Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

"Salus ægroti suprema lex" [One-Shot]

Jadïd Ibn-Saoud



Messages : 93
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 21
Localisation : Je voyage ~
Autres Comptes : Laure Dexila ~ Archibald Park ~ Sylvia Von Wittelsbach ~ Andea Capaldi ~ Juan da Ponte

Informations du personnage
Âge: 15
Alignement: Voyageur
Equipe Pokémon:

MessageSujet: "Salus ægroti suprema lex" [One-Shot] Lun 19 Sep - 19:41


« Bonjour, Monsieur Ibn-Saoud… Encore endormi ? Entrez... »

Jadïd avancait. Il s'installa sur une chaise, dans ce petit bureau meublé. On pouvait voir différents meubles, un peu partout, tout à but utilitaire. Un peu comme une chambre étudiante. On trouvait des étagères, avec dessus, plusieurs BD qui plaisaient aux jeunes adolescents... De l'humour, entre autre, mais aussi de l'aventure... Quelques romans aussi. Un bureau étaient prêt de la fenêtre, avec du papier, et un pot à crayon bien remplis de tout type de crayons. Le lit était juste à côté du bureau, seul une poubelle séparait le bureau du lit.... On trouvait aussi une petite salle de bain... Bref, cela ressemblait beaucoup au studio d'étudiant traditionnel, celui qui nous coûte un bras, de notre pauvre salaire étudiant, mais bon, qu'on est quand même assez heureux d'avoir, car bon... C'est quand même ça qui nous permet de survivre, et de pouvoir aller dans nos facultés... N'est-ce pas...? Bref, ceci n'est pas trop sujet...

Jadïd aurait pu le reconnaître... S'il était conscient. Depuis son obscurisation, ce terrible phénomène qui l'avait touché, pendant une mission en théorie sans danger... Il avait ses moments, comme ça, d'exclusion de la réalité. Comme endormi, comme somnambule, comme non conscient de la réalité qui l'entoruait... Logique. Je rappelle que le Logiciel Obscur, cherchait avant tout à faire fermer la conscience des Pokémons... Jadïd avait ainsi subit quasiment le même sort, avec sa conscience qui s'était partiellement fermé. Ne possédant pas la violence et la bestialité pokémonesque, n'ayant pas d'instinct, le jeune garçon ainsi, sombrait parfois, dans ses pensées inconsciente, obéissant à son « ça », qui parfois, lui faisait faire des choses que son « sur-moi » aurait interdit. Pour le moment, ce n'était pas très gênant... Mais cela pouvait le devenir. Comme là, ce garçon, immobile, impassible, sans émotion, au milieu d'une salle...

C'est alors qu'il se réveilla. Il reconnu la salle… C'était vrai.... Encore des test. C'était...C'était difficile pour le jeune garçon. Il avait du mal à accepter ce qu'il était... Devenu. Un handicapé. Mental. Certes, bien sur, il avait toujours été un garçon respectueux... Mais... Mais malgré tout le respect qu'il portait pour les handicapés... Jamais il n'avait pensé qu'un jour, il rejoindrait cette masse très disparate, exclus bien souvent. Celle des handicapés. C'était... Etrange. Bien sur, il savait que les handicapés mentaux étaient parfois des gens extrêmement intelligent, extrêmement talentueux, et ce n'était pas un handicape qui allait... Définir sa vie disons... Mais quand même. Il avait l'impression d'avoir changé. De ne plus être Jadïd. D'être une nouvelle personne... Qui pourrait sans doute faire de grandes choses, mais... Mais de l'autre côté, qui était maintenant avec ce poids, ce fardeau, cette handicap. Il sorti de sa poche cette carte, qui prouvait tout, qui expliquait tout, et qui avait uen languette rouge, pour être de suite visible, et le plus possible prit pour qu'elle puisse être admiré par ceux qui le trouverait...

« Je m'appelle Jadïd Ibn-Saoud, et je suis handicapé mental. Si vous me voyez agir sans en avoir conscience, telle un somnambule, veuillez tenter de me mettre dans un endroit sur, et contacter la base Plasma la plus proche, ou Sarama Ibn Saoud au +999 89 44 32 22 11 » 

Cela pouvait paraître rien. Sans doute que beaucoup pourraient dire que Jadïd exagérait, qu'il n'était pas si handicapé... Ses personnes ne comprenaient pas le soucis de Jadïd. Bien sur, c'était pas grand chose... Mais cela excluait encore plus le jeune garçon de la société. Il avait toujours rêve d'être accepté, d'être reconnu pour ce qu'il était... Malgré le fait qu'il aimait se travestir. Il avait toujours dis qu'il était « normal ». Et là, cela lui tombais dessus. Maintenant, il avait cette petite carte, qui disait, comme ça, qu'il était un « handicapé mental ». Il imaginait si on trouvait cette carte, sur lui, ainsi... On pouvait le voir, habillé en fille... Et ainsi, se dire, qu'en effet. Il était handicapé mental. Qui sinon, s'habillerait en fille, comme ça, alors qu'il est un garçon...? Il avait toujours rêvé d'être ce qu'il est, et d'être accepté comme normal. C'était fini maintenant. Plus jamais il ne serait « normal ». Il allait devoir vivre avec... Avec cette nouvelle vie. Et cela, que celui lui plaise au non...

Mais cela ne lui plaisait pas... Depuis combien de temps il était là ? Ah oui, c'est vrai, il avait son téléphone portable... Mais il ne savait pas quand il s'était reveillé... Donc, cela ne servait à rien. Peu à peu, il s'inquiétait. Il y avait des personnes, mais elles ne faisaient, ni ne disaient rien... Si. Elle discutaient entre elles. Et Troussy...? Il n'avait aucune idée de ce qui se passait. Peu à peu, il sentait comme si son coeur battait tellement fort, qu'il voulait sortir de sa poitrine... D'ailleurs, il n'était pas le seul. Il voulait sortir. Il se sentait mal à l'aise... Pourquoi il était ici... Il pouvait pas sortir ? Non ? Il commençait presque à paniquer, froissant de ses mains ses jolies tenues... Il avait peur... Il se sentait de plus en plus... Coincé... Tout d'un coup, il explosa, et déclara, allant vers les gardes, énervé :

« Je veux sortir, j'en ai marre !
-Calmez-vous ! »

Sa colère... je pourrais faire de l'épique, du violent, tout ça... Sauf que non. Déjà, car ce n'était pas ça... Sa colère était froide, dangereuse... On sentait presque l'aura noir autour de lui, mais rien n'était visible, rien du tout. Tout passait dans l'imagination... Et deuxièmement... Je ferais pas cela... Car non, il n'y avait rien de violent. Juste un garçon, perdu, ayant déjà, avant, du mal à se comprendre, et comprendre ce qu'il était, et voilà que maintenant, dans une période où l'esprit était déjà fragilisé apr les changements de l'adolescence, arrivait cela... Jadïd avait maintenant des problèmes dans l'esprit... Ainsi, tout cela... C'était pathétique. Pathétique dans le vrai sens, ce qui apporte la pitié, et non dans le sens actuel. C'était un garçon qui faisait pitié, et sa colère, c'était le seul moyen de montrer qu'il en avait marre. Finalement, un des infirmiers quitta la salle. Les ordres avaient été clairs... Si le fameux Jadïd commençait à devenir inquiétant, menaçant, ou dangereux, il fallait mettre fin à l'expérience. Bien. Ainsi, il retrouva sans aucune difficulté le fameux Trousselin, qui était entrain tranquillement entrain de faire je-sais-pas-quoi, visiblement, discuter avec le fameux Farfaduvet, et l'amena. Sans doute, voilà une situation, une façon de rendre le jeune Jadïd plus calme, plus tranquille. Enfin... Il espérait...

« Voilà, regardez tout va bien... »

Jadïd serra son pokémon dans ses bras... L'impression de malaise se dissiper peu à peu, mais les alchimistes plasmas sentaient que le garçon les tenaient du regard... Ils avaient du mal à penser que ce petit... Ce petit bout de chou, n'ayons pas peur des mots, avec ses jolies tenues roses, et tout ça, avait put être... inquiétant ! Beaucoup comprenaient le garçon... D'autres non. Ce qui le comprenaient, comprenaient que le garçon était fatigué, il en avait marre, il souffrait mentalement, et il voulait que tout cela s'arrête. Qu'il puisse redevenir « normal ». Mais il n'était pas normal, aux yeux des alchimistes. Il était un sujet extrêmement intéressant, et qu'il fallait étudier, si on voulait sauver tout les pokémons qui avaient subis ce traitement. Ils en oubliaient parfois, presque, qu'ils avaient affaire à un jeune garçon, un garçon handicapés, certes, mais nullement à un sujet de laboratoire. Mais que vouliez-vous leur dire ? Il faisait ça pour sauver des centaines de Pokémons, peut-être des miliers, qui souffraient bien plus.

« … Rien de bien rassurant, si vous voulez mon avis... »

Les médecns, enfin, alchimistes, regardaient cela, tandis que Jadïd sortait, enfin, libre. Que faire ? Certaisn disaient, à mi-voix, car cela ne se disait pas, bien souvent, qu'il faudrait l'enfermer, tenter de faire plus d'expériences, pour le sauver, lui et les Pokémons... D'autres voulaient qui puisse vivre sa vie. Jadïd, lui, avait franchi une nouvelle étape de sa vie. Un nouveau chemin s'offrait à lui, avec de nouveaux des embuches, peut-être encore plus qu'auparavant. Il était... Différent. Pourtant, il était encore Jadïd Ibn-Saoud. C'était le principal. Il pouvait perdre... Sa conscience, son droit d'être humain, n'importe quoi... Mais il était toujours avec son identité. Un peu comme son unique bouet de sauvetage, il la gardait. C'était... ridicule dans un sens. Notre Jadïd ne souffrait pas tant que ça, il fallait arrêter un peu... Mais que voulez-vous. Je ne fais que transmettre ce que pensait le jeune garçon, aux cheveux d'or...
Revenir en haut Aller en bas
 

"Salus ægroti suprema lex" [One-Shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Unys :: Volucité :: QG Plasma / FPI-