Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

"La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green]

Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Dim 2 Oct - 14:56

Il était à peine huit heures, mais l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, n'est-ce pas ? Alexander Strauss marchait à travers les couloirs du grand Quartier Général de la Team Rocket. il venait de quitter son appartement privé intégré au bâtiment souterrain, car effectivement, il était plus prudent pour sa sécurité de vivre ici, caché, plutôt que de prendre un logement normal à Illumis, pour le moment du moins. Son évasion à Kanto était sans doute ignorée par les habitants de la lointaine Kalos, mais on n'était jamais trop prudent. Il se plairait pourtant bien à visiter cette nouvelle région où il allait vivre, qu'on décrivait comme le pays du bon goût et de la mode, nul doute que Strauss, avec son goût pour la beauté sous toutes ses formes, prendrait grand plaisir à s'y balader. Mais cela serait un loisir, et du temps pour le loisir, il n'en avait plus beaucoup en ce moment. Il n'avait même pas le temps de reconstituer sa précieuse collection, c'est dire ! Il pourrait presque s'en plaindre, mais c'était toujours infiniment mieux que de pourrir derrière les barreaux. L'homme aux cheveux bleus entra donc à l'intérieur de son bureau, une pièce assez spacieuse, où trônaient sur les murs divers tableaux de grands artistes. Le bureau était également très beau, et un fauteuil majestueux était placé devant, ainsi que deux autres légèrement moins grands situés de l'autre côté, destinés aux éventuels invités. Il y avait également de l'autre côté de la pièce une table basse en verre entourée de quelques fauteuils plus confortables que ceux du bureau, pour les rendez-vous ou les discussions plus décontractés. Enfin, un petit meuble situé non loin, contenant diverses bouteilles d'alcool et autres gâteaux apéritifs. Alexander amènerait bien ici quelques Rockets particulièrement charmants, filles ou garçons, tant qu'ils étaient beaux... Mais ce n'était pas le moment !

Le Second s'installa plutôt à son bureau, sur lequel trônait une pile de dossiers qu'il allait continuer à étudier soigneusement. Pourquoi donc cette masse de travail ? Et bien n'oubliez pas qu'Alexander était désormais le "chef" de la Team Rocket, désormais ! Puisque le grand Giovanni était passé pour mort depuis la tragique bataille de Volucité, et qu'il lui avait demandé d'occuper cette fonction temporairement. Le noble Rocket en était honoré, bien qu'il doute n'être jamais à la hauteur du grand Boss, de sa prestance, de sa classe, de son génie, mais il allait compenser cela par un travail acharné, soyez-en assurés ! Et donc, il se devait de connaître tout ce qu'il y avait à savoir de la Team Rocket, ses agents, son ressources financières, ses plans divers et variés, ses opérations secrètes, et les menaces qui planaient sur elles, il devait tout savoir. C'est pourquoi il lisait les dossiers élaborés par Matori, qui devait être la seule à bosser encore plus que lui au sein de l'organisation en ce moment. C'était peut-être un robot, qui sait ? Elle était tellement froide et impassible, mais aussi très efficace, alors il n'allait pas trop la critiquer non plus. Bref, le cher Alexander terminait de lire un dossier sur l'argent récolté par la mafia au cours du dernier mois, qui était plutôt encourageant, la défaite de Volucité ayant coûté cher en hommes ne semblait pas avoir été fatale au groupe mafieux, qui continuait ses activités lucratives dans l'ombre. Une fois lu, il posa le dossier avant de s'apprêter à en commencer un autre. Il soupira... ses journées étaient bien répétitives ces derniers temps, même si c'était pour la bonne cause. Il faudrait qu'il trouve le moyen de se détendre prochainement, sinon, il allait avoir un burn-out. Son regard dévia, puis se posa sur un coin du bureau, sur un post-it vert où était écrit :


''Alors comme ça, à 3h32 du matin on bosse pas ?
M'en veux pas, j'savais pas comment commencer ce mot. Donc, désolé pour l'autre fois dans le bureau du Boss ! Faut qu'on soit professionnel, tu vois ? Et c'est tout ce que j'avais à dire.
                                                                                                                  Green.''


Alexander avait trouvé ce post-it sur son bureau il y avait de cela quelques semaines, mais il n'avait pas revu Green depuis. Pourtant, ce message de la part du châtain l'avait bien surpris, il ne l'en aurait jamais cru capable. Evidemment, le Boss leur avait ordonné de faire la paix, mais vu comment le Maître de Kanto et Johto lui avait parlé la dernière fois, Alexander s'était préparé à faire le premier pas. Quelle agréable surprise donc, que de trouver ce petit message de réconciliation éventuelle. Bon, il y avait toujours un petit côté provocateur, à dire que Strauss ne bossait pas en pleine nuit, mais le Second n'allait quand même pas bouder son plaisir. Au moins, les choses étaient en bonne voie pour une meilleure entente entre eux deux, c'était déjà ça. Enfin, du moins si Green daignait pointer le bout de son nez au QG, puisque cela faisait quelques temps qu'il n'était pas revenu. Attendait-il que Strauss aille à sa rencontre au Plateau ? Ce serait dangereux pour lui de retourner à Kanto en ce moment... Mais en tout cas, dès qu'il reverrait ce cher Green, il ferait de son mieux pour apaiser leur conflit, dans l'intérêt supérieur de la Team Rocket, et comme le souhaite le Boss. Alexander reconnaissait déjà à Green son utilité, sa puissance avec les pokemons, capable de rivaliser avec n'importe quel dresseur sans aucun doute, ce n'était pas rien, mais ça ne faisait pas tout pour autant, la puissance seule n'était pas suffisante... le comprendrait-il ? Très bonne question, mais ce n'était pas le sujet du moment pour Strauss, qui se replongea dans un dossier.

Et pas n'importe lequel, de dossier, puisqu'il s'agissait de celui concernant Adriel Drim, ce "Général" Plasma capturé d'ailleurs par Green, ce qui prouvait l'utilité de ce dernier. Un très beau garçon, mannequin, décidément, ces Plasmas attiraient la beauté, déjà qu'ils comptaient dans leurs rangs la charmante Camilla. Dommage qu'il n'attiraient pas l'intelligence ou la talent, par contre, puisque ce "Général" - c'était quoi ce rang au combien ridicule pour un gamin de vingt ans ? - avait été capturé en bonne et due forme. Alexander n'avait pas encore eu le temps de parler à ce Plasma, mais tâcherait de le faire bientôt, avant son interrogatoire par Aaron qui risquait bien malheureusement d'altérer sa beauté, dommage. Et pour le moment, comme le disait le dossier, Adriel était relativement bien traité dans une cellule de la base, et resterait là aussi longtemps que nécessaire, de toutes façons, ces chevaliers écolos qu'étaient les Plasmas ne pouvaient pas savoir que les Rockets étaient derrière son enlèvement, puisque Green ne s'était pas présenté comme tel avant de le capturer. Bon point encore pour Green, vous voyez, Alexander peut être gentil ! Voyons voir s'il allait l'être en personne face au Maître du Plateau Indigo, et comment il allait réagir en voyant ce dernier désormais bien différent de la fois où ils s'étaient rencontrés... cela promettait d'être intéressant.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Dim 2 Oct - 19:35

Kalos ! Apparemment inspirée de notre si belle France (à vous de voir si c'est ironique ou non), elle était éclairée en son centre (enfin à peu près..) par Illumis, la ville-lumière ! Mais, partout où il y a de la lumière, il y a de l'ombre. La lumière attire l'ombre, et l'ombre attire la lumière. Alors malgré la Tour Prismatique qui brillait de mille feux le soir, et qui resplendissait en plein cœur que la capitale Kalosienne, avait aussi ses zones bien moins lumineuses et où rentrent bien moins de clarté ! Comme dans le QG de la Team Rocket, par exemple ? Exactement. C'est sûr que s'il y a bien un lieu qu'on associerait pas à la lumière, la pureté et toutes ses sottises niaises, c'était bien là ! La Team Rocket n'a pas été bâtie par des anges, et ce ne sont pas des anges qui y sont encore à ce jour, et ça n'était pas véritablement prêt de s'arrêter. Vous imaginez vraiment une Team Rocket souhaitant la paix universelle ? Beuurk, elle tomberait presque – j'ai bien dit ''presque'' – aussi bas que les Skulls.. Et puis ça serait nul ! On a déjà les Plasmas qui font les gentils, alors non ! Et puis sinon tout mon paragraphe ombre/lumière tomberait à l'eau.. Et puis, vous voulez associer Volucité et paix ? Vous faites ce que vous voulez hein !

Surtout qu'il n'y avait pas vraiment de personne en paix dans la Team Rocket, et encore moins Green. S'il y en avait bien un qui n'était pas véritablement paisible actuellement, c'était bien lui ! Il était toujours horriblement tourmenté par le passé – et je ne radoterai pas le pourquoi du comment –, et toujours aussi peu motivé à vivre, exister, et donc logiquement à faire passer le temps ou le tuer. Toute sa vie n'était qu'un insoutenable ennui, une effroyable pesanteur qu'il portait quotidiennement dans la poitrine. Pour tenter d'y remédier, il comptait enfin s'occuper de ces obscurs, pour lui. De base, c'était pour réparer sa faute involontaire, mais là, ça n'avait plus rien à voir, c'était juste une façon de combler de manière matérielle le manque d'une personne. Ce qui est totalement débile, je le conçois, mais quand on est désespéré comme lui, qui ne tente rien n'a rien. Et puis sa fortune n'allait pas se refaire toute seule.. Alors c'était parti. Il devait charbonner ! Bon, il n'en avait ni l'envie ni la volonté, mais fallait bien qu'il foute quelque chose de sa vie.. Et pour cela, Green avait besoin de l'aval de Giovanni. Sauf qu'il n'est pas complètement con, et que se pointer dans le bureau de ce dernier tournerait véritablement en un horrible interrogatoire car il ne pouvait pas cacher ce qui se voyait. Heureusement pour lui, il y avait une option : Alexander. Bon, ils n'avaient pas été en très bons termes – pour ne pas dire qu'ils ne l'étaient pas du tout – lorsqu'ils s'étaient vus, mais il y avait eu quelques péripéties entre temps.. Et puis sans lui il était un peu dans le brin.

Adriel et tout ce petit bazar était loin de ses pensées, tout comme les derniers événements, tous autant qu'ils étaient ! Le post-il qu'il avait pu lui laisser aussi, à vrai dire. Et pour tout dévoiler, il comptait juste venir, demander l'autorisation et se barrer aussi vite qu'il était venu au QG. Il n'avait pas envie de s'éterniser ici ou pire, de croiser Giovanni ! Enfin c'est pas trop pour sa vie à lui qu'il s'inquiétait, mais à celle qui l'avait rendu dans cet état s'il lui en parlait ! Et il s'enterrerait encore plus en disant que ce ne sont pas ses affaires ! Vous imaginez ? Un vrai carnage..  Alors, tandis qu'il se déplaçait dans le QG Rocket, il avait une boule au ventre. Au moins, ça n'était pas qu'une coquille vide, c'est bien non ? Peur de le croiser et de devoir se justifier. Surtout qu'il n'était pas vraiment discret, il se baladait sans aucune capuche ou truc de ce genre, juste une allure lente et les mains dans les poches. Il s'était probablement fait voir, mais qu'est-ce qu'il s'en foutait, après tout. On pouvait bien balancer ce qu'on voulait sur lui, ça lui passait tellement au-dessus de la tête.. Déjà que de base il s'en fichait alors là, j'vous raconte pas ! Le Maître se baladait (ou errait) dans les couloirs, tous aussi interminables les uns que les autres ! Il savait très bien où se trouver le bureau du Second, sauf que le fait qu'il aille à deux à l'heure rendait le trajet affreusement long. Tête basse, toujours perdu dans ses pensées avec un visage des plus neutres, il finit par atteindre la fameuse porte de son bureau. Après avoir soupiré, Green toqua deux fois avant d'ouvrir la porte sans entendre de ''Oui, entrez'' ou une formule dans le genre, soit parce qu'il n'y en a pas eu soit parce qu'il ne l'a pas entendu.. Quel premier cliffhanger insoutenable ! En ouvrant qu'à 30° la porte, il foula donc le sol de l'antre du Second:


- Salut, Alexander.. J'voulais juste te demander un truc..

Une voix loin d'être agressive, encore moins provocatrice, et d'une neutralité presque effrayante. Tout son visage était peu expressif (oui je sais, je l'ai déjà dit plein de fois mais j'adore le décrire quand il est comme ça), ses yeux entre-clos sous lesquels se dessinaient de magnifiques cernes, un début de barbe régulier et une coiffure.. Comment la décrire ? Vous la verrez bien assez tôt avec la barbe, de toute façon ! Mais si vous voulez, j'ai le modèle sous le coude, pour que vous vous imaginiez, car j'vous jure, c'pas descriptible ! Tout ce que je peux vous dire c'est qu'ils sont partiellement attachés. Partiellement ? Bawi, j'vous l'ai dit, c'est indescriptible ! Bref, on avait l'impression d'avoir un néo-Green, car c'était un tout.. Rien à voir avec celui qui faisait attention aux moindres détails de son apparence, là il avait plus l'air d'un dépravé ! Surtout qu'il avait encore la ciselure de la cravache au niveau de son cou – ainsi que d'autres hématomes un peu moins visibles – et les bras défoncés, même si petit à petit ça commençait à s'en aller aussi. Vestimentairement, ça allait ! Il avait un t-shirt noir et un slim gris, avec des baskets rouges. Qu'importe ! Green s'avança donc vers le bureau d'Alexander, qu'il regardait sans véritablement regarder. Pfufufu, il avait changé, l'arrogant égocentrique ? Mais comment que pourquoi donc ? Après s'être avancé jusqu'au niveau du bureau, il lui tendit la main – décidément, quelle politesse ! – , avant de lui demander, en jetant un bref coup d'oeil sur les fauteuils dans son dos:

- J'peux?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Dim 2 Oct - 20:32

- Salut, Alexander.. J'voulais juste te demander un truc..
"Oh, Bonjour... Green."

Oui, il y avait eu un petit silence entre le "bonjour" et le "Green", car il avait fallu un instant de réflexion pour reconnaître le jeune homme, même si on savait que c'était le rival de Red rien qu'au son de sa voix (et aussi car il rentrait sans même en avoir reçu l'autorisation). Mais même cette voix semblait différente, moins méprisante, moins agressive, neutre, comme si Matori s'était emparé du garçon. Heureusement que ce n'était pas le cas, me direz-vous ! Et en dehors de cette voix, et bien il y avait bien d'autres choses de changées, à commencer par cette petite barbe, ce qui faisait perdre son air d'adolescent au jeune homme. Alexander n'avait rien contre les barbes, mais là, tout de même, elle n'était pas soignée du tout, ça faisait peine à voir. L'autre grosse différence au niveau de la tête était évidemment les cheveux qui étaient... attachés. Enfin, une partie du moins, tant il en avait, et le résultat n'était pas fameux, honnêtement. Quant aux vêtements... bon, le T-shirt et le jean n'étaient pas de trop mauvais goût, mais ces chaussures rouges... quelle horreur. Rouge en plus, comme la couleur de son célèbre rival, cela rendait ça cocasse, mais Alexander garderait cette réflexion pour lui. Et pour finir le tableau, le jeune homme arborait des traces de blessures au bras et au cou, ce qui ne l'arrangeait guère. Bon, il restait quand même assez beau, gâté par la nature il fallait bien l'avouer, mais cet air négligé n'était pas du tout du goût de Strauss. Bon, après, il n'allait pas tenter de le séduire, je vous rassure, car il avait lu dans son dossier que Vert était plutôt amateur de femmes - beaucoup de femmes -, mais quand même, il avait bien le droit d'avoir un avis. Green s'avança alors vers le bureau, l'air on ne peut plus neutre, et lança :

- J'peux?
"Bien sûr. Je me demandais quand tu allais te montrer après ce petit mot, ajouta-il en faisant un petit signe de la tête vers le post-it vert.

Et oui, le fameux post-it, mais est-ce que Green était là pour ça, au juste. Il l'avait dit en entrant, il était là pour lui demander quelque chose, peut-être qu'il avait totalement oublié ce post-it, il fallait dire que cela datait de plusieurs semaines. Or donc, Green s'assit en face d'Alexander qui se demandait encore si ce jeune homme était bien le même que celui qu'il avait rencontré dans le bureau de Giovanni. Celui qu'il avait rencontré était d'abord soigné physiquement, il fallait l'avouer, mais surtout il avait une personnalité bien différente. Arborant son éternel sourire goguenard, irrespectueux envers tout le monde, presque méprisant, d'une arrogance sans bornes, capricieux comme un gamin mal élevé... vous l'aurez deviné, Alexander n'était absolument pas fan de ce caractère de sale gosse, et n'était donc pas mécontent de ne pas le voir aujourd'hui mais ça n'enlevait rien à sa surprise. Il avait devant lui un visage neutre, impassible, sans expression, comme déprimé. Le Second ne put s'empêcher de dire à voix haute le fond de sa pensée, en essayant de le faire subtilement :

"Tu m'as l'air bien changé depuis la dernière fois... S'est-il passé quelque chose ?"

Question réthorique bien sûr, il avait évidemment dû se passer quelque chose pour que le jeune homme se comporte de cette façons. On ne changeait pas de personnalité du jour au lendemain, ça se saurait ! Qu'avait-il bien pu se passer ? Giovanni y était-il pour quelque chose ? L'aurait-il puni d'une façon ou d'une autre ? Ce qui, entre parenthèses, serait bien mérité étant donné le comportement du jeune homme dans le bureau du Boss, mais une punition ne pouvait changer quelqu'un aussi drastiquement. Autre chose, donc ? Une défaite dans l'un de ces matchs que le garçon affectionnait tant, à l'instar de tous les dresseurs ? Non, peu probable, si jamais un Maître avait été remplacé, ça aurait fait la une de tous les journaux. Un drame personnel, donc ? La mort de quelqu'un qui lui était proche ? Mais avait-il au moins des proches ? Pas si l'on en croyait son dossier, mais il pouvait très bien en cacher après tout. Bref, toutes ces hypothèses n'avançaient pas beaucoup Alexander, qui était quand même curieux de ce changement d'attitude. D'autant que Green restait l'un de leurs meilleurs agents et l'un des atouts de la Team Rocket, il fallait donc qu'il reste apte à continuer à aider la Team, et donc il fallait être sûr qu'il allait bien. Alexander se leva donc de son fauteuil majestueux et se dirigea vers le meuble. Après l'avoir ouvert, il prit deux verres ainsi qu'une bouteille de vin. Ouais, on est le matin, mais on s'en fout, car c'était l'intention qui comptait. Le Second revint donc au bureau, posa les deux verres, et les remplit en déclarant :

"Voilà un très bon cru, pour célébrer une meilleure relation de travail entre nous, comme le souhaite le grand Boss, dans l'intérêt de la Team Rocket."

Et oui, c'était surtout pour le fait de marquer une entente plus cordiale entre les deux hommes, un nouveau départ en quelque sorte après des débuts tumultueux. Alexander se rassit et but une gorgée de son vin, qui était plutôt bon, il fallait l'avouer. Est-ce que Green accepterait cette offre de paix ? C'était dans son intérêt également, s'il voulait avoir ses fichus pokemons de la part de Giovanni, il ferait mieux de suivre les conseils de ce dernier et donc de se réconcilier avec Strauss. Néanmoins, le Second voyait bien que Green était un peu ailleurs, à quoi pensait-il donc ? Pourquoi avait-il changé à ce point ? Ca réveillerait la curiosité de quiconque, et donc celle d'Alexander également, bien sûr. Maintenant, parviendrait-il à convaincre Vert de s'ouvrir (non, pas dans ce sens, voyons!) à lui ? Et bien il allait essayer, il avait toujours préféré les paroles à l'action, après tout, alors c'était à lui de jouer !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Lun 3 Oct - 14:42

- Oh, Bonjour... Green.

Hésitation, donc? Après tout, qui n'aurait pas hésité à appeler Green ce qui restait de ce dernier ? Une enveloppe charnelle qui avait bien changé (n'oublions pas le bronzage, tout de même éè), et un air aussi miné que déprimé. Rajoutez à cela un début de pilosité pas du tout soigné et dans la continuité de sa barbe sa coupe qui n'était pas mieux. Qu'est-ce qui lui était passé par la tête lorsqu'il avait tenté cette improbable - et pas très joli (pour ne pas dire plus) -  coupe de cheveux ? Qu'une partie du dessus attaché, le reste tombant sur les côtés. Pourtant, sa coupe habituelle était mythique ! Cette touffe décoiffée était sublime ! Horriblement chiante à coiffer - même s'il ne la coiffait pas souvent -, certes, mais bon, elle lui collait à la peau ! Elle était l'une de ses caractéristiques principales, en quelque sorte. Comment imaginer Green autrement ? Et bien il fallait bien vous y faire, après tout ! Et puis, peut-être que c'était - par une symbolique encore inconnue - une marque de maturité. Ça avancerait tout le monde, non ? Sans réaction après la petite seconde de doute d'Alexander, il s'était avancé vers le bureau de ce dernier, sans faire véritablement attention à la décoration et à tous ses tableaux dont il se fichait. Il n'avait que demander la ''permission'' (car il l'aurait fait même sans l'avoir de toute façon) de s'asseoir, et reçut une réponse positive ! C'est un bon début..:

- Bien sûr. Je me demandais quand tu allais te montrer après ce petit mot, ajouta-il en faisant un petit signe de la tête vers le post-it vert.

- Quel petit m..? Green suivit le mouvement de tête d'Alexander pour entrevoir le post-it en question en s'asseyant : Ah, ça.. J'comptais pas revenir avant un moment, en fait. Après tout cette affaire m'regarde plus..

C'est vrai qu'en y repensant, il avait totalement oublié cette petite histoire avec le Général Plasma qui avait été de la difficulté d'une partie de pétanque avec des membres du royaume des aveugles unijambistes bras cassés.. Donc ouais, ça lui était sorti de l'esprit. Ça arrive à tous, même aux meilleurs ! Et il ne demandait pas à connaître la suite des événements, il n'était pas véritablement là pour ça ! Ni pour définitivement enterrer la hache de guerre avec Alexander, même si cela se fera tout naturellement - enfin je pense -, et les circonstances vont un peu dans ce sens, après tout, non ? Bref ! Il s'était donc installé au fond du fauteuil, légèrement affalé mais sans trop l'être non plus. Il était confortable, c'est vrai ! Sauf que s'il s'était assis, c'est surtout qu'à force de ne presque rien avaler de la journée, bah il avait régulièrement des vertiges, et pour masquer subtilement cela, et bien il fallait qu'il reste assis. Il ne manquerait plus qu'il fasse un malaise au QG Rocket, tiens ! Qu'importe, alors qu'il comptait simplement demander ce qu'il était venu demandé, il se fit devancer par le Second, qui lui posa une question.. embarrassante ? Non.. Après tout, qui ne l'aurait pas posé ? Il allait devoir s'y faire :

- Tu m'as l'air bien changé depuis la dernière fois... S'est-il passé quelque chose ?

- Boarf, c'est presque rien.. Ça fait juste mal de s'prendre la réalité dans la gueule, rétorqua-t-il en soupirant.

Donc oui, il s'était bien passé quelque chose ! Pas besoin de préciser que quand il dit ''c'est presque rien'', c'est on ne peut plus mensonger, et c'était un peu inscrit sur son visage. Mais pourquoi ? Et bien pour les détails par contre, fallait creuser ! Alors préparez vos pelles car là il allait y avoir du boulot. Mais comme Alexander voulait déjà démêler la langue d'Aaron, ça n'allait pas le décourager de savoir le pourquoi du comment de la morbidité débordante du châtain - enfin même si j'dois avouer qu'à force de ne plus sortir ça va finir par devenir un brun car le soleil joue sur la couleur des cheveux -, non ? Et puis, comme ce dernier le pensait, fallait garder Green dans un état de forme raisonnable.. Car ça n'était pas le travail qui l'accablait et un burn out, loin de là ! C'était purement personnel, alors comment savoir que son coeur saignait ? Surtout que la Team Rocket, concrètement, ne savait rien de cette vie-là, et de tout ce qu'il faisait à côté. Son dossier était presque vierge, à part au niveau de son historique de missions, de son âge, et des conneries du genre. Espérons que les yeux d'Alexander ne se soient pas perdus sur son salaire car il aurait sans doute halluciner de voir un gosse de 17 ans aussi bien payé ! Favoritiiiiiiiisme ?! Totalement. Sauf qu'on est pas là pour parler de ça. Après avoir partiellement répondu au Second de la Team Rocket, il le vit se lever et se diriger vers un meuble. Sans daigner demander quoi que ce soit, il attendit patiemment (décidément, il a trop changé) et de façon toujours aussi lunatique qu'il revienne. Il ne releva les yeux vers lui que lorsqu'il entendit le scintillement de quelque chose en verre heurter le bois du bureau. Un verre de vin ? À cette heure ? Wawh, décidément, les Rockets sont des petits fous:

- Voilà un très bon cru, pour célébrer une meilleure relation de travail entre nous, comme le souhaite le grand Boss, dans l'intérêt de la Team Rocket.

Green ne fit qu'hocher simplement la tête en signe d'approbation.. Ça coulait de source que leur relation devait s'améliorer. Par contre.. qu'est-ce qu'il aimait enjoliver ses phrases, celui-là ! Ça n'était pas étonnant, il avait déjà pu l'expérimenter la dernière fois, dans un cadre tout autre. Il était donc comme ça au naturel, le prétendu Boss de la Team Rocket ? Ça ne dérangeait pas Green, et ça le choquait encore moins. C'est juste étrange de retrouver ce style de personnage dans une organisation comme la Rocket.. Même si, il faut l'avouer, que comme elle va redevenir une mafia - mais bon si faut attendre Gio on a le temps - , il n'était pas illogique qu'il soit là. Il était d'une éloquence ! Enfin ça saoulait Vert, mais il devait le reconnaître dans son for intérieur. En approchant le verre de ses lèvres, l'odeur suffit à le répugner et à le refaire poser le verre sur le bureau en s'avançant vers ce dernier, poussant du bout des doigts une fois qu'il l'avait posé sur le bord :

- C'est sympa mais.. J'ai pas soif, désolé.

''Désolé'' ?! Que t'arrive-t-il, Green ? Rien, juste qu'il ne pouvait pas se forcer. Ça n'allait pas passer, son corps rejetait presque tout.  Que ça soit au niveau bouffe ou boissons, alcool ou non.. En plus l'heure, aussi matinale était elle, n'allait pas jouer en sa faveur.. Ça n'était pas de sa faute, mais son corps ne désirait rien, tout ce qui voulait nourrir son organisme était presque automatiquement régurgité alors imaginez le pataquès qu'Alexander ferait s'il dégueulait dans son antre ! Ça partait donc d'une bonne intention, en quelque sorte. Espérons qu'il ne prenne pas la mouche, celui-là ! Bref. En se remettant au fin fond de son fauteuil, Green enclencha donc le sujet du ''truc'' qu'il avait à lui demander (et on se quittera sur ce cliffhanger pour ce post), d'une voix très légèrement moins impassible, mais avec cet air toujours aussi sérieux :

- Bon.. J'suis juste venu récup' le trafic d'obscurs à Kalos, au fait.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Mar 4 Oct - 8:10

- Quel petit m..? Ah, ça.. J'comptais pas revenir avant un moment, en fait. Après tout cette affaire m'regarde plus..
"Tu as accompli cette mission avec brio, je le reconnais, à nous désormais d'utiliser au mieux ce charmant otage."

Oui, Green n'était donc pas là pour cela, ça semblait même lui être totalement sorti de la tête, sans doute une conséquence de ce qui lui était arrivé récemment et l'avait bien changé. Mais il pouvait être content en tout cas, car il venait de recevoir un compliment de la part d'Alexander ! Ce dernier savait bien que complimenter était un moyen de se faire bien voir et donc peut-être que Vert serait plus enclin à s'ouvrir à lui (non, toujours pas dans ce sens !). Mais après, ça n'empêchait pas ce compliment d'être sincère, bien au contraire, le Second savait reconnaître les talents, même de ses rivaux ou de ses adversaires, il n'était pas du genre à sous-estimer. Et même si Green avait été détestable dans le bureau du Boss, il avait été on ne peut plus satisfait de la capture d'Adriel, qui, en plus, n'avait pas été abîmé physiquement par Vert. Ce dernier avait raison néanmoins, en disant que ce n'était plus son affaire, il avait rempli sa part du contrat après tout. Maintenant, Adriel était l'otage des Rockets, et sera bientôt interrogé pour découvrir les secrets de ces chers Plasmas. Et ensuite, serait-il exécuté ? C'était une possibilité, bien qu'Alexander serait davantage pour garder ce précieux otage, ça pouvait toujours être utile pour faire du chantage à ces chevaliers des temps modernes. Pas très loyal comme méthode, mais de la part des Rockets, ça ne vous étonnera pas !

- Boarf, c'est presque rien.. Ça fait juste mal de s'prendre la réalité dans la gueule.
"Ah, la dure réalité de la vie... mais je pensais que seuls les naïfs ne la connaissaient pas..."

Une petite pique, maintenant ! Vilain Alexander ! En même temps, Green n'avait qu'à pas être aussi vague. "Presque rien" ? Alors qu'il s'était métamorphosé aussi bien physiquement que mentalement ? Ouh le menteur, il est amoureur ! amoureux, plutôt. Et de quelle réalité parlait-il, au juste ? C'était très flou comme expression, et quand c'est flou, c'est que ya un loup, comme disait la grand-mère de Martine Aubry. Ca pouvait signifier des tas de choses, pourquoi diable ne voulait-il pas être plus précis ? Sans doute pour garder son honneur, il ne semblait pas du genre à montrer facilement ses faiblesses ou ses sentiments, ce jeune homme. Il n'empêche que cette dure réalité de la vie, Alexander la connaissait, sous ces airs de bourgeois se cachait un homme qui ne l'était absolument pas à la base, après tout. Quant à la naïveté, et bien il ne pensait plus l'être, et n'imaginait pas Green l'être non plus, mais peut-être s'était-il trompé ? Et puis bon, vu que ça pouvait vouloir dire tout et n'importe quoi, Alexander n'était franchement pas bien avancé !

- C'est sympa mais.. J'ai pas soif, désolé.
"Hmmm... c'est ma faute, proposer à boire de si bon matin, ce n'est pas très approprié."

Mea Culpa ! Non, il n'allait pas s'énerver pour cela, tout de même, il savait se tenir. Il fallait avouer qu'il aurait peut-être dû proposer autre chose à cette heure si matinale, genre des petits gâteaux, ou un croissant, vu qu'on est en France, heu je veux dire à Kalos. Il restait donc un verre rempli, du côté de Green, sans doute Alexander le proposerait-il à un Sbire après que cet entretien se soit terminé. On ne pouvait pas gâcher un si bon vin, après tout ! Car le Second le trouvait bon, mais se contenterait d'un seul verre, il n'avait pas envie d'être pompette, ce serait gênant pour travailler, non ? Et maintenant, passons à la raison de la venue de ce cher Green :

- Bon.. J'suis juste venu récup' le trafic d'obscurs à Kalos, au fait.
"Je vois. Mais il te faut mon autorisation pour cela, n'est-ce pas ? Or, tu ne m'as pas l'air au meilleur de ta forme pour mener à bien cette tâche importante. Puis-je savoir au moins les raisons de ce changement d'attitude, pour être sûr que cela ne t'empêchera pas de réussir cette mission ?"

Voilà donc pourquoi Green était là, obtenir un nouveau petit boulot de la part de la Team Rocket. Et déjà, première surprise, pourquoi être venu voir le Second et non le Boss lui-même, qui était après tout son parrain ? Avait-il des choses à lui cacher, ou bien Giovanni était-il responsable de ce nouveau Green d'une façon ou d'une autre ? Quoi qu'il en soit, il fallait quand même que le dresseur parvienne à convaincre son interlocuteur, car la mission qu'il demandait, ce n'était pas un match ou un kidnapping, mais la gestion d'un trafic, le commandement de nombreux hommes. Etait-ce réellement dans les capacités de Green, de ce Green qui ne semblait pas très en forme, malgré son joli bronzage... avait-il un peu maigri ? Bref, le Second avait besoin d'être convaincu, de savoir ce qu'était cette réalité qui avait frappée Green, autant pour sa curiosité personnelle - il fallait le reconnaître - mais aussi pour l'intérêt de la Team Rocket, dont l'une des principales sources d'argent était ce trafic d'obscurs de Kalos. S'en occuper était donc une tâche ambitieuse, d'autant plus pour un jeune homme de dix-sept (bientôt dix-huit!) ans. Est-ce que Green s'énerverait comme le gamin capricieux qu'il était (ou avait été, peut-être) ? Est-ce qu'il quitterait la pièce en ronchonnant ou de façon totalement inexpressive ? Ou bien accepterait-il de répondre à la question posée par Alexander, même à contre-coeur ? Tant de possibilités...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Mar 4 Oct - 19:11

- Tu as accompli cette mission avec brio, je le reconnais, à nous désormais d'utiliser au mieux ce charmant otage.

- Mouais.. Ça n'reste qu'un Plasma, hein.

Qui avait dit que sa dépression lui empêchait d'en placer une en scred sur un ton nonchalant sur les Plasmas ? Après, il n'avait pas tord (avec un marteau et des éclairs). La Plasma, hormis le Roi, il pourrait limite se la faire tout seul si on ne tient compte que de leurs membres. Green avait livré un no-match contre Adriel, alors si ça c'était les plus forts de l'organisation.. Prôner la paix n'a pas que des avantages, après tout. Le monde n'est pas rempli de bisounours qui veulent rendre celui-ci meilleur en essayant d'éradiquer l'impureté de la surface terrestre. Enfin ça c'était la raison officielle, Vert restait plus que convaincu que toutes les organisations que l'on regroupera dans la catégorie des ''gentils'' ne font que ça dans un but purement personnel. L'altruisme c'est bien, mais on attend toujours quelque chose en retour.. Triste vision des choses de sa part qui ne date pas d'hier. Et c'était l'une des innombrables raisons pour laquelle il n'aimait pas les Plasmas (qui sont nos victimes préférées ça a été décrété avec Laure), mais ça je le rabâche sans cesse. Green avait redressé la tête quand Alexander avait constaté un changement global du personnage qui se trouvait en face de lui:

- Ah, la dure réalité de la vie... mais je pensais que seuls les naïfs ne la connaissaient pas...

- Il faut croire que je l'ai été.. répondit-il en haussant les épaules.

Comment qu'est-ce que donc ? Green n'était pas sorti de ses gongs pour dire ses quatre vérités à Alexander ? Se retenait-il ? Du tout. Il n'était juste pas d'humeur à avoir une répartie qui ferait partir totalement en vrille la discussion comme nous l'aimons tous, il répondit tout simplement qu'il avait été naïf. Qu'il AVAIT été. Passé. Vous savez ce que ça veut dire ? Qu'il ne le sera plus ? Ça dépend du sujet.. Sur un, il pourrait l'être encore pendant très longtemps, et pas besoin de vous parler duquel ! Sauf qu'en répondant de cette manière, bah ce pauvre (façon de parler hein) Second n'allait pas être bien plus avancé que cela ! Il n'était pas tombé dans le panneau en s'emportant, non, il n'y eut pas grand-chose. Qu'un lent mouvement d'épaule et une réponse peu habituelle de sa part. Il avait reconnu quelque chose de négatif à son propos ! Non mais, sérieusement, si on enlevait sa tronche de dépravé – ou de ce que j'appelle plus communément ''de baisé'' - , niveau comportement, y'avait du mieux ! La maturité ! La maturité ! Merci Alice ! Enfin bon.. Devenir adulte ne semblait pas être amusant quand on le voyait actuellement. Surtout quand on le vit repousser poliment le verre que lui avait généreusement proposé Alexander:

- Hmmm... c'est ma faute, proposer à boire de si bon matin, ce n'est pas très approprié.

- Boarf.. T'inquiètes pas pour ça, c'est rien.

Effectivement, c'était rien ! Comme ce qui lui arrivait ? ''Presque rien'', si vous l'aviez déjà oublié. Mais non, ça n'avait rien à voir, là c'était juste une broutille. Et puis il lui avait dit que c'était sympa d'avoir proposé juste avant alors bon, ils allaient pas se disputer sur le ''c'est de la faute de qui ?'', ça serait franchement ridicule, quand même ! Bon, y'avait pas trop de risque puisque Green lâcherait bien rapidement l'affaire et boirait cul sec son verre (blasphème!) en prenant le risque qu'Alexander revoit son si bon cru sur le sol, craché de manière peu délicate par le jeune homme – presque majeur - ! Donc évitons les embrouilles inutiles. Green avait finalement éclairé la lanterne d'Alexander en lui expliquant le pourquoi du comment de sa venue ici, sans se cacher, loin de là. Il se pointait, comme ça, tout sourire (ou pas), l'air de rien, et il sortait un ''J'aimerai bien avoir le trafic d'obscurs stp Alex'' alors que cela semblait plus s'avérer comme du suicide en voyant son état actuel.. Mais bon, il allait peut-être être conciliant, non?

- Je vois. Mais il te faut mon autorisation pour cela, n'est-ce pas ? Or, tu ne m'as pas l'air au meilleur de ta forme pour mener à bien cette tâche importante. Puis-je savoir au moins les raisons de ce changement d'attitude, pour être sûr que cela ne t'empêchera pas de réussir cette mission ?

- Hmfffff.. soupira Green, en se redressant dans son fauteuil: Écoute, j'suis pas là pour me plaindre. Ouais, j'ai eu une grosse merde dans ma vie, mais j'ai pas envie d'en parler.. J'suis grand, j'sais ce que je fais. Et puis la vie privée n'a rien à voir avec le boulot.

Bon, on avait une petite avancée, aussi familière fut-elle ! Par contre, il ne savait pas vraiment totalement ce qu'il faisait. Dans son état actuel, tout ce qu'il risquait c'est devenir dépendant à ce qu'il allait faire et ne plus s'en sortir, et vu ses réflexes proches du néant, il s'ferait serrer en deux-deux par les FPIs – qu'il appelle d'une certaine manière que vous découvrirez bien assez tôt – et ça serait vraiment le bordel pour la Team Rocket, et pour lui aussi. Mais être au fond du trou, lui, connaissait. Et il pouvait continuer de creuser, peu lui importait véritablement. C'est juste que toute cette organisation, toute ces affaires à gérer, tout cet argent sur lequel il posera son séant – même si la majeure partie ne lui reviendra pas sauf s'il magouille – était sans doute le meilleur des remèdes à la mélancolie de Green. Bon, bien sûr, faudrait bien tailler cette barbe pour avoir l'air présentable, car pour le côté mafioso, on repassera, là il faisait plus dealer dans le 93 (qui braque Kardashian et part en vélo) ! En s'accoudant sur le bras du fauteuil et en posant la tête sur sa main, il ajouta:

- Et puis.. Il est temps que j'fasse enfin quelque chose de grand pour celle qui m'a tout donné.., conclut-il pour en parlant de la Team Rocket.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Dim 16 Oct - 9:57

- Il faut croire que je l'ai été..
"Hmm... mais ça nous arrive à tous, bien évidemment. Et puis tu es encore jeune, c'est tout à fait normal."

Alexander avait eu un petit temps de réflexion avant de répondre, ne s'attendant pas vraiment à ce que son interlocuteur acquièsce à ses dires sans broncher, d'une façon déprimée, comme s'il se rendait à l'évidence. Bon, ça ne faisait que confirmer qu'il n'était plus du tout le même, s'il ne répondait même pas aux piques un brin provocatrices du Second, et cela ne pouvait qu'augmenter la curiosité de ce dernier à l'égard de Vert. Il lui répondit donc de manière rassurante, et sincère néanmoins. Green n'avait que dix-sept ans, il n'était pas encore un adulte donc, et la naïveté diminuait généralement à mesure que l'on grandissait, que l'on se confrontait à la cruauté de la vie, même si vu ce qu'avait fait Green en tant qu'agent Rocket, et bien il n'était pas ignorant en terme de cruauté. Alexander, qui avait environ une quizaine d'années de plus que le rival de Red, avait passé cet âge de la naïveté, du moins il l'espérait, on n'était jamais trop prudent. Y avait-il une forme de naïveté dans son admiration sans bornes de Giovanni ? Fort possible, après tout, mais cette admiration ne reposait pas uniquement là-dessus, loin de là. Bref, le Second demanda alors à Green les raisons de son changement, et là, il sourit légèrement en voyant que son interlocuteur gardait en lui une part de ce gamin colérique :

- Hmfffff.. soupira Green, en se redressant dans son fauteuil: Écoute, j'suis pas là pour me plaindre. Ouais, j'ai eu une grosse merde dans ma vie, mais j'ai pas envie d'en parler.. J'suis grand, j'sais ce que je fais. Et puis la vie privée n'a rien à voir avec le boulot.

"Permets-moi d'être en désaccord sur ce point. La tentation est grande de dissocier sa vie privée de son travail, mais on reste la même personne. Les problèmes de vie privée ont des répercussions sur le travail et vice-versa. Crois-en mon expérience."

Alexander avait gardé son sang-froid, comme il savait si bien le faire malgré l'agacement non dissimulé de Green, qui avait donc vécu "une grosse merde" dans sa vie, ce qui n'avançait guère le Second sur ce qui lui était réellement arrivé, si ce n'est que Vert n'avait pas perdu ce langage familier, voire grossier, qui n'était pas vraiment au goût de son interlocuteur. Mais bon, Alexander n'allait pas l'embêter avec ça, il devait convaincre Green de s'ouvrir à lui (non, toujours pas dans ce sens), et donc avancer des arguments solides, pas argumenter sur la forme du discours du barbu. Ce dernier affirmait que vie privée et publique étaient dissociables, contre ce quoi Alexander s'inscrivait en faux. Il fallait être naïf -une fois de plus- pour penser que l'homme était capable de découper sa vie en plusieurs parties, sans qu'aucune n'ait de l'incidence sur les autres. Bien sûr, il pouvait faire illusion pendant un temps, comme un chômeur qui faisait croire à sa famille que tout allait bien, mais cela ne durait pas longtemps. Alexander le savait d'expérience... A quel point avait-il été plus productif en tant qu'agent Rocket après avoir passé la nuit avec un bel éphèbe ou une charmante beauté... et à l'inverse, les missions qu'il avait échoué lorsqu'il avait la tête ailleurs, par exemple lorsque sa chère mère était malade. Il était donc une preuve vivante de ce qu'il affirmait à Green, et espérait bien que ce dernier entendrait raison.

- Et puis.. Il est temps que j'fasse enfin quelque chose de grand pour celle qui m'a tout donné.., conclut-il pour en parlant de la Team Rocket.

"Très bon état d'esprit, nous avons tous une dette à l'égard de la Team Rocket et du grand Giovanni, après tout."

Voilà encore un trait de ce nouveau Green décidément méconnaissable : il était reconnaissant. Ca pour une surprise ! Lui qui avait osé ordonné au grand Boss de lui donner des maudits pokemons, voilà qu'il prenait la mesure de ce que la Team Rocket lui avait apporté. Alexander ne pouvait qu'être satisfait de cela, évidemment, puisque lui avait toujours été reconnaissant à cette organisation, de tant lui avoir donné. La richesse, bien sûr, qui lui avait permis de poursuivre cette vie de noble qui lui tenait tant à coeur, mais aussi un but, un rôle, au côté du grand Giovanni. Voilà donc un point commun qu'il ne pensait jamais avoir avec Green, que cette reconnaissance, mais ça ne pouvait que plaire au Second. Néanmoins, ce dernier n'oubliait pas ce qu'il voulait en premier lieu, et ne tarda pas à le dire :

"Mais même avec cet état d'esprit admirable, je ne peux savoir si tu es psychologiquement apte à effectuer cette mission, tant que je n'en saurais pas davantage sur ce changement soudain de comportement, déclara-t-il d'un ton posé mais définitif, avant de continuer : Bien sûr, je pourrais mener une enquête pour savoir qu'est-ce qui trouble l'esprit de l'un de nos meilleurs atouts, mais ce serait une perte de temps, qui est si précieux en ce moment.
Es-tu sûr que tu ne veux rien me dire ?"


Pour éviter que Green ne s'énerve de nouveau, Alexander avait placé un compliment dans son argumentation, affirmant qu'il était l'un des atouts de la Team Rocket. Et c'était un compliment on ne peut plus sincère, un Maître de Ligue, c'était une élément majeur, non seulement pour sa puissance légendaire, mais aussi pour la vision qu'il avait sur Kanto et Johto, les relations qu'il pouvait avoir, même si le relationnel ne semblait pas être le fort de Green, pas du tout de l'ancien Green, et pas tout à fait du nouveau non plus. Est-ce que le jeune homme serait touché par ce compliment ou n'en aurait-il cure ? Quoi qu'il en soit, pour le convaincre, Alexander avait un autre argument : si Green refusait toujours de lui en dire plus, il pouvait tout à fait mener sa petite enquête sur lui, avec les moyens des Rockets, ce n'était pas trop difficile. Comment ça, violation de la vie privée ? On s'en fiche, c'est une mafia, fufu ! et le Second voulait connaître chacun des agents de l'organisation, pour s'assurer qu'ils faisaient bien leur travail, et accessoirement pour être sûr de leur loyauté, même s'il ne doutait pas de Green sur ce point. Quel que soit la "merde" qui soit arrivé à ce dernier, Alexander était prêt à l'aider sincèrement, car un Green mieux dans sa peau serait plus efficace pour la Team, et puis aussi car notre Second avait un coeur, quand même, il était loin d'être insensible. Alors, quelle sera la réponse du Maître ?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Jeu 20 Oct - 23:30

- Hmm... mais ça nous arrive à tous, bien évidemment. Et puis tu es encore jeune, c'est tout à fait normal.

- Tsss.. Selon certains, ça forge le caractère.

Green avait légèrement haussé les épaules en esquissant très brièvement un sourire. Étant qualifié de jeune par le Second, cela renvoyait bien évidemment aux ''vieux'' (dont Alexander ne rentrait pas dans le cercle pour lui) qui parlaient de la sorte, que les aléas de la vie forgeaient le caractère et rendaient plus forts. «Un jour je suis tombé, pour apprendre à me relever», ouais, ça représentait bien Green, aujourd'hui ! Et là, il était encore accroupi (je sais que vous avez pensé à certaines choses ou que vous avez eu un sourire en lisant ''accroupi'', ne me mentez pas) et avait du mal à tenir sur ses jambes. Il était en reconstruction. Enfin là y'avait un sacré chantier. Faut appeler les portugais (je sais vraiment pas ce que j'ai avec eux en ce moment) pour que ça aille plus vite ! Peut-être qu'Alexander en était un ! Quoique ça m'étonnerait que quelqu'un d'aussi soigneux et raffiné soit en réalité un bon vieux maçon. Qu'importe, aujourd'hui restait important dans la restructuration de son esprit. Non pas dans le sens où il va péter le feu et être joyeux en permanence, car de ce côté là bon courage pour lui décocher un (vrai) sourire), mais dans le sens où il sait (saura?) où est sa place. La lumière, être sous les projecteurs, soyons sérieux deux minutes.. Ça ne lui allait pas. Par contre, avec une telle tête, fallait prouver à Alexander que ça n'entacherait en rien son bon travail pour la Team Rocket!

- Permets-moi d'être en désaccord sur ce point. La tentation est grande de dissocier sa vie privée de son travail, mais on reste la même personne. Les problèmes de vie privée ont des répercussions sur le travail et vice-versa. Crois-en mon expérience.

- Mouais.. C'est vrai que quand on est Maître, on l'voit pas vraiment, comme on fout rien de base on voit pas la différence.

Ça, c'est fait – et c'est reconnu –, les Maîtres ne branlent rien, et ça n'était pas ironique ! Du point de vue de Green, ça n'était qu'un poste, un titre, où les journées étaient longues et ennuyeuses car personne ne venait essayer de déloger le dresseur le plus fort d'une région en pensant que cette vie est géniale alors qu'elle est horriblement ennuyante. Il est très bien placé pour parler. Les Maîtres ne sont qu'une illusion, mais en réalité, ils ne sont qu'une icône, quelqu'un à qui se référer. Et c'est sans doute pour cela que lui était souvent décrié. Car vu son caractère volcanique (en temps normal) et de chieur, bah c'était pas vraiment un modèle ! Au moins, vu le calme dont il faisait preuve ces derniers temps, les gens pouvaient être rassurés. Enfin, je crois.. Alexander aussi était resté plutôt calme et avait su garder son sang-froid. Sans doute que voir un interlocuteur aussi peu sensible et émotif l'empêchait de s'énerver devant un vocabulaire si grossier alors qu'il ne supportait pas ce dernier. Comme quoi tout est possible.. Et puis Green était là pour une bonne raison, qui allait raviver les cœurs et tout le tralala ! Bawi, pour la Team Rocket, attendez, pour une fois que c'est plus dans un but individualiste..

- Très bon état d'esprit, nous avons tous une dette à l'égard de la Team Rocket et du grand Giovanni, après tout.

Une dette ? Green n'irait pas jusqu'à dire ça non plus. Il ne faisait pas parti de ces gens qui l'idôlatraient et le mettaient sur un pied d'estale en le disant ouvertement qu'il est beau, fort, qu'on lui doit tout.. Non, il était le premier à être le plus détestable avec pour refouler l'admiration qu'il avait pour lui. C'était dans sa nature. S'il est là aujourd'hui, c'est parce que Giovanni l'avait compris. Bon après, c'est vrai que cela peu paraître inconcevable pour Alexander, Aaron et toute la clique un tel comportement pour cacher des sentiments plus profonds, mais que voulez-vous ? À le voir comme il est aujourd'hui, il serait sans doute bien plus convivial et plaisant, si on lui rajoutait un peu de joie de vivre. Elle reviendra toute seule.. Le temps fera son effet. Enfin, il l'espérait. Et pour cela, il comptait s'occuper, de lui et de redorer le blason de ce qu'il appellera plus communément sa famille ou sa mif (on verra bien) un jour, avec tout ce bordel de pokémon obscurs. Le but était bien évidemment plus lucratif que passionnel, mais il avait aussi à cœur de réparer sa bêtise (aussi involontaire soit-elle), mais pour cela, il y avait un curieux second qu'il fallait convaincre, et les confessions semblaient être le seul moyen de le faire céder à la requête aussi dangereuse qu'épuisante du châtain – avec sa sublime coupe de cheveux, ne l'oublions pas ! – :

- Mais même avec cet état d'esprit admirable, je ne peux savoir si tu es psychologiquement apte à effectuer cette mission, tant que je n'en saurais pas davantage sur ce changement soudain de comportement, déclara-t-il d'un ton posé mais définitif, avant de continuer : Bien sûr, je pourrais mener une enquête pour savoir qu'est-ce qui trouble l'esprit de l'un de nos meilleurs atouts, mais ce serait une perte de temps, qui est si précieux en ce moment.
Es-tu sûr que tu ne veux rien me dire ?


- Est-ce que j'ai vraiment le choix.. ?

Question rhétorique, bien sûr, non, il ne l'avait pas. Et ça l'agaçait profondément, et il aurait très sûrement quitté le bureau en trombe en jurant entre ses dents et en faisant ce qu'il a envie de faire sans autorisation s'il était dans un état normal – et malgré le compliment – . Là, il se l'était juste bouclé. Pas un mot, nan, rien. Qu'un léger soupir. Après tout, il comprenait. Il y a encore quelques temps il semblait limite hyperactif et là il ne ressemblait plus à grand-chose, en plus d'être négligé au possible. Et puis je sais aussi que s'il ne se confie pas et qu'il continue de faire la moule impossible à ouvrir (vous avez pas bientôt fini d'être dégueulasse?) bah Alice va galérer à répondre et puis faut bien qu'il l'avoue à quelqu'un, non ? Sinon c'est nul ! Enfin je dis ''avouer'', mais vous connaissez la maison, l'orgueil, malgré tout, il est toujours là. Ça sera toujours pas pire qu'une enquête où les enquêteurs tomberaient des nues en fouillant son portable – pour des raisons que je ne dévoilerai pas – qui, au jour d'aujourd'hui, était le seul fragment de la défaillance de Green. En détournant le regard, bien loin de penser tout le bien que pouvait lui vouloir Alexander, il fixa de manière assez vide un des tableaux sur le mur – dont, qui sait, on aura peut-être une description – histoire de ne pas regarder le Second dans les yeux. C'était toujours déstabilisant comme situation, et comme il l'avait dit, il avait horreur de se plaindre et de faire son Caliméro. Il déclara donc, en se grattant ce qui commençait à se tasser sur sa joue, de manière très explicite:

- Hum.. On va dire que niveau sentiments, j'me suis trop vite emballé.. Pas besoin de te faire un dessin, j'pense que la suite tu la comprends tout seul en m'voyant.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Lun 24 Oct - 14:30

- Tsss.. Selon certains, ça forge le caractère.
"Ils ont tout à fait raison. Ce n'est qu'en grandissant et en subissant les épreuves de la vie que l'on perd en naïveté."

Cela semblait totalement logique, non ? Quitter le monde doux et innocent de l'enfance pour découvrir cet univers froid et sombre de l'âge adulte, cela ne pouvait que faire perdre en naïveté, au gré des épreuves que l'on subissait à cet âge. Bien sûr, cela dépendait des personnes, et il était clair que Green était déjà bien en avance sur les gens de son âge, même pas majeur et déjà haut gradé d'une mafia, tout de même ! Alexander, lui, avait dû attendre des années pour atteindre son rang élevé, ce qui était très injuste, mais ce n'était pas le sujet du moment.

- Mouais.. C'est vrai que quand on est Maître, on l'voit pas vraiment, comme on fout rien de base on voit pas la différence.
"Je vois... Et penses-tu que ça n'atténuerait pas tes capacités de dresseur, si tu as l'esprit ailleurs ?"

Le métier de Maître faisait peut-être beaucoup d'envieux, notamment chez ces jeunes dresseurs qui parcouraient les routes et pour qui c'était le Graal, mais Alexander, lui, ne voudrait pas de cette place, sauf pour le gros salaire peut-être. Comme l'avait avoué Green, cette élite des dresseurs était des plus oisives - il était vrai que peu de dresseurs devaient parvenir à vaincre le terrible Conseil des 4 pour atteindre le fameux Maître - et Strauss n'était pas un homme paresseux. C'était ennuyeux de ne rien faire, lui préférait s'occuper, de diverses manières. Bon, en ce moment, tout son temps était exclusivement donné à la Team Rocket, mais en temps normal, il avait aussi le temps de compléter sa collection de pokemons, d'acheter de belles oeuvres d'art, de courtiser filles ou garçons dotés d'un physique avantageux, bref, sa vie était bien remplie. Mais pour en revenir à Green, Alexander était bien curieux de savoir si son état d'esprit maussade, presque dépressif, aurait des conséquences négatives sur ce en quoi il excellait le plus, à savoir les fameux matchs pokemons. Car même si le Second n'était pas fan des matchs, il reconnaissait le talent d'un Maître, mais se doutait que remporter un combat demandait stratégie et concentration de chaque instant, or était-ce possible dans l'état actuel de Vert ? Sans doute allait-il répondre par l'affirmative, pour convaincre Alexander d'accepter de lui laisser le trafic d'obscurs de Kalos. On verra bien...

- Est-ce que j'ai vraiment le choix.. ?
Hum.. On va dire que niveau sentiments, j'me suis trop vite emballé.. Pas besoin de te faire un dessin, j'pense que la suite tu la comprends tout seul en m'voyant.

"Voilà qui est surprenant, je n'aurais jamais parié que ce soit la raison de ce changement d'attitude... Elle devait être bien particulière, pour que tu puisses la considérer autrement que toutes les autres..."

Toutes les autres ? Et bien oui, Alexander avait lu attentivement le dossier de Green, notamment car il le considérait au départ comme un rouage défectueux et instable de la Team Rocket. Ce qui n'était sans doute plus le cas aujourd'hui tant le jeune homme semblait métamorphosé, et plutôt en bien, si le Second devait donner son avis. Quoi qu'il en soit, Strauss faisait évidemment référence à la réputation de tombeur du Maître du Plateau, une réputation assez facile à deviner. Un beau garçon comme lui, riche comme Crésus et détenant un rôle très important, et cela à seulement dix-sept ans, pas étonnant que nombre de filles soient tombés dans ses filets. Mais étant donné son caractère arrogant et d'un égoïsme invétéré, jamais Alexander n'aurait pu deviné qu'il puisse avoir de réels sentiments à l'égard de quiconque, mais visiblement il s'était trompé. Il se demandait bien à quoi ressemblait la charmante créature qui avait pu percer la carapace du jeune adulte ? Une jolie fille, à n'en pas douter, mais ça, il en avait à la pelle, alors elle avait sans doute en plus de la beauté un caractère bien spécifique. Semblable à celui de Green ou au contraire à l'opposé total ? Cela ne pouvait qu'augmenter la curiosité du Second, mais bon, ce ne serait pas très poli de s'incruster de trop dans la vie du châtain en lui demandant des détails. Bien sûr, si le Second découvrait qu'elle était en réalité la maîtresse de Hoenn et l'ancienne chef Aqua par dessus le marché, il en recracherait son vin ! Il poursuivit alors :

"Mais particulière ou non, elle t'a visiblement laissé tomber... Je comprends ta douleur, tu as tout mon soutien, dit-il de façon sincère.
Mais cela prouve encore une fois que l'amour - ou plutôt le désir - est éphémère et surtout multiple, ce qui rend la fidélité hypocrite, et donc difficile à atteindre. C'est ce pourquoi il ne faut jamais trop s'attacher, si tu veux mon avis."


Alexander avait un avis bien tranché sur la question épineuse de l'amour. Etait-il jamais tombé amoureux ? Ce n'était pas possible puisqu'il ne croyait pas au concept même de l'amour. Il pouvait ressentir de l'admiration, de l'attachement, de l'amitié, mais cet amour pur et parfait, avec la personne idéale avec qui l'on restait fidèle toute sa vie, il n'y croyait guère. C'était comme cette idée que la personnalité d'une personne comptait bien davantage que son apparence, une fadaise des contes de fée... Strauss ne niait pas que la personnalité avait son importance et pouvait ajouter bien du charme, mais un homme comme lui vénérant la beauté, il avait l'honnêteté de dire que l'apparence était primordiale. D'ailleurs, c'était pour ça qu'il prenait grand soin de la sienne, afin de charmer de beaux jeunes gens avec qui il prenait du bon temps. Cela pouvait durer quelques temps dépendant des personnes, mais généralement, ça s'étiolait au bout de quelques mois, et alors il cherchait d'autres personnes au visage d'ange et au corps bien dessiné... la fidélité était évidemment un autre de ces concepts auquel il ne croyait pas. Ce n'était pas dans la nature de l'homme - ni de la femme d'ailleurs - d'être fidèle, tout simplement. Bref, avec toutes ces idées tranchées, il allait sans doute influencer ce cher Green, mais il ne cherchait qu'à l'aider, évidemment. Qu'allait répondre Vert, désormais ?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Lun 24 Oct - 20:28

- Ils ont tout à fait raison. Ce n'est qu'en grandissant et en subissant les épreuves de la vie que l'on perd en naïveté.

Oh, bien sûr, Green n'en doutait pas. Mais il trouvait ça affreusement cruel, que l'on ne puisse pas garder ''l'innocence'' (d'une certaine façon) de l'enfance et le fait de ne devoir se préoccuper de rien. Il vivait ainsi, il avait toujours vaincu ainsi. Le sort lui avait été favorable en lui accordant ce véritable don en terme de dressage, et il devrait bien le remercier pour ce qu'il est aujourd'hui. C'était un précoce (non pas comme ça), aucun doute, mais il aurait vraiment préféré que cela n'arrive pas.. Après, il fallait avouer que malgré son insouciance, il avait passé sa vie, depuis ses 10 ans, à courir après la gloire et ce qui lui avait été injustement pris.. Cela l'avait fait grandir, mais pas de la bonne manière. Au lieu de prendre du recul sur lui-même et ce qu'il était, il voulait uniquement se satisfaire d'une vengeance, caché derrière des allures égoïstes, égocentriques mais surtout une joie de vivre et un désintérêt total aux critiques.. C'était un but qui s'était révélé inaccessible, car l'être à détruire s'était volatilisé. Ce manque là, il l'avait trouvé autre part ! Je ne vais pas vous conter toute l'histoire avec Alice, vous avez compris de quoi je parle ! Alors perdre ça, ouais, ça l'avait bien plus fracassé que tout le reste, et là, il ne pouvait pas le dissimuler. C'était vraiment peint sur sa gueule.. Et sur sa façon de penser. Alexander devait en être sur les fesses, d'ailleurs, de ses propos jusqu'à la façon dont il présentait.. Et les combats Pokémon, alors ?

- Je vois... Et penses-tu que ça n'atténuerait pas tes capacités de dresseur, si tu as l'esprit ailleurs ?

- Oh, si... Green marqua une petite pause et releva la tête vers Alexander: Mais est-ce que cela changera quelque chose ? J'pense pas.

Quitte à garder certains traits de son caractère, pourquoi ne pas garder son égo ? Car là, il avait clairement dit, même si le ton semblait peu enthousiaste, que même en étant ailleurs cela ne changerait absolument rien, que le résultat serait le même. Faut quand même pas se prendre pour n'importe qui pour réagir de la sorte.. Mais bon, sans doute que l'agacement que cela aurait pu être suscité a dû être cassé par le non-engouement de Green en prononçant ses paroles. Il n'y avait (presque) pas d'adversaires à sa taille, et en plus – s'il arrive à convaincre Alex – s'occuper des obscurs (ainsi que peut-être d'autres trucs, y'a pas que des Pokés qui doivent circuler fufu) lui permettrait de faire une petite pause au niveau des combats, dont il s'était partiellement lassé et dont il ne voyait plus véritablement d'intérêt. À la limite, dans un but lucratif.. Il dirait pas non quand même. Enfin bref, on va pas se lancer dans un débat sur les combats Pokémon, sauf si cela pouvait sans doute avoir un certain intérêt chez le second, car on est jamais à l'abri d'un guet-apëns ou une connerie du genre avec ce qu'il entreprend de vouloir faire. Donc oui, fallait mieux savoir se défendre dans ce cas ! Sauf que pour se défendre, faut aussi être réactif.. Ce qu'il ne semblait pas vraiment être, à le voir aujourd'hui. Et pourquoiiii ? Bah vous le savez, et il a enfin lâché le morceau.. Ou du moins une partie.

- Voilà qui est surprenant, je n'aurais jamais parié que ce soit la raison de ce changement d'attitude... Elle devait être bien particulière, pour que tu puisses la considérer autrement que toutes les autres...

- Ouais.. Green haussa les épaules, rempli de nostalgie sur le moment, et avec les yeux qui pétillaient: Mais bon, c'est comme ça..

C'est le karma, comme on dit. Et s'il n'avait pas développé davantage sa réponse, c'est qu'il était encore tellement sensible sur le sujet qu'il se serait totalement craqué devant Alexander, ça s'entendait à moitié car il avait une voix plutôt humide.. Fufu, comme ça doit paraître étrange de le voir être ainsi. Lui qui était hermétique à toutes les critiques et injures qu'on pouvait lui balancer dans la gueule, sombrer à cause d'une simple femme.. Quand je dis simple, je ne dis pas qu'Alice est simple, mais que la cause l'est, je précise ! Qu'importe, il était empli d'une horrible nostalgie et mélancolie qui le démangeait depuis l'oesophage (oui, c'est une référence) ! Tant de rêves partis en fumée avec la vie qui va avec.. L'amour ? L'amerde ouais.. Mélange de l'amour, amer, et merde, parfait pour décrire ce sentiment. Mais qu'est-ce qu'on pouvait y faire ? Ça se contrôle pas.

- Mais particulière ou non, elle t'a visiblement laissé tomber... Je comprends ta douleur, tu as tout mon soutien, dit-il de façon sincère.
Mais cela prouve encore une fois que l'amour - ou plutôt le désir - est éphémère et surtout multiple, ce qui rend la fidélité hypocrite, et donc difficile à atteindre. C'est ce pourquoi il ne faut jamais trop s'attacher, si tu veux mon avis.

- Je sais, je sais.. Mais tu crois vraiment que j'l'ai fait exprès ? Regarde-moi bien.. Tu crois vraiment que j'voulais être comme ça ? J'étais bien, avant . Je n'ai pas choisi.. Ça c'est fait, un point c'est tout. Green soupira, et reprit: De toute façon, j'ai plus envie de penser à tout ça.. C'est du passé, ça me passera.

Dit de cette manière, il semblait avoir un avis assez arrêté sur la question. ''C'est du passé, ça me passera'', on attend de voir (attendez, ça n'arrivera jamais) ! Green était entièrement d'accord avec Alexander, ça il ne le nierait aucunement. Tout ce qu'il avait dit était juste, et Vert n'a jamais voulu s'embarquer dans une pareille aventure, surtout vu ce que ça a entrepris.. Pour son plus grand bonheur, certes, mais contre quelles conséquences, après coup. Mais tout ce bordel, cet attachement, cette passion.. C'était pas ''lui'' qui l'avait voulu, c'était son inconscient, ou une connerie du genre. Vert voulait absolument se détacher de cette horrible pesanteur qu'il subissait en permanence, cette sensation de malaise et de mal être qui lui collait à la peau et qui surgissait même physiquement sous la forme d'un être négligé. Alors, convaincant le Greenou ? On le verra bientôt.. Quelque chose à rajouter, peut-être ? En posant son coude sur l'accoudoir et sa tête sur sa main, il rajouta, le regard tourné vers.. euh, le côté du bureau?

- J'suis pas fait pour cette vie-là, de toute façon.. Le bonheur, la lumière, la gloire, tout ce merdier médiatique.. C'est plus pour moi. Ma place est ici.conclut-il en relevant les yeux vers le Second.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Mer 2 Nov - 18:54

- Oh, si... Mais est-ce que cela changera quelque chose ? J'pense pas.
"Il faut pourtant un agent puissant et concentré sur sa tâche pour la mission que tu demandes. Qui sait quels ennemis tu trouveras sur ton chemin..."

Et oui, tout de même, ce n'était pas n'importe quelle mission que demandait Green ! Gérer le trafic de pokemons obscurs dans la région Kalos, la région où était le plus implantée la glorieuse Team Rocket désormais, cela signifiait gérer un tas de Sbires dispersés aux quatres coins du pays. Qui plus est, le trafic de pokemons obscurs était l'une des principales ressources financières de la mafia désormais, s'il y avait échec de ce côté là, ce serait très problématique. Bon, niveau puissance, même un Green amoindri par les récents événements ne ferait sans doute qu'une bouchée des Forces de Police tentant de le coincer, mais il n'y avait pas que ça... Les courageux Résistants, les Plasmas menaçants, le Conseil des quatre de la région, voilà bon nombre d'ennemis potentiels qui pourraient donner du fil à retordre à ce Green bien changé. Parviendrait-il à les vaincre ou au moins à échapper à leurs filets si jamais il y avait confrontation ? Rien de moins sûr. Bon, en même temps, Alexander n'avait pas vraiment d'autres candidats, Aaron allait être très occupé prochainement, et aucun Rocket n'équivalait la puissance de Green au combat, hormis sans doute le grand Giovanni, mais lui avait des choses bien plus importantes à s'occuper. Mais tout de même, il valait mieux être prudent et s'assurer que Vert soit tout à fait apte à la tâche qui l'attendait...

- Ouais.. Green haussa les épaules, rempli de nostalgie sur le moment, et avec les yeux qui pétillaient: Mais bon, c'est comme ça..

Alexander ne put s'empêcher d'émettre un petit sourire, en plissant les yeux, non par moquerie, je vous rassure, mais tout simplement car il était surpris parce qu'il venait de voir brièvement. Ce simple 'Ouais...' avait été prononcé d'une voix si pétillante, si joyeuse, même s'il ne s'agissait que de l'espace d'un instant, c'était presque amusant de le voir comme ça. Pas de doute en tout cas qu'il avait vraiment eu des sentiments pour cette jeune fille, et cela ne faisait qu'augmenter la curiosité du Second, qui ne manquerait pas de mener ses petites recherches discrètes pour savoir qui elle était réellement. Ce n'était que pour satisfaire sa curiosité, oui, ce n'était pas très professionnel, mais ne vous inquiétez pas, ce ne serait pas des recherches prioritaires sur le reste de son travail. Et puis il fallait bien qu'il y ait quelques avantages à être aussi haut placé, non ? En plus du gros salaire et de l'honneur à servir le grand Giovanni, bien sûr. En tout cas, le jeune homme semblait se rendre à l'évidence, à savoir que c'était de l'histoire ancienne, mais à voir ses yeux pleins de vie, Alexander pouvait en douter légèrement, il faudrait qu'il garde un oeil sur lui quoi qu'il arrive, et sur cette fille, s'il parvenait à la trouver.

- Je sais, je sais.. Mais tu crois vraiment que j'l'ai fait exprès ? Regarde-moi bien.. Tu crois vraiment que j'voulais être comme ça ? J'étais bien, avant . Je n'ai pas choisi.. Ça c'est fait, un point c'est tout. Green soupira, et reprit: De toute façon, j'ai plus envie de penser à tout ça.. C'est du passé, ça me passera.
"Je l'espère pour toi..."

Et oui, c'était tout ce que le Second pouvait souhaiter sincèrement à son jeune collègue. Parviendrait-il à oublier celle qui l'avait rendu dans cet état ? Rien de moins sûr. Le coeur a ses raisons que la raison ignore, comme dit le proverbe. Alexander savait lui qu'il fallait privilégier la raison sur le coeur, et aiderait de tout son possible Vert à faire de même, dans son propre intérêt. Ainsi, il redeviendrait comme avant... heu, non, attendez un peu, le Second ne voulait pas ça du tout ! Retrouver un gamin arrogant, mal élevé, enquiquineur, et j'en passe et des pires ? Non merci ! Cette séparation aura au moins peut-être fait grandir Green, l'aura rendu plus mature, et cela, le Second n'allait certainement pas s'en plaindre.

- J'suis pas fait pour cette vie-là, de toute façon.. Le bonheur, la lumière, la gloire, tout ce merdier médiatique.. C'est plus pour moi. Ma place est ici.
"Et tu es donc prêt à dévouer ta vie à la Team Rocket, voilà qui est honorable, approuva l'homme aux cheveux bleus. Néanmoins... je te conseille de ne pas faire tourner ta vie uniquement autour d'elle. Elle peut après tout tomber du jour au lendemain, comme elle l'a déjà fait par le passé, même malgré le génie de notre grand Boss."

Voilà qui était sans doute surprenant de la part du plus dévoué membre de la Team Rocket. Comment pouvait-il douter de la victoire de la Team Rocket ? Alexander était un pragmatique, pas un utopiste ou un idéaliste, il avait assisté à la chute de la Team Rocket plus d'une fois par le passé, après tout, d'abord après le départ du grand Boss, et ensuite à l'issue de cette guerre absurde menée par Adonis de Locksley. Le Second ferait bien sûr tout ce qui était en son pouvoir pour s'assurer que l'organisation criminelle réussisse, mais il fallait s'attendre à toutes les possibilités. Et si elle venait à tomber... et bien ces très chers agents Rockets restants seraient une fois de plus traqués, emprisonnés, mais surtout, ils perdraient leur fonction, leur raison de vivre dans un sens. Voilà pourquoi il conseillait à Green de ne pas lier exclusivement son destin à celui du groupe criminel, qu'il devait toujours garder plusieurs occupations ou centres d'intérêts, qui le poussent à avancer dans la vie. En plus d'être l'apparent chef Rocket, Alexander était également un collectionneur, collectionneur d'oeuvres d'arts en tout genre, comme de personnes, tant qu'elles étaient esthétiques. Il n'avait pas vraiment eu le temps de se distraire depuis sa libération de prison, notamment avec ses nouvelles fonctions des plus chronophages, mais il se rattraperait bien assez tôt...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Mer 9 Nov - 14:20

- Il faut pourtant un agent puissant et concentré sur sa tâche pour la mission que tu demandes. Qui sait quels ennemis tu trouveras sur ton chemin...

- On peut en faire une liste, si tu veux.. T'en trouveras aucun au niveau.

Bon, encore une fois, il ne semblait pas avoir perdu le fait de se prendre pour le meilleur en combat. Même si ça n'était pas dit avec entrain – et encore moins avec égocentrisme –, il y a certains traits de caractère que l'on ne perd pas, et c'est tant mieux, dans un sens. Bref ! En enlevant ses états d'âme psychologiques du moment, tout allait bien. Pourquoi s'opposer à ce qu'il souhaitait ? Et bien.. C'est vrai, faudrait qu'il s'arrange vite fait la tronche parce qu'il faut avoir de l'allure – ou en tout cas plus qu'il n'en a avec sa tête de dépravé –, et puis n'oublions pas que son implication dans la Team Rocket est secrète, jusqu'à présent. Être nommé à la tête de ce trafic pourrait entraîner des fuites sur qui il est réellement. Mais ça, il y a déjà pensé et repensé. Et il assumerait, même s'il doit être traqué par la suite, même s'il vivra perpétuellement dans le danger, ça ne lui faisait pas peur. L'ennui emmerdait sa peur, et, de plus, c'était ici qu'était sa place, et il l'a déjà dit. Pas d'échappatoire possible, donc. Faut laisser le Greenou s'enfonçait encore un peu plus dans tout ce bordel. Bordel qui lui allait tellement bien..

- Je l'espère pour toi...

Mais oui, mais oui ! Pas d'inquiétude. L'on tombe pour apprendre à se relever, n'est-ce pas? Il avait un peu de mal à retenir la leçon cette fois, mais ça ira ! Vous inquiétez pas pour lui, de toute manière il aime pas qu'on se préoccupe de sa personne. Il ne veut pas de la pitié des gens, et encore moins de leur pseudo-compréhension de ce qui peut/pourrait lui arriver. Bien sûr, il ne parlait pas d'Alexander – même s'il lui trouvait un côté hypocrite (qui était nécessaire dans ce travail), mais bon c'est dur à assimiler pour le châtain – mais en général. Ce qui c'était passé, ça lui avait fait très (très (très (très))) mal, mais c'est la vie. L'on ne s'arrête pas à ça, sinon il ne vivrait plus depuis ses 10 ans (pas besoin de vous faire un dessin) ! Malgré tout, même s'il paraissait très optimiste, Green était en réalité toujours aussi tourmenté, atteint et détruit de l'intérieur, mais c'était pas en disant que c'est la fin des haricots qu'il allait arranger son cas. Et puis le Second espérait aussi pour lui que ça irait, donc voilà, problème résolu ! Après tout fallait bien avouer qu'il devait avoir bien plus d'expérience que lui – même si Green doit être le plus précoce des précoces sur ce sujet-là – alors bon, faut garder le sourire ! Plus facile à dire qu'à faire, je sais. Quelque chose à rajouter, Green?

- T'inquiètes.. Ça va aller.

On te croît Green.. Car au sens de sa voix, on sentait que même lui n'était qu'à moitié convaincu de ses propos. Ce qui n'était pas forcément bon signe, il est vrai. Après fallait pas s'attendre à ce qu'il se lève un matin et que tout aille bien. Non, ça serait progressif (si améliration il y a).. Déjà bien manger et reprendre goût à la nourriture – ou se forcer –, arrêter de ne rien foutre de ses journées et enfin s'occuper (et de quelle manière il allait faire ça..), et puis prendre soin de lui. Voir une belle image dans la glace l'aiderait très probablement, mais il avait même pas envie de s'occuper de lui, car il s'en contrebalançait. Surtout que, très honnêtement, bah il était plutôt pas mal du tout, demandez à Alice (comment ça son avis n'est pas objectif?), alors au diable les cernes, l'affreuse tignasse, la barbe irrégulière et ce visage inexpressif ! Allez, un petit de motivation Greenou, si c'est pas trop te demander..

- Et tu es donc prêt à dévouer ta vie à la Team Rocket, voilà qui est honorable, approuva l'homme aux cheveux bleus. Néanmoins... je te conseille de ne pas faire tourner ta vie uniquement autour d'elle. Elle peut après tout tomber du jour au lendemain, comme elle l'a déjà fait par le passé, même malgré le génie de notre grand Boss.

- Et ? Je la redresserai. T'façon elle tombera plus.

Ce ''Je'', toujours a prendre toute la misère du monde sur son dos, le Greenou.. Non, je plaisante, ce ''Je la redresserai'' avait plusieurs explications : D'abord, sachant que c'était tout ce qui lui restait, il n'avait plus véritablement le choix, dans un sens, car sinon il retournerait à l'ennui. De plus, si le ''génie de notre grand Boss'' pour reprendre les mots d'Alexander venait à échouer, il serait temps de passer le flambeau. Et à qui çaaaaaa ? C'est bien, vous êtes perspicaces.. On verra si Alex a un minimum de jugeote – sans lire dans les pensées comme certains (hum hum) – ! Qu'importe, au moins, il semblait déterminer, c'était tout à son honneur. En même temps, n'importe quelle action semblait être à son honneur tellement il était désespéré. Et ce n'est pas avec ce qu'il comptait faire qu'il allait refaire surface. Petit à petit, Green était en train de s'écarter des frontières du bien, encore et encore..

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Ven 11 Nov - 21:32

- On peut en faire une liste, si tu veux.. T'en trouveras aucun au niveau.

"Vraiment ? demanda le Second avec une pointe de provocation dans la voix, avant de déclarer en complimentant son interlocuteur : Tu es un Maître, c'est vrai, l'un des plus grands dresseurs de ce monde, mais n'y a-t-il pas d'autres Maîtres ? Sans oublier Red, si jamais il revenait..."

Si jamais il revenait... mais il était revenu justement ! Sauf qu'Alexander ne pouvait pas être au courant, étant donné que le dresseur à casquette n'avait fait aucune annonce au grand public. Et pourtant, il avait chargé Matori de faire quelques recherches sur ce dernier, juste histoire de savoir au cas où il compterait éventuellement revenir. Oh, Green allait peut-être rire jaune à l'évocation de son rival, ou alors il allait encore plus faire la gueule, ou bien encore s'énerver après que le Second ait osé mettre en doute sa puissance (non, pas dans ce sens !). Mais les propos de l'homme aux cheveux bleus n'étaient pas dénués de fondement, il reconnaissait le talent indéniable de dresseur de Green, mais avait le droit de douter de sa supériorité sur absolument n'importe qui dans ce monde, surtout dans l'état actuel du jeune homme. Le Maître était sensé être le plus fort de l'élite, mais comme il y avait un Maître par région, on pouvait toujours se demander lequel était le plus fort d'entre eux... c'était la question que se posait Alexander, lui qui se tenait bien éloigné de ces histoires de dresseurs d'habitude, qui ne le passionnaient pas vraiment. Mais à partir du moment où cela concernait la Team Rocket, et donc la capacité de Green à pouvoir gérer n'importe quel ennemi qui viendrait gêner les affaires de l'organisation, et bien là, ça changeait tout ! Sans doute que Vert allait balayer cette hypothèse d'un revers de la main, tout comme celle du retour de Red, au moins il ne semblait pas avoir changé en ce qui concernait son arrogance... mais était-ce une bonne nouvelle ? Alors autant lui donner une petite leçon :

"Ne sous-estime jamais tes adversaires."

Voilà, pas besoin de davantage, de toutes façons, Alexander n'était pas dupe, sans doute Vert ignorerait royalement son conseil pourtant pas idiot. Mais le Second ne s'en plaindrait pas, Green étant encore jeune, il avait bien le temps de retenir cette leçon que le trentenaire jugeait bien utile. Il ne fallait en effet jamais sous-estimer ses adversaires, Alexander ne faisait pas cette erreur, rien que le fait qu'il fasse faire des dossiers sur les principaux ennemis de la Team Rocket en était la preuve, il ne les prendrait pas à la légère. L'arrogance était un premier pas vers l'échec à ses yeux, il tentait de rester aussi humble que possible. Même le grand Giovanni, d'ailleurs, qui lui aurait bien le droit d'avoir un peu d'arrogance de temps en temps, se contentait d'une assurance digne d'un grand leader. Green était lui définitivement arrogant, mais bon, il avait déjà bien changé en l'espace de peu de temps, alors il était encore bien possible qu'il perde un peu de son légendaire orgueil, qui sait ? L'espoir fait vivre.

- Et ? Je la redresserai. T'façon elle tombera plus.

"Tu la redresseras ? demanda-t-il en insistant sur le "tu", l'air surpris et légèrement incrédule. Tu penses avoir les capacités nécessaires pour diriger la Team Rocket, si jamais le Boss ne le pouvait plus ?"

Si jamais le Boss ne le pouvait plus... ce serait alors qu'un grand malheur lui serait arrivé. Car la Team Rocket était quand même l'oeuvre du grand Boss, Alexander ne pensait pas qu'il l'abandonnerait pour rien au monde. Bon, il était parti deux fois, certes, mais était toujours revenu pour redresser la barre après que ses successeurs se soient montrés indignes de lui. Elle semblait même plus importante que ses propres enfants, mais en même temps, avec un traître comme Lencher en guise d'enfant, ce n'était pas très étonnant, n'est-ce pas ? Et justement, Green semblait mettre les pas dans ce chemin de dévouement total à la glorieuse Team Rocket, ce qui était peut-être un signe qu'il était destiné à reprendre le flambeau, qui sait ? Et qu'en pensait Alexander ? Et bien, il ne ressentait aucune jalousie ou rivalité, puisqu'il ne voulait tout simplement pas de cette place de leader, même s'il l'occupait officieusement en ce moment, ce n'était que de la comédie. Et justement, il pouvait mesurer à quel point cette tâche de chef Rocket était fatigante, alors que lui préférait avoir un peu de temps libre... Néanmoins, s'il ne convoitait pas la place du Boss, le fait que Green puisse la prendre demeurait problématique. Et le Second ne manqua pas de le lui faire savoir, en lui demandant clairement s'il pensait avoir les épaules pour un tel poste. Même pas majeur, une personnalité changeante, une certaine arrogance... vous l'avez compris, Alexander doutait vraiment que Vert soit apte à cette responsabilité immense. Après, peut-être que dans plusieurs années, s'il acquérait expérience et maturité, cela deviendrait envisageable. Mais le choix reviendrait au Boss quoi qu'il arrive, comme vous vous en doutez !

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Dim 13 Nov - 18:35

- Vraiment ?  demanda le Second avec une pointe de provocation dans la voix, avant de déclarer en complimentant son interlocuteur : Tu es un Maître, c'est vrai, l'un des plus grands dresseurs de ce monde, mais n'y a-t-il pas d'autres Maîtres ? Sans oublier Red, si jamais il revenait...

- Et ? Tu crois vraiment que j'les croiserai sur ma route ? Ils feront ceux qui sont engagés contre la Team Rocket parce que ça fait bien, mais on en retrouvera combien face à nous ? Aucun. Donc bon..

Green haussa les épaules. ''Donc bon..'' voulait tout dire. Bon, c'était aussi une excuse car il avait très nettement généralisé le genre de personnes qu'il n'aimait pas, celles qui faisaient genre en public et qui par la suite ne se manifesteraient pas. Il ne parlait absolument pas des Plasmas ou une connerie de ce genre, car de un eux faut bien qu'ils foutent quelque chose de leur vie, et surtout ils ne sont pas considérés comme dangereux comme pourrait l'être les autres Maîtres, Red (dont l'évocation du nom n'a pas arraché une mimique de haine à Green), et tous ceux qui étaient au niveau du châtain. Même s'il ne se mettait plus actuellement sur un piédestal, il s'estimait toujours plus fort qu'eux, car c'est comme ça. Et puis faudrait vraiment le vouloir pour aller fouiner dans là où doivent être entreposés des obscurs (et pas que ça fufu) car j'ose espérer que ce n'est pas en plein milieu des villes. Après, comme il s'agit d'une mafia vous allez pas non plus les retrouver dans des halls crasseux d'immeuble dignes de Gomorra, mais bon.. Faudrait avoir un débat sur là où ça se trouve exactement, tiens. Sinon c'est Green qui décidera, comme c'est lui qui baignera dedans (il a pas encore l'autorisation mais vous inquiétez même pas), ça me semble tout à fait logique. Et puis vous savez que j'adore décrire les lieux.. Et m'éloigner des rps, aussi. Pour en revenir aux affaires, Alexander avait tendance à tenter – quand même – de tempérer Green. Ce qui, d'habitude, n'était pas une mince affaire.

- Ne sous-estime jamais tes adversaires.

- Mes? Nos adversaires.

Il arqua un sourcil narquois accompagné d'un petit sourire (ô miracle!) du même genre. Bah oui, c'étaient leurs adversaires, pas seulement ceux de Green, c'était la Team Rocket dans sa globalité qui avaient ses ennemis.. Dans ce cas de figure c'est vrai qu'il y a plus de chances que ça soit Green qui se les tape (non pas comme ça ! Enfin, quoique, quand on parle de Maître de région, ça dépend quelle région) qu'Alexander, lui étant presque prisonnier du QG dans un certain sens, cantonné à ses obligations. Sans doute une vie qui ne lui plaisait pas, malgré tout son attachement à la Team Rocket que Vert percevait à chaque instant qu'on parlait de celle-ci, puisqu'il passait son temps à la glorifier.. Green lui cherchait ce style de vie, non pas dans le QG, mais à l'extérieur. Dans Kalos.. Où exactement, il ne savait pas. Errer lui fera sans doute du bien, tout comme se refaire (et plus encore) financièrement parlant. Il ne semble y avoir que ça, dans son esprit, pour passer à autre chose. C'est vrai qu'on peut difficilement être déçu par l'argent, puisque ça n'est qu'une chose.. Ça, au moins, ça ne le décevrait pas. Bref, pour en revenir aux adversaires, Green avait tout de même assez subtilement détourné le conseil du Second, ou du moins il n'en avait pas esquissé l'ombre d'une réponse, préférant le corriger sur son ''tes'' pour dire ''nos''. Qu'en pensait-il ? Fufu, vous le saurez bien assez tôt, si les adversaires en question se présentent, un jour..

- Tu la redresseras ? demanda-t-il en insistant sur le "tu", l'air surpris et légèrement incrédule. Tu penses avoir les capacités nécessaires pour diriger la Team Rocket, si jamais le Boss ne le pouvait plus ?

- Je n'ai pas dit ça.

Au moins, c'était réaliste. Très sec dans le ton employé, mais réaliste.. Enfin, il n'avait pas ouvertement dit qu'il n'avait ni la maturité, ni l'expérience, ni les capacités requises pour, mais en répondant ainsi il avait quand même dit que ce n'est pas ça qu'il avait dit. Même si ça lui tenait à cœur de reprendre ce que Giovanni lui léguerait un jour, aujourd'hui, non. Il n'en avait ni l'envie (cf son état d'esprit dépressif du moment), ni les moyens, ni même l'ambition.. L'expérience, il se devait de commencer à l'accumuler, c'est pour ça qu'il voulait ce ''boulot'' qu'il était venu réquisitionné, entre autre. De plus, Green ne voulait pas de dispute avec Alexander, car contrairement aux pensées du Second, il semblerait légitime que ce dernier soit soit mieux placé que le Maître, non ? Green est très bien conscient de cela, et c'est sans doute pour cela qu'il ne voulait pas vraiment extrapoler sur le sujet.. Alors, en prenant ce futur rôle plutôt comme un handicap ou une tâche chiante à accomplir, il avait bien une petite idée de comment faire subtilement passer le message... Vous voulez voir ça, je le sais. Je vous présente donc : Subtilité II, le Retour:

- J'ai juste dit qu'il faudrait bien que quelqu'un s'y colle.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Dim 27 Nov - 9:44

- Et ? Tu crois vraiment que j'les croiserai sur ma route ? Ils feront ceux qui sont engagés contre la Team Rocket parce que ça fait bien, mais on en retrouvera combien face à nous ? Aucun. Donc bon..

"Tant de certitudes... mais les Maîtres n'ont-ils pas également le devoir de protéger leur région ? Celui de Kalos sera donc peut-être un jour sur ton chemin..."

Alexander devinait déjà la réponse au tac au tac de Green, un truc du genre "t'inquiète, j'le défoncerai", ce ne serait guère surprenant, puisqu'il avait la fâcheuse tendance à sous-estimer ses adversaires. Ou plutôt à se surestimer, mais ça revient à peu près au même. Ou bien les deux, allez savoir ! Quoi qu'il en soit, le Second était dans le vrai, il s'était bien renseigné au sujet de ce fameux Conseil, qui n'était pas uniquement destiné à faire mumuse avec leurs bestioles - et à recevoir des salaires exorbitants pour cela au passage ! - mais aussi à défendre la région à laquelle ils étaient attitrés. Bon, que Green l'ignore ne serait pas très étonnant, l'homme à l'allure noble doutant qu'il ait jamais eu de l'attention pour Kanto ou Johto, bien trop égoïste pour cela. Mais si on prenait un autre exemple de Maître, comme cette fille encapuchonnée de Hoenn, elle s'était visiblement alliée à la Team Venom qui prospère sur les terres de sa région. Ce qui voulait dire qu'elle n'était pas nette, puisqu'Alexander savait via Giovanni que ces Venoms n'étaient pas ce qu'ils prétendaient être. Mais ce n'est pas le sujet ! Or donc, Green allait peut-être devoir affronter au moins ce Maître de Kalos, tant la Team Rocket avait augmenté son emprise sur la région dernièrement.

- Mes? Nos adversaires.

"Vraiment ? commença le Second avec un petit sourire taquin, je crains que tu n'aies bien plus d'adversaires que moi, très cher."

Et oui, Alexander lui ne recherchait pas particulièrement les adversaires, à vrai dire, à chaque fois que c'était possible, il tentait de s'en faire des alliés ou au moins des gens neutres à son égard. Il pouvait user là de son talent de diplomate, qui allait être bien utile étant donné le nombre d'ennemis de la Team Rocket. Oh, bien sûr, ce n'était pas toujours possible, loin de là étant donné les actes moralement condamnables de l'organisation, mais bon, c'était toujours pratique d'éviter des ennemis supplémentaires tant les Rockets en avaient déjà. Les FPIs, les Ligues, la Résistance, les Plasmas... il va falloir que notre Second trouve quelque chose pour les contrer, ou au moins semer la division entre eux, s'il voulait espérer garder la Team Rocket sur pieds. Mais pour revenir au sujet de la conversation, Alexander pensait bien que son interlocuteur avait bien plus d'adversaires que lui, tout simplement par son (ancien?) comportement exécrable. Il en avait été témoin lorsqu'il avait rencontré Vert en compagnie d'Aaron, et que ce sale gosse s'était fait deux ennemis supplémentaires juste à cause de sa façon d'être. Enfin, désormais, le chef officieux et le Maître du Plateau Indigo n'étaient plus ennemis, espérons-le. Bref, qu'allait répondre ce cher Vert à cette petite pique pure et innocente ?

- Je n'ai pas dit ça. J'ai juste dit qu'il faudrait bien que quelqu'un s'y colle.

"Effectivement, si jamais un malheur devait arriver à notre grand Boss, il faudrait faire perdurer son glorieux héritage. Et qui de mieux que son cher filleul ?"

Alexander avait gardé son sourire mais il était dénué de taquinerie cette fois, et il avait plissé les yeux, comme s'il jugeait Green au rayon X, se demandant s'il était apte à la tâche à laquelle il prétendait. Il avait le droit de se poser la question, non ? Comme il l'avait dit, il s'agissait quand même de l'héritage de Giovanni, ce qui n'était pas rien ! Mais le Second songeait sincèrement que Vert était le mieux placé pour cela, à condition qu'il murisse encore un peu. Il avait déjà fait de grands progrès de ce côté là dernièrement, et en peu de temps, alors on pouvait être confiants. Mais quoi qu'il en soit, ce n'était pas d'actualité pour le moment, le Boss n'étant pas prêt de mourir et heureusement d'ailleurs ! Et quand ça arriverait, pas de guerre de succession normalement, Green étant en fait le seul intéressé à reprendre le bureau du patron, puisqu'Aaron ne serait jamais apte ni même intéressé, et qu'Alexander n'avait pas vraiment l'envie de conserver ce fauteuil qui l'occupait actuellement, et qui demandait beaucoup de travail. Mais le travail c'est la santé ! Et donc la beauté ! Enfin, c'était ce qu'il espérait du moins...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Mar 29 Nov - 22:54

- Tant de certitudes... mais les Maîtres n'ont-ils pas également le devoir de protéger leur région ? Celui de Kalos sera donc peut-être un jour sur ton chemin...

- Il ne me fera qu'arriver en retard, pas de quoi en faire un drame..

Bah non, voyons, le Maître de Kalos, franchement, pourquoi on s'inquiéterait ? 5 minutes (ça fait 1 minute de plus) et c'est réglé, pourquoi chercher des emmerdes là où il n'y en a pas ? C'est très français.. Alexander serait-il français ? Ou plutôt, Green ne serait-il pas absolument beaucoup trop confiant en lui ? Ou juste vantard ? Il n'en avait plus l'allure, d'un vantard. Mais encore les séquelles, si je peux dire ! Car là où le Second voyait un véritable danger, Green ne voyait qu'un simple obstacle totalement passif qui se laisserait déboîter par notre cher petit châtain. Oh, il ne se voyait pas plus beau qu'il n'était, à la différence de comment il était avant. Il était réaliste. Et être réaliste, c'était être conscient que Green > Tout le monde, voilà. Ça n'était donc que de la pure modestie de sa part ! Oui, Green ne craignait personne d'autre que lui-même. Le seul qui pouvait égaler Green, aussi positivement que négativement, c'était lui. Bon, après cette leçon d'humilité digne de Donald Trump, revenons à notre discussion.. Qui avait un peu dévier, d'ailleurs, vous l'aurez remarqué ! Pas d'inquiétude pour lui, il obtenait toujours ce qu'il voulait. Bon après, parfois, il le perdait, et ça faisait mal au cul. Mais ça, c'est une autre histoire.

- Vraiment ? commença le Second avec un petit sourire taquin, je crains que tu n'aies bien plus d'adversaires que moi, très cher.

- Tsss. J'sais qu'on peut pas m'saquer, mais quand même. En tant que Boss, même officieusement, de la Team Rocket, j'pense pas que tu respires la sympathie.

La plaisanterie était passée à moitié. Car oui il avait sans doute des brouettes d'ennemi (c'est une expression que j'ai inventé sur le coup), mais il s'en foutait totalement, si on haït quelqu'un c'est qu'on le jalouse et qu'on a une place dans l'esprit de ce hater. Quelque part, Green sans ses haters c'était un peu Julia Gameuse sans les mecs en chien, pas grand-chose (ça c'est fait). Il avait une place grâce à tous ses gens qui avaient déchaîné leur haine par tous les moyens possibles et inimaginables. Green, c'était le genre de gars comme Kaaris – ce philosophe –, qu'on accuse de pervertir la jeunesse juste par plaisir de rejeter la faute sur quelqu'un. Mais imaginez, si tout le monde ne vivait que pour Green ? Beurk ! Ça serait terriblement ennuyeux... Bon, pour en revenir à ce qui n'était pas passé dans la plaisanterie d'Alexander, c'était que dans ses propos, aussi satiriques soient-ils, Green avait senti son intention de s'écarter des combats et des conflits. C'est vrai qu'ils étaient diamétralement opposés. Là où le jeune homme forçait (passé, notez bien c'est pas involontaire) limite les affrontements et l'aggressivité, Alexander lui essayait de se mettre tout le monde dans la poche. Parfaite opposition entre les deux. N'aurions-nous pas le parfait tableau pour le bureau d'Alexander ? Deux styles complètement différents, d'un côté un homme mûr bg (ouais c'trop dur d'écrire beau gosse), hautain, chic, distingué et j'en passe alors que de l'autre  il y a un adolescent négligé, familier, paumé, égocentrique et j'en passe aussi.. Rajoutez à ça un contraste de couleur, la lumière sur le Second en laissant les pupilles du second brillaient dans l'obscurité, et nous aurions un très beau rendu ! Sauf si Alexander n'aime pas ce genre de tableau.. C'est vrai que s'auto-avoir en portrait, c'est.. Particulier. M'enfin bref ! Le sujet qui ''fâche''.

- Effectivement, si jamais un malheur devait arriver à notre grand Boss, il faudrait faire perdurer son glorieux héritage. Et qui de mieux que son cher filleul ?

- Toi.

Sec. Froid. Direct. Il avait redressé la tête, avait le dos bien droit, et il l'avait fixé droit dans les yeux – plissés –. Il n'était pas passé par quatre chemins (si vous vous attendiez à une blague sur le nombre de chemins dommage), sans doute que l'ironie non-dissimulée l'avait quelque peu irrité et qu'il n'avait pas vraiment envie de se justifier alors qu'il avait l'impression qu'on se foutait de sa gueule. Du coup, à une question qui aurait pu paraître comme rhétorique, Green avait répondu que le mieux placé, c'était son interlocuteur, c'est-à-dire celui qui passait actuellement comme le vrai Boss. Dans un sens, ça n'était pas faux. Lui n'était pas – encore – faire pour ça, il n'avait que 17 ans, malgré une précocité certaine due à sa vie depuis qu'il est né, que ça soit son voyage ou son enrôlement dans la Team Rocket, ou même dans sa façon d'être vis-à-vis des autres (coucou celles qui ont été considérées comme des femmes-objets, vous allez bien?), ça n'était pas vraiment sa place que d'être assis sur le trône de cette organisation. Ne pensez pas que c'était une flatterie. Du tout. Car ça restait quand même sa place, un jour, et il déclara comme une fatalité, en recourbant son dos qui se renfonça dans le mou du fauteuil, en regardant .. Le bureau, sans doute. Histoire de fixer quelque chose:

- Mais bon, comme t'as déjà dit que tu voulais pas.. Tant pis. C'est pour moi. Dit-il comme s'il parlait de la fin des frites de l'assiette d'un pote, avant de reprendre, plus sérieusement: Sinon.. Pour l'trafic, c'est bon?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Mar 6 Déc - 20:48

- Il ne me fera qu'arriver en retard, pas de quoi en faire un drame..

"Espérons..."

Alexander avait une fois de plus levé les sourcils avec un petit sourire las. Décidément, Green ne changerait jamais sur ce point, la seule chose inchangée en lui semblait être son arrogance démesurée. Avoir confiance en soi était important pour réussir, mais balayer les obstacles d'un revers de main était bien imprudent aux yeux du Second. Il n'avait pas encore identifié le Maître de Kalos, mais si ce dernier avait atteint un tel rang, il était obligatoirement un adversaire de poids, même pour ce cher Vert. Si ce dernier le sous-estimait trop, ça pourrait lui jouer des tours, et alors la Team Rocket dans son ensemble risquait de payer pour son arrogance. "Espérons", donc, comme l'avait dit le chef officieux, que cela n'arrive pas. Après cet entretien, il allait donc devoir s'informer au plus vite sur ce Maître de Kalos, juste pour savoir s'il était une menace ou non. Lui ne le sous-estimerait en aucun cas...

- Tsss. J'sais qu'on peut pas m'saquer, mais quand même. En tant que Boss, même officieusement, de la Team Rocket, j'pense pas que tu respires la sympathie.

"En effet, à mon grand regret. Mais je tâcherai de passer des accords avec les ennemis avec lesquels il est possible de s'entendre... C'est aussi pour ça que je suis là, après tout."

Et oui, quelle mauvaise réputation avait le grand Boss de la Team Rocket, ce qui ne rendait la tâche du grand Giovanni que plus admirable, n'est-ce pas ? Selon Alexander en tout cas, oui ! Le patron de la mafia, laquelle tuait, faisait du trafic et répandait la criminalité à travers le monde, évidemment qu'il y avait beaucoup de gens pour le détester, et même parmi ses propres alliés, on n'était jamais à l'abri d'une trahison par jalousie. Bref, c'était une position risquée qu'occupait actuellement Alexander, qui allait néanmoins user de ses talents pour réduire le danger au maximum, et par cela j'entends réduire le nombre de ses ennemis. Car les Rockets en avaient pas mal, il fallait bien l'avouer ! Bon, certains, ça n'allait clairement pas être possible, comme pour ces FPI qui étaient les ennemis naturels d'une Team criminelle comme la leur, ou encore ces Plasmas dont le chef avait osé défier Giovanni à Volucité. Mais pour le reste, il y avait sans doute des marges de manoeuvres. S'assurer d'abord que l'accord de non-agression avec la Team Venom tienne toujours, malgré leur changement de chef, et qui sait, peut-être même en faire des alliés à part entière, tant qu'ils demeuraient dans la région Hoenn, inoccupée par les Rockets. Ensuite, décrédibiliser le message de cette fameuse Résistance, qui ne constituait de toutes façons pas une menace importante, normalement. Enfin, s'assurer que les différentes Ligues du monde et particulièrement celle de Kalos ne viennent pas trop mettre le nez dans les affaires des Rockets. Que de travail en perspective ! Mais Alexander était là pour ça, et il comptait bien réussir, quoi qu'il en coûte.

- Toi. Mais bon, comme t'as déjà dit que tu voulais pas.. Tant pis. C'est pour moi.

"Effectivement... Mais je m'assurerai néanmoins que tu sois digne du Boss pour hériter de cette fonction."

Alexander ne voulait en effet pas de ce poste, alors quel autre choix que de le donner à Green ? Il n'y avait après tout aucun autre candidat sérieux, pour le moment du moins. Cependant, comme il le lui avait rappelé, il ne laisserait pas l'héritage du glorieux Boss courir à sa perte, jamais. Donc, Green avait plutôt intérêt à être à la hauteur de sa tâche... Il avait pour l'instant le talent au combat pokemon, encore plus grand peut-être que celui de Giovanni, mais ça ne suffirait pas. Il avait acquis, suite à son changement soudain de personnalité, un certain sang-froid, même si son arrogance légendaire semblait toujours là, elle. Bref, il était sur la bonne voie globalement, mais il y avait encore des progrès à faire ! Mais bon, il n'était même pas encore majeur, donc il y avait le temps, d'ailleurs, Giovanni n'était pas prêt de mourir ou de disparaître, de toutes façons, alors cette conversation n'avait d'intérêt qu'à long terme. Revenons donc au sujet de départ :

- Sinon.. Pour l'trafic, c'est bon?

"Tu as mon accord, répondit-il avec un sourire amical, avant de préciser : Néanmoins, Matori supervisera ton travail pour être sûr que tu ne commets pas d'imprudence."

Bravo, Green, tu as convaincu Alexander ! Ce dernier acceptait de donner sa chance au filleul du Boss, même s'il avait quelques réserves, ce pourquoi Matori garderait un oeil sur lui. Comme cette femme était quasiment un androïde, elle pourrait sans doute ajouter la supervision de Vert à son énorme pile de choses à faire. Ainsi donc, le chef officieux des Rockets verrait à l'oeuvre ce jeune homme si arrogant et si ambitieux... un test parfait pour voir s'il était digne d'hériter de la mafia un jour, n'est-ce pas ? On allait voir s'il savait faire autre chose que de battre des adversaires en combat pokemon... Comment allait réagir Green ? Strauss pouvait deviner qu'il serait satisfait en entendant le début de sa réponse, puis un peu moins en entendant la fin, sans doute. Mais il pouvait déjà être content qu'il ait accepté sa requête, c'était loin d'être gagné d'avance. A lui maintenant de se montrer à la hauteur de cette mission qu'il avait demandée.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Jeu 8 Déc - 21:56

- Espérons...

Accompagné de la petite mimique qui en disant long sur le fond de sa pensée qui n'a pas échappé au jeune barbu en herbe -et pas barbu avec des poils en herbe-, mais ce dernier ne lui tint pas rigueur (quel bonté Greenou) de ce geste qui lui aurait sûrement prévalu un sermon pour rien de la part du châtain. Parce qu'il savait que c'était rien, que c'était un détail, qu'il fallait plus s'emporter pour un rien car il faut prendre du recul et pas agir comme bon nous semble.. C'est beau hein ? Il a grandi, c'est vrai. Enfin j'dirai plutôt qu'il a mûri. Parce qu'il est bien plus réfléchi qu'il puisse le paraître, c'juste que son ex-comportement de gamin immature, égoïste, moqueur j'en passe laissait oublier qu'au fond, il était loin d'être bête et mal élevé car il avait côtoyé l'un des plus grands.. Mais ne vous inquiétez pas, ça n'allait pas devenir un scientifique sérieux avec des lunettes (quoi que ça devrait bien lui aller, les lunettes) à fond dans son travail et qui respecterait tout le monde, qui prend du recul sur tout et qui n'agit qu'en connaissance de cause, ça ne serait pas Green. Et on le voit bien quand il balaye du revers de la main toutes les mises en garde Alexander, revendiquant bel et bien que personne ne l'égale. Ce n'était en aucun cas de la certitude de sa part -ou du moins plus maintenant-, mais c'était son caractère. Quand on se persuadait de quelque chose et qu'on faisait tout pour que ça se passe, et en enlevant toutes les pensées négatives de sa tête cela arrivait.. C'est la loi de l'attraction en philosophie il me semble. Tout ça pour vous dire que Green était dans une étape importante de sa vie, et l'engagement qu'il prenait vis-à-vis de la Team Rocket en était le meilleur des exemples et des signes forts de ce changement. Vu qu'on parle de l'organisation mafieuse, continuons sur celle-ci:

- En effet, à mon grand regret. Mais je tâcherai de passer des accords avec les ennemis avec lesquels il est possible de s'entendre... C'est aussi pour ça que je suis là, après tout.

- Pffff.. J'sais toujours pas comment on peut s'entendre avec des ennemis... Même passer des accords.. Green soupira et reprit, d'un ton méprisant: C'est le meilleur des moyens d'se faire trahir. Surtout que j'pense pas que la Team Rocket ait véritablement besoin de se chercher des alliés.

Fufu, dis donc ! Comme quoi, il avait peut-être été fini ce gosse ! Bon, il avait une idée très très très intérêt et très conservatrice. Pour lui, la Team Rocket c'est la Team Rocket. Y'a pas à chercher de midi à quatorze heures, on peut faire confiance qu'à nous mêmes. C'était très ''Greenesque'' de réagir ainsi, peut-être pas vraiment surprenant, mais il le disait autrement que par ses crises colériques et ses emportements où il envoyait tout le monde chier où il clamait haut et fort qu'il n'avait besoin de personne, LUI. C'était ajusté au niveau de la Team Rocket, sa famille si j'puis dire, puisqu'il semble convaincu d'avoir trouvé sa place ici bas. Et c'est là où il était en désaccord avec Alexander mais où il avait enfin développé un semblant d'argumentaire qui en disait long sur lui : Les alliés, c'est le meilleur des moyens d'être trahi. Et c'était surtout ça, le problème du châtain aux cheveux attachés (vous aviez oublié?). Horreur qu'on lui tape dans le dos avec la griffe de Vega. Après, bien sûr, lui n'avait aucun contrôle sur les liens extérieurs de la Rocket, mais j'peux vous dire qu'avec lui ça serait vite réglé. Le pacte de non-agression, que ça soit la Venom ou une autre Team même si ça n'est pas le cas, vous vous asseyiez dessus. Vos alliances, vous pouvez tous essayer, l'espoir fait vivre.. ''Solidaires entre nous'' semblait être une bonne devise pour Green. La Team Rocket, à l'image de Green, n'a besoin de personne. Et c'est sans doute là où monsieur le Second allait peut-être mieux cerner le personnage qu'il avait en face de lui, et surtout peut-être tenter de lui expliquer l'importance des alliés qu'il avait absolument tout le temps rejeté. Mais là c'était tout de même légèrement différent, car c'était à l'échelle de la Team Rocket, pas à celle d'un seul homme. En parlant de la Team Rocket, y'a bien un jour où Giovanni passera le flambeau. Et Sephora Boy (il est cool mon surnom hein?) ne semblait pas emballer par cette idée. Subtilement, Green avait supputé l'idée qu'il serait là, ''au cas-où''.

- Effectivement... Mais je m'assurerai néanmoins que tu sois digne du Boss pour hériter de cette fonction.

- Ouais enfin t'as le temps.

Oui, Green ne semblait pas du tout -mais alors pas du tout- presser d'arriver à cette place, le grade ultime de la Team Rocket, la place de Boss ! Mais lui avait le temps. Déjà parce qu'il fallait se renflouer les poches pour tenter d'oublier une certaine personne ! ''Million d'euro plus de peine de cœur'' ? On verra si ça marche pour le jeune homme aussi. Même si tout le monde est déjà spoilé de la fin de cette aventure.. Enfin sur la forme. Dans le fond, personne n'en sait encore rien, et çaaaaa c'est bien. Mais là n'est pas le sujet. Alexander avait sans doute des appréhensions par rapport à Green, et c'était normal. D'ailleurs ce dernier ne semblait pas avoir les yeux plus gros que le ventre en repoussant déjà l'échéance, car, comme il l'avait déjà subtilement fait savoir, ça lui paraissait plus officiellement comme une corvée. Parce qu'il restera dans son coin, dans son ter-ter, au QG.. Et Cami ? Et oui ! Ça fait un moment qu'on a pas parlé d'elle, mais elle a une haine viscérale envers la Team Rocket. Comment lui expliquer.. ? Comment lui dire.. ? Comment ne pas perdre celle qui lui a empêché de faire une bêtise peu de temps auparavant ? Ça fait beaucoup de désavantages, mais bon, lui, ça lui convenait. Contre vents et marées, il avait été Rocket et le serait. C'est une belle preuve de fidélité.. Il aurait très bien pu aller voir ailleurs, c'est vrai, mais l'argent l'a retenu. Et pas que ça, bien sûr, le statut de Giovanni et ce qu'il représente pour lui aussi. D'ailleurs, le Boss sera sans doute agréablement surpris de la requête faite par Vert à Alexander de son plein gré ! Et ouais, ça s'investit, t'as vu ça ! Encore fallait-il qu'il accepte.

- Tu as mon accord, répondit-il avec un sourire amical, avant de préciser : Néanmoins, Matori supervisera ton travail pour être sûr que tu ne commets pas d'imprudence.

- Libre mais pas trop ? Tu crois peut-être que j'suis venu là les mains dans les poches et en n'y connaissant rien ? Votre dossier sur moi n'doit pas être très complet..

Juste, petite précision : Quand il dit ''votre'' dossier il parle de la Team Rocket, il vouvoie pas le Second vous avez cru quoi ? Bref. Cela avait été dit sur un ton las, avec une pique d'arrogance sur la fin ! Contrairement à la majeure partie des membres de la Team Rocket, la vie de Green restait un mystère pour à peu près tout le monde. Il était jamais dans son arène, puis jamais dans sa salle de Maître, et ne disait jamais ce qu'il faisait. À vrai dire, il serait curieux de voir ce que l'organisation, et donc Giovanni savent sur lui à part ce que tout le monde sait ? Car bon, ne pensez pas que tout ce qui lui tombe dans les poches tous les miens vient seulement de son salaire de Maître et de ''Bras droit secret (privilégié)'' du Boss entraient dans ses poches tous les mois. Il a fait tellement de choses pas cleans.. Et on devait superviser son travail, à lui ? Lui qui, dès que ça parlait d'argent, arborait un sourire carnassier et des yeux aussi verts que les billets ? Tssss.. Gérer les hommes, il saurait faire. Il est quelqu'un, il incarne quelque chose dans le Pokémonde. Il a une prestance, un charisme.. Enfin quand il est quelque part, on le remarque. Et ça, y'en a pas beaucoup qui doivent l'avoir. Il le doit plus à son titre qu'à autre chose, mais aussi car il est précoce pour son âge, et qu'il dégage un ''truc''. Depuis son enfance. Comment serait-il là, sinon ? Alexander ne le connaissait vraiment pas. Green s'avança dans son fauteuil, posa son coude (le mal élevéééééé) sur le bureau d'Alexander, se tint le menton et planta ses yeux dans ceux d'Alexander. Une certaine lueur s'en dégageait, tout comme un petit sourire aussi médusé que perfide. Fufu, ça faisait longtemps qu'on avait pas vu ça chez Green. Ce à quoi il ajouta, avec une once d'ironie dans un premier temps:

- T'es pas sérieux j'espère.. T'as vraiment peur que j'me plante ? Tsss.. Laisse-moi carte blanche, pas de surveillance, rien. Tu verras, la différence avec ce qui a été mis en place maintenant. J'charbonnerai pas pour la passion et pour m'amuser, le but est uniquement lucratif. Et Green pointa vaguement quelques dossiers quelconques qui traînaient: C'est pas écrit, quelque part, que dès que ça parle d'argent, c'est moi le plus fort?

Ce changement d'attitude, de ton, cette ironie.. L'argent n'avait pas d'odeur, n'avait pas d'effet secondaire, mais apparemment il semblait refaire vivre Green rien que d'en parler. Sans doute au grand damne d'Alexander, mais quand même.. Il dégageait une telle détermination, d'un coup. Une telle confiance en lui, un engouement incroyable. On aurait presque envie de le laisser dans son excès de confiance qui le quittera bien assez vite dès que le sujet sera oublié. En même temps, là, dans l'état dans lequel il comparaissait devant le Second, il n'y avait aucun problème s'il était ainsi tout le temps qu'il gérerait le trafic, et tout ce que la ''carte blanche'' apporterait en plus. Greenou, tu es incorrigible.. Mais au moins, tu revois les choses en grand sur un point, et ça, même Alexander, avec toute la mauvaise foie du monde, ne pourrait pas le nier. Alors.. Verdict?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Ven 9 Déc - 19:40

- Pffff.. J'sais toujours pas comment on peut s'entendre avec des ennemis... Même passer des accords.. C'est le meilleur des moyens d'se faire trahir. Surtout que j'pense pas que la Team Rocket ait véritablement besoin de se chercher des alliés.
"La Team Rocket est puissante, et dispose d'encore beaucoup de ressources, mais l'échec à Volucité nous prouve qu'elle n'est pas invincible. Mieux vaut mettre toutes les chances de son côté."

Encore une fois l'opposition entre le jeune homme arrogant et le Second plus prudent. Alexander était du genre pragmatique, l'assurance de Green était mignonne mais la trop grande confiance en soi était parfois la cause de la chute. A sous-estimer ses adversaires, ils pouvaient nous surprendre, n'est-ce pas ? Bon, l'homme aux cheveux bleus ne comptait pas inculquer cela à son interlocuteur, ce serait sans doute une perte de temps, mais il défendait sa vision des choses face au point de vue de Green. Ce dernier n'avait pas tort de vanter les mérites de l'organisation criminelle fondée par le grand Giovanni, mais rien ni personne n'était invincible, on l'avait vu à Volucité. Alors notre Second s'attendait à une réponse au tac au tac de la part de Vert du genre "beuh c'est parce que j'étais pas là" mais il n'en aurait cure. Il connaissait l'importance des alliés dans un combat, ou au moins des non-adversaires, qui pouvaient se transformer en ennemis à certains moments, évidemment, mais qu'il était inutile de provoquer tant qu'on n'avait pas à le faire. Evidemment, le Second n'était pas le moins surpris de ce cher Green, dont l'opinion sur la Team Rocket était similaire à l'opinion de lui-même, comme si la mafia était une expansion de sa personne. Mais pour le moment, c'était à Alexander de décider de la stratégie Rocket, et il comptait bien faire ce qu'il venait d'annoncer, même si Green n'apprécierait pas. Après, rien ne l'obligeait à rencontrer ces éventuels alliés...

- Libre mais pas trop ? Tu crois peut-être que j'suis venu là les mains dans les poches et en n'y connaissant rien ? Votre dossier sur moi n'doit pas être très complet..
"Si jamais c'est le cas, compte sur moi pour le compléter."

Alexander répondit à la taquinerie de Green au premier degré, et il était on ne peut plus sincère. Le Second n'était pas du genre à épier les gens, mais il était souvent intéressé pour les connaître. Ses ennemis, ses alliés, même ses amant(e)s (Non, Green ne rentre pas dans cette case, fufu), il préférait connaître les gens qui l'entouraient, c'était toujours plus prudent. Or donc si le dossier de Green était incomplet, il faudrait régler cela un jour ou l'autre, avec l'aide de cette chère Matori, qui était sans doute la meilleure pour chercher tous types d'infos. Bref, malgré le fait qu'Alexander ait accepté de donner la mission rêvée de Green à l'intéressé, ce dernier semblait toujours mécontent de devoir être supervisé. Ahlala, jamais content, ces jeunes ! Ce n'était même pas ses capacités que le Second mettait en cause, d'ailleurs, si Giovanni lui avait donné un tel rang, il devait bien être capable de faire autre chose que de faire mumuse avec des pokemons. Mais ce dont doutait réellement Strauss, c'était le tempérament de Green. Impulsif, imprudent, appâté par toujours plus d'argent, cela pouvait être risqué de le laisser seul à la tête de cette opération délicate. Prudence est mère de sûreté, et donc, Alexander ne changea rien à ses consignes, laissant Vert tenter en vain de le convaincre :

- T'es pas sérieux j'espère.. T'as vraiment peur que j'me plante ? Tsss.. Laisse-moi carte blanche, pas de surveillance, rien. Tu verras, la différence avec ce qui a été mis en place maintenant. J'charbonnerai pas pour la passion et pour m'amuser, le but est uniquement lucratif. Et Green pointa vaguement quelques dossiers quelconques qui traînaient: C'est pas écrit, quelque part, que dès que ça parle d'argent, c'est moi le plus fort?
"Et bien si c'est le cas Matori me rapportera tes exploits... répondit-il avec une touche d'ironie devant l'arrogance de son interlocuteur. Puis il précisa pour le calmer : elle ne sera pas présente avec toi sur place, mais tu devras lui faire des rapports à intervalles réguliers."

"C'est moi le plus fort"... on aurait dit un gamin qui voulait frimer devant ses copains. Ce n'était pas avec ce genre d'argument que le Second changerait d'avis. D'autant que ce dernier estimait déjà très généreux de sa part de laisser Green diriger cette opération. Il aurait très bien pu refuser en bloc après tout, ce qui aurait sans doute provoqué une autre des colères dont le châtain avait le secret... mais au lieu de cela, en bon diplomate, il lui avait fait une offre honnête et franchement pas mauvaise. Mais le jeune homme en face de lui était du genre pourri gâté, à toujours obtenir exactement ce qu'il voulait, il n'y avait qu'à voir comment il avait réagi lorsque Giovanni avait refusé de lui donner son fichu Drattack. Mais Alexander, tel son patron, ne céderait pas d'un pouce. Il déclara donc simplement, cette fois sans ironie ni malice, mais avec une certaine fermeté :

"C'est à prendre ou à laisser, Green."

Mais la fermeté, l'autorité, c'était bien la chose que détestait le plus les enfants gâtés, non ? Et pour cause, ils n'y ont pas été assez confrontés, tout simplement. Allait-il se résigner en marmonnant des insultes, ou bien gueuler en quittant la pièce ? Alexander était curieux de voir sa réaction. Avait-il réellement mûri, comme cela semblait être le cas ?

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Sam 10 Déc - 21:46

- La Team Rocket est puissante, et dispose d'encore beaucoup de ressources, mais l'échec à Volucité nous prouve qu'elle n'est pas invincible. Mieux vaut mettre toutes les chances de son côté.

- En même temps en partant défaitiste c'sûr qu'vous êtes pas prêts d'les péter, les Plasmas.

''Vous'' ? Bah oui, le châtain ne se comptait pas dedans, pour une fois. Green il l'a attrapé le Général, et en deux temps trois mouvements vous avez cru quoi ? Pas b'soin de faire la guerre pendant 1 journée à saccager Volucité tout ça pour perdre. Après, il disait Plasma mais il sous-entendait aussi tous les autres ennemis, genre les 2,27 FPIs du forum et tout le reste. Qu'importe, dans l'état d'esprit, quelque chose était notable :Bien sûr, la confiance en soi était indispensable à ce qu'on accomplisse ses objectifs, mais après il y a des barrières à mettre tout de même. Alexander semblait trop sur la défensive, toujours dans le pragmatisme, faut se faire des alliés pour avoir le moins d'ennemis possible.. Green n'était pas du tout comme ça, il estimait que la Team Rocket, seule, se suffisait à elle-même, et que tout était possible tant qu'on y croyait. Belle façon d'voir les choses, dans un sens.. Mais ils n'étaient absolument pas sur la même longueur d'ondes, et Green ne le sera sans doute jamais avec personne. Même Alice, qui a le même boulard que lui, ne cessait de lui rabâchait l'importance des alliés. Tant pis, pas besoin pour Greenou. Comme ça, on peut ne se prendre qu'à nous si on échoue et on ne peut que se féliciter si on y arrive. Tout dépend de nous. Pas de facteur trahison, tout ça.. C'est sans doute mieux. Mais bon, s'ils veulent aller dans le mur, après tout, c'était pas le problème de Green pour le moment. Il ne voulait pas d'une révolution à l'intérieur de la Rocket, bien au contraire, il s'en foutait pas mal. C'est juste que son point de vue et ses idées étaient les meilleurs -de sa vision des choses à lui-, et puis c'est tout.

- Si jamais c'est le cas, compte sur moi pour le compléter.

- Tu peux toujours essayer..

Rétorqua-t-il, sans doute ironiquement mais avec une voix qui trahissait plus du désintéressement qu'un autre véritable sentiment plus jovial. Car oui, c'était ironique pour répondre à la pique d'Alexander qui l'était tout autant, mais en même temps.. On voyait que ça lui rentrait par une oreille et que ça lui sortait par l'autre. Il allait être fliqué ou quoi ? T'façon c'est impossible qu'il connaisse tout de lui à moins de lui coller une puce ou une caméra sur lui absolument tout le temps. Parce que sinon, vu qu'il ne disait absolument rien et qu'il venait la majeure partie du temps en touriste au QG, bah c'était compliqué de savoir de quoi sa vie était faite, car à en écouter les médias il ne faisait absolument rien à part glander et tacler publiquement tous ceux qu'il n'aimait pas en se mettant en valeur. On était bien loin de la vérité, en fin de compte.. Un caractère et des rumeurs ne disaient rien sur la vie d'une personne, et sa vie (hygiène, fréquentation tout ça tout ça) était un véritable mystère pour tous ici présents, au sein de la Rocket. Même Giovanni, pour vous dire.. Alors il pouvait bien essayer, Alexander, s'il a du temps à tuer.. Plutôt que de refuser à Green de lui donner ce qu'il voulait là ! L'odieux, comment ose-t-il ?

- Et bien si c'est le cas Matori me rapportera tes exploits... répondit-il avec une touche d'ironie devant l'arrogance de son interlocuteur. Puis il précisa pour le calmer : elle ne sera pas présente avec toi sur place, mais tu devras lui faire des rapports à intervalles réguliers.

Green ne répondit rien, il ne faisait qu'analyser les propos d'Alexander, sans un mot. Le pire c'est qu'il devait trouver ça drôle, l'Alexounet ! Mais faire des rapports, sérieusement ? Green, faire des rapports ? Tssss, il ne savait vraiment pas s'y prendre avec lui, et pourtant, pour une fois, il avait fait des efforts ! Donc on pouvait pas dire que c'était de la mauvaise foi. Agneugneuh il a cru qu'il était un vulgaire sbire ou un peu plus haut gradé que les autres ? Techniquement, il était juste au-dessus du Second, mais aujourd'hui il avait fermé son caquet parce qu'il pouvait pas aller voir Giovanni dans l'état dans lequel il était. De plus, il n'était pas contre faire des efforts vis-à-vis d'Alexander mais là c'était limite du manque de respect.. Des rapports, sérieusement ? Green finit par afficher un sourire médusé et agacé, toujours appuyé sur le bureau du Second, en le regardant comme s'il lui disait ''non mais t'es sérieux là ? Tu m'prends pour qui ?''.. Faudrait peut-être qu'on lui fasse confiance, un jour. Pour briser la glace, il posa une sorte d'ultimatum. Et on sait ce qu'il en fait des décisions réfléchies et posées, le Vert:

- C'est à prendre ou à laisser, Green.

- Hmmm.. Et bien j'te la laisse, ta merde. réfuta-t-il séchement.

Green se renfonça dans le fond du fauteuil, les deux bras posés sur les accoudoirs.. On ne s'attendait probablement pas à ça, dans tout ce qui s'était dit HRP. Mais bon, sur la folie du moment, j'avais envie de le faire et puis c'est plus rigolo ! Il ne s'était pas barré en claquant la porte, mais il avait refusé. C'était un contrat, après tout.. Green avait posé ses conditions, on ne les lui avait pas accordées, la discussion s'arrêtait là, point. Surtout que là, il ne comprenait absolument pas pourquoi il s'assurait que quelqu'un est un œil sur ce qu'il fasse. Alors il pouvait agir en patron, mais ça il en avait horreur, surtout qu'il était au-dessus de lui dans la hiérarchie, je le répète ! Le perdant dans l'histoire, c'était pas lui. Il savait, au delà de l'occupation que ça lui apporterait personnellement, que ça ne serait que bénéfique qu'il y soit à la tête. Car déjà, bah ça doit sûrement être Alex qui y est et qui doit faire 857 trucs à côté donc il galère avec son emploi du temps de ministre, de deux car y'a déjà eu deux-trois labos qui ont été découverts par les Plasmas et saccagés... Mais non, il continuait à forcer avec sa Matori. Green haussa les épaules, dépité et énervé intérieurement, avant de se laisser aller à une petite provocation, sur un fond de vérité:

- Si ça t'amuse tant que ça juste de t'opposer à moi, vas-y. Tu viendras pas pleurer quand il aura été démantelé à force d'être si bien géré.. conclut-il sarcastiquement.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Lun 12 Déc - 20:07

- En même temps en partant défaitiste c'sûr qu'vous êtes pas prêts d'les péter, les Plasmas.

"Pragmatiste, pas défaitiste."

Nos deux personnages avaient décidément une vision des choses bien différentes, mais il fallait de tout pour faire un monde, comme on dit. Alexander avait néanmoins tenu à rectifier les paroles de ce cher Green, qui le jugeait défaitiste. L'était-il ? Pas le moins du monde, puisqu'il considérait Giovanni comme le plus grand homme de ce monde, alors comment pourrait-il croire qu'un homme comme lui puisse perdre sur le long terme ? Il avait pleine confiance dans les capacités de la Team Rocket, mais tentait de ne pas se laisser aveugler par l'arrogance, comme c'était souvent le cas chez les membres de Teams criminelles. Regardez donc De Locksley, ou les chefs Aqua, Magma, Galaxie, qui pensaient sincèrement pouvoir contrôler les dieux, et qui avaient tous disparus, leur orgueil avait causé leur perte, et cela ne devait pas arriver à la Team Rocket.

- Hmmm.. Et bien j'te la laisse, ta merde. réfuta-t-il séchement.

"Tu n'as finalement pas tant changé que ça... Dommage."

Alexander avait levé les sourcils en entendant le mot "merde". Le Second de la Team Rocket n'aimait pas la vulgarité, tout simplement, ce qui n'était guère étonnant étant donné son comportement de noble. Encore une différence entre les deux protagonistes ici présents, décidément, ils n'étaient pas faits pour s'entendre. Et visiblement pas pour travailler ensemble non plus, puisque Green avait rejeté la proposition du Boss officieux. Une proposition pourtant très généreuse, selon Alexander, mais apparemment, tant que Môssieur Green n'obtenait pas exactement ce qu'il voulait, et bien il refusait en bloc. Incapable de faire un compromis, c'était vraiment dommage... Le trentenaire ne put s'empêcher de lancer une autre des piques dont il avait le secret, mais ce n'était pas vraiment pour blesser, c'était plutôt une constatation, à savoir que le jeune homme en face de lui n'avait pas beaucoup changé au final. Disons qu'auparavant, il aurait hurlé comme une teigne et piqué sa crise, et là il se contentait d'une colère froide, le résultat demeurait le même. C'était moins pire, mais toujours pas suffisant, malheureusement.

- Si ça t'amuse tant que ça juste de t'opposer à moi, vas-y. Tu viendras pas pleurer quand il aura été démantelé à force d'être si bien géré..

"Possible. Mais ça ne me fera aucunement regretter ma décision, puisque je ne t'aurais pas vu faire tes preuves."

Green pouvait déblatérer et dire tout ce qu'il voulait, ça ne changerait pas le choix de son interlocuteur. Ce dernier songeait avoir été bien assez diplomate, mais pas question de céder au caprice de l'adolescent (oui, tant qu'il a pas 18 ans, c'est pas un adulte, fufu). S'il cédait, et bien cela conforterait Green dans son comportement de gosse pourri gâté, tant que s'il refusait de façon claire, il y avait peut-être une chance pour que le châtain évolue dans sa façon de pensée. Une touuute petite chance certes, mais qui ne tente rien n'a rien. Dans un sens, Alexander faisait même cela dans l'intérêt de Green, pour qu'il devienne un Boss digne de ce nom, il devait renoncer à cette personnalité bornée, sinon, le Second ne donnerait pas cher de l'avenir de la Team Rocket. Quoi qu'il en soit, ce dernier répondit au tac au tac à son interlocuteur, pour bien lui faire comprendre qu'il ne viendrait pas lui présenter ses excuses même si cette histoire de trafic devait tourner mal. C'était possible, d'ailleurs, que cela tourne mal, il ne fallait exclure aucune possibilité, après tout.

"Bon, y a-t-il autre chose que je puisse faire pour toi ? Une autre mission, peut-être, que tu jugerais plus digne de ta personne ?"

L'entretien touchait visiblement à sa fin, étant donné que la raison de la venue de Green avait été révélée, et que ce sujet avait été tranché. Et en voyant l'air renfrogné et mécontent du jeune homme, il était fort probable que ce dernier ne s'en aille avec des ultimes paroles de mépris à l'égard du Boss officieux. Mais ce dernier n'en avait que faire, il lui demanda même si ce cher Vert voulait une autre mission, même s'il doutait que ce dernier ne réponde par l'affirmative. Il était du genre boudeur, visiblement, il devait donc encore mûrir, il faudrait qu'Alexander en parle à Giovanni, qui était sa seule famille connue, peut-être que le grand Boss parviendrait lui à le raisonner. Peu probable, étant donné la colère que le châtain avait piqué dans le bureau même du Boss tout ça pour un misérable Drattack, mais bon... Dans tous les cas, Alexander veillerait à nommer quelqu'un d'autre pour gérer ce trafic, à moins d'un changement d'avis soudain, qui sait ? Mais c'était très peu probable...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Lun 12 Déc - 22:06

- Pragmatique, pas défaitiste.

- Appelle ça comme tu veux, dans tous les cas l'résultat sera l'même.

Et un taquet, un ! Pour le coup, le défaitiste, s'il y en avait un, c'était Green. Enfin là le contexte faisait qu'il cherchait à rabaisser la façon de voir les choses d'Alexander, et du reste de la Team en général. Comme dit précédemment, il ne voulait aucune révolution, c'était pas son problème, et ça serait pas le sien avant longtemps, surtout vu le peu de confiance qu'on lui offre -mais ça on le verra bien assez tôt dans ce post fufu-, et il n'avait aucune envie de s'en occuper. Il avait déjà dit son point de vue sur la question, et il n'était pas vraiment en état (rappelons-le) de réfléchir convenablement actuellement, toujours affecté par un certain événement que l'on ne divulguera pas. Il était toujours autant là sans l'être, même s'il avait trouvé un certain intérêt à cette conversation puisque, bien évidemment, elle le concernait. Il était venu avec une conviction, et c'était surtout ça qui le préoccupait. Ils étaient perpétuellement en désaccord avec Alexander, sans doute parce qu'ils n'ont pas été élevé pareils, ils n'ont pas le même vécu et le fait que le Second est bien plus vieux que Green joue aussi.. Bref, on s'égare, comme cette conversation vu ce qu'il va suivre ! Green ne devait qu'accepter une petite condition d'Alexander.. Une petite.. Une toute petite minuscule.. Mais c'était la condition de trop.

- Tu n'as finalement pas tant changé que ça... Dommage.

Green fronça les sourcils mais ne répondit rien -pour l'instant?-. C'était quoi cette pique totalement gratuite ? Pour une fois que depuis le début de la conversation, et pour des facteurs (plus ou moins) inconnus d'Alexander, Green était loin d'être déplaisant quand il parlait. Bon, il était toujours aussi familier certes mais pas dans le mauvais sens du terme. Il parlait juste comme ça mais là.. C'était vraiment gratuit. Et après ça va aller se plaindre au Boss comme quoi son filleul est irrespectueux, mais fallait avouer que là il commençait vraiment à le chercher ! Bon, qu'il n'accepte pas, d'accord, mais y'a la manière de le dire ! À force de se prendre pour ce qu'on est pas, on tombe souvent de bien haut.. Et comme vous savez que Green a un penchant à balancer dans la gueule des gens ce qu'il pense, vous pourriez deviner la suite. Mais pas là. À vrai dire, il s'en fichait. C'pas lui qui y perdait quelque chose. Bon, ça le faisait chier par rapport à un autre sujet (lucratif pour ne pas le citer), mais par rapport à la Rocket.. Boarf, encore une désillusion. Ça ne se voyait extérieurement pas -en même temps c'dur de faire pire que là-, mais il l'avait extrêmement mal pris. Ce manque affligeant de confiance. Tsss. Indécent. Et c'était pas fini!

- Possible. Mais ça ne me fera aucunement regretter ma décision, puisque je ne t'aurais pas vu faire tes preuves.

- Mes preuves? Green eut un énième rictus agacé. Genre moi j'ai besoin d'faire mes... Tssss.

Ça avait été déclaré très vite, et sans que la phrase soit conclue Green y mit lui même un terme pour ne pas partir trop loin dans ses propos, ce qui aurait pu lui être préjudiciable (alors que pour une fois c'pas lui qui avait commencé) ! En fait, il n'avait juste pas les mots à part une sèche envie de l'engueuler, mais ça aurait vite dégénéré et bon.. Fallait mieux éviter, non ? Et puis, mature (hum hum) comme il était, Vert se disait qu'il n'avait absolument rien à prouver, et qu'Alexander le verrait bien assez tôt quand la Team se plantera -dans l'esprit de Green-. Oui, paradoxal quand on se disait qu'au début il se disait que sa place était ici, mais bon. Là il avait pris une claque. Vraiment. Ça ne s'était que peu traduit car il se contenait plus ou moins, n'ayant certainement pas la force d'aller au clash avec Alexander. Et puis ça serait qu'une perte de temps. Qu'il reste sur ses idées et à vouloir le fliquer là, il s'en mordra les doigts tout seul. S'il devait travailler en solo, il travaillerait en solo, dans son coin, et pas pour la Rocket, faut pas déconner. Si c'était la période où tout le monde le lâchait, très bien. Qu'ils aillent voir ailleurs.. Bon ça lui pesait plus que ça au fond, mais comme d'habitude, rien ne paraissait. Toujours un visage stoïque, agacé et en même temps toujours aussi terriblement cerné. Et comme si ça ne suffisait pas:

- Bon, y a-t-il autre chose que je puisse faire pour toi ? Une autre mission, peut-être, que tu jugerais plus digne de ta personne ?

- Oh, non..Je pense plutôt que rien n'est ''digne'' de moi, vu la confiance qu'on m'accorde ici.

Green avait dit ça d'un ton exaspéré, exacerbé et sec en haussant les sourcils et les yeux vers le plafond. C'était le fond de sa pensée poliment dit, dirons-nous. Bien sûr c'était sarcastique de dire qu'il n'était bon pour aucune mission, alors que le Général Plasma il avait certainement battu un record de vitesse vu la rapidité de la capture, mais bon. Apparemment, Alexander tenait à pouvoir avoir un œil sur tout et tout gérer, p'têt bien qu'être le Boss officieux lui était monté à la tête. Pas la peine de vous dire que ça avait plus que traversé l'esprit de Vert, mais il garda sa remarque pour lui. Il ne méritait même pas d'entendre ce que le châtain avait à lui dire. Il préférait le laisser faire une Green. C'est-à-dire se casser lamentablement la gueule. Alors qu'il continue de vouloir tout gérer et de faire copain-copain avec tout le monde sans lui donner une once de confiance, se cachant derrière des ''compromis'' à faire. Il finit donc par se lever en s'appuyant sur le bureau d'Alexander -sans lui serrer la main bien sûr, faut pas déconner-, il n'avait pas de raison de rester là. Il lui avait tendu la main, il s'était fait coupé le bras. Alors d'la merde, qu'ils se débrouillent tout seul. Ils ? Oui oui, tout le monde avec. Sans un regard, il ne fit que hausser une nouvelle fois les sourcils en soupirant, puisqu'il avait certainement dû suivre le mouvement de Green lorsque celui-ci se leva. Toujours silencieusement, il se tourna et s'avança vers la sortie. En attrapant la poignée de la porte, il stoppa son mouvement et finit par lâcher, la tête droite -mais toujours de dos-:

- Je ne peux que te remercier. J'ai compris une chose aujourd'hui.. Green ouvrit la porte, en continuant: J'serai bien mieux servi par moi-même qu'ici. Et j'ai hâte que vous vous cassiez la gueule.. ajouta-t-il, avant de claquer la porte après être sorti.

Il donnerait sans doute raison à Alexander par rapport à son caractère, mais au-delà de ça, la dernière phrase de Green restait tout de même assez énigmatique. Bien sûr, le fait que rien n'allait dans sa vie lui avait fait dramatisé cette situation-là aussi, mais le fond de vérité était bel et bien là. Et il ne voulait rien en entendre d'autre. Green aurait si pu parler du manque de confiance qui lui pesait, du fait qu'il pensait être vraiment chez lui ici mais que subtilement, par des pics et face à une attitude dépressive il y aurait une réaction en connaissance de cause (car son interlocuteur le savait plus ou moins), ça n'était pas cette impression qu'on lui renvoyait. Tant pis, il se débrouillerait sans eux. Dans un sens, ça le motivait à leur prouver la perte qu'il venait d'avoir pour une période indéterminée. Car là, ça n'était pas impulsif. Il l'avait réfléchi sur le coup, alors qu'il parlait à Alexander. La suite promettait d'être intéressante, mais était surtout très incertaine.. Mais une chose est sûr, la première impression, dans le cas d'Alex, était la bonne. Ils n'étaient pas faits pour s'entendre. Tant pis. Green n'avait besoin plus que de lui-même. Il n'avait plus vraiment le choix après tout... Retour au départ.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Strauss


avatar
Messages : 31
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/04/2016
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur et Vipélia

MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green] Sam 17 Déc - 8:35

- Oh, non..Je pense plutôt que rien n'est ''digne'' de moi, vu la confiance qu'on m'accorde ici.

"La confiance se gagne, Green. Je t'invite à revenir quand tu auras compris cela..."

Malgré l'air exaspéré de Green, Alexander sentait qu'il avait échappé de peu à une scène de colère de la part du jeune homme. Tant, car cela n'aurait rien changé à la situation présente. Vert avait perdu de son comportement de gosse capricieux, ce qui était déjà un progrès, mais il gardait entière son arrogance démesurée, ce qu'il avait prouvé au cours de cet entretien. Bon, il avait encore le temps de s'améliorer... et lorsque ce moment sera venu, et bien la porte de la Team Rocket sera toujours ouverte, comme l'avait précisé Alexander, en guise de bonne foi. La question était : est-ce que cela arriverait un jour ? Le Second espérait bien que oui, mais avec les gens orgueilleux, on ne le savait jamais vraiment, Green pourrait très bien, par fierté, ne pas vouloir revenir, même s'il n'avait pas à présenter d'excuses.

La confiance se gagne, et oui, cela semblait logique. De ce qu'Alexander avait pu lire de Green jusqu'à maintenant, il était parvenu à reprendre sa place de Maître du Plateau Indigo, ce qui était impressionnant, mais uniquement dû à ses talents de dresseur. Et il avait réussi à kidnapper un commandant, ou "Général" si vous préférez, de l'Ordre Plasma. Ce n'était là non plus pas gagné d'avance, et il avait réussi cette mission avec brio. Mais ce qu'il avait demandé là, à savoir le commandement d'un trafic dans son entier, c'était bien autre chose que de faire des combats pokemon... là, il faudrait faire preuve d'intelligence, de discrétion, de roublardise, est-ce que Green en serait capable ? Selon lui, oui, mais étant donné son arrogance légendaire, Strauss avait du mal à le croire. Ce genre de poste ne se gagnait normalement qu'après des années et des années d'expérience, tout comme lui n'avait été nommé Second qu'après une quinzaine d'années de service, où il avait gravi les échelons un à un... Green avait peut-être des talents pour les combats pokemon, mais ça ne faisait pas tout. Il aurait dû au contraire être reconnaissant de la confiance d'Alexander, qui ne demandait qu'à ce que Matori garde un oeil sur lui après tout, mais non, c'était déjà l'offense ultime à Môssieur Green. Il se leva donc de son siège et se dirigea vers la porte, sous le regard déçu du Second.


- Je ne peux que te remercier. J'ai compris une chose aujourd'hui.. Green ouvrit la porte, en continuant: J'serai bien mieux servi par moi-même qu'ici. Et j'ai hâte que vous vous cassiez la gueule..

"Giovanni sera déçu..."

Alexander avait eu le temps de dire cela avant que le jeune homme ne claque la porte en sortant. Une ultime pique de la part du Second ? Non, du tout, au contraire, c'était juste un argument de dernière minute pour que Vert puisse y réfléchir après son départ. Il n'avait visiblement aucune considération pour Strauss, ni pour aucun membre de la Team Rocket, mais qu'en était-il du véritable Boss, qui était son parrain qui plus est ? Leur relation semblait complexe... Vert n'avait pas hésité à piquer sa petite crise face à lui, mais en même temps, lui devait beaucoup. Alors peut-être qu'en le sachant déçu, il réfléchirait davantage à son refus de l'offre de mission d'Alexander. Ou peut-être pas, tant il était têtu comme une mule ! C'était réellement dommage pour le Second, mais pas non plus grave, la Team Rocket continuerait à prospérer même sans Green, si jamais il ne souhaitait pas revenir du tout, ce dont le Second doutait. Il savait maintenant que le garçon avait été trahi par la jeune fille qu'il désirait, ce qui l'avait métamorphosé, pourrait-il vivre sans elle, et sans la Team Rocket par dessus le marché ? Se retrouver seul ? L'Homme ne pouvait pas vivre seul, même si en fin de compte, il l'était toujours dans un sens. Green avait besoin d'un but, d'une raison d'être, comme tout le monde, arriverait-il à la trouver uniquement en comptant sur lui-même ? Seul l'avenir le dira. Après cet entretien décevant pour l'intérêt de l'organisation, mais intéressant sur ce qu'il avait révélé de la psychologie de ce nouveau Green, Alexander reprit studieusement son travail, ne laissant pas cette fausse note de la journée le décourager. Il parlerait au Boss dès que possible de ce qui s'était passé avec son cher filleul, peut-être que lui saurait quoi faire...

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green]

Revenir en haut Aller en bas
 

"La première impression n'est peut-être pas toujours la bonne..." [Green]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Kalos :: Illumis :: Quartier Général de la Team Rocket-