Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Hier à 12:32 par Invité

» Here We Go
Jeu 16 Mar - 9:36 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mar 14 Mar - 16:58 par Invité

» Pokemon Community
Sam 4 Mar - 10:25 par Invité

» Master Poké
Mar 28 Fév - 23:35 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 25 Fév - 8:04 par Invité

» Rencontre improbable entre deux étoiles (PV Eric)
Dim 19 Fév - 21:10 par Eric Lencher

» Absences de l'illusionniste
Dim 12 Fév - 10:57 par Zoroark

» Réinvente la Destinée
Mar 7 Fév - 14:10 par Invité


Partagez | .

Qui a besoin d'un Héro ? [Carl]

Invité
Invité



MessageSujet: Qui a besoin d'un Héro ? [Carl] Dim 26 Jan - 16:27

"Plus un geste !"

L'homme, apeuré, se retourna pour faire face à son agresseuse, encapuchonnée, qui le pointait de ses deux armes à feu. On pouvait voir la peur dans ses yeux, la peur que l'on pourrait retrouver chez n'importe quel être sachant que son heure avait sonnée. Les deux individus se trouvaient actuellement sur un toit d'un immeuble, suite à une poursuite qui s'était déroulé de toit en toit dans la capitale de Johto, Doublonville. La victime regarda rapidement autour d'elle, au cas où il pourrait apercevoir quelqu'un en mesure de l'aider. Mais il n'y eut personne. Il faisait nuit noire sur la ville de Johto, une noirceur faiblement contrebalancée par la lumière éclatante des lampadaires de la cité. Le seul son que l'on pouvait à présent entendre était celui du tonnerre grondant qui brisait le silence de mort actuel.

"Non, ne me tuez pas ! Pitié !"

L'homme en question se mit à genoux devant celle qui avait son sort entre ses mains, sanglotant et gémissant autant qu'il le pouvait, pensant attendrir son interlocutrice. Pitoyable. La femme en question s'avança, révélant son visage sous la capuche à sa cible. Il sembla la reconnaître, l'ayant déjà vu sur des affiches de recherche dans la ville, et recula instinctivement, ne comprenant même pas comment une telle personne pouvait le traquer lui, alors qu'elle était déjà traquée. Irina de Locksley s'avança d'un pas vers lui, l'air neutre mais menaçant, le regard vide de toute hésitation, de toute compassion. Plus qu'une chose à faire. Appuyer sur la détente pour supprimer cet homme. C'était son nouveau travail après tout.

Comment en était-elle arrivée là ?

Il y avait de cela deux semaines, Irina de Locksley se battait sur Cramois'Ile, défendant l'Empire Rocket de toutes ses forces, affrontant ces misérables agents des FPI et leurs alliés, se battant pour son avenir autant que pour l'avenir de Kanto, et finalement, du monde entier. Car l'agent Rocket d'alors savait parfaitement qu'elle n'avait jamais le droit à l'erreur, que la moindre défaite ne serait que la première d'une longue série, de la fin inéluctable de l'Empire Rocket tout entier, ce qu'elle et son frère Adonis avaient mis tant de temps à bâtir pour imposer leur idéologie nécessaire à la région avant de la répandre à travers le monde. Un domino ferait tomber tous les autres, une Bataille perdue déterminerait le destin des autres. C'était ce que pensait dur comme fer Irina alors qu'elle se battait sur l'archipel volcanique.

Et elle avait eu raison.

La Bataille de Cramois'Ile avait été perdue. Malgré sa puissance certaine et sa détermination inébranlable, les troupes Rocket avaient subies une déroute de la part de leurs adversaires, qui avaient remportées l'île entière, et ce n'était qu'un début. Terriblement honteuse, la fille de Locksley se rendit dans le Manoir familial. Ce fut là qu'une autre défaite suivit celle de Cramois'Ile. Parallèlement, l'armée impériale, et son alliée Magma, menées par son grand frère, détenant Groudon sous son contrôle, avait subi un échec plus que cuisant, de même que leurs opposants Aqua et Galaxie. Tous avaient vu leurs puissances si durement acquises réduites à néant par le Titan Céleste, Rayquaza. les appareils détruits, les hommes massacrés ou en fuite, et Groudon devenu incontrolable par la Team. Ce fut en tout cas ce que vit la Rocket à la télévision de son manoir, bouche bée. Tout comme elle, Adonis avait échoué, et pire, il avait disparu, sans doute par honte, lui aussi. Ils faisaient maintenant tous deux honte à leur père défunt à qui ils devaient tout. Tout était fini.

Sans surprise, l'Empire Rocket chuta immédiatement, privé de sa tête et n'ayant plus aucune confiance de la population. De multiples révoltes éclatèrent dans tout la région et dans la capitale, supportées par les FPI qui reprirent rapidement le contrôle de la situation, mettant en place un gouvernement provisoire le temps de stabiliser la situation. Ces mêmes FPI allèrent jusqu'à attaquer le Manoir de Locksley, poussant Irina à fuir sa maison d'enfance. Elle entra en contact avec quelques Rockets qui tentaient tant bien que mal de faire perdurer l'organisation, et les utilisa pour se rendre discrètement dans la région de Johto, prenant également sa part dans les comptes Rocket avant d'abandonner ce qui restait de l'organisation qui appartenait selon elle au passé, désormais. Ne sachant plus quoi, elle devait pourtant continuer à survivre, coûte que coûte, elle n'avait pas le droit de mourir. Elle devint donc chasseuse de primes, abandonnant à contre-coeur le nom de "de Locksley" pour le simple prénom de "Anna", prénom de sa mère, et porta constamment une capuche, afin de ne éveiller l'attention des FPI, qui la pourchassaient toujours, preuve étant les multiples affiches d'elle et des autres Rockets importants qu'elle avait vu collé à Kanto comme à Johto.

Ce nouveau prénom apparemment doux et innocent contrasta avec l'efficacité de l'ex-Rocket à sa nouvelle tâche. Irina accepta toutes sortes de contrats, et réussit ses premières missions haut la main, qui consistaient seulement à tuer des hommes pour des règlements de comptes touchant divers domaines. Missions d'une facilité presque ennuyeuse, mais qui permettaient à la jeune femme de faire profil bas et de gagner sa vie relativement bien. Elle s'intalla rapidement à Doublonville, où la mafia locale lui permit de multiplier les contrats.

Retournons à la situation de départ. L'homme qui se trouvait devant Irina était une cible banale. Lucas Smith. La quarantaine, père de deux enfants, et accroc aux jeux. Son crime ? Avoir tenté d'arnaquer un groupe mafieux de la ville. Sa punition ? La mort. Voilà, c'était aussi simple que ça, et, dans un sens, ces groupes mafieux faisaient régner à Doublonville l'idéologie d'Irina. La loi du plus fort. Même si malheureusement, il ne s'agissait pas toujours de force ici, mais de fortune également. Cet homme, si faible et pathétique, allait avoir ce qu'il mérite pour s'être cru plus intelligent qu'il ne l'est en tentant d'arnaquer les employeurs de l'ancienne Rocket. Les multiples pleurs et autres prières vaines de Lucas n'y changeraient rien, et agaçaient encore davantage Irina. Pathétique. Cet homme n'avait donc aucun honneur, ni dans la vie où il était un arnaqueur, ni même alors qu'il faisait face à la mort. Comme si ces supplices pouvaient la faire flancher ... Ces émotions étaient une faiblesse, même s'ils demeuraient en chaque être humain. Chacun devait les dompter et ne pas les laisser prendre le dessus sur leurs choix. C'était la voie de la perfection, celle que suivait Irina, et que ne suivait manifestement pas Lucas Smith. Tant pis pour lui ...

Irina leva une arme à feu et s'apprêta à tirer ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un Héro ? [Carl] Sam 1 Fév - 18:11

Doublonville, Quartier Sud, 00h52.


L’Ergot était en train d’effectuer, comme tous les soirs, sa patrouille. Cette nuit-là était étonnamment calme, puisque le justicier n’avait eu à interpeller qu’un simple pickpocket qui avait tenté de voler le portefeuille d’un honorable vieil homme qui tenait une boutique de fruits et légumes sur l’avenue principale. Rien de très inhabituel, en somme. Quoique, il était relativement inhabituel de passer de telles nuits aussi calmes dans le Quartier Sud. En effet, contre toute attente, les citoyens n’auront pas à se plaindre du grabuge créé par les habituelles voitures enflammées ou autres cambriolages. Mais la nuit était encore loin d’être finie. Il était donc primordial de rester concentré, malgré le calme ambiant.

Le Représentant de la Cour continuait inlassablement sa course effrénée sur les toits du Quartier Sud, sautant d’un immeuble à l’autre, enjambant les conduits d’aération, planant parfois jusqu’à un toit en contrebas grâce à son costume qui n’était autre qu’un wingsuit modifié, se servant de son grappin afin de reprendre de la hauteur lorsqu’il le fallait, gardant un œil sur les ruelles qu’il surplombait, son fidèle Noarfang volant toujours une vingtaine de mètres plus avant. Telle était la façon dont l’Ergot effectuait ses rondes. « Et si une agression, un cambriolage, ou un braquage se produit dans un lieu situé totalement à l’opposé de sa position actuelle ? Comment peut-il le savoir ? », me demanderez-vous à juste titre. Ma foi, on pourrait penser que le justicier se révèlerait alors être quelque peu inutile. Mais c’est sans compter sur son imparable système de surveillance. Le système de surveillance le plus fiable qui soit. Des caméras ? Bien évidemment que non ! Quoi de plus vulnérable qu’une caméra de surveillance ? On peut très facilement s’en débarrasser par la voie informatique, voire même simplement en lançant une pierre dessus. Non, le système imaginé par notre héros est bien plus astucieux. Si vous êtes déjà passé par le Quartier Sud de Doublonville, vous aurez très certainement remarqué l’abondance de Hoothoots qui s’y baladent la nuit. Eh bien ces Hoothoots ont une double fonction : non seulement ils rappellent constamment à la population la présence de l’Ergot, mais ce dernier les a en plus dressé afin qu’ils viennent immédiatement le prévenir si quelque chose d’anormal se déroulait sous leurs yeux. « Et si un dresseur venait à en capturer un ? » Décidément, vous êtes vraiment décidé à trouver une faille dans le système mis en place par l’Ergot. Eh bien je vous répondrai qu’il est tout bonnement impossible que l’un de ces Hoothoots ne soit capturé, puisqu’ils appartiennent déjà à un dresseur ! En effet, l’Ergot (ou plutôt Carl Spencer), a bel et bien capturé tous ces Pokémons, afin de parer à cette éventualité. Quand je vous disais que ce système était infaillible !

Justement, en parlant du loup, on en voit la queue ! Un Hoothoot venait juste de rejoindre l’Ergot, qui stoppa sa course net. Quelque chose était visiblement en train de se passer.

- OK, je te suis. Dit simplement l’Ergot au Hoothoot, qui repartit immédiatement dans la direction dans laquelle il était venu. Noarfang ! On y va ! cria-t-il au Pokémon Hibou, qui le rejoint en quelques battements d’ailes à peine.
Le petit groupe se dirigeait à toute vitesse vers l’Est, tout près de la limite de la ville, et arrêta sa course sur le toit d’un haut immeuble. En contrebas, un homme reculait de plus en plus vers le bord du toit. Face à lui se trouvait une silhouette encapuchonnée.

- Non, ne me tuez pas ! cria l’homme. Pitié !

- Merci. Glissa l’Ergot au Hoothoot, qui s’envola et alla se poster sur une antenne à quelques mètres de là.

La silhouette encapuchonnée leva alors le bras en direction de l’homme. Celui-ci s'était, entre temps, mis à genoux, priant cette fameuse silhouette de lui épargner la vie sauve. Elle le tenait en joue avec une arme à feu. Il fallait agir avant que tout cela ne tourne mal. L’Ergot fit un signe à Noarfang, qui alla se plaça en vol stationnaire au-dessus de la scène, prêt à suivre les instructions de son maître. Le justicier détacha alors l’un de ses couteaux de sa ceinture, visa pendant une ou deux secondes, et… Tchop ! La lame se planta dans le béton, juste entre l’homme et son agresseur. Pourquoi ne pas avoir lancé le couteau sur la personne encapuchonnée ? Pour la simple et bonne raison que le but de l'Ergot n'est pas de tuer. Il veut, dans la mesure du possible, éviter les effusions de sang. De plus, il aurait été stupide d'agir de la sorte, alors que le justicier ne connaissait même pas l'identité des deux personnes. Peut-être cette silhouette encapuchonnée n'était autre qu'un FPI sous couverture ? En clair, plutôt que de blesser, il fallait profiter de l'effet de surprise provoqué par le couteau. L'Ergot pointa alors son doigt sur l'homme, puis sur un toit voisin. Noarfang, qui avait compris le message, fondit sur l'homme en question, l'agrippa par les épaules avec ses serres, puis l'emmena sur le toit désigné par l'Ergot, afin de l'éloigner de son agresseur. Alors, des mots surgirent de la pénombre :

« Gare à la Cour des Hiboux, qui d’en haut scrute la Fleur… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un Héro ? [Carl] Jeu 13 Fév - 7:43

Irina s'apprêtait à tirer sur l'homme qu'elle tenait en joue, et qui continuait de pleurer comme une mauviette, incapable de faire face à la mort comme quelqu'un de digne. Quel triste dernier moment ... Mais bon, elle n'était pas là pour se morfondre sur le sort de sa cible, qui lui inspirait au mieux de la pitié et au pire du dégoût. La jeune femme n'était pas dénuée d'humanité, ni même de sensibilité, mais elle faisait tout pour le cacher. Ces émotions étaient facteurs d'échec lorsqu'ils guidaient une personne, un être réellement parfait les dominait sans difficultés, et se concentrait uniquement sur son but. C'était ce que faisait Irina depuis maintenant de très longues années. Devenir parfaite ... Voilà son unique objectif en ce monde, objectif induit en elle par son père, et qui ne la quitterait probablement jamais. Les émotions ne la guidaient pas, elle suivra uniquement son but. Et son but actuel était de remplir sa mission, en éliminant cet homme. C'était tout ce qui comptait en ce moment même.

Mais lorsqu'elle compta appuyer sur la détente, un envoi de projectile l'en empêcha. Une lame venait de se planter sur un mur, entre la chasseuse et sa proie. La jeune femme se tourna rapidement pour apercevoir, sur un toit plus haut, une mystérieuse silhouette à peine visible. Aussitôt, un Noarfang apparut et emporta la cible d'Irina sur un toit voisin, provoquant un certain agacement chez celle-ci. Qui était assez inconscient pour venir s'interposer entre un chasseur de primes et sa cible ?

« Gare à la Cour des Hiboux, qui d’en haut scrute la Fleur… »

Irina sourit. Elle avait prévu cette possibilité dès qu'elle en avait entendu parler. De lui. L'Ergot, comme on l'appelait ici. La fille de Locksley en avait entendu parler dans les journaux, et même de la bouche de son propre employeur, comme une menace potentielle et non-négligeable. Qui était donc cet Ergot pour être craint par les criminels et adulés par bon nombre de citoyens ? Un soi-disant héros, à l'identité secrète évidemment, qui menait la vie dure aux mafias et autres trafiquants qui sévissaient à Doublonville, passant grâce à ces actes comme un courageux justicier aux yeux de la population. Pathétique. Dans l'esprit de l'ancienne Rocket, il n'était qu'un grain de sable qui enrayait la machine de la vie. Et cette machine était, et devait être la loi du plus fort. Si ces citoyens étaient trop faibles pour résister à la corruption et aux menaces, alors ils devaient s'incliner devant leurs adversaires criminels, c'était aussi simple que cela. Et ce "héros", venait donc gêner ce fonctionnement naturel, sans même oser révéler son identité, ce qui révélait déjà à quel point il n'était pas héroique, mais plutôt lâche, s'il n'osait même pas combattre ses adversaires à visage découvert. La jeune femme enleva sa capuche pour lui parler distinctement - peut-être la connaîtrait-t-il comme l'ancienne seconde Rocket, ou peut-être pas, ça n'avait plus d'importance de toutes façons - et lui lança :

"L'Ergot, je présume ? Je me doutais bien que tu finirais par arriver.
Tu aurais dû profiter de l'effet de surprise en me plantant ça dans le corps, ajouta-t-elle en retirant la lame du mur, ça t'aurait donné une chance de survie, et il en aurait été de même pour ma cible."


Elle laissa le couteau tomber au sol avant de ranger une de ses armes à feu, la remplaçant par une pokeball. Même ce héros qui protégeait des gens faibles et impuissants n'avait pas la force d'aller aux bouts de ses convictions en tuant lui-même ce qu'il considère comme le mal ? C'était assez prévisible, pour être honnête. Un héros au grand coeur qui refusait d'avoir du sang sur les mains. Pitoyable. Il n'était pas plus puissant mentalement que les victimes qu'il protégeait. Mais cela donna une idée à Irina, qui était curieuse du résultat :

"Je suis Irina de Locksley, ancienne seconde de l'Empire Rocket.
J'ai tué des dizaines d'hommes et de femmes et je porte la responsabilité de la mort de centaines d'autres par mon affiliation passée à l'Empire. Tu aurais considéré ces gens comme innocents, je les considère moi-même comme impuissants. Si tu ne m'arrêtes pas en me tuant maintenant, je tuerais sans doute d'autres personnes "innocentes" pour atteindre mes objectifs. Aucune prison ne pourra me retenir.
Alors, que comptes-tu faire maintenant ? Me laisser en vie et prendre la responsabilité future de ces morts, ou bien me tuer en dépit de tes principes ? As-tu la force de faire ce qui doit être fait ?"


Irina demeura presque immobile, mais prête à bouger à tout moment au cas où ce type lui enverrait une autre lame. Elle était réellement curieuse de ce qu'il allait faire. Et honnêtement, elle serait ravie s'il tentait de l'éliminer. Etrange, n'est-ce pas ? Mais la fille de Locksley fonctionnait ainsi. A ses yeux, ceux qui n'avaient pas la force nécessaire pour se débarrasser de leurs ennemis n'étaient que des lâches qui se paraient de bon sentiment. L'homme qui se trouvait en face d'elle était déjà assez lâche pour ne pas se montrer à visage découvert, avait-il au moins la force de réellement combattre le crime et les hors-la-loi comme il le prétendait ? Nous allons le savoir tout de suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a besoin d'un Héro ? [Carl]

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui a besoin d'un Héro ? [Carl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Archives :: Corbeille :: RPs abandonnés-