Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Mise au point
Dim 12 Nov - 20:43 par Alice Taylor

» Rising World
Jeu 2 Nov - 12:39 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

Jyuu no Akuma

Warlord


avatar
Messages : 39
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/10/2013
Localisation : Ransai
Autres Comptes : Calder
Jyuu/Warlord
Mickaël Machina
Andreas Jr. Anderson

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Jyuu no Akuma Sam 26 Oct - 22:24

PRESENTATION DU DEMON, JYUU NO AKUMA



Prénom: Mathilde « Jyuu no Akuma » Delacroix

Age: 27 ans

Sexe: Femme

Ville d'origine: Volucité

Nombre de badges: 0

Rubans: 0

Premier POKEMON acquis: Edouard « Ed » le Tadmorv / Oni

Equipe POKEMON:

Tadmorv:
 

Cornèbre:
 


Feuforêve et Polichombr:
 
*Les Movesets de Corleone et Edward présentés ne s’appliquent qu’en dehors des concours. Durant les concours, le Moveset des pokémons de Jyuu change (il sera annoncé au début de chaque concours).

POKEMON vedette lors des concours: Corleone

Autres POKEMON dans la boîte: ///

Description physique et mentale:
Commençons par le physique de Jyuu, puisque c’est la première chose dont on se rend compte en la croisant. En effet, on dit souvent d’elle qu’elle a une tenue… excentrique. En réalité, elle s’inspire énormément du style punk et biker dans ses vêtements. Elle porte une sorte de brassière ouvrable par une fermeture éclair sur le devant, laissant ses épaules et son ventre à l’air libre, ainsi qu’un hakama, un pantalon ample de kendo, blanc, avec un short noir en dessous visible par les trous sur le côté de ce pantalon de samouraï traditionnel dans les poches duquel elle garde les Pokéballs d’Edward et de Corleone. Pour ce qui est des chaussures, elle porte des tabis, des chaussettes traditionnelles japonaises, avec des sandales traditionnelles en bois. Enfin, elle complète sa tenue par un long manteau blanc aux manches arrachées et au large col qu’elle porte quasiment en permanence. Il est très rare de la voir dans une tenue différente, car, en tant que nomade, elle ne peut pas transporter beaucoup de vêtements, à part quelques shorts et T-shirts de rechange.
Pour ce qui est des accessoires, maintenant… L’accessoire dont Jyuu ne se sépare jamais, ce sont ses lunettes de soleil. Non pas qu’elle ait des problèmes aux yeux qui la rendent très sensible à la lumière… mais juste parce que « ça fait swag », comme elle dit. Cassez ses lunettes, et vous passerez un sale quart d’heure. Ses autres accessoires sont moins importants : elle porte souvent un bracelet au poignet gauche, et possède deux paires de boucles d’oreilles, une paire triangulaire aux lobes et une au bout des oreilles suivant la forme de son oreille comme un tuyau, ainsi que deux piercings au sourcil droit et un au sourcil gauche.
Enfin, terminons la description physique par son « vrai physique », comme je l’appelle. Elle possède une musculature légèrement physique, mais plutôt du type tennisman que bodybuilder : en effet, son entrainement au kendo lui a fait développer une musculature adaptée pour les mouvements rapides et les coups puissants, lui permettant d’agir tout en agilité et de ne relâcher sa force qu’au dernier moment, mais pêchant toutefois sur la force brute, contrairement aux épéistes occidentaux misant tout sur celle-ci : elle aura énormément de mal à complétement un coup lancé par un épéiste expérimenté selon la garde qu’elle prend. A force de manier son boken et surtout son shinai, elle a développé des cloques sur les mains qui se sont transformées en véritables plaques protectrices de peau, si bien qu’elle ne sent plus la douleur due aux frottements de ses armes au niveau des jointures de ses doigts. Pour ce qui est des mensurations, Jyuu est une femme plutôt grande avec son mètre soixante-douze, avec un gabarit plutôt banal pour une sportive. On remarque également qu’elle est… plate. C’est plutôt un avantage quand elle se bat, car ainsi elle peut prendre la garde qu’elle souhaite sans être gênée. Mais psychologiquement, elle en fait un véritable complexe… et mieux vaut ne pas le lui faire remarquer si on veut éviter les coups de boken…
Pour le visage, Jyuu possède des yeux verrons, le gauche rouge et le droit bleu. Ses yeux sont singuliers, et vous vous posez surement la question « mais pourquoi, Narratrice qu’on aime et qu’on adore ? » Eh bien tout simplement parce qu’à la naissance, ils n’étaient pas de cette couleur. En fait, Jyuu est née avec les yeux marron, comme sa mère et son père. Seulement, pour une raison qu’on ignore, ils ont commencé à changer de couleur au fil du temps, l’un passant couleur sang et l’autre couleur ciel. Elle ne s’est jamais demandé pourquoi, pensant qu’il devait surement s’agir d’une quelconque malformation. Elle possède des cheveux blonds qu’elle a teint en noir à mi-longueur, laissant sa couleur naturelle aux racines, et qu’elle maintient en général attachés par une queue de cheval, mis à part une mèche sur le côté droit du visage.
Passons enfin au mental ! La première chose que l’on puisse dire de Jyuu, c’est que c’est une personne complétement irresponsable. N’attendez pas d’elle qu’elle fasse tout ce qu’on lui demande immédiatement ou sans oublier la moitié des consignes au passage. Elle a décidé de vivre avec ses propres règles et de faire ce qui lui plait, refusant toute attache formelle à un groupe ou à un lieu. Son mot d’ordre dans la vie : « Prendre tout à la légère et vivre complétement l’instant présent. » Cette philosophie est véritablement le centre de toutes ses actions, et elle fait tout son possible pour la respecter. Ainsi, on remarque chez elle un dédain complet pour tout principe de groupe, parlant indifféremment à des membres de Teams ou à des dresseurs et ne jugeant les gens que sur leurs actes.
Cette philosophie je-m’en-foutiste se retrouve aussi dans sa relation avec les gens : en effet, elle ne fera pas de distinction de rang entre les gens et parlera à un représentant de la ligue ou à un chef de Team comme elle parlerait à une personne normale. Certains pensent qu’il s’agit d’une marque d’irrespect, mais il n’en est rien : Jyuu est une personne très respectueuse, le respect étant le point le plus important pour tout pratiquant de kendo, malgré son côté très franc la poussant à dire les choses en face des gens sans faire de détour. Elle ne se moque jamais des autres hormis sur un ton de la plaisanterie ou pour les pousser à agir, et dans ces cas-là, elle ne pense pas ce qu’elle dit. C’est une personne très agréable à vivre lorsqu’on apprend à la connaître et qu’on devient son ami, toujours prête à partager avec vous une bonne pinte de bière ou un bon hamburger. En terminant sur sa manière de s’exprimer, Jyuu a tendance à sortir des mots dans un très ancien langage que personne ne comprend.
L’un de ses défauts majeurs est son côté très… coureuse de jupons. Ah, oui, j’ai oublié de préciser : Jyuu est bisexuelle, même si elle a une plus forte attirance pour les femmes que pour les hommes. Son côté « vivre dans l’instant » se transforme souvent en une tendance à draguer toutes les belles filles qu’elle croise, leur demandant de sortir avec elle à tous bouts de champ, même si Jyuu ou la fille concernée est déjà en couple, ce qui lui a valu pas mal de râteaux et de claques. L’un de ses rêves, qu’elle ne cache aucunement et qu’elle clame même haut et fort, est de se constituer un véritable harem, et elle a une forte tendance à se lancer dans des plans fous et à prioris irréalisables pour arriver à ses fins, sans succès jusqu’à maintenant. Malgré ça, notre punk préférée est quelqu’un de très loyal, ce qui est assez étrange. Quand elle sort avec une fille, elle lui raconte tout sans rien cacher et n’a jamais largué personne, étant plutôt celle qui se fait larguée lorsqu’elle raconte à sa copine actuelle qu’elle a trouvé une autre fille qui l’intéresse également. Oui, Jyuu soutient totalement la polygamie, comme vous l’aurez compris, car d’après elle, « aimer plusieurs personnes, c’est pas arrêter d’aimer la première personne. »
Enfin, sa dernière caractéristique facilement reconnaissable est son caractère brûlant. Jyuu manque cruellement de patience et s’énerve extrêmement rapidement, et de manière plutôt explosive. Faire une réflexion sur sa poitrine ou son âge est la meilleure façon de la mettre en colère, la rendant ainsi très agressive et lui faisant déverser un flot de jurons plus colorés les uns que les autres à faire pâlir le plus malpoli des gangsters. Mais si ce ne sont que des remarques sur son physique, il n’y a pas grand-chose à craindre à part être hanté par des images de votre mère dans des situations plus glauques les unes que les autres. Non, Jyuu ne devient vraiment violente que lorsqu’on insulte ou lorsqu’on fait du mal à quelqu’un d’autre, devenant plus ou moins violente selon la gravité de l’acte. Il n’est pas rare qu’elle déclenche une bagarre pour différents motifs avec n’importe qui et n’a pas peur de blesser des personnes plus importantes qu’elle et pouvant lui faire regretter son geste, tel qu’un Champion d’Arène ou un policier.
Une chose dont on ne se doute peut-être pas lorsqu’on la voit : Jyuu est une véritable artiste musicale. En effet, venant d’une famille bourgeoise, elle a dût suivre des cours de violon et de chant. Devenue une véritable virtuose, elle a appris à chanter sur deux voix différentes, sa voix normale et une voix plus masculine pour s’adapter selon la chanson. Elle a également appris à jouer de la guitare lorsqu’elle faisait partie d’un groupe de bikers, plus jeune. Aujourd’hui, lorsqu’elle ne trouve pas de petit travail pour se payer de la nourriture, elle va dans la rue et joue de ses instruments, à savoir son vieux violon qu’elle a gardé depuis son enfance et une guitare électrique rouge, Corleone dansant sur ses chansons.
Enfin, Jyuu a horreur de rester très longtemps au même endroit, préférant voyager. C’est pourquoi elle possède une moto noir et blanche lui permettant de se déplacer, et dont elle prend grand soin. Elle accroche à l’arrière de son siège trois sacs, deux sur les côtés et un au-dessus, contenant le peu d’affaires qu’elle transporte, à savoir quelques vêtements de rechange, l’ampli de sa guitare électrique, son violon, de quoi manger, un magnétophone et un disque-dur dans lequel elle stocke tous ses programmes d’édition audio pour préparer ses spectacles. Lorsqu’elle se déplace, elle porte ses sabres et sa guitare électrique sur son dos ainsi qu’un casque noir et des protections aux coudes et aux genoux. Elle aime particulièrement se déplacer en moto, sentant le vent créé par la vitesse, combiné à une bonne dose d’adrénaline lorsqu’elle accélère dans les routes désertes.
Néanmoins, lorsque certaines conditions sont remplies,
[DONNEES CORROMPUES] [DONNEES CORROMPUES] [DONNEES CORROMPUES] [DONNEES CORROMPUES]

Affaire Enquêteur R. Shingen
Extraits du rapport de l'officier Steinem
XX/XX/XXXX

Au cours de la fouille de l'appartement de l'enquêteur R. Shingen, l'équipe scientifique a réussi à accéder aux dossiers de l'ordinateur personnel de la victime. Il semblerait qu'il enquêtait pour son propre compte sur le suspect Mathilde Delacroix, femme de 27 ans sans emploi et sans domicile fixe. Nous avons retrouvé plusieurs fichiers contenants des notes troublantes, témoignant de la terreur de la victime vis-à-vis du suspect et répétant plusieurs fois « Il va me tuer. » […]

Affaire Enquêteur R. Shingen
Décision finale de la cour
XX/XX/XXXX

Victime : R. Shingen, œsophage tranché à l’arme blanche
Suspect Henry Mathiass : Non-coupable
Suspect Mathilde Delacroix : Non-coupable
Suspect Héléonore Smith : Non-coupable
Cause du décès : Suicide


Histoire:
Prologue:
 

Chapitre 1:
 

Chapitre 2:
 

Chapitre 3:
 

Chapitre 4:
 

Chapitre 5:
 

Objectif: Prouver à tous que n'importe quel Pokémon peut participer à un concours, et vivre enfin une vie qui lui plait.
Oichi. Shingen. Kenshin. Mitsunari. Masanori. Kiyomasa. Arceus. Le Monde.

POKEMON préféré: Tous, même si Jyuu se sent mal à l’aise en présence de Mushana, Rhinastok, Gallame et Rondoudou.

Devise: "Vous pouvez les trouver laids ou effrayants, mes Pokémons restent mes amis. Je ne les échangerais contre aucun Millobellus au monde."

Personnage de dessin animé/manga utilisé pour l'avatar: Perso inventé

Autre: LIBERTEEEEEEEEEEE !!! =D Plus sérieusement, « Jyuu » signifie « Liberté », « Akuma » « démon » et « Jyuu no Akuma » « Démon de la Liberté », mais la plupart des gens l’appellent juste « Jyuu », « Jyuu no Akuma » étant un surnom qu'elle n'utilise que très rarement.
Et oui, je vous évite la présentation de trois kilomètres de long qui était originellement prévue =w=[/i][/i]
Revenir en haut Aller en bas
 

Jyuu no Akuma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Général et démarrage :: Présentations et prés-crées :: Présentations validées-