Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité



MessageSujet: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 19 Mai - 15:36

Theme d'Irina
 


Le quai de Carmin-sur-Mer était quasiment désert en ce début d'après-midi nuageux, alors que de la fine pluie commençait à tomber sur la ville côtière de Kanto. Pas une personne, pas un chat aux environs constituées de multiples entrepôts placés sur le quai. Mais soudain, une silhouette fit son apparition. Encapuchonnée, à l'allure rapide, cette dernière longea le quai puis entra dans un entrepôt en particulier. Celui-ci était presque vide, ne contenant que quelques affaires, tels que des vêtements, et surtout un tableau en plein milieu de la grande salle. Sur celui-ci se trouvaient étiquetés quelques articles de journaux, probablement liés les uns aux autres. La silhouette resta fixé devant lui, avant d'enlever sa capuche, révélant le visage dur et froid d'Irina de Locksley.

Cela faisait quelques jours qu'elle était de retour à Kanto. Elle avait quitté Kalos il y avait une semaine, après cette altercation qu'elle avait eu avec Adonis, puis était rentrée sur sa terre natale, bien décidée à retrouver le pouvoir perdu des de Locklsey. L'Empire Rocket était tombé il y a plusieurs mois, nombre de ses hommes emprisonnés ou traqués depuis ... Elle pouvait encore les réunir, elle le savait. Elle réunissait tout ce qu'elle trouvait dans les journaux pour retrouver la trace des Rockets restants, avant les forces de polices internationales, si possible, et les convaincre de se joindre à elle. Il n'y avait pour l'instant pas grand chose étiquetés sur son tableau. L'explosion du Casino de la Team Rocket, ancien Quartier Général, des mains de deux agents, dont l'un était apparemment Lencher ... Une attaque de Manoir à Nénucrique, par Fujiwara ... Quelques articles ici ou là traitant de sbires vues aux environs de Kalos ... Rien de majeur, même s'il semblait que certains de ses ex-collègues s'étaient renouvellés dans d'autres business. Mais ils étaient dispersés aux quatre coins du monde, et elle avait pour tâche de les retrouver et de les réunir, une mission ambitieuse à laquelle elle n'avait pas le droit d'échouer.

Adonis avait échoué à Algatia, et avait échoué son échec devant elle, et elle lui avait alors dit qu'elle n'allait pas renoncer, jamais elle ne renoncerait à son idéal, d'ailleurs. Un monde meilleur uniquement composés des meilleurs hommes et femmes, où les faibles seraient balayés comme il se doit, comme le veut le Loi du plus fort. Ce monde était encore possible, à condition de réunir tous ceux qui croyaient encore en lui. Elle montrerait à son frère qu'elle était bien plus qu'une Seconde, qu'elle pouvait être une leader dans ce monde imparfait. L'échec s'était abattu sur l'Empereur. Il ne s'abattra pas sur l'Impératrice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mer 21 Mai - 7:53

C'était un début de journée assez misérable, le port de Carmin-sur-mer était plongé dans l'obscurité d'une fine couche de nuage gris sombre et le ciel y laissait tomber en plus une sorte de fin crachin. Une sorte de pluie si fine qu'on hésitait parfois à lui donner le digne nom de pluie mais qui en réalité et sans surveillance pouvait vous tremper jusqu'aux os, c'était un climat d'une grande fourberie et cela entachait la ville et lui donnait aujourd'hui un air bien penaud. Cependant, s'il y en avait bien un sur les quais de cette cité portuaire qui en était bien protégé, c'était le fameux Capitaine James Jack Hook! Séducteur invétéré que les intimes pouvait parfois éventuellement et sous réserve d'une amicale complicité surnommer Capitaine Crochet. Faire référence à son accident sous d'autres circonstances étaient très dangereux, à moins d'être de sexe féminin, dans cette hypothèse on ne risquait pas de se faire trancher la main.
Mais si le Capitaine se baladait ici ce n'était pas pour couper la main à qui que ce soit, mais en même temps ce n'était pas non plus pour quelque chose de particulier, c'était vraiment par hasard qu'il se trouvait ici; Sans savoir qu'il regretterait des plus profondément cette escale qui pourtant n'avait été qu'une escale de plus sur toute une longue série d'escale de recel et de beuverie pirate. Le Capitaine contre la pluie portait une sorte d'imperméable de corsaire d'une couleur si sombre qu'il était quasi impossible de deviner qu'elle était la couleur de base, si c'était du bleu, du rouge, ou encore plus simplement du noir. Sur la tête un chapeau de la même allure, chapeau qui rappelait par sa forme les anciens tricornes mais dont les bordure évasé flouté élégamment ce souvenir pour un modèle plus classe et contemporain. Et oui, tout les pirates ne sont pas des sauvages et s'il y en avait bien un qui à ses manières pouvaient rappeler sans difficultés les gentleman du XVIII c'était lui; a la fois courtois, galant et raffiné mais bien sur, jamais sans arrière pensée.


- Tiens c'est bizarre... Fit le Capitaine pour lui même, il venait d'apercevoir malgré la bruine une silhouette s'avancer vers les conteneurs du port, il ne s'agissait pas ici de la joli jeune femme d'Oliville, à savoir Irina, connu sous le nom caché de Anna pour le Capitaine. En effet, seule, elle aurait gardé une démarche qui lui était propre et cette démarche le Capitaine la connaissait par cœur désormais, c'est pas comme si elle avait passé plusieurs jours sur son navire et que le Capitaine n'en avait pas profité pour la mater discrètement.

Non, il s'agissait d'une autre silhouette, une silhouette encapuchonné et cherchant à être tout aussi discrète, tout en ayant l'air de chercher quelque chose ou quelqu'un. Bref, une personne bizarre et pas à cause de son accoutrement qui bien que cherchant à incarner la discrétion pour permettre la filature, cette personne avait l'avantage de la pluie qui permettait le port de tenu de filature inhabituelle en d'autres circonstances.
Finalement, le Capitaine, curieux se mit à suivre la personne qui suivait quelqu'un d'autres, le chasseur était devenu le chassé mais si le Capitaine était devenu Chasseur il était fort probable que quelqu'un d'autre l'ai vu lui aussi et le confonde avec quelqu'un d'autre... En clair, pour résumer, le Capitaine pouvait suivre l'inconnu qui traquait Irina, qui elle pouvait se mettre à suivre pour mieux fuir une tierce personne qui pouvait en ce moment même suivre le Capitaine! Une espèce de grand méli-mélo dont on ne pouvait qu'en rire si l'issue n'était pas aussi dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Sam 24 Mai - 8:59

Carmin sur Mer était la seule ville portuaire que possédait la région du Kanto. Par conséquent, elle revêtait d'une importance et d'un poids capital pour le commerce de la péninsule, surtout dans des temps troubles comme maintenant. Après tout, même si l'Empire n'était que poussière dans le vent, cela ne voulait pas pour autant dire que la paix était rétablie, loin de là même. Un manoir ayant brûlé à Cramois'Île, des explosions de membres Rockets à Céladopole clamant que l'organisation renaissait de ses cendres...

C'est pour cela que Cecaniah était en ce moment-même dans la ville recélant en son sein l'arène du Major Bob. Mais pourquoi ne pas aller dans ses conditions dans l'un des deux lieux cités précédemment ? C'était inutile en vérité. En examinant consciencieusement l'affaire, les deux accidents précédents avaient étés orchestrés dans des lieux stratégiques de la région. Cramois'Île possédait un centre de recherche après tout, quand à Céladopole, elle disposait du plus grand centre commercial de la région. Il y avait donc Anshwatt sous roche. Et comme Carmin sur Mer était le centre névralgique du commerce maritime, il était très largement possible que la ville soit elle aussi mise à mal. Après tout, le port de la ville avait un fort impact économique, touristique et même... terroriste. Il ne fallait pas se voiler la face, le port était l'un des meilleurs endroits pour faire passer de la contrebande en grande quantité.

Il était donc normal que Cecaniah, chef de Radiant Dawn y fasse son apparition, tant pour protéger la ville que pour coincer d'éventuels mercenaires ou membres d'une Team. Et autant dire que le poisson de ce soir serait gros. Très gros même. Alors que la demoiselle traînait dans un bar plutôt mal-famé, écoutant les rumeurs de ce qui se disait en ville, il n'y avait rien de bien passionnant pour l'instant. De la drogue qui viendrait bientôt d'Ondes sur Mer. Il faudrait qu'elle en parle au Major Bob, Champion de l'Arène. Ex-militaire, le gentil monsieur s'était fait une fierté de cogner d'abord les criminels avant de poser une question. Puis de re-cogner après histoire de faire bonne mesure. Enfin bref, alors qu'elle soupirait, pensant que cette fois non plus, rien de gros ne se préparait, elle entendit alors, au détournement d'une conversation quelque chose d'intéressant.

He, t'a entendu ? Parait qu'il y aurait des mouvements près du port...

Ce à quoi son collègue répondit la chose suivant :

Oui, il semblerait qu'il s'y prépare un gros coup.

Sourire. C'était là tout se dont elle avait besoin. Après avoir mit quelques pièces sur le comptoir, elle dit simplement au tavernier de garder la monnaie avant de sortir de ce charmant établissement. Dehors, la pluie battait fort et elle se retrouvait déjà trempée en moins de dix secondes. On aurait dit que son Méga-Léviator utilisant Danse-Pluie. Enfin, inutile de parler des absents car elle ne l'avait pas sur elle. En effet, la Maître avait choisit de prendre avec elle ses compagnons de route habituels et laisser son équipe officielle au bon soin du Conseil des 4.

Alors qu'elle se retrouvait trempée jusqu'aux os, elle prit la direction du port. Il n'était pas très loin du bar et elle n'aurait pas énormément de marche à faire. Pourvu qu'elle arrive à temps. Ses baskets usés tapant contre le sol humide, elle avait rêvé-tut de ses habits habituels. Jean, haut noire, basket et survêt blanc. Ajouté à cela ses cheveux blancs également, on ne pouvait pas dire qu'elle était un modèle de discrétion.

Après un moment, elle vit effectivement bouger des ombres près du port. Deux silhouettes encapuchonnées, l'un semblant suivre à la trace l'autre. Mais ce n'était pas tout. Il y en avait une autre, un homme qu'elle reconnut : Hook. Un pirate, ayant participé à la fuite d'Iirina De Locksley en l'aidant. Autant die que l’idée d'aller directement lui faire cracher tout ce qu'il savait était fort attrayante. Cependant, curieuse de savoir ce qu'il pistait lui aussi, elle finit par le suivre aussi discrètement que possible, une Pokéball à la main. Un nouveau prédateur était entrée dans le port...
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Sam 24 Mai - 21:04

Un état amorphe. Voilà ce que pensait Aria de son état pendant le moment, où elle avait gagné, qu'entre guillemet. Certes, les teams avaient disparu. Magmas avaient été puni par Groudon, Aqua punis par Kyogres. Les Galaxies s'étaient évaporé, après une véritables cacophonies au seins des QG, surtout avec la mystérieuse disparition de Gilgamesh... Et enfin, les Rockets, eux, s'étaient éteint avec la mort de leur Leader. Adonis de Locksley. Aria n'aura donc jamais eu le plaisir de le tuer, et elle le regrettait amèrement. Beaucoup de gens aujourd'hui commentaient et récompensaient son sacrifice. Mais aux yeux d'Aria, c'était toujours un être de débauche, le pire être humain qui existe. Oh, attendez. Ce n'était même pas un être humain, c'est vrai. Aux yeux d'Aria il avait perdu toute humanité, il n'était qu'une chimère, une enveloppe humaine qui cachait un être plus démoniaque que l'Enfer, plus inhumaine que la pire des ordures ayant jamais vécu. Mais que dans sa tombe, Adonis se rassure. Alice et Gilgamesh avait le droit aux même pensées, de la part de la fameuse chasseuse de prime. Depuis, ses disparitions de team, Aria ne savait plus quoi faire. Car au final, c'était les organisations qui avaient provoqué leur propres pertes...

Le retour de la Team Rocket. Cela avait fait un choc. Un long frisson qui touche tout le monde où presque. Telle une gangrène qu'on croit vaincu, pour réapparaître finalement encore plus forte, quelques jours, mois, ou années après. Comme quand on arrivait à te vaincre, alors que tu étais sur de ta victoire juste quelques secondes auparavant. La team Rocket était telle un phénix sombre qui se relève, après avoir été brulé, et réduit en tas de cendre. Evidemment, devant de telles actes, les FPI étaient devenu totalement folles. Quoi ?! La team qu'il pensait vaincu, venait tout juste de relever ?! Et bien entendu, dans un premier temps, comme toujours la situation fut plus que confuse pour eux, et de nombreux cédèrent à la panique, surtout à Kanto, où l'entièreté du continent ne fêtait que depuis très peu de temps d'un point de vue Historique, sa libération. La découverte que malgré tout ce qui s'était passé, la Team Rocket était toujours vivante, donnait une impression d'une bataille contre une Hydre. Cette créature mythologique qui ne meurt quand on lui coupe la tête... Comment vaincre ce monstre ? Comment vaincre la team Rocket ?!

Ni une, ni deux, Aria n'avait pas hésité. Elle avait presque quitté tout ce qu'elle avait à faire pour trouver un moyen de retourner à Kanto rapidement... Pour pas cher. Oui, car dernièrement, elle avait été très injustement payé par les FPI, qui avait rappelé son rôle uniquement de chasseuse de Prime, où elle était payé à la tête. Donc, niveau monétaire, ce n'était pas la grande joie pour Aria Cantore... Au contraire même. Donc, elle avait décidé de prendre le bateau. Beaucoup plus long, mais il fallait bien trouver un moyen d'y aller. Car Aria n'avait pas cédé à la panique. Au contraire, s'était ravivé en elle la flamme de la haine, la flamme de la colère, celle de vouloir se venger. Celle de penser que sa vengeance était de nouveau possible, et en être heureux. Ainsi, Aria avait prit le bateau, depuis la région de Sinnoh, où elle vivait, depuis l'arrêt de la présence Rocket, mais toujours à Verchamp, sa ville d'adoption, pour la grande ville portuaire de Carmin-Sur-Mer, et ainsi, avait fini par y arriver. Elle savait que ses ennemis, en entendant le Retour de la Team Rocket, allait revenir ici. Elle le savait. Le sentait. Un chat dans les rues de la ville surveille... Un maître des Glaces prêt du port dort...

Un oiseau était perché sur un Lampadaire... se prenant la pluie, qui était entrain de peu à peu toucher ses belles plumes colorés de Pijako. Mystérieux. Cet oiseau vivant aux sud de Sinnoh, dans les seules régions quelque peu chaudes de Sinnoh... Que faisait-il sur un lampadaire, dans la vielle ville portuaire de Kanto ? Il semblait presque entrain de dormir, tranquillement, solitaire. Cependant, au bout d'un moment, l'oiseau se reveilla, tranquillement. Il fit un petit croassement, et commença à tranquillement frodonner un sifflement, tranquille, comme si de rien n'était. Une figure alors sombre, au chandail et à la cape miteuse et sale, sentant presque les déchets dont elle devait sans doute venir, approcha une femme, en espérant que cette dernière ne savait pas qu'elle était suivi depuis un moment, maintenant. La personne encapuchonné, elle, n'avait pas du tout, important à noter, remarqué qu'elle était suivit. Après tout, elle n'était qu'une clocharde, puant les senteurs industrielles de déchet...


« Mademoiselle...? »

Irina de Locksley. Une femme blonde, grande, à l'air orgueilleux, qui était une fine as de la gachette, comme elle. Celle qui avait croisé le chemin de la chasseuse de prime par deux fois. La première fois, comble du comble, dans le QG des forces de Polices Internationnales ! Plus jamais, Aria n'accepterait de tel affronts de la part de ses teams. Leur seconde rencontre sera l'inverse. L'invasion de Cramois'île. Par deux fois, les femmes vont s'affronter. Par deux fois, leur balles vont siffler aux oreilles de l'autre. Mais aucune n'aura l'avantage. Peut-être que pour Irina, cela était une question d'honneur de vaincre son adversaire, une question de victoire, de montrer qu'elle était la plus forte, sans doute lié à un véritable complexe d'infériorité, qu'elle refuserait d'admettre ! Ce n'était pas le cas pour Aria; Pour Aria, s'était juste une pustule plus proche des autres du coeurs. Donc, à crever en priorité. Rien de personnels. Les deux femmes auraient put se respecter, si elle n'avait pas eu le nom de famille de Locksley; être des vraies rivales ! Mais là, ce n'était pas la question. Irina, n'était pas, aux yeux d'Aria, une rivale. Elle était une pouriture à écraser. C'était différent. Aria n'était pas sympa. Elle était une boule de haine.

« Vous auriez une petite pièce pour une pauvre femme maltraité par ses « libérateurs »...? »

Bam. Aria venait de tenter. Cachée derrière son grand manteau à capuche, seul une longue mèche brune pouvait être visible, cachant le visage de la chasseuse de prime. Elle n'était pas reconnaissable, et avait tenté de masquer sa voix. Hors de question de tomber dans le piège de se faire griller par le ton de sa voix. Elle avait une bonne couverture. Tous, véritablement tous pouvaient croire à une vulgaire clocharde qui tentait d'aborder cette femme, pour l'extorquer de quelques pièces. Elle jouait deux cartes maîtresses pour tenter de la faire approcher. Celle de la pitié, bien que cela ne marche surement pas... Une personne méprisant les pauvres n'allait sans doute pas se concentrer sur elle. Mais au moins, cela lui permettrait de s'approcher, et de paraître inoffensive. Elle toussa alors violemment, montrant une plus grande faiblesse. Il fallait qu'elle soit crédible. Si sa couverture sautait, à l'image de son manteau, et bien... Le combat s'engagerait, et elle perdrait sans doute un bonne moitié de chance de la vaincre aisément. Ce n'était pas un combat épique, qu'elle voulait. Juste la mort de cette Irina. Point à la ligne. La tuer par derrière, lâchement, de manière couarde... Mais aucun problème. Il fallait bien le comprendre.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Sam 24 Mai - 22:22

« Mademoiselle...? »

Que ... ?! Irina se retourna brusquement. A l'entrée de l'entrepôt était apparue une silhouette. Une femme au visage caché par une capuche, habillée d'un large manteau couleur d'ébène, troué et sali comme si elle l'avait trouvé à même le sol. Sa voix. Il y avait avait quelque chose de spécial dans sa voix, comme une intonation ou un timbre qui ne lui était pas étranger. Mais sans doute n'était-ce que l'imagination de l'ancienne Seconde impériale. Elle ne pouvait voir le visage habilement caché par la mystérieuse arrivante, mais à son allure générale, la femme blonde se douta bien qu'elle était très pauvre. Jamais elle n'aurait fréquenté des personnes vêtues ainsi, cela aurait été tout bonnement ridicule. Et pourtant, elle se méfiait, comme elle se serait méfié de n'importe qui arrivant à cet entrepôt. Il y en avait une dizaine aux environs, sa nouvelle interlocutrice les avait-elle tous fouillés avant de venir ici, espérant trouver âme qui vive dans ces lieux froids et normalement vides ? Cela restait suspect ... Irina continuait de la fixer, comme si elle pouvait voir à travers sa capuche, attendant que la personne en question révèle d'elle-même la raison de sa venue, ce qui ne tarda pas :

« Vous auriez une petite pièce pour une pauvre femme maltraité par ses « libérateurs »...? »

Irina sourit. Pas un sourire normal, non, ni même amical, mais plutôt un rictus arrogant. C'était donc cela, juste une pauvresse qui venait demander un peu d'argent. Pathétique. Mais prévisible, il fallait dire que sa tenue ne laissait que peu de doutes quant à la "profession" de cette femme, apparemment maltraitée par ses libérateurs, selon ses dires. Que voulait-elle dire par là ? Que les fameux "héros" qui avaient vaincu l'Empire n'étaient rien d'autre qu'une bande d'incapables prêts à s'entretuer ? Evidemment. Elle, le savait depuis toujours, que cette société d'égalité était vouée à l'échec, et que les plus faibles, s'ils n'étaient pas amenés par l'Etat à devenir meilleurs, ne deviendraient rien d'autre que des victimes faciles. Ces fameux libérateurs n'étaient que des opportunistes et des idiots. Bien sûr, si tel était le cas, et que cette femme qui se tenait là devant elle était aussi nostalgique de la période impériale comme Irina, les deux étaient peut-être faites pour s'entendre. Peut-être même cette femme pouvait devenir une recrue pour le nouvel Empire qu'Irina voulait réaliser ? Mais non. Il n'en était pas question. Si la future Impératrice était prête à accueillir toutes les bonnes volontés pour mettre en forme son projet ambitieux, il fallait que ceux qui se joindraient à elle partagent dans l'esprit comme dans les actes, son idéal de dépassement de soi. Et cette femme n'était clairement pas dans cette catégorie.

"Déguerpissez, je ne donne de l'argent qu'à ceux qui le méritent réellement."

Irina avait lancé cette phrase sur un ton neutre, ne cachant néanmoins pas son orgueil à son interlocutrice. Elle se pensait supérieure à cette dernière, non, elle était supérieure. En tous points. C'était indéniable. Pourquoi lui donnerait-elle cette pièce que cette bonne femme désirait tant ? En quel honneur ? Dans quel intérêt ? C'était insensé, ça n'avait littéralement aucun sens à ses yeux. Bien sûr, elle avait les moyens plus que suffisants pour acheter n'importe quoi, et donc, ce n'est naturellement pas une pièce ou deux qui lui manqueraient éventuellement. Mais elle ne pouvait pas, au nom du principe. Donner ce qu'elle voulait à cette énergumène, c'était récompenser sa faiblesse, le fait qu'elle n'avait pas réussi elle-même à se procurer ce dont elle avait besoin. Pourquoi récompenser un faible ? Ce n'était envisageable uniquement s'il faisait des efforts pour gagner en force. Sinon, cela n'avait ni but ni intérêt. Bien sûr, Irina savait bien, elle l'avait déjà vue, des gens donner de leur argent, à ces mendiants, par générosité, disait-on, mais elle méprisait sans doute encore plus ces gens que ceux qui étaient dans le besoin. Ils étaient stupides, et surtout n'aidaient pas ces dernières, en croyant le faire, pourtant. Si la femme en face d'Irina voulait de l'argent, et se disait maltraitée par ses libérateurs, elle n'avait qu'à aller le leur reprendre, obtenir justice face à eux, par la seule loi qui devrait compter dans ce monde : la loi du plus fort. Et si elle n'était pas assez forte, elle n'avait qu'à s'entraîner. Et si elle n'était toujours pas suffisamment forte, elle n'avait plus qu'à se laisser mourir. Ceux qui sont incapables de se battre pour ce qu'ils ont ou ce qu'ils veulent n'avaient qu'à se soumettre, et la mort était souvent préférable à une telle vie.

"Partez. Et ne répétez à personne que je suis là. Sinon, vous le regretterez ..."

Irina déclara cela d'une voix forte et claire, mettant en valeur l'arme accrochée à sa ceinture. La tuer ? C'était une possibilité envisageable. Elle avait trouvé le repaire de l'ex-Rocket, après tout, et ce n'était pas bon pour celle-ci si elle venait à raconter cela à la population de Carmin-sur-Mer. D'un autre côté, qui écouterait les fadaises d'une pauvresse qui devait mendier dans la cité portuaire tous les jours ? Ce ne serait pas la première histoire à dormir debout qu'elle raconterait, à coup sûr. Et puis, la tuer ici et maintenant serait bien trop facile, ce serait même pathétique. A quoi bon achever un faible ? Non, il valait mieux laisser la vie sauve à cette mendiante, peut-être alors deviendrait-elle forte un jour ou l'autre ? Si oui, tant mieux pour elle, sinon, sa vie de soumission de pauvreté continuerait, jusqu'à avoir raison d'elle, tôt ou tard. Irina s'était montré suffisamment menaçante pour dissuader son interlocutrice de prendre des risques, elle n'avait donc plus rien à lui dire, pas de temps à perdre à causer avec une personne comme ça. L'ignorant désormais, Irina se retourna vers son tableau, inconsciente du danger qui guettait, que sous cette capuche noire, la Mort se cachait ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 26 Mai - 10:14

Le Capitaine l'ignorait encore mais une femme était en train de le suivre, en l’occurrence une Maitre Pokémon, ce qui n'était pas rien. Et si Adonis avait pu la mettre en difficulté en combat singulier, le gentil Capitaine lui ne pourrait pas en faire autant! En effet, bien qu'étant le dernier Champion officiel de la Ligue Orange sur une longue liste de quatre, cela correspondrait logiquement au niveau de la force à celui du huitième champion au sein d'une Ligue Pokémon en bonne et due forme. Cependant, entre la théorie et la pratique, il y a tout un océan! Un océan sur lequel navigue le loup de mer de manière éhonté, profitant de sa liberté en outrageant et piétinant toute morale et toute éthique qui pouvait bloquer son bon désir; Le Capitaine n'était ni gentil, ni méchant, il était d'une neutralité dangereuse et pouvait se mettre du coté des gentils ou des méchants selon son intérêt particulier, contrairement à un digne champion d'arène. D'ailleurs son titre de Champion, il l'avait eu métaphoriquement dans une pochette surprise, c'était une Lettre de Marque qu'il avait acquise par la violence. Hook était le dernier Champion de la Ligue Orange et s'il était plus fort que les champions des niveaux précédents, la réalité faisait qu'il était a peu près au niveau d'un champion de rang 6 ou 7 sur 8. 
Une force non négligeable mais pas de quoi faire trembler un Maitre Pokémon, juste de quoi le ralentir. Par contre, face à un agent de police qu'il suivait sans le savoir, là c'était pas pareil. Néanmoins, le Capitaine était à milles lieux de savoir qu'une terrible bataille allait s'engager dans les dock parmi les conteneurs. Pour le moment, la personne qu'il avait suivit se trouvait trop loin pour pouvoir être bien visible, toutefois une partie de son discours fut entendu du marin et à l'évidence, cette personne n'était pas toute seule.

- Vous auriez une petite pièce pour une pauvre femme maltraité par ses « libérateurs »...?

- Déguerpissez, je ne donne de l'argent qu'à ceux qui le méritent réellement. Partez. Et ne répétez à personne que je suis là. Sinon, vous le regretterez ...

Cette voix! Malgré le contenu fort désagréable pour la pauvre femme, le ton et le timbre évoquèrent quelque chose chez le Capitaine qui le rendirent soudainement plus joyeux. Rappelant à son bon souvenir un voyage vers Kalos sur les océans, un voyage de bavardage, de débat, et de pillage avec des soirées fort sympathique aux charmes quasi familiale entre un équipage et leur capitaine comme leur invitée. Sans que le Capitaine ne se rende compte, c'est son cœur qui se mit à tambouriner dans le torse et celui-ci s'approcha bien plus vite. Il devait être sur, il devait savoir si c'était bien elle...

- Anna? Est ce bien vous?! Comme quoi, le monde est sacrément petit. 
Le Capitaine venait d'arriver devant les deux protagonistes, oui c'était bien elle! Certes dans les faits elle s'appelait Irina, mais elle ne lui avait jamais révélé son vrai prénom.  Mais la sincérité du Capitaine pouvait alors remettre en doute les pensées de la fausse clocharde qui devait s'attendre plutôt à un Irina, qu'à un Anna. De quoi décontenancer n'importe quel agent comme simple spectateur: Tenez et partez vous réchauffer plus loin.

Le Capitaine venait de donner une petite bourse de cuir avec une belle petite somme, certes, en pièce de monnaie c'était trompeur mais pour un clochard ça aurait fait beaucoup. Une telle générosité n'était du qu'au plaisir de revoir cette jolie blonde qui par son coté impérieux, sauvage et aristocratique avait su séduire le Capitaine au plus profond de lui même.
Mais la fausse pauvre femme devait se sentir coincé, le prétexte qui l'avait animé venait d'être effacé d'un revers de main par un acte de générosité inédit. Elle devait être bien coincé et devait se demander si son arrestation devait se faire maintenant ou plus tard, il y avait un témoin et celui-ci ne devait peut-être pas rester dans le coin. A moins que celle-ci ne soit au courant de ses activités de pirateries, ce qui était fort possible, ce n'était pas comme si le Capitaine complexait sur ce crochet d'argent qui était visible aux yeux de tous. Néanmoins, si le Capitaine avait été un peu plus attentif, et même Irina, ils auraient du percevoir qu'il y avait quelque chose de louche, dire aussi facilement être maltraité par des libérateurs... C'était comme être un Sharpedo en eau trouble qui se frotte à quelques centimètres de la surface, tel une illusion d'un danger qu'on ne soupçonne pas auquel on ne s'en rend compte que lorsqu'il est trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 26 Mai - 13:17

Marchant tranquillement entre les gros caissons, la jeune Maître ne se faisait apparemment par repérer par le pirate. Fort heureusement, elle avait pris quelques cours de filature, avec le Conseiller Koga. Autant dire que cela lui servait fortement dans la situation actuelle. Et, tandis qu'elle filait discrètement, elle récapitulait mentalement ce qu'elle savait de ce fameux Hook. Champion d'Arène dans l'Archipel Orange, il était également un pirate craint, on le soupçonnait même d'avoir un lien avec les Teams. Son surnom de crochet lui venait justement de ce petit gadget qu'il avait en guise de main. L'avait-il perdue accidentellement ou au contraire, sciemment pour faire cette blague de mauvais goût ? Cecaniah n'en savait rien et et n’en avait d'ailleurs que faire. Ce qui importait, c'était que ce criminel était fort, elle ne devait pas le prendre à la légère. Vérifiant bien que le pistolet qu'elle avait volée à l'un des malfrats du bar était caché habillement dans ses vêtements, elle marchait, attendant le bon moment pour attaquer. Si avant, elle se serait contentée de l'attaquer de face, elle avait beaucoup mûrit avec les derniers évènements. Devenue une véritable adulte, elle ne pouvait décemment pas foncer dans la gueule du loup imprudemment. Se maudissant de ne pas avoir de téléphone portable pour contacter le Major Bob, elle devrait sans doute agir seule. Mieux valait rester prudente donc.

Au bout de quelques minutes, le pirate s'exclama. Il y avait donc quelqu'un. Restant cachée près d'un conteneur, elle écoutait ce qu'il se disait attentivement.


- Anna? Est ce bien vous?! Comme quoi, le monde est sacrément petit.Tenez et partez vous réchauffer plus loin.

Une de ces connaissances donc. Anna hein ? Parmi potentiels criminels de renommée, Cecaniah n'en connaissait ni d'Eve ni d'Adam portant son nom. Soit cette personne dissimulait d'une bien belle façon son jeu, soit il s'agissait d'un faux nom.  Ne voulant omettre aucune piste, la jeune femme réfléchissait : quel criminel féminin pouvait venir au Kanto. Et surtout, pourquoi ? Bien peu de noms venaient à l'esprit de la blanche. Un, en vérité sortait du lot, et si ses déductions s'avéraient juste, elle aurait fort à faire.

Cependant, n'étant pas sûre d'elle, il fallait qu'elle la démasque. En tout cas, une clocharde, malheureux hasard était également présente, mendiant quelques pièces que le capitaine lui offrit avec plaisir. Tss, une civile hein ? Cela bouleversait ses plans. Tant pis, elle devrait faire avec, après tout, la prise était bien trop juteuse. Discrète, elle fit sortir Nostenfer de telle sorte à ce que personne ne le remarque par la gerbe de lumière qui sortait habituellement des sphères rouges et blanches. Le volatile, ayant la capacité spéciale Infiltration était plus silencieux et discret qu'un mort. D'un signe de tête, lui enjoignit de se dissimuler pour attaquer en traître à son signal. Il n'y avait plus qu'à se dévoiler.

- Eh bien, mon cher Hook, si je m'attendais à vous voir ici !

Se dévoiler. Si l'ombre t'était refusée pour obtenir des renseignement, il fallait choisir la lumière. Ainsi, en se dévoilant comme ça, elle obtiendrait ce qu'elle voulait : des réactions. Impossible de rester de marbre quand une inconnue venait vous aborder dans ses circonstances. À plus forte raison si la personne en question s'était dévoilée une semaine auparavant comme Maître Pokemon...

- Comment allez-vous ? Vos petits actes de banditismes vous apportent assez ? Et moi qui croyait que le salaire d'un Champion d'Arène était assez pour vivre très bien. Je devrais peut-être arrangr ça au Kanto mais également à Johto. Qu'en pensez-vous ? Me présenterez-vous votre amie ?

Rabattant ensuite son intérêt vers l'autre femme présent, elle la dévisageait. De beaux cheveux blonds, un air arrogant et méprisant, elle devait sans doute être une personne de la haute société. Cependant, ce sur quoi focalisait Cecaniah son attention était autre chose. Ce n'était ni l'arme qu'elle avait à la ceinture, ni même les autres personnes présentes. Non, il s'agissait de ses yeux, de son regard. Si ce dernier pouvait paraître banal pour la plupart des gens, il était unique pour la Maître. Presque unique en vérité. Elle avait déjà vue ses yeux, une fois. Ces mêmes yeux mauvais et sombres, dévoilant une personne mauvaise. Cela ne faisait aucun doute, c'était bien les mêmes, elle ne les oublieraient jamais. Après quelques secondes, elle prit finalement la parole, le tranchant de sa voix s'étant fortement accrue, comme si elle avait rencontrée une vieille et mauvaise connaissance :

- Ce ne sera pas nécessaire finalement... j'ai déjà vue ces mêmes yeux quelque part. À Safrania, un certain homme les portaient... je sait qui tu es maintenant.

Jambe fléchit légèrement en arrière, distance des plus raisonnable afin d'agir, main qui effleure ses sphères de puissance. Une simple posture, mais qui démontrait qu'elle était parfaitement apte et prête à agir De la simplicité, de l'efficacit.. Oui il n'y avait aucun doute concernant l'identité de l'inconnue. Il ne pouvait s'agir que de cette personne. Et autant dire que la soif de sang de la blanche était palpable. Et, tandis qu'elle souriait d'un air faussement amical à la blonde, ses mots jaillirent telles une flèche :

- Comment va ton frère, Irina De Locksley ?...
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 26 Mai - 19:11

Le plan était en route. Tel une locomotive lancé dans le désert, plus rien ne pouvait l'arrêter, et maintenant, seul la fumée des colts ne pourraient faire stopper cette avancée macabre vers le quel chacun des personnages, tel, Sentenza, Blondin, et Tuco, s'étaient lancés. Plus rien ne pouvait les arrêter, et chacun avaient leur but personnels, qui ne bougeraient jamais. Tel le Bon, la Brute, et le Truand, tous étaient prêt maintenant. Et tous étaient si proche de leur buts respectifs, que seules le Duel allait pouvoir véritablement les départager. Faîtes sonner le Ennio Morricone, maintenant, il fallait briller ! Et oui, c'était la beauté du Western. Ah, préparez-vous, vous allez en bouffer, car là, on était totalement prêt pour le Western Spaghetti féministe ! Sérieusement. si. C'était un western industriel. Une histoire de revanche, une femme qui considérait que les faibles devaient mourir, et que seules les forts pouvaient rester présent... C'était du western tout craché, il fallait le reconnaître une seconde. Et là, on s'approchait de la scène de Duel final. Le Duel final, où les deux allaient être en joug, et seulement celle la plus rapide allait survivre entre les deux qui s'affrontent. Mais est-ce qu'Aria allait laisser cela se passait comme cela...?

"Déguerpissez, je ne donne de l'argent qu'à ceux qui le méritent réellement."

Que de violence ! Mais totalement évident aux yeux de la fameuse chasseuse de prime, pour l'instant toujours totalement déguisé, et non reconnaissable. Irina n'avait aucun respect pour la vie. Aucun respect pour les êtres vivants. Même les faibles. Les forts devaient protéger les faibles. C'était le but d'être fort. Pourquoi sinon être fort ? Martyrisé les faibles ? Pitoyable. Elle était pitoyable et dégoutante. Rien d'autres à dire.

- Déguerpissez, je ne donne de l'argent qu'à ceux qui le méritent réellement. Partez. Et ne répétez à personne que je suis là. Sinon, vous le regretterez ...

« Bien, bien, je pars... Pauvre de moi... »

Jouer la comédie jusqu'au bout. Il y a bien longtemps, dans la ville de Verchamp, alors qu'Aria n'apprenait que tout juste le métier de chasseuse de prime, et commençait à devenir une experte en tir, Aria avait rencontré un membre de la Team Magma, dont elle ne savait pas quel sort avait-il connu au final, mais elle avait dit une chose, une chose très importante, tiré du Lorenzaccio d'Alfred du Musset, le plus grand chef-d'oeuvre romantique que le Théâtre est connu, bien loin devant les misérables pièces de Victor Hugo, qui s'il était un très grand poète, et un excellent romancier, ne brillait pas du tout par son théâtre qui est insipide. Oui, c'est un jugement très critique et rare à entendre en France ! Mais bref, Aria avait bien expliqué, à l'époque : Le Masque était obligatoire dans le métier de chasseur de prime. Il fallait toujours savoir jouer un rôle. Un rôle différent du sien, de la froide chasseuse de Prime, sans émotion, et seulement ravitailler par le réchaud de la vengeance. Mais le masque était une arme à double tranchant. Plus on s'en servait, plus il se mêlait à notre peau, triste destin de ce pauvre Lorenzo de Medicis, pour ne former plus qu'une chimère informe... Destinée qu'Aria voulait esquiver, si possible.

- Anna? Est ce bien vous?! Comme quoi, le monde est sacrément petit.Tenez et partez vous réchauffer plus loin.

« Que Seigneur Arceus soit avec vous... »

Elle remercia gracieusement ce mystérieux inconnu, bien qu'elle soit relativement en colère de sa vue. Elle le remerciait gracieusement pour ses deniers, tel le premier sou de Picsou, offert après un long cirage de chaussure à un travailleur écossais, ayant reçu de la part de Fergus Mc Picsou, qui tentait d'enseigner la valeur du travail à son fils. Mais nous nous éloignons méchamment du sujet, n'est-ce pas ? Bref, elle remerciait pour continuer de jouer son rôle, de clocharde, mais bien entendu, elle avait plutôt envie de sauter sur Hook, qu'elle connaissait, il y avait d'ailleurs une prime sur sa tête, elle devra y penser plus tard, qui n'avait strictement rien à faire ici. Sérieusement, les autres FPI, à part elle, il bossait jamais ? Sérieux, cela ne serait pas dur de faire couler son vieux vaisseau pirate pourri, venu d'un autre âge ! Mais bon, elle pouvait faire. Un ennemi en plus n'était pas trop dur, surtout que celui-ci n'était qu'un pirate de pacotille, un mauvais acteur reconverti à ses yeux dans le vol... Aria avait peu de respect pour les criminels, et leurs éventuelles passés et passifs... N'est-ce pas ? Totalement. Alors qu'elle s'apprêtait à agir, un troisième intervenant surprise se pointa alors, après elle, et le capitaine :

- Eh bien, mon cher Hook, si je m'attendais à vous voir ici ! Comment allez-vous ? Vos petits actes de banditismes vous apportent assez ? Et moi qui croyait que le salaire d'un Champion d'Arène était assez pour vivre très bien. Je devrais peut-être arrangr ça au Kanto mais également à Johto. Qu'en pensez-vous ? Me présenterez-vous votre amie ? Ce ne sera pas nécessaire finalement... j'ai déjà vue ces mêmes yeux quelque part. À Safrania, un certain homme les portaient... je sait qui tu es maintenant. 

Damn ! Elle pouvait pas la fermer ? Sérieusement ? Aria s'en fichait de cette femme ! Elle ne la connaissait même pas. Une autre policière ? Une chasseuse de prime ? Aria ne connaissait pas Cecaniah, elle ne s'était jamais intéressé au maître de Kanto, à part son absence sur son territoire pendant le moment le plus important. Maintenant, il fallait bientôt agir. Elle ne pouvait pas attendre éternellement, et tel Michel-Ange sur la chapelle Sixtine, il était bientôt temps de terminer son travail de toute une vie. Enfin, comme la Chapelle Sixtine, ce n'était en soit, aucunement une fin, juste une ouverture pour la suite, un temps, un silence, une virgule... Comme Gilgamesh qui voyait la vie comme une vaste farce, et bien on pouvait dire qu'Aria faisait de sa vie une longue symphonie, avec ses silences, et ses moments prestos, ses tutti, ses allegro, ses moments épiques, pathétique, tout ses sentiments sensibles à l'oreille par le son, retranscrit dans les alléas de la vie ! Soudainement, sonna comme la cloche du Jugement dernier, la phase qui mit fin à cette équilibre de regard entre les différents protagonistes, une déclaration, de la part de celle qui venait juste d'arriver :

- Comment va ton frère, Irina De Locksley ?...

« Je ne sais pas pour lui... Mais j'en connais une qui va souffrir... »

La clocharde déclara cela très rapidement, relevant sa capuche. Tel les faucheurs pourpre dans Pandora Hearts, elle révéla très rapidement son visage. Et tel le plus important des faucheurs de la couleur des Princes de Rome, elle déclara d'une voix forte, quasi inquisitrice :

« Adieu, Irina de Locksley. Aria Cantore. Est-ce que ce nom te rappelle quelque chose, maintenant que tu baignes dans ton sang...? »

Elle tira. Proche. Elle était proche de l'impératrice, et venait de tirer, presque à bout portant contre son adversaire. A moins d'avoir des réflexes sur-humains, impossible d'esquive. Totalement impossible. Bien sur, il y avait encore peut-être une lueur d'espoir pour Irina, étant donné qu'Aria avait mit un petit peu de temps entre sa première déclaration, et le tir. Mais quand même. La mélée étant bien compact, aussi, il y avait toujours la possibilité qu'Aria soit poussé par l'un des protagonistes, n'importe lequel, et ainsi, que la fameuse Chasseuse de Prime, n'ait pas le temps de tuer, et seulement blesser son adversaire. La taille aussi comptait. Aria était plus petite qu'Irina, donc, difficile de viser efficacement contre les grandes perches. Pour la chasseuse de prime, tout était parfait, mais tout était si imparfait, qu'au final, il était difficile de dire si cela allait gagner, ou si cela allait perdre. C'était même au final impossible. C'était là le principe d'un Duel. Mais il ne fallait pas oublier. Réalisme. Dans le monde, bien souvent, une seule balle suffisait à tuer. Regardez un peu de Western Spaghetti, et vous comprendrez tous d'Aria.

[Hrp : Voilà, fais comme tu le sens. Tu peux faire rater, esquiver, la prendre de manière non mortel etc...Tu es totalement libre !]

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 26 Mai - 20:56

« Bien, bien, je pars... Pauvre de moi... »

- Anna? Est ce bien vous?! Comme quoi, le monde est sacrément petit, dit-il avant de tendre une bourse à la pauvresse en ajoutant : Tenez et partez vous réchauffer plus loin.

"Hook ?!"

« Que Seigneur Arceus soit avec vous... »

Alors que la clocharde allait quitter les lieux sous la menace sans état d'âme de l'Impératrice, une vieille connaissance fit son apparition, quelqu'un qu'elle ne s'attendait pas à revoir. Le Capitaine James Hook, célèbre pirate qu'elle avait rencontré à Oliville, et qui l'avait notamment aidé à s'enfuir de la cité portuaire de Johto, et à voyager jusqu'à Kalos. Voyage qui ne fut absolument pas déplaisant, bien au contraire, et qui permit à la jeune femme de s'évader un peu, mais ce n'était que temporaire, et elle le savait bien, car elle avait pour devoir de se concentrer sur l'important, le retour au pouvoir de la famille de Locksley. D'Irina de Locksley, désormais, puisque son frère l'avait lâché. Et en empruntant ce chemin, elle savait qu'elle devait faire une croix sur le pirate qu'elle affectionnait assez, bien qu'elle ne voudrait jamais l'admettre. Pour arriver au bout de ce chemin du pouvoir et de la perfection, elle se devait de mettre de côté tous ses sentiments superflus, toutes ses envies dispensables, ce n'était que comme cela qu'elle parviendrait à atteindre ses objectifs. Elle ne s'attendait donc pas à revoir Hook, ici, et pourtant, il était là, à l'entrée de l'entrepôt, l'air habituellement fier, et apparemment ravi de revoir la jeune femme, qui ne pouvait montrer sa surprise, et son appréhension. Elle n'était pas mécontente de le revoir, mais il allait sans doute la questionner davantage sur ses projets, sur son retour si rapide à Kanto ... Elle lui avait menti, pour se protéger elle-même, et allait donc devoir continuer à le faire à présent, ce qui était faisable. A moins que ...

- Eh bien, mon cher Hook, si je m'attendais à vous voir ici ! Comment allez-vous ? Vos petits actes de banditismes vous apportent assez ? Et moi qui croyait que le salaire d'un Champion d'Arène était assez pour vivre très bien. Je devrais peut-être arrangr ça au Kanto mais également à Johto. Qu'en pensez-vous ? Me présenterez-vous votre amie ? Ce ne sera pas nécessaire finalement... j'ai déjà vue ces mêmes yeux quelque part. À Safrania, un certain homme les portaient... je sait qui tu es maintenant.

Décidément, le quai de Carmin-sur-Mer attirait foule, car une nouvelle personne venait d'arriver à l'une des entrées. Une jeune femme, trempée par la pluie qui battait son plein dehors, aux yeux bleus comme la glace et aux cheveux blancs comme la neige. Irina la considéra avec suspicion, elle ne la connaissait pas, bien qu'elle lui était vaguement familière ... Elle semblait connaître Hook, vu le ton qu'elle prenait pour s'adresser à lui, et venir de Kanto ou Johto. Oui, c'était ça ! La Maîtresse des deux régions ! Irina l'avait vue à la télévision, lors d'une annonce, alors qu'elle disait vouloir rassembler un groupe pour anéantir les Teams. Cecaniah Corabelle. C'était bien elle. Et visiblement, la maîtresse de la région où ils se trouvaient prenait son travail vraiment à coeur, puisque qu'elle avait déjà retrouvé la trace d'Irina, l'une des criminels les plus recherchés après la fin de la guerre. Impressionnant. L'ancienne Seconde Rocket fut plus surprise lorsque Cecaniah mentionna les yeux de l'Impératrice, des yeux communs avec ceux d'un homme. Elle avait donc combattu Adonis, sans doute peu de temps avant la bataille d'Algatia. Et, vraisemblablement, avait été défaite, et souhaitait obtenir vengeance. Tellement commun ... Irina, dont la pauvresse et Hook étaient momentanément sortis de son esprit, ravie de trouver une adversaire digne de ce nom, avait la main droite posée sur son arme, et la gauche, cachée derrière son dos, posée sur une de ses pokeballs. Si cette fille voulait une revanche face à la famille de Locksley, Irina, elle, n'était pas contre un bon combat pour s'entraîner. Sauf si ...

- Comment va ton frère, Irina De Locksley ?...

« Je ne sais pas pour lui... Mais j'en connais une qui va souffrir... Adieu, Irina de Locksley. Aria Cantore. Est-ce que ce nom te rappelle quelque chose, maintenant que tu baignes dans ton sang...? »

"Aaaaah!"

Tout se passa en un instant. Alors qu'Irina se préparait à affronter la fameuse Maîtresse de Kanto et Johto, la pauvresse, qu'elle ignorait totalement depuis qu'elle lui avait dit de partir, sortit une arme à feu, et tira tout en parlant. L'ancienne Rocket n'eut même pas le temps de se concentrer sur ce qu'elle disait, touchée au flanc, elle poussa un cri de douleur en tombant à genoux. Tout en sentant la balle la traverser, elle serra les dents pour taire cet affreux cri, et appuya en même temps sur la pokeball derrière son dos, sortant le fidèle Métang. Ce dernier ne mit pas un instant à comprendre, et activa l'Abri, au cas où la tireuse répétait son geste, ou même si quiconque tentait d'approcher sa maîtresse. Irina se releva difficilement, elle savait que la balle était ressortie après l'avoir touchée, mais la douleur restait vivace. Aria Cantore ... Cette garce était donc encore vivante, et n'avait pas hésité à montrer sa lâcheté en l'attaquant ainsi. Très bien, qu'il en soit ainsi ! Elle la finirait aujourd'hui même, la tuer serait le premier échec qu'elle corrigerait, celui d'avoir échoué par deux fois à se débarrasser de cette idiote. Mais il ne fallait pas oublier la Maîtresse, qui était venue pour elle, également. Et Hook ? Irina se rendit compte qu'il connaissait maintenant sa véritable identité, et évita son regard. Allait-il se venger lui aussi, ou l'aider ? Elle n'en savait rien, et n'avait pas le temps de lui poser la question. Toujours protégée par l'Abri, elle lança deux autres pokeballs au combat, Tentacruel et le puissant Carchacrok apparurent à leur tour. Elle lança alors, la voix légèrement éreintée par la douleur :

"Tuez les deux femmes."

Abri tenant toujours, Irina courut vers une sortie latérale de l'entrepôt, pendant que ses créatures allaient faire le nécessaire, si possible tuer cette chasseuse de primes qui ne méritait que cela pour sa lâcheté, et occuper la maîtresse avant de fuir. Déjà, dans l'entrepôt, le combat s'apprêtait à faire rage. Tentacruel, la plus faible des trois, mais la plus fourbe par ailleurs, tenta une attaque Etreinte sur Aria directement ! Etrangler la femme qui avait osé s'en prendre à sa maîtresse procurerait effectivement un plaisir sans nom à la pokemon aquatique. Carchacrok, de son côté, lança un redoutable Lance-Flamme en direction de la Maîtresse de Kanto et Johto. Métang, enfin, utilisa Psycho sur ... Hook, qui gênait les deux pokemons dans leurs attaques respectives. Les ordres de leur dresseuse avaient été clairs. Eliminer les deux femmes, donc ne pas toucher à l'homme, et donc, le pokemon métallique se contenta d'éloigner sans mouvement brusque le pirate, d'une légère attaque Psycho. Irina, quant à elle, courait à travers les couloirs de docks, elle ne tarderait sans doute pas à atteindre le Port. Sa rapidité était grandement handicapée par sa blessure, qui la ralentissait considérablement, mais elle tenait bon, elle devait tenir bon. Une arme à feu dans la main droite, et une pokeball dans la gauche, d'où sortit le fidèle Absol, qui comptait bien surveiller les arrières de sa maîtresse et lancer un Tonnerre dévastateur en ce temps d'averse s'il voyait quelqu'un les poursuivre. L'impératrice était blessée, oui, mais toujours debout, elle n'avait plus le droit à l'échec désormais, sa vie en dépendait ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mar 27 Mai - 10:21

Un seul mot devant la réaction de la jolie femme blonde, la surprise! Et il y avait de quoi indirectement, qui aurait pu croire qu'en cette soirée pluvieuse les deux individus se retrouveraient de nouveau? Personne, si ce n'était Arceus ou Lugia lui même, après c'était assez prévisible de croiser le Capitaine dans un centre portuaire. Carmin- était sur-mer était bien une ville posé au pied de l'océan, donc pourquoi on n'y croiserait pas le vieux loup de mer qu'il était? Cependant la joie ou la surprise des retrouvailles allaient ou plutôt, furent aussitôt interrompu par les circonstances d'une amère réalité. La vie n'est pas un film où tout va bien qui finit bien, la vie est un immense théâtre sur lequel se jouait comédie, romantisme, tragédie et autres représentation métaphysique que seul un bon littéraire et un passionné pouvait vous expliquer et interpréter correctement.
En l’occurrence, la surprise avait laissé place à une tout autre surprise qui elle était beaucoup moins amusante ou joyeuse, une surprise qui n'était que le prélude d'une tragédie qui se jouerait sous la pluie, en pièce privé à deux contre deux.

- Eh bien, mon cher Hook, si je m'attendais à vous voir ici ! Comment allez-vous ? Vos petits actes de banditismes vous apportent assez ? Et moi qui croyait que le salaire d'un Champion d'Arène était assez pour vivre très bien. Je devrais peut-être arranger ça au Kanto mais également à Johto. Qu'en pensez-vous ? Me présenterez-vous votre amie ? Ce ne sera pas nécessaire finalement... j'ai déjà vue ces mêmes yeux quelque part. À Safrania, un certain homme les portaient... je sait qui tu es maintenant.

Le Capitaine Hook avait eu envie de faire une remarque ou deux, mais pas le temps, la jeune femme débitait son discours bien trop vite. Le Capitaine comprit alors qu'il avait affaire à un gros morceau, un très gros même car c'était un de ses maudits Maitre Pokémon! Que faisait elle ici? Elle n'avait rien de mieux à faire? Comme trainer et tourner en rond dans une salle hexagonal au fin fond de sa ligue par exemple, non, elle fallait qu'elle vienne ici pour se balader et stopper les bandits. Cependant ce ne fut pas le plus spectaculaire dans cette histoire, alors que le Capitaine cherchait une solution pour se sortir de ce pétrin avec Anna, une nouvelle vint aussitôt couper court à toute réflexion posé et concrète.

- Comment va ton frère, Irina De Locksley ?...

- de Locksley?! Ne put s'empêcher de s'exclamer le Capitaine qui désormais était confronté à potentiellement non pas un mais deux adversaires, le souvenir du frère que le Capitaine avait volé et insulté revient à son esprit. Il avait volé son Sharpedo, cependant par un concours de circonstance bienheureuse, le Capitaine n'avait pas pu lui montrer son redoutable Pokémon. Pokémon que la jeune femme aurait immédiatement reconnu, ce Sharpedo avait été la terreur de Rivamar et aurait pu jouer sans souci le Sharpedo des dents de la mer par sa taille et sa soif de sang hors du commun. Le pire désormais était de savoir si Irina savait pour le vol et l'atteinte à l'honneur que le Capitaine avait fait à son frère en le narguant et volant ouvertement sous son nez. Mais dans ce cas, pourquoi avoir accepter de voyager avec lui? Y avait elle été obligé, ou alors son frère trop fier n'avait pas évoqué cette histoire?

- Je ne sais pas pour lui... Mais j'en connais une qui va souffrir... Adieu, Irina de Locksley. Aria Cantore. Est-ce que ce nom te rappelle quelque chose, maintenant que tu baignes dans ton sang...? »

- Aaaaah!

Tout ce passa très vite, un coup de feu et finalement le Capitaine Hook était face à trois adversaires! Néanmoins le Capitaine fut mis de coté par Métang, mis de coté de la sorte pour éviter les blessures et lui permettre de partir au combat ou de prendre la fuite. James Hook comprit alors que la jeune femme n'avait rien contre lui, du moins, pour le moment elle n'était pas son ennemi. Elle ne l'avait jamais été sur le navire et maintenant que le frère était mort, cette histoire de vol était aussi enterré que la victime du vol! Bon finalement c'était un deux contre deux, toutefois Irina blessé se protégé derrière Métang et chercha un coin où se reposer; envoyant un Tentacruel et un Carchacrok face à la flic et au Maitre Pokémon.

- Vous prétendez défendre la justice et la liberté, mais vous ne faites que mentir à votre conscience! Vous n'êtes que les catins des riches trop faible pour se défendre eux même, tandis que moi! Je libère leurs richesses au profit de ceux qui ont la vrai force de ne pas se soumettre!


Remarque rhétorique à la fois fausse et vrai, la vérité sortit de la bouche d'un homme ne peut être absolue quand on la dit avec un temps de réflexion qui dépasse pas l'instant et celui de l'instinct. Le Capitaine se prétendait presque être un Robin des Bois marin, pillant et volant les riches cargaisons navales au profit des pauvres les plus forts qui tout comme lui, ont refusé de se soumettre aux autorités pour n'avoir de maitre qu'eux même: Ce qui était vrai. Par contre les filles là n'étaient pas des catins soumises à leur ordre, ni aux riches, elles étaient là pour elles, pour la vengeance... Mais bon, en cas de conflit et de combat il y a toujours eu des insultes gratuite et infondé, pourquoi le Capitaine ferait exception?
Le Capitaine était un anarchiste en puissance et parfois en acte sans même le savoir, la Liberté était l'absolu à atteindre, et pour cela il fallait obéir à une seule loi. La loi du plus fort! C'était pour cette raison qu'il s'était très bien entendu avec Irina, certes, Irina tout comme Adonis avait souhaité un Empire alors que le seul Empire que souhaitait James Hook c'était sa propre personne.

- Aligatueur, Tortank! Dracogriffe et Luminocanon, sur elles...
Pas le temps de les laisser réfléchir, il fallait attaquer, Tortank était un beau spécimen, véritable forteresse nul ne pouvait réussir à l'esquinter s'il n'avait pas un niveau égale ou supérieur au sien. Son attaque luminocanon projetait l'équivalent d'un vrai coup de canon, et ça, sans le problème de rechargement et de fumée, donc la Maitresse Pokémon devait envoyer un ami pour la défendre ou bien ça allait faire bobo.

Quant à Aligatueur il était rarement sortit de sa balle, élevé dans l'espoir secret de détruire sa phobie des Crocorible, Aligatueur n'avait rien changé et le sortir lui rappelait en partie cet échec personnel. Cependant, Aigatueur était un bon atout et ses capacité offensives couplé à la défense de Tortank rendait le duo très bon en match de ce type. A noter que Aligatueur, rarement sortit voulait faire mieux que tout les autres et se surpassait régulièrement quitte à baisser sa garde parfois, comme l'illustre parfaitement son attaque Surpuissance. Pour le moment, Il s'approcha avec ses griffes bleuté, prêt à trancher la femme qui avait tiré sur Irina.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mer 28 Mai - 17:18

- Je ne sais pas pour lui... Mais j'en connais une qui va souffrir... Adieu, Irina de Locksley. Aria Cantore. Est-ce que ce nom te rappelle quelque chose, maintenant que tu baignes dans ton sang...? »

- Aaaaah!

Tout cela s'était passé extrêmement vite. Des paroles, une capuche relevée et un coup de feu.  Blessée au flanc, l'Impératrice avait réussit à s'en sortir in-extremis, sans doute grâce à des prodigieux réflexes qui ne pouvaient venir que d'une grande expérience du combat. Enfin, elle était blessée et affaiblis, c'était tout ce qui comptait pour l'instant. Cependant, la sœur de l'Empereur n'avait pas dit son dernier mot et convoqua  un Metang afin de la protéger avec Abri, afin de contrer une hypothétique autre attaque. Soudainement, deux autres puissants Pokemons firent leur apparition, près de la blonde : un Crachacrok et un Tentacruel.

"Tuez les deux femmes."

Menace de mort, les deux Pokemons attaquèrent en même temps. Le Tentacruel se dirigeait vers Aria, sans doute pour l'étouffer tandis que le Crachakrok utilisait un puissant Lance-Flamme en direction de Cecaniah. Il fallait qu'elle prenne une décision, et vite.

- Fonc, Cantore !

Effleurant du bout des doigts l'une de ses Pokeball, un de ses alliés apparut afin de la protéger du souffle des flammes : Demolosse. Ce dernier, possédant la capacité spéciale Torche voyait sa puissance augmenter drastiquement, sous l'effet du Lance-Flamme de son adversaire. Parallèlement, Nostenfer avait comprit qu'il s'agissait du signal et utilisa une puissante Lame d'Air en direction de Tentacruel, afin de le ralentir le temps que Aria ne s'échappe. Ce que cette dernière fit, se dépêchant de rejoindre Irina. Il n'y avait don plus que Hook et Cecaniah.

- Vous prétendez défendre la justice et la liberté, mais vous ne faites que mentir à votre conscience! Vous n'êtes que les catins des riches trop faible pour se défendre eux même, tandis que moi! Je libère leurs richesses au profit de ceux qui ont la vrai force de ne pas se soumettre!

Arquant un sourcil, Cecaniah se demandait ce qu'il avait derrière la tête, avec de telles paroles. Souhaitait-il la provoquer ? C'était tellement enfantin. Il pouvait dire ce qu'il souhaitait, ce n'est pas ça qui perturberait la Maître. Si elle était du genre à répondre aux provocations, elle ne serait pas aussi haut placée, après tout. Non, elle était calme et sereine, se préparant au combat qui allait avoir lieux. C'est alors que son adversaire appela lui aussi des Pokemons : deux pour être précis.


- Aligatueur, Tortank! Dracogriffe et Luminocanon, sur elles...


Là, Cecaniah respectait son adversaire. Ce n'était pas donn à tout l monde de posséder deux Pokemons de départ sous leurs formes les plus évolués. Cela promettait d'être très intéressant. Convoquant ses trois derniers alliés, elle dicta ses ordres, alors même qu'ils n'étaient pas encore tout à fait sortit de la Pokeball.

- Feuillemagik sur Alligatueur ! Tonnerre sur Tortank. Ensuite, Lance-Flamme sur Metang. Puis, Lazer-Glace sur Carchakrok et enfin Lame d'Air sur Tentacruel.

Tout avait été dit. Tandis que Demolosse et Nostenfer exécutait avec brio les ordres, on pouvaient voir les attaques sortit à-même la lumière si caractéristique de la libération des Pokemons. Des puissantes et tranchantes feuilles sortaient de l'une, se dirigeant avec une vitesse très importante sur Alligatueur, qui lui tournait le dos, tentant d'attaquer Aria. Un fin et rapide rayon de glace parcourait la zone afin d'attaquer violemment le Crachakrok. On pouvait également voir même la foudre sortir de l'un des réceptacles, fonçant avec aisance vers Tortank. Au même moment, ils apparurent tous les trois, chacun face à un adversaire. La configuration serait donc la suivante : Lanturn face à Tortank, Meganium contre Alligatueur, Ossatueur face à Carchakrok, puis Nostenfer contre Tentacruel t enfin Demlolosse contre Metang.

- Pense-tu vraiment avoir le loisir de t'occuper des autres face à moi Hook ? Bats-toi !

L'apocalypse était lancé. Rien n'arrêterait le combat de titan qui prenait place dans le port. Et, tandis que Cecanniah dévisageait son adversaire, elle eu une petite pensée pour Aria et Irina, qui devaient être en train de s'affronter.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mer 28 Mai - 19:40

"Tuez les deux femmes."

Echec. Elle avait raté. Comment... Comment cela était possible ? Elle n'arrivait même pas à le croire. Alors qu'elle avait fait tout ce plan, toutes ses préparations, ce jeu d'acteur, ce tir presque à bout portant... Il était difficile pour la fameuse Chasseuse de Prime d'accepter cet échec honteux, qui était véritablement inacceptable. Incroyable. Cheaté étant donné qu'elle avait presque tiré à bout portant, mais passons, étant donné qu'il y avait milles et une façon d'expliquer pourquoi cela ne s'était pas passé comme prévu. On pouvait pendant des heures chercher des explications, et on en trouverait sans doute des dizaines, voir des centaines, des milliers... Le moindre petit détail pouvait être un grain de sable détruisant le mécanisme de la plus puissante arme du monde, il fallait jamais l'oublier. Ce qui faisait d'un monde, ce n'était ni les grandes personnes, ni les masses. Ce n'étaient pas elles, malgré leur prétentions, qui faisaient l'histoire. Mais c'était les détails. C'étaient les détails qui faisaient les choses, qui faisait l'histoire. Et ici, c'était sans doute une accumulation de détails qui avaient fait l'échec d'Aria.

Il lui fallut un moment pour s'en remettre. Elle eut comme ça tout un moment, où elle fut littéralement coupé du monde, et ne se rendit pas compte d'autre chose que son echec. Pas possible. Elle ne pouvait pas... Et pourtant si. Evidemment, il fallait comprendre que cela faisait un choc quand même non négligeable, et forcément, cela te frappait de manière non négligeable. Cela la frappait, et elle ne savait pas quoi faire. Paralysée, choquée... C'était non négligeable. Elle n'arrivait même pas à le croire. Cela fut particulièrement dangereux, il faut bien le comprendre. Pourquoi donc ? Et bien, pendant un moment, la fameuse chasseuse de prime ne remarqua pas qu'on tentait de la tuer, là, maintenant. Et surtout... Qu'Irina était entrain de fuir ! Irina était entrain de prendre de manière tout à fait logique et cohérente la fuite. Car en effet, quand on venait de manquer de se faire tuer, et bien, on ne restait pas dans le coin. Désolé messieurs Leone et autres réalisateurs de Western, vous n'êtes pas logique. En même temps, c'est sans doute pas votre but ! Mais reprenons un peu le cours du RP.

- Vous prétendez défendre la justice et la liberté, mais vous ne faites que mentir à votre conscience! Vous n'êtes que les catins des riches trop faible pour se défendre eux même, tandis que moi! Je libère leurs richesses au profit de ceux qui ont la vrai force de ne pas se soumettre!

« Je ne me bat que pour me venger, Adios ! »

Merci Capitaine ! Car il venait de ramener Aria à la réalité. Elle mentait à sa conscience ? Absolument pas ! Elle était tout à fait conscience de ses déclarations. Et jamais elle n'avait mentit à sa consicence ! Elle n'était pas du tout une gentille, elle était une chasseuse de Prime, qui luttait uniquement pour se venger, et nullement pour faire la moindre action bénéfique. Pour le moment, l'argent la poussait à faire le bien, et sa vengeance personnel l'empêchait de s'allier au mal que représentaient les Teams. Mais si elle devait sombrer pour vaincre les teams, elle le ferait. Telle Douglas Mortimer, elle était prête pour son but a abandonner tout les honneurs, pour réussir. Douglas Mortimer avait été un grand Colonel de l'Armée de Caroline, avant que sa soeur soit tué par l'Indien. Il avait tout abandonné, pour vaincre cet adversaire. Aria commençait maintenant à avoir une très grande réputation, l'héroïne d'Ondes-Sur-Mer, et l'héroïne de Cramois'île comme on la surnommait. Mais elle était prête à tout renier, à détruire cela, pour vaincre les teams. Quitte à devenir une paria, autant que cela fonctionne, et qu'elle puisse vaincre les teams.

- Aligatueur, Tortank! Dracogriffe et Luminocanon, sur elles... 
- Feuillemagik sur Alligatueur ! Tonnerre sur Tortank. Ensuite, Lance-Flamme sur Metang. Puis, Lazer-Glace sur Carchakrok et enfin Lame d'Air sur Tentacruel.

Bien sur, cela était le moment où jamais, elle n'avait pas le choix. Maintenant, elle devait partir. Profitant de la cacophonie provoqué par le combat des Pokémons, la chasseuse de Prime se dirigea pour fuir. Et Cecaniah ne fut pas seule à entrer dans la bataille. Entra dans l'entrepot, Pijako, qui était autrefois perché en dehors. Aria boucha alors ses oreilles, et le Pijako profita alors pour faire une belle attaque Brouhaha, qui toucha alors, logiquement, tout le monde dans la salle, déconcentrant suffisamment longtemps pour qu'Aria eut tout loisir de fuir... Pijako alors, une fois le Brouhaha très rapide fini, se positionna sur l'épaule de Cecaniah. Elle avait un nouveau allié pour cette bataille.

- Pense-tu vraiment avoir le loisir de t'occuper des autres face à moi Hook ? Bats-toi !

Il n'était même pas sur que la fameuse Chasseuse de prime ait put entendre cette déclaration. En effet, maintenant, Aria courrait. Telle une dératée, tel le fameux coureur de Marathon, tel une personne qui n'avait plus que cela à faire, elle courrait. Elle n'avait pas le droit d'arriver en retard. Elle devait la rattraper, et cela, avant qu'elle se cache. Avant qu'elle disparaisse, ou avant qu'elle trouve un moyen de se venger, et de la tuer elle. Elle ne pouvait accepter cela. Par mesure de revanche bien sur, ne vivant que pour cela ! Tenant son arme, elle était prête à tirer, de nouveau, s'il fallait, et cette fois, elle n'avait pas le droit à l'erreur. 5 balles. Elle avait 5 balles, étant donné que son arme était une arme à roulette, un colt, et qu'il avait encore cinq cartouches. Elle avait peut-être encore une boite de recharge, mais en doutait très fort. Sans doute encore dans ses affaires, mais elle ne les avait pas sur elle. Bien. Cinq tentatives... La dernière DEVAIT être la bonne. Elle n'avait plus le choix maintenant ! Ainsi, maintenant, allait-elle rattraper son adversaire...? Ou allait-ce être un échec...? On ne pouvait le savoir... C'était donc la fin de ce post.



***


La fin ? Non, ce n'était qu'une blague. Je ne pouvais pas finir sur ça. Surtout que cela aurait voulu dire que la pauvre Irina, juste après, n'aurait pas réussi à répondre, vu le peu de renseignement qu'elle aurait ! Enfin, il vu que c'était un narrateur ! Bref, ce n'était pas la fin... Car quelqu'un était entrain d'attendre Irina, et était prêt à la piéger. Rappelez-vous du premier post d'Aria. Une phrase devrait vous faire tilter : « Un maître des glaces, prêt du port, dort. » Cette phrase, très poétique, pourrait n'avoir aucun sens. Mais si. Il y avait bien un sens. Un sens que Givrali allait donner. C'était elle, la vraie maître des Glaces d'Aria. Et elle était prêt du Port, qui était la destionation d'Irina. Une destination vers les flammes de l'Hadès, qui allait être ironiquement projeté par les glaces d'un Pokémon. Mais pas de précipitation. Il ne fallait pas précipiter les choses, et par rapport aux premiers buts d'Aria, ici, la motivation était bel et bien aux yeux de Givrali, de faire littéralement durer le plaisir. Ainsi, Givrali qui ne dormait plus, maintenant, et qui se savait prêt à agir, le plus vite possible... C'est alors, que Givrali, voyant que son adversaire s'approchait, décida d'agir.

Givrali transforma alors la route à l'aide d'un bon Laser glace en véritable patinoire, et se posa gracieusement dessus. Les Pokémons glaces, eux, savaient parfaitement maîtriser leur démarche sur les sols glacés, et cela l'aidait bien. La pluie, qui continuait de tomber inlassablement, se fichant bien des évènements, rendait le piège d'autant plus dangereux. Givrali était prêt à se battre, et à tuer son adversaire sans aucune pitié. Et Givrali était bien pire qu'Aria. Car elle, sa haine, était spécialement tournée vers cette fameuse Irina de Locksley. Elle était avec Aria, car elle l'aimait bien au final. Et puis, elle apportait la nourriture dans la gamelle, ce qui était un avantage non négligeable. Mais si elle participait à cette lutte, c'était surtout. Presque exclusivement pour ça. Pour ce moment. Pour ce combat. Pour tuer Irina de Locksley. Pourquoi une telle haine ? Et bien, une petite piqure de rappel était bien nécessaire. En effet, Givrali était une ancienne Pokémon de William Andrew, qui avait trouvé le rendez-vous avec Thanatos, à cause, et uniquement à cause d'Irina de Locksley. Depuis, Givrali ne voulait qu'une chose, ce qui l'a rapprochait énormément de sa nouvelle maîtresse, Aria : La Vengeance.

Un sandwich. Voilà ce qu'allait avoir Irina. Non bien sur, je ne parle pas d'un jambon beurre. Quoique... Matte le twist. Aria arrive, et donne un jambon beurre à la fameuse Irina. Et les deux redeviennent ami, en mangeant des jambons beurres, devant le port, sous la pluie. C'était si beau. On croirait presque le scénario d'une comédie romantique un peu niaise pour adolescents et adolescentes attardés. Oui, je ne suis pas gentil. Mais bon, assez de digression, surtout des humoristiques dans un RP sérieux, cela le fait pas. Bref, Aria arrivait, derrière, tandis que Givrali avait fait son piège, qu'Irina risquait de foncer dedans, Givrali profitant plainement du temps qui était à l'avantage d'Absol, rendant ses Tonerres dévastateur, mais encore plus à l'avantage de Givrali, rendant ses glaces mortelle et redoutable. Irina allait avoir le choix maintenant. Combattre la chasseuse et son pistolet... Et son pokémon encore caché dans une Pokéball, il ne fallait pas l'oublier... Ou combattre la terrible Givrali, qui avait encore plus envie de faire un sort à Irina. Un choix... Entre la peste et le choléra.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mer 28 Mai - 21:11

Leur maîtresse était partie, il était maintenant de leur responsabilité d'assurer sa fuite, et sa survie. Carchacrok, Métang et Tentacruel étaient tous les trois conscients de leur devoir sacrés en tant que pokemons de celle qui deviendrait Impératrice, ils n'en doutaient pas un seul instant. Ils allaient donc anéantir ces deux insolentes qui osaient blesser et défier leur dresseuse. Tentacruel voulut littéralement étrangler la peste qui lui avait tiré dessus, mais fut stoppé instantanément par une Lame d'Air qui le fit reculer. Pas trop blessé, mais surtout frustrée de voir sa proie qui s'enfuyait, sans doute à la poursuite d'Irina. La pokemon eau/poison aurait bien aimé la poursuivre, mais elle n'en avait clairement pas la vitesse, et en outre, se retrouvait face à la chauve-souris qui venait d'apparaître. De son côté, Carchacrok manqua sa cible, et son attaque enflammée toucha un Démolosse qui venait d'apparaître, et qui semblait profiter du Lance-Flamme. En réalité, seul Métang réussit son coup, qui était le moins important des trois, à savoir de mettre Hook hors de danger, enfin, hors d'atteinte des attaques de ses alliés. Mais aucun des trois ne s'avouait vaincu pour autant, ils devaient gagner du temps pour Irina, c'était impératif, ils allaient donc tenir !

Et en guise d'encouragement, alors que les deux humains restants échangeaient quelques paroles, le pirate sortit deux pokemons à l'air féroce, un Tortank et un Aligatueur, qui semblaient se mettre aux côtés des pokemons d'Irina. Ils semblaient être des alliés de poids, leur aide n'était clairement pas de refus, d'autant qu'ils avaient déjà combattus côte à côte lors de pillages, pendant le voyage entre Johto et Kalos. En face apparurent un Lanturn, un Ossatueur et Un Méganium, des renforts pour Nostenfer et Démolosse, amenant les conditions d'un combat équitables, à cinq contre cinq. Mais avant que l'affrontement ne débute, un combattant inattendu arriva à la dernière minute, en la personne d'un Pijako qui déclencha un Brouhaha dans l'entrepôt, ce qui provoqua un certain chaos chez les pokemons présents. Mais une fois ceci fait, et le Pijako se plaçant sur l'épaule de la Maîtresse de Kanto et Johto, tout pouvait commencer comme prévu.

Evidemment, les pokemons adverses se placèrent de façon avantageuses face à ceux d'Irina et Hook, mais dans un combat avec autant de pokemons et dans une salle si vaste, cela pouvait changer à tout moment. Il n'en demeure pas moins que ce fut aux pokemons de la ligue d'effectuer leur premier assaut. Démolosse usa d'un Lance-Flamme sur Métang, lequel se protégea avec Abri ... qui ne marcha pas ! Et oui, cette attaque était très utile mais ne marchait pas à tous les coups ! Le pokemon métallique se prit donc de plein fouet l'attaque Lance-Flamme et s'il avait pu crier, le hurlement aurait été encore plus bruyant que le brouhaha du Pijako. Il se sentait littéralement fondre, évidemment, il était de type acier et perdit en cette seule attaque une très grande partie de sa force vitale. Ce ne fut pas le cas de Carchacrok, bien plus rapide et entraîné que le pokemon métallique, qui évita le Laser-Glace, lequel étant, il fallait avouer, bien moins vaste que l'attaque enflammée. Tentacruel, elle, aurait bien aimé faire de même, mais c'était peine perdue, Nostenfer était juste trop rapide, et elle se prit une deuxième Lame d'Air en pleine face.

Mais à présent, l'heure était à la contre-attaque, et dans ce vaste combat, les pokemons d'Irina n'allaient pas hésiter à changer d'adversaires. A commencer par le pauvre Métang, dont il ne restait déjà presque plus d'énergie et qui n'avait pas la moindre chance face à Démolosse. Le pokemon métallique n'hésita pas à s'envoler, si l'on peut dire, puisqu'il lévitait constamment, et fuit lâchement le féroce Démolosse pour se diriger vers Nostenfer, auquel il lança sa plus puissante attaque, Psycho. Ravie que son adversaire se retrouve occupé avec Métang, Tentacruel en profita pour trouver un adversaire pas trop rapide, et trouva Méganium, avant de lui lancer une fourbe attaque Toxik, histoire de le tuer à petit feu, comme elle aimait le faire. Carchacrok, sentant bien le danger que représentait Ossatueur qui disposait d'une attaque glace, quitta lui aussi son adversaire sans prévenir, fonçant à toute vitesse vers Lanturn en utilisant Dracochoc. Les pokemons d'Irina, pas idiots, laissaient Démolosse et Ossatueur aux pokemons aquatiques de Hook, qui auraient un avantage certain face à eux. Le combat venait de commencer, et les différents pokemons allaient visiblement donner tout ce qu'ils avaient dans le ventre !

Et pendant que ses pokemons se battaient de façons acharnée face à leurs opposants, Irina, elle, continuait sa course à travers les docks, sous une pluie battante, suivie à la trace par Absol. La douleur de la balle qui l'avait traversée ne s'en allait pas, bien au contraire, elle était ainsi considérablement ralentie et continuait à serrer les dents pour ne pas gémir et attirer des gens à elle. Elle devait être forte et poursuivre sa route, elle n'avait pas d'autre choix. Cantore voulait sa mort, c'était clair et net, et elle ne reculerait sans doute devant rien pour l'obtenir. Quant à la maîtresse de Kanto et Johto, sans doute avait-elle plus de pitié, mais elle n'arriverait pas à stopper la chasseuse de primes. Et d'ailleurs, ce n'était pas ce que voulait Irina, celle-ci n'accepterait pas la pitié d'un ennemi, elle préférerait encore s'avouer vaincue et mourir plutôt que de subir la honte de l'échec et d'être mise derrière les barreaux pour le restant de sa vie. Mais avant cela, elle combattrait avec toutes les forces qui lui restaient, malgré sa blessure, pas question d'abandonner ...

Bam ! Elle entre-ouvrit les yeux et ne put s'empêcher de gémir un peu. Elle était à terre, sur un sol gelé, elle avait glissé ... S'aidant d'Absol pour se relever, elle cracha un peu de sang avant de constater ce sol gelé, qui signifiait qu'un pokemon se trouvait non loin, au bout de ce chemin. Irina s'appuya contre le mur d'un entrepôt, elle sentait son énergie la quitter peu à peu, elle n'avait pas d'autre choix que de se reposer. Elle fit un signe de tête à Absol, lequel comprit qu'il devait se débarrasser de ce qui se trouvait au bout de cette route gelé, qui que ce soit. Le pokemon obéit sans discuter et d'une puissante attaque Tonnerre, fit fondre la glace environnante, lui permettant à nouveau d'avancer. Il ne tarda pas à voir la responsable de ce piège, et la connaissait bien puisqu'il l'avait déjà combattue à Cramois'ile : il s'agissait de la Givrali appartenant à Aria, pas de doute ! Le pokemon effectua donc de nouveau une attaque Tonnerre en sa direction, si sa maîtresse devait passer, ce n'était pas compliqué, il allait devoir se débarrasser de cette évolition.

Quant à Irina, elle entra dans un entrepôt non loin de là et s'assit à juste à côté de l'entrée, invisible pour les gens à l'extérieur, et se permit de souffler un peu. Elle n'avait besoin que de quelques minutes pour se remettre, elle avait été à bonne école après tout, et était devenue endurante et capable de subir la douleur physique sans broncher. Sa formation au sein des forces de police internationales, puis celle parmi les Rockets avaient fait d'elle une combattante entraînée et puissante, c'était maintenant l'occasion de le prouver. Mais alors qu'elle soufflait, elle entendit des bruits de pas répétés à l'extérieur, quelqu'un l'avait suivie ! Et évidemment, le Tonnerre d'Absol avait permis de repérer sa position ... Irina se leva, sachant que la personne trouverait juste à l'entrée le sang qui était le sien. C'était obligatoirement Cantore, et elle allait entrer ici, logiquement. Juste à côté de l'entrée, quasiment immobile, le coeur qui battait à fond, l'Impératrice n'attendait plus que cela. Elle allait se débarrasser de cette chasseuse de primes qui avait été une épine dans son pied depuis bien trop longtemps. Cela finissait ici et maintenant !

Là encore, tout se passa très vite. Une silhouette entra, arme à la main, et Irina se jeta sur elle brutalement. Les deux femmes tombèrent au sol, leurs armes respectives ayant glissées plus loin dans l'entrepôt. Mais ça, Irina n'en avait que faire, malgré sa blessure, elle comptait bien tuer cette garce une bonne fois pour toutes, à mains nues si c'était nécessaire. Elle donna donc un solide coup de poing au ventre d'Aria pour couper son souffle, avant d'amener ses mains vers la gorge de la policière. Plus qu'une pensée, qu'une volonté habitait l'esprit de l'ancienne Rocket en cet instant : serrer la gorge d'Aria de toutes ses forces jusqu'à ce que celle-ci ne bouge plus. Elle allait la tuer, c'était clair dans son esprit. Plus qu'une question de temps, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Jeu 29 Mai - 11:15

Une longue série d'offensive et de contre offensive avait été jeté en l'espace de quelques instants, et cela de manière tellement chaotique que l'on pouvait faire le rapprochement entre la bataille de cet entrepôt avec une bataille navale réalisé entre deux navires qui se seraient abordés l'un et l'autre. La fumée de la poudre était remplacé par celle des flammes sur l'eau, les cris de douleurs et de victoire remplacé par le rugissement furieux des créatures et le brouhaha réalisé par un volatile qui ne prenait pas part au combat. Mais pour le moment la seule chose que l'on pouvait dire était que le combat était fortement déséquilibré, Irina avait été contraint de fuir et de laisser derrière elle un Métang, Tentacruel et Carchacrok, alors que le Capitaine avait envoyé que deux Pokémon. Cependant, même si le nombre d'adversaire semblait d'être équilibré, un Maitre Pokémon qui vous envoie toute son équipe c'est pas une mince à faire. Et ceci, qu'on soit champion ou non, et même si Irina était une de Locksley. Les Pokémon qu'elles avaient sortit n'étaient peut-être pas au même niveau que ceux de son ainé pour ce genre de combat. Métang n'avait pas encore évolué et Tentacruel n'était pas un Pokémon naturellement adapté pour un combat à la berserker.
Le pire dans tout ça, c'est que la jeune femme était partie! Et si elle respectait bien les règles de n'avoir que six Pokémon, contrairement à son frère qui en avait eu davantage au cas où et dans l'urgence extrême comme à Algatia. Irina avait une équipe réduite, et ça face à un flic qui en avait une complète. Certes, la jeune femme était une arme vivante, le Capitaine l'avait bien vu, mais aujourd'hui l'arme était enrayé d'une blessure au coté. Elle était dans une situation dangereuse et le Capitaine devait la sauver, à vrai dire, il voulait la sauver!

- Pense-tu vraiment avoir le loisir de t'occuper des autres face à moi Hook ? Bats-toi !

- Je dois empêcher la flic de tuer Irina! Si tu m'en empêches tu aura sa mort sur la conscience! Laisse moi la sauver!


Pauvre Capitaine, s'il savait que la fille qui se trouvait devant lui était insensible ou presque à cette conscience et qu'elle avait déjà la mort d'un Pokémon sur la sienne, il comprendrait bien que la mort d'une criminel comme Irina lui serait bien égale. Mais pour le Capitaine c'était pas possible, sans s'en rendre compte, il s'était réellement attaché à cette femme qui avait su lui prouver par A + B que la femme n'était pas un objet malheureux pour subvenir aux désirs charnels des hommes. Non! Comme Irina en avait été la preuve, les femmes pouvaient être bien plus, certes, elles avaient leurs différences et c'était pas plus mal quand on regarde les défauts de certains bonhommes; bref, le fait est que pour Hook, cette femme était plus qu'une simple femme...
Heureusement, les Pokémon d'Irina avait su retourner la situation en faveur d'Aligatueur et de Tortank qui tout deux, s'était tout de même prit l'offensive en pleine figure. Tortank et sa défense monstrueuse tint mieux le choc que son compère dont le cuir aquatique était lacéré, exacerbant son envie de faire mieux, de faire mieux et d'être le plus fort pour obtenir un regard positif de son maitre.

- Aligatueur Surf, noie moi tout cet entrepôt dans les eaux, Tortank Copie et fais donc de même!

Noyer le lieu de combat sous au moins un bon mètre d'eau, un bon mètre mortel pour Démolosse et Ossatueur, ralentissant les mouvements des autres Pokémon et bousculant la Maitre Pokémon. Carchacrok et sa vitesse remarquable ignorerait les dégât et ne serait pas plus gêné, à la limite le moindre de ses rapides mouvements créerait de fait un tsunami indirect. Tentacruel lui serait renforcé et serait ravi de ce nouveau stade de combat, quant à Métang et sa lévitation, il ne serait point touché, à la limite, l'eau serait un refuge pour se refroidir en cas de nouveau jet de flamme. L'avantage ultime était que tout le monde était trempé, et que donc le moindre choc électrique pouvait toucher tout les Pokémon, comme leur Maitre! Lanturn bien que favorisé était donc bloqué là-dessus, il ne pouvait donc plus rien faire, sinon il risquait d'électrocuter ses alliée et pire, de tuer sa dresseuse comme Hook qui eux ne serait pas simplement K.O.
Le Capitaine James Jack Hook n'était peut-être pas plus fort que cette jeune fille, mais il montrait tout de même qu'il avait des mérites non négligeable. Les deux Pokémon qu'il avait sortit était redoutablement efficace et pouvait faire gagner un bon bout de temps à Irina qui déjà face à Aria peinait en cet instant alors si on ajoutait un Maitre... Le Capitaine toutefois, était bien conscient de la supériorité de l'équipe d'en face et il ne pouvait pas se permettre de la jouer honorablement, surtout dans l'urgence et l'envie d'aller sauver Irina. Il fit donc sortir Léviator, un long Pokémon de taille respectable et aux yeux de feu, il n'était peut-être pas un Maitre de la Défense comme Steelix, mais sa taille et sa force imposante ferait reculer le Pokémon Plante.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Jeu 29 Mai - 16:50

Le combat venait de commencer. Un combat qui serait on ne peut plus délicat, même pour Cecaniah. En effet, aussi forte qu'elle était, elle n'était pas non plus invincible. Elle avait fait cette erreur face à Adonis, elle ne la referait pas. Et, tandis qu'elle venait de parler à Hook, ce dernier lui répondit, avec une voix qui trahissait une certaine nervosité :

- Je dois empêcher la flic de tuer Irina! Si tu m'en empêches tu aura sa mort sur la conscience! Laisse moi la sauver!


Silence. Pendant quelques instants, Cecaniah ne répondit rien. Oui, Irina De Locksley allait mourir, sans nul doute. Allait-elle réellement la laisser mourir ? La réponse fut un murmure, néanmoins assez audible pour que son adversaire l'entende.

- Si il faut qu'elle meure pour sauver des dizaines d'autres vies, alors oui. Même si cela ne ramènera pas Steelix.

Steelix. Son plus robuste Pokemon, mort sous les attaques de l'Empereur, pour protéger ses compagnons. Oui, cette mort ne ramènerait pas le puissant serpent de fer, mais qu'importe. Une Tout ce qu'elle souhaitait, c'était combattre. Elle n'était bonne qu'à ça, de toute façon. Et puis, maintenant que le combat était commencer, il fallait le terminer. C'est alors que les adversaires furent inter-changés, après une rapide confrontation qui fit blesser de manière non-négligeable les Pokemon des ennemis de la Maîtresse. Et de plus, un nouvel allié était arrivé, sur l'épaule de la Maîtresse. Un Pijako, appartenant sans doute à Aria. Bien.

- Aligatueur Surf, noie moi tout cet entrepôt dans les eaux, Tortank Copie et fais donc de même!

Sourire. Elle l'avait bien eu. Toutes les conditions de sa victoire étaient maintenant réunis. Le piège était posé et maintenant, rien pourrait l'empêcher de gagner. Un simple hochement de tête avait suffit à Demolosse et Ossateur pour comprendre qu'ils devaient prendre la haute. En un seul saut agile, les deux terreurs étaient montés au dessus d'un grand conteneur. A l'abri. Puis, un sixième opposant fit son apparition sur le terrain : Leviator.

- Eh bien, tu remonte dans mon estime. Même si je ne l'ai pas sur moi, j'en possède un également. Et je peux te dire que le tien est très bien dressé. Cependant... cela ne suffira pas. Il me suffit d'une attaque pour renverser la situation.

Maintenant que le combat venait de reprendre, avec un bon mètre d'eau, il n'y avait plus qu'à actionner son plan. Puis, alors qu'elle regardait Meganium, Nostenfer et Lanturn tour à tour, ils comprirent ce qu'ils devaient faire. Utilisant avec rapidité ses lianes, Meganium enserra... Cecaniah. Oui, la Pokemon Plante avait prit dans ses lianes Cecaniah, il n'y avait plus qu'à la déposer sur le sommet d'un conteneur, près de Demolosse. C'était bon. Tel le glas de minuit, l'ordre tomba, d'une voix neutre et froide d'émotion. Un mot. Un seul.

- Tonnerre.

Certes, Meganium était rester à terre, mais cela n'avait que peu d'incidence. Après tout, en plus de la résistance que lui octroyait son type Plante, sa défense naturelle était on ne peut plus élever. L’électricité, déjà extrêmement puissante de base avait encore plus de puissance grâce au terrain, remplis d'eau. Était-elle folle ? Hook allait sans doute se prendre l'attaque également, et rien ne disait qu'il allait y survivre. Oui, s'il n'y avait pas eu Nostenfer, ce dernier serait probablement mort. Utilisant Infiltration, le Pokemon réussit à se faufiler, profitant d'une grande aisance pour attraper Hook et le soulever hors de l'eau. Ainsi, l'attaque ne l'atteindrait pas, et, si il était posé, en sureté. Ce qui n'était pas le cas de ses Pokemons.

L'attaque toucha violemment Tentacruel, déjà affaibli par les deux Lame d'Air encaissées précédemment. Une douleur sans nom devait s'inscrire dans sa chaire. Dans ses tentacules, dans son corps tout entier. Quand aux autres Pokemons, évidemment Carchakork y avait été complètement épargné, de par son type Sol. Pour les Pokemons de Hook, Cecaniah n'en savait rien. Mais elle avait une certitude, en voyant Tentacruel souffrir ainsi. Il allait mourir. Et, si elle n'en montrait rien, Cecaniah ne pouvait que regarder ce spectacle, maudissant sa propre impuissance. Il était mort. Tentacruel était mort. Elle aurait du le savoir, mais elle avait surestimé son adversaire.

Et, tandis que le cadavre du Pokemon rougissait l'eau, Demolosse réussit à dénicher Metang. Ce dernier s'était échappé, et comme Demolosse était rancunier, il n'avait aucunement l’attention de le lâcher.

- Non !

Trop tard. Les flammes de l'enfer, tel la punition du divin Hades s’abattirent sur le pauvre Metang, déjà très grièvement blessé par le premier Lance-Flamme. Sans compter que la puissance de l'attaque avait encore augmentée avec Torche, sa capacité spéciale qui avait augmentée la feu, via l'attaque de Carchakrok, au début du combat. Il fondait. Il fondait. Metang était littéralement en train de fondre. Et, bien que l'on entende pas de cri, sa souffrance devait être encore plus importante que celle de Tentacruel, dont le cadavre gisait dans l'eau. Il ne restait plus, après quelques instants qu'une flaque de métal, dernier vestige du Pokemon. Et, pendant que quelques larmes coulaient sur le visage, de Cecaniah, elle parvint à murmurer quelques mots :

- J'ai surestimer  l'adversaire... Je... je ne voulais pas qu'ils meurent... Allons-y, Hook. Allons sauver Irina.

KROOOOOOOOOOOOOK

Carchakrok, toujours vivant venait littéralement de péter un câble. Voir la mort de ses compagnons devait être pour lui une douleur insoutenable. Cecaniah, comme ses Pokemons le comprenait parfaitement. Ils avaient aussi subis cette douleur, quand Steelix était mort. En tout cas, Carchakrok devenait incontrôlable. Il commençait à attaquer n'importe qui, ne faisant plus distinction entre amis et ennemis. Il était devenue une véritable machine à tuer.

Note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Jeu 29 Mai - 17:41

Givrali attendait, prêt à en découdre. Cependant, son piège ne marcha qu'a moitié. Loin d'être immobilisé, de Locksley une fois tombée arriva à se relever. Givrali comprit qu'il devait vite la vaincre avant qu'elle puisse devenir une menace de nouveau, et elle devait profiter qu'elle était affaibli. Mais la Givrali comprit autre chose. Elle devait sauter hors de sa propre zone de glace ! Et vite... Pourquoi cela me diriez-vous ? Et bien tout simplement, car de manière totalement incohérente, une attaque tonnerre détruisit littéralement la couche de glace, la faisant éclater en fin morceau cou... A non. Il l'a fit fondre. A moins que l'éclair soit si chaud... Bon, trève de troll et réflexion physique, sinon, je vais être encore accusé d'être un vilain troll à toujours critiquer. Ce qui ne serait pas faux. Givrali alors sentit de l'électricité le toucher. Cela ne fit pas du bien, renforcé par sa fourrure mouillé, qui laissait mieux passer ce terrible éclair conducteur. Givrali... Etait furieuse. Se prendre un éclair, par temps de pluie, c'était déjà pas top. Mais par un adversaire qu'elle connaissait, et qu'elle avait déjà affronté par le passé. Hors de question de laisser passer cette outrage ! Il allait payer, avant qu'Irina paye pour ses actions.

Aria arriva. Pas trop tôt, pourrait penser Givrali si elle n'était pas occupé. La chasseuse de prime reconnu alors son evolition des glaces, qui étaient entrain de faire un tête à tête relativement violent avec l'Absol, qu'elle connaissait aussi. Merci aux Pokémon, cela l'aidait bien pour comprendre où était son adversaire. Maintenant, elle devait la trouver. Vu la situation, elle ne devait pas être très loin... Mais où ? Aria gardait bien son colt en main, prêt à l'utiliser. Elle allait sans doute risquer une embuscade, elle était pas stupide. Néanmoins, elle ne pouvait pas faire l'habituel technique de tirer à travers les murs, sur les échansons des portes, pour pouvoir vérifier si la personne qu'elle craignait ne préparait pas quelque chose... Ainsi, elle était malheureusement obligée de se montrer bien peu prudente, et d'entrer dans les différents Docks comme ça, avait l'impossibilité d'assurer ses arrières comme on disait. Elle en visita un premier, entièrement vide. Un second offrit le même résultats. Peu rassurée, elle s'approcha alors d'un troisième...

Le choc fut grand, les armes volèrent. Que s'était-il passé ? Que s'était-il passé ? Et bien, exactement ce qui était évident qui allait se passer : Aria était tombé dans une embuscade. Erreur de cadet de Police, mais bon, même les meilleurs pouvaient avoir leur moment de faiblesse ? On pouvait littéralement dire qu'Aria ne brillait pas comme chasseuse de Prime, depuis le début de ce RP, accumulant gaffes et boulettes qui pouvaient bien lui prendre la vie. On se demande pourquoi... Mais bref, quand on parlait de « prendre la vie », et bien, il fallait comprendre qu'on était alors entièrement et totalement dans le juste. En effet, après le choc, qui fit valser deux armes, une automatique, et une à roulette, Aria sentit alors des mains autour de sa gorge. Juste revanche, étant donné qu'elle avait tenté de tuer celle qui maintenant prenait sa revanche pour sa propre survie. Un étranglement. Aria tentait de lutter, de faire desserrer ses mains, mais elle n'y arrivait pas, elle n'avait visiblement pas la force... Peut-être était-ce littéralement la fin ? La chasseuse de prime avait été commis dans ce RP la gaffe de trop ?

Et Givrali pendant ce temps là ? Elle ne chômait pas. Évidemment, elle combattait, et était prête à vaincre cet impertinent, le plus rapidement possible, étant donné qu'il, aux yeux de l'évolition des glaces, ne méritaient tout sauf qu'on s'attarde sur lui. Le plus vite possible il sera à terre, le mieux ça sera. Le problème, était de taille. Il ne semblait mystérieusement pas d'accord ! Ahlala. Quel rabat-joie. Sérieusement. Pourquoi n'acceptait-il pas, je sais pas moi, de se laisser mettre K.O., comme ça, sans faire d'histoire ? Givrali tenta de lui tirer un laser glace, mais la visibilité était mauvaise, et sans aucun doute, ce maudit canidé étant une maudite teigne, devait sauter partout pour esquiver les parterres de glaces que Givrali faisait avec ses lasers glaces. Le pokémon glace ainsi faisait un combat acharné contre son adversaire, ce qui ferait presque qu'on en oublirait que c'était presque la fin, pour la fameuse Chasseuse de prime.

Cependant, ce n'était pas la fin pour Aria. Par encore. Aria comprit qu'elle n'avait pas la force pour tenter d'empêcher elle-même son étranglement, et ainsi, dans un dernier élan de force, abandonna de tenter de se dégager, comme si elle se laissait mourir. Son bras descendit alors, prêt de son kimono. Le souffle commençaient à littéralement manquer, les poumons réclamant de l'air, se contractait, un sentiment de douleur globalisé touchait toute la chasseuse de Prime... Avant que finalement, elle ne retrouve de l'air. Que s'était-il passé ? Et bien, tout simplement, elle avait fait sortit sa dernière recru, celui qui manquait mystérieusement, quand j'avais fais la liste des Pokémons, et celui dont tout le monde avait oublié la présence, une capture venant de la fraiche comptée d'Unys... Zebibron ! Et oui, ce fier Pokémon électrique, un peu dur avec tout le monde, et adulant les plus forts, avaient réussi à être invoqué par Aria, voilà pourquoi elle avait arrêté de lutter. Et une fois sortie, il avait chargé de toute ses forces Irina, par une forte attaque Bélier, pour la faire tomber. Le choc lui fit un peu mal à la tête, mais qu'importe. Aria l'utilisa alors pour se relever, lui faisant pousser un soupir de dédain, surtout quand il entendit les remerciements :


« Merci... Zebibron... Tu m'as sauvé...! »

Le Pokémon électrique, une très forte tête, qui n'aimait pas spécialement les remerciement, se contenta d'un rapide coup de tête pour montrer qu'il acceptait les signes de reconnaissance. Sa fourrure de Zèbre se chargea d'électricité, devant la chasseuse de Prime, tandis qu'elle se relevait lentement, toussant un peu, massant sa trachée encore très endolori par la tentative d'étranglement, ce qui n'était que rarement agréable. Elle avait presque vu sa vie défilé devant ses yeux, et une chose était sur, elle ne devait pas se retrouver de nouveau dans une situation comme ça, sinon, elle y passerait littéralement, ayant aucune chance avec sa maigre force de survivre. On sentait qu'Irina était plus sportive qu'elle, et qu'elle était plus habitué à ce genre de combat qu'Aria, qui était une tireuse et une stratège. Elle avait fait un peu de combat singulier, de temps en temps, mais c'était pas son truc, fallait bien le comprendre. Zebibron alors lança des petits éclairs, pour tenter de paralysé encore plus la pauvre ex-impératrice blessé, ne montrant aucune pitié, à l'image de sa maîtresse. Zebibron trouvait... Que les faibles ne devaient pas gagner, contre les forts... N'est-ce pas, Mademoiselle de Locksley ? Aria déclara alors, d'un ton sarcastique :

« Prépare toi de Locksley. J'ai été une créancière très patiente. Mais quand je dois me faire payer. Je me fais payer. »

Le combat à main nu repris. Peu logique, comme dit précédemment. Aria n'était-elle pas véritablement plus faible. Cependant, leurs armes, aux deux filles, étaient beaucoup trop loin... Enfin... Leur armes... Aux deux femmes ! Oui, car ons ne pouvaient sans doute pas dire que c'étaient des filles, ses deux combattantes. Trop vielles. Quoi ? Cela n'a rien à voir ? Totalement. Mais bref, la question était clair : Pourquoi faire un combat au corps à corps ? Deux raisons, ce qui était important. La première ? Irina était affaibli, peut-être même légèrement paralysé par les éclairs du jeune Pokémon électrique répugnant Irina pour sa faiblesse ici présente. Donc, Aria avait toute ses chances, pour pouvoir la vaincre. Deuxièmement, elle devait la vaincre, en tout cas, l'éloigner, pour que seul elle, Aria Cantore, puisse récupérer le Colt et l'arme automatique d'Irina. Car sinon, cela risquait gros pour Aria, qui n'avait pas spécialement envie de finir cribler de balle, mais qu'avait plutôt envie que cela soit le cas de son adversaire. Elle pouvait l'assurer, maintenant, préparant un bon coup de coude dans le crane, suivit d'un coup de pied, pour l'envoyer contre le mur d'en face : Elle allait ramener le corps au prochain commisariat. Et que personne ne conteste. Elle s'était défendu. Dans ses droits de chasseuses de Prime, elle avait dut malheureusement l'abattre... Comme c'est malheureux.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Jeu 29 Mai - 19:20

Le combat faisait toujours rage au sein de l'entrepôt, et les différents pokemons d'Irina avaient fait une contre-attaque des plus efficaces face à leurs adversaires, c'était le cas de le dire. Leurs deux alliés, à savoir Tortank et Aligatueur, eurent l'intelligence d'effectuer Surf chacun de leur côté, remplissant le bâtiment d'eau. Carchacrok comprit et sauta avec rapidité sur une container, malheureusement imité par Démolosse et Ossatueur. Tentacruel, elle, fut des plus heureuses de l'attaque de ses compères aquatiques, car si elle était handicapée jusqu'à maintenant, dans l'eau, elle retrouvait une bonne vitesse. Quant à Métang, le pokemon métallique se contentait de planer un peu au dessus de l'eau. Les trois pokemons étaient hors de danger et n'attendaient plus que l'offensive adverse.

- Tonnerre.

En un seul mot, la dresseuse retourna la situation à son avantage, et bien plus encore. Lanturn sembla se concentrer pour faire une attaque électrique des plus dévastatrices, profitant de l'eau environnante créée par les pokemons de Hook. Si Carchacrok comme Métang furent épargnés par l'attaque, ce ne fut malheureusement pas le cas de Tentacruel, laquelle reçut la foudre de plein fouet, et ressentit l'électricité la traverser, jusque dans la moindre de ses tentacules. Elle émit un cri déchirant, la douleur était plus forte que tout ce qu'elle avait pu subir auparavant. Etant déjà affaiblie par les Lames d'Air précédentes, la pauvre pokemon n'en supporta pas davantage, et, en une fraction de seconde, ferma les yeux. Le coeur de ce corps carbonisé venait de lâcher, laissant le cadavre de la créature flotter sur l'eau ...

Métang, lui, à la vue de cette attaque électrique, s'était un peu plus éloigné, et avait gagné en hauteur, mais ce fut à ses dépends, car il ne s'était pas rendu compte qu'il s'était approché du Démolosse, lequel était toujours sur un container. Ce dernier, visiblement rancunier, n'hésita pas à attaquer de nouveau avec Lance-Flammes. L'attaque enflammée brûla littéralement Métang qui ne put crier malgré sa douleur infinie. Les yeux toujours ouverts, il se voyait lui-même fondre, il ne voyait plus que le feu infernal autour de lui, avant ne plus rien voir du tout. Le protecteur d'Irina, qui avait perdu son apparence pour devenir un bout de métal, tomba dans l'eau, inerte, rejoignant son alliée, tombée au combat comme lui.


- KROOOOOOOOOOOOOK

Le cri douloureux de Tentacruel fut suivi par un hurlement de rage venant de Carchacrok. Ce dernier venait de descendre de son container, les pattes dans l'eau, et regardait les cadavres de ses amis et alliés. Dans un premier temps, il ne comprit pas. Comment ses deux compagnons avaient pu périr ? Eux qui, comme lui, comme sa maîtresse, s'étaient tant entraînés pour devenir les plus forts possibles ? C'était impensable, mais pourtant vrai. Et ils allaient tous payer. Tous sans la moindre exception, cette peste aux cheveux blancs comme ce pirate, et tous leurs pokemons, tous allaient payer pour ce qui s'était passé sous ses yeux. Dans un nouveau cri de colère, le pokemon cracha un terrible Lance-Flamme tout autour de lui, créant, au contact de l'eau environnante, une vapeur aveuglante. Le pokemon dragon en profita pour charger avec Dracochoc sur Cecaniah elle-même. Elle était l'unique responsable de cette tragédie, et allait en payer le prix immédiatement ! Il ne laisserait rien ni personne se dresser en travers de son chemin, entre lui et sa proie, il comptait bien la trancher d'un coup sec !

Pendant ce temps, inconscient que deux de ses alliés étaient tombés, Absol continuait son affrontement avec Givrali, qu'il était parvenu à blesser d'une attaque Tonnerre boostée par la pluie qui frappait toujours. Le loup était satisfait, mais se doutait bien qu'il n'en avait pas fini pour autant. Il connaissait la haine de la pokemon glace à l'égard de sa maîtresse, celle-ci ayant tué le dresseur de Givrali. Il savait donc qu'elle ne renoncerait pas si facilement, et qu'elle probablement jusqu'à mourir pour venger son maître. Effectivement, l'évolition lança à son tour Laser Glace qui toucha au but le pokemon ténêbres sans pour autant le mettre KO. Après cette offensive, Absol resta concentré, tandis que des lames apparaissaient autour de lui, il effectuait en ce moment même la technique Danse-Lames, qui améliorait considérablement sa force de frappe. Une fois les épées disparues, le pokemon fonça vers l'ennemie, tentant une attaque Tranche qui serait douloureuse, si jamais elle atteignait sa cible ...

A l'intérieur d'un entrepôt, non loin de là, l'affrontement faisait toujours aussi rage, et peut-être plus encore qu'entre les pokemons. La rivalité et la haine entre les deux femmes n'avait jamais été à cette ampleur. Irina avait les mains sur la gorge d'Aria, laquelle tentait de se débattre mais en vain. L'ancienne Seconde impériale n'attendait plus qu'une chose : un craquement. Que son ennemie meurt pour du bon, et que tout finisse une bonne fois pour toutes ! Irina regardait avec plaisir le visage affaibli et suffoquant de la chasseuse de primes, attendant ce moment inévitable. Elle ne devrait pas y prendre plaisir, évidemment, il n'y avait aucun plaisir à en tirer, sauf à la rigeur une légère satisfaction à l'idée de tuer un faible, mais pas davantage. Néanmoins, la de Locksley ne pouvait pas s'en empêcher, cette peste d'Aria ayant été une telle plaie dans sa vie ces derniers temps ... Le fait qu'elle survive lors de leur première confrontation, et qu'elle mène un assaut vainqueur à Cramois'ile par la suite, marquant la première défaite d'Irina. Impardonnable ! Mais alors qu'Irina s'apprêtait à la punir de ces crimes, elle fut poussée sur le côté, permettant à son opposante de se relever, à côté d'un Zébibron qui sortait de nulle part et qui lança aussitôt des petits éclairs à la jeune femme, qui ne put s'empêcher de crier légèrement ...


« Merci... Zebibron... Tu m'as sauvé...! Prépare toi de Locksley. J'ai été une créancière très patiente. Mais quand je dois me faire payer. Je me fais payer. »

"Ce sont donc tes uniques objectifs, la vengeance et l'argent ? Quel manque d'ambition ... Ta mort ne sera pas une grande perte pour le monde."

Et oui, malgré sa douleur, Irina n'hésita pas à narguer son adversaire, pensant néanmoins tout ce qu'elle disait. Aria Cantore n'était qu'une flic parmi tant d'autres, insignifiante, faible et lâche, elle serait remplacée aussitôt, tandis qu'elle était l'Impératrice, la future chef de Kanto, et qu'elle allait changer radicalement ce monde imparfait, et comptait bien commencer par éliminer cette imperfection qu'était la policière. Aria se jeta de nouveau sur elle, et cette fois en prenant clairement le dessus. Les multiples douleurs étaient devenues trop fortes pour Irina. Elle sentait du sang couler de son ventre, la douleur dans tous ses membres après l'attaque électrifiée de Zébibron, son énergie la quitter peu à peu ... Est-ce que ça pouvait être sa fin ? Face à une faible lâche comme Cantore ? Ce serait une honte sans nom pour sa famille, pour son rang, et surtout pour elle-même. Elle ne pouvait pas accepter cela ! Elle se surmena donc, ignorant sa douleur, ignorant ses blessures, ignorant sa fatigue, et donna autant de coups qu'elle le pouvait sur l'adversaire, elle l'avait sans doute blessé, et comptait bien la tuer, coup après coup, elle finirait bien pour l'éliminer. L'une des deux ne tarderait plus à tomber ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 2 Juin - 9:46

Toutes les conditions étaient réunis pour permettre au Capitaine et à ses Pokémon de remporter non pas une victoire, mais une glorieuse équité face à un adversaire bien supérieur normalement. En effet, si sur les terres le Capitaine restait un Champion médiocre, sur mer il en était rien et la Championne Ondine elle même s'inclinerait respectueusement devant lui. Inutile de dire que le Capitaine s'amuserait à relever la Championne pour l'inviter à boire un verre, mais ceci concerne une autre histoire et une histoire qui n'a jamais eu lieu. Pour le moment, le Capitaine était concentré sur son adversaire, tandis qu'il gardait les pieds et les mollets dans l'eau. Même si les vêtements étaient habitué à vivre dans l'humidité marine et avait un pouvoir imperméable, il n'étaient pas une tenu de plonger et à ce niveau là, le Capitaine était tout trempé. La jeune femme escalada alors un des conteneurs, suivit de ses autres Pokémon qui avait pu esquiver à temps l'offensive aquatique. C'était peut-être le détail le plus frustrant dans cette remise à niveau qui aurait permis un duel intéressant et plus qu'avantageux pour le pirate.

- Eh bien, tu remonte dans mon estime. Même si je ne l'ai pas sur moi, j'en possède un également. Et je peux te dire que le tien est très bien dressé. Cependant... cela ne suffira pas. Il me suffit d'une attaque pour renverser la situation.


Le Capitaine ne put s'empêcher de rire un instant, l'air mauvais, quelle arrogance de la part de cette fille. Imaginer pouvoir renverser la situation en une seule attaque, c'était d'un orgueil! Pour qui se prenait elle? Lugia? C'était ridicule, même un Maitre Pokémon ne pouvait prétendre avoir une telle force. Pour le moment il avait l'avantage et allait en profiter dès l'instant. Coincé sur leur contenaire, il suffirait de les bousculer et au bout d'un moment il serait contraint de tomber à l'eau. Léviator d'un revers de queue pouvait le faire, et Tortank n'aurait qu'à tirer au canon, ça lui ferait une sorte d'entrainement tandis que Aligatueur s'amuserait avec les restes! Un plan parfait n'est-ce pas?

- Tonnerre.


- Quoi?! Mais nan attends!!!
Hurla le Capitaine alors qu'il était trop tard, le Lanturn adverse avait obéit! Pour le Capitaine c'était la décision la plus sotte de toute l'histoire du combat aquatique! Certes, Cecaniah était loin d'être naïve et inexpérimenté, au contraire même. Mais au niveau de combat marin celui qui était le plus expérimenté des deux même sans avoir une puissance équivalente, c'était lui. Et là c'était un mauvais ordre, un très mauvais même.

Une explication descriptive s'impose, mais la logique aussi rapide que la foudre montrerait à tous le coté déraisonnable de l'ordre. Le sol était recouvert d'un bon mètre d'eau, Lanturn, tentacruel comme tout les Pokémon de Hook y étant, le choix pouvait sembler bon et dans ce cas il aurait fallu employer toute la puissance électrique. Cependant et à force de combattre avec l'eau et dans la crainte d'offensive électrique, on apprenait à surveiller et à regarder son environnement, et là, il fallait prendre en compte la matière des conteneurs comme de l’entrepôt lui même. En l’occurrence, des conteneurs de fer, une charpente en fonte et un toit de tôle pour un entrepôt naval des plus commun. Autrement dit, un environnement entier composé d'eau et de fer! Certes, la taille du bâtiment et de la zone de combat étant grande, cela diminuait l'impact électrique, mais quand on à un Lanturn de Maitre Pokémon, cette donné est à oublier. Bref, la décision aussi foudroyante et intéressante était trop dangereuse et instable, autant utiliser un Dracaufeu dans une raffinerie de pétrole!
Le Capitaine de toute façon ne put rien ajouter, la foudre circula tout autour de Lanturn, comme un séisme autour de son épicentre. Tortank, Aligatueur, puis Léviator furent touché. Tentacruel fut tuer sur le coup étant trop proche et trop faible, Léviator reçut un coup critique et retomba lourdement sur le sol, ne lui restant que peu d'énergie, Aligatueur bien esquinté se tordait de douleur et se remettant mal du choc, seul Tortank put tenir le plus, ses statistiques défensives le protégeant remarquablement bien et lui évitant un coup critique, néanmoins, il venait de perdre une bonne moitié de ses points de vie et la douleur était la même que pour Aligatueur. Quant à Hook, et bien il n'avait sincèrement pas l'habitude de se battre lui même contre les Pokémon, bien que parfois il s'amusait à chasser des Wailord avec son navire. Mais le choc électrique fut le même pour lui que pour les Pokémon, et c'est un coup de foudre au sens propre qui percuta le Capitaine avant de l'envoyer valdinguer plusieurs mètre plus loin, l'eau amortissant la chute qui sur le béton aurait été mortel.

- J'ai surestimer  l'adversaire... Je... je ne voulais pas qu'ils meurent... Allons-y, Hook. Allons sauver Irina.


Inutile de parler, le Capitaine était encore dans un état comateux, dans une sorte de phase entre le sommeil et l'éveil, ne parvenant pas à bouger ses membres encore brulant, ses muscles se révoltant ouvertement contre l'instinct de survie, exprimant leur mécontentement contre un coup qu'il n'avait jamais appris à encaisser. Ce fut Tortank qui s'approcha aussi vite que possible pour porter son ami et s'assurer qu'il aille bien, certes il ne se réveillait pas mais il était en vie. Aligatueur suivit le mouvement, s'écartant le plus loin possible du Lanturn, regardant effrayé le Métang et le Tentacruel qui venaient de perdre la vie. Cependant, il y en avait un qui venait de perdre non pas de l'énergie mais plutôt la raison, ce fut Carchacrok qui se mit à rugir si fort que le bâtiment lui même trembla.

- Whaaaaa, c'est quoi ce bordel...
Murmura le Capitaine en ouvrant les yeux, le rugissement ayant fait suffisamment d'effet sur ses tympans pour le forcer à ouvrir les yeux et à passer de la phase éveil passif à éveil actif. Voyant alors la scène et faisant un rapide bilan de la situation, Hook rappela Léviator qui n'avait pas à risquer de finir dans l'état de Tentacruel, Tortank et Aligatueur bien qu'affaiblit était encore solide contrairement à Léviator dont le double type avait été fatale.

Hook avait néanmoins pu comprendre et entendre en partie que pour l'instant Cecaniah devant son erreur était passé du rang d'adversaire à alliée temporaire, d'autant plus que Carchacrok semblait déchainé et que ses offensives se dirigeait vers tout le monde, Cecaniah comme...

- Attention!


Aligatueur esquiva à temps, mais il regardait désormais le Carchacrok d'un œil mauvais, se sentant trahit par ce Pokémon qui n'avait pas su garder la raison pour combattre le vrai ennemi; a savoir Cecaniah! D'autant plus que les Pokémon de Hook comme leur maitre détenait une sacré fierté et un orgueil aussi étincelant que le crochet du Capitaine. Le Capitaine venait de retrouver les moyens de sa réflexion et de sa stratégie, pas encore de son corps mais comme c'était pas lui qui devait se battre.
Comprenant qu'une fois déchainé un Pokémon est redoutablement plus puissant car n'ayant plus rien à perdre, et que les moyens d'actions de Lanturn étant sans nul doute des plus nul, tout comme pour Démolosse et Ossatueur bloqué par l'environnement, avec pour finir, Cecaniah bloqué sur son conteneur. Seul Hook détenait les cartes en mains pour se débarrasser de Carchacrok! Mais les Pokémon du Capitaine étaient pas assez fort contre un Carchacrok d'une de Locksley, le seul moyen de s'en sortir était d'utiliser un Pokémon d'un Locksley. Un Pokémon volé à Adonis pour lutter contre un Pokémon d'Irina, quelle ironie, une ironie qui leur sauverait sûrement la mise.

- Sharpedo! Aqua-jet et Croc Givre!

Le requin avait une taille impressionnante, et pouvait presque faire rougir tout les autres Pokémon qui de leur taille naturel pouvait se prévaloir naturellement d'une certaine supériorité. Sharpedo était un Pokémon sans pitié et assoiffé de sang, capturé sauvage, il était resté sauvage malgré la tentative d'éducation faite par son ancien maitre. Ce coté sauvage à semi anarchiste totalement libéré sous Hook avait permis d'en obtenir l'obéissance et le soutient, il était allié et le temps ferait d'eux des amis. Mais pour le moment les dent de la mer venaient d'être sortit et exigeait leur tribut de sang. D'une offensive ultra rapide, Sharpedo se jeta sur le conteneur de Carchacrok et le défonça littéralement, faisant tomber le Pokémon à l'eau et se préparant alors à le mordre de ses crocs glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 2 Juin - 19:22

Il y avait danger ! Certes, il ne restait désormais plus qu'un seul ennemi en ce moment, en la présence de Carchakrok, cependant il y avait un grand problème : Hook. Ce dernier était encore à terre, probablement encore un peu patraque de l'attaque Tonnerre qu'il avait reçut. Et encore, il s'en sortait plutôt bien. Cependant, il restait le Carchakrok, ayant littéralement briser ses limites, tant physiques que mentales. Devant un véritable berserker, il ne faisait plus distinction entre ennemis et alliés. Résultat, le dragon, devenu machine à tuer se dirigeait dangereusement vers le vieux capitaine Hook. On voyait clairement dans l'éclat de ses yeux ce qui allait se passer, il allait le déchiqueter. Le briser, broyer ses os, le tuer.

Fort heureusement, le loup de mer avait encore un atout qu'il s'empressa de sortir, pour protéger sa vie, un puissant Sharpedo, d'un niveau autrement plus puissant que ses autres Pokemons, si Cecaniah en jugeait par son attitude et son physique de fer. Il allait attaquer, les deux requins, des prédateurs, un sur la terre ferme et l'autre dominant les eaux.

- Sharpedo! Aqua-jet et Croc Givre!

Intelligent, pensait Cecaniah. Profitant de l'eau environnante, l'Aqua-Jet avait un effet de puissance décuplée, et si l'on regardait également l'autre attaque, Croc Givre, cela allait faire mal. Très mal. Tombant à l'eau le prédateur terrestre semblait avoir accusés quelques lourds dégâts. Cela aurait pu se terminer ainsi. Hook aurait rappelé ses Pokemons, comme Cecaniah et ils seraient partis. Mais il n'en était rien. Loin de là même. Cecaniah l'avait pressentis, dès le début. C'était de ce danger là qu'elle parlait. Sans le savoir, elle commençait à s'éveiller à quelque chose de plus grand dont elle n'avait pas encore conscience. Se relevant avec un ultime cri de rage, il fit la pire attaque possible étant donné la situation attaque. L'une des plus puissantes attaques Sol. Et l'une des attaques les plus terrifiantes existantes à ce jour : Séisme.

- On s'casse Hook. Tout va s'écrouler !

Joignant le geste à la parole, elle fit rentrer rapidement ses Pokemons dans leurs Pokeballs, sans chercher à comprendre puis sauta pour atterrir trois bons mètres plus tard, une légère douleur à la cheville. Cependant, l'instinct de survie primant sur le reste, elle ne ralentit même pas, talonnée de très près par Hook, tandis que Carchakrok continuait son carnage dans le vide. C'était fini. Le fier dragon était mort...

Continuant à courir dans les dédales, les deux dresseurs, désormais alliés ne s’arrêtaient pas, voulant arrêter le massacre qui se permettrait en ce moment-même. Et ils finirent par y arriver, haletant, leurs corps endoloris par le combat de titan qui était arriver, avec des équipes affaibli, mais ils y étaient tous les deux. Devant Irina et Aria. Cependant, la Maître avait atteint ses limites, elle ne pouvait rien faire de plus que de regarder la scène, et il en était sans doute de même pour le pirate.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 2 Juin - 20:33


Givrali et Absol continuaient une longue et magnifique danse d'attaques macabres. Tel un mortel tango, les deux s'attaquaient furieusement. Jusqu'à la mort ? On n'en savait rien pour Absol, mais c'était bel et bien le cas pour la Givrali, qui n'avait strictement aucun remord pour son adversaire, et la terrible danseuse des glaces, elle, était parfaitement capable de mettre fin une bonne fois pour toute à la vie de ce pauvre Pokémon ténèbres qu'était Absol ! Cependant, Absol n'était sans doute pas le soumis, dans cette terrible danse, qui étaient destiné à amener l'un des deux adversaire au tombeau. Loin de là, et il semblait prêt, si ce n'était pas tué, à défendre chèrement sa peau ! Maintenant, il fallait voir ce que cela allait donner. Car la danse macabre avait touché Absol de plein fouet, comme un fin rayon mortellement précis, dans le pokémon adversaire. Cependant, cela ne le mit pas à terre. Se chargeant, il se vengea à l'aide d'un terrible combo, qui fit valser encore plus loin le duo. Tranche plus danse lame... Ce n'était pas la première fois qu'Absol faisait son sword dancer, en duo avec la danseuse des glaces... Mais là, il toucha sa partenaire...

"Ce sont donc tes uniques objectifs, la vengeance et l'argent ? Quel manque d'ambition ... Ta mort ne sera pas une grande perte pour le monde."

« Oui. Sans doute. »

Et oui. Elle reconnaissait totalement qu'elle n'avait que deux objectifs avant tout. Deux objectifs dans la vie. Mais après tout, Irina n'avait-elle pas qu'un seul objectif : la Force ? Ce qui était en soit encore plus stupide que ce que voulait Aria. En effet, la chasseuse de prime voulait deux choses concrètes, une vengeance contre les teams qui avaient tout prit de son ancienne vie... Et l'argent, qui était soyons franc, le moteur de bien 40% de l'humanité, et presque 2 pour cent de personnages de forum RP, car voyez-vous, ce n'est pas cool de faire la réalité sur les forums RP. Soit les personnages gentils sont trop gentils, et ne peuvent pas avoir un but aussi sombre et dégradant que le simple but économique... Et les personnages méchants étaient bien souvent trop peu complexe, car totalement fou, ou trop compliqués pour s'abaisser à ces buts matérialistes. C'était ainsi qu'un but cliché devenait original ! C'est le monde à l'envers. Et encore une réponse où je ne peux m'empêcher de saquer. C'est quand même incroyable que je sois encore en vie avec ce caractère. Je me demande pourquoi je n'ai toujours pas eu razzia contre chez moi. Mais plus sérieusement, la Force, c'était un objectif irréaliste, abstrait... Ou alors on est sur un Forum Star Wars. Et personne m'a prévenu.

« Mais ta mort sera peut-être une grande perte... Mais dieu qu'elle fera plaisir. »

Et le combat reprit de plus belle. Zebibron avait reculé, car dans la Melee digne des pires combats qu'on ait put faire dans les trois, bientôt quatre versions de Super Smash Bros, et bien, il risquait bien de donner un coup à sa dresseuse, ce qui serait plutôt handicapant dans l'optique de réussir une victoire de son camp, par rapport au camp de l'adversaire; N'oublions pas que les plus mortelles des attaques étaient bel et bien celles des alliées, les fameux tirs amis. Mais ce n'est pas le sujet de ce RP, même si cela entre parfaitement dans la reflexion faîtes tout autour. Ainsi, Aria en était littéralement au mains contre son adversaire, et tentaient d'empêcher tout prise, faisant surtout un jeu de jambe. Comme vu précédemment, elle n'avait pas la force de vaincre son adversaire, avec la force brute, elle devait empêcher au plus tout emprisonnement qui aurait des conséquences calamiteuse pour elle ! Aria alors réussi soudainement à placer un direct du pied, je sais, cela ne se dit pas en général, dans le menton de son adversaire. OUILLE ! Cela devait faire sans aucun doute mal. Ainsi, profitant de cette instant de répit, Aria se dirigea à toute vitesse vers les armes. Celle qui arriverait à les récupéré...

Et Givrali ? Il fallait pas oublier ce fameux pokémon... Et bien, la pauvre, depuis qu'elle s'était prit l'attaque tranche, boosté par le terrible attaque Danse-Lame, elle n'en menait pas large. Tranche, boosté par un Danse-Lame, vous auriez deviné, ce n'était pas du tout un Combo qu'on appréciait de se prendre en pleine tête, et Givrali était fortement diminué par cela. Une autre attaque, et sans doute qu'il serait hors combat. Il devait réussir à mettre fin au combat. Mais comment ? Il devait le faire rapidement, car le boost de l'attaque Danse-lame n'était pas limité à une seule attaque, ce qui rendait les « Sword Dancers » redoutable, justement. Donc, que pouvait faire la gracieuse évoliton de glace ? Et bien... Elle devait fuir. Mais pour cela, elle allait préparer la plus terrible attaque Laser-Glace possible. Tournoyant sur elle même, elle profita de la pluie qui tomba toujours, et celle-ci devint alors des véritables petits piques après une attaque laser glace.. Reculant alors, Givrali tira un dernier laser glace sur le sol, le gelant de nouveau, et prit la fuite. Tant pis, elle était « défaite », mais la vengeance était un plat qui se mangeait froid. Elle aurait d'autres occassions de se venger contre les Rockets.

« Irina, tu connais le jeu. N'est-ce pas ? »

Sarcastique, violente, puissante. Voilà comment se sentait la chasseuse de Prime, là en cette instant. Elle avait enfin à sa merci son adversaire, étant donné qu'elle avait les deux armes, et que cette fois, Irina ne pourrait pas s'approcher suffisamment prêt assez vite, pour qu'elle puisse récupérer son arme avant d'être tuer. Aria allait enfin peu à peu s'approcher de son but final, celui d'arriver à enfin détruire les teams. But idéaliste, impossible, mais pour la chasseuse de prime, le plus beau et le plus important des buts. Et maintenant, Irina n'avait plus aucune chance. C'était la fin pour elle. La dette, comme avait fait auparavant Aria en comparaison venait d'amener le débiteur à la dernière, la dernière des routes. Celle de la mort. Aria avait été un créditeur très patient. Deux fois, elle avait put s'échapper. Et par rapport à ce qu'on disait, il n'y avait pas, aucunement, de « Jamais deux sans trois ». Loin de là, elle avait tenté deux fois de s'enfuir, et bien, là, elle n'avait pas d'autres résultats. La mort était l'unique résultat de cette addition.

« Là où la vie n'a aucune valeur, la mort parfois à son prix. C'est ainsi que je fis mon apparition. »

La roulette tourna. La balle partit. Devait-on vraiment dire plus ? La chasseuse de prime resta muette après sa déclaration finale. Alors qu'elle avait été globalement très bavarde pendant tout le combat, là, comme respectueuse devant son ami la faucheuse, elle resta muëtte. Une fois son travail terminé, elle rangea alors son colt, et l'arme automatique, tranquillement. Et un autre boulot de terminé. Maintenant qu'elle était morte, elle s'en fichait d'elle. Elle regarda le cadavre, et l'attrapa par un bras. Elle devait trainer ce corps jusqu'au commisariat. Elle avait tout les papiers, comme toujours, pour éviter de se faire incarcérer elle-même pour meurtre. Sa montre, qui prouvait son allégence au Force de Police Internationnal, en temps que Chasseuse de Prime, elle l'accrocha sur sa poitrine. Un nouveau job de terminé, et une prime de conséquence qu'elle allait obtenir. Une vie bien risquée qu'Aria menait, mais qu'elle menait maintenant sûre d'elle. Elle ne remarqua ainsi même pas, Cecaniah Corabelle, et le Capitaine Hook qui s'approchaient sans doute. Ils étaient trop loin pour le moment. Seul Pijako revint à sa maîtresse, et se positionna tranquillement sur l'épaule de celle-ci.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Lun 2 Juin - 22:22

Carchacrok se dirigeait vers Cecaniah à toute vitesse, n'ayant en tête que l'envie de la tuer, de la faire saigner et souffrir jusqu'à ce qu'elle en meurt, pour le mal qu'elle avait causé, mais le pokemon en fut empêché par un adversaire de dernière minute. Un Sharpedo à l'air féroce apparut devant lui, prêt à en découdre. Débordant de rage, le dragon voulut s'en débarrasser rapidement pour avoir droit à sa vengeance, mais le poisson fut plus rapide, usant d'Aqua-jet pour jeter le dragon dans l'eau, avant de le mordre sauvagement, lui infligeant une terrible blessure avec ses crocs gelés. Le pokemon, à terre, hurla de douleur, mais devenu presque fou, il fit fi de la douleur pour se relever. Il n'était pas faible, il était le premier pokemon d'Irina de Locksley, offert par le père de cette dernière, son plus puissant et fidèle compagnon, croyant totalement aux idéaux de sa dresseuse. Il ne pourrait la revoir avec honneur que s'il avait vengé ses alliés tombés, et c'est bien ce qu'il comptait faire, quel qu'en soit le prix à payer. Désormais relevé, très affaibli et couvert de son propre sang suite à la morsure du Sharpedo, il allait tous leur montrer ce dont il était capable, à cette arrogante maîtresse comme à ce traître de pirate, ils allaient mourir, même s'il devait aussi y passer !

Concentrant sa force en ignorant sa douleur de manière inconsciente, il sauta en l'air avant de retomber brutalement sur le sol, effectuant un ultime attaque séisme d'une puissance phénoménale. Le sol se mit à trembler tandis que l'installation entière commençait à s'effondrer. Le dragon s'évanouit à moitié sous le coup de l'effort. A peine conscient, il vit devant lui la maîtresse tenter de s'enfuir, tandis que l'entrepôt s'effondrait sur lui-même. Il sut alors qu'il allait mourir. Le toit allait finir par tomber à son tour, et il n'avait plus la moindre force pour bouger et s'enfuir. Il espérait seulement que cette action n'allait pas être vaine, qu'il allait emporter ses adversaires avec lui, pour qu'au moins Irina garde un bon souvenir de lui, celui d'un pokemon fort et fier, tout comme elle. Alors qu'il entendait le toit craquer au dessus de lui et tomber, il se remémora le temps où il n'était qu'un petit Griknot, et qu'il rencontra cette petite fille si gentille qui prit soin de lui ... Les morceaux du toit attérirent sur le puissant dragon, qui mourut sur le coup.

Touché ! Inconscient de la mort de tous ses alliés pokemons, Absol se montrait satisfait du coup qu'il avait donné à cette insolente Givrali. Elle n'avait que ce qu'elle méritait ! Si elle voulait jouer au plus fort, il en acceptait totalement les règles, lui. Voyant bien qu'un combat au corps-à-corps était un suicide après qu'il ait utilisé Danse-Lames, Givrali redoubla d'attaques Laser Glace, qu'elle lança de tous côtés, habilement aidée par la pluie environnante, il fallait l'avouer. Absol eut le malheur de tenter une nouvelle attaque Tranche, mais glissa malheureusement, car Givrali avait eu l'astuce de geler le sol de nouveau. Ne pouvant plus s'arrêter, le pokemon fut élancé contre son gré vers le mur d'un entrepôt, assommé. Givrali était partie avant, et n'avait pas l'occasion d'achever son adversaire, mais c'était la fin de la partie pour lui. Il ne se réveillerait que dans quelques heures, quand tout serait fini, et n'aura pas d'autres choix que de continuer sa route seul ...



« Oui. Sans doute. Mais ta mort sera peut-être une grande perte... Mais dieu qu'elle fera plaisir. »

Irina respectait au moins le fait qu'Aria admettait sa condition inutile et remplaçable dans ce monde. C'était une bonne chose de l'admettre, peu des gens faibles en étaient capables, après tout. Mais cet vision juste des choses ne semblait pas diminuer la haine apparente de la chasseuse de primes pour l'Impératrice. Haine qui devenait peu à peu réciproque, mais pour des raisons différentes. Aria haissait chaque membre de Teams à cause de son histoire, Irina détestait Aria pour le simple fait qu'elle lui ait, par deux fois, survécu, et donc, s'était prouvé aussi puissante qu'elle. C'était inacceptable à ses yeux, qui serait-elle si elle ne pouvait même pas se débarrasser d'une personne qui admettait elle-même son manque d'importance ? Elle devait la tuer avant de créer son Empire, c'était obligatoire, tout comme Adonis avait vaincu plusieurs maîtres pokemons, pour montrer à tous qu'il était digne de diriger ce monde décadent. Et s'il s'était détourné de ce chemin, elle ne le fera pas et accomplira ce pourquoi elle était né, son idéal, celui de sa famille, et elle n'échouera pas.

Et le combat reprit férocement, malgré ses blessures, Irina tenta de coincer de nouveau Aria, cette fois pour l'étrangler pour de bon. Les coups pleuvaient des deux côtés, évidemment, en danger de mort, l'adrénaline montait de plusieurs crans pour chacun. Mais Aria se montrait trop rapide, elle ne se laissait pas faire et utilisait surtout ses jambes, jusqu'à ce qu'elle parvienne à donner un puissant coup dans le menton de son adversaire. Cette dernière tomba sous le choc, à moitié étourdie. Une nouvelle douleur, qui ne l'empêcha pas, à la manière de son Carchacrok quelques instants auparavant, de se relever, pour avoir une image claire devant les yeux : Aria Cantore, tenant son arme devant elle, prête à tirer. Irina était bouche bée devant une telle scène, presque immobile, elle ne pouvait le croire. Mais le sarcasme d'Aria la ramena à la réalité :


« Irina, tu connais le jeu. N'est-ce pas ? »

 

Goguenarde, Aria pouvait l'être, car elle était en situation de force, à présent. Plus rien ne pouvait être fait, même si Irina réfléchissait à toute vitesse. Le moindre mouvement de sa part et Aria tirerait. Elle n'hésiterait pas, l'ancienne Seconde Rocket le savait, elle voyait bien ce regard de haine qui ne s'éteindrait que lorsqu'elle ne serait plus qu'à l'état de cadavre. L'ancienne Rocket regardait Aria droit dans les yeux, comme si elle ne voulait pas se laisser impressionner, et pourtant, elle l'était. Pas par la chasseuse de primes, mais par la Mort elle-même. La Mort qui avait pris sa mère quand elle était petite, qui avait pris ensuite son père, et qui venait aujourd'hui la prendre elle. Son voyage venait touchait donc à sa fin ? Elle avait échoué au côtés de son frère, elle n'avait pas su atteindre son idéal de perfection sans lui, et maintenant, elle allait mourir, au milieu de nulle part, de la main d'une personne sans importance, avant même qu'elle ait pu atteindre son objectif ... C'était pathétique. Il n'y avait pas d'autres mots pour qualifier sa situation. Toute sa vie n'avait donc servi à rien ... Et en fin de compte, elle n'était même pas capable de battre une simple chasseuse de primes. Son père allait être tellement déçu qu'il la rejoigne si tôt ... et son frère, Adonis, qu'allait-il penser de cela ? Allait-il au moins le savoir ? Elle ne put s'empêcher d'avoir les larmes aux yeux en pensant à lui, se rendant compte que leur dernière conversation aura été une dispute ...

« Là où la vie n'a aucune valeur, la mort parfois à son prix. C'est ainsi que je fis mon apparition. »

"Fais ce que tu as à faire."

Les larmes n'étaient plus là. Si sa mort était pathétique, elle serait au moins digne pour lui faire face. Aria s'était montré la plus forte, elle devait donc éliminer Irina, qui s'était révélée la plus faible. C'était ainsi que fonctionnait la Loi du plus fort, ce qui avait été sa devise durant toute sa vie, et qui l'obligeait maintenant à accepter la décision de la faucheuse. Mais deux personnes firent leur apparition à l'entrée de l'entrepôt, la maîtresse et Hook étaient arrivés ... Irina quitta Aria des yeux pour lancer son ultime regard à Hook, accompagné d'un sourire mélancolique, comme un adieu bienveillant. Peut-être la haissait-il pour lui avoir menti, mais elle voulait au moins lui dire qu'elle avait aimé la semaine passée avec lui, un des rares moments où elle avait réellement profité de la vie. Ce n'était pas le seul, bien entendu, puisque sa dernière pensée fut réservée à Adonis, son cher frère qu'elle avait tant aimé et admiré tout au long de sa vie. Elle espérait vraiment qu'il parvienne à trouver sa voie, qu'elle que soit celle-ci ...

Un son assourdissant. Une douleur intense mais brève. Et tout devint noir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mar 3 Juin - 10:20

Après le premier et terrible assaut de Sharpedo, le Pokémon d'Irina bien qu'affaiblit se mit à rugir de plus belle avant de provoquer un violent séisme, les fissures absorbant violemment toute la piscine improvisé et réduisant les colonnes de fonte en un rien de temps. En effet, si la fonte c'est solide, ça avait le gros défaut de se briser facilement de part leur haute teneur en carbone, et c'est dont tout l'entrepôt qui chancela et se mit à s'écrouler sur tout ceux qui se trouvait dans la zone. Heureusement, Hook encore sonné se trouvait sur le dos de son Tortank et n'aurait pas à utiliser ses propres forces pour s'enfuir; force qui de toute façon aurait été encore incapable de faire l'effort qu'exigeait l'urgence de cette retraite face à l'éboulement de poutrelle de fer, de colonne de fonte et de tôle ondulé au bordure tranchante.  Cecaniah venait de hurler qu'il était temps de se "casser", mais le bruit était tellement infernale et la scène tellement explicite que le Capitaine n'avait pas eu besoin d'entendre Cecaniah pour obéir, Tortank plus proche de la sortie utilisa le restant d'eau pour s'échapper rapidement, suivit de Sharpedo qui comme une flèche avait aussitôt rattrapé Tortank, tandis que le Capitaine rappela Aligatueur dans sa Pokéball.
Puis l'entrepôt s'écroula lourdement, il n'y avait pas de doute quant à la mort de Carchacrok et même si le Capitaine avait pu faire sa connaissance, les évènements s'étaient passé bien trop vite pour qu'il ressente de la peine ou quoi que ce soit d'autres d'ordre émotionnel. De toute manière, le Capitaine ne pensait qu'à une chose, où plutôt qu'à une personne, le souvenir de ce puissant Carchacrok ramenant naturellement l'esprit du Capitaine au propriétaire du dixit Pokémon.

- Irina...


Un mot qui voulait tout dire, sans même s'en rendre compte et à la manière de prononcer le prénom, on pouvait voir et sentir que le Capitaine prononçait celui-ci avec une réelle affection. Une affection qui n'avait rien de matériel ou de futile, une sincère affection qui aurait pu déboucher sur d'autres type de sentiment. Le Capitaine descendit du dos de son Tortank comme régénéré d'une énergie nouvelle, rappelant ses deux Pokémon avant de courir aussi vite que les vents de l'océan, ne s'enquiquinant pas à contourner les obstacles, déambulant aussi vite qu'il le pouvait. Suivit de la Maitresse Pokémon qui tenait l'allure aussi bien que lui, la jeunesse ayant des forces que le Capitaine n'avait plus l'habitude d'utiliser. Car même si le Capitaine était revigoré par une énergie issue de sa volonté et de son affection pour Irina, ses jambes n'avait pas l'habitude de la course à pied, surtout après un coup de jus et donc la réalité était à contraster dans les faits mais dans les apparences la volonté était là, plus éclatante que jamais.
Puis soudain un coup de feu, un bruit résonnant à travers les quais, il venait d'y avoir un mort, et à cette mort venait de s'ajouter une angoisse, une lourde angoisse. Le Capitaine était presque tétanisé mentalement mais redoubla ses efforts et tomba sur la scène, ravalant sa salive tandis qu'il fut prit d'une nausée mêlé à une angoisse incarné matériellement par ce qu'il avait sous les yeux. Devant lui, cette petite femme ridicule qui s'était déguisé en clocharde, désormais vêtu comme fier chasseur de prime et trainant le corps de Irina.

- Non... Non! Non! NON!!!
Cria le Capitaine dans un état de colère et de tristesse soudain, comment, comment cela avait pu arriver?! Elle n'avait pas réussi à survivre et pire! Il n'avait pas réussit à la rejoindre à temps pour la sauver, et maintenant cette flic trainait ce corps vers le commissariat le plus proche pour obtenir une prime? C'était tout simplement hors de question. Que la jeune femme fasse ça pour de l'argent, Hook pouvait le comprendre, ne pillait il pas les mers pour s'enrichir et profiter de la vie de la manière la plus immorale qui soit selon son propre désir? Mais là, cette fille avait tué Irina et le Capitaine était dans un état des plus scandalisé et Cecaniah qui était à ses cotés pouvaient ressentir toute la rage qui traversait le Capitaine.

Le Capitaine sortit alors son mousquet, un pistolet semblable à ceux d'autrefois mais dont la force et le fonctionnement avait été adapté au monde contemporain. Il sortit l'arme et tira vers Aria, un tir simple, rapide et à peine visé, nul doute que la chasseuse de prime avait été éraflé ou avait même esquivé la balle! Cependant comme toute personne avisé, elle lâcherait sa victime et se mettrait à l'abri.
Une fois Irina laissé à terre, le Capitaine se précipita pour se recueillir sur son corps. Sorte de recueillement désespéré et qui calma la rage du Capitaine pour l'envahir d'une profonde nostalgie et d'une grande tristesse, bien qu'il ne se soit jamais rien passé entre eux. James Hook avait perdu en elle, une amie, une amie qui aurait pu être bien plus et le fait de ne plus pouvoir la voir en vie le lui fit douloureusement comprendre.

- Pourquoi? Pourquoi... T'aurais du rester à Kalos...


Hook aurait voulu dire bien plus, mais Aria après une première frayeur allait revenir réclamer son du, d'autant plus que le Capitaine ne pouvait pas tarder. Car avec un séisme et des coups de feu, ce sont les policiers qui sont de sortie et ce fut leur sirène qui désormais résonnait au loin. Le Capitaine comprenant que le temps fut venu, récupéra un des bijoux d'Irina, bijou qui deviendrait une sorte de souvenir et de trésor sans valeur matériel mais une grande valeur sentimentale. Il ne voulait pas l'oublier, mais ce que n'oublierait pas les témoins c'est que le Capitaine avait parlé de Kalos, un petit indice pour une nouvelle investigation...
le Capitaine prit alors la fuite, ne sachant pas s'il serait suivit par Cecaniah, Aria quant à elle serait occupé à expliqué ce qui s'est passé au flic et à récupérer la gloire de la mort d'Irina qui passerait bientôt aux journaux télévisé du monde entier. Adonis ne pourrait échapper à la nouvelle et si la vengeance est un plat qui se mange froid, c'est qu'il s'agit d'une entrée avant le plat principal qui se partage en famille! Le Seigneur Noir souhaiterait sûrement venger sa sœur, un peu comme Hook qui s'il pouvait irait baffer volontier Aria de son crochet d'argent. La seule chose que James savait c'est que les flics ne l'avait pas vu et le capitaine après une dizaine de minute de fuite, le Capitaine se laissa tomber sur le bord de la mer, juste en face des cave taupiqueur, non loin de la nature sauvage avant de contempler la mer. Un bruit de pas se fit entendre, quelqu'un avait réussit à le suivre, une personne seule, le Capitaine se laissa approcher, pour le moment il n'avait rien à faire et se fichait de tout ce qui l'entourait. Pour le moment il avait besoin d'être seul, et pour cela, il s'isolait dans ses souvenirs tout en regardant l'océan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mar 3 Juin - 11:21

Mort. C'était terminé. La De Locksley, l'Impératrice et sœur de l'ex-Empereur de la Team Rocket s'était éteinte, comme des pétales de cerisiers, après le Printemps. Il ne restait plus d'elle qu'un simple cadavre, dernier vestige de son existence. Aria avait vaincue, ayant désormais dans les mains le corps qu'elle trainait, sans le moindre ménagement. Cecaniah, aux côtés de Hook pouvait aisément ressentir toute la peine que le vieux capitaine ressentait. Elle était sans doute au même niveau de chagrin que la sienne, quand Steelix était mort, en protégeant ses compagnons, abattu par les attaques du Tyrannocif d'Adonis. En tout cas, s'il n'y avait pas lieux à la rigolade, Cecaniah imprima dans sa mémoire quelques mots glissés par le loup de mer.

- Pourquoi? Pourquoi... T'aurais du rester à Kalos...


Kaolos ? Voyons voir, c'était la sœur d'Adonis et si elle était venue depuis Kalos jusqu'ici, cela ne voulait dire qu'une chose : elle savait où le trouver. Elle devait se diriger à Kalos pour se débarrasser définitivement d'Adonis. Elle avait fait l'erreur de le sous-estimer la première fois, elle ne le ferait pas une seconde. Et, tandis que les sirènes des policiers criaient dans la nuit et qu'Aria se dirigeait vers eux, ayant récupérée le corps, Cecaniah devait prendre une décision. Hook s'était enfuis. Il y avait donc deux choix qui s'offrait à elle : rejoindre la lumière auprès d'Aria et vivre dans la gloire, ou s'enfoncer dans les ténèbres de l'anonymat, n'hésitant pas à recourir aux ténèbres pour vaincre ses ennemis. Son choix était fait. Si la justice se retrouvait incapable de vaincre le mal, que faire ? Combattre le mal par le mal ou s'accrocher à cette justice jusque dans la défaite ? Une devinette. Dans les deux cas, le mal l'emportait. Mais elle serait du côté des vainqueurs.

Cecaniah se dirigeait vers la plage, où se trouvait Hook, pour mettre de l'ordre dans ses idées. D'abord le convaincre puis retourner au Conseil quelques temps, afin d'organiser Radiant Dawn. Puis... la vengeance. Elle tuerait Adonis la prochaine fois qu'elle le verrait, il n'y avait plus de marche arrière possible.

- Elle comptait pour toi, pas vrai ?

Plus une affirmation qu'une question. Évidemment. Même un aveugle le verrait, Hook devait l'aimer. Pour Cecaniah cela ne faisait aucun doute. Il n'y avait qu'à voir la tête que faisait le pirate, il faisait presque peur. Presque. Après quelques secondes de silence, elle reprit la parole :

- Que vas-tu faire ? Nous sommes maintenant tous deux sur la liste noir d'Adonis, et bien pire qu'avant... il voudra nous tuer.

Oui, évidemment. Adonis voudrait venger sa sœur. Et autant dire que le pirate et la Maître s'étaient fait un ennemi commun des plus dangereux. Afin de mettre toutes les chances de leurs côtés, ils devaient...

- L'ennemi de mon ennemi est mon ami...-Elle avait prononcé ses mots faiblement,mais sans doute assez fort pour qu'il l'entende. Espérant qu'il ai mordu à l'hameçon, Cecaniah continua.

- Comme tu le sait peut-être, je monte actuellement une organisation non gouvernementale, pour le combat contre les Teams : Radiant Dawn... Que dirais-tu de t'associer à moi. Il faudra bien ça pour stopper la folie meurtrière d'Adonis.

Silence. Une minute, puis deux pour finir par cinq. Le capitaine devait sans doute réfléchir. Cecaniah espérait vraiment qu'il accepte. Sans compter sa puissance pure, cela lui ferait des atouts maritimes non-négligeables. Au bout du compte, elle finit lui tendre la main en disant quelques mots :

[Rejoins-moi... Rejoins mes rangs. Sacrifie ta vie s'il le faut, mais ne le fait pas inutilement. Afin que plus personne n'ai jamais à subir ce genre de pertes.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore


avatar
Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mar 3 Juin - 15:30

Fini. Il y avait-il besoin de dire plus ? Maintenant, ce n'était qu'une bref scène macabre où Aria allait récupéré son dût, comme un charognard des temps moderne, qui récupérait littéralement de l'argent sur le corps d'autres personnes... Tout aurait put se passer comme toute autre moment où la chasseuse de Prime ramenait quelqu'un dont elle n'avait put laisser en vie... Mais ce ne fut pas le cas. En effet, soudainement...

- Non... Non! Non! NON!!!

« ... »

Aria restait muette. Elle pourrait sortir son arme, et mettre en joug le Capitaine, celui qui venait de littéralement la pousser, et de la faire tomber, la surprenant et la mettant dans une situation qui aurait put être très problématique si un Deus-Ex Machina pour elle n'approchait pas (en toute logique, ne critiquons pas trop vite !).... Mais elle ne le fit pas. En effet, il semblait littéralement dévaster par la mort d'Irina. Mort qu'elle avait causé. Bien qu'Aria n'ait jamais regretté ses actions contre les Teams, les jugeant nécessaire et totalement juste... Elle dut avouer quand même qu'elle se sentit fort mal, là, pendant un court instant, un très court instant, à propos de ce qu'elle avait fait. Cela fut extrêmement bref, et ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dis. Nullement la chasseuse de Prime n'avait de regret vis à vis de ce qu'elle avait fait. Aucunement. Mais pourtant, pendant ce très bref instant, très très bref, mais bel et bien existant, Aria avait eu un remord. Un sentiment de peut-être qu'elle n'aurait pas du faire ça. Peut-être qu'elle n'aurait pas du tuer. Peut-être que la mort n'était pas, au final, l'unique solution pour les teams. Elle fit vite voler cette idée, cette maudite idée de sa tête. Les teams avaient été hésité avant de ramener un manteau de mort sur le monde ? Non. Elle n'était que l'instrument d'une vengeance quasi « divine ». C'était tout.

- Pourquoi? Pourquoi... T'aurais du rester à Kalos...

« Adieu. »

Elle déclara simplement. Cet homme... Elle le connaissait. Elle savait qu'il avait fait un pacte avec le Diable, en travaillant pour les Aquas. Mais ce n'était pas le moment de le tuer. Elle savait qu'il était maintenant un ennemi, et que sans aucun doute, il voudra un jour se venger. Comme elle venait de le faire, quoi. Mais c'était logique, et cela était indéniable, indécollable de la vie de Chasseur de Prime, de toute façon. Un chasseur de prime n'échappait pas à cela. Elle savait aussi, maintenant, qu'elle venait d'envoyer un véritable missile à Adonis de Locksley. Elle l'avait fait, et en était bien consciente. Et c'était fait exprès. Elle voulait justement qu'Adonis soit au courant. Ainsi, elle ramenerait ouvertement l'Empereur Noir jusqu'à elle. Et ainsi, elle pourrait se venger. Elle voulait le ramener. Cette mort était un peu un immense et macabre hameçon pour ramener jusqu'à le Terrible Adonis de Locksley. Moralité ? Aucune ! Et risque ? Des tonnes ! Mais Aria avait conscience de tout cela. Maintenant, elle devait se concentrer sur autre chose. En effet, elle déclara alors, aux policiers qui étaient entrain d'entrer :

« Messieurs les policiers, voici la scène. »

Aria présenta la zone de combat. Givrali, pendant ce temps, revenait tranquillement, furieuse de ne pas avoir pu littéralement venger son maître. La scène montrait le combat, rien qu'à le voir. Les policiers, qui dans un cliché hollywoodien, était arrivé en retard, ne pouvait que constater. Arivée en retard logique, étant donné que seul la terrible attaque final de Carchacrok n'avait véritablement révélé aux forces de polices locales les évènements. Donc pour une fois, on pouvait excuser leur arrivée en retard. Aria était sans doute celle qui avait tout réglé, pensèrent presque en coeur les jeunes policiers de Carmin-Sur-Mer, pour la plupart des nouveaux, qui avaient connu la dictature des Rockets, et qui venaient juste de se faire fraichement engagé, et donc qui connaissait les succès de la chasseuse de prime. Plusieurs eurent bien envie de littéralement manquer de respect au cadavre d'Irina de Locksley, furieux de ce qu'avait put faire, ou de ce qu'ils pensaient qu'avait fait les Rockets sur leur belle région, mais ils furent empêcher par l'arrivée du Commissaire.

« Voici les papiers prouvant ma légitimité. Vous ferez passer la prime, monsieur le Commisaire.
-Cantore...? »

Un homme fort corpulent s'approcha, la moustache finement brossé. Le Commissaire Garcia, de Safraina. Quelqu'un qui n'appréciait que peu les chasseurs de Prime, et qui supposait que loin de là, la Loi n'avait pas été respecté par la fameuse Aria Cantore. Elle était connu, cette chasseuse de Prime. C'était sans doute l'une des plus efficaces, et elle avait brillé déjà à Ondes-Sur-Mer. Mais cela n'empêchait pas pour le fameux Commissaire de considérer Aria comme autant une criminelle que beaucoup de personnes qu'elle arrêtait, ou dont elle ramenait le cadavre. Le pire, c'est dans le cas d'Irina, à l'image de beaucoup de dirigeant fasciste, le peuple n'allait pas dire non à voir son cadavre, bien content de sa mort... Garcia n'avait pas de cartouche à son pistolet. Et ce fut presque un couteau qu'enfonça alors Aria, en déclarant :

« Oui. Elle a lutté, je l'ai tué. Criminelle de rang S n'est-ce pas ?
-Bien. »

La chasseuse de prime jeta alors la cape viellit et sale qui lui servait de déguisement depuis le début, révélant son kimono emblématique. Pour beaucoup de policier, Aria était un exemple, une beauté qui était capable de montrer sa force, et qui était l'égide de la Justice. Laisser moi rire. Bien sur Aria était à la lumière, et on la considérait comme l'une des grandes Justicière, l'une des grandes conquérentes contre les teams... Mais elle n'avait pas des techniques si différentes. Mais elle était dans la lumière, et était une héroïne, grâce à un cadavre, d'une femme qui avait été une femme. Un être humain ! Mais parfois, un comportement pouvait t'amener à jamais à une mauvaise considération. Pourtant, ne disait-on pas chez nos amis Latin : « De mortuis aut bene, aut nihil » ? Locution latine voulant dire que des morts, on ne disait que du bien, ou on se taisait... Et bien, ce n'était pas tant le cas, sans aucun doute pour Irina, et dans le meilleur des cas, elle sera frappé du Damnatio Mémoriae. Il y a quelques RP, j'avais fais des longs paragraphes pour monter la futilité des guerres que les teams avaient déclenché. Et bien ici, qu'avait apporté la mort d'Irina ? Rien. A part qu'Aria avait brisé une vie, pour venger sa propre vie brisé. Triste ironie... N'est-ce pas ?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria] Mar 3 Juin - 16:48

La pluie n'avait pas cessé depuis et malgré la peine du Capitaine, celui-ci n'avait pas droit à la vue d'un paysage digne d'une peinture romantique avec un beau ciel parsemé d'étoile se reflétant sur l'océan. Non, il n'y avait que bruine, humidité et une fraiche obscurité qui rendait l'endroit aussi chaleureux qu'un cimetière au mois d'octobre. Difficile de s'évader et de penser à autre chose que la tristesse, James Hook était venu tenter de se ressourcer en regardant l'océan et finalement, cette atmosphère malheureuse ne faisait que nourrir son chagrin.

- Elle comptait pour toi, pas vrai ?

- Oui, non... Enfin... C'est compliqué.
Murmura le Capitaine tout en fixant désormais son crochet d'argent, un crochet qui symbolisait à la fois sa force et la tristesse d'un membre perdu, un membre symbolisé métaphoriquement par Irina en ce jour qui dans sa mort avait emporté avec elle une partie de l'affection que le Capitaine portait, une partie de son âme.

Le pire dans l'histoire c'est que tout ceci, c'était fait en eaux profonde, cette affection particulière et bien inhabituelle de la part du Capitaine envers une femme; il ne l'avait pas vu venir, en se regardant il ne comprenait même pas pourquoi il était triste. Il savait qu'il l'était, mais c'était tellement inattendu et inhabituel chez lui que le Capitaine en était perturbé. C'était comme si un enfant venait d'apprendre la douleur pour la première fois, mais de toute façon, l'homme n'avait pas la tête à réfléchir métaphysiquement sur sa situation et se contentait lamentablement de broyer du noir.

- Que vas-tu faire ? Nous sommes maintenant tous deux sur la liste noir d'Adonis, et bien pire qu'avant... il voudra nous tuer. Le Capitaine n'avait pas vraiment écouté la jeune fille, bien qu'elle soit assez jolie, élément qui n'aurait pas été signalé s'il ne s'agissait pas de James Hook car oui, à moins d'être ravissante et bien foutu; le Capitaine écoutait très rarement, pour ne pas dire pas du tout, les personnes de sexe féminin. Ce qui n'avait pas été le cas pour Irina car elle avait su briser les préjugés machiste du Capitaine vis à vis des femmes. Mais là, c'était pas parce qu'il déconsidérait Cecaniah, mais c'est parce qu'il avait la tête ailleurs et on pouvait le comprendre. L'ennemi de mon ennemi est mon ami...

- Hum... Tu disais quoi?
Fit le Capitaine en se retournant vers la Maitre Pokémon, avouant ainsi à demi-mots qu'il n'avait pas vraiment écouté, mais la dernière remarque avait fait mouche. Et malgré la peine, le Capitaine écouta la jeune fille, se demandant bien où elle voulait en venir.

- Comme tu le sait peut-être, je monte actuellement une organisation non gouvernementale, pour le combat contre les Teams : Radiant Dawn... Que dirais-tu de t'associer à moi. Il faudra bien ça pour stopper la folie meurtrière d'Adonis. Rejoins-moi... Rejoins mes rangs. Sacrifie ta vie s'il le faut, mais ne le fait pas inutilement. Afin que plus personne n'ai jamais à subir ce genre de pertes.

Le Capitaine était effectivement resté silencieux, replaçant ses idées en tête pour répondre au mieux à la demande du Maitre qui n'était pas anodine du tout. Cela pouvait être très intéressant même, la jeune fille pouvait lui servir de couverture afin de vivre pleinement sa liberté, mais il fallait d'abord prendre en compte ce qu'elle espérait de lui. A quoi bon essayer de gagner et de vivre sa liberté s'il devait enchainer quelques une de ses prérogatives et s’encombrer de devoir des plus frustrants et dangereux?

- Faut voir...
Puis Hook releva brusquement la tête, comme s'il venait de se faire piquer au sens propre, étant piqué au sens figuré par une réalité qui venait d'être bousculé dans sa tête: Mais attends... Qu'est-ce que tu racontes? Quelle folie meurtrière d'Adonis? Il est mort depuis longtemps maintenant! Vous n'avez pas entendu parler de la bataille d'Algatia? Je veux bien reconnaitre que ce sale type pouvait écraser n'importe qui mais faut pas le croire invincible, il s'est fait démonter par Groudon et Rayquaza, donc comme n'importe quel humain, il en est mort. Et puis s'il était en vie, il serait revenu à la charge avec sa sœur non? Sa sœur... Olala nan mais qui aurait pu le croire!?

le Capitaine était sincère quand il expliquait que selon lui, le Seigneur Noir était mort sur Algatia avec l'Empire Rocket, d'ailleurs, la très grande majorité l'estimait comme telle! Et c'était pas sans faire plaisir au trois quart des gens qui avait vécu sous le joug de l'angoisse et de la peur. Le pire pour le Capitaine était de se dire qu'il avait eu le béguin pour la frangine du type qui devait le haïr le plus au monde. Après tout, on ne vole pas un des Pokémon d'Adonis de Locksley sans recevoir de sa part une haine farouche et une soif indélébile de réparer les outrages faîtes à l'Honneur. C'était comme ça que la famille devait raisonner, avec Irina le Capitaine en avait eu un petit aperçu.

- Quant à ma vie je ne l'ai jamais sacrifié, ou alors c'était au service de la Liberté! Celle de voyager et de profiter pleinement de la vie, sans que rien, n'y personne ne vienne m'en empêcher. Si je rejoins tes rangs, contre qui devrons nous lutter? Je croyais que les Teams n'existaient plus et maintenant je peux avoir le contrôle des mers et de ma vie, sans avoir à m’embarrasser des Aqua pour contrer les Rocket. Que propose tu donc, je peux agir comme mercenaire mais j'imagine que c'est pas de ça dont tu as besoin, si?


Le Capitaine se releva faisant face à la jeune femme, croisant les bras et restant aimable pour entamer un dialogue et recevoir des informations sur les Teams que le Capitaine croyait disparu. ce qui promettait d'être des plus intéressant!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria]

Revenir en haut Aller en bas
 

La Chute de l'Impératrice [dans l'ordre : Irina, Hook, Cecaniah et Aria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kanto :: Carmin sur Mer-