Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

Un échange équitable ? [PV : Daisuke]

Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Mar 22 Avr - 11:31

Claude sursauta. La tonnerre ne devait pas avoir frappé très loin...

Le jeune serviteur terminait de se préparer. Le jeune ? Cela pouvait surprendre, quand on voyait qu'il était entrain de cacher ses longs cheveux bleu-ciel, presque vert, pour ne pas qu'on puisse les voir. Il se regarda dans le miroir, réajusta sa tenue de serviteur. Il était prêt pour la soirée de travail qui lui attendait. Pourquoi donc ses longs cheveux verts avaient été visible ? On le comprenait quand on voyait le teint laiteux de sa peau. Il semblait ressortir tout juste d'une longue toilette bien mérité. Il termina de se préparer. Pour les Von Wittelsbach, et pour Mademoiselle en particulier, il était prêt à travailler jour et nuit. C'était le devoir d'un serviteur efficace et cordiale ! Et cela ne le gênait pas plus que cela. Depuis qu'il avait quitté ses parents abusifs pour la famille Von Wittelsbach, il était bien plus heureux, et travaillait beaucoup mieux. En même temps, quand on avait été dans une famille comme la sienne, on comprenait largement ce comportement... Maintenant, cela faisait bien deux ans qu'il travaillait pour les Von Wittelsbach, et il en était bien content. Bien sur, ce n'était pas du « véritable » travail. Les Von Wittelsbach ne faisait pas travailler des mineurs, non plus...

21 heure, le repas s'était terminé depuis un moment, chez les Von Wittelsbach. Les horaires avaient la vie dur, et jamais Claude Moselle, n'avait vu quelque chose comme un retard, une avance, ou quoique ce soit du genre chez les Von Wittelsbach. Tout était réglé avec une précision méticuleuse, et le retard n'était pas du tout supporté, ce qui était presque une constance chez presque tout les Von Wittelsbach ! L'ordre et le respect des règles étaient sans doute dans les crédos les plus importants des Von Wittelsbach, et jamais ses deux règles ne devaient tomber. Claude le savait bien, et avait apprit au cours de ses deux années de labeurs, à toujours être à l'heure, et ne jamais être en retard. C'était important, et voilà. Ne jamais être en retard, ne jamais être trop en avance, toujours commencer à l'heure. C'était pour ça que maintenant, il venait de partir commencer le ménage dans la grande salle.

Un nouveau grand coup de foudre dut toucher non loin, faisant sursauter le jeune serviteur qui marchait toujours dans les longs couloirs extrêmement sombre... Brrr ! Cela lui rappelait les jeux Résident Evil de Christian, cela ne le rassurant pas du tout. Il s'attendait presque à voir des Démolosse Zombie sauter des murs, pour l'attaquer. Non ! Il devait rester sérieux. Il était quelqu'un de sérieux et intègre, il n'allait pas se faire ridiculiser par un vulgaire jeu de zombie qu'appréciait l'un de ses collègue, et son plus proche collègue, quand il s'agissait de s'occuper de la jeune Sylvia Von Wittelsbach ! Quand même. Il regarda rapidement pas une fenêtre; Ce n'était plus de l'orage de tapette maintenant. C'était un véritable déluge, que connaissait la ville d'Atlanopolis ! La pluie étaient lourde, et tombaient avec fracas sur le sol, tandis que régulièrement, des éclairs illuminaient le ciel déjà sombre de 21 heures. Quel temps... Véritablement... En plus, les flash lumineux des éclairs, et les grondements de tonerres étaient assez approcher. Beaucoup trop, même, au goût de la fameuse

Il partit travailler dans l'entrée principal. Le Grand Hall des Von Wittelsbach était typiquement dans les habitudes architecturales du XIX, qui étaient ici, elle même hérité d'autres traditions antérieur, parfois même médiévale ! Ici, cela était entièrement le cas. Mais comment, me diriez-vous ? Et bien simplement le grand escalier principal, qui menait au « piano nobile », non le Piano noble, comme le faux ami italien pourrait faire croire, mais l'étage noble, celui des chambres, des propriétaires. Bref, là, où il ne vivait pas. Il avait une petite chambre, tout haut, juste sous les toits, comme souvent pour les serviteurs n'ayant pas de chez eux, ce qui était le cas de lui, et de Christian. Il n'allait au Piano Nobile, que pour aider Sylvia Von Wittelsbach, qui depuis qu'elle avait perdue l'usage de ses jambes, avaient souvent besoin de quelqu'un pour s'habiller par exemple ! C'était logique... Soudainement, alors qu'il était tranquillement entrain de passer le plumeau derrière un meuble de style Louis XIV :


« Quelqu'un ? A cette heure ? Je ne savais pas que Monsieur Von Wittelsbach recevait quelqu'un. Walter a pas du me prévenir. Bah non... Il est absent... Il y a que Sylvia et George se soir... Je comprends pas. »

En effet. Un grand bruit venait de faire raisonner les lourdes portes de bois du Manoir des Von Wittelsbach, ce grand Manoir Néo-Gothique, dans les inspiration XIX. Dans les inspirations de Christopher Wren, dans le mouvement du Gothic Revival. Ses lourdes portes ne raisonnaient que rarement. Bien souvent, les Démolosses chassaient les intrus. Claude venait d'oublier que les pauvres Pokémons feux s'étaient réfugié à cause de cette maudite pluie qui tombait véritablement de manière torrentielle sur la ville d'Atlanopolis. Maudite pluie, pensa le serviteur, on croyait presque que Kyogre avait encore été une fois libéré par les terribles plans de la Team Aqua. Brr ! Rien qu'à penser cela, il en frissonna de terreur. Il avait connu la terrible attaque d'Algatia, comme le reste du personnel, depuis le Manoir. Terrible bataille. Il se demandait comment on pouvait être des monstres comme cela ! Au moins, les Von Wittelsbach n'avait pas trop souffert de tout cela. Tant mieux. Les innocents ne devaient pas souffrir des actes de teams criminels ! Les Von Wittelsbach ne devaient rien avoir ! Enfin, aux yeux de Claude. Il ouvrit alors la grande porte, tranquillement, et apperçu : Il y avait bien quelqu'un. De suite, il déclara :

« Entrer monsieur. Le temps n'est pas bon pour quelqu'un. »

Le jeune serviteur avait toujours prêché de confiance avec les inconnus. L'inconnu pouvait très bien, là maintenant, sortir un couteau, et menacé l'une des serviteurs préféré de Sylvia, pour lui ordonner ce qu'il voulait... Mais chut ! N'imaginons pas les pires scénarios possible. Claude était entrain de revenir, tranquillement, tenant des serviettes, pour que l'inconnu puisse se sécher. Il se demandait bien ce qu'il pouvait vouloir. Après tout, il n'y avait pas grand monde dans le manoir, ce jour-ci. Seulement deux des héritiers des Von Wittelsbach, c'était pas grand chose. Sans doute qu'il cherchait Monsieur George Von Wittelsbach, c'était lui le plus vieux, entre Sylvia et lui, donc le plus à même d'intéresser quelqu'un. Mais pour l'instant, il n'en savait rien, et tout ce qu'il pouvait faire, c'était proposé cette offre, qu'était une serviette chaude, pour se réchauffer et se sécher, après avoir été sous un tel déluge d'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 173
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Mar 22 Avr - 15:23


Stupide Vengeance - Chapitre 3 : Finalité


Atanalopolis, une ville magnifique, où l’on pouvait voir de nombreux spectacles aquatiques, cependant, le spectacle d’aujourd’hui fut annulé à cause d’une grande tempête, la foudre frappait, la pluie trempait, le vent bouscula, le Soleil était absent, il avait peut être un rendez vous avec la Lune. Daisuke était donc dans la ville la plus coupée de la région d’Hoenn, il avait une seule idée en tête, rencontrer l’héritière de la plus grande famille de la région, Sylvia Von Wittlesbach. Il y avait des bruits, elle serait une collectionneuse, très dure en affaire. Mais une collectionneuse. Elle possédait surement ce que voulait le commandant de la Team Rocket : Le troisième fragment de Météonite. Vous savez, le fameux caillou que voulait Daisuke afin d’accomplir une vengeance si puérile.


Elle se dirigea donc vers le grand manoir des Von Wittelsbach, on ne pouvait le rater, il était si grand après tout. Daisuke avançait lentement, mais il n’était pas seul, non, il était accompagné de sa troupe de sbire, qui resterait en plan le temps de l’échange, sauf si Daisuke enverrait un signal afin que...Roh et puis, vous verrez ce qui se passera si la troupe du chevalier Noir apparaît. Il était devant une porte impressionnante, puis, Sonna, ou toqua, enfin qu’importe, les détails n’étaient pas importants si vous voulez mon avis. C’est un jeune homme qui ouvrit la porte, sûrement un Serviteur. Bien qu’il souriait, Daisuke vit un peu sa crédibilité démordre puisqu’au même moment, la foudre frappa, on pourrait se croire dans un film d’horreur, mais ce n’était pas le cas.

« Entrer monsieur. Le temps n'est pas bon pour quelqu'un. »

Un jeune homme aux cheveux verts, il était très poli, Daisuke n’allait pas se faire prier, il remercia bien évidemment le servant. Je vous jure, s’il savait qu’en réalité, la personne à qui il parlait n’était pas, enfin est temporairement, bref, il serait surpris, mais pas dégoûter, au contraire, c’était quelque chose de peu commun. Le chevalier Noir s’essuya les chaussures, puis avança. Les riches ne se refusaient vraiment rien, c’était impressionnant, mais trop “ancien” pour Daisuke, qui aimait le moderne, son appartement était moderne, sobre, mais après tout, chacun ses goûts, j’ai envie de dire. C’est alors que le chevalier Noir prit la parole :

-Pourrais-je voir mademoiselle Sylvia Von Wittelsbach s’il vous plait? Je n’ai pas rendez vous, j’ai simplement une proposition à lui faire, si vous ne me croyez pas, vous pouvez me fouillez.

Daisuke n’avait qu’une arme sur lui, c’était sa force physique. Il avait également six pokéballs qui n’étaient pas son équipe principale, juste quelques pokémons rares à proposer en marché à la Demoiselle. Après, il y avait Lugulabre, Hadès, toujours présent, mais invisible, il n’avait pas de pokéballs, il accompagnait toujours Daisuke, mais ça, c’était son petit secret. Bien qu’il avait septs pokémons sur lui du coup, il n’utiliserait que le spectre, les autres étant trop faible pour lui. Maintenant, voyons voir ce que Claude allait répondre au commandant Rocket, qui espérait récupérer le dernier morceau de Météonite, la dernière partie du puzzle qu’était la vengeance du Chevalier Noir…!

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Mar 22 Avr - 16:30

Claude regarda le fameux homme, qu'il venait de laisser faire rentrer. Qui était-ce ? Il ne l'avait jamais vu, donc ce n'était sans doute pas une connaissance de la famille des Von Wittelsbach. Bien, maintenant qu'il avait remarqué cela... Qui était cet homme ? Il le regarda rapidement. C'était un adulte. Ou un jeune adulte...? Il regarda rapidement, tentant de ne pas être trop trop indiscret, et ne pas poser trop de problème. Il avait les cheveux totalement noir, ce qui était bien différent de ses cheveux totalement d'une couleur clair. Ce qui frappait le plus le jeune serviteur, c'était sans doute la taille de l'homme. Il n'était pas un géant non plus, mais quand même ! Il devait bien faire plus d'un mètre quatre vingt, alors que le jeune serviteur, lui était plutôt petit. Un homme qui serait sans doute capable de le maîtriser aisément, s'il attaquait... Mmmh... Seul Walter, devait être plus grand que lui, vu que malgré son grand âge, Walter avait gardé une très grande taille, ce qui lui donnait un peu les allures d'une grande perche, mais passons. Ainsi, ce grand rocket, après un moment en ignorant totalement la serviette que tendait toujours Claude, déclara :

-Pourrais-je voir mademoiselle Sylvia Von Wittelsbach s’il vous plait? Je n’ai pas rendez vous, j’ai simplement une proposition à lui faire, si vous ne me croyez pas, vous pouvez me fouillez. 

« Euh... Vous croyez que vous pouvez voir Mademoiselle Von Wittelsbach comme cela...? »

Le jeune serviteur croisa les bras. Il ne connaissait pas cette homme, mais s'il savait quelque chose, c'est qu'il était responsable de la sécurité de Mademoiselle Sylvia Von Wittelsbach. Donc, il ne pouvait pas faire que n'importe qui la rencontre comme cela. Sylvia était la grande Sylvia, Red de la Capture, collectionneuse de Pokémon... Et tant de descriptifs divers et variés qu'on pouvait attribuer à la Grande Sylvia Von Wittelsbach ! Descriptif qui était toujours positif, et qui pour Claude, était la vérité total et absolu. Jamais Claude Moselle, le jeune serviteur de Sylvia, oserait emettre la moindre critique sur sa maîtresse ! Or de question ! Sylvia était en effet, la plus grande, la plus douée, la plus forte, etc... Des Collectionneuses de Pokémon ! Et vous saviez qu'est-ce qui était sans dotue le pire ? Et bien, notre chère Claude, le croyait entièrement, et ne faisait même pas semblant d'être totalement dévouée à la cause de la collectionneuse de Pokémon ! Malgré son caractère qui était bien souvent totalement insupportable !

« Bon, je vais tenter de vous la chercher. Restez-ici... Mais ne touchez à rien ! C'est précieux, et Monsieur Von Wittelsbach me tuerai si le moindre objet manquait ! »

Le serviteur déclara cela de manière quelque peu inquiet, comme si pendant son absence, Daisuke allait tout d'un cou se déchainer, et véritablement tout cassé, sans la moindre pitié, des affaires situés dans le Grand Hall des Von Wittelsbach, que cela soit les vases contenant différentes fleurs variés, ou les magnifiques tableaux de styles néo-classiques, qu'appréciaient tant le chef des Von Wittelsbach, Alexandre von Wittelsbach.

***

« -Donc, c'est lui, Claude ?
-Tout à fait mademoiselle. »

On entendait le fauteuil rouler tranquillement dans un couloir, qui semblait sortir de derrière l'escalier monumental. Claude poussait le fauteuil roulant, et derrière, marchant tranquillement le vieux serviteur des Von Wittelsbach, Walter, qui affinait sa longue moustache blanche. Visiblement, le vieux serviteur avait rejoint les deux autres, pendant le voyage. Sylvia était en simble robe de chambre, n'ayant pas eu le temps de mettre sa complexe tenue de Mage de RPG, la tenue qu'elle portait en général, mais qui était extrêmement complexe à mettre, mais que Claude et Christian savait parfaitement mettre, quand il fallait. Finalement, au bout d'un petit moment, le groupe fut parfaitement visible pour Daisuke. Sylvia regarde celui qui s'appelait lui-même le Chevalier Noir, avec une très grande originalité, et finalement, au bout d'un moment, déclara d'un air moqueur, quelque peu pimbêche :

« -Et bien... Quel manque d'allure ! Je me demande comment on a put accepter votre arrivée... M'enfin bon. Walter ! Allez fermer les portes a clef ! Je ne comprends pas comment il a put entrer ici !
-Cela sera fait, mademoiselle. »

Le vieux majordome partit, à l'aide de son petit parapluie. On put juste entendre les Démolosse aboyer, une fois qui les eut appeler, et la porte claquer violemment. Claude s'étira, longuement, une mèche verte se libérant venant prouver la longueur de ses cheveux, qu'il s'empressa de cacher de nouveau dans sa tenue de serviteur. Il espérait de tout coeur que Daisuke n'avait pas vu. Visiblement ce qu'il avait installé pour faire tenir ses cheveux ne tenait pas bien aujourd'hui ! Zut, il espérait que cela n'allait pas se décrocher devant Sylvia, ou devant cet inconnu. Quoique Sylvia, ce n'était pas dérangeant. Mais cela l'était un peu plus devant cet homme, qu'elle ne connaissait ni d'Adam, ni d'Eve. Elle décida alors de s'approcher de lui. A côté de lui, aucun risque de se faire repérer ! Maudite broche. Elle ne tenait pas aussi bien qu'avant. Sylvia, pendant ce temps là, ne se souciait guère de son jeune serviteur, qui semblait être en plein combat contre ses propres cheveux. Elle, ce qui l'intéressait, c'était Daisuke, enfin, pour elle, ce mystérieux inconnu, qui était venue le soir d'orage, la rencontrer.

« Alors ! Quel est votre raison de votre arrivée ici ? Pourquoi voulez-vous donc voir la Grande Sylvia Von Wittelsbach ? Ah, je suis sur que c'est un autographe... »

Sylvia était comme toujours, aussi vantarde. Elle était tranquillement sur son fauteuil, sans bouger. Elle se demandait bien ce qui allait se passer. Ce fut alors que Walter rentra, fermant la porte à clef. Les grands volets rouges étaient placé sur les fenêtres blindés des Von Wittelsbach. Depuis l'enlèvement de Sylvia, quand elle était encore une enfant, les Von Wittelsbach était assez paranoïaque. Mais c'était logique... Une famille aussi riche, savait qu'elle avait forcément des ennemis ! Soudainement, alors qu'elle était entrain de se vanter, un éclair soudainement frappa non loin de la demeure. On put entendre dehors, les Démolosse aboyer de colère, puis s'en suivit des grognements, montrant, que visiblement, ils étaient sur leur garde, et particulièrement énervé... Dommage que le portait dehors était fermé à double tour, avec ses terribles flèches d'acier, empêchant l'escalade, et contrôlant à l'aide de capteur les Pokémons vol passant, les Démolosse auraient aimé voir un Roucoups passé, pour le bruler, et le manger après... Mais l'orage n'eut pas que la réaction de faire énerver les Pokémons Chien de feu... Cela fut sursauter la collectionneuse, et aussi Claude Moselle, qui elle, s'accrocha instinctivement à Daisuke, qui était la personne la plus proche d'elle. C'était mignon les personnes craignant la foudre...

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 173
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Jeu 24 Avr - 9:30

Daisuke se retrouvait à Atanalopolis, ville où il est né, un peu en situation d’urgence, afin de conclure la récupération des trois morceaux de la Météonite. C’était ce qui lui permettrait de faire ce qu’il voulait faire depuis une dizaine d’année : se venger. Mais pour cela, il fallait rencontrer la Red de la capture. Une personne qui pourrait probablement être très intéressante. Revenons à la scène où nous avions laissé le beau brun !

« Euh... Vous croyez que vous pouvez voir Mademoiselle Von Wittelsbach comme cela...? »

Daisuke observait le jeune garçon, il l’analysant, ses yeux étaient semblables à un rayon X, c’était assez terrifiant à voir. Heureusement que le commandant gardait un sourire faisant croire qu’il était tout gentil tout bisounours, d’ailleurs, il prit la serviette en remerciant Claude, bon, il y avait un peu de retard dans l’acte, mais le pauvre commandant Rocket avait un narrateur qui oubliait des détails, mais bon, comme ça, le commandant s’essya les cheveux, reprenant une meilleure coupe de cheveux. He’s FABULOUS ! Mais parlons désormais de la réaction de Claude, qui n’avait pas spécialement d’accord sur le fait de Dai qui rencontrerait Sylvia, mais, le commandant, ne comprenant absolument pas ce qui s’était passé, vit la situation tournée à son avantage.

« Bon, je vais tenter de vous la chercher. Restez-ici... Mais ne touchez à rien ! C'est précieux, et Monsieur Von Wittelsbach me tuerai si le moindre objet manquait ! »
-Ne vous inquietez pas !

Et c’était vrai ! Daisuke n’avait absolument pas envie de voler quelque chose ici, rien était à son goût, sauf cette Météonite auquel il voulait aspirer le pouvoir afin de fracasser le monde par sa vengeance ! Et puis bon, qu’est ce qu’il y avait de précieux ici? Ce vase qu’il toucha, bouscula, et qu’il rattrapa à dix centimètres du sol? Surement pas. Mais il avait mieux fait de le rattraper pour ne pas se faire massacrer. Rah, l’attente était drôlement longue. Il ne pouvait pas y avoir un beau gosse ici s’il vous plait? Genre Marth?....Daisuke se mit à rougir, pourquoi il pensait encore à cet Aqua? C’était vraiment étrange, mais au moins, ce moment assez troublant permis de passer le temps, puisque la personne demandée était enfin là, accompagnée de Claude, la servante !

« -Donc, c'est lui, Claude ?
-Tout à fait mademoiselle. »

Elle arriva depuis un couloir, en fauteuil roulant, elle devait être paralysée ou avait eu une double fracture ou une bétise dans genre. Qu’importe, Daisuke n’en avait rien à faire, il n’y avait qu’une seule et unique chose qui l’intéressait dans cette maison, c’était le fragment. Il fallait cependant la jouer fine, amadouer le pigeon, pour essayer de régler ça le plus rapidement possible. Oui, pour le commandant Rocket, Sylvia n’était rien d’autre qu’un pigeon, qui allait se faire plumer dans cet échange loin d’être équitable. Mais bon, après un léger moment de silence, elle décida de prendre la parole.

« -Et bien... Quel manque d'allure ! Je me demande comment on a put accepter votre arrivée... M'enfin bon. Walter ! Allez fermer les portes a clef ! Je ne comprends pas comment il a put entrer ici !
-Cela sera fait, mademoiselle. »


Quel manque d’allure? Daisuke prit un air plutôt énervé, comment osait elle? Elle s’était vue dans sa tenue de mage couplé à ses cheveux roses chewing-gum qui rappelait un personnage d’un certain manga, qui elle, était très inutile, alors que Sylvia allait peut-être pouvoir avoir une utilité dans ce combat qu’était la vengeance de Daisuke. Ce dernier était par contre dans la mouise, la maison était désormais fermée du public, et donc, de la troupe de sbire personnelle du commandant. Alors qu’il regardait Sylvia dans les yeux, il vit Claude se bagarer avec ses cheveux, qui étaient longs en réalité! Etrange, Daisuke ne put s’empêcher de lâcher un petit rire sincère en voyant la scène. C’est alors que Sylvia reprit la parole, pour enfin entrer dans le vif du sujet !

« Alors ! Quel est votre raison de votre arrivée ici ? Pourquoi voulez-vous donc voir la Grande Sylvia Von Wittelsbach ? Ah, je suis sur que c'est un autographe... »

Il faillit rire, mais se retint, non, ce serait vraiment idiot de gâcher cette rencontre fructueuse par un simple rire ! Donc, la lady était assez imbu d’elle-même? Surement, rah, les gens riches, Daisuke n’arriverait sans doute jamais à les comprendre! A Hide-City, tous le monde était du même niveau, l’égalité prônait ! C’était un village comme nous n’en verrons sans doute plus pendant une éternité. Un éclair frappa, le grondement se fit entendre dans toute la pièce, c’est alors que les Démolosses aboyèrent, énervés, Claude s’accrocha, instinctivement, par la peur, à Daisuke ! Celui-ci fut assez gêné de la scène !

-Monsieur ! S’il vous plait, vous pourriez, vous poussez? Alors que la servante exécuta l’ordre gentiment demandé par Daisuke, celui-ci reprit : -Mademoiselle Von Wittlesbach ! Salua-t-il en faisant une forme de révérence plutôt anachronique pour notre époque. -Si je suis venu, c’est pour savoir si vous avez quelque chose à m’échanger.

Un sourire se matérialisa sur sa bouche, il ne pouvait s’empêcher, à ce moment même, d’avoir la vision parfaite, l’image de la mort d’Andréas était inserée dans son cerveau, ce même cerveau était d’ailleurs complètement difforme, il n’y avait jamais rien en place quand il pensait à son objectif, c’était horrible, il s’était refermé sur cette seule idée de vengeance totalement stupide et inutile, c’est peut être ça, qui pourrait lui coûter très cher.

-Ce quelque chose est un fragment de Météorite se nommant Météonite, je peux vous donner des pokémons en échange, qu’en dites vous?

Clair, net, précis, n’étant même pas totalement sur du fait que Sylvia possède la Météonite, il n’en avait rien à faire, l’horloge tournait. Et ça devenait de plus en plus une idée fixe pour Daisuke de se dépêcher pour détruire l’être qui le rongeait pyschologiquement. Si Sylvia voyait le véritable visage de Daisuke, elle serait surement très étonnée, le commandant étant très souriant est très aimable ! Mais ça, c’était une façade, rare sont les personnes qui avaient vu Daisuke rire de manière sincère!


.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Jeu 24 Avr - 12:00

Claude et Sylvia avaient tout deux peurs des orages et des éclairs. En même temps, c'était relativement logique, ce n'était pas quelque chose qui était véritablement très très rassurant, si vous voulez mon avis ! Surtout quand cela frappait en général aussi proche du grand manoir. Cependant, Claude s'excusa de suite, et s'éloigna, particulièrement gêné, d'avoir eu une réaction aussi puéril, que s'accrocher vivement au fameux invité. Surtout que celui-ci aurait pur remarquer par cela quelque chose que le fameux serviteur ne voulait pas du tout, mais alors véritablement pas du tout qu'on remarque. Mais chut, c'était une autre histoire, et nous ne pouvons le dévoiler tout de suite. Il se décrocha, suite à sa demande, on-ne-peux-plus légitime. Il s'éloigna un peu du fameux Daisuke, bien qu'il ne connaissait toujours pas son nom, mais restait toujours assez proche de lui, pour pas qu'il remarque, si soudainement, la plaque d'acier qui maintenait ses cheveux en place tombaient. Tout attendaient maintenant ce que voulait ce fameux inconnu qui était maintenant rentrée dans le grand hall des Von Wittelsbach :

-Mademoiselle Von Wittlesbach ! Si je suis venu, c’est pour savoir si vous avez quelque chose à m’échanger.

« Mmh... Je vous écoute !
-Ne faîtes pas perdre trop de temps à Mademoiselle... »

Claude grommela cela. On sentait le côté sur-protecteur du jeune serviteur, pour sa maîtresse, qui en rigola presque, voyant le caractère de son serviteur. Claude épousseta un peu sa chemise, et sa tenue de domestique, pour être totalement impeccable. Sylvia ne fit pas de remarque sur l'impertinence de son serviteur, qui était vrai, n'était pas très adapté, surtout quand on recevait quelqu'un. Elle le punirait plus tard, si elle y pensait, ou si elle le devait. Pour l'instant, Claude ne posait pas trop de Problème, donc cela allait. Mais elle devait quand même être stricte avec ses serviteurs ! Par contre, il était vrai que la collectionneuse commençait à s'impatienter. Elle voulait savoir ce que voulait cet homme. Etait-il intéressant ? Ou bien, pouvait-elle le rejeter dehors, car il n'avait strictement aucun intérêt, et qu'elle s'en fichait totalement de lui ? Si elle pensait surtout que la seconde chose était la plus probable, elle restait éventuellement auditive à la première proposition. Qui sait, elle serait peut-être intelligente, et peut-être même intéressante ! Bon, elle en doutait très très fort, mais qui sait...

-Ce quelque chose est un fragment de Météorite se nommant Météonite, je peux vous donner des pokémons en échange, qu’en dites vous?

« Des Pokémons ? Vous m'intéressez de suite beaucoup plus ! J'espère que vous les avez sur vous, car une bonne collectionneuse ne fait que ses échange de manu à manu ! »

Et oui, Sylvia était une collectionneuse de Pokémon, mais aussi la fille d'un riche maniat de la fiancne, qui lui avait apprit comment marchait les différentes facettes de l'échange, du commerce. Ne jamais accepter de proposition, sans avoir été sur qu'on pouvait avoir l'objet en question. Toujours regarder si l'objet semble d'importance. Et surtout, quand on était dans une position de force.... Et bien faire payer le plus possible ! Cette homme semblait tenir à cette « météonite »... Eheheheheh... Et bien, elle allait le sucrer ! Elle avait hâte que le marchandage commence, elle sentait qu'elle allait rendre fier ses parents ! Elle allait plumer ce fameux Daisuke, bien qu'elle ne connaissait pas son nom, et ses parents seraient totalement fier d'elle ! Elle allait montrer qu'elle s'y connaissait en marchandage !

« Par contre, un fragment de météorite... Mmh... Walter ?
-Oui Mademoiselle ?
-Allez vérifier si c'est bien ce que je pense. Des fragments d'éléments spatiaux, on en a plusieurs... Allez vite ! »


Le vieux majordome commença à s'éloigner, se dandinant, comme à son habitude ! Comme toujours, Walter, partisan du moindre effort, allait juste vérifier si l'objet y était, et ne l'apporterai pas, Sylvia le savait bien. Elle n'avait pas été assez précise dans sa déclaration, mais de toute façon, le connaissant trop bien, elle savait que c'était trop tard pour faire machine arrière. Lui hurler de nouveau ordre ne ferait que pour lui, accuser de nouveau une surdité dût à l'âge, et ainsi, l'empêcher de faire cela. Et oui, quand on vivait avec ses serviteurs, on commençaient à bien les connaître, maintenant ! Et Sylvia connaissait bien les quatre principaux serviteurs qu'elle cotoyait ! Déjà pour mieux leur échapper, quand ceux-ci la cherchaient, et pour mieux les embêter ! Rien de mieux, par exemple, pour mettre en pétard le fameux Claude, que de laisser sa chambre totalement dérangé, ou encore pire... Laisser un objet par terre, et lui dire qu'il ne fallait pas y toucher ! C'était redoutable ! Elle adorait faire cela, le pauvre Claude en était frustré et troublé pendant au moins toute une heure ! Hihi. Elle était diabolique.

« Allez, manant ! Proposez, je vous écoute ! Mais visiblement, il va vous falloir beaucoup pour me plaire ! »

Manant... Manque de style... Et bien dis donc ! On povuait dire que notre chèrre Sylvia Von Wittelsbach était... Exactement comme d'habitude. Et oui, toujours à se considéré comme supérieur aux ordres par sa naissance, et à donner des ordres, et à considérer les autres comme des moins que rien. On pouvait dire que cela n'était aps très... Comment dire... Sympathique de sa part ? Eh ! Faut pas s'oublier que c'est Sylvia Von Wittelsbach, qu'on parle. Notre chère collectionneuse de Pokémon était pourtant connu pour être une vraie peste, une vraie chipie ! Claude regardait successivement sa maîtresse, et l'inconnu. Pourvu que tout se passe bien. Normalement, un échange était toujous relativement facile, et les gens trouvaient souvent des compromis pour que tout le monde soit satisfait ! Mais notre cher Claude, connaissait trop bien la fameuse Sylvia Von Wittelsbach... Et il savait que trop bien que celle-ci était capable de pousser à bout. C'est pour cela, qu'il était prêt à ordonner, si cela allait trop loin, cet inconnu de sortir directement de la maison des Von Wittelsbach. De toute façon, il n'était pas chez lui... Il n'aurait rien à redire... Non ?

[HRP : Dans ton prochain post, précise en Hors RP ce que tu as comme Pokémon. Hors de question que tu nous sors des milliers de Pokémons, comme ça, qui n'ont jamais été capturé en RP ^^]

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 173
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Jeu 24 Avr - 14:53

La servante s’était excusée de son acte plutôt instinctif, elle était très aimable, Daisuke l’aimait bien, alors qu’avec Sylvia, ce n’était pas pareil, dès le premier regard, il ne pouvait absolument pas la supporter. Et en plus, elle continuait à en rajouter encore et encore...Il va craquer, pas de suite, mais va craquer…

« Des Pokémons ? Vous m'intéressez de suite beaucoup plus ! J'espère que vous les avez sur vous, car une bonne collectionneuse ne fait que ses échange de manu à manu ! »

Un terrain d’entente avait été trouvé entre Sylvia et Daisuke. Celui-ci voulait absolument sa vengeance, et la Météonite allait l’aider, et Sylvia aidera à avoir cette Météonite. C’était une forme de réaction en chaine si l’on pouvait employé ce terme. Une bonne collectionneuse? Et puis quoi encore? Elle se ventait en plus la gamine ! Pitiez ! Faites que cette rencontre se finisse vite avant de tourner au massacre, m’enfin, Daisuke était réputé pour toujours gardé son calme, non? Non pas vraiment en effet, mais on va faire comme-ci ! Au pire, Lugulabre est là, il pourrait permettre à Daisuke de gagner plus rapidement le fragment.

« Par contre, un fragment de météorite... Mmh... Walter ?
-Oui Mademoiselle ?
-Allez vérifier si c'est bien ce que je pense. Des fragments d'éléments spatiaux, on en a plusieurs... Allez vite ! »


Parfait, ça avançait de plus en plus, Le vieux parti donc chercher le bien de Daisuke, un simple caillou dont l’énergie pourra détruire n’importe quoi; intéressant, n’est ce pas? C’est donc le grand servant qui parti, en se dandinant, il rappelait pas mal Monsieur Mouche, le second de James Hook, à Daisuke, les deux étaient identiques après tout, de simples servants, mêmes des pions comme Sylvia avaient plus d’importance dans ce grand jeu qu’était le futur. En effet, le futur était un jeu très complexe, il fallait anticiper toutes les possibilités, et faire en sorte que celle qui nous soit le plus avantageux soit celle qui devienne réalité. Mais attentions aux éléments perturbateurs! Ceux-ci peuvent être gênants, très gênants.

« Allez, manant ! Proposez, je vous écoute ! Mais visiblement, il va vous falloir beaucoup pour me plaire ! »

Pas très élégante, exigeante, difficile, pas aimable, imbu d’elle même, ventarde, Et bien dit donc, cette gamine était vraiment mal élevée ! Si en plus elle n’avait pas la Météonite, elle ne servirait donc strictement à rien, Et jamais elle ne pourrait changer ça, jamais, neva, never, chamais, keshiteeee, etc...Heuresement, si rien n’allait à Madame, Daisuke avait encore la force pour obtenir ce qu’il voulait. Il n’utiliserait cette méthode qu’au dernier moment, car pour le moment, il n’était pas obligé de faire ça.

-Bien, mylady. Amonistar, Ptera, je vous choisit !

Les deux pokémons fossiles sortirent de leur pokéball, ils étaient, au départ, aux frères FPIs du musée de Kalos, mais Daisuke les avait volés spécialement pour cette ocassion. Nous remarquerons, qu’en plus d’être en parfaite santé, les deux pokémons, assis pour éviter tous dégâts, étaient des rares espèces, surtout Amonistar, il avait la conquille, appelons ça comme ça, d’une couleur un peu dorée...Mais cela ne se voyait presque pas, même Daisuke ne l’avait pas remarqué, il faudrait un miracle pour que Sylvia le remarque, et ainsi, accepte la proposition.


-Deux pokémons fossiles extrèmement rare, Ptera pourrait vous servir, en plus de trophée, de garde aérien, il est surement le plus puissant des deux. C’est un bon marché je trouve, mais si vous ne voulez pas, j’irais voir un autre collectionneur qui lui, sera intéressé par ces trésors, à vous de voir.

Daisuke tentait un maximum d’amadouer le poulet, il fallait absolument qu’elle accepte ce marché, non seulement pour que Daisuke puisse ENFIN faire ce qu’il a faire, se venger, mais c’est dans l’intérêt de Sylvia, si elle ne voulait pas voir Daisuke passer en mode Berserker...Non, personne n’a envie de voir ça, même pas moi, surtout, pas moi….

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Jeu 24 Avr - 18:17

Un échange... Mmh... Cela pouvait être très intéressant, mais elle devait réussir à gagner le plus, avec le moins. Simple stratégie commercial habituel. Bien, sur, quand in y réfléchissait plus d'une demi-seconde, on comprenait que le but de Sylvia était de gagner le plus possible, car en vérité, elle ne tenait absolument pas en ce maudit caillou, dont elle n'avait jamais compris le moindre intérêt, et pourquoi son frère avait tenu qu'il soit protégé, en déclarant : « Qu'il pourrait être éventuellement utile plus tard. ». Elle ne comprenait sérieusement pas cela ! Ce n'était sans doute qu'un caillou parmi tant d'autres ! Dans d'autres circonstances, elle l'aurait bêtement jeter en aumône à ce personnage. Limite, Daisuke n'avait pas eu de chance. Il n'aurait pas proposé d'échange, elle l'aurait sans dotue donné sans condition, et l'aurait vivement regretté plus tard, apprenant qu'elle aurait put gagner beaucoup avec ! En effet, pour Sylvia, c'était une pierre sans importance, qui était devenu un moyen de gagner gros ! Elle devait donc, en toute logique élémentaire, en profiter ! Elle écouta alors le fameux Daisuke :

-Bien, mylady. Amonistar, Ptera, je vous choisit ! 

Bien. Au moins, cet homme était bien élevé ! Il savait se comporter devant une demoiselle. Elle l'avait peut-être mal jugé, au final. Peut-être qu'il n'était pas de la noblesse, de la bonne société, comme on disait, mais qu'au moins, il savait se comporter comme il devait, devant. Après tout, cela existait, et notre chère Sylvia Von Wittelsbach le savait très bien ! C'était quelque chose de pas si rare, il fallait juste être un minimum intelligent, pour savoir communiquer avec les demoiselles, c'était tout. C'était quand même important à noter, et Sylvia était contente. Ce n'était pas tout les jours qu'elle rencontrer des gens qui l'appelaient comme cela, et donc, elle appréciait très fortement ! Surtout quand c'était des manants ! Elle avait bien rencontrer des nobles, des gens qui avaient le sang bleu, comme on disait, qui pourtant, ne savaient pas du tout se comporter comme des Gentleman, des vrais hommes, avec des demoiselles ! C'était inacceptable ! Encore, pour un manant, c'étant dans sa nature... Mais un noble ! Pff !

-Deux pokémons fossiles extrèmement rare, Ptera pourrait vous servir, en plus de trophée, de garde aérien, il est surement le plus puissant des deux. C’est un bon marché je trouve, mais si vous ne voulez pas, j’irais voir un autre collectionneur qui lui, sera intéressé par ces trésors, à vous de voir.

« En effet... Extrêmement rare... »

Daisuke ne mentait pas. Il était vrai qu'en toute logique, les Pokémons préhistoriques avaient disparu, déjà par le fait qu'ils étaient... Préhistoriques. Donc, Pré, historique. Avant l'histoire. L'histoire, qui se passe de nos jours, étant donné que les Zarbis avaient été découvert par les peuples protohistoriques, et grâce à ses Pokémons Symboles, ont peu à peu apprit à maîtriser cet merveille de technique qu'est le langage écrit. De plus, ils étaient très rares de voir des Pokémons préhistoriques dans les équipes des dresseurs... Tout donc portaient à croire qu'ils étaient effectivement très rare, n'est-ce pas ?

« Si je ne connaissais pas le Souterrain de Sinnoh, les Grottes Préhistoriques de Kalos, près de Roche-Sur-Griffe... Vous me prenez pour une débutante ? Je connais mon sujet quand même ! Bon, il faut avouer que vous avez trouvés des beaux spécimens quand même. »

Et bam ! Et oui... Sylvia n'était pas né de la dernière pluie. Les fossiles étaient rares, mais il fallait pas croire que ceux-ci étaient si rare que ça. Ils étaient surtout facile à avoir pour les collectionneurs. Comment cela, me diriez-vous ? Et bien, tout simplement, on les retrouver à l'état d'objet. Il n'était alors pas difficile de les récupérer, et surtout, c'était extrêmement facile de faire revivre à la vie les fossiles qu'on récupérait. Mais ce n'était pas tant ça qui faisait que Sylvia Von Wittelsbach ne voulaient pas du tout se contenter de cela. C'était une raison beaucoup plus profonde, beaucoup plus importante, que notre chère Von Wittelsbach... Pour le comprendre, il fallait regarder sous sa robe de chambre, au niveau au dessus des fesses, dans le dos... On retrouvait l'horrible cicatrice, qui montrait que notre chère Sylvia avait bien failli être littéralement coupé en deux. Et oui... Il ne fallait pas oublier une chose, ce que Dai' avait oublié, ou plutôt, pour sa défense, n'avait jamais su... C'était un pokémon fossile qui lui avait provoqué cela ! Et donc, tenter de charmer Sylvia avec des pokémons fossiles étaient d'autant plus difficile...

« Mademoiselle, en effet, nous avons bien ce qui est demandé par monsieur ici présent... Dont je ne connais pas le nom.
-Parfait ! »

Walter venait tout juste de revenir, en se dandinant comme toujours. Le très grand majordome alors affina sa moustache, et posa son regard de glace sur Daisuke, l'analysant presque. Ses petites lunettes fines, tenu par leur fines chainettes dorés, semblaient être les catalyseurs d'où partaient les rayons lasers de ses yeux, qui analysaient la situation en permanence. Walter n'était pas qu'un simple domestique, comme tout les domestiques, qui n'étaient pas de simples pions. Ils étaient tout un écosystèmes à eux tout seuls, et chacun jouaient leur rôle dans cette grande farce qu'était la vie ! Et Walter n'était pas insignifiant, loin de là, il était même sans doute la personne la plus puissante pour les Von Wittelsbach présente dans cette pièce, et malgré son grand âge, il pouvait très bien donenr une correction à ce petit impertinent, s'il le fallait, surtout que le vieil homme n'avait pas perdu au fil de l'âge sa taille, faisant toujours plus d'un mètre quatre-vingt-dix. Comme toujours, il disait que s'il ne s'était pas mit au service du Père d'Alexandre Von Wittelsbach, Albreitch Von Wittelsbach, et bien... Sans doute qu'il serait devenu Basketteur professionnel ! Mais là n'était pas là question du RP, donc, s'il vous le voulez bien, reprenons le cours de notre histoire...

« Mmh... Disons que je perdrais quand même beaucoup si je n'avais que ça... Et mes parents ne seraient pas très content... Et j'aurais des problèmes...
-Mademoiselle ! Il faut que vous demandiez plus ! »

La Naïveté de Claude était légendaire, et là, elle avait encore frappé. En effet, le serviteur n'avait pas remarqué que notre chère Sylvia tentait de faire augmenter les cadeaux, en faisant sa petite fille innocente, qui pourrait avoir des problèmes ! Claude, là, venait de casser tout le truc, ce qui agaça fortement la collectionneuse de Pokémon ! Mais bon, elle devait continuer de jouer la comédie, c'était important ! Tout n'était peut-être perdue ! Le principal; c'est qu'elle obtienne le plus possible, et ça, c'était sans doute largement faisable ! Elle pouvait le faire. Maintenant, tout dépendait. Elle devait faire attention avec les nerfs de son interlocuteur. S'il s'énervait, et mettait fin à la discussion, elle avait perdu. Jusqu'à quel point avait-il besoin de ce caillou ? Elle ne pouvait le savoir, ne connaissant rien sur lui. Mais une chose était sûre. Elle était Sylvia Von Wittelsbach. Elle allait le faire totalement tourner en bourrique, et cela l'amusait totalement ! Un véritable petit monstre, une diablesse, qu'était cette fameuse Sylvia Von Wittelsbach. Maintenant, il fallait voir si au final, elle n'allait pas s'en mordre les doigts...

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 173
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Jeu 24 Avr - 20:36

Le poulet allait bientôt se faire plumer…Daisuke était impatient, c’était la dernière partie! Après, il pourra avoir sa vengeance! ENFIN ! BADABOUM ! La partie va bientôt se terminer. Cependant, Daisuke savait que passer aux choses sérieuses était une hypothèse envisageable, non-voulue de lui comme de la collectionneuse, mais envisageable quand même. Mais, regardons la réaction de Sylvia, qui faisait déjà frémir notre commandant Rocket.

« En effet... Extrêmement rare... »

Il avait l’air parti pour l’emporter rapidement, ça allait le faire...Oh, la foudre frappa à nouveau. On se croirait limite dans un film d’horreur, où le méchant attendait le bon moment pour montrer son identité et passer en mode furax. Heureusement qu’ici, ce n’était pas le cas. Les Démolosses continuèrent d’aboyer, comme si l’orage les rendait de plus en plus nerveux ! Heureusement, Daisuke pouvait remercier Walter d’avoir fermer la grande porte à clé, cela empêcherait ces pokémons de venir embêter le commandant. Sylvia reprit alors sa pharase, elle avait jouer exprès la carte de l’attente.

« Si je ne connaissais pas le Souterrain de Sinnoh, les Grottes Préhistoriques de Kalos, près de Roche-Sur-Griffe... Vous me prenez pour une débutante ? Je connais mon sujet quand même ! Bon, il faut avouer que vous avez trouvés des beaux spécimens quand même. »
-Mylady, vous savez, ils sont très bien conservés, je me suis plutôt démenné pour les avoirs! Spécialement pour vous

Pauvre Daisuke, son espérance était détruite en une seconde...Lui qui était persuadé de pouvoir récupérer son dut facilement, et bien, c’était mal barré. Il se doutait que ce ne serait pas chose simple avec ces deux pokémons, rares, mais pas légendaire, et oui, si Daisuke se rammenait avec un Sulfura, Sylvia n’aurait d’autres choix que d’accepter, mais le chevalier noir se faire avoir, un pokémon légendaire ne valait pas la Météonite, quoique...Le Hide-cîte voulait absolument cette pierre, donc, pour lui, même un pokémon rare, unique, qui serait créer exprès pour lui, n’avait aucune valeur, sauf un Kyurem Complet, là, ça pouvait l’intéressé au plus ou point, MAIS revenons au RP. Le commandant avait donc tenté une dernière fois d’amadouer le poulet, mais il allait vite déchanter…

« Mademoiselle, en effet, nous avons bien ce qui est demandé par monsieur ici présent... Dont je ne connais pas le nom.
-Parfait ! »
-Oh! Pardonnez moi, j’ai totalement oublié de me présenter, je m’appelle Daisuke!


Aller! Plus que quelques minutes, et il allait pouvoir y arriver...C’était pire qu’un enfant qui allait à Disney Land pour la première fois, et qui en avait marre du trajet, non, ce n’était rien par rapport à ce que Daisuke ressentait : 10 Ans d’attentes. Mais grâce à Sylvia, il allait pouvoir terminer le trajet lui aussi. Cependant, un détail ne lui avait absolument pas échappé : Walter n’avait pas apporté la Météonite! Mais qu’importe, il allait bien finir par le faire tôt ou tard...La nervosité du chevalier noir se fit ressentir par ses mains, il n’arrêta pas de faire bouger ses doigts, puis fermant le poing, il le rouvrit directement, il était plus qu’impatient, espérons que cela ne se fasse pas remarquer.

« Mmh... Disons que je perdrais quand même beaucoup si je n'avais que ça... Et mes parents ne seraient pas très content... Et j'aurais des problèmes...
-Mademoiselle ! Il faut que vous demandiez plus ! »

D’accord...C’était désormais très clair. Sylvia comptait donc demander plus et encore plus de la part de Daisuke afin de l’escroquer, la sale gamine. C’est officiel, la guerre était déclarée, le fils adoptif de Giovanni ne mit pas longtemps pour comprendre que Sylvia était une Arnaqueuse de première classe. Il claqua des doigts pour avertir Hadès. Elle en voulait plus? Alors Daisuke allait lui proposer quelque chose de mieux que ces deux pokémons, ils avait bien plus que ça sous la main. Il fit alors un mouvement afin d’attraper Claude par le bras violement, puis montra alors un couteau, se trouvant dans la poche intérieur de son manteau et le place devant la gorge du servant, mais, ce n’était pas fini. En effet, dans la pièce, les vases bougèrent, lévitèrent, et tombèrent les uns après les autres : Les pouvoirs psychiques de Lugulabre!

-C’est assez simple : Voici un échange plus équitable, Les deux pokémons, l’arrêt du massacre de votre Manoir, et surtout, la vie de votre servant en échange de la Météonite. Croyez moi, j’ai d’autres réserves si vous vous opposez à moi. Aussi, ne me trompez pas, je saurais reconnaître le fragment de Météonite entre mille, donc, me donner un faux, c’est totalement inutile et...Il fit une pause pour marquer un ton, plus sanglant : -Ce serait la fin pour le servant!

Il avait un regard de tueur. Il en fallait peu pour l’énerver, mais ça, c’était bien connu. Pour le fait de reconnaître particulièrement le fragment, il bluffait, il pourrait peut être voir quelques différences, mais vraiment infine, et encore, il faudrait prendre une météorite peu ressemblante pour que Daisuke voit la tromperie. Donc non, il n’était pas doté de supers pouvoirs, juste d’un merveilleux don pour le théâtre! Pour les pokémons fossiles, c’était très simple, ils avaient été volé spécialement pour l’occasion, donc, il était gentil, et les laissaient ici. Comme quoi, même les méchants avaient un bon côté, n’est ce pas? Et puis, peut être seraient-ils mieux avec d'autres Pokémons, Daisuke ne voulait que le bien pour ces deux bêtes, même s'il les à voler, rah, quel contradictoire, ce Daisuke.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Ven 25 Avr - 10:15

Sylvia regardait son adversaire; Jusqu'à où elle pourrait le pousser, avant qu'il annule le contrat ? Elle pensait qu'elle pouvait encore un peu le pousser, il semblait être quelqu'un de calme et raffiné ! Enfin, bon, peut-être allait-elle trop loin, en le déclarant carrément raffiné, mais quand même, pour un vulgaire ressortissant de la Plèbe, c'était déjà relativement impressionnant, ce n'était pas quand même à ignorer ! Elle allait-être plus gentille que prévue, et moins égoïste ! Il pouvait être content, c'était un immense honneur qu'elle lui faisait ! Un grand honneur, qu'elle ne faisait pas à tout le monde, loin de là ! D'habitude, elle était beaucoup plus sévère, mais pour une fois, son énorme générosité pouvait être sentie ! Bien entendue, vous comprenez que dans cette déclaration, je suis quelque peu ironique, vous n'êtes pas totalement stupide ! Vous êtes même très intelligent, et vous avez comprit que là, Sylvia allait le regretter; En effet, elle semblait avoir pousser le bouchon un peu trop loin, et ce fameux Daisuke, mystérieusement, péta son câble, beaucoup, mais alors beaucoup plus tôt, que toute personne saine d'esprit aurait fait. Il attrapa la pauvre Claude, qui n'avait rien demandé :

-C’est assez simple : Voici un échange plus équitable, Les deux pokémons, l’arrêt du massacre de votre Manoir, et surtout, la vie de votre servant en échange de la Météonite. Croyez moi, j’ai d’autres réserves si vous vous opposez à moi. Aussi, ne me trompez pas, je saurais reconnaître le fragment de Météonite entre mille, donc, me donner un faux, c’est totalement inutile et.. -Ce serait la fin pour le servant!

« Made... Mademoiselle...?
-Claude ! »

Tous furent paralysé. Claude venait d'être attraper par le fameux inconnu, qui s'appelait donc Daisuke, et qui menaçait la gorge du jeune serviteur, avec un couteau. Claude tremblait, la petite taille du serviteur se fut bien sentir, quand on voyait la position. Ce fut alors que suivit un fort bruit métallique. Dans la violence du mouvement, la plaque de fer qui maintenait les cheveux en place du jeune serviteur, tomba par terre, libérant d'un seul coup les cheveux du jeune serviteur, qui tombèrent de manière anarchique sur le bras de Daisuke. Sylvia regardait la situation horrifié. Le moindre mouvement de bras, et la gorge de la jeune servante, car oui, en effet, c'était une demoiselle travestie, pourraient couler un flot de sang, emportant le fin fil de la vie de la servante, dans un gargouillis, et un râle d'agonie absolument infâme. Personne n'avait envie de voir ça, ni d'entendre cela, mais que faire...? Pour le moment, Sylvia était beaucoup trop paralysé par la peur. Elle avait l'impression de revivre toute ses fois, où s'était elle, dont une lame avait failli prendre la vie, une bonne fois pour toute. Cependant, alors que tout s'attendait à une nouvelle réaction de la part de la collectionneuse de Pokémon, ou de la jeune servante...

« Ne bougez pas, Fujiwara. Ou sinon, je vous grille le cerveau. »

Walter était très sérieux, et tenait un pistolet, qui ressemblait plus à une antiquité, qu'à une véritable arme, mais qui semblait bien en être une, et qui puait méchamment la poudre, prouvant qu'il était visiblement chargé, et prêt à tirer. Il déclara par la suite :

« Je me disais bien que je vous reconnaissais, vous avez faire une erreur mortelle en déclarant votre Prénom. Daisuke Fujiwara, criminel de rang A, juste en dessous du niveau S, ancien de la team Rocket. Lachez la jeune Claude, et reprenons sur des bases plus saines cette conversation
-IL SUFFIT ! »

Et oui ! Renversement de situation ! Walter connaissait en effet Daisuke Fujiwara. En même temps, c'était logique. Les anciens de la Team Rocket était connu, et activement recherché ! Impossible de penser qu'avec tout ce qui s'était passé, et leur sombres méfaits, ils avaient réussi à rester anonyme ! Surtout quand il avait participé aux sombres batailles de l'Empire. Les Corps avaient été recherché, et tous tentaient de savoir où étaient les corps manquant, c'est à dire, ceux de plusieurs commandants de chaque team, et ceux des chefs des Teams Aquas, Galaxies, et Rocket ! Il fallait être stupide pour penser rester anonyme, dans un monde où tout était surveillé, et où les FPI avaient une haine croissante des Rockets, depuis qu'ils avaient osé prendre en otage une région entière, sous le nom d'Empire. Bien sur, cela était fini, mais la revanche, elle ne finirait jamais, sauf le jour où tous auraient tombés et serait donc mort. Mais était-ce véritablement le plus intéressant de ses deux lignes de dialogues ? Non bien sur ! Ce fut le cri, furieuse, furibarde, même, de Sylvia, qui avait le plus marqué les esprits, mais qui n'avait pas fait tourner la tête professionnel du vieux majordome. Sylvia en effet, venait d'hurler, pour faire taire le conflit. Elle déclara, furieuse :

« VOUS VOULEZ CETTE MAUDITE PIERRE ?! Vous l'aurez ! Lachez Claude, je vous y amène ! Mais lachez Claude de suite ! »

Le ton était sec ! Claude tremblait, les cheveux verts lui tombant sur les yeux, comme il tombaient sur le bras de Daisuke. Tout le monde était bloqué, nous étions dans le célèbre cas d'une Impasse Mexicaine, où le premier qui frapperait, serait pas le vainqueur, étant donné qu'il serait alors inoffensif, et donc, pourrait se faire griller littéralement la cervelle. C'était un cliché récurrant du cinéma, qu'on pouvait voir dans presque tout les films des Western Spaghetti, ses Westerns Italiens des années 60' et 70', qu'adorent tout particulièrement le narrateur, mais passons. Sergio Leone en avaient même fait sa marque de fabrique. Mais on le retrouve aussi dans quelques films de Genre, dont Hitman, par exemple. Mais ne parlons pas trop de cinéma, les digressions, c'était intéressant, mais si on me fait parler des Westerns Spaghetti, je peux vous en parler pendant des dizaines et dizaines, et des dizaines d'heures. Surtout de Sergio Leone qui avait fait l'une des deux meilleur trilogie du Cinéma avec La Trilogie du Dollars ! Bon, allez, assez de digressions, retour à Sylvia ! Celle-ci déclara alors :

« Foi de Von Wittelsbach, vous aurez votre maudite pierre ! »

Sylvia était furieuse, mais pour une fois, on voyait quelque chose, qui montrait que derrière tout ses défauts qui ont bien été énuméré, Sylvia était courageuse. Très courageuse. Elle tenait tête à ce criminel, sans fléchir, pousser par l'orgueil. Sylvia était quelqu'un de courageuse. Après, il était difficile de savoir si c'était par orgueil, ou par témérité, mais elle était capable de tenir tête à Daisuke. Et puis, ce dernier avait maintenant tout à accepter; comment cela ? Et bien, tout simplement, Sylvia aviat juré sur l'honneur de sa famille. Jamais elle n'accepterait de faire tomber cela, qui était sans doute plus important que tout. Sylvia tenait à ses serviteurs. Enfin, elle tenait à ceux avec qui elle avait partagé une bonne partie de sa vie. Pendant ce temps là, la jeune Claude, elle tentait désespérément de reprendre un peu plus d'air. C'était de sa faute, si tout cela arrivait, elle aurait dut être plus prudente...! Elle ne s'en pardonnerait jamais, si elle s'en sortait ! Elle avait risqué de mettre la pauvre Sylvia Von Wittelsbach en danger ! Oh non non non...

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 173
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Dim 11 Mai - 10:09

Daisuke avait vraiment pêté un cable, il était persuadé de pouvoir rester sympathique, mais Sylvia l’avait poussé à bout, elle allait s’en mordre les doigts. Claude avait été capturée pendant qu’Hadès mettait le bazard dans la pièce, c’était assez, Daisukesque quoi. Je vous rappelle que le pauvre n’a pas un état mental très très stable, d’ailleurs, à un certain moment, cet état sera poussé à son paroxysme, dévoilant un Daisuke plus craqué que jamais au niveau de l’organe se trouvant dans la boîte crannienne. Les deux femmes, car oui, Daisuke allait apprendre que Claude était en réalité une jeune travestie, ne comprirent surement rien à la scène sur le coup, heureusement, la troisième personne, connue sous le nom de Walter, arriva à garder son sang froid :

« Ne bougez pas, Fujiwara. Ou sinon, je vous grille le cerveau. »

Daisuke perdit son sourire, il était désormais dans une très mauvaise posture, il n’avait pas le choix, il lâcha Claude….Non mais franchement, vous y avez cru? Daisuke n’était pas du tout comme ça! Au contraire, il lâcha un rire, un rire énorme, résonnant dans la pièce, à l’instar de Light Yagami dans l’épisode final de Death Note, c’était vraiment un rire de Psychopathe. Daisuke était vraiment malade, il ne se rendait pas compte de la gravité de la scène, un seul mouvement, et il mourrait ! Mais non, il avait toujours son meilleur atout, qui arrêta d’ailleurs de déranger le manoir des bourgeois, afin de regarder la scène, se préparant à intervenir.

« Je me disais bien que je vous reconnaissais, vous avez faire une erreur mortelle en déclarant votre Prénom. Daisuke Fujiwara, criminel de rang A, juste en dessous du niveau S, ancien de la team Rocket. Lachez la jeune Claude, et reprenons sur des bases plus saines cette conversation
-Ma réputation m’a précédée ! J’en suis flatté..Eheh. Mais sachez que la team Rocket est toujours...
-IL SUFFIT ! »

Alors qu’Hadès arriva, faisant sourire Daisuke, à prendre le pistolet de Walter et le garder en lévitation, le chevalier noir ne pensait absolument pas à avoir une telle réputation, il n’avait fait que peu de missions en tant qu’agent de la Team Rocket, mais cela le flattait. Pour cette raison, il allait avoué que l’organisation faisait encore parlait d’elle, une sorte de petit présent...Mais il fut alors coupé par Sylvia, qui prit la parole d’un ton autoritaire, ce qui ne plaisait absolument pas au commandant de l’organisation, heureusement, il allait surement apprendre quelque chose d’excellent.


« VOUS VOULEZ CETTE MAUDITE PIERRE ?! Vous l'aurez ! Lachez Claude, je vous y amène ! Mais lachez Claude de suite ! Foi de Von Wittelsbach, vous aurez votre maudite pierre ! »

Il exécuta l’ordre sans broncher, elle avait plutôt l’air sincère, et là, c’était une occasion en or d’avancer plus rapidement dans l’ultime objectif du commandant de la Team Rocket, il ne pouvait s’empêcher d’imaginer, à cet instant, le cadavre d’Andréas, flottant dans une marre constituée du sang du scientifique lui-même, c’était une image parfaite…Il se retira ensuite de cette vision.

-Je vous suis.

De son fauteuil roulant, elle conduisit Daisuke, suivit par un pistolet flottant dans les airs, dans une salle, qui avait d’ailleurs l’air plutôt secrète, enfin, protégée était surement un meilleur qualificatif. Dans cette salle il y avait plein de trésors, surement la collection personnelle de la famille Von Wittelsbach. Il regardait partout partout, sur les étagères, jusqu’à voir un morceau de pierre qui captura son attention. Ce morceau n’avait pas la même forme physique, mais il dégageait exactement la même aura, si l’on pouvait dire, que les autres prises de Daisuke. C’était parfait pour lui, il l’avait trouvé. Il prit la parole:

-C’est cette pierre que je veux, donnez la moi je vous prie, et faites attention, j’ai un pistolet avec moi, Eheheh.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Dim 11 Mai - 19:35

Qu'on donne un oscar à cette homme ! Sérieusement, là, c'était ridicule. Claude était terrifiée, cependant pas le rire. Damn... Ce n'était pas un homme, mais un démon ! Bien sur, de l'autre côté, Sylvia n'était pas du tout rassuré, ce n'était pas du tout rassurant ce genre de comportement, Claude avait littéralement laissé rentrer quelqu'un de totalement timbré, et qui n'avait plus ne serait-ce qu'une once de santé mental... C'était aps bon ! En gros, le rire à la Light Yagami, personnage on ne peu plus agaçant d'un manga surévalué qu'est Death Note, je vais me faire littéralement tuer sur ce coup là, je crois que je suis allé trop loin en critiquant ce qui est souvent considéré comme un manga totalement intouchable, car il serait soi-disant le meilleur manga de tout les temps, avait bien fonctionné sur les personnages présents, qui déjà dans une situation de stress et de peur intense, c'était quand même une prise d'otage ! Bon, après, d'un point de vue originalité, dans une grande pointe de condescendance digne d'un critique d'art Français, je dirais que Daisuke était bien ridicule... Mais était-ce important ? Aucunement !

Walter, lui restait calme et professionnel, pour protéger les deux demoiselles. C'était important, les deux demoiselles, dont l'un était quand même la fille de son patron, et l'autre, était une de ses collègues. De toute façon, qu'importe. Tenant son vieux pistolet, il était prêt à agir, et faire griller la cervelle de ce petit impertinant, dans ce cadre de l'Impasse Mexicaine, expliquer dans le dernier poste, je vous renvoie à la cinématographie excellente de Sergio Leone, que vous devez avoir vu. Sérieusement, c'est un devoir. Je dis bien un devoir. Sérieusement. Allez, levez-vous. Allez à la FNAC, et achetez la trilogie du Dollars. Tout de suite. Je vous observe. Allez, plus vite que ça ! Euh, bon, plus sérieusement, Walter était calme... Mais il fut surpris par le fait que son pistolet n'était plus en sa main. Cheateur ! Il le tenait fermement, comment il avait put... Oh et puis zut. La jeune Sylvia avait décidé de le faire confiance, ce n'était plus son affaire visiblement. Il s'étonnait du comportement de la collectionneuse, mais il n'avait pas à prendre en considération les choix de mademoiselle, ce n'était pas son devoir.

-Je vous suis.

Bien ! Claude était libéré, de suite, dès qu'elle fut relâché, elle attrapa la plaque de fer, et cacha de nouveau sa longue chevelure verte, comme si elle en avait honte. Elle ne voulait visiblement pas que le monde sache que son sexe féminin... Mais alors pourquoi ne se contentait-pas de couper ses longs cheveux verts ? Cela serait quand même, en y repensant une petite seconde, beaucoup plus simple et aisé, quand même, plutôt que de s'embêter avec tout cela ! Mais nous n'étions pas dans la tête de la jeune domestique des Von Wittelsbach, donc impossible de savoir ce qu'allait faire la fameuse demoiselle. Maintenant, il fallait se concentrer de nouveau sur Sylvia Von Wittelsbach ! En effet, maintenant, elle pourrait ordonner Daisuke de sortir, appeler les gardes, les Démolosse, et tout cela;.. Mais Sylvia ne le fit pas. Pourquoi donc ? Et bien, car elle avait promis. En effet, elle avait quand même promis sur l'honneur de sa famille qu'elle acceptait ce foutu marché ! Donc, elle le respectait ! C'était l'honneur des Von Wittelsbach qui était en jeu ! Et puis, bon sang de bonsoir ! Ce n'était qu'un pauvre caillou de pacotille !

-C’est cette pierre que je veux, donnez la moi je vous prie, et faites attention, j’ai un pistolet avec moi, Eheheh.

« Ouais, enfin, le Pistolet de Walter est aussi efficace qu'est un pistolet datant de la Guerre de 70'. Il risque plus de t'exploser à la figure. »

Et oui.... Et c'est pas comme si je ne l'avais pas dis dans le poste précédent... Sérieusement, le pîstolet du vieux majordome était extrêmement vieux, et sentait la poudre à plein nez, ce qui voulait quand même dire qu'il avait un certaine âge. Bon en vérité, c'est tout simplement une antiquité que Walter avait eu dans sa poche, au bon moment, pour faire du bluff. Antiquité, qu'on ne savait pas trop comment il avait eu, mais là, toute les possibilités étaient imaginables ! Mais quoiqu'il arrive, même si Sylvia n'en savait rien, son efficacité était sans aucun doute plus que contestable ! Après peut-être qu'il marchait vraiment. Boah ! De toute façon, elle s'en fichait. Elle allait donner ce maudit caillou, donc, voilà ! Elle ne risquait rien, sauf si cet être était encore plus exécrable qu'elle pensait, et qu'il oserait tenter de la tuer, malgré qu'il aurait fait ce qu'elle voulait ! C'était toujours possible, mais au moins, elle aurait la satisfaction que si elle y passait, il y passerait aussi, et jamais il ne sortirait de se manoir vivant. Ou alors, en ayant tellement souffert que ses blessures que sa vie serait bientôt fini.

« Je me demande pourquoi Georges disait que cette pierre avait de l'importance, tient prend ça sale.... »

En effet, Sylvia ne lui avait jamais demandé, mais son frère avait très clairement fait comprendre que ce fameux Caillou avait une certaine importance. La jeune collectionneuse n'en croyait pas mot, bien entendu. Pour elle, ce n'était qu'un pauvre caillou de rien du tout, qui avait aucune utilité concrète ! Elle jeta la pierre sur Daisuke, espérant le faire bien mal, et déclara d'une voix furieuse :

« Walter ! Raccompagne le ! »

Sylvia en avait marre de voir sa sale tronche ! Ce mec ne méritait que de pourir dans les pourritures de l'Enfer ! Moche, inutile, cinglé... On devrait ordonner leur euthanasie sur le champ, de ce genre de créature qui n'était à ses yeux même plus humaine ! Sylvia n'était pas très ouverte là, c'est le moins qu'on pouvait dire... Mais pour sa défense, elle avait été éduqué comme cela ! Elle n'aimait pas les fous, elle les trouvait dangereux, et pensait qu'il fallait soit les tuer, soit les enfermer ! Bien sur, ce qu'elle pensait était sans doute beaucoup plus inhumain qu'était inhumain les gens qu'elle accusait de l'être ! En même temps, quand on voyait comment Sylvia jugeait les gens qui étaient des classes inférieurs à la sienne, on devinait que ce qu'elle considérait comme les « rebus » de la société, était sans doute à ses yeux des êtres qui ne méritait même pas la vie ! Pas terrible de la part de Sylvia de déclarer cela...! Bien sur, il fallait bien comprendre que c'était l'opinion biaisé d'une petite demoiselle qui n'avait presque jamais quitté son cocon doré, comme l'opinion d'un Oiseau de Cage, sur ses dégradants Pigeons des villes...

« Si vous voulez bien me suivre, Monsieur Fujiwara... »

Professionnel, sérieux, rigoureux, le fameux Walter s'inclina bien profondément devant celui qu'il avait déclaré comme un criminel et partit vers le couloir. Dans le grand Hall, Christian était entrain de s'occuper des pokémons, avec ses écouteurs sur les oreilles. Il semblait tenter de les calmer. Il n'accorda qu'un rapide coup d'oeil, blasé, au fameux Daisuke. Claude, en revoyant Daisuke, prit peur, et se cacha derrière Christian, qui mécontent, l'éloigna quelque peu. Walter alors l'amena jusqu'à la porte, et espéra, qu'il allait vite dégager le plancher. Au début, il avait réfléchit à un éventuel piège, mais il ne voulait pas mettre en danger les demoiselles, et Christian, qui étaient descendu, sans doute à peine concerné par tout le remue-ménage. Sylvia elle aussi regardait cet homme. Il s'était fait un dangereux ennemi, se soir là, car Sylvia comptait bien venger cette affront. Elle hésitait à hurler, une fois qu'il serait dehors, aux Démolosse d'attaquer... Mais finalement, elle ne le fit pas. Il ne méritait pas plus d'attention. En plus, ce fou n'avait au final que voler quelque chose de sans grands importance. Une pauvre pierre. Damn, elle s'était fait avoir. Tant pis. On ne pouvait pas être vainqueur à tout les coups.

.:-------------------------:.
"Quand je suis atterré, à genoux, sans force, je me rappelle que je suis une Von Wittelsbach, et que c'est dans l'honneur que ma famille survit."
Sylvia's Thème
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 173
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke] Lun 19 Mai - 19:52


Pour rappel, Daisuke avait eut, par moyen peu légitime en effet, ce qu’il voulait, la Météonite. Du moins, il allait l’avoir dans très peu de temps, ce projet allait bientôt concrétiser, Andreas allait connaître un sort pire que la mort : L’assassinat by Daisuke Fujiwara! Oh oui, je peux d’hors et déjà vous dire que Daisuke allait se lâcher, mais c’est une autre histoire. Là, il suivait la rose, cette femme en tenue de mage aux pouvoirs divin allait, tout comme ce rôle donné, aidé le protagoniste dans sa quête, qu’elle le veuille ou non, mais, bien sur, Daisuke tiendrait parole, il comptait laisser les deux pokémons fossiles à Sylvia, il n’en avait absolument pas besoin, son corps d’élite de six pokémons était suffisant, en plus, les Von Wittelsbach avaient un ranch, les deux pokémons y seraient surement très bien ! Le chevalier noir en était sur.

« Je me demande pourquoi Georges disait que cette pierre avait de l'importance, tient prend ça sale.... »

Il esquiva, ramassa la pierre, en souriant, il ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il avait enfin tout les éléments nécessaires à l’objectif final de son existence étaient en place, il ne restait plus qu’une chose, trouver le trou où hiberne ce scientifique aussi intelligent que destructeur. Oui, Daisuke pouvait complimenter son ennemi, il savait reconnaître ses talents, comme ceux de Sylvia pour toujours gagné plus lors d’un échange, enfin, cela marchait sur une personne plutôt, normale, dirions nous, car comme vous l’avez vu, sur Daisuke, cela était loin de fonctionner.

« Walter ! Raccompagne le ! »
« Si vous voulez bien me suivre, Monsieur Fujiwara... »
-Et bien, Sylvia, gardez Ptera et Amonistar, dit il en posant les deux pokéballs terre, Par contre, si vous voulez m’excusez, la voie de la téléportation sera bien plus rapide.

Chic, CA ! BOOM ! Disparition rapide de Daisuke par Hadès qui le téléporta directement dans son appartement ! Et oui, il avait envie d’énerver Sylvia en ne faisant pas ce qu’elle voulait, il se fichait du résultat, mais bon, ça pourrait toujours être amusant, non? Enfin bref, il était tout de même un peu déçu de ne pas pouvoir voir la tête que ferait la demoiselle, mais bon, c’est la vie! Aussi, il trouvait que cet échange s’était bien déroulé, bien que s'était quelque chose de normal, après tout, son caprice était enfin exaucé. Daisuke était vraiment un enfant capricieux, tout ce qu'il voulait, il l'aurait par la force, sans abandonner. Y comprit la mort de son ennemi jurer.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un échange équitable ? [PV : Daisuke]

Revenir en haut Aller en bas
 

Un échange équitable ? [PV : Daisuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Atalanopolis-