Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Jeu 25 Mai - 11:34 par Invité

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 2 Mai - 13:40 par Toshi Sakae

» Rising World
Lun 1 Mai - 11:49 par Invité

» Pokémon d'Antan
Lun 1 Mai - 11:25 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Dim 30 Avr - 9:59 par Invité

» Questionnaire
Sam 22 Avr - 22:09 par Sol

» Pour ou Contre le Reboot
Ven 14 Avr - 14:09 par Salem Grant

» Etes-vous partants à continuer à RP sur PLR ?
Ven 14 Avr - 14:04 par Salem Grant

» Question, pour les admin et modo ou autre.
Ven 14 Avr - 11:45 par Alice Taylor


Partagez | .

La Fin d'une Ere

Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: La Fin d'une Ere Mer 30 Avr - 20:11


Il pleuvait ce jour-là. Ce n'était pas une pluie torrentielle mais plutôt une pluie timide, triste, lancinante. Pas assez sauvage pour empêcher quiconque de sortir, mais assez soutenue pour rendre le ciel gris et l'ambiance morne. On aurait dit que le Ciel pleurait, qu'Arceus se désespérait de la disparition de Ses enfants.

Sur le parvis du Quartier Général de la Team Plasma, on pouvait apercevoir deux hommes. Le premier était parfaitement immobile, telle une statue, les yeux fermés. Le monde extérieur ne semblait pas avoir d'emprise sur lui, comme si il était complètement coupé de celui-ci. La statue portait une chemise et un pantalon noir, une épée bâtarde attachée à sa ceinture à l'aide d'un fourreau. Rien n'indiquait chez elle son rang, si ce n'était un certain charisme que seuls les plus grands leaders de ce monde pouvaient avoir. A ses côtés se tenaient un homme, également vêtu de noir, ses cheveux courts encadrant son visage plus noirs encore. Le monde se reflétait dans ses lunettes rectangulaires, cachant le regard sérieux de ses yeux vert émeraude. Il tenait un parapluie au dessus de leurs têtes sur lequel les goûtes tombaient dans un rythme militaire.

Plus bas, une foule noire s'était amassée. Plasmas, Policiers, civils, un grand nombre d'Unyssiens de tous horizons s'étaient rassemblés devant le QG des Plasmas. De cette masse s'élevait de déchirantes lamentations. Les esprits les plus faibles finissaient par craquer, pleurant toutes les larmes de leur corps, réclamant un parent, un ami ou un amant disparu. D'autres dont la fatalité les avaient séparés d'un être cher ravalaient leurs pleurs, se soutenant les uns les autres en restant forts face à la douleur, réconfortant ceux qui s'étaient allés au désespoir. Il y en avait d'autres, enfin, qui n'avaient rien perdu durant la Guerre qui venait d'opposer les différentes Teams. Mais ils étaient tout de même venus, poussés par un élan d'empathie, parfois nationaliste, parfois simplement humain, servant d'épaule sur lesquelles les autres Unyssiens pouvaient s'appuyer. On pouvait également voir des Pokémons aux côtés des Humains, dévoilant une palette d'émotions proche de celle de leurs congénères mammifères. Les seuls à ne pas être présents étaient les enfants trop jeunes pour comprendre ce qu'il se passait, les vieux trop âgés pour se déplacer, les veufs trop faibles pour vaincre leur chagrin, les Unyssiens vivant trop loin pour venir à Volucité, et les personnes trop individualistes pour avoir de l'empathie pour la misère des autres. Mais même tous ceux-là pouvaient observer ce qu'il se passait à travers leur écran de télévision. Même si Mickaël avait refusé de les faire venir, plusieurs journalistes se tenaient prêt de la foule, filmant et commentant les événements.

Tsaphkiel, Zadkiel, Gabriel, Metatron, Raphaël et Haniel étaient également présents. Les cinq premiers se tenaient devant les escaliers, tournés vers leur compagnon d'arme royal, droits, fières, une expression grave sur le visage, même sur celui du Farfaduvet à l'expression d'ordinaire si taquine, chacun arborant les couleurs de la Team Plasma. Haniel semblait plus mal à l'aise en présence de toute cette foule, mais il faisait de son mieux pour suivre l'exemple de ses amis.

Après une attente interminable, seize heure sonna. La statue sur le parvis s'anima alors, ouvrant les yeux, puis descendant les marches, suivie par l'homme aux lunettes. Mickaël et Oliver, son assistant, traversèrent la foule qui s'écarta religieusement sur leur passage et celui des Pokémons du Roi qui leur emboîtaient le pas. Les Policiers se mettaient au garde à vous, et les Plasmas s'inclinaient devant leur Roi.

Mickaël et les autres dépassèrent la foule qui se referma derrière eux et les suivit, telle une marée de ténèbres attirée par une goutte de lumière. Le spectacle qui s'offrait dans les rues de Volucité ressemblait à la procession d'une armée d'esprits errants. La pluie avait délavé les couleurs, les rendant ternes, comme si un dieu taquin avait volé la chaleur et les couleurs du monde des mortels, ne laissant que des nuances de gris derrière lui. Une véritable vague de tristesse avançait paresseusement dans les rues. Bientôt, elle traversa la ville et s'engouffra dans le désert au Nord. Puis elle traversa le désert jusqu'à arriver à un endroit qui avait été travaillé par les Hommes et les Pokémons pour cette occasion. Les soldats Plasmas et les Policiers qui ne pleuraient pas la mort ou la disparition d'un être aimé s'occupèrent d'empêcher les journalistes d'entrer dans le cimetière qui avait été créé pour accueillir les dépouilles des Unyssiens morts durant la prise de pouvoir d'Adonis de Locksley, à Kanto.

Une fois le portail dépassé, ceux qui voulaient se recueillir devant les tombes des défunts se dispersèrent dans le cimetière, tandis que Mickaël et son groupe continuait de monter, grimpant une colline au sommet de laquelle on pouvait apercevoir la pointe du monument aux morts qui avait été érigé. Autour d'eux, des tombes à perte de vue. Certaines, les plus anciennes, avaient déjà étaient refermées, mais des enterrements avaient encore cours, soit parce que les personnes nécessaires n'avaient pas pût venir plus tôt, soit parce que les corps n'avaient été rapatriés à Unys que depuis peu. Il y avait des tombes dans lesquelles on aurait pût trouver un cercueil et un cadavre à l'intérieur, s'il nous prenait l'envie de les creuser, mais également d'autres ne contenant rien, érigées à la mémoire de proches dont le corps n'avait pas été retrouvé. La plupart des stèles portaient une épitaphe avec le nom de leur propriétaire, mais d'autres étaient vierges, la personne enterrée à cette endroit n'ayant pas été reconnue ou n'ayant tout simplement plus personne pour le pleurer. Des prêtres s'affairaient autour des tombes de croyants morts. Croyants ou athées ; riches ou pauvres ; haïs ou aimés ; civils ou soldats ; la guerre n'avait épargné personne, quelles que soient leurs origines, leurs croyances ou leurs statuts.

Mickaël arriva enfin là où il désirait être. Devant lui, cinq Pokémons se tenaient autour d'une unique tombe. Deux particulièrement, un Nosferalto et un Spectrum, pleuraient en s’agrippant à un cercueil simple qui cachait une stèle simpl sur laquelle était gravé :


Citation :
RICHTER ABEND
Fier Chevalier Plasma
Son honneur et son courage ne seront pas oubliés.

Les autres Pokémons présents, à savoir une Roselia et un Noctali, se tenaient plus calme, la tête basse, retenant leurs larmes de leur mieux. Il y avait également un humain, un fossoyeur qui avait été engagé pour s'occuper de ce cimetière, qui attendait calmement, sa vieille casquette à carreaux vissée sur sa tête et une cigarette à la bouche luttant contre la pluie pour ne pas s'éteindre, les mains appuyées sur une pelle. Le Commandant Abend n'avait pas de famille autre que ses Pokémons. Personne d'autre n'allait venir assister à son enterrement.

Mickaël fit un signe de tête au fossoyeur qui hocha la tête en réponse et s'approcha d'une manette commandant un système de poulie, faisant descendre le cercueil. Sentant la secousse, les deux Pokémons qui y étaient accrochés s'y agrippèrent encore plus fort et hurlèrent à s'en déchirer les cordes vocales, refusant qu'on leur enlève à nouveau leur dresseur adoré. Le fossoyeur fronça des sourcils et bougonna dans sa barbe, visiblement embêté par la ténacité des deux Pokémons qui l'empêchaient de faire son travail. Mickaël s'avança alors sans dire un mot, attrapa le Nosferalto, et le délogea en essayant de ne pas le blesser. Il ne pouvait rien faire vis à vis du Spectre, qui était intangible, mais il était impossible d'enterrer Abend avec la chauve-souris agrippée à son cercueil. Après plusieurs secondes de bataille contre la créature ailée, Mickaël réussit enfin à l'éloigner du cercueil, retenant de son mieux le Nosferalto qui se débattait furieusement en tendant ses ailes vers le corps de son ami. Le cercueil reprit alors sa descente dans le trou noir qui l'attendait. Ce ne fût que lorsque le coffre funéraire fût hors de sa vue que Nosferalto comprit enfin qu'il ne pouvait plus rien faire, qu'il était impuissant devant la mort de son maître. Il se retourna alors et prit Mickaël dans ses ailes, pleurant encore plus fort, tandis que Spectrum le rejoignait pour serrer le vieil homme contre lui et l'imiter. Noctali commença à son tour à fondre en larmes, levant la tête et hurlant au ciel de ce long hurlement que les loups produisent lorsqu'ils pleurent la mort d'un des leurs. Roselia, elle, passa son bras sur ses yeux pour sécher la larme traîtresse qui avait réussi à se glisser hors de son œil. Elle était fière. Elle n'avait pas le droit de pleurer.

La rage montait petit à petit dans le cœur du vieux Roi, attisée par les pleurs des compagnons d'armes de son Commandant le plus fidèle et par sa propre culpabilité. Les deux ne s'entendaient peut-être pas toujours lorsqu'ils étaient Commandants, mais tous les deux partageaient le même rêve : celui de voir les Pokémons et les Humains libres et égaux. Un peu avant sa mort, Abend avait demandé à Machina des hommes pour poursuivre Gilgamesh, le dernier Chef de Team, mais le Roi avait refusé, rétorquant qu'ils avaient besoin de toutes les forces possibles pour rétablir l'ordre. Il avait même interdit au Commandant d'y aller seul. Mais bien sûr, celui-ci ne l'avait pas écouté. Et il était désormais mort de la main du Tyran Galaxie aujourd'hui porté disparu. Le sang de Mickaël bouillait à cette pensée. Il ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable de sa mort.

Mickaël se délogea de la prise des deux Pokémons d'Abend et se redressa, l'air sombre. Lui qui était resté silencieux depuis plusieurs heures, il prit enfin la parole :


- Oliver. Allez chercher des journalistes. Dites leur de me retrouver au Mémorial.

L'assistant s'éloigna alors avec son parapluie, et Mickaël grimpa jusqu'à ce qu'il avait appelé le « Mémorial », un monument en forme de pointe pour commémorer les morts enterrés dans ce cimetière. Il ne lui fallut pas longtemps pour apercevoir une journaliste et son cameraman courir à toute allure jusqu'à lui, puis se préparer à l'interview que leur accordait le Roi Plasma. Lui qui aurait voulu qu'ils soient absents, il devait reconnaître qu'ils allaient peut-être devenir utiles... A peine la journaliste eût-elle expliqué la situation que Mickaël lui prit son micro et se plaça face à la caméra, lui retirant par la même toute occasion de mener une véritable interview. On pouvait voir la rage brûler dans le regard glacé du vieux guerrier. Le Roi prit alors la parole :

- Je serais bref. Aujourd'hui, nous pleurons la mort de nos camarades qui se sont sacrifiés pour nous. Nous voudrions tous oublier cette guerre. Mais nous ne devons pas ! Les Teams ont été défaites grace à nos vaillants soldats, et nous nous devons de ne pas laisser leur sacrifice être vain. Au nom de l'Ordre Plasma, je m'engage à maintenir l'ordre à travers Unys et à repousser toute personne ou toute organisation criminelle tentant de s'en prendre à notre peuple ! Tant que je vivrais, personne ne s'en prendra à notre Liberté, j'en fais le serment !

« Mon ancienne proposition tient toujours, malgré la paix. Quiconque embrassant les croyances de l'Ordre Plasma et voulant nous aider à protéger Unys sera le bienvenue. Humain comme Pokémon. Merci pour votre attention.


Et il rendit le micro à son propriétaire, tandis qu'Oliver demandait discrétement au cameraman d'éteindre sa caméra et de retourner à l'extérieur du cimetière pour ne pas perturber les familles en deuil. Mickaël, quant à lui, s'était retourné vers le Mémorial et le contemplait en silence. Il fit un sermant à la mémoire de Richter Abend et de tous les autres soldats morts.

Personne ne toucherait à un cheveux de
son peuple.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
 

La Fin d'une Ere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Volucité-