Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Jeu 10 Aoû - 21:04 par EternalStay

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité


Partagez | .

La rencontre de minuit

Invité
Invité



MessageSujet: La rencontre de minuit Mer 6 Nov - 19:00

Cela faisait un bon moment que le soleil était couché, a vrai dire, évoquer le jour ou l'astre solaire en cette heure tardive est bien hors sujet. Il faisait effectivement nuit, une heure bien tardive que seul les fêtards et les travailleurs de nuit connaissent. Le ciel était néanmoins clément et la douce ville de Poivressel était baigné entre la lumière de la lune reflété sur le port et les nombreux réverbère sur les pavés de la cité maritime. Une légère brise venait de temps à autre interrompre le silence nocturne en faisant virevolter à ras du sol un journal abandonné lorsque ça n'était pas un papier d'emballage, de temps à autres on pouvait entendre des fêtards non loin des tavernes qui ne semblait jamais vouloir fermé. En clair, une ville bien tranquille qui semblait bien loin de tout les tracas du pays même si bien sur, comme chaque ville et chaque région du monde la tension était palpable. Enfin palpable, du moins pour ceux qui se sentent concerné et au sein de cette ville il y en avait un qui n'était pas du tout sous tension. Au contraire, il était même ravi de voir que les choses tournaient mal pour tout le monde, car pour celui qui est suffisamment intelligent il y a toujours moyen de tirer son épingle du jeu. Pas que l'homme qui avançait se prenait pour un génie, mais il était assez doué pour obtenir ce qu'il voulait et cela sans trop se casser la tête.
L'homme en question était vêtu d'une cape de voyage et avais laissé son visage dissimulé par un capuchon relativement discret. Si la cape lui permettait de se glisser partout, sa tenu éclatante de corsaire sortit tout d'un droit livre d'histoire ou d'un conte de fée, elle n'était pas discrète. Qu'importe, c'était pas le but et c'était pour cette raison qu'il avait ce manteau de voyage.

- C'est ici... Elle ne devrait pas tarder. Fit le Capitaine dans un sourire ravi, il attendait tout simplement la fameuse Lubérias. Commandante Galaxie, il avait réussit à la contacter, pistonner par Alice Taylor qui était en étroite collaboration avec le Maitre de la Team galaxie.
Hook cherchait en effet à rencontrer le Capitaine des Galaxie, mais les raisons d'une venu pour une rencontre était encore trop faible. Le Capitaine avait besoin d'en savoir plus, et quoi de mieux que de parler directement à un des commandant pour discuter et éventuellement permettre une collaboration plus étroite avec eux. On pouvait toutefois se demander ce que pouvait bien vouloir ce Capitaine à la Team Galaxie, lui, l'être humain le plus attaché à la liberté! une liberté qui n'avait d'égale dans la vie que l'océan ou encore les femmes... Sans oublier la bière. Mais peu importe, la Team Galaxie cherchait un Titan et pas n'importe lequel non... Dialga! Le Titan du temps! Ce que Hook pouvait bien faire de ce Titan? Difficile à comprendre, son second Monsieur Mouche lui même, ne savait pas et ne comprenais pas les raisons de cet intérêt pour Dialga et Gilgamesh. Mais pour cela il fallait connaitre davantage le Capitaine, ses plus intimes secret...  

- Vous voilà... Je suis enchanté de faire votre connaissance, mademoiselle Lubérias. Personne ne vous as suivit j'espère?
La demoiselle était arrivé, sobre, discrète, personne ne ferait donc attention à cette réunion tenu secrète. Les matelots du Capitaine eux même ignorait où il était, resté sur une île sauvage au large des côtes, Hook était venu seul et de lui même, pour lui même. En même temps, même accompagné il ne travaillait que pour lui même. Il était un Homme égoïste et avide de liberté, et la Liberté est une demoiselle que l'on conquiert seul et au détriment des autres...
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Mer 6 Nov - 21:42

Poivressel. Cela faisait longtemps que Luberias, la commandante Galaxie n’avait pas pointé le bout de son museau par ici. Elle ignorait elle-même à quand remonte sa dernière visite dans cette ville principalement commerciale avec son port et ses bateaux qui apportent les marchandises. Ce serait un bon point pour commencer, de contrôler les allers et venues des bateaux, s’approprier l’économie d’Hoenn de cette manière et contrôler les réseaux… Ce serait quelque chose de vraiment bénéfique pour une conquête éventuelle de ce pays. Cette ville n’était pas moche, sa simplicité, avec une salle de concours en plus au cœur de la ville et ses maquettes de vaisseaux historiques dans le musée… Elle avait vraiment tout pour plaire. Enfin, pour Luberias. La jeune femme adorait ce genre de choses, et elle savait qu’il serait profitable de contrôler au moins une salle de concours, une arène, et une partie des revenus de la région d’Hoenn. C’était techniquement l’idéal pour continuer de creuser dans les fonds et gagner plus d’argent. Or, l’argent n’intéresserait guère la jeune femme, juste le plaisir savoureux de perturber une organisation et de s’amuser. C’était aussi simple que ça. Il n’y avait pas qu’Adonis qui avait ce droit, la commandante allait profiter de ce plaisir sans nom, et passer un moment agréable en compagnie d’une armée imbattable, qui ne saurait la retirer du pouvoir. C’était un fait, elle se savait assez puissante pour cela. Restait à voir si son génie du mensonge allait l’aider à faire survivre son nom dans un creux de l’histoire, pour le futur et pour la gloire…

- Vous voilà... Je suis enchanté de faire votre connaissance, mademoiselle Luberias. Personne ne vous as suivit j'espère?

Un homme. Un seul homme se trouvait en face de la jeune femme, dans la nuit, dans une rue sombre de la ville de Poivressel. Il s’agissait d’un capitaine très célèbre sur un archipel particulier, il portait le surnom de Captain Hook. Un pirate. Elle ne pouvait pas mieux tomber. La jeune femme, portant une capuche sur sa tête, elle s’avançait en direction de l’homme qui lui avait donné rendez-vous. Elle-même ignorait alors ce qu’il voulait d’elle, mais par l’intermédiaire d’Alice Taylor il avait donc demandé à la voir. Intriguée par cette demande particulière, et qui n’avait pas de sens, jusqu’à ce qu’il lui demande ce qui l’intéresse. Il lui avait demandé de ne pas être suivie, mais elle avait encore ses Pokémons en réserve. Il avait beau être un Champion, Luberias avait sans doute le même niveau ; ses pokémons n’étaient pas faibles, loin de là, même si ils n’étaient pas non plus les plus forts. C’était suffisant pour l’instant. La main posée sur une Ball, dans une grande poche épaisse, tout comme un couteau simple et fluide à l’utilisation, au cas où, car elle avait ouï dire qu’il n’était pas faible dans sa forme physique, et cela se voyait maintenant qu’elle l’avait sous les yeux. Il était temps pour Luberias de découvrir la vérité sur cette personne. Peut-être qu’il était encore plus mal intentionné que ce que les rumeurs disent en circulant jusqu’aux oreilles du serpent menteur. Ce n’était pas forcément la meilleure des nouvelles pour lui, vu qu’elle connaissait déjà l’animal, et que lui, il savait peut être pas vraiment à qui il avait a faire, si ce n’était qu’il s’agissait d’une femme à l’aspect fragile et quelque peu mystérieuse dans la nuit, sous sa capuche noir qui recouvre son regard doré. Nul ne sait jusqu’où cette discussion allait les mener.

« - Personne, monsieur Hook. Vos désirs sont comblés à présent ? Pourquoi vouliez-vous me voir, pirate ? »

Un sourire plein de malice se forma sur ses lèvres. Un peu de provocation ne ferait pas de mal, n’est-ce pas ? Elle prendrait du plaisir plus tard à provoquer ce jeune capitaine de bateau pirate, et à le perturber un peu, pour voir s’il était à la hauteur de sa réputation. Bien évidemment, c’était un jeu dangereux, qu’elle ne pratiquait que lorsqu’elle en voyait l’intérêt ou qu’une discussion s’annonçait pas très passionnante. Après tout, elle voulait vivre, et pour vivre il fallait savoir prendre des risques amusants… Elle aimait le jeu, et si le Captain Hook était aussi joueur qu’on le dit, il comprendrait vite qu’elle cherche à l’ennuyer, et si ça se trouvait, il s’y prendrait avant elle… Mais la jeune femme,  prête, ne se laisserait pas faire et tenterais alors de le perturber au maximum, de faire tourner la roue, chose pas particulièrement simple ; elle avait beau être une anguille, glissante entre les doigts, admirablement souples ; la force physique n’était pas là pour soutenir sa souplesse et avoir ne serait-ce qu’un peu plus d’égalité avec cet homme, un pirate, qui a connu les combats de croisés de fer et les coups de poings par centaines, certainement…

« - Et bien mon cher il vous manque un cache-oeil, ou au moins l'oeil de verre... Sachez que si vous tentez quoi que ce soit contre moi, j'y remédierais plus tôt que vous ne le pensez... A prendre comme une menace au le début d'un jeu entre nous, comme vous voudrez ~ »

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Jeu 7 Nov - 19:35

Elle se dirigeait vers lui pour terminer les derniers mètres qui la séparait de lui, elle semblait confiante et assuré malgré une légère curiosité bien peu facile à cacher. Enfin, elle ne souhaitait pas vraiment le cacher et même si elle le voulait le Capitaine se doutait bien que c'était le cas. Après tout, il l'avait fait venir sans rien dire, évoquant un simple rendez vous, rendez vous qu'elle aurait laisser tomber si elle n'avait pas éprouver le moindre intérêt. Le capitaine était satisfait en tout cas, ils pourraient bientôt discuter tranquillement. Mais d'abord des présentations plus précise devait se faire et ensuite trouver une taverne isolé et dans lequel la discussion entre les deux individus paraitrait anodine, en effet, discuter à ciel ouvert et en pleine nuit c'était d'un manque de chaleureux déconcertant. Et il ne fallait pas oublier que le Capitaine voulait interroger et convaincre, et faire cela dehors c'était pas terrible. De plus, c'était un rendez vous avec une femme et une femme devait être invité dans des conditions un minimum correcte.

- Personne, monsieur Hook. Vos désirs sont comblés à présent ? Pourquoi vouliez-vous me voir, pirate? Le sourire plein de malice, Lubérias continua presque aussitôt, cherchant à faire comprendre directement au capitaine que la partie ne serait pas en sa faveur aussi facilement qu'il pouvait le croire. Elle n'était pas un de ses stupides matelots de son équipage et encore moins Monsieur Mouche, elle avait l'esprit vif et c'était pas pour rien que Gilgamesh en avait fait une commandante. Peut-être allait il même s'en mordre les doight ce fameux Gilgamesh, mais ça bien sur Hook ne pouvait le soupçonner. Et bien mon cher il vous manque un cache-oeil, ou au moins l’œil de verre... Sachez que si vous tentez quoi que ce soit contre moi, j'y remédierais plus tôt que vous ne le pensez... A prendre comme une menace où le début d'un jeu entre nous, comme vous voudrez.

L’œil de verre, Le cache œil? Et pourquoi pas la jambe de bois? Certains matelots lui avaient parfois fait ce genre de remarque lorsque le Capitaine Hook débutait son petit commerce personnel, des insultes et des critiques facile pour blesser il en avait entendu mais le Capitaine avait très vite fait comprendre à ses petites gens qu'il fallait réfléchir à deux fois avant d'insinuer ce genre de chose devant lui. Désormais il était le pirate le plus craint de tout l'Archipel Orange et des îles Sevii, que ça soit dans ses châtiments ou lors de ses attaques.
Néanmoins et venant d'une jeune femme qui ne le connaissait pas et tenter de lui faire comprendre d'une menace, qu'elle n'était pas à titiller de trop, cela l'amusa plus qu'autre chose et il lui répondit tout simplement du même sourire malicieux.

- Rassurez vous mademoiselle, vous n'aurez rien à tenter contre moi car je n'ai pas l'intention de vous jouer un vilain tour.
Lubérias et Hook venait de se rencontrer et ne s'était pas encore chaleureusement serrer la main, politesse oblige entre deux personnes qui se rencontre pacifiquement, Hook pour faire un peu d'humour noir et pour relever indirectement les propos de Lubérias lui tendit tout simplement son Crochet. Crochet d'argent qui remplaçait sa main gauche. Je souhaitais vous voir afin de discuter de bien des choses, mais avant de vous en dire plus je vous propose directement de nous mettre au chaud. Il y a bien des bars où personne ne sera en état de nous écouter et où il fera bien plus chaud.

A ses mots et sans attendre la réponse de Lubérias, il l'invita à le suivre, marchand alors au même pas que la demoiselle qui la côtoyait. Laissant alors le bruits de leurs botte accompagner celui du vent et du sommeil de Poivressel.

- J'imagine que vous ne devez pas comprendre pourquoi un rendez vous ici, à cet heure ci et dans une sorte de confidence des plus intimes. Toutefois mes préoccupations qui font l'objet de notre rendez vous, vous ferons vite comprendre le pourquoi de cette intimité. Après si jamais vous avez vous même, des préoccupations particulière qu'il vous convient par la suite, de me raconter je me ferai un plaisir de voir ce que je peux faire pour vous.


Ne pas laisser le silence interrompre le début de rendez vous, même un rendez vous d'affaire, et surtout! Lorsque le rendez vous ce fait avec une femme, une charmante jeune femme. Certes la nuit et la tenu discrète de Lubérias ne permettait pas au Capitaine Hook de jauger vraiment la marchandise; séducteur et homme à femme invétéré, il ne pouvait naturellement censurer son esprit quant à l'éventuel possibilité de rendez vous futur, avec pour les rendez vous futur le légendaire "et plus si affinité". Mais bon, ce n'était pas son objectif premier, il avait plus important à faire qu'a séduire une commandante Galaxie. Après s'il pouvait user de ses charmes pour parvenir à obtenir plus rapidement ce qu'il voulait c'était tant mieux, mais le Capitaine James Jack Hook avait affaire à un sacré spécimen de femme, une de celle qui joue avec les mots aussi facilement qu'un pirate de son épée. Séducteur pirate contre serpent menteur, un duel à ne pas rater.
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Sam 16 Nov - 10:49

- Rassurez vous mademoiselle, vous n'aurez rien à tenter contre moi car je n'ai pas l'intention de vous jouer un vilain tour. Je souhaitais vous voir afin de discuter de bien des choses, mais avant de vous en dire plus je vous propose directement de nous mettre au chaud. Il y a bien des bars où personne ne sera en état de nous écouter et où il fera bien plus chaud.

Luberias suivit sans discuter Hook. Il n'avait part tort, il seraient mieux dans un bar bien au chaud qu'au milieu de cette ruelle sombre. Bien qu'elle eu songé au fait que ce fut un piège très facile à soupçonner, et que dans ce "bar" elle pouvait s'attendre à une embuscade, ce qui ne l'étonnait guère venant de pirates, mais elle savait que dans un autre sens, en se donnant elle-même comme appat elle pourrait acquérir quelques informations. En se jetant dans la gueule du loup, elle prenait un gros risque, certes, mais le serpent menteur avait plus d'un tour dans son sac et saurait se sortir de cette solution délicate... Après tout, elle avait son atout principal; métamorph. Ce Pokémon lui allait très bien en fin de compte, de part sa nature trompeuse, il cachait son apparence misérable pour devenir le plus puissants des POkémons en un clin d’œil, enfin, en apparence. C'était ce  qui faisait de ce Pokémon un Pokémon prisé des collectionneurs, qui pouvaient ainsi se vanter de l'acquisition d'un pokémon plus que rare, toujours en apparence seulement, et en donnant la preuve en montrant leur métamorph déjà transformé. Mais Luberias avait bien entendu la plupart de ses Pokémons à disposition, ce qui ne la rendrait pas simple à vaincre, après tout, ses Pokémons n'étaient pas si mauvais et l'entraînement commençait à porter ses fruits; elle allait bientôt pouvoir être un peu mieux considérée de ses supérieurs. Elle continuait de marcher en compagnie du capitaine Hook, dont il mêlait le bruit régulier de ses pas assurés à ceux de la jeune commandante Galaxie. Il prit alors la parole, et Luberias n'attendit pas pour lui répondre. Après tout, elle était capable de s'étaler sur le territoire du pirate au crochet... et sur son argent. Il devait faire attention.

- J'imagine que vous ne devez pas comprendre pourquoi un rendez vous ici, à cet heure ci et dans une sorte de confidence des plus intimes. Toutefois mes préoccupations qui font l'objet de notre rendez vous, vous ferons vite comprendre le pourquoi de cette intimité. Après si jamais vous avez vous même, des préoccupations particulière qu'il vous convient par la suite, de me raconter je me ferai un plaisir de voir ce que je peux faire pour vous.
"- Et bien! ce genre de proposition de la part du demandeur, surtout quand il s'agit d'un pirate ne peut me laisser de marbre, je vous l'avoue. Si cela ne vous gêne pas alors, je souhaiterais que vous me payez un verre, si vous le désirez, bien entendu. Enfin, vous ne laisseriez pas une jeune demoiselle assoiffée ainsi, n'est-ce pas?"

L'alcool. C'était d'un part cliché, mais elle savait que c'était l'ingrédient principal pour cuisiner un pirate. ça et l'or, elle saurait le faire parler au bout de quelques verres. Même si elle savait d'une part que les habitudes très arrosés d'un marin voleur faisaient de lui quelqu'un d'un peu plus résistant que la moyenne à l'emprise de ces boissons qui brûlent et débloquent la gorge d'un coup. la jeune femme, elle, était habituée aux grand crus, et ne buvait que pour inciter à ses adversaires psychologiques à boire eux-même, leur laissant penser que plus elle buvait, et plus ils pouvaient se permettre de boire, jusqu'à ce qu'ils oublient la raison pour laquelle Luberia sest là et qu'ils décident de remplir leur ventre de bières et vodka en tout genre. Un bon scotch, voilà ce qui devait certainement plaire à ce genre de brutes qu'étaient les pirates. Oui, Lubeiras était particulièrement cliché sur ce genre de personnages, mais elle n'avait jamais vraiment rencontré ce genre d'individus, excepté la Team Aqua, si elle pouvait être considéré comme un groupe de pirates, d'une façon basique. Il lui semblait d'ailleurs qu'Arthur, l'ex chef de cette Team en était un.

Une fois que les deux personnages furent arrivés au bar en question, Luberias s'empressa de s'installer sur une des tables, écoutant la réponse du capitaine. Elle frissonnait légèrement, sortir du froid de la nuit aussi soudainement avait le même effet que de partir du pôle nord et de se téléporter instantanément au Sahara, c'était assez désagréable. Se débarrassant de sa veste sobre et noire, elle attendit Hook, bras croisés, et le sourire aux lèvres.

(hrp = désolée, un peu short, pas trop d'idées x) )

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Sam 16 Nov - 19:39

le Capitaine Hook et Lubérias étaient entrain d'arriver vers la bar, à cet heure ci les alcooliques publiques ne seraient plus en état de les espionner et le tavernier trop content de compter les liasses de billet gagné dans la soirée non plus. C'était pour cette raison que si l'endroit aurait pu paraitre douteux pour une réunion secrète, était en réalité le meilleur endroit, Hook avait parfaitement confiance en la suite et si au pire il se faisaient trouver par des marins ou des galaxies qui pourrait s'amuser à dire que c'était une réunion secrète étant donné qu'il était quand même présent et cela de manière ouverte au sein d'un bar? Personne tout simplement, même le chef de la Team Rocket qui se prenait pour l'homme le plus puissant de ce monde n'y aurait vu que du feu. Cependant avant que celui-ci soit présent comme les Galaxie et marins de Hook il y avait juste une chance sur un bon million. Quant aux aquas de Alice, elle les surveillait trop pour qu'ils viennent s'enivrer ici de bière ou de vin, les Teams devaient savoir se tenir, il y avait le prestige de l'uniforme tout de même.
- Et bien! ce genre de proposition de la part du demandeur, surtout quand il s'agit d'un pirate ne peut me laisser de marbre, je vous l'avoue. Si cela ne vous gêne pas alors, je souhaiterais que vous me payez un verre, si vous le désirez, bien entendu. Enfin, vous ne laisseriez pas une jeune demoiselle assoiffée ainsi, n'est-ce pas?

- Comment osez vous, vous avez imaginez que je vous laisserez sans quoi vous désaltérer? S'exclama le Capitaine amusé par la remarque de la jeune femme, bien sur qu'il allait lui payer de quoi boire. Entrant alors dans le bar il s'exclama aussitôt vers l'homme qui tenait le bar: Un demi pour moi et vous offrez tout ce que mon amie demande.
Devant un ordre aussi direct l'homme resta un moment véritablement abasourdis avant de s'exécuter, préparant la carte des boissons et repas comme le demi du Capitaine. S'installant alors à une des tables du fond tandis que sur une table plus loin un groupe d'homme riait grassement en se racontant des blagues à l'humour douteux.

- Bien, voilà donc ce pour quoi je vous ai demandé un entretien, je ne vais pas aller par quatre chemins. J'ai entendu parler du projet mégalo de votre Chef de trouver le légendaire Titan du temps: Dialga. Laissant alors un temps de suspens comme si James Hook allait raconter une histoire à un jeune enfant, il attendit que le serveur prennent la commande de Lubérias et reparte pour continuer sur sa lancé: Inutile de me dire le contraire, mes sources sont clair, d'aucun dirait que ceci n'est que folie ou mégalomanie mais je sais que votre divin Gilgamesh y arrivera. Et pour faire simple, je souhaite ardemment venir assister à la capture et aider à ce projet...
Lubérias devait se demander comment il avait appris cela, et surtout pourquoi il voulait en être? Voulait il de l'argent? Une gloire infini? Ou les faveurs de ce prétendu Dieu? C'était assez ahurissant à entendre tout de même, et que pouvait elle faire ou ajouter à cela. Que c'était impossible? Qu'un pirate comme lui n'avait rien à faire avec cette histoire? C'était justement pour cela qu'il voulait lui parler, il voulait en savoir plus sur Gilgamesh, tenter d'obtenir un droit de visite avec Gilgamesh et Dialga, c'était toute une flopée de question que la jeune femme devait avoir, de quoi faire un festin pour un reptile de son genre...
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Ven 29 Nov - 23:10

- Comment osez vous, vous avez imaginez que je vous laisserez sans quoi vous désaltérer? Un demi pour moi et vous offrez tout ce que mon amie demande. Bien, voilà donc ce pour quoi je vous ai demandé un entretien, je ne vais pas aller par quatre chemins. J'ai entendu parler du projet mégalo de votre Chef de trouver le légendaire Titan du temps: Dialga. Inutile de me dire le contraire, mes sources sont clair, d'aucun dirait que ceci n'est que folie ou mégalomanie mais je sais que votre divin Gilgamesh y arrivera. Et pour faire simple, je souhaite ardemment venir assister à la capture et aider à ce projet...


Un sourire se dessina sur les lèvres venimeuses de la jeune femme aux milles secrets. Elle savait que sur ses lèvres allaient se porter un verre de vin pas aussi mauvais que le goût de celui qui avait réalisé la décoration du bar ou ils se trouvaient. En regardant bien, si l'endroit aurait pu être parfait pour un guet-apens, il l'était également pour se caler au chaud sans être écouté. En effet, en regardant autour d'elle, Luberias s'aperçut que l'heure fut approprié pour voir les moins solides et les plus terribles des alcooliques dans un comas éthylique qui leur léguait un repos bien mérité après peut être quelques bagarres violentes. La jeune femme savait qu'ils seraient alors incapables de retenir ce qui allait être dit, mais que les deux jeunes gens n'étaient pas à l'abri d'une éventuelle provocation, et donc d'une éventuelle bagarre encore. Son regard se portait sur les quelques alcooliques encore à l'agonie, hésitant sur ce qu'ils allaient faire de leur folie liée à l'ivresse. Luberias ignorait si ils seraient tentés de donner un uppercut bien placé au pirate qui l'accompagnait, mais, en tout cas, ce lieu et la discussion qui allait avoir lieu allaient être palpitants. Rien n'était encore joué, et tout ce que la jeune commandante galaxie savait de la demande d'Hook c'était qu'il connaissait Gilgamesh et sa volonté de retrouver Dialga qu'il avait émit lors de la dernière réunion Galaxie. Un peu surprise ce que ce chef de vauriens ai eu un quelconque vent de ceci, elle restait néanmoins parfaitement sure d'elle, du moins, en apparence. C'était un combat qui s'annonçait palpitant et la jeune femme espérait pouvoir s'amuser avec le Capitaine Hook. Il disait bien entendu vouloir participer au projet, mais un pirate ne voudrait certainement pas uniquement ça. Mais ne sait-on jamais. Luberias était suffisamment paranoïaque pour éviter de prendre toute demande d'aide comme 100% garanti au niveau de la sincérité.

"- Mmh. Je vois. Et bien, vous êtes bien trop renseigné à mon gout."

Attrapant le verre de vin demandé par le bout des doigts, après que le serveur l'ai posé sur la table, elle porta à ses lèvres le liquide écarlate et bu une gorgée. Elle osait espérer que le pirate ai décidé, après avoir bu un peu d'alcool, de s'enfiler des litres de celui-ci. ça l'arrangerais, peut être, pour dénicher des informations sur ses sources et éventuellement les supprimer. Après tout, si les informations filtraient aussi facilement, c'est que le système Galaxie n'était pas parfait, et il fallait donc faire en sorte de régler ce genre de petits problèmes. Enfin, elle comptait profiter de cette soirée improvisée. Après tout, elle était l'invitée, et compter évidemment vider les poches de ce malfrat, tout en le tirant vers les abysses profondes du doute et du mensonge! les informations ne seraient vraies que si elle le désiraient. C'était bien là, le véritable pouvoir du serpent menteur, et sa source de puissance; le mensonge, et encore le mensonge! ses crocs empoisonnés n'attendent qu'une seule, c'est bel et bien de s'enfoncer dans le cou fragile de sa victime et d'y laisser glisser son venin mortel. Toujours à cet endroit là pour que la victime n'ai d'autre choix que de se tuer si il ne veut pas souffrir de la dégradation causé par le poison douloureux qui suit son chemin dans les veines.

Buvant encore un peu du vin qui se trouvait dans le verre qu'elle avait commandé, elle se permit de se rapprocher d'Hook. Il fallait lui montrer ce qu'elle était, et lui donner envie de jouer avec elle. Elle se devait de lui faire prendre des risques et donc d'en profiter le maximum. Il serait comme un funambule qu'elle s'empresserait de déconcentrer et de perturber en secouant le fil qui le maintient en vie au dessus d'une mer de pics mortels. La jeune femme voulait absolument qu'il comprenne que ce pirate empiettait son territoire et que pour ne pas être forcé de retirer son pied il devrait se battre et prendre des risques, c'était aussi simple que cela; C'était la plus puissante dans ce domaine, Hook, prend garde à toi, tu as beau être armé jusqu'au dents et suivre un code pirate dont tu es fier, mais la femme que tu as invité ce soir dans ce bar, se révèle être plus mordante que jamais.

"- Vous ne me laissez pas assez d'informations sur votre volonté et les conditions... Ah, était-ce là ou vous vouliez vous asseoir? Sur les conditions? Donner une prime si la capture du légendaire Dialga réussit? Est-ce là ce que vous désirez, cher pirate?"

Pendant que Luberias parlait, un homme, titubant, venait de se lever. Il ne s'était pas encore endormi, et pour lui, la fête n'était pas terminé, semblait-il. Le poing en avant, il s'avança vers le pirate, qui était encore valide. Sans doute voulait-il se battre. Luberias le regardait avec dégoût, trouvant son aspect dégoûtant, et ne voulant pas être témoin d'un éventuel vomissement.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Sam 30 Nov - 22:54

La jeune femme avait commandé un verre de vin, le capitaine lui avait été un peu plus rustre dans son choix, de la simple bière. Toutefois elle était bien moussé et avaient suffisamment de bulle pour rendre un Grenousse jaloux, revêtue d'une jolie robe ambré, bref, s le Capitaine n'était pas venu pour discuter avec la Commandante Galaxie il se serait délecté de ce breuvage des plus agréable. Cependant, contrairement à ce que la jeune femme pouvait espérer, il n'allait pas boire comme un trou. Tout simplement parce qu'il n'était pas du genre du Capitaine de s’enivrer jusqu'au coma, et tout simplement parce qu'il savait qu'il fallait rester concentrer. Pas qu'il se méfiait de la jeune femme, loin de là, mais tout simplement pour garder une belle image de lui même. Il n'avait plus vingt ans tout de même! Ivre mort jusqu’à ramper au sol c'était plus de son âge, car oui pour le Capitaine lorsqu'il avait la vingtaine il était à la mode, de s’enivrer le plus possible; Il parait que cela était encore le cas aujourd'hui mais ça le Capitaine ne le savait pas.

- Mmh. Je vois. Et bien, vous êtes bien trop renseigné à mon gout.

- Je suis souvent trop renseigné, c'est pas la première fois qu'on me le dit.

Buvant encore un peu de ce qu'il y avait dans son verre, la jeune femme se rapprocha légèrement, ce qui amena un sourire discret au Capitaine. Lui avait il tapé dans l’œil? Hum... Peut-être... Mais rien que cette possibilité laissait l'esprit du Capitaine commencer à imaginer de rapide scène dont la description serait très malvenu de par leur contenu, la seule chose que l'on pouvait dire c'est qu'il se permettait d'imaginer la sensation de sa peau sous ses mains, ressentir son souffle contre lui, caresser ses cheveux et sentir le parfum de cette femme au plus près de sa source; Bref! Laissant circuler ses petites pensées loin de son esprit pour retourner à la réalité le Capitaine écouta Lubérias.

- Vous ne me laissez pas assez d'informations sur votre volonté et les conditions... Ah, était-ce là ou vous vouliez vous asseoir? Sur les conditions? Donner une prime si la capture du légendaire Dialga réussit? Est-ce là ce que vous désirez, cher pirate?


- Ce sont des projets secrets et si je dois en parler c'est à votre Chef uniquement, sachez toutefois que tout les trésors ne sont pas de pierre et d'or... Expliqua doucement le Capitaine sur un ton de mystère, tout en ayant rapproché son visage, créant une proximité qui amenait une intimité très explicite. Puis sans prévenir il se replaça là d'où il venait, comme si soudainement il n'était plus intéressé, ce qui troublait généralement les filles qui frustré, faisaient davantage pour retrouver l'ancienne proximité qui ressemblait à un privilège. Certes, c'était pas vrai avec toutes les filles bien sur, mais ça n'empêchait pas d'essayer. Pour une fois ce que je désire n'est pas matériel!

Pendant ce temps un homme littéralement bourré venait de se lever, s'approchant d'eux l'air de rien, avant de lever son poing sans raison. le Capitaine avait envie de sortir son pistolet et de lui tirer dessus, histoire de dégommer cet homme qui allait gâcher à la fois son approche stratégique vis à vis des Galaxie comme de l'approche physique vis à vis de la jeune femme qu'étais cette Commandante. Seul, il l'aurait bien fait, mais pas la peine de faire venir les flics. Il fallait alors trouver un entre deux, ce que le Capitaine savait faire et cela sans se fatiguer.

- Hey toi là... Tu, tu, bas toi si t'es un homme la nana est pour... Pour moi! Car j'suis le plus bô!
S'exclama l'individu qui avait du mal à trouver ses mots.

- Cette "nana" comme tu dis est mon invité, mais si tu veux vraiment jouer je te présente ma seconde amie... Fit le Capitaine en sortant son pistolet, le pistolet sortait tout droit des films de pirate, il s'agissait en effet d'un précieux pistolet à silex. L'arme pouvait servir à tuer, ou à assommer avec la crosse si vous manquiez de poudre. Sauf que le Capitaine en avait et il avait la flemme de se lever pour l’assommer. L'homme devant l'arme pointé sur lui, plissa les yeux comme s'il voyait mal puis se mit à blêmir comprenant devant quoi il avait affaire ce qui le fit partir aussitôt.

- Bon... Où en étions nous?

Avec ça le Capitaine avait failli oublier ce qu'elle lui avait demandé, enfin failli car elle n'avait pas eu le temps de lui poser vraiment la question. Terminant sa chope il écouta la jeune femme, préparant sa réponse et se demandant s'il n'allait pas se chercher un verre, il en profiterait peut-être pour aller tuer le type, celui-ci était resté dans le coin et semblait réfléchir; Sembler car le néant qui devait séparer ses deux oreilles ne devaient pas lui être très utile, surtout un néant mélangé a un nuage d'alcool trop élevé.
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Dim 29 Déc - 14:40

- Ce sont des projets secrets et si je dois en parler c'est à votre Chef uniquement, sachez toutefois que tout les trésors ne sont pas de pierre et d'or...  Pour une fois ce que je désire n'est pas matériel!

Légèrement frustrée par ce qu'il venait d'annoncer, elle n'aimait pas ce fait d'être laissé en dehors des affaires de son patron. Mais si il l'exigeait, ce pirate avait certainement une très fâcheuse idée en tête, ce qui ne plaisait guère à la demoiselle. Elle avait fait l'erreur de se centrer uniquement sur les informations concernant le rendez-vous, et non pas sur cet homme. Elle même aurait du prendre du recul et demander de qui il s'agissait à cette très chère Lady Taylor. Elle se serait alors davantage méfié et ne se serait peut être même pas montré directement, la nuit aurait pu ainsi être plus mouvementée. Elle trouvait toujours désinvolte de la part de ce criminel de demander à la voir pour ensuite voir Gilgamesh et rien lui révéler. Oh ça non, elle ne l'acceptait clairement pas et la jeune femme ne voulait pas être venue pour rien du tout. Elle avait encore toute la nuit pour le faire tomber, si elle y parvenait bien entendu. Ce ne serait pas quelque chose d'aisé de lui faire sortir tout ce qu'il savait de la bouche, mais Luberias avait encore toute la nuit pour faire cela. Après tout, elle n'était pas commandante Galaxie pour rien et ne se permettrait pas de laisser passer ça sans broncher. Réaction presque prévisible de sa part, n'importe quel membre Galaxie n'aurait pas laissé un pirate aussi sauvage d'Hook se diriger vers la tête de l'organisation sans rien dire. C'était sa manière de faire qui serait la plus originale et son plan se construisait au fur et à mesure qu'elle découvrait le personnage, sous son crochet à la brillante couleur argentée... Bien que l'histoire commençait à devenir passionnante pour elle, elle fut malheureusement interrompue par un homme dont la sobriété n'était même pas calculée tellement il avait bu. Schéma classique, cet homme semblait chercher la bagarre et la volonté de prouver qu'il était le plus fort entre lui et le pirate.

- Hey toi là... Tu, tu, bas toi si t'es un homme la nana est pour... Pour moi! Car j'suis le plus bô!
- Cette "nana" comme tu dis est mon invité, mais si tu veux vraiment jouer je te présente ma seconde amie...

Sans surprises, Luberias vit le criminel sortir son arme à feu et la pointer directement vers l'homme saoul. Bien entendu, le second prit peur, voyant ainsi la marque de la mort s'afficher sur le pistolet qui pouvait à tout moment faire partir le bout métallique mortel qui lui percerait et déchirerait ses tripes. Il s'agissait d'une arme puissante à vu d'oeil et Luberias n'avait pas elle-même peur pour sa vie. Hook avait quelque chose de rassurant, quelque chose qui lui indiquait que de toute manière, quoi qu'elle dise, elle ne se ferait pas tirer dessus. Peut être était-ce parce que c'était une femme? Ou tout simplement pour le fait qu'Hook devrait utiliser la force suite à cet attentat envers un haut gradé Galaxie pour pouvoir voir Gilgamesh? Elle détestait ça. Elle détestait cet impression d'être l'objet d'une réussite quelconque pour un homme quelconque. Elle préférait se placer au niveau de "juge" et de "manipulatrice" pour parvenir elle-même à ses fins et jauger l'utilité de monsieur. Certainement pas le contraire. Elle écouta Hook et se mit à sourire. Elle semblait sure de son coup, elle ne devrait pas.

- Bon... Où en étions nous?
- Et bien mon cher. Il est évident que je ne peux simplement dire "oui" de cette manière pour que vous puissiez rencontrer le "patron". Aussi je vous conseille de me parler directement des détails, car si vous le permettez, pour assurer une sauvegarde de nos intérêts à tout les deux, je jouerais les interprètes. Cela vous irais, monsieur Hook?

Bien sur le piège était trop grossier et Hook ne se laisserait certainement pas avoir. Mais il s'agissait là de provocation pure et dure, pour qu'ils puissent jouer à ce petit jeu, et elle lui montrait également qu'à sa manière, elle refusait. Elle refusait ses attentes, donc la rencontre avec Gilgamesh. Un pirate restait un menteur perfide et un meurtrier sans remords. Mais n'était-ce pas ce qu'elle était d'une part elle-même? Cela ne changeait rien, puisque ça n'arrangeait pas son entreprise. Elle observait le capitane et cherchait du regard si il avait des Pokémons sur lui. à première vu, non mais cela signifiait qu'il les cachait dans une poche à l'intérieur de ce qu'il portait. Cela avait de l'importance, car mieux que de tuer son interlocutrice il pouvait très bien s'en servir comme otage et la tuer après. C'était quelque chose à laquelle elle n'aspirait pas, et en plus, sans ses Pokémons, Luberias était sans défense, juste une femme fragile, souple certes, mais dont la force physique était particulièrement stéréotypé. Elle devait donc faire attention et gardait un oeil sur les actions de cet homme, qui était lui, bien au contraire plutôt baraqué...

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Jeu 2 Jan - 11:22

Au niveau de sa sécurité au coté du Capitaine, la demoiselle avait vu juste sur deux points, ou plutôt, sur un point. Car en effet, le Capitaine Hook ne se permettrait pas de lui faire le moindre mal à cette commandante Galaxie, il ne devait surtout pas se mettre à dos le Chef de la Team Galaxie au risque de voir son projet tomber purement à l'eau, de plus, Alice Taylor lui serait après coup désagréable et deviendrait non plus une amie mais une ennemi potentiel. A ce jeu des alliances, le moindre faux pas avec l'un ou l'autre et vous pouvez devenir l'ennemi à abattre pour tous! C'était ce qui était indirectement arrivé à l'Empereur de Locksley, des Magma frustré, deux Teams effrayé et devenu ensuite de dangereuse rivale, des Régions sous la peur, bref, l'exemple était assez clair. Le Capitaine ne pouvait se risquer de blesser physiquement Lubérias au risque de détruire ses affinités avec de bon alliés. Toutefois et sans le vouloir il avait tout de même blessé l'orgueil de la commandante, ce qui n'était en soit pas mieux.
Quant au second point, pour en venir rapidement, ce n'était pas parce qu'on était une femme qu'on était forcément en sécurité avec lui. Du moins, tout dépendait le contexte, dans un contexte paisible comme celui-ci c'était vrai; être une femme garantissait une sécurité bien plus importante. Dans un contexte plus critique et d'ordre chaotique et militaire, mieux valait ne pas être une femme et l'imagination permet aisément de répondre au pourquoi de la chose...

- Et bien mon cher. Il est évident que je ne peux simplement dire "oui" de cette manière pour que vous puissiez rencontrer le "patron". Aussi je vous conseille de me parler directement des détails, car si vous le permettez, pour assurer une sauvegarde de nos intérêts à tout les deux, je jouerais les interprètes. Cela vous irais, monsieur Hook?

Elle refusait de prime abord, cherchant dans sa phrase à provoquer l'orgueil du Capitaine. Cependant le Capitaine avait un minimum de fierté et son projet en lui même, une fois raconté mettait à mal cette fierté. Effectivement, annoncer qu'on avait peur du temps et de son aboutissement ultime qu'était la mort, que le temps avait fait une bonne partie de son œuvre sur le Capitaine qui avait pas loin de la quarantaine et que par conséquent, il avait fait la moitié de sa vie dans la force de l'âge et que l'autre quarantaine serait au contraire dans la faiblesse du vieillissement: C'était à proprement dit pas terrible du tout, en parler revenait à s'humilier littéralement, c'était autrement dit, impossible à révéler et cela, peu importe la personne! Lubérias, son second monsieur Mouche, son équipage, Alice Taylor, personne ne saurait, même Gigamesh n'aurait pas la version officiel.
Il fallait donc parler de la version officieuse, qui pour être crédible était basé en partie sur la vérité et était le second vœux du Capitaine. Alors très calmement il posa son crochet d'argent sur la table, celui-ci luisait légèrement sous la lueur chaleureuse de la taverne, reflétant en partie ce que l'on pouvait voir par la fenêtre qui séparait l'intérieur et l'extérieur nocturne, froid et relativement pluvieux.

- Vous voyez ceci? C'est devenu mon symbole avec le temps, mais ce symbole qui a fait ma réputation est également un malheur et un outrage que je n'ai jamais pu réparer...


Laissant l'imagination de la jeune femme faire une partie du travail introductif, le Capitaine prit furtivement le ton d'un séducteur mêlé à celui d'un conteur, sorte de discours qui lui donnait un certains charme et donnait un sentiment de sécurité; tout en laissant à ses propos une impression d'aventure épique passionnante. Après Lubérias n'était sûrement pas du genre à tomber dans le panneau de ce genre de charmeur, pourtant l'histoire en elle même était vrai.

- C'était peu après mon départ sur les mers, j'étais un jeune homme fort ambitieux et idéaliste, déjà un amoureux de la liberté! J'ai alors fugué et quitté l'autorité paternelle et maternelle, revenant sur les traces d'un ancêtre corsaire, j'ai pris littéralement les voiles vers des océans plus clément et ma vie de pirate débuta. Les débuts étaient aussi passionnant que difficile, l'expérience manquait et un jour je suis tombé sur un navire particulier. Il s'agissait d'un convoi secret de la Team Magma, notre tentative fut dans l'impasse et je me trouvait alors face à ce capitaine Magma. Nous nous sommes affronté pendant une heure entière, seulement, celui-ci était plus fort et plus expérimenté, il me ridiculisa à chacun de mes assauts, compensant ses échecs car si je n'avais pu le blesser il avait aucune possibilité de me porter de coup critique. Et lorsqu'il le put... Il trancha ma main avant de la balancer en mer d'un coup de pied! Laissant un temps de silence pour digérer ses souvenirs fort désagréable, il bu une sacré gorgée de sa chope, repensant au fait qu'en réalité sa main n'était pas lancé en mer mais dans la gueule d'un Crocorible... A y repenser il ne put retenir un frisson, se reprenant il termina: Nous avons du fuir et j'ai juré de me venger, j'ai jamais retrouvé sa trace... Votre Dialga me permettra de le poursuivre et de tuer ce misérable mécréant, je le tuerai oui, et avec ce crochet qu'il a lui même crée!

Le Capitaine laissa la jeune femme repenser à tout ça, cela lui suffirait elle? Avait t-elle des question vis à vis de cette histoire? Oh oui, sûrement, mais une fois qu'elle les lui aurait posé le Capitaine lui demanderait ce que elle voulait vraiment finalement. Après tout chacun son tour! Cependant à chaque dévoilement, le jeu de manipulation gagnait en difficulté, un jeu qu'apprécierait le serpent menteur, surtout si elle comprenait qu'il y avait quelque chose de plus profond...
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Ven 31 Jan - 22:23

- Vous voyez ceci? C'est devenu mon symbole avec le temps, mais ce symbole qui a fait ma réputation est également un malheur et un outrage que je n'ai jamais pu réparer...

Le lourd crochet d'argent fut déposé lentement sur la table, comme pour laisser Luberias réfléchir, et revoir quelque peu sa décision envers le terrible Capitaine. Elle regardait attentivement la lueur impressionnante de cet objet qui lui servait de main, et s'inquiétait de la taille et de la pointe de ce qui pouvait devenir une arme au moindre faux pas. Que voulait-t'il lui dire en lui montrant ce joujou? Était-ce un signe hostile, ou simplement voulait-t'il d'une façon ironique faire en sorte que Luberias ai pitié de lui? Le ton employé et les gestes simples instauraient le doute dans l'esprit quelque peu paranoïaque de la jeune commandante Galaxie, elle la laissait dire qu'il voulait rester propre et acceptable ce soir, mais cela cachait tant de choses... Luberias voulait écouter la suite, mais elle se doutait dans un sens qu'elle allait finir par perdre son temps avec lui; elle n'en tirerait peut être rien, et lui, il la retiendrait pour lui sortir les vers du nez. La jeune femme avait peur que cela dégénère et que sa barrière se baisse face à cet homme trop fier et prétentieux. Le ton qu'il prenait venait même à l'agacer quelque peu. Mais elle laissait ses joues s'écraser sur ses poings, soutenus par les coudes sur la table, une position fort peu convenue, mais qui montrait un intérêt certain pour le récit du capitaine, ainsi qu'un sourire trompeur et provocateur. Un sourire qui aurait charmé plus d'un vieux loup de mer naïf et bête comme ses pieds, trop fiers de ses mythomanies pour comprendre que la jeune femme se fiche de lui. Elle écouta alors très attentivement l'histoire tragique de monsieur au crochet argenté. Elle finirait par l'apprécier, si celui-ci continue à lui donner du fil à retordre, et du challenge supplémentaire, chose à laquelle elle aspirait, elle prendrait alors un malin plaisir à se moquer de lui lorsque l'occasion se présente devant elle.

- C'était peu après mon départ sur les mers, j'étais un jeune homme fort ambitieux et idéaliste, déjà un amoureux de la liberté! J'ai alors fugué et quitté l'autorité paternelle et maternelle, revenant sur les traces d'un ancêtre corsaire, j'ai pris littéralement les voiles vers des océans plus clément et ma vie de pirate débuta. Les débuts étaient aussi passionnant que difficile, l'expérience manquait et un jour je suis tombé sur un navire particulier. Il s'agissait d'un convoi secret de la Team Magma, notre tentative fut dans l'impasse et je me trouvait alors face à ce capitaine Magma. Nous nous sommes affronté pendant une heure entière, seulement, celui-ci était plus fort et plus expérimenté, il me ridiculisa à chacun de mes assauts, compensant ses échecs car si je n'avais pu le blesser il avait aucune possibilité de me porter de coup critique. Et lorsqu'il le put... Il trancha ma main avant de la balancer en mer d'un coup de pied! Nous avons du fuir et j'ai juré de me venger, j'ai jamais retrouvé sa trace... Votre Dialga me permettra de le poursuivre et de tuer ce misérable mécréant, je le tuerai oui, et avec ce crochet qu'il a lui même crée!
"- Oh, je vois... Il est rare à vrai dire que la Team Magma se mouille les pieds pour jouer aux pirates. Histoire très touchante, capitaine... Le pauvre petit a eu mal, n'est-ce pas, et il recherche à présent à se venger? Et bien écoutez mon cher..."

Se rapprochant de façon provocante une nouvelle fois du visage du pirate avec ce sourire pire que désagréable sur ses lèvres, elle espérait lui faire un peu mal dans son orgueil, sauf si cette histoire n'avait pas été racontée de façon sérieuse. Après tout, elle n'avait pas la preuve que ce crochet était un jouet qu'il avait mit par dessus sa main pour se donner un genre, mais à vrai dire, elle ne tenait pas vraiment à voir le moignon mutilé de cet homme des mers. Puis, toujours plus arrogante à chaque seconde, pinça et tira la joue pas tellement douce de l'homme, comme elle l'aurait fait pour un vilain enfant. Un petit rire s'échappa de sa bouche et son regard de serpent démontrait qu'elle n'hésitait pas à ridiculiser ce qui pourtant était un homme fort, mais quelque chose lui disait que si le public était encore valide pour voir cette scène, elle n'aurait pu lui tirer la joue très longtemps. Mais c'était cela qui l'amusait, après tout, elle n'hésitait pas, tant qu'elle le pouvait... Puis elle se leva, attendant la réaction prochaine de cet homme.

"- Est-ce de la pitié que vous attendez de moi mon brave? Cela ne vous ressemble pas. Si le crochet suffira à tuer ce très certainement "ex" capitaine, vous n'avez donc pas besoin de l'aide du patron, n'est-ce pas?"

Il avait frissonné en racontant son passé, et semblait déterminé mais en aucun point il semblait y avoir une once de haine dans sa voix. Pourtant, c'était très certainement le genre d'homme qui se bat pour la vengeance et toutes ces affaires là... Enfin, Luberias n'était sure de rien, après tout.

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Ven 14 Mar - 13:04

Le Capitaine avait taché d'être assez impressionnant dans la manière de raconter son histoire, cherchant à prendre l'aura d'un conteur et non pas celui du soldat qui se plaignait de ce qui lui était arrivé sur le champ de bataille. Néanmoins malgré ses efforts et son expérience, la jeune femme semblait se moquer littéralement de lui, ou du moins elle cherchait dans cette histoire un moyen de tenir le Capitaine entre ses mains, cherchant sûrement un moyen de le manipuler avant de lui infliger la terrible morsure venimeuse du Serpent Menteur. Cependant, qu'elle ne s'en satisfasse pas trop, le vieux loup de mer qu'il était n'était pas du genre à se laisser dominer par le genre féminin, il était un homme entièrement fidèle à Demoiselle Liberté et nul autre femme ne pouvait espérer dominer le cœur du Capitaine, c'était lui qui jouait et profitait de manière honteuse du cœur des femmes, jouant avec ses aimables cœurs comme s'il s'agissait de coffre de trésor scellé
qu'il fallait piller.

- Oh, je vois... Il est rare à vrai dire que la Team Magma se mouille les pieds pour jouer aux pirates. Histoire très touchante, capitaine... Le pauvre petit a eu mal, n'est-ce pas, et il recherche à présent à se venger? Et bien écoutez mon cher...
Fit elle en s'approchant avec un sourire insolent et provocateur, cherchant à torpiller la fierté du Capitaine pour en obtenir la colère et par là sûrement, la vérité. En effet, une personne en colère voit le cerveau créer une substance qui la contraint à dire la vérité et uniquement la vérité. Détruire l'orgueil dudit Capitaine n'était ce pas le moyen d'obtenir ce qu'elle voulait entendre? Est-ce de la pitié que vous attendez de moi mon brave? Cela ne vous ressemble pas. Si le crochet suffira à tuer ce très certainement "ex" capitaine, vous n'avez donc pas besoin de l'aide du patron, n'est-ce pas?

- Je vous ai dit que j'ignore où cet homme se trouve, peut-être est il déjà mort, nul ne le sait. Le meilleur moyen de le retrouver et d'être là où il se trouvait précisément il y a plus de vingt ans...
Rétorqua de nouveau James Crochet tout en gardant son calme, des provocations il en avait vu dans sa vie de pirate, et pas qu'un peu. J'ai besoin de l'aide de ton patron, je le reconnais et crois moi. Reconnaitre ce genre de chose m'est suffisamment difficile à supporter, je tiens trop à la liberté pour dépendre de quiconque. Ton Patron sera une des très rares exceptions, alors... Peut tu me présenter à lui? Oui ou non?

Le Capitaine tout en parlant de ça, s'était approché de la jeune femme aussi sensiblement qu'elle avait fait pour présenter son sourire provocateur; sauf que, le Capitaine Hook lui ne présentait pas un sourire provocateur mais séducteur, son regard étant celui de quelqu'un qui dévorait du regard une personne qu'on était sur le point d'embrasser... Ou non! Ce genre de regard qui se dit: J'embrasse ou j'embrasse pas? Voulait il vraiment le faire? Difficile à dire de la part du Capitaine, il pouvait s'agir d'une simple technique pour amadouer l'interlocutrice ou un véritable désir physique.
Le fait est que maintenant elle devait répondre oui ou non à la demande du capitaine qui venait de rompre le temps des questions. Qu'allait elle dire ou même faire? Allait elle répondre et chercher à amadouer le Capitaine sur un autre terrain que le dialogue ou allait t-elle reprendre un peu plus tard? Le Capitaine attendait simplement ce sourire séducteur impassible face à la provocation de la jeune femme, mais ça n'allait peut-être pas durer. Après tout Hook n'était pas resté intérieurement paisible, il faisait des efforts pour ne pas trahir son agacement. Chose que le Serpent menteur pouvait constater par son expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Luberias
Scary Snake
Scary Snake

avatar
Messages : 28
Réputation : 7
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 20
Localisation : Nul ne le sait ~
Autres Comptes : Soul Kanuda - Hisia - Pearl Von Wittelsbach - Sifu Vaalah - Chad Sadler

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: La rencontre de minuit Mar 24 Juin - 11:54

- Je vous ai dit que j'ignore où cet homme se trouve, peut-être est il déjà mort, nul ne le sait. Le meilleur moyen de le retrouver et d'être là où il se trouvait précisément il y a plus de vingt ans... J'ai besoin de l'aide de ton patron, je le reconnais et crois moi. Reconnaître ce genre de chose m'est suffisamment difficile à supporter, je tiens trop à la liberté pour dépendre de quiconque. Ton Patron sera une des très rares exceptions, alors... Peut tu me présenter à lui? Oui ou non?

Hook ne semblait pas comprendre. Ou, du moins, ne voulait pas comprendre. Même à un pirate, tout n'était pas permis. Luberias ne laisserait jamais cet individu s'approcher de Gilgamesh. La jeune femme était prête à le faire attendre tant de temps qu'il le faudrait et à l'inquiéter. Voir à lui faire peur, mais cela serait difficile avec un pirate de sa trempe. Il n'était pas n'importe qui après tout et avait tout de même la protection de la Ligue d'ou il provenait. Luberias trouvait cela lamentable. Bien qu'elle-même profitait des bonus qu'on lui accordait, elle était discrète et accordait certains services à sa patrie tout de même. Elle n'était pas si égoïste... Quand il y a quelque chose derrière à récupérer, évidemment. Mais la méthode bien sure de lui et bourrine du capitaine pirate la faisait réfléchir et elle pensait que celui-ci ne devrait pas être aussi sur de lui, car en s'adressant de la sorte à la team Galaxie, il prenait déjà des risques. Après tout, avec ses Pokémons, la commandante Galaxie était fourbe et avait plus d'un tour dans son sac; elle était déjà prête à fuir ou à se battre si il le fallait. Mais elle su alors que ce n'était pas vraiment nécessaire là maintenant. La réponse qu'il attendait était définitive et elle comprenait bien que ce jeu prendrait fin à présent. L'agacement était là, et Hook n'hésiterait sans doute pas à réaliser des méthodes scrupuleusement plus radicales pour avoir une réponse tout aussi radicale. Luberias n'allait pas non plus jouer ce jeu plus longtemps. Elle ne savait pas ce qui pourrait se passer ni même quelle serait la réaction de Hook, et si elle allait être trop rapide pour elle ou non. Il était donc temps d'être tout aussi radicale. De plus il s'approchait de trop de Luberias à son gout.

La plupart des fous furieux qui n'étaient pas en état d'écouter cette conversation s'étaient déjà endormis. La nuit était bien entamée et Luberias n'était toujours pas fatiguée. Elle avait l'habitude du travail de nuit, après tout. C'était un boulot plutôt passionnant d'ailleurs. Elle aimait ce qu'elle faisait. La jeune femme aux yeux reptiliens adressa un sourire doux et provocateur à la fois en face du visage si proche du capitaine, elle semblait le mépriser et cela se voyait. Elle remit sa capuche normalement sur sa tête, assombrissant son visage mais laissant toujours ses deux pupilles brillantes et terrifiantes marquer leur mot sous les yeux de ce cher pirate. Elle prit le nez de celui-ci entre ses doigts et poussa doucement, sans mouvements brusques la tête de James Hook, toujours aussi souriante d'une façon agaçante. Elle s'était décidé et il était l'heure de retourner à la base, ou chez elle. Elle avait d'autres choses très importantes à effectuer pour la suite des opération. Elle s'était tout de même bien amusé ici. Et elle espérait revoir ce charmant pirate, et voir à quel point, dans sa progression, il serait sur de lui...

"- Dans ce cas c'est non monsieur le sentimental. Je repousse votre offre. Maintenant, veuillez m'excusez, mais..."

Elle se leva, enjamba l'homme assommé de tout à l'heure qui se trouvait sur son chemin et déposa un bisou sur la joue de l'homme. Elle se redressa rapidement, ricanante et marcha en direction de la sortie, lentement, tout en le regardant sous sa capuche noire. Elle ne quittait pas son sourire, la main sur une pokéball dans sa poche. Elle n'avait absolument pas peur d'un vieux loup de mer.

"- Je ne puis m'attarder ici, mon très cher."

.:-------------------------:.
Ce personnage possède une Ectoplasmite.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rencontre de minuit

Revenir en haut Aller en bas
 

La rencontre de minuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Poivressel-