Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

"Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre]

Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Dim 20 Avr - 19:48


Qu'est-ce qu'il aurait fallut croire? Est-ce le moment de faire briller notre belle Terre abandonné des Dieux eux-même? Ou bien le mal se révèle être notre nouveau maître?



Le Mal rôdait. Le mal s'inscrit dans les âmes les plus perturbées du monde. Il réside donc en tous. Car, vous, acteurs même de cette mascarade, puisez vos désirs dans le pêché, et le mensonge est à lui seul ce qui soutient toute ambition, aussi folle soit-elle. Ainsi, le Mal arriva à Hoenn, attendu et pas contrecarré à l'avance, les dégâts avaient été considérables. Le Mal avait décidé de diriger ses pas en direction de Nenucrique, l'une des villes les plus imposantes d'Hoenn, et aussi al plus proche de ruines de ce qu'on appelait quelques mois auparavant l'île d'Algatia. La recontruction était en cours, et les acteurs de la Grande Guerre avaient mystérieusement disparus après une rapide intervention de l'un des Titans les plus terrifiants ; Rayquaza. Mais cela n'empêcherait pas le mal de renaître alors ici même. C'est avec désarroi que les habitants pointaient leur regard en direction de leurs pieds de miséricordieux ; les habitants d'Algatia s'étaient tous retrouvés ici pour trouver un nouveau logement en attendant la fin de la reconstruction. Mais après le malheur qu'était la guerre des Teams, chacun plaçait en soi l'espoir que tout malheur s'arrête et que plus aucun fou-furieux ne tente de prendre le pouvoir par la force. Non, un tel désastre ne pouvait se reproduire. Ils enviaient les habitants d'Unys, dont la Team était bienveillante et s'accordait avec les mœurs d'aujourd'hui concernant les Pokémons. Mais le Mal rôdait.

Luberias, une jeune femme si bien connue et inconnue de tous pour ses actions et ses mensonges qui ne se comptent plus à ce jour. Une capuche noire sur sa tête assombrissait son visage et ses yeux si purs, d'une couleur qui nous permettrait pas de la juger comme le Mal; en effet, ils étaient dorés, tout comme sa chevelure. La jeune femme et ex-commandante Galaxie était accompagnée de deux Pokémons gardes du corps. Elle avait changé son équipe et reprit l'équipe qu'elle avait lorsqu'elle eu réalisé en partie la quête des badges. Ses deux Pokémons qui l'accompagnaient hors de leur PokéBall était d'ailleurs un énorme Seviper borgne et un Drascore dont le bout de la queue avait été coupé. Le Serpent et le Scorpion, deux animaux très redoutés dont la vue seule provoque des frissons à beaucoup de personnes. Ils étaient très représentatifs du Mal, notamment de part leurs type respectifs. Types que le prochain groupe à voir le jour allait accueillir. Ils semblaient forts, et de leurs cicatrices, on voyait qu'ils avaient une expérience du combat très poussé, et qu'ils avaient participé à la guerre. Drascore et Seviper étaient comme des frères et se battaient toujours à deux, de véritables Pokémons synchro comme on en voyait souvent chez les bons dresseurs. Luberias les avait menés jusque là, et ils lui obéissaient au doigt et à l’œil, comme des serviteurs. Ils n'avaient pas d'autres raisons de vivre, d'ailleurs. Après toute ces efforts, ils savaient que leur maîtresse les avait rendu plus fort, et qu'ils allaient à présent être respectés comme il le fallait. Ils étaient fiers de servir une cause qui leur paraissait juste, car c'était celle de Luberias. Il était impossible de voir autre chose que d'écraser ce qui était faible pour eux, non, c'était véritablement inconcevable.

Un reportage avait lieu par ici, diffusé en ligne directe sur tout les écrans de la Région Hoennienne. C'était ce que Luberias était venue voir à ce moment là. Le soleil était en train de se coucher et les Ténèbres de la nuit commençait à former sa noirceur si terrifiante, qui appelle les Pokémons les plus sombres à se réveiller. Le son de ses pas retentissaient dans la rue principale de Nenucrique qui commençait à se vider. On pu apercevoir en face de Luberias un homme avec un micro et un caméraman. Il y avait également branché le matériel pour une diffusion radio. C'était le moment idéal pour Luberias, qui, elle, ne se gênerait pas. Ils semblaient être sur place, à la recherche de témoins qui avaient survécut à la Guerre des Teams. Parfait. Elle les rejoins donc, sans hésitation, et fut vite remarqué par les deux hommes.

"- Tiens, mademoiselle! Vos Pokémons sont dans un état!"
"- Oui, mon cher, c'est la guerre qui les a blessé."
"- Ah, parfait, on a besoin de vous, mademoiselle! On a besoin de votre témoignage sur ce qui s'est passé! Tenez, prenez ce micro, on est en direct!"
"- Très bien. Maintenant, vous me laissez faire. Seviper, Drascore."
"- Que...?"

Hors champs. Le reporter fut mit hors du champ de la caméra. Mais plus par peur qu'en utilisant la violence. On ne vit plus que Luberias sur les écrans de télévision.Un sourire se dessina sur le visage de la jeune femme, elle paraissait indomptable. Elle retira sa capuche, laissant visible sa chevelure et son visage.

"- Bonsoir à tous. Je suis Luberias, rescapée de la Guerre des Teams. Chers habitants de Hoenn, je suis venu à vous pour une simple et unique raison. Je souhaite vous aider à renforcer Hoenn et à réparer cette belle région. Je sais ce que vous avez enduré et vous avez tout perdu pour la plupart des habitants d'Algatia, épicentre ce cette guerre infernale. Alors je souhaite vous faire la promesse d'un avenir meilleur, à l'aide d'une nouvelle Team bienveillante! Mais encore faudrait-t'il que l'on puisse m'aider à cette tâche importante. Je sais que vous avez du mal à me croire et à me faire confiance, mais je n'ai que pour but de rendre cette région plus forte. Ainsi j'annonce le début de la Team Venom. Accordez-moi votre confiance, chers citoyens, et un nouveau jour se lèvera sur la Terre Hoennienne. La Team comporte quelques membres, mais ce n'est pas suffisant. Je suis, tout comme vous, touchée par le résultat désastreux de ce combat de Titans, je vous demande de regarder mes Pokémons et leurs blessures. Je ne veux plus que cela se reproduise. Ainsi, j'espère que vous me ferez confiance. Je répète, mon nom est Luberias et je suis le Leader de la Team Venom. Pour tout volontaire à notre cause, je vous prie de venir me voir à Nenucrique. Nous recrutons des dresseurs forts pour l'armée Rouge, et des scientifiques pour les recherches de l'armée Bleue. Il vous sera recommandé de Posséder des Pokémons Poison/Ténèbres/Spectre pour mener à bien notre mission bienveillante. Je ne cache pas la ville on nous allons nous établir, ce n'est pas la peine. Merci à tous."

Ce visage ne s'effaçait pas de son visage. Elle remit sa capuche, l'air sure d'elle, et se retourna, tendant le micro au reporter avec une visage presque attendrissant. Il ne sut que dire, et reprit avec inquiétude ce qui lui appartenait. Le caméraman, lui, restait bouche-bée et se demandait si c'était la vérité. Evidemment, Luberias n'avait pas caché ou serait la base "officielle" mais allait réellement s'installer autre-part, dans un endroit isolé, afin de ne faire parvenir l'emplacement de cet endroit qui contiendra toute les informations les plus précieuses de la Teams qu'à ses hauts gradés en qui elle aura confiance. Ce sera un lieu de réunion, et peut être que c'est là bas qu'elle installera le laboratoire... La machine était en marche. Elle comptait sur le désespoir des habitants pour qu'ils cherchent à faire régner une paix productive sur leur territoire natal.

"- Bon, euhm... Et bien, chers Télespecteurs et auditeurs! En voilà une surprise! Mademoiselle Luberias annonce son rang et ses convictions, c'est un fait inédit! Il faut croire que cette Guerre n'a pas démoralisé tout le monde!"

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Lun 21 Avr - 9:34




Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?
Feat Libre





Tandis que le Jet sur-équipé atterrissait à l'aéroport de Nénucrique, on pouvait voir quelques silhouettes en sortir. Fort heureusement, le lieu d’atterrissage n’était pas trop exposé, ainsi, l'anonymat des personnes qui descendaient les marches était garantis. Serafina faisait partie de ces dernière,s toujours vêtue de son fidèle masque, qu'elle ne quittait que lorsqu'elle n'était pas en mission. Un masque qui la protégeait du monde extérieur, qui empêchait le doux poison de la trahison de s'instiller dans ses veines et saper ses résistances. Bien sûr, la jeune Commandante et dresseuse semi-professionnelle n'était pas seul. Elle était accompagnée de son maître : Giovanni Sakaki. Mais pourquoi donc deux personnes d'aussi grande importance était venue dans la lointaine Région de Hoenn, terre de la bataille envers les Titans Kyogre et Groudon ? C'était très simple en vérité, une alliance. En effet, il semblait que le Chef Rocket veuille discuter avec une certaine personne qui comptait bien se dévoiler à la face du monde. Enfin, peu importait pour l'instant. Se dirigeant d'un pas mesuré vers l'estrade, Serafina se fondait dans la masse, attendant que la personne promise ne fasse ses débuts sur la scène nationale. Au bout de quelques instants, une silhouette se distingua : Luberias. Ex-Commandante de la Team Galaxie, son parcours était pour le moins brillant et, même si cela lui faisait de la peine de l'admettre, cette jeune femme était encore plus forte qu'elle. Tout du moins, pour l'instant.

Bien posée devant la caméra, cette chère Luberias jouait son rôle de menteuse avec un brio frôlant la perfection. Elle semblait ne faire qu'un avec le mensonge et, malgré le masque, la seconde des Rocket ne réussit à retenir un petit sourire. Si elle ne faisait pas partie de la Team Rocket, elle y aurait sans doute crût. Oui, elle était parfaite pour aider son maître Giovanni à accomplir ses sombres desseins. Le plus amusant avait été la partie où elle parlait des blessures de ses Pokemons, comme pour renforcer ses dires. Vraiment brillant. Enfin, tout ceci n'était que de la mise en scène ; quelques caméras, des mensonges bien saupoudrés et l'on pouvait faire croire ce que l'on voulait à la populace. Vraiment, c'était navrant. Et pour clore cette pièce trop bien montée pour être véridique, le caméraman ne put s’empêcher de prononcer quelques mots, à la fin du discours du serpent. Mais peu importait, ce qui était important, c'était la mission, et elle devait s'en acquitter avec brio si elle voulait continuer de briller pour son maître. Attendant que la foule ne se calme un peu, la Rose Noire se dirigeât d'un pas lent vers le serpent, consciente qu'il ne fallait pas qu'elle faillisse à sa tâche.

Mademoiselle Luberias ? Mon maître aimerait s'entretenir avec vous, si vous acceptiez de me suivre...

Hors de question de dévoiler le nom de son commanditaire. Les murs avaient des oreilles, surtout dans une ville portuaire comme celle-ci. De toute façon, Serafina avait bien comprise que son interlocutrice serait assez maligne pour comprendre de quoi il en retournait. Restait simplement à savoir si elle accepterais de la suivre...


Code par K'Aya de Never-utopia.


[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Jeu 24 Avr - 11:56

Parti d’Illumis, le Jet privé de la Team Rocket était enfin arrivé à l’Aéroport de Nénucrique. Le maître avait décidé de voir si quelque chose d’intéressant pourrait se passer. Il avait eu des retours de membres qui pensaient que quelque chose d’intéressant pourrait se passer, en effet, une certaine personne pourrait peut être faire son apparition pour passer à l’action. Giovanni venait peut être pour rien, mais bon, on ne sait jamais, si ça fonctionnait, alors la Team Rocket possèderait un allié non négligeable. Il était accompagné de la Rose Noire, sa seconde, Serafina. Celle-ci portait un masque pour se cacher, mais Giovanni, habillé de sa tenue des jeux Or et Argent, les remakes, était doté de son chapeau fétiche, c’est d’ailleurs sous le pseudo de ‘L’homme au chapeau” qu’il s’est fait connaître à Kalos en combattant les champions d’arènes.


Serafina alla de son côté voir l’interview de plusieurs personnes, qui en réalité allait être celle d’une seule unique personne, pendant que Giovanni alla dans l’ouest de Nénucrique, où il ouvrit alors une porte fermée à clé, un salon ! Oui, Giovanni avait loué un salon pour lui, pour Serafina, et pour la mystérieuse personne. C’est alors que Giovanni décida d’allumer la télévision se trouvant dans le salon, et s’asseya. Regardant le spectacle. Une jeune femme pourvue cheveux blonds et de deux yeux dorés arriva, et prit alors la parole, c’était elle.

"- Bonsoir à tous. Je suis Luberias, rescapée de la Guerre des Teams. Chers habitants de Hoenn, je suis venu à vous pour une simple et unique raison. Je souhaite vous aider à renforcer Hoenn et à réparer cette belle région. Je sais ce que vous avez enduré et vous avez tout perdu pour la plupart des habitants d'Algatia, épicentre ce cette guerre infernale. Alors je souhaite vous faire la promesse d'un avenir meilleur, à l'aide d'une nouvelle Team bienveillante! Mais encore faudrait-t'il que l'on puisse m'aider à cette tâche importante. Je sais que vous avez du mal à me croire et à me faire confiance, mais je n'ai que pour but de rendre cette région plus forte. Ainsi j'annonce le début de la Team Venom. Accordez-moi votre confiance, chers citoyens, et un nouveau jour se lèvera sur la Terre Hoennienne. La Team comporte quelques membres, mais ce n'est pas suffisant. Je suis, tout comme vous, touchée par le résultat désastreux de ce combat de Titans, je vous demande de regarder mes Pokémons et leurs blessures. Je ne veux plus que cela se reproduise. Ainsi, j'espère que vous me ferez confiance. Je répète, mon nom est Luberias et je suis le Leader de la Team Venom. Pour tout volontaire à notre cause, je vous prie de venir me voir à Nenucrique. Nous recrutons des dresseurs forts pour l'armée Rouge, et des scientifiques pour les recherches de l'armée Bleue. Il vous sera recommandé de Posséder des Pokémons Poison/Ténèbres/Spectre pour mener à bien notre mission bienveillante. Je ne cache pas la ville on nous allons nous établir, ce n'est pas la peine. Merci à tous."

Luberias. Qui n’en avait pas entendu parlé? Elle était rapidement montée en grande dans l’Empire Rocket d’après les archives que Matori avait donné à Giovanni. Elle était une parfaite manipulatrice. Mais dans le fond, pas très douée, la Team Venom? Venom signifiait Venin. Ce n’était pas très intelligent de donner ce nom à cette organisation. Mais également, le type de prédilection de l’organisation, Poison, Spectre, et Ténèbres, les trois types les plus malsains existants. Elle avait de la chance, simplement de la chance. Cette chance étant purement et simplement le fait que le peuple d’Hoenn était désespéré à cause de la guerre. Le but de Luberias était clair, manipulé toute la région pour en devenir la reine. A la fin de son discours, elle remit sa capuche, puis partie. Serafina était donc surement entrain de demander à la nouvelle chef de Team de la suivre…Il attendait, attendait, et attendait, jusqu’au moment où la porte s’ouvrit, il souriait. Il prit la parole, le visage un peu caché avec son chapeau.

-Mademoiselle Luberias, je vous attendais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Jeu 24 Avr - 15:38

Le jeu se mettait en route. Les pions avançaient. Adonis était tombé, remplacé par Giovanni, nouveau Roi. Les autres leaders de Teams n'avaient pas fait long feu non plus apparemment, hormis ce Machina qui dirigeait la Team Plasma. Et pourtant, tous les pions n'étaient pas encore en place. Luberias. Le docteur Willy pensait à elle depuis quelques semaines. Il ne l'avait pas revu depuis qu'ils avaient scellés leur pacte, ici même à Frimapic, avec Arachnée. Le serpent menteur leur avait alors annoncé qu'une fois la guerre finie, elle leur offrirait les Titans de Kalos, Xerneas et Yveltal. Promesse très ambitieuse, mais le savant n'était pas dupe, il ne se laisserait pas manipuler par la reine du mensonge, aussi douée soit-elle, il était un génie et c'était lui qui manipulait les personnes, faisait avancer les pions. C'était pour cette raison qu'il avait récemment intégré la Team Rocket - de nouveau - suite à un entretien avec Giovanni. Mais il n'oubliait pas la fameuse Luberias, dont il ne savait même pas ce qu'elle était devenue après la Bataille d'Algatia, où elle avait vraisemblablement participé. La Team Galaxie était partie en fumée, mais qu'était-elle devenue, elle ?

Le scientifique était donc revenu dans la demeure de son alliée, Arachnée Gorgon, dans la ville enneigée de Sinnoh, Frimapic. Cette jeune fille semblait bel et bien vouloir l'aider dans sa cause, coûte que coûte, et le docteur l'appréciait assez, bien que ses soupçons n'avaient pas disparus pour autant, et qu'ils ne disparaîtraient jamais vraiment, de toutes façons. Chaque homme - et femme - est égoiste, c'est marqué dans notre ADN, chacun poursuivra son but et fera tout pour l'atteindre. Peut-être la jeune Gorgon disait-elle la vérité, mais cette vérité pourrait tout aussi bien devenir un mensonge demain, dans un mois, dans dix ans ... Cela, il ne pouvait le savoir, et restait donc constamment sur ses gardes, même avec celle qui s'apparentait à sa plus proche alliée, si l'on exceptait son fidèle Ectoplasma, qui volait dans la pièce en ce moment même. Les deux alliés étaient assis sur un canapé, à regarder les informations à la télévision. Malgré le fait qu'elles étaient partiales et partielles, c'était toujours bon de suivre l'actualité, surtout après la guerre qui avait eu lieu ... Un petit reportage en parlait d'ailleurs, jusqu'à ce qu'une silhouette familière intervienne :


"- Tiens, mademoiselle! Vos Pokémons sont dans un état!"
"- Oui, mon cher, c'est la guerre qui les a blessé."
"- Ah, parfait, on a besoin de vous, mademoiselle! On a besoin de votre témoignage sur ce qui s'est passé! Tenez, prenez ce micro, on est en direct!"
"- Très bien. Maintenant, vous me laissez faire. Seviper, Drascore."
"- Que...?"

Luberias Gorgon. Elle était donc vivante, et bien vivante d'ailleurs puisqu'elle n'avait pas hésité à s'emparer du micro de ce pauvre journaliste un peu troublé. Le savant regarda avec intérêt ses pokemons en se doutant qu'ils n'avaient pas été blessés par cette guerre, mais il devait reconnaître qu'elle avait pensé à tout, et son petit numéro de victime devait sans doute être cru par des millions de personnes devant leur poste de télévision. Mais pourquoi apparaître aujourd'hui sur les écrans de télévision ? Avec sa discrétion et sa malice, elle ne devait sans doute pas être recherchée contrairement aux anciens membres de Teams, et ne tarda pas à révéler l'enjeu de cette apparition surprise :

"- Bonsoir à tous. Je suis Luberias, rescapée de la Guerre des Teams. Chers habitants de Hoenn, je suis venu à vous pour une simple et unique raison. Je souhaite vous aider à renforcer Hoenn et à réparer cette belle région. Je sais ce que vous avez enduré et vous avez tout perdu pour la plupart des habitants d'Algatia, épicentre ce cette guerre infernale. Alors je souhaite vous faire la promesse d'un avenir meilleur, à l'aide d'une nouvelle Team bienveillante! Mais encore faudrait-t'il que l'on puisse m'aider à cette tâche importante. Je sais que vous avez du mal à me croire et à me faire confiance, mais je n'ai que pour but de rendre cette région plus forte. Ainsi j'annonce le début de la Team Venom. Accordez-moi votre confiance, chers citoyens, et un nouveau jour se lèvera sur la Terre Hoennienne. La Team comporte quelques membres, mais ce n'est pas suffisant. Je suis, tout comme vous, touchée par le résultat désastreux de ce combat de Titans, je vous demande de regarder mes Pokémons et leurs blessures. Je ne veux plus que cela se reproduise. Ainsi, j'espère que vous me ferez confiance. Je répète, mon nom est Luberias et je suis le Leader de la Team Venom. Pour tout volontaire à notre cause, je vous prie de venir me voir à Nenucrique. Nous recrutons des dresseurs forts pour l'armée Rouge, et des scientifiques pour les recherches de l'armée Bleue. Il vous sera recommandé de Posséder des Pokémons Poison/Ténèbres/Spectre pour mener à bien notre mission bienveillante. Je ne cache pas la ville on nous allons nous établir, ce n'est pas la peine. Merci à tous."

Hé bien, quelle tirade, parfaitement prononcée d'ailleurs, avec une force assurée dans la voix non sans un zeste de tristesse. Chapeau l'artiste, elle avait dû être actrice ou politique dans une vie précédente ... Team Venom. Voici donc un nouvel acteur, un nouveau pion dans le monde qui se dessinait actuellement. Sauver Hoenn ? Ha, voilà qui était bien trouvé, pas étonnant de la part de Luberias, cela dit, c'était effectivement une opportunité à saisir sans plus attendre. S'autoproclamer sauveurs de la région affectée par la guerre pour en devenir la Reine, voilà sans aucun doute le projet du Serpent. Comptait-elle utiliser Xerneas et Yveltal dans ses plans, comme elle l'avait précédemment annoncé ? Dans tous les cas, Willy se devait d'en savoir davantage à ce sujet, et ne laisserait pas cette femme le doubler, il devait impérativement reprendre contact avec elle, elle était trop dangereuse pour qu'il ne garde pas un oeil sur elle ...

"Ta soeur est décidément pleine de surprises ... Nos rôles au sein des Teams Plasma et Rocket nous obligent à une grande prudence, mais il faut prendre contact avec elle rapidement. La Team Venom pourrait devenir un élément majeur dans les événements à venir, on doit avoir une emprise sur elle. Je vais devoir rapidement retourner au QG Rocket, à Kalos, pour relancer le projet du logiciel obscur, je te laisserais t'occuper de Luberias ... Dis-lui que notre alliance tient toujours."
Revenir en haut Aller en bas
Juan da Ponte


avatar
Messages : 84
Réputation : 5
Date d'inscription : 09/05/2014
Autres Comptes : Laure Dexila - Sylvia Von Wittelsbach - Aria Cantore - Andea Capaldi - Archibald Park

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Lun 26 Mai - 21:54

Nénucrique. Belle cité, mais depuis tout les événement, comme tout Hoenn, elle avait souffert. Quels évènements, me diriez-vous curieux ? Et bien, il était difficile d'aller à Hoenn sans en parler. Bien sur, si les dégâts avaient été véritablement d'ampleur mondiale, logique vu les évènements, la région de Hoenn était sans concourant sérieux, celle qui avait plus souffert, sans aucun doute. Mais de quels évènements, bon sang de bonsoir, vous êtes entrain de parler ?! Et bien, bien sur, vous aviez deviné, c'était les dégâts provoqués par les combats de Groudon et Kyogre, usité par les terribles teams Aquas et Rockets. Hoenn, bien qu'au final, seul véritablement la ville d'Algatia avait été envahi par les Rockets, et bien, avait été véritablement l'épicentre du combat de Kyogre et Groudon. Bien sur, on avait put voir l'happy end déclenché par le gentil Empereur Romantique de Locksley, et l'intervention quasi de l'ordre du Deus Ex Machina, du fameux Rayquaza, qui était finalement intervenu pour mettre fin à cette terrible bataille fratricide... Mais soyez sérieux juste quelques instants. Vous croyez qu'on peux parler de Happy End pour cette histoire ? Véritablement ? Avec tout les morts, tout les évènements, les dégâts, les actions, les combats, les déchirements de familles ?

La souffrance. Voilà la seule et l'unique personne qui avait gagné, pendant cette terrible et absurde guerre de quelques hommes, et de leur idéaux fantasmagoriques et stupides ! Des hommes, quatre, plus exactement, avaient décidé de littéralement mettre à feu et à sang le Monde entier, aux noms de leur différentes idéologies ! La souffrance était la seule chose au final que toute cette guerre avait apporté à Hoenn. A Kanto aussi, il ne fallait pas minimiser les souffrances des autres, au nom qu'un pays aurait encore plus souffert. Comme on disait, se cogner ce maudit petit orteil de pied contre une fourbe meuble de salle de Bain était sans aucun doute moins important qu'une hache planté dans le lob cranien, mais pourtant, cela faisait quand même mal. Après cette métaphore très imagée, je suis sur que vous avez mal au petit orteil rien que d'y penser, il fallait bien comprendre ainsi que les habitants de Hoenn avait souffert de cette guerre, et ceux-ci rigolaient amèrement, jaune comme on dit, quand on disait que c'était une « happy end » pour eux. Car ils souffraient.

Mais un, ignorait la souffrance. Et cet « un » était bien entendu celui qui nous intéressait pour le moment. Il y en avait un, qui s'en fichait de la souffrance. Ou plus précisément, ne s'en fichait pas du tout, mais l'utilisait. L'utilisait à son avantage ! Et oui. Cet homme, était bien entendu Juan da Ponte. Ou alors, tous ses paragraphes sont totalement hors sujets. Juan da Ponte était à Hoenn, depuis quelques temps. Le charmant homme d'âge mur, profitait de la faiblesse de Hoenn, pour littéralement s'en mettre plein les poches, profitant des faiblesses de jeunes veuves, faisant des actes symboliques mais non difficile pour s'attirer les faveurs du grands publics. Seuls quelques maris cocus, et personnes non dupes sur les attentions mercantiles et totalement immorales de l'Homme voyaient plus ou moins clairs dans son jeu, et ainsi, Juan avait le droit à une très bonne réputation pour le moment, dans cette région de Hoenn. En ce moment, le hasard avait bien fait les choses. Il était à Nénucrique, et juste au bon moment, pour assister au discours, qui fait le sujet de ce RP. Le hasard fait bien les choses n'est-ce pas ? Et bien, pas tout à fait...


« ...fiance. Je répète, mon nom est Luberias et je suis le Leader de la Team Venom. Pour tout volontaire à notre cause, je vous prie de venir me voir à Nenucrique. Nous recrutons des dresseurs forts pour l'armée Rouge, et des scientifiques pour les recherches de l'armée Bleue. Il vous sera recommandé de Posséder des Pokémons Poison/Ténèbres/Spectre pour mener à bien notre mission bienveillante. Je ne cache pas la ville on nous allons nous établir, ce n'est pas la peine. Merci à tous. »

« Damn ! Trop tard, juste la fin du discours. »

Juan recoiffa rapidement sa frange. Toujours impeccable, on pouvait voir maintenant arriver le beau rouquin, dont plusieurs demoiselles présente dans les évènements commentèrent sa tenue distinguée, et son très beau visage. Et oui, le hasard n'avait pas tout à fait bien fait les choses. Quand Juan arriva au lieu où le discours avait lieu, le temps qu'il se déplace depuis l'hôtel où il avait entendu le début, et le temps qu'il arrive au lieu où il avait lieu... Et bien, du temps s'était écoulé, et le fameux Juan da Ponte n'arriva finalement que logiquement, au beau milieu du discours, ratant malencontreusement même la compréhension du tout premier mot qu'il capta, qui manque de chance, en plus, était le mot qui concluait une phrase. Fiance...? Mmh, sur le coup, rien ne lui venait en tête. Tant pis. Il avait raté le début de la conférence, mais ce qui lui venait en tête, maintenant, c'était à dire, la fin, était suffisante à ses yeux, et à ses oreilles. Il avait entendu ce qu'il lui plaisait, et n'avait pas spécialement l'impression que le reste lui manquerait véritablement ! On verra bien s'il ne s'en mordra pas les doigts un jour...

« Oh, ça me sera suffisant ! Poussez-vous, poussez-vous ! Je dois voir Luberias, elle a besoin du grand Juan da Ponte. »

Juan se dirigea alors vers Luberias. Que voulait-il ? Jouer de son charme bien sur. Il venait de voir un moyen de gagner beaucoup, rapidement et aisément. Cela ne pouvait que l'arranger, le fameux Juan da Ponte. Une organisation qui recherchait des membres ? Parfait ! C'était exactement pour lui. En plus diriger par une vulgaire femme...! Il allait faire d'elle en quelque secondes son nouveau jouet. Il pensa rapidement à son équipe... Mmh... Il avait un poison, un plante, et un ténèbres. Aussi, une électrique, mais cela n'était que du détail, s'il fallait changer, il le ferait, même s'il en doutait fort, véritablement. De toute façon, c'était parfait. Cependant, c'était trop tard ! Et oui, la fameuse Luberias avait déjà été abordé par des personnes, une femme, plus précisément, que Juan ne connaissait ni d'Adam, ni d'Eve. Donc, une femme qui n'était pas encore passé sous ses charmes. Il fallait bien préciser le « encore », car aux yeux de Juan, cela ne serait tarder. N'était-il pas spécialement spécialiste en la question de l'amour ? Il n'y avait sans doute de plus grand connaisseur du sujet

« Damn. Ses gens sont arrivés avant moi. Quel dommage, je n'ai plus qu'à attendre mon tour patiemment ! En espérant que cette jolie jeune dame ne doivent pas suivre son maître... »

La fin, cette deuxième phrase, ne fut pas dite à haute voix, mais plutôt dans sa barbe, Juan ne voulant pas qu'elle entende pour le moment, son plan de drague n'ayant pas encore été aboutit, car difficile de draguer une charmante demoiselle, quand on ne l'avait pas déjà un peu rencontré, et surtout, quand on ne voyait pas son visage. Surtout quand on ne voyait pas son visage. Le futur commendant de la team Venom, mais chut, faut pas encore le dire, on risque d'avoir des problèmes temporels, et pas temporaires, alors comprit qu'il allait devoir attendre. Damn, s'il y avait bien une chose qu'il ne supportait pas, c'était bel et bien l'attente, surtout quand il n'avait rien à faire ! Il allait devoir trouver un moyen de s'occuper, pendant que cette « Luberias » s'occupait elle, avec le maître de celle qui lui avait parlé. Damn... Il espérait, aussi, de tout coeur, que celui-ci n'ait pas eu les mêmes idées que lui... Sinon, c'était bel et bien tout son plan qui était bouleversé. Mais non, il était bête ! Son plan ne pouvait pas tomber à l'eau, il en était persuadé. Trop sûr de lui ? Mmh... Pëut-être. Sans doute. On allait bien voir. Advienne que pourra, comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Sam 14 Juin - 14:30

"- Mademoiselle Luberias ? Mon maître aimerait s'entretenir avec vous, si vous acceptiez de me suivre..."

La jeune femme à la chevelure d'or se retourna. Une silhouette masquée s'approcha d'elle, et l'avait invité à la suivre. Avec un sourire, elle identifiait du regard ce personnage. Le ton de la voix employée était féminine, et cette femme se cachait derrière son masque. Les yeux reptiliens de la chef Venom la scrutait dans le moindre détail, et elle s’imprégnait alors du souvenir qu'offrait cette silhouette. La mémorisation était l'une des qualités principales de Luberias, quelque chose de particulièrement utile pour permettre la tromperie. Mais, là, elle se contenta simplement de suivre cette personne. Elle laissa derrière elle le cameraman et son partenaire, qui étaient eux-même un peu confus par cette interruption du reportage. Ils reprirent de plus belle celui-ci après quelques secondes de silence. Le cameraman ne cadrait d'ailleurs pas correctement, regardant avec attention les Pokémons couverts de cicatrices de Luberias. Ils étaient grand, impressionnants, et leur grande expérience du combat se sentait très rapidement. Mais ce n'était pas la guerre qui leur avait fait ces balafres. Aucun des Pokémons de Luberias n'avaient joués un rôle véritable lors du conflit d'Algatia. Il s'agissait d'autre chose. Mais nul se savait de quoi il s'agissait à part elle-même. Même sa petite sœur était à l'écart concernant cette affaire et ces Pokémons. Vu la vérité, il n'était pas utile de révéler un détail aussi insignifiant à qui que ce soit. Surtout pas à ces inconnus qui l'avaient interpellé. Mais elle se rendit vite compte, en voyant le fameux Maître de la femme masquée, que cette personne n'était pas tant inconnue que ça, en fin de compte. Mais un sourire se trouvait toujours sur le visage de l'inquiétante Luberias, sous sa capuche noire. Elle n'avait nullement l'intention de la retirer. Les yeux brillants et dorées marquaient une opposition avec l'ombre que sa capuche engendrait sur son front. Le jeu venait à peine de commencer. Ses Pokémons restaient impassibles, juste prêts à se battre en cas de problèmes avec ce nouvel interlocuteur.

-Mademoiselle Luberias, je vous attendais.

Giovanni Sakaki. Un homme avec une réputation de fer. Que faisait-t'il ici? Lui, qui avait échoué avec sa Team Rocket, avait-t'il l'intention de revenir et reprendre les reines du contrôle économique dans l'ombre? C'était une possibilité fort probable. Reste à savoir comment il voulait s'approprier ce pouvoir et l'aide de Luberias. La jeune femme aux cheveux dorées observait l'homme sombre, avec son regard sans valeur, sans lumière, sans convictions. Son sourire décrivait le désir de rencontrer la jeune femme, mais elle put croire en regardant simplement son regard qu'il méprisait humains et Pokémons, et que, surtout, n'avait aucunes convictions, bien qu'il serait capable d'affirmer le contraîre. Peut être qu'elle se trompait lourdement sur son cas, mais tout ce que voyait la jeune chef Venom, c'était bien un homme qui avait vécut assez pour ne désirer que le désordre et la destruction. Un Homme dont la vision ne collait pas aux premiers abords à Luberias. Un homme à la fois fort, indomptable, mais surtout vide à l'intérieur. C'était la première fois qu'elle l'avait en face d'elle et elle continuait de le jauger de la sorte, l'inspectant en passant son regard partout. Ses pupilles brillaient davantage , et tourna quelques secondes la tête en direction de l'associée masquée de cet homme. C'était donc bien lui. Le message de Luberias avait été clair, et apparemment efficace. La Team Venom ferait du bruit, c'était certain à présent.


Et c'était gagnant pour elle. Démontrer des connaissances comme Giovanni traduisait de sa force politique et économique, ce qui intéresserait peut être du monde. Les jeunes recrues manipulées seraient par contre plus rétissantes mais cela n'avait pas d'importance; la jeune femme avait plus d'un tour dans son sac... A présent rien ne pourrait la décourager. La Team Venom était partie pour durer et elle le savait. Il ne restait plus qu'à espérer que sa toute nouvelle force soit suffisante. Oui, elle l'était! Elle en était persuadée. Après tout c'était une force rare, mais elle devait la maîtriser encore mieux que ça. Ses Pokémons frétillaient d'impatience; leur force n'était plus à prouver, mais les combats approchaient et ils voulaient en être les premiers acteurs. ça leur manquait. On sentait, rien qu'en les voyant qu'ils avaient une forte expérience du combat. A partir de maintenant, tout allait s'enchaîner et chaque mot aurait son importance... Luberias devait la jouer fine, pour lui, et pour l'homme qui était sur le point de montrer son visage. Elle fut sur le point de rentrer dans le salon qui ne semblait être accessible à qui que ce soit d'autre.

"- Bien, Giovanni, que voulez..."
« Oh, ça me sera suffisant ! Poussez-vous, poussez-vous ! Je dois voir Luberias, elle a besoin du grand Juan da Ponte. »

La jeune femme se retourna, perdant son sourire. Elle observait l'énergumène très voyant, tout vêtu de rouge, une tenue de fête ou de scène. Elle le vit à travers la fenêtre du salon. On ne pouvait voir que lui. Qui était-ce? Il était clair et net qu'il se ferait remarquer tout comme Luberias le serait. Elle fit signe à cet homme de venir les rejoindre, et ce, rapidement, avec un sourire très charmant. Elle ne dit mot, attendant la réaction de ses interlocuteurs. On verrait alors le caractère de cet homme aussi visible qu'un point au milieu de la figure. Aujourd'hui, pas besoin de rendez-vous, seuls les personnalités fortes allaient subsister dans son organisation...

"- N'avez-vous donc pas peur du public, Monsieur le manipulateur d'ombres? Surtout près de moi.Tout les futurs sbires Venom verront votre visage. J'espère que vous m'autorisez à inviter n'importe qui à notre petite fête..."

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Mar 15 Juil - 22:07

Giovanni avait ainsi loué un salon pour lui. Il fallait effectivement une somme d’argent assez conséquente, mais le rendez-vous qui l’attendait allait surement permettre de rembourser cette location. Le but de cette opération était de s’approprier les pouvoirs de la femme aux yeux d’ors, oui, cette femme était entrée dans la pièce, elle s’appelait Luberias. Chef de la nouvelle team Venom. Une Team dite “Bénéfique”, mais le maffieux savait qu’il n’en était absolument rien. Le serpent voulait surement lâcher son venin sur la région d’Hoenn qui serait ensuite paralysée sous une infinie emprise. Giovanni se fichait de la région d’Hoenn, mais il fallait être méfiant, cette femme avait dupée Adonis, et avait tiré son épingle du jeu pendant toute cette longue période dénommée “Guerre des Teams”.

Luberias avait un regard vide, dénué d’intérêt, elle n’avait pas l’air d’être aussi puissante que prévue, elle cachait surement bien son jeu, et elle aussi allait surement profiter de cette alliance, enfin, elle allait essayer. Giovanni ne lui laisserait aucun répit pour essayer de faire une quelconque manoeuvre sur SON organisation. Ca, elle pouvait se mettre le doigt dans l’oeil, Giovanni était de toute façon bien plus puissant que cette nouvelle gouvernante de syndicat du crime.

"- Bien, Giovanni, que voulez..."
« Oh, ça me sera suffisant ! Poussez-vous, poussez-vous ! Je dois voir Luberias, elle a besoin du grand Juan da Ponte. »

Luberias fit alors signe à l’homme aux cheveux rouges d’entrer. Mademoiselle voulait-elle se sentir protégée avec ses nouveaux pions, pathétique. Giovanni ne se sentait pas gêner, au contraire, il avait un plan. Il avait plus ou moins prévu ce qui allait se passer. Mais maintenant, c’est un duel d’intelligence qui allait se dérouler entre les deux personnes. Serafina faisait plus ou moins de la figuration en ce moment, ce n’était pas voulu par le Boss. Mais qui sait, la seconde allait avoir l’opportunité d’analysé cette femme, et ainsi, soutenir Giovanni dans un plan pour avoir un coup d’avance sur elle.

"- N'avez-vous donc pas peur du public, Monsieur le manipulateur d'ombres? Surtout près de moi.Tout les futurs sbires Venom verront votre visage. J'espère que vous m'autorisez à inviter n'importe qui à notre petite fête..."

-Faites comme bon vous semble. Mais, les futurs sbires Venom verront également votre véritable visage. Ne pensez pas que je suis venu les mains vides. Loin de là, être chef de la Team Rocket
donne un bras plus long que ce que vous pouvez croire.


Giovanni laissa alors Serafina ouvrir la porte, c’est ainsi qu’un homme aux cheveux rouges entra en premier, c’était celui qui se disait être “Grand”, pathétique. Juan Da Ponte sera donc un pion sur l'échiquier de ce duel, Serafina n’étant pas un simple pion, mais la reine de la partie. Certains sbires entrèrent, d’autres non. Qu’importe, Giovanni avait perdu pas mal de temps à cause de cette femme et de ses condiitons, il fallait désormais passer aux choses sérieuses.


-Luberias. Chef de la nouvelle Team Venom. Tu as autrefois oeuvré pour la Team Galaxie, et travailler pour la Team Rocket, bien que tu t’es jouée de mon prédécésseur, Adonis. Dit moi la vérité. Alors que tu est surement l’une des pires personnes que ce monde n’est jamais connu, penses tu vraiment que tu réussiras à duper de nombreuses personnes?


Giovanni sorti alors un papier de sa poche, c’était un document que lui avait passé Matori, sur Luberias, ses agissements pour la Team Rocket, nottament le passage “Ondes Sur Mer”, tous était là, ceritifié, présenté avec le sceau, daté, de la Team, c’était donc un document véridique. Giovanni en avait un double dans sa poche au cas où la jeune femme voudrait déchirer ce papier. Mais elle réagirait plutôt de manière subtil en voyant cette feuille posée sur la table.

-Mais, je ne veux en aucun cas vous envoyer en prison. Je veux juste connaître vos projets, et ensuite, vous faire une certaine proposition.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Juan da Ponte


avatar
Messages : 84
Réputation : 5
Date d'inscription : 09/05/2014
Autres Comptes : Laure Dexila - Sylvia Von Wittelsbach - Aria Cantore - Andea Capaldi - Archibald Park

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Mer 16 Juil - 10:17

A travers la porte, Juan pouvait écouter un peu la discussion. Donc, deux personnes. Parfait. Il allait se mettre en mode espion, connaître des choses alors qu'on n'était pas forcément invité, c'était toujours intéressant. Surtout qu'après, il voudrait, il forcerait même s'il faut son entretien avec Luberias. Et connaître des choses qui étaient justement interdite, mystérieuse,.. C'était de la force. Eh. La connaissance était le pouvoir. Cela plus personne n'avait aucun doute sur ce domaine. Mais alors, quand on pouvait maintenant utiliser tout ce pouvoir qu'on avait cumulé, alors, c'était parfait. Parfait. Mais pour le moment, il devait rester discret. Il n'était pas invité dans cette discussion entre la fameuse Luberias, qu'il voulait voir, et une autre personne, un adulte, sans aucn doute, et un homme. Mais à la voix, il lui était totalement impossible de deviner qui s'était... Pas étonnant, en même temps, étant donné que cette voix ne lui disait... Absolument rien. Et c'était plutôt handicapant quand on tentait de reconnaître quelqu'un ou quelque chose. Donc, il écouta un petitt peu.

-Faites comme bon vous semble. Mais, les futurs sbires Venom verront également votre véritable visage. Ne pensez pas que je suis venu les mains vides. Loin de là, être chef de la Team Rocket donne un bras plus long que ce que vous pouvez croire.

C'est alors qu'une demoiselle lui ouvrit la porte. Et bien, l'espionnage, visiblement, ce n'était pas pour aujourd'hui. Il entra alors, de manière non chalante, tranquillement, faisant même un sourire à Giovanni, et un sourire, charmeur cette fois, à la fameuse Luberias; Donc... La voilà. La fameuse Luberias. Cela lui simplifiait la tache de pouvoir venir. S'installant sur une chaise, il voulait maintenant écouter ce que disait les gens, et comprendre plus amplement la situation, étant donné qu'il était un peu en dehors de tout cela, d'un point de vue concret. C'est pour cela qu'il fallait vite qu'il découvre des choses, comme cela... Il écouta alors la suite.

-Luberias. Chef de la nouvelle Team Venom. Tu as autrefois oeuvré pour la Team Galaxie, et travailler pour la Team Rocket, bien que tu t’es jouée de mon prédécésseur, Adonis. Dit moi la vérité. Alors que tu est surement l’une des pires personnes que ce monde n’est jamais connu, penses tu vraiment que tu réussiras à duper de nombreuses personnes?

Intéressant... Très intéressant... Donc, cettez Luberias s'était joué d'un chef de la Team Rocket, et d'un prétendu empereur de Pacotille ? Joli palmarès, qui lui donnait encore plus envie d'avoir la tête de Luberias dans ses trophées. Donc, elle était habitué à des jeux, et des doubles jeux. Donc, s'allier avec elle, comportait des risques. Des risques gros, étant donné qu'on ne pouvait véritablement faire confiance à quelqu'un qui avait déjà trahit. Même quand il avait trahi pour toi. C'était une règle de base de la confiance, or la confiance, c'était le ciment qui composait toute groupe, organisation, voir même société... Mais est-ce que cela refroidissait le fameux rouquin...? Absolument pas. Il aiamit le risque, il aimait le frisson du danger, et des jeux de hasard. Ne disait-on pas : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ? » Ce n'était pas la victoire que le fameux Juan voulait, je rappelle. C'était la gloire de la Victoire, la plaisir du triomphe. Ainsi, cela allait bientôt être à lui de parler. Alors qu'il allait ouvrir la bouche, il se fut interrompre par le fameux Giovanni, qui n'avait toujours pas fini sa si longue tirade :

-Mais, je ne veux en aucun cas vous envoyer en prison. Je veux juste connaître vos projets, et ensuite, vous faire une certaine proposition.

« Surtout, vous n'avez aucun pouvoir, aucun. A mon souvenir, vous êtes aussi un criminel recherché dans plusieurs régions... Kanto, Johto... Je crois même que Hoenn ne vous apprécie pas trop... Ne confondez pas amnistie et innocence. »

BAM ! Bouyatchaka. Alors qu'il n'était pas invité à répondre à cette déclaration, Juan se permit quand même de le faire. Juan connaissait un peu Giovanni, s'étant même intéressé à une époque à rejoindre la Team Rocket, qu'il avait finalement trouvé trop loin de son goût. Pas assez facile à manouvrier, dans ses eaux troublés que représentait les Rockets. Ainsi, il s'était éloigné. Mais Juan n'avait pas laissé les actualités de côtés, et connaissait un peu la Team Rocket. Vaincu par le plus grand dresseur de tout les camps, après un combat qui visiblement avait été loyal. Assez étonnant de sa part. Il pensait bien que Giovanni devait avoir plus d'un tour dans son sac, et sans aucun doute, être beaucoup plus intelligent qu'il en avait l'air. Mais du théâtre, les amis, du théâtre. Juan voulait passer pour l'idiot qui sous-estimé son adversaire, son interlocuteur, plutôt qu'être l'idiot qui sous estimait son adversaire. Il ne pouvait pas savoir ce que pensait le fameux chef de la Team Rocket à son égard, il n'était pas télépathe, mais quelque chose était pourtant sur : Après ce qu'il venait de dire, il n'allait pas être vraiment dans son coeur, à partir de maintenant. Tant pis. Cela ne le gênait pas plus que cela.

« Donc Luberias, n'est-ce pas ? »

Il croisa les jambes, de manière non chalante, offrant un sourire même moqueur à Giovanni, content de ce qu'il avait dit à son interlocuteur. Il gardait en tête la déclaration de Giovanni. D'un point de vue justice, les deux étaient en situation d'équilibre de la terreur, l'un ayant comme l'autre des dossiers pour faire tomber, comme l'URSS et les USA pouvaient à une époque se faire entièrement sauté à l'aide de leurs bombes. Lui, il était quelqu'un qui avait tout à gagner dans cette affaire, étant étranger à tout cela, et donc, qui pouvait largement en profiter. Position de force, donc, mais position de force de justesse et peu importante, étant donné qu'il n'avait pas non plus de véritables forces, et les connaissances dépendait du bon vouloir de ses interlocuteurs. Mais qu'importe, il savait qu'il allait vite grimper et se mettre à la place des autres. Juste un peu d'attente. Donc, le fameux rouquin déclara, d'une voix charmeur, ne cachant même pas son comportement :

« Vous permettez que je coupe cet homme ? Je n'aime pas les floritures, je préfère aller droit au but. Vous avez besoin d'homme, et je suis disponible. Je suis un ancien dresseur, et un chimiste de renommé. Donc, je pensais qu'il serait peut-être intelligent de m'engager. Surtout que je ne demande rien en échange. Pour le moment. »

Tout le monde prenait Juan pour un pion... Tant mieux. Juan appréciait cela. Cela prouvait déjà la maigre intelligence de tout ses adversaire, ce qui rendait ses adversaires que plus stupides et incompétant. Penser qu'un pion était inoffensif, c'était comme penser que la petite bête ne pouvait manger la grosse. Un moustique apportait une maladie mortelle. Mais il n'était pas un moustique. Il était un Némélios. Un Némélios qui savait rester dans sa cage, quand le temps lui demandait, mais il restait un fier et glorieux Nemélios. Reprenons, s'il vous le voulez bien la métaphore du Jeu d'échec. Ainsi, visiblement, on avait un combat de Roi et de Reines, ici présents et présentes. Juan aux yeux de tous, n'était qu'un vulgaire pion. Mais même le plus vulgaire des pions, bien placé, pouvait manger la Reine et mettre dans un Risque mortel le Roi. Et enfin, Juan connaissait une autre particularité du jeu d'échec; Si, tel un serpent, il arrivait à se faufiller jusqu'à la fin... Ils pourraient alors sans problème changer de classe. Et Juan n'hésiterait pas à jouer dans la Catégorie du Fou. Pourquoi être la Reine, ou le Roi, et être au centre des attentions ? Mieux vallait jouer sur un terrain qu'on connaissait. Et Le fou lui plaisait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Sam 19 Juil - 16:09

-Faites comme bon vous semble. Mais, les futurs sbires Venom verront également votre véritable visage. Ne pensez pas que je suis venu les mains vides. Loin de là, être chef de la Team Rocket donne un bras plus long que ce que vous pouvez croire.
"- Je n'en doute pas, mon cher."

Elle avait toujours ce sourire désagréable sur les lèvres, avec un air presque moqueur. Il était certain que Giovanni attendait quelque chose d'elle. Luberias, mains dans les poches, vit alors l'alliée de Giovanni ouvrir la porte pour le l'homme vêtu de rouge. Elle le vit arriver, il était assuré et satisfait. Si Giovanni accédait à une telle requête, c'était qu'il y avait une raison bien précise à ça. La jeune femme ne doutait pas une seule seconde que cet homme organisé qu'était le Chef Rocket possédait quelque chose pour aider Luberias à se décider si accord il devait y avoir. Malgré cela, il ne semblait pas vouloir perdre son temps et cet homme parfaitement coiffé semblait croire que les conditions de la jeune femme avaient été annoncées au hasard. C'était bien mal la connaître. La chef Venom Attendait avec impatience la suite, imaginant très bien que rien ne serait aisé pour elle, surtout en face de lui, et qu'elle ne pouvait s'échapper tout aussi facilement des toiles ou elle s'était empêtré volontairement. Le regard serpentin et doré se portait sur Giovanni et sur son apparence. Il semblait assuré et expérimenté, mais manquait de charme, bien dommage. Elle se devait d'être prudente, mais elle ne craignait pas pour elle spécialement. Car Giovanni lui-même prenait un risque en souhaitant parler à la nouvelle Chef de la toute nouvelle Team Venom. Si tout se passait bien, il y avait une forte possibilité pour que les affaires marchent au mieux. Il valait multiplier la force par deux, plutôt que de s'installer des hostilités dès la rencontre.

-Luberias. Chef de la nouvelle Team Venom. Tu as autrefois œuvré pour la Team Galaxie, et travailler pour la Team Rocket, bien que tu t’es jouée de mon prédécesseur, Adonis. Dit moi la vérité. Alors que tu est surement l’une des pires personnes que ce monde n’est jamais connu, penses tu vraiment que tu réussiras à duper de nombreuses personnes?
"- Duper? Ah là là, tout de suite les grands mots, mon cher. Le passé, c'est du passé! La fin justifie les moyens, comme on dit chez moi. Je n'ai nullement l'intention de duper toute ces pauvres personnes innocentes, je tiens juste à les aider, regardez comme mes Pokémons sont mal en point, je les comprend tellement, vous voyez, Giovanni..."

Tournant autour de Giovanni, elle riait et parlait d'une manière provocatrice et ironique. Ses Pokémons, blessés et mutilés, restaient forts et fiers. Et sa récente apparition sur les écrans n'avait pas été une coïncidence, cela concordait avec son acquisition de puissance soudaine et son assurance. Elle n'avait rien à envier à un chef tel que Giovanni, à présent. Elle avait comprit certaines choses et acquis certaines connaissances qui l'avaient permis d'accéder à la puissance et à la sureté de cet qu'elle allait entreprendre à présent. L'homme en rouge, derrière, écoutait la conversation, et c'était en abordant un sourire qu'il y participerait par la suite. Giovanni, lui, tandis un dossier; sans doute celui qui existait au sujet de Luberias. Si il le montrait aussi aisément, sans crainte, c'était sans doute parce qu'il en avait une copie, et qu'il assurait facilement ses arrières. Le comportement de la jeune femme lui permettrait alors de juger si elle était maligne et/ou inquiète de voir de la paperasse en sa possession. Mais elle ne se laissait pas impressionner, regardant le dossier pendant quelques secondes avant de reprendre un sourire des plus agacement assuré. Elle ricana légèrement. Il avait assurément une force, mais ce ne serait pas suffisant. Après tout ce n'était qu'un rapport comme un autre, rien de plus qu'un CV pour accéder aux plus grandes entreprises les plus malsaines et pour apporter la peur, si elle n'aurait su attendrir ce bon vieux chef Rocket. C'était sans importance. Elle serait même tenté de lui prendre, mais elle s'abstenue.


- Mais, je ne veux en aucun cas vous envoyer en prison. Je veux juste connaître vos projets, et ensuite, vous faire une certaine proposition.
« Surtout, vous n'avez aucun pouvoir, aucun. A mon souvenir, vous êtes aussi un criminel recherché dans plusieurs régions... Kanto, Johto... Je crois même que Hoenn ne vous apprécie pas trop... Ne confondez pas amnistie et innocence. »

Oh, tiens donc. L'homme vêtu de rouge s'était lancé avant Luberias, lançant une pique et révélant ainsi la vérité, chose que Luberias allait s'engager à faire elle-même. La jeune femme, un peu surprise, ne perdit pas sourire. Bien au contraire. Qui était-t'il? L'ennemi de tout le monde, ou l'allié de Luberias? Sans doute devait-t'elle attendre avant de pouvoir le juger. Mais il n'avait sorti ni armes, ni Pokémons. C'était peut être la preuve qu'il n'était pas là à la base pour se battre contre eux. Alors? Que désirait-t'il vraiment? En tout cas, pour le moment, Luberias avait un avantage, mais, sur le coup, elle avait préféré attendre et voir réellement ce ce qu'il en était à ce niveau là, se doutant d'un caillou dans la roue. La jeune femme aux pupilles reptiliennes se demandait réellement si elle n'allait pas recevoir une quelconque remarque à son tour sur sa personne. Elle avait des points faibles, des failles, et le dossier que Giovanni possédait pouvait être tourné à son désavantage, bien qu'elle n'en montre pas réellement l'intérêt pour se couvrir.

« Donc Luberias, n'est-ce pas ? »

« Vous permettez que je coupe cet homme ? Je n'aime pas les floritures, je préfère aller droit au but. Vous avez besoin d'homme, et je suis disponible. Je suis un ancien dresseur, et un chimiste de renommé. Donc, je pensais qu'il serait peut-être intelligent de m'engager. Surtout que je ne demande rien en échange. Pour le moment. »
"- Et bien, mon cher... Juan. Puis-je donc avoir le privilège de vous compter comme un membre Venom dans ce cas? C'est un plaisir de vous accueillir dans nos rangs... Si vous souhaitez un ordre, gardez à l'oeil le petit chienchien de notre invité, je le sens instable... Vous me le permettez, n'est-ce pas, petit Chef Rocket?"

Parfait. Il était du coté de Luberias, à priori. Enfin, pour le moment. Surement un bon allié, mais aussi quelqu'un qui se voulait changeant. Luberias ne faisait qu'émettre des théories, et ignorait tout de lui. Elle ne pouvait rien dire de concret pour le moment, sans preuve. Elle se devait de le côtoyer davantage. Luberias s'arrêta derrière Giovanni, tranquillement, avec un pas lent, et elle prit la parole alors. Elle passa ses bras par dessus les hautes épaules de l'homme en noir et approcha son visage de son oreille gauche, collée contre son dos. Son sourire était large sur ses lèvres.

"- Juan a tout dit, je n'ai aucune information à donner et aucun compte à vous rendre, mon cher Giovanni. Par conséquent je ne vous propose qu'une seule chose ; pas d'agressivité! si nos affaires viennent à se rencontrer, pas de problèmes. Je suis libre à tout type d'échanges. Mais je n'accepterais aucune hostilité venant de vous et je me tiendrais tranquille en ce qui concerne la Team Rocket... ça vous va?"

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Lun 28 Juil - 20:11

La tension était palpable. Giovanni était en pleine confrontation avec Luberias, un duel d’intelligence, où il fallait prédire les actions de l’adversaire, ou alors, s’adapter directement, répondre en un instant, mais ça, c’était quelque chose de très simple pour le Boss de la Team Rocket, et comme pour la nouvelle chef d’organisation également à priori. Luberias avait un sourire extrèmement agaçant pour certains, mais Giovanni n’y prettait pas attention. La seule chose qu’il voulait, c’était ce pacte de non-aggression, une énorme prudence pour Giovanni, car même si il avait désormais renfluer les caisse de la Team Rocket à vitesse grand V via le trafic de pokémons obscurs, la Team Rocket restait plutôt faible comparée à ce qu’elle était avant, heureusement, bientôt, avec le projet “Centrale”, elle allait gagner une considérable somme avec des économies d’électricités, car oui, faire tourner les laboratoires à plein régimes pour certaines expériences malsaines consommait de l’électricité, et pas qu’un peu ! Une organisation commençait par chercher des finances ! Enfin bref, l’idée d’Alliance de Giovanni était purement un pacte de non-aggression pour commencer. Cependant, si l’alliance devient vraiment une alliance, elle ne risquerait pas de durer, avec Giovanni et Luberias à la tête des deux clans…

"- Duper? Ah là là, tout de suite les grands mots, mon cher. Le passé, c'est du passé! La fin justifie les moyens, comme on dit chez moi. Je n'ai nullement l'intention de duper toute ces pauvres personnes innocentes, je tiens juste à les aider, regardez comme mes Pokémons sont mal en point, je les comprend tellement, vous voyez, Giovanni..."
-Duper. Comme vous avez duper Adonis, et le chef Galaxie, Gilgamesh, si c'est bien son nom, en faisant croire que vous travaillez pour eux, mais je ne vous en tiendrais absolument pas rigueur. De plus, vos pokémons, aucun doute qu’il sont mal en point, mais est-ce vraiment la guerre qui leur à fait ça? J’ai du mal à vous croire, comme le fait que vous voulez aider les civils sans trouver le moyen de tirer un certain profit de tous ça.


Giovanni était clash, mais il n’y avait pas le temps pour les subtilités ! Ce n’était pas permis pour le chef Rocket qui avait à faire après! Et puis bon, Luberias n’était pas de plus “gentille” non plus, mais c’était totalement normal. Dans tous les cas, les deux chefs avaient à y gagner en s’alliant, l’un voulait être dans l’ombre la plus obscure, et l’autre voulait sortir de l’ombre, afin d’observer le monde de ses deux yeux d’ors plus facilement. Mais Giovanni n’avait absolument pas confiance en celle qui tournait autour de lui, en riant d’une manière, des plus provocante! Mais cela ne marchait absolument pas, pour le maffieu. Car Serafina n’aimait absolument pas que l’on dénigre, ou que l’on se moque de son maître. Elle allait bientôt se lâcher d’ailleurs. Concernant le dossier montrer, Luberias ne marcha pas, elle ricana plutôt, montrant vraiment son assurance, et c’était ça qui la perdra dans un futur lointain ou proche. Giovanni le savait, et rien qu’à cette idée, il lâcha un sourire, cette assurance l’avait autrefois défait de tous ses pouvoirs, il était donc normal pour lui de savoir que l’assurance était le pire défaut à avoir en tant que chef de Team.

« Surtout, vous n'avez aucun pouvoir, aucun. A mon souvenir, vous êtes aussi un criminel recherché dans plusieurs régions... Kanto, Johto... Je crois même que Hoenn ne vous apprécie pas trop... Ne confondez pas amnistie et innocence. »

Ce “Juan”, c’était donc permis de prendre la parole sans aucune gène? Très bien, Giovanni comptait bien l’ignorer. Bien qu’il était à priori plus intelligent qu’il en avait l’air, il n’avait absolument pas sa place ici. Cependant, s’il disait ça, Luberias rétorquerait logiquement que Serafina pourrait donc partir, ce qui serait tout à fait logique aux propos qu’auraient hypothétiquement dit Giovanni. C’est pour cette raison, et simplement pour montrer qu’il n’avait rien à faire du rouquin, que le maffieu ne dit rien. Il se contentait d’écouter les deux Venoms parler. Pendant que la seconde Rocket, elle, commeçait bien à s’énerver, elle n’était pas calme comme Giovanni, c’était connu, et n’aimait vraziment pas que l’on s’en prenne à lui, et la goute qui allait faire déborder le vase…

« Donc Luberias, n'est-ce pas ? Vous permettez que je coupe cet homme ? Je n'aime pas les floritures, je préfère aller droit au but. Vous avez besoin d'homme, et je suis disponible. Je suis un ancien dresseur, et un chimiste de renommé. Donc, je pensais qu'il serait peut-être intelligent de m'engager. Surtout que je ne demande rien en échange. Pour le moment. »
"- Et bien, mon cher... Juan. Puis-je donc avoir le privilège de vous compter comme un membre Venom dans ce cas? C'est un plaisir de vous accueillir dans nos rangs... Si vous souhaitez un ordre, gardez à l'oeil le petit chienchien de notre invité, je le sens instable... Vous me le permettez, n'est-ce pas, petit Chef Rocket?"

...La voici ! Elle sorti le flingue et pointa Juan sans demander l’avis de Giovanni. Elle ne tenait plus, certes, Giovanni avait remarquer les serrements de poings de Serafina, mais ne pensait pas qu’elle en arriverait là. Cette seconde était vraiment pleines de surprise, mais c’était un compliment, sur le coup.


"Vous feriez mieux de ne pas vous moquez des chienschiens. Ils ont plus d'un tour dans leur sac quand il s'agit de leur maître. Monsieur Giovanni, permettez moi d’abattre ce rouquin s’il vous plait.

Et bam. BOUYATCHAKA ! Serfina éclata, elle était prête à appuyer sur la gachette. Mais Giovanni mit son bras devant la femme aux cheveux pourpres, symbolisant donc une volonté de stopper Serafina. Certes, Giovanni n’aurait pas été déçu de voir Juan à terre, mais voila, c’était trop risquer. Et inutile même. Juan était surement intelligent, mais pas du niveau de Giovanni, ou même Luberias. Serafina, comprenant son erreur, rangea son arme. Et écouta donc le Boss parler, d’un voix extrêmement calme, sérieuse, mais détendue, tout en ignorant Juan et la remarque de Luberias.


-Serafina, s’il te plait. Surveille plutôt le nouveau chienchien de mademoiselle Luberias.


Giovanni était calme, et Serafina se contraigna à obéir, ce n’était pas ordre qui lui plaisait, mais elle le ferait pour son maître, elle était dévouée à Giovanni, celui-ci le savait d’ailleurs, et c’est pour cela qu’il était plus aimable avec Serafina qu’avec d’autres sbires de l’organisation, tout en restant dur. Car il savait que la championne de la ligue semi-professionnelle lui obéirait. La confiance est tout ce que voulait Giovanni, c’était ce qui faisait d’un sbire, d’un commandant, un membre parfait, du moins, avec les compétences nécessaires.


"- Juan a tout dit, je n'ai aucune information à donner et aucun compte à vous rendre, mon cher Giovanni. Par conséquent je ne vous propose qu'une seule chose ; pas d'agressivité! si nos affaires viennent à se rencontrer, pas de problèmes. Je suis libre à tout type d'échanges. Mais je n'accepterais aucune hostilité venant de vous et je me tiendrais tranquille en ce qui concerne la Team Rocket... ça vous va?"


-Un pacte de non-aggression en autre? C’est parfait. Mais, dites moi, comment comptez vous “aider” les citoyens?


Giovanni avait ce qu’il voulait. Cela s’était déroulé plutôt rapidement, contrairement à ce qu’il pensait, comme quoi, même avec la méfiance dont il faisait preuve, couplée à son intelligence, le Chef de la Team Rocket pouvait encore se tromper dans ses prognostiques ! Il n’était pas parfait non plus, et il le savait. Mais maintenant, regardons comment allait réagir Luberias à cette question des plus, révélatrices.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Juan da Ponte


avatar
Messages : 84
Réputation : 5
Date d'inscription : 09/05/2014
Autres Comptes : Laure Dexila - Sylvia Von Wittelsbach - Aria Cantore - Andea Capaldi - Archibald Park

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Lun 28 Juil - 20:59

Le débat allait être houleux, Juan le sentait bien. Mais pour lui, cela allait se confirmer avec la Déclaration de Luberias, mais c'était déjà une victoire : Il était maintenant un membre des Venoms. Et il avait envie de ne pas être qu'un simple membre Venom, mais pour cela, il devinait qu'il allait devoir prouver sa valeur. Et cela, cela ne se faisait pas avec un sourire charmeur, bien qu'il savait si bien les faire. Comment prouver qu'il pouvait être bien plus qu'un simple membre ? Pour le moment, il était en effet, entrain de réfléchir surtout à cette question, histoire de pouvoir réussir à trouver une fameuse réponse à cette interrogation. Ce qui était primordial. Visiblement, la dame devant était intelligente. Une simple séduction, et un passage dans sa chambre ne suffirait pas. Il n'avait guère envie d'être le Serpent hypnotiseur, qui se fait étrangler alors qu'il tente d'hypnotiser sa victime. Cela serait mauvias pour lui, et il perdrait plus qu'il n'aurait espérer gagner. Eh... Il sentait qu'il adorait cette Luberias. Une femme à sa hauteur. Cela existait donc, le « sexe faible » n'était donc pas aussi misérable qu'il le pensait... Ainsi, il écouta avec attentions :

"- Et bien, mon cher... Juan. Puis-je donc avoir le privilège de vous compter comme un membre Venom dans ce cas? C'est un plaisir de vous accueillir dans nos rangs... Si vous souhaitez un ordre, gardez à l'oeil le petit chienchien de notre invité, je le sens instable... Vous me le permettez, n'est-ce pas, petit Chef Rocket?"

"Vous feriez mieux de ne pas vous moquez des chienschiens. Ils ont plus d'un tour dans leur sac quand il s'agit de leur maître. Monsieur Giovanni, permettez moi d’abattre ce rouquin s’il vous plait.

Une arme; Quel originalité. Dire qu'elle pesnait que cela pouvait lui être utile. Les Pokémons de Luberias, il venait voir d'un coin d'oeil étaient déjà en place. Elle n'aurait le temps de faire la moindre action, qu'elle serait eviscéré. Oui, désolé de casser le mythe des films d'actions débiles, mais sortir une arme, et tirer, cela met du temps. Un temps qui peux être mortel. Donc, Juan considérait les armes comme inutile, et débile. Son Démolosse était bien plus utile. Et ici, dans cette situation, c'était les Pokémons de Luberias, sa meilleur protection. Ainsi, ce n'était qu'une menace... Une menace qui lui donnait quand même des sueurs froides, car il n'était pas très à l'aise dans la situation. Ay moins, un avantage, s'il était descendu, il déclencherai une guerre ouverte, et lançerai le chaos, comme il aime... Mais il avait quand même un peu envie d'être là pour le voir. Bon. Il se calmait. De toute façon, il fallait l'accord de Giovanni, qui avait tout à perdre avec sa mort. Donc, il pouvait pour le moment se décontracter. Rester calme. N'empêche, sacré culot, de la part de la fameuse Seconde de Giovanni. Enfin, sans doute seconde. Ou garde du corps ? Bonne question. Elle avait de l'audace. C'était le genre de personne que Juan adorait écraser.

-Serafina, s’il te plait. Surveille plutôt le nouveau chienchien de mademoiselle Luberias.

« Chienchien, chienchien... Ce surnom me plait bien. Un Mastouffe est capable de mordre très fort, et sait se montrer fidèle. Un parfait second, n'est-ce pas, Mademoiselle Luberias ? Puis-je être votre « Chienchien », ou votre Mastouffe, histoire de rester plus « classe » ? »

Bam. Voilà. Juan avait sut parfaitement comment répondre en profitant de Giovanni. C'était fourbe de sa part... Et oui. Bien souvent, pour énerver le plus possible son agresseur verbal, il suffisait non seulement de reconnaître ce qu'il disait, mais en plus, de le tourner à son avantage. Comme ça, avec cette petite tirade, non seulement Juan montrait qu'il comptait être fidèle envers Luberias, brr, il n'aurait jamais pensé dire cela un jour de sa vie, mais en plus, il mettait Giovanni à terre, usant de la lance qu'il avait usé pour tenter de le transpercer, comme piquet pour mieux se lancer dans son ambition. Pas de chance Giovanni ! Parfois, en tirant une flèche sur un archer, tu ne fais que lui donner une chance de t'abattre toi, quand son tour de tirer est venu ! Bref, n'entrez pas dans la guerre des piques, si vous ne savez comment user de cet arme redoutable, mais au combien dangereuse... Double tranchant, n'est-ce pas ?

"- Juan a tout dit, je n'ai aucune information à donner et aucun compte à vous rendre, mon cher Giovanni. Par conséquent je ne vous propose qu'une seule chose ; pas d'agressivité! si nos affaires viennent à se rencontrer, pas de problèmes. Je suis libre à tout type d'échanges. Mais je n'accepterais aucune hostilité venant de vous et je me tiendrais tranquille en ce qui concerne la Team Rocket... ça vous va?"

-Un pacte de non-aggression en autre? C’est parfait. Mais, dites moi, comment comptez vous “aider” les citoyens? 

Pas d'agressivité entre Rocket et Venom... Dommage. Vraiment dommage. Ce n'était pas aujourd'hui qu'il pourrait s'amuser. Quel dommage. Son génie ne pouvait pas être satisfait d'une période de paix et d'acalmie. Il voulait voir le sang, et le combat. C'était cela qui lui plaisiat, la plupart du temps. Et ouais... Juan est un psychopathe. Je sais, c'est toujours surprenant de le penser, mais si si, c'est un odieux psychopathe. Maintenant, il fallait voir. Quel jeux allait véritablement jouer Luberias ? Et Giovanni ? Mmmh... Il n'avait rien dis, véritablement rien dis. Visiblement, on s'approchait d'une comédie de chefs de Teams, de membres bons et mauvais avec la violence d'un Macbeth. Et la complexité de cette même pièce... Ce qui allait être passionnant. Il n'avait rien dis. Il allait bien s'amuser, comme au Théâtre.

Maintenant, il fallait qu'il écoute bien Luberias. Quel personne fascinante. Une véritable Marionnettiste au dessus de tous. Il n'allait pas faire de cette femme, étrange d'ailleurs, tant de réussite pour une membre de ce sexe, mais passsons, une marionnette. Mais il comptait bien faire en sorte de lui donner son texte, histoire qu'elle sache dans quel direction aller. C'était de l'aide, après tout, non ? De l'aide qui arrangeait tout le monde. Il règnerait, et elle aurait même l'honneur de ne pas être uniquement qu'un pantin entre ses mains. Plutôt un héraults. Celui qui disait ce qu'on voulait. Mais bien sur, il ne devait pas être trop confiant, pour le moment. Il devait réussir à tiser sa propre toile, de manière à qu'au milieu de toutes les toiles, cela soit elle, qui arrive à attraper le gros lot. Ce n'était pas simple, mais le fameux Rouquin n'était pas du tout du genre à apprécier une victoire beaucoup trop facile. Il était du genre à aimer le tout quelques peu... Relevé...! N'est-ce pas ? Mais chut. Baissons les rideaux pour le moment. La pièce était toujours en cours, mais ce n'était plus moi, le Narrateur, qui devait la continuer. Écoutons alors comment, avec un autre metteur en scène, elle va se diriger...
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Sam 9 Aoû - 18:43

"Vous feriez mieux de ne pas vous moquez des chienschiens. Ils ont plus d'un tour dans leur sac quand il s'agit de leur maître. Monsieur Giovanni, permettez moi d’abattre ce rouquin s’il vous plait.
"- Oh."

Une arme à feu. Une arme à feu tiens? Puéril. On pouvait considérer que celle-ci était attachée à Giovanni, mais elle ne ferait que le déranger, pour un homme qui se voulait discret et profitant du trafic de l'ombre. Elle n'était ni subtile, ni discrète et allait droit dans le vif du sujet. Elle pointait le bout du pistolet en direction de Juan. Luberias restait tranquille, dans le dos de Giovanni. Elle fit un léger ricanement. Pour un mafieux, il possédait des Caninos plutôt enragés. Il devait savoir qu'au moment même ou elle appuierait sur la détente, les Pokémons de Luberias, déjà hors de leur PokéBall, pouvait les arrêter tout les deux et les empêcher d'agir rapidement. Mais c'était peut être pour éviter la laisser faire des bêtises qu'il la gardait sous le coude comme garde du corps. On eu connu mieux comme moyen de pression, qu'une arme à feu. Les Pokémons étaient bien plus utiles et multi-tâche. Elle ne voyait pas l'utilité d'un objet seulement fait pour blesser physiquement. C'était d'un gâchis impardonnable. Comment un homme bon en affaire pouvait-t'il toujours faire fuir ses clients? En tout cas, Luberias, amusée, voyait ses Pokémons grogner et la regarder d'un mauvais oeil, cette femme masquée. Ce serait du gâchis de perdre l'un des premiers pions de son échiquier. Elle regardait l'homme en rouge. Elle ne saurait dire qui était le plus assuré. Pour utiliser une arme, il fallait être terriblement lâche et pas très fort en dressage. Même pour la jeune chef Venom, c'était une action plutôt minable de la part de quelqu'un qui protège le chef d'une organisation qui fait du trafic avec les Pokémons. Minable et absolument dégradant pour l'image de la Team Rocket. Luberias écouta la suite avec attention. Juan provoquait un petit jeu amusant. Volontaire ou non? Elle ne pensait pas que l'arme à feu soit dans le plan de celui-ci.

-Serafina, s’il te plait. Surveille plutôt le nouveau chienchien de mademoiselle Luberias.
« Chienchien, chienchien... Ce surnom me plait bien. Un Mastouffe est capable de mordre très fort, et sait se montrer fidèle. Un parfait second, n'est-ce pas, Mademoiselle Luberias ? Puis-je être votre « Chienchien », ou votre Mastouffe, histoire de rester plus « classe » ? »
"- Et bien, tu as l'air de croire que c'est facile... Déjà, tu te montres bien plus subtil que cette brute. Aah là là... Tous pareils, quel que soit le chef, à priori, dans cette Team... En tout les cas, tu portes le symbole Venom à présent. Tiens."

Luberias lui lança un badge marqué du V représentatif de la Team. Si il était intelligent, il le mettrait dans sa poche. Si il agissait par fierté, il le mettrait sur sa veste rouge pétant et serait plus que visible. Enfin, il l'était déjà pas mal...  La jeune femme sourit et observa à nouveau Giovanni. Son regard près de son visage, dans son dos, elle s'agrippa à lui et écouta ce qu'il avait à lui répondre à sa demande. Un sourire très agaçant restait sur ses lèvres, et elle ne se gênait absolument pas pour installer ses bras sur les épaules de l'homme en noir. Sur son visage restait un rictus de malice.

-Un pacte de non-agression en autre? C’est parfait. Mais, dites moi, comment comptez vous “aider” les citoyens?
"- Cette question n'a pas lieu d'être et je n'y répondrais que par les actes, mon cher. Il faudra vous contenter du silence et n'être là qu'en observateur. Car c'est un pacte de non-agression, pas une alliance. Votre subordonnée me montre très bien que je n'ai rien à vous dire. Vous comprendrez, je l'espère, qu'un pacte de non-agression implique un peu plus de tolérance vis à vis de ce qui est à moi..."

En ricanant, elle n'indiquait que le fond de sa pensée, pour changer. Elle le trouvait trop tendu, tout comme son caninos masqué. Lorsqu'elle cita ce qui lui appartenait, elle regardait avec aisance Juan Da Ponte. Si c'était ce que cet homme voulait, elle allait lui mettre une laisse sans tarder. Médor? Elle hésitait alors sur ses convictions et la façon dont elle allait l'appeler, en pensant à lui et ses surement innombrables services. Les pupilles dorées se posèrent sur chacun de ses trois interlocuteurs présents ici, dans cette salle, et elle espérait avoir été bien comprise par Giovanni et sa complice. La jeune femme ne se décollait pas de Giovanni, espérant qu'il se contente de la situation actuelle et qu'il permette à Luberias de jouer l'électron libre.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre] Sam 24 Jan - 21:15

Le Chef de la Team Rocket et sa seconde avaient en face d’eux leurs homologues Venom, la discussion avait faillit être abrégée si le maffieux n’était pas intervenu afin d’empêcher Serafina Amaryllis de tuer Juan Da Ponte suite à sa remarque sur les chienchiens, l’un des plus gros défaut de la seconde était bel et bien de perdre facilement son sang froid lorsqu’on l’insulte elle, ou principalement son maître. Mais bon, mis à part ça, il fallait avouer qu’elle restait une excellente commandante. Mais il restait des choses à parfaire dans son comportement, tous comme dans celui de Juan qui n’était vraiment rien de plus qu’un bourge hautain et narcissique, bien qu’il avait surement quelques atouts dans sa manche, Giovanni en était totalement certain. Un homme pouvait être vantard s’il en avait les moyens, et lui, il les avait. Mais bon, il n’était pas du niveau du Maffieux, c’était quelque chose de sur.

« Chienchien, chienchien... Ce surnom me plait bien. Un Mastouffe est capable de mordre très fort, et sait se montrer fidèle. Un parfait second, n'est-ce pas, Mademoiselle Luberias ? Puis-je être votre « Chienchien », ou votre Mastouffe, histoire de rester plus « classe » ? »
"- Et bien, tu as l'air de croire que c'est facile... Déjà, tu te montres bien plus subtil que cette brute. Aah là là... Tous pareils, quel que soit le chef, à priori, dans cette Team... En tout les cas, tu portes le symbole Venom à présent. Tiens."

Giovanni n’avait put empêcher sa bouche prendre la forme d’un sourire en entendant les deux Venoms parler entre eux, dans tous les cas, ils faisaient un magnifique duo, Luberias et Juan, la dresseuse et le Mastouffe sur pieds. Ce dernier obtint alors le badge de l’organisation fraichement créee de manière officielle avec la significative lettre V de couleur violette. Ah, le violet inspirant la couverture de la pièce de Théâtre “Le Tartuffe”, montrant une main Violette tendue comme si elle attendait de recevoir de l’argent. Le Violet n’était pas une couleur représentant le bien, elle inspirait plutôt la méfiance, le doute, le mensonge et l’hypocrisie même, ainsi que le poison. Le Violet était effectivement la couleur parfaite pour le Serpent qu’incarnait métaphoriquement Luberias. Cette dernière s’approcha alors de plus en plus de Giovanni, toujours avec un malicieux sourire esquissé sur son visage, posant ses deux fines et fragiles mains sur l’épaule de Giovanni. Celui-ci n’était cependant pas perturber, au contraire, il était de plus en plus concentré, même s’il connaissait d’avance la réponse de la chef Venom, il espérait tout de même se tromper.

"- Cette question n'a pas lieu d'être et je n'y répondrais que par les actes, mon cher. Il faudra vous contenter du silence et n'être là qu'en observateur. Car c'est un pacte de non-agression, pas une alliance. Votre subordonnée me montre très bien que je n'ai rien à vous dire. Vous comprendrez, je l'espère, qu'un pacte de non-agression implique un peu plus de tolérance vis à vis de ce qui est à moi..."

Quel malice dans ce regard, quel simplicité dans ces paroles. Luberias était vraiment une femme avec une repartie au moins égal à celle du maffieux. Elle était préparée, intelligente, elle avait depuis longtemps prévue son heure de gloire en jouant le serpent qui se faufilait partout. La patience, était vraiment nécessaire pour son plan, et elle l’avait eut. Giovanni avouait tout de même sa fascination envers Luberias, elle avait été très douée dans son but, et l’est encore, elle compte manipuler la population d’Hoenn afin d’en prendre le contrôle petit à petit, c’était sur. Mais comment? C’était l’inconnu manquante pour le Boss, il n’avait absolument aucune hypothèse en tête. Il allait devoir se contenter d’un pacte de non aggression, et c’était bien mieux, mais il allait falloir observer de prêt les agissement de l’organisation en envoyant un sbire infiltrer l’organisation, mais qui? C’était la bonne question. Restant muet encore un peu de temps, le téléphone de Giovanni sonna. Il repoussa alors la jeune femme délicatement, toujours en la regardant droit dans les yeux, il décrocha. C’était Matori.

-Matori? ….Je vois. Faites ce que vous avez à faire le temps que j’arrive. Moi et Serafina seront là dans trois heures.

Il raccrocha, satisfait. Matori avait enfin eut des nouvelles de sbires qui cherchaient Mewtwo dans la région, ils commençaient à avoir une piste, mais ce n’était qu’une piste, peut-être fausse, mais Giovanni n’avait pas de temps à perdre. Il se leva donc et prit la parole.

-Mademoiselle Luberias, veuillez m’excuser, mais j’ai des affaires à régler, et puis, nous avons donc trouvé un terrain d’entente, j’espère vous voir prochainement en action, pour le “bien” de la région. Serafina, nous y allons.

[Fin Pour moi! Désolé, c’était court, mais j’étais pas inspiré :/]

.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre]

Revenir en haut Aller en bas
 

"Saviez-vous la vérité? Ou bien votre âme s'est attaché à cette terrible mascarade?" [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Nénucrique-