Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Tsuki's World
Jeu 25 Mai - 11:34 par Invité

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 2 Mai - 13:40 par Toshi Sakae

» Rising World
Lun 1 Mai - 11:49 par Invité

» Pokémon d'Antan
Lun 1 Mai - 11:25 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Dim 30 Avr - 9:59 par Invité

» Questionnaire
Sam 22 Avr - 22:09 par Sol

» Pour ou Contre le Reboot
Ven 14 Avr - 14:09 par Salem Grant

» Etes-vous partants à continuer à RP sur PLR ?
Ven 14 Avr - 14:04 par Salem Grant

» Question, pour les admin et modo ou autre.
Ven 14 Avr - 11:45 par Alice Taylor


Partagez | .

C'est la fête !

Sylvia Von Wittelsbach


avatar
Messages : 134
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/10/2013
Autres Comptes : Laure Dexila-Juan Da Ponte-Aria Cantore-Andea-Capaldi-Archibald Park

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Neutre/Civil
Equipe Pokémon:

MessageSujet: C'est la fête ! Sam 26 Oct - 11:47

Que de monde ! En effet, le manoir des Von Wittelsbach étaient remplits de monde, c'était dur à croire de voir autant de monde en même temps, dans une salle relativement spacieuse, mais quand même ! Après, chez les Von Wittelsbach, une très grande famille, c'était quelque chose de courant d'organiser de grandes fêtes, dans la salle des Miroirs, ancienne salle de danse, car en effet, autrefois, à l'époque où se manoir avait connu des jours encore plus glorieux qu'aujourd'hui, de bien plus grandes fêtes avaient été organisé. Ce Manoir, typiquement dans l'architecture des manoirs particulier du XIX, étaient toujours aussi glorieux, mais voilà... La fameuse Sylvia était toute folle sur son fauteuil roulant ! Elle grimaça en voyant sa grande sœur, Hiverne Von Wittelsbach, entrain de prendre une coup de champagne... C'était logique. Tout les enfants des Von Wittelsbach était  bien entendu là, aussi bien l'héritière, Hiverne Von Wittelsbach, que les deux frères jumeaux, plus vieux que Sylvia, et enfin, les deux gamins, les deux plus jeunes Wittelsbach... Ainsi, mécontente de voir que sa sœur pouvait boire, elle, elle déclara mécontente :

« Ludwig ! Moi aussi j'veux du champagne ! »

Quel peste... Elle s'adressait à son jeune frère, Ludwig, qui n'était sans doute pas loin de son fauteuil roulant. Ses parents cherchaient activement un serviteur de son âge, qui pourraient l'aider dans ses taches quotidiennes, étant donné que maintenant que ses deux jambes étaient plus que des poids mort pour elle, en effet... Et Ludwig, son jeune frère d'une année, seulement, qui devenait souvent des milliers d'années à ses yeux, étant la GRANDE soeur, et lui, le petit frère, PETIT frère. C'était important de comprendre ça avec la fameuse Sylvia Von Witteslbach ! Et Ludwig, donc, histoire que j'arrête de faire des digressions, comme d'habitude, bien que pour une fois, elle avait un lien direct avec ce qui se passait, était souvent le dindon de la farce, et Sylvia lui demandait de faire ce qu'elle ne pouvait pas, d'attraper les objets trop hauts, etc... Bref, Ludwig faisait un peu tout ce qu'elle ne pouvait pas faire, enfin, quand il acceptait et était là. Ce qui était, pour la seconde catégorie, le cas, dans cette fête, car plus le temps passait, plus de monde venait.

En effet, la fête battait son plein. De nombreuses personnes étaient présentes, ici ! De toute origine ! Enfaîte, pourquoi une telle fête battait de son plein ? Une brillante réussite économique de la part des Von Wittelsbach. Plusieurs milliers avaient été gagné grâce à une réussite boursière. Bien sur, si les parents de la jeune héritière comprenait exactement ce qui s'était passé, et si c'était aussi le cas d'Hiverne Von Wittelsbach, Sylvia n'avait jamais été invité dans les confidences économiques, donc, elle n'y connaissait rien. Pareil sans doute pour Ludwig, comme il était plus jeune qu'elle, et tout aussi loin d'elle, que de l'héritage, mais ça; elle ne le savait pas. Elle n'en n'avait jamais parlé avec son jeune frère blondinet ! En même temps l'économie c'était barbant... Heureusement qu'elle n'était pas l'héritière de la famille, car sinon, elle aurait beaucoup trop de responsabilité, et même ses fêtes, comme ça, ne serait plus pour s'amuser, et rencontrer des gens, mais serait pour travailler... Et Dieu ce que cela serait barbant. Surtout pour la collectionneuse de Pokémon !

Soudainement Sylvia vit un magnifique Couaffarel... Ce Pokémon n'était pas courant à Hoenn ! Yes ! Elle n'avait pas encore eu l'occassion de visiter la grande région de Kalos. Elle allait devoir le faire très bientôt ! Car c'était une très belle région à ce qu'on disait, mais ça, la fille aux cheveux couleur rose s'en fichait. Elle, ce qu'elle voulait, c'était clair, nette, et précis, c'était les Pokémons de cette région, pour agrandir sa collection ! Et dieu sait que quand Sylvia voulait quelque chose... Elle faisait tout pour avoir cette chose, et était prête à harceler, torturer, massacrer pour avoir ses Pokémons rares ! Heu, les deux deniers, peut-être pas quand même. Peut-être qu'on était légèrement dans de l'exagération. Vous savez les Hyperboles, et autres figures des styles qui servaient dans ce genre de cas... En tout cas, tant pis pour les figures de Style ! Sylvia, elle, elle s'en fiche des figures de Style, et déclara alors à son frère, ou qu'il soit :

« Lud' ! J'vais voir le Pokémon là bas ! A de suite ! »

Elle prit les deux roues de son fauteuil n'ayant qu'un fauteuil mécanique pour le moment, et roula en direction de ce rare pokémon de Kalos, ce qui fit grimacer son propriétaire, n'ayant pas trop envie de se faire agresser par la fameuse collectionneuse des Von Wittelsbach dont la passion était bien connu chez les proches de la famille, sachant qu'ils devaient cacher leur Pokémons avant rare, avant de l'approcher, car sinon, ils allaient se faire littéralement agresser, et le tout sans aucune pitié, par la jeune demoiselle. Une scène d'un grand classique. Pauvre Ludwig ! Ne savant même pas s'il était allé chercher de la boisson dont réclamait l'infirme orgueilleuse, si cela était le cas, il allait se trouver, tout pénaud, avec les deux verres, étant donné qu'avant même d'avoir son breuvage, et bien, la fameuse Sylvia serait déjà partit... Sacré Sylvia ! Elle ne changeait pas, pas d'un pouce, et restait comme elle était. Pour le meilleur, comme pour le pire.

Mais tout le monde n'était pas forcément invité, dans cette fameuse assemblée. En effet, cachées dans les fourrés, proche sur la terrasse, de grands buissons couvrant l'allée de la terrasse, une jeune demoiselle aux cheveux couleur neige, y était caché. Que faisait-elle la dedans ? Qu'attendez-t-elle ? C'était le mystère... Mais chut ! C'est une autre histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo

avatar
Messages : 409
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 17
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Sam 26 Oct - 17:58

Les fêtes mondaines... La torture la plus horrible qui soit pour Ludwig. Enfermez un fan de trash métal dans un opéra classique où une cantatrice soprano est sur scène pour environ 4 heures et ceci sans entracte. L'effet serait à peu près le même. Il me fallait une comparaison musicale, que voulez-vous. Je disais donc, qu'à cette fête où la plupart des hommes portaient des chaussures qui criaient leur prix à chaque pas et leurs dames portant toutes des bagues à diamants et que ceux qui n'entraient pas dans cette catégorie étaient bien sûr, les serveurs, Ludwig s'ennuyait franchement. A quoi bon défiler dans cette pièce pour distribuer des baises mains et des poignées à des personnes qu'on ne connaît même pas, pour faire bonne figure. Tout un protocole... Alors, en bon petit frère, il était utile en restant auprès de Sylvia.

« Ludwig ! Moi aussi j'veux du champagne ! »

Tout les adultes buvaient ici. C'était peut-être normal que sa sœur en veuille aussi. Il aurait bien voulu lui dire non, elle avait tout de même juste un an de plus que lui, puis leurs parents étaient là... Mais elle était infirme... Il lui devait bien ça... Un s'il te plaît ne serait pas de refus de temps en temps. Mais malgré tout, il se devait de la servir. Depuis qu'elle était en fauteuil, refuser était beaucoup plus difficile qu'avant. Bon en même temps, il ne le faisait jamais. Mais, si un jour il voulait dire "non", là c'est sûr que ces chances seraient nulles ! On ne pouvait pas demander à quelqu'un dans un fauteuil de descendre 30 marches dans le noir puis les remonter ! Puis Ludwig pouvait très bien se dire qu'elle peut très bien s'en passer. Mais ce programme est quasi-inexistant depuis sa naissance. Sa sœur doit avoir ce qu'elle veut...

« J'y vais ! »


C'est alors que, tout content de pouvoir servir à cette cause, il descendit dans la cave dont la lumière fonctionnait selon ses envies. Oui, car cette pièce n'était pas autorisée au public. Pourquoi dépenser de l'argent pour combler un problème d'électricité que personne ne verra ? Soyons économes, plutôt que faire des dépenses inutiles, organisons une fête dont le budget revient aux dixième de nos revenus ! Un dixième  de leurs revenus mensuels était tout de même. Pour les Von Wittelsbach, ce n'était qu'un dixième. Ludwig venait d'y penser, en songeant à l'ampoule qui avait sûrement besoin d'être changer. Mais après tout, il n'en avait rien à faire. Ce n'était pas vraiment son problème puisqu'il venait rarement ici.

Il prit une bouteille de champagne dans l'étalage. Qu'importe, il ne s'y connaissait pas en alcool. Il lut avec difficulté l'inscription à cause de la trop faible lumière. « Cépage du Chardonnay, blanc sec. ». Le nom ne lui évoquait rien du tout, mais avait l'air d'être noble, donc, était un bon champagne. Oui, comme dit avant, il ne s'y connaissait pas du tout, et peut très bien vous servir une vodka si vous lui demandez une limonade. Bon non... là j'exagère... Mais ça pourrait très bien arriver ! D'ailleurs on ne sait jamais ce qu'il peut arriver, même moi, narratrice, contrôlant tout les évènements à venir, je ne serais jamais sûre de son avenir !

Il remonta et revint à l'endroit où il devait retrouver Sylvia. Surprise ! Elle avait disparue. Sûrement au milieu de la foule. C'est pas vraiment la première fois que ça lui arrivait... Et il avait l'habitude. Il le fallait bien, en ayant une sœur comme Sylvia ! Retourner à la cave pour reposer la bouteille ne servirait à rien étant donné qu'il était à peu près sûr que quelques minutes après, elle reviendrait le solliciter pour cette bouteille en question. Puis il n'avait pas vraiment envie de redescendre... Lud' la posa sur une table, la première qui venait puis partit prendre l'air dehors. Loin de ce brouhaha de discussions et problèmes de riches.

Il sortit, sans pouvoir se demander qu'on pouvait les observer. Et pourtant... Un bruit attisa sa curiosité. Un fourré venait de bouger. Un chacripan peut-être ? Mais qu'est-ce qu'il ferait là ? Ils n'ont pas, à ma connaissance. Ces bêtes qui peuvent déchirer les rideaux en soie rien que pour leurs griffes et déposer leurs excréments un peu partout dans la maison. On pouvait les dresser, mais qui s'en chargerait ? Pourtant ces pokémons étaient parmi les plus mignons qui existent ! Il dit alors à l'adresse du pokémon :

« Sors de là petit pokémon, je t'ai vu ! »

Il s'approchait du fourré pour recueillir le pokémon. Il déplaça les branches puis se retrouva nez à nez avec... une... euh... fille ?

« Euh... Salut ? » dit-il avec un mélange de confusion et de surprise et de tas d'autres sentiments impossibles à définir...

.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Ven 1 Nov - 14:34

Mission. Laure devait la réussir. En effet, les Magmas l'avaient confié une mission adapté à son physique. Non une mission d'assassinat, comme la jeune demoiselle avait l'habitude, en général, étant plutôt doué, même, mais une mission d'espionnage. Zut... Elle devait avouer que les mission d'espionnage n'étaient pas du tout son bain, mais quoiqu'on dise, quoi qui arrive, une seule, et unique chose importait dans ses missions : Les réussir. Et là, on lui en avait donné une. Donc, elle n'avait pas d'autres choix que de la réussir, et vite ! Elle devait en effet se renseigner sur une grande famille de Hoenn, grande famille dont sa neutralité dans le conflit à venir, opposant les alliances Rocket et Magma contre celle des Galaxies et Aquas, n'étaient pas totalement confirmer, et même assez mystérieuse, étant donné que la famille était puissante et affluente. Savoir si cette famille avait un camp ou pas, c'était donc d'une grande importance. D'ou le fait qu'on avait demandé à la gamine aux cheveux de neige, d'aller vérifier !

Le Manoir des Von Wittelsbach était un très grand manoir, surtout aux yeux de la jeune fille, plutôt bas, quand on pensait à la taille de la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige. Manoir construit dans les canons de l'architecture victorienne, ou plus précisement du Néo-Gothique, typiquement en vogue à l'époque où la Famille Von Wittelsbach était apparu, et avait surtout gagné en puissance. On voyait deux grandes flèches en avant du manoir, et une très grande facade, avec une énorme rosaces. Une pure construction gothique. Pour la jeune demoiselle aux cheveux de couleur neige, et bien, cela avait presque les mêmes pouvoir qu'à l'époque médiéval : Cela faisait peur. En effet, la demoiselle aux cheveux blanc, n'étant pas du tout calé en Histoire de l'Art, ne connaissait pas les principes de l'architecture gothique. Et donc, la grandeurs, et l'éclats de l'architecture gothique était à ses yeux assez effrayant. Brr ! Quand on regardait les grandes tours, on croirait presque un vieux film de vampire... La jeune demoiselle aux cheveux blanc reprit vite ses esprits. Elle n'était pas là pour imaginer des choses. Elle avait une mission.

Grimper le mur ne fut pas simple, mais heureusement, deux choses entraient en compte, aidant bien la demoiselle aux cheveux de couleur neige. Ses deux choses étaient que le lierre était presque séculaire sur les murs de la résidence, s'étant incrusté peu à peu violemment dans les murs de pierre du Manoir... Et surtout, la jeune fille était quand même légère comme une plume. Et ainsi, elle put escalader, un peu maladroitement ce fameux lierre, et celui-ci tint solidement, montrant son incrustation solide, et fier. La jeune demoiselle arriva alors sur la terasse. Du monde était déjà là. Ses cheveux blancs lui tombaient sur les deux yeux bleus. Elle devait maintenant trouver alors un bon endroit ! En effet, la fête commencer à battre de son plein. Heureusement, elle avait été shampoigné, occupé, etc... Donc, elle était présentable, et sans doute que si elle se taisait, et ne faisait pas de boulette, on pourrait sans problème la prendre pour une fille d'un comte, d'un invité ou de n'importe quoi. Si elle se taisait bien sur, étant donné que la jeune demoiselle est toujours la première à révéler son identité, quand on lui demandait. Et bien ! On serait dans un policier, la demoiselle serait la première à être accuser quoiqu'il se passe ! En tout cas, tout d'un coup, alors qu'elle était caché :


« Sors de là petit pokémon, je t'ai vu ! »

Laure eut envie de préciser qu'elle n'était pas un Pokémon, mais elle se retint. Non qu'elle eut envie de préciser qu'elle était humaine, et non d'origine Pokémon, comme la théorie du jeune blondinet proposait, car elle l'aurait fait pour se moquer, mais purement pour renseigner le fameux découvreur de sa cachette tout simplement de sa nature. En effet, quoiqu'on dise, elle n'était pas du tout un Pokémon. Elle était une servante de la team Magma; Et elle ne comprenait pas ce qu'il disait, d'ailleurs ce fameux blondinet était sans doute entrain de mentir, non ? Il disait qu'il avait vu un petit Pokémon, mais ce n'était pas possible. Elle était la seule dans cette fameuse cachette. Mais pourquoi disait-il cela ? Elle devait savoir. Peut-être s'était-elle transformer en Pokémon sans même s'en rendre compte... Non, calme Laure, pensa-t-elle. Ce n'était pas possible, physiquement et biologiquement, cela était impossible. Elle réfléchissait a quel Pokémons pourrait-elle ressembler... La blancheur ressemblait à un Kirlia, mais elle avait les cheveux blanc, et puis, elle ne portait jamais de robe... Elle sortit alors, et entendit :

« Euh... Salut ? »

« Bien le bonjour. »

Quel politesse ! C'était toujours le cas avec la jeune demoiselle aux cheveux blanc. Même si elle venait de sortir d'une plante, elle restait bien poli. Rappelez vous de cela maintenant les enfants, qui lisez ce genre de RP, pour une raison qui m'échappe complêtement, mais c'est pas forcément très grave ! Si vous sortez de plante verte, alors que vous êtes entrain d'espionner qui que ce soit, surtout une grande famille noble, et bien... N'oubliez jamais de dire bonjours ! Rappelez-vous en bien les enfants ! Et bien... Je pense que ce conseil devrait servir à approximativement trois personnes dans le monde. Faut dire, c'est assez, quand même, rare de voir une jeune demoiselle aux cheveux blanc, et presque tout de blanc vêtu, sortir d'une plante verte, comme ça, alors que vous étiez dans une fête, cela ressemblait presque au début d'une blague... Bref, en tout cas, la jeune fille s'était incliné comme d'habitude, en faisant sa déclaration, montrant sa grande politesse. Pour Ludwig, ou peut-être pas, qui sait, mais en tout cas, cela aurait été Sylvia, s'incliner n'aurait pas été étonnant. La jeune demoiselle était toujours extrêmement poli. C'était un modèle pour la jeunesse ! Euh, j'devrais peut-être pas dire cela. En tout cas, la jeune demoiselle complêta alors :

« Laure s'excuse, mais pouvez-vous vous retirez ? »

Moins poli, là, c'était sur. Quoique... Elle avait quand même dit qu'elle s'excusait ! Hein ! Au dirait pas, mais ça compte quand même ! Elle s'expliqua alors juste après :

« Les Maîtres de Laure ont demandé à Laure de surveiller cette fête, histoire de confirmer la neutralité de la famille occupante de se manoir. »

Ouh là. Euh... Et bien... Euh... Pauvre Ludwig ! En effet, pauvre Ludwig ! La situation devait être quelque peu étrange pour lui. En effet, résumons la situation de se pauvre héritier de la famille d'Atlanopolis : Il venait de devoir aller chercher de l'alcool pour sa soeur, qui n'avait en théorie pas le droit d'en boire, que cela soit avec l'âge, ou que cela soit pour des raisons médicales, la même soeur lui avait littéralement posé un lapin, et juste après, il trouvait une jeune fille qui était caché dans des plantes vertes, et qui lui demandait de repartir, histoire qu'elle puisse continuer sa mission d'espionnage... NORMAL ! Dans un sens, Laure avait fait une belle boulette, car là, Ludwig pouvait très bien prévenir la sécurité, ce qui serait logique. Ou prévenir les services sociaux. Enfin, trouver une jeune demoiselle, comme ça, dans une plante, qui parlait de membre, de servante, de maître... Bref, la jeune demoiselle avait bel et bien besoin d'un psy, et d'être placé dans une famille d'acceuil, mais bon. Là, fallait attendre les réactions du fameux Ludwig.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo

avatar
Messages : 409
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 17
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Sam 9 Nov - 20:47

« Bien le bonjour. »

Ainsi donc, Ludwig se retrouvait en face d'une jeune fille aux cheveux neige, venant juste de lui rendre la politesse. Il ne savait plus trop où se mettre, d'autant qu'elle ne paraissait pas du tout gênée... Non, elle agissait "naturellement", si on pouvait dire que ce qu'elle faisait était naturel. Mais dans sa voix, on ne sentait aucune confusion, aucun signe qui montrait qu'elle se sentait découverte. Et puis, c'était une fille quoi... Cela lui paraît tout naturel de parler avec des personnes de son genre. Mais dès qu'il commence à avoir une conversation avec le genre opposé... Tout devient différent, qu'elle lui plaise ou non ! Et en l’occurrence...

« Laure s'excuse, mais pouvez-vous vous retirez ? »


« What the... Tu... Tu m'expliques ce que tu fais là ?»

C'était le comble du comble. Alors une fille aux cheveux magnifique de couleur neige venait de tomber du ciel, la seule explication à cet événement étant apparemment celle-ci pour Lud', et lui demander simplement de se pousser avec une politesse remarquable pour qu'elle puisse continuer à ce qu'elle était en train de faire. Miracle ou... malchance ? Il est vrai que Ludwig la trouvait très à son goût mais en même temps celle-ci la déstabilisait un peu... Ce qui était en train d'arriver, cela n'arrive à personne... Sauf à lui, évidemment. Et c'est sous cet angle qu'on peut appeler cela de la malchance. En même temps il avait l'air de l'apprécier, alors qu'il ne la connaissait pas du tout ! Ce qui est complètement illogique non ? Donc est-ce la chance ou Arceus en veut particulièrement à Lud ? Et pourquoi d'ailleurs la fille ainsi prénommée Laure lui demandait quelque chose sans gêne et pourtant avec beaucoup de politesse ? Et bien si vous voulez mon avis, cela relève d'un paradoxe totalement incompréhensible, et cela reviendrait au même d'essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête du blondinet à cet instant.

« Les Maîtres de Laure ont demandé à Laure de surveiller cette fête, histoire de confirmer la neutralité de la famille occupante de se manoir. »

« Ah euh, d'accord...»

Et lui approuvait, tranquillement... NARMOL. Si vous rencontrez une jeune fille dans votre jardin caché derrière un buisson qui avoue être un espion en train d'agir contre votre famille, vous 1) Appelez la police ? 2) Appelez vos parents ? 3) Neutralisez ou prenez en otage la fille en question ? Pour Lud' visiblement... aucun des trois. Bon en même temps, faire le point sur cette situation plus qu'étrange et avoir un peu de répartie c'était trop difficile pour lui. Mais c'est connu, les hommes sont incapables de faire plus d'une chose en mêm-( *va se faire lyncher par tous les mecs du forums* ). Bref, Ludwig ne savait toujours que dire. Cette situation était juste bizarre. Et drôle à la fois. Enfin cela dépendait pour qui, mais elle était surtout bizarre. De même que Laure qui ne réagissait pas comme une personne normale. Ça n'arrangeait pas les affaires du pauvre blondinet... Si il y avait un site VDM dans le monde pokémon, Ludwig passerait ses journées à poster ce qui lui arrive...

« Tu... voudrais rencontrer mes parents pour être sûre qu'ils sont bien neutres ? Sinon je peux te laisser continuer ta mission tranquillement, enfin c'est comme tu veux... »

C'est tout ce qu'il trouvait à dire. Oui, il venait bien de lui proposer d'aider Laure à remplir son objectif, même si celui si concernait sa famille. Mais c'était sa vie qu'il mettait en danger, si la jeune fille travaillait pour des personnes mal intentionnées ! Mais c'était impossible qu'elle puisse être aussi méchante, et Ludwig ne connaissait pas les "maîtres" de Laure, aussi toute sa méfiance s'était endormie...

.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Dim 10 Nov - 21:52

La gamine regardait la personne devant elle. Il ne semblait pas surprit de son intrusion, mais mal-à l'aise, enfin, comment dire... La jeune demoiselle posa le dos de sa main contre son manteau, mais la position de la main fut totalement inconnu, étant donné que la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige avait la manche trop longue, ou le bras trop court, qui sait, peut-être même les deux au final, et donc, on voyait juste le bout de la manche, ce qui rendait, à mon goût, et si vous voulez mon avis, la scène très mignone. Elle contemplait le fameux Ludwig Von Wittelsbach, et regarda au loin la personne qui était sa sœur : Sylvia Von Wittelsbach. Elle avait les cheveux roses, et était en fauteuil roulant, elle, ce qui la rendait quand même relativement différentes du fameux Ludwig. C'était bizarre que les membres de la même famille soient différents... Mmh... La demoiselle était entrain de réfléchir activement. Peut-être n'était pas lié par le sang ? Seulement des frères et soeur d'adoption ? Enfaîte, la jeune demoiselle était entièrement dans le tord pour une raison extrêmement simple : Elle ne comprenait pas que la couleur rose des cheveux de Sylvia n'était pas naturel. On pouvait dire qu'elle ne brillait pas pour son intelligence... Encore.

« What the... Tu... Tu m'expliques ce que tu fais là ?» 

Oui. Mais fallait attendre un peu, Laure était entrain pour l'instant entrain de débarrasser des éléments végétales sur son grand manteau bleu et blanc. En effet, en temps que membre de la team Magma, servante de la team Magma, elle représentait sa team, donc, elle devait être logiquement présentable, non ? Oui, c'était bel et bien la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige qui venait de dire ça, alors que quand on la regardait, on pouvait bien parfois se demander si en vrai, la demoiselle ne dormait pas dans les rues, vu l'état de son grand manteau bleu et blancs, de ses cheveux. On rappelait régulièrement l'apparence assez misérable, dans le sens premier du terme, comme toujours... Les petits éléments ornementaux non voulu, et non désiré sur le grand manteau bleu et blanc de la jeune fille ne faisait, on pouvait dire, que renforcer cette aspect un peu prolétaire, pour rester dans le poli. Mais bon, on s'habituait avec le temps, et il ne fallait pas oublier que le pathétisme était une arme traditionnel dans les débats.

« Ah euh, d'accord...»

La jeune fille pencha la tête, un peu surprise, mais restant totalement froide, comme toujours. Elle  entendit alors le fameux blondinet déclarer alors :

« Tu... voudrais rencontrer mes parents pour être sûre qu'ils sont bien neutres ? Sinon je peux te laisser continuer ta mission tranquillement, enfin c'est comme tu veux... »

« Mmh... Laure pense que cela serait une possibilité intéressante, qu'elle se devrait pour ses maîtres d'analyser rigoureusement. »

Ouah. Just Ouah. Imaginez, vous êtes tranquillement... Oh zut. Cet adverbe que j'adore mettre un peu partout, peux par marcher, là. En effet, on pouvait pas imaginer être particulièrement calme après avoir rencontré une jeune demoiselle aux allures de mendiante sortir d'une plante d'ornementation. Comme dit régulièrement précédemment, rencontrer des demoiselle aux cheveux couleur neige dans les plantes, ce n'était pas quelque chose qui arrivait régulièrement. Ou alors, c'est que les plantes maintenant donnait des jeunes demoiselles aux cheveux de la couleur des cendres volcaniques, histoire qu'on change un peu des neiges traditionnel. Bref, tout ça pour dire qu'imaginez que vous rencontrer cela, mot bien plus court, un jour... Je pense que le vocabulaire de la demoiselle serait presque tout aussi troublant que tout ce qui venait d'arriver. Le vocabulaire de la jeune demoiselle était toujours en contraste avec son apparence. Avec de tels termes, on pourrait la croire d'origine noble, ou scientifique... Ce qui pour ce dernier cas... Était la pure liberté, étant donné que ses deux parents avaient travaillé dans le domaine de la science !

« Mais cela ne trahirait pas les buts d'une mission d'espionnage... Attendez, s'il vous plait. Laure regarde dans son carnet. »  »

Nouvelle déclaration, nouvelle inclinaison de la part de la fillette aux cheveux couleur neige, avant de reprendre, toujours avec son ton sans émotion. Ainsi après sa courte déclaration, elle reprit plus sérieusement, sortant quelque chose des poches intérieur de son grand manteau bleu et blanc, d'une poche bien caché d'ailleurs son fameux petit carnet rouge... Cela faisait longtemps ! C'était un peu le journal intime de la jeune fille, enfin, journal qui avait tout autant le rôle traditionnel de journal intime, c'est à dire, de se confier, et d'écrire un peu tout et n'importe quoi dedans, des codes, des indications, des définition, des mots en désordres, des petites histoires, et surtout, c'était le plus important : des observations. La jeune fille notait tout ce qu'elle voyait, enfin, quand elle y pensait, dans ce fameux petit carnet rouge. C'était pour ses commandants, mais aussi pour laisser une trace de son existence. Une trace de son existence en temps que servante de la team Magma; Peut-être que le futur lui laisserait une meilleure place ? Que ses écrits seraient retrouvé, et respecté ? Reconnu ? Elle n'en savait rien.

« Mmh... « Espionner. Verbe transitif... Surveiller de manière discrète, et secrète. » Donc Laure suppose que si quelqu'un voit Laure, la mission est échoué. »

Et oui. Notre demoiselle avait quelques définitions écrites par chœurs dans son petit carnet rouge; Des définitions qu'elle ne connaissait pas encore par chœur, mais cela ne serait tarder, en effet, elle devait les apprendre... Et c'est ainsi que le choc tomba :

« Attendez... Vous êtes quelqu'un...? »

BRAVO LAURE ! C'était brillant de sa part. En effet, quoiqu'on dise, on pouvait toujours dire que le fameux Ludwig Von Wittelsbach était quelqu'un, cela était même plutôt facile à affirmer. C'était un enfant, ou plutôt, un tout jeune adolescent, comme Laure, étant donné que les demoiselles commençaient leur adolescence un peu plus tôt que nous les hommes, en général, étant donné que tout dépendait des individus. En tout cas, quoiqu'on dise, et quelque soit l'âge qu'on donne à la jeune demoiselle ou au jeune damoiseau aux cheveux clairs, ils étaient tout les deux quelqu'un. Donc, la déclaration de la jeune fille était quelque peu irréaliste, quand on y repensait sérieusement ! Bien sur qu'il était quelqu'un ! Enfaîte, la déclaration de la jeune demoiselle ne prenait du sens qu'une fois qu'on se rappelait de la dernière déclaration de la gamine. En effet, elle se reppelait que si quelqu'un voyait la demoiselle aux cheveux blanc, et bien, elle n'était pas dans la définition de « espionner ». Or, voilà le sens de la déclaration de la gamine : elle se demandait si Ludwig était le « quelqu'un » qui l'aurait vu ! C'est là qu'il fallait comprendre : Laure n'était donc pas stupide, en déclarant cela. C'est jusque que comme toujours, elle déclarait et comprenait au premier degré. Elle déclara alors, confuse, mais toujours aussi froide :

« Laure est dans les ennuis... Zut... Que doit-elle faire ? »

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo

avatar
Messages : 409
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 17
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Jeu 21 Nov - 12:32

« Mmh... Laure pense que cela serait une possibilité intéressante, qu'elle se devrait pour ses maîtres d'analyser rigoureusement. »

Elle avait accepté... Ce qui rendait les choses un peu plus difficiles pour Lud. En disant cela, il voulait juste... dire quelque chose quoi, histoire de pas tomber dans un bide monumental. Ce serait vraiment gênant si elle se mettait à le fixer, attendant qu'il prenne la parole... Surtout avec ses yeux, quoi ! Beaux et étrange en même temps. C'est comme quand un chat super mignon vous fixe avec des yeux énormes : " Je viendrais cette nuit dans ton lit pour te chatouiller jusqu'à ce que tu en meures... " Bref, cette situation là était à éviter. Mais maintenant que Laure parlait, il n'avait plus besoin de le faire. En plus, si c'était pour dire n’importe quoi... Ben oui, quand on a rien a dire d'intelligent, on se tait Ludwig...

« Mais cela ne trahirait pas les buts d'une mission d'espionnage... Attendez, s'il vous plait. Laure regarde dans son carnet. »

Elle s'inclina une énième fois puis sortit d'une poche de son grand manteau bleu et blanc, un petit carnet rouge. Je pourrais faire une vanne stupide sur Kalos mais l'heure n'est pas à ce genre de blagues, car avec les deux phénomènes qu'on nous a livrés, on peut s'attendre carrément à un one-man-show. Ainsi donc, Laure sortit son carnet et en tourna les pages pour chercher l'objet de sa mission. Cela lui faisait penser à lui-même. Il avait aussi l'habitude d'écrire. Non pas qu'il se considérait comme un grand écrivain, mais que cela lui permettait de se libérer de ses émotions pour éviter qu'elles ne s'attaquent aux gens. Cela fait du bien, parfois, d'être en tête à tête avec sa conscience et de faire le point. C'est pour cela que Lud écrivait souvent... Mais il ne pouvait pas s'imaginer que celui de Laure avait une tout autre fonction...

« Mmh... « Espionner. Verbe transitif... Surveiller de manière discrète, et secrète. » Donc Laure suppose que si quelqu'un voit Laure, la mission est échoué. »

Un moment de réflexion, puis deux... Lud regardait Laure avec perplexité. Puis elle se remit à parler...
« Attendez... Vous êtes quelqu'un...? »

« Je crois... oui... ? »


Nouvelle réponse super intelligente ! Je crois qu'on a dépassé le seuil de la bétise, là. Quelqu'un qui ne connaîtrait pas Ludwig s'imaginerait simplement qu'il voulait tenir tête. Mais c'est tout le contraire, ce qu'il dit est vraiment ce qu'il pense. Et puis, Ludwig est quelqu'un de plutôt sage. Pas dans le sens de réfléchi parce qu'on peut encore se poser des questions, mais dans le sens de respectueux. Mais c'est ça qui le rend si mignon aussi, c'est que ses réactions sont toujours imprévisibles. Puis c'est ce qui le rend intéressant aussi ! Comme je le dis souvent, je ne sais jamais non plus ce que demain je lui ferai faire avoir comme réactions !

« Laure est dans les ennuis... Zut... Que doit-elle faire ? »

« A ce que j'ai compris, ta mission est terminée ? Dans ce cas tu n'as qu'à me suivre, vu que tu n'es plus en service ! »


Et ouais, il venait quand même de saisir l'occasion ! Puis en bon gentleman, il n'allait pas la laisser ici toute seule. Elle devait peut-être avoir froid ? faim ? soif ? Lud aura l'occasion de la servir si elle en a envie. Puis de la présenter à ses parents aussi. Mais non ça c'était trop tôt ! Et puis si Laure se présentait et que ses parents avaient conscience de l'organisation pour laquelle elle travaillait, ce serait la grosse catastrophe. Il réfléchira à tout cela après, pour l'instant il n'avait qu'une seule chose en tête :

« Allez, viens ! »

.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Ven 22 Nov - 22:59

Bon. Laure était rassurée, et effrayée en même temps. Premièrement, elle ne s'était donc pas trompé, ce qui faisait qu'elle aurait moins de problème. En effet, le fameux Ludwig Von Wittelsbach, bien que pour l'instant, elle ne connaissait pas du tout le nom du fameux musicien et héritier de l'une des plus grandes familles, était bel et bien quelqu'un. Et oui, Laure était toujours là dessus. D'ailleurs, je ne peux m'empêcher de faire quelque commentaire. Cela avait été très drôle, en effet, d'entendre confirmer non sur de lui, le blondinet, en effet ! Peu de gens auraient réagis comme cela, rendant la scène des deux enfants totalement boulets encore plus cocasse. Maintenant, Laure n'était toujours pas rassurée. Le risque qu'elle est échouée sa mission était haut, et elle n'aimait pas cela. En temps que servante de la team Magma, elle n'avait pas à échouée. Point barre. Cela était de son devoir de réussir ses missions. Elle espérait sérieusement que le fameux Ludwig allait lui dire qu'elle n'avait pas échouée sa mission.

« A ce que j'ai compris, ta mission est terminée ? Dans ce cas tu n'as qu'à me suivre, vu que tu n'es plus en service ! »

« Que...? »

Elle réfléchissez. En effet, cela semblait logique. D'un autre côté, elle n'avait pas de réponse s'il agissait dans un camp ou dans l'autre... Mais après tout, le fameux Ludwig, avait dit que ses parents voulaient bien la voir, enfin, c'est ce qu'elle avait comprit... Donc, normalement, cela voulait dire que ceux-ci n'avaient rien à se reprocher. Donc, en toute logique, elle pourrait sans problème rentrer sans aucun problème, en rapportant son rapport qui serait donc négatif : les Von Wittelsbach, n'étaient pas dans le camp des ennemis des chefs de Laure, des maîtres, et donc, logiquement, étaient bel et bien neutre dans cette affaire. On utiliser le terme négatif, dans le sens où il n'y aurait pas d'action à faire ! Comme quand on reçoit un bulletin négatif pour une maladie. Pourtant, on n'a pas de maladie, donc, cela nous paraît paradoxal, mais cela était logique au final ! Et oui ! Car les test n'avaient rien donnés, donc, le résultat était négatifs ! Et là, c'était pareil. L'espionnage n'ayant rien donné... Et bien, cela serait donc un contrendu négatif.

« Allez, viens ! »

« Attendez, ouah ! »

La gamine aux cheveux blanc n'eut même pas le temps de dire « La constitution si elle est anticonstitutionnelle fait qu'une loi, anticonstitutionnellement parlant, peux être appliqué, sans qu'elle soit constitutionnelle, et ainsi, enfreigne la constitution. », avant de se faire emmener par le jeune blondinet, quoique ce dernier était quand même plus vieux en théorie. Donc le surnommer comme ça, était un peu direct. Laure fut ainsi amené de « force », vers le lieu où plus de monde se trouvait. On pouvait voir que Sylvia était entrain de gueuler littéralement, sur le fait que le vieux majordome des Von Wittelsbach, Walter, était entrain de pousser son fauteuil loin des boissons alcoolisés, qu'elle avait tenté de chaparder, pendant que ses parents et ses frères et soeurs avaient le dos tournés. Bref, la fête battait toujours de son plein, et pour la gamine aux cheveux couleur neige, c'était un énorme monde inconnu qui se dévoilait, pour la première fois. Elle devait tout retenir ! Cela pouvait être utile !

« Qui est-cette demoiselle..?
-Je ne l'ai jamais vu mademoiselle. Une amie du jeune Von Wittelsbach...? »

La dame regarda alors la « demoiselle » en question. Elle fut dégoûté, non pas que Laure se jour là avait l'air d'une mendiante, elle était même plutôt présentable. Non, c'était que cette filette, était coiffé et habillé à la garçonne. Après, sa morphologie trahissait son sexe, elle ne pouvait en ce moment même se faire passer pour un garçon. Même si cela ne serait pas plus dur. On forcerait un peu les traits de son visage, aplatirait à l'aide d'un manteau serré sa poitrine naissante, et elle pourrait passer sans aucun problème pour un garçon. Mais ce n'est pas la question, et en tout cas, la première demoiselle de tout à l'heure déclara :

« En tout cas, c'est sans doute pas sa promise. Regardez-là... »

Laure n'écoutait même pas, et même si elle aurait voulu, elle ne l'aurait pas fait. Elle était comme hypnotisé par toute ses couleurs, et tout ses mouvements. C'était fascinant. Elle retransmetrrait tout ça dans son petit carnet rouge dès qu'elle le pourrait. Après tout, c'était la première fois à ses yeux qu'elle voyait de tel chose. C'était impressionnant. Elle voulait tout découvrir

« Petit frère...? »

Une personne venait de regarder le fameux blondinet. Elle portait les cheveux blonds, comme son frère, mais avait plus les yeux de sa soeur, enfin, quand elle n'avait pas ses lentilles changeant de couleur. Elle tenait donc de sa mère et de son père, alors que les deux autres enfants connu des Von Wittelsbach, eux, étaient plus catalogué à l'un des parents. Deux autres enfants connus, en effet, comme pour l'instant, on ne connaissait que trois des 5 enfants des Von Wittelsbach. Sachant qu'on savait qu'ils y en avaient 5, étant donné que Sylvia était quatrième héritière sur la liste, et Ludwig, lui, était en toute logique, cinquième. Bref, la personne devant son frère, était Hiverne Von Wittelsbach, première héritière des Von Wittelsbach, 28 ans. Elle regardait son frère, et semblait étonner de voir qu'il avait trouvé une jeune demoiselle comme ça. Elle déclara, en regardant la jeune demoiselle à ses côté, qu'elle n'avait jamais vu auparavant :

« Lud'. C'est qui cette gamine ? Une amie à toi...? »

Hiverne Von Wittelsbach portait bien son nom. Ses cheveux blonds et long, et son regard bleu de glace, étaient vraiment sur son jeune frère, et Laure, qui de suite, habitué à cela, baissa les yeux, ce qui fit naitre un sourire de Satisfaction à l'Héritière numéro 1, the future Big Boss, de la famille Von Wittelsbach. Elle était froide et sans pitié, et on sentait bien que si le petit blondinet, avec sa copine là, il faisait la moindre boulette, elle boufferait tout cru. De l'autre côté, Hiverne aimait bien ses petits frères et petites soeurs; Bien qu'ils étaient parfois un peu caractériel, comme Sylvia. M'enfin bon. Là, ce qu'elle voulait, c'était des explications. Pendant ce temps là, Laure, elle faisait quoi la gamine aux cheveux couleur neige...? Et bien, elle regardait partout, cherchant à tout se souvenir, pour tout noter dans son carnet rouge, et avoir le plus de nouvelles choses à mettre. Cela serait parfait, et ses commandants seraient content de voir qu'elle aurait acquis de nouveaux savoirs dans ses écrits... Parfait.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo

avatar
Messages : 409
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 17
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Dim 26 Jan - 11:02

Ludwig avançait parmi les invités sans trop les regarder. Il s'en fichait complètement des autres tout ce qu'il voulait c'était l'emmener ailleurs, dans un endroit sans trop de monde et surtout, sans personne pour espionner. Il pensait à la salle de musique, une pièce avec des murs beaucoup plus épais que les autres, avec tout les instruments que Ludwig pouvait avoir. Il venait pour se détendre ici, être en tête à tête avec la musique... Bref, c'était le repaire artistique du musicien ! En marchant il pouvait entendre certaines conversations qu'il s'efforçait d'ignorer.

« Qui est-cette demoiselle..?
-Je ne l'ai jamais vu mademoiselle. Une amie du jeune Von Wittelsbach...? »

« En tout cas, c'est sans doute pas sa promise. Regardez-là... »

« ... Et pourquoi pas »

Il marmonnait un peu en colère, mais il avait trop peur de répondre et de créer des problèmes. Il l'avait pris à coeur et cela l'avait blessé. Il se résigna à aller discuter avec la dame en question. Après tout, qui était-elle pour juger une fille comme Laure ? Elle n'avait pas à donner son avis ! C'était les choix de Ludwig pas les siens ! Il se contenta de baisser la tête. Triste et indigné, en continuant d'avancer parmi les invités sans les regarder.

« Petit frère...? »


Ludwig s'arrêta. Il reconnaissait bien cette voix évidemment. C'était sa grande soeur. Pas Sylvia, mais sa soeur la plus grande, l'héritière de toute la fortune des Von Wittelsbach. Hiverne. Elle avait les cheveux blonds et les yeux bleus, tout comme lui, tout comme leur père. Sylvia la jalousait parfois, car c'était la plus grande. Elle avait donc le privilège du droit d'aînesse sur la fortune familiale et était beaucoup plus proche de leurs parents que les plus jeunes. Et étant né la première, elle était la première a avoir reçu l'affection des parents.

« Lud'. C'est qui cette gamine ? Une amie à toi...? »

Elle peut paraître froide parfois. Mais c'est qu'elle aime ses frères et sœurs ! L'écart d'âge est plutôt grand, et Hiverne parfois tendance à se comporter en maman avec les deux plus petits. Et l'avantage c'est que, étant beaucoup plus proche d'Hiverne, il pouvait avoir confiance en elle et lui dire la vérité. Ou presque. Il ne mentait pas en ne disant rien. Mais il ne pouvait pas mentir en parlant. Alors il se décida à lui dire, sans trop dévoiler.

« C'est... Oui. Elle attendait dehors, et je lui ai proposé de venir ici... »

Hiverne était intelligente, sûr. Elle avait également l'expérience du haut de ses 28 ans. Elle avait déjà un copain, un fils... Bref elle s=connaissait le sujet, aussi cela ne serait pas étonnant si elle avait déjà deviné ce à quoi Lud pensait en ce moment précis. Ludwig comprit bien sûr. Mais comme déjà dit, il lui faisait confiance, et c'est pour cela qu'il lui répondit :

« Ne dis rien aux parents, s'il te plaît. »


.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Dim 26 Jan - 15:48

Hiverne regardait bien les deux enfants. On sentait un peu le regard sévère de la mère. Un peu comme quand elle regardait Jaden et Bob car ses deux petits enfants avaient fait une bétises. C'était rares vu leur âges, mais cela arrivait. Donc, elle avait apprit à faire ses gros yeux, qui paralysait les enfants entrain de faire un mauvais coup. Après, il était vrai que les deux enfants, Laure et Ludwig, n'avait rien faire de mal.... Enfin, si s'introduire dans une maison sans y être invité n'était pas faire quelque chose de mal, vous me demanderez sans doute ce que c'est... Mais pour l'instant, les deux étaient totalement innocent, et n'avait pas fait de véritables bétises. Je vous l'assure ! Il avait même été d'une étonnante gentilesse, aux yeux d'Hiverne. Quelque chose était louche dans leur caractère... Trop d'innocence, cela sentait souvent le bétise à plein nez. Elle avait beau être intelligente, elle n'avait pas encore compris que c'était l'amour qui était ici présent chez Ludwig. Elle ne l'avait pas (encore ?) remarqué...

« C'est... Oui. Elle attendait dehors, et je lui ai proposé de venir ici... »

« ... »

Elle ne répondit rien, se contentant premièrement de regarder froidement alternativement la petite fille aux cheveux couleur neige, et après, son petit frère. Laure ne semblait pas exactement le genre de personne que cotayaient un enfant de riche. Mais Hiverne savait bien que Ludwig, c'était un peu comme un chiot. Même très bien dressé, dans une belle niche, il y aurait forcément à un moment, l'envie d'aller voir ailleurs, et de ramener des compagnons ne venant pas du même endroit. Tout les petits chiens étaient comme ça. Elle n'avait jamais vu un petit Caninos, par exemple, ne pas le faire, c'était pour dire ! Et oui, elle était entrain de comparer le brave petit blondinet qui était son frère à un Caninos. Cela était peu glorieux comme comparaison, mais bon, tout cela était mental, donc, le fameux Ludwig ne pouvait pas être au courant. En tout cas, elle remarquait qu'il y avait bien quelque chose qui clochait dans cette histoire. Chose qui fut encore plus confirmé avec la réaction du jeune musicien des Von Wittelsbach qui baissa légèrement la tête, en déclarant timidement, à voix basse :

« Ne dis rien aux parents, s'il te plaît. »

« Papa s'en ficherait mais Maman t'égorgerait vif. Et j'pourrais hériter de ta chambre et tes instrument. Je suis sur que Bob et Jaden aimerait ça une fois grand. »

Elle fit un sourire carnassier, regardant son petit frère. Elle savait bien que là, il devait sans doute être entrain de flipper totalement, devant sa fausse menace. Bien sur qu'elle ne ferait pas ça. Mais vu son imagination débordante, il était sans doute entrain d'imaginer ce triste sort. Mais heureusement, elle déclara :

« Je plaisante bien sur. Amuse-toi bien avec elle. Mais s'il te plait, ne te laisse pas embobiner. Toi, la fille...-
-Oui ? »

Elle regarda droit dans les yeux Laure, qui surprise, eut une réaction, étant donné qu'elle frissonna. Une fois cela visible, Hiverne déclara :

« Sache qu'on n'abime pas un Von Wittelsbach. »

Elle partit alors, et rejoingnit son mari qui était entrain de servir un verre de Champagne, et on put voir qu'elle prit des mains celui que Sylvia venait de réussir à se servir, pour le vider d'un trait. Pauvre Sylvia ! Hiverne était cruelle... En tout cas, Laure avait été légèrmeent effrayée par le côté glacial de la fameuse héritière des Von Wittelsbach... Brrr... Cette femme ferait une parfaite maîtresse pour Laure, voilà ce qu'elle pensait. Elle était forte, avait du caractère, et semblait totalement prête à lui donner des ordres... Elle n'avait pas entièrement dans le tord. Il était vrai que la fameuse Hiverne Von Wittelsbach était l'exemple parfait de ce qu'avait rêvé son père pour reprendre les entreprises et l'Empire financier familiale, d'une main de fer, comme son père. Avec un avantage, une connaissance des nouvelles technologies sur le bout des doigts. Autant Alexandre Von Wittelsbach avait eu du mal à s'adapter aux nouvelles technologies, autant elle était né avec, et les maîtrisait comme des jouets... Laure déclara tout d'un coup.

« Laure n'a pas très bien compris, elle doit l'admettre. »

Il était vrai qu'avec la vision un peu naïve et toujours innocente des choses que Laure avait, elle ne savait pas trop ce qui venait de se passer. Tout ce qu'elle avait compris, c'est qu'elle ne devait pas faire de mal à Ludwig. Mais ce n'était pas logique. Elle ne comptait pas le faire, alors pourquoi l'avoir menacer...? Alors peut-être que cela n'était qu'un ordre donné à la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige ? C'était une possibilité aux yeux de Laure. Comme elle avait appercu que la fameuse Hiverne Von Wittelsbach ressemblait véritablement à une chef, quelqu'un de fort, elle était impressionné... Mais elle n'avait pas vraiment comprit. De toute façon, elle devait faire en sorte que rien n'arrive à Monsieur Ludwig. Rien du tout. Peut-être que c'était cela qu'avait demandé la fameuse Hiverne Von Wittelsbach...? QU'elle doive protéger son petit frère ? Oui, c'était sans doute cela. Et si c'était un ordre, elle l'accomplirait sans problème. C'était sa mission, en temps que servante. Point barre.

« Où amenez-vous Laure ? Cela l'interesse. Vous l'amenez dans votre chambre ? »

La jeune demoiselle le déclara totalement et en toute innocence, et cela rendait encore plus mignon la scène. Laure se demandait vraiment où le fameux mucien Ludwig Von Wittelsbach l'amenait. Elle était comme toujours totalement calme, et peu d'émotions semblaient filtrer de son visage relativement blanc, comme du marbre. Mais avouez que de nos yeux plus adultes, cela était assez cocasse. Laure n'y connaissait rien, tout comme Ludwig. Leur innocences respectives étaient rafraichissantes, car les deux n'étaient pas très doués dans le domaine de l'amour. Tout deux jeunes, Ludwig étant un demoiseau d'une grande famille, mais ne connaissant pas forcément beaucoup en amour, étant donné que tout les Von Wittelsbach avaient quand même des éducations relativement asceptisé, et Laure, qui était qu'une servante, un outil à ses propres yeux... Donc, en gros, on avait deux gros boulets en amours, qui n'y connaissait rien, mais c'était mignon tout plein... Quoi ? Cela casse un peu le mythe ? Possible... Mais avouez que ce n'est pas totalement faux... Non ?

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo

avatar
Messages : 409
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 17
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Dim 11 Mai - 14:39

Ludwig était toujours en face de la grande Hiverne au regard glacial. A son air naturel, elle ne devait pas avoir ressenti la gêne qui habitait son petit frère en cet instant. Il aurait juste voulu vite s'enfuir pour... et bien, il ne savait pas tellement où aller ni pourquoi. Mais tout ce qu'il voulait c'est ne plus être ici, à discuter de cela. Plus ils parlaient, plus Hiverne aurait des chances de découvrir ne serait-ce que quelconque détail à propos de l'affaire Ludwig & son-amoureuse-qui-doit-être-gardée-top-secrète. C'est qu'après tout, Laure était SON trésor. A lui, et à personne d'autre ! Et cela prenait des proportions gigantesque dans son esprit... Il avait quand même réussi à se grillé tout seul en pensant que sa grande sœur comprendrait...

« Papa s'en ficherait mais Maman t'égorgerait vif. Et j'pourrais hériter de ta chambre et tes instrument. Je suis sur que Bob et Jaden aimerait ça une fois grand. »

Le blondinet se figea sur place. Pas ses instruments... Elle avait raison tout de même raison. Mais elle devait absolument garder le secret pour elle ! Elle devait garder le secret... Il n'avait jamais parlé de cela à ses parents. Mais... peut-être qu'il devait le faire ? Du moins juste à son père ? Non. Ce serait trop dangereux, au cours d'une conversation entre les deux adultes, on en viendrait forcément aux dernières nouvelles, et il ne saurait pas tenir sa langue. Et puis... il avait trop peur de leur regard ! Ils ne comprendraient sûrement pas... Qu'est-ce qu'ils y connaissent eux ? Raaah que l'adolescence est pénible quand même !

« Je plaisante bien sur. Amuse-toi bien avec elle. Mais s'il te plaît, ne te laisse pas embobiner. Toi, la fille...
-Oui ? »

Ludwig eut un petit sursaut lorsque Laure répondit. Elle voulait lui faire peur, certes, mais lui craignait qu'elle ait tellement peur d'elle qu'elle n'ose plus la voir... Bon avec le nom qu'elle porte, c'est clair qu'elle n'était pas chaleureuse, mais cela ne venait pas seulement de là... Elle y était habituée, avec les affaires familiales et plein d'autres problèmes que Ludwig ne pouvait pas comprendre et auxquels il ne voulait pas être mêlé... Paperasse quoi. Hiverne regardait toujours Laure de ses yeux froids. Mais qu'allait-elle lui faire ?

« Sache qu'on n’abîme pas un Von Wittelsbach. »

Le musicien ravala un soupir. Il avait cru qu'il se serait passé pire. Hiverne s'en alla enfin, laissant les deux petits tourtereaux seuls. Laure gardait son regard consterné. Ludwig avait du mal à savoir si elle était choquée ou si elle l'avait bien pris... En y pensant, il ne devait pas l'avoir vu changer d'expression de visage depuis qu'il l'avait rencontrée.

« Laure n'a pas très bien compris, elle doit l'admettre. »

« Oh euh... ne t'inquiète pas, ce n'est rien...»

Elle ne dit pas cela avec un air de tristesse... Elle était vraiment sérieuse ! Comme lorsqu'on regardait un problème de Maths trop compliqué... Décidément cette fille était trop bizarre, mais Ludwig s'y faisait plutôt bien. En fait, il trouvait cela plutôt mignon. Après l'avoir admiré alors qu'un silence plutôt gainant s'installait, il marchait en direction des escaliers espérant que personne ne le voie. Il fit signe à Laure de l'accompagner.

« Où amenez-vous Laure ? Cela l’intéresse. Vous l'amenez dans votre chambre ? »

Hum... ce n'est pas un peu rapide alors qu'ils viennent de se rencontrer ? En même temps, ils sont si jeunes... Cette remarque de Laure si innocente, ils ne doivent sûrement pas savoir ce qu'ils font. Et puis non, ce n'est pas ce qu'avait prévu Ludwig de toute façon. Il comptait y aller depuis le début de la fête, puis de Sylvia à la bouteille d'alcool jusqu'à Laure et Hiverne... Tout cela l'avait détourné de son objectif principal : fuir cette fête.

« J'ai vu que tu prenais des notes tout à l'heure, tu dois aimer écrire et lire ? Viens on va à la bibliothèque ! »

Au premier étage, on pouvait trouver diverses salles communes, comme des bureaux, salles à mangers, ou des salons. La bibliothèque se trouvait également ici. Il passa par un large couloir vitré donnant vue sur le lac d'Atalanopolis. Au milieu du couloir se trouvait une petite allée perpendiculaire et au bout se trouvaient deux grandes portes. Ludwig poussa un des battants qui s'ouvrit sur une salle immense. Au milieu se trouvait une cheminée, mais les radiateurs chauffaient la salle maintenant. On l'allumait seulement pendant les saisons froides.  Les étagères étaient remplies de livres et au fur et à mesure qu'elles montaient, les livres paraissaient de plus en plus petit.

« J'aime bien venir ici, c'est très calme, ça permet de se reposer un peu...  »

Il ajouta en chuchotant avec un mélange de fatigue et de soulagement :

« Et aussi d'échapper à la foule quand on donne des réceptions... »

.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Mar 13 Mai - 9:40

Maintenant qu'il avait quitté Hiverne, la jeune demoiselle aux cheveux couleur blanc d'oeuf, histoire de changer des métaphores du temps, se demandait où ils allaient. Bien sur, dans sa logique de jeune fille, elle avait d'abord penser à la chambre, logique qui était en même temps au jeunes demoiselles, et aux plus vieux, mais les raisons disons de ce choix était bien différents suivant les âges... Mais ne développons pas ce côté, car ce n'était pas trop adapté pour un forum tout âge, et pour deux jeunes tourtereaux, qui n'ont pas non plus le bonne âge, pour qu'on commence à parler de tout ça ! Donc, euh, où en étions nous, avant que je fasse des lignes de RP qui ne servait pas à grand chose, à part faire des plus grands, et plus joli paragraphe, et surtout, à manquer de me faire virer du forum pour obscénité ? Et bien, tout simplement, que Laure se demandait bien ce que voulait faire Ludwig; De nature passive, elle ne proposait pas vraiment quoique ce soit, ne voulant pas donner trop son opinion. En effet, la servante avait peur que cela passe mal, étant donné qu'elle n'était qu'une servante. Avait-elle le droit, comme ça, de faire des propositions ? Non, en théorie, elle ne devait que suivre ce qu'on lui demandait de faire.

« J'ai vu que tu prenais des notes tout à l'heure, tu dois aimer écrire et lire ? Viens on va à la bibliothèque ! »

En effet, l'accros aux notes qu'étaient la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige, était souvent entrain de lire et écrire, c'étaient des activités qu'elle appréciait très fortement ! C'était même les principales activités de loisir de la demoiselle aux cheveux couleur neige, car elle n'avait pas grand chose en général à faire d'autres, étant donné que soit, elle était en mission pour ses maîtres, soit elle ne faisait rien... Et oui, pas super excitant la vie d'une servante. On devinait presque pourquoi Laure demandait si souvent des missions, car autrement, elle ne faisait littéralement rien, ce qui était pour n'importe qui littéralement intenable ! Mais Laure arrivait à tenir. Mais la question était surtout pour combien de temps ? Ne risquait-elle pas à un moment, la pauvre gamine de littéralement craquer, et ne plus tenir ? Faire un nervous break-down, comme disent, nos amis british ? Et bien, c'était une très bonne question, qui méritait sans doute une réponse, mais le problème, c'est que tout tenait littéralement des forces de la demoiselle ! Si elle était tenace, elle pouvait encore tenir longtemps... Mais rien ne prouvait qu'elle n'allait pas sombrer littéralement dans la folie, au moindre moment. Mais cessons de voir aussi sombrement la vie...

« J'aime bien venir ici, c'est très calme, ça permet de se reposer un peu...  »

« Laure voit. »

Le calme. C'était toujours ce qui était agréable. Mieux valait le calme que le bruit, aux yeux de la jeune demoiselle. Ce n'était pas courant qu'à cette âge, on tombe en même temps sur deux personnes préférant le calme à l'agitation, en général, c'était plutôt l'inverse, et la courbe s'inversait peu à peu que les années tombaient sur les différentes classes des populations. Ludwig déclara alors, rapidement après sa première déclaration :

« Et aussi d'échapper à la foule quand on donne des réceptions... »

« Ca, Laure vous comprends totalement. Elle préfère le calme et la tranquillité. Bien trop souvent, tout le monde est surexcité, et ça parle fort. »

En effet, Laure était quelqu'un de l'ombre. Dans la Team Magma, elle préférait largement être discrète, et qu'on la laisse tranquille. Là, bien trop souvent, le problème, c'est qu'on tentait de la montrer, de toute les forces de tout le monde... Pourquoi ? Elle n'était qu'une servante. Elle ne comprenait pas l'intérêt d'être toujours à la lumière, comme on voulait trop souvent qu'elle soit. Sérieusement, en plus, cela, à ses yeux, baissait grandement son efficacité Elle était beaucoup plus utile véritablement dans l'ombre, tranquillement, prêt à sauter sur sa proie, l'assassiner, ou faire ce que ses maitres demandaient, plutôt qu'autre chose... Damnit ! Mais comme toujours, en bonne servante de la Team Magma, elle ne pouvait pas se plaindre, et acceptait largement ce que ses maîtres lui demandaient de faire. Ils voulaient qu'elle soit dans la Lumière, et bien soit, de toute façon, elle n'avait pas le choix. Mais là, ce n'était pas le sujet d'aujourd'hui. Enfin, si mais non. Elle avait d'autres choses à dire. En effet, voyant l'immensité de la Bibliothèque des Von Wittelsbach, la demoiselles aux cheveux de neige déclara tranquillement, mais avec un léger ton impressionnée :

« Que de livres. Laure n'en n'avait jamais vu autant. C'est impressionnant. Elle doit en prendre compte et le noter dans son carnet; C'est impressionnant. »

Laure était en effet, une servante, et elle devait avouer que les Magmas, avec tout le respect qu'elle devait et pouvait avoir pour eux, et bien... Ils n'étaient pas du tout respectueux de la lecture. Pas du tout même ! Sérieusement, elle ne voyait que très rarement de's libres littéralement circuler, chez les différents membres de la team Magma, et la plupart des livres qui y étaient, avait déjà été lu par la demoiselle aux cheveux couleur cendre volcanique mais en un peu plus blanc. Ouais, je commence à perdre ma capacité à faire des métaphores cohérentes, donc, on va continuer sur la neige. La plupart des livres étaient surtout des livres de fictions, des moyens de détentes. Ce qui était plutôt cohérent, quand on y pensait une petite seconde ! C'était là, notre chère demoiselle aux cheveux blanc qui abusait un peu. C'était bien les fictions ! Ainsi, pendant que Laure s'approchait des différents livre, elle passa lentement le doigt sur les couvertures des différents ouvrages présents et rangé par ordre alphabétique des Von Wittelsbach, et commença à déclarer d'une voix monocorde, tout aussi sans émotion que d'habitude :

« Un. Deux. Trois. Quatre... »

Attendez... Quoi ? Laure était véritablement... Entrain de compter ? Et oui, notre demoiselle aux cheveux couleur neige, venait de commencer à compter les livres, par curiosité intellectuel. Et bien, on pouvait dire que notre chère Laurinette, devait maintenant littéralement avoir l'étiquette « étrange » sur la tête, au yeux de Luwig. Bien sur, cela n'était qu'une théorie, mais quand même ! Elle était entrain de compter littéralement ! Résumons ce que le pauvre Ludwig venait de littéralement endurer. Laure avait quand même entrer chez lui illégalement, pendant une fête, où elle se cachait dans une plante, et après, il se retrouvait confronté à sa soeur à cause d'elle... Et maintenant que les deux étaient enfin un peu tranquille, voilà qu'elle commençait à faire quoi ? Et bien à compter les livres de sa bibliothèque ! Là, elle était à 67. Comme quoi, cela allait vite, quand on comptait rapidement ! Pauvre Ludwig... Mais après tout, parfois, c'était l'étrangeté d'une personne qui nous plaisait ! Rappelez-vous du film Scott Pilgrim VS The World ! C'est classique ! Mais ce n'était pas le sujet... D'ailleurs, il était temps maintenant de finir. En effet, c'était la fin de cette réponse. La suite au prochaine épisode !

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Ludwig/Eleonora V. W.
In love with an Echo
In love with an Echo

avatar
Messages : 409
Réputation : 2
Date d'inscription : 22/10/2013
Age : 17
Localisation : Menant une grande bataille pour son âme soeur
Autres Comptes : Chara Levareeds, Marth Lowell

Informations du personnage
Âge: 14
Alignement: Resistance
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Mer 9 Juil - 13:38


« Laure voit. »


Elle continuait de parler d'elle à la troisième personne... C'était très troublant... Pourtant elle utilisait souvent des mots compliqués, donc l'hypothèse de la non-maîtrise de sa langue était à exclure... Ce qui est intéressant de voir chez Ludwig quand il écoute quelqu'un, c'est son esprit analytique qui fait plus attention à la façon de formuler quelque chose que le fond des paroles. La forme n'est pourtant pas plus importante. Mais à force d'entendre tout le temps les mêmes choses, il avait essayé de voir les contacts sociaux sous un autre angle. Cela lui réussissait plutôt bien avec Laure. Il parviendrait peut-être à la connaître plus vite, et mieux surtout.


« Ca, Laure vous comprends totalement. Elle préfère le calme et la tranquillité. Bien trop souvent, tout le monde est surexcité, et ça parle fort. »

C'est drôle, malgré le détachement de ses émotions et de ses paroles et ses gestes, dans ce qu'elle venait de dire, on pouvait quand même sentir de l'empathie. Cela faisait un peu bizarre à Ludwig... C'est comme parler à un robot avec un cerveau et un cœur. Ouais bon, dit comme ça, c'est pas très valorisant pour Laure, mais je suis nulle en métaphores poétiques. Enfin, pour dire que Laure, malgré son apparence de marionnette, peut montrer ce qu'elle ressent... à sa façon. Elle venait de dire qu'elle le comprenait. Ils partageaient quelque chose. C'était étrange, se disait-il. Mais dans un sens, c'était vraiment positif.

« Que de livres. Laure n'en n'avait jamais vu autant. C'est impressionnant. Elle doit en prendre compte et le noter dans son carnet; C'est impressionnant. »

Il se demandait si elle s'émerveillait autant pour de simples choses. Peut-être du fait de son statut de servante, elle n'avait pas accès à grand chose. Peut-être était-elle mal payée ? C'est vrai que le nombre incroyable de livres étaient disposés sur les étagères, elles-mêmes montant jusqu'en haut du plafond, ainsi donnant l'impression qu'ils nous dominaient de leur haute taille lorsqu'on se plaçait vraiment tout en bas. Se dire que tous ces livres renfermaient une quantité immense de mots qui pouvaient durer des siècles et des siècles si on en prenait soin. Les livres étaient sacrées pour Ludwig. Il ne touchait que rarement les plus haut, préférant ceux d'aventures, mais ils avaient tous une certaine valeur pour lui. Ce qui avait l'air d'être un sentiment partagé avec Laure.

« Un. Deux. Trois. Quatre... »

Ludwig fixa Laure un instant. Si elle continuait comme ça, cela prendrait des jours et des jours ! Il y en avait tellement... Il se souvint que ses domestiques avaient déjà fait l'inventaire de tous ce qu'il y avait dans cette maison. Y compris les livres. Il pourrait très bien aller chercher les comptes pour elle et éviter de lui faire perdre un temps fou. Mais il ne savait pas très bien ce qu'elle voulait... Peut-être qu'elle voulait juste les compter simplement pour le plaisir de le faire alors la réponse ne lui servirait à rien. Peut-être qu'elle s'ennuyait et qu'elle s'énerverait si Ludwig l'aidait ? Ou avait-elle besoin d'un simple sentiment d'achèvement si elle parvenait jusqu'à la fin... ? Il se contenta d'une simple réponse qui pourrait concilier ses suppositions.

« Il doit y en avoir des milliers... Tu ne pourras jamais tous les compter ! »

Au fond, ce qu'il se demandait, c'était surtout pourquoi Laure agissait ainsi. Il se dit que peut importe combien de supposition il ferait sur elle, il n'arriverait jamais à la comprendre. Suffit de voir combien de fois j'ai utilisé le mot "demander" en parlant de Ludwig, Laure et source naturelle de question pour lui ! Un véritable mystère vivant... !

.:-------------------------:.

Revenir en haut Aller en bas
Laure Dexila
Ex-assassine Magma
Ex-assassine Magma

avatar
Messages : 694
Réputation : 10
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 22
Localisation : Laure cherche.
Autres Comptes : Archibald Park = Aria Cantore = Sylvia Von Wittelsbach = Andea Capaldi = Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 13 ans
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: C'est la fête ! Mer 9 Juil - 15:03

Ainsi, la jeune fille, tranquillement et toujours avec Ludwig, les deux jeunes enfants étaient ensemble dans la grande bibliothèque des Von Wittelsbach. Celle-ci montrait l'importance aux yeux de la famille des Von Wittelsbach de la culture, et pas conséquent, du travail. On disait souvent des Von Wittelsbach qu'ils étaient des aristocrates. Socialement, enfin, en terme de Sociologie, ce n'était pas vrai. Peut-être que le nom disait effectivement qu'ils étaient de l'ordre de l'Aristocratie, milieu social qui existe même dans les Républiques, au grand étonnement de beaucoup... Les Von Wittelsbach était une famille sociologiquement Bourgeoise, qui valorisait avant tout, et par dessus tout une chose : Le Travail. Le travail avant toute chose. La Bibliothèque était un reflêt de cet amour du travail, de l'ordre, et de la Raison, comme l'avait rêvé pendant longtemps Voltaire, et d'autres grands Philosophes du même style, et surtout de la même période, qui avait grandement affluencé tout la période Moderne, à tel point, qu'on les considère encore aujourd'hui comme ceux qui ont illuminés l'Europe et le monde, d'où leur nom... Les Lumières. Laure comptait ainsi le nombre d'ouvrage de ce Temple du Savoir, quand Ludwig déclara :

« Il doit y en avoir des milliers... Tu ne pourras jamais tous les compter ! »

« Oh. C'est dommage. Mais il est vrai que votre déclaration est sans doute loin d'être tord. »

En effet,vu le nombre de livre, Laure en avait encore pour des heures. Elle était assez tenace, et têtue comme jeune fille, mais là, visiblement, elle avait comprit qu'elle n'avait pas à le faire. Alors, descendant d'un tabouret qu'elle venait de déplacer pour mieux compter les livres qui étaient sur une étagère trop haute pour la petite taille de la jeune fille aux cheveux blanc, elle se dirigea vers le fameux Ludwig, et s'installa alors à ses côtés, tranquillement, sans rien dire, ni même bouger. Juste comme une ombre, une statue de glace qui s'installait aux côté de son interlocuteur pour le moment encore muet. La jeune fille était toujours comme d'habitude. Ses cheveux blancs n'étaient pas de la première propreté, et avaient énormément de noeuds, on devinait qu'elle ne devait pas s'en occuper régulièrement, tandis que son grand manteau blanc et bleu, avait toujours des légères preuves qu'elle avait plus d'une fois fait couler l'hémoglobine, le tout sans aucune preuve et forme de pitié. Mais attention, cela restait quand même difficile de s'affirmer à soi-même, comme cela, que la jeune fille avait pût tuer des gens. Soudainement,

« Tient, cela sonne. »

Un. Deux. Trois. Trois dong. Puis, trois nouveaux. Cela fait six coup de cloche. Suivit d'un autre. Et encore un autre. Huit. Il en manquait encore trois dernier... Il était donc 23 heures. 23 heures tapantes ! Et bien, cela faisait tard pour des enfants, les enfants à cette âge, ça doit se coucher tôt ! Sauf qu'en général, c'est des rebelles à cette âge, et il est totalement impossible de ne serait-ce rêver qu'il accepte de se coucher tôt ! Surtout alors qu'il n'est que 23 heures ! Mais Laure et Ludwig étaient des enfants sages, eux non ? Bref, je suis entrain de digresser, comme toujours. Laure écoutait, tranquillement, tout les coups de cloches qu'on pouvait entendre, cloches qui devaient sans aucuns doute venir de la ville d'Atalanopolis qui n'était pas extrêmement loin : Elle n'était qu'à quelques pieds du grand Manoir des Von Wittelsbach. Pourquoi un tel intérêt sur la cloche ? Et bien, comme dans Cendrillon, ici, les coups de cloches semblèrent indiquer la fin de la fête pour l'une des personnes ici présente. Fêtes qu'ils avaient pourtant esquiver discrètement. 23 heure, pour la jeune fille, cela voulait dire une chose, et ainsi, celle-ci déclara alors à Ludwig, tranquillement, et d'un timbre de voix blanc :

« Il est déjà si tard ? Laure va devoir bientôt retourner à la base, ses maîtres seraient mécontent si elle reste trop longtemps absente. »

En effet, maintenant, dans les faits, sa mission était terminé. Pauvre Laure ! Elle n'allait pas avoir grand chose à dire, pour parler de sa mission, car grâce aux tournures, diabolique, de phrase de son interlocuteur, la jeune demoiselle aux cheveux couleur neige, avait cru ainsi que sa mission avait été achevé beaucoup plus rapidement que prévu ! Ce qui fut une surprise pour elle ! Mais bref, tel Cendrillon qui n'avait pas le droit, si elle écoutait les bons conseils de sa Fée de dépasser l'heure de Minuit, Laure se rendait compte que cela faisait maintenant relativmeent longtemps qu'elle était dans le manoir des Von Wittelsbach. QU'allait dire ses Maîtres ? Elle devait vite rentrer donner un rapport. Mais d'un autre côté, elle n'avait pas spécialement envie de quitter le fameux Ludwig. Elle ne savait pas trop quoi dire sur lui... Elle ne savait même pas trop quoi penser sur lui... Mais il y avait quelque chose qui faisait qu'elle s'était attaché à lui, elle appréciait le fait... Et elle n'avait pas spécialement envie de partir;.. Mais elle n'avait pas le choix de toute façon. Les ordres des maîtres avant tout.

.:-------------------------:.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est la fête !

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est la fête !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Hoenn :: Atalanopolis-