Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea]

Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Dim 25 Mai - 17:57

Quatre personnes. Ainsi qu’un conducteur. De la région Kalos il fallait se rendre jusque dans une région des plus mystérieuses, Unys. Giovanni n’y était jamais allé personnellement, cela ne l’intéressait absolument pas. Du moins, maintenant, il avait les possibilités d’assouvir certaines personnes pour les faire travailler à son compte, dans cinq jours, un bal masqué aura lieu, organisé par une personne anonyme, bien évidemment, cette personne était notre maffieux favori. Il voulais faire venir des hauts notables d’Unys, des chefs d’entreprises, et caetera, pour leur mettre la pression en les faisant travailler pour lui. Pour cela, il fallait un moyen de mettre la pression. Et cela n’aurait pas été possible dans l’aide surprenante de Daisuke Fujiwara.

En effet, l’ancien commandant, puisque la place est désormais prise par Serafina Amaryllis, vint donné à Giovanni trois morceaux de pierre. Dénommée Météonite. Une pierre possédant une origine mystérieuse, peut être vient elle de la même planète que le virus extraterrestre Deoxys, ou alors, son origine est peut être plus poussé, un fragment du Dragon Originel d’Unys qui ne récupéra que de l’énergie, mais pas une partie de l’âme de celui-ci. Voir un simple météore ayant baigné dans une énergie cosmique. Tant d’hypothèses qui ne rammenaient qu’à une chose : Un fragment final, localisé dans le chateau enfouit du Désert Délassant. Trois personnes avaient été sélectionnés pour accompagner Giovanni. La seconde de l’organisation, Serafina Amaryllis ! Le scientifique auquel Giovanni n’accordait que peu de confiance:  Dr Willy ! Et enfin, une sbire d’élite assez...Spéciale : Andea Capaldi ! Pour une coincidence, les trois personnes avec qui le boss avait eut un rendez vous plutôt important sont réunis pour une même mission, une mission toute aussi importante! L’hélicoptère était arriver, caché dans le désert, on pouvait y admirer, à une dizaine de mètres, le château enfouit, il fallait bien avouer que c’était une oeuvre d’art. Giovanni arrivait même, lui qui d’habitude n’avait rien à faire de ce genre de détails, à se demander comment ce bâtiment se trouva enfouit dans le sanctuaire des pokémons de type Sol. Mais bon, ce n’était pas le sujet principal de la venue du groupe. Souriant, il entendit le bruit de la porte de l’hélicoptère qui s’ouvrit. Les membres descendirent tour à tour. Puis, Giovanni prit alors la parole, toujours aussi froidement.

-Très chers Hauts Gradés de la Team Rocket, bonjour. Il fit une pause avant de continuer -Comme vous le savez, vous êtes ici pour récupérer l’ultime fragment de Météonite, cette pierre nous permettra d’accélérer notre conquête sur le mal.


Le mal, Il utilisait certains mots bien choisit pour ne pas perdre la sbire d’élite qu’était Andéa, il avait averti Serafina et Willy pour cela, qu’ils ne posent aucune question, Serafina obéirait surement, mais le scientifique...La seconde de la Team Rocket avait pour mission de garder un oeil sur lui, Giovanni n’avait aucune confiance, après tout, il avait déjà trahit une fois, et quelqu’un ayant déjà commis cet acte ne peut que recommencer. Mais pour contrôler Mewtwo, Giovanni avait besoin du Docteur Willy, mais déjà fallait-il capturer la bête.

-Serafina, le Canon sera à utilisé à mon signal. Maintenant, partons.

Le canon laser, une arme destructrice? Non, seulement ce qui permettra de libérer le fragment, afin de l’emmener, en aucun cas cette arme avait un rôle offensif. Giovanni ne précisant rien, espérant avoir une certaine réaction d'Andéa, ce qui pourrait dévoiler la totalité de son caractère, peut être une face plus sombre à exploiter. Mais, ce n’était pas le sujet principal. Car le Quator Improbable s’enfonça dans le magnifique Chateau. Cherchant une pièce secrète, une porte, enfin, chercher, ce n’était qu’une façon de parler, car bien qu’il y avait des portes des deux côtés de ce qui était semblable à un couloir, c’est en arrivant au bout du couloir, que le Gardien apparut alors, en effet, un papillon de feu, tel un phoenix, des torches étaient allumées, il flottait dans les airs, Pyrax était là. Et le Boss de la Team Rocket était prêt à montrer son nouveau pouvoir, celui des Pokémons Obscurs.

-Alors te voila, Pyrax. Dardargnan, je te choisit.


C'est alors que la surprise fut. Des anciens Pokémons arrivèrent, des fossiles, des Kabutos, Amonita, ainsi que des Carapagos et Arkéopti et un Armaldo et un Vasillys, il y en avait une dizaine, deux des quatres permiers cités, et un des formes évolués! Des ennemis en masses. A priori, Giovanni ne serait pas le seul à combattre, il y avait assez d'ennemis pour chacun des alliés du Boss. Cela allait être extrêmement intéressant, vraiment !

[HRP : J'propose que : Serafina joue les ennemis de Willy, Willy joue ceux d'Andea, Andea ceux de Gio', et Gio' ceux de Serafina ! ça revient plutôt bien, une chaine qui se suit !]


Dernière édition par Giovanni Sakaki le Mer 23 Juil - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Dim 25 Mai - 20:22

Une ombre se profilait, dans les rues d'Illumis. Cette ombre, discrète et silencieuse faisait bien attention de ne pas se faire repérer, tandis qu'elle s'enfonçait dans les dédales de la ville. Que faisait-elle donc, pour que personne ne doive la voir ? Elle se rendait en fait à un rendez-vous de la plus haute importance. En effet, son Maître, Giovanni Sakaki l'avait conviée pour participer à une mission on ne peut plus importante. Selon le rapport donné à Matori, il fallait récupérer la Météonite. Enfin, peu importe. En effet, pour Serafina, les détails de l'affaire n'étaient pas important. Ce qui comptait, c'était d'assister son Maître, de le protéger et de le servir le plus fidèlement. Vivre sous sa domination, il n'y avait pas plus grand honneur pour elle.

Vêtue de ses habits habituels et portant son masque de cire blanche ur le visage, comme d'habitude elle finit par arriver à l'hélicoptère. Déjà trois personnes étaient présentes, elle tait la dernière mais s'en fichait éperdument. Après avoir saluée le plus fidèlement possible Giovanni, elle vit que les deux autres personnes n'étaient autres que Andéa Capeldi et Willy. N'ayant aucune confiance en le second, elle se contenta de hocher poliment de la tête comme salutation. Par contre, en ce qui concernant la Sbire...

- Vous devez être Andéa Capeldi, je me trompe ? Je suis Serafina, seconde de l'organisation.

Tentant de la manipuler, elle avait donnée son véritable nom, comme pour lui signifier qu'elle avait confiance en elle. Avait-elle entendue parler e la fameuse Serafina Amarillys, reine du circuit semi-professionnelle ? Si c'était le cas, elle pouvait éventuellement faire le lien entre les deux individus. Serafina voulait ainsi juger des réactions de sa future "servante", si l'on pouvait s'exprimer en ses termes.

- Sachez, très chère que je respecte profondément vos parents. J'ai obtenue de Maître Giovanni la permission de vous placer sous ma... protection, après cette mission. Ainsi, vous m'assisterez et je vous aiderez à gravir les échelons.

Sourire. De la Rose Noire. Bien sur, avec son masque, on ne pouvait rien voir, et dans ces cas-là, il aidait fortement. Après ce petit intermède, les compagnons de route prirent l'avion, afin de se rendre au Désert Délassant, dans la région d'Unys. Fort heureusement, le lieu était assez éloigné de la civilisation et l'Ordre Plasma, ses "libérateurs" ne les gêneraient pas. Tout se déroulerait comme prévu. Sans plus de cérémonial, les quatre comparses entrèrent un à un dans l'appareil volant. Pendant le trajet, Serafina ne chôma pas un seul instant. Elle se devait d'être parfaite pour son Maître après tout. Ce qu'elle faisait ? Elle étudiait consciencieusement des cartes, du Chaetau. Mieux valait être prudent. Parfois, quand elle ne connaissait pas un symbole ou avait du mal à comprendre un schéma, elle demandait l'aide de Willy.

Finalement, ils arrivèrent sur les lieux en plein milieu de la journée. Et, tandis que la poussière fouettait les visages, Sakaki prit la parole :

-Très chers Hauts Gradés de la Team Rocket, bonjour. Il fit une pause avant de continuer -Comme vous le savez, vous êtes ici pour récupérer l’ultime fragment de Météonite, cette pierre nous permettra d’accélérer notre conquête sur le mal.

Hum. Évidemment. En présence d'Andéa, ils devaient manier les mots avec une finesse sans égal, pour ne pas éveiller de soupçons. Si cette petite Sbire se rendait compte qu'ils étaient en fait la pire organisation mafieuse existante, cela serait fortement dérangeant. Non pas qu'elle pourrait leur mettre d'éventuels bâtons dans rues, juste qu'ils seraient ainsi privés d'un élément prometteur.

-Serafina, le Canon sera à utilisé à mon signal. Maintenant, partons.


- Oui, Maître.

Le fameux canon accroché à son dos, la seconde n'avait pas émit la moindre hésitation, concernant sa réponse. Ce canon serait apparemment utilisé afin de détruire le sceau qui retenait la Météonite. Encore une marque de confiance du Boss pour elle, elle avait ainsi la tâche la plus cruciale. Cependant, il y avait toutefois un léger problème qui risquerait de déranger le bon fonctionnement de la mission. Rien d'insurmontable, mais quelque chose d'un brin agaçant.

Une fois les protagonistes entrés dans le Château, les recherches de Serafina s’avérèrent fructueuses car ils ne mirent pas trop de temps à trouver le bon chemin. Après un long couloir, où seul résonnait l bruit des pas sur le sol, il apparut enfin. Les textes anciens le mentionnait comme l'incarnation du Soleil. Le fameux grdien qui protégeait la Météonite. Pyrax.

-Alors te voila, Pyrax. Dardargnan, je te choisit.

Évidemment. Quoi de mieux pour affronter un monstre tel que Pyrax qu'un autre monstre. Dardargnan, rendu Obscur par les efforts de Willy était en effet devenu un monstre d'une puissance défiant l'imagination. Cela promettait d'être intéressant. Cependant, le regard de Serafina se fixa sur Pyrax, qu'elle regarda pendant quelques secondes, presque avec convoitise. Ce Pokemon l'intéressait, oui. N'ayant pas le temps de faire part de son désir, un mur s’affaissa, dévoilant une dizaine de Pokemon. Des fossiles. Si la plupart n'en était qu'au stade antérieur, il y avait tout de même deux formes évolués. Après avoir prit elle-même de deux ses sphères de pouvoir, il en ressortit deux Pokémons, Seviper et Kraboss. Le premier était un Pokemon poison extrêmement vicieux et puissant. Quand au second... il ne s'agissait ni plus ni moins du Pokemon que lui avait offert Giovanni. Elle voulait combattre en son nom, et quoi de mieux que de l'utiliser lui. D'une voix froide et calculatrice, professionnelle, elle dicta des ordres clairs et précis :

- Je me charge de Vacilys ainsi que des Carapagos et Amonita. Vouss, Willy, vous vous chargerez d'Armaldo, je craint que ce ne soit un adversaire trop dangereux pour Capeldi. Pour le reste, faites comme vous l'entendez.

C'était le timbre de voix qui ne trompait ps, ses ordres ne souffriraient d'aucune discussion. Se rabattant sur ses adversaires, elle fit lentement converger les parcelles de son talent dans son corps. La danse mortelle pouvait commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Mar 27 Mai - 13:30

Vite, il allait être en retard ! Suivi comme une ombre par son fidèle Ectoplasma, le docteur Willy se dépêchait, en allant aussi vite qu'il le pouvait à travers les rues d'Illumis, ce qui n'était pas très rapide, pour être honnête, le scientifique n'étant clairement plus un jeunôt. Mais ce qu'il n'avait plus dans les muscles, son cerveau le compensait, et bien davantage encore ! Il finit par arriver au lieu de rendez-vous, où se trouvaient un hélicoptère noir marqué du R significatif de la Team Rocket, devant lequel se trouvaient pas moins de trois personnes. Le pilote, évidemment, ainsi que Giovanni, leader incontesté de l'organisation criminelle, et une fille familière à Willy. Pas de doutes, il avait une mémoire d'ordinateur, il s'agissait là de la personne qu'il avait croisé au Quartier Général de la Team, après son rendez-vous avec le Boss. Il ne savait pas son nom, mais se doutait que si elle était là, elle allait probablement avoir une utilité dans la mission qu'ils avaient à accomplir aujourd'hui. Tâche primordiale, selon Giovanni, car il s'agissait de trouver le plus gros fragment de la Météonite, mystérieuse pierre dont Willy avait étudié les morceaux qu'ils possédaient déjà. C'est pourquoi ils devaient se rendre à Unys, où cette partie était sensée se trouver. Bon, trêve d'explications, le vieil homme avança vers ses alliés, et lança d'abord à Giovanni :

"Bonjour, Monsieur Giovanni. Puis il se tourna vers la jeune fille et déclara : Je ne crois pas que nous ayons été introduits. Je suis le Docteur Willy. Tu es Andea Capaldi, c'est bien ça ?"

Après qu'elle se soit présenté, le savant s'apprêtait à rentrer dans l'hélicoptère pour quitter Kalos et se diriger vers Unys. Et non, vu qu'une ultime silhouette fit son apparition, précisément celle que le scientifique ne voulait pas voir. Mais il fallait s'y attendre, le leader Rocket n'allait pas voyager avec quelqu'un en qui il n'avait pas confiance et une fillette, ce ne serait guère prudent et assez idiot, ce que n'était pas Giovanni. Serafina Amaryllis, sa Seconde, avança donc vers eux, à la grande exaspération du docteur. S'il pouvait convaincre, avec le temps, Giovanni de sa loyauté, sa lieutenante, elle, ne le croirait jamais, c'était sûr et certain. En même temps, il avait été assez imprudent précédemment lors de leur rencontre, mais c'était compréhensible, elle l'avait traité comme un rat de laboratoire, lui, le plus grand génie de tous les temps ! Un affront qu'elle finira par payer un jour, il s'en assurerait personnellement, foi de Willy ! Mais il fallait faire profil bas pour le moment, attendons l'heure propice pour ce règlement de compte. Serafina le salua par un simple mouvement de tête, et eut une réponse réciproque, elle se tourna vers la sbire Rocket et lança :

- Vous devez être Andéa Capeldi, je me trompe ? Je suis Serafina, seconde de l'organisation. Sachez, très chère que je respecte profondément vos parents. J'ai obtenue de Maître Giovanni la permission de vous placer sous ma... protection, après cette mission. Ainsi, vous m'assisterez et je vous aiderez à gravir les échelons.

Seconde, seconde, pour l'heure, petite effrontée, pensait Willy profondément sans toutefois le dire à haute voix. Mais pas la peine de se disputer pendant cette mission, et surtout en présence de Giovanni. Le docteur apprit seulement que la petite allait être mise sous l'autorité de Serafina. Ah, intéressant, la fillette paraissait naive, elle pourrait être utilisée à l'avantage du savant, après tout, s'il la mettait dans sa poche, ce qui ne serait guère difficile à faire étant donné la naiveté apparente d'Andea, mais attention à sa commandante, qui, elle, allait tout faire pour la dresser contre lui. Le meilleur manipulateur l'emportera, sans nul doute. Puisque tout le monde était prêt, ils purent monter dans l'hélicoptère, qui démarra sans plus attendre, en direction d'Unys. Le voyage fut assez long, mais la vue était assez distrayante, et Willy s'occupa en aidant Serafina quant elle en avait besoin avec les cartes du Chateau Enfoui, lieu où ils se dirigeaient. Une fois arrivés, en plein milieu de journée, et descendus de l'hélicoptère, Giovanni prit la parole devant ses trois agents :

-Très chers Hauts Gradés de la Team Rocket, bonjour. Il fit une pause avant de continuer -Comme vous le savez, vous êtes ici pour récupérer l’ultime fragment de Météonite, cette pierre nous permettra d’accélérer notre conquête sur le mal.
Serafina, le Canon sera à utilisé à mon signal. Maintenant, partons.


- Oui, Maître.

Et sur ce, la petite troupe s'enfonça à l'intérieur du chateau abandonné depuis des siècles, visiblement, habités désormais par des pokemons. Ce lieu aurait pu être passionnant à explorer, mais là, le savant n'avait pas vraiment le temps, il devait se consacrer à la recherche du dernier morceau de la Météonite, pour combattre le mal, absolument. Mais non, balivernes, heureusement qu'il avait été mis au courant par Giovanni avant ces paroles, car sinon, il aurait été surpris de les entendre de la part d'un chef d'organisation criminelle. Parler en bien et en mal, c'était assez enfantin et irréaliste selon lui. Bien sûr, son projet final était la création d'un monde meilleur, dirigé par le seul homme qui était apte à maintenir la paix - c'est-à-dire lui-même - et donc, dans un sens, il recherchait aussi le triomphe du bien. Mais bien et mal ne dépendaient que de la personne qui les employait, et donc, cela signifiait rien et tout à la fois, certains souhaitant prospérer sur la guerre et le chaos, d'autres recherchant leurs intérêts personnels, d'autres poursuivant un but idéaliste ... Bref, le quatuor finit par arriver au but, comme le révélèrent les inscriptions antiques sur les murs, et surtout, l'apparition du Gardien de la Météonite, Pyrax ! Le pokemon insecte/feu n'était pas seul puisque l'accompagnaient de nombreux pokemons des temps anciens et visiblement peu accueillants ! Giovanni déclara simplement, en lançant une pokeball :

-Alors te voila, Pyrax. Dardargnan, je te choisit.

- Je me charge de Vacilys ainsi que des Carapagos et Amonita. Vous, Willy, vous vous chargerez d'Armaldo, je craint que ce ne soit un adversaire trop dangereux pour Capeldi. Pour le reste, faites comme vous l'entendez.

Le savant acquiésça simplement d'un signe de tête, et lança une pokeball juste devant l'impressionnant Armaldo qui avançait vers lui et Andea. Tranchodon, la bête féroce du savant, obscurisé depuis longtemps maintenant, apparut, et trouva immédiatement l'adversaire qui était à sa taille. Le vieil homme se contenta de reculer, pour éviter de se prendre une attaque par inadvertance, et se contenta de regarder avec un air neutre l'affrontement qui se déroulait. Le Dardargnan de Giovanni, rendu obscur par les soins du génie, semblait bien se débrouiller face au gardien des lieux, ce qui ravit l'orgueil de Willy. Quant à Tranchodon, cette grosse brute combattait avec une férocité sans nom l'adversaire, il allait sans doute le tuer au bout du compte, dommage pour ce beau spécimen d'Armaldo, mais les Rockets n'étaient pas là pour capturer ces pokemons, aussi rares soient-ils. Bien sûr, le dragon obscur se prenait des coups puissants, et qui lui infligeaient une douleur non-négligeable, mais la bête, aussi obéissante qu'une machine, revenait à la charge aussitôt pour contre-attaquer. Quel merveilleux processus que le logiciels obscur, n'est-ce pas ? Willy était certain que Tranchodon irait même jusqu'à mourir s'il le lui demandait, ce qui serait fâcheux car le dragon était utile au docteur pour se débarrasser de ses adversaires, après, bien sûr, s'il trouvait mieux, il n'hésiterait pas à envoyer le pokemon à la mort, son génie ne pouvait être accompagné que d'une puissance correspondante. En tout cas, le combat faisait rage dans la salle, mais le docteur ne doutait pas un instant de la victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Mar 27 Mai - 14:47

Aie aie aie aie aie aie ! Cela allait mal se passer ! Andea en même temps était responsable. Elle devait l'avouer. Mais elle avait mit du temps, avant de déchiffrer le mot qu'on lui avait laissé, pour la faire comprendre qu'elle était pour uen mission convoquée. Andea savait très mal lire, et encore plus mal écrire, donc, elle eut du mal à déchiffrer l'écriture pourtant soigné de celui qui lui avait mit sur papier qu'il y allait avoir une mission. Elle mit du temps... Lire lui demander beaucoup d'effort, et comme elle ne savait pas bien lire, quand elle comprit le lieu de Rendez-vous, et l'heure, elle remarqua que c'était presque l'heure ! Jamais elle ne couru littéralement aussi vite de sa vie, quoique... Si, sans doute des fois, où ses maudits être maléfiques des services sociaux avaient voulu la faire sortir de ses cabanes et cachettes secrêtes ! Mais ça ne comptait pas. Même si c'était assez proche, là, elle courait pour rejoindre les autres ! Cela ferait très mal d'arriver en retard, et cela était encore pire s'ils partaient sans elle ! Comment elle pourrait s'excuser au patron ! Surtout qu'elle n'avait jamais avoué qu'elle n'avait jamais appris véritablement à lire et à écrire !

Heureusement, elle était arrivé à l'heure. Pfiou. Illumis c'était vachement grand ! Pour Andea, qui avait vécu dans les bas-fonds de Safrania, puis dans les différentes routes de Kanto, à la sauvage, Illumis, c'était un choc, pour elle. Elle tentait de se retrouver, mais bien souvent, elle n'arrivait pas du tout à se retrouver. Heureusement, elle était arrivé à Orly... A mois que ça soit Roissy-Charles-De -Gaulle ? Ah oui c'est vrai. C'était aucun des deux, étant donné que nous n'étions pas à Paris, mais dans une ville qui était inspiré de tout cela. Donc, finalement, Andea était arrivé à l'heure, à bon port, à l'aéroport d'Illumis, que nous allons appelé Roiorlyssy. C'est absolument hideux comme nom, vous ne trouvez pas ? Bref; Andea arriva et vit quel était même la première arrivée ! Seul son chef bien sur, Monsieur Giovanni, dont elle était bien contente de revoir, et dont elle fit une courbette pour montrer sa soumission héroïque, étaient arrivé ! Arriva alors d'abord un vieux monsieur qu'elle ne connaissait pas, et une dame, enfin, elle pensait, qui portait un masque tout blanc, ce qui faisait plutôt peur, la faisant penser à des méchants dans Sailor Moon. Comme quoi, Andea avait beau avoir eu des problèmes pour arriver à l'heure, les deux autres étaient encore pire, et n'avaient pas d'excuses...

-Je ne crois pas que nous ayons été introduits. Je suis le Docteur Willy. Tu es Andea Capaldi, c'est bien ça ?"
- Vous devez être Andéa Capeldi, je me trompe ? Je suis Serafina, seconde de l'organisation.

Andea confirma aux, deux réciproquement. Bien sur, pour des points de vue de commudité, les deux paroles avaient été rapproché, mais en vrai, jamais celle-ci n'avaient été côtés à côtés. Andea avait eu un moment entre ses deux présentations. Elle n'osait pas trop parler, impressionné par le fait qu'elle avait autant d'honneur à être avec des personnes aussi important ! C'était... Ouah ! Elle n'aurait jamais pensé qu'aussi rapidement, elle serait assisté à des missions. Elle écouta alors la suite de la déclaration de Serafina :

- Sachez, très chère que je respecte profondément vos parents. J'ai obtenue de Maître Giovanni la permission de vous placer sous ma... protection, après cette mission. Ainsi, vous m'assisterez et je vous aiderez à gravir les échelons. 

« Je vous assisterai avec honneur, Madame ! Foi d'Andea Capaldi ! »

Ouah ! Elle ne pensait pas qu'elle allait monter si vite des échelles ! Elle était quand même maintenant à la main de la seconde de l'organisation ! Elle devait se montrer fière de cet immense honneur, et elle devait absolument obéir maintenant à tout les ordres de Serafina, qui était sa chef, sa maîtresse, son jedi alors qu'elle n'était pour l'instant qu'une jeune padawan ! Enfin, bon, la pauvre Andea ne connaissait pas trop toute ses références, vu que les seules films qu'elle avait vu, c'était des petits extraits dans des bars malfamés, protégés par des amis de feu ses parents. Mais ce n'était pas le sujet ! Pour le moment, elle était encore sur le trajet, et se demandait quel allait être la mission exactement ! Elle n'en savait rien, elle n'arrivait réussi à déchiffrer du message, que l'heure et le lieu dur endez-vous, alors des choses encore plus complexe comme le sujet du rendez-vous... Impossible pour elle de comprendre ! Elle espérait que cela n'allait pas poser de problèmes, elle ne voulait être aucunement un poids pour son organisation !

-Très chers Hauts Gradés de la Team Rocket, bonjour. Il fit une pause avant de continuer -Comme vous le savez, vous êtes ici pour récupérer l’ultime fragment de Météonite, cette pierre nous permettra d’accélérer notre conquête sur le mal. 

Andea se positionna au garde à vous. Elle était prête ! Sa première mission, et elle devait s'en montrer digner, devant maître Giovanni ! Elle devait agir contre le mal ! Mal ! Mal avait un grand M, comme méchant ! Et oui ! Elle connaissait le fait que Mal, ça s'écrivait avec un « m » au début. Car cela faisait le son [m]. Cela était drolement logique, en y repensant, elle n'arrivait pas à le croire ! Ouah, c'était impressionnant ! Mais bref, elle devait pas penser à cela, cela n'était pas le sujet, et clea n'était pas forcément très intéressant, elle devait se concentrer sur la mission. Et il faisait chaud. Elle avait son plastron d'armure, et cela lui faisait monter la chaleur à la tête... Pouah ! Elle espérait que dans le château, il ferait plus frais, car sinon, elle risquait littéralement de cuire, c'était pas possible ! Elle ne s'était pas préparé pour une telle chaleur, et cela risquait vite de lui taper à la tête. Elle devait se montrer forte ! Courage Andea, pensa-t-elle ! Elle se souvenait de ses techniques quand il y avait trop de soleil. Elle sortit alors un mouchoir blanc, et protégea sa tête et ses cheveux bleus. Cela aidait, elle s'en rappelait. Heureusement, bien vite, le groupe entrèrent dans des ruines qui semblaient être leur lieu de mission.

La fameuse Andea Capaldi se demandait littéralement comment le château faisait pour ne pas littéralement s'effondrer sur leur tête, avec les tonnes de sables, qu'il devait supporter. C'était relativement impressionnant, elle n'avait jamais vu ça ! En même temps, elle venait d'une région qui n'avait pas de désert, donc, c'était logique qu'elle ne s'y connaisse pas. L'équipe continua son avancé, Andea tapant fortement des pieds, pour éloigner tout Abo et autres Pokémons veneneux qui pourraient les attaquer. Cette technique était obligatoire, et permettait d'éloigner la plupart des Pokémons qui pourraient leur poser beaucoup de problème. Finalement, tous arrivèrent devant un endroit, qui était visiblement un cul-de-sac. C'est alors qu'une sorte de machine trop chelou aux yeux innocent et naïf d'Andea fut utilisé. Elle ne compris rien du tout, mais finalement, ils purent avancer. Mmh... Elle devait véritablement se renseigner sur pleins de choses, là, ses connaissances étaient beaucoup trop faible.

C'est alors qu'après un long moment, une longue traversée, ils arrivèrent telle un RPG débilement fait, à un Boss, qui surveillait la salle qu'ils devaient prendre. Après ce mach-punch d'originalité qui venait de se produire, sérieusement, c'était totalement ridicule, tous se préparèrent. Si la situation était cliché et ridicule, il fallait toute fois la remplir. C'est alors que le Boss, qui était enfaîte un Pyrax, fut reservé par Giovanni, qui tira un Dardagnan. Andea voulu déclarer quelque chose, mais elle n'en fit rien. Le Dardagnan était sans doute le choix le plus débile à faire devant un pokémon de type Insecte/Feu. Sans aucun conteste. Seuls quelques attaques vols pouvaient éventuellement permettre d'aider... Mais les attaques feus allaient vite réduire en véritable poussière l'insecte du chef de la team Rocket. Quoique... Cela n'était que la vision d'Andea, et Andea remarqua bien que quelque chose clochait. Ce Dardagnan était bizarre, et fumait du noir. Elle n'avait jamais vu ça ! C'était peut-être un truc spécial ? En tout cas, elle ne put réfléchir à cela plus longtemps, car soudainement, une déclaration la ramena à la réalité :

- Je me charge de Vacilys ainsi que des Carapagos et Amonita. Vouss, Willy, vous vous chargerez d'Armaldo, je craint que ce ne soit un adversaire trop dangereux pour Capeldi. Pour le reste, faites comme vous l'entendez. 

« On va briller ! Allez Roserade, et Rattatac, il est temps de montrer à ses restes préhistoriques que l'Heure n'est plus à la nature anarchique, mais à la civilisation de la Justice ! »

Que de phrases épiques ! Andea était à fond dans les évènements, et était prêt à briller ! Et ! Quand même ! Il n'y avait pas d'adversaire trop dangereux pour elle, d'abord ! Tout les adversaires, ils étaient prêt à se prendre la terrible charge masquée de la Justice, et ce n'était pas des Pokémons sortit d'outre tombe, telle les Profanateurs de Sépultures, ou n'importe quel film de Zombie ! Sauf que là, c'était des Pokémons de fossiles. Mais bon. En tout cas, elle voulait motnrer qu'elle pouvait se battre, et qu'elle n'était pas là que pour la figuration, elle savait qu'elle était plutôt charmante, là, avec ses deux jolies couettes bleus, mais elle n'était pas une mascotte pour la Team Rocket ! Elle était bien plus que cela ! Elle était la flèche bleuté de la justice, prête à frapper du poing sur la table pour montrer l'importance de la Team Rocket dans le combat du bien contre le mal, pour montrer que les forces corrompu qui se déclarait comme les forces du bien, allait apprendre la terible douleur que pouvait affliger la correction de la justice, montrant sa force, et son intransigeance ! Ouah, cela avait trop la classe ! Elle devait le noter ça !

« Feuillemagik ! »

Andea ainsi, n'obeissa pas aux ordres de sa supérieur... ouille ! Il fallait la comprendre, notre chère jeune demoiselle venait quand même de faire sa première action, en temps que sbire de la team Rocket ! Elle n'avait jamais fait de mission auparavant ! Elle était trop enthousiaste. Blasé et au bord du suicide, sérieusement, Rattatac resta aux côté de sa maîtresse, pour protéger contre ses éventuelles défenseurs, contre les quatre envahisseurs. Andea était sur-excitée, et son enthousiasme faisait plaisir à voir... Enfin, en théorie. En tout cas, sa technique fonctionna. Les Amonita, ne s'y attendant absolument pas, se prirent les feuilles tranchantes comme des lames de rasoirs, et s'entrechoquèrent comme des quilles, de manière pitoyables. Andea sautilla de joie, de manière très gaminer, devant la réuissite de son coup, puis reprit son sérieux. Mmh... Elle regardait les environs, la salle... Il y avait-il quelque chose dont elle pouvait se servir pour aider encore plus... Oui ! C'est alors qu'elle attrapa une poignée de sable, et le projeta littéralement, sautant sur le côté, dans les Yeux de l'Armaldo, avant de se faire rattraper par Rattatac. Technique de combat étrange et anarchique, mais au moins, comme ça, elle était sur que Tranchodon allait gagner... Tient, il fumait du noir lui aussi ! Bizarre !
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Jeu 29 Mai - 17:35

Ce fut Andea qui arriva la première, suivit de Willy et de Serafina, portant d’ailleurs son légendaire masque, , et oui, la seconde de l’organisation commençait-elle à se la couler douce à cause de ce nouveau titre? Non, elle était loin d’être comme ça, en effet, Giovanni commençait à percer cette jeune femme à jour, la sbire d’élite, Capaldi fit la rencontre avec la Rose et le vieux. Ce qui était plutôt drôle, c’est que Serafina et Willy eurent la même réaction en voyant la jeune bleue, la pauvre, soit elle devait se sentir très gênée, soit harcelée, soit très fière, les trois hypothèses étaient toutes possibles.

- Sachez, très chère que je respecte profondément vos parents. J'ai obtenue de Maître Giovanni la permission de vous placer sous ma... protection, après cette mission. Ainsi, vous m'assisterez et je vous aiderez à gravir les échelons.
« Je vous assisterai avec honneur, Madame ! Foi d'Andea Capaldi ! »

Giovanni comprit alors que s’il n’avait encore eut aucun rapport de Serafina envers Andéa, ce n’était non pas car il n’y avait pas eu de changement dans le mental de la jeune fille, mais simplement que Serafina n’eut pas encore le temps de faire une mission avec Andea, bien, la manipulation commencerait donc dès maintenant, si ça marche, Andea aura le pouvoir de surpasser de nombreux membres puissant que la Team Rocket ait connue, mais il fallait vraiment bien gérer le a chose. Heureusement, le boss avait confiance en sa seconde, logique, sinon, il ne l’aurait pas nommée ainsi.

Maintenant, revenons donc au passage où nous nous étions arrêté, Pyrax et les pokémons fossiles, en effet, le pokémon solaire gardait l’entrée de ce qui était la salle de la Météonite! Enfin, sommes nous vraiment sur que derrière cette porte, il y avait réellement le fragment? Ou alors, était-ce la véritable entrée du Château? Et oui, Giovanni savait qu’il y avait deux hypothèses, en espérant que ce soit la première pour ne pas trop traîner!  

- Je me charge de Vacilys ainsi que des Carapagos et Amonita. Vouss, Willy, vous vous chargerez d'Armaldo, je craint que ce ne soit un adversaire trop dangereux pour Capeldi. Pour le reste, faites comme vous l'entendez.
« On va briller ! Allez Roserade, et Rattatac, il est temps de montrer à ses restes préhistoriques que l'Heure n'est plus à la nature anarchique, mais à la civilisation de la Justice ! »


Serafina menait son rôle de stratège parfaitement, après tout, c’était la reine de la ligue semi-pro, il lui fallait bien autre chose que du bourrin pour gagner tous ses combats. Alors qu’elle envoya son Seviper ainsi que le Kraboss que son patron lui avait offert, Serafina détourna le regard de la zone de combat quelques secondes, elle regardait Pyrax, mais pourquoi? Giovanni ne le comprit pas. Ce même Pyrax n’avait d’ailleurs pas encore donné de coups sérieux dans le combat, en effet, lui et Dardargnan étaient plutôt entrain de calculer la puissance de l’autre, pour préparer le terrain. Willy avait envoyé un pokémon Dragon, Tranchodon, lui aussi rendu obscur...Il dégageait réellement une surpuissance digne de ce nom! Andea avait désobéit à Serafina, attaquant les Amonitas avec un Roserade, elle prit également du sable qu’elle envoya dans les yeux d’Armaldo…Vraiment spéciale cette gamine. Mais pour Giovanni, ce n’était pas l’heure de l’observation, il allait combattre un adversaire surpuissant.

-Commençons les choses sérieuses. Rage Noir.

Il avait parlé. Les désirs étaient des ordres désormais. Le pokémon Obscur contracta, puis décontracta ses muscles pendant ques es deux dards prirent une couleur noir, en effet, lors du second mouvement de décontraction, des rayons s’échappèrent d’un des deux dards,ayant une apparence de piques se dirigèrent rapidement vers Pyrax, donc, vers le haut de la pièce….Celui-ci esquiva sans problèmes, ayant omis l’évènement qui arriva : Dardargnan fit exactement le même mouvement avec son deuxième dard, frappant le pokémon feu de plein fouet, il tomba à terre dans un écran de fumée.

-Il arrive, prépare toi.

En effet, une ombre se distincta de l’écran de fumée c’était la bête qui vola à toute allure en hauteur, bougeant de plus en plus rapidement ses ailes, il envoya un vent Argenté sur Dardargnan qui tomba à terre, mais seulement une seconde, car boosté avec la puissance obscur, l’attaque adverse n’avait vraiment que peu d’effet sur le premier pokémon du boss. Ce même boss comprit alors la stratégie de Pyax...Il n’avait pas pour idée de mettre K.O Dardargnan directement, loin de là….Son but était d’utiliser la capacité secondaire de Vent Argenté : Boosté les pouvoirs offensifs, défensifs, et de rapidité. Un pouvoir plutôt puissant, qui avait peu de chances de fonctionner, et manque de chance pour le Boss, c’est ce qui se passa. Pyrax hurla alors, un hurlement résonnant dans toute la pièce…Il allait protéger le trésor des rois coûte que coûte. Il fonça alors sur Dardargnan pensant le mettre K.O cette fois-ci avec une attaque boute feu, en effet, le pokémon ennemi s’enflamma d’une sorte de dense aura rouge, qui, au déploiement des ailes de ses ailes, devint bleue, Dardargnan n’eut pas le temps de voir le coup venir, il tombat à terre dans un écran de fumée. Les flammes bleues sont les plus dangereuses, c’est en cela que la capacité de Boutefeu agit par suite, son utilisateur se blesse lors de l’impact, Pyrax était ingénieux, il avait renforcé sa défense avant d’utiliser cette attaque et d’en subir le contrecoup...Malheureusement pour lui…

-Bélier Noir.

Dardargnan avait, en plus d'avoir été dopé par son maître dans sa jeunesse, augmenté ses statistiques, défensifs et offensifs, en devenant obscur, mais ça, le gardien ne pouvait le savoir, il ne pouvait sans toute même pas savoir que le pokémon de Kanto était le fruit d’une expérience atroce. Si atroce que Giovanni en avait travesti ses pensées. N’avait-il pas voulu prendre un nouveau départ avec les pokémons? Expiant ses péchés précédents son combat à  Jadielle contre Red. Et bien apparement non, puisqu’il osait  rendre ses pokémons plus puissants que jamais au prix de leurs émotions...Quel triste chose. Le pokémon anciennement insecte, entouré d’un voile noir fonça rapidement sur Pyrax qui, projeté par le choc, se prit le mur où se trouvait la porte dans le dos...Regardant autour de lui, Giovanni était déterminé à en finir rapidement, il restait encore trop d’ennemis non K.O. C’est pour cela qu’il ordonna, dans le ton le plus froid existant, étant réellement pressé.


-Serafina, Andea, Docteur Willy, reculez et rappelez vos pokémons, je compte terminer le travail, mais ma prochaine attaque est risquée, il ne faut absolument pas que vous soyez prit dans celle-ci, compris?


Bien qu’il termina par une question, il était hors de question de contester cet ordre, Giovanni ne voulait pas risquer la vie de ses deux subordonnées, et du scientifique qui l’avait pour le moment bien aidé, mais en qui il n’avait toujours pas entièrement  confiance. Pyrax et les fossiles restants allaient être hors de combat à la prochaine attaque!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Jeu 29 Mai - 19:46

« On va briller ! Allez Roserade, et Rattatac, il est temps de montrer à ses restes préhistoriques que l'Heure n'est plus à la nature anarchique, mais à la civilisation de la Justice ! »

Blasée. Littéralement blasée. Voilà comment se sentait actuellement la seconde de l'organisation. Sérieusement ? Sérieusement ? Serafina n'avait pas vue quelqu'un agir aussi stupidement depuis... en fait, il s'agissait d'une grande première ! La bêtise dont faisait actuellement preuve Andea atteignait des proportions inespérés, cela en serait presque à se fendre en deux. Enfin, en plus de désobéir aux ordres, en attaquant les cibles de Serafina, cette dernière avait... jeté du sable. Oui. Elle avait littéralement jeté du sable dans les yeux d'Armaldo. Si cela partait sans doute d'une bonne attention, le résultat laissait la professionnelle sans voix. Voilà bien le premier d'une longue liste de défaut qu'elle devrait gommer, quand elle s'occupera de son entraînement. En tout cas, le ballet mortel commençait et les Pokemons adverses avaient de grandes difficultés, pour contenir les offensives brutales des Rockets. Oui, le décor était pour l'instant parfait. Si Vacilys possédait une force de frappe plus importante que Seviper, ce dernier était bien plus agile et le harcelait, de manière a ne pas laisser son opposant se reposer.

Quand à Kraboss, et bien lui affrontait simultanément et avec une grande aisance plusieurs adversaires. En même temps, il fallait dire qu'il était de type Eau, et dans ces cas-là, cela aidait énormément. Pendant que le scientifique et la sbire Rocket faisaient des pieds et des mains pour éradiquer la menace que représentait les fossiles, Giovanni, lui affrontait Pyrax avec Dardargnan. Si cela était, de prime abord une grossière erreur, il n'en était en vérité loin. En effet, rendu plus puissant avec le Logiciel Obscur, celui-ci avait gagnée une puissance non-négligeable, en en faisant une véritable machine à tuer. Résultat, le combat pouvait être maintenue d'égal à égal. Non, pas tout à fait, en vérité. Dardargnan semblait avoir un léger avantage. Enfin, Serafina avait bien d'autres chats à fouetter. C'est, alors que Vacilys tombait, succombant au poison mortel du serpent et que Seviper allait aider la sbire que Giovanni s’adressât aux personnes présentes dans la salle :

-Serafina, Andea, Docteur Willy, reculez et rappelez vos pokémons, je compte terminer le travail, mais ma prochaine attaque est risquée, il ne faut absolument pas que vous soyez prit dans celle-ci, compris?


Une attaque risquée donc ? Il voulait sans doute en finir en un seul coup, pensait Serafina. Que faire ? Lui demander ou pas ? Le Pokemon en question avait, après tout fourni une belle performanc face au Pokemon du Boss. Bon, cela ne coutait rien d'essayer. C'est donc avec une voix neutre que la demoiselle dit quelques mots avant de rappeler ses Pokemons.

- Si après votre combat je pourrais... avec votre permission, évidemment.

Elle avait pleinement confiance en Giovanni, il saurait décoder le message caché dans ses paroles. Et elle espérait qu'il comble ses désirs. Si elle l'obtenait, elle ferait un pas de plus vers la puissance absolue dont elle avait besoin pour servir le plus fidèlement son maître. Et, tandis qu'elle se positionnait en retrait avec les autres, elle glissa quelques mots à l'oreille de Capeldi, juste pour enfoncer les graines de la manipulation encore un peu plus profondément en elle :

- Vois... c'est le pouvoir de la Justice.

Code:
[spoiler="Désolé pour l qualité. Je me rattrape au prochain."][/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Ven 30 Mai - 16:12

« On va briller ! Allez Roserade, et Rattatac, il est temps de montrer à ses restes préhistoriques que l'Heure n'est plus à la nature anarchique, mais à la civilisation de la Justice ! Feuillemagik ! »

Le docteur haussa le sourcil en entendant le discours héroique de la jeune fille. Sérieusement ? Il avait bien sûr été mis au courant par Giovanni du caractère d'Andea, plutôt inhabituel pour un Rocket, et même une personne normal tout court, il ne s'attendait pas à ce que cela atteigne ce niveau de bêtise. M'enfin, si le leader Rocket lui faisait confiance, c'était qu'il devait y avoir une bonne raison. Probablement ses pokemons, car le Roserade de la jeune sbire était effectivement assez efficace au combat, comme il le prouva en se débarrassant avec rapidité de petits pokemons fossiles. Mouais, c'était déjà ça. Mais le savant n'était pas au bout de ses peines, puisque la Capaldi, non contente que son pokemon ait réussi son coup, attaqua ... elle-même ? Etait-ce par stupidité, par inconscience ou par volonté suicidaire, le docteur cocha les deux options dans sa tête, en regardant cette idiote prendre du sable et le lancer sur l'imposant Armaldo, évitant d'ailleurs - sans s'en rendre compte, visiblement - un coup de griffe de la part de Tranchodon, qui devait se demander ce que cette fillette était en train de faire. Coup de chance pour elle, son coup marcha, et avec le pokemon eau/roche temporairement aveuglé, Tranchodon lança un formidable Typhon Noir qui le mit à terre. Peut-être pas KO, mais sonné pour quelques minutes, au moins !

-Serafina, Andea, Docteur Willy, reculez et rappelez vos pokémons, je compte terminer le travail, mais ma prochaine attaque est risquée, il ne faut absolument pas que vous soyez prit dans celle-ci, compris?

- Si après votre combat je pourrais... avec votre permission, évidemment.

Willy se contenta d'acquiéscer, rappelant Tranchodon dans sa pokeball, lequel n'était de toutes façons plus très utile puisqu'il avait vaincu Armaldo. Le scientifique ne put ensuite qu'entendre le petit mot glissé par la Seconde Rocket à son Boss, sans savoir de quoi elle parlait exactement, même s'il n'avait qu'à attendre la fin du combat pour le découvrir. Honnêtement, il ne savait pas quelle attaque soi-disant risquée allait tenter Giovanni avec son Dardargnan qui, pour le moment, semblait très bien se débrouiller face au gardien du morceau de Météonite. Ce que préparait Giovanni allait sans doute être le coup final de ce court combat, voyons donc ce qu'il en est.

HRP - Post court et bof, pas inspiré, sorry o/ - HRP
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Ven 30 Mai - 20:09

Et bien.... On pourrait dire sans problème que si on était dans une séances de mode ou de concours Pokémon, Andea se serait visiblement taper plusieurs beau zéros de la part de l'avis du Public. En effet, tous considéraient les actions de la jeune sbire de la team Rocket comme totalement stupide. Pourtant, Andea avait brillé, et je n'ai aucune honte à le dire. Elle avait montré de grandes capacités physiques, une belle précision, et un sens du courage et de l'initiative qui frisait méchamment avec la témérité. Sans doute le public était beaucoup trop vieux jeu, et l'enthousiasme de la jeunesse était perçu comme de l'insouciance, ce qui n'était pas faux, loin de là. En tout cas, pour faire cours, aussi utile qu'elle avait été, les actions d'Andea était très très mal prises, et visiblement, la fameuse jeune sbire allait avoir un remontage de bretelle très fort, plus tard, si cela n'était pas oublié. Pauvre Andea. Surtout qu'au final, elle avait plutôt bien réussi ses coups, et qu'elle avait aidé Tranchondon, et Serafina ! Peut-être que cela n'était pas nécessaire, mais cela était utile ! Maintenant, il fallait comprendre que l'enthousiasme et la bonne humeur d'Andea était peut-être littéralement antinomique avec la Team Rocket... Mais ça, c'était une autre histoire.

Pendant ce temps là, Andea remarquait aussi le travail de Dardagnan, et elle devait avouer quelque chose. Elle n'avait littéralement jamais vu ça. Pourtant, elle en avait combattu des Dardagnans ! Depuis longtemps elle avait combattu ses Pokémons insectes très protecteurs, et elle en ressentait même une légère peur, dans certains cas, étant donné qu'elle avait souvent souffert du venin de ses Pokémon, faisant même des graves réactions, la clouant sur des lits improvisés en pleine nature, luttant contre le poison parfois solidement encré dans ses veines; Bref, cela faisait qu'Andea avait un peu... Non, solidement peur de ce Pokémon insecte... On pouvait le sentir, rien qu'à son regard, maintenant qu'elle avait bien assimilé, en voyant le combat contre le Pyrax que ce Pokémon, non seulement était terrible, mais pouvait carrément être monstrueux. Après, peut-être était-ce lié au fait que c'était qu'il fumait du noir, mais là, c'était pas rassurant ! Elle était bien contente que Dardagnan soit dans leur camp, car elle ne voulait pas que cela arrive un jour...


-Serafina, Andea, Docteur Willy, reculez et rappelez vos pokémons, je compte terminer le travail, mais ma prochaine attaque est risquée, il ne faut absolument pas que vous soyez prit dans celle-ci, compris?
- Si après votre combat je pourrais... avec votre permission, évidemment.

« Hein ? »

Andea ne comprit pas vraiment, mais pour une fois, décida qu'il était beaucoup plus sage d'obéir, plutôt que de tenter de faire quelque chose d'imprudent. Elle fit alors rentrer Roserade, qui se mit au garde à vous, et Rattatac, qui regardait toujours d'un air fatigué les différents Pokémons fossiles encore présent. Qu'allait-il se passer ? Risquée ? Les héros ne faisaient que rarement des risques, que quand la situation était très mauvaise, et elle n'en n'avait pas spécialement l'impression... Peut-être qu'elle avait manqué un piège, ou que d'autres combattants arrivaient ? Elle n'en n'avait aucune idée, mais la jeune Capaldi mettait cela dans le signe de sa propre incompétence, de sa propre jeunesse ! Elle ne devait sans doute pas avoir assez expérimenté pour comprendre pourquoi la situation nécessitait cela. Maintenant, qu'allait se passer ? Andea était nerveuse, et regardait avec ses yeux grands ouvert le Chef de la Team Rocket. Celui-ci préparait quelque chose. Quelque chose de taille. Mais quoi ? Elle n'en savait rien du tout, et c'était surtout ça qui l'inquiétait, il fallait dire. Soudainement, elle entendit :

- Vois... c'est le pouvoir de la Justice.

« Hihi ! J'ai trop hâte maintenant ! Allez, maître Giovanni, vous allez assurer ! Oh ! Madame ! Je peux vous appelez maîtresse ! S'il vous plait ! »

Andea fit un grand sourire, ses deux couettes se secouant légèrement, en même temps qu'elle tournait la tête. Quel naïveté, quel innocence, quel joie de vivre on pouvait sentir transpirer de tout les pores de la peau de la jeune sbire de la team Rocket ! Quel plaisir on pouvait avoir alors à la briser, la réduire en mille morceaux, en même temps que les rêves de cette pauvre enfant... Quoi ? Moi sadique et vicieux ? Absolument pas ! Voyons ! Pas du tout ! Ce n'est pas comme si j'avais placé une faiblesse psychologique de la jeune sbire de la team Rocket exprès, et que j'étais entrain de préparer un one-shot souvenir, pour encore mieux le détailler ! Plus sérieusement, Andea espérait que Serafina n'avait pas vu, pendant ses quelques secondes, la peur dans ses yeux bleus. Elle voulait se montrer courageuse, et héroïque, aux yeux de sa supérieur ! Elle espérait que Serafina allait bien la prendre sous son ailes, qu'elle devienne une vraie héroïne. Sans doute comme elle ! Même si le masque, ça faisait vraiment méchant de Sailor Moon. Et ça, c'était pas très héroïque, il fallait bien le dire. Elle se concentra juste après sur Giovanni. Elle se demandait ce qui allait se passer, et ce qu'allait exactement faire le chef de la team Rocket.... Mais elle avait confiance. C'était lui le Boss, non ?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Ven 13 Juin - 19:41

Giovanni lança un simple “C’est d’Accord”, à Serafina, ayant compris ce qu’elle voulait, ce précieux, comme dirait Gollum dans le Seigneur des anneaux. Il ne devait pas être déconcentrer, il  allait passer à l’offensive, Pyrax le gène, il fallait vite récupérer la pierre pour frapper fort et enfin prendre possession des richesses économiques d’Unys. Ca allait être vraiment très intéressant. Mickael Machina agira surement, et ça, Giovanni l’avait prévu, c’est pour cette raison qu’il comptait bien en finir avec la prochaine attaque. Dardargnan attaqua les fossiles avec bélier noir, afin de les regrouper dans une zone bien distincte et proche de Pyrax, l’attaque finale allait tous les mettre hors de combat en un instant. L’occasion était parfaite, les trois membres étant à l’abri, Giovanni allait passé au choses sérieuses,  l’attaque finale était là. Sous les encouragements de la jeune sbire d’élite, Giovanni déclara :

-Ciel Noir.



Dardargnan leva les deux dards vers le haut plafond, les plaçant bien en direction de la zone où se trouvait l’ennemi, donc bien l’opposée de celle des Rockets, le pokémon obscur lançant une sphère noire, assez légère, sur le plafond. Au touché, la sphère éclata, dévoilant un épais voile obscur, qui s’arrêta un peu avant les pieds de Giovanni, en effet, Dardargnan avait condensé cette attaque de façon à ce qu’elle ne soit pas énorme à son paroxysme se trouvant être l’environnant d’un dixième de la ville de Volucité. Le voile céleste commença alors à envoyer des sphères noires, même si le terme de “gouttes” serait surement plus approprié à cette attaque. En effet, une averse d’énergie négative. Voila ce qu’était le ciel noir. Giovanni sourit. Il ne se délectait absolument pas de voir ces pokémons souffrir, mais il savait simplement que cette victoire était grandiose...Les Pokémons fossiles tombaient hors de combat un par un, il ne restait plus que Pyrax, qui essayait de tenir le coup…Celui-ci passa à l’offensive, essayant de s’échapper de ce qui était désormais une trompe torrentielle n’énergie négative...Il se mit à bouger, prenant une lueur rosâtre...Papillodanse. Une attaque que peu de pokémons métrisent, elle décuple l’attaque spéciale, la défense spéciale, et la vitesse de son utilisateur...Couplée au bonus de vent argenté, c’était sur que le gardien prévoyait une ultime attaque.

-Vous ne profanerez pas ce lieu divin ! DANSE DU FEU !


Qu...Il avait parlé? C’était vraiment étrange, le gardien du chateau enfouit était doué de parole! C’était impressionnant, un peu flippant pour Andea, mais impressionnant, Giovanni savait que Serafina avait bon gout, mais à ce point là, du tout. Essayez de comprendre cette dernière phrase, ce n’est pas très dur pourtant. Enfin bref, le combat repritt son cours. Le pokémon antique vit son corps d'un feu qui sortait légèrement de l'ordinaire, les flammes étaient brûlante, on ressentait la chaleur alors qu'on ne la frôlait pas. Elles s'approchaient des flammes bleues, les plus brûlantes existantes, et encore, c'était à cause du fait que Pyrax était affaiblit peut être, non, Giovanni en faisait peut être trop, si ce Pyrax pouvait créer des flammes bleues, il aurait réussit à le faire, mais peut être qu'avec l'aide d'un bon dresseur.... Dans tous les flammes illuminèrent la pièce, tel un soleil,  une lumière qui brille dans la nuit. En tournant sur lui même il créa un tourbillon de feu devenant de plus en plus grand. Il visait directement Serafina, Andea, et Willy ! Giovanni allait vite régler ça. En effet, bien que surpris de cette puissance, allait riposter, et le ciel noir n’étant pas encore fini, mais assez affaiblit !

-Dépêche toi  Rage Noire et Bélier Noir.

Rage Noir, les rayons noirs foncèrent sur le tourbillon pour ralentir sa progression, et même, contre toute attente, l’arrêter! En effet, le pouvoir obscur était donc aussi impressionnant que ça? Giovanni sourit une nouvelle fois, il ne restait simplement à Pyrax qu’une sphère que le recouvrait ! Dardargnan, sous l’effet du logiciel obscur qui lui donne la haine comme unique sentiment, fonça violemment, les deux dards d’un noir plus sombre que la nuit sans lunes ni étoiles, sur la sphère, et la perça grâce au premier dard. Ayant frapper en pîqué, le second dard se contenta de finir le travail afin de plaquer Pyrax au sol, hors de combat.

-Dardargnan, retour. Tu as fait un excellent travail.

Le pokémon retournant dans sa capsule, épuisé, Giovanni fit signe à son équipe de choc de s’approcher. Tous étaient prêt, le chef s’avança vers le mur, puis, une porte s’ouvrit. L’accès au chateau enfouit était enfin ouvert. Maintenant, le boss, satisfait de cette bataille ajouta :

-Faites ce que vous voulez de Pyrax, vous pouvez évidemment le capturer ou bien le laisser ici, mais il est malveillant, ne l’oubliez pas, le dresser ne sera pas tâche facile.

Le Mot Malveillant fut effectivement placé ici surtout pour Andéa, il fallait conditionner cette fille, et ça, ce n’était pas tâche facile. Giovanni le savait, heureusement, il avait Serafina pour le soutenir, cependant, il ne prit pas l’attention de regarder le Docteur Willy, il ne croyait absolument pas ses dires, il était sur que le scientifique allait le trahir au moment opportun. L’hypothèse la plus probable étant qu’il tente de contrôler Mewtwo via le logiciel obscur couplé au Tesseract et aux autres morceaux de la Météonite...Non. Le moyen de ne pas voir ça c’est de trouver un autre moyen de contrôler Mewtwo...Un sourire se plaça sur le visage du Boss, à la limite d’un sourire sadique...Peut être avait-il une idée….

-Bien, Serafina, maintenant, c’est à vous, sortez le plan du chateau! Aussi, vous montrerez à Andea comment lire et se repérer sur un plan. Ce n’est pas du tout contre vous Andea, mais l’on m’a rapporté certains problèmes de lecture et d’écriture de votre part, cela sera un bon entrainement pour vous.

Il fit une pause. Il était mâlin, expliquant qu’il connaissait les problèmes d’Andéa mais qu’il n’en tenait pas trop rigueur, Giovanni la ferait se sentir importante en lui proposant ce qui serait sans aucun doute pour elle “Un entraînement spécialement prévu pour Capaldi Andéa!”. Mais après, ce sera à Serafina de finaliser la manipulation, et surtout, de trouver un moyen de rendre un de ses pokémons obscur.


-Dr Willy, quant à vous, votre mission sera, au moment où nous trouverons la Météonite, de l’analyser, mais la voir libérer dans son sceau pourrait surement vous aider à comprendre plus facilement son fonctionnement. Maintenant, allons-y, prenez les devants, Serafina et Andea, le Docteur Willy et moi même vous suivons.

En effet, c’était une idée excellente, laisser passer les deux femmes devants, surtout Andea, lui fera croire que le Boss lui fait totalement confiance. Cela allait surement être long et éprouvant, mais peut se faire, Giovanni savait ce qu’il risquait, à savoir une longue perte de temps, mais c’est comme le Fordisme, le patron donne plus d’argent à ses employés, mais compte le récupérer en se disant que ces employés économiseront plus vite pour acheter les produits qu’il font. Ici, le maffieux donne plus de temps à sa sbire d’élite, mais compte le récupérer lorsque celle-ci deviendra une grande membre de l’organisation. Mais maintenant, c’est parti pour s’engouffrer dans les ruines anciennes de la région d’Unys… !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Jeu 19 Juin - 20:37

Il était d'accord. c'était excellant. Bien sur, Serafina savait que dresser cette chose ne serait pas aisée mais qu'importe. Elle y arriverait bien, quitte à user de la violence pour le mater. Tout ce qui comptait pour elle, c'était d'obtenir la force suprême qui lui permettrait de servir Giovanni. Elle n'avait cure des dommages collatéraux. Et pour cela, elle était prête à tous les moyens.

Enfin, passons. Elle avait hâte que son Boss en finisse avec le nuisible, afin de pouvoir continuer le plan. Cependant, son adversaire était plus coriace que prévu, pas étonnant, pour le Pokemon Solaire en même temps. l'affrontait réellement d'égal à égal le puissant Pokemon Obscur du chef de la Team Rocket, ce qui n'était pas rien. C'était d'ailleurs amusant comme tableau : c'était réellement la lumière contre les ténèbres. Amusant, vraiment amusant. Mais l'avatar ultime de la lumière, le plus grand protecteur du soleil avait encore un atout. Il ne laisserait certainement pas les ombres l'emporter. Il en allait de son honneur. Utilisant la redoutable Papillodanse, il augmentait ainsi toutes ses caractéristiques. Mais ce n'était pas le plus effrayant, loin de là même :

-Vous ne profanerez pas ce lieu divin ! DANSE DU FEU !


Il y avait danger. Danse du Feu. Serafina en avait déjà entendue parler, pendant son enquête. Il s'agissait de l'attaque signature du gardien solaire, le seul à la maîtriser. Il fallait que Giovanni agisse, sinon la situation serait très dangereuse. Serafina se savait incapable de contrer une telle technique, surtout avec l'apport non-négligeable de Papillodanse. La chaleur dans l pièce avait drastiquement augmenter. Mais ce nétait pas tout, la couleur des flammes avait légèrement changer, approchant un peu le bleu. Cela démontrait une puissance de feu absolument hors-normes. Et il dirigeait sa fureur... sur les spectateurs. Tss, cela était ennuyeux. Serafina n'allait pas avoir le temps d'agir, ni Willy, sans doute. Il n'y avait donc que Giovanni lui-même qui pourrait les protéger.

-Dépêche toi Rage Noire et Bélier Noir.

C'était fini. Le combat était terminé. Pyrax ne pourrait contrer cette attaque, sa position ne lui permettant pas. Peut-être s'il avait attaqué le Boss, il aurait pu vaincre l'insecte. Mais c'était déjà trop tard. Il était finit. Il se prit les violentes attaques Obscurs de dos, lui pulvérisant le corps. Il avait perdu. Le gardien solaire avait été vaincu et mit KO par les prodigieuses attaques du Boss. Le dernier obstacle avait faillit. L'ultime gardien avait perdu.

-Faites ce que vous voulez de Pyrax, vous pouvez évidemment le capturer ou bien le laisser ici, mais il est malveillant, ne l’oubliez pas, le dresser ne sera pas tâche facile.

Brillant. Tout à fait brillant. Giovanni avait su manier les mots avec brio pour endoctriner encore plus Andea. Il fallait maintenant espérer que cette sotte tombe dans se piège. Le simple mot Malveillant aidait fortement, dans ces cas-là. Restait à voir si la gamine allait tomber dans les toiles de l’araignée. Serafina n'en était pas tout à fait sure a vrai dire. Plus les convictions étaient fortes, plus il était aisé de semer les graines du doute. Enfin, pour l'instant il fallait récupérer le Pokemon. Serafina sortit négligamment une orbe rouge et blanche de sa poche pour l'envoyer vers l'insecte de feu, trop faible pour bouger.

- Il est trop dangereux. Il pourrait perdre raison et tout attaquer en se déchainant. Je vais le garder pour tenter de l'adoucir. Mais ce ne sera ps chose facile.

Un grésillement. Puis deux, et enfin trois. La capture était réussie. Mais la Rose ne s'y trompait pas, Pyrax ne se soumettrait pas à sa volonté. Tout du moins, pour l'instant. Elle allait devoir le briser, tant mentalement que physiquement pour qu'il finisse par obéir. Un sourire carnassier couvera alors son visage. Dans ces cas-là, le masque aidait grandement :

-Bien, Serafina, maintenant, c’est à vous, sortez le plan du chateau! Aussi, vous montrerez à Andea comment lire et se repérer sur un plan. Ce n’est pas du tout contre vous Andea, mais l’on m’a rapporté certains problèmes de lecture et d’écriture de votre part, cela sera un bon entrainement pour vous.


Tss. Voilà qu'elle devait se coltiner et apprendre la lecture à la gamine. Franchement. Si cela n'avait pas été pour Giovanni, elle aurait refusée. Mais bon, tant pis. Il fallait qu'elle obéisse, c'était un ordre de l'homme qu'elle aimait après tout.

- Viens par ici, Andea. Je vais t'expliquer comment on fait.

N'accordant plus un regard aux autres personnes, les deux femmes s'engageait dans les dédales du château tandis que Serafina apprenait à sa "protégée", ce qu'il fallait savoir pour apprendre à déchiffrer une carte.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Ven 20 Juin - 16:53

Le combat faisait littéralement rage entre le gardien, Pyrax, et son adversaire obscur, Dardargnan. On ne pouvait prédire l'issue de ce match inédit, mais Willy était confiant en la victoire du pokemon Rocket, qui avait déjà réussi à se débarrasser des petits pokemons fossiles, avant de se concentrer sur leur chef, lequel se mit à ... parler ? Intéressant. Les pokemons parlant étaient extrêmement rares, hormis ceux qui avaient appris le langage commun, seuls les Titans étaient parfois doués de ce don. Pyrax était-il un pokemon semi-légendaire ? Fort possible. Néanmoins, il n'avait pas la puissance d'un Titan puisque Dardargnan finit par avoir raison de lui, le mettant KO une bonne fois pour toutes. Willy émit un petit sourire satisfait de son oeuvre, tout comme Giovanni, visiblement, qui dit :

-Dardargnan, retour. Tu as fait un excellent travail. Faites ce que vous voulez de Pyrax, vous pouvez évidemment le capturer ou bien le laisser ici, mais il est malveillant, ne l’oubliez pas, le dresser ne sera pas tâche facile.

- Il est trop dangereux. Il pourrait perdre raison et tout attaquer en se déchainant. Je vais le garder pour tenter de l'adoucir. Mais ce ne sera ps chose facile.

Voilà donc ce que souhaitait la numéro 2 de la Team Rocket, un pokemon de choix tel que ce Pyrax. Un cadeau de la part de Giovanni à l'égard de sa fidèle lieutenante, en qui il avait bien plus confiance qu'en Willy. Evidemment, puisque ce dernier partait avec un désavantage, ayant trahi le précédent leader Rocket. Mais qu'importe, il avait apporté à Giovanni la connaissance et le pouvoir du logiciel obscur, il pourrait lui apporter plus encore. Nous verrons à ce moment là en qui il ferait la plus confiance. Quant à ce pokemon insecte/feu, Willy le laissait bien volontiers à Serafina, il ne voyait pas l'intérêt d'un tel pokemon. La puissance de ce dernier était considérable, bien sûr, mais il serait très difficilement contrôlable, le seul souhait du savant le concernant était qu'il finisse par brûler vive sa dresseuse, ça lui enlèverait une épine du pied ... on pouvait bien rêver, non ? A moins qu'elle ne demande au docteur de le rendre obscur, mais ça lui enlèverait sa spécificité, notamment au niveau du langage, ce qui pouvait être un atout. La pokeball lancée par la Seconde de la Team ne bougea plus, et Serafina put la rammasser, tandis qu'un mur s'ouvrit, après la défaite du gardien. Giovanni déclara donc d'un ton autoritaire à ses trois agents :

-Bien, Serafina, maintenant, c’est à vous, sortez le plan du chateau! Aussi, vous montrerez à Andea comment lire et se repérer sur un plan. Ce n’est pas du tout contre vous Andea, mais l’on m’a rapporté certains problèmes de lecture et d’écriture de votre part, cela sera un bon entrainement pour vous. Dr Willy, quant à vous, votre mission sera, au moment où nous trouverons la Météonite, de l’analyser, mais la voir libérer dans son sceau pourrait surement vous aider à comprendre plus facilement son fonctionnement. Maintenant, allons-y, prenez les devants, Serafina et Andea, le Docteur Willy et moi même vous suivons.

Le savant se contenta d'acquiéscer silencieusement, ce qu'il faisait depuis le début de cette aventure, en gros, il ne parlait que lorsque c'était nécessaire après tout. Il n'avait pas été d'une grande utilité jusque là, mais il allait se rattrapper quand le groupe arriverait au morceau de la fameuse Météonite, comme le lui avait dit Giovanni. Tout en marchant, guidé par les deux jeunes filles, le savant observait avec curiosité les alentours, constitués de multiples galeries dans lesquelles il serait bien facile de se perdre, heureusement qu'ils avaient des cartes avec eux. Etant à côté de Giovanni, le scientifique ne put s'empêcher de lui dire, sur un ton qu'il voulait neutre, non sans cacher une once de fierté :

"Alors, monsieur Giovanni, êtes-vous satisfaits du logiciel obscur que j'ai conçu ? Les résultats sur Dardargnan semblent être à la hauteur ..."

Il s'agissait là bien sûr d'une question réthorique, la réponse étant obligatoirement affirmative, d'autant plus après la formidable victoire de Dardargnan face à Pyrax. Evidemment, le pokemon de Giovanni pouvait aussi dire merci à son maître, pour l'avoir bien entraîné, mais l'apport du logiciel obscur était absolument non-négligeable, il avait gagné un avantage de type grâce à cela. Cette question avait été déclarée par le vieil homme pour rappeler à Giovanni ce qu'il lui devait, les pokemons obscurs, qui, en plus de lui apporter une puissance supplémentaire, rentabilisait déjà la Team Rocket grâce au trafic mondial qu'il entraînait. Le leader Rocket pouvait ne pas lui accorder sa confiance, cela prouvait son intelligence, mais il ne pouvait dénier l'apport considérable que représentait Willy à l'organisation criminelle, et cela, il allait encore le prouver aujourd'hui et dans les jours qui viennent, en perçant le mystère de la Météonite. Il ne restait plus qu'à trouver ce qu'ils étaient venus chercher, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Lun 23 Juin - 12:41

Pyrax était un adversaire... Incroyable ! Elle n'avait jamais vu ça ! Pourtant, en puissance de feu, au sens propre, elle avait déjà vu des exploits, étant donné que Galopa, le Pokémon qui s'était occupé d'elle jusqu'à sa mort, avait été un Pokémon extrêmement puissant, avec une grande puissance de feu, donc, elle avait vu des flammes puissants. Mais là, Pyrax, cela n'avait rien à voir. Peut-être était-elle trop impressionnable, mais quand même ! Et surtout... Il parlait ! Elle avait manqué de tomber à la renverse quand elle l'avait appris ! C'était... Ouah, elle comprenait maintenant pourquoi ses parents avaient malheureusement trouvés la mort durant des missions. Le danger faisait partie de la vie d'une Héroïne; Cela était vrai. Mais elle ne pensait pas que cela allait jusqu'à là... Mais là, maintenant, Andea fut surprise, et manqua de pousser un petit cri de surprise, quand il prépara une terrible attaque Danse du Feu. L'attaque signature, et la plus puissante attaque du Pokémon Insecte et feu, qu'il dirigea ouvertement sur aussi bien le Pokémon qu'il était entrain d'affronter, que les dresseurs encore présent.

Cependant, visiblement, Dardagnan ne jouait pas du tout dans la même cours, et il était prêt à se battre... Et à vaincre, écraser, voir même détruire littéralement son adversaire, le tout sans aucune pitié; Il se pensait fort, le fameux Pyrax, mais il ne savait pas que le Dardagnan, obscur, jouait dans une autre cours, dans un autre niveau... Soit Maudit Pyrax ! Tu te crois dans un jeu, mais ton attaque Danse du Feu ne valait pas ce qui allait arriver. Dardagnan avait largement plus fort. Rends-toi, ou tu ne seras plus... La patience du Pokémon insecte était passé. Ainsi, devant la terrible attaque de feu, il frappa. Reste là, et regarde, on verra bien qui riras le dernier, quand il frappa avec sa terrible attaque Obscur. Andea resta figé de surprise, devant ce qui venait de se passer... Tant de puissance... Tant de puissances... Elle en avait presque peur ! Est-ce qu'un vrai héros pouvait contrôler autant de puissance...? Est-ce que c'était possible ? Elle n'arrivait pas à le croire. Giovanni était vraiment sans aucun doute le plus grand de tout les héros. Il n'y avait sans aucun doute de plus grands héros dans le monde !

Elle écouta tout le discours de Giovanni en souriant, prête à agir dès qu'elle pourrait ! Elle avait envie de briller, de rendre fière ses commandants ! Elle devait le faire ! Après tout, elle n'était quand même pas une sbire de la Team Rocket pour rien ! Elle était bien contente, et totalement « charmé », dans le sens premier du terme, bien sur, rien d'amoureux... L'héroïsme devait sans doute être fier d'avoir un tel représentant comme le fameux Giovanni ! C'était impressionnant ! Maintenant, la jeune demoiselle se demandait ce qu'ils allaient devoir faire. Elle vit sa commendante capturée le Pyrax, dont elle se demanda si cela était particulièrement sur : Sans aucun doute, il allait vouloir se venger, et il n'allait sans doute pas être un Pokémon très obéissant, au contraire même... Le dresser allait sans doute être au dessus du Possible. Attendez, non, elle avait affaire à sa commendante ! Elle arriverait sans aucun doute à le mater, pour qu'il se range du côté de la Justice ! Finalement, au bout d'un moment, Giovanni s'adressa alors aux deux demoiselles :

-Bien, Serafina, maintenant, c’est à vous, sortez le plan du chateau! Aussi, vous montrerez à Andea comment lire et se repérer sur un plan. Ce n’est pas du tout contre vous Andea, mais l’on m’a rapporté certains problèmes de lecture et d’écriture de votre part, cela sera un bon entrainement pour vous.

« …! »

Damn ! Il... Il savait ! Andea avait toujours cachée le fait qu'elle ne savait pas lire et écrire, plus ou moins efficacement. Quand elle avait rejoint la Team Rocket, elle avait fait semblant de lire les documents qu'on lui avait donnés, et n'avait signé que d'une croix, un vulgaire gribouillis, pour ne pas avoir de problèmes, et surtout ne pas révélé ce grave handicap. En effet, elle ne pouvait pas trop être fière de cette situation inconfortable, qui l'avait plus d'une fois mis en difficultés. Le problème, c'est qu'apprendre à lire et à écrire, ce n'était pas chose aisé, loin de là. Mais bon, elle savait qu'elle allait devoir faire l'apprentisage. Voyons, une vraie héroïne qui ne savait ni lire, ni écrire, cela ne ferait pas sérieux, n'est-ce pas ? Bref, ce n'était pas le sujet. Là, c'était surtout le fait qu'elle se demandait comment le fameux Giovanni avait réussi à l'apprendre. Elle avait du faire une bourde quelque part, et vendre la mèche. Mais qu'importe. Maintenant, visiblement, le fameux Giovanni le savait, et ça, cela voulait dire qu'elle ne pouvait rien y faire.

- Viens par ici, Andea. Je vais t'expliquer comment on fait.

« De.. De suite ! »

Andea était très gênée... Ouah... Serafina devait être furieuse ! Furibarde ! Comment elle allait pouvoir argumenter ? Elle allait juste passer pour ridicule, et faire perdre un temps précieux à son commandent, alors qu'ils avaient une mission, il devait faire ce qu'ils devaient faire ! Bon, il était vrai qu'elle ne savait toujours pas exactement ce qu'ils devaient faire, d'ailleurs, lié au fait qu'elle ne savait pas lire, étant donné qu'elle n'avait ainsi, pas pu lire l'ordre de mission, n'ayant que réussi à déchiffrer uniquement le lieu de Rendez-vous. Heureusement, la fameuse Serafina ne semblait pas spécialement en colère contre elle, et même plutôt ouverte par rapport à ce Problème ! Andea se dirigea tout de suite, laissant en plan Giovanni, et le Docteur,Willy, le pauvre, qui était bien tout seul depuis le début de ce RP. En même temps, il n'avait pas put beaucoup se montrer, et communiquer. Après, peut-être que cela allait l'arranger. Andea, elle, tenta alors de ne pas perdre totalement la face devant sa chef, et elle déclara alors :

« Je... Je sais me débrouiller... là... Il y a... Un « A »...! Eheh... C'est... C'est pas si mal ! »

Pathétique ! Andea ne pouvait pas trop faire la fière. Elle était quelqu'un d'habitué à la nature, les objets naturels, les plantes etc... Sur ça, elle brillait, et pouvait sans doute même tout apprendre à Serafina et à Giovanni. Sans doute pas au Docteur Willy, qui s'y connaissait sans doute aussi en science naturel. Bref, si elle devait trouver quelque chose de comestible, par exemple, elle n'aurait aucun problème... Mais ce n'était pas le sujet. Ainsi, Andea suivit Serafina, et l'aida du mieux qu'elle pouvait, en direction de fameuse Météonite. Andea ne savait toujours pas quand ils arriveraient, mais elle ne se plaignait pas le moins du monde. Une vraie héroïne n'avait pas mal aux pieds, quand même ! Cela ne serait pas très sérieux comme comportement ! Pourtant, avancer dans ce palais souterrain n'était pas simple... Elle se demandait bien ce que Giovanni allait faire maintenant. Et si d'autres problèmes allaient se présenter. Damn ! Elle n'osait même pas imaginer si d'autres « Gardiens » étaient à l'intérieur des lieux...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Dim 29 Juin - 19:02

Giovanni avait vaincu Pyrax, désormais, plus aucun obstacle serait présent pour trouver la Météonite et attaquer Volucité afin de prendre le contrôle de la région, et puis, montrer que Giovanni Sakaki est de retour avec une force de frappe impressionnante n’était pas inutile, il pouvait surement arriver à ses fins; bien qu’en réalité, pour rappel, la Météonite n’était qu’un simple bonus, un coup de chance, Daisuke avait vraiment fait une bétise en se séparant de cette arme des plus intriguante. Mais bon, Giovanni n’allait pas se plaindre, il allait avoir un bonus sur ses plans, et avec l’argent qu’il gagnera, localiser Mewtwo deviendra encore plus facile avec de nouvelles technologies. Mais revenons à Pyrax, c’était ça que voulait Serafina depuis le début, le capturer afin de renforcer considérablement la puissance de son équipe. La seconde de l’organisation allait devenir encore plus digne de ce titre qu’elle ne l’était déjà.

- Il est trop dangereux. Il pourrait perdre raison et tout attaquer en se déchainant. Je vais le garder pour tenter de l'adoucir. Mais ce ne sera pas chose facile.

Bravo. C’était ce qu’aurait dit Giovanni, Serafina avait vraiment pensée à tout pour conditionner Andéa, elle étant vraiment très douée. Adoucir Pyrax, elle allait surement le torturer pour qu’il obéisse totalement, Giovanni en était persuadé, mais bon, il s’en fichait. Tant que Serafina était fidèle et puissante, avec ou sans pokémon gardien, il la garderait comme seconde. Et de plus, c’est, au fond, quelqu’un de très agréable si ça se trouve. Il allait surement apprendre à la connaître, et puis, cela se voyait qu’elle ressentait quelque chose pour lui, et utiliser ça afin de resserrer l’emprise du boss sur sa seconde serait parfait. Dégoutant; mais parfait. Cependant, que se passerait-il si l’idée du maffieux se transformait en réels sentiments…? C’est donc, pendant que Serafina dirigeait la troupe tout en apprenant à sa sbire d’élite à lire une carte, que Willy prit enfin la parole, discrètement, afin de demander à Giovanni si le logiciel obscur lui plaisait.

"Alors, monsieur Giovanni, êtes-vous satisfaits du logiciel obscur que j'ai conçu ? Les résultats sur Dardargnan semblent être à la hauteur ..."

Giovanni s’attendait à cette question tôt ou tard, mais c’était logique, Willy étant un scientifique, normal qu’il voulait des avis sur son oeuvre. Mais bon, Giovanni avait énormément de doutes sur le vieil homme, il savait qu’à un moment ou un autre, il allait trahir l’organisation. C’est pour cela qu’il fallait trouver un moyen de le contrôler autrement qu’avec le logiciel obscur. C’était possible, mais ça allait être très dur.

-Le logiciel se trouve être très efficace face à un Pokémon sauvage surpuissant en effet, mais nous verrons bien à Volucité si je dois affronter Machina. S’il fonctionne tout aussi bien, je serais me montrer généreux en vous offrant une récompense.

Giovanni avait répondu à voix basse bien entendu, il ne fallait pas qu’Andea entende cette conversation. Il avait été totalement froid sur le coup, on voyait nettement la différence entre le Giovanni qui parlait lorsqu’Andéa était dans le coin et le véritable Giovanni. Cela montrait les talents “d’acteur” du quarantenaire, acteur dans le sens où il savait être différent de ce qu’il était réellement lorsque les circonstances le demandaient.

« Je... Je sais me débrouiller... là... Il y a... Un « A »...! Eheh... C'est... C'est pas si mal ! »

Elle osait se vanter? Non, sérieusement? Giovanni ne la pensait pas capable de ça. Le cas “Capaldi” était vraiment pire que ce qu’il pensait...C’était horrible, elle avait le comportement d’une enfant, il fallait absolument que la manipulation se fasse rapidement, car là, cela devenait de plus en plus pesant. C’est alors que le groupe arrivant devant une porte plutôt impressionnante, Giovanni ne put s’empêcher de contenir un sourire presque malsain qui montrait le plaisir d’être arriver au bout du chemin, mais pour être sur, il préférait questionner les deux personnes de la gente féminine.

-Est-ce ici, Serafina, Andea?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Mar 22 Juil - 14:51



 


 
Jackpot Seven



 

Pitoyable. Réellement pitoyable. Serafina en perdait ses mots, ne sachant pas trop quoi dire devant de telles déclarations. Elle avait été avertie du côté "spécial" d'Andea et savait à quoi s'attendre. Enfin, elle pensait le savoir... mais non, c'était bien pire que ce qu'elle pensait. Franchement, c'était à se demander comment elle avait fait pour retrouver les membres de la Team Rocket. Il faudrait vraiment reprendre son éducation en main quand ils seront de retour à Kalos.

Enfin bref, alors qu'ils traversaient les dédales, leurs vêtements devenaient de plus en plus proie à la poussière et la saleté du lieux. Il allait sans dire qu'une douche, après cette mission serait fort agréable. Enfin, pour l'instant, il fallait veiller a ne pas se perdre tout en expliquant à Andea comment se servir d'une carte, et ça, ce n'était pas simple du tout. Si elle avait pu, Serafina n'aurait pas laissée Giovanni seul en compagnie de Willy, c'était dangereux. Le Boss devait sans doute partager ce sentiment, mais bon. Il n'y avait pas le choix.

Alors qu'elles continuaient à marcher, les deux hommes du quart-or arrivèrent derière les deux femmes. Giovanni, demandant si la pièce centrale dans laquelle ils allaient pénétrer était la bonne. Simple question rhétorique, sans doute, on le sentait à des kilomètres. Cependant, on ne voyait rien dans cette pièce qui puisse laisser trahir quelque chose, mais dans ces cas-là, la carte devait énormément aider.

- Oui Maître... selon la carte, il y a un mécanisme à actionner, avec les statues de Pyrax. Si j'en croit les annotations, il faut les tourner dans un certain sens, tu vient m'aider, Andea ?

Même s'il y avait le "tu" familier, la voix avait été dure, implacable. C'était un ordre qui ne tolérait aucune contestation. En espérant que Andea était tout de même assez dégourdie pour faire ce genre de manipulation. Enfin, elle semblait être plus adepte du terrain que de la parlote, ça devrait aller.

 

 Code d'Estelle Delierre pour Exæther. Pas touche.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Mar 22 Juil - 17:52

-Le logiciel se trouve être très efficace face à un Pokémon sauvage surpuissant en effet, mais nous verrons bien à Volucité si je dois affronter Machina. S’il fonctionne tout aussi bien, je saurais me montrer généreux en vous offrant une récompense.

"Je n'en doute pas un instant."

Bien, très bien même. S'il était visible que le leader de la Team Rocket n'appréciait guère et même se méfiait, à raison, du docteur Willy, il ne pouvait qu'admettre le formidable génie du savant. Le logiciel obscur était parfaitement au point, il avait rempli les fonds de l'organisation criminelle qui en avait bien besoin via le trafic de pokemons obscurs, et donné une puissance considérable aux agents de la Team. Le scientifique ne doutait effectivement pas que Giovanni n'en soit déçu un jour, y compris face à Machina. Willy était plutôt satisfait de cette bataille à venir, il n'allait pas y participer, mais il était bien plus préférable que la Team Rocket concentre ses forces face à l'Ordre Plasma, mené par ce Roi idéaliste Machina, que sur la Team Venom, qui pourrait être utile au génie. Il n'avait aucun besoin des Plasmas, qu'il considérait comme des excités baignant dans le mensonge de l'égalité. Aux yeux du docteur, un pokemon n'était pas l'égal d'un homme, il n'était qu'un outil, très utile, certes, mais totalement remplaçable s'il venait à se montrer défaillant. Bref, si l'Ordre Plasma disparaissait, cela serait une excellente nouvelle, ne resterait plus que deux groupes puissants, les Teams Rocket et Venom, et Willy avait un pied dans chacune de celles-ci.

« Je... Je sais me débrouiller... là... Il y a... Un « A »...! Eheh... C'est... C'est pas si mal ! »

Willy leva aussi discrètement que possible les yeux au ciel. Andea Capaldi était analphabète, et donc incapable de lire une carte. Le docteur se demandait réellement ce que lui trouvait Giovanni pour faire tout ce cinéma pour la berner. Elle était une jeune fille qui ne brillait ni par son intelligence, ni par sa force, quel pouvait être alors l'intérêt ? Si ses parents avaient été de bons agents Rockets, ce n'était manifestement pas héréditaire, malheureusement. Même Serafina devait être déjà lassée de l'avoir sous ses ordres ... Mais bon, le Boss devait bien avoir une raison à la garder, qui sait, peut-être voyait-il un potentiel inespéré en elle ? Ce n'était pas le cas du docteur, qui ne comprenait toujours pas pourquoi elle avait été emmenée en mission. S'il n'en tenait qu'à lui, il l'aurait relâché dans la nature, à moins de la prendre comme cobaye pour tester le logiciel obscur sur un humain, qui la rendrait enfin apte à servir la Team Rocket. Mais ce n'était clairement pas l'idée de Giovanni, qui préférait la manipulation. Ce dernier finit par lancer, le groupe arrivé devant une porte.

-Est-ce ici, Serafina, Andea?

- Oui Maître... selon la carte, il y a un mécanisme à actionner, avec les statues de Pyrax. Si j'en croit les annotations, il faut les tourner dans un certain sens, tu vient m'aider, Andea ?

Willy se contentait de regarder, appuyé sur sa canne, les deux jeunes femmes tenter d'actionner le mécanisme susceptible d'ouvrir cette fameuse porte, derrière laquelle se cachait probablement le but de leur venue dans ce lieu reculé d'Unys. Le savant n'avait pas été très utile dans cette mission jusqu'à maintenant, mais son heure arrivait désormais. Il allait devoir analyser la Météonite, et découvrir comment utiliser son énergie de sorte à en faire une arme, qui sera utilisée lors de cette bataille de Volucité qui s'annonçait très prochainement. Autour du vieil homme et du groupe en général, Ectoplasma volait toujours invisible, assurant la sécurité de son maître, et par extension, celle des autres humains. Le vieil homme n'attendait plus que l'ouverture de la porte pour avoir un rôle à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Mar 22 Juil - 19:17

Bon. Elle ne savait pas lire. C'est vrai. Elle ne savait pas écrire non plus. Oui, elle n'était qu'une analphabète, quelque chose qui te faisait littéralement perdre ton humanité à des yeux condescendants. En effet, dans un monde où le taux d'alphabétisation était proche de 99%, du 100%... C'était étonnant. Mais il fallait se rappeler du cas d'Andea. Andea n'existait pas. Elle n'avait jamais vu un tableau noir de sa vie, d'ailleurs, métaphore qui ne marche plus trop, on est la dernière génération a avoir connu le tableau noir a craie, avec maintenant le monopole du Véléda, et surtout, des nouvelles technologies, on a vu les premiers tableaux interactifs... Génération charnière que nous sommes d'ailleurs, étant donné qu'on avait vu les derniers tableaux à craie, et les premiers tablaeux interactifs. Giovanni, enfin son joueur, étant peut-être pas dans ce cas, étant plus jeune que nous trois. Mais bref, elle n'avait jamais vu un tableau noir de sa vie. Tout ce qu'elle savait, c'était elle seul qui l'avait apprit, ou avec l'aide de ses parents, pendant le peu de temps qu'ils avaient eu à la consacrer...

Mais parfois, même les meilleurs excuses du monde ne pardonnait pas, et Andea n'était pas dupe. Elle sentait que ce qu'elle avait dit avait mit une forte baisse dans l'estime de sa personne, pour ses chefs... C'était... Problématique. Ne pas savoir lire et écrire, c'était une honte. Et bien entendu, les trois personnes présentes ici, ayant eu tout qui leur sourit... Quoi ? Ils ont sans doute des histoires tragiques ? Non, déjà, c'est pas le cas, et puis, même si c'était le cas, ça serait des histoires horribles et non tragiques. Réviser vos termes littéraires, avant de les utiliser à tord et à travers. Tient, vous avez vu, là, je fais avec vous, comme ce que vous faîtes à Andea : Je suis condescendant et détestable. C'est drôle, vous l'aviez pas remarquer avant ? Bon, j'arrête ici. Sinon, je vais véritablement me faire haïr par tout le monde. Ce qui ne serait pas forcément volé, si vous voulez mon avis. Mais que voulez vous. C'est la dur vie d'être un troll. Ainsi, retour au RP. Après une assez longue marche, ils arrivèrent alors devant l’énigme, tel le Professeur Layton et Luke, devant la porte finale, celle qui allait amener à la Météonite :

-Est-ce ici, Serafina, Andea?

- Oui Maître... selon la carte, il y a un mécanisme à actionner, avec les statues de Pyrax. Si j'en croit les annotations, il faut les tourner dans un certain sens, tu vient m'aider, Andea ?

« De suite. »

Andea sentait la tension autour d'elle... Elle devait remonter dans l'estime de ses supérieurs, si elle ne voulait pas être abandonné dans le temple. Elle morda dans une baie oran, gorgée d'eau, pour se rafraichir, et s'approcha alors de la moitié qu'elle avait affaire... Elle était beaucoup plus calme, moins super active. Elle devait rester dans l'estime de ses chefs, elle était quand même une Capaldi ! Une uomini d'onore des Rockets ! Ses parents auraient sans doute honte d'elle, pensa-t-elle, s'ils étaient encore en vie. Donc, voilà. Heureusement, le mécanisme final n'était pas compliqué du tout. Elle marmonna, alors qu'elle était entrain de faire sa mission, tranquillement, réfléchissant :

« Réfléchissons... Si cela marche comme ça... Et comme ça... C'est drole, il y a comme un bruit d'eau... Une source sans doute. »

Andea avait une bonne ouïe. Quand les puzzles s'enclaichaient, que cela soit dut à Andea, ou à Serafina, qui faisait la plus grande majorité, elle entendait de plus en plus d'eau couler. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Elle réfléchissait. Qu'est-ce que cela lui rappelait. Il était étonnant de penser que la porte était le dernier obstacle. Quand même... Cela n'étonnait personne ? Genre, qu'un Pokémon ? Uniquement un Pokémon et un labyrinth pourri pour empêcher les gens d'accéder à se trésor...? Vous n'avez pas assez vu les Indiana Jones, les amis ! Ou peut-être que c'est l'inverse, et que j'ai trop regardé cette merveilleuse série, cette trilogie parfaite. Oui, bon, Quadrilogie, mais ça... Bon, on a tout fais des erreurs dans notre vie. Pas Spielberg aussi. Sauf qu'il a massacré sa série, à cause de cette erreur. M'enfin, Andea réfléchissait, quand soudainement, elle compris ce que c'était. Oui, l'eau... C'était logique ! Oui, c'était tout bête ! Grillant la politesse à tout le monde, même à Giovanni, elle se placa devant eux, et déclara alors que la porte s'ouvrait, montrait la dernière ligne droite, avec une belle mare de sable plate, avant un chemin dallé, avec plusieurs colonnes de style dorique (Donc sans fioriture.) :

« Voilà ! Faîtes attention, et passer sur le côté, on a sans doute affaire à des sables mouvant ! Hop là, hop là, hop là. »

Andea sautilla littéralement, longeant le mur. Elle avait perçu les sables mouvant assez aisément. Sable mouvant, d'ailleurs, qui se révélait : Plus elle passait, plus le sable semblait prendre une consistance visqueuse, piégant littéralement des morceaux de pierres. Andea était relativement sportive, et on pouvait voir qu'elle n'avait pas trop de mal. Et elle connaissait ce phénomène. Mais pour une encyclopédie naturel vivante, c'était pas dur : Andea avait déjà observé des phénomènes similaires avec de la terre, dans sa vie sauvage. Petit cours de Physique, niveau Wikipedia, pas d'inquiétude. Les sables mouvants sont tout simplement un mélange d'Argile, omniprésent, étant donné qu'on était dans un temple, et de sable. Le tout installé sur une forte zone humide. Ainsi, ce piège mortel était presque invisible, et était visiblement l'unique et dernier rempart avant la fameuse météonite. Sans doute très légèrement remonté dans l'estime des personnes ici présentes, qui étaient tout juste avant entrain de se moquer d'elle, Andea ne se montra pas rancunière, et tendit une corde pour que les autres puissent passer sans danger. Enfin, elle n'avait qu'à la couper quand les gens passeraient et tous mourraient ici... Heureusement que c'est Andea, et que jamais elle ne ferait ça. M'enfin, le but était proche, maintenant.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Mer 23 Juil - 20:22

Giovanni avait entamé une disccussion assez légère en contenu avec le docteur Willy pendant que Serafina avait la corvée d’apprendre à Andéa à lire une carte, alors que celle-ci était alphabète, c’était vraiment compliqué, mais Giovanni allait éveillé ce potentiel qui someille dans la jeune femme, via la manipulation, et non pas une tentative grotesque d’osbcurisation de la jeune sbire comme les pokémons. On ne sait pas ce qui se passerait, cela pourrait bien marché, oui, mais dans le cas contraire, un homicide involontaire surviendrait, et ce serait dommage, surtout que la machine d’Obscurisation pourrait être endommagée! Donc non, la manipulation était effectivement la meilleure méthode pour qu’Andea Capaldi devienne une haut gradée de l’organisation.

"Je n'en doute pas un instant."

Comme tous scientifiques qui se respectent, Willy était quelqu’un qui aimait se vanter. Une personne imbu de son génie, même s’il était vrai qu’il en avait, Giovanni n’amait pas ce type. Il n’arriverait surement pas à lui faire confiance, même dans dix ans. Enfin, dans cette dizaine d’année, le Docteur Willy sera surement aux ciels avec les Gruikuis Ailés, mais sinon, Giovanni ne lui ferait toujours pas confiance. Faire confiance à un ‘“ancien” traitre  était quelque chose d’impossible pour l’ancien Champion de Jadielle. Enfin bref, le RP devait avancer, après tout, il fallait récupérer l’Artefact. Giovanni écouta donc Serafina


- Oui Maître... selon la carte, il y a un mécanisme à actionner, avec les statues de Pyrax. Si j'en croit les annotations, il faut les tourner dans un certain sens, tu vient m'aider, Andea ?
« De suite. »

Bien, en effet, il y avait une grande porte avec des statues de Pyrax devant à actionné. C’était donc à Andéa de s’occuper de ça. Elle s’avança l’air stressée, elle sentait qu’il valait mieux qu’elle réussise l’ordre donner par Serafina pour réussir. Heureusement, et bien évidemment, la seconde de la Team Rocket était en train d’aider, en faisant prêt de la totalité du travail, mais Andea se débrouillait plutôt bien. D’ailleurs...Le boss entendit un frottement...C’était la porte qui s’ouvrait, comme l’avait déclaré Andéa. Le dernier défi avait enfin été résolu. Ou pas….Lorsque la porte s’ouvrit...Giovanni se mit directement à scruter la nouvelle pièce dévoilée depuis quelques instants seulements, il fallait remarquer tous les détails. une série de colonnes assez imposantes, avec une longue série de dédales, ainsi qu’une délimitation circulaire au centre. C’était surement l’escalier menant au Soleil divin mentionné dans la légende, cet escalier étant lui même imprégné d’un sceau à détruire avec le canon porté par Serafina. Aussi, à l’autre bout, bien après le cercle des dédales, il y avait une sortie, sans porte ni rien. Un passage secret vers l’entrée du chateau surement. C’était parfait, à un détail prêt. En effet, il y avait des sables mouvants, dès l’ouverture de la porte. C’était donc ça, l’ultime défi du chateau enfouit. La mer de sable mouvant.


« Voilà ! Faîtes attention, et passer sur le côté, on a sans doute affaire à des sables mouvant ! Hop là, hop là, hop là.

Andea avait prit la parole, comme si elle était la chef...Une impolitesse de sa part, mais Giovanni n’en tenait pas rigueur puisque c’était effectivement par pur protection qu’elle faisait ça. Elle restait tout de même trop gamine avec son tic verbal “Hop là”. Mais elle avait des connaissance sur la nature! C’était peut être sur ça que Giovanni pourrait jouer afin de contrôler Andea, en vantant ses connaissance sur la biologie, elle pourrait se penser utile, ce qui serait d’ailleurs le cas! Le Boss ne pouvait s’empêcher de lâcher un petit sourire de satisfaction sur son visage. Il avait trouvé ce qu’il fallait. Même si elle était totalement inconsciente! En effet, longer le mur comme ça pour arriver jusqu’à la plateforme finale avait été totalement bête et aurait largement pu Andea, mais passons. Le maffieu attrapa la corde de la sbire d’élite, qui était accrochée à la colonne dorique. Suivit de la seconde Rocket et du vieux docteur Willy, les trois s’accrochèrent bien à la corde pour s’avancer sans risque d’être prit dans le sable et de mourir. Et c’est au bout d’une dizaine de minute que le Trio rejoint Serafina, puis...Giovanni s’avança, lavant le bras droit, puis ordonnant alors à Serafina, sobrement :

-Serafina, c’est à vous. Tirer au centre du cercle, et détruisez ce sceau. Quant à vous Willy, je vous ait demander de rammener une malle, j’espère que c’est un pokémon spectre qui la possède, et que vous ne l’ayez pas oubliez.

C’était désormais parti pour la nouvelle ère de la Team Rocket. La Météonite doit être libérée. Et c’est Serafina qui aurait cet honneur. Le vrai combat débute dès cet instant.


Serafina s'avança sur une plateforme en hauteur, ce qui lui permettait de viser le centre du Sol. Un rayon rose sortit, il était énorme, très impressionnant. Mais la suite l'était bien plus que tous ce qu'on pouvait penser : Lorsque le sol fut frapper par le "Dream Gun", une énorme secousse sismique, imprégnée de pulsions d'énergies rose du canon apparut, l'espace d'un instant. Giovanni imaginait une simple réaction chimique à l'impact de cette énergie, mais il était sur que c'était un avertissement. Le sol s'éleva, dans une éclatante lumière bleue impressdonnant naissance à une Stylobate, sorte d'Estrade Antique assez impressionnante dont les marches qui apparurent une par une se nomment stéréobates. Mais c'est juste après, sortant du sommet de l'estrade, posée un piédestal : La Météonite était apparue. Elle brillait d'une rouge et éblouissante lumière, Giovanni sourit. La partie allait commencé. Le Boss monta lentement jusqu'au sommet du Stylobate, touchant la pierre qui avait vu sa lueur diminuée dit :

-Voici l'objet qui illuminera le monde de l'obscur pouvoir de nos adversaires : La Météonite. Willy, emmenez la pierre dans la malle et Aidez-le Andea, et partons, l'Hélicoptère nous attends.

Giovanni parlait évidemment pour Andea, il tentait toujours de la conditionner un maximum bien que c'était quelque chose de difficile. Quant à Willy, il demandait à Andea de l'aider afin de pas laisser la pierre au cinquantenaire tous seul. Trop risqué, et puis, une mission pour Andea, c'était toujours utile. Attendant que les deux personnes finissent de ranger la pierre, le quator sorti enfin du château, pour entrer désormais, vers ce qui allait être une belle bataille.


.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Ven 8 Aoû - 14:56

« Voilà ! Faîtes attention, et passer sur le côté, on a sans doute affaire à des sables mouvant ! Hop là, hop là, hop là.

La porte venait de s'ouvrir, grâce aux actions combinées des deux jeunes femmes Rockets, bien, ils n'étaient plus qu'à quelques mètres de l'objectif, désormais. Andea, visiblement enthousiaste, se permit de griller la politesse à Giovanni en passant en première, et pour cause, elle avait remarqué les sables mouvants qui les séparaient de leur but. Pour la première fois depuis qu'il l'avait rencontré, le docteur reconnut une qualité à Andea. Si la jeune fille était analphabète, ridicule et parfois inconsciente face au danger, elle n'était pas totalement inutile, même si le scientifique ne comprenait toujours pas pourquoi Giovanni voulait la corrompre, pouvait-elle cacher d'autres talents ? Possible, Willy garderait donc un oeil sur la sbire, si elle s'avérait efficace, il pourrait facilement la mettre dans sa poche, étant donné la naiveté d'Andea. Cette dernière longea donc le mur pour se retrouver au bout de la salle, avant de lancer une corde au reste de l'équipe. Willy suivit Giovanni et Serafina, avançant avec autant d'adresse que possible, même si honnêtement, ce genre d'exercice n'était plus de son âge. Mais qu'importe, puisque tout le monde rejoignit Andea, avant que le Boss de la Team Rocket ne lance :

-Serafina, c’est à vous. Tirer au centre du cercle, et détruisez ce sceau. Quant à vous Willy, je vous ait demander de rammener une malle, j’espère que c’est un pokémon spectre qui la possède, et que vous ne l’ayez pas oubliez.

Willy se contenta d'acquiéscer, il se souvenait effectivement de la demande de Giovanni, et Ectoplasma l'avait avec lui depuis le départ de Kalos, mais il n'apparaîtrait qu'une fois la Météonite obtenue. Serafina utilisa une arme pour le moins énigmatique et concentra un tir sur un étrange sceau sur le sol, ce qui enclencha la poussée d'une sorte d'estrade, sur laquelle était placée le fameux morceau de Météonite. Un morceau assez épais, et qui devait renfermer bien des mystères et surtout un pouvoir considérable, le docteur comptait bien l'analyser dès leur retour à la base. Le savant tapa sur le sol avec sa canne, comme pour signaler à son fidèle Ectoplasma qu'il était temps de se révéler. Le spectre obéit, apparaissant avec son habituel sourire carnassier, et sortit la malette de sa bouche, tandis que Giovanni déclarait :

-Voici l'objet qui illuminera le monde de l'obscur pouvoir de nos adversaires : La Météonite. Willy, emmenez la pierre dans la malle et Aidez-le Andea, et partons, l'Hélicoptère nous attends.

Illuminer le monde ? Drôle de façon de voir les choses, même s'il était évident que cette formulation était faite pour la sbire. En tout cas, Willy ne bougea pas d'un pouce, laissant Ectoplasma le remplacer dans la tâche qu'on lui avait demandé, avec l'aide d'Andea évidemment, pour faire rentrer cette pierre dans la malette. Comme si un génie tel que lui allait être un simple porteur ! C'était insensé, le savant n'allait pas s'abaisser à cela, et d'ailleurs Ectoplasma était bien plus apte à faire ce genre de tâche. Quoi qu'il en soit, les quatre compagnons purent finalement sortir du mystérieux temple, avant de se diriger vers les hélicoptères, direction Kalos. Une fois arrivés, le docteur fera en sorte d'utiliser le pouvoir de ce météore pour accomplir les objectifs de la Team Rocket. Cette dernière, malgré quelques attaques ici ou là, n'avait toujours pas publiquement annoncée son retour, et le scientifique savait qu'elle ne tarderait plus à le faire, maintenant qu'elle en avait la force de frappe. La Bataille de Volucité serait l'occasion parfaite, et alors l'organisation prendrait une ampleur inégalée. Et le fameux Willy ? Oh, lui ne comptait pas participer à ce déluge de violence et de sang qui s'annonçait, non, comme d'habitude, il resterait dans l'ombre, à regarder de loin l'avancement des pions de cet immense échiquier. Cette partie ne faisait que commencer ...
Revenir en haut Aller en bas
Andea Capaldi


avatar
Messages : 138
Réputation : 6
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Là où l'héroïsme est demandé !
Autres Comptes : Laure Dexila - Archibald Park - Aria Cantore - Sylvia Von Wittelsbach - Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea] Ven 8 Aoû - 15:53

La jeune demoiselle ne s'attendait pas à des remerciements. Et encore moins à de la bonne considération après son acte. Ce qu'elle avait fait était digne d'une Rocket, c'était tout ! Elle devait mettre toute ses connaissances aux services de ses patrons ! C'étaient le principal ! Andea était en tout cas, relativement contente. Elle avait put être utile pendant cette mission ! Et même si personne ne semblait le dire, visiblement, elle avait été bien la seule à comprendre, dans un premier temps, que les sables avaient été piégés. En même temps, elle se demandait pourquoi personne ne l'avait compris aussi vite... C'était pourtant évident ! Rien qu'à la texture, à le forme, et à la couleur... Et oui. Bien souvent, ce qu'on pense évident est compliqué pour quelqu'un d'autres. Ainsi, savoir voir des Sables mouvant était évident pour l'adolescente qui avait passé une bonne partie de sa jeunesse en sauvage, tandis que d'un autre côté, pour les autres, c'était évident de savoir lire et écrire, étant donné que l'analphabétisation avait presque disparu de nos jours. Ainsi, quand tout le monde eut passer le piège, le chef de la Team Rocket déclara :

-Serafina, c’est à vous. Tirer au centre du cercle, et détruisez ce sceau. Quant à vous Willy, je vous ait demander de rammener une malle, j’espère que c’est un pokémon spectre qui la possède, et que vous ne l’ayez pas oubliez.

La jeune demoiselle aux cheveux bleus se demanda pendant un moment comment marchait tout se mécanisme, et comment surtout, après toute ses années, cela marchait encore. Sur le coup, ce n'était pas très logique. Et puis, qui l'avait mit là ? Elle n'en savait trop rien. En même temps, ce genre de chose n'était pas très commun pour elle. Elle restait beaucoup plus liée à la nature, la jeune Andea ! Malheureusement, la nature était entrain de disparaître, noyer par une technologie envahissante, et totalement repoussante. Théoriquement, évidemment, cela était un risque, un très grand risque pour l'humanité d'avoir tant confiance en ses chimères d'aciers, et d'électricités, mais que voulez-vous. C'était comme ça que cela marchait la plupart du temps. Mais trève de digression écologiste hippie comme on dit ! Là, ce qui intéressait tout le monde, ce que tout le monde savoir, comprendre, se rendre compte... C'était la fameuse météonite, cette maudite pierre qui depuis des mois nous cassent littéralement les co... les pieds ! Et oui, ceci est encore un troll. Ahlala. Je pense que je vais mettre des alarmes à ma porte, j'entendais mieux ainsi le tueur à gage.

-Voici l'objet qui illuminera le monde de l'obscur pouvoir de nos adversaires : La Météonite. Willy, emmenez la pierre dans la malle et Aidez-le Andea, et partons, l'Hélicoptère nous attends.

« De suite, Monsieur ! »

Donc, c'était ça la fameuse Météonite. Le viel homme, qui avait très peu parlé au final de toute la mission, fut alors chargé de récupéré la précieuse pierre. Andea avait peu de connaissance en minérologie, mais elle savait se débrouiller pour reconnaître certaines pierres... Et elle n'avait jamais vu cela auparavant. C'était très mystérieux ! Elle ne comprenait pas comment cela pouvait aider. D'ailleurs. En effet, l'héroïsme, ce n'était pas une question d'artefact, mais d'humain ! C'était les Héros qui devaient être fort, et lutter pour protégé les faibles ! Jamais l'inverse ! Comment pouvait-on accepter qu'une pierre puisse éradiquer le mal ? Mais bon. Elle se souvenait bien d'une phrase de son père : « On ne dit jamais au boss qu'il a tord. » Donc, elle ne disait rien. Aidant le Pokémon Spectre, qui la surprit par son apparition, mais sinon, cela fut tranquille, elle avait l'habitude de ses Pokémons faussement appelé, des « spectres », alors qu'ils étaient aussi vivant que vous et moi (enfin cselon moi), elle fut bientôt mise au chomage technique, étant donné que le Pokémon se débrouillait très bien tout seul.

Elle devait devenir plus efficace. Elle avait bien vu que ses chefs n'étaient pas satisfaits d'elle. Que cela soit Serafina, ou Giovanni. Ce qui faisait qu'une chose était sûre : Elle devait devenir plus forte, plus efficace, plus utile. Ce qui était donc totalement important. Elle avait vu ses faiblesses. Mais d'abords, elle devait augmenter sa ligue d'héros ! En effet, Rattatac et Roserade étaient très bons... Mais ils devaient avoir de nouveau compagnons héroïques, s'ils voulaient mieux réussir leur lutte contre les forces du Mal ! Elle ne savait pas encore, en entrant dans l'hélicoptère, où elle allait devoir aller, mais elle avait déjà de petites idées. Que son équipe, et elle, devienne de plus grands héros ! Qu'ils réussissent à briller, et à rendre le Monde, un monde meilleur ! Comme ses parents avaient voulu ! Comme pourquoi ils étaient mort... Elle ne comptait pas faire le déshonneur de rendre leur mort inutile. Comme beaucoup de héros, ils étaient mort pour un monde meilleur. Elle était prête à lutter pour aider à sa construction... Si elle savait dans quel piège elle était. Après avoir vu le Sable Mouvant, elle avait pourtant manqué de voir le plus gros des pièges...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea]

Revenir en haut Aller en bas
 

Les spasmes du désert.[Dans l'ordre : Giovanni-Serafina-Willy-Andea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Désert Délassant :: Château Enfoui-