Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets
» Rising World
Dim 1 Oct - 10:34 par EternalStay

» The Lion King RPG
Jeu 7 Sep - 9:28 par Invité

» Final Fantasy Rebirth
Sam 2 Sep - 17:37 par Invité

» Pokémon d'Antan
Mer 5 Juil - 13:04 par Invité

» En route pour de nouvelles aventures !
Dim 2 Juil - 21:44 par Kyubi

» Tsuki's World
Sam 24 Juin - 12:35 par Invité

» Abandon du forum et ouverture d'un nouveau forum
Ven 23 Juin - 18:11 par Alice Taylor

» Scénario pour le Reboot ?
Mar 20 Juin - 18:02 par Alice Taylor

» Pokémon Donjon Mystère - Explorers of Abyss
Mar 20 Juin - 10:28 par Invité


Partagez | .

50 shades of teal [Alice]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Mar 6 Sep - 16:56

- Il... il m'est loyal depuis toujours... il a juste cru qu'il pouvait aller plus loin...

Green ne répondit rien, étant toujours de dos. Vous vous doutez bien que cette explication n'était pas suffisante pour lui – mais y avait-il aussi véritablement une explication qui lui suffirait ? - et que du coup, il n'avait pas accepté qu'elle prenne sa défense. Vert, qui était en train se de calmer, recommença à s'énerver intérieurement. Il allait vraiment finir par croire qu'il était secondaire, au fond, et qu'il s'était fait berné comme un idiot, et que du coup, il venait de se prendre la réalité dans la gueule.. Et tout l'argent du monde ne pourra pas changer cela. Rien ne pourra changer cet immense sentiment de mal être qui emplissait sa poitrine, et qui lui donnait l'impression de ne plus être ce grand dresseur si renommé et puissant, mais juste quelqu'un qui avait été fragilisé, après que l'on ait volé une partie de son cœur en prétendant vouloir en prendre soin avant de sournoisement lui planter un couteau dedans. C'était ça qu'il ressentait, à cet instant. Ceci dit, il avait tenter de la croire – même s'il ne le pensait pas – en lui disant que s'il l'avait vraiment forcé, elle n'avait qu'à le tuer. Leur relation s'arrêtait là, non ? Alors elle n'allait avoir aucun problème ? Pourquoi avait-elle cet air béat, du coup ? Attendez.. Ne me dites pas que..:

- Je... il a fait une grosse erreur, mais il mérite pas de mourir...

- ... Pffff.

Elle bafouillait, mais lui, face à elle, était terriblement déçu et ça se voyait, il en avait baissé la tête pour ne pas qu'elle le voit lâcher encore quelques larmes. Il était dans un tel état que ça coulait de source.. Elle ne voulait même pas faire ça pour lui.. Ça veut donc dire que tout ce qu'il a vécu avec elle n'était qu'un simple rêve éveillé condamné à prendre fin ? À quoi correspondait cette mascarade ? Green était on ne peut plus perdu. Même en lui laissant une chance, il était encore tombé des nues.. Que pouvait-il rajouter ? Capituler ? Essayer de l'oublier ? Il n'y arriverait pas. Il était fou d'elle, mais elle l'avait.. brisé en mille morceaux, et ne voulait même pas exterminé ce pauvre sbire qui, apparemment, l'avait forcé, mais étrangement, elle ne voulait pas le tuer en son nom et lui prouvait sa sincérité.. Et ça n'était pas avec le mouchoir qu'elle avait sorti que ça allait changer grand-chose. Toujours tête basse, il l'entendit, d'un ton timide et sincère qu'il aurait sûrement trouvé adorable dans un autre contexte.. Mais que pouvait-il trouver d'adorable, à cet instant?

- Laisse-moi te soigner ça, s'il te plait...

- Ça? Green se servit du couteau pour se faire de multiples entailles sur les bras, en grimaçant fortement à chacune d'elle: Tu veux soigner ça aussi, peut-être ? Un mouchoir ne suffira pas, je le crains.

Green avait dit ça mélancoliquement en ayant relevé la tête et avec un regard des plus neutres qui contrastait énormément avec les larmes qui s'échappaient encore et toujours de ses yeux. Il allait être déshydraté, à force.. Les entailles qu'il avait fait sur les bras n'étaient pas pour qu'elle le soigne plus, non. Lorsqu'il déclare qu'un mouchoir ne suffira pas, il ne parle pas de ses blessures physiques, mais à ce qu'il avait à l'intérieur. Avec un peu de subtilité, elle comprendrait le subterfuge. Par contre, le châtain ne se sentait pas bien, à force de se faire plus de mal qu'on ne lui en avait fait, et il s'assit donc sur le bord de la table de cuisine, après avoir titubé durant quelques pas, et posa le couteau à côté de lui. Mais il ne voulait pas d'aide, à vrai dire, il s'en fichait, elle pouvait faire la plus adorable des bouilles, ça ne changera pas. Elle avait refusé d'aller tuer Flynn, en plus, alors il préférait encore crever – sauf que c'est un officiel - , il était déjà bien endommagé. Ne séchant que ses larmes avec ses mains rouge sang (c'est subtil ça), il continua, d'un ton plus calme, posé et solennel, mais sans la regarder, préférant poser son regard en regardant par la baie vitrée ouverte, espérant trouver du zèle dans le doux mouvement des vagues:

- Je n'en reviens toujours pas.. Il vaut mieux que tu t'en ailles, si tu n'as rien d'autre à me dire. Tu as cassé ''ton jouet''..

Il était obligé de mettre les choses au clair, de tout ce qu'il avait en tête, et de lui exprimer. Peut-être qu'elle comprendrait pas, ou qu'elle allait encore avoir trop d'orgueil pour dire ce qu'elle pensait vraiment de lui ? Sans aucun doute. Et bien qu'elle s'en aille. Si c'était bien cela, même s'il l'aimait.. Que voulez-vous que je vous dise de plus ? Il lui avait tendu une fois la perche, là il lui tendait une deuxième fois. Green n'était pas du genre patient, mais pas du tout. Alors qu'elle ne brise pas le semblant de confiance qui lui reste. Car bien évidemment, en lui disant ça, il voulait qu'elle rebondisse dessus. On verra bien si elle a assez d'esprit, à cet instant, pour saisir la dernière perche qu'il lui tendait. Sinon.. Bye bye Aleen ? Mais non voyons.. Enfin si, mais pas trop. Vous ne me comprenez pas ? Tant pis. Avec Alice on se comprend!

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor


avatar
Messages : 782
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 22
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Mar 6 Sep - 18:38

Spoiler:
 

- Ça? Green se servit du couteau pour se faire de multiples entailles sur les bras, en grimaçant fortement à chacune d'elle: Tu veux soigner ça aussi, peut-être ? Un mouchoir ne suffira pas, je le crains.

"Arrête, bordel ! Je t'en prie..."

Alice s'était précipité vers lui d'une voix suppliante, les yeux en larmes, pour qu'il arrête de se mutiler, mais il l'avait probablement repoussé. Il était donc si fou amoureux d'elle qu'il en était prêt à se blesser gravement, peut-être même pire... elle tremblait en sanglotant lamentablement, ne voulant absolument pas le perdre. Qu'est-ce qu'elle deviendrait sans lui, sans cette lumière émeraude dans sa vie, qui allait perdre tout son sens, toute sa folie, sans le châtain. Elle se doutait bien que toutes ces blessures physiques, même douloureuses, n'étaient rien comparé à ce qu'il avait ressenti en entrant dans cette maudite cuisine chercher une maudite bière au moment où ce maudit Flynn l'avait embrassé... Green finit par s'appuyer sur la table, après avoir perdu tout ce sang, c'était le plus prudent, et heureusement, il posa ce couteau sur la table, ne comptant visiblement pas se faire d'autres entailles. Il finit par lancer, comme pour mettre fin à la conversation :

- Je n'en reviens toujours pas.. Il vaut mieux que tu t'en ailles, si tu n'as rien d'autre à me dire. Tu as cassé ''ton jouet''..

"T'es bien plus qu'un jouet pour moi..."

Elle regarda le sol à son tour, en essuyant ses larmes. Un jouet... elle voulait peut-être en faire un jouet, au début de leur relation, mais depuis, tant de choses s'étaient passées entre eux, que plus jamais il ne serait un jouet à ses yeux, même si elle pouvait l'appeler comme ça pour continuer à le taquiner. Il n'était pas un jouet, il était... une âme soeur ? Ca sonnait terriblement niais, mais c'était une personne si similaire à ce qu'elle était. Arrogant, assuré, taquin, gamin par moment, s'attachant à presque personne mais de manière si passionnée, méprisant le reste du monde qui le lui rendait bien... Quelqu'un avec qui elle riait, elle s'amusait, qui la rendait tout simplement heureuse, dans leur relation si glauque mais touchante en même temps. Il n'était pas un jouet pour elle, mais sa sentence était irrévocable, il ne voulait plus la voir ici. C'était comme un coup de poignard, bien plus douloureux que tout ce qu'elle avait pu subir physiquement, et même peut-être mentalement, jusque là, puisqu'elle ne s'était jamais autant attaché à quelqu'un. Ils restèrent un instant à se regarder, sans rien dire, elle hésitait encore à lui ramener Flynn pour espérer récupérer le coeur de Vert, mais elle ne pouvait pas non plus... elle se mit alors à marcher vers la sortie, grimaçant pour retenir ses larmes, espérant qu'à chaque pas, il la retienne par le bras, mais ce fut en vain. A la porte, de dos, elle se racla la gorge pour lui dire ces simples mots :

"Je... je t'aime."

Puis elle courut vers la sortie, rouge de honte et de tristesse, laissant s'échapper ses larmes, n'ayant même pas envie de voir sa réaction. De toutes façons, il avait été clair, et elle savait qu'elle ne pouvait pas abandonner ce qui lui restait de la Team Aqua, dont elle avait hérité, qui l'avait recueillie et sauvé... elle quitta donc la villa le coeur déchiré et trouva à la sortie... Tentacruel et Avaltout ! On les avait oublié ces deux-là ! Et bien ils étaient allés faire une petite ballade, justement, et venaient de rentrer, ne sachant pas ce qui s'était passé, les pauvres allaient être aussi dévastés que leurs maîtres. Tentacruel, déjà, s'inquiétait beaucoup pour son adorable petite maîtresse, ce dieu avait des sentiments, tout de même ! Et il ne l'avait jamais vu pleuré, en plus de cela... Alice devait se rendre à la plage, au sous-marin, et logiquement, elle allait faire rentrer Tentacruel dans sa pokeball... mais finalement, elle lui dit en le caressant, la voix encore brisée par le chagrin :

"Tentacruel... reste là... veille sur lui, d'accord ?"

Puis elle partit aussitôt, laissant dans l'incompréhension la divinité, qui savait quand même que quelque chose de grave s'était passé, pour qu'il soit séparé de sa chère maîtresse ! Il allait se mettre à pleurer lui aussi, si ça continue ! Heureusement qu'il trouverait l'épaule graisseuse réconfortante d'Avaltout. Mais Alice avait fait son choix, et de toutes façons, rien que de voir Tentacruel lui rappelerait Green, puisque le jeune homme était là lors de sa capture et de son évolution, quand même ! Il était le symbole d'Aleen, et maintenant qu'Aleen était en mille morceaux, et bien, c'était peut-être mieux ainsi. D'autant que la blondinette craignait également que Vert se fasse du mal et peut-être une bêtise, elle pouvait compter sur sa pieuvre pour veiller sur lui, au moins... Alice se dirigea ensuite vers la plage, toujours en larmes, et trouva Amos près du sous-marin, qui l'attendait pour partir. Elle regarda une dernière fois cette île de rêve, ce paysage paradisiaque dont elle se fichait bien, espérant juste voir apparaître son Greenou au loin... mais il n'y avait rien. Plus rien... elle monta alors à l'intérieur du sous-marin, qui était aussi classieux pour vous faire une image, à celui du Hellfire Club dans X-men First Class. Mais elle demeurait indifférente à ce confort matériel... elle vit Thomas, veiller sur Flynn, allongé sur un petit lit, son coup à la tête semblait un peu grave. Elle pourrait l'étrangler là, tout de suite, ce serait rapide et efficace... mais ce ne serait pas juste pour lui. La Sirène s'assit donc sur un fauteuil, tandis qu'Amos lui demanda :

"On rentre à Eternara ?"

"Je... je ne sais pas..."

Amos considéra cela comme un oui et mit l'appareil en route direction Hoenn, mais Alice... Elle ne savait pas... elle ne savait plus. Elle n'avait plus envie de rentrer à la Ligue pour battre ces niais. Elle n'avait plus envie de donner des missions à ses Aquas. Elle n'avait plus envie d'entendre parler des Venoms, d'entraîner Chikara, ou même d'humilier Hélénette, c'est dire à quel point elle était perdue... Etait-ce la fin de cette parenthèse magique qu'elle venait de vivre ? Et maintenant, elle était condamnée à être de nouveau seule, abandonnée, comme elle l'avait été petite après la mort de ses parents, comme elle l'avait été après sa chute à Algatia... elle aurait peut-être finalement dû mourir cette fois là. A quoi bon recevoir un bonheur si grand pour se le voir confisquer en un instant ? Alice ferma les yeux, mais le revoyait sans cesse, ainsi que tous leurs souvenirs... leur rencontre à Azuria, leur torture de Henry, leur victoire éclatante face à Led... et leur folie dans la grotte, où ils avaient montrés qu'ils étaient prêts à mourir l'un pour l'autre. Elle lui avait dit que le monde serait si ennuyeux sans lui, et bien elle allait pouvoir le voir par elle-même à partir de maintenant. Après toutes ces émotions, elle finit par s'endormir dans son fauteuil, rêvant peut-être de l'un de ces jolis souvenirs...

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green


avatar
Messages : 468
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Mar 6 Sep - 20:47


- Arrête, bordel ! Je t'en prie...

Green avait arrêté, mais parce que lui l'avait décidé, même si la voir le supplier ne le laissait pas indifférent. Comment ça pouvait le rendre indifférent, après tout ? Elle représentait tout pour lui.. Mais il ne voulait plus en entendre parler, pendant quelques temps, tout du moins. Là il s'était pris un tel choc que même si c'était effectivement lui qui l'avait forcé, il ne semblait pas du tout dans cet état normal, se contentant de regarder d'un air aussi vide que son Avaltout le lointain.. Assis sur la table, le châtain sentait peu à peu ses forces le quitter – non il ne mourra pas – et il préférait rester seul. Bien sûr, il lui en voulait, mais retenait encore un bon paquet de larmes.. Celles qui n'attendaient que l'autorisation de Greenou en relâchant sa concentration pour se mettre à dévaler les joues du garçon. Mais non, il préférait dire à Alice que ça serait mieux qu'elle parte, si elle ne voulait pas lui ramener ce mec.

- T'es bien plus qu'un jouet pour moi...

Green tourna la tête vers elle. Elle avait à son tour regarder le sol, en étant en train d'essuyer les larmes qui coulaient le long de ses joues. Elle aussi était effondrée. Green, un peu honteux de l'avoir mise dans cet état même si c'était, pour lui, justifié, n'osa pas regarder cette insoutenable image d'Alice qui pleurait. C'était horrible à supporter, même s'il avait le sentiment d'être toujours autant blessé. Pendant quelques secondes, le regard des deux se croisèrent, sans un mot, ils n'avaient pas besoin de se parler. En la voyant s'avancer vers la sortie, il fut pris de panique de la voir partir alors que c'était lui qui venait de lui demander de le faire. Il s'était difficilement relevé et, en titubant, tenta tant bien que mal de s'approcher d'elle, tendant son bras en avant comme pour essayer d'attraper la lumière de sa vie, de son existence, la prunelle de ses yeux, celle qui valait de l'or et bien plus que tout l'argent qu'il pouvait avoir, et alors qu'il allait lui saisir le bras comme elle l'avait tant espéré, elle lui dit, le figeant sur place:

- Je... Je t'aime.

- A.. Alii...

En la voyant se mettre à courir, et voir celle qui avait illuminé sa vie de sa présence, même s'ils avaient quelques désaccords, il voyait une bonne partie de lui s'enfuir. Je vous assure, même sa défaite face à Red ne lui avait pas fait cet effet-là. Là il était vraiment en mille morceaux, il aurait préféré que cela n'arrive jamais. Surtout après qu'elle lui ait dit ça, qu'elle parte de la sorte, d'un pas si précipité qu'il ne puisse pas la rattraper, le bras tendu vers elle de Green se referma, mais n'attrapant rien d'autre que du vide.. Le même vide qui l'animait, à présent, avant qu'il ne tombe à genoux, le visage dans les mains, mort de pleurs. Je sais que ça n'est pas la bonne expression et que c'est une déformation de celle de base, mais c'était celle qui s'approchait le plus. Alice, sa chère Alice, son amoureuse, son amante, sa princesse, sa Reine, sa vie. Il aurait tout donné pour elle, et voilà qu'en lui demandant de dégager, c'est lui qui s'en était finalement voulu. Le châtain avait finalement fait une erreur.. Elle devait être tellement loin, à présent. Lui était tout tremblant, son visage masqué par ses mains, il était en train de pleurer à haute voix, sa voix déraillante ne cessant de geindre de manière étouffé contre ses paumes, il venait peut-être de tout perdre, en un instant.

Green n'eut même pas la force de relever ses genoux, posés sur le carrelage froid et pataugeant dans une marre de sang, sang qui se trouvait aussi sur le visage du garçon car il en avait plein les mains. Il n'avait pas envie de bouger, pas envie de se lever. Il aurait bien voulu qu'on l'achève avec ce couteau, d'ailleurs. Pour tout vous dire, dans son désespoir, il y avait pensé.. Vous vous rendez compte ? Oui, il était affecté, et pas qu'un peu. Sa mâchoire le tiraillait horriblement, il était brûlant à force de pleurer. En continuant de se vider de son sang et de son eau – et oui – le garçon finit soudainement par sentir quelque chose se poser sur son épaule. En laissant légèrement coulisser sa main pour que son œil émeraude et rouge – à cause des pleurs – il découvrit Tentacruel, que faisait-il là.. ? La pieuvre n'avait pas vraiment l'air d'être en grande forme, elle-même semblait très affectée. Mais.. C'était le Pokémon d'Alice, alors pourquoi ne l'avait-elle pas emporté ? Qu'importe, comme un gosse en manque d'affection, il se jeta contre lui pour le serrer de toutes ses forces, comme si c'était son père à qui il pouvait tout déballer. Le Tentacruel, pas très câlin même si le geste le toucha, attrapa le jeune homme et le leva de force, pour que celui-ci se tienne debout..Se sentant frêle et en titubant, le jeune homme déclara au Tentacruel, totalement dévasté:


- Je.. Je ne voulais pas.. Je te le jure.. Je voulais pas qu'elle parte.. Je...

Green manqua de retomber vu sa méforme physique, mais Tentacruel le força à rester debout, il devait se débrouiller tout seul. Reniflant et ravalant sa salive et ses larmes, il tenta tant bien que mal de se calmer. La reverrait-il ? Il l'espérait déjà de tout cœur. Il avait envie de suivre ce sous-marin qui venait de s'en aller et de lui sauter dessus dès qu'elle serait rentrée à Eternara, sans doute. Mais il ne le fit pas, pour une raison qui lui échappait. Il se sentait trop mal à l'aise vis-à-vis d'elle.. Ce Flynn, par contre, espérons qu'il ne le recroise jamais. Car il n'y aurait aucun échappatoire. Pour tuer le temps, il n'avait pas vraiment le choix.. Se tenant à tous les meubles qu'il croisait, et sans mettre de bandage ou décider de faire en sorte que ses entailles cicatrisent, il partit tout de même chercher sa bière, sans grande conviction, ayant l'impression que toute sa vie n'avait plus aucun sens, que tout cet argent, son poste de Maître, son post de Bras Droit.. Nan, il s'en battait les cojones, comme de tout le reste, à part de sa chère Alice. En se retournant pour aller sans doute avoir des rêves agités, le regard du châtain s'arrêta sur le plan de travail de la cuisine.

- Mais c'est..

Sa cravache. Elle l'avait oubliée. Elle était tellement chamboulée qu'elle en avait oublié sa fidèle cravache.. Et n'avait pas pris Tentacruel. Green sentit une sorte de pointe en pleine poitrine, comme si ces gestes – voulus pour Tenta et peut-être pour la cravache – était la suite de son ''Je t'aime'', qu'il entendait encore et encore dans sa tête. Putain, mais qu'est-ce qu'il avait pas fait. La tête base, marchant de manière nonchalante et mollassonne, il retourna s'installer dans le matelas gonflable en plein milieu de la piscine. Ça ne changeait rien à son état d'esprit, mais c'était un petit confort en plus.. Installé au fond de celui-ci, il vit, au loin, dans le ciel, apparaître le doux visage d'Alice, sanglotante. Il se rendait compte que c'était une hallucination ou bien juste qu'il rêvait, et se remit à pleurer, tout seul. Il avait, dans cet îlot flottant, sa bière dans sa main, son portable dans l'autre, Tentacruel qui était non loin de la piscine en surveillant son maître adoptif pour qu'il ne fasse pas d'acte inconsidéré, et il avait la cravache d'Alice. Jamais il ne les quitterait. Non, il avait Alice avec lui, mais Alice n'avait pas de Green avec elle.

Prenant son courage à deux main, il coinça sa bière entre ses cuisses et, frissonnant de peur, et en ayant l'impression que chacun de ses membres pesait dix tonnes, il attrapa son portable, et se mit à parcourir ses contacts, ne voyant qu'à moitié ce qu'il faisait tant il déversait encore des centilitres de larmes. Il eut beaucoup de mal à appuyer sur ses touches, n'ayant visiblement pas la force de le faire, mais il le fit quand même. Green n'attendait aucun retour de sa part. En cherchant dans ses conversations, il ouvrit celle avec Alice. Sans relire les sms en tout genre pour ne pas éclater en sanglots à nouveau, Green, même si c'était derrière un écran – futuriste -, répondit à ses dernières paroles par un ''Je t'aime aussi..'', tout en se mordant fortement la lèvre pour ne pas qu'un gémissement de tristesse lui échappe encore. Mais ça n'était pas fini, il n'allait pas supporter cette épouvantable solitude qui le tourmentait, mais vers qui se tourner.. Il n'avait envie de voir personne, pour tout vous dire. Sauf que ne rien faire serait encore pire, et il serait bien capable de se foutre en l'air. N'ayant pas envie de tomber dans cette facilité, il devait combler tout ce vide qu'elle avait laissé, sans plus avoir personne à qui se confier. Il espérait secrètement qu'elle sorte de nul part et qu'elle l'enlace tendrement, mais non, rien ne se passa. Elle allait lui manquer. En plus, faut le dire, mais c'était bientôt ses 18 ans, au jeune homme.. Se saisissant de son portable, il finit donc par appeler Camilla – de manière purement amicale, je ne le préciserai jamais assez - , elle devait très sûrement bosser mais il s'en fichait. .. .. .. Répondeur. C'était avec une voix tremblante derrière son outil technologique qu'il ne laissa que ce simple message vocal:


- Ça.. Ça ne va pas du tout.. Rappelle-moi, s'il te plait..

Et ainsi s'acheva ce Aleen. Sans doute le meilleur rp que je n'ai jamais fait – et Alice pense comme moi -, avec un Green brisé et sans son âme sœur, celle qu'il aimait et qu'il chérirait plus que tout si elle revenait.. Vert ne voulait que revoir son doux visage, ses yeux en or, son air angélique, sa si fine silhouette, son superbe postérieur.. Mais il voulait surtout la sentir près de lui, et pas loin comme c'était actuellement. Putain, que la vie est cruelle.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice]

Revenir en haut Aller en bas
 

50 shades of teal [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Océan :: Archipel Seevi :: Ile 4 (privée)-