Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

An End Begins [EVENT FINAL]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma


Messages : 688
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 21
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Sam 7 Déc - 15:47

BAM ! Elle allait frapper ! Ce coup allait d'une grande violente, mais d'une grande dangerosité. En effet, qui ferait une attaque plongeant contre quelqu'un, qui d'une seule balle, pouvait la descendre...? En même temps, pour sa défense, elle avait ses bras devant elle, logique quand on savait qu'elle voulait frapper à l'aide de ses couteaux. Donc, en théorie, si le fameux Policier devant elle tirait, elle avait de grande chance de se faire perforé le bras, et non se prendre un coup mortel, ce qui serait certes relativement beaucoup très douloureux, ceci n'est pas français... Mais pour l'instant, il ne fallait pas oublier que c'était surtout le coup de Laure, là, qui pouvait, et qui voulait même être mortel ! Laure n'avait aucune pitié, logique. Elle ne voulait que faire son devoir en temps que servante de la team Magma ! Elle devait même faire plus, pour que ses commandants soient satisfaits d'elle. Elle allait frapper, et à part une action du fameux policier, actions qui se limitaient ici à esquiver ou tirer sur la demoiselle. Allait-il faire l'un de ses deux choix ? La moralité guidait vers la première action, et la sécurité vers la seconde... Le tiraillement entre ses deux actions allait-il finalement le faire tomber ?

Là, le problème, était qu'on avait oublié un facteur. Le hasard ? Cela pourrait être cela, en effet, à trop prévoir, on oublie que le hasard était une grande force, bien souvent extrêmement puissante, beaucoup plus puissante même que la plupart des forces qu'on tenter d'employer, nous, êtres humains. Mais non, là ce n'était pas le hasard, mais le pokémon que j'ai appelé stupidement Dynavolt dans le dernier poste alors que c'est un Lainergie qui fit des actions ! En effet, il arriva à se sortir des serres de son adversaire, et comprit que visiblement, il devait venir en aide à son maître... Et ainsi, n'écoutant que son courage, il permit au fameux policier qui risquait de se faire littéralement trancher par la demoiselle aux cheveux couleur neige, d'esquiver le coup. Laure échoua donc son attaque, et déclara énervée, mais toujours avec grande froideur, et sans émotion très percevable :

« Damn...! »

La gamine avait raté son coup... Elle se retrouva alors par terre, mais se releva rapidement. Elle ne devait pas baisser le rythme, et une fois l'attaque échouée, elle devait de nouveau attaquer avec la même efficacité, si elle ne voulait pas que son adversaire s'y échappe ! Ce qu'elle ne voulait absolument pas, étant donné qu'elle était quand même en mission, ici, pour protéger l'île, et hors de question de la laisser en suspends. Elle s'apprêta à attaquer donc de nouveau son adversaire, quand un nouveau Pokémon venant tout juste de faire son apparition sur le champ de bataille, un Goélise, l'attaqua. Elle s'apprêta à trancher ce « misérable » volatile, qui venait encore une fois tenté de mettre des entraves dans sa mission, mais avant qu'elle puisse faire quoique ce soit, avec autant d'émotion qu'une porte de prison, elle se prit une attaque Onde Folie, ce qui la troubla totalement, et elle déclara, tournant sur elle même dans sa confusion :

« Ouh... Ouah... Laure a la tête qui tourne...! »

Logique ! Elle s'était prise l'attaque qui la rendu complêtement confuse, et elle commença à trancher, dans le vide, ne sachant plus trop où elle était, et surtout, ce qui était ici plus important : Où était son adversare !? Elle tentait de couper son adversaire, mais là, elle ne voyait pas exactement où il était, et se contentait de donner des grands coups de couteaux dans le vide, en tournant sur elle même. On aurait été dans une adaptation animé, en dessin animé occidental, comme en animé japonisant, on aurait presque put voir les petites spirales dans les yeux de la gamine aux cheveux de neige. Cela serait drôle ! Mais pour le moment, elle était bel et bien totalement confuse, et ne voyait pas exactement devant elle, elle n'arrivait pas à trouver son adversaire... Quand soudainement, alors qu'elle cherchait toujours dans un champ de vision particulièrement troublée son adversaire, elle se prit un arc électrique, qui la foudroya sur place :

« KYA ! »

Elle poussa un petit cri, lié au choc électrique, et toussa violemment. Elle s'ajusta contre une poubelle, et laissa son corps fragile glisser légèrement. Le choc électrique avait été violent, pour son corps meurtri par la maladie. Elle gardait cependant ses couteaux, et était prête à sauter pour trancher... Enfin... Quand... Quand elle aurait un peu plus de force. Là, elle devait attendre que son corps accepte de reprendre toute ses fonctions. Essuyant un léger filet de sang qui coulait de sa fine bouche, allant tacher son manteau bleu et blanc discrètement, surtout par rapport aux émulsions d'hémoglobines qu'elle avait déjà provoqué en tranchant des adversaires avant d'arriver dans cette fameuse ruelle, elle se plaqua contre les poubelles vertes qui avaient servi de point d'appui quand elle s'était lancé pour frapper le plus fort possible son adversaire, et glissa légèrement pour se retrouver assisse contre le sol. On aurait presque cru pendant un moment qu'elle s'était évanouie, ou pire, qu'elle venait de mourir, d'un choc cardiaque, mais heureusement, après un court blanc, elle déclara :

« Si vous pouvez attendre que Laure reprenne des forces, s'il vous plait. »

Génie Laure. Génie. Elle avait beaucoup de chance que son adversaire avait de la pitié, comprenant que cette enfant n'avait rien à faire sur un terrain de bataille, encore moins pendant une Guerre. Mais cela ne voulait pas dire qu'elle allait s'en sortir aussi aisément pour autant. Plusieurs poissibilité. La plus avantageuse pour la gamine, dans le sens qu'elle était servante de la team Magma, serait qu'elle soit « abandonné » par son adversaire, et ainsi, pourrait se reposer pour reprendre le combat un peu plus tard. Autre possibilités, le fameux Policier déciderait de mettre une bonne fois pour toute le problème qu'elle représentait hors combat, en tirant une balle dans la tête, de l'enfant qui était là affaiblie. Mais humainement, cela était la plus peu probable des théories... Enfin, le jeune policier pourrait tout simplement la capturer... Ce qui serait le plus crédible. Pendant ce temps là, Airmure n'avait rien remarqué, et attaqua d'une forte attaque Ailes-d'Acier son adversaire zébresque, pour tenter de le mettre K.O. Elle n'avait même pas remarqué que Laure était en difficultés... En même temps, la fureur de s'être prise une attaque électrique était encore très forte... Allez, on allait bien voir ce qui allait se passer !

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Lun 30 Déc - 20:06


Arachnée s’imaginait la scène dans sa tête, enfin, l’une des scènes qui était simplement une matérialisation imaginaire de l’une des multiples hypothèses de ce qui pouvait se passer lors de la bataille, peut être que Derecha et Izquierda allaient y rester lors de cette mission ? Non, elle rigola à cette idée saugrenue, ce n’était pas possible, surtout avec Ohmassacre, non, elle récupérerait son allié principal afin de continuer à doubler les teams avec une facilité déconcertante. En effet, de retour sur l’Ile de Cramois’Ile, Le Docteur Willy, à priori, n’avait pas entendu ce qu’avait dit le garde du corps, Derecha. En effet, le vieil homme continuait son chemin comme si de rien était. Mais il était vraiment très doué en combat, à croire que pour certains, la vieillesse n’était pas si terrible, m’enfin, ce type devait surement s’injecter des liquides préparés pour soutenir la force physique ou quelque chose dans le genre…Mais, il finit par prendre la parole, ayant donc entendu Derecha parler

"Ce n'est pas de refus. Votre Alakazam peut sans doute nous téléporter en lieu sûr."

Derecha répondit d’un oui, puis tenta, avec Izquierda, de rejoindre la personne pour qui sa maîtresse avait tant d’estime, repoussant Rockets et Policiers avec le Trio de pokémon, Ectoplasma, Alakazam, et surtout, Ohmassacre. Heureusement que seulement des sbires se trouvaient ici, car grâce à ce fait, le Docteur Willy fut rapidement rejoint par le duo de l’araignée, en effet, maintenant, il ne restait plus qu’à utiliser la capacité de téléportation d’Alakazam qui était face à un Drakkarmin plutôt surpuissant, ce dernier lança un Draco-charge qui laissera surement une marque au pokémon Psy qui riposta avec une rafale Psy, puis une attaque laser glace qui mit K.O le pauvre Dragon. Alakazam revint donc près de son maître, en vitesse, OhMassacre et Ectoplasma furent rappelés, et ensuite, le pokémon Psy, sous l’ordre de Derecha, concentra sa puissance, afin d’utiliser téléport.

C’est dans un flash de Lumière, que le Trio fut téléporté dans un hélicoptère en marche, la propriétaire sourit. En effet, son plan avait marché, elle l’avait compris dès que l’Hélico bougea un peu suite au pois supplémentaire. L’Alakazam était déjà de retour dans sa pokéball. Puis, Arachnée Gorgon, tourna la tête vers la gauche voyant que Willy se trouvait là, puis elle prit la parole : Cher Willy, J’espère que vous avez fait bon voyage. Elle fit une pause avant de reprendre, toujours aussi calme : -Où préférez vous aller pour méditer sur l’avenir de notre alliance, et de nos plans ? A Argenta ou à Frimapic ?
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Jeu 2 Jan - 12:36

Aria était donc entrain de combattre. Il ne s'était pas endormit. Logique, après tout ce n'était pas le Parc Disneyland, ici. On n'avait pas le droit à Mickey et Dingo, mais bel et bien des combats avec des créatures véritablement usé dans un but de guerre, et non, ses bestioles à collectionner. Dans un sens, je viens de vous dire le scénario de Kingdom Hearts Dreap Drop Distence non ? Bah, si ! Une guerre, où tu peux capturer des monstres, les faire se battre pour toi, non, ce n'est pas du tout copié de Pokémon, et la présence de Mickey et Dingo ! Bref, c'est typiquement le scénario d'un Kingdom Hearts ! Bon, plus sérieusement, elle voyait littéralement que son adversaire était violent, et ne rigolait pas du tout. Au contraire même. Bon, si le Tranchondon avait méchamment dégusté avec l'attaque laser glace dans les pates, cela avait du faire très mal, si vous voulez mon avis, et bien, il n'était néanmoins pas endormi, loin de là. Aria et ses Pokémons avaient été placé de manière trop éloigné. Et non endormie, cela voulait dire une chose : Une seule et unique chose après s'être prit tout... Il était temps d'attaquer, now !

Ce fut un véritable OS pour le Pijako, qui n'arriva pas à equiver la terible charge noir. Aria remarqua cela, et de suite, fit rentrer le pauvre pokémon perroquet. Il n'avait pas eu de chance, et malgré son manque de courage évident, il avait quand même tenté le tout pour le tout. Givrali et Aria eux, esquivèrent de peu, en sautant sur le côté. Aria était cependant allongée par terre, s'étant couché pour ne pas se faire littéralement expulser hors de l'île ! J'exagère ? Aria n'en pensait pas moins. Qu'est-ce qu'était exactement ce pokémon ? Sérieusement ? Il était très très puissant, et surtout... Qu'elle avait été cette attaque ? Elle n'en n'avait aucune idée ! Et oui, la chasseuse de Prime n'ayant jamais visité les plaines désertiques de Rhode, elle ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve ses pokémons extrêmement puissant, les Pokémons obscurs. Dommage ! Cela aurait put être utile ! Je me demande si les Pokémons Fées sont puissant contre les Pokémons obscurs... Mais ce n'est pas la question, n'est-ce pas ?

« … Elle. »

"Lencher, couchez-vous !"

Cette voix. Elle la connaissait. Ce bruit. Elle le connaissait. Deuxième fois qu'elle voyait cette femme tuer. Les balles volèrent, et deux personnes semblaient avoir été touché. Il y avait un enfant parmi eux ! Co... Comment osait-elle ?! Elle connaissait l'horreur des teams... Mais de là à tuer des enfants... Et... Qu'est-ce que faisais un enfant ici ? Etait-il habitant de l'île ? Non, les services secrets avaient été formelles, et clairs : Cette île n'avait maintenant qu'un but purement militaire. Tout ses membres, de la Team Magma ou de la Team Rocket, donc, il n'y avait aucun civil. Ce garçonnet aux cheveux d'or n'était donc pas, en tout cas, en toute logique, un otage de la part des Rockets/Magmas... Mais alors;.. Comment-était-il arrivé là ? Aria ne savait pas que l'âge n'avait pas été une grande barrière pour faire partit des troupes s'étant levé contre l'oppression et le tyrannie ! Elle se serait prononcé contre, sinon... Sauf peut-être en écoutant l'histoire de Ludwig, et son envie de retrouver la servante de la team Magma...

Un homme mort. C'était une guerre, cela était logique, et il devait loin d'être le seul. Elle même avait tué. Mais là, elle ne le pardonnait pas, surtout pas devant un enfant. Normalement, elle pensait dans un mode de pensée totalement utopique de la guerre; que sa réaction aurait dut être de penser d'abords à l'enfant qui était des yeux totalement innocent. Mais comment faire ? Comment faire ? Elle ne pouvait pas aller attaquer Irina de Locksley, même si elle en avait absolument envie... Pourquoi ? Car tout simplement il restait le terrible Tranchondon, qui était, quoiqu'on dise, désolé Irina, mais une plus grande menace. Il fallait s'en débarrasser, avant qu'il fasse plus de dégats, car là, il pourrait tailler de grands trous dans les armées des FPIs et autres volontaires; Car rappel... La guerre, ce n'était pas des échecs. Si les déplacements était différents, la puissance était la même dans une partie d'échec. Et dans une guerre... Un plus gros pions ne se faisait pas tuer par le premier pion venu. Heureusement, comme si Dieu lui avait répondu à cette prière muette, le Tranchondon fut rentré, et Aria pouvait se concentrer sur son ennemi.

« Tu ne tueras pas une nouvelle personnes pendant ce combat, garce ! »

Elle tira à deux reprises sur son adversaire; Aria était assez redoutable, et visait bien. Dans son éducation, elle avait apprit en sport à faire un peu de sport de visé, comme du Tir à l'Arc, et elle avait une excellente vue. Donc, elle allait bien apprendre à cette Irina qu'est-ce qu'était une chasseuse de prime entraîné dans le but de vaincre, de détruire les teams. C'était son but. Son seul et unique but. Elle n'avait qu'une seule envie : la tuer. Elle avait été coupable de l'assassinat d'un homme maintenant prisonnier et inoffensif, sans même lui donner le plaisir ou le soin de se défendre. Elle ne méritait que la mort, et de préférence, pensait-elle dans sa fureur, sa rage, et sa colère haineuse, Ira, une mort lente, et particulièrement douloureuse. Mais de sa main. Quelque soit la mort, après torture, ou combat, assassinat ou meurtre, elle serait la main qui juge, et la main du bourreau. Le marteau et la hache, le symbole de la justice arbitraire et non légal, le symbole même de la vengeance !

« Fuit gamin ! Je te cou... »

Inutile de le répéter deux fois... Ni même de finir la phrase. Le fameux blondinet qui avait été au côté du mort venait de partir, à toute vitesse. Il cherchait quelqu'un visiblement... Ce qui devait expliquer sa présence ici. Logique ! Sinon, il n'y avait aucune raison pourquoi un garçonnet entrenant à peine dans l'adolescence déciderait comme ça gratuitement d'aller dans une bataille aussi dangereuse que celle qui était entrain de se préparer, et même de se faire ! Il se battait contre des adultes, et contre deux clans, deux camps, qui n'avaient ni pitié, ne remord à tuer. Deux clans prêt à faire mordre la poussière. La preuve, car le combat qui allait suivre... Disons qu'il allait parfaitement l'illustrer, si vous voulez mon avis :

« Comme on se retrouve. Cette fois, prépare toi. Tu vas manger les pissenlits par la racine, je te l'assure. »

Et oui. Irina de Locksley, bien que les deux adversaires étaient totalement anonymes, étaient devenu aux yeux de la fameuse chasseuse de prime un symnole. Elle représentait à elle seul, toute sa haine des teams. Et oui ! Pas mal non ? Irina, tu avais réussi gros. Et si elle en savait plus sur cette femme, si proche de l'empereur en surcis de Kanto et Johto... Et bien, cela serait encore pire non ? Sérieusement, elle voulait la prévenir. Elle allait crever. Ses deux armes étaient pointé, et elle était prête à tirer. D'ailleurs, elle ne se fatigua pas à attendre une éventuelle réponse. Le point de la réponse se transforma en un double « BANG » particulièrement sonnors, et tirés en directions de la commandante de la team Rocket. Elle se mit ensuite en couvers. Être à découverte, alors qu'elle savait que son adversaire était visiblement une tueuse... Cela serait stupide. Givrali restait à ses côtés; Elle allait jouer aussi. Car Givrali s'en fichait de la team Rocket. Elle... Elle ce qu'elle voulait, c'était tuer, massacrer, et gelé au zéro absolu, même si c'était peu probable et presque impossible, la fameuse Irina de Locksley. Deux bombes de haines... Irina avait telle une chance ? Oui bien sur !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Jeu 2 Jan - 13:37

La bataille de Cramois'Ile continuait tant bien que mal sur l'île à présent dévastée par les multiples attaques se déroulant sur son sol. Aucun des camps ne voulait perdre, aucun ne le pouvait. Les FPI et leurs dresseurs subalternes n'avaient pas le droit de subir un nouvel échec après leurs défaites répétées, tandis que les Rockets et leurs supplétifs Magmas avaient le devoir de réussir, de ne jamais échouer, telle était l'idéologie implantée en eux par Adonis de Locksley, leur leader et Empereur. Et cette idéologie de la loi du plus fort était ce qui avait guidée Irina toute sa vie, ce qui l'avait fait survivre, et ce qui la faisait résister aujourd'hui, sur le champs de bataille, même si son camp commençait à voir venir la défaite presque inévitable, la fille de Locksley se battrait coûte que coûte, refusant d'ordonner la retraite, la perte de Cramois'Ile serait symbole de l'échec de la Team Rocket et l'Empire serait destabilisé par cet événement. Irina avait le devoir d'empêcher cela, qu'importe les adversaires qui se dresseraient sur son chemin ...

« Tu ne tueras pas une nouvelle personnes pendant ce combat, garce ! »

Cette voix ... si familièrement agaçante ! Irina se tourna pour voir d'où elle venait et ne fut pas surprise en la voyant. La soeur de l'Empereur se baissa de manière automatique, tandis que son Métang se plaça devant elle, avec son Abri qui stoppa les deux balles envoyées par l'adversaire. Aria Cantore ... Cette peste qu'Irina avait rencontré à Unys, lors de l'assassinat réussi d'Andrew. Cette fille des FPI s'était interposé face à elle et avait survécu. Rien que ces deux éléments, c'était déjà un affront aux yeux de la seconde de l'Empire Rocket. S'interposer, c'était ne pas reconnaître sa force évidemment supérieure. Ca ne pouvait être réglé que d'une seule façon. La loi du plus fort, encore et toujours. Pour qu'un combattant domine l'autre, il devait le battre, et, en l'occurence, le tuer. Et c'était bien ce que comptait faire Irina. L'une des deux allait mourir quoi qu'il arrive ...

« Comme on se retrouve. Cette fois, prépare toi. Tu vas manger les pissenlits par la racine, je te l'assure. »

"Pauvre fille ... tu as eu tort de te montrer, mais ça va me permettre de rattrapper mon erreur de la dernière fois. Prépare-toi à rejoindre Andrew !"

Si l'agacement de revoir cette FPI têtue était grand, la faire taire une bonne fois pour toutes comblerait de satisfaction Irina, qui n'allait pas s'en priver. Deux nouveaux coups de feu retentirent du côté ennemi, auxquels répondit la seconde Rocket de la même façon mais en vain, car Aria s'était mise à couvert. Pour la rejoindre, Irina avança, toujours protégée par Métang. Un peu lâche, oui, elle en était consciente, mais l'agent Rocket n'avait pas le luxe de faire traîner cet affrontement. Elle reconnaissait les talents de de tireuse de son adversaire, qui étaient presque équivalents aux siens, mais un combat de tranchée durerait trop longtemps, il n'y avait qu'un affrontement au corps-à-corps qui terminerait cette rivalité de manière juste. Et sur ce point, Irina ne doutait pas un seul instant de sa supériorité. Dans le but de débusquer Aria de sa cachette, Carmache prit cette dernière à revers et fonça sur elle avec Dracochoc, ne faisant même pas attention au risque du Givrali, ne se souciant que de la mort de celle qui avait osé engager le combat face à sa maîtresse. Irina approchait petit à petit de son ennemie jurée et ne tarderait pas à la rejoindre, avec une seule idée en tête : mettre fin à ses jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Ven 3 Jan - 21:48

Avant toute chose, je vous propose de lire ce post en écoutant la musique ci-dessous !



Et voilà le post !



Etait-ce la fin ?...

Cette question résonna dans la tête de Richard tel le son d’une cloche. Cette seule idée que le jeune Drake puisse perdre la vie subsistait, aussi puissante qu’un Léviator enragé, aussi indestructible que l’armure d’un Galeking. Après tout, ne dit-on pas que le parasite le plus résistant qui soit est l’idée ? Ma foi, c’est vrai. Une idée, une fois qu’elle s’est implantée dans notre esprit, qu’elle a germé, qu’elle est arrivée à maturité, il est tout bonnement impossible de s’en débarrasser. Cette idée, cette foutue idée. Cette idée qui monopolisait l’esprit de Richard. Elle allait avoir raison de lui. Des combats ? Du vacarme ? De la poussière ? Non. Rien du tout. Rien de tout cela ne préoccupait Richard. La mort. Encore et toujours la mort. Voilà la seule chose à laquelle il pensait à ce moment précis. Mais après tout, n’est-ce pas une réaction normale lorsque l’on est allongé au sol, suffoquant, arrivant à peine à prendre sa respiration, la bouche pleine de sang, le corps troué par une balle et, par-dessus tout, un poumon perforé par cette même balle ? Ah, cette balle. Pourquoi avait-il fallu qu’elle le touche ? Pourquoi donc avait-on prit Richard pour cible ? Certes, il était en plein milieu d’une bataille dont le but était de renverser un empire, mais lui, il n’avait rien demandé. Il avait prit part au combat, bien évidemment. Mais au moins, il s’était assuré de n’ôter la vie à personne. Alors pourquoi avait-on décidé de lui ôter la sienne ? Et surtout, QUI avait décidé de la lui ôter ? Quelle question. La Mort, évidemment. Cette satanée Mort. Cette entité si fainéante qu’elle avait envoyée l’un de ses émissaires faire le sale boulot, plutôt que de se prendre la peine de salir sa fichue faux.

Il sentit vaguement que quelqu’un venait de s’agenouiller à ses côtés. Du côté gauche, plus précisément. Etait-ce Ludwig ? Très certainement. Richard avait toujours le visage tourné vers la droite, et la vue obstruée par son sac à dos, et il était tout bonnement incapable de bouger la tête. Mais après tout, il n’y avait que Ludwig, Nox et Sinaï ici, qui se préoccupaient du sort du grand, téméraire, et si stupide Richard Drake. Or, si ses sens ne lui jouaient pas des tours, Nox était toujours en train de lui léchouiller la nuque, et Sinaï était toujours roulé en boule à ses côtés, dans l’espoir de réchauffer son corps déjà rendu froid par le souffle glacé de la Mort. Dick en déduit donc que ce n’était autre que son ami Ludwig qui était venu le pleurer sur son lit de mort. Il sentit qu’on lui prit la main.

- Robin, si tu m'entends, serre-moi la main !

Richard était désormais certain que c’était bel et bien son ami qui était venu à son chevet. Il le reconnut à sa voix toute particulière, qui ne correspondait à personne d’autre. C’était Ludwig. Evidemment, que c’était Ludwig. Et qu’est-ce qu’il aurait aimé lui serrer la main ! Cependant, Richard en était incapable. Tout son côté gauche était paralysé, probablement à cause du choc dû à la perforation de son poumon. Mais malgré tout, il entendait Ludwig. Il l’entendait bel et bien. Et il fallait qu’il le lui fasse comprendre ! Si seulement il s’était agenouillé de l’autre côté. Pourquoi donc fallait-il qu’il vienne s’agenouiller de ce côté-ci ? Ah. Evidemment. Encore et toujours la Mort. Elle avait mis le grappin sur Richard, et était bien décidée à ne pas le laisser s’en tirer. Mais Dick, lui, était bien décidé à tout faire pour s’en tirer. Il fallait qu’il fasse un signe à Ludwig. Il fallait qu’il lui montre qu’il l’entendait, qu’il était toujours en vie !

Richard tenta alors de bouger son bras droit. Il y parvînt. Mais cela ne se fit pas sans douleur. Son bras bougea de quelques centimètres seulement, mais pourtant une terrible douleur s’y fit ressentir. Et Ludwig n’avait pas l’air d’avoir remarqué ce léger mouvement de la part de son ami.

- Ecoute-moi Robin... Je te fais le serment que je vivrai. Tes années qui t'ont été enlevées, je vivrai pour te les rendre. Tu es lié à ma vie maintenant...

Les paroles prononcées par Ludwig ne laissèrent pas Richard indifférent. Bien au contraire. Une poignée de larmes coulèrent des yeux de notre jeune homme, qui fut frappé premièrement par la beauté de ces paroles, et deuxièmement par la fatalité qui en ressortait. Oui, c’était clair et net, Richard n’allait pas s’en sortir. Sa si courte et misérable vie allait se terminer ici,  à Cramois’Île. Misérable, oui. Dick n’a absolument rien accompli de sa vie. Absolument rien. Il n’a même pas réussi à atteindre le but qu’il s’était fixé en se lançant dans son voyage, il n’avait même pas été capable de s’en sortir sans même recourir à l’aide du fameux Irvin Pennyworth, son père adoptif… Il n’avait même pas non plus profité de ce sentiment qui est, à ce qu’on dit, si merveilleux qu’est l’amour. Il n’avait même pas réussi à tisser de véritables liens sociaux. « Et Ludwig ? », me demanderez-vous. Ludwig… Il l’avait un jour rencontré dans un café, ils avaient discuté, et le feeling était passé. Mais que savait-il de Ludwig ? Absolument rien. Il le considérait comme un ami, bien évidemment, mais il n’avait jamais pris le temps d’apprendre à réellement le connaître. Et il fallait dire les choses telles qu’elles étaient : Ludwig était bel et bien son seul ami. Ainsi, Richard Drake n’allait manquer à personne, à part à son seul ami, à son père adoptif et à ses quatre pokémons, dont deux qu’il a lâchement abandonné, sous prétexte de les avoir fait souffrir. Non, en effet, Richard n’allait manquer à personne. Et ne me parlez pas de la couverture médiatique qui suivra sa mort ! Richard ne manquera pas à tous ces gens ! Il ne fera qu’apporter un nouveau sujet à traiter pour les médias, afin qu’ils évitent de parler des sujets les plus graves à la place. Il ne fera qu’apporter un nouveau scoop à toute cette foule en délire, qui ne pense qu’aux personnes les plus réputées et plus riches au lieu de se préoccuper de leurs prochains. Voilà ce qu’apportera Richard. Un semblant de deuil national.

Une nouvelle douleur lancinante se fit ressentir dans la poitrine de Richard. Il n’était plus très loin du terme de sa vie. Quelle idée avait-il eu de se lancer dans ce combat ? Pourquoi avait-il embarqué à bord de ce navire ? Pourquoi avait-il décidé d’aider la Résistance ? Pourquoi avait-il été touché par un élan de solidarité, d’altruisme et de philanthropie ? POURQUOI N’AVAIT-IL PAS PU S’OCCUPER DE SES PROPRES FESSES, COMME IL AVAIT L’HABITUDE DE LE FAIRE ?! Pourquoi sa vie devait-elle se finir par un tel acte de stupidité ?...

Il fallait au moins que la Résistance remporte la victoire. Il fallait au moins que sa mort n’ait pas été vaine. Qui sait ? Peut-être que, pendant que la garce qui lui a tiré dans le dos commettait son crime, le QG Rocket et Magma avait été pris par les Résistants ? Ou peut-être pas… Peut-être allait-il mourir, tout simplement, et l’état des choses qui régnait à Kanto allait rester inchangé. De toute façon, il n’en avait plus rien à faire. Il n’allait plus vivre dans ce monde de toute façon. Mais ses Pokémons allaient toujours y vivre… Et l’œuf… L’œuf ! Il fallait que quelqu’un s’occupe de l’œuf ! Ludwig, évidemment. Il ne voyait personne d’autre pour s’en occuper. Dans un dernier effort, Richard plia un peu plus son bras droit, et pointa son index en direction de son sac à dos. Sac qui, je le rappelle, contenait ce fameux œuf, au contenu encore inconnu. Il espérait plus que tout que Ludwig remarque son geste. Cet œuf ne pouvait pas rester tel quel. Il ne pouvait éclore ici. Et le bébé qui allait en sortir ne pouvait se retrouver ainsi sans « parent », avec la vue d’un cadavre devant les yeux. Il fallait aussi que Ludwig s’occupe de Nox et de Sinaï. Ces derniers allaient, sans doute, suivre le blondinet. En tout cas, Richard l’espérait.

Il sentit un mouvement sur sa gauche. Ludwig s’était relevé. Il se dirigeait vers son sac… Peut-être avait-il aperçu son mouvement ?... OUI ! Il avait pris l’œuf avec lui !

- Mes amis, votre maître est mort…

Très bien. Ludwig allait aussi prendre soin du Noctali et du Sabelette. Parfait. C’était bien mieux ainsi. Nox arrêta alors ses léchouilles. Sinaï se releva. Tous deux avaient compris. Ce n’était plus la peine d’espérer quoi que ce soit. Et visiblement, ils avaient compris la dernière volonté de Richard, Dieu sait comment. Les deux compagnons s’étaient éloignés du corps de leur dresseur. Ils avaient rejoint Ludwig. Ce dernier se mit alors à courir, les deux Pokémons et l’œuf toujours avec lui…

L’œuf… Cet œuf… Bon sang, mais bien sûr ! Richard n’allait pas mourir. Il allait juste terminer un cycle de vie. Cet œuf était bien plus qu’un simple œuf : Richard allait renaître. Il n’en avait pas encore fini avec la vie, et cet œuf en était le signe. Voilà pourquoi le Destin l’avait guidé jusqu’à l’obtention de cet œuf. Parce que le Destin pensait, à contrario de la Mort, que Richard n’en avait pas encore fini avec la vie. Et ce bougre de Destin s’était en plus assuré de rendre la nouvelle vie de Richard encore meilleure que celle qu’il était en train de terminer. Richard allait donc renaître et revivre aux côtés de celui qu’il considérait comme son meilleur, que dis-je, comme son SEUL ami. Le Destin s’était assuré que la nouvelle vie de Richard soit heureuse, tout simplement.

Une nouvelle douleur se fit ressentir, plus terrible que les autres. Richard en était finalement à ses tous derniers instants. Alors, il se rendit compte que la Mort ne voulait pas son l’attirer vers elle par simple loisir. Oh que non. La Mort n’avait finalement que pour but de réunir une famille. Une famille brisée depuis maintenant huit longues années. La Mort allait exaucer l’un des plus grands souhaits de Richard. La Mort allait lui donner le droit de retrouver ceux qui sont à l’origine du profond vide affectif qui régnait dans son coeur. La Mort allait lui donner le droit de retrouver ses parents.

Enfin, Richard avait la satisfaction que les êtres auxquels il tenait le plus, à savoir ses deux compagnons, allaient se retrouver entre de bonnes mains.

Alors, un nouveau flot de larmes se mit à couler des yeux mi-clos du jeune Richard Drake. Cette fois-ci, ces larmes symbolisaient l’intense joie que ressentait le jeune homme à ce moment précis. Et ces larmes s’additionnaient au large sourire qui venait de se dessiner sur son visage.

Richard Drake allait mourir, certes, mais il allait mourir heureux.  

Et finalement, les paupières du garçon se fermèrent.

Tout était bien...

Quelque part, pas très loin de cet endroit où une vie vient de s’éteindre, une coquille d’œuf commence tout doucement à se fissurer…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Sam 4 Jan - 16:50

Le docteur Willy, ayant fait confiance aux deux hommes en noir, fut téléporté avec eux jusqu'à un lieu sûr. Le vieil homme se retrouva en altitude, à bord d'un hélicoptère pour le moins spacieux. Ce n'était donc pas un piège, et ces deux agents étaient bien aux ordres d'Arachnée Gorgon, qui se trouvait également là. Le savant devait avouer qu'il ne regrettait pas de s'être allié avec elle, même si elle lui avait réservé quelques surprises, elle avait prouvé aujourd'hui son utilité à ses côtés. Il s'assit donc en face de la jeune femme qui paraissait sûre d'elle et qui lança :

Cher Willy, J’espère que vous avez fait bon voyage. Où préférez vous aller pour méditer sur l’avenir de notre alliance, et de nos plans ? A Argenta ou à Frimapic ?

"Je te remercie pour ton aide, Arachnée. Je reconnais que tu es une alliée très utile.
Il est préférable que je ne remette pas les pieds à Kanto de si tôt, les Rockets vont sans doute me rechercher. Dirigeons-nous vers Frimapic, je te prie."


Pour justifier ses dires, le vieil homme montra le Tesseract d'un bleu glacial à sa complice. Willy avait volé cet objet à l'Empire Rocket, il avait lui-même attaqué plusieurs autres scientifiques, qui s'empresseraient de raconter tout cela à leur chef, Adonis de Locksley, lequel lancera donc bientôt ses sbires à la recherche du savant. Le chercheur avait prévu tout ça, aussi ne se montrerait-il pas à Kanto, ni dans aucun lieu où il pourrait croiser ces agents impériaux. Frimapic, ville enneigée de la lointaine Sinnoh semblait donc le choix le plus judicieux. Là-bas, l aurait le temps de continuer ses recherches, en utilisant temporairement les moyens offerts par Arachnée, le temps de trouver un autre mécène. Il aura également tout le loisir de réfléchir à la suite des événements, et à son alliance avec les soeurs Gorgon, qui se révélait pour l'instant plutôt fructueuse. Mais le docteur restait méfiant, ne faisant confiance à personne, tout le monde avait après tout son propre agenda, qui entraînait un grand risque de trahison de la part de chacun. Néanmoins, le moment était venu de souffler après cette journée riche en rebondissements. La bataille de Cramois'Ile aura été un tournant important dans les plans du savant, mais qui ne le faisait pas dévier de son objectif et de ses moyens pour l'accomplir. Utiliser le Tesseract pour prendre le contrôle du monde afin de remettre en ordre ce dernier. Ce but ambitieux serait atteint un jour ou l'autre, c'était une certitude aux yeux du génie. Ce n'était qu'une question de temps ...

- Dernier post avec Willy ^^ -
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo


Messages : 407
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 16
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Sam 4 Jan - 20:37

« La connaissant, elle doit sûrement être entrain de se battre. Je préférais qu'elle quitte la bataille mais je doute qu'elle m’écouterait. Je ne sais pas si je dois te faire confiance mais si tu es sincère, je m’inquiète autant pour elle que toi, elle compte beaucoup à mes yeux. »

« T'es qui pour elle, son frère ? Et pourquoi elle se battrait, ça n'a aucun sens ! Elle est toute petite et fragile ! »

Comment ça, se battre ? Laure ? Pfuuu ! N'importe quoi... Et pourquoi il avait l'air si sérieux ? Il n'était pas sincère quand il disait ça... si ? Pourquoi dit-il cela comme si c'était la chose la plus naturelle du monde ? La fille aux cheveux si purs et blancs, ils ne peuvent pas être tachés par le rouge du sang ! C'est juste impossible... Mais cette personne, si elle tient à elle comme il le prétend, pourquoi lui mentirait-il... C'est peut-être un rival qui veut lui enlever Laure, qui sait ? Ludwig saura déjouer ses plans quoi qu'il fasse !

« Je suis désolé pour ton ami, Irina n'a pas la même clémence que moi. Les FPI ont voulu cet affrontement mais des civils comme vous ne devraient pas en payer le prix. »

« C'est pas de ta faute. On en serait pas là à cause de cette tuerie entre teams. » dit Lud', séchant une larme.

C'est à cause de ces Rockets, sans oublier les magmas, et seulement à cause d'eux que tout cela à lieu. La mort de Richard, mais aussi le fait que Laure ne puisse pas vivre comme elle devrait, et surtout, comme elle le voudrait. Les FPI sont là pour la libération de leur territoire, et Lud'est là pour libérer Laure ! Alors bien sûr que ce n'est pas lui qui est en tort, mais ce sont bien eux les méchants qui l'empêche de vivre une vie de fille normale, qui n'a pas à tuer pour survivre. Non Ludwig est persuadé que Laure peut devenir quelqu'un de normal ! Et le blondinet s'était bien décidé à la protéger coûte que coûte, quels que soient ses ennemis... Du moment qu'il y croit ! L'amour est plus fort que tout, non ?

« Alors voir un de tes amis mourir ne t'a pas suffit? Laure est capable de se débrouiller, elle n'en est pas a sa première bataille ou alors laisse moi t'aider à la faire sortir de là. »

« Justement ! Je ne veux pas en voir un deuxième. Et je dois me prouver que je suis assez fort pour la sortir d'ici. »


Non, Ludwig n'était pas fort. Mais c'est ce qu'il essayait de se persuader. A force d'y croire, il finira sûrement par se persuader que cela est vrai et il réussira sans doute à avoir plus confiance en lui ? Et s'il était aussi fort qu'il le dit, peut-être qu'il aura enfin réussi son objectif, pouvoir protéger ceux qu'il aime... ? Mais si... Il échouait ? Ce qui était le résultat de 99, 9% des probabilités, si vous voulez mon avis. D'autant qu'il n'a, mais alors pas du tout de chance ! Ludwig est évidemment trop petit pour se battre contre des adultes, armés, ayant beaucoup plus d'expérience que lui ! Mais qu'est-ce qu'il croyait... C'est pour cela qu'il se rattrapa ensuite. De l'aide ne serait pas de refus. Il ne pouvait pas se permettre de se jeter dans la gueule du loup alors qu'il avait promis de rester en vie à  Richard.  Il devait se protéger tout en protégeant Laure. Mais quelle situation !

« 'Fin c'est pas ce que je voulais dire... J'ai besoin d'aide. »

Dans une ruelle, il aperçut une coupe de cheveux neiges remuant activement contre son adversaire. En s'approchant, on pouvait bien voir que la besogne était dangereuse. Son ennemi était armé. Elle aussi d'ailleurs. Un combat pokémon avait été engagé juste à côté d'eux et ils se battaient, tout comme leurs dresseurs. Si cette personne était bien Laure... Éric avait donc bien raison ? Mais Ludwig n'aillait pas laisser cette injustice telle quelle ! Il courut pour empêcher l'irréparable. Assez d'émotions pour aujourd'hui. Il avait déjà vu une mort, ça n'allait pas recommencer ! Et que ce soit, son adversaire, qui avait l'air plutôt jeune d'ailleurs, ou elle. Tuer est un acte stupide et inhumain !

« Mais... elle est folle, elle va se blesser ! Aide moi à protéger ses pokémons s'il te plaît ! » dit-il en confiant l’œuf de Richard, son Sabelette et son Noctail. L'oeuf qui, de son côté commençait à se fissurer doucement et à remuer dans les bras d’Éric, faisant apparaître sa jolie coquille tachetée de formes géométriques, rouges et bleues...

« KYA ! »


Elle tomba à terre... Ca n'aillait quand même pas être la fin pour elle non plus... Pourquoi la faux tombe sur les gens qui le méritent le moins ? Il accourut auprès d'elle pour voir si le choc était réel. Elle n'avait pas l'air de se réveiller... Ludwig tourna la tête vers son ennemi. Il était jeune lui aussi. La vingtaine environ. Même pas au le quart de sa courte vie... Il vit l'auteur de l'ultrason, le goélise. Une attaque aussi faible ne peut pas être mortel enfin... Ludwig, arrête de te faire du chagrin pour rien ! Elle va vivre ta Laure ! Ah, qu'est ce que je te disais... Si tu regardais au lieu de te morfondre, elle se réveille doucement, la belle.

« Laure, tu vas bien ? »

Imbécile ! Elle a failli se faire tirer dessus et vient juste de tomber dans un coma à cause de ce stupide pokémon ! Mais, ce gamin ne peut pas avoir des questions plus intelligentes parfois ? Au moins... Il se décida de l'aider à se relever. Elle était à terre, et pourtant, elle osait encore demander grâce, et reprendre le combat, comme si cela était juste un jeu où on avait le droit de faire une pause. Ludwig se demandait si elle comprenait réellement la situation dans laquelle elle était... Lui ne connaissait pas non plus toutes les facettes. Mais il en savait assez pour se dire que cet endroit n'était pas pour elle.

« Si vous pouvez attendre que Laure reprenne des forces, s'il vous plait. »

« T'es pas sérieuse ? Ah non, tu ne reste pas ici, toi ! »


Difficilement et sans attendre de réponse de sa part, il souleva Laure qu'il porta telle un sac de patates dans un endroit où elle serait enfin à l'abri.

.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Eric Lencher



Messages : 188
Réputation : 1
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Mer 8 Jan - 20:29

Quoi?Il croyait vraiment qu'Eric etait le frère de Laure?Si cela avait etait le cas il aurait surement tout fait pour que Laure ne se retrouve jamais dans une team qu'importe le nom mais voila meme si il n'avait pas l'honneur de faire partie de la famille de Laure,il c'etait pourtant toujours battu depuis qu'il la connaissait pour l'aider a s'en sortir mais comme il avait toujours voulu le faire seul ou du moins sans l'aide d'une personne extérieur ca n'avait jamais vraiment marcher.
"Si j'etait son frère,sache que je n'aurait jamais permis que son père la "vende" limite a la team magma.Officiellement pour tout le monde je suis un de ses superieurs par rapport a la team rocket mais officieusement....ca ne regarde que moi"
Ce n'etait pas qu'il n'avait pas envie de lui dire mais voila d'un coté il ne connaissais pas assez Ludwig pour savoir si il pouvait lui faire confiance et par ailleurs ce n'etait pas vraiment le meilleur moment pour ca.
"Tu a une vision si noir des teams que j'en suis éttonné que tu sois aussi inquiet pour une sbire meme comme Laure mais sache juste que le monde ne se fait pas juste avec les teams d'un coté et les FPI de l'autre mais tu n'a quand meme pas entierement tord non plus"
Seul un idiot dirait le contraire et Eric savait trés bien que cette guerre entre teams allaient faire des dégats mais voila les FPI avaient décidé de se meller de ce qui ne les regarder pas et cela avait eu comme resultat un mort mais un civil a ce qu'il savait ce qui etait pire malgrés le fait qu'il y a toujours des morts dans les battailles habituellement.Par contre ce qu'il pouvait limite trouver flippant fut lorsqu'il eu l'impression de se voir a travers Ludwig quand ce dernier lui dit qu'il voulait se prouver qu'il etait assez fort pour sauver laure car aprés c'etre remis lui meme en question,il avait dans un sens fait un peu la meme chose avant de comprendre qu'il aurait lui meme des difficultés tout seul.
"Tu sais ce qui me perturbe le plus dans cette histoire?J'ai l'impression de me voir moi même quand je t'ecoute,c'est la première fois que ca m'arrive"
Dans un sens il n'imaginait pas a quel point il avait raison mais c'etait sans doute un detail qu'il vallait mieux pour l'instant qu'il ignore pour le moment.Tout comme Ludwig,Eric appercu lui aussi Laure dans la battaille mais bon vu que ce n'etait pas la premiere fois qu'il la voyait se battre,il arrivait un moment ou il n'avait plus de difficultés a la retrouver du premier coup d'oeil.
"Folle ca reste a prouver mais ne dit pas ca d'elle car elle est loin de l'etre,elle a juste besoin d'aide meme si elle n'en demandera jamais"
Du moins il n'avait jamais eu l'impression qu'elle en avait demandé un jour dans sa vie mais bon qui sait les miracles ca peut arriver toujours un jour ou l'autre meme si Eric aurait bien voulu que ce miracle soit que Laure ne soit pas dans cette battaille et pour courroner le tout en plus il crut bien un moment qu'elle venait de se faire tuer mais heureusement pour son aggresseur ce n'etait pas le cas sinon il etait clair que le commandant ne ce serait pas contenter d'une simple balle dans la tête en guise de vengeance mais de toute façon il n'aurait pas eu l'occasion de faire quoi que ce soit car il se retrouva d'un coup avec un oeuf de pokémon dans les mains et pour courronner le tout y compris les pokémons du defunt avec comme mission de les proteger.Ce n'etait bien sur pas une chose qui le genner en particulier mais si on prennait en compte que c'etait un rocket qui avait tué leurs proprietire,il n'etait du coup pas sur d'etre le mieux placé pour les proteger sans que les pauvres pokémons cherchent eventuellement a se venger meme si c'est contre la mauvaise personne.
"Tu est un marrant toi,c'est un rocket qui a tué le dresseur qu'ils aimaient"
Comme si ce n'etait pas suffisant,l'oeuf commenca meme a a se fissurer dans ses bras et il ne fallait pas etre un genie pour comprendre qu'une éclosion allait se faire en pleine battaille ce qui ne serait pas banal comme circonstance mais en plus il ne put que voir Ludwig emmener Laure avec lui mais en sécurité surement.Bah d'un coté c'est ce qu'il voulait meme si il aurait preferer pouvoir le faire lui meme mais bon il doutait un peu que Ludwig allait laisser longtemps les pokémons de son ami sous la garde du commandant rocket.Enfin bref il regarda le lainergie d'Arthur comme si il allait le tuer d'un coup de pistolet dans le coeur mais comme le pokémon electrique n'avait pas tué la jeune fille aux cheveux blanc,c'etait dans un sens la seul raison pour laquelle Eric n’appuierait pas sur la gachette.
"Estime toi heureux que ton Lainergie n'ai pas tué cette fille sinon je lui aurait fait subir le meme sort"
Eh oui ce n'etait pas une menace mais plutot un avertissement si jamais il demander a son pokémon de recommencer.Enfin bref il prit la décision de venir prés du corps de Richard Drake pour recuperer les pokeballs du defunt,bien sur pas pour le piller mais juste pour faire rentrer la plupart de ses pokémons dans leurs pokeballs respectives qui etaient encore le meilleur endroit pour les mettre en sécurité mis a part l'oeuf qui lui en revanche allait devoir rester dans les bras du commandant.
*baby sitter pour pokémon,je croit qu'on m'aura tout fait finnallement*
Envoyant sa Zoroark aider l'airmure de Laure,il était prêt a continuer le combat que Laure et Arthur avaient entamé du moins si ce dresseur était suffisament inconscient pour vouloir poursuivre.

.:-------------------------:.
Tenue plasma d'Eric:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Dim 26 Jan - 15:13

Tout se passa vite, peut-être même trop vite. L'attaque du Goélise fut un franc succès, et celle de Dynamo acheva le tout. La fillette était hors d'état de nuire, désormais. Elle semblait totalement désorienté. Il sembla même à Arthur qu'elle évita de justesse de faire un malaise. Il ne voulait absolument pas en venir là, mais il avait été obligé. Laure était toujours en vie, et c'était ce qui comptait pour le jeune policier. Les blessures pouvaient guérir. Il était tellement ébranlé par la scène qu'il en oublia même que Blitz, son fidèle Pokémon, combattait toujours avec Airmure qui lui asséna une violente attaque Cru'Aile. Le zèbre électrique commençait à faiblir, surtout que sans ordre de son dresseur, il ne savait pas quoi faire. Mais il résistait et continuait d'esquiver. Il n'avait pour l'instant pas assez de puissance pour espérer battre le grand oiseau de fer. Il l'aurait à l'usure.

Arthur était cerclé par Dynamo et Awa. Celui-ci surveillait les alentours pour s'assurer que personne ne viendrait les déranger ou s'allier du côté de Laure. Déjà que cette fillette était coriace, alors si en plus un autre sbire arrivait ... Le policier ne donnait pas cher de sa réussite dans ce combat. Lorsque Laure reprendrait ses esprits, elle redeviendrait incontrôlable et dangereuse. Elle semblait bien déterminée à continuer le combat : elle demanda même à Arthur de lui laisser un temps de repos avant de reprendre la lutte. Il n'allait tout de même pas l'attendre! Il devait s'en aller, et vite. Alors qu'il s'apprêtait à appeler Blitz, il remarqua un jeune homme blond qui arrivait dans leur direction. Awa se mit à pousser de petits cris et lorsqu'il se rendit compte que son dresseur avait remarquer l'inconnu, i les tut et se tint prêt à attaquer au cas où. C'était un résistant lui aussi. Arthur l'avait vu sur le bateau qui les avait mené sur l'ïle. Ouf.

Le blondinet ne s'attarda pas sur le policier. Il se précipita sur Laure et la prit dans ses bras. Ils étaient amis? Après tout, c'était une bonne chose. Au moins, Arthur n'avait pas besoin de s'éterniser. Maintenant, il pouvait filer en vitesse. Mais encore une fois, le jeune homme se retrouva pris au piège par un nouvel arrivant qui était accompagné d'un Zoroark. Mince! Il n'arriverait donc jamais à s'éclipser. En tout cas, cet inconnu semblait encore plus dangereux que Laure. Il jeta un regard assassin sur Dynamo qui ne broncha pas et ne baissa pas le regard. Il détestait qu'on le regarde de haut! Le policier était consterné d'entendre l'inconnu menacer son Lainergie de mort. Hors de question qu'on s'en prenne à ses amis! Lui, il s'en fichait de se mettre en danger, mais il refusait que tout retombe sur Dynamo, Awa et Blitz. Ce dernier se retrouvait dans une mauvaise posture, face à Airmure et à Zoroark.

Arthur analysa rapidement la situation; Son adversaire avait désormais deux Pokémons très puissants. Quand à Arthur, il en possédait un très compétent et deux qui ne lui servaient pas pour le Combat. Et surtout, il ne voulait pas les mettre en danger. Pour une fois, il allait devoir privilégier quelque chose que les policiers en général détestaient : fuir. Et il aurait intérêt de courir très vite. Il fit un signe très discret à Awa qui vint se poser sur son épaule. On aurait presque put croire qu'ils échangeait une stratégie de combat. Mais ce n'était absolument pas ça. Chuchotant le plus doucement possible, le policier lui demanda d'envoyer le Pistolet à O le plus puissance qu'il puisse créer sur le dresseur du Zoroark et d'ensuite s'envoler le plus vite possible. Le Goélise hocha la tête. Il avait bien compris le plan de son dresseur. Peu importait si le Pistolet à O touchait sa cible : l'important c'était de faire diversion.

- C'est partit Goélise! clama le jeune policier.

Son Pokémon s'éleva dans les airs et attaqua. Arthur en profita pour rapidement se retourner et se mettre à courir, suivi de prêt par Blitz et Dynamo qui s'assurèrent qu'Awa avait réussi à prendre la fuite. Arthur tourna à droite, puis avança tout droit avant de s'engouffrer dans une minuscule ruelle qui s'achevait par une impasse, sur sa gauche. Il ouvrit la porte de la première maison qu'il trouva. Elle était abandonnée, comme toutes les autres. Il monta au dernier étage et entra dans une petite pièce lumineuse. Il ferma la porte à clef derrière lui et regarda par la fenêtre. Il avait une excellente vue sur la ville et il passerait inaperçu. Il s'assura qu'il n'était pas suivi. Dynamo, Blitz et Awa protégeaient la porte en attendant qu'Arthur trouve un bon plan pour se sortir de là. Le policier rangea son arme dans sa poche et prit le temps de souffler. Cette bataille était la première qu'il livrait et il n'était pas encore bien habitué à courir de partout. Son boulot de policier de campagne était moins fatiguant ...
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma


Messages : 688
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 21
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Dim 26 Jan - 16:19

Elle était toujours adossé à sa poubelle, épuisée. Logique en même temps. Quand même, elle s'était pris un beau choc électrique...! C'était assez éreintant ! Surtout pour Laure qui n'était pas la plus solide des demoiselles. La preuve, la quinte de toux relativement violente qui lui avait pris après ce choc, qui lui avait quand même fait cracher du sang sur son manteau bleu et blanc, déjà taché de sang, mais attention, de sang qui n'était pas le sien, mais de l'hémoglobine appartenant à des ennemis... Et oui, il ne fallait pas oublier, comme l'avait bien remarqué Arthur, que Laure n'était pas qu'une mignone gamine. C'était une assassine, prête à tuer, et à tout faire pour ses maîtres. Il fallait la craindre, aussi. Elle n'allait pas rigoler. Point barre. Si ses maîtres lui disaient de se battre, et de tuer... Et bien, elle le ferait. Cependant, là, elle était trop faible... Elle se sentait faible. Mais bientôt, elle reprendrait des forces, et pourraient retourner se battre... A moins que :

« Laure, tu vas bien ? » 

« Plait-il ? »

Elle fut choqué, mais comme toujours, son manque de réaction, et sa froideur, fit qu'elle ne le montra pas du tout. Mais quand même.... Cette voix... Cela lui disait quelque chose. Elle en était sur et certaine. Mais qui... Elle comprit vite, quand celui-ci montra son visage à la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige. C'était Ludwig Von Wittelsbach, le musicien, celui qu'elle avait rencontré pendant une mission d'infiltration chez les Wittelsbach donné par ses maîtres dans la Team Magma. Que faisait-il ici ? Etait-ce un ennemi, ou un allié...? Allié visiblement. Non loin de lui se trouvait Eric Lencher, un commandant, et pour Laure, un maître de Laure... Donc, tout devait être normal. Même si elle était particulièrement surprise, quand même, de voir le fameux musicien, qu'elle n'avait pas vu depuis un certain temps. Il était vrai qu'elle avait parlé de Cramois'île, et de la team Magma, lors de leur premières rencontres, mais voilà... Cela était quand même surprenant de le voir ici...

Airmure pendant ce temps là, était ENCORE plus furieuse qu'avant. Non seulement elle était entrain de se battre contre ce maudit pokémon énervant... Mais en plus, cette maudite Zoroark était maintenant de la partie ! Damn ! Elle n'en voulait pas de cette... Cette... Damn ! Elle n'en voulait pas, point à la ligne, tiret, voilà mince ! Elle se battit... Férocement, pour être la première à gagner. Cependant, elle remarqua rapidement que sa fameuse compagnon de bataille était entrain de se faire attaquer, et que le fameux Arthur White était entrain de fuir... Qu'allait faire l'oiseau de fer ? Aider sa compagne de bataille ? Tenter d'arrêter le policier...? Et bien aucun de tout cela ! Elle partit, bien contente, et laissa Zoroark se démerder. Elle n'avait jamais aimé le travail d'équipe de toute façon, donc le problème était réglé ! Et puis, elle avait quelque chose à faire : Protéger Laure. C'était sa mission. Elle rejoignit alors le jeune blond qu'elle ne connaissait pas, et de Laure. Elle sentait qu'elle était faible, la gamine...

« T'es pas sérieuse ? Ah non, tu ne reste pas ici, toi ! » 

« Laure doit, Monsieur Ludwig. Monsieur Eric est commandant de Laure. Si celle-ci ne fait pas sa mission, elle sera jeté... »

Toujours cette même vision par Laure... Mais autant, d'habitude, celle-ci n'avait que peu d'incidence. En effet, à part Laure, personne de tout les interlocuteurs qu'elle avait eu au cours de ses différentes discussions avec d'autres personnes, n'avaient affirmé cette thèse totalement fantaisiste qui consisterait à dire que la demoiselle aux cheveux de neige n'était qu'un vulgaire outil. En même temps, personne de sain d'esprit ne maintenerait cela dans l'esprit de la gamine aux cheveux couleur neige. Au contraire même ! Mais là, cela devenait sources de quiproquos assez importante, car en effet, elle venait de rappeler qu'Eric Lencher était un de ses commandant, donc en théorie, un de ses maîtres... Même si celui-ci n'avait jamais fait d'ordres précis, et ne l'avait maltraité... Cela pouvait être perçu par le jeune Von Wittelsbach comme tout comme... Espérons que tout se passe bien... Heureusement, Laure fut celle qui régla le conflit, avant même qu'il naisse, étouffant dans l'œuf comme on dit, avec sa déclaration suivante :

« Co... Comme... Comme un ou... outils ca... »

Elle n'eut le temps de terminer sa réponse. Tout devint flou. Elle n'entendit rien. Tout s'agitait, ça bouge et ça s'excite... Elle se sentait glisser dans les vapes, sur le chemin de la paix, elle s'endormait... La fatigue, son corps... Tout cela était trop haut pour elle. Elle avait besoin de se reposer. Elle tomba alors dans les vapes, porté par les bras de Ludwig, étant tranquillement, endormie. Endormie ou inconsciente, là était la question. Mais en tout cas, maintenant, la question n'était plus de s'en poser, mais de trouver un moyen de quitter l'île.. Heureusement, les bateaux qui avaient servi pour amener les FPI sur l'île était toujours là, recueillant blessé, surtout des membres de la résistances et des FPIs, mais aussi parfois des teams, au nom des principes Helvètes, qu'étaient de soigner sans distinguer les camps. Tel était le principe de base de Croix Rouge, pendant la Première Guerre Mondiale ! Et là, plusieurs personnes reprenant ses très nobles idéaux, étaient dans le coup, et soignaient les gens blessées... Ludwig allait sans doute s'y diriger, avec la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige.

[Hrp : Fin du RP pour Laure !]

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Dim 26 Jan - 20:18

Le combat faisait rage entre les FPIs et les Teams, mais au moins, on sentait la blance enfin peu à peu perdre son équilibre. Les teams étaient entrain de perdre l'avantage, et les Forces du biens, eux, en gagnaient de plus en plus. Ils étaient plus nombreux, peut-être moins bien organisé et préparé, mais le nombre était entrain de les faire gagner. Et c'était des grands cris de joies qui ponctuaient la prise de places fortes sur l'île, qui ressemblait de plus en plus à un vrai champ de décombres. Mais qu'importe ! Comme toujours qu'importe les morts, les dégats collétéraux... Le principal, c'était de gagner, non ? Et cela à n'importe qui prix, les forces du bien s'en fichant des conséquences tragiques que pouvaient entraîner tout cela... Mais concentrons nous sur une seule partit du combat, qui semblaient être le coeur du chaos sur l'île. Un concentré du chaos.

"Pauvre fille ... tu as eu tort de te montrer, mais ça va me permettre de rattrapper mon erreur de la dernière fois. Prépare-toi à rejoindre Andrew !"

« Eheh. Voyons, garce... Votre place à vous les Rocket... C'est six pieds sous terre ! Retourne chez toi, lambin de Locksley ! »

Aria déclara cela en mode provocation. Elle montrait bien qu'elle ne prenait en aucun cas en considération les membres de la team Rocket. Tout ce qu'elle voulait, c'était leur mort. La disparition dans le sang de toutes les teams. Elle regardait ses mains... Elle se demandait vraiment si elle avait toujours eu cette couleur bordeau... Mais qu'importe... Elle rêvait d'appeler ce qu'elle aimait, devant les teams écraser, morte, dans le sang... Dire qu'elle avait enfin achevé son oeuvre;.. Qu'elle voulait la montrer... Et faire comprendre à tout les criminels voulant refaire des teams, s'ils ne disireaient pas venir à elle pour se battre directement... Elle serait celle qui viendrait à eux, telle la faucheuse... Elle apporterait la mort... Elle serait tout de noir vêtu, ou seul l'hémoglobine rouge pourrait colorer...! Givrali était dans le même but. Les deux, alors que leur comportements étaient souvent aux antipodes, et les disputes fréquentes, étaient en parfaite cohésions, et se battaient avec une grande cohésion.

C'est à ce moment là qu'elle manqua de se faire attaquer par un Pokémon dragon, un Carmanche. Cependant, un troisième Pokémon était dans la place... Et sauta sur la tête du Pokémon, juste pour l'arrêter dans son élan. Même pas une vraie attaque. Chaglam savait qu'elle était trop faible pour battre ce gros lourdaux... Mais ce gros lourdaux n'arriveriat jamais à l'attraper rapidement ! C'était là l'avantager de Chaglam... Juste à temps, pour qu'Aria se jette sur le côté, s'écorchant et se blessant vivement, à cause de la mauvaise chute, et vit alors Irina s'avancer peu à peu vers elle. Elle tira alors pour tenter de la faire partir, ou du moins, non. Non, pas du tout enfaîte. Pas la faire partir. La tuer. Puis elle comprit qu'elle devait profiter du décors, pour gagner l'avantage sur le fait que les ennemis étaient un plus nombreux, et deux, aussi doué qu'elle en combat de tir.

Elle tira alors à plusieurs reprises sur une poutre qui venaient d'être fragilisé par la glace du Pokémon évolition, pour qu'elle tombe avec les décombres au dessus, comme des cartes d'un vulgaire château de cartes. Elle n'hésitait plus, là. Même si la ville aurait été remplit de civil, sa principal quête était de tuer...! Véritablement tuer. Et les deux, Givrali et Aria, faisaient un combo redoutables, assoiffée de sang. Du sang des teams. On sentait la colère, cette colère explosive dans les yeux du pokémon comme de la dresseuse. Ira. Voilà le pécher... Ne croyez pas que le péché capital de l'Eglise Catholique se faisait dans vos petites colères ridicules contre vos parents, l'autorité en général, crise ridicules qu'on nomme plus vieux la « Crise de l'adolescence » où nos convictions souvent révolutionnaire nous pousse à faire tout ce qui est mauvais pour nous, dans le seul but de désobéir à ses parents... Ca ? De la colère ? Laissez moi rire... IRA la colère pur. C'était la rage qui empoignait Aria en ce moment. A un moment, les décombres tombèrent avec un grand fracas. Impossible pour Aria de savoir s'ils avaient touchés Irina. Elle s'était sans doute planqué comme une laîche...

« Alors, j'entends Lucifer réclamer ton âme, garce.... Je vais m'assurer d'être ta faucheuse... »

Aria était furieuse, folle, prête à tuer. On imaginait pas la chasseuse de prime en kimono être dans cette état. Elle monta sur un monticule de débris, non loin d'une grand pierre protégeant son dos, pour éviter tout attaque par derrière, avec Givrali à ses côté qui surveillaient. Pendant ce temps là, elle ne savait pas où était le Carmanche, et son propre pokémon de type Normal, Chaglam. En effet, les deux avaient du être surpris par l'effondrement. Irina qui s'approchaient aussi... Ce qui faisait qu'il était difficile dans ce véritable chaos de savoir exactement ce qui s'était placé.. Mais elle n'était pas morte. Non, elle le sentait. Son kimon semblait partir en lambeau, sur une bonne partit de sa gauche, montrant de vives blessures, provoqués par sa très mauvaise chute de toute à l'heure. Avec ses blessures, si le combat s'éternisaient... Elle risquait gros. Mais l'adrélanine de sa rage la faisait qu'elle restait presque en forme optimale... Pour combien de temps encore... Nul le savait... Cela était dur à dire.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Mar 28 Jan - 10:46

« Eheh. Voyons, garce... Votre place à vous les Rocket... C'est six pieds sous terre ! Retourne chez toi, lambin de Locksley ! »

"Mais je suis chez moi", répondit la Rocket avec un sourire provocateur.

Cramois'Ile était une partie de l'Empire. Cet Empire avait le nom "de Locksley" imprégné dans son ADN. Si Adonis devait par malheur tomber, ce serait à Irina, seconde de la Team, de prendre les rennes de la puissance impériale que son frère avait créé. Donc, cet Empire, qui s'étendait dans tout Kanto, à Algatia et Rivamar, était son chez soi jusqu'à nouvel ordre. Et tant qu'elle tiendrait debout, elle ne laisserait pas une miette de celui-ci de celui-ci disparaître, c'était son devoir en tant que seconde. Cramois'Ile pouvait être à feu et à sang, ravagée par les cadavres et les destructions, tant que la fille de Locksley serait là, elle ne serait pas conquise par ces forces qui voulaient l'envahir. Elle les anéantirait tous, jusqu'au dernier s'ils étaient assez fous pour la défier. Et l'une de ces fous se tenait juste devant elle.

Aria avait évité l'attaque de Carmache, avec l'aide de son chat agaçant, qui provoqua le dragon pour l'éloigner de sa maîtresse. Irina tenta alors de s'approcher de son ennemie, mais la Givrali fut plus rapide, et tira un rayon gelé au dessus de la Seconde Rocket, avant d'être suivi d'un tir dans la même direction, faisant tomber une énorme poutre sur le sol. La tueuse Rocket courut sur le côté, mais pas assez vite pour ne pas se faire projeter par l'impact au sol de la poutre qui la mit à terre. Néanmoins, elle se releva, cracha un peu de sang avant de bouger à nouveau, ne souhaitant pas être une cible facile, alors que la chute de la poutre avait brouillé la vision aux alentours par de la poussière ambiente. Irina se plaça devant une habitation. Elle devait reconnaître l'efficacité de l'attaque adverse, mais n'était absolument pas découragée pour autant. Elle tuerait cette agent des FPI, c'était une affirmation claire dans son esprit. Il n'y avait ni haine ni colère chez la jeune femme, contrairement à son adversaire, Irina savait depuis longtemps que les émotions rendaient instable et surtout moins performante, qui voulait être parfait devait mettre ses émotions en réserve, et c'était ce que faisait la fille de Locksley depuis longtemps, elle n'allait pas s'arrêter maintenant à cause d'une peste comme cette FPI ...

Pendant ce temps, Carmache voulait en finir avec ce Chaglam particulièrement gêneur. Le dragon s'était effectivement éloigné de sa maîtresse, mais il serait de retour dans peu de temps, il n'y avait aucun doute. Il utilisa d'abord Tempête-Sable pour aveugler son adversaire, qui n'était pas de type Sol, lui. Puis, une fois qu'il l'eut repéré, le dragon recommença Dracocharge avec précision derrière le chat, afin que celui-ci ne voit pas venir l'attaque. Après celle-ci, Carmache souhaita en finir une bonne fois pour toutes avec un Lance-Flamme, mais se stoppa étrangement, ressentant quelque chose d'étrange mais de familier. Une sensation qu'il n'avait pas connu depuis ... son évolution ! Un flash blanc illumina la tempête de sable qui se ralentit considérablement. La lumière dura quelques secondes avant de s'éteindre. Carmache avait grandi, ses ailes étaient plus imposantes, ses griffes plus accérées, sa force plus puissante que jamais ... Carmache était devenu Carachacrok. Le dragon, boosté par cette adrénaline offerte par son évolution, lança une redoutable attaque Lance-Flamme tout autour de lui, touchant d'autres pokemons adverses qui s'étaient rapprochés. Déterminé à en découdre, il se lança dans une nouvelle mêlée avec d'autres ennemis qui accouraient vers lui en grand nombre ...


« Alors, j'entends Lucifer réclamer ton âme, garce.... Je vais m'assurer d'être ta faucheuse... »

Irina était toujours cachée derrière un bâtiment, écoutant avec indifférence la provocation de son adversaire. A la différence de celle-ci qui avait Givrali à ses côtés, la seconde Rocket n'avait plus de pokemons avec elle. Carchacrok était en pleine mêlée, Métang avait sans doute été lui aussi pris au milieu d'une bagarre, tandis qu'Absol était introuvable. Il restait deux pokemons à Irina, mais les sortir serait inutile. Tentacruel ne serait pas son élément tandis que Rapion serait tué en moins de deux minutes dans une telle bataille. Mais alors qu'elle réfléchissait, une créature s'approcha d'elle ... Absol courait vers sa maîtresse, qui, désormais, pouvait contre-attaquer. Elle murmura quelque chose dans l'oreille du pokemon qui obéit et quitta la cachette de sa maîtresse.

Face à Aria et Givrali se révéla Absol. Ou plutôt Absols. Le pokemon avait utilisé Reflet et des dizaines de doubles étaient apparus face à la chasseuse de primes et son pokemon glace. Les multiples loups lancèrent alors une attaque Tonnerre. Une seule attaque, bien sûr, mais provenant du ciel, on ne pouvait savoir où se trouvait le réel Absol qui en était l'originaire. L'attaque frappa le sol intensément. Avait-il touché Givrali ? Aria ? Les deux ? ou aucune ? C'était la grande question à savoir après cette grande explosion qui provoqua beaucoup de fumée aux alentours. Irina, ayant mise une lunette spéciale par les chercheurs Rockets, conçue pour localiser la présence de chaleur, synonyme d'être vivant, bien entendu. Avançant avec ses deux armes, prudente et se préparant à la moindre attaque, elle vit sur sa lunette qu'une personne se trouvait un peu plus loin, sans doute Aria. Levant ses armes, Irina avança à pas de loup, prête à tirer dès qu'elle verrait Aria plus distinctement ...

Sur l'île, les autres Rockets n'avaient malheureusement pas la détermination d'Irina, qui s'apparentait presque à un refus d'acceptation de la réalité. Cette réalité était claire : les forces des FPI gagnaient un terrain considérable, et les Rockets pensaient maintenant plus à sauver leurs peaux, exceptés une minorité prêts à périr en martyrs de l'Empire, mais la plupart battaient en retraite, réalisant bien qu'ils avaient perdus la Bataille. Plusieurs sbires loyaux, néanmoins, se lancèrent à la recherche de leur seconde pour la convaincre d'organiser la retraite. Ils allaient avoir du mal ...


HRP - Aria => combat au corps à corps si tu veux ^^ - HRP
Revenir en haut Aller en bas
L'Observatrice



Messages : 1
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/10/2013

Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Mar 28 Jan - 16:30

Le garçon ferma les yeux. Avec son dernier soupir s'échappait sa douleur, sa rage, ses rêves. Une frêle silhouette encapuchonnée, dissimulée sous une cape noire, observait le jeune homme qui rejoignait enfin les Limbes, après plusieurs minutes d'agonies, seul parmi la foule, coquille dont la Faucheuse avait violemment arraché l'âme. Il semblait...

Heureux.

Autour de la silhouette noire et du cadavre, la bataille continuait à faire rage. Ce garçon n'était pas le seul à mourir. Partout, à chaque seconde, des gens mouraient. Démons ou anges, innocents ou coupables, riche ou pauvre, juste ou malfrat, la Mort ne faisait aucune distinction, fauchant aussi bien les jeunes pousses que les vieux arbres sur son chemin.C'était ça, la Guerre. De la souffrance, encore et toujours de la souffrance, uniquement dans le but de protéger son opinion ou ses interêts. Ni plus, ni moins. Bien ou Mal, ici, cela n'avait aucune importance face à Vie ou Mort.

« Reposes en paix. »

La silhouette se désintéressa du cadavre qu'elle avait longuement observé et marcha dans le carnage, d'un pas calme et aérien, regardant tout autour d'elle. Partout, les humains comme les Pokémons tuaient leurs prochains. Les plus faibles, les plus hésitants, se faisaient manger par les plus forts, sans aucune distinction. Cet île n'était même pas l'épicentre de la bataille, mais ces terres étaient déjà recouverte de sang, le sol gorgé de matière vitale gaspillée. Une véritable pluie de violence et de haine.

Certains se battaient au nom de cette haine. Les règlements de compte étaient légion, chacun des deux côtés voulant venger un camarade, un ami, un frère, ou un innocent. D'autres se battaient pour des causes que certains jugeront plus nobles, comme pour sauver un être qui leur est cher, tandis que d'autre se battaient par égoïsme ou arrogance. Mais il y en avait également qui se battaient sans raison. Et ceux-là étaient les plus à plaindre. Ils ne faisaient que obéir aux ordres, ni plus, ni moins, sans laisser aller leur propre opinion, tels de loyales marionnettes.

La silhouette arrêta subitement sa marche, relevant légèrement la tête. Elle resta immobile une, deux, trois secondes.

« Quelque chose de grave est en train de se produire. »

Et plus personne ne la vit sur le champ de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo


Messages : 407
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 16
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Dim 2 Fév - 15:23

« Plaît-il ? »

Laure eut l'air de reconnaître Ludwig lorsqu'il alla lui porter secours. Sa tête ne lui remémorait peut-être pas tous les souvenirs qu'ils avaient vécus, comme lorsqu'il voyait Laure, mais qu'importe, si elle se souvenait juste de son nom... C'était vraiment suffisant. Sa voix laissait paraître un peu de surprise dans sa voix, mais le décalage était tel avec son expression du visage que le blondinet se demandait si elle ne se forçait pas un peu, où alors qu'elle faisait semblant de ne pas savoir qu'il était déjà là... Quand même, elle aurait pu être heureuse un petit peu ! Il avait plus l'impression de gêner maintenant qu'il la regardait... Un airmure les rejoignit, qui paraissait visiblement être son pokémon. Laure avait des pokémons... ? Lui qui croyait qu'elle n'avait même pas conscience que ça existait...

« Laure doit, Monsieur Ludwig. Monsieur Eric est commandant de Laure. Si celle-ci ne fait pas sa mission, elle sera jeté... »

« Mais qu'est-ce que tu racontes ? Je suis là moi ! »

Eric est commandant de Laure ? Il tient à elle et c'est comme ça qu'il lui montre ? En l'envoyant sur un terrain de bataille...? Ludwig comprenait à présent pourquoi il n'était pas du tout étonné de voir Laure se battre au prix du sang. En fait, c'était sûrement lui qui l'avait poussé à faire ce genre de choses. Mais du coup, Eric était-il gentil ou bien faisait-il semblant ? Ludwig cherchait à comprendre mais sa petite tête blonde ne l'aidait pas du tout. Et son âge... Il était visiblement bien trop jeune pour bien comprendre. Il mit ce problème non résolu en pause dans son esprit. Il y reviendrait lorsqu'il aurait plus de temps, et surtout moins mal à la tête à cause de toute cette cacophonie d'explosions...

« Co... Comme... Comme un ou... outils ca... »

Elle n'avait pas trop l'air de l'écouter. Non qu'elle ne voulait pas, mais qu'elle ne pouvait plus. Elle tituba, essayant tant bien que mal de rester debout pour pouvoir continuer. Mais elle avait trop donné d'elle aujourd'hui et son corps fragile de petite enfant ne suivait plus. Elle tomba alors. Ludwig essaya de la rattraper et fut étonné de sa légèreté. Elle ne devait presque rien manger pour avoir cette souplesse et sa corpulence. Il était très inquiet pour elle et ne savait que faire devant cette situation... La première chose à faire était évidemment de l'éloigner de ce champ de bataille... Il la porta, quoi qu'il en coûte, jusqu'aux bateaux. Il traversa le champ de bataille, tout en essayant de protéger Laure. Il n'avait jamais autant de sport de sa vie ! Et pourtant, il s'était décidé à ne rien lâcher, car s'il abandonnait, il perdrait absolument tout ! Y compris lui.

« Tiens bon, on va y arriver. »

Il disait cela à Laure, qui ne l'entendait sûrement pas, mais aussi à lui-même, pour le rassurer dans cet endroit si sordide, pour avoir une voix qui lui donnerait de la force pour tenir. Après plusieurs temps d'arrêt, il finit par voir la côte et les bateaux. Il n'était jamais aussi heureux de pouvoir voir ces machines de guerres. Elle lui sauveraient la vie. Il voyait des personnes là-haut qui lui faisaient signe : " Dépêche-toi, tu y es presque ! ". Il tenait bon, toujours avec Laure. On put enfin le voir arriver sur le bateau. Il souriait plein d'espoir, il avait pu enfin la sortir de là. Il s'écroula de fatigue sur cette dernière image : il avait vu Laure en sécurité.

[ Dernier post pour Ludwig, un peu court, je l'avoue ><]

.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Eric Lencher



Messages : 188
Réputation : 1
Date d'inscription : 25/10/2013

Informations du personnage
Âge: 20 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Lun 3 Fév - 15:23

Bon ok la ca devenait du n'importe quoi car de commandant rocket,Eric se retrouvait baby-sitter pour oeuf de pokémon qui en plus n'est meme pas le sien,oui on voit pas ca tout les jours mais bon ce Ludwig allait bien venir les recuperer dans les minutes qui allaient suivre....ou du moins c'etait un peu ce qu'esperait Eric.Essayant de se frayer un chemin dans la foule en faisant de moins en moins attention a la foule ce qui en soit était plutot un exploit,il fut quand meme surpris de voir Ludwig partir avec Laure ce qui deja etait une vision déplaisante pour le jeune homme mais en plus ce blondinet le laisser en plan avec un fardeau donc il ce serait bien passer dans une situation comme celle la.
*Non mais je rêve,il me laisse en plan la tête blonde avec les pokémons de l'autre cadavre?Il se fiche de moi ou quoi?*
Si ca ne suffisait pas,voila qu'il se prennait une attaque pistolet a eau de la part du pokémon venant du dresseur qui c'etait attaqué a Laure pour au final se retrouver sur les fesses simplement pour eviter de briser ce maudit oeuf.Voyant le dresseur en question s'enfuir,il fut aider rapidement par sa Zoroark qui tout comme lui c'etait retrouver toute seul en plein combat.Enfin il se releva dificilement en regardant la zoroark prendresa forme humaine de d'habitude en se frottant le dos.
"Oh j'en ai marre de tout ca"
"Si ca pouvait t'aider,je serait prête a te faire sortir avec une collosinge si ca pouvait te faire oublier cette vision"
"C'est pas ca le probleme...."
Enfin si ce n'etait pas le fait de se coltiner un oeuf qui le gennait le plus mais bien celle de voir le blondinet avec la jeune fille mais bon disons qu'il ne c'etait pas attendu a ce qu'il le laisse en plan comme ca,bah c'est qu'il devait pas y tenir tant que ca aux pokémons de son ami,il n'avait donc qu'a les garder pour le moment dans ce cas mais il n'avait alors pas l'intention de s'eterniser ici.Suivit de la zoroark,le commandant prit aussitot la direction d'un hélicoptère de la team rocket avant de parler au pilote.
"On met les voiles,emmenez nous loin d'ici"
"mais monsieur les fpi sont toujours la..."
"ca vous pose un probleme?Je vais pas me repetez"
Sur le moment on avait un peu l'impression qu'il venait de passer un peu du dresseur compatissant et bon coeur au stade du commandant qui se fiche pas mal des autres mais d'un autre coté si cette facette était vraiment ce que le jeune dresseur est en temps normal,il se serait debarrassé deja de l'oeuf et des pokémons recuperer sur l'ami du blondinet.Enfin bref il regarda la battaille depuis le ciel quand l'hélicoptère décolla enfin tandis que ce dernier était doucement entrain de s'eloigner de ce carnage.
"Ou dois je vous emmener Commandant Lencher?"
"Continuez de piloter,je vous direz ou aller au fur et a mesure"

(Dernier post pour moi)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Mer 12 Fév - 13:49


Arthur était toujours barricadé dans la petite pièce de l'immeuble qui donnait sur une rue assez peu fréquentée de la ville. Ses Pokémons étaient tous là. Il était en sécurité mais la bataille n'était pas terminée. D'ici, il aurait put tirer avec son arme et abattre les sbires qui empruntaient la ruelle mais il chassa cette idée. Jamais il ne prendrait aussi lâchement son arme pour tirer sur des gens qui ne pourraient même pas se défendre. En plus, il n'était pas là pour tuer. Il se l'était promis. Même si les Teams avaient fait beaucoup de mal aux Pokémons et qu'il détestait ça ... Il ne pouvait se résoudre à les tuer. CA serait se rabaisser à leur niveau pathétique. Et surtout, d'autres sbires devaient être dans le même cas que la jeune fille aux cheveux blancs qu'il avait affronté quelques minutes auparavant. Manipulés. Soumis.

Arthur attendit un moment. Personne ne l'avait suivi. Il soupira de soulagement et regagna la porte de la pièce. Il descendit les marches qui menaient au premier étage et se retrouva face à la porte d'entrée de la maison. Il sortit dehors, arme en main. C'était plus de la dissuasion qu'autre chose. Des fois, ça marchait. Le jeune homme se mit à cheminer à travers les petites ruelles, sans se faire voir. Il commença à remarquer que les sbires fuyaient et que les forces des "gentils" commençaient à prendre du terrain. Un soldat des Teams remarqua Arthur et il envoya son Pokémon au combat. Dynamo, sans attendre l'ordre de son Dresseur, foudroya la créature qui, ne s'y attendant pas, tomba chaos. Puis Arthur demanda à son Goélise de sonner l'homme avec un Ultrason. Le sbire ne put esquiver l'attaque, déjà rapide, et se retrouva à terre, désorienté. Arthur le laissa là. L'ennemi ne se réveillerait pas avant un moment.

Des scènes comme celles-ci se reproduire plusieurs fois. Dynamo, Awa et Blitz commençaient à faiblir Les attaques de l'oiseau et du mouton rose devenaient moins efficaces. Blitz se chargeait maintenant de mettre chaos les Pokémons adversaires mais c'était le moins expérimenté des trois et aussi le moins endurant. Après plus de trois heures de combat acharné, Arthur sentit que ses propres forces le quittait. Il finirait par se faire attraper à son tour s'il était moins vigilent. il décida donc de rejoindre les bateaux qui attendaient les rebelles sur les quais. Il y arriva finalement, épuisé mais soulagé. Ses amis étaient vivants. Il était vivant. Il n'avait tué personne. Il avait sonné plus d'une vingtaine de sbires sans les blesser. Ils seraient ensuite capturés, certainement. Mais ce n'était plus son travail.

[Dernier post pour Arthur!]
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Dim 16 Fév - 20:29

Où était-elle ? Où ? Elle était spécialement bien placé pour être repéré, ayant fait exprès. Elle voulait qu'on la voit, qu'elle puisse retrouver Irina, et la tuer. Oui la tuer... S'affranchir de cette haine qui était maintenant cristallisé par la personne d'Irina. Elle voulait écraser, tuer, massacrer... Faire disparaître de son existence cette pourriture ! Elle voulait couper la racine du mal ! Couper la racine de ce mal qui avait tant détruit pour elle, qui après avoir tout détruit autour d'elle, tout ce qu'elle aimait, la forçant à commencer cette nouvelle vie... Et maintenant qui était entrain de peu à peu la détruire. Oui ! Oui ! Quand elle sera entre ses mains, quand elle l'aura détruite ! Tuer massacrer... Bref, annihiler dans le sens premier du terme, réduit dans le « nihil » latin, le rien. Elle voulait qu'il ne reste rien de cette femme, éraser son existence, la réduire au néant total, faire l'impossible : La faire disparaître de l'histoire. Comme un damnatio mémoriae, une disparition total, une éradication... Bref, beaucoup d'adjectif pouvaient encore venir complêter cette liste, et montrer la haine que poussait la chasseuse de prime, mais cela ne serait pas forcément utile. Concentrons nous sur l'action.

Chaglam pendant ce temps là, était toujours entrain de troller son adversaire. Et que je saute, et que j'esquive, et que je re-saute, et que je re-esquive ! Elle ne tentait aucune attaque, sachant qu'elle risquerait trop, et était beaucoup trop faible. Elle serait écraser en moins de deux, et son envie de cela, était plus que faible. Bien plus que faible, même si vous voulez mon avis ! Mais ce gros balourd de Carmache n'avait aucune chance de la toucher... Elle était trop maligne... A moins que... Moins que... DAMN NON UN DEUS EX MACHINA ! En effet, au moment qui arrangeait le plus le Pokémon dragon, et le moins le pauvre pokémon chat, le Carmache commença à briller comme Jesus au moment de son ascension, devant les 12 apôtres réuni après sa résurrection, le Noli me tangere et tout ça, tout ces trucs bibliques que seuls les religieux et les Historiens de l'art s'y intéressait, et devint un puissant Carchacrok. Tout cela est très très mauvais pour Chaglam ! Comment allait-elle faire maintenant ?! C'était très mauvais ! Et bien, très simple : Une puissante attaque Lance flamme, qui toucha la Chaglam. En pur critique, elle comprit qu'elle devait faire une chose : fuir. Le plus rapidement possible

Pendant ce temps là, Givrali et Aria étaient concentré, et mystérieusement, on pouvait presque sentir un grand calme autour d'elle, alors que les combats faisaient encore rage, partout. Mais bientôt, cette unité fut brisé. Alors qu'elles ne s'attendaient pas à cela, un nouveau protagoniste entra sur scène, au moment même où était attendu la fameuse Irina. Un nouveau protagoniste ? Non ! Plusieurs ! Tels des pantins issu d'une comédie glauque, plusieurs Absols absolument pas clichés attaquèrent en masse, à l'aide de reflet... Attaques qui visaient la chasseuse de prime ? Que nenni les amis ! Absolument pas ! Cela visait le sol ! Et comme toute attaque dans une création de style manga, cela provoqua un vaste nuage de poussière. Si Aria tenta de protéger ses yeux des débris microscopique pouvant agresser sa rétine, ce ne fut pas le cas de Givrali, qui tira un rayon de glace dans une direction où elle pensait que se trouvait son adversaire de type ténèbres, et sauta pour mordre avec une attaque Crocs Givre... Bref, cela ne plaisantait pas. Elle voulait se battre.

Où était-elle... Elle devait la trouver. Et elle ne devait pas être loin. La fumée, le brouillard, tout cela provoquait... Tout cachait, et Givrali était maintenant occupé contre un adversaire. Elle devait attendre. Elle se concentra, abandonnant la vision. Elle devait se concentrer sur les sons. Oui, l'oreille. Meilleure ami que la vue qui était bien plus souvent mis en défaut que l'ouie... Bref, elle se concentrait sur ce qu'elle pouvait entendre. Et pour faciliter le narrateur cynique qui n'arrêtait pas de critiquer depuis le début de ce RP, Aria perçu que quelqu'un s'approchait. Elle sauta alors sur le côté, voyant une ombre, une sorte d'apparition démoniaque dans l'épais brouillard qui venait d'être créer, elle sauta dessus, et tenta de frapper, pour désarmer. Elle déclara :


« Damn... Tu étais donc là... Allez, n'ai pas peur... Viens te battre. »

Elle usa de ses connaissances en combat. Art martiaux ? Takwendo, Kendo, et autre art martiaux japonais cliché ? Absolument pas. Aria avait bien apprit un « art martial » au Lycée, et avait continué pendant ses années d'études... Mais ce n'était pas quelque chose du genre... C'était de la savate ! J'en connais une qui va perdre des dents... Surtout qu'elle était pas mauvaise. Ses poings n'étaient pas préparé, mais la tireuse qu'elle était, n'était pas une tireuse exceptionnel, mais quelqu'un qui s'y connaissait comme relativement bien ! Combattante super-leger, elle allait faire mordre la poussière par les poings son adversaire. Les poings et les pieds, d'ailleurs. Pourquoi ne pas user de ses pistolets me demanderiez-vous...? Car l'autre narrateur m'a demandé un combat à main nu ! Tout simplement ! Quoi ? Cela ne marche pas du tout comme argumentation ? Damn. Bah, plus sérieusement, c'était tout simplement les munitions qui venait à manquer sérieusement. Je rappelle qu'elle n'a pas arrêté de tirer depuis le début du RP ! Et par rapport à quatre-vingt-dix pourcent des personnages présents sur les forum Rp, Aria n'avait pas munition infini... Quoi justification facile... Je sais. Et j'en suis fier.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Mer 19 Fév - 19:43

Ayant abandonné le lâche Chaglam, Carchacrok combattait toujours vaillamment face au nombre croissant d'adversaires qui s'opposaient à lui - en l'occurence : un Insecateur, un Pyroli et un Maracachi - et multipliaient les attaques et contre-attaques, se prenant bien sûr des coups mais tâchant de rendre la pareille à chacun de ses ennemis. Néanmoins, aussi puissant qu'il soit, il se rendait bien compte qu'il ne tiendrait pas éternellement dans cette position, et avait reçu plusieurs blessures au cours de la Bataille. D'autant que si ses opposants étaient de plus en plus nombreux, lui se retrouvait presque isolé au sein du terrain, les autres pokemons des Rockets ayant fui avec leurs maîtres, lorsqu'ils n'étaient pas morts sur le champs de bataille. Lâches ! Sa maîtresse n'avait même pas donné l'ordre et ces fuyards avaient déjà pris les jambes à leur cou ! Alors que l'Empire tout entier allait payer cette défaite pendant longtemps ... Se retrouvant seul et pas loin d'être totalement encerclé, le dragon provoqua un puissant séisme, déstabilisant les pokemons adverses pour se retirer du terrain, partant à la recherche d'Irina, qui saurait sans doute quoi faire ...

« Damn... Tu étais donc là... Allez, n'ai pas peur... Viens te battre. »

"Avec plaisir !"

Et justement, Irina était en plein milieu d'un combat avec Aria, qui lui avait sauté dessus pour la désarmer - ses deux armes à feu ayant glissé plus loin - et se préparait à présent à l'affronter au corps-à-corps. La seconde de l'Empire pouvait voir dans le regard de son adversaire la hain que la chasseuse de primes avait pour elle, mais cela n'effraya en rien la fille de Locksley. Cette dernière ne se laissait jamais dominer par ces émotions, et même si elle détestait Aria, ce n'était en rien pour sa personnalité ou même le fait qu'elle ait été son adversaire, non, c'était simplement car elle représentait son unique échec dans ce monde. Le chemin menant à la perfection était difficile, mais comme son nom l'indique, ne pouvait tolérer le moindre échec, la moindre défaite. C'était pourtant ce qu'allait connaître Irina aujourd'hui, même si elle l'ignorait - ou plutôt ne voulait pas le savoir - à savoir la Bataille qui était en cours et qui touchait à sa fin. Mais qu'importe ! La jeune femme n'était concentrée que sur le moment présent, et ce moment, c'était son affrontement sans merci contre Aria Cantore.

Se préparant à une agressivité redoutable de la part de son opposante - ce en quoi elle fut bien servie - Irina adopta tout d'abord une attitude défensive, parant la plupart des coups adverses, tout en tentant de rares offensives la plupart du temps contrées. La seconde Rocket se prit néanmoins un puissant coup de pied au ventre, mais répliqua aussitôt en attrappant la dite jambe et en la poussant au loin pour faire valdinguer son adversaire et la déstabiliser. Ce joli coup fut rendu un instant après, lorsque la Rocket se jeta sur son opposante pour en finir mais reçut en guise de réponse un coup de pied au torse, qui la mit à son tour à terre. Néanmoins, cette chute ne fut pas une si mauvaise chose, puisque cela rapprocha la seconde de ses armes à feu. Elle se releva pour rammasser, et viser Aria qui n'eut d'autres choix que de demeurer immobile, à une certaine distance de son ennemie jurée. Irina la regarda droit dans les yeux, avec un regard neutre et satisfait, et s'apprêta à tirer ...

Néanmoins, quelque chose l'en empêcha. Un bruit sourd, une intense douleur dans le bras gauche suivi d'un cri de douleur à moitié etouffé de la part de la fille de Locksley. Une balle venait de lui traverser le bras, causant une hémorragie sévère qui immobilisa un instant la jeune femme un instant, laquelle vit avec colère le policier responsable qui s'approchait d'elle, tirant à nouveau dans la direction de la seconde Rocket. Etait-ce la fin ? Tuée en plein milieu d'un affrontement, par un stupide policier extérieur à ce combat ? Une fin immonde pour celle qui cherchait à être parfaite. Néanmoins, ce ne fut pas terminé pour Irina, car la seconde balle tirée par le policier se stoppa dans l'air, avant que Métang n'apparaisse derrière sa maîtresse, renvoyant aussitôt la balle vers son envoyeur avec précision, le tuant sur le coup. Le pokemon métallique effectua de nouveau Psycho sur Aria elle-même pour la repousser au loin, afin de s'assurer de la sécurité de sa dresseuse, qui tomba à genoux à cause de l'hémorragie, sentant son énergie la quitter petit à petit. N'ayant plus d'autres choix, et allant sans doute à l'encontre des souhaits d'Irina, Métang utilisa de nouveau Psycho sur cette dernière, la soulevant doucement avant de quitter le terrain actuel pour aller vers la petite parcelle de Cramois'Ile où résistaient les Rockets restants.

Absol, quant à lui, s'était considérablement éloigné du terrain pour affronter une Givrali particulièrement gêneuse. Celle-ci était parvenue, sans doute grâce à son odorat, à découvrir quel était le véritable Absol, obligeant le loup à la combattre pour de bon, après s'être pris une attaque Crocs Givres. Le pokemon utilisa d'abord Tonnerre dans le but d'éloigner son adversaire afin d'effectuer Danse-Lames. Boosté, il réalisa une surpuissante attaque Tranche en direction du Givrali. Mais alors que les deux pokemons rivalisaient d'attaques, un tremblement de terre se produisit, surprenant les deux opposants, clairement dirigé sur le Givrali. L'originaire d'une telle attaque se révéla, il s'agissait de Carchacrok. Ce dernier, visiblement bien abîmé suite à la bataille, eut une rapide conversation avec le loup, dans laquelle il lui confia avoir croisé Métang et que la dernière solution pour quitter l'île saufs était de partir maintenant, ajouta-t-il presque à contre-coeur, honteux de fuir le champs de bataille. Absol accepta d'un signe de tête, et courut vers le nord de l'île, suivant Carchacrok, les deux pokemons laissant Givrali en plan ...

Les deux groupes, Métang portant Irina d'un côté, protégé par l'Abri qu'il avait fait apparaître, d'un côté et Carachacrok et Absol de l'autre, ne tardèrent pas à se retrouver sur une côte de l'île, où les dernières forces Rocket tentaient tant bien que mal de prendre toutes les richesses qu'ils pouvaient avant de prendre leurs jambes à leurs cous. Plusieurs sbires plus loyaux, néanmoins, s'approchèrent de leur chef, laquelle était sur le point de s'évanouir. Un scientifique, également docteur, la fit monter dans un hélicoptère qui lui était réservé, suivie par ses pokemons, qui furent rentrés dans leurs pokeballs. Alors que le scientifique faisait un bandage rudimentaire autour du bras gauche de la jeune femme, qui avait décidément perdu beaucoup de sang, l'appareil se mit à décoler, quittant Cramois'Ile pour de bon. La bataille était terminée.

Quelques instants après, Irina rouvrit les yeux de manière plus claire, sentant qu'elle était en altitude. Elle se leva malgré les recommandations du médecin et s'aperçut qu'elle était dans un hélicoptère.


"Que s'est-il passé ?!"

"Vous avez été sérieusement blessée, Générale. Vos pokemons vous ont amenés jusqu'à nous, et nous quittons actuellement Cramois'Ile."

"Quoi ?! Pas question ! Faites demi-tour, on ne peut pas leur laisser cette île, ce serait une preuve de faiblesse."

"Je suis navré, Madame, mais la plupart de nos troupes ont été anéanties, les forces adverses étaient simplement trop nombreuses, il n'y avait pas d'autre choix."

Irina soupira, le regard dur, la mine agacée, incapable d'accepter cette situation. Cramois'Ile avait été conquise par cette armée hétérogène composée de ces FPI incompétents et de dresseurs idiots et naifs. Quelle honte pour l'Empire Rocket ! Comment la population pourrait rester sous son emprise après un échec pareil ?! C'était impensable ... Cet Empire avait connu sa première défaite mais même unique, celle-ci portait un coup redoutable à la crédibilité et à la puissance impériale. Et tout cela, par sa faute. Elle n'avait pas su défendre l'île face à ces envahisseurs sauvages, elle s'était montrée indigne de son rang de seconde de l'Empire Rocket. Comment pourrait-elle regarder son frère dans les yeux après cela ? Et cette maudite Aria ... cette peste s'en était encore une fois tirée, un échec supplémentaire qui énervait particulièrement la jeune femme. Elle aurait voulu crier mais cela aurait été inutile. La Bataille de Cramois'Ile était finie et son issue était la défaite de la Team Rocket. Malheureusement, et même si Irina de Locksley l'ignorait encore, ce n'était que la première d'une longue série qui allait mener dans un futur très proche à la fin de l'Empire Rocket ...

HRP - Dernier post pour Irina, je laisse Aria conclure ce rp ^^ - HRP
Revenir en haut Aller en bas
Aria Cantore



Messages : 94
Réputation : 6
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila = Archibald Park = Juan da Ponte = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi

Informations du personnage
Âge: 20
Alignement: Défense internationale
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Sam 22 Fév - 17:22

Le combat était lancé, et Givrali, usant de son flair, comprenant que son sens visuel était trompé, cherchait son adversaire à quatre pattes. Gracieuse, mais tueuse, cette quadrupède de glace était prête à réduire en statue de Glace son adversaire de type ténèbres cliché. Elle évitait gracieusement les attaques électriques, pour ne pas se faire battre, mais elle savait que cela ne voulait pas dire pour autant qu'elle serait capable d'esquiver tout les coups, surtout aussi aisément. Cela serait de l'ordre du miracle si elle arrivait à tous esquiver aussi facilement ! Et c'est ce qui se passa, quand elle se prit une bonne attaque tranche. Furieuse, elle décida de répliquer, mais n'eut malheureusement pas le temps. En effet, alors qu'elle s'apprêtait à faire une attaque Blizzard dans toute la zone, pour apprendre le respect à ses adversaires, mais ceci quittèrent le terrain. Lache ! Où étaient-ils donc entrain de' se cacher; Ne pensant une seconde à rejoindre sa maîtresse, elle resta concentré sur le combat, attaquant les quelques derniers Rockets encore en mesure de se battre.

Mais retournons un peu en arrière, et concentrons nous sur Aria. En effet, le combat était lancé entre les deux. Aria était totalement guidé par cette passion destructrice pendant que son adversaire montrait un calme qui dérouterait la fameuse chasseuse de prime si la colère n'était pas aussi haute chez elle ! Bref, deux styles totalement différents, qui n'empêchait pas une violence assez haut, chez les deux combattantes, dont aucune n'était prête à offrir la moindre pitié à son adversaires, les deux souhaitant ouvertement la mort de l'autre. Par rapport aux combats de pistolets, qu'elles avaient fait auparavant, là, les coups touchaient bien plus souvent, et amenait une plus grande précision. Plus de coup réussi, cela était égal à beaucoup plus de douleur. Aria se prit plusieurs mauvais coup, et plusieurs mauvais coups touchèrent presque en écho l'adversaire. On avait rarement vu à mémoire d'hommes des combats aussi violent. Chacune voulait éliminer l'autre. Erreur stratégique d'Aria, Irina arriva à esquiver un coup, et récupérer ses pistolets.

Elle la regarda; Ses cheveux volaient. La balle allait peut-être la transpercer, mais cela ne la tueriat pas. Même le cœur arrêté, elle serait capable de se lever pour tuer, assassiner, se débarrasser une bonne fois pour toute de son adversaire. Même morte, elle fera sa mission. Elle s'en fichait. Qu'importe. C'était étrange n'est-ce pas ? Ne pas avoir peur devant la mort, car on savait que cette mort n'étant non pas une étape, mais quelque chose d'obligatoire, pour l'abjuration de ses péchés. Elle s'en fichait. Même morte, elle tuerait cette garce. Même morte, le sang coulant d'une blessure qui laissait échapper non pas du vulgaire sang, mélange d'hémoglobine, de globule blanc, mais un véritable fluide vital, elle serait capable de finir sa mission. Peut-être que la mort était la plus indulgente des rêves et aspérités de chacun ? Cela pouvait sembler mystérieux, incompréhensible. Prête à foncer, à attaquer, à s'y lancer, tête baissé, dans la bataille, dans la victoire, ou dans la mort, elle était là.

Mais non. Ce ne fut pas ce qui se passa. Alors que la Tueuse allait tirer, elle se prit une balle par un policier anonyme. Non ! Non ! Elle ne pouvait pas mourir de la main d'une autre ! Hors de question ! Elle le refusait ! Si de Locksley mourrait, elle mourrait de ses mains ! Tuer par elle, et par personne d'autres ! Non ! Elle ne pôuvait pas mourir comme ça, et dans tout les cas, pas maintenant. Elle devait l'achever, avant que quiconque ait le plaisir de le faire, tel Ezio Auditore, Resquiescat In Pace, tout ça... Mais elle ne put. Alors qu'elle allait s'approcher assez prêt, elle ne comprit pas ce qui se passa : Alors qu'elle était prête à achever son adversaire, elle vola littéralement, et s'explosa contre un rocher, laissant échapper un cri de douleur, et un vieux crac sonore montra que son bras n'avait pas été trop trop fan de la manœuvre. Elle ne se leva qu'un peu plus tard, quand un policier était entrain de la soigner. Il déclara, quand il vut que la chasseuse de prime, et ce qui avait été presque la chef de l'attaque reprendre connaissance :


« Cantore...? C'est fini.
-.. »

Aria n'écouta pas plus, elle se laissa tomber dans les bras de Morphée, qui venait de la prendre avec une très grande délicatesse. Pour elle, le combat n'était pas fini, pas du tout... Mais stop... Elle devait se reposer.

***

« La Victoire mes amis ! »

Un grand éclats de foule répondit la victoire ! Ici était présent les blessés les moins graves, les survivants, les non-blessés... Cette foule hétéroclites de dresseurs, FPI, simple bédot... Tous étaient réuni pour une simple raison : Ils étaient tous des victorieux ! Tous des victorieux ! Tous...? Enfaîte non, mais n'allons pas assombrir cette scène de victoire idyllique avec des discours de vieux aigri, de vielles personnes cynique, qui viendrait casser ce bonheur collectif. Ce policier anonyme était entrain de parler à tous et à toutes, déclarant sa joie, et la communiquant aux autres, qui fêtait cette bataille, qui était la plus grande victoire que les forces du bien avaient gagnés depuis des années, des années, et une bataille qui resterait dans les annales comme la suprématie du bien sur le mal, des Forces de Polices sur ses Teams Maléfiques vouant un culte à l'égoïsme. Une victoire acheté au prix du sang, mais qui était mérité, aux yeux de tout ses hommes, qui étaient là, fêtant allégrement cette bataille et sa victoire.

« La Victoire a touché la ville de Cramois'Île ! Kanto a enfin son premier point de libérer, le premier qui avait été prit ! De ce point, bientôt... Tout l'empire Disparaîtra dans les tréfonds ! Tout Kanto retrovuera la pays et la démocratie... Ensemble !! »

Et oui. Quel victoire... Et que de mort. Que de mort. C'était devenu un véritable carnage, une boucherie, et les pokémons charognards volant étaient déjà entrain de survoler la scène particulièrement intéressé. La victoire était certes dans le camp des « Gentils », mais comme toujours... Etait-ce vraiment les gentils ? Tout ses morts, toutes ses personnes, anonymes, décédés... Est-ce que tout cela avait valu le coup ? Est-ce que tout cela n'avait pas été finalement une gigantesque boucherie ? Une gigantesque boucherie aux noms d'idéaux contradictoire, ou tous avaient trouvés la mort, car quelques poignées de personnes voulaient la primauté de leurs idéaux ? C'était le principe de la Guerre, une gigantesque boucherie, inhumaine, une véritable machine destructrice de déshumanisation... Qui tuait, détruisait, réduisait tout à l'état de charpie, sans aucun rermord. De toute les prédateurs, de tout les risques que l'Humanité avait, la Guerre était bien celle la plus importance. Mais chut ! Ne critiquons pas, fermons les yeux à la vérité, la réalité; Le bien avait gagné. Et qui dit bien... Dit tout est permis non ?

[FIN DU RP EVENT]

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: An End Begins [EVENT FINAL] Aujourd'hui à 22:30

Revenir en haut Aller en bas
 

An End Begins [EVENT FINAL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kanto :: Cramois Île-