Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Jeu 25 Mai - 11:34 par Invité

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 2 Mai - 13:40 par Toshi Sakae

» Rising World
Lun 1 Mai - 11:49 par Invité

» Pokémon d'Antan
Lun 1 Mai - 11:25 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Dim 30 Avr - 9:59 par Invité

» Questionnaire
Sam 22 Avr - 22:09 par Sol

» Pour ou Contre le Reboot
Ven 14 Avr - 14:09 par Salem Grant

» Etes-vous partants à continuer à RP sur PLR ?
Ven 14 Avr - 14:04 par Salem Grant

» Question, pour les admin et modo ou autre.
Ven 14 Avr - 11:45 par Alice Taylor


Partagez | .

"Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !"

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Lun 18 Aoû - 19:41

Et de trois !

L'équipe héroïque d'Andea avait augmenté de taille maintenant. Et de trois ! Andea était folle de joie ! Bon, la capture du fameux Pokémons de type combat, et bientôt Acier n'avait pas été simple, mais finalement, les deux partisans d'une vie héroïque avaient été tout deux été séduit par l'héroïsme naissant de l'autre... Ainsi, maintenant... Ils étaient trois à partager la vie d'héroïsme de la fameuse Sbire de la Team Rocket, Andea Capaldi ! Et elle comptait bien les aider à devenir fort, et permettre ainsi de faire des vraies équipes, avec des vraies combattants, au nom de la Justice, du bien, et du triomphe du bien contre le mal ! Surtout qu'elle savait qu'elle aurait bientôt une mission relativement importante dans la région d'Unys, une sorte de Mission qui suivait plus ou moins leur mission dans le fameux Désert, et le Chateeau enterré. Là où elle avait put prouver certaines de ses compétences... Et surtout beaucoup de ses échecs. Mais bon. Une vraie héroïne savait les prendre en compte, et s'entraîner !

Ainsi, dès l'Aube; Andea s'était levée de son petit, tout petit dortoir dans le QG de la Team Rocket, et était partit, sans dire un mot, alors que la plupart de ses camarades sbires qui n'avaient pas de chez eux, ce qui était beaucoup plus nombreux qu'on voulait bien le croire, et était partit pour s'entraîner. Andea était motivée ! Mais alors totalement ! Peu étonnant, en même temps, quand on connaissait un peu la fameuse Sbire de la Team Rocket. On ne devenait pas une future héroïne, comme ça, en se tournant les pouces. Il fallait de l'action, des combats, des agissements ! Bref, ce n'était pas dans la lecture, l'écriture, et les mots qu'on faisait des grandes choses ! Et oui ! Tain, Ismael le prendrait mal. Si vous faîtes partit des 5 personnes ayant compris la référence, vous aurez une chips. Mais bref ! La Surexcitée et future héroïne qu'était Andea, ainsi, courrait dans les rues d'Illumis, qui connaissait ses heures les plus désertes, c'est à dire, l'aube, où les Noctambules se sont couchés, et les matineux ne font que commencer à débarquer dans les différentes rues. Moment que préférait la jeune demoiselle pour être en ville, étant donné qu'elle n'aimait pas trop la ville, préférant le charme et la tranquillité de la campagne...

Ainsi, nous avions un temps encore frais. Où la rosée matinal avait pas mal touchés les régions, et donc, qu'il faisait encore frais, dans ses fameuses régions de Kalos. La pluie était tombé pendant la nuit... Mais cela n'avait aucune importance, car Andea se dirigeait dans une zone où la Pluie n'était pas tombé, et justement était connu pour être plutôt sec... Bien que touché par' des vents froids et claquant, et provoquant des minis tourbillons de poussières, zone où l'immense et tentaculaire ville d'Illumis ne pouvait se développer... Les Steppes d'Illumis, zone capital pour la ville, étant donné que c'était ici que se trouvait les grandes Centrales qui alimentaient en électricité la fameuse capitale de Kalos, de la beauté, etc... Ainsi, pour le moment, la jeune Demoiselle était dans les steppes. Elle était prête à bien s'entraîner ! Ainsi, elle déclara relativement assurée :


« Bon, il est temps de nous entraî... Puah ! J'ai de la poussière dans la bouche ! »

Et oui ! Les steppes d'Illumis étaient connus pour cela. La poussière était omniprésente, presque suffocante... Pourquoi un tel terrain d'entraînement ? Car Andea n'était pas du tout du genre à rebuter sur les obstacles, les difficultés, et autres choses du genre. Elle était même plutôt à les chercher. C'était dans la difficultés qu'une héroïne se forgait. Et des difficultés, on pouvait dire aisément que la fameuse sbire de la Team Rocket avait connu. Entre son enfance avec ses parents dans des situations bien difficile, la perte successive de son père, encore jeunette, puis, un tout petit peu plus tard, de sa mère... Et enfin, son adolescence sauvage, dont elle sortait à peine... Bref; les difficultés elle connaissait. Et ce n'était que le début, sans doute, de bien d'autres difficultés, d'embuches, de problèmes, et de personnes qui se mettrait sur son chemin, chemin incroyablement long pour devenir une véritable héroïne. Mais elle pouvait compter sur ses amis, et surtout, ses camarades, ses partenaires Pokémons, personnes avec qui elle avait le plus de confiance possible... C'est ainsi qu'elle est sortit et déclara.

« Allez, Rattatac, on s'entraîne tout les deux ! N'hésite pas à mordre, on doit tout les deux être plus fort ! »

Andea était toujours aussi motivée, ce qui fit que le pauvre Rat poussa un profond soupir, par rapport aux manques de respect qu'avait la jeune demoiselle avec les domaines du calme. Andea avait décidé, de manière relativement logique, et faire des entraînement par des Binomes. Cela était bien logique. Les Pokémons étaient au nombre de trois. Donc, elle s'entraînait avec Rattatac, et Roserade et Riolu, eux, travaillent ensemble. Vous pouvez sans doute être étonné par le fait qu'ndea, elle-même, s'entraînait... Mais cela était logique, car la fameuse Jeune demoiselle s'était déjà battut comme des Pokémons, digne héritage de son adolescence, bien qu'elle le soit toujours, mais passons, rebelle et sauvage. Donc, ainsi, elle commença déjà à parrer des coups de dents, de son fameux Rattatac, qui tout logiquement, continuait d'attaquer, poussant la fameuse Andea, à faire des figures, des mouvements, très acrobatique pour esquiver les attaques de son camarade de combat. A l'inverse, Riolu et Roserade avait un combat beaucoup plus stoïque, où Roserade tentait de ménager le plus possible le nouveau venu...

Mais peu de temps, relativement peu, Riolu avait décidé d'arrêter de s'entraîner avec Roserade. Elle était bien gentille... Mais... Mais voilà. Elle était trop gentille. Toujours entrain de s'excuser après un coup etc... Comment devenir un vrai héros quand on est littéralement couvé par une nounou ? Cela était totalement impossible ! C'est pour cela que pour le moment, notre futur héros de type combat et de type Acier s'entraînait tout seul. Il avait hate qu'Andea arrête d'entraîner les autres Pokémons. Mais malheureusement pour lui, Roserade maintenant regardait le combat entre la combattante aux cheveux bleu, et le rat... Donc en toute logique, c'était le Pokémon Plante qui allait suivre... Pfff... Bon, il serait troisième et dernier... Donc, cela voudrait dire que l'entraînement avec Andea serait encore plus long ! Et puis, cela voudrait dire aussi, qu'il allait ainsi pouvoir s'entraîner avec Rattatac après ! Donc, cela allait être pas si mauvais. Mais en attendant... Il devait continuer de devenir plus fort. Le combat contre le braconnier l'avait prouvé : Il était encore relativement trop faible pour le moment... Mais ce n'était qu'une question de temps, avant qu'il soit un véritable héros ! Un vrai de vrai !

[HRP : Riolu pourra parler avec Comète, mais pas Andea ^^ Néanmoins, elle est quand même assez doué pour comprendre les Pokémons ^^]

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Lun 18 Aoû - 20:56

-Tient, ma belle, voici un petit sachet de baies rien que pour toi. C'est peu... Mais c'est tout ce que nous avons trouvé pour te remercier...


J'ai rapproché mes yeux, curieuse, pour voir de plus près sur quelles baies j'étais tombée. Le plastique étant transparent, j'ai tout de suite aperçu, en lorgnant le paquet de haut en bas, que c'étaient mes baies préférées, les baies mago ! Les étoiles plein les yeux, j'ai attrapé dans ma petite main le coin du sachet qui renfermait mon gain. Houlala, j'allais me régaler ! J'ai sourit à la grand-mère qui semblait soulagée de me voir accepter son offre. J'avais logée dans cette famille de pauvres gens, à Kalos, alors que je cherchais un refuge pour m’abriter de la pluie intense qui grondait la veille. Suivant une petite enquête, je savais que la capitale, Illumis, n'était pas très loin. Là-bas, j'allais pouvoir faire mon show et montrer mon petit numéro. Enfin... Si j'en trouvais les moyens. Mais revenons en plutôt à la famille qui avait prit soin de moi pendant la nuit.

Alors qu'un infâme, vulgaire et grossier personnage s'était rapproché de cette petite ferme paumée, il avait profiter de la faiblesse de la famille pour leur piquer les biens en échange d'une protection aveugle. Mais ils s'épuisaient plus qu'autre chose, et ce sans rien au retour. Ils avaient peur du mal que pouvait engendrer ce scélérat, alors ils se voyaient dans l'incapacité de faire quoi que ce soit. Par chance, j'avais frappée au bon moment car le petit garçon avait failli y passer, poignardé par un coup de couteau... Le protégeant en mettant l'ennemi KO avec un joli pied-sauté, par surprise, dans sa tête de gros lard, on avait tout de suite appelé les policiers qui sont venus mettre l'assommé derrière les barreaux. Enfin bref, encore une fois, j'avais accomplis une petite tache qui me faisait beaucoup plaisir.

Regardant mon joli pactole à nouveau, j'ai glissé mes yeux sur la grand-mère. Elle fut la première à se réveiller, sans doutes pour me dire au-revoir car j'avais fait comprendre aux fermiers que je partais à l'aube le lendemain. Je me suis alors approché de la petite personne courbée, puis je l'ai enlacé. Rassurez-vous, rien de méchant, juste un petit câlin... En signe de compassion et de remerciement. Qui sait si j'allais revenir ? Seul le destin pouvait me le dire, mais il s'avère silencieux... J'ai décroché mon emprise de la petite vieille pour me permettre de passer par la porte. Un dernier regard, un signe de tête, et j'étais partie en direction de la capitale. C'était si bon de gambader avec la fraîcheur que me donnait la rosée du matin !

Dans ma course, je me suis vite aperçue que mon ventre me criait dessus. Et oui... Avec tous ces événements, j'en avais oubliée de manger un petit morceau. Je me suis donc arrêtée en sautant dans un arbre, m'aidant avec ma capacité pied-sauté pour grimper en haut, puis je me suis assise sur une branche qui me paraissait stable. J'ai ouvert le sachet de baies transparent... Cette odeur de sucré... Hum... Je m'en léchais les babines ! Je voulais en profiter un maximum en les mâchant lentement, mais cette idée n'était qu'idyllique... Je me connaissais trop. Dès la troisième bouchée, je savais que j'allais terminé d'achever le petit paquet en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ! J'étais trop gourmande... Sauf que là, j'avais décidé de faire un effort et d'en garder au moins trois ! … J'en avais gardé que deux. Gonflant mes joues et vexée par moi-même, je suis descendue de l'arbre, brûlant le paquet en enflammant mon poing grâce à la capacité poing de feu. Et oui, avec du feu magique, tout -ou presque- peut être combustible !

Je suis descendue d'un bon de la branche, faisant tomber quelques feuilles ça et là, mais aussi des gouttes de rosée qui m'aspergèrent mes oreilles. Brrr la sensation était vraiment bizarre... Je me suis remise en route, regardant le paysage en perspective. Il tenait de l'originalité car les traînées de poussière se faisaient étrangement de plus en plus présentes... Était-ce une spécificité de la région ? En tout cas, ce n'était pas hyper praticable pour danser... D'ailleurs, mes jambes commencèrent à me demander de bouger un peu plus que ça. J'ai essayé de trouver un coin en accélérant le pas, effectuant des petits bons à la façon des lockpins, puis je suis tombée nez à nez avec une clairière, dans un virage d'un petit buisson. Il n'y avait personne, juste les petites bourrasques de poussière... Il fallait faire avec.

J'ai commencé à danser. Un glissement de la jambe droite vers l'arrière, la gauche qui se lève en poussant sur le côté pour que mon corps tourne comme une vrille à même le sol. M'aidant de ma patte droite, j'ai prit appui pour sauter haut dans les airs. Là, j'ai enflammé mes poings, tout en faisant dans le même temps des sauts périlleux, comme une roue de feu. Une fois atterrie sur le sol, j'ai encore effectuée un tour sur soit-même, en appuie sur la jambe droite. Une fois à l'arrêt, tendre la jambe gauche et la tenir avec le bras gauche, tendus, comme le bras droit. Pour me rendre encore plus gracieuse, j'ai fermé mes yeux... Mais ça, c'était pas habitude.

Entendant un bruit qui venait de loin, je me suis tout de suite arrêtée. De par mon instinct naturel, je me suis cachée dans le buisson que j'avais croisée tout à l'heure en venant. Puis j'ai fixé avec attention la provenance du bruit... Une humaine. Une jeune humaine. Elle ne semblait pas dangereuse... Elle avait un sourire qui inspirait la joie de vivre, et était habillée de façon à peu près noble. D'où venait-elle ? Cela n'avait pas d'importance. Le tout était de savoir si elle allait rester ici ou pas... Et j'ai vite eu ma réponse. Elle lança trois pokéballs en l'air, ces espèces de petites boules rouges et blanches qui nous font réduire de taille pour rentrer dedans. Un riolu, un rattatac et une roserade sortirent de leur maison taille réduite. Allons bon... Elle avait prévu de les entraîner. Pfff... J'aurais dû commander le terrain pour moi toute seule si j'avais su !

Mais finalement, ma curiosité prit le dessus. Je les ai regardé, analysant leur manière de s'entraîner. Et j'ai été surprise de voir que, même l'humaine pratiquait le combat. Ça ne m'inspirait pas une totale confiance... Bien que la jeune fille avait son charme. Prudence... En tout cas, elle était très douée face à la férocité de son rattatac. Du côté du riolu et de la roserade... Ce n'était pas vraiment la même tasse de thé. Le pokémon plante n'arrêtait pas de s'excuser, comme si le pokémon de type combat était la prunelle de ses yeux. Certainement le petit nouveau de la bande... Déçu, il s'arrêta dans sa course. Dans son regard... J'ai lu comme un désir de puissance. Il était vrai que, traité de cette manière, il allait être trop aimable pour devenir un adversaire redoutable. Mais il ne fallait pas que je m'en mêle. Ce n'était qu'en me disant cela que j'ai aperçu mon sachet de baies magos à deux pas du riolu. Je les avais oublié là... Mais quelle idiote... !!
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mar 19 Aoû - 12:13

L'entraînement était totalement à fond. Roserade regardait sa jeune maîtresse, et Rattatac. Elle était toute aussi active et sportive que quand elle était jeune. Roserade se souvenait des « jeux » qu'elle faisait, avec elle et Galopa. Des jeux très sportifs, qui finissaient souvent en des petites bêtises et choses du genre... Mais à chaque fois, il n'y avait pas de gravité, donc, pas de problème. Mais ainsi, elle revoyait la petite Andea, toujours aussi motivée, aussi joyeuse... Cela, cela la rendait heureuse. Elle avait l'impression que maintenant, la jeune Andea s'épanouissait vraiment, même si le ressentit des différentes morts, naturels ou non, qui avait plané autour de sa tête était toujours présents, et toujours aussi menaçant. Mais ce n'était pas le sujet ! C'est alors qu'Andea sauta, pour tenter de déconcentrer son adversaire, sur celui-ci. Commença alors un véritable Rodéo, et le gros rat réussi, finalement, à littéralement la projeter, un peu plus loin. On put entendre alors un petit « Aaaaaah », suivit d'un gros « plonk » métallique, signifiant qu'elle avait atterri, relativement sans dommage, mais quand même.

Riolu n'était pas en reste, et continuait de s'entraînait. Bien sur, tout seul, cela était moins intéressant qu'avec un adversaire, mais c'était, à ses yeux, toujours plus intéressant qu'avec cette « maudite » mère poule qu'était Roserade... Enfin, elle était gentille, sympathique attentionnée... Mais voilà. Elle l'était beaucoup trop... C'était pas possible de devenir un vrai héros quand une « Maman » était littéralement entrain de toujours nous couver et nous protéger ! Il voulait devenir un véritable grand héros héroïque. C'est pour cela que pour le moment, il s'entraînait seul. Et une fois Andea disponible, il s'entraînerait avec elle, car elle, au moins, elle avait compris ce qu'était que l'héroïsme ! Mais bon... Tant qu'elle était occupé avec les deux autres, il devait se débrouiller tout seul... Eh ! Ce n'était pas si gênant ! Après tout, un vrai héros devait savoir combattre la solitude, devait connaître, justement, ses moments où il apprenait à être seul, mais quand même rester droit, et toujours rester fort !

« Des baies ! Mon jour de chance ! L'héroïsme est récompensé ! »

Tout de suite, le fameux petit Pokémon prit les baies, et commença sans vergogne à les manger... Et oui ! Ne sachant pas à qui elle était, il avait décidé que cela était en toute logique un cadeau du ciel, et qu'il avait donc amplement le droit de les manger. Bien sur, il ne mangeait pas trop vite. Il n'avait pas envie d'être malade, surtout qu'il était quand même en plein entraînement, donc, en toute logique, il n'avait même pas véritablement à manger... Mais quand même ! Il avait le droit à une petite récompense ! Attrapant l'une des baies, il croqua dedans. Elle était bonne en plus ! Moins bonne que celle que cueillait en général Andea, elle était très douée pour trouver les mûres, et donc, bien souvent les meilleurs, mais cela n'empêchait que cela était de très bonnes baies. Il termina alors tranquillement sa baie bien content, et par gourmandise, en attrapa une autre quand soudainement, il perçu quelqu'un. Quelqu'un pas loin. De suite, une fois que l'autre Pokémons fut repéré, il lacha alors la baie qu'il venait tout juste d'attraper, qui tomba à côté de ses camarades encore non mangé, et le fameux Riolu sauta littéralement en direction du Pokémon, un Lockpin, et déclara, en position de combat :

« Un adversaire ! Lockpin, accepte de m'aider à devenir le vrai héros des Pokémons ! »

Et bien, le combat était lancé ! Et oui. Riolu avait juste perçu Lockpin, et tout de suite, dans l'enthousiasme et la naïveté de la Jeunesse, Riolu avait tout de suite voulu démarré les Hostilités... Hostilités ? Non ! Et oui, Riolu voulait un combat... Mais pas un combat contre le Mal ! Non, un combat d'honneur, de respect... Bref, un combat totalement héroïque et respectueux ! Et oui, c'était comme ça que marchait notre cher Riolu... On sentait encore entièrement en lui la naïveté et la gentillesse de l'enfance, croyant que tout adversaire accepterait un combat loyal, pour montrer la puissance de l'héroïsme... Riolu était encore un très jeune Pokémon, et on comprenait aisément comment il était, et comment il avait put s'entendre aussi bien avec la fameuse future héroïne et sbire de la team Rocket ! Soudainement, alors qu'il attendait une réaction de Comète, le fameux Pokémon de type combat, et bientôt Acier, se rappela d'un truc : Il devait se présenter à son adversaire ! Sinon, il risquait de manquer de respect ! Ce qui n'était pas du tout héroïque, et même inacceptable ! Il rattrapa alors sa maladresse, en déclarant :

« Oh. Je dois me présenter. Je m'appelle Ank-Ran. Mais ma Side-Kick ne me comprend pas, donc, elle m'appelle Riolu ! Et c'est Andea Capaldi. Présentation fini, il est temps d'être un héros ! »

Et oui ! Bien sur, Riolu avait un nom ! Comme Roserade et Rattatac ! Mais le problème, c'est que Andea n'avait jamais put l'entendre. Et oui ! Le dont pour les Pokémons de parler était très rare, et le dont pour les humains de comprendre les Pokémons, quand ceux-ci ne parlaient pas le langage humain, était encore plus rare... Pourtant, Andea était plutôt relativement douée pour comprendre les Pokémons ! Mais quand même. On pouvait remarquer, aussi, dans cette déclaration, la fameuse déclaration par rapport à Andea; Riolu était véritablement un compagnon d'Andea, et la considérait véritablement comme une maîtresse. Il ne faisait pas partit de ses Pokémons, pourtant relativement nombreux, et on les comprends, qui n'aimait pas les humains, et qui préféraient encore la mort, plutôt que la capture par un être humain. Plutôt la mort que la souillure, pouvaient-ils alors déclarer, en faisant sans le savoir, référence à la Devise de la Bretagne, devise qui se disait d'ailleurs en breton : « Kentoc'h mervel eget bezañ saotret. »... Mais ce n'est guère la question. Ainsi, maintenant, quel allait être la réaction de la fameuse Comète ? Devant tant d'entrain ? On sentait que le fameux Pokémon Combat était prêt !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mar 19 Aoû - 16:57

Le stresse me montait à la tête en voyant le petit riolu qui s'approchait peu à peu de mon sachet de baies. Un peu plus et elles allaient finir en bouillie ! J'allais m'interposer, mais il s'arrêta juste devant. Ouf... Elles étaient sauvées. Enfin... C'était ce que je pensais. J'ai sursauté lorsque j'entendis un bruit sourd au loin, pensant que mes baies explosaient toutes seules, mais, soupirant de soulagement, ce n'était que l'humaine qui était tombée quelques mètres plus loin... Le jeune pokémon souleva, de sa petite patte, le paquet en plastique transparent afin d'en tirer une baie qui tomba dans la paume de sa main. Oh non... Il n'allait pas... ? Eh bien si ! Juste devant moi, il ne s'était pas fait prié pour manger l'un des deux fruits qui me restait. Ce n'était pas comme si j'avais en tête de lui exprimé mon désaccord sur le fait qu'il en mange une, mais je trouvais ça mal élevé de sa part de ne pas se poser la question du genre à qui pouvait bien appartenir le sachet. J'en ai déduis que le riolu était vraiment très jeune...


-Des baies ! Mon jour de chance ! L'héroïsme est récompensé !

-Ma baie...


Complètement abasourdie devant cette scène, la bouche entre-ouverte, le pokémon combat releva la tête du paquet pour me dévisager. Mince, j'avais fait du bruit... De toute façon, je ne pouvais pas rester éternellement dans ce petit buisson sans me faire repérer. Je n'ai pas su quelle expression avait le riolu à mon égard, alors qu'il était en train de me fixer avec une certaine envie. Que me voulait-il ? Il lâcha la dernière baie, peut-être sous le coup de la surprise ? Puis, soudainement, il sauta dans ma direction, se tenant tour près de moi, dans une position de combat. Je l'ai regardé avec un air complètement ahuri... C'était une blague ? … Non... J'avais simplement oubliée ce que c'était que d'être un enfant. Je n'y avais jamais pensé jusque là, mais mon enfance était partie très tôt à cause de ma responsabilité au manoir. J'avais vite eu le sens de ce qui était réellement important. Je ne me souviens vraiment pas de l'époque où j'étais naïve... Je ne le voyais que dans le regard des jeunes pokémons. Enfin... Je ne devais pas trop y songer, sinon mon provocateur allait perdre patience.


-Un adversaire ! Lockpin, accepte de m'aider à devenir le vrai héros des Pokémons !

-Un héros... ?


Que voulait-il dire par héros ? Et puis c'était quoi cette manière de se présenter ?! Peut-être voulait-il tout simplement jouer avec moi ? … Non. Analysant la petite flamme de détermination qui faisait briller ses yeux, j'ai vite compris qu'il voulait réellement se mesurer contre moi. Mais cela n'était pas très prudent de sa part... Et puis, je me voyais mal enseigner des leçons pour le combat, je n'aimais pas ça et je préférais, de loin, l'éviter. La seule chose que je pouvais tenter de lui faire connaître, c'était la danse. Vous pouvez croire ce que vous voulez, mais certains pas peuvent vous assommer sans que vous puissiez comprendre quoi que ce soit. C'était une idée... Et puis, à bien y penser, je ne me battais que de cette façon. Mais quand même... Pourquoi moi, et pas les autres ? J'allais lui poser une question lorsqu'il me coupa net le sifflet, se rattrapant de sa propre maladresse de tout à l'heure :


-Oh. Je dois me présenter. Je m'appelle Ank-Ran. Mais ma Side-Kick ne me comprend pas, donc, elle m'appelle Riolu ! Et c'est Andea Capaldi. Présentation fini, il est temps d'être un héros !

-Un héros, dis-tu ? Déjà, sache que, si tu ne comptes que sur la force, tu ne peux pas te considérer en tant que héros. Mais soit... Si ton dresseur est d'accord, je peux t'enseigner quelques... Hum... Petites astuces. Va lui demander, je t'attends ici.


Alors que je le sentais prêt à donner le premier coup, voilà que je lui obligeais à demander la permission à ses amis. Était-ce une bonne chose ? Sûrement, car les jeunes se font souvent avoir en abordant de façon naïve des gens qui ne sont pas forcément les plus saints d'esprit. Il devait l'apprendre de lui-même. Je savais très bien que l'humaine en armure allait accepter, mais ce n'était que par la raison que j'ai préféré attendre. Juste le temps de s'étirer, après avoir salué d'un signe de main, en faisant coucou, les amis du pokémon de type combat. Tendant une jambe, puis l'autre, à cinq reprises, puis venait le tour des bras. celui de gauche d'abord puis celui de droite, cinq fois. J'ai enchaîné avec deux ou trois rapides moulinets de la tête... Et j'étais fin prête pour passer à l'action ! Assise, j'attendais le retour de riolu avec impatience. Même si il était jeune, je savais qu'il pouvait être adorable...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mar 19 Aoû - 20:45

Aller ! Aller ! Elle attendait quoi ? Il était fin prêt ! Il avait envie de se battre, de montrer ses talents de combattant, de véritable étoile filante de l'héroïsme ! Le jeune Pokémon n'était pas du tout connu pour être patient, cela semblait totalement sur maintenant. Mais bon... Cela était relativement logique ! C'était un peu ce qu'on appelait l'enthousiasme de la jeunesse ! Soyons un peu sérieux pendant plus d'une seconde. Qui n'a jamais vu un enfant sur excité par une action, ou par quelque chose ? Cela était, quand on y pensait plus d'une seconde, totalement habituel ! Allez, reprenons notre RP. Ainsi, pour le moment, Riolu était déjà entrain de préparer sa stratégie... Eh ! Il était vraiment en avantage ! En effet, à ses yeux, pour le moment, il allait pouvoir gagner; Tel le Bien qui était toujours vainqueur contre le mal... Et bien, ainsi, il était content. Etant de type combat, il avait donc toutes ses chances contre ce fameux Pokémon, qui lui était de type Normal ! Toutes les cartes étaient dans sa mains pour lui permettre une victoire éclatante et merveilleuse... Mais la réponse du Pokémon Lapin fut alors loin de celle auxquels il s'attendait.

-Un héros, dis-tu ? Déjà, sache que, si tu ne comptes que sur la force, tu ne peux pas te considérer en tant que héros. Mais soit... Si ton dresseur est d'accord, je peux t'enseigner quelques... Hum... Petites astuces. Va lui demander, je t'attends ici.

« Roh, c'est bon, je suis grand maintenant... »

HAN C'TE REACTION DE GROS GAMIN ! Euh... Désolé, cela est sortit totalement tout seul. Celui-ci était bel et bien entrain, néanmoins de faire une réaction très enfantine. Vous comprenez tout de suite. Il était très frustré du fait qu'il devait demander, littéralement, une autorisation pour montrer son héroïsme ! Normalement, il devrait être libre ! On sentait que le fameux Riolu était encore un très jeune Pokémon, Comète avait bien raison, mais qu'il était déjà dans sa phase d'adolescence, et qui ne supportait pas l'idée d'être brimé dans ses actions. Bref, il voulait pouvoir faire ce fameux Combat avec sa permission, et que celle-ci suffise amplement ! Pas besoin de multiplier les autorisations ! Enfin, Andea n'avait rien à redire, il était grand, maintenant, il pouvait faire les combat qu'il voulait, sans devoir toujours attendre son aval ! Mais malgré ses croyances qui étaient bien encré en lui, il comprit très vite, que visiblement, il n'aurait pas ce qu'il voulait, tant qu'il ne respectait pas la demande de Comète. Ainsi, il déclara en faisant un profond Soupir :

« Bon, d'accord. »

Mécontent, comme un enfant a qui on reprochait quelque chose, il se dirigea alors lentement, trainant des pattes, vers sa fameuse dresseuse, qui était de retour au champ de bataille, et qui était entrain de tenter de contrer plusieurs Vive-Attaque de Rattatac, qui était relativement dans le combat. On sentait qu'elle était habitué au combat à main nus, même si plusieurs attaques manquèrent de la faire tomber contre le sol... Mais elle était à fond dans son entrainement. Riolu s'énerva alors. Totalement impatient, il ne comprenait pas pourquoi Andea mettait autant de temps avec Rattatac. Elle devait vite passer aux autres Pokémons ! Sinon, ils n'auraient jamais le temps de devenir à temps des vrais héros ! C'était comme ça que ça marchait... Non ? Mais bref, au bout d'un moment, mécontant de devoir rester pendant un moment non négligeable, il profita d'une nouvelle projection de la pauvre Andea, ponctuée d'un petit cri plaintif par rapport à son nouveau vol plané... Sacrée Andea ! Ainsi, en atterrissant, son regard se posa sur le Petit Pokémon de couleur bleu marine, qui était entrain de sautiller, en déclarant d'une voix se voulant forte, pointant de ses poigs Comète :

« Riooo ! Rio !
-Oh ! Une Lockpin ! J'espère que tu es prêt Riolu ! C'est pour toi ! Vas-y ! »

Andea comprit de suite ce que voulait Riolu. Il voulait s'entraînait ! Or, pour elle, c'était le moment de s'entraîner avec Roserade maintenant, donc... Mais elle comprit aussi, devant la détermination de son collègue, qu'il était prêt à se défendre tout seul. Donc, elle lui donnait sa bénédiction. Il était temps qu'il commence son combat. En attendant, elle devait se préparer contre Roserade. Ainsi, Riolu se tourna de nouveau vers Comète, et déclara;

« Tu vois ? Elle a accepté...! Donc, prépare-toi... AYA ! »

Sans même attendre, le Pokémon partit attaquer... Ce n'était guère poli de sa part, mais on sentait tout l'enthousiasme... Et aucune enfin de faire mal. Certes, il préparait une attaque Forte-Peaume, mais celle-ci n'était pas spécialement chargé en Aura, ou du moins, pas suffisamment pour faire mal véritablement. Mais une chose était sur... Son attaque était bien prévu pour être très très aisément esquivable par Comète. Sérieusement, si elle se prenait l'attaque, c'était même relativement honteux pour elle... Le fameux Riolu n'avait pas été du tout discret, et avait d'énorme fail dans son attaque, ce dernier sautant en hurlant sur son adversaire... Comment espéré même gagner dans de tels circonstances ? Riolu avait encore énormément à apprendre... Et une bonne défaite n'était pas bien souvent le meilleur moyen de remettre dans le droit chemin, ceux qui s'étaient égarés ? Bonne question, en effet... Mais il était encore beaucoup trop tôt pour dire exactement si cela allait changer beaucoup... Maintenant, toutes les cartes étaient dans les mains de Comète, qui devait réagir vite, si elle ne voulait pas se prendre une bonne attaque Forte-Peaume !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mar 19 Aoû - 21:33

-Roh, c'est bon, je suis grand maintenant...


Je n'ai pas tenu rigueur de sa réaction de gamin. Il était normal, à son âge, de rouspéter de cette façon. En fait, ça m'amusait plus que ça m'agaçait. Esquissant un léger sourire, je me suis retenu de lâcher un petit rire. Je ne voulais pas que le petit pokémon prenne cela comme une punition ou une honte, loin de là, mais plutôt comme une leçon de vie. Regardant sa maîtresse qui se combattait sérieusement contre son rattatac, il poussa un soupir et parti en sa direction, presque à cotre cœur. C'était limite si on ne pouvait pas avoir pitié de lui, mais quand même il ne fallait pas abuser... Disons qu'il n'était pas à plaindre et qu'il n'était pas vraiment malheureux. Enfin... J'étais plutôt mal placée pour dire quelque chose de telle.


-Bon, d'accord.

-Bien !


Le regardant s'en aller au loin, j'ai commencé mes étirements dits précédemment. Encore heureux qu'il ait accepté ma demande, beaucoup de gamins auraient crié au scandale. Déjà, ça lui faisait un bon point et un bon départ pour devenir quelqu'un de bien. Un héros... Pourquoi cette ambition ? Était-ce sérieux ou était-ce une idée enfantine ? Malgré la détermination que j'avais lue dans ses yeux, quelque chose me turlupinait... Qui était cette dresseuse qui se battait à mains nues contre ses pokémons ? … Il fallait que je tire des choses au clair. Ça ne présageait rien de bon, et souvent mes intuitions étaient bonnes. Plongée dans mes réflexions, je les ai regardé au loin. Ank-Ran me pointait du doigt pour que l'humaine me dévisage. Nos regards se croisèrent... Elle ne me semblait pas méchante, mais... Autour d'elle s'éparpillait une étrange atmosphère... Peut-être que je me trompais, mais elle ne devait pas venir de n'importe où, celle-la...

Le jeune pokémon combat revint, plus pressé que jamais, afin d'entamer le combat contre moi. Eh bien... Quel enthousiasme ! Il avait bien de la chance de posséder un regard naïf sur les choses... Alors que moi, je ne me souvenais pas d'avoir eu autant d'ambition avant de tomber dans le manoir de ma défunte propriétaire, décédée dans les flammes de l'incendie... Brrr... Je ne préférais pas m'en rappeler, car cette pensée me faisait froid dans le dos ! Ank-Ran me fit sortir de ma terrifiante pensée en m'adressant la parole, comme si c'était l'heure de distribuer des baffes une bonne fois pour toute. Trop pressé... Un point négatif, mais ce n'était pas très grave. Il avait encore beaucoup de jours devant lui avant d'acquérir un bon niveau d'expérience.


-Tu vois ? Elle a accepté...! Donc, prépare-toi... AYA !


Il bondit vers moi, préparant une attaque avec sa paume de main. Comment je l'ai su ? Il tendait le bras derrière lui pendant qu'il était dans les airs, fendant sur moi. Trop prévisible... Comment ne pouvais-je pas esquiver ? Même pas besoin d'une vive-attaque, juste un petit pas de danse. J'ai tendu mon bras droit, d'un geste vif vers ma droite, ramenant ma jambe du même côté, le pied perpendiculaire au talon du pied gauche. Tout mon corps suivit le mouvement, je n'avais plus qu'à courbé mon dos pour que mon adversaire passe à quelques centimètres de mon torse, légèrement au-dessus de moi. Mais je ne me suis pas arrêté là, non. Il voulait un adversaire coriace ? J'allais lui vendre du rêve ! Dans l'élan, j'ai continué de tourner sur moi-même, levant ma jambe gauche. Le frappant au dos de cette façon, je l'ai envoyé tomber à une certaine distance de moi. Ayant finit mon mouvement, je me suis retrouvé face à lui, sans le vouloir vraiment. Il se releva sans vraiment trop de difficultés, je n'avais pas trop misé sur la puissance. Il fallait, certes, lui donner des coups, mais en dosant la force. Je voulais qu'il s'épuise petit à petit pour qu'il se rende bien compte de la chose suivante :


-Tu te précipites trop sur ton adversaire, tu ne songes qu'à frapper dès la moindre occasion. Frapper est une chose, mais ce n'est pas tout ce qui compte dans un combat. Il faut que tu gères ton énergie, sinon, tu te fatigueras trop vite...


Il ne fallait pas que je lui dise tout, tout de suite. Lui faire part des machineries petit à petit était la meilleure des solutions. Quoi qu'il en soit, il gagnait beaucoup sur la détermination. C'était une chose très importante lors d'un combat. Ça, mais aussi la concentration et la ruse. Chose que je ne percevais pas encore chez mon jeune adversaire. Mais je lui laissais le temps de me montrer de quoi il était capable. Et puis, si jamais, il était de mon devoir de le corriger de ses erreurs. J’espérais surtout que j'allais lui être efficace... Mon sens du combat n'était peut-être pas la meilleure, surtout que je me base sur la danse... Mais qui sait ? Peut-être que ces deux pratiques se rapprochaient beaucoup plus que ce qu'on pourrait penser ? … Et si je lui apprenais à danser plutôt qu'à se battre ?! C'était une bonne idée, puis de cette façon, il allait être mon VRAI disciple ! Il fallait d'abord que je lui fasse confiance... J'avais des projets en tête.


-J'ai une proposition à te faire, Ank-Ran...



[HRP: j'espère que tu vois bien les gestes de Comète. J'essaie de faire en sorte que ce soit fluide...]
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mer 20 Aoû - 20:41

Il allait réussir son coup. Et vous savez qu'est-ce qu'était le pire ? C'est qu'il croyait vraiment, à cette fameuse victoire. Il était pratiquement sur que son attaque allait frapper. N'imaginez alors même pas la désillusion qui tomba alors violemment sur sa face, quand justement, son attaque échoua lamentablement ! Il tomba alors contre le sol, mais ne commit pas l'affront à ses propres yeux, de tomber face contre sol. Il se rattrapa alors relativement bien... Mais néanmoins, ce n'était pas fini, et les coups pouvaient encore pleuvoir, comme on dit. Et ce fut littéralement le cas. En effet, alors qu'il était encore médusé de l'échec de son coup, mais qu'il était prêt à reprendre l'avantage, enfin, à ce qu'il croyait... Il fut alors frappé dans le dos, par un coup très gracieux. Sans s'y attendre, le coup le prit alors totalement au dépourvu, le faisant littéralement décollé. Il n'eut aucune chance de se rattraper, et la chute fit qu'au final, il termina littéralement le nez dans le sol... Et bien, on pouvait dire qu'à l'inverse de ses pensées, le combat ne commença alors pas du tout dans un avantage pour lui... C'était même plutôt l'inverse, et pour le moment, la balle était dans le camp de son adversaire. Il put alors entendre.

-Tu te précipites trop sur ton adversaire, tu ne songes qu'à frapper dès la moindre occasion. Frapper est une chose, mais ce n'est pas tout ce qui compte dans un combat. Il faut que tu gères ton énergie, sinon, tu te fatigueras trop vite...

« Que... Comment...? »

Abasourdi ! Impressionné ! Non seulement elle avait réussi à littéralement esquivé son attaque, ce qui l'impressionnait déjà beaucoup, avec un peu de vantardise, mais en plus, elle avait riposté avant tant de brio ! C'était impressionnant ! Et pourtant, Riolu s'y connaissait en combat ! Owi ! Il avait beau être très jeune, il était quand même une très grande tête brulée, qui avait toujours l'habitude d'être le premier à se battre contre la moindre personne. Mais jamais, il n'avait vu de style de combat aussi rapide et gracieux. Logique, il venait d'un monde où le combat était beaucoup plus sauvage, et était perçu comme un moyen de combattre et survivre. Tout le contraire d'un Art, qui, n'en déplaise à certain, était brillant de par son inutilité. Et c'était ça qui le rendait grandiose. C'était son inutilité. Et c'était ça qui était bon. Mais il n'est guère l'heure de faire une digression sur l'importance que trop négligé de l'inutie dans la vie. En effet, alors que Riolu était encore balbutiant, hésitant sur ses mots, et sur les termes qu'ils devaient et pouvaient utiliser vu la situation, la fameuse Comète déclara :

-J'ai une proposition à te faire, Ank-Ran...

« Apprends-moi tout ! »

Toujours sous l'effet des coups qu'ils avaient reçu, il était littéralement presque au pied de la fameuse Comète. Il voulait tout savoir de ses techniques. Il n'avait jamais de style de combat aussi élégant et distingué ! Rien à voir avec ce qu'il avait connu, pendant ses différents combats, dans la nature, au Ranch d'Amarille ! Là, c'était véritablement beaucoup plus gracieux, beaucoup plus élégant... Comment dire ? Il n'arrivait même pas à trouver les mots, littéralement, pour exprimer tout ce qu'il pensait de la fameuse Comète. Et oui, il fallait parfois très peu de chose pour être totalement sous la charme d'une technique, d'une pratique, d'une expérience, ou plus couramment, d'une personne. C'était parfois juste un déclic qui était nécessaire. Ainsi, alors qu'il était complètement subjugué par ce qu'il venait de subir, ce qui était presque un peu masochiste, quand on y repensait plus d'une seconde, il était quand même comme ça, par rapport à un coup, ce qui était presque marrant, il déclara, totalement ébahi :

« Tu es superbe ! Cette technique était impressionnante ! Comment t'as acquis autant d'agilité ! Moi j'peux pas sauter comme ça ! Dis dis dis...
-Aaaaaaaaaaah ! »

Que ? Non rien. Fausse alerte ! Ce n'était pas un danger ! Pourtant, alors qu'il était en plein dans une longue tirade, qui était extrêmement laudative, et qui semblait ne pas faiblir en intensité, quoiqu'il arrive... Un cri venant de nul part coupa la déclaration. Cela était frustrant, pour Riolu, car il n'avait eu le temps de finir sa déclaration, et encore dans un trait de comportement très enfantin, il ne supportait pas le fait d'avoir été coupé. Inutile néanmoins de chercher très loin pour découvrir qui venait de faire ce cri. La fameuse Andea vola littéralement et termina son baptème de l'air, dans un arbre, qui était courageusement là, bravant la poussière et l'aridité relative de la zone extrêmement poussiéreuse, des steppes, qui occupaient le nord de Illumis. Tel Flagada Jones, dans la Bande à Picsou, vous remarquerez la référence super raffiné et littéraire, elle avait réussi à ce crashé dans l'unique arbre disponible dans la zone. Cela relevait littéralement de l'exploit, si vous voulez mon avis. Pauvre Andea ! Et après, on s'étonnait qu'on la prenait guère au sérieux. Mais passons. Alors que la jeune demoiselle était dans son arbre, tel le Petit Prince, on entendit, d'une voix que la sbire Rocket ne pouvait comprendre :

« Désolé...! »

Ca, c'était Roserade, au loin. Andea était un peu sonné dans l'arbre. On pouvait bien se demander ce qui venait de littéralement se passer, car pour le moment, on avait pas beaucoup d'explication sur les évènements, mais visiblement, la fautive, non volontaire, bien sur, était bel et bien la fameuse Roserade, dont on ne connaissait le vrai nom Pokémons. Mais cela ne serait tarder, il suffisait juste d'une vraie discussion avec la fameuse Pokémon de Type Plante. Mais pour le moment, ce n'était pas la priorité de la Pokémon Plante, qui fonça à toute vitesse, tenter d'aider la fameuse future héroïne encore un peu sonnée, dans son arbre. Rattatac, lui aussi, s'approcha, restant comme toujours maussage et presque dépressif, comme il avait toujours l'habitude. Ce n'était guère étonnant de le voir comme ça, si vous voulez mon avis. Ainsi, Andea était bien gardée pour le moment, avec deux Pokémons qui étaient parti s'occuper de Mademoiselle-Je-Fais-Mon-Baptème-De-L'Air, alors que l'un de mes Pokémons est entrain de s'entraîner. Quand même. Quel manque de respect. Comment ça elle a pas fait exprès ?

« Excuse-moi... Elle fait souvent n'importe quoi, Andea... mais je t'écoute, Maître ! Quel est ta proposition ? »

Riolu ne s'était concentrée sur sa « Side-Kick », comme il aimait l'appeler, que quelques dizaines de secondes, grand maximum... Et oui ! Il était de nouveau concentré, maintenant, sur la chose qui lui importait le plus pour le moment : Son entrainement. Et puis, Andea avait deux personne pour l'aider. Donc, il n'avait pas besoin de deux personnes suplémentaire. Se réconcentrant sur Lockpin, le fameux Riolu prit une position de combat, pour bien faire comprendre qu'il était non seulement prêt à écouter cette fameuse proposition, mais qu'en plus, il avait véritablement envie d'apprendre plus, et qu'il était prêt à travailler dur. Son enthousiasme était parfois perçu comme un défaut, mais là, cela voulait dire qu'une chose : Il était extrêmement, mais alors extrêmement prêt à travailler pour son ambition : Devenir un vrai héros. Un héros comme le monde des Pokémons n'avaient jamais connu. Comme les Lucarios qu'il avait connu, et qu'il avait combattre, de manière héroïque et magnifique. Comme l'héros qu'il sentait être... Beaucoup d'explication pourrait tenir pour expliquer son comportement. Mais trop peu de place m'était alloué pour l'expliquer maintenant... Donc Wait'n see.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Jeu 21 Aoû - 23:02

Mon jeune adversaire semblait complètement dépassé après ce que je lui avais fait. Se relevant presque comme si il n'avait rien subit, il me contempla, des étoiles dans les yeux, comme si j'étais une reine. Pourtant, je n'avais rien fait de vraiment spectaculaire... Ou bien c'était peut-être la première fois qu'il se retrouvait face à un adversaire qui ne pratiquait que la danse ? Quoi qu'il en soit, après un petit instant de réflexion, je me suis surprise à me voir réellement entraîner quelqu'un au combat. Qui aurait cru que je ferais ça un jour, sérieusement ? Ce n'était pas du tout ma priorité, et je préférais enseigner une toute autre pratique : la danse. J'espérais qu'Ank-Ran accepterait ma proposition... Il allait être mon tout premier élève confirmé ! Rien que ça me rendait heureuse.


-Apprends-moi tout ! Tu es superbe ! Cette technique était impressionnante ! Comment t'as acquis autant d'agilité ! Moi j'peux pas sauter comme ça ! Dis dis dis...


Je ne m'attendais pas à un discours aussi... Flatteur. Recevoir des compliments me faisait toujours bizarre. Mais c'était quand même génial de se savoir apprécié par les autres, lorsque vous faites quelque chose qui rythme toute votre vie. Ça me donnait le sourire, mais aussi le courage de continuer dans cette voie. Je me disais que si mes pas de danse pouvaient émerveiller un jeune pokémon avide de combat, pourquoi pas un grand publique ? Ah... Je divaguais beaucoup par rapport à mon rêve... Rendant hommage, sur une grande scène, entourée de millions de spectateurs, à la mémoire de la petite fille condamnée, à qui j'avais réussi à faire sourire, lui donnant la joie de vivre qui lui manquait, juste avant de mourir... Mais je ne devais pas rester sur ce deuil, au contraire je devais me ressaisir pour l'avenir ! J'ai fixé le jeune riolu, ne pensait plus au passé, qui ne pouvait plus tenir en place. Il fallait qu'il se calme ou on allait pas avancer...


-Euh attend...

-Aaaaaaaaaaah !


Par réflexe, j'ai lancé mon regard sur la provenance du bruit. Ce n'était pas un cri annonçant un danger, mais plutôt comme si on était victime d'une sensation forte, comme le premier saut en parapente par exemple, ou les accélérations dans les montagnes russes... J'ai juste vu une silhouette qui fonçait droit contre le seul arbre que pouvait donner l'endroit. C'était l'humaine... Oh mon dieu... Le riolu n'était pas arrangé pour devenir un héros. Mais pour ce qui était du comique... Je n'ai pas pu m'empêcher d'esquisser un sourire moqueur. Comment voulaient-ils devenir des héros avec des attitudes pareilles ? L'intention était bien là... Mais sur le moment je ne croyais pas un instant les voir triomphant de gloire et de bonté. La roserade s'excusa malgré tout. Que de maladresse... Ils faisaient vraiment un groupe de calamités... C'était à peine si je pouvais les prendre au sérieux ! Mais il était préférable que je positive, peut-être que je pouvais entraîner riolu dans une vraie voie de héros, comme il le souhaitait. Seul lui s'était décidé à ne pas aller au secours de son dresseur... En même temps, elle ne devait pas avoir très mal.


-Excuse-moi... Elle fait souvent n'importe quoi, Andea... mais je t'écoute, Maître ! Quel est ta proposition ?

-Ce n'est pas grave, ne t'en fais pas...


Finalement cette petite contre-attente m'avait plonger dans une réflexion importante... Comment je pouvais lui enseigner ma danse alors que je ne pourrais jamais le voir progresser, cause de l'humaine qui était comme une seconde maman pour Ank-Ran ? Je ne pouvais pas compter sur un entraînement intensif de la sorte, qui plus est je n'avais pas le temps. Seuls les mouvements de base pouvaient faire l'affaire... Enfin... C'était tout ce que je voyais. Je l'ai regardé dans les yeux... Il avait toujours ce regard de feu, remplit de détermination. Dans sa pose de combat, j'ai commencé à avoir de l'empathie pour lui... Même si c'était un gamin, il était adorable et avait un énorme potentiel pour devenir quelqu'un de bien. Cela me faisait chaud au cœur de voir un tel enthousiasme que je m'en voudrais si je venais à tout lui gâcher. Donc, de simples mouvements de base, qui pouvaient s'avérer dangereux, suffiraient amplement pour l'aider dans l'avenir. Mais comment allait-il le prendre... ? La danse était toute ma vie, je ne voulais pas qu'il juge cette pratique comme quelque chose d'ennuyeux ou qui ne servirait à rien, à part pour les petites filles... Mais il ne fallait pas que je montre une telle hésitation ! J'ai donc repris la parole, d'une voix clairement déterminée :


-Ma proposition n'est pas à prendre à la légère, Ank-Ran... Elle est très sérieuse.


J'ai pris une grosse bouffée d'air comme si le stresse me montait au cerveau. Pourquoi j'avais autant de mal à cracher le morceau, me diriez-vous ? Tout simplement parce que... Je n'avais jamais envisagé qu'un jour, je puisse avoir mon propre élève de danse. Mais cette idée me paraissait si excellente que mon cerveau bouillonnait à cent degrés. Je vouais tellement qu'Ank-Ran accepterait ma proposition, mais j'avais peur de subir une réponse négative... Qui ne pouvait pas lire ça sur mon visage en cet instant même ? S'en était carrément pas crédible. Fermant les yeux en baissant mes pupilles vers le sol, j'ai expiré tout ce que j'ai pu, puis, relevant ma tête pour lancé un regard fort sur le petit pokémon combat, j'ai dit d'une voix ferme :


-Je ne vais pas t'apprendre à combattre... Mais à danser. Es-tu d'accord avec cela ?


Mon cœur palpitait à cent à l'heure, comme si je déclarais ma flamme à mon grand amour. Transpirant, suffocant et quasiment en panique, j'avais l'impression que le temps s'était arrêté. J'avais vraiment d'étranges réactions par moment, mais là c'était le pompon... Je devais vraiment être ridicule, mais ça m'était égal, car je m'étais lancé. Je ne pouvais ni reculer, ni dire que je n'avais pas essayé. Et puis, de toute façon, même si il n'acceptait pas, je pouvais très bien apprendre à danser à quelqu'un d'autre. Mais, pour le moment, je voulais faire profiter au maximum de ma présence et e mon savoir pour Ank-Ran. Son être m'attirait curieusement dans le sens où je percevais en lui quelque chose de vraiment hors du commun. Mais peut-être que j'étais trop naïve et que je divaguais... Non ! Mes intuitions étaient toujours bonnes ! Cachant es mains dans mon dos, j'ai croisé les doigts aussi fort que je pouvais, attendant la réponse de mon jeune interlocuteur...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Ven 22 Aoû - 11:14

La loose. La mega-loose. Comment paraître sérieux avant Andea dans le coin ? Elle était totalement ridicule ! Comment elle pouvait se faire passer pour une vraie héroïne, quand on voyait qu'elle était totalement ridicule. Enfin descendu de son arbre, elle était entrain de lécher une grosse erraflure qui saignait sur son bras. Oui. Lécher. C'était... Disons que les Pokémons eux trouvaient cela, mais quand il connaissait ce qu'était en général un humain, ce comportement était bien étrange. Disons qu'il était plus proche d'un comportement de Pokémon, qu'un comportement d'humain. Mais malgré quelques blessures, Andea ne lâcha pas l'affaire, et continua d'entraîner ses Pokémons. On ne pouvait que comprendre maintenant comment deux Personnes comme Riolu et Andea avaient put s'entendre. Quand on y réfléchissait une seconde, c'était totalement logique. Il était totalement similaire. Des Vraies héros de Shonen. Presque caricatural. Mais Andea faisait de son mieux pour être à la hauteur des espérances. Elle voulait vraiment devenir une héroïne, au nom de ses parents, mort à ses yeux pour l'héroïsme.

-Ma proposition n'est pas à prendre à la légère, Ank-Ran... Elle est très sérieuse.

Tout de suite, la réaction de Riolu ne se fut pas attendre. Mécontent, il gonfla ses joues. Genre. Elle avait pas confiance en lui ? C'était franchement injuste, là. Il devait faire quoi pour faire preuve de bonne volonté ? Mais bon. Il était prêt à passer tout les tests du monde pour montrer sa valeur, et sa détermination ! Comme tout bon héros ! Et oui, la motivation, ce n'était pas, pour le moment, ce qui lui manquait. Ce qui lui manquait, surtout, c'était des neurones, si vous voulez mon avis, mais ne débattons pas trop sur le sujet. La naïveté de la jeunesse, c'est bien beau, mais bon, parfois, faut bien se concentrer un peu plus de quelques secondes, et réfléchir un peu à la suite des évènements. Mais ce n'était pour Riolu guère le moment de faire du cérébrale. Lui, il était complètement dans l'action. C'est pour cela qu'il se demandait bien comment et pourquoi Comète disait cela. Il avait voulu dans un premier temps protester, et dire qu'il était largement sur de lui, qu'il ne prenait pas tout cela à la légère, etc... Mais pour une fois, dans une vague de sagesse, il décida de fermer sa grande bouche, et d'attendre la suite des déclaration de la Lockpin... Qui ne traîna pas d'ailleurs.

-Je ne vais pas t'apprendre à combattre... Mais à danser. Es-tu d'accord avec cela ?

« Danser... Mais comment je peux combattre le mal avec de la danse ? »

Bam ! Quoi ? Ce n'était pas une référence sur le sexisme qui bloquait Ank-Ran ? Mais bel et bien quelque chose de totalement et purement... Physique ? Pratique ? Quelque chose du genre...? C'était surprenant... Quoique pas tant que ça. Et oui. Le sexisme était quelque chose de profondément humain. Ce n'était pas un sentiment qui existait forcément chez l'animal, et donc, en toute logique, chez le Pokémon, pour transposer cela dans le bon univers. Et oui ! Par exemple, regardez. Il existe énormément dans la nature de Gardevoir mâle. En effet, cela, pour les Pokémons, ne posent aucun problème, vu qu'il n'y a pas de genre... Mais très peu de Gardevoir mâle existe chez les dresseurs. Comment cela me diriez vous ? Et bien, tout simplement, car aux yeux des Humains, les Pokémons comme Gardevoir ont l'air féminin. Donc, les dresseurs sont plus enclin à les faire évoluer en Gallame... Alors que les Pierres Aubes ne sont pas aisés à trouver ! Ainsi, Riolu ne trouvait absolument pas la danse comme « féminine », mais juste inapte à servir au combat... Quoique...? En y réfléchissant...

« Attends...? C'est la danse qui t'as permit de réussir ses coups tout à l'heure ? Vraiment ? C'est pas une technique de combat ? »

Bah oui. Même s'il trouvait cela très étrange que la danse puisse réussir à faire développer des véritables techniques de combats... Et bien... Il n'avait pas d'explication autre qui permettait d'expliquer alors la réussite de la technique de son adversaire... Mais delà à dire que pour le moment, c'était bel et bien la danse qui avait permit à Lockpin, ou Comète, suivant qu'on se plaçait comme un humain, ou comme un Pokémon... Il n' avait qu'un pas, que je ne franchirai pas... Pour le moment. Par contre, évidemment, pour Comète, elle pouvait très bien l'avoir très mal prit. En effet, on pouvait quand même dire que le fameux Pokémon de type combat n'avait pas eu beaucoup de tact, pour expliquer... En même temps, il voyait la danse comme une pratique artistique, cérémonial, et/ou religieuse. Il ne voyait guère comment l'adapter dans un style de combat. Mais visiblement, et bien, Comète l'avait réussi, elle. Elle avait réussi à mélanger deux styles qui pouvaient, au premier abord, être totalement différents, pour finalement n'en faire qu'un. Eh. On sentait la Naïveté et la méconnaissance chez le jeune Pokémon. Pourquoi la danse, qui était un sport, de très haut niveau, même, ne pouvait pas faire un art martial ? Allez, Comète, réponds vite à cette impertinent !

« Je suis intéressé pour voir ce que tu sais faire. Apprends-moi... Euh... à Danser. Ouais. C'est ça. Apprends moi tout ! »

Bon, il fallait l'avouer, ouais. Il était relativement refroidi. Mais attention, il donnait quand même le bénéfice du doute au fameux Lockpin. Il voulait quand même apprendre. Et il avait hate de commencer à s'entraîner. Il savait que sa première « session » d'entraînement ne pourrait pas être très longue, étant donné qu'Andea ne resteraient pas des années dans le coin, et qu'il restait malgré tout un Pokémon de la fameuse Sbire Rocket. Bien qu'elle soit un peu gênante. Heureusement, l'avantage, c'est que si l'entrainement durait, elle dormirait ici, donc, théoriquement, ils pouvaient même rester plusieurs jours. C'était chouette ça ! .L'avantage d'avoir une dresseuse qui était parfois plus proche des Pokémons, que des humains. Mais ce n'était guère le sujet. Maintenant, il fallait que Comète fasse ses preuves. Elle voulait lui apprendre à danser ? Lui apprendre à devenir un héros, par le biais de la danse ? Et bien, le fameux Riolu, ne demandait maintenant qu'à voir. Il va falloir totalement briller !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Ven 22 Aoû - 15:10

J'étais toute excitée à l'idée qu'Ank-Ran accepte ma proposition que je ne pouvais pas rester en place ! Bougeant mes jambes rapidement comme si 'étais stressée avant un départ de course, j'ai fixé le jeune riolu qui faisait une tête perplexe, répondant ainsi à ma proposition par le sentiment du doute. Aïe... Il réfléchissait. Étant donné que les tribus de lucarios n'ont que pour seul savoir vivre le combat, je pouvais trouver ça normal que ce petit pouvait hésiter. Je le pensais plus jeune pour qu'il ne songe pas ainsi, à peser le pour ou le contre... j'aurais dû être plus prévoyante. Je ne disais rien, il semblait plus que perturbé. Il croyait dure comme fer que j'allais l'entraîner en combat pur et dur, et voilà que je lui proposais une toute autre forme de performance artistique. Peut-être que je n'aurais pas dû... Finalement, il me posa une question comme si c'était pour lui-même :


-Danser... Mais comment je peux combattre le mal avec de la danse ?


Humpf... Vu comme ça... ce n'était pas une mince affaire, en effet. À cet instant, je me demandais même si je n'étais pas la seule à pratiquer la danse en guise de combat, mais j'en doutais. Il fallait juste chercher dans tous les recoins du globe, et j'étais sûre de pouvoir carrément monter mon propre groupe. Mais je préférais quand même travailler toute seule, car j'avais commencé ainsi. Cela ne me dérangeait guère. En attendant... Il était dommage que le jeune riolu pense de la sorte. Je croyais qu'il n'était pas suffisamment ouvert sur la culture d'un nouveau genre pour qu'il s'essaye dans la pratique, ne serait-ce qu'un peu. Mais ma réflexion fut détruite en peu de temps. Je le voyais encore songer, comme si dans sa tête quelque chose le troublait, ou bien quelque chose qui le mettait dans une toute autre voie... Je n'avais qu'à contempler ses yeux pour voir une petite étincelle qui venait de s'allumer. Il me posa alors une autre question, reprenant son enthousiasme d'origine :


-Attends...? C'est la danse qui t'as permit de réussir ses coups tout à l'heure ? Vraiment ? C'est pas une technique de combat ?

-... C'était bien de la danse. Pourquoi... ?


Quelle question stupide de ma part ! Ça ne servait à rien de lui demander pourquoi, je le savais très bien ! Quoi qu'il en soit, j'ai constaté que, pour Ank-Ran, la danse n'était qu'un moyen pour se détendre, tout comme la peinture ou la musique. Quelque chose qui n'avait rien à voir avec le combat... Et pourtant, c'était quoi le RnB de base ? Et la capoeira ? Ces styles de danse s'étaient basés sur des mouvements faits pour se défendre ! Les humains l'ont juste arrangés pour y faire quelque chose de plus ouvert et artistique. Donc, les deux pratiques se joignaient bien plus qu'on pouvait le croire ! Mais Ank-Ran ne le voyait pas encore... Et pourtant... Mon jeune interlocuteur s'était finalement décidé. D'une voix légèrement sûre, il me dit alors, d'une étrange motivation :


-Je suis intéressé pour voir ce que tu sais faire. Apprends-moi... Euh... à Danser. Ouais. C'est ça. Apprends moi tout !


Je l'ai regardé sans rien dire. Toutes mes pulsions s'étaient arrêtées, et mes jambes ne bougeaient plus. Il avait... Accepté ? Il avait ouvert les yeux ? Je l'ai fixé comme pour pouvoir trouver des réponses à travers son regard. Il était sincère... Oui ! Il était sincère ! Je n'ai pas pu m'empêcher de courir, avec un grand sourire aux lèvres, vers lui et de le prendre dans mes bras, le soulevant fort comme un garçon que je chouchouterais de façon infernale. Et oui... J'étais très câline par moment... Mais là... C'était mon premier élève ! Mon premier disciple ! Qui aurait cru qu'un jour je puisse en avoir un ?! En plus, il était adorable comme tout ! Fière de moi, comme d'Ank-Ran, je lui ai fait un gros bisou avant de le relâcher, puis je lui ai dit avec entrain :


-Oh merci merci merci Ank-Ran je te promets tu ne le regretteras pas !


Puis, réalisant que j'étais parfaitement ridicule, penchée sur mon tout nouveau et tout premier apprenti, j'ai reculé de quelques pas pour me remettre droite comme un piquet, puis j'ai repris d'un air qui se voulait crédible :


-Ahem... Pour commencer, donc, il faut savoir que la danse est un art. Mais il ne faut pas croire que ce n'est qu'un art comme les autres, car celui-ci demande de la souplesse, de l'adresse mais aussi beaucoup d'énergie, mais surtout... Une grande sagesse. Lorsque je t'ai frappé, c'était bel et bien un pas de danse. Cette pratique ne se résume pas à quelques pas par ci et par là, beaucoup de sous-genres existent... Mais il faudrait une éternité pour que je t'apprenne tout. Je vais donc t'expliquer certains mouvements qui te seront utiles en combat... Et bien sûr, en commençant pas celui que je t'ai fait tout à l'heure. Ça te va ?


Il me tardait de commencer. J'espérais qu'il était sage car les enfants peuvent s'avérer être très turbulents pas moment, lorsqu'ils veulent apprendre vite et efficacement. Or, pour parvenir à mon niveau, j'ai dû attendre des jours, des mois, des années avant d'être aussi performante aujourd'hui. Je n'allais certainement pas pouvoir assister à son évolution au cours du temps, par rapport aux mouvement que j'ai prévu de lui faire part... Mais je lui faisais confiance. Il fallait qu'il apprenne à se débrouiller seul par la suite, fin de perfectionner ses mouvements. Oui... Il allait être fort, très fort. Et plus tard, nous nous combattrons. Mais l'heure n'en était pas là. Dans ma tête, c'était la fête endiablée ! Mais à l'extérieur, j'essayais de faire en sorte que mon jeune apprenti me voit comme un entraîneur sérieux, malgré mon sourire qui me trahissait...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Sam 23 Aoû - 14:56

Est-ce qu'elle allait se vexer de l'ignorence et de manque de manière du fameux Riolu... ? Mhh, cela était toujours plausible, mais comme on est sur un forum RP, je pense que... C'est moi, où vous venez de tirer à travers l'écran de mon PC pour m'empêcher de troller ? Bon... D'accord. Je vais donc faire une introduction garentit sans pour cent sans troll ! Vous remarquerez le jeu de mot, qui rends absolument pas bien à l'écran. Mais bref ! Maintenant, Riolu savait qu'il ne pouvait faire qu'une chose, une chose qui érait toujours redouté par tout le monde... Attendre. L'attente était longue, insupportable... Mais le pire, c'est qu'il ne savait pas quel allait être la réaction de la fameuse Comète. Sans doute positive. Car quoiqu'il arrive, Riolu ne voulait pas sombrer dans le défaitisme ! Il était persuadé qu'elle avait sans doute énormément à lui apprendre ; Et lui, il ne demandait que cela ! Maintenant, il n'avait qu'à attendre. Et heureusement pour lui, même si cela semblait relativement logique, la fameuse Comète donna alors comme réponse, après un court temps de reflexion :

-Oh merci merci merci Ank-Ran je te promets tu ne le regretteras pas ! 

« J'en suis sur aussi, Maître ! »


Il espérait vraiment ne pas le regretter ! Et il était sur que cela n'allait pas être le cas. Et oui, ce n'était pas si étonnant, après tout, le jeune Riolu était persuadé que cela allait lui être immédiatement utile... Là, c'était bien probable qu'il soit déçu, malheureusement, toujours beaucoup trop impatient, et enthousiaste, les deux faces d'une même pièce qu'on pouvait imaginer pour le fameux Riolu. Je ne vais pas vous faire l'affront de vous expliquer encore une fois, pourquoi c'était totalement normal, étant donné que le fameux Riolu n'était qu'un jeune... Même si tout les jeunes n'étaient pas forcément des gens qui étaient excités. Des enfants étaient parfois calme. Trop calme, même, surtout quand vous les surveillez, et mystérieusement, ils ne font plus de bruit. En général, on a toujours peur qu'ils se soient entretués. Heureusement, cela restait assez rares, tant qu'on gardait les couteaux, les flingues, et les brosses à dents hors de leur portés. Mais retournons à notre RP, si vous le voulez bien. Et si vous ne le voulez pas, et bien, Howard The Duck viendra vous manger pendant votre sommeil. Ainsi, Riolu était prêt à sagement écouter la longue tirade que Comète était entrain de préparer, et qu'elle déclara :

-Ahem... Pour commencer, donc, il faut savoir que la danse est un art. Mais il ne faut pas croire que ce n'est qu'un art comme les autres, car celui-ci demande de la souplesse, de l'adresse mais aussi beaucoup d'énergie, mais surtout... Une grande sagesse. Lorsque je t'ai frappé, c'était bel et bien un pas de danse. Cette pratique ne se résume pas à quelques pas par ci et par là, beaucoup de sous-genres existent... Mais il faudrait une éternité pour que je t'apprenne tout. Je vais donc t'expliquer certains mouvements qui te seront utiles en combat... Et bien sûr, en commençant pas celui que je t'ai fait tout à l'heure. Ça te va ?

« Un Art... Je dois donc maîtriser cette art, si je veux devenir un vrai héros... »


Art... Tient... Connaissez vous un peu d'où venait ce mot ? Art, en français, à donné deux termes très différents. Artiste, et Artisan. Dans votre naïveté, vous allez me dire que l'Artiste est un terme plus proche d'Art, mais étymologiquement... C'est faux. Art, est enfaîte que la transposition d'un mot Grec, dans la langue latine. Ce mot grec étant... Techne. Qui a donné en Français Technique. Et oui, l'Art, jusqu'au XIX n'était rien de plus qu'une technique. D'où le fait qu'un artisan était quelqu'un qui maîtrisait des techniques. Et oui ! Ainsi, en maîtrisant l'Art de la Danse, le fameux Riolu allait maîtriser des techniques. Car un vrai artiste, avant de faire de l'art, devait d'abord apprendre des techniques. Un vrai maître apprenait d'abord les techniques, pour ensuite faire de l'Art. Ainsi, ce n'était pas du tout hors sujet de dire que par l'Art de la danse, Riolu allait apprendre des techniques de combats ! C'était même totalement logique, et cohérent, si on le rattachait au sens premier d'art, au sens latin du mot « Ars/Artis/N », qui n'était qu'une transposition du grec « Techne » ! Mais trève de digression étymologique et historique. Il était temps de retourner au vif du sujet, si vous voulez mon avis.

« Je suis prêt, Maître. Je vous écoute. »

Tel un enfant sage, devant son professeur de Mathématiques... Oh wait ! Cela existe vraiment des enfants sages, devant des professeurs mathématiques ? Sérieusement ? Je n'arrive même pas à y croire. Les mathématiques, l'une des plus grosses horreurs qui avaient été inventés par l'être humain, une arme de destruction massive de moyenne général, si vous voulez mon avis. Mais ce n'était pas le sujet de ce RP. Un RP ne suffirait pas pour une telle lancée. Les Mathématiques, ce sont le mal. Et voilà comment tu arrives à voler au moins cinq lignes sur un paragraphe, en disant juste des stupidités. Ainsi, Riolu s'était installé, tranquillement, et regardait Lockpin. Maintenant, le fameux jeune Pokémon n'attendait qu'une seule chose, qu'elle lui prouve qu'il avait tord, quand il pensait que la danse n'allait pas être utile pour l'héroïsme. Il savait qu'elle pouvait le faire. Après tout, n'avait-elle pas prouvé qu'avec la danse elle pouvait esquiver des coups ? Il avait hâte de voir ce que la danse lui réservait.

Pendant ce temps, là revenons un peu aux trois autres. Et oui ! Car eux aussi, ils s'entraînaient ! Il ne fallait pas l'oublier ! Et surtout que leur entraînement avait quand même leur importance. L'équipe de Riolu, était bel et bien une équipe, et Riolu ne voulait pas du tout se « spécialisé », ou s'éloigner de ses alliés, même s'il avait parfois un peu honte d'eux, comme on avait put voir avec Andea. Mais eux aussi continuaient de s'entraîner dur. Uni, ils étaient une équipe, et ils travaillaient ensemble pour l'héroïsme. Même Rattatac faisait de son mieux, alors que le délire de l'héroïsme et lui, cela ne faisait pas plus que deux, si vous voulez mon avis. Ensemble, ils étaient une équipe, et jamais Riolu, ne trahirait ses amis pour une pensée égoïste... A moins qu'il en ait besoin pour être un véritable héros ? Il ne savait pas trop au final. En même temps, il voulait rester fidèle, en même temps, il reconnaissait que peut-être qu'Andea et les autres n'étaient que des ralentisseurs, voir des bouchons, pour sa vie héroïque... Ils étaient assez gênant parfois... Il ne savait pas.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Sam 23 Aoû - 16:33

Mon tout nouveau disciple se montrait très enthousiaste. Et c'était tant mieux ! J'avais réussi à le convaincre de l'entraîner dans ma passion, mais je savais qu'il doutait encore de l'efficacité de la danse. Pourtant, cette maîtrise pouvait s'avérer très dangereuse en combat. C'était sans doutes cela qu'attendait le petit riolu, impatient de découvrir mes quelques secrets, avec beaucoup d'impatience. Ah... L'impatience... Sans doutes l'une des pires choses qui pouvait arriver dans la vie de quelqu'un. Beaucoup de gens ne savent pas tenir, et ça peut créer des catastrophes. Mais là, c'était sans danger. Je savais que mon jeune apprenti serait sage et à l'écoute, je le voyais rien qu'en le regardant. Oh, j'étais si heureuse ! Mais trêve de blabla...


-Un Art... Je dois donc maîtriser cette art, si je veux devenir un vrai héros... Je suis prêt, Maître. Je vous écoute.

-Déjà, appelle-moi Comète, ensuite, tutoie-moi, et seulement après, on pourra commencer.


Ah oui... Que je vous le dise : j'avais une sainte horreur de cette manière d'être poli avec son supérieur ! Pour moi, la hiérarchie ne voulait rien dire. Je ne voulais pas qu'on me prenne pour une princesse ou autre chose du genre, pas seulement parce que je ne comprenais pas ce mode de vie, mais aussi parce que ça m'éloignait de ma liberté, et de pouvoir rencontrer des gens formidables. Comme Ank-Ran qui, je le voyais bien, avait un potentiel énorme. Je voulais juste qu'il soit un très bon ami. Bon... Je suis peut-être un peu dure dans mes explications ! Je ne crachais pas du tout sur sa bonne éducation, bien au contraire... Mais, pour forger des liens puissants, je voulais qu'on devienne amis, et pas qu'il existe entre nous une sorte de mur invisible à cause d'un rang qu'il m'aurait attribué. « Maître »... Et puis quoi encore ? Seigneur ?! Pfff...

Enfin... Quoi qu'il en soit, la motivation de mon jeune app... Ami, me faisait beaucoup plaisir. Devenir un héros par la danse... Je n'y avais jamais songé, mais je trouvais ça très original. Si je ne pouvais pas garder une trace de moi dans ce monde grâce à ma danse, je pouvais, au moins, me contenter des capacités de mon jeune disciple. Qui sait si, plus tard, il serait un héros hors du commun ? C'était ce que j'espérais pour lui... Malgré sa petite équipe maladroite. Une roserade trop gentille, un rattatac blasé et une humaine surexcitée... De façon humoristique, je me suis carrément demander si Ank-Ran allait pouvoir survivre avec eux, mais ce n'était que mon arrière pensée. Je me demandais surtout si il allait les suivre jusqu'au bout... Ce serait dommage, mais tel se ferait son choix.


-Bien. Maintenant je vais t'expliquer comment j'ai fait. Écoute bien car la phase théorique est très importante.


J'ai commencé à refaire mon petit tour de tout à l'heure en lui expliquant point par point la démarche. Tout d'abord, analyser la trajectoire de l'adversaire. Se mettre ensuite bien en face de lui, et attendre jusqu'au dernier moment pour pivoter d'un quart de tour, vers la gauche par exemple, en courbant légèrement le dos vers l'arrière. Pour se faire, il faut balancer le bras gauche en le tendant en arrière. La jambe du même côté doit suivre le mouvement en glissant sur le sol, sur le même laps de temps. Le talon droit doit se trouver perpendiculaire au pied gauche. Ça, ne n'était que pour l'esquive. Maintenant, pour finir le mouvement, il faut prendre appui sur la jambe gauche, de façon à pousser la jambe droite pour la soulever, et faire un tour complet sur soit-même, la jambe gauche tendue, en ayant toujours les bras tenus de la même façon pour conserver l'équilibre. L''enchaînement était à présent terminé. Il fallait maintenant qu'Ank-Ran fasse ses preuves.


-C'est à toi. Si tu as des questions, n'hésite pas. Et si tu n'y arrives pas d'un coup, dit-toi que ce n'est pas grave. J'ai mis des années et des années avant de me perfectionner dan ce domaine, alors ne perd pas espoir si tu te rates. Aller, je te regarde.


Je ne savais pas si j'ai été très claire dans mes explications... Et c'était bien pour ça que j'avais combiné mon discours en m'imposant la gestuelle du mouvement en même temps. Sinon, j'allais le paumer. Ce que j'avais dit était également valable pour moi. Ce n'était pas parce que mon jeune disciple ne comprenait pas quelque chose, ou que je ne le voyais pas progresser, qu'il fallait que je baisse les bras. Il avait un rêve... Et moi aussi. En fait, je retrouvais ma détermination en lui. Je ne voulais pas gâcher sa bonne confiance, alors je voulais tout faire pour parvenir à le rendre heureux. Oui... J'étais aussi motivée que lui ! On faisait une belle paire à bien nous regarder... Cette sensation de bien être... Je ne l'avais pas ressenti depuis longtemps... C'est alors que j'ai compris qu'on se complétait, Ank-Ran et moi, et qu'on était reconnaissant pour l'un comme pour l'autre... Comme un petit frère et une grande sœur. Chose que je n'ai jamais connue...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Sam 23 Aoû - 20:55

Et c'était partit ! Maintenant, plus rien ne pouvait empêcher le début de son entraînement. Andea ne posait pas de problème, Comète avait accepté, et il était prêt ! Bien sur, il n'attendait ainsi plus qu'une seule chose, maintenant, c'était que cela commence... Il n'aurait jamais pensé, véritablement, qu'un jour la danse, pourrait véritablement l'aider dans sa quête pour l'héroïsme... Enfin... Voyons ! Il était quand même un minimum renseigné sur les Plus héroïques, et les plus grands Pokémons qui n'avaient existaient dans ce monde ! Ils avaient écoutés par ses parents, certaines histoires de Lucario Mythique, surtout dans cette région d'ailleurs. Il rêvait d'une, et d'une seule chose : Aller à Yartrech, et découvrir la statue Géante de Lucario, celle d'un des Pökémons les plus légendaires qui soit ! Il rêverait de devenir comme lui. Bercer dans des légendes, des mythes de son peuples, il était totalement plongé dans une spirale de légendes, où il ne rêvait que d'une chose : Devenir le plus grand guerrier que tout les Lucario aient connus. Pourtant, vu sa race, il était probable, qu'il allait sans doute avoir du mal. Mais il était persuadé qu'il avait sa pierre a apporté à l'édifice. Comme tout le monde... Sauf que peut-être il exagérait sur la taille de la pierre qu'il voulait mettre dans l'édifice...

-Déjà, appelle-moi Comète, ensuite, tutoie-moi, et seulement après, on pourra commencer.

« Mais comment alors on comprendre que vous, enfin, tu es mon maître ?! »


Et oui ! A ses yeux, Comète était une modèle, une maître, un exemple ! Il n'avait pas la même vision que la Lockpin de la relation qui était entrain de naître entre les deux. Quoique... ? En tout cas, ainsi, il voyait totalement, mais alors totalement la fameuse Lockpin, comme une Maître, une personne qui maîtrisait une technique qu'elle allait lui enseigner. C'était pour cela qu'il estimait qu'il lui devait du respect ! Dans l'insolence de la jeunesse, c'était presque inespéré qu'il ait vraiment un tel comportement, si vous voulez mon avis. Mais malheureusement pour lui, ce genre de délire à la Tortue Génial, ne semblait pas véritablement être dans le truc de Lockpin... Logique, c'était bien souvent comme cela que commençait les personnes qui avaient la gosse tête. Et comme dans un forum RP, tout le monde est parfait et sans défauts, et bien, la Modestie est donc toujours de mise ! Quoi ? Comment cela, je fais encore un méchant troll ? Boah... Comme si c'était mon genre ! Cela ne l'est pas du tout !

-Bien. Maintenant je vais t'expliquer comment j'ai fait. Écoute bien car la phase théorique est très importante.

Il fit une petite moue. Le jeune pokémon s'en fichait, il fallait le dire, ouvertement de la théorie. Et oui, enthousiasme... Non, je vais pas encore fait tout un paragraphe sur ça ! Surtout que là, ce n'était sérieusement pas de l'enthousiasme, mais de la stupidité. Les relations entre théories et pratiques avaient toujours été chaotiques. Autant nous vivons dans l'ère du triomphe de la Théorie, autant cela n'avait pas toujours été le cas... En effet, la Pratique avait pendant été longtemps fait avant même que l'on théorise, et cela dans de très nombreux domaines. Ma spécialité restera toujours le blabla sur l'Art, mais pour changer un peu, on pouvait dire aussi que dans l'Histoire des Sciences, et bien, cela avait été souvent le cas ! La découverte de certaines planètes, par exemple, ou bien, de certains médicaments, comme la Pénicilline. Mais il fallait bien comprendre, et cela n'était pas le cas de Riolu, visiblement, que Théorie et Pratique était toujours ensemble, et l'un ne pouvait fonctionner pleinement sans l'autre. Il fallait que la théorie aille avec la pratique, si on voulait que la pratique marche. Et inversement.

-C'est à toi. Si tu as des questions, n'hésite pas. Et si tu n'y arrives pas d'un coup, dit-toi que ce n'est pas grave. J'ai mis des années et des années avant de me perfectionner dan ce domaine, alors ne perd pas espoir si tu te rates. Aller, je te regarde.

« BIEN ! Je tente ! Je suis prêt ! »

Enthousiasme, quand tu nous tiens... Surtout que là, il avait véritablement une raison, car en effet, pour le moment, pendant un long moment, il n'avait pas été satisfait de juste blablater, il voulait de l'action, du concret, du véridique. Bref, il était loin d'être d'accord avec les grands parleurs, qui pensaient que les mots pouvaient faire bouger les choses. Ce qui le rapprochait pas mal, d'ailleurs, encore une fois d'Andea. Ainsi, il avait bien regardé, et il avait bien prit en compte le mouvement que la fameuse Lockpin avait fait. Quoi me diriez-vous ? Quand est-ce qu'elle l'a fait ? Bah, enfaîte, pour tout dire, elle l'a fait pendant tout le paragraphe totalement hors sujet que j'ai fais un tout petit peu plus haut... Et ouais, parfois, faire des paragraphes hors sujet, non seulement, cela agrandissant artificiellement tes posts, donc, c'était de la supercherie totale... Mais en plus, cela parfois était au détriment de l'action... C'était pour cela d'ailleurs, que j'adore en faire ! Et ouais, je suis totalement sérieux. Mais bref. Peut-être que je ne vais pas en faire un second, et retournons un peu au RP, histoire de voir ce qui se passe...

Cependant... Même s'il avit bien écouté... Et bien, quelque chose clocha. Alors qu'il arrivait plutôt relativement bien la première partie du mouvement, même très bien, son esquive était radicalement efficace, ce qui lui donnait un bon mouvement, qui marchait plutôt bien pour l'esquive, et donc, la défense, le passif... Mais tout cela était très beau... Mais qu'est-ce qui clochait alors ? Et bien, vous avez deviné, si ce n'était dans le passif, la défense, et le premier mouvement qu'il y avait quelque chose... Et bien, c'était dans l'actif. L'attaque... LE second mouvement qui clochait. En effet, alors qu'il tournait pour donner un coup de pied, non seulement son coup avait peu d'allonge, mais en plus, il avait énormément de mal à s'équilibrer en l'air. Ce qui fit qu'à la fin de son mouvement, il eut beaucoup de mal à bien se réceptionner. Il tomba alors, face la première, contre le sol. Choc qui, à part pour l'égo, ne fut pas spécialement douloureux.

« Rah ! Ca marche pas pour le moment ! Je recommence ! Je n'abandonnerai pas ! Hors de question ! La force est en moi. »

Mais pour le moment, c'était des échecs... Pourquoi cela, me diriez vous ? Et bien, inutile d'attendre la déclaration de Comète, qui avait sans doute trouvé le problème, avec ses connaissances de danses. C'était tout simplement que pour le moment, le coup était adapté à la morphologie d'un Lockpin, est pas du tout à celui d'un Riolu ! Bien sur, quand Riolu connaîtra les joies de l'évolution, il n'y aura guère ce problème... Mais ce n'était pas encore le cas. Alors, qu'est-ce qui clochait exactement ? Je vous explique. Le mouvement de la fameuse Lockpin, était surtout équilibré par la taille des bras du Pokémons lapomorphe. Ces mêmes bras qui étaient chez Riolu beaucoup trop court pour avoir véritablement de l'action. Et avec sa grosse tête, Riolu avait donc énormément de mal à s'équilibrer avec des bras aussi courts... Mais quelque chose était quand même à noter : Le fameux Pokémons de type combat, était quand même toujours motivé, et continuait de tenter, mais pour le moment en vain. Il savait qu'il y arriverai... Il le savait. Il devait y arriver. Il devait le faire. C'était le destin d'un vrai héros !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Lun 25 Aoû - 16:07

-Mais comment alors on comprendre que vous, enfin, tu es mon maître ?!


J'ai regardé le jeune riolu un petit instant. Sa question n'était pas très réfléchie... Il ne comprenait pas que je ne pourrais pas le suivre durant toute sa formation. Peut-être qu'il se disait que j'allais pouvoir l'accompagner jusqu'à ce qu'il puisse enchaîner les mouvements avec grâce, mais je ne pouvais pas... Lui, avait un dresseur. Pas moi, et je tenais à conserver ma liberté. Du coup... M'appeler maître ou madame serait complètement inutile. Je préférais de loin qu'on me nomme avec mon vrai prénom, et ce malgré les circonstances. Je n'aimais pas ce délire de supérieur hiérarchique ou je-ne-sais-quoi... Mais pas la peine que je m'obstine dessus, je vous en ai déjà parlé. Et puis, au combien même ? Il n'avait qu'à dire que je l'ai tout simplement aidé à confectionner deux ou trois pas de danse. Enfin... Je n'insistais pas, sinon on allait perdre du temps. Je n'ai donc rien dit, voulant passer sur l'essentiel.

Lorsque je lui ai demandé de bien m'écouter, une grimace à mon intention couvrit le visage d'Ank-Ran. Allons bon... Il n'aimait pas la parlotte. Dommage. En même temps, cela ne m'étonnait guère. Les riolus et les lucarios ne jurent que par le combat, sans vraiment se poser des questions. C'était la loi du plus fort en quelque sorte. Mais dans la danse, il n'y a pas de tout ça. D'ailleurs, il a juste fallut que je commence à bouger pour capter son attention. Enfin... Il suivait mes mouvements du regard, sans en perdre un morceau, comme si il contemplait une œuvre d'art. Ça me faisait légèrement froid dans le dos une telle fixation, j'avais l'impression qu'il me jugeait. Mais je n'en ai pas tenu compte trop longtemps, car je me suis vite concentrée sur ce que je devais lui apprendre. Une fois fini, je me suis posée en face de lui pour savoir si il avait bien écouter ou non. Mais j'ai surtout vu que ça devait trotter fort dans sa tête... Réfléchissant, je lisais en lui comme une petite flamme dont la grandeur prenant de l'ampleur... Soudain, il reprit son enthousiasme d'origine, et d'une voix déterminée, il me dit :


-BIEN ! Je tente ! Je suis prêt !


J'ai tenu compte de tous les détails de sa manœuvre. La phase esquive n'était pas mal du tout, bien qu'un peu maladroite, mais cela ne m'étonnait pas pour un débutant. Ses gestes se coordonnaient de bonne manière, même si, à cause de son entrain, il allait un peu trop vite à mon goût. Aïe...La vitesse. Certainement la chose la plus dure à contrôler en danse. Le rythme a beaucoup d'importance, en dépendance de la grâce qu'on veut accorder à notre corps. Mais je ne vais pas vous faire tout un exposé, ce n'était pas le moment. Donc, pour la première phase, il y avait, certes, un peu de maladresse et des mouvements trop rapides, mais l'idée a bien été comprise. Par contre, pour ce qui était de l'attaque... Je voulais bien qu'on ne soit pas du même gabarit, donc que le sens de l'équilibre différé complètement... Mais quand même. Il ne fallait pas que j'oublie qu'il était en apprentissage, et que se perfectionner dans la pratique de la danse était une chose très compliquée, alors je n'ai pas cédé au facepalm. Je me suis contentée de le regarder se relever de sa chute pathétique -oui il était tombé d'une drôle de façon- et de l'encourager avec un petit sourire. Mais...


-Rah ! Ca marche pas pour le moment ! Je recommence ! Je n'abandonnerai pas ! Hors de question ! La force est en moi.


La force... ? Ouh... Il était loin du compte, finalement. Essayant de reprendre le mouvement de façon énervée, malgré sa volonté, son enchaînement s'était transformé en un numéro de cirque comique. Il n'arrêtait pas de se vautrer et de recommencer ! Ça ne servait à rien de persévérer de cette manière... La danse demandait beaucoup de calme et de la patience ! J'ai attendu une dernière gamelle avant de bondir juste en face de lui, croisant les bras en forme de « X » pour lui dire d'arrêter tout. Rien n'était bon, il fallait tout recommencer, mais surtout lui expliquer qu'être un héros, ce n'était pas qu'une question de force... Mais de responsabilité. Or, mais je portais la faute à l'âge, mon jeune apprenti manquait cruellement de responsabilité. J'ai regardé son dresseur une fois de plus qui continuait à s'entraîner très dur, malgré son bras blessé... J'ai tout de suite compris que ça n'allait pas l'arranger. J'ai de nouveau porté mon regard sur Ank-Ran :


-Écoute-moi, et calme-toi... Tu n'arriveras à rien si tu t'excites de cette façon. La danse n'est pas une question de force, mais de volonté et de patience. Tu dois maîtriser cette patience, sinon tu perdras ton temps avec moi. C'est ça ce que tu veux ?


Je n'ai attendu aucune réponse de sa part, car la question était rhétorique. J'ai continué de plus belle :


-Alors tu vas te mettre sur une seule jambe et tu vas essayé de trouver un bon point d'équilibre, sans tourner. Tu restes immobile. Je compterai jusqu'à... dix au début, puis jusqu'à une minute quand tu te sentiras prêt. Aller !


Je l'ai regardé faire. En vrai, je n'étais pas aussi sévère que ça. Ma voix tremblait légèrement, ce qui me donnait un air peu crédible. Mais je ne voulais pas que mon jeune élève puisse croire qu'il perdait son temps avec moi, comme avec la roserade. Il fallait que je prenne les devants, même si je voulais surtout lui faire un gros câlin pour me pardonner d'avoir été si méchante... Enfin ! Si sévère ! Mais avais-je le choix ? Sinon, il s’ennuierait et je n'aurais rien fait de bon. Je voulais tant qu'il soit fière de moi, et que je suis fière de lui plus tard... Mais on avait encore du chemin à faire. Patience... Patience...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mar 26 Aoû - 13:43

Il... Il... Il allait y arriver ! Il en était sûr ! Il devait lui manquer de la force, de la détermination pour le moment, mais il savait qu'il allait réussir ! Il n'y avait aucun doute ! Mais pour cela, il devait plus s'entraîner, être plus fort... Bref, tout ce qu'il devait faire pour être un vrai héros, les trucs que j'ai répété milles fois. Ainsi, le fameux Riolu tenta encore la manœuvre, et arriva à mieux atterrir sur ses pattes, mais quand même ; pour le moment, cette manœuvre était quand même plus de l'ordre de l'échec que de la réussite. Pourquoi cela ? Avait-il la patte sur une technique secrète, ancestrale, et interdite ? Non, sans doute pas. Le problème venait forcément de lui. Là, il n'y avait guère de doute plausible. Mais alors, qu'est-ce qu'il faisait de mal ? Il était entrain de penser cela, tout seul, de manière plutôt réfléchi. Qu'est-ce qui pouvait clocher exactement ? Il faisait exactement comme elle avait montré, et comme elle avait expliquée ? Le problème donc, ne venait pas de là. Mais alors, qu'est-ce qu'il faisait de mal ? Alors qu'il allait encore une fois recommencer, pour voir si cette fois cela allait marcher, il fut couper dans son élan :

-Écoute-moi, et calme-toi... Tu n'arriveras à rien si tu t'excites de cette façon. La danse n'est pas une question de force, mais de volonté et de patience. Tu dois maîtriser cette patience, sinon tu perdras ton temps avec moi. C'est ça ce que tu veux ?

Tout de suite, Riolu se calma. Il était profondément essoufflé, on voyait qu'il avait du mal à tenir le rythme, ayant répété des mouvements très acrobatiques pendant de longues minutes. Mais ce n'était pas tant l’essoufflement qui était visible chez lui, mais surtout, c'était la colère. Il était très mécontant de ses échecs répétés. Pour lui, cela ne voulait dire qu'une seule, et unique chose : Il était trop faible, pas assez doué. Et cela... Cela le rendait furieux. Comment pouvait-il devenir une légende, comme Will Smith, s'il ne faisait rien, et il restait comme ça aussi faible. La danse était une question de patience... ? Il avait un peu de mal à saisir, mais bon... Il n'aimait pas trop la patience, il trouvait que bien souvent, les gens restaient les bras croisés à rien faire, parlant de patience, alors que il fallait agir ! La volonté, il estimait qu'il en avait assez. Mais la patience... Et puis, il était un peu vexée de la déclaration de Comète. Quand même ! Il faisait des efforts, et voilà qu'elle l'engueulais. Attention, je vous rappelle que ce paragraphe montre les réaction de Riolu, aucunement la vérité. C'était vrai qu'en faite, Comète ne faisait que le prévenir, le mettre en garde. D'ailleurs, elle déclara alors par la suite :

-Alors tu vas te mettre sur une seule jambe et tu vas essayé de trouver un bon point d'équilibre, sans tourner. Tu restes immobile. Je compterai jusqu'à... dix au début, puis jusqu'à une minute quand tu te sentiras prêt. Aller !

« Quoi ? Rien faire ? Maismaismais ! C'est le contraire même de l'héroïsme ! »

Et oui ! Le fameux Riolu ne comprenait pas. Comment pouvait-on être un vrai héros, sans rien faire ? A moins. Ah d'accord. Cela n'avait rien à voir. Tout de suite, il se calma. Il était un peu stupide, il devait, là, sur le coup, le reconnaître qu'il avait un peu tout confondu. Pour l’entraînement, il devait en effet, pour le moment, rester calme. Se concentrer. Un vrai héros devait parfois le faire. Ainsi, il déclara :

« Bon, d'accord. Si ca peux m'aider, je le ferais. Allez. »

Il soupira. Il n'aimait pas être dans le tord, comme beaucoup, donc ainsi, une fois repéré, ce n'était guère sympathique de devoir le reconnaître. Mais de toute façon, Comète était sa Sensei, sa Maître, son professeur, donc, voilà. S'il voulait véritablement s'améliorer... Il devait bien l'obéir et faire ce qu'elle demandait. D'abord, il eut un peu de mal de bien se mettre en équilibre, toujours un peu dans l'excitation et dans l'action. Mais bien vite, il arriva à souffler un grand coup, vider ses poumons lentement, et prendre tranquillement la pose qu'on lui demandait de faire. Comme s'il devait faire un positionnement calme, et en équilibre. Seulement positionner sur une jambe, il installa alors ses bras au dessus de sa tête, paume, et ferma les yeux. Totalement. Il voyait par l'aura. Il sentait les auras qui étaient présentes. Et oui, Riolu avait rarement eu l’occasion de profiter des auras, mais là, cela lui permettait de ne pas se concentrer sur ses yeux, qui bien souvent, étaient trompeur dans l'équilibre... Et oui

Mais alors qu'il était entrain d'arriver, enfin, à se mettre assez calme, sans excitation, sans volonté de bougé, en équilibre... Et bien, il se passa quelque chose. Mais quoi donc ? Voyons, ne soyez pas trop pressés, et laisser moi vous expliquer, cela, a mon rythme. Donc préparez-vous à un paragraphe qui ne sert à rien. Attendez ! Revenez ! Non sérieux, il servira pas à rien ! Je vous promet ! Alors, ainsi, le fameux Riolu était tranquillement en équilibre, et bien, quelque chose approcha. Lentement, mais sûrement... Qu'est-ce que c'était ? Qu'est-ce que c'était ? Bonne question … On ne pouvait le savoir pour le moment. Mais on pouvait le deviner aisément. Car l'entraînement entre Rattatac et Andea avait reprit, et la fameuse future héroïne montrait son agilité, et son talent pour le combat, avec son Rat qui s'entraînait lui aussi, de manière même relativement violente, ne ménageant pas les coups. Mais ainsi, ils n'étaient que tout les deux... Donc, où était Roserade alors, me demanderiez vous ? Et bien, tout simplement, c'était elle qui s'approchait. Elle déclara alors, de manière relativement timide :

« Vous... Vous avez besoin d'aide... ?
-Rah ! Tu m'as déconcentrée ! »


Riolu eut une petite réaction un peu violemment, mais c'était logique, il avait mit du temps avant de réussir à se mettre dans la position, et voilà qu'encore une fois, par sa gentilesse, Roserade avait tout gaché. Celle-ci, gênée par sa boulette, positionna sa tête dans ses roses, et recula lentement, espérant qu'elle pouvait disparaître comme ça du champ de vision de tout le monde. Soufflant un grand coup, Riolu se ré-positionna dans la pose demandé, quand même. Roserade était bien gentille, mais il avait besoin de concentration, et de calme. Donc, si lui, déjà, il avait du mal tout seul, alors, il n'imaginait même pas avec des interventions des autres... Comète pouvait voir en quoi, parfois, la cohésion de l'équipe était comment dire... Compliquer. Surtout avec les caractères qui étaient bien souvent un peu spéciaux. Mais quoiqu'il arrivait, ils étaient toujours des coéquipiers. Maintenant, il fallait attendre les réactions de Comète, et ce qu'elle allait demander de faire au fameux Riolu. Il était prêt à agir. Faire ce qu'elle veux ! Tout les Pokémons étaient prêt, ici, pour donner deux cents pour ceux d'eux même...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mar 26 Aoû - 20:58

-Quoi ? Rien faire ? Maismaismais ! C'est le contraire même de l'héroïsme !


J'ai grimacé, pas vraiment jouasse devant une telle réflexion. Sa théorie n'allait pas l'amener bien loin... Si pour lui, être un héros était synonyme de foncer dans le tas, sans se poser de questions,il ne servait à rien qu'il s'essaye dans cette voie là. Surtout avec une telle réflexion à laquelle je n'appréhendais pas du tout. Mais bon... Fort heureusement, mon élève était encore jeune pour que je puisse remédier à cette façon de penser. Toujours fallait-il qu'Ank-Ran me comprenne, et ça, ce n'était pas une mince affaire. Avec de l'expérience, il pourrait comprendre qu'être un héros ne se résumait pas à foncer dans le tas, soit-disant parce qu'on est juste et donc qu'on est les plus forts, que la justice triompherait toujours. Ça ne marchait pas comme ça... J'espérais qu'il était assez mature pour vite s'en rendre compte et changer ce mauvais comportement. Quoi qu'il en soit, je l'ai laissé s'exécuter à mes ordres car il avait besoin de concentration pour trouver son équilibre. Mais une fois le point d'équilibre trouvé, il était facile d'enchaîner plusieurs mouvements sans trop de difficultés. Toujours déterminé, le petit riolu s'exclama :


-Bon, d'accord. Si ça peux m'aider, je le ferais. Allez.


Et il commença à laver une jambe, essayant de trouver un point d'équilibre. Manquant de tomber, il finit par fermer les yeux et à se concentrer, comme si il méditait. J'ai cru qu'il avait enfin finit par entendre raison, mais je voyais très bien qu'il était encore hésitant sur ma manière de combattre. Enseigner une telle pratique pour se battre était à la limite de l'impossible, surtout lorsqu'on sait que la danse en elle-même est un sport qui demande beaucoup d'entraînement. Je ne voulais pas que mon jeune disciple perde son temps si je n'arrivais à rien... Je m'en voudrais de lui gâcher un si bel espoir pour son âge... Cette pensée désagréable m'a complètement fait oublié de compter le temps que mettait Ank-Ran à conserver son équilibre. Ah ! Je manquais cruellement de confiance en moi par moment ! J'ai alors commencé mon décompte à partir de quine, car ça faisait un moment déjà que mon jeune disciple se concentrait. Je pensais qu'il allait y arriver du premier coup, mais... Une petite voix timide l'empêcha de réaliser ma demande correctement, faute de déconcentration :


-Vous... Vous avez besoin d'aide... ?

-Rah ! Tu m'as déconcentrée !

-Ank-Ran, ce n'est pas une raison pour être désagréable ! Elle n'a pas fait exprès...


La gentille, voir trop gentille, roserade s'était proposée pour m'aider, mais je n'en avais pas besoin. L'intention était peut-être là, mais moi seule ici savait danser pour combattre, ce qui faisait pour le jeune riolu un entraînement particulièrement original. J'ai grimacé peu de temps avant la réplique violente de ce dernier. D'accord, il l'avait déconcentré et elle m'avait brisé un petit laps de temps d'espoir, mais quand même ! J'ai donc voulu prendre la défense de la pokémon plante, mais elle commençait à partir timidement en se cachant derrière ses bras. J'ai soupiré... Il fallait la rendre plus méchante, celle-la. Je voulais m'occuper de son cas tout à l'heure, mais en attendant je devais m'occuper d'Ank-Ran. Le fixant, j'ai esquissé un signe négatif de ma tête comme pour montrer mon mécontentement à son égard. Puis mon regard se porta de nouveau vers la roserade. Elle prenait ses distances comme si on allait la frapper, ça faisait pitié. Elle manquait encore plus d'assurance que tout le monde réunis ! … Elle souffrait. Je touchai quelque chose qui me pinça le cœur. À la pause, il fallait que je lui parle...


-Va vite t'excuser et ensuite reprend l'exercice. Les héros, ça ne s'énerve pas pour un rien. Quand tu auras réussi à tenir une minute, tu me présenteras de nouveau le pas de danse.


Si toute l'équipe voulait être synonyme de justice, il fallait que tout le monde se comprenne et surtout que tout le monde travaille ensemble. Mais le plus important, c'était les liens. Plus les liens sont soudés, mieux c'est. Il fallait que tout le monde apprenne à vivre en équipe, malgré eux. Mais ce n'était pas à moi de leur imposer ce qu'ils devaient faire. C'était à l'humaine... De toute façon, elle ne pouvait me comprendre, les humains n'étais pas tous très doués pour nous comprendre à nous, les pokémons. La nature pouvait créer d'étranges choses, qu'elles soient incohérentes, ou au contraire, magnifiques. D'ailleurs, je ne comprenais pas pourquoi les humains profitaient des biens de la nature pour fabriquer des choses encore plus incohérentes, voir même dangereuses. Et ça ne faisait qu'abîmer ce qui était déjà instable. Beaucoup d'absols ressentent la pollution de l'air, qui nous laisse pas indifférents. Si les humains ne se bougeaient pas pour construire un avenir meilleur, tout le monde allait en payer le prix. Nous avons essayé de remédier à tout ça à travers l'histoire de notre monde, mais les humains devenaient de plus en plus fort... Mais laissons là ce petit hors sujet de côté, car l'heure n'était pas à broyer du noir. Je me suis contentée de regarder mon jeune disciple en train d'exécuter mes ordres.

C'était à peine si on pouvait me prendre pour sa maman, essayant d'éduquer son fils. Cette pensée me fit pouffer un tout petit rire coquin. Je me voyais en train de lui raconter une histoire pour s'endormir le soir, malgré son caractère de vaillant héros dur à cuire. Il y avait une idée dans l'air, mais je devais me refuser une telle chose. Sa famille, elle était juste devant moi. Certes étrange, elle n'en était pas moi touchante quant aux innombrables défauts qui émanaient de chacun des membres de la fine équipe. Je n'ai jamais connu une telle vie... Je les enviais un petit peu, car malgré tout, je savais qu'ils étaient heureux ensemble et qu'ils étaient prêt à faire n'importe quoi pour se protéger les uns les autres. Et il était hors de question de céder à la tentation de me faire capturer par cette pauvre humaine malhabile ! J'ai soupiré... Bien que j'avais toujours le sourire sur moi, je voulais savoir ce que c'était de posséder une famille qui puisse veiller sur moi... Mais j'étais trop grande pour me faire chouchouter. Oh, je ne regrette rien. Je me posais des questions, voilà tout... Secouant ma tête pour évacuer le petit moment de mélancolie, j'ai regardé mon jeune disciple qui s'attelait à la tâche. Malgré ses sautes d'humeur et son caractère naïf, je le trouvais si mignon que je ne pouvais pas m'empêcher d'esquisser un petit sourire de gratitude, comme si je le prenais pour un petit frère...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mer 27 Aoû - 12:49

Roserade avait un peu honte, même beaucoup. Pauvre Riolu ! Il faisait tant d'effort, et voilà qu'elle, elle arrivait, comme ça, et elle gâchait tout ! Déjà que le pauvre, avait du chercher un nouveau compagnon d'entrainement, car elle n'était pas assez forte... Quoi ? Oui, en effet, elle avait tord... Mais elle pensait sérieusement que le fameux Riolu avait changé de partenaire uniquement car elle n'était pas suffisament douée. Elle ne pensait pas que c'était sa trop grande gentilesse le problème. Et oui, rappelez vous, bien souvent, une trop grande gentilesse pouvait au contraire, poser pas mal de problème. Surtout quand on la couplait à une plutôt grande paranoïa, et une tendance à couver un peu trop ses protégée. Dans un sens, il fallait la comprendre. Elle avait été pendant longtemps, la protectrice de la fameuse jeune Andea, une fois que ses parents avaient connu la faux de la Mort. Maintenant, elle voyait Andea, Riolu, et Rattatac, comme sa nouvelle famille. Riolu, de son côté, les voyait comme des camardes, d'où le fait qu'il n'appréciait guère le fait d'être couver par Roserade... Mais bref, retour au RP :

-Ank-Ran, ce n'est pas une raison pour être désagréable ! Elle n'a pas fait exprès...

« Oui mais... »

Mais... ? Mais... ? Mais... ? Il n'avait strictement rien à dire. Elle avait raison. Un vrai héros ne réagirait pas aussi brutalement. Damn ! Le chemin pour l'héroïsme était véritablement long et périlleux, semé d’embûches, et de complications. Mais il comprenait maintenant quelque chose d'important... Son plus grand adversaire n'allait pas être le mal qui peuplait le monde... Cela allait être un ennemi redoutable, bien sur, mais cela n'allait pas être le pîre de tout ses adversaire... Car pour un héros, bien souvent, le pire adversaire, était personne d'autre que lui-même. Je ne parle pas bien sur des versions maléfiques de chacun, comme Dark Link, Dark Pit, Dark Samus, ou pire, Darkness ! Non, je n'ai même pas honte de cette blague pourtant atrocement moisi. Ainsi, je parle bien évidemment de ses propres défauts, de ses propres points qui faisaient de toi, quelqu'un pouvant sombrer du côté obscur de la force... Ainsi, il devait calmer son excitation, et surtout, reprendre un mode de vie héroïque. S'énerver comme ça, cela était loin des convictions héroïque qu'il voulait avoir ! Il écouta alors sa Sensei lui déclarer, avec raison, même si cela lui faisait mal d'entendre cela, et de le reconnaître :

-Va vite t'excuser et ensuite reprend l'exercice. Les héros, ça ne s'énerve pas pour un rien. Quand tu auras réussi à tenir une minute, tu me présenteras de nouveau le pas de danse.

« Ce... Ce n'est pas nécessaire !
-Oui, oui, d'accord... »


Il soupira profondément. Évidemment, il était le « méchant » dans l'Histoire. Comme toujours. Oui, on n'oublie pas que malgré ses pensées juste avant très sage... Il restait gamin. Et il avait quand même l'impression, d'un autre côté, d'être un peu accusé pour rien du tout. Mais bon. Il n'était pas totalement innocent dans cette histoire, et il devait quand même avouer quelque chose : En effet, il avait exagéré de son côté. Donc, pour éviter les problèmes, il n'y avait en effet qu'une seule et unique réponse : Dire désolé. Ce qu'il fit alors :

« Désolé...
-Ce n'est pas grave voyons !! C'est rien, c'est ma faute ! »


Tout de suite, Roserade s'excusa de plus belle, ce qui était relativement pathétique si vous voulez mon avis. T'en avait comme ça. Des gens qui s'excusaient tout le temps, alors que bien souvent, ils n'avaient rien fait. Mais qu'importe, ils avaient quand même l'impression qu'ils devaient s'excuser... T'avais des gens comme ça. C'était dans leur caractère, il ne fallait pas tant s'en étonner, juste le comprendre. Et bien, Roserade, c'était totalement, mais alors totalement le cas. Elle était toujours entrain de s'excuser. Riolu soupira en écoutant les excuses, mais était quand même un peu content, elle reconnaissait qu'il n'y était pas entièrement, et qu'elle n'aurait pas dut le déconcentrer ! Ce qu'il faisait n'était pas simple, il avait donc besoin de concentration et de calme... Déjà qu'il n'en n'avait pas beaucoup naturellement, si vous voulez mon avis, il avait raison sur ce point. Si on venait le déconcentrer, cela n'allait pas l'aider.

« Bon ! Maintenant que c'est réglé, je reprends ! »

Et ouais ! Il avait quand même maintenant été coupé deux fois, alors qu'il tentait de bien s'entraînait ! Comment voulait-il réussir à s'améliorer, si comme ça, il ne pouvait pas faire ce dont il avait la demande ! Hein ? C'était pas du tout possible autrement. Donc, il allait pouvoir maintenant sérieusement reprendre son entraînement. Qu'est-ce qu'il devait faire, déjà, exactement ? Il eut un petit moment de réflexion. Mais bien rapidement, il se rappela de ses échecs répété pour les mouvements, et il se rappela donc, par la même occasion, donc, de la manœuvre qu'il devait faire. Rester en équilibre, comme ça, pendant une minute. Il savait qu'il pouvait le faire. Il en avait la force, la détermination, le talent. Il ne pouvait pas, il ne devait pas se rater ! C'était comme ça qu'il montrerait qu'il est doué ! Et devenir doué, c'était bel et bien, sa première motivation ! Quand il serait un véritable héros, alors, ils pourraient égaler les plus grands, et agir pour le bien, de tous, de l'humanité, des Pokémons, et des plus grands ! Un vrai objectif, qu'il ne comptait pas abandonner de sitôt... !

« Soyez pas trop sévère, Mademoiselle Comète, avec lui, il est encore tout jeune, il ne sait pas forcément ce qu'il fait. Enfin, je veux pas vous dire ce que vous devez faire hein ! Je suis désolé ! »

Discrètement, furtivement, Roserade s'était rapproché de la fameuse Comète, pour visiblement lui parler. Et après lui avoir parler, elle fit quoi... ? Elle s'excusa. On pouvait sentir à la fois toute sa gentillesse, mais aussi, toute sa crainte, et sa timidité. Elle voulait vraiment le bien, le plus de bien possible pour ses protégées. Comment lui en vouloir... ? Pendant ce temps là, l'entrainement était dur pour tout le monde. Riolu continuait, comme ça, de rester en équilibre, et Andea et Rattatac se battaient toujours, sans sembler se fatiguer le moins du monde, ou du moins, vouloir le moins possible le montrer, comme si chacun attendait que l'autre fatigue et abandonne en premier. Ce qui était une tactique assez fréquente en entraînement, si vous voulez mon avis. Maintenant, il fallait voir ce qu'allait déclarer Comète, par rapport à la très courte déclaration de Roserade, dont toute gênée d'avoir osé la faire, elle était déjà rouge comme une tomate. Elle ne voulait surtout pas que Riolu l'entende, sinon, il allait croire encore qu'elle était entrain de le couver ! Ce qui était exactement le cas, si vous voulez mon avis...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Ven 29 Aoû - 11:56

À contre cœur, le jeune riolu se décida finalement à m'obéir en allant s'excuser auprès de la gentille roserade. Il pouvait croire ce qu'il voulait, mais ce petit imprévu ne ralentissait en aucun cas son parcours pour devenir un héros. Il devait apprendre à se maîtriser, car un héros vient au secours de tout le monde... Enfin, selon moi. La force était une chose, mais la sagesse était beaucoup plus importante. Suivre d'abord la voie de la raison pour enfin suivre la voie de son cœur. C'est ainsi que j'ai pu manifester ma passion pour la danse, et faire sourire la pauvre petite fille clouée au lit. En maîtrisant les pulsions nerveuses, on pouvait alors se dire fort, car beaucoup d'humains ne faisant qu'appel aux muscles sont très vite passés du mauvais côté. Et je ne voulais pas que ce soit le cas d'Ank-Ran. Il avait un énorme potentiel, et il était hors de question qu'il se fasse manipuler, voir exploiter, facilement plus tard. Je devais réussir à remonter cette équipe... L'humaine en particulier. Allez savoir pourquoi, quelque chose me dérangeait dans son odeur. Quelque chose qui m'avait marqué, mais je n'arrivais pas à émettre une hypothèse sur le pourquoi de la chose.


-Ce... Ce n'est pas nécessaire !

-Oui, oui, d'accord...


J'ai soupiré en grimaçant, serrant mes dents de lockpin, d'un air blasé. Comment pouvaient-ils progresser ainsi ? La roserade étant trop gentille, ça faisait comme une sorte de blocage, pour mon jeune élève, lorsqu'il fallait s'entraîner sérieusement. J'ai porté mon regard sur le rattatac qui se battait contre son dresseur à l'armure. Ils s'acharnaient trop, ne surveillant pas leur énergie qui s'estompait petit à petit. Surtout que la jeune fille saignait du bras... Néanmoins, je me suis surprise à esquisser un petit sourire. Ank-Ran était tout aussi déterminé que son dresseur. Il fallait l'avouer, qui se ressemble s’assemble. Être cohérent dans une équipe était la clef de la victoire, si il existait des tensions entre les membres ou des cachotteries, il était dur de pouvoir jouer carte sur table, car la dissolution d'une équipe, ou d'un groupe d'amis, fait toujours mal au cœur, et ce qu'importe la raison.


-Désolé...

-Ce n'est pas grave voyons !! C'est rien, c'est ma faute !


Je ne savais pas vraiment quoi penser, suite à cela. Je ne m'attendais pas à ce que la pokémon de type plante s'avouait coupable à ce point. En soit, ça ne m'arrangeait pas dans ce que j'avais prévu d'enseigner à Ank-Ran, ce dernier se remettant tout de suite au travail en me l'informant d'une voix forte et déterminée. Mon dieu... Il fallait que Roserade prenne sur elle, sinon, elle n'allait pas pouvoir progresser. Je ne parlais pas dans la façon de se battre, bien que j'ignorais sa puissance -et loin de moi l'idée de me battre sans raisons valables- mais sur sa façon d'agir, de se comporter. Elle devait devenir forte en elle-même. Mais comment lui dire ? Arrêter de s'excuser ? Non, ça ne marchait jamais... La seule chose qui pouvait l'aider, c'était de piquer une colère noire en période de crise au sein du groupe. Mais bon... Il fallait attendre. J'espérais, en tout cas, qu'elle n'allait pas continuer à porter tout le poids de la misère du groupe sur son dos, ça ne faisait pas crédible...


-Bon ! Maintenant que c'est réglé, je reprends !

-Bien... Ne me déçoit pas !


Il fallait tout de même que je reprenne confiance en eux. Si Ank-Ran voyait que je commençais à me lasser de son entraînement et de son équipe, aussi originale soit-elle, je m'en voudrais de lui laisser de faux espoir comme quoi il ne servait à rien de rester avec tout ce petit monde. Même si ils ne m'inspiraient pas tous confiance, je savais que dans les clans, on se protégeait les uns les autres, malgré les différences. Alors je savais que mon jeune disciple n'avait rien à craindre et était en sécurité. Donc je me suis contentée de reprendre du poil de la bête et de regarder le jeune riolu se concentrer en équilibre sur une seule patte. J'ai tout de suite commencé à compter, ne laissant échapper aucun détail. Il tenait bon... Il tenait très bon, même, avec les yeux fermés. C'était ça... C'était exactement ça que je voulais voir ! Silencieux, concentré... Mais il ne fallait pas en rester là, car il devait tenir une minute ! Soudan, une petite voix familière me fit sursauter :


-Soyez pas trop sévère, Mademoiselle Comète, avec lui, il est encore tout jeune, il ne sait pas forcément ce qu'il fait. Enfin, je veux pas vous dire ce que vous devez faire hein ! Je suis désolé !


Je l'ai regardé avec un regard froid. Elle avait peut-être un bon fond, mais elle était pénible. Essayant de reprendre là où je m'étais arrêtée, j'ai fixé de nouveau mon jeune disciple qui n'avait pas bronché d'un poil. Ouf... L'intervention de la pokémon plante ne l'avait pas dérangé. Continuant de compter dans ma tête, j'ai regardé la roserade... Un peu plus et j'avais l'impression qu'elle allait pleurer. Oh... J'aimais pas ces gens malheureux. Du groupe, c'était sans doutes elle qui souffrait le plus, sinon elle ne serait pas autant protectrice que ça, et ne s’excuserait pas pour des prunes. En parlant de prunes, j'ai tout de suite pensé à la baie qu'Ank-Ran avait fait tombé, ayant un petit creux. Je l'ai cherché du regard avant de m'apercevoir que je l'avais écrasée sous mon pied... Super... Grimaçant, mais toujours en défilant les nombres dans ma tête, mes yeux se tournèrent vers Roserade. Ank-Ran y était presque...


-Roserade... Je sais ce que je fais, et c'est pour son bien. Tu n'as pas à t'en faire, d'accord ? Maintenant arrête de t'excuser sans arrêt, ça ne mènera nul part... Je sais ce que c'est de vouloir protéger ceux qu'on aime... Mais un jour, tout peut basculer sans prévenir, et là... Enfin... Tu verras lorsque ce jour arrivera. Mais sache qu'il faut que tu t'endurcisses, sinon tu n'auras de cesse de souffrir. Si tu veux, tu peux venir t'entraîner à danser avec nous, je me ferais une joie de t'accueillir dans mon domaine ! Alors... ?


J'ai tendu mes bras dans sa direction, comme pour faire un câlin, avec un sourire qui se voulait chaleureux. Je n'attendais pas une réponse par voir physique mais par signe. Si elle était reconnaissante, j'avais réussi à la raisonner. Si elle s'excusait encore, j'allais la laisser de côté. Je n'aimais pas cette dernière option, mais la vie m'a apprit à faire la part des choses. Bien souvent, protéger ne voulait pas simplement dire rester à côté de la personne qu'on aime. Ça voulait aussi dire réfléchir à la situation pour réaliser ce qu'il y a de mieux à faire. Chose que je voulais que roserade comprenne. Mais, malgré tout, je tenais quand même à lui faire un câlin. La pauvre devait se sentir déjà bien asse exclue comme ça, et je n'aimais pas laisser quelqu'un dans le décors. Du côté d'Ank-Ran, le compte à rebours était presque achevé, il fallait qu'il tienne encore un petit peu...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Ven 29 Aoû - 14:30

Roserade se figea littéralement. Mais alors, quand je dis littéralement, c'est littéralement, on put même sentir totalement le frisson dans son dos, quand elle reçut le regard froid sur elle. Qu'est-ce... Qu'est-ce qu'elle avait fait ? Oh, elle espérait qu'elle n'avait pas ouvert la bouche pour rien ! Et puis, pourquoi avait-elle fait cela ? Elle aurait du se mêler de ses oignons ! Quels bêtises de sa part, quel bêtises! Elle était totalement paralysée, sa timidité et sa peur naturelle faisait qu'elle n'était pas du tout à l'aise dans ce genre de situation. Pauvre Roserade. Elle n'aimait pas du tout être mise en avant, en général, donc, ce genre de situation était pour elle un véritable enfer ! Et oui, on avait comme ça, des gens qui préféraient en général être dans l'ombre, dans la tranquillité, et surtout, qui ne savait pas du tout quoi faire, quand il se retrouvait dans la lumière. Roserade n'attendait qu'une seule chose, maintenant, que la fameuse Comète dise quelque chose. Même si c'était pour l'engueuler, ou pour lui dire de partir, elle s'en fichait ! Le principal, c'est qu'elle dise quelque chose, histoire qu'elle se sente moins seule et ridicule ! Damn, damn, damn ! Heureusement, la libération arriva alors, en même temps que les paroles de Comète :

-Roserade... Je sais ce que je fais, et c'est pour son bien. Tu n'as pas à t'en faire, d'accord ? Maintenant arrête de t'excuser sans arrêt, ça ne mènera nul part... Je sais ce que c'est de vouloir protéger ceux qu'on aime... Mais un jour, tout peut basculer sans prévenir, et là... Enfin... Tu verras lorsque ce jour arrivera. Mais sache qu'il faut que tu t'endurcisses, sinon tu n'auras de cesse de souffrir. Si tu veux, tu peux venir t'entraîner à danser avec nous, je me ferais une joie de t'accueillir dans mon domaine ! Alors... ?

« Dé... Désolé ! »


Encore un désolé ? Et oui ! Encore un ! Bon, il fallait expliquer. Elle s'excusait pourquoi ? Et bien, pour de nombreuses raisons. Déjà, la plus absurde, mais en même temps, la plus logique... Elle s'excusait pour trop souvent s'excuser ! Ouais, c'est totalement absurde, mais bien souvent, quand on disait qu'il fallait que quelqu'un s'excuse moins, son premier réflexe, c'était de s'excuser. C'était un caractère commun à beaucoup de personnes. Mais aussi, elle s'excusait pour des raisons plus profondes, plus complexes. Déjà, elle se demandait comment, elle pouvait avoir vu si vite en elle. Ce n'était pas possible. Et pourquoi elle disait qu'elle « souffrait » ? Elle ne souffrait pas ! Au contraire, même, elle était heureuse, maintenant, heureuse d'être enfin dans une famille, dont elle pouvait s'occuper, les protéger... Maintenant qu'Andea était sous sa protection, et que les dangers s'éloignaient enfin de la tête de la pauvre chérubine aux cheveux bleus, elle était enfin heureuse, enfin rassurée pour elle... Peut-être qu'elle voulait dire par là autre chose... ? Mais bref, elle écouta et considéra alors la dernière déclaration de la fameuse Comète, pour finalement, déclara, les roses cachant toujours son visage :

« Je ne suis pas très adroite... Je ferais que vous gênez... Je... Je vais vous laisser tranquille... Et écouter ce que vous... vous avez dit ! Pro.. Promis ! »

Elle partit alors en courant, totalement confuse. Pauvre Roserade... Elle était vraiment trop peu habituée à ce genre de moment. Après tout, elle se souvenait de ses moments d'enfance avec Andea... La situation avec la jeune héroïne aux cheveux bleus était bien différente, et elle avait du mal à s'adapter, elle devait l'avouer. Mais même si elle se demandait comme Comète avait réussi à voir aussi rapidement et clairement dans son caractère, elle devait largement avouer qu'elle avait raison, la fameuse Roserade était exactement comme elle l'avait déclaré ! Donc, témoin devant ses propres défauts et faiblesses, et par rapport aux trois quarts de personnages de ce forum, oui, c'est un tacle à peine discret, elle n'était pas encore assez forte pour lutter contre ceci. Donc lachement, elle prit la fuite, et retourna prêt d'Andea et Rattatac, qui avait visiblement pris une pause, Andea soignant une morsure qu'elle s'était prise au bras. Et bien, l'entraînement, cela ne plaisantait pas de l'autre côté ! En même temps, Andea combattait contre le Mal, avec un grand « M », donc, logiquement, elle était prête à subir des mauvais coups ! Et elle n'avait pas peur ! C'était pour le Bien, avec un grand « B » qu'elle luttait !

« Encore un peu... »

Et oui ! Il ne fallait pas oublier Riolu ! Il était toujours là, le coco' ! En même temps, heureusement, car s'il avait disparu, on aurait des questions à nous poser. Mais bref, ce n'est pas le sujet de ce paragraphe. Ainsi, le fameux Pokémon de type combat, n'avait même pas remarqué la précense, momentané certes, de Roserade. Pour une fois, et c'était à son honneur, il était resté parfaitement concentré sur les évènements qui se passaient, et ne s'était pas déconcentré par ce qui se passait autour de lui. Il était entièrement concentré sur son mouvement, qui lui demandait un grand sens de l'équilibre. Heureusement pour lui, les Riolu, comme leur évolution Lucario, étaient des Pokémons naturellement adaptés à des styles de combats reposant énormément sur l'équilibre. Donc Riolu avait réussi à trouver son point d'équilibre, et arrivait ainsi à faire ce dont la fameuse Comète lui avait demandé de faire. Comptant mentalement dans sa tête, au bout d'un court moment, court, mais exacte, il n'avait pas triché, et il ne s'était pas trompé, il déclara d'une voix se voulant triomphante et laudatrice :

« Voilà ! Une minute ! Sans tomber ! Je dois faire le mouvement maintenant mai... Comète ? Je suis prêt ! »

Riolu décida, de lui-même, de mettre fin au chronomètres, mais attention, il ne perdit pas sa pose. Il la garda, tant que son maître ne lui avait pas officiellement autorisé de terminé, et ainsi, de commencer de nouveau le mouvement. Il se demandait sérieusement quelque chose par contre. En quoi avoir fait cela allait l'aider? Enfin, il était quand même à terre, et c'était à l'air que son manque d'équilibre avait prêchée. Cela n'était pas logique, mais alors, pas logique du tout même ! Et bien... Est-ce que Riolu avait raison ? Il semblait qu'il avait oublié quelque chose d'important, si vous voulez mon avis. Il avait oublié, visiblement, de prendre en considération le fait qu'il avait été que sur une seule, et unique patte. Ce qui faisait qu'il avait cherché donc son point d'équilibre dans des positions où il est instable... Comme en l'air ! Et oui, la danse était un art qui était très pointilleux, et qui demandait bien souvent des grandes connaissances des règles d'équilibre. Donc, en toute logique, l'entraînement n'avait pas servi à rien. Mais est-ce que pour autant, on pouvait déclarer qu'il avait porté ses fruits ? Pour cela, il fallait attendre que le fameux Riolu le mette en application... Donc Wait'n See !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mar 2 Sep - 13:19

-Dé... Désolé !


Elle s'était à nouveau excusée... Mais je ne déclarais pas forfait pour autant. Rouge comme une tomate, j'ai vite compris que j'avais visé juste dans mes propos. Mes paroles allaient la faire réfléchir sur tout son être et sur ses réflexions, et j'espérais, pour la roserade, qu'elle évoluerait sur la bonne voie. Sinon elle deviendrait un fardeau pour toute l'équipe, et je ne voulais pas qu'elle connaisse cela. Elle souffrait déjà assez bien comme ça. D'ailleurs, elle semblait un peu perturbée par ce mot, ne sachant peut-être pas ce que je voulais dire. En fait, la souffrance est beaucoup plus complexe que ça. Dans le cas de la pokémon plante, sa souffrance est indirecte. C'est à dire qu'elle a peur de perdre ses amis ou, pire, que ces derniers énergumènes la haïssent. C'est pourquoi elle n'arrête pas de les protéger et de s'excuser tout le temps. Il va falloir qu'elle se décroche un peu de cet état d'esprit, sinon, le jour où elle se retrouvera seule, elle sera complètement perdue... Mais elle devait l'apprendre d'elle-même. L'incitant à venir dans mes bras d'un petit mouvement, elle reprit la parole de façon excitée :


-Je ne suis pas très adroite... Je ferais que vous gênez... Je... Je vais vous laisser tranquille... Et écouter ce que vous... vous avez dit ! Pro.. Promis !

-Mais...


Elle ne fit pas attention à ma petite provocation et s'en alla en courant comme une flèche, la tête dans ses bras de fleurs. Elle pensait que j'allais l'étrangler ou quoi ? ... Je me sentais complètement ridicule à tendre mes bras dans le vide, comme si j'attendais le saint Graal, avec une tête d'ahuri. Je me suis remise droite, regardant la gentille roserade qui s'en allait rejoindre les autres. Elle ne savait pas où se mettre la pauvre... Quoi qu'il en soit, elle serait toujours la bienvenue si l'envie lui prenait de venir s'entraîner pour pratiquer l'art de la danse ! Enfin... Avant toutes choses, elle devait essayer de devenir plus forte. Les gens ayant peur du changement, ils n'essayent pas de devenir quelqu'un qui aurait essayé de construire un avenir,  de nouveaux projets... En eux, il y a une impasse où le bout mène à un énorme mur : la peur. Et dans un cas où l'on bloque, il faut casser ce mur qui nous barre la route. En fait, il fallait faire la part des choses, pour le bien de soit-même mais aussi de tous. Une voix posée éclata la bulle dans laquelle je méditais :


-Encore un peu...


J'ai regardé Ank-Ran du coin de l’œil qui ne semblait pas avoir été perturbé par l'intervention de la roserade. Tant mieux, car je n'osais imaginer si cela avait été le cas ! Faisant face à mon jeune apprenti qui s'était contenté de rester concentré sur son exercice, j'ai tout de suite compris qu'il prenait, malgré tout, mon entraînement sérieusement. Tant mieux ! Si il ne mettait pas du cœur, il n'allait jamais pouvoir progresser, mais là, j'avoue que j'étais épaté. J'étais même fière de l'avoir en tant que premier élève ! Voyant qu'il n'avait pas bougé d'un poil, toujours les yeux fermés, je me suis dit qu'il allait être quelqu'un de très fort et quelqu'un de respecté... Si il continuait ainsi, bien entendu. Malgré mes nombreuses pensées, je n'ai pas perdu le fil du compte à rebours. Il ne lui restait que dix secondes selon moi. Dans un instant, il allait être prêt à franchir un cap et à recommencer le pas de danse que je lui avais imposé. Si il réussissait parfaitement... Alors j'étais tombé sur quelqu'un avec un potentiel énormément impressionnant.


-Voilà ! Une minute ! Sans tomber ! Je dois faire le mouvement maintenant mai... Comète ? Je suis prêt !


Il avait failli m'appeler maître encore une fois ! J'ai soupiré légèrement, heureusement pour lui qu'il s'était rattrapé. Mais, néanmoins, il avait décidé de lui-même d'arrêter le chronomètre. Rien que pour cette petite erreur, j'ai attendu un peu plus par rapport à ce que j'avais proposé. Alors qu'il ne lui restait normalement que cinq secondes, j'ai rajouté dix secondes de plus au chronomètre, sans rien dire. Allez savoir si le jeune riolu allait tombé dans mon piège... Mais à ma grande surprise, il ne s'était pas arrêté. Il attendait que je mette fin au compte à rebours ! Enfin une trace de sagesse de sa part ! Il était temps ! Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire jusqu'aux oreilles, fière de mon jeune disciple ! Cinq... Quatre... Trois... Deux... Un... Le temps était écoulé. Il avait réussi l’exercice sans erreurs ! SANS ERREURS !!! Si ça ne tenait qu'à moi, je lui aurais fait un gros câlin ! Mais je me forçais à rester sérieuse, chaque chose en son temps... J'ai annoncé d'une voix fière :


-Ank-Ran, tu as réussi l'exercice à la PERFECTION !! Maintenant, tu peux tenter de nouveau le pas de danse. Je te regarde... Et ne me déçoit pas !


Ma dernière phrase étant ironique et provocatrice, je savais très bien que mon petit protégé n'allait pas me décevoir ! Je voulais simplement m'amuser, car la meilleure façon d'apprendre était, bien évidemment, en s'amusant ! J'étais si contente que je ne pouvais pas m'empêcher de sourire. Une petite bourrasque de poussière entra alors dans ma bouche, me faisant tousser comme si j'allais mourir. Ouh... Le terrain était vraiment pourri ! Mais, quoi qu'il en soit, ça faisait un très bon exercice que ce soit pour moi ou pour Ank-Ran... Pour tout le monde en fait ! Pleurant, j'avais réussi à évacuer, grâce à ma toux, la poussière qui était entrée dans ma gorge. La sensation était vraiment désagréable... Au risque qu'Ank-Ran s'inquiète, j'ai levé mon pouce en l'air comme pour lui dire que tout allait bien, mais j'avais soif maintenant... Une pause était à préconiser ! Une fois le mouvement réalisé par Ank-Ran, on irait rejoindre les autres pour se reposer un petit peu, mais surtout pour se rafraîchir, en espérant que l'humaine énergique avait pensé à amener de l'eau, sinon je n'allais pas tenir...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Lun 8 Sep - 20:23

On pouvait dire une chose de manière relativement aisée : Le passage de Roserade avait été un véritable éclair, relativement peu mémorable, si vous voulez mon avis. Et c'était pourtant un comble, étant donné qu'elle était de type plante, et non de type électrique ! Donc, cela ne pouvait guère un passage en éclair, ou en coup de vent ! C'était une blague totalement nulle, je le conçois, et je suis totalement d'accord. Mais bref. Ainsi, concentrons nous quelques instants sur le trio que formaient Andea, Rattatac, et Roserade. Et bien, l’entraînement était « terminé », ou tout du moins, littéralement en pause, étant donné que la fameuse Andea était au côté de ses pokémons, assise en tailleurs, et semblait être entrain de se soigner. Elle rigolait, et semblait joyeuse. Toujours. Toujours la fameuse Andea semblait joyeuse. Dur à croire qu'elle cachait sans doute une grande complexité, dans son caractère, et un passé très sombre... La future héroïne était là, joyeusement, au côté de ses Pokémons. Prête à agir, à continuer l'entraînement, et à aider toute personne dans la panade. Dur à croire, alors, qu'elle était une des membres de la Team Rocket. Dur de le penser, mais c'était pourtant la vérité..

-Ank-Ran, tu as réussi l'exercice à la PERFECTION !! Maintenant, tu peux tenter de nouveau le pas de danse. Je te regarde... Et ne me déçoit pas !

« Yeah ! Tu peux avoir confiance ! »


Même si ce ne sont jamais mes personnages préférés dans un écrit, les personnages secondaires, étant toujours plus sympathique, loin de là, même, il était sans dotue, si vous voulez mon avis, le temps de retourner plus sérieusement à nos héros, nos personnages principaux, de ce fameux Récit. Ainsi, on pouvait dire de nombreuses choses sur le fameux jeune Pokémon de type combat, et bientôt, après son évolution, de type acier... Une chose était néanmoins sur : Le mot échec n'existait pas dans son dictionnaire personnel, au fameux Riolu ! Il refusait, toujours, de se laisser abattre. C'est pour cela, qu'il était prêt, littéralement, se battre des années, et refaire ce mouvement des centaines de fois, pour réussir à enfin le maîtriser ! C'était comme ça qu'il fonctionnait. Donc, elle n'avait pas à avoir peur, la fameuse Comète. Il allait le réussir, ce fameux mouvement ! Bien sur, vous pouviez voir qu'on avait visiblement un excès de confiance, du côté du jeune Pokémon de type combat. Celui-ci croyait vraiment qu'il n'y avait maintenant plus rien qui ne pouvait l'arrête dans son fier chemin vers la réussite, la gloire, et le destin héroïque qu'il s'était offert. Cette fois, rien ne l'arrêterai ! Il allait réussir son mouvement... A moins que...

« Ouh, ça va ?! »

Le fameux Riolu fut surprit ! Et oui, alors qu'il allait refaire le fameux mouvement, il vit que la fameuse Comète était entrain de littéralement s'étouffer ! Et je viens de remarquer que j'ai quand même réussi à placer littéralement trois fois le mot « fameux » en une seule phrase. Et deux fois « littéralement », en deux phrase. Joli exploit. Mais bref, alors que Riolu allait se déplacer, la Pokémon de type normal lui fit signe, à l'aide du pouce, que c'était bon, il pouvait continuer. En tout cas, c'est comme telle qu’interpréta le fameux Pokémon, disciple de Comète pour le moment. Ainsi, rassuré, il déclara :

« Bon, c'est partit ! »

Il n'en fallait pas beaucoup pour le fameux Riolu de reprendre son calme, et surtout, sa concentration sur les choses qu'il considérait comme importante. Quoi donc ? Et bien son entraînement héroïque ! C'était quand même le plus important. Il comptait devenir un futur grand héros, donc, il se devait de s'entraîner. Maintenant, il devait réussir ce fameux mouvement, qu'il y a encore quelques temps, lui avait posés tant de problèmes. Il se concentra. Et activa son aura. Tous purent le sentir, pendant un bref moment. Une sorte d'explosion d'énergie. Suivit de quelques brefs crépitements... Et il sauta. Il fit alors le mouvement. Presque comme un ralentit, on pouvait le sentir. Le sentir dans les ténèbres. Tels des images dans le noir, le mouvement fut cohérent, l'équilibre resta totale. Ce n'était pas par les yeux qu'il voyait. Mais par l'aura. Il avait comprit qu'il devait user de ce que les Lucarios et les Riolus savaient maîtriser. Ainsi, son équilibre ne serait plus tromper par le sens imparfait qu'était la vue. Il fit le mouvement, et finalement, arriva à trouver le sol. D'un pas gracieux, il termina, alors par une pirouette. Un temps... Et finalement.

« J'ai réussi ! J'ai réussi ! C'est une manœuvre maintenant maîtrisé par le grand Ank-Ran ! T'as vu ça ? T'as vu ça ? »

Et oui, c'était le moins qu'on pouvait dire : Le fameux Riolu n'avait pas le triomphe modeste ! Comme souvent, beaucoup de gens, à leur âge... Rien de pire, que de perdre face à un gamin. Car vous pouvez être sur que sa réussite, vous en entendrez parler pendant très longtemps. Tandis que les échecs, eux, devenaient de plus en plus discret dans les conversations. Facteur humain que trop normal, si vous voulez mon avis, et surtout que les gens inversent, qui eux, ne faisaient que rappeler leur échecs, et toujours considérant mal leur actions, n'étaient pas mieux. Sur ce point là, ainsi, Roserade était un peu l'antithèse. Mais bref. On pouvait quand même lui laisser la joie de faire un peu la fête, sans trop le critiquer. N'avait-il pas réussi un mouvement, qui était quand même bigrement complexe, l'ayant échoué, quand même, plusieurs fois auparavant... ? Allez, si, on pouvait quand même lui laisser le bonheur, d'être content de lui... Epuisé, il se laissa tomber alors contre le sol, un petit moment. On pouvait dire qu'il avait bien bossé ! Mais ce n'était qu'un début ! Un premier pas dans une longue quête... Pour l'héroïsme !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Dim 14 Sep - 15:47

-Yeah ! Tu peux avoir confiance !


J'ai souri. En le regardant aussi joyeux, plein de vie, je me suis rendu compte que j'avais vraiment eu de la chance de tomber sur lui, par un curieux hasard, et de le prendre sous mon aile pour lui enseigner quelques bases sur la danse. Je me remémorais l'instant où ma proposition ne lui branchait guère, lorsque dans sa tête le combat et la danse étaient encore deux choses bien distinctes. Mais je ne vas pas y revenir dessus car tout était dit. En l'espace de quelques instants, il s'était finalement approprié cette méthode de combat de façon sérieuse et déterminée. J'étais fière moi sur ce coup là, mais ça ne valait pas ma fierté envers mon jeune disciple, Ank-Ran. Il avait bien progresser en l'espace de quelques heures, et pas d'un peu... Je n'y étais pour pas grand chose. Seul lui était maître de sa volonté, je l'ai tout simplement aidé à se cadrer sur une bonne voie. Voie que, j'espérais, allait suivre le jeune riolu. Inquiet suite à mon absorption accidentelle de poussière, il s'écria:


-Ouh, ça va ?!

-Ne t'en fais pas...


Après avoir éternué, rien de bien méchant sur le coup, j'ai été surprise par l'inquiétude d'Ank-Ran suite à ce petit contre-temps de rien du tout. En fait, et je le dis sincèrement, je n'avais pas l'habitude que quelqu'un se préoccupe de moi et de ma santé. Je n'avais jamais réellement vécu cela, ou du moins pas à cette échelle d'affection vis à vis de mon élève. En même temps, j'avais perdu ma mère assez tôt pour ne pas en avoir suffisamment profiter. Ce fut les parents de la petite fille malade qui s'étaient occupés de moi, mais notre rapprochement n'était pas énorme. La seule que j'approchais vraiment était, bien sûre, la jeune humaine clouée au lit que je considérais alors comme ma seule famille. Maintenant, je danse et vis pour elle. Alors si je peux faire en sorte de faire perdurer sa mémoire à travers des pokémons et le temps, j'en serais si heureuse... Si heureuse que je n'en trouve pas les mots pour l'expliquer. L'enthousiasme d'Ank-Ran éclata ma bulle pensive :


-Bon, c'est partit !


Je me suis alors concentrée sur ses gestes. Le moindre détail était important, mais il ne fallait pas être trop sévère non plus. De plus, une petite pause s'imposait. La dresseuse et ses pokémons, assit un peu plus loin, étaient en train de se détendre alors que nous, nous étions encore en pleine action. Et puis, à cause de cette maudite bouffée de poussière, ma gorge me grattait et j'avais horriblement soif ! Mais l'heure n'était pas à se plaindre. Je me suis concentrée en ne perdant de vue aucuns mouvements de mon jeune élève. La première phase, la plus facile, était déjà plus réussie qu'avant. Grâce à son repaire sur l'équilibre, sa maladresse s'estompa instantanément. Mais il restait encore le plus dur à faire, et malgré les efforts, je doutais qu'il réussisse cela parfaitement. Et pourtant... D'un pas gracieux, fermant les yeux, il s'éleva dans les airs et tourbillonna dans les airs, sans montrer de signe de perturbation malgré le terrain. Équilibre parfait, Timing parfait... Atterrissage parfait. Quelque chose m'intriguait... Comment a-t-il pu faire ce pas aussi... Magnifique en si peu d'entraînement et de temps ? J'ai compris que j'étais tombée sur une perle rare... Ma raison me faisait dire qu'il s'était servi de son capteur d'aura pour se faire, chose qui était très probable. Ceci expliquait le pourquoi du comment. S'en servir à son avantage pour une telle chose, ce n'était pas si idiot. Et maintenant que j'y pensais...


-J'ai réussi ! J'ai réussi ! C'est une manœuvre maintenant maîtrisé par le grand Ank-Ran ! T'as vu ça ? T'as vu ça ?

-Ahah ! Oui j'ai tout vu, tu t'es très bien débrouillé ! Je suis très fière de toi, Ank-Ran !


L'intéressé se laissa tomber sur le sol, fatigué. Il avait vraiment bien travaillé... J'hésitais à lui dire ce que j'avais sur le cœur depuis que j'ai su qu'il avait utilisé l'aura pour s'aider, mais finalement, j'ai préféré lui épargner cela. Mais ce que je voulais lui dire était néanmoins important pour la suite de son entraînement, si il voulait continuer à pratiquer la danse. Les pouvoirs ne font pas tout, ils sont juste là pour aider à peaufiner les mouvements afin de les rendre plus spectaculaires. Mais avant cela, il faut avoir une parfaite maîtrise de son corps. Ank-Ran avait donc légèrement triché et n'avais pas réellement fait ce que je lui avais demandé de faire. Ça allait lui retomber dessus, mais je préférais lui garder la surprise au moment venu... Un jour, j'irais l'affronter pour évaluer sa progression. À ce moment là, je lui dévoilerais ce secret. En fait, je voulais qu'il l'apprenne de lui-même, et donc qu'il me surprenne lors du jour J. Je contemplais le jeune riolu qui avait le sourire jusqu'aux oreilles. Je me suis approchée de lui pour m'asseoir à ses côtés. Je lui ai rendu sa bonne humeur avec un sourire des plus sincères :


-Tu mérites un peu de repos. Tu sais... Je n'ai jamais eu de disciple avant toi, tu es mon tout premier... Avec toi, je découvre quelque chose de plus en moi, mais je ne saurais pas te l'expliquer... Je t'en remercie du fond du cœur.


Suite à mon discours un peu fleur bleue, je l'avoue, je lui ai asséné un doux petit bisou sur son front...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Mar 16 Sep - 9:06

Riolu avait réussi ! Et il était content ! En même temps, il y avait de quoi. Surtout, qu'il ne le savait pas, mais par son usage de l'aura, il n'avait pas que réussi à maîtriser un mouvement. Il en avait littéralement prit l'essence, pour faire une nouvelle forme, adapté à sa condition de Riolu, bien différente de celle  de Lockpin. Donc, en toute logique, s'il voulait commencer à maîtriser une technique, il devait justement apprendre à maîtriser la technique de sa propre manière. Cela allait mettre du temps, pour réussir à maîtriser toutes les techniques qui pouvait passer par la danse. Et surtout, réussi à faire de ses mouvements les siens, et devenir ainsi un vrai combattant efficace. Ce n'était en devenant un mime qu'on réussissait à faire quelque chose. Au contraire, même, le mimisme bloquait souvent les progressions. Copier ne voulait pas dire maîtriser. Copier un génie, ne faisait de toi un génie. Les plus grands artistes, eux-même, souvent commençaient par être des simples copieurs, avant de prendre leur envol. Le Grand Raphaël par exemple, le Divin Raphaël avait commencé comme un simple copieur de son maître. Mais son surnom « le Divin », donné par Ingres, ne venait pas de ses copies... Mais de quand il avait réussi à prendre le style de son maître, et l'incorporer, le phagocyté... La Danse... C'était la même chose.

-Ahah ! Oui j'ai tout vu, tu t'es très bien débrouillé ! Je suis très fière de toi, Ank-Ran !

« Eheh. Logique. »


Et une nouvelle pointe de fierté... Elles étaient courante quand même chez le fameux  Riolu... Sérieusement, cela ne faisait pas longtemps que le RP avait commencé, et pourtant, je ne les ai guère compté, mais le nombre de moment de fierté du fameux jeune Pokémon de type combat, était relativement haut... Très haut même. Trop haut même. Surtout qu'il ne fallait jamais oublié que plus on se mettait sur un piédestal, plus la chute était douloureuse. Vous me direz, la chute, si elle arrive... Et vous aurez raison... mais quand même !  Le risque était quand même suffisament grand pour être prit en compte. Mais comme dit précédemment, on pouvait quand même lui laisser, exceptionnellement, le droit de se vanter. Il avait réussi sa manœuvre, et ainsi, avait trouvé sa voix pour l'héroïsme. Il avait véritablement tout pour être content. Surtout que juste après, sa sensei, maître, ou tout les synonymes que vous voulez, de toute façon, elle n'aime pas quand le fameux pokémon de type combat les utilises, donc... Bref, elle déclara, à la suite :

-Tu mérites un peu de repos. Tu sais... Je n'ai jamais eu de disciple avant toi, tu es mon tout premier... Avec toi, je découvre quelque chose de plus en moi, mais je ne saurais pas te l'expliquer... Je t'en remercie du fond du cœur.

« Le premier et le meilleur ! Par contre... Euh... évite le bisou, c'est la loose ! C'est pas héroïque ! »


Et oui... Quand je vous dis que le fameux Riolu était un jeune... Comme beaucoup de jeunes, les marques d'affections, comme celle-ci... Il appréciait. Mais... Devant tout le monde, c'était pas forcément cool... Et oui, Riolu était un gamin. Et comme tout les gamins, les marques d'affection en public n'était pas du tout appréciés en public. Dans l'intimité, ça allait, mais quand il y avait du monde... Surtout que les compagnons de Riolu étaient théoriquement ses compagnons d'arme, pas de simples amis ! Donc... Mais bref, il n'était pas très a l'aise non plus avec le fait qu'il était quand même dans une situation, où lui-même se demandait ce qu'il pourrait déclarer... Non adapté à ce genre de discours, il ne savait guère quels déclarations il pourrait apporter, pour confirmer, infirmer, ou apporter quelque chose de plus pour la fameuse Lockpin. Donc, il se contentait de se concentrer sur lui. Non par égoïsme... Mais par méconnaissance. Que pouvait-il faire de plus... ? Soudainement, une voix féminine tomba alors :

« Eheh ! Riolu ! L'entrainement se passe bien ?
-Tiens, elle semble de nouveau survitaminé... Elle est doué pour nous comprendre, sans comprendre la langue, c'est pas trop dur de communiquer avec elle ! »


ANDEA ! La voilà, la fameuse Andea. On pouvait plusieurs écorchure son visage, de la poussière, et quelques saletés, on sentait qu'elle s'était battu... Entraînement rigoureux, dont, elle ne s'offrait aucun répit, pour toujours être à la hauteur des attentes de ses Pokémons. Mais là, pause ! Elle s'installa, alros, les jambes croisés, ce qui avec sa tenue, choquerait bien les bonnes mœurs, mais la vie sauvage de la jeune demoiselle faisait que non seulement elle n'en n'avait rien à faire, mais en plus, elle ne remarquait même pas ce qui y avait de gênant. Bah, les jambes croisés, par sa tenue laissant places aux jambes, révélaient... Je n'irais pas plus loin, ma mère me l'a interdit. Mais qu'importe. Elle regardait la Lockpin, en souriant, toute contente, penchant légèrement la tête sur le côté, faisant balancer ses deux couettes bleus... Installée comme ça, elle était souriante, et semblait bien contente de rencontrer la fameuse Lockpin, ayant bien compris, vu l'entraînement qu'il y avait eu entre les deux, que ce n'était guère une ennemi. Et comme ce n'était guère une ennemi, c'était donc une ami, une alliée, quelqu'un avec qui elle pouvait parler ! Et cela, cela lui faisait grandement plaisir.

« J'ai vu que tu as combattu mon Riolu ! Bravo ! Je suis Andea Capaldi, et ensemble, Roserade, Rattatac, Riolu, et moi... Nous sommes le Quatuor de la Justice ! De fier agents Rockets ! »

Andea se leva brusquement, en déclarant cela... Elle ne savait pas, enfin, elle n'avait pas conscience qu'elle allait peut-être provoqué un magnifique imbroglio, sans le vouloir, et sans faire exprès... Et oui, Giovanni en mangerai son chapeau, comme toujours, Andea n'avait aucune subtilité, et surtout, aucune discrétion par rapport au fait qu'elle était une membre de la Team Rocket... Ce qui lui avait déjà amené des hostilités, qui avaient manqué d'ailleurs, plus d'une fois, d'avoir des gros problèmes... Maintenant, il y avait peu de chance que Lockpin ou Comète, tout dépendait de ce que vous préférez comme terme pour lui parler, connaisse la team Rocket. Mais si elle connaissait, et avait l'avis que presque tout le monde avait, à juste titre, sur cette fameuse Team... La réputation de la Team Rocket précédait souvent celle-ci. Et autant, Andea dans sa naïveté pensait que la Team Rocket était bonne... Autant beaucoup savait le mal qu'elle provoquait. Roserade elle s'en fichait. Elle ne s'intéressait qu'au bien être d'Andea. Rattatac s'en fichait... et Riolu croyait Andea... Espérons qu'il n 'y aura pas de quiproquo...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Jeu 18 Sep - 16:54

-Le premier et le meilleur ! Par contre... Euh... évite le bisou, c'est la loose ! C'est pas héroïque !

-Pourtant, tu n'auras pas le choix lorsque viendra le jour où tu trouveras ton tendre amour... Mais c'est une toute autre histoire.


J'ai rit, le sourire au rendez-vous. Je ne pensais pas qu'il allait repousser mon affectivité de façon aussi maladroite. Même si il ne semblait guère apprécié mon petit bisou sur son front, j'ai très bien aperçu que, malgré ses airs, il avait plutôt aimé mon geste doux. Et pourtant, plus tard, il serait contraint de subir des papouilles et des bisous lorsqu'il rencontrera sa dulcinée. Personne n'échappe au piège de l'amour... En tout cas, je n'avais pas vraiment prit son orgueil sous un bon angle. Certes, il avait assuré et était doué, rajouté à ça avec l'âge je pouvais comprendre qu'il se surestimait dans le bon sens... Mais ça pouvait lui jouer des tours. Ce n'est pas ainsi qu'il serait le meilleur, car ça n'allait pas être un bon exemple, que ce soit en guise de fair-play mais aussi sur la concentration. Lorsque l'on se croit capable de tout, on prend des risques mortels inutiles. Beaucoup de gens de cet était d'esprit là ont perdus la vie. Ne comprenant pas l'intérêt sur les risques, j'espérais qu'Ank-Ran deviendrait plus sage avec le temps. Mais ça... Je le saurais lors de notre prochaine rencontre. Une petite voix féminine interpella la conversation entre mon jeune disciple et moi :


-Eheh ! Riolu ! L'entrainement se passe bien ?

-Tiens, elle semble de nouveau survitaminé... Elle est doué pour nous comprendre, sans comprendre la langue, c'est pas trop dur de communiquer avec elle !

-Elle nous comprend sans nous comprendre ? … Ah ouais d'accord.


J'ai regardé l'humaine de loin qui nous fixait avec un large sourire. Pourquoi, malgré cet aspect jovial, je ne pouvais m'empêcher de percevoir en elle un côté sombre dans son cœur ? Cela n'a pas trop à voir avec un souvenir qui l'aurait marqué, mais plutôt... Quelque chose qui fait d'elle un être manipulé par quelqu'un ou quelque chose, et c'est ce qui se cache derrière elle qui me fait froid dans le dos... Ce n'était peut-être que mon intuition de pokémon qui me jouait des tours, mais en général j'avais de bonnes raisons de m'inquiéter sous certains critères. Penchant sa tête sur le côté, faisant bouger ses couette de façon mignonne, elle me contemplait comme si elle me jugeait. À voir son allure pittoresque et fatiguée, je ne doutais pas un seul instant qu'elle songeait au combat. Elle s'était entraînée très dur... Un peu comme moi dans le temps. Un gros frisson parcouru tout le long de mon corps. Dans les yeux de cette jeune humaine, je me voyais, moi, rêvant de pouvoir faire quelque chose de ma vie, comme par exemple aider les gens, les faire sourire... Décidément... Je n'étais pas tombé sur quelqu'un de banal, loin de là. Ce fut lorsqu'elle reprit la parole que je suis sorti de mes pensées :


-J'ai vu que tu as combattu mon Riolu ! Bravo ! Je suis Andea Capaldi, et ensemble, Roserade, Rattatac, Riolu, et moi... Nous sommes le Quatuor de la Justice ! De fiers agents Rockets !


Nous y voilà enfin ! Elle s'appelait donc Andea Capaldi... Ce prénom lui allait comme un gant. Depuis le départ, j'avais vu juste : elle était une dresseuse et ses pokémons l'accompagnaient dans sa quête sur la justice dans la team rocket. Attendez... La team rocket... Ce nom me disait vaguement quelque chose... Alors que j'allais me présenter, et ce dans la moindre des politesses, je me suis permise de m'établir un petit instant de réflexion. La team rocket... Un souvenir me revint... Un souvenir désagréable qui s'était passé alors que j'étais toute petite. La scène était vague dans ma tête... C'était juste avant de me retrouver dans le manoir.. Oui... Je tenais enfin une explication ! Cette odeur sur la jeune humaine qui me titillait le museau depuis le début ! C'étaient eux ! Ceux qui ont ruiné mon nid familial ! Ils étaient plusieurs, je n'ai jamais su quel était leur but, mais toujours est-il que, sans pitié, ils dévastèrent tout sur leur passage, essayant de capturer le premier pokémon qui avait le malheur de passer dans le coin pour s’abriter ou pour se sauver. Je ne voyais plus rien de la magnifique forêt qui m'avait accueilli au monde, avec ses rayons de soleil passant à travers les arbres majestueux... Tout dans mon esprit s'était converti en cendres, ne laissant paraître que désolation suite à un combat à feu et à sang.Je me suis enfuie, pathétiquement... Ayant perdu tout ce que j'aimais, ne sachant pas où aller, ni quoi faire, j'ai finalement eu de la chance de tomber sur ce couple qui me donnèrent pour quête de faire sourire leur enfant malade, vouée à mourir dans son lit. Et j'y étais parvenue... Laissant le passé là où il était, peut après l'incendie, il était temps pour moi de continuer ma route toute seule. Je n'avais plus jamais pensé à cette histoire... Jusqu'à maintenant...

Un long silence s'était installé. Mes yeux rivèrent sur Ank-Ran qui semblait perturbé, à me regarder comme si j'étais malade. J'ai alors remarqué que je transpirais, que dans mes yeux ont pouvait y lire de la terreur, une ombre qui regagnait peu à peu mon cœur. Andea était juste à côté de moi... Elle aussi semblait soucieuse... Était-ce une blague ? Est-ce que ce quatuor faisait réellement parti de la team rocket qui avait détruit mon enfance ? … Je ne pouvais pas le croire, elle semblait bien trop naïve et trop gentille pour ressemblait aux ravisseurs qui m'avaient anéantis. Je me suis surprise à reculer devant eux, la peur me regagnait. Dire qu'il y avait un instant, j'étais en grande forme pour entraîner Ank-Ran, et voilà que maintenant, je doutais de son potentiel. Il fallait... Il fallait y remédier. Il fallait les faire partir de leur trou à rat ! Sinon... Jamais ils deviendraient de vrais héros ! Jamais Ank-Ran ne réalisera son rêve ! Jamais ils se rendront compte que ce qu'ils faisaient était mal. Ils pourriraient tous dans l'insouciance si je ne faisais rien... Par chance, leur lavage de cerveau n'avait pas atteint un seuil de malfaisance assez suffisant pour qu'il soit trop tard, leur vice n'étant apparent nul part. Je pouvais encore faire bouger les choses... Et pour se faire, il fallait que je vise quelqu'un de gentille qui ne ferait pas de mal à une mouche... Mais aussi quelqu'un de fort. Fixant Roserade et mon jeune élève un à un, je me suis lancée en posant une question, d'une voix tremblante, me permettant d'être sûre sur les propos de la jeune humaine :


-Roserade... Ank-Ran... Est-ce vrai ce qu'a dit Andea ? Faites-vous réellement parti de... La team rocket ?
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !" Sam 20 Sep - 13:04


-Roserade... Ank-Ran... Est-ce vrai ce qu'a dit Andea ? Faites-vous réellement parti de... La team rocket ?

« Bien sur ! Andea nous a tout...
-Mademoiselle Comète... Puis-je... Puis-je vous parler en privé... ? »


Roserade déclara cela, coupant Riolu. Andea ne comprenait pas exactement ce qui se passait, mais elle avait néanmoins compris une chose : Il se passait quelque chose de grave, mais elle n'avait pas le don de comprendre les Pokémons. Don qu'elle aurait tellement apprécié... Malheureusement seules quelques personnes, de toujours les mêmes narrateurs, n'arrivaient à avoir ce don si rare... Quoi ? J'ai fais un troll ? Comme si s'était mon genre ! Vous savez bien que je ne troll jamais, ce n'était pas du tout mon genre, je suis innocent comme l'agneau qui vient de naître. D'ailleurs, en théorie, tout être vivant est innocent au moment de sa naissance. Je ne vois pas pourquoi l'agneau serait plus innocent que les autres... Non... ? Visiblement, monsieur l'agneau, vous tentez de cacher quelque chose... Arrr... ! Mais nous avons les moyens de vous faire parler monsieur l'agneau ! N'oubliez pas de lire cette phrase avec un accent allemand cliché et raciste. Vous gagnerez beaucoup d'estime. Mais bref, il était peut-être temps de retourner un peu dans le RP

C'est ainsi que la fameuse Roserade fit quelque chose qu'elle n'avait pas du tout, mais alors pas du tout l'habitude de faire. Elle prit littéralement une décision, et fit quelque chose d'elle-même. Elle attrapa Comète, et les deux s'éloignèrent. Riolu, Ank-Ran, si vous préférez son vrai nom, regardait la scène avec étonnement, tandis que Rattatac soupira, comprenant, lui, très bien ce qui se passait, et comprenant encore mieux ce qui allait se passer... On ne pouvait l'esquiver, on ne pouvait y échapper... Ainsi, Roserade déclara :


« Je pense que... que j'vous dois des explications. »

Roserade était assez gênée. On sentait, qu'elle, en comparaison à Riolu et Andea, savait très bien ce qu'était la Team Rocket. Rattatac aussi le savait, mais lui, il s'en fichait. Il n'avait rien à faire de ce qu'il faisait de bien, ou de mal. Mais Roserade avait travaillé, avant d'être avec Andea, un long moment avec sa mère. Elle connaissait la Team Rocket, elle ne la connaissait même que trop bien. Elle savait ce qu'elle faisait... Mais pouvait-elle briser les rêves d'Andea... ? Elle le refusait. Elle refusait totalement de jouer sur la pauvre Andea. Elle avait déjà trop souffert dans sa vie. Mieux vallait qu'elle découvre la vérité elle-même. Qu'elle découvre cela comme une grande. Elle en ressortirai plus intact, et serait plus à mène d'y croire... Et puis, de toute façon... Elle ne pouvait lui expliquer. Elle ne parlait pas le langage des humains... Donc, impossible de véritablement lui expliquer clairement qu'elle faisait fausse route. Non, tout ce qu'elle pouvait faire, c'était espérer qu'Andea découvre la vérité d'elle-même, et qu'elle se débrouille bien, toute seule, pour en sortir... Mais les dangers étaient tellement grands... Mais bref. Elle devait, pour le moment, se concentrer sur une chose : Expliquer à Comète.

« Andea est une fille de deux anciens Rockets qui sont mort pendant une mission... Je me suis occupé de la protection de cette enfant... »

Elle l'expliquait tranquillement, assez gênée. Elle espérait que Comète pourrait comprendre... Andea n'était pas une jeune demoiselle normal, et même si elle semblait toujours plein d'entrain, de bonheur, d'enthousiasmes, elle n'était pas pour autant aussi joyeuse qu'elle voulait le faire croire. Elle avait un passé sombre, et des grandes difficultés. Mais elle refusait de se laisser abattre, et avec les Pokémons qui étaient avec elle, elle estimait qu'elle pouvait ainsi, continuer d'avancer. Et la Team Rocket était pour elle comme une famille. Elle comptait faire honneur à ses parents, faire un grand honneur à ses parents. Ils étaient mort, à ses yeux, pour l'héroïsme. Elle ne comptait pas voir d'autres personnes mourir. Elle comptait être une vraie héroïne, sauver le plus de personne possible. Hors de question d'empêcher les gens de continuer à vivre ! Une vraie héroïne devait en prendre soin, les permettre de continuer.... Une vraie Héroïne. Voilà ce que voulait être la fameuse Andea. Mais bien sur, on pouvait légitimement se poser une question... Est-ce qu'elle pouvait être une vraie héroïne, quand on savait qu'elle était dans la Team Rocket ? N'était pas dans un bloquage ? Dans le faux... ? Et surtout, la question que devait se poser la fameuse Comète... Que faisait-elle alors dans la Team Rocket ? Roserade déclara, alors totalement gênée :

« La pauvre a toujours été si naïve, si innocente, elle s'est laissé avoir... Et je ne peux pour son bien, tenter de la faire changer d'avis... Arceus sait les dangers qu'elle risquerait. Je suis désolé de vous avoir mit en « danger » par notre présence. »

Roserade savait maintenant qu'ils allaient devoir partir. Et vite... Comme toujours, Andea était spécialiste pour poser problème, en rappelant à tout le monde qu'elle était de la Team Rocket. Ce n'était pas très intelligent de sa part, mais la jeune demoiselle le déclarait toujours de manière si naïve. Elle croyait vraiment que la Team Rocket était les gentils de l'Histoire, elle croyait ce que ses parents lui avaient dit. Elle était manipulé, confiné dans ses croyances... Mais ce n'est pas là le sujet de ce paragraphe. Ainsi, Roserade alors recula, totalement rouge et gênée, et attrapa Andea et Riolu, une fois à leur hauteur, les forçant à reculer vers le sud, vers la ville. Elle ne voulait pas qu'un conflit éclate, ou que des problèmes arrivent. Certes, il n'y avait peu de risque, mais elle savait, ou du moins, elle pensait qu'il valait mieux qu'ils partent. Riolu et Andea refuseraient, avec raison, de se battre contre Comète. Mais si les choses dégénéraient, mieux valait partir. L'ostracisme était mieux que le combat. Andea devait comprendre, Riolu aussi. Les deux, néanmoins, ne comprenaient pas trop la réaction... Riolu fit signe d'au revoir, à Comète, espérant que ce n'était qu'un au revoir, et Andea ne comprenait rien à la situation... Qu'y avait-il de mal ? Comète était une méchante, en vérité ? Elle cachait son jeu... ? Elle ne pouvait pas penser, qu'enfaîte, si méchant il y avait, c'était... Elle.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !"

Revenir en haut Aller en bas
 

"Apprends-moi à danser jusqu'aux étoiles !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis-