Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Mickaël Machina



Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Lun 21 Juil - 14:06

Lucy semblait à terre, comme si le monologue de Mickaël avait fait sur elle l'effet d'un coup de poing en plein plexus solaire. Il se rendit compte qu'il y était peut-être allé un peu fort... Il laissa échapper un soupir, caressant toujours le dos de Phylali. Il avait vraiment été très sévère avec elle. Ca l'étonnerait qu'elle lui en soit reconnaissante pour le moment, mais il espérait qu'elle comprendrait plus tard.

- A L'AIIIIIIIIIIIIDE !

Lucy fit un bond sur le fauteuil. Mickaël, lui regarda en direction de la porte en fronçant les sourcils. Que se passait-il ? Avant que l'homme ne puisse se poser d'avantage de questions, la jeune femme s'était précipité vers l'extérieur, à la recherche de son Pokémon. Elle avait en effet laissé ses deux plus petits Pokémons, Evoli et Mimitoss, jouer dans le jardin pendant qu'elle avait une « discussion » avec son père. Mais quelqu'un avait réussit à infiltrer le Manoir pendant que les Machina avaient le dos tourné ! En effet, lorsque Lucy arriva dans le jardin, elle se retrouva face à face avec un homme à la carrure imposante, retenant Mimitoss prisonnier dans une cage.

-Oh, jolie blonde, passe moi ta boule de poils ! J’étais venu pour cambrioler Le manoir de Machina, mais des Pokémons rares c’est encore mieux ! 

Un cambriolage ? En pleine journée ? Au manoir Machina ? Difficile à déterminer si cet homme était ambitieux ou fou. En effet, il était rare que Mickaël soit chez lui en pleine journée, celui-ci devant s'occuper des affaires de l'Ordre Plasma. Mais il attaquait cependant le Manoir Heartfilia-Machina. Ce n'était pas rien. Aucun doute qu'il aurait raflé le Jackpot s'il avait réussi. Manque de chance pour lui, il avait croisé la route de l'Evoli chromatique...

-Oh, tu commences à me saouler! lança Lucy à l'intrus avec un sourire nerveux. Donne moi mon Pokémon ou tu vas le regretter ! Evoli ! Attaque queue de fer ! 

-Idiote. Go! Colhomar ! Guillotine ! 


L'homme fit sortir un Colhomar de sa Pokéball, l'impressionnant homard géant se ruant vers l'Evoli à la fourrure grise. Il lança une première Guillotine, qu'Evoli réussit à esquiver. Mais, pas de chance pour lui, le crustacé avait anticipé l'action et donna un coup de son autre pince sur le côté, mettant le petit Pokémon au sol et tirant un hurlement de la part de la dresseuse de ce dernier. Le Colhomar releva sa pince, préparant une nouvelle attaque Guillotine.

- Aéropiqué !

Gabriel fondit sur le Colhomar, bousculant Evoli au passage. Il ne fût pas assez rapide pour atteindre le Pokémon adverse, mais suffisamment pour recevoir l'attaque à la place du petit canidé. La pince s'enfonça profondément dans la chaire de l'aigle géant, lui tirant un cri perçant qui retentit dans le jardin. Avec ses dernières forces, le Guerriaigle tourna la tête vers Evoli.

- S... sauve-toi, gamin..., bredouilla-t-il en langage Pokémon. Va avec... ta dresseuse...

Le grand oiseau perdit alors connaissance, s'écroulant au sol.

- Premièrement : personne ne s'introduit chez moi.

Mickaël était maintenant entré dans le champ de vision de l'intrus. Ses yeux de glace brillaient d'une rage meurtrière et brûlante, plus intense encore que lors du combat contre sa fille. Il avança d'un pas calme, mais tout dans sa posture et sa façon de marcher montrait qu'il était de très, TRES mauvaise humeur à la vision du cambrioleur.

- Deuxièmement : personne ne blesse de Pokémon sur mon territoire.

Il sortit une Pokéball de sa poche et la pointa vers eux, faisant revenir Gabriel à l'intérieur avant de la ranger à nouveau. Il porta la main à son col et tira sur sa cravate, la desserrant un peu, faisant craquer au même moment les os de son cou et du haut de son dos.

- Et enfin, troisièmement...

Une gerbe de flammes bleues s'éleva dans le dos de Mickaël, transformant sa silhouette en une ombre noire pendant quelques instants. Les flammes laissèrent placent à un Pokémon aux allures de lampadaire démoniaque, flottant derrière le vieil homme, l'avant de la créature se déchirant pour former un sourire maléfique.

- Personne. Ne menace. Ma fille.

Lucifer poussa un rire suraigu à vous déchirer les tympans et glacer le sang, et les flammes de ses bougies s’agrandirent subitement pour percuter de plein fouet le Colhomar, frôlant de tous côtés Mickaël qui resta parfaitement immobile et droit en fixant l'étranger, sa chemise semblant flotter à cause du courant d'air créé par les flammes se déplaçant à grande vitesse.

- Rendez ce Pokémon et quittez ces terres, misérable. Vous n'êtes pas le bienvenu ici.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche


Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Jeu 24 Juil - 19:34


Un cambrioleur. Oui, un cambrioleur avait kidnapper Mimitoss et comptait touché le Jackpot Seven, le gros lot ! le goloum ! Effectivement...Faut que j’arrête sur l’eau moi. Enfin vref, Evoli était sur le point de se faire guillotiner...Lucy était prise au dépouvu, elle n’avait aucun moyen d’aider son pokémon...Sauf : Son épée! Elle sortit son épée rapidement ! Elle voulait sauver Evoli à tout prix, mais elle ne voulait pas faire de mal...Non, Lucy n’était pas comme son père qui pouvait tuer de sang froid ses ennemis...C’est à cause de ce moment d’hésitation qu’il était désormais trop tard….

-Aéropiqué.

C’était la voix de Mickael! Et le seul pokémon du Roi Plasma qui maitrisait cette attaque était...Gabriel ! Le pokémon oiseau avait prit toute ses forces dans cette attaque pour récupérer Evoli juste avant que le pokémon se fasse coupé la tête. Lucy récupéra alors Evoli en vitesse, le rappelant dans sa poké-clef, il fallait désormais libérer le pokémon insecte des griffes du méchant moche pas beau du coup! Sauf que Mickael s’avança, énervé...Lucy pensait qu’il fallait mieux le laisser faire, laisser, Lucy, faire, fer, LUCIFER ! Oui, Lucy en était vraiment terrorisée du spectre enflammé aux allures de Lampadaire! Oh, Ils ont installés un nouveau Lampadaire que s’est prit le DJ ! Mais le Lampadaire, c’était ELLE!!! Qui me donne la référence ? Enfin bref, Mickael prit alors la parole.

- Premièrement : personne ne s'introduit chez moi.

On pouvait sentir l’énervement de Mickael à ce moment. Il avait vraiment des envies de meurtres, il commençait par s’avancer de plus en plus près du cambrioleur, puis reprit la parole, après une petite pause.

- Deuxièmement : personne ne blesse de Pokémon sur mon territoire.

Par Louis XVI! Enfin, pas Louis XVI alias 16 mais XVI alias Croix-V, la lettre-Bâton ! Oui! Par Louis croix V Bâton ! Lucy était terrorisée alors que le terrifiant était son père ! Quant au Braqueur, il n’avait absolument pas peur...même l’instant suivant le rappel de Gabriel dans sa sphère de puissance, où Mickael faisait craqué son cou, réajusta sa cravate afin de la desserrer.

-En enfin, troisièmement…

Lucy essayait de prendre des notes, remarquant que Mickael destabilisait son adversaire sans recourir au combat pokémon, c’était impressionnant, mais ça n’avait pas l’air de marché..Jusqu’à un certain instant. En effet, d’énormes flammes bleues apparurent...Donnant à la silhouette de Mickael une forme d’ombre noire, l’obscure personnifiée….Ces flammes laissèrent place à un pokémon que Lucy connaissait très bien, elle ne pouvait s’empêcher, bien qu’elle était sur le dos, de reculer, limite en rampant : Lu...Lu….Lucifer…!!!!!! Dit-elle terrorrisée, immobilisée par la peur, tout comme Evoli qui rentra d’instinct dans sa pokéball, et le Bandit.

Personne. Ne Menace. Ma Fille.

Lucy...Elle équarquilla les yeux…Son père l’avait fait! Il l’avait dit! Il considérait bel et bien la blondinette comme sa fille! Elle en pleura. Les larmes coulèrent des joues toutes seules..C’était surement l’instant le plus émouvant que Lucy ait eut depuis des années...Mais ce fut de très courte durée… -AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh! Lâcha la blondinette en entendant le rire démoniaque de Lucifer, qui était réellement le spectre de cette déesse, c’était obligé, cette peur qui faisait fermer les yeux à notre cruche qui était en position foetale, les mains aux oreilles pour éviter d’avoir un problème auditif plus tard était totalement au-delà de l’être humain et spectrale, donc, Lucifer était bien un spectre divin ! Le bandit rappela alors Colhomar rapidement, celui-ci était entrain de faiblir face aux flammes du spectre.

- Rendez ce Pokémon et quittez ces terres, misérable. Vous n'êtes pas le bienvenu ici.

Le bandit avait fuit en un instant. Il n’en pouvait plus, il avait eut les jetons, maintenant, il a les boules! Il avait lâché la cage qui, sous le choc, s’ouvrit. Lucy avait remarqué Mimitoss, désormais libre, qui se dirigeait vers elle! Elle courut elle aussi, se relevant, arrivant proche de son père, Mimitoss dans les bras, et lâchant un :


-Désolé Mimitoss...J’aurais dut te protéger...Mais je suis si content que tu sois libre!

Elle en pleurait, après ce moment d’émotion, elle rappela également Mimitoss qui méritait un peu de repos. Puis se mit face à face à son père, la tension étant assez palpable, elle n’avait qu’une envie : Elle se jeta dans ses bras, pleurant, elle était aux anges. Son père l’avait enfin appelé “Ma Fille”. Elle n’attendait que ça, et ce, depuis toujours…

-Merci Papa! Merci, je t’aime, vraiment!

Et maintenant...Je vous laisse, vous imaginer ce qui s’est passé en ce reste de journée, car nous faisons une ellipse pour la journée de demain : Le Samedi ! Dix huits ans de Cruchette et fête de la fondation seront au programme!


7:00 Le réveil ne sonna pas! En effet, Lucy l’avait programmé pour rejoindre son père à l’entrainement, mais il ne sonna pas, c’était plutôt étrange...Mais désormais, il était 9:47 précisement! Lucy s’étira doucement, se réveillant d’un très bon sommeil. Elle regarda ensuite son réveil : Oh oh….Se disait-elle : Elle hurla ! Elle courut dans la grande salle de bain ! Se lava au gant à toute vitesse, puis s’habilla sans remarquer que ses vêtements n’étaient pas un jogging comme prévu, mais une tenue ressemblant à celle de son avatar! Comme si, par le plus beau des hasards, elle allait pouvoir se préparer pour faire la fête ce soir en faisant les boutiques! Elle descendit en vitesse : Puis demanda à George, un domestique : -George! Ou est Papa? Je dois m’entrainé aujourd’hui…! Dit-elle, en oubliant que c’était le jour de sa majorité aujourd’hui...

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina



Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mar 14 Oct - 21:00

Alors que le cri de Lucy faisait écho au rire de Lucifer, Mickaël continuait de fixer de son regard assassin l'intrus qui avait osé s'en prendre au Pokémon de sa fille. Il n'eût pas à répéter son ordre : lâchant la cage contenant le Pokémon insecte, le bandit et son Colhomar tournèrent les talons et s'enfuirent le plus vite possible. Pendant ce bref instant, on aurait crût voir une course entre deux coureurs de fond en final des Jeux Olympiques. La peur donnant des ailes, il sortirent très rapidement de la propriété. Avec un peu de chance, on ne les reverrait plus...

Mimitoss était sorti de la cage et se dirigeait vers sa dresseuse, qui, reprenant conscience de son entourage après la peur bleue que lui avait faite Lucifer, s'était jetée vers lui et l'avait prit dans ses bras, les larmes aux yeux.

- Désolée Mimitoss... J’aurais dut te protéger... Mais je suis si contente que tu sois libre!

Mickaël se contenta de regarder les deux, silencieusement, alors que Lucifer ricanait dans son dos. Toute trace de violence et de haine avait disparut de son regard, les flammes qui l'avaient habité remplacées par ces deux glaciers quasi-impossibles à briser. Le bandit était parti, et Mimitoss était en sécurité, et avec sa chère dresseuse.

Le vieux Roi observait donc, pensif. Lucy se revendiquait Coordinatrice et Dresseuse Pokémon, de la race de ceux qui exploitent les Pokémons pour leur gloire personnelle. Pourtant, elle semblait vraiment aimer ses compagnons, même si elle avait été incapable de les protéger. Mais elle avait essayé. Il pouvait cependant sentir que ses sentiments envers ses Pokémons étaient sincères. Comme quoi, il y avait bien des Dresseurs capables d'aimer leurs Pokémons et de vouloir leur bien. Cependant, il ne fallait pas oublier que Lucy avait été éduquée par Mickaël Machina, un homme mettant le bonheur des Pokémons devant son bonheur personnel, voir devant celui de sa propre famille, ce qui lui avait valu de perdre par deux fois la source de son bonheur. La jeune femme avait donc grandit entourée de Pokémons, avec un père qui, bien que peu présent, utilisait le peu de temps qu'il avait à consacrer à sa fille pour lui apprendre l'amour des Pokémons, à les aimer et à en prendre soin, et surtout, surtout, à ne jamais les considérer comme des êtres inférieurs, mais comme des amis, une famille dont il fallait prendre soin. C'était grâce à cette éducation que Lucy était aujourd'hui une femme intègre et attentionnée envers ses compagnons de poche. Malheureusement, tout le monde n'avait pas eût la chance de partager cette enfance. Mais Mickaël comptait bien éduquer la population de son mieux, pour qu'un jour, humains et Pokémons puissent vraiment vivre en harmonie.

Lucy rappela Mimitoss dans sa Pokéball, Evoli ayant déjà regagné la sienne, et se mit face à face avec le vieil homme. C'est alors qu'elle s'élança vers son géniteur et le serra dans ses bras de toutes ses forces, des larmes roulant sur ses joues. Etait-elle encore terrifiée ? Non, elle semblait plutôt heureuse et reconnaissante.

- Merci Papa! Merci, je t’aime, vraiment!

Mickaël fût surpris par la réaction de sa fille. Elle qui semblait toujours avoir peur de lui, elle l'enlaçait avec force, pleurant de joie, et le remerciant. Depuis quand le vieil homme solitaire n'avait-il pas reçu une marque d'affection sincère... ? Eh puis... Cette sensation... C'était quelqu'un qui l'aimait vraiment du fond de son cœur malgré ses longues absences, quelqu'un qu'il aimait également, qu'il s'était efforcé de protéger pendant ces dix-huit longues années du mieux qu'il pouvait, la dernière personne au monde en qui il éprouvait encore de l'affection, malgré sa façade glaciale, qui le serrait de toutes ses frêles forces dans ses bras. Pour la première fois depuis de nombreuses années, Mickaël sentit comme une étincelle réchauffer son cœur gelé par la solitude et le remord. Il savait que ce n'était que de courte durée, que ce monde cruel et malsain reprendrait bientôt sa loi. Mais, pour ce court instant, sa haine constante était apaisée par un sentiment doux et chaleureux. S'il avait encore des larmes à verser, un sourire à donner, il l'aurait fait pour sa fille. Mais l'homme de glace avait oublié comment sourire et pleurer.

Le père rendit son étreinte à sa fille, la serrant tendrement dans ses bras aux mains usées par la violence et la mort. Secrètement, et malgré son entraînement, il espérait qu'elle ne deviendrait pas un être sans âme comme lui.



Retrouvons notre glaçon défaitiste préféré le lendemain matin, aux environs de 9:30. Cela devait faire une demi-heure, voir une heure qu'il était enfermé dans sa chambre et qu'un serviteur avait ramené ses nombreux accessoires de déguisements. L'un des pêchés mignons de l'homme, lorsqu'il était petit, était de se déguiser, si bien qu'il était devenu un expert pour se faire passer pour quelqu'un d'autre. Ce talent lui était devenu plutôt pratique avec son dernier emploi, quand il devait passer incognito ou s'infiltrer. Il prenait donc grand soin à se déguiser afin d'être méconnaissable. Bien que les première activités du festival avaient commencées, sa fille n'était toujours pas réveillée, il avait donc encore du temps...

Pendant ce temps, Lucy faisait un véritable bazar dans le manoir, courant dans toute la bâtisse à la recherche de son père. C'est alors qu'elle croisa la route de George, un domestique récemment embauché par les Machina, qui était occupé à épousseter la rambarde de l'escalier principal.

- George! Où est Papa? Je dois m’entrainer aujourd’hui…!

Ledit George détourna son attention de la rambarde pour la porter sur sa jeune patronne. Il la regarda d'un air étonné, allant même jusqu'à lever un sourcil.

- Mylady, comptez-vous vraiment vous entraîner dans cette tenue... ?

Il épousseta le chiffon dont il se servait pour nettoyer la rambarde et le plia avec attention, avant de continuer :

- Lord Machina vous a donné rendez-vous au hall d'entrée dès que vous serez prête. Je vais de ce pas le prévenir de votre arrivée.

C'est ainsi que, quelques minutes plus tard, Mickaël arriva au hall d'entrée. Fini la chemise et la redingote : aujourd'hui, il portait un jean classique et un pull beige. Il avait troqué ses chaussures en cuir contre des chaussures de toile noires. Mais le plus gros changement, qui le rendrait méconnaissable, venait de son visage. Ses cheveux étaient tirés en arrière et attachés en un chignon à la base de sa nuque, donnant l'impression qu'ils étaient moins longs que lorsqu'ils étaient détachés, et un serre-tête noir retenait l'avant de ses cheveux. Les yeux étant un point clef de la reconnaissance d'autrui pour le cerveau humain, Mickaël avait mis des lentilles de couleur marron, rendant ses yeux d'habitude si clairs bien plus sombres et « ordinaires ». Une paire de fausses lunettes venait compléter le déguisement.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche


Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Sam 17 Jan - 16:32

Lucy avait donc récupérer Mimitoss et eut un moment d’affection avec son père, un véritable câlin, une étreinte chaleureuse, d’amour familial, et bien que ce n’était pas son but premier, Lucy avait senti son père comme elle l’aurait voulu depuis déjà dix huit années, un père qui aimait sa fille sincèrement, elle sentait pour la toute première fois : l’amour de son père envers elle, le véritable amour, le sentiment le plus puissant existant au monde, la forme de magie suprême dans la série Once Upon A Time, qui permet d’annuler n’importe quel maléfice, il permet même d’annuler l’espace d’un instant la froideur du glacial Roi Plasma, comme quoi, peut être que le Véritable Amour possède sincèrement des propriétés magiques!

Pendant cette nuit où le magnifique Ciel étoilé était gouverné par l’astre lunaire, pendant que les Noarfang chantonnait, dans la forêt, les chenipans tissaient leurs toiles pour se transformer en Chrisacier. une personne, une silouhette féminine portant une robe passa à la boite au lettre du manoir Heartfilia-Machina, et y déposa une enveloppe, avec écrite au dos “Joyeux anniversaire ma Lucy.”. Cette femme disparue ensuite, en espérant que Lucy récupèrerait l’enveloppe rapidement, dès le matin.

C’est le lendemain matin que Lucy s’était levé dans une vitesse des plus extrêmes, ah ah, vitesse extrème, avez vous tous compris? Oui oui, c’était sincèrement nul...Enfin bon, elle courut pour s’avancer vers Georges, l’un des domestiques du manoir qui fit une tête toute...Surprise. -Mylady, comptez vous vraiment vous entraînez dans cette tenue? ….La blondinette ne comprit pas pourquoi, jusqu’au moment où elle regarda sa tenue en baissant les yeux, elle remarqua alors qu’elle avait mit des chaussures à tâlons noires, une robe bleues avec un gilet blanc, ainsi qu’une écharpe bleue marine, sans oublier les collants noirs. Elle comprit alors que quelqu’un avait substituer son jogging rose Barbie pour la tenue qu’elle porte actuellement...Un infiltré dans le manoir ! Oui ! Quelqu’un avait infiltré le manoir pour saboter l’entraînement de Lucy ! Un membre de team? Un coordinateur jaloux? Lucy devait découvrir qui était cette personne ! Peut-être étais-ce Pénélope? La fille d’Esther! Lucy à toujours trouvé qu’elle était jalouse d’elle ! Celle-là...Lucy n’allait pas la laisser faire ! C’était hors de question...Sauf que Lucy faisait totalement fausse route, en tant que la cruche suprême, une bêtise de plus ou de moins....C’est alors que Georges, toujours interloqué par la tenue de la jeune femme, expliqua à celle-ci que son père l’attendait dans le hall...C’est là qu’elle baissa la tête et murmura :

-Donc ce n’était pas cette Pénélope…
-Vous avez dit quelque chose Mylady?
-Non non! Rien du tout !

La jeune femme remercia son domestique, d’ailleurs, elle avait toujours oublié qu’aujourd’hui était son anniversaire! Peut être allait-elle finir par s’en rappeler un moment où un autre, espérons en tous cas! Enfin bon, Lucy arriva donc dans le grand Hall, avec ses meubles de marbres, ses statuettes en or, c’était vraiment une imposante pièce, vraiment magnifique, semblable à la Domus Auréa de l’Empereur Romain Néron, si je ne dis pas de bêtise bien entendu. C’est Alors que Lucy remarqua un homme, coiffé avec un chignon, ayant des lunettes, elle s’avança en courant et hurla quelques secondes après avoir regarder cet homme droit dans les yeux : -PAPAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA?!

Et oui, cet homme n’était ni plus ni moins que le père de Lucy, étonnant n’est-ce pas? Il était vraiment très doué dans le déguisement ! La blondinette elle même avait eut du mal à le reconnaître! Mais bon, là n’était pas le sujet, puisque ducoup, Lucy était tout de même interloqué de voir son père comme-ça, et de ne pas déjà être incendiée par son retard à l’entrainement….


-Papa? Il se passe quoi? Pourquoi mon réveille n’a pas sonné et je n’ai pas eut mon jogging dans la salle de bain? Et pourquoi tu es habillé comme ça? Je compreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeends pas!
Dit-elle desespérée comme à son habitude d'ailleurs...

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina



Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Dim 17 Mai - 10:36

Mickaël arriva approximativement au même moment que Lucy dans le hall. Cette dernière déboula par les escaliers que Georges venait de terminer de nettoyer, puis fixa "l'étranger" un instant avant de courir vers lui. Le silence s'installa pendant quelques secondes durant lesquelles Lucy scrutait l'homme au chignon d'un air insistant. Le vieil homme se contenta d'attendre patiemment en la fixant à son tour, silencieux.

- PAPAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ?!

Ah, elle l'avait enfin reconnu. Pour toute réponse, le père de la cruchette hocha la tête pour lui signaler qu'elle avait vu juste, ce qui le faisait sembler encore moins expressif en comparaison à l'exclamation de sa fille. Bon, si elle avait eût du mal à le reconnaître, celà voulait dire que son déguisement tenait la route. Il pouvait espérer que personne ne fasse le lien entre Lucy Heartfilia et Mickaël Machina ainsi...

- Papa ? Il se passe quoi ? Pourquoi mon réveil n’a pas sonné et je n’ai pas eut mon jogging dans la salle de bain ? Et pourquoi tu es habillé comme ça ? Je compreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeends pas ! 

Mickaël plissa un instant les paupières derrière ses lunettes de soleil, comme s'il ne comprenait lui-même pas la réaction de Lucy. Alors que celle-ci s'agitait, le bombardant de questions d'un air tellement désespérée qu'elle avait l'air d'un cartoon, le Roi incognito laissa échapper un soupir.

- Il n'y a point d'entrainement aujourd'hui. Nous allons à la Fête de la Fondation. Tu souhaitais voir la parade, n'est-ce pas ? Avec un peu de chance, nous arriverons à temps.

Sur ces mots, Machina tourna les talons et poussa la porte d'entrée pour sortir, la tenant derrière lui pour permettre à Lucy de le suivre. Dehors attendait sagement Gabriel, qui s'était remis de la Guillotine de la veille grace aux soins que lui avait prodigué l'aîné des Plasmas. Sans la prévenir, Mickaël souleva Lucy par les hanches et la déposa délicatement sur le dos de l'oiseau de proie géant, avant de grimper à son tour derrière elle, entourant son ventre d'un bras pour la sécuriser sur le dos du Pokémon et se tenant aux plumes de Gabriel de sa main libre.

- Serre bien tes jambes autour de Gabriel, indiqua Mickaël à sa fille, joignant les gestes à la parole. Gabriel, en avant.

L'oiseau hocha la tête une fois avant d'étendre ses ailes et de s'envoler. Le voyage se fit dans le silence de la part de Mickaël, Gabriel volant assez lentement pour ne pas faire peur à Lucy qui n'était jamais montée sur son dos auparavent.

Jusqu'à ce jour, Machina interdisait formellement sa fille de monter sur le dos d'un Pokémon Vol, et ce depuis un incident lorsqu'elle était toute petite. Un jour où Mickaël était absent du manoir, la petite Lucy avait volé l'un des Pokémons oiseaux d'un des servants et avait traversé toute la ville sur son dos. L'escapade avait terminé par ce qui devait arriver : le Pokémon, qui n'était pas habitué à transporter un humain aussi léger qu'une enfant, avait fait un mouvement trop brusque pour Lucy qui avait eût droit à un vol plané et s'était cassé un bras et s'était ouvert le crâne. Par chance, un passant l'avait emmenée à l'hôpital pour se faire soigner. Autant vous dire que Mickaël ne fût pas heureux de l'apprendre....

Mais aujourd'hui, elle avait 18 ans, et avait atteint la majorité. De plus, Mickaël pouvait faire confiance à Gabriel pour faire attention, surtout en sa présence. Il pouvait bien faire une exception...

Le Gueriaigle se posa au bord de la ville dans une zone calme, où personne ne pourrait le remarquer. Mickaël aida Lucy à descendre, et Gabriel retourna dans sa Pokéball. Ainsi, personne ne verrait Mickaël avec un Gueriaigle, et les chances que quelqu'un fasse le rapprochement entre le vieille homme au chignon et le Roi Plasma s'amenuisaient d'avantage. Menant la marche, Machina marcha d'un pas rapide vers le centre de la ville, où la majeur partie des festivités se tiendraient. Plus il marchait, plus les bruits de fêtes se faisaient entendre. Plus qu'un tournant à passer... Ah, voilà. Une foule était amassée autour de barrières, criant et saluant la parade qui passait sur le chemin principal de la ville. Jongleurs, amuseurs et chars étaient au rendez-vous, débutants comme confirmés se donnant en spectacle face à cette foule parmis les chants et les cris de celle-ci. Mickaël et Lucy avaient réussi à arriver juste au début de la parade qui signalait le commencement d'une journée de célébration.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche


Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Lun 8 Juin - 19:56

Après plusieurs minutes restée plantée là, tel un piquet, Lucy reconnu la personne qui était en face d’elle : Son père ! Bon, elle eut vraiment du mal sur le coup, certes, il fallait l’avouer, mais il ne fallait pas oublier le détail qu’elle était vraiment pressée sur le coup la pauvre petite, et puis bon, il avait un talent pour le déguisement, Machina, talent dont Lucy aurait peut être héritée, qui sait? Finalement, elle qui était prête à retenter un combat contre son paternel, celui-ci fit une rélévation qui allait surprendre la Blondinette.

- Il n'y a point d'entrainement aujourd'hui. Nous allons à la Fête de la Fondation. Tu souhaitais voir la parade, n'est-ce pas ? Avec un peu de chance, nous arriverons à temps.
-Mon dieu….Merci papa! Je t’aime !

Et là, la Cruchette regarda son père, les yeux qui commençaient à d'humidifier, puis l’enlaça encore une fois...Elle allait pouvoir aller à la Fête de la fondation! Elle qui, en fuguant il y a plusieurs mois, pensait ne pas avoir l’occasion d’assister à cette grande fête aujourd’hui! Mais il ne fallait pas oublier le détail le plus important, et ce, même si la principale intéressée ne s’en souvenait pas encore : Mais aujourd’hui, c’était l’anniversaire de Lucy Machina! Aujourd’hui elle devenait majeure ! Oui, elle était né le même jour que Méanville. Une coïncidence, probablement, voir un signe du destin au déchiffrage encore inconnu car compliqué? Mais pourtant, la blondinette avait oubliée ce détail, submergée par les émotions que lui promettaient cette semaine de retour aux sources, mais encore plus cette journée qui se devait d’être la meilleure! Lucy, finissant d’enlacer son père, suivit ce dernier qui lui ouvrit la porte du manoir, elle le remercia évidemment! Elle était bien éduquée, la Jeune Lucy...Sachez Le !

-Gabriel! Je suis contente de voir que tu vas mi…Woah!?

Le Gueriaigle du chef de la Team Plasma était donc déjà dans la cour de la résidence de ce dernier. Lucy, ayant remarqué que le pokémon brave s’était donc remis de ses batailles de la veille, était plutôt ravie! Mais, d’un seule coup, elle fut déplacée d’à côté du pokémon volant, pour se retrouvée sur lui! En effet, Mickael avait encore la force de soulever sa fille chérie! Il allait donc vraiment....La laisser faire voler dans le ciel?! Car oui, depuis un petit incident, il y a quelques années de cela, Lucy souhaitait enfin connaître les joies d’être là-haut, puis finalement, et bien, elle retourna rapidement sur terre. Avec un bras cassé et une tête ouverte en plus de cela...Depuis, la coordinatrice n’eut plus jamais le droit de monter sur un pokémon volant, mais à priori, aujourd’hui serait une exception, et ce coup-ci, tout serait mieux, puisque, Mickael s’installa derrière sa fille, puis l’entoura d’un bras, signe de protection pour prévenir tout accident possible, on ne sait jamais. Cet acte, simplement normal, toucha Lucy, puisqu’elle ressentait que son père se souciait un peu d’elle...Elle se remettait vraiment en question sur le coup, Mickael Machina était finalement un père aimant. Pas avec les bonnes méthodes, mais il en était un !

- Serre bien tes jambes autour de Gabriel, indiqua Mickaël à sa fille, joignant les gestes à la parole. Gabriel, en avant.
-Bien !

Elle exécuta le conseil de son père puis elle ferma les yeux….Rêve que tu as des ailes, hirondelle ou tourterelle...Et là-haut dans le ciel...Tu t’envoles, tu t’envoles, tu t’envoles! Et c’est en rouvrant les yeux qu’elles remarqua effectivement, en regardant plus bas, qu’elle était dans le ciel, elle observa les bâtiments de haut, les humains et pokémons également! Tout semblait tellement petit, mais, comme elle le disait si bien à l’instant, -C’est magnifique! Ce spectacle ne dura finalement que peu de temps, puisque Gabriel se posa dans une zone calme de la ville. La Blonde comprit évidemment, n’étant pas encore sotte à ce point là, que c’était pour ne pas se faire remarquer. Un Homme avec un Guerriagle aussi imposant, cela pouvait rapporter facilement au nom de Machina. Même si le déguisement de celui-ci était une réussite, il fallait prendre un maximum de précautions.

-Aller papa, suis moi, on y va, faut pas être en retard!

Sans même attendre de réponse de son père, Lucy prit la main de celui-ci puis l'entraîna dans une marche très rapide, elle retombait vraiment en enfance, une enfance comme celle-ci, qu’elle n’eut cependant jamais. Mais cette journée allait enfin corriger ça! Un moment entre père et fille, que demander de plus? Ainsi, comme une fille qui allait enfin allé à Pikaland, Lucy elle, arriva devant les grilles, mise en place pour améliorer le circuit de la Parade! Ainsi, Lucy observa, sautillant comme une gamine pour voir un maximum de choses, alors qu’elle était devant, elle observait les chars un par un! Le premier commençant fort avec des Cracheurs de feux, ainsi qu’un merveilleux Arcanin qui lui, n’avait aucune difficulté à faire la même chose que les deux hommes! Il s’en suivit d’un chars de majorettes, la troupe regroupant des filles de neuf ans jusqu’à des jeunes femme de dix septs ans. Certaines utilisaient le bâton, d’autres un ruban, elles étaient coordonnées, c’était magnifique! Plusieurs chars venaient tour à tour, un regroupant des chevaliers dans des armures s’inspirant de celles de l’époque de la guerre d’Unys, un autre avait un illusionniste qui faisait apparaître des Laporeilles et des Chaperaux...Tout était vraiment parfait…

Puis le grand final ! En effet, un char qui en imposait bien plus que les autres, avec un groupe de femmes habillée comme des Reines, chacune avec une robe représentant leur pokémon de prédilection : Une Evolition! Et oui. C’était de là que venait la passion des Evolitions pour Lucy, chaque année, son moment favori était où toutes ces femmes coordonnaient les mouvements de ces pokémons pour créer des spectacle à en couper le souffle, à dix huit ans encore, Lucy était complètement émerveillée par ces feux d’artifices de toutes les couleurs..Elle applaudit sans s’arrêter plusieurs minutes! Il n’y avait guère de princesse avec un Evoli, mais c’était tellement beau, toute cette magie qui ressortait du spectacle...Ainsi, une fois la parade terminée, les applaudissement de la blondinette furent rejoins par ceux de toute la foule ! Il fallait se le dire, c’était vraiment impressionnant! Encore cette année, le spectacle, qui dura non loin d’une heure tout de même, fut magnifique, Lucy avait pu avoir, encore une année, la chance d’y assister.

-Merci à tous d’avoir assister à cette parade! Maintenant, nous vous invitons à la grande fête foraine organisée en l’honneur de la fondation! N’hésitez pas à aller également à la boutique souvenir!

La Foule commença alors à se disperser un peu dans toute la ville, puisque, comme le maire venait de l’annoncer depuis son micro, car oui, plusieurs hauts parleurs avaient été installés cette nuit pour aujourd’hui, l’évènement suivant était la fête foraine de Méanville, présente certe, en permanence dans un cadre réservé de la ville, une semaine par an, c’était la quasi-totalité de la ville qui était ensevelit d’attraction en tous genre! C’était un vrai parc ! C’était d’ailleurs la raison pour laquelle les impôts des Méanvillais étaient si grandes, il fallait payer cette grande journée, qui était finalement appréciée par tous. Toujours aussi électrique, Lucy, tirant la manche de son père, lui dit :

-Papa, je vais à la boutique de souvenirs ! J’ai quelque chose à faire! On se retrouve devant les autotemponeuses dans dix minutes!

Prenant de l’avance en courant, Lucy arriva finalement à la boutique de souvenir, elle avait, hier, fit ses recherches sur le Pokéweb, puis vit que dans cette boutique serait présente deux bijous : Une bague avec une pierre incrustée dedans, et l’autre, une simple pierre, qui pouvait être ajustée n’importe comment, pour un pokémon, à ce qui paraît, serait dédiée aux Absols! Evidemement, Lucy décida alors de dépenser...Toute ses économies, là-dedans, mais elle souhaitait absolument faire un cadeau à son père, et ainsi donc, à Tsphakiel, elle qui ne se trouvait pas assez féminine, avec un tel bijoux, ce serait réglé! Arrivant en trombe, essouflée, elle sortie son argent contre la boîte qui renfermait son dut! Ceci fait...Elle remercia le vendeur, mit bien la boîte dans son sac, puis retourna au lieu dit à son père, celui-ci étant là, elle prit la parole, tout de même essouflée :

-Aller Papa, on va faire des auto-temponeuses, on va tous les battre! ça va être amusant ! S’il te plait s’il te plait s’il te plait? Dit-elle en ajoutant à ses paroles, un regard de chien battu!

[HRP : Je viens d'imaginer l'idée des Auto-T...A toi de voir ! =D]


.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"]

Revenir en haut Aller en bas
 

Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Méanville-