Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

Tel est pris qui croyait prendre [Elwin]

Invité
Invité



MessageSujet: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Mar 15 Juil - 15:51

Je regardais Ikari s'en aller au loin. Je l'avais rencontré à moitié mort sur la plage de Myokara. Si je n'avais pas été là à temps, il aurait certainement passer de vie à trépas. Je l'avais soigné comme je le pouvais en le mettant en hauteur. Comme il n'avait plus de maison, je lui ai proposé de faire route avec moi jusqu'à l'île mirage, chose qu'il a accepté après un certain instant de réflexion. J'avais déjà un membre sûr ! Alors vous vous demandez bien pourquoi il était en train de partir de son côté ? Parce qu'il voulait devenir plus fort, voir même évoluer, pour effectuer un tel voyage vers la destination de mon rêve. Je lui ai fais la promesse de l'attendre là-bas, alors j'étais encore plus déterminé que jamais !

Je suis, de même, parti de mon côté essayant de réfléchir à un moyen de rejoindre l'île. Elle existait bel et bien mais peu d'indices m'avaient été donnés pour le moment. Je ne savais même pas si j'étais proche ou non, à vrai dire. Mais je n'abandonnais pas ! En attendant de trouver des informations, je me suis contenté de faire le tour de la région. Tant qu'à y être, autant en profiter non ? Après avoir effectué un long parcours, mes pas me guidèrent tout seul vers un endroit qui sentait bon la baie au citron. Peut-être était-ce la spécialité ? En m'approchant un peu plus, j'ai été étonné de voir que les maisons des humains étaient dans les arbres et non au sol ! Ça voulait certainement dire que de dangereux pokémons rôdaient dans les parages ? Brr... D'y penser j'en frissonnais, il fallait que je redouble prudence.

Suivant un chemin tracé par des herbes écrasées, je me suis faufilé à la recherche de baies parce que mon estomac criait famine. J'essayais de sentir les fruits à l'aide de mon odorat, la tête haute, pour pouvoir me repérer dans ce labyrinthe géant. Finalement, je me suis retrouvé en face d'un gros buisson rempli de baies. Et encore mieux : il n'y avait personne ! Trop cool ! Je pouvais me servir à ma guise ! J’espérais ne pas déranger les autochtones sur j'en prenais un tout petit peu, mais j'en demandais pas beaucoup donc au pire ça n'allait pas se voir. Je me suis avancé et je vis une baie plus grosse que les autres. Elle était magnifique tellement elle brillait ! J'en avais des étoiles plein les yeux. Je me suis alors avancé vers ce magnifique fruit que m'offrait dame nature dont j'en ai léché un tout petit bout. Il était magnifiquement bon ! Je l'ai alors pris dans ma mâchoire et j'ai tenté de la tirer pour pouvoir l'avaler tranquillement.

À ce moment, j'entendis une sorte de bruit mécanique... Depuis quand les branches font « clic » ? C'était à peine si j'avais eu le temps de me poser la question que j'étais déjà dans une étrange boîte de fer toute petite mais qui correspondait bizarrement à ma taille. Un piège d'humain ! Je me suis fais avoir par un piège d'humain !! Je ne me suis pas fais prié pour essayer de la détruire en utilisant des vive-attaque ou en essayant avec tunnel, mais rien ne marchait. Pas même morsure qui ,je pensais, aller casser les fins barreaux qui me renfermaient. J'avais beau m'acharner, ça ne marchait toujours pas... Je m'épuisais pour rien, alors j'ai réfléchi à une idée... Mais le temps que mon cerveau travaillait, deux bipèdes sans poils sont arrivés et m'ont regardé droit dans les yeux, l'air plus que satisfait. Sans nul doutes, j'avais les coupables en face de moi...


-Evo evoli !! ~Laissez-moi !!~

-Eh, regarde Basil ! Il est bizarre cet Evoli ! Il a les yeux verrons et les pattes blanches !

-Je crois qu'on tient un bon truc pour une fois. J'imagine d'ici la tête du boss quand il apprendra que mon piège a enfin fonctionné !



Ils se sont avancés vers moi et la boîte se souleva. J'ai alors compris que j'étais dans une cage... Non !! Il était hors de question que je me fasse capturer aussi facilement ! Ikari et beaucoup d'autres comptaient sur moi ! J'ai redoublé d'efforts pour tenté vainement de casser cette foutue prison mais en plus de bouger dans tous les sens ça ne marchait pas. L'humain qui me tenait frappa contre les barreaux en criant pour me faire taire. Il avait plus réussi à me faire mal qu'autre chose ! Il était fou ou quoi ? J'ai balancé des jurons pour essayer de leur faire comprendre, à ces eux énergumènes, de faire attention à moi où j'allais m'énerver et que ça allait barder. Mais il secoua la cage en criant encore plus fort que moi. Aïe... J'avais mal partout en plus d'avoir la tête qui tournait. J'étais condamné... ? Déjà ? Qu'allait penser Ikari ? Je repensais à mon frère de cœur qui était probablement libre en pleine nature, lui... Le bipède me fit sortir de mes pensées en m'envoyant de façon rustre dans une de ces machines qui avance en faisant un bruit d'enfer sur les chemins gris rayés blancs. Ils allaient m'emmener quelque part ?! Mais où... ?

J'avais à peine eu le temps de voir un pokémon qui me regardait au loin, caché dans les hautes herbes. Je lui ai dis de ne pas s'approcher car ils allaient certainement leur faire du mal. Mais il semblait vouloir faire quelque chose pour moi, malgré le danger... Je ne voulais pas que quelqu'un souffre pour moi alors j'ai essayé de lui souffler qu'il ne fallait pas qu'il vienne m'aider. J'ai insisté puis d'un coup de gros « clac », ce fut le noir complet... Je ne voyais plus rien à part une faible lueur : la lumière du jour. Contemplant cette petite source d'espérance, je me suis allongé. Que pouvais-je faire d'autre ? La cage ne voulait pas se briser... J'entendis un drôle de bruit qui fit trembler les murs puis je senti qu'on était en train d'avancer. Donc oui... C'était finit pour moi... Après tout ce que j'ai vécu, tout allait s'arrêter là...

Qu'allaient-ils faire de moi ? … Je ne voulais pas penser à toutes les tortures qu'ils pouvaient me faire subir ! J'ai plutôt choisi de réfléchir en reprenant peu à peu mon calme car, sur le moment, j'étais vraiment paniqué. Voyons... Si ils devaient m'utiliser, ils devaient impérativement me sortir de cette prison. Alors, ne connaissant pas mes techniques, je pourrais les bluffai avec une vive-attaque pour me tirer d'affaires. Et si ils me poursuivaient, je passerais à l'offensive. Ils n'avaient pas l'air très malins si ce n'est que je me suis fais avoir par un piège vraiment banal -faute à mon estomac- donc autant en profiter à mon avantage. Oui... C'était un bon plan... Un jour on gagne, un jour on perd, certes. Mais je n'ai pas perdu la guerre... Tout vient à point à qui sait attendre. Un chef de guilde, ça doit savoir s'adapter à toutes situations ! Mais quand même... Un peu d'aide ne serait pas de refus...
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Mer 16 Juil - 12:33

Ce jour là, a bord d'un bateau, Elwin était en route pour Hoenn. Cela faisait presque un ans que le jeune policier avait "fuit" la région dans laquelle il avait eut bien de mauvais souvenirs... ainsi que de bons moment par ailleurs. Il se demanda aussi si l'organisation avec qui il avait eut quelques accrochages avait fini par se dissoudre complètement suite a l'effondrement de ses plans, où s'il avaient continué leurs activités dans l'ombres. Ce n'était pas un organisme très important par rapport aux team qui sévissaient, mais ils pouvaient être retors quand ils voulaient, ce ne serait pas le jeune homme qui dirait le contraire. Appuyé sur la rambarde de l'embarcation, vers l'avant, il se laissa aller a la nostalgie. Il se souvenait des années qu'il avait passé dans une famille adoptive avant que les funestes événements arrivent ainsi que lorsqu'il avait finit arrêter par un policier qui lui avait finalement donné l'envie de changer. Mais pourquoi retournait-il dans cette région me dites vous ? Il n'en avait pas vraiment envie mais c'était dans le cadre d'une mission simple qu'un supérieur lui avait donné comme une sorte de... punition.

Plus tôt dans la journée il était au QG a Unys, mais il s'était avéré qu'il n'avait pratiquement pas dormir la veille. Il avait déjà aidé en utilisant ses capacités intellectuelles pour retrouvé un coupable, mais ensuite il n'avait plus rien a faire qu'éplucher des dossier. Il était donc à son bureau réfléchissant a de nombreuses choses, notamment il avait recommencé a imaginer ce qu'Yris, sa jeune collègue, pouvait bien cacher dans ses affaires pour être aussi utile aux FPI. Que faisait-elle de si spécial derrière son air de gamine intelligente et peste ? Oui, certes il la laissait le charrier sans trop rien dire, mais il la trouvait parfois agaçante avec ses remarques habituelles. Heureusement ce jour là elle était absente, mission ou autre, et donc il avait l'impression que l'endroit était bien calme. Entre deux bâillements il notait des idées sur un répertoire texte tout en vérifiant certains dossiers que l'on lui donner a regarder. Et puis il avait sentit ses yeux se fermer et avait finit par tomber sur son clavier. C'est un des supérieurs qui passait par là qui le réveilla. Bien qu'ils connaissait le manque de sommeil du jeune homme, il ne pouvait pas permettre que l'un des travailleurs dorme alors qu'une tâche lui a été remise. Regardant d'un oeil mécontent le nombre inconsidérable de n écrit sur le traitement de texte, il donna a Elwin une mission sur le terrain afin de le réveiller un peu. Il y avait eut quelques plaintes a Hoenn et il fallait qu'il aille essayer de régler cela.

Le jeune homme ne s'était même pas rebellé, il savait qu'il était en tort. Mais fallait-il qu'ils aillent jusque là ? L'envoyer a l'étranger juste pour le réveiller ou bien parce que cela cachait autre chose. Peut-être avait-il remarqué qu'Elwin espionnait une de ses collègues. Au loin il vit les terres de Hoenn. Ils étaient bientôt arrivés a Nénucrique, mais le policier n'en avait pas franchement hâte. Il se releva et alla chercher ses affaires qu'il avait laissées dans un casier, puis attendit tranquillement avec tout le monde que le bateau accoste. Une fois sur la terre ferme il pensa directement a ses instructions : aller a Cimetronelle. Faire se déplacer un FPI pour de simples plaintes ça paraissait un peu exagéré, mais prenant en compte son jeune âge ainsi que ses problèmes de sommeil on ne lui donnait pas toujours de grosses missions lorsqu'il allait en solo. Surtout s'il venait de pratiquement  dormir précédemment. Il emprunta donc la route qui menait au village après être passé brièvement a une boutique du centre commercial de Nenucrique histoire d'acheter quelques trucs utiles. Il passa devant le parc safari et aperçut plus loin, caché dans la brume, le mont Mémoria, cimetière de pokémon. Pas un lieu très gai en somme. De toute façon il n'avait personne a aller voir là bas. Il se souvint qu'il était déjà allé s'y cacher une fois, mais n'était pas resté. Il arriva alors vers un forêt qui semblait sauvage et devait abriter toute sortes de pokémon sauvage. Et puis soudain il aperçut des hommes.

Il ne savait pas si c'était ses sens de policiers ou quoi, mais il ne les sentait pas très honnêtes et décida de les suivre, voir ce qu'ils allaient faire. Ils marchèrent a travers la forêt dans l'herbe haute comme s'ils cherchaient quelques chose. Lorsqu'Elwin s'approcha de plus près il vit qu'ils avaient dans les mains quelque chose ressemblant a un piège, mais il n'en était pas tout a fait sûr. Et puis d'un coup les deux se mirent a courir, alerté par un bruit. C'était le bruit inhabituel d'une clochette lorsqu'un piège avait réussi a attraper une proie. Le policier avait ainsi plusieurs indices sur ce qu'ils étaient, sans doutes de braconniers. Il y avait là des zones ou les dresseurs n'avaient pas le droit d'essayer de capturer les pokémon, mais il ne savait pas s'il était dans l'une d'elle ou non. Mais cela étant  ces personnes lui faisaient penser a cette organisation. Elwin avait attrapé une genre "d'allergie" aux organismes indésirables, et d'autant plus depuis qu'il était devenu défenseur de la loi. Il les suivit jusqu'a un endroit qui embaumé l'odeur de la baie citron. Pas étonnant que les pokémon y étaient attirés, surtout les plus gourmands. Il les vit aller vers une cage ou était prisonnier un pokémon, mais de la ou il était Elwin ne vit pas lequel c'était.

- Eh, regarde Basil ! Il est bizarre cet Evoli ! Il a les yeux verrons et les pattes blanches !

-Je crois qu'on tient un bon truc pour une fois. J'imagine d'ici la tête du boss quand il apprendra que mon piège a enfin fonctionné !


A priori c'était un évoli. Ils avaient parlé d'un boss... alors ils appartenaient vraiment a une organisation et n'étaient pas de simples chasseurs solitaires. Cela avait suffit a réveiller Elwin qui avait, comme dit plus tôt, quelques problèmes avec ça. Et puis... peut-être que les plaintes étaient a cause d'eux. Le pokémon effrayé essayait de détruire ses barreaux et bougeait dans sa cage. Il ne devait pas trop comprendre ce qui lui arrivait et c'était bien normal. Il n'était pas naturel d'être ainsi capturé par des humains, d'une manière aussi peu conventionnelle. L'homme tapa sur la cage pour le faire arrêter et commença a avancer avec son collègue dans la direction opposée. Sans attendre Elwin invoqua sa braisillons qui apparut a côté de lui. Elle sembla encore prête a lui dire ses quatre vérité, même si c'était en langage pokémon mais le policier lui indiqua les braconniers. Il avait bien sur pensé qu'elle était le pokémon parfait pour cette affaire vu qu'elle allait se mettre en colère face au traitement qu'infligeaient les braconniers a l'évoli. Elle se cacha derrière un buisson en s'approchant d'autant plus des deux hommes. Le pokémon captif sembla l'apercevoir et il lui dit de ne pas s'approcher. Et puis les hommes mirent la cage dans le coffre de la voiture à laquelle ils étaient arrivé puis commencèrent a démarrer. Et cela ne découragea pas notre oiseau.

- Brais' braisi ~ Comme si j'allais laisser tomber quelqu'un ~

Et puis malgré ce que lui avait demandé Elwin elle s'attaqua aux hommes, utilisants une attaque pic pic. Au début ils ne comprirent pas, mais s'étaient rendus compte qu'ils étaient attaqués par un pokémon, alors ils se sortirent de la voiture et coururent pour semer le pokémon et éviter ses assauts. Exactement ce qu'il fallait. Le policier avait du improviser quelque chose après que la braisillon ai décidé d'attaquer sans attendre. Alors il apparut devant les deux transgressant, toujours avec son air sérieux, mais fatigué. Il était ainsi difficile pour des hommes de le prendre au sérieux, pourtant il prit la parole après qu'il eut demandé a la braisillon de stopper ses attaques un instant :

- Il semble que vous n'ayez pas le droit de faire ce que vous faites... laissez la cage et partez simplement.

Bien sur il s'était attendu a ce que ça ne se passa pas comment ça. Les grandes personnes se croyaient toujours en sécurité face a un jeune homme tel que lui, sans savoir bien sur qu'il appartenait aux FPI et qu'il était, avec ses pokémon, plus retors que ce que l'on pouvait imaginer. Ils s'étaient arrêté dans leur course et toisèrent le jeune homme d'un oeil mauvais. Quelques chose montrait bien qu'ils voulaient se battre et ne pas battre en retraite et le jeune policier se prépara a toute éventualité de leur part.

Hrp:
 

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900


Dernière édition par Elwin Kerrien le Mer 16 Juil - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Mer 16 Juil - 18:26

Dans le coffre de la machine roulante, je n'ai rien pu voir. J'avais tous mes autres sens en alertes, au cas où les deux énergumènes qui m'ont capturé décidaient d'ouvrir cette foutue cage que j'avais vainement essayé de casser avant d'être enfermé dans une toute autre boîte. Un bruit me fit tendre les oreilles. J'ai entendu comme le son d'un pokémon oiseau à son cri perçant et aiguë, mais malheureusement je ne pouvais pas y mettre un nom bien précis dessus. C'était certainement le pokémon qui s'était caché sous les hautes herbes. Je lui avais pourtant dis de ne pas tenter le diable pour moi ! Je ne voulais pas que quelqu'un d'autre se fasse capturer par ma faute...

J'ai entendu l'oiseau qui picorait les humains. C'était pitoyable de les entendre se plaindre sous les coups du pokémon. Mais vraiment... Comment j'ai pu tombé dans un piège aussi grotesque ? Surtout que j'avais faim ! Mais j'ai vite été surpris d'entendre une autre voix humaine. Elle était beaucoup plus douce que celle de mes deux agresseurs, malgré le fait que je n'entendais pas très bien à cause de cette prison fermée et sans trous pour respirer ! C'était comme si on te parlait à travers un tronc d'arbre ! Du coup je n'ai pas su si c'était un des membres de ces stupides humains, ou alors, avec un peu de chance, le dresseur du pokémon volant. Dans l'hypothèse de la seconde option, le dresseur voudrait forcément en découdre. Eh bien je ne m'étais pas trompé... Quoi qu'il en soit, après un bref moment, mon partenaire -si je pouvais appeler ça comme ça- se calma. J'ai tendu l'oreille à nouveau :


-Qu'on parte alors qu'on a trouvé un spécimen rare ?! Tu te mets le doigt dans l’œil ! Marcel, appelle Jacki, on va se fritter un peu...

-Tout de suite, Basile !



La conversation s'arrêta un instant, le temps qu'un des deux humains, le plus petit et le plus gros, s'enferme dans la machine qui roule. Je l'ai su car j'ai entendu la porte claquée et l'une des plate-formes qui grinçait. Décidément j'étais vraiment loin de comprendre certains humains... Il avait fait une bêtise pour aller en prison aussi ou quoi ? Enfin... C'était toujours un fardeau de moins pour le jeune dresseur que je ne pouvais malheureusement pas voir.

J'entendis des espèces de « bip » à l'endroit où se tenait le petit gros. Que mijotait-il... ? Ensuite, il parlait tout seul dans le vide. C'était super bizarre et ça me donnait la chaire de poule ! À en juger par son attitude, je dirais que c'était un psychopathe schizophrène ! Il parlait de ma capture pour le patron afin d’empocher une récompense qui, soit disant- valait de l'or, mais qu'il y avait un gêneur dans leur plan. Un « morveux » il a appelé ça. C'était quoi un « morveux » ? Un genre de dresseur, ou était-ce le nom du pokémon oiseau ? D'ailleurs... Pourquoi j'ai pas pensé de crier plus tôt pour affirmer ma présence auparavant ? C'est que je voulais sortir moi ! J'ai donc pris une grosse respiration puis j'ai crié comme je le pouvais :


-Evoliiiiiii !!! ~Au secouuuuurs!!!~


J’espérais qu'ils m'avaient entendus. Ça m'énervait de ne pouvoir rien faire à part attendre sans bouger alors que tout se passait dehors ! Je me suis juré qu'ils allaient en découdre face à moi parce que j'étais chaud bouillant ! D'autant plus que je commençais à me sentir mal à l'aise. N'ayant pas de trous pour respirer, c'était un peu comme si j'étais sur le point de succomber à une blessure aux poumons petit à petit. Il était vraiment temps que je sorte... J'ai donc crié de nouveau mais le petit gros cria sur moi en trouvant comme excuse le fait qu'il n'entendait pas bien. Il était vraiment fou, lui. D'où on a besoin de silence pour parler à sa conscience ? … Bah... C'était un schizophrène après tout ! Je me suis contenté de jouer avec ses nerfs en continuant de demander de l'aide. Héhé ! Dans ses dents !
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Mer 16 Juil - 20:49

Bien entendu.
Cela se passa a peu près comme l'avait prédit Elwin. Enfin... comme l'une des actions qu'il avait prédit en improvisant rapidement les options. En fait il n'y en avait pas tant que cela. Soit ils se rendaient, l'option la plus improbable, soit ils tentaient de fuir, soit ils se rebellaient et décidaient de s'attaquer aux jeune homme... Devinez quelle option a été prise ? Deux hommes plutôt costaud, arrêtés par un jeune policier - dont ils ne connaissaient pas l'identité - de seize ans avec l'air de n'avoir pas dormi depuis trois jours, et qui ne semblait pas trop en état de se défendre. Oui, la dernière option était la bonne, ceux qui ont bien répondu on gagné le droit de lire la suite. Ils toisèrent cet insolent d'un regard amusé, puis se regardèrent et l'un d'eux parla :

-Qu'on parte alors qu'on a trouvé un spécimen rare ?! Tu te mets le doigt dans l’œil ! Marcel, appelle Jacki, on va se fritter un peu...

-Tout de suite, Basile !


Ah... un petit imprévu. Il n'avait pas pensé au fait que les deux puissent faire appel a l'un de leurs potes. Il ne restait plus qu'a établir de nouvelle statistique sur l'identité du prénommé Jacki, bien que l'hypothèse a laquelle Elwin avait pensé en premier aurait été un homme baraqué voulant tabasser le gêneur. Ou encore, il pouvait être leur supérieur et ils le prévenaient de leur retard, ou de leur échec imminent. Bien oui, ils avaient sous estimé le jeune dresseur et ce dernier n'appréciait pas totalement ça. Le gars appelé Marcel retourna dans sa voiture histoire de passer son coup de fil. Le moment idéal selon Elwin. Il ne se retrouvait plus que face a un adversaire. Pendant ce temps, la braisillon survolait la voiture, cherchant un moyen d'aider. Elle se posa sur le coffre ou l'évoli avait été enfermé mais elle n'avait aucun moyen de l'ouvrir avec son bec ou ses ailes. Elle se sentait un peu inutile sur le coup. Lorsqu'elle vit l'autre entrer dans la voiture elle décida de l'écouter.

Que disait-il ? Il parlait a quelqu'un a coup sur, avec un drôle d'appareil que les humains utilisaient pour communiquer entre eux sur de longue distance. C'était vrai, eux ne pouvaient pas voler. Il disait quelque chose a un chef, mais lui apprenait qu'un "morveux" aurait entravé leurs plans. Un morveux ? Sur le coup la braisillon trouva que cela correspondait très bien a Elwin tel qu'elle l'avait rencontré précédemment. Un morveux qui ne semblait pas se préoccuper des autres que de lui même et qui avait eut le culot d'essayer de la capturer. Au début elle ne l'avait suivit que pour le surveiller, mais elle avait finit par... éprouver de l'attachement pour ce garçon. D'autant plus qu'il avait fait quelques progrès depuis. Elle donna des coups de becs sur la voiture. On aurait crut que ce n'était que des coups simples, mais elle utilisait du morse qu'Elwin avait eu la bonne idée de lui faire apprendre. Ainsi elle prévenait son dresseur de ce qui se passait.

De son côté, le jeune homme se demanda comment il allait bien pouvoir rejoindre le coffre. La priorité n'était pas vraiment que de s'occuper de ces braconniers, mais plutôt de secourir le évoli piégé dans la voiture qui ne devait pas être bien aérée. Il l'avait d'ailleurs entendu appeler depuis le coffre avec un air effrayé. Et puis la réponse vint d'elle même.
Il fit mine de reculer, comme s'il abandonnait la partie.

- Soit, si c'est cela que vous voulez...

Il posa la main sur ses balls et en brandit une, comme s'il allait rappeler son oiseau de feu. Non, en fait il fit sortir un autre de ses pokémon. Celle qui se prenait pour sa protectrice et qui sortit. Rapidement il lui intima l'ordre de faire diversion, et l'idée que la Libegon trouva était d'utiliser son attaque tourbi sable, autour de la voiture, et surtout de l'homme qui lui faisait face. Du sable s'éleva et se forma comme un rideau opaque. Le jeune homme en profita et s'éclipsa, le temps que son adversaire fut aveuglé. La dragonne, elle, resta devant au cas ou l'autre essayait tout de même de s'attaquer a on maître. Elle ne l'aurait pas du tout laissé faire. Le policier se retrouva derrière la voiture et fit un signe a la braisillon. Celle-ci avait comprit, elle avait déjà effectué cette action une fois. Néanmoins elle se sentait comme un medhyena a qui on apprenait différents tours amusants et cela l'agaçait. Par la porte encore ouverte elle entra dans la voiture et piqua l'homme a l'intérieur qui avait certainement finit son coup de fil, et tout en faisant cela elle regarda le tableau de bord et remarqua ce qu'elle voulait : les clés. Sur le contact. D'une petite attaque nitrocharge elle fonça dessus et attrapa les clés qu'elle ramena vite a son dresseur.

Il s'empressa de glisser la clé dans le cadenas du coffre. A ce moment son attention était tournée sur le coffre, il ne se rendit donc pas compte que l'autre homme avait réussi a s'échapper du tourbillon de sable et ce sans se montrer a la libegon. Il avait disparu derrière la voiture. Elwin ouvrit rapidement le coffre et sortit la cage sans plus de cérémonie. La Braisillon vit alors que ça ne tournait pas bien, et avait remarqué l'homme qui était passé derrière la voiture brandissant quelque chose qui ressemblait a un bâton, tout en voyant que son dresseur ni avait pas fait attention. Elle se mit a appeler et a piailler. Le jeune homme était entrain d'ouvrir la cage du évoli lorsqu'il entendit les cris d'alerte de son oiseau. Il n'eut pas le temps de réagir que l'autre le frappa a la tête. Cela, il ne l'avait pas prit en compte. Et Libegon ne s'en était pas rendue compte directement. Le braconnier risquait de récupérer le évoli. C'était sans compter sur la braisillon qui attaqua pic pic en disant au petit pokémon de s'enfuir.

- ~Qu'est-ce que tu attends ? Part de là ~

Elwin quant a lui avait était étourdi par le coup qu'il avait reçu. Mais il en avait connu de pire. Ce qu'il fallait a présent c'était se débarrasser des braconniers. Il suffisait d'attendre un instant. Mais est-c que des renforts des hommes allaient arriver ? Ca c'était probable seulement si sa première hypothèse était la bonne...

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Dim 20 Juil - 16:35

Enfermé comme un rattata, je ne pouvais absolument rien faire. De même, la lumière était trop faible pour que je puisse apercevoir quelque chose. Il n'empêche que j'étais prêt à sortir de cette maudite prison à tout moment ! Il fallait que je sois prudent, et pour cause, je me suis contenté de travailler mon ouïe en tendant mes oreilles pour essayer d'analyser la scène. Que pouvais-je faire d'autre ? Je me sentais impuissant et complètement idiot d'être tombé dans un piège aussi grotesque ! C'est sûr, les braconniers allaient payer leur affront !

De mes tympans, j'en déduisais que peu de choses sur la scène qui se produisait en dehors. Je ne savais même pas à quoi ressemblait l'humain qui était venu s'interposer face aux deux agresseurs, ni à quel pokémon oiseau j'avais à faire. Finalement, ce dernier ne pu s'empêcher de vouloir m'aider. Je lui avais pourtant prescrit de ne pas tenté le diable, n'ayant aucune envie d'avoir un poids à porter sur la conscience par ma faute... J'ai entendu mon semblable qui picorait la prison dans la quelle je me trouvais, mais en vain, cela ne servait à rien à cause de la solidité de la paroi. Ce n'était qu'une perte de temps...  Enfin, l'humain à la voix fatiguée lança une réplique que je n'avais pas trop compris face aux deux énergumènes à cause de l'épaisseur des murs. Mais à mon avis c'était un truc du genre « Faites attention ou ça va chauffer ».

Sur l'instant d'après, j'ai entendu le cri d'un libegon qui déclencha, sans se faire attendre, une mini-tempête de sable. Comment je l'ai su ? Grâce aux tapotements du gravier sur la grosse caisse de fer. Dommage qu'elle n'était pas assez puissante pour la faire exploser, j'en pouvais plus moi enfermé dans le noir. Je commençais même à ne plus pouvoir respirer ! Puis j'ai entendu le claquement d'une portière à l'avant, suivit du cri du pokémon oiseau. C'était épouvantable de ne pas comprendre ce qui se passait ! Je ne tenais plus en place !

Mais, comme on dit, tout vient à point à qui sait attendre. En effet, le couvre s'ouvrit et un humain me souleva d'une main ferme à la poignet de la boîte. Il sortit un petit bibelot de sa poche et traficota un coin de la cage. Alors c'était lui, mon allié humain ? Il n'avait pas l'air très futé de part sa démarche lourde et fatiguée, comme si il n'avait pas dormis depuis des jours et des jours. Il avait les cheveux rouge feu, un peu comme le pelage de mon évolution Pyroli, et des yeux aussi verts que les feuilles de mon évolution favorite, celle que je veux plus tard, Phyllali. Il n'avait pas vraiment d'onces de méchanceté à première vue, mais il fallait rester prudent.

Alors qu'il était à deux doigts d'ouvrir la porte -il ne restait presque rien-, l'un de nos ennemis profita de l'inattention de mon sauveur pour l'assommer, malgré les piaillements d'alerte du pokémon oiseau, rouge comme la braise, qui se tenait non loin de moi. Mince ! Heureusement, par chance, le braisillon ne se fit pas prier pour foncer sur le braconnier et le harceler à coup de picpic. Ce dernier lâcha maladroitement son arme. De mon côté, j'ai remarqué qu'il ne manquait pas grand chose pour que ma petite cage s'ouvre. J'ai alors tenté le tout pour le tout. Essayant de viser l'humain pour aider mon partenaire, j'ai chargé une balle ombre. En l'envoyant la cage s'ouvrit, comme prévu. L'explosion m'a reculé de quelques mètres, mais j'étais enfin libéré ! Et la portière de la cage que j'avais dégagée s'en alla droit dans les fesses du braconnier, ce qui le poussa dans un bush d'orties. Ouille... Mais je n'ai pas pu m'empêcher de rire.

La tempête de sable se dissipa. Le petit gros, qui était également schizophrène, s'extirpa de l'autre prison, qui était beaucoup plus grosse que la petite cage dans laquelle j'étais il n'y avait même pas cinq minutes, en se dépliant. Il sortit un couteau de sa poche, nous lançant un regard menaçant... Mais, loin d'être crédible, il avait également peur, ce qui forçait le côté ridicule de la chose. Mais on avait vite perdu le sourire sur nos lèvres.. On était trois pokémons face à deux humain, car l'autre l'avait rejoint, sortant du bush d'orties, couvert de petites pustules , en se plaignant et en crachant des jurons à propos de nous. En dégainant une autre arme lui aussi, le combat me paraissait déjà plus équitable. Il fallait rester prudent.

Il fallait en désarmer au moins un, mais ne connaissant pas mes partenaires, j'étais comme qui dirait bloqué. J'étais tenté pour les prendre par surprise en utilisant tunnel afin de renverser le couteau du plus agile, celui qui était couvert de boutons. Mais il fallait que les autres m'aident pour mon atterrissage, au risque de me faire poignarder en plein vol par le deuxième ennemi. Et une ball'ombre serait trop prévisible, sur la défensive, il pourrait nous envoyer une de leur arme comme une fléchette. J’espérais que le dresseur se réveillerait bientôt, et qu'il n'allait pas envisager de me capturer. Plutôt que de faire quoi que ce soit, j'ai préféré attendre un plan concocté par mes deux nouveaux amis, comme ça il n'y avait pas de grands risques. Un travail d'équipe s'imposait... Je sentais que ça n'allait pas être une partie de plaisir, car ils avaient l'air sur d'eux. Que mijotaient-ils ? J'étais sur la défensive, prêt à les aider en cas d'attaque, attendant les ordres de l'un ou de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Dim 17 Aoû - 14:13

*Pas très glorieux ouai. Quand on pense avoir tout prévu tout réussi, avoir eut toutes les variables mais qu'on se rend compte qu'on est.. et bien.. loin du compte. Personne ne peut tout prévoir, on a beau avoir beaucoup de possibilité il en existera toujours plus. L'esprit humain est limité, bien que certains le soient moins que d'autres. L'une des capacité d'Elwin est justement cette capacité a trouver beaucoup de scénario, mais malheureusement il s'était fait avoir comme un bleu. C'était tout bête, l'homme avait bien réussi a échapper au tourbi-sable invoqué par la Libegon et l'avait assommé. Et si près du but en plus. Le jeune homme ne l'avait pas vu arriver, et pourtant c'est dire si l'oiseau ne l'avait pas prévenu. A peine ces piaillements avaient-ils raisonnés a ses oreilles qu'il sentit une douleur fulgurante a la tête qui le fit tomber face contre terre, complètement impuissant. De par le choc sa vue s'était brouillée et il lui sembla impossible de faire quoi que ce soit. Comme je l'ai dit.. pas très glorieux. Il espéra seulement que le petit captif avait pu s'échapper a ce moment là.

*Une erreur et un plan s'écroule ? Pas dans tout les cas, mais la Libegon avait vu son erreur comme quelque chose de terrible. En fait, Elwin l'avait vite fait sortir de sa ball en lui demandant d'attaquer, et bien qu'elle fut prête elle avait peut-être mal ajusté son attaque tourbi sable. Cette attaque consistait a prendre la moindre particule du sol et a les soulever en une sorte de tornade grâce a ses puissantes ailes. Pourtant elle pensait avoir fait bien. Elle entendait l'homme tenter de se débattre, aveuglé par le sable qui volait, mais il y avait aussi le bruit des sédiments qui cognaient contre l'a coque métallique du véhicule, ce qui fit qu'elle n'avait pas remarqué l'absence de sa cible. En fait, elle l'avait remarqué, mais trop tard. Lorsqu'elle s'en était rendu compte elle avait stoppé l'attaque et s'était tournée vers là ou se trouvait Elwin. Elle n'avait pu que le voir giser a terre, sans connaissance. Deçue par elle même et énervée elle allait s'interposer quand une petite porte de métal surgit et vint frapper l'un des homme au derrière, l'expulsant dans les orties. La dragonne s'approcha alors du évoli qui venait de sortir et resta près de son dresseur, au cas ou l'autre se relèverait et chercherait a lui faire du mal. D'ailleurs l'associé apparut rapidement, un petit gros qui n'avait pas l'air très vigoureux, mais armé. Il fallait être prudent. Elle se posta près du évoli et de la braisillon, prête a attaquer.

*Voila ce qui arrivait quand on écoutait rien... La braisillon était souvent presque exaspérée par son dresseur, et cet exemple ne manqua pas de la faire soupirer une fois de plus. Elwin avait réussi a trouver une combine en envoyant sa Libegon-garde du corps faire diversion, mais la diversion n'avait pas fonctionné. L'oiseau l'avait bien sur remarqué et avait tout de suite fait des signaux sonores d'alertes mais rien a faire. L'humain n'était pas prompt a l'écouter, une fois de plus, et avait continué sans prendre garde a ses arrières. Bien sur, il finit par se faire assommer. Soupirant, la braisillon avait foncé directement sur l'homme, l'empêchant d'achever sa besogne et le ralentissant a coup de pic pic, mais en se débattant il allait finir par lui mettre un coup. C'est alors que le captif avait envoyé la porte de sa cage en plein dans le mille si je puis dire, envoyant l'homme dans de orties. Elle sourit, autant qu'un oiseau pu sourire, et regarda le évoli :

~~ Hé ! Bien envoyé l'captif !

C'est ce moment que choisirent Libegon et le petit gros pour intervenir. Les trois pokémon restèrent côtes a côtes, se préparant a combattre pour repousser leur assaillant. Il pensaient que c'était facile car il n'y en avait qu'un ? Mais que ferait-il s'il y en avait deux ? Car l'homme couvert de bouton s'était relevé avançant l'air menaçant. Il avait lui aussi dégainé un couteau. Aah ces humains ne savaient jamais quand il fallait s'arrêter. Il y avait juste un soucis dans le camp de pokémons : le travail d'équipe. Soit Libegon et braisillon savaient y faire ensemble, mais elles ne connaissaient pas les capacités du évoli qui serait surement utile s'ils e joignait ua combat, pour l'avantage du nombre, mais inutile s'il ne savait pas se battre. Le pokémon feu avait vu sa balle ombre et en avait déduit qu'il ne serait pas un élément a négliger. La libellule ne manqua pas d'analyser la situation par ailleurs; A trois contre deux, le combat pourrait être en leur faveur, mais les facteurs a ne pas négliger étaient les armes des deux adversaires qu'ils pourraient lancer, mais aussi le fait qu'elle devait aussi faire attention a ce qu'ils n'atteignent pas son dresseur. Elle jeta un œil vers le petit pokémon, il avait lui aussi l'air déterminé a en découdre. Ouai ça devait le faire.

Les deux hommes armés s'avançaient vers les pokémon les forçant a reculer légèrement mais un tronc d'arbre allait les empêcher de s'éloigner d'avantage. Une attaque surprise pourrait être assez utile et efficace face a ces deux idiots. Oui, Libegon avait remarqué que ces deux là ne semblaient pas bien dégourdis et une ruse serait une assez bonne idées. Seulement elle ne savait pas trop quoi faire a ce moment là. Heureusement que la braisillon était là. Cette dernière qui n'avait pas bougé vraiment jusque là en observant les deux arriver se mit soudainement a s'intéresser a quelque chose qui serait au pieds des pokémons. Elle avait complètement laisser tomber son attention des deux autres et ne faisait que piailler en regardant cet endroit au sol, encore relativement éloigné des deux autres. La dragonne avait trouvé ça bizarre au début, mais elle finit intelligemment par comprendre le plan. S'ils étaient vraiment aussi bêtes qu'ils en avaient l'air ça devrait marcher. Elle se mit elle aussi a regarder a terre.

*Le plan était simple, la Braisillon avec son espièglerie avait imaginé cela avec un certain humour. Il fallait faire comme si quelque chose était intéressant, captivant même et attiser la curiosité des deux autres qui essayeraient d'aller voir ce qui se passait pour que les pokémon puissent complètement se désintéresser du danger qu'ils représentaient. Cela marchait bien avec les petites proies, alors pourquoi pas avec deux benêts ? L'oiseau de feu voyait toujours les hommes comme un peu stupides et qui généralement ne voyait pas bien loin, pas plus que le bout du bec, pour reprendre une expression typique d'oiseau. La braisillon s’inquiétait seulement que les deux autres ne suivent pas, mais heureusement la libegon avait vite comprit. Pour une pokémon qui avait surtout vécu avec les humains elle comprenait vite semble t'il. Elle lança ensuite un léger regard au évoli.

Une fois qu'ils se seraient suffisamment rapprochés Libegon allait pouvoir utiliser dracogriffe et braisillon flammèche. L'effet de surprise devrait avoir un bon effet, sans doute. Sinon il y aurait bien d'autres façon de repousser ces ennemis.

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Lun 18 Aoû - 16:55

~~ Hé ! Bien envoyé l'captif !


C'est ce que j'avais entendu quand j'avais envoyé mon agresseur dans les orties, me libérant de ma petite prison de fer. Le pokémon dragon m'avait complimenté, mais de là à en rougir... Quoi que... Cétait plutôt flatteur. En fait, ça me faisait carrément plaisir. Je n'avais pas eu l'occasion, en ces temps troublés depuis que je me suis égaré en quittant le cocon familial, de me faire complimenter par quelqu'un. Lui rendant son sourire et acquiesçant, fier de moi, j'ai rejoins le braisillon et le libegon pour qu'on puisse se rassembler, attendant un nouvel événement. Le hic ? Le dresseur de mes deux associés était dans les pommes, les ravisseurs s'étaient relevés et commençaient à nous faire reculer pour nous tendre un piège, et les pokémons ne savaient que faire sans ordres.

Faisant face à la réalité, je n'avais pas peur. Je me demandais bien pourquoi en l'espace de quelques secondes, même pas trente. Mais c'est en regardant, d'un côté le braisillon, et de l'autre le libegon, que j'ai compris que c'était grâce à eux que je me sentais rassuré. Je n'étais pas seul, et pour moi, c'était très important. Pour moi, et en tant que chef de guilde, la clef de la réussite est le travail d'équipe. Mais bon... Il fallait que quelqu'un trouve un plan, et vite. Bientôt, on allait tomber dans le piège. Plus on reculait, plus on se faisait coincer contre un arbre. Cela ne m'empêchait pas de fixer de mes yeux verrons, en fronçant les sourcils et en montrant les crocs, les deux bipèdes sans poils ennemis.

Soudain, le pokémon oiseau se tourna dos aux humains, et contempla quelque chose à ses pieds. Comme si une brindille pouvait être palpitante... Devenait-il fou à cause de la situation ? J'étais embarrassé, ce n'était vraiment pas le moment de désespérer ! J'allais informer à mon second partenaire toujours en action de faire attention, mais lui aussi se pencha pour regarder au sol. Mais qu'est-ce qu'ils avaient trouvé de si fascinant ? C'était quoi ce plan foireux ?! … Foireux... ? Ou pas... Ou pas du tout même ! Le braisillon me fit un signe de faire de même. En y pensant, ce piège pouvait marcher... Vu comment les ravisseurs étaient bêtes comme leur pied, les entourlouper n'aller pas être difficile. Vous ne connaissez pas le coup de la surprise ? Il s'agit de faire mine de conserver quelque chose de secret, attirant la proie de façon naïve. Au moment où cette dernière s'approche trop près, PAM, on attaque !

Je me suis donc prêté au jeu, préparant ma mâchoire à une quelconque morsure. Il fallait que je vise le mollet, de ce que j'en savais, c'était une partie sensible du corps humain. Regardant le même point que mes partenaires, j'ai trouvé qu'on jouait vraiment bien la comédie ! Il fallait qu'on s'inscrive à un concours de théâtre ! De plus, le petit gros et le pustuleux ont marchés droit dans le piège ! Baissant les armes et ne comprenant rien à rien, ils se sont approché de nous , essayant de regarder ce qu'il pouvait bien avoir de si attirant au milieu de nous trois. J'en ai lorgné un de mon œil violet, ces crétins s'étaient penchés sur nous ! À la une... Deux...


-Evoli !! ~maintenant!!~


Nous lançâmes en même temps nos attaques dévastatrices sur les deux énergumènes. J'en revenais pas... Le plan avait marché ! Quand je pensais qu'ils avaient réussi à me capturer, je me sentais plus que stupide... Pourtant, il était bête de penser cela, car l'heure n'était pas aux regrets. La libegon engagea sur le premier venu avec une puissante attaque dracogriffe, j'ai donc mordu l'autre concurrent du plus fort que je le pouvais avec mon attaque morsure en visant le tibia. Braisillon enchaîna directement avec une flammèche, visant les deux en même temps. Lâchant ma prise, et mon partenaire insecte battant en retraite, nous étions de nouveau réunis à trois, faisant face aux humains écroulés à terre et plein de suie. Ils faisaient sérieusement pitié... Se plaignant de quelque chose dont je n'ai pas su quoi, certainement dû au fait qu'ils avaient la bouche carrément dans la terre, je sentais qu'on avait gagné la bataille. Mais quelque chose me disait que ce n'était que le début... Si ils disaient avoir un « chef », alors d'autres pokémons étaient peut-être captifs quelque part... ? Il fallait les délivrer, mon intuition étant souvent juste pour ce genre d'affaire... Mais je me suis rendu compte que... J'avais besoin d'aide ! J'avais besoin particulièrement de... De mon associé humain étalé à quelques mètres de nous. Pfff... Je l'avais complètement oublié... Mais avais-je le choix ? C'était le dresseur de mes deux nouveaux amis... Accourant vers lui à contre cœur, je l'ai tâté de ma petite patte blanche, sur sa joue, pour qu'il se réveille.


-Evo ! Evoli ! Evo evo ! ~Aller ! Réveille-toi ! J'ai besoin de toi !~


J'ai continué ainsi jusqu'à ce que j'entende un bruit sourd qui venait de derrière la haie massive. Un gros humain musclé, petite arme blanche à la main, nous surplombait de sa taille avec un regard des plus froid du monde. Un nouvel ennemi venait de faire son apparition... Les deux crétins à terre, reprenant soudainement du poil de la bête en se relevant d'un coup, comme si de rien n'était, semblaient ravis de sa venue. Les choses allaient se compliquer... Alors que le gros gabarit leur demandait ce qu'il se passait ici, j'ai secoué de plus belle le corps du jeune garçon, désespéré. Je voulais bien croire que dormir était bon pour la santé, mais il ne fallait pas en abuser ! Entendant les coups de rage entre les trois interlocuteurs ennemis, j'en profitais à mon avantage pour gagner le plus de temps possible, essayant de réveiller le jeune homme aux cheveux rouges. C'était limite si je ne voulais pas lui mordre le pied pour le faire réagir...
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Ven 12 Sep - 1:46

Du repos. Un somme. Un break. Voila des choses nécessaire a la vie, et les êtres humains peuvent d'ailleurs difficilement s'en passer. Aussi, lorsque Elwin avait été assommé, son corps avait pu se mettre en pause.Il entendait très faiblement ce qui se passait autour de lui, mais il ne pouvait ni réagir, ni parler, ni même penser vraiment. La fatigue peut être une chose bien.. fatigante parfois. Le jeune homme entendait les pokémon se faire attaquer par les hommes, mais il ne pouvait intervenir. Il ne se sentais pas coupable pourtant, il ne sentait rien. Soudain se fut un silence qui régna pendant un instant. Les pokémon ne gémissait plus, la braisillon ne piaillait plus et les hommes ne parlaient pas. On entendit alors que des bruit de pas. Un pas, deux pas, trois pas.. combien d’autres encore ? Quelle importance. Et puis le silence fut rompu par une suite d'attaque et d'interjection pokemonesques. Ils avaient décidé de riposter, mais Elwin ignorait comment. Il ne le saurais que plus tard, lorsque la libegon lui réexpliqua tout...

Une fois que les criminels furent a portée, l'évoli qui les surveillait du coin de l'oeil cria un signal. A ce signal les attaques commencèrent. La libegon utilisa une attaque dracogriffe sur l'un des deux, tandis que l'autre se faisait mordre avec force par le petit pokemon renard. La braisillon finit de les faire reculer par une attaque flammèche, faisant attention a ne pas leur infliger trop grandes brulures. Il fallait dire que les humains, encore plus ces gaillards, n'étaient pas vraiment résistants, sauf bien sur s'ils avaient quelque chose pour les protéger, mais ceux-ci n'avait pas d'armure ignifugée donc bon. Les trois pokémon s'écartèrent, tandis ce que els deux autres s'écroulaient. La libegon souffla un instant. Donc c'était finit ? Pas de surprise ? Et bien, malheureusement si. Les deux braconniers grognèrent, l'un lâchant un juron, l'autre toussant a cause de la poussière qu'il avait respiré lorsqu'il eut essayé d'ouvrir la bouche. Il parlaient d'un chef... "Évidement..." Songea la braisillon qui s'était posée afin de se reposer, "ils n'avaient pas l'air de pouvoir se gérer eux même, il est normal qu'ils aient un supérieur..."

C'est d'ailleurs le moment que choisi le évoli pour se précipiter vers leur dresseur. La braisillon le suivit et se posa a côté d'Elwin, encore inconscient. Cela n'avait pas l'air d'enchanter le evoli de devoir l'aider, mais il lui donna un coup de sa patte blanche pour ce faire. La libegon surveillait les autres en attendant, mais elle trouvait l'expression du évoli assez exagérer. Pourquoi irait-il rechigner a aider quelqu'un qui avait eut le bon sens de l'aider,e t qui pourrait même l'aider prochainement ? etant domestiquée elle savait que les humains n'étais pas tous "blancs", mais elle ne comprenait pas le fait que les pokémon sauvage les classait tous dans le rayon "ordures" ou "idiots". Le evoli continuait de donner des petits coups de pattes :

-Evo ! Evoli ! Evo evo ! ~Aller ! Réveille-toi ! J'ai besoin de toi !~

Tien, il avait besoin de lui maintenant. La libegon le regardait faire, sans rien dire. Et soudain elle vit un gros humains approcher. Elle regarda le jeune garçon étendu sur le sol "il serait temps qu'il se réveille quand même" pensait elle, un lueur d'urgence dans son regard. Heureusement il avait prit le temps de sermonner ses collègues avant de vouloir s'approcher du petit groupe, une arme a la main.

En fait, le jeune garçon n'étais plus si inconscient depuis le premier coup de patte. Mais il avait eu du mal a se réveiller, a se reprendre après cette pause soudaine. C'était comme reprendre un film en cours, on ne comprenait plus rien et on ne voulais pas vraiment continuer si on était plus dedans. Heureusement le jeune garçon ne fut pas vraiment désappointé, seulement encore fatigué. Alors que le gars s'approchait, Elwin avait ouvert les yeux et s'était redressé directement, toujours assit par terre. Il leva la tête, apercevant le gros homme qui s'avançait. Un troisième, il avait pas assez de retard comme ça. Complètement réveillé cette fois, il soupira et regarda l'homme. Puis il sourit. Son ennemi s'approchait et il finit par être assez près pour voir une veine palpiter sur sa tempe. Il avait l'air vaguement agacé. Certainement a cause du fait que ses collègues étaient deux idiots qui n'avaient pas su se débarrasser des gêneurs, ou bien parce qu'il y avait ce gamin qui, malgré sa position, semblait afficher une mine supérieure. Être resté inconscient un instant avait eu du bon. Son cerveau en manque de sommeil avait su profiter de ces quelques moment de répits, et bien qu'il soit loin d'être complètement reposé il l'étais assez pour pouvoir prévoir, et ne plus tomber dans un piège stupide.

L'homme était armé d'un couteau, une arme blanche. Du corps a corps donc.. oui, car vu son gabarit il était peu probable qu'il veuille devenir sniper. De toute façon sa démarche chaloupée indiquait qu'il n'était pas vraiment des plus adroit. Son équilibre n'avait pas l'air au point non plus. Bien. L'homme s'approcha d'avantage. Il avait des poké ball a sa ceinture, mais on ne savait pas si elles étaient pleine ou vide :

- Laisse tomber, tu te trouve un position de faiblesse. Tu ne vas pas rigoler longtemps.

Pour seule réponse, le jeune homme émit un léger rire et adressa un sourire étiré a l'homme, avant de répondre :

-Il est vrai que je me suis laissé avoir par vos collègues mais...

L'homme était assez proche c'était bon. Le jeune homme adressa un signe a la libegon, puis il donna un coup de pied dans les jambes de l'homme qui perdit soudain l'équilibre. Avec sa carrure, le coup n'avait pas du lui faire bien mal mais c'était suffisant. Libegon, aux ordre de son dresseur envoya une légère bourrasque de sable - une version minime de son tourbi sable - en utilisant ses ailes. Cela suffit a faire perdre son équilibre précaire a l'homme a la forte musculature . Celui-ci se retrouva assit par terre tandis qu'Elwin se levait, le regardant de haut.

- Je pense pas que vous soyez en haute position au niveau de l’intellect.

La braisillon roula des yeux. Est-ce qu'il venait de se vanter là ? Il lui faisait a nouveau penser a ce qu'il était précédemment, l'adolescent qui ne pensait pratiquement qu'a lui, et qui parfois semblait prendre un malin plaisir a battre des gens. Elle piailla un instant et vint se poser sur on épaule, lui donnant un petit coup de bec. La libegon surveillait les trois ennemis, mais le jeune homme décida de ne plus relâcher sa vigilance en leur présence. Ils étaient assez imprévisibles, parfois. Lorsque leurs actions étaient irréfléchies. La braisillon se posa alors près du pokémon renard et lui demanda :

- En quoi voulais tu qu'il t'aides au fait ?

(HS : j'espère que ça te va. ^^ )

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900


Dernière édition par Elwin Kerrien le Sam 13 Sep - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Sam 13 Sep - 22:49

La libegon sembla surprise quant à ma requête destinée à son dresseur. Qu'est(ce qui lui faisait bizarre ? On avait tous les trois, elle, la braisillon et moi, de son aide. La preuve : on avait bien faillit y rester, les corps sans vies, au pied de l'arbre ! Donc, même si cela ne m'enchantait guère, je n'avais pas le choix que de faire alliance avec un humain, la situation n'était que trop logique à mes yeux... Bien que je doutais des capacités du jeune homme, suite à son allure qui n'était pas du tout, mais alors pas du tout dégourdie. Mais qui ne tente rien n'a rien. Et puis... Au fond de moi, mon cœur palpitait lorsque je le fixais de mes yeux verrons. Peut-être que je voyais en lui un potentiel plus que révélateur, mais en tout cas, il m'inspirait étrangement confiance... Des fois, je ne me comprenais pas moi-même. Je me disais simplement que j'avais des raisons de me tenir docile envers lui. Il ne me semblait pas méchant pour deux sous, pas comme ces imbéciles de bandits !

En parlant de ces énergumènes, l'homme à la carrure imposante s'avançait doucement vers moi, alors que je tâtais de ma petite patte la joue du jeune garçon pour qu'il se réveille. Un peu plus et notre adversaire ressemblait à un orque ayant la rage ! Mais... Sans la grosse hache. Quoi ? Comment je connais cette créature ? Eh bien, disons que certains jeux humains parviennent aux oreilles des pokémons, alors lorsque ces choses là sont mentionnées de bouche à oreilles, on les adopte dans notre façon de jouer. Et ça pouvait faire des trucs rigolos par moment ! Même si il y avait toujours des tricheurs qui jouaient superman ! Mais laissons cela de côté, je m'égare... Le stresse me montait à la tête au fur et  mesure de l'avancée du psychopathe. J'ai redoublé mes coups de pattes, sachant que j'étais en danger à la vue des boules rouges et blanches, lorsque soudain, le miracle se produisit : le bipède ans poils allié avait ouvert ses yeux verts !!

Il se redressa directement, assit, l'air beaucoup plus réveillé et beaucoup plus sûr qu'auparavant. Il avait réellement fait la sieste alors que nous étions en danger ?! Enfin... Si c'était sa façon de combattre, pourquoi pas. Ses pokémons semblaient avoir l'habitude de tomber dans ce genre de situations imprévues, mais tout de même, je n'aimerais pas vivre ça tous les jours... Malgré le charme que ça avait ! Le dresseur contempla, si je puis dire cela comme ça, l'homme baraqué tout en soupirant. Allons bon... Était-il plus fort qu'il en avait l'air ? Je voulais bien voir ça. Et pourtant... Il semblait avoir changé dans sa manière de se comporter, il n'avait plus ce visage fatigué que lorsque je l'ai rencontré. Et c'était tant mieux ! Car, sinon, les chances de remporter la victoire étaient de... Euh... de faiblitude ! (oui, ce mot existe car j'effectue des néologismes. Cela veut dire « nouveau mot » C'était la minute « Kinaï étale sa culture ! »). Mais trêve de bavardage... Les deux hommes se tenaient l'un en face de l'autre, tandis que les deux autres contemplaient leur supérieur comme si c'était un exemple :


-Laisse tomber, tu te trouve un position de faiblesse. Tu ne vas pas rigoler longtemps.

-Il est vrai que je me suis laissé avoir par vos collègues mais...


Il esquissa un sourire qui me mit un petit peu mal à l'aise. Il était un peu trop sûr de lui... Mais peut-être cela valait-il le coup ? Eh bien,  ma grande surprise, j'eusse très vite ma réponse ! D'un signe de tête, le jeune homme ne perdit pas son temps pour donner un coup de pied dans les jambes de son ennemi, lui faisant perdre son équilibre. Maladroitement, l'homme baraqué tomba sur son genou, alors que le jeune dresseur, lui, d'un mouvement habile spectaculaire, se releva sans problèmes ! Ce fut une drôle de posture sur le moment, mais l'action était encore loin d'être terminée. De son côté, libre de tous mouvements grâce aux deux humains spectateurs qui ne faisaient plus rien à part contempler le spectacle, lança une petite bourrasque de sable, grâce à l'aptitude « tourbi-sable ». L'homme était alors étalé par terre, renversé dans tous les sens. Il était peut-être imposant, et pourtant j'avais l'impression qu'il pesait le poids d'une plume ! Mon allié se dressa au-dessus de lui. Les rôles étaient inversés... Tout était dit dans le regard, et pourtant il rajouta, malgré tout, une petite phrase :


-Je pense pas que vous soyez en haute position au niveau de l’intellect.


Ouha... Voilà une phrase que je me devais de retenir face à mes adversaires, plus tard, lorsque je posséderais ma propre guilde ! Je me voyais déjà triomphant du mal sous cette réplique, ouh j'en trépignais d'impatience ! Rien que pour ça, le jeune dresseur monta dans mon estime ! Je le regardais, les étoiles dans les yeux. Vu comme ça, il paraissait comme un héros. Et pourtant j'ai remarqué le roulement de pupilles de la braisillon. Était-ce trop exagéré ? Un coup de chance qu'a saisit mon allié pour faire son one-man-show ? De toute façon, je me moquais bien de ce que pouvait penser le pokémon oiseau. De mon point de vue, c'était énorme ! Mais il fallait rester sur nos gardes, car le combat était loin d'être terminé... Tandis que les deux touristes contemplaient encore le match, je me suis accordé un peu de repos, au cas-où il fallait commencer à devenir sérieux. L'oiseau rouge s'installa auprès de moi :


-En quoi voulais tu qu'il t'aides au fait ?


Je me suis alors rappelé qu'il était possible que d'autres pokémons soient enfermés quelque part. J'avais faillit perdre de vue cet objectif ! Heureusement que ma nouvelle amie était là pour me le rappeler, même de façon inconsciente ! Je me suis alors empressé de répondre à sa question, me tenant prêt au cas-où il faudrait intervenir :


-Evo evoli, evoli evo evo li... Evoli... Evo. ~Si ils ont faillit me capturer, peut-être que d'autres pokémons sont privés de liberté quelque part... Et j'ai besoin d'aide pour aller les sauver... S'il vous plait.~


Peut-être qu'ils avaient d'autres choses à faire, mais aller aider les pauvres pokémons innocents, et allez savoir si ils étaient maltraités, me tenait beaucoup à cœur. J'espérais vraiment qu'ils allaient comprendre mon point de vue, car ma théorie pouvait s'avérer fausse et complètement idiote. Une teinture rouge titilla mes pupilles quelques mètres plus loin. L'homme baraqué lança haut dans le ciel une balle rouge et blanche, en la faisant tournoyer. Ça pouvait capturer un humain ça aussi ?! Lorsque je vis un nidocking sortir de la sphère, en me demandant bien évidemment comment il avait faire pour rentrer dedans malgré sa taille, j'ai compris que ce n'était  pour capturer personne, mais pour combattre. Quelle façon cruelle de nous exploiter... Encore heureux que certains pokémons se sentent bien ainsi ! J'allais assister à mon premier combat de dresseur... Jamais je n'aurais cru voir ça un jour ! J'ai regardé le nombre de balles attachées à la ceinture de notre adversaire. Une, deux, trois... Quatre. Alors que dans mon équipe on était que trois. Je n'allais sans doutes pas avoir le choix que de m'incruster au cours de la bataille... Je n'avais pas le choix, je ne voulais pas paraître faible ! Il fallait réussir... Coûte que coûte !!
Revenir en haut Aller en bas
Elwin Kerrien
Policier farouche
Policier farouche

avatar
Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2014
Age : 21
Autres Comptes : Stone, Elijah

Informations du personnage
Âge: 16 ans
Alignement: FPI
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin] Jeu 30 Oct - 1:52

Le gars baraqué avait l'air passablement énervé, voir dégoûté. En même temps ce n'était pas tout les jours que quelqu'un comme lui se faisait mettre a terre pas un adolescent fatigué aidé d'une dragonne. Il resta a terre un instant. Elwin en aurait bien profité pour l'interroger mais les deux autres autours l'en dissuadaient bien qu'ils n'avaient plus l'air très surs d'eux. Durant ce laps de temps, la braisillon avait pu poser sa question au evoli. A vrai dire Elwin ne comprenait pas ce qu'ils disaient, mais il vit que le evoli lui avait répondu. Le braconnier finit par se relever, un air rageur au visage. Il ne lâchait pas du regard le jeune fpi. Ce dernier faisait de même, regardant les faits et gestes de son adversaire. Ce dernier envoya en l'air un ball rouge et blanche d’où sorti un rayon rouge. Quel pokémon allait-il envoyé ? Il avait vu que les pokémon d'Elwin étaient un pokémon sol et un pokémon feu, il était donc naturel de penser que c'était un type... Poison. L'autre gars avait envoyé un Nidoking pour faire face. C'était illogique ! Le jeune homme pensait qu'il allait être désavantagé car il avait montré ses pokémon avant son adversaire.. mais finalement non.

Il fit signe a sa libegon que c'était elle qu'il choisissait pour combattre. L'autre avait encore quatre balls a sa ceinture.. cela prendrait trop de temps, il était plutôt pressé pour ainsi dire, il fallait vite en finir. Il indiqua aussi rapidement a la braisillon de rester auprès du evoli, au cas ou, pour l'aider et aussi pour écouter ce qu'il avait a dire. La dragonne vint se placer devant son     dresseur ayant de toute façon prévu de se mettre a cet endroit là pour le protéger au mieux. Le poison d'un nidoking était dangereux, et ce pokémon était plutôt fort. Elwin lui dit alors de commencer a attaquer avec une attaque telluriforce. L'attaque toucha de plein fouet le nidoking, qui résista mieux qu'ils ne le pensaient. Alors que la dragonne essayait d'envoyer aussi une attaque tourbi sable, le pokemon poison bondit sur elle, brandissant un poing glacé. L'attaque poing glace ?! L'adversaire était peut-être plus coriace que l'on ne le pensais.

Le jeune homme serra les dents, ne perdant pas son temps a lui hurler d'esquiver. C'était idiot car elle n'allait pas rester juste devant. Rapidement elle avait enclencher l'attaque tourbi sable pour aveugler son ennemi. Surpris, ce dernier réussi quand même son attaque, dont la puissance fut atténuée a cause de sa surprise. La libegon fut repoussée vers l'arrière, un genoux a terre. Façon de parler bien sur. Mais s'il y avait quelque chose de sur, c'était qu'Elwin avait confiance en ses capacités. Il regarda la dragonne et lui sourit. Un sourire un peu énigmatique. Il lui dit d'attaquer telluriforce a nouveau, le temps que son adversaire fut désorienté par le tourbi sable. Elle frappa la terre qui s'ouvrit en un cône en dessous de son adversaire. Or celui ci s'y attendait et il bondit. IL y eut encore des échanges et des esquives mais finalement la Libegon triompha du puissant pokémon poison. L'autre fit revenir son pokémon et amena une main a sa ceinture, prévoyant d'en envoyer un autre et mettre enfin KO cette fichue Libegon. Malheureusement il n'eut pas le temps de le faire car un Carmache sorti de terre et le renversa.

A un instant pendant le combat, Elwin avait profité de l'attaque tourbi sable de sa libegon qui l'empêchait d'être vu par son adversaire pour invoquer son Carmache et lui ordonner d'utiliser l'attaque tunnel. Il fallait empêcher l'autre dresseur de continuer le combat, coûte que coûte. Et bien sur la braisillon ne manqua pas de lui lancer un regard noir. Le gars se retrouva a terre face a un Carmache qui avait presque l'air ravi. Ce dernier s'était retourné vers son dresseur et lui avait grogné après. Quelque chose de pas trop important comme « Je suis enfin sorti, j'aime l'action » enfin bref. Les deux autres voulurent intervenir mais Carmache s’occupa de les tenir en respect. Elwin, pour la seconde fois de la journée, se retrouvait au dessus du gros baraqué. Il lui sourit encore, et le grand se plaignit :

- Ce n'est pas du jeu ! Tu n'es pas fair play et tu penses que NOUS nous sommes les malfaiteurs !


- Fair play ? Je suis un peu pressé, ce n'est pas le moment de respecter des règle, surtout que vous ne les respectiez pas non plus.

Il avait était agacé d'avoir était assommé ainsi, ce n'était que justice comme qui dirait. La braisillon vint alors piailler face a lui. Elle lui montra le évoli, les braconniers, la voiture et la cage. Puis elle tapa du bec par terre, encore du morse pour dire « les autres ». En espérant bien sur que son dresseur comprenne quelque chose et cesse de faire son interessant. Elwin avait bien comprit, et c'était un doute qu'il avait. Elle lui indiquait que le évoli qui avait était capturé précédemment n'étais pas la seule victime et qu'ils comptaient sans doute l'emmener a une planque avec la voiture où d'autres pokémon seraient captifs. Aussitôt cette info reçue, il posa son pied sur le gars et ordonna a la libegon de le tenir tranquille. Il se baissa et lui demanda d'une voix calme mais lourde de menace :

- Allez vous me dire où est votre base ou comptez vous rester muet ?


- Peuh...

- Bon très bien... libegon retient le encore instant

Il laissa le gros a terre et se dirigea vers la voiture, ses pokémon retenant au mieux les braconniers, en les tenants en respect.  Il vit par terre près d'elle un éclat argenté : les clé. Il avait du les laisser tomber lorsqu'il avait était assommé. Il les ramassa et alla dans la voiture, juste après avoir fait un signe de main a la braisillon et au évoli pour leur indiquer de venir. Il fallait qu'ils viennent. Et pendant qu'il venait Elwin en profita pour regarder dans la boite a gant ou était rangée une carte. A tout les coup il allait y avoir ce qu'il cherchait. Bingo, ils avaient entouré un endroit. Ça pour être peu dégourdis, ils l'étaient. Il mit la clé sur le contact et attendit que les deux petits pokémon montent dans le véhicule avant de faire rentrer Libegon et carmache dans leurs pokéball respectives et de démarrer. Ils se dirigeaient vers un endroit pas si loin que ça où se trouvait la planque. C'était entre nenucrique et le mont memoria.  Bon il allait être en retard... il espéra bien sur que on allait pas le punir a nouveau..

A SUIVRE

.:-------------------------:.

Parle en : #cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre [Elwin]

Revenir en haut Aller en bas
 

Tel est pris qui croyait prendre [Elwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Cimetronelle-