Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

AZ [Finish]

Invité
Invité



MessageSujet: AZ [Finish] Lun 11 Nov - 19:55



Présentation de AZ
Nom :
Inconnu... Le connait-il lui même ?

Prénom:
Inconnu... Le connait-il lui même ?

Age:
Plus de 3000 ans. En apparence, on lui donne vers la fin de la soissantaine.

Sexe:
Masculin

Groupe: Civil

Ville d'origine:
Sa ville natale n'existe plus. Elle n'était pas loin de Roman-Sur-Boit

Premier POKEMON acquis:
Flabébé

Equipe POKEMON:
Floette (Chromatique : Couleur de la France.)

Autres POKEMON dans la boîte:
Aucun. Il n'a même pas de compte PC.

Description physique et mentale: (10 lignes minimum)

« Un... Géant... »

Rien que dans les proportions, AZ fait peur. AZ est en effet... Un géant. Il fait bien trois mètre de haut ! Ses proportions sont gigantesque, mais heureusement équilibré, il n'est pas un basketballeur géant, qui serait totalement fin comme un fil de fer. Enfaîte, pour être plus précis, on pourrait dire que c'est un homme normal, d'un mètre quatre vingt, mais le tout, accroit de manière exponentiel ! Bref, si l'on excepte le fait qu'il fait trois mètre, il est normal. Vous voyez ce que je veux dire ? Disons que niveau proportion, il est classique. On sent que en dépit de sa taille, ce n'est pas quelqu'un qui ménage ses efforts, et qui a un corps plutôt athlétique... Même à gabarit normal, en combat singulier, sa force serait assez haute ! Le fameux ancien roi de Kalos, donc, explique beaucoup de sa majesté, et de sa grandeur par la réalité. D'où vient-une telle taille ? Personne ne connait son histoire, et cela n'aide pas. Pas beaucoup...  Mais a-t-il vraiment un corps athlétique ? On a plus l'impression qu'il a un corps qui a été athlétique à une époque, mais dont les ravages de la vieillesse, et d'un manque d'entrainement, à peu à peu supprimé...

Toujours dans les impressions qu'on a avec ce géant, c'est un sentiment de malaise. Quand on le voit pour la première fois, la peur ne nait pas qu'à cause de sa très grande taille. Ce n'est pas que ça, même si cela joue beaucoup. Un autre sentiment de malaise nait par son côté... Un côté un peu méchant, sec. Disons qu'il n'est pas rassurant, et semble même presque menaçant, sans aucune pitié. Un côté très dur. Après, on se dit toujours, « C'est que la première impression, il ne faut pas s'y fier », mais rien à faire. L'ajout des deux facteurs, son apparence dur et ferme, et sa taille de géant, véritable géant, font que les gens peuvent et ont souvent une mauvaise impression à sa vue, redoutant ce qu'il pourrait faire dans un éventuel excès de colère, ou tout simplement, une coup de sang un peu violent...

En effet, quand on le regarde, on est facilement impressionné, sur son visage. Une très très longue crinière blanche, qui tombe des deux côtés de son corps. Crinière blanche non coiffés d'ailleurs, ayant un aspect hirsute très présent. Ses cheveux sont totalement blancs, et tombent donc très bas ! Dans son dos, les cheveux arrivent jusqu'à la moitié de son dos, et sur le devant, les deux longues mèches parallèles tombent jusqu'au bassin. De très long cheveux, donc, donc l'une des mèches couvrent son œil, plus précisément, l'œil gauche. Cette oeil non visible renforce son côté bourru, et un peu sec. L'autre oeil est aussi peu visible, par les plissement autour des yeux, mais on peux voir en regardant bien qu'il est brun. Au dessus de ses yeux se trouvent deux épais sourcils, tout les deux de la même couleur que ses cheveux. Le reste de son visage, est aussi très sec. Les rides sont visible, ses goues sont creuses, et des cernes continuent de creuser se visage martelé par le temps, deux longs cernes partent du départ des yeux. Son nez est assez marqué, comme son menton, et son sourire. On peux voir donc que son visage est assez ravagé par le temps...

Descendons un peu le corps, pour arriver au tronc. Le tronc, comme dit précédement est solide. Tenace, on peux deviner une cage toracique solide, comme ses bras qui sont toujours relativement solide malgré l'âge, le permettant de soulever des objets lourds. Malgré une cage toracique, on devine aisément en le voyant que le souffle lui manque. C'est à dire que si on arrive à courir assez vite pour éviter ses pas de géants, on aurait gagner notre tentative de fuite ! On peux voir en tout cas qu'il a grand torse, et qu'il n'est pas particulièrement en sous alimentation. C'est qu'il doit manger beaucoup pourtant ! Il n'est pas gros pour autant. Ses jambes sont longues, elle. Et comment les bras, ont vois qu'ils ont été un jours musclé, forte, mais que le temps et le manque d'entrainement à attrophier peu à peu. Ses genoux sont fort marqués, et ses pieds sont grands. Mais un peu comme tout dans son corps n'est-ce pas ? Le Géant ne ment pas sur son physique. On a promit quelque chose de grand, et il est grand, et ceci de manière équilibré.

L'autre chose qu'on pense tout de suite en le voyant, mais qu'on ne dit pas, par crainte de se prend un poing aussi gros que notre tête dans le visage, c'est qu'il ressemble beaucoup à ce qu'on appelle vulgairement « clochard ». Ses vêtements le montrent. Abimé, pas forcément propre, ou du moins, lavé à la main, et non dans des machines, dur à croire que ce géant aux allures de SDF a été à un moment le Roi de toute la région de Kalos. Les vêtement sson véritablement des vêtements de SDF, la seul chose qui frappe, et une longue chaîne en or, ayant gardé quelque chose à une époque, mais ce quelque chose semble avoir disparu... C'est comme ça qu'on peux terminer la description physique du fameux Géant, vieux de 3000 ans. Il effraye, il repousse... On peux dire que son apparence est loin d'être amicale, mais après une petite analyse rapide, l'ayant bien regardé... On se rend compte par son corps, de la souffrance du temps.


« Des années... Des centaines d'années... Cela... Cela forge un caractère. »

Pas bavard, le fameux AZ. C'est tout de suite qu'on se remarque. Il est relativement discret, et parle très peu de lui. Pour le faire parler, il faut l'intéresser, disons qu'AZ n'est pas un Homme de parole, c'est sur, mais déjà, il ne porte que quand cela est utile. Donc, la parole n'est pas le principal outil d'AZ. Au contraire, c'est même un outil qu'il use assez peu au final, préférant rester discret, surtout sur ses origines, son passé. Difficile de le faire parler régulièrement, et les gens qui ont tenté de le faire parler, quand celui-ci ne voulait pas. Mais attention, il ne faut pas croire que c'est un cas de refus du passé ! Au contraire, il a très bien comprit qu'il devait l'accepter, pour enfin s'en débarasser. N'oubliez pas que c'est en pensant à son pire ennemi qu'il existe en vous... Mais bref. Disons que son passé a beau être accepté, il est loin d'en être fier, et n'estime pas qu'il doit être particulièrement connu.

Dans le même style, quand AZ accepte enfin de parler, on voit que son physique n'est pas la seule chose qui a payé les prix du temps. Non pas qu'il soit devenu sénile, loin de là, même heureusement, mais disons que le temps l'a rendu cynique, et presque avec une mauvais caractère. Il n'aime pas qu'on le dérange. Cependant, il est loin d'être violent. On peux l'énerver aisément, mais jamais le pousser à bout. Quand quelque chose le gène, l'énerve, ou l'embête, il préfère partir, tranquillement, plutôt que de répondre à la provocation, autrement que verbalement. Et quand je dis répondre verbalement, peu de chance de l'entendre dire des insultes, en direction de vous. Bien sur, il dit parfois des mots grossiers, mais ne les dirige pas envers les personnes. Non, quand il réplique verbalement, il préfère les petites pointes sarcastiques, avant de s'éloigner. C'est souvent trois fois plus efficace que la moindre insulte, et bien lancé cela fait beaucoup plus mal. L'insulte est du gros sel, la pointe est une épingle. L'insulte frappera bien plus souvent, mais qu'en surface, la pointe est une épingle, qui fait très mal si elle fait mouche. Voilà la comparaison parfaite.

Sinon, AZ est quelqu'un de sage. Sans offensée, on peux le dire aisément beaucoup plus sage que la plupart des autres personnes. Son passé tragique et ses 3000 ans d'errence ont fait que maintenant, il a comprit qu'il ne pouvait rester « stupidement » à regretter son sort, ou faire d'autre chose du genre. Ses conseils sont souvent bon, mais rare. De plus, disons qu'il ne mâche pas ses mots, et va droit au but, s'il pense que vous êtes dans le tord. Mais il ne le fait pas tout le temps. En effet, AZ est quelqu'un d'assez égoïste. Mais pas de l'égoïsme traditionnel, celui que beaucoup d'entre nous connaisse par coeur : Il est égoïsme, dans le sens où il pense avant tout non pas à son bien, mais au bien de ses proches, de ceux qu'il aime. Les autres, c'est rare qu'il s'en préoccupe. Il préfère se concentrer sur ce qu'il a, et non ce qu'il pourrait avoir.

Mais c'est donc un cœur de Pierre, le fameux AZ ? Non, au dirait pas, mais AZ est un sentimental. Quelqu'un de gentil, mais ne voulant pas le montrer. De toute façon, il n'aime pas l'idée de s'attacher à des gens. C'est le contrecoup de sa viellesse extrêmement ralentis. Malheureusement, s'attacher à des gens est inutile. Ceux-ci mourront forcément avant lui, et ils verraient la mort de tout ceux proche de lui. Seuls Floette peux le comprendre sur le coup. Cependant, il sait ce qu'est souffrir; Il n'oublie pas ce qu'il était avant. Un être comme les autres. Donc, s'il peux empêcher que quelqu'un souffre, il tente. Mais il ne tente que s'il pense qu'il peux faire quelque chose, ce qui n'est pas courant. Par contre, là où il agira toujours, c'est quand il voit quelqu'un faire les même erreurs qu'il a fait. Comme si agir maintenant pourrait racheter ses actions. Bien sur, il nierait totalement le fait qu'il fasse cela pour se racheter, mais quoiqu'on dise, cela ressemble beaucoup. Mais bref, il tente d'agir, en général.

Toujours dans son caractère, il faut rappeler son grand défaut : Le fait que socialement, il est un total boulet. Mais quand je dis un total boulet... C'est un total boulet. Il ne sait pas parler avec les inconnus, se mélange avec les monnaies, oublie beaucoup de manière moderne... Bref, c'est assez drôle, quand même. Disons que trois milles ans, c'est très très long, je vous l'assure, et le fameux AZ est donc très maladroit avec les coutumes modernes, surtout que ses moyens de revenus sont maigres. Il fait deux trois jobs à droite et à gauche, souvent des travaux où sa force grande, étant donné son physique peux être utile... Mais quoiqu'il arrive, ne lui demandez jamais, par exemple, de rendre de la monnaie, ou des choses, du genre... Mais bon ! Disons que la vie en société est un peu compliqué pour le géant, déjà par le fait que tout le monde a tendance à ne pas être rassuré, tout du moins, par son apparence. Et pourtant, le fameux ancien roi de Kalos fait des efforts, pour tenter de réussir un minimum son intégration au monde moderne. C'est pas gagné, je vous le dis...


Histoire: (10 lignes minimum)

3000 ans, et plus d'existence... Je peux bien vous raconter mon histoire... Elle sera confuse, imprécise, perdue... Le temps l'a déformé, transformé, et ma folie n'a pas aidé. Les livres d'histoires aussi ont joués. Je peux vous dire qu'aussi loin remonte mes souvenirs, tout ce qui est dit n'est pas forcément la vérité. Mais que dire ? Le temps à changé avec le temps. Et oui. Les vainqueur changeait le passé. Je n'ai fais moi  même. Mais je ne dois pas moi-même m'avancer trop vite... En effet....

Perdu dans les brumes de l'Histoire... Mal à l'aise sur les plaines du Passée... AZ arrive.
Je suis né il y a fort longtemps, mais mes souvenirs de cette époques sont flous. Vagues. Je me rappele. Forte figure paternel. Fort dans tout les domaines, à mes yeux d'enfants. Bucheron depuis des années, les choses que je me souvenais de lui, étaient peu nombreuses. Surtout une grande cicatrice qui balafrait son visage. Il paraîtrait que j'ai hérité de ses côté très carré. On me confiait comme un futur militaire. Ou un bucheron, comme mon père. Un homme fort. Ma mère, dans mes souvenirs, est totalement différente. Une femme douce, innocente, et heureuse. Qui s'était occupé de moi. Je me rappelle que si c'était ma mère qui m'avait donné le jour, c'était mon père qui m'avait donné une vie. Mon enfance est trouble. Je me souviens d'épisode, de souvenir. Dont l'un qui sera extrêmement important. C'est celui qui va suivre... Tout commençait dans une très chaude, très très chaude journée d'été...

Une pluie fine tombe sur ma tête, l'orage se fait entendre. Je courrais. Mes amis étaient eux aussi devant, tentant de protéger leur fines boucles brunes et blondes des intempéries, mes cheveux roux, eux, ruisselait sur mon visage de poupon, tendis qu'on tenait les pommes, fruit de notre réussite dans l'intrusion du verger du père Gaspert. On courrait à toute vitesse, pour réussir à rentrer dans nos maisons respectives, maisons de terre et de bois, mais nos maisons. Nos chers maisons, qui nous plaisaient tant. Je courrais, derrière mes camarades. J'avais été le dernier surpris par les très grosses gouttes qu'on connaissait pendant l'été, et tous espérait rentrer à la maison, avant que la pluie devienne une véritable trompe d'eau, comme ce qui semblait s'approcher, ou que les éclairs eux même viennent nous foudroyé sur place, peur irrationnelle que beaucoup d'enfants ont. Je courrais, pour finalement, m'écraser par terre, ayant trébuché contre quelque chose. Mes amis m'abandonnèrent, sans doute non le voulant, mais ne m'ayant pas remarqué.

Jurant d'insulte qu'aujourd'hui, vous ne comprendrez pas, je récupérais les pommes, le plus rapidement possible. Hors de question que l'éventualité de me faire rattraper par le père Gaspert m'enchantais. Je récupérais les pommes, quand un Pokémon m'aida.

Vous trouvez cela normal, je suppose. Mais je rappelle le métier de mon père. Ce dernier n'aimait pas les Pokémons. Classique jusqu'à présent, et je dois vous avouer que ce que vous imaginez est exactement ce qui arriva. En effet, je devint ami avec ce pokémon, un jeune Flabébé. Mon père au début s'énerva, mais ce ne fut pas long. Ce n'était pas comme si j'étais devenu ami avec un Décéliande, l'un de ses esprits de la forêt, qui était régulièrement entrain d'attaquer les bucherons qui limitaient leur territoire. On racontait que ses Pokémons emprisonnaient quiconque osant abimer la foret qu'ils protégeaient, donc, les Hommes du villages avaient tendance à leur mettre feu, quand ils osaient tenter quelque chose, où ne serait-ce qu'approcher trop près. Mais bref, c'est ainsi que Flabébé fut accepter.

Je grandis avec lui, peu à peu. Lui aussi grandit. Le reste de mon enfance et de mon adolescence fut... Je ne sais pas trop comment la décrire. Longue ? Ennuyante ? Je ne me passionnais pas pour les activités de mes parents, ni celle de ma mère, qui aidait au four, pour la métallurgie, ni celle de mon père, qui comme je l'avais dis, était bucheron. D'ailleurs, bientôt, je ne croisa que ma mère, dans ma vie, comme une épidémie de peste décima une bonne partie du village. Ma survie fut chanceuse, mais moi et Floette, nous n'étions pas les seuls survivants, donc, ce n'était pas tant choquant. Ce que je ne compris pas à l'époque, c'est que les différents royaumes que composait Kalos à l'époque se rejetèrent mutuellement les fautes de cette grandes épidémies de pestes jaune qui avait provoqués de morts... C'est ainsi que les tensions croisèrent peu à peu entre les royaumes. Et je n'en savais rien.

C'est ainsi que je devins un homme, travaillant dur pour subvenir aux besoin de ma famille. C'était de mon devoir. Je travaillais surtout comme Bucheron, faisant cependant plusieurs travaux, le plus souvent manuels, et ainsi, je devins véritablement ce qu'on appelle un « Homme ». Floette cependant ne m'abandonna pas, comme la plupart des Pokémons qui s'attachaient aux humains. A notre époque, seuls les Guerriers gardaient longtemps, une fois adulte, leur Pokémons. D'ailleurs, on ne les appelait même pas « Pokémons » à l'époque, et les dresseurs que vous voyez et dont vous rêvez tous de devenir n'existez pas. Seul la Guerre, le Travail et l'Alimentation réunissaient Hommes et Pokémons, parfois alliés, parfois ennemis. Parfois chassé, parfois chasseurs. Moi, je considérait Floette comme un ami. Un ami très cher. La personne qui me comprenait, et qui pouvait m'aider, quand j'étais dans l'erreur.

C'est un jour que tout bascula. Les tensions avaient muri avec le temps, et ses tensions étaient devenu peu à peu des véritables guerres. Et nous tombèrent tous dans la guerre. Les Hommes n'étaient pas toujours, eux, envoyé au front. Nous étions ceux qui devaient rester travailler. Ainsi, je ne connus pas le front... mais tout le monde n'eut pas cette chance.

En effet, Floette fut considéré comme un Pokémon apte à se battre. Je tenta de supplier. Après tout, ce n'était qu'un petit Pokémon, qui ne savait même pas se battre ! Les soldats rigolèrent d'un air gras, considérant que les Pokémons de toute façon, savait se battre par nature. Ainsi, les deux amis furent séparé. Je resta chez lui, dans sa terre, terre qui était aussi bien à moi, qu'à lui, seul, à travailler pour ma patrie, et le pauvre Pokémon, totalement perdu, ne connaissant pas le concept de patrie se retrouva lui au front. La guerre étant loin de moi... Très loin. Les nouvelles arrivaient régulièrement, mais cependant, c'était des nouvelles générals. On avançait de plusieurs centaines de mètres... On reculaient... Mais jamais de nouvelles de Floette. Était-il mort ou vivant ? Souffrait-il ? Sans doute...  Le front était tellement loin, et n'ayant jamais vu ce que c'était à l'époque, je ne pouvais pas comprendre l'étendit de la violence. On racontait qu'Yveltal, l'oiseau de la Mort, survolait les champs de batailles, et le nombre de convoi mortuaire ne faisait que confirmer la rage meurtrière qui devait arriver sur le champ de bataille.

Puis la vérité tomba, après plusieurs mois, années... Je sais plus...

On me confia une petite boite.

Je ne l'ouvris pas.

Cela était inutile.
Ma vie fut brisé. Détruite. Mon unique ami venait de tomber dans une guerre absurde. Ivre de rage et de tristesse, je partis. Loin de ma ville, portant la boite avec moi, pleurant d'énorme larme, s'écrasant sur ma poitrine. Pourquoi ?! Pourquoi la guerre avait emporté mon seul ami ?! Quels avaient les raisons d'une telle guerres ?! Pourquoi des raisons d'Hommes pouvaient prendre la vie de quiconque ?! Pourquoi cela était-il tombés sur moi ?! Ma colère était haute. Ma haine encore plus. Je fuyais dans les forets que j'avais tant appris à haïr jeune. Les Humains me dégoutaient, et serrant la boite mortuaire de mon amis contre mon torse, j'espérais que les Pokémons, eux, m'offriraient ce qu'on appelait « humanité » mais dont l'humanité elle même faisait cruellement défauts ! On allait bien voir cela... C'est ainsi que reniant mes origines, croyant qu'un nouveau monde pourrait m'acceuilir, je réalisais qu'aujourd'hui n'était pas demain, et comprit une chose.

Ni un nouveau monde, ni l'ancien ne vallait le coup.
C'est alors qu'il apparu. Devant un immense arbre, ayant marché pendant très longtemps, un oiseau se reposait dessus. Je reconnu l'Horrible Oiseau de la mort. Allait-il se rendormir ? Je n'en savais rien. Mais ce que je savais, c'est ce qui était devant mes yeux. Juste là. Il s'approcha de moi, et me regarda. Ses bois multicolores étaient devant moi, j'avais peur. Il pouvait me tuer. Je connaissais les légendes. On racontait que Xerneas était l'esprit pur, la vie, mais surtout, un allié des Pokémons... Et inconsciement, j'eut peur de lui. Je tenais fortement la caisse. Il me regarda... Pour finalement partir. Courir. J'étais sauvé. Mais quel fut ma surprise quand il s'arrêta, et me regarda de nouveau. Je le regardais. Nos regards se croisèrent alors, longuement. Je m'approcha alors de lui, attiré par je ne sais quel folie, et nous avançâmes.

Combien de temps ?

Quel distance ?

Jusqu'à quand ?

Où ?

Tant de question. Je sentais sur ses terres les plaintes des damnés tournoyaient autour de moi. La mer et son vent frais frapper mes épaules. Les plaintes de la forets, le froid frappant mon épiderme... Rien ni personne ne pouvait me libérer. J'étais seul dans cette plaine désolé. Et c'est alors que je contruisis cette machine. Comment ? Avec quoi ? Aucun souvenir ne me revient. Aurais-je été contrôler ? Aurais-je réussi à le faire seul ? Je le doute. En tout cas, des jours durant, ne faisant que cela, je travaillais, la petite boite à mes côté, comme seul interlocuteur et camarade pendant ses très longues périodes de travail. Je savais qu'il n'y aurait que deux cas pour cette tentative. Soit la réussite, soit la folie. C'était les deux seuls choix. Mais chut, je ne dois pas aller trop vite. Ainsi, après de longues journées de travails, de longs mois peut-être, j'arriva enfin à la conclusion. Elle était construite. Ma plus grande réussite. La puissance était là. Mais j'y étais ! Ca y est !

La machine s'activa, grâce à la puissance de Xerneas... J'étais ce que vous appeleriez aujourd'hui, dans votre civilisation, un savant fou. Mais je m'en fichais, et je m'en fiche toujours de nos jours... J'étais entrain de réaliser cet exploit. Et... Ce fut une réussite. De la petite boite dont mon courage n'avait jamais été assez haut l'ouvrir, finalement, fut déceler, pour libérer le Pokémon... Libre, et de nouveau en vie. Nos retrouvailles furent chaleureuse, nous étions tout les deux contents de se revoir. Loin l'un de l'autre... Cela avait été comme deux moitié qui avait été séparé, un seul être qui enfin retrouvaient son unité... Enfin.

Mais ce n'était pas fini.
Ma colère était trop grande. Et après mon alliance avec la vie pour vaincre la mort, ce fut une alliance avec la mort pour vaincre cette maudite vie ! J'allais venger tout ses Pokémons morts, tout ses humains morts... Yveltal devait mon nouveau compagnon. Floette, je le tenais à l'écard de tout cela. Il était pur. C'était à moi de me damner pour le venger, et venger tout ses compagnons morts. Je n'étais à l'époque ni du côté des Pokémons, ni celui des Humains, ni d'un camp A, ou d'un camp Z dans cette guerre. J'étais dans le camp des morts pour les venger ! C'était cela ! J'allais transformer ma machine qui avait réussi à rendre une vie, en une machine qui allait tout les prendre. Avec la puissance mortuaire d'Yveltal, qui demandait toujours plus d'âme pour rassasier sa faim incommensurable, j'allais pouvoir me venger.

Elle était prête ! Ma vengeance allait pouvoir s'accomplir ! Cette guerre absurde allait finir par un Statu Quo, ni vainqueur ni vaincu dans les combattants... Pourquoi ? Car ils seraient tous morts ! Ni vainqueur ni vaincu, parfaite conclusion pour cette guerre absurde. Ce que je ne savais pas, c'est que j'avais sombré littéralement dans la folie. J'étais pourtant, personnellement, persuadé d'être totalement sain d'esprit, de faire quelque chose de normal, et de justifier, mais non. J'étais totalement aveuglé par la colère, et mes actes étaient tout sauf réfléchit. Mais qu'importe ! A partir de maintenant, ce n'était plus ma conscience, ma raison, mes capacités de reflexions ! Non, le seul moteur, la seule essence qui huilait mon corps, mon esprits, mes actes... Ce n'était que la colère, la haine, cette volonté de tuer, de vaincre, de gagner. FEU ! Ce fut le tir.

Le résultat fut...

Indescriptible.
La mort, le chaos, la désolation... Et l'abandon. Une fois cette acte génocidaire fait, Floette était partit... Pourquoi ?! Pourquoi ?! Je lui avais donné de nouveau la vie, et il m'abandonnait... Pourquoi ?! La vie était donc aussi cruelle pour moi ?! Pourquoi ? La rage était toujours aussi haute... Floette... Qu'ai-je donc fait...

La suite fut confuse. Ce que je sais, c'est que je devins Roi. On me voya comme l'Homme ayant non arrêté la guerre... Enfin, si, mais comme le grand Vainqueur. Le Nouveau Roi de Kalos. J'avais vaincu tout les petits royaumes, donc, les survivants de mon génocide, par crainte et admiration, décidèrent une chose, me faire Roi. Au début, je ne voulais pas. J'avais de nouveau perdu mon ami, mon seul ami, et mes compagnons étaient maintenant des misérables cloportes se dandinant devant moi pour avoir mes faveurs le plus rapidement possible. Au début, donc, j'étais contre. Mais je compris. Si je voulais que Floette revint... Je devais briller ! Je devais lui faire honneur. Et que de mieux qu'un Roi pour briller ? Je devins alors un grand souverain. Le Grand Souverain AZ. Je sais que c'est à ce moment que je devins AZ. Celui qui commence, A, et celui qui finit, Z. Comme le Chrisme, par exemple, qui a les symboles alpha et omega dessus. M'enfin. C'est ainsi qu'aux yeux des Survivants, j'étais devenu le Grand AZ. Grand ? Je n'en suis pas sur, mais ce n'est que maintenant que j'avais pris conscience de ma grandeur physique. Est-ce lié à ce que j'avais fais...? Peut-être.

Ma première grand action fut de construire un grand palais, un immense palais, pour que Floette puisse de suite comprendre et voir où j'étais. Fin stratège, sachant que je n'étais pas forcément l'homme le plus aimé, je le fit construire relativement loin de la capitale. Mais ce fut le plus grands palais, avec les plus beau jardins faisable par l'homme ! Le palais que vous voyez aujourd'hui n'est bien évidemment pas celui crée par mes architectes, seuls les bases et le plan général ont subsisté au temps. Mais ce château fut le premier acte de ma grandeur ! Un immense château, immesurable, reconnaissable de loin... Je voulais devenir le plus grand monarque que Kalos avait porté, loin de ses petits despotes stupides, qui avaient parcouru en quête de guerre la continent... Maintenant que j'étais roi, j'allais pouvoir briller, et Floette allait me retrouver. Quoi de mieux qu'un phare pour ramener aux berges, un bateau perdu dans la tempête ? C'était comme ça que Flette allait me retrouver. J'y croyais si fort...

Plusieurs anecdotes ont parcouru mon si long règne. Je me souviens de mes rencontre avec deux frères d'Unys, dont chacun tentèrent de rallier le Royaume de Kalos dans son camp. Le Premier arriva avec la Statue de son Dragon Blanc. Celui-là, avec sa réalité toujours au fond de ses yeux, me dégoûta, me rappelant les anciens roi, les soldats, et tout ses hommes se tuant, car c'était la vie selon eux, ne tentant pas de renverser leur destin, et l'acceptant, se soumettant... Son frère, lui, avec la statue de son Dragon Noir, m'effraya, avec ses idéaux beau, mais réalisable à des prix terrifiant. Il m'effraya surtout car il me rappelait moi-même et le Génocide que j'avais fais au nom de la paix et du bien. Au final, l'Histoire a retenu, que je fus un souverain avisé, et ne plongea pas mon royaume dans la Guerre fratricide que connaissait le Royaume d'Unys. De cette histoire, finalement, seuls les deux statues sont encore visible, rénové bien sur, dans mes grands Jardins que j'avais ordonné, en souvenir des Plantes et des Fleurs que Floette avait tant aimé. Ce fut l'une des anecdotes qui traversa mon règne. Je pourrais en raconter d'autres... Mais mes souvenirs sont flous, distordu, distant...

Un jour, je me rendis compte de quelque chose... Je ne vieillissais plus comme tout le monde. J'étais encore jeune, malgré les très longues années qui étaient passé. J'avais régné 70 ans, et j'avais encore la force de ma jeunesse... Encore, sans doute, un contrecoup de mon crime. J'organisa alors ma disparition, et ma succession. Ma petite fille devint reine. J'avais eu une femme, des enfants... Mais pourquoi ne me souviens-je pas ? Pourquoi mes souvenirs sont si flous ? Je les aimais... J'en suis sur... Mais impossible de voir leur visage, imaginer leur réaction, leur amour pour moi... M'avaient-ils aimé ? Avaient-ils aimé le pouvoir à travers ma personne..? Aucune façon de le savoir. Ainsi, je disparu du jours au lendemain, comme de nombreux rois, après moi. La politique ne m'interessait plus. Floette n'allait pas revenir de sitôt, je le savais. Je l'avais compris. Où l'ai-je compris aujourd'hui ? L'avais-je compris à l'époque...? Je ne me souvins pas.... Comment vous le dire alors...? Tout ce que je me rappelle bien, de la succession, c'est d'avoir prit ma petite fille, et lui avoir tout raconter. Floette, Xerneas, la Guerre, l'Arme suprème. Elle allait devenir reine de Kalos. Elle devait connaître cette histoire. Avec une mission : Retransmettre cette histoire à son héritier, et à celui-ci longtemps. Mais par sécurité, je garda la clef de l'arme suprème.

C'est comme ça que commencèrent des années, et des années d'errance. J'étais devenu fou. Véritablement fou. Mes souvenirs sont extrêmement flou sur cette très longues périodes. Pendant plus de 3000 ans, j'errais. J'errais. Je le cherchais. Je vis le monde changer, sans que je change moi même. C'était la malédiction de ceux qui était éternel. On ne pouvait pas s'attacher à des gens. Ils allaient disparaître, et nous, nous restions. Mais cela ne m'importait guère. Qu'une seule personne m'intéressait : Floette... De plus, j'étais devenu un être aussi bien repoussant que de légende. Autant de légende doré que de légende noir tournaient autour de mon règne, mais personne ne parlait de l'arme suprême. Celle-ci n'intéressait plus, heureusement, ou alors, avait disparu de la mémoire, seulement gardé par mes précieux héritiers. Je gardais soigneusement cette fameuse clef, pour qu'elle ne soit pas perdu, ou pire, réutilisé. Et je cherchais. Cherchais. Comment vous raconter cette errance, cette quête, dont rien ne me permettait de trouver quoique ce soit relançant mon espoir ? Non. Rien ne peux vous faire comprendre cette horrible quête.

Et c'est un jour que je le rencontra, ce jeune Homme. Son nom ? Qu'importe. Sur la route du Désert, au dessus de la Grande Ville qu'était la capitale... Quelle grandeur d'ailleurs ! Je fus choqué par sa taille. En 3000 ans, elle avait tant grandis ? Ce n'était qu'un village à mon époque ! Bref, il était là, sortant qu'une grande... Usine ? C'est comme ça qu'on appelle ce genre d'endroit...? Je ne sais pas. Il était là. J'avais rencontré de nombreuses personnes au cours de mes différents voyages, pourquoi seulement lui me vient en tête ? C'était ce qu'on appelle aujourd'hui un dresseur de Pokémon. Je ne comprenais pas ce terme. J'avais moi même trois pokémon à cette époque, pour me protéger, ne voulant pas blesser moi même, mais je n'étais pas un dresseur. Ce que je voulais, c'était retrouver Floette. Mais bref, je le rencontra, ce fameux dresseur. Jeune. Très jeune, n'ayant pas atteint pour le moment la puberté, entrain d'entrainer ses Pokémons. Je déclara quelque mot, mais impossible de savoir si ceux-ci furent crédible pour lui. Sans doute pas. Ses si longs siècle, ses trois millénaire que j'ai passé à erré, avait aussi bien affaiblit mon corps, j'étais maintenant très âgé, que mon esprit, qui était en miette.

C'est peu après, que je le rencontra. Ce fameux Lysandre. Et cette team Flare. Je ne pus lutter, ou je ne voulus lutter, quand ceux-ci m'attaquèrent. Peur de tuer ? De toute façon, mon avenir était maintenant plus sombre que n'importe quoi. Je n'avais aucun avenir. De toute façon, j'avais passé 3000 ans. Devenir une bête de foire, à cause de ma taille et de mon âge ne me faisait pas peur. Ce n'était pas comme si mon histoire n'était pas déjà misérable. De grand Roi de Kalos, héros national, dont mon portrait est reconnaissable dans de très nombreux lieu de Kalos, j'étais devenu un SDF, comme vous appelez ça de votre époque, un être répugnant, que personne ne s'interessait, à part cette fameuse Team Flare. Ma résistance ne fut pas longue alors, mais cela me permit de voir les changement de la Capital, quand je fus exhorté en camion. La capital était devenu grande et belle, avec de nombreuses nouvelles technologies dont juste la vue me laisser émerveiller, tel un enfant, provoquant des rires chez mes ravisseurs, et des exclamations de dégoûts, dont des déclarations comme la surprise que leur chef voulait tant m'avoir...

Et c'est là que je rencontra ce fameux Lysandre. Il me raconta de nombreuses choses, après avoir volé ma clef, la Clef de l'arme suprème. Il racontait qu'il était mon descendant. Je ne savais pas si c'était vrai. Peut-être mentait-il...? J'étais enfermé. Tel une bête sauvage, il avait mit des arcs électriques, prêt m'électrocuté si dans une grande rage, je les arrachais. Il continua de me parler. Et c'est là que je compris qu'il était fou. Son but... La beauté... Qu'est-ce que c'était ? Tout ce que je comprenais, c'est que cette Homme se voyait comme le nouveau Noé, et voulait utiliser l'arme comme moi. Sauf que lui, il utiliserait l'énergie du Pokémon légendaire jusqu'à la mort pour tout éradiquer sauf les quelques élus qu'étaient la team Flare, et cinq enfants. J'étais choqué. Je ne comprenais pas comment un homme pouvait avoir un tel but et féderer autant de personnes derrière lui... Tout cela... Tout cela n'était que de la folie. Cela ne pouvait être vrai. Je ne pensais pas que j'allais me réveiller, mais presque.

Et c'est là que je me rendis compte qu'il était comme moi.
J'aurais pu moisir ici, et perdre la vie, comme tout les habitants de ce continent, mais ce ne fut pas le cas. En effet, alors que Lysandre continuait de parler, sans recevoir la moindre réponse, quelqu'un entra. Un jeune garçon. Sur le coup, je ne sut le reconnaître. Mais cela ne fut que passager, et très vite, je reconnu le fameux dresseur. Le fameux dresseur. Lui. Ici. Je compris vite qu'il n'était pas dans le camp de Lysandre. Je compris une seconde chose. Il était la dernière chance pour l'humanité de Kalos. C'est alors que je raconta tout. Tout ce que je savais. Il fallait qu'il comprenne mes erreurs. Si cela ne servait à rien pour Lysandre, avec de l'espoir, cela servirait à ce fameux dresseur. Il devait arrêter Lysandre ! Ce dernier ainsi, ainsi que le dresseur, connurent tout deux toute la vérité. Le fait que j'étais l'ancien Roi de Kalos, le fait que je n'étais qu'un homme normal, que je créa l'arme suprême... Bref, tout. Ils surent tout. Lysandre, le chef de la team Flare, donna alors rendez-vous dans son bureau, pour ce qui semblait le combat final...

Lysandre étant partit, pareil pour le dresseur, je compris que maintenant, il ne restait plus qu'une seule chose à faire. Attendre. Attendre avec cette peur, c'était la première fois depuis des années que je ressentais ce sentiments, cette peur que l'humanité toute entière puisse disparaître. Bref, la peur que mon génocide recommence, mais cette fois, que cela soit non seulement par ma faute, encore une fois, mais que cela soit mes victimes qui servent d'énergie pour ce génocide. Non seulement, je les aurais tué, mais en plus, leur repos éternel serait violer. Je serais véritablement triplement fautif dans cette affaire. Fautif d'avoir construit l'arme, de lui avoir donné l'énergie nécessaire pour faire ses crimes, et de ne pas avoir su protéger le clef, et d'avoir laissé à ce fou, qui était en même temps si proche de moi, ce qui m'effrayait encore plus. Quand soudainement, la terre entière sembla trembler, trembler fortement, prouvant la défaite du héros, de ce jeune dresseur. Il avait été courageux, mais il avait échoué.

C'est alors qu'on me permit de sortir. Je reconnu la personne. C'était deux gamins, encore une fois, déguisées, qui me libérèrent. Je ne compris pas trop ce qu'ils disaient, parlant de super héros, et d'assistant d'un professeur nommé « Platane ». Je ne le connaissais pas, mais qu'importe. Je devais aller à toute vitesse vers Cromolan'ch, le nom de cette ville étant récent, là où j'avais caché l'arme suprême. Je devais à tout prix sauver l'existence de mes erreurs. Tout le monde ne devait payer mes erreurs. Mais quand j'arriva...

C'était trop tard.

Mais dans le bon sens.
En effet, j'apperçu les deux « super-héros » comme ils s'appelaient, et surtout, cinq autres enfants. Un jeune garçon aux cheveux roux, un autre avec un peu de boulimie, qui semblait aimer la danse, même si je ne sut que par ses déclarations que ce qu'il faisait était de la « danse », et deux jeunes demoiselles. Et enfin, le dresseur. Selon tout ce que j'entendais, c'étaient ses sept enfants qui avaient sauvé le monde. Je fis un maigre sourire. Dire que moi et mes trois mille ans d'expériences avaient été totalement inutile, et que c'était l'action coordonné de sept jeunes enfants qui avaient sauvé le monde de la destruction. Eheh... A quoi cela sert l'expérience...? Je pense qu'à ce moment, je m'étais pris une sacrée raclée, dans mes préjugées. Ses enfants étaient tout les septs des Héros. D'ailleurs, ce fut à ce moment là que je compris le terme de « Super-Héros ». C'était des Héros, comme à mon époque, où j'étais considéré comme un Héros, mais des vrais. Des Héros ayant vraiment agit, et non des légendes. Enfin... Je pense.

Je repris alors ma quête pour Floette. Pendant quelques semaines, je voyagea, dans les mêmes circonstances qu'avant, avec les mêmes chemins et les mêmes pensées. Mais j'avais compris, peu à peu, quelque chose. Tout ses évènements, toutes ses rencontres... J'étais dans le mauvais chemin. J'avais compris. Je regardais les pokémons m'accompagnant depuis des années, Chartor, Golémastoc et Cryptéro. Il me manquait quelque chose pour ma quête. Si j'avais enfin retrouvé la raison, mon esprit n'était ni embrouillé par la rage, quand j'avais perdu mon ami, et voulait me venger, ni la tristesse, quand j'avais perdu pour la seconde fois mon ami, et ni l'incompréhension, sur le pourquoi de la seconde disparition de mon ami, je n'avais pas encore tout. Il fallait que je comprenne ce qui me manquait. Et j'avais le doigt dessus. Seul une personne pouvait m'aider. Le dresseur ayant sauvé le monde, ce fameux dresseur.

C'est ainsi qu'on se rencontrèrent de nouveau.
La parade était en leur honneur, à ses sept enfants. J'approchais alors. Ma taille poussait les agents de sécurité à ne pas agir, et le fait que le jeune dresseur n'ayant pas peur, ne bougeait pas et souriait, semblait les rassurer. En tout cas, une chose était sur. On se regardait. L'ancien Roi de Kalos, contre le nouveau Maître de Kalos. Le combat fut court mais intense. Je voulais comprendre. Je voulais comprendre ce qu'était un « Dresseur ». Si le combat fut court, pour toutes les personnes présentes, la durée fut beaucoup plus longues. Pour moi, ce combat fut plus long et plus intenses que tout ce que j'avais fait auparavant. Plus long que 3000 ans d'existence.  Je perdis le match, mais cela fut pour moi très enrichassant. Du bonheur à l'état pur. J'avais compris ce qu'étais que cette cohésion entre humain et Pokémon. Cohésion, même avec moi même. Ce dresseur avait réussi. J'étais enfin... Enfin... En paix avec moi même.

Et c'est là.

Et c'est là qu'il descendit.





Floette.


Il était de retour. Ma vie... Allait... Pouvoir recommencer.

Objectif:
Aucun. Il erre, et tente lentement de réintégrer la société humaine.

POKEMON préféré:
Floette

Devise:
Aucune

Personnage de dessin animé/manga utilisé pour l'avatar:
AZ Pokémon X et Y.

Autre




Dernière édition par AZ le Sam 23 Nov - 16:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: AZ [Finish] Lun 11 Nov - 20:00

Re bienvenue !

J'attends avec impatience la suite de la fiche qui sera forcément, dantesque =D

.:-------------------------:.
Ce personnage possède un Dardargnan et un Persian Obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Soul Kanuda
Admine Diabolique
Admine Diabolique

avatar
Messages : 462
Réputation : 11
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 20
Localisation : Loin du reste.
Autres Comptes : Chad Sadler, Sifu Vaalah, Hisia, Luberias, Pearl

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: AZ [Finish] Lun 11 Nov - 20:38

Bienvenue!
J'aime beaucoup ce début de fiche, on ressent bien que AZ sera un cas social très amusant en rp!

.:-------------------------:.




Battle theme :

" />
Revenir en haut Aller en bas
http://pokemon-legends.pokemonrpg.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AZ [Finish] Dim 17 Nov - 20:18

Histoire prolongé jusqu'à l'arrivé captif dans la Team Flare !
N'hésitez pas à lire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Soul Kanuda
Admine Diabolique
Admine Diabolique

avatar
Messages : 462
Réputation : 11
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 20
Localisation : Loin du reste.
Autres Comptes : Chad Sadler, Sifu Vaalah, Hisia, Luberias, Pearl

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: AZ [Finish] Dim 17 Nov - 20:39

J'aime trop, vivement la fin =D Je savais que ta fiche allait être excellente, j'ai vraiment hâte de rp avec lui! Avec Julien ça devrait être excellent!

.:-------------------------:.




Battle theme :

" />
Revenir en haut Aller en bas
http://pokemon-legends.pokemonrpg.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AZ [Finish] Dim 17 Nov - 20:45

Longue longue est la fiche, mais courte courte est la lecture.

Pourquoi ? Parce que c'est intéressant, prenant, ça vous transporte, on dirait vraiment que le personnage est fait pour toi, j'ai hâte de voir comment tu comptes l'utiliser en rp, ça va vraiment être surprenant je pense, je n'ai jamais vu un personnage comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AZ [Finish] Sam 23 Nov - 16:18

FICHE TERMINEEEEE !

En espérant qu'elle va vous plaire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo

avatar
Messages : 409
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 17
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: AZ [Finish] Sam 23 Nov - 16:43

Wouah... Juste wouah quoi =D ! Mais c'est Laurinette, ça m'étonne pas de toi !
Bon on connait ton niveau, je pense qu'on peut le valider, qu'en dites-vous ?

.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Soul Kanuda
Admine Diabolique
Admine Diabolique

avatar
Messages : 462
Réputation : 11
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 20
Localisation : Loin du reste.
Autres Comptes : Chad Sadler, Sifu Vaalah, Hisia, Luberias, Pearl

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: AZ [Finish] Sam 23 Nov - 16:55

Cette fiche est juste awesome, j'ai pris beaucoup de plaisir à redécouvrir son histoire à ta sauce!
Validé, bon jeu!

.:-------------------------:.




Battle theme :

" />
Revenir en haut Aller en bas
http://pokemon-legends.pokemonrpg.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AZ [Finish]

Revenir en haut Aller en bas
 

AZ [Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Archives :: Corbeille :: Fiches de présentatdions abandonnées-