Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

"Et voilà mon Royaume !"

Sylvia Von Wittelsbach



Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: "Et voilà mon Royaume !" Sam 12 Juil - 14:28

Et de deux pour Wally ! En effet, maintenant, avec le badge de Myokara en poche, le fameux dresseur pouvait bien se targuer d'être en bonne voix pour la ligue Pokémon ! Il ne lui restait quoi...? Plus grand chose, dans les faits ! Seulement les ¾ de sa quêtes ! Bon, d'accord, cela faisait beaucoup encore à faire ! Mais quand même... ¼ de sa quête était maintenant dans sa boite à Badge, ou dans l'intérieur de son veston ! Bon, il suffit des Fractions ! Ainsi, maintenant, il y avait d'autres badges à gagner. Et Wally pouvait alors compter sur le soutien inéluctable de deux personnes : Zach Steel, le Champion Acier de Mérouville qui l'accompagnait, et un plus surprenant : La Célèbre et orgueilleuse Sylvia Von Wittelsbach, héritière de l'Empire économique, bien sur, pas politique, nous n'étions pas en présence des De Locksley, et surtout, connu pour son très mauvais caractère Lunatique.

Pour la suite, Sylvia avait proposé elle-même ce qui était le plus pratique, et presque pour se vanter, l'avait payé : Le Bateau. Notre collectionneuse aurait bien proposé plutôt l'Avion, qu'elle préférait largement, mais il y avait un problème de taille : Un avion ne pouvait pas attérir au village Myokara, il n'y avait pas la place. La destination n'était pas très difficile. Ils avaient deux choix pour continuer. Soit il partait vers de là où ils venaient, dans le cas de Zach et Wally, c'est à dire la ville de Mérouville, et ainsi, ils prenaient le tunnel qui menait jusqu'à Vergazon, subissant les affres des millions de Chuchmur qui les agresseraient toutes les vingts secondes, et alors, une fois à Vergazon, ils pourraient alors se diriger vers les différents arènes... Tandis que d'un autre côté, ils pouvaient plus simplement prendre le bateau jusqu'à Nénucrique. Et comme toujours, dans son comportement dictatorial, ce choix avait été imposé par Sylvia Von Wittelsbach. Après, c'est vrai que cela restait la voix de la raison, pour une fois, vous me direz, la bouche malicieuse, mais disant la vérité. Mais dans tout les cas, on pouvait dire ce qu'on voulait, mais en tout cas, ainsi, le trio se retrouvait à Nénucrique.

Nénucrique... Splendide ville portuaire ! Avec ses couleurs, ses beautés, ses odeurs... L'odeur de la mer, mais aussi l'odeur du monde était partout. Avec ses épices, ses produits... Tout cela venant des quatre coins du monde... Cela avait son importance ! Sa précense. Son existence ! Fascinant, le commerce avait changé la ville. Les Cargos arrivaient de toutes les régions pour décharger et prendre des caissons de baies, de produits manufacturés, et tant d'autres choses. De plus, aujourd'hui, tout les marins travaillaient d'arrache pied, sous une chaleur d'été, qui leur permettait de parfois même exposer leur abdos, ou leur ventre, tout dépendait du pourcentage de graisse et de muscle que l'homme avait. On sentait la chaleur, et on sentait que c'était une très belle journée qui s'annoncait aujourd'hui. Tant mieux, me diriez-vous ! En effet, le soleil semblait régner en maître sur le ciel, sans ne serait-ce qu'un petit nuage pour contester cette suprématie lumineuse qui dirigeait la ville de Nénucrique.

Mais ce n'est pas dans la belle ville de Nénucrique que nos héros allaient s'arrêter, mais un peu plus loin... Mais où alors ? Allait-il batifoler dans les champs, comme des adolescents campagnards ? Ou alors, profiter des hautes herbes pour s'entraîner, enfin, pour que les deux hommes s'entraînent, Sylvia cherchant d'éventuelles Pokémons à capturer...? Non, ce n'était pas dans la direction de la nature sauvage de Hoenn, non plus, qu'ils se dirigeaient... Mais alors où, me diriez-vous, tel des enfants surexcité, dans la voiture, alors que leur parents leur a promis une surprise, se dirigeant en faite vers chez le Médecin, pour faire leur vaccins... Oui, c'est du vécu. Je m'en souviens encore. Mais bref, ce n'est pas le sujet de ce paragraphe, bien que ce moment reste profondément gravé dans ma mémoire... Mais bref, j'en étais où moi ? Tient, voilà ! Je dis trop de stupidité dans ses RP, ça me fait certes gagner des lignes, mais je perds mon rythme... Ah ! Ainsi, les trois se dirigeaient, Sylvia en tête, sur son fauteuil... Approchant, Sylvia déclara d'une voix forte :


« Et voilà mon Royaume ! »

Le Ranch des Von Wittelsbach ! Une grande propriété qui faisait partie des deux propriétés qui appartenait de manière effective aux Von Wittelsbach. Travaillant dans l'immobilier, une grande source d'ailleurs de leur richesses, ils possédaient « de Jure » beaucoup plus. Mais de facto, ils avaient surtout deux endroits : Leur Manoir, style XIX, à Atalanopolis, qui était véritablement le couer de l'Empire des Von Wittelsbach, et ce Ranch, ce grand territoire qui couvrait une surface de 6 hectares, ce qui était considérable, quand on y pensait une seconde. On pouvait voir, à travers les rembardes de protections, plusieurs Pokémons, des Tauros, des Ecremeux, un Galégon qui était entrain de se prélasser au Soleil... Un bel étang était aussi imaginable, étant donné que le soleil était fortement réfléchi dans une zone... Ouah ! Quel collection...! Mais bref, c'était aux yeux de la Collectionneuse de Pokémon, la fille d'Alexandre Von Wittelsbach, l'une des personnes les plus puissante du monde, son Royaume ! Son domaine ! Ainsi, la collectionneuse, profitant que c'était son premier moment de gloire, déclara :

« L'une des plus grandes collections de Hoenn, entièrement capturé par moi, et moi toute Seule, Sylvia Von Wittelsbach ! Impressionnant n'est-ce pas ?! »

AH ! Enfin ! Enfin !!! Elle pouvait enfin faire comprendre son talent ! Ehehe. Elle n'avait pas volé le terme de « Red de la Capture » ! Elle le méritait amplement ! Et tout les Pokémons étaiesnt capturé par elle ! Tous ! Au cours de ses deux années de Collectionneuse ! Et oui ! Seulement deux ans ! Elle était une véritable génie de la collection, là, on ne pouvait plus le nier. Elle sentait néanmoins qu'on allait l'accuser de contrefaçon, on allait dire que ce n'était pas elle qui avait réussi cette exploit... Mystérieusement, elle sentait que cela allait être Zach... Il allait se moquer d'elle, encore ! Damn ! Mais bon, elle assurait qu'elle avait réussi à capturer tout ses Pokémons, avec une grande réussite jusqu'au moment du Kabutops, dont, elle devait l'avouer, elle n'était pas spécialement fière. En même temps, difficile d'être fière d'un moment où on avait manqué de mourir, à cause d'un mal-fonctionnement de son piège ! C'était son plus grand échec... Avec un autre échec, qui avait aussi son importance. Qui justement était encore visible, car l'une des granges, visible avant l'entrée à proprement parler, était encore à moitié en ruine, des poteaux entièrement brulé.

« Euh, oui, on a pas encore réparé tout les dommages, un Dracaufeu avait abimé pas mal avec ses flammes... Provoquant quelques fuites... Mais qu'importe ! »

Seishin... Et ce maudit Edward ! Que de mauvais souvenirs, pour la fameuse collectionneuse ! Elle espérait sérieusement que ce maudit chasseur, qui lui avait volé la gloire d'avoir ce Pokémon très rare, était entrain en ce moment de manger littéralement les pissenlits par les racines ! Grr... Mais bref ! Elle n'allait pas permettre à ce maudit chasseur de gâcher sa journée de gloire ! Elle comptait bien montrer tout le fonctionnement de son ranch, et surtout, les Pokémons qu'elle avait capturé à l'aide de ses pièges, ses techniques, et autres... Elle allait briller ! La Journée était entièrement pour elle ! EH ! C'était logique ! Wally et Zach, grâce aux combats Pokémons, avaient tout le temps la chance d'être fière. Maintenant, grâce à son Ranch, pour une fois, c'était elle qui était à l'honneur ! Et elle comptait bien en profiter. Elle avait juste oubliée qu'elle avait donné un autre Rendez-vous, dans son Ranch, à une autre personne. Heureusement, celle-ci n'était pas du genre à s'énerver. Mais cela allait vite amener une rencontre intéressante... Maintenant, chut :! C'est le moment de reprendre l'histoire de notre RP.

[Ordre : Sylvia - Wally - Zach - Anariève ^^]

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Sam 18 Oct - 16:43

- Et voilà mon royaume !

Et quel royaume ! Magnifique, sublime, majestueux, monumental, somptueux, extraordinaire, somptueux, sensationnel ! Que d'adjectifs pour le qualifier, n'est-ce pas ? Et pour cause. Et là, je vous sens interloqués, curieux, voir même un peu paumés. De quoi donc suis-je bien en train de parler ? Eh bien laissez-moi vous faire une petite piqûre de rappel. Suite à sa victoire contre Bastien, le Champion d'Arène du Village Myokara, le jeune Wally West s'était remis en route, accompagné de Zach Steel, le Champion de Mérouville (que Wally avait déjà vaincu auparavant, je le rappelle) et de Sylvia Von Wittelsbach, jeune collectionneuse de Pokémons, dont l'ego n'avait d'égal que la richesse. Cette dernière passait le plus clair de son temps à se vanter de ses talents en matière de capture de Pokémons et ne cessait de rappeler à ses compères que sa collection faisait partie des plus imposantes de toute la région d'Hoenn, et même du monde entier. Mais en réalité, Wally ne savait trop quoi penser de tout cela. Il ne connaissait pas vraiment Sylvia. Il était donc impossible pour lui de savoir si ce qu'elle racontait était réel ou non.

Mais il devait bientôt être fixé, étant donné que leur prochaine destination n'était autre que Nénucrique. "Bah oui, ils vont à Nénucrique, et alors ?", me demanderez-vous. Eh bien laissez-moi vous expliquer tout cela plus en détails. En réalité, le trio ne se dirigeait pas vraiment vers Nénucrique, mais plutôt vers la Route 221. Et plus précisément vers le ranch de Sylvia. Oui, oui. Son ranch. Carrément. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Elle est riche, elle en profite ! Tout le monde ferait pareil, je pense. Ainsi, c'est empli d'un curieux mélange de curiosité et de jalousie que Wally se dirigeait vers le fameux domaine. Oui, j'ai bien parlé de jalousie. Car n'oublions pas que le jeune rouquin vient d'une famille des plus modestes. Mais passons. Pendant que nous sommes en train de discuter, le trio infernal, lui, était déjà arrivé à destination !

C'était donc à ce moment que la jeune aristocrate avait présenté son "royaume" à ses deux compagnons. Et ce fut donc à ce moment que Wally se rendit compte qu'en réalité, Sylvia était plutôt avare en adjectifs qualificatifs mélioratifs lorsqu'elle décrivait son ranch. Non, vraiment ! Wally pensait que sa description des lieux était exagérée, mais en fait pas du tout, au contraire ! Le ranch des Von Wittelsbach était tout simplement SPLEEENDIIIIIIIIIIIIIIDE, comme dirait l'autre. Mais peut-être que les origines modestes du jeune homme n'y étaient pas pour rien. Eh oui ! Wally n'avait jamais rien vu de tel ! C'est donc normal qu'il soit tellement émerveillé ! Sa vision du ranch était très certainement enjolivée par ce phénomène ! Mais peu importait, après tout.

- L'une des plus grandes collections de Hoenn, entièrement capturé par moi, et moi toute Seule, Sylvia Von Wittelsbach ! Impressionnant n'est-ce pas ?!

- Ouaiiiiiiiiiiiis... répondit Wally, les yeux plein d'étoiles.

On aurait presque dit un enfant qu'on emmène pour la première fois au zoo. C'en était presque adorable. Mais en même temps, n'importe qui serait émerveillé devant un tel spectacle. Tout était réellement impressionnant : le terrain, le personnel qui s'affairait à diverses tâches, et bien évidemment le bestiaire ! Le ranch abritait un nombre considérable d'espèces toutes plus différentes les unes que les autres : des Tauros, des Ecremueh, un Galegon, et j'en passe ! En fait, il y avait un nombre incroyable d'espèces différentes, si bien qu'il y avait certains Pokémons que Wally n'avait jamais vu !

Soudain, l'attention de Wally fut attirée vers un détail ma foi plutôt singulier. L'une des granges du ranch était dans un piteux état, comme si un incendie l'avait récemment ravagée. Et visiblement, Sylvia avait remarqué que ce détail avait sauté aux yeux de Wally, étant donné qu'elle s'empressa de donner une justification.

- Euh, oui, on a pas encore réparé tout les dommages, un Dracaufeu avait abimé pas mal avec ses flammes... Provoquant quelques fuites... Mais qu'importe !

Wow. Un Dracaufeu ? Wally n'aurait jamais pensé qu'un Dracaufeu pouvait faire autant de dégâts à lui tout seul. A vrai dire, il n'avait jamais vu de Dracaufeu, donc il ne savait rien de leur puissance. Mais une chose était sûre, il n'aurait pas voulu être présent ce jour là. Un Dracaufeu enragé, ça doit être terrifiant. Cherchant vite à chasser ces terrifiantes images de son esprit, Wally posa son regard sur un petit bosquet. Visiblement, quelque chose clochait. Les petits arbres tremblaient frénétiquement pour une raison quelconque. Etrange... Qu'est-ce qui pouvait bien se cacher là-dedans ? Heureusement, le rouquin n'eut pas à chercher très longtemps. En effet, un Pokémon qu'il n'avait jamais vu ne tarda pas à surgir du bosquet en sautillant, poursuivi par d'autres individus de la même espèce. Ces Pokémons étaient des bipèdes. Leur peau était de couleur brune, sauf au niveau de leurs jambes, qui étaient d'une couleur crème-beige. De plus, leur nez pointu et le contour de leurs yeux étaient aussi de cette couleur, ce qui donnait l'impression qu'ils portaient un masque. Enfin, ils portaient une feuille sur le haut de leur crâne, un peu comme les Germignons. De votre côté, vous aurez très certainement compris qu'il s'agissait de Pifeuils. Ces petits Pokémons intriguaient vraiment notre rouquin à lunettes, si bien qu'il ne put s'empêcher de demander plus d'informations à Sylvia, tel un petit enfant intrigué par un animal inconnu.

- Dis, Sylvia. C'est quoi ces Pokémons ? demanda-t-il en pointant le petit groupe du doigt. Ils sont de quel type ? Est-ce qu'ils sont puissants ?

Oui, comme je vous l'ai dit, à cet instant, Wally était comparable à un enfant qu'on emmenait pour la première fois au zoo. Bah, après tout, un peu de curiosité ne faisait de mal à personne, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Dim 19 Oct - 11:34

- Et voilà mon royaume !

Enfin arrivés ! Pas trop tôt ... Voilà donc le trio de voyageurs de Hoenn, aussi appelé Walzavia, les meilleurs amis du monde, les trois mousquetaires, ou encore "eh mais c'est qui ces gros plagieurs du trio de l'animé !". Trio composé du dresseur en herbe Wally West, la duchesse miniature Sylvia Von Wittelsbach et le téméraire champion Zach Steel, qui voyageait donc à travers la région malgré vents et marées, chacun dans un but précis, le rouquin à la recherche des fameux badges, le blondinet pour s'améliorer et compléter son équipe de type acier, et la fille aux cheveux roses pour ... hmm, eh bien en fait, on pouvait légitimement se demander ce que Sylvia foutait là, mais elle devait bien avoir une raison, à moins qu'elle n'aime juste accompagner les deux gars en se vantant continuellement, ce qui était fort probable. Bref, un bon petit groupe - bien meilleur que la bande de ploucs gravitant autour de cet amnésique de Sacha, soit dit en passant - qui se battait pour réaliser ses rêves grâce au pouvoir de l'amitié et à la force de son courage, c'est pas un chouette programme, cela ?

Et donc, comment diable ces trois gus se sont retrouvés ici ? Et bien ... quoi, vous me coupez déjà ? Les deux autres ont déjà tout expliqué plus haut ? Voilà qui est facheux, mais je vais quand même le faire car je n'ai rien d'autre à dire pour compléter ce paragraphe ! Donc, la dernière fois qu'on avait vu les trois inséparables aux egos surdimensionnés, ils étaient sur la paisible île de Myokara, et Wally venait de gagner son deuxième badge face à Bastien. Ce qui faisait donc deux badges en poche pour le jeune homme, et un quart du voyage accompli, en conséquence. Bref, logiquement, on se serait dirigé vers Lavandia, mais c'était sans compter l'inénarrable Sylvia Von Wittelsbach qui voulait absolument leur montrer son ranch familial, situé près de Nénucrique. Ni une ni deux, ils avaient tous sauté dans le premier bateau pour travers la région et arriver sur la route 221, où se trouvait le lieu d'arrivée. Et les voilà donc devant le fameux ranch, alors que la noble leur présente l'endroit, visiblement très enthousiaste :

- L'une des plus grandes collections de Hoenn, entièrement capturé par moi, et moi toute Seule, Sylvia Von Wittelsbach ! Impressionnant n'est-ce pas ?!

- Ouaiiiiiiiiiiiis...

"Woh ..."

Effectivement, le ranch était impressionnant, il aurait fallu vraiment être de mauvaise foi pour ne pas le reconnaître, et même si le champion de Mérouville l'était parfois, là, il se contentait de rester bouche bée. Moins impressionné que son camarade excité comme une puce, sans doute car Zach venait lui d'une famille bourgeoise, mais pas du rang de celle de Sylvia. Ce ranch était donc très beau mais surtout très très grand, il devait s'étendre sur plusieurs hectares, assurément. Et le nombre de pokemons à l'intérieur était énorme, même si le jeune homme doutait un peu que l'héritière ait capturée toutes ces créatures à elle seule, mais il allait probablement garder cette réflexion vexante pour lui, car il semblait réellement fasciné par ce qu'il voyait, comme Wally, sauf que les deux compères ne s'intéressaient pas aux mêmes pokemons, visiblement, tandis que Sylvia continuait de présenter ce lieu si cher à son coeur :

- Euh, oui, on a pas encore réparé tout les dommages, un Dracaufeu avait abimé pas mal avec ses flammes... Provoquant quelques fuites... Mais qu'importe !

- Dis, Sylvia. C'est quoi ces Pokémons ? Ils sont de quel type ? Est-ce qu'ils sont puissants ?

"Oh, un magnifique Terhal ! Et un énorme Galegon ! Et un Airmure majestueux !"

Quelle surprise ! Un Champion du type Acier fasciné par des pokemons de ce type ! En même temps, s'il avait été bouche bée devant un Ecremeuh, on aurait été en état de se poser des questions sur son état mental. Non, le blondinet n'avait d'yeux que pour les merveilleux pokemons dur comme le fer qui se trouvaient devant lui. Il pensait déjà au moment ou son minuscule Galekid se transformerait en un monstre de force comme ce Galegon ! Cela arriverait très bientôt, sans aucun doute ! Quant à l'Airmure, il avait une classe inégalable, Zach s'imaginait voler sur le dos d'un volatile comme ça, ce serait très utile pour voyager rapidement et ça devait être un combattant émérite. Mais ce qui intéressait le plus le jeune homme était un pokemon bien plus petit que ces deux mastodontes, le discret Terhal semblait regarder les humains d'un regard curieux, et surtout de celui qui le fixait avec des étoiles dans les yeux. Si ses connaissances en matière de pokemons n'était pas bien élevée, le Champion en connaissait un rayon sur ceux du type acier, il savait que ce Terhal évoluerait en un puissant Métang avant de devenir un surpuissant Métalosse ! S'il avait un tel pokemon, il serait assurément le plus puissant des champions de la région, pas de doutes ! Mais Terhal était un pokemon très rare, généralement ... sauf que là, il en avait un devant les yeux. L'occasion était trop belle pour la laisser passer ...

"Hmm, bon, je dois reconnaître que c'est assez impressionnant, Sylvia ... mais tu crois pas que ces pokemons sont un peu malheureux enfermés ici ? Ils seraient sans doute mieux dehors, par exemple, au hasard, pour accompagner des dresseurs ..."

Voilà, qui ne tente rien n'a rien ! Même si là, le stratagème n'était pas des plus subtils, m'enfin, avec Zach, c'était déjà pas mal, en temps normal, il aurait pu s'exclamer "ze veux çaaaa!" comme un gamin gâté, qu'il était un peu. Bref, il s'était contrôlé cette fois, et avait même fait plaisir à Sylvia en reconnaissant son talent, c'était quand même un gros effort de sa part, donc, elle pourrait le remercier ... en lui offrant ce petit Terhal ! Quoi, c'est beau de rêver, non ? Un troisième membre dans son équipe ne serait clairement pas du luxe, d'ailleurs, et puis il disait quelque chose de juste, quel pokemon adorait être enfermé ainsi comme un objet inerte de collection ? Mais c'était à Syvia Von Wittelsbach de prendre sa décision, et avec cette chipie, le jeune homme n'était sans doute pas au bout de ses peines. Qu'importe, il voulait ce Terhal, il l'aurait, un point c'est tout ! Ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Sam 25 Oct - 12:43

Le soleil brillait ardemment sans toutefois brusquer le feuillage de l'importante végétation que l'on pouvait trouver aux alentours, comme si l'astre lumineux n'avait de tendresse que pour les producteurs de chlorophylle. Cependant, cela n'avait en rien l'air d'affecter la jeune femme dont la tenu se fondait parfaitement dans la nature, certes les entrelacs de fils d'or et d'argent, imitant parfois le filigrane sur les bordures de ses vêtements amples pouvait se faire remarquer; néanmoins, ce style ouvertement celtique était tout aussi élégant que la flore qui entourait la dîtes jeune femme. Avec ses cheveux flamboyant, et sa tenue de couleur verte, on pouvait presque la comparait à une sorte de coquelicot espiègle ou à la mélancolique rose, en clair, une très joli brin de jeune femme que l'on pouvait sûrement comparer à la mythique Perséphone ou à l'allégorie du printemps.
Occupé à cueillir divers plantes aux pouvoirs trop méconnu, la scène aurait pu toucher ou émouvoir n'importe quel garçon. Du moins, jusqu'à ce qu'une grosse masse tomba lourdement à coté de la jeune femme et brisant cette scène au cadre enchanteur. Un Pokémon assez pataud venait de tomber, celui-ci avait escalader ce qu'il n'avait pas le droit d'escalader et la jeune femme ne su si elle devait se mettre en colère ou s'inquiéter pour son Pokémon. Oubliant alors la tige d'un plant d'aigremoine afin de relever son ami qui n'avait semble t-il rien de cassé.

- Je t'avais dit de ne pas grimper Tétarte...
Le Pokémon murmura une excuse avant de s'assoir assez désemparé, tandis que Pifeuil lui sifflotait ravi du haut de son arbre. Bien que Tétarte ne soit pas un Pokémon Plante, il avait de l'admiration pour l'élégance et la vitesse acrobatique que détenait son ainé dans l'escalade arboricole.
Pourtant, Pifeuil cessa bien vite de pousser la chansonnette et se mit à bondir sur place du haut de sa branche, il avait vu des gens au loin. Des gens venaient d'entrer dans le ranch dans lequel Anariève avait été cordialement invité par Sylvia, cela faisait une bonne semaine qu'elle se baladait dans ce ranch qui était d'une richesse incroyable au niveau des Pokémon, mais peut-être encore plus au niveau de la flore. Sûrement à cause des nombreux Pokémon plantes qui servait d'ornementation dans la collection de la demoiselle, von Wittelsbach. Mais pourquoi avait elle était invitée ici? Tout simplement parce que cela avait permi à Sylvia de gonfler sa fierté légendaire de collectionneuse, mais également parce qu'elle avait parfaitement confiance en Anariève et qu'en prime, sa présence ici garantissait une surveillance supplémentaire du Ranch. Fini les Dracaufeu et les Braconniers à la Edward!

- Ok Pifeuil, descend de là et allons les voir!
Anariève s'avança alors pour se dégager de cette clairière qui lui servait involontairement de cachette. A sa suite, Pifeuil, Tétarte et de Goupix, trois des compagnons de la jeune femme. Si Goupix s'était fait discret jusque là, c'était uniquement parce qu'il appréciait se glisser contre la jeune femme, appréciant se lover contre celle qui était devenu sa maman.
La jeune femme prit alors son long bâton en bois de sorbier, avec elle ressemblait vraiment à une magicienne venu d'un autre temps. Cependant, cela n'avait rien de choquant et puis de toute manière, il y avait des dresseurs déjà très excentrique dans le monde alors une de plus ou non, cela ne changeait rien. C'était une apparence qui collait parfaitement au personnage, une coordinatrice et une herboriste. Elle s'avança alors vers les trois compagnons qui était tout les trois sûrement plus jeune qu'icelle. Certes, bien qu'elle ne le connaissait pas encore, Zach avait sûrement son âge, mais rien n'était sur!

- Salut Sylvia, bonjour messieurs! Salua rapidement la jeune femme avant de se concentrer uniquement sur la demoiselle qui l'avait invitée dans ce petit paradis. Je m'attendais pas à te revoir de si tôt, comment vas tu?
Anariève écouta attentivement la petite troupe, tandis que Pifeuil d'un air insolent ignora royalement les deux garçons. Il n'appréciait pas beaucoup la gente masculine, il n'y avait que Tétarte pour les saluer gentiment et même faire un calin ou deux s'il y avait affinité!
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach



Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Sam 25 Oct - 15:35

Et bien voilà ! Elle avait été une mauvaise langue, elle devait l'avouer. Ni l'un, ni l'autre ne s'était moquée d'elle, et donc, ainsi, les deux camarades de la demoiselle en fauteuil roulant étaient tout les deux abasourdis par la grandeur et la majesté du ranch des Von Wittelsbach ! En même temps, les Von Wittelsbach ne plaisantaient pas avec la grandeur de leur édifices... Mais on ne pouvait qu'avouer qu'une seule chose : En effet, pour un bâtiment uniquement destiné à la collection de leur quatrième fille, c'était gigantesque. Les Von Wittelsbach ne faisait pas les choses à moitié. Imaginez seulement les privilèges que pouvaient avoir la Première sur la liste de l'héritage, Hiverne Von Wittelsbach... ! Les Von Wittelsbach étaient véritablement l'une des plus puissante famille du monde, et elle n'hésitait pas une seconde à prouver cela, avec du grand faste, hérité de la mère de Sylvia. Quand on comparait avec Alexandre Von Wittelsbach, et l’héritière du trôle financier, Hiverne, c'était le jour et la nuit, car ses deux-là étaient au contraire extrêmement sobre. Sylvia avait plus hérité de sa mère sur ce côté, rien qu'à voir sa tenue de mâge de RPG... Pas que sa mère porterait ça. Au contraire.

- Dis, Sylvia. C'est quoi ces Pokémons ? Ils sont de quel type ? Est-ce qu'ils sont puissants ? 

"Oh, un magnifique Terhal ! Et un énorme Galegon ! Et un Airmure majestueux !"

« Eheh. C'est un Pifeuil, pokémon redoutable à capturer, car fourbe et mesquin. Et comme tu vois, Zach, ce genre de Pokémon Acier sont de vraies plaies, mais rien ne m'arrête. »


Bon évidement, notre Sylvia nationale exagérait, comme toujours... Les Pifeuil n'étaient pas si dur à capturer, surtout quand la fameuse collectionneuse avait trouvée la technique pour les avoir. Mais quand même ! Elle avait bien galéré, parfois, à en capturer !  Et puis, pour Terhal, elle inventait rien du tout ! En effet, regardons les statistiques : Les Terhals sont les Pokémons non-légendaires les plus difficiles à capturer. En effet, quand on regarde comment on capture un Pokémon, il faut suivre une équation assez complexe. 3 fois les Pv maximum multiplié par... Non, j'ai vraiment la flemme de tout dire. Mais bon, en effet, les Pokémons étaient bien souvent plus simples à capturer quand ils étaient faibles. Mais les Terhals étaient connu pour être extrêmement difficile à capturer, sortant toujours de leur Pokéball. C'était logique. Par leur force, et leur attitude à toujours spammer de l'attaquer Bélier, ils sortaient toujours des Pokéballs. Donc, Sylvia était contente quand elle avait enfin réussi à capturer ce genre de Pokémon extrêmement récalcitrant. C'était un immense honneur pour Zach de pouvoir le voir.

"Hmm, bon, je dois reconnaître que c'est assez impressionnant, Sylvia ... mais tu crois pas que ces pokemons sont un peu malheureux enfermés ici ? Ils seraient sans doute mieux dehors, par exemple, au hasard, pour accompagner des dresseurs ..."

« Quoi ? Ce sont des pokémon, ils s'en fichent de... ANA ! »


Alors que la fameuse Sylvia était entrain de défendre le fait qu'elle se permettait d'enfermer des Pokémons comme ça dans son ranch, tout d'un coup, une voix la remmena violemment dans la réalité des choses concrète de la vraie vie véritable existante. Ouah, j'ai jamais mit autant de synonymes similaire identique et quasi-les mêmes, dans une même phrase ! Mais bref... A qui appartenait cette fameuse voix ? Car, la plupart du temps, une voix appartenait à des gens. C'était la plupart du temps quelque chose de logique. A moins, que la voix était enregistré, alors, elle ne devenait qu'une froide imitation électrique, mais qui réussissait à tromper non sens si imparfait. Mais qu'importe, car la chaleur de revoir une amie, était toujours au dessus de tout cela. La chaleur d’entendre une voix qu'on avait pas entendu depuis si longtemps, et pourtant, qui nous était particulièrement chère. Ici dans ce cas, c'était la voix d'Anariève, Anariève Eclys. Pour la demoiselle aux cheveux rose, c'était une voix qui de suite, la fit dire, tout à fait contente, roulant jusqu'à elle :

« Anananananana ! Comment ça va ?! C'est vrai que je t'avais dis qu'on devait se revoir bientôt ! »

Et bien ! On voyait rarement le jeune Sylvia excitée, contente de voir quelqu'un, mais quand elle était contente de voir quelqu'un, elle le montrait... Amplement ! Anariève était aux yeux de Sylvia, une personne qui vallait même mieux qu'elle ! En effet, sans elle, elle serait morte, ayant perdue sans sang, le dos lascéré par les terribles et tranchantes lames du Kabutops. Elle frissonnait d'horreur rien qu'à re-penser à ce qui aurait put se passer, mais dont elle avait heureusement esquivé, vu qu'elle était là, et bel et bien vivante. Mais alors qu'elle était bien contente de voir Anariève, et qu'elle surprenait tout le monde en faisant un calin, manquant de tomber de son fauteuil pour la peine, alors qu'elle était si pudique, elle recula tout d'un coup, et se reprit, montrant les deux compagnons :  

« Oh oui, quel manque de courtoisie pour une demoiselle comme moi ! Je te présente Wally, mon élève, et son compagnon, Zach Steel, c'est un peu comme un serviteur, mais en moins bien, vu qu'il m'obéit pas. »

BAM ! On pouvait dire que là, Sylvia avait fait très très très très fort. Et oui, elle avait pas perdue en tête l'idée de faire de Wally West, un jeune dresseur venant de Kalos, son élève, disciple, ou padawan, quelque soit le nom qu'on lui donne. Elle considérait cela comme un fait maintenant, et quoiqu'il fasse, il n'allait pas échapper de la volonté de la jeune demoiselle en fauteuil roulant ! Car on refusait jamais ce qu'elle voulait. Jamais ! Foi de Von Wittelsbach ! Mais bon, ce n'était pas le sujet de notre discussion. Tandis que Zach Steel, lui, le pauvre, se trouvait presque littéralement décrit comme rien d'autre qu'un pauvre domestique. Il allait sans doute gueuler, connaissant son caractère ! Sylvia n'avait pas beaucoup de tact, mais ce n'était pas une erreur de tact. Elle savait très bien qu'il n'était pas un serviteur. Mais elle pouvait pas s'empêcher de le charrier. Quel sale chipie était-elle, n'est-ce pas ? Et oui, c'était la fameuse Sylvia Von Wittelsbach ! Et elle ne pouvait pas s'empêcher d'embêter le fameux Zach. Après tout, il ne se gênait pas pour le faire... Donc, bon... Aucun problème ! Sylvia reprit alors la parole, avant que l'un des deux aient le temps de rajouter quelque chose :  

« Les garçons, la plus grande soigneuse de tout les temps, Mademoiselle Eclys ! Traitez là avec LE PLUS GRAND respect. Je lui dois la vie. »

BAM ! Encore une fois ! Et on avait intérêt de respecter ce qu'elle disait, parce que sinon, on allait voir une collectionneuse très en colère. Et tout le monde devait bien se demander ce qui s'était passé pour que la fameuse Sylvia, pourtant si fière, si orgueilleuse, ait un tel comportement envers quelqu'un. C'était limite extrêmement surprenant, la connaissant bien. Sans aucun doute, les deux compagnons de la fameuse Sylvia allait penser qu'elle devait appartenir à une famille encore plus noble, et/ou riche que les Von Wittelsbach... Et sans le savoir, ils se mettraient le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate. Mais ce n'était pas le sujet. Maintenant, Sylvia avait présenté la fameuse Anariève, cette coordinatrice et soigneuse aux ralants celtiques. Enfin, celtique de manga, hein, on ne connaissait, où on ne connaissait pas la Bretagne la vraie. Quoique ? Oh non, j'ai encore été un régionaliste rageux. Ne me tapez paaaaaaaaaaaas ! C'est de l'humour ! Bref, ainsi, maintenant, on allait voir ce qu'en pensait les deux autres compagnons de Sylvia : Zach Steel et Wally West. Allez-t-ils ignorer royalement cela, trop concentrer par leur envies ? C'est l'avenir qui nous le dira... Donc Wait'n see !

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Sam 25 Oct - 18:20

- Oh, un magnifique Terhal ! Et un énorme Galegon ! Et un Airmure majestueux !

Visiblement, certains Pokémons de la collection de Sylvia avaient aussi tapé dans l'oeil de Zach. Et, logique, me direz-vous, les Pokémons en question appartenaient tous au type de prédilection du Champion : le type Acier. Et entre nous, le Champion avait bien besoin d'enrichir un tant soit peu les rangs de son équipe. Car celle-ci, bien qu'elle soit composée d'un Galekid et d'un Mysdibule, ne représentait pas un trop gros obstacle, étant donné que le Galekid était encore très jeune et très peu puissant. Mais il y a une chose qu'il ne faut pas oublier : nous sommes dans la tête de Wally. Or, certes, il a le mérite d'avoir réussi à battre Zach avec son seul Chartor, mais ce combat n'était pas une mince affaire ! Et il ne l'admettra jamais... Que voulez-vous ? Vous commencez tout doucement à le connaître maintenant, non ? Mais bref. Au plus profond de lui-même, Wally espérait fortement que Sylvia donne l'un de ces Pokémons de type Acier à Zach. Car si Zach recevait un Pokémon, Wally allait en recevoir un aussi ! CQFD ! Enfin, en principe. Ca ne serait pas juste, sinon, pas vrai ?

- Eheh. C'est un Pifeuil, pokémon redoutable à capturer, car fourbe et mesquin. avait répondu Sylvia à la requête du rouquin. Et comme tu vois, Zach, ce genre de Pokémon Acier sont de vraies plaies, mais rien ne m'arrête.

"Fourbe et mesquin" ? Intéressant... Avoir un Pifeuil dans son équipe représenterait donc un nouveau défi à relever pour Wally ! Et Wally adorait les défis ! Enfin... Il adorait les défis qu'il parvenait à surmonter. Ce qui n'est, quand on y réfléchit un peu, pas tout à fait la même chose. En tout cas,si l'on pouvait être sûrs d'une chose, c'était que Wally était presque tombés amoureux de ces Pifeuils. Il en voulait un. Il aurait fallu voir la scène pour y croire : le rouquin était pire qu'un gamin qui était au supermarché avec sa mère et qui voulait absolument un paquet de bonbons. Vous voyez de quoi je veux parler, n'est-ce pas ? Mais si, on a tous déjà croisé des gamins qui faisaient une crise à leur mère pour avoir des bonbons. D'ailleurs, personnellement, à la place des mères de ces gamins, je leur donnerais un bon Super Bonbon, ils verraient déjà comment que ça les calmerait ! Et je serais prêt à parier qu'ils n'en redemanderaient plus jamais après ça ! Mais je ne sais trop pourquoi, j'ai comme l'impression qu'on est partis à des kilomètres de notre sujet initial. Mais après tout, Montaigne lui-même ne disait-il pas qu'il écrivait "à sauts et à gambades" ? Eh bien si ! Mais étant donné que je n'ai en aucun cas le talent de ce grand homme qu'était Montaigne, je ferais mieux de conclure là cette digression, qui devient bien trop compliquée.

- Hmm, bon, je dois reconnaître que c'est assez impressionnant, Sylvia ... mais tu crois pas que ces pokemons sont un peu malheureux enfermés ici ? dit Zach. Ils seraient sans doute mieux dehors, par exemple, au hasard, pour accompagner des dresseurs ...

- Euuuh... Ouais, il a raison ! ajouta Wally, qui avait parfaitement compris où voulait en venir son ami.

Fourbes, les deux jeunes hommes ? Bien entendu ! Les pires d'entres tous !

- Quoi ? répliqua Sylvia, visiblement outrée par de tels propos de la part de ses deux compagnons. Ce sont des Pokémons, ils s'en fichent de...

Mais nous ne connaîtrons malheureusement jamais la fin de cette phrase, étant donné que la réplique cinglante de la jeune noble s'était muée en cri de joie exprimé à l'intention d'une quatrième personne qui venait de rejoindre le petit groupe.

En effet, une jeune femme qui avait l'air d'avoir environ la vingtaine venait d'arriver. Celle-ci était habillée, ma foi, d'une manière plutôt singulière. En fait, elle faisait la paire avec Sylvia ! Mais le détail qui frappa tout de suite Wally était... les cheveux de la jeune femme ! Eh oui ! Elle aussi possédait une chevelure flamboyante, à la couleur semblable à celle de notre jeune homme ! Les roux étaient donc majoritaires ! VICTOIRE !!! Mais ne nous enflammons pas. Wally ne savait encore rien de cette personne. Donc comme le voulait la politesse, il fallait avant tout la saluer.

- Salut ! Euuh... Bonjour.

- Je m'attendais pas à te revoir de sitôt. dit la mystérieuse inconnue à Sylvia. Comment vas tu ?

Et comme vous vous en doutez, Sylvia répondit quelque chose. Mais quoi ? Aucune idée ! Elle avait parlé tellement vite qu'en réalité, Wally n'avait pas compris un traître mot. En fait, non seulement Sylvia avait parlé très rapidement, mais en plus elle avait parlé sur un ton très enthousiaste, que Wally n'avait jamais entendu. Voilà donc peut-être pourquoi sa phrase était si incompréhensible.

Il était assez drôle de voir la jeune bourgeoise dans un tel état. En effet, l'enthousiasme dont elle faisait preuve à ce moment contrastait parfaitement avec son air péteux habituel (Désolé, mais il faut appeler un Psystigri un Psystigri !). Mais l'étonnement atteint son comble lorsque Sylvia fit un câlin à l'inconnue. Oui, oui ! Un câlin ! Vous avez bien lu ! UN CÂLIN ! Sylvia Von Wittelsbach avait bel et bien fait un câlin à quelqu'un !

- C'est toujours Sylvia ?... glissa Wally à Zach, tellement la situation avait l'air irréelle.

Alors, pendant un court instant, Wally eut peur que Sylvia ne l'ait entendu, car cette dernière se retourna vers lui. Mais fort heureusement, elle ne voulait que présenter ses deux compagnons à l'inconnue (mais peut-être avait-elle tout de même entendu ?) :

- Oh oui, quel manque de courtoisie pour une demoiselle comme moi ! Je te présente Wally, mon élève, et son compagnon, Zach Steel, c'est un peu comme un serviteur, mais en moins bien, vu qu'il m'obéit pas.

Notre rouquin national dut faire un effort considérable pour retenir le fou rire qui le démangeait, au point qu'il dut se forcer à se mordre les joues. Pauvre Zach... Il se retrouvait comparé à un vulgaire serviteur ! Enfin non, il se retrouvait comparé à un vulgaire serviteur qui ne faisait pas son boulot, ce qui était encore pire ! Mais alors, quelque chose frappa l'esprit du jeune homme : son "élève" ? SON ELEVE ?!

- Dis, Yoda. commença Wally. Tu vas vraiment...

- Les garçons, la plus grande soigneuse de tout les temps, Mademoiselle Eclys ! Traitez là avec LE PLUS GRAND respect. Je lui dois la vie.

Si vous vous demandez ce qui vient de se passer, rassurez-vous, c'est tout à fait normal. Laissez-moi vous expliquer. Comme vous avez pu le remarquer, Wally avait commencé à expliquer tout son mécontentement après que Sylvia l'ait qualifié comme son "élève". Mais cette dernière l'avait tout simplement coupé dans sa phrase. Pourquoi ? Très bonne question. L'avait-elle tout simplement ignoré ? Ou bien ne l'avait-elle juste pas entendu ? Mystère et boule de gomme ! Plus sérieusement, Wally ne pouvait se permettre de faire une nouvelle remarque à Sylvia. Non. Il devait se montrer exemplaire ! Eh oui, il ne fallait pas se comporter comme un enfant en la présence d'une si charmante demoiselle ! Ca, même le dernier des gueux le savait !

- Enchanté ! Wally West, pour te... vous servir !

Le rouquin accompagna sa présentation des plus pitoyables, il fallait l'avouer, par une petite révérence tout aussi pitoyable. Il remarqua alors qu'une poignée de Pokémons accompagnait "Mademoiselle Eclys" : un Goupix des plus adorables, un Tétarte qui avait l'air très enthousiaste à l'idée de rencontrer de nouvelle personnes et un...

- PIFEUIL ! hurla Wally. Je peux le toucher ? Le caresser ? Il a un surnom ? Il a quel âge ? C'est quoi ses attaques ? Tu l'as attrapé où ?

Et sans même attendre les réponses à toutes ces questions, Wally s'accroupit et se rapprocha du Pifeuil en question, bien décidé à l'examiner dans les moindres détails. Le pauvre n'avait pas remarqué que, contrairement au Tétarte, ce Pifeuil n'avait pas l'air très enchanté par cette rencontre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Dim 26 Oct - 9:40

« Eheh. C'est un Pifeuil, pokémon redoutable à capturer, car fourbe et mesquin. Et comme tu vois, Zach, ce genre de Pokémon Acier sont de vraies plaies, mais rien ne m'arrête. »

Rien ne m'arrête, rien ne m'arrête, c'était bel bien Sylvia Von Wittelsbach, ça, ses chevilles auraient dû exploser depuis longtemps tellement elle se vantait, elle aurait pu jouer le rôle de Pride dans Fullmetal Alchemist, celle-là ! Et oui, y en a qui citent des grands auteurs, mais comme la littérature m'ennuie au plu haut point, moi je cite des trucs que les gens connaissent ! Pour en revenir au sujet, Sylvia disait un bon gros mensonge, "rien ne m'arrête", bah si, des escaliers ! HAHAHAHA ! On se fend la poire ! Quoi, c'était très déplacé comme blague ? Oui, c'est vrai, je reconnais, mais je manque d'inspiration donc on fait avec ce qu'on a, hein ? Non ? Bon, d'accord, je vais me cacher dans un coin sombre pour continuer à raconter. Mais Sylvia ne disait pas seulement un mensonge selon Zach, elle en disait deux ! Un Pifeuil, redoutable à capturer ? Sérieusement ? Suffisait de capturer un bête Grainipiot et de le faire évoluer, c'était à la portée du premier venu, surtout à Hoenn. Le Champion de Mérouville aurait pu faire remarquer cela à la duchesse, mais il n'avait d'yeux que pour les somptueux pokemons de type Acier de son ranch, qui seraient tellement mieux à l'air libre, ou au hasard dans son équipe ! Et Wally semblait bien d'accord, on se demande bien pourquoi, mais ça n'avait pas l'air d'être l'avis de l'héritière Von Wittelsbach :

- Quoi ? Ce sont des Pokémons, ils s'en fichent de...

De ... ? De ... ?! Et bien non, on aura jamais ce dont ces pokemons se fichaient éperduement selon la bourgeoise, mais elle allait sans doute raconter une autre annerie, donc, c'était pas bien grave, et puis, le blondinet pourrait bien poser de nouveau la question à Sylvia plus tard car il n'allait pas renoncer à ce Terhal absolument magnifique. Mais pour le moment, l'attention était tournée vers quelqu'un d'autre, un nouveau personnage était entré dans la pièce qui se déroulait sous nos yeux ! *Applaudissements* Habillée de vert, aux cheveux encore plus rougeoyants que ceux de Wally, ce n'était pas Fifi Brindacier, c'était ... on ne sait pas qui ! Et oui, comme elle venait d'arriver, c'était une inconnue, jusqu'à ce que son nom soit prononcé, mais apparemment, elle connaissait la fille aux cheveux roses ici présente :

- Salut Sylvia, bonjour messieurs!

- Salut ! Euuh... Bonjour.

"Salut !"

Quels superbes dialogues ! On devrait être engagés comme auteurs sur le champs ! Donc, on n'était pas bien avancés sur l'identité de la mystérieuse inconnue, mais heureusement, la collectionneuse se précipita vers elle en criant comme une pie ...

- Je m'attendais pas à te revoir de sitôt. Comment vas tu ?

« Anananananana ! Comment ça va ?! C'est vrai que je t'avais dis qu'on devait se revoir bientôt ! »

- C'est toujours Sylvia ?...

"Peut-être que c'est une membre de sa famille ..."

C'était l'explication la plus logique qu'avait trouvé Zach pour expliquer la situation actuelle, qui était tout bonnement incroyable. Sylvia, qui veut tout le temps se donner un air classe - sans y arriver bien souvent, soit dit en passant - s'était montrée assez ridicule à rouler comme une déjantée en direction de l'inconnue, avant de tenter de lui faire un calin, allant jusqu'à ignorer son handicap. Quand le blondinet pensait au fait qu'elle était encore plus rouge que les cheveux de l'inconnue quand quelqu'un la touchait ou la portait, c'était vraiment à mourir de rire. Mais plus sérieusement, cela laissait deux hypothèses dans l'esprit du garçon, soit elle n'était démonstrative qu'avec les filles, et timide avec les gars, malgré son côté généralement autoritaire. Soit la femme inconnue était une membre de sa famille ! Il n'y avait pas vraiment de ressemblance physique, ni de la tenue d'ailleurs, mais qui sait, peut-être une cousine éloignée ... La rousse n'était clairement pas habillée de façon noble, on aurait plutôt dit une Princesse de la forêt, ce qui ajoutait au mystère mystérieux ! Consciente de cette situation, la collectionneuse se tourna finalement vers les deux jeunes hommes après son calin, pour leur expliquer le pourquoi du comment :

- Oh oui, quel manque de courtoisie pour une demoiselle comme moi ! Je te présente Wally, mon élève, et son compagnon, Zach Steel, c'est un peu comme un serviteur, mais en moins bien, vu qu'il m'obéit pas.

"Pfff, le jour où je te servirais, les Galifeus auront des dents ..."

- Dis, Yoda. Tu vas vraiment...

serviteur ?! Elle avait de la chance d'être handicapée et d'être une fille car sinon elle aurait passé un mauvais quart d'heure pour avoir osé prononcer cet affront. Il préférerait encore mieux être aveugle ou devenir mendiant que d'être aux ordres de cette duchesse miniature. Et comme elle était en forme, elle avait même présenté Wally comme son élève, alors qu'elle ne connaissait strictement rien aux matchs pokemons, c'est sûr que ça demandait plus de concentration et d'énergie que de poser un piège dans la forêt accompagnée de gardes du corps ! Mais la Miss ne sembla pas prêter attention aux dires de ses interlocuteurs, puisqu'elle continua, toute contente, les présentations nécessaires :

- Les garçons, la plus grande soigneuse de tout les temps, Mademoiselle Eclys ! Traitez là avec LE PLUS GRAND respect. Je lui dois la vie.

"Moi, c'est Zach Steel, Champion de Mérouville, enchanté."

- Enchanté ! Wally West, pour te... vous servir !
PIFEUIL ! Je peux le toucher ? Le caresser ? Il a un surnom ? Il a quel âge ? C'est quoi ses attaques ? Tu l'as attrapé où ?

Pour vous servir ? Sérieusement ? Zach esquissa un sourire en entendant cela, mais il comprit bien vite le stratagème qui consistait à se faire bien voir pour approcher les pokemons de cette Anariève, que Zach n'avait pas remarqué jusqu'à maintenant. Un Pifeuil donc qui semblait être un trésor pour Wally, ainsi qu'un Tétarte à l'air rigolo qui les salua tous deux, et pour finir un petit ... graah ! Un pokemon feu ! Bon, c'était un adorable petit Goupix, mais il était de type feu, type que ne supportait évidemment pas le Champion de type Acier. Par ailleurs, le mystère était donc résolu, Anariève n'était pas une membre de la famille de Sylvia mais une femme qui lui avait sauvé la vie. L'héritière fonctionnait visiblement à géométrie variable, car lui aussi lui avait sauvé la vie ! S'il n'avait pas été là, Sylvia aurait pu mourir empoisonnée à Mérouville, quand même ! Bon, il avait été la cause de sa mésaventure, mais c'était juste un petit détail, ça ! Enfin, la soigneuse avait l'air plutôt sympathique et, tandis que Wally était obsédé par le petit Pifeuil, Zach, curieux, engagea la conversation d'un air taquin :

"Hmm, décidément, t'as souvent besoin d'être sauvée, Sylvia ... alors, racontez, qu'est-ce qui s'est passé, exactement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Dim 26 Oct - 13:34

Anariève avant même de pouvoir entendre ou dire quoi que ce soit de plus, fut soudainement assaillit par Sylvia qui lui sauta littéralement dessus, et pour une personne qui a perdu l'usage de ses jambes c'était tout simplement spectaculaire! Le regard des deux garçons qui la suivaient en disaient d'ailleurs très long sur cette réaction de Sylvia qui était inhabituelle. Néanmoins, la surprise passé, la jeune femme lui rendit ce geste d'affection, ayant en effet un instinct maternel très prononcé. Cependant il ne fallait pas trop compter sur Sylvia qui malgré sa joie avait très rapidement retrouvé la voie de la sage raison et de la sage conduite, se reposant alors convenablement sur son siège avec cet air bourgeois qu'on lui connaissait si bien sous ses mèches roses.  

- Oh oui, quel manque de courtoisie pour une demoiselle comme moi ! Je te présente Wally, mon élève, et son compagnon, Zach Steel, c'est un peu comme un serviteur, mais en moins bien, vu qu'il m'obéit pas.

Anariève devant la remarque ne put s'empêcher de sourire, à la fois contente de revoir Sylvia et amusé pr ce qu'elle venait de dire. La connaissant, il fallait donc traduire les choses ainsi, Wally était un dresseur ou un collectionneur que Sylvia jugeait à tort ou a raison bien inférieur à elle, et Zach était, pour sur, un dresseur avec un coté aimable qui lui avait valu le qualificatif de domestique. Si Anariève n'avait pas été là pour sauver Sylvia, elle aurait sûrement obtenu ce titre de domestique.

- Les garçons, la plus grande soigneuse de tout les temps, Mademoiselle Eclys ! Traitez là avec LE PLUS GRAND respect. Je lui dois la vie.

- Enfin la plus grande, disons simplement que je me débrouille. Enchanté de faire votre connaissance les garçons!
Tenta de corriger Anariève mais sans vraiment y croire, quand Sylvia disait quelque chose, personne ne pouvait dire le contraire tant qu'elle était à coté. Aussi se présenter modestement revenait presque à ne rien dire, si Sylvia avait dit qu'elle était la plus grande, il serait très difficile d'expliquer qu'elle exagérait beaucoup. Mais les garçons la connaissant un peu, il devineraient sûrement ceci.

- Moi, c'est Zach Steel, Champion de Mérouville, enchanté.


- Enchanté ! Wally West, pour te... vous servir !

Ainsi donc, Sylvia c'était entouré d'un Champion et d'un... Aimable dresseur? La servir? C'était une démarche de courtoisie bien curieuse et inattendu, néanmoins Anariève apprécia la démarche, c'était assez rare d'entendre ce genre de chose. Mais le valait elle vraiment? Elle ne le croyait sincèrement pas, mais le garçon fut vite attiré par autre chose, en l’occurrence, par son meilleur ami. A savoir Pifeuil!

- PIFEUIL ! Je peux le toucher ? Le caresser ? Il a un surnom ? Il a quel âge ? C'est quoi ses attaques ? Tu l'as attrapé où ?

- Le toucher non, le caresser encore moins. Pour le surnom ça dépend et il à un peu près dix, douze ans et je l'ai pas attrapé officiellement. Il est devenu mon ami et il est entrer ensuite dans une des balles que j'ai fabriqué.
Expliqua rapidement Anariève sans entrer dans les détails, Pifeuil n'étant pas très amical avec les personnes de sexe masculin, lui ferait vite comprendre qu'il n'était pas un vulgaire toutou que l'on pouvait caresser. Il était un peu comme un de ses malicieux esprits mythique des bois qui ne se laissent approcher que par les gentes demoiselles. C'est quand même plus agréable de se faire dorloter par une fille que par un garçon, non? Du moins, c'était l'opinion de Pifeuil qui en tant que Pifeuil mâle, entrait inconsciemment en rivalité avec les garçons qui pouvait lui piquer son amie.

D'ailleurs Pifeuil tourna le dos à Wally avant de l'ignorer royalement, lui faisant clairement comprendre que non! Il ne pouvait pas le toucher mais que oui vas! Admire ma splendeur quand même, même si je montre que j'y suis insensible!


- Hmm, décidément, t'as souvent besoin d'être sauvée, Sylvia ... alors, racontez, qu'est-ce qui s'est passé, exactement ?


- Elle ne vous as jamais raconté pourquoi ce siège?
Demanda Anariève qui sans avoir à entendre la réponse, comprit que bien sur, la fière Sylvia n'avait rien raconté de cette terrible mésaventure; C'est à Sylvia de le raconter si elle en a l'envie, la seule chose que je puisse dire c'est que j'ai réussit à lui sauver la vie mais que j'ai échoué à lui rendre ses jambes...

Anariève n'entra pas plus dans les détails, elle devinait que si Sylvia n'avait pas raconté ceci ce n'était pas forcément que par fierté. Peut-être avait elle pas envie de raconter cette épisode qui devait être dur à vivre et à raconter, avoir failli perdre la vie ça ne vous laisse pas que des séquelles physique, il existe des blessures de l'âme pour lequel il n'existe ni potion, ni crème, ni le moindre antidote. Aussi, ce n'était pas à Anariève de le raconter, par respect pour les éventuelles "blessures" de Sylvia, après si elle jugeait bon de pouvoir en parler, on en parlerait.
Il n'y avait donc que ce détail que la jeune femme pouvait narrer, je lui ai sauvé la vie, mais pas ses jambes. Bien que l'essentiel soit préservé, se sentir impuissante quant à guérir complètement rendait parfois Anariève particulièrement malade! Ainsi donc, elle cherchait encore un remède qui pouvait agir sur la moelle épinière et permettre de régénérer le lien entre Sylvia et ses jambes. Recherche dont personne était au courant, seul le papa de Sylvia avait pu comprendre indirectement que la jeune femme n'avait pas baissé les bras et qu'elle continuait encore à chercher.

- Mais quand tu dis souvent... Elle prend pas trop de risque quand même? Au moins vous êtes là pour veiller sur elle.


Encore une question, bête? Non mais naïve, Anariève pouvait se douter quand même que la passion de Sylvia l'emportait sur son handicap. Bien sur qu'elle prenait des risques inconsidéré, au moins était elle bien entouré. D'ailleurs comment les avait elle rencontré? Et surtout! Comment les a t-elle convaincu de rester à ses cotés? Pas que Sylvia était parfois insupportable mais... Disons qu'il fallait un entrainement de choc pour supporter autant d’énergie qui n'en faisait qu'à sa tête!

Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach



Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Dim 26 Oct - 20:54

Bien encrée dans son fauteuil roulant, profitant que la discussion était lancé, elle cala ses roues, pour ne pas dévaler la légère pente qui amenait jusqu'au portail du parc des Von Wittelsbach. Elle n'avait pas envie d'avoir l'air ridicule, genre, à dévaler pour s'arrêter finalement au bout du chemin... Voir dans les fourrées, ce qui lui était déjà arrivée, quand elle ne maîtrisait pas encore très bien ce fameux chemin, et ce fameux fauteuil. Fallait pas croire, cela avait mit un certain temps à la jeune demoiselle aux cheveux couleur rose bonbon... Mais bref, elle semblait avoir retrouvé son calme, et sa dignité de demoiselle. Bien sur, elle l'expliquerait sans problème si on lui avait fait remarquer, mais il n'y avait alors aucune ressemblance entre les marques d'affections que pouvaient faire deux demoiselles entre elles, et des marques d'affections que pouvait faire une demoiselle et un homme non marié ! Jamais de contact entre un homme et une femme s'ils n'étaient pas mariés ! Cela allait contre la décence. Mais par contre, elle pouvait le faire avec Anariève, car elles étaient toutes deux de sexe féminin. Là était, dans l'éducation de Sylvia Von Wittelsbach, toute la différence, différence qui avait une grande importance :

- Le toucher non, le caresser encore moins. Pour le surnom ça dépend et il à un peu près dix, douze ans et je l'ai pas attrapé officiellement. Il est devenu mon ami et il est entrer ensuite dans une des balles que j'ai fabriqué.

Pff... Qu'est-ce qu'ils avaient tous sérieusement avec ses Pokémons ? C'est bon, ils étaient mignon, mais de là à tout retenir... Mais Sylvia ne disait rien, car c'était Ana' qui disait, donc Ana avait raison ! TOUJOURS ! Et oui, on pensait que Sylvia avait haute estime d'elle-même, mais elle avait une encore plus haute estime de ceux qu'elle estimait au dessus d'elle. Ce qui était rare, quand on appartenait pas au sang des Von Wittelsbach. Mais bref, ils étaient tous sur les Pokémons, et voir en eux des amis... Des amis ? Sérieusement ? C'étaient des Pokémons, les gens ! Ils ne savaient pas ce qu'était l'amitié ! Pour eux, l'amitié, c'était, je sais pas moi... Un truc d'humain ! En tout cas, 'était ce que pensait sérieusement la fameuse jeune Sylvia Von Wittelsbach ! Les Pokémons n'avaient pas besoin d'autant d'attention... Mais si Anariève le disait, et bien, elle écoutait. Et puis, voilà, c'était son choix. Elle regarda, d'ailleurs, pour la première fois alors les pokémons de la fameuse coordinatrice celtique, véritablement. Elle les avait entrapperçu sur l'île Pokérassique, mais pour tout dire, elle ne s'en souvenait plus très bien, si elle devait l'avouer. Elle ne s'y était intéressé qu'au début, et après, l'accident et tout le reste... Disons que cela avait un peu eu l'effet de tout conserver dans sa mémoire. D'ailleurs, en parlant de l'accident :

- Hmm, décidément, t'as souvent besoin d'être sauvée, Sylvia ... alors, racontez, qu'est-ce qui s'est passé, exactement ?

- Elle ne vous as jamais raconté pourquoi ce siège? C'est à Sylvia de le raconter si elle en a l'envie, la seule chose que je puisse dire c'est que j'ai réussit à lui sauver la vie mais que j'ai échoué à lui rendre ses jambes...

« Euh oui eheh... Bon, on va entrer dans mon ranch ! Il faut que je vous fasse visiter quand même ! »


Comme toujours, la jeune Sylvia tentait de détourner la conversation sur comment elle avait perdue l'usage de ses jambes. C'était quand même à cause d'une erreur de sa part, que tout cela était arrivé ! Mais bon, dans l'autre côté, elle n'aurait pas fait cela, tout le monde serait mort, à cette heure, tout les gens du groupe qui s'étaient retrouvé sur la plage... Donc, voilà ! Mais bref, quoiqu'on dise, de toute façon, maintenant, elle n'avait pas de manière pour esquiver ce qui lui était arrivé. C'était peut-être sa faute, peut-être pas... Mais qu'importe. Elle était maintenant clouée dans son fauteuil, les jambes aussi active que de vulgaires feuilles mortes... Mais elle ne se laissait pas tomber, et continuait de faire sa passion ! Bien sur, elle capturait moins de Pokémons, mais quand même ! Elle avait déjà une belle collection vu son âge, ce qui la rendait célèbre ! C'était la motivation, et le courage, qui la permettait d'avancer ! Lisez, si vous n'y croyez pas, la citation qui est en signature... ! Notre chère Sylvia Von Wittelsbach n'était pas du genre à abandonner à la moindre discussion... Au contraire même ! Elle était déterminé, courageuse... Et même totalement téméraire parfois... Ce qui prenait bien sens avec la crainte qui suivit de la part de la fameuse Anariève :

- Mais quand tu dis souvent... Elle prend pas trop de risque quand même? Au moins vous êtes là pour veiller sur elle.

« Non mais Anaaaaaaaaaaaaa' ! J'suis plus une petite fille ! »


Il ne fallait pas croire. Sylvia aimait quand les gens s'occupaient d'elle, et aimait qu'on prenne soin d'elle. Mais bon, elle ne voulait pas avoir trop l'air gamine et ridicule devant les deux ! Même si, vous allez voir, elle allait faire en sorte que cela recommence juste après mais bon... Elle jouait bien son rôle quand même ! Mais bon, ainsi, elle voulait se montrer grande. Petite digression, car vous n'avez jamais remarqué que plus les gens déclaraient comme ça qu'ils n'étaient pas jeune, étaient souvent des gros gamins ? Mais je m'égare.

« Alors, j'explique ce qui m'a amené à voyagé avec ses deux lascars. En effet, en temps que grande collectionneuse, j'arpente les terres de Hoenn, et j'ai décidé de donner un coup de main et un support à ses jeunes. Zach n'est qu'un petit champion, et Wally un futur maître, mais dont un coup de pouce en capture ne serait pas de trop ! »

Sylvia n'avait pas tord. Elle avait beau toujours exagéré, critiqué, et semblé totalement inapte à ce groupe, elle était quand même, est de loin, la mieux adapté à la capture de Pokémon. Cette immense Ranch en était même un peu la preuve, si vous voulez mon avis. Mais bref, Sylvia exagérait encore, comme toujours. Mais il fallait faire attention, car vu comment elle était caractériel, elle allait encore fondre en larme, ou exploser si on faisait trop de remarque qui lui déplaisait. C'était une vraie bombe à retardement, cette jeune demoiselle, on ne savait jamais jusqu'à où on pouvait aller avec elle. Mais ce n'était pas forcément sur ce sujet dont on devait aborder. Ainsi, Sylvia comme toujours, avec décrit ses compagnons de manière quelques peu négative. Et bien sur, même Anariève pouvait remarquer quelque chose de drôle : Que cela soit Zach Steel, ou Wally West, aussi développé, aussi fort qu'ils étaient, on ne va pas faire de jugement de valeur et bien... Sylvia était dans les deux cas la plus jeune du groupe, la plus enfantine... Donc quand elle disait « ses jeunes », c'était assez marrant ! Mais qu'importe, on savait bien que Sylvia et la crédibilité, cela faisait deux... Mais bon, alors, la demoiselle déclara d'une voix encore une fois trop rapide pour être intelligible, Sylvia parlant trop vite une fois excitée :

« Alors, toi, tu vas faire quoi ? T'as vu, Papa t'as dit que tu étais la bienvenue chez les Von Wittelsbach, et si t'as besoin de quoique ce soit, on est là ! »

Sylvia faisait encore plus gamine que d’habitude... Elle était comme ça, souvent, avec les personnes qui avaient des ressentis maternels, comme elle n'en n'avait jamais eu de la part de ses parents, que de l'une de ses sœurs... Mais elle ne devait pas ce concentrer sur ça ! Pauvre Wally et Zach, Sylvia les laissait véritablement en plan. Mais attention, on comprenait bien que Sylvia ainsi, derrière son côté pimbêche, était une vraie peluche, qui adorait qu'on s'occupe d'elle. Mais chut ! Les autres ne devaient pas le savoir ! Sinon, cela serait trop la honte pour elle ! Surtout qu'ils se moqueraient d'elle. Sylvia avait toujours été comme ça. Elle tentait de faire la dure, mais au fond... Elle était une petite gamine qui tentaient de faire la grande. Logique en même temps, toute son enfance, elle avait une éducation de future demoiselle. Donc, pouvoir profiter d'une faiblesse qu'elle n'avait jamais eu le droit de montrer.... C'était quelque chose qu'elle appréciait. Tant qu'on se moquait pas d'elle. Heureusement, ce n'était pas le cas d'Anariève. Car Anariève, elle, elle était gentille d'abord ! Pas comme ses stupides garçons qui se moquaient d'elle. Oui, ça aussi, ça fait extrêmement gamin, si vous voulez mon avis...

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Mer 5 Nov - 10:07

- Le toucher non, le caresser encore moins. Pour le surnom ça dépend et il a à peu près dix, douze ans et je l'ai pas attrapé officiellement. Il est devenu mon ami et il est entré ensuite dans une des balles que j'ai fabriqué.

Suite à la réponse d'"Ana", Wally se ravisa, craignant de ne se faire déchiqueter la main par je ne sais quelle attaque. Il se tourna alors vers le Têtarte, qui avait l'air bien plus amical que son congénère. Il prit cependant soin de ne pas le toucher. Car qui sait ? Il avait l'air amical à première vue, mais ce n'était peut-être qu'une ruse ? Peut-être attendait-il juste que Wally le touche pour mieux l'attaquer ? En réalité, le rouquin n'en savait rien. Il n'avait jamais vu de Têtarte. Il ne pouvait donc dire s'ils étaient d'un naturel fourbe ou, au contraire, étaient aussi sympathiques qu'ils en avaient l'air. Dans le bénéfice du doute, le jeune dresseur ne préféra pas trop s'approcher. Et surtout, il préférait garder ses distances suite à l'interdiction formelle de toucher le Pifeuil qu'avait formulé Anariève. En fait, il ne l'avouait pas, mais Wally était quelque peu vexé par le ton sur lequel lui avait parlé la jeune femme. Comment ça, cette attitude est totalement puérile ?! Eh bien laissez-moi vous dire que vous avez.... raison ! Non, c'est vrai. depuis qu'il était arrivé au ranch, Wally ne cessait de se comporter comme un enfant. M'enfin. Arrêtons de parler de ça, ou bien il va finir par se vexer encore plus !

Notre jeune dresseur-rouquin-à lunettes entendit finalement quelque chose qui l'intéressa et finit par se relever.

- Elle ne vous as jamais raconté pourquoi ce siège? C'est à Sylvia de le raconter si elle en a l'envie, la seule chose que je puisse dire c'est que j'ai réussi à lui sauver la vie mais que j'ai échoué à lui rendre ses jambes...

Wally se rendit compte alors de quelque chose. Sylvia n'avait pas toujours été dans ce fauteuil roulant ? Certes, cette réflexion pouvait paraître stupide, mais pour lui, ce fauteuil était indissociable de Sylvia. En fait, il ne s'était jamais demandé pourquoi elle était dans un fauteuil roulant. Pour lui, Sylvia était dans un fauteuil, point à la ligne. En réalité, il se fichait de la raison pour laquelle elle était clouée dans ce fichu fauteuil. Qu'elle ait ou non l'usage de ses jambes, Sylvia restait un être humain, et qui plus est le compagnon de voyage de Wally. Il ne s'était donc jamais réellement posé la question. Mais maintenant qu'Anariève en parlait, l'handicap de Sylvia l'intriguait profondément.

Mais Sylvia voulait clairement éviter ce sujet de conversation, ce qui était tout à fait compréhensible, me direz-vous. Ainsi, elle décida d'emmener tout ce beau petit monde dans l'enceinte de son ranch. Et honnêtement, il était temps ! Car cela faisait bien un bon quart d'heure qu'elle les faisait saliver devant la clôture, sans leur en montrer plus ! Et Wally était avide d'en voir plus ! Il s'attendait à quelque chose de réellement spectaculaire : une volière pleine de Pokémon Vol, une couveuse pour les Oeufs, un gigantesque aquarium réservé à tous les Pokémons Eau de Sylvia, etc. Mais à nouveau, "Mademoiselle Eclys" le ramena à la réalité.

- ...Elle prend pas trop de risque quand même? Au moins vous êtes là pour veiller sur elle.

- Si tu savais ! Dieu sait ce qu'elle serait devenue si on était pas là. répondit Wally sur le ton de la plaisanterie, en lançant un regard amusé vers Sylvia qui, elle, n'avait pas l'air très amusée.

- Non mais Anaaaaaaaaaaaaa' ! J'suis plus une petite fille !

- Oui ben 'faut pas non plus oublier que la première fois qu'on s'est vus, t'étais toute seule, perdue dans une grotte à Myokara ! lança Wally.

Bien évidemment, comme vous le savez, ce qu'avançait Wally était totalement faux. Au contraire, c'était justement Sylvia qui avait aidé Zach et Wally à se sortir de la mouise ! Mais c'est une longue histoire, qui n'a en aucun cas sa place ici. Alors qu'est-ce qui avait poussé Wally à avancer cela ? Son sens de l'humour des plus percutants, bien évidemment ! Car si vous ne l'aviez pas compris, c'était une private joke adressée à Sylvia et à Zach ! Alors certes, une telel blague était totalement déplacée étant donné qu'Anariève ne pouvait pas la comprendre, mais vous devriez tout doucement commencer à le connaître, ce cher Wally. Sylvia reprit alors la parole :

- Alors, j'explique ce qui m'a amené à voyagé avec ses deux lascars. En effet, en temps que grande collectionneuse, j'arpente les terres de Hoenn, et j'ai décidé de donner un coup de main et un support à ses jeunes. Zach n'est qu'un petit Champion, et Wally un futur Maître, mais dont un coup de pouce en capture ne serait pas de trop !

"Ces jeunes" ? Sylvia n'avait-elle pas un tout petit peu oublié que Zach et Wally étaient plus âgés qu'elle ? Apparemment, si, pendant un court instant. Mais le rouquin se priva de faire une remarque, pour deux raisons très évidentes. Premièrement, il était très flatté que Sylvia le qualifie de "futur Maître". Cela montrait qu'au moins une personne croyait en lui, et cela lui apportait une intense satisfaction. Deuxièmement, Sylvai avait totalement raison : un petit coup de pouce en capture ne faisait aucun mal à Wally. Là encore, référez-vous à la première rencontre entre Sylvia et le duo formé par Zach et Wally. Bref. Par contre, Sylvia n'avait pas été des plus tendres avec Zach, en disant qu'il n'était "qu'un petit Champion". Et le rouquin n'en douta pas un instant, la riposte du "petit Champion" n'allait pas tarder à arriver, très certainement plus sanglante que jamais. Mais sur le moment, il s'en fichait un peu. Un peu beaucoup, même. Il était toujours très satisfait et flatté par le fait qu'on l'ait qualifié de "futur Maître", si bien qu'il se mit à ricaner bêtement dans son coin.

- Alors, toi, tu vas faire quoi ? demanda Sylvia à son invitée. T'as vu, Papa t'as dit que tu étais la bienvenue chez les Von Wittelsbach, et si t'as besoin de quoique ce soit, on est là !

Soudain, quelque chose fit "Jboum" dans la tête de notre très cher rouquin binoclard.

- Eh, mais... Pourquoi tu viendrais pas avec nous ? demanda-t-il, oubliant totalement la politesse dont il avait fait preuve quelques minutes plus tôt.

Et ne croyez pas que cette demande était spontanée et totalement irréfléchie ! Bien sûr que non ! Grâce à ses talents de guérisseuse, Anariève pourrait être un atout non négligeable au petit groupe ! Et de plus, ledit groupe serait alors composé de deux rouquins ! Comment ça, ce n'est pas un argument valable ? Bien sûr que si ! Et puis vous savez quoi ? Gardez vos remarques désobligeantes pour vous, et soyez plutôt attentifs à la suite, bande de mécréants !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Lun 17 Nov - 9:53

- Elle ne vous as jamais raconté pourquoi ce siège? C'est à Sylvia de le raconter si elle en a l'envie, la seule chose que je puisse dire c'est que j'ai réussi à lui sauver la vie mais que j'ai échoué à lui rendre ses jambes...

« Euh oui eheh... Bon, on va entrer dans mon ranch ! Il faut que je vous fasse visiter quand même ! »

Ah, voilà donc la raison pour laquelle Sylvia Von Wittelsbach semblait tenir cette Anariève en plus haute estime que sa propre personne, ce qui, quand on connaissait l'orgueilleuse héritière, était tout simplement incroyable ! Et cette jeune femme habillée de vert n'était ni une Von Wittelsbach ni même un bourgeoise ! Zach aurait pu se pincer pour vérifier s'il ne rêvait pas, avant bien sûr que l'herboriste n'apporte l'explication essentielle, à savoir qu'elle avait sauvé la vie de la jeune fille aux cheveux roses bonbon, pas totalement toutefois, puisqu'elle précisa bien que le handicap de Sylvia était dû à ce qui s'était passé. Le Champion de Mérouville fut un peu gêné, il est vrai qu'il ne s'était jamais demandé comment sa compagnonne s'était retrouvé dans cet état, il pensait que c'était de naissance, ce qui est le cas de beaucoup de handicapés, mais visiblement pas pour Sylvia. Et cette dernière n'avait apparemment pas envie d'en dire davantage - ce qui était également étonnant vu la pipelette que c'était en temps normal - et éluda la sujet de façon assez maladroite. Le blondinet aurait bien pu poser plus de questions, mais il sentait bien que le sujet gênait la jeune fille, ce qui, logiquement, aurait dû le pousser encore plus à l'aborder, juste pour embêter cette chipie, mais là, c'était plus sérieux que d'habitude, il décida donc de se taire, il en saurait sans doute davantage plus tard ...

- ...Elle prend pas trop de risque quand même? Au moins vous êtes là pour veiller sur elle.

- Si tu savais ! Dieu sait ce qu'elle serait devenue si on était pas là.

- Non mais Anaaaaaaaaaaaaa' ! J'suis plus une petite fille !

- Oui ben 'faut pas non plus oublier que la première fois qu'on s'est vus, t'étais toute seule, perdue dans une grotte à Myokara !

- Et la fois où on s'est rencontré, tu serais encore aux mains des deux kidnappeurs si je t'avais pas sauvé !

AH-AH ! Comme dirait Nelson Muntz dans Les Simpson ! Cette fois, la fameuse héritière était prise en étau entre les autres personnes de la conversation, bien fait ! Fallait dire que son petit cri aigu - ça fait mal aux oreilles, soit dit en passant ! - de gamine capricieuse implorant Anariève ne jouait clairement pas en sa faveur, vu que c'était précisément un comportement de gamine ou de petite fille pour être plus gentil. Et comme Wally et Zach étaient d'adorables anges, ils rappelèrent avec gentillesse leur rencontre avec la collectionneuse, qui, effectivement, avait été semée d'embûches à chaque fois. Et notamment à Mérouville, lieu de rencontre entre le Champion et la Collectionneuse du rp éponyme, actuellement dans les bacs, que vous pouvez lire à vos enfants le soir ! Quoi, j'ai le droit de faire de la pub, non ? Dans ce rp donc, Zach, courageux comme un Lion, avait sauvé Sylvia, sotte comme une gazelle, de deux affreux encore plus stupides et incompétents que les deux sbires de Cruella des 101 Dalmatiens. Et comme si ça ne suffisait pas, il l'avait même sauvé du poison d'un diabolique Aspicot ! Bref, tout ça pour dire que Sylvia avait le don de se mettre dans des situations pas possibles, et donc, ses deux compagnons avaient le droit de se moquer d'elle ! AH-AH ! Je me répète, je crois ...

- Alors, j'explique ce qui m'a amené à voyagé avec ses deux lascars. En effet, en temps que grande collectionneuse, j'arpente les terres de Hoenn, et j'ai décidé de donner un coup de main et un support à ses jeunes. Zach n'est qu'un petit Champion, et Wally un futur Maître, mais dont un coup de pouce en capture ne serait pas de trop !

"J'attends avec impaaaatience le jour où tu me donneras un coup de main, jusqu'à maintenant, c'était plutôt l'inverse ..."

Lascars ? Jeunes ? PETIT Champion ? Elle ne manquait pas de culot, celle-là, à retourner la situation à son avantage, en même temps, c'était un peu ce qui faisait son charme, n'est-ce pas ? Zach préféra répondre avec ironie plutôt que de s'énerver, cette pimbêche ne méritait pas qu'on s'énerve pour elle. Mais tout de même, lui un petit champion, alors qu'il était LE plus grand champion de la région. Enfin il le sera. Un jour. Eventuellement. Le truc, c'est qu'il ne pouvait plus trop la charier sur son manque de talent de collectionneuse, non pas pour le nombre de pokemons qu'elle avait emmagasiné dans son enclôt, car après tout rien ne disait qu'elle les avait attrappé elle-même ! Et oui ! Avec tout l'argent de sa famille, elle aurait très bien pu payer des dresseurs pour les lui capturer ! Ca semblait limpide, même ! Bon, Zach était légèrement de mauvaise foi, mais rien ne lui prouvait le contraire, après tout. Mais le vrai problème, c'était qu'il avait vraiment envie de ce Terhal qui lui faisait de l'oeil - c'est le cas de le dire - depuis tout à l'heure, et contredire Sylvia sur ses pseudo capacités de collectionneuse, c'était un point de non-retour, presque aussi grave que d'écorcher son nom si compliqué. Donc, l'ironie subtile était plus adaptée, et ce fut ce que fit le jeune champion, avant que l'héritière ne lance à Anariève :

- Alors, toi, tu vas faire quoi ? T'as vu, Papa t'as dit que tu étais la bienvenue chez les Von Wittelsbach, et si t'as besoin de quoique ce soit, on est là !

- Eh, mais... Pourquoi tu viendrais pas avec nous ?

"Ouais bonne idée ! On sera pas trop de trois pour surveiller la p'tite !"

Rancunier, Zachary Steel ? Oui, énormément ! Surtout avec les personnes aussi orgueilleuses que la fille aux cheveux roses. Mais mis à part cette petite pique amusante, l'idée de Wally lui convenait bien, Anariève serait une parfaite recrue pour le petit groupe de voyage qu'ils formaient. Déjà, parce qu'elle avait un look d'aventurière des bois, pas comme une certaine fille habillée en mage de RPG, elle avait déjà dû partir à l'aventure plusieurs fois, et saurait donc les aider à travers Hoenn. Et puis, une guérisseuse, ça peut toujours être utile, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber en voyageant, se blesser peut arriver. Bon, après, Wally avait fait cette proposition sans prévenir - le blondinet se demandait même s'il ne l'avait pas fait uniquement pour être accompagné du Pifeuil de la jeune femme - mais peut-être Anariève avait elle autre chose à faire, comme, au hasard, un boulot ! Et oui, y a même pas la moitié des personnages qui bossent sur ce forum, mais peut-être en fait-elle partie ! Ou bien elle est au chômage, ce qui serait très tristesse, mais ça a l'air de toucher beaucoup de gens dans le pokémonde, voilà pourquoi ya tant de gens à rien foutre dans toutes les villes des jeux ! Bref, Zach ne connaissait pas encore grand chose sur cette Anariève et il pouvait donc faire toutes sortes de suppositions farfelues, mais il espérait quand même qu'elle accepte l'offre de Wally. Ainsi, le Walzavia évoluera en Walzaviana !!! ... Ou pas, si elle refuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Lun 17 Nov - 19:06

Le petit groupe en question avait une belle complicité, une complicité taquine qui permettait de mettre en place une amitié qui ne disait pas forcément son nom, pas que la chose soit honteuse mais il était sensible que la fierté de chacun en dépendait. L'ambiance bien que particulière permettait de se sentir à l'aise parmi le groupe qui ne demandait qu'à s’agrandir de nouveaux membres, surtout lorsque les membres possible ont un caractère beaucoup plus adoucis, sage ou serein, en clair, un caractère beaucoup plus maternel comme l'avait justement la jeune femme au look boisé.
L'idée avait donc rapidement saisit l'esprit de Wally qui sans attendre de voir si les autres serait pour ou contre, avait lancé la proposition dans un naturel qui normalement aurait été assez déconcertant. Toutefois, bien qu’inattendu, la proposition n'avait pas eu cet effet de cheveu tombé dans la soupe, la jeune femme répondit alors dans un premier temps avec le sourire, réfléchissant à la proposition; Proposition qui en l’occurrence était particulièrement intéressante, cela faisait déjà un bon moment qu'elle avait exploré les coins et les recoins de ce parc naturel et les plantes avait été toute référencé, voyager lui permettrait d'en apprendre davantage et de découvrir bien des choses qui lui permettrait de fournir de meilleur remède à vendre. Car oui! Anariève bien que n'ayant pas d’emploi officiel, n'était néanmoins pas une crève la faim qui rackettait de quoi vivre en remportant la mise sur un combat de dresseur, mais elle mettait son savoir au service de ceux qui en avait besoin. En l’occurrence, soigner, renforcer ou même conforter les hommes ou les Pokémon dans leur soucis du quotidien, et c'était assez réussit. Anariève n'était pas riche, mais elle n'était pas dans la misère non plus, elle avait trouvé un parfait équilibre entre le travail et le voyage.

- Je m'attendais pas à ce que vous me le demandiez, mais maintenant que vous le dîtes pourquoi pas? Justement, j'ai assez travaillé ici, mes Pokémon ont pu renforcer leurs compétences pour les concours et j'ai pu découvrir pas mal de chose intéressante sur la flore locale. Voyager me fera le plus grand bien!


Anariève venait donc officiellement d'accepter la demande de Wally, voyant que Zack avait l'air pour, et la question ne se posant même pas pour Sylvia, la jeune femme pouvait donc rejoindre le groupe sans la moindre gêne, dans la satisfaction générale! D'ailleurs Tétarte, jovial comme il était, baigné dans cette petite allégresse générale et ravi de se faire officiellement de nouveaux amis se jeta dans les bras de Wally, puis dans ceux de Zack avant de danser autour de Sylvia!
Il n'y avait que Pifeuil qui restait sur le qui vive et assez peu expressif, continuant d'ignorer Wally comme le reste du groupe, considérant que le vrai mâle du coin c'était lui et que Zack et Wally n'étaient pas une fréquentation utile.

- Quelle est donc l'itinéraire choisit pour le moment? Si vous souhaitez rester dans le coin encore un peu, Sylvia pourra vous guider facilement comme c'est son parc, mais j'ai pu trouver quelque coin sympa et intéressant à l'extérieur, non loin de là.


Anariève laissa donc le groupe originelle reprendre la main sur les projets futurs, déjà bien établit, elle venait tout juste d'arriver et pour cette raison, elle allait rester dans une sorte de phase d'observation plus que d'action. Se contentant de voir comment fonctionnait le groupe pour s'insérer harmonieusement et ne pas rompre un équilibre qui s'était déjà construit autour de Sylvia.






PS: Désolé c'est court mais j'avais pas beaucoup d'idée et reprendre tout les dialogues n'auraient pas été utile ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach



Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Ven 21 Nov - 21:23

Vous connaissez quelque chose de très flagrant chez Sylvia ? Elle pouvait être profondément blessée, et en être la principale responsable. Elle avait été profondément blessée par les retours de bâtons, qu'elle avait pourtant ouvertement cherché. Elle ne pouvait blamer personne d'autre qu'elle-même pour cela ! Après tout, si elle était un peu plus sympathique, elle n'aurait pas ce problème, mais passons ! Mais quand même ! Elle pensait qu'elle ne méritait pas tout ça. Puis, elle n'aurait jamais rencontré tout ses problèmes si... Et elle n'avait pas été perdue dans le grotte! Elle cherchait des Pokémons ! Cela ne veux pas dire qu'elle était perdue quand même ! Elle avait envie d'objecter des remarques, mais d'un autre côté, elle était une Lady, en présence d'une autre Lady ! Et comme elle respectait plus que tout, Anariève... Enfin, pas plus que tout. Pas plus, quand même, que ses parents et sa famille ! Elle n'était pas non plus une Von Wittelsbach. Mais presque ! Elle l'était presque ! D'ailleurs, qu'est-ce que ça serait le rêve si elle était adoptée... Mais non ! Elle ne devait pas penser à ça !

Pourtant, elle était utile. Enfin elle le voulait. Elle le tentait ! Mais c'est vrai qu'elle était en fauteuil roulant, puis, elle avait pas de Pokémon pour se battre. Elle se disait d'ailleurs, qu'elle devrait peut-être de nouveau maintenant, partir avec Leveinard... Elle pourrait au moins aider à soigner les Pokémon ? Elle retira son chapeau de mage, et se gratta rapidement la tête, consciente qu'elle aurait peut-être une meilleure utilité. Elle avait envie de vivre une aventure, et elle avait des esclaves camarades, au moins, elle devait peut-être tenté de se rendre le plus utile possible. Puis, Leveinard était l'un de ses Pokémon préférée, par sa rareté. Mais qu'importe, elle aurait un peu de temps pour y réfléchir, et elle était justement au bonne endroit, si elle voulait le prendre. De toute façon, elle était Sylvia Von Wittelsbach ! Elle était toujours utile ! Non ?! Elle était quand même la « Red de la Capture », il ne fallait pas l'oublier ! Elle remit alors son chapeau de mage, et commença à mieux s'installer sur son fauteuil roulant, n'étant jamais très confortablement mise dessus. Elle voulut déclarer quelque chose, sur son Parc, quand elle fut coupé, n'ayant eu le temps d'émettre un son :


« Eh, mais... Pourquoi tu viendrais pas avec nous ?

"Ouais bonne idée ! On sera pas trop de trois pour surveiller la p'tite !"

- Je m'attendais pas à ce que vous me le demandiez, mais maintenant que vous le dîtes pourquoi pas? Justement, j'ai assez travaillé ici, mes Pokémon ont pu renforcer leurs compétences pour les concours et j'ai pu découvrir pas mal de chose intéressante sur la flore locale. Voyager me fera le plus grand bien!

« C'est vrai que tu fais des concours comme Lud' et Pearl ! En tout cas, t'es la bienvenue ! »


Et oui ! Il ne fallait pas oublier que deux des autres Von Wittelsbach étaient aussi des coordinateurs. Pour Zach et Wally, c'était un peu la découverte de la grande famille des Von Wittelsbach. Si Sylvia parlait beaucoup de sa famille, elle n'avait jamais nommé ses frères et soeurs jusqu'à présent ! C'était après assez logique. Déjà, Sylvia ne s'était jamais véritablement présenté à Zach et Wally. Comment ça me diriez vous...? Et bien, Sylvia sinon, se serait présenté comme ça, attention, ça va faire mal : Sylvia Marie-Claude Angeline Von Wittelsbach de la Limouzinière. Sylvia son premier prénom. Marie-Claude son second prénom. Angeline son troisième prénom. Von Wittelsbach le nom de son père. De la Limouzinière, le nom de sa mère. Donc, vous imaginez si elle doit présenté toute sa famille ! Ca va être encore plus long que présenter tout les Ents dans le Seigneur des Anneaux ! Et je pèse mes mots ! Mais bon, qu'importe, car de toute façon, tout le monde en avait rien à faire de Sylvia, et c'était bien sa faute. Une pointe de jalousie était peut-être au fond de Sylvia. Tout était censé être sur elle, dans son Ranch, son moment de gloire... Et bam. Anariève, comme elle était meilleure en tout qu'elle... Elle prenait l'attention.

- Quelle est donc l'itinéraire choisit pour le moment? Si vous souhaitez rester dans le coin encore un peu, Sylvia pourra vous guider facilement comme c'est son parc, mais j'ai pu trouver quelque coin sympa et intéressant à l'extérieur, non loin de là.

« D'abord, j'ai cru comprendre que Messieurs voulaient avoir leur étrennes, donc, bon... »


BAM ! Sylvia était loin d'être stupide, au contraire même ! Elle avait compris l'intérêt de ses hommes, sur ses Pokémons, et elle avait compris qu'ils tentaient d'en avoir un. Elle ne put s'empêcher de se moquer un peu, comme toujours, en utilisant le terme « étrenne », mais bon... Quoiqu'il en soit, elle voulait de nouveau qu'on s'intéresse à elle... C'était elle la meilleure... Enfin, elle le voulait tant... Mais de l'autre côté, elle savait bien qu'elle ne l'était pas. Quoi une pointe de modestie de la part de la jeune fille ?! Ah, si vous vous êtes dis ça, c'est que vous ne savez pas donc différentier le discours que disait quelqu'un, et ce qu'il pouvait être. Sylvia pensait vraiment qu'Anariève était meilleure qu'elle en tout. Mais alors véritablement en tout. Et sans le savoir, sans le remarquer, elle était jalouse d'Anariève qui maintenant, sans le vouloir lui piquait la vedette. Et le pire, c'est qu'elle ne faisait même pas exprès : Syvlia n'avait aucune raison de lui en vouloir. Qu'importe, de toute façon, elle devait faire comme avec ses parents : Se montrer. Au moins, on la remarquerait !

« Et puis, comme je ne sers qu'à ça, et à jouer la demoiselle en détresse... Bien, suivez moi mauvaise troupe ! La compagnie de Sylvia arrive dans SON magnifique ranch, et après, on ira où Wally et Zach décideront ! J'aurais sans doute plein de Pokémon rares à capturer sur le chemin, mon ranch est un peu vide en ce moment ! »

Tient tient... Sylvia, c'était toujours un double jeu entre un totale manque de confiance en soit, un un trop plein de confiance en soit. Logique vu sa situation. Je rappelle qu'elle était quatrième héritière, donc rien du tout aux yeux de ses parents, l'ayant fait subir un affreux complexe d'infériorité. Mais en contrepartie, quand elle eut enfin quelque chose dont elle était forte, dont elle était la meilleure... Ce complexe d'infériorité s'était inversé en complexe de supériorité, pas aidé par les médias qui avaient commencé à parler d'elle en des termes élogieux, comme « La Red de la Capture », et autres trucs du style. Mais bon. Les gens l'aimaient bien quand même ! Peut-être qu'elle devrait etre plus gentille, enfaîte, avec le plèbe... Mais sa mère lui avait toujours montré à quels point ils leur étaient inférieurs... Bon. Elle ne devait pas penser à ça... Damn ! Entre cette voix dans sa tête qui venait de temps en temps, et maintenant, des doutes … Cela ne ressemblait pas à ce qu'elle devait être : Parfaite ! Elle devait être parfaite, pour être à la hauteur des Von Wittelsbach ! Et elle n'avait pas d'autre choix! Foi de Von Wittelsbach !

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Mer 24 Déc - 14:56

Wally fut content d'apprendre qu'il n'était pas le seul à vouloir qu'Anariève les rejoigne. En effet, si vous l'aviez raté, Zach avait fortement approuvé la proposition du rouquin, sous prétexte qu'ils ne seraient, je cite, "pas trop de trois pour surveiller la p'tite". Ici "la p'tite" renvoyait bien évidemment à Sylvia, au cas où vous ne l'auriez pas compris. D'ailleurs, Wally remarqua quelque chose d'assez singulier. Zach faisait très souvent référence à Sylvia. En effet, comme vous avez pu le voir à l'instant, il avait fait référence à Sylvia comme argument pour qu'Anariève rejoigne le groupe. Et il était assez fréquent que ce genre de phénomène arrive. Certes, la plupart du temps, Zach faisait cela dans le but de taquiner Sylvia. Mais quand même, il fallait avouer que cela cachait certainement quelque chose... Attendez... Ne me dites pas que... Noooooon... Pas eux... Quoique... Peut-être bien... Non, ça ne ferait aucun sens. En tout cas pas pour Wally ! Sérieusement, pour vous et moi, ça crève les yeux que quelque chose pourrait éventuellement se passer entre Sylvia et Zach. Mais Wally, lui, était à peu près aussi réceptif à ce genre de choses qu'un Limagma tétraplégique. Mais je crois que nous nous éloignons un peu (beaucoup) trop de notre sujet initial.

Vous vous en doutez, Wally bouillonna de joie lorsqu'il entendit qu'Anariève était tentée par sa proposition. Mais pourquoi tant d'enthousiasme ? Eh bien pour quelques raisons plus ou moins bonnes. Premièrement, comme on dit, plus on est de fous, plus on rit. De plus, d'après ce qu'avait pu voir Wally, Anariève était d'un naturel très calme et posé, ce qui ne ferait pas de mal au petit groupe, il faut l'avouer. Ensuite, Anariève avait l'air de posséder d'incroyables connaissances concernant les Pokémons. Et Wally voyait en la personne d'Anariève une éventuelle tutrice, qui pourrait lui apprendre plein de choses ! Enfin, Anariève avait l'air très sympathique, tout simplement !

Et l'enthousiasme de Wally augmenta encore lorsque Sylvia exprima son approbation. Ainsi, tout le monde était d'accord, Anariève allait rejoindre le groupe ! Le Walzavia en était arrivé à ses derniers instants. Nous étions sur le point d'entrer dans une nouvelle ère... L'ère du Walzaviana !

- Quel est donc l'itinéraire choisi pour le moment ? demanda Anariève. Si vous souhaitez rester dans le coin encore un peu, Sylvia pourra vous guider facilement comme c'est son parc, mais j'ai pu trouver quelque coin sympa et intéressant à l'extérieur, non loin de là.

Wally s'apprêta à répondre, mais il fut pris de court par Sylvia. La demoiselle répondit quelque chose d'assez inattendu, qui eut pour effet de mettre Wally assez mal à l'aise.

- D'abord, j'ai cru comprendre que Messieurs voulaient avoir leur étrennes, donc, bon...

Non, non ! C'était un non-sens total ! Wally n'avait jamais dit qu'il voulait l'un des Pokémons du ranch ! Certes, il avait manifesté un certain enthousiasme à la vue du groupe de Pifeuils et s'imaginait déjà en avoir un dans son équipe, mais il comptait en capturer un de lui-même ! Jamais de la vie il n'attendait de Sylvia qu'elle lui donne l'un des siens ! Bon après, il ne cracherait pas dessus... Mais quand même !

- Et puis, comme je ne sers qu'à ça, et à jouer la demoiselle en détresse... poursuivit la jeune aristocrate. Bien, suivez moi mauvaise troupe ! La compagnie de Sylvia arrive dans SON magnifique ranch, et après, on ira où Wally et Zach décideront ! J'aurais sans doute plein de Pokémon rares à capturer sur le chemin, mon ranch est un peu vide en ce moment !

Sauf qu'avant d'aller où que ce soit, Wally se devait de mettre les choses au clair. Non, c'est vrai, il ne pouvait se résoudre à laisser Sylvia avec de telles idées en tête.

- Euhm... Mâdemoiselle, je veux juste te signaler que je veux pas mes "étrennes". Nan, les Pifeuils, c'est cool, mais j'suis tout à fait capable d'en capturer un moi-même, nan mais oh ! Et arrête de dire que tu sers qu'à ça, tu sais très bien que c'est faux. Si t'étais pas là, Zach et moi on se serait déjà entretués environ une douzaine de fois. Et puis bon... Je ferais n'importe quoi si j'avais pas ma prof attitrée...

Wow, doucement. Qu'est-ce qui vient de se passer ? Je ne rêve pas, Wally vient bien de faire preuve d'une incroyable gentillesse à l'encontre de la jeune Von wittelsbach ? Oui, ça m'en a tout l'air... Après, il fallait avouer que Wally appréciait vraiment la compagnie de Sylvia. Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Il appréciait sa compagnie parce qu'au fond, même si elle pouvait être exaspérante par moments, il la considérait comme une amie. Et de plus, ses conseils en capture lui étaient mine de rien très utiles ! Donc les shipeurs, vous êtes bien gentils deux minutes, mais là, vous pouvez rentrer chez vous. Mais passons.

Comme s'il ne s'était pas rendu compte de ce qu'il venait de dire -ce qui était plus ou moins le cas, en fait- Wally s'adressa à nouveau à Anariève.

- Personnellement, je voudrais aller à Algatia. Mon troisième badge m'y attend !

Voilà. Au moins, les choses étaient claires. Mais après, rien n'était sûr. Peut-être que Zach avait une autre destination en tête ? Ou peut-être pas... Seul l'intéressé pourra nous le dire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Jeu 15 Jan - 20:39

- Quelle est donc l'itinéraire choisit pour le moment? Si vous souhaitez rester dans le coin encore un peu, Sylvia pourra vous guider facilement comme c'est son parc, mais j'ai pu trouver quelque coin sympa et intéressant à l'extérieur, non loin de là.

- D'abord, j'ai cru comprendre que Messieurs voulaient avoir leur étrennes, donc, bon... Et puis, comme je ne sers qu'à ça, et à jouer la demoiselle en détresse... Bien, suivez moi mauvaise troupe ! La compagnie de Sylvia arrive dans SON magnifique ranch, et après, on ira où Wally et Zach décideront ! J'aurais sans doute plein de Pokémon rares à capturer sur le chemin, mon ranch est un peu vide en ce moment !

- Euhm... Mâdemoiselle, je veux juste te signaler que je veux pas mes "étrennes". Nan, les Pifeuils, c'est cool, mais j'suis tout à fait capable d'en capturer un moi-même, nan mais oh ! Et arrête de dire que tu sers qu'à ça, tu sais très bien que c'est faux. Si t'étais pas là, Zach et moi on se serait déjà entretués environ une douzaine de fois. Et puis bon... Je ferais n'importe quoi si j'avais pas ma prof attitrée...

"Va pas gonfler encore son ego, elle finira par exploser sinon ..."

Et une petite pique, une, mais cette fois, Sylvia Von Wittelsbach l'avait bien cherché, comme si elle était un minimum crédible à s'auto-dénigrer, elle, la Reine de l'orgueil ! Sans la connaître, on aurait pu la croire bien volontiers, mais en ayant voyagé avec elle depuis peu, c'était impossible de ne pas voir à travers son jeu malicieux. Evidemment, l'héritière usait d'une méthode déjà vue, à savoir le fait de se sous-estimer pour recevoir des compliments, et Wally marcha dans son jeu la tête la première. Bah, ce dernier n'avait pas tort, lui et Zach ne demandaient rien de tel que des étrennes à la duchesse miniature ... En revanche, le champion de Mérouville pensait plutôt que le rouquin était celui qui avait permis d'éviter beaucoup plus de disputes entre ses deux compères, et non Sylvia entre les deux garçons, mais, ça, c'était aux lecteurs de ces rps d'en juger ... En tout cas, Anariève était d'accord pour rejoindre leur petit groupe à travers leur voyage à Hoenn, ce qui était une bonne nouvelle, et il fallait donc décider maintenant de la prochaine destination, car ayant pris un chemin peu conventionnel, passant de Myokara à Nénucrique, ils avaient maintenant le choix entre le reste du continent à l'ouest et les territoires maritimes à l'est. Naturellement, Wally étant la raison première de ce voyage, ce fut à lui de décider quel badge il comptait avoir, et le rouquin ne se fit pas prier :

- Personnellement, je voudrais aller à Algatia. Mon troisième badge m'y attend !

"J'imagine qu'il doit pas y avoir beaucoup de pokemons Acier par là-bas, mais bon, ça me va !"

"Pas si vite !"

Alors que Zach Steel venait d'accepter l'offre de son ami, une voix inconnue se fit entendre, et logiquement, un homme inconnu arriva à l'improviste, mais le Kadabra à côté de lui signifiait bien qu'il avait usé de la capacité Psy Téléport, pour faire une entrée pour le moins remarquée. La trentaine, un visage banal, portant un uniforme que Zach connaissait bien : c'était celui de la ligue Pokemon de la région Hoenn. Pas un conseiller, mais un simple fonctionnaire de la ligue, qui veillait au bon travail des champions à travers la région. Dès qu'il le vit s'approcher avec un visage peu amical, le blondinet comprit la raison et son sourire s'évapora en un instant. Il n'y avait même pas besoin de paroles pour comprendre, mais celles-ci vinrent néanmoins, au moins pour expliquer aux autres protagonistes la situation délicate, puisque l'homme de la ligue lança aussitôt en direction du Champion de Mérouville :

"Zachary Steel, je suis envoyé par la Ligue Pokemon pour vous ordonner de retourner immédiatement à votre arène où attendent des dizaines de jeunes dresseurs."

"Quoi ?! Mais, ma mère m'a dit qu'elle garderait l'arène en mon absence ..."

"Ce n'est pas conforme aux règles de la ligue, soit vous retournez à votre arène, soit elle se verra attribuée un nouveau champion."

Pas conforme, pas conforme, c'est vite dit ! Bon, c'était sans doute vrai, d'autant que le jeune homme, insouciant comme il était, ne s'était même pas renseigné auprès de ses supérieurs hiérarchiques, et s'était contenté de laisser un petit mot à sa mère en annonçant qu'il partait à l'aventure, sans penser aux conséquences. Bon, sa mère n'était clairement pas une championne confirmée, mais elle avait vécu aux côtés de son père, lui qui était un ancien champion aguerri ! Evidemment, les choses ne marchaient pas comme ça, elles ne marchent jamais comme on le souhaite, mais on doit s'y plier, et le blondinet n'avait pas d'autres choix. Abandonner l'arène de Mérouville ? Il ne pouvait pas, il s'était promis de la conserver après la mort de son géniteur, et ne pouvait pas rompre cette promesse, malgré son envie de continuer son voyage à travers Hoenn aux côtés de Sylvia et Wally ... Regardant vers le bas et ignorant plus ou moins les réactions diverses que pouvaient avoir les membres de ce petit groupe, il sourit finalement de nouveau, un petit sourire triste, et se retourna vers eux, pour leur lancer finalement, s'adressant à tour de rôle à chacun :

"Je suis désolé, les gars, mais je ne peux pas abandonner mon arène, j'ai promis à mon père d'en être le Champion après lui ...

Wally, j'espère que tu progresseras, et n'hésite pas à revenir m'affronter si tu repasses vers Mérouville, j'ai toujours une revanche à prendre.

Anariève, j'aurais bien aimé te connaître davantage, mais l'invitation tient pour toi aussi. Veille bien sur ces deux-là, en tout cas.

Quant à toi ... Bon, je dois reconnaître que j'avais tort, t'es pas une collectionneuse si nulle que ça, à la vue de ton Ranch. Je vais pas te dire au revoir comme la dernière fois, mais le coeur y est. Salut Duchesse ! Et à plus, vous deux !"

Il devait partir. Mais en avait-il envie ? Bien sûr que non ! Mais, pour sa fierté, il préférait faire cela en vitesse, avant de perdre la face, surtout devant Sylvia. Il écouta donc leurs réponses à chacun avant d'acquiéscer d'un signe de tête en direction de l'homme de la ligue, qui avait eu la gentillesse de patienter le moment des adieux. Enfin, des adieux, c'était vite dit, car il ne mourrait quand même pas, le brave Zach, il allait simplement retourner à son poste qu'il n'aurait jamais dû quitter. Et comme il l'avait dit, la porte de son arène resterait toujours ouverte, que cela soit pour des jeunes dresseurs débutants ou encore de bons amis ... Mais comme il détestait les scènes larmoyantes d'adieux, et qu'il sentait quelques larmichettes arriver, le Champion de Mérouville se plaça à côté de l'homme venu le chercher, et du Kadabra de ce dernier. Souriant, il fit un dernier geste d'au revoir aux trois compagnons.

Puis il disparut dans un flash lumineux.

HRP - Vous voulez connaitre la suite des aventures de Zach ? Incarnez-le ! http://pokemon-legends.pokemonrpg.org/t599-zach-steel-champion-de-merouville#4879 \o/ - HRP

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Et voilà mon Royaume !" Aujourd'hui à 1:17

Revenir en haut Aller en bas
 

"Et voilà mon Royaume !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Nénucrique-