Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Mar 6 Juin - 12:35 par Invité

» Rising World
Lun 5 Juin - 16:12 par Invité

» Suivre l'actu ?
Lun 5 Juin - 9:58 par Invité

» Pokémon d'Antan
Lun 1 Mai - 11:25 par Invité

» Questionnaire
Sam 22 Avr - 22:09 par Sol


Partagez | .

Présentation de l'implacable boss de la Team Rocket !

Giovanni Sakaki


avatar
Messages : 145
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Présentation de l'implacable boss de la Team Rocket ! Dim 27 Oct - 16:51

Giovanni, chef incontesté de La Team Rocket

Nom : Sakaki

Prénom : Giovanni

Nom de code : Le Boss

Age : 45 années

Sexe : Masculin

Ville d'origine : Jadielle, la forêt de Jade précisément.

Team : Rocket, qu’elle question !

Badges : 8 De Kanto

Premier POKEMON acquis : Dardargnan

Equipe POKEMON :-Persian @Technicien : Onde de choc  – Vibraqua – Météore – Rayon-Gemme

-Rhinastoc @SolidRoc : Roc-Boulet – Empal’Korne – Megacorne – Lame De Roc

-Grolem @Fermeté : Explosion – Destruction – Roulade –Boul’Armure

-Nidoqueen @Sans Limite: Blizzard – Tonnerre – Lance Flamme -  Ultralaser

-Nidoking @Sans Limite : Giga-Impact – Megacorne – Poing Glace – Fracass’Tête

-Dardargnan @Sniper : Lance Soleil – Tranch’Air– Tunnelier - Retour


Autres POKEMON dans la boîte : Dracaufeu,  Plein de pokémons sols ainsi qu’Une bonne centaine, de pokémons capturés par ses sbires, qui lui seront surement inutiles. Ainsi que des pokémons de Kalos récemment capturés, au nombre de dix, secrètement gardé.

Description mentale : Giovanni, vous pensez surement que c'est un monstre, dans le sens figuré du mot sans pareil doublé d'un mégalomane de service, mais non. Vous allez chercher trop près, Giovanni, c'est bien plus que ça. En effet, pour commencer, Giovanni est loin, mais alors très loin, d’être un mégalomane, au contraire, il sait parfaitement reconnaître qu’il y a plus fort que lui, et l’accepte plus ou moins, par contre. Pour l’adjectif monstre, notre maffieux est vraiment loin de ce qualificatif qui se trouve être plus dégradant qu’autre chose. Le chef de la Team Rocket est une personne plutôt compliquée, je pense qu’il va falloir faire les choses en trois plans, qu’en dites-vous ?

Au départ, Giovanni était vraiment, mais vraiment comme Red. Il aimait les pokémons, les combats, nouer des liens, il fallait également préciser qu’il possédait un talent inné pour le dressage de nos monstres de poches préférés. Battre du premier coup les sept premiers champions d’arène de la région de Kanto, ce n’était tout de même pas rien. A cette époque, Giovanni était souriant, un esprit de combattant était en existence permanente chez lui. Doté également d’une détermination qui n’égalais aucune autre. C’était ça, le chef de la Team Rocket en étant enfant.

Cependant, ce fut lors de son huitième combat d’arène, face à sa mère, que Giovanni, totalement influençable par n’importe qui, commença à changer, c’est à cette époque que sa mère lui mit tous ses idéaux dans la tête. Au fond, le Giovanni que nous connaissons le mieux, cette facette de sa personnalité, était la création de Madame Boss, Giovanni était le jouet, le pantin de sa mère. Il ne considérait plus les pokémons comme son égal, mais comme des marionnettes à utiliser pour écraser les autres de la manière la plus effroyable possible. Oui, l’amour si infini que Sakaki portait aux pokémons, n’existait plus. Mais, en devenant adulte, les choses prirent une tournure encore plus horrible. Giovanni devint chef de la Team Rocket et se mit alors à considérer les pokémons, comme un simple business. Oui, pour faire du profit, de l’argent, les pokémons étaient le moyen parfait. Ou même pour créer d’autres créatures, Giovanni n’hésita pas à laisser carter blanche à ses scientifiques, qui venaient même à tués les cobayes. Les sbires pouvaient tués les pokémons sauvages qui les gênaient, un simple exemple, celui que vous êtes obligé de connaître, celui de la mère du pauvre petit Osselait, Ossatueur. Mais heureusement, la noirceur du grand chef de la Team Rocket allait diminuée, grâce au gamin qui n’était définitivement, pas comme les autres.

En effet, c’est depuis le combat contre Red à l’arène de Jadielle, que Giovanni revit ses souvenirs les plus anciens, les plus enfouis, ressurgir d’un seul coup. Le Maffieux était bien évidemment troublé, il comprit, en quelque sorte, qu’il fut manipulé par sa mère, mais ne lui en tiendra pas rigueur. Giovanni était désormais un être différent, surtout depuis son voyage à Kalos qui lui donna vraiment sa propre personnalité. En effet, Maintenant, Giovanni sait ce qu’il était, un meneur, qui sait parfaitement ce qu’il veut et quels moyens utilisés pour y parvenir sans tomber forcément dans l’extrême. Quelqu’un qui aime combattre les autres pour le plaisir, une personne déterminée, ayant une volonté à toute épreuve. Quelqu’un qui aime les pokémons, qui ne les utiliseront plus comme un business, pour faire du profit, mais qui trouvera d’autres moyens, comme les stupéfiants ou autres substances malfaisante par nature. Mais, c’est aussi quelqu’un de plutôt capricieux, qui a quelque chose à assouvir, retrouver la seule erreur de toute sa vie, Mewtwo, c’était le but final de cette personne. Voilà qui est réellement Giovanni Sakaki, le chef intransigeant de la Team Rocket.

Description physique : De son mètre quatre-vingt-dix ainsi que de ses soixante-quinze kilos Giovanni est un homme avec un corps plutôt carré, les épaules hautes et droites, de sa peau beige claire, il possède deux petits yeux noirs allant parfaitement avec son regard qui est toujours des plus neutres. Ses plats et lisses cheveux noirs toujours coiffé de la même manière, ses cheveux cours se rejoignant, en deux droites, en un point sur le milieu du haut du front du maffieux, dit comme ça, il était vrai que ce n’était pas vraiment clair, mais heureusement, il y avait l’avatar pour remédier à cela, possédant également des sourcils noir, le chef rocket à également des traits qui centraient parfaitement son visage, y compris sa très fine bouche, sans oublier son nez qui, bien que pas énorme, se fait tout de même remarquer un minimum en observant le chef de la Team Rocket.

Question Vestimentaire, Giovanni ne change jamais, il possède toujours un costume avec une cravate, ainsi que des chaussures à sabot. Ses couleurs restent parfaitement sobres, à savoir du noir pour la veste et le pantalon, ainsi que les chaussures. Du blanc pour la chemise, ainsi que du rouge pour la cravate qui affinait parfaitement l’habit porté. Sinon, Giovanni avait un autre costume, le même, sans la cravate, mais la chemise était cette fois, ornée du blason de la Team Rocket. Possédant également deux bagues, Toutes deux ayant une monture en or, l’une ayant cependant un gros rubis pentagonal et l’autre une sphère en émeraude. Il possède aussi une troisième bague, qu’il ne met plus depuis un moment, une monture d’or, avec une pierre noire où, en rose, est gravé le symbolique R de la Team Rocket. Pour terminer, je me dois de préciser que, contrairement à ce que Miaouss pense, Giovanni ne possède pas non plus des tenues de tarzan, ou encore des pyjamas d’enfant, ou autre tenues des plus, loufoques.


Histoire : Chapitre Pilote, Madame Boss.

Oui, il faut un début à tout voyons. Je parlerais d’un personnage très mystérieux, intriguant même. Voici, la personne la plus impitoyable de son époque ! Madame Boss ! Et oui, personne, même ses fils, ne connaissent son prénom. Celle-ci, originaire de Jadielle, eut une enfance à priori normale, mais marquée, par son père lui faisait voir des choses si horribles, exactement comme Lidie dans le fameux Alice retour au pays de la Folie. Oui, Madame Boss s’était faite violée par son propre père. Ce n’est qu’au bout de ses dix-huit ans, que la jeune femme put s’enfuir, oui, elle partit loin, très loin d’ici. Elle dut vivre comme une sans domicile fixe, mais son père ne devait pas la retrouver, non, pas cette fois !

A vingt-cinq ans, la jeune femme trouva un travail, et une situation stable, mais ça ne lui suffisait pas. Ce qu’elle voulait, c’était le pouvoir, l’argent, les moyens, pour se venger, pour éliminer son père.  C’est ainsi que fut créée la Team Rocket. Madame Boss, économisa encore et encore jusqu’à voler des gens,  puis acheta le Casino, et grâce aux bénéfices, le Quartier Général sous le bâtiment des addictif aux jeux fut construit. Madame Boss avait vingt-cinq ans, elle tomba « amoureuse » d’un commandant de son organisation, entre guillemets, car Madame Boss ne savait pas vraiment, en effet, ce qu’elle voulait, c’était un successeur de son organisation, et vous savez comment cela se passe, elle fut une première fois enceinte, de Giovanni, le futur chef de la Team Rocket. Puis, cinq ans plus tard, un second enfant, nommé Diego. Cependant, les vrais buts de l’amant de Madame Boss étaient de devenir chef de la Team Rocket. La chef actuel apprit ça, et tua sans pitié, via un autre commandant, le père de ses enfants.

C’est alors, qu’âge de quarante ans, Madame Boss retrouva la trace de son tourmenteur, son père, elle avait l’occasion d’en finir avec lui. Elle s’était cette fois-ci, déplacé personnellement, afin d’être sûr qu’il n’en réchappe pas. A Safrania, et Armée de son Persian, Madame Boss tua, discrètement, un soir, son père, en un seul coup. Elle ne le fit pas souffrir, n’étant pas rancunière comme Daisuke pouvait l’être par exemple, mais elle avait eu ce qu’elle voulait, elle partirait la conscience tranquille.

Continuant de mener à bien ses projets, Madame Boss prit l’initiative d’envoyer sa plus puissante commandante, Miyamoto, dans les « Andes » à la recherche du pokémon fantôme, Mew. Pour Madame Boss, Miyamoto était l’image parfaite de la Team Rocket, et si aucun de ses fils ne feraient l’affaire, ce serait surement la jeune femme qui finirait par devenir, Chef de La Team Rocket. Mais, dans sa mission de capture de Mew, la mère de Jessica mourra. Une perte énorme pour la Team et pour Madame Boss. Celle-ci avait désormais quarante-cinq bougies, ses deux fils avaient alors vingt-cinq et vingt ans. Elle décida finalement, en étant sur d’avoir fait du bon travail et transmit ses idéaux à ses fils, prendre sa retraite, pour laisser la place, à son fils, Giovanni Sakaki.

Chapitre 1 : Naissance, Enfance, Voyage Initiatique, le souvenir enfoui.

Giovanni est né, il y a déjà quarante-cinq années, dans la forêt de Jade, oui, un lieu assez, classe pour un accouchement. C’était dans une maison d’ami, à l’époque où personne ne connaissait le poste de madame boss, en tant que Chef De La Team Rocket. C’était un matin, l’un des meilleurs moments de la vie de la mère de Giovanni, qui avait enfin, une descendance. Oui, Giovanni était au départ, la succession de la Maffia, nommée, Team Rocket. Cependant, il n’eut pas une enfance difficile, au contraire, l’argent que possédait Madame Boss lui permettait d’avoir une vie finalement simple, mais sans aucun soucis, c’était, une sorte, de philosophie.  Les cinq premières années de la vie de Giovanni Sakaki ne sont pas, mais alors absolument pas importante, après, nous allons peut être avoir plus de chose à raconter.

A Cinq ans, Giovanni fut grand frère, d’un petit homme, nommé Diego, les deux frères s’aimaient bien, au plus grand désastre de Madame Boss, celle-ci voulait une rivalité entre les deux frères, qu’ils s’entretuent, pour que le gagnant, devienne chef de la Team. Mais, c’était également très bien comme ça, cette tournure pourrait être intéressante, voir la façon dont ses fils mèneront  leurs enfance, en leur fourrant tout de même dans leur tête, ses idéaux. Jamais de cadeaux aux anniversaires ? Bien sûr qu’ils en avaient, non, Madame Boss avait tout planifié. Bon, il est vrai que l’on peut croire que j’écris l’histoire de cette dernière, mais il faut en passé par là.

A dix ans, Giovanni, comme tout enfant de cet âge, parti en voyage, pour la conquête des badges, il voulait devenir Champion de la Ligue, le plus fort de tous, Madame Boss voyait bien qu’un pas était franchi, et que ce serait lui, le successeur. Celui-ci prit comme premier pokémon, un Salamèche, par choix arbitraire pur et simple. C’était un génie. Il attrapait des pokémons, mais n’en avait pas besoin, il écrasa les champions les uns après des autres, jusqu’au huitième, car oui, le huitième champion, était effectivement très fort, enfin, très forte, avec un « e », symbole de l’appartenance à la gente féminine du chef de la huitième arène de Kanto. Vous l’avez compris, la huitième championne était effectivement, Madame Boss. Celle-ci écrasa le Dracaufeu de son fils avec son Persian, véritable atout. S’en suit de Dardargnan, Nidoking, Nidoqueen, ainsi que Rhinocorne, et Grolem. Persian était invincible, on pourrait croire, mais Madame Boss était largement plus expérimentée, elle avait, je le rappelle, trente-six ans, puisqu’une année s’était écoulée, Giovanni avait onze ans. Celui-ci arrêta la conquête des Badges trois ans, mais n’arrêta pas de s’entrainer avec ses pokémons, car, quatre années plus tard, il pourrait prendre sa revanche !

C’est alors qu’un challenge fut proposé de la mère au fils, celui-ci devait combattre un par un, et en une seule série directe, cinquante membres de la Team Rocket. Il fallait vous prévenir, en quatre années, Giovanni avait changé du tout au tout, impassible, sans pitié, il était désormais, comme sa mère l’avait voulu, et l’écrasante victoire d’il y a quatre ans y était pour quelque chose, Madame Boss, avait tout prévu. Celui-ci accepta, il combattit rapidement quarante membres, puis, les dix derniers furent en réalité, l’élite de la Team Rocket, les plus puissant, un par un, ils furent vaincu. Mais, il restait la cinquantième, Miyamoto. Celle-ci possédait des pokémons surpuissants, surtout son atout, un double combat Ectoplasma et Alakazam, contre Dardargnan et Dracaufeu. Les deux ennemis assemblèrent, d’une étrange façon, l'un allait occuper l'esprit de l'autre, et ceux, grâce aux pouvoirs spectres d’Ectoplasma, plus communément appelé la possession d'être doté d'une âme et d'une conscience. mais cet union partiel fut vaincu de justesse grâce à Dracaufeu qui trouva dans ses réserves, principalement la faculté Brasier, utilisa une déflagration magistrale, qui lui donna la victoire ! Et par la même occasion, le badge terre ! Le huitième badge, il peut maintenant, attaquer la ligue.


Chapitre 2 : De La Ligue, jusqu’à la Team.

La Route Victoire, endroit très rude en théorie, mais pour Giovanni, non, ce n’était absolument rien, il avait affronté cinquante membres de la Team Rocket, et était désormais sans pitié, pouvant même jusqu’à tuer les pokémons de ses adversaire « sans le faire exprès ». Il était vraiment devenu sans pitié, ce n’était plus le gamin intrépide d’avant. Maintenant, il était surement prêt à avoir ce que Madame Boss attendait de lui donner. Mais avant, il restait une ultime étape à la conquête, la Ligue Pokémon, le Plateau Indigo. Le Quinté, les cinq plus puissants dresseurs de la région, le conseil 4, puis le maître. C’était plutôt dur, du type glace au type spectre, en passant par le type combat, puis, le type Dragon. C’était le plus puissant type à ce jour. Giovanni s’en sortit, non sans mal, mais grâce aux potions, guérisons, et rappels, ses pokémons étaient prêts à faire face au maître, et devenir le plus puissant dresseur de Kanto.

Six combats après, six pokémons K.O, Giovanni avait perdu. Une victoire encore plus lamentable que face à Madame Boss, ce champion n’avait utilisé qu’un seul pokémon, inconnu de Giovanni, mais qui était, preuve de cette écrasante victoire, impressionnant. Franchement, Giovanni était déçu, lui qui était si proche du but, de montrer sa supériorité, mais bon, ce n’était rien, car il retourna à Jadielle, à l’arène précisément, où sa mère l’attendait. Sauf qu’elle n’était pas là, il n’y avait qu’une simple lettre, écrite à la main par la maffieuse, mère du futur maffieux, qui disait, simplement, que l’arène était désormais à Giovanni. N’avait pourtant que dix-sept ans, il serait donc, de son époque, le plus jeune de tous les champions d’arène. Mais qu’avait prévu Madame Boss ? Augmenté ses idéaux transmis à Giovanni, oui elle voulait que son fils soit, mentalement parlant, sa copie conforme. Elle réussira, c’était sûr, aussi sûr que la rentrée des classes après chaque vacances.

Nous allons faire un bond de sept années dans le futur. Giovanni, âgé de vingt cinq était nommé plus puissant champion d’arène de la région, il écrasait n’importe qui, personne ne pouvait avoir le badge Terre, non, c’était impossible. Oui, Giovanni avait découvert en lui-même une sorte de fascination pour les pokémons Sols. Possédant même un livre qui leur est consacré nommé, Les Mystères de la Terre. Etant, en toute simplicité un recueil des informations trouvées par Giovanni sur les pokémons Sols, et la Terre elle-même. Fermant la parenthèse, et revenant au principal sujet qui est Giovanni, celui-ci avait désormais vingt ans. Et, il fut appelé par sa mère, qui avait évité tout contact depuis ces neuf dernières années, en autre, depuis le combat des cinquante membres.

Pourquoi avoir invité Giovanni, c’est pour avoir invité Diego également ! Oui, ce fils renié par sa mère qui préférait l’ainé, c’était fait exprès ! Madame Boss est la réelle meneuse de la vie de Giovanni et Diego, et si elle les a fait se réunir ici, c’était pour un duel, un duel de Persian ! Oui, il fallait que je vous explique la chose, tout de même, car bien que je ne l’aie jamais mentionné, le pokémon fétiche de Giovanni est un Persian ! Enfant de celle de Madame Boss ! Tout comme celui de Diego ! Oui, Persian était un pokémon très puissant, ayant la capacité spéciale technicien, doublant la puissance des attaques ayant une puissance de frappe moyenne de soixante, sur une échelle de deux-cent, capacité hérité de sa mère d’ailleurs. Vous l’avez compris, ce duel avait pour but de décider qui allait devenir chef de la Team Rocket. Diego tenu encore et encore, restant sur la défense avec Persian, mais au final, Giovanni gagna. Il était désormais, le boss incontesté de la Team Rocket, sa mère prit dès aujourd’hui, sa retraite.

Chapitre 3 : Entre Biologie, Adoption, ainsi que Génétique.

A vingt-six ans, Giovanni rencontra une jeune femme. Il se maria avec ? Non, il l’aimait ? Il ne le savait pas vraiment, c’était un sentiment plutôt, complexe et indescriptible. Deux années plus tard, la jeune femme tomba enceinte de ce qui allait être un petit garçon aux cheveux roux, nommé Silver, ce nom a choisi par Giovanni en raison de l’étrange couleur argenté des yeux de son fils. C’est encore deux années plus tard, après avoir quitté Silver et sa compagne, que Giovanni en trouva une autre, de compagne. Afin d’avoir un deuxième fils, qui s’appellerai quant à lui, Eric, Eric Lencher pour être plus précis. Cependant, alors que la mère dudit Eric était quasiment au terme de sa grossesse, Giovanni parti, sans rien dire. Il avait désormais deux fils, qu’il avait abandonnés de deux manières différentes. Mais ! Ce n’était pas encore fini ! Loin de là ! Car, alors âgé de trente-six ans, soit, huit longues années après le dernier évènement cité dans ce texte, notre Maffieux préféré se trouvait dans un orphelinat, et y adopta un jeune garçon, d’une Dizaine d’année, à qui il promit une vie meilleure et sans tourment. Ce Jeune enfant se nommait, Daisuke Fujiwara. Mais, comme vous vous en doutez certainement, une fois intégré à la Team Rocket, Giovanni ignora Daisuke comme si celui-ci n’avait jamais été son fils adoptif. Sakaki avait maintenant trois fils, qu’il abandonna de différentes manières. Et celui qui serait le mieux jugé par notre chef de team favori, deviendrait, son successeur pur et simple.

Giovanni n’avait plus rien à faire de ce côté-là désormais. Franchement, Madame Boss avait fait de son fils ainé la copie la plus conforme possible d’elle-même. Mis à part les caractères définissant le genre et quelques détails sur le physique, tout le mental était vraiment, mais à cent pourcent, identique ! Giovanni faisait, non, il était le parfait meneur de la Team Rocket !  Et ce n’était pas encore fini, non, loin de là. Jungle X, Cramois’Ile, Manoir Pokémon. Vous l’avez compris, Mewtwo, le projet le plus titanesque de l’histoire de la Team Rocket ! Il est de mon devoir de vous parler en détail de ce projet, je ferais donc ça dès maintenant. Le Mewtwo est un projet grandiose, demandant un maximum de moyens financiers, pour un maximum de technologies avancées, voir futuristes. Créer un nouveau pokémon, le plus puissant pokémon de tous les temps. Mew, le pokémon fantôme était enceinte, oui, son enfant naquit directement, Mew était donc l’unique pokémon mammifère dans le monde, étrange chose, vous ne trouvez pas ? Sauf que ce Mewtwo, deuxième Mew, ne fut pas créer, ni féconder, où autre chose que vous voulez, d’une façon naturelle, mais par une par une série d'expériences infâmes faites sur Mew, une espèce d'Embryon fut créer à l'intérieur du pokémon dit "Légendaire", tout ceci se passa lorsqueMew lorsque que celui-ci fut capturé dans la Jungle X, sur l'Ile Guyana et emporté au Manoir Pokémon. Oui, ce manoir qui était en réalité un laboratoire, lieu où Mewtwo fut directement placé directement après sa naissance, dans une capsule remplit d’un étrange liquide, rappelant et ressemblant au fameux liquide amniotique, et connecté à des Tuyaux. Mewtwo fut endormi, pour être modifié plus facilement. Mew lui, s’enfuit, sans sauvé son « enfant ». C’est alors, quand le clone se réveilla pour la seconde fois, de sa vie, la première n’étant que l’instant de le ré-anesthésier. Il détruit le laboratoire de Cramois’Ile, ne laissant derrière lui que des Ruines, des clones ratés ou résidus d’ADN de Mew en métamorphose, les Métamorphes, ainsi qu’un bloc note qui échappa aux flammes. Giovanni prit les devants, et alla directement trouvé Mewtwo, et l’emmena avec lui, il le prit sous son aile, en quelque sorte. En promettant au pokémon clone une égalité entre eux deux, allant même jusqu’à créer une armure qui lui permettrait de maîtriser, de développer, et de décupler, ses pouvoirs psychiques, Giovanni ne voulait pas perdre cette création qu’il considérait comme un jouet. Cependant, Mewtwo comprit rapidement le petit jeu de Giovanni, qui ne disait que des foutaises. Il s’enfuit alors, en retirant son armure, vers la grotte azurée, pour être à l’écart du monde.

Chapitre 4 : Red, un gamin pas comme les autres.

Trente-neuf, c’était l’âge qu’avait désormais Giovanni Sakaki. C’est cette année que le chef allait commencer à changer, enfin, plutôt redevenir en parti ce qu’il était il y a longtemps, très longtemps. Et tout ça, grâce à un gamin, que vous connaissez tous parfaitement bien. Mais nous y reviendrons plus tard, au prochain paragraphe. Car pour commencer, nous parlerons des actions de Giovanni en tant que chef de la Team Rocket. Désormais appelé, « Le Boss ». Donnant une situation stable à son organisation maffieuse, comme sa mère l’aurait voulu. La Team Rocket avait désormais le monopole des différentes sortes de marchés noires. Le Boss avait également abandonné temporairement l’arène de Jadielle. Celle-ci fut finalement fermée, le maire ne voulant pas d’un autre champion qui serait hypothétiquement plus faible. En plus du monopole des marchés noirs, Giovanni possédait toujours l’héritage de sa mère, à savoir, le Casino. Et pour couronner le tout, son poste de chef était  encore inconnu du reste du monde, que vouloir de plus franchement ?

Maintenant, nous pouvons entrer dans le vif du sujet, à savoir, Red. Celui-ci s’était infiltré dans le Quartier Général et souterrain de la Team Rocket, où Il y rencontra le chef de cette même organisation. Un premier face à face, un duel de regard ? Pas du tout, Giovanni n’avait pas encore remarqué la vraie valeur du gamin se nommant Red. C’est pour cela que Giovanni s’enfuit, ignorant royalement le gamin, mais abandonnant cependant son Quartier Général. Heureusement, Le Boss avait encore quelques cartes en jeu. La seconde fois où le Chef Maffieux rencontra le gamin, c’était lors de la prise de la Slyphe Sarl pour la pokéball la plus puissante de tous les temps, pouvant capturer n’importe quel pokémon à coup sûr, c’était la Master Ball. Cette Pokéball n’était cependant pas terminée. Giovanni voulait forcer le président de l’entreprise à terminer cet objet, afin de capturer le plus puissant pokémon du monde, Mewtwo. Oui, Giovanni voulait capturer Mewtwo pour lui tout seul, c’était à la fois un but et un caprice. Mais, au moment où le président allait céder face à la Team, un jeune garçon entra dans la pièce, c’était Red. Encore ce futile gamin. Le maffieux décida cette fois, contrairement à la dernière rencontre entre les deux ennemis, de ne pas ignorer Red et de le combattre. Nidoqueen contre Dracaufeu, un combat qui ne dura qu’une minute, le pokémon sol évitant toutes les attaques du pokémon feu, puis, de sa main, chargea une sphère aquatique, l’attaque Surf. Elle mit Dracaufeu au tapis et détruisit le mur de la pièce. C’est près avoir fait sa propre morale à Red, que Giovanni s’enfuit en hélicoptère. Mais, la troisième et dernière fois, où un face à face se produisit, c’était à l’arène de Jadielle récemment réouverte par notre champion préféré. Qui se doutait que Red allait venir à lui. Le Boss combattit avant un autre gamin, qui gagna de justesse. Et ce gamin eut de la chance, car Giovanni avait seulement utilisé son équipe d’arène. Et oui, quand Red arriva, un combat commença, où Giovanni utilisa deux atouts, deux pokémons contre six. Déloyal ? Non, puisque le premier pokémon de Giovanni, un Rhinocorne vaincu quatre monstres de poches de Red, qui lança Kicklee, qui lui, fit un double K.O. avec le pokémon Sol. Les deux dresseurs n’avaient qu’un pokémons chacun désormais. Mais Red, grâce à ses paroles, raviva la flamme du dresseur qui sommeillait au plus profond de Giovanni. Celui-ci précisa alors, que s’il était chef de l’arène de Jadielle, c’est parce qu’il était un dresseur avant tout. S’en suit d’un combat entre Rhinoféros et Dracaufeu, celui-ci vaincu de justesse, grâce à une Frappe Atlas. Cependant, alors que Giovanni montra le badge terre, Red le refusa, ne voulant pas ce symbole qui lui permettrait d’accéder à la ligue des mains du boss de la Team Rocket. Celui-là même qui alors, avertit un sbire de prévenir toutes les unités de la dissolution de la Team Rocket. Un échange de sourire entre le champion ultime et le dresseur ultime, puis ce dernier accepta le Badge Terre ainsi que l’invention de Giovanni, la Capsule Technique numéro vingt-sept, Abîme, pouvant mettre K.O en un seul coup. C’est à ce moment-là, que Giovanni décida de reprendre tous depuis le début, avec les pokémons.

Chapitre Final : Exil, observation, retour temporaire, décès, Kalos.
Cela faisait déjà une année que Giovanni avait dissous la Team Rocket, celui-ci s’était exilé dans les îles Seeviis. C’est ici qu’une division de la Team Rocket continuait sa mission, à croire qu’elle n’avait pas reçu l’ordre de dissolution. Mais ce n’est pas grave, car Red s’occupa des ennemis restants, ça n’étonna absolument l’exilé. Qui cette fois, ce rendit à Jotho, voulant, de ses propres yeux, observer les pokémons de la région. Oui, les sentiments de Giovanni étaient troubles, c’était vraiment quelque chose de bizarre. Mais passons, car alors que le chef se trouvait aux chutes Tojoh, sa radio, enfin, son portable avec connexion internet si on veut vraiment jouer avec les mots, s’alluma. Amos et les autres Caïds Rockets avaient reconstruits l’organisation de Giovanni et prirent la tour radio de force, comme le Boss l’avait fait avec la Slyphe Sarl à l’époque, beau clin d’œil, vous ne trouvez pas ? Giovanni était appelé par Amos à rejoindre la tour afin de dominer Jotho. Alors que celui-ci allait partir, un roux aux yeux argentés arriva, et combattit Giovanni, et il le vaincu. Ce jeune garçon, se nommait Silver, et oui, c’était le fils du maffieux. Maffieux qui s’en alla après sa défaite, parcourant région en région, toujours aussi fasciné par les pokémons de type sol. C’est alors, que revenant à Jadielle que Giovanni rencontra Adonis De Locksley, qui voulait reconstruire la Team Rocket. Ca se passa bien, La Team fut reconstruite, avec en second, Adonis de Locksley, ainsi qu’en commandants, Spencer Gremwing  et Cathrina, qui était en réalité la maîtresse de la ligue de Kanto, Luna. Giovanni avait entendu parler d’un orbe noir, pouvant contrôler n’importe quel pokémon légendaire. Tout ça, pour Mewtwo, qui était en un lui-même, grâce à l’ADN universelle De Mew d’un côté. Mais, Giovanni était perdu, à croire qu’il n’avait pas encore assez médité sur sa propre personne. Et, pendant que ses commandants étaient à la recherche de l’Orbe Noire, il partit du Quartier Général, sans rien dire, pour aller très loin de Kanto, dans la région de Kalos. Ici, personne ne connaissait son identité. Car oui, Giovanni avait en réalité, une maladie au cœur. Il se devait de la soigner, mais, à Kanto, Giovanni était totalement connu, alors qu’ici, c’était l’inverse, personne ne connaissait Giovanni. C’est comme ça qu’il put avoir un traitement contre cette maladie. C’était vraiment horrible cette maladie, qui ne put être totalement soignée, car cette tumeur avait quatre-vingt-dix-neuf virgule quatre-vingt-dix-neuf pourcent de ne pas revenir, mais ce zéro virgule zéro un pour cent était là, et pourrait se manifester à n’importe quel moment.

Giovanni décida ensuite de reprendre son challenge, les champions d’arènes de Kalos, il les affronta un par un. Puis gagna ses huit badges. Mais, n’alla pas à la ligue de Kalos, non, pour lui, c’était en quelque sorte quelque chose qu’il ne méritait pas encore. L’Homme au chapeau, c’était le surnom de celui qui gagna huit badges plutôt facilement, avait officiellement retrouvé ses sentiments d’Enfant, oui, Giovanni était maintenant différent de Madame Boss, il était, lui-même, ce même Giovanni qui avait quasiment toute sa vie été manipulé par sa propre mère, avait retrouvé une personnalité  propre, c’était Désormais Giovanni Sakaki, et pas le successeur ou jouet de Madame Boss.

Mais il fallait aussi parler d’Adonis, qui était devenu Empereur de Kanto et chef de la Team Rocket. C’est cette année, qu’âge de quarante-cinq ans Giovanni l’apprit, grâce à l’allocution télévisé de l’Empereur noir. Il n’eut aucune réaction particulièrement émotif, si ce n’est :

-Adonis De Locksley, tu as assez joué avec mon organisation, l’Empire redeviendra Maffia, pour très bientôt.


Objectif ou motivations : -Dominer le Monde tout en restant dans l’ombre.
-Capturer Mewtwo.

Pokémon préféré : Aucun

Devise : -Tu sais, je suis un dresseur avant tout.

Taux de méchanceté : 10

Personnage de dessin animé/manga utilisé pour l'avatar : Giovanni

Autre : Que dire de plus ? Rien.


Dernière édition par Giovanni Sakaki le Dim 10 Nov - 21:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Fujiwara
Destructeur Vindicatif

avatar
Messages : 173
Réputation : 4
Date d'inscription : 22/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Présentation de l'implacable boss de la Team Rocket ! Mar 5 Nov - 17:46

Préface : Désolé du double poste, mais pour bien faire, je fais sur deux comptes différents '^'

Juste Pour Dire : J'AI FINI @_@ Après trois jours à bossé dessus @_@ Donnez moi le Test que j'en finisse @_@.

Tous ça pour dire, envoyez-moi le test dès que possible, s'il vous plait! ^^ (Sur La boite MP de Dai' ou Gio' peut importe ^^)

PS : Pour la maladie au cœur de Giovanni, je me suis inspiré de Pokéspé, et pour les chutes Tojoh, normalement, c'est Gold qui intervient seulement avec Célébi event dans HG/SS, sinon il serait face à Amos, donc pour éviter le PARADOXE TEMPOREL, et pour faire les retrouvailles, j'ai mit Silver, et n'ayant juste mit que Giovanni avait perdu, je ne pense pas avoir fait des choses non-logique ! (Surtout que dans l'Event, Gio' et Silver se croisent, Je crois.) Donc, voila ^^ Merci De votre compréhension chers STAFF!

.:-------------------------:.
Ce personnage possède actuellement une Gemme Sesame ainsi qu'une Braségalite.
Revenir en haut Aller en bas
Soul Kanuda
Admine Diabolique
Admine Diabolique

avatar
Messages : 462
Réputation : 11
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 20
Localisation : Loin du reste.
Autres Comptes : Chad Sadler, Sifu Vaalah, Hisia, Luberias, Pearl

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: Présentation de l'implacable boss de la Team Rocket ! Mer 6 Nov - 13:22

La fiche est bien remplie, on attend le rp test ^^
Néanmoins il faudra étoffer un peu plus la description mentale et faire la physique ^^

.:-------------------------:.




Battle theme :

" />


Dernière édition par Soul Kanuda le Mer 6 Nov - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pokemon-legends.pokemonrpg.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de l'implacable boss de la Team Rocket ! Mer 6 Nov - 13:24

Bonjour =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de l'implacable boss de la Team Rocket !

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de l'implacable boss de la Team Rocket !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Général et démarrage :: Présentations et prés-crées :: Présentations validées-