Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mer 27 Nov - 20:04

Lucy, après la bataille d'Onde Sur mer, eut une visite assez improvisée de deux sbires, de la Team Plasma, donc, deux personnes sous l'ordre du grand Mickael Machina, père de Lucy, celle-ci devait se rendre au manoir de Méanville...Heartfilia-Machina, les retrouvailles étaient pour bientôt...Lucy arriva à la porte, qu'elle ouvrit avec sa clé...Mais, revenons il y a deux jours, pour expliquer le voyage de Cruchette.


C'était dans une chambre d'Hôtel assez négliger, mais vraiment aux moyens de Lucy. Alors qu'elle allait se coucher, quelqu'un toqua à la porte. La Blondinette, en pyjama rose avec des écureuil, je dédicace cela à ma meilleure amie, alla ouvrir. Deux hommes, avec sur leur haut, l'emblème de la Team Plasma, étaient là, ils venaient chercher La Cruche.


-Mademoiselle Heartfilia ?

-Oui, c'est bien moi.

-On vous emmène dès demain matin au Manoir Heartfilia-Machina, votre père vous attend.


Les hommes fermèrent la porte sans rien dire après, Lucy tremblait à l'idée de revoir son père, il allait lui en vouloir, je vous rappelle que la blondinette était partie de chez elle le jour du couronnement du nouveau roi, c'était vraiment une fâcheuse histoire qui risquait de mal se terminer. Et puis l'idée de revoir Lucifer, alors là...Un énorme frisson parcourue le corps entier de l'Heartfilia, oh que non, elle ne pouvais pas revoir cette spectrale chose qui avait pour but dans sa vie de faire peur à tout le monde ! Non, c'était horrible !


La nuit fut blanche pour Lucy, qui avait de plus en plus peur de retrouvé face à son père était horrible. A six heure du matin, elle décida d'aller prendre une douche pour se détendre et se rafraîchir. Elle décida de s'habiller d'un pantalon blanc, plus communément appelé jean, des chaussures à talon rouge foncés, presque marrons, ainsi que d'un Tee shirt à manche longue mauve foncé, et, comme sur son avatar, un manteau blanc, qui faisait un peu un style imperméable ! Elle se fit un chignon, se maquilla légèrement, et il était donc désormais sept heure.


Les deux hommes de mains du chef revinrent chercher Lucy à cette dite heure. Le trajet allait apparemment se faire en voiture, le sbire qui conduisait avait décidé de prendre l'autoroute, bonne nouvelle pour La Blonde ! Car oui, il n'y avait que des bouchons toutes la journée ! Victoire de Lucy par Lucy ! Bref, il était, désormais quinze heure, l'heure pour sortir de l'autoroute et prendre un bon repas à Volucité ! Vu que c'était les sbires qui payaient, un restaurant deux étoiles fut choisit par la Cruche qui prit un excellant homard maillonaise, avec en dessert, une classique, Glace Volute à la vanille, chocolat noir, et fraise.


Après tout cela, il était donc seize heure trente, une demie heure de trajet restait à faire, Lucy s'était détendu par rapport à ce matin, elle décida de faire un jeu vidéo avec le sbire qui ne conduisait pas, Super Noirio 3D Parc, ou La Légende d'Ambrichette, elle ne savait plus trop. Mais, le stresse remonta à dix sept heure, devant le manoir titanesque.


Oui, nous revenons à la scène de départ, Lucy qui monta les marches, toute stressée, accompagnée des deux sbires...Elle sorti sa clé, ouvrit la porte, entra lentement....dans le noir. Avec son bras guéri, mais le plâtre encore présent quelques jours au cas où, elle espérait pouvoir amadoué son père, elle savait que ce serait impossible. En fermant la porte, tout était noir...

-Ouf, il n'est pas rentré...Je peux repartir.

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Ven 29 Nov - 19:04

Les sbires avaient fini leur travail de surveillance à présent, et avaient amené la fille Machina au manoir de son père. Dès que Lucy entra dans le manoir, les deux Plasmas firent demi-tour et s’éloignèrent de là. Ils avaient d’autres chats à fouetter, et leur Roi leur avait demandé de les laisser seuls une fois sa fille rentrée. Ce qui était maintenant chose faite. Aucun des deux ne chercha à en savoir plus. Après tout, ils n’étaient pas payés pour ça.

Lucy entra dans le manoir qui était alors plongé dans le noir, alors qu’à l’extérieur le soleil était à son zénith. Tous les rideaux avaient été tirés, créant une ambiance plus que sinistre. A première vue, on aurait cru que le manoir était complétement vide. Seulement, si Lucy n’était pas la Cruchette qu’on connait, elle se serait souvenue que le manoir n’était jamais vide, et qu’il y avait toujours un serviteur ou deux, même en l’absence de son père.


- Kekekeke…

La porte se referma derrière Lucy avec un énorme claquement, et on put entendre un petit cliquetis caractéristique indiquant la fermeture des deux lourdes portes qui composaient l’entrée du manoir. Le peu de lumière qui filtrait à travers les rideaux disparut, comme si on avait bouché les fenêtres pour empêcher les rayons solaires de passer. Plus aucune source de lumière n’éclairait le hall d’entrée, et Lucy était au beau milieu de ténèbres impénétrables, incapable même de voir ses propres mains.

C’est alors qu’une petite lumière bleutée apparut devant le visage de Lucy, comme un petit feu follet éclairant légèrement autour d’elle dans une sphère d’environ un mètre de diamètre. Le feu follet fit de petits cercles avant de se « poser » dans la paume de l’adolescente et de flotter là, à quelques centimètres de sa peau, sans pour autant émettre la moindre chaleur. Au contraire, on aurait dit qu’elle émettait… du froid.

Une voix s’éleva dans le dos de Lucy :

- Ding dong, dépêche-toi, viens ouvrir la porte, je suis arrivée je t’attends là…

Lucifer venait d’apparaître derrière Lucy, et avait commencé à chanter. Elle se trouvait à quelques millimètres à peine du visage de son éternelle victime, de celle qu’elle avait terrorisé durant toute son enfance dès que Mickaël avait le dos tourné. Une « bouche » dont l’intérieure était d’une couleur orange telle du feu fendait le visage de la Lugulabre dans un sourire terrifiant, ressemblant à une déchirure qu’on aurait faite en tirant sur le bas et le haut du Spectre. Les « bras » du Pokémon bougèrent légèrement et lentement, comme pour entourer la tête de la jeune humaine avec, ses flammes frôlant les cheveux de celle-ci.

- Tu te caches mais je te vois, il est déjà trop tard… pour courir, je suis après toi…

La chasse pouvait à présent commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Ven 29 Nov - 19:17

Pour reprendre ce retour un peu imprévu au bercail, je préfère contredire monsieur Machina, car oui, moi-même, narrateur de Lucy, ne savait que le manoir n’était jamais vide voyons, donc non, là-dessus, Lucy n’est pas une Cruche sur ce coup là, mais sur le reste…Bref, reprenons le récit, dans le noir le plus total, je vous conseille d’ailleurs d’écouter le thème de Lucifer qui est titanesque. Bon, c’est parti !

- Kekekeke…

La porte du manoir se ferma rapidement, un énorme claquement se fit entendre, exactement comme dans les vieux films d’horreurs stéréotypés avec une maison hanté. Le peu de lumière que les rideaux laissèrent passé disparu…Il se passait vraiment quelque chose d’anormal ici…Lucy commençait à littéralement flipper. Quand tout à coup, la vérité, sous forme d’une flamme bleu devant son visage, apparue à la jeune Heartfilia. Cependant, en frôlant le visage de la demoiselle, la flamme émettait plutôt, une fraicheur, tordue, fantomatique même, il n’y avait qu’une seule personne capable de faire ça. Quand, une voix qui venait du dos de la mademoiselle, assez aigue, prit la parole…


- Ding dong, dépêche-toi, viens ouvrir la porte, je suis arrivée je t’attends là…


La chanson, Lucy la connaissait par cœur, ce n'était forcément que l'œuvre d'une personne, enfin d'un spectre plutôt, le plus puissant, et le plus terrifiant de tous les temps, les amis, ou pas d'ailleurs, je vous le présente par Lucy Heartfilia, qui commençait à avoir des sueurs froides d'ailleurs !

-KYYYYYYYYYA ! LUCIFER !?!?

Lucy tremblait, Lucifer venait d’apparaître, ce maudit spectre était l’ultime cauchemar de la demoiselle, mais, elle l’avait déjà mis K.O une fois grâce au Pistolet à eau moustillon, mais fallait-il encore le retrouver…Bref, de ses longs et plats bras qui vinrent entourer Lucy par le cou, les flammes s’approchèrent des cheveux de la blondinette. Celle-ci était à la limite de la crise cardiaque mentale, maladie inventé par ses soins, étant une cruche. Mais elle se demandait si c’était Lucifer elle-même qui avait fait ce plan, ou tout cela était-il organisé par Machina ? Excellente question qui ne mérite qu’une excellente réponse !

- Tu te caches mais je te vois, il est déjà trop tard… pour courir, je suis après toi

La chanson…Bien, Lucy allait malheureusement devoir se prêter une énième fois au jeu, Hide And Seek. Elle retira alors ses talons rapidement, et se baissa afin de contourner Lucifer par le bas, maintenant, elle sortit ses cinq pokémons ! Pour une raison totalement inconnue, Evoli, Mentali, Phyllali, Voltali et Mimitoss étaient tous présent ! La cruche perdait-elle la tête ? Un peu...


-Les amis ! J’ai qu’une chose à dire ! Fuyons Le spectre !

Les cinq monstres de poches ne comprirent rien, si ce n’est l’ombre terrifiante de Lucifer…Evoli la connaissait un peu. Que la chasse commence ! Lucy couru en direction des escaliers, mais elle se prit alors le poteau de ce qui servait à se tenir en montant les marches…Elle tomba, se frottant le visage, dans la panique, elle n’avait pas si mal que ça, mais elle aurait surement une sacrée marque. Elle se releva assez rapidement ! Suivit du quatuor Evolutif et du Safari, elle monta les marches en courant ! Car comme le dit la chanson « Dépêche-toi et cours ! ». Les pokémons couvraient les arrières.

Psychologiquement, Lucy était toute tremblotante, elle paniquait, elle était encore plus perdue que d’habitude ! Mais là, dans le gigantesque étage du manoir elle courut tellement vite, qu’elle rata la porte de sa chambre, elle freina alors pour retourner à ladite porte !

-Vite vite vite !

Elle entra dans la pièce, vraiment bien rangée, merci les domestiques. Elle mit alors le bazar, suivit de très près par le spectre qui chantait son thème, mais elle y était presque, pour bientôt ! Elle vida la commode, mais avait enfin l’arme la plus puissante…Le Moustillon-à-O ! En l’utilisant, elle allait pouvoir faire comme la dernière fois…Mais ce n’était pas fini, non, loin de là, car, elle remarqua qu’il n’y avait plus d’eau dans son arme…La spectre était surement derrière elle, elle était sur le point de s’évanouir, quand tout à coup, elle se souvint qu’elle avait perdu ses pokémons, elle allait utiliser Voltali :

-T….tu….v..va…voir ! Sale sp…spectre…Je…n’a..ai…p..p..pas peur de toi ! Voltali ! Tonnerre sur la flamme bleue !

Le pokémon électrique, n’étant pas tellement conscient du danger, lança une attaque onde de choc, mais concentrant l’attaque sous forme d’un bleue et lumineux rayon, qui est désormais, évitable, c’était la spécificité d’Onde de Choc qui était sacrifiée au prix d’un peu plus de puissance, alors, comment Lucifer allait-elle se sortir de ça ?

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Ven 29 Nov - 19:18

Lucifer ricana de son ricanement macabre alors que Lucy faisait apparaître ses Pokémons avant de leur dire de fuir. Décidemment, cette petite perdait la tête en sa présence. Le spectre en forme de lustre se contenta donc de les suivre en flottant tranquillement, elle n’avait pas besoin de se dépêcher puisque Lucy perdait toute seule du temps, notamment en se prenant la rambarde. Halala… Dire qu’elle aurait pût se servir de la petite flamme que Lucifer lui avait donné pour avoir une chance de s’enfuir, mais non, elle paniquait tellement qu’elle semblait l’avoir oublié. Heureusement, elle se releva rapidement et commença à grimper les marches à toute vitesse.

- Regarde par la fenêtre. Soudain nos regards se croisent. Je vois deux yeux figés. Mais je veux les voir de plus près… !

- Vite vite vite !

Heartfilia avait enfin atteint sa chambre et s’était engoufrée à l’intérieur, pour directement sauter vers la comode. Lucifer la perdit de vue un instant, mais s’approcha doucement dans le couloir, ses lumières bleutées créant des ombres lugubres dans le hall, découpant la silhouette des rembardes sculptées et des quelques plantes disséminées dans le couloir sur les murs.

- Ding dong, je vais arriver, dépêche-toi et cours, jouons à chat et amusons-nous…

La Lugulabre atteignit enfin la porte et entra avec sa lenteur habituelle, jouant avec sa proie. Lucy tenait son fameux Moustillon-à-O, le pistolet à eau qui avait tenu Lucifer en échec durant nombres de leurs parties de cache-cache. Mais cette fois-ci, l’avantage était pour le spectre ! Lucy n’était pas revenue depuis plusieurs mois, et les domestiques ayant rangé sa chambre avaient vidé le fameux pistolet, qui se retrouvait ainsi sans munitions. Le sourire jaunâtre de Lucifer réapparu sur son « visage » en remarquant cela. Pour une fois, elle ne souffrirait pas de cette satanée eau… !

- Ding donc, je suis entrée, cache-toi et fuis. Jouons à ce jeu qui te meurtri… !

- T….tu….v..va…voir ! lança Lucy en rassemblant tout son courage. Sale sp…spectre…Je…n’a..ai…p..p..pas peur de toi ! Voltali ! Tonnerre sur la flamme bleue !

Lucifer était un Lugulabre entrainé depuis une trentaine d’année, et qui existait depuis plus longtemps encore. Une attaque donnée par un Voltali nouvellement évolué, et même pas entrainé ? Pfeuh. Un jeu d’enfant. Lucifer se contenta d’esquiver simplement l’attaque en lançant un grand rire à vous glacer le sang afin de déstabiliser le Pokémon électrique. Mais le rayon continuait de se rapprocher dangereusement du mur, prêt à faire pas mal de dégâts…

Heureusement, la foudre percuta quelque chose d’autre que le mur. Une certaine araignée géante, pour être précise, qui avait senti la présence d’un Pokémon Electrique sur son territoire qui s’était servie de l’attaque Survinsecte pour encaisser les dégâts et éviter toute détérioration du manoir.

- Ca suffit, Lucifer ! rugit une voix que Lucy connaissait bien.

Tsaphkiel se tenait là, dans le dos de Lucifer, ses poils blancs faiblement éclairés par la lueur que la Lugulabre produisait. Cette dernière se tourna vers la matriarche de l’équipe de Mickaël, et resta immobile quelques secondes… avant de disparaître.

- Jeune Maîtresse !!

Un jeune Vivaldaim se jeta sur Lucy, sortant de derrière le dos de l’Absol. Haniel lécha la main de son amie, content de la revoir, avant de passer sa tête sous sa main pour qu’elle le caresse. Tsaphkiel, elle, restait de marbre, comme à son habitude.

- Haniel nous a prévenus de votre arrivée, Jeune Maîtresse, expliqua alors le Pokémon Ténèbres. Le Maître vous attend dans la cour arrière. Veuillez me suivre.

Tsapkiel possédait une excellente vision dans le noir due à son type, et se déplaça donc sans aucun problème dans les couloirs. Lucifer avait laissé sa petite flamme dans la paume de Lucy afin qu’elle puisse s’éclairer, si bien qu’on pouvait encore distinguer le pelage blanc de l’Absol. Haniel, lui, marchait calmement à côté de Lucy, claquant gaiement des sabots, tout heureux d’avoir retrouvé sa Jeune Maîtresse qui lui avait terriblement manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Ven 29 Nov - 19:22

Lucifer avait malheureusement évité l’Onde De Choc, Voltali allait massacrer le manoir ? Non, l’attaque Survinsecte « attrapa » la foudre, que se prit une araignée que Lucy connaissait parfaitement bien. Metatron était là ! Cependant, Lucifer s’approchait dangereusement de Lucy, lentement cependant, elle voulait terroriser la jeune fille, elle avait peur de se faire posséder la Cruche, surtout que son niveau de concentration était surement plutôt…faible ? Oui surement, mais bon, ce n’était pas Miss Lucy pour rien, voyez-vous ?

- Ca suffit, Lucifer !

Lucy était recroquevillée sur elle-même, mais, quand elle entendit la voix de la personne qui s’était occupé d’elle comme une mère, oui, Tsphakiel et Lucy, leur relation était semblable à celle de Romulus/Remus et de la louve, ou de la personne humaine qui, non, je ne dirais pas cette version, c’est un forum tout âge ici, ce serait légèrement déplacé…Enfin bref, Lucy se décroquevilla, si puis-je dire,  elle vit alors la lueur blanche de la peau du pokémon ténèbres, c’était jolie mais pas le plus important, car, tout à coup.

- Jeune Maîtresse !!

Lucy souria grandement à cette voix ! Car oui, Haniel sorti du dos de l’Absol et sauta sur Lucy, la faisant basculé.  Le Vivaldaim lécha la joue de Lucy pendant que celle-ci lui faisait des papouilles. Les deux avaient retrouvé leur ami, leur meilleur ami, voir même leur frère ou sœur, cela dépend de qu’elle personne on prend le lien. Les deux étaient aux anges, surtout Lucy, dont le cauchemar était fini, Lucifer ne ferait plus rien du coup.


-Haniel ! Dit elle en caressant le visage du Vivaldaim –Tu m’a manqué, vraiment !


Lucy avait la larme à l’œil, de joie, elle était heureuse d’avoir retrouver Haniel, les deux étaient là, comme si ces longs mois passés sans voir l'autre n'existaient en aucun cas...Cependant, la réalité, allait refaire face. C’est donc Tsphakiel, qui s’en occupa, après avoir laissé le temps aux deux enfants de se retrouver comme il se doit.


- Haniel nous a prévenus de votre arrivée, Jeune Maîtresse. Le Maître vous attend dans la cour arrière. Veuillez me suivre.

-D'acodac Tsphakiel.


L’Absol se retourna, et commença à prendre la route du retour, suivit des deux meilleurs amis, ils reprirent le chemin inverse, La blondinette était tout de même pétrifiée, mais elle avait Haniel, et la flamme De Lucifer. Descendant lentement les marches, le Trio prit l’arrière porte donnant sur la cour, Lucy n'osais pas y aller, c'est Haniel qui lui donnait confiance. arrivant dans le jardin à l’Anglaise, très coloré, de multiples types de fleurs, c’était une idée de Layla à l’époque où celle-ci était encore avec Mickael. Une titanesque fontaine avec une sculpture, dont je laisserais Mickael dire le pokémon et, ou l’humain qui s’y trouvait, et ainsi la possible signification.


Lucy revoyait son père, il n’avait pas changer, toujours aussi neutre, elle prit alors la flamme de Lucifer dans main, la froideur qu’elle ressentait…Lui donnait confiance, elle allait tenter d’être aussi neutre que son père, car moi, narrateur de Lucy, à décider que l’un des trois possibles futur de Cruchette se déroulerait à la fin de ce RP.


Elle ouvrit la main, dans une petite bourrasque d’air, la flamme disparue. C’était le moment, pas d’embrassade, ni rien, les deux étaient froids à priori, Lucy allait faire ce qu’elle avait prévu, toujours son plâtre, son courage, sa force, et le peu de sagesse qu'elle avait, les conseils de toutes ses rencontres depuis son voyage, Lucy Heartfilia dit :

-Bonjour, Papa.

Aujourd’hui, un changement se produirait dans le mental de la jeune fille, Lucy Heartfilia, courage.

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !



Dernière édition par Lucy Heartfilia le Ven 29 Nov - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Ven 29 Nov - 19:23

*soupir du narrateur* Puisqu’il faut passer par là…


La statue du jardin était une statue quelque peu spéciale. En effet, la statue avait été commandée par Layla Heartfilia pour le jour de son anniversaire de mariage avec Mickaël, sans prévenir son mari. Le Plasma avait été gêné par l’arrivée de cette statue et avait tout d’abord demandé à ce qu’elle soit enlevée, mais heureusement sa femme le convainquit de la garder, argumentant que personne ne pouvait la voir dans l’arrière-cour, et qu’on ne refusait jamais le cadeau d’une lady ! Le pauvre homme avait donc été obligé de garder la statue, qui, de nos jours, était un cruel memento du passé. Mais de quoi s’agissait-il, me demandez-vous ? C’était une statue simple. On y voyait deux amants. La femme avait la tête posée sur l’épaule de l’homme, qui passait la main dans le dos de sa compagne. Les deux se tenaient la main, devant, une fine bague taillée sur leur annulaire gauche. A leurs pieds était sculpté un Farfaduvet à l’air espiègle. Vous voyez où je veux en venir ?

Mickaël se tenait debout à côté de la statue, le jardin étant plus dégagé à cet endroit, silencieux. Il avait délaissé sa veste ainsi que ses manchettes, son veston et sa cravatte, et ne portait qu’un pantalon noir et une chemise blanche décontractée. Oui, contrairement à sa fille, le Plasma n’était pas du genre à changer de style. Les mains dans les poches, il observait la statue sans faire le moindre mouvement. On aurait pût croire qu’il était lui-même une statue. A ses côté, appuyés contre la statue des deux amants, il y avait un sac long et étroit, ainsi que l’épée batarde du Roi dans son fourreau.

Cela faisait maintenant plusieurs minutes que Machina attendait sa fille, pensif. Dès qu’elle avait fugué durant son couronnement, le Roi avait mis dans le plus grand secret deux sbires à ses trousses. Mais leur mission n’était pas de la ramener, non. Ils devaient juste la surveiller et faire des rapports quotidiens à leur chef, sans se faire repérer. C’est ainsi que Machina avait eût vent de l’invasion de Safrania dès qu’elle fût commencée, bien avant que l’information ne soit relayée dans les journaux. Parce que sa fille se trouvait là durant les événements, et donc, ses deux espions également. Oh, bien sûr, me direz-vous, il aurait très bien pût forcer sa fille à revenir immédiatement, dès que ses sbires l’avaient retrouvée. Mais le vieil homme en avait décidé autrement. Oui, il l’avait laissée partir seule à l’aventure. Mais ne comprenez-vous pas la psychologie de Mickaël ? Il avait beau inculquer le respect des Pokémons à sa fille, elle ne pouvait comprendre son but si elle n’avait pas vu la barbarie du monde de ses propres yeux, tout comme il l’avait fait des années plus tôt. Et la ramener par la force ne ferait que conforter Lucy dans son choix d’avoir fugué, pensant que son père n’était qu’un horrible tyran.

Mais Mickaël dût revoir ses plans suite aux accidents de Safrania et d’Onde-Sur-Mer. Lucy n’était plus en sécurité. Il avait été obligé de la rappeler à lui, car le monde se remplissait à un rythme inquiétant de menaces. Il avait beau avoir « délaissé » sa fille, la laissant livrée à elle-même, et avait beau avoir été un mauvais père… Mickaël était tout de même un père.

- Bonjour, Papa.

- Bonjour, Lucy.

La fille et le père se firent face. La tension était presque palpable, et Tsaphkiel et Haniel préfèrérent les laisser seuls, le petit Vivaldaim léchant une dernière fois la main de Lucy pour lui donner du courage. Mickaël observa sa fille. Elle n’était partie que depuis quelques mois, mais elle semblait avoir changée… Le Roi pût lire une détermination nouvelle dans le regard de la Princesse. Elle essayait de lui montrer qu’elle n’avait pas peur. Mais Mickaël la connaissait quand même un minimum, et il pouvait voir qu’il restait tout de même un peu de cette Lucy inquiète après avoir fait une grosse bêtise.

- Mes hommes m’ont rapporté que tu avais été blessée durant la bataille de Safrania, continua Mickaël de son habituelle voix froide. Tes Pokémons ne sont pas assez puissants, ils ne pourront pas tout le temps te protéger. J’ose espérer que tu en es consciente.

En disant cela, il s’était approché de la statue et avait pris le sac noir dans ses mains, ainsi que son épée. Il avança ensuite silencieusement vers Lucy, son expression inchangée, et lui tendit le sac noir. A l’intérieur reposait une épée courte, facilement tenable à une main, et faite pour être maniée par une femme.

- Retire ton manteau, le bandeau de ton bras, tes bijoux, et tout ce qui peut gêner tes mouvements ou s'abimer.

Après avoir dit cela, sans donner plus d’explications, il recula de quelques pas, puis dégaina sa propre épée avant de la pointer vers l’adolescente, la tenant à une main. Il ne prit même pas la peine de prendre une stature de combat et resta là, immobile et silencieux, attendant la réaction de Lucy. Ses sourcils s’étaient légèrement froncés dans un air décidé. C’était le regard qu’il offrait à ses adversaires les plus coriaces, ceux qui pouvaient rivaliser avec lui. La tension dans l’air monta encore d’un cran. Lucy allait devoir se battre contre son propre père, qu’elle le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Ven 29 Nov - 19:27

La Statue des Amants…Lucy adorait cette statue, elle lui rappelait sa mère, après tout, cela était le dernier souvenir qu’elle avait de Layla. Et c’était près de cette statue, que les retrouvailles allaient se faire. Lucy avait salué froidement son père, sans aucune envie de le serrer dans ses bras ? Si bien sûr, mais elle se devait de lui faire face, une fois pour toute !

-Bonjour Lucy

Lucy allait ouvrir la bouche, elle avait vraiment envie de faire face à son père. Un bon petit sarcasme avec cette phrase « Toujours aussi chaleureux, à ce que je vois… » aurait été parfait, mais non, il fallait mieux éviter d’en faire trop, et puis, au fond, La Blondinette aimait son père. Elle l’adorait. Leur relation était spéciales tout de même, mais Mickael restait le père de Lucy. Lucy restait la fille de Mickael.

-Enfaite, Lucifer t’a encore désobéit, pas plus tard que tout à l’heure, elle à recommencer à son cache-cache. Apprend à la dompter s’il te plait.

Lucy avait dit ce qu’elle pensait, Lucifer était vraiment horrible avec Elle. Celle-ci, avait toujours le Moustillon-à-O dans sa main, elle avait oublié de le laisser. Mais ce n’était pas important, Mickael Machina, avait toujours ce regard des plus froids. Lucy le laissa reprendre là où il en était resté.

- Mes hommes m’ont rapporté que tu avais été blessée durant la bataille de Safrania. Tes Pokémons ne sont pas assez puissants, ils ne pourront pas tout le temps te protéger. J’ose espérer que tu en es consciente.

STOP ! Comment Mickael pouvait être au courant que sa fille s’était blessée ?! Pour la prise de contrôle de Kanto par Adonis, d’accord, c’était logique, l’évènement le plus important de ces dernières semaines. Mais, comment pouvait-il savoir que Cruchette avait eu le bras cassé, ça oui, elle avait ce bandeau, mais où et comment ? Elle était donc espionnée ? Et par son propre père qui puis-est ? Et bah bravo, Lucy tira une tête mécontente à son père pour la peine.


-Comment tu le sais, pour mon bras cassé, à Safrania ? Tu m'espionne...? Et oui, j'en suis bien consciente...Je ne peux rien faire de plus, je te signale.


Quant à la seconde partie, quoi de plus normal, Lucy doit-elle rappeler à son père que si ses pokémons sont faibles, ce n’est simplement car elle est partie trop tard en voyage, et en fuguant, alors hein. Pauvre Lucy, elle n’avait jamais eu le temps de s’entrainer. Mais l’Heartfilia, ne savait d’ailleurs pas si son père était au courant qu’elle avait donc prit le nom de famille de sa mère…S’il le savait, il y aurait de possibilité, le « Ranafout » que je dédicace au narrateur de Mickael, ou simplement, celui-ci verra enfin que sa fille a besoin d’un minimum d’affection de la part de sa paternité. Enfin, avait plutôt, car désormais, avec toutes les rencontres qu’elle a fait jusqu’à aujourd’hui, Anariève, la coordinatrice, Sheena son adversaire à Nénucrique, Red, l’ultime dresseur, Aria, la chasseuse de prime par excellence, Sifu, le champion FABULOUS…Tous ça, c’est vraiment ce qui donnait le pouvoir à Lucy, le pouvoir qu’elle désirait depuis si longtemps, regarder son père droit dans les yeux avec un air plus déterminé que jamais. Celui-ci reprit alors, pour ce allait être le début du renouveau pour Lucy Heartfilia. Oui, il prit alors un sac noir, tout en gardant son épée batarde dans les mains. Il s’avança lentement, et froidement, pour changer, vers sa fille, en lui tendant le sac. Dudit sac, sortit alors une courte épée, qui, aurait été vraiment faite pour la jeune Lucy. Vraiment, mais elle comprit alors l’idée de son père, qui ne lui plaisait vraiment, mais alors, absolument pas…


- Retire ton manteau, le bandeau de ton bras, tes bijoux, et tout ce qui peut gêner tes mouvements ou s'abimer.

Lucy s’exécuta. Elle avait bien fait de se faire un chignon ce matin. Car sinon, cela l’aurait gêné. Une fois ses affaires posées sur la table de jardin, et le manteau sur une chaise, elle prit l’épée. Mais fit alors un énorme sursaut quand son père dégaina son épée. C’est parti…Bien qu’elle avait peur, Lucy Heartfilia.

-Papa, je commence à attaquer ou ?

Lucy hésitait, Mickael lui laisserait forcément le premier coup, ayant compris cela, elle hocha la tête, s’avançant, tenant son épée à deux main. Elle voulait tenter de désarmé son père, mais elle savait qu’elle n’y arriverait pas…Elle donna donc un coup d’estoc vers Mickael, sur la main non armée, mais ne voulant pas faire de mal, elle se retenait…


-Je…Je ne veux pas te faire de mal.

Voila, nous retrouvons un peu la Lucy sensible...Mais pas entièrement encore, car son ton de voix était tout de même très sérieux.

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Ven 29 Nov - 22:43

- Papa, je commence à attaquer où ?

Lucy ne semblait pas sûr d'elle, mais alors, pas du tout. Et c'était surement dût au regard que lui lançait Mickaël. Ou bien au fait qu'elle allait devoir se battre contre son propre père. Ou tout simplement parce qu'elle devait se battre. Ordonner à des Pokémons de se battre à sa place, c'était une chose. Mais se battre soit-même, s'en était une autre. Quiconque aurait sût ce qu'avait l'intention de faire Mickaël l'aurait traité de père irresponsable. Ce n'était pas tout à fait faux. Mais Lucy devait comprendre qu'elle ne devait ni ne pourrait pas se cacher derrière ses Pokémons. Son bras cassé en était la preuve flagrante.

La jeune Heartfilia ne reçut aucune réponse, Mickaël restant muet comme à son habitude. Il attendit de voir ce qu'elle allait faire. J'aimerai dire qu'il n'allait pas être déçu, mais... c'était tout le contraire.


- Je... Je ne veux pas te faire de mal.

Lucy opta pour un coup d'estoc au niveau de la main gauche de Mickaël. Ce n'était pas un choix futé de sa part. Le vieil homme maniait une épée batarde, une arme pouvant être maniée à une comme à deux mains, et le toucher à sa main non-directrice ne le dérangerait pas. Oh, bien sûr, il ne pourrait plus se battre avec ses deux mains et perdrait le bonus de force d'une telle stature. Mais face à la frêle silhouette de sa fille comparée au poids de l'arme, une seule main lui suffirait pour lui fendre le crâne.

Mais ce qui porta le plus préjudice à Lucy fût son hésitation. Elle n'avait dès le départ aucune intention de le toucher, trop inquiète de la santé de son père. Son estoc était trop timide. Ce fût donc un jeu d'enfant à esquiver pour Mickaël, qui le fit en se décalant légérement sur le côté. Le Roi Plasma était un épéiste expérimenté, ayant l'habitude de se battre contre de corriaces adversaires voulant sa mort. Une adolescente hésitante ne faisait pas le poids face à lui. Une fois que Lucy l'eût dépassé, il se retourna et la lame de son épée vint doucement se poser contre la nuque de Lucy.


- Tu es morte.

Il resta immobile quelques secondes qui parrurent une éternité, dans un silence pesant. Il laissait le temps à Lucy de réfléchir à ce qu'il venait de se passer. Si Mickaël n'avait pas bloqué son arme au dernier moment, la tête de Lucy serait déjà en train de rouler au sol. Finalement, il écarta la lame de la gorge de la "morte", fit un moulinet rapide, et s'écarta de quelques mètres.

- Tu ne dois pas hésiter, expliqua-t-il. La moindre hésitation au combat peut te couter la vie, et celle de tes compagnons. Tu as vu ce que la Team Rocket a fait à Safrania. Si tu souhaites te battre pour tes idéaux, tu rencontreras d'autres personnes de ce genre. Tes adversaires n'hésiteront pas à recourir aux pires bassesses, à tuer des innocents pour venir à leurs fins, à t'attaquer en traître, et à te tuer. Voilà le monde dont tu rêvais tant. Un monde dans lequel la force fait loi, et dans lequel le moindre faux pas peut te mener à ta perte.

Il fit volte face, à nouveau face à face avec Lucy. Cette fois-ci, son épée était baissée. Il continua son monologue :

- Si tu souhaites vraiment te battre et protéger ceux qui te sont chers, tu dois abandonner tous tes remords. Tu dois devenir le bras armé d'Arceus, et ne plus avoir peur de faire couler le sang. C'est le prix à payer pour faire de ton Idéal ta Réalité.

Le vieux Roi fit craquer les os de sa nuque dans un bruit sinistre.


- Attaque les points vitaux en priorité. Si ton adversaire ne te laisse pas d'ouverture, tu dois l'y contraindre. Tu es une femme et tu manies une épée légére, tu ne pourras pas vaincre dans un rapport de force, mais tu peux dominer grace à ton agilité.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Dim 26 Jan - 14:33

Lucy ne comprenait absolument pas ce qui se passait, en quelques instants, elle avait tenté de donner un coup d’épée à son père, alors qu’elle ne lui voulait pas lui faire mal, le moins du monde, elle l’aimait son père, même s’il était vraiment énervant, à être stricte avec Lucy alors qu’il ne lui portait aucune attention, c’est d’ailleurs pour cette raison que la jeune femme avait fugué le jour du couronnement de Mickael. Cette fois, son hésitation lui a couté la vie, façon de parler car cela était un entrainement, mais, Le Roi Plasma confirma ces dires, avec des paroles, dites sur un ton aussi froid que Kyurem :

- Tu es morte.

Lucy avait l’épée Bâtarde de son père qui frôlait sa nuque, ce même père resta immobile pendant une éternité, en effet, cette sensation combinée aux paroles du chef Plasma, c’était vraiment, interminable, elle n’en pouvait plus, la jeune femme. Le chef retira son épée, pour s’écarter de quelques mètres afin de laisser, surement, du répit à la jeune cruchette, qui était vraiment, mais vraiment, en pleine agonie psychologique, elle ne comprenait pas, bon ça, ce n’est pas une nouveauté, mais là, ne rien comprendre à une situation comme celle-ci était plus ou moins plausible, il faut avouer, quelqu’un a déjà vu un père voulant apprendre à sa fille combattre à l’épée, tout en restant froid comme un iceberg ? Non, et bien c’est normal, Mickael avait vraiment des méthodes étranges pour éduquer sa petite fille unique. Fille également de Leila Heartfilia, cette dernière était incarnation de la grâce et de la parfaite Lady Bourgeoise, Lucy, petite, pensait toujours qu’elle finirait comme ça, mais maintenant, elle est prête à devenir une guerrière, comme son père.

- Tu ne dois pas hésiter. La moindre hésitation au combat peut te couter la vie, et celle de tes compagnons. Tu as vu ce que la Team Rocket a fait à Safrania. Si tu souhaites te battre pour tes idéaux, tu rencontreras d'autres personnes de ce genre. Tes adversaires n'hésiteront pas à recourir aux pires bassesses, à tuer des innocents pour venir à leurs fins, à t'attaquer en traître, et à te tuer. Voilà le monde dont tu rêvais tant. Un monde dans lequel la force fait loi, et dans lequel le moindre faux pas peut te mener à ta perte.


Lorsque Mickael parla de la Team Rocket, le regard de Lucy changea, Higgs, elle s’en souvenait…Elle avait vu la mort d’un ami, et elle aurait pu voir Aria mourir également, mais non, heureusement, car là, ça aurait été pire, ensuite, il y avait eu le Trio Concombre, avec Sifu qui s’était mis dans une haine inimaginable, non. Cela ne pouvait absolument plus duré. Par contre, Lucy remarqua vraiment que son père lui faisait la morale sur sa fugue, en effet, le monde dont elle rêvait tant, les concours pokémons, c’était ça qu’elle voulait au départ, mais elle rencontra Red, l’Ultime Dresseur, et c’est de là que son affiliation à la résistance commença, elle refit désormais face à face à son père, elle était concentrée, et comptait bien apprendre à tuer, afin de détruire le mal de ce monde.

-Est-ce pour cela que tu ne me laissais presque jamais sortir ? Que tu ne voulais pas que je fasse un voyage ? Pour me protéger, ou bien pour ta haine totale envers la ligue sinon ? Car bien que j'ai combattue les teams et y ai presque laissé la peau, j'ai rencontré Red, je fais parti de la résistance, et défendrait les idéaux de celle-ci au péril de ma vie.

Lucy était sérieuse, le ton employé montrait bien qu’elle ne voulait pas blessé son père, mais elle voulait tout de même qu’il se bouge un peu le cerveau, elle avait besoin de réponses désormais, son père lui cache trop de choses, comme par exemple, le père de Leila mort soit disant d’une crise cardiaque. Elle méritait désormais des réponses, car bien que cruche de nature, elle avait muri de manière considérable en quelques mois, donc maintenant, la petite fille, avait dix huit ans aujourd’hui, elle voulait une réponse concrète. Après la réponse de son père, le roi reprit son monologue sur le combat.

- Si tu souhaites vraiment te battre et protéger ceux qui te sont chers, tu dois abandonner tous tes remords. Tu dois devenir le bras armé d'Arceus, et ne plus avoir peur de faire couler le sang. C'est le prix à payer pour faire de ton Idéal ta Réalité.

Idéal et Réalité, Zekrom et Reshiram, sur le coup, Lucy se demandait si son père avait parlé de ces deux pokémons de manière indirect et en en faisant exprès. Le Bras Armé D’Arceus ? Bien, Lucy sera un des milles bras du dieu, elle sera la lumière qui aidera à détruire les teams, c’est ce qu’elle voulait. Elle reprit son épée en main, déterminée à apprendre comment arriver à son but, aussi, elle avait décidé qu’elle resterait plusieurs jours avec son père, afin de devenir plus que talentueuse.

- Attaque les points vitaux en priorité. Si ton adversaire ne te laisse pas d'ouverture, tu dois l'y contraindre. Tu es une femme et tu manies une épée légére, tu ne pourras pas vaincre dans un rapport de force, mais tu peux dominer grace à ton agilité.

-Bien, je vais essayer, mais je ne te promet rien.


Les points vitaux, Lucy n’allait surement pas vouloir viser son père au cœur, mais tenta tout de même, par une attaque en diagonale et de manière rapide et distincte,  sur le torse, elle voulait doubler cela d’un coup d’estoc à la fin en direction de l’épaule gauche, en évitant un maximum d’aller toucher trop bas, et donc le cœur, m’enfin, elle se doutait que son père n’allait pas se faire avoir, mais bon, la pauvre était débutante. Voyons voir la suite…

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Lun 27 Jan - 18:40

-Est-ce pour cela que tu ne me laissais presque jamais sortir ? Que tu ne voulais pas que je fasse un voyage ? Pour me protéger, ou bien pour ta haine totale envers la ligue sinon ? Car bien que j'ai combattue les teams et y ai presque laissé la peau, j'ai rencontré Red, je fais parti de la résistance, et défendrait les idéaux de celle-ci au péril de ma vie.

Mickaël tourna la tête lorsque Lucy parla, la regardant dans les yeux. Elle semblait extrêmement sérieuse, mais aussi plus... mature. Le Roi Plasma sembla soudainement beaucoup plus vieux. L'ombre de la tristesse était passée pendant une demi-seconde dans son regard aussi glacial que son être. Lucy avait touché juste. Le vieil homme ne supportait pas ce monde injuste, où les gens font croire que tout le monde est égal, mais où au final ce sont les plus forts qui dominent. La Team Rocket, Magma, Aqua, Galaxie... Même les Plasmas... A un moment où à un autre, les honnêtes gens furent dominés par plus fort qu'eux, dans un climat de peur. Ce schéma se reproduisait sans cesse, les Hommes ne semblant pas comprendre leurs erreurs. Et à chaque fois, les Pokémons souffraient encore d'avantage que les Hommes, devenant de véritables armes pour les dessins maléfiques de certains. Ce monde était cruel, et le resterait.

En cela, le but de Mickaël pouvait sembler ne jamais pouvoir être accompli. Lui qui voulait la Paix savait qu'il ne trouverait que la Guerre. Mais il lui restait toujours un espoir. Il ne voulait pas que sa fille unique vive dans un monde aussi cruel. Il aurait aimé qu'elle ne le découvre jamais et reste insouciante toute sa vie, dans un monde idéal qu'il aurait créé. Même s'il était un mauvais père, il souhaitait quand même protéger son enfant, comme tous les pères.

La petite Lucy qui jouait avec son Evoli dans le jardin avait grandit, et était devenue une femme qui se battait pour ses idéaux. Une femme qui voulait s'affirmer et obtenir des réponses. Néanmoins, ce n'était pas ce jour-là qu'elle en aurait de la part du vieux Roi.

Le combat repris une fois les explications « techniques » de Mickaël passées. Lucy tenta une nouvelle attaque, cette fois-ci commençant par une rapide attaque en diagonal au niveau du torse de Mickaël. Ce dernier bloqua la lame de sa fille avec le plat de son épée bâtarde sans trop de difficulté. Mais il fût pris de cours lorsque Lucy enchaîna avec une estoc au niveau de son épaule gauche. Cette fois-ci, même si elle hésitait encore un peu, elle semblait plus décidée à le vaincre. Heureusement pour Mickaël, la jeune femme n'avait pas encore assez d'habileté à l'épée pour enchaîner deux attaques, et le vieil homme pût esquiver le coup. Faisant preuve d'une vigueur étonnante pour son âge avancé, Mickaël fit volte-face et donna un coup de talon dans l'arrière du genou de Lucy, la faisant tomber à genoux avant de poser une nouvelle fois sa lame sur la gorge de l'enfant.


- Tu es morte. Recommences.

Les deux Machina continuèrent ainsi à se battre pendant de longues heures dans un concert de bruits de métal s'entrechoquant. La pauvre Lucy se faisait vaincre à chaque fois de multiples façons, Mickaël lui montrant ainsi les différentes manières de vaincre son adversaire, avant de lancer à nouveau la sentence « Tu es morte » d'une voix glaciale et de recommencer, encore et encore. Les heures filèrent ainsi, sans laisser la moindre pause à Lucy. Pour achever les souffrances de la jeune femme, une domestique du manoir finit par venir et annoncer le dîner. Ce n'est qu'alors que Mickaël rengaina son épée, ramassa sa veste, et quitta le jardin sans dire un mot et sans un regard en arrière.

- Votre chambre est prête, Mylady, si vous souhaitez séjourner ici ce soir, déclara la servante à Lucy, une petite vieille comme on en voit dans les vieilles séries britanniques, en lui tendant une serviette. Nous vous avons préparé un bain, si vous voulez vous relaxer un peu avant de manger.




Mickaël attendait patiemment à table, le temps que Lucy finisse de prendre son bain. Il portait une chemise, comme à son habitude, mais de manière légèrement plus décontractée. Son col n'était pas serré par une cravate mais s'épanouissait librement sous ses longs cheveux mouillés plaqués en arrière et soigneusement coiffés. Il lisait calmement le dernier livre dont il avait fait l'acquisition, n'offrant à l'ouvrage que son habituel regard froid comme le blizzard. Le repas était presque prêt, il ne manquait plus que la convive.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mar 28 Jan - 18:31

Elle avait réussi, elle avait touché son père mentalement, son rêve s’était réalisé, Mickael avait remarqué que la Lucy qu’il connaissait avait disparu, la petite fille qu’il avait conçu avait muri, tel le fruit qui fini par être à maturité, La jeune blondinette était cette fois si une fleur épanouie, qui voulait désormais se battre pour ce qu’elle pense être juste, oui, elle veut voir un monde de paix, un monde, ou les Teams seraient dissoutes. Maintenant, son père avait enfin commencé à comprendre que la jeune Machina allait voler d’elle-même, allait pouvoir enfin protéger les autres, et ne plus être celle qui est protégée.

Lucy attaqua donc, le coup en diagonale fut rapidement contré, mais Lucy était arrivée à prendre de cours son père avec le fameux coup d’estoc, en effet, Mickael devait avoir du sous-estimé sa fille, mais c’était normal, elle débutait, s’attendre d’un coup ingénieux pour une novice, c’est plutôt rare, n’est ce pas ? Cependant, il arriva à repousser Lucy avec un coup de talon dans le Genoux, celle-ci tomba, n’ayant pas pensé à la possibilité plutôt traitre de son père, elle tombe, Et là, l’épée plaquée à sa gorge signa la fin de second round, avec comme parole :

-Tu es morte, recommences.


Le père et la fille combattèrent pendant des heures, une journée entière, c’était vraiment horrible, la jeune fille heureusement, apprit quelques techniques pour se battre, mais à chaque fois, c’était exactement la même chose « Tu es morte. ». Pauvre Blondinette, elle n’avait plus aucune force dans son corps. Lors du dernier Round, elle s’effondra d’elle-même, ses conditions physiques n’était pas excellente, Lucy n’avait jamais combattue avant. Mais fort heureusement pour elle, une servante, en tenue de travaille, assez âgé, nommé Esther, arriva. Elle prit la parole :

- Votre chambre est prête, Mylady, si vous souhaitez séjourner ici ce soir. Nous vous avons préparé un bain, si vous voulez vous relaxer un peu avant de manger.

Lucy accepta l’offre avec un grand et sincère plaisir, elle utilisa la serviette pour s’essuyer son visage en sueur, récupérant ses bijoux et sa vest, elle se dirigea vers sa chambre lentement, de manière laborieuse, elle n’en pouvait plus, elle était totalement lessivée, elle prit un change, avant de se dirigé vers la salle de bain, plus précisement, dans son bain, où elle prit soin d’ajouter quelques herbes médicinales pour ses courbatures…Elle prit son temps, afin de se relaxer tranquillement, et surtout, permettre aux herbes de faire effet. Une petite demi-heure passa, elle sorti de son bain calmement, laissa ses cheveux détachés, elle avait opté pour un legging noir et une tunique rouge sombre, elle resta démaquillée, naturelle, en autre. Alors qu’elle allait descendre, elle pensa finalement à remplir le Moustillon à eau et le laisser dans sa chambre, elle pensait que Lucifer pourrait tenter de réattaquer cette nuit, il fallait être prudent. Elle prit ensuite ses clés, puis descendus dans le merveilleux salon où elle avait passé son enfance. La table était dressée, pour deux personne, Lucy vint lentement, elle espérait pouvoir parler avec son père sans que cela finisse en guerre, elle n’avait, après tout, jamais eut de bonnes relation avec le Roi de la Team Plasma. Elle s’assit.

-Excuse moi du retard Papa, j’avoue ne pas avoir vu le temps passé. Elle voulait toujours se justifier à son père, ayant peur qu’il se vexe, donc, elle prit des mots bien sélectionnés, mais était tout de même plutôt détendu…Elle décida de dire ensuite : -Sinon, comment se porte la Team ? J’ai entendu dire que tu avais déclaré la guerre aux Rockets ? Puis, comme je te l’ai dit, je suis dans la résistance, j’ai rencontré Red. Elle attendit la réponse de se père, au risque d’avoir le même silence glacial que d’habitude, dans les deux cas, elle laissa cela passer au dessus d’elle, l’entrée arriva alors.

-Voici une salade composée cultivés par nos soins, tomate, laitue, champignon, ainsi que concombre, vous retrouverez ces trois légumes, et ce fruit rouge. bon appétit.


-Merci Beaucoup Esther ! Dit Lucy en souriant.

Le dîner commença dans le silence, Lucy elle, se régalait. Mais, elle décida de coupé court au silence : -Papa, il y a la fête de la fondation de la ville Samedi, et donc, la grande fête avec la parade, je sais que tu es très occupé, mais, tu as toujours trouvé le temps de m’y emmener, tu pourrais encore le faire cette année ? Ca fait longtemps qu’on a pas passé du temps entre fille et père après tout…Elle essaya, elle avait une énorme envie d’aller avec son père à cette parade, c’était le seul moment où Mickael se comportait comme un vrai père, enfin, et encore, car il était toujours froid, mais s’occupait lui-même de sa fille, ce sont surements des souvenirs que Lucy n’oubliera jamais, elle adorait cette période de l’année, mais quoi de plus normal, après tout, elle priait pour que son père dise oui, vraiment, ce serait le plus beau des cadeaux, pour les dix-huit ans de la jeune femme…Le Dîner passa au plat de résistance, mais avant qu’Esther ammène ledit plat, Lucy demanda : -Esther, Est-ce qu’il y aurait quelque chose à manger pour mes amis ?


Lucy sortit ses pokémons, c’étaient eux, ses fameux amis. Lucy attendit donc patiemment la réponse d’Esther, souriante, comme à son habitude.

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mer 29 Jan - 10:12

Lucy finit par arriver après quelques minutes, alors que Mickaël était en plein milieu d'un passage passionnant. Mais le vieux Roi était habitué à être coupé dans ses lectures, et il se contenta de placer son marque-page en observant sa fille du coin de l'oeil. Pas de maquillage, elle était naturelle. Bien. Mickaël avait horreur du maquillage, malgré le fait qu'il soit obligé de s'en servir pour certaines occasions depuis qu'il était devenu Roi Plasma.  

- Excuses-moi du retard, Papa, j'avoue ne pas avoir vu le temps passer, s'expliqua Lucy en s'asseyant.  

Mickaël se contenta de secouer légèrement la tête en lui faisant un petit signe de la main pour lui signaler que ça ne le dérangeait pas. Aussi étonnant que cela puisse paraître d'un Roi maniant la parole comme une lame, le Plasma n'était vraiment pas très loquace dans le privé, et sa fille ne faisait pas exception à la règle. Lorsque la parole n'était pas nécessaire, le père se contentait de s'exprimer à l'aide de signes, étant plus dans l'écoute. C'était peut-être pour ça que Lucy se sentait toujours aussi stressée avec son père. C'est très difficile de percevoir les pensées de quelqu'un qui ne les exprime pas.


- Sinon, comment se porte la Team ? J'ai entendu dire que tu avais déclaré la guerre aux Rockets ? Puis, comme je te l'ai dis, je suis dans la Résistance, j'ai rencontré Red.  

La température de la pièce chûta brutallement. Lucy savait très bien pour la guerre ! Elle avait fugué lors du discours de son couronnement ! Heureusement, Esther choisit ce moment pour apparaître et amener l'entrée avec son aura chaleureuse qui tranchait avec l'ambiance glaciale que dégageait son employeur.  

- Merci beaucoup, Esther !  

- Oui, merci.  


Le dîner commença enfin, dans ce même silence religieux que Lucy avait connu depuis le départ de sa mère. Avant de prendre sa fourchette, Mickaël ferma les yeux et marmonna une prière à Arceus avant de déguster la salade composée. C'est alors que Lucy reprit la parole :  

- Papa, il y a la fête de la fondation de la ville Samedi, et donc, la grande fête avec la parade, je sais que tu es très occupé mais tu as toujours trouvé le temps de m'y emmener, tu pourrais encore le faire cette année ? Ca fait longtemps qu'on a pas passé entre fille et père aprés tout.  

En effet... Maintenant qu'il y pensait, la grande fête de Méanville allait bientôt avoir lieu. Ils y étaient allé chaque année, Mickaël se dérobant aux ordres de Ghetsis avec la complicité de ses subordonnés qui .l'appréciaient pour sa souplesse et le respectaient. Ce devait être la seule occasion où Lucy et Mickaël passaient un moment ensembles.  

Mais les choses avaient changé. Mickaël Machina n'était plus le Commandant d'un service secret, mais un Roi dont le visage était connu de tous. Il avait beaucoup d'ennemis, même à Unys. Exposer sa relation avec Lucy la mettrait beaucoup trop en danger. Il avait tant bien que mal préservé le secret de l'existence de sa fille. Elle ne comprendrait surement pas, mais Mickaël n'avait pas le choix.  


- Je ne peux pas, répondit-il d'une voix neutre. Je dois travailler sur un dossier important.

Un petit lutin cotonneux choisit ce moment-là pour grimper sur les épaules du Roi. Avant que ce dernier ait le temps de réagir, Zadkiel lui ébouriffa les cheveux en tirant la langue.  

- Allez, Mickaëlounet ! s'écria le Pokémon. Ca fait ULTRA longtemps qu'on a pas vu la petite Lucy !  

- Zadkiel...  

- Allez quoi ! Ca va te décoincer, t'en as besoin, mon vieux ! T'auras qu'à te déguiser ! En plus tous les ans t'avais hâte d'y aller !


Mickaël se leva brusquement, faisant perdre l'équilibre de Zadkiel qui tomba en arrière, rebondissant sur son coton. Le Plasma se rassit ensuite calmement, se recoiffant rapidement avec les doigts avant de croiser les mains, restant silencieux. Le Farfaduvet avait raison. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Mais c'était un Roi, maintenant. Un meneur. Pas un simple citoyen. Il ne pouvait vraiment pas se le permettre...  

- C'est d'accord.  

... Eh bien, voilà qui était inattendu ! Esther revint à ce moment-là avec de la nourriture pour Pokémons de haute qualité qu'il donna aux compagnons de Lucy, ainsi que le plat principal.  

- Ce soir, moules frittes, Mylord et Mylady. Bon appétit.  

Mickaël regarda son plat d'un air fortement étonné, levant un sourcil, tandis qu'Esther faisait un clin d'oeil complice à Lucy en s'éclipsant. Des... moules frittes ? Quoi ? Depuis quand le cuisinier faisait ça ? C'était une maison bourgeoise, ils avaient largement les moyens de faire des repas plus riches. Mickaël finit par comprendre en regardant Lucy. Ce repas n'était pas pensé pour lui, mais pour sa fille. C'était un repas de fête, pour son retour que tout le manoir attendait. Autant manger quelque chose "d'inhabituel" !

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Lun 3 Fév - 20:56

Mickael n’avait pas répondu, en effet, Esther était arrivée au bon moment pour le chef Plasma, Ah, m’enfin, Lucy savait d’avance que Mickael éviterait le dialogue là-dessus, elle le connaissait son père, et ce, depuis bientôt dix huits ans. Donc bon, il ne pouvais plus surprendre sa petite fille, le Roi Plasma. L’entrée se passa donc réellement dans le calme, Esther fut d’accord pour ammener de la nourriture pokémons aux amis de Lucy, puis, là, le moment le plus fatidique de la fête de la fondation, la réaction de Mickael allait jouer sur l’humeur de Lucy, elle croisait vraiment les doigts pour un oui…Ce fut après un grand moment de silence, que la sentence tomba :

- Je ne peux pas. Je dois travailler sur un dossier important.

Lucy autait pu tomber à terre, elle y croyait, mais à un point, elle perdit rapidement son sourire, non, c’était vraiment impensable que Mickael refuse de l’emmener à CETTE fête, c’était impossible, vraiment…Mais là, un Archange arriva alors, afin d’aider Lucy, Zadkiel.

- Allez, Mickaëlounet ! Lucy rigola à ce surnom affectueux, c’était vraiment un pokémon sans gène ce Farfaduvet.. Ca fait ULTRA longtemps qu'on a pas vu la petite Lucy !  


-...


Lucy se mit alors à nouveau à prier dans sa tête, elle en pria le Dragon Originel, Arceus, Mew, Celebi, et plein d’autres, elle voulait vraiment que son père accepte ce moment père/fille, ce serait juste, le plus beau cadeau qu’elle pouvait avoir pour ses dix huit ans - Zadkiel.. A ces mots, Lucy commençait à reperdre à nouveau de l’espoir, mais Zadkiel était obstiné, le pokémon farceur allait aidé la Machina à avoir la seule chose qu’elle voulait vraiment : Un moment heureux avec son père, sans prise de tête, sans rien, juste un bon moment.

- Allez quoi ! Ca va te décoincer, t'en as besoin, mon vieux ! T'auras qu'à te déguiser ! En plus tous les ans t'avais hâte d'y aller !


Lucy était pliée de rire, ah non mais là, Zadkiel n’avait-il aucune limite honnêtement ? Puis, se déguiser ? Pour quoi faire ? Là, Lucy ne comprenait pas pourquoi son père devait se déguiser, avait-il honte de sa fille ? Non, ce n’était surement pas ça…Mais là, la dernière phrase de Zadkiel…Mickael aimait donc cette sortie Père-Fille… ? Lucy avait toujours cru qu’il faisait ça uniquement pour elle, histoire de se faire bien voir, mais non, il adorait ça donc, sortir avec sa fille, pour rigoler, se détendre…Ca, Lucy ne le savait pas, elle regardait différement son père, en arborant un très grand sourire, elle n’attendait qu’un seul mot, le mot qu’elle attendait tant, significatif de l’acceptation du Chef Plasma de sortir s’amuser une nouvelle fois…

- C'est d'accord.  

Lucy sauta de joie en se levant de sa chaise, allant faire un gros Calin doublé d’un bisou sur la joue à son père, elle était vraiment heureuse, elle n’arrêtait pas de dire Merci à Mickael, elle était, aux anges. Mais elle se réassit lors de l’arrivé du plat principal, plat, qui se trouvait d’ailleurs, être son préféré.

- Ce soir, moules frittes, Mylord et Mylady. Bon appétit.  


Esther fit un clin d’œil à Lucy, celle-ci le lui rendit, en effet, elle avait effectivement comprit que le plat était pour elle, pour fêter son retour au Manoir. C’était une attention qui faisait plaisir à la jeune Lucy, qui allait peut être avoir son dessert préféré, Un mélange du gâteau de crèpe, de la charlotte au chocolat, du mille feuille, du Volucité-PortYoneuve, (Alias Paris-Brest), ainsi qu’un chou de pièce montée, puis bien entendu, crème anglaise, crème au chocolat, et coulis de fruit rouge, ce soir. Elle adorait ce mélange improbable de plein de bonnes choses, c’était surement la seul, je préfère précisé que toute les choses ne sont pas mélangés, mais posées séparément sous forme d’une pièce montée par exemple, mais la blondinette prends toujours un peu de tout dans chacunes des bouchées…Mais Non ! Ca, elle l’aurait peut-être Samedi soir avant ou après la fête de la fondation, pourquoi ? Car c’était son anniversaire après tout ! Oui, c’était peut être ça, qu’elle allait avoir par les cuisiniers ! Mais, n’oublions pas la politesse !

-Merci Esther, remercies les chefs pour moi s'il te plait ! Bon appétit Papa !


Elle prit alors une moule, dans sa bouche, puis une fourchette de fritte, c’était vraiment excellent, la cuisine du Manoir lui avait vraiment manqué, elle adorait ça ! C’était excellent, tout simplement excellent ! Elle regardait ses amis, les pokémons manger leur nourriture pokémon, puis dit :

-Papa, j’aurais une dernière demande à te faire…Je souhaiterais, combattre Lucifer.


Elle avait été sérieuse au fond, mais l’avait dit comme si elle disait « Papa, je sais je suis énervante, mais je peux avoir le Ketchup s’il te plait ? » Enfin bref, elle voulait également vaincre la chose dont elle avait le plus peur au monde, encore plus que les Teams ou le regard froid de son père, Lucifer était réellement un véritable cauchemare pour elle, elle était décidée à franchir le fait de ne plus avoir peur de rien, mais ça, c’était une autre histoire…Elle remit ensuite des frittes ainsi qu’une moule dans sa bouche, toujours aussi excellent ! Après la réponse de son père, qui serait surement innatendue, elle dit : -Demain, je suppose que nous nous remmetons à travailler à l’aube sur mon entraînement ? Dit-elle enthousiasmée.

[HRP : J’ai l’idée, que dans ce RP, à la fête de la fondation, Lucy gagne une pierre à un jeu, pour son père, et que cette pierre soit une Absolite, qu’en dit tu ? ^^]

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Jeu 6 Fév - 16:37

Lucy mangeait joyeusement son repas tandis que Mickaël regardait toujours son assiette d'un air médusé, comme un Sabelette qui voyait pour la première fois la mer. Non pas que Mickaël déteste autant les moules frittes qu'un Sabelette déteste l'eau, non. Plutôt, ça faisait une éternité qu'il n'avait pas mangé quelque chose d'aussi simple et classique. Depuis qu'il n'était plus un simple roturier, en fait. Et encore, même à cette époque, il essayait de manger le plus souvent possible comme ces nobles qui le fascinaient lorsqu'il était jeune, voulant leur ressembler. La providence lui avait fait croiser la route de la famille Heartfilia, et depuis, il avait essayé d'écarter le plus possible son ancienne condition d'homme du peuple de son nouveau mode de vie, n'en parlant jamais et oubliant presque ses origines. Mais, tout comme il avait rejeté les valeurs de ses parents, Lucy rejetait les siennes, lui rappelant d'où il venait. C'est ainsi qu'une fois la surprise passée, il commença à manger son repas sans vraiment y faire attention.

- Papa, j’aurais une dernière demande à te faire…

Mickaël releva un instant son regard de son assiette pour regarder Lucy. Décidément, elle en voulait des choses, sa fille. Il espéra secrètement qu'il n'en avait pas fait une enfant pourrie gâtée...

- Je souhaiterais combattre Lucifer.

Alors là... Ca, c'était encore plus inattendu que la rébellion des cuisiniers du manoir ! Mais quoi qu'il en soit, Lucy ne semblait pas mesurer pleinement les conséquences de sa demande. Même s'il était son dresseur depuis une trentaine d'années, Mickaël ne contrôlait pas entièrement Lucifer. Ce n'était pas parce qu'il était un mauvais dresseur, non. C'était parce que la Lugulabre était une entité existant depuis bien plus longtemps que le Plasma. Si Lucifer suivait Mickaël et ne lui volait pas son âme, c'était uniquement parce que l'humain avait gagné leur partie de Cache-Cache, et parce qu'avec lui, le spectre était sûr de rencontrer des âmes intéressantes. Mais Lucifer n'avait pas le même respect pour Mickaël que Tsaphkiel ou les autres Pokémons de leur équipe. C'était plus une situation d'entraide... lorsque Lucifer se sentait d'humeur à aider.

- Lucifer est dangereuse, répondit Mickaël d'un air encore plus sérieux que d'habitude. Tu le sais très bien. Si elle ne tue pas toute personne qu'elle croise, c'est uniquement parce que je l'en empêche. Si tu la combat, elle ne jouera pas avec les règles « classiques » des combats Pokémons. De plus, tu as déjà joué aux héroïnes une fois, et regarde dans quel état tu t'es retrouvée à cause de simples sbires. Maintenant, imagines face à Lucifer, un Spectre combattant depuis plus de trente ans et dont le seul plaisir est, au mieux de terroriser, au pire de tuer. Tant que tu seras aussi inconsciente, je ne peux te laisser l'affronter.

La réponse de Mickaël était claire. Pour l'instant, Lucy n'était pas prête. Elle semblait avoir fait des progrès, mais la nonchalance avec laquelle elle avait abordé la question montrait qu'elle était encore trop jeune et insouciante pour affronter le Spectre. Pendant ce temps, la vieille Esther avait amené le dessert, une coupe de glace à la vanille – beaucoup moins que ce que Lucy espérait, mais bon, il ne fallait pas exagérer et prendre ses rêves pour des réalités ! Mickaël congédia la servante d'un signe de la main et d'un mouvement de la tête lorsqu'elle s'approcha de lui après avoir servir Lucy, lui faisant silencieusement comprendre qu'il n'en voulait pas.

- Néanmoins, ajouta-t-il après avoir bût une gorgée dans son verre d'eau, tu pourras si tu le souhaites te mesurer aux autres Pokémons sous mon commandement. Ce sera un bon moyen de voir si tu as progressé.

- Demain, continua alors Lucy, je suppose que nous nous remettrons à travailler à l’aube sur mon entraînement ? 

Mickaël hocha la tête. Il pensait lui laisser un peu de temps le matin pour se reposer, mais a priori la jeune femme en avait dans le ventre et voulait devenir meilleure au combat en un minimum de temps. Voilà qui était fort louable de sa part. Si c'est ce qu'elle souhaitait, alors Mickaël accéderait à sa demande, beaucoup plus réaliste que celle d'affronter Lucifer.

- Il se fait tard, énonça Machina en se levant. Reposes-toi ce soir si tu souhaites rassembler tes forces pour demain. L’entraînement sera plus long et difficile qu'aujourd'hui.




Le lendemain, Mickaël attendait calmement dans le jardin, observant la statue des Amants, son épée passée au côté. Il portait des vêtements semblables à ceux de la veille, une chemise blanche et un pantalon noir. Tous ses Pokémons, sauf Lucifer, étaient tranquillement assis non-loin, parlant entre eux – sauf Metatron qui dormait, comme à son habitude. Il patientait donc le temps que sa fille se prépare à la suite de leur entraînement. Normalement, Esther devait lui avoir préparé une tenue plus sportive que celle que la jeune femme avait lors du premier entraînement, ainsi que des pansements, les débutants souffrant souvent de cloques au niveau des jointures entre la paume et les doigts lorsqu'ils commençaient l'apprentissage du maniement de l'arme blanche et que leurs mains n'étaient pas encore habituées à tenir le manche de leur épée aussi longtemps et avec autant de frottements. Ses mains ne seraient certainement plus aussi douces qu'avant, comme c'était arrivé à Mickaël et à bon nombre d'épéistes avant lui, mais avec un peu de pratique, ses mains s'habitueraient à ce contact et elle pourrait se battre sans avoir peur des cloques. Mais oublions cette digression, et revenons au Roi Plasma qui continuait d'observer la statue, son expression indéchiffrable.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mar 18 Fév - 20:27

Lucy et son père était toujours en train de mangé des Moules Frittes, plat préféré de Lady Heartfilia Junior. Les discussion étaient quasiment aussi nombreuses que les demandes de Lucy, celle-ci voulait principalement savoir des choses sur son père, mais aussi donc, vouloir avoir une soirée d’amusement avec lui, d’ailleurs, grâce au petit Lutin Zadkiel, elle avait réussi à forcer la main du Machina, en effet, le jour de la fondation de Méanville-Alias Le jour de l’anniversaire de Lucy, il y aurait le père et la fille dans la place, celle-ci devait absolument réserver un chariot pour la Parade ! Quoique, en pensant à la réaction de son père, elle oublia vite cette idée…Questions demandes, la nouvelles était un combat contre Lucifer, avec comme réponse, la suivante :

- Lucifer est dangereuse. Tu le sais très bien. Si elle ne tue pas toute personne qu'elle croise, c'est uniquement parce que je l'en empêche. Si tu la combat, elle ne jouera pas avec les règles « classiques » des combats Pokémons. De plus, tu as déjà joué aux héroïnes une fois, et regarde dans quel état tu t'es retrouvée à cause de simples sbires. Maintenant, imagines face à Lucifer, un Spectre combattant depuis plus de trente ans et dont le seul plaisir est, au mieux de terroriser, au pire de tuer. Tant que tu seras aussi inconsciente, je ne peux te laisser l'affronter.


Lucy avait fait sa demande de combattre le spectre le plus puissant existant sur cette planète, et Mickael avait strictement refusé, mais là, Blondinette avait compris, l’importance de sa demande, elle ne s’en était absolument pas rendu compte avant la mise en garde de son père. Elle avoua son erreur, là, elle n’était pas prête finalement pour ce test final, mais quand elle sera mature, elle aura le droit de combattre, et devoir le spectre avec les yeux étourdis, symbole du fameux K.O, un jour. Esther, ensuite, arriva avec un Dessert, une boule de glace à la vanille, différent de ce que Cruchette voulait, mais excellent quand même ! Mickael lui, n’en voulait pas, pas grâve, Lucy Bavait sur une deuxième boule de glace, Esther l’ayant remarqué, s’avança, et donna, en lançant un clin d’œil à sa chouchoute, la seconde glace à la vanille à Lucy, qui se régalait, c’est alors que son père, pendant qu’elle mangeait déjà la deuxième coupe :

- Néanmoins, ajouta-t-il après avoir bût une gorgée dans son verre d'eau, tu pourras si tu le souhaites te mesurer aux autres Pokémons sous mon commandement. Ce sera un bon moyen de voir si tu as progressé

Lucy s’arrêta, elle s’essuya la bouche avec une serviette de soie, puis réfléchit, combattre Tsaphkiel, Haniel et les autres était une idée excellente ! Elle pourrait entraîner Evoli et les autres afin d’augmenter son niveau pour les concours, après tout, il lui manquaît trois rubans pour prétendre à participer au grand Festival et ainsi, devenir la Top-Coordinatrice qu’elle rêve d’être depuis toute petite. Elle répondit donc : -Avec Plaisir Papa ! Elle reprit ensuite tranquillement sa dégustation, heureuse d’avoir une chance de combattre sa garde princière, si puis-je dire, car en effet, ces pokémons l’ont souvent protégé petite, après tout, mais, c’est une autre histoire…

- Il se fait tard, Reposes-toi ce soir si tu souhaites rassembler tes forces pour demain. L’entraînement sera plus long et difficile qu'aujourd'hui.

-D’accord Papa, bonne nuit ! Dit-elle avant de s’avancer pour faire la bise et un câlin à son père. Elle monta ensuite dans sa chambre, ouvrit sa couette, et se mit dans son lit pour dormir quelques minutes après, ce lit si douillé qui lui avait manqué, à la bondinette. La nuit allait être réparatrice pour celle qui avait encore quelques courbatures...

Le lendemain matin, elle fut réveillée par Esther, qui lui expliqua que le petit déjeuné était près, elle le prit alors rapidement, ce fut un bol de céréale avec du lait chaud, il n’y en avait pas beaucoup, mais disons qu’après l’entrainement, elle aurait le droit à un meilleur petit déjeuné, à mon avis ! Elle le prit donc rapidement, avant d’aller se passé un coup rapidement, elle prendrait un bain après avoir sué. Elle s’habilla avec un Jogging rose, et gris, des baskets Violettes, tenue préparée spécialement pour l’occasion par Esther, qui était vraiment aux petits soins pour Lucy ! Enfin bref, elle prit ses clés, son épée, et descendit pour aller dans le jardin, elle s’avança vers son père, qui regardait la Statut des Amants, d’un regard étrange. –Bonjour Papa, tu vas bien ? Lui dit-elle avant de lui avoir fait la bise. Après la réponse de son père, et surement sa propre réponse à un hypothétique « Et Toi » venant du Roi Plasma, qui serait « Très bien, j’ai récupéré de l’entraînement d’Hier », elle sortit ses cinq clés, pour dévoiler, Evoli Chromatique, Mentali, Phyllali, Voltali aux lunettes de soleil, ainsi que Mimitoss ! Puis elle dit : -Papa, on commence par l’entraînement à l'épée, ou alors par le combat pokémon ?

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Sam 8 Mar - 17:07

Cette statue était vraiment fascinante. A chaque fois qu'il l'observait, Mickaël découvrait un nouveau détail. Des fois, il avait même l'impression que la statue avait changé en certains endroits. Mais ce devait être les effets de la corrosion et de la solitude qui devaient lui donner cette impression. Parfois, il pensait même voir du coin de l'oeil les deux amants tourner la tête vers lui et le juger. Si cette statue était un cadeau et la preuve de l'amour de Leila Heartfilia envers Mickaël Machina, elle était aussi un memento de la peine que le vieil homme cachait au plus profond de lui.

L'arrivée de Lucy tira Mickaël de sa contemplation et il se tourna vers elle. Elle avait emporté son épée. Bien, il n'aurait pas à perdre du temps en lui disant d'aller la récupérer. Elle avait aussi troqué sa tenue de la veille contre une tenue de sport rose, bien plus adaptée pour l'exercice physique. Ils s'échangèrent quelques banalités, après quoi Lucy sorti un trousseau avec d'étranges clés. Les Pokéballs incrustées à l'intérieur laissèrent sortir les Pokémons qu'Esther avait nourri la veille : l'Evoli chromatique que Mickaël avait confié à sa fille lors de l'un des rares aniversaires où il avait pût être présent, trois Evolitions, ainsi qu'un Mimitoss. Cinq Pokémons. Mickaël en possédait également cinq à cet instant, Haniel et Lucifer ne se battant pas : Tsaphkiel l'Absol, Zadkiel le Farfaduvet, Metatron le Mygavolt, Gabriel le Guerriaigle et Raphaël le Shaofouine. Une fois ses Pokémons révélés, Lucy demanda à son père :


- Papa, on commence par l’entraînement à l'épée, ou alors par le combat pokémon ?


- Hier, j'ai évalué tes capacités de combattante
, répondit Mickaël. De ce fait, aujourd'hui, je vais voir si tu es une bonne dresseuse.

Mickaël tourna les talons et s'éloigna, rejoignant ses Pokémons et laissant entre lui et sa fille la distance réglementaire pour un combat de Ligue. Alors qu'il se retournait pour faire face à Lucy, ses Pokémons l'avaient entouré. Mais ce n'était plus les gentils Pokémons qui avaient accompagné la jeune femme pendant son enfance et qui étaient toujours là pour s'amuser avec elle ou la réconforter. Non, à cet instant, les cinq Pokémon avaient quelque chose de... terrifiant. Ils regardaient tous Lucy avec des yeux perçants où on ne voyait plus la moindre trace de pitié, comme des bêtes prêtes à tuer au moindre ordre de la part de leur maître. Ils ne formaient plus qu'une seule entité aux multiples membres créée pour le combat, jusqu'à la mort et sans concessions.

- Tes Pokémon et toi ne devez former qu'un seul être, expliqua Mickaël. Tu possèdes de nombreux camarades sur le champ de bataille, mais tes Pokémons restent tes plus précieux alliés. La moindre erreur, la moindre hésitation pourrait te coûter la vie de l'un d'entre eux.

Ceci dit, il pointa son doigt dans la direction de Lucy, prenant une véritable pose de Dresseur, à la fois élégante et sûre, montrant son expérience. Ses anciennes habitudes de Dresseur Pokémon, qu'il avait caché à sa fille, avait tendance à ressortir lorsqu'il combattait.

- Gabriel.

Le grand Guerriaigle étendit ses ailes et décolla du sol, soulevant au passage une bourrasque de sable. Il passa par-dessus Mickaël et se plaça devant celui-ci avant de pousser un long cri perçant vers Lucy, la fixant de ses yeux de prédateur. L'oiseau de proie serait le premier adversaire de la coordinatrice. Si on oubliait Lucifer qui était absente, Gabriel était bel et bien le Pokémon le plus terrifiant de Mickaël, de part sa taille bien plus imposante que celle des autres et son corps fait pour tuer. Néanmoins, Mickaël avait décidé de ne pas commencer trop fort contre Lucy. En effet, bien que Gabriel avait l'avantage du type face à deux des Pokémons de Lucy, il avait également un désavantage face à l'un d'entre eux. Bien connaître les types de chaque Pokémon, ou tout du moins savoir les analyser, et utiliser cette donnée à son avantage était la base de toute stratégie lors des combats. Mais Lucy avait-elle acquis ces bases ?

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Sam 15 Mar - 15:41

Lucy avait remarqué que son père admirait la statut le représentant lui et Leila. Elle n'avait pas comprit pourquoi, c'était comme-ci, la personne la plus impassible qu'elle connaissait était plongée dans une autre dimension où personne ne pouvait avoir accès, il était dans un instant de réflexion, voir de nostalgie...C'était quelque chose d'assez unique à voir, le Roi Plasma qui, connu pour être d'un calme de premier ordre, était là, à réfléchir sur cette statut, ses souvenirs avec Leila, Lucy était la première surprise. La garde Royale était là, Zadkiel, Tsphakiel, Gabriel, Raphael et Métatron seraient combattant, ça, Lucy l'avait comprit, elle savait qu'Haniel était plus un animal de compagnie et que Lucifer n'avait en aucun cas le droit d'intervenir dans ce combat. Cinq contre Cinq, pauvre Cruchette, elle n'avait surement aucune chance face à son puissant père, mais cet entrainement intensif était le début d'une longue série, qui ferait de Lucy, ce qu'elle deviendrait : Une excellente dresseuse de Pokémon qui montrerait la supériorité des forces du biens ! Ce n'est qu'après les salutations, et la venue de l'équipe de Cruchette, que la conversation importante débuta, car oui, Lucy voulait savoir par quoi elle devait commencer, combat réel, ou Poké-Poké ? Voici la réponse !

- Hier, j'ai évalué tes capacités de combattante, répondit le père qui s'improvisait entraineur à sa fille devenue élève. De ce fait, aujourd'hui, je vais voir si tu es une bonne dresseuse.

Elle hocha la tête. Lucy, une bonne dresseuse? Et bien, on ne pouvais pas dire que notre Blondinette se débrouillait mal, non, ce serait mentir, pour preuve, elle avait battu, à Jadielle, le Tetarte d'Anariève, et le Cryptéro de Sheena à Nénucrique, bon, pour ce second combat, elle avait gagné au niveau des points, c'est vrai, mais face à Anariève, elle avait gagné de justesse mais en mettant K.O le pokémon Aquatique, donc bon, et face aux sbires Rockets et Magma à Safrania, elle avait également été très douée, donc oui, Lucy était une bonne dresseuse pour le temps qu'elle à parcourue en voyage initiatique qui n'était pas si grand que ça finalement. Mais, revenons au sujet principal, tel un Draco qui se mit de dos à Harry dans un duel de sorciers, Mickael se retourna et prit place à une vingtaines de mètres de Lucy, pour laisser la place à un terrain, qui allait désormais devenir, un champ de bataille.

- Tes Pokémon et toi ne devez former qu'un seul être, expliqua Mickaël. Tu possèdes de nombreux camarades sur le champ de bataille, mais tes Pokémons restent tes plus précieux alliés. La moindre erreur, la moindre hésitation pourrait te coûter la vie de l'un d'entre eux.

Une explication qu'un entraineur sortait souvent, l'union psychique entre le dresseur et le monstre de Poche. Quelque chose que Lucy connaissait parfaitement, elle arrivait à comprendre ses Pokémons très facilement, comme si elle avait une espèce de don pour lire dans le cœur de ceux-cis. Mais bon, ce n'était pas le cas à priori. Cependant, la deuxième partie de la réplique de Mickael troublait Lucy, l'hésitation, un sentiment que Cruchette ressentait souvent lors des concours, enfin, la deuxième phase précisément, lors d'une contre attaque de l'Adversaire, elle ne savait pas quel combo utilisé, de peur qu'un faux mouvement se place dans ledit combo, m'enfin, Lucy avait tout de même conscience que les concours et les combats contre les Teams, c'était loin d'être la même chose, il y avait plein d'autres enjeux plus importants, plus vitaux, en autre. Elle répondit vivement à son père :

-Je les protègerais ! Je préfère mourir à leur place!

Elle était clair, mais s'était exprimer rapidement, elle n'avait pas conscience de ce qu'elle disait, elle était troublée, mais sans plus, elle écouta la réponse de son père, dans l'hypothèse où il y en avait une, elle secoua la tête, pour se préparer psychologiquement au combat qui allait être d'une tension des plus palpables. Mickael envoya alors le premier adversaire de Lucy.

- Gabriel.

Gabriel le Gueriaigle, un pokémon surpuissant, troisième dans la hiérarchie de puissance des amis de Mickael établie par Lucy, en premier il y avait bien évidemment Lucifer, et en Second, Tsphakiel, qui finirait surement par devenir première, et ça, très bientôt. C'était un Gueriaigle légèrement plus grand que la moyenne, mais pas un géant comme un Kaorine antique enfermé dans une pokéball de pierre, non, par exemple, si la moyenne était d'un mètre cinquante, lui faisait un mètre soixante voir soixante-cinq maximum. Enfin bref, tous ça pour dire, qu'il imposait la force brute. Il était plutôt terrifiant, mais également très puissant, ce grand Oiseau qui prit son envole pour se mettre sur le terrain Maintenant pour Lucy, il fallait utiliser tous ce qu'elle avait appris lors de ce début de voyage initiatique. Bien évidemment, elle connaissait les bases comme la table des types, et heureusement pour elle d'ailleurs, déjà qu'elle n'était pas futée par moment...Alors là, ça aurait été juste une catastrophe totale.

-Papa, je vais te montré ce que je sais faire : Voltali, je te choisit !

Il était temps pour Lucy, qui possédait donc le choix de lancer la première attaque de réfléchir, Voltali possédait un MovePool remplit de trois attaques Electriques des plus puissante, et une attaque Normal, il fallait réfléchir à un bonne utilisation des attaques, l'avantage type était présent, mais était loin de tout faire, Lucy mit ses mains sur son crane en fermant très fort les yeux, elle réfléchissait encore et encore, jusqu'à se souvenir du pouvoir d'une des attaques électriques du jeune pokémon aux lunettes de Soleils des plus swaggs, qui appartenaient à l'origine, à Cruchette ! Celle-ci répliqua avec une première attaque en ouvrant les yeux, enflammant son regard, et mit sa main gauche sur sa taille, et sa main droite sur devant elle, en pointant Gabriel :

-Voici une attaque Electrique...elle fit une pause exprès pour voir ce que son père allait faire comme tête, en pensant surement que sa fille était persuadée que l'avantage du type était le seul atout de Lucy : -Onde De Choc !

L'attaque Electrique citée se matérialisa de Voltali sous forme d'une longueur d'Onde électrique, bien entendue, et de couleur bleue. La particularité de cette attaque, c'était qu'elle n'avait aucun risque de faillir, mis à part l'attaque abri, mais Lucy n'avait aucun souvenir d'avoir vu Gabriel utilisé cette attaque, enfin, défense pour être exacte. Donc, aucun risque de voir cette attaque contrée ! Lucy était fière d'elle, mais ce n'était pas tout ! Elle allait être sure d'infliger des dommages ! Par un combo utilisant attaque Physique ET spéciale !

-Ce n'est pas tout, Improvisation Electacle !

What is it? Where is Bryan ? Quel est le rapport? Tant de questions ! Electacle improvisé était la fusion de Vive Attaque, lancée par Voltali qui était déjà pas mal rapide, combinée de fatal-foudre, qui, avec la pression de la vitesse, s'apposa, en quelque sorte, sur le corps de Voltali, qui créa alors une sorte d'Electacle ! Maintenant, à voir si l'attaque toucherait Gabriel, ou pas...C'est une question, qui aura une réponse, dès la réponse de Mickael !

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Dim 23 Mar - 20:02

Le premier Pokémon que Lucy envoya était un Voltali portant des lunettes de soleil. Un Pokémon de type électrique, dont la vitesse pouvait rivaliser avec celle de l'Aigle géant. C'était un bon choix. Non-seulement pour la vitesse, mais également pour l'avantage du type que Lucy possédait ainsi. Mais bien sûr, seul un novice pourrait croire que ce simple avantage suffirait à la victoire de la jeune Machina. Là où Lucy n'avait commencé son voyage que depuis quelques mois, Mickaël combattait alors qu'il était encore plus jeune que sa fille. L'expérience entre les deux faisaient encore une énorme différence.

Lucy ferma les yeux et resta immobile un instant, donnant l'impression de réfléchir. Gabriel continuait de la fixer de son œil meurtrier, les dents et les os de ses anciennes proies accrochés à ses colliers tintant à chaque battement d'ailes. Si il s'était agis d'un combat classique, Mickaël aurait déjà envoyé Gabriel attaquer le Voltali de sa fille. Le combat a toujours été pour lui comme une véritable bataille. On ne laisse pas son adversaire prendre ses repaires, au contraire, on profite de chaque instant de faiblesse pour frapper. Autant dire que Mickaël était plus que clément avec sa fille qui prenait un long moment pour réfléchir, en plus en quittant le terrain de combat des yeux. Finalement, elle rouvrit les yeux et prit à son tour une pose de dresseur. Décidément, ce tic était de famille. Mickaël, quant à lui, était resté de marbre, ayant rebaissé son bras et observant sa fille de ses yeux de glace.


- Voici une attaque électrique... Onde de choc !


Un choix judicieux, en effet. Etant dans la moyenne en terme d'efficacité, la force de cette attaque était surtout son côté inesquivable, se propageant dans toutes les directions, telle un champ électromagnétique progressif passant d'atome à atome.

L'Onde de Choc percuta Gabriel qui laisse échapper un coassement à l'impact. Pendant un court instant, le Guerriaigle sembla en mauvaise posture, des arc électriques parcourant son corp. Mais la petite victoire de Voltali fut de courte durée, car l'oiseau géant déploya d'un mouvement brusque ses ailes, l'électricité se dissipant dans l'air. L'Evolition électrique préparait déjà son attaque suivante : une combinaison de Fatal-Foudre et de Vive Attaque, créant un simulacre d'Electacle. Ingénieux. Mais toujours un simulacre.


- Lame d'Air.

Le combat commençait enfin pour Gabriel. Stabilisant son vol, il donna plusieurs coups d'aile devant lui. L'air devint soudainement plus dense et propagea une onde de choc qui se dirigea droit vers Voltali, anticipant à merveille où ce dernier allait passer. Le but n'était pas vraiment de faire des dégâts, mais plutôt de stopper son attaque. Ainsi, faire chuter le Voltali permettait de stopper sa Vive Attaque. De plus, les Pokémon électriques ne peuvent produire de l'électricité que pendant une certaine période, après laquelle ils sont obligés de réinitialiser leur attaque. Fatal-Foudre étant une attaque particulièrement gourmande en énergie électrique, elle faisait partie des plus compliquées à maintenir sur la durée, contrairement à Electacle qui elle ne demandait au final que peu d'énergie en comparaison. La combinaison de Lucy était dévastatrice, certes... mais il s'agissait clairement d'un combo fait pour gagner en un coup, pas pour être répété.

- Bien tenté, déclara calmement Mickaël tandis que Gabriel observait le Voltali au sol dont l'électricité se dissipait. Gabriel... Aéropique.

Si Voltali avait une attaque inesquivable, il en était de même pour Gabriel, qui allait maintenant lui montrer la différence de niveau entre eux deux. Le Guerriaigle prit de l'altitude, puis plongea en piqué sur le Voltali à une vitesse terrifiante, bec en avant, dans un cliquetis d'os s'entrechoquant de manière macabre. Il avait l'intention de vite en finir avec ce combat, n'aimant pas particulièrement recevoir des chocs électriques, mobilisant toute sa puissance dévastatrice. Gabriel était un vrai guerrier. Il ne laisserait aucune chance à son adversaire.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Dim 20 Avr - 20:12

Lucy était en duel avec Mickael, son père. L’entraînement version poké-poké, comme dirait le légendaire dresseur Green, le rouquin, qui ferait d’ailleurs un superbe couple avec Red soit disant passant, mais ça, qu’importe. Elle avait donc envoyé une Onde-De-Choc, via Voltali, sur Gabriel, qui était un pokémon vol ! L’attaque avait fait mouche, le pauvre gueriaigle était déjà affaiblit, alors que notre évolition était en pleine forme, ça, je vous rassure ! Pour continuer, une simulation de l’attaque électacle avait été lancée sur le pokémon vol, mais cela ne risquait pas de fonctionner, alors que Lucy était confiante, elle avait totalement oublié que son père n’avait pas débuté le combat, jusqu’à maintenant.


- Lame d'Air.


Le pokémon aérien avait désormais stabiliser son vol, il était enfin prêt à agir. Dans cette cour, tout était encore plus ou moins calme, mais la tempête arriva lorsque Gabriel fit bouger ses ailes, envoyant un vent puissant sur Voltali qui s’arrêta dans sa course et tomba à terre, heureusement, sa capacité était Absorbvolt, les attaques électriques étaient donc sans effet, au contraire, elles lui redonnaient de l’énergie. Donc bien qu’il fut envoyé prêt de la statue des amants, Voltali avait récupérer de l’énergie avec l’attaque Fatale Foudre qui avait servi à créer la formation du faux électacle. Le pokémon électrique se remit devant sa maîtresse avec Vive-Attaque, prêt à reprendre le combat. Lucy était assez inquiète, elle s’était retenue d’hurler de peur. Elle devait se concentrer, ne faire qu’un avec son pokémon, comprendre ses pensées, lire dans son coeur. Elle ferma les yeux, poussa un grand souffle...Sauf que pendant cet instant de transe, Mickael avait ordonné de lancer une attaque aéropique sur Voltali, Lucy ne réagit que l’instant d’après, c’était le bon moment pour agir !


-Désolé père, mais j’ai plus de ressources que ça ! Onde De Choc !


Elle avait eut un coup de chance la Blondinette ! En effet, ce moment de concentration avait finalement permit à Gabriel de commencer sa descente en piqué, il ne pouvait désormais plus s’arrêter, Voltali allait forcément se prendre le coup, mais le piaf allait également subir une attaque à bout portant ! Lucy sourit. Elle était fière de son coup, car c’est effectivement ce qui se passa, Gabriel frappa Voltali, mais ce dernier lâcha son attaque électrique qui était, je le rappelle, inesquivable de nature, alors à bout portant, il faudrait être Arceus pour réussir ce miracle !


-Maintenant, Tonnerre sur toi même l’ami, puis fatale foudre par le ciel !


Non, Voltali ne maîtrisait pas l’attaque Tonnerre, seulement Fatale-Foudre, mais il avait subit un entraînement pour faire évoluer la puissance de l’attaque à volonté, là, il baissa donc la puissance de l’attaque électrique afin de se recharger, il était après tout essoufflé après l’impact de Gabriel, mais l’attaque qu’il se donna lui permit donc de récupéré des forces ! La Cruche avait apprit ce coup dans le cas où elle devrait affronter des pokémons plus fort que les siens ! Mais après, l’attaque finale débuta. Voltali envoya le surpuissant rayon électrique dans le ciel, créant un trou dans les nuages….Ce Trou fut remplit par une décharge électrique encore plus grande qui frappa le lanceur. D’un côté, il absorbait l’attaque pour se régénéré, mais de l’autre, il assimilait l’électricité de l’attaque pour relâcher la force sous forme d’une armure de foudre ! Et oui, comme Sacha face à Tatia et Levy. Voltali avait désormais une couleur Or aux reflets noirs, c’était magnifique. Purement une attaque de concours au début, elle augmentait les statistiques de Voltali ! C’était un énorme bonus ! La prochaine attaque sera peut être la dernière, c’était même sur, car malheureusement, l’armure de foudre avait un inconvéniant qu’il fallait utilisé par tous les moyens.


-Maintenant, Vive Attaque !


Voltali fonça à toute vitesse, de l’électricité parcourait son corps, il n”avait jamais été aussi rapide. Il rebondit au dernier moment pour frapper son opposant, mais c’est à ce moment que l’inconvéniant de l’armure apparu...Elle se dissipa ! Et oui, elle ne durait que vingt secondes au grand maximum, mais cette inconvéniant devenait ici qualité, puisque l’armure redevint foudre et transforma Vive Attaque en électacle ! Lucy était en effet douée en combinaison, mais elle avait trop tendance à oublier qu’elle n’était pas la seule qui pouvait avoir de la ressources, surtout que là, une simple prise de hauteur suffirait à anéantir l’attaque combinée de Voltali, et Gabriel n’aurait qu’une attaque à lancé pour le mettre hors de combat, cette attaque le mettaient dans un état de fatigue, bien qu’Absorbvolt lui redonnait un peu d’énergie, cela n’était pas une régénération totale. Tout ça pour dire, que si Voltali ratait, c’était la fin pour lui.

[HRP : Tu peux mettre Voltali K.O ^^]

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mar 8 Juil - 22:07

Gabriel se rapprochait dangereusement de Voltali lorsqu'il sentit un nouveau choc électrique traverser son corps. Une autre Onde de Choc ? Peuh, pas très varié. Et de toutes façons, il était trop tard : le Guerriaigle avait déjà une trajectoire bien définie, et son élan seul suffirait à le faire atteindre sa cible. C'est ainsi que Voltali se prit une violente attaque Aéropique, l'une des plus puissantes attaques que les Pokémons oiseaux sont capables d'apprendre, et fût propulsé prés de la statut des Amants. Alors que Voltali se replaçait devant sa dresseuse, Gabriel décrivit un arc de cercle pour revenir à son emplacement initial, attendant la prochaine attaque. A cet instant, on pouvait facilement voir la différence de niveau entre les deux Pokémons : Voltali devait utiliser sa puissance électrique pour se régénérer et semblait en mauvaise forme, tandis que Gabriel, lui, bien que n'étant pas en pleine forme, pouvait visiblement continuer le combat.

- Maintenant, Tonnerre sur toi même l’ami, puis fatale foudre par le ciel ! 

Le premier ordre n'était pas des plus intéressants, le Voltali se contentant de se régénérer, mais le résultat de la deuxième attaque était déjà plus remarquable. Gabriel se préparait à esquiver la foudre tombant du ciel, mais il fut surpris quand l'éclair dévastateur ne fonda pas sur lui, mais sur son adversaire. Cette fois-ci, la manœuvre n'était pas faite pour l'aider à se régénérer, mais bel et bien pour le renforcer. Le Pokémon devait avoir une charge électrique trop grande en lui, car au lieu de disparaître, l'électricité se stocka dans la fourrure du chien, des arcs le parcourant de toute part, comme pour créer une gangue protectrice autour de lui. Comme une armure, en fait. Mickaël leva un sourcil devant la manœuvre, qui était... ma foi, plutôt pas mauvaise en fait ! Comme beaucoup d'autres oiseaux, Gabriel possédait une majorité d'attaques physiques, exception faite de Lame d'Air. Il se retrouvait donc dans l'incapacité d'utiliser ses attaques les plus puissantes, du moins s'il ne souhaitait pas recevoir une autre décharge électrique. C'était plutôt brillant de faire ça, Mickaël devait bien l'avouer.

C'est alors que Lucy ordonna une Vive-Attaque à son Pokémon, qui s'élança vers Gabriel. L'oiseau donna un grand coup d'aile pour passer au-dessus du chien électrique, ce dernier étant incapable de modifier sa trajectoire en plein saut, afin d'esquiver l'attaque qui promettait de se montrer dévastatrice. Alors que le Voltali passait juste en-dessous de lui, l'oiseau de proie remarqua que l'armure de foudre réagissait bizarrement, semblant se disloquer. A priori, la gangue électrique était très instable et commençait déjà à se dissoudre. Ce détail n'échappa pas à Mickaël. L'idée de sa fille avait été une bonne idée, tout en donnant un certain charisme à l'assaut, mais malheureusement, les lois de la physique n'étaient pas avec elle, et l'armure avait plus fait office de menace en l'air que de véritable protection. Déjà, les quelques arcs électriques qu'il restait sur la fourrure du Voltali finissaient de se dissiper, laissant le chien à la merci d'une contre-attaque.


- Chûte libre ! ordonna Mickaël dès que le dernier électron avait disparu du corps du Pokémon électrique.

Gabriel fit immédiatement volte-face et attrapa le Voltali prit au dépourvu entre ses puissantes serres, avant de donner un grand coup d'ailes pour s'envoler. A chaque nouveau coup d'aile, les deux Pokémons s'élevaient de plus en plus haut dans les airs. L'oxygène se faisait d'autant plus rare. L'oiseau était habitué, mais ce n'était sûrement pas le cas du chien électrique. Le Guerriaigle fit alors un salto et se laissa plonger vers le sol, repliant ses ailes pour prendre d'avantage de vitesse grâce à la gravité. Le sol se rapprochait à une vitesse folle, à faire palir le créateur du Count Down, ce fameux super ascenseur pouvant parcourir plus de cinquante mètres en moins de trois secondes. Aucun doute, cette attaque suffirait à mettre le Voltali hors d'état de nuire.

Le Pokémon Oiseau déploya ses ailes afin de ne pas s'écraser au sol, rétablissant sa course, et... contre toute attente, il ne lacha pas Voltali, mais le garda dans ses serres. Il fit quelques tours autour des deux dresseurs pour ralentir sa course, puis se mit devant Lucy et déposa délicatement Voltali à ses pieds. Lucy avait perdu cette manche, quiconque voyant le combat aurait pût le dire. Inutile d'infliger plus de blessures au Voltali.


- Pitoyable.

Gabriel retourna tranquillement auprès des autres Pokémons de Mickaël, derrière celui-ci arrangeant quelques plumes ébouriffées à l'aide de son bec. Mickaël, lui, avait croisé les bras et plantait son regard glacial dans celui de sa fille. Ses yeux semblaient encore plus froids et terrifiants que d'ordinaires, transperçant Lucy de part en part, jugeant cette dernière. L'atmosphère semblait alourdie par une soif de violence émanant du Roi Plasma.

- Tu oses appeler ça « avoir de la ressource » ? Ne me fais pas rire... Zadkiel ! Metatron !

Un ricanement s'éleva de la silhouette du Farfaduvet qui arborait un large sourire, fendant son visage pourtant si angélique en deux dans une expression des plus sadiques. Metatron, lui, se contentait de fixer la jeune femme de ses six yeux dans son habituel silence. Zadkiel monta sur le dos du Mygavolt qui s'avança sur le champ de bataille, se plaçant devant Mickaël, comme l'avait fait Gabriel juste avant. On pouvait sentir la même aura de violence émaner des deux Pokémons que de leur dresseur, si bien que chaque pas de Metatron semblait résonner dans le silence environnant.

- Finissons-en vite. Tu as droit à deux Pokémons pour cette manche, expliqua Mickaël. Choisis bien : un bon dresseur doit savoir quels Pokémons vont le mieux ensembles.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mer 9 Juil - 12:43

Lucy était confiante, mais trop confiante, en effet, la pauvre pouvait être imbu d’elle même à certains moments. Elle pouvait effectivement être fière de son art des combinaisons qui était surement l’une des rares choses qui pouvait rendre son niveau correct ! Mais; face à Mickael, le combat était sembable à un duel de monstre en Kaiba et Yugi, le résultat était déjà connu d’avance, dès que le combat commença, le sort était scellé, Lucy ne pouvait gagner face à son père, qui était après tout un ancien dresseur, mais la blondinette ne connaissait pas cette partie de la vie de sa paternité...Il faut dire, que sait-elle vraiment de lui?

- Chûte libre !

Elle se réveilla ! En effet, elle qui était un peu fatiguée, comprit que son père avait ordonné le coup de grâce! Elle se mordit les lèvres. C’était inutile de riposter, le match était déjà fini lorsque Gabriel attrapa Voltali, il commença alors à prendre son envol pour retombé tout aussi rapidement...On aurait dit une attaque suicide, telle la légendaire frappe Atlas d’un Dracaufeu du dresseur du bourg pallet n’ayant jamais gagné de ligue, Gabriel tomba avec Volta….NON ! Le fourbe. Au dernier moment, le Guerriaigle stoppa sa chute au dernier moment en déployant ses ailes, puis, il tourna plusieurs fois autour du père et de la fille pour ralentir, tout en gardant Voltali dans ses griffes acérées, Lucy avait peur, elle tremblait, elle sentait que Gabriel allait envoyer d’un coup l’évolition voler et tomber d’un coup à terre…Elle avait les mains sur le visage pour ne pas voir ce qui se passe...Quand d’un coup, elle sentit une présence devant elle, retirant ses mains, elle vit Gabriel qui reposa Voltali, épuisé, par terre, avant de retourner auprès des autres pokémons du chef plasma. La blonde poussa un soupir de soulagement, le stress avait légèrement descendu, mais pas assez…

-Tu mérites de te reposer Voltali, retourne dans la poké-clef!
-Pitoyable.

Rappelant Voltali dans la clé qui l’avait “invoqué”, Lucy se vexa à la remarque de son père. Alors là, elle comptait vraiment s’énerver...Si Mickael était la personne la plus impassible du monde, ce n’était pas le cas de sa fille qui laissait souvent ses émotions prendre le dessus, et maintenant, ça allait être le cas. Un sourire nerveux commença à se former sur le visage de celle qui était si simplette d’ordinaire...Pitoyable? Elle n’était pas pitoyable, hors de question qu’elle se laisse faire, elle était forte, elle avait vaincu la Team Rocket à Ondes-Sur-Mer, elle avait protéger Safrania du mieux qu’elle pouvait…Cette fois, Lucy Heartfilia Machina allait montrer sa véritable puissance...Elle se releva, et écouta son père.

- Tu oses appeler ça « avoir de la ressource » ? Ne me fais pas rire... Zadkiel ! Metatron ! Finissons-en vite. Tu as droit à deux Pokémons pour cette manche, . Choisis bien : un bon dresseur doit savoir quels Pokémons vont le mieux ensembles.

Elle sourit. Mickael avait creusé sa propre tombe, le combat en équipe était la spécialité même de Lucy, elle excellait. Elle savait le type de combinaison à utilisé au moment y ou x du combat...C’était le moment de montrer au Farfaduvet posé sur le Mygavolt que les évolitions pouvaient utiliser un pouvoir extraordinaire lorsqu’elles combattaient en équipe.

-Oh, tu penses franchement que je n’ai que ça comme combinaisons? Papa, je suis Lucy Heartfilia voyons. Une coordinatrice qui à gagné deux rubans, dont un d’un concours mondial. Je vais te montrer que tu aurais mieux fait de regarder mes combats. Mentali, Phyllali, c’est à vous !

Pointant le terrain du doigt,, la blonde dont les deux évolitions arrvèrent de chaque côtés, avait joué la carte de la rebelle, en effet, le fait qu’elle se dénommait comme étant une Heartfilia et non pas une Machina était totalement fait exprès, elle voulait voir si son père était aussi impassible qu’il le prétendait. En plus, ajoutant la remarque sur le fait que Mickael aurait dut regarder le concours de Nénucrique, elle était sur de toucher un point sensible. Mais avant d’être un duel psychologique, il faut rappeler qu’ici se déroulait un entraînement au combat pokémon. Lucy donna donc le premier coup.

-Phyllali et Mentali sont surement les plus adaptés au combat en équipe, ensemble, en tous cas. Phyllali, Eco-Sphère en double ! Mentali, Rafale Psy sur Métatron !

Le pokémon plante commença à charger une première sphère d’énergie concentrée, de couleur verte, mais au lieu de la lancer, il l’avala, purement et simplement. Il avait avalé sa propre attaque, afin de subir un changement. En effet, toute les parties vertes de sa fourrure étaient désormais remplies d’énergie, et arboraient la même couleur que l’éco sphère, c’était exactement le même combo créer par le Boskara de Sacha lors du combat contre Konner. Lucy utilisait vraiment tous son talent, et en plus, elle savait que Phyllali pourrait tenir plus longtemps ce renforcement que Voltali. Ca allait être grandiose ! Il chargea donc une deuxième éco-sphère, plus petite certes, mais également concentrée, très concentrée, et la surprise fut surement totale pour Mickael, lors du lancement de la sphère, celle-ci prit alors une vitesse folle en direction de Zadkiel. A cause de sa petite taille, on avait du mal à la voir! C’était réellement très impressionnant ! Mais le fait que le Soleil brillait, aidait à rendre l’attaque moins visible, Lucy n’avait pas prit ce paramètre en compte, mais le remarquant, sans pour autant faire autant d’analyse que ça, en était plutôt fière ! Et pendant ce temps, Mentali chargea un impressionnant, sans pour autant extraordinaire, Rayon multicolor d’énergie psychique sur le Mygavolt ! Que les attaques aient touchées ou non leur cible, Lucy allait passer aux choses sérieuses, les attaques combinées entre deux pokémons.

-Aéro’Psycho, Premier Jet !

Et oui ! Cette combinaison qui donna la victoire à Lucy à Nénucrique était de retour ! Mentali se plaça plutôt loin derrière Phyllali qui chargea alors une attaque Aéropique, mais il saute vers le ciel, afin de prendre une paire d’aile bleues, représentants les vagues psy de Mentali qui se combinèrent à Aéropique, la crête de Phyllali prends, normalement, une teinte blanche lors de ce combo, mais avec l’éco-sphère avalée, cette crète brilla d’un vert éblouissant se mélant assez bien avec les ailes du pokémon plante, ailes qui ne duraient que dix secondes, mais c’était suffisant pour que l’évolition retombe en piqué sur Zadkiel et donc, Metatron. Lucy ne savait pas à quel point elle surmenait ses deux pokémons, non, les pauvres….Ils savaient que leur dresseuse n’était pas comme d’habitude, mais en tous cas, ils n’allaient surement pas tenir longtemps aux demandes excessives de leurs dresseuse, en qui ils pourraient perdre confiance si ça continuait...

-Alors Papa, tu en dit quoi ? Voila le pouvoir des évolitions!

.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mer 9 Juil - 16:45

Tandis que Mickaël appelait Zadkiel et Metatron, Lucy était visiblement en train de s'énerver. Un sourire nerveux était apparu sur ses lèvres. Qu'elle se soit laissée avoir par une provocation aussi simple décevait son père. Bien sûr, il n'en pensait rien, et il avait trouvé les idées de sa fille plutôt intéressantes, mais il devait se montrer dur si la petite voulait vraiment faire partie des meilleurs. Si Mickaël avait atteint un tel niveau, c'était après un dur labeur et beaucoup de remises en question ; il ne s'était jamais considéré comme le meilleur, et c'est pour cela qu'il devait à chaque fois se surpasser. Ainsi, en rabaissant Lucy plus bas que terre, il savait qu'elle allait se donner à fond ; pas comme quand elle avait hésité à frapper son père le premier jour, par peur de le blesser. Si elle voulait montrer son vrai potentiel, elle ne devait plus voir Mickaël Machina comme son père, mais comme un ennemi à abattre.

De plus, ce genre de scénario stressant était très répandu, aussi bien dans les combats Pokémons que dans les joutes verbales. Quoi qu'il arrive, un chef doit toujours garder son calme s'il ne veut pas voir ses soldats mourir les uns après les autres. Et sur ce plan, Lucy avait encore beaucoup de chemin à faire...


-Oh, tu penses franchement que je n’ai que ça comme combinaisons? Papa, je suis Lucy Heartfilia voyons. Une coordinatrice qui à gagné deux rubans, dont un d’un concours mondial. Je vais te montrer que tu aurais mieux fait de regarder mes combats. Mentali, Phyllali, c’est à vous ! 

Si Lucy attendait une réaction de la part de Mickaël, c'était raté. Le vieil homme devait tous les jours discuter avec les pires requins, distribuant et recevant les remarques acerbes de tous côtés. Tout comme il n'avait pas réagit lorsque sa femme l'avait quitté, il ne réagit pas lorsque Lucy renia son nom. Quant aux concours... bien sûr qu'il les avait vus. Il n'en était pas friand, mais, je vous le rappelle, il avait fait surveiller Lucy depuis qu'elle était partie toute seule à l'aventure. Il était parfaitement au courant que sa fille avait gagné deux rubans de concours. Mais ça, jamais il ne le lui avouerait.

Les deux Pokémons que Lucy venait d'appeler se placèrent à leur tour sur le terrain, faisant face à leurs adversaires. Metatron fixait ses six yeux sur les deux chiens évolutifs, ne bougeant pas d'un pouce. Zadkiel, lui, ne pût s'empêcher de ricaner une fois de plus en voyant ses adversaires. A peine les deux evolitions avaient été appelées que le combat était déjà fini. En effet, les deux chiens partageaient une faiblesse au type Insecte, l'un des deux types de Metatron. Elle aurait pût envoyer Mimitoss à la place d'un des deux, le petit Pokémon violet aurait eût une chance de mettre des bâtons sans les roues du Farfaduvet. Mais non : si Lucy avait très bien joué la carte de l'avantage du type lors de la manche précédente, elle venait de faire une belle erreur.


-Phyllali et Mentali sont surement les plus adaptés au combat en équipe, ensemble, en tous cas. Phyllali, Eco-Sphère en double ! Mentali, Rafale Psy sur Métatron ! 

- Esquive !

Le rayon d'énergie que venait de provoquer Mentali se dirigeait à toute allure vers les deux Pokémons de Mickaël qui réagirent dès que l'ordre simple de leur dresseur leur fût donné. Metatron et Zadkiel sautèrent chacun d'un côté différent, Zadkiel lançant une Eco-Sphere au sol pour se propulser hors de portée de l'attaque tandis que Metatron lançait une Toile plus loin pour se tracter. L'attaque suivante ne se fit pas attendre : le Phylalli, qui s'était visiblement renforcé de la même manière que Voltali plus tôt, venait de lancer une Eco-sphère bien plus petite qu'une normale, et assez dur à voir. Toujours en plein vol, le Farfaduvet n'eût pas le temps de réagir et se fit percuter de plein fouet par l'attaque. Il aurait été envoyer voler sur plusieurs mètres si Metatron n'avait pas utilisé sa Toile pour le rattraper.

- Aéro'Psycho, Premier Jet !

Réagissant bien plus rapidement que précedemment, Lucy avait déjà lancé un nouvel ordre à ses Pokémons. Bien, c'était bien. Il ne fallait pas laisser à l'adversaire le temps de respirer. Une nouvelle attaque combinée, à ce que pouvait voir Mickaël. Phyllali se rapprochait dangereusement de Metatron, deux grandes ailes multicolores le suivant dans sa chute vers l'araignée géante. L'attaque promettait de faire de gros dégâts... Cependant, Metatron ne bougea pas d'un poil, ne recevant aucun ordre de son dresseur, fixant toujours droit dans les yeux le Phyllali qui fonçait vers lui.

Mais voilà, Lucy « Heartfilia » venait à nouveau de commettre une erreur.


- Alors Papa, tu en dit quoi ? Voila le pouvoir des évolitions!

- Survinsecte !


Mickaël avait volontairement attendu le dernier moment pour lancer son ordre, ne prenant même pas la peine de répondre à Lucy. A présent, Phyllali ne pouvait plus modifier sa trajectoire. Alors que le corps de Metatron se recouvrait d'une aura d'énergie verte, le chien évolutif le percuta de plein fouet. La suite se passa en un éclair : l'aura d'énergie s'intensifia autour de Metatron qui venait d'encaisser le choc, avant de se disloquer en plusieurs rayons lumineux qui se dirigèrent vers les deux évolitions. La plupart des rayons d'énergie se dirigèrent vers Mentali, le percutant de tous côtés, rendant toute retraite impossible pour le Pokémon qui fut projeté en l'air par la force des multiples impacts. L'évolition psy retomba au sol, incapable de se relever. La Survinsecte lui avait été fatale. Quelques rayons partirent en direction de Phyllali, mais ceux-ci étaient beaucoup moins nombreux et puissants que ceux qui avaient touché son camarade, et surtout moins contrôlés par l'insecte géant, si bien qu'ils se contentaient de fondre en ligne droite.

Après avoir émis un petit sifflement, Metatron s'approcha vers Lucy et Phyllali. De son côté, Zadkiel s'était également approché du dernier chien évolutif, mais cette fois-ci par le côté opposé. Mickaël, pendant ce temps, restait muet, se contentant d'observer ses Pokémons s'approcher lentement de leur adversaire. Les deux partenaires commencèrent alors à décrire des cercles autour de leur proie, chacun fixant le Phyllali, prêts à bondir au moindre ordre de leur maître.


- Je vais t'accorder une chance, lança alors Mickaël d'une voix calme. Tu n'as clairement pas le niveau pour me vaincre, et je n'ai pas envie de faire d'avantage souffrir tes Pokémons. Abandonne.

Oui, vous avez bien attendu. Mickaël Machina, l'homme qui n'abandonnait jamais, celui que beaucoup voyaient comme un défenseur des causes perdues, disait à sa fille d'abandonner le combat. Il fallait dire que la différence de niveau était grande entre eux-deux. Lucy avait déjà deux de ses Pokémons hors-combat, et devait maintenant se débrouiller en un contre deux pour cette manche. Elle qui s'était montrée si sûre d'elle, elle venait de perdre l'un de ses compagnons en une fraction de seconde, alors qu'elle pensait prendre l'avantage. Qu'allait-elle faire à présent ? Abandonner ? Ou continuer ?

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Mer 9 Juil - 19:53

- Esquive !

Mentali avait malheureusement raté son coup ! Le rayon multicolor n’arriva pas à frapper l’araignée ! Mais l’Eco sphère concentrée frappa sa cible. Zadkiel se prit le coup de plein fouet, mais heureusement pour lui; Metatron avait tissé une toile afin d’amortir, non, d’empêcher la chute du farfaduvet. Lucy était cependant sur le point de réussir son combo d”Aéro’Psycho, un combo qui est de loin le plus élaborer qu’elle ait réussit à faire avec le duo Plante/Psy. Mais...Elle ne s’attendait pas à ce qui s’en suivit. Mickael décida de riposter avec l’attaque Survinsecte. Une frappe qui était tout de même surpuissante, puisque le type insecte avait l’avantage sur le type plante, et le type psy. Lucy le savait, mais après tout, Mentali et Phyllali étaient les meilleurs en équipe. C’est pour cela qu’elle les avait choisit, et elle recula de deux ou trois pas, en voyant la terrifiante aura verte se formée sur tout le corps du Mygavolt. Cette aura allait surement mettre Phyllali au tapis...Mais...QUOI ?!


Contre toute attentes, l’aura se changea effectivement en de multiples rayons d’énergies, mais ils se dirigeaient vers Mentali qui n’eut pas le temps de comprendre ce qui se passait. Puisqu’il tomba a terre directement, pendant que Phyllali retourna rapidement vers sa dresseuse, terrorisée par tant de puissance, elle tomba à genoux en rappelant Mentali...Elle commença à pleurer, Phyllali, mettant un énorme vent à Metatron et observant aussi Zadkiel, regarda sa dresseuse et lui chuchota :

-Je les vaincrais...Tu es ma dresseuse depuis longtemps, montre à ton père tes ressources!

Qu…?! Lucy releva la tête, les yeux grands ouverts…Elle se retint d’Hurler. Elle comprenait ce que disait Phyllali? C’est étrange...Elle arrivait à comprendre les paroles des pokémons? Ou était-ce une hallucination? Elle ne savait pas trop...C’est comme ci elle avait un don caché en elle, qui s’était manifesté l’espace d’un seul et unique instant! Mais ça lui donna le courage d’écouter son père

- Je vais t'accorder une chance, Tu n'as clairement pas le niveau pour me vaincre, et je n'ai pas envie de faire d'avantage souffrir tes Pokémons. Abandonne.

Elle réouvrit grand les yeux, et se releva, les points serrés, elle tentait de retenir son sourire. Elle n’avait plus rien à faire ici, elle savait qu’elle ne vaincrait jamais son père, elle était nulle, maudite, stupide, bête, elle ne servait à rien, au contraire, elle était une gène pour les autres...Sa puissance est nulle. Elle ne devrait pas exister…Elle ouvrit sa main, commençant par le pouce, puis l’index, ensuite le majeur, suivit de l’annulaire, puis de l’auriculaire, avant de refermer son poing. Phyllali leva la tête, cela donnait l’impression qu’il faisait le beau.


-En effet, je n’ai ni ton niveau, ni celui d’Adonis de Locksley, mais j’ai quelque chose de bien plus fort que vos deux pouvoirs réunis...Ce Pouvoir….CE SONT LES LIENS QUI M UNISSENT A CHACUN DE MES POKEMONS ! Phyllali ! Maintenant !

Lucy se releva et leva la main gauche vers le cie, Phyllali arrêta sa posture du “Beau” puis se mit alors à utilisé Aéropique et lame feuille,pour aller à une vitesse impressionnante. En effet, il se retourna, vit sa crête et sa queue devenir encore plus verre et obtenir un léger aggrandissement, et contourna, en tentant de le blesser, Metatron, puis arriva de l’autre côté du terrain, et repris sa posture du “Beau” ainsi qu’une lueur illuminante, même éblouissante avec son renforcement toujours actif ! Depuis le mouvement de doigts de Lucy, il avait commencé une lente régénération pour ne pas se faire remarquer à cause de la lueur qui l’aurait directement trahit. Lucy n’allait pas abandonner aussi facilement, en réalité, c’était le fait d’être en plein combat qui lui donnait moins peur de son père, en effet, cette fois, c’était un adversaire comme un autre!! D’ailleurs, elle rétorqua :

-C’est bien toi qui disait qu’il fallait que ce combat soit identique à un duel à mort, non? Et bien soit, dans un vrai combat, j’aurais exactement joué ce jeu là. Franchement, tu t’attendais à quoi de ta fille? Si j’ai bien hérité de quelque chose venant de toi, c’est bien cette persévérance et détermination légendaire! Phyllali, double Echo Sphère et ensuite relâche tout!!

Et BAM ! Voici la Véritable Lucy Heartfilia! Elle se revendiquait d’avoir des gènes de Mickael alors qu’elle avait renier son nom! Totalement logique! Mais ça, c’était Lucy hein. Quant à Phyllali, il fit donc deux fois la manoeuvre suivante : Il créa une echo-sphère puis l’avala ! Avec l’énergie de la toute première, enfin, les résidus énergétiques, Phyllali vit ses yeux prendre une teinte verte, son pouvoir ne pouvait être contenu trop longtemps, mais juste assez pour lancer une attaque Echo…

-What?

Lucy ne comprenait pas, l’attaque que préparait Phyllali n’était pas Echo-Sphère comme il était prévu! Non, c’était autre chose, une attaque ultime...Phyllali était entrain de se servir de l’énergie accumulée par son renforcement afin d’accroitre l’énergie donnée par les rayons du Soleil, tout ça pour utiliser une nouvelle attaque bien plus rapidement ! En effet, au lieu de créer une attaque Eco Sphère de grande taille, Phyllali apprit le summum : LANCE SOLEIL ! EN effet, l’Evolition visa du rayon d’énergie solaire surpuissant aux reflets verts le Farfaduvet ennemi, il allait le mettre K.O en un coup...Mais, toutes ces manoeuvres lui coutaient trop d’énergie, il ne le montrait pas à sa maîtresse, mais il avait du mal à tenir sur ses jambes, et allait bientôt s’écrouler…Mais Mickael qui était juste derrière le pokémon végétal voyait surement ça...Lucy elle, était époustoufflée, et extrèmement fière...Phyllali maîtrisait donc l’ultime attaque plante ! C’était impressionnant !

-Bravo Phyllali ! Je te Félici….


A peine le temps de finir sa phrase, Lucy vit Phyllali s’écrouler à terre, il était épuisé, c’était fini pour lui...Mickael avait donc gagner deux manches...



.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Mickaël Machina


avatar
Messages : 48
Réputation : 4
Date d'inscription : 26/10/2013
Autres Comptes : Calder
Jyuu / Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Dim 13 Juil - 14:20

Mickaël observa sa fille qui était en train de se relever. Il fronça légèrement les sourcils lorsque celle-ci commença à ouvrir sa main, puis la referma. Est-ce qu'elle préparait quelque chose ? Non, impossible. Lucy ne faisait preuve que d'un sens tactique très faible jusque-là. Toujours est-il qu'elle prit la parole :

- En effet, je n’ai ni ton niveau, ni celui d’Adonis de Locksley, mais j’ai quelque chose de bien plus fort que vos deux pouvoirs réunis...Ce Pouvoir….CE SONT LES LIENS QUI M UNISSENT A CHACUN DE MES POKEMONS ! Phyllali ! Maintenant !

« Les liens qui m'unissent à chacun de mes Pokémons », hein ? Certes, il y avait un lien, c'était indéniable. Mais Lucy comptait-elle vraiment faire peur à Mickaël en disant ça ? Peu de gens possédaient un lien aussi puissant envers ses Pokémons que le vieux Roi. Alors que d'autres laissaient leurs Pokémons courir seuls à l'attaque, lui était prêt à sauter sur une épée menaçant de tuer l'un de ses compagnons. Il sait tout de ses Pokémons, qui savent tout de lui. Il n'était pas comme tous ces ridicules Dresseurs, qui se disaient proches de leurs Pokémons, prêts à tout pour eux, et qui fuyaient et abandonnaient leurs « amis » dès que le premier problème se présentait !

Phyllali réussit à sortir du cercle que créent Metatron et Zadkiel autour de lui, combinant deux attaques pour dépasser la vitesse pourtant élevée de l'araignée électrique. Le Mygavolt aurait pût l'arrêter avec sa Toile, mais il n'en fit rien. Il était curieux de savoir ce qui allait se passer par la suite... Néanmoins, la vitesse de Phyllali n'était pas suffisante pour prendre Metatron par surprise, qui évita sans trop de mal l'Evolition.


- C’est bien toi qui disait qu’il fallait que ce combat soit identique à un duel à mort, non? Et bien soit, dans un vrai combat, j’aurais exactement joué ce jeu là. Franchement, tu t’attendais à quoi de ta fille? Si j’ai bien hérité de quelque chose venant de toi, c’est bien cette persévérance et détermination légendaire! Phyllali, double Echo Sphère et ensuite relâche tout!!

Encore une fois, elle tentait de provoquer Mickaël, et encore une fois, la provocation rebondissait mollement sur la carapace mentale que Mickaël s'était forgé depuis qu'il était entré à la Team Plasma. Si quelque chose agaçait l'homme, ce n'était pas le contenu des phrases, mais plutôt leur longueur. Elle prenait tellement de temps à blablater et à essayer de le vexer, alors que son Pokémon attendait patiemment un ordre, sans défenses ! Typique des jeunes Dresseurs ! Dans une vraie bataille, Mickaël aurait eût le temps de traverser le terrain et décapiter Lucy, et il ne resterait déjà plus que de la bouillie de Phyllali.

- Zadkiel, contre-attaque avec Eco-Sphère ! ordonna Mickaël.

Les deux Pokémons plante préparèrent chacun une Eco-Sphère, Zadkiel matérialisant la sienne au niveau de ses mains, tandis que Phyllali avalait la sienne. Il comptait refaire le même combo que précédemment. Le visage de Zadkiel fût coupé en deux par un large sourire. Débutant ! Il avait pût observer cette combinaison la première fois. Même si l'Eco-Sphère était dûre à voir à cause de sa taille et de son éclat, il y avait cependant une chose qui était sûre : elle ne faisait que se diriger en ligne droite ! Il n'avait donc qu'à calculer la trajectoire de l'attaque ennemie, et sa propre attaque contrecarrerait celle du Phyllali ! Confiant, Zadkiel propulsa sa Sphère de toutes ses forces...


- Zadkiel ! Annule et esquive !!! hurla alors son dresseur.

Trop tard. Mickaël avait compris trop tard ce qu'il se passait, et Zadkiel allait en payer les frais. Ce n'était pas une attaque Eco-Sphère qu'avait lancé le Phyllali, mais une dévastatrice attaque Lance-Soleil ! Metatron tenta de stopper l'attaque avec sa Toile, mais celle-ci se déchira comme une feuille placée dans une broyeuse, n'affectant nullement le rayon d'énergie qui percuta le Farfaduvet de plein fouet. Ce dernier fût propulsé en arrière par la force de l'attaque, percuta un arbre, puis tomba au sol, K.O. Mickaël n'en revenait pas, et semblait légèrement déconcerté, laissant l'espace d'un instant la surprise s'insinuer dans son masque dur et glacial. Il avait sous-estimé Phyllali, qui avait réussi à le feinter en faisant une attaque complètement différente de celle que sa dresseuse lui avait demandée. Est-ce que Lucy avait prévu ça ? Est-ce qu'elle lui avait ordonné de faire un Lance-Soleil lorsqu'elle avait ouvert sa main ? L'homme se tourna vers sa fille et l'observa. Non, elle était aussi surprise que lui, même beaucoup plus en fait. Elle n'y était pour rien : Phyllali avait agit de son propre chef, désobéissant à sa dresseuse. C'était à la fois bien, et très mauvais. Le Pokémon savait ce qu'il avait à faire pour vaincre, ce qui était le côté positif. Le problème, c'est qu'il avait désobéit à un ordre direct. Il n'avait pas jugé le plan de sa dresseuse comme acceptable. Cela trahissait un manque de confiance. Phyllali et Lucy n'en étaient peut-être pas conscients, mais c'était bien le cas.


- Bravo Phyllali ! Je te Félici….

Phyllali s'écroula au sol, sans même laisser le temps à Lucy de terminer sa phrase. Le Pokémon était exténué, à bout de forces. Voilà ce que Mickaël craignait. Sa fille avait beaucoup trop poussé son Pokémon, qui lui-même avait empiré les choses avec une attaque surpuissante, si bien qu'il était incapable de faire quoi que ce soit d'autre. Il avait réussit à mettre Zadkiel K.O., ce qui était une bonne chose pour un combat régulier. Mais dans une bataille, il serait devenu une proie facile pour l'ennemi. Inutile d'en voir d'avantage.

- Ce sera tout pour aujourd'hui, annonça Mickaël en se dirigeant vers Zadkiel, suivit de Metatron.

Le Farfaduvet s'était relevé tant bien que mal et se tenait accroché au tronc de l'arbre, visiblement amoché. Il était clair qu'il n'était plus en état de se battre, mais ça ne l'empêchait pas de sourire.

- Ce Phyllali m'a vachement surpris, Micka !

- Je sais
, lui répondit calmement l'humain. Tu souhaites retourner dans ta Pokéball ?

- Nan, nan, c'est bon
, fit Zadkiel en agitant négativement sa main. Aide-moi juste à grimper sur Metachou.

- Shiiiii...


Mickaël aida le Farfaduvet à monter sur le dos de Metatron, puis revint vers le « terrain de combat ». Il observa un instant Lucy, silencieux, puis lui dit :

- Suis-moi. Nous allons soigner tes Pokémons.

Et sur ces mots, il se dirigea vers le manoir. Il guida Lucy jusqu'à un salon au rez-de-chaussée, à la décoration à la fois simple et élégante, montrant le goût de Mickaël pour les choses raffinées, mais son désir de garder une part de simplicité. Il avait beau être noble, et fier de l'être, mais il n'oubliait cependant pas ses origines roturières, et ne souhaitait pas se montrer trop présomptueux et pompeux, pas comme certaines familles nobles comme les von Wittelsbach qui étalaient leurs richesses à qui souhaitait les voir. Sur le chemin vers le salon, les deux Machina avaient croisé la route de servants auxquels le chef de maison donna quelques directives.

Mickaël s'installa sur l'un des canapés au centre du salon, non-loin d'une cheminée éteinte. Il fit alors signe à Lucy de s'installer à côté de lui et de lui confier Phyllali, et les serviteurs arrivèrent à ce moment-là avec du matériel de premier secours. Le Roi Plasma commença alors à nettoyer les blessures du Phyllali qui reposait sur ses genoux, l'attaque Survinsecte ayant été particulièrement dévastatrice pour lui. Il le caressa pour le calmer, puis le posa à côté de lui sur le canapé, le laissant se reposer, en mettant à côté de lui un bol de jus de baie qu'un serviteur lui tendait. Il prit ensuite Zadkiel sur ses genoux et recommença, enlevant méthodiquement les feuilles et l'herbe qui s'était logées dans le coton du farfadet de plante. On pouvait sentir dans le geste de Mickaël une grande précision et une extrême tendresse, faisant bien attention à ne pas blesser d'avantage les Pokémons, si bien que Phyllali n'avait pas bronché lorsqu'il s'était occupé de lui. Zadkiel, quant à lui, poussa un long soupir de soulagement. Pendant ce temps, Metatron était repartit marauder dans le manoir, à la recherche d'énergie, tandis que Tsaphkiel s'était allongée aux pieds de Mickaël. Gabriel, lui, était resté dehors.


- T'y es pas allée de main morte, Lucynounette ! lança-t-il à la jeune femme en s'installant tranquillement contre le ventre de Mickaël, celui-ci ayant finit de le soigner. Si j'avais sût que Phyllali allait lancer Lance-Soleil, j'aurais pas réagit comme ça !

- Tu dois faire d'avantage attention à tes Pokémons
, se contenta de dire Mickaël en caressant la fourrure de Phyllali. De plus, concentre-toi d'avantage sur le combat. Quand tu auras le niveau de commander et de parler en même temps, tu pourras tenter de déstabiliser ton adversaire. Pour l'heure, ce n'est pas le cas. Tes Pokémons manquent également d’entraînement sur de nombreux points. Je demanderais à Gabriel de remédier à cela, jusqu'à ce que vous quittiez le manoir.

.:-------------------------:.
Ce personne comprend le langage Pokémon
Ce personnage possède une Absolite
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia Machina
Divine Cruche

avatar
Messages : 132
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"] Lun 14 Juil - 22:29


Toujours abassourdie par le fait d’avoir entendu la voix de son pokémon, Lucy était confiante, elle savait que son combo allait marcher, c’était obligé, de toute façon, elle n’avait aucunement le droit à l’erreur, sinon c’était fini...Puis là, un blanc. Un rayon surpuissant, qui laissa Lucy évanouie l’espace d’un instant, elle ne se sentait plus vivre, comme si elle voyait la lumière, elle entendit une seule chose après. Son père, ces paroles destructrices, c’était finit.

- Ce sera tout pour aujourd'hui.

Lucy avait à peine entendu la voix de son père, elle était déçue. Pas de Phyllali. Non, ça, c’était impossible d’être déçu du pokémon plante qui avait apprit une attaque surpuissante et avait même réussit l’impossible, à savoir mettre hors de combat le farfadet de type plante, oui, Lucy avait été surprise de voir un pokémon de son père mit K.O par un des siens, mais elle restait déçue d’elle même. Elle avait réussit à surprendre Mickael avec son jeu de main qui était un code pour lancer l’hyper éco-sphère concentrée, enfin, même si l’attaque fut en réalité un lance soleil.

- Suis-moi. Nous allons soigner tes Pokémons.

Lucy suivit alors son père vers un des salons, toujours aussi luxueux malgré une simplicité assez voyante, c’était très beau pour Lucy comme style, mais il manquait tout de même de la fantaisie, mais ça, c’était notre blonde qui s’assit à côté de sa paternité. Remerciant ensuite les serviteurs pour avoir rammener du matériel de premier secours. Avec ce matériel, Mickael qui avait l’évolition de type plante sur ses genoux, nettoyant ses blessures lentement, lLucy voyait vraiment que son père avait une délicatesse et une précision dans ses mouvements d’un haut niveau. Il finit par caresser Phyllali pour le détendre et le posa de l’autre côté du canapé. Ce fut ensuite au tour de Farfaduvet de passer par les délicates mains de son maître. Celui-ci répéta exactement la même opération en faisant également

- T'y es pas allée de main morte, Lucynounette !Si j'avais sût que Phyllali allait lancer Lance-Soleil, j'aurais pas réagit comme ça !

-Si moi même je l’avais su qu’il allait utilisé ça. Déclara Lucy avec un sourire falsifié pour marqué son mécontentement envers elle même.

- Tu dois faire d'avantage attention à tes Pokémons,. De plus, concentre-toi d'avantage sur le combat. Quand tu auras le niveau de commander et de parler en même temps, tu pourras tenter de déstabiliser ton adversaire. Pour l'heure, ce n'est pas le cas. Tes Pokémons manquent également d’entraînement sur de nombreux points. Je demanderais à Gabriel de remédier à cela, jusqu'à ce que vous quittiez le manoir.

Déjà assez découragée, alors là, ce fut encore pire, Mickael, bien qu’il cherchait surtout à donner des conseils à sa filles, avait mit Lucy plus bas que terre, terre sur laquelle elle était déjà allongée, faitguée aussi physiquement que psychologiquement. Mais c’était vrai, toutes ses tentatives de destabilisation avaient échouées face à son père, rien. Et ses pokémons avaient effectivements des lacunes, mais elle n’était pas pour autant nulle! La preuve, elle avait réussit à vaincre Zadkiel, avec du mal, mais elle avait réussit! Elle acquiesca la tête comme réponse, ne sachant que dire, à nouveau intimidée par son père comme elle l’était avant le début du match, nous étions de retour à une réalité bien plus logique et cohérente. Mais, peut être qu’un évènement allait rapproché les deux Machinas.

-EVOLIIIIIIIIIIII !

Lucy sursauta ! Elle entendit son tout premier pokémon, L’Evoli chromatique, hurler comme jamais, c’était un appel au secours! Lucy se releva et courut jusque dans la cours, là où Evoli et Mimitoss, étaient, ils jouaient dans un coin! C’est alors que la blondinette remarqua le dernier de son équipe, le pokémon insecte, prit au piège dans une cage ! Oh non non non et non ! Lucy devait se ressaisir ! Il y avait effectivement un homme, grand, carré, costaud, qui avait capturé un Mimitoss dans la cour des Machina ! Il voulait surement Evoli, mais avait du capturer l’insecte par erreur ! La blondinette s’énervait...Elle avait passé une mauvaise matinée, trois de ses pokémons étaient hors de combat, il ne lui restait plus qu’Evoli, qui rse mit juste devant sa maîtresse.

-Oh, jolie blonde, passe moi ta boule de poile ! J’étais venue pour cambrioler Le manoir de Machina, mais des pokémons rares c’est encore mieux !

Comment osait-il? Lucy ferma les poings, un sourire nerveux, encore plus que celui face à son père se dessina sur son visage...Elle commençait à en avoir marre des évènements facheux, elle voulait décompresser, et se préparer pour la fête de la fondation, et accessoirement, son anniversaire, de demain !

-Oh, tu commences à me souler! Donne moi mon pokémon ou tu vas le regretter ! Evoli ! Attaque queue de fer !
-Idiote. Go! Colhomar ! Guillotine !


Evoli fonça sur le chasseur de prime à toute vitesse, mais fut surpris de voir un pokémon crabe sortir d’une pokéball et tenter une attaque surpuissante rapidement : En effet, Le Colhomar tenta d’attraper le chiot argenté dans sa pince pour lui couper la tête, mais, habile comme il était, Evoli contourna le coup, mais se prit tout de même un coup de pince…Il était sur le point de se faire guillotiner...Lucy hurlait des “NOOOON!” “J’suis nulle! Evoli, cours!”, mais en vain...Etais-ce la fin?


.:-------------------------:.
Merci à Soul pour ce superbe Avatar, et à Calder pour cette Superbe signature !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"]

Revenir en haut Aller en bas
 

Heartfilia vs Machina, les retrouvailles douleureuses de la fille et du père ! [PV Lucy/Micka/LUCIFER "Kekeke"]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Méanville-