les représentants de l'ordre. Elle avait ainsi expliquer que pour la Justice, pour le bien, il fallait parfois combattre des gens, faire des sacrifices... Et avoir des martyrs. C'est ainsi que ses parents avaient été aussi des sacrifices pour la justice... Mais quelque chose clochait... D'habitude, la plupart des sacrifices étaient volontaires, ou alors, intervenaient de façon imprévus, comme dans le cas de ses parents... Mais ce n'était pas le cas de Charizard, vu qu'il avait été capturé par les scientifiques du Docteur Willy... Donc, était-il vraiment un sacrifice... ? Elle ne pouvait pas accepter que quelqu'un se fasse sacrifier au nom de la Justice... Cela serait... Injuste ! Donc, injuste, donc, pas de la Justice... ! Elle ne savait pas quoi faire, devant un cas de confusion totale. Confusion qui ne fut que plus aggravée quand...

"Croit moi Andea,j'ai pas choisi d'être la.Je serait surement pas enfermé la dedans dans le cas contraire"

La déclaration de Charizard la ramena brutalement à la vérité, tandis que plusieurs scientifiques, effrayés, s'éloignèrent. Ils n'étaient plus effrayés par Andea, mais par Charizard, qui avait commencé à abuser de ses puissantes flammes dans la zone de plexiglas. Les scientifiques n'étaient pas des combattants, et bien souvent, ils ne voulaient pas du tout être pris dans des combats, au contraire, même. Il voulait plutôt esquiver ce genre d’événements, et être plutôt tranquille pour leur recherches. Et dans une innocente naïveté, ils ne s'étaient pas rappelés des dangers que représentaient ses Pokémons clonés, dont l'excès de puissance était un f*ck total au sens commun, étant donné qu'en toute logique, un clone est un équivalant a peu près identique. Donc, faire des clones avec des différences, c'était un peu comme... Je sais pas moi... Faire une peinture avec du marbres. Ainsi, il n'y avait aucune logique à toute cette histoire de clone, et je vais donc faire un procès à Pokémon... Et gagner des millions d'euros!!! Euh, bref, je m'égare. J'aurais plus tard le temps de me moquer un peu de l'illogisme de la situation.

"Je vais peut être répéter involontairement les paroles du dernier clone que la team rocket a fabriqué mais même si c'est des scientifiques qui m'on fait naître,jamais je ne serait a votre service et encore moins a ce vieux débris qui s'auto proclame déjà en tant que mon propriétaire.Il doit y avoir une raison si vos scientifiques n'on pas refait des clones depuis. Si tu veux être une justicière,tu t'est trompé de métier avec la team rocket.Tu a vu toi même les enregistrements a Cramois île et tu vient d'entendre la point de vue de ce débris qui se croit plus important qu'il ne l'est vraiment.Les justiciers n’anéantissent pas leurs ennemis et ils ne cherchent pas non plus a avoir plus de pouvoirs qu'ils n'en on déjà alors ose me dire que ce que dit ce fou est bien ce que tu veux protéger"

« SILENCE ! Mes parents m'ont bien dit qu'ils agissaient pour le bien de tous... »


De toute façon... Il n'était qu'un... qu'un pokémon cloné... ! Comment... Comment il connaissait ce qu'était la justice ! Elle ne savait pas grand chose de la science, mais elle savait que les clones, c'étaient des copies conformes de choses qui existaient vraiment... Donc... Il était en effet la propriété de la Team Rocket... Après tout... Il lui devait la vie ! Comment... Comment pouvait-il être égoîste comme ça !? Et pourquoi s'autorisait-il de le traiter de débris ?! Peut-il qu'il avait des raisons... ! Est-ce qu'ils avaient tentés de se comprendre aux moins... ?! Ouh là... Comment Andea avait put s'énerver tout d'un coup ? Et bien, je vous explique... Pour une fois, la logique était bel et bien présente en Andea. Charizard lui avait littéralement jeter le parpaing de la réalité en pleine tronche, sans aucune pitié, sans aucune considération. Bien sur, c'était logique, vu sa situation qui était comment dire... Plus que problématique, donc, sa réaction était cohérente. Mais qu'importe, car pour Andea, cela ne changeait rien. Elle refusait de croire ce qu'elle entendait. Elle savait que la Team Rocket luttait pour un bien, et Charizard comme ça, lui affirmait le contraire, sans aucune preuve. Et lui disait carrément qu'elle s'était trompée... Sauf que non. On ne lui disait pas comme ça qu'elle s'était trompée. Car en disant ça, on disait que ses parents s'étaient trompés, qu'ils avaient eu tord et... sa pensée se brisa à ce moment là, qu'ils étaient mort pour rien. Qu'ils l'avaient laissée seule, pour rien.

« Docteur, pourquoi pas... Non. Andea Capaldi... Reprends toi. »

On sentait l'hésitation qui avait prise la jeune sbire de la Team Rocket. Elle voulait proposer quelque chose, mais elle ne savait pas si elle avait le droit de le faire... Après tout... Elle n'était qu'une sbire. Oui. Mais elle était une héroïne. Et pour l'héroïsme, elle n'avait pas le droit d'affronter le doute. Elle devait le faire dissiper, que cela soit son doute, ou le doute de ses alliées. Donc, elle avait non seulement le droit de proposer son idée... Mais en plus... Elle avait le devoir de le proposer. Un devoir d'héroïne. Mais pas de pose, ou de tralala héroïque. C'était du sérieux là, elle sentait qu'elle devait être forte.

« Si. Docteur, je vous demande une chose, et vous serez à mène de faire ce que vous voulez de moi si j'échoue. Laisser moi affronter ce Dracaufeu pour le ramener dans le droit chemin. S'il a été fait pour la Team Rocket, il doit comprendre que notre but est d'amener la paix. »

Andea était persuadé de ce qu'elle devait faire. Elle serait en désavantage pendant ce combat, étant donné que ses Pokémons étaient presque tous faible contre le Type Vol ou contre le type Feu, mention spécial pour la pauvre Roserade qui était faible contre les deux types. Mais qu'importe. Elle voulait montrer à ce Pokémon qu'elle était dans le droit chemin. Quoi ? Et oui, vous croyez quoi ! Que par des mots, on pouvait faire changer quelqu'un ? Vous êtes bien naïf mes enfants ! Ce n'était que par les actes, et pas des claques, vous remarquerez l'allitération, en temps que bon poète, je suppose. Mais qu'importe la poésie, elle est belle, mais elle n'est pas dans le sujet ! Là, dans le sujet, c'était la détermination héroïque d'Andea ! La fougue et l'énergie de la jeune demoiselle surexcitée était presque mélangé avec sa détermination sauvage, lui donnant une énergie d'enfer. Elle était prête à lutter, et à montrer sa force. Elle avait l'héroïsme en elle. Ses parents lui en avaient donné tout, et elle le donnerait au service de la Team Rocket. De toute façon, elle sentait qu'elle n'avait pas le choix. Maintenant... Le vielle esprit cartésien de Willy comprendrait-il l'intérêt de cela ? Ou bien, même s'il le comprendrait... L'accepterait-il ? Cela n'était qu'une probabilité parmi tant d'autres... Et ça, rien ne permettait de la deviner.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 15 Nov - 14:44

"Je vais peut être répéter involontairement les paroles du dernier clone que la team rocket a fabriqué mais même si c'est des scientifiques qui m'on fait naître,jamais je ne serait a votre service et encore moins a ce vieux débris qui s'auto proclame déjà en tant que mon propriétaire.Il doit y avoir une raison si vos scientifiques n'on pas refait des clones depuis. Si tu veux être une justicière,tu t'est trompé de métier avec la team rocket.Tu a vu toi même les enregistrements a Cramois île et tu vient d'entendre la point de vue de ce débris qui se croit plus important qu'il ne l'est vraiment.Les justiciers n’anéantissent pas leurs ennemis et ils ne cherchent pas non plus a avoir plus de pouvoirs qu'ils n'en on déjà alors ose me dire que ce que dit ce fou est bien ce que tu veux protéger"

Le docteur Willy se contenta de hausser les sourcils, d'un air indifférent, presque méprisant à l'égard des paroles du pokemon. Mais aux yeux du savant, il ne s'agissait pas réellement de mépris, mais plutôt de lassitude. Ce Dracaufeu continuait à croire qu'il ne serait pas à leur service, alors qu'il était là, piégé comme un rat à l'intérieur d'une cage construite sur mesure, dans la base secrète de la Team Rocket. Il n'avait absolument aucune échappatoire, à moins que des alliés pokemons ne l'aient suivis, ce qui était tout bonnement impossible. Mais il continuait de croire en sa bonne étoile, ce qui pouvait être perçu comme de l'inconscience pour les uns, comme de la stupidité pour les autres, donc le savant. Ce dernier aurait pu rappeler une nouvelle fois à son interlocuteur qu'il se berçait d'illusions et qu'il ferait mieux d'accepter l'évidence, mais cela semblait inefficace. Il aurait aussi pu lui rire au nez comme un méchant de dessin animé et faire un grand discours sur sa supériorité après les insultes vaines du pokemon, mais ce n'était pas le genre du docteur, et cela n'aurait rien changé non plus. Evidemment, le dragon de feu n'était quand même pas un benêt, et jouait son ultime carte qu'était sa proximité relative avec Andea, en tentant de retourner la situation à son avantage, intention louable, bien sûr, mais qui n'avait pas grande chance de marcher. L'esprit fin du savant garda néanmoins en mémoire une parole dans ce flot de mots inutiles, à savoir les "enregistrements de Cramois'île", se pourrait-il qu'Andea Capaldi se soit rendu sur l'île abandonnée de Kanto et y ait vu quelque chose que Giovanni voulait lui cacher ? Fort probable, mais naïve comme elle était, et idolâtrant la Team Rocket comme elle le faisait, cela n'avait sans doute pas de chance de marcher. Ou pas ?

« SILENCE ! Mes parents m'ont bien dit qu'ils agissaient pour le bien de tous..."

Visiblement, le docteur devait reconnaître qu'il avait surestimé cette adoration endoctrinée chez la jeune fille, puisqu'elle semblait réellement se poser des questions sur la situation actuelle. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, l'attention de toute la salle était désormais centrée uniquement sur la jeune sbire Rocket. Les différents scientifiques, des couards pour la plupart, se faisaient petits, dans un coin de la salle, ne voulaient aucune altercation avec la fille Capaldi, sachant l'intérêt que lui portait Giovanni, mieux valait la jouer prudent. Le Dracaufeu, lui voulait clairement mettre Andea dans sa poche, c'était sa seule issue pour se sortir de ce guêpier, après tout, c'était on ne peut plus logique. Et Willy, lui, regardait ce jeu d'échec se dérouler avec un certain ennui. Lui ne craignait pas trop les réprimandes éventuelles de Giovanni, même s'il préférerait les éviter dans le meilleur des cas, mais si ses expériences sur le pokemon feu étaient concluantes, alors le Boss Rocket oublierait vite les erreurs possibles du scientifique, tant que cela lui assurait un contrôle de Mewtwo. Bref, le savant attendait que la fillette quitte le laboratoire, qu'il puisse enfin mettre son projet à éxecution, il n'y avait rien de pire que d'être gêné dans son travail. Il attendait donc une décision de la part d'Andea qui semblait réellement partagé entre ce qu'elle avait pu voir à Cramois'île et l'image qu'elle avait de ses parents. Il était des plus probables que cette seconde option l'emporte dans l'esprit de la gamine, l'émotion l'emportait généralement sur la raison, comme le regrettait généralement le savant, et encore plus chez une enfant, ou même adolescente. Il ne comptait néanmoins pas attendre des heures pour avoir une réponse, mais justement, la jeune fille semblait s'être mise d'accord avec elle-même pour déclarer :

« Si. Docteur, je vous demande une chose, et vous serez à mène de faire ce que vous voulez de moi si j'échoue. Laisser moi affronter ce Dracaufeu pour le ramener dans le droit chemin. S'il a été fait pour la Team Rocket, il doit comprendre que notre but est d'amener la paix. »

"Il en est absolument hors de question. Ce Dracaufeu est extrêmement dangereux, tu n'es pas de taille pour l'affronter, et il en profiterait pour détruire ce laboratoire et tuer ces hommes innocents. Qui plus est, Monsieur Giovanni tient beaucoup à toi, petite, je ne peux pas jouer avec ta vie de cette façon."

D'abord surpris par cette proposition inattendue et inconsciente de tout danger, le scientifique s'était vite repris pour répondre de manière calme et réfléchie à son interlocutrice, non sans montrer sa fermeté sur le sujet. Il aurait très bien pu la traiter de folle, pour suggérer une idée pareille, et c'était bien ce qu'il pensait au fond de lui, car si jamais il laissait ce Dracaufeu en liberté, il ne faisait absolument aucun doute sur le fait qu'il n'en profite pour s'enfuir, en détruisant au passage tout ce qu'il pouvait sur son chemin. Comme si une gamine pourrait battre une telle bête, alors même que le puissant Tranchodon du docteur n'avait pas réussi, seul, à mettre au tapis le dragon de feu, c'était invraisemblable mais cela correspondait bien au caractère farfelu et illogique de la jeune fille. Et tout cela, pour quelle raison, au juste ? "L'amener dans le droit chemin", un objectif d'une niaiserie n'égalant que la vacuité de cette idée, comme si des pokemons pouvaient comprendre le but des Hommes, et le suivre de leur plein gré, c'était utopique de le penser. Les pokemons n'étaient pas utilisés par les humains que pour leurs pouvoirs divers, qui pouvaient se révéler très utiles s'ils étaient mis sous contrôle, voilà pourquoi ces créatures étaient enfermés dans des balles et sortis uniquement quant on avait besoin d'eux. Bref, la réponse de Willy était claire comme de l'eau de roche, et il avait bien montré qu'il ne reviendrait pas sur sa décision, mais il était plus que probable qu'Andea soit aussi têtue que lui. Pour la convaincre définitivement, le génie eut l'idée d'évoquer la personne de Giovanni, que la fillette estimait peut-être encore plus que ses parents, en assurant que le chef de la Team Rocket ne permettrait jamais un tel combat, ce qui était sans doute véridique, d'ailleurs. Mais cela suffirait-il à la convaincre ? Le savant n'en était pas sûr et cela commençait à l'inquiéter, il voyait l'infime probabilité que quelque chose se passe mal grandir, et s'empressa donc de reprendre les choses en mains.

"Nous avons assez perdu de temps. Vous autres, lança-t-il en direction des scientifiques, lancez le processus d'obscurisation. Nous pourrons examiner ce pokemon bien plus facilement une fois qu'il sera docile."

Les scientifiques, qui faisaient clairement office de figurants depuis un bon moment, et depuis toujours dans l'esprit du génie, acquiéscèrent à la demande de leur supérieur sans plus attendre. Bien sûr, ils auraient voulu davantage examiner le pokemon dans sa forme originelle, donc avant l'obscurisation, mais ils ne se firent pas prier pour autant. Un jeune assistant se dirigea vers la machine qui se situait à côté du dôme de plexiglas et actionna un levier, tandis que les différents chercheurs se mettaient à leur place, la plupart derrière leurs ordinateurs d'où ils pouvaient voir en temps réel les changements corporels et intérieurs de la créature, et quelques-uns devant le dôme pour voir l'obscurisation de leurs propres yeux, à côté du docteur Willy, lequel ne faisait plus attention à Andea, désormais, considérant son cas réglé, et ne se concentrant plus que sur le clone, qui rejoindrait éventuellement son équipe en remplacement de Tranchodon, qui s'était révélé inférieur à lui. Ce n'était plus qu'une question d'instant à présent, avant que le rayon obscur ne s'abatte sur le pokemon dragon, et après quelques minutes de souffrance nécessaires viendrait un nouveau Dracaufeu, encore plus puissant et surtout obéissant. Un colosse à ses ordres, bien sûr, mais aussi un pas supplémentaire de franchi dans l'objectif de la Team Rocket, et par conséquent, dans son but personnel, puisque le travail qu'il fournissait à l'organisation mafieuse était avant tout le sien. Et ce Dracaufeu en serait la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Charizard


avatar
Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/12/2013
Autres Comptes : Riku, Luga Stark, Eric Lencher

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 15 Nov - 16:50

Bon c'était officiel,cette satanée Andea était vraiment irrécupérable car même devant le fait accompli,elle semblait pourtant complètement fermer a toute autre vision des choses bien que Charizard avait un peu l'impression qu'il avait sans doute touché indirectement un point sensible mais bon dans tout les cas il était clair qu'il ne pouvait pas compter sur elle pour s'en sortir;Tout compte fait le dragon se disait qu'il aurait sans doute mieux fait de la laisser mourir a Cramois île car de cette façon déjà la team rocket n'aurait peut être pas put le retrouver et surtout il aurait put sauver la vie du jeune clone qui lui en revanche n'avait pas eu la même chance mais d'un autre coté il n'aurait peut être pas rencontrer Hisia a Lavanville mais voila si la team rocket lui avait donner la vie,il estimait qu'il était quitte envers eux en ayant sauvé Andéa et que maintenant il ne leur devait plus rien.
"Eh bien il faut croire que tes parents sont mort pour rien mais je t'en prie,suis leurs exemples mais la prochaine fois je serait surement plus la pour sauver ta peau"
Oui bien sur qu'il aurait put avoir beaucoup plus de tact avec elle mais le fait est qu'elle avait clairement montrer quel genre de personne elle souhaite prendre le partie quitte a en ignorer tout le reste et donc en retour le dragon n'avait même plus envie de la ménager même un minimum. Malgré tout il écouta la proposition qu'Andea avait voulu faire a Willy,en voila une bonne idée qu'elle avait car comme Willy l'avait deviné,Charizard en aurait bien sur profiter pour partir loin de cette endroit a la seul différence que si il y avait une personne qu'il pourrait éventuellement tuer de façon gratuite ou en tout cas blessé gravement,ca serait justement ce docteur Willy simplement pour lui faire payer la seul pensée qu'il avait eu en s'imaginant déjà avoir le dessus sur sa proie.Bref si l'idée avait était des plus intéressantes,ce "bon" docteur Willy avait balayé cette idée en quelques secondes.Le moment de vérité en tout cas venait maintenant d'arriver et si Charizard ne savait pas trop en quoi consistait le système d'obscurisation,il avait la net impression que ca n'allait pas lui plaire si bien qu'il ne put s’empêcher de lancer une dernière provocation.
"Tient j'ai une idée,pourquoi tu l'essaye pas avant sur toi directement?On sais jamais qu'il y ai un problème technique"
Il espérait d'ailleurs un peu que ce soit le cas,ca serait vraiment trop beau quand on y pense mais bon on ne pouvait pas dire que ses espoirs c'étaient réalisé depuis qu'il était enfermer.Essayant de résister aux effets de l'obscurisation,il était tout de même parvenu a rester parfaitement stoïque pendant un bon moment comme si il ne ressentait absolument rien mais a l'intérieur c'était tout le contraire.En effet le fait qu'il puisse être entrain de résister mentalement et en apparence,a l’intérieur son corps était doucement entrain d'être détruit ce qui se traduisait par une chute brutal de son rythme cardiaque et aussi que ca lui faisait horriblement mal comme si on lui drainer son énergie ou plutôt sa volonté dans le cas présent sans lui laisser un petit moment de répits pour se remettre un peu en état.Bref au bout d'un moment il fini par tout simplement s'effondrer contre les parois de sa cellule,vidé de toute volonté a part une pensée infime concernant Hisia comme si son esprit essayait encore de lui rappeler de ne pas faire de mal a cette personne en particulier. 

Malgré ce tout petit détail que même le docteur Willy n'était pas parvenu a effacé,le dragon était a nouveau remplis de rage mais le soucis c'est que si l'obscurisation avait bien réussi a atténuer au maximum la volonté de Charizard,elle avait remis le clone dans l'état psychique dans laquel les scientifiques l'avaient mis lors de sa création sauf que la il était aussi dangereux pour ses amis que pour ses ennemis.L'explication était que certains scientifiques avaient essayé de l'obscurisé dés le départ mais n'ayant pas toutes les données,ils avaient était incapable de le contrôler comme ils en avaient eu l'intention.Autrement dit,le docteur Willy venait de s'exposer a un danger encore plus grand que lorsque Charizard était tout simplement en colère car absolument rien ne garantissait que le clone n'allait pas sauter a la gorge du scientifique lorsqu'il allait avoir l'occasion de sortir de sa prison car si pendant des années il avait tout fait pour refouler sa nature bestiale et presque cruel,ce bon docteur venait de tout détruire en quelques instants et donc Charizard était bien parti pour recommencer ses efforts pratiquement de zéro sauf que cette fois il ne pourrait pas compter sur Atem pour l'y aider.Ayant tant bien que mal réussi a se remettre debout,il regardait chacune des personnes se trouvant dans la salle avec une férocité sans limite,attendant presque avec impatience de pouvoir déchaîner toute sa rage sur le premier malheureux qui serait sur son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 15 Nov - 20:50

Andea faillit réagir quand on insulta ses parents. Mort pour rien ?! MORT POUR RIEN ?!! C'était fini, Charizard était officiellement son ennemi. Andea respectait sa famille plus que tout. Ils étaient mort en héros. Dire qu'ils étaient mort pour rien... Mais m*rde, je sais qu'on est sur un forum Rp, et on en oublie souvent des réactions psychologique logique... Mais c'était évident que maintenant, la fameuse Andea allait se dresser totalement contre Charizard ! Enfin, tu dirais à n'importe quel orphelin que ses parents étaient mort pour rien... Bonne chance pour ne pas qu'il te haïsse plus que tout même ! Et qu'importe, s'il n'était pas là pour sauver sa peau. Déjà premièrement, Andea n'aurait jamais eu le moindre risque s'il n'avait pas été là, et puis, elle était une héroïne. Elle savait très bien se débrouiller toute seule ! Elle avait changée, elle avait murie. Maintenant, elle était prête à devenir une véritable héroïne ! C'était son devoir, de toute façon. Elle ne pouvait y échapper. Elle voulait devenir une vraie héroïne, et elle était sûre qu'elle devait suivre le chemin de ses parents. Charizard pouvait l'insulter, c'était tant pis. La Justice triomphait toujours, donc elle n'avait pas d'inquiétude. Aucune.

"Il en est absolument hors de question. Ce Dracaufeu est extrêmement dangereux, tu n'es pas de taille pour l'affronter, et il en profiterait pour détruire ce laboratoire et tuer ces hommes innocents. Qui plus est, Monsieur Giovanni tient beaucoup à toi, petite, je ne peux pas jouer avec ta vie de cette façon."

« Bien. »


Elle déclara cela, hésitante. Peut-être que tout les Rockets n'étaient pas comme ses parents... Mais il avait raison. Elle s'était fait visiblement avoir par ce Dracaufeu. Il l'insultait. C'était pas un dragon, à ses yeux, mais un serpent. Il avait été gentil, l'avait sauvé... Mais c'était car à l'époque, elle lui était utile. Maintenant, il l'insultait, elle et ses parents. Évidemment ! C'était un clone ! Il savait pas ce que c'était que perdre ses parents ! Être seuls ! Se dire qu'on ne le verait plus jamais ! Qu'ils ne seraient plus... plus jamais là. Il ne pouvait rien comprendre. Les Rockets, eux, étaient ses parents. Certes, on se moquait d'elle, certes, els gens la trouvaient bizarre... Mais elle était dans le décor, et au final, ses collègues et camarades l'appréciaient bien ! Elle refuserai de tuer des innocents... Même si c'était dur d'accepter que quelqu'un soit sacrifier, même un être maléfique, pour le bien des autres. Elle n'arrivait pas trop à l'accepter, l'idée que même en étant une héroïne... Elle ne pouvait pas sauver tout le monde. Heureusement, elle n'eut pas le temps de penser plus longtemps à ce genre de chose : En effet, Willy ramena tout le labo à la raison :

"Nous avons assez perdu de temps. Vous autres, lança-t-il en direction des scientifiques, lancez le processus d'obscurisation. Nous pourrons examiner ce pokemon bien plus facilement une fois qu'il sera docile."

"Tient j'ai une idée,pourquoi tu l'essaye pas avant sur toi directement?On sais jamais qu'il y ai un problème technique"


Le processus d'obscurisation commença... Et même si mainteannt, la fameuse Andea avait décidé de rester dans le camp de la Team Rocket, la violence de la scène, elle devait l'avouer, la choqua presque. C'était d'une violence. Un héros ne pouvait pas accepter cela. Elle devait agir. Elle hésitait cependant. Si elle libérait l'être démoniaque, comme ça, dans la salle... ? Mais elle ne pouvait le laisser souffrir, de l'autre côté. Cela serait trop... Comment dire... Elle était une héroïne. Même les êtres démoniaques, elle ne pouvait accepter ce genre de comportement. Surtout qu'il semblait relativement souffrir. Non, pas relativement, pour une fois. Aussi naïve qu'elle était, Andea était sûre et certaines, il souffrait vraiment. Elle voulait, elle voulait vraiment briser les règles, et le libérer. Même un être maléfique n'avait pas... Pas le droit de subir cela ! En temps qu'héroïne, elle devait l'arrêter, et le ramener dans le droit chemin ! D'une autre façon. Cependant, elle ne put rien faire, étant donné qu'elle était trop loin, et que trop de monde était présent.... Mais de toute façon, le temps qu'elle veuille agir, c'était déjà fini, et elle déclara :

« Brrr... Quel méthode brutale... »

En effet, il y avait de quoi dire cela ! La fameuse Andea ne pouvait pas croire cela, c'était... La Team Rocket. Faire ça... ? C'était... Non ! Ses parents ne lui avaient jamais dis cela, et Giovanni avait assuré que cela ne se faisait plus... Mais dans un autre sens, elle savait maintenant que Charizard était un méchant. Même s'il l'avait sauvé la vie... Heureusement, elle fut brisé dans ses pensées, qui l'empêche de psychoter trop longtemps :

« Monsieur, on est prêt à le faire sortir ! Vient nous aider, la bleue.
-Bien ! Eheh ! Savoir qu'un tel colosse est maintenant dans notre camp met du baume au cœur ! »


Andea retrouvait de suite sa fougue habituelle, bien qu'elle avait encore en tête l'image de la souffrance qu'elle venait de voir. Mais cachant se malaise, cette vision de la souffrance, elle rejoignit alors un jeune homme de son âge, un petit génie en Physique qui était dans la team Rocket dans le but ouvert de gagner le plus de pognon possible ! Et oui, comme quoi, tout les petits génies n'étaient pas des gens qui voulaient un grand avenir, ou qui voulaient changer les choses ! Cette jeune tête brillante utilisant ses connaissances pour le compte de la Team Rocket, et d'ailleurs, il avait réellement marre de bosser pour Willy qui n'était qu'un biologiste, un moins que rien donc aux yeux des physiciens. Comme ses derniers détestaient en général les Chimistes. Qui eux mêmes ne peuvnet pas saquer les biologistes. C'est le Cycle de la vie. Oui, j'ose me moquer du Roi Lion, je vais sans doute me faire tabasser dans un coin de rue. Mais tout ça pour dire, que quoiqu'il arrive, les Scientifiques étaient tous alliés contre les Littéraires et Sciences Humaines. Les joies des études ! Mais bref...

« -Nous sommes prêt chef !
-C'est quand vous voulez, Monsieur. »


Un troisième scientifique, plus agé, cela se voyait avait rejoint les deux autres, prêt à ouvrir le sas de verre. Aucun des scientifiques dans la salle ne pensait que cela pouvait mal se passer maintenant. Ce n'était pas la première fois, après tout, qu'il faisait ce genre de manip'. Et jamais cela ne s'était jamais passé. En voilà beaucoup qui ne connaissait pas les théories des grands nombres. Un peu de mathématiques, je vais vous apprendre cette théorie. Vous savez que les chances sur un million se réalisent uen fois sur dix ? Et bien, c'est tout simple. Si vous avez un million de cas. Une chance sur un Million a donc de très grandes probabilités d'arriver. C'est pour cela que par exemple, on ne peux accepter un bug qui arrive une fois sur un million sur un ordinateur. Car il va se vendre à plusieurs millions. Donc, la probabilité que cela arrive est très haute ! Mais bref, ainsi, tout le monde était trop confiant dans le labo, si vous voulez mon avis. Je pense que je vous ais perdu avec les mathématiques... Donc, autant revenir sur l'action. Ainsi, aucun risque semblait prêt à arriver avec la sortie du Pokémon obscure... Sortie qui était obligatoire, étant donné qu'aucun rayon de Pokéball pourrait transpercer la vitrine... Donc, l'apocalypse était inévitable... Mais cela, c'est une autre histoire...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Dim 16 Nov - 9:30

« Bien. »

Enfin ! Le docteur Willy craignait vraiment que la jeune Andea ne recommence à parlementer avec lui pour libérer ce Dracaufeu, mais visiblement, elle avait compris la leçon, bien que subsistait sans aucun doute une hésitation silencieuse chez la jeune fille. De toutes façons, le savant était en quelque sorte son supérieur hiérarchique, son rang de leader des scientifiques étant plus haut que celui de sbire, elle ne pouvait donc que se soumettre à sa volonté, malgré toute la détermination dont elle pouvait faire preuve. Le génie était satisfait de sa réaction néanmoins, il n'avait pas envie que la scène de ménage ne continue dans son laboratoire, et encore moins d'être obligé de faire sortir la gamine par la force, auquel cas il serait probablement réprimandé par le Boss en personne. Peut-être que ce dernier arriverait à faire quelque chose de la jeune Capaldi, qui sait ? S'il arrivait à la canaliser, en tout cas ... mais maintenant que cette gêne avait disparue, le docteur pouvait revenir à ce qui devait être le centre d'attention aujourd'hui : l'obscurisation du Dracaufeu, laquelle commença immédiatement.

« Brrr... Quel méthode brutale... »

Effectivement, le processus d'obscurisation n'était pas une promenade de santé, c'était le moins qu'on puisse dire. Le docteur Willy, avec le groupe Ombre, ne l'avait pas fait intentionnellement, il n'avait après tout aucun plaisir à voir un être vivant souffrir, mais il n'avait pas non plus vraiment cherché à atténuer les effets douloureux que cette invention provoquait. Cela aurait été une pure perte de temps, puisque les pokemons obscurs deviennent presque des machines, n'ayant plus réellement de souvenirs, et donc pas non plus en ce qui concerne cette souffrance nécessaire. Et puis, ne dit on pas qu'il faut souffrir pour réussir ? Un proverbe qu'appréciait assez le savant, et qui permettait de justifier toutes ses expériences moralement douteuses sur les pokemons, car dans son esprit scientifique, il ne faisait qu'améliorer les produits de la nature, il n'y avait rien de mal à ça. Le génie regardait donc avec les autres les ondes obscures violettes frapper de plein fouet le dragon ailé, qui ne pouvait cacher sa douleur, devant le regard horrifié d'Andea et de quelques rares chercheurs, et celui plus neutre et attentif du reste du public. Le clone finit par s'évanouir à cause de l'intensité du traitement, s'effondrant sur le sol, mais les scientifiques Rockets n'étaient pas inquiets, pouvant voir sur leurs ordinateurs que la bête était toujours en vie. Willy ne doutait pas un instant qu'il meurt, un colosse dans son genre n'arriverait pas à survivre à l'obscurisation appliquée à des pokemons bien plus petits et chétifs ? Ce serait illogique. Comme prévu, le Dracaufeu à l'apparence désormais changée, parvint à se relever, puis se contenta de fixer les personnes qui l'observaient.

-Bien ! Eheh ! Savoir qu'un tel colosse est maintenant dans notre camp met du baume au cœur ! Nous sommes prêt chef !
-C'est quand vous voulez, Monsieur. »
"Bien, ouvrez la porte."

Aucun enthousiasme particulier chez le savant qui n'était pas vraiment du genre à montrer ses sentiments mais néanmoins un léger sourire qu'on aurait pu entrevoir sous son épaisse moustache, démontrant sa satisfaction. Il avait réussi à retrouver le fameux Dracaufeu cloné recherché depuis longtemps par la Team Rocket, puis à la capturer non sans une relative difficulté, et enfin à l'obscuriser sans problèmes. C'était un succès total, un sans fautes, peu étonnant puisqu'il avait dirigé toutes les opérations, il était normal que tout se déroule sans accroc. Et comme l'avait déclaré la jeune Andea, ce colosse était désormais de leur côté, et il apporterait une aide non négligeable, d'abord par sa puissance de feu - c'était le cas de le dire - et surtout pour son identité de clone, qui allait leur donner beaucoup d'informations en vue de leur prochaine cible, à savoir Mewtwo. Un prototype parfait, en attendant le meilleur clone jamais créé par la main de l'Homme. Mais pour le moment, Dracaufeu serait un élément important pour l'organisation et également un atout personnel pour le génie, car il ne faisait aucun doute qu'il l'intégrerait dans son équipe en rempacement de Tranchodon, le docteur souhaitant disposer du pokemon le plus puissant possible pour éliminer ceux qui se dresseraient sur son chemin. Mais avant cela, avant l'entraînement qu'allait subir le pokemon désormais obscur, les scientifiques allaient pouvoir l'examiner de fond en comble.

"Parfait. Allez l'examiner, il devrait se laisser faire, désormais ..."

Un vieux chercheur et son jeune assistant furent les premiers à inaugurer, si l'on pouvait dire, le nouveau pokemon de la Team Rocket. Simple formalité pour commencer, une prise de sang, qu'allait effectuer le jeune homme qui approchait déjà son aiguille de la bête, qui n'était plus séparée des humains par la porte du dôme. Le savant plus vieux, lui, se contentait de l'observer avec curiosité, cherchant d'eventuelles différences, en dehors de l'air bien plus sérieux de la créature, qui semblait avoir perdue de son arrogance, remplacée par une obéissance attendue. Les autres scientifiques s'étaient placés aux différents ordinateurs de la pièce pour noter les différences intérieures de la bête. Willy, lui, ne faisait pas grand chose pour le moment, il se contentait d'observer tout ce petit monde s'agiter, en tant que chef de l'unité scientifique, il se devait de coordonner les actions de ses collègues et attendait donc de leur part les premières informations. Pas une seconde il ne doutait du succès de l'opération, il avait effectué celle-ci tellement de fois qu'un échec était quasiment impossible à ses yeux. Mais malgré cette assurance orgueilleuse, la paranoïa du génie subsistait en son fidèle Ectoplasma. Le spectre de Willy ne le quittait pas un instant, tournoyant invisible autour de son maître, prêt à parer tout ce qui pouvait blesser ce dernier, à l'aide de la simple mais très utile capacité Abri. Dans l'ombre la plupart du temps, il allait devoir se révéler dans les instants à venir ...
Revenir en haut Aller en bas
Charizard


avatar
Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/12/2013
Autres Comptes : Riku, Luga Stark, Eric Lencher

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Dim 16 Nov - 13:42

Pauvres humains,ils étaient tellement fier,prétentieux ou tout simplement trop sur d'eux qu'ils ne se rendaient surement pas compte des ennuis dans lesquels ils venaient tous de se plonger.En effet maintenant qu'ils avaient ouvert la cage du clone,ce dernier était dans un sens libre d’étriper tout ceux qui auraient le malheur de se trouver sur son passage....enfin dés que son état mental serait disons plus stable car a l'heure actuel ses réactions étaient assez faiblarde après le traumatisme physique et mental auquel il venait d'être soumis mas voila si il n'avait plus trop la possibilité de réagir,il n'était pas sourd pour autant.
*Ne parlez pas trop vite*
Si il était encore capable surement par miracle de pouvoir penser encore un peu,il n'était pas a l'heure actuel en état de parler et donc éventuellement de lancer des moqueries qu'elles soient dites juste pour énervé ou pour blessé mentalement ses geôliers mais bon il était probable que sa capacité a parler allait sans doute revenir car après tout si les scientifiques avaient modifier cette capacité chez lui dés le départ,c'était sans doute pour une bonne raison.Regardant ses éventuels futurs victimes qui se trouvaient devant lui y compris Andea même si en temps normal il ne lui aurait sans doute rien fait,il avait tendance a avoir comme des vertiges qui lui donner un mal de tête plus ou moins désagréable comme si son esprit essayait de revenir des ombres dans lesquels l'obscurisation l'avait envoyé et ca serait sans doute un retour de cette conscience même brève qui pourrait peu être éviter au groupe de scientifiques de subir un destin commun plus que funeste.En revanche quand l'un des scientifiques vint lui faire une prise de sang,le dragon se mit a montrer les crocs avec l'envie irrésistible de lui tordre le cou mais heureusement pour le jeune,l'obscurisation avait quand même son utilité de calmer agressivité presque naturel de Charizard du moins pour l'instant,autant dire que les scientifiques avaient tout intérêt d'en profiter pour faire leurs examens pendant qu'ils en avaient encore la possibilité sans trop de risques.
"Par...par quoi...on commence?"
Les premiers mots que le dragon avait prononcé depuis l'obscurisation,on pouvait bien sur penser que le dragon était enfin prêt a coopérer ce qu'il n'aurait a l'heure actuel pas vraiment le choix de faire mais d'un autre coté vu qu'il n'avait pour l'instant plus la notion de doser sa force ou retenir sa rage,on ne pouvait bien sur pas être sur que le dragon n'était pas tout simplement entrain de tenter une fourberie pour essayer de baisser l'attention de ses "maîtres" car si il était docile sous les effets de l'obscurisation,a l'intérieur il n'avait que l'envie de démembrer l'homme qui lui avait fait ca bien qu'il était dans l'incapacité mentalement de mettre ses envies meurtrières a exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Dim 16 Nov - 17:18

Quoiqu'il arrive, Andea se rappelait d'une chose : La violence qu'elle venait de voir. Elle savait que cela était du quotidien des héros, et des héroïnes… Mais quand même, elle devait avouer qu'elle ne s'y était pas attendue. Donc, cela voulait dire que tout les Pokémons Obscurs, bien qu'elle ne connaisse pas ce terme, avait du subir cela ? En toute logique, Andea n'était pas stupide, cela voulait dire que oui. Elle pensa rapidement à ses Pokémons à elle… Hors de questions qu'ils risquent de subir cela à leur tour un jour ! Même si cela les rendait plus puissant, ou plus héroïque. De toute façon, l'héroïsme ne s'obtenait pas avec des machines, cela s'obtenait avec de l’acharnement, du travail, de l’entraînement… Mais qu'importe. De toute façon, maintenant qu'elle avait vu ce genre de pratique… Les Pokémons qui fumaient du noirs, non merci ! C'était pas bien, et pas bien du tout d'abord ! Ce n'était pas héroïque ! Elle comptait d'ailleurs voir ce que pensait ses collègues la dessus, car quand même… Elle pouvait pas croire que cela était accepté ! Visiblement, tout n'était pas rose dans son organisation…

"Parfait. Allez l'examiner, il devrait se laisser faire, désormais ..."

« Bien, Andea, tient moi le matériel.
-Bien chef ! »

Andea tout de suite rejoignit alors le jeune scientifique de tout à l'heure, qui commença a faire les analyses sanguines, prenant une seringue, et l'appliquant sur le Pokémon. Andea ainsi avait réfléchi à tout ça, mais elle revenait maintenant à la réalité. On l'appelait, pour qu'elle travaille, donc elle travailla ! Visiblement, les recherches scientifiques étaient en cours. Bien sur, je ne les détaille pas vraiment, car on était à travers le regard de la fameuse Andea, qui ne comprenait littéralement rien à tout ce qu'elle voyait. Évidemment. Les sciences et elle… Cela faisait deux, si vous voulez mon avis. La jeune demoiselle ne comprenait pas forcément ce que faisait les scientifiques, mais elle servait de bras comme on disait. C'était bien le mieux qu'elle pouvait faire, étant donné que dans tout ses domaines, physiques, chimie, biologie… Andea était Bac -11. Ce qui n'était pas terrible, mais qui pouvait faire devenir politicien ! Quoi ? C'est un troll ? Totalement, je vais encore avoir des problèmes moi…

« Comme toujours, tout semble à peu près normal. Il ne semble pas avoir trop de sequelle suite au traitement. Vous avez encore une fois fait un brillant travail ! »

Le scientifique un peu plus agé de tout à l'heure déclara cela au Docteur Willy. C'était bien entendu de la lèche à l'état pur, étant donné que dans les faits, sur le coup, Willy avait été totalement inutile, et c'était les scientifiques chargés du travail qui avait fait tout le travail. Oui, je sais, je trolle… Mais avouez que ce n'était pas totalement faux ! Surtout sur la première partie : le fameux scientifique n'avait dit cela que pour se faire bien voir de son patron, ce qui était d'ailleurs, sans doute un échec, car il était rare que ce genre de comportement amène véritablement des récompenses. Sauf chez les personnages les plus intellectuellement faible, comme Gilgamesh, mais tout ça, c'était une autre histoire. Ainsi, quoiqu'il en soit, concentrons-nous à nouveau sur la fameuse Andea, la jeune sbire de la team Rocket, qui s'approcha alors de Charizard, visiblement, non aggressif, étant donné qu'elle n'avait rien d'autres à faire, ayant tenu les matériaux pour les travaux, et maintenant étant libre de ses mouvements :

« Eheh, Charizard, tu as choisis le bon camp ! Malheureusement, il faut parfois être brutal pour amener des résultats, mais maintenant, tu es chez les gentils ! »

Andea restait ainsi dans ses opinions, ses croyances, ce qui était logique. Maintenant, ses termes étaient comment dire… Assez maladroit, si vous voulez mon avis. Choisi ? Difficile à affirmer qu'il avait en effet choisi de se recevoir ça ! Mais de toute façon, tenter d'expliquer cela à Andea, cela serait comme mettre du mercurochrome sur une jambe de bois. Pas très utile, et carrément inefficace. Mais ne croyez pas qu'elle ne gardait pas en tête les images de souffrance qu'elle avait vu sur le pauvre Pokémon. Mais au moins, il n'aurait plus à souffrir de cela. Maintenant, il était dans leur camp, et il était avec eux. Ils étaient tout ensemble dans le bon camp, et l'idée qu'ils n'auraient pas à se battre la rendait plutôt contente. Charizard et elle travaillait dans le même camps. Celui de la Justice ! Du triomphe du bien sur le mal ! Elle regrettait juste une chose : Qu'elle n'ait pas pu le ramener à la raison de manière moins brutale. Plus héroïque. Mais malheureusement, elle avait bien vu que ce n'était pas l'héroïsme, qui l'avait ramené dans le droit chemin... Mais la force. Est-ce qu'une vraie héroïne pouvait accepter cela ? Elle n'en savait rien... Et elle hésitait. Non ! Une vraie héroïne ne devait pas hésiter, ne pas flancher !

« Bon, sauf si vous avez encore besoin de moi, je vais m'éclipser, Docteur ! »

Par rapport à ce qu'on pourrait croire, Andea ne s'éclipsa pas de suite, et resta un moment, proposant son aide, et aidant même à ranger du matériel. Comme quoi, elle déclarait quelque chose, et trente seconde, faisait l'inverse. C'était comme ça que marchait une véritable héroïne ! Enfin, elle pensait ! Mais bref, tout semblait pour le moment calme, tranquille. Cependant, je vais vous rappeler deux dictons, sur le même thèmes, qui allait très bien ensemble. Premièrement : « Qui sème le vent, récolte la tempête », et secondement : « c'est le calme avant la tempête ». Ici, les deux fameux dictons populaire, dont d'habitude, leur écoute et leur application était à prendre avec des pincettes, car souvent d'une débilité sans faille… Là, cela semblait relativement similaire à ce qui pouvait très bien se passer, commencer d'un moment à l'autre. Et cela pouvait mal finir. La colère, la haine... Tout cela pouvait exploser, et on savait bien que quand ça explosait, cela faisait des dégats à vie. Matériel, Sensoriel. Caractériel. Humain et Pokémon. Personne ne pouvait échapper à la spirale de la haine, qui était toujours aussi efficace pour détruire... Détruire les vies. Détruire les amitiés. Détruire le monde.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Lun 17 Nov - 9:56

"Comme toujours, tout semble à peu près normal. Il ne semble pas avoir trop de séquelles suite au traitement. Vous avez encore une fois fait un brillant travail."

Plait-il ? Le docteur Willy ne répondit pas au vieux scientifique, lui foutant un vent plutôt mémorable. Et encore, ce dernier avait de la chance, il aurait pu être réprimandé pour avoir dit une telle chose ! Pourquoi donc ? Et bien tout simplement car ce qu'il disait était totalement inutile. Evidemment que le savant moustachu avait fait un brillant travail, c'était toujours le cas, il était le plus grand génie de tous les temps, il ne pouvait faire que du brillant travail. Le dire était véridique mais inutile. Willy n'était pas dupe des objectifs de son interlocuteur, il s'était maintenant habitué à la lèche qui faisait partie intégrante de la Team Rocket, comme dans de nombreuses entreprises. L'intention était louable après tout, ça ne coûtait qu'un peu d'hypocrisie et cela, tout le monde en est capable. Vanter les mérites de son supérieur hiérarchique lui faisait obligatoirement plaisir, à moins qu'il n'ait aucune estime de soi mais cela est très rare, et donc, ce supérieur aura de la sympathie mécanique pour celui qui le complimentera. Et évidemment, sitôt le supérieur déchu, alors les gens d'en bas trouvaient immédiatement d'autres bottes à lécher, comme on avait pu le voir après la chute d'Adonis de Locksley au profit de Giovanni, où bon nombre de Rockets avaient abandonnés leur idéologie impérialiste pour revenir à leur bonnes vieilles habitudes mafieuses. Ayant vu cela de près, Willy n'était plus dupe de ces petits jeux, mais surtout, il n'en avait rien à faire qu'on le complimente ou non. L'Homme se soucie-t-il de ce que pensent de lui les insectes ? Non, bien sûr, et de la même façon, un génie tel que lui se fichait bien de l'avis des intelligences inférieures qui l'entouraient constamment. Bref, désolé, vieux scientifique anonyme, tu n'auras pas de prime aujourd'hui !

"Eheh, Charizard, tu as choisi le bon camp ! Malheureusement, il faut parfois être brutal pour amener des résultats, mais maintenant, tu es chez les gentils !"

Oh, il l'avait presque oublié, celle-là. Et oui, Andea Capaldi n'était partie, les chercheurs l'avaient utilisé en guise d'assistante, et ils en avaient bien le droit, puisque la gamine n'était qu'une sbire, autrement dit, elle servait à faire le sale boulot souvent ingrat de l'organisation. Mais si la plupart de ses collègues du même rang auraient obéi en silence, un peu ennuyés même, ce ne serait sans doute jamais le cas de Capaldi, qui débordait d'un enthousiasme presque pathologique, jugeait le docteur. Accompagné d'une incroyable naïveté, puisque même après avoir vu ce qu'avait subi contre son gré le puissant Dracaufeu, elle considérait que ce dernier avait "choisi" leur camp. Ce n'était plus de la naïveté à ce niveau là mais de l'aveuglement ! Le savant se demanda néanmoins si elle pensait réellement ce qu'elle disait, après l'avoir cotoyé pendant quelques temps et en avoir appris davantage à son sujet, il avait même développé une petite théorie psychologique sur la jeune fille. Se pourrait-il que cet enthousiasme et cette naïveté ne soient qu'une carapace pour cacher la véritable Andea, qui était totalement consciente de ce qu'elle voyait tous les jours au sein de la Team Rocket ? Se mentir pour éviter d'affronter la réalité, qui était toute autre que celle racontée par les époux Capaldi, évidemment. C'était une théorie plausible, et cela ferait de cette fillette une personne bien plus maligne qu'elle n'y paraît, mais bon, Willy n'était pas un psychologue non plus ! Il pouvait se tromper du tout au tout ! Et puis Andea n'était pas son sujet d'expérience, il ne vérifierait donc jamais cette théorie, donc, autant se concentrer sur son travail, le fameux clone obscurisé, qui était désormais chez les "gentils", dixit Andea. Gentils, méchants, ces mots n'avaient pas beaucoup de sens dans l'esprit du génie, car pour lui, la dragon ailé était avant tout dans son camp à lui.

"Bon, sauf si vous avez encore besoin de moi, je vais m'éclipser, Docteur !"

"D'accord. Il est temps à présent de tester son obéissance. Dracaufeu, envole-toi puis frappe sur le sol."

Willy ignora presque la gamine, le vieillard n'était guère sympathique, effectivement, mais c'était parce qu'il était très concentré, voilà tout ! Il savait être courtois quand cela valait la peine, mais pour le moment, son nouveau pokemon obnubilait toutes ses pensées. Et quand même, Andea avait eu droit à un "D'accord" d'un air absent, le vieux scientifique de tout à l'heure, il avait eu droit à que dalle ! Elle pouvait donc s'estimer heureuse, surtout après la scène de ménage qu'elle avait faite. Et à propos de ménage - superbe transition, je sais - la jeune Capaldi se mit à le faire, le ménage ! Le laboratoire n'était pas resplendiscent de propreté, c'était certain, mais tout de même, cela pouvait bien attendre. Mais on commence à la connaître, la fameuse Sbire Rocket, quand elle fait quelque chose, elle y va à fond, devant l'oeil surpris des quelques chercheurs qui lui accordaient encore un peu d'attention. Et Willy ? Pour tout dire, le docteur pensait qu'elle était déjà partie, et était plus intéressé par le pokemon en face de lui, à qui il venait de lancer un ordre. Simple test pour vérifier si le logiciel obscur avait fait son effet dans l'esprit du colosse, une attaque sur le sol, qui, au pire, pourrait le fissurer, mais rien de grave, puisque le labo était construit sur la terre elle-même, car, ne l'oublions pas, nous sommes dans une base souterraine. Les tests biologiques étaient intéressants, mais le plus important était l'obéissance, car sans cela, cette créature perdait beaucoup de son utilité, et Giovanni souhaitait un Mewtwo à ses ordres et pas une bestiole à disséquer. C'était donc le moment de vérité pour le public, et surtout pour le génie qui comptait bien enfermer ce joli spécimen dans l'une de ses pokeballs dans un avenir très proche.
Revenir en haut Aller en bas
Charizard


avatar
Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/12/2013
Autres Comptes : Riku, Luga Stark, Eric Lencher

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Mar 18 Nov - 14:45

Le bon camp?Cette gamine a la santé mental plus que douteuse avait encore le culot de lui dire qu'il avait choisi le bon camp?Il n'avait strictement rien choisi,on l'y avait plutôt forcé et question "bon" camp,on pouvait sans doute faire mieux que la team rocket même si il n'avait pas non plus une confiance aveugle envers les FPI ou les résistants pour la simple raison qu'il estimer que l'homme en général court toujours après ce qu'il n'a pas même si certains pokémons aussi mais pas au point de capturer leurs semblables par la force comme c’était le cas des humains et ca quel que soit leurs intentions.De toute façon pour l'heure,l'idée de servir un camp n'avait aucun sens vu qu'il n'avait justement pas le choix d’obéir,autant dire que les scientifiques et surtout Willy avaient tout intérêt a en profiter pendant que ca dure.
*Il faut être brutal pour avoir des résultats tu dit?J'en tiendrait compte si j'arrive a me libérer,tu va comprendre comment je peut être gentil*
Quoi que tant qu'il avait cette rage a lui,il valait sans doute mieux pour Andea qu'elle ne le comprenne jamais car il allait sans doute mettre un moment pour arriver a contenir sa rage comme avant même une fois que sa volonté sera revenu si toutefois elle revient un jour mais même si dans l’éventualité qu'il puisse retrouver une liberté bien a lui même compliquer suite a l'obscurisation,il était probable que son point de vue par rapport a Andéa aura bien changer car il n'oubliera jamais qu'elle n'avait même pas pris sa défense quand il en aura eu besoin lorsqu'il pourra a nouveau avoir accès a ses souvenirs.Bref il avait entendu l'ordre que venait de lui donner qui consistait a s'envoler et a frapper le sol.Ah s'envoler il n'avait pas besoin qu'on lui dise deux fois ce qu'il fit aussitôt mais si il ne pouvait pas frapper la tête du docteur Willy malgré ses envies,il frappa le sol tout de même pas loin des pieds de son "maître".Oui bon d'accord on pouvait limite penser qu'il était entrain de retrouver ses esprits plus vite que prévu mais d'un autre coté il avait fait ce qu'on lui avait demander n'es pas?En revanche il y avait une chose qui ne changeait pas,ce fut le regard plein de haine qu'il lança en regardant l'hyper ball que Willy avait de toute évidence sur lui,ce n'était pas vraiment un souvenir de sa capture mais plutôt du fait que même quand il aider "volontairement" la team rocket lors de sa naissance,il avait toujours eu une certaine horreur a l'idée qu'on puisse l'enfermer dans une de ces choses toutes petites si bien que si ce bon docteur avait dans l'idée de la sortir devant lui,il n'était pas improbable qu'il puisse l'attaquer presque par instinct mais bon pour l'heure il attendait d'autres décisions de Willy....mais tout compte il n'attendit pas longtemps un ordre car d'un coup il se mis a lancer une attaque lance flamme d'une couleur plus sombre que d'ordinaire en direction de Willy dans le but réel de lui faire le plus de mal possible ou dut moins de lui infliger des brûlures dans le but de bien lui rappeler de ne plus jamais essayer de s'imaginer pouvoir contrôler quelqu'un de cette façon.Oui sa conscience était soudain revenu même si il porterait sans doute encore des effets secondaires de l'obscurisation et bien qu'il savait pertinemment qu'il ne pourrait pas détruire l'intégralité de la base,il commença a détruire tout ce qu'il pouvait voir dans le laboratoire,endommageant un peu la machine a obscurcir dans le feu de l'action en gardant un peu en mémoire ce que cette machine lui avait fait.
"Plus....jamais....ca"
Bien sur,il était peu probable que Willy abandonne l'idée de faire des pokémons obscurs mais il allait sans doute devoir attendre un peu vu les dégâts causés au laboratoire et a sa machine,tant qu'a faire le temps qu'il allait mettre a tout remettre en état était autant de temps pour d'autres pokémons a échappé a ce sort terrible.D'ailleurs en parlant de pokémon qui s’échappe,il avait tout intérêt a le faire vite avant que ce bon docteur Willy ne sorte son hyper ball et ne le ramène a la case départ sauf que la il était mais vraiment très peu probable qu'il le laisse sortir d'une nouvelle cage si il parvenait.Voyant Andéa sur son passage sans doute comme une bonne "justicière",il n'avait pas oublié ce qu'elle lui avait dit il y a quelques minutes.
"Tu a dit qu'il faut parfois être brutal pour amener des résultats.... eh bien je suis entièrement d'accord avec toi"
En temps normal il lui serait sans doute passer juste devant limite sans lui accorder la moindre importance mais en ce moment il était incapable de refouler la rage qu'avait déclenché l'obscurisation,résultat il donna un coup de queue dans le ventre de la sbire avant de sortir du laboratoire ou dut moins ce qui en rester,passant dans les couloirs en renversant tout ceux qui étaient dans le passage avec l'intime conviction qu'il n'en avait surement pas fini avec le docteur Willy.Devant le chaos de la scène,un scientifique a mi temps dénommé Ienzo de part le badge qu'il portait avec une coupe de cheveux grise qui lui tomber sur un oeil regarda ce qui restait de la machine,ayant presque de l'admiration pour le dragon qui malgré toute la souffrance qu'il avait subis....avait quand même fini par s’échapper du laboratoire mais surtout venait sans doute de causer le premier échec du docteur Willy.
"Je ne sais pas si il avait prévu son coup a l'avance ou si il a improviser mais je croit que vous venez de créer un véritable cauchemars....je pensais qu'il allait tous nous tuer"
Remarque le dragon n'était pas encore sorti de la base,il n'était pas trop tard pour la justiciere et le scientifique de la team rocket de repprendre les choses en main si toutefois c'était encore possible
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Ven 21 Nov - 12:55

Andea aidait, comme une véritable petite servante bien gentille et obéissante, toujours souriante. Cela étonnait presque tout le monde, de son enthousiasme presque trop important pour être... Beaucoup d'explications et de théories pouvaient être donné pour tenter de mieux comprendre ce qu'elle avait exactement, et comment elle faisait pour être toujours aussi joyeuse. Une façade ? C'était bien plausible, à des regards extérieurs. Après tout, bien souvent, les gens qui avaient subis des traumatismes souvent, tentaient de s'en sortir par plusieurs solutions, dont deux étaient majoritaire. Le renfermement sur soi-même, ou le dénie. Un sur-optimisme pouvait être un dénie de la jeune fille de la souffrance qu'elle avait subie... Après tout... Pöurquoi pas ? Mais peut-être qu'elle était véritablement comme ça, aussi, de l'autre côté. Ce n'était pas impossible... Non ? Quoiqu'il en soit, contentons-nous là, des faits. Elle chantonnait même, tout en rangeant les fioles, passant le balai... Les scientifiques étaient presque amusé de ce comportement enfantin. C'était rare, dans cet antre de la science, qu'il voyait une personne aussi joyeuse !

Mais les scientifiques ne rigolaient pas que grâce aux actions un peu trop gamine de la sbire : Aussi grâce au numéro de cirque que devait faire le fameux Charizard. Tout se passait comme prévu, et voir le Pokémon feu totalement ridiculisé, après ses petites remarques sarcastiques... C'était joyeux pour les hommes. Se sentant supérieur, le voir aussi obéissant leur plaisait bien... Mais pas à tout le monde. En effet, aux yeux de la fameuse Andea, il était maintenant un camarade, le fameux Charizard ! Un compagnon héroïque ! Donc, on ne pouvait pas comme se moquer de lui ! Cela ne se faisait pas du tout ! Bref, un peu mécontente de cette ordre, considérant que ce n'était pas acceptable de jouer avec un pokémon héroïque comme ça, elle arrêta, dans un premier temps, de faire ce qu'elle était entrain de faire, et finalement, s'approcha du fameux docteur Willy. Elle allait avoir deux mots à lui dire... Quand soudainement, alors qu'elle voyait la bouche de Charizard brillé un peu, elle se rappela de Galopa, de ses attaques feux, quand il devait la protéger. Elle savait ce qu'il allait faire. NON !

« Mon Dieu ! DOCTEUR ! »

Tout de suite, Andea fit ce qu'elle savait le mieux faire : Se sacrifier. C'était une habitude chez les héros non ? Sauter pour protéger les gens qui risquaient gros. De plus, le Docteur Willy n'était pas jeune. Une telle attaque... Surtout maintenant qu'il fumait du noir... Oui, Andea ne connaissait toujours pas le terme « d'obscurisation ». Mais bref, en tout cas, elle fit ce que tout héros devaient faire. Protéger les faibles. Les héros... Eh. C'était comme ça. Ainsi, elle saute littéralement devant le vieux docteur, enjambant d'une belle foulée un bureau, renversant fiole et feuilles de papiers qui volèrent, et se mit littéralement devant le scientifique, chef de la section de la Team Rocket. Enfin devant...? A cause du mobilier de la salle, dont certains éléments étaient entrain de manger cher sérieusement, vu la colère du Dracaufeu, elle ne put s'approcher au plus près du fameux scientifique. Il y avait bien au moins un bon mètre et demi entre elle et le scientifique, mètre et demi rendu par un bureau qui empêchait Andea de reculer plus. Les flammes alors la touchèrent, sans aucune pitié, provoqué par une colère totalement juste

"Plus....jamais....ca"

« Plus... Jamais ça... En effet... Démon... »

C'était un retour de baton, comme on l'appelle. Ne pensais pas que je vais faire après un paragraphe sur la déclaration du Pokémon obscurisé à Andea, car elle n'eut l'occasion de l'entendre, sonné par le choc brulant qu'elle venait de déguster. Mais chut, je ne dis pas pourquoi exactement, car pour le moment, vous pensez peut-être qu'il y a quelque chose d'illogique. Agréablement. Je suis ironique. Si ironique. Mais ne pensez pas que je vais critiquer Charizard pour autant ! Il avait agit logiquement, et justement, tenant à sa peau. Et il était bien partie pour s'en tirer, avec cependant sans doute des gros dégats a cause de l'obscurisation. Bordel, je hais ce mot. Mais retournons sur Andea; Andea, en effet, maintenant avait compris de quel côté elle devait voir Charizard. Et elle pensait que finalement, la première vision était bien souvent la bonne : Charizard n'était pas un être héroïque... Mais un démon. Et les flammes qu'elle venait de voir lui montrait cela. Pourtant, Andea avait toujours vu les flammes comme un alliée, se rappelant de Galopa, avant sa mort... Mais finalement, là, les flammes ne la protégèrent pas. C'est elle qui protégea des flammes. Mais néanmoins, elle avait protégée sur la surprise, et donc...

« Oh... »

Le cas d'Andea n'était pas trop grave, elle savait se protéger, et quand elle s'était dirigé pour protéger le fameux Willy, elle avait eu directement les reflexes pour ne pas trop subir. Tout de suite, un bras devant son visage, et au niveau de ses cuisses, et une courbures pour que son torse soit le plus exposés aux flammes; En toute logique, étant donné qu'elle était cuirassé, et ainsi, protégée contre les chocs, et les flammes. « MAIS NON C'EST DE L'ACIER ?! IL VA FONDRE !!! ». Si vous pensez cela, j'ai le regret de vous dire que vous avez des cours de physique à revoir sur les notions de températures. Les flammes de Charizard, aussi amélioré qu'elles étaient, devaient quand même respecter des notions élémentaires de physique, c'est à dire, avec l'air froid, l'extrémité des flammes sont beaucoup moins chaudes, bien plus loin du foyer. Aucune chance que l'armure d'Andea ne fonde alors sur son pauvre torse. Mais quand même. Elle tituba alors, avant de se prendre un coup de queue dans le ventre, et se frappa contre une table. Outch. Que s'était-il passé exactement ? Et bien, comme j'ai dis, un peu sonné par le fait qu'elle avait méchamment été touché par les flammes... Elle n'avait sans doute pas put être vu par Charizard avant. Quand il avait craché du feu vers Willy, il n'avait pas vu l'action d'Andea. Donc, quand il l'a vu pour la première fois depuis son pêtage de plomb... C'était une fois qu'elle avait reculé, tentant de se rétablir et de se soigner de ses brulures... Et c'est ainsi qu'il lui fit la déclaration que je n'ai pas retranscrit, et la frappa de sa queue.

"Je ne sais pas si il avait prévu son coup a l'avance ou si il a improviser mais je croit que vous venez de créer un véritable cauchemars....je pensais qu'il allait tous nous tuer"

« Plusieurs scientifiques sont blessés, Docteur. Dont un gravement. Ienzo, tu ferais mieux de te la fermer. Que devons-nous faire, Monsieur ? »

Le scientifique aux cheveux gris de tout à l'heure, le lécheur de botte comme je l'avais appelé, vous vous en rappelez sans doute. Willy, sans doute, en s'était rien prit de tout ça. Pas grâce à l'héroïne, mais grâce à Ectoplasma, qui avait fait un abri, sans aucun doute, comme on avait put lire plus haut dans les textes du narrateur de ce personnage. Brave Andea ! Tu avais dégusté pour rien ! C'est ça, aussi, la vie d'une héroïne ? Brave fille ! Mais elle n'était pas à plaindre. Un autre scientifique avait eut une table littéralement projeté dans sa face, et un autre avait été brulé bien plus dangereusement au dos, avant de se prendre quelques éclats de la machine d'obscurisation, qui elle aussi avait bien mangé. Bref, le labo... M'ouais, il avait guère aimé. Et pendant ce temps là, on avait un Charizard en libérté dans les couloirs, qui n'allait d'ailleurs sans doute pas tarder à sortir, étant donné que la base, étant bien secrête pour le moment, n'était pas super bien gardé. On était plus dans l'idéologie impériale avec des gardes partout, mais celle mafieuse. Sortir n'allait pas etre dur pour Charizard. De toute façon, reconstruire le labo, et s'occuper des blessés étaient une priorité pour les scientifiques. D'ailleurs, Andea ne cracherait pas dessus... Elle était un peu K.O., ses trois pokéballs ayant roulés à ses pieds, et ses affaires dispersés un peu partout, son sac en bandoulière ayant cassé, et voltigé dans la salle.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Ven 21 Nov - 20:42

La nouvelle créature aux ordres du docteur s'exécuta comme une parfaite petite marionnette, dont les fils étaient étroitement tenus par le génie. Le dragon ailé déploya ainsi ses puissantes ailes pour prendre un relatif envol dans le laboratoire de l'organisation, contemplé par le public de scientifiques unanimement conquis, dont leur leader, Willy, qui ne put s'empêcher d'esquisser un sourire satisfait plus que justifié. Ce monstre de puissance et d'obscurité était à présent entre ses mains, à son service, et le savant était certain que Giovanni lui-même ne pourrait être qu'impressionné par la docilité de ce clone, n'ayant d'autre hâte que de voir un autre clone aussi obéissant ... Cela ne ferait que renforcer la place du génie dans la Team Rocket, peut-être même parviendrait-il à évincer cette peste de Serafina grâce à son oeuvre, qui sait ? Il deviendrait alors Second de l'organisation, une place de choix dans les conflits se déroulant dans le monde, mais loin d'être à la hauteur de son esprit supérieur. Patience, viendra le temps où il sera à sa juste place dans le monde, ce Dracaufeu obscurisé n'était qu'une étape de son ascension, il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin. Le pokemon finit par redescendre sur le sol du laboratoire, à quelques mètres du scientifique, qui l'observait avec intérêt. Mais le plus marquant dans la créature n'était ni les marques qui ornaient son corps, et même pas l'aura violette qui l'entourait désormais, mais plutôt son regard. Un regard de haine d'une rare intensité. Le savant refusa d'y prêter attention, jusqu'au moment où le dragon commença à ouvrir grand sa gueule, laissant apparaître une lumière chaude et rougeoyante, teintée d'obscurité, du fond de sa gorge. Willy eut à peine le temps de murmurer :

"Impossible ..."

« Mon Dieu ! DOCTEUR ! »

Tout se passa très vite. Dracaufeu lança une attaque Lance-Flammes obscurisée d'une ampleur impressionnante, mais qui se heurta à l'Abri bleuté créé par Ectoplasma, lequel dut donc révéler sa présence, affichant son habituel sourire carnassier malgré la situation catastrophique qui se passait dans la pièce. Ne craignant rien derrière la protection de son allié, le docteur ne bougea pas d'un pouce, trop choqué par ce qu'il voyait, mais remarqua la jeune Andea se jeter entre les flammes et leur cible, prenant une partie de l'attaque, telle un garde du corps qui se sacrifierait héroiquement pour celui qu'il protégeait. Si le savant n'avait pas été aussi horrifié par ce qui se passait, et en même temps plongé dans ses pensées, il lui aurait au moins accordé une détermination impressionnante, à défaut d'une intelligence quelconque. Mais en ce moment, il avait d'autres chats à fouetter, car le terrible Dracaufeu exécutait sa vengeance contre lui et contre la Team Rocket, détruisant en partie la laboratoire, et se défoulant sur les scientifiques et Andea - laquelle reçut un solide coup de queue - puisqu'il ne pouvait pas atteindre celui qu'il voulait tuer plus que tout. Les pauvres chercheurs, guère habitués à une situation de la sorte, ne pouvait plus que fuir et se cacher pour échapper au terrifiant courroux de leur propre monstre de Frankenstein.

Et le docteur Willy, dans tout cela ? Le brillant savant ne pouvait rien faire d'autre que d'observer sa créature déchaîner ses pouvoirs boostés, se retrouvant totalement impuissant. Presque immobile, le docteur bouillonnait pourtant de rage devant ce spectacle funeste mais se concentrait intensément pour garder son sang-froid, au moins à l'extérieur. Car à l'intérieur, les pensées se bousculaient entre elles dans son esprit, mêlant incompréhension et pure rage. Comment était-ce possible ? Ce n'était pas possible. Ce pokemon n'était pas sensé se comporter ainsi. Toutes les créatures qui avaient été obscurisées n'avaient pas eu cet effet secondaire. C'était tout simplement contraire à toute logique ! Et seule la logique comptait, dans l'esprit carthésien et scientifique du savant, rien d'autre ! Etait-ce son identité de clone qui le faisait réagir de cette façon ? Ca serait absolument insensé ! Mais alors, quoi donc ? Qu'est-ce qui avait pu transformé son formidable succès en remarquable fiasco ? Les dents serrées, le docteur ne pouvait supporter un échec, et surtout pas un de cette ampleur, c'est-à-dire gigantesque ... cela remettait en cause ses recherches, sa capacité à dominer l'esprit de tout pokemon, et notamment du fameux Mewtwo, et par conséquent, il risquait une sévère punition de la part du Boss de la Team Rocket qui n'attendait que cette occasion. Le dragon quitta rapidement le laboratoire, il allait sans aucun doute chercher à s'enfuir, à présent ... mais Willy n'avait pas dit son dernier mot.

"Je ne sais pas si il avait prévu son coup a l'avance ou si il a improviser mais je croit que vous venez de créer un véritable cauchemars....je pensais qu'il allait tous nous tuer"

« Plusieurs scientifiques sont blessés, Docteur. Dont un gravement. Ienzo, tu ferais mieux de te la fermer. Que devons-nous faire, Monsieur ? »

"Emmenez les blessés à l'infirmerie. Je vais m'occuper de cette bête moi-même ..."

Le savant avait lancé ces paroles d'un air glacial, un brin revanchard sur la fin, mais il pensait clairement ce qu'il disait. Les scientifiques présents pouvaient ramener leurs blessés à l'infirmerie de lu bâtiment, car oui, même si l'organisation était redevenue mafieuse, les agents blessés au cours de missions ne manquaient pas, et l'infirmerie n'était pas de trop sein de la Team Rocket. Suivi par son spectre, Willy, lui, se mit à suivre la route tracée par le Dracaufeu sans dire un mot de plus, animé d'une froide colère à son encontre, et même d'un esprit de vengeance, ne dit-on pas que c'est un plat qui se mange froid ? La bête ailée avait détruit une partie du laboratoire Rocket, il avait sapé les chances du docteurs de devenir Second de l'organisation, mais ce n'était que broutilles à côté des raisons pour lesquelles il lui en voulait viscéralement. Cette créature l'avait humilié en direct en échappant à son contrôle, et maintenant en s'enfuyant, une simple bête avait réussi à ridiculiser le plus grand esprit de la planète ! Intolérable ! Inadmissible ! Le génie n'avait que faire de l'honneur qu'il laissait volontiers aux héros et autres chevaliers de pacotille, mais personne et surtout pas un animal ne pouvait l'humilier de la sorte. S'il refusait d'habitude de laisser libre cours à ses émotions qu'il juge en général inutiles, le docteur ne put s'empêcher cette fois de poursuivre le fautif de ce gâchis avec une volonté claire de revanche à son égard. Tout en marchant dans les couloirs de la base d'un pas décidé et d'une rapidité impressionnante pour un homme de son âge, Willy contacta Matori via une montre de communication et lança, d'une voix froide et déterminée :

"Matori, un sujet d'expérience, un Dracaufeu obscur, nous a échappé et cherche à quitter la base. Il faut absolument l'en empêcher ! Faites passer le message.", puis il lança finalement à Ectoplasma : "Nous n'y serons pas à temps ... Va le ralentir."

En un instant, une puissante alarme s'enclencha, se faisant entendre dans toute la base, et ordonnant aux sbires présents de stopper par tous les moyens le pokemon évadé. Mais le savant était presque certain que cela ne suffirait pas, ce Dracaufeu parviendrait sans aucun doutes à se débarrasser de tous ceux qui se dresseraient sur son chemin, et à détruire les portes de sortie de la base souterraine, même si elles étaient verrouillées. C'était un monstre cloné et amélioré par le brillant logiciel obscur, rien ne le stopperait désormais. Mais le savant voulait quand même tenter sa chance, refusant catégoriquement d'accepter cet échec. Le spectre fut relativement surpris de la demande de son maître, qui lui demandait, une fois n'est pas coutume, de l'abandonner pour poursuivre la cible. C'était l'une des seules fois où Ectoplasma recevait un autre ordre que de protéger son vieux maître, c'en était presque effrayant à ses yeux, mais il obéit sans poser de questions, et partit à la poursuite de Dracaufeu. Le fait d'envoyer son fantôme, en connaissant la paranoïa inénarrable de Willy, prouvait bien que celui-ci était prêt à tout pour stopper la créature qui avait échappé à ses fils de marionnetiste. Ectoplasma avait effectivement l'avantage de pouvoir travers la base en une vitesse record, et ne tarda donc pas à trouver le dragon. L'apercevant près d'une porte de sortie verrouillée, il n'attendit pas davantage et lança une attaque Ball Ombre en plein sur le pokemon. Sa tâche était simple maintenant, occuper l'adversaire le temps que son maître arrive, accompagné du Tranchodon obscur, mais ils allaient sans doute mettre du temps à arriver. Le savant allait effectivement aussi vite qu'il le pouvait, en direction de la sortie de la base, mais il n'était plus un jeune homme, et envoyer Tranchodon ne serait guère plus efficace, car le dragon unyséen ne brillait pas du tout par sa vitesse. Mais malgré la situation plus mauvaise que jamais, le docteur Willy ne pouvait s'empêcher de croire en ses chances, comme si dans son esprit, son raisonnement logique et réaliste avaient été vaincu par son refus absolu de l'échec.

HRP - Chari => tu peux battre Ectoplasma et te tirer si tu veux o/ - HRP
Revenir en haut Aller en bas
Charizard


avatar
Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/12/2013
Autres Comptes : Riku, Luga Stark, Eric Lencher

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Ven 21 Nov - 23:11

N'ayant en effet pas fait attention au fait qu'Andea ai sauvé même inutilement le docteur Willy,il était clair que le dragon aurait sans doute fait la remarque qu'elle aurait mieux fait de l'aider ou en tout cas de s'occuper de ses affaires mais bon dans tout les cas il avait visiblement réussi a l'envoyer voler dans le laboratoire bien qu'il n'avait pas vraiment pris le temps de vérifier. Malgré ceux qui le payaient a l'heure actuel,Ienzo ne tint tout simplement aucun compte de ce qu'un des scientifiques lèches bottes lui dit en disant qu'il fairait mieux de se taire alors que des scientifiques venaient d'être blessé.Bien sur que des scientifiques avaient était blessé mais voila le fait était que les scientifiques y compris Willy c'étaient montré beaucoup trop confiant quitte a vendre la peau du dracaufeu avant de l'avoir soumis et justement la soumission n'avait sans doute pas durer aussi longtemps que prévu et vu la tête du docteur Willy,c'était sans doute un coup plus que dur si on compter non seulement l’échec,la fuite du pokémon ,des dégâts considérables a sa précieuse machine mais surtout et sans doute le pire c'est que les travaux sur l'obscurisation allait devoir être vérifié a nouveau même si les véritables coupables étaient ceux qui avaient voulu se prendre pour des dieux en créant une créature incroyablement résistante.
"Vous me dites de me taire monsieur mais ce n'est pas vous qui aviez participé a la création de ce clone plus que prometteur?La dessus on peut dire que vous avez réussi"
Ienzo avait lu entre autre les rapports concernant la naissance du pokémon et aurait donc en théorie bien sur put expliquer le risque de l'obscurisation au docteur Willy mais voila il avait décider de ne pas le faire pour le simple "plaisir" de voir cette homme orgueilleux se faire humilier après l'humiliation qu'il avait lui même fait subir au dragon,acte qui aura coûté cher.Mais bon au final il tenta de calmer les douleurs des blessures de la jeune Andea pendant que Willy semblait prêt a essayer de regagner son amour propre qui avait sans doute volé en éclat.

Bref concernant le clone,Charizard se mit bientôt a entendre les alarmes entrain de lui sonner dans les oreilles,une musique qu'il connaissait bien vu celle qu'il avait entendu déja plusieurs années auparavant et malgré les efforts des sbires,ceux si n'avaient eu guère plus d'effet que des plumes face a un boulet de canon mais Ectoplasma en revanche eu au moins l'utilité d'attirer l'attention du dragon qui encaissa la Ball'Ombre sans même cligner des yeux comme si l'attaque ne lui avait rien fait.Bien sur il allait sans doute avoir quelques douleurs le lendemain mais pour l'heure a vrai dire il ne sentait pas grand chose mais en revanche répliqua sauvagement avec deux attaques Griffes ombres sur le spectre hors si en temps normal c'était déjà efficace sur ce genre de pokémon,la puissance de l'obscurisation en avait décuplé la puissance.Es que cela allait suffire pour que le spectre se retrouve hors jeu?Cela Charizard s'en fichait royalement car il estimait que le spectre aurait dut pensé un peu plus a sa sécurité tout comme tout ceux qui avaient étaient blessé a peine quelques minutes plus tôt.Quoi qu'il en soit il eu l'occasion de pouvoir s'enfuir par la sortie qu'il avait devant ses yeux et il aurait ainsi put disparaître au loin sans que personne ne puisse l'en empêcher mais tout compte en sentant l'odeur de Willy,il décida tout simplement d'attendre que son ex geôlier puisse le rejoindre.N'importe qui aurait sans doute choisi la possibilité de tout simplement partir sans se retourner mais le dragon avait les souvenirs de la torture et de l'humiliation qu'il venait de subir a cause de cette homme.Le fait était qu'il désirait que le docteur Willy le voit partir juste devant son nez en tant qu'une ultime humiliation pour que le scientifique voit tout ses efforts réduits a néant au moment ou il pensait pouvoir rectifier son échec et aussi faire payer au clone de l'avoir humilier en public dans le laboratoire et bientôt devant le reste de la team rocket.
"Je vous avait dit que vous ne serez jamais mon maître. J’espère que vous avez une nouvelle cage en réserve car cette fois vous ne me capturerez pas"
Bien sur si jamais le docteur s'avisait de sortir ne serait qu'une ball de sa poche,la moindre arme ou même Tranchodon,le dragon prendrait la fuite avant même que le scientifique n'ai le temps de comprendre ce qui lui arrive,le combat lors de sa capture lui avait bien fait comprendre que dans le doute ou on e sais pas si on va emporter le combat ou pas,il vaut mieux parfois battre en retraite avant de se retrouver au pied du mur.
"Maintenant que j'ai attiré votre attention,je pense qu'il est temps de nous dire au revoir,je sais très bien que vous allez essayer de me retrouvé"
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 22 Nov - 10:51

Sacré Andea. On pense qu'on chantera encore dans des années la stupidité de la sbire, qui avait littéralement sauté sur les flammes pour protéger quelqu'un qui l'était déjà. Courageuse mais stupide, ça en était presque beau, si vous voulez mon avis. Maintenant, elle était dans un sale état, encastré dans un bureau, sans doute avec plusieurs côtes cassés, et des parties découvertes de son corps qui avaient subis les flammes du Pokémon feu. Au moins, elle avait montrée une bonne connaissance des Pokémons. Tout le monde n'était pas forcément bien capable de distinguer comme ça le début d'une attaque feu, avec juste l'usage des couleurs et des nuances de lumière visible dans la bouche du Pokémon feu. Mais qu'importe, pour elle, car elle avait déjà méchamment dégusté, et qu'elle allait sans doute pas pouvoir être un peu plus utile. Elle avait plutôt besoin de soin dans l'urgence, même si comme dit précédemment, elle n'était pas dans le pire des cas, et un autre scientifique, par exemple, avait bien plus besoin de soin que la fameuse sbire de la Team Rocket. Et par sa place, il serait bien prioritaire sur elle, d'ailleurs.

"Emmenez les blessés à l'infirmerie. Je vais m'occuper de cette bête moi-même ..."

L'ordre était clair, et n'étonnait personne dans la salle. Autant, le narrateur disait que Willy se fichait de l'honneur, autant sans doute que personne, mais alors, je vous dis bien, personne ne devait le croire dans la salle. Orgueilleuse, se noyant presque dans sa confiance aveugle en son talent, cela se voyait qu'il était blessé dans son honneur de chercheur, et qu'il ne comprenait pas comment cela aviat put arriver. Mais les scientifiques, néanmoins, ne pensait pas une seconde que le docteur allait avoir du mal à le récupéré. Là, il avait été surpris, mais bon, en théorie, tout les scientifiques, je bien tout les scientifiques, pensaient que Willy allait réussir à le recapturer. Il était vachement plus puissant que tout les autres scientifiques ici présents, enfin pas en force brute, mais avec ses Pokémons. Après tout, vu les bêtes de guerre qu'il avait, classique chez les puissant de ce forum qui se baladait tous avec des arsenaux nucléaires sur le dos en terme de Pokémon sans la moindre honte, et le pire c'est qu'ils n'avaient même pas besoin de port d'arme… Comment penser que ce Dracaufeu allait gagner? Évidemment qu'il allait perdre ! Tous le pensait ? Tous ? Non un scientifique irréductible résistait encore et toujours à cette croyance :

"Vous me dites de me taire monsieur mais ce n'est pas vous qui aviez participé a la création de ce clone plus que prometteur?La dessus on peut dire que vous avez réussi"

« Je ne vous permet pas… !
-ESPECE DE… »


Alors que le vieux scientifique, dont sa couverture venait d'être griller, restait d'un calme relativement olympien… Ce qui n'était pas le cas du jeunnot qu'on avait eu un peu auparavant. Lui, il s’emporta de suite, et attrapa au col le fameux Ienzo. On sentait la fougue de la jeunesse, et l'énervement de ce personnage, qui avait sans doute vu des amis se faire blesser, dont Andea, d'ailleurs, qu'il, comme beaucoup de jeune sbires, appréciait bien pour son caractère chaleureux, et le fait qu'elle aidait bien. Mais qu'importe, car là, ce qui l'énervait c'était qu'à mi-temps ou pas, ce scientifique faisait partie d'entre eux. De toute façon, comme tout les scientifiques, içi, il devait respecter l'omertà, la loi du Silence. S'il disait quoique ce soit, il mourrait. C'est le principe d'une mafia. Mais qu'importe, de toute façon, là, ce qui était important, c'était l'énervement de ce jeune homme, qui avait bien envie de faire bouffer ses dents à ce maudit mecs, qui s'amusait comme ça à se moquer, au lieu de faire ce qu'il devait faire ! Un jeune homme sanguin, qui lui hurla à la figure, lui postillonnant littéralement dessus, d'ailleurs, à cause de dents mal rangés et non soignés par un appareil dentaire :

« DES GENS SONT SANS DOUTE ENTRAIN DE CREVER, ET VOUS…
-Calme Matteo ! »


Une autre scientifique déclara cela, tentant de calmer le jeune scientifique gringalet, qui risquait sans doute de se faire méchamment tabasser s'il commençait une bataille, étant donné qu'il était bien plus petit et bien moins musclés, littéralement le nerd de base. Et non, ce n'est absolument pas cliché, je vous assure. Mais bref, il était vrai qu'il s'était emporté, et comprenant que malgré son envie très marqué, de lui, littéralement, briser le nez d'un bon coup de poing, et le laisser se noyer dans sa propre crasse, montrant bien qu'il était quelque peu… Oui quelque peu énervé, il lacha la col, et s'éloigna, serant des poings, pensant qu'il aurait d'autres occasion de se venger de ce salaud. Mais quoiqu'il en soit, le vieux scientifique déclara, se donnant légitimement la place de chef :

« Allons-y, va y avoir du boulot. »

C'est ainsi que les scientifiques commencèrent a se débarrasser des débris, et s'occuper des blessés. Et dans cet ordre ! Il ne s'occupe pas des débris… Enfin si. Mais en tout cas, il ne se débarrasse pas des blessés ! Qu'importe . En tout cas, le joli petit travail d'Andea pour rendre tout propre, on pouvait dire qu'il n'avait pas bien été utile au final. D'ailleurs, en parlant de la jeune sbire, celle-ci fut débarrassé de son armure, et emporté avec les autres scientifiques blessés vers l'infirmerie. Vous me direz, il y en avait-il beaucoup ? Pas tant que ça. Enfaîte, ce qui avait été le plus dévastateur, c'était surtout le nombre de personne dans un espace relativement restreint. Impossible d'esquiver la fureur du Dragon de Feu, alors. C'était plus la densité trop important de personne dans cette espace sans échappatoire, et surtout, sans moyen d'esquiver, qui avait fait que les scientifiques avaient pas mal dégustés. Au final, sur la vingtaine de scientifique, a rajouter Andea et Willy, deux n'avait rien eu, neuf avaient des blessures bien trop légère pour l'infirmerie, deux, eux, étaient blessés graves. Le reste avait aussi besoin d'un bon passage à l'infirmerie, mais ce n'était pas non plus catastrophique. Disons… Que Charizard avait bien réussi son coup. Et on le comprend. Mais comme toujours, tout n'est pas blanc, et tout n'est pas noir. Bravo Charizard, peut-être que tu as détruit des familles à jamais. Eheh. Les méchants ne sont pas toujours les plus méchants. Mais je digresse…

[PV : Fin pour moi!]

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Sam 22 Nov - 14:42

Ectoplasma faisait bien ce qu'il pouvait mais ce n'était clairement pas suffisant pour rivaliser avec son puissant adversaire. Sa Ball Ombre n'eut que très peu d'effet, sans doute la récente obscurisation de Dracaufeu lui avait-elle offert une insensibilité temporaire à la douleur, mais cela ne durerait pas ... malheureusement, pour le moment, cela donnait un clair avantage au dragon de feu, qui répliqua férocement avec une double attaque Griffe Ombre, qui frappèrent de plein fouet le spectre, lequel n'eut pas le temps de réutiliser Abri, et fut mis KO, disapraissant dans une fumée violette. Il avait échoué à accomplir la volonté de son maître et allait s'en vouloir pour longtemps, même s'il n'était vraiment pas habitué à ce genre d'utilisation. Le spectre n'était d'habitude qu'un garde du corps passif, il était extrêmement rare qu'il soit envoyé au combat par son maître, ça, c'était plutôt le domaine du Tranchodon obscur, la force brute pour détruire tout ce qui se mettrait sur le chemin de Willy. Le fantôme n'était présent aux côtés de ce dernier qu'en raison de la paranoïa du vieil homme concernant sa sécurité, domaine dans lequel il excellait d'ailleurs puisque jamais le vieillard n'avait été blessé au cours de toutes ces longues années où il l'avait servi docilement. Il n'était pas quand même pas un faible pokemon, puisqu'il était évolué, mais manquait surtout de pratique, son maître ne l'entraînant quasiment jamais. Ce dernier en payait aujourd'hui le prix vu qu'Ectoplasma ne put rivaliser avec l'ennemi, et se révélait finalement inutile.

"Je vous avait dit que vous ne serez jamais mon maître. J’espère que vous avez une nouvelle cage en réserve car cette fois vous ne me capturerez pas"

Le docteur venait d'arriver, légèrement essouflé après cette petite trotte à travers la base Rocket, accompagné de quelques sbires qu'il avait croisé en chemin. Ceux-ci, néanmoins, ne semblaient guère confiants à l'idée de combattre le monstre obscur, au contraire du vieil homme qui commençait à réaliser qu'il était tout simplement trop tard. Sa cible était proche de la sortie de l'installation souterraine, Tranchodon ne serait jamais assez rapide, Ectoplasma était KO, et les sbires seraient comme d'habitude d'aucune utilité. La marche rapide à travers le quartier général l'avait sans doute calmé et lui avait permis de mettre ses idées au clair, car le savant paraissait moins énervé que précédemment. Frustré, évidemment, mais acceptant finalement ce qui s'avérait désormais inévitable. Mais pas d'inquiétude, cela ne remettait pas en cause sa détermination, s'il acceptait d'échouer aujourd'hui, cela ne serait que pour mieux réussir demain. Tous les génies avaient un parcours semé d'embûches, lui étant le plus grand de tous, ce n'était que l'ordre naturel de choses qu'il en soit ainsi, mais il savait qu'il serait victorieux au bout du compte.

"Maintenant que j'ai attiré votre attention,je pense qu'il est temps de nous dire au revoir,je sais très bien que vous allez essayer de me retrouvé"

"L'obscurité qui te ronge n'est pas réversible, sans mon aide, elle finira par te dévorer ... Ou que tu ailles, tu resteras ma propriété, et je ne laisserais jamais libre un spécimen tel que toi."

Le docteur avait été limpide, sur un ton glacial mais néanmoins prévenant, avec une certaine honnêteté. Effectivement, il ne savait toujours pas pourquoi ce sujet avait été différent des autres quant à l'obéissance qu'il aurait dû montré, mais cela ne signifiait pas qu'il resterait toujours ainsi. Cette nouvelle puissance qu'il détenait ne serait pas sans coût, loin de là, cela pourrait très bien rendre colérique, voire fou ou encore amnésique, c'était un procédé plein de mystères visant à fermer la conscience, les conséquences pouvaient être multiples. Bref, le chercheur lui dit la vérité, et pas qu'une fois, puisqu'avec une certaine franchise, il lui déclara également qu'il était sa propriété, autrement dit, il ne s'arrêterait pas de le chercher pour le recapturer. Sa volonté de vengeance personnelle le poussait à le vouloir mort, mais l'intérêt supérieur de la science ne pouvait autoriser un tel acte, en tout pas tant qu'il n'aura pas compris ce qui a posé problème aujourd'hui. Le pokemon pouvait en être sûr, il s'était fait un ennemi à vie en ce jour. Les quelques sbires tentèrent vainement de lancer quelques pokemons de leurs pokeballs, mais trop tard, le dragon s'était envolé pour quitter la base de la Team Rocket, laissant le docteur ruminer sa future revanche. Rappelant Ectoplasma dans sa pokeball, le savant tourna les talons et se dirigea vers le bureau de Matori pour lui annoncer la nouvelle et engager les procédures nécessaires à la capture de la créature échappée. Quel gâchis ... Il était parvenu à capturer un monstre de puissance pour le relâcher encore plus puissant. Et comme si cela ne suffisait pas, sa place au sein de la Team Rocket allait être probablement fragilisée après ce fiasco. Un échec comme il n'en avait presque jamais connu jusqu'alors, et qui restait en travers de la gorge. Mais demain est un autre jour, et il reste quoi qu'il arrive le plus grand génie au monde. Aucune créature, humaine ou pokemon, ne peut le surpasser, et il prendra un certain plaisir à le prouver. Patience, Dracaufeu, tôt ou tard, tu reviendras vers ton maître ...

[Fin pour moi]
Revenir en haut Aller en bas
Charizard


avatar
Messages : 126
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/12/2013
Autres Comptes : Riku, Luga Stark, Eric Lencher

MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea] Dim 23 Nov - 19:55

Si on regardait un peu Ienzo,on pouvait se dire qu'il n'en avait rien a faire des dégâts et des blessés....et c'était un peu le cas car si il déplorait le résultat final,il ne pouvait s’empêcher de pensé que les scientifiques et tout ceux qui avaient participé directement ou indirectement a l'obscurisation avaient tout simplement bien mérité ce qui venaient de leur arriver car quand on y pense,on peut critiquer les actes du dracaufeu mais tout ces hypocrites semblaient avoir mis de coté ce qu'ils avaient eux même fait subir au clone ainsi que ce qu'ils tout avaient compter lui faire par la suite.
"Pas la peine de me hurler dessus,ce n'est pas moi qui ai fait venir ce clone ici et encore moins ce que vous étiez tous d'accord de lui faire subir"
Oui si Charizard c'était sans doute fait au moins deux ennemis a vie,il avait tout même gagné une personne a qui il avait gagné du respect mais bon de toute façon il était peu probable que le clone serait d'accord pour envisager de revenir dans un laboratoire rocket après le mal qu'il avait eu pour en sortir.En parlant de ca,il vit rapidement le docteur Willy arrivait jusqu'a lui,l'ectoplasma de ce dernier ayant était d'une efficacité plus qu'inutile.Bref malgré le fait qu'il était plutôt fier de pouvoir prendre la poudre d'escampette juste devant le nez de celui qui c'était autoproclamé son maître,il fut tout de même un peu songeur quand le scientifique lui expliqua qu'il ne pourrait jamais se débarrasser ou guérir de l'obscurisation mais en plus il avait le culot de dire qu'il était d'accord pour l'aider afin que les ténèbres ne l'engloutisse pas....ah oui c'est vrai que réduit a l'état d'esclave ou peut être de cadavre,en effet vu comme ca il n'aurait plus a souffrir de ce petit soucis.
"L'obscurité a toujours était en moi et j'avait déjà appris a vivre avec avant que vous ne me capturiez....je veillerait a m'en servir contre vous si je ne peux m'en débarrasser"
Pour le reste,il savait très bien que ce docteur Willy n'allait jamais cessé d'essayer de le capturer mais au moins cette fois le combat serait déjà plus égal quand il se retrouvera a nouveau contre le tranchodon obscure.Bref après avoir lancer une dernière attaque lance flamme aux pied du scientifique comme ultime provocation,il pris aussitôt son envol pour prendre la direction de l'endroit ou il avait dut laisser Hisia en espérant bien sur qu'il puisse la retrouver et surtout qu'il puisse l’amener dans un endroit sur avant que la team rocket et Willy ne lui retombe a nouveau dessus....sans compter qu'il allait aussi devoir reprendre la lutte contre les ténèbres qui avaient dans un sens toujours étaient en lui bien qu'il espérait que ca ne le rendrait que colérique même si c'était déja un peu le cas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expérience révélatrice [Charizard, Andea]

Revenir en haut Aller en bas
 

Expérience révélatrice [Charizard, Andea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis :: Quartier Général de la Team Rocket-