Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

Des retrouvailles et un nouveau départ

Adonis de Locksley
Empereur Noir de la Team Rocket
Empereur Noir de la Team Rocket


Messages : 59
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 29
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Des retrouvailles et un nouveau départ Dim 11 Mai - 16:58

Illumis, vieille capitale de l'Ancien Royaume de Kalos et métropole du pouvoir contemporain de Kalos, il s'agissait ici de l'une des villes les plus inspirées et ravissantes que le monde puisse connaitre. C'était de plus, la ville la plus peuplé du monde connu, ce qui était en soi un exploit non surprenant car la ville était de grande qualité. Au niveau de son architecture haussmannienne, de ses larges avenues, de ses nombreux parc et square, de ses nombreuses boutiques, du métro et des innombrables lieux touristiques; Illumis, ou la ville de la Lumière méritait bien son nom. Capitale elle avait ses atouts et ses inconvénients, le nombre de gens présent en ville était si important que le Seigneur Noir, ancien Empereur avait pu s'y dissimuler sans peine avec le garçon. A vrai dire, Adonis était, et cela avant même d'être Empereur, l'un des meilleurs agents de terrain qu'ai connu la Team Rocket. Après tout, il avait trouvé Giovanni lui même pour remettre d'aplomb la Team, et c'était ses compétences hors pairs qui avait fait de la Team ce qu'elle avait été. Certes, une fois le boss disparu mystérieusement il avait pris les rênes et mis de coté le travail de terrain qu'il détenait pour devenir Empereur mais ses compétences aussi durement acquise ne serait jamais oublié.  

Adonis marchait désormais de nuit, tenant par la main ce jeune garçon qu'il avait sauvé répondant au nom de Grégoire, il ignorait ce qu'il pouvait penser et comprendre de la situation. Le Seigneur Noir avait peut-être des compétences de tueur, d'espion, ou de stratège, il n'avait pas de compétences spécifique concernant l'éducation. Une tare sur lequel en vérité, son propre père serait bien déçu, en effet, bien qu'il ai formé ses enfants à devenir les meilleurs, le père d'Adonis n'avait jamais; oh grand jamais, voulu qu'il devienne un Homme dénué de tout sens émotionnel. Un Homme sans émotions n'étaient ni triste, ni joyeux, il ne ressentait rien et Adonis avait peut-être le cœur froid, mais il avait surtout un cœur terne. On pouvait presque dire que le coeur de cet homme était malade, c'était sûrement pour cette raison qu'il était si mal à l'aise avec les femmes, celle-ci pouvait parfois éveiller aux tréfonds de lui même des sentiments qu'il ne voulait pas ressentir, des émotions qu'il ne voulait vivre car ne voulant être assujettit à ses propres sentiments; C'était pour Adonis une marque de faiblesse, et pourtant...
Et pourtant aujourd'hui, il se tenait là, marchant et tenant dans son ancienne main de fer d'Empereur, une petite toute douce qui demandait une affection parentale perdu. Adonis craignait de ressentir des émotions qui l'affaibliraient et se trouvait mal à l'aise avec une femme entreprenante, mais ce petit garçon qui lui tenait la main était peut-être encore plus dangereux pour ce cœur qui veut rester gris. Car par son innocence et sa jeunesse, ce petit Cheval de Troie détenait la possibilité d'éveiller quelque chose de plus profond et de plus inconscient encore que l'amour envers une demoiselle, car si l'amour envers une femme était une réalité connu et donc crainte, il existe un autre type d'amour auquel on ne donnera pas encore de nom; car fragile et encore inconscient, il lui fallait du temps pour s'éveiller...

Adonis prit alors de mystérieuse clé et ouvrit la porte, c'était bien ici, le fameux appartement acheté par Irina pour la famille de Locksley. Le refuge ultime et secret dans lequel Irina et Adonis devaient se rendre qu'en cas d'ultime recours pour se refaire une santé.
Montant les escaliers, Adonis comprit que le petit Grégoire était épuisé de ce long voyage depuis Neuvartault et il y avait de quoi. Jusque là, les deux voyageurs s'étaient contenté de camping et rarement d’hôtel digne de ce nom, ne restant jamais deux fois au même endroit, de peur que le petit Grégoire soit reconnu par les mystérieux assassins gouvernementaux ou que ça soit Adonis lui même qui soit reconnu. Alors il le prit dans ses bras et escalada les dernière marches pour arriver dans l'appartement au premier étage, premier étage non surprenant, il s'agissait de l'étage noble et ce choix était aussi logique qu'évident pour Irina comme pour Adonis. C'était peut-être une stupide symbolique, mais quand on n'a plus que ça, il faut s'en contenter. 

- On est arrivé.
Fit doucement Adonis pour ne pas faire trop de bruit, il connaissait pas l'environnement et venait de voir que le petit garçon s'était endormi dans ses bras. Il devait vraiment être épuisé pour s'endormir aussi vite.

Adonis alluma alors la lumière découvrant l'appartement, celui-ci était très vaste, il méritait vraiment le nom d'étage noble car avec ses haut plafond et ses murs en lambris on pouvait croire qu'on se trouvait dans un hôtel particulier. Les décorations étaient au rendez-vous, à la fois sobre, classique et élégant, Adonis se sentait vraiment chez lui et reconnaissait bien le style d'Irina. Style qui était également le sien, c'était celui de leur enfance et celui là même qui incarnait le mieux leur famille comme leur éducation.
Le Seigneur Noir s'avança doucement du hall pour tomber sur un couloir à droite, la salle de séjour étant directement visible depuis l'entrée, salle de séjour dont la baie était illuminé de par la vue dur la Tour Prismatique. Adonis arriva alors dans ce qui était la chambre, visiblement ceci aurait du être sa chambre, la Chambre d'Irina était juste en face. Adonis posa alors doucement l'enfant sur le lit avant de le couvrir avec une petite couette, n'osant pas faire plus de peur de le réveiller, Adonis déposa les rares bagages qu'il avait réussi à prendre avec lui. C'était surtout des affaires de Grégoire en l'occurence, Adonis avait du repartir de rien depuis le combat face à Rayquaza et la mort qu'il avait failli recevoir de Groudon. Le Seigneur Noir prit alors connaissance des lieu, c'était un endroit très reposant et parfait, une jolie vue sur la Tour Prismatique. Une bibliothèque bien chargé et un bureau magnifique, bref, c'était parfait! Et surtout tellement beau comparé à tout ce que le Seigneur Noir avait visité. Pourrait il rester ici? C'était difficile à savoir, c'était un repaire pour repartir de bon pied, une sorte de ressort ou Adonis allait enfin pouvoir soigner ses trop nombreuses blessures et préparer plusieurs possibilité de camouflage. En effet, dans la salle de bain, en plus d'avoir de quoi se laver très confortablement; Il y avait de quoi se teindre les cheveux, des lentilles pour changer la couleur des yeux, et même des perruques et fausses moustache. Cela ferait rire de savoir jusqu'où en était réduit le célèbre Adonis de Locksley, à probablement devoir se déguiser pour rester cacher, mais bon, il était désormais une proie potentiel et si la mort était la couverture parfaite c'était une couverture fragile qu'il devait garder à tout prix. Quitte à parfois se déguiser en ce qu'il n'était pas...
 

De toute façon, là n'était pas la question. Si Adonis était épuisé et qu'il irait volontiers se coucher sur le canapé car son lit était prix, il était surtout affamé. Jusque là, les maigres repas trouvé et obtenu avait été essentiellement donné à l'enfant. Ce qui est normal et Adonis resta donc dans la cuisine pour préparer un bon plat. Cependant la porte d'entrée s'ouvrit dans un nouveau cliquetis de serrure, quelqu'un entrait, non pas un visiteur inopportun mais à la manière dont on ouvrait la porte, il s'agissait de sa sœur: Irina.
Adonis lâcha donc la casserole où avait été mis de l'eau à chauffer pour des pates, puis s'approcha de l'entrée, avec un sourire à la fois heureux et gêné. Sa sœur était en vie! Et la revoir faisait plaisir, la gêne quant à elle, c'était du aux circonstances amère de la défaite. Il avait perdu et aurait du y laisser la vie, tel l'exige l'honneur.

- Je suis là Irina!
A ses mots il s'avança et la prit dans ses bras, puis fit un pas en arrière avant d'ajouter: Je suis content de te voir, même si j'aurai préféré ne jamais avoir à venir ici ou alors pas dans ce contexte. Je suis entrain de préparer de quoi manger, tu as sûrement plein de chose à me raconter.

Adonis avait depuis la bataille caché son armure et gardait les vêtements du dessous, il avait pu les laver dans les hôtels mais même s'ils étaient propre, ils étaient à certains endroit déchiré, troué et certaines trace de sang séché n'avait pas voulu partir. Rien de choquant quant on le regardait de loin mais à le voir de près et sous la lumière d'une lampe de salon, c'était autre chose, on comprenait que le Seigneur Noir avait vécu des choses difficiles. Qu'allait dire Irina face à tout ça? Que dirait elle quand elle apprendrait qu'un enfant dormait dans le lit de son frère?

.:-------------------------:.
Ce personnage est en compagnie du petit Grégoire de Kalos
Ce personnage depuis l'évènement d'Algatia a une gène au niveau de la hanche gauche et une ou deux côtes mal réparé


Pokémon décédé: Zoroark, Lucario, Leviator, Ptéra
Pokémon volé: Sharpedo



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Dim 11 Mai - 20:54

Illumis. La capitale de Kalos et plus grand ville mondiale, et lieu de rendez-vous pour la nouvelle arrivante en ville. Irina de Locksley, ancienne Seconde Rocket, venait dans cette ville pour quelque chose de bien précis, à savoir, son propre frère, soi-disant mort dans la Bataille d'Algatia. Auparavant, les deux s'étaient donnés rendez-vous ici si jamais quelque chose tournait mal, et c'était malheureusement ce qui s'était produit. L'Empire était tombé, mais elle avait survécu, et était persuadée que son frère aussi, tant qu'ils resteraient en vie, l'idéal qu'ils portaient dans leur esprit et dans leur sang survivrait avec eux. Irina arriva devant un appartement luxueux, qu'elle connaissait bien, et pour cause, elle l'avait utilisé lors de sa mission de reconnaissance dans la région. Il s'agissait d'un beau bâtiment acheté il y avait bien longtemps par la famille de Locksley. Elle entra à l'intérieur, et entendit soudain une voix qui lui réchauffa le coeur :

- Je suis là Irina!

"Je savais que tu étais en vie ..."

Irina le serra dans ses bras. C'était si agréable de retrouver un être cher, le seul être cher qui lui restait en ce monde, quoi que ... Non, Hook n'était pas un être cher, elle ne l'avait connu qu'une semaine ! Et elle ne souhaitait pas penser à lui, pas maintenant, au moment où elle avait retrouvé son grand frère. Elle savait qu'il n'était pas mort, elle l'avait senti dans son âme et dans son esprit, elle savait qu'il avait survécu malgré les terribles événements qui s'étaient déroulés à Algatia. C'était parfait. Ils étaient de nouveau réunis, et à présent, tout pouvait recommencer, où du moins c'était ce qu'elle croyait.

Je suis content de te voir, même si j'aurai préféré ne jamais avoir à venir ici ou alors pas dans ce contexte. Je suis entrain de préparer de quoi manger, tu as sûrement plein de chose à me raconter.

"Hmm, je t'ai rarement vu te faire à manger toi-même, dit-elle avec un petit sourire, avant de reprendre son sérieux, commençant son récit, alors que tu était parti défendre Algatia, je me trouvais à Cramois'ile lorsque les forces de l'ordre et dresseurs en tout genre ont attaqués. Ils étaient nombreux et ont réussi à ... prendre l'île, ajouta-t-elle les dents serrés, le regard glacial, honteuse de sa défaite. J'ai échoué ce jour là.
Lorsque j'ai découvert que tu étais tombé à Algatia, j'ai tenté tant bien que mal de garder l'Empire sous contrôle, mais c'était en vain. J'ai réussi à m'échapper à temps et je suis allé un temps à Johto, pour me faire oublier. Mais je me suis vite retrouvée traquée, comme l'une des ennemies publiques prioritaires, et je n'eus d'autres choix que de quitter Johto par la mer. Je me suis souvenu de ce que l'on s'était dit il y a longtemps, de se retrouver ici si quelque chose arrivait. Et me voilà ..."


La jeune ne manqua pas de montrer son amertume au grand jour, pour avoir échouer dans son rôle de Seconde de l'Empire Rocket. Elle s'infligeait déjà son jugement répprobateur mais avait en réalité surtout peur de celui de son frère. Lui aussi avait échoué, mais, à ce qu'on disait, c'était face à plusieurs Titans ! La jeune femme, elle, avait échoué à Cramois'Ile, face à ces faibles et méprisables forces de polices. Elle s'était battu avec férocité et tenacité, mais cela n'avait pas suffi. Elle n'avait tout simplement pas été assez forte. Si elle avait maintenu l'Empire en vie, alors Adonis serait éventuellement revenu et ensemble, ils auraient à nouveau pu régner. Au lieu de ça, ils avaient tous deux échouer, mais son échec à elle lui semblait bien plus grave ... Elle demanda alors à son tour, pour taire le silence gênant :

"Et toi, que s'est-il passé de ton côté ?"
Revenir en haut Aller en bas
Adonis de Locksley
Empereur Noir de la Team Rocket
Empereur Noir de la Team Rocket


Messages : 59
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 29
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Lun 12 Mai - 18:12

Adonis était retourné dans la cuisine suivit de sa jeune sœur, pas la peine de lui présenter les lieux, c'était elle qui l'avait installé, choisis, et habité pendant un bon moment lorsqu'elle était venu espionner la région. Jusqu'à la cuisine elle avait gardé un sourire amusé, en effet jusque là ce n'était pas vraiment Adonis qui cuisinait, il y avait toujours eu des serviteurs et des cuisiniers pour cela. Déjà dans leur enfance et encore plus une fois logé au pouvoir impérial, en effet, Adonis en tant que Chef d’État n'avait pas le temps de préparer sa propre nourriture comme on peut aisément l'imaginer. Néanmoins, c'était pas une raison pour imaginer que l'ancien Seigneur était incapable de cuisiner sa propre nourriture. Ça serait assez ridicule d'ailleurs, de savoir qu'il était capable de tuer un homme avec un simple couteau pour bébé alors qu'il saurait pas cuisiner de simple pâte ou autres...
De toute façon le repas en question était presque prêt et tandis que sa sœur se posa à table juste en face de son assiette, il posa les couverts pour sa sœur. Laissant celle-ci lui raconter son périple tout en préparant une sauve à la viande, sur le moment la jeune femme ne pouvait pas voir ni même faire le rapprochement avec Grégoire mais Adonis était entrain de faire une sacré portion de pâte. A la base il voulait en préparer un plat et demi, mais il avait augmenter les doses pour en faire deux et demi, pourquoi le demi? Pour Grégoire, bien qu'il dorme à point fermé, le jeune enfant avait des nuits mouvementés et une fois réveillé il aurait sûrement faim.

- Alors que tu était parti défendre Algatia, je me trouvais à Cramois'ile lorsque les forces de l'ordre et dresseurs en tout genre ont attaqués. Ils étaient nombreux et ont réussi à ... prendre l'île. Puis, le regard plein de honte envers elle même et les dents serré, elle ajouta le ton plein d'amertume: J'ai échoué ce jour là.

Adonis devant la remarque de sa sœur ne put faire qu'une moue gêné et compatissant, lui aussi avait échoué et le gout de l'amertume il la sentait aussi bien que sa sœur. Ce gout de la défaite était pour lui fortement amère, et pour des gens aux ambitions aristocratiques si grande, pour des gens visant l'excellence comme eux; une défaite avait un goût amère, mais également âcre, comparable aux relents gustative de la bile qui vous reste collé à la langue après avoir vomi.
Adonis n'avait pas entendu parler de ce qui s'était passé ailleurs dans l'Empire, pas vraiment de sa faute, il était impossible de demander et d'observer de trop près car ceux qui savait ce qui s'était passé, savait également qui il était! Et revenir sur les lieux des crimes aurait été se jeter dans la gueule du loup, de plus, le souvenir de cette défaite l'avait gravé pour la vie, pourquoi remuer le couteau dans la plaie?

- Lorsque j'ai découvert que tu étais tombé à Algatia, j'ai tenté tant bien que mal de garder l'Empire sous contrôle, mais c'était en vain. J'ai réussi à m'échapper à temps et je suis allé un temps à Johto, pour me faire oublier. Mais je me suis vite retrouvée traquée, comme l'une des ennemies publiques prioritaires, et je n'eus d'autres choix que de quitter Johto par la mer. Je me suis souvenu de ce que l'on s'était dit il y a longtemps, de se retrouver ici si quelque chose arrivait. Et me voilà ...

Et voilà, le repas était servit! Un bon repas chaud pour un Homme qui n'avait rien mangé de concret depuis au moins trois semaines ou deux, Adonis ne pouvait savoir car il avait également perdu la notion du temps. Fuir, fuir et fuir, se cacher et se dissimuler du regard, éviter un ennemi qu'on ne voit pas. Peut-être même un ennemi imaginaire! L'ennemi d'un être qu'il avait décidé illogiquement de sauver et de garder à ses cotés. C'était censé être provisoire mais comme l'histoire le prouve, le provisoire tend à durer! Et en l’occurrence, qu'allait il faire du gamin? Il ne s'était pas encore posé la question, ce qu'il avait enduré par contre avait été dur, dur par rapport à la chute, et dur par rapport à la fuite, une fuite alourdit par la présence du garçon qui pour un homme en cavale n'était qu'un poids supplémentaire et pourtant...

- Et toi, que s'est-il passé de ton côté ?

- Je... je, comment dire... Adonis resta hésitant, ne sachant pas vraiment par où commencer.
Il venait de servir le repas et commençait à manger, et curieusement, malgré les bon ingrédient et le soin pris à faire un bon repas. Celui-ci avait un gout assez fade? Etait ce parce qu'Adonis était mal à l'aise par rapport à ce qu'il avait vécu ou l'amertume de la défaite refaisait surface? Tu n'étais pas là et je suis content de ne pas t'avoir fait venir... C'était un vrai carnage, rien ne s'est passé comme prévu. J'ai honte de l'avouer mais... J'aurai du mourir ce jour là.

Et là sous ses yeux, défilèrent soudainement les images violentes, un début de bataille favorable interrompu par le légendaire Titan Céleste. Amenant Kyogre et Groudon contre les hommes, les vagues et la lave, la colère des Titans une fois sous les yeux avait comme ouvert la conscience du Seigneur Noir qui devant les armes des hommes et leur cruauté avait appris à devenir insensible. face à la violence du cataclysme des Titans, personne n'avait été préparé, et voir avec quelle facilité ils avaient réduit toute les armées Rocket, Magma, Aqua et Galaxie en bouillie, c'était vraiment choquant et le teint pâle d'Adonis en se rappelant tout cela ne pouvait que témoigner du choc que devait avoir chacun des survivants.

- Nous étions entrain de dominer la bataille au début, certes Groudon et Kyogre était empêtré dans leur légendaire égalité mais nos forces armée tenait le coup. La guerre de siège est généralement longue et complexe, on les aurait eu à l'usure bien que certains soient arrivé sur l'île derrière les remparts. J'étais entrain d'affronter Gilgamesh, il se battait bien et nous étions dans un match serré, il m'avait brisé le poignet et je lui avait tranché le flanc gauche.
Adonis fit une pause afin d'avaler quelques bouchés supplémentaire, avant de reprendre, le fait d'en parler permettait de soulager les choses. Comme si sortir le souvenir par la parole permettait d'extérioriser l'évènement, c'était agréable et heureusement que Irina était là car Adonis n'aurait pu le raconter à personne. Certes il y avait ses Pokémon mais il avait honte devant eux, il avait échoué et il avait perdu plusieurs de ses amis au combats, ce qui lui était jamais arrivé malgré le coté cruel qu'on lui donnait: Et là Rayquaza est arrivé, normalement on aurait pu utiliser Groudon et Kyogre contre lui, mais il a fait un truc, c'était bizarre... C'était comme si sa présence et son arrivé fracassante avait eu la force de briser le sceau de l'Orbe Rouge. Groudon a pu se détacher de l'invocation continue du sceptre et là c'était du chacun pour soi. J'ai alors décidé d'affronter Rayquaza et j'ai envoyé d'autres de mes amis sauver les Hommes qu'ils pouvaient, tu sais, j'avais juré sur l'Honneur que je défendrais l'Empire et c'est ce que je voulais faire. J'ai combattu comme j'ai pu mais ça n'a pas suffit, j'ai perdu plusieurs de mes amis: Léviator, Lucario, Ptéra et Zoroark...

C'était un bien long discours et il n'était pas nécessaire de l'entendre pour celui qui l'as déjà vu, mais l'exprimer était important, que ça soit pour Irina comme pour Adonis lui même. Ils étaient solide comme la roche mais nul roche ne pouvait résister face à un choc trop violent; comme tout rempart et comme toute forteresse de pierre, mieux ne valait pas sous estimer une faille, et cette histoire en était une.

- J'ai rappelé les autres, et j'ai accepté la mort si Rayquaza épargnait le reste de l'île, je sais pas s'ils l'auraient fait et j'ignore même s'ils l'ont fait. Rayquaza m'as dit que c'était pas à lui d'en décider, Groudon est arrivé après avoir tué Léviator et à tenté de me tuer... Une attaque Abime pour me faire tomber dans un précipice mortel, Alakazam à pu nous téléporter et nous protéger de la lave juste à temps. Il me fallait désormais rejoindre cet endroit, c'était pas évident et il s'en ai passé des choses.


Adonis soudaint se rappela de Grégoire, pas qu'il l'avait oublié. On n'oublie pas aussi facilement ce genre de chose, mais le petit garçon était tellement étranger face à tout ce que le Seigneur Noir avait vécut qu'il n'était pas encore ressortit de son discours. Maintenant qu'il avait fini l'histoire principal, que dire où comment lui dire? Grégoire allait causer un choc à Irina qui ne comprendrait pas pourquoi il avait un garçon avec lui maintenant, et pire, s'il lui expliquait le contexte dans lequel le petit garçon était, elle serait encore plus surprise car quel personne censé et en fuite viendrait s’encombrer d'un gamin orphelin et qui était poursuivit par des assassins à la solde d'un Partie Politique de Kalos? C'était du suicide et le meilleur moyen de se mettre à dos, Kalos elle même! Et à part Kalos il n'y avait plus de terre en ce monde où les deux Locksley pouvaient espérer vivre en paix ou repartir de plus belle. Laissant Irina commenter ou poser ses question tandis qu'il termina son assiette avant de débarasser, Adonis réfléchissait au meilleurs moyens de lui dire.

- Il faut que je te montre quelque chose...


Adonis invita Irina à le suivre silencieusement, elle devait se poser bien des questions! Adonis déambula dans le couloir jusqu'à sa chambre, en entrouvrant la porte la lumière du couloir laissa voir le petit garçon au cheveux dorés. Celui-ci dormais paisiblement, en position fœtale comme pour se rassurer et oublier un vieux chagrin, la couverture tiré jusqu'aux oreilles, à le regarder ainsi le petit enfant ressemblait à un petit ange. Mais un ange ne pouvait pas attendrir le cœur de personne comme Irina et Adonis, comment Adonis avait il pu le prendre avec lui et surtout dans quel contexte!?

.:-------------------------:.
Ce personnage est en compagnie du petit Grégoire de Kalos
Ce personnage depuis l'évènement d'Algatia a une gène au niveau de la hanche gauche et une ou deux côtes mal réparé


Pokémon décédé: Zoroark, Lucario, Leviator, Ptéra
Pokémon volé: Sharpedo



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Lun 12 Mai - 20:00

- Je... je, comment dire... Tu n'étais pas là et je suis content de ne pas t'avoir fait venir... C'était un vrai carnage, rien ne s'est passé comme prévu. J'ai honte de l'avouer mais... J'aurai du mourir ce jour là.

Irina était à table, et avait commencé à manger le plat préparé par Adonis lorsqu'il commença à son tour son récit. Elle le regardait tout en mangeant, alors qu'il parlait, sur un ton des plus inhabituels. Il était hésitant, c'était une attitude quasiment unique de la part de l'ancien leader de la Team Rocket, et même pour Irina qui le connaissait dans le privé, ce genre d'état d'esprit était extrêmement rare chez son frère, comme chez elle d'ailleurs. Ils savaient tout deux faire des choix difficiles, en ne se souciant que de leur intérêt, de celui de leur famille et de leur ancienne organisation. Mais visiblement, elle n'avait pas été la seule à avoir un peu changé après son échec, il en était de même pour l'homme assis en face d'elle. Elle n'aurait de toutes façons pas pu venir à Algatia, devant garder Kanto en l'absence de son frère, mais s'il n'avait pas été de taille là-bas, elle non plus vraisemblablement. Elle l'écouta ensuite attentivement :

- Nous étions entrain de dominer la bataille au début, certes Groudon et Kyogre était empêtré dans leur légendaire égalité mais nos forces armée tenait le coup. La guerre de siège est généralement longue et complexe, on les aurait eu à l'usure bien que certains soient arrivé sur l'île derrière les remparts. J'étais entrain d'affronter Gilgamesh, il se battait bien et nous étions dans un match serré, il m'avait brisé le poignet et je lui avait tranché le flanc gauche. Et là Rayquaza est arrivé, normalement on aurait pu utiliser Groudon et Kyogre contre lui, mais il a fait un truc, c'était bizarre... C'était comme si sa présence et son arrivé fracassante avait eu la force de briser le sceau de l'Orbe Rouge. Groudon a pu se détacher de l'invocation continue du sceptre et là c'était du chacun pour soi. J'ai alors décidé d'affronter Rayquaza et j'ai envoyé d'autres de mes amis sauver les Hommes qu'ils pouvaient, tu sais, j'avais juré sur l'Honneur que je défendrais l'Empire et c'est ce que je voulais faire. J'ai combattu comme j'ai pu mais ça n'a pas suffit, j'ai perdu plusieurs de mes amis: Léviator, Lucario, Ptéra et Zoroark...

Alors qu'il racontait son histoire, elle imaginait toute la scène avec une précision détaillée, elle voyait ce mégalo de Gilgamesh combattre son frère, tandis que les deux Titans des éléments opposés s'affrontaient, avant l'arrivée du dragon céleste. Elle resta bouche bée quelques secondes en entendant que quatre pokemons d'Adonis avaient péri lors du combat. Elle connaissait bien ces pokemons, sauf Léviator, à la rigueur qui était encore jeune et le symbole de l'Empire par ailleurs - preuve que celui-ci appartenait à une époque révolue - et n'aurait jamais cru que n'importe lequel des créatures de son frère puissent être éliminées, eux qui étaient des combattants aguerris, chacun dans leur genre. Zoroark était parmi ceux qui avaient soutenu la jeune femme lorsqu'elle avait tué Andrew, elle n'arrivait pas à croire qu'il était mort, désormais ... Adonis continua :

- J'ai rappelé les autres, et j'ai accepté la mort si Rayquaza épargnait le reste de l'île, je sais pas s'ils l'auraient fait et j'ignore même s'ils l'ont fait. Rayquaza m'as dit que c'était pas à lui d'en décider, Groudon est arrivé après avoir tué Léviator et à tenté de me tuer... Une attaque Abime pour me faire tomber dans un précipice mortel, Alakazam à pu nous téléporter et nous protéger de la lave juste à temps. Il me fallait désormais rejoindre cet endroit, c'était pas évident et il s'en ai passé des choses.
Il faut que je te montre quelque chose...


Ainsi avait fini l'Empereur Adonis, Irina savait désormais la vérité. Ils avaient finis de manger, lorsqu'Adonis la conduisit jusqu'à l'une des chambres, devant la mine intriguée d'Irina. Entrouvrant la porte, elle aperçut une personne dans le lit. Un petit garçon aux cheveux d'or dormait tranquillement. Irina fronça les sourcils, ayant du mal à comprendre la situation. Qu'est-ce que tout cela signifiait ? Pourquoi Adonis aurait amené un enfant dans ce lieu ? Autant demander directement à l'intéressé ... Elle ferma la porte pour éviter de réveiller le jeune garçon puis demanda à son frère sur un ton interrogatif, ferme mais à voix basse, afin que Grégoire puisse continuer son repos :

"Qui est ce gamin ? Qu'est-ce qu'il fait ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Adonis de Locksley
Empereur Noir de la Team Rocket
Empereur Noir de la Team Rocket


Messages : 59
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 29
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Lun 12 Mai - 21:16

Adonis ne savait pas comment Irina allait réagir exactement mais il voyait un peu près ce que cela aurait donné et sa réaction fut celle qu'il avait imaginé. Comme quoi lorsqu'on connait une personne on avait pas besoin d'expérimenter des choses nouvelles et incongrues, ce qu'était Grégoire par rapport à Irina et Adonis, un enfant n'avait pas sa place dans le monde aristocratique et le mode de vie vécu et travaillé par la famille de Locksley depuis qu'ils étaient les représentants de la familles. Néanmoins, elle avait pris soin de bien refermer la porte pour ne pas réveiller le petit, elle était toutefois ferme dans le ton comme dans le regard, elle voulait une explication et c'était normal! Si c'était Irina qui l'avait ramené Adonis aurait réagit de la même manière, peut-être plus violemment à y repenser, une violence qui serait porté contre l'enfant et non pas contre sa sœur si ça avait été l'inverse. Était ce inconsciemment le coté jeune mère qui s'ignore, qui parlait chez Irina et lui laissait ce sang froid qu'Adonis n'aurait peut-être pas pu garder? Un mystère que seul le temps et la connaissance approfondi des deux frère et sœur permettrait de donner une réponse intéressante.

- Qui est ce gamin ? Qu'est-ce qu'il fait ici ?

- Je comprends ta réaction et je vais t'expliquer dans le salon, ça sera plus confortable et moins bruyant.


Adonis montrait bien que la réaction d'Irina était légitime, lui même la comprenait car lui même ne savait pas pourquoi il l'avait ramené. C'est vrai quoi, pourquoi s'embêter avec un gamin alors que lui comme sa sœur avait des problèmes jusqu'au cou? Les deux personnes s'installèrent alors dans le salon, Adonis allant raconter l'histoire se posa sur le siège face à sa sœur, les deux n'étant séparé que par une table basse. Le salon était décoré dans un style classique typique de la fin du XVIII, et la Tour Prismatique venait illuminer le salon de ses lumières à travers la grande baie, lumière couverte par les arbres de l'avenu comme par la lumière du salon. Ainsi et de tel manière que si la conversation et son sujet serait désagréable, le cadre, la vue et l'endroit lui serait des plus confortable et élégant; indirectement cela ne faisait que contraster davantage la situation matérielle avec les faits.

- Alakazam m'a téléporté à Kalos mais pas au lieu prévu, il n'avait pas eu le temps de géolocaliser l'endroit prévu et on s'est retrouvé je dirai à au moins deux cent kilomètres d'Illumis, si ce n'est plus. C'était ça et je n'ai pas demandé plus, mes Pokémon étaient épuisé et étaient incapable de faire plus. J'ai donc erré dans la forêt en me guidant avec les étoiles et le soleil à la recherche d'une moindre piste de civilisation. Et après deux jours, en début de soirée, j'ai entendu un hurlement de femme et des cris. C'était les premières traces de civilisation et j'hésitais à y aller, les cris étaient strident et il se passait quelque chose je devais donc éviter de prendre des risques. Mais lorsque des coups de feu ont éclaté j'y suis allé et c'est là que je suis tombé sur lui...


Adonis resta un moment silencieux, assez gêné et ne sachant pas vraiment comment expliquer sa situation car il connaissait sa sœur et se connaissait lui même. Ce jour là il a fait le choix contraire à celui qu'il aurait normalement fait et le pourquoi du comment il savait pas...

- Il y avait une famille avec deux enfants, une famille assassiné en entier. Le père, la mère et leur bébé de quelques mois, tué de la manière la plus ignoble qui soit et pourtant toi et moi on en a vu des choses. Et sous mes yeux, le gamin à genoux sur le point de se faire abattre d'une balle en pleine tête. A six adultes contre un gamin. J'ai pas réfléchit, il n'y avait pas d'honneur à faire ça, aucune raison légitime pour le tuer de la sorte juste après avoir tué sa famille de la sorte alors je suis sortit de la cachette et je les ai tous tué.


Adonis était trop modeste pour le dire mais sa sœur ne l'avait sûrement pas oublié, a ce moment là Adonis avait été épuisé et blessé, et si le sentiment de révolte et de colère lui avait permis de surmonter tout ça. Il fallait se dire que le Seigneur Noir avait quand même réussit à tuer six assassins, sans ses Pokémon et avec au départ uniquement l'épée et ses mains; Ce qui était un exploit en soi! Même pour un de Locksley car si dans un contexte standart ça pouvait se faire, épuisé, éreinté et désavantagé au niveau de l'armement c'était pas pareil.

- Je lui avait sauvé la vie, c'était le principal. La mission du jour était accomplit, il y avait plus qu'a rentrer à la base!
Commença ironiquement Adonis avant de continuer, plus sérieusement: J'ai interrogé l'un des assassins et j'ai fouillé les parents comme le Chalet, cette famille était la famille Royale de Kalos, ils étaient poursuivit par des politiques car devenu un peu trop perturbateur à cause de la crise. Ce garçon est l’héritier de la couronne de Kalos! Mais sur le moment je m'en fichais, j'étais prêt à repartir et puis il m'a appelé... Il m'a demandé de l'aider et je sais pas pourquoi... Je l'ai amené avec moi. Voilà! Tu sais tout maintenant.

Adonis faisait désormais les cents pas dans le salon, son esprit bouillonnait sous la réflexion, que faire? Le garder ou l'abandonner? Le choix était déjà fait dans sa tête même s'il refusait de le reconnaitre, il allait pas l'abandonner, curieusement, en regardant cet enfant qui avait tout perdu, il avait l'impression de se voir lui maintenant qui avait également tout perdu. Sauf que ce gamin avait encore toute sa vie devant lui et de quoi la construire, Adonis lui ne pourrait jamais faire plus qu'il n'avait fait! Il avait atteint le sommet et savait qu'il ne pourrait pas refaire plus haut, et contrairement à n'importe quel gamin: Grégoire avait du potentiel et était pas un gamin ordinaire, sa famille, ses origines, bien que Irina tout comme Adonis ne faisait pas partie d'une famille royale, le Seigneur Noir s'identifiait bien au garçon sans le savoir. c'était la première étape pour que le Seigneur Noir fasse la connaissance avec un type d'amour bien particulier qui le changerait définitivement.
Adonis attendait les remarques de sa soeur sur ce qu'elle en pensait, ce qu'elle voulait qu'on en fasse et sur ce qu'elle voulait faire plus tard car là était la vrai question! Maintenant on fait quoi? Gamin ou pas, il fallait savoir ce qu voulait Adonis et Irina, recommencer? Pour Adonis c'était pas sur, indirectement il avait pu faire croire par la force des choses qu'il était mort et c'était la couverture idéal pour prendre une retraite mérité. Adonis n'était peut-être pas le personnage le plus aimé mais on pouvait déjà entendre parler de lui comme une légende ou un mythe! Comme Achille il était mort héroïquement pour sauver Kanto bien que ses moyens étaient détesté, c'était l'intention qui compte et il avait tout de même réussi à faire de Kanto une grande puissance tout en respectant sa promesse! Il s'était battu jusqu'au bout pour eux...

Revenir? Comment et pourquoi? Il serait désormais attrapé et jugé, il n'avait plus rien et la Team Rocket depuis le temps avait été dissoute, pire! Elle avait été récupéré secrètement par son propriétaire légitime! Adonis n'avait plus rien pour lui pour le moment...

Il n'avait que cet enfant, une petite lueur d'espoir...  



.:-------------------------:.
Ce personnage est en compagnie du petit Grégoire de Kalos
Ce personnage depuis l'évènement d'Algatia a une gène au niveau de la hanche gauche et une ou deux côtes mal réparé


Pokémon décédé: Zoroark, Lucario, Leviator, Ptéra
Pokémon volé: Sharpedo



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Mar 13 Mai - 10:55

Irina écouta le long récit de son frère au salon, qui expliqua comment l'ancien Empereur de Kanto avait croisé la route d'un petit garçon. Adonis lui avait donc sauvé la vie, ce que comprit Irina, mais celle-ci fut surprise en apprenant que le garçon n'était autre qu'héritier de la Couronne de Kalos, rien que ça ! Mais Kalos n'était plus une monarchie depuis bien longtemps, même si en ces périodes de doute et de crise, la tentation de revenir à cet ancien système était grande. Ca ne l'étonnait pas que quelques politiques véreux veuillent se débarrasser de lui, pour conserver leur pouvoir, mais la jeune femme doutait que c'était nécessaire, la population elle-même accepterait-elle le retour du roi ? Voyant que son frère hésitait sur la fin de son récit, en expliquant pourquoi il avait décidé de prendre l'enfant avec lui, elle lui dit simplement :

"Je comprends que tu l'aies sauvé, tuer un enfant est inacceptable."

Cela pouvait paraître surprenant de la part d'une tueuse comme Irina, mais elle avait des règles de vie. La loi du plus fort était la première d'entre elles, mais elle ne s'appliquait pas aux enfants, pour la simple et bonne raison qu'ils n'étaient pas aptes à se défendre eux-même. Tuer un gamin serait un acte particulièrement lâche à ses yeux, la seule exception était si cet enfant s'opposait clairement à elle. Elle ne put s'empêcher de se souvenir de la bataille de Cramois'ile, où elle avait tiré sur un jeune garçon à peine plus âgé que Grégoire, avec les mêmes cheveux d'or que ce dernier. Elle ne savait même pas si elle avait atteint sa cible, mais se souvenait du visage du garçon, en se demandant ce qu'il faisait là, en plein milieu d'une bataille ... Perdue dans ses souvenirs, l'ancienne seconde Rocket se reprit et continua sur un ton plus sérieux et désintéressé :

"Néanmoins, on ne peut pas perdre de temps avec lui, trouve-lui une famille d'accueil, c'est tout. Nous avons tout deux échoué mais nous sommes encore en vie, autrement dit, l'idéal de Père peut encore être une réalité. On doit rassembler le reste de la Team Rocket qui croit encore en toi au plus vite ... On ne peut pas se permettre d'avoir un enfant dans les pattes."

Irina n'était pas dans la dentelle et annonçait clairement ce qu'elle pensait de la situation. Ce gamin était un problème. Bien sûr, elle avait de la pitié pour lui, et sa triste histoire, mais ça ne suffisait pas ... Il y avait des centaines d'enfants orphelins, ils ne pouvaient pas s'arrêter pour aider chacun d'entre eux. Au sein d'une famille d'accueil ou d'un orphelinat, et sous un faux nom, elle jugeait qu'il serait en sécurité. Les de Locksley devaient, selon elle, se dépêcher de se remettre en route à la poursuite de leur idéal, et rapidement ! Elle pensait déjà à rassembler les Rockets restants et loyalistes, ignorant qu'en ce moment même, la Team Rocket avait retrouvé son ancien leader, et, comble de l'ironie, dans cette ville d'Illumis. Mais cela, elle n'en savait rien, et ne pensait qu'à rassembler des troupes pour avoir sa revanche. Leur seule erreur à Kanto aura été de jouer avec les pouvoirs des dieux, mais le reste de leur projet était parfait, cette perfection qu'elle recherchait depuis tant d'années ... C'était à eux d'agir pour la restaurer, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Adonis de Locksley
Empereur Noir de la Team Rocket
Empereur Noir de la Team Rocket


Messages : 59
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 29
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Mar 13 Mai - 17:25

Adonis devant le visage de sa sœur était plus calme, elle n'allait pas se mettre en colère et semblait comprendre le pourquoi de sa présence ici. Cependant, et il allait bientôt le savoir, si les raisons de le sauver était bonne, il n'y avait plus rien désormais qui forçait à poursuivre la protection de l'enfant. C'était pas leur problème et Adonis comme Irina avait eu un Empire et devait sûrement tout faire pour le récupérer. Sûrement... Un terme ici, qui était ambivalent, car oui, normalement les ambitions, la raison et le caractère d'Adonis comme de Irina faisaient que le choix logique à prendre était la reconquête de l'Empire; De leur Empire! Mais il y avait des choses qui s'étaient passé depuis et en effet, il était déjà trop tard sans même que les deux frère et sœur ne le sachent, et puis Adonis n'avait plus le même projet que sa sœur.

Je comprends que tu l'aies sauvé, tuer un enfant est inacceptable. Commença Irina avant de poursuivre sans faire d'état d'âme supplémentaire, et elle avait raison, car il n'y avait pas non plus de quoi être perturbé: Néanmoins, on ne peut pas perdre de temps avec lui, trouve-lui une famille d'accueil, c'est tout. Nous avons tout deux échoué mais nous sommes encore en vie, autrement dit, l'idéal de Père peut encore être une réalité. On doit rassembler le reste de la Team Rocket qui croit encore en toi au plus vite ... On ne peut pas se permettre d'avoir un enfant dans les pattes.

- Écoute... L'idéal de père était pour nous qu'on soit les meilleurs possible. J'ai échoué, mais mon échec s'est fait au sommet de la gloire! Les dernières images de moi sont celle d'un Empereur au sommet de sa puissance, un Empereur qui à donné sa vie comme juré sur son honneur pour défendre tout Kanto. Peut-être ne suis je plus rien aujourd'hui mais mon nom est gravé dans l'histoire et la gloire.


Oui, Adonis y avait repensé mais les circonstances de sa disparition l'avait rendu que plus glorieux, et cela même si personne n'osait le reconnaitre haut et fort! Il faut rendre à César ce qui est à César n'est ce pas? Et bien c'était ce qui lui serait rendu après sa disparition, même par ses pire ennemis et adversaire. Certes il y aurait d’irréductible rebelle qui s'en ficherait royalement mais bon, il faut de tout pour faire un monde.

- Papa n'avait pas besoin qu'on dirige cet Empire finalement, nous avons réussis à nous illustrer et j'ai même si c'est faux et que je suis en vie, j'ai reçu une mort Héroïque! J'ai repensé dans un premier temps à reprendre les rênes quand je trainais dans cette forêt sans fin, mais finalement plus le temps passait et plus je me suis dit que même en le voulant, je n'aurait pas pu rêver mieux comme couverture et pouvoir travailler pour moi même. Ça fait plusieurs année que l'on se tue à la tâche pour faire de Kanto la plus grande puissance de ce monde, une puissance sur lequel nous serions les rois mais maintenant...


A quoi bon? Aurait pu terminer le Seigneur Noir de la Team Rocket qui invitait presque sa sœur à mettre de coté la Team Rocket, de toute façon revenir la bouche en cœur après autant de temps c'était fini et fichu. Il ne fallait pas se faire d'illusion, la fidélité des Rocket n'avaient été obtenu que par la Peur et l'Ambition des gradé pour obtenir de l'argent et des terres. Sa chute entamé il n'avait plus de fidèle et il aurait fallu que le Seigneur Noir revienne dans les plus bref délai comme avait tenté de faire Irina.
Non ce que l'ancien Empereur souhaitait c'était que Irina laisse tomber cet Empire qui de toute façon n'était plus qu'un rêve, tout était à recommencer depuis le début! Ce qu'il fallait c'était réussir à faire croire à la mort d'Irina, car faute d'avoir le grand frère, la justice ferait tout pour se venger sur la sœur et humilier le nom de leur famille; Ce qu'il ne pouvait faire s'il n'avait pas Adonis et Irina.

- Quant à l'enfant... En effet, il me sert plus à rien et si je pouvais je l'aurai refilé. Le souci c'est qu'il est recherché très activement et il ne tiendrai pas une semaine en vie et j'ai fouillé leur chalet secret de fond en comble et rien! Il n'a ni cousin, ni oncle, ni parent proche! Je peux le confier à personne, ce gamin n'as plus rien et dépends entièrement de moi pour survivre. Tant que je trouve pas quelqu'un pour le garder je vais être obligé de le garder, mais je trouverai, tu peux me faire confiance. Mais son histoire est en soi un potentiel des plus intéressant, un potentiel considérable qu'on pourra facilement exploiter.


Le provisoire tend à durer comme l'a montré l'histoire! Que ça soit pour installer la Papauté à Avignon ou instaurer la III République française en attendant une Restauration, ce gamin était installé dans la famille et allait sans le vouloir resté un très bon moment. Cependant Adonis le savait, ce qui le laissait à la fois inquiet et indifférent, inquiet car il ne voulait pas s'embêter avec lui malgré tout et en même temps indifférent car il se savait assez compétent pour trouver une solution à ce problème le jour où il en aurait vraiment envie...
Car oui, il fallait qu'il en ai vraiment envie et ça, plus le temps passe et moins c'était vrai. Le temps nous lie au chose qui nous entoure! Après quant à savoir s'il pouvait vraiment exploiter le potentiel de l'enfant, il faudrait déjà attendre le fait qu'il soit majeur et entièrement tourné à leur cause, à moins qu'Adonis ne fonde une nouvelle Team pour tenter de faire restaurer la couronne de Kalos et d’accélérer les choses. Une couronne fantoche qu'il gérerait secrètement par derrière en compagnie de sa sœur, l'idée était intéressante, très intéressante et elle avait pu traverser l'esprit de sa sœur; Unys avait bien eu sa Team Plasma non? L'ironie faisait que si cette idée se faisait, la Team Rocket deviendrait l'ennemi de cette Team et donc d'Adonis Toutefois, il fallait pour ça que le Seigneur Noir n'éprouve aucune marque d'affection à l'égard de cet enfant qui pour lui serait l'équivalent d'un objet, un outil pur sa propre résurrection. Mais les difficultés qu'avaient les deux pour rester caché et cet idée arrivant bien après le début de leur relation rendrait la chose difficile, Adonis avait pris un chemin sur lequel on ne peut faire demi tour, un chemin qui l'empêcherait de vouloir manipuler Grégoire comme un objet. Mais avant d'aller plus loin, que dirait sa sœur Irina? 

.:-------------------------:.
Ce personnage est en compagnie du petit Grégoire de Kalos
Ce personnage depuis l'évènement d'Algatia a une gène au niveau de la hanche gauche et une ou deux côtes mal réparé


Pokémon décédé: Zoroark, Lucario, Leviator, Ptéra
Pokémon volé: Sharpedo



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Mar 13 Mai - 19:42

- Écoute... L'idéal de père était pour nous qu'on soit les meilleurs possible. J'ai échoué, mais mon échec s'est fait au sommet de la gloire! Les dernières images de moi sont celle d'un Empereur au sommet de sa puissance, un Empereur qui à donné sa vie comme juré sur son honneur pour défendre tout Kanto. Peut-être ne suis je plus rien aujourd'hui mais mon nom est gravé dans l'histoire et la gloire.

Irina ne comprenait pas où voulait en venir son frère, même si ce qu'il disait était véridique. Le nom de Locksley sera bien dans l'histoire, mais ça ne changeait rien. Kanto avait retrouvé son ancien mode de fonctionnement, tout le travail idéologique de l'Empire avait été balayé, et même la gloire personnelle d'Adonis n'y changeait rien. Quand bien même avait-il échoué face aux dieux et certaines personnes lui rendant hommage, ça ne changeait rien au monde tel qu'il était. L'imperfection de ce monde devait être supprimée, voilà le véritable idéal de leur père, être le meilleur, et imposer cette vue à quiconque, pour, en fin de compte, rendre le monde meilleur. Adonis avait beau vouloir convaincre sa soeur, celle-ci ne comprenait à peine les propos de son frère, mais le laissa continuer :

- Papa n'avait pas besoin qu'on dirige cet Empire finalement, nous avons réussis à nous illustrer et j'ai même si c'est faux et que je suis en vie, j'ai reçu une mort Héroïque! J'ai repensé dans un premier temps à reprendre les rênes quand je trainais dans cette forêt sans fin, mais finalement plus le temps passait et plus je me suis dit que même en le voulant, je n'aurait pas pu rêver mieux comme couverture et pouvoir travailler pour moi même. Ça fait plusieurs année que l'on se tue à la tâche pour faire de Kanto la plus grande puissance de ce monde, une puissance sur lequel nous serions les rois mais maintenant...

Irina ouvrit de grands yeux, comme si elle ne savait plus qui était la personne en face d'elle. Elle attendait la fin de la phrase qui ne vint pas. "mais maintenant ...". Cela voulait tout dire. Mais elle n'arrivait pas à le croire. Son frère ne souhaitait plus accomplir son objectif, leur objectif à tous les deux, qui l'avait guidé pendant toutes ces années, pendant toute sa vie. C'était tout simplement impossible à croire. Maintenant qu'il avait eu son simple moment de gloire, il était prêt à tout abandonner ? Elle qui l'avait toujours compris mieux que personne ne pouvait pas croire qu'il avait changé à ce point. Etait-ce la mort, qui l'avait frôlé, et qui l'aurait rendu frileux ? Non, tout comme elle, il n'avait pas peur de la mort ... mais quoi, dans ce cas ? Elle n'arrivait pas à le deviner.

- Quant à l'enfant... En effet, il me sert plus à rien et si je pouvais je l'aurai refilé. Le souci c'est qu'il est recherché très activement et il ne tiendrai pas une semaine en vie et j'ai fouillé leur chalet secret de fond en comble et rien! Il n'a ni cousin, ni oncle, ni parent proche! Je peux le confier à personne, ce gamin n'as plus rien et dépends entièrement de moi pour survivre. Tant que je trouve pas quelqu'un pour le garder je vais être obligé de le garder, mais je trouverai, tu peux me faire confiance. Mais son histoire est en soi un potentiel des plus intéressant, un potentiel considérable qu'on pourra facilement exploiter.

"Je n'attendrais pas qu'il soit Roi."

Cette fois, Irina avait répondu aussitôt qu'Adonis avait fini de parler, fermement, en se levant brutalement. Elle se mit à regarder par la fenêtre, réfléchissant à ce que venait de dire Adonis. C'était donc cela. C'était ça qui avait changé à ce point Adonis et sa volonté de conquête. Un enfant. C'était ridicule. Mais est-ce que le temps passé avec ce garçon avait pu le changer, peut-être même s'était-il attaché à lui ... Il disait vouloir s'en débarrasser mais ne le faisait pas, vantant son "potentiel". Comme si la jeune femme comptait attendre que le garçon atteigne sa majorité pour agir ! Elle n'avait que faire de ce dernier, et ne souhaitait pas prendre le pouvoir de cette façon. La Team Rocket s'était formée après maintes batailles, se transformant peu à peu en Empire avec la conquête de Kanto. Ils n'avaient pas eu à user de manipulation ni de mensonges, non, ils avaient mis en pratique cette loi du plus fort et s'était montrés les plus forts à Kanto, et donc, les dirigeants légitimes. Ils ne s'étaient pas contentés de pantins ou de marionnettes, mais s'étaient révélés au monde comme ils étaient, forts et impitoyables, voilà comment le pouvoir devait se prendre selon l'ancienne Rocket, qui expliqua sa première parole, d'une vois calme mais déterminée, les yeux toujours tournés vers la fenêtre :

"Baser notre succès sur un enfant est du suicide. Papa voulait imposer son idéal, notre idéal, et ce ne sera possible qu'à travers nous. On est encore jeunes, ce monde idéal est encore possible, mais pas avec cet enfant, puis elle se retourna pour le regarder droit dans les yeux, la mine incompréhensive, et dire : Je n'arrive pas à croire que tu sois prêt à renoncer ..."
Revenir en haut Aller en bas
Adonis de Locksley
Empereur Noir de la Team Rocket
Empereur Noir de la Team Rocket


Messages : 59
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 29
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Mer 14 Mai - 15:23

La réaction de Irina fut sans appel, et en même temps d'une certaine façon elle n'avait pas tort. A moins d'être d'une nature très patiente, ils n'allaient pas attendre que le gamin hérite de la Couronne pour récupérer par lui un pouvoir qu'il avait pu acquérir par eux même. A vrai dire, Adonis avait plus sortit ça comme pour calmer sa sœur et lui donner des idées, ils auraient pu s'arranger pour propulser le gamin sur la Couronne et le manipuler à loisir comme une petite marionnette, ayant l'avantage du pouvoir tout en évitant les problèmes de popularité qui n'avait jamais été au rendez-vous à leur égard. Mais refondre une nouvelle Team alors que dans l'esprit de la jeune femme, la Team Rocket était déjà à eux, c'était tout aussi absurde! Donc finalement, alors que l'idée était pas si mauvaise que ça, elle était jeté au rebut et Adonis bien qu'il ne le pense pas sérieusement sur le moment ne pouvait pas tenter de la défendre au yeux de la jeune femme.

- Je n'attendrais pas qu'il soit Roi.

Adonis pouvait et voulait bien lui expliquer que s'il voulait vraiment le remettre sur le trône il n'attendrai pas que ça se fasse tout seul, c'était pas dans la nature de l'homme d'attendre patiemment que ça lui tombe tout seul dans la main sans rien faire. S'il le voulait vraiment il refonderai une nouvelle Team à Kalos pour tenter de restaurer la Couronne de Kalos, ce qui était séduisant, mais bon il faudrait prévoir bien des choses et pour y réfléchir se préparer sérieusement ce que le Seigneur Noir ne pouvait pas faire en l'espace de quelques secondes et le tout, en discutant en même temps avec sa sœur.

- Baser notre succès sur un enfant est du suicide. Papa voulait imposer son idéal, notre idéal, et ce ne sera possible qu'à travers nous. On est encore jeunes, ce monde idéal est encore possible, mais pas avec cet enfant. Je n'arrive pas à croire que tu sois prêt à renoncer ...

- Papa voulait imposer notre idéal pour nos vies, il se fichait bien de la masse et c'est nous qui avions voulu l'imposer au monde. Certes on est jeune, mais je suis considéré comme mort et je n'ai plus rien donc je peux pas renoncer à ce que je n'ai pas.


Adonis avait évoqué l'idée comme ça, en soit il n'avait aucune mais alors aucune idée de comment fonctionnait l'ancienne Couronne de Kalos, pourtant sans même y connaitre quoi que ce soit. Adonis si jamais il devait baser un succès futur sur le gamin, ça ne serait pas sur le gamin lui même mais davantage sur le principe même idéologique qui faisait de lui l'héritier d'un pouvoir facilement manipulable.
Mais à sa réponse, Adonis avait rendu le coté sec de la remarque de sa sœur, car non, il ne pouvait pas renoncer en effet car il n'avait tout simplement plus rien. De plus, Adonis bénéficiait de tout un contexte particulier pour lui faire tourner la page, considéré comme mort, c'était comme si quelqu'un l'avait forcé à tourner la page. La Team Rocket pour lui était devenu comme étrangère, la Team Rocket ne lui appartenait plus et il ne lui appartenait plus. Avec sa mort symbolique le contrat morale qui liait les deux avait comme été brulé dans la lave contrairement à Adonis qui en était sortit, une sorte de baptême du feu pour une nouvelle vie.
Pour Irina c'était plus complexe, elle était encore traqué pour sa participation à la Team, de fait et contrairement à Adonis et sa chute dans l'abîme; elle appartenait encore à cette Team Rocket! C'était sa seconde maison et comme toute maison elle voulait se battre pour, Adonis commençait à le comprendre et cherchait désormais à lui montrer que c'était fini pour eux, qu'elle arrête de travailler pour cette Team qui ne leur appartenait plus et qu'elle travaille pour autre chose. Même si c'était pas avec Adonis, même si c'était pas pour le gamin, mais tout simplement lui ouvrir les yeux sur les faits.

- Ce monde a eu sa chance quand nous avons cherché à le rendre meilleur, tan pis pour eux! Désormais nous pouvons nous poser et vivre pour nous même et nous rendre meilleur. J'ai cru un moment avoir atteint la perfection à la tête de cet Empire et pourtant je suis tombé alors que j'étais au sommet! De toute façon, notre Empire ne tenait debout que parce que c'était nous qui le tenions, une fois partit il s'écroulera et nous ne sommes pas éternel. Le rêve que nous avons n'est peut-être qu'une utopie, une lueur d'espoir pour nous faire rêver malgré leur disparition.


Adonis avait gagné un coté un peu nostalgique, toute les remises en cause, toute les réflexions sur le rêve de leur parent. Quand avant de quitter ce monde il leur expliquait qu'il fallait devenir le meilleur pour rendre le monde meilleur, avait il mal compris son précepte? Adonis se refusait de croire une chose pareil et pour le moment il n'y pensa plus, seul la nostalgie de ses parents lui étaient revenu sans forcément s'attarder sur leurs consignes et leur volonté. Le Seigneur Noir était un peu comme Bruce Wayne face à la mort de ses parents, nostalgique, triste mais il n'avait pas encore compris ce que voulait réellement sa famille et n'était toujours pas devenu Batman. Était ce Grégoire qui par son innocence allait servir de catalyseur à la manière d'Alfred pour monsieur Wayne? Impossible à savoir pour le moment et Adonis était à mille lieu de penser ça.
Pour le moment sa remarque n'avait fait que mettre le doigt sur un indice, un morceau de tableau tout simple et il fallait désormais remonter la piste pour observer l'ensemble du tableau. Ce qu'il ne pouvait faire car il n'avait pas assez de recul, ni un contexte favorable pour cela, c'est pas comme si sa chute venait de se faire il y a quelques jours et qu'en cet instant il était en conflit d'intérêt avec sa sœur. De toute manière, ce genre de chose prenait du temps et le temps prenait son temps, c'est bien connu!

.:-------------------------:.
Ce personnage est en compagnie du petit Grégoire de Kalos
Ce personnage depuis l'évènement d'Algatia a une gène au niveau de la hanche gauche et une ou deux côtes mal réparé


Pokémon décédé: Zoroark, Lucario, Leviator, Ptéra
Pokémon volé: Sharpedo



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Mer 14 Mai - 16:48

- Ce monde a eu sa chance quand nous avons cherché à le rendre meilleur, tan pis pour eux! Désormais nous pouvons nous poser et vivre pour nous même et nous rendre meilleur. J'ai cru un moment avoir atteint la perfection à la tête de cet Empire et pourtant je suis tombé alors que j'étais au sommet! De toute façon, notre Empire ne tenait debout que parce que c'était nous qui le tenions, une fois partit il s'écroulera et nous ne sommes pas éternel. Le rêve que nous avons n'est peut-être qu'une utopie, une lueur d'espoir pour nous faire rêver malgré leur disparition.

"Donc tu dis que tout notre combat n'était ... que pour un rêve ?!"

La jeune femme avait subitement haussé le ton, pour la première fois de cette conversation, de manière presque incontrôlée, peut-être avait-elle même réveillé le jeune garçon qui dormait à côté. Bien que sachant garder son sang-froid en toutes situations, là, c'était trop pour elle. Elle pouvait rester calme dans un match intense, dans une bataille sanglante, et même face à la mort elle-même, tout simplement parce qu'elle s'attendait à les affronter. En revanche, elle ne s'attendait pas à retrouver son frère de cette façon, aussi différent de la dernière fois qu'ils s'étaient parlés. Comment pouvait-il renoncer, lui qui avait remué ciel et terre pour atteindre le rang d'Empereur ? Comment pouvait-il considérer son - ancien ? - objectif comme une vague utopie, un simple rêve irréalisable ? C'était incroyable, et Irina ne se cacha pas de le lui dire directement :

"Ce monde pour lequel on s'est battu aurait dû être un Empire, une dynastie pour laquelle nos enfants se seraient battus à leur tour. Cela aurait pu être un monde à notre image ... et ça peut encore le devenir ... même si tu n'es plus motivé."

Par la fin de sa phrase, Irina envisageait clairement de continuer seule. Pas question pour elle de renoncer à son combat, d'abandonner tout ce qu'elle avait fait jusqu'à maintenant. Elle souhaitait vraiment qu'Adonis vienne avec elle, que ça redevienne comme au bon vieux temps, mais s'il avait autant changé qu'il le laissait paraître, alors peut-être était-il temps de faire cavalier seul, désormais. Elle avait tout sacrifié pour imposer son idéologie, son enfance, ses sentiments, et même sa vie, tout excepté la relation qui la liait à son frère. Mais si c'était le prix à payer, et aussi lourd soit-il, elle le ferait. Elle continuerait à se battre pour ce qu'elle croyait juste qu'importe ce qui se passait dans le monde comme dans sa vie. Elle espérait que cette menace à peine voilée ferait changer son frère, mais y avait-il encore le moindre espoir ?

"Est-ce seulement la défaite qui t'a fait changer à ce point ? Ou bien est-ce le gamin qui dort dans ta chambre, et pour lequel tu as développé trop d'affection ? Et moi qui croyais que tu ne te laissais pas dominer par tes sentiments ..."

Là, Irina était clairement provocante, et si ça avait été face à son paternel, se serait déjà pris une baffe bien méritée. Mais elle disait mot pour mot ce qu'elle pensait, voilà tout. Elle soupçonnait de plus en plus que ce garçon avait pu attendrir Adonis, peut-être celui-ci avait eu pitié de lui ? Peut-être s'était-il identifié à son histoire ? Quoi qu'il en soit, elle songeait fortement que Grégoire était la cause de ce changement d'attitude chez son frère. et elle exécrait ces sentiments qui rendaient les hommes faibles, elle avait depuis longtemps appris à les dominer et à ne pas se laisser dominer par eux, c'était la seule voie vers la perfection. Cette ultime provocation réveillerait peut-être l'ancien Adonis, celui qui la rejoindrait pour continuer leur lutte, laissant derrière eux ce gamin insignifiant ... C'était en tout cas ce qu'espérait Irina de Locksley, sans quoi elle n'hésiterait pas à en tirer les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Adonis de Locksley
Empereur Noir de la Team Rocket
Empereur Noir de la Team Rocket


Messages : 59
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 29
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Mer 14 Mai - 22:06

Adonis venait de mettre Irina sur tension, comparé à l'Empereur qu'elle avait vu la dernière fois il n'y avait pas photo en effet. On pouvait sans conteste dire que le jour où Adonis tomba dans le gouffre, si l'homme avait échappé de peu à la mort il n'avait néanmoins pas sauvé l'intégralité de son âme, une partie de lui avait été réellement tué là-bas. Si Irina l'avez vu il y a encore deux, trois jours elle l'aurait bien vu sur son physique; le visage creusé par la faim, le corps meurtri de blessure, boitant légèrement et une légère barbe soulignant la fatigue. Heureusement, Adonis avait pu récupérer et soigner sa tenu, désormais même si Irina ne l'avait pas encore vu il ne restait plus que les blessures physiques, séquelle de ses âpres combat contre les Titans, Gilgamesh et un nombre incalculable de sbire.
Adonis malgré les douleurs de sa cheville et de sa hanche droite continuait de faire les cents pas, la douleur lui permettant de mieux vivre la scène et de rester plus attentif à ce que lui disait sa sœur. Il semblait évident qu'elle voulait poursuivre leur objectif premier, un objectif qui avait finalement dégouté Adonis, tout ça pour ça comme certains dirait. Mieux valait rester dans cette mort glorieuse et écrire une suite à cette histoire d'Empire Rocket était une ineptie.

- Donc tu dis que tout notre combat n'était ... que pour un rêve ?! Indirectement, c'était peut-être pour ça, peut-être que leur parent à eux deux leur avaient donné plus qu'un simple objectif pour pouvoir surmonter leur disparition. Il ne s'agissait peut-être même qu'un adage qui pris au pied de la lettre avait finalement fait plus de mal qu'autre chose, désormais plongé dans cette situation on pouvait être amener à penser tout et n'importe quoi; Adonis ne faisait pas exception à la règle bien que nul ne puisse dire si ce qu'il venait de dire était vraiment stupide ou non: Ce monde pour lequel on s'est battu aurait dû être un Empire, une dynastie pour laquelle nos enfants se seraient battus à leur tour. Cela aurait pu être un monde à notre image ... et ça peut encore le devenir ... même si tu n'es plus motivé.

- Cet Empire n'existe plus! Nous devons savoir reconnaitre les revers de la défaite, nous pourrons alors que mieux nous relever. Il existe d'autre moyen pour changer le monde que par la force d'un Empire qui ne tiendra pas, c'est pas une question de motivation!


Adonis avait autant haussé le ton que sa soeur, histoire de montrer que même s'il était en désaccord, aucun des deux ne surmontait l'autre dans son opinion. En l'occurence pour lui, personne n'avait plus raison que l'autre et les deux opinions se valaient de manière parfaitement équitable. Irina voulait recommencer la partie, Adonis reconnaissait humblement le game over, après qui était le bon et le mauvais joueur, c'était qu'une question de point de vue.

- Est-ce seulement la défaite qui t'a fait changer à ce point ? Ou bien est-ce le gamin qui dort dans ta chambre, et pour lequel tu as développé trop d'affection ? Et moi qui croyais que tu ne te laissais pas dominer par tes sentiments ...

- Je ne suis pas dominé par des sentiments que je ne possède pas! Je l'ai sauvé et le bon sens me force à le garder le temps de trouver une solution, c'est tout! Tu voudrais que je fasse quoi? Qu'on le livre à ses tueurs?! Qu'on l'abandonne?


Irina avait su être provocante et avait touché le point sensible, lui Adonis, se faire attendrir par un enfant? C'était à proprement parler des plus ridicules! Comment lui le Seigneur Noir de la Team Rocket pouvait se permettre de s'émouvoir pour des broutilles, les émotions rendaient faible et seul les hommes au coeur de glace et aux mains de fer pouvaient dominer ce monde cruel. Adonis de Locksley s'en était rendu maitre une fois et s'il le voulait il serait prêt à l'être une nouvelle fois!
Mais pas comme ça, l'Empire c'était fini pour eux, même si Irina avait su pousser Adonis devant sa nouvelle faiblesse, l'Empereur continuait de voir le gouffre entre l'ancien idéal impérial et la réalité matériel. D'un Empire aux frontière de tout les pays, il n'avait plus qu'un appartement à Kalos et leur manoir familial à Lavanville. un Manoir dont la localisation était gar dé secrète mais pour combien de temps?

- Si tu estimes que ton objectif est de perpétuer l'Empire je ne t'en empêcherai pas. Tu m'a été fidèle et tu as suivit mes ordres sans jamais broncher et tu mérites largement aujourd'hui de poursuivre ce qui te semble être la meilleure chose à faire. Mais moi, je ne crois plus en ce projet d'Empire. Celui-ci a été balayé définitivement. Après ce que je vais faire? Je t'avoue, je l'ignore, j'ai besoin de temps pour savoir ce que je veux faire. Je ne suis plus sur de rien pour le moment...

Des projets il en avait pas sur le moment, Adonis était un peu comme l'étudiant qui sort d'une longue période de révision et d'examen et qui se retrouve soudain en vacances avec un temps quasi infini devant soi pour faire ce qu'il veut. Il avait désormais tout son temps et c'en était désarmant, que faire pour le rendre productif? Se concentrer sur soi même et s'entrainer, devenir plus fort, plus redoutable, acquérir de nouveau le pouvoir, ou tout simplement prendre une retraite bien mérité? C'est bien difficile à penser et il fallait réfléchir calmement sur ce qu'il pouvait faire, mais l'Empire c'était fini. En tombant dans l'abime, Adonis avait bien compris que c'était fini pour lui, revenir au sein de l'organisation Rocket pour refonder l'Empire c'était un suicide pur et simple.
A part s'attirer les foudres des autres Teams, recevoir l'opposition des résistants, et risquer même un retour des Titans rien que pour le tuer une bonne fois pour toute, et tout ça pour perdre la gloire acquise lors de sa mort sur Algatia? Non, s'il devait agir c'était dans l'ombre et uniquement pour lui même, s'il voulait effectuer de grande chose il devait rester dans l'ombre et rester aux yeux du monde cet Empereur mort pour son pays.

.:-------------------------:.
Ce personnage est en compagnie du petit Grégoire de Kalos
Ce personnage depuis l'évènement d'Algatia a une gène au niveau de la hanche gauche et une ou deux côtes mal réparé


Pokémon décédé: Zoroark, Lucario, Leviator, Ptéra
Pokémon volé: Sharpedo



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Jeu 15 Mai - 17:46

- Je ne suis pas dominé par des sentiments que je ne possède pas! Je l'ai sauvé et le bon sens me force à le garder le temps de trouver une solution, c'est tout! Tu voudrais que je fasse quoi? Qu'on le livre à ses tueurs?! Qu'on l'abandonne?

Irina ne sut quoi répondre, elle sentait bien qu'Adonis avait monté le ton à son tour, et non sans raison. Bien sûr, ce gamin ne méritait pas de mourir, comme aucun enfant ne le mérite, mais c'est pourtant bien ce qui se passe à toute heure du jour ou de la nuit, dans des contrés rongées par la famine et la guerre. Et juste car celui-ci avait eu la chance de croiser Adonis sur son chemin, il allait vivre contrairement aux autres ? Ce n'était rien d'autre qu'un coup du hasard ... La jeune femme entendait bien ce que disait son frère, mais elle savait qu'elle l'aurait convaincu si Grégoire n'avait pas été là. Elle n'était pas pour abandonner ce dernier, elle n'avait aucun sentiment vis-à-vis de lui, mais le considérait comme un élément gênant dans la poursuite des objectifs des de Locksley. Ou du moins, de ses objectifs à elle.

- Si tu estimes que ton objectif est de perpétuer l'Empire je ne t'en empêcherai pas. Tu m'a été fidèle et tu as suivit mes ordres sans jamais broncher et tu mérites largement aujourd'hui de poursuivre ce qui te semble être la meilleure chose à faire. Mais moi, je ne crois plus en ce projet d'Empire. Celui-ci a été balayé définitivement. Après ce que je vais faire? Je t'avoue, je l'ignore, j'ai besoin de temps pour savoir ce que je veux faire. Je ne suis plus sur de rien pour le moment...

"Si c'est vraiment ce que tu penses ..."

Irina avait baissé le ton, elle avait compris que même la provocation et la colère ne convaincraient pas Adonis de venir avec elle. Il ne voulait plus d'Empire, il avait totalement perdu espoir à ce sujet ... Etait-ce la conséquence de son affrontement avec les Titans à Algatia ou bien de la rencontre avec le garçon, la jeune femme ne le saurait jamais, même si son frère avait l'air honnête. Il n'avait même plus de plan défini, lui qu'elle avait connu comme quelqu'un qui savait toujours quoi faire, qui avait toujours un coup d'avance sur tout le monde, il semblait avoir bien changé en fin de compte. Irina n'allait pas le forcer, elle ne le pourrait pas de toutes manières. Elle se dirigea donc vers la porte pour partir. Arrivée à celle-ci, elle se retourna un instant, et dit ces derniers mots à Adonis :

"Tu respectes ma décision, je respecte la tienne. Mais si tu changes d'avis, dirige-toi vers Kanto. Je t'attendrais là-bas, mon frère ..."

Elle posa un dernier regard sur celui qui avait toujours été son modèle, puis s'en détourna, sortant de l'appartement et commençant à descendre l'escalier. Elle ne tarda pas à sortir de l'immeuble, atteignant les rues d'Illumis. Elle ne pensait pas repartir si tôt, mais le destin en avait décidé autrement. Adonis avait changé, c'était à son tour maintenant. Elle ne pouvait plus dépendre de lui désormais, il s'était bien fait comprendre, et si elle voulait quelque chose, elle devrait l'obtenir par elle-même, seule. Elle comptait bien rentrer à Kanto, puis rassembler les hommes qu'elle pourrait trouver et reprendre ce qui lui avait injustement été pris. Elle laissait la porte ouverte à Adonis, à lui de décider s'il préférait la suivre ou s'occuper de son futur Roi, même s'il semblait déjà avoir pris sa décision. Elle ne voulait pas encore le croire, mais n'avait pourtant pas le choix. Alors qu'elle traversait une rue, elle ne put s'empêcher de se passer le doigt sur le visage, pour effacer cette larme qui venait de couler ...

HRP - Dernier post pour moi, tu peux conclure ^^ - HRP
Revenir en haut Aller en bas
Adonis de Locksley
Empereur Noir de la Team Rocket
Empereur Noir de la Team Rocket


Messages : 59
Réputation : 2
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 29
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ Jeu 15 Mai - 18:43

Adonis avait depuis toujours donné l'impression d'avoir un coup d'avance sur les autres, il avait toujours su quoi faire et c'était vrai. Stratégiquement parlant, Adonis de Locksley était l'homme le plus redoutable qui soit et mieux valait ne pas se mettre sur son chemin. Toutefois pour avoir un coup d'avance il fallait encore savoir quoi faire et ça, aujourd'hui Adonis n'en savait plus rien. Certes il savait ce qu'il ne voulait plus, en l’occurrence participer à la recréation d'un Empire devenu vulgaire chimère, c'était dur et amère de se dire que tout son travail avait disparu aussi facilement au passage des Titans mais une fois au pied du mur on ne pouvait que le reconnaitre. Irina voulait escalader ce mur pour poursuivre le chemin? C'était son choix, mais une fois au sommet de celui-ci attention à la chute car elle pouvait s'avérer mortel...

- Si c'est vraiment ce que tu penses ...

- Oui je le pense... Et c'est ce qui rend les choses plus dur.


Adonis disait ce qu'il pensait très sincèrement, il était le premier à regretter tout ce qu'il avait perdu avec sa sœur, mais son sens pragmatique avait bien compris que c'était trop tard. Il n'y avait plus aucune chance de récupérer quoi que ce soit, l'Empire une fois Adonis disparu s'était écroulé, annihiler par la force des choses. Chercher à réanimer cet Empire revenait quasiment à faire du bouche à bouche à un tas de cendre ou un massage cardiaque.

- Tu respectes ma décision, je respecte la tienne. Mais si tu changes d'avis, dirige-toi vers Kanto. Je t'attendrais là-bas, mon frère ...

A ses mots, la jeune femme prit la porte et disparu derrière celle-ci. Le Seigneur Noir l'ignorait et s'il le savait il l'aurait retenu davantage, ou l'aurait même suivit! S'il savait que c'était la dernière fois qu'il voyait les mèches blonde de la dernière personne vivante de la famille de Locksley, s'il savait il n'aurait pas réagit de la sorte, il l'aurait au moins regardé partir au lieu de fixer le parquet les mains dans les poches.
Au lieu de ça, le Seigneur Noir qui ne l'était plus se mit à pousser un profond soupir. Qu'allait il faire de sa vie désormais? Son objectif personnel était bien là, toujours là, devenir et rester le meilleur possible. Mais cet objectif était il encore valable maintenant qu'il était comme mort aux yeux du monde? Qu'allait il faire de ce garçon, maintenant qu'il en avait soufflé l'hypothèse à sa sœur un peu par hasard, s'entacher à vouloir restaurer la Couronne du petit était intéressant et en même temps rebutant! Il ne fallait pas oublier que l'on parlait d'Adonis, et jusque là il n'avait travaillé que pour lui, certes il avait servit bien du monde dans sa vie, mais ce n'était qu'un moyen de progresser lui même pour supplanter des patrons destiné à lui céder la place. Alors comment servir un gamin héritier d'une Couronne que plus personne ne voulait voir? C'était assez humiliant, et même si ça avait l'avantage ultime de le laisser manigancer ce qu'il voulait dans l'ombre. Adonis voulait que ses efforts et la gloire qu'il pouvait produire lui revienne de droit, c'est vrai après tout! Pourquoi travailler si c'est pour que ça soit un autre qui reçoive les lauriers à votre place?

- Pfff, c'est ridicule...


Adonis pesta un moment contre lui même, ce premier projet lui semblait complètement stupide à y réfléchir. Mais en même temps, il ne parvenait pas à l'enlever de ses pensées, était ce parce qu'il n'avait rien trouvé d'autre à faire? Possible, en attendant et comme pour faire passer la discussion précédente avec sa sœur il se prépara un chocolat, pas très terrifiant comme boisson pour le pire méchant de la précédente histoire mais c'était ainsi.

Retournant face à la baie vitré l'Homme posa le bras sur la vitre avant d'y appuyer sa tête, tenant la tasse de l'autre main, observant alors les rues d'Illumis. De loin il cru apercevoir l'ombre féline de sa sœur se glisser dans l'obscurité, puis ne voyant plus rien d'intéressant et les lumière de la Tour Prismatique lui devenant lassante, Adonis s'approcha de sa chambre. A l'intérieur le gamin dormait toujours, celui-ci n'avait pas été réveillé et tenait bien serré dans ses deux mains la Pokéball de son premier Pokémon. Un petit oiseau comme Adonis avait eu son petit Roucool, ce qui sur le coup fit sourire l'homme avant de s'assoir sur un des sièges non loin du lit. Observant le jeune garçon, Adonis était pensif et songeur. 

Que vais je bien faire de toi? Pouvait il penser, certes il n'avait pas d'objectif, mais au moins pour passer le temps il avait un gamin à garder. Le Baby-sitting c'était pas son truc mais pendant un moment et le voyant dormir dans son lit, Adonis se sentit différend, d'habitude il ne se sentait responsable que de lui même, ou à la limite de ses hommes et Pokémon; mais c'était toujours dans une relation d'homme à homme, pendant un instant, Adonis s'imagina à la place de son propre père, se demandant de quel manière il aurait agit, ce qu'il aurait dit face à tout ça. Son père avait peut-être était sévère mais il était juste et son attention à son égard comme envers Irina avait été la preuve d'un amour paternel aussi bon et pur que celui que peut détenir tout papa envers ses gamins. C'était le rôle du père d'incarner l'autorité dans l'image populaire, mais c'était une autorité bienveillante, une autorité bien différente de celle qu'Adonis avait eu en tant qu'Empereur face à la population.

Puis, prenant un peu de recul sur les évènements et sa propre situation, Adonis haussa les épaules pour lui même avant de balayer toute la réflexion paternaliste qu'il avait eu en tête. Un homme ne change pas d'un claquement de doigt et surtout quand il n'a pas décidé de changer, si l'homme en venait à méditer là dessus c'était uniquement parce que les circonstances l'y poussait. Après, même s'il ne s'en rendait pas compte et qu'il ne le savait pas, le fait de vivre avec le gamin lui donnerait l'occasion de réfléchir de plus en plus pour pouvoir enfin se poser les bonnes questions.
Pour le moment il ne savait pas quoi faire, comme il l'avait dit, donc il allait faire en sorte que le gamin n'ai plus rien à craindre, pour cela il faudrait commencer à lui enseigner la base du combat, la base de la stratégie, la survie, la domination de ses émotions, Adonis devait donc l'élever. Une éducation qui n'était pas sa priorité car ce que comptait faire Adonis c'était tout simplement tuer tout ceux qui cherchait à faire tuer l'enfant, en tuant celui-qui veut le tuer, les assassins sans client laisserait tomber et Grégoire pourrait vivre tranquille et vivre sans Adonis. Libéré, le Seigneur Noir pourrait retourner à sa propre vie et à ses propres tâches, lesquelles? c'était trop tôt pour y penser, mais en vérité, il n'aurait jamais à y penser car de toute cette histoire d'enfant, Adonis allait en faire l'histoire de sa vie.

FIN du RP

.:-------------------------:.
Ce personnage est en compagnie du petit Grégoire de Kalos
Ce personnage depuis l'évènement d'Algatia a une gène au niveau de la hanche gauche et une ou deux côtes mal réparé


Pokémon décédé: Zoroark, Lucario, Leviator, Ptéra
Pokémon volé: Sharpedo



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles et un nouveau départ

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles et un nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis-