Le forum a ouvert son wikia ! Cliquez ici pour y contribuer !
Annonce aux joueurs débutants : Vous êtes perdus ? Cliquez ici pour avoir plus d'informations !
Nouveau thème, nouveau contexte ! Important : Venez vous faire recenser ici !
Derniers sujets

Partagez | .

50 shades of teal [Alice]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Sam 3 Sep - 10:15

- Si tu me matais moins aussi.. ♥
"Pfff, c'est si gros que ça se voit de loin... ♥

Fufufu, comme charrier et complimenter en même temps ? Alice avait trouvé la solution ! D'un côté, elle se défendait de le mater, même si elle le faisait souvent. En même temps, il était beau et le savait, donc elle n'allait pas s'en priver, d'autant qu'il le lui rendait bien, et pas qu'un peu. Et d'un autre côté, elle disait bien qu'elle ne pouvait pas ne pas voir ce qu'elle venait de reluquer tant c'était gros. Elle savait bien que les garçons étaient généralement fiers de leurs pupitres, alors quel meilleur compliment leur faire pour les mettre de bonne humeur ? Il fallait dire qu'il avait été plutôt gâté par la nature, il fallait le reconnaître, et même de façon abusive. Franchement, ce mec bronze toujours et ne crame jamais, il prend pas un gramme en bouffant comme dix, et restait beau malgré les blessures sadiques que lui infligeait la blondinette. Et pour couronner le tout, son pupitre était d'une taille franchement plus qu'honorable, même si je ne vais pas entrer dans les détails. Cela révélait une fois de plus l'injustice de la vie, des gens si beaux alors qu'ils étaient remplis de défauts, enfin, de défauts comme on l'entendait au sens général. Car l'arrogance, la méchanceté, le sadisme, ce n'était point des défauts pour Aleen, vous vous en doutez. Quoi qu'il en soit, elle attendit donc de voir ce qu'il pensait de la tarte, qu'il mangeait en tout cas de façon gourmande ! Il déclara donc :

- Beuuuh.. Green tira légèrement la langue comme s'il n'appréciait pas, avant de se remettre à sourire: C'est très bon ♥
"T'as eu chaud... ♥

La jeune fille avait froncé les sourcils en voyant Green faire cette affreuse grimace, qui aurait été bien hypocrite étant donné qu'il avait mangé presque toute sa part sans broncher ! D'ailleurs s'il avait tiré sa langue un peu plus loin, elle aurait bien tenté de l'attraper pour le punir, mais elle ne voulait pas trop l'abîmer, la langue du jeune homme était parfois bien utile, fufu. Mais heureusement, ce n'était qu'une petite blague, ouf ! Ouf pour toi surtout Green, car après avoir préparé cette tarte avec amour, Alice jugeait mériter des compliments et rien d'autre. Comme d'habitude, en fait. Les deux finirent donc leur part de façon trop mignonne et également rapide, il fallait dire que c'était très bon, comme l'avait dit Green avec ce joli sourire. Une fois leurs assiettes vides, ils purent de nouveau se regarder, s'admirer mutuellement dans leur orgueil jamais suffisamment rassasié. Puis le garçon lança alors d'un ton tendancieux :

- Quel dommage.. Il ne reste plus grand-chose à manger.. ♥

"Mais j'ai encore faim, moi... ♥

Et quand Alice avait faim, elle voulait manger immédiatement ! Mais pas de tarte ou de steaks, non, quelque chose d'encore plus appétissant (si c'était possible), fufu. Elle décala alors les assiettes sur le côté, laissant la table totalement libre entre eux deux. Et puis, elle monta dessus, tout simplement, comme la petite thug sans-gêne qu'elle était. A quatre pattes, elle se rapprocha de Green et l'embrassa, un doux baiser parfumé à la pomme, miam ! Elle passait une main dans ses cheveux épais d'une main et de l'autre, touchait son torse énorme et sec, le tablier était si fin qu'elle pouvait même sentir ses tétons à travers, et elle les pinça gentiment, fufu ! Elle voyait également la bosse - qui allait remplacer le terme "bermuda" pour rester autorisé sur le forum - mais chaque chose en son temps, voyons, elle voulait aussi faire monter son désir à lui.  Après avoir arrêté son baiser, elle déclara, de façon tendancieuse :

"On l'a jamais fait ici, je crois..."

Je crois, ouais, car ils l'avaient fait tellement de fois un peu partout qu'on pouvait s'embrouiller, même si chacune de ces fois était inoubliable, tout simplement, car c'était l'effet Aleen. Quoi qu'il en soit, la blondinette disait vrai (comme d'habitude, non ?), cette pièce de la villa n'avait pas été "marquée" par une partie de scrabble. Et même si c'était la cuisine la plus énorme et sèche qu'on pouvait s'offrir au monde, elle restait imparfaite tant que le duo n'y avait pas joué au scrabble. Ca allait être chose faite dans un petit moment, aucun doute ! Après la salle de bain, la chambre et la grotte de glace, voilà donc la cuisine qui allait connaître cet honneur exceptionnel. Bravo, cuisine, tu peux être fière de toi ! Et bravo Aleen, car vous êtes les meilleurs, tout simplement, même si vous le savez déjà !

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Sam 3 Sep - 13:26

- Pfff, c'est si gros que ça se voit de loin... ♥

- Roooh... Il réagit juste à ta présence ♥

Fufu, un compliment partout, balle au centre. Alice savait le chauffer, et il lui rendait plutôt bien. Il est vrai qu'en tant que mec, forcément, il se doit d'être fier de ce que la nature lui a donné, et qu'elle le complimente à ce niveau ne pouvait que contribuer à le rendre ''foufou'', en plus de booster son égo. Alors, flatté par la jeune femme, il se devait de lui rendre la pareille, et il le fit à sa manière, c'est-à-dire de façon peu subtile et très explicite. Donc, Green avait donc répondu que ''c'était si gros parce qu'elle était là'', entre modestie et romantisme, comme à l'accoutumée, j'ai envie d'vous dire ! Après, le châtain le pensait vraiment. Alice était ce qui faisait de mieux, physiquement parlant. Elle était plutôt sportive – ou plutôt s'économisait pour une seule activité sportive – et puis elle était fine comme il les aimait, fufu. Pas besoin d'avoir de gros arguments, d'ailleurs, Green n'avait jamais spécialement aimé ça. Le châtain préfère les séants – je pense que vous l'avez déjà remarqué – bien rebondis comme celui qu'elle a, fufu, ça a bien plus de charme ! Rajouté à cela un visage angélique, de beaux cheveux blonds, et un regard attirant et la grosseur est expliquée ! Cette explication était un peu longue, fufu. Longue comme.. Le temps de réaction de Green ! Et oui, il était resté quelques temps sans rien dire sur cette délicieuse tarte aux pommes. Il lui avait d'ailleurs fait une petite feinte dans laquelle, évidemment, elle se laissa piéger. Heureusement qu'il reprit rapidement un air très décontracté:

- T'as eu chaud... ♥

- J'ai toujours chaud ♥ Green finit par reprendre un air moins charrieur et plus agréable, après un soupir qui marquait la transition: Tu m'en referas ?

Subtilité V2.0 de ce post ! Et oui, la chaleur dont parlait Green n'avait rien à voir avec la tarte aux pommes, mais bien sur sa remarque de tout à l'heure sur ''l'autre chose qui avait chaud'', si vous voyez de quoi je parle ! Et tout ça avec un air toujours aussi tendancieux à l'intention d'Alice.  Enfin bref, pour en revenir à cette tarte aux pommes, elle était vraiment exquise et il lui avait demandé de lui en refaire, fufu, je vous ai dit qu'il était mignon et adorable quand il l'avait décidé ! Bon par contre, en ce début de crépuscule, il était fort probable que sa personnalité reparte dans l'autre sens et que dès que leurs corps seront on fire Vert sera bien moins sympathique et doux, pour le plus grand plaisir d'Alice ! En parlant du loup – qui était caché sous le tablier fufu - , les deux amants venait de finir de manger et se dévoraient du regard. Ca leur faisait mutuellement du bien de regarder l'autre ainsi, sans rien se dire. Enfin jusqu'à ce que Green finisse de se lécher les doigts encore collants et la provoque sur LE sujet:

- Mais j'ai encore faim, moi... ♥

- Et bien viens – me – manger.. ♥

Vu le regard de la blonde, il n'avait aucun doute sur ses intentions, qui décala soudainement les assiettes pour qu'ils n'aient rien d'autre que la table entre eux.. C'était pour laisser de la place pour quelque activité sympathique, non ? Et non, telle une thug, elle grimpa à quatre pattes (vous vous attendiez à une blague?) sur celle-ci et s'approcha du châtain, qui la regardait, toujours aussi charmeur. Comme quoi, parfois, c'était la Sirène qui était attirée ! Mais pas que pour lui faire des choses douces, il n'en doutait pas. Lorsqu'elle l'embrassa avec si bon goût de pommes mélangé à la douceur des lèvres d'Alice, il passa sa main dans ses cheveux, et elle fit de même avec sa crinière (c'est plus classe que ''touffe'' m'voyez), et elle en profita pour passer son autre main au-dessus de son tablier pour lui caresser le torse et... Lui pincer les tétons. Bon, ça n'avait pas fait très mal, donc, par raisonnement inversé, Green n'eut qu'une petite grimace de plaisir qui allait déjà ravir la blonde et qui, après avoir rompu leur baiser, déclara, tendancieusement:

- On l'a jamais fait ici, je crois...

- Plus pour longtemps.. ♥

Au moins ça c'était dit, elle allait être fixé ! Cette grande table à l'américaine risquait d'être le nouvel endroit marqué par les cris de douleur et de plaisir des deux amants. Y'aura sûrement aussi du sang et des bouts de peau qui se sont perdus.. Peut-être de la compote et des substances liquides incongrues, aussi. Ca ferait un super mélange ! Enfin bref, avant de penser à bouffer à nouveau, fallait conclure, Greenou ! Légèrement frustré qu'elle n'ait pas continuer ses caresses et le baiser, Green tira sur son cou et son bras pour la faire basculer et qu'elle tombe sur le cuisinier du jour, fufu ! Et le cuisinier du jour avec son ustensile (ou son jouet fufu) qu'elle devait sentir contre elle. La table pouvait encore attendre, il préférait longuement la désirer avant de s'occuper d'elle. Et oui, avant de goûter un plat, fallait s'occuper de la préparation, la sauce (bon ça il en avait beaucoup fufu) pour l'assaisonnement, tout ça, tout ça ! Vert passa alors une main sous la charmante tenue d'Alice pour lui griffer le dos, histoire de doucement tâter le terrain pour voir à quel point elle était déjà en chaleur.. Tout en continuant cela, Vert se jeta à nouveau sur ses lèvres pour l'embrasser fougueusement, en étouffant, malicieusement et dans son ''rôle'' que lui accordait sa tenue, entre leurs lèvres qui s'étaient retrouvées après s'être perdues de vue environ 20 secondes:

- Hmmm.. Je me demande si tu es difficile à cuisiner, Lilice ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Sam 3 Sep - 14:21

- Roooh... Il réagit juste à ta présence ♥

Alice ne put s'empêcher de sourire, la mine très satisfaite et un peu excitée aussi, par ce qu'elle venait d'entendre. C'était crû, sans aucun doute, mais presque romantique, dans un sens, et puis de toutes façons, elle n'aimerait pas quelque chose de niais, elle. Et savoir que sa simple présence provoquait cette bosse, cela avait de quoi combler son ego déjà énorme et sec, mais c'était toujours bon à prendre, fufu ! Et si il y avait une bosse comme ça rien qu'en la voyant, attendez un peu de voir ce qui se passerait si elle était non seulement présente, mais également active, fufu. Il savait comment la charmer en tout cas, mais elle devait combattre ses instincts primaires, au moins temporairement, car ils devaient manger la tarte aux pommes ! C'était moins important mais quand même, ça restait important vu que c'était elle qui l'avait faite ! Et donc, elle lui demanda naturellement ce qu'il en pensait :

- J'ai toujours chaud ♥ Tu m'en referas ?
"Juste si tu es sage... ♥

Et bien si c'était la condition, Green ne risquait pas d'en avoir souvent, des tartes aux pommes ! Car c'était souvent un très vilain garçon, mais c'est ce qui faisait son charme en même temps. N'empêche, à l'instant présent, et même depuis qu'ils étaient rentrés de la grotte de glace, il avait été plutôt sage et charmant dans l'ensemble et il avait donc bien mérité ce gâteau confectionné avec amour. Mais bon, il allait sans doute redevenir vilain bientôt, d'autant qu'il était "chaud" comme il disait, fufu... ça, elle pouvait très bien le remarquer rien à qu'à son regard tendancieux et envieux, comme s'il voulait se jeter sur elle immédiatement ! Mais il avait également dû comprendre qu'elle préférait se jeter sur lui, pour une raison égocentrique - elle préférait être au dessus, tout simplement - et une raison pratique, son corps fin et joli risquerait d'avoir mal sous ce corps relativement énorme et sec du garçon. Il lui lança donc une ultime provocation après qu'elle ait déclaré avoir faim :

- Et bien viens – me – manger.. ♥
"Avec plaisir ♥

Elle avait dit cela d'un ton presque sauvage, et d'ailleurs, elle se retrouva en un instant à quatre pattes sur la table, son doux visage sadique face à celui de Green, non moins excité. Les deux s'embrassèrent fougueusement, et elle remarqua avec plaisir sa petite grimace lorsqu'elle lui pinça le téton. Vilaine petite Alice ! Mais ce n'était qu'un prélude à ce qui allait suivre, vous vous en doutez bien :

- On l'a jamais fait ici, je crois...
- Plus pour longtemps.. ♥

Puis il la tira soudainement de la table pour qu'elle soit contre lui, ce qui la surprit mais la ravit également. Il faisait toujours un très bon coussin en tout cas, même avec la bosse, surtout avec la bosse, en réalité, fufu... Rien que de la sentir contre elle, ça ne faisait que l'exciter davantage. Et ça ne s'arrêta pas là puisqu'il passa sa main énorme et sèche dans son dos et le griffa, ce à quoi elle répondit par un soupir d'excitation, mais ce soupir disparut lorsque Vert l'embrassa de nouveau, et très fougueusement encore une fois. S'il voulait savoir si elle était en chaleur, il était servi, fufu ! Elle tremblait légèrement rien qu'en étant collé à lui et à sa chose, fufu... et il lança alors, de son air sûr de lui et tendancieux :

- Hmmm.. Je me demande si tu es difficile à cuisiner, Lilice ♥
"Tant que tu a les bons ustensiles... ♥

Bordel, que de sous-entendus des plus SUB-TILS ! Là, franchement, il fallait être aussi cultivé que Geralt de Charbourg pour comprendre ce qu'ils voulaient dire derrière ces expressions imagées sophistiquées. Et en voilà une autre, très distinguée, rien que pour vous : la jeune fille allait passer à la casserole ! Si vous ne comprenez toujours pas ce qui allait se passer, et bien vous êtes trop niais et devriez quitter ce rp sans plus attendre. Bref, il voulait la cuisiner, elle voulait le manger, tout était donc parfaitement normal dans le monde d'Aleen. Comme elle l'avait dit, l'important là-dedans c'était les ustensiles, comme faire un bon plat sans cela ? Mais de ce côté, elle ne s'inquiétait pas trop, elle sentir le principal ustensile contre elle. Mais comme il valait mieux vérifier au cas où, elle appuya légèrement sur cette bosse avec sa main, curieuse de la réaction de Green. Et de l'autre main, elle prit un couteau sur la table, celui qui avait été utilisé pour couper la tarte, et fit une petite entaille sur l'épaule de Vert avec. Une folle avec un couteau, rien de plus dangereux ! Mais elle ne ferait pas de mal à son Greenou... enfin, si, mais juste pour lui faire du bien et également se faire du bien. Complexe, n'est-ce pas ? Mais tel était Aleen !

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Sam 3 Sep - 16:20

- Juste si tu es sage... ♥

- Boarf, dis que tu veux pas m'en faire ça ira plus vite.. Rétorqua-t-il en levant les yeux vers le ciel et en bombant les joues.

Et oui, même si elle disait ça en rigolant (ou que c'était juste une grosse flemmarde, plausible aussi fufu), il avait quand même cette grosse partie susceptible qui ressortait très souvent et qui était désagréable, autant pour lui que pour elle. Mais c'est vrai quoi, lui il disait ça d'un ton enjoué et elle le cassait dans son élan ! Bah fallait pas s'attendre à ce qu'il dise ''Oui maîtresse'' en étant le plus poli possible jusqu'à ce que la bénédiction du ciel lui accorde une douce part de tarte aux pommes. C'était pas vraiment le genre, mais vous commencez très certainement à comprendre Greenou, à force ! Alice aussi. Et elle devait faire. Elle le prenait (fufu) dans son intégralité, donc il avait aussi des mauvais côtés, même si ceux-ci étaient très rares puisque les défauts de l'un étaient des qualités pour l'autre. Mais bon, la moue boudeuse du garçon s'en alla aussi vite qu'elle fut arriver quand ils sont venus sur le sujet qui les rassemblait tous les deux, physiquement et psychologiquement (d'ailleurs vous allez y avoir droit au blabla, je le dis, regardez plus bas doit y avoir 2-3 beaux paragraphes ♥) : Le scrabble. Douce (hum..) et Saine (hum hum..) activité qu'ils pratiquaient ! Et dont ils raffolaient tellement qu'on a déjà dû oublier un ou deux lieux où ils ont dû le faire, da ! Enfin, plutôt, ils s'étaient insinués mutuellement avoir envie de manger l'autre. Avec une subtilité sans égal, Green l'avait invité à venir le croquer (enfin pas dans tout car ça risque de faire mal) sans attendre:

- Avec plaisir ♥

Et hop, souple comme elle était – et Green pouvait le confirmer huhu - , elle monta sur la table et s'approcha dangereusement de lui. Ou c'était le petit chaperon bleu qui s'approchait dangereusement du grand méchant loup ? Qu'importe.. Dans tous les cas, ils avaient faim, ils étaient même affamés de plusieurs goûts et substances (comme ça c'est bien vague et je pourrais très bien parler de la salive) qui ne se trouvaient pas en cuisine ! C'était les spécialités d'Aleen, dont ils étaient les seuls à pouvoir ''créer'' et donc les seuls à en profiter. Une fois que la proie fut assez proche de lui et ait goûté à ses lèvres sucrées, Green la tira sur lui, en oubliant les concepts niais et si inutiles que sont ceux de la douceur et du romantisme. Non, ça avait été brutal pour qu'elle se retrouve sur lui. Surtout qu'assise de la sorte, ils étaient à la même taille, et ouais ! Et ça.. C'est bien. Enfin pas pour Alice qui avait besoin du haut de son mètre 60 (je crois que c'est ça mais j'ai un doute) de se sentir dominante alors qu'elle savait pertinemment que s'il ne lui manquait pas la case qui l'aurait repoussé du SM et bien il la dominerait sans trop de problème. C'est bien mieux ainsi ! Une fois qu'elle était installée sur lui, Green la dévorait toujours du regard en riant légèrement lorsqu'elle poussa son soupir d'excitation. Et puis elle lui répondit, tout en subtilité:

- Tant que tu a les bons ustensiles... ♥

- Je pense que tu les connais déjà.. Ils sont ''plutôt'' performants ♥

OH MON DIEU. Green s'est sous-estimé, pour une fois ! Non, je plaisante, c'était totalement volontaire que de dire le moins pour signifier le plus (au pire vous avez qu'à savoir ce qu'est une litote) auprès d'Alice. Et puis nous avons évoqué Mr. Cul(ture) G monstrueuse alors je pense que la compréhension est bien plus simple, à présent ! Bon, revenons à nos ustensiles. Enfin à the ustensile, celui qui était bien collé à elle et qui était le seul à pouvoir changer de température, de circonférence et de taille quand il le voulait ! C'était un ustentile du futur ! Et pour s'assurer qu'il fonctionne bien, la jeune femme appuya légèrement dessus, ce qui eut comme réflexe de cambrer légèrement en avant le jeune homme, dont les veines se raidirent au niveau du cou pour en ressortir légèrement, tout comme sa pomme d'adam – je vous avais déjà dit qu'elle était plutôt prononcée ? - alors qu'il grimaça légèrement. Fallait pas appuyer dessus, elle est malade ! Et lui aussi il était malade à finir par en sourire ! Mais ça, ça n'était rien ! Du coup, pendant son frisson de plaisir, il ne la vit pas se saisir d'un couteau. Ce n'est que quand il sentit la pointe lui entrait dans la chair qu'il le remarqua. Green se crispa et frissonna lorsqu'il sentit la vive douleur pénétrait son épaule sous l'entaille d'Alice, qui semblait s'amuser de ce qu'elle venait de lui faire. Ce qui fit esquisser un grand sourire au châtain qui fixait la jeune femme avec des yeux encore plus pénétrants que son ustensile, pour vous dire !

Mais pourquoi diable cette douleur procurait du plaisir à Green ? Pourquoi n'était-il plus cet adolescent de 17 ans qui avait juste du mal à contenir ses hormones et qui était un – fin – drageur dans le seul but de ''faire l'amour'', de la façon de la plus simple qui soit, à ''ça''. Oui, c'est le mot exact, ''ça''. Ca n'était pas Green. Alors pourquoi ça sortait si tard, et que ça n'était pas sorti au Plateau ? C'était ressorti à peine au Plateau, car, rappelons-le, la cravache ne l'avait pas plus dérangé que cela.. Bon en fait, vous vous en fichez probablement mais je tiens à donner quelques éclaircissements, car ça fait déjà un bail que je me suis intéressé à la question (après le scrabble au Plateau), car c'est un choix qu'il soit devenu ainsi et pas juste un délire ! Mais pour cela, nous devenons revenir au passé du châtain. Je ne l'ai pas vraiment détaillé dans son histoire, à part que son grand-père lui contait des histoires, mais sa relation avec lui s'arrêtait là. Green n'a jamais reçu beaucoup d'amour, que ça soit de son grand-père, qui était la personne à qu'il tenait le plus, ou sa sœur, Nina, qui était comme dans le jeu, une vulgaire PNJ qui voulait toujours masser des Pokémon gratuitement... Enfin bref, vous avez compris, dès son plus jeune âge, il a manqué d'amour, se recentrant donc que sur lui même, nous sommes bien d'accord. Ca n'est pas grand-chose, mais ça compte ! Avançons un peu, vous le voulez bien, jusqu'à THE moment. Oh oui, vous savez, celui où Green venait d'être Maître Pokémon et s'était fait battre de justesse (oui parce que malgré la briéveté du combat ça a été serré hein, j'vous rappelle même si 4 minutes c'est la honte). Ce moment où partout, mais je dis bien PARTOUT, il a été critiqué, humilié, réduit à l'état de merde juste à cause de ça, alors que tout le monde l'avait adulé lors de son périple..

Vous voyez, toute cette souffrance et ce désamour, il l'a ''libinisée'' (ou érotisée, comme vous voulez) mais il était trop jeune pour avoir envie de la ressortir de cette façon et lui a voulu se venger à sa façon – avec ses idées ''enfantines'' de l'époque, avec ce caractère excécrable, égocentrique, arrogant, et surtout.. Cette envie d'humilier tout ce qui bouge et s'oppose à lui. Il réussit à se relever, et pas mal d'ailleurs, car il est l'un des meilleurs dresseurs – en ayant la prétention d'être le meilleur – et jouit encore d'une sacré popularité, bien plus grande que certaines personnalités, comme c'est une ''star''. Mais c'est pas ça le sujet, malgré tout cela... Il pouvait ressombrer. Et ce sont ses hantises de revivre ces affreux jours où le monde lui est tombé sur la gueule quit ont sans doute, gardées au fond de lui, qui lui ont donné ces tendances. Comme je l'ai dit, elles étaient enfouies, et donc bien existence. Si je refais sa fiche, j'en parlerai, car c'est vrai que quand j'ai créé Green, je voulais faire un Green plus ou moins proche du personnage de base, même s'il s'apparente vachement à un perso indépendant (comme dirait Laure). Là, il commence à divaguer, et pas qu'un peu. Mais je n'ai pas fini mon explication ! Il fallait qu'il ait un déclic.. Quelque chose (ou plutôt quelqu'unIl fallut un élément déclencheur pour que cette partie sombre de son être ressorte : Alice Taylor.

Oui, cet élément déclencheur, c'est Alice, cette personne qui lui ressemblait tellement et qui était déjà elle-même une sadique (et par déduction une masochiste, les deux sont étroitements liés). Lorsqu'ils se sont occupés d'Henry. Il ne l'avait pas compris, sur le coup, mais c'était clair, net et précis, dans son inconscient et une partie de son cerveau. Et cet inconscient malade l'a tout seul guidé à creuser dans Alice (pas de blague avec ''creuser'' pour une fois que je parle sérieusement) pour mieux la découvrir, car il avait toujours été ''attiré''. Attiré par quelqu'un qui pourrait lui procurer la même douleur qu'il avait pu ressentir à l'époque, mais comme il a libinisé toute cette souffrance, se faire frapper, dominer, ce qu'il lui rendait assez bien d'ailleurs car il y avait tout de même ce qu'on pouvait appeler 2 Green, celui avec Alice et l'autre qui refusait toujours avec son gros égo de se laisser dominer, et qui donc faisait de la résistance à la jeune femme. Donc derrière ce qui s'apparentait à de la folie pure et dure se cache quelque chose de bien plus profond et ancré en Green.. Ne pas vouloir revivre le passé, et pourtant vouloir subir et donner les mêmes sensations que ça a pu lui faire et qu'il a pu subir.. C'est tellement paradoxal, mais dans un même temps, tellement prenant ! Et ce qui avait donc créé Aleen, par la même occasion. Ils s'étaient retrouvés l'un dans l'autre, sans doute par le destin. Alice, ça s'était révélé apparemment bien plus tôt (à quand une telle explication pour expliquer son sadisme à Lilisme ? ♥) et elle avait ''aidé'' le châtain à la faire ressortir, et ce qui fait qu'à présent il tient bien trop à elle pour s'imaginer sans elle et qu'elle ait en permanence dans sa tête.

Bon ! Parenthèse fermée, je pense avoir assez fait comprendre ce que je voulais et j'espère surtout que ça vous aura plus intéressé que ''roh putain il a écrit un roman'', car c'est à titre informatif et c'est vachement important pour comprendre la décadence de Greenou. Revenons à notre petit couple de psychotiques dans leur cuisine ! Alice venait de planter le couteau dans l'épaule de Green, qui, au lieu de tenter de le retirer, s'approcha de la jeune femme en se faisant souffrance (raisonnement inversé, il se fait plaisir, CQFD) pour l'embrasser à nouveau sauvagement, en feintant de passer une main dans ses cheveux en posant son bras sur son épaule mais en récupérant sa fourchette juste derrière elle. Elle avait qu'à mieux débarasser la table au lieu de se jeter directement sur lui, nananère ! Gémissant légèrement à cause de cette horrible (58ème) plaie, le châtain lui planta – mais quand je dis planter c'est planter hein – la fourchette dans la cuisse, tout en jouant amoureusement (le doux-amer, vous connaissez) avec sa langue, en la regardant avec un regard aussi intense que fou:


- Tes cuisses sont plutôt tendres, si j'en juge à cette fourchette.. En plus tu es saignante ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Sam 3 Sep - 17:26

- Boarf, dis que tu veux pas m'en faire ça ira plus vite..

"Pfff, si tu me parles sur ce ton, tu vas t'en prendre dans la gueule, des tartes..."

Quel jeu de mots bien trouvé, avouez que c'est vrai ! Elle avait dit ça d'un ton un peu menaçant, en soupirant légèrement. Non mais quel sale gosse, je vous jure ! Môssieur Green n'était pas content car il devait être un minimum sage pour avoir droit à d'autres tartes aux pommes, et donc il rouspétait comme un gamin. D'ailleurs, même son visage avec ses joues un peu gonflées lui donnaient un air plus enfantin. C'était presque mignon, dans un sens, mais assez agaçant aussi, elle avait juste dit ça sur le ton de la provocation, elle, et il prenait ça au pied de la lettre en faisant son ronchon. Quoi, il aurait préféré comme réponse "Mais oui, mon chéri, je te ferai autant de tartes aux pommes que tu veux, rien n'est trop beau pour mon doudou d'amour" ? Berrrrrk ! Elle préférerait encore vomir que de dire de telles paroles. Et malheureusement pour lui, elle n'avait pas très bon caractère non plus, elle pouvait rapidement s'énerver si on lui parlait comme ça. Avec des caractères de cochon comme ça, imaginez une dispute entre les deux ! Ce serait explosif, assurément ! Il faudrait remplacer tout le mobilier et peut-être même reconstruire une partie de la villa si les pokemons s'en mêlaient. Mais bon, ça avait été évité de justesse cette fois, tout simplement car on est allé plus loin dans le rp, ouf ! Donc, sans aucune transition :

- Je pense que tu les connais déjà.. Ils sont ''plutôt'' performants ♥
"Hmmm... Ca ne te va pas, la modestie ! ♥

Green modeste... c'était vraiment deux termes qui ne pouvaient pas aller ensemble. Comme Daisuke apprécié, ou encore Jadid viril (quoi que pour celui-là, après avoir vu une certaine image, fufu) mais franchement, c'était très bizarre de voir Green mesuré sur ses capacités, et encore plus ses capacités au scrabble, ça ne lui ressemblait pas du tout. Et même si son petit air arrogant pouvait parfois agacer Alice, et bien en comparaison, elle le préférait de loin à ça ! Car la modestie, ce n'était pas Aleen, tout simplement, c'était totalement étranger à leur duo infernal, puisque l'orgueil était l'un des piliers de ce couple. Mais bon, elle voyait bien qu'il ne disait pas cela sérieusement, mais ça restait quand même surprenant sortant de sa bouche. Elle lui répondit ensuite sur le sujet des ustensiles :

"Et surtout, tes ustensiles ne s'usent pas en plus, c'est très pratique... ♥

Fufufu, encore un double-sens, ça devait être le 108ème à vue de nez ! Mais effectivement, les ustensiles de Green étaient recyclables autant de fois que nécessaire, jamais de panne (fufu) et ils étaient même résistants aux fantasmes les plus délirants de la blondinette. Du bon matériel, en bref ! Elle venait d'ailleurs d'appuyer dessus et lança un grand sourire et un regard brillant au jeune homme, qui s'était un peu crispé, évidemment, qui ne le serait pas ? Un ustensile pratique, résistant et de bonne taille, mais fragile également, c'était ce qui faisait son charme, n'est-ce pas ? Et la blondinette ne s'arrêta pas là, faisant une petite entaille à l'épaule du jeune homme, elle voyait déjà le sang qui coulait, miam ! Mais le jeune homme sourit après sa grimace, qui pouvait savoir ce qui se passait dans sa tête à ce moment là ? Et bien vous, chers lecteurs, si vous n'avez pas passé les paragraphes psychologiques du post précédent ! Vous avez intérêt à les avoir lu, sinon, Aleen viendra chez vous pour faire de vous leur jouet en soubrette ! Je vous ai prévenu ! En tout cas, Green embrassa de nouveau Alice mais ce n'était qu'une ruse pour s'emparer d'une fourchette (voilà où ça mène, la flemme de débarrasser proprement la table !) qu'il planta brutalement dans la cuisse d'Alice, provoquant chez celle-ci un petit cri aigu. Elle fronça les sourcils de surprise, et s'accrocha encore plus à Green comme pour faire taire la douleur.

- Tes cuisses sont plutôt tendres, si j'en juge à cette fourchette.. En plus tu es saignante ♥
"Toujours... ♥

Il n'y était pas allé avec le dos de la cuillère, celui-là ! Enfin, de la fourchette, en l'occurrence ! LOL ! Mais elle tentait tant bien que mal de ne pas trop laisser voir sa douleur, même si ça faisait mal, et pas qu'un peu. Elle était saignante, oui, et aimait le sang également, elle n'allait pas tarder à le prouver. Elle retira (un peu) brutalement le couteau de l'épaule de Green, couvert de sang, et le lécha lentement, soigneusement, comme elle pourrait lécher une sauci... heu, une sucette. Enfin, bref vous voyez le tableau, ce n'était que pour exciter le jeune homme, car si elle faisait ça à un couteau pas propre et plein de sang, imaginez ce qu'elle ferait à quelque chose d'aussi dur et encore plus long, et qui ne serait (normalement) pas ensanglanté ? Fufufu, bon, ça part un peu loin très vite, là, mais c'est l'effet Aleen ! Bref, après avoir léché ce bon sang, elle usa du couteau... pour couper les bouts du tablier attachés autour du cou du jeune homme. Un si beau tablier, sacrifié sur l'autel d'Aleen ! Mais pas d'inquiétude, il y en avait sans doute plein d'autres ! Et puis ainsi, le tablier n'avait plus rien pour tenir, révélant au grand jour le torse énorme et sec, et un peu abîmé d'ailleurs, du garçon pour le plus grand plaisir de la jeune fille, qui avait toujours le couteau en main. Elle lui dit de sa voix malicieuse :

"Je te préfère le moins habillé possible... ♥

Bah ça, on l'avait remarqué ! Vu comment elle lui arrachait ses vêtements dès qu'elle en avait l'occasion... car un Green moins habillé était un Green plus vulnérable, et elle comptait bien en profiter. Elle commença une autre petite entaille sur les pectoraux énormes et secs du jeune homme, souriant comme l'adorable psycho qu'elle était...

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Sam 3 Sep - 21:10

- Pfff, si tu me parles sur ce ton, tu vas t'en prendre dans la gueule, des tartes...

- Oh ouiiiiii ♥ S'exclama-t-il en joignant ses mains, euphorique de ce qu'elle venait de lui dire. Avant de continuer, après avoir repris un air sérieux : Ah non, c'est vrai.. Pas le visage.

Décidément, il était d'humeur changeante ! Très (trop?) changeante ! Il avait une mine boudeuse, puis enjouée, puis sérieus et ferme. En moins de 10 secondes de dialogue. Il était plutôt perturbé.. Mais non, voyons, Green va parfaitement bien, ça saute aux yeux ! Mais c'est vrai que non, il ne la pardonnerait pas si elle touchait à son visage. Mais genre vraiment pas. Elle a bien dû le comprendre d'ailleurs ! Mais heureusement que l'on est passé à autre chose dans ce rp, car sinon ça aurait fini en dispute ! Mais ça finira en dispute, un jour. C'est sûr. Leur petit monde ne pourra pas être parfait indéfiniment, fufu. Et on dit merci qui ? Merci les Venom ! Mais vous verrez, moi je ne dis rien ! Et non, ça n'a rien à voir avec Juan, fufu. Donc, où en étais-je ? Ah, Alice venait de s'installer confortablement sur le châtain, comme d'habitude, il allait finir par demander ''Coussin d'Alice'' en rang sur le forum. Mais comme elle était on ne peut plus légère, il ne la sentait presque pas ! Elle, par contre, elle devait bien le sentir, l'ustensile.. Et oui, toujours dans la subtilité, on change pas une équipe qui gagne!

- Hmmm... Ca ne te va pas la modestie ! ♥

- Tu trouves aussi? Il soupira. On pourra pas dire que j'ai pas essayé.. ♥

Quel dommage ! On peut pas dire qu'il est très persévérant et qu'il a vraiment persisté à faire preuve de modestie, mais il a essayé d'être modeste, c'est déjà pas mal ! Ca lui faisait une excuse pour ne pas être modeste – même s'il en avait pas besoin car il s'en fichait – : Être modeste ne plaisait pas à Alice. La raison est suffisante pour ne pas l'être, du coup. C'était un raisonnement simple, lui à qui on reprochait parfois de chercher trop compliqué. Alors fallait pas se plaindre maintenant ! Bon après faut avouer qu'il décide de réfléchir quand ça l'arrange hein, parce qu'il est loin – mais très loin – d'être bête, même si en apparence il peut faire très centré sur lui. Ca n'est pas le sujet, là, c'était le scrabble time, et aussi le sous-entendus time ! Ca parlait d'ustensile.. Très SUB-TILement, ils sont très forts pour ça, vous l'avez déjà remarqué, je le sais!

- Et surtout, tes ustensiles ne s'usent pas en plus, c'est très pratique... ♥

- Tu te ferais chier sans eux, j'ai pas vraiment le choix.. ♥

Green avait glissé ça comme si c'était par dépit, et que ça n'était que par ''nécessité'' qu'ils ne s'usaient pas, parce que sinon, elle serait frustrée. Déjà qu'elle l'était pour rien.. Mais ça, le châtain se dit qu'il fallait le penser et pas le dire, car lui dire que c'était une éternelle frustrée risquait de stopper leur préliminaires tordues ! Car oui, petit rappel de la situation : Green avait un couteau légèrement planté dans l'épaule pour lui faire une belle entaille, et Alice avait une fourchette plantée avec amour dans la cuisse. Tout ça alors qu'ils étaient en train de s'embrasser, bien évidemment ! Et quand il planta la fourche aux extrêmités pointus dans sa cuisse, celle-ci poussa un petit cri aigu qui émerveilla le jeune homme, surtout qu'elle s'accrocha davantage à lui. Grrr.. Green ne put se laisser aller à une petite remarque, en constatant qu'une certaine quantité de sang commençait à s'échapper des trois petits trous (non pas ceux-là ils sont pas petits voyons roooh il en sait quelque chose) sur sa cuisse. Oh oui, elle était saignante.. Zut ! Ca n'est pas qu'un morceau de viande.

- Toujours... ♥

Et elle retira brutalement le couteau de là où elle l'avait planté, arrachant par la même occasion un cri de douleur de la part du châtain, qui regardait toujours ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Le replanter, très certainement. Et non, elle ne fit qu'approcher la pointe ensanglantée de sa bouche et de se mettre à lentement le sécher ! Elle le provoquait. Mais un Green excité sans se satisfaire était bien plus incontrôlable qu'un Green juste excité, déjà qu'elle avait du mal à le maîtriser dans un contexte qui lui est favorable. Vert se mordait la lèvre inférieure devant un tel spectacle et son ustensile aussi – et oui, encore plus ! -, ça n'était pas le couteau qu'elle devait lécher ! C'était... les parts de tarte aux pommes ! À quoi pensiez-vous, coquinous que vous êtes ? Ne me répondez pas, je sais à quoi vous avez pensé ! Et pendant que vous étiez en train de penser à cela, le châtain avait retiré la fourchette de sa cuisse avec une délicatesse aussi prononcée que si elle se faisait piétiner par quatre éléphants en même temps, alors qu'elle coupa la sangle du tablier autour du cou du jeune homme, qui se retrouva donc torse nu.. Roh, un peu plus de finesse, Alice!

- Je te préfère le moins habillé possible... ♥

- Tout ça pour me mater..♥

Green avait dit ça en la regardant et en lui rappelant bel et bien qu'elle était toujours habillée, ELLE. Bon après cette tenue était tellement charmante qu'il pourrait limite préférer celle-ci que de la voir nue, mais là il n'y a pas d'endroits à combler sans déchirer les vêtements. Bon après, vu la force herculéenne (pas du tout fufu) de Greenou, il n'aurait aucun mal à s'occuper de ce qu'il l'intéresse et rien d'autre. Alice, avec son adorable visage de psychotique, commença une nouvelle entaille au niveau de ses pectoraux, alors qu'il se mit de nouveau à fortement grimacer, entre douleur et plaisir. Vert pensa à quelque chose.. Juste une petite expérience, pour voir sa réaction et ce qu'elle déciderait. Pour voir s'il était plus jouet qu'amant, ou plus amant que jouet. Ca venait de lui traverser l'esprit. Se mordant fortement la lèvre pour ne pas crier, il perça involontairement celle-ci et un peu de temps se mit à couler. Mais pourquoi donc ? Et bien..Regardez. Green la regardait droit dans les yeux, avec un regard perçant et un sourire sadique, en se penchant vers elle et en enfonçant donc un peu plus la pointe dans ses pectoraux:

- Dis, tu ne voudrais pas retirer ce couteau.. ? Green continua à se mouvoir très légèrement vers elle, en grimaçant et en transpirant légèrement tant il souffrait en faisant ça.. Mais ça l'excitait tellement de l'autre côté que c'était presque anecdotique. Parce que si je continue comme ça.. Tu vas me transpercer, et on ne pourra plus jouer.. Aaarf.. Choix difficile hein ? ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Dim 4 Sep - 6:15

- Tout ça pour me mater..♥
"Pas seulement... ♥

Fufu, mater, c'était cool, mais ça donnait envie aussi, et Alice ne mettait pas beaucoup de temps à combler cette envie en agissant. Comme dit précédemment, elle préférait effectivement le voir le moins vêtu possible, mais pas uniquement pour regarder son corps d'Apollon, surtout pour jouer avec ce corps. Et jouer, pour la Sirène, cela pouvait signifier faire des entailles avec un couteau ! Chacun ses goûts pour l'amusement après tout. Elle commençait donc une entaille au niveau des pectoraux énormes et secs du jeune homme, observant avec délice sa grimace de douleur. Mais au grand déplaisir de la jeune fille, il n'émit pas de cri, préférant se mordre la lèvre pour étouffer celui-ci, sauf qu'il la perça sans faire exprès, dommage ! Elle prit un peu de sang qui coulait avec le bout de son index et le lècha, du sang de cette qualité et de ce bon goût, ce serait dommage de le perdre, hein ? Vert la regardait alors de son air sadique, elle s'attendait à une contre-attaque bien méritée mais il avança son buste légèrement vers elle, enfonçant davantage le couteau dans son corps tout en grimaçant encore plus.

- Dis, tu ne voudrais pas retirer ce couteau.. ? Parce que si je continue comme ça.. Tu vas me transpercer, et on ne pourra plus jouer.. Aaarf.. Choix difficile hein ? ♥
"C'est tentant de le laisser... ♥

Vu son air tendancieux, il avait l'air de souffrir et d'aimer ça en même temps, comme souvent avec ce maso. Alice le regardait en haussant les sourcils, un peu incrédule, pensant que le jeune homme bluffait, qu'il ne mettrait pas en danger sa propre vie pour jouer... si ? Il transpirait et respirait plus fort alors qu'il avançait, et le couteau ne bougeait pas. Elle pensait qu'il finirait bien par changer d'avis, il était donc prêt à crever pour aller aux limites du masochisme ?! Ou alors... il savait très bien qu'Alice ne le laisserait jamais mourir, et il avait raison, fufu. Après tout ce qu'ils avaient traversé ensemble, comment la jeune fille pourrait tuer son Greenou ? Elle était quand même impressionné qu'il aille jusque là, mais n'avait plus d'autre choix que de lui sauver la vie ! Quelle héroïne ! Berrrrk, nan, pas ce mot, d'autant qu'elle le sauvait juste après lui avoir elle-même planté un couteau, faut pas l'oublier.

"Mais le monde deviendrait trop ennuyeux sans toi. ♥

Daaaaw, n'était-ce pas adorable ? Bon, en excluant le fait qu'elle lui ait planté un couteau, en prenant juste cette phrase sans son contexte, fufu. Et elle retira donc un peu brutalement la lame des pectoraux du jeune homme, pour observer une fois de plus l'une de ses grimaces avec contentement. N'empêche, ce qu'elle lui avait dit, et bien, c'était (presque) une belle déclaration, même si le châtain connaissait les sentiments de la blonde à son égard. Elle lui avait dit qu'elle était accroc à lui, prête même à mourir avec lui, alors il était tout à fait logique qu'elle ne puisse pas vivre sans lui. Car sa vie sans lui... BOOOOOOORING ! Franchement, elle s'ennuierait très vite, elle ne retrouverait jamais une personne telle que lui, digne d'elle, avec sa puissance (dans tous les sens du terme, fufu), son orgueil, son physique (ouais, ça compte aussi, vous croyiez quoi ?) et surtout son goût pour le sado-masochisme ! Sans lui, elle devrait se moquer seule des Jean-Niais, ce serait beaucoup moins drôle ! Et puis il y avait le scrabble, elle devrait revenir au plaisir solitaire ou bien prendre ses derniers Aquas, mais aucun d'eux n'arrivait à la cheville de Vert. Elle n'aurait plus sa moitié, cette personne qui la comprenait totalement dans ses délires les plus horribles mais aussi dans les rares fois où elle montrait des sentiments mignons. Elle savait pas si elle tiendrait longtemps sans lui, d'ailleurs, si ça se trouve, elle finirait par se suicider. Ou plutôt, elle traquerait l'assassin de Green, le ferait souffrir de la pire des façons qui soit, et ensuite elle mettrait fin à sa propre vie. Voilà, c'était mieux comme ça ! Mais pour revenir à la scène, la blondinette utilisa sa main pour bloquer le sang qui coulait du torse du jeune homme, tout en l'embrassant de nouveau cette fois pour bloquer le sang qui coulait de sa lèvre. N'est-elle pas une infirmière formidable ? Après avoir arrêté le baiser, elle demanda d'un air curieux :

"Et toi, tu es conscient que si tu stoppes pas ça, je vais me vider de mon sang ? ♥

La jeune femme commençait à se sentir un peu bizarre et effectivement, du sang coulait de sa cuisse, à cause du coup de fourchette sauvagement planté ! Ca pissait pas le sang, hein, mais ça coulait, et au bout d'un moment, pas étonnant qu'elle ne se sente pas au meilleur de sa forme. A moins que c'était ce qu'il voulait justement, pour profiter d'elle plus facilement ? Ce serait extrêmement glauque et donc peu étonnant pour Aleen, mais est-ce qu'il prendrait vraiment du plaisir si elle tombait dans les pommes (elle aurait de quoi faire une bonne tarte, LOL) ? Sans doute que non. Elle attendait donc qu'il fasse pour elle ce qu'elle faisait pour lui, elle avait déjà la main appuyée sur son torse pleine de sang, pour bloquer l'entaille, mais ça ne la dérangeait pas, vu que c'était du sang de Green, fufu.

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Dim 4 Sep - 10:44

- C'est tentant de le laisser... ♥

- Et bien laisse-le ♥

Green ne semblait pas plus perturbé que ça à sa déclaration, cette lame lui faisait horriblement mal et donc horriblement bien, ça en était presque flippant. Il la dévorait toujours autant du regard, comme si cela ne le dérangeait pas de garder de graves séquelles juste pour arracher ne serait-ce qu'un baiser à Alice. Grrr.. Quelle belle preuve d'amour, ne trouvez-vous pas ? Bon, c'était poussé et très masochiste, voire fou, mais ça ne pouvait que lui plaire, non ? Sauf que lui, à force de repousser ses limites, il allait finir par vraiment se faire très mal et peut-être plus. Green aimait juste cette sensation qu'elle lui procurait, même si ça le tentait de voir si elle allait véritablement laisser agir son Greenou chéri qui saignait pas mal au niveau du torse et au niveau des lèvres. Lui la regardait toujours, on avait l'impression qu'il la suppliait de continuer, mais il fallait croire que la raison était plus forte que la folie, pour une fois, chez elle.

- Mais le monde deviendrait trop ennuyeux sans toi. ♥

- Aaaaargh.. ♥ Green grimaça en frissonnant lorsqu'elle retira brutalement le couteau : Je suis irremplaçable, hein..

Tout en narcissime, évidemment, vous commencez à connaître la bête. Comme d'habitude, à chaque fois qu'elle lui disait ce genre de choses, ça le touchait profondément. Mais c'est vrai qu'il était irremplaçable aux yeux d'Alice, tout comme elle était irremplaçable à ses yeux. Que ferait-il demain s'il lui arrivait quelque chose ? Il ne savait pas, il ne préférait pas y penser. Si on découvrait qui elle était, devraient-ils cavaler toutes leurs vies pour ne pas se faire attraper ? Ou pire.. Si elle mourrait. Pourquoi la vie ? Tout simplement. Il trouverait bien des façons de se satisfaire au niveau sexuel, en revenant très certainement à des méthodes plus traditionnelles, et moins taboos que la leur. Et puis même.. Avec qui s'amuserait-il au quotidien ? Avec qui partagerait-il des moments aussi adorables que fous ? Non, elle avait totalement raison. Et avant de continuer, Green ne pouvait pas s'empêcher de lui faire une telle déclaration à son tour, malgré le fait qu'il venait de lui planter une fourchette dans la cuisse et elle un couteau entre les pectoraux, il passa une main sur la joue d'Alice en lui sussurant, malicieusement, leurs lèvres presque collées, comme si personne ne devait entendre et qu'ils n'étaient intimes, qu'à deux:

- Mais ne t'en fais pas.. Je ne pourrais pas vivre sans toi non plus ♥

''Un seul être vous manque et tout est dépeuplé''. Les mots employés par Green étaient bien plus forts que ceux utilisés par la blondinette, mais étaient déclarés d'une façon bien singulière, de part la scène qui cassait totalement le côté romantique que pouvait avoir ses belles paroles. Suite à cela, Alice se métamorphosa en la meilleure des infirmières, faisant pression avec une main sur la blessure qu'elle venait de lui faire et qui pissait bien le sang, tout le long de son torse et plus bas encore (vous avez compris fufu) en arrachant un gémissement au garçon, et qui fut bien vite emprisonné entre les lèvres d'Alice qui vinrent stopper l'effusion de sa lèvre gercée. N'était-elle pas adorable.. Et puis les baisers saignants, il n'y avait que ça de vrai. Surtout quand c'était le leur (même si là ça n'était que celui du châtain), aussi royal et parfait soit-il, tout comme eux. Elle avait bien fait de réagir à sa blessure, car lui allait rapidement ne pas se sentir bien non plus si elle continuait.. La compresser diminuer le flot de sang qui en sortait. Alice finit par rompre leur fougueux baiser avant de lui demander, d'un air curieux :

-  Et toi, tu es conscient que si tu stoppes pas ça, je vais me vider de mon sang ? ♥

- Conscient que tu seras totalement à ma merci.. ♥

Green avait dit ça en passant sa langue sur ses lèvres pour rattraper encore le peu de sang qui en coulait, mais n'était pas un monstre non plus. Il posa alors la paume de sa main sur sa cuisse blessée, frissonnant lorsqu'il appuya dessus et sentit le sang s'échapper d'un coup contre sa main. Brrr.. Son sang était tiède, il le sentait. N'étaient-ils pas adorables, à se ''soigner'' l'un l'autre après s'être fait du mal ? Vert regardait ses yeux en or pour ne voir ne serait-ce que la moindre grimace ou crispation, c'était si bon ! De sa main qui tenait la fourchette, il attrapa de deux doigts le couteau avant de lancer les deux un peu plus loin. Il devait très certainement en rester sur la table, c'est sûr mais.. Avec de tels instruments en main, Green savait très bien qu'il allait encore avoir envie de la trouer (fufufufu je parle avec la fourchette bien sûr) sinon et elle lui rendrait.. Faudrait pas qu'ils tombent dans le coma par manque de sang, tout de même ! Quoique.. En amoureux, ça pourrait être tripant et badant. Green finit par retirer sa main dégoulinante de sa cuisse et alla chercher celle sur son torse pour entremêler leurs doigts. Quel doux et savoureux mélange, non ? Les deux plus beaux et délicieux des sangs, unis dans le creux de leur main. C'est adorablement glauque. Green eut un nouveau sourire de dément en direction d'Alice, et lui glissa, tout en modestie, et en repartant dans leur petit jeu - même sans tablier -:

- Le Chef vous conseille ce somptueux mélange de sang des deux personnes les plus parfaites de ce monde.. ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Dim 4 Sep - 15:29

- Aaaaargh.. ♥ Je suis irremplaçable, hein..
"C'est pour ça que je te traite aussi gentiment ♥

Fufufu, je vous laisse donc imaginer ce que l'adorable blondinette fait à ceux qui ne sont pas irremplaçables, justement. Parce que si elle était "gentille" comme elle disait avec Green alors qu'elle passait son temps à le fouette et le blesser, mieux vaut ne pas imaginer si elle était "méchante". Elle avait été méchante avec pas mal de gens dans sa vie, en tant que chef de la Team Aqua, il fallait avoir une main de fer, après tout. Les Sbires incompétents, il y en avait malheureusement eu beaucoup, avaient gardés la trace des punitions de la jeune fille jusqu'à la fin de leur vie, sans doute. Quelles traces ? Oh, c'était très divers, même si elle avait une petite préférence pour les coups de cravache sur tout le long du dos (bon courage pour s'assoir après !), ou sur le ventre (bonne chance pour dormir après !) et même sur le visage quand elle était vraiment énervée (bonne chance pour sortir dans la rue après !) et oui, le seul visage qu'elle épargnait était celui de Green, n'était-ce pas adorable ? Et encore, je n'ai parlé là que des sbires incompétents, mais qui étaient soumis à leur leader, et qui pouvaient peut-être avoir une once d'utilité... mais pour ce qui était des ennemis de la Team Aqua, et bien ils regrettaient vite le fait de ne pas avoir été plutôt tués que capturés, fufu. Généralement, elle s'amusait à les frapper à tous les endroits possibles avant de les donner à manger aux pokemons des Aquas, charmant, non ? Bref, vous pouvez donc vous rendre compte de la gentillesse de la jeune fille, quel chanceux ce Green ! Il posa alors une main sur la joue d'Alice, mais elle ne craignait rien, le visage étant la zone limite, car ils devaient quand même rester beaux pour frimer ! Ils étaient tout proches, elle pouvait voir ses grands yeux émeraude de près, tandis qu'il lui murmura :

- Mais ne t'en fais pas.. Je ne pourrais pas vivre sans toi non plus ♥

Elle garda la bouche entre-ouverte à cause de cette déclaration surprise, et si on regardait attentivement, il y eut pendant une fraction de seconde un léger rougissement sur ses joues, comme lorsqu'elle avait reçu le cadeau de Green au début du rp. Elle était d'abord surprise qu'un garçon comme Green, voulant toujours jouer les fiers, puisse dire ces simples mots, mais il les avait dit en chuchotant, comme si ce côté presque sensible de sa personnalité était un secret, ce qui était mignon. Et puis évidemment, elle était touchée, comme toute personne à qui on dirait cela, d'autant qu'elle ne l'avait jamais entendu auparavant... ce n'était pas un regret car ce genre de phrase était quand même un peu mièvre, mais dans la bouche d'une personne aussi autocentrée et arrogante que Green, ça voulait dire beaucoup. Elle le remercia donc en tentant de le soigner avec les moyens du bord, à savoir sa main pour bloquer sa blessure au torse et sa bouche pour éviter qu'il ne perde trop de sang suite à sa morsure aux lèvres, puis n'arrêta que lorsqu'elle se sentit un peu affaiblie, conséquence de sa perte de sang à la jambe, et lorsqu'elle le fit remarquer à son amant, il dit simplement :

- Conscient que tu seras totalement à ma merci.. ♥
"Tu sais que ce serait de la triche ? ♥

Triche ! Et la triche était toujours punie, pas par l'exclusion comme dans la plupart des sports, car sinon elle se retrouverait toute seule à jouer, ce serait plus très drôle. Alors au lieu de ça, c'était puni par de tendres coups de cravache violents ! Elle avait pas sa cravache là tout de suite (je sais même plus où elle est mais elle devait pas être loin) mais la punition pouvait prendre effet n'importe quand. Enfin bref, il fallait au moins que ce petit tricheur sache à quoi s'attendre, fufu. Mais heureusement, il préféra poser sa main sur la plaie d'Alice et appuya, ce qui provoqua une respiration un peu plus forte chez elle, et des traits crispés pendant un instant. Il en profita pour prendre le couteau de la main de la blondinette, qui se laissa faire, espérant quand même qu'il ne fasse pas une nouvelle entaille alors qu'elle avait déjà perdu du sang. Il en serait bien capable mais bon ! Il se débarrassa des couverts, puis, joignit sa main ensanglanté à celle d'Alice qui ne l'était pas moins, pour un savoureux mélange ! Ce sang de deux êtres supérieurs, ce n'était pas rien, non ? Leur futur fils en allait avoir de la chance d'être la combinaison de ces deux personnes, de ces deux types de sang... Ecoutons donc le chef Green :

- Le Chef vous conseille ce somptueux mélange de sang des deux personnes les plus parfaites de ce monde.. ♥
"Exquis... ♥ dit-elle en se léchant les doigts... Bon, à moi de t'offrir le plat de résistance, j'imagine  ♥

Elle avait dit cela d'un air tendancieux, comme d'habitude dans ce genre de moment, mais étant donné que le jeune homme était presque nu et qu'elle était toujours habillée normalement, ce n'était pas très juste, n'est-ce pas ? Bon, elle se fichait un peu de la justice, elle voulait également se sentir au plus près de son amant, et commença donc par retirer son espèce de veste - regardez le vava du perso, c'est surtout cette veste qui la couvre - n'ayant ensuite plus qu'une petite tunique rose et un mini-short trop chou, mais ça, elle ne les enleva pas tout de suite, voulant faire durer le plaisir, et puis nul doute qu'avec ses mains baladeuses, le garçon le fasse à sa place. Mais avant qu'il ne tente quoi que ce soit, elle retoucha de nouveau à la "bosse" comme on va l'appeler cette fois, en faisant un mouvement de va et vient lent et soigné tout en souriant de façon coquine, puis elle lança en le regardant dans les yeux, se délectant de l'expression de plaisir qu'il pouvait avoir sur le visage :

"J'ai choisi mon dessert... ♥

Pour dessert, elle voudra une bonne glace ! Ou une sucette, fufu... ce n'est pas un dessert ? Osef, c'est une thug donc elle prend ce qu'elle veut en dessert ! Bref, que de sous-entendus culinaires, et c'était logique puisqu'ils le faisaient dans la cuisine. Après leur sang mélangé en entrée, voici le corps d'Alice en plat de résistance pour le châtain et la bosse de ce dernier pour la blonde. Voilà un repas parfait et très équilibré !

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Dim 4 Sep - 17:31

- C'est pour ça que je te traite aussi gentiment ♥

- C'est pas comme si tu avais le choix..♥

Et le pire, c'est que ça n'était pas faux. Parce que si elle le traitait mal où frappait là où il ne fallait pas – c'est-à-dire son visage – ou bien lui faisait certaines choses qu'il n'appréciait pas, et bah elle ne pourrait s'en prendre qu'à elle, car elle ne retrouvera jamais quelqu'un comme lui. Il l'avait dit lui même, il est irremplaçable, et elle l'avait confirmé. Lui n'avait pas cette facilité à rougir lorsqu'il était touché, c'était ses yeux qui parlaient pour lui. Et ils brillaient encore plus, s'étant légèrement plus ouverts et les prunelles pénétrant (fufu) celles de la blondinette. Pas besoin de s'exprimer ou qu'il rougisse comme Alice venait de le faire alors qu'il venait de lui dire qu'il ne pouvait pas vivre sans elle, fufu. C'était adorablement chou comme réaction de sa part. Après tout, il venait de lui dire quelque chose qu'il pensait vraiment, et ça avait pu se sentir dans son approche, et même sa façon de lui dire, tout bas, comme si ça devait rester entre eux ! Mais ça devait rester entre eux, d'ailleurs. Faudrait pas que ça se sache. Il n'en avait pas envie, après tout, ce qui était aussi privé devait rester dans le privé.. N'est-ce pas ? Même le fait que Green triche:

- Tu sais que ce serait de la triche ? ♥

- Je t'ai déjà dit que je n'étais pas bon joueur.. ♥

Green ricana malicieusement. C'est vrai qu'il n'était pas un ange, et encore moins quand ils jouaient ensemble ! Mais là, tout de suite, il n'avait pas envie d'avoir un avantage irréversible et avait donc compressé sa blessure pour qu'elle cesse de saigner, se réjouissant de sa respiration saccadé et de son visage crispé. Il aurait pu appuyer bien plus fort pour la voir grimacer davantage, mais cela aurait été indécent, non ? Et puis il devait la soigner, pas l'achever. Même si ça serait une belle mort, non ? Morte de la main de son amant, qui a poussé le délire un peu trop loin.. Ou qui serait un peu trop énervé après avoir rencontré les sbires d'Alice, ça pourrait aussi être une raison. Ou encore par rapport à ces saletés de Venom. Mais bon, ça n'est pas véritablement le sujet, Green aimait tricher et n'allait absolument pas s'en priver, mais fallait pas abuser non plus. Si elle était trop diminuée et ne pouvait même pas se défendre, et donc ne pas pouvoir le punir, cela ne servirait absolument rien et ça serait nul ! Donc. Après s'être occupé de sa blessure, revenons à de l'aleenesque. Sa main ensanglantée vient rejoindre son homologue qui était posée sur le torse du jeune homme, avant de lui suggérer malicieusement que l'union de leur deux sangs était ce qui se faisait de mieux, culinairement parlant. Elle se laissa donc tenter par le Chef, fufu:

- Exquis... ♥ dit-elle en se léchant les doigts... Bon, à moi de t'offrir le plat de résistance, j'imagine ♥

- Oh ouiiiii ! ♥

Green, la voyant se délester du mélange, goûta à son tour mais avec ses propres doigts. Effectivement, c'était succulent. Mais toute l'attention de Green était tourné vers son plat de résistance, celui qu'elle allait lui offrir ! Green, bien assis sur sa chaise, attendait donc patiemment – avec son ustensile – le plat de résistance. Daaaaaam, elle enleva sa veste. Décidément, elle devait avoir chaud, il n'y avait aucune autre explication plausible. Le châtain la dévorait du regard, tout comme il dévorait du regard son appétissante silhouette dans cette tenue angélique qui cachait une véritable démone à l'intérieur. Il ne le savait que trop bien, et justement. Tant d'endroits découverts qui dépassaient. Green se griffait la paume des mains pour ne pas lui faire mille et une chose qui avaient traversé son esprit, surtout qu'elle était bien moins indécise que lui et alla droit au but. Tout aussi angélique qu'elle, sa main fut la première baladeuse et alla donc, innocemment, caresser son point sensible, son .. genou ! Et oui. Bon vous vous doutez que c'est pas ça, mais je vous dis que c'est ça ! Et j'ai raison ! Donc elle s'amusait à faire de sensuels mouvements de main. Brrr.. Green se cambra légèrement vers Alice en se mettant à bouger légèrement ses cuisses sous l'effet du plaisir et de l'excitation. Elle le regardait droit dans les prunelles et semblait se délecter de le voir se languir autant, en se mordant à nouveau la lèvre pour ne pas laisser échapper quelques gémissements:

- J'ai choisi mon dessert... ♥

- Haaawn.. Moi aussi ! J'ai tellement faim que je vais prendre plusieurs desserts ♥

Et sans crier gare (''GAAAAARE''), Green se jeta dans le cou d'Alice afin de l'embrasser dans un premier temps, avant de se mettre à la mordre. Et quand je dis mordre c'est pas mordiller, c'est mordre, vraiment ! Elle le chauffait alors maintenant fallait laisser la bête se soulager, si vous voyez ce que je veux dire. Vert allait rapidement devenir incontrôlable. En plus de son cou, Green commençait à avoir les mains baladeuses.. Les deux allèrent tout d'abord se loger au niveau de son mini-short trop choupi, pour l'ouvrir et ainsi avoir accès à son second dessert, qu'il s'empressa d'aller tâter la qualité avec ses doigts, que ça soit à la surface ou en profondeur. Vous avez vu cette subtilité ? Vous ne pouvez rien me dire. Green décolla ses lèvres du cou de la jeune femme, en passant sa langue sur la marque toute fraîche, pour voir son air et comment elle réagissait, avec un grand sourire aux lèvres, il lui lança, malicieusement (et subtilement mais suis-je obligé de le préciser à force?), en frétillant d'impatience et d'excitation:

- Ton dessert attend d'être goûté... ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Dim 4 Sep - 20:24

- Haaawn.. Moi aussi ! J'ai tellement faim que je vais prendre plusieurs desserts ♥
"Vilain petit gourmand... ♥

Ah ça, elle ne se trompait pas, Green était un vilain petit gourmand. Vilain, déjà, et bien il l'était quasiment tout le temps sauf en de rares occasions, par exemple sa déclaration meugnonne de tout à l'heure, mais bon, elle le préférait quand il était vilain, sinon c'était moins drôle, et puis ça lui donnait une occasion pour le punir, fufu. Ensuite, petit, bah, ça elle était mal placée pour dire ça vu qu'elle faisait presque une tête de moins que lui ! Quant à gourmand, bah c'était la stricte vérité, y avait qu'à le voir manger du Nutella pour le constater, et niveau scrabble, et bien il était encore plus gourmand si c'était possible. D'ailleurs il le démontra sans plus attendre en mordant au cou tel un vampire la jeune fille qui cria de douleur et de surprise. Bordel ! Il aurait pu prévenir ! Et surtout être moins féroce, même si c'était excitant d'un côté de voir ce côté sauvage presque incontrôlable. Et tout en lui faisant une belle marque dans son joli cou, elle sentait les mains de Green se balader tranquillement et s'arrêter comme de par hasard au niveau de sa taille, bah voyons... le mini-short fut ouvert sans plus d'attente et il se mit à jouer, ce qui provoqua chez elle des petits gémissements qu'elle avait bien du mal à faire taire. Ca faisait du bien, mais elle se sentait un peu gênée devant le sourire assuré de Green qui la fixait avec malice. Néanmoins, il semblait attendre qu'elle lui rende la pareille, si vous voyez ce que je veux dire :

- Ton dessert attend d'être goûté... ♥
"Hmm, il a l'air très chaud, je devrais peut-être attendre un peu ?", répondit-elle, provocatrice.

Et oui, il ne fallait pas prendre le risque de se brûler la langue avec un dessert trop chaud, fufu ! Ces sous-entendus culinaires partaient un peu loin, mais elle ne faisait ça que pour embêter le jeune homme qui semblait avoir du mal à se contrôler, d'autant plus qu'elle le chauffait en touchant son fameux, son puissant, son gros... genou ! Bwaha c'est donc totalement légal et n'a pas à être censuré ! Même si pas grand monde n'est dupe de cette métaphore à part les niais... Elle touchait donc à ce genou qui était chaud, et pas qu'un peu ! Elle se demandait même si le garçon n'allait pas la prendre violemment sur la table si elle continuait de jouer les prudes en le faisant patienter. Elle décida donc de le devancer et mit tout son poids sur lui, de sorte à... les faire tomber par terre ! Et ainsi, ils étaient allongés, lui sur le dos et elle était sur lui, une fois de plus, elle y tenait vraiment, décidément. M'enfin, en même temps, il pouvait très bien échanger leurs positions si l'envie lui prenait... néanmoins, elle n'avait pas oublié le fameux genou du jeune homme, qu'elle commença à prendre plus fermement d'une main tout en disant :

"Mais j'ai trop faim... ♥

La jeune fille, le regard plus tendancieux que jamais embrassa le torse du garçon à partir de sa blessure, et commença à aller vers le bas, léchant le sang au passage qui s'écoulait de cette entaille, et qui allait jusqu'au... genou ? Bon, c'est plus crédible pour un sou, cette histoire de genou, mince, on ne va pas échapper à l'éllipse ! Alice avait faim, et allait être comblée de son repas ! Tout en descendant de plus en plus bas, arrivant au bas du ventre de Vert, elle pouvait sentir l'excitation grandissante du jeune homme, jusqu'au moment fatidique où... ah désolé, mais là, on est allé au maximum qu'on pouvait ! Sinon, on va se faire censurer ! Dommage !

ELLIPSE

Alice ouvrit difficilement les yeux, l'esprit un peu embrouillé mais plutôt apaisé en même temps, comme à chaque fois après le scrabble, et elle se trouvait... sur la table ! Comme c'est original, ça ! Mais là où c'était original en revanche, c'était qu'elle était "en dessous", et oui, ils s'étaient endormis l'un sur l'autre, mais, une fois n'est pas coutume, elle était en dessous. Bon, il n'était pas totalement sur elle, sinon elle étoufferait avec son petit corps d'ange sous celui énorme et sec de Green, il était aussi à moitié appuyé sur la table. Et ils étaient encore nus, ça avait dû être très sportif pour qu'ils s'endorment ainsi, en plein sur la table. Mais bon, c'était toujours sportif avec eux, fufu ! Bordel, heureusement qu'ils n'avaient pas (encore) d'enfants car ce serait compliqué à expliquer. Après avoir reluqué un instant son beau corps d'Apollon et surtout son visage tout mignon de quand il dort, elle tenta donc de se dégager de sous lui mais n'y parvenait pas, il n'y avait donc pas d'autre choix que de le réveiller. Elle tenta d'abord de lui faire un petit bisou sur le nez, en mode romantique, mais comme il réagissait pas, elle soupira un peu puis... lui donna une claque sur son royal séant ! Nettement moins romantique, n'est-ce pas ? Et elle lui demanda de façon un peu capricieuse :

"Tu peux me libérer, Greenou ?"

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Dim 4 Sep - 21:24

- Hmm, il a l'air très chaud, je devrais peut-être attendre un peu ?, répondit-elle, provocatrice.

- Grrrrr.. Ne me frustre pas trop où tu vas le regretter ♥

Déjà qu'il semblait profondément instable entre les cris qu'il lui avait arraché lorsqu'il la mordit et les gémissements lorsqu'il alla palper son dessert préféré – avec son séant bien sûr, mais lui faut le garder pour la faim - , il ne fallait pas qu'elle continue trop longtemps de commencer à lui arracher des gémissements sans conclure et allait dire bonjour au dinosaure ! Ah bah oui, après les desserts, ce sont les dinosaures. Ca commence par un ''d'' donc c'est logique ! Green ne tenait vraiment plus en place, et il grognait, comme une bête, véritablement. D'habitude, avec la cravache, ça permettait de passer ce laps de temps ou de le chauffer autrement que par son genou, qu'elle continuait de chauffer alors qu'il était déjà bien plus que brûlant. Il allait finir par la plaquer sur la table ou dans un mur et elle n'aura plus grand chose pour s'asseoir après.. Sauf que.. Elle s'appuya fortement contre lui et patatra, tombés par terre ! La chute avait d'ailleurs arraché un cri de douleur au jeune homme car se claquer sur du carrelage, comment vous dire que ça n'est pas la sensation la plus agréable qui soit. Heureusement que ça n'était pas sa tête ! Sinon il n'y aurait même pas eu de scrabble.. En position de dominatrice, comme à chaque fois qu'ils comment à jouer, elle prit fermement son genou en main, ce qui, en plus de le faire frémir l'avait fait gémir de plaisir. Elle a pas à dire, elle savait s'y prendre avec son genou!

- Mais j'ai trop faim... ♥

- Fais gaffe à ne pas trop en prendre d'un coup..♥

Putain, Green Okido (parce que Chen c'est trop mainstream)! Sois fin et romantique bordel, mais vraiment, au moins une fois dans ta vie.. C'est trop te demander ou quoi ? Je sais que je l'ai dit, redit et je le re-redis, mais là c'est.. Trop. Et Alice n'était pas mieux dans son genre, en plus du fait que quand elle voulait quelque chose celle-la, c'était tout de suite ! Elle lui embrassa le torse en descendant petit à petit vers ce qui l'intéressait vraiment, son dessert comme elle l'appelait ! Qu'elle profite bien de son dessert comme elle l'avait appelé, il était tellement bouillant et brûlant que sans sa cravache elle allait avoir quelques problèmes. Mais lorsque les yeux en or de la blonde se posèrent à l'endroit fatidique, et bien... Tout devient noir ! Enfin, façon de parler, bien entendu, vous vous en doutez ! Ou peut-être pas ? Qu'importe. Du Aleen, encore et toujours ♥

Ellipse (c'est la 4ème, quand même..)

- Tu peux me libérer, Greenou ?

- Hmmmmmm...

Green ouvra à peine un œil en sursautant, jurant à moitié entre ses dents Apparemment, sa tape n'avait pas eu l'effet escompté, et il était plutôt bien, la tête sur elle – pas besoin de vous préciser sur quelle partie du haut de son corps – et n'avait pas l'envie de bouger. Ca avait été particulièrement sportif, après tout vu comment elle l'avait chauffé à mort, Vert savait ce qu'elle avait pu prendre, surtout sans sa fidèle cravache. Mais à en juger par ce qu'il tenait encore dans sa main, il se demandait si ça n'était pas parti un peu trop loin. Effectivement, il tenait quelque chose en main et s'était endormi avec.. Un couteau. Que de bons souvenirs lui revinrent à l'esprit, tout à coup ! Il avait sûrement dû prendre des coups de couteaux – affectueux – et il lui avait bien rendu, ou l'inverse. Il aurait presque envie de recommencer, mais il avait un peu mal et surtout était encore un peu crevé par ce réveil quelque peu brutal, même s'il ronchonnait. Se redressant légèrement, il posa ses lèvres sur celles d'Alice pour échanger un doux baiser de réveil:

- Que je te libère ? Mais tu sais que j'aime t'avoir sous mon emprise.. ♥

Dès le réveil, même pas de ''bonjour'' ! Et oui, ''bonjour'', car même s'ils avaient conclu sur la table, ils avaient beaucoup dormi et le soleil était en train de se lever – et pas en train de se coucher - ! Ils allaient avoir mal au dos et pas mal de courbatures. Au moins le programme de la journée était déjà réglé dans l'esprit du châtain. En échangeant un second baiser plus sauvage tout en étant au-dessus d'elle, le châtain se laissa glisser le long d'elle jusqu'à ce que ses talons touchent par terre et qu'il se retrouve debout, et il enfila très rapidement son boxer pour jouer au prince charmant avec Alice ! Et oui. Sur le temps de la plaisanterie, bien sûr, mais il savait à quel point elle aimait qu'on la ''vénère'' alors lui s'amusait de cette situation en la faisant passer pour une Reine alors qu'il est tout sauf un serviteur. Mais bon, au moins, ça la mettrait de bonne humeur. Green, en la regardant de ses yeux émeraude qui brillaient déjà plus que jamais, lui tendit la main, en lui déclarant, l'air hautain – dans le sens mondain - :

- Mademoiselle doit avoir des courbatures.. Elle a été fort sauvage cette nuit, et elle s'est subitement endormie sur la table de la cuisine avec son amant. Elle doit être fort fatiguée. Lui aussi, d'ailleurs. Green pouffa de rire avant de reprendre, naturellement: Aujourd'hui on fait bronzette j'te préviens ! ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 6:12

- Hmmmmmm...

Cette ligne de dialogue voulait tout dire, il était encore à moitié endormi, ce gros flemmard ! Oui, Alice qui pensait ça, c'est l'hôpital qui se fout de la charité, mais osef. Il finit donc par ouvrir ses yeux émeraude magnifiques, la tête allongé au niveau de la douce poitrine de la jeune fille, ben voyons... Ca ne la dérangeait pas trop, au contraire, ça faisait qu'elle était exceptionnellement plus grande que lui, car sa tête était plus haute que la sienne. Oui, il n'y a pas besoin de grand chose pour la rendre contente, cette gamine ! Elle vit le fameux couteau qu'il avait à la main, c'est donc lui qui avait fini avec dans leur petit jeu, fufu. Elle n'était pas en reste, puisqu'à défaut de cravache, il y avait près d'elle la ceinture du jeune homme... dans le plat de la tarte aux pommes ! Allez savoir comment c'était arrivé là ! Quoi qu'il en soit, il déposa un tendre baiser sur ses lèvres, ce qui ne pouvait que la mettre de bonne humeur.

- Que je te libère ? Mais tu sais que j'aime t'avoir sous mon emprise.. ♥
"Ah bon ? J'avais à peine remarquer... ♥

Ah, ça, comment aurait-elle pu le remarquer ? Peut-être quand il l'a prise violemment sur la table, tout en lui tenant ses jolis poignets pour qu'elle ne se défende pas trop, même elle l'avait un peu mordu en retour, fufu. Elle n'aimait pas être sous l'emprise de quiconque, physiquement ou psychologiquement d'ailleurs, mais avec Green, c'était bien plus supportable, comme de par hasard. En tout cas, on pouvait voir le Soleil se lever depuis les multiples fenêtres, ils avaient donc passés la nuit ici, les petits filous ! Tentacruel aurait pu les ramener à leur lit quand même, mais peut-être que la pieuvre voulait que ça leur serve de leçon ! Car là, ils allaient avoir quelques courbatures, mais pas qu'à cause de la position dans laquelle ils s'étaient endormis. Le châtain l'embrassa alors sauvagement, elle crut même que c'était reparti pour un tour tant ce baiser était bestial, mais heureusement, il descendit ensuite de la table, et elle le suivit, restant elle assise sur la table telle une Reine tandis que son servant improvisé déclara, en lui tendant la main, avec un ton de bourge digne des Von Wittelsbach ou des Beaumarchais :

- Mademoiselle doit avoir des courbatures.. Elle a été fort sauvage cette nuit, et elle s'est subitement endormie sur la table de la cuisine avec son amant. Elle doit être fort fatiguée. Lui aussi, d'ailleurs. Green pouffa de rire (et Alice aussi, fufu) avant de reprendre, naturellement: Aujourd'hui on fait bronzette j'te préviens ! ♥
"Mademoiselle accepte, mais elle a la flemme d'aller jusqu'à la plage, alors elle ira jusqu'à la terrasse, si son amant est d'accord ?"

Elle prit sa main pour descendre de la table, puis s'habilla à son tour remettant culotte, soutien-gorge, mini-short choupi et tunique rose jolie, ouais, valait mieux se vêtir un peu plutôt qu'il lui saute de nouveau dessus ! Et ensuite, elle se dirigea vers la terrasse, qu'il soit d'accord ou non d'ailleurs, elle avait dit ça par politesse, mais si elle voulait aller à la terrasse, et bien c'est là qu'elle irait, point barre. Elle y alla donc et se posa sur un transat, près de la piscine, comme une petite bourge, mettant en plus des lunettes de Soleil de thug qui trainaient là. Même si je peux pas contrôler Green, il semblait logique qu'il se mette sur le transat juste à côté, et qu'ainsi le couple de richards profitent du réconfort après l'effort. Il ne manquait qu'un détail... elle avait soif ! (Pourtant, elle avait bien bu pendant la nuit, fufufu !) Et bah ça fallait y penser avant de venir à la terrasse, mais maintenant, elle avait la flemme de bouger. Elle pensa un instant à demander à Green d'y aller, mais cette feignasse ne lèverait sans doute pas son royal séant, il devait être crevé à force de jouer le sauvage au scrabble. Heureusement, Tentacruel répondit à l'appel mental de la jeune fille, et arriva avec deux verres de champagne, quelle brave pieuvre. Elle commença donc à siroter le sien, tout en déclarant, à elle-même autant qu'à Green :

"Hmm, si on passe six jours sur sept sur cette île, il faudra peut-être que je prévienne mes derniers Aquas de me rendre visite ici plutôt qu'à Eternara..."

Nooooooo!, comme dirait Darth Vader dans l'épisode 3. Sacrilège ! Alice, tu vas sans doute regretter d'avoir abordé ce sujet très épineux, mais en même temps, elle ne pensait pas à mal, en plus elle demandait en quelque sorte l'accord de Greenou, donc elle était plutôt cool sur ce coup ! Auparavant, elle passait la majeure partie de son temps à Eternara, ou à Hoenn, où elle pouvait rencontrer ses derniers fidèles tranquillement, mais ils allaient sans doute s'inquiéter de ne quasiment plus la voir, non ? Et comme elle adorait passer du temps sur cette île, où elle pouvait être libre comme l'air, bah le plus simple était qu'ils viennent ici de temps en temps. Mais c'était oublier la jalousie de Green, pauvre folle ! Rien que mentionner Juan, ça l'avait rendu méfiant, alors amener des mecs ici, omagad, ça allait être encore pire. Les dénommés Amos, Flynn et Thomas étaient les derniers fidèles de la Sirène après le démantèlement de la Team Aqua (et peut-être aussi le dc de Sig s'il se décide à le faire un jour !), ils allaient peut-être regretter d'être invités, en rencontrant un hôte peu accueillant en la personne de Green. Ca promet !

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 12:10

- Ah bon ? J'avais à peine remarquer... ♥

Green ne répondit qu'en regardant ailleurs d'un air malicieux. ''Oups'', il était encore une fois grillé. Décidément, Alice était très forte ! Même si ça n'était difficile pour personne d'imaginer que même en couple il aimait avoir sa copine sous son emprise, c'était dans son caractère et sa nature. Au moins, avec elle, il y avait de l'adversité. Sauf cette nuit où il avait été particulièrement intenable, et ça n'est pas elle qui allait s'en plaindre.. Non, ce dont mademoiselle se plaignait c'était que son cher Green l'empêchait de bouger, fufu. Celui-ci, dans un élan de galanterie, se leva donc, suivit par son altesse Alice qui risquait d'être vraiment de bonne humeur devant l'attention du châtain. Elle était très certainement convaincue que c'était de l'ironie et un jeu, mais bon, c'est sûr que ça devait lui manquer, ce genre d'attentions, et cela l'amusait autant qu'elle, d'ailleurs. Tout en prenant la main que Green lui tendit, elle lui répondit, sur le même ton, après qu'ils aient pouffer de rire en cœur:

- Mademoiselle accepte, mais elle a la flemme d'aller jusqu'à la plage, alors elle ira jusqu'à la terrasse, si son amant est d'accord ?

- Mademoiselle est compliquée.. Green poussa un soupir. Mais a-t-il véritablement le choix? Non.

Green rit encore car c'est vrai que quand elle avait décidé quelque chose, il fallait s'exécuter. Il pourrait l'emmener de force à la plage, mais bon. Si ''mademoiselle a décidé'', comme il aurait pu dire sur le ton de la plaisanterie. La jeune femme descendit alors de la table où ils avaient bien joué, non sans courbatures, mais en se rhabillant pour calmer les hormones de Vert qui étaient, de toute façon, au repos – pour une fois -. Si on comptait tout ce que l'on peut imaginer et qui a pu se passer au Plateau, ça fait plus de 4 jours qu'ils ont des journées plus que sportives, et puis lui tenait à son bronzage, il l'avait déjà suffisamment répété, mais il lui fallait ce teint bronzé de beau gosse ! Bon, beau gosse, il l'était déjà (bien les chevilles Greenou ?) en plus d'être classe alors avec une peau que le soleil avait embelli il serait irrésistible, à n'en point douter !

Sauf que pour cela, fallait bien qu'ils y aillent, sur cette terrasse ! Green n'enfila qu'un short par au-dessus son caleçon car sinon il allait juste avoir les bras cramés et le torse tout blanc, il aurait l'air un peu con et Alice s'en moquerait volontiers, même si c'est surtout pour lui qu'il préfère être impeccablement parfait. Les deux, en bons riches – enfin j'dis ça mais Alice est pauvre à côté de lui – qui se respectent, allèrent donc poser leurs deux royaux postérieurs dans des transats. Quelle magnifique vue que voici ! Bon, ils allaient s'y habituer mais plonger ses yeux péridots dans un tel cadeau de la nature lui faisait toujours le même effet, pour le moment. Pendant qu'il était de nouveau dans ses songes, Tentacruel leur apporta une coupe de champagne chacun. Fallait vraiment songer à trouver un nouveau serviteur, un Dieu comme lui ne tardera pas à se vexer d'avoir à faire des tâches aussi ingrates ! Après avoir trinqué avec elle dans un scintillant grincement lorsque les verres s'entrechoquèrent, les deux se mirent à siroter leurs coupes.. Avant qu'Alice ne déclare, en pensant peut-être à voix un peu trop haute:


- Hmm, si on passe six jours sur sept sur cette île, il faudra peut-être que je prévienne mes derniers Aquas de me rendre visite ici plutôt qu'à Eternara...

- Génial..

Green avait dit ça d'un ton très très ironique et au tac-au-tac, avant de pousser un nouveau soupir. Pas comme le premier qui était dans leur petit jeu de tout à l'heure, là un vrai soupir, agacé de la situation. Son regard qui s'était perdu dans l'océan turquoise ne semblait plus vraiment aussi agréable que l'immensité bleutée, non, du tout. Même s'il n'avait pas tourné la tête vers Alice parce qu'il l'aurait bien plus que fusillé du regard, ça voulait tout dire. Elle voulait faire quoi là ? Le faire rager sous son nez ? Des mecs, en plus, elle a dit ''mes derniers''. Super, les plus fidèles, et sans doute les plus chauds à l'idée de se taper leur ancienne Chef qu'ils écoutent toujours comme des esclaves. Et puis plus on est fous plus on rit, elle n'avait qu'à inviter ce cher Juan auquel il n'avait pas le droit de toucher pour une raison qui lui échappait encore. Ne dites pas qu'il est parano, comment réagirait-elle si Green invitait Cami ici ? Comment réagirait-elle en voyant à quel point ils s'entendent à merveille ? Ouais, on est d'accord. Et il la saoulait pas avec ça !

Et puis encore son histoire d'alliés, elle était décidément bornée, la blondinette ! Cette simple phrase, pas méchamment pensée de sa part, avait réveillé soudainement le Maître qui somnolait encore dans son transat il y a quelques instants en le piquant au niveau de ses sentiments. Ouais il était jaloux et possessif, et toute fréquentation masculine – qu'elle dévoilerait – serait à surveiller de très près. Alors lui en parler comme ça, presque en le narguant sous le nez.. Non. En plus, 6 sur 7 jours, ça lui en laissait un là-bas. Rah, ça l'énervait, et il se mordit la lèvre pour ne pas péter un câble, bouillonnant de l'intérieur mais pas pour la raison espérait.. En tentant de se calmer et de se détendre, Green finit par avoir une nouvelle somptueuse idée, presque la même que lorsqu'il avait pensé à ce fameux Juan de la Team Venom, et son visage se décontracta soudainement. Ne la regardant toujours pas, il prit une – bonne – gorgée de champagne avant de continuer, malicieusement et subtilement menaçant:


- Vas-y, invite-les. Mais surveille-les bien, un accident peut si vite arriver ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 13:19

Notre petit couple de richards se trouvait donc sur la terrasse, allongés sur des transats au Soleil, à trinquer, tranquilles. Elle est pas belle la vie ? Franchement, là, oui, il n'y avait rien à dire, et Alice se rendait bien compte de ce bonheur matériel, elle qui avait vécu dans la pauvreté étant petite, et c'en était donc d'autant plus appréciable. Mais toute la richesse du monde ne changeait rien aux relations humaines, qui étaient toujours compliquées, même pour Aleen, et nous allions en avoir une preuve tout de suite :

- Génial.., dit-il d'une voix incroyablement ironique avant de soupirer bruyamment.
"Tu vas pas recommencer..., dit-elle en soupirant à son tour.

Combat de soupirs ! Faites vos paris, les jeux sont lancés, avec ces deux soupirs agacés franchement de bonne qualité, on ne pouvait le nier. Alice était agacée, et comme d'habitude, elle ne se privait pas pour le montrer, en faisant une petite moue pas contente. Franchement, ils s'étaient tous deux levés du bon pied, et voilà qu'il plombait l'ambiance ? Quoi, c'était de sa faute à elle, vous dites ? Mais elle avait juste dit un truc en passant, et bien évidemment, comme il s'agissait d'hommes qu'elle connaissait Vert était parti au quart de tour, exactement comme avec Juan ! Incorrigible petit Green, il y avait un petit côté mignon à la jalousie, ça montrait son attachement à elle, mais là, c'était juste de la paranoïa, rien d'autre. Et si la situation était inversée, et que Green ramenait des sbires - femmes, évidemment - est-ce que la blondinette serait dans cet état d'énervement comme il paraissait l'être ? Et bien, elle ne pourrait pas dire que ça la ravirait, mais elle attendrait au moins de voir les filles en question pour voir leur apparence, et comment elles et Green se regarderaient et se parleraient. Bon, elle tomberait peut-être aussi dans la parano à faire des interprêtations douteuses sur les regards ou les paroles, mais ce serait toujours moins pire que Green qui interprêtait sur quasiment que dalle ! A peine elle lui parlait de sbires Aquas qu'il devait s'imaginer une dizaine de mecs BG musclés aux pieds de la blonde qui n'aurait qu'à choisir. Si c'était pas de la parano, ça... bon, pour être honnête, il y en avait un de BG dans ses trois sbires, mais quand même, fufu... et puis il sembla moins crispé d'un coup, et lança d'une voix menaçante et légère en même temps, ce qui était évidemment mauvais signe :

- Vas-y, invite-les. Mais surveille-les bien, un accident peut si vite arriver ♥
"Arrête, Green ! dit-elle d'un ton sec et ferme. Ils me sont totalement loyaux, et peuvent être utiles, alors tu ne les touche pas."

Bordel, elle n'avait pas retenu la leçon. Ne jamais dire au garçon de ne pas faire quelque chose, car sinon, et bien il aurait envie de faire cette chose plus que tout ! Et là, ça n'allait certainement pas manquer. En même temps, elle n'allait pas dire "vas-y, Green, torture et égorge mes derniers petits Aquas !" car il le ferait aussi avec plaisir. Bref, y avait pas de bonne solution, alors elle préférait encore mettre au clair les choses des façon ferme. Mais on revenait encore à la sempiternelle discussion des deux sadiques sur la nécessité ou non d'avoir des alliés, avec Green encore plus arrogant que sa blonde qui pensait que seulement à eux deux ils parviendraient à accomplir tout ce qu'ils voulaient, et Alice qui pensait elle que des alliés pouvaient être utiles, s'ils étaient compétents. Et pas de pot, Green, mais ils étaient compétents, ceux-là, pour avoir échappé à la mort et à la prison contrairement à bon nombre de leurs collègues Aquas. Donc, elle refusait que Vert provoque un "accident" à la suite duquel ils mourraient comme de par hasard. Pas question ! Mais elle voyait bien que derrière ce débat pragmatique, il y avait surtout la jalousie du jeune homme qui entrait en jeu, et sur ce point, elle daigna tourner sa tête vers lui, retirant un instant ses lunettes de Soleil, pour qu'il voie ses yeux lorsqu'elle dit sincèrement :

"Et puis, après ce qu'on a vécu ensemble, et après ce que tout ce que je t'ai avoué, tu crois vraiment que j'irais voir ailleurs ?"

Elle émit un léger sourire comme pour le rassurer, puis haussa les sourcils, attendant une réponse aussi honnête que sa question. Mais elle était dans le vrai, elle n'avait jamais été aussi intime psychologiquement avec quelqu'un d'autre que Green, et même physiquement. Franchement, elle avait plongé dans de l'eau glacée avec lui, si ça c'était pas une preuve d'amour (et de folie, un peu)... et puis surtout, au delà des actes, il y avait les mots (c'est l'inverse d'habitude, mais osef) et là aussi, jamais Alice ne s'était jamais excusé de la sorte comme elle l'avait fait avec Green près de la piscine, en lui disant qu'elle était accroc à lui. C'était quand même impressionnant et inédit pour la blondinette à l'orgueil démesuré ! Sans oublier lorsqu'elle lui avait dit qu'elle ne voudrait pas d'un monde sans lui, ce serait trop ennuyeux... bref, elle voulait dissiper cette jalousie maladive qu'il avait, mais est-ce que ces arguments suffiraient-ils ? Wait and See ! Mais y avait intérêt, quand même !

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 14:42

- Tu vas pas recommencer..., dit-elle en soupirant à son tour.

Green ne répondit que par un soupir encore plus fort, comme si c'était un jeu entre les deux. Mais il se fichait pas mal qu'elle s'énervait ou qu'elle prenne un visage qui n'était pas content, c'est elle qui était venue sur le sujet alors qu'il s'était levé du bon pied et qu'il l'avait mise de bonne humeur en passant. Alors non, il avait totalement le droit de s'énerver et d'être jaloux, surtout que le pire, MAIS LE PIRE, c'est qu'il avait raison d'avoir des doutes. On le verra bien assez tôt. Il a toujours raison, fufu. Bon, là, c'est vrai qu'il était parti dans son tripe paranoïaque mais tout de même. Il n'avait aucunement envie que d'autres personnes viennent sur leur île, que ça soit des hommes ou des femmes. C'était leur île. Il l'a pas acheté pour que Jean-Paul et son bermuda puisse venir y squatter, même si c'est un sbire de la jeune femme. Alors qu'elle ne les ramène pas.. Ou si, elle peut les ramener ! Green n'attendait que ça. Et il lui avait fait savoir, très malicieusement. Le châtain ne la regardait toujours pas, il savait très bien qu'elle allait prendre la mouche.

- Arrête, Green ! dit-elle d'un ton sec et ferme. Ils me sont totalement loyaux, et peuvent être utiles, alors tu ne les touche pas.

Toujours aucune réaction. Green continuait de fixement regarder le ciel, c'est-à-dire rien. Le vide. Elle lui donnait des ordres en plus, ça n'allait pas plaider en sa faveur. Et puis.. Que vouliez-vous qu'il dise, après tout ? Lui ne voulait pas de dispute, ses sbires ne méritaient pas d'être investigateurs d'une confrontation entre leurs deux égos. Il  ne s'écrasait pas, loin de là, mais il était tellement borné, et elle aussi, alors ça ne servait à rien. Le châtain était toujours confortablement affalé dans son transat, en continuant sa coupe de champagne, sans un mot. Ce désaccord allait les accompagner à tout jamais. Pour lui, ils étaient aussi utiles qu'une voiture sans pneus et aussi loyaux que des mercenaires. C'était comme ça. Et en plus, ils devaient être en gros chiens (paranoïa bonjouuuur) sur elle, c'était sûr. Alors non, sans les avoir vus, il ne les portait pas dans son cœur. Green n'était pas rassuré par l'explication d'Alice, sans doute car il avait un esprit trop centriste, et ça, je lui accorde volontiers. Malgré une maladresse évidence quant à la jalousie qui se développait et sa façon de lui transmettre ses craintes, cela ne cachait pas, dans un sens, la plus belle des preuves d'amour ? Il n'était pas parfait, contrairement à ce qu'il disait toujours. Comme elle restait dans son champ périphérique, il remarqua qu'elle daigna tourner la tête vers lui. Le châtain se contenta de suivre sou mouvement du coin de la prunelle qui pouvait l'apercevoir. En baissant ses lunettes de soleil pour que leurs yeux se croisent, sans doute pour rajouter de la sincérité à ses propos, elle lui demanda:

- Et puis, après ce qu'on a vécu ensemble, et après ce que tout ce que je t'ai avoué, tu crois vraiment que j'irais voir ailleurs ?

Green haussa les épaules en la voyant sourire, détournant son regard d'elle et s'accoudant au côté opposé de son transat, sa paume de main tenant son menton. Il lâcha, après avoir repensé à tout ce qu'ils avaient déjà vécu ensemble, d'une voix légère et évasive car il était perdu dans ses pensées:

- Non, non.. Bien sûr que non. Green rajouta faiblement, entre ses lèvres pour ne pas qu'elle l'entende, en se parlant à lui-même comme pour s'avouer quelque chose: C'est bien ce que je crains le plus, d'ailleurs, que t'ailles voir ailleurs..

S'il avait un peu moins de fierté, il l'aurait dit à voix haute. Mais vous connaissez le châtain, même si elle avait légèrement à desserrer son esprit conformiste par rapport à ses idées, cela ne changeait rien à son état d'esprit. C'est vrai.. Pourquoi ferait-elle ça ? Elle avait totalement raison. Alors qu'elle ne lui en parle pas, car quand elle ne parle pas de cela, tout va pour le mieux ! Green avait juste peur, au fond, de la perdre, alors qu'à la surface, c'était évident.. Alice n'ira pas voir ailleurs. Et puis qui la comprendrait comme lui, c'était absurde ! Ouais, il avait tort, sur toute la ligne. Il s'en rendait compte, mais n'allait pas lui dire. Elle pouvait toujours se foutre le doigt dans l'oeil. En secouant légèrement sa tête, il continua de faire semblant de n'en faire qu'à sa tête, lui jeta un très bref regard en ayant vivement tourné la tête vers elle, histoire que leurs yeux se croisent et se fixent, en glissant un simple :

- Et puis fais comme tu veux, j'm'en fous.

Et il haussa de nouveau les épaules en tournant la tête de l'autre côté du transat. Car malgré la forme très directe et très arrogante et je-m'en-foutiste, il avait dit en gros ''vas-y amène tes sbires, au final, c'pas mes affaires''. Tout allait bien, donc ? Enfin si elle avait la SUB-TILité de comprendre qu'il avait finalement accepté pour couper court à la discussion et surtout parce qu'effectivement, il avait fait une erreur. Ses doutes ne s'étaient pas dissipés ( après tout il n'y a que moi et Chika qui nous dissipons), mais il avait acquiescé, c'est le principal, non ? Green finit sa coupe de champagne cul sec alors qu'il en restait presque la moitié, avant de fermer les yeux, laissant la brise le détendre et le laisser peut-être s'évader dans le monde des rêves pour relâcher la pression après cet échange plutôt musclé ou, pour une fois, avait arrêté de son plein gré.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 17:08

- Non, non.. Bien sûr que non. Green rajouta faiblement, entre ses lèvres pour ne pas qu'elle l'entende : C'est bien ce que je crains le plus, d'ailleurs, que t'ailles voir ailleurs..
"T'as dit quoi ?"

Elle avait plissé les yeux pour tenter de comprendre ce qu'il avait murmuré, mais c'était tout simplement inaudible. Quel dommage, alors que c'était une si belle déclaration d'amour ! Ce sera pour une autre fois, quand Vert acceptera de ravaler sa fierté pour dire à haute voix ce qu'il pensait. Bref, ça arrivera quand les Poussifeus auront des dents ! Mais en tout cas, les paroles de la jeune fille semblaient l'avoir peut-être convaincu, ou au moins calmé, même si le manque d'assurance dans sa voix la laissait craindre le pire. Bah, on verra bien ! Il allait falloir qu'elle fasse gaffe de toutes façons, entre son amant et ses Aquas dont l'un un peu particulier, fufu. Mais pour revenir à la situation actuelle, Vert lui lança un regard en lui disant d'une voix franchement pas enthousiaste :

- Et puis fais comme tu veux, j'm'en fous.
"Pfff... soupira-t-elle de nouveau en levant les yeux au ciel face à Green le ronchon. Je vais les appeler pour qu'ils viennent maintenant, comme ça, tu verras qu'ils sont réglos..."

Ne fais pas ça malheureuse ! Si tu savais, pauvre petite Alice, ce qui allait découler de cette rencontre arrangée entre le Maître du Plateau Indigo et tes petits sbires, ça allait être électrique. Mais la jeune fille ne pensait pas à mal, elle pensait vraiment que c'était le meilleur moyen pour mettre la situation au clair tous ensemble et rassurer Green et sa jalousie maladive. Elle sortit donc son portable dernier cri puis trouva dans son répertoire le numéro d'Amos, le plus vieux de ces trois agents Aquas, à qui elle téléphona. Il répondit un instant plus tard, et elle commença à discuter... Sans doute Green allait croire que ce Amos était un BG sculpté comme un dieu en chien sur elle, à tous les coups, et bien au moins il sera surpris quand il le verra ! D'autant qu'elle lui parla de façon totalement formelle, et il pouvait sans doute l'entendre, vu qu'elle n'avait pas quitté son transat, elle ne voulait pas aller téléphoner ailleurs sinon il allait encore s'imaginer des choses :

"Amos ? C'est Alice. Est-ce que tu es avec Flynn et Thomas ? Bien. Nous allons nous voir ailleurs, cette fois, je vais t'indiquer ou..."

ELLIPSE (pour une fois que c'est pas pour le scrabble !)

Alors que Green s'était endormi, Alice, après s'être assuré qu'il dormait bien, avait déposé un baiser sur son front. Un geste mignon, ce n'était pas coutume pour elle, et elle le faisait évidemment lorsque personne ne pouvait en être témoin, mais qui sait, peut-être que ça lui enverrait de jolis rêves... ou des rêves érotiques, va savoir ! En tout cas, elle reprit ensuite son manteau dans la maison, puis se dirigea vers la plage, accompagnée de son fameux Tentacruel, qui était une sorte de garde du corps pour elle. Bref, une fois seule sur la plage, près de l'eau, elle n'eut pas à attendre longtemps pour qu'un sous-marin apparaisse. La marque Aqua dessus avait été effacée, bien sûr, mais c'était l'un des seuls appareils qu'ils avaient pu récupéré après le démantèlement de l'organisation. C'était plutôt opportun pour se déplacer discrètement, comme aujourd'hui. Le sous-marin s'arrêta alors sur la plage, et en sortirent trois hommes aux physiques et caractères très variés.

Amos:
 

Le premier, le dénommé Amos, était physiquement assez massif, il avait une carrure assez impressionnante. Agé d'une quarantaine d'années environ, il avait un visage dur, sévère, et un air sérieux. Il portait une tenue bleue sombre, et disposait d'un fusil accroché à la taille, autant dire que tout dans son apparence n'inspirait pas confiance. Et contrairement à Alice, qui était une diablesse dans un corps d'ange, Amos, lui, avait un caractère correspondant parfaitement à son physique. Il était la plupart du temps sérieux, déterminé dans son travail, et on disait même qu'il ne souriait jamais. Alice le connaissait bien puisqu'il avait été son mentor lors de son temps à la Team Aqua, il avait entraîné la jeune fille pour en faire la parfaite héritière de l'organisation, digne d'Arthur, et on ne pouvait pas dire qu'il avait échoué. Elle lui devait beaucoup, même si ses entraînements lui avaient laissé bien des mauvais souvenirs, puisqu'il était particulièrement sévère. Mais rétrospectivement, elle lui était très reconnaissante. Et puis il avait toujours été d'une loyauté sans égal à Arthur comme à Alice, alors elle l'appréciait plutôt.

Flynn:
 

Le deuxième, du nom de Flynn, avait la vingtaine, le teint aussi bronzé que Green (fufu) et une carrure normale, moins massive que celle de son collègue évidemment. De la manière d'Alice, il avait un peu une tête d'ange, cheveux blonds, yeux bleus et traits fins, autant dire directement qu'il s'agissait d'un beau gosse. Mais son caractère dans tout cela ? Et bien Flynn n'était pas un "bad boy" comme on pouvait le penser, oh, bien sûr, il était un Aqua et donc un criminel, et ne manquait pas d'arrogance à ses heures. Mais il ne partageait pas vraiment la cruauté et la sadisme d'Alice, même s'il ne la contredisait jamais, et pour cause, il avait quelques sentiments à son égard. Effectivement, les deux jeunes gens avaient environ le même âge, et avaient été entraînés en même temps par Amos, ces jeunes collègues et partenaires de mission avaient sans trop de surprise été un peu attirés l'un envers l'autre. Bon, après, c'était juste de la découverte pour la jeune fille, et son goût pour le scrabble "hard" ne semblait pas être partagé par le blondinet, tandis que le caractère de ce dernier était un peu trop gentil pour qu'elle ne se lasse pas rapidement de lui, ce qu'elle fit en mettant fin à leur relation. Un agent Aqua loyal, un garçon plutôt gentil, et un jouet temporaire, voilà ce qu'il était pour la blondinette.

Thomas:
 

Enfin, le dernier était le plus jeune, il devait avoir une quinzaine d'années, et c'était le plus fin des trois, il était même assez maigre. Bref, niveau carrure, les trois Sbires étaient un peu comme les Daltons dans Lucky Luke, sauf qu'eux, c'est leur taille ! Thomas, puisque c'était son nom, arborait des cheveux blancs décoiffés et une peau assez pâle, ainsi que des yeux violets perçants. Il avait un air neutre voire méfiant sur le visage, regardant les environs au cas où il y aurait des ennemis potentiels. Seul un petit sourire vint percer cette expression figée, lorsqu'il vit sa chef. Thomas était un jeune garçon assez méfiant, et pour cause, il n'avait pas eu une vie très simple. N'ayant jamais connu son père, il avait été embrigadé dès l'enfance par sa mère dans la Team Aqua, et, lorsque celle-ci mourut, il fut élevé au sein de l'organisation. Alice avait un peu d'empathie pour lui pour avoir une histoire quelque peu similaire, et l'avait un peu pris sous son aile. Il était néanmoins loin d'être amical ou démonstratif, souvent discret, mais assez compétent, et prêt à tout pour servir Alice, qui demeurait sa seule famille.

Voilà, les présentations étant faites, les trois hommes se tenaient devant l'ancienne chef Aqua, l'un avec l'air sérieux, le deuxième un air plutôt content, et le troisième un air méfiant mais plutôt rassuré en même temps.


"Lady Taylor.", lança Amos de sa voix rauque, en s'inclinant très légèrement. Il fut imité par un salut cette fois bien plus solennel de la part de Thomas qui s'inclina plus bas.
"Salut Alice, enfin, je veux dire, Lady Taylor...", ajouta Flynn avec un sourire et un signe de la main.
"Bonjour, les garçons, répondit-elle en souriant, avant d'annoncer : A partir d'aujourd'hui, vous pourrez venir me voir sur cette île, même si cela reste mon lieu de vie, je vous saurais donc gré de ne pas vous éterniser non plus..."
"Bien."
"Me dis pas que le fric qu'on rassemble va dans cette villa ?"
"Non, ce n'est pas moi qui l'ai acheté, c'est mon... petit ami."

Elle n'avait pas trop su comment finir cette phrase, ne sachant comment qualifier Green, mais oui, c'était bien son petit ami, même si c'était un terme bien faible pour celui avec lequel elle avait une relation si passionnée. En tout cas, elle rougit légèrement en faisant une telle annonce, bien moins solennelle que d'habitude, et évita leurs regards. Imaginez un peu si Giovanni ou Micka annonçaient à leurs troupes une information de leur vie privée, ce serait très bizarre, non ? Et bien là, c'était un peu pareil ! Amos haussa les sourcils, réellement surpris, se demandant bien qui pouvait être suffisamment digne de la jeune fille, qu'il n'avait jamais vu dans une relation durable. Thomas était également surpris, et fronça les sourcils, méfiant de cet inconnu qui pourrait se révéler dangereux pour ce qui restait de la Team. Quant à Flynn, et bien, il était un peu bouche bée, il ne s'attendait pas à cela, tout simplement, et sans doute y avait-il une once de jalousie dans l'expression de son visage. Même s'il avait accepté qu'elle mette fin à leur relation, il avait toujours des sentiments pour la blondinette... fufu, ça promettait ! Et est-ce que le fameux petit ami allait faire son entrée pour se présenter à la "belle-famille", à savoir le tonton autoritaire et froid, le petit frère timide, et enfin le cousin incestueux ! Bah techniquement, la Team Aqua avait été ce qui se rapprochait le plus d'une famille pour Alice depuis la mort de ses parents. En tout cas, ça allait être très intéressant si Greenou se ramenait, fufu ! Et s'il restait à pioncer, et bien elle les inviterait dans la villa, naturellement. Mais quoi qu'il arrive, Aleen n'allait pas oublier ce qui allait suivre !

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 18:47

- T'as dit quoi ?

- Rien d'intéressant..

Oh le menteur, il est amoureur ? Merde, ça marche pas. Mais il est amoureux quand même hein ! Vous allez vous en rendre compte bien assez tôt, d'ailleurs. Si si, vous voyez très bien de quoi je parle ou de quoi je pourrais parler ! Pas maintenant, par contre. Là il était toujours dans son coin en train de marmonner et ronchonner entre ses lèvres à voix basse. Et puis il expérimentera bien assez vite que ses doutes n'étaient pas que des doutes.. Enfin, de son point de vue à lui. Qu'importe, ça n'était vraiment pas important du tout pour le moment. Il était sous sauf enthousiaste, et il ne le cachait absolument pas. AU moins, il voulait bien qu'ils viennent ! C'est déjà un bon début, non ? Au lieu de se plaindre sans cesse. C'était un tout petit pas. Et Alice sauta bien évidemment sur l'occasion – pour une fois qu'elle saute sur autre chose que Greenou – pour les faire rappliquer. Le Maître Indigo était un homme comblé, une fois de plus, et il laissa éclater sa joie:

- Pfff... soupira-t-elle de nouveau en levant les yeux au ciel face à Green le ronchon. Je vais les appeler pour qu'ils viennent maintenant, comme ça, tu verras qu'ils sont réglos...

- Youpi.

L'austérité. Green n'aimait pas qu'on le prenne de haut et qu'on pense qu'il a tort, alors il avait changé brutalement de ton. Il était passé du semblant de confidences car il l'avait murmuré à l'austérité la plus totale lorsqu'elle annonça qu'ils allaient venir sur l'île. Surtout qu'il était toujours tourné de son côté, ne daignant pas avoir une conversation censée et argumentée avec elle. Comme le châtain le pensait, de toute façon, ça ne servait à rien d'essayer de discuter. Ils étaient chacun fixés sur leurs idées alors il préférait finalement lui rentrer dans le lard – et pas que dans le lard – au lieu d'éviter la conversation. Elle n'allait pas être déçu, car Vert ne risquait pas d'y mettre du sien.. Enfin il les verra bien assez tôt. Ayant fermé les yeux pour trouver un peu de réconfort auprès du marchand de sable, il entendit la charmante voix de son amante au téléphone. Enfin charmante, elle semblait plutôt formelle et stricte, pour une fois:

- Amos ? C'est Alice. Est-ce que tu es avec Flynn et Thomas ? Bien. Nous allons nous voir ailleurs, cette fois, je vais t'indiquer où...

Green ne retint que les prénoms de ces garçons avant de partir au pays des rêves, après avoir esquissé un sourire dans son début de sommeil en sentant les lèvres d'Alice se poser sur son front. Dommage qu'il ne s'en souviendra pas..

Ellipse dodo (et juste dodo fufu)

N'y a-t-il pas meilleur réveil que celui-ci ? Au fin fond d'un nuage qu'on appelle transat et qui venait de bercer sa sieste au soleil ? Si, ça se voyait, il avait une mine radieuse ! Lorsqu'il ouvrit ses yeux, Green était bien loin de leur discussion d'il y a.. quelques heures, sans doute. Il ne savait pas vraiment. Il constatait juste qu'il faisait très chaud, et tant mieux. Le premier réflexe qu'il eut c'était de regarder ses bras et son torse de son regard apaisé. PARFAIT. Quelle couleur incroyable ! Roh la la. Green n'en revenait pas. Il passa bien deux bonnes minutes à se contempler sous tous les angles et toutes les coutures pour admirer cela. Après cela, il sortit son portable pour voir son reflet. Décidément, le soleil avait fait son effet ! Ses yeux émeraudes n'en ressortaient que mieux. Il en aurait presque siffloté si, en levant la tête vers ce décor exotique il ne voyait pas un... Sous-marin ? Beurk, c'est quoi cette horreur ! Cette vue idyllique était gâché par ce truc tout moche ! Le jeune homme soupira. Ça venait de lui revenir à l'esprit. Les Aquas. Bon. Il était temps de montrer qui commande ici.

N'ayant pas vraiment envie de se changer, et puis vu ce magnifique bronzage, il resta torse nu. Bon, il y avait les belles entailles, plaies, griffures, cicatrices, et tout ce que vous voulez d'Alice sur son torse (et son cou fufu) qui risquait, en plus, d'en faire jalouser un quand il comprendra leurs pratiques, mais là, c'était juste parfait. Green se materait encore un bon bout de temps devant le premier miroir qu'il croiserait s'il le pouvait, mais il s'élança vers la plage. En arrivant sur son sable fin, le jeune homme commença à distinguer trois silhouettes en plus de celle de sa folledingue préférée ! Il les vit s'incliner tour à tour – à part le blond – et cela le fit rire de loin. De bons et loyaux esclaves ? Faisons attention, tout de même, les plus lèches-culs sont les plus fourbes. Sans avoir écouté ne serait-ce qu'une once de leur conversation, le jeune homme posa son avant-bras sur l'épaule d'Alice en s'appuyant dessus, et en faisant un V avec son index et son majeur, jovial dans un premier temps lorsqu'il les aborda:


- Yo ! Après avoir rabaissé sa main, il reprit, d'un air hautain: Donc c'est ''ça'' ? Mouais..

Green n'avait rien rajouté d'autre, les réduisant même à l'état d'objet en ne disant pas ''eux'' mais ''ça''. Après tout, elle l'a dit, ils sont loyaux, donc ils sont des moins que rien, non ? Le châtain les regarda bien tour à tour, maintenant qu'il était face à eux, toujours accoudé sur elle (ça semble anecdotique mais je doute que quelqu'un pouvait se permettre de faire ça par le passé), les scrutant de haut en bas de ses yeux émeraude et persifleurs qui semblaient chercher la moindre tentation envers elle. Green ne s'attarda ni sur le vieux, Amos, ni sur le jeune, Thomas. Non, son regard s'était montré bien plus insistant envers celui qui semblait avoir son âge, ou peut-être un peu plus. Il était l'archétype du ''beau gosse'', mais bon, avec son bronzage, il ne risquait rien, et il faisait confiance à Alice quand elle lui a dit qu'ils étaient loyaux. Et puis quand il disait qu'il ne risque rien, à ses yeux, rien n'est plus parfait au masculin que lui. En scred, il lui lança un regard provocateur en voyant son air béat. Bah oui, pour chercher les autres, il était pas le dernier. Peut-être que ce Flynn, dont il ignorait encore le nom car il ne connaissait que leurs prénoms mais pas encore à qui ils étaient associés, allait répondre. Il n'attendait que ça, après tout, ce sale môme, en étouffant un petit rire.

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 19:41

Quand on parle du loup, on en voit le bout de la queue (fufu), n'est-ce pas ? Et bien justement, alors qu'ils avaient à peine mentionné le petit ami de la jeune fille, ce dernier fit son apparition. Toujours en short, torse nu et comportant pas mal de cicatrices, il avança vers eux, l'air toujours aussi hautain et arrogant. Les trois hommes le reconnurent évidemment et froncèrent les sourcils en choeur, ne s'attendant pas à ce que la Sirène ait un petit ami aussi connu, ni même qu'elle ait un petit ami à la base, alors bon ! Amos connaissait Green de réputation, évidemment, comme une "star" et n'y accordait que peu d'importance, jusqu'à aujourd'hui, évidemment. Thomas, lui, l'avait peut-être déjà vu dans des magazines, mais s'en fichait comme de l'an 40, un peu comme son vieux collègue. Enfin, Flynn, lui, regardait Vert avec un peu de défi dans les yeux, sa chef avait donc choisi un Maître comme nouveau jouet, ça ne l'étonnait guère, vu qu'elle était elle-même Maîtresse, elle voulait sans doute quelqu'un de son rang. Mais en même temps, il éprouvait un peu de jalousie à l'égard du châtain, au magnifique bronzage en plus ! Ce fut renforcé lorsque Green posa son bras sur l'épaule d'Alice, qui, elle, était au moins contente qu'il ait levé son séant pour aller dire bonjour, c'était déjà un bon début ! Même s'il le dit à sa manière :

- Yo ! Après avoir rabaissé sa main, il reprit, d'un air hautain: Donc c'est ''ça'' ? Mouais..

"Bon, laissez-moi faire les présentations. Je vous présente donc à tous Green, même si vous devez déjà le connaître. Que je vous rassure tout de suite, il a beau faire partie de la Ligue, il n'est pas plus innocent que vous ou moi... Et Green, voici Amos, Flynn et Thomas."

"Bonjour, dit tout simplement Amos avec la froideur d'un glaçon.
"Salut !, dit de façon plus sympathique Flynn. Je vois qu'Alice se sert toujours autant de sa cravache, héhé..."

Bah oui, parce que rien qu'en voyant Green, on remarquait les coups de cravache, notamment aux bras ! Les trois l'avaient remarqués d'ailleurs, mais ils ne furent pas plus choqués que ça, connaissant bien l'amour de leur chef pour cet objet si précieux qu'était sa cravache. Mais Amos s'en fichait royalement tandis que Thomas, lui, ne disait pas un mot, fixant par contre Vert de ses yeux violets méfiants. Flynn était le seul à avoir remarqué cela à voix haute, et en plaisantait. Sauf qu'Alice n'était pas très contente de ces paroles, et ne manqua pas de le faire savoir silencieusement au blondinet, en lui faisant des gros yeux sévères, prenant bien soin que Green ne la regarde pas à ce moment là. Car si Flynn disait cela, c'était que lui aussi y avait eu droit à ces coups de cravache pendant leurs ébats, sauf que lui n'avait jamais été fan loin de là ! Mais il n'avait pas trop eu le choix, fufu. La Sirène craignait donc vraiment qu'il ne révèle qu'ils avaient été ensemble auparavant, auquel cas Green deviendrait véritablement effrayant, elle l'aurait parié, mais apparemment, Flynn comprit ce regard sévère et n'insista pas davantage. Après tout, il pouvait très bien dire ça car la cravache était l'arme de prédilection d'Alice, qu'elle avait puni des Aquas et torturé des ennemis de nombreuses fois avec, voilà... espérons que Green n'y voie que du feu. Alice lança ensuite, histoire de mettre fin à un petit blanc gênant :

"Bon, et si nous allions à l'intérieur pour discuter...

Puis elle se retourna vers la villa, ayant toujours la main de Green sur son épaule à son plus grand plaisir, même si elle évitait un peu son regard pour ne pas qu'il sente qu'elle lui cachait quelque chose. Les trois agents Aquas les suivirent bien gentiment, et si ça se trouve, Flynn en profita pour mater le séant d'Alice, le coquin ! Et encore plus étonnant, Thomas reluqua lui le fessier de Green ! Il se méfiait de lui, mais physiquement, il devait reconnaître qu'il était très beau, sa chef avait bon goût ! M'enfin, une fois ce reluquage de postérieurs fait, ils arrivèrent dans la maison et Alice le conduisit à la cuisine, pour leur servir quelque chose à boire. Juste de l'eau pour Thomas, une petite bière pour Flynn (piquée dans la réserve de Green, omagad, une autre raison de le détester sans doute !) et un Whisky pour Amos. Elle leur demanda ensuite :

"Alors, quelles nouvelles ?"

"La Team Rocket semble se reconstruire malgré leur échec à Volucité, ils ont gardé une grosse part du trafic à Kalos même si leur réputation en a pris un petit coup..."
"Hmmm... je pense que tu vas pouvoir arrêter cette mission de surveillance des Rockets. Ils ne sont après tout plus nos ennemis..."

Amos haussa un sourcil, surpris de l'ordre de sa chef, alors qu'elle l'avait chargé d'espionner les faits et geste de la Team Rocket depuis un bon moment, pour savoir ce qu'ils manigançaient et surtout si ça pouvait être utile aux derniers Aquas. La Sirène n'avait en effet plus besoin d'un espion de ce côté-là, puisqu'elle avait Green qui était haut gradé de la mafia, même s'il fallait lui tirer les vers du nez pour en savoir plus. Mais n'était-ce pas une preuve de confiance et donc d'amour, qu'elle accepte de laisser la Team Rocket tranquille ? Mais est-ce que Green en avait quelque chose à faire ? Si ça se trouve, c'était même très probable, il était retourné faire bronzette sur son transat, tout simplement, ne se préoccupant pas des affaires des Aquas. Et pourtant, il ferait mieux de rester là, car qui sait ce qui pouvait se produire en son absence ? Ces trois hommes en chien allaient bien évidemment sauter sur Alice pour la prendre dans tous les sens ! Bon, peut-être pas quand même... mais il y avait quand même un petit risque, fufu.

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 20:49

- Bon, laissez-moi faire les présentations. Je vous présente donc à tous Green, même si vous devez déjà le connaître. Que je vous rassure tout de suite, il a beau faire partie de la Ligue, il n'est pas plus innocent que vous ou moi... Et Green, voici Amos, Flynn et Thomas.

- Bonjour.

- Salut ! Je vois qu'Alice se sert toujours autant de sa cravache, héhé..

Green, sans les saluer car ils ne le méritaient pas – ça annonce la couleur -, haussa un sourcil. Tant de familiarité et de culot. Il avait de la chance d'être sous la ''protection'' d'Alice, sinon il se serait déjà pris un taquet oral. Il s'en prendrait sûrement un d'ailleurs, mais patience.. Tu auras tout le temps de déchaîner ta haine sur lui un peu plus tard, personne n'en doute, lui le premier. En voyant son air se crispait un peu, il regarda alors Alice, ce qui semblait on ne peut plus logique car lui ne le regardait pas agressivement. Un chouia trop tard, elle avait repris un air naturel. Fufu, elle a eu chaud. Le châtain était confiant, mais au fond, il ne savait pas trop.. Quelque chose lui échappait, il en avait la sincère impression. Peut-être qu'il était vraiment juste parano ? Alors pourquoi il y a-t-il eu ce blanc ? Boarf, il oublia bien vite cette situation et donc le silence qui s'était installé lorsqu'Alice convia tout le monde à rentrer.. Enfin, jusqu'au moment où elle se tourna et donc que leurs regards se croisèrent:

- Bon, et si nous allions à l'intérieur pour discuter...

Green, toujours appuyé sur elle, commandait donc la marche en compagnie d'Alice. Il n'avait pas loupé son regard qui semblait légèrement différent de d'habitude, et quand leurs prunelles se croisèrent, elle n'avait pas besoin de parler, ça se voyait. En jetant un bref coup d'oeil derrière lui pour voir s'ils étaient assez loin, il s'approcha de l'oreille d'Alice pour lui murmurer avec un sourire malicieux, pour que sa clique d'esclaves ne se doute de rien:

- Faudra qu'on parle, après.

Il semblait enjoué en ayant dit ça, mais comme je l'ai dit, ça n'était qu'une façade pour les trois derrière, il avait dit ça d'une voix on ne peut plus sérieuse. Green ne savait pas ce qui clochait, mais il y avait quelque chose. Peut-être avec ce Flynn.. Il ne savait pas trop. Sur le trajet, le jeune homme semblait songeur, mais ça ne l'empêcha pas de passer son bras derrire la nuque d'Alice pour qu'elle soit contre lui. Et puis, ne sait-on jamais, quand il l'enlaçait à bras comme ça, c'était un signal assez fort pour les Sharpedo qui tourneraient, on est jamais trop prudent quand il s'agit de sa meuf. En arrivant à la villa, le châtain ne réussit pas à retirer certaines hantises paranoïaques de ses pensées. Il ne les sentait juste pas. Green se rendait compte que c'était absurde, mais que pouvait-il véritablement y faire ? Il se contenta de suivre le mouvement, en prenant lui aussi une bière et en s'asseyant sur le bord d'une table, en écoutant que d'une oreille la conversation sans avoir remarqué que ce Flynn avait touché à ''ses bières'', pour vous dire:

- Alors, quelles nouvelles ?

- La Team Rocket semble se reconstruire malgré leur échec à Volucité, ils ont gardé une grosse part du trafic à Kalos même si leur réputation en a pris un petit coup...

- Hmmm... je pense que tu vas pouvoir arrêter cette mission de surveillance des Rockets. Ils ne sont après tout plus nos ennemis...

Légèrement tourmenté et sans prêter attention à ce qu'elle pouvait dire sur la Team Rocket, il préféra quitter la pièce, un sourire hypocrite et forcé aux lèvres pour que l'on ne se doute de rien. Seuls ses yeux ne mentaient pas, mais bon. Ils ne parlaient qu'affaires, c'est lui qui se tracassait pour rien. Sans un mot, le châtain retourna sur la terrasse, préférant aller faire bronzer son dos. Bah oui, il s'était endormi sur le ventre, maintenant fallait rattraper pour pas avoir un côté bronzé et un autre pas bronzé, c'était pas logique ! Mais ne croyez pas qu'il s'est installé sur un transat, nan ! Il s'était mis en plein milieu de la piscine, sur un matelas gonflable, et il s'était affalé sur celui-ci, qui était assez large pour accueillir 4 personnes (comme le lit fufu), avec sa bière. Sous la chaleur tropicale et les doux remous des vagues sous lui, il ferma .. quelques minutes les yeux, se laissant bercer par la mélodie aquatique.. Sauf que la mélodie de la mer n'était pas toujours douce, et on allait le voir, à présent. En ré-ouvrant les yeux, à vrai dire, Green ne savait absolument pas s'il avait beaucoup dormi ou non. Il était tellement crevé à force de tant jouer au scrabble avec Alice.. Ou jsute que c'était la meilleure méthode de ne penser à rien ? Cessons ce débat philosophique pour revenir à notre Vert national. Comme il s'était endormi, il avait renversé sa bière et ne l'avait donc pas fini. Ça méritait bien d'en prendre deux autres, nyah ! Tout sourire, il leva son postérieur de son palace flottant pour retourner sur ''la terre ferme'', et pénétrer (fufu) dans la villa par la baie vitrée. En passant par le salon, il aperçut Thomas et Amos dans les canapés.

- Et Alice?

Amos ne fit qu'un bref geste de main – accompagné sans doute de quelques mots mais bon, je touche pas aux PNJs des autres – vers la cuisine. Green n'avait même pas remarqué qu'il manquait quelqu'un d'autre à l'appel, mais ne vous inquiétez pas, il n'ira pas bien loin ! Et vous savez pourquoi ? Toute la maison est complétement ouverte, ce qui fait qu'il n'y a pas de porte et que donc il pourra arriver tout en subtilité ! Le principe des cuisines ouvertes, vous connaissez ? Bon, drama time, je pense ? Je pense que sans sous-entendu, c'est facilement compréhensible quand même, non ? Et dire qu'il avait réussi à chasser les doutes de son esprit et qu'il comptait juste aller chercher une bière, que découvrira-t-il ? Je préfère ne pas vous le dire, malheureux ! Mais vous aurez sa réaction en direct live!

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Lun 5 Sep - 21:40

- Faudra qu'on parle, après.
"D'accord..."

Elle avait répondu de la façon la plus décontractée dont elle était capable à ce moment là, préférant jouer la comédie plutôt que d'être honnête. En même temps, si elle était honnête et qu'elle lui révèle la vérité, elle ne saurait pas à quoi s'attendre, ils serait vert (fufu) de rage ! Il valait donc mieux tenter de faire comme si de rien n'était, et puis Flynn semblait avoir compris qu'il ne devait faire aucun référence à leur histoire révolue, mais allait-il tenir sa langue ? Et bien, vu comment il regardait le petit séant d'Alice en marchant, je peux vous dire que non ! Et c'était sans doute encore plus frustrant pour lui en voyant Green collé à Alice autant que possible, ils étaient sans doute aussi jaloux l'un que l'autre, mais qui ne l'était pas ? La blondinette respirait un peu plus fort que d'habitude, ne voulant pas créer une dispute intersidérale avec son amant, mais elle tentait aussi de garder son sang-froid. Elle aurait dû inviter qu'Amos, ça aurait été vite fait bien fait, il serait reparti aussi vite qu'il était venu ! Mais ça aurait pas été très drôle pour les narrateurs, fufu. M'enfin, une fois ce trio parti, elle parviendrait bien à dissiper les doutes du châtain, si nécessaire en lui donnant une preuve physique qu'il était le seul à compter pour elle, surtout qu'après ce stress, elle aurait bien besoin de décompresser elle-même en faisant un petit scrabble ! Mini-éllipse jusqu'à la cuisine, maintenant !

"Je vous en prie, allez au salon, je vous rejoins dans un instant."

Green était donc déjà parti faire bronzette près de la piscine depuis quelques minutes, tandis qu'elle envoyait ses invités au salon, pour que ce soit plus confortable pour eux. Amos s'y dirigea d'un pas lourd et Thomas en continuant à regarder un peu Green dans la piscine, à moitié méfiant de cet inconnu, à moitié attiré de ce corps bronzé, fufu. Et il ne restait, comme de par hasard, que les deux blonds dans la cuisine. La jeune fille préparait, comme une petite ménagère, un petit plateau de gâteaux ! Elle aurait pu laisser Tentacruel faire le service, mais une divinité ne pouvait trop s'abaisser à ce genre de choses, donc, elle acceptait de le faire, exceptionnellement. Et elle n'était pas seule, Flynn était également resté avec elle. Pourquoi ? Bonne question ? Il semblait un peu hésitant, ce qui ne lui ressemblait pas, puis il lança sur le ton de la conversation :

"Je ne t'imaginais pas en couple, comme une personne normale..."
"Je te rassure, ma relation avec Green n'a rien de normal..."

Elle avait dit ça avec un petit sourire amusé, en effet, ce n'était pas un couple normal la plupart du temps, entre leur arrogance cumulée inégalable, leur projet de domination du monde et bien sûr leur sado-masochisme sanglant. Mais il y avait une petite lueur dans ses yeux jaunes qui montrait qu'elle était vraiment heureuse de cette relation, aussi dysfonctionnelle soit-elle. Sauf que cette lueur... c'était comme un coup de poignard pour le pauvre Flynn, qui, s'il ne le laissait pas paraître, aimait beaucoup la jeune fille. Il n'était pas fan de sa cravache ou de son côté sado, certes, mais il était prêt à passer outre. Elle était son premier amour, du temps où ils étaient entraînés ensemble pour devenir de parfaits agents Aquas, et il ne l'avait jamais oublié. Il l'avait servi plus que loyalement, et continuait encore aujourd'hui, même si elle avait perdu l'organisation ! Et malgré tout cela... elle s'était mis en couple avec un bad boy en si peu de temps ! C'était terriblement injuste. Et puis, ce Green, si ça se trouve, ne la traitait pas bien, ou allait la trahir un jour, alors que le blondinet ne le ferait jamais, lui. Il ne savait comment montrer à sa chef ce qu'il ressentait alors il dit :

"Ouais, mais... j'ai quelque chose à te dire. Mais ce sera sans doute plus facile de te le montrer."

Alice haussa les sourcils et resta donc face à lui, attendant qu'il lui montre ce qu'il voulait, avant qu'elle n'amène le plateau de gateaux salés au salon. Elle ne s'attendant évidemment pas à ce qui allait suivre, considérant leur relation comme de l'histoire ancienne et pensant qu'il en était de même pour lui. Elle allait se rendre compte à quel point elle s'était trompée ! Soudainement, il s'approcha d'elle et l'embrassa tendrement, provoquant la surprise d'Alice qui tenta de reculer mais il avança de plus belle. Elle essaya ensuite de se débattre mais il lui attrapa les poignets pour ne pas qu'elle le fasse. Elle parvint finalement à retirer sa bouche de celle de son agent en tournant brusquement la tête mais ce ne fut que pour voir un arrivant dans la cuisine, et elle murmura, honteuse, s'en voulant terriblement (même si techniquement, elle n'y était pour rien !), et presque effrayée...

"Green..."

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Mar 6 Sep - 11:50

- D'accord...

Green se mit à ronchonner. Rah, elle semblait si calme et décontractée, ça le décontenança totalement, mais dans le bon sens du terme. Il était convaincu qu'elle n'arriverait pas à lui mentir sur n'importe quel sujet, alors qu'il avait bien raison de se méfier, même si ses doutes, encore une fois, semblaient se dissiper. Peut-être que ce qui clochait n'avait rien à voir avec ce à quoi lui pensait. Très certainement. Il en cogitait tellement que même lorsqu'ils étaient encore dans la cuisine, Green avait à peine daigné écouter la conversation entre Alice et Amos sur la Team Rocket et le fait qu'elle se devait la laisser tranquille, espérant sûrement que son amant lui dirait tout ce qu'il voudrait sur celle-ci. Malheureusement, même hors de ce contexte, Green restait très évasif sur ce sujet à chaque fois qu'ils l'abordaient. Elle n'en savait pas assez, mais pour lui, c'était déjà de trop. De toute façon, il n'avait absolument pas fait gaffe à ce qu'ils disaient.

Green était allé confortablement s'installer comme un pacha sur un matelas pour bronzer pour se changer les idées. Et ça eut l'effet escompté. Même s'il avait renversé sa bière – et que du coup il allait devoir retourner en chercher une, comme par hasard – il avait passé quelques minutes de somnolance durant lesquelles il avait retrouvé fougue et joie de vivre. C'était donc tout sourire que le châtain s'était sorti de son installation dans la piscine, pour retourner chercher une bière pour le désaltérer, pendant qu'ils parlaient de leurs petites affaires. Il voulait aussi aller trouver Alice pour s'excuser car elle avait raison, c'était lui qui se faisait des films. Vous vous rendez compte, lui, s'excuser ? Quel dommage, ça n'arrivera pas.. En se dirigeant vers la cuisine où Amos l'avait redirigé, Green avait le visage éclairé par ses yeux profonds et par un petit sourire en coin. Tout allait bien, donc ! Sauf quand il rentra dans la vaste pièce par l'une des nombreuses ouvertures, où ses yeux s'écarquillèrent et explosa la bouteille en verre qu'il tenait en main en voulant serrer le point. Arceus, grand Arceus.. Qu'avait-il fait pour mériter ça?


- Green..

Il n'en revenait pas, il était sidéré par ce qu'il voyait. Alice était en train de... flirter. Avec ce Flynn, qui semblait lui tenir amoureusement les poignets. Vert les avait pris en flagrant délit, et là, ça allait chauffer. Comment pouvait-elle oser.. Le trahir. Avec tout ce qu'il lui a offert.. Il sentait que ses yeux étaient prêts à déverser des litres et des litres de larme. Ouais, il avait envie d'éclater en sanglots comme une merde, ses yeux pétillaient, mais pas de désir. Cette situation lui rappelait tellement le passé, et ça lui déchira – littéralement le cœur. Elle pouvait balbutier, c'était.. Dégueulasse, inhumain, et tout ce que vous voulez ce qu'elle lui faisait. Ça n'allait pas se passer comme ça.. Les veines sur ses mains étaient ressortis tant ses poings étaient serrés. Le trahir – en le trompant – alors que ses doutes s'étaient dissipés, tout ce qu'elle a pu lui dire pour le rassurer et qu'il a fini par croire.. Du vent. Juste du vent. Elle lui avait menti.. Tout ce temps. Et il s'était laissé berner. Cette île, ces mots.. Que des paroles en l'air. Ni lui, ni elle n'allaient s'en tirer comme ça. C'était la seule chose qu'il ne pardonnait pas, et qu'il ne pardonnerait jamais. Sauf s'il se rendait compte de la vérité ou qu'elle arrivait à lui faire entendre raison, mais qu'on soit bien clair : Tout ce que lui a vu, c'était qu'ils s'embrassaient avant qu'il ne débarque, profitant de son sommeil. Son regard se noirçit, ses sourcils se froncèrent, et son air honteux et effrayé n'y changera rien. Ça allait chier, en s'avançant vers les deux d'un pas vif, il insulta le premier :

- Fils de..

Green attrapa ''son sbire de merde'' (comme il l'appelerait) par la capuche et tira rageusement dessus pour le décoller d'Alice et le poussa contre la table. Il s'en fichait de lui comme de l'an 40, après tout, ça ne restait qu'un PNJ pour moi donc le principal était qu'il soit éloigné. Vert se trouvait alors juste face à Alice, à quoi.. 70 centimètres. Qu'elle ose le regarder et qu'elle se cherche des excuses, là, elle l'avait brisé. Il ne cherchait pas à se voiler la face en tentant de trouver une explication rationnelle, il croyait ce qu'il voyait, et toute cette paranoïa et jalousie étaient donc bien fondées, non ? Il avait l'impression de s'être fait poignardé dans le dos. Rapidement, le jeune homme lui attrapa les mains qu'il tenait tout sauf doucement et amoureusement pour qu'elle ne puisse pas s'enfuir et la plaqua contre le frigo, front contre front, en la regardant dans les yeux qui étaient toujours aussi proches de craquer et de fondre en larmes. C'était impossible.. Il n'avait rien fait pour mériter ça. Entre rage et désespoir, Green lui lança, en l'engueulant juste sous son nez:

- Et toi... Comment oses-tu.. Dans ma villa.. Pendant que je dors. Putain, mais qu'est-ce que je t'ai fait bordel?! Avec tout ce qu'on a pu faire.. Nan, c'est pas possible.. Green la secoua, comme pour la ramener à la raison alors que c'est lui qui aurait bien besoin de se calmer : ''Pourquoi j'irais voir ailleurs ?'' Tu te souviens de ça ? Dire que je t'ai cru, et que je comptais m'excuser...Et vlà que je te trouve avec cette dégueulasserie.. Tu me dégoûtes, Alice.

Finit-il par conclure séchement. Et Dieu sait qu'il avait envie de lui en mettre une bonne pour se soulager, mais quelque chose de mystique qu'on appelle les sentiments l'en empêchait. Ses explications n'étaient pas claires et saccadés, mais un bon nombre d'émotions montèrent en lui en parlant de tout ça.Green respirait fortement et continuait de lui serrer fermement les mains pour la voir tenter de bafouiller quelque excuse qu'il n'accepterait de toute façon pas. Son regard toujours plongé dans le sien, il eut la mauvaise idée de se rappeler de tout ce qu'ils avaient partagé, qu'il s'était attaché à elle et qu'il l'aimait même.. Putain, quelle désillusion. La fierté et l'orgueil sont coriaces, mais rien ne peut dompter la détresse de Green, qui finit par avoir les larmes aux yeux et qui se mirent à couler le long de ses joues brûlantes, tout comme tout son corps. Et pour ne pas qu'elle ait se plaisir de le voir pleurer plus que cela, le châtain la lâcha en la repoussant, et de dos, atteint et blessé presque à mort par ce qu'il venait de découvrir, continua, en essayant de retenir des gloussements de pleurs, à voix basse, fusillant du regard Flynn:

- Quant à toi..

Green voulait le dépouiller, à n'en point douter. Et il se ferait un plaisir de lui couper un à un les doigts, puis les parties, puis le laissera pourrir dans une cave.. Ce crevard. Sauf que, ça ne sera pas pour ce post car je doute qu'Alice le laisse faire lorsqu'elle remarque que dans la main droite qui était dans son dos – et donc presque sous son nez – il avait un couteau qu'il avait dérobé sur la table de cuisine. Dire que tout ça n'était qu'un terrible quiproquo. Fallait juste réussir à ramener à la raison la bête blessée qu'il était, et ça, ça allait être compliqué, surtout qu'il comptait à commettre le pire juste par dépit, frustration et emportement. Ils feraient mieux de filer, tous, et en vitesse. Alice aussi..

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Mar 6 Sep - 13:17

Un seul instant pouvait sembler durer une éternité, et c'était le cas à ce moment là. Alice se tenait là, bouche bée, honteuse et effrayée, Flynn lui-même regardait Green effrayé et avait lâché les poignets de la jeune fille. Il n'avait pas fait cela pour énerver Vert, non, il aimait lui aussi Alice, tout simplement... mais là, il avait réellement peur, et avait bien raison. Le Maître Indigo se tenait lui aussi debout, comme figé, ses magnifiques yeux verts écarquillés. Un silence de mort pendant un instant, puis un grand bruit de verre brisé. La bouteille que Vert tenait venait de d'exploser tant il la serrait avec rage, et elle explosa en mille morceaux par terre, mais tout le monde s'en fichait. Alice voulut dire quelque chose mais elle fut devancé par son amant, qui lança d'une voix presque enragée :

- Fils de..

Green s'avança vers avant de tirer violemment le blondinet par la capuche, manquant de couper son souffle un instant, avant de le projeter sur la table brutalement, où il se cogna la tête. Il n'osa rien faire lorsque Green reporta cette fois son attention sur la blonde, il la regardait, de haut étant donné leur différence de taille, mais surtout d'un regard qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Elle connaissait les regards moqueur, agacé, amusé, tendancieux, même troublé mais cela... un regard de haine absolue, qui intimidaient réellement la jeune fille, laquelle restait bouche bée, à ne pas savoir quoi dire. Il lui attrapa ensuite les mains violemment, mais pas la violence sauvage du scrabble, non, juste de la brutalité. Elle en avait mal aux poignets et ce n'était pas fini, puisqu'il la plaqua ensuite contre le frigo avec la même violence, elle sentit le coup passer. Il rapprocha son visage du sien, elle ne pouvait plus éviter son regard haineux qui l'effrayait... elle crut un instant qu'il allait la frapper, mais ne pouvait de toutes façons rien faire, elle était paralysée, physiquement comme mentalement. Elle entendit néanmoins évidemment ses cris :

- Et toi... Comment oses-tu.. Dans ma villa.. Pendant que je dors. Putain, mais qu'est-ce que je t'ai fait bordel?! Avec tout ce qu'on a pu faire.. Nan, c'est pas possible.."
"C'est pas ce que tu crois... Il m'a..."

La fin de sa phrase de justification  se finit dans un murmure, elle tremblait, ça se ressentait dans sa voix honteuse et hésitante, qui faisait contraste avec les cris de rage de Green. La haine, la rage envers elle, elle connaissait, elle l'avait subie tant de fois en tant que connasse sadique criminelle, mais elle n'en avait que faire si ça venait d'inconnus, mais là, chacun de ses cris était comme un coup de poignard. Ca faisait si mal... et en même temps, elle continuait d'avoir peur, elle, la puissante Maîtresse, l'ancienne chef de la Team Aqua, était totalement impuissante et ne pouvait que baisser les yeux en silence, sentant des larmes lui monter aux yeux. Il se mit alors à la secouer comme si elle se justifierait mieux ainsi, ou alors juste pour se défouler de toute cette rage qu'on pouvait percevoir dans sa voix.

''Pourquoi j'irais voir ailleurs ?'' Tu te souviens de ça ? Dire que je t'ai cru, et que je comptais m'excuser...Et vlà que je te trouve avec cette dégueulasserie.. Tu me dégoûtes, Alice.

"Tu me dégoûtes"... elle était dégoutante dans bien des points de sa personnalité effectivement, et combien de fois elle avait entendu cela ? Mais à chaque fois, il s'agissait de gens qu'elle méprisait, les rares qu'elle estimait ne l'avaient jamais traités ainsi, alors se prendre ça de la seule personne qu'elle aimait réellement, c'était dévastateur. Elle sentait la respiration forte du jeune homme, conséquence de tous ses cris, puis elle grimaça lorsqu'il augmenta son étreinte sur ses poignets... Elle craignait qu'il la cogne au visage, et préféra fermer les yeux un instant comme si ce serait moins douloureux, mais lorsqu'elle les rouvrit... il pleurait. Son si beau visage était en larmes, même s'il tentait de se contrôler en vain. Elle ne l'avait jamais vu pleurer et n'aurait jamais voulu le voir ainsi, tant c'était douloureux pour elle, de voir quelqu'un qu'on aimait dans le désespoir et le chagrin. Voilà pourquoi elle ne voulait s'attacher à personne... Elle se mit à sangloter également, les cris de rage raisonnant encore dans sa tête. Mais il la lâcha alors en la poussant, révélant les marques de ses mains sur ses poignets, mais elle s'en fichait de ça. Elle regardait le sol en sanglotant, ayant à peine la force de rester encore debout, voulant juste se réveiller de cette scène si douloureuse. Mais ce n'était pas encore fini...

- Quant à toi..

"Non, Green..." s'écria-t-elle d'une voix brisée, en se jetant sur son bras pour lui faire lâcher le couteau.

"Qu'est-ce que... ?"

Amos, suivi de Thomas, venait d'arriver dans la pièce, et la spectacle était vraiment intriguant. Flynn était à terre, un peu blessé à la tête, et il semblait réellement craindre pour sa vie devant ce Green enragé, justement, et Alice juste derrière Green, voulant lui prendre le couteau des mains. Mais elle n'avait clairement pas sa force physique, même avec ses deux mains à elle, ce n'était pas sûr qu'elle y arrive. Elle faisait aussi attention à la lame, à ne pas blesser Green avec, et aussi à ne pas se blesser elle-même, autant dire qu'il fallait être très habile ! Prenait-elle un risque, en protégeant Flynn, que le châtain passe sa colère sur elle à la place. Mais il avait eu sa chance à l'instant, il aurait pu la frapper encore et encore, mais il ne l'avait pas fait, alors elle gardait espoir qu'il ne lui fasse pas de mal... mais même si elle en voulait terriblement à Flynn pour l'avoir embrassé de force, il ne méritait pas de crever pour cette erreur ! Mais Amos, ayant le visage surpris, une fois n'est pas coutume, visa Green avec son arme à feu, l'identifiant comme un danger pour les deux blonds. Alice lui hurla dessus avec une voix horrifiée :

"NON ! Amos... prenez Flynn et allez-vous en... maintenant !"

Elle avait hurlé mais continuait à sangloter légèrement en même temps, jamais ses hommes de main ne l'avaient vue ainsi, c'était réellement saisissant. Inquiet pour la sécurité de sa chef, Amos obéit néanmoins, gardant toujours Green en joue tandis que Thomas servit d'appui à Flynn pour l'aider à se relever, et les trois quittèrent la pièce en vitesse, direction le sous-marin. Bordel... tout ça à cause d'une querelle amoureuse, se dirait le vieux Amos s'il savait exactement ce qui s'était passé. En tout cas, ça ne laissait plus qu'Alice et  Green, seuls, comme avant qu'elle ait cette idée idiote de ramener ses agents... elle lâcha son poignet (avec ou sans le couteau) et recula de quelques pas, avant de lui lancer, en tentant difficilement de reprendre son calme, pour avancer des explications, mais elle cherchait encore ses mots tant elle avait été bouleversée par cette scène, de voir Green si haineux et pleurant... :

"Green... faut que tu me crois... il m'a forcé..."

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Green



Messages : 463
Réputation : 17
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part huehuehue..

Informations du personnage
Âge: 17 ans
Alignement: Rocket
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Mar 6 Sep - 14:31

- C'est pas ce que tu crois... Il m'a...

Elle pouvait articuler, sinon. Oh oui, Green était le plus inhumain de tous quand il était énervé pour une autre raison que pour Red. Il n'était même pas raisonnable, tant il ballottait la jeune femme, et en espérant secrètement lui-aussi de se réveiller d'un mauvais rêve. Si seulement.. Mais non, ça n'était pas un rêve. C'était la triste réalité. Elle l'avait trompé. Et c'était intolérable. Alors elle n'avait droit à aucun cadeau de la part de Green. Vous voyez bien où ça mène, de faire des cadeaux ? Une île, tout ce bordel, pour ça ? Comment voulez-vous qu'il reste calme, surtout qu'elle n'arrivait absolument pas à parler correctement alors qu'il continua de l'engueuler. Après cela, ses yeux étaient tellement humides qu'il la voyait limite flou, alors il ne vit pas encore qu'elle aussi, elle sanglotait. Même si ça n'était pas à elle qui devait se mettre dans tous ses états, selon la logique de ce qu'il a vu. Sans réussir à calmer ses nerfs ni la haine qui l'animait, il s'était tourné vers ce Flynn après avoir lâchée celle qu'il aimait – bah oui, faut le préciser quand même – mais qui lui avait brisé le cœur sur le coup, il s'approcha, peut-être avec un petit sourire sadique qui devait sans doute être totalement paradoxal avec son visage humide à cause des larmes qui y trouvaient refuge, chacune renfermant toute la fragilité de Green face à la trahison. Mais alors qu'il avait comme ambition de mettre fin aux jours de celui qui venait de pourrir sa journée (et bien plus qu'une journée), il sentit les mains d'Alice venir se saisir de son bras qui dissimulait l'arme blanche:

- Non, Green... s'écria-t-elle d'une voix brisée, en se jetant sur son bras pour lui faire lâcher le couteau.

- Lâche-moi.

Dans un excès de rage de la voir s'opposer à lui, étant presque convaincu qu'elle prenait la défense de ce merdeux, il voulut se défaire de l'emprise d'Alice, en vain. Sauf qu'il fit un mouvement un peu trop brusque et la lame vint faire une belle entaille toute fine mais douloureuse dans le bas de son dos, faisant fortement grimacer le jeune homme dont les cris étaient étouffés par les sanglots.. Sa main tenait toujours aussi fortement le couteau pour ne pas qu'elle le lui prenne, mais il laissa son bras calme. Elle n'avait pas la force et l'esprit trop troublé pour réussir à lui enlever l'arme qu'il avait en main, et qui était imprégné du sang du châtain, qui tombait au goutte-à-goutte par terre, en plus que le sang de la blessure elle-même coulait le long de son dos et sur le derrière de ses jambes, cuisses, mollets, tout ça tout ça.. Ouais, c'était pas une égratignure, mais il se fichait totalement de la douleur, il en avait déjà une trop importante au fond de lui. Et pour couronner le tout, les deux autres sbires finirent par débarquer en entendant les hurlements et tout le bordel:

- Qu'est-ce que... ?

Green ne réagit pas d'être en joue. C'est tout ce qu'il méritait, déjà que le ciel lui tombait sur la tête et tout le malheur du monde par la même occasion. Alors ouais, ça serait une mort de merde pour une vie de merde. Ça semblait être la suite logique des choses. Il n'avait qu'un visage neutre à la vue de l'arme. Sembler apeuré était une preuve de faiblesse, et sa preuve de faiblesse, elle était dans ses yeux qui avaient rougi, à force de pleurer.. Vert avait toujours le bras qui ne remuait pas dans son dos, bien maîtrisée par Alice car monsieur ne voulait pas plus abîmer son dos.

- NON ! Amos... prenez Flynn et allez-vous en... maintenant !

Green aurait bien voulu ne pas les laisser partir et étriper ce blond sur le champ, mais sans Poké Balls, il n'était pas en position de force. Faut vraiment qu'il demande une arme à Gio, d'ailleurs.. Et qu'il apprenne à tirer, auxiliairement. Parce que l'un sans l'autre c'est un peu bête, vous ne croyez pas ? Mais là n'est pas le sujet, Amos aida Flynn et les trois prirent la poudre d'escampette aussi vite que leurs jambes purent le permettre. Et heureusement.. Car s'il se libérait et qu'il allait chercher ses monstres, vous pouvez vous assurer qu'il n'allait pas y avoir de cadeau. Que de beaux cadavres. Là, y'aurait plus aucun problème. Lorsqu'ils sortirent de la villa, Alice lui lâcha le poignet, sans pour autant lui retirer le couteau. Pas de panique, il n'allait pas l'utiliser contre elle – ni contre lui -. Avec tout ce qui avait pu se passer, Green semblait être un peu plus calme, mais que d'extérieur. À l'intérieur, il bouillonnait toujours autant, et pourrait bien les poursuivre sur le champ, si le cœur lui en disait. Sauf que la tremblante voix d'Alice le coupa dans son élan, alors qu'il était toujours dos à elle:

- Green... faut que tu me crois... il m'a forcé...

- Alors pourquoi m'avoir retenu de l'achever?

Question qui passait plus comme un argument contre son ''il m'a forcé'' en lui rétorquant froidement – et en sentant qu'il était encore en train de pleurer car il avait encore deux-trois respirations très rapprochées lorsqu'il ne voulait que respirer une seule fois – qu'elle aurait dû lui laisser en finir. Oh, non, c'est vrai, elle était avec lui, qu'il était bête, il avait oublié. Green ne voulait rien – mais rien – entendre. Alors que c'était lui qui était censé être en colère et fou de rage, ça lui avait fait un pincement au cœur de l'entendre sangloter dans son dos. Bordel, pourquoi il s'était attaché. Raaaaah ! Bref. Il finit par se retourner vers elle en ayant le peu de larmes qu'il pouvait avec sa main libre. Malgré son – super – bronzage – de la morkitu – Green semblait pâle, et vraiment pas dans son assiette. Il avait honte de lui, parfois.. Indomptable mon cul, ouais ! Après, pas étonnant, quand on y réfléchit, il avait encore la sensibilité d'un adolescent. Et il avait horreur de souffrir, c'était sa pire phobie. Enfin, autrement que son côté SM, c'était juste la pire chose au monde. La regardant dans les yeux, et sans s'approcher, il lui lança:

- Tu m'as juste utilisé.. Mais bon, comme je suis un jouet assez con pour être tombé amoureux, j'te laisse une chance.. Green lui tendit le couteau, en le tenant par la lame, elle n'avait qu'à en saisir le manche: Tiens, vas-y. S'il t'a vraiment forcé, va t'en occuper.

Que de choses à dire ! Il avait dit qu'il était con et qu'il n'était qu'un jouet à ses yeux.. Pour vous dire dans quel état d'esprit il était. Au fond du trou. Mais on ne s'arrêtera qu'à la phrase essentielle, qu'il n'aurait jamais prononcé dans un état normal, mais là, étant aussi tourmenté que haineux, c'était sorti tout seul. Ce ''pour être tombé amoureux'' sonnait comme un reproche envers lui-même, mais c'était en même temps une preuve d'amour, non ? Green espérait vraiment qu'elle prenne ce qu'il lui tendait et qu'elle aille le tailler en pièces sur le champ, ça lui arracherait sans doute un sourire. Par contre, si elle refusait, là, ça allait chauffer. Et elle pouvait toujours dévier la conversation en s'inquiétant pour son dos qui n'était pas en meilleur état, lui resterait de marbre. Il avait déjà la bonté de lui laisser une chance, voyons si elle va s'en saisir. Qui vivra verra.. Enfin Green espère que Flynn ne verrait plus longtemps en partant de ce principe-là, fufu ♥

.:-------------------------:.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Taylor



Messages : 766
Réputation : 22
Date d'inscription : 23/10/2013
Age : 21
Autres Comptes : Alice - Sheena - Elizabeth - Arthur & Vipélia - Alexander


Informations du personnage
Âge:
Alignement: Neutre
Equipe Pokémon:

MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice] Mar 6 Sep - 15:45

- Lâche-moi.

Alors que la jeune fille tentait de le faire lâcher ce maudit couteau pour qu'il n'égorge pas Flynn, Vert n'était pas d'accord, et tint fermement le couteau, tout en voulant la faire lâcher son emprise. Bordel ! Mais elle voulait quand même essayer au maximum, voyant en même temps le regard effrayé de Flynn... Néanmoins, Green fit un geste un peu trop brusque et se fit une entaille dans le bas du dos. Alice émit un petit cri de stupeur, puis relâcha son emprise sur sa main, lui laissant donc le couteau. Elle ne voulait pas qu'il se blesse, surtout pas, elle préférait encore prendre le risque de lui laisser l'arme blanche. La Sirène voulut un instant tenter de soigner son dos, mais elle devinait que ça ne ferait que l'énerver davantage, et il ne valait mieux pas. Après que Flynn soit parti, avec les deux autres Aquas, et donc que la tension soit très légèrement retombée, elle tenta de lui expliquer ce qui s'était passé, ce à quoi il répondit, toujours de dos :

- Alors pourquoi m'avoir retenu de l'achever?
"Il... il m'est loyal depuis toujours... il a juste cru qu'il pouvait aller plus loin..."

Elle fut un peu bouche bée en entendant sa question, et répondit en bredouillant un peu, pour s'expliquer, mais étant donné son esprit fatigué par tout ce qui venait de se passer, ça pouvait ne pas paraître très bon comme justification. Mais même si la forme était mauvaise, le fond de ses paroles était véridique. Flynn n'était pas méchant, il avait toujours été d'une loyauté sans failles, et il n'avait juste jamais accepté que la blonde mette fin à leur relation, car elle n'était qu'à sens unique au niveau des sentiments, il n'était qu'un jouet pour elle... ce que n'était pas Green, depuis tout ce qu'ils avaient traversés ensemble, et notamment sur cette île, ce qu'elle lui avait dit... Et Vert se retourna alors, elle put voir son visage encore larmoyant, son air encore dévasté, et elle avait grande envie de le serrer dans ses bras pour le consoler mais elle savait qu'il la repousserait de toutes façons. Ils restaient donc tous les deux immobiles, avant qu'il ne dise simplement :

- Tu m'as juste utilisé.. Mais bon, comme je suis un jouet assez con pour être tombé amoureux, j'te laisse une chance.. Green lui tendit le couteau, en le tenant par la lame, elle n'avait qu'à en saisir le manche: Tiens, vas-y. S'il t'a vraiment forcé, va t'en occuper.

Alice resta bouche bée devant ce dilemme quand même assez monstrueux. Elle devait donc tuer un ami loyal et ramener son cadavre, pour espérer être pardonnée par Green... Et en même temps, elle n'avait pu que s'émouvoir quand il avait avoué être amoureux d'elle. Oh, ça, elle l'avait déjà entendu, de la part de Flynn lors de leur relation, mais c'était son genre à lui de dire ça facilement... alors que Vert, si fier et orgueilleux, si semblable à Alice, elle n'aurait jamais cru qu'il lui dirait un jour une chose pareille, de même que même si c'était réciproque, elle aurait eu énormément de mal à le lui dire. Elle regarda un instant le couteau qu'il lui tendait. Il ne restait qu'à prendre l'arme, rattraper les Aquas, offrir une mort rapide à Flynn, et ramener son cadavre ici. Comment réagiraient les deux autres Aquas ? Sans doute très mal, qu'elle choisisse le camp de son petit ami récemment rencontré à des gens qui l'avaient servi loyalement depuis si longtemps maintenant. Autant dire que c'était un choix entre Green et ce qui lui restait de la Team Aqua, qui l'avait recueillie alors qu'elle était petite... elle ne voulait pas choisir, ne pouvait pas choisir. Elle déclara finalement en guise de réponse, encore balbutiante :

"Je... il a fait une grosse erreur, mais il mérite pas de mourir..."

Non, il ne méritait pas de mourir. Flynn était un garçon qui l'avait servi loyalement, avait été son partenaire Aqua lors de nombreuses missions, un des rares amis pour la jeune fille... elle ne pouvait pas le tuer, ce serait comme trahir son organisation, laquelle avait fait d'elle la femme qu'elle était aujourd'hui. La Maîtresse savait bien que cette réponse ne serait pas satisfaisante pour le jeune homme, mais ne savait pas quoi faire, retournant le problème dans sa tête, cherchant désespérément un moyen de lui prouver que son amour pour elle était réciproque, mais qu'elle ne pouvait pas accéder à sa demande pour autant. La mine hésitante et attristée, elle refusa donc le couteau que Green lui tendait, à ses risques et périls. Elle regardait le sang qui coulait par terre, ce n'était pas une égratignure qu'il s'était fait mais bel et bien une entaille, et elle voulut seulement le soigner avant qu'il ne perde trop de sang, elle prit donc un mouchoir et déclara, anormalement timide mais sincèrement inquiète :

"Laisse-moi te soigner ça, s'il te plait..."

Elle avait même dit "s'il te plait", ce qu'elle ne faisait jamais, mais vraiment jamais en temps normal, se montrant bien trop arrogante pour avoir cette politesse. Cela montrait en tout cas qu'elle voulait prouver à Green qu'elle l'aimait, qu'elle ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit, soigner ses blessures... même si la blessure qu'il avait vécue aujourd'hui était sans doute bien plus grande que n'importe quel coup de cravache ou de couteau qu'il avait pu se prendre...

.:-------------------------:.
Theme / Sad Theme / Battle Theme /  Epic Battle Theme / Aleen Theme

Merci à Chikara pour le vava et à Soul pour la signa ! =)
Alice possède une Laggronite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 50 shades of teal [Alice]

Revenir en haut Aller en bas
 

50 shades of teal [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Legends : Rebirth - Forum rpg :: Le Pokémonde :: Océan :: Archipel Seevi :: Ile 4 (privée)-